Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Un rôle à jouer [Intrigue 8]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Un rôle à jouer [Intrigue 8]   Dim 21 Juil - 23:07

Le briefing débuta peu de temps après. Les hommes qui avaient rejoint l'équipage dans les dernières minutes avant le départ se retrouvèrent dans une salle de réunion prévue à cet effet. Il n'y avait pas que Fett et son équipe mais aussi d'autres membres, scientifiques pour la plupart, qui avaient eu un réveil tôt ce matin et qui avaient été téléportés à bord, un peu en panique. Le Major Gebber, l'envoyé de la maison blanche, était le centre de toutes les attentions. Pour l'occasion, le Colonel Emerson était aussi présent derrière lui, échangeant parfois quelques mots discrets avec Malek le tok'ra, comme pour essayer de détendre leur nouvel allié qui n'avait pas reçu le meilleur des accueils jusqu'ici mais qui s'était tenu de toute critique et était resté très patient.

« Tout d'abord, merci à tous d'être ici. Fit Gebber. « Vous avez répondu à l'appel de la nation et vous vous êtes préparé rapidement et je vous en remercie. »

Il dit ça notamment en regardant les membres de l'équipe du SGC qui s'étaient préparés en vitesse et équipés pour se battre, peut être un peu trop au goût du Major mais mieux valait prévenir que guérir. Il n'empêche que ces hommes avaient fait preuve de rapidité et d'efficacité. Ils étaient tous revenus en salle d'embarquement dans le temps imparti et sans perdre une seconde, ils avaient tous été téléportés à bord du vaisseau pour finalement avoir le briefing ici, dans cette pièce. Sans plus attendre, le Major étala les faits aux yeux de tous.

« Depuis hier soir, nous avons la confirmation que notre planète sera attaquée par Sok'ar, le goa'uld le plus puissant au sein du conseil des Grands Maîtres... L'hypothèse d'une attaque avait déjà été régulièrement rapportée par les élèments et témoignages du SGC sans jamais savoir quand exactement. Il s'avère grâce aux informations de la tok'ra, que ce jour est arrivé. Ce n'est qu'une question de plusieurs jours, peut être de semaine... Je laisse la parole à Malek... »

« Hum... » Le tok'ra s'éclaircit la voix avant de s'avancer au devant, avec l'air habituellement arrogant qui caractérisait ceux de son peuple.

« La flotte de Sok'ar se regroupe en orbite de sa planète mère, mais aussi de Nétu. Nétu est la lune proche de la planète. Elle est habitée par des fanatiques aux ordres de Sok'ar et son cœur est principalement constitué de lave en fusion grandement instable... Notre mission sera d'envoyer une bombe en plein cœur de cette lune pour la détruire et causer un maximum de dégât dans la flotte de Sok'ar stationnée en orbite. Sa flotte est si grande que nous avons bon espoir que l'explosion se propage de vaisseau en vaisseau, provoquant une réaction en chaîne qui atteindrait le vaisseau mère de Sok'ar, endroit où il siégerait jour et nuit. »

« Avant d'aller plus loin », Fit Gebber, « nous invitons les docteurs Scorzi et Gardner à nous présenter un peu ce que représente cette lune... Et ce que vous avez pu découvrir dans le livre de Svarog que vous avez récupéré lors d'une de vos missions. Un livre il me semble qui attise la curiosité de notre ami ici présent. » Le Major regarda les deux archéologues, puis le tok'ra Malek. « Durant le trajet, vous travaillerez ensemble à propos du livre. Celui-ci pourrait contenir plus d'informations sur le point faible de notre ennemi. Et n'ayez crainte, nous avons pris la liberté de le téléporter à bord pendant les préparatifs. »

Cette entrée en matière rapide permettait maintenant à Franz et Helena d'exposer un peu leur connaissance et leur savoir à propos de cette lune. Apparemment, leur travail avait été lu et analysé par le Major Gebber mais le reste des personnes présentes n'avaient que peu d'informations sur le sujet.

Après cela, le Major Gebber remercier les deux archéologues et commença à faire un long inventaire des forces présentes sur le vaisseau et du rôle du chacun. Et après une longue présentation du Colonel Emerson et de son équipage, il en vint à l'équipe de Fett, composée d'ailleurs de nombreuses femmes.

