Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Josh Reynolds
----------------
Josh Reynolds
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 600315barre1645/3200MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 147995barre3  (645/3200)

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Dim 5 Avr - 2:16

// Reçu, colonel ! //

Les tirs nourris obligeaient l’officier à crier pour se faire entendre. Posté aux remparts pour tenir le flanc Ouest, il évita de justesse un tir d’énergie avant de répliquer, abattant le Jaffa qui l’avait visé. La menace temporairement écartée, il descendit vivement les marches pour rejoindre le centre du village, où un de ses coéquipiers était toujours là à faire de la logistique.

« Boone, avec moi ! On séc... »

Un grondement sourd l’interpella. Ce bruit, il ne l’aimait décidément pas. C’était le signe d’un danger imminent, et cette intuition se confirma bien vite : bientôt un Al’kesh les survola, visa, et fit feu… Les boules d’énergie passèrent au-dessus de la tête des deux militaires, continuèrent leur chemin sur quelques dizaines de mètres, et vinrent s’écraser précisément sur la position de Méta… Abasourdi, Groff resta figé un instant avant de finalement réagir, se tournant vers Boone :

« Allez, exécution ! »

Le lieutenant, lui, courut vers Méta, vers lequel s’était apparemment déjà précipitée Thena. Aussi étrange que cela pouvait paraître, le colosse existait toujours ; une chance que son armure fusse aussi efficace. Mais l’homme était inconscient, et il n’y avait désormais plus rien à tirer de la carcasse qui l’entourait. Il fallait l’extraire de là, alors même qu’une poignée de Jaffas en profitait pour se réorganiser… et contre-attaquer.

// Groff à Reynolds ! On a besoin du toubib !
...
Groff à Reynolds ! Je répète, on a besoin du toubib !
...
Reynolds, on a besoin [...] //


A l’intérieur de la structure Ancienne, seuls des crépitements sortaient de la radio. Une longue suite de bruits incompréhensibles, dont parfois un son, aléatoirement, ressortait. Il s’agissait tantôt d’un simple “à”, tantôt de “oubib” ; mais reconstruire une phrase à partir de cela était peine perdue.
Reynolds, à terre, reprenait conscience tant bien que mal. Son crâne ayant lourdement rencontré le mur, un mal de tête incroyable accompagna son réveil. Il mit d’ailleurs de longues secondes à réaliser où il était, ce qu’il s’était passé, et qui était autour de lui : Parfait, Sincet, Hawkins, Tom et Philae. Il regarda à droite, il regarda à gauche : nulle trace d’Anderson et Mallory.


« Où sont les autres ?! »

Furieux de constater qu’on était resté à prendre soin d’une bosse sans que personne n’eusse pris la peine de savoir ce qui était arrivé à ses coéquipiers, il se releva brusquement, tituba un instant, et une fois stabilisé récupéra son arme. Il s’assura que ce que lui avait confié le technicien était intact, et finalement se remit en action :

« Vous deux, ordonna-t-il en désignant Hawkins et Sincet, vous me suivez. »

Arme pointée droit devant lui, les deux explorateurs du futur sur ses talons, Reynolds avança dans le couloir, prudemment, mais rapidement. A l’intersection avec la sortie, il fit signe à ses compagnons de continuer et fouiller les autres pièces, espérant qu’ils trouveraient Cara et Michael. Josh, lui, progressa d’une vingtaine de mètres – récupéra au passage son casque resté sur place – et attendit là, non loin de la sortie, prêt à faire feu.

« Alors ?... ALORS ?!... VOUS LES AVEZ TROUVES ? »

// -chhhhh-nolds ! On a b-chhhhhhhhhhh-bib ! Gr-chhhhhhhhhh- //

Entre la radio presqu’inaudible mais émettant quasiment en continu et l’appel de Sincet et Hawkins lui confirmant qu’ils avaient bien trouvé ses coéquipiers, Reynolds était submergé d’informations. Michael n’avait apparemment lui aussi qu’une grosse bosse et était d’ores-et-déjà en train de reprendre conscience, mais Cara, elle, était plus mal au point, poignardée. Toutefois, d’après ce que l’officier comprit de sa position, la blessure était moins grave que ce qu’elle semblait, et si le profileur ne leur serait sans doute pas d’une grande utilité dans les heures à venir, elle ne serait pas tant un poids que Josh le craignit de prime abord. Restaient qu’il fallait résoudre l’énigme laissée par Janus, et que Delmak s’était enfui avec une épée qui pouvait être capitale dans les secrets que les Anciens avaient caché sur cette planète… Il fallait absolument le retrouver, mais ils manquaient d’effectifs : Hawkins ne voulait pas se battre et devait de toute façon s’occuper de Mallory ; Mallory, elle, était évidemment H.-S. pour le moment ; Sincet était la seule autre personne capable de se défendre en ces lieux et devait donc rester pour protéger les travaux en cours ; les deux autochtones, il n’était même pas utile d’en parler ; et quant à Anderson et Parfait… Ils se valaient en termes de peur et de lâcheté – à ceci prêt qu’Anderson était de surcroît maladroit, mais que Josh avait davantage confiance en les capacités de l’archéologue que du physicien pour résoudre l’énigme de Janus.
Alors quand tout le monde fut regroupé derrière le lieutenant Reynolds, lui ayant toujours l’oeil rivé sur la sortie, le briefing qui fut improvisé fut extrêmement court :


« Parfait, vous venez avec moi. Tom, Philae, vous nous indiquez le chemin jusqu’à votre… “clairière”. Anderson, vous vous concentrez sur la Porte du labo. Hawkins, gardez un oeil sur Mallory. Et Sincet, vous vous mettez ici et vous protégez l’entrée – coûte que coûte. Go ! »

Jetant prudemment un oeil au-dehors pour s’assurer que la voie était libre, Josh se lança bientôt en direction de la forêt, suivi par les trois autres. Ralentissant légèrement le pas, il laissa Tom et Philae le dépasser pour le guider et s’assurer que le docteur Parfait n’avait pas profité d’une soudaine inattention pour se défiler. Mais s’il fut soulagé de voir que le scientifique n’avait pas fait des siennes, la brûlure qu’il sentit subitement sur son épaule gauche lui fit vite comprendre que les ennuis étaient loin d’être terminés. Il découvrit en se retournant une petite troupe de Jaffas en approche, et s’il fit feu aussitôt ce ne fut pas suffisant pour Philae. La jeune femme fut abattue dans sa course, perdant la vie avant même de toucher le sol.
Josh se mit à couvert derrière un rocher et se lança dans une série de tirs aussi précis qu’il le pouvait, espérant qu’il se montrerait suffisamment efficace pour permettre à Tom et Parfait d’atteindre la forêt sans dégât, et ainsi qu’ils poursuivissent la mission.


