Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Le malvenu [pv. Annabel Spence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Merl Finley
----------------
avatar
----------------
Recrue
----------------


Nombre de messages : 17

Arrivé au SGC : 07/09/2013

Age du Joueur : 30


MessageSujet: Le malvenu [pv. Annabel Spence]   Mar 1 Oct - 3:29

Les murs n’ont rien de bien intéressant.
Ils sont gris, sales, semblables à un hôpital abandonné. Par endroit, des morceaux de plâtres se sont décrochés et ont été remplacés, d’où ces marques de neuf. Les tuyaux de différentes couleurs et de toutes sortes serpentent ensuite par le plafond. Inutile de savoir ce que c’est : le rouge désigne forcément quelque chose de dangereux non ?
Sur certains d’entre eux, il y a des vannes et des coupures d’urgence. Ces grands tubes pénètrent alors à l’intérieur des murs pour se montrer dans les salles, d’une décoration parfaitement fade, pour n’épargner aucune paire d’yeux. Il n’y a qu’un seul et unique tableau. C’est une peinture poussiéreuse, craquelée par l’humidité, qui s’essaie à une beauté que seul un artiste pourrait lui trouver. Pour un peu, on aurait cru qu’un pauvre bougre avait photocopié ça pour l’installer dans un cadre trouvé dans le vide-grenier du coin. C’était un bateau en pleine tempête, sur le point de chavirer par une mer déchainée, alors qu’un éclair zébrait un ciel dont la couleur à viré au vert. Quel loisir !

Merl décolla son regard de cette horrible paillasse digne de la cheminée. Un homme installé devant le cliché parfait du bureau administratif-lampe-agrafeuse se trouvait pleinement absorbé par un dossier d’une feuille. Il avait dissimulé le dernier magazine des tireurs d’élite sous la pochette cartonnée et s’était perdu dans l’article des tout nouveaux records de feu à longue distance. Le silence de plomb s’était imposé depuis plus d’une heure au point que le tic-tac de sa montre l’irritait.
Le manège avait duré plus d’une heure.


 « Eh, oh ! Alors le binoclard, c’est quand qu’on s’occupe de moi ? »

Il l’ignora superbement.
Depuis son arrivée dans la base, Merl n’avait été informé de rien. On l’avait d’abords trainé à l’infirmerie pour lui agiter des tubes à essais sous le nez, prélever du sang et fait une centaine de tests onéreux. Autant dire que le militaire ne leur avait pas rendu la tâche facile, manquant d’en assommer deux au passage et de prendre l’infirmière la plus jolie en otage. Suite à cela, un dossier de la taille d’un dictionnaire demandait sa signature. Contrat de non-divulgation, changement de banque pour un organisme secret, multiplication des déclarations sur l’honneur.
Ce stylo, Merl avait voulu le planter dans l’œil de ce type au magazine. Surtout maintenant qu’on lui demandait d’attendre pour rien. Aucun détails, pas d’informations.


- « C’est intéressant ce que tu lis ? J’espère au moins qu’il y a des femmes nues là-dedans, ça expliquerait ton air con ! »

Toujours aucune réaction. Merl laissa un sourire mauvais barrioler son visage.

« T’as de la chance que je cherche à savoir ce que c’est que ce cirque. Sinon, je t’aurais bien étalé le museau sur ce mur. Ce serait plus enrichissant que ce tableau de mes… »

La sonnerie du téléphone coupa Merl avant la fin de sa phrase, une tonalité parfaitement administrative également. Le binoclard répondit, parût soulagé et quitta la pièce sans dire un mot. Peut-être la relève. Ou quelqu’un censé servir de guide était arrivé sur les lieux. Qui sait…
En l’absence de son cher ami, Merl quitta son siège et se porta jusqu’au magazine. La page était tournée sur les derniers entrainements extrêmes de sniper sur le désert. Les doigts de Merl entreprirent alors une découpe méticuleuse du bas de la page, précisément sur la partie qui semblait la plus intéressante.
Le militaire rejoignit ensuite sa place avec une sérénité innocente. Il lui suffisait de poser son séant puis il rangea le papier dans sa poche, bien au chaud sous la doublure de sa veste militaire. Il s’empara ensuite de sa flasque après avoir vérifié que personne ne se pointait à l’horizon puis avala une longue gorgée d’un whisky pur malt.


