Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Une opération de plus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Une opération de plus ?   Dim 24 Mar - 17:58

Les soleils étaient encore là, mais une douleur grandissait en moi. Je ne savais pas trop comment la décrire mais on aurait presque dit que quelqu'un était en train de me trifouiller l'intérieur du corps pour m'en extraire quelque chose. Mais quoi ? La balle ? Peut être, je n'avais pas vraiment fait attention à son positionnement. La jeune femme en fasse de moi continuait de me dévisager, nous avions beaucoup de chose à nous dire mais elle voyait bien que je souffrais de plus en plus puisque je venais de mettre genou à terre et que je me tenais la poitrine. S'approchant tout doucement de moi elle posa sa main froide sur mon épaule et me força à la regarder. Je n'arrivais pas à détourner les yeux d'elle, comment cela était il possible ?

Il faut que tu te lève Franz, tu as encore beaucoup de travail. Tes amis sont en train de te remettre sur pied mais si tu n'y mets pas du tien tu ne pourra rentrer là bas.

Sa voix était insinueuse et pernicieuse, je n'arrivais pas à m'en défaire et je voyais et ressentais encore et encore ses paroles comme si elles résonnaient dans ma tête telles des hurlements dans une caverne.

Et si je ne veux pas y retourner ? Si j'en avais marre de tout cela ? Fatigué de combattre toujours les mêmes ennemis ?

Sa réponse ne se fut pas attendre et c'est d'une bonne gifle que je ressentis quelque chose d'autre que la douleur de ma poitrine. Elle se pencha pour mettre sa tête en face de la mienne. Elle m'attrapa la tête entre ses mains et me força à voir des choses que je ne voulais pas, même si je savais que cela pouvait se passer ainsi. Elle me força à voir un futur dont je ne voulais point et qui risquait de mettre à mal tout ce que nous avions construit dans cette base.

Si tu abandonne, et si d'autre le font aussi voila ce qui risquera de ce passer. Voyage en moi pour voir ce qui t'attend, ce qui attend ton peuple. La souffrance, la guerre, l'esclavage et la destruction. Laisse toi aller dans les tréfonds de l'âme sombre qui est la tienne, en toi tu sais qu'il y a une réponse.

Dans mon esprit je pu voir la Terre, assaillit par les vaisseaux des maîtres goa'uld, la destruction du SGC, la mort ou la capture de l'ensemble du personnel de la base. Oui certain résistaient à l'invasion, montant de-ci de-là des opérations de guerrila contre les troupes goa'uld et Jaffa mais une partie de la population avait plié le genou devant les envahisseurs. Alicia, Anthony, Ju, Miles et les autres faisaient soit partie des victimes soient combattaient dans une guerre perdue d'avance. La vision d'apocalypse dura quelques secondes, à peine le temps de voir l'horreur. A peine le temps pour moi de comprendre qu'on ne pouvait pas abandonner maintenant.

Mais j'en avais parfois envie, envie de lâcher tout, d'enlever Alicia et de partir sur une planète lointaine pour vivre une vie simple et sans problème. Mais si j'abandonnais maintenant pourrais-je encore la regarder dans les yeux et lui dire que j'étais un homme ?


Non tu ne pourra pas. Tu sais ce qu'il te reste à faire. Ils en ont d'ailleurs fini avec toi il me semble.

Effectivement la douleur avait cessé et seul semblait restait un sorte d'engourdissement de mes membres. Avant que je ne puisse dire quoi que ce soit je me suis retrouvé en pleine infirmerie avec des militaires autours de moi et le doc qui s'était occupé de moi en cellule. J'essayais de parler mais ce n'était qu'au deuxième essais que quelques paroles sortirent enfin de ma bouge. Il fallait vite que j'explique tout au colonel, tant pis si c'était contraire à ce que pouvait dire les médecins. Nous n'avions pas le temps de tergiverser.

Il... Faut que je parle ... Au colonel.... Vite...
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Harper
----------------
avatar
----------------
Externe
----------------


Nombre de messages : 90

Arrivé au SGC : 19/08/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Dim 24 Mar - 20:24

L'opération ne m'avait pas exténué, par le passée à Atlanta, j'en avait pratiqués. Mais les conditions oui, pas de vrai médecins disponible et pas d'autorisation. J'avais pris l'initiative de l'opérer, le tempe était compté et j'ai jouer le tout pout le tout, même ma lace pour le sauver. Et comme remerciement j'avais eu un avertissement en bonne place dans mon dossier et une sanction qui allait suivre.

A peine le médecin, qui m'avait fait de reproche, eu tournée le talon que je m'affaisa sur le sol la tête entre les mains. Mais je finis par me ressaisir et prit la direction du lit de mon patient.

Il voulait parlé au colonel, mais mon avis de médecin lui préconisa autre chose:

" Vous parlerez au colonel plus tard. Vous devez vous reposer"
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Ven 29 Mar - 19:47

A peine je venais de me réveiller que déjà le doc m’empêchais de faire ce que je devais faire.Comme je l'avais prévu il m'était interdit d'aller voir le colonel ou tout autre militaire, mais je voyais très bien que les gardes charger de me surveiller devaient se poser des questions à mon sujet. Et le doc ? Lui aussi s'en posait il des questions?

Je l'observais attentivement après qu'il m'ait parlé, et alors qu'il continuait de faire ses analyses ou je ne sais pas quoi je pris le temps de lui parler doucement, réfléchissant chacun de mes mots. J'essayais aussi de ne pas parler trop fort pour que les autres militaires ne m'entendent pas. Je ne voulais pas que tous m'entendent en même temps.


Doc, je viens de passer je sais pas combien de temps en otage sur une planète inconnue avec des gars qui n'avaient qu'une envie, me faire la peau. J'ai trouvé un mec de chez nous qui avait été génétiquement modifiée et tout ce qui va avec. Après m'être échappé de là-bas j'ai du me battre contre le mec que j'avais sauvé et qui n'était autre qu'un traître, depuis j'ai pris une balle et on m'a mit en taule. De ce voyage j'ai appris que l'ennemi allait nous attaquer sous peu.

Vous n'avez peut être jamais rencontrer les goa'uld alors laissez moi vous expliquer la situation. Ce sont des aliens squattant le corps d'une personne et n'ayant qu'une volonté prendre le plus de territoire possible, anéantir ses ennemis et endoctriner le plus de monde possible. Depuis que nous avons ouverte cette porte nous nous battons contre eux, et je peux vous assurer qu'ils n'attendent qu'une chose : qu'on se relâche. Et en ce moment nous avons un putain de gros problème. On a plus de chaîne de commandement.

Alors passez moi vos recommandation à la con et allez me chercher n'importe qui ayant quelques responsabilités. Je sais que Fett était avec Finch, aussi a il surement fini. Donc vous allez me donner ce qu'il faut en médoc' pour que je puisse être compréhensible.

C'est clair ?


Je me laissais retomber doucement dans le lit et espérait que l'homme avait pris en compte et en considération ce que je venais de dire. J'espérais ne pas avoir été trop bruyant... Mais les gardes n'avaient pas l'air de beaucoup se bouger...

