Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 La grande Odyssée [Intrigue 8]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Dim 21 Juil - 22:40

De multiples rayons lumineux aveuglant apparurent au beau milieu de la passerelle du vaisseau de guerre. Celui-ci avait fier allure et représentait la fierté de son commandant, le Colonel Paul Emerson, qui accueillit les nouveaux venus à bras ouverts. Autour d'eux, les membres d'équipage se pressaient dans tous les sens.

« Colonel Fett. » Salua-t-il l'officier haut gradé en premier. « Bienvenue à bord de l'Odyssée. Je vous proposerez bien un café si vous le souhaitez, mais je dois vous mettre en garde, il est plutôt mauvais ici. »

Le sourire du Colonel se dissipa au fur et à mesure qu'il passait son regard sur l'équipe qui venait d'être téléportée à bord de son BC-304. Il y avait du beau monde, dont un tok'ra et un autre officier gradé qui s'avança pour se présenter.

Mon Colonel ! Major Gebber pour vous servir. Je viens de la part du Lieutenant Général Kimsey pour suivre le cours des opérations et établir un briefing durant le trajet. Je suis accompagné de Malek, qui nous a gentiment rejoint pour nous prévenir du danger et nous apporter son aide. »

« Mes salutations, Major Gebber, Malek. Nous allons bientôt lever les voiles, je reste à votre entière disposition en cas de soucis. Mes hommes de mains vont vous amener à vos quartiers pour que vous puissiez vous mettre à l'aise tout le long du voyage. »

« Bien. » Le Major se tourna vers Fett. « Le briefing commencera dès que nous partirons. »

Tout se passa alors très vite comme depuis qu'on les avait convoqué en salle de briefing, sur Terre. Mais les informations tardaient à être établies clairement. L'équipe de Fett fut accompagnée jusqu'aux quartiers de l'équipage, à l'autre bout du vaisseau. Après avoir emprunté nombre ascenseurs et escaliers à travers les coursives, ils purent se mettre à l'aise chacun dans une petite pièce qui n'avait malheureusement pas de fenêtre, sauf pour Fett qui en possédait une de part son grade élevé.
Le vaisseau était en orbite autour de la Terre mais plus pour longtemps. Le contact était maintenu entre le vaisseau et le SGC et l'autorisation de partir fut reçue par le BC-304.


« Bien reçu SGC, on se prépare à entrer en hyperespace. On se retrouve la semaine prochaine si tout va bien. » Déclara le Colonel Emerson avec un sourire ironique. Il relâcha ensuite le bouton de l'intercom et fit signe à l'officier subalterne situé à sa gauche de commencer les premières manœuvres de déplacement.

Le temps que l'hyperpropulsion se chargea, les amabilités et les encouragement avaient été échangés pour cette mission à haut risque. Et c'est tout l'appareil qui se mit en mouvement, d'abord avec ses moteurs subluminiques, puis traçant sa route dans un tunnel bleu-violet immatériel, les propulsant à une vitesse mesurée en années lumières. L'Odyssée venait de quitter son monde d'origine pour en rejoindre un autre bien différent, loin, très loin de là...


[La suite du rp : ICI]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Mer 24 Juil - 16:22

Flash back

Un sol dur et propre, tout le contraire de cette satanée terre forestière... Un décor gris et froid, qui n'avait rien à voir avec le paysage local... Et enfin, une activité tout ce qu'il y avait de plus intense, à des années-lumière de la solitude qui les avait animés tous ces six derniers mois.

- Major Sheppard, déclara aussitôt un homme d'une quarantaine d'années, une combinaison verte bien familière en guise de vêtements. Je suis le colonel Paul Emerson : bienvenue à bord de l'Odyssée. Et vous vous êtes... ? demanda-t-il finalement à Julia, comme s'il s'apercevait soudainement de sa présence. Bien, répondit-il après elle. Où sont les autres ?

