Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Suite d'une journée d'merde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Suite d'une journée d'merde   Dim 5 Mai - 20:34

Je ralentis le pas en arrivant dans le couloir donnant sur le bureau du Général, l'ensemble de mon corps se tend alors que je progresse pas à pas. Difficile de ne pas penser à O'Neill et à mon erreur en ayant pour objectif son bureau et le téléphone rouge qu'il possède. Je tente de berner mon propre esprit en pensant à Almie, aux prochaines missions des Black Eagle et même à Annabel mais rien n'y fait, même la belle blonde n'arrive à chasser la morosité qui me tiraille. Je m'arrête devant la porte, ma main levée vers la poignée, le temps est en suspend. Je meurs d'envie de frapper et d'entendre la voix de mon Général me dire d'entrer dans ce bureau, son bureau. Finalement j'entre et referme la porte derrière moi et je me fais l'effet d'un intrus. Un dossier encore ouvert sur le bureau, une tasse de café froide à moitié pleine, l'ordinateur portable fermé sur le coté. La chaise a été basculé vers l'arrière, témoin de la précipitation du Général pour allez voir de quoi il en retournait cette maudite fois de plus. Je regarde la salle de briefing par la vitre et les spectres de nos frères disparus semble hanter la salle. Je me maudis d'avoir accepté la relève, d'être en mesure de la prendre, je m'en veux d'être en vie. Cet attentat aura eut sur moi des répercussions que personne ne pourraient imaginer, je dois m'imposer une introspection complète pour aller de l'avant et prendre le mieux possible la tête du SGC et c'est ce que je me refusais à faire depuis longtemps, très longtemps. Trop longtemps.
Je sens les battements de mon cœur s’accélérer sensiblement alors que je prend place dans le siège d'O'Neill. Je ne touche à rien sur le bureau, comme par crainte d'effacer des preuves tangibles de la survie de mon vieil ami.
Ça sonne, j’attends. Quelqu'un décroche.

-Colonel Narah ?
-Oui.
-Vous avez bien pris vos fonctions ?
-Je ne vous appel pas pour formuler des banalités, on a un sacré problème. Silence.
-Vous êtes très direct mon garçon.
-J'suis pas votre boy, je n'obéis qu'au Général O'Neill. J’entends un sourire.
-Votre loyauté envers Jack a été le moteur de notre choix, nous savons que vous ne plierez devant personne et nous avons grandement besoin de quelqu'un de solide pour maintenir le SGC dans le bon cap.
-J'ai pas besoin d'un dessin, je sais ce que vous attendez de moi ! Ma voix s'était faite impatiente et coupa court à cet échange.
-Bien, me répondit simplement mon interlocuteur. Alors de quoi voulez-vous parler ?
-Les Goa'ulds préparent une attaque d'envergure contre la Terre, et je dis bien contre la Terre, pas contre le SGC spécifiquement. Chuchotement de l'autre coté du combiné.
-Vous êtes sur de vous Colonel ?
-Je vous appellerais sur un simple ressentit d'après vous ?! Une voix de plus ma voix laissait transparaitre ma fatigue en haussant d'un ton.
-Non, bien sur que non... Voulez-vous bien m'expliquer comment avez vous pu en arriver à ses conclusions ?
-Bien entendu, je poussais un long soupir en me rapprochant du bureau pour y poser mes coudes. Comme vous le savez, en début d'après-midi, deux éléments portés disparus sont revenus par la Porte des Étoiles. Le Lieutenant David Finch et le Professeur Franz Scorzi, les deux hommes ont été capturés à des moments différents mais par le même Goa'uld, Niirty. Finch a été en captivité assez longtemps pour être retourné et...
-Vous avez été maintenu plus longtemps que lui en captivité, Colonel, non ? Je serrais les dents avant de répondre.
-En effet, mais la question n'est pas là. Scorzi quand a lui a été capturé il y a peu et Niirty semble l'avoir relativement bien traité, il n'a pas de marque de sévices corporelles et m'a lui-même dit qu'elle ne l'avait pas torturé. Elle n'a cherché qu'a obtenir des informations d'ordre génétiques.
-Pourquoi ?
-Nous nous en occuperons plus tard, l'important est qu'il n'est pas été retourné non plus. Par précaution j'ai assigné deux gardes pour le surveiller et ai interdit aux éléments militaires et civils qu'il connait bien de l'approcher.
-Comment pouvez-vous être sur qu'il n'est pas lui aussi un agent des Goa'ulds ?
-Je l'ai moi-même interrogé et en ai tiré ses conclusions mais j'ai tout de même pris les mesures de sécurité que je viens de vous citer et je vais bientôt assigner un profiler à son cas pour analyse complète, j'aviserais après avoir eut son avis.
-Très bien. Qu'en est-il de Finch ?
-Il est actuellement enfermé dans sa cellule, certains éléments de la base l'ont interrogés, je mentais délibérément sur le nombre d'interrogateurs pour couvrir Boba, et ils n'ont obtenus que des informations parcellaires mais une donnée m'inquiète : Finch est catégorique quand a une attaque Goa'uld à grande échelle envers notre planète.
-Ce n'est pas une simple menace ou un appât pour avoir de quoi négocier ?
-Ça fait des heures que nous le détenons et il soutient n'avoir aucune autre information à livrer sur cette attaque.
-Il ment certainement.
-Quel intérêt ? Il nous a parler de l'attaque sans grande difficulté et nous le répète sans cesse, s'il ne voulait pas nous le dire ou si c'était un mensonge délibéré pour nous mener sur une fausse piste, il nous aurait donné du mal hors ce n'est pas le cas. Le fait qu'il ne soit au courant d'aucun détail de l'attaque n'est pas étonnant : il n'était qu'un rouage parmi tant d'autres, un esclave à sacrifier, Niirty ne pouvait pas le prendre le risque de lui donner des détails qui trahirait leur plan si il était capturé vivant. D'ailleurs, le fait qu'il ne se soit pas suicidé -et qu'il n'ai pas essayé depuis- montre que les Goa'ulds voulaient qu'on soit au courant de l'attaque qu'ils vont mener. J'irais même jusqu'à dire qu'elle aura lieu dans un délai très court, trop court pour une préparation à grande échelle. Je planche pour moins de deux semaines. Raclement de gorge de mon interlocuteur.
-Sur quel fait basez vous votre théorie ?
-L'attaque contre le Général O'Neill est un acte de sabotage de notre ligne de défense autant pratique que symbolique. Ils nous enlèvent un chef expérimenté et respecté tout en nous disant que personne n'est à l'abri d'eux. Je soupir. Et surtout que l'ennemi ne viendra pas forcément de la ou on le pense. La méfiance va prendre le pas pendant quelques temps, empêchant le SGC de fonctionner à 100% de ses capacités et c'est le plus gros problème que nous ayons aujourd'hui, comment allons nous agir si une flotte Goa'uld arrive en orbite demain ? Les hommes me suivront-ils comme ils auraient suivi O'Neill ? Se fieront-ils à moi au plus fort du combat ? Auront-ils l'esprit tranquille en se disant que ce n'est pas O'Neill qui les mène ? Finch ne vaut pas la peine qu'on s'arrête sur lui, nous devons nous concentrer sur la préparation de la Terre, les États-Unis ainsi que tous les pays au courant du programme doivent se préparer à livrer bataille si nous échouons. Je jette un œil par la vitre donnant sur la salle de briefing. Si j'échoue, prononçais-je trop bas pour être compris.
-Échouer ? Cela signifie t-il que vous avez un plan Narah...?
-Je vais déployer les Black Eagle auprès de nos sources, faire appel aux renseignements des rebelles Jaffa et trouver une des planètes d'où se prépare les forces d'invasion et si on touche le gros lot, l'emplacement de la flotte qui va nous attaquer. De là, nous aussi, nous jouerons de sabotage et de ruse pour les retarder le plus possible et peut-être même, forcer les Goa'ulds à annuler cette attaque.
-Votre plan peut réussir ? Il me semble assez hasardeux.
-C'est le moment d'me faire confiance, ou Niirty aura gagné. Nouveau chuchotement.
-Bien Colonel, nous nous en remettons à vous, bon courage. Tenez nous au courant.
-Je n'y manquerais pas.