« Vous l'aurez compris... Scorzi et Gardner vous travaillerez en collaboration avec Malek, qui travaillera aussi avec le Docteur Rizzoli pour finir la bombe qui fera exploser Nétu... Cette bombe ultra puissante chargée en Naquadah avait été conçue dans un premier temps par le Docteur Cottle durant la mutinerie et sur la demande du NID, lors de l'été dernier. Cette arme très dangereuse et instable a été mise de côté durant tout ce temps. Votre rôle sera de l'activer et de la terminer pour la lâcher sur nos ennemis... Quant à vous Colonel Fett, vous et le soldat Spur allez devoir aider Rizzoli à finir cette bombe, vous êtes expert en explosif non ? Vous devrez ensuite la sécuriser durant le reste du voyage et l'emmener dans le sas permettant son envoi direct dans le cœur rocailleux de Nétu. »

Étrangement, aucune allusion au rôle de Julia ne fut faites durant le briefing. Juste que les pilotes auraient un rôle important à jouer. On parla ensuite du fait que l'Odyssée restait en contact permanent avec le SGC, que tout le monde serait averti lorsque les trois jours de voyage prendraient fin et que l'heure de se battre viendrait. En attendant, chacun devait travailler de son côté et se concentrer. L'avenir de la Terre était en jeu...

En sortant de la pièce, Malek croisa le Colonel Fett et le regarda longuement alors que celui-ci parlait avec d'autres tau'ris. Son regard était à la fois prudent, soucieux et admiratif, comme un enfant qui avait peur de parler à une star de télévision. Quand Boba croisa son regard, le tok'ra céda à la tentation d'échanger quelques mots avec lui.

« Colonel Fett ? Cela fait longtemps que je voulais vous rencontrer... Certes les relations entre nos deux peuples ne sont pas à leur meilleur forme et la position de pouvoir du Colonel Narah ne devrait, je pense, pas forcément améliorer cette situation... Mais aujourd'hui, je suis là pour vous apporter mon total soutien pour vous aider au mieux à vous sauver de l'extinction, ou pire, de l'esclavage. » Tout en disant cela, il regarda les jeunes visages des hommes d'équipage passer entre eux, dans le couloir. Malek ne savait pas s'il pouvait avoir confiance ou si ces tau'ris étaient jaugés pour ce genre de combat spatial... Ils étaient si jeune, manquant cruellement d'expérience... Mais il savait que le Colonel Fett avait lui l'expérience qu'il fallait et il ne put s'empêcher de le faire remarquer amicalement.

« Votre nom est bien connu parmi notre groupe de résistance... O'Neill, Narah, Fett... Des noms qui ont participé aux événements de Nebek. Qui ont combattu sur cette maudite planète, qui ont détruit l'usine à guerrier Kull et qui ont battu Anubis, jusque là invaincu. Nos deux camps ont tout deux subi de lourdes pertes ce jour là... Mais cela en a valu le coup... Seulement, cette victoire aura eu des conséquences. Si Sok'ar vous attaque aujourd'hui, c'est seulement parce qu'Anubis n'est pas encore en moyen de le faire et parce que la Tau'ri fait bien trop parler d'elle. Vos exploits, surtout après la mort de Svarog, volent la vedette à Sok'ar qui ne supporte pas que son nom vienne après le votre ou celui de Narah dans les discussions au sein des populations... Vous faites trop d'ombre à l'autorité de Sok'ar. »

Avant de se retourner et de partir prendre en congé, il écouta la réponse de Fett et termina sur ces mots :

« O'Neill était aussi devenu un grand nom déjà depuis la mort de Râ et d'Apophis... J'espère qu'il ne succombera pas à ses terribles blessures. Et si cela venait à être le cas, mieux vaudrait le cacher à nos ennemis pour leur éviter un grand moment de satisfaction. »

Non loin de là, le Sergent-Maître Becker allait aussi prendre congé quand elle fut interpellée par un officier gradé. Quand il s'approcha, elle put voir plus clair et s'aperçut qu'il s'agissait du chef des pilotes du site Alpha qu'elle avait eu l'occasion de rencontrer lors de sa dernière visite sur cette base terrienne éloignée.

« Becker ! Ravi de vous revoir... » Il la considéra un instant de la tête au pied et la regarda avec un air curieux. « Pourquoi tout cet équipement dites moi ? Vous n'êtes pas là pour livrer bataille sur un terrain découvert. Non, non, votre rôle est tout autre... »

Il la prit par le bras et la tira un peu à part, laissant passer la foule qui sortait de la salle de réunion. Comme tout le monde, le chef des pilote était excité et nerveux à la fois de partir en expédition avec l'Odyssée vers une destination si dangereuse.