--------

C'est avec émotion qu'un an et demi plus tard Julia retrouvait l'Odyssée et le colonel Emmerson. Toutefois les conditions étaient heureusement bien différentes. Elle ne venait pas de subir six mois d'exil sur une planéte sauvage et n'était plus maigre, sale et sans forces. Il avait fallut du temps pour ressusciter vraiment et se réadapter à la vie de tous les jours. Cette brusque arrivée sur l'Odyssée lui rappela qu'ils n'étaient pas nombreux à en être sortis vivants et la ramena tout naturellement à Anthony. Dans le groupe présent elle était la seule qui avait vécu cette tragédie. C'était l'équipage de l'Odyssée qui les avait sortis de ce mauvais pas avec le Colonel Narah. Les seuls qui les avaient cru vivants et cherché. Alors d'une certaine façon la pilote était satisfaite de se retrouver ici et en bonnes conditions pour faire son job. Car, oui, il y avait de grandes chances qu'elle puisse èxercer sa spécialité. Il y avait seize F302 à bord et elle mourrait d'envie de sauter le brieffing et de courir jusqu'au hangar. Il n'était pas bon pour les pilotes de chasse de connaitre les détails d'une mission et d'y réfléchir. On avait pas le loisir de philosopher quand on était en haut il fallait agir. Cela dit ne sachant pas encore quel serait son rôle elle écouta avec attention le peu d'instructions qui leur fut dispensé. Le Tok'ra s'appelait donc Malek. Pouvait-on avoir confiance ? L'avertissement que Fet avait formulé avant de partir n'était certainement pas anodin. Quant à la dernière fois où elle avait collaboré avec un allié extra-terrestre, on ne pouvait pas dire que cela c'était bien passé. Elle regarda Kate, Helena et Franz qui devaient se souvenir d'Abadon le Jaffa

- Bon...nous voilà reparti pour un tour avec nos correspondants étrangers on dirait. C'est toujours sympa de découvrir d'autres cultures.

Elle demanda à leurs accompagnateurs de lui fournir le manuel du DSC-304. Comme tous pilotes elle connaissaient les caractéristiques générales des vaisseaux, mais rafraîchir ses connaissances ne pouvait pas lui faire de mal. Alors qu'elle était assise au bord de sa couchette elle entendit les haut-parleurs annoncer leur entrée en HE.

Julia n'avait aucun mal à imaginer l' Odysée foncer à travers les méandres de l’hyperespace, le tunnel d’un bleu électrique défilant devant la baie d’observation du pont de commandement. A destination de quelle planète ? On verrait bien. En attendant elle s'allongea et s'endormit cinq minutes plus tard avec son livre sur la figure.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Lun 29 Juil - 23:22

Autrefois, bien avant que les goa'ulds n'aient décidé de prendre des humains comme hôte, bien avant que les premières pyramides furent formées, et bien avant que les Furlings ou les Anciens ne disparaissent... Peut être même bien avant la construction des Portes des Etoiles, existait une lune verdoyante habitée par une colonie minière de quelques dizaines d'habitants. La tranquillité, le bien être et les choses simples sur la manière de vivre paisiblement rendait le peuple qui y vivait totalement pacifique et donc caché aux yeux du reste de la galaxie... Cependant, la planète qui lui servait de référence et autour de laquelle elle observait un mouvement de rotation constant, était habitée par le même peuple et connaissait les soucis d'une population de plus en plus importante et d'une révolution industrielle profonde et brutale qui avait abîmée la croûte terrestre et les lieux naturels de ce monde. La lune était donc un échappatoire, un lieu où les ennuis de la planète semblaient bien loin. C'était un lieu idéal pour un départ à zéro que seuls les plus chanceux purent connaître et cela perdura pendant des siècles, permettant à la communauté installée de s'aggrandir et d'atteindre des dizaines puis des centaines de millions d'habitants... Jusqu'à l'arrivée du goa'uld Sok'ar.

Aujourd'hui, après des millénaires de souffrances, il ne restait plus aucune trace de cette civilisation. Le monde industriel se transforma en base fortifiée pour So'kar et son armée et fut nommée Delmak. Quant à sa lune, elle perdit son image paradisiaque quand elle fut bombardée des jours et des nuits par des produits radioactifs. Car Sok'ar ne voulait pas qu'un tel endroit ne subsiste au sein de son territoire. De ce fait, les volcans jusque là endormis se réveillèrent et la masse de lave en fusion secoua les travées de cette lune, qui fut renommée Nétu. Un symbole de l'enfer, de la malveillance pure et simple, de la désolation et aussi du désespoir pour ceux qui s'y retrouvaient un jour prisonnier à sa surface...
Et c'était dans cette direction que se dirigeait le DSC-304 Odyssée...

~ ~ ~ ~

La sortie de l'hyperespace fut précédée par un compte à rebours résonnant au sein des murs du vaisseau terrien. Des voix, des ordres, s'élevaient des haut-parleurs venant tout droit de la passerelle, tandis que les officiers de pont mettaient de l'ordre dans les flux des membres d'équipage qui courraient dans tous les sens. L'alarme sonore était tonitruante. Les pilotes avaient été appelés à se rendre au hangar et à prendre place à bord de leur F-302. C'est avec excitation que le chef des pilotes partit s'équiper avant de se diriger vers le pont tribord. A ses côtés, plusieurs membres de l'équipe de chasseurs dont Julia Becker, vêtue elle aussi de la combinaison adéquate.