« SINCET !... SINCET ! Le technicien apparut à l’entrée de la structure. Prenez Hawkins et rattrapez votre collègue ! Je vous couvre ! »

// Colonel, ici Reynolds ! Le labo est attaqué, j’ai besoin de //


Le tir qui percuta le rocher le déséquilibra, le faisant lâcher la radio. Il se redressa, élimina la menace, et reprit le contact.

// J’ai besoin de renforts ! //

// Reynolds, le type à l’armure est blessé, on a besoin du toubib ! //

Josh tourna la tête vers la forêt : Sincet et Hawkins avaient déjà disparu.

// Négatif ! Delmak est un Goa’uld ! Il a blessé Mallory, a pris une épée qu’on a trouvée et s’est enfui vers la forêt ! J’ai envoyé l’autre équipe à sa poursuite, je ne peux plus les contacter ! //

Face aux troupes qui convergeaient en nombre vers la montagne, l’arrivée de Boone et de quelques villageois était loin d’être un luxe. Et quand le soldat l’informa de l’ordre de Fett de sécuriser le chemin, Reynolds sut tout de suite qu’il n’arriverait jamais à accomplir cette mission.

Au village, la situation ne faisait cette fois encore qu’empirer. Ils avaient beau être six militaires entraînés – sept en comptant l’extraterrestre Thena –, les Jaffas commençaient à s’adapter aux obstacles que posaient les terriens. Et plus le nombre de Kulls augmentait, plus cette bataille risquait de devenir mortelle pour certains d’entre eux… D’ailleurs, les nombreuses explosions provoquées par les bombardements des planeurs de la mort et parfois mêmes Al’keshs provoquaient de nombreux éboulements dans les rues du village, qui ne serait bientôt plus qu’un champ de ruines.
Désormais, seul l’U.S.S. Odyssée pouvait les sortir de ce pétrin.

Dans la rue principale, au milieu de ce chaos, quelques Kulls commençaient déjà à percer. Les premiers furent rapidement maîtrisés, conjointement éliminés par Matheson et Groff. Profitant d’un instant de répit, ce dernier se retourna vers leurs coéquipiers du futur, examinant des yeux l’état de Méta :


« Rejoignez votre médecin. Ça ira, ne vous inquiétez pas, on va se débrouiller. De toute façon, si vos amis sont à la recherche de Delmak, votre aide ne sera pas de tr… »

Son regard se perdit dans le lointain. Au cou et au torse, trois tirs d’énergie le traversèrent. L’homme s’écroula, mort, alors que le sergent Matheson réalisait tout juste ce qu’il se passait.

// Groff est mort ! //

Couvrant la retraite de Khoomi et s’Fallen avec Méta, Matheson abattit le meurtrier, lança une grenade, puis recula à son tour alors que l’explosion ravageait une fois de plus l’entrée.
Un peu plus haut, ce fut bientôt un planeur qui eut raison de Lannan. Le tir le percuta de plein fouet, le faisant voler des remparts jusqu’au toit d’une maison en flammes. Alors, les portes du village furent définitivement forcées. Il n’était plus question d’un ou deux intrus pénétrant l’enceinte à la fois, mais de troupes entières. Il était en fait largement temps de plier bagage.

A quelques kilomètres de là, dans la forêt, une course-poursuite – ou une course contre-la-montre, question de point de vue – se déroulait. Le docteur Parfait avait été rejoint par ses collègues Sincet et Hawkins ; leur groupe était donc composé de quatre membres lorsqu’ils arrivèrent à destination. La clairière était devant eux. Ce qui était une étendue vierge circulaire centrée sur un rocher était à nouveau sous leurs yeux. Ou plutôt : ce qui avait été cette étendue…
Les capteurs de Parfait s’affolèrent. Devant eux, la clairière avait finalement fait place à un énorme trou. Les bords, que cachaient encore des touffes d’herbe à de nombreux endroits, étaient dans le même matériau que les murs du laboratoire de Janus. Devant eux, c’était à nouveau une structure Ancienne qu’ils découvraient. Le rocher, lui, s’il brillait à présent d’une longue épée qui lui était solidement fixée, n’avait pas bougé de place : sous lui s’étendait une colonne haute de plusieurs dizaines de mètres, entrelacée par un long escalier en colimaçon. Celui-ci descendait jusqu’à un sol de style Ancien comme ils en avaient déjà vu beaucoup d’autres, dont la surface était ombragée à un endroit par une sorte de grosse boîte métallique verte. Pour l’atteindre, il fallait longer la clairière jusqu’à l’unique passerelle menant au rocher – recouverte d’herbe, évidemment. Ensuite s’amorçait la descente…

Il fallut une quinzaine de minutes pour que le quatuor atteignit le « niveau 0 ». L’intérieur, dépourvu de pièces, n’était finalement pas particulièrement large. De nombreuses consoles occupaient l’espace, sans doute pour d’autres travaux de Janus. La seule discordance à cette uniformité était cette fameuse boîte métallique… Cette équipe d’explorateurs, qui connaissait le futur, pouvait lui donner un nom : « Puddle Jumper ».


« Vous arrivez trop tard. »

Cette voix, lourde, amplifiée, n’était plus exactement celle de Delmak. Et pourtant, c’était bel et bien lui : le bibliothécaire inoffensif qui, bien qu’un peu présomptueux, leur avait fourni toutes les informations nécessaires pour trouver les merveilles laissées par les Anciens. Le Goa’uld avait assassiné son prédécesseur dès son arrivée, avait pris sa place, et avait fait son travail en toute discrétion, comme tous les espions d’Anubis l’avaient fait sur les autres planètes de la liste. Exactement comme l’espion démasqué sur P8J-201 et interrogé sur l’Odyssée. Peut-être que l’équipe SG aurait dû les prévenir, tout comme eux auraient dû leur parler d’Atlantis…
En quelques secondes le Goa’uld écarta Sincet de son chemin, fit admirer une console Ancienne de plus près à Parfait, se débarrassa d’Hawkins, et en vint finalement à Tom. Le poignard de Delmak s’enfonça profondément dans sa gorge, répandant sur le sol une longue traînée rougeâtre, et quand l’un des terriens se remit à l’assaut, ce fut à la seule force des mains de son hôte que le serpent étrangla peu à peu son agresseur.
Il fallut l’intervention de Thena pour que la situation se stabilise ; Delmak n’était plus. Méta et s’Fallen étaient eux aussi là, descendant les dernières marches. Et l’arrivée du pilote n’était pas superflue : il y avait un Jumper à manoeuvrer…

