Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Opération du Général O'Neill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13741

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Opération du Général O'Neill   Dim 10 Mar - 13:05

Le téléphone sonna et c’est l’infirmière de garde au secrétariat qui décrocha le combiné. La voix à l’autre bout du fil demandait de préparer le bloc opératoire pour une intervention d’urgence. Il y avait un blessé par balle mais l’identité de la personne n’avait pas été dévoilée. En tout cas, la panique se faisait entendre dans la voix. L’infirmière raccrocha et transmit les informations au docteur White. Dès lors, les lumières du bloc opératoire s’allumèrent et les externes, internes en chirurgie se mirent à préparer le matériel, à installer chaque objet susceptible d’être utilisé pour sauver la vie du patient dans un délai probablement court.

Le Docteur White avait maintes fois connu cela et ne ressentait aucune pression. Il nettoya ses mains pour les rendre stériles avant l’opération et enfila ses gants d’un geste rapide, professionnel et surtout, banal pour lui vu son expérience. Il n’était pas un dinosaure pour autant, ayant tout juste dépassé ses 45 années de vie. Mais il avait connu de nombreux théâtres d’opération aux quatre coins du monde et plus rien ne lui faisait peur. Il pensait tout savoir, tout connaître. Il ne savait pas s’il pourrait sauver le blessé à temps mais il savait qu’il était entre de bonnes mains. En clair, le Docteur White avait une totale confiance en lui-même et la seule réserve qu’il pouvait émettre, c’était envers le personnel soignant qui l’accompagnait. Il y avait beaucoup d'incapables et de jeunes souciants, pouvant rapidement céder à la panique, dans cette pièce.

Le brancard arriva au bloc avec le Sous-lieutenant Johansen et quelques infirmières. L’homme étalé de tout son long n’était autre que le Général O’Neill en personne. Le Docteur Robert White, tout de bleu vêtu, observa son équipe installer le blessé et préparer les premiers examens, sans oublier l’anesthésie. Le patient n’était plus conscient, le sang continuait de dégouliner. Il fallait faire vite.


« Je vais commencer à l’ouvrir. Allez-vous préparer Johansen, vous allez me seconder. » Déclara le Médecin en chef du SGC tout en mettant son masque de chirurgie. Autour d’eux, le bloc opératoire était déjà en place et les instruments placés près du brancard.

Alicia avait la chance d’être nommée pour seconder le Docteur White, mais le patient n’était pas un patient comme les autres… Sans oublier Franz, son petit ami, qui était à peine revenu et qui avait été mis en prison, suspecté d’avoir joué un rôle dans cet acte meurtrier, ou d’en jouer un à l’avenir. Cette pensée perturba Alicia et le Docteur Robert White le vit dans son regard.

« Vous vous en sentez capable, Johansen ? Ou dois-je vous remplacer ? Dites le tout de suite. »

Dit-il d’un ton ferme et légèrement interrogatif, comme s’il mettait en doute les capacités de la jeune femme à exercer son métier. L’instant d’après, il se tourna vers un membre de son équipe pour lui demander un scalpel et commença à faire ce pourquoi il était payé.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Lun 11 Mar - 0:24

Alicia arriva au bloc avec le patient qui n'était nul autre qu'un homme qu'elle respectait au plus haut point, le Général O'Neill.

Sur le chemin qui menait au bloc, elle avait gardé sa blouse sur sa plaie pour essayer de stopper le saignement. Elle s'était dit que s'il mourrait, elle ne pourrait pas se le pardonner.

Elle était docteur certes et son supérieur était le Dr White, mais elle était aussi militaire et là O'Neill était son supérieur certes, mais aussi une légende, un homme de coeur et un homme compréhensif. Oui elle lui en avait voulut de l'avoir mis à l'épreuve, elle et Franz, mais avec un peu de recul, elle s'était rendu compte qu'il aurait pu faire autrement. Il aurait pu en avertir Rasmussen et elle aurait pu dire au revoir à son boulot.

La jeune femme aida donc les infirmières à mettre le Général sur la table d'opération, White était déjà prêt. Il voulait qu'Alicia l'assiste alors elle alla rapidement se préparer. Alors qu'elle se lavait les mains, elle eut une légère crise d'angoisse. Tout ce qui se passait la prenait de court. Le Général à l'article de la mort, Franz qui devait à cet instant croupir dans les cellules du SGC ... Rien en somme qui pouvait l'aider à se concentrer.

Une infirmière vint la voir alors qu'elle lavait ses mains.


- Dre Johansen, on vous attends.

Alicia hocha de la tête. C'était maintenant ou jamais qu'elle devait faire ses preuves. Elle devait garder la tête froide et faire comme s'il s'agissait de n'importe quel patient.
Elle entra dans le bloc et on l'aida à enfiler sa tenue, puis son masque chirurgical. La jeune femme regarda le visage du Général, inanimé, pale. Les évènements lui revenaient en tête, puis elle se demanda ce que Franz avait pu faire dans cette histoire ... ce n'était pas lui ca ...


« Vous vous en sentez capable, Johansen ? Ou dois-je vous remplacer ? Dites le tout de suite. »

Alicia regarda le docteur en face puis se ressaisit.

Non. Je n'ai pas besoin d'être remplacée, je suis capable de vous assister.

Sans prendre le temps de regarder le dossier, elle fit le topo, comme un assistant devait de la faire.

Homme de 52 ans, lésion par balle à l'abdomen, pas d'orifice de sortie. Choc hémorragique et probables lésions internes importantes.

Alicia ajusta la lumière pour que le Dr White ait une bonne vue sur ce qu'il faisait puis elle appliqua la bétadine pour aseptiser la peau avant que le docteur ne l'ouvre. Elle se tenait prête à utiliser les compresses.

Elle faisait preuve d'un contrôle exceptionnel malgré ce qui se passait. Dans toute sa carrière c'était probablement l'opération la plus importante où elle ne se donnait pas le droit d'échouer.




Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Mar 12 Mar - 23:45

Julia ayant été présente durant les derniéres missions avec Finch et Franz avait pensé être utile pour parler aux prisonniers,puisqu'elle connaissait les circonstances de leur disparition et que à ce moment là elle avait même du assurer temporairement le commandement. Mais le Colonel Fet semblait penser autrement, aussi elle n'insista pas. Elle posa briévement sa main sur le bras d'Anthony et lui demanda.

- Tu fais attention à toi d'accord ? Et tiens-moi au courant, tu veux bien ? Comme ça je transmettrais à Alicia.

Ils n'étaient pas en mission mais savoir que le Général O'Neill avait été touché ici dans sa propre base était choquant et elle ne voulait pas qu'il arrive malheur à Anthony, ni à Franz d'ailleurs! Et puis cette histoire avec Finch lui tenait vraiment à coeur, elle avait beaucoup discuté avec lui puis ensuite avec son co-pilote qui espérait encore le retour de son ami sur le site alpha. Indirectement, elle se sentait impliquée. Elle s'installa dans l'observatoire non sans avoir demandé à un médecin le listing du protocole pour l'opération qu'allait subir le Général. Elle voulait s'assurer que tout serait bien fait dans les règles. Elle appuya sur l'interphone afin d'avoir le son et eu le temps d'entendre sa soeur dire.

Non. Je n'ai pas besoin d'être remplacée, je suis capable de vous assister.

A travers la vitre, Julia envoya un sourire d'encouragement à Alicia. O'Neill ne pouvait pas être entre de meilleures mains. Il ne lui restait plus maintenant qu'à prier pour que le Général s'en sorte. Outre l'homme de qualité qu'il était elle ne souhaitait pas que le commandement de la base soit assuré par un administratif incompétent .
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13741

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Mer 13 Mar - 20:35

La Bétadine se déversait un peu partout sur le corps et quand il fut prêt, le Docteur White posa la lame du scalpel sur le bas de la poitrine du Général et descendit la lame, traçant un long sillon ensanglanté à la verticale, jusqu’aux abdomens. Le début de l’opération se déroula dans des conditions presque idéales, mais le temps leur était compté car le Général ne tiendrait pas plus longtemps avec une balle dans le ventre. Il fallait espérer que cela n’ait pas touché d’organes. Le Docteur White avait demandé à Alicia de l’aider à écarter une partie de la cage thoracique, à lui donner le matériel nécessaire, à le guider et à le seconder avec d’autres outils jusqu’à l’extraction de la balle.

« Faudra retirer un rein endommagé. » Déclara le Docteur White, ne quittant pas des yeux son patient.

A peine eut-il fait la remarque que la tension du Général commença à chuter, alarmant le matériel médical qui encerclait l’équipe de chirurgie. Avec l’aide du Sous-lieutenant Johansen, ils durent relancer le rythme cardiaque avec un défibrillateur à tubes, réservé pour une utilisation d’urgence en cas de patient ouvert sur la table d’opération. Ils essayèrent plusieurs fois et alors qu’ils le croyaient perdu, la tension reprit un rythme normal au plus grand soulagement de l’équipe médical. Ils allaient pouvoir continuer leur travail.