« Ils voulaient un maximum de pilotes avec le plus d'heures de vol à leur actif sur un F-302 et ils ont fait appel à nous. Tous nos F-302 sont en position dans les hangars bâbord et tribord. Pour ma part je suis revenu du Site Alpha durant la nuit... Mais il nous manquait quelqu'un dans l'effectif. » Il s'arrêta et la regarda avec tristesse.

« Nous avons appris pour Finch... C'est... une tragédie incompréhensible. Sachez en tout cas que vous êtes là, dans notre unité, pour le remplacer numériquement. Et j'espère que vous aurez l'occasion de nous montrer que vous avez votre place parmi les meilleurs. En tout cas, je vous voulais vous et personne d'autre pour cette mission. » Il lui fit une tape amicale sur l'épaule et un grand sourire pour la mettre en confiance. Les hangars de ce vaisseau étaient bourrés de F-302 et il était probable qu'ils aient un rôle à jouer durant les instants cruciaux de cette mission. Et il ne fallait pas flancher psychologiquement ni se laisser gagner par la nervosité. Car quand l'heure viendrait de sortir, là dehors dans l'espace, au contact de l'ennemi... la moindre erreur ou hésitation serait fatale.


[Maxi une semaine pour répondre les amis Wink]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Un rôle à jouer [Intrigue 8]   Mer 24 Juil - 11:26

Je m’attendais à partir pour une planète inconnue et bien non, on nous envoyait sur un vaisseau humain… Un BC-304 il me semblait, la technologie spatiale était enfin à la portée de l’humanité, que ce soit grâce au vol de technologie, à l’étude théorique et à la pratique générale. On avait pas mal évolué dans le domaine technique, et pourtant il nous restait encore beaucoup de chose à voir et à découvrir. Mais je ne serais pas étonné de voir que les progrès technologiques allaient être difficiles à cacher à la population de la Terre. J’étais, au sein du SGC, de ceux qui souhaitaient voir la base, le programme et toute notre situation dévoilé à la population. Par étape certes, mais nous ne pourrions bientôt plus rien cacher, il s’agissait une fois de plus d’une nouvelle tentative d’invasion, et si nous nous rations, personne ne serait prêt à les repousser…

Je saluais les militaires et membres du vaisseau spatial qui nous accueillait. On aller y passer un temps important en préparatif de la mission suicide qu’on allait effectuer, et en regardant les membres de ma petite équipe j’étais content de ne pas y voir Alicia. La savoir avec moi dans cette mission m’aurait déconcentré au plus haut point et nombreux étaient ceux qui doutait déjà de moi. Je devrais, durant cette mission, mettre en avant mes capacités, savoirs et autres techniques pour prouver à tous et au commandement, que je méritais toujours ma place. Cette place au sein du SGC m’avait permit de découvrir beaucoup de chose sur moi, de reconstruire ma vie et de trouver tout ce dont j’avais besoin… Amitié, amour, travail et passion. Tout ce que j’avais désiré se trouvait en ces lieux.

Mais revenons à nos moutons, nous venions d’entrer dans la salle de briefing et c’est là que je compris réellement que la mission allait être tendu… J’avais déjà quelques doutes quant à la destination de notre vaisseau, Netu, avait toujours été la cible. Elle avait hanté mes nuits et pourries mes journées. Pourtant aujourd’hui je devrais y mettre les pieds avec tant d’autres. Non seulement pour combattre les Goa’uld, mais aussi pour mettre un terme à la vie d’une planète entière. Ce n’était pas rien…

L’envoyé du grand patron, Grebber, nous expliqua qu’il était fier de nous pour avoir répondu à l’appel de la nation. J’avais envie de lui dire, à l’appel des nations de notre monde. Mais en regardant les personnes autours de moi je compris que j’étais le seul Européen de la mission… Donc je ne dis rien, je comprenais le principe, et il devait lui aussi comprendre qu’on ne s’engageait pas dans le SGC uniquement pour répondre à l’appel. C’était non seulement un devoir mais aussi un honneur de défendre notre pays, notre planète… Notre mode de vie. On ne faisait pas ça pour que les gouvernants s’auto congratule lors de réunions secrètes, mais bien pour que nos enfants, et ceux des autres, n’ai pas le choix entre la guerre, la mort ou l’esclavage. On sacrifiait nos vies pour le futur de notre civilisation et, plus encore, de notre race.