Plus haut, plus loin, Reynolds optait désormais pour le lance-grenades. A ses côtés, Boone mitraillait à un rythme effréné, et les villageois qui les avaient aidés n’étaient pas en reste. Seulement ils avaient beau être courageux, leur équipement et leur entraînement sommaires étaient un net désavantage face aux troupes aguerries d’Anubis. Et désormais, c’étaient à des Kulls qu’ils avaient affaire. Sans doute était-ce parce que Fett, Matheson, Smith – entre-temps touché à la cuisse –, et les locaux – parmi lesquels Joe et Jerry – qui l’avaient pu revenaient : il n’y avait en fait plus qu’un seul front. Matheson légèrement en arrière pour couvrir les derniers réfugiés, la jonction se fit au moment où Boone se faisait abattre. Profitant d’une seconde d’inattention, un Kull l’avait touché à de multiples reprises. Puis la pression se fit encore plus forte : des deux côtés venaient Jaffas et Kulls, et les derniers villageois furent séparés du reste de l’équipe. Matheson était derrière, lui aussi. A présent, il était impossible de le rejoindre. Les ennemis poussaient encore et encore, obligeant les soldats terriens à reculer toujours davantage. On atteignit le couloir Ancien ; les retardataires furent exécutés.
Ils étaient pris au piège. Les signaux radio ne passaient pas, ou difficilement. Même si l’Odyssée arrivait à temps, jamais il ne pourrait les téléporter. Comme sur la planète où s’était réfugié, huit mois durant, trois ans auparavant, l’équipage du Dédale…

Enfin, le Puddle Jumper décolla. Identique à l’extérieur à ceux qu’ils avaient pu voir par le passé – du futur –, l’intérieur du vaisseau était lui plus étroit : dans le compartiment arrière, entre les deux bancs qui se faisaient face, une étrange machine noire occupait l’espace. Des lumières blanches à l’avant et à l’arrière, vertes sur le dessus, rouges sur les côtés… Il s’agissait vraisemblablement de quelque chose de fonctionnel. Mais le plus important se situait dans le cockpit : les vaisseaux en orbite avaient repéré le Jumper et faisaient déjà feu sur lui. Légèrement touché, le vaisseau Ancien ne pouvait plus se rendre invisible. Il fallait slalomer entre les tirs, éviter les planeurs de la mort, les Al’keshs, les Ha’taks, et atteindre une Porte des Étoiles maintenue active par l’ennemi, et donc inutilisable…
Fallait-il laisser son esprit vagabonder et penser au présent ? Dix ans plus tard, quelques minutes après le moment où ils avaient franchi cette Porte des Étoiles sur le vaisseau de Tonatiuh…


« Rien ne nous dit que le reste du labo ne s’écroulera pas sur nous ! »

Entre deux salves de tirs, Josh révisait avec les autres les options qui s’offraient à eux, et il n’était franchement pas pour faire s’effondrer l’entrée. Ils étaient obligés de reculer, perdant peu à peu toujours plus de terrain à l’intérieur même de la structure. Ce n’étaient que des centimètres, mais tous ces centimètres de perdus s’accumulaient dangereusement, d’autant qu’un tir toucha à son tour Boba. La seule solution, Michael l’avait trouvée – aidé par la Main Divine ? – : « PASSAGE ». C’était le code à entrer, celui qui leur permettrait de faire fonctionner la seule Porte des Étoiles qu’ils avaient à disposition. Les explications laissées sur son fonctionnement étaient particulièrement obscures, mais on leur avait déjà donné une idée de ce qui allait leur arriver…

Le futur s’offrait à eux.

_________________
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 1398782164-userbar-evans-03-03-2009

>> Fiche / Dossier
>> #771215

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 40289110

Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Michael Anderson
----------------
Michael Anderson
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 600315barre1281/500MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 147995barre3  (281/500)

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Dim 5 Avr - 23:20

Je mis un bon moment à reprendre mes esprits. Par la suite je me souvins juste que quelqu'un me parlait :

- Michael ? ça va ?

Peu de temps après,  je sentis une douleur à ma tête et lorsque mes doigts effleurèrent l'endroit endolori ils ne rencontrèrent que du tissu, bandage de fortune appliqué par un de mes coéquipiers sur ma plaie. Je me relevai en titubant et à ce moment-là des fourmis apparurent devant mes yeux et mon audition se brouilla. Je baissai aussitôt ma tête entre mes jambes et restai dans cette position jusqu'à ce que tous mes sens me donnent le feu vert. Je me relevai alors et signalai d'un pouce érigé fièrement que tout allait pour le mieux.

- Comment va Cara ?

Une fois rassuré sur son sort, j'expliquai aux personnes regroupées autour de moi ce qui venait de se passer.

- Nous avons découvert l'épée légendaire du roi Arthur : Excalibur. C'était une hypothèse mais vu ce qui vient de se passer… Delmak… s'est retourné contre nous. Je ne m'y attendais pas et tout s'est passé très vite… Il faut retrouver ce salopard.

Reynolds improvisa un briefing des plus rapides. Il fut décidé que je devais me concentrer sur la porte du labo.

- Euh … Quelle porte ? Quel labo ? Vous semblez avoir momentanément oublié que j'ai été dans les vapes pendant un petit moment, un petit résumé des choses ne me ferait pas de mal. Et puis je n'ai rien contre cette brillante stratégie mais je n'ai pas entendu, qui va m'accompagner dans le labo pour me protéger ?

Une réponse me fut donnée quant au labo et son contenu mais il semblait décidé, à mon grand dam, que je serai… tout seul dans le labo. Je laissai mes camarades à l'entrée de la grotte et empruntait l'autre couloir en trottinant. Une vive douleur à la tête me fit m'arrêter brusquement et m'appuyer contre la paroi à mi-chemin.

- Pas maintenant ! Encore quelques  efforts !

La douleur faiblit peu à peu mais elle ne me quitta guère durant les minutes qui passèrent dans le labo. J'étais entré et avait découvert trois consoles. Deux d'un côté de la pièce, la troisième de l'autre. Une Porte des Etoiles modèle réduit trônait quant à elle au milieu de la pièce. La troisième console attira tout de suite mon regard. Elle était en pierre et une longue inscription en Ancien la surmontait.

- Bon, ça au moins c'est du gâteau.

Effectivement le latin n'étant qu'un dérivé de la langue Ancienne, en quelques secondes la traduction était effectuée :

« ici se trouve la Porte de l’Age. Selon votre Sensibilité, Avancez ou reculez et Générez l’Espace. »

- Et voilà ! Ça c'est fait !