Il ne me restait plus qu'à attendre la suite...


Et merci pour l'opération, je vous revaudrais ça et je paye toujours mes dettes.
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Harper
----------------
avatar
----------------
Externe
----------------


Nombre de messages : 90

Arrivé au SGC : 19/08/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Sam 30 Mar - 15:50

Je comprenais parfaitement se qu"il voulait je dirais que c'était légitime surtout vu les révélations qu'il me disait. Mais ma cooscience médical ne permettait pas d'accepter:
" Je vous comprend, ainsi que l'importance de vos révélation, mais pour le moment vous avez besoin de repos. Pour ma dette laisser tomber j'ai fait mon job, même si je pourrais me servir de cette promesse"

Mon ton n'exprimer pas la possibilité à une negociatio, je lui administraun calment et restais à ses côté jusqu'a ce qu'il s'endorme. J esortit de l'infirmerieet alla me chercher un café, puis revint m'installer à un bureau surveillant par vidéo mes patient:

" Eh oh Harper debout"
" Desoler je me suis assoupi, il est quel heure?"
" 18h 30 t'as unesale tête dure journée"
" T'as pas idée, 18h 30"

Je le leva d'un bon et courut auprès de Scorzi, come prévu se dernier était réveillais ayant donner un faible calment pas étonnant que au bout de deux heures il soit réveillé. Erreur de débutant atlanta lors de mon externa j'avais commis la même erreur et mon chef en rigolant m'avait expliquer que fallait augmenter la dose sinon je serais rappeller dans la nuit.
" Bien dormis asseyez vous je vais vous changer votre pensement, ce que vous avez dit a propos de Nirrti, c'est vrai? Je sais ce qu'un goa'uld même si je ne suis partie en mission, mais peut on faire quelques chose?
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Mer 3 Avr - 20:41

A peine j'eu le temps de dire quelques mots que ce petit con, parce que c'était le mot qui convenait le mieux, m'administra un somnifère... Quand je me sentis partir je lui attrapais le bras et le fixa droit dans les yeux.

Vous pouvez vous la mettre où je pense ma dette finalement doc !

Et finalement je sombrais une fois de plus. Et pour une fois, je ne me retrouvais pas dans un endroit louche, un endroit étrange ou quoi que ce soit d'autre, non j'étais dans les couloirs du SGC. J'étais tellement dégoutté d'être coincé dans l'infirmerie que pour m'en échapper je rêvais de ce lieu où j'avais passé tant de journée à rêver d'une civilisation vivante. Mais, mission après mission, carnage après carnage et combat après combat je me rendais compte que l'archéologie n'était finalement pas la branche principale de cette mission. Ni la secondaire d'ailleurs. J'y avais pourtant rencontré des gens d'importance, tant par la fonction que part la mentalité, certain y été resté, d'autre était partis, mais la majorité était encore là, encore et toujours. A quoi s'attachait il pour combattre jours après jours ? Que pouvais je encore avoir à coeur pour supporter tout ceci sans broncher ? Alicia, Ju', Anto, les autres, Miles mais aussi, et surtout, le peuple de cette planète qui ne se doutait pas un seul instant de ce qui se tramait par dessus sa tête.

Dieu, mais comment réagiraient ils en apprenant la vérité ?

En analysant le personnel de la base on se rendait compte que beaucoup de pays européen semblaient être au courant du projet, et j'avais moi même préparer un rapport préliminaire et ainsi que des comptes rendus de toutes mes recherches et missions pour la Chancellerie et l'Union Européenne. Quitte à ce qu'ils soient prévenu un jour autant que ce soit par quelqu'un qui les connaissaient un peu. Je pourrais au moins compter sur la présence de mes anciens chefs ainsi que du personnel civil de la base pour m'aider dans ces démarches. Mais je me faisais des plans sur la comète. Car ce qu'il fallait pour que l'ensemble des pays du monde, ou tout du moins de l'OTAN, soit prévenu ce serrait une invasion alienne.

Mais ne serrait ce pas ce que nous a concocté ces chers goa'ulds ? A mais si bien sur... J'arrivais devant la porte, ouverte. Je la traversais comme j'en avais mainte et mainte fois l'habitude et je me réveillais enfin. Juste le temps de réaliser que j'avais toujours des menottes aux poignets, que je vis débarquer le doc... P'tit con va. Il tenta quand même d'engager la conversation avec moi pour me demander si ce que j'avais dis sur Niirti était vrai... Bha non non c'était faux, et en plus moi je suis un singe de l'espace.... Voila à quoi j'avais pensé en l'écoutant, mais bien entendu ce n'était pas ce que je dis.


Non c'est faux, en fait ce n'est pas Niirti qui va nous envahir, ça c'est la bonne nouvelle, la mauvaise, partie un, c'est que c'est l'ensemble des autres grands Maîtres qui va nous attaquer. Pour ce que j'en sais et à vu de nez je dirais une demi douzaine de pecno avec, environ six à vingt mille jaffa par gus. Ce qui nous ferais un total compris entre trente-six et cent vingt soldats. Sans parler des dizaines de vaisseaux aussi gros qu'une dizaine de terrain de foot mit côte à côte ainsi que des centaines de chasseurs de la mort, de bombardier et autre. Ensuite, parce que c'est pas fini, on peu envisager qu'ils emmènent avec eux des armes lourdes, sinon ce serait pas drôle, avec la puissance de feu équivalent à une frégate de type 45 anglaise. Avec les missiles qui vont avec hein. Hum... A oui les pouvoirs psychiques des goa'ulds, ils peuvent prendrent le contrôle de ton cerveau par un simple claquement de doigt, étant protégé par des fanatiques ainsi qu'un bouclier, rien ne vaut la technologie n'est ce pas, on peut dire qu'il est, a moins d'avoir une petite bombe atomique sous la main, impossible de se les faire en combat singulier.

Ha oui et Niirti s'éclate à modifier l'ADN des gens qu'elles capturent, Finch fut l'un d'entre eux. Moi aussi je suppose, mais elle a pas réussi à me rendre plus moche.


Je lui lançais un sourire jaune bien prononcé avant de finir ma phrase.

Vous devez donc avoir compris pourquoi il est important que je parle avec quelqu'un ? Sinon ce fada de fett va me mettre le grappin dessus et me martyriser.. Chose dont j'ai pas trop envie...

Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Sam 27 Avr - 22:56

Anthony venait de finir de faire faire le tour de la base à la nouvelle archéologue. Une fille plutôt sympa. Et qui avait débarqué au meilleur moment dans la vie de la base! Elle avait même été confrontée aux réalités du danger en assistant au retour de SG-7, des tirs jaffas franchissant la porte pendant leur traversée... Mais elle avait tenu bon! Une bonne recrue surement. Anthony déambulait dans les couloirs sans but précis. Autour de lui, on pouvait toujours sentir la tension qui régnait au sein du personnel. Cette attaque en plein coeur du SGC avait fait des dégâts dans les esprits. ils n'étaient même pas en sécurité dans cette base... Et c'est un ancien collègue qui avait servi de "kamikaze"...
Anthony jeta un oeil à sa montre: 19h32. Il aurait pu aller faire un tour au mess mais il n'avait pas faim. Tous les évènements de la journée lui avaient un peu coupé l'appétit. Il s'était contenté d'un yaourt et un fruit en guise de déjeuner.

