Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Thésée et le minotaure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Michael Anderson
----------------
avatar
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
281/500  (281/500)

MessageSujet: MJ Thésée et le minotaure   Mer 29 Jan - 1:30

- Bienvenue sur l’Odyssée. Nous sommes très heureux de vous compter parmi notre équipage.

Les six membres de la mission venaient d’être téléportés devant le commandant de l’Odyssée.  Le vaisseau Terrien  était en orbite autour de la Terre et comme ils se trouvaient dans la salle de commande, un magnifique panorama s’offrait à leurs yeux. La Terre dans toute sa splendeur avec ses nuances de bleu, de vert, de blanc, de jaune… le spectacle était à couper le souffle.

Le Colonel Paul Emerson après un temps de pause nécessaire aux nouveaux arrivants pour digérer le panorama qui s’offrait à eux, repris la parole, un sourire au lèvre.


- Je dois dire que je suis assez soulagé de voir que le Docteur Anderson n’est pas  du voyage, il m’a paru un peu gauche…  si vous me pardonnez l’expression. Occupez-vous comme vous le souhaitez pendant ces quelques heures de voyage du moment que vous ne gênez pas mon équipage ou que vous n’endommagez pas mon bébé.  Vous trouverez tout le matériel que vous avez demandé dans la zone des laboratoires si vous souhaitez réviser un peu avant votre grand oral.

Puis se tournant vers son équipage :

- Entrez les coordonnés de la planète, tous nos feux sont au vert, nous partons accomplir notre mission messieurs.

Le second du vaisseau pianota sur sa console puis quelques secondes plus tard, à travers les fenêtres du vaisseau les membres du SGC fraîchement embarqués virent un vortex apparaitre cachant momentanément leur point de vue sur la Terre. Le vaisseau s’engouffra dans cette fenêtre brusquement, comme aspiré par une quelconque attraction. Ils furent alors entourés par des lueurs bleuâtres qui défilaient dans leurs champs de vision. Il y avait de quoi être impressionné pour ceux qui découvraient pour la première fois la magie du transport par hyperpropulsion.

Cette magie fut de bien courte durée, interrompue grossièrement par Nina Peters qui semblait un peu nerveuse depuis son arrivée sur le vaisseau. Tandis qu'elle parlait elle appuyait sur certains mots.


- JE tiens à mettre les choses au point tout de suite. JE suis l’assistante personnelle du docteur Anderson. Par conséquent JE donnerai les ordres concernant l’aspect scientifique de cette mission. Toute décision devra passer par MOI. Si vous n’êtes pas content avec ça vous n’aurez qu’à vous plaindre de moi auprès de Mich à notre retour. Mais pour le moment ne faites pas de vague si vous voulez que la mission se passe bien. Je vous laisse, JE vais voir si le matériel que J'AI demandé se trouve bien à bord. Vous n’avez qu’à vous occuper comme vous le souhaitez durant les quelques heures d’attente qu’il nous reste. De toute façon je n’AI besoin de personne pour mettre à bien cette mission.

Là-dessus elle pivota sur ses talons et sortit de la salle de commande, laissant un vent de stupeur et d’indignation derrière elle… La mission partait sur de bien curieuses bases...



[hrp] Vous avez carte blanche pendant ces quelques heures si vous voulez faire le tour du vaisseau, discuter entre vous ou avec les pnj du vaisseau (voir cette rubrique : http://stargate.superforum.fr/t6650-listes-du-personnel).

_________________





Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Ven 31 Jan - 15:05

Emerson les accueillit sur l'Odyssée. Face à eux, la Terre, auréolée de diverses couleurs. la vue était vraiment magnifique mais Anthony ne put s'empêcher de se dire que la dernière fois qu'il avait vu la Terre de cette manière, elle s'apprêtait à se faire envahir par les Go'aulds... Décidément avec ce job, on ne pouvait plus profiter des bons moments, il y avait toujours des souvenirs qui venaient obscurcir ou hanter l'instant présent. Et pourtant Anthony était d'un naturel optimiste et positif mais il avait vu et vécu trop de choses, ça commençait à déteindre.

Après le petit discours d'accueil d'Emerson, le vaisseau passa en hyper-espace et ils eurent droit à un discours de la fameuse Nina. A côté de Mallory, Anthony ne put s'empêcher de lui lancer des regards amusés en entendant ce discours où son égo surdimensionné, elle aussi, transparaissait on ne peut plus nettement. Il chuchota à l'oreille de sa voisine:
" Auprès de Mich... comme c'est mignon... Un potin de plus pour le SGC!"
Il jeta ensuite un coup d'oeil à Mc Kay pour voir s'il se contenait face à cette "concurrente". Duel d'ego à prévoir, et pas des moindres!

Une fois l'excitée partie, Anthony alla voir Mc Kay.


"Vous voulez qu'on parle du Dédale? On va au réfectoire?"

Quelques minutes après, les voilà assis à une table. Anthony s'était pris une petite salade et une pomme.

"Dites, vous la connaissiez cette folle? Je ne pensais pas que pire que vous, ça pouvait exister!" blagua-t-il. "Oh, ne vous vexez pas, je plaisante. Bon, pour en revenir à nos moutons..."
Anthony replongea alors dans ses souvenirs, lui parlant de la capture de Kalek, son réveil à bord du Dédale, la manière dont il a pris le contrôle, l'explosion de la salle de détention., puis l'arrivée des Go'aulds, jusqu'à l'évacuation sur la planète. Le récit dura une bonne demi heure. Cela lui faisait drôle. Ça faisait tellement longtemps qu'il n'avait pas raconté tout ça, depuis les interrogatoires de Roover à leur retour.

"Pff, ça m'a donné soif, je vais vous chercher quelque chose à boire aussi?"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Helena Gardner
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 320

Arrivé au SGC : 13/11/2011

Age du Joueur : 42


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession: linguiste en langues anciennes et archéologue
๏ Expérience:
193/500  (193/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Sam 8 Fév - 22:47

En revenant sur l'Odyssée après ce qui s'y était passé la dernière fois, Helena ne put pas se départir d'un léger frisson. Peur ? Non, elle n'en était plus là après avoir vu la mort en face. Dégoût ? pas forcément. Réminiscences désagréables ? Plutôt ça. L'offensive sur le monde de Sokar et le combat qui s'en était ensuivi lui avait laissé une trace, même si elle avait signifié pour elle des choses dont elle ne se serait jamais crue capable.

Une fois installée dans ses quartiers avec le peu de matériel qu'elle avait emmené (pas de dictionnaire cette fois, juste son arme, une pochette de premiers secours , sa tablette tactile et plus de vêtements de rechange au cas où), elle avait rejoint ses collègues sur la passerelle et salué les membres d'équipage du vaisseau qu'elle connaissait. C'est alors que Nina Peters leur avait fait une crise d'autoritarisme. Pensait-elle que la mission en elle-même n'était pas assez difficile ? Il s'agissait d'aller sur une planète inhospitalière où des gens étaient morts, il ne fallait pas l'oublier, ce n'était pas seulement une affaire de ramener de la ferraille pour en faire un vaisseau flambant neuf. Ce n'était pas le moment de penser à sa petite personne et, si elle n'en dit rien, le regard qu'elle posa sur Nina était éloquent. Elle était peut-être une simple linguiste de base, mais ce genre de comportement puéril avait toujours eu le don de l'exaspérer. Peters était-elle si peu sûre d'elle en ayant besoin d'affirmer si lourdement son autorité ? Elle n'avait aucune envie de la remettre en cause, de toute façon. De plus, la scientifique avait un égo qui frisait celui d'une galaxie, autant laisser couler et s'occuper de façon constructive.

Le voyage ne serait pas long mais, si elle voulait pouvoir accomplir correctement le travail dont on l'avait chargé, elle se devait d'être encore plus au courant des données environnementales et de la timeline des événements, sans parler des systèmes du Dédale pour être capable de comprendre ce qu'elle verrait (ne pas confondre le devant et le derrière du vaisseau, par exemple, savoir à quoi ressemblait le système de propulsion, ce genre de choses). Elle retourna à ses quartiers, farfouilla dans son sac, sortit la sacoche de sa tablette tactile et alla s'installer au mess où elle entreprit de relire les éléments du dossier en compagnie d'un café long bien serré...
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
avatar
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
219/3200  (219/3200)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Dim 9 Fév - 21:23

La vue de la Terre vu du vaisseau était à coupé le souffle. Si elle avait pu elle aurait pris une photo pour la donner à ses enfants et la montrer aussi à des amis. « Notre planète est vraiment extraordinaire » se dit-elle. « Voilà pourquoi on doit la protéger ». Le petit discours d’Emerson fut intéressant, cela aurait presque pu faire penser à un accueil de la croisière s’amuse. Le passage en hyper-espace se fit sans trop de brutalité, elle ne pu tout de même pas s’empêcher de penser à Star Wars quand ils passaient en hyper-espace, elle s’attendait presque à voire les vaisseaux interstellaire impériaux.

Puis vient le discours de cette Nina. Cara se voyait déjà en train de la baffer, mais le problème c’est qu’elle n’avait un grade suffisamment élevé et elle ne voulait pas se faire rétrograder. Anthony qui était à côté lui chuchota une phrase qui la fit sourire. Elle lui répondit tout en chuchotant.


« Franchement, je vais mener l’enquête. Ca va être drôle. »

Une fois se passage finit, Cara laissa l’équipe partir un peu partout. Elle vit Anthony et McKay partir plus loin. Ce n’est que cinq minutes après qu’elle décida de partir les rejoindre, elle ne connaissait pas grand monde et son côté un peu associable l’empêcher un petit peu d’aller voire les autres. Elle les suivit donc au réfectoire. Anthony avait lancé McKay sur le Dédale, comme pour s’en débarrasser le plus vite possible. C’est vrai que ressasser des mauvais souvenirs ce n’est pas très agréable.

Ils étaient assis à une table quand elle les rejoignit. Anthony parlait de plusieurs choses qui lui étaient arrivés. C’était pas vraiment facile ce qu’il avait vécu, bon pas comparable avec elle ou comme d’autre personne, mais ça restait du pas agréable. Le récit toucha à sa fin quand elle décida enfin de s’approcher, de peur de faire un fond mouvement ou d’être grossière.


-Je peux m’assoir avec vous ?



Revenir en haut Aller en bas
Rodney Mc Kay
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 241

Arrivé au SGC : 07/07/2012

Age du Joueur : 50


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
99/500  (99/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Dim 9 Fév - 22:38

Arrivés sur l'Odyssée, le commandant leur souhaita la bienvenue. Alors que Rodney allait partir prendre ses fonctions, Madame Jecroistoutsavoir leur prit la tête avec un discours qui fit hérisser les poils du Canadien. Pour qui se prenait-elle celle-là ? D'autant plus que l'étendu de ses compétences ne semblait guère convenir à leur mission. Il ferait beau voir qu'il attende les ordres de cette pimbêche! Il coula un regard amusé vers elle et répondit

- Puisque VOUS êtes une simple assistante, allez donc m'assister d'un café, cela VOUS donnera l'impression d'être utile.

C'est en se frottant la joue que Rodney rejoignit le mess. Il semblait que sa réponse n'aie pas plu à l'assistante d'Anderson. Il s'était douté du retour de bâton mais enfin il ne pouvait pas se laisser marcher sur les pieds. Ce n'est pas parce qu'elle avait donné un  surnom ridicule à Anderson qu'elle devait se croire tout permis! Il rejoignit Lang et tous deux s'assirent à une table. Le militaire lui fit une remarque sur l'intervention de Mme Jecroistoutsavoir.

- On voit que vous ne baignez pas dans le milieu scientifique. C'est un monde de requins et croyez-moi j'en ai affronté d'autres. Elle n'est que l'assistante de Andy et je me chargerais de le lui rappeler quand ça sera nécessaire.

Rodney avait dit "Andy" en formant des guillemets avec ses doigts. Lui aussi savait donner des petits noms mignons. Cara demanda à se joindre à eux et Rodney lui tira une chaise étant donné qu'il n'avait pas été elevé chez les Papous.

- Faites donc. Il est d'ailleurs regrettable que nous soyons si peu à nous intéresser à ce que Lang à à nous raconter. Nous allons en avoir grand besoin.

Et il raconta en effet. Si le Dédale avait échoué s'était à cause de la prise de contrôle mentale de Kalek, une espéce de créature de modifiée et aux capacités incroyables. S'en étaient suivies ensuite les attaques goa'ulds, puis la douloureuse décision d'abandonner le navire.Mc Kay se gratta la tête.

- Ce Kalek n'aurait pas pu survivre longtemps. Les êtres ainsi modifiés n'ont pas un système immunitaire très développé et consomment beaucoup plus d'énergie que leur organisme peut en produire, c'est plutôt ce qui est laissé de coté dans leur conception. Vous pouvez lui transmettre un virus et lui donner la mort rien qu'en l'approchant! Il a certainement été conservé dans la glace pour pouvoir servir plus tard.

Restait à savoir pour quoi Kalek était prévu à la base et si il avait des "fréres et soeurs". Rodney craignait que sur le Dédale ils aient de la compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Michael Anderson
----------------
avatar
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
281/500  (281/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Dim 9 Fév - 23:24

- Comme vous avez dû l’apercevoir sans difficulté aucune, nous venons tout juste de sortir de hyperespace.  Par conséquent, vous l’aurez facilement deviné, l’épave qui se trouve derrière moi est tout ce qui reste du Dédale…  mêlé à d’autres débris venant de vaisseaux goa’ulds.  Nous avons scanné l’épave et il semble que vous ayez de la chance, la salle des machines a l’air d’être dans un état relativement bon. Bien entendu il n’y a plus d’air, les cloisons étant percées à au moins deux endroits, mais cela aurait pu être bien pire, vu l’état de ce qui reste du vaisseau.  

L’équipe envoyée par le SGC était réunie au complet en salle de commande pour bénéficier des derniers conseils et des consignes de dernière minute du colonel Emerson. Le voyage s’était déroulé sans incident notable et à la dernière seconde Nina était apparu comme par magie en salle de commande auprès de ces autres collègues. Il semblait qu’elle avait passé son temps à vérifier son matériel, vu que personne ne l’avait croisé à bord du vaisseau pendant le voyage.

- J’aimerai dire deux mots colonel.

- Seulement deux ?

Nina fusilla du regard la personne qui venait d’intervenir, puis continua comme si de rien n’était.

- Je souhaite vous rappeller ce que nous a demandé notre chef de mission, c’est-à-dire Mich.

Quelques froncements de sourcils et une remarque cinglante accueillirent ce préambule au contenu tronqué qui laissait complètement de côté le rôle colossal du colonel Narah ainsi que celui du colonel Emerson dans l’organisation de la mission. Une fois de plus Nina fit comme si de rien n’était devant les réactions de ses camarades.

- La salle des machines est vaste, aussi je compte sur vous tous pour jeter un œil sur l’intégralité de la pièce pour vérifier l’état du matériel.  J’ai prévu des caisses dans lesquelles nous expédierons une partie du matériel récupéré du Dédale sur l’Odyssée pour analyse. Il faut que lorsque nous aurons quittés ce système, nous sachions si la prochaine mission envoyée aura pour mot d’ordre le démantèlement du dédale ou au contraire son renflouement.

Elle dégluti péniblement puis enchaina,  grimaçant comme si une odeur particulièrement nauséabonde envahissait ses narines.

- J’aimerais… aussi m’excuser pour mon comportement de tout à l’heure. .. et … j’espère que nous ferons du bon travail tous ensemble. Les combinaisons que vous porterez ont une autonomie de trois heures environ. Partons-nous en équiper dès maintenant.