Je pris ma radio et communiquai aux peu de gens qui pouvaient m'entendre à ce moment-là, ma découverte… qui n'en était pas une, ce qu'on ne tarda pas à m'annoncer. Je répondis énervé :

[radio] - Bon… c'est bien gentil tout ça mais qu'est-ce qui vous dit qu'il y a une énigme ? Ça se trouve cela nous annonce juste la vocation de cette porte ! C'est davantage sa fonction qui est annoncée qu'autre chose ! En même temps certains de ces termes Anciens ont plusieurs nuances, je vois au moins deux ou trois autres traductions possibles… Si c'est une énigme je peux y rester un moment. Le code d'accès peut bien se trouve n'importe où dans ces ruines… Dans la remise que nous avons trouvé tout à l'heure par exemple. Ou bien il a disparu en même temps que les scientifiques qui ont occupés cet endroit un jour. Je ne vais tout de même pas appuyer sur toutes les touches et prier pour que cette satanée porte s'ouvre !  Vous savez combien de temps ça a pris aux scientifiques chargés de la Porte des Etoiles pour l'ouvrir ? C'est seulement grâce à Daniel Jackson que…

Une fois de plus un commentaire des plus acerbes fut la seule réponse que j'obtins, accompagnée d'une requête péremptoire : que je libère le canal et vite. D'autres communications furent transmises par la radio. Certaines hachurées venaient de l'extérieur de la grotte et d'autres parfaitement claires et  inquiétantes  venaient de la grotte même. Les combats se rapprochaient de nous… de moi… c'était assez pour me motiver. Mais hélas mon mal de tête n'aidait pas vraiment à ma concentration.

- Bon… Réfléchissons… "La porte de l'âge" : un rapport avec une date à entrer peut être. Le code serait un numéro ? Ça ne colle pas vraiment. Ou alors le mot "sensibilité" voudrait dire qu'il faut "sentir" les touches ? De légères marques sur les touches peut-être ?

Echec.

- Attendez ! Attendez ! "Générez l'espace" ! Il suffit peut être de rentrer le mot "espace" !

Echec.

- Ou alors en observant l'usure des touches ! C'est de la pierre donc les touches les plus usées sont celles qui ont le plus servis ! Je dois pouvoir reconstituer le code avec !

Echec.

- Avancez ou reculez… Essayons de rentrer ces mots… Ou alors entrons une séquence en avançant ou reculant sur le clavier…

Echec.

- A moins que les deux autres consoles ne renferment un secret… examinons-les…

Echec.

Echec.

Echec.

Echec.

….

Rien ne marchait. A chaque nouvel échec mon moral faiblissait et mon mal de tête augmentait. Il me restait plusieurs dizaines d'idées à mettre en pratique mais il m'aurait fallu plusieurs heures pour en venir à bout…au minimum. Et de plus en plus de communications radios me parvenaient. Presque tout le monde était à l'entrée de la grotte maintenant. Nous étions faits comme des rats. Aucun moyen de s'échapper. Et tout reposait sur mes épaules… bien frêles… Je saisis ma radio :


[radio] - Désolé les amis, je n'y arrive pas. C'est infaisable… Je commence à me demander si ces Anciens ne voulaient pas notre perte… Une blague douteuse pour nous piéger en ce lieu ! Même leur soi-disant énigme n'a ni queue ni tête ! Elle ne suit même pas les codes d'une phrase normale, elle ne commence pas par une maj…

Les majuscules. Bon sang mais c'est bien sûr ! Ce satané mal de tête m'avait fait oublier un détail des plus importants. Les majuscules dans les langues antiques ne servaient qu'aux inscriptions monumentales et la cursive (écriture manuscrite) aux écrits de tous les jours. Leur mélange, ici, était on ne peut plus curieux…

- Voyons voir quelles  sont les majuscules… A… D… I… T… U… S… Aditus ! "Passage" en français !

Je fis courir mes doigts sur la console minérale et appuyai sur les lettres correspondantes. Il ne se passa rien pendant quelques secondes interminables puis…

Un bruit effroyable retentit à mes oreilles alors que la porte s'activait. Je sautai de joie m'auto-congratulant longuement avant qu'une vibration de la grotte et un cri de rage arrivant de l'entrée ne résonnèrent à mes tympans me faisant reprendre mes esprits instantanément. Je saisis la radio :


[radio] - Les gars j'ai brillamment réussi ! Ramenez vos fesses, je ne sais pas combien de temps elle peut rester ouverte !…

Il ne restait plus qu'à savoir où nous allions atterrir... Mais pas le temps d'envoyer une sonde... Il fallait espérer que nous allions tomber sur une planète viable... Nous n'avions de toute façon pas le choix... Je fus parmi les premiers à traverser la porte. Beaucoup de scénarios m’avaient traversés l'esprit... mais ce qui nous attendait me laissa sans voix...

_________________


MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 40281110

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 114084signfin1
Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert


Dernière édition par Michael Anderson le Mar 7 Avr - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
Leon Smith
----------------
Leon Smith
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 139

Arrivé au SGC : 11/07/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession:
๏ Expérience:
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 600315barre1107/3200MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 147995barre3  (107/3200)

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Lun 6 Avr - 19:30

Le combat était toujours aussi acharné et sanglant. Les pertes commençaient à être lourdes chez les locaux, qui allaient payer un très lourd tribut pour tenter désespérément de survivre. Mais au fond de lui, Smith était persuadé que ce peuple était perdu. Et le sort de l’équipe SG et de leurs nouveaux amis risquait d’être similaire si la situation ne se désamorçait pas d’une manière ou d’une autre.
Sans pitié aucune, l’anglais abattit dans le dos trois jaffas qui venaient de passer à côté de sa barricade de fortune sans même voir qu’il était là. Il se retourna ensuite rapidement et habilement, l’œil toujours dans le viseur, et tira de longues rafales sur deux autres guerriers ennemis. Dans les airs, un bruit strident annonçant l’arrivée d’un planteur de la mort mit en garde Léon, qui se jeta sur le côté juste à temps pour esquiver un projectile. Mais malgré sa rapidité, il sentit en se relevant  une pointe de douleur brûlante à la jambe. Un bout de meuble et de ferraille avait été propulsé par l’impact du tir du planeur de la mort et s’était planté dans la cuisse de Smith. Boitillant, il se releva et partit battre en retraite. Il y croisa Jerry et Joe avec d’autres personnes. Il apprit par radio la mort de Groff et de Lannan et pesta tout en lâchant quelques rafales derrière lui.


« On bat en retraite ! » Fit-il à l’attention des locaux encore en vie qu’il pouvait croiser.

Direction le laboratoire de Janus avec le plus de monde que possible, leur couverture fut assurée le plus longtemps possible par Matheson, qui devait dorénavant se retrouver cerner par l’ennemi. Boone était mort et le village était devenu un cimetière fumant. L’anglais acceptait terriblement mal cette situation mais il n’y pouvait plus grand-chose, lui-même diminué par cette blessure à la jambe qu’il n’avait pas pris soin de s’occuper. Le bout de ferraille dépassait toujours de sa chaire ensanglantée. Il avait donc une vitesse réduite dans ses déplacements mais se força à garder un rythme convenable, au côté du Colonel Fett. La douleur lui arrachait des rictus.