Je raccrochais le téléphone en me relevant, me dirigeant vers la salle de contrôle ou Harriman était encore en service, il me salua rapidement, non sans arrêter de pianoter, des diagnostics s'affichant sur son écran. Je pouvais sentir toute la tension dans la salle, symptomatique de l'état du SGC. Une fratrie ayant perdu leur père. Je m'approchais du micro pou me faire entendre dans toute la base :

[Haut Parleurs]-Le Colonel Fett, le Capitaine Hagman, le Lieutenant Barber, le Sergent Biggs, les soldats Smith, Wilson et Mallory sont attendus en salle de briefing.[Haut Parleurs]

Mon regard se perdit quelques instants dans la contemplation de la porte, cet objet de malheur que nous aurions du détruire quand nous l'avons découvert. Nous n'étions pas prêt, nous ne le sommes toujours pas et j'espère que nous continuerons a ne pas l'être au fond de moi, parce que ça voudra dire qu'on sera encore là, à nous battre pour notre planète, pour notre existence, pour notre survie tout simplement.
J'étais debout dans la salle de briefing quand les premiers éléments arrivèrent, tous me saluèrent et je finis par me rendre compte que le soldat Mallory devait se sentir bien entourée puisque tout les membres présents dans cette salle étaient non seulement plus gradé qu'elle mais faisaient aussi tous partis des Black Eagle, l'équipe que j'avais moi-même monté avec l'autorisation du Général. Lorsque tout le monde fut présent, debout en attendant mes ordres, je pris une grande inspiration :


-Le temps joue contre nous et chacun d'entre vous va jouer un rôle extrêmement important dans la suite des évènements. Les Goa'ulds préparent une attaque de grande envergure contre la Terre et il nous incombe de les en empêcher et pour cela, j'ai besoin de chacun d'entre vous, de vos compétences particulières. La difficulté ne vous a jamais rebuté pour arriver au SGC et cette fois encore, il faudra y faire face. Je tournais précisément mon regard vers mon frère d'arme de toujours : Boba, j'ai besoin des trente meilleurs hommes de la base hormis les Black Eagle prêt au combat dans les plus brefs délais pour une opération d'envergure contre les Goa'ulds, prend qui tu veux tant qu'ils sont prêts à en découdre, on va frapper fort. Je fis glisser mon regard vers les autres membres des Black Eagle. Mais pour savoir ou frapper, on a besoin d'infos, vous serez tous déployés en solo pour tenter d'glaner des infos sur notre ennemi. La priorité aux points de rassemblements des forces terrestre, des flottes et des chefs Goa'ulds. Mais tâchez d'rester en vie. Que chacun d'entre vous prenne un des dossiers de cette pile, je pointais du doigt une pile de dossiers au bord de la table de réunion. Toutes les infos sur votre mission sont d'dans, départ dans trente minutes, rompez. Les membres commencèrent à se disperser et Mallory était la seule à ne pas avoir reçu ses ordres, je lui fit signe de s'asseoir dans le siège devant elle. J'ai besoin d'un profiler, je veux que vous analysiez tout ce que nous avons sur le Prisonnier 0, les dossiers devant vous contiennent son dossier militaire complet, ses rapports de mission et les vidéos de surveillance de son arrivée jusqu'à sa mise en détention sont disponible sur l'ordinateur portable adjoint. Vous n'aurez pas accès à l'interrogatoire pour des raisons de sécurité. Je sais que ça aurait pu vous aider mais il faudra faire sans. Je veux une analyse le plus rapidement possible, mais je sais aussi qu'on obtient rien d'bon dans la précipitation alors faites ça bien. Si vous avez des questions, je suis joignable par radio.