Sans même s’attarder pour savoir si quelqu’un avait quoi que ce soit à ajouter ou à préciser, elle tourna les talons et sortit de la salle en allongeant le pas, laissant derrière elle des réactions diverses à son encontre qui ne se firent pas tarder à entendre.


***

Un flash illumina l’intérieur de la salle des machines du Dédale. Six personnes en combinaison blanche apparurent alors, là où quelques secondes auparavant il n’y avait que le vide sidérale. Une dizaine de caisses rectangulaire en métal apparurent peu après à quelques mètres d’eux. Une fois de plus ce fut Nina qui prit la parole, se comportant comme si elle était le chef de la mission, sa voix raisonnant par radio dans les oreilles de chacun.

« Au travail tout le monde ! Les caisses prennent trop de place ici. Je vais les emporter dans la salle qui est juste à côté, qui servait de local pour entreposer les pièces détachées. Je ferai l’allez et retour entre cette pièce et la salle des machines, pour porter les pièces que vous voulez qu’on récupère, que je placerai  moi-même dans les caisses. Vous seriez aimable en me laissant de la place pour travailler dans ce local, alors restez dans la salle des machines il y a largement de quoi travailler ici de toute façon. »

C’était effectivement le cas. Les lumières fixées sur leur scaphandre laissaient apparaitre des dommages plutôt conséquents. Et il s’agissait d’une des pièces les mieux conservées de tout le vaisseau. Chaque membre de l’équipe devait faire attention à ne pas déchirer sa combinaison en se déplaçant, alors que de nombreux débris jonchaient le sol.

Le travail s’annonçait fastidieux et alors que chacun observait l’état de l’intérieur du vaisseau, le pronostique concernant l’avenir du Dédale semblait tout à coup particulièrement évident…



***

- Colonel, je reçois une transmission de l’équipe que nous avons sur le Dédale.  C’est Nina Peters.

- Mettez-là sur haut-parleur.

Cela faisait une petite heure que l’équipe avait été téléportée sur le Dédale. L’Odyssée de son côté scannait les environs sans relâche, tout en vérifiant les six petits points rouges qui se déplaçaient devant leurs yeux dans l’épave. Si le moindre problème était détecté,  ils seraient directement téléportés à l’intérieur de l’Odyssée.  Il y eut un grésillement puis la voix de Nina résonna en salle de commande.

«  Je travaille actuellement sur le démantèlement d’un condensateur.  Il risque y avoir quelques interférences pendant dix minutes tout au plus. Ne vous en inquiétez pas. Je vous recontacterai quand tout sera terminé. »

- Bien reçu Peters. Si cela dépasse les dix minutes nous vous enverrons une équipe vérifier que tout va pour le mieux.

« Je n’en attendais pas moins de vous mon colonel. Nina terminé. »

Le colonel sourit, flatté du compliment, puis appuya sur une touche qui se trouvait sur sa console.

- Equipe d’intervention alpha, soyez prête à partir sur l’Odyssée dans 10 minutes.


***


- Salut Michael, comment vas-tu mon vieux ?

La moitié du contenu du verre que j’avais porté à mes lèvres dégringola le long de mon menton sous le choc de la vision qui s’offrait à mes yeux ébahis. Je m’étouffai avec le reste du liquide et il fallut quelques rudes coups admonestés à l’arrière de ma personne par le nouveau venu pour que mon visage reprenne une couleur à peu près normale.

C’était  Brad Williams.

Pour faire court il s’agissait d’un ex agent du NID qui m’avait torturé au SGC lors de la prise du pouvoir de l’agence gouvernementale à Cheyenne Mountain. Depuis il avait montré une autre facette de sa personnalité en sauvant la vie du président des Etats-Unis et les informations qu’il nous avait donné en jouant le rôle d’agent double nous avait permis de déjouer certains plans des anciens agents du NID regroupés désormais sous la bannière de la Confrérie.


- Je viens une fois de plus de te sauver la vie mon vieux, ça commence à devenir lassant. Quitte à y laisser la vie j’aurai pris un Whisky plutôt si j’avais été toi.  Je vois d’ici l’épitaphe : Ci-gît Michael Anderson, tué par un Coca light !

- C’est un Pepsi.

Je jetai un regard circulaire autour de moi pour m’assurer qu’aucune oreille indiscrète ne trainait. Nous nous trouvions assis sur une banquette, autour d’une table, dans un bar décrépit de la banlieue de Colorado Springs. La mission qui visait à examiner le Dédale venait de partir il y a quelques heures de cela et j’avais décidé de prendre une petite pause bien méritée, ma première sortie du SGC depuis l’attaque de Sokar.  J’aurais mieux fait de m’abstenir.

- Ne t’inquiète pas Michael, j’ai tout arrangé, on peut parler tranquillement.

Effectivement comme par magie, le bar semblait s’être entièrement vidé tout à coup. Il ne restait plus que les commandes des clients et les plateaux des serveuses. Je n’avais rien vu arriver…

- Soit, alors allons-y. Pour commencer peux-tu m’expliquer pourquoi tu gardes le silence depuis presque un an maintenant ?

- Bien entendu mon ami, j’étais surveillé de près par certains… collègues et je ne voulais pas détruire ma belle couverture à l’aube d’une formidable promotion chèrement acquise.

- Premièrement, je ne suis pas ton ami, deuxièmement… pourquoi n’as-tu pas pris contact en suivant le protocole qu’on t’avait fixé moi et O’Neill ?

- Trop dangereux mon petit Michmich. Il faut savoir prendre des précautions quand on joue à l’agent double et que l’on est pressenti pour devenir le chef des opérations de la Confrérie. Du coup j’attendais patiemment que tu daigne sortir de ton trou pour prendre contact.

- Tu n’as pas peur que la Confrérie nous observe ?

- Bien sûr qu’on nous observe, c’est même moi qui l’ai demandé pour ne pas attirer les soupçons. On a un œil sur nous mais pas de micro.

- Mais alors tu grille ta couverture !

- Pas du tout grand nigaud. Rappelle-toi que tu es censé être ma source au SGC. D’ailleurs tu devrais me remercier, on m’a conseillé il n’y a pas longtemps de me débarrasser de cette source gênante et potentiellement dangereuse pour l’organisation du fait de son incroyable faculté à faire des gaffes.  Tu comptes finir ta tarte aux pommes ou … ?

Cette dernière révélation m’avait de toute façon définitivement coupée l’appétit. Je fis glisser l’assiette ver lui. Brad l’attrapa en vol alors qu’elle avait pris une trajectoire que je n’avais pas imaginé en lui donnant l’impulsion initiale.

- Merci Docteur ès catastrophe. Tu n’aurais pas deux trois informations sans importances à me donner concernant le SGC que je pourrais passer à la Confrérie pour ne pas éveiller leurs soupçons concernant notre petite entrevue ?

Je retransmets en gros ce que j’ai compris après coup de cette dernière phrase, vu qu’il l’avait prononcée la bouche pleine, ayant apparemment pris la curieuse décision d’engloutir la part de tarte d’une seule traite.

- Bien sûr que si, le général et moi avions fait une liste à te communiquer au cas où tu reprendrais miraculeusement contact avec nous.

- Parfait ! Je vais donc  aller droit au but Michael sans te faire perdre plus de temps. Je n’ai pas encore une place assez importante à la Confrérie pour savoir tout ce qui s’y passe. Mais je sais une chose. Un ancien colonel de la marine travaillant aujourd’hui pour la Confrérie est parti en mission avec un vaisseau cargo qu’il a récupéré dieu sait comment. J’ai appris d’une source sûre qu’il a pour mission l’appropriation par la Confrérie de nouvelles technologies liées au SGC. J’espère qu’il n’est pas trop tard car j’ai eu connaissance il y a quelques minutes de son départ en toute urgence et… Qu’y a-t-il Michael, tu as l’air malade ? Tu as la même tête que lorsque j’ai demandé un prêt à ma belle-mère.

J’avais blêmi tout à coup. Il n’y avait qu’une seule chose qui avait pu les décider à accélérer la mission aussi promptement…

- Mon dieu le Dédale…


***

Cela faisait maintenant un moment que ce membre de l’équipe, envoyé sur le dédale, tournait en rond, ne sachant pas vraiment quoi faire de ses dix doigts. Il n’y avait aucun danger justifiant la présence des militaires, ni aucun travail pour certains scientifiques. Il n’y avait en gros que Nina et Mckay qui avaient une réelle occupation…  les autres faisaient ce qu’ils pouvaient pour aider… c’est-à-dire pas grand-chose.  Nina s’était isolée dans son local ne souhaitant pas qu’on la dérange et Mckay… se comportait comme d’accoutumé.

Mais cette personne l’avait décidé et  tant pis pour Nina. Après tout elle n’était peut-être pas si soupe au lait qu’elle le laissait voire, et elle accepterait peut-être un peu d’aide vu qu’elle n’était pas sortie de la salle où se trouvait les caisses depuis un bon moment. Impossible de communiquer par radio pour la prévenir vu que cette dernière était en panne depuis deux minutes. Il n’y avait cependant pas de quoi s’inquiéter, Nina avait prévu tout le monde qu’il pourrait y avoir quelques interférences à cause du travail qu’elle effectuait.

Lorsque le membre de l’équipe entra dans la salle ou Nina travaillait, la scientifique sursauta vivement. Facile de surprendre quelqu’un lorsque le seul sens qu’il nous reste est celui de la vue… et encore la lumière artificielle émise par les lampes de leur scaphandre ne pouvait pas tout éclairer. Nina venait tout juste de fermer une caisse. Quatre caisses étaient déjà scellée, prêtes à être expédiées. La scientifique semblait ne pas avoir chaumée.

Ne pouvant communiquer autrement, Nina se mit à faire des gestes brusques d’une main tout en indiquant de l’autre l’issue par laquelle le nouveau venu était arrivé. A priori, il semblait donc que sa présence n’était pas désirée. Alors que la personne se retournait pour partir, elle capta un mouvement dans son champ de vision…

Ce fut alors comme un électrochoc qui parcouru tout son corps puis la perte de connaissance.






[hrp] Ici à vous de développer ce que vous voyez dans le vaisseau et ce à quoi vous aller vous occuper. La personne agressée sera… celle qui le souhaitera du moment qu’il y en a une Rolling Eyes

C'est un post un peu long mais une grande partie de ce post n'est qu'un petit plaisir personnel que j'ai rédigé parce que vous avez mis du temps à répondre et qu'il fallait bien que je m'occupe en attendant. Rolling Eyes Après tout cela faisait un moment que je n'avais pas fait participer ce brave Brad.

Concernant vos combinaisons voilà à quoi elle ressemble : http://www.stargate-fusion.com/sg1/galeries/104x59/517_impact.html
Les militaires, vous vous équipez des armes que vous voulez du moment que cela reste crédible avec le scaphandre.
Vous avez carte blanche concernant l’analyse technique, c’est pour cela que je n’ai pas développé la description de la salle. Je vous laisse imaginer ce qui a pu être pulvérisé et au contraire ce qui est encore en état.

Si vous avez la moindre question n’hésitez pas à m’envoyer un mp.

_________________





Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
anonym
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Dim 9 Fév - 23:24

Tout en racontant à Mc Kay, Anthony n'avait pas vu Cara approcher. Aussi lorsqu'elle demanda si elle pouvait s'assoir il se retourna, surpris qu'il y ait quelqu'un.

"Bien sûr, assieds-toi. Je suis sûr que Mc Kay sera ravi de te faire part de ses conclusions sur ce que je lui ai raconté pendant que je vais chercher un verre."

Laissant 30 secondes sa collègue avec le scientifique il se leva et se dirigea vers la fontaine à eau tout en prenant un gobelet au passage. Lorsqu'il revint il entendit que Mc Kay parlait de Kalek. Il but une gorgée et dit: "En tout cas, glaçon ou pas glaçon, j'espère que c'était le seul de son espèce ou du moins, qu'on ne soit jamais amené à croiser ses petits frères...sinon on sera mal! Bon, et sinon, on prends les paris sur Nina et Mich'? Ensemble, pas ensemble? Tout bien réfléchi, je pense pas qu'ils soient ensemble, tout au plus couchent-ils de temps à autre entre deux équations incompréhensibles."

A discuter comme ça, le temps du voyage s'écoula assez rapidement.  D'ailleurs, un appel résonna bientôt dans les haut-parleurs comme quoi l'Odyssée allait sortir d'hyper-espace et que l'équipe était attendue au poste de commande. Anthony s'éclipsa vite fait pour avoir le temps de faire un passage aux toilettes puis rejoignit les autres.
En arrivant dans la salle, il eut un choc. Pas un gros choc, mais tout de même: voir le Dédale, ou du moins ce qu'il en restait dans la baie vitrée face à eux... Dire qu'il avait été là dessus peu de temps avant que ça ne devienne... ça. Le voilà qui venait d'être confronté pour la première fois depuis son retour sur Terre à quelque chose de concret de cette période. Si Julia avait été là, pouvoir revivre ça tous les deux aurait été plus simple.

Nouveau petit discours de Nina, toujours aussi aimable, malgré quelques semblants d'excuses qui faisaient tout sauf sincère. S'était-elle faite recadrer par Emerson avant? Aucune idée. Sitôt fini, elle disparut si rapidement dans un claquement de pas qu'Anthony n'eut même pas le temps de réagir. Il s'avança malgré tout de quelques pas et prit la parole:


"Bon, la miss est déjà partie, tant pis pour elle. Je tenais juste à rappeler que le soldat Mallory et moi sommes responsables de vous sur le vaisseau donc, pas de bêtises. Et en cas de problèmes, nos directives priment par rapport à celle de Mlle Je-sais-tout. Ne lui en déplaise certainement. Bonne mission à tous."

Première sortie en tant que sous-lieutenant, il allait falloir qu'il s'y habitue, prenne ses marques. Le seul truc, c'est qu'en cas de problèmes, on doit les prendre très, très vite! En tout cas, lors des missions sous son commandement, il voulait tenter de privilégier un bon esprit de groupe, et pas de crises d'autoritarisme aigue, comme certains militaires semblent y être accoutumés. Allait-il y arriver après? C'est une autre question!

...

Une séance d'habillage et un flash lumineux plus tard, les voilà enfin au sein du Dédale. Foutue tenue, c'était d'un désagréable et d'un manque de pratique pour se déplacer. De plus, pas question de prendre une arme à feu dans ces conditions, il avait dû se contenter d'un zat. Anthony regarda autour de lui, tout n'était qu'obscurité. Avec sa lumière, il vit des marques d'explosions, des cloisons détruites, même un endroit où l'on apercevait l'espace. Toutes ces marques témoignaient du carnage qui s'était déroulé ici. Nina, toujours aussi... Nina quoi, distribua ses consigne. Anthony compléta juste: "Comme vous vous en doutez, on reste en relation avec l'Odyssée, donc au moindre problème avec l'air, votre combi ou autre, demandez une téléportation."

Ensuite chacun alla remplir son rôle. Mais autant Nina et McKay savaient pourquoi ils étaient là, autant Elizabeth et Helena avaient l'air de sérieusement se poser la question! Anthony s'approcha d'Helena et lui dit en plaisantant: "Franchement, ils auraient pu recruter une botaniste aussi pour cette mission!"

L'attente fut longue, ou parut longue du moins.  Tout se passait bien ça avait l'air d'avancer. Anthony décida d'occuper un peu Cara.

"Cara, va voir si tout se passe bien pour la miss' dans son local. Pendant ce temps je vais voir si Rodney n'a pas besoin de mes lumières!"

