Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 A la sortie du vestiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leon Smith
----------------
avatar
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 139

Arrivé au SGC : 11/07/2010

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession:
๏ Expérience:
107/3200  (107/3200)

MessageSujet: A la sortie du vestiaire   Jeu 19 Déc - 0:23


L’eau ruisselait sur son crâne jusqu’au bas du corps, marqué par les récents évènements qui avaient mis à contribution son état physique. D’ailleurs, depuis son retour sur Terre, chaque douche qu’il avait pu prendre avait été comme un don, un cadeau de Dieu, tellement cela lui faisait du bien. Et même maintenant, une semaine après les faits, il avait toujours l’impression d’avoir de la crasse, de la sueur et surtout, du sang, partout sur lui. Du sang de jaffas de Sokar qui l’avait éclaboussé dans les combats à bord du vaisseau mère du défunt goa’uld.
Smith coupa l’eau et sortit de la douche pour aller se sécher. Il apprécia ces quelques instants de calme où il était seul avec ses pensées. Et dire qu’une semaine auparavant, il aurait pu y rester. Tel le dernier soldat mort lors de la première guerre mondiale, après que l’armistice eut été déclaré, l’anglais avait failli y passer avec son coéquipier et copilote d’infortune, Anthony Lang. Les deux hommes s’étaient enfuis à bord d’un chasseur de la mort après avoir tué Sokar, mais ils avaient été pourchassés et descendus par un vaisseau ennemi. Une mort qui serait survenue après le gong. Une mort un peu conne.
Leur appareil s’était écrasé en pleine mer et s’ils n’avaient pas eu le réflexe avec Lang de s’accrocher à l’aile flottante de leur vaisseau, ils se seraient noyés et leur corps encore dans les eaux froides de l’océan à l’heure qu’il est.

La serviette autour du coup, il enfila un short et laissa son torse nu marqué par des taillades, blessures et cicatrices récentes. Il glissa ses pieds dans des chaussons qui n’étaient plus digne de porter ce nom, et partit dans le vestiaire des hommes, la pièce juste à côté. Parfois, il voyait des collègues américains partir dans cette tenue dans les couloirs pour regagner leur quartier, pour s’y changer. Léon, avec son caractère et coutumes so british, n’était pas du genre à s’exhiber et aimer pouvoir ouvrir son petit casier pour y sortir des vêtements pliés impeccables. Sans oublier les petites pressions du déodorants. Il se changea donc et enfila son treillis, avec le symbole de Black Eagles sur l’épaule.
Quand il eut fini et qu’il sortit, il sentit un air frais, celui des couloirs du niveau 26 du SGC.

Depuis la fin de l’attaque, les membres de l’équipe d’entretient avaient fait un travail énorme pour redonner à la base une nouvelle jeunesse, un petit coup de beauté pour effacer les traces de combats. Et il y avait dû avoir un tas de boulot. Encore maintenant, certains détails relatant de l’invasion de troupes de Sokar étaient encore visibles. Sur les murs, surtout, ou des traces noires subsistaient. Il fallait encore donner un coup de peinture mais ce qui chagrinait le plus Léon, c’était de voir que l’ennemi avait réussi à s’aventurer aussi loin.
Il aurait tellement aimé être ici pour se battre, mais son rôle ce jour-là était ailleurs.

Alors qu’il était debout devant la porte des vestiaires des hommes, il aperçu une jeune femme tout proche de lui, sortir de celui des femmes. Celle-ci eut quasiment la même réaction que lui en sortant et en voyant, face à elle, les marques de combats sur les murs.


« Vous y étiez ? » Lui demanda l’anglais, curieux, la faisant sortir de ses pensées. « Désolé… Vous aviez l’air d’être plongé dans vos souvenirs. Comme si vous aviez vécu ce moment. » Dit-il en désignant les marques d’un mouvement de tête. Il se rapprocha ensuite d’elle, timidement et attendant sa réponse, ne sachant pas du tout qui elle pouvait être.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth J. Hash
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 239

Arrivé au SGC : 13/04/2013

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 31 ans
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
103/500  (103/500)

MessageSujet: Re: A la sortie du vestiaire   Jeu 19 Déc - 22:59

Une douche chaude m'avait fait du bien. J'étais très anxieuse depuis la fin des combats. Ma timidité avait un peu disparu par la force des choses mais elle avait été vite remplacé par une angoisse constante et comme si ça ne suffisait pas, mon ex mari ne cessait de m'envoyer des messages et de tenter de mes joindre. Je ne savais pas comment il avait put avoir mon numéro de téléphone mais j'étais bien décidé à l'ignorer aussi longtemps que possible. De toute façon, je savais, ou tout du moins, j'espérais, qu'il ne pouvait pas entrer dans cette base si tant est qu'il pouvait me retrouver.