« Ouais ! Si cet abruti ne revient pas dans trois minutes avec mes réponses, je lui offre sa boite en sapin et une belle gerbe de fleurs pour "consoler sa veuve". » Murmura-t-il dans un humour particulièrement douteux.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Le malvenu [pv. Annabel Spence]   Mer 2 Oct - 22:24

Le claquement de ses talons sur le sol bétoneux rythmait agréablement son avancé au travers du dédale de couloir. Aujourd'hui, elle avait préféré mettre un pantalon plutôt qu'une jupe fourreau et cela principalement car elle s'occupait d'une arrivée. Le mode de recrutement du SGC échappait totalement à sa logique car un jour, elle rencontrait un homme alpha, guerrier de base et dénué d'humour, le lendemain une femme complètement paumée, le suivant un scientifique bercé par star trek ... Bref, pour se prémunir un minimum de réflexion déplacée ou de regard ambigu, la jeune femme avait fini par opté pour le classicisme. Pourquoi pas la bonne vieille tenue militaire informe et mono-colore ? Le fait d'avoir porté la même tenue pendant 6 mois l'avait quelque peu vacciné de l'uniforme. Et puis elle n'avait toujours pas repris le service actif, pas encore apte qu'ils avaient dit. Alors voilà qu'elle se retrouvait à "l'accueil" des nouvelles recrues. Le dossier du prétendant sous le bras, Annabel arriva finalement au lieu où patientait l'homme. Frank était déjà à attendre devant la porte.

"Tu m'attendais ?"
"J'ai été prévenu que t'arrivais."
"Alors, il est comment ?"
"Bonne chance."
"A ce point là ?"

Un léger sourire amusé en guise de réponse finit par lui faire comprendre qu'elle aurait à faire avec un coriace. Depuis qu'elle s'occupait de cette "tâche", les deux compères avaient fini par se comprendre l'un l'autre avec un minimum d'échanges. Resserant son étreinte autour du dossier assez imposant se trouvant dans le creux de son coude, elle s'approcha de la porte jusqu'à tourner la poignée.

"T'inquiète, je te ferais le debrief."

Un clin d’œil pour Frank qui rigolait déjà puis elle pénétra dans la salle pour tomber sur ... un gars affalé dans son siège, une flasque à la main. Et bien, voilà une belle recrue. Prenant une grande inspiration, elle ne bougea pas, prenant une posture ferme, le dos contre la porte restée ouverte, basculant le dossier de son coude à devant son ventre, l'encerclant de ses deux mains.

"Soldat Finley je présume. Je suis le Sergent Major Spence. Si vous voulez bien me suivre ... seul si possible."

Son regard brun fixait la flasque de l'homme, espérant s'être fait comprendre tout en restant cordiale. De toute manière, il ne sortirait pas de la pièce avec. Tout en l'observant se lever et se rapprocher, l'écoutant d'une oreille, elle se remémorait les annotations dans son dossier, les recommandations et reproches de ses supérieurs. Son regard scrutait sa démarche, un corps révèle beaucoup plus que les paroles, elle avait apprit à décrypter ce langage et tant qu'elle ne pouvait se fier à sa personnalité, elle se fierait à ce qu'elle verrait.
Revenir en haut Aller en bas
Merl Finley
----------------
avatar
----------------
Recrue
----------------


Nombre de messages : 17

Arrivé au SGC : 07/09/2013

Age du Joueur : 30


MessageSujet: Re: Le malvenu [pv. Annabel Spence]   Mer 9 Oct - 10:23

« En fin de compte, » Débuta Merl d'une voix faussement reconnaissante. "Je retire tout ce que j'ai dis sur ce brave binoclard."

Demeurant dans une position tout aussi négligente qu’insolente, il laissa son regard parcourir son interlocutrice de bas en haut. Le coup d’œil fût bref, comme si Merl ne cherchait pas à s’attarder sur les détails. Le simple fait de la reluquer suffirait à l’asticoter, l’homme en était certain.
Selon lui, et il en avait fait de multiples expériences, il n’y avait pas plus éprouvant pour une femme que de tomber sur un mauvais acteur persuadé que son charme est irrésistible. Pire encore si ladite scène sort du cadre du travail. Ce rôle  lourdingue du célèbre « bof des familles » était le préféré de Merl lorsqu’il tombait sur une femme, qu’elle soit militaire ou non.
Soit cette belle petite minette lèverait les yeux au ciel : dans ce cas là, ce serait parti pour un tour de grand huit et les premières plaintes négatives s’ajouteraient à son dossier.
Ou bien elle ferait preuve de patience par une politesse qui se faisait plutôt rare dans le métier.


