Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ - Prisonniers / Shepp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: MJ - Prisonniers / Shepp   Dim 16 Sep - 20:15





Une nouvelle journée commence pour le Sg-c alors que le Général O’Neill se rend en salle de briefing lentement pour y attendre une équipe qu’il a prévu d’envoyée sur PXJ-954, planète encore inexplorée. D’après les informations du MALP, la planète ne semble pas être aux mains de l’ennemi et ne possède par ailleurs aucunes technologies susceptible d’intéresser le Sg-c, cependant, une mission d’exploration peut s’avérer intéressante pour y rencontrer et tisser des liens d’amitié avec le peuple y résident, s’il y en a un. Les conditions météorologiques sont satisfaisantes, l’air pur, tout est réunis pour que l’équipe passe un agréable moment sur cette planète boisée et ensoleillée.

Après un rapide passage à l’armurerie pour prendre un équipement basique, l’équipe se rend en salle d’embarquement tandis que Walter compose les coordonnées de la planète jusqu’à ce que ce magnifique vortex bleu apparaisse. Le Général souhaite bonne chance à l’équipe tout en se rassurant que cette fois, ses hommes rentreront sains et saufs et avec, peut-être, de bonnes nouvelles.

C’est une immense prairie qui s’étend tout autour de la porte, offrant à l’équipe une vue magnifique. Un vent très doux vient caresser chacun des membres de l’équipe, le bruit des oiseaux et des insectes est un plaisir pour les oreilles, on peut apercevoir de grands arbres se dressaient un peu plus loin, annonçant la grandeur de la forêt qu’ils débutent. Tout sur cette planète semble être agréable, et l’équipe s’attend à passer un très bon moment ici, ennuyeux, peut-être, mais reposant comparé à toutes les missions catastrophes qu’ils ont vécu.

Le Sergent Lang commande l’unité, sa première mission en tant que leader, il semble être à l’aise avec sa position et ordonne tout de suite à son équipe de le suivre afin d’explorer les environs. La direction qu’ils empruntent les mènent droit jusqu’à cette forêt dans laquelle ils s’engouffrent avec prudence.

Des bruits d’animaux différents sont maintenant au rendez-vous, ils semblent avoir pris possession des lieux, l’endroit est très agréable pour eux, les nombreux grands arbres les protègent de la chaleur, et les quelques rayons qui arrivent à traverser leurs offrent le soleil dont ils ont besoin, les quelques rivières et cascades qui coulent à travers toute cette forêt sont agréables pour les yeux comme pour les oreilles. L’équipe en profite pour discuter de choses et d’autres, tout en restant vigilant, des conversations entres mecs, bien propres à leurs caractères, certains se connaissent bien, d’autres pas du tout, mais l’entente règne au sein de cette équipe qui pourrait se croire en randonnée pédestre, en vacances.

C’est alors qu’un bruit bien connu de certains fait son apparition, levant les yeux au ciel le Sergent Lang ordonne à l’équipe de se baisser pendant qu’un vaisseau passe juste au-dessus d’eux, l’engin semble être en chute libre et ne tarde pas à s’écraser un peu plus loin dans un bruit faisant fuir la population animale. L’équipe se rend discrètement sur place pour découvrir une petite clairière entourée par les arbres, ce paysage aurait pu être magnifique si seulement il n’avait pas été terni par un Tel’tak écrasé en plein milieu. C’est armes droit devant que l’équipe approche lentement du vaisseau, pensant en voir sortir quelques Jaffas, mais pour leur plus grande surprise, c’est une mystérieuse femme qui en sort, un grand sourire aux lèvres en voyant les quatre Terriens. Cette jeune femme était grande, avec des cheveux noirs et longs, elle portait une tenue moulante en latex qui épousait chacune de ses formes plus agréables que les cascades aux yeux des quatre Terriens. Elle affichait toujours son large sourire quand elle s’avança un peu plus près du groupe, remettant par la même occasion ses longs cheveux dans son dos.


Et bien ! C’est un sacré atterrissage, mais je dois dire que l’accueil est plutôt pas mal. Dit-elle avec un air coquin.

L’équipe ne tarda pas à lui poser les questions de rigueur tout en gardant les armes bien en main prêtes à être levées vers cette ravissante femme qui pouvait tout aussi bien être un ennemi.


Je m’appelle Vala Mal Doran. A qui ai-je le plaisir de m’adresser ?

L’étrangère contourna l’équipe pour se placer juste derrière en laissant son regard se balader un peu partout.

J’en ai de la chance… Vous allez peut-être pouvoir m’aider. Je suis ici pour affaire, je fais du commerce avec les peuples d’autres planètes mais malheureusement, j’ai été faite prisonnière par un Goa’uld, j’ai réussi à m’échapper en volant ce vaisseau mais ils doivent être à ma recherche et ne tarderons surement pas à me retrouver. J’aurai besoin de bras fort et musclés comme les vôtres.

Malgré les charmes de cette jeune femme, le Sergent Lang ne semblait pas être disposé à coopérer, lui indiquant qu’ils n’étaient pas ici pour cela et qu’ils devraient rentrer au plus vite sur leur planète. Vala semblait bien curieuse et commença à leur poser un tas de questions sur leurs origines. Bien sûr, l’équipe prétendit être des explorateurs venus d’une planète lointaine, sans pour autant évoquer le nom de cette dernière.

Vous ne pouvez décemment pas refuser de m’aider, s’ils m’attrapent, je finirai esclave de ce Goa’uld, il pourrait me tuer, ou pire, profiter de moi… Si vous voyez ce que je veux dire…

Ce n’était pas dans les habitudes des Terriens de laisser quelqu’un dans ce genre de situation, ils ne savaient pas encore s’ils devaient croire ou non cette femme mais que pouvaient-ils bien risqués à l’a suivre ? Acquiesçant à sa requête, Anthony lui demanda ce qu’ils pouvaient bien faire pour elle, hormis l’a protéger.


Oh, pas grande chose vous verrez, j’ai juste besoin de récupérer la marchandise que j’ai acheté il y a quelques jours sur cette planète, ensuite j’aurai surement besoin de vous pour réparer le vaisseau et je rentrerai chez moi…D’ailleurs, Sergent Lang. Ajouta-t-elle en parcourant des yeux l’insigne sur lequel figuré le nom et le grade d’Anthony. Ce serait un plaisir de vous faire visiter mon monde…


La jeune femme semblait avoir la faculté de mettre très mal à l’aise ses interlocuteurs qui ne savaient plus s’ils devaient marcher dans son jeu ou continuaient à se méfier d’elle.

Bon allez on se dépêche ! J’ai d’autres planètes à visiter moi.

Vala se dirigea vers la forêt en laissant l’équipe derrière elle, occupée à reluquer de la tête au pied la jeune femme. Ils ne leurs restaient plus qu’à la suivre, mais, était-ce une bonne idée ? …


A suivre...


--------------------


[HRP] Voila petit post pour commencer et planter le décor, si vous avez des questions, n'hésitez pas. Dès qu'elle s'engouffre dans la forêt, vous la suivez mais vous vous arrêtez là, vous pouvez aussi lui poser d'autres questions, dans ce cas, vous me les envoyées par MP et je vous donnerai les réponses. La suite dimanche prochaine. Bon RP. [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Crust
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 83

Arrivé au SGC : 24/07/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33 ans
Profession:
๏ Expérience:
36/500  (36/500)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Lun 17 Sep - 23:25

Il faisait tout juste quelques semaines que Nolan travaillait au SG-C, il avait bien vu la porte en action et s'était habitué à l'ambiance de la base, mais il n'aurait jamais pensé partir si vite en mission. A en croire ce qu'on lui avait dit, il était la seule personne à peu près calé en Histoire et autres ruines qui était libre. Loin de lui l'idée de refuser, cela allait lui faire prendre l'air et il en avait bien besoin après ces journées entières passées à étudier des langages découverts par ses collègues.
C'est ainsi qu'il se retrouva dans un gros kevlar, avec seulement un pistolet à la ceinture, devant le gros halo bleu. Il se résolût à ne pas penser à l'arme qui se collait à lui et à la jeter à l'armurerie dès qu'il serait rentré. Après tout il n'en aurait pas besoin, d'après le briefing c'était une mission d'exploration comme tant d'autres.
Trois personnes l'accompagnaient, un certain Sergent Anthony Lang dirigeait la mission et deux soldats nommés Miles Quaritch et Josh Adams encadraient Nolan. Tant d'armes aussi près de lui le décourageaient franchement... Mais tout comme son pistolet, il cessa de penser à elles et préféra éviter de mettre ces crosses et ces canons dans son champ de vision.
Le moment tant attendu arriva et Nolan écouta les encouragements du général O'Neill avec attention, d'après ce que disait le borgne de la cabine de commandement entre ses lignes, tout ne se passait pas forcément comme prévu de l'autre côté...