Et pendant que sa collègue allait rendre visite à Nina, il s'approcha un  peu de Rodney pour observer ce qu'il faisait. Il fit tout de même attention à ne pas être trop près, s'attendant autrement à une remarque cinglante du physicien.
Mission gardiennage. Anthony ne savait pas s'il devait s'en réjouir, enfin une mission paisible, ou au contraire avoir hâte qu'elle se finisse...
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
avatar
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
219/3200  (219/3200)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Jeu 20 Fév - 17:52




"Bien sûr, assieds-toi. Je suis sûr que Mc Kay sera ravi de te faire part de ses conclusions sur ce que je lui ai raconté pendant que je vais chercher un verre."

« Merci beaucoup » Anthony partit et Cara se retrouva seul avec McKay « Alors McKay, toujours allergique au citron ? Vous me promettez d’être sage pour cette missions, on est que deux militaires cette fois ci. »

McKay commença alors de parlait de Kalek, Cara n’en avait jamais entendu parler et donc pour une fois elle écouta attentivement le scientifique, quand Anthony revint elle souffla à McKay un « intéressant ».Anthony rajouta qu’il espérait ne plus revoir de son espèce. Cara acquiesça à cette phrase. Puis il aborda le sujet des rumeurs sur Nina et Mich. Le soldat pensait qu’ils n’étaient pas ensemble mais pour les galipettes oui. Quand il finit avec les deux équations, Cara s’étouffa dans son verre, de rire.

« Je ne vois pas Nina être du genre sex-freinds, par contre je la verrai bien avec un fouet et entièrement recouvert de cuir. Bref du genre dominatrice, vous imaginez Mich dire « oui maitresse Nina », brrr ».

Le fait de discuter comme ça, tout en rigolant, l’atmosphère se fit plus chaleureuse et le reste du voyage passa rapidement. Cara n’aurait jamais pensé apprécier McKay avant se voyage. Mais il était sympa, et la menace des citrons était un bon moyen de le calmer. On appela bientôt l’équipe car le Dédale était en vu. Arrivé au poste de commande Cara pu voire le vaisseau tant précieux sur la bais vitrée. Il était magnifique malgré les dégâts reçu.

Il eut de nouveau un petit discours de la part Nina, depuis la conversation, elle ne pouvait s’empêcher de l’imaginer en dominatrice avec un fouet. Avec cette image en tête, elle pouffa un peu, mais la jeune femme se reprit pour ne pas se faire remarquer. Elle suivit ensuite Anthony qui voulait discuter avec les scientifiques.


"Bon, la miss est déjà partie, tant pis pour elle. Je tenais juste à rappeler que le soldat Mallory et moi sommes responsables de vous sur le vaisseau donc, pas de bêtises. Et en cas de problèmes, nos directives priment par rapport à celle de Mlle Je-sais-tout. Ne lui en déplaise certainement. Bonne mission à tous."

« Bon discours, j’espère qu’ils vous écouteront et qu’on n’aurait pas à les sauver d’une quelconque situations ».

Ils partirent ensuite pour la séance d’habillage, avec ces combinaisons pas question de draguer qui que se soit. De toute façon il n’y a personne dans l’espace. Le flash arriva et elle se retrouva au sein du Dédale. Elle avait l’impression de peser trois tonnes et d’être aussi gauche qu’un pingouin sur la glace. La seule arme qu’elle avait était le zat comme Anthony, logiquement ils n’auraient pas à l’utiliser, sauf si les scientifiques faisaient n’importe quoi. La jeune femme observa un moment le paysage chaotique du vaisseau. Il avait subi pas mal de dégât. Cara pria tout de même pour une mission tranquille et espéra très vite cet endroit fantomatique. Nina distribua ses consignes que la jeune n’écouta que d’une oreille, à vrai dire ça ne la concernait pas… Anthony compléta de nouveau avec quelque règle élémentaire qui paraitrait logique pour un militaire mais qui ne l’était pas toujours chez un civil.

"Comme vous vous en doutez, on reste en relation avec l'Odyssée, donc au moindre problème avec l'air, votre combi ou autre, demandez une téléportation."

Tous partirent, enfin les scientifiques, Cara resta avec Anthony. Elle se retourna vers lui et avec le sourire elle lui dit :

« Je te pari que dans deux minutes on va avoir McKay qui va nous appeler au secours car sa combinaison aura un bouton qui clignote. »

Cara ne faisait qu’observer les alentours, elle sentait l’énergie du combat qui avait eu lieu. La décharge d’adrénaline quand on tu une personne… Cara secoua sa tête depuis quand avait elle des pensés aussi tortueuse. La dernière fois qu’elle avait ressenti ça c’était… à une période bien noir de sa vie. Des instincts de meurtrière, c’était ce qu’elle avait ressenti brièvement. Anthony du voire qu’elle tournait un peu en rond et comme un bon supérieur il lui confia une mission. Au moins elle allait bouger.

"Cara, va voir si tout se passe bien pour la miss' dans son local. Pendant ce temps je vais voir si Rodney n'a pas besoin de mes lumières!"


« Oui, chef. Bon courage avec Rodney. »

Cara alla donc voir comment s’en sortait Nina. Elle s’attendait à encore un discours du genre je suis une grande, vous les militaires vous vous croyez supérieur, blablabla… En plus elle-même venait d’abord d’un monde scientifique. Elle n’était devenue militaire que par la suite, il ne fallait pas l’oublier.

Cara arriva au niveau de la pièce que s’était réservée Nina. Il y avait déjà un bon nombre de caisses fermées. Fallait lui reconnaitre ça, elle avait bien travaillé. Une McKay au féminin pour résumé, elle avait appris à l’apprécier à sa juste valeur. Ça serait peut être la même chose avec Nina… par contre dès qu’elle voulu lui parler avec la radio, impossible, trop d’interférence. Donc voilà pourquoi la femme ne communiquait plus avec le reste de l’équipe. Bien sûr son arrivée fit sursauter la scientifique logique si sa radio fonctionner elle n’aurait pas été surprise. Elle ferma la dernière caisse, Cara se dit qu’Anthony et elle allait s’amuser à transporter tout ça, mais au moins la mission aura été fructueuse.


Cara reporta son attention sur Nina qui faisait de grands gestes, voilà pourquoi il fallait toujours avoir un moyen de communication, avec un militaire il lui aurait fait des signes qu’elle aurait pu comprendre. Elle resta un moment fixe sans trop comprendre. Elle n’arrêtait pas d’indiquer l’autre issu, si c’était un membre de l’équipe elle n’aurait pas fait d’aussi grand geste et surtout l’air aussi inquiète à moins que ça soit sa présence qui dérangé. Bon Cara décida tout de même de repartir mais une ombre, un geste, un pressentiment se fit sentir. Cara savait que c’était un danger car elle sentit les poils de son cou s’hérissait. Mais le temps de se mettre en position de défense et d’attraper le zat, un électrochoc parcouru son corps. Elle n’avait plus ressentit une telle douleur depuis longtemps, elle avait même appris à y résister, mais depuis le temps, son corps avait oublié et elle perdit connaissance.

Revenir en haut Aller en bas
Helena Gardner
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 320

Arrivé au SGC : 13/11/2011

Age du Joueur : 42


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession: linguiste en langues anciennes et archéologue
๏ Expérience:
193/500  (193/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Dim 23 Fév - 14:15

Helena ressentait une sorte de pression, d'oppression, elle n'aurait pu vraiment le dire quand elle enfila son scaphandre étanche avant le début de la mission sur le terrain. Nina s'était plus ou moins excusée de son comportement dans le briefing d'avant descente sur le terrain, mais c'était à ce moment précis le cadet de ses soucis.

Testant la circulation autonome d'air, elle tenta de se dire que c'était simplement son imagination qui lui parlait, probablement à cause de ce qui s'était passé en bas plusieurs mois plus tôt. Mais, si elle parvint à réduire cette impression désagréable à un simple point dans son estomac, elle ne s'en départit pas vraiment, même si elle finit plus ou moins par l'oublier quand elle se rematérialisa au milieu de l'épave du Dédale. C'était une vision terrible que ces pièces de métal béantes, coupantes comme autant de crocs tordus, dangereuses car il fallait vraiment faire attention en se déplaçant qu'elles ne percent pas les scaphandres. L'environnement était à la fois triste et poignant car on pouvait quasiment ressentir encore la détresse des naufragés. Elle écouta soigneusement Nina donner ses instructions et, ne sachant pas exactement ce qu'il fallait emporter et ce qui était utile ou en état de marche, résolut de faciliter la vie aux autres en dégageant un passage vers la salle où se tenait Nina. Mais elle ne put qu'acquiescer à la remarque ironique de Lang:


"Franchement, ils auraient pu recruter une botaniste aussi pour cette mission!"

En effet oui, la question était là, mais elle lui répondit:

-Ca aurait pu être pire, ils auraient pu recruter un biologiste...


Comment faisait-il plaisanter ainsi alors qu'il avait connu lui aussi les affres de se retrouver là, au milieu de cet environnement de cauchemar ? Il fallait qu'il ait une sacré force de caractère. Pourtant, l'échange allégea la tension ambiante mais les ingénieurs et scientifiques qualifiés, autour d'eux, avançaient bien. Et, aussi, la présence des militaires contribuait à lui rendre l'épreuve plus sécurisante. Elle continua à écarter la ferraille inutile pendant qu'Anthony allait voir McKay et Cara Mallory Nina...
Revenir en haut Aller en bas
Michael Anderson
----------------
avatar
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
281/500  (281/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Lun 24 Fév - 20:16

McKay menait tout son petit monde en cruel despote comme à son habitude lorsque déboula en salle des machines Nina Peters l’air toujours aussi suffisant, qui salua le groupe d’un vague geste de la main.

« C’est bon j’ai limité l’interférence à la salle où sont entreposées les caisses. Comme vous pouvez le remarquer l’on peut de nouveau communiquer  via nos radios entre nous et avec l’Odyssée. Ah oui j’oubliai, Cara semble se méfier de je ne sais quoi et a décidé de surveiller les caisses avant leur téléportation sur l’Odyssée. Bien des efforts dépensés inutilement selon moi. Je vous dirais bien de la rappeler puisqu’elle me gêne dans mon travail mais de toute façon sa radio est soumise aux interférences puisqu’elle se trouve près des caisses…  »

Elle secoua la tête l’air exaspéré puis  continua en se tournant vers un trou dans la coque où l’on pouvait apercevoir un bout de l’Odyssée.

« Colonel Emerson tout est prêt. Les balises des caisses doivent être assez puissantes pour pouvoir permettre la téléportation malgré les interférences. Tout devrait rentrer à la normale ici dès que les caisses auront été téléportées avec moi-même…  à part peut-être les communications radios qui vont encore être affectées  quelques minutes dans la salle où les caisses sont actuellement entreposées à cause de l’énergie… ».

Nina disparu alors dans un flash lumineux sans avoir pu terminer sa phrase, laissant ses coéquipiers seuls… avec les cadavres momifiés des derniers occupants du dédale.



***



- Nina Peters et les six caisses viennent d’être téléportées dans la zone de téléportation la plus proche des laboratoires mon colonel.  Je capte sa balise faiblement du fait du matériel qu’elle a avec elle.  Sur l’Odyssée la balise de Cara vient de réapparaitre. Elle se trouve bien dans la zone d’embarquement des caisses. Tout semble normal aux alentours, pas un seul signe de vie étranger.

Le colonel Emerson indiqua au capitaine Dawson qu’il avait bien reçu l’information d’un geste de la main gauche tandis que de la droite il terminait sa tasse de café. Il grimaça sous l’amertume du breuvage puis reposa le récipient allégé de son contenu.

- Si la qualité du café dans une armée est inversement proportionnelle à la force de cette dernière alors à ne pas douter nous avons la meilleure armée de l’univers. .. et de loin.  Bon, je ne vais pas me plaindre de notre qualité de vie alors que pour une fois une mission se déroule comme prévu. Croisons les doigts pour que cela continue messieurs…


***


- Messieurs, un coup de main ne serait pas de refus.

Nina venait tout juste d’être téléportée sur l’Odyssée avec ses caisses. Ne pouvant trainer les caisses jusqu’à son labo elle demanda de l’aide aux seules personnes présentes qui se trouvaient être des gardes. Devant sa détresse et deux ou trois battement de sourcil, la testostérone fit son effet et deux des quatre gardes s’avancèrent vers elle, le sourire aux lèvres, content d’être utiles à cette bien jolie scientifique…

En deux seconde tout fut terminé.

Un homme en scaphandre avait émergé de chacune des six caisses et des rayons d’énergie émanant de zats neutralisèrent les gardes sans que ces derniers pussent faire quoi que ce soit pour se défendre ou faire venir des renforts.

Quelques secondes de plus et ils se retrouvèrent tous les six en tenue de combat et lourdement armés. Les gestes étaient rapides et précis. Ils avaient répétés ça depuis longtemps...

Un homme d’une cinquantaine d’années, mince, le cheveu toujours fourni mais grisonnant,  distribua ses ordres. Le charisme et l’autorité qui émanait de sa personnes était tout simplement hors norme. Le genre d’homme qu’on suivrait les yeux fermés à l’autre bout de l’univers. Il agrippa Nina à la taille et…
L’embrassa fougueusement.


- Bien joué Nina.

Elle rougit, puis retrouva rapidement ses esprits. La réussite de la mission dépendait de leur timing. Elle sortit un petit boitier noir, à peine plus grand qu’un briquet, où une petite diode clignotait en rouge.

- Nos signes vitaux sont dissimulés par l’appareil. En salle de commande ils vont d’abord penser qu’il s’agit de la source d’énergie que j’ai amenée à bord mais il ne faudra pas longtemps avant qu’ils ne comprennent que quelque chose cloche. Et il ne faut pas oublier Cara. Si les membres du SGC qui se trouvent sur le Dédale la trouvent…

- Tu as raison, le temps presse. Nous te suivons Nina, passons à la dernière phase du plan.


***


Un homme d’une trentaine d’année et le cheveu en épi venait d’apparaitre sur l’écran de la salle de commande de l’Odyssée.  Une seconde après il tournait la tête et s’adressa à une personne qui semblait se trouver derrière lui.

«  Ils me voient Walter ?»

« Oui Docteur Anderson vous êtes connectés à l’Odyssée. »

« ALLO ICI LA TERRE M’ENTENDEZ-VOUS ?»

Un des membres de l’équipage, chargé des communications,  enleva vivement son casque sous l’assaut brutal des décibels. Le colonel Emerson quant à lui, sourit.

- Docteur Anderson c’est un honneur de vous revoir.  Mais ce n’est pas la peine de crier, nous vous entendons  5 sur 5.

« Ah bon ? Excusez-moi c’est la première fois que j’utilise moi-même cette technologie. »

- Docteur, ça se voit à peine.

Des sourires et des rires brefs s’échangèrent alors en salle de commande de l’Odyssée en réaction à la remarque ironique de leur colonel.

« Est-ce que tout se passe bien colonel chez vous ? »

- Très bien docteur. Les scientifiques sont sur le Dédale et ils ont déjà ramenés quelques objets à analyser.

« Nous avons de très bonnes raisons de penser que la Confrérie va vouloir s’emparer du Dédale. Dites aux scientifiques d’accélérer, le colonel Narah veut que vous soyez partis dans deux heures. Si les scientifiques pensent que le vaisseau est réparable… dans le doute détruisez-le. »

Un silence de mort s’ensuivit.  Ce n’était plus des sourires qui s’échangeaient mais des regards chargés d’incompréhension.

- Docteur je vous assure que tout se passe très bien ici. Puis de toute façon il me faut l’accord direct du colonel Narah pour…

L’image du docteur vacilla puis disparu tout à coup.  

- Que se passe-t-il capitaine Dawson ?