Le major confirma ce que j’avais déjà entendu de Niirti, ainsi que ce que Miles avait entendu de son Goa’uld favori… Ares non ? Bref, les Goa’uld avaient la rage, et Sok’ar allait tenter de nous attaquer, envahir notre monde et réduire sa population en esclavage. Plus de sept milliards d’habitants… On était vraiment dans le pâté…  

Je sortis de mes pensées lorsque le Major nous laissa la parole à moi et Helena. Regardant la jeune femme rapidement, je pris la parole le premier pour présenter la teneur de nos travaux et avancés.

Nous avons, pendant plusieurs jours, travaillé à la traduction d’un livre parlant de cette lune, Helena en a traduit une bonne partie et c’est à elle qu’on doit une bonne partie des découvertes ici présente. Du fait de mon… Indisponibilité diront nous.

Pour vous situer Netu, il faut bien comprendre ce qu’elle représente pour notre Ami Sok’ar et les Grands Maîtres. Netu est un enfer, au propre comme au figuré, les Goa’ulds en on peur, est ce du fait des fanatiques de Sok’ar ? Ou du fait de la puissante flotte qui y stationne ? Je ne saurais vous le dire. Mais une chose est certaine, frapper Sok’ar au cœur même de son dispositif militaire et religieux nous donnera un avantage certain. Non seulement il ne s’y attendra pas, mais en plus on gagnera en importance auprès de nos amis Tok’ra, qui malgré tout ce qu’ils disent à notre sujet sont quand même foutrement bien content de nos capacités.

Bref, mettons de côté nos différents et portons le combat dans cette lune, éliminons les fanatiques et on gagnera en reconnaissance. Bon les autres grands maîtres nous prendrons aussi en grippe, mais y’en aura forcement un assez débile pour croire que « Lui » peut nous avoir. Et on continuera ainsi jusqu’à la fin de cette race.

Helena je te laisse finir cette petite messe pour moi.


[i]Je laissais la jeune femme finir de présenter les actions qu’on avait menées, et ce que je remarquais tout de suite c’était que le cynisme prenait de plus en plus d’importance dans mes paroles… Comment cela se faisait-il ? Tant pis. Ce petit voyage chez Niirit semblait avoir joué son rôle, mais aujourd’hui je devais faire quelque chose d’autre, passer outre et prouver ma volonté au monde entier et à la galaxie aussi tien. Tant qu’on y est.

Le briefing se termina et on se mit en route pour trois jours de travail sur le livre avec, parfois, Malek, le Tok’ra qui nous aidait dans la traduction du livre. Mais si l’on mettait de côté ce qu’on avait déjà découvert il n’y avait pas grand-chose de plus, quelques blagues sur le passé sulfureux de Sok’ar, ou sur la maman de celui-ci mais pas grand-chose de plus. Alors quand on faisait des pauses dans la traduction, ou quand lire du Goa’uld me fatiguait je partais m’entrainer dans la salle de musculation. Écouteurs visés dans les oreilles cela me permettait de faire un break et de penser à autre chose, autre chose que la jeune blonde qui m’attendait peut être à la base. Je ne savais pas encore qu’elle faisait ou si elle était partie en mission. Mais si on se ratait ici… Ce serait à elle et aux autres de sauver le monde… On ne devait pas échouer, on n’en avait pas le droit.

J’appris, en tombant sur Julia au détour d’une coursive qu’elle servirait dans l’escadron de chasseur qui nous apporterait un appui feu lors de notre mission. J’étais inquiet pour elle mais je ne le lui montrais pas, je ne lui dit que quelques paroles pour la rassurer et lui indiquait que je comptais sur elle. Elle était un sacré pilote et je n’avais pas, trop, peur pour elle. Nous étions beaucoup à risquer nos vies cette semaine. Et lorsque nous nous retrouvions tous à la cantine pour parler de ce qui nous attendait dans les jours à venir, je pu voir dans les yeux de chacun l’importance de cette mission, la volonté de la mener à bien et, chez certain, la résignation si le pire devait arriver.
Je profitais de ces trois jours pour rencontrer, connaitre et discuter avec les membres de l’équipe que je ne connaissais pas trop, Spur notamment. Et je me rendis compte que j’avais complètement zappé qu’elle était elle aussi Allemande… Au moins j’avais avec moi une concitoyenne dans cette mission… Le colonel Fett n’avait pas été très accessible durant la phase de préparation, mais c’était normal, il avait nettement plus à faire que de s’occuper de moi, il devait préparer la bombe, finir les préparatifs techniques pour la mission et ainsi de suite.