« Cette fois, ça y est les gars ! On reste concentré tout du long et surtout on reste groupé. Je veux qu'on garde la formation d'attaque autant de temps que possible. Là dehors, les appareils ennemis seront sûrement plus nombreux que nous, mieux vaut ne pas s'isoler ! Et n'oubliez pas, faites comme à  l’entraînement et tout devrait bien se passer. Ne jouez pas au héros. »

Le casque sous le coude et la démarche bien cadencée, chaque pilote se remémorait le briefing qui avait eu lieu la veille et qui avait soudé la cohésion du groupe devant le danger qui les attendait...

Flashback – Julia.

~ ~ ~ ~

Tandis qu'ils continuaient leur marche rapide vers le hangar, au dessus d'eux, un peu plus loin dans des couloirs se trouvait Boba Fett, Lea Spur et la bombe qui changerait ou non le destin de beaucoup de monde, que cela soit sur Nétu, Delmak la planète mère de Sok'ar ou sur la Terre qui essuierait le feu de leur ennemi s'ils venaient à échouer. Cette bombe avait aussi été préparée et terminée par Rizzolli, Malek et quelques autres scientifiques. Durant le voyage, l'un d'eux avait même laissé tomber une clé de douze sur le cœur même de la bombe, attirant le regard assassin de ses collègues avant de pousser un long soupir de soulagement. Cette fois-ci, elle était prête et activée. Il n'y avait plus qu'à la faire passer dans un sas, puis dans une nacelle qui serait propulsée directement au plus profond de Netu.

Des recherches avaient été faites par Scorzi, Gardner et Malek sur le Livre de Svarog. En effet, échanger sur les traductions fut bénéfique. Au début, ce que croyaient les archéologues comme étant des descriptions futiles et exagérées de Nétu étaient en fait des détails et des indices sur le point faible de cette lune...


Flashback - Boba, Franz et Helena

~ ~ ~ ~

Toute l'agitation qui secouait le vaisseau était ressentie à un point particulier, un lieu où les décisions étaient prises et les manœuvres principales accomplies. Ce lieu donnait un air de grandeur pour ceux qui s'y trouvaient car ils étaient fier et voulaient être digne de pouvoir représenter la Terre à l'autre bout de la galaxie.

Sur la passerelle de l'Odyssée, des lumières vertes avaient remplacé les néons habituels dans une ambiance sombre, tel un sous marin qui se préparait à attaquer sa cible depuis longtemps repérée et qui avançait discrètement dans l'obscurité des profondeurs... Cependant, ici, les moteurs subluminiques étaient chargés au maximum, envoyant le vaisseau droit vers sa cible. Leur arrivée dans la zone avait du affoler les radars ennemis et il n'y avait aucune seconde à perdre. La guerre contre les goa'ulds allait prendre un nouveau tournant...

Kate Rizzoli allait être témoin de ce grand événement. Elle pouvait déjà voir la forme de Nétu se déssiner dans son champ de vision et de celle de Delmak, la planète mère, juste derrière. Assise devant un ordinateur de contrôle, elle allait pouvoir assister, derrière la baie vitrée, au déroulement entier des opérations...


Flashback – Kate, Lea et Boba

~ ~ ~ ~

Les vaisseaux Ha'taks de Sok'ar étaient en formation défensive mais ne s'attendaient pas à une telle attaque de front. Sur la passerelle, on signala la présence de 5 de ces appareils en orbite autour de Nétu, et 8 positionnés entre la lune jusqu'à Delmak. Ils étaient dispersés et cette armada n'était pas aussi impressionnante que celle annoncée. Le Colonel Paul Emerson le remarqua tout de suite et voulut questionné Malek à ce sujet mais le Tok'ra n'était pas ici. Il était avec Fett en train de préparer l'envoi de la bombe... En contrepartie, il interrogea le Major Gebber du regard, qui était aussi perplexe que lui. Était-ce alors un piège ? Où le reste de la flotte se trouvait-elle derrière Delmak, cachée par l'imposante planète de sorte à ce que les radars terriens ne puissent les repérer ? Emerson et Gebber restèrent interrogatif au fur et à mesure qu'ils voyaient leur vaisseau s'approcher de son objectif.
Et déjà, les Ha'taks se mettaient en position de combat, libérant des dizaines de planeurs de la mort et quelques Al'kesh qui allaient arriver les premiers au contact de l'Odyssée. Emerson fit signe à son subalterne de gauche qui autorisa par radio le décollement des F-302 pour intercepter les vaisseaux ennemis. Juste après, Emerson contacta directement le Colonel Fett.


