Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Quartiers de Paul Davis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul Davis
----------------
Paul Davis
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre11658/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (1658/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Ven 11 Sep - 22:16

- Remise en question de sa vie -



Le Major entra dans ses quartiers, les larmes coulaient toujours le long de son visage. Il n'en revenait toujours pas. La femme qu'il aime venait de lui brisé le cœur et l'un de ses meilleurs amis l'avait trahi pour cette fameuse femme. Cette fois, s'en était trop. Le militaire ne pourrait jamais s'en remettre. Lui qui avait placé toute sa vie en fonction de Suzanne Winshester venait de perdre tous ses espoirs.

Depuis un peu plus de deux ans et la mort de sa compagne, Paul ne s'en était jamais remit et pourtant ce n'était pas faute d'avoir essayer. Il y avait bien eût une ou deux petites aventures, mais jamais rien de sérieux. Davis n'était pas du genre à changer rapidement, il avait besoin d'une relation sérieuse. Il pensait l'avoir trouvé, mais en faite, il était dans un monde utopiste.

S'asseyant sur son lit son arme de service en mains, il resta le regard figé sur elle. Il en avait tué des ennemis avec et c'était aussi un poids sur son cœur. Son métier, dieu que oui Paul l'aimait. Si il était rentré dans l'armée, c'était pour suivre l'exemple de son grand-père, qui avait combattu en Europe les armées nazis et c'est aussi lui, qui jusqu'à sa mort l'avait élevé, il voulait le rejoindre lui et son ancienne compagne. Ces derniers mois au SGC avait été difficile pour le Major, malgré sa promotion.

Posant le canon du 9mm sur son front, cette fois, il était sur, il irait au bout de son acte, pas comme le derniers coup. Après tous, qui le retenait sur cette terre ? Sa famille ? Il ne lui restait plus que sa
sœur Angélica, surement pas, il n'avait plus eût de nouvelle d'elle depuis plus d'un an. Une femme ? Il y en n'avait bien une, Suzanne Winshester, mais elle ne voulait pas de lui, elle l'avait bien fait comprendre et pourtant ce n'était pas faute d'avoir essayer. Et le fait que Paul soit trahit par Boba Fett, lui donne encore plus envie d'en finir.

*Cette fois, tu le fais. Pour une fois dans ta vie, soit un homme.*

Enlevant le fusil de son front, non il ne c'était pas dégonflé, mais n'avait pas enlevé la sécurité. Une fois que se fût fait, il reposa le canon de l'arme sur son front. Son doigt sur la gâchette, il n'avait plus qu'a tiré l'ultime balle de se fusil. Après avoir tué pas mal de personne avec, il se tuera avec. Ceci est une fin logique finalement et plus personne ne pourra l'en empêcher.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
Jack O'Neill
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13743

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre15056/15000Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (5056/15000)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Sam 12 Sep - 0:51

La journée avait été éprouvante pour le Général O'Neill. Comme chaque jour depuis cette fameuse mission suicide en faite. Marchant d'un pas las dans les couloirs, il se dirigeait vers ses quartiers sans trop savoir s'il y allait pour boire un coup ou pour se coucher. S'il comptait dormir, il n'avait pas prévenu Walter, et ce dernier risquerait d'être pris de panique si quelque chose d'important arriverait par la porte des étoiles, et si Jack O'Neill n'était pas là pour veiller au bon fonctionnement des opérations. Bref, Jack irait lui passer un coup de fil pour le prévenir, avec le téléphone qu'il y avait dans ses quartiers. La béquille en main, il était donc impatient d'arriver dans son antre, qu'il avait refusé de quitter depuis sa promotion. Car un Général dormait dans une maison, pas dans des quartiers. Mais quand il s'agissait de perdre ses habitudes, Jack avait du mal. De plus, il aimait ses quartiers, même s'il y avait rien d'important dedans. C'était aussi un endroit bordélique, envahi par les souvenirs et les fantômes du SGC... Au détour du couloir, le Général rendit son salut au Sergent Siler et commença à arriver dans la partie supérieure des quartiers: celui des officiers.

Son regard se posa sur une porte à sa gauche. C'était les quartiers de Paul Davis, son vieil ami. Depuis leur dernière ballade, ils ne s'étaient pas vraiment revus. Il fallait dire qu'ils ne s'étaient pas quittés en une bonne ambiance et que chacun avait préféré rester seul pour affronter sa propre douleur. Car le Major comme tout autre, avait aussi gardé des séquelles de l'expérience sur Nebek. En restant au SGC alors qu'il avait été le premier à se porter volontaire, Davis avait souffert de cet éloignement même si du coup, il était toujours en vie, et entier...
Le Général s'arrêta et se tourna pour frapper trois coups à la porte. Il ne savait pas si Paul serait là mais si c'était le cas, ils pourraient boire un coup ensemble pour se remonter le moral et repartir d'un bon pied... Jack sourit tristement à cette pensée et observa sa jambe artificielle. Derrière lui ,des gardes passèrent et le saluèrent. Une fois de plus, le Général répondit à leur salut et attendit que la porte s'ouvre, si celle-ci daigne s'ouvrir... Il attendit un instant, se frottant le moignon par dessus les bandages dont il avait mis un certain temps avant de s'y habituer. Il frappa à nouveau contre la porte mais apparemment, les quartiers de Paul Davis étaient déserts.

Tant pis, ça serait pour une prochaine fois alors, Jack ne tarderait pas à s'en aller...

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Quartiers de Paul Davis 40287210
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
Paul Davis
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre11658/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (1658/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Sam 12 Sep - 20:11

Il ne manquait plus qu'au Major d'appuyer sur la détente et il en serrait fini de sa vie. A ce moment là, il se posa, une ultime question. Allait t'il souffrir ou mourir d'un coup ? Une balle en plaine tête, même le plus con du monde le sait, on meurt d'un coup, mais durant les fractions de secondes où la balle pénètre la cher pour rejoindre le cerveau, la douleur doit être si intense. Alors qu'il se concentra sur ce qu'il allait faire, une autre question vient le chiffonner. Y avait t'il une vie après la mort ? Sa, il ne le serrait qu'en se tuant, mais pourquoi le faire, si au final il ne retrouverait pas son grand père, ni sa femme et tous ses membres du SGC mort...

Le doute s'installa dans l'esprit du Major et bloqua son index qui n'attendait qu'une chose, appuyer sur la gâchette. Pourtant, l'envie, le militaire en avait. Il avait mare de cette vie, il n'avait rien de vraiment à lui et surtout, il n'avait pas l'amour et la tendresse. C'était bien une chose qui lui manquait et dont il avait grand besoin.

Alors que cette fois, il c'était décidé, quelqu'un frappa à sa porte. Sur le coup, Davis ne répondit pas et resta sur son lit. Non, cette fois il irait au bout. Respirant un grand coup, en comptant de trois à zéro, une seconde frappe vient toucher sa porte. Alors qu'il arrivait au un, une pensée traversa son esprit : Et si c'était une bonne nouvelle ! Sa sœur, une femme venant lui déclarer son amour. A cette pensé, Paul eût un sourire, le premiers depuis pas mal de temps.

Se levant et rangeant le fusil dans un tiroir, il se dépêcha d'ouvrir la porte. Derrière, personne. Non, il n'avait pas halluciner, et vue en levant la tête, que le Général était en train de partir, c'était Jack qui avait toquer.

Jack, je suis là.

Alors que le commandant du SGC se tourna et reprit sa marche vers les quartiers de Davis pour y rentré cette fois, le Major eût honte. Après tous, il avait oublier des éléments importants dans sa réflexion, sur le fait si il doit se suicider ou pas. L'amitié ! Son meilleur ami depuis son enfance, Jack en était la preuve. Cette homme avait perdu une jambe, un yeux et même son fils et pourtant, il était encore là, même si c'était dur en se moment. Fermant la porte lorsque O'Neill fût rentré, il pensa tous de même que l'un de ses bons amis venait de le trahir.

Comment sa va Jack ? Tu veux boire quelque chose ?