Etant donné l'heure qu'il était, il pouvait peut être aller faire un tour du côté de l'infirmerie, essayer de glaner quelques nouvelles concernant le Général et Franz. Il se rendit donc à l'ascenseur et monta jusqu'à l'étage correspondant. L'entrée de département médical était étonnamment calme. La secrétaire de l'accueil remplissait les dossiers de la journée dans un silence assourdissant. Anthony lui fit un léger signe de tête -il l'avait déjà vue plus tôt dans la journée- et il se dirigea vers les chambres. A la recherche d'une infirmière ou d'un médecin qui pourrait le renseigner. Passant devant la vitre d'une chambre, il jeta par hasard un oeil à travers et aperçut Franz. Ce dernier semblait réveillé. Au moins une bonne nouvelle dans la journée. Un soldat montait la garde devant la chambre. Il ne savait pas s'il avait le droit d'entrer. En même temps, il avait été voir Franz dans son cachot et avait participé à une part de l'enquête. Il s'adressa donc au garde:


"Salut. Dites-moi, j'ai assisté le colonel Fett sur l'enquête, je dois voir le pat... prisonnier. Je peux entrer? Je vais pas rester très longtemps, juste quelques questions..." C'était à moitié la vérité...

Mais le garde ne fit pas de difficulté et lui ouvrit la porte. Anthony le remercia d'un signe de tête. Il attendit que le garde ait refermé la porte avant de s'approcher de Franz.

"Hey! Comment va notre grand blessé? Les médecins disent quoi?" dit-il sans parler trop fort pour que le garde n'entende pas.
Il prit une chaise contre le mur, l'installa à coté du lit et s'assit.


"Désolé, j'ai pas eu l'occasion de passer te chercher des chocolats!"lança-t-il pour détendre un Franz crispé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Dim 28 Avr - 12:46

Je m'attendais à tout pour aujourd'hui, une invasion de rats mutant génétiquement modifié par je ne sais quelle bestiole de l'espace par exemple, mais voir débarquer Anthony comme cela... Pas du tout. Bon ok, un peu tout de même, enfin je l'espérais plutôt. Ecoutant avec un petit sourire ce que me disait le militaire j'essayais de ne pas penser à la conversation que j'avais eu quelques instants avant avec le doc qui s'était occupé de moi. Me redressant doucement car j'étais toujours blessé, encore, je me mis à lui répondre.

Et c'est maintenant que tu te pointe ? Même pas tu me mène un bière ou quoi ? Que sont devenu tes principes dis donc ?!
Plus sérieusement, c'est bon de voir quelqu'un qui n'a aucune envie de me tuer... Enfin j'imagine que c'est le cas n'est ce pas ?


J'étudiais doucement son visage pour essayer de deviner ce qu'il venait bien faire ici, avait il eu le temps de faire passer mon message à Alicia ? Avait il eu plus d'information sur le général et sur le traitre ? Je devais savoir.

Comment va le général ? Il va s'en sortir ? J'ai entendu que c'était Menchu qui avait prit les rênes de la base, au moins on sait à quoi s'attendre avec lui, et on sait aussi qu'on peut compter sur lui, du moins j'imagine. Je dois t'avouer que depuis la trahison de cet enculé de Finch je ne sais plus trop quoi et qui croire...

Je laissais mon regard se porter sur les instruments, pensif.. Pour une fois que j'avais quelqu'un de sensé en face de moi j'allais en profiter, pour lui révéler ce que je savais... En espérant que ce n''était pas une farce de nos amis goa'uld...

Il faut que je te dise Anthony, j'ai cru comprendre de la part de Niirti que nos amis communs Grands Maitres allaient tenter quelque chose contre nous. Attaquer la base ou pire encore, même s'ils savent qu'ils ne peuvent pas passer par la porte à cause de l'Iris ils ont toujours leurs vaisseaux. Et ce n'est pas notre unique vaisseau qui pourra les arrêter hélas. Si cela se confirme et qu'une invasion ou quoi que ce soit d'autre se prépare il va falloir prévenir les autorités et le conseil de sécurité pour mettre en place des moyens de défenses sensés et efficaces... Au minimum il faut prévenir nos officiers pour les mettre en garde...

Me croirait il ? Déjà que moi même j'avais du mal à y croire... Laissant de côté cette idée je tentais d'en savoir plus sur ma petite blonde...

Dans un autre registre, tu as eu le temps de voir Alicia ? Comment va elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Harper
----------------
avatar
----------------
Externe
----------------


Nombre de messages : 90

Arrivé au SGC : 19/08/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Mar 30 Avr - 14:42

Je décidais de retournais voir mon patient un peu grognon, j'aurais peut être dû accepter de lui envoyer un colonel comme il l'avait demandé. Il avai bsoin de repos, il était loin d'être en super forme et d'être sortie d'affaire. Pour ma part la journée ne m'avait pas épargnée et je croit que le pauvre à dû en faire les frais. Pour ma défense les événements avait étaits plus tôt chaud, le SGC attaqué, r un fdèle à Nirrty qui faisait parti des nôtres, le général O'Neill grièvement bléssé, des soldat bornés qui refuse que je soigne le échant de l'affaire, un mence d'attaque sur nos tête, un sermon par le chef pour avoir pratiqué une operation sans autorisation ( oui mais je l'ai sauvé) et un patient que je nommerais bien gincheux. Bon, j'irais m'esciser il est pour presque rien.

En arrivant au niveau de sa chambre le garde en poste se raidit, je lui dit de se détendre, mais je comprit son comportement en regardant par la vitre, i avait laisser rentrer quelqu'un contrairemen à mes directive, je lui lanca un regard de noir et entra das le pièce, je reconnu Anthony, je l'avais entre apercut:

" Mais que faites vous ici? Vous croyez que c'et le lieu et le moment de poser des question à un patients? puis me tournant vers scorzi, et vous pas la peine de protester!"