« Il a perdu beaucoup de sang. » Fit remarquer un assistant.

« On retire la balle et on le recoud. On va le laisser respirer un peu et programmer une nouvelle intervention pour lui enlever ce rein défaillant. Je veux d’autres culots de sang en attendant et qu’on garde un œil attentif sur son rythme cardiaque…. Johansen, je vous laisse finir l’opération. On fait une pause de quelques heures et vous reviendrez avec moi pour l’ablation du rein. »

Le Docteur White sortit en poussant la porte avec ses fessiers, jusqu’au lavabo où il retira ses gants ensanglantés. L’opération pour récupérer la balle avait duré pas mal de temps et avait été intense. Avec l’aide de Johansen, le projectile demeurait maintenant dans une coupelle métallique. Le Général était costaud et s’il avait la chance de s’en sortir indemne, il aurait le droit à ce petit souvenir dans sa collection personnelle…

Derrière la vitre, en salle d’observation, Julia Becker reçut la visite d’un officier gradé du SGC. Il s’agissait du Colonel Thil. Vu la mine de l’homme, il semblerait qu’il n’ait pas été mis au courant de l’attentat sur le Général. Du moins toute l’histoire ne lui était pas arrivée aux oreilles.


« Sergent-maître. » Salua-t-il en entra dans la pièce et en prenant un tabouret pour se rapprocher de la vitre.

« J’étais au mess quand on m’a dit qu’on avait tiré sur O’Neill. Vous pouvez m’expliquer c’est quoi ce merdier ? »

Giovanni Thil était parti en mission avec Becker il y a quelques mois, mais aussi avec Alicia sur Abydos. C’étaient des personnes qu’il commençait à connaître. Il s’était plutôt bien remis de la dernière mission même si ce qu’il avait vu là-bas le troublait toujours parfois, la nuit dans ses cauchemars. Il n’était pas au courant du retour de Scorzi et Finch mais il ne tarderait pas à le savoir quand on le tiendrait au courant de la situation…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Ven 15 Mar - 7:09

Au même moment où le Dr White posait le scalpel sur le corps du Général, un message passa aux haut-parleurs. On pouvait l'entendre jusque dans le bloc.

" A tout le SGC, ici le colonel Narah, comme vous le savez surement déjà le Général O'Neill a été victime d'un attentat des plus lâche le visant tout particulièrement. Heureusement pour nous, son instigateur, en plus d'être lâche est un mauvais tireur, le Général a survécu. Pendant qu'il se remet de ses blessures, j'assurerais les responsabilités du Général en son absence. Bon courage à tous."

Alicia eut un pincement. Ils avaient maintenant une pression supplémentaire. O'Neill n'était pas sorti d'affaire et le Colonel venait d'annoncer le contraire. Mais trêve de penser, elle devait se concentrer. Elle assistait le Dr White et elle ne voulait pas le décevoir sur ce cas. Le sourire de sa soeur la rassura un peu, elle était prête.

Le début de l'opération se déroulait bien. Alicia connaissait bien la procédure dans un tel cas et elle donnait les instruments au Dr avec rapidité et parfois il n'avait même pas le temps de lui demander qu'elle savait ce qu'il avait besoin. La recherche de la balle ne fut pas longue, mais le temps pour y arriver oui. Il y avait beaucoup de sang et pour cause, un rein avait été touché. La priorité était donc de réparer le rein temporairement.

Alors que le Dr White donnait ses instructions quant au rein, la tension chuta et ce fut la défaillance cardiaque. Il fallait relancer le cœur à tout prix.

Chariot de REA, vite.

Ce ne fut pas long qu’elle eut les palettes en mains.

Chargez 300. On dégage.

Elle posa les palettes sur le torse du Général, aucune réaction. Pendant ce temps, les moniteurs s’affolaient de partout, il était en fibrillation ventriculaire.

Chargez 350. On dégage.

Mais encore une fois rien. Elle avait une dernière chance. Après, le constat serait celui du décès. Elle fit charger à 400, puis les moniteurs redevinrent calmes. Ils avaient eu très chaud. Alicia était sous tension et fut même étonnée que le Dr White lui laisse les rênes de l’opération pour le reste. Il devait lui faire confiance puisqu’il était sorti du bloc. Surement qu’il la regardait depuis l’observatoire, mais elle n’avait pas le temps de regarder.

Dre Johansen ?

Alicia regarda l’assistant, il lui tendait les pinces pour qu’elle aille déloger la balle. La jeune femme prit l’instrument et d’un geste certain, mais tout de même lent et minutieux, elle retira la balle. Il fallait faire attention de ne pas accroché d’autres tissus. La balle finit donc dans une coupelle, le Général était tiré d’affaire, pour le moment.

Bon, on referme.

Alicia mit une lunette d’approche pour bien voir ce qu’elle faisait et prit le porte-aiguille ainsi que les pinces qu’on lui tendait. Les sutures n’avaient pas grand secret pour elle, elle en avait fait des tonnes sur les corps d’animaux ou bien sur des vrais patients. Il suffisait de prendre son temps pour faire les points et laissez une belle cicatrice nette.

Lorsqu’elle eut finit, elle retira cette tenue qui était maintenant maculée de sang, et son masque. Elle sortit du bloc avec une infirmière, lui donnant les instructions.

Vous avez compris le Dr White tout à l’heure. Mettez le Général en salle de soins et ayez un œil sur les constantes. Il doit être stable pour la prochaine opération.

Lorsque la femme quitta, Alicia remarqua la présence du Colonel Thil qui s'était joint à Julia. Elle salua comme il se devait son supérieur.

Assez rare de voir des spectateurs ici, mais je comprends que l’état du Général puisse soulever l’intérêt.

Alicia soupira, elle était tendue. Avoir la vie du Général entre les mains, ce n’était pas rien, encore une chance qu’elle n’était pas la seule à avoir ce fardeau sur les épaules. White en avait vu plus qu’elle, ça c’est certain et Alicia était contente que ce soit lui qui soit en charge. Il était peut-être grognon par moment, mais il était bon médecin, ça personne ne pouvait le lui enlever.

La jeune femme regardait les infirmières qui finissaient de préparer le Général pour le transférer dans la chambre de soins et fit un topo au Colonel et à Julia qui visiblement étaient soucieux de l’état du commandant de la base
.

Le projectile a touché le rein gauche, on va l’enlever tout à l’heure. À part cela, il n’y a pas trop de dégâts. On va attendre quelques heures pour qu’il se stabilise et ensuite on fait l’opération. Si tout se passe bien, le Général sera remis sur pied rapidement.

Elle avait dit cela comme un automate, peut-être était-ce une manie de docteur. Dire les choses comme si on rembobinait chaque fois une même cassette. Ce n’était pas son genre pourtant, mais ses pensées étant ailleurs, Alicia agissait sans trop grande émotion.

Pourtant, en dedans d’elle, c’était l’Armageddon. Elle essayait de se repasser la cassette de la salle d’embarquement. Le tir, le Général qui s’écroule, le rire de Finch …. Et Franz dans tout cela ? Alicia ne pouvait pas croire que Franz soit complice de tout cela. Elle le connaissait bien, son fiancé n’aurait jamais fait cela … il avait du respect pour O’Neill. À moins qu’il ait été sous l’emprise de quelque chose, comme Finch … Il serait donc coupable ? Non, non, pas lui … pas l’homme qu’elle aimait.


Cette fois, on sait le danger est à nos portes. On se fait attaquer directement dans nos propres murs…
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Ven 15 Mar - 22:38

Les doigts cripsés sur la vitre Julia suivait le déroulement de l'opération. Le haut parleur les informa que le Colonel Narah remplacerait O'Neill le temps de sa "maladie". Les craintes de la pilote se trouvèrent donc effacées. Elle se rappelait bien de cet homme. C'était lui qui était venu les chercher avec son équipe lorsqu'ils s'étaient perdus sur cette maudite planéte. Il n'en demeurait pas moins que O'neill était dans un état inquiétant. Peut être aurait-il fallut prévenir un proche qui aurait pu être là à son réveil. Elle se demanda où pouvait être Kwarck...

« Sergent-maître. »

Le Colonel Thill venait d'arriver à coté d'elle et la pilote le salua respectueusement. En réalité il ne pouvait pas mieux tomber. Il était probablement l'homme de la situation. Julia savait que Franz et Alicia ne l'appréciaient pas beaucoup et il fallait reconnaitre que l'Italien était assez grossier et bourru. Mais compétent et soucieux de ses hommes. Elle avait pour sa part toute confiance en lui. Il lui demanda donc ce qui se passait.

- Vous vous souvenez de notre intervention sur la cité céleste ? Et de la disparition du Lieutenant Finch ?