Se rapprochant de son mini bar personnelle, il avait de l'eau, de la bière ou du café encore chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
Jack O'Neill
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13743

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre15056/15000Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (5056/15000)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 13 Sep - 1:48

Non, rien... Davis n'était pas dans ses quartiers. Il avait probablement profité de sa soirée pour s'exiler dans un bar de strip tease ou quoi. Tant pis, Jack irait profiter du peu de temps libre qu'il avait pour se reposer dans ses quartiers. Soudain, alors qu'il commençait à faire demi-tour, une voix calme s'éleva derrière lui. La porte était ouverte, laissant passer la tête du Major Davis dans le couloir. O'Neill revint sur ses pas et se demanda s'il n'avait pas réveillé Paul, car ce dernier avait une mine affreuse. Ce qui était étonnant pour quelqu'un de bon et de courageux comme lui, son vieil ami qui s'était toujours montré positif dans les pires moments. Un sourire sur les lèvres, Jack entra silencieusement dans les quartiers de son collègue. Il jeta un rapide coup d'oeil autour de lui, commençant à connaître la pièce par coeur à force d'y venir pour boire un coup ou pour parler plus tranquillement du boulot. Le Général prit une chaise et calla sa béquille sur le côté. Il se courba pour placer sa jambe de fer dans une position convenable et écouta la voix fatiguée de Davis lui demander si tout allait bien. Jack hocha la tête et lui répondit.

"On peut se partager une bière, ça me suffira."

Boire pendant les heures de travail était intolérable au SGC. Mais qui dans cette base pouvaient bien savoir et prouver que le Général et qu'un Major de l'USAF avaient pour habitude de partager quelques bières lors de quelques soirées où le moral n'y était pas. Jack était dans sa base et il faisait ce qu'il voulait, surtout dans les quartiers de son ami. De plus, il était parti pour se reposer et non pour bosser. Cette nuit, il laisserait les commandes de la Porte des Etoiles entre les mains expertes du Sergent Harriman.
Davis sortit une bière qu'il ouvrit d'un geste mal assuré. Quelque chose avait semé le trouble dans l'esprit du Major et O'Neill n'avait pas la moindre idée de ce que ça pouvait être. Sûrement qu'il avait eu une journée éprouvante... Paul but une gorgée avant de passer la bouteille à Jack. Ce dernier trempa à son tour ses lèvres dans la bière, tout en gardant le silence. Il observa un moment Davis jusqu'à ne plus résister. Il voulait lui demandé ce qui clochait chez lui. Voulant aussi le mettre plus à l'aise, il lui rendit la bouteille de bière avant de poser sa question.


"Eh bien, t'a l'air mal en point. Qu'est-ce qui t'arrive ?"

Jack n'était pas du genre à dramatiser quand il parlait à Davis. Il allait directement au coeur du sujet et là, en fixant le visage de son ami, il pouvait lire toute la frustration, la déception et le désespoir qui étaient nés au SGC depuis la mission suicide sur Nebek. Sauf que depuis, Davis s'en était remi et s'il n'avait pas le moral, c'était sûrement pour autre chose qui ne concernait ni les jaffas, ni la sécurité de la planète... Il connaissait trop bien Paul pour savoir que ce problème venait d'autre part. Jack se demanda alors s'il avait bien fait de venir, espérant ne pas revivre la même scène embarrassante que la dernière fois où il s'était balladé avec lui dans un bar. Ca leur avait permis de se remettre de leur émotion mais lors de cette journée, ils n'avaient échangé que très peu de paroles.
Jack reporta son attention sur Davis, se demandant qu'est-ce qui pouvait rendre son ami si triste. Son visage était blanc, comme s'il avait failli mourir. Ce soir, le Général n'était pas d'humeur à causer beaucoup mais il essairait quand même de comprendre la peine du Major et savoir s'il pouvait l'aider à surmonter cette épreuve...

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Quartiers de Paul Davis 40287210
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
Paul Davis
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre11658/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (1658/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 13 Sep - 12:51

Même si l'expression de son visage ne le montrait point, Paul était content de la visite de Jack. C'était d'ailleurs, la seul personne sur qui il pouvait compter dans les moments difficiles. Sortant sa dernière bière du réfrigérateur, il l'ouvrit avec beaucoup de mal. En buvant un légère gorgé avant de s'assoir sur la dernière chaise et de passer la précieuse boisson à son compère. Celui-ci en bu également avant de la rendre au Major. Davis essayait tant bien que mal de cacher l'expression de son visage mais visiblement, il ne devait pas y arriver. A O'Neill, il ne pouvait rien caché et celui-ci posa la question.

Qu'est ce qui n'allait pas, «tous»voulait lui répondre Paul, mais non, il y a tous de même certains choses positive dans sa vie, même si elles sont parfois infimes, c'est déjà mieux que rien. Buvant une gorgé de la bière avant de la repasser à Jack, le Major baissa la tête et dît d'une petite voix :

J'en ais marre.

Il n'ajouta rien, laissant Jack a une propre réflexion. Davis n'espérait qu'une chose, c'est que dans cette phrase, l'officier le plus haut gradé de la base ne s'y trouve pas. Marre de O'Neill, jamais !

Ils m'ont trompé.

Tous dire d'un seul coup était trop dur pour le militaire, il y alla donc par petite touche, en espérant que le Général s'y retrouve. Se levant et marchant pendant quelques instants, il se rassie et ajouta :

Suza... Fermant les yeux et posant ses mains sur sa tête, tous en soufflant, cette fois, il allait le dire, dû moins essayer. Suzanne et Boba. Rouvrant les yeux, des petites larmes coulaient le long de ses joues. J'avais confiance en Boba et il m'a déchirer le cœur, tous comme cette femme.

Rien que le fait de le dire, le Major n'en pouvait plus. Dans sa tête, il n'arrêtait pas de revoir les images, de la déclaration de Fett à Winshester et que celle-ci accepte. Regardant l'heure, il se dît que les deux individus devaient surement être à l'acte dans les quartiers de la jeune femme comme il était prévu.

Je n'ai plus rien, tous se passe mal depuis un moment.

Paul n'aimait pas se lamenter, lui qui d'habitude était si joyeux, mais la, personne ne pouvait l'arrêter. Personne ? Jack peut-être, mais lui aussi connait des moments difficiles en se moment. Décidément, la vie est loin d'être parfaite. D'ailleurs, le but de la vie, c'est de mourir, alors pourquoi vivre longtemps et malheureux, autant mourir dès que le bonheur à quitté la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
Jack O'Neill
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13743

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre15056/15000Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (5056/15000)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 13 Sep - 13:33

Aie aie aie, une histoire de coeur ! C'était bien ce que Jack redoutait dès les premières paroles de Davis. Il s'agissait donc de Suzanne... Winshester ? Sûrement... Ainsi que de ce cher Boba Fett, qui avait du lui piquer l'amour de sa vie (enfin, ca restait à prouver). Ils avaient trompé le Major, et la façon dont il l'avait dit foutu un froid dans le dos du Général. Paul avait l'habitude de vivre des situations pénibles en mission, de tuer des jaffas et de supporter la mort de ses hommes, mais voilà que c'était son coeur brisé qui réussissait à arriver à bout de lui. D'après ce que Jack comprenait, Boba avait sûrement du séduire Suzanne, qui elle devait avoir la tête en l'air depuis la mort de sa meilleure amie. Chose qu'il ne tarda pas à faire remarqué à Paul, pour essayer de le calmer.

"Tu sais, le Docteur Winshester a été très infectée par la mort de Janet. Peut être que c'est à cause de ça si elle a préféré prendre ses distances avec toi. Après tout, tu étais ami avec Frasier tout comme moi, et c'est à cause de nous si elle était revenue au SGC..." O'Neill fit une pause, repassant la bière dans les mains de Davis vu que finalement, le Général n'était pas décidé à boire beaucoup ce soir. Il prit tout de même une gorgée avant d'ajouter.

"Peut être qu'elle t'en veut pour ça."

Peut être... Ou pas. Jack avait formulé cette hypothèse surtout pour essayer de réconforter le coeur fragile de son ami. Il s'enfonça au fond de son siège et repensa aux dernières paroles de Paul. "Tout se passe mal"... Pourtant, tout aurait pu être pire. Il fallait juste positiver et passer à autre chose sinon... Il n'allait jamais s'en remettre ! Pour ça, Jack avait une idée pour que Davis fasse la paix avec sa conscience et oublie cette Suzanne. Il sortit son paquet de cigarette et l'envoya au Major. Ce dernier n'était pas un très grand fumeur et c'était justement pour ça que Jack lui en proposait. Cette nuit, Davis ferait un gros dodo pour oublier ses malheurs.

"Tient, sert toi. N'hésite pas à prendre quelques bières de plus aussi !"