Oui, oui, j'étais là pour m'excuser et alors, j'ai bien le droit de m'énerver. Je me met en quatre pour lui sauver la vie, je prend de gros risque et l'autre se ramène la bouche en coeur et commence à le questionner, il y aller un peu fort:
" Je vous signale que ce patent doit se reposer, je vous demande de sortir de suite!"
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Mar 30 Avr - 19:24

Me voilà de retour dans l'infirmerie... Un court soupir m'échappe alors que l'odeur d'antiseptique me remonte dans les narines, je grimace et progresse avec encore moins de conviction que si j'étais sous des tirs ennemis. Je venais des cellules ou j'avais discuté avec Boba et tirant ma frustration de ne pas pouvoir interroger moi-même le Prisonnier 0 du fait de ma nouvelle position. Je les retenaient à l’État-major ! Avant de revenir pour voir Scorzi qui était certainement notre meilleure source de renseignements à l'heure actuelle, j'avais prit le temps de faire un crochet vers mes quartiers et avait sortit de mon armoire ma veste de treillis ou était cousu l'aigle, symbole de mon grade, de chaque coté du col. J'en avais retroussé les manches jusqu'au dessus du coude. Les écussons de FoxHound et des Black Eagle avaient été posés sur mon épaule gauche. Je remontais la pièce en repassant dans ma tête l'ensemble des informations que je possédais pour le moment... Soit pas grand chose. En approchant de la pièce ou devait être Scorzi -en témoignait le garde à l'entrée- j'entendais une voix s'élever que je ne connaissais pas. Je salua rapidement le garde à l'entrée qui me rendit mon salut avec une rapidité et une précision qu'on ne voyait que rarement. Je lui adressa un discret hochement de tête. Lorsque je fus dans la pièce, je vis Scorzi dans un lit -bien entendu- Lang devant et un homme qui devait être un doc, c'était visiblement lui qui gueulait.

-Scorzi, Lang, dis-je pour les saluer avant de me tourner vers le doc, et vous, vous êtes ?

J'avais un air sévère gravé dans mes traits durs et déjà tirés par la fatigue occasionné par cette putain de journée de merde.


(Ou comment arrivé comme une rangers dans la boue :p)
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Mer 1 Mai - 22:19

Franz semblait quand même très affaibli et marqué par les évènements. Le fait d'être accusé de complicité dans la tentative d'assassinat du général ne devait pas arranger les choses. A peine assis, comme s'était prévisible, il l'assaillit de questions concernant le général, et lui parla des projets des Go'aulds. Anthony écouta en silence, l'air grave. La situation n'était vraiment pas réjouissante... une nouvelles invasion Go'auld...

"Ne t'en fais pas pour le général. Il en a pour un bon bout de temps de convalescence mais il s'en sortira. Et puis, il a la meilleure des docs"lui dit-il avec un clin d'oeil. T'as raison pour Narah, je pense aussi que c'est un bon choix pour la base en ce moment, même si je ne le connais pas tant que ça.... Sinon, t'es sûr pour l'invasion? Tu l' as dit à quelqu'un d'autre?"

Apparemment non, et il devait compter sur lui pour répandre l'info. C'est alors qu'il l'interrogea aussi sur Alicia. C'est vrai qu'il ne l'avait pas vu depuis l'accident et qu'ils avaient interdiction de se voir pour l'instant. Pas facile pour lui.
Anthony allait ouvrir la bouche pour le rassurer lorsque la porte s'ouvrit et qu'il entendit quelqu'un commencer à lui gueuler dessus. Se retournant, il vit un médecin qui voulait vraisemblablement que son patient se repose. Mais enfin, bon... faut se détendre un peu aussi...

Anthony ne prit pas son ton le plus amical, se faire prendre de haut comme ça n'était pas trop pour lui plaire, surtout qu'il ne faisait rien de mal.


"Excusez-moi docteur, mais je devais voir votre patient, c'était important. Et je fais attention à ne pas trop le fatiguer alors se calme..."

Le doc recommença à gueuler et lui demander de sortir. Anthony lança un regard lourd de sous-entendu à Franz et se leva. Mais un nouvel arrivant fit alors son entrée... Narah. Aussitôt, comme par réflexe, Anthony se mit au garde à vous.

"Mon colonel. Je vais vous laisser..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Harper
----------------
avatar
----------------
Externe
----------------


Nombre de messages : 90

Arrivé au SGC : 19/08/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Jeu 2 Mai - 15:28

Je me tut enfin, on se calme quelle culot. Ce n'est pas sa réfléxion que le fit me terre mais l'arrivé d'un nouveau protagoniste, apparemment ce dernier était plus gradé que Anthony, en effet se dernier se mit au garde à vousJe ne sait pas pourquoi, je ne suis pas militaire, mais je recopia Anthony, avant de rerendre une posture normale.

Il commencais à y avaoir trop personnes dans cette chambre, même si Lang partais, avec l'arriver du colonel mon atient ne porrait pas se reposer, j me tournat vers le colonel:
" Pas plus de dix minutes, après il doit se reposer"

Je sprtis de la chambre et intercepta Anthony:
" Je suis désoler d'avoir crié, mais la journée n'a pas était, il parle de quoi, c'est qui cette goa'uld, elle peut pas vraiment attaque la terre n'est ce pas?"

Bon les événements de la journée, n'excusaits en rn mon comportement, mais la possiblité de se faire attaqué n'avait pas arrangeait le choses.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Ven 3 Mai - 20:29

C'est bon, la salle où je me reposais était devenu une salle de réunion, non seulement Anthony était là, mais le doc était de retour et voila t'il pas que le colonel débarquait à l'improviste... Pointant du doigt le doc tout en saluant l'officier qui venait d'entrer je ne pu m’empêcher de passer mes nerfs sur le pauvre doc qui n'avait rien fait. Mais que voulez vous il fallait bien un bouc émissaire non ?

Dites donc doc, je me fiche de ce que vous me dite, je ferais ce que je veux et puis c'est tout. Colonel ça fait plaisir de vous voir ici. Vous venez me dire que je suis libre et que je peux me barrer ? Ou vous voulez me poser des questions ? Je suis disposé pour les deux possibilités. Enfin si Monsieur le doc me laisse le faire, car il a pas l'air très enclin à cela.. Enfin je dis cela je dis rien moi...

Je me calmais et me laissais tomber dans le lit, à cette heure il ne devait y avoir pas grand monde encore de réveiller, aussi je devais prendre mon temps pour expliquer ce que j'avais à dire..

Colonel, je ne sais pas si ce que je vais vous dire est vrai, peut être un piège de Niirti ou je ne sais quelle manipulation génétique, mais j'ai cru comprendre que les grands maîtres allaient de nouveau lancer une attaque contre le SGC et la Terre. Je sais que je ne suis pas en position de force pour parler de cela, ni même de vous convaincre, mais j'ai pas fait tout ce bordel dans sa base pour rentrer ici en vie et avec ces informations. Finch ne sait sans doute pas de quoi il s'agit, mais il est vraiment dangereux, et je craint qu'il tente de s'échapper. Vous avez vu comme moi de quoi il est physiquement capable, ayant donné sa vie à sa déesse il n'aura plus rien à perdre et je ne donne pas cher de notre peau s'il s'enfuit d'ici....

Je sais ce que vous allez me dire doc, mais laissez moi finir je vous pris, merci.

Pour continuer Mon colonel, je sais que les preuves ou les impressions sont contre moi, mais je n'ai pas fait venir ce traître ici, je n'ai pas voué ma vie à Niirti et si je pouvais m'en sortir d'ici sans un blâme ou quoi je vous serais reconnaissant... C'est vrai quoi, déjà on m'envois en mission je sais pas trop où, je me fais capturer par des connards en tenue SM vouant un véritable culte à une ********* quelconque foutrement dangereuse....