*Allez ! On va ramener que de bonnes choses ! Après tout c'est qu'une grosse piscine verticale avec un paysage de campagne derrière !*

A la suite de son équipe, Nolan passa la porte des étoiles en soufflant pour vider ses poumons comme on lui avait conseillé. La sensation était étrange, désagréable, mais surtout étrange, et ce froid... En ressortant de l'autre côté, Nolan senti des gouttes d'eau fraîche tomber de ses sourcils, fondues après avoir gelées dans le passage.
Le cercle bleu se referma. Le paysage était vraiment différent de l'autre côté. Et dire qu'ils étaient peut-être les quatre seules personnes sur cette planète ! A admirer en terre et en bois ce grand espace de verdure et cette forêt immense qui s'étend à perte de vue. Nolan profita de la baisse de son angoisse pour détendre l'atmosphère, bien qu'il fût le seul à être mal à l'aise entouré de tous ces grands gaillards de militaires.


« Et ben ! Ca fait un froid de passer ce truc ! Et puis derrière, on a envie de végétaliser sur place ! »

Rapidement, Le sergent qui commandait l'équipe donna l'ordre d'avancer et le petit groupe s'exécuta. Tout aussi vite, ils atteignirent la lisière de la forêt, le léger bruit des insectes et des oiseaux se transforma en véritable symphonie, Nolan en profita pour placer une deuxième remarque tout aussi inutile que la précédente :

" On dirait une chorale d'écolos. " Il enchaîna : "Et sinon, vous pensez quoi de ce petit coin de paradis ? Moi, ça me rappelle la Suisse."

Les compagnons discutèrent quelques temps jusqu'à ce qu'un bruit inconnu de Nolan heurte la mélodie des animaux. Ce dernier obéit au sergent qui venait de faire signe de se baisser et vit passer au-dessus de lui ce qu'il identifia d'après les rapports qu'il avait lus comme un vaisseau Goa'uld. Mauvais coup du sort, la main de Nolan effleura son arme lorsqu'il se baissa...

*Oh n'espère pas que je t'utilise toi ! Mais bon, je vais quand même te prendre dans ma main...*

Avançant prudemment, la petite troupe arriva jusqu'aux décombres de l'appareil, il avait ravagé les arbres autour de lui, formant une sorte de clairière. Nolan leva son arme vers la carcasse métallique, pas franchement déterminé à tirer, après tout il n'avait qu'à faire semblant, un de ses compagnons abattrait les jaffas qui en sortiraient à sa place...Contre toute attente, ce fût une jeune femme qui se tortilla tout sourire en dehors de l'enveloppe métallique. Elle se dirigea vers eux lestement, sa tenue en latex grinçant sur son corps de rêve. Tout en remettant sa longue chevelure en place, elle adressa la parole au groupe :

« Et bien ! C'est un sacré atterrissage, mais je dois dire que l'accueil est plutôt pas mal. »
*T'as failli mourir quatre fois pour les quatre armes braquées sur toi et tu trouves l'accueil agréable... Sorcière Goa'Uld !*

Face à la question de l'identité, Nolan laissa ses compagnons répondre avant de conclure les présentations :

« Je m'appelle Nolan Crust, disons simplement que vous ne vous approcherez pas de moi tant que vous serez un danger potentiel... »

La femme nommée Vala ne prêta même pas attention à sa remarque, il faut dire que cette pseudo-menace était dénuée de toute détermination... La femme se plaça de l'autre côté du groupe, observant les alentours. Elle demanda à l'équipe de l'aider, regardant tour à tour ses interlocuteurs. Essuyant d'abord un refus, les quatre hommes durent se résoudrent à l'aider, ou plutôt à l'accompagner. Nolan resta obstinément silencieux tout le long de la discussion, il regardait Vala avec méfiance, comme s'il avait peur qu'elle le transforme en crapaud à l'a moindre inattention. Lorsque celle-ci pressa le groupe de la suivre, il dut se forcer à avancer derrière le reste de l'équipe. C'était quand même mieux de rester avec trois militaires pour le protéger d'une sorcière que tout seul avec une épave Goa'uld. Et puis de toute façon il n'avait pas le choix et devait suivre les ordres...

[HRP : J'ai hâte de vous lire Samedi ! Attention à ne pas confondre les pensées et le paroles de mon personnages qui sont un peu mélangés x), j'ai mis les pensées en rouge et les paroles en orange pour bien les distingués.]
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Lun 17 Sep - 23:45

Fraichement rentré de vacances, Anthony se rendait en salle de briefing dans un état mêlant excitation et appréhension. Alors certes, toute nouvelle mission expliquait ce mélange là, mais celle-ci plus particulièrement : on lui avait annoncé la veille qu’il serait le chef de l’équipe. Pour la première fois. Serait-il à la hauteur ? Il avait toujours entretenu de bonnes relations avec les autres membres du SGC, à la base ou en mission mais n’avait jamais eu réellement à faire preuve d’autorité, hormis pour veiller à la bonne exécution des ordres donnés. Cette fois-ci, c’était une autre paire de manche. La survie de son équipe allait dépendre de lui, même si, a priori, cette mission semblait relativement tranquille. Mais l’expérience prouvait qu’on ne pouvait jamais être sûr de rien.

Il entra donc bon premier en salle de briefing et prit place dans le premier fauteuil qui se présenta à lui. Il ne savait pas encore qui allait composer son équipe et c’est avec curiosité qu’il vit entrer au fur et à mesure les membres de la mission. Il y avait notamment un linguiste, une recrue fraichement débarquée qui devait faire sa première mission et … Quaritch. En le voyant entrer et après l’avoir salué, Anthony ne put s’empêcher de porter une main à son front. Il avait déjà fait une mission avec lui et le connaissait aussi de réputation. C’était un très bon soldat, mais qui avait quelques problèmes avec l’autorité… Il avait déjà croisé ce genre de gars, il allait devoir s’imposer dès le début et lui tenir tête si besoin. Espérons qu’il soit dans un bon jour !

Le briefing fut assez court : mission d’exploration basique, voir s’il y a une trace de civilisation, établir un contact si possible. Après un rapide tour à l’armurerie pour prendre l’équipement habituel, Zat, Beretta, P-90 ainsi que des lunettes de soleil, il retrouva le reste de l’équipe à en salle d’embarquement. Paraitre calme ! Détendu ! La porte s’ouvrit, et ils traversèrent, Anthony passant devant.


Aussitôt la Porte franchit par l’équipe, Anthony désigna les alentours du bout de son fusil :

« Adams, Quaritch, on sécurise le terrain. Crust, avec moi ».Il n’allait quand même pas laisser le scientifique planté tout seul devant la Porte !
Ils se déployèrent chacun dans une direction. Rien à signaler. Tout semblait calme. Ce lieu n’était vraiment pas désagréable : une petite brise soufflait et venait adoucir la chaleur du soleil. Un peu plus loin s’étendait une forêt d’où parvenait des chants d’oiseaux. Si ça pouvait continuer comme ça ! Une petite mission tranquille pour une fois, ça ne serait pas désagréable.