Si Jack en avait un, il aurait sorti un cigare, une des chsoes qu'il gardait pour les moments les plus insupportables et qui le rendait joyeux juste après. Il suffisait d'être bien dans sa peau pour se sentir heureux après tout. Pour en revenir au sujet et voyant la tronche de Davis, le Général reprit la parole, laissant le paquet de cigarette à Davis. Ce dernier en avait plus besoin que lui.

"Et n'oublie pas que tu vas bientôt avoir ta propre maison. Là tu seras enfin libre de faire ce que bon te semble, avec n'importe qui..."

Un sourire malicieux apparut au coin de ses lèvres, espérant faire sourire son ami par la même occasion. Eh oui, maintenant que Paul Davis allait avoir son propre "chez soit", les strip teaseuses de Colorado Springs allaient devoir bien se tenir !

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Quartiers de Paul Davis 40287210
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
Boba Fett
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7281

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre12463/15000Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (2463/15000)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 13 Sep - 17:24

Dans mes quartiers, je m’étais posé sur mon lit, en attendant l’heure. J’avais beau avoir fait tombé cette fille, je sentais vraiment que Davis m’en voulait. Après tout, je n’avais vraiment pas envie de sortir avec cette nana. Et le fait que Davis se sentait mal me dégoûtait quelque peu.
Que devais-je faire ? Tirer mon coup avec Suzie ou aller voir Davis et lui expliquer. Je restais pensif à cette décision. Je restais bien 15 minutes immobile à réfléchir. Bien la première fois que j’utilisais autant mon cerveau !


-« Ca y est ! »

L’idée du siècle était trouvée. Je savais comment satisfaire Suzanne sans pour autant abandonner Davis. Et ce n’état pas une partouze. Je me mis à fouiller dans mes affaires ces précieux objets. Je mis un peu de temps à trouver le premier, caché sous les chaussettes et les boxers. Je le lançais sur le lit et je me mis à chercher l’autre.

*Merde ! Où est-il ?*

Où je l’avais mis depuis que je l’avais testé avec l’infirmière. Pas dans les fringues. Peut être dans la table de nuit. J’ouvris le tiroir, virant les magazines, puis je le vis, rose fluo. Le voilà !
Je pris une poche plastique opaque et je mis les deux objets dedans. Puis je sortis de mes quartiers pour me rendre à ceux de Suzanne, plus loin. Là bas, je frappais à la porte. Pas de réponse. J’essayais de l’ouvrir, mais elle était fermée à clé.

*Tant pis on va faire avec !*

Je posais le sac plastique et je sortis un bloc de post-it. C’est comme les capotes, toujours en avoir sur soi. Puis j’écrivis un gentil mot.

Citation :
« Amuse toi bien !
Bob »

Puis je le collais sur le sac plastique, qui contenait une cassette porno et un sextoy.

Direction chez Davis.
J’arrivais en courant devant ses quartiers. Personne apparemment. Je me posais cinq secondes devant la porte puis je frappais et j’ouvris sans attendre. Surprise, il n’était pas tout seul. Jack était là aussi. Paul avait toujours l’air dépité.


-«Mon général ! Davis ! J’ai tout arrangé ! Il ne se passera rien entre moi et Suzanne ! Je lui ai laissé quelques bricoles pour qu’elle s’amuse toute seule. Désolé de ce qu’il s’est passé au bar, mais je ne m’y attendait pas ! Je m’excuse ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
Paul Davis
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre11658/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (1658/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 13 Sep - 19:41

Après tous, Paul n'en était pas à son premier chagrin d'amour, il s'en était toujours remit, mais là, sans savoir pourquoi, il n'y arrivait pas, cela lui fessait fort mal. D'ailleurs, la première fois qu'il avait vue Suzanne, ce fût le coup de foudre et il ne savait trop expliquer, comment cela se fait qu'il a autant de sentiment pour la jeune femme. Enfin, maintenant il devait l'oublier ou mourir, mais la deuxième solution semble à ses yeux la plus probable. Depuis l'arrivée de Jack dans ses quartiers, Paul réfléchissait beaucoup, car au final, il c'était tromper, il avait encore des gens dans se bas monde sur qui il pouvait compter, comme Jack.

Même si O'Neill n'a jamais été très bon pour remonté le moral, comme dans ce moment, cela fessait quand même plaisir. Dans le fond, il avait peut être raison, Suzanne était là pour noyer son chagrin de la perte de son ami, la mort de Janet. Cela rassurerait peut être Davis, mais finalement non, car comme Jack l'a dît, c'est lui qui à convaincu, avec l'aide du Général, le retour de Frasier au SGC, c'est donc sa faute si elle est mort.

Reprenant la bière que Jack lui tendit, Paul en bue une petite gorgé avant de la posé sur la table. Il mit la canette presque vide près du paquet de cigarette, qu'il ne toucha pas pour le moment, mais y touchera très bientôt, il en avait besoin.

Merci Jack.

Les cigarette, Paul n'en avait pas, il faudrait qu'il en achète, il en rendra d'ailleurs un paquet à son ami. Et oui, dans moins de quinze jour, Paul aurait son propre appartement et il ferrait une grande fête pour sa, du moins, c'est ce qu'il avait prévu jusque la.

Faudra que j'achète de la bière, j'en ai plus pour ce soir.

Alors que Davis commençait à reprendre du poil de la bête et à retrouvé un peu d'espoir et de joie, oubliant complètement ce qu'il voulait faire quelques minutes au par avant, quelqu'un frappa à la porte. Le Major n'eût pas le temps d'ouvrir, que la porte s'ouvrit. Qui pouvait donc prendre ses aises ainsi ? C'était Boba Fett ! Si Paul ne voulait pas voir une personne en se moment, c'était surement lui, égalité avec Winshester.

Je suis content pour toi, mais qui t'as permis d'entré dans MES quartiers ?

Davis insista bien sur le «mes», car il n'avait pas donner la permission. D'accord, Fett s'excusait, mais Paul n'était pas encore près.

C'est tous à ton honneur de t'excuser, mais il est trop tard.

Le Major était en train d'augmenter le ton, il regarda Jack. Pour lui, cela ne devait pas être une partie de plaisir, il était ami avec les deux et à trois, il avait fait tellement de chose. Davis prit la bière qui était sur la table et la fini cul sec. Prenant le paquet de cigarette dans sa mains, il avança vers le Lieutenant-Colonel et dît :

Désoler Lieutenant-Colonel, Paul appela Fett par son grade, montrant ainsi ce qu'il pouvait ressentir, mais j'ai besoin encore de temps pour passer la pilule. Je vous demanderais de sortir.

Et Boba avait plutôt intérêt à sortir, car Paul était prêt à lui sauter dessus. Même si dans le fond, Paul avait toujours beaucoup de respect pour son ami, car au final, il voulait juste lui montrer, c'est Suzanne qui à jouer de lui, et la preuve, c'est que Fett n'y a pas était. Il allait lui pardonner, mais la c'était beaucoup trop frai. A ce moment là, il retourna son regard vers le tiroir où était l'arme, l'envie de mort lui revient.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
Jack O'Neill
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13743

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre15056/15000Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (5056/15000)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 13 Sep - 20:10

Jack failli lâcher une petite larme quand Davis le remercia. Il n'avait pas fait grand chose mais la situation avait l'air d'être meilleure qu'il y a cinq minutes. Demain, tout serait rentré dans l'ordre. Et puis soudain, alors que le Général allait se proposer pour aller chercher une bière dans ses quartiers, la porte s'ouvrit d'un coup, laissant apparaître un Boba Fett tout alarmé. Tient, quand on parle du loup... La réaction de Paul ne se fit pas attendre et la crainte envahie Jack quand il entendit la réplique envoyée par le Major. Heureusement, personne ne passait dans le couloir pour voir cette scène, l'expression de colère et les poings fermés de Davis, ainsi que son regard de... de haine ! O'Neill se demanda s'il était énervé comme ça à cause de la situation ou s'il éprouvait vraiment un sentiment de rancune envers ce vieux Boba. Les pauvres, eux qui s'adoraient depuis si longtemps allaient se cogner, et juste sous les yeux du Général de la base, qui faisait aussi parti du trio et qui aimait rire avec eux devant un épisode des simpsons, bière ou vodka en main. La situation tournait au drame et pour une fois depuis bien longtemps, Jack ne savait vraiment pas ce qu'il pouvait faire.

"Je pense qu'on va en rester là et s'en tenir aux excuses... qu'en dites-vous ?"