[Radio] : Fett, ici Emerson. La situation est différente de ce que nous avons pu imaginer. Il y a beaucoup moins de vaisseaux que prévu, cela est à notre avantage mais du coup, nous ne sommes pas sûr de ce qu'il en est du reste de la flotte.... Peut être se trouve-elle cachée derrière la planète ou la lune. Peut être se trouve-elle autre part. Avez-vous une idée ?

Kate put prendre part à l'incompréhension de l'équipe de bord. Observatrice à travers la baie, elle put analyser la situation. Plus l'Odyssée s'approchait du pôle sud de Nétu et plus la situation semblait curieuse. Si la flotte de Sok'ra se résumait à cela, bien que l'Odyssée ne pourrait pas tous les détruire, il était clair qu'ils avaient grandement surestimés la puissance armée du goa'uld. Dans le cas contraire, quelque chose d'anormal était en train de se produire...
Devant son ordinateur, elle fut alertée par les premiers impacts encaissés par le bouclier du DSC-304. Rien de bien méchant pour le moment, surtout qu'en dehors, les F-302 remplissaient leur rôle à merveille... (Pour Julia : ici).

Sur la passerelle, Kate sentait la nervosité monter en flèche. L'Odssyée approchait grandement de Nétu, la lune rouge sang, et les Ha'taks allaient bientôt essayer de les empêcher à accomplir ce pourquoi ils étaient venus. L'un des vaisseau de guerre ennemi était déjà à portée et tirait les premières salves qui vinrent secouer le bâtiment terrien. En réponse à cette attaque, l'Odyssée délivra une pluie de projectiles et de missiles sur son premier adversaire de taille.

Kate pouvait évaluer les dégâts que recevait l'Odyssée. Nul doute que si le vaisseau terrien comptait rester ici trop longtemps, il ne tiendrait pas face à la puissance de feu de plusieurs Ha'taks. C'est pour cela qu'une fois la bombe envoyée, fuir à toute vitesse serait l'option la plus envisageable, ne serait-ce pour fuir l'explosion. Et ça, le Colonel Emerson le comprit. Quand il fut alerté sur la baisse de puissance alarmante du bouclier au fur et à mesure qu'il encaissait les coups, il se tourna vers Kate et lui cria :


« Allez en salle des machines ! Je veux pouvoir repartir en hyperespace dès l'envoi de la bombe !! A vous de faire le nécessaire pour que cela se fasse ! Si on reste coincé ici on est mort ! Davids, allez avec elle lui donner un coup de main ! »

C'était un ordre qui ne se discutait pas. Le Lieutenant Davids, l'officier en second qui était à la droite d'Emerson, se leva et quitta la passerelle avec Kate. L'instant d'après, Emerson activa le bouton de son intercom et s'adressa, sans réfléchir, à son collègue du bas par son prénom en raison de l'urgence de la situation.

[Radio] : « Boba ! Nous arrivons dans l'axe de tir. Je vois le pôle sud de Nétu. Je vais stabiliser le vaisseau dès que vous serez prêt et nous enverrons la bombe ! Nous avons très peu de temps ! » Il s'arrêta une minute alors qu'autour de lui, les techniciens étaient en pleine agitation devant leurs ordinateurs de contrôle. Emerson regarda au loin dans l'espace puis reprit :

« Nous n'avons pas pu identifier le vaisseau mère de Sok'ar... Il n'y a qu'à espérer pour qu'il soit là, quelque part, à portée de l'explosion... »

L'Odyssée oscilla quand le bouclier atteignit les 50%. Trois Ha'taks étaient maintenant à portée de tirs et arrosaient le vaisseau terrien. L'un d'eux avait été sérieusement endommagé et avait laissé sa place aux deux autres, et le nombre de bombardiers et planeurs goa'ulds avait aussi grandement augmenté.
Le vaisseau terrien arrivait enfin dans la position idéale pour lancer la nacelle contenant la bombe, dans la croûte rocheuse de Nétu. D'après les calculs de Malek, c'était le meilleur angle d'attaque pour permettre à la bombe de remplir au mieux sa mission...
Emerson sentit son vaisseau ralentir et s'immobiliser, abandonnant tout type de manœuvres d'évitement juste le temps d'envoyer la bombe.
Il pria au fond de lui pour que Boba Fett et Lea Spur fassent au plus vite... S'ils restaient trop longtemps dans cette position, ce serait la fin pour eux.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Dim 4 Aoû - 1:38