Sérieusement elle a construit une machine pour modifier l'ADN des gens et elle s'en sert sur des cobayes, altérant à la foi leur physique mais aussi leur esprit... J'ai failli y passer moi aussi, heureusement j'avais quelques ressources... Ou alors c'est la connasse précédemment nommée qui avait tout prévu...



Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Sam 4 Mai - 3:48

Tous me saluèrent sans réfléchir, ce qui ne faisait que confirmer ce que j'avais vu durant toute cette putain de journée : je n'étais pu Narah l'officier mais le chef du SGC, mon identité et le passif associé semblait s'être effacé au profit de ma nouvelle fonction. La dernière fois que j'avais vu Scorzi, c'était au mess, en pleine nuit et son salut avait été un réflexe de soldat aujourd'hui c'était autrement différent, c'était... différent. Même le doc, ce n'était pas un militaire et pourtant, il m'avait salué, j'avais l'impression d'être de retour à l'ère de FoxHound, ou j'étais le Boss. Non, je n'étais pas le Boss, j'étais Boss : l'incarnation de l'autorité et de la discipline d'une unité comme le monde n'en avait jamais vu et aujourd'hui, j'étais à la tête de l'installation militaire la plus importante de cette planète, notre unique ligne de défense contre les pires dangers qui puissent nous guetter. Et en tant que Commandant de ce programme, je devais prendre les décisions à présent... Le poids de mes nouvelles responsabilités tomba sur mes tripes comme un Jaffa s'écroulait après avoir reçu une rafale et seule la voix de Lang me sortit de mes tourments internes.

-Restez dans l'coin.

Ce fut au tour du médecin de m'adresser la parole mais pour me donner un ordre, ou en tout cas ça y ressemblait fortement. Je pris sur moi pour garder un air parfaitement neutre, figeant mes traits sévères et graves sur mon visage buriné par la guerre. Rare sont ceux qui se permettaient ce genre de remarque à mon encontre, même parmi mes vieux amis, il ne devait pas avoir entendu parler de moi, ni même savoir qu'à présent, c'était moi qui donnait les ordres alors, histoire de remettre les choses à leurs places, je l'attrapa par le bras quand il passa à coté de moi sans lâcher pour autant Scorzi des yeux. Il n'était qu'un détail à régler, rien de plus.

-Deux choses, la première c'est quand je pose une question, on me répond : la prochaine fois qu'on se croise, vous avez tout intérêt à vous présenter. La seconde c'est que je reçois pas de consigne de votre part ni même de quiconque dans cette base puisque c'est à moi qu'on rend des comptes, tâchez de ne pas l'oublier. Je lui lâchais le bras. Disposez.

Lorsque les deux hommes sortirent de la pièce, je me tournais vers l'extérieur, allant jusqu'à la porte qui allait nous couper du reste du monde.

-Lang, faites venir deux gardes ici, frais et dispo pour une garde complète. Je pris la poignée de la porte de ma main puissante. Et interdiction de diffuser la moindre information que Scorzi aurait pu vous donnez, c'est un ordre qui, s'il serait enfreint, résulterait par votre renvoi chez les Delta, et ça vaut pour tout ceux à qui il aurait pu parler.

Sur ce, je fermais la porte. Je me tournais alors vers un Scorzi plus vrai que nature -pour ce que j'en savais de lui- et plutôt à cran. Comme toute la base aujourd'hui. Je pris une profonde inspiration et m'approchais pour prendre appui sur le bord du lit, face à lui.

-On va s'la faire à l'ancienne parce que j'ai vu assez de sang pour la journée. Surtout qu'a chaque fois, il appartenait à des membres de ce programme, présent ou passé. Je plantais mes yeux dans ceux de Scorzi, fichant mon regard glacial et profond dans le sien, épuisé et nerveux. Tu va me regarder droit dans les yeux et me dire tout ce que tu a comme info' sur Niirty, le Prisonnier 0 -je ne doutais pas un instant que Scorzi ferait le rapprochement avec Finch- et ta propre détention. Donne moi chaque détail qui pourrait avoir une importance stratégique et n’oublie surtout pas de bien me fixer parce que si Niirty a eut ta vie entre ses mains aujourd'hui c'est moi qui vais devoir choisir ou tu passera les prochains jours, voir les prochaines années si tu répond mal.

Lors de mon énoncé, j'avais gardé ma voix grave, l'accentuant quelque peu pour appuyer l'importance de la situation dans la quelle se trouvait l'allemand avec qui j'avais eut une discussion stimulante il y a quelques mois de cela. Je savais que c'était quelqu'un de bien et qu'il ne trahirait pas le SGC sciemment, pas tant qu'il subsisterait quelque chose de l'homme qui avait passé la porte avec l'équipe SG l'accompagnant mais toute la question était justement là : restait-il quelque chose de Franz Scorzi dans ce corps ? Toute la problématique allait être de décrypté chaque mouvement, chaque tic nerveux, chaque réaction -ou leur absence- pour tenter de faire un analyse rapide de la psyché de l'homme devant moi pour comprendre et baser ma décision là-dessus. J'avais sa vie entre mes mains mais aussi, peut être, celles de tout les membres du programmes parce que si je me trompais, que je le laissais libre et qu'il se révélait être un agent infiltré, il pourrait bien détruire la base de l'intérieur.
Alors je l'écoutais me parler, énonçant les faits sans me lâcher des yeux, comme je le lui avais demandé et au fond de ses prunelles je voyais la rage de l'homme trahis et la tristesse de l'homme blessé, presque agonisant parce sa fierté et sa confiance avait ébranlée, parce qu'aujourd'hui il ne savait plus qui croire. Il se demandait même surement s'il pouvait se faire confiance à lui même, si son esprit était encore le sien et si le monde qui l'entourait était réel. Si, dans ce cauchemar, il devait trouver un réconfort en se disant : putain j'suis rentré. Et je connaissais diablement bien le problème, pour avoir vécu la même situation que lui, ici-même au SGC -et quelques autres fois par le passé- mais avec leurs outils hors normes les Goa'ulds étaient bien plus puissants que n'importe quel terrien pour vous torturer et en cela, ils étaient vraiment les pires ennemis de la Terre car chaque mise en scène supplémentaire renforçait votre paranoïa et vous éloignait d'un retour possible à une vie normale -autant qu'on puisse en avoir au SGC- après votre retour de captivité. Si vous en revenez un jour.


-On va partir du principe que c'que tu m'a dit est vrai et que t'es pas manipulé par Niirty -ou qui qu'ce soit d'autre. T'as été capturé par Niirty, elle t'a foutu dans sa machine à trifouiller l'ADN, ne t'a torturée à aucun moment et qu'elle avait la langue bien pendue Ensuite un Tok'ra t'a aidé à fuir et a ton tour t'a aidé le Prisonnier 0 pour qu'il s'en sorte.

J'analysais tout ce que Scorzi avait pu me dire, ressassant ses mots, ses expressions de dégouts, ses mimiques de craintes primaire et tout particulièrement la rage en prononçant le nom du traitre. Il n'était visiblement pas complice ni coupable de l'attaque envers le Général mais ce n'était que mon avis et je ne pouvais pas jouer la sécurité de la base uniquement là-dessus, pas pour les ronds de cuirs de Washington en tout cas...

