Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Le réveil [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey Rasmussen
----------------
Joey Rasmussen
----------------
Agent de Liaison du CIS
----------------


Nombre de messages : 99

Arrivé au SGC : 23/02/2008

Age du Joueur : 50


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
Le réveil [PV] 600315barre15/10Le réveil [PV] 147995barre3  (5/10)

Le réveil [PV] _
MessageSujet: Le réveil [PV]   Le réveil [PV] No_new10Lun 16 Juil - 15:16

C'était l'une des rares bonnes nouvelles qu'avaient reçut l'agent depuis ses derniers temps. Ainsi, il avait quitté son bureau et prit son véhicule pour se rendre à Denver. Joey n'avait pas beaucoup respecté les limitations de vitesses durant la route, il avait tellement envie de régler cette histoire. Mais la route était longue de la base jusqu'à Denver et il lui fallut des bonnes heures avant d'enfin arriver. Mais bon, il n'était pas encore arrivé là où il devait arrivé car l'endroit se trouvait en centre ville. L'agent aurait aimé arriver avant les bouchons mais malheureusement, il tomba en plein dedans. A priori, un véhicule serait accidenté sur deux voie et donc, ça bloquait pas mal la circulation.

Il fallut donc encore quelques heures avant d'arriver à destination. L'agent était pas mal usé mais cela surtout à cause des bouchons où la circulation était très mauvaise et que les klaxons allaient de bon train. Enfin bref, il était content d'être là et il alla se garer. Il sortit rapidement de sa voiture, le temps n'était pas très beau mais il avait échappé à la pluie jusqu'à présent. Il se dirigea donc vers l'accueil où il y avait trois infirmières. Dans le hall d'attente, pas mal de proche qui attendait avec angoisse, certains plus que d'autre. Rasmussen lança un regard furtif envers toutes ses personnes avant de s'approcher de l'accueil et de s'adresser à la première personne devant lui...


- Bonjours monsieur, besoin d'un renseignement ? demanda l'infirmière.
- Oui, où est ce que je pourrais trouver la chambre, Joey sortit un bout de papier de sa poche et le regarda. La Chambre 328 ?
- Prenez l’ascenseur, 4ème étage. Au bout du couloir, prenez à droite et vous trouverez.
- Merci.
- Par contre, je dois savoir si vous êtes de la famille ou pas ? Seul les personnes de sa familles ont le droit de le voir.
- J'ai une attestation spéciale pour aller le voir.
- D'accord, je pourrais la voir svp.
- Mademoiselle. J'ai été envoyé par des gens très importants et je pense pas qu'ils apprécieront de savoir que j'ai étais retardé par une petite infirmière qui m'empêche de faire mon travail.
- Euh... Bah c'est que...
- On est d'accord, maintenant si j'y vais, j'ai déjà prit du retard.
- N'oubliez pas au moins de mettre votre nom sur la feuille devant la porte.


La jeune femme avait dut lever la voix car Joey était déjà en train de partir. Rasmussen avait perdu pas mal de temps entre ici et les bouchons et il voulait le voir avant qu'il replonge, car on ne savait pas si à tout moment il allait de nouveau perdre connaissance. Ainsi, L'agent prit l’ascenseur et monta jusqu'au niveau 4, comme l'avait indiqué la jeune femme. Il continua à marcher dans de long couloir où visiblement, le cas les plus grave étaient traité ici. Toutefois, il y avait encore un accueil ici et l'homme fut interrompu alors qu'il marchait en direction de la chambre 328...

- Svp Monsieur, puis je connaître votre nom ?
- Rasmussen, Joey Rasmussen. Je dois voir la personne dans la chambre 328.
- Oui, on nous a prévenu mais le médecin voudrait vous parler de ce spectaculaire... réveil.
- D'accord, et je le trouve où ce médecin ?
- Il va arriver, je le préviens de votre arrivé. Si vous voulez bien patienter un petit moment.
- Soit.