A la grimace de l'homme elle vit qu'effectivement il s'en rappelait. Comment oublier ? Ce qu'ils avaient vu là bas était effroyable, et en plus un de leurs hommes s'était volatilisé. Jusqu'au bout ils avaient essayé de le retrouver mais rien n'y avait fait.

- Il est de retour, possédé par un Goa'uld semble t-il et, comme nous l'avions supposé à l'époque, Nirti s'est emparé de lui. Il a passé la porte et tirer sur le Général. Finch est placé en détention actuellement et interrogé.

Mais personne ne pourrait rien en tirer c'était évident...et vraiment triste. Finch était quelqu'un de vraiment apprécié sur le site Alpha, sa perte était terrible.

- Le Professeur Scorzi est revenu avec lui mais il semble normal. Lui aussi est aux arrêts. Pour ma part je ne savais même pas qu'il avait disparu...Vous étiez au courant vous ?

Pour le coup ce n'était pas pendant leur mission à eux que Franz s'était volatilisé. Elle ignorait vraiment tout à ce sujet et elle se demandait ce qu'il en était d'Alicia. Mais malgré tout elle n'était pas trop inquiéte à son sujet. On se rendrait rapidement compte de son innocence et il sortirait trés bientôt de celulle. Les médecins venaient de terminer d'ailleurs et malgré quelques frayeurs tout semblait s'être bien passé. C'était à O'Neill de jouer maintenant car rien n'était gagné encore. Thill et elle descendirent retrouver les médecins qui prenaient un petit temps mort avant de passer à la seconde étape. Julia sourit à sa soeur.

- Papa serait fiére de toi si il te voyait. Et ne t'inquiète pas pour Franz. Il est entre les mains d'Anthony et tu sais bien qu'ils sont un vrai petit couple ces deux là!
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5151

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Mar 19 Mar - 20:03

-Journée d'merde...

Flanquée d'Almie, je parcourais les couloirs du SGC, les yeux fixés sur le dossier que maintenait ma main gauche alors que la droite entourait et annotait la feuille à divers endroits pour que je puisse retrouver quelques informations importantes facilement et me faire des pense-bête. Jusqu'à aujourd'hui, je pensais être au fait quand à la gestion d'une base mais c'était sans penser aux différences inhérentes à la nationalité du personnel. Je ne devais aussi pas perdre de vu que je prenais l'intérim d'O'Neill, un monstre sacré pour cette base -ainsi que pour moi- et tout cela ne faisait que me rendre la tâche plus difficile. Je redoutais presque d'être demain, parce que je savais que je ne dormirais pas.
La porte de l'ascenseur s'ouvre devant nous, je m'y faufile en silence, Almie appuie sur le bouton « 21 » et l'engin métallique entame une longue montée. Devrais-je faire rapatrier nos équipes en mission non-prioritaire ? Bonne question... Putain ! Chaque fois que je devais prendre une décision, la même question me hantait : que ferais O'Neill ? Sauf qu'aujourd'hui, il était dans un sale état et je devais faire étalage de mes connaissances pour gérer au mieux le foutoir qu'il m'avait laissé sur les bras. La porte de l'ascenseur s'ouvre et j'en sors, Almie me devance légèrement, à l'affut de la moindre zone d'ombre d'où pourrait survenir le danger. La blessure d'O'Neill ne l'avait pas aussi atteint que pour les membres du SGC mais elle comprenait la gravité de la situation et dans quelle position je me retrouvais : s'il y avait d'autres ennemis infiltrés, ils s'en prendraient certainement à moi. La porte de l'infirmerie s'ouvre devant moi et un interne m'indique la direction à suivre, je lui adresse u signe de tête distrait et m'enfonce dans cet antre à l'odeur pestilentielle. Mes entrailles se nouent alors que l'odeur d'antiseptique remonte dans mes narines. J'ai horreur de cet endroit, rien ne me rappel plus les pertes subies qu'une infirmerie ou un hôpital. Je finis par tomber nez à nez sur trois personnes -deux femmes et un homme- semblant en pleine discussion. Je reconnu vite le colonel Thil, que je connaissais de vu pour être un officier fiable et bourru et les sœurs Becker, la plus jeune avait fait partie de mon équipe sur Garazem pour capturer un Kull, compétente et professionnelle, elle avait visiblement participé à l'opération du Général. Concernant la seconde, je la connaissais de par la mission de sauvetage que j'avais mené pour l'équipage du Dédale, elle et Sheppard m'avait aidé à progresser lors de l'opération. Je les salua d'abord d'un signe de tête, avant de refermer le dossier que j'avais entre les mains. Mon regard se porta d'abord sur Alicia :


-Quel est l'état du Général ? Je sais que je me suis avancé en l'annonçant hors de danger sur les hauts-parleurs mais c'était une manœuvre nécessaire pour l’interrogatoire de Finch. J'espère que vous comprenez ?

Si certains auraient pu penser que des excuses étaient de mises, ce n'était pas mon cas, j'avais fait ce qu'il fallait pour aider Boba dans son interrogatoire du traitre, tout devait être mis en œuvre pour faire parler Finch.

-Concernant Scorzi, il me semble que vous êtes proche, n'est-ce pas ? Je me vois donc dans l'obligation de vous interdire de le voir pour le moment, je vous donnerais moi-même de ses nouvelles si vous le désirez. Mon regard alla vers Julia. Ça vaut pour vous aussi, étant sa sœur, votre lien indirect avec le docteur ne me permet pas de vous laisser l'approcher non plus.

Je sentais Almie qui commençait à s'agiter dans mon dos, je lui fis signe d'approcher pour lui murmurer quelques mots :

-Cabuor O'Neill, akay evaar'la ke'gyce.

Elle s'exécuta, sans chercher à contester, mon respect pour O'Neill s'était vite transmis à l'extraterrestre et elle le tenait en haute estime.
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Mer 20 Mar - 6:41

- Papa serait fiére de toi si il te voyait. Et ne t'inquiète pas pour Franz. Il est entre les mains d'Anthony et tu sais bien qu'ils sont un vrai petit couple ces deux là!

Alicia eut un bref sourire envers sa soeur, mais au fond d'elle, elle ne se sentait pas bien. Peut-être que son père serait en effet fier d'elle pour ce qu'elle faisait, mais Alicia l'était moins d'elle-même. Elle ne serait pas dans cet état si elle n'avait pas tissé des liens avec Franz.

J'ai confiance en l'enquête, mais je préfère me préparer à toute éventualités.

Et se préparer pour la prochaine opération également. La néphrectomie n'était pas une chirurgie laborieuse pour un chirurgien expérimenté comme le Dr White, mais pour Alicia c'était autre chose. Elle n'en avait jamais fait. Certes elle connaissait les procédures, mais la théorie était toujours plus simple que la pratique. De plus, le Général n'avait pas des constantes stables.

La jeune femme se prit un verre d'eau, mieux valait éviter la caféine avant un opération, puis vit apparaitre le Colonel Narah arriver. Elle le connaissait parce qu'elle avait déjà été avec lui dans une mission, mais c'était tout. Elle le salua comme elle saluait habituellement son commandant, O'Neill. Alicia avait une bonne idée de la présence du commandant et sa question confirma ses doutes.

On a retiré la balle qu'il a reçue, mais il n'est pas tiré d'affaire. La balle a touché le rein gauche. On a stoppé l’hémorragie, mais on le lui retiré, il y a trop de dégât et le rein n'est plus viable. L'opération est programmée pour dans quelques heures, mais je ne vous cacherai pas que c'est risqué vu l'instabilité de ses constantes. On a failli le perdre.

Il se justifiait sur ce qu'il avait fait, mais Alicia n'avait pas à lui dire comment faire son travail, bien que cela avait mis beaucoup de pression sur le sien.

Je comprends votre méthode et sachez que je n'ai pas à donner mon opinion sur tout cela. Vous êtes le commandant de cette base et vous prenez les décisions qui vous semblent les plus justes. Tout ce que j'ai à dire c'est que ... c'est qu'on fait l'impossible pour maintenir le Général hors de danger afin de respecter vos dires.

À la seconde où il changea de sujet et évoqua Franz, Alicia eut des palpitations. Il lui était interdit de le voir. Avec raison certes, mais elle prenait mal cet ordre, bien qu'elle n'en laissait rien paraitre. Alicia ne prit pas la peine de répondre quand il lui demanda si elle et Franz étaient proches. S'il posait cette interdiction, c'est qu'il devait connaitre la réponse à sa propre question.

À vos ordres, Colonel. Je ... je vous serais reconnaissante, en effet, de connaitre la progression de son cas.

Elle ne pouvait rien faire d'autre que d'attendre. Au moins, Anthony pourrait fournir un peu plus d'infos à Julia qui elle aussi était visée par cette interdiction d'entrer en contact avec Franz



Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13741

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Mer 20 Mar - 23:14

- Le Professeur Scorzi est revenu avec lui mais il semble normal. Lui aussi est aux arrêts. Pour ma part je ne savais même pas qu'il avait disparu...Vous étiez au courant vous ?