« Ouais. Joli petit lot qu’il vient de me ramener ce mec-là. »

Lorsqu’elle l’invita à le suivre en s’attardant sur sa flasque, sous-entendant qu’il devait la quitter, le militaire répondit immédiatement par une nouvelle gorgée. Son geste avait tout de provocant et indiscret, son regard la fixant d’un air de défi, jusqu’à ce qu’il en termine la dernière goutte. Il fît alors claquer sa langue avant de prendre une grande inspiration sous la délicieuse brûlure du liquide.

« Spence ? Non. Quel mignon petit prénom se cache derrière cette virilité de bucheron ? » Questionna Finley en quittant son siège.

Pleinement mobilisé dans son rôle de cabotin, Merl s’arma d’un air faussement séducteur. Il s’approcha en adoptant une posture droite, presque en bombant le torse. D’une main assurée, il envoya valser sa flasque vide dans la poubelle d’à coté puis grignota la distance qui le séparait de sa nouvelle interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Le malvenu [pv. Annabel Spence]   Mer 9 Oct - 23:00

Mais c'était quoi son jeu au juste ? Le bon boeuf de base qui remue de la queue pour affirmer sa supériorité face à tout autre être en présence ? Le jeu des phéromones et de celui qui pisse le plus haut était bien dépassé aujourd'hui dans les relations humaines. Sa manière désinvolte de s'adresser à elle était proche du ridicule, la parodie parfaite du cowboy névrosé de la gachette. Cette attitude semblait collé aux commentaires de son dossier mais quelque chose la titillait. Soit il était complètement crétin et donc il ne ferait pas long feu sur le front, soit il adoptait cette caricature grossière délibérément. La jeune femme resta donc à l'observer, pensive, alors qu'il éjectait des spasmes de testostérones inefficaces autour de lui, arquant simplement un sourcil en attendant qu'il finisse son cinéma.

"Cette virilité de bûcheron" finit par la sortir de son mutisme pour lui tirer un léger air de surprise. Etait-elle donc si masculine que ça dans sa posture ? Pourtant elle avait mis des talons ... Légèrement décontenancée, essayant de passer en revue tout ce qu'elle faisait et qu'elle ne faisait pas "comme une fille" lorsqu'elle entendit la flasque rebondir contre les parois de la poubelle. Et là, elle ne put refréner un léger rire, agitant l'index devant elle en direction de l'homme comme pour dire "petit coquin".


"Alors c'est ça votre truc ... Tester les limites. Ne vous inquiétez pas, vous aller être servi ici, mais pour tester VOS limites. Et mon prénom c'est Sergent Major, je vous l'ai déjà dit."

Elle reprit alors le dossier en main et tapota légèrement dessus du bout des doigts.

"Votre dossier est bien épais pour une carrière telle que la votre. Je pense que vous savez qu'il s'agit d'un programme top secret mais je ne suis pas vraiment sûr que vous ayez saisi dans quoi vous allez vous embarquer. Etes-vous bien sûr de vouloir l'intégrer ? Car une fois passé cette porte, aucun retour en arrière ne vous sera possible."

Tranquillement, la jeune femme passa de l'autre côté de la porte, laissant cette dernière grande ouverte devant l'homme et resta à le regarder avec un petit air de défi. Elle connaissait ce genre d'homme, il ne pouvait pas laisser passer ce genre d'occasions.
Revenir en haut Aller en bas
Merl Finley
----------------
avatar
----------------
Recrue
----------------


Nombre de messages : 17

Arrivé au SGC : 07/09/2013

Age du Joueur : 30


MessageSujet: Re: Le malvenu [pv. Annabel Spence]   Dim 13 Oct - 18:33

Merl venait de trouver et toucher l’une des petites cordes sensibles de la donzelle. La discrète petite surprise qu’il avait pu voir apparaitre sur son visage lui plut. Et le jeu devint soudainement plus intéressant lorsque, à la place de toute cette pleurniche de sous-off, elle lui répondit autrement que par la menace d’une quelconque sanction administrative. Bien entendu, cela n’aurait rien changé.
Les mains posées sur le devant de ses hanches, pouces sous la ceinture, à la façon du plus arrogants des cow-boys, l’homme accueillit l’intervention de son interlocutrice par un ricanement amusé. Un ton enfantin, presque joué à contrecœur, mais qui demeurait dans l’optique de son rôle premier.