En gravissant les quelques barreaux de la petite échelle qui la menait dans la place arriére du F 302, Julia mesurait la chance qu'elle avait de se trouver ici. Ils étaient peu sur Terre à avoir le privilége de faire parti des meilleurs des meilleurs pilotes de combat et de se battre non pas dans un ciel terrien mais dans l'epsace. Elle ignorait comment les choses allaient se dérouler et si elle survivrait. La seule certitude qu'elle avait c'est qu'ils ne reviendraient pas à 32. Mais en ce qui la concernait le vol était pratiquement toute sa vie et à choisir elle préférait y rester dans le ciel plutôt que sur la terre ferme dans cet élément qui n'était pas vraiment le sien et qu'elle arpentait pour le programme des Etoiles. On ne choisissait pas ses lieux de combat alors pour une fois que celui-ci lui correspondait, elle se sentait en quelque sorte chanceuse...Même si ça tournait mal. Alors qu'elle enfilait son casque elle pensa à Anthony au peu de temps qu'ils avaient eu jusqu'ici et qu'ils auraient encore si tout se terminait bien. Des moments rares mais précieux et uniques.

La jeune femme revint au présent et effectua son check de pré-décollage, si les composants étaient en bon état et les commandes réglées aux bons endroits. Alors qu'elle terminait et aller lancer la procédure une seconde fois, un bruit typique au passage à l'espace conventionnel se fit entendre.

« Cette fois, ça y est les gars ! On reste concentré tout du long et surtout on reste groupé. Je veux qu'on garde la formation d'attaque autant de temps que possible. Là dehors, les appareils ennemis seront sûrement plus nombreux que nous, mieux vaut ne pas s'isoler ! Et n'oubliez pas, faites comme à l’entraînement et tout devrait bien se passer. Ne jouez pas au héros. »

Curieusement il n'y eut pas un "OUI CHEF" général parce que tout le monde était concentré. Le F 302 du chef et de Julia alla s'aligner avec les autres prêt à décoller tandis que chaque appareil indiquait par radio qu'il était opérationnel. La jeune femme appuya sur l'intercom

- Passerelle tout est paré. Nous sommes prêts à sortir à vos ordres.

Que le spectacle commence!
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7274

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Dim 4 Aoû - 16:21

Le temps pressait. Nous marchions au plus vite dans les couloirs. La bombe sur un chariot et de nombreux techniciens autour pour le faire avancer. La finalisation de la conception de la bombe nous avait pris du temps, mais nous pûmes l’achever à temps, même en avance. Et elle fut sous bonne garde durant le reste du voyage, celle de Spur et la mienne. Maintenant que nous étions en approche de Nétu, on allait enfin pouvoir passer à l’action et voir si tout cet investissement allait s’avérer payant.

-« Poussez-vous ! Dégagez de là ! »

Avais-je crié à l’attention de diverses personnes qui se trouvaient sur notre route. Nous n’avions plus une minute à perdre. On devait rejoindre la nacelle pour pouvoir larguer la bombe. Nous progressions à travers les sections et les ponts du vaisseau tant bien que mal, les quelques rayures sur la carlingue de la bombe dues aux murs et aux divers ustensiles tombés dessus en témoignaient. Je fusillais du regard le technicien qui avait fait tombé sa clé de 12 sur la bombe. Même si elle n’était pas activée, ce n’était pas non plus un simple bidon de métal. Le grésillement de ma radio me rappela à mon devoir. Emmerson s’inquiétait de la l’absence de la moitié de la flotte de Sokar.

[Radio]Emmerson, ici Fett. On balance la bombe en vitesse. Nétu reste quand même une base arrière de Sokar, peuplée de fanatiques d’après le briefing. On n’est pas venu ici pour rien. Méfiance, le reste de sa flotte est peut-être planquée ailleurs.

Etrange situation. Nous passâmes à coté d’une ouverture où nous pouvions observer brièvement ce qu’il se passait. Effectivement, les vaisseaux Goa’Uld n’étaitent pas nombreux et les F-302 commençaient à faire leur boulot. Les premiers impacts sur l’Odyssée, nous indiquèrent que l’ennemi commençait à répondre.

-« On ne s’endort pas, on continue ! Notre sas n’est plus très loin ! »

Notre équipe continua sa course dans les couloirs du vaisseau, se rapprochant de plus en plus du sas de largage de la bombe. Je le voyais. Ma radio grésilla encore une fois. Emmerson s’impatientait.

[Radio]On a presque fini ! J’te tiens au courant !

Nous étions à une dizaine de mètres du sas quand le chariot tomba par terre. Une de ses roues avait lâchée. La bombe se trouvait maintenant en travers de la coursive. Et le temps pressait.