- Colonel Emerson, nous venons de perdre le contact avec la Terre.  Je pense que cela doit être un souci avec la salle des machines…

- Ou c’est ce gaffeur d’Anderson qui  a encore fait une fausse manipulation.

- Colonel… Je… je ne comprends pas… Toutes les portes du vaisseau viennent de se verrouiller…La radio n’émet plus… Le bouclier vient de se désactiver… Toute téléportation est également impossible… Nous perdons peu à peu le contrôle de toutes les commandes du vaisseau !

- Quoi !?

Le colonel bondit de son siège, jaillissant comme un diable de sa boîte, le visage livide mais déterminé, distribuant ses ordres.

- Capitaine Briegs essayez d’ouvrir cette porte manuellement.  Sergent Sandero prêtez-lui donc main forte ! Qu’on me fasse part des commandes qu’il nous reste !

- Quasiment aucune mon colonel. Cela vient de la salle des machines.  J’essaye de leur couper l’accès à… Mon dieu colonel ! J’ai compris ce qu’ils manigancent… Je peux essayer de les ralentir, mais dans cinq minutes tout est terminé pour nous.

Lorsque le capitaine Dawson eut expliqué ce que les pirates contaient faire, le colonel s’assit lourdement sur son fauteuil et se couvrit le visage de ses deux mains réunies. Un lourd accablement s’abattit sur tous les hommes réunis en salle de commande.

- Monsieur,  je ne sais pas comment c’est possible mais nous venons de retrouver certaines fonctions… le canal radio vers le Dédale s’est rouvert…

Le visage du colonel reprit des couleurs.  Il sauta sur ses pieds et tendis le coup pour scruter les données qui défilaient rapidement sur les écrans devant ses yeux.

- Mettez-moi en rapport avec le Dédale.

- Allez-y mon colonel.

- Le dédale, Ici l’odyssée. Nous venons d’être abordés par des pirates. Je répète, nous venons d’être abordés par des pirates. Nous ne contrôlons plus le vaisseau. Il ne nous reste que quelques secondes pour communiquer avec vous avant d’être neutraliser de façon certaine par les nouveaux arrivants. » …



***



[i]Cela avait été plutôt facile jusqu’à présent. Prévenir la Confrérie de la mission sur le Dédale, embarquer le matériel adéquat. S’isoler au sein du Dédale avec les caisses. Déclencher l’appareil qu’elle avait apporté avec elle qui avait pour but de brouiller les capteurs de l’Odyssée et de fournir un signal aux occupants du vaisseau cargo camouflé.  Attendre l’arrivée des hommes de la Confrérie…

Seul couac, l’arrivée sur place de Cara avant que tous les hommes ne soient placés dans les caisses. Il avait fallu la neutraliser et imaginer un prétendu brouillage radio dans son secteur pour expliquer qu’elle ne réponde pas à la radio une fois Nina sur l’Odyssée. Cette ruse ne pouvait fonctionner que quelques minutes… le temps d’entrer en salle des machines, de neutraliser les scientifiques qui y étaient présents et de prendre le contrôle du vaisseau. Quelques minutes plus tard, l’équipage de l’Odyssée ne faisait plus parti du vaisseau.

Nina avait finement jouée. Sa place à la Confrérie allait être renforcée, mais pour cela il fallait encore supporter quelques heures le caractère emporté de son amant…  


- Colonel Green, on a téléporté les cinq hommes qui restaient dans le vaisseau cargo. Nous sommes désormais douze pour contrôler un vaisseau entier. Que fait-on de l’équipe sur le Dédale ?

- Ils sont venus pour étudier le vaisseau n’est-ce pas ? Qu’ils l’étudient.

- Vous m’aviez promis de…

- Tu es talentueuse et fort jolie Nina, mais c’est moi qui commande ici. Si ça n’avait tenu qu’à moi tout l’équipage aurait été téléporté directement dans le vide sidéral en un claquement de doigt !

Il joignit le geste à la parole, puis il saisit délicatement le visage de Nina à l’aide de sa main droite, calleuse.

- Mais j’ai reçu des ordres et j’ai promis de ne  pas « intentionnellement » provoquer la mort d’humains. Ceci dit si certains n’ont pas assez d’oxygène pour survivre ce n’est quand même pas ma faute ? Si ? Oui tu es fort jolie Nina et ce serait quand même dommage après tout ce que l’on a vécu ensemble…  Tu crois que je n’ai pas vu que tu avais laissé la radio activée pour qu’ils puissent prévenir les membres du Dédale ? La seule chose qui m’empêche de te téléporter hors de ce vaisseau pour rejoindre tes anciens collègues de l’Odyssée, c’est parce que sans toi nous n’arriverons certainement jamais à destination. Au travail et ne m’agace plus avec de telles considérations. Puis de toute façon s’ils sont si bons que ça, ils n’ont qu’à le réparer leur vaisseau et à rentrer sur Terre.

Il partit d’un brusque éclat rire qui ressembla davantage à un aboiement puis enchaina :

- En décidant d’organiser cette mission ils ont cru que la Confrérie chercherait à s’emparer de la technologie du Dédale ces imbéciles ! On vous le laisse volontiers votre tas de ferraille !

Là-dessus il s’installa dans le fauteuil du colonel Emerson puis se mit à caresser ses accoudoirs avec un sourire de contentement qui fit froid dans le dos à Nina…

Mais il aurait été bien moins satisfait s’il avait su que désormais il y avait cinq personnes non désirées sur son vaisseau…





HRP : Niarf, niarf, niarf ! (rire sadique) Vous l’aurez compris pour ce post je vous laisse une immense liberté Rolling Eyes
Décrivez-moi la découverte de Cara, la tentative de contact avec l’Odyssée, la discussion avec le colonel Emerson… puis enfin la façon dont vous allez vous débrouiller pour rejoindre l’Odyssée ni vu ni connu Very Happy

Je vous conseille donc de communiquer entre vous par MP et de ne pas poster sans vous être mis d’accord auparavant. Si vous n’avez vraiment aucune idée je vous donnerai une des possibles solutions.

Vous avez une semaine. Bon RP à tous.

_________________





Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Ven 28 Fév - 18:03

Anthony n'avait rien d'autre à faire pour l'instant que de regarder  Mc Kay travailler tout en parlant à voix haute. Cela faisait maintenant plus de 5 minutes que Cara était partie voir comment ça se passait du côté  de Nina. Elle n'était pas encore revenue. Il n'était pas question de s'inquiéter mais Anthony, voyant le caractère de la scientifique, la voyait mal papoter avec la militaire ou se faire aider dans sa tâche alors qu'elle avait bien demandé à ne pas être dérangée. Il tenta à tout hasard un contact radio:

"Mallory? Ici Lang, vous me recevez?" mais des bruits parasites furent tout ce qu'il eu comme réponse.  Il décida d'attendre encore deux-trois minutes avant d'aller voir à son tour.

Et comme par hasard, c'est à ce moment là que Nina réapparut les informant que les caisses étaient prêtes mais que Cara était restée auprès d'elles, puis elle disparut téléportée par l'Odysée.


"Rodney, vous pensez avoir bientôt fini? Ça serait bête qu'ils partent sans nous!"

Maintenant que les caisses étaient téléportées, Cara n'avait plus de raison de rester dans son coin, or elle ne réapparaissait toujours pas. Il était d'aller la chercher, voir ce qu'il se passait.

"Bon, je vais chercher Cara. Ne faites pas de bêtises d'ici là..." dit-il, avec un regard un peu plus appuyé sur Mc Kay avant de se diriger vers la position de Cara.

Et là, quelle ne fut pas sa stupéfaction de la trouver au sol, inconsciente. Il se précipita près d'elle, aussi vite que sa combinaison le lui permettait.

"Mallory, Mallory! Répondez...Bon sang. Allo l'Odyssée, ici le Dédale. L'Odyssée, vous m'entendez?... Putain, les radions ont encore un problème." Tout en tentant de joindre l'Odyssée, il secouait Cara, seule chose qu'il pouvait faire  vu leurs tenues. Heureusement, celle-ci reprit assez vite conscience.

"Ça va? Qu'est ce qu'il s'est passé?"

Lorsque Cara lui apprit ce qui s'était passé, Anthony prit conscience que la situation risquait vite dégénérer. Il aida sa collègue à se relever.

"Vite, on doit retourner dans la salle de commande... Mc Kay, on a un problème, vous pouvez nous faire retrouver le contact avec l'Odyssée?" Sur ce, ils se mirent en route mais avant que Mc Kay puisse faire quelque chose, l'Odyssée réussit à les contacter et leur message était pour le moins... inquiétant.  Lorsque la communication fut coupée, Anthony sut qu'elle l'était pour de bon, et pas à cause des soi-disant interférences.

Arrivant dan la salle des commandes, les autres étaient toujours là, l'air plutôt anxieux.


"Bon, restez calme... " Son esprit essayait de réfléchir posément  mais rapidement à la situation et aux possibilités qui s'offraient à eux. "La seule solution de nous sortir de là, c'est de retourner sur l'Odyssée et pour ça, je ne vois que la téléportation. Mc Kay, démerdez-vous pour la réactiver..."
Comme il fallait s'y attendre, le scientifique protesta vivement mais le temps n'était pas à la discussion.

"Suffit! On a pas le temps de discuter, réactivez moi cette téléportation. Ou dois-je vous rappeler ce qui se passera si les pirates qui ont pris l'Odyssé prennent le large? Si quelqu'un peur faire ça, c'est bien vous Rodney. Alors maintenant au boulot, et si vous avez besoin d'un coup de mains, on est à votre dispo."

Encore une fois, les voilà désoeuvrés, mais cette fois Anthony aimerait tant pouvoir être utile... Question de vie ou de mort. Il prit Cara un peu à part.

"Ça va aller? Notre seule solution est de nous téléporter à bord d'un vaisseau prit par des pirates donc il vaut mieux que tu sois en forme... Deux militaires et trois scientifiques, tu parles d'une équipe pour ça..." dit-il avec un rire un peu désabusé. "Mais on a pour nous de connaitre le vaisseau et Mc Kay pourra bidouiller les systèmes plus vite que personne, si besoin. Je te le dis, j'en ai déjà bavé dans ce système solaire, il est hors de question que ça se reproduise!"

Revenant les civils, il s'enquit de leur état. Dans ces situations, garder au maximum son sang froid était nécessaire, donc rien de pire qu'un civil qui perdait ses nerfs et se mettait à faire n'importe quoi.

"Rodney, ça vient? Je suppose que nous téléporter vers l'armurerie est un peu trop demandé?"

Le temps était compté, aucun d'eux n'avait la moindre idée de qui avait pris l'Odyssée, ce qu'ils comptaient faire et quand ils comptaient lever le camp. Et aucun d'eux n'avait envie de mourir sur l'épave du Dédale, après avoir épuisé tout l'oxygène. C'est donc avec un grand soulagement qu'Anthony entendit Mc Kay annoncer qu'ils étaient prêts. Il activa son zat:

"Super, bravo. Tous au centre, vous 3 au milieu. Cara, on les encadre. Et une fois sur l'Odyssée, dès que possible on se débarrasse des tenues, et n'oubliez pas d'enlever vos balises... On est prêt Rodney!"

Deux secondes plus tard, un flash lumineux les enveloppa...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth J. Hash
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 239

Arrivé au SGC : 13/04/2013

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 31 ans
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
103/500  (103/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Dim 2 Mar - 19:00

Mon esprit ne parvenait pas à se décider entre la panique, la terreur et l’excitation.
J’étais prête à faire mon premier voyage en vaisseau spatiale. J’allais être téléporté sur l’Odyssée…
Quelle aventure !

Je n’eus même pas le temps de me rendre compte qu’un flash plus tard, devant mes yeux ébahi se trouvait la Terre. Notre magnifique planète tournait paisiblement et tranquillement donnant l’impression que rien ne pourrait jamais la faire s’arrêter.
Je ne pouvais détacher mon regard de ce monde majestueux et n’écoutais que d’une oreille les discours qui se firent sur la mission qui nous attendait.

Trop rapidement à mon goût nous passâmes en hyper espace.

Le voyage pouvait commencer mais mon cœur ne cessait de battre la chamade, l’excitation prenant le pas sur la peur. Je ne savais toujours pas en quoi je pourrais être utile à cette mission étant donné que mon domaine de compétence se situait essentiellement dans les civilisations et qu’un vaisseau spatial en décomposition dans le vide de l’espace m’était aussi mystérieux que la langue goa’uld, bien que je commençais à m’améliorer très très légèrement de ce côté-là.


Dans les heures qui suivirent, je passais mon temps à déambuler dans le vaisseau prenant pour excuse, que je n’étais jamais monté à bord d’un engin pareil et que je tenais à voir cela à fond. En vérité, je passais surtout mon temps à tenter de retrouver le chemin de la salle de commandement. Il n’avait pas été question que je demande mon chemin car parfois j’avais une fierté assez mal placé.


J’avais fini par débarquer dans la salle au moment où nous quittions l’hyper espace, ce qui me laissa tout le loisir d’admirer l’épave sur laquelle nous allions embarquer. Le Dédale. Je ne m’étais pas attendu à cela. Il avait vraiment l’air en mauvais état et comme nous le rappela Nina, cette mission avait pour but de décider si il était possible de le sauver ou non. De ce que je pouvais voir, l’idée de le sauver s’éloignait de plus en plus mais je n’étais pas une spécialiste après tout.


Quelques instants plus tard, nous étions tous équipés de nos combinaisons et attendions d’être téléporter à bord du vaisseau fantôme. J’avais du mal à respirer et à y voir clair et même à bouger simplement mais je savais qu’il allait falloir que je fasse des efforts.

Un flash lumineux et mes yeux s’ouvrir sur un véritable champ de bataille mais quoi de plus normal puisque c’était effectivement le cas. Je mis quelques minutes à me remettre de ce que je voyais à travers le hublot de mon casque.
La violence de cette attaque avait du être effroyable. Je pris une grande inspiration pour reprendre mes esprits et alors que mes coéquipiers étaient déjà à l’œuvre, je réalisais que je n’avais pas la moindre idée de ce qu’il fallait que je fasse. Je bougeais quelques bouts de ferrailles en prenant garde à ne pas perforer ma combinaison. Il aurait été dommage que je meurs asphyxié lors de ma première mission dans l’espace juste à cause d’une erreur d’inattention.


Après de longues minutes qui m’avaient paru durer des heures, quelque chose attira mon regard. Je m’approchais doucement et découvris avec stupéfaction un livre. Cela me semblait incroyable au milieu de tout cet amas de ferrailles mais c’était pourtant le cas. Je le tenais entre mes mains. Je le feuilleté avec difficulté et découvrit des symboles que je reconnu rapidement même si j’étais bien incapable de les déchiffrer.
Du goa’uld.
J’allais appeler McKay pour lui en parler mais vu son air concentré, je me ravisai craignant sa réaction qui pouvait se montrer plus qu’emporté.

Héléna Gardner entra alors dans ma ligne de vision et la lumière se fit dans mon esprit. Elle était linguiste, elle saurait forcément de quoi cela parlait. Je m’approchais avec précaution d’elle.


- Regardez, j’ai trouvé ce livre mais je n’y comprends rien ! Pouvez-vous y jeter un œil ?

J’attendais de voir ce qu’elle en pensait sans prendre garde à ce qui se passait autour de moi lorsqu’un message résonna dans mon casque.

- Le dédale, Ici l’odyssée. Nous venons d’être abordés par des pirates. Je répète, nous venons d’être abordés par des pirates. Nous ne contrôlons plus le vaisseau. Il ne nous reste que quelques secondes pour communiquer avec vous avant d’être neutraliser de façon certaine par les nouveaux arrivants.