Je quittais la pièce, la laissant à ses dossiers.
Les heures passaient et la charge de travail ne faisaient qu'augmenter. Je m'étais plus ou moins fixé dans la salle de contrôle d'où il était facile de recevoir les informations qui transitaient -ce n'était pas le centre névralgique du SGC pour rien- et je pouvais traiter rapidement les urgences, déléguant les petits tracas du quotidien à Harriman qui avait fait le choix de prolonger sa garde pour m'aider dans ma prise de poste.
A l'étage du dessus, Mallory semblait toujours travailler sur le Prisonnier 0, Boba semblait s'affairer à rassembler l'unité spéciale que je lui avais demandé de me fournir et les Black Eagle étaient toujours à la recherche d'informations sur l'attaque.


-Mon Colonel... Le regard de Harriman s'était figé, ce qui n'augurait rien de bon. Le Prisonnier 0 s'est échappé. Je relevais la tête du dossier dans le quel j'étais plongé, réfléchissant à toute allure.
-Faites sonner l'alarme, localisez le avec les caméras de sécurité et mettez les équipes de sécurité sur le pied d'guerre !
-A vos ordres ! Il se pencha alors sur le micro :
ALERTE ! ALERTE ! LE PRISONNIER S’EST EVADE DE PRISON ! TOUT LE PERSONNEL DOIT ETRE SUR SES GARDES ET RIPOSTER EN CAS D’ATTAQUE. LE PRISONNIER EST DANGEREUX !

Je grimpais les marche allant vers la salle de briefing trois par trois pour trouver Mallory, je posais mes mains sur le bureau juste à coté d'elle, mes yeux perçants la fixant.

-C'est maintenant ou jamais pour me donner votre analyse. Qu'est-ce qu'il va faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7273

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Suite d'une journée d'merde   Lun 6 Mai - 16:33

Le prisonnier 0 ne bougeait plus. Il avait sacrément pris durant les dernières minutes. Il avait beau me confesser quelques infos, ce n’était pas encore suffisant. Alors j’avais frappé et encore frappé. Et le prisonnier avait fini par décrocher. Je lui relevais la tête pour l’observer. Son visage tuméfié ne laissait plus rien paraitre. Il était KO pour le reste de la journée. Je regardai l’heure, on commençait à arriver en soirée. Il avait gagné une nuit de répit. Je récupérais ma veste, l’ajustant correctement pour cacher les taches de sang sur mon T-shirt. Je sortis de la salle d’interrogatoire. Les deux gardes étaient encore là.

-« Restez-là. Que personne ne rentre ou ne sort hormis le colonel Thil, qui va arriver prochainement. »

Je décrochait le téléphone qui se trouvait à 5 mètres de là, pour joindre le colonel. Il allait surveiller le prisonnier à ma place.

-« Allô Giovanni, c’est Fett. Tu peux descendre me remplacer. Amène deux gardes avec toi, il vont relayer ceux déjà en bas. »

Ces hommes étaient présent depuis un bon bout de temps, eux aussi avaient besoin de repos. Une bonne dizaine de minutes plus tard, Thil apparut dans le couloir, avec deux hommes. Je lui présentais rapidement les choses, et sa mission principale : surveiller le prisonnier et l’interroger quand il aura reprit connaissance. Il acquiesça puis disparu dans la salle d’interrogatoire. Pour ma part, je quittais mon poste pour retourner dans mes quartiers. J’étais exténué.

* Qu’ai-je fait ?*

Dans l’ascenseur, je repensais à mes actes durant ces dernières heures. J’avais délibérément torturé un officier américain, coupable de tentative d’assassinat, qui avait été retenu captif sur une planète lointaine. Mais le mal était fait. Ma conscience était souillée, et il ne me pardonnerait jamais. Mais j’avais peut-être une solution sur ce dernier point.

-« Bonsoir colonel Fett. »

Je ne répondis même pas au soldat qui venait de me saluer. Quelques mètres et une porte plus tard, j’étais dans mes quartiers. Une bonne douche et j’étais au lit, essayant difficilement de trouver le sommeil. Les haut-parleurs me tirèrent de mes rêves, ou plutôt cauchemars. Mon nm avait été appelé parmi d’autres, que mon esprit ralenti par le sommeil identifia comme les Black Eagles pour l’essentiel. Je quittais mes quartiers pour me rendre en salle de briefing. Combien de temps avais-je dormi ? Sûrement trop peu. Narah nous attendait. Il nous exposa la situation et ses ordres. Devant l’imminence d’une attaque Goa’Uld, je devais créer une section de 30 hommes, dont aucun membres des Black Eagles. Récupérant mon dossier, je quittais la salle de briefing pour me consacrer à la tâche.


* Encore une nuit de gachée*

Je rejoignis mes quartiers pour pouvoir travailler au calme. Le dossier était composé de mes ordres de mission, et de divers documents, dont notamment la liste du personnel militaire de la base. Ainsi durant la nuit, je travaillais à la composition de ma section, la section Alpha. J’avais répartis équitablement les soldats de confiance dans les escouades, pour équilibrer les forces. Une fois ma tache terminée, je m’empressais de téléphoner au sergent Harriman pour appeler tous les concernés par haut-parleurs pour les rassembler et les briefer en salle d’embarquement, qui était plus grande que la salle de briefing.