« Mais c’est que mes limites ne s’arrêtent qu’à la démission de ces pauvres bougres qui me testent. Un vrai cancre que je suis ! »

Pour le "sergent-major" en guise de prénom, l’homme se contenta d’un tic de désintérêt. Il n’était pas si pressé d’obtenir l’information. Le temps jouerait en sa faveur. Dans le pire des cas, il irait plumer au poker l’un de ces intellos de l’administration et l’endetterait suffisamment pour l’obliger à faire sortir son dossier en toute illégalité. La vie dangereuse est si délicieuse.
Toujours ancré dans son air de "poète", Merl répondit au défi avec une grande joie. Il passa la porte en prenant tout son temps, lui montrant bien de son regard qu’il n’était pas prêt de craindre un avertissement qu’on lui avait déjà servi à de multiples reprises, puis se fit étrangement gentleman.


« Je suis le guide. Après toi. »

Mais à la vérité, Finley comptait davantage profiter que son interlocutrice lui tourne le dos pour avoir le regard bien plus baladeur que lors de son arrivée. C’est qu’elle présentait un certain potentiel "charnel" la jeunette.

« Il n’y a que deux façons pour qu’une minette aussi jeune puisse devenir un gradé au milieu de ce cirque. Soit t’es une intello sortie d’une école payée très cher par ce bon vieux papa, ou bien tu t’es dit que faire quelques passages sous les bureaux de ces vieux schnocks alcolos qui servent de généraux serait payant. »

Une bonne dose de provocation sans réelle vulgarité.
Merl talonna la jeune femme comme un touriste en balade, laissant son regard tomber sur un technicien surchargé d’un matériel de découpe, avant de revenir se poser sur les formes de son guide.


« J’ai pas de doutes sur le sujet. »

Même si le guide se ficherait ou non de cette arnaque, une question silencieuse et anonyme flotta dans l’air : Compliment ou insulte ?
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Le malvenu [pv. Annabel Spence]   Sam 19 Oct - 12:09

Une fois que l'homme passa la porte, elle commença sa marche dans les couloirs, sans prendre plus de soin à son égard et l'entendit débité ses âneries par rapport à sa place de gradé. Il serait bien futile de rentrer dans son jeu car si un homme se permettait de faire de tels commentaires sur une hiérarchie, c'est qu'il était encore assez gamin dans sa tête pour s'attarder à ce genre de chose.

"Je suis à la place où je suis actuellement car j'ai réussi à rester en vie, tout simplement, et il en ai de même pour chaque homme et femme que vous croiserez dans ces couloirs. Vous avez été recruté car nous avons une perte d'un bon quart de nos hommes en mission. Votre dossier révèle un relationnel lamentable mais un bon service sur le terrain, et c'est ce que nous avons besoin, des hommes qui survivent."

Elle se retourna légèrement pour voir si il suivait toujours, elle voulait terminer sa petite visite dans la salle de réunion qui donnait vue sur la porte.

"Les lignes que vous voyez peintes au sol amènent à différents organes de la base. Les dortoirs et pièces de vie comme la cafétéria et la salle de sport, le médical, les bureaux de recherches, les salles de commandes. Si vous êtes perdus, revenez aux ascenseurs, des plans y sont affichés à chaque étage. Nous comptons actuellement 28 niveaux alors il est assez aisés de se perdre pour le début."

Une fois arrivée aux ascenseurs, elle se retourna vers lui afin de le regarder dans toute sa splendeur. Elle le voyait déjà débout devant la porte, la voir s'activer et faire dans son froc de peur. Un léger sourire ironique se dessina sur son visage rien qu'à cette pensée, mais elle n'en doutait pas, il ferait des dégats sur un champ de bataille.

"Des questions avant que l'on aille plus loin ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Le malvenu [pv. Annabel Spence]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le malvenu [pv. Annabel Spence]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 21 ~ :: Salle d'examination-