Je ne savais, à ce propos, pas trop si Helena descendra sur la lune avec nous, peut être bien. En ce cas je pris plusieurs heures par jour pour vérifier ses compétences militaires et la former à l’utilisation des armes. Dans le stress elle n’aurait peut être pas le temps de se remémorer tout ce que j’allais lui apprendre, peut être même, et je l’espérais, elle n’aurait pas a en user. Mais au moins je lui aurais appris à survivre…. Au fond de moi j’espérais vraiment qu’elle n’aurait pas a aller au feu… Sans être méchant, sa place n’était pas dans une opération de cette envergure, pas devant des fanatiques voulant a tout prix notre mort. Et pourtant, je savais que je pouvais compter sur elle dans cette situation, c’était étrange, mais j’avais confiance. Je lui disais, lorsqu’au bout du troisième jour, nous finissions de traduire le livre. Du moins ce qui semblait vraiment important. Peut être que sur place il y aurait des traductions a effectuer, et c’est là que je compris une nouvelle fois à quel point les archéologues étaient essentiels à ce projet.

Nous étions un maillon de la chaine, de même que les militaires, les comptables et les médecins. Nous étions un tout, et bientôt nous allions devoir prouver que notre volonté ne saurait été prise en défaut devant l’ennemi et la volonté de celui-ci de nous voir mort. Rien ni personne ne saurait prendre à défaut un groupe de combattant dont le but ultime était la sauvegarde d’un monde, de sa population et de sa civilisation. Aucun fanatique ne saurait anéantir la flamme qui courait dans les yeux et le cœur de chacun d’entre nous. Aucun faux dieu ne saurait réduire en poussière des siècles de civilisation, d’art, de culture, d’avancé sociale et technologique. Notre civilisation entrait dans une nouvelle ère, trop longtemps les Goa’uld avaient dominé la galaxie par le feu et le sang. Il était maintenant temps pour la Terre de devenir le centre, le point de rencontre et le fer de lance de cette nouvelle époque. Epoque qui verrait la fin des Grands Maîtres Goa’ulds. Il était temps de laisser les Hommes faire ce qu’ils savaient le mieux faire.  

En ces temps sombres il n’existe plus que la guerre. Et qu’importe la fin, je savais au fond de moi qu’on porterait un coup fatal aux Goa’ulds. Nombres d’entre nous ne reviendraient pas sur Terre, mais leurs noms ne serraient jamais oubliés, leurs sacrifices jamais réduit au silence. Aujourd’hui se jouait le destin de tout un peuple, et nous étions les acteurs de ce Drame. Drame qu’il nous faudrait gagner, qu’importe son coût.

Extinction des feux.
Lever de rideaux.
Que les acteurs entrent en piste.
Action.
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Un rôle à jouer [Intrigue 8]   Ven 26 Juil - 13:18

La blondinette se retenait de sourire jusqu'aux oreilles. Bien sur il n'y avait rien de réjouissant et on venait clairement de leur dire que la Terre allait être attaquée. Mais le plan de riposte avait toutes les raisons de séduire la jeune-femme. Faire sauter l'Enfer avec une bombe ça ne manquait pas de panache et c'était audacieux. Une sorte de défit que l'on lançait à toutes les croyances religieuses. Il y avait de l'action logique et nécessaire mais aussi un symbole lourd de sens qui sèmerait certainement un beau désordre chez leurs amis serpents. Toutefois il ne fallait pas se leurrer : les plans A ne marchaient jamais complétement. Il faudrait probablement aller terminer le boulot d'une autre maniére. Aussi elle ne s'étonna pas vraiment de ne pas encore avoir de rôle à jouer. Julia n'était pas une impatiente, elle savait attendre et se préparer. Elle préférait ne pas encore penser aux risques qu'allaient prendre ses amis et son beau-frére. Ni à a sa soeur et son cher et tendre restés à la base. Il fallait aller de l'avant et faire appel à un mental de gagnant. Mais alors qu'elle sortait dans la coursive, une personne qu'elle connaissait bien l'interpella et elle le salua aussitôt

- Monsieur! Vous avez aussi reçu une invitation à dîner en enfer ?

« Pourquoi tout cet équipement dites moi ? Vous n'êtes pas là pour livrer bataille sur un terrain découvert. Non, non, votre rôle est tout autre... »

La jeune femme sourit et attendit la suite. Elle-même n'était pas une adepte de l'équipement standard trop encombrant à son goût mais c'était une nécessité sur le terrain. Son chef, donc, lui apprit qu'elle allait faire parti de l'escadron qui interviendrait durant l'opération. C'était le meilleur cadeau que l'on pouvait lui faire! Elle serra la main de son supérieur

- C'est un honneur Monsieur. Je ferais mon possible pour rendre hommage à David Finch. Je regrette tant ce qui s'est passé!