« Allez ! Allons-nous promener un peu ! Le coin a l’air charmant ! » Ils pénétrèrent alors dans la forêt. Avançant tranquillement, tout en surveillant les environs, Anthony discutait un peu avec Josh :
« Alors ? Première traversée de la porte ? Votre estomac a bien supporté ? Les premières fois, ça remue un peu, après on s’habitue vite. »

Entendant un bruit sur sa droite, Anthony braqua cette direction de son fusil. Surement un animal mais on n’était jamais trop prudent. Effectivement, deux secondes plus tard, il vit un bout de fourrure glisser entre les fougères. Il reprit alors la marche mais quelques minutes plus tard, un des membres de l’équipe leur signala un bruit qui se rapprochait. Tendant l’oreille, Anthony le repéra aussi. Il venait du ciel et s’amplifiait rapidement. Cette fois-ci c’était sûr que ce n’était pas un animal. C’était plutôt un vaisseau.

« Baissez-vous ! »

Celui-ci passe d’ailleurs assez vite au-dessus d’eux pour aller s’écraser un peu plus loin dans un grand bruit.

« Vite ! On y va ! » lança Anthony en se dirigeant au pas de course vers le point d’impact. Quelques centaines de mètres plus loin, ils débouchèrent dans une petite clairière. Face à eux un Tel’tak. Des Go’aulds ? Anthony échangea un regard avec Miles qui avait aussi dû déjà croiser ce type de vaisseau et glissa rapidement à Adams : « C’est un vaisseau Go’auld ! ».

Avançant prudemment, P-90 levé, Anthony s’immobilisa et leva le poing pour signifier aux autre de s’arrêter aussi lorsque la porte s’ouvrit. A sa grande surprise, ce n’était pas un groupe de jaffa qui en sorti, mais une femme en combinaison moulante qui mettait ses formes généreuses plutôt bien en valeur… Cette dernière ne paraissait pas le moins du monde intimidée et leur adressa la parole aussitôt dehors.

« Plus un geste ! Qui êtes-vous ? » lui demanda Anthony en guise de réponse. Elle dit s’appeler Vala Mal Doran et leur demanda en retour à qui elle avait affaire. Anthony laissa un de ses équipiers répondre. L’inconnue les contourna tranquillement, d’une allure de promenade et leur expliqua sa situation. D’après elle, elle était prisonnière d’un Go’auld et venait de parvenir à s’échapper. Elle leur demanda même un petit coup de main d’un ton le plus naturel au monde.

« Pour une fuyarde, vous me semblez bien tranquille.... »

« Évidemment, vous êtes là pour me protéger mon cher. »

*Evidemment* pensa Anthony. *Pas stressée la fille…*

« Quaritch, allez jeter un coup d’œil dans le vaisseau, par précaution. Adams, fouillez-la. »

Alors qu’il pensait qu’elle refuserait une fouille, la dénommée Vala se laissa faire, et semblait plutôt ravie de se faire palper par un beau militaire. Anthony ne put s’empêcher d’esquisser un léger sourire en voyant la tête de Josh et détourna le regard vers Nolan pour éviter que ça ne soit trop visible. R.A.S sur Vala et dans le vaisseau. Bien, c’était déjà ça.

« Et de quelle aide auriez-vous besoin ? »

« Oh, pas grande chose vous verrez, j’ai juste besoin de récupérer la marchandise que j’ai acheté il y a quelques jours sur cette planète, ensuite j’aurai surement besoin de vous pour réparer le vaisseau et je rentrerai chez moi…D’ailleurs, Sergent Lang. Ce serait un plaisir de vous faire visiter mon monde… »


« Oui, oui, c’est ça, un autre jour » marmonna Anthony pour lui-même. Devaient-ils l’aider ou pas ? Certes, elle était un peu étrange, mais ne paraissait pas dangereuse et n’était pas armée. De toute façon, leur mission était de chercher une trace de civilisation et elle semblait justement savoir où en trouver. Un échange de service en quelque sorte… Elle les guidait jusqu’au peuple du coin et ils assuraient sa protection au moins sur le trajet. On verrait après pour réparer le vaisseau.
Jetant un regard vers ses équipiers voir s’ils avaient une remarque à faire, il dit à la jeune femme
:

« Bien, on vous accompagne jusqu’au peuple de cette planète. Pour la suite, on avisera en temps voulu. » Il la regarda droit dans les yeux : « Et pas de mauvaises blagues, on vous a à l’œil ! »

Elle sembla satisfaite et parti le long d’un chemin. Emboitant son pas, Anthony souffla discrètement à Josh, clin d’œil à l’appui: « Faites un effort pour la mater de manière plus discrète… »

Remontant à la hauteur de Vala, l’arme légèrement braquée dans sa direction, mais l’air de rien, il en profita pour se renseigner un peu plus :

« Vous connaissez donc le peuple du coin ? Que pouvez-vous nous dire sur lui ? »

« C'est un peuple primaire mais très agréable, ils ne sont pas très avancés technologiquement parlant mais ils possèdent des choses très intéressantes, et qui se revendent très cher ! »

Toujours sur leurs gardes, ils repénétrèrent dans la forêt.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miles Quaritch
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 439

Arrivé au SGC : 02/04/2010

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 45
Profession:
๏ Expérience:
253/3200  (253/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Mer 19 Sep - 23:31

J’étais rentré il y a même pas deux jours, que j’étais convoqué pour partir en mission, j’étais en pleine forme, comparé a mon départ en permission, juste après ma sorti de l’infirmerie. J’avais vraiment bien morflé en combattant ces super soldats, j’étais rentré sur terre avec plusieurs blessures, brulure et écorchure. Une semaine après, j’ai pus m’échapper de l’infirmerie pour partir dans ma chalet dans les montagnes et aller a la pèche et la chasse pour me changer les idées.

Je me dirigeais vers la salle de briefing tranquillement, je me demandais ou on allait partir et surtout avec qui. En entrant je pus voir un nouveau mec que je n’avais pas eu l’occasion de rencontrer, mais il n’avait pas l’allure d’un soldat, encore un boulet a ce trainer. Puis Lang était présent, en me voyant je pus voir dans son regard et aussi dans son geste de désespérance qu’il était super ravi de me voir, enfin j’ironise.

Le briefing ne fut pas très long, en gros on part en promenade pour trouver une trace de civilisation. Super de reprendre le taf en ce faisant chier à faire du sociale. Enfin pour couronner le tous, c’est Lang le chef d’expédition, ca prouve que cette mission va être vraiment emmerdante et sans actions ou dangers immédiat vu qu’il ni a aucun officier au commande de cette mission.

Je pris mon équipement habituel, Tavor, Colt 45, Zat, grenade défensif et offensif, du fumigène et un peu de C4, je ne part jamais sans tous ca, je préfère les avoir et ne pas en avoir besoin que d’en avoir besoin et de ne pas les avoir avec moi. En avant pour la salle d’embarquement. Je me tenais devant la porte a coté de Lang et des deux nouveaux, je regardais le linguiste qui avait qu’une seul arme de poing à sa ceinture.


« Si j’étais toi, j’irais immédiatement prendre une arme plus grosse que ca et t’équiper mieux que ca, on part peu être pour une mission à ce faire chier comme des rats mort, mais on ne sait jamais ce qui peu ce passer une fois de l’autre coté. »

La porte fut activé, Lang passa en premier et je le suivais quelque mètre derrière lui et avant de de la franchir je me retournais pour conclure.

« Bon je vois que tu ne suis pas mon conseil, ne viens pas pleurer si on se retrouve sous le feu, j’espère au moins que t’as pris des couches. » Sur ces derniers mots, je fis un pat pour passer l’horizon des événements puis me retrouver devant un paysage apaisant.