-[Haut-Parleurs] : Colonel Fett, 2nd Lieutenant Lekaterina, 2nd Lieutenant Smith, 2nd Lieutenant Johansen, Command Master Sergeant Lang, Master Sergeant Becker, Master sergeant Edwards, Sergeant Thomas, Sergeant Hughes, Sergeant Jones, Corporal Roberts, Corporal Robinson, Corporal Green, Caporal Quarritch, Corporal Wiliams, PFC Thompson, PFC Wright, PFC Walker, PFC Hall, PFC Harris, PFC Lewis, PFC Miles, PFC Taylor, PFC Brown, PVT White, PVT Volko, PVT Clarke, PVT Jackson, PVT Davies et PVT Evans sont attendus en salle d’embarquement.

Je descendais à mon tour en salle d’embarquement, papiers en mains afin de briefer ma section. J’allais devoir organiser des tours de garde pour qu’une escouade soit toujours en alerte et que les deux autres puissent se préparer rapidement. Cinq minutes plus tard, j’attendais devant la porte des étoiles, inactive, que les soldats arrivent. Ils se présentèrent au compte-goutte pendant plusieurs minutes. Visiblement, j’en avais tiré certains du lit.


-« Bonjour à tous. Comme vous le savez, le Général O’neill a été victime d’une tentative d’assassinat. Bien qu’ayant échouée, elle montre que nos ennemis sont prêt à tout pour nuire. C’est pourquoi, sur les ordres du colonel Narah, j’ai constitué une section de 30 hommes répartie en 3 escouades. Chaque escouade sera de garde pendant 24h, la première escouade prenant sa garde dès maintenant. Les deux autres escouades devront pouvoir être prête en moins de 2h. Notre mission sera répondre à toute attaque extérieure. Voici vos affectations. »

Je fis distribuer des feuilles expliquant la composition de la section Alpha.

-« Chaque escouade devra avoir son équipement de prêt. Une escouade, pendant sa garde, sera divisé en deux, permettant un roulement après une période 12h. Et… »

ALERTE ! ALERTE ! LE PRISONNIER S’EST EVADE DE PRISON ! TOUT LE PERSONNEL DOIT ETRE SUR SES GARDES ET RIPOSTER EN CAS D’ATTAQUE. LE PRISONNIER EST DANGEREUX !

Pas le temps de finir mon discours. Une mauvaise nouvelle venait de tomber.

-« Escouade A2 et A3, allez vous équiper ! A1, vous restez ici en attendant. »

Nous n’étions pas armés, mais à 10 contre 1, il ya moyen de le neutraliser, même à mains nues.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Suite d'une journée d'merde   Lun 6 Mai - 21:15

- Vous m'avez abandonné.

A la recherche d'un point d'appui Julia s'adossa à un pilier et croisa les bras pour stabiliser sa position. Une silhouette sombre et encapuchonnée lui tournait le dos et elle ne reconnaissait pas la voix métallique qui lui faisait se reproche. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle était fatiguée, épuisée même et qu'elle avait besoin qu'on la laisse tranquille. Mais l'être qui se tenait devant elle semblait fermement décidé à...discuter ?

- J'avais confiance en vous Julia.

Il se retourna enfin et elle reconnut Finch. Il s'agissait plus du zombie de Finch en réalité. Il avait le visage profondément marqué et l'air d'une personne qui avait déjà un pieds dans la tombe. Bouleversée elle murmura.

- Moi aussi j'avais confiance en vous.
- Vous les avez laissé me torturer!

Julia accusa le coup, acceptant le reproche sans sourciller. Elle savait qu'une intervention de sa part n'aurait rien changé. Elle aurait même pu tourner au vinaigre. La pilote avait toujours été la cible parfaite du preneur d'otage et Finch, si elle s'était approché de lui, se serait certainement servi d'elle dans ce but. Par ailleurs elle avait respecté les consignes de sécurité et les ordres. Elle se serait rendue coupable d'insubordination si elle ne l'avait pas fait.

-Je...

CROOOOOOOK!!!

La pilote se réveilla en sursaut et se cogna au lit superposé au dessus d'elle. Marcus accompagné d'un paquet de chips bien craquantes
dans lequel il se servait généreusement venait de faire son entrée dans la chambre. La bouche pleine celui-ci lui demanda


- Tu dors ?

Julia se frotta le sommet du crâne.

- Plus maintenant.

Cette journée ne se terminerait donc jamais ? Elle jeta un coup d'oeil à la pendule. Il n'y avait que deux heures qu'elle s'était assoupie et elle en avait encore deux devant elle mais jamais elle ne parviendrait à retrouver le sommeil.

-[Haut-Parleurs] : Colonel Fett, 2nd Lieutenant Lekaterina, 2nd Lieutenant Smith, 2nd Lieutenant Johansen, Command Master Sergeant Lang, Master Sergeant Becker, Master sergeant Edwards, Sergeant Thomas, Sergeant Hughes, Sergeant Jones, Corporal Roberts, Corporal Robinson, Corporal Green, Caporal Quarritch, Corporal Wiliams, PFC Thompson, PFC Wright, PFC Walker, PFC Hall, PFC Harris, PFC Lewis, PFC Miles, PFC Taylor, PFC Brown, PVT White, PVT Volko, PVT Clarke, PVT Jackson, PVT Davies et PVT Evans sont attendus en salle d’embarquement.

- Eh mais c'est nous ça!
- Oh non!!!

C'est au pas de course, et avec le paquet de chips qu'ils se dirigèrent vers la salle d'embarquement. En chemin Anthony et Alicia les rejoignirent. Julia les regarda, tous deux avaient les traits tirés et la mine fatiguée. Vivement que Franz puisse sortir de là et qu'ils rentrent tous à la maison!

- A votre avis qu'est ce qui se passe encore ?

Thomas et Roberts qui convergeaient vers le même point s'emparèrent des chips, se firent une belle passe avant de faire atterrir le paquet dans une poubelle sous l'air choqué du pauvre Marcus.