La panique revint en force avec une bonne crise de claustrophobie. Il n’était donc pas possible d’accomplir une simple mission sans que cela ne tourne au désastre.

Heureusement Anthony Lang finit par prendre les choses en main ce qui me rassura… Un tout petit peu.
J’avais confiance en lui alors pour éviter de trop paniquer, je décidais de placer tous mes espoirs en lui sauf qu’il voulait retourner sur l’Odyssée et que je trouvais que c’était une très mauvaise idée sachant qu’il y avait des pirates à bord et qu’on ne savait pas combien ils étaient.

Je contestais un peu sa décision mais il me fit bien vite voir l’évidence, nous n’avions pas le choix. Je devais lui faire confiance, il en allait de notre survit à tous. Un hochement de tête pour lui signifier que j’étais d’accord pour le suivre et j’obéissais à ses ordres. De toute façon, je n’avais pas vraiment le choix. Je préférais, et de loin, le suivre plutôt que de mourir asphyxié sur cette épave.

On se mit tous en position pour être prêt des que McKay aurait réparé la téléportation. Nos ordres étaient clairs. On devait monter à bord, se débarrasser de nos tenus et de nos balises et infiltrer le vaisseau. En d’autre termes… Une balade de santé.

Quoi de plus simple ? Infiltrer un vaisseau rempli de pirates, sauver l’équipage… Si ils étaient encore en vie et récupérer l’Odyssée. Et tout cela avec 2 militaires et 3 scientifiques… Du gâteau !
Revenir en haut Aller en bas
Helena Gardner
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 320

Arrivé au SGC : 13/11/2011

Age du Joueur : 42


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession: linguiste en langues anciennes et archéologue
๏ Expérience:
193/500  (193/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Dim 2 Mar - 21:02

Helena était encore à déblayer du mieux qu'elle pouvait la ferraille quand Elizabeth Hash, qu'elle ne connaissait pas, lui rapporta un livre écrit visiblement en goa'uld. Elle lui répondit:

-Merci, je vais voir ce que je peux faire avec ça mais, à première vue, c'est écrit dans un dialecte goa'uld que je connais...

Il lui semblait avoir vu quelque part dans le dossier qu'ils en avaient trouvé un à l'époque. Voilà qui allait suffire à l'occuper  et, du moins, c'était dans ses cordes. Sa tablette tactile avec ses bases de données de signes et de vocabulaire était restée sur l'Odyssée, mais elle devait pouvoir se débrouiller sans son dictionnaire pour comprendre le sens général. Il serait toujours temps après de faire une traduction plus précise.

Au premier regard, elle attrapa un nom, Anubis, qui revenait très régulièrement. A ce qu'elle put en voir en faisant une première lecture en diagonale, il s'agissait de textes à la gloire des goa'ulds et de leurs grands maîtres. Décidément, leur mégalomanie n'avait pas de limites. Elle expliqua à l'intention de Hash:


-Hum, il semblerait que ça soit quelque chose comme des textes de louange à usage propagandiste. C'est Anubis qui revient le plus souvent, c'est donc à lui ou à un de ses alliés que devait appartenir ce livre. Pour s'auto-glorifier, ils ne manquent aucunement d'imagination, je peux vous l'assurer...


Mais la discussion scientifique prometteuse tomba à plat quand ils apprirent que Mallory avait disparu. Lang était parti à sa recherche.

Un moment, Helena commença à se demander si elle n'était pas en train de cauchemarder, mais la réalité était pire que le cauchemar. Une communication qu'elle reçut alors en provenance du vaisseau confirma ses pires craintes: le vaisseau avait été pris par des pirates. Malgré toute son expérience, elle eut quelques secondes de panique à se demander quoi faire. Pas assez de militaires, trop de scientifiques mais elle était capable de se défendre, merci les leçons de Franz lors de la dernière mission. Il ne fallait pas tarder à décider quoi faire, sinon ils n'auraient pas assez d'oxygène. Fort heureusement, Anthony Lang eut la bonne idée de prendre les choses en main. J'étais assez d'accord avec lui: il fallait remonter sur l'Odyssée et le reprendre. On ne pouvait pas s'éterniser là, et il valait mieux aller en zone connue pour entreprendre une guérilla bien sentie. Vouloir aller sur le cargo, c'était bien joli, mais là on avait encore plus d'inconnues, trop de risques supplémentaires. Enfin, c'était devoir choisir entre la peste et le choléra, il fallait faire un choix et aucun n'était sans risques.

Elle fit un signe de tête à Lang pour lui signifier qu'elle était d'accord avec lui et attendit que McKay ait réparé le téléporteur. Il se montra à la hauteur de son égo génial et parvint à le faire fonctionner. Helena garda par devers elle le livre trouvé pour en faire la traduction complète plus tard et respira un peu mieux lorsque le rayon de lumière du téléporteur l'enveloppa pour la ramener sur le vaisseau...
Revenir en haut Aller en bas
Rodney Mc Kay
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 241

Arrivé au SGC : 07/07/2012

Age du Joueur : 50


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
99/500  (99/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Mar 4 Mar - 1:36

Coincé dans le bocal de son scaphandre Rodney se sentait mal. Il avait l'impression d'étouffer. Il détestait ce genre de mission où il fallait sortir de son laboratoire et devenir cosmonaute. En fait il n'aimait pas les missions tout court. Le canadien s'était imaginé en rentrant au SGC travaillant toute l'année dans son laboratoire à de nouvelles découvertes mais au lieu de cela il passait son temps sur le terrain à prendre des risques insensés. Car être sur cette épave tout ça parce qu'une folle dingue avait pensé que l'on pouvait la renflouer (sans que cela soit basé sur rien) était parfaitement insensé! Elle avait du faire les yeux doux à Anderson et ce grand naïf avait couru! L'astrophysicien était à deux doigts de s'évanouir. Les lieux étaient lugubres et sentaient encore la mort. Il y avait des débris partout, des objets que les victimes pressées d'essayer d'évacuer avaient abandonnés par ci par là, et même des cadavres. Les câbles électriques étaient dénudés et des ombres fantomatiques se dessinaient par ci par là. Sa lampe frontale qui n'éclairait qu'à quinze centimétres sans percer vraiment l'obscurité ajoutait une note de macabre. Brisant le silence religieux Mc Kay chuchota aux autres

- Attention de ne pas vous empêtrer dans les débris ou les câbles.

Aprés quelques tentatives de brasses coulées qui ne l'avaient aidé en rien à régler sa trajectoire, Mc Kay essayait de se déplacer en zig zag s'appuyant de paroi en paroi pour donner une impulsion des pieds. Enfin, il finit par arriver sur la passerelle. Se tortillant comme un vers il parvint à se faufiler sur le fauteuil du commandant et à s'attacher dessus grâce à la ceinture. Maintenant qu'il avait un point d'appui il allait pouvoir travailler. Toutefois Mc Kay tenait à aller jeter un coup d'oeil à l'infirmerie d'où Kalek avait pris le contrôle des commandes du Dédale. Il voulait savoir si les analyses de cet hybride étaient encore là et si il pouvait en faire quelque chose. La première des choses consistait à faire un rapport précis d'avarie. Mc Kay se pencha sous la console principale et commença à démonter le panneau...

Le ventre du scientifique commença à grogner. Il ne savait pas depuis combien de temps il travaillait mais il avait faim! Décidant-à grand peine toutefois-de faire fi des plaintes de son estomac, Mc Kay se replongea dans les fils electriques. Il n'était pas loin de rebrancher l'alimentation. Toutefois il allait être obligé de choisir un seul secteur à faire revivre et ce ne pourrait qu'être pour un temps trés lmité. Car le systéme, grillé, réparé, grillé puis réparé à nouveau n'en supporterait pas d'avantage. Le générateur principal était HS il fallait donc s'appuyer sur le générateur secondaire...enfin sur ce qu'il en restait!

"Rodney, vous pensez avoir bientôt fini? Ça serait bête qu'ils partent sans nous!"

Mc Kay sursauta dans sa combinaison.

- J'ai demandé qu'on ne me dérange pas !! Qu'est ce que vous croyez ? Qu'il suffit de faire un reboot pour que tout remarche ? On ne parle pas d'un vulgaire pc ici mon petit bonhomme!

Il n'écouta même pas ce que Lang lui répondit. Ce qui comptait c'était qu'on le laisse tranquille. Oui enfin...

- Euh...vous me le direz si il ne reste pas assez d'air et qu'il faut rentrer hein ??

Mc Kay avait un peu oublié qu'ils ne respiraient que grâce au système de leurs combinaisons et que ça ne pourrait pas durer trop longtemps. Il se replongea dans ses réparations lorsque...

Mc Kay, on a un problème, vous pouvez nous faire retrouver le contact avec l'Odyssée?"

- A votre avis qu'est ce que j'essaye de faire depuis qu'on est arrivés ? Je suis un génie mais je ne suis pas magicien!

Il fallait donc tenter le tout pour le tout! Mc Kay tenta de reconnecter mais il n'eut rien le temps de faire, une communication entrante s'annonça. De surprise il lâcha tout

- C'est pas moi j'y suis pour rien!

"Le dédale, Ici l’odyssée. Nous venons d’être abordés par des pirates. Je répète, nous venons d’être abordés par des pirates. Nous ne contrôlons plus le vaisseau. Il ne nous reste que quelques secondes pour communiquer avec vous avant d’être neutraliser de façon certaine par les nouveaux arrivants. »

- Oh non, oh non!!!

Lang sortit comme un diable de sa boîte et se mit à vociférer qu'il fallait que Rodney réactive la téléportation.

- Ce serait de la folie Lang!! Même si je parviens à la réactiver, les chances que le transfert de nos molécules soit complet sont minces! C'est beaucoup trop risqué!

Malheureusement, les militaires n'avaient pas d'autres plans que de compter sur Mc Kay comme d'habitude!! C'était à lui de les sortir de là bien sur. C'était toujours Mc Kay qui payait le manque de bons sens des autres.

- Je vous l'avais dit que je ne l'aimais pas cette Peters! Mais personne ne m'écoute jamais!

En dérivant l'énergie servant à alimenter les systèmes de communication, il parvint à réactiver les anneaux de transfert. Le radar détecta les coordonées de l'Odyssée et Mc Kay les valida. Il eu juste le temps de sa faufiler entre Helena, Elizabeth et...un gros livre.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
avatar
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
219/3200  (219/3200)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Mer 5 Mar - 16:58

"Mallory, Mallory! Répondez...Bon sang. Allo l'Odyssée, ici le Dédale. L'Odyssée, vous m'entendez?... Putain, les radions ont encore un problème."

Cara entendait la voie d’Anthony, mais elle ne su pas tout de suite pourquoi elle lui répondit « Encore deux minutes maman », non aucune logique… Puis alors qu’elle émergeait elle se rappela qu’elle venait de se prendre un coup de zat et que la principale responsable était Nina.
 
"Ça va? Qu'est ce qu'il s'est passé?"

« Oui ça peut aller, juste blesser dans mon orgueil… En faite j’ai légèrement embêté Nina. Elle avait l’air furieuse quand je suis arrivée, mais je n’ai compris qu’on moment de me recevoir un coup de zat, qu’elle avait fait rentré clandestinement des passagers. En clair, elle nous a bien eut, elle travail pour la confrérie.

Avec l’aide d’Anthony elle se releva, encore sonné par le zat. Elle avait un mal de tête pas possible et plus vite elle serait de retour sur l’Odyssée mieux se sera. Elle avait l’impression d’être dans un cercueil volant. Elle suivit son collègue militaire jusqu’à la salle de commande où il interpella McKay pour retrouver que le contact avec l’Odyssée se fasse au plus vite. Mais avant que la magie de McKay opère, un message de l’Odyssée se fit entendre, un message pour le moins inquiétant, pour résumé, la confrérie avait déjà pris le contrôle du vaisseau. La communication fut définitivement coupé, mais cette fois ci aidé par les pirates.

Cette histoire avait lancé un vent d’inquiétude dans le groupe de scientifique, pourquoi cette mission, censé être tranquille, dégénéré comme ça. En plus ils étaient que deux militaires pour reprendre le vaisseau des mains de la confrérie. De la rigolade…

Anthony tenta du mieux qu’il pouvait de calmer le groupe, il exposa la solution de réparer la téléportation et de s’envoyer dans l’Odyssée. Cara était tout à fait d’accord avec lui. Avec l’effet de surprise, les membres infiltrés se feront plus facilement avoir. Surtout elle avait un compte à régler avec celui qui l’avait eu avec le zat et Nina également. Comme il fallait s’attendre il eut un peu de protestation. Mais Anthony coupa très vite court à tout ça. Il la prit ensuite à part pour discuter loin des scientifiques.

Il lui expliqua que malgré l’équipe composé de trois scientifique qui risquaient plus de se blesser eux même avec une arme entre leurs mains ils allaient quand même s’en sortir. Il avait réussi à s’en sortir une première fois et ne comptait pas rester dans ce système.


« Ne t’inquiète pas, je suis en forme, mon envie de faire payer est en train de me donner de l’énergie. Je te promets qu’on partira d’ici, je ne me sens pas non plus à l’aise ici, ça me rappelle bizarrement des mauvais souvenirs. »
 
Vu l’énervement de son chef, valait mieux pas que Rodney dise le contraire. Et personnellement, là elle n’irait pas discuter les ordres d’Anthony. Même s’il se montré fort devant les scientifiques, Cara voyait bien que l’univers du Dédale inquiétait le militaire. Il était stressé, mais elle savait qu’il était habitué à gérer ce genre de situations donc elle ne s’en inquiété pas.

McKay confirma que le téléporteur était opérationnel. Enfin dans l’action se dit Cara et en faisant comme Anthony elle activa son zat, même si le mieux serait d’arrivé dans l’armurerie directement, ça ne serait pas le cas, donc fallait être sûr de pouvoir se défendre pendant le chemin. Juste avant que le flash lumineux les emporte vers l’Odyssée, elle ajouta avec un sourire à Anthony.

 
« J’en fais une affaire personnelle de Nina et de l’autre abruti qui a osé me mettre KO. »
Revenir en haut Aller en bas
Michael Anderson
----------------
avatar
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
281/500  (281/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Jeu 6 Mar - 23:18

La salle de commande de l’Odyssée semblait bien vide contrairement à son habitude. Trois personnes seulement y déambulaient essayant tant bien que mal d’y faire fonctionner un vaisseau entier. Le colonel Green était avachi dans le fauteuil du commandant tandis que Nina Peters s’employait à gérer tout ce qui était d'ordre technique à elle toute seule.  Le troisième larron nommé Pierce s’occupait de gérer les hommes en communiquant avec eux via la radio. Green pianotait sur la console en face de lui en s’impatientant au fur et à mesure que le temps passait.

- Nina où nous en sommes ? Quand pourra-t-on partir d’ici bon sang ?

- Cinq petites minutes.

Devant le regard noir que lui jeta l’homme de la Confrérie, elle se sentit bien obligé de se justifier.

- Il y a un seul technicien en salle des machines et je suis la seule scientifique en salle des commandes. On doit faire à deux le travail d’une vingtaine de personnes ? Que croyez-vous, qu’il suffit d’insérer une clé et de mettre le contact ?

- Arrrrg !

Il n’y a pas d’autre moyen de traduire le son qui sortit du gosier du colonel alors qu’il se levait, furieux. Quand les choses n’allait pas comme il voulait ou pas assez vite à son goût son tempérament bouillonnant avait parfois tendance à prendre le dessus. Plus les choses tardaient, plus il y avait des chances que le plan capote et toute la mission reposait sur les épaules du colonel. S’il réussissait il récolterait à lui seul tous les lauriers et s’il échouait… il en récolterait tout le blâme.