« Wouw, je prendrais bien ma retraite ici, une ptit baraque la bas, un ptit ruisseau pour pécher et c’est le Paradies. »

« Adams, Quaritch, on sécurise le terrain. Crust, avec moi ».


« Wouai, c’est parti, mais tutoies moi si tu veux que ca ce asse bien mon ptit. »

Je partais en reconnaissance en observant les alentours, la foret, rien a signaler appart les oiseaux qui font cuicui.

« C’est niquel, un vrai jardin d’enfant. Aucune hostilité en vue. »

« Allez ! Allons-nous promener un peu ! Le coin a l’air charmant ! »

« De toute façon, on a que ca a foutre. Allons trouver Bambi. »

On rentrait dans la foret, quelque rayon de soleil passé a travers les feuillage des arbres, la foret était dégagé et on avait une bonne visibilité devant nous, on était détendu, enfin pas trop, je restais quand même sur mes gardes mais en me déplaçant tranquillement. Lang discuté l’autre trou du cul de civil, j’avais pu remarquer qu’un animal était pas loin juste avant que Lang braque son arme vers ca direction.

« Détend toi, ce n’est qu’une bestiole. »

Puis on continué tranquillement, enfin la tranquillité ne dura pas, je m’arrêta net, car un bruit qui n’était pas naturel dans une foret ce faisait entendre, puis mon oreille orienta ma tête vers le ciel, j’avais déjà entendu ce son, su terre avant des crash et sur Abydos quand on avait réussi a détruire un vaisseau.


« La tu peux t’inquiété mon ptit. On va avoir de la compagnie, un peu d’action est le bien venu. »

Le vaisseau passa très vite au dessus des arbres avant de s’écraser plus loin dans un fracas strident. Je partis en premier en éclaireur suivit par Lang. En arrivant je pouvais reconnaitre un Tel’tak, mon regard croisait celui de Lang et on c’était compris sans dire un mot et Lang donna quelque précision au bleue.

« C’est un vaisseau Go’auld ! »


« Un Tel’tak pour ta culture de futur linguiste de l’espace et tu vas apprendre qu’avec ces mecs, il est préférable de leur foutre des plombs dans la gueule que de parler. Jt’avais dit que t’armée un peu plus. »


Je braquais mon arme vers la porte du vaisseau, puis je me mis a suivre Lang. La porte s’ouvrit, je pris ma visé, mon doigt sur la queue de détente prêt à faire un carton si un Jaffa ou un truc de ce genre débarqué. Mais a ma grande surprise une femme avec une combinaison moulante et noir en sorti.

« Putain c’est quoi cette blague, c’est qui cette pute ? »

Elle avait des eu de la chance, mais le plus étonnant c’est qu’elle n’était pas intimidé par notre arsenal et commençait à nous parler comme si rien ne c’était passé. Je regardais ces petites courbes plutôt sympathiques. Lang commençais à l’interroger et elle n’avait pas la langue dans sa poche. Pour ma part apres avoir bien maté la Géraldine, mon attentions se déconcentrait sur le vaisseau au cas où que quelqu’un hostile en sortait.

« Quaritch, allez jeter un coup d’œil dans le vaisseau, par précaution. Adams, fouillez-la. »


« Quesque je t’ai dit, tutoie moi, dernière chance avant que jm’énerve. »

Puis je pris la direction du vaisseau pour vérifier si la donzelle n’a pas de ptit copain avec elle. Arme épaulé, je rentrais tranquillement dans le vaisseau prêt a tirer, après un petit tour du vaisseau, de la soute a la cabine, il n’y avait rien d’intéressant a signaler, même pas une valise avec plein de petit culote et de tenue moulante, bordel elle ne devait pas sentir la rose si elle ne c’est pas changé.

En sortant du vaisseau, je fis signe a Lang qu’il n’y avait rien a signalé en revenant au prêt du groupe, Ils avaient fini de parlé et on pouvait reprendre la route en direction du premier village, Vala, oui c’est son nom, nous guidé en échange d’aide. Je restait sur mes gardes, a l’affut de tous bruit suspect, surtout de vaisseau qui viendrait chercher notre invité surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Josh Adams
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 127

Arrivé au SGC : 17/08/2012

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 23
Profession: Militaire
๏ Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Jeu 20 Sep - 0:47

Il avait passé la veille hier à remplir de la paperasse et à faire des examens depuis qu'Alicia lui avait trouvé un poste dans l'équipe médicale son emploi du temps c'était pas mal rempli et a présent on l'affectait a une mission. Il avait pour le moment seulement aperçu la porte et demain pour la première fois il la passerait. Josh avait eu du mal a dormir et c'était réveillé plus tôt que nécessaire, il en avait donc profité pour se rendre à l'infirmerie et lire les dossiers médicaux de ceux qui l'accompagneraient aujourd'hui lors de cette mission. Aucun d'eux n'avaient de problème de santé particulier hormis le dénommé Nolan Crust qui était victime d'allergie au piqure d'insecte. Josh rangea les dossiers médicaux a leurs places et ajouta à son sac de soins une boite d'antihistaminiques juste au cas ou.

Occupé dans tous ses préparatifs Josh n'avait pas vu le temps passé et il était à présent en retard pour le briefing. Il se mit a courir à travers les couloirs jusqu'à la salle de briefing, il arriva bon dernier et pris un fauteuil de libre près des autres en les saluant d'un bref signe de tête. Il ne connaissait, ou n'avait vu aucun d'eux jusqu'alors mais chacun avait l'air assez particulier. Une fois le briefing fini Josh s'équipa, passa à l'infirmerie récupérer le sac qu'il avait préparé et se dirigea vers la salle d'embarquement. Il n'en avait pas vraiment pris conscience jusqu'à présent mais toute cette histoire de porte le préoccupait un peu, il se demandait ce qu'il allait ressentir, comment fonctionnait-elle... C'est perdu avec toutes ses questions qu'il arriva devant la porte. Aucune des sensations qu'il aurait pensé ressentir n'était assez forte comparé à celle qu'il eu en voyant la porte s'ouvrir. Les deux autres soldats disparurent dans cet océan bleu avant que Josh ne les rejoignent à petits pas.


" Quand faut y aller, faut y aller. "

C'est sur cette phrase qu'il traversa la porte. Les sensations qu'il avait eu en passant la porte étaient indescriptibles, c'était de ces choses inexplicables que l'on se souvient toute une vie. Il n'eut même pas le temps de se remettre les idées en place qu'il se positionnait à droite de la porte pour sécuriser la zone comme l'avait ordonné le sergent Lang. Arme en main Josh scrutait les moindres mouvements de feuilles, il avançait petit a petit agrandissant la zone de protection qu'ils établissaient. Un peu plus loin s'étendait une petite foret et en prirent la direction à la demande d'Anthony. Alors qu'ils marchaient tous ensemble Anthony se rapprocha de Josh:

« Alors ? Première traversée de la porte ? Votre estomac a bien supporté ? Les premières fois, ça remue un peu, après on s’habitue vite. »


" Oui la première et pour tout vous dire c'est assez bizarre comme truc. Pour l'estomac sa beigne, j'ai connu pire mais j'aurais pensé que ça mettrait plus de temps et enfaîte non..."


Il fût interrompu par un bruit qu'avait entendu Anthony et en le voyant braquer son arme Josh fit de même et reprirent leur marche au bout de quelques minutes un autre bruit vint briser le silence, plus sourd cette fois et surtout plus fort. Il s'accroupit en entendant Anthony tout en serrant son arme dans ses mains. Un engin volant passa au-dessus d'eux, ils s'engagèrent jusqu'au point d'impact arme en main. Face a eux un étrange vaisseau, goau'ld selon Anthony. Une femme venait de sortir du vaisseau et se dirigeait vers eux.

Il avait reçu l'ordre de la fouiller et s'exécuta même si n'importe lequel d'entre eux aurait pu le faire d'un simple coup d'oeil vu sa tenue.