-Pourquoi attaquer maintenant ? Comment pourrait-elle convaincre les Grands-Maîtres d'entrer dans un conflit d'envergure ? Elle aurait certainement pu si elle vous avait encore entre ses mains aujourd'hui, vous auriez servit de preuve mais il est évident qu'elle vous a laissé échapper donc elle a estimé avoir tiré tout ce qu'elle pouvait de vous deux. Je me redressa pour croiser les bras sur ma poitrine, ma main gauche remontant sur ma barbe mal rasée que je frottais pensivement. Il est fort probable que ce Tok'ra n'était qu'un vulgaire serviteur de Niirty, il faisait partit de la mise en scène pour te faire croire à une évasion et que le Prisonnier 0 puisse atteindre sa cible sans encombre, c'est surement pour cela aussi qu'il est entré en contact avec toi avant : il devait s'assurer que tu gardais l'espoir de t'enfuir et il t'a fait culpabiliser en jouant les victimes depuis trop longtemps enfermée et oubliée de tous. Silence. Cette ********* n'est pas conne, elle a bien cerné notre nature.

Je soupira avant de replonger mon regard dans celui de mon interlocuteur. Attendant ses réactions et les réponses à mes questions. En fait, je savais pertinemment qu'une partie de l'analyse que j'avais formulée à haute voix était incorrecte mais je voulais jauger l'attitude de Scorzi et pour cela, il n'y avait pas d'autres moyens que de le prendre au piège, ou tout du moins essayer. De sa réaction allait découler son sort, j’espérais vraiment qu'il allait me montrer que la foi que lui porte Becker était justifiée, je n'avais aucune envie d'avoir deux prisonniers dans les geôles du SGC aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Jeu 9 Mai - 21:50

Le doc en avait prit pour son grade et le colonel, désormais et nouvellement chef de la base était devant moi à me menacer clairement et simplement d'un magnifique peloton d’exécution si ce n'était pas mieux... QU'est ce qu'il voulait savoir ? Tout ? Je savais bien qu'il avait ma vie entre ses mains merde... Qu'est ce que je pouvais faire maintenant ? Même lui ne semblait s'il devait me croire, il me semblait que pas grande monde savait s'il devait me faire confiance et bordel de merde qu'est ce que je le comprenais. Au fond de moi j'avais aussi ma petit voix qui, même si elle s'était fait discrète ses derniers mois, tentait de refaire surface. Et c'était certainement pas devant lui que je devais laisser cette voix là prendre le dessus sur l e peu d'esprit qu'il me restait encore.

Mais en observant l'homme en face de moi je compris qu'il ne me lâcherait pas tant qu'il n'aurait pas eu ses réponses. Alors, prenant sur moi pour garder mon calme je ne pu utiliser une ironie cynique que je m'étais découvert depuis mon retour. Pourquoi avais je développer ce cynisme ? Etais ce une manipulation de la connasse ? Je ne devais pas psychoter et tout passer sous couvert d'une manipulation génétique mais quand même quoi.. On avait peut être jouer avec mon ADN, qui peut dire si je ne m'étais pas transformer en véritable bombe ? Qui ? Pas moi en tout cas... Et qu'est ce que cela me faisait peur... Quand je voyais ce qu'elle avait fait à Finch, quand j'ai vu ce dont elle était capable qu'est ce qui me m'étais à l'abris ? Rien, définitivement rien. M'enfonçant doucement dans le coussin de mon lit je fermais les yeux pour réfléchir et tenter de me calmer, d'avoir eu cette pensée avait fait gravement augmenter mon rythme cardiaque et j'avais eu, durant un temps, du mal à respire. Connaissant ses symptômes je sus immédiatement que j'avais faillit faire une crise d'angoisse. Et n'importe qui dans cette situation l'aurait comprit.

Au bout d'un temps quand même je me ressaisis et entama la discussion avec l'officier supérieur...


Je récapitule pour ceux qui n'aurait pas suivi ou qui se serait endormis au fond de la salle. Petit un, on m'envoi sur une planète inconnue où se situe des recherches archéologiques, cela aurait pu être cool si on ne my avait envoyé uniquement pour mettre à l'épreuve les sentiments que j'avais pour une doc de la base. Merci général. Petit deux on me capture parce qu'une bande de zigoto aux ordres d'une Reine Goa'uld qui passait par là et qui devait s'être dit, pourquoi n'irais je pas me chercher un petit cobaye. Bha oui hein ? Pourquoi pas... Evidemment sur quel pécore sa tombe ? Je vous le donne en mille. Bref, ensuite on m'amène dans un lieu où le seul visage pseudo amical qu'on me présente c'est Finch... Imaginez ma réaction en le voyant, j'ai bien faillit lui arracher la tête

Ensuite ses gardes me traîne devant une machine qui manipule les ADN, c'est le nouveau joujoux de Niirti et je peux vous dire qu'elle s'en sert cette conne. Donc je me pointe devant elle et ses malabars, et là elle me débite un speech de "mais vous comprenez vous êtes des parasites de merde et on est là pour vous détruire". Grossièrement c'était cela. Ensuite elle m'annonce comme cela que ses potes en on marre de nous et qu'ils vont nous attaquer nous foutre la pâter et nous faire manger des bretzels... Bien que j'ai de sérieux doute sur l'apparition de bretzels dans l'espace pour nous attaquer... Quoi que ça aurait le mérite d'être original. Puis, se faisant chier comme pas deux, elle me fout dans sa machine et me fait des trucs pas net, pas longtemps, le temps de voir mon ADN et de dire un truc du genre "on va enfin pouvoir faire quelque chose de c'te machine". Peut être avait elle vu que je savais mieux faire les saucisses que son cuistot et qu'elle en est devenue toute mouillée...

A la suite de quoi on me refout en cage avec des rires et tout, attention se sont de vrai méchant ces gens là. Là un gus vient me réveiller et m'annonce comme ça qu'il est Tok'ra... Personnellement j'ai eu des doutes dès que je l'ai vu mais avais je vraiment le choix ? Alors qu'on fuyait on tombe sur Finch qui chialait, m'a fait tellement de peine que je l'ai porté jusqu'à la porte. Merde quoi j'ai porté ce mec et à peine ici il me tire littéralement dessus. La suite vous la connaissez, j'arrive il tire, je le défonce, il me blesse on me fout en taule et finalement je termine ma course ici, attaché à mon propre lit avec des dizaines de câbles dans le corps et deux gardes qui me regardent comme si j'avais tué moi même le général.

Rien de bien méchant quoi. Et vous votre journée ? La prise de commandement se passe bien ?


L'ironie ne me sauverait pas mais que me restait il d'autre ? L'officier français se mit à parler, ou plutôt penser, tout haut me posant par la même de nouvelles questions. Aux quelles je me fis une véritable joie de répondre.. De toute façon je l'avais appelé de mes vœux non ?

*oui tu l'a appelé de tes voeux mais tu en attendais plus de lui non ? Qui te dit s'ils auront encore confiance en toi après cela. Qui te dit qu'Elle aura encore confiance en toi...*

Ha ben finalement la petite voix arrivait à se faire entendre... Pas bon signe pour la suite ça...