Rien n'y fait. Ni une ni deux, le Major demanda... ou plutôt ordonna, au Lieutenant-colonel de sortir de ses quartiers. Tout ça tournait au vinaigre, surtout à partir du moment où les grades entraient en jeu. Jack lui assistait à cet échange tel un spectateur qui observait avec crainte un match de boxe. En tout cas, rien ne pouvait convaincre Davis, dont le regard se posa sur un tiroir prêt de lui. Qu'est-ce qu'il allait faire ?? Davis n'avait jamais été quelqu'un de très rancunier, encore moins dépressif ou... pire. Il lui fallait juste le temps nécessaire pour s'en remettre. Du coup, O'Neill se releva, béquille en main, et attrapa Boba par la manche avec son autre main.

"Nous allons nous retirer et nous reposer, qu'est-ce t'en pense ?" Dit-il sans attendre la réponse de Boba pour l'entrainer en dehors des quartiers. Mais déjà, il pouvait entendre les répliques du Lieutenant-colonel envers le Major. Jack essaya d'y mettre un terme alors qu'il était déjà dans le couloir. Et encore une fois, il remercia la chance que l'endroit soit désert.

"La nuit porte conseil. Demain est un autre jour..."

Jack avait beau dépité ce qu'il pouvait, il n'était pas sûr que Boba se laisse écraser comme ça par Davis. Il allait sûrement se défendre, mais avec la parole. En revenir à la violence serait vraiment la pire des choses qui pourrait arriver et Jack aimerait bien que ça n'arrive pas dans une base comme celle-ci, entre deux hauts gradés très respectés. O'Neill insista donc un peu plus pour convaincre Boba de laisser le Major seul, et de revenir demain si vraiment c'était nécessaire. Il n'y avait pas de miracle, soit ils se tapaient dessus, soit ils laissaient le temps résoudre ce problème de sentiments malsains...

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Quartiers de Paul Davis 40287210
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
Boba Fett
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7281

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre12463/15000Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (2463/15000)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 13 Sep - 20:35

Gonflé le mec ! Je viens m’excuser et lui il me fout à la porte. J’ai pas touché à sa copine, et il considère comme déjà fait. Mon sang ne fit qu’un tour. Ca c’était trop fort !

-« T’es naze ou quoi ?! Je m’excuse et tu me renvoies chier ! Et pas la peine de prendre ce ton hautain avec moi bordel ! »

"Nous allons nous retirer et nous reposer, qu'est-ce t'en pense ?

Et voilà qu’il s’en mêle lui. Non mais, je vous jure ! Le vieux croûton n’avait pas idée de ce que Davis préparait. Ca sentait la merde depuis la lune !

-« Et puis quoi encore ! Je sais déjà ce que ce boulet va faire ! Ce n’est pas toi qui l’as obligé de le ramener à la base ! »

O’neill essayait de m’entraîner vers la sortie. Même estropé, il avait encore de la poigne le vieux loup. Mais j’essayais de rester dans l’encadrement de la porte tant bien que mal, tirant une tronche pas possible à Davis.

"La nuit porte conseil. Demain est un autre jour..."

-« Je crains qu’il n’y ait pas de lendemain pour lui ! »

Puis O’neill réussi enfin à me tirer dehors. La porte des quartiers de Davis se referma devant nous. Je me retournait furieux contre O’neill.

-« Nan mais t’as pas idée ! Déjà qu’il était parti pour se foutre en l’air une première fois quand je l’ai mis en cage au SGC ! Vous avez récupéré son arme de service au moins ! Sinon vous pouvez déjà commencer à creuser sa tombe ! »

Puis je me jetais violemment contre la porte, qui resta bien en place. Solide ces trucs

-« Davis ! Ouvre nom de dieu ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
Paul Davis
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre11658/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (1658/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 13 Sep - 21:56

Comme pouvait le prévoir le Major, Boba ne fût pas content de la réaction de Paul. D'accord, il était venu s'excuser et cela était une bonne chose. Non Davis ne sera pas rancunier avec lui, il a juste besoin de temps et visiblement, le Lieutenant-Colonel veut maintenant. La tension monta entre les deux hommes, tous les deux se regardant avec les yeux froid. A ce moment là, le Général qui était spectateur de la scène se leva et prit Boba par le bras pour le sortie des quartiers du Major.

Jack avait comprit que Paul avait besoin de temps et malgré le fait qu'il soit infirme, il eût assez de force pour sortir Fett des quartiers, bien que le Lieutenant-Colonel résista longtemps en ce tenant au charnière de la porte. Davis pût entendre que Boba avait comprit, il avait comprit les véritables intentions de Paul, c'était pour sa qu'il l'avait raccompagné au SGC et pour sa qu'il était là. Mais avait que O'Neill le lâché, Paul claqua sa porte et la ferma à clé, ainsi, plus personne ne pourrait rentré.

S'asseyant sur une des chaises, le Major prit une cigarette et posa le paquet sur la table. L'allumant, il commença à la fumé. Ce fût un petit moment de détente, mais qui ne changea pas les idées de Davis. Cela fessait quelques secondes que Boba tapait à la porte du Major et il finirait pas l'ouvrir, il n'y a pût de temps à perdre. Paul mit une chaise tous de même pour bloquer l'ouverture de la porte et gagner un peu de temps. S'avançant ensuite vers le fameux tiroir où il avait rangé son arme de service, Paul l'a prit et alla s'assoir ensuite sur son lit.

Soigneux comme il est, il vérifia que la sécurité été enlevé et que l'arme était recharger. Il y avait une seule balle, il ne devait pas se rater. Montant le canon de l'arme sur son front, les secondes s'écoulaient comme de longue heure, avec en plus, les bruits de Boba Fett contre la porte.

Le doute n'était plus au rendez vous, maintenant, le Major devait agir et être un homme. Il irait au bout de ses convictions. Même si, il eût un léger doute, pour son ami d'enfance Jack, l'arrivée de Boba a tous déclencher. Revoyant encore les images dans la tête, au moment où Fett fait la déclaration et que Winshester accepte et lui propose des choses, dont Paul aurait bien aimé faire.

*Ne faibli pas, tu es un homme fort, tu vas le faire.*

Respirant doucement, le rythme des battements de son cœur était si faible, que même lorsqu'il posa sa main pour écouter, il n'entendait rien. Pour lui, sa voulait tous dire, même son cœur brisé lui montré que c'était la fin.

Posant son doigt sur la gâchette, il leva les yeux vers le haut. Sous les tambours de la porte, il compta :

3, 2, 1, Une larme coulant le long de sa joue, il n'aurait jamais cru que sa vie finirait ainsi, mais après tous, il avait tellement vécu dans un monde de rêve, qu'il ne savait distinguer la vérité de l'illusion.

Mon ami Boba, je te pardonne ce que tu as fais.

Lorsqu'il fini sa phrase, que l'intéressé n'entendra pas, mais qui soulagea la conscience du militaire, le zéro vient. Appuyant sur la gâchette, il vît les ultimes images de sa vie, défiler dans sa tête. Sa mère, son père, son grand père, qui était son exemple, sa sœur Angélica, sa première femme Clara, sa compagne au SGC Talia, son ami d'enfance Jack, Boba, Dean, Cassandra, Janet...et même Suzanne.

NON !

Alors que l'ultime seconde s'écoulait, le Major comprit qu'il fessait une erreur, mais il était trop tard. Le coup de feu partie, dû couloir, Boba et Jack avait dû l'entendre. Bien que Davis avait essayé de changer la trajectoire du coup de fusil, il s'y était prit trop tard, la balle avait bien toucher son visage. Sentent les forces de son corps le quittait, il laissa son esprit s'envoler vers un autre monde, espérant que se soit le paradis, au moment où son corps tomba au sol. Ainsi Paul Davis ferma les yeux une ultime fois...
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
Jack O'Neill
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13743

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre15056/15000Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (5056/15000)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 13 Sep - 22:21

Boba commençait à se montrer agressif, comme l’avait redouté Jack depuis quelques instants. Il avait réussi à l’emmener en dehors des quartiers mais le Lieutenant-colonel ne s’était pas laissé faire et s’était emporté. « Pas de lendemain pour lui. » Mais bon sang, qu’est-ce qu’il voulait dire par là ?? Allaient-ils s’entretuer au cours de la nuit ? O’Neill ne comprit que peu après quand Boba parla de l’arme de Davis et le mot suicide arriva soudainement au cerveau du Général. Creuser sa tombe ? Pour une historie pareille ? Jack n’en croyait pas un mot même s’il était dur de penser le contraire étant donné que Boba n’était pas du genre à dramatiser à tout va. Mais avec la conversation qu’il venait d’avoir avec Davis, peu avant l’arrivée de Fett, Jack avait toujours du mal à croire à une telle chose et il ne tarda pas à le faire remarquer au Lieutenant-colonel, haussant la voix à son tour.

