Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Le film de la semaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Le film de la semaine   Dim 21 Déc - 17:38

Je ne suis pas un fan du Seigneur des Anneaux, mais j'ai été voir les 3 "Hobbit" au ciné par curiosité. Et pour ce dernier, je suis totalement d'accord avec Jack : globalement la bataille c'est le bordel, et pas mal de trucs sont invraisemblables. Et puis le coup du roi Nain et du chef Orc (ou Orque ?) qui se tuent mutuellement pendant 2h et revivent sans arrêt... tongue

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7273

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Le film de la semaine   Dim 22 Fév - 16:03



Synopsis : KINGSMAN, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé. L’un d’eux semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie?

T'aimes les vieux James Bond ?

T'aimes l'humour british ?

T'aimes les scènes d'action ?

T'aimes les princesses suédoises ?

Regarde le film !

Même si la péloche de Vaughn à un peu de mal à se trouver entre la parodie et le 1er degré (le cul entre-deux chaises en somme), il reste cependant un bel hommage au vieux films d'espionnage. En particulier Moonraker (période Roger Moore de 007), avec les trucs qui vont avec : gadgets mortels planqués dans les briquets, parapluies,... Des méchants très méchant avides de dominé le monde, la blondasse qui se fait déboulonner le train arrière à la fin du film.

Bref un grand moment. :0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Le film de la semaine   Dim 22 Fév - 20:30

Ahah oui je l'ai aussi vu ce Kingsman et il est plutôt cool Smile Je ne suis pas fan des films un peu parodiques d'habitude mais celui-ci j'ai bien accroché, avec son casting 5 étoiles. Et depuis je kiff les princesses suédoises.


Autre découverte il y a maintenant un mois : Les Nouveaux sauvages, durée : 2h02, de Damián Szifron, sorti le 14 janvier 2015, avec Ricardo Darín, Oscar Martinez, Leonardo Sbaraglia...  

  • SYNOPSIS :
    L'inégalité, l'injustice et l'exigence auxquelles nous expose le monde où l'on vit provoquent du stress et des dépressions chez beaucoup de gens. Certains craquent. Les Nouveaux sauvages est un film sur eux.
    Vulnérables face à une réalité qui soudain change et devient imprévisible, les héros des Nouveaux sauvages franchissent l'étroite frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amour, le retour d'un passé refoulé, la violence enfermée dans un détail quotidien, sont autant de prétextes qui les entraînent dans un vertige où ils perdent les pédales et éprouve l'indéniable plaisir du pétage de plombs.



Une fois n'est pas coutume, je me suis aventuré dans une salle de cinéma qui projetait un film espagnol au synopsis délirant. Un bon défouloir ? Ce film est plus que ça ! Scénarios bien ficelés bien que parfois très farfelus, on est avec les personnages et leurs détresses. Ce film est fait de plusieurs sketchs, à la manière du récent Les Infidèles, et nous présente les différentes situations possibles qui pourraient mener une personne à péter un plomb, à lâcher prise et à se mettre le monde à dos... Après une introduction qui annonce la couleur du film (bien que très exagéré), on est entraîné dans chaque histoire et on suit la spirale, la descente aux enfers, des protagonistes, des "anti-héros"...

Personnellement, j'ai été agréablement surpris et je suis sorti de salle vraiment satisfait. Un film comme ça, ça fait du bien (même si après visionnage, on peut avoir peur de tomber sur un fou dans la rue). Divertissant sans être grossier, drôle, rythmé, mais aussi dramatique, poignant... Bref c'est une tuerie que je vous conseille, surtout si vous aussi, de temps en temps, le monde vous tape sur le système !

[/quote]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Le film de la semaine   Dim 1 Mar - 17:43


Film de la semaine : American Sniper, durée : 2h13, de Clint Eastwood, sorti le 18 février 2015, avec Bradley Cooper, Sienna Miller, Luke Grimes...  

  • SYNOPSIS :
    Tireur d'élite des Navy SEAL, Chris Kyle est envoyé en Irak dans un seul but : protéger ses camarades. Sa précision chirurgicale sauve d'innombrables vies humaines sur le champ de bataille et, tandis que les récits de ses exploits se multiplient, il décroche le surnom de "La Légende". Cependant, sa réputation se propage au-delà des lignes ennemies, si bien que sa tête est mise à prix et qu'il devient une cible privilégiée des insurgés. Malgré le danger, et l'angoisse dans laquelle vit sa famille, Chris participe à quatre batailles décisives parmi les plus terribles de la guerre en Irak, s'imposant ainsi comme l'incarnation vivante de la devise des SEAL : "Pas de quartier !" Mais en rentrant au pays, Chris prend conscience qu'il ne parvient pas à retrouver une vie normale.