« Moi, on me tient jamais au courant de rien. » Répliqua le Colonel Thil avec une moue innocente. « Mais je dois vous avouer que je suis content qu’il soit de retour. Ça m’embêterait à l’idée de ne plus pouvoir l’emmerder en mission. C’est un sale gosse mais un putain de bon élément. »

Le Colonel italien n’était pas connu pour être quelqu’un de très raffiné. Mais depuis la mission sur Abydos et celle sur la Citée Céleste, c’était encore pire. Il avait adopté un langage brut mais franc, perdant un peu de son charme. A l’inverse, son caractère s’était pourtant adouci et rendu plus tolérant, la faute à toutes les horreurs qu’il avait pu voir lors de ses deux dernières sorties par la porte des étoiles.

L’opération se termina tant bien que mal. Le plus important avait été fait mais rien n’était garanti encore. Le Général pouvait trépasser d’une minute à l’autre. C’était quelqu’un de costaud, le Colonel Thil n’en doutait pas, mais parfois le corps pouvait lâcher contre autant d’efforts et de douleur. Alicia Becker Johansen leur expliqua la situation juste après avoir été félicité par Julia.


« Ah bon vous êtes sœur ? » Déclara le Colonel d’un air dépité. « Merde j’aurais dû m’en douter… »

Puis le Colonel Narah se joignit à eux. Ils discutèrent de la situation et du fameux message diffusé aux haut-parleurs. Thil se demandait pourquoi Narah avait pris le contrôle et qui avait eu cette folle idée, mais tant que le commandement ne lui revenait pas à lui, qui était détesté par la moitié de ses hommes, c’était le principal.
Cependant, le Lieutenant Finch qui avait commis cet attentat, faisait autrefois parti des rares personnes qui pouvaient apprécier le Colonel Thil. Ils avaient eu l’opportunité de faire plusieurs missions ensemble et ils avaient gardé de bonnes relations jusqu’à sa disparition. La nouvelle de son retour dans de telles conditions lui faisait froid dans le dos.

Ils discutèrent de Scorzi quand un nouvel intervenant pénétra dans la pièce. Tout nettoyé qu’il était, le Docteur White salua les officiers présents, jetant un regard suspect envers Almie, l’indigène qui suivait Narah partout dans la base, comme s’il s’agissait d’un gosse perdu et qui risquait de casser quelque chose de fragile partout où il allait. Il ne fit pas plus attention à la jeune femme et s’adressa à tout le groupe.


« Il y a du monde dit donc ! La dernière fois qu’il y avait autant de gens inquiets pour mon patient, c’est quand j’ai dû opérer en urgence un Père Noël d’une pancréatite aiguë à Chicago. Cet homme n’était ni moins vieux ni sobre que le Général, mais il avait tout une colonie d’enfants qui l’attendait à la sortie pour s’assurer qu’il se remettrait sur pied rapidement pour pouvoir remonter dans son traineau. » Il regarda son assistance puis ajouta, d’un air plus sérieux.

« En tout cas, le Général avait moins de chance que le Père Noël de s’en sortir aujourd’hui et pourtant il est bel et bien toujours là, parmi nous, en train de respirer paisiblement. Vous avez donnez vos instructions aux infirmières, Johansen ? »

Une fois qu’elle eut répondu il se tourna vers Thil et Narah. C’était en particulier à ce dernier qu’il s’adressait car comme tout le monde présent au SGC, il avait entendu les informations sorties des haut-parleurs et reprises par tous les hommes.

« Nous allons programmer une autre intervention d’ici quelques heures. On lui enlèvera un rein défaillant. Comme vous vous en doutez, notre cher Général pourra continuer à vivre s’il lui en reste encore un en bon état. J’espère que son état sera toujours stable d’ici là ? Si c’est le cas, tout devrait bien se passer pour lui. Il n’aura qu’à se reposer pendant un long moment avant de remarcher parmi nous ! »

Le Docteur White soupira longuement en se demandant s’il allait devoir répéter ce genre de réponse à beaucoup d’autres personnes qui viendraient prendre des nouvelles de l’état du Général. Il était peut être le meilleur réparateur de corps humain qu’il soit, mais pas le plus social de tous…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Jeu 21 Mar - 13:15

"Si tu veux faire un truc pour moi, met lui une balle dans les rotules pour le faire souffrir comme il convient... "

Anthony se contenta de sourire légèrement. Pas sur que la hiérarchie apprécierait ce geste, même si tout le monde souhaitait certainement en faire autant contre l'enflure qui avait tiré sur O'Neil. Franz paraissait très affaibli et cela inquiétait Anthony. Il avait besoin de soin, et vite. Franz confirma d'ailleurs cela juste après en appelant Harper. Anthony s'écarta prestement pour laisse le médecin faire son travail. Avec l'aide d'une infirmière, ils le transportèrent au bloc, Anthony se chargeant de dégager le passage. Arrivé à la porté du bloc, il dût les laisser l'endroit étant stérile et réservé au personnel médical. Harper étant déjà dans la salle d'op, il arrêta une infirmière qui entrait:

"Excusez moi, vous pourrez dire au docteur que dès qu'il sera stabilisé, il faudrait lui faire des tests à la recherche de drogue, d'un symbiote ou n'importe quoi qui pourrait altérer son jugement. Demande du colonel Fett." La femme acquiesça et rentra. Anthony resta pensif derrière la vitre à regarder le bourdonnement à l'intérieur, tel une ruche. Allait-il s'en sortir? Harper semblait assez inquiet tout de même... C'est alors que résonna dans les hauts parleurs une annonce du colonel Narah annonçant qu'il prenait l'intérim d'O'Neil. Ils n'avaient pas perdu de temps! Mais au moins, c'était une bonne chose. En ce moment la base avait besoin de quelqu'un et Narah, le peut qu'il le connaissait ferait surement très bien l'affaire. C'était un militaire sérieux, compétent et qui connaissait bien le terrain.

Quelques minutes plus tard, il décida d'aller marcher un peu en attendant que la situation évolue. Déambulant dans les couloirs de l'infirmerie, il finit par tomber par hasard sur Julia à la machine à café.


"Alors? O'Neill? D'après l'annonce de tout à l'heure il est tiré d'affaire?" demanda-t-il calmement tout en mettant des pièces dans le distributeur.

Il écouta Julia l'informer de la situation avant de lui raconter où ça en était de son côté.

"Tiens, on s'assoit?.." Il but une gorgée de café, il était assez chaud... "... Franz est au bloc en ce moment... ça va pas fort, mais c'est un dur. Il s'en sortira, je suis certain... Sinon, pour ce qui est de sa culpabilité présumée, j'ai fait le tour des preuves qu'on pouvait trouver ici et ils vont faire des examens pour montrer qu'il n'était pas sous influence. J'ai de bons espoirs qu'on l'innocente, même si c'est un avis tout à fait personnel. On va voir comment ça évolue... Il m'a demandé de dire à Alicia qu'il était innocent. Mais je pense qu'elle s'en doute déjà..."

Il se tut, laissant Julia s'exprimer si elle le souhaitait. Soufflant sur son café pour le refroidir un peu, il en rebut une partie. Tout en soufflant, il laissa tomber sa tête sur le mur derrière lui.

"Pff, tu crois que ça va cesser un jour? Ces morts, ces disparus, toute ces histoires improbables avec les Go'aulds? J'aime ce boulot, et défendre la planète est un honneur pour moi, d'une certaine manière... mais parfois, je suis fatigué de tout ça!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Ven 22 Mar - 19:31

Alicia, se préparait à ce que les choses tournent mal. Et Julia, pour l'instant ne trouvait rien pour la rassurer. La pilote ne pouvait qu'admirer le sang froid dont Alicia faisait preuve. Elle eut un sourire amusé lorsque Thill comprit qu'elles étaient soeurs. Elle ne savait pas si il avait l'air déçu, surpris ou les deux à la fois. Alors que tous deux se renseignaient sur l'état de santé du Général, Narah fit son apparition avec l'air de ceux qui ne savaient plus où donner de la tête. Il avait vraiment tout de la panoplie de l'homme nouvellement propulsé à une fonction non souhaitée, même l'assistante discréte que lui seul pouvait comprendre. Il s'excusa presque du ton optimiste qu'il avait donné à l'annonce de l'état de santé du général.

- C'est ce qui s'apelle faire preuve de diplomatie.

Et de la diplomatie Julia craignait beaucoup que Fett n'en use pas vraiment auprés des prisonniers. Dans quel était allait-il mettre Franz et Finch ? Sa réputation disait de lui qu'il aimait bien faire parler ses poings. Parfois c'était plutôt efficace d'ailleurs. Elle préféra garder ces derniéres pensées pour elle et ne plus s'attarder là dessus. Le fait d'être proche des deux qui étaient en cause la perturbait un peu. Aussi quand Narah les avertit qu'elle et sa soeur ne devaient pas approcher Franz, du fait de leurs liens, elle ne put qu'acquiescer.