Puisqu'on voulait lui parler, Joey se mit à attendre le médecin qui avait visiblement besoin de lui parler. Il dût patienter quelques minutes avant de voir arriver le médecin typique, cheveux courts bien coiffé, lunette de vue carré et blouse blanche avec stylo dans la poche avant. L'homme s'avança vers l'agent du C.I.S et lui tendit la main pour une poignée de main, que Joey accepta bien évidemment...

- Monsieur Rasmussen, on vous attendait plus tôt.
- Petit soucis à cause des bouchons.
- Oui, il y a eut un accident sur l'autoroute, on a récupéré les blessé. Enfin bref, je voulais vous voir pour parler de ce réveil miraculeux.
- Je vous écoute docteur,
Joey ouvrit bien les oreilles tandis que les deux hommes se dirigèrent vers la chambre 328.
- Et bien, je dois vous avouer que son réveil nous a quelque peu surpris. Lorsqu'il est arrivé ici, on ne savait absolument pas ce qu'il avait. Même ses analyses sanguines étaient un vrai mystère pour nous. Les bactéries dans son corps semblaient tout simplement venu d'un autre monde.
- Incroyable en effet.
- Mais bon, on a essayé de le traiter avec ce qu'on avait et surtout en fonction des syntones qui avaient. Cela ne donner pas beaucoup de résultat et les bactéries étaient toujours présente. Malgré tous nos efforts, nous étions incapable de le soigner.
- Comment avez vous fait alors Docteur ?
- C'est là que c'est le plus étrange, nous avons rien fait. La bactérie semblait tellement forte qu'on perdait espoir jusqu'à récemment. Nous avons remarqué qu'elle diminuait et que son nombre était moins important et cela de jour en jour. Je ne sais pas comment et pourquoi, mais elle se mourrait tout seul ? Visiblement, elle avait besoin d'un endroit particulier pour vivre et le fait de le mettre en quarantaine, cela à priver la bactérie de cet endroit et donc de son environnement. Privé de cet environnement, elle commençait donc à se mourir pour finalement rester en toute petite quantité. Ce fut à cette instant qu'il sortit du coma. Voilà, vous connaissez toute l'histoire.
- Merci Docteur.
- A votre service. Par contre, faites attention. Cela fait que quelques jours qu'il s'est réveillé et le pauvre était pas mal sous-alimenté. Il est encore faible donc ne le brusquait pas trop.
- Ce n'est pas mon intention Docteur.


Devant la chambre 328, les deux hommes se quittèrent avec une poignée de main chaleureuse. Joey posa sa main sur la poignée de la porte mais jeta un coup d'oeil aux personnes qui étaient venu le voir... Aucun membre de famille y était écrit. Le pauvre homme devait avoir aucune famille ou bien en froid avec eux. Enfin bref, Joey ouvrit la porte et entra dans la chambre. Dedans, un homme affaiblit et surtout marqué par ces 6 mois sur une autres planète. Il était dans son lit tandis que l'agent s'approcha de lui...

- Colonel Turner. Ravi de vous revoir parmi nous et surtout bien vivant.

L'homme était enfin sortir de plusieurs mois de coma qui l'avait extrêmement affaiblit et cela se voyait à son visage. Même si son état n'était pas top, l'agent avait besoin de lui parlait de certaines choses et surtout de lui dire certains trucs qu'il ne devait pas savoir à cause de son état actuel.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
Jason Turner
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14856

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
Le réveil [PV] 600315barre13978/15000Le réveil [PV] 147995barre3  (3978/15000)

Le réveil [PV] _
MessageSujet: Re: Le réveil [PV]   Le réveil [PV] No_new10Jeu 9 Aoû - 14:36