Les tirs faisaient rage aussi aux alentours de la structure des anciens, où était rassemblée la dernière poche de résistance. Smith se posta contre la paroi et fit feu vers des jaffas essayant de les contourner et de les prendre à revers. Le corps d’un villageois s’écroula à ses pieds, le crâne fumant, le regard perdu dans le vide. Il entendit un « grenade » signifiant que Joe avait balancé la dernière en sa possession. Jerry vint vers lui, lui demandant d’autres chargeurs pour le Beretta, mais Smith n’en avait plus à lui proposer. Bref, c’était la misère, jusqu’à ce que Reynolds hurle quelque chose. Apparemment, Anderson avait réussi ce qu'il voulait et il fallait le rejoindre. Organisant un repli tactique avec ses coéquipiers et sous les feux de nouveaux guerriers Kulls, Smith s’enfonça dans les salles de ce vieux laboratoire et vit Anderson traverser une sorte de porte des étoiles modèle miniature. Smith ne comprenait rien à cette situation, lui qui avait combattu au village et qui n’avait rien su de ce qui avait été découvert et fait ici. Son attention fut portée sur Mallory, blessée. Il se demanda comment c’était possible, qu’est-ce qui avait bien pu se passer ici pendant qu’ils étaient au village.


« Qu’est-ce qui lui est arrivé ? Comment va-t-elle ? »

Pas le temps de raconter tout le récit des évènements manqués, la porte activée par Anderson semblait être leur seule échappatoire. Smith s’approcha d’un pas hésitant, puis voulut faire demi-tour mais repensa à l’armée ennemie qui était à l’entrée, et finit par se convaincre de suivre Anderson et le reste de l’équipe vers un monde et un univers dont il craignait et ignorait presque tout…


Dernière édition par Leon Smith le Dim 12 Avr - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Thena Khoomi
----------------
Thena Khoomi
----------------
E.T
----------------


Nombre de messages : 4

Arrivé au SGC : 28/02/2015

Age du Joueur : 28


MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Mar 7 Avr - 12:12

Thena lança un regard en arrière. Méta était resté à l'entrée du tunnel, à attendre les éventuelles troupes jaffas qui n'allait sûrement pas tarder à débarquer. Elle était soudain tiraillée par l'envie d'exploser des têtes de serpents et la curiosité qui la poussait à s'enfoncer sous terre. De toute façon, elle n'eut pas vraiment le choix, on la poussa dans le dos pour qu'elle avance avant qu'elle n'ai pu prendre une décision. Le temps pressait.

Ils se séparèrent pour mieux explorer les galeries. Thena se retrouva avec son équipe dans une vaste salle où trônait des sortes d'ordinateurs terrestres high-tech. Elle qui pensait participer à une chasse au trésor pour trouver des pièces d'or et des vieux manuscrits poussiéreux, elle fut un peu déçue. Parfait, lui, était ravie de faire joujou avec leur découverte et rapidement, il réussit à activer l'engin. Il s’agissait d'une carte détaillée actualisé en direct et qui repérait les formes de vies et leurs déplacements. Plutôt pratique !

C'est à ce moment que Reynolds débarqua pour demander des renforts.

Cette fois-ci, Thena n'hésita pas une seconde. Elle se précipita dans le couloir et en moins de temps qu'il en fallait pour le dire, elle fut à l'air libre, là où l'air justement, sentait la poudre, la chair brûlé et le métal chaud. Que du bonheur !

La shavadaï se rua au village où la bataille faisait rage. Elle repéra facilement Méta : ce garçon n'est pas très discret. Elle se plaça à sa droite et commença à canarder les Jaffas qui pointaient le bout de leurs nez. Le colosse se retourna vers elle et lui lança une proposition qui ravie la jeune femme.

Thena escalada le géant de métal et se plaça à califourchon sur ses épaules. Elle noua ses jambes sous le menton de Méta en prenant soin de ne pas lui couper ni sa respiration ni sa liberté de mouvement. Elle sortit ses deux Glocks, un dans chaque main et fit signe à Méta qu'elle était prête.

Celui-ci tremblait et grognait de joie face à la bataille qui s'annonçait et son euphorie fut entièrement partagée par la jeune femme. Un large sourire venait barrer son visage et ses yeux se mirent à pétiller lorsque le colosse poussa un cri terrible et puissant.

Il partit ensuite au quart de tour. Thena en fut presque déstabilisée, mais sa prise était bonne et elle se reprit rapidement. Du haut de son perchoir, elle faisait exploser toutes les têtes qui osaient se relever. Elle se laissa ensuite tomber en arrière, se retrouvant la tête en bas, accrochée aux épaules de Méta par la seule force de ses jambes. Thena protégeait ainsi l'arrière du molosse et tuait dans l'oeuf toutes les tentatives d'attaques par revers. De plus, viser des cibles la tête en bas était un exercice plutôt drôle. Pour rajouter un niveau de difficulté au jeu qu'elle venait d'inventer, elle décida de tuer ses ennemis d'une seule balle tirée au centre de leurs tatouages imprimé sur le front. Bon, elle se plantait souvent, et arrachait des bouts d'oreilles par ci, une partie de la mâchoire par là, ou perforait les yeux de ses ennemis. Le résultat revenait au même ; ils se tordaient de douleur au sol et était achevés rapidement ou piétinés allégrement par Méta.

La jeune femme s'amusa longtemps ainsi à alterner entre position haute et protection arrière. Elle pouvait même travailler ses abdominaux. Cette bataille était vraiment un entraînement complet !

Plus tard, Méta s'arrêta et la fit descendre pour entamer « quelque chose de stupide », comme il lui expliqua. Il attrapa un baril et le lança sur un planeur qui explosa. Thena sautilla sur place et applaudissant. Elle attrapa de nouveau son P-90 et tira à feu nourri sur les troupes qui s'approchaient sur sa gauche. Il y avait des Jaffas bien sûr, mais Thena fut surprise d'y trouver ...des Kulls. Ceux-là était bien plus dangereux...

Puis, il y eu une explosion. La Shavadaï fut projetée en arrière et atterri lourdement sur le dos. Mais elle ne fut pas sonnée et réussit à se relever immédiatement et à se précipiter vers le centre de l'explosion. Le centre qui s'avérait être... Méta. La jeune femme tomba à genoux à ses côtés et fut soulagé de le voir bouger. Elle commença à le tirer en arrière pour le mettre à l'abri, rapidement aidée par des mains amies. Lorsqu'ils furent loin des tirs ennemis, ils allongèrent Méta et l'examinèrent. Il était inconscient. Thena se sentait impuissante, elle avait des connaissances en médecine de premiers secours mais elle avait rapidement comprit que Méta était spécial, et que son anatomie était différente. Groff décida qu'il fallait retirer son armure et s'avança pour exécuter ses paroles, mais Thena l'arrêta d'un geste.
" Il a une relation très...étrange avec son armure. Personne ne l'a vu sans. Si on lui retire, ça risque de le tuer. Je crois voir aucune hémorragie sévère. Attendons de voir s'il reprend connaissance. Continuez tout de même d'appeler un médecin, en attendant, je vous couvre."