Clint Eastwood nous sort ici un nouveau film, axé sur la guerre en Irak vue et vécu par un SEAL. C'est la particularité du film, on n'a de cesse de voir les événements à travers le personnages principal, sans vouloir donner trop de leçon, prendre trop de recul, juste décrire la réalité telle qu'elle est ressentie par un tel soldat devenu héros symbolique aux USA, pour avoir tué à priori un peu moins de deux cents personnes, avec son sniper... On a donc un héros assez meurtrier qui obéit aux ordres sans fléchir mais dont les actes un peu inhumains vont dont le changer. Ses come back à la vie normale vont être difficiles et sa femme sera la première à témoigner de ce changement profond et maladif.

J'ai trouvé en ce film un bon film d'action tiré d'une histoire réelle. Cependant, il n'y a rien d'extraordinaire et le héros fait un peu trop héros pour le coup.. Alors, héros de la nation malgré lui, certes, et il ne joue pas sur son image, il n'est pas forcément heureux d'être surnommé "la légende" et le personne aurait mérité plus de profondeur, de complexité et d’ambiguïté.
Au final, comme dans la réalité (il y a deux ans maintenant), la fin vient de manière assez brute alors qu'on croit notre héros sorti d'affaire. L'ennemi peut aussi se trouver à l'intérieur de l'Amérique, et je ne parle pas de l'ennemi qu'à combattu Chris Kyle tout au long du film. Cette fin pousse encore plus à l'interrogation concernant le traitement des soldats américains une fois de retour dans leur pays... "On est en guerre, mais quand on marche dans la rue, dans notre pays, on ne s'en rend même pas compte", comme dirait Kyle. Au delà des handicaps physiques, ce sont les séquelles psychologiques et les changements de personnalités qui auraient mérités d'être mieux mis en valeur dans ce film afin de pointer du doigt un problème important, conséquence d'une guerre d'usure à l'autre bout de la planète.

Un ami à moi avait sa propre vision du film. En American Sniper, il voyait le film "parodique" du sniper allemand tuant des centaines d'ennemis, projeté dans la scène finale du cinéma du film Inglorious Bastards.
Eastwood oblige, on a le droit à une certaine couche de patriotisme, mais je ne comparerais pas son travail à celui de John Ford, qui à l'époque, tartinait au delà de la tranche de pain, en terme de patriotisme, allant parfois dans un hymne à l'utopie. Ici, on reste dans la description d'une certaine réalité, parfois critiquable, d'une vie engagée au service de son pays.

Au final, aussi bon film d'action qu'il puisse être, il m'a moins marqué que Démineurs, la Chute du Faucon noir, Zero Dark Thirty ou même Lone Survivor, qui relatent aussi d'histoires vraies et sortis ces dernières années... Est-ce le signe d'un filon déjà trop creusé ?




Autres films vus récemment :
- Jupiter, le destin de l'univers, un film de SF sortis par les fantômes des frères Wachowski (ou plutôt, dorénavant frère et soeur). Une bonne idée de départ, des effets visuels plutôt bons bien que trop présents (on sent le fond vert à chaque plan), des plans d'action un peu rapide ou tout devient vite confus, des acteurs pas phénoménaux et une histoire d'amour bateau... Bref un film très gentillet (mais où se trouve le génie technique et artistique qui nous a pondu Matrix une décennie plus tôt ??)
- The Imigation Game, ou l'histoire d'un autiste (vu qu'on le présente ainsi, car un génie incompris ne peut pas être autre qu'un autiste non social irrité de petits tics) qui a raccourci la durée de la guerre en décryptant les codes de la machine allemande Enigma. Un enjeu dramatique intéressant sur le papier mais qui s'en ressent peu durant le film. Avec un fil linéaire trop prévisible, trop narrative, mais des acteurs au top et une mise en avant d'une histoire vraie qu'on connaissait assez peu, bien loin du genre de film dont on est habitué quand on évoque la 2nd guerre mondiale...
- La French, très bon film français sur la mafia marseillaise des années 70-80. L'histoire d'un juge qui débarque dans un merdier pas possible où la corruption se mêle aux meurtres organisés et aux trafics de drogue internationales. Un retour dans le passé pour une description, un témoignage, des événements de l'époque. De belles mises en scènes et des acteurs (je kiffe Gilles Lelouche et Benoît Magimel) en forme
- Exodus, Gods and Kings, le gros blockbuster du mois de décembre retraçant le parcours de Moïse, de son combat contre son frère Ramsès et de la fameuse mère qui se sépare en deux. Un film dont la particularité est de justifier, à un moment ou un autre, sans trop insister, la cause scientifique des événements surnaturels qui s'y produisent. Dieu est présent sous une forme intéressante, n'est pas omniprésent non plus, mais le film a tout de même était interdit dans les pays "trop" religieux. En tout cas, si les effets sont plutôt bons, on a du mal à accrocher à certes version du Moïse, bien loin du poétique et du charme du Prince d'Egypte de Dreamworks.
- Hippocrate, film sympa qui montre l'état actuel de nos services de santé publiques. Très intéressant, vivants, de bons jeux d'acteurs et une vision d'ensemble qui pèse bien les enjeux du milieu...