* Yes j'ai le beau rôle. *

Il ne put s'empêcher de laisser apparaitre un sourire en voyant la tête d'Anthony. Elle disait s'appeler Vala et être la pour échapper à ses poursuivants, elle discuta quelque instant avec le sergent qui décida de faire route commune avec elle jusqu'au peuple habitant sur cette planète. Sur le chemin Josh contemplai la paire de fesse de cette Vala, il faut dire pour sa défense que celle-ci portait une tenue qui ne laissait voir que ça. Anthony s'approcha de Josh et lui glissa quelques mots:

« Faites un effort pour la mater de manière plus discrète… »

" Comme si j'étais le seul regardez les autres. Puis il faut dire que quelque chose comme ça attire l'oeil. "


Il désigna Miles et Nolan de la tête à Anthony avant de reprendre la route le sourire aux lèvres. Tous marchaient pour suivre Vala vers le peuple de cette planète. Josh a moitié dans ses penser se demandait s'ils pouvaient vraiment la suivre et lui faire confiance comme cela après tout elle avait débarquée comme une fleur, avait demandée une protection jusqu'au village et c'était imposée d'elle-même. Lors de son exercice d'entrée au SGC Fisher l'avait prévenu qu'il était trop naïf car il avait été berner par un homme jouant un détenu sous l'emprise d'un goau'ld et ça n'arriverait pas deux fois. Avec méfiance il emboîtait le pas des autres vers la fôret.
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Dim 23 Sep - 23:53

C’est à travers cette luxuriante forêt que l’équipe fait connaissance avec Vala, l’étrange jeune femme qui les guide jusqu’aux habitants de cette planète. La conversation reste tout de fois très infime, hormis quelques remarques graveleuses à l’attention de la jeune femme, et heureusement inaudible par elle, l’équipe ne semble pas avoir beaucoup de questions à poser à Vala. C’est à peu près une heure de marche plus tard qu’ils tombent enfin sur un village assez primitif et plutôt bien peuplé à quelques mètres de la lisière de la forêt. La technologie semble inexistante ici, et une certaine agitation fait rage tandis que l’équipe suit Vala entre les divers stands des marchands du village, ce peuple ne semble pas du tout étonné de voir des gens venant d’une autre planète, surement habitués à voir des étrangers chez eux, ils continuent tranquillement à vendre leurs produits à la foule qui se presse dans cette large allée emprunté par l’équipe.

…ELLES SONT PAS CHERES MES CAROTTES ! ALLEEEZZZ !!!

Vous devez aussi avoir des marchés chez vous, non ? Demanda Vala en voyant les regards étonnés des quatre militaires.

Vu le nombre d’habitations, tous ces gens ne peuvent vivre ici, et vu leurs différences de style, ce village semble vivre principalement grâce au commerce effectué avec d’autres villages, ou planètes. Les stands sont divers et variés, certains vendent de la nourriture, d’autres des vêtements, divers objets et même des armes, il n’est pas difficile à comprendre que les biens de ces marchands sont tout ce qu’il y a de plus précieux pour eux, pour la plupart, ils les fabriques de leurs mains, usées et fatigués, ils en ont besoin pour survivre, en les troquant contre d’autres objets ou nourritures, ou contre quelques verres à l’œil à la taverne du coin.


Arrêtez-le !!!

Un jeune garçon très maigre se précipite dans la foule à toute vitesse, bousculant toutes les personnes sur son passage juste avant que Quaritch ne l’intercepte, il tient fermement un petit sac entre ses mains, dans lequel se trouve la nourriture qu’il vient de dérober à l’un des marchands. Ce dernier arrive très vite en grommelant des injures à l’attention du jeune garçon qu’il s’apprête à frapper quand l’un des Terriens l’en empêche. L’homme réagit mal à l’intervention musclée ou pas du Terrien qu’il tente de frapper quand ce dernier esquive avant de remarquer que la population s’est écartée pour laisser passer un vieil homme se dirigeant vers l’équipe.

Yaniaro ! Je t’avais demandé de ne plus rien voler ! Va rejoindre ta mère, vite ! L’homme se tourne vers l’équipe et les dévisage des pieds à la tête puis s’adresse au marchand. Je suis désolé Keissan, je ferai le nécessaire pour que cela n’arrive plus, retourne à ton stand, s’il te plait. Une fois le marchand parti, il s’adresse ensuite aux Terriens. Je vous remercie d’avoir évité que ceci tourne au drame. Je m’appelle Zydru, je suis le chef de ce village. Je n’ai pas le plaisir de vous connaître, je n’ai même jamais vu de personnes portant ce genre de vêtements, d’où venez-vous ? Le Sergent Lang veut lui répondre mais Vala lui coupe la parole. Nous sommes venu par l’anneau ancestrale, le cercle lumineux, le Cha’pai. Nous venons faire du commerce avec votre peuple, nous jetions justement un œil à vos marchandises pour voir si quelque chose nous intéresserait. Avez-vous quelque chose de particulier ici ?
Et bien… Tout l’est pour nous, les armes pourraient éventuellement vous intéressés mais vous êtes apparemment bien équipé de ce côté-là alors… Je vous invite à faire le tour du village pour voir chaque stand. Et…bienvenue sur Arcadia.



--------------------

L’équipe se réunie à l’entrée du village, prête à le quitter vu qu’elle n’a rien trouvée d’intéressant ici, mais Vala est introuvable. La position du soleil indique que la nuit va tomber dans quelques heures, et vu la route qu’ils leur reste à parcourir, il faut partir maintenant pour ne pas risquer de traverser la forêt dans l’obscurité. L’équipe refait donc le chemin en sens inverse et repasse devant le Tel’tak sans s’arrêter, indiquant au passage qu’une fois rentré à la base, une équipe de scientifique reviendra sur la planète le réparer pour le ramener sur Terre, si toutefois Vala ne s’en est pas chargé avant. Une fois la porte rejoint, Lang demande à Adams de composer les coordonnées de la Terre mais quand ce dernier veut activer la porte, rien ne se passe…




…Un peu plus tôt…

Des troupes Jaffas menées par un Prima avançent rapidement dans les couloirs d’un vaisseau Goa’uld. Ils s’arrêtent tous devant une porte que le Prima ouvre pour y entré seul. Au fond de la pièce, un Goa’uld se tient sur son trône, souriant à l’arrivée de son Prima qui entame aussitôt la conversation.

Mon Seigneur, nous l’avons retrouvée, elle s’est écrasée sur une planète nommée Arcadia. Nous sommes à proximité.
Très bien, que le vaisseau quitte l’hyper espace. Préparez-vos troupes et ramenez- la moi vivante. Je veux qu’elle souffre…
Mon Seigneur… Il semble qu’elle soit accompagnée de quatre autres personnes, et selon les descriptions reçues, il semblerait qu’il s’agisse de Terriens. Devons-nous les capturer eux aussi ?
Bien sûr… Cependant, j’ai appris à ne pas les sous-estimer, faites-le nécessaire…
Bien Mon Seigneur. Mais…est-il bien judicieux de s’occuper d’elle et des Terriens alors qu’Anubis ne cesse d’agrandir son armée et de gagné en pouvoir ?
Discuterais-tu mes ordres ?!!
Non Mon Seigneur, veuillez m’excuser, je vais de ce pas les exécuter.