Sur ces paroles, la jeune femme se plaça à l'angle du mur derrière lequel ils s'étaient abrités et s'allongea au sol. Les troupes avançaient vers eux mais avec tirs bien ajustés, Thena arriva à les tenir à distance. Sûrement pas pour longtemps.

Groff s'était hissé à ses côtés pour lui prêté main forte. Entre deux salves, il lui brailla de rejoindre la clairière là où son équipe s'était jeté à la poursuite de Delmak qui s'avérait être un Goa'uld. Thena regarda derrière elle et fut soulagée de voir Méta assit. Il était conscient. Elle espérait qu'il puisse marcher. Il le fallait. Mais elle ne doutait pas du géant, il était increvable.

Thena sentit la déflagration lui effleuré la joue. Du sang perla sur son visage. Mais ce n'était pas le sien. Groff s'effondra à ses côtés, transpercé par trois tirs jaffas. Thena repéra l'auteur de l'attaque et l'accueillit avec une salve en pleine tête. Elle eut un dernier regard pour Groff, lui arracha sa plaque militaire et se replia derrière le mur. Le visage sombre, elle tendit la plaque au sergent dont elle avait oublié le nom qui se tenait debout aux côtés de Méta.
" Je suis désolée."
Puis elle se tourna vers Méta et l'aida à se relever. Elle lui fit un sourire qui signifiait : " Contente que t'ai pas claqué, gars ! "


Le sergent leur fit signe de partir devant pendant qu'il les couvriraient. Thena ne s'en plaint pas et le remercia d'un signe de tête.

Ils purent rejoindre la clairière rapidement. Ayant entendu l'appel radio, S'Fallen s'était joint à eux.

Lorsque Thena, qui ouvrait la marche, arriva au même endroit où ils était allés le matin même, elle s'arrêta, interloquée. La clairière s'était ouverte et un trou fendait la terre. Elle comprit que le rocher au centre était le haut d'un immense escalier en colimaçon. Elle repéra une passerelle pour y accéder et s'y précipita.

Elle n'aimait pas ça. Vraiment pas ça...

Le vide sous elle était tellement immense que la lumière s'y perdait. Thena sentit la sensation de vertige lui crisper l'estomac, mais elle réussit à l'ignorer pour quelques secondes, le temps de la traversée de la passerelle.

La descente par l'escalier fut longue et pénible. Elle jeta des regards inquiets à Méta qui la suivait de près. Il était robuste mais elle espérait qu'il ne perde pas l'équilibre. Il fallait dire qu'il y avait quelques minutes de cela, il s'était quand même pris une ogive sur la tronche ! Ça avait tout de même de quoi calmer !

Lorsqu'elle arriva en bas, elle découvrit une scène où le serpent avait le plus beau rôle. Sans perdre une seconde, Thena décrocha son couteau et le lança. Il transperça de part en part le cou de Delmak. Celui ci s'effondra et ses yeux enflammés s'éteignirent à jamais. La shavadaï s'approcha du corps, récupéra son couteau et le planta de nouveau dans la nuque du mort en effectuant des petits mouvements latéraux. Ainsi, elle espérait tuer le serpent qui aimait s'enrouler sur le colonne vertébrale à partir de la nuque. Sa besogne achevée, elle récupéra son bien et l'essuya sans gêne sur les vêtements du cadavre avant de le ranger dans son étui.

" C'est coriace ces bêtes là ! " Ajouta t-elle pour justifier son geste.

Pour la première fois, Thena jeta un regard circulaire sur la pièce où ils venaient d'arriver. Un vaisseau Ancien trônait en son centre, et c'est à son bord qu'ils embarquèrent.

S'Fallen prit les commandes et l'engin décolla bientôt bombardé de tout les côtés par les vaisseaux ennemis.

Thena se cramponna à son siège et fixa la boite noire qui se situait au centre de l'appareil.
Revenir en haut Aller en bas
Charlie Hawkins
----------------
Charlie Hawkins
----------------
Externe
----------------


Nombre de messages : 14

Arrivé au SGC : 21/02/2015

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28
Profession:
๏ Expérience:
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 600315barre11/1MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 147995barre3  (1/1)

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Mer 8 Avr - 17:14

Reynolds ne mit pas beaucoup de temps à reprendre connaissance et ordonna à Thomas et Charlie de le suivre. Le médecin ouvrit grands les yeux d'incompréhension mais, visiblement, il n'avait pas le choix. Il suivit donc le militaire mais ne s'arma pas pour autant. Il fouilla les pi§ces comme il lui avait été demandé et trouva le corps inerte de la rousse au sol. Un couteau planté dans le flanc, il s'agenouilla près d'elle rapidement et se mit au travail.

Commençant par examiner la blessure, il sortit bien vite le matériel nécessaire. Désinfectant, bandage, kit de suture. Sans plus s'occuper de ce qui se passait autour, Hawkins déchira les vêtements de Cara eu niveau de la plaie et versa une bonne dose de désinfectant sur le point de pénétration de l'arme. D'un geste rapide et précis, il ôta la lame du corps de la militaire et enchaîna ensuite les actions le plus vite possible tout en restant efficace. Le but premier était de limiter les risques d'infection et de stopper l’hémorragie pour pouvoir la déplacer. Mais il n'avait pas de grands espoirs sur une éventuelle rémission.

Une fois qu'il ne put plus rien pour la jeune femme, il la laissa aux soins de ses coéquipiers dont le chemin se séparait du leur. Ne comprenant pas vraiment ce qui était en train de se passer, Charlie suivit Thomas jusqu'à la clairière et s'évertua à traverser la passerelle sans regarder en bas. Il n'avait pas spécialement le vertige mais n'appréciait pas l'exercice de funambule plus que cela non plus. Le soulagement apparut sur ses traits lorsqu'ils arrivèrent au niveau du rocher mais disparut bien vite lorsqu'il remarqua la hauteur de l'escalier en colimaçon qu'il fallait encore descendre.

Il leur fallut pour cela plusieurs minutes mais le médecin finit par poser le pied sur un sol ferme et étendu. La salut ne dura pas puisque le bibliothécaire se mit à les agresser un à un et Charlie se retrouva bien vite au sol. Las de se faire malmener de la sorte, le médecin autiste se redressa et fit face à l'autochtone.

« J'exige des excuses ! »

Mais ce ne fut pas des excuses qu'il obtint. Pour toute réponse, le goa'uld resserra ses main autour de sa gorge et Charlie commença à manquer d'air. Il se débattit comme il put. En vain. Jusqu'à ce que Thena abatte l'étrangleur. Charlie s'évertua à récupérer de l'oxygène et remercia la jeune femme. Le groupe prit place dans le vaisseau étrange qui trônait au milieu de la pièce et Charlie, une fois à l'intérieur s'occupa des blessures de Méta. Il gardait une certaine méfiance envers le colosse et n'avait pas une grande marge de manœuvre étant donné que celui-ci ne souhaitait pas ôter son armure.