- Compris Colonel.

Sujet d'inquiétude supplémentaire : on allait retirer un rein au Général O'neill. Julia savait parfaitement que l'on pouvait vivre avec un seul rein mais il lui semblait que petit bout par petit bout, le Général s'en allait. N'avait-il pas déjà laissé un oeil et une jambe ? Et puis cela faisait deux opérations lourdes en un court laps de temps et O'Neill n'était plus tout jeune.

- Son rein est-il dans un état aussi mauvais ou y a t-il possibilité d'attendre un peu avant la prochaine intervention qu'il se remette de la premiére ?

Ca valait le coup de demander. Sans remettre en doute les compétences des chirurgiens, Julia savait que quand ils étaient dans l'action...A propos d'action elle avait des choses à faire de son côté. Des plans de vol à superviser des tactiques de chasses ennemies à étudier. Mais peut être que ce n'était pas la priorité vu ce qui s'était passé

- Colonel, si je peux faire quelque chose pour vous aider, n'hésitez pas.

Ils discutérent encore un petit moment puis s'en allérent chacun de leurs côtés . Passant devant la machine à café, la pilote fit une petite halte. Alors qu'elle récupérait son thé mais sans le touilleur bien entendu-la machine ne devait déjà plus en avoir- Anthony arriva. Il y avait un rayon de soleil dans cette journée.

- Alors? O'Neill? D'après l'annonce de tout à l'heure il est tiré d'affaire?"

- Il est sur la bonne voie. La balle a été retirée et ils vont encore lui enlever un rein défaillant. Mais l'issue n'est pas certaine à cent pour cent.

Ils s'assirent tous les deux et Anthony lui donna des nouvelles de Franz.

- Je suis contente qu'il n'y aie rien qui le culpabilise. Et j'espére que ça va bien se passer au bloc. Je repasserais voir Alicia pour le lui dire, elle est trés inquiéte. Le colonel Narah nous a interdit de l'approcher puisque nous sommes proches, alors merci d'avoir pris le temps de me dire tout ça.

Elle but un peu de thé savourant ce petit moment de calme avec lui. Il lui manquait mais ils n'étaient que collégues ici.

- Le truc c'est que je connais un peu Finch aussi. Il est pilote sur le site alpha, alors quand on est partis ensemble en mission le contact est tout de suite bien passé. C'est lui qui m'a recommandé d'aller là bas et quand je m'y suis rendue j'ai parlé avec son meilleur ami qui espére toujours le revoir parce que j'ai eu la...

Elle forma des guillemets avec ses doigts

-"Bonne idée" de lui dire que ce n'est pas parce qu'on avait disparu qu'on était mort. Enfin, tu sais, Finch est quelqu'un de trés apprécié là bas, un élément clé toujours serviable et de bonne humeur qui n'a pas eu le temps d'avoir de vie privée.

Julia but une nouvelle gorgée de thé

- Tu crois que Nirrti peut avoir enlevé en deux mois toute son humanité ? Tout ce qui a fait qu'il est lui ? Et puis...pourquoi est ce qu'elle l'a laissé s'échapper à ton avis ?

Tout ça ne tournait vraiment pas rond mais Julia savait qu'elle ne saurait jamais ce qu'il en serait. Elle imita Anthony en s'adossant complétement contre le mur et termina sa boisson en réfléchissant à la question qu'il venait de poser. Elle le sentait fatigué, peut être même un peu las.

- Les morts, les disparus, les histoires farfelues,ça fait parti de notre quotidien. Je crois qu'on est blindés de ce côté là. A moi ça ne me fait plus ni chaud ni froid. En fait ce qui est terrible c'est que à chaque fois il faut que ça touche nos famille ou nos amis. Malgré tout on doit rester imperturbables et le plus professionnel possible. C'est ça qui est dur.

Ses pensées s'envolérent vers son fils, le grand Arthur, coincé sur le site Alpha. Elle tourna légérement la tête et sourit à Anthony.

- Mais on y arrive quand même pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5151

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Mar 26 Mar - 1:15

La tension présente dans la pièce était représentative de l'état de toute la base et chaque personne personne se demandait en ce moment ou allait le SGC, droit dans le mur ? Ma nomination n'allait pas faire que des heureux et j'étais le premier à reconnaître -seulement en mon for intérieur- que je n'étais pas assez qualifié pour prendre la suite d'O'Neill. Je n'avais ni les compétences ni les traits qu'il fallait mais je ferais de mon mieux : si j'échouais le CIS et le NID pourrait prendre le contrôle de la base, et il en était hors de question.
La réponse de Becker -la doc- me tira de mes pensées, j'acquiesçais pensivement, cherchant à calculer mentalement combien de temps le Général devrait se reposer et ou, le cas échéant, je pourrais le mettre à l'abri, lorsque je repris la parole, après de longues secondes d'un silence pesant, ce fut d'une voix rassurante :


-Inutile de vous demander de donner le maximum, je sais que vous le faites déjà. Almie continuait à s'agiter, je lui fit signe de se tenir tranquille avant de revenir sur ce qu'Alicia m'avait dit, d'un ton plus neutre : Vous avez tout a fait l'droit de donner votre avis lorsque je rajoute du poids sur vos épaules. Nous sommes dans l'armée, pas dans une dictature.

Lorsque j’évoquai Franz, je vis un léger palpitement nerveux apparaître sur le cou de la doc, il me sembla aussi apercevoir un regard de Julia vers sa sœur, mais tellement bref que je n'étais pas sur d'avoir bien vu. Visiblement l'attachement de la jeune femme pour l'archéologue était véritable, ce qui pourrait poser un problème si la culpabilité de Scorzi finissait par être démontrée -bien que de l'avis de Walter, il était aussi surpris que tous ceux présents. Je notais dans un coin de ma tête que je devais préparer un transport cellulaire pour la Zone 51 au cas où. Je ne voulais pas risquer de voir s'enfuir des prisonniers.

-Je compte le voir moi-même dans le courant de la journée quand j'aurais finit de traiter certaines questions, je levais le dossier que je tenais dans ma main gauche avec un triste sourire, je vous informerais de son état et de l'avancée des investigations une fois que j'en serais moi-même au courant.

Ce n'était bien entendu pas par pure bonté d'âme que je me montrais aussi prévenant avec Becker mais en grande partie parce qu'elle avait un rôle important dans la survie du Général et qu'elle allait encore devoir s'occuper de lui dans les jours à venir. Je pourrais bien entendu la faire remplacer mais si elle avait été choisie plutôt que les autres docs présents ce n'était certainement pas pour rien. Elle est douée dans son domaine et c'est pour cette raison qu'elle est aujourd'hui au SGC. J'allais pour répondre à Julia -qui indiquait qu'elle restait à ma disposition- quand un doc dont je ne me souvenais pas du nom rentra dans la pièce, je le salua d'un signe de tête alors qu'il nous expliqua subtilement que les bains de foule n'était pas sa tasse de thé, ce qui le rendit immédiatement plus sympathique à mes yeux d'associable. Il reprit la parole en m'expliquant grosso-modo ce que Becker m'avait déjà dit. Almie continuait de s'agiter dans mon dos, je tourna la tête vers elle et elle s'en alla à grands pas, vers le fond de l'infirmerie.

-Très bien, je m'en remet à votre jugement. Comme je le disais à Becker, je n'verserais pas dans le mélo-dramatique en vous demandant d'vous surpasser, je sais que vous le faites déjà. Je me contenterais donc de vous dire que si vous avez besoin de quoi que ce soit, matériel ou personnel, vous n'avez qu'à le demander. Je laissais quelques instants de silence avant de rajouter d'un ton pensif : Même s'il y a déjà ce qu'il se fait de mieux au SGC. Je jetai un œil à ma montre avant de reprendre : Almie va rester aux côtés du Général pour le moment, elle a pour ordre de veiller sur lui. Elle est la seule personne de tout le programme à n'avoir jamais passé la porte sans moi, je sais donc d'une manière certaine qu'elle ne peut en aucun cas être sous le contrôle de qui qu'ce soit. M'attendant aux réticences des docs, je ne leur laissais pas le temps de contester : elle n'est plus aussi sauvage qu'a son arrivée, elle ne bougera pas, ne fera pas le moindre bruit et elle ne vous empêchera pas de faire votre travail, rassurez-vous. Lors des examens et opérations médicales, menez là dans la salle d'observation. Si jamais elle pose des problèmes -ce dont je doute- faites le moi savoir. Je fis mine de m'en allez. Maintenant, si vous voulez bien m'excusez j'ai un tas d'autres sujets à voir. Bon courage à tous.

