Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Finch et Scorzi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Finch et Scorzi   Sam 9 Mar - 17:43

La tromperie était un sentiment qu’il découvrait pour la première fois de sa nouvelle vie. C’était un mot fort, plein de répercussion, une sensation qui l’avait rendu plus puissant au fond de lui. Cet effet de supériorité et de satisfaction n’avait cessé d’augmenter depuis qu’il avait commis son geste. Jamais, jamais il aurait fait une telle chose quand il était encore le Lieutenant David Finch, il y a quelques mois à peine. Mais il avait bien changé depuis.
La tromperie était un terme vague créant de multiples hypothèses. Elle pouvait être personnelle, grave, sentimentale, professionnelle… Elle pouvait être juste et servir une bonne cause. Elle pouvait être détestable et banni de tous les codes et de toutes les lois d’une organisation ou d’un pays.
Finch avait trompé le sien. Il avait tourné le dos au drapeau américain et au symbole de la Terre autrefois accroché sur sa tenue de travail. Ceci était caractérisé par un autre nom… La trahison. La chose la plus immorale, la plus grave et la plus sournoise qu’il était possible de faire. Et pourtant, au fond de lui, il ressentait un profond sentiment de fierté et d’autosatisfaction.


« Rentre là-dedans ! Et tient toi tranquille ! » Lui lança un garde alors qu’on le jetait dans une cellule vide.

Sa chute fut violente. Du sang se répandit sur le sol, celui qui coulait des blessures qu’on lui avait causé à la salle d’embarquement, quand plusieurs hommes l’avaient lynché sans pitié après avoir tiré sur le Général… Oui, il avait tiré sur le Général O’Neill. Mais l’avait-il tué ? Il n’était pas sûr à cent pourcent. Il craignait que les médecins obstinés de la base ne parviennent à sauver sa misérable vie. Finch se releva et ressuya les filets de sang qui coulaient de son visage et en particulier de sa bouche difforme, à la dentition pourrie. Il ressentait peu la douleur, son corps étant devenu plus robuste grâce à son passage dans la machine de Nirtii.
Derrière les barreaux, il vit le Colonel Fett qui était là avec les gardes. L’un d’eux, celui à qui il avait volé le pistolet, s’était rapproché de son supérieur.


« Mon Colonel. » Appela le soldat en essayant de ne pas trop attirer l’attention des autres sur lui-même.

« Je voudrais… Je voudrais vous présenter mes excuses… J’ai laissé le traitre s’emparer de mon arme et je n’ai pas eu le temps de réagir. J’ai baissé ma garde… Je… Je suis désolé… Pour le Général… »

Le soldat ne savait plus trop quoi dire. Il avait l’air complètement perturbé par la situation, par son erreur et son inattention qui avait causé le meurtre du commandant du SGC et toute la panique qui avait suivie.
Finch se rendit compte d’une chose intéressante. L’attaque avait tellement foutue le bordel que même Franz Scorzi avait été emprisonné. L’archéologue était là, dans la cellule d’à côté, à se remémorer la scène de la salle d’embarquement encore et encore dans sa tête. C’était assez amusant. Finch sentit le regard de Fett se poser sur sa personne et déclara :


« Vous devriez m’achever, Colonel. J’ai réussi ma mission. Mon existence doit s’arrêter là… Vous n’obtiendrez rien de moi car je ne parlerais jamais. Je n’ai rien à dire de toute façon. »

Il ria de bon cœur, tellement heureux de voir les mines surprises de ses anciens collègues. Une infime partie de lui trouvait ça dommage d’en être arrivé là, d’avoir causé autant de mal, mais en même temps cela était nécessaire. Ils devaient tous payer. Cela n’était que justice… Finch se tourna vers le côté pour s’adresser à Franz. Heureusement, des barreaux séparaient les deux hommes. Il voulut se moquer de lui, lui dire à quel point il s’était avoir et comment Nirtii s’était joué de lui. Mais il se ravisa…
Il remarqua toute la méfiance et l’hostilité que les autres avaient fait preuve envers Scorzi jusqu’à maintenant et il trouvait ça… amusant. Il décida donc de jouer un peu avec eux et de se comporter avec Franz comme s’il avait été un complice dans cette opération.


« Je vous remercie, Franz… Sans vous, je n’aurais jamais pu mener à bout ma mission. Nirtii serait fier de nous. »

Il inclina la tête en direction de l’allemand en signe de remerciement, camouflant un large sourire plein de tromperie dans l’ombre de ses vêtements… Une ombre plus malveillante que jamais.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Lun 11 Mar - 0:09

La prison, voila où l'on venait de me mener, mon retour n'avait pas été celui que j'avais espéré, Finch trahissait, le général blessé, les armes pointées à mon encontre m'avais forcé à se rendre sans résistance mais je n'en pensais pas moins.Au fil de cet instant fatidique j'avais rencontré beaucoup de personne que je connaissais, Anthony, le colonel Fett, Julia, Alicia... Certain avait pris ma défense, d'autre me savait coupable, certain encore ne m'avais même pas regardé. Elle avait accourue sur le général, sans même me regarder, la douleur de la balle accentuant la souffrance de la voir à nouveau. Un mois sans la voir, douleur, souffrance subie par son départ, celle subie par Niirti et sa horde d'imbécile. Et Finch.

On revenait toujours à lui, le traitre, que j'avais pris en pitié. Celui que je pensais être un ami, non il n'en était rien, il n'était plus rien, il n'avait jamais été quelqu'un. De passage il fut, à même la cendre il restera. Alors que je m'appuyais péniblement contre le mur de la cellule je pu le voir discuter avec le colonel. Il semblait heureux de son acte, un fanatique était né en lui. En avait il toujours été ainsi ? N'avait elle pas seulement fait ressortir la facette la plus noire de son âme, comme la mort des miens l'avais fait avec moi ? Je ne savais pas trop quoi en penser, mais quand je compris que l'homme voulait à présent mourir pour sa reine, son dieu et tout ce qui faisait sa vie désormais. Quand était il de sa famille ? N'avait il aucune pensée pour eux ?

N'avais je aucune pensée pour Elle ? Pourquoi, comment se faisait il que je n'arrivais pas à défaire mon esprit d'Elle ? De l'avoir revue ainsi me faisait tout drôle mais me mettait surtout mal à l'aise...

Finch se tourna vers moi et me parla, que me disait il ? Je ne sais pas vraiment, cela n'avais aucune importance. Ce qui était sûr par contre c'était qu'il était en train de se foutre de ma gueule devant la sécurité de la base. Je ne pouvais seulement pas laisser faire cela. Que leur avait il prit de me mettre à côté de lui ainsi ? Aucune idée. Mais ils allaient rapidement le regretter.

Me levant péniblement je pouvais voir son sourire abject et nauséabond se poser sur moi. Je m'approchais doucement sans rien dire, m'observait on ? Je n'en avait cure, seule la souffrance que je ressentais à ce moment là avait une importance à mes yeux. Allais je mourir ainsi ? Après avoir quitter Niirti, après avoir traversé tant d'épreuve j'allais mourir ici dans cette cellule loin de tout... C'était hors de question.

Puisant dans mes dernières forces je réussi a attraper FInch par le col de sa lourde robe, le visage tuméfié par les coups que je lui avait porté, il ne cessait néanmoins de sourire. Pourquoi gardait il son sourire ainsi... Je le forçait à se coller contre les barreaux de nos deux cellules. L'homme avait beau être puissant il ne pouvait rien faire dans ces conditions, je lui bloquais la tête contre le fer pour lui parler.


Ecoute moi très attentivement Chose, maintenant que nous sommes partis de ta planète, plus rien ne me retiens de te faire la peau. Ta déesse ta abandonnée tel un vulgaire sac à merde. Jamais je n'aurais cru te dire cela un jour, mais sache que je n'aurais de cesse que de la traquer et de la tuer. Toi je te garderais en vie jusqu'à ce que lui mette le grappin dessus. Je passerais sans mal les ordres d’imbéciles qui la protège l'arme au poings. Je les passerais tout par le fil de ma lame et leurs corps tomberont sous mes balles comme le blés lors des récoltes. Et quand j'arriverais à son niveau, à ta déesse, sache que je prendrais un malin plaisir à lui faire un nouveau sourire tout de rouge.

Et quand ce sera fait, tu sera là pour la voir baigner dans son sang, et c'est là, seulement après t'avoir arraché la moindre parcelle d'espoir, la moindre petite étincelle de vie que je te tuerais. Et c'est ainsi que tu crèvera Chose, seul, sans rien pour autre possession qu'une lame de trente centimètre en travers de la gorge.


Je relâchais la pression et le laissa me quitter. Dans mes yeux et mon regard il ne voyait nul souffrance ni tristesse. Seulement résolution et envie de tuer, n'importe qui ici pouvait voir cela.