« Je ne peux rien faire si vous garder votre armure. Je ne suis pas soudeur ! »
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Sincet
----------------
Thomas Sincet
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 136

Arrivé au SGC : 26/07/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Scientifique
๏ Expérience:
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 600315barre11793/5000MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 147995barre3  (1793/5000)

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Mer 8 Avr - 18:39

Thomas remarqua Josh qui se relevait. Il était content qu'il n'ait rien, aucune menace ne s'était présentée. Le militaire était vite remis et lui fit ainsi qu'à Hawkins de le suivre. Thomas s'exécuta sans discuter, laissant Parfait à son travail. Ils se séparèrent. Hawkins trouva Cara au sol, elle avait été poignardé visiblement. Puis Thomas se dirigea vers son collègue archéologue. Il l'aida à reprendre connaissance. Puis il en voya une message radio à Reynolds.

// -Ici Sincet, Cara a été poignardé et le docteur Anderson a reçu un sérieux coup sur la tête mais ça a l'air d'aller.- //

Puis Reynolds organisa un rapide briefing. Thomas devait garder l'entrée coûte que coûte. Se dernier se demandait comment, mais bon il acquiesça et se positionna. Quelques temps plus tard, sa position fut débordée, il devait battre en retraite dans la forêt avec Hawkins. Ils retrouvèrent finalement Parfait.

"Quelle est la suite des événements ?"

Demanda l'archéologue et regardant autour d'eux. Parfait ne semblait pas en état de répondre. C'est alors qu'ils arrivèrent près de la clairière du rocher, l'épée était présente cette fois et un escalier menait plus bas.

"Allez Parfait, par là, il y a une passerelle."

Bien décidé à agir, Sincet se dirigea vers la passerelle puis entama la descente avec le reste de son équipe qui le suivait encore. Ils arrivèrent finalement au fond et remarquèrent un vaisseau.

"J'en ai vu dans la base de donnée."

Parfait les nomma Jumpers.

"C'est un vaisseau spatial. On peut peut-être s'en servir pour combattre l'armée qui nous attaque."

C'est alors qu'une voix se fit entendre. Thomas se retourna et remarqua Delmak. Il tenta de lui tirer dessus mais fut éjecté loin de là. Le jeune homme vit le meurtre de Tom quand le reste de l'équipe débarqua et se débarrassa du Goa'uld. Thomas se releva tant bien que mal.


"Beau travail Théna."

Puis ils embarquèrent dans le Jumper. S'Fallen prit les commandes et ils décolèrent rapidement. Thomas observa le dispositif qui l'intriguait. Parfait semblait lui aussi intrigué. C'est alors qu'ils reçurent des tirs ennemis. Finalement le dispositif s'activa, faisant un étrange bruit et ils disparurent de cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
http://sgz-rpg.forumactif.org/
Paul Parfait
----------------
Paul Parfait
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 7

Arrivé au SGC : 21/02/2015

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession:
๏ Expérience:
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 600315barre11/1MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 147995barre3  (1/1)

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Mer 8 Avr - 18:51

Paul travaillait avec acharnement sur cette étrange console des Anciens, mais n'avançait à rien ce qui avait le don de l'énerver. Reynolds se réveilla mais le scientifique n'en tenait pas compte et les laissa partir dans les couloirs. Il espérait juste ne pas être attaqué par les ennemis durant ce temps. Il entendit à la radio la blessure grave d'un membre de l'équipe du SGC. Il s'arrêta soudain de travailler pour se cacher derrière la console.

Peu de temps après Reynolds revint pour faire un rapide briefing. Paul devait le suivre. Il regarda derrière lui, mais suivre un militaire était mieux que rester ici protégé par Sincet.

Paul suivait de son mieux Reynolds dans cette épaisse forêt. Peu de temps après ils furent attaqués et la jeune femme qui les accompagnait fut tuée sur le coup. Paul se jeta derrière un rocher et attrapa fébrilement son beretta.

Quelques temps plus tard il fut rejoint par Sincet, Tom et Hawkins. L'archéologue demanda la marche à suivre. Le scientifique ne semblait pas savoir et regarda sa tablette, les capteurs s'affolaient.


"Par là."

Il les mena vers la clairière du rocher qui avait bien changé.

"C'est étrange ..."

Sincet poussa Parfait à avancer.

"J'ai un étrange présentement. Comme cette épée est arrivée là ?"

En arrivant en bas Paul admira les consoles présentes et le vaisseau.

"C'est un puddle Jumper, on en a quelques modèles sur Atlantis."

Il s'apprêtait à entrer dans l'appareil quand Delmak surgit, Sincet fut éjecté c'est alors que Paul fut lui jeté contre une console. Il se retourna et remarqua avec horreur le meurtre de Tom. Il se cacha sous la console quand Théna agit et tua Delmak. Le scientifique se leva et regarda s'Fallen.

"Vous avez le gêne des Anciens il me semble s'Fallen. Vous pouvez piloter ce vaisseau. Il se commande par la pensée."

Ils embarquèrent donc dans le vaisseau qui décolla. Sincet regardait le dispositif à l'arrière. Paul le poussa un peu et y jeta un coup d'oeil. C'est alors qu'il se souvint d'une mission sur Atlantis.

"S'Fallen, pensez à notre époque, peu après notre départ, ne pensez qu'à ça."

C'est alors que le dispositif se chargea et ils disparurent.
Revenir en haut Aller en bas
Méta
----------------
Méta
----------------
E.T
----------------


Nombre de messages : 12

Arrivé au SGC : 21/02/2015

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 600315barre11/1MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 147995barre3  (1/1)

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Mer 8 Avr - 19:36

Quand un Kull abat un camarade juste devant vos yeux, que faite vous ? Vous fuyez. Ou vous lui tirer dessus. Ou vous choisissez la troisième solution.
Méta s’était relevé difficilement du cratère duquel il s’était trouvé quelques secondes plus tôt. Pas le genre de truc qui le dérangerait plus que ça. Jusqu’à ce que le tir touche celui qui voulait l’aider. Et le sang coula sur son armure blanche. Méta poussa un hurlement de rage, avant de prendre sa hache et de courir en direction des deux Kulls. D’un bond, il fut sur le premier, sa hache frappant l’arme inarrétable et l’envoya valser. Sa rage coulait à flot, et le deuxième n’eut pas la chance de pouvoir s’éloigner comme son congénère. Arracher. Trancher en deux. A main nue.
La voie de sa camarade abaissa sa rage, et il recula en canardant avec sa mitrailleuse. Ils fuirent en direction du lieu où les autres devaient les attendre. Et que ne fut pas sa surprise de voir un trou en plein milieux de la clairière. En bas l’attendant un Goa’uld, l’aura qu’il dégageait faisait frissonner Méta. Mais Théna l’abattit d’un coup rapide et simple, continuant sa tache jusqu’à ce que l’animal à l’intérieur soit mort. La réaction de la jeune femme fit plaisir à la jeune femme, et Méta lâcha un ronronnement de contentement. Elle avait bien appris de cette petite séance d’entrainement.
Ils grimpèrent donc dans un engin étrange qu’il n’avait jamais vu, avant de décoller. La réaction du médecin le fit grogner, et voyant les ennemis s’amasser afin d’abattre le petit vaisseau, Méta pris une décision.