Ils se rendirent dans le hangar et elle retrouva l'équipe de pilote du site Alpha avec laquelle elle avait travaillé durant des mois. Un entrainement spécial allait commencer et pas seulement avec les simulateurs. Elle se mit immédiatement au travail. Un peu plus tard, elle tomba sur Franz et lui annonça la bonne nouvelle. Il semblait sincèrement heureux pour elle. Lorsque les SGCIens se retrouvérent au mess elle expliqua :

- On devrait se garder du temps pour travailler ensemble. On pourrait vous aider dans votre autodéfense et le maniement des armes. Vous nous expliqueriez en détail la configuration de Netu et ses habitants .Parce que si ça ne marche pas, et qu'on se retrouve séparés il faudra quand même atteindre la cible.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7270

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Un rôle à jouer [Intrigue 8]   Sam 27 Juil - 17:26

A ma grande surprise, nous ne traversâmes pas la porte, mais nous fûmes téléportés à bord de l’Odyssée. Nous étions dans la salle de réunion du vaisseau. Plusieurs autres membres du SGC et du vaisseau se trouvaient également là. Une opération de grande ampleur était prévue, et la Terre y mettait les moyens. Gebber, un major envoyé de Washington était là, en compagnie de Malek, précédemment vu au SGC et du colonel Emmerson, hôte des lieux. Je saluais brièvement les deux militaires, attendant que le briefing commence. Un rapide coup d’œil me permit de voir que l’on était les seuls à être armés jusqu’aux dents.

* Pèse un âne mort tout cet équipement…*

Le briefing commença enfin. Gebber prit la parole, nous remerciant tous d’être venu. On ne peut pas vraiment dire que l’on a eu le choix. Il fit un rapide topo sur les dernières infos, dont j’avais contribué à la collecte, puis il laissa Malek prendre la parole. Ce dernier exposa rapidement le plan : faire péter Nétu, une lune et ainsi détruire la flotte de Sokar. Ma mémoire chercha rapidement a quoi pouvait ressembler ce goa’uld et une vague image de mec couvert de cicatrices et blanc comme un cul me vint à l’esprit. Gebber donna ensuite la parole à Scorzi et Gardner. Ils nous parlèrent de l’importance religieuse et militaire que revêtait cette lune. Cette partie ne m’intéressait pas des masses. Le major passa à l’affectation des tâches, et je devais m’occuper de la bombe au naquaddah avec Rizzoli et Spur.

* Ca va me changer de mes pétards… *

Le voyage durerait trois jours, j’allais pouvoir me pencher sur ce problème. Le brifing touchant à sa fin, j’engageais la conversation avec Rizzoli.

-« Kate, vous devez savoir que je n’ai jamais conçu de bombe à base de Naqquadah. Je suis calé sur la partie conventionnelle mais pour ce qui touche au métal, c’est vous la spécialiste. A moins que Spur ne soit compétente sur ce domaine également. »

Tout en échangeant avec mes partenaires, mon regard croisa celui de Malek, qui semblait être un petit garçon devant une star de foot. Je détournait le regard. Mais le tok’ra décida d’engager la conversation. La plaie.

-« De l’extinction ?! Pas sûr que vous soyez les mieux placés pour nous faire la morale sur ce sujet. »

Malgré les militaires qui passaient entre nous, et qui j’espérais, aurait incité notre tok’ra couper court à la conversation, celui-ci continuait à me parler.

-« Vous me flattez cher ami, mais sachez que je commence à en avoir plein le dos d’être un héros, et mes amis partagent ce sentiment. J’ai vu des jeunes terriens mourir sous mes ordres, des planètes détruites avec leur population par la folie de quelques parasites. La guerre et la destruction rongent cette galaxie, et vous nous considérez comme des héros ? Vous nous connaissez mal. Nous ne sommes que des tueurs, je suis un tueur.»