Je dois avouer qu'il me tarde de mettre cela à exécution....

Je n'avais plus rien à lui dire, ni à lui, ni à personne d'autre... Même si je n'avais pas le choix je savais que le colonel voudrait avoir des réponses, alors autant commencer..

Je répondrais à toutes vos questions colonel... Au point où on en est... Autant tout vous dire de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Harper
----------------
avatar
----------------
Externe
----------------


Nombre de messages : 90

Arrivé au SGC : 19/08/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Lun 11 Mar - 16:53

Je venais de finir de voir mes patients, tous allaient plutôt bien. Certains furent blessé en mission, d'autres en restant simplement à la base. Il y avait eu un incident à la salle d'embarquement, un gars venait de se faire lynché. On 'avait pas requis ma présence. Mais ce que l'on me raconta par la suite était inquiétant, le Général Jack O'Neill commandant en chef du SGC venait de se prendre une bal, il était au bloc. Je voulais pouvoir aider, mais je ne fut pas admis au bloc, l'équipe était à pied d'oeuvre. On me dit de me rendre à la prison, ils avait besoin d'un médecin.
Je récupérais un kit de soin et me dirigea vers les cellules. Quand je fus arriver il y avait deux hommes en cellules. Les deux n'étaient pas en bonne forme. Un colonel et d'autres soldat était là, avant toutes questions je pris la parole :
"Je suis venue pour soigner les prisonniers, ils ont besoin de soins."

Un soldat me désigna une cellule, on m'interdisait de soigner le traître, je ne savais pas de quoi il était question, mais j'obéis, on prévient que l'homme que je devais m'occuper était un archéologue, je devais faire en sorte qu'il soit en état de répondre aux questions.Je me suis agenouillais prêt de l'archéologue, je lui dis de me montrer c'est blessures afin que je puisse voir ce qui était possible de faire :"Je me présente je suis le docteur Cameron Harper, humm je vois, vous vous appelez comment ?"

Avec mon kit à la main je me mis à soigner les premières blessures non importante des écorchure et quelques hématomes. En approfondissent mon examen, je déclarais à l'intention des militaires :"Il a besoin de plus de soins, il faut l'emmener à l'infirmerie, ici je n'ai pas tout le matériel."
Mais les soldats n'étaient pas chaud pour déplacer de suite. En attendant leur réponse j'observais attentivement la personne dans l'autre cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7274

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Lun 11 Mar - 22:41

Alors que le coupable et son probable complice furent emmenés en cellule, il fut décidé, entre officiers du SGC de les interroger. Ayant procédé à leur arrestation, j’allais procédé à « l’enquête ». Une première pour moi, dans de bien tristes circonstances. J’aurais préféré jouer à la police militaire sur une affaire un peu moins chaude. J’observais une dernière fois les lieux de la tentative d’assassinat. Un froid béton recouvert de sang. Une douille trainait là, à deux mètres d’une flaque de sang.

-« Lang. Vous allez jouer à l’enquêteur avec moi. Bouclez le périmètre, prenez des photos, récupérez des éléments, notamment des vidéos de la salle d’embarquement, et rejoignez moi en prison. »

Je n’avais jamais mené d’enquête, et j’espérais que les multiples épisodes de NCIS que j’avais vu allaient m’aider. Je quittais les lieux pour me rendre au niveau 13, où les deux incriminés attendaient. Je réfléchissais également à la manière dont j’allais les interroger. Par qui commencer ? Scorzi ? Un garde m’ouvrit l’accès aux cellules et un soldat bafouillat des excuses pour ce qu’il s’est passé.

-« Vous réfléchirez sur vos manquements pour en tirer les leçons. Je laisse votre conscience faire le reste. »

Je m’approchais d’un peu plus près pour observer les deux détenus. Finch insista pour qu’il soit abattu, vu qu’il pensait avoir réussi sa mission. Scorzi en profita pour exprimer tout le bien qu’il pensait de lui.

-« Non, Finch. Nous vous ferions plaisir en vous exécutant sur le champs. Et je m’y refuse. Vous me connaissez tout les deux, vous savez de quoi je suis capable. »

Une porte que l’on venait d’ouvrir m’empêcha de continuer. Harper se présenta pour porter des soins aux accusés. Je ne me souvenais pas l’avoir fait venir. Il insista pour emmener Scorzi à l’infirmerie. Hors de question.

-« Soit vous le soignez ici, soit vous dégagez. »

Je reportais mon attention sur Finch. Il allait être le premier. Je fit signe aux gardes de l’emmener en salle d’interrogatoire. Avant de partir, je jetais un dernier coup d’œil à Scorzi. Cela m’embêterai de devoir le mettre en centre pénitencier. Une fois mon nouveau camarade installé, je refermais la salle d’interrogatoire, nous laissant tout les deux.

-« Pourquoi lieutenant Finch ? Pourquoi abattre O’neill ? Pourquoi être passé au service de Niirti ? »

De nombreuses questions allaient être posées.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Mar 12 Mar - 20:38

Finch avait souri de toutes ses dents pourries quand Scorzi l’avait attrapé, laissant échapper sa colère. Mais il reprit rapidement une réaction normale, s’il voulait que les autres aient des doutes sur lui, il devait cesser de le chambrer. Il fut enfin relâché et cette fois, Finch prit ses distances. Il vit un docteur s’occuper de l’archéologue alors que personne n’était venu pour lui et ses blessures. C’était une injustice totale. Par contre, on n’hésita pas à l’attraper pour le foutre dans une salle d’interrogatoire non loin des cellules, laissant Franz seul avec le dénommé Cameron.

Le Lieutenant Finch connaissait bien l’endroit. Certes durant sa carrière, il n’avait pas été confronté souvent aux prisons du SGC, mais cela lui était arrivé de passer quelque fois pour saluer des collègues, avant sa mutation au Site Alpha.
Depuis, il était parti en mission et avait rencontré Nirtii. Sa vie s’en était trouvée complètement changé… On l’installa sur une chaise faisant face au Colonel Boba Fett. Du sang continuait encore à couler de quelques blessures. Il estimait qu’il aurait pu au moins avoir le droit à quelques soins avant de répondre à d’éventuelles questions.


-« Pourquoi lieutenant Finch ? Pourquoi abattre O’neill ? Pourquoi être passé au service de Niirti ? »

« Je… Je ne parlerais pas en présence de mon avocat. » Répondit-il avec un sourire en coin, vite oublié vu la gravité de la situation. Le ton de sa voix céda sa place à un ton plus sérieux, triste mais dur à la fois.

« Cela fait beaucoup de questions… D’autant plus qu’il est difficile de décrire les graines d’une trahison qui est juste et logique… J’ai tué O’Neill car ma déesse Nirtii me l’a ordonné. Nous autres les terriens nous avons semé trop de déséquilibre dans la galaxie. On gène les goa’ulds mais pire que ça, on créée des bains de sang sans le savoir, de manière irresponsable. » Il cracha par terre une bulle de sang qui lui échappait de la bouche.

« Des... Des attaques seront probablement envoyées contre la Terre un jour, mais en attendant Nirtii m’a demandé de couper la tête du SGC… C’est-à-dire tuer O’Neill. C’est la première attaque d’une longue série… » Avant d’aller plus loin, il continua de regarder le Colonel Fett mais cette fois-ci, c’est lui qui prit les choses en main :

« J’ai une question à vous poser à mon tour… Pourquoi ne pas être venu à ma rescousse quand j’ai été capturé ? Avez-vous seulement essayé de partir à ma recherche ? Je suppose que le défunt O’Neill ne s’est pas cassé la tête et m’a déclaré étant porté disparu dans une période assez courte qui a suivi la fin de la mission… La réalité c’est qu’on m’a abandonné… Personne ne s’est soucié de moi, ni mon pauvre papa ignoble qui passe son temps à se saouler dans sa maison de vacance aux Bahamas, ni aucun de mes collègues du Site Alpha ou du SGC. La réalité c’est que Nirtii m’a ouvert les yeux sur quelque chose de plus grand qu’on ne comprend pas quand on est ici, entre ses murs, à obéir à des politicars qui n'y connaissent rien… La Tau’ri n’a tout simplement pas le droit d’agir comme elle le fait actuellement. Ce qui était au départ des missions civiles d’archéologie et de recherche s’est transformé en une guerre interplanétaire, une lutte avec des peuples qu’on connait très peu mais qui ont beaucoup moins d’égocentrisme et d’arrogance que le nôtre. »

Il continuait de fixer fermement le Colonel Fett, qui n’était plus son supérieur. Il n’avait plus rien à faire des grades et de la hiérarchie. S’il pouvait lui faire entendre raison avant de mourir, alors il le ferait. Sinon tant pis, il était prêt à s’en aller la conscience libérée.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Mer 13 Mar - 0:36

Contrairement à ce à quoi il s’attendait, Fett ne le rabroua pas après sa remarque et au contraire, lui demanda même de jouer les enquêteurs en sa compagnie. Soulagé que Fett ne se contente pas d’une présumé culpabilité de Franz et qu’il puisse jouer un rôle dans une tentative pour l’innocenter, il lui répondit :

« Bien Colonel. Immédiatement. »

Aussitôt après, les doutes se mirent à l’envahir, il n’avait jamais mené une enquête de sa vie, se n’était même pas un fan des séries policières. Certes il en avait vu suffisamment pour avoir des bases, si ces dernières étaient relativement réalistes… mais bon, cela suffirait-il à prouver l’innocence de Franz ? Il l’espérait. Alors qu’il allait se mettre au travail, il sentit quelqu’un lui toucher le bras. Se retournant, il vit Julia, l’air inquiète, qui lui demanda de faire attention à lui et de la tenir informer. Il essaya de prendre un air rassurant.