Le Prima quitte la pièce et quelques secondes plus tard, le vaisseau sort d’hyper espace. Un Ha’tak vient d’entrer en orbite autour de la planète que les Terriens sont en train d’explorer…



--------------------


Adams tente à plusieurs reprises de composées les coordonnées de la Terre mais sans succès. L’équipe se résout à retourner au village, la nuit tombe lentement alors qu’ils n’ont effectué que la moitié du chemin et des cris d’animaux inquiétants se font déjà entendre. C’est en pressant le pas qu’ils continuent leur route pour arriver de nouveau au village. Il est nettement plus vide que la première fois, il fait désormais complètement nuit et la plupart des habitants se trouvent dans leurs habitations respectives. Les stands sont vides mais on peut encore voir les restes de nourriture sur le sol, les pas de tous les gens qui se trouvaient ici plus tôt dans la journée, la maison isolée tout au fond doit surement être celle du chef du village. Leurs maisons en pierre semblent bien accueillantes et il vaut mieux passer la nuit à l’intérieur plutôt que dehors, avec cette faune abondante. La porte s’entrouvre et l’équipe peut voir la grosse tête du chef du village apparaître.

Vous êtes revenu ? Que puis-je pour vous ?

Lang lui raconte qu'ils sont dans l’impossibilité de rentrer chez eux, le chef les invite alors à rentrer chez lui pour y passer la nuit.

Voici ma femme, Ornara. La jeune femme qui vous accompagne n’est pas avec vous ? … Je vois, je regrette mais je ne l’ai pas revu depuis l’incident au marché. Installez-vous je vous prie, et partagez notre repas, c’est toujours un honneur que de rencontrer un peuple étranger.

L’équipe trouve un abri pour la nuit, mais que va-t-il arriver le lendemain ? Vont-ils trouver la solution à leur problème ? Savent-ils pourquoi la porte ne fonctionnait plus ? Ils ne se doutent pas du tout qu’un Ha’tak est en orbite, ont-ils seulement pensé à poser les bonnes questions à Vala Mal Doran au lieu de reluquer ses formes avantageuses… ? D’ailleurs, où est-elle ?

A L’AIDE !!!!! ILS L’ONT VOLES !!!


La voix d’une femme retentit dans tout le village, forçant ses occupants à sortir de leurs maisons, complètement affolés. Un homme tambourine à présent dans la porte de Zydru.

Monsieur ! Il a disparu !



A suivre…



--------------------



[HRP] Voila la suite, un peu tard désolé. Au moment ou Zydru vous souhaite la bienvenue sur sa planète, vous avez quartier libre, faite ce que vous voulez, séparez-vous, restez ensemble, mais ne quittez pas le village. Je n'ai pas été submergé de questions pour le précédent post, c'est bien dommage, y a des questions importantes que vous n'avez pas posées à Vala, bien sur, c'est trop tard maintenant, mais je trouve dommage que personne n'est pensé à lui demander quel goa'uld était après elle, et les effectifs de ses troupes aussi, ça aurait pu être sympa pour vous de savoir à quoi vous vous attendiez en l'aidant Smile Je vous laisse un maximum de liberté sur cette mission, je vous laisse aussi réfléchir comme une équipe Sg, pour certaines choses dans ce post, qu'aurait-fait Sg1 ? A vous de le savoir ! Il est donc important que vous communiquiez entre vous, et avec moi également ! J'espère que pour ce post, vous trouverez les parties que je n'ai pas mentionnées dans mon récit Rolling Eyes [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Jeu 27 Sep - 0:30

Gardant un œil sur la dénommée Vala qui les guidait, et un autre sur l’environnement, l’équipe continuait de progresser dans la forêt. Celle-ci était aussi tranquille que pouvait l’être ce genre d’endroit, à savoir les bruits de feuillages agités par le vent, des courses d’animaux dans les fourrés ou des chants d’oiseaux. Le cadre était relativement bucolique et faisait passer cette mission pour une ballade en famille le dimanche après-midi… Se permettant de relâcher un peu sa vigilance, Anthony pensa qu’il était temps de faire une petite mise au point avec Miles. Il savait que cela serait surement nécessaire depuis qu’il l’avait vu en salle de briefing mais il attendait de voir si Miles lui donnait raison. Sans avoir été totalement insubordonné, Anthony préférait s’expliquer avec l’individu tant que la situation était encore relativement calme. On ne savait jamais ce qui arrivait par la suite et il valait donc mieux ne pas remettre ça à plus tard. Avec un signe de la main, il indique à Josh de prendre sa place aux côtés de Vala pour la surveiller. Ce faisant, il ralentit le pas pour se retrouver à la hauteur de Miles, quelques mètres en retrait.
Les yeux alternant entre Miles et les alentours, il prit la parole :


« Bon, si ça te fait plaisir, on se tutoie, ça m’arrange aussi…. Ça t’emmerde d’être sous les ordres d’un gamin, hein ? J’ai bien compris que t’aimais pas recevoir les ordres d’un mec qui a à peine du poil au menton, mais malheureusement pour toi, le chef d’équipe c’est moi. Donc je vais la faire court : tu penses ce que tu veux de moi, c’est pas mon problème, mais quand je donne un ordre tu l’exécutes. Et un minimum de respect ferait pas de mal non plus, donc tâches d’oublier les « mon p’tit »… On est là pour bosser ensemble, pas pour s’affronter, alors faisons tous les deux un effort… »

« Houlà gamin calme toi, faut se détendre, tu t’emportes vite dis-moi, tu fais ta crise de p’tit chef pour mettre carte sur table face à moi, figure toi que j’ai exécuté tous tes ordres pour le moment, il y a juste le vouvoiement qui me déplais et je te l’ai fait remarquer. Apres je parle comme je veux, les leçons de moral, j’ai passé l’âge et surtout par un jeune comme toi, t’inquiète j’ai rien contre toi, enfin pour l’instant, car si tu fais de la merde ou donne des ordres à la con, j’te le ferais savoir. Enfin tu as des couilles de venir me parler ainsi, j’aime bien, tu iras loin comme ça, il y quelque mois, j’t’aurais foutu une balle entre les deux yeux pour ça, mais ce n’est pas comme ça que tu arriveras à me faire rentrer dans le rang. Ok on bosse ensemble, mais ne me refait plus jamais la p’tite leçon de vie si tu veux que ça se passe bien. »

« Et bien heureusement qu’on n’est pas quelques mois plus tôt. Je commence déjà à avoir un début de myopie, une balle n’aurait rien arrangé ! Si nous sommes d’accord tout va bien alors »

Ceci étant fait, Anthony remonta au niveau de Vala et des discussions plus banales reprirent le dessus, alternant avec des silences. C’est ainsi qu’ils finirent par arriver à destination. Ils pénétrèrent dans le village et Anthony était assez stupéfait de l’ambiance qu’il y trouvait, même s’il tâchait de ne pas le montrer. Vala avait quand même dû percevoir un de ses regards puisqu’elle leur fit une remarque. Anthony ne prit pas la peine de répondre. Après une première mission qui l’avait amené à l’époque du Far-West, il se croyait dorénavant en plein Moyen-Age, à quelques exceptions faites. Une foule grouillante se mouvait dans tout le village dans un bruit assez important. De nombreux stands étaient disposés, proposant des multitudes de produits, aussi bien alimentaires qu’utilitaires. Anthony, se fraya donc un chemin parmi le monde, entre quelques légers coups de coudes et excuses, il parvint à progresser, suivit des autres.
Personne ne sembla faire attention à eux, malgré leur équipement qui contrastait avec les tenues et objets locaux.

Tout d’un coup, un cri s’éleva près d’eux en même temps qu’un gamin fendait la foule au pas de course (enfin ce qui semblait être un pas de course au milieu de cette cohue). Il fonça ainsi droit dans les bras de Miles, qui le stoppa net dans son élan. En voyant la carrure du soldat, le gamin ouvrit des yeux ronds et ne semblait pas très rassuré. Juste après, un homme arriva l’air furibond et s’en prit au gamin qui devait lui avoir dérobé des choses à son stand. Un classique ! Alors que l’homme, rouge de rage (à moins qu’il n’y soit mêlé une teinte naturelle pour cause de consommation répétée d’alcool), leva la main pour frapper l’enfant, Anthony bloqua son bras sur la descente du geste
.