Je lançais cette dernière phrase alors que je m'étais déjà éloigné de quelques pas rapides, pressé de quitter cet endroit sordide. Malgré tout, je m'arrêtais à l'entrée de l'infirmerie, jetant un regard vers le lit d'O'Neill. Un long soupir s'échappa et je quittais les lieux, inquiet pour ce vieil ami aujourd'hui entre la vie et la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Mer 27 Mar - 8:30

Alicia n'allait pas comme sur des roulettes et faisait un effort pour ne pas faire déroger son cerveau de son job. Si elle n'y arrivait pas, qui la croirait compétente ensuite ? Personne probablement. Tout était contre elle en ce moment, la pression, l'inquiétude, la nervosité, mais elle devait y faire face. Pensez à Franz n'était pas la bonne chose à faire pour le moment, même si son coeur en avait envie. À des dizaines de reprises elle aurait aimé monter aux barricades pour clamer l’innocence de son fiancé, mais elle risquait de lui faire plus de tord que de bien et de s'en faire à elle aussi.

Son unique source de focus devait être l'état du Général. L'intervention de l'ablation de son rein était pour dans quelques heures, mais n'importe quel chirurgien savait que les heures pouvaient passer comme des secondes avant un opération, tout comme les minutes pouvaient passer comme des heures pendant l'intervention. Alicia n'avait jamais réalisé de néphrectomie totale, ni même partielle d'ailleurs, mais elle en connaissait la procédure. L'idée d'en faire une, du moins, d'assister White à en faire une, lui donnait des picotements dans les doigts, bien que professionnellement, c'était une chance d'avancement. Elle voulait être chirurgienne traumatique, avoir un bagage pour réussir son but. Elle avait la théorie, ses outils premiers qu'étaient ses mains ne l'avaient jamais trahi dans une intervention, ne manquait plus que la pratique.

La seule chose qui était le plus important, c'était de faire le vide maintenant. La discussion avec le Colonel Narah n'arrangeait pas son état, mais elle ne devait plus y penser. Alicia n'était plus la fiancée, n'était plus la militaire, mais bien la doc. White lui demanda si elle avait donné ses instructions et la jeune femme hocha positivement de la tête.


J'ai demandé un bilan chaque demi-heure et pendant ce temps une équipe remet le bloc en état pour notre prochaine opération. J'ai demandé le bloc deux pour accélérer les choses, mais on m'a dit que quelqu'un l'utilisait, je ne sais pas torp pourquoi.

Et comme ce n'était pas de son ressort, elle ne s'en occupait pas. Elle avait déjà assez de bloulot avec le Général. Aussi, quand Julia s'informa sur la nécessité de l'opération, ce fut Alicia qui lui expliqua.

On a mis un "patch", mais ce n'est pas une solution permanente. Il y a encore des risques d'hémorragie, des risques de contamination dut aux déchets azoté. On ne l'aurait pas fait, s'il y avait eu une autre alternative. On commence par bien stabiliser les constantes pendant quelques heures, puis ensuite on fait l'opération.

Elle comprenait les inquiétudes, même Alicia, qui connaissait les risques, les taux de réussites, les variables qui pourraient venir compliquer l'opération, avait une certaine angoisse parce que O'Neill était le commandant. Ce n'était pas un patient comme les autres.

Après avoir prit connaissances des exigences de Narah quant au fait que l'indigène du nom d'Almie soit auprès du Général, Alicia s'excusa de s'éclipser, mais elle avait besoin d'une bonne douche froide. Elle revint quinze minutes plus tard, cette fois, elle avait endossé sa blouse blanche par dessus. Alicia passa près de la machine à café, mais se résigna finalement à en prendre. Elle ne voulait pas trembler tout à l'heure. Elle posa donc son choix sur le distributeur d'eau finalement.

Ce n'est pas loin de là qu'elle vit Anthony et Julia assis ... Alicia se demandait pour ils n'avaient pas d'embuche eux ... Ils avaient l'air heureux ensemble et étaient chanceux que les choses soient un peu plus facile pour eux, bien que leur relation soit dissimulée ...

J'espère que Fett n'a pas trop interroger Franz avec ses poings, dit-elle à Antho.

C'était à demi une question finalement ....
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Mer 27 Mar - 19:27

En réponse à la question de Julia à propos de Nirrti, Anthony réfléchit, tentant de se rappeler ce qu'il avait lu sur Niirti dans les rapports. Il savait que ce ne devait pas être facile pour elle, de voir Finch comme ça. Ils s'étaient liés d'amitié en mission et Finch avait disparu au cours de cette même mission.

"Je peux pas te répondre trop précisément, mais d'après le peu que j'ai vu, c'est une autre personne qui est là... Après, sa vrai personnalité est-elle simplement enfouie, ou a-t-elle été effacée, je n'en sais rien du tout. Va savoir comment fonctionne vraiment ses manipulations génétiques...En tout cas, la raison pour laquelle elle l'a laissé s'échapper me parait claire: pour atteindre le SGC en plein coeur..."

Ne pouvant pas prendre la jeune femme dans ses bras, il se contenta de lui serrer discrètement et rapidement ma main. Que ferait-il s'il n'avait pas Julia dans sa vie? C'était grâce à elle qu'il tenait le coup face à tout ce qu'il vivait au SGC. En signant pour intégrer le programme, il n'imaginait pas se retrouver dans de telles situations. Il n'avait pas toujours eut la vie facile dans l'armée "classique", mais ce qu'il affrontait dorénavant n'avait rien à voir et était beaucoup plus éprouvant moralement.

Suivait la deuxième question, presque affirmation de Julia:
"Mais on y arrive quand même pas vrai ?"

Anthony lui répondit en souriant :"Oui, je trouve qu'on est assez doué!".

C'est alors qu'ils virent arriver Alicia qui se dirigea vers eux. Anthony appréhendait un peu de parler de Franz avec elle... Mais se fut Alicia qui lança elle-même le sujet. Anthony lança un dernier regard vers Julia, ne sachant trop si c'était pour se donner du courage, attendre une invitation pour lui dire ce qu'il savait...

"Et bien, Fett s'occupe plutôt de Finch en ce moment. Mais je n'ai aucune idée de comment se passe l'interrogatoire." Il fit signe à Alicia de s'assoir à côté d'eux. "Pour Franz, il doit être au bloc en ce moment. C'est Harper qui s'occupe de lui, ça devrait biens se passer. J'essaierai de passer le voir quand il se réveillera. Je vais tâcher de garder un oeil sur l'enquête si c'est possible. Il m'a demandé de t'assurer de son innocence, même si tu dois t'en douter... Comment ça va toi? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Dim 7 Avr - 6:41

Alicia accepta l'invitation à s'asseoir d'Anthony, même si la mielleure chose pour elle aurait été d'aller faire une petite sieste entre les deux opérations. Seulement, le stress lui enlevait toute chance de pouvoir avoir un petit sommeil régénérateur. Maintenant qu'elle n'avait plus la vie d'un homme entre ses mains, elle ne pouvait pas tassé cette nervosité dans un coin de sa tête et l'oublier. Franz occupait ses pensées.

Lorsque Anthony lui apprit qu'il était en salle d'opération, Alicia se prit la tête à deux mains. Voila pourquoi personne n'avait voulu lui dire ce qui se passait dans le deuxième bloc de l'infirmerie.


Suis-je bête .... J'étais tellement concentrée sur le fait qu'il ne fallait accourir vers lui que je n'ai même pas prêtée attention au fait qu'il avait pu être blessé.

Elle s'en voulait, elle s'en voulait beaucoup même. Comment avait-elle pu ne pas remarqué ?

Je t'en prie, tu lui diras que je suis désolée et que je crois en son innocence. S'il a participé à tout cela, il n'était pas lui-même, c'est certain. Il a déjà été sous l'emprise d'un parasite, c'est peut-être encore le cas.

Alicia le savait, mais est-ce que le Colonel Nara et le Colonel Fett étaient aussi convaincus, ca elle ne le savait pas. Anthony comment elle allait, mais il devait se douter de la réponse.

J'essaie de garder le moral tu sais, mais je suis dépassée par tout cela et j'aimerais faire plus que ce que je ne fais maintenant.

Alicia aurait voulu lui dire deux mot à Nara, mais elle savait ce qu'elle risquait pour sa carrière et celle de Franz, bien que cette dernière ne tenait qu'à un fil maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Dim 7 Avr - 15:03

Julia envoya un sourire radieux à Anthony. C'était vrai qu'ils s'en sortaient bien malgré tout ce qui leur tombait dessus. Et c'était parce qu'ils étaient solidaires. Alicia arriva sur ses entre faits et Julia se poussa pour lui faire une place entre eux deux. L'arrivée de sa petite soeur l'arrangeait puisque Anthony put lui expliquer lui-même ce qu'il en était. La pauvre fit part de son état d'esprit, du fait qu'elle aimerait faire plus. Et on ne pouvait que la comprendre...Pourtant, pourtant,peut être était ce à cause de tout ce qui s'accumulait, elle ne savait pas mais Julia sentait un fou rire nerveux la gagner. Elle respira un bon coup pour chasser cela.