-« Allez tout le monde ! On la porte ! »

Dans un effort démesuré, nous soulevions les quelques centaines de kilos de la bombe. Deux mètres plus loin, nous étions obligés de la poser, elle était trop lourde. Tant pis, plus qu’a la tirer, dans un fracas d’acier raclé. Durant de longues minutes un bruit incessant nous abimait les tympans. Mais nous étions dans le sas. Après un dernier effort, nous pûmes installer la bombe sur la nacelle prête à être larguée.

-« Tout le monde dehors ! »

[Radio] Ici Fett ! On est prêt !

Je fermais le sas, attendant les instructions d’Emmerson.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Dim 6 Oct - 20:53

L'Odyssée continuait son voyage en hyperespace, pressé de retrouver la planète Terre. Leur monde natal les accueillerait en héros, tout du moins le SGC et ceux au courant de l'opération. Le Colonel Paul Emerson imaginait déjà la scène. Pourtant, quand il avait signé pour ce poste, il n'avait jamais cru devoir jouer les héros. Il n'avait jamais cru être envoyé ainsi pour sauver la Terre d'une attaque goa'uld, tel le Capitaine Kirk prenant soin des siens et de son équipage.
Le prix a payer avait été lourd. De nombreux pilotes n'étaient pas revenus de leur chasse et l'infirmerie était comblée de blessés. On lui avait fait part aussi du décès du Lieutenant Davids en salle des machines, l'un de ses bras droit de la passerelle de commandement. Mais la bonne nouvelle venait du médecin-chef du vaisseau, qui avait signalé le retour au monde réel de Kate Rizzoli, en bonne forme.

Petit à petit, les couloirs reprenaient leur calme et leur prestige d'avant combat, la lumière inondant les coins laissés sombre par la bataille de Netu. Les systèmes étaient relancés, remis à 0, et d'autres étaient réparés. La menace goa'uld à bord avait été éradiquée par des équipes de sécurité constituées de membres triés sur le volet. La menace n'était plus et l'Odyssée regagnait la splendeur d'un vaisseau de guerre sous contrôle et capable de se défendre contre toute attaque.

Plusieurs heures plus tard, la communication était aussi revenue et les haut-parleurs avaient appelé l'équipe de Boba Fett à se rendre sur la passerelle. Le Colonel était un peu frustré car il n'avait croisé la route d'aucun jaffa depuis son départ de l'infirmerie. Et l'équipe de Becker avait, à priori, réussi à empêcher les derniers intrus à saboter l'armement nucléaire du vaisseau.

Boba, Helena, Franz, Malek et Léa arrivèrent sur le pont du vaisseau après avoir pris la peine de souffler un coup. Ils purent apercevoir de nombreux techniciens à leur poste, évaluant les quelques dégâts encore visibles et diagnostiquant les ordinateurs de bord. Rizzoli n'était pas là, laissée à l'infirmerie pour se reposer.
Julia Becker, elle, était bien présente. Accompagnée de ses amis pilotes, ils avaient rejoint eux aussi la passerelle après en avoir terminé avec leurs ennemis.
Le Sergent-maître avait éliminé le dernier jaffa et par la même occasion, sauvé la vie de Dawson juste à temps.
Le pauvre Jim Noward, technicien de bord, avait péri à la fin des combats.
Avec Dawson, Steve, Drovetti et Lockhart, ils étaient ensuite partis sur le pont. Julia put profiter de ses retrouvailles avec l'équipe de Fett, qu'elle n'avait plus revue depuis le voyage aller.

Emerson leur expliqua que l'abordage des jaffas avait été stoppé et les félicita, très brièvement, d'avoir réussi à les contrer. Cependant le visage du commandant de l'Odyssée restait éteint, livide même, n'appréciant pas la situation à sa juste valeur. Sa joie ne semblait même pas contenue, mais dissipée. Derrière le siège du Colonel se trouvait le Major Stephan Gebber, le visage marqué lui aussi. C'est lui qui prit la parole.


« Nous avons reçu un message de la Terre. » Dit-il en laissant une main sur un ordinateur de bord, celui qui a réceptionné le signal longue portée. « Après décodage et authentification, voilà ce que ça donne. »

Il tendit un petit papier imprimé à Fett.

« Nous étions arrivé trop tard... L'ennemi était déjà en route. » Le timbre de voix du Colonel Emerson en disait long sur sa déception.