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Le film de la semaine   Sam 1 Aoû - 12:40

Whaou ça faisait longtemps que je n'avais pas posté quelque chose ! Etant donné que j'ai vu pas mal de films depuis et que je n'ai plus la mémoire fraîche pour faire une présentation et une critique complète de chaque, je vais faire simple :

- La Rage au ventre, d'Antoine Fuqua, film très bien réalisé avec de bons acteurs, un peu trop prévisibles tout le long du film mais poignant et captivant.

- Les minions, probablement le film auquel j'ai le plus regretté de payer vu le résultat. Un film d'animation sympathique au début avec de nombreux clins d'oeil à notre histoire, puis ça devient décousu et petit à petit on tombe dans le dessin animé banal pour enfant. Et le pire, c'est que j'ai du rire qu'une seule fois. Bref, pas accroché.

- Je suis mort mais j'ai des amis, film belge assez sympathique, fun et très rock 'n' roll où l'on suit une bande de copains et aussi groupe musical, qui décident malgré tout de partir en tournée à Los Angeles, le lendemain d'une tragédie. Si vous voulez avoir de beaux plans de Los Angeles, laissez tomber n'allez pas voir le film. Mais si vous voulez voir un bon film de potes avec pas mal d'humour potache ça fait du bien.

- Tale of Tales, film italien présenté cette année à Cannes, probablement LE coup de coeur pour ma part de ce début d'année. Aussi émouvant, tragique et impitoyable que peuvent l'être certains contes, ce film mélange poésie, met en scène de manière sublime les grandeurs et (surtout) les décadences des hommes, les interdits, les dérapages, dans une société féodale où chaque seigneurs semble toucher d'un mauvais sort : la nature humaine. Dis comme ça, ça peut faire peur. Mais ce n'est pas un film de dépressif. On se laisse bercer par la poésie, les belles couleurs dans les images et les métaphores visuelles qu'on ne voit que trop rarement au cinéma. Le tout saupoudré de fantasy.

- La loi du Marché, film français de Stéphane Brizé présenté au festival de Cannes et récompensé par le trophée de la meilleure interprétation masculine pour Vincent Lindon. Pourtant, il me semble avoir vu l'acteur beaucoup plus performant dans d'autres films, disons donc qu'il méritait (enfin!) ce prix pour l'ensemble de son oeuvre. Pour ce qui est du film, la première moitié est accrocheuse, dure, réelle, accusatrice des maux de la société. La seconde malheureusement perd beaucoup de rythme. Les scènes répètent le même schéma dramatique et se ressemblent, l'histoire avance en traînant des pieds... La fin est ouverte. Ce n'est pas un film donneur de leçon ou proposant de nouvelles perspectives. Mais plutôt une sorte de docu-fiction bien réalisé et tragique. J'attendais un peu plus de ce film qui a fait beaucoup de bruits.

- Gunman, de Pierre Morel, le réalisateur de Taken, avec Sean Penn dans le rôle du mercenaire en pleine rédemption en Afrique, trahi par ses anciens collaborateurs. La sauce Pierre Morel est là : on voyage à travers les grandes villes d'Europe, introduit par des plans d'ensemble en mouvement, le gentil se fait traquer et tue ceux qui veulent sa mort, il y a des dommages collatéral, il doit aussi protéger sa famille... Bref. Je dois avouer avoir été assez outré par ce que proposait ce film. Dans l'ensemble, j'avais l'impression de revoir Taken. Si ce film n'a pas été fait pour prendre les gens pour des jambons et gagner un peu d'argent, alors va falloir m'expliquer son intérêt... 