De son coté, Pierce n’en menait pas large. Il avait une information délicate à transmettre à son chef et ce dernier ne semblait pas être totalement en état de la recevoir dans des conditions idéales…


- Mon colonel, Pete et Sam n’ont pas fait leur dernier check-up et ils ne répondent pas à la radio.

Un rictus découvrit les dents du colonel. Pierce fit deux pas en arrière devant le regard de bête fauve que lui lança son supérieur.

- Je suis entouré par des incapables !  Connectez-moi  aux hommes Nina.

- C’est fait.

- Pete, Samuel, veuillez répondre !  Pete, Samuel, veuillez répondre ! Bon sang !

Cette dernière exclamation avait été accompagnée d’un vigoureux coup de poing admonesté à l’une des consoles dont deux touches sautèrent sous l’assaut viril, tels des grains de maïs chauffés dans une poêle.

- Je suis encore connecté ?

- Oui colonel.

- Greg, Olson, allez voir ce qu’ils font, ils sont en patrouille dans la zone qui entoure la salle des machines.

« Bien reçu colonel »

Green se préparait à reporter toute sa colère et sa frustration sur l'une des deux personnes présentes en salle de commande lorsque Nina intervint.

- J’ai une excellente nouvelle colonel ! Tout est prêt pour le passage en hyperespace !

- Entrez les coordonnés de la planète ! Nous y retrouverons nos amis.



***




Le voyage fut de courte durée. Au bout d’une dizaine de minutes, le paysage constitué de longues trainées bleutées et noirâtres disparu pour laisser sa place à un scintillement d’étoiles du plus bel effet.

- Monsieur, nous venons de sortir de l’hyperespace.

- Bien Nina ! Cela a été bien plus rapide que vous l’aviez prévu.

- Monsieur euh… nous ne sommes pas arrivés au point de rendez-vous.

- Pardon ?

- Je pense que… je pense que nous avons rencontré une avarie technique.

- Ne pense pas Nina, agis !

Le visage de Green se durcit. Mais au lieu de laisser éclater sa rage comme à son habitude, il se mit à faire les cent pas en salle de commande. Ce n’était pas pour rien qu’il avait eu ses galons de colonel dans la marine. Son aptitude à saisir tous les aspects d’un problème et d’en tirer les conclusions qui s’en suivaient était tout à fait remarquable. Il avait quitté l’armée car son haute opinion de lui-même ne pouvait concevoir que des mercenaires étaient mieux payés que lui… Il en était donc devenu un sans même un regard en arrière ni même un sentiment de gratitude envers son ancienne famille qu’était la marine.  Cruel… oui il l’était. Mais ce n'était pas ce qui lui avait permis de devenir colonel. Il était aussi un tacticien brillant. Et plus que tout il savait que pour réussir une mission il fallait savoir prendre des décisions et s’y tenir et ce quelles qu’en soit les conséquences.

- Il reste du monde sur ce rafiot. Pour se débarrasser de la vermine, moi j’utilise les grands-moyens. Nina branche-moi sur tous les haut-parleurs du vaisseau.

Il installa le casque de sa console sur ses oreilles, régla la position du micro intégré puis, après un signe de confirmation de Nina, commença à parler.

-  Ici le colonel Green . Je ne sais pas qui vous êtes et ce que vous comptez faire mais sachez que vous êtes seuls contre une armée entière de mercenaires surentrainés. L’équipage a été téléporté intact hors de ce vaisseau il n’y a donc personne pour vous aider. Alors voilà ce que je vous propose : vous vous rendez sans faire d’histoire et je vous dépose sur la planète la plus proche comportant une porte des étoiles.
Si dans 15 minutes je n’ai pas de réponse positive concernant ma proposition je ventile l’intégralité des compartiments du vaisseau.


Sur ce, il arracha son casque de ses oreilles et le projeta d'un geste sec à l'autre bout de la salle.

- Colonel, si j’en crois les données du terminal, la planète la plus proche de notre secteur qui a une porte des étoiles n’a pas d’atmosphère respirable.

- Vous êtes sûr que c’est la planète la plus proche ?

- Affirmatif.

- Tant pis, je tiens toujours mes promesses… Rappelez tous les hommes en salle de commande et préparez-vous à ventiler…




HRP : Vous avez carte blanche du moment que vous respectez l’intrigue. Je pense que quelques MP entre-vous avant tout post seraient une bonne idée. Il n’y aura plus que deux posts après celui-là si j’ai bien calculé Rolling Eyes.

Vous avez jusqu’au dimanche 16 mars.

_________________





Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Jeu 13 Mar - 15:14

Le flash lumineux de la téléportation les déposa dans un couloir de l'Odyssée. C'était déjà un soulagement qu'ils soient bien arrivés à destination et pas en plein espace ou dans un mur! Après tout, le Dédale était quand même bien abîmé et refaire marcher le système de téléportation était tout de même un peu risqué... mais ils n'avaient pas vraiment le choix.

Heureusement pour eux le couloir était vide. Premier réflexe d'Anthony, ne pas rester là, dans un lieu de passage. Une porte se trouvait face à eux, il déclencha l'ouvetrure, zat prêt à tirer et pénétra dans ce qui s'avérait être une salle de stockage de matériel. Il fit rentrer tout le monde et referma la porte.

"Vite, enlevez les combis et les balises. L'un d'entre vous sait à quel endroit on est du vaisseau?"

Quoiqu'il en soit, ils se rendirent rapidement compte qu'ils étaient dans un des niveaux inférieurs, pas très loin de la salle des machines. Plutôt une bonne nouvelle, même si Anthony aurait préféré l'armurerie.

"Mc Kay, je suppose que vous pouvez faire pas mal de choses en salle des machines, non?". Leur destination était donc trouvée. Réouvrant la porte, il passa la tête, ne voyant personne, il fit quelques pas pour écouter les bruits du couloir. Rien. Il fit donc signe aux autres de venir, et en silence de préférence. Ils suivirent le couloir jusqu'à une intersection où ils prirent à gauche. Là, au bout de quelques mètres des pas se firent entendre, se rapprochant à l'angle du couloir suivant.
Il leva la main pour leur indiquer de stopper leur avancée. Désignant Cara, il lui fit signe de le suivre discrètement jusqu'à l'angle. Tendant l'oreille, il repéra qu'ils ne devaient guère être plus de deux à approcher. L'indiquant sa collègue, il lui fit signe de se préparer et de prendre celui le plus à gauche. Au top, il sortit, et tira une décharge de zat sur l'homme de droite qui s'écroula avant de comprendre ce qui se passait. Son acolyte subit le même traitement. En plus, le hasard avait fait qu'ils avaient été neutralisé juste au niveau de l'entrée de la salle des machines!
Il rappela les 3 scientifiques:
"Aidez-nous à les rentrer ici"
Il attrapa un des deux mercenaires par les bras et le traîna à travers la porte de la salle des machines qui se révéla être déserte.

Là, il en profita pour s'emparer du M-16 et du Beretta que possédait sa victime. Se retournant vers les scientifiques il demanda:
"Vu qu'on a de nouveaux joujoux, quelqu'un veut un zat?"

Elizabeth avait l'air intéressée, il lui tendit donc l'arme. "Le fonctionnement c'est bon?"

Faire marcher un zat n'avait rien de sorcier mais autant s'en assurer pour éviter de se retrouver avec un accident sur les bras!

Maintenant qu'ils étaient en relative sécurité, pour le moment du moins, et mieux armés que précédemment, il fallait trouver un plan!


"Est-ce que quelqu'un a une idée? Mc Kay, est-ce que c'est possible de nous sortir de l'hyper-espace?"

Le physicien lui apprit qu'il pouvait même faire mieux et reprogrammer la direction.

"C'est vrai? Par rapport à notre position actuelle, si on pouvait aller soit jusqu'à la Terre ou au site alpha, ça serait pas mal je pense. Le plus près." Laissant Mc Kay gérer ça, Anthony se retourna vers les mercenaires toujours insconscients.

"Et si on faisait parler nos amis!" dit-il à Cara. Il s'approcha de l'un d'eux et le secoua en lui donnant de petites gifles jusque ce qu'il se réveille, ce qui fut assez rapide.

"Bienvenue parmi nous. Je vais faire court. On n'a pas franchement apprécié la petite blague de votre copine Nina. Alors tu vas nous dire rapidement qu'est-ce que vous voulez, et combien vous êtes. D'accord?"

Tout ce que trouvas l'autre à répondre fut un rire gras, dévoilant ses dents noirâtres. "Vous n'avez aucune chance de toute façon, ahah" Anthony lui assena un coup de poing dans le ventre ce qui lui coupa le souffle l'espace d'un instant.

"Je me suis mal fait comprendre, ce n'est pas une question, c'est un ordre. Et franchement, si tu ne parles pas maintenant, ma collègue ici présente se fera une joie de s'occuper de toi... et tu risques ne pas trop aimer..."

Alors que leur prisonnier se tenait au silence, un message radio se fit entendre. Il provenait du chef des mercenaires qui était au courant de leur présence, dorénavant. Il leur laissait 15 mn pour se rendre....

Anthony regarda Cara.
"Fais le parler... comme tu veux. Tu as 3 minutes."
Anthony n'aimait pas du tout se servir de la torture ce qui allait contre ses principes mais le temps leur était compté et en tant que responsable de cette mission, il devait obtenir des résultats...
Laissant champ libre à Cara il se précipita vers Mc Kay.


"On est au niveau du site alpha? On peut les contacter par radio?" Disant cela, un gémissement du prisonnier leur parvint. Passant outre il reprit: "Si c'est possible faite le de suite. Dites leur ce qui se passe et qu'on a besoin de renfort immédiatement."

Il revint vers Cara qui lui apprit le peu que l'homme avait bien voulut leur dire, à savoir qu'ils étaient 12 sur l'Odyssée et 2 sur le cargo. En tant que mercenaire, il n'était pas au courant du but de la mission..

"12? Disons 10 maintenant." Et il lui lança un violent coup de pied à la tête qui lui fit perdre connaissance. "On a rien pour les attacher... On a besoin d'un quart d'heure de tranquillité de leur côté."

Regardant sa montre, il vit qu'un peu plus de 3 minutes s'étaient écoulées depuis le message radio. Il reprit la parole au groupe. "Le message est envoyé? Bien. Malheureusement, il y a peu de chances qu'ils arrivent d'ici... 11 minutes. On sait qu'il sosnt encore 10. Il va donc falloir se débrouiller nous même. Mc Kay, même si vous n'aimez pas les armes, prenez en une, mon pistolet, un zat, mais vous en prenez une. Je vous veux tous armés. Direction la salle des commandes. C'est parti..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
avatar
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
219/3200  (219/3200)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Jeu 13 Mar - 18:58

Ils arrivèrent sains et sauves dans l’Odyssée, Anthony parut soulager d’être arrivé entier dans ce couloirs ce qui fit sourire Cara. Pour ça elle n’avait pas réfléchit à un éventuel échec de la part de McKay, quand même c’est McKay, échec ne fait pas partie de son vocabulaire. Comme tout bon militaire qu’il soit, elle était sur le qui vive prêt à attaquer, mais le passage semblait libre. Anthony ouvrit la première porte et après avoir vérifié qu’elle était libre fit rentrer tout le monde. Cara passa en dernier juste au cas où quelqu’un arriverait à ce moment là.

Lang avait prit les choses en mains et ordonna aux scientifiques de retirer leurs combinaison et surtout les balises. Cara s’exécuta de même et fut contente de se sentir beaucoup plus légère et plus libre de tous mouvements.


Ils étaient en faite arrivés dans l’un des niveaux inférieurs soit pas très loin de la salle des machines soit un gros joujou pour McKay. Après une vérification rapide du couloir le groupe s’y précipita bien entendu en silence. Pour une fois les scientifiques ne semblaient pas trop mal se débrouiller, comme quoi ils suffisaient d’avoir un peu confiance en eux. Après une intersection où Cara se laissa totalement guidé car cette partie du vaisseau ne lui était pas vraiment connu, ils entendirent des pas. Anthony fit signe aux autres de s’arrêter et la jeune femme resserra sa prise sur son zat. Un signe de son supérieur et elle comprit ce qu’il attendait d’elle.

Elle fixa donc le mercenaire de gauche, sa cible. Au top lançait par son collègue militaire, ils sortirent de sa cachette. En un rien de temps, en prenant en compte l’effet de surprise, les deux hommes s’écroulèrent son la décharger du zat. « Un que ça fait mal » pensa Cara avec un sourire de vengeance. Anthony fit en plus remarquer que la salle des machines se trouvait juste là. Une chance pour une fois.
 
Une fois les deux mercenaires traînaient dans la salle qui aussi par chance était déserte, elle et Anthony se servir sur les deux hommes en armes. A défaut d’être passé à l’armurerie au moins ils se serviraient sur ces pirates. Anthony proposa alors son zat aux scientifique ce qu’une accepta, personnellement, elle préférait garder le sien juste au cas où. Son collègue expliqua alors le fonctionnement de l’arme. Pendant ce temps Cara observa la salle des machines, c’était impressionnant, surtout quand on se disait que cela s’occupait de tout un vaisseau qui voyagé dans l’espace. Si déjà elle était impressionnée maintenant, à quoi devait bien ressembler le moteur.

McKay annonça qu’il pouvait faire changer de direction le vaisseau, elle avait réellement déconnecté pendant un moment. Mais bon vu la réponse de McKay, elle se douta facilement de la question.

"Bien joué!"lança-t-elle.

Bon, il allait avoir son égo qui risquait de grandir, mais vu la situation, l’égo de McKay était la dernière chose à quoi elle voulait se préoccuper…

"Et si on faisait parler nos amis!"

« Allons-y. »

 
Anthony réveilla l’un des deux hommes avec juste quelques gifles, pas de quoi l’assommer, mais au moins il se réveilla.

"Bienvenue parmi nous. Je vais faire court. On n'a pas franchement apprécié la petite blague de votre copine Nina. Alors tu vas nous dire rapidement qu'est-ce que vous voulez, et combien vous êtes. D'accord?"

Le rire gras de l’homme fit froid dans le dos de la jeune femme, pourtant il ne semblait pas menaçant, mais un souvenir, comme un flash remonta. Le même rire gras que les hommes lançaient devant elle après certaines tortures, après… Cara déglutie et se reprit très rapidement, pas le moment de faire une crise d’angoisse.

"Vous n'avez aucune chance de toute façon, ahah"

« Mauvaise réponse »,
lança Cara.

Anthony fit bien comprendre à cet homme que ce n’était pas la réponse attendu. Pour autant il ne se laissa pas faire. Il lui demanda encore une fois « gentiment » avant de la désigner en disant qu’elle ne serait pas aussi gentille que lui. C’est que si c’était elle qui devait s’en charger il ne devrait pas trop aimer. Le mercenaire resta silencieux et un message radio se fit entendre. C’était le chef, il avait donc 15 minutes pour se rendre. Donc large… Anthony regarda alors la jeune femme.
 
 
"Fais le parler... comme tu veux. Tu as 3 minutes."

« C’est entièrement suffisant »,
répondit-elle avec un sourire non contrôlé. 
 
Elle s’approcha du mercenaire qui souriait l’air de dire qu’il n’avait pas peur du tout. Cara posa son arme et attrapa l’un des couteaux qu’ils avaient récupérer sur l’un des deux hommes. C’est avec un visage sans expression qu’elle dégagea juste suffisamment la main de l’homme.