Le message était le suivant :
 
NIVEAU D'ALERTE MAXIMUM
FLOTTE ENNEMIE REPEREE DANS LE SYSTEME SOLAIRE TERRESTRE
INVASION DE SOKAR IMMINENTE
BESOIN D'AIDE

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Mar 15 Oct - 10:38

De jaffas en jaffas, de coursives en coursives, le groupe de pilotes parvint à atteindre enfin la passerelle. Julia, qui ne voyait plus le bout arriver et avait l'impression de revenir d'un périple dans le désert retint un cri de joie. Les muscles de son bras qui avaient tenu en joue son arme depuis...un temps indéfini se relâchèrent enfin. Ca faisait du bien de revoir ses coéquipiers et amis et surtout de constater que l'Odysée reprenait vie.

- On dirait qu'on a réussit non ?

L'équipe de Franz leur raconta ce qui s'était passé pour eux depuis le début et ils firent de même. Leur chasse, leur retour sur l'Odyssée et les Jaffas qui s'étaient infiltrés. Julia se disait qu'à présent ils allaient pouvoir rentrer sur Terre pour se reposer. Il lui tardait de revoir son fils plus que jamais. S'estimant en bon état la pilote délaissa l'infirmerie et alla prendre une douche rapide, ce qui lui donna un petit coup de fouet. Pouvoir à nouveau porter un uniforme propre c'était comme la mastercard ça n'avait pas de prix. Le Chef avait laissé une heure à ses pilotes pour se détendre avant de retourner dans les hangars pour remettre les F 302 en état, prêts à repartir. Revenant de la salle de bain elle croisa Franz qui avait une tasse de café fumant à la main. Julia pensa qu'Alicia serait heureuse de le voir en si bonne santé. Pour une fois qu'il ne gisait pas à moitié mort sur un brancard!

-Eh Franz, tu offrirais un café à une pilote ?

Mais ses espérances de pouvoir faire un brin de causette avec son beau-frère fondirent comme neige au soleil. Emerson les fit appeler. Adieu tranquillité! Le message que la Terre leur avait fait parvenir ne laissait aucun doute. Ils étaient aux prises de l'ennemi. Julia ravala sa rage et sa contrariété. Elle savait qui était resté sur Terre et elle avait confiance en eux. Ils trouveraient quelque chose en attendant que l'Odyssée arrive. Anthony, Alicia, Cara, Helena et même Narah qu'elle ne connaissait pas beaucoup mais qui semblait compétant.

- Quels sont vos projets Colonel ? Avez vous un plan ?

Le regard de la jeune-femme croisa celui du Chef. Plus que jamais il était urgent de remettre la flotte de chasseurs en bon état de marche.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7274

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Jeu 17 Oct - 16:06

Nous nous étions lancés dans une folle course contre les derniers jaffas. Le cœur palpitant, sous l’emprise d’un cocktail de drogues, je n’avais qu’une envie, passer à l’action. Nous avions beau nous dépêcher, nous fûmes pris de court par nos pilotes qui s’étaient débarrassés de leurs adversaires sans nous. C’est ce qu’il fut annoncé à la radio, et c’est qui me mit en rage. M’arrêtant net, je jurais comme un putois, bougeant comme un gamin à qui on avait refusé un caprice.

-« Merde ! C’est pas possible ! Pas sans moi ! Nom de Dieu ! »

Quelques plaques métalliques du murs subirent mon courroux. Emerson nous appela à la radio, il avait des nouvelles pour nous. Toujours remonté, je fis signe de faire de mi-tour et de rejoindre le pont. Une énergie folle bouillonnait en moi, tant par les drogues que par mon désappointement. Nous nous arrêtions pendant une petite heure à l’infirmerie, le temps était au repos. Enfin sauf pour moi. Je rongeais mon frein en maugréant dans mon coin, d’autant plus que le médecin ma conseillé de rester tranquille le temps que les effets des drogues se dissipent. Le temps passa.


-« Et pis merde ! J’m’en vais voir Emerson ! »

Je quittais la salle d’un pas décidé, me dirigeant vers le pont de l’Odyssée, ne prêtant pas attention aux personnes qui pouvaient me suivre. Une fois sur place, le colonel me briefa rapidement, mais le message qu’il me tendit en disait plus long.


-« Poussez les moteurs au maximum et priez. »

Tout ce temps et cette énergie de perdue pour rien. Nous avions atomisé une lune pour rien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Helena Gardner
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 320

Arrivé au SGC : 13/11/2011

Age du Joueur : 42


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession: linguiste en langues anciennes et archéologue
๏ Expérience:
193/500  (193/500)

MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Mer 23 Oct - 11:22

Non contente d'avoir combattu comme elle n'avait quasiment jamais eu à le faire jusque-là, Helena choisit de se porter encore volontaire pour aider à l'infirmerie débordée. En effet, les pilotes blessés qui s'étaient très bien débrouillés par eux-mêmes pour se débarrasser des Jaffas venaient d'arriver et les équipes médicales se trouvaient en sous-nombre. Ce n'est que plusieurs heures plus tard qu'elle consentit à prendre un moment de pause, pour laquelle elle se mit à la recherche d'un grand, très grand pot de café et de quelque chose à grignoter, si tant est qu'il restât quelque chose.