- Est ce que vous vous rendez compte du truc dans lequel on est embarqués ?

Concrétement ils ne prenaient jamais le temps de faire le point sur leurs situations respectives mais quand on mettait tout à plat...

- Toi Alicia tu as enfin la permission d'épouser Franz aprés de longues mies à l'épreuve mais vous ne le faites pas parce que vous êtes trop occupés à vous inquiéter l'un pour l'autre. Lui de son côté il a peur de te faire du mal et toi pareil, du coup vous ne pouvez rien faire avancer. En plus quand on voit l'avenir qui nous est réservé ben ça fait réfléchir hein ? C'est vrai quoi, vous ne trouvez pas que c'est lamentable ce qui va nous arriver dans le futur ?

Elle regarda Anthony

- Et moi j'ai un fils venu du futur qui a presque mon âge sur le site Alpha. Je ne peux pas le voir souvent, je ne peux pas l'intégrer à la famille parce que je n'ai pas le droit et qu'en plus ça pourrait nuire à l'équilibre du petit. Mais je suis quand même sa mére pas vrai ? Et toi et moi Antho on va avoir une fille qui va mourir avec son tonton Franz. D'ailleurs Antho je te préviens si un jour on a une fille on ne l'appellera pas Emma, je refuse de me plier à ce qui nous attend. L'autre aspect des choses c'est que tous là autant qu'on est, on part en mission, il nous arrive des bricoles, du coup on s'inquiète les uns pour les autres, on pleure, on se met à l'épreuve tout ça tout ça. Alors que franchement si on en avait marre de tout ça, si on était pas des dingues qui aiment jouer avec le feu, on démissionnerait.

Quand on y réfléchissait la vie était un éternel recommencement

- Bref, le disque est rayé, il arrive toujours des trucs ça recommence encore et encore et on pourrait faire des trucs pour les changer. Mais non. On reste là et on attend que ça se passe. Par contre on se plaint et on déprime? Franchement vous trouvez pas que c'est risible ? Imaginez quelqu'un de l'extérieur à qui on raconte ça ? Mais il en rit! Et il aurait bien raison.

Elle regarda sa petite soeur.

- Je suis désolée pour Franz sincérement. Tu sais que je tiens énormément à lui mais d'un autre coté, même si ce qui arrive là ce n'est pas drôle ça recommencera et on le sait tous. Et on sait tous aussi qu'il va être innocenté et s'en sortir.

Elle secoua la tête

- Alors excusez-moi tous les deux très sincèrement de ma réaction surement égoïste et froide mais vous voyez de l'autre coté il y a un type bien qui s'est fait avoir par un parasite et auquel on ne laissera aucune chance d'en sortir. Lui il n'a pas choisi et il n'a aucune possibilité de changer ça. Alors mon dilemme actuellement, mon vrai cas de conscience c'est est ce que j'essaye d'aller le voir ou pas ? Qu'est ce que vous en pensez ? Ca peut changer quelque chose ou pas ?





Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Dim 14 Avr - 12:38

Alicia se sentait coupable de ne pas s'être assez soucié de Franz lors de son retour sur Terre. En même temps, avec le souk qui régnait alors en salle d'embarquement et le général à terre, on ne pouvait pas jouer sur tous les tableaux... Compatissant, Anthony lui tapota doucement l'épaule.

"T'en fais pas, tout va bien se finir pour lui, j'en suis certain. Si je le vois je lui dirai que tu penses fort à lui et que tu le sais innocent. Mais je pense pas qu'il soit encore affecté par un Go'auld. Les test vont nous donner la réponse mais je crois juste que Finch...", il s'arrêta, regarda Julia puis repris, "le parasite en Finch, a bien caché son jeu. Franz a seulement voulu ramener un collègue en ignorant tout de son état réel... C'est mon avis."

"J'essaie de garder le moral tu sais, mais je suis dépassée par tout cela et j'aimerais faire plus que ce que je ne fais maintenant."

Anthony soupira. "Malheureusement, tu ne peux pas faire grand chose de plus, je pense. Tu as sauvé O'Neil. Franz est au bloc et tu ne peux pas le voir ,l'enquête est en cours. Il ne reste plus qu'à attendre..."

Décidement, au SGC, on croyait toujours toucher le fond, mais non, après une brève remontée, on s'enfonçait à nouveau... En effet, depuis leur exil forcé il y a un an et demi de ça (*Déjà*), les évènements s'étaient succédés sans discontinuer. Quand cela allait-il s'arrêter? Pas pour de suite certainement...

Ce fut ensuite au tour de Julia de leur résumer les situations qu'ils avaient traversé. Effectivement, dis comme ça, tout enchainé, ça en devait presque risible. Un scénariste d'Hollywood n'aurait même pas l'idée de prendre tout ça pour faire un film! Mais la jeune femme pensait aussi à Finch, avec qui elle avait sympathisé lors de la mission où il avait disparu. Et elle souhaitait le voir.

"Très sincèrement, je ne sais pas si ça changera quelque chose, à part te faire du mal. Le Go'auld en lui le contrôle...Finch n'a pas d'emprise sur son corps... En plus, je ne sais pas si on t'autoriserai à le voir vu qu'il est coupable de tentative de meurtre sur O'Neill, si tu n'es pas chargée de l'enquête."

Mais connaissant le côté parfois "têtu" de la jeune femme, il continua. "Mais si tu y tiens vraiment, adresse à Fett ou Narah. Réfléchis y, seulement, avant. Veux tu vraiment t'infliger ça?"

Ah, ils étaient beaux tous les trois sur leurs chaises, dans le couloir désert...Anthony regarda sa montre.

"Bon, je vais essayer d'aller aux nouvelles, voir comment va Franz, ou trouver des infos sur l'avancée de l'enquête..."

Il se leva fit quelques pas, puis s'arrêta et se retourna: "Eh, les filles. Soyez fortes!" Puis il s'éclipsa.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Mer 17 Avr - 4:45

Alicia était reconnaissante envers Anthony de faire l'intermédiaire entre elle et Franz, même s'il n'avait pas le droit de le faire. S'il se faisait prendre, il risquait peut-être d'être sanctionné, mais il le faisait quand même.
Avec le soutien de Lang et celui de sa soeur, Alicia était certaine qu'elle pourrait passé au travers de cette épreuve, comme toutes les épreuves qu'elle avait déjà traversé.


Merci Anthony ...

Puis, Julia mit son grain de sel et fit un petit résumé de leurs vies depuis qu'ils étaient ici. Alicia écouta les dires de sa soeur et ne pu s'empêcher de sourire, même si elle ne trouvait pas cela drôle.

- Oui, quand on regarda cela de cette façon, on peut aisément dire que l'on est pas doués pour la simplicité et surtout pour le bonheur. Mais pourtant, on ne fait pas grand chose pour changer nos vies. Chaque fois, on dirait qu'il nous faut plus de souffrances ...

Mais Alicia aurait aimé vivre quelques jours meilleurs. Lorsque Franz serait enfin libéré, elle se promettait de passer un peu de temps avec lui et faire le point sur leur vie commune. La jeune femme avait des souvenirs de sa rencontre avec le fils de Julia venu du futur et tout ce qu'elle avait entendu, elle s'en souvenait encore.

Un jour, tout cela sera derrière nous, peut-être ...

Elle disait cela bien des fois, quand tout allait mal. Alicia espérait que tout cela soit vrai. La jeune femme regarda sa montre, il était temps qu'elle retourne bosser.

C'est à mon tour d'y aller, je vais aller voir comment va le général. Je vais vous donner des nouvelles plus tard ...
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13741

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Ven 19 Avr - 22:34

Le bloc opératoire avait été lavé et désinfecté en un temps record. Personne n’aurait pu deviner que, à peine trois heures auparavant, un homme avait été amené ici pour des blessures par balles et qu’il s’était vidé de son sang. Cet homme-là reposait tranquillement dans son lit, sous couvertures chauffantes, le teint blême et les traits tirés.
Le visage du Général O’Neill avait l’expression d’un homme qui avait beaucoup donné pour survivre et qui ne demandait qu’un peu de repos dorénavant. Il le suppliait presque malgré ses yeux fermés. Et pourtant, il était entre les mains des docteurs qui une fois de plus, allaient devoir trancher dans sa chaire pour réparer les dégâts internes. Ainsi, l’équipe chirurgicale du Docteur White se mit en place avec le matériel adéquat et un éclairage hors norme pour cette nouvelle opération qui risquait d’être compliquée. Non pas dans sa procédure, mais dans son timing. Car elle intervenait peu de temps après une première intervention, lourde et épuisante, et qu’il était dangereux de réopérer d’aussitôt. Un tel acte devait avoir lieu car ils n’avaient pas le choix. Un rein défaillant devait être enlevé et quand Alicia Becker Johansen pénétra dans la pièce, White était déjà en train de faire un petit discours.