- Jurassic World, avec Chris Pratt, est une bonne suite, agréable, de Jurassic Park (oubliez le 2 et le 3, l'histoire ne reprend aucun élément de ces deux derniers volets). C'est un film hommage à l'univers qui réalise en quelque chose un rêve de gosse (pouvoir contempler le vrai jurassic park, c'est à dire un parc d'attraction avec des dinosaures!) mais si vous chercher réellement de l'innovation, vous allez être déçu. 

- La tête haute, film français présenté en ouverture du festival de Cannes. Fort intéressant et émouvant, on reconnait le style de la réalisatrice Emmanuelle Bercot, proche de son amie (et mentor?) Maïwenn. Catherine Deneuve est magistrale et Rod Paradot, l'acteur principal jouant un jeune garçon dans une famille digne d'un épisode de "tellement vrai", véritable déchet de la société et tête à claque, est formidable de talent. Un film qui remet la tête sur les épaules, qui pourrait faire redescendre beaucoup de jeunes gens sur Terre !

- Un français, film qui a fait le buzz et qui a eu une distribution très limitée dans les salles (quelle honte !) à cause de l'engouement que cela pouvait créer. Je n'y ai vu "qu'un film" sur un skinhead qui grandi, devient mature, abandonne l'excès de violence quotidien dans lequel il vivait et s'intègre à une société (et un pays) qu'il dénigrait, ou du moins qu'il imaginait autrement... Le montage peut paraître hasardeux par moment mais chaque scène possède une force incroyable. Mis à part la rédemption du personnage principal, on peut y voir aussi que les "skinheads" de l'époque ont changé, moins violent et plus diplomates, portant des costards et gagnant du pouvoir dans notre pays. Mais les idées, elles, restent intactes. Un véritable changement de style qui divise encore aujourd'hui les "vrais" skinheads et les militants de l'un des parti politique grandissant et risquant d'être majeur au sein de notre société dans les années à venir...

- San Andreas, film catastrophe américain à gros coups d'effets spéciaux et de gros bras. Un film qu'on espère différent des autres au début du visionnage. On apprécie toujours autant (ou pas) le côté "catastrophe". Mais plus on avance dans le film et plus on retombe dans la banalité de ce type de film. La trame narrative (si on peut appeler ça comme ça) est prévisible et faire presque rire, surtout la fin avec ce plan sur le drapeau américain flottant au milieu des ruines et les mots "Now, we rebuild" qui m'ont finalement achevé juste avant le générique. Le film ne sera pas un grand film de catastrophe, juste une anecdote quasiment parodique qu'on oubliera très vite. 

- Ex Machina. Attention, attendez-vous à une sorte de débat intellectuel sur la fameuse question "la machine peut être penser par elle même?". Cette illusion produite par un savant fou relance les idées instaurées dans certains films ou séries, voire en littérature (Isaac Asimov). Le robot en question est très bien fait et les plans sont travaillés à merveille. Petite perte de rythme par moments au point qu'on en oublie un peu les enjeux du film, mais la science fiction joue un rôle de réflexion ici et c'est plutôt bien amené! 

Voili voilou, je m'arrête là pour aujourd'hui n'hésitez pas à réagir ou proposer d'autres films Smile

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Suzanne Winshester
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 760

Arrivé au SGC : 11/01/2007

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 40
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
114/200  (114/200)

MessageSujet: Re: Le film de la semaine   Mar 4 Aoû - 12:12



Moi personnellement, j'ai été voir Terminator Genisys , et je l'ai trouver excellent, l'acteur Arnold Schwarzenegger fait son retour et on trouve aussi d'autres acteurs tout aussi talentueux Rolling Eyes J'ai beaucoup apprécier les petits clins d’œils au premier film après y'a juste une incohérence, enfin pour ma part à la fin du film ! Mais comme je ne veux pas spoiler je n'en dirais pas plus ici Wink Sinon très bon film avec toujours pas mal d'action on ne s’ennuie pas Smile
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7273

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Le film de la semaine   Sam 8 Aoû - 0:05

Le Petit Prince



Et un très bon film Franco-Américain à voir ! Si l'histoire de la gamine et de sa mère vous rebute, allez-y quand même, ne serait-ce que pour les séquences d'animation en stop-motion, elles valent leur pesant de cacahuètes. Dans sa globalité, le film rappelle Toy Story 3 sur le fond (passage à l'age adulte, etc...) mais avec énormément de poésie (déjà inhérente au livre de St-Ex). Les enfants s'arrêteront au premier niveau de lecture, les adultes en découvrant les autres niveaux, se rappelleront les enfants qu'ils ont été). Crying or Very sad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Le film de la semaine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le film de la semaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Sas' Discute ~-