- Il parait que les gars du site alpha sont restés jusqu'à huit jours sans dormir. Ils essayent peut être de nous faire battre ce record.

Ils étaient nombreux à attendre en salle d'embarquement chacun se demandant pourquoi on les avait fait venir. Le colonel Fet se présenta alors et leur expliqua que suite à l'attentat contre le Général, il venait de prendre des dispositions pour la sécurité de la base. Julia reçut sa feuille. Elle ferait parti de l'escouade Alpha 1 qui serait certainement la première à prendre ses fonctions. Les groupes commencèrent à se former et elle envoya un clin d'oeil d'encouragement à sa soeur et Anthony. Ils étaient tous épuisés mais ils devaient tout de même aller au turbin. C'est alors que le haut parleur annonça que Finch s'était échappé. Ce fut comme un coup de fouet pour la pilote qui n'eut plus du tout envie de dormir. Elle murmura :

- Mais comment il a fait ?

En tous cas il était trés fort. Seul peut être mais malin comme un singe. Les autres sections partirent s'équiper tandis que eux restaient ici. Stratégiquement parlant c'était certainement là que le prisonnier allait se diriger. Elle regarda Walter perché au poste de commande. Il avait accès aux caméras de surveillance et devait pouvoir suivre le parcours de Finch.

- Walter vous pouvez nous dire où il est ?

L'escouade Alpha 1 se mit ensuite en formation pour accueillir le prisonnier 0.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
avatar
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
219/3200  (219/3200)

MessageSujet: Re: Suite d'une journée d'merde   Jeu 9 Mai - 23:21

Vous connaissez le dicton « ce matin j’aurai mieux fait de rester coucher », et bien ce dicton Cara venait juste de se le dire et redire. Elle avait eu le droit à une semaine de permission et grâce à cela elle était partie avec ses deux enfants en semaine chez les grands parents. Une semaine qui lui avait été bénéfique tant bien physique que moral. Elle venait donc juste de déposer les enfants chez son ex – mari, les discussions ne s’éternisant plus entre disputes et autres… Cara était vite remonté dans sa voiture pour se rendre à la base.

Sur le trajet, Cara sentit que la base lui manquait, c’était la première fois qu’elle ressentait cela pour une base militaire. Elle y faisait des rencontres intéressante, elle y vivait des aventures qui pour la plupart du commun des mortelles restait de la science-fiction. Bref elle avait peut-être enfin trouvé sa place. Pourtant plus elle avançait sur la route plus elle avait un pressentiment que quelque chose cloché. Des véhicules militaires faisait plusieurs allez et retour sur le chemin, mais pas ceux qu’elle croisait habituellement. Elle avait une bonne mémoire des visages, obligé quand elle travaillait à Quantico. Et tous les visages qu’elle pouvait apercevoir aucun ne lui semblait familier.

Les doutes de la jeune femme se confirmèrent quand à peine trois mètres de la première portes de sécurité on l’interpella. Elle gara sa voiture tant bien que mal sur le bas-côté de la route. Elle avait bien entendu une tenue civile, mais son badge d’accès était sur elle, donc tout aller bien, enfin pour le moment…

Un soldat gradé lui fit signe, bien sûr au cas où elle n’avait rien compris, deux autres soldats l’escortèrent. Elle fut amenée vers un genre de bureau des opérations mis sur le tas. Bon, tous cela ne présager rien de beau pour la base. Si un tel ramdam était mis en place, il y avait soit une attaque extra – terrestre, soit un vilain virus, soit même encore un trou noir, elle l’avait lu dans un rapport. Après un bref haussement de voie, elle eut le droit à un résumé, mais ce qui l’embêta un peu plus se fut l’interdiction de pénétrer dans la base. Cara ne calcula pas le temps qu’elle mit pour essayer de faire comprendre au gradé, qu’il fallait qu’elle y aille, que la base aurait peut-être besoin de ses talents de profiler, enfin une mission où elle pourrait les utiliser à 100%. Alors que tout espoir commençait à quitter Cara et que dans sa tête germée l’idée d’assommer ce militaire un message radio venant de l’intérieur de la base sonna comme un alléluia.


[Haut Parleurs]-Le Colonel Fett, le Capitaine Hagman, le Lieutenant Barber, le Sergent Biggs, les soldats Smith, Wilson et Mallory sont attendus en salle de briefing. [Haut-Parleurs]

C’est avec un sourire sarcastique que Cara récupéra ses badges d’accès et se dirigea vers l’entrée de la base. L’ascenseur marchait correctement, donc l’attaques de devait pas être trop grosse pour l’instant. Elle savait par contre que le général O’neill avait était blessé et donc qu’un autre militaire avait pris sa place. Son nom ne lui disait rien, elle n’en avait pas encore vraiment entendu parler, mais s’il était désigné par le général cela devait être un homme de confiance.

Bien entendu elle arriva en dernier dans la salle de briefing, un peu essoufflée par une course pour essayer de rattraper son retard. Elle connaissait déjà des personnes dans la pièce. Mais elle n’y fit pas vraiment attention, si elle commençait à être déconcentrer par eux, le remplaçant du général s’en apercevrait sans doute et ça remettrait en considération sa capacité à réaliser à bien une mission. Mais elle remarqua quand même une chose, c’est que de tous ceux présent dans la pièce, elle portait le grade le plus bas. Elle se sentait comment dire, un peu diminué et toute petite devant toutes ces personnes d’exception. Mais la gêne partit très vite dans le colonel commença à faire son briefing.