Sur ce je tournais les talons pour quitter la salle de réunion. J’avais une bombe à préparer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Helena Gardner
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 320

Arrivé au SGC : 13/11/2011

Age du Joueur : 41


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession: linguiste en langues anciennes et archéologue
๏ Expérience:
193/500  (193/500)

MessageSujet: Re: Un rôle à jouer [Intrigue 8]   Dim 28 Juil - 13:37

En mettant le pied sur l'Odyssée, Helena, bien que surprise et impressionnée, tenta de garder un air normal et presque blasé. Alors c'était ça, le fameux vaisseau dont tout le monde parlait ? Elle n'avait jamais encore eu la chance de monter sur l'un d'entre eux et trouvait cela fort intéressant de pouvoir se trouver là, même si la situation était critique. Mais le briefing qui suivit leur arrivée la confirma dans sa mauvaise impression: la Terre était menacée. Et par Sokar, en plus ! et la mission allait consister à faire exploser Netu, rien que ça ! Là, finalement, Helena commença à se dire que finalement oui, c'était la mission la plus risquée qu'elle ait jamais fait. S'ils se loupaient, il n'y aurait presque personne pour venir les chercher. Et le pire, c'est que le commun des mortels devait rester ignorant de la menace qui planait sur leurs têtes. D'un autre côté, mieux valait aussi ne pas affoler les populations, même si Helena pensait que ce ne serait peut-être pas un mal de leur dire la vérité concernant la porte des étoiles et tout le reste. Mais la question n'était pas là, on attendait d'elle cette fois qu'elle participe à la sauvegarde de sa planète, elle ne s'y déroberait pas, même si les militaires en feraient forcément plus.
Mais il n'était pas temps de s'appesantir là-dessus, on lui demandait de présenter son travail sur le livre de Svarog, et elle allait faire son bon dieu de boulot. Franz avait fait une introduction, à elle de continuer. Elle se leva, saisit la tablette tactile qu'elle avait sortie de son sac et commença.


-En traduisant ce que nous avons pu sauver du livre de Svarog, endommagé durant la mission où nous l'avons trouvé, le docteur Scorzi et moi avons effectivement trouvé mention de Netu. C'est une planète de type volcanique, où coule de la lave, et qui semble avoir une importance vitale pour Sokar, sinon Svarog ne l'aurait pas fait espionner et n'aurait pas eu dans l'idée de l'attaquer pour porter un coup décisif à son frère. Pour faire simple, Netu est l'équivalent de l'enfer, où l'on peut aller mais d'où on ne revient jamais, ce qui n'est pas si étrange vu que, dans la mythologie égyptienne, Sokar était un dieu ayant trait à la mort, en fait une déification de la séparation de l'âme et du corps. Je n'ai pas encore tout à fait tout traduit, mais il semblerait que ça soit aussi une sorte de prison, à confirmer cependant...
Svarog ne dit pas exactement ce qu'il y a sur Netu, mais je suis persuadée que sa destruction affaiblira considérablement Sokar...


Ayant fini, elle se rassit. Elle avait la gorge sèche, comme si elle venait soudainement de réaliser totalement l'aspect suicidaire de la mission. Mais il fallait qu'elle reste concentrée, il y avait encore du travail, il fallait tenir le coup à tout prix, le destin de la Terre était sur leurs épaules. Ce n'était pas sa première mission, que diable !
A la fin de la réunion, elle alla voir Scorzi et Malek, le Tok'ra, et se mit d'accord avec eux pour commencer le plus tôt possible le travail sur ce qui restait de la traduction. Elle avait bien fait d'amener sa tablette tactile, tous les scans des pages lisibles du livre étaient dessus, finalement la technologie avait du bon. Elle passa aux quartiers, très simples, qui lui avaient été alloués pour la durée du voyage, se débarrassa de son paquetage, sortit sa tablette tactile, un crayon et un carnet et regagna la petite pièce qui leur avait été mise à disposition pour travailler au calme. Par le petit hublot, fascinée, elle voyait l'hyperespace se dérouler. Quand Malek arriva, elle lui demanda s'il préférait qu'elle lui parle dans sa langue, mais il lui répondit qu'il n'en éprouvait pas la nécessité. Elle prépara du café dans la petite cafetière simple qui était posée dans un coin de la pièce et, quand Scorzi arriva, ils se mirent à travailler sur les morceaux de textes restants. Le Tok'ra leur fut d'une grande aide, éclaircissant certains points qui leurs étaient encore obscurs, mais rien de particulier n'apparut concernant Netu, quelques points sur Sokar seulement. Des détails fraternels en quelque sorte, le fait que Svarog pensait qu'il lui manquait quelques cases, des choses qu'il avait fait quand il était adolescent, et le fait qu'il n'était qu'un raté, un piètre morceau de goa'uld avorté et qu'il n'aurait aucun scrupule à le battre à plates coutures. Il y avait aussi quelques détails sur la mère de Sokar (qui était la mère également de Ptah et d'Osiris, rien d'étonnant donc), mais rien de plus sur ce que pouvait abriter Netu. Quelques injures bien senties écrites par Svarog cependant déridèrent un peu Malek, mais très peu, mais cela n'étonna pas Helena outre mesure, les Tok'ra n'avaient pas pour réputation d'être des gens très gais.