Je ne sais pas trop pourquoi maintenant mais en tout cas une chose est sur c'est qu'ils vont venir et j'espère qu'on pourra le combattre et les foutres hors de chez nous en arrivant à les défoncer eux et les grands maîtres.. En tout cas vous pourrez compter sur moi...Il ne faut pas s'inquiéter pour elle la connasse, elle arrivera toujours à détruire la moindre parcelle d'espoir qu'on peu avoir. Le truc le plus con et qu'elle imaginait pas c'est que maintenant qu'elle à réussi à détruire cette petite chose, je n'aurais de cesse que de la traquer... Et une fois que je lui aurais mis la mains dessus, fvut mieux espérer pour elle que les Goa'ulds ont inventer un super supositoire... Parce qu'après ce que je vais lui mettre dans le cul ça va être le grand nettoyage.. Et y'a pas que de la merde qui va sortir.... Ca je peux te le dire....
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Mar 14 Mai - 20:35

Scorzi semblait vraiment en boule, la rage qui transpirait en lui n'était pas une invention : sa voix rauque, sa respiration puissante et la lueur dans ses yeux me rassuraient. Ses constantes aussi, son rythme cardiaque n'était eut de cesse d'augmenter, sensiblement et de manière presque imperceptible mais c'était bien là. Il était fou de rage, il avait soif de vengeance et le cynisme dont il faisait preuve en me racontant son histoire était son exutoire, surtout maintenant qu'il était coincé dans un lit d'hôpital sans pouvoir voir la femme qu'il aimait et soupçonné d'être un traitre à sa cause, à sa planète. Ses pupilles étaient légèrement dilatées et ses mains avaient des mouvements quelque peu erratiques. Pour éviter de le brusquer encore plus et ainsi l'amener à continuer de parler, j'entrepris de répondre à ses questions, même si je savais qu'il s'en moquait. Avoir des informations sur la base était un premier signe de confiance qu'il devrait reconnaître à sa juste valeur.

-Ma journée ? Plutôt chargée en fait, je suis passé d'emmerdeur mondialement classé à commandant de la base la plus importante de la planète. J'dois m'assagir en quatrième vitesse pour tenter de maintenir les rangs et la cohésion du SGC. Je soupir. O'Neill est stable, il s'en sortira mais... Je suis pas qualifié pour le poste. Ma seule force c'est mon entêtement et c'est pour ça que l’État-major m'a choisi en fait, ils voulaient quelqu'un capable de résister au NID et au CIS. Je sais très bien que je vais être là pour faire éponge le temps qu'O'Neill se remette de ses blessures. D'un coté l’État-major est heureux : ils vont pouvoir faire passer en force plusieurs décisions qui ne plaisent pas aux civils tout en rejetant la faute sur moi. J'vais passer des journées de merde...

On revint alors sur le sujet de l'invasion, tout se jouait sur la réponse de Scorzi, comment allait-il gérer les informations que je venais de lui fournir ? Sa réponse fut percutante et inspirée. Il ressortait plus comme un militaire dans ses meilleurs jours que comme un civil à ce moment. Il était prêt à en découdre et il brulait de se venger de ce que Niirty lui avait fait. Je secouais donc la tête en signe d'assentiment. En tout cas, il ne semblait pas avoir trouvé la faille délibérée de mon raisonnement. Peu importait au vu de la rage qui ressortait dans sa voix finalement.

-Si vous voulez aider, restez tranquille, suivez mes instructions et d'ici peu de temps, vous serez libre de vos mouvements. Quand je verrais Becker, je l'informerais qu'elle peut passer vous voir. Je me penche légèrement en avant. Mais vous aurez des règles à respecter Scorzi et je n'accepterais pas la moindre erreur à ce sujet : deux gardes vous accompagneront partout ou vous irez, vous n'aurez pas accès aux zones sensibles du programme, à savoir : le niveau 28, les armureries et les laboratoires où sont entreposées et/ou testées des artefact extraterrestre et des armes. Essayez d'aller dans une zone interdite, de fausser compagnie à vos gardes ou de faire quoi qu'ce soit d'anormal et je vous tuerais moi-même. Je me redresse. Si vous voyez Becker, ça sera en présence de vos gardes, quand vous vous doucherez, ils tiendront votre serviette, si vous allez pisser ils se tiendront de l'autre coté de la porte. Je vais aussi faire installer une caméra de sécurité dans vos quartiers qui ne pourra être activer que sous mon ordre. Ce sera votre seul moment d'intimité mais n'en profitez pas pour faire une connerie, c'est clair ?

Je notais dans ma tête de m'assurer que les soldats qui resteront auprès de Scorzi ne soient pas des hommes avec qui il déjà eut des contacts trop fréquents par le passé, pour éviter les risques de bavure.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Mar 21 Mai - 20:12

En écoutant ce que me disais l'officier supérieur de la base je comprenais tout de suite que j'allais être réduit à un simple rang de soldat / archéologue sous surveillance... Ainsi donc la confiance n'était pas du tout au rendez vous, aurait il pu en être ainsi ? Je ne crois pas du tout. Et puis il fallait mieux cela plutôt qu'autre chose. Au moins pourrais je toujours travailler, peut être aurais je même enfin le temps d'analyser et de profiter de ce super concert récupéré sur internet... Ou pas. Je supposais que la connexion internet allait être drastiquement réduite. Ce n'était pas si étrange que cela mais quand même.

L'homme reprit tout de même ce côté ironique, cynique que j'avais employé, lui aussi avait eu une grosse journée, peut être pas aussi lourde que la mienne et surtout pas pire que celle du général. Il m’énonçait néanmoins des faits qu'il me serait difficile de contrer de par la violence de leur impact sur ma nouvelle vie. Comment allait je faire pour travailler avec des gens qui allaient passer leur temps à m'analyser, vérifier mon comportement et tout faire pour savoir si j'étais un quelconque goa'uld ? Ça n'allait pas être facile.... Mais avais je le choix ? Une fois de plus non je ne l'avais pas.


Je vois, et je comprend parfaitement tu sais. Bon là je te tutois parce qu'on est dans l'intimité de ma chambre et tout mais n'y prend pas goût, merde quoi t'es devenu le chef de ce truc et de tout le monde ici... Si avec ça t'en a pas une ou deux qui te tombent dans les bras moi je comprend plus rien... Déjà que je comprend pas grand chose... Quant au général je sais qu'il s'en sortira, il a de l'acier à la place des organes celui là, alors je ne m'inquiète guère. Ce qui m'inquiète plutôt c'est Finch... Quoi qu'elle ai pu faire sur lui il n'aurait pas dû être autant atteint, je ne sais ce que renferme sa machine, mais elle a fait des trucs avec... Et quant on voit le résultat il y a de quoi a craindre le temps où seul le gaz moutarde ou le sarin était utilisé... Au moins on savait à quoi s'attendre.

Avec ça n'importe qui peut devenir une bombe ambulante...