Ce dernier donna rapidement les instructions à chaque groupe, c’était clair, net et précis, et surtout sérieux. La base était en crise. Mais jusque-là elle se demandait encore ce qu’elle venait faire là. Alors que tous commençait à se disperser, le colonel se tourna vers elle pour le confier sa mission. Profiler le prisonnier 0, le colonel lui sortit un carton plein de papier, de vidéos, de rapport sur la personne. Cara souriait intérieurement, mais elle se garda bien de le montrer. Elle attrapa le carton et répondit qu’elle s’y mettait tout de suite.

L’avantage de cette histoire, en temps de crise, vu que les secondes était comptées, Cara pouvait largement s’étaler dans la salle de briefing. Elle réussit à obtenir un tableau Velléda par un soldat qui passer par là pour pouvoir effectuer son analyse comme au bon vieux temps. Cara étala la boîte sur la table. Elle fit rapidement un premier tri. Première classification, avant et après le basculement du prisonnier 0. Ensuite, trier parcours personnel, professionnel, dossier médicale, rapport d’interrogatoire. Malheureusement elle n’avait pas accès à un interrogatoire direct, ça lui aurait était plus facile de cerner la personne, mais elle n’avait pas les accréditations pour cela.

Cara nota plusieurs choses sur le tableau, des petites choses qui auraient pu paraitre insignifiante aux yeux des autres, mais pas à elle. Sur les vidéos de l’agression du général O’neill rien ne présagé la scène qui s’était déroulée. Un élément déclencheur avait fait que le soldat avait changé. Il était clair qu’il avait été conditionné à cela, la présence du général avait été ce déclencheur. En regardant par la suite les vidéos prise dans la cellule du prisonnier 0 elle remarqua une première chose, le sentiment de culpabilité se lisait sur son visage, il ne savait plus sa place, il était perdu comme un enfant dans une nouvelle classe. Elle passa rapidement la bande son de l’interrogatoire et nota plusieurs phrases :


« Vous devriez m’achever, Colonel. J’ai réussi ma mission. Mon existence doit s’arrêter là… Vous n’obtiendrez rien de moi car je ne parlerais jamais. Je n’ai rien à dire de toute façon. »
« Je vous remercie, Franz… Sans vous, je n’aurais jamais pu mener à bout ma mission. Nirtii serait fier de nous. »
« J’ai tué O’Neill car ma déesse Nirtii me l’a ordonné. »


Il était obsédé et réellement sous l’emprise de cette fausse déesse. Cela pouvait tout aussi provenir d’un syndrome de Stockholm, mais aussi d’une reprogrammation comme avait fait l’objet certains membres de la base et même des Tok’Ra. Les Zatak avaient fait des dégâts et des attentats plutôt bien réussis. Nirtii avait peut être fait ce même procédé pour le prisonnier 0.

« J’ai une question à vous poser à mon tour… Pourquoi ne pas être venu à ma rescousse quand j’ai été capturé ? Avez-vous seulement essayé de partir à ma recherche ? Je suppose que le défunt O’Neill ne s’est pas cassé la tête et m’a déclaré étant porter disparu dans une période assez courte qui a suivi la fin de la mission… La réalité c’est qu’on m’a abandonné…»


La vengeance et la colère de l’abandon, ça avait été la clé de la reprogrammation, il en voulait à la base, au général et à la terre pour l’avoir abandonné. Si la déesse partait par ce sentiment la mise en place de l’enrôlement avait dû être du gâteau.

« Je n’étais qu’un chien pour elle. Je devais dormir dans une pièce pleine d’autres esclaves en mauvaises santé, et ne pas y bouger durant la nuit sous le risque de se faire tuer par des jaffas. Le jour, je n’étais bon qu’à laver la vaisselle et servir les plats. Les peu de fois où elle m’a parlé c’était pour m’expliquer la portée de ses actions, le pourquoi de ses expériences sur les humains… Et bien sûr, pour me donner l’ordre d’abattre le commandant du SGC. Rien de plus. »


Ce genre de supplice elle l’avait vécu, affaiblir psychologiquement et physiquement, les victimes ainsi ne trouve plus de repère, et si elles arrivent à avoir un petit plus, elles le prennent comme la récompense ultime et ferait tous pour remercier. Cara continuait à repérer tous ces petit détails quand tout d’un coup…

ALERTE ! ALERTE ! LE PRISONNIER S’EST EVADE DE PRISON ! TOUT LE PERSONNEL DOIT ETRE SUR SES GARDES ET RIPOSTER EN CAS D’ATTAQUE. LE PRISONNIER EST DANGEREUX !


Le colonel Narah fit son apparition, en trombe elle savait déjà la phrase qu’il allait sortir. Les yeux perçant que lui lancèrent le colonel ne présagé rien de bon pour Cara si elle venait à se tromper.

-C'est maintenant ou jamais pour me donner votre analyse. Qu'est-ce qu'il va faire ?

-Après avoir observé les quelques informations que vous m’avez transmise, je pense que malheureusement il a rempli sa mission. Il n’était là que pour exécuter le général O’neill. Le fait qu’il est échoué, il va aller directement à l’infirmerie pour finir le travail et quoi qu’il arrive j’ai bien peur qu’il mette fin à ses jours, comme les personnes diagnostiquer Zatak et qu’une fois rempli ou pas leur missions pour laquelle ils avaient été programmé, il se supprimait.
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: Suite d'une journée d'merde   Sam 11 Mai - 7:09

N'ayant pas de travail à l'infirmerie en cette journée, Alicia avait décidé de se rendre à la salle de sport pour s'y entrainer un peu,mais aussi pour se défouler. Il y avait un bon moment qu'elle n'y avait pas fait un saut et avec tout le boulot des derniers jours, plus la fatigue, il lui avait été presque impossible de trouver le temps mais aussi l'énergie pour se mettre en forme. Hors, en cette matinée, elle avait trouver un petit regain d'énergie et désirait se changer les idées.