Durant les trois jours de voyage, le Tok'ra se partagea entre eux et l'équipe chargée de la bombe, et ils achevèrent la traduction des parties récupérables. Dans les pauses, Helena aimait s'isoler dans sa cabine pour faire un peu de yoga et vider un peu son cerveau pour lui permettre d’être plus efficace après. Elle prit cependant ses repas au mess afin de rencontrer ceux qu'elle ne connaissait pas encore et discuter un peu avec ceux qu'elle connaissait déjà. En effet, le SGC étant très grand, elle les voyait peu et, contrairement à eux, elle faisait peu de missions.

Elle ne savait pas encore si elle descendrait sur Netu, mais Franz Scorzi semblait le penser, aussi s’inquiéta-t-il de savoir si elle savait se défendre et utiliser une arme. Elle lui montra son petit 38 mm et lui expliqua qu’elle s’était entraînée au tir dans un stand de tir à Colorado Springs. Il lui apprit à se servir d’armes plus lourdes, ainsi que les rudiments du combat à mains nues et la façon de se mettre en sécurité sur un champ de bataille. Comme elle, il ne comprenait pas vraiment pourquoi elle se trouvait là, mais il voulait lui donner toutes les chances de s’en sortir et, encore plus étrange, il avait confiance en elle. C’était la première fois depuis qu’elle était arrivée au SGC qu’elle s’entendait si bien avec quelqu’un, et elle envisagea même d’inviter Franz et son épouse à dîner chez elle s’ils revenaient tous vivants de cette mission. En attendant, elle fit ce qu’il lui demandait, s’entraîna et acquit les bases de la défense et du maniement des armes car elle comprenait que de cela dépendrait sa survie si elle était amenée à descendre sur Netu…
Revenir en haut Aller en bas
Kate Rizzoli
----------------
avatar
----------------
Astrophysicien
----------------


Nombre de messages : 460

Arrivé au SGC : 10/02/2012

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Scientifique
๏ Expérience:
92/500  (92/500)

MessageSujet: Re: Un rôle à jouer [Intrigue 8]   Lun 29 Juil - 3:44

Kate s'attendait à ce qu'ils passent tous par la porte des Étoiles, ce qui aurait fait sa deuxième fois, mais ils furent plutôt téléportés à bord du vaisseau Odyssée. Kate n'en revenait pas vraiment. Il lui semblait qu'on ne voyait la téléportation que dans les bonnes séries télévisées qui relevait de la science fiction. Le SGC continuerait sans doute à lui donner quelques surprises de temps en temps.

C'était plutôt inusité de se retrouvé a bord d'un engin spatial, bien qu'elle avait participé à quelques lancements lorsqu'elle était en poste à la NASA. Aujourd'hui ce n'était plus simplement regarder l'action, mais elle en faisait partie littéralement. Ça ressemblait presque à une petite fourmilière tellement il y avait de monde qui allait et venait dans tout les sens. Chacun semblait savoir quoi faire !

Le briefing ne tarda pas vraiment et ils reçurent tous leur assignations. Kate avait pour tâche de finir une bombe, assez intéressant et différents de ce qu'elle avait a faire en général. D'habitude, elle travaillait à faire en sorte que les choses n'explosent pas avec les métaux instables, là, elle devait faire en sorte que ca explose, mais au bon moment.

Kate ne voulait pas trop se pencher sur l'aspect de difficulté pour synchroniser le déclenchement de la bombe maintenant. Il valait mieux se concentrer sur l'aspect de finition et de la stabilité. Elle ramassait ses dossiers lorsque Fett l'aborda.


Et bien ce sera l’occasion de mettre nos forces à contribution. Je peux gérer pour le Naqquadah et son instabilité, mais en ce qui concerne de réaliser une bombe en tant que telle, ce n'est pas mon créneaux.

Le dre Rizzoli aborda alors à son tour la jeune femme qui répondait au nom de Spur.

- Quelle est votre spécialité au juste en terme d'explosif ?

Mieux valait savoir les forces de chacun pour bien répartir le travail.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.song-of-ice-and-fire.com/
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Un rôle à jouer [Intrigue 8]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un rôle à jouer [Intrigue 8]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ L'Odyssée ~ :: Autres Pièces-