« Tais toi ! Davis n’a jamais été quelqu’un de suicidaire. Laisse lui le temps ! »

Trop tard, Boba était reparti contre la porte de la pièce, à vouloir l’ouvrir. Mais celle-ci devait avoir été verrouillée de l’intérieur par le Major. Boba lui ne cessait d’appeler Davis pour que celui-ci lui ouvre. Jack cria à son tour et ordonna à son ami d’arrêter et de laisser le Major tranquille. Parfois, la solitude était la seule chose de bon pour un homme désespéré et trahi… Puis, le bruit qu’ils avaient causé attira l’attention de deux gardes, qui arrivèrent dans le couloir à ce moment là. Sans perdre un instant, O’Neill leur fit signe de venir.

« Gardes ! Raccompagnez le Lieutenant-colonel Fett dans ses quartiers. Vous êtes autorisé à utiliser vos armes s’il résiste ! »

La voix de Jack était déterminée car il ne pouvait plus rester là à regarder Boba en train de pousser à bout Davis en l’obligeant à lui ouvrir la porte pour régler leur compte. En parlant d’arme, le Général parlait bien sûr des zat’nik’tel goa’ulds, pour assommer Boba si cela devenait nécessaire. Si Jack avait encore sa jambe à sa disposition, il aurait lui-même attrapé son ami officier et lui en aurait foutu une. Le manque de respect qu’il avait reçu l’avait froissé même si, au fond, il parvenait à ressentir la détermination de Boba pour aider le Major Davis. C’était bien une drôle de relation qu’entretenaient les trois hommes à cet instant précis. Et il ne fallait pas que ça se termine comme ça, pas en une dispute de gamin concernant une femme. Non, ça ne pouvait pas se finir comme ça, ils devaient se reprendre et régler ça en adulte. Et Jack restait convaincu qu’il était préférable d’attendre demain pour mettre les points sur les i.

Soudain, le temps s’arrêta net. Jack, Boba, ainsi que les deux gardes, cessèrent tout mouvement. Un frisson parcourut l’échine du Général quand un coup de feu avait retenti. Une balle tirée… et ce, à l’intérieur des quartiers de Paul.
C’était fini.
Une terrible vérité s’empara de Jack. Le monde commença à s’écrouler autour de lui. Le coup de feu avait été synonyme de mort. Et c’était trop tard…
Paul Davis s’était ôté la vie…
Non… Ca ne pouvait pas finir ainsi ! Pas son ami d’enfance, pas maintenant…
Jack hurla de rage et de souffrance et commença à courir rejoindre Boba, ignorant sa douleur à la jambe. Une autre douleur, au plus profond de lui, était bien trop importante pour qu’il ne soit dérangé par sa jambe mutilée. Ne voulant pas le croire avant de l’avoir vu de son dernier œil, Jack commença à taper dans la porte avec le Lieutenant-colonel Fett. Et il savait que son ami devait lui en vouloir à cet instant précis… O’Neill s’enragea contre lui-même avant de se tourner vers les deux gardes derrières lui.


« Défoncez-moi cette porte ! VITE !! »

La seconde d’après, les deux gardes joignirent leur force avec celle de Boba et la porte se décrocha du mur, chutant lourdement sur le sol. A peine rentré, Jack sentit l’odeur du sang lui monter jusqu’aux narines. Et là, ce fut un choque… Il avait l’impression de revivre la même scène qu’avec son fils Charlie, dix ans auparavant. Malgré le temps passé, le souvenir traumatisant était toujours là.
Et ce souvenir remonta d’un seul coup quand Jack vit Davis, étalé par terre, baignant dans son propre sang…


« DAVIS !! Merde ! »

Accompagné d’un Boba énervé et de deux gardes paumés, le général se jeta par terre en plaçant sa jambe artificielle de côté. Il n’était pas dans une bonne position mais tant qu’il était auprès du Major, c’était le principal.
Le Major… Davis, son vieil ami, ne bougeait plus… Son sang se répandait sur son sol. Ses yeux étaient clos et sa main était refermée sur la poigne de son arme de service.
La même scène qu’avec Charlie…
Sur le coup, Jack ne savait plus quoi faire. Boba venait de prendre les choses en main, bien qu’à première vue, il était trop tard. O’Neill resta muet et sourd pendant un temps qui sembla durer une éternité pour lui. Il ne faisait rien si ce n’était observer le cadavre de Paul Davis.
Ca c’était fini de cette manière… Et maintenant… C’était trop tard…
Puis, un geste brusque de Boba fit réveiller Jack, qui surpassa sa peur et sa peine. Il utilisa ses dernières forces pour se retourner et décrocher le téléphone du mur. Rapidement, il composa le numéro de l’infirmerie.


« En… » Sa voix restait troublée par l’horreur de la scène. « Envoyez… une équipe médicale… Niveau 24, quartier des officiers. Dépêchez-vous !! »

Jack lâcha le téléphone, qui tomba par terre sans qu’il ne puisse entendre l’impact. Il n’entendait plus rien même, si ce n’était les cris de Boba Fett, qui paraissaient venir de si loin…
O’Neill rampa vers le corps du Major. Il ne ressentait plus rien. Comme s’il avait perdu la vie en même temps que son ami Paul Davis. Il était perdu et choqué face à cette vision de mort.
Et jamais il ne s’en remettrait.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Quartiers de Paul Davis 40287210
Revenir en haut Aller en bas
Fanny Mclaine
----------------
Fanny Mclaine
----------------
Interne
----------------


Nombre de messages : 606

Arrivé au SGC : 03/08/2008

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession: Médecin
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre1145/500Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (145/500)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Lun 14 Sep - 19:38

Fanny était de garde, elle ne pouvait pas aller en mission mais elle avait réussi à pouvoir travailler au moins à la base, car cela lui demandait beaucoup moins d'efforts qu'une mission, bref c'est avec des traits tirés qu'elle avait fait ses visites au rares patients qui étaient à l'infirmerie, puis elle avait remplie la part de paperasse qui lui revenait, depuis la mort de Janet ses collègues et elle s'étaient partagés toute la paperasse en attendant qu'ils désignent un nouveau médecin chef, ils espéraient tous en secret que la personne qui la remplaceraient seraient à la hauteur de Janet.
Le téléphone sonna, coupant le silence qui pesait dans l'infirmerie, comme elle était de garde, Fanny n'avait pas voulu s'enfermer dans son bureau, du coup elle était restée dans l'infirmerie, l'infirmière qui s'occupaient des appels étant allée au wc, Fanny la remplaçait, elle décrocha et allait parlait quand elle entendit une voix, a priori cette de Jack:


« En… Envoyez… une équipe médicale… Niveau 24, quartier des officiers. Dépêchez-vous !! »

Elle lui répondit aussitôt:

"On arrive laissez la porte de la chambre ouverte."

Elle entendit le téléphone tomber, avant de raccrocher elle pu entendre quelqu'un appeller Paul Davis, ce devait être lui la personne a secourir.
Ni une ni deux, elle appela deux infirmiers qui étaient dans la salle des infirmiers, et un jeune interne qui était avec eux, elle s'occupa de prendre le chariot d'urgence, tandis que les infirmiers prenaient un brancard, l'interne vérifiant si le major n'était allergique a rien, manquait plus qu'un allergie a un produit qu'elle utiliserait pour le soigner.
Il les rattrapa à l'ascenseur, qui par miracle arriva relativement vite, tous se mirent dedans, et l'interne qui était entré le dernier appuya sur le bouton du niveau 24.
Une fois arrivé au niveau de la porte ouverte du Major Davis, Les quatre purent voir l'étendu des dégâts.
Fanny avait repoussé sa propre douleur pour aller porter secours à Davis. Elle pu constater la situation et à voir Jack et le téléphone par terre elle compris pourquoi elle avait entendu le téléphone tomber par terre, il était arrivé quelque chose de semblable à son fils.
Tout en sortant les affaires qu'il lui fallait elle dit:


"Un de vous peut m'expliquer rapidement ce qu'il s'est passé?? Que quelqu'un aide le Général O'neill à se relever, j'ai besoin de place à côté du Major."