« Aller on se motive ! On a fait le plus dur mais pas je veux que vous restiez concentré jusqu’au bout. » Il vit Alicia entrer dans la salle avec sa tenue de chirurgien. « Ah vous voilà Johansen ! On attendait plus que vous pour lancer la fête. »

Les préparatifs battirent leur plein et en quelques minutes, tout était prêt pour finir le travail sur le Général. Les scalpels, écarteurs, défibrillateurs, les culots de O négatifs, les perfusions... Tout était en place pour le dernier hymne. Une dernière ligne droite qui pouvait coûter cher pour le commandant du SGC, qui avait perdu beaucoup de forces dans la bataille. Il y avait toujours un risque que le patient ne soit plus stable d’un seul coup et qu’ils puissent le perdre. Une chose non envisageable malgré tout par le médecin chef de cette base, qui se rapprocha du corps inerte du Général pour lui parler, comme s’il pouvait l’entendre dans son sommeil.

« N’ayez crainte mon Général ! L’Etat de ce beau pays a dépensé trop d’argent dans ce programme et dans vos fonctions pour qu’il puisse se permettre de vous perdre comme ça. Nous allons tout mettre en œuvre pour vous remettre sur pieds… Et sur béquille. » Dit-il en sachant que son supérieur avait toujours besoin d’une béquille pour se déplacer, suite à la perte d’une de ses jambes lors de l’opération sur Nebek.

« Au boulot tout le monde ! Johansen, vous me secondez. »

Comme une petite mélodie, l’équipe s’installa doucement autour du corps du Général et leurs mains s’entrecroisèrent, agrippant objets et draps, bien éclairées par les lumières de la pièce et des instruments. L’opération pouvait alors débuter et le docteur White allait commencer à cisailler le flanc du Général, première étape avant d’aller récupérer l’organe défaillant : le rein gauche du patient.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Lun 22 Avr - 6:58

Alicia pénétra dans la salle d'opération, tout le personnel médical nécessaire à l'intervention y était déjà, le patient y était également. La jeune femme était fatiguée certes, mais comme tout les gens présents ici, elle devait faire face à cet épuisement parce que la vie d'un homme en dépendait ... la vie du Général en dépendait.

La jeune femme n'avait jamais fait elle-même de néphrectomie partielle ou comme dans le cas présent, totale, mais elle avait assisté à quelques interventions en tant qu'observatrice. Elle savait comment se déroulaient ces opérations, c'était presque de la chirurgie de routine pour un chirurgien bien expérimenté, mais toute intervention avait son taux de risque. Dans l'opération du Général, les taux de risques s'étaient multipliés par trois ...

En général, les patients étaient stables et les constantes étaient bonnes, mais le Général, rien qu'à le voir, on l'aurait cru mort. Depuis la fin de l'opération précédente, la situation ne s'était pas améliorée, mais ne s'était pas détériorée non plus.

Johansen fut tirée de ses pensée par le Dr White qui lui dit qu'il ne manquait qu'elle. Elle ne savait pas si elle pourrait être bien utile cette fois. Ce n'était pas de la chirurgie traumatique comme elle était habituée d'en faire. Repérer des balles, soigner des plaies profondes, suturer, ca elle le faisait presque les yeux fermés maintenant. Manipuler un organe comme le rein avec tout les canaux qui y étaient reliés, ce n'était pas sa tasse de thé. Elle en connaissait les procédures et les théories, aujourd'hui, pour la première fois, Alicia allait connaitre la pratique. Elle aurait aimé que ce soit sur une autre personne que sur O'Neill.


« Au boulot tout le monde ! Johansen, vous me secondez. »

La jeune docteur hocha de la tête puis enfila son masque de chirurgien. Lorsque tout fut mit en place, l'anesthésiste endormit le patient, bien que celui-ci n'avait pas l'air d'être conscient de grand chose.

- Surveillance accrue sur la tension. La moindre défaillance et on le perd

L'opération pouvait débuter. White passa le scalpel sur le flanc du Général, Alicia épongea le sang pour une meilleure visibilité de l'ouverture. White avait choisi de passer par l'arrière, ce qui était normal. En passant par la cavité abdominale, il y aurait eu une plus longue cicatrice et déjà que le Général en avait une grosse en bas du sternum, rien de servait de jouer dans les mêmes plate-bandes. La lombotomie était tout aussi efficace pour ce type d'intervention.

Il fallait maintenant se rendre à la cavité rénale, ce qui n'était pas un travail si facile que cela. Il fallait aller à la rencontre d'un bon nombre de muscles et ensuite à une couche de graisse qui entourait la cavité. C'était cependant très délicat puisqu'il s'agissait d'une région où était reliés pleins de canaux. Il fallait lier l'artère rénale et la veine avec un fil puis les sectionnées, pour ensuit faire la même chose avec la canal urinaire. Ca demandait beaucoup de patience et beaucoup de doigté.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13741

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Dim 28 Avr - 11:07

L’opération se déroula dans le calme le plus intense. Non pas que cela signifiait une ambiance et une atmosphère attentive et tendue, mais surtout un professionnalisme hors norme vu le patient allongé sur la table. Garder son sang-froid était la clef pour réussir l’intervention jusqu’au bout. Cela ne posait pas de problème au Docteur White, bien expérimenté et qui ne connaissait pas assez le Général pour pouvoir se faire du souci pour lui comme c’était le cas pour le reste de son équipe médicale. Il était encore novice au SGC, prenant la tête du service depuis la démission du docteur Andrews.

L’équipe de jeunes gens compétents à laquelle il avait hérité était épuisée par cette journée, cela ne faisait aucun doute. Encore quelques efforts de concentration et de prudence et ils allaient pouvoir boucler cette opération, rentrer chez eux et dormir jusqu’au lendemain. Et c’est exactement ce qu’il se passa quand l’opération toucha à sa fin et que le rein du Général O’Neill fut retiré avec succès. La plaie fut refermée, une nouvelle cicatrice sur le corps de cet homme, et tout le monde poussa un long soupir de soulagement.


« Gardez-le en observation. Son état est stable pour le moment, je vous félicite tous pour votre travail. » Déclara le Médecin-chef en faisant un petit clin d’œil à Alicia. Il s’approcha d’elle pour lui parler en aparté.

« Beau travail Johansen. La dernière fois que j’ai vu une femme comme vous, aussi jeune et aussi jolie, assurer un tel travail aussi brillamment… Eh bien, cela remonte à une époque révolue où Elton John lui-même n’était pas encore gay. »

Après ce petit compliment charmant, il retira ses gants et se sortit de la salle pour enlever sa tenue de chirurgien. Son travail aujourd’hui était terminé.
Le Général O’Neill survivrait et Dieu seul sait quand est-ce qu’il prendrait la peine de se réveiller.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   Jeu 2 Mai - 6:16

L,intervention durant environ quatre heures. Quatre heures assez intenses vu l'état du Général, mais dans la médecine, il fallait s'attendre à relever de tels défis. Aujourd'hui, Alicia avait pu passer le défi du sang-froid. Au cours de la deuxième interventions, elle était restée zen et même quand les choses se compliquèrent un peu, elle resta calme. L'équipe fut très professionnelle et la jeune femme eut la chance de procéder à l'extraction du rein défaillant. Avec la balle qui l'avait frôler, il n'était pas vraiment beau à voir, mais maintenant le Général irait mieux.

Alicia avait beaucoup apprit en une seule journée et tout cela grâce au Dr White. Elle l'avait souvent jugé négativement, mais la jeune femme se rendait compte qu'elle s'était trompée. Il était un bon chirurgien et un bon formateur. Elle savait qu'elle apprendrait en opérant à ses côtés.
Une fois l'intervention terminée, tout le monde pu respirer un peu. Tout ce qu'il restait maintenant, c'était une longue convalescence pour O'neill.

Elle fut surprise de voir venir White vers elle, se demandant si elle avait fait quelque chose de mal durant l'intervention et qu'il voulait lui en faire part, mais non, ce fut plutôt des félicitations qu'elle reçut ... Alicia sourit aux dires de son supérieur, c'était agréable de se faire dire que l'on faisait du bon boulot.


Merci, docteur. Je dois également vous remercier parce que vous m'avez fait confiance sur ces interventions.

Oui parce qu'elle devait apprendre également. Alicia aspirait au poste de médecin en che un jour, très probablement alors elle voulait recevoir les meilleurs conseils des meilleurs docteurs, White en faisait partie.

Je vais m'occuper du suivie post-opératoire. S'il y a quoique ce soit, je vais vous bipper, mais je devrais être capable de me débrouiller.

Et puis Jack n'était pas encore réveiller. Cela pouvait prendre un peu de temps avant qu'il récupère pleinement. Maintenant qu'elle n'avait plus la vie du Général entre ses mains, ses pensées allèrent vers Franz qui lui était toujours retenu ...



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Opération du Général O'Neill   

Revenir en haut Aller en bas
 

Opération du Général O'Neill

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 21 ~ :: Salle d'opération-