    J'avais ouvert les yeux. C'était un de ces moments ou tu ne pouvais savoir sur l'instant ou tu te trouvais, ce que tu faisais là, et qui étaient les personnes qui t'entouraient. Le temps de réaction avait été assez long à ce mettre en place, une sorte de deuxième reflexion juste pour pouvoir savoir qu'il fallait analyser la situation. Un conflit interne assez exigeant qui me fatiguait déjà.
    Devant moi, une jeune femme avait mi sa tête au dessus de la mienne et me parlait. C'était étrange, elle avait une voix grave, lente, comme un magnéto qui déconnait. J'avais les lévres séches, les jambes engourdies, les mains mortes. J'essaya de les lever, mais mon corps répondait mal. J'étais ou?
    Au fur et à mesure que les secondes défilaient, la voix à peine audible de la jeune femme ; qui devait être une infirmière vu sa blouse blanche distinctive ; devenait de plus en plus clair, comme si tout se remettait en place. Elle me sourit, et j'eut l'impression que ces chicots étaient pourries. C'était qu'une impression, sa dentition était parfaite. A chaque fois que je clignait des yeux, un halo noir se dessinait, puis disparaissait. Depuis combien de temps j'étais là ? Depuis quand je dormais ? Ma jambe remuat d'elle même lorsque l'infirmière me l'attrapa et essaya de me la lever doucement. J'étais perdu, et elle devait le voir car elle venait de me poser une main sur le torse comme pour me calmer. Peu à peu, je distinguait des mots, mais rien de bien cohérence. Je cru comprendre qu'elle me disait de ne pas me lever, mais j'avais le cul de marbre. J'devais être là depuis pas mal de temps pour être dans un si sale état physique.


    "Que..."

    Je remua la bouche, j'avais la gorge sèche. Mes lèvres étaient tel un désert aride, elles restaient collées à chaque fois que je remuait la bouche comme un vieux sans son dentier.

    "Je suis ou.. ?" demandais je d'une petite voix "Vous êtes qui ?"

    L'infirmière me regardait tout en parlant.

    - ....ez pas, vous êtes entre de bonnes mains. Le médeçin va passer vous voir d'ici quelques minutes, il veut vous parler monsieur Turner. dit elle avant de s'en aller, me laissant seul pendant 2 ou 3 minutes qui parurent une eternité.

    Que s'était-il passé ?
    Enfin, la porte s'ouvrit à nouveau et un type entra. La quarantaine, tout droit sortit d'une série d'ambulancier, il s'avança vers moi et eclaira immédiatement mes yeux avec une de ses satanés lampes. Il me demanda d'effectuer quelques rapides tests avec les membres principaux de mon corps avant de m'expliquer qu'il était surpris de me voir reveillé. Apparement j'étais resté inconscient plusieurs jours en déduis je, devant son grand étonnement. Ce n'était rien comparé au mieux lorsqu'il m'annonça que j'étais résté dans le coma durant des mois... Il ajouta ensuite que des hommes et des femmes de l'air force allaient venir dans les jours qui viendraient pour me donner plus de détails, car lui même n'en possedait pas.
    Je dût me résoudre à accepter le fait que mon corps m'avait trahi, qu'une maladie d'un autre monde avait eut raison de moi, et avait bien faillit m'emporter dans la tombe.