J'avais troqué ma blouse de scientifique contre un jean et un t-shirt noir. Je récupérais le dossier que j'avais laissé dans mon casier pour l'emmener dans mes quartiers ainsi que mon portable et m’apprêtais à sortir lorsqu'il sonna, encore une fois, me signalant un message.


"Tu me manques! Réponds-moi, je t'en prie! Je t'aime!"

Je soupirais en rangeant mon portable dans ma poche de jean et sorti du vestiaire. Je me sentais si fatigué. A croire que le monde ne tenait pas à me laisser un instant de répit.
Je sortis du vestiaire et levais le regard.
Face à moi, le cauchemar sembla reprendre vie.
Les cris, l'odeur de fumée, le sang, le bruit, la douleur...

Je sentais le souffle me manquer et mon corps se mettre à trembler.

« Vous y étiez ? »

Je sursautais en entendant ces paroles. Un homme se tenait près de moi. Je ne l'avais pas vu en sortant du vestiaire et tellement dans mes pensées, je n'avais pas comprit ce qu'il m'avait dit.

« Désolé… Vous aviez l’air d’être plongé dans vos souvenirs. Comme si vous aviez vécu ce moment. »

Je le dévisageais. Il me ramenait dans mon passé, dans différents moments de mon passé. Par sa question, je revoyais cette horrible bataille, la première de ma vie et un des moments les plus angoissant de ma vie. Et par son accent anglais à ma première vie, à cette vie de femme victime.
Mais je devais me reprendre. Je ne pouvais pas me laisser aller.

Mon souffle était court et je tremblais encore lorsque la sonnerie de mon portable retentie à nouveau.
Non, je n'en pouvais plus.
Par pure réflexe j'avais sorti mon téléphone mais je n'arrivais pas à ouvrir le clapet pour lire le message. Ma main tremblait tellement que j'en étais incapable.


-Je... Je suis désolée... Murmurais-je pour excuser mon attitude auprès de l'homme qui me faisait face.


Dernière édition par Elizabeth J. Hash le Sam 21 Déc - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Leon Smith
----------------
avatar
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 139

Arrivé au SGC : 11/07/2010

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession:
๏ Expérience:
107/3200  (107/3200)

MessageSujet: Re: A la sortie du vestiaire   Sam 21 Déc - 13:17

Léon cessa son approche quand il vit la mine de la jeune femme, perdue et craintive, angoissante même. Elle murmura des excuses sans que Léon ne sache pourquoi. Il lui avait posé une question, juste une question, et une simple réponse aurait fait l’affaire. Mais ces quelques mots avaient apparemment suffi à la décontenancer.

« Euh, je crois que votre téléphone sonne. »

Dit-il en pointant du doigt le petit appareil qu’elle n’osait pas ouvrir, peut-être parce qu’il était à côté d’elle et qu’elle trouvait ça impoli. Mais dans son cas à elle, Léon avait surtout l’impression qu’elle était dans l’incapacité à le faire, tellement perdue dans ses pensées.

« Hum, je me présente je m’appelle Léon Smith. Soldat et membre des Black Eagles… Vous êtes ? »

L’anglais se demanda si c’était une psychologue. Et si c’était le cas, elle allait peut être avoir besoin de consulter un collègue psy. Elle avait l’air tellement à l’ouest.

« Les combats sont terminés, l’invasion repoussée, il n’y a plus rien à craindre… Vous ne voulez pas boire un verre à la cafeteria pour vous remettre d’aplomb ? »

Smith lui aurait bien proposé de le suivre dans la taverne des Black Eagles et lui proposer une bière, mais ce n’était pas dans le règlement interne du groupe de faire venir n’importe qui là-haut, surtout des gens qu’aucun d’entre eux ne connaissait. Du premier coup d’œil, elle n’avait pas l’air d’être une militaire bien qu’elle pouvait en avoir la silhouette athlétique, couverte par cette chevelure brune à la renverse. Léon posa sa main sur le bras de la jeune femme et la secoua un peu, en douceur, tout en la regardant d’un air curieux et attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth J. Hash
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 239

Arrivé au SGC : 13/04/2013

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 31 ans
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
103/500  (103/500)

MessageSujet: Re: A la sortie du vestiaire   Sam 21 Déc - 23:30

Il me fit remarquer que mon téléphone sonnait et ma seule idée fut alors de le jeter contre le mur pour ne plus entendre cette sonnerie de malheur. J’inspirais profondément et appuyais sur un bouton pour l’éteindre sans même lire le message. Il fallait que je me reprenne. Je m’étais juré de ne plus jamais le laisser me faire du mal et j’étais bien décidé à respecter cette promesse.