« Eh, oh, on se calme ! C’est qu’un gosse »

Cette scène commença à ressembler une pièce de théâtre de boulevard lorsque, alors que l’homme allait répliquer, certainement une insulte, un autre homme, assez âgé, débarqua et calma la situation en renvoyant l’enfant chez lui, et en résonnant le marchand. Une discussion s’engagea mais Vala s’empressa de répondre à la place des terriens alors même qu’Anthony ouvrait la bouche. Laissant faire, il écouta Vala. Après leur avoir souhaité la bienvenue, l’homme se retira.

Le mieux, pour faire un tour du village, était de faire deux équipes :


« Bien, on va faire un petit tour, essayer de choper des infos sur la situation. Nolan et Miles, ensemble. Josh avec moi. On se donne rendez-vous d’ici 30 minutes à l’entrée du village.»

Regardant Vala, Anthony lui demanda : « Bon, alors, où est-ce qu’on la trouve votre marchandise ? »

« Je vais voir les stands », se contenta-t-elle de lui répondre en partant. Anthony poussa un soupir et la suivit. La foule était toujours aussi dense et il devait faire attention suivre Vala au plus près pour ne pas à la perdre de vue. Il se fit alors violemment bousculé sur le côté. Tournant la tête sur sa gauche, il vit un homme, pas très grand mais rondouillard, qui voyant l’arme s’excusa aussitôt.

« C’est rien, c’est rien » dit Anthony qui retourna aussitôt la tête dans la direction de Vala… mais trop tard il l’avait perdu de vue.

« Tu la vois ? » lança-t-il à Josh. Ce dernier l’avait perdue lui aussi. Anthony accéléra alors le pas autant qu’il était possible de le faire dans cet environnement, tournant la tête à droite, à gauche, regardant au niveau des différents stands, mais aucune trace de la jeune femme.

« Et merde ! » Dernière solution, il saisit sa radio : « Lang à Quaritch, on a perdu Vala, essayez de la retrouver… »

Anthony aperçut le gamin de tout à l’heure, dans un coin, alors que la foule se faisait plus espacée, signe qu’ils approchaient de la fin de la zone de marché.

« Josh, va voir les marchands du coin, voir s’ils l’ont vu…. Je vais parler au gamin. »

S’approchant doucement pour ne pas lui faire peur, il sortit une de ses barres énergétiques de sa poche et la lui tendit.

« Tu en veux ? C’est pas mauvais et c’est assez nourrissant. » Le gamin lui attrapa des mains tel un affamé et en arracha le papier. Anthony en profita pour s’assoir à côté de lui sur un tronc d’arbre posé à côté d’une maison. « Dis-donc, t’avais faim ! Dis-moi, je cherche mon amie, tu sais la grand jeune femme brune qui était avec nous tout à l’heure, tu ne l’as pas vu par hasard ? »

Occupé à mastiquer, le gamin se contenta de secouer la tête

« Bon. Il a l’air sympa votre village, il y en a d’autres dans le coin ? Ou des plus grosses villes ? » Levant la tête vers Anthony, le gamin le regarda d’un air un peu ahuri et partit en courant. « Merci pour la barre énergétique… Mais de rien…. » conclut tout seul le militaire. Ce petit interrogatoire n’ayant pas apporté grand-chose, il rejoignit Josh au niveau d’un stand de fruits et légumes. « Alors ? Des infos ? Rien de mon côté… »

Rien de bien captivant des deux côtés, et aucune trace de leur mystérieuse voyageuse. Elle était certainement partie faire ses affaires. Ils n’avaient aucune obligation envers elle, ils allaient donc rentrer à la base faire leur rapport au général qui devait les attendre. Une fois le groupe réunit, il donna le signal du départ et reprit le chemin de la Porte. Le retour se passa sans encombre. Une fois au « Cha’pai », Anthony laissa Josh composer le code pendant qu’il échangeait quelques plaisanteries avec Nolan. Mais alors que le soldat appuya sur le bouton central censé déclencher le vortex, rien se passa…

« T’as fait les bonnes coordonnées ? Attends, je vais le refaire ! »

Anthony remplaça Josh au DHD et composa les 7 symboles de l’adresse de la Terre et… toujours rien. Anthony commença à ressentir une pointe d’inquiétude. A sa connaissance, la Porte n’était pas censée avoir des « heures d’ouvertures ». C’était plutôt mauvais signe.


« Euh… quelqu’un a une idée de ce qu’il se passe avec la Porte ? »

C’est dans ces moments où on regrettait de ne pas avoir un Mc Kay avec soi. Autant il était parfois imbuvable, ou marrant, ça dépend de l’humeur du jour, autant il aurait surement pu faire quelque chose dans ce cas-là. Mais entre 3 militaires et un archéologue…c’était peine perdu ! En plus le jour touchait à sa fin.

« Ok, on dirait qu’il y a un léger bug dans le programme. On va retourner au village voir si on peut y passer la nuit et on reviendra demain pour voir si ça remarche…. ».

Alors qu’ils retournaient au village, Anthony eut pendant quelques instants l’angoisse qui le saisit lorsqu’il lui revint à l’esprit son exil de 6 mois, pas si lointain que ça… Pitié, pas à nouveau… Mais il se rappela aussi que cette fois-ci le SGC savait où ils étaient et pourrait donc venir les chercher plus rapidement. Cela le tranquillisa un peu, mais une pointe de d’anxiété resta tout de même à son esprit.
Progressant à vive allure, ils arrivèrent plus rapidement que précédemment au village. Le contraste avec la journée était saisissant. Maintenant que la nuit était tombée, la place et les petites rues étaient désertes, seul quelques légères lueurs et bruits de paroles venaient des habitations. Au cours de la visite de tout à l’heure, Nolan se rappela avoir vu une habitation un peu isolé et construite différemment qu’il supposa être celle du chef du village. Il fit part de cela au groupe et Anthony acquiesça à cette idée.
Une fois devant, il frappa trois coups à la porte. Effectivement, ce fut bien le chef qui ouvrit, assez rapidement.


« Excusez-nous de vous déranger mais il semble y avoir un dysfonctionnement avec le Cha’pai et nous ne pouvons pas rentrer pour l’instant. Est-ce que vous sauriez où on pourrait dormir pour cette nuit ? »

« Le Cha’pai ? Bizarre ça… Mais entrez, on va vous trouver un peu de place ici ! »

« Merci beaucoup ! »

Anthony pénétra dans la bâtisse, un peu gêné de s’inviter comme ça chez les gens, mais puisque le chef leur proposait gentiment, ils n’allaient pas refuser ! Il salua la femme qui les fit s’assoir autour de la table. Anthony posa son fusil contre le mur et prit place.

"Vous avez déjà eu ce genre de problème avec le Cha'pai? Qu'il refuse de s'ouvrir? Est-ce que sur cette planète vous avez des phénomènes dans le ciel, des éclipses, des orages bizarres?"

"Je dois dire que non, ça fait des années que des commerçants viennent sur notre planète et ont à jamais rencontrer le moindre problème. Le climat est très agréable ici, on ne s'en plaint pas."Anthony essayait de trouver une explication mais ne savait pas trop où chercher.

Alors que la femme leur servait une soupe de légumes, des cris résonnèrent dans le village. Par réflexe, Anthony sauta du banc et alla récupérer son arme pendant que des coups résonnaient à la porte.


« Monsieur ! Il a disparu ! »

Il a disparu ? Qu’est ce qui a disparu ? L’homme avait l’air affolé. Anthony regarda Zydru pour voir quelle expression il arborait et s’il allait leur dire de quoi il s’agissait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miles Quaritch
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 439

Arrivé au SGC : 02/04/2010

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 45
Profession:
๏ Expérience:
253/3200  (253/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Ven 28 Sep - 21:12

Je terminé la marche, tous été calme, c’été même presque chiant, je mâchouillais une brindille que j’avais arraché pour m’occuper. J’avais toujours vigilant en regardant les alentours, mais l’ambiance été détendu enfin c’été avant que Lang vienne marche a coté de moi, j’avais vu son petit manège des qu’il a mi Josh en tête de marche, il allait faire ca crise d’autorité pour montrer qui es le chef, cela me faisait rire intérieurement, On se regardait droit dans les yeux, puis il ouvrit la bouche pour me dire.