    Les jours qui suivirent furent assez long. Je reprenais progressivement des couleurs, et l'appétit revenait petit à petit. Mes joues étaient néanmoins creusées. J'avais réussi à me lever et à marcher mais j'avais l'impression d'avoir des jambes d'un type de 90 ans. Les docteurs m'avaient assurés que ça allait revenir avec le temps mais selon eux, je ressentirais des effets secondaires de mon triste état actuel, pendant encore des années voir jusqu'a la fin de ma vie.
    Le jardin, la chambre, le jardin puis encore la chambre. J'commençait à devenir fou. Les types de l'air force étaient passés avec un discours préparé, me donnant quelques détails mais rien de révolutionnaire. Ca faisait plusieurs jours que j'attendais et je commençait à devenir fou dans ma chambre. On m'avait autorisé à sortir à 2 reprises pour me dégourdir les jambes, mais elles avaient du mal à me porter. J'étais frêle, mais j'avais repris des couleurs depuis mon reveil. Le blanc cadavre qui m'avait caractérisé les premiers jours commençait à s'estomper.
    J'avais pas eut d'autres visites que ces types de l'air force avec leur discours préparé. Ce fût un mardi, alors que je pensais passer une nouvelle journée monotone, que j'entendis quelqu'un frapper à la porte. Ce n'était ni un docteur, ni une infirmière. Ou alors très poilue.
    C'était un homme d'une quarantaine d'années, je l'avais déjà vu au SGC mais j'savais pas à quoi il servait. Il ne se présenta pas, mais était apparemment content de me voir en rémission.


    "Merci à vous. Et vous êtes... ?" demandais je en le regardant de haut en bas.

    Encore un qui voulait m'annoncer les protocoles à suivre, ou avait-il peut-être aussi un discours qu'il allait me lire avant de repartir comme il était venu.

_________________
Le réveil [PV] 299568NEWSETJASONSIIIIGNNNN222222

~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Le réveil [PV] 457683ManchesterUnited


Dernière édition par Jason Turner le Jeu 23 Aoû - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joey Rasmussen
----------------
Joey Rasmussen
----------------
Agent de Liaison du CIS
----------------


Nombre de messages : 99

Arrivé au SGC : 23/02/2008

Age du Joueur : 50


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
Le réveil [PV] 600315barre15/10Le réveil [PV] 147995barre3  (5/10)

Le réveil [PV] _
MessageSujet: Re: Le réveil [PV]   Le réveil [PV] No_new10Mar 14 Aoû - 21:46

Installé sur son lit, le Colonel avait un bien triste mine. Son visage s'était creusé et il avait la peau un peu pâle. Et encore, d'après ce qu'on lui avait dit, son état était encore pire lorsqu'il était arrivé à l’hôpital. Les médecins ne donnaient pas chère de sa peau et on avait même demandé à Joey si le Colonel avait de la famille à contacter. Généralement, c'était pour permettre aux membres de la famille de venir lui dire au revoir. Bien évidemment, Rasmussen n'en connaissait pas et d'après ce qu'il avait pu voir, personne n'était venu le voir, du moins des membres de sa famille. D'ailleurs, L'agent s'était demandé si Turner avait de la famille. C'était un homme assez discret sur sa vie privée et il devait avoir peu de personne qui la connaissait. Enfin bref, Rasmussen venait de saluer le Colonel qui le remercia et lui posa la question qu'il fallait, qui était il ? C'était vrai que les deux hommes ne s'était jamais vue auparavant et que c'était bien la première fois. Du coup, il était temps pour eux de faire connaissance...

- Pardonnez moi, je manque à mes devoirs. Je m'appelle Joey Rasmussen, je suis l'Agent du C.I.S chargé d'enquêter sur les faits qui ont causé la défaillance du Dédale et voir... où ça a merdé en somme.

Il entra dans la pièce pour aller au niveau de la fenêtre et observer la vue. Ce n'était plutôt pas mal. En même temps, un Colonel de la Air Force, on ne le mettait pas dans n'importe quel chambre et surtout quelqu'un comme le Colonel Turner qui avait apporté tant à la Terre sans jamais qu'elle le sache...

- C'est une bonne vue que vous avez là. Au moins comme ça, vous pouvez voir les voitures se garer...

Bon, certes ce n'était pas tant bien que cela au final mais il avait de l'animation au moins. Enfin, encore un point de vue. Quel qu'il en soit, l'agent détourna son regard de la fenêtre pour regarder de nouveau Turner et commencer à parler de sa vrai visite...