Probablement intrigué par mon attitude, l’homme fini par se présenter. Léon Smith… Un Black Eagles… Un de ceux qui nous avait sauvés…


- Elizabeth Hash ! Archéologue ! Lui répondis-je doucement alors que je tentais de maîtriser mes tremblements.

Le regard fixé sur les taches noires, je cherchais à reprendre mon souffle alors que mon flanc droit me lançait sérieusement. Ma blessure avait bien cicatrisé mais elle continuait de me faire mal en fin de journée.


-Les combats sont terminés, l’invasion repoussée, il n’y a plus rien à craindre… Vous ne voulez pas boire un verre à la cafétéria pour vous remettre d’aplomb ? Me dit-il alors.

-Oui… Oui, je sais…

Je ne savais pas comment réagir, assez étonnée par son attitude. Je secouais la tête pour me reprendre. Accrochant un sourire sur mes lèvres, je lui répondis.

-Je suis désolée ! Entre cette invasion et… Enfin… Ça fait beaucoup d’un coup ! Enfin… Oui je veux bien aller boire un verre mais je ne veux pas vous déranger, vous devez avoir mieux à faire ! Enfin, je veux dire, vous n’avez pas à vous inquiéter pour moi ! Je vais bien !

Je ne voulais pas qu’il m’accompagne juste par pitié. Je n’avais pas besoin de pitié. Il était loin le temps où je m’apitoyais sur mon sort, loin le temps où je subissais.
Revenir en haut Aller en bas
Leon Smith
----------------
avatar
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 139

Arrivé au SGC : 11/07/2010

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession:
๏ Expérience:
107/3200  (107/3200)

MessageSujet: Re: A la sortie du vestiaire   Dim 22 Déc - 20:33

Elle était donc archéologue et s’appelait Elizabeth. Un joli prénom qui fit sourire Léon, mais cela ne dura pas longtemps car elle avait toujours aussi perdue. Elle avait aussi une gêne au niveau du flanc droit et l’anglais déduisit qu’elle avait dû recevoir un choc, ou une blessure, à cet endroit pendant les combats contre les forces de Sokar. Il remarqua aussi qu’elle ignora son téléphone portable, préférant ne pas y prêter attention devant lui. Ou peut-être n’avait-elle tout simplement pas envie de répondre à son interlocuteur éloigné.

« Me déranger ? » Cela lui arracha un sourire accompagné de sourcils froncés. « Je n’ai rien de spécial à faire aujourd’hui. Ce n’est pas tous les jours qu’on doit tuer des goa’ulds et heureusement, aujourd’hui c’est repos. Je n’ai rien d’autre à faire ici, madame. »

Il fit un pas en avant pour partir rejoindre les ascenseurs au bout du couloir. Il s’arrêta à mi-chemin, se retourna et revint légèrement vers l’archéologue.

« Alors, vous venez ? … Je ne m’inquiète pas pour vous, je voudrais juste avoir un peu de compagnie… C’est vous qui voyez. »

Il se retourna et s’engouffra dans l’ascenseur quand celui-ci arriva au niveau 26. Ses portes restèrent ouvertes pendant plusieurs secondes et des gens en profitèrent pour y sortir ou y entrer. Léon se dressa debout en son centre, ne faisant pas attention à tous ces gens, le regard tourné uniquement vers Elizabeth Hash pour voir ce qu’elle allait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth J. Hash
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 239

Arrivé au SGC : 13/04/2013

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 31 ans
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
103/500  (103/500)

MessageSujet: Re: A la sortie du vestiaire   Lun 23 Déc - 18:58

Il finit par me dire qu'il n'avait rien de spécial à faire ce jour là et sa réponse me fit sourire jusqu'à ce qu'il m'appelle Madame. Je faisais donc si vieille que ça? J'avais toujours eut horreur qu'on m'appelle ainsi même si je savais que ne n'avais pas le choix dans mon travail ou avec des gens que je ne connaissais pas.
Je le regardais s'avancer vers les ascenseurs alors que j'étais plongée dans mes pensées.