Elle fit rapidement un premier diagnostique en examinant rapidement Paul, qui était inconscient mais vivant, un trou était apparent dans sa joue gauche, des débrits étaient dans sa bouche, beaucoup de dents étaient cassées. Mâchoire et langue abîmées, elle se tourna vers ses aides, elle leur dit:

Jim (infirmier 1) aller me préparer un bloc, dites leur que j'ai besoin de sang pour une transfusion, le major en a trop perdu. Thomas (infirmier 2) posez moi un cathéter sur son bras, mettez de l'augmentin (c'est un antibiotique on ne sait jamais), mettez aussi un perfalgan (c'est un antalgique). Jamy (interne) tu va lui tenir la bouche ouverte, tant que je n'aurait pas enlever les débris de la balle et des dents on ne pourra pas le transporter.

Le premier s'en va après un rapide hochement de tête, le deuxième se place du côté droit de Paul, lui met un cathéter juste au dessus du poignet pour lui brancher les perfusions dessus, le troisième prit le matériel pour ouvrir la bouche du Major et la tenir ouverte, Fanny prit un tube, et commença l'aspiration, une fois cela fini ils le placèrent sur le brancard, l'infirmier rangea rapidement les affaires, et Fanny dit a Jack et a Boba, tandis que les deux autres et le brancard se dirigeaient vers l'ascenseur:

"Je vous fais prévenir dès que j'ai pu stabiliser le Major Davis."

L'ascenseur arriva et les trois + le brancard y entrèrent, pour se diriger vers le service médical, enfin plus précisément le bloc.
Les portes se refermèrent sur le visage inquiet de Fanny.


*Tout cela pour une fille!! Pourquoi n'est-il pas venu nous voir??*
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
Boba Fett
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7281

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre12463/15000Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (2463/15000)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Lun 14 Sep - 20:08

Et bam ! Et bam ! Et re bam ! La porte s’en prenait plein la tronche. J’étais déchaîné contre elle. Davis ne voulait pas ouvrir, malgré mes cris incessants pour l’empêcher de faire un acte malheureux. Mes poings commencèrent à rougir de fatigue. Et o’neill qui restait planté là à m’observer.

-« Mais bouge-toi ! »

« Tais toi ! Davis n’a jamais été quelqu’un de suicidaire. Laisse lui le temps ! »

Et je continuais à taper sur cette putain de porte. Si seulement j’avais eu mon spas 12 sous la main, la serrure n’aurait pas fait long feu. J’essayait d’enfoncer la porte avec tout ce que j’avais, mon corps au bout du compte. Poings, pieds, épaules. Je sentais bien que mes articulations commençaient à crier stop, mais je ne pouvais pas laisser le faire. Rien n’y personne ne m’en empêchera, surtout pas les gardes que O’neill avait appelé pour m’arrêter.

-« Le premier qui me touche, je lui fait la tête au carré ! »

Il y eu un instant de silence, où tous nous nous dévisagions. Qui allait frapper le premier ? Mais le silence fut déchiré par un coup de feu. Si O’neill et les deux pingouins mettais du temps à comprendre, moi j’avais redouter ce moment depuis le début. Je me remis à forcer la porte, qui ne cédait pas beaucoup sous mes assauts répétés.
O’neill me rejoint dans ma lutte acharnée contre cette foutue porte. Il appela les deux glandus à la rescousse. A 3 trois quarts, la porte céda en peu de temps, ses gonds se disloquant en même temps.
Une fois de plus je me retrouvait encore étaler par terre. Mais je me retins de crier des jurons d’exaspération envoyant le corps de Davis.


-« Bordel de merde ! Davis ! »

Je me précipitais vers lui. Il baignait dans son sang, une plaie béante à la joue gauche découvrait une partie de ses os. Si O’neill ne savait plus vraiment quoi faire, j’improvisait pour ma part. Je plaquais mes mains sur la plaie pour stopper l’hémorragie. Mais ce connard pissait toujours le sang. On allait avoir besoin d’aide. Voyant que O’neill divaguait, je le réveillait brusquement.

-« Appel un toubib ! Bordel de merde ! »

O’neill partit, penaud. Et moi je restais au coté de Davis, faisant ce que je pouvais. Cet enculé avait réussi. Tout ça à cause de cette fille. Comment on s’était démerdé pour en arriver à ce résultat ?! Merde ! J’avais trop joué au con ! Si il mourait… Cette pensé me révulsait.
Puis une personne me poussa. C’était un infirmier de la base. Je n’avais même pas vu l’équipe médicale arriver. Fanny me demanda de me ranger un peu plus loin.


-« Tous ça pour une histoire de cœur… Une fille… »

Puis je rejoignis O’neill et je l’aidais à se relever. Je restais à regarder les toubibs faire leur boulot, à médicaliser Davis avec plein de trucs. Puis ils le mirent sur le brancard et sortirent des quartiers avec Davis. Ce fut la première fois que je fus tant bouleversé de voir un ami sur un brancard. Davis paraissait comme mort. Même si il était vivant d’après les médocs. Ces mêmes personnes emmenaient Davis à l’infirmerie. Fanny s’adressa à nous une dernière fois.

Je vous fais prévenir dès que j'ai pu stabiliser le Major Davis

-« Merci doc… »

Ce fut la seule chose que je pus dire. Quand les portes de l’ascenseur se refermèrent, je pus que m’écrouler sur le sol. Je me mis à pleurer, chose qui n’était pas arrivée depuis bien longtemps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fanny Mclaine
----------------
Fanny Mclaine
----------------
Interne
----------------


Nombre de messages : 606

Arrivé au SGC : 03/08/2008

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession: Médecin
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre1145/500Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (145/500)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Lun 14 Sep - 22:29

Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
Chris Redfield
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre1115/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (115/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Sam 14 Aoû - 12:34

Deux semaines s’étaient écoulées depuis l’incident qui avait opposé Matt Eversam, le Major Paul Davis ainsi que lui-même. Une durée loin d’être suffisante pour réparer toutes les plaies apparemment. Même s’il n’avait pas été accusé à tord, Chris se remettait difficilement de cette confrontation qui avait failli très mal se terminer. D’ailleurs son ami et lui ne s’étaient plus adressés la parole depuis ce jour.
Rien que pour enfoncer le couteau toujours un petit peu plus dans la plaie, le Major l’avait convié dans son bureau, très certainement pour remettre cette histoire sur le tapis. Quelque chose que le jeune Caporal voulait éviter à tout prix car même si ça ne voyait pas sur lui, il en avait beaucoup souffert. Il n’y avait pas qu’une amitié qui avait été brisée au cours de cette nuit, c’était aussi toute une confiance, un esprit de groupe qui avait volé en éclats après une incompréhension totale parmi les partis.

Toujours contrarié au fond de lui et manquant aussi cruellement de motivation, le soldat frappa au niveau de la porte indiquant le nom du Major. Plus vite il aurait réglé cette histoire et mieux il s’en reporterait. Ses humeurs étaient loin d’être au beau fixe ces derniers temps, cet entretien étant loin d’être fait pour améliorer les choses, bien au contraire même.

Les quartiers du haut gradé étaient sobres, discrets tout comme les siens. Le bureau était rempli d’une pile de paperasse incalculable qui fit sourire Chris, au moins ils avaient ce point commun de ne pas être des maniaques de l’ordre.


« - Vous vouliez me voir, Major ? »
Demanda-t-il simplement. Chris enfonça profondément ses mains dans les poches arrière de son jeans, sa tenue de civil indiquant qu’il était de permission et qu’il s’apprêtait à quitter la base après cet entretien. Des vacances, c’était peut-être ce qu’il avait vraiment besoin après tout. Cela faisait des mois qu’il n’avait plus quitté la base et respirer un minimum d’air pur, facteurs n’aidant pas à rester serin. A l’intérieur, le jeune militaire bouillonnait, l’œil du Major ne l’y manquerait probablement pas, ni celui de personne d’autre d’ailleurs…

« - Si c’est encore pour cette histoire de bagarre puérile, j’aimerais qu’on en vienne au fait et qu’on mette les choses au clair une bonne fois pour toute. »
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
Paul Davis
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre11658/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (1658/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Lun 16 Aoû - 10:31

Le Major avait eût du mal à se remettre de l'incident dont il avait été un acteur majeur au SGC il y a maintenant deux semaines. Il avait d'ailleurs pour sa prit pas mal, lui le responsable de la sécurité de la base avait fait le bordel. Il avait cependant couvert Matt et Chris, qui aurait prit, un peu injustement pour lui.