Elle y passa une bonne partie de l'avant-midi puis se rendit aux vestiaires pour prendre une bonne douche et regagner l'inconfort de son uniforme. Il ne fallait pas se le cacher. Elle était donc en train de se vêtir lorsqu'elle entendit le message.


-[Haut-Parleurs] : Colonel Fett, 2nd Lieutenant Lekaterina, 2nd Lieutenant Smith, 2nd Lieutenant Johansen, Command Master Sergeant Lang, Master Sergeant Becker, Master sergeant Edwards, Sergeant Thomas, Sergeant Hughes, Sergeant Jones, Corporal Roberts, Corporal Robinson, Corporal Green, Caporal Quarritch, Corporal Wiliams, PFC Thompson, PFC Wright, PFC Walker, PFC Hall, PFC Harris, PFC Lewis, PFC Miles, PFC Taylor, PFC Brown, PVT White, PVT Volko, PVT Clarke, PVT Jackson, PVT Davies et PVT Evans sont attendus en salle d’embarquement.

Autant de monde ? Pour quelle occasion ? Alicia haussa les épaules. Ce devait peut-être être un nouvel exercice ou l'annonce d'évaluation. Elle noua ses cheveux puis alla prestement en direction de la salle d'embarquement. Lorsqu'elle arriva, il y avait déjà un peu de monde. Lorsque tout le monde fut là, le Colonel Fett donna ses ordres et Alicia ne fut pas surprise de savoir quel serait son rôle. Elle n'était pas assignée à aucune escouade en particulier, mais elle en intégrerait une au besoin.

Le Colonel donnait ses ordres quand on donna l'alerte sur le prisonnier 0. Alicia se tourna vers Julia qui avait l'air surprise, mais elle l'était aussi, Comment à lui seul, il avait pu sortir sans se faire voir des autres ? ...
Un déclic se fit dans la tête de la jeune femme.


Il n'a pas pu sortir sans tuer des gardes. Il a réussi à voler l'arme d'un soldat alors qu'on était une dizaine dans la salle d'embarquement, ce fut probablement encore plus facile pour lui isolé ... Ca risque d'être un carnage si on ne l'arrête pas au plus vite ...

Alicia ne désirait pas savoir combien de certificat de décès elle aurait à remplir apres tout cela ...

Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Suite d'une journée d'merde   Mar 14 Mai - 19:11

Cara me donna son point de vue sans fléchir, elle était sure d'elle, même si une pointe de crainte était lisible au fond de ses yeux, une veine dans son cou s'était tendue quand elle croisa mon regard, signe qu'elle craignait tout de même de se tromper, ou était-ce de moi ? Aucune idée et je n'avais pas le temps de l'analyser. Je n'avais le temps de rien faire...

-Bien, continuez vos recherches jusqu'à c'qu'on le neutralise.

J'avais prononcé cette phrase d'un ton neutre mais ma voix s'était quelque peu voilée et à raison : j'étais attristé à l'idée de devoir faire abattre le Prisonnier 0. Si c'était moi qui devrait le faire ça ne me poserait aucun soucis mais de par ma nouvelle position, je ne pouvais pas me permettre de descendre dans la salle d'embarquement pour aider mes hommes alors je m'arrêta aux côtés du Sergent Harriman en tentant d'imaginer dans quel état serait le soldat qui abattrait le traitre, cet ancien soldat du SGC. Je secouais la tête pour reprendre mes esprits et arrêtez de divaguer, je me penchais sur le micro de la salle d'embarquement.

-Qu'il veuille mourir comme le pense Mallory ou s'enfuir, il viendra vers la porte, tenez vous prêts.
-L'équipe de sécurité à atteint O'Neill, ils ont le contrôle de toute l'infirmerie. Je lançais un regard de biais.
-Une équipe complète et Almie, c'est plus que suffisant, peut être même trop... C'est des hommes qui ne pourront pas fouiller la base. Je réfléchissais à toute vitesse pour tenter de trouver une solution. Verrouillez les accès extérieur de la base, sécurisez les armureries et placez une unité près de la charge d'autodestruction.
-Seul, il ne pourra jamais activez la bombe.
-Avec du C4, on peut tout faire. Le Sergent comprit ou je voulais en venir et s'empressa de répercuter mes ordres par radio. Une idée me vint alors et je pris le micro pour les hauts parleurs de la salle d'embarquement. Boba ! Envoi tes deux meilleurs tireurs au niveau 14, y a une entrée d'maintenance qui permet d'accéder à une position élevée donnant une vue dégagée sur la salle d'embarquement, de la haut il sera facile d'abattre le Prisonnier 0 sans qu'il ne voit les tireurs.

Il fallait juste espérer que les deux tireurs arriveraient à temps si l'ennemi arrivait jusqu'ici... Il viendra, mes tripes me criait que c'était son objectif, sa seule chance de salue. Il voulait vivre et c'était pour cela qu'il ne s'était pas fait sauter la cervelle après avoir tiré sur O'Neill ou même qu'il errait dans les couloirs en se faisant discret. Sa survie était le plus important pour lui. Mais il était tout de même programmé pour remplir son objectif, il y avait un sérieux problème en lui entre son objectif et sa survie. Je devais en tirer partie... Je prit un calepin et un crayon et commençait à y noter mon plan.

-Colonel, je relevais la tête de mon calepin, une patrouille à été retrouvée dans les escaliers du niveau 21 : un mort et un blessé grave, le troisième est salement sonné. Une arme est manquante, un fusil d'assaut. Il est rapide et efficace, trop pour un soldat lambda, Niirty a du le booster avec sa machine, il est dangereux...
-Faites passer l'mot à toutes les patrouilles : Qu'ils bloquent les accès aux escaliers, faites bloquer les ascenseurs et surtout, qu'ils visent la tête. Activez la porte vers le Site Alpha, prévenez les de la situation et qu'ils se préparent au cas ou le Prisonnier 0 passerait la Porte et surtout maintenez la connexion et l'iris fermée. Je vérifiais mon arme. S'il atteint la porte, laissez Mallory lui parlez, qu'elle lui fasse croire que la porte est ouverte vers une belle planète sans forme de vie, qu'on le laissera partir une fois qu'on aura vérifié qu'il n'a rien saboté, surtout qu'elle gagne du temps jusqu'à ce que les tireurs de Fett soit en position. Transmettez lui mes ordres dès que je serais sortit.
-Mais Colonel...