Pendant ce temps, l'Odyssée filait vers la Terre et Helena sentait un noeud au creux de son estomac. Même s'ils avaient détruit Netu et empêché Sokar d'envahir le vaisseau, elle sentait que ce n'était là que le début, que c'était loin d'être fini. Les grands pontes pensaient-ils sérieusement que Sokar allait en rester là ? C'était bien mal connaître les grands maîtres goa'uld. Même après le revers subi, il lui restait très probablement encore de quoi faire très mal à la Terre, il n'était pas du genre à mettre ses oeufs dans le même panier.

Ses pas la conduisirent vers la passerelle du vaisseau. Mais le bel enthousiasme de tout à l'heure n'était plus qu'un souvenir, et le visage du colonel ainsi que ses épaules voûtées démentaient le moindre optimisme. Il prit tout de même la peine de les féliciter pour avoir réussi à endiguer l'invasion des Jaffas, mais ses mots sonnaient creux. C'est alors qu'il leur apprit la nouvelle: la flotte de Sokar était dans le système solaire. Tout ceci n'avait servi à rien. Une longue sueur froide lui descendit le long de la colonne vertébrale. La Terre ne pourrait longtemps faire le poids face à une flotte, surtout face à un grand maître déterminé à se venger. Sa famille, ses amis risquaient leur vie. Elle eut un moment de flottement mais qui ne dura pas. Elle regarda Fett et Emerson.


-Que fait-on ? Avons-nous une chance d'arriver à temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   Jeu 31 Oct - 0:35

Le silence qui s'ensuit était frustrant. Le Colonel Emerson était perdu dans ses pensées. Pour une fois, privilégier la force et la finesse de leur action avait été la meilleure solution, sauf qu'ils étaient arriver trop tard. Sokar avait déjà levé les amarres quand ils avaient attaqué Netu, d'où la plus faible présence de Ha'taks qu'ils avaient constaté. Maintenant, la Terre allait être attaquée et à la question de savoir s'ils avaient une chance d'arriver à temps, le commandant du vaisseau fit une moue soucieuse.

« Approximativement... Je dirais que même à plein régime, nous arriverons avec vingt quatre, vingt deux, peut être vingt heures de retard... Cela laisse largement le temps à la flotte de Sokar de réduire notre monde sans défense en poussière. »

Même si le délais était approximatif à une ou deux heures près, c'était déjà trop. La Terre n'aurait aucun vaisseau spatial pour assurer sa défense en orbite.
La Major Gebber s'était écroulé dans un fauteuil vacant, dégoutté. L'homme du Pentagone pensait revenir en héros. La joie dont il avait fait preuve à l'infirmerie concernant la réussite de leur opération, et la victoire, s'était volatilisée. Il se sentait maintenant inutile et cruellement impuissant.


« Tout ce qu'on peut faire, c'est d'attendre, et se préparer... » Marmonna Emerson avant d’énoncer gravement. « Car quand on sera de retour chez nous... Ca sera l'enfer. »

Il était probable que toutes les réparations ne soient pas complètement effectuées d'ici là sur l'Odyssée. Et il était donc très probable que le vaisseau ne supporte pas une autre bataille aussi rapidement après celle de Netu, surtout face à une flotte entière de vaisseaux Ha'taks. Mais l'équipage de ce vaisseau allait honorer leur planète. Ils feront tout pour la défendre, quitte à mourir.
Même Malek était déterminé à protéger la Terre jusqu'au bout malgré.

« Dans ce cas, ne perdons pas de temps et faisons ce que nous pouvons pour nous y préparer. Je vais de ce pas participer aux réparations, veuillez m'excuser. »

Le tok'ra partit et peu de temps après, une annonce fut faite aux haut-parleurs pour annoncer la nouvelle à tout l'équipage. Pour l'équipe, le plus dur maintenant était de ronger son frein en attendant leur retour à la maison... Julia fut invitée à rejoindre le restant des pilotes pour rassembler les corps des leurs qui avaient été tués dans le hangar. Ce fut un moment douloureux. Ils durent ensuite s'organiser pour les F-302 et les réarmer. La bataille de Netu avait été une sacrée chasse mais ça n'était rien comparé à celle qui les attendait en orbite de la Terre.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: La grande Odyssée [Intrigue 8]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La grande Odyssée [Intrigue 8]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ L'Odyssée ~ :: Passerelle-