« T’en fais pas, tout va bien se passer et pour Franz, et pour le général ! Promis, je te dis dès que j’ai du nouveau… »

Et sur ces brèves paroles ils se séparèrent, du travail l’attendait. Il alla trouver deux soldats de gardes qui trainaient dans la salle d’embarquement.

« Vous deux, faites dégager tout le monde d’ici et surveiller que personne ne touche à rien, ne ramasse les douilles ou autre. Bouclez le périmètre, je reviens de suite. »

Objectif numéro 1, trouver un appareil photo, des sachets plastiques et des gants. C’était peut être trop, mais ils faisaient comme ça à la télé et Anthony ne voulait rien laisser passer. Il alla donc au pas de course récupérer son appareil photo qui trainait dans son placard puis fila dans les labos demander des gants et des pochettes plastiques. Une petite dizaine de minutes plus tard il était revenu dans la salle. Les soldats étaient toujours là, rien ne semblait avoir bougé.

« Merci, vous pouvez disposer. » Il se mit alors à mitrailler la « scène de crime » de photos, releva bien les emplacements des traces de sang, des douilles, la place supposées des corps, à vérifier sur les vidéos. Une fois tout cela fait, il fila au poste de surveillance. En le voyant, les deux soldats qui géraient ce poste se mirent au garde à vous.

« Repos, j’ai besoin d’une copie de la bande de la salle d’embarquement entre l’activation de la porte et la fin du merdier qui vient d’avoir lieu. Et pendant ce temps, est ce que je pourrai regarder ce passage ? »

Pendant que la copie était faite, il visionna lui même la vidéo. D’après elle, Franz n’avait rien à voir dans l’histoire. Il s’était même interposé devant Finch et avait vraiment eu l’air aussi choqué que tout le monde en voyant le corps d’O’Neill étendu. Mais est ce que cela suffirait à certains pour accepter de relâcher Franz ? Aucune idée. Une fois cette tâche accomplie, il s’éclipsa à nouveau, direction la prison.
Parvenu au niveau 13, il montra son badge au militaire posté à l’entrée et longea le couloir principal. Fett devait être en train d’en interroger. Il attendit donc que Fett finisse avec Finch. Il en profita pour demander au garde qui montait la garde.


« Et Scorzi ? »
« Avec le doc » répondit-il en faisant un signe de tête vers une cellule. Bon, Anthony allait le laisser se faire soigner, il essaierait de venir le voir plus tard, si on l’autorisait.

Une fois le colonel Fett sorti de la pièce. Anthony s’approcha de lui, photos, vidéos et pièces à convictions en main.


« Voilà tout ce que j’ai pu trouver. Si je peux vous demander comment s’est passé l’entretien, colonel ?... Je sais bien que dans les faits, on doit se méfier du professeur Scorzi pour l’instant. Mais je le connais très bien, et, à moins qu’il ne soit sous l’emprise d’un parasite, mais si c’est bien lui, il ne se ferai jamais complice d’une chose pareille… Jamais ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Jeu 14 Mar - 18:17

Un petit gars que je ne connaissais pas arriva devant moi alors que je m'étais laissé tomber contre les barreaux de ma cage. Qui était il ? Je ne le savais pas mais son apparence me montrait un homme de médecine, peut être un médecin ? Un Infirmier ?Finalement on m'avait envoyer quelqu'un pour me soigner, après tout je n'avais qu'une balle dans l'épaule. On avait grossièrement soigné la plaie avec un foulard servant de compresse mais il était à présent imbibé de sang et il fallait peut être faire quelque chose avant que je ne sombre totalement dans le néant. Il me parlait mais j'avais déjà utilisé la majorité de mes forces dans ma discussion avec ce cher Finch. Puisant néanmoins au fond de ce que j'avais je pu lui répondre.

Professeur Scorzi, et il ne me semble pas vous avoir déjà vu ici bas docteur ? ...

Je lui montrais la plaie en question et alors qu'il semblait vouloir me mener dans l'infirmerie je compris que je ne m'en sortirais pas ainsi, le colonel le remis à sa place aussi simplement que durement. L'homme n'avait fait qu'évoquer une possibilité, et c'était ainsi qu'on le traitait ? Si cela ne tenait qu'à moi je lui en aurait collé deux à ce bonhomme. Mais c'était la colère et la frustration qui parlait, il fallait que je me concentre sur le positif, j'était rentré, peut être pas sauf mais j'étais là...

Mon esprit continuait de divaguer et en quelques instants je ferma les yeux, juste un instant. Penser à autre chose, voir autre chose. Me reposer avant d'aller plus loin, mais je me suis sentis partir loin. A moitié endormis j’entendais ce qu'on me disait et répondais doucement, comme si je ne voulais pas qu'on m'entende. Mais j'étais à l'ouest complet, mon corps était là, mes mouvements et réponses mécaniques un peu comme si mon esprit s'était totalement déconnecté de mon corps. Diantre pour en arriver là j'avais du en prendre des substances pas normales... Et alors que je me remémorais ce qu'il s'était passé entre hier et aujourd'hui une phrase de Niirti me revint en tête. Quelque chose que je devais dire au général avant que celui ci ne soit blessé. D'un coup j'ouvrais les yeux et parla d'une voix claire et distincte. Je ne savais pas si ce que je disais était vrai, mais je savais que ce que m'avais dis Niirti était volontaire. Me l'avait elle dit pour m'embrouiller ? Peut être mais il n'en restait pas moins qu'on ne pouvait pas laisser passer cela.


Les grands maîtres ne tarderont pas à frapper. Niirti m'a dit qu'ils interviendraient bientôt. Voila ce que je devais dire au général... Et voila ce que doit entendre le colonel. S'il ne m'écoute pas nous sommes tous mort...

Revenir en haut Aller en bas
Cameron Harper
----------------
avatar
----------------
Externe
----------------


Nombre de messages : 90

Arrivé au SGC : 19/08/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Jeu 14 Mar - 19:41

Je defis le foulaud de l'épaulede mon patient. La cicatrice n'était pas jolie. La balle n'étais pas ressortit:
" Colonel il doit vraimet aller à l'infirmerie! Je peut rien pour lui ici, il va tenir longtemps, regardez il commence déjà à partir, si il y reste vous en aurez la responsabilité, croyez moi, je me ouviendrais très bien de vous, et je n'hésiterais à dire que c'est votre fautes"

Mon regard brulait de colère et de conviction. Ah les militaire tous les même, je ne lui dit comment faire son boulot alors qui me laisse faire le mien. En plus ils ont emmener l'autre gars, il devrait recevoir des soins, je ne sait pas ce qui se passe exactement, mais tout le monde à le droit à des soins. Je sorti une serinue et injecta à l'archéologue une substance sensé le détendre et atténué la douleur, mais il parlat des grand maître d'une certaine Nirrti et d'une attaque:
"Colonel de qui il parle là, c'est qui Nirrti et c'est grand c'est qui et qui va nous attaquer, ce sont des goa'uld?"

Quand il à parlait si clairement et distintement, je ne put m'em^échais de faire un bond en arrièrre. Mes yeus allait de l'archéologue au colonel. J'étais arriver au SGC il n'y avait que un mois et demi environs, je ne connaissais pas tout les grand maître ni cette Nirtti. Je connassais un certain Râ mais le problème est réglée a ce que j'ai compris, Apophis et d'autres avec nom imprononçable. Il me fallait une réponse quelle risque courrait notre planète:
"Colonel je l'emmènea l'infirmerie avec ou sans votre accord et bon sang de quoi il parle?"
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7274

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Sam 16 Mar - 18:08

Finch était un gars bizarre. Sa période de détention dans les geôles du goa’uld Niirti ne lui avait pas réussi. Il semblait en être revenu schizophrène. Il tenta d’abord de me répondre de manière fébrile, comme un vulgaire civil accusé d’un crime qu’il n’aurait pas commis, en demandant un avocat. Je pu réprimer un rire moqueur. Vu son acte et l’environnement dans lequel on évoluait, il n’y avait pas d’avocat ici. Puis il changea d’attitude, comme si quelqu’un d’autre prenait le contrôle de son corps. Et il n’était pas possédé par un symbiote, sinon, il aurait fait briller ses yeux depuis belle lurette. Il me sortit le discours habituel des fanatiques goa’uld.