Je récupéra une oreillette radio, tendit le calepin à Harriman et lui fit signe de m'ouvrir la porte, il la referma derrière moi. Je poussa un long soupir, fit craquer ma nuque et fit un premier pas.

[Radio]-Colonel, que faites-vous ?
-Je suis un soldat, je vais sur me battre.
-Colonel je ne pense pas que...
-J'compte pas y perdre une jambe, rassurez vous. Narah terminé.[Radio]

Ma fréquence cardiaque s'accéléra subtilement alors que je sortais mon arme de son holster pour la serrer dans ma main droite, la gauche sortit mon couteau de combat de son fourreau. Je n'avais pas de gilet pare-balle, n'avais que très peu de munitions et il était certain que face au Prisonnier 0 et ses manipulations génétiques j'étais physiquement en-dessous mais rien à faire, pas moyen de resté en simple observateur. Je devais agir. S'il voulait atteindre la porte depuis les escaliers, il devrait forcément passé par le couloir donnant sur la porte Ouest. Je m'y postais donc, en plein milieu, arme levée vers l'accès, prêt à me battre de toutes mes forces pour arrêter moi-même le traitre et si ce n'était pas possible, à le blesser le plus possible pour que Boba et ses hommes puisse le buter plus facilement. L'équation était simple : Le Prisonnier 0 voudra me tuer et s'assurer que cette fois il ne loupait pas son coup, j'étais une trop occasion pour qu'il me loupe et là j'étais exposé de manière tout à fait logique. Il ne restait plus que Walter fasse sa part du boulot et que l'ennemi morde à l’hameçon.
Revenir en haut Aller en bas
Miles Quaritch
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 439

Arrivé au SGC : 02/04/2010

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 45
Profession:
๏ Expérience:
253/3200  (253/3200)

MessageSujet: Re: Suite d'une journée d'merde   Mar 14 Mai - 19:18

Cela faisait quelque jours que j'avais repris le sport pour me remettre en forme, Alicia avait fait du bon travail, elle avait bien soigné mes blessures et m'avait conseillé de reprendre doucement le sport pour ne pas me faire mal et ouvrir certaine blessures plus grave. Mon visage avait bien changée depuis mon arrivée au SGC, j'avais déjà trois grosse cicatrise a cause de cette panthère sur le coté de mon crane, ce rajoute a ceux la, une belle cicatrise sur l'autre coté de mon crane bien droite partant de ma tempe ce finissant vers l'arrière de mon crane et la dernière encore fraiche et rouge, sur mon visage lui même, de mon front passant par mon œil et finissant sur ma joue gauche. Une vrai tête de crache la mort.

Pour cette journée, j'avais décidé de me reposer un peu et oui me reposer un peu et pour me détendre, je lisais un livre sympa, Hamlet. je l'ai trouvé dans le coin bibliothèque de la base. Ca me détend et ca me change de mon quotidien. Ce fut a ce moment la, en plein paragraphe que le haut parleur ce mi en marche, jusque la rien d'anormal, mais à ma grande surprise mon nom faisait parti de la liste.


-[Haut-Parleurs] : Colonel Fett, 2nd Lieutenant Lekaterina, 2nd Lieutenant Smith, 2nd Lieutenant Johansen, Command Master Sergeant Lang, Master Sergeant Becker, Master sergeant Edwards, Sergeant Thomas, Sergeant Hughes, Sergeant Jones, Corporal Roberts, Corporal Robinson, Corporal Green, Caporal Quarritch, Corporal Wiliams, PFC Thompson, PFC Wright, PFC Walker, PFC Hall, PFC Harris, PFC Lewis, PFC Miles, PFC Taylor, PFC Brown, PVT White, PVT Volko, PVT Clarke, PVT Jackson, PVT Davies et PVT Evans sont attendus en salle d’embarquement.


"Putain de bordel de merde, je ne rêves pas, je reprend du service."

Apres avoir poser le livre sur mon fauteuil, j'échangeais mes pantoufle par mes rangers, je vérifiais mes bandages avant de mettre un T-shirt et d'enfiler ma chemise. Puis une fois prêt, je partais pour la salle ,d'embarquement. En y arrivant, il y avait déjà plusieurs personne et Fett. Quand tout le monde était présent, il nous expliqua a tousse la raison de notre présence dans la salle d'embarquement, on allait faire des quarts en prévision d'attaque futur, en tout cas, il va avoir de l'action, puis le haut parleur se remit a résonner dans toute la base.

ALERTE ! ALERTE ! LE PRISONNIER S’EST EVADE DE PRISON ! TOUT LE PERSONNEL DOIT ETRE SUR SES GARDES ET RIPOSTER EN CAS D’ATTAQUE. LE PRISONNIER EST DANGEREUX !

"Et c'est parti pour LA CASTAGNE, youhou."

Fett ordonna a l'escouade 2 dans laquelle je faisais parti ainsi que la 3 d'aller s'équiper au plus vite. Je suivais la masse vers l'armurerie pour aller m'armer et avec l'espoir de déchainer les feux de l'enfer sur tout les ennemis qui croiseront mon chemin.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Suite d'une journée d'merde   

Revenir en haut Aller en bas
 

Suite d'une journée d'merde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 27 ~ :: Salle de briefing-