- Bon, si je suis venue, vous vous doutiez bien que c'était pas que pour vous dire bonjours. Pas que ça me déplaise mais généralement quand je vais voir des gens comme ça à l’hôpital, c'est que je les connais depuis longtemps. Enfin bref. Si je suis là, c'est pour voir avec vous et connaître votre avis sur le fait que le Dédale a été en perdition et que la plupart des ses occupants s'étaient retrouvé sur une planète hostile sans même pouvoir nous contacter. Je voudrais connaître votre point de vue dessus.

Pour le moment, savoir ce que pensait le Colonel était un bon début et après, Joey lui parlera des responsabilités de chacun dans cette affaire et surtout des personnes salit car certains en sortiront les mains creusent, c'était obligé.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
Jason Turner
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14856

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
Le réveil [PV] 600315barre13978/15000Le réveil [PV] 147995barre3  (3978/15000)

Le réveil [PV] _
MessageSujet: Re: Le réveil [PV]   Le réveil [PV] No_new10Jeu 23 Aoû - 0:56

    L’homme se prénommait Joey. Je l’avais déjà vu dans les couloirs du SGC une ou deux fois, mais j’me foutais un peu de savoir qui il était, du moins avant d’avoir affaire à lui. Il n’avait pas l’air très commode à première vue, mais les apparences pouvaient tromper. S’il faisait partie du C.I.S, il n’était sûrement pas quelqu’un de compréhensible, puisqu’ils étaient tous têtus, débiles, et n’avaient pas grand-chose dans la tête à part contrarier les membres ayants un lien avec le projet Porte des Etoiles.
    Rapidement après sa présentation, il m’annonça qu’il était là pour parler du Dédale, des problèmes qu’il y avait eu et surement de la connerie que toute cette merde avait entrainée. J’me redressai en prenant appui sur ses mains afin de paraitre un peu moins faiblard.


    « Ecoutez monsieur.. Rasmussen. J’ai déjà eu un débriefing de la mission par des gens de l’Air Force. Si vous voulez mon rapport, vous n’avez qu’à demander au SGC, ou à je sais pas qui, vous finirez bien par le trouver. » dis-je en le fixant d’un œil noir.

    L’homme semblait surprit par ma réaction, et essaya de détendre un peu l’atmosphère en parlant du parking devant l’hosto… Je sentais que mes jambes commençaient à fléchir le long du lit. Ma main trembla mais je n’y laissai rien paraitre. Je me redressai une fois de plus pendant qu’il regardait ailleurs puis je repris mon souffle, avant de reprendre la parole.

    « J’vais vous dire comme j’ai dit aux autres, j’me rappel pas de grand-chose. Je sais juste que Dablord a fait monter ce type à bord du Dédale. J’pensais que ça irait, mais après ça, tout est allé de travers. L’homme en question… Kalek je crois. Il s’est réveillé et à commencer à tout retourner sur mon appareil. Qu’est-ce que vous vouliez qu’on fasse ? C’est parti en sucette et on a dû se poser en catastrophe sur cette planète. Le dédale bousillé, on a du se débrouiller par nous-même. Comment on pouvait savoir que ce type avait des pouvoirs ?? C’était un risque à prendre, et on l’a pris. J’crache pas sur Dablord, j’ai accepté qu’il le ramène à bord du Dédale, mais s’il avait pas été aussi curieux, si… » J’fis une pause. J’avais appris la mort de Dablord à mon réveil, ainsi que celles de dizaines d’autres personnes. Elles étaient mortes à cause de moi, et j’avais pas eu les couilles de me réveiller pour les aider sur la planète. Y avait fallu que j’tombe malade au moment-là. Bien fait pour ma gueule.
    « J’vais devoir vivre avec ça sur la conscience toute ma vie. J’avais pas assez de sang avec le Prométhée et son équipage, que le Dédale vient en remettre une couche. Je vais assumer mes actes, alors si vous êtes là pour me punir et me rabaisser, n’hésitez pas. Mais vous m’entendrez pas vous dire que j’pouvais rien y faire, parce que j’aurais pu éviter tout ça. J’ai merdé, une fois de plus. Ça fera que s’inscrire sur mon CV déjà bien garni.
    De vous à moi, je suis fatigué de tout ça. J’en ai marre de devoir assumer mes erreurs. Imaginez le nombre de personnes qui sont mortes sous mes ordres ? J’me rappel même pas de tous leurs visages. Vous pouvez comprendre ça ? Donc maintenant, si vous avez encore des questions posez les maintenant, dans le cas contraire j’vous demanderais de vous en aller, je dois me reposer. »