Cette situation, l'officier n'aimait pas la vivre, même si il le devait. Le Caporal Redfield était un très bon membre du SGC et un ami. Depuis cet incident, il n'avait plus de nouvelle...une rupture c'était produit. Paul n'aimait pas perdre ses amis, surtout qu'à chacun instant, ils risquaient au quatre coin de l'univers, il voulait donc profiter au maximum d'eux.

Pour essayer de mettre fin à ce conflit, bien que se ne sera pas de tous repos, le Major a convoquer le Caporal Redfield. Et oui, sans une convocation, il savait que Chris n'aurait pas répondu présent. D'ailleurs, le Caporal avait l'air assez remonté contre Davis et l'officier lui dît :

Moi aussi je suis ravi de te voir.

C'était un peu du foutage de gueule qui pouvait être mal prit, ce que ne voulait pas Davis.

Je sais ne pas avoir prit les bonnes décisions Caporal.

Le Major ne cherchait pas d'excuse a ce qu'il avait fait. De toute manière, il n'y en avait pas.

Et j'assume complètement.

Ceci était plus la parole de l'officier et du supérieur de Redfield, que de l'ami. D'ailleurs, les paroles de l'ami fini rapidement par prendre le dessus.

Chris, tu es mon ami et je ne veux pas gâcher cette amitié.

S'approchant doucement de Redfield en lui proposant un café, il ajouta :

Oublions.
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
Chris Redfield
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre1115/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (115/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Mer 25 Aoû - 20:35

Ainsi donc, c'était pour cette même raison de foutue bagarre ? Chris avait eu raison de penser ainsi. Il aurait volontiers tourner les talons si les mots ne l'avaient pas retenu un minimum. Il regrettait son geste ? N'était-il pas un petit peu trop tard pour ça ? Bref, Chris n'était pas tout blanc non plus dans cette affaire, après tout il aurait pu éviter les combats mais apparemment ses hormones de mâle bagarreur étaient parvenues à prendre le dessus sur son calme naturel. Il s'était entraîné dans cette rixe stupide qu'il aurait pourtant pu éviter. Il fit semblant de chasser l'air devant lui comme s'il ne souhaitait plus repenser à tout ceci, c'était du passé alors autant oublier comme le suggérait justement Davis.

"- Nous sommes tous trois responsables, Major. Je ne vois pas pourquoi vous devriez tout prendre à notre place. J'ai cru bien agir mais je n'ai fait qu'envenimer les choses en me mêlant à cette bagarre."


Chris n'avait guère du mal à se reconnaitre dans ce genre de comportement qu'il finissait par regretter par la suite. C'était un homme caractériel, tout aussi fougueux qu'impulsif. Sur le terrain, il était dangereux, redoutable pour l'ennemi. Sa sérénité dissimulait en réalité un véritable guerrier forgé pour le combat, un genre d'arme tout autre qu'il préférait garder au fond de lui. Il ne fallait pas confondre rage de survie et confrontation stupide entre deux amis ayant totalement perdu l'esprit.


"- Vous en faites pas pour ça, pour moi c'est déjà de l'histoire ancienne."

C'était en partie vrai car, depuis cette nuit "fatidique", Matt et Chris pourtant soudés comme les doigts de la main habituellement, ne s'étaient plus adressés la parole. Pour sa part, Chris n'était pas encore prêt à faire le premier pas, il n'avait pas encore complètement chassé la rancune du fond de son esprit. Il ne savait pas combien de temps il lui faudrait exactement, quelques jours, quelques mois... Cela ne dépendait pas que de lui après tout. Tendant la main en direction du haut gradé, il accepta volontiers le café que ce dernier lui tendait. Quoi de mieux qu'un café chaud pour se remettre les idées en place franchement ? Cette rancœur était stupide, le jeune militaire en avait conscience. Non, cela ne pouvait pas continuer ainsi, leur survie lors des missions en dépendait.

"- Il ne faut pas non plus que ça vous tracasse, Major."
Fit-il tout en absorbant une première gorgée de café bénéfique pour ces sensations de fatigue et de lassitude qu'il ressentait depuis plusieurs jours déjà. A force de trop cogiter, ses nuits étaient particulièrement agitées en ce moment. Des vacances... Voilà à quoi ce qu'aspirait le plus au Caporal, des congés qu'il n'aurait jamais hélas avec ses responsabilités trop importantes au sein deu SGC.

"- Et vous comment allez-vous enfin surtout moralement je précise ?"
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
Paul Davis
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre11658/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (1658/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Ven 27 Aoû - 20:51

Retournant s'assoir à son fauteuil, il écouta attentivement les premières paroles de Redfield. Celui-ci semblait vouloir rassurer le Major et après tout, il avait raison, ils étaient tous coupable, mais lui avait tous de même employer l'arme à feu et ce n'était pas rien.

Si c'est de l'histoire ancienne pour vous Caporal, ceci est donc pareil pour moi.

Il n'avait pas encore revu le Caporal Eversman, mais avec lui, sa ne devrait pas poser de problème, enfin, il l'espère. Dans le cas contraire, se serrait peut-être plus dur. Chris essaya de remonté le moral du Major et celui-ci lui fît un sourire en remerciement.

Je vais plutôt bien, même si sa n'a pas été facile, mais il faut faire avec.

Mettant une pause, il tourna rapidement ses doigts et ajouta :

Et puis, il faut aller de l'avant pour avancée dans la vie.

Davis venait de retrouver pas mal de moral et il en été heureux. Chris n'y était pas indifférent. Il savait que ce jeune homme plein de talent trouverait le moyen de lui remonter le moral et lui faire oublier cette malheureuse histoire. C'est chose faite. Enfin presque, mais que des futilités il reste.

Et vous, comment aller vous ?

Mieux qu'a leurs derniers rencontres, supposa t'il, et il ne devait pas avoir tord. Posant ses yeux sur l'uniforme du Caporal, il se souvient que celui-ci avait été promu il n'y a pas longtemps.

Je voulais vous félicité pour votre promotion, je n'en ais pas encore eût l'occasion. Vous la méritez largement.

C'est avec des hommes comme Redfield, que le Major sait que la victoire des terriens se construira et il est heureux de servir à leurs côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
Chris Redfield
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre1115/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (115/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Mer 1 Sep - 20:08

Ma foi, ils avaient tous deux raison, c’était du passé ; un passé par très glorieux mais tout bon soldat avait droit de faire erreur un jour ou l’autre. Derrière son image de militaire modèle, Chris avait lui-même failli bien des fois aux tâches qui lui avaient été confiées autrefois lors des missions. Tout en buvant tranquillement son café, il esquissa un sourire amical et non forcé cette fois à son supérieur. Au SGC il valait mieux se serrer les coudes plutôt que se dissocier, c’était l’évidence même.

« - Ravi que vous le preniez comme ça, Major. Je vous avoue qu’il m’arrive parfois de déconner aussi. Je suis en pleine force de l’âge comme on me le dit si souvent. »


Chris, un soldat tout calme et tout rose ? Belle erreur oui. C’était un bon vivant qui ne manquait pas une occasion de déconner dans les limites du raisonnable quand cela lui était possible. Piquer de la bouffe et de l’alcool dans la réserve, il l’avait fait bien des fois et sans jamais se faire prendre ou soupçonner bien sûr. Rien que cette idée lui fait arracher un nouveau sourire.

« - Y a toujours des périodes difficiles, on en peut pas y échapper et c’est ce qui nous forge. On serait malheureux si on réussissait toujours à avoir ce que l’on veut. »


Chris était pourtant mal placé pour tenir de tels propos, lui qui était perfectionniste à souhaits. Mais être le meilleur dans tout, ce n’était pas possible il l’avait appris à ses dépends. D’ailleurs, s’il l’avait vraiment voulu, il ne serait plus qu’un simple soldat. Son grade d’officier lui avait filé sous le nez mais dans sa tête, c’était différent il resterait à tout jamais un leader dans l’âme. A son âge il pouvait encore évoluer, rien ne l’en empêcherait.


« - Je suis d’accord avec vous, Major. Dans ce cas, plus de connerie de ce genre. Je n’ai pas envie de jouer les baby-sitters, d’accord ? »

Non, il y avait déjà trop de morts parmi les membres du SGC alors perdre un officier comme Davis, c’était impensable surtout pour une banale histoire de gente féminine. Chris avait appris à ne plus se prendre la tête avec ça depuis longtemps déjà, des années qu’il vivait en célibataire endurcie et qu’il s’en foutait royalement. La liberté n’avait pas de pris pour le Caporal, tout comme la vie d’ailleurs.