-« Arrête ton baratin ! Je l’ai entendu des centaines de fois ce couplet : « Ma déesse… » Soit franc et je serais peut être clément. »

Ses propos changèrent du tout au tout. Il pris la position d’accusateur, reprochant au SGC de ne pas avoir été le chercher et nous accusant d’avoir déclenché une guerre interplanétaire.


-« On a tous ses reproches envers le SGC. »

J’enlevais ma veste de treillis, pour la poser sur le dossier d’une chaise.

-« Je lui ai toujours reproché la mort de jeunes soldats. »

Je m’approchais lentement de Finch, le fixant dans les yeux.

-« Mais ce qui m’intéresse, maintenant, c’est que tu me dise ce que Niirti à derrière la tête en voulant tuer le général. Quel est son plan ? »

Finch ne bougea pas. Soit. Sans crier gare, je lui tapai la tête contre la table un grand coup. Un bruit métallique résonna dans la pièce.

-« Son plan ? Tu es le seul à t’être fait endoctriner ? Et Scorzi dans l’histoire ? »

Devant son silence, je lui assénais deux coups de poings. Il grimaça. Peut-être que je tenais les bon bout.

-« C’est simple Finch. Tu ne dit rien, je fais mal. Tu mens, je fais mal. Alors ? »

Devant son silence, je continuais à le violenter, enchainant coup de poings et coup de table. La séance dura plusieurs minutes, mais il restait impassible. Un pause était la bienvenue. Je récupérait ma veste, pour cacher les taches de sang sur mon T-shirt. Je laissais Finch, le visage encore plus meurtri qu’avant, dans le noir.

-« Que personne n’entre. Au tour de Scorzi.»

Le garde acquiesça de la tête. Lang me fit son rapport sur ce qu’il avait trouvé. Effectivement, la vidéo montrait que seul Finch avait agit et Scorzi semblait surpris. Mais cela ne me permettait pas de le disculper totalement.

-« Emmener Scorzi à l’infirmerie. Il faut lui faire une batterie de test pour savoir si’l n’a pas été drogué ou si il est sous l’influence d’un symbiote. »

Je retournais en direction des cellules. Là-bas, Harper me demanda encore d’amener Scorzi à l’infirmerie. Le miliatire en question m’informa des fait et gestes de Nirrti pour la suite.

-« Et si vous mentiez ?! Vous voulez peut-être nous induire en erreur. Harper vous pouvez l’amener à l’infirmerie. Lang vous expliquera la marche à suivre. »

La voix de Narah résonna dans les haut-parleurs. Il était désormais le commandant de la base. Bonne nouvelle. Je quittais les cellules pour récupérer une bassine d’eau et un linge. Puis je retournais voir Finch dans sa cellule. Je posais mon matériel près de lui, puis j’enlevais ma veste.

-« Finch, si tu ne dis rien, je fais mal. Si tu me mens, je fait mal. »

Et c’était parti pour une séance de water-boarding.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Lun 18 Mar - 19:45

Anthony aquiesça Boba lui demanda d'amener Franz à l'infirmerie.

"A vos ordres, mon colonel!"

Il se dirigea alors vers la cellule de Franz où il retrouva le docteur Harper qui s'occupait déjà de lui. Franz était quand même salement amoché... En entrant il salua le médecin:

"Sergent Lang, je suis chargé d'amener le blessé à l'infirmerie avec vous. Il peut marcher où faut-il un brancard ou un lit?" Juste après, il se dirigea vers Franz et s'accroupi, vérifiant que personne d'autre ne le voyait, en dehors de Cameron... Franz était quand même accusé d'avoir été complice de la tentative d'assassinat d'O'Neill, les voir papoter ensemble n'était peut être pas très règlementaire! Mais il ne pouvait quand même pas se comporter comme un garde inconnu avec son ami.

"Eh, comment va le grand blessé?! On va te transporter à l'infirmerie. Harper pourra te soigner correctement et sur l'ordre de Fett, on te fera des tests pour savoir si tu étais sous l'emprise de drogue ou autres. J'ai montré les vidéos de... votre retour... au colonel. Il apparait assez clairement que tu étais tout aussi surpris que nous de la tournure des évènements mais tu es toujours suspecté... Mais t'en fais pas, on va te sortir de là! Je te lâcherai pas jusqu'à ce que cette affaire sois finie! Je sais pas si j'ai le droit de te dire tout ça, donc on va faire comme si je t'avais rien dit, ok?" dit-il à mi-voix.

Puis, se relevant, il se retourna vers Cameron: "C'est bon? On peut le transporter?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Mer 20 Mar - 20:32

On était en train de s'occuper de moi mais les paroles que j'avais dit en étant à moitié conscient de mon environnement semblait avoir fait son bout de chemin.. Mais pas forcement dans le bon sens. Le colonel ne semblait pas avoir envie de me croire ou alors avait il peur. Je pouvais le comprendre, moi même je n'étais pas sûr à cent pour cent de ce que je disais, ce n'était pas sûr que la petit Niirti ne m'ai dis une ânerie pour me mener dans une fausse route. Mais avant de dire quoi que ce soit de plus je vis Anthony se pencher vers moi pour me parler. Il semblait me croire, ou tout du moins il le laissait paraître. Non il devait me croire je devais garder confiance en cette personne qui avait fait déjà tant pour moi...

Je le regardais avec attention, la souffrance devenait de plus en plus grande et je me sentais partir petit à petit... Ce n'était pas bon..


Anthony, merci de croire en moi. Mais pour le moment il faut arriver à soigner le Général, et s'occuper de ce petit connard de Finch... Je ne sais pas ce que m'a fait Niirti, pas grand chose j'imagine, mais ce qu'elle m'a dit... Je vous le dis parce que je pense que c'est la vérité, et quand bien même nous devons être prêt...


J'attrapais la manche d'Anthony... Avec les dernières forces qu'il me restait... Et il ne m'en restait plus beaucoup..

Il faut que tu aille dire à Alicia que je n'ai rien fait... Finch est une ordure et j'aurais du le laisser là où il était... Aujourd'hui je suis rentré et je suis dans un état déplorable à cause de cette ordure... Si tu veux faire un truc pour moi, met lui une balle dans les rotules pour le faire souffrir comme il convient...

Doc je pense qu'il faut qu'on m'amène en salle d'opération car je sens que je pars vers d'autre dimension et ....


J'eu même pas le temps de finir ma phrase que je fermais les yeux et tombais dans les vapes... Pitié faite qu'il me croit... Sinon je suis vraiment mal barré... Quand je pensais que j'avais tout donné pour cette base, Finch aussi et pourtant il nous trahissait aujourd'hui. Et moi qu'est ce que je pouvais faire pour qu'ils me croient tous ? Qu'est ce que je pouvais faire pour qu'Elle me croit, m'en voulait elle ? Avait elle encore confiance en moi.. Elle était la dernière pensée positive à me maintenir sur cette planète.... Et pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Cameron Harper
----------------
avatar
----------------
Externe
----------------


Nombre de messages : 90

Arrivé au SGC : 19/08/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
38/100  (38/100)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Mer 20 Mar - 23:51

Mon patient va très mal, il se sent partir, il utilise le peut de force qui ui reste pour parler au soldat, j'intervient et pousse le militaire, je sort une seringue d'adrénaline et lui fait une injection:
" [color=blue]Non il hors de question que tu t'en aille[/color], me tournant vers le soldat, allait on l'emmène au bloc, qu'on me prépare une poche de "O"neg il doit faire une hemoragie interne."
J'approche mon visage du sien il souffle faible et sifflant, il était en train de nous faire une tatichardie:
" On ventille vite"
on aeeive enfin au bloc je me prépare pendant ce temp on le branche, il en fibrilation je demande le défibrillatteur, mais avant son utilisation son coeur revient à la normal, il faut l'ouvrir mais je ne suis pas habilité, je sais le faire, mais ne suis que externe. Le temps joue contre nous, les autres médecin s'affaire autour de O'neill, tant pis je me lance:
" Scalpel, vite"
Je fais une incison le sang coule. Effectivement il y bien une hémoragie il faut clamper l'artère. Je demande la pince a clamper et une aspiration du sang. une fois ce la fait je demande du fil de suture et fait des poits, je retire la clamp. Les fil tienne.
Il est sauvé grâce à la prfusion de "O" Neg et de l'intervention il va survivre encore un peu. Je demade à une infirmière de le refermé et de le mettre sous observation. En sortant du bloc je m'écroule contre le mur et m laisse glisser par terre.
Il se réveillera dans quelques heures. J'ai outre passer mon droit en lopéran, je risque gros pour ça, m^m mon renvois du SGC. Je reste là encore sous le choc, Pour unejournée ça fait beaucoup. Assis là sur le sol froid je pose ma tête contre le mur.