    Je le fixais sans ciller, comme pour lui montrer que j’étais encore au niveau même si c’était plus vraiment le cas. Il allait peut-être m’annoncer une sentence à mon encontre, mais j’en avais plus rien à foutre à présent. J’allais pas me foutre en l’air, mais ma vie, elle, l’était déjà depuis bien longtemps.

_________________
Le réveil [PV] 299568NEWSETJASONSIIIIGNNNN222222

~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Le réveil [PV] 457683ManchesterUnited
Revenir en haut Aller en bas
Joey Rasmussen
----------------
Joey Rasmussen
----------------
Agent de Liaison du CIS
----------------


Nombre de messages : 99

Arrivé au SGC : 23/02/2008

Age du Joueur : 50


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
Le réveil [PV] 600315barre15/10Le réveil [PV] 147995barre3  (5/10)

Le réveil [PV] _
MessageSujet: Re: Le réveil [PV]   Le réveil [PV] No_new10Jeu 23 Aoû - 12:27

Joey écouta l'homme s'exprimer, il en avait gros sur la patate. Il expliqua les raisons qui avaient fait que le Dédale soit en perdition, ce que tout le monde avait dit mais il voulait l'entendre de la bouche de Turner. Pas pour le faire revivre des moments douloureux, mais bien pour voir si il n'avait pas perdu la mémoire et qu'il était toujours lui-même. Et heureusement, c'était le cas même si il avait quelques kilos en trop sur ce coup là. Enfin bref, l'homme connaissait la part de responsabilité qu'il avait et il s'en voulait apparemment. Ainsi, devant l'insistance du Colonel, Rasmussen allait le laisser tout seul mais avant cela, il avait un dernier petit truc à régler. Il posa sa mallette sur une table fixe, prit un document et le posa sur la table de nuit du Colonel. Sans un mot, il retourna à sa mallette pour la fermer et commença à se diriger vers la porte. Mais il s'arrêta avant lorsqu'il se trouva juste en face du Colonel...

- Je vous laisse ce document. Il s'agit d'une montée en grade. Le conseil d'administration a décidé de vous faire passer Général après tout ce que vous avez vécu. Libre à vous de décider ce que vous choisissez mais je dois vous dire que... Joey se frotta le menton avant de reprendre. Enfin je n'ais pas le droit de vous en informer mais j'aime quand les chances sont clairs. Au faite, ce document cache une mise à la retraite forcé. Vue vos états de services, le conseil ne voulait pas vous rétrograder ou vous punir d'une façon ou d'une autre même si vous avez perdu deux vaisseaux terriens. La mort de ses membres doit largement suffire. Mais ils ne pouvaient pas rester sans conséquence et donc, ils ont décidé ceci. Maintenant, vous pouvez refuser et choisir un autre châtiment mais personnellement, je pense que c'est la meilleur fin pour vous Colonel.

L'homme devant lui ne répondit rien, ou ne voulait rien dire. Tant pis, il signera peut être plus tard. Du coup, Joey se dirigea vers la porte pour sortir de la chambre du Colonel. Désormais, les cartes étaient entre ses mains et lui seul pouvait choisir son avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



Le réveil [PV] _
MessageSujet: Re: Le réveil [PV]   Le réveil [PV] No_new10

Revenir en haut Aller en bas
 

Le réveil [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Denver ~-