« - Vous êtes bien le premier à vous soucier de mon état de santé enfin pour vous répondre, je vais bien merci. Juste un peu claqué. »


Et il avait de quoi en revenant de missions organisées à des milliers d’années-lumières de la voie lactée après maints combats livrés face à un ennemi toujours plus féroce. La Tau’ri était force mais un jour ou l’autre, ses forces en viendraient à vaciller.
Ce jour, Chris préférait tout simplement ne pas y penser…


« - Merci, on a arrêté de me traiter comme un bleu. Ca fait plaisir après plus de 10 ans de service. En tout cas, merci de m’avoir laissé ma chance. »


Le Caporal n’avait plus rien à prouver au sein de la base, on lui avait donné sa chance de nombreuses fois, il avait été accepté de suite. Non, Chris n’avait rien à regretter de son ancienne vie monotone, au contraire. Avoir tant de responsabilités sur ses frêles épaules et un monde à défendre, ça avait quelque chose d’aussi excitant qu’inquiétant.

« - Ca vous dirait de boire un coup à l’extérieur, je pourrai vous présenter quelques copines si ça vous tente. »

Concis et direct comme le jeune homme l’était bien souvent aussi vrai en mission que dans la vie de tous les jours. Autant fêter les retrouvailles des deux militaires comme il se devait après tout.



Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
Paul Davis
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre11658/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (1658/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 5 Sep - 11:26

Le Major buvait son café tous en écoutant les dires de Chris. Celui-ci parlait extrêmement bien et surtout c'était la vérité ce qu'il disait. Paul n'en pensait pas moins et l'entendre de la bouche du Caporal le fît un peu rire. Non pas qu'il se moquait de lui, bien au contraire, il avait un grand respect pour cette homme, mais lors de ses paroles, ceci rappela de mauvais souvenir à Davis : la philosophie !

Enfin, bien que cela n'en était pas vraiment, on aurait pût y faire une comparaison.

En tous cas, la bonne humeur et la compréhension était revenu et là, y été le principal. Pour finir ses belles paroles, l'officier ajouta une dernière phrase, juste avant la proposition de Chris.

C'est avec des hommes comme vous et un grand courage, que nous avons toujours gagner et gagnerons encore nos futures guerres.

Même si elle devait être longue pour exterminer tous les goa'ulds, réplicateurs et autre extraterrestre, ils iraient au bout de leurs force, pour la victoire finale.

Et bien, ma foi, j'accepte volontiers. Si ce n'est qu'une rencontre. Dit-il avec un petit sourire, car maintenant, il était un homme ranger et il comptait bien le rester.

Je n'ai qu'a vous suivre.

Ajouta-il, avec d'être, pour une fois, sous les ordres du Caporal, bien que ce n'est juste pour indiquer l'endroit. En attendant, le Major sortie de ses quartiers avec Chris et ferma la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
Chris Redfield
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre1115/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (115/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Dim 26 Sep - 14:59

Chris ne put s'empêcher de sourire largement lorsque le Major acceptait sa proposition, la gente féminine n'avait plus qu'à bien se tenir désormais, les loups solitaires étaient en quelque sorte lâchés en pleine nature. Le Caporal avait suffisamment parler de boulot concernant ce début de soirée, maintenant il ne lui restait plus qu'à profiter. Après tout, il fallait bien alterner entre plaisir et travail non ? Surtout qu'au SGC, un pétage de plomb était plutôt monnaie courante ces derniers temps.

"- L'avenir nous le dira, Major. Mais la détente, ça n'attend pas. On a la soirée pour nous, autant en profiter."

Chris n'avait pas pour objectif de rentrer ivre mort non plus, surtout que s'il venait de faire la morale à Matt ces derniers temps, il n'avait pas besoin de répéter cette même connerie de jeunesse. Étant donné le rude commencement de l'automne, il referma sa veste de cuir autour de sa taille au moment où les deux militaires pénétrèrent dans l'ascenseur. Enfin il allait pouvoir respirer ce bon vieil air si bénéfique à sa cage thoracique. Une journée de plus dans ses quartiers confinés, il ne l'aurait probablement pas supporté. Comme tout bon jeune se respectant, Chris avait besoin d'un minime de vie et d'éveil.

Ce fut donc dans un bar familier de Fort Carson qu'il conduisit le Haut Gradé après quelques kilomètres en jeep banalisée. Son métier de militaire, il avait la ferme l'intention de l'oublier ce soir. L'intérieur était déjà bondé malgré le début de soirée, de quoi promettre des bons moments en perspective. Chris dut jouer des coudes pour tenter de se forger un passage jusqu'au bar tout en s'excusant, ce soir il n'avait guère envie de provoquer une bagarre et pour cela, son caractère et lui étaient deux grands spécialistes. Parvenu enfin au comptoir, il commanda une bonne pinte de bière tout en élevant un peu la voix pour se faire entendre entre le brouhaha provoqué par la cohue et la musique de fond beaucoup trop forte.

"- Qu'est ce que vous offre ? C'est ma tournée pour commencer."

Lorsque leur commande fut pris par une jeune serveuses, aux allures voluptueuses, Chris ne put s'empêcher de passer sa langue sur ses lèvres, déjà envieux alors qu'il venait à peine d'arriver. Il commençait déjà à se demander s'il sortirait d'ici en un seul morceau, du moins convenable. L'alcool semblait déjà couler à flots, les filles étaient présentes tout autour de lui, la musique martelait ses tympans. Si au SGC il était bridé quant à son comportement, en milieu civil et ouvert il n'avait pas l'intention de se gêner surtout que sa solitude commençait vraiment à lui peser lourd.

"- Faut qu'on essaie de se trouver une place."

Pas facile dans un bar plein à craquer, toutefois il remarqua une banquette qui se dirigea non loin de leur position et s'y dirigea. Tant mis pour les autres, lui aimait avoir le cul reposé. Sur la petite table, il plaça sa commande ainsi que celle de Davis après avoir trinqué, le bon temps allait enfin pourvoir commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
Paul Davis
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
Quartiers de Paul Davis 600315barre11658/3200Quartiers de Paul Davis 147995barre3  (1658/3200)

Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10Lun 27 Sep - 12:05

Fini le boulot, maintenant l'éclatade. Un bon programme dont le Major était un adepte avec Boba et Jack. Bien que se soir se n'était pas avec ses vieux amis qu'il allait en ville, mais avec Chris, mais sa ne serrait en moins déplaisant. Prenant son manteau, le gradé l'enfila tous en fermant la porte des ses quartiers, il suivit le jeune Caporal dans les couloirs du SGC, puis l'ascenseur, menant à la surface.

Pour une fois, Davis allait pouvoir se reposer et laissa la conduite à Redfield. En quelques minutes, ils arrivèrent à Fort Carson et pénétra dans un bar déjà bien remplit. Bien que Chris lui ouvrait le passage dans la foule, Paul dû lui même jouer des coudes pour suivre son compagnon. Celui-ci offre la première tourner et la Major n'était pas difficile niveau alcool : il aime tous.

Comme vous, sa mira très bien.

Dit-il tous en le remerciant, avant d'aller s'assoir dans la dernière banquette vide. Une fois son derrière poser, le Major ouvrit doucement son manteau. Sous celui-ci, il y avait sa veste militaire avec son grade, ce qui attire toujours les femmes. Prenant la bière qu'on lui servit, il trinqua avec Chris, tous en disant.

A votre santé et aux filles !

Buvant la bière, non pas d'un traie mais une bonne partie. Regardant le jeune militaire, il lui dît :

En soirée ou hors du SGC, tutoyons nous, c'est mieux.

Dit-il tous en mettant une petite tape sur l'épaule de son compère. Regardant la salle pleine, il y avait pas mal de jeune fille, même de femme, qui semblait séduisante. Paul était depuis peu un homme ranger, mais se rincer l'œil, il aimait sa.

Choisi celle que tu veux, je te la ramène. Tu peux me faire confiance.

Lança t-il en défi à Chris, en espèrent que celui-ci, se prête au jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



Quartiers de Paul Davis _
MessageSujet: Re: Quartiers de Paul Davis   Quartiers de Paul Davis No_new10

Revenir en haut Aller en bas
 

Quartiers de Paul Davis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 24 ~-