Edit : Fais gaffe harper. Tu oublies les règles d'écriture et tu nous fais d'énormes fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Jeu 21 Mar - 0:16

Le soleil était là devant moi, enfin les soleils. Attendez un moment... Les soleils ? Mais WHAT THE FUCK !!!! J'étais en fait allongé dans le sable, et j'entendais, tout proche, l'eau faire des allez retour un peu comme si les vagues d'un océan non loin venait lécher le bas de mes pieds. Et c'était peut être le cas car je sentais déjà une petite fraîcheur, mais pas intensive comme si l'on m'avait mit dans un frigo non... Beaucoup plus subtile. En bougeant mes mains je pu voir que j'avais tout mes doigts, comment cela était il possible ? J'en avais perdu durant mes opérations, du moins j'en avais perdu un... Comment se fait il qu'il était là ? Etait-ce encore un rêve ? Oui sans doute, mais à quoi cela servait il ? Mais bordel que m'avait fait Niirti !!!!

Au fond de moi je savais que ce n'était pas intégralement de sa faute, qu'il y avait en moi la base d'une pathologie beaucoup plus terrifiante, le passage du parasite en moi et durant pas moins de six mois avait laissé des traces. Des traces de pouvoir, de souvenir, de pensées. Je ne sais pas si cela appartient à Niirti ou si tout cela appartenait à feu mon squatteur. Aujourd'hui il/elle était mort(e), mais Niirti avait surement touchée quelque chose à mon code génétique. Les rêves que je faisais chez elle avait un lien avec ceux que je faisais lorsque j'avais le parasite en moi. Avais je un lien avec ceux que je faisais, avec les visions des miens... Décidément à chaque fois que je partais en mission je revenais avec quelque chose d'invisible. Des choses qui apportaient de légères modifications, quelque chose qui allait me mener à la croisée des chemins. Et lequel j'allais prendre était encore flou et obscur.

Je me levais et laissa mes pieds prendre l'eau, en me retournant je tombais nez à nez avec une gamine qui observait la mer. Elle était vêtue d'une simple robe rouge et noir, des cheveux en bataille et des tatouages cyan sur tout le corps. Les soleils restaient présent malgré le fait que la journée semblait être en train de se terminer. Voyant qu'elle se retournait je pu apercevoir son visage, mais il était flou, seul les tatouages étaient visible. Et tandis qu'elle avançait vers moi, ils se mirent à briller de plus en plus pour finalement m'éblouir totalement. Utilisant ma main pour me cacher la vue je l'entendis me parler.


Enfin tu viens à nous... Enfin tu viens au fond de toi, car tu n'as pas bougé de la base. Tu le sais, tu le sens et tu sais pourquoi tu ne peux pas bouger de là-bas. Les gens comptent sur toi. Et tu as une mission à terminer car tant que les Goa'uld restent en vie ici et dans cette galaxie ils tenteront de la réduire en cendre.

Mais peuvent ils encore mériter ma confiance alors qu'ils n'ont pas hésiter à me mettre en prison ?

Tu sais bien pourquoi ils t'y on mis... Il ta trahit, mais tu sais qu'Elle est encore là pour toi.

Oui je le sais.Et elle sait que moi aussi. Mais...

Il n'y a pas de mais qui tienne. Tu as une mission à accomplir et tu dois avoir confiance en eux, tu dois de nouveau leur confier ta vie comme tu le faisais avant. De nombreuses épreuves vous attendent et ce n'est qu'unis que vous pourrez vous en sortir..

Elle avait raison, mais ce n'était qu'un rêve, est ce que cela allait vraiment pouvoir arriver ? ...Allais je pouvoir faire tout ce que je voulais ? Avec Alicia, avoir une vie en couple avec enfants et tout ? Arriverais -je à voir notre monde uni contre la menace des Goa'ulds ?.... Fasse que ce soit le cas... Il le faut.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Sam 23 Mar - 12:50

Il avait été laissé dans le noir. Aucune chaleur n’émanait de cet endroit, si ce n’était le sang qui lui dégoulinait par le nez. Il s’était attendu à subir des tortures après son geste. Après tout, il était aux Etats-Unis d’Amérique ici, pas le pays le plus connu pour servir les droits de l’homme et respecter l’intégrité de ses prisonniers et ennemis. Le Colonel Boba Fett représentait l’archétype parfait de l’officier américain agissant avec ses trips, sans réfléchir, manquant de lucidité et de recul sur la vie. C’était une brute qui ne cherchait qu’à trouver une raison pour bomber du torse comme un gorille qu’il était. Du moins c’était ce que pensait le Lieutenant Finch, ou plutôt David Finch, son grade de Lieutenant ne faisait plus aucune différence maintenant qu’il était devenu un traître.

« Je ne vous dirais rien de plus car je n’ai rien à dire de particulier, tout simplement… J’ai été fait prisonnier par Nirtii. Elle m’a fait comprendre quel était le sens de son combat, m’a ouvert les yeux sur la façon dont tournaient les mondes de notre galaxie. Elle m’a montré ses pouvoirs… »

De nouveaux coups plurent sur lui et il laissa échapper plusieurs cris de douleur incontrôlés. Il commença à parler un peu plus, bien qu’il n’apporta aucune information cruciale sur leur ennemi.

« En prévision d’une attaque de plus grande envergure et afin de riposter à la destruction de son camp de prisonnier sur l’ancienne planète de Svarog… Nirtii a décidé d’envoyer quelqu’un pour éliminer le Général O’Neill, commandant du SGC et bourreau de nombreux goa’ulds depuis le début… C’est moi qui a été envoyé car je pouvais l’approcher facilement sans attirer la méfiance. Scrozi m’a aidé à revenir ici. Il s’est chargé d’entrer les coordonnées et d’envoyer un message vocal au SGC, qui nous a ouvert l’iris et qui m’a permis d’accomplir cette mission. »

Il cracha du sang sur la table puis finalement, il releva la tête, la déception se lisant sur son visage déjà malformé suite aux expériences de Nirtii sur son corps.

« Mais apparemment, le Général est vivant… Et la voix qui le remplace n’est même pas assez courageuse pour venir me parler en face. Comme c’est regrettable… Mais déesse a sûrement déjà conscience de mon échec et doit préparer un plan B en ce moment même. »

Il sourit bien qu’il n’était pas très fier d’avoir échoué. Il était sûr qu’il allait mourir, que ça soit ici ou dans le couloir, par un tir ou un coup fatal porté par un homme loyal au Général. Il ne donnait pas chère de sa peau. Il revint sur les paroles du Colonel Fett au début de l’interrogatoire, qui l’avaient laissé dans une intense réflexion.

« Vous dîtes que vous reprocher au SGC la mort de jeunes soldats… Mais ce n’est rien en comparaison des milliers de jeunes innocents, des enfants, des parents, qui se retrouvent en ce moment même piégé dans une galaxie en guerre, où les goa’ulds s’entredéchirent… En grosse partie à cause de notre planète qui en est responsable. Nirtii m’a ouvert les yeux sur ça… La mort de Râ a bouleversé leur hiérarchie, celle d’Apophis ou même de Svarog il y a peu, a mis le feu aux poudres dans des parties de la galaxie qui jusque-là vivaient paisiblement, dans un système féodal certes, mais sans craindre qu’une guerre à grande échelle ne vienne bousculer leur existence. Chaque action de la Terre, du SGC, concernant les goa’ulds, engrange de nombreux massacres et a des répercussions que vous n’imaginez même pas. Quand vous partez en mission, vous revenez ici, protégé par ces murs, sans penser à ce que vous avez laissé derrière vous. C’est de l’irresponsabilité pure et c’est pour cela que nous serons bientôt tous punis. Tôt ou tard, nous subirons leur colère et nous récolterons tout ce qu’on a pu semer sur les autres mondes ces dernières années… »

En dehors de la salle d’interrogatoire, les prisons étaient vides. Franz Scorzi avait été amené à l’infirmerie pour y être opéré d’urgence pour une extraction de balle partiellement pénétrée dans son épaule lors des coups de feu. Une balle qui était normalement destinée au Général O’Neill.
Harper avait pris ses responsabilités et dans l’urgence, avait lui-même procédé à l’intervention avec plusieurs infirmiers. Le Docteur White, responsable du service et chirurgien en chef, eut tôt fait d’apprendre cette nouvelle et s’empressa de quitter la salle d’observation du Général pour rejoindre celle où était installé l’archéologue. Il aperçut Cameron assis contre un mur, juste devant le deuxième bloc opératoire.


« Externe Harper ? Relevez-vous. » Il était hors de question de s’adresser à ce jeune homme s’il était affalé de fatigue par terre. Il attendit qu’il se relève pour le fixer de ses petits yeux sombres au regard perçant.

« On m’a prévenu qu’une intervention d’urgence a été faite dans ce bloc opératoire, sans autorisation ni demande envoyé au grand manitou des lieux, c’est-à-dire moi, afin d’extraire une balle sur un prisonnier suspecté de complicité d’attentat sur le Général O’Neill, et tout ça dirigé par un externe qui n’a pas un poil sur le menton et que je ne connais que de nom. Est-ce bien exact ? Vous pouvez confirmer cette information ? » Son ton était dur, sérieux, à deux doigts d’exploser de colère. Il lui laissa un peu de temps pour répondre avant de répliquer :

« Je ne veux pas d’excuse. Je suppose que vous êtes assez grand pour savoir ce que vous faîtes. Ce qui est fait est fait et vous recevrez plus tard une sanction avec de nouvelles instructions de travail. Mais la prochaine fois, si vous refaites un coup de ce genre, vous pourrez faire vos valises et partir très loin d’ici. Je ne tolérerais aucune autre dérogation aux règles et aux procédures standards de ce service, est-ce bien clair pour vous ? »

Il n’avait pas le temps de faire la leçon à cet homme. Il devait aller s’assurer lui-même que Scorzi se porte bien dans son lit de blessé. Le Docteur White poussa les portes du bloc et y trouva des infirmiers présents, à qui il donna de nouvelles directives et ordonna à ce qu’on place le lit du patient dans une pièce à l’infirmerie, au calme. Il appela aussi une sécurité pour que Franz Scorzi soit sous observation militaire 24h sur 24.

[Franz et Harper, si vous voulez poursuivre ce rp, créez un sujet spécial à l’infirmerie Wink ]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7274

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Mar 26 Mar - 21:52

Les techniques d’interrogatoires avaient fait leurs preuves tout au long de l’histoire du renseignement. Bien que je n’étais pas spécialisé dans ce domaine, mon vécu de militaire m’avait permis de connaitre quelques astuces. Si seulement Finch arrêtait de me débiter les mêmes conneries. Cela m’éviterait de devoir faire cette basse besogne. Mon poing droit fusa vers lui.

-« Arrête de me répéter que Niirti t’as ouvert les yeux ! Je l’ai deviné qu’elle t’as lavé le cerveau. Si tu ne me dis pas la vérité, je fais mal. »

Laissant de coté ma bassine d’eau pour le waterboarding, je me défoulais sur l’ex-lieutenant. Deux coups à la tête et un autre plus puissant dans l’estomac, lui faisant remonter son dernier repas et libérant une odeur nauséabonde dans la salle d’interrogatoire. Après un peu de repos pour qu’il puisse reprendre ses esprits, Finch parla encore un peu, me révélant comment s’était préparer l’attaque contre le général.

-« T’es en train de me dire que Scorzi est complice ? Ou tu l’as enfumé pour le tromper ? »

L’homme continua, se moquant de Narah, et incriminant le SGC d’avoir foutu le bordel dans la galaxie.

-« T’as pas tord sur le fait que nos actions ont mis la pagaille dans la galaxie. C’est le but recherché. Mais t’oublies que si Râ n’avait pas voulu renvoyé une bombe sur la Terre, on n’en serait pas là. Des mondes on été dévasté, mais il y a toujours des dommages collatéraux lors des guerres. »

Sans crier gare, je trainais Finch, toujours sur sa chaise et je le fit basculer au dessus de la bassine d’eau. L’autre chaise de la salle me servit à surélever ses pieds par rapport à sa tête. Puis je mettais le linge sur sa figure. Gobelet plein en main, je parlais d’une voix calme à mon prisonnier.

-« Tu doit surement connaitre la simulation de noyade, mais l’as-tu déjà subi ? Si Niirti prévoit un plan B, quel est-il ? »

Je versais un peu d’eau sur le linge, Finch tressaillit légèrement.

-« Dis-moi tout et j’arrête. »

Je versais le reste du gobelet sur le linge.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Sam 30 Mar - 1:10

Je ne m’attardai pas dans les couloirs allant de l'infirmerie à l'unité de détention. Sur le chemin j'ordonnais, par radio, qu'on coupe les caméras de sécurité des cellules de détention et qu'on détruise les bandes de surveillance déjà faite, s'il y en avait. La voix qui me répondit m'indiqua -autant par son ton que par ses mots- que c'était plus que nécessaire et que ce serait fait dans les minutes qui allaient suivre. Je connaissais Boba depuis assez longtemps pour savoir qu'il ne serait pas tendre avec notre prisonnier et je ne pourrais le lui reprocher : j'avais moi-même envie de lui briser chaque os de son corps en guise de représailles, sans lui poser de questions, juste pour le faire dérouiller. Je me faisais l'effet d'être Marv dans Sin City, bestial et bruyant, capable d'anéantir une armée à moi seul, juste pour le plaisir de détruire. Mais à partir d'aujourd'hui, et pour une durée indéterminée, je devrais calmer mes instincts, me contenir et me retenir pour protéger cette base de toutes les menaces... Putain, des journée merdiques m'attendaient.
Mon arrivée dans l'aile de détention se fit en silence et au fur et à mesure que je progressais, je pouvais entendre des murmures, des mouvements saccadés... Jusqu'à sentir la présence de Boba, entendre sa voix froide et puissante dans une salle d'interrogatoire. Deux soldats montaient la garde devant, ils me saluèrent... Comme un gradé, ou comme le commandant que j'étais devenu ? Je leur rendis leur salut en entrant dans la pièce d'observation, de l'autre coté du miroir sans tain. Je voyais, comme je m'y attendais, Boba en train de faire payer à Finch ce qu'il avait fait. J'attendis qu'il ai finit de poser ses questions avant d'appuyer sur l'interphone :


-Colonel Fett.

Je savais qu'il reconnaitrait ma voix et surtout mon accent français, inimitable de par sa rareté dans cette base américaine. Je voulais lui parler seul à seul avant de voir Finch, avant de regarder dans les yeux le traitre.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7274

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Mar 9 Avr - 15:43

Depuis plusieurs minutes, j’étais en plein waterboarding. Plus, précisément, Finch subissait la séance. J’avis beau verser sur lui des gobelet d’eau, il ne lâchait rien. Il encaissait assez bien la séance de torture. Assez déroutant au premier abord, mais compréhensible lorsque l’on devine ce qu’il a dû endurer chez Niirti. Avant de retourner sa veste.

-« Allez, dis moi ce que tu sais. »

-« Rien, vous ne saurez rien d’autre. »

Dans un grognement, je vidais le gobelet, Finch toussa, cracha comme si il avait bu la tasse lors d’une séance de piscine. Enervé, je remettais la chaise de Finch sur ses quatre pieds. Lui ôtant le linge de son visage. Je le regardais fixement pendant quelques secondes, avant de le frapper à la tête.

-« Allez, parle ! »

Je recommençais, mais le prisonnier ne lâchait pas le morceau. Il me regardais d’un air fixe, voir méprisant. Alors que je m’apprêtais à le frapper une nouvelle fois, une voix, que je reconnu comme étant celle de Narah, m’appela. Je stoppais mon geste, pour m’adresser une dernière fois à ma victime.


-« T’as de la chance. »

Je sortais de la salle d’interrogatoire pour rejoindre le colonel Narah, qui m’attendait derrière le miroir sans tain.


-« Le lieutenant Finch n’est pas très causant. Mais j’ai appris deux-trois trucs. Scorzi est le dindon de la farce et Finch à du subir un lavage de cerveau. Si Niirti apprend que l’attentat à échoué, elle préparera une nouvelle attaque. Et apparemment, elle a déjà préparé une série d’attaque de plus grande ampleur contre le SGC ou la Terre. Visiblement, nous foutons tellement le bordel dans la galaxie et dans la hiérarchie Goa’Uld, qu’un d’eux a fini par s’attaquer à la base du problème. »

Je regardais un instant Finch, qui se trouvait seul dans la salle d’interrogatoire. Je me demandais si j’allais pouvoir lui soutirer plus d’information. Ma chemise était assez rouge comme cela.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Dim 14 Avr - 20:56

Boba ne tarda pas à me rejoindre, il avait l'air à cran, sa chemise était pleine de sang et j'entendais sa respiration puissante plus saccadée qu'à son habitude. Lui qui était plutôt imperturbable, ça m'attristait quelque peu de le voir dans cet état de colère mêlé d'impuissance. Les Goa'ulds nous avaient tous pris de court cette fois, ils nous avaient surpris et je ne comptais pas me laisser avoir deux fois. J'allais rejouer au sommet de mon art, quitte à me perdre dans l’échiquier.

-Je ne veux plus qu'on l'appel par son ancien grade, ni même par son nom ou son prénom. L'homme qui est devant nous aujourd'hui n'est pas le Lieutenant Finch, il est toujours porté disparu.

Ma voix froide me servait à masquer mes ressentiments à devoir imposer de telles techniques à mes hommes. Je n'osais pas regarder en face mon frère d'armes, je craignais qu'il ne décèle la peur qui me serrait les tripes : je savais que je n'avais pas les compétences requises pour mener le SGC, je n'avais pas le même tempérament qu'O'Neill, d'un homme en charge d'autant d'âme... Mais aujourd'hui encore plus qu'avant je devais garder mes doutes, mes craintes et mes faiblesses pour moi pour ne pas les diffuser à mes hommes, je devais leur inspirer le courage et la force.

-A présent, il sera nommé par le simple nominatif de « Prisonnier 0 » et personne ne devra référer de son identité devant lui. Comment il a réagit à mon annonce par les hauts-parleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7274

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Lun 15 Avr - 18:29

La manière dont Menchu réagissait me troublait un peu. Non pas qu’il souhaitait que l’on désigne Finch par le pseudonyme « Prisonnier 0 », mais de par la manière dont il évitait mon regard. Lui qui d’habitude regardait les gens droit dans les yeux, leur soumettant son implacable regard. Mais avec tout ces derniers évènements, tout le monde était à cran. Restant focaliser sur Finch, je répondis à la question de Narah.

-« Il n’a pas apprécié que vous n’êtes pas venu le voir en face. »

Finch avait une haute estime de lui-même, se croyant investit d’une mission quasi divine. Les hommes avaient une facilité déconcertante pour se fanatiser, quelque soit l’idéal défendu. Je me retournais vers Narah pour lui demander de nouvelles directives.

-« Que fait-on du prisonnier 0 ? Et scorzi, qui se trouve à l’infirmerie ? »

On avait réussi à soutirer des informations à notre captif, mais étaient-elles suffisantes ? Ou devais-je encore le faire parler ? Seul Narah détenait le futur de cet homme entre ses mains, je n’étais que le bourreau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Mer 17 Avr - 16:14

Boba venait de me vouvoyer... Ce n'était pas arrivé depuis si longtemps que je l'avais oublié, c'était un temps ancien, où notre guerre contre les Goa'ulds n'étaient alors que dans ses prémices. Ce n'était pas grand chose mais je sentis un peu plus l'isolement du a ma position. Ça n'allait pas être simple de passer du statut de gradé à celui commandant du SGC. Je me grattais la barbe pensivement, que faire ? Je devais réfléchir différemment, en gardant à l'esprit que mes décisions pourraient coûter encore plus cher qu'avant en cas d'erreur. Si je n'étais pas à la tête de la base, je serais déjà avec le Prisonnier 0 pour le faire parler mais là... Pouvais-je me le permettre ? J'étais plus apte que Boba en interrogatoire, et pour cause, ça faisait partie de ma formation basique dans les forces spéciales, connaissance que j'avais pu affiner au cours de mes nombreuses missions. Mais j'étais là, regardant le prisonnier au travers du miroir sans teint sans savoir trop quoi faire.

-Tu pense qu'il a encore des choses à nous dire ? Je lançais un regard rapide vers mon frère d'arme, comme pour m'enquérir de sa réponse, avant de reprendre la parole : Pour Scorzi, je ne sais pas trop encore quoi faire, je vais assigner deux gardes à sa surveillance pour le moment, j'irais le voir un peu plus tard, t'en pense quoi ? T'y étais, t'a vu Scorzi sur le moment, de quoi avait-il l'air ?

Les réactions à chaud étaient à prendre avec des pincettes mais permettaient d'aiguiller de manière correct la réflexion sur une situation qu'on avait pas soi-même vécue. Et Boba était assez aguerri pour ne pas laisser ses sentiments personnelles entraver son esprit guerrier, il avait appris avec le temps à avoir l'esprit clair et les yeux vifs, comme tout militaire qui se respectait.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7274

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Lun 22 Avr - 22:27

Menchu semblait naviguer dans l’inconnu. Avec ses nouvelles fonctions, il ne savait apparemment sur quel pied danser. Le prisonnier 0 devenait de plus en plus un problème. Une séance d’interrogatoire avait porté quelques fruits. Mais je doutais fort qu’il en reste à cueillir. Je reportais mon attention sur la salle d’interrogatoire, où notre homme fixait le miroir sans tain.

-« D’après l’investigation du sergent Lang et de ce que j’ai pu voir, Scorzi est hors de cause. Le prisonnier s’est servi de lui pour infiltrer la base. Quant à notre homme, je peux toujours tenter de lui soutirer quelques informations. Mais le problème reste, que fera-t-on de lui lorsque qu’il aura vider son sac ? Jugement ? Emprisonnement sans procès ? Exécution ? »

Je lançais un dernier regard à Narah, avant de quitter cet endroit sombre pour gagner la salle d’interrogatoire. Le prisonnier m’observa. Je m’approchais de lui avant de taper un grand coup dans la bassine d’eau, renversant son contenu sur le sol.

-« L’interrogatoire reprend. Une seule règle : si tu parles, j’arrête de frapper. »

Je fis craquer les jointures de mes doigts avant de saisir fermement l’épaule gauche du prisonnier. Je plongeais mon regard dans le sien. Je n’y vis que mon reflet, celui d’un homme sans avenir. Et les coups plurent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Mer 24 Avr - 22:26

La vie n’avait plus aucun sens ni plus aucun débouché, si ce n’était celui de la mort. David Finch le savait. Il avait commis l’irréparable en tirant à bout portant sur le Général O’Neill. C’était là le point de non-retour qui avait été franchi par son geste et impardonnable de par sa trahison. Scorzi lui avait fait confiance et il avait prémédité cet acte en se basant sur la confiance de son ancien collègue pour l’accomplir. Il ne méritait qu’un funeste destin. Il en avait conscience et il ne s’en remettait qu’à la puissance et à la sagesse de Niirty pour le juger et lui accorder un ultime salut avant le repos éternel.

Quand Boba Fett revint dans la pièce, Finch leva son visage défiguré et sourit malgré la souffrance des précédentes tortures. Car c’était bien de ça dont il s’agissait. Un interrogatoire musclé dans un endroit bien sombre, avec aucune échappatoire ne s’offrant à lui. Il avait craché sur le drapeau américain et il en payait le prix par le sang et la douleur. L'officier du SGC le questionna à nouveau. Il répondit après mûres réflexions:


« Je vous ai déjà dit tout ce qui vous intéressait de savoir… Je ne peux rien vous révéler de plus. Si vous croyez que j’étais dans la confidence avec Niirty, vous vous trompez. Si ce n’étaient pas des ordres, je n’ai eu vent que de rumeurs émanant de discussions sordides entres serviteurs de la déesse. » Il cracha par terre pour montrer qu’il était agacé par toute cette mise en scène et par les coups qui continuaient de pleuvoir. Du sang lui coulait le long de la lèvre et sur sa tempe. Ses mains se desserraient de plus en plus, signe qu’il s’épuisait.

« Je n’étais qu’un chien pour elle. Je devais dormir dans une pièce pleine d’autres esclaves en mauvaises santé, et ne pas y bouger durant la nuit sous le risque de se faire tuer par des jaffas. Le jour, je n’étais bon qu’à laver la vaisselle et servir les plats. Les peu de fois où elle m’a parlé c’était pour m’expliquer la portée de ses actions, le pourquoi de ses expériences sur les humains… Et bien sûr, pour me donner l’ordre d’abattre le commandant du SGC. Rien de plus. »

Apparemment, les explications vagues ne suffirent pas et les coups continuèrent de s’abattre sur le prisonnier 0. Finch lutta et ne donna pas plus de détails concernant une éventuelle attaque. Il précisa quelle était la position de Niirty chez les goa’ulds et le fait qu’elle voulait créer un peuple plus puissant grâce à sa machine génétique. Il rappela aussi l’effet néfaste de la présence de la Terre sur certains mondes et condamna ceci, comme en début d’interrogatoire. Tout ça n’était guère plaisant à entendre pour le Colonel Boba Fett, qui frappa un peu plus fort encore, libérant sa rage et sa frustration du moment, jusqu’à ce que l’ex Lieutenant Finch ne ferme les yeux pour s’assoupir, assomer par la brutalité de son geôlier et à bout de forces…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5150

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Dim 28 Avr - 16:59

Que faire et surtout, comment le faire ? Aujourd'hui, cette question s'ajoutait à chacun de mes questionnement et me taraudait. Couvrir mes propres traces ne me posait aucun problème, que ce soit sur le terrain ou dans les bureaux. J'avais les compétences requises pour les forces spéciales après tout. Mais comment masquer les agissements de mes hommes à une si grande ampleur ? Je n'en avais aucune idée... L'idée d'être honnête envers nos agissements me traversa l'esprit : je rejetais cette idée vivement, il était impossible de sortir un bilan complet et sans fioriture qui serait accepté par les ronds de cuir. Il me fallait affiner mes méthodes et faire de mieux, je n'avais pas le choix...
Boba me donna son opinion sur Scorzi, apparemment l'allemand était innocent, ce qui ne me semblait pas vraiment étonnant, c'était un excellent soldat -même s'il n'était plus militaire- et le voir agir pour Niirty me laissait perplexe.


-Pour l'instant on le garde prisonnier, je vais m'servir d'une de mes cartes pour tenter d'le briser d'ici quelques jours. D'ici là, occupe t'en comme tu l'sens, j'ai fait couper les caméras. Ah ! Et Boba, tente de savoir quelles tortures elle a utilisée contre lui, je dois savoir comment elle l'a fait craquer.

Boba quitta la pièce et j'attendis qu'il arrive dans la salle d'interrogatoire pour quitter la pièce moi aussi, je m'arrêta devant les deux soldats qui gardaient la porte de salle dont des cris émergeaient, ils me saluèrent et je leur rendit.

-Savez-vous ce qui se passe dans cette pièce messieurs ?
-Non mon Colonel.
-Continuez à ne rien savoir, c'est mieux.

Les deux hommes acquiescèrent et je quittais ce niveau, me dirigeant d'un pas lourd vers l'ascenseur : je devais parler à Scorzi à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   Ven 3 Mai - 16:23

Ses paupières s’étaient rouvertes depuis plusieurs minutes déjà, mais sa tête restait abaissée. Il était calme et silencieux… Il semblait calme du moins, inerte face au regard observateur de la personne présente dans la pièce. Ses mains étaient toujours solidement attachées derrière lui et donnaient l’illusion qu’il était complètement soumis devant son geôlier.
Cela faisait plusieurs heures qu’il était dans sa position, ses menottes tendus et laissant des traces ensanglantés tout autour de ses poignées.


« Serais-tu réveillé, Finch ? »

La voix du Colonel Giovanni Thil l’obligea à redresser la tête, découvrant que ce n’était plus le Colonel Fett qui s’occupait de sa surveillance rapprochée. Son interrogatoire musclé allait pouvoir reprendre.

« Où… Où est Fett ? »

« C’est moi qui pose les questions mon bonhomme… Tu m’as vraiment déçu tu sais. »

« Il est parti ? Fett est parti se reposer ? Ou en avait-il marre de moi ? Vous ne ferez pas mieux. »

« Ça suffit ! » Rugit le Colonel en s’approchant de la table. « Tu sais, les caméras sont éteintes… On est au plein milieu de la nuit-là et rien ne m’empêche de te foutre une dérouillée jusqu’à l’aube. »

Finch en déduisit donc qu’il était resté enfermé ici depuis une dizaine d’heures. Il faisait nuit, la base était comme une bête endormie. Et son interrogateur était l’homme qui arrivait le moins à garder son sang-froid de toute la galaxie.
Le prisonnier 0 sourit. Malgré les coups qu’il avait reçus aujourd’hui, son corps ne semblait pas vraiment endolori. Mieux même, il était de nouveau en forme pour exécuter son plan de sortie…


« Tu vas payer pour ce que tu as fait… Nous t’avions fait confiance… As-tu oublié ces innocents qui ont été torturés sur l’ancienne planète de Svarog ? Niirty a fait d’eux des monstres et aucun n’a survécu de ces expériences abominables ! »

« C’étaient des cobayes. Comment croyez-vous que nous avons progressé sur Terre ? Nous aussi avons pratiqué des choses impensables pour pouvoir évoluer et agrandir notre savoir. »

Le Colonel Thil lui asséna un coup tellement violent qu’il résonna dans la pièce. Un long silence accompagna son geste. Et Finch commença à rire.

« Ça te fait rire petit con ? T’en reveux c’est ça ? »

« Vous allez le regretter. »

« Ah oui ? Par qui ? Ta déesse de merde ? Ou peut-être que c’est toi qui va me tirer une balle dans le bide comme t’as fait avec le Général, sale petite merde… »

« Pas besoin de balle pour vous. Cela gâcherait une munition. » Il reçut un autre coup immédiatement en pleine figure, ouvrant des plaies qui s’étaient déjà ouvertes plus tôt dans la journée.

« A main nue alors ? Et tu vas faire comment, toi qui est attaché ? Hein ? »

Le Colonel Thil avait contourné la table, prêt à régler son compte au prisonnier. Son poing s’élança à toute vitesse vers son visage quand il s’arrêta soudainement, stoppé par la paume de main du Lieutenant Finch.

« Voilà à quoi servent les expériences de ma déesse. » Articula-t-il en serrant un peu plus sa poigne, brisant trois de ses phalanges dans un craquement sourd.

L’incompréhension se lut sur le visage du Colonel. Il ouvrit grand la bouche pour crier sa douleur mais aucun son n’en sortit, médusé par la puissance dont faisait preuve le prisonnier qui s’était passé pour quelqu’un de si frêle jusque-là. Sur l’un de ses poignets pendait le bout de menotte qu’il avait réussi à briser grâce à une force surhumaine et régulière exercée sur la chaine durant ces dernières heures.


« Demandez pardon, Colonel. »

« Va chier ! »

« J’étais sûr que vous diriez cela. »

L’autre poing de prisonnier 0 vint s’abattre dans la poitrine du Colonel. La force fut si importante que l’officier fut propulsé dans la vitre d’observation en face d’eux, brisant un millier de morceaux de verres qui accompagnèrent Thil dans sa chute…


A quelques mètres de là, les deux gardes postés derrière la porte de la salle d’interrogatoire se regardèrent d’un œil interrogatif. Le bruit suspect qu’ils avaient entendu était bien différent de ceux qu’ils avaient pu percevoir depuis le début de la captivité du prisonnier. L’un des gardes fut pris d’une pointe d’inquiétude et voulut vérifier l’état des lieux, bien que le Colonel Narah leur ait bien fait comprendre de ne pas se mêler de cette affaire.

« Le Colonel Narah a dit de ne pas s’en mêler ! » Protesta l’un des deux.

« C’était bizarre comme bruit non ? »

« Vérifie si tu veux, mais aucune question qu’on en parle à qui que ce soit. Le pauvre type doit se faire torturé, tu crois quoi ? »

« Etrange quand même. »

La conversation s’arrêta là quand le deuxième garde se mit derrière la porte et ouvrir le cache servant d’œil de Juda sur la porte, jetant un coup d’œil sur ce qui pouvait se passer à l’intérieur. Il y vit une ombre imposante se jeter les deux pieds en avant.
L’instant d’après, la porte et le garde furent propulsées en arrière dans une force inouïe. Le prisonnier 0 dépassa le trou rectangulaire qu’il venait de créer, poussant quelques lambeaux de murs sur le côté pour passer. Il se jeta tout de suite sur le deuxième soldat qui avait déjà commencé à dégainer son 9mm. Finch donna un coup dans sa main, libérant l’arme de son propriétaire.
Le soldat voulut donner un coup mais son attaque fut stoppée, le bras de Finch encaissant le coup sans vaciller. Son autre main agrippa le soldat à la gorge et il ne lui fallut qu’une petite seconde pour lui briser le cou. Le militaire mort, Finch le jeta sur le côté et s’approcha du deuxième gardien qui était toujours couché à terre. Il lui balança son pied à la figure, l’assommant pour de bon.
Le prisonnier 0 s’abaissa pour ramasser les deux 9mm des gardiens, ainsi qu’une carte magnétique pour quitter ce service. Il mit une arme dans son pantalon et garda l’autre en main. Il parcourut le couloir, passant devant les cellules vides, et arriva vers la sortie de la prison. Un soldat était posté dans un petit bureau de surveillance, buvant un café devant un magazine de presse people. Finch tira deux balles qui traversèrent la vitre de sécurité pour atteindre le soldat, avant de continuer son chemin, abaissant les barrières de sécurité grâce à son badge.
Quand il ouvrit la dernière porte, il put enfin quitter le service des prisons. Il marcha dans le couloir principal du niveau 13. Comme il l'avait appris par le Colonel Thil, la base était endormie à cette heure-ci. C’était le moment parfait pour prendre la fuite.
Sur son chemin, il croisa un jeune officier qui feuilletait un rapport. Quand celui-ci releva la tête et aperçut que c’était le prisonnier qui s’était évadé, il était déjà trop tard.
Finch logea une balle dans la tête du militaire, qui s’écroula au sol avec un tas de feuille tâchées de sang.
La marche du prisonnier 0 garda une allure rapide car il savait que la nouvelle de sa fuite retentirait bientôt dans les haut-parleurs de la base…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Finch et Scorzi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Finch et Scorzi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 13 ~ :: Prisons-