« Alors, vous venez ? … Je ne m’inquiète pas pour vous, je voudrais juste avoir un peu de compagnie… C’est vous qui voyez. »

Je souris à nouveau. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas sourit volontairement en face d'un homme.

-J'arrive mais que si vous me promettez de m'appeler Elizabeth et pas madame!

Je le regardais se positionner au centre de l'ascenseur et il me parut soudainement très intimidant.
Non, il ne fallait pas que je laisse pas peur des hommes reprendre le dessus alors que j'avais presque réussi à m'en débarrasser en travaillant dans cette base rempli d'hommes. Je me décidais alors à le rejoindre dans cet espace si confiné.
Alors que les portes se refermaient, j'en profitais pour le détailler discrètement. Grand, la carrure imposante d'un homme de terrain... Plutôt séduisant...

Je me rendais compte alors que je le fixais depuis plusieurs longues secondes et je détournais alors le regard, gênée.

Je m'éclaircis la gorge pour me redonner contenance et soupira de soulagement lorsque les portes de l'ascenseur s'ouvrir à notre étage.
Revenir en haut Aller en bas
Leon Smith
----------------
avatar
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 139

Arrivé au SGC : 11/07/2010

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession:
๏ Expérience:
107/3200  (107/3200)

MessageSujet: Re: A la sortie du vestiaire   Jeu 26 Déc - 15:15

Finalement, elle accepta de le suivre et de poursuivre les présentations. Elle lui fit un sourire qui le déstabilisa quelque peu. Il était ravissant et illuminait son visage qui était resté jusque-là un peu terne et creusé. Elle entra dans l’ascenseur en précisant juste avant de l’appeler par son prénom. Elle était allergique au terme madame et Smith avait fermé les yeux en se rendant compte de l’idiotie du terme. Le fait qu’elle soit une scientifique l’avait un peu déstabilisé sur la façon dont il devait la nommer. L’appeler « madame » était un peu une manière coincée mais qu’il avait apportée avec lui dans ses bagages et habitudes linguistiques.

« Désolé… Les traditions et les trop bonnes manières de mon pays sont comme les vieilles herbes : difficiles à déraciner. »

Léon avait été élevé dans une famille proche de la cours royale, avec les bonnes manières et les comportements impeccables et gentleman 24h/24. L’armée l’avait rendu un peu plus bourru et il avait adopté un franc-parler, mais quand il avait affaire à des gens qu’il ne connaissait pas il y avait toujours ses vieilles habitudes qui revenaient.
Les portes de l’ascenseur se refermèrent et il y eut le tout léger haut-le-cœur signalant que celui-ci remontait de trois étages, vers le niveau 23. Entre temps, il s’arrêta au niveau 24 et plusieurs personnes y sortirent, d’autres entrèrent.
Léon jeta un œil vers l’archéologue et aperçut que celle-ci avait aussi un regard posé sur lui. Un regard qui semblait l’analyser, le détailler, peut-être pour savoir s’il représentait un danger, peut-être pour l’observer attentivement et discrètement sans qu’il ne le remarque.
Malheureusement pour elle, il avait senti ce regard et tourna la tête. Il la vit un peu gêné et il ne fit aucun commentaire, juste un petit sourire amical. Même s’il avait voulu parler pour faire disparaître le silence, il ne l’aurait pas fait car ils n’étaient pas seuls dans l’ascenseur et détestait avoir autant d’oreilles non concernées autour de lui. Finalement, ils arrivèrent au niveau voulu et Smith laissa passer Elizabeth.
Dans le couloir, il n’y avait pas autant de monde qu’à l’heure du midi ou du soir. C’était une heure creuse où les gens allaient vers la cafétéria pour se rafraichir ou prendre un petit casse-croûte.


« J’ai l’impression que c’est l’un des seuls endroits au SGC où les jaffas n’y ont pas mis les pieds. Ils ont dû avoir ouïe de la qualité gastronomique de la base. » C’était mangeable, mais quand même… « Après vous, Elizabeth. » Lui dit-il alors qu’ils s’apprêtèrent à entrer dans la pièce.

[Je te laisse créer un nouveau sujet au mess Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: A la sortie du vestiaire   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la sortie du vestiaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Ascenseurs, Escaliers, Couloirs ~-