« Vous savez, le doigt est l’un des organes les plus innervé du corps humains, c’est pour ça que dès qu’on s’écrase un doigt on a très mal sans pour autant avoir quelque chose… Alors imaginé se que cela fait quand on le casse réellement… »

Elle joignit le geste à la parole. L’homme sursauta mais ne dit rien, alors elle passa au deuxième et ainsi de suite. Alors qu’elle avait cassé quatre doigts en même pas une minute, elle se remit face à lui.


« Tu ne veux toujours rien dire ? »

« Va crever sale garce ! »

« Tu crois réellement que ça me fait quelque chose. Rien du tout, je connais bien que ça. Mais il y a une manière efficace de faire parler les hommes de ton genre. Il suffit de s’en prendre à votre masculinité… »


Alors Cara descendit le couteau plus bas et ajouta avec un sourire

« vous savez il existe un petit nerf, que s’il est coupé, vous restez impuissant pour toujours ».

« Je ne vous crois pas ».

« On teste ? »

Cara leva le couteau et alors qu’elle allait faire l’opération, le mercenaire lui déballa toute les informations qu’Anthony lui avait demandé, enfin celle qui savait.

« Je vous jure, c’est tout ce que je sais. »

« Voilà quand vous voulez bien, c’est très facile », ajouta Cara en tapotant sur la joue du pauvre homme.


Anthony arriva et demanda ce qu’elle avait appris, encore heureusement il n’avait pas assisté à cette petite séance de torture.

« En gros, ils ne sont que douze sur le vaisseaux. Je dis quand même chapeaux d’avoir réussi à prendre en otage tous l’Odyssée avec seulement douze hommes. Il y en deux qui sont restés sur le cargo. Maintenant je peux assurer qu’il ne savait rien du tout, je crois qu’il était même prêt à me déballer des choses sur sa vie… »

Comme le fit remarquer Anthony, ils n’étaient plus que 10, car ils avaient déjà maîtrisé ces deux là. Elle avait aussi respecté le temps quand son supérieur lui avait dit trois minutes. Anthony donna ces ordres aux scientifiques, tout le monde armé, même McKay. Pour détendre un peu le scientifique, elle lui lança en rigolant :

« McKay le canon sur les ennemis, on va éviter de blesser ses coéquipiers. »
Revenir en haut Aller en bas
Helena Gardner
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 320

Arrivé au SGC : 13/11/2011

Age du Joueur : 42


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession: linguiste en langues anciennes et archéologue
๏ Expérience:
193/500  (193/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Ven 14 Mar - 19:57

Une fois remontés sur l'Odyssée, ce qui s'ensuivit rappela à Helena sans hésitation un scénario de film de guerre. Une fois les scaphandres enlevés, il fallut avancer et neutraliser les gardes qui se trouvaient là. Mais Helena n'avait pas forcément en tête le plan du vaisseau et, à l'heure présente, vu l'urgence, elle avait d'autant plus de mal à se repérer. Heureusement, il fut rapidement établi qu'ils se trouvaient dans les zones inférieures, près de la salle des machines, qui fut donc choisie comme destination. McKay allait pouvoir prouver le génie qu'il clamait à tous vents depuis là-bas.

Elle prit son pistolet qui se trouvait dans une des poches de son scaphandre et l'arma, puis elle emboîta le pas au groupe en étant vigilante. Une fois de plus, elle remercia Franz Scorzi en pensée, c'était lui qui lui avait appris les bases du maniement des armes et du combat à mains nues ainsi que de la stratégie (même si elle devait bien reconnaître n'être pas très douée). Ils progressèrent un moment sans rencontrer personne puis croisèrent quelques gardes. Les militaires les mirent très rapidement hors d'état de nuire et, avec Elizabeth, elle les aida à les faire entrer en salle des machines qui se trouvait juste à côté par chance. L'endroit était désert mais c'était encore la zone la plus sécuritaire du coin qu'ils pouvaient trouver pour l'instant.


McKay pouvait changer la direction du vaisseau et, pendant qu'il s'y employait et que les militaires extorquaient des informations aux gardes à présent réveillés, Helena se porta volontaire pour envoyer un message au site alpha qui devait être à présent atteignable par radio. C'était ce qui se rapprochait le plus de sa spécialité et elle aurait du moins l'impression de se rendre utile. Elle s'approcha d'une console, programma les coordonnées du site alpha (heureusement qu'elle s'en souvenait, on les lui avait données lors de sa formation pré-mission) et leur envoya ce message écrit :

"Ici Odyssée, docteur Helena Gardner, linguiste. Le vaisseau a été arraisonné mais nous avons réussi à changer sa destination et allons donc à présent dans votre direction. Nous avons besoin de renforts urgent. Je répète, nous avons besoin de renforts urgents !"


Il fallait prier pour qu'ils captent le message et puissent y répondre rapidement, sinon ils étaient cuits. Elle se tourna ensuite vers Lang:


-Et maintenant, on fait quoi ? on reste ici ou on tente la passerelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth J. Hash
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 239

Arrivé au SGC : 13/04/2013

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 31 ans
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
103/500  (103/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Dim 16 Mar - 20:07

J’avais peur, voir même terrifiée. J’avais toujours réagi par la fuite face à la peur mais là, dans un vaisseau, en plein milieu de l’espace, la fuite n’était pas possible. Tout ce que je pouvais faire c’était l’étouffer au plus profond de moi, faire confiance aux militaires qui nous accompagnaient et survivre.

On était apparu au milieu d’un couloir, non loin de la salle des machines et deux gardes plus loin, nous y étions. Anthony nous demanda de les aider à mettre les ennemis dans la salle. Obéissante, j’empoignais les jambes d’un des hommes alors qu’un de mes compagnons d’infortune s’occupait du haut du corps.

Il était plus lourd que ce que j’avais pensé mais après quelques efforts, les deux corps inconscients furent à l’abri des regards.
Après une fouille en règle pour leur prendre leurs armes, Anthony me confia un zat afin que je puisse me défendre. Il était inquiet de savoir si je savais m’en servir mais je le rassurais parce que dans le genre arme facile d’utilisation, on ne faisait pas mieux.
McKay ne se fit pas prier pour voir si il pouvait trafiquer l’hyper espace. Il fallait absolument que nous reprenions le contrôle de ce vaisseau.

Je sentais mon cœur battre fort dans ma poitrine, à telle point que je craignais que le bruit se fasse entendre de tous. Cela ne s’arrangea pas lorsque Anthony décida d’interroger un des prisonniers et que devant son absence de coopération, il confia à Cara le soin de le faire parler.
J’étais terrifiée mais en même temps fasciné par le spectacle qui s’offrait à moi. N’ayant rien de mieux à faire, je fixais Cara et le prisonnier. En cet instant, je n’aurais vraiment pas voulu me trouver à sa place.

Lorsque tout s’arrêta, je revins également à la réalité. Je savais qu’il fallait que je reste concentré si je voulais survire à cette mission. Une fois de plus, je me demandais ce que je faisais au milieu de tout cela. Je n'étais qu’une scientifique spécialisé dans les civilisations, autrement dit, je n’avais aucune compétence ni pour la mission de base, si pour cette mission commando suicide qui nous attendait.

Un appel au secours avait été envoyé au site Alpha mais rien ne prouvait qu’ils allaient arriver à temps, ni même qu’ils aient reçu le message.

Anthony voulait aller en salle des commandes.

Je savais bien que nous ne pouvions pas rester à attendre car les pirates auraient tôt fait de nous retrouver mais de là à aller droit sur eux…

J’allais protester face à cet ordre mais je me retins, prenant conscience que ma, enfin notre seule chance de survie était de se montrer uni alors muselant ma terreur, je décidais de placer, une fois de plus, toute ma confiance en les militaires qui nous guidaient et qui avaient l’air assez sur d’eux.

Affichant un air déterminé sur mon visage, je tentais de me souvenir des quelques cours de self défense que j’avais pris et arme au poing, je suivais mes compagnons d’aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Rodney Mc Kay
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 241

Arrivé au SGC : 07/07/2012

Age du Joueur : 50


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
99/500  (99/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Mar 18 Mar - 0:20

Ouf ils étaient arrivés entiers! Rodney savait que les probabilités que le transfert ne soit pas correctement accompli étaient assez importantes. Compter sur le système de téléportation d'une épave était une folie. Le Dieu Rodney avait donc accompli un miracle mais personne ne sembla le réaliser. Le Canadien les avait trop habitué à son génie et ils attendaient l'impossible de lui comme si c'était normal. Et si un jour il se trompait ? Cette idée angoissait Rodney bien plus que la situation dans laquelle ils se trouvaient. Il ne fut pas mécontent de retirer sa combinaison et de retrouver une salle des machines digne de ce nom. Mais la question était "que fallait-il faire ?". Rodney pensait pouvoir couper les systémes de survie des autres secteurs de l'Odyssée mais refusait de proposer cette idée. Il ne souhaitait pas que l'on tue sciemment les membres de la confrérie. Il en avait assez de toujours les retrouver sur son chemin, il fallait démanteler leur réseau c'était une question de vie ou de mort.

Il sursauta lorsque les militaires apportèrent des gardes qu'ils avaient neutralisé. Il avait toujours détesté la violence. Lang lui demanda si il pouvait les sortir de l'hyper espace

- Bien sur que je peux! C'est ce que j'ai de plus simple à faire depuis le commencement de cette expédition. On peut trés bien se rapprocher du site alpha mais sans que ce soit trop proche tout de même. Je n'ai aucune envie que la Confrérie sache où se trouve notre seconde base!!

Quoiqu'à la réflexion ils devaient déjà être au courant. Peut être même que déjà ils avaient des agents infiltrés. Mc Kay se mit au travail pendant que le reste du groupe essayait de faire parler les gardes.

- Dites, vous ne voulez pas faire moins de bruit ?? J'ai besoin de concentration! Helena, venez m'aider, j'ai besoin que nous soyons synchronisés. A l'instant même où je nous aurais ramené en espace conventionnel vous devrez envoyer le message que j'ai composé au site Alpha, recevoir l'accusé et le supprimer de l'historique.

L'opération n'était pas compliquée mais devait être faite rapidement. Il expliqua la procédure à la linguiste et lui fit un signe de tête au moment où l'Odyssée amorça sa sortie en HE il fit un sige de tête à sa collégue. Tout sembla bien se passer jusqu'à ce qu'une voix menaçante les prévint
qu'ils avaient été repéré. Mc Kay fit un scan et se rendit compte d'une chose.


- La planète la plus proche qui dispose d'une porte n'a pas une atmosphère respirable. De toutes façons je ne croirais jamais aux promesses d'un preneur d'otages!

Les autres s'équipèrent de zat et autres armes dangereuses mais Mc Kay ramassa leurs combinaisons. Il avait bien l'intention de les emporter juste au cas où...N'empêche il ne voyait pas comment à deux militaires et trois scientifiques ils allaient pouvoir reprendre la passerelle! Puisse le site alpha leur venir en aide!!


Dernière édition par Rodney Mc Kay le Mer 19 Mar - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Michael Anderson
----------------
avatar
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
281/500  (281/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Mar 18 Mar - 22:50

- Walter, par pitié dites-moi qu’il s’agit d’une bonne nouvelle.

- C’est le site Alpha docteur Anderson.

Quelques secondes auparavant la porte des étoiles s’était activée. Etaient accourus auprès de Walter le docteur Anderson et le colonel Narah qui quelques secondes plus tôt tournaient tous deux en rond dans leur bureau respectif dans l’attente anxieuse de nouvelles concernant l’Odyssée. Le commandant de la base demanda que la communication entrante soit établie.

- Ici le commandant du site Alpha. Nous venons de capter un message qui émane de l’Odyssée.  Je vous le cite :

« Ici Odyssée, docteur Helena Gardner, linguiste. Le vaisseau a été arraisonnés mais nous avons réussi à changer sa destination et allons donc à présent dans votre direction. Nous avons besoin de renforts urgent. Je répète, nous avons besoin de renforts urgents ! »

Avec ce message nous avons reçu les coordonnées du vaisseau. Nous avons d’ores-et-déjà envoyé nos chasseurs dans la zone. Ils seront sur place dans une quinzaine de minutes environ. Demandons plus amples instructions.


Le colonel Narah hocha la tête d’un air appréciateur tandis qu’Anderson laissa échapper un soupir de soulagement en apprenant la survie de l’équipe qu’il avait envoyée. Le commandant en charge du site alpha avait été efficace.

Nara distribua alors ses consignes qui consistaient à récupérer l’équipage et d’essayer de ne pas trop endommager l’Odyssée dans l’opération. Si cela était impossible il donna l’ordre de détruire le vaisseau. Il était hors de question que l’Odyssée tombe entre les mains de la Confrérie. Le but principal était de ramener les membres du SGC ainsi que l’équipage vivants… et tout ceci dans les plus brefs délais…



***


En salle des commandes de l’Odyssée les mercenaires affluaient. L’inspection des troupes étaient minutieuse au cas où un loup se soit glissé dans la bergerie…  ou plutôt au cas où un mouton se soit glissé dans la meute…


- Colonel, tous les hommes sont là, à part Pete et Samuels.

Un sourire mauvais se dessina sur les lèvres du colonel. Il ne reculait jamais devant toutes sortes d’atrocités et celle-ci en particulier le mettait en joie. Il trépignait presque d’impatience.

- Très bien Nina, commencez la ventil... A COUVERT !

Un objet venait de rouler sur le sol au milieu des mercenaires.  Le colonel fut le premier à la repérer. Il sauta par-dessus son siège, roula sur le sol et se dissimula derrière une console. La grenade se déclencha… il s’agissait d’un fumigène.
Le combat s’engagea. Les membres du SGC semblèrent d’abord avoir l’avantage grâce à leur position protégée par rapport aux mercenaires, la salle de commande n’offrant guère d’endroit pour se mettre à couvert. Mais bientôt le nombre l’emporta sur la position.
Pieds et mains liés les cinq membres du SGC furent accroupis de force devant le colonel Green qui écumait de rage. Deux d’entre eux  étaient légèrement blessés. Cinq mercenaires avaient été neutralisés.


- Vous allez payer pour tout ce que vous avez fait aujourd’hui. On ne me met pas de bâtons dans les roues à moi ! Ah ça non ! Je comptais vous laisser en vie et vous téléporter quelque part sur une planète viable comme je l’ai fait avec l’équipage mais là… je vais prendre plaisir à me débarrasser de vous le temps que Nina reconfigure les systèmes du vaisseau... et cela ne va pas être propre. Je vais commencer par l’homme sans qui nous serions toujours en hyperespace. Mckay, c’est bien votre nom ?

Le colonel se glissa derrière Rodney, bascula la tête du scientifique en arrière en lui agrippant les cheveux de sa poigne vigoureuse puis glissa la lame de son couteau cranté à quelques centimètres de sa gorge…

Un signal sonore puissant résonna alors en salle des machines suspendant ainsi le geste du militaire. Nina courrait d’une console à l’autre.


- Au rapport Peters !

- Ce sont des chasseurs Terriens colonel. Il y en a une demi-douzaine.

- Peut-on se défendre ?

- Négatif, Rodney a bloqué certaines commandes je ne peux rien faire. Ils vont se poser tranquillement dans le hangar et venir nous cueillir tranquillement.

De rage le colonel lança son couteau qui alla se ficher dans le mur à quelques centimètres du cuir chevelu d’un de ses hommes.

- Très bien. Tout le monde à la salle des anneaux, on déguerpit.

Comme un seul homme les quelques mercenaires restants sortirent de la salle. Alors que deux d’entre eux saisissaient un de leur camarade pour l’emmener avec eux, le colonel les stoppa dans leur mouvement en secouant la tête.

- Nous n’avons pas le temps de faire dans le social soldats. S’ils sont tombés au combat c’est qu’ils n’étaient pas suffisamment préparés. C’est la sélection naturelle.