« Je vais vous couvrir »
Mais il n’eut pas le temps de réagir plus. Sincet toucha un bouton, et ils disparurent. Comme le lapin du chapeau du magicien.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
Boba Fett
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7281

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 600315barre12463/15000MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 147995barre3  (2463/15000)

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Jeu 9 Avr - 16:22

Fort Alamo. La comparaison tenait bien la route. Les bons texans étaient les terriens et les mexicains, les jaffas. Et les kulls aussi. Ainsi que les Al’kesh. En fait, Fort Alamo tenait plus d’une parte de paintball un dimanche après-midi que de cette bataille présente. Et quelle bataille. A peine avais-je abattu avec acharnement un kull qui venait de foncer l’une des entrée de la ville, qu’un vaisseau jaffa avait pilonné nos position. Je pouvais entendre Groff s’exciter sur les ondes. Il devait y avoir des dégâts dans rangs.

//Groff ici Fett. Calmez-vous, je reviens sur votre position.//

A peine avais-je mis fin à la communication radio, que deux jaffas firent irruption devant moi. J’eus le temps de dégommer le premier, mais mon arme arriva à cours de munition. L’autre jaffa tira dans ma direction mais me rata, j’avais eu le temps de sauter derrière une charrette pour me mettre à couvert. Je dégainai mon SPAS12 et je lui envoyai une volée de plombs dans le torse.

-« T’en as pas eu assez ? »

Devant l’hésitation agonisante du pauvre type, je lui en resservis une dose, étalant un peu de matière cérébrale dans les environs. Il allait avoir un sacré mal de crâne le lendemain. Je rangeais mon fusil à pompe et je déplaçais ma charrette salvatrice pour bloquer, temporairement l’accès au village. Puis je me dirigeais vers la position de Groff tout en rechargeant ma mitrailleuse. Sur le chemin, je pouvais me rendre compte du désastre qui s’annonçait. Les portes des remparts avait été détruites et des hordes d’ennemis s’engouffraient. Mes camarades tentaient tant bien que mal de les retenir. Je saisissais ma charge de C4 et j’activai le détonateur avant de lancer l’explosif près de l’entrée.

-« Fermeture des portes ! »

Lançais-je, tout en me mettant à couvert près de Smith. J’appuyais sur le détonateur. Une explosion déchira nos tympans et des morceaux de pierres, de briques et de jaffas volèrent dans tous les sens. Des débris obstruaient en partie l’entrée, de quoi les faire un peu ralentir. Je me joignis aux efforts des autres pour abattre les kulls qui avançaient toujours. Mais ce ne fut pas suffisant. Un appel radio me désola. Groff venait de se faire abattre. Je pris le temps d’évaluer la situation. La ville était partiellement détruite, les cadavres s’entassaient. L’ennemi se faisait de plus en plus présent et nous infligeait des pertes. Je pu voir Lennan voler en arrière avec un trou béant dans le torse. Smith fut plus rapide que moi à sonner la retraite.


// Tout le monde se repli au labo sous-terrain ! Repli !//

Je restais en position pour couvrir les survivants, du SGC comme du futur. Puis sous les tirs adverses, je quittais le carnage. Mais une fois à l’intérieur, nous devions tout recommencer. Tirer et encore tirer. Les munitions commençaient à s’amenuiser. Les personnes qui ne pouvaient se défendre mouraient sous les tirs des kulls.

-« On a pas le choix ! Faut fuir dans le laboratoire ! »

Mais, avais-je à peine fini ma phrase, que trop exposé, je fut touché par un tir au torse. La douleur fut intense, m’arrachant un cri, et je m’effondrais sur le sol. Ma vision se brouilla puis ce fut le noir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
Cara Mallory
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 600315barre1219/3200MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 147995barre3  (219/3200)

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10Ven 10 Avr - 15:07

Cara entendait comme un sifflement, elle se sentait faible comme dans une hypoglycémie, mais aussi mouillé. Elle ne comprenait pas l’association de ces sensations, enfin jusqu’à ce qu’elle ouvre les yeux et qu’elle vit le sol sale du laboratoire. La mission lui revint en premier, puis ensuite le souvenir du poignard s’enfonçant dans ses côtes. Elle aurait  préféré ne pas se rappeler de ça car la douleur réapparu. Elle se retourna tant bien que mal sur le dos. Elle entendait de mieux en mieux, l’équipe devait se rapprocher. Enfin elle espérait que cela soit bien eux, elle n’était pas du tout en état de se battre pour le moment.

Elle vit alors dans son brouillard le médecin de l’équipe du SDT. Hawkins si elle se souvenait bien, celui lui rappelant son ancien collègue du FBI. Elle le sentie déchirer ses vêtement pour mieux observer sa blessure.

-Logiquement j’attends toujours un premier rendez-vous avant que l’on m’arrache mes vêtement, souffla-t-elle pour rire.

Cara jura quand elle senti le désinfectant, si elle avait pu elle lui aurait envoyé son points dans la figure, mais ce n’était pas la faute du médecin. Il faisait tout pour éviter la moindre infection qui pourrait compliqué une guérison possible. Elle leva la tête vers Michael qui  semblait encore dans les vapes à causes du coup à la tête. Il demanda si elle allait bien.

-Il me faut plus qu’un coup de poignard pour me mettre à terre.

Sans doute suite aux antidouleurs Cara eut du mal à se concentrer sur la suite des évènements. Elle se sentit transporter par une personne.

-Si celui qui ma fait ça n’est pas mort, je l’achèverai moi-même ! Râla Cara en ayant des difficultés de ce mouvoir à cause de la blessure.

La prochaine fois aussi se dit-elle, de prévenir que tous antalgiques n’étaient pas nécessaire elle supportait très bien la douleur et que ces médicament avaient plus tendance à l’abrutir qu’autre chose. Elle comprit qu’il allait se diriger vers le futur une nouvelle aventure, en espérant qu’elle soit suffisamment rétablie pour en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 _
MessageSujet: Re: MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)   MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration) - Page 2 No_new10

Revenir en haut Aller en bas
 

MS – SGZ ■ « Ab ante », Première partie (exploration)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires en cours ~-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet