Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Site alpha by Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: MJ Site alpha by Alek   Lun 4 Fév - 13:09

Julia avait un mal énorme à adhérer à tout ce qui se passait. Tout lui semblait tellement grossier, surfait et dénué de véracité surtout. Miles n'écoutait rien et réagissait impulsivement sans réfléchir, ce qui faisait que forcément rien ne pourrait aller. Comme si un chef de guerre ayant une carrière telle que la sienne ne pouvait faire que ça! Ils étaient condamnés d'accord, mais tout de même ils auraient pu agir avec un minimum de stratégie pour faire du dégât chez les Cadossiens. Mais non. C'était n'importe quoi et Julia suivait parce que de toutes façons elle n'avait pas le choix : le SGC avait pris sa famille en otage! En cet instant, alors qu'elle venait de perdre sa fille, qu'elle soutenait son mari de plus en plus mal et qu'elle voyait sa soeur dans un état lamentable, elle savait qu'elle avait eu raison de ne JAMAIS, JAMAIS partir en mission avec aucun d'eux durant sa carriére. C'était trop difficile à supporter et tout simplement ingérable. Si c'était vraiment ça la vie, elle préférait la perdre et rapidement s'il vous plaît! Ca ne valait vraiment pas le coup de continuer et faire de la figuration dans une telle situation ce n'était pas pour elle. Cara eut le "privilége immense" de voir sa soeur tuée sous ses yeux. C'était triste à penser et peut être horrible aussi mais au moins Salomé n'aurait plus à supporter ce qui n'était qu'en somme une farce pas drôle du tout. Si Julia n'avait pas eu son fils à qui elle devrait montrer l'exemple et certains principes, elle se serait elle-même tirée une balle!

- Je sais qu'on avait dit que cela devrait être Alicia mais votre sœur n'ira pas bien loin avec sa jambe et puis...

Et encore une idée stupide de plus! On en était plus à ça prés! Stratégiquement parlant c'était sur la jeunesse qu'il fallait miser, mais personne ne semblait vouloir regarder plus loin que le bout de son nez, occupés comme ils l'étaient à faire face à leurs petites émotions personnelles. Elle appuya Anthony contre un mur et regarda ce qu'elle pouvait faire pour Miles tandis que sa soeur la suppliait de ne pas s'en aller, et juste avant Anthony l'avait supplié de le laisser. Encore un truc absolument insupportable et ingérable en mission : garder la tête froide quand sa famille faisait appel à la corde sensible. C'était à elle d'être forte pour tout le monde.

- Je n'ai pas mon mot à dire dans tout ça ma chérie tu le vois bien. Pourtant...

Elle n'acheva pas, Anthony délirait et appelait Emma. Julia eut l'impression qu'on lui arrachait le coeur...une éniéme fois. Elle tenta un sourire tout de même et passa une main caressante dans les cheveux de son mari.

- Emma fait la sieste mon amour, elle est fatiguée.

Elle serra son mari contre elle retenant des larmes qui tentaient de forcer la barriére de ses yeux. Enfin, puisque rien ne devait lui être épargné, elle dut expliquer l'inconcevable à Arthur

- Emma et Franz son morts. Las Cadossiens ont prit pour cible leur vaisseau d'extracion et...

Et il existait des moyens de s'éjecter et les vaisseaux étaient, normalement munis de boucliers qui empêchaient justement qu'un premier tir ne les dégome ainsi que de capsules de survie. Mais tout cela Julia ne le dit pas. D'abord pour ne pas créer de faux espoirs et en plus parce qu'il semblait que le pire soit la seule chose possible aujourd'hui. Et enfin et surtout parce qu'elle pensait n'avait aucune importance.

- Maman, je prends ta place pour retourner dans la passé.

Que Prada soit loué enfin une décision sensée!! Et c'était son petit garçon qui l'avait eu. La famille il n'y avait que ça de vrai! Chaire de sa chaire sang de son sang, elle était plus que jamais fiére de lui! Tandis qu'Alicia lui remettait une lettre, Julia détacha sa plaque militaire de son cou et la donna à son fils. Elle avait vécu cette plaque et portait les impacts qu'elle avait eu en mission.

- Tu la leur remettras, comme ça ils ne pourront que te croire! Bonne chance mon grand.

Il n'y avait vraiment plus de temps à perdre maintenant. Elle envoya un petit sourire d'encouragement à Marvin et Simon pour qu'ils mettent le processus en route. Ils allaient mourir, parce que c'était comme ça, et si Julia avait un souhait, un seul, qui pouvait s'exaucer, c'était que son fils ne voit pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
avatar
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
219/3200  (219/3200)

MessageSujet: Re: MJ Site alpha by Alek   Mar 5 Fév - 19:17

La fuite n’était que la seule solution, à vrai dire Cara ne savait pas vraiment où elle en était. Elle savait juste qu’elle était soutenue par l’homme avec qui elle avait discuté il n’y a pas moins de quelques minutes et surtout elle n’avait toujours pas récupéré la vue. D’après ce qu’elle entendait autour d’elle, tous étaient plus ou moins blessés à cause de l’effondrement du plafond. C’était abominable d’être aveugle, elle ne pouvait voir la situation et donc juger de la gravité. Elle ne pouvait faire confiance que dans ses autres sens. Ses derniers lui indiqué que pour l’instant tout le groupe était réuni, mais blessé, comment le savait elle… l’odeur du sang remplissait la pièce.

Alors qu’elle essayait de retrouvé ses esprits, les voix de Simon et Marvin arrivèrent à ses oreilles, ils étaient donc arrivés dans la salle de la mini-porte. Mais une voix plus jeune, enfantine se fit entendre, celle du fils de Callan au vue de ce qu’elle entendit. Il n’avait donc pas pris le vaisseau d’extraction. En pensant à lui, elle pensa tout d’un coup à Salomé, comment avait elle fait pour en oublier sa présence. Elle était avec elle juste avant l’écroulement, où pouvait-elle bien être ? Cara se sentit guider par l’homme, à vrai dire elle ne pouvait que lui faire confiance, il était ses yeux pour le moment. Elle espérait encore que ça ne soit que passager donc dû au traumatisme, mais elle devinait que c’était plus que ça.

Cara entendit Anthony murmurait des choses, comme perdu dans son monde. Il avait dû recevoir un gros coup sur la tête et divaguait. Quand elle travaillait encore aux urgences pendant ses études médicales, elle avait vu des accidentés de la route dans le même état. Son état ne faisait rien présagé de bon concernant les autres membres du groupe, Alicia était-elle toujours capable de passer la porte, sinon ça serait Julia, mais avec Anthony complètement perdu, elle refuserait peut être de passer.


- Bon, nous devons activer la machine immédiatement. Julia doit passer la mini-porte.

Julia allait donc passer la porte, ordre de Miles. Cela ne voulait dire qu’une chose, Alicia devait être suffisamment blessé pour que le colonel change d’avis. Mais est ce que Julia accepterait. Sans doute vu qu’elle était un soldat, mais le comportement humain était toujours imprévisible.

- Je sais qu'on avait dit que cela devrait être Alicia mais votre sœur n'ira pas bien loin avec sa jambe et puis...

Cara n’entendit pas la suite, juste un grognement de douleur. Il devait être gravement blessé, mais elle ne pouvait rien faire à la situation, elle était devenu un boulet, c’était ce qu’elle ressentait. Cara sentit qu’on la faisait s’asseoir.

- Vous ne m’en voudriez pas mais j'ai besoin de me reposer un peu ma chère.

C’était normal, il l’avait soutenu pendant tout ce temps, mais elle était paniquée à l’idée d’être mise au milieu de la place sans savoir où elle était placée. Elle était dépendante des personnes autour d’elle. Mais elle n’était pas non plus une incapable, elle saurait se débrouiller en cas de coup dur, mais elle était encore sous le choc.

- Euh... Par contre nous avons un petit problème.
- Quel genre de problème ? Demanda Miles en utilisant toutes ses forces pour se redresser.
- Bah les Cadossiens maintiennent la porte des étoiles active et tant qu'elle sera activé, nous pourront pas l'utiliser pour notre mini-porte des étoiles.
- Merde !!! Ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils...


Il ne manquait plus que ça, à croire que quand on pensait avoir touché le fond et bin non, l’équipe était encore en train de creuser. Mais quand est-ce que sa finirait de creuser. Un bruit sourd se fit entendre, il essayait d’enfoncer la porte, s’ils étaient attrapés, ils seraient sans doute exécuté sans autre forme de procès.

- Je suis le commandant de cet armé, rendez-vous et nous vous ferrons aucun mal.

Il y avait donc une caméra et les ennemis le savaient, Miles leur répondit, comment dire « poliment ». Cara ne voyait pas ça comme une bonne idée. Qu’allait-il se passer maintenant ? Mais où pouvait bien être aussi Salomé.

- Cette femme, ou plutôt cette putain de garce a tué pour nombre de mes hommes. Rendez-vous ou sinon, je l'exécute sur le champ.
- Allez-vous faire foutre je vous ai dit.
- Vous êtes sûr de vous ? Vous aurez sa mort sur sa conscience.
-NON !


C’était un cauchemar, non, ce n’était pas possible. Elle revivait ce qu’elle avait vécu il y a plusieurs années. Elle ne supporterait de la perdre. Alors elle essayait de se relever, mais une main l’en empêcha, sans doute l’homme qui l’avait aidé depuis le début.

-Non, je vous en prie… Il doit y avoir une solution…

Un cri de douleur se fit entendre, elle les avait entendus pendant des années pendant leur séquestration. Cela avait toujours était un déchirement à chaque cris. Pourquoi cela devait-il se terminer ainsi. Tout était parfait au début, les retrouvailles, son remariage et ses enfants, sa famille. Non c’était un cauchemar, c’est ça, et elle allait se réveiller dans quelques minutes dans les bras de Spencer.

- Nous ouvrions jamais cette foutue porte, fin de la conversation.
- Comme vous le voudrez.


Non c’était une mauvaise réponse… un coup de feu se fit entendre. Cara n’avait pas besoin de voire pour comprendre ce qui venait de se passer. Un grand silence se fit entendre, un silence qui ne dura que quelques secondes mais qui avait paru durer bien plus longtemps.

-Pourquoi ! Pourquoi ne pas avoir essayé de la sauver ! Vous avez tué ma sœur !

Cara se recroquevilla sur elle-même, elle avait le cœur brisé en mille morceaux. Une partie d’elle-même venait de mourir. Elle n’en avait plus rien à faire du reste de la mission, Salomé était partie, elle ne serait plus là pour elle. Cara avait eu droit à une vie, certes mouvementé, mais avec plus de joie que sa sœur. Elle n’avait eu le droit de mourir comme ça. Elle aurait dû mourir chez elle avec sa famille, comme Cara… Pourtant au fond elle, elle savait qu’elle allait sans doute mourir ici, heureusement qu’elle avait écrit les lettres pour sa famille. Ils auront au moins une dernière chose d’elle.

- PUTAIN DE MERDE !!!

Dans son retranchement Cara n’avait pas pu éviter le crie de rage d’Arthur, rien ne s’était passé comme il fallait, Cara n’espérait même plus voir la lettre passé, ce dernier espoir qui la retenait de craquer. La mission était pour l’instant un véritable fiasco. Tant de mort pour rien…

- Maman, je prends ta place pour retourner dans la passé.

Une phrase, une petite phrase, mais une lumière dans l’obscurité de Cara. Il y avait peut-être un espoir pour l’autre monde. Ici ils étaient tous condamnés…
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Site alpha by Alek   Mer 6 Fév - 2:45

Contre toute attente, Arthur avait demandé à prendre la place de sa mère pour retourner dans le passé. Visiblement, personne n'était contre l'idée et même sa mère l'encouragea dans son choix. Le fils Becker s'attendait à devoir s'expliquer sur son choix mais visiblement, ce ne fut pas le cas. Il était sûr de lui, trop de malheur était arrivé autour de lui et par soucis de culpabilité, il devait lui-même passer la porte. Arthur s'approcha de sa mère, pour la prendre dans ses bras. Il voulait la serrer une dernière fois avant de partir. D'ailleurs, il ne put empêcher une petite larme couler le long de sa joue. Ensuite, il se dirigea vers sa tante qui l'appelait. Alicia lui donna la lettre de Cara, qu'il devait donner à celle-ci une fois dans le passé. La pauvre n'était pu trop en état pour résister, elle avait changé de couleur et son pied donnait des sueurs froides tellement il était dans un piteux état. Puis soudain, des paroles se firent entendre dans la pièce...

- PAPA !!!! Réveilles toi papa !!!! Ne me laisse pas tout seul !!!!

Il s'agissait du petit de Callan, l'homme était contre le mur, la tête baissé. Il ne semblait plus réagir aux paroles de son fils. Immédiatement, Arthur alla voir le Capitaine mais il comprit rapidement qu'il était trop tard. Derrière la tête, il avait une plaie ouverte, sûrement dû à un projectile durant l'explosion. Après que l'adrénaline fut passé, il avait dû tomber dans l’inconscience et enfin mourir. Il se tourna vers sa mère pour lui faire signe que l'homme avait rendu son dernier souffle. Puis, il prit le jeune fils pour lui parler...

- Écoutes moi petit, ton père sait battu de toute ses forces pour te protéger et faire en sorte que tu restes en vie. Il a donné tellement de forces que cela l'a épuisé...
- Il est partie rejoindre Maman et Dwayne ?
Demanda t il en sanglot.
- Oui... il est parti les rejoindre.
- Mais pourquoi ?! Pourquoi il m'a abandonné tout seul ici ? Pourquoi il ne m'a pas amener avec lui ?!! Pourquoi a t il fallut qu'ils partent tous les trois ?! POURQUOI ?!!


Face à ses questions, Arthur ne savait pas quoi répondre. Lui même n'avait pas la réponse. C'était pour éviter ce genre de situation qu'il voulait empêcher tout cela, éviter que des jeunes garçon comme lui se retrouvent seul face au monde. Le fils Becker ne retint pas le jeune Callan lorsque celui-ci se jeta sur le corps de son père pour l'enlacer de toutes ses forces et pleurer tout ce qu'il avait. Quelle triste situation.

Puis, Arthur vit Anthony se relever, à la surprise général. L'homme semblait aller légèrement mieux sur le coup, même si se tenir debout n'était pas simple pour lui. Visiblement, le fait d'avoir perdu connaissance lui avait fait un peu de bien. Rapidement, Julia alla soutenir son mari, aider par son fils pour éviter que Anthony ne retombe...


- Tu vas bien ?!

La réponse avait de quoi être rassurante, Lang arrivait à percevoir les gens autour de lui et à les comprendre, c'était un bon début. De son côté, Cara faisait face à la mort de sa sœur, elle n'avait pas pu voir la scène à cause de sa vue toujours absente, c'était peut être pas plus mal au final. Quoi qu'il en soit, elle entendait des choses autour d'elle et devait les comprendre sans arriver à les voir. Par moment c'était facile, mais pas tout le temps. Comme au moment où elle sentit une main se poser sur sa jambe. Elle fut surprise de sentir une main la toucher et ce fut ainsi qu'elle entendit une voix lui dire...

- N'ayez crainte ma chère, c'est moi voyons.

Elle reconnut la voix de l'homme qui lui avait fait du charme plus tôt dans la bataille. D'ailleurs, au son de sa voix, l'homme avait l'air épuisé, voir au bout du rouleau. Puis, il se remit à parler...

- Durant ce combat, je n'ai pas eut la joie de connaître votre nom ma chère.

Cela pouvait paraître étrange, surtout à un moment pareil mais cela semblait important pour l'homme. D'ailleurs, après réponse ou pas de Cara, celui-ci donna le sien dans une phrase pratiquement imperceptible, il s'appelait Aleksandr Lekaterina. Puis aucun autre mot ne sorti de sa bouche, il avait perdu connaissance ou bien même la vie. Cara ne pouvait le savoir sans ses yeux et lorsqu'elle toucha le corps de l'homme pour comprendre, elle ne sentit aucun battement, il avait à son tour rendu l'âme.
De leur côté, Arthur disait au revoir à Anthony, le serrant fort contre lui et lui avouant qu'il n'était pas un si mauvais beau-père que ça, qu'il ne lui en voulait pas au final. Ces mots, il aurait aimé le dire mainte fois mais sa fierté lui en avait empêcher et comme souvent, c'était au dernier moment que les gens disaient vraiment ce qu'ils pensaient.

Enfin, Arthur se dirigea vers la mini-porte des étoiles, faisant signe à Marvin et Simon d'activer la porte. Tandis que celle-ci s'activa, il jeta un dernier regard vers sa mère, lui faisant un sourire affectueux, comme pour le dire que tout allait bien se passer. Puis enfin la mini-porte s'ouvrit, de la taille d'un homme pas plus. Arthur prit une bonne respiration avant de s'avancer. Ce fut à cet instant, alors qu'il était à quelques mètres de la passer, que la porte de la pièce s'ouvrit. Des Cadossiens pénétrèrent dans la pièce, arme à la main. L'effet de surprise avait été générale et personne n'eut le temps de prendre son arme. Dans sa progression, Arthur fut stoppé net lorsqu'il entendit des coups de feu. Sa mère, voulant réagir à l'intrusion, avait voulut prendre son arme mais les Cadossiens avaient été les plus rapide, la touchant au niveau de l'épaule...


- Enfin... Les derniers rescapés de cette base.

Le Chef Cadossien s'avança dans la pièce, observant chacune des personnes présente tandis que son unité les menaçaient de leur arme. Pendant qu'il inspectait la pièce, il arriva non loin de Miles, où du moins son corps inerte...

- Voici donc le Colonel Quaritch. J'aurais pensé qu'il serait avec ses troupes à défendre la base. Mais non, il était là. Que Diable avait il de plus important que d'être avec ses soldats à couper les systèmes de survie ?

Avec son pied, il poussa le corps du Colonel qui s'effondra au sol, puis, en se tournant, il vit la machine, l'imposante machine. Il n'y avait pas prêté plus d'attention au début mais maintenant, cela l'intriguait. Surtout la mini-porte des étoiles dont il ne savait pas ce que c'était. Il posa donc la question ?

- Qu'est ce donc au juste ?

Il regarda chacun des membres, Arthur avait la tête baissé, observant le sol. Anthony était prêt de Julia, qui se tenait l'épaule. Alicia était toujours par terre, malheureusement pour elle, elle n'avait toujours pas succombé dans l’inconscience et percevait toujours ce qui il y avait autour d'elle. Cara ne voyait pas ce qu'il se passait mais elle se doutait bien que les Cadossiens étaient entré finalement. Enfin, Simon se trouvait caché derrière Marvin, l'un autant terrorisé que l'autre...

- Je répète ma question, c'est quoi ça au juste ? Ça sert à quoi votre machin ?

Mais il y avait toujours aucune réponse de la part des terriens. Ils ne devaient pas dire ce que c'était sous peine de voir leur plan ne pas fonctionner, mal si c'était très mal parti pour qu'il réussisse. Toutefois, un soldat ne divulguait jamais son plan à l'ennemi, c'était l'une des règles principale. Voyant le refus de répondre des terriens, le Chef Cadossiens leva son arme et tira en direction du fils de Callan, l'abattant de trois coups de feu. Fou de rage, Arthur voulait sauter sur cet homme pour lui démonter la tronche mais il fut empêché par les soldats Cadossiens qui le menaçaient de leur arme...

- Houlà !! Celui-ci, il veut me défoncer la tronche. Je vous le dis les gars, lui, il veut me péter la gueule mais sévère !!
- Tu n'imagines même pas ce que j'ai envie de te faire là sale enfoiré !!
- Ohhhhh !!!! Mais il parle !!! C'est que ça parle en faite. J'étais justement en train de douter
.

Le Chef se déplaça, se mettant à côté d'Alicia, l'arme en direction de son torse. Puis il tourna la tête vers Arthur...

- Maintenant, tu vas me dire pourquoi vous étiez là ? Si le Colonel était là, c'est pour une bonne raison alors tu vas me répondre ou sinon je la tue sur le champs.

L'arme était dirigeait vers Alicia, qui ne pouvait rien faire pour se défendre. Elle était trop mal en point pour faire quoi que se soit. Arthur regarda dans les yeux le Chef Cadossien, mais son regard se dirigea après vers celui de sa tante. Dans ses yeux, Alicia pouvait voir que son neveu n'allait rien dire, même si cela lui déchirait le cœur de la laisser mourir. Ainsi, il lui dit...

- Je suis désolé Tatie.

Alicia pu lui répondre rapidement avant que le Chef Cadossien lui mette plusieurs balles dans le corps. Arthur bouillonnait de rage, s'en prendre à des personnes non en état de se battre, c'était d'une lâcheté. Il n'était sûrement pas le seul à le penser, mais face à une telle cruauté, il se devait d'agir. C'est pourquoi, il tourna la tête vers Julia pour lui dire...

- Maman, je vais accomplir cette mission coûte que coûte. Je suis navré de ce qu'il va vous arriver après, j'espère que vous comprendrez.
- Tu coûtes faire quoi au juste ?!


Cela faisait rire l'homme, ils était plus d'une vingtaine alors que eux était que six et pas dans un bon état. Mais il était clair que Arthur voulait tenter le coup. Arthur leva la tête, observant le type qui était devant lui. Il le fixait droit dans les yeux, avec un regard qui inquiétait le gars devant lui. Celui-ci était mal à l'aise et il tourna la tête pour visiblement parler avec son chef. Il 'en fallait pas plus à Arthur. Ce fut à cet instant donc, que le fils Becker poussa celui devant lui et avec toute la vitesse qu'il pouvait avoir, il se jeta dans la mini-porte. Avant de passer la porte, il jeta un dernier regard vers sa mère, lui faisant le plus beau sourire qu'il pouvait...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


- Ce qui était arrivé aux autres, je ne pourrais vous le dire, j'ai passé la porte avant de connaître leur sort. Sont ils mort ou pas ? Aucune idée. Je suis arrivé ici, pile au même endroit où la porte avait été activé. Comme l'endroit n'était pas encore construit, j'ai atterrit dans la nature. Wolowitz et Elund ont été fort sur ce coup, à peine deux heures après mon arrivé, le vaisseaux s'est écrasé. Je me suis donc dirigé vers celui-ci pour accomplir ma mission qui était à l'origine la vôtre.

Arthur avait finit son récit, c'était assez inhabituel comme histoire, surtout pour eux qui était visiblement les acteurs principaux. Puis soudain, on vint toquer à la porte. Le Colonel Smale fit entrer la personne. C'était un infirmier, tenant dans sa main une feuille. Le Colonel la lit rapidement et il se tourna ensuite vers les personnes présente dans la pièce...

- Le Test ADN vient d'être terminé et on m'apporte à l'instant les résultats. L'ADN du monsieur ne fait pas parti de notre registre, nous l'avons trouvé nulle part. Toutefois, dans notre base de donnée, il y a un ADN proche du sien, tellement proche que cette personne pourrait être sa mère... il s'agit de celui de Julia Becker.

Le Colonel n'en revenait pas, ce qu'il disait été finalement peut être vrai. L'homme donna la feuille à Julia, pour qu'elle puisse s'en rendre vraiment compte. Cette histoire était complètement folle et Smale avait du mal à y croire, même avec le coup de l'ADN...

- Bon, nous allons vous donner une chambre le temps que votre cas soit étudier par les Haut-Gradé. Mais il y a de forte chance que vous bossiez pour le SGC pour un long moment.
- Cela tombe bien, je sais faire que ça.
- Si nous sommes d'accord, cela va pour le mieux. Bon maintenant sortons d'ici, je vais demander au deux gardes d'escorter notre invité dans des quartiers. Mallory, Becker, attendez deux secondes, je dois vous parler d'un truc.


Chacun quitta donc la pièce, comme demandé par le Colonel, à l'exception de Julia et de Cara. Visiblement, l'homme voulait leur parler et cela en privé. Il commença tout d'abord par Julia...

- En arrivant ici, nous l'avons fouillé et dans l'une des ses poches, nous avons trouvé ceci. Dit il en montrant les plaques militaire de Julia. Je pensais au début qu'il vous les avait volé mais au final, je crois que vous avez les autres. Tenez, c'est à vous. Il donna les plaques à Julia. Vous pouvez disposer maintenant.

Après avoir donné les plaques, il se tourna vers Cara mais commença à parler qu'après le départ de Julia...

- Nous avons également trouvé autre chose sur lui qui vous concerne Mallory. Nous avons découvert sur lui une lettre, qui était à votre nom. Elle est pas mal tâché de sang, j'espère que cela ne vous empêchera pas de la lire. Vue qu'elle porte votre nom, cela vous revient de droit.

Le Colonel donna la lettre à la jeune femme avant de quitter la pièce. Toute cette histoire était plutôt incroyable, voir complètement farfelu. Mais le récit du garçon, la test ADN, les objets trouvé sur lui pensait à croire au contraire. En tuant trois personnes, il avait donc sauvé le futur. Mais par son geste, n'avait il pas libéré la voix à une fin plus dévastatrice pour la Terre ? Il avait peut être laisser le chemin libre à une menace encore plus grande que les Cadossiens. Désormais, ils ne pourront que le savoir avec le temps et que celui ci puisse leurs être favorable.


_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Site alpha by Alek   Mer 6 Fév - 14:21

Il était au coin du feu, c’était la nuit. Autour, tout était calme. Face à lui, Julia le regardait des bleus qui étincelaient comme des pierres précieuses. Il s’approcha doucement d’elle et l’embrassa comme si c’était la première fois… Mais c’était la première fois ! Il se rappela qu’ils étaient perdus sur une planète sans porte des étoiles et que c’était ici qu’il avait décidé de déclarer sa flamme à Julia. 20 années de bonheur en avaient découlé. La scène s’effaça…

Il se revoyait maintenant à l’Eglise. Vêtu d’un costume, Franz se tenait à ses côtés, un peu en retrait. Alicia n’était pas loin non plus. Se retournant vers le fond de l’édifice, il vit, au bout de l’allée centrale, une véritable princesse arriver. Dans une magnifique robe blanche, un bouquet de roses à la main, Julia approchait. Quelques instants plus tard le « Oui » qui allait sceller leur union résonna dans l’Eglise. Cela faisait 10 ans qu’ils étaient ensemble, mais aussi qu’ils devaient maintenir leur relation secrète face aux membres du SGC. Cette fois-ci, c’était fini ! Ils avaient tous les deux démissionnés du programme et pouvaient enfin s’aimer au grand jour. D’ailleurs, de nombreux ex-collègues de la base étaient présents, Miles , Cara, le major Sheppard, même le général O’Neill, retraité depuis 3 ans environ était présent ! Et malgré la robe de Julia, on pouvait distinguer un ventre qui commençait à s’arrondir…

Et voilà désormais Anthony qui tenait un bébé tout juste sorti du ventre de sa mère. C’était une fille qu’ils avait décidé de prénommer Emma. Plus de missions, un amour présent comme au premier jour, une fille, leur bonheur était désormais total. C’est alors que l’image se brouilla très subtilement. D’abord, ce fut Emma qui disparut, laissant Anthony contempler interrogativement ses bras vides. Puis Julia devint floues et finit par disparaître elle aussi. Alors que la chambre de la maternité dans laquelle ils se tenaient tous commençait elle aussi à se troubler, une douleur naquit dans la tête d’Anthony. Puis, la totalité de l’image disparut. Le noir complet. Seule la douleur grandissait et le rappelait progressivement à la conscience. Luttant pour actionner ses paupières, il ouvrit les yeux dans un grognement. Tout son corps était lourd, perclus de douleurs.

Où était-il déjà ? Progressivement, il se rappela, la Porte, une attaque, des Cadossiens, un vaisseau qui explose…Emma ! Leur fille était morte et ils devaient faire passer Alicia dans le temps pour sauver la Terre. Mais combien de temps avait-il était inconscient ? Aucune idée, peu n’importe. Il vit le groupe un peu plus loin dans la pièce. Posant ses mains au sol, il tenta de se relever non sans difficulté. La première tentative échoua, un éclair de douleur passant dans sa tête et le faisant retomber au sol. Prenant une inspiration, il recommença. Lorsqu’il sentit la douleur croitre il fit une petite pause pour la laisser passer puis reprit son effort. Lorsqu’il arriva enfin en position debout, il crut que ses jambes allaient à nouveau le lâcher, il suait et peinait à retrouver sa respiration. S’adossant contre le mur, il vit que dans le groupe, quelqu’un avait faire remarqué qu’il s’était levé. Se sentant prêt à avancer, il se décolla de son appui et avança le pied droit. D’un pas hésitant, il mit leva ensuite le pied gauche, perdit l’équilibre. C’est alors que Julia et Arthur le soutinrent avant qu’il ne chute et l’aidèrent à avancer.


« Tu vas bien ? » demanda Arthur.

« J’ai connu mieux… Que se passe-t-il ? » se renseigna-t-il pour savoir ce qui s’était passé durant son « absence ».
On lui fit un bref point, lui épargnant quelques détails. Ainsi c’était donc Arthur qui s’était désigné pour remplacer Alicia, puis Julia pour aller dans le passé. Ce dernier fit ses adieux aux membres. Arrivé au tour d’Anthony, il eut la surprise de voir Arthur le serrer dans ses bras


« Tu sais, Antho… ça a pas toujours été rose entre nous, surtout depuis l’Afrique… Mais je crois que je t’en ai voulu parce que c’était plus simple pour moi de t’en vouloir à toi qu’à ma mère…T’as été un chouette beau-père tout de même… »


Ses paroles émurent Anthony qui lui rendit son accolade, esquissant néanmoins une petite grimace en bougeant son bras.

« T’inquiète, y a pas de mal… Et même si tu n’es pas mon fils, je t’ai toujours considéré comme tel, et je suis fier de toi… Bonne chance !»
Se séparant d’Arthur, il essuya une petit larme qui pointait à son œil droit.
Tandis qu’Arthur se dirigeait vers la mini porte, Anthony prit Julia par la taille pour lui donner du courage, même s’il n’était pas au lieux de sa forme…


« Tu peux être fière de ton fils… Les Becker vont une fois de plus sauver le monde… »

Mais un pincement au cœur succéda immédiatement à ces paroles, Emma était morte, Franz aussi, Arthur allait se sacrifier pour les sauver… Qu’avaient-ils fait pour mériter ça ? Tous ces efforts durant leurs années de service pour en arriver là… La vie était bien injuste parfois.

C’est alors la porte de la pièce vola et avant qu’Anthony n’eut le temps de comprendre, son cerveau marchant un peu au ralentit sa blessure, un tir retentit, touchant Julia à l’épaule.


« Julia ! ça va ? » II rattrapa sa femme qui tombait sous le choc, mais même lui manqua tomber aussi, encore affaiblit. Il parvint tout de même à retrouver son équilibre. Et il la déposa doucement par terre, contre le mur. Elle n’était touchée qu’à l’épaule, mais la blessure saignait bien… Il trouva un chiffon qui trainait à coté et le pressa contre la blessureement par terre, contre le mur. Elle n’était touchée qu’à l’épaule, mais la blessure saignait bien… Il trouva un chiffon qui trainait à coté et le pressa contre la blessure.

« Tiens, garde ça serré… »

Restant à ses côtés, il se retourna vers les Cadossiens. Ces derniers voulaient savoir ce qui se tramait ici et était prêt à tout pour le savoir. Et ils le prouvèrent en tuant le fils de Callan puis Alicia. Malgré le choc que cela leur fit, personne ne parla, il en allait de la survie de la Terre toute entière. C’est alors qu’Arthur passa à l’action, poussant un Cadossien et s’élançant vers la porte. Mais Anthony aperçut un autre militaire cadossien qui réagissait prestement et s’apprêtait à tirer sur Arthur. Ne se fiant qu’à son instinct d’ancien militaire, il réunit une dernière fois toute l’énergie dont il disposait et s’élança sur le militaire en question. Il s’écroula sur lui, au moment où la balle partait et il fut touché en plein cœur. La douleur fut violente mais disparut vite. Il sentait à nouveau des forces disparaître mais cette fois-ci beaucoup plus rapidement. C’était comme plonger dans un grand trou noir.

« Julia, je t’aim…. » fut tout ce qu’il eut le temps de prononcer avant d’aller rejoindre définitivement sa fille dans la mort….


-
--------------------------------------------------------



Alors que le prisonnier affirmant être Arthur finissait son récit, Anthony était scotché par l’incroyable histoire qu’il venait d’entendre. Certes le programme Porte des Etoiles leur réservait constamment des surprises mais là ! Pour lui, il n’y avait pas d’hésitations à avoir c’était bel et bien Arthur Becker qui se tenait face à eux. Il essaya de s’imaginer ce qu’il avait vécu seulement quelques heures plus tôt et le choc que ça devait être aussi pour lui d’avoir vu tout ces morts, d’avoir fait ce sacrifice, et de se retrouver maintenant face à sa mère plus jeune de 20 ans… C’est le moment que choisi un infirmier pour entrer et confirmer l’identité du jeune homme. Anthony jeta un regard vers Julia pour voir la réaction de cette dernière face à cette histoire… Une question se posait néanmoins, la présence d’Arthur ! Allait-il être cantonné au site Alpha, allait-il pouvoir aller sur Terre, car il ne fallait pas oublier le petit Arthur… Cela promettait de longues discussions entre eux…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 37


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: MJ Site alpha by Alek   Jeu 7 Fév - 21:18

Julia se laissa emporter dans l'étreinte d'Arthur. C'était la dernière fois. Il n'avait pas d'explications à fournir puisque c'était lui le plus apte à remplir la mission...et depuis le début. Tant par ses capacités que son était physique. Il était jeune, robuste et intelligent. C'étaient les seuls critères qui devaient entrer en jeu. Et plus elle y pensait, moins Julia comprenait pourquoi le SGC leur avait demandé de choisir entre les vieilles croutes qu'ils étaient en passe de devenir. Ils n'avaient servi absolument à rien. On ne les avait même pas laissé organiser une défense, rien. Alors pourquoi les avoir appelé ? Peu importe dans le fonds, ce qui comptait c'était qu'elle puisse dire au-revoir à son fils. Elle essuya la petite larme qui perlait au coin de l'oeil du jeune homme tandis qu'elle même était en passe de se transformer en chute du Niagara.

- J'aurais tant aimé que...tu aies choisi une voie moins exigeante que le SGC...Mais tu es un Becker, tu ne peux pas te contenter de la vie de Monsieur et Madame Tout le monde.

Elle était bien placée pour le savoir. Mais avoir toute sa famille au service d'une cause orgueilleuse et ingrate c'était un peu dure à avaler. Julia avait donné le mauvais exemple. Elle n'aurait jamais du s'engager. Mais elle n'aurait pas rencontré Anthony...

- Je voudrais que tu ne culpabilises pas. On veille les uns sur les autres mais on ne peut pas se protéger tout le temps et de tout. Des choses doivent nous arriver même si elles sont fatales. C'est comme ça qu'on avance. Et là...il n'y avait rien de prévu pour se défendre et tu n'avais pas d'autres choix que de suivre les ordres.

Voilà tout était dit. Si les responsables du SGC avaient été là Julia ne se serait pas gênée pour leur donner sa façon de penser. Quelle bande de lopettes!!! Avec un cerveau d'huître en plus! A son époque jamais on aurait permis un laxisme pareil! Elle revint vers sa soeur pour observer sa blessure et passa une main fraîche sur son front de blessée

- Comment tu te sens ma chérie ? Tu ne vas pas nous abandonner dis ? Tu es une warrior soeurette, n'oublie pas.

C'était horrible de voir les siens dans cet état et d'être tout à fait impuissant. La pilote sentait comme des morceaux de son âme s'arracher pour aller mourir à quelque part à petits feux. De son coté le pauvre petit de Kallan venait de comprendre ce qui lui était tombé dessus et Arthur tachait de lui expliquer en douceur.

-Mais pourquoi ?! Pourquoi il m'a abandonné tout seul ici ? Pourquoi il ne m'a pas amener avec lui ?!! Pourquoi a t il fallut qu'ils partent tous les trois ?! POURQUOI ?!!

- Il ne t'a pas abandonné, il est mort pour que tu puisses vivre. Tu restes avec moi ?

Elle serra dans ses bras le petit garçon qui sanglotait sur le corps de son pére afin qu'il puisse pleurer de tout son saoûl. Les larmes avaient besoin de sortir. Elle l'embrassa sur le sommet du crâne et regarda Cara qui malgré la perte de sa soeur restait forte. Elle aussi était une warrior!!!Julia soutint son mari heureuse de voir qu'il était à nouveau lucide. Arthur vint prendre le relai. La pilote ne voulait pas lâcher le petit garçon qui pleurait toujours, et ne voulait pas non plus s'éloigner de sa soeur. Elle sourit à Anthony aprés lui avoir expliqué ce qu'il avait manqué

- J'ai vraiment connu des jours meilleurs. Mais quand on est au fonds on ne peut que remonter pas vrai ?

En fait non. Pas dans cette situation. Mais il fallait tout de même y croire un petit peu pour pouvoir faire face. Les Cadossiens, puisqu'on ne s'occupait pas d'eux, en profitèrent pour s'incruster. Voulant les prendre de vitesse Julia saisit son arme mais une douleur fulgurante lui traversa l'épaule

- Touchée.

Mais pas encore coulée! Anthony, son cher mari tant aimé s'occupa d'elle et lui fit un bandage

« Tiens, garde ça serré… »

- Anthony il faut qu'on les neutralise, même si c'est la derniére chose que l'on fait.

Elle vit avec horreur les hommes tuer l'enfant de Kallan. Ah si elle ne l'avait pas lâché pour tirer sur eux!

- Maman, je vais accomplir cette mission coûte que coûte. Je suis navré de ce qu'il va vous arriver après, j'espère que vous comprendrez.

- Fonce mon chéri!

Elle le connaissait bien son fils elle avait compris. Alors qu'il lui souriait elle vit une balle toucher le cadossien qui tenait Arthur en joue. Un large sourire se dessina sur les lévres de la pilote. Anthony n'avait rien perdu de son don de tireur d'éllite et Arthur était hors de danger. Sur l'instant elle ne comprit pas que son mari avait lui aussi était touché et puis...

« Julia, je t’aim…. »

- Oh non ne t'en vas pas je t'en supplie ne...

Pourtant la nuit avait déjà descendu son voile sur lui. Elle s'interrompit,se retourna lentement vers le Cadossien et planta son regard dans le sien. Dans un accés de rage elle se jeta sur l'assassin. Elle s'écrasa de tout son poids sur lui et noua ses talons dans ses reins.

- Je vais t'arracher les tripes et en faire un chapeau!

Julia lui enfonça les deux pouces à la fois dans les carotides. Il se tordit, suffoqua mais elle se sentait forte comme dix hommes, elle le tenait de ses pieds crocheté, de ses genoux et de ses coudes et ses pouces durcis comme de l'acier par la volonté de tuer lui privaient le cerveau de la moindre goutte de sang. Mais il ne devait pas s'en tirer si facilement. Elle arracha le communicateur de l'homme qu'elle mit à la portée de sa bouche et lui souffla

- Ce sera long et douloureux tu vas me supplier de t'achever! Et j'irais vite si tu ordonnes à tes chiens de se BARRER D'ICI !!!!

Les mains du Cadossien s'accrochaient à celles de Julia et tiraient, essayant d'arracher la mort qui se plantait petit à petit dans son cou. Il pouvait lutter, se débattre, il ne résisterait pas...Tant qu' il y avait encore quelque chose à sauver, un Becker n'abandonnait jamais!

...
Tous regardaient et écoutaient saisis. Ce récit inattendu les touchait profondément et personnellement. Julia qui avait posé les mains sur ses genoux afin de garder une contenance sentait tout son être à fleur de peau. Toutefois il ne fallait pas oublié qu'il s'agissait d'une réalité alternée. C'était eux mais pas vraiment. D'autres eux. Une feuille arriva entre les mains de la pilote confirmant que le jeune homme était bien Arthur. Aussi lorsqu'elle entendit le colonel annoncer à son fils qu'il travaillerait pour le SGC et que celui ci approuva en disant qu'il "ne savait faire que ça" elle intervint.

- Ce n'est pas une décision qui se prend sur un coup de tête Colonel. Nous allons y réfléchir.

Et par ce "nous" Julia indiquait qu'elle était la mére de son garçon et que même si il était adulte et responsable, elle serait là pour lui et pour le guider.

- Vous avez raison, ce n'est pas à moi de décider. Mais pas à vous non plus. Après tout, il n'est pas censé être là. Les Haut-dirigeants décideront de son sort, que cela vous plaise ou non Becker.

Le colonel lui remit ensuite une plaque militaire qui était la sienne.

- En arrivant ici, nous l'avons fouillé et dans l'une des ses poches, nous avons trouvé ceci. Dit il en montrant les plaques militaire de Julia. Je pensais au début qu'il vous les avait volé mais au final, je crois que vous avez les autres. Tenez, c'est à vous. Il donna les plaques à Julia. Vous pouvez disposer maintenant.

- A vos ordres Monsieur.

Elle rejoignit son fils, sa soeur et Anthony. Julia passa une main affectueuse dans les cheveux d'Arthur si grand! Alors qu'elle l'avait quitté petit garçon.

- Bienvenue chez toi mon petit...mon grand.

Elle sourit à tous

- On va manger un bout ?? Il fait faim!

De longues discussions les attendaient...


Dernière édition par Julia Becker le Ven 8 Fév - 10:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Site alpha by Alek   Ven 8 Fév - 9:09

Alicia commençait à avoir des vertiges et elle comprit assez rapidement ce qui était en train de se passer. Au début, elle avait réussi à garder le cap sur ce qui se passait, les mécanismes d'adaptation sympathiques avaient compensé la perte volémique et évité un choc hémorragique, mais tout n'était qu'une question quelques minutes, la flaque de sang qui était sous sa jambe le lui indiquait, mais tout son corps également. Elle savait aisément qu'à défaut d'une prise en charge médicale par une compensation de la perte sanguine, le risque de mortalité était élevé. Elle commençait même à en ressentir quelques symptômes. LA femme devait continuellement se battre pour ne pas fermer les yeux et sombre dans une perte de connaissance, sa peau avait perdue de la couleur et ses mains étaient glacées. Elle ne faisait que retarder ce qui devait être sa mort.

Toute sa vie à soigner les autres, à les opérer pour les garder en vie, faire face à la mort continuellement sans problème et pourtant, Alicia avait la frousse de sa propre mort. Voila comment on pouvait se sentir quand les dernières heures arrivaient. On regrettait tant de choses, tout ce qu'on avait pas dit, tout ce qu'on avait pas fait, ce qui aurait du être fait différemment... Il était trop tard pour tout cela, Alicia s'en rendait compte ...


- Comment tu te sens ma chérie ? Tu ne vas pas nous abandonner dis ? Tu es une warrior sœurette, n'oublie pas.

Alicia regarda sa soeur. Elle lui fit un sourire, puis des larmes coulèrent de ses yeux.

Tous les warriors ne sont pas ... ... ne sont pas invincibles ... C'est ... à mon tour ....

Alicia prit, de sa main ensanglantée, celle de sa soeur puis lui donner le courage dont elle avait besoin en ce moment. C'était le moment le plus critique.

A ce moment, la porte fut défoncée et les Cadossiens entrèrent dans la salle. Pas le temps de réagir personne. Julia avait bien essayé, mais elle s'était fait touchée à l'épaule. Puis, ils tuèrent le fils de Callan de sang-froid. Tuer un innocent ... un enfant. Arthur avait vivement réagi, mais fut stoppé. Alicia aurait aimé ne pas voir ce massacre, sa soeur était touchée ... Anthony secoué, Cara avait perdu la vue et elle, elle allait sombrer. Arthur était le seul qui pouvait les sauver en allant dans le passé.

Le Chef s'énerva puis Alicia vit qu'il braquait son arme sur elle et que la suite dépendrait d'Arthur. Elle ne ferma pas les yeux. Elle voulait mourir dignement et affronter cette épreuve. Elle aligna le regard de son neveu et y lu les évènements. Il ne parlerait pas, elle mourrait donc ....

Un sourire apparu sur les lèvres d'Alicia. C'était bien son neveu, celui qui sauverait tout le monde, ce militaire qu'elle avait vu grandir et devenir meilleur de jour en jour. Celui qui avait comprit qu'il ne devait pas écouter son coeur ni sentiment en cette seconde décisive. Voila qu'il avait fait le choix. Alicia était fière de lui, fière du jeune homme qu'elle avait toujours considéré et continuerais, bien après sa mort de considérer comme le fils qu'elle n'avait jamais eu.


- Je suis désolé Tatie.

Ne sois jamais déso...

Mais trop tard, le voile était tombé, les lumières venaient de s'éteindre à jamais. Alicia n'était plus de ce monde. Son corps inerte et froid n'était plus qu'une simple enveloppe corporelle sans âme, sans vie. La seule chose qui restait de sa tante pour le jeune Becker était son dernier sourire qui avait marqué l'admiration d'une vie et tout son amour pour lui.

Spoiler:
 


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Alicia était un peu troublée par cette histoire. C'était presque invraisemblable, mais en même, les détails semblaient tellement réalistes. La jeune femme ne savait quoi penser tout cela, c'était troublant. Adossée au mur, les bras croisée, les frissons qui la parcouraient de part en part, Alicia vit entrer un infirmier avec une feuille de papier dans les mains. Le Colonel communiqua les résultats, mais ils avaient tous étaient convaincus avant que l'ADN vienne confirmer, Alicia en tout cas, n'avait plus de doutes. Elle sortit de la salle et respira un bon coup ... Son regard alla en direction de son neveu alors un homme, bien que la dernière fois qu'elle l'avait vu, il y avait de cela, deux ou trois semaines, il n'était pas plus haut que trois pommes.

Je crois que finalement, la fibre militaire est génétique dans notre famille, lanca-t-elle à Arthur.

Puis Julia arriva et proposa de manger une bouchée,

Pourquoi pas ... Mais on est mieux de prendre un long repas si on veut avoir le temps de tout se dire ...
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
avatar
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
219/3200  (219/3200)

MessageSujet: Re: MJ Site alpha by Alek   Ven 8 Fév - 20:09

Personne ne demanda les raisons du choix d’Arthur de prendre la place de sa mère, peut être savait-il ce monde foutu et avait pas élan d’égoïsme essayer de tenter sa chance dans l’autre monde ou ses raisons étaient plus noble et seul lui les connaissait. Cara toujours dans ses ténèbres, le comprenait et quel qu’en soit la raison, elle n’allait pas lui jeté la pierre, n’avait-elle pas choisit au début de ne pas se rendre sur l’autre Terre car elle avait l’espoir de retrouver sa famille. Cara entendit Alicia appelé Arthur mais pas la suite, peut être allait elle lui donner la lettre, à ce moment-là rien n’aurait pu faire plus plaisir à la jeune femme.

- PAPA !!!! Réveilles toi papa !!!! Ne me laisse pas tout seul !!!!

Ce cri, les cris de désespoirs qu’on entendait dans les couloirs des hôpitaux ou encore quand ils ne récupéraient qu’un cadavre lors d’un enlèvement. Le cri déchirant qu’un membre poussait comme une supplication envers la mort. Ce même cri qu’elle avait poussé quelques minutes plus tôt quand Salomé avait quitté ce monde. Cara toussa violemment, son dos toujours poisseux avait collé le tissu de son chemisier sur son dos. Elle devait être livide, comme toutes les personnes sur place à vrai dire. Arthur décida de parler au petit garçon, ce dernier avait connu la mort bien trop tôt, il avait perdu cette innocence de l’enfance dès à présent. Une personne semblait avoir repris connaissance car des bruits de pas hésitant se firent entendre, Lang ?? Sans doute, un mort ne peut pas revenir à la vie comme ça sauf s’il était mis dans un sarcophage. Peut-être un plus pour cette famille déchiré par la perte. Le cœur de Cara se serra en pensant à sa famille. Son mari, ses enfants, au moins elle leur avait dit au revoir avant. Mais elle aurait tant aimé ne pas mourir comme ça, après ce qu’elle avait vécu, n’avait-elle pas le droit à une mort plus douce et pas à des milliers de kilomètres de chez elle.

Cara sursauta, on venait de poser une main sur sa cuisse. La personne dû ressentir son soubresaut car elle s’adressa d’une voix calme et rassurante :


- N'ayez crainte ma chère, c'est moi voyons.

Cette voix… la voix de celui qui l’avait soutenu et sorti des décombres pendant tout ce temps, le même avec qui elle avait un peu parlé et rigolé. Elle était rassurée de l’entendre.

- Durant ce combat, je n'ai pas eu la joie de connaître votre nom ma chère.
- Cara Mallory, et vous ? J’ai bien droit de le connaître, vous m’avez sauvez la vie.
- Aleksandr Lekaterina, pour vous servir.
-Merci, comment vous allez ?


Cara n’obtient pas de réponse. Elle avait répondu naturellement à sa question et avait été ravi d’apprendre le nom de cet homme. Mais le fait qu’il ne lui réponde pas à sa question rendu perplexe Cara. Peut-être s’était-il juste évanoui, ou peut être… Un de plus sur la liste, on se croirait dans une véritable tragédie grecque. Cara se pencha difficilement, la difficulté de respirer devenant de plus en plus forte, pour tâtonner en direction d’Alek. Elle trouva rapidement son torse, humide et poisseux, Cara reconnu à l’odeur le sang qui avait coagulé. En remontant elle arriva très vite au cou et appuya pour sentir la pulsation de la carotide, rien… Comme pour se le confirmer, elle passa sa main devant la bouche et le nez de l’homme, aucun souffle, c’était terminé.


-Reposez en paix Aleksandr Lekaterina, merci encore.


Cara entendit alors la mini-porte s’activé, Arthur allait passer la porte dans pas longtemps, à lui de sauvé l’autre Terre. Une grande mission sur des épaules aussi jeune. La porte s’ouvrit, même si elle ne voyait rien, Cara imagina sans grande difficulté la vague d’énergie arrivant dans la salle. La même image qu’elle avait pu observer lors de ses missions à la base. Pourtant elle entendit également la porte se fracassait, les cadossiens avaient réussi à pénétrer. Des coups de feu furent tirer, amis ou ennemis ? Comment savoir quand on est dans les ténèbres.


- Enfin... Les derniers rescapés de cette base.


Le chef, celui qui avait tué sa sœur, si elle le pouvait elle lui aurait arraché les entrailles une par une sous son regard pour ensuite les lui remettre par tous les orifices possibles. Oui Cara avait la haine contre cet homme, pourquoi tant de port alors qu’ils avaient vécu en paix pendant des années. Bien sûr le chef se tourna sans doute vers la porte. Il voulut savoir assez rapidement et il avait l’air assez énervé et pas du tout patient au vu de la voix qui parvenait aux oreilles de Cara.

- Je répète ma question, c'est quoi ça au juste ? Ça sert à quoi votre machin ?

Le silence, tout le monde tenait tête à cet homme, cet assassin. De toute manière ils n’avaient rien à perdre, ils seraient sans doute exécuter tous sans autre forme de procès. Trois coups de feu successif se fit entendre, vu Cara n’en reçu aucune, elle se demanda qu’elle était la cible. Le cri de rage n’aida pas plus Cara car il voulait dire tout comme rien.

- Houlà !! Celui-ci, il veut me défoncer la tronche. Je vous le dis les gars, lui, il veut me péter la gueule mais sévère !!
- Tu n'imagines même pas ce que j'ai envie de te faire là sale enfoiré !!
- Ohhhhh !!!! Mais il parle !!! C'est que ça parle en faite. J'étais justement en train de douter.
- Maintenant, tu vas me dire pourquoi vous étiez là ? Si le Colonel était là, c'est pour une bonne raison alors tu vas me répondre ou sinon je la tue sur le champs.


Cara se sentait vraiment bête là où elle était, incapable de faire quoi que ce soit pour ses coéquipiers, ni contre l’ennemi. Elle n’était plus qu’une épave. Pourtant la situation donna des ailes à Cara car elle réussit à se relever, au moins si elle devait mourir, elle le ferait avec dignité et non à terre comme quelqu’un de soumis
.

- Je suis désolé Tatie.

Cara n’avait pas besoin de voire pour savoir que le médecin qu’elle avait connu durant son service au SGC avait rejoint un monde meilleur. Ce chef aurait été digne d’être l’un des instructeurs qui l’avait formé pendant son enlèvement. Cara était comme dans un autre monde, elle se sentait comme dans du coton même si elle tenait encore debout, elle se sentait de plus en plus faible.

- Maman, je vais accomplir cette mission coûte que coûte. Je suis navré de ce qu'il va vous arriver après, j'espère que vous comprendrez.

C’était comme un chuchotement au loin. Cara ne tenant plus, s’écroula sur le côté, le sol si dur semblait comme un lit où elle aurait pu dormir toute une vie. Sa respiration était sifflante, difficile. Elle entendit au loin quelqu’un courir et un cri de rage. Arthur avait il réussit, si c’était le cas Cara pouvait être soulagé. Alors une voix lui chuchota, « aller viens, tu vas voir ce n’est si difficile », cette voix, elle la reconnaissait entre toutes, Salomé. C’est avec le sourire et une larme qui glissa de ses yeux, qu’elle les ferma pour toujours.


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



- Ce qui était arrivé aux autres, je ne pourrais vous le dire, j'ai passé la porte avant de connaître leur sort. Sont ils mort ou pas ? Aucune idée. Je suis arrivé ici, pile au même endroit où la porte avait été activé. Comme l'endroit n'était pas encore construit, j'ai atterrit dans la nature. Wolowitz et Elund ont été fort sur ce coup, à peine deux heures après mon arrivé, le vaisseaux s'est écrasé. Je me suis donc dirigé vers celui-ci pour accomplir ma mission qui était à l'origine la vôtre.

Cara avait été absorbé par le récit du jeune homme. Surtout quand sa sœur était rentrée en scène. Elle le croyait déjà un peu plus quand il avait abordé sa présence, surtout que seul certaines personnes étaient au courant pour elle est Salomé. Pourtant Cara avait ce côté pessimiste pour attendre le 100% sûre car s’il s’avariait qu’il avait tout inventé, elle aurait peut-être espérait, pour rien, le retour de sa sœur. Cara était aussi attristée sachant que sur cette autre Terre, plusieurs familles allaient pleurer la perte d’un être cher. On toqua à la porte et le colonel fit entrer la personne en blouse blanche avec un dossier. Les résultats d’analyses sans aucun doute.

Le résultat était positif, Cara ne s’empêcha pas de sourire, peut-être pourra t’elle demander certain détail à Arthur, bien que même s’il elle en avait l’autorisation, ce dernier ne serait sans doute pas à même de répondre à la question sachant qu’il devait à pein connaitre la jeune femme. Mais l’avantage de cette histoire c’est qu’elle avait l’espoir de retrouver sa sœur qui s’était réveillé avec puissance, encore plus sachant que cette histoire était lié au SGC, en quelque sorte. Alors Cara commença à suivre les autres avec un sourire apaisé, mais au moment de passer la porte, le colonel l’appela ainsi que Julia.

En arrivant il avait bien sûr fouillait le jeune homme et avait récupéré des affaires. Julia eut des plaques militaires, les siennes et celle d’Anthony, un souvenir marquant du futur. Normal Arthur était leur fils. Mais pourquoi elle ?


- Nous avons également trouvé autre chose sur lui qui vous concerne Mallory. Nous avons découvert sur lui une lettre, qui était à votre nom. Elle est pas mal tâché de sang, j'espère que cela ne vous empêchera pas de la lire. Vue qu'elle porte votre nom, cela vous revient de droit.


Dès que colonel eu donnait la lettre il quitta la pièce laissant Cara dans celle-ci. La lettre était taché de sang et son nom avait été marqué de son écriture, elle la reconnaissait bien. Son futur elle lui avait adressé une dernière lettre. La jeune femme en tremblait d’appréhension. Dedans se trouvait peut être la réponse à toutes ses questions. Cara ouvrit avec délicatesse l’enveloppe comme si elle était faite de cristal. En la dépliant elle vu rapidement qu’il n’y avait pas grand-chose d’écrit, mais en même temps, au vu de ce qu’avait raconté Arthur, il n’y avait pas eu le temps de faire un roman.

« Cara, tu avais de raison de garder espoir, Salomé est toujours en vie, si je le pouvais, je te donnerai tous les renseignements possible, mais dans tous ce qui me viens à l’esprit c’est cette adresse. C’est là-bas qu’on a compris dans quoi on était fourré. Je n’ai retrouvé ma Salomé qu’en 2015, j’espère que tu retrouveras la tienne plus tôt.
Cara »

L’adresse, oui, pour aller sur une planète. Elle avait donc raison depuis le début… en tout petit derrière la feuille était griffonné à la vite le mot « amazone », comme si un souvenir était revenu au dernier moment. Sa visite sur le site Alpha n’avait pas était si infructueuse que ça. Maintenant Cara avait la hargne et elle ferait tous pour profiter de la seconde chance qu’on leur accordait, des personnes innocente avait perdu la vie pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Site alpha by Alek   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Site alpha by Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Galaxie ~ :: Site Alpha-