Il ne resta bientôt plus que Nina, Green et leurs prisonniers en salle de commande. Nina semblait absorbées à faire taire les différentes alarmes qui résonnaient autour d’eux alors que le colonel regardait les prisonniers d’un air mauvais qui découvrait ses dents de devant jaunies par la chique.

- Nina sauve-toi. Je m’occupe d’eux et je vous rejoins.

Nina acquiesça de la tête, pianota encore quelques secondes sur une console puis elle s’approcha doucement du colonel de sa démarche chaloupée… et l’embrassa fougueusement. Ce baiser dura de longue seconde malgré le danger causé par les F302. Les deux êtres semblaient s’aimer d’un amour passionnel. Nina glissa sensuellement sa main gauche derrière la tête du colonel…

Et un torrent de sang jaillit. Nina retira alors sa dague ensanglantée du bulbe rachidien de Green. Les lèvres des deux amants se séparèrent et Nina fixa ses magnifiques yeux verts sur les ceux du colonel qui étaient en train de se voiler.


- Désolé Green, mais il fallait un responsable à l’échec de cette mission et j’ai préféré que cela soit toi plutôt que moi.

Le corps sans vie du colonel s’effondra sur le sol dans un bruit mat.

- Maintenant, veuillez m’excuser les amis, j’ai un vaisseau cargo à prendre. J’ai beaucoup aimé nos petites joutes et j’espère sincèrement que nous aurons encore affaire ensemble. Au revoir.

Sur ce, elle se sauva…

Quelques secondes plus tard des hommes armés aux couleurs du SGC débarquaient en salle de commande.



***

Quelques heures plus tard à Cheyenne Mountain après un passage au site Alpha, Rodney, Elizabeth, Helena, Cara et Anthony étaient ensemble en salle de réunion pour un débriefing en compagnie de Michael Anderson et du colonel Narah. Un des cinq membres de l’équipe avait résumé en quelques phrases ce qui s’était passé sur le Dédale et l’Odyssée, puis se fut au docteur Anderson de prendre la parole… non sans avoir cherché laborieusement une feuille dans son dossier pendant près d’une minute.

- Ah ! La voilà !  L’équipage de l’odyssée a été retrouvé sain et sauf sur la planète de l’exil. Ils y ont été téléportés par les membres de la Confrérie. Nous avions eu particulièrement peur qu’ils aient été téléportés directement dans le vide sidéral mais il faut croire que la Confrérie à une conscience.
Nous avons pu récupérer les coordonnées vers lesquels l’Odyssée devait se rendre lorsqu’elle a été détournée, nous n’y avons trouvé rien ni personne.
Nina Peters, le reste des mercenaires et le cargo ont disparu. Nina a dû utiliser la salle des anneaux pour se sauver avant que celle-ci soit sécurisée.
Les dégâts occasionnés à l'Odyssée durant l’opération de sauvetage sont superficiels. Nous allons travailler en collaboration étroite avec la zone 51 pour sécuriser davantage le réseau informatique de nos vaisseaux pour que ce genre de problèmes ne se reproduise pas.
Le Dédale a été déclaré épave et détruit sur le champ pour éviter que sa technologie, bien qu’inutilisable en l’état,  tombe entre de mauvaises mains. … ce que nous aurions dû faire il y a bien longtemps déjà.


Sur ce le colonel Narah rejoignit son bureau et le docteur Anderson après avoir félicité chaleureusement ses pairs scientifiques et ses camarades militaires sortit de la salle… non sans manquer une marche et dégringoler dans l’escalier. Un « Je vais bien »  arriva aux oreilles des cinq personnes qui étaient restées autour de la table et dont la discussion tournait autour de la Confrérie et d’un de ses membres en particulier…


FIN





Bonus :

Spoiler:
 




[HRP] Voilà je vous  laisse combler les vides pour votre dernier post ;)Cliquez sur le spoiler pour avoir une petite fin supplémentaire Wink

_________________





Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
Rodney Mc Kay
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 241

Arrivé au SGC : 07/07/2012

Age du Joueur : 50


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
99/500  (99/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Ven 21 Mar - 16:22


-pouf, pouffff !!!

De nature peu sportive, Rodney avait du mal à suivre les autres qui se sentaient obligés de courir. Il faut dire que les casques et combinaisons qu'il portait comme il pouvait l'encombrait grandement. Il manqua même se prendre les pieds dedans. Mais considérant cet équipement comme leur seule chance de survie si le site Alpha ne les entendait pas (car on ne pouvait être sur de rien!!)il essayait de s'en accommoder au mieux. Il se promit que si jamais ils rentraient il se mettrait au footing tous les jours...ou peut être une fois par semaine puisqu'il était très occupé et que ses travaux étaient nettement plus importants que de courir après rien du tout. En fait c'était même une perte de temps. Une fois par mois suffirait largement! La petite bande faisait du bon travail, éliminant les obstacles les uns après les autres et ils parvinrent à la passerelle. Rodney ne s'était pas attendu à ce qu'on leur souhaite la bienvenue mais lorsqu'une bagarre générale éclata il ne sut pas trop où se mettre. Aussi se mit il à lancer les casques et tout ce qu'il trouvait à portée de mains sur ceux qui s'en prenaient à lui. Mais au bout d'un moment il n'eut plus rien à jeter et ils étaient deux à ses trousses. Désespéré Rodney prit la fuite partit dans une course éffrénée souhaitant semer ses poursuivants. Il fit deux fois le tour de la passerelle en poussant quelques petits cris affolés mais fut bientôt rattrapé. Suant et haletant il se retrouva à genoux avec les autres.

- Vous allez payer pour tout ce que vous avez fait aujourd’hui. On ne me met pas de bâtons dans les roues à moi ! Ah ça non ! Je comptais vous laisser en vie et vous téléporter quelque part sur une planète viable comme je l’ai fait avec l’équipage mais là… je vais prendre plaisir à me débarrasser de vous le temps que Nina reconfigure les systèmes du vaisseau... et cela ne va pas être propre. Je vais commencer par l’homme sans qui nous serions toujours en hyperespace. Mckay, c’est bien votre nom ?

- DOCTEUR Mc KAY argh!!

Rodney cria de douleur et de peur lorsque la brute de la confrérie lui tira les cheveux et qu'il sentit la lame du couteau sous sa gorge. Tremblant, le scientifique voyait sa dernière heure arriver. Il maudit Anderson jusqu'à la cinquième génération pour le faire à chaque fois tomber entre les mains de la confrérie avec ses plans à la noix. Mais un sourire satisfait apparut bien vite sur son visage lorsque Nina admit qu'à cause de lui elle ne pouvait pas éviter l'attaque des chasseurs terriens qui se dirigeaient sur eux.

- Je vous l'avais dit Peters! Vous n'êtes pas à la hauteur !

Le reste se passa très vite mais le moins que l'on puisse dire c'est que dans la confrérie ils ne se faisaient pas de cadeaux! Peters fut encore plus déplorable et, si c'était possible, elle descendit encore d'un cran dans le considératiométre de Rodney. Rageusement il lui répondit

- Nous ne sommes pas vos amis!

Ils purent rentrer...bredouilles comme d'habitude, ayant risqué leurs vies pour rien comme d'habitude et sachant que la confrérie leur retomberait dessus à la prochaine occasion...comme d'habitude. Andy se montra peu loquace...comme d'habitude et en l'entendant tomber dans les escaliers Rodney se demanda si Anderson avait vraiment les épaules pour être chef de service. Blasé il regarda Elisabeth, Helena, Cara et Anthony.

- Quelqu'un veut venir manger un gâteau au mess ?
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Lun 24 Mar - 14:05

Même si Anthony sentait bien que les scientifiques de l'équipe n'étaient pas franchement ravis de foncer comme ça droit dans la gueule du loup, il fallait bien avouer qu'ils n'avaient pas 36 solutions pour s'en sortir en 15 mn...  Arme prête, il sortit le premier dans le couloir pour dégager le chemin.

Le reste de l'étage était calme.  Il décida de passer faire un bref tour à l'armurerie récupérer 2 ou 3 grenades qui seront certainement utiles pour leur faciliter l'"entrée en scène". En plus c'était sur le chemin! Ils arrivèrent là-bas sans problème... étrange d'ailleurs. Il aurait pensé rencontrer une patrouille aux alentours de cette pièce tout de même importante.

Il fit part de cette impression au groupe à voix basse.
"C'est bien calme.  Trop calme. On ferait mieux de se presser un peu, si jamais il lui prend l'envie de ventiler avant l'heure..."

Ouvrant la porte de l'armurerie il saisit donc deux fumigènes et reprit la route, cette fois-ci sans escale jusqu'à la salle de commande. Arrivant à proximité, ils ralentirent alors que des bruits de pas et de voix se firent plus présents. Vu le monde qui semblait être présent, il ne faisait pas de doute que toute la clique était rassemblée ici. Mettant un doigt sur sa bouche pour intimer la discrétion, notamment à Mc Kay qui serait capable de râler tout haut

Il attrapa, la grenade, fit encore trois pas pour s'approcher au plus près, jeta un regard à ses équipiers pour voir s'ils étaient prêts. La tension était palpable... Il lança alors la fumigène dans la pièce. Sitôt celle-ci lancée, il fit le décompte, 3-2-1, pour laisser le temps à la fumée de se répandre et le top fut donné.  Premier tir, premier touché. Le "pauvre" n'avait pas eu le temps de trop réagir. Mais aussitôt les répliques commencèrent. Tirant un peu à l'aveugle pour l'instant, il entendit un autre mercenaire crier, surement touché.  Manque de chance, alors qu'il tentait une sortie pour avoir Green qu'il avait repérer, une balle le toucha à l'avant bras gauche. Le réflexe de porter la main à son bras lui fut fatal. Deux mercenaires lui sautèrent dessus et le plaquèrent au sol. Dans la pièce, les tirs finirent par cesser, les 5 membres de l'équipe ayant été capturés. Quelques minutes plus tard, les voilà tous attachés, en ligne, tandis que Green savourait sa petite victoire.

"Si je puis me permettre colonel, perdre 7 hommes à cause d'une pauvre équipe de 2 militaires et 3 scientifiques censés se trouver coincé sur une épave, c'est pas très glorieux... Et si on est là c'est avant tout ma faute, donc ne rejetez pas la faute sur Mc Kay!"

Mais le colonel n'était pas d'humeur à l'écouter et préféra commencer par menacer le scientifique. La situation était critique. Anthony essaya de faire le calcul du temps nécessaire aux équipes d'alpha pour venir, mais elles risquaient arriver trop tard...
Jusqu'à la meilleure nouvelle de la journée, leur arrivée, juste au bon moment. Ce contretemps inattendu perturba Green qui ordonna l'évacuation. Mais au grand damne d'Anthony, il voulait rester finir le travail... et risquait bien le finir avant l'arrivée effective des renforts. Derrière son dos, ses mains s'activaient pour essayer de se libérer des cordes mais le noeud était bien trop serré, et sa blessure qui le faisait souffrir n'arrangeait rien. Mais dernier rebondissement, au cours d'un baiser passionné, Nina tua violemment, son amant avant de fuir. Cette fois-ci ils semblaient enfin sauvés! Anthony s'adossa contre le mur, attendant les secours.


"Pas trop sonné, Rodney?" Le pauvre scientifique n'avait pas dû apprécier se retrouver un couteau sous la gorge...

Quelques minutes plus tard, les voilà libres de leur mouvement. Après avoir signalé où se trouvait l'équipage de l'Odyssé, on les évacua sur le site alpha où ils purent retraverser la Porte.

Un bref passage à l'infirmerie plus tard, ils se retrouvèrent tous en salle de briefing. Laissant Cara raconter brièvement le déroulé de cette mission, il prit la parole à la fin.


"Colonel, je voudrais souligner l'attitude exemplaire des docteurs Hash, Gardner lors de cet épisode... imprévu. Et bien évidemment Mc Kay sans qui nous aurions eu au moins deux ou trois occasion d'être morts!"

L'ego de scientifique n'allait pas diminuer après ça mais il lui devait bien ça après ce qu'il avait fait pour les sortir de là!
En revanche, pour Anderson, Anthony s'abstint de faire son commentaire tout haut face à Narah mais ce n'était pas la première fois qu'il les envoyait au casse pipe... La prudence serait de mise lors de la prochaine mission qu'il superviserait.

Mc Kay, dont l'estomac criait famine, leur proposa d'aller reprendre des forces au mess.

"Avec plaisir Rodney. J'ai vu qu'ils avaient eu du cheesecake à midi. J'espère qu'il leur en reste!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth J. Hash
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 239

Arrivé au SGC : 13/04/2013

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 31 ans
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
103/500  (103/500)

MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   Mar 25 Mar - 20:08

Le plan était établi, il ne restait plus qu’à le mettre en action. Arme au poing, nous avancions aussi silencieusement que possible dans les couloirs du vaisseau. Ma terreur me hurlait aux oreilles d’aller me cacher dans un placard et d’attendre la fin de toute cette histoire mais ce n’était pas à elle de décider et si je voulais m’en sortir vivante, je savais que je devais faire confiance et écouter les militaires de cette équipe. Après tout, qui mieux qu’eux sauraient nous sortir de ce genre de faux pas.
Enfin nous y étions et mon cœur battait si fort dans mon crane que je n’entendis presque pas l’échange de coup de feu par contre, je sentis très bien le coup que je reçu à l’arrière du crâne et qui m’assomma à moitié.

En quelques minutes l’affaire fut réglée et nous nous retrouvions capturés par l’ennemi. Ma petite voix intérieure se moquait bien de moi en me disant qu’elle m’avait bien prévenu et que j’aurais dû l’écouter en allant me cacher.

Prisonnière et à genoux, je tentais de refouler mes souvenirs de violence et de terreur auprès de mon mari pour rester consciente de ce qui se passait autour de moi. Le pauvre McKay se fit interrogé un peu brutalement mais rapidement, la tendance s’inversa avec l’arrivée de nos alliés et la fuite de nos adversaires, même si tous ne fuirent. Après un baiser enflammé de la part de Nina, le chef des pirates mourut, assassiné par la scientifique. Décidemment, personne ne pouvait lui faire confiance.

Peu de temps après, nous voilà téléporté sur le site alpha pour passer la porte des étoiles, direction le SGC.
Mon premier passage par la porte.
Je n’aurais jamais cru que cela se passerait ainsi.
Terrifiée, excitée, fascinée… Je restais figé devant ce gigantesque anneau qui brillait. Je savais que tous m’attendait mais je restais bloqué, incapable de bouger. Ne parvenant pas à me décider, quelqu’un le fit pour moi en me poussant dans le dos. Je manquais de perdre l’équilibre en passant la porte et me rattrapait de justesse de l’autre côté au cou d’un militaire qui gardait la porte du côté du SGC.

Nous passâmes à l’infirmerie pour finir en salle de briefing. Cara raconta ce qu’il s’était passé et Anthony finit par souligner notre attitude exemplaire, à nous les scientifiques. Alors que je commençais à prendre l’ampleur de ce qui venait de nous arriver, je ne pus m’empêcher de sourire à ce compliment même si je ne le pensais pas forcément justifié pour ma part. Je n’avais pas fait grand-chose à part obéir aux ordres.


- Merci... Murmurais-je du bout des lèvres.

Quoi qu’il en soit, je savais qu’après une telle aventure, je n’aspirais plus qu’à deux choses, prendre une douche interminable et bien chaude et m’affaler sur mon lit pour y dormir au moins une semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Thésée et le minotaure   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Thésée et le minotaure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ L'Odyssée ~ :: Passerelle-