Je gardais le fond de ma pensée pour moi mais il ne faisait aucun doute qu'il avait déjà comprit à quoi je voulais en venir. J'avais beau être soulé par ce qu'il me faisait subir je comprenais l'action. Surtout si elle me permettait d'aller de l'avant...

Je comprendton empressement à me fournir une escorte, je ne vais pas dire que je l'apprécie mais tout du moins je saurais m'en contenter le temps que tu arrive à te faire une idée sur mon cas. Et puis si l'envie leur prend de me foutre en taule je demande au moins à ce que ce soit au soleil... Un petit coin comme l'île Maurice ou Madagascar serait le top... M'enfin on fera avec ce qu'on a...

Je pris un air plus déprimé, plus sérieux... Parlant à demi mot il fallait quand même qu'il sache ce que je ressentais, car cela n'était qu'une facade, un bouclier ou un mur contre je ne sais quelle agression morale et mentale. Ne pas savoir ce qu'elle m'a fait subir était pour moi un calvaire, sans compter qu'un jour je pouvais me réveiller comme Finch... Ou pire encore.

J'ai peur de ce qu'elle a pu me faire... Si un jour je fini comme Finch... Ou pire encore, il faudra ne pas hésiter. Met moi une balle dans la tête.
C'est tout ce que je demande.
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Jeu 23 Mai - 19:15

Scorzi prenait le tout plutôt bien, au vu de la situation. Tout ce qu'il devait assimiler n'était pas difficile, il avait passé une journée de merde et ça allait très certainement continuer. Si je trouvais ma situation délicate, la sienne était proprement intenable. Pour avoir été reconnu traitre envers mon pays pendant des années, je comprenais ce qu'il ressentait et c'est certainement pour cela que je me montrais plutôt laxiste sur les mesures de sécurité avec lui. Mais d'un autre coté, si je le poussais à la faute, il en commettrait forcément une, tout le monde finit par faire une erreur un jour où l'autre. Et il valait mieux repousser cette faute le plus longtemps possible, qu'elle ne puisse pas être additionnée avec sa capture, ça simplifierait la vie à tout le monde. Mais quand Scorzi estima que mon rapport avec les femmes pouvaient y gagner grâce à ma nouvelle position, je me contentais de hausser les épaules d'un air détaché avant de lui répondre.

-J'ai pour règle de ne jamais sortir, ou coucher, avec une femme qui sait ou j'dors.
Je hochais pensivement la tête au sujet de Finch. Il n'est pas seulement question de sa machine Scorzi, on ne trahit par les siens parce qu'on a un ADN trafiqué. Il a fait un choix, le mauvais, je me penchais légèrement en avant, toi t'as fait l'bon.

Mais je savais ou il voulait en venir et je comprenais sa crainte, j'avais eut exactement la même peur en revenant au SGC après ma capture. Avais-je trahi les miens et mon serment ? Est-ce que j'étais bien moi-même ? Ces questions me rattrapent encore par moment et m'empêchent de dormir. Comment savoir que je ne suis pas un agent dormant, qui n'attend qu'un déclencheur pour détruire la base ? Et plus le temps passe, plus la question devient pesante parce qu'aujourd'hui, qui irait penser que je puisse être infiltré pour l'ennemi ? Moi qui suis revenu depuis plus d'un an d'entre les morts, chef des Black Eagle et à présent Commandant par intérim du SGC. Si je décidais de détruire la base, personne ne pourrait m'arrêter. En un sens, Scorzi avait la chance de n'être « qu'un scientifique ».

-J'avais pensé à la Martinique ? C'est petit, ensoleillé, chaud et les femmes plutôt friande des européens...

Sachant parfaitement que je ne pouvais pas sourire -à peine sortir un rictus- je me contentais de faire un clin d’œil à Scorzi pour appuyer la légèreté symbolique de mes dires. Quelques mots sans arrière pensées ne pouvaient que le conforter dans l'idée que je n'attendais pas simplement le bon moment de le clouer sur le pilori. Mais au vu de sa dernière réplique, il était conscient et lucide sur sa situation. Mes traits s'assombrirent alors que je lui répondais :

-T'a ma parole d'homme. Mais fait c'que tu peux pour résister à tes démons.

On venait de signer un pacte, un accord commun qu'aucun de nous deux ne pourrait renier le moment venu et une fois de plus, quelqu'un me demandait de mettre fin à ses jours s'il venait à être surpasser. A croire que ma capacité à ôter la vie était ma valeur la plus sure en ce bas monde... C'est sur ses pensées que je quittais la chambre de Scorzi, saluant de la tête Lang et le doc.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   Lun 3 Juin - 19:49

L'homme, qui était encore mon officier supérieur finalement, avait bien comprit ma situation et ne semblait pas profiter de ma situation pour me faire faire je ne sais quelle connerie. Ne serait ce que pour rester dans le programme ou je ne sais pas quoi d'autre. Aussi, alors qu'il me dit quelques âneries, j'en profitais pour sourire doucement car la douleur était toujours présente. Mais qu'allait il se passer pour la suite ? J'allais passer une journée de plus ici, à attendre que mon état s'améliore et ensuite quoi ? Les missions ? Peut être pas tout de suite. Du moins pas tant que j'aurais deux gardes du corps pour me surveiller....

C'était con à dire, mais au moins ça me ferait de la compagnie pour discuter, car après ce que j'avais vécu il fallait que j'en parle à quelqu'un... Peut être aller voir un psy ou je ne sais pas quoi ou qui d'autre. Un robot capable de m'écouter, me conseiller voir me pousser plus haut.. Alicia était là, je le savais... Elle m'aiderait à aller plus loin, plus haut, toujours plus vite et mieux. Mais aujourd'hui je devais déjà me remettre de ce que j'avais vécu ainsi que de ma blessure.


Vaï, vous inquiétez pas pour mon Colonel. Je vais prendre le temps qu'il faut et je vais faire en sorte de pas succomber à je ne sais qu'elle connerie provenant de notre chère amie Niirti. Après je promet rien si vous me la mettez en face ne serait ce que trois seconde. J'en ferais un carton de la mistinguéte, et pas la peine de me dire des truc genre "oui mais bon en fait elle est pas méchante la bougre."

Mais je doute que tu me sortes ça un de ses quatre matins n'est ce pas ?

Quant à cette histoire de femme qui sait pas où tu dors, je dois avouer que pour moi c'est mort puisqu'elle sait. Mais bon ça tu t'en doute n'est ce pas ? Allez va, je vais pas te retenir t'a surement plus et mieux à faire que de me surveiller. Non ?



Et puis je pense que j'avais surtout besoin de dormir, peut être me le cachais je à moi même, mais c'était bien là. Il fallait que je me repose après ce qu'il venait de se passer ces dernières heures. L'évasion, la fusillade, la prison et maintenant l'hôpital... Qui savait ou pouvait prédire ce que me réservais l'avenir... Mais à l'heure actuelle je n'avais envie que de la voir et puis de dormir.

Dormir et rien d'autre pour le moment...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Une opération de plus ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une opération de plus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 21 ~ :: Salle de soins-