« Bon, si ça te fait plaisir, on se tutoie, ça m’arrange aussi…. Ça t’emmerde d’être sous les ordres d’un gamin, hein ? J’ai bien compris que t’aimais pas recevoir les ordres d’un mec qui a à peine du poil au menton, mais malheureusement pour toi, le chef d’équipe c’est moi. Donc je vais la faire court : tu penses ce que tu veux de moi, c’est pas mon problème, mais quand je donne un ordre tu l’exécutes. Et un minimum de respect ferait pas de mal non plus, donc tâches d’oublier les « mon p’tit »… On est là pour bosser ensemble, pas pour s’affronter, alors faisons tous les deux un effort… »

Il s’excite vite le ptit, pourtant j’ai été relativement calme avec lui, bon je ne vais pas commencer a lui foutre un bourre pif, je vais la faire un peu diplomatiquement.


« Houla gamin calme toi, faut ce détendre, tu t’emporte vite dit moi, tu fais ta crise de ptit chef pour mettre carte sur table face a moi, figure toi que j’ai exécuté tous tes ordres pour le moment, il y a juste le vouvoiement qui me déplais et je te l’ai fait remarquer. Apres je parle comme je veux, les leçons de moral, j’ai passé l’âge et surtout par un jeune comme toi, t’inquiète j’ai rien contre toi, enfin pour l’instant, car si tu fais de la merde ou donne des ordres a la con, jte le ferais savoir. Enfin tu as des couilles de venir me parler ainsi, j’aime bien, tu iras loin comme ca, il y quelque moi, jt’aurais foutu une balle entre les deux yeux pour ca, mais ce n’es pas comme ca que tu arriveras à me faire rentrer dans le rang. Ok on bosse ensemble, mais ne me refait plus jamais la ptite leçon de vie si tu veux que ca ce passe bien. »

« Et bien heureusement qu’on n’est pas quelques mois plus tôt. Je commence déjà à avoir un début de myopie, une balle n’aurait rien arrangé ! Si nous sommes d’accord tout va bien alors »

« Bin achète toi des lunettes de correction. »

Puis il repartit tranquillement en tête, je sifflais quelque chanson pour faire passer le temps pour enfin arrivé à ce fameux village, putain on se croirait en plein moyen âge, en plus de voyager a travers l’espace, je voyage a travers le temps. Il y avait du monde mais avec ma carrure asses imposante j’arrivais facilement à me déplacer et ma tête de mec pas sympa m’aidé grandement.
D’un seul coup un cri retenti plus loin et un gosse se mi a courir a vive allure vers moi, en un geste je pu lui attraper le bras en l’arrêtant net, le gosse me regardait d’un air vraiment pas rassuré, impressionné par moi.


« Houla’ doucement gamin »

Puis un homme fou de rage arriva et leva la main pour frapper le gosse, j’étais prêt a lui foutre une belle pèche en pleine face, mais Antho lui attrapa la main, la tension montait de plus en plus quand un vieille homme arriva pour détendre l’atmosphère, j’écoutais tranquillement avant de relâcher le gosse. Puis on se mi a faire le tour du village, j’étais avec Nolan, je me baladais en regardant les étalages, de la bouf, des babioles d’un autre temps, rien d’intéressant mon gout. Puis Nolan ce mi a parlé pendant que je m’attarder sur un étalage.

"Les écritures d'ici sont toutes différentes les unes des autres, un coup c'est un dérivé du latin, l'autre c'est des runes maya déformées... Au moins ça nous prouve que ya pas mal de voyageurs qui passent par la porte, d'après ce que j'ai compris, plusieurs cultures terrestres sur une même planète étrangère est logiquement peu probable vu que les Goa'Uld ont transporté les humains peuple par peuple... C'est donc une obligation qu'il y ait des 'immigré" des étoiles dans le coin. Après ya rien de très glorieux... Que des écritures dont on a déjà trop de textes à traduire à la base."


« Hein quoi c’est a moi que tu parle ? Moi tous ce que je vois c’est des gueux et des trous du cul bloqué au moyen âge depuis plusieurs siècle. »

Puis je me remis a marcher arme en main en patrouille basse en observant tous ce qu’il y a autour de nous. Bordel, appart des villageois, il n’y a rien. Puis Nolan revenait a la charge avec une blague.

"Ce gamin de tout à l'heure a eu sacrément peur, je crois même que tu étais sur le point de le manger non ?"

« J’aime pas manger les gosses sans moutarde, sinon ca a sale gout. »

"En tout cas ya du monde par ici, on se croirait dans l'ascenseur de votre State Building !"


« C’est pour ca qu’il faut ouvrir l’œil et faire attention a ne pas se faire emmerdé, avec la foule, ca peu dégénérer très vite. »

Puis ma radio se mi à grésiller. « Lang à Quaritch, on a perdu Vala, essayez de la retrouver… »

« Ouai, reçu, j’ouvre œil, un cul comme ca, ca se remarque à 2 kilomètres, Terminé »

En faite, je m’en foutée de cette Géraldine, même si elle avait un bon ptit cul, je n’avais pas besoin de traverser la galaxie pour trouver des femmes, il y en a bien assés sur terre.

« Ouvre l’œil et préviens moi si tu vois l’autre conne. »

"Combien de missions ? Tu m'as l'air d'être un habitué de la bagarre quand même."

« j’en suis a 6 missions dans SGC si je me trompe pas, après sur terre, je les comptes plus, ca fait des années que je baroude un peu partout sur notre bonne vieille planète avant de rentrer dans le programme. T’as cas regardé ma gueule pour voir que j’adore le combat. »


"Et sinon, t'as une famille ? T'es pas comme Terminator au moins hein ? Et à ce propos, je ne m'appelle pas Sarah"


Bordel de quoi il se mêle ce mec.

« Je suis divorcé et je n’irais pas plus loin et si tu continue avec des blague aussi pourris que ca, je vais vraiment te tuer, même si tu t’appel pas Sarah. »


Puis en retrouvant Antho, on reprit la route de la porte, la nuit n’allait pas tardera tomber, une fois devant la porte Josh alla composer l’adresse pour le bercaille.

« Bordel, ca sera bien la première foie que je part en mission sans tirer mon coup. »

Et sur ce dernier mot, au moment où Josh appuya sur le dernier signe du DHD, la porte ne s’activa pas. Bordel, une coupure de courant ou quoi. Antho le remplaça et le résultat fut le même.

« Et bien, on est bon pour aller prendre une chambre a l’auberge du coin, on pourra au moins gouter a l’alcool local. »

Antho avait l’air inquiet, surement de vieux souvenir.

« Euh… quelqu’un a une idée de ce qu’il se passe avec la Porte ? »

« Un passe de courant, ou les maintenanciers des portes son en grève. »

« Ok, on dirait qu’il y a un léger bug dans le programme. On va retourner au village voir si on peut y passer la nuit et on reviendra demain pour voir si ça remarche…. ».

« Bin on ce dépêche car la nuit est bientôt la et si on est bien au moyen âge, il y aura plein de vilaine bête qui vont roder dans la foret, moi ca me dérange pas, mais certains auront une crise cardiaque avant d’arriver au village. »

En marchant à vive allure, la nuit avait enveloppé la foret, les bruits suspect de bête qui rodaient tout autour de nous augmenté, j’avais mon couteau a porté de main, je me rappel encore de cette panthère qui m’avais arraché la moitié du crane et m’a laissé trois grosse cicatrice. J’avais été obligé de lui planter mon couteau de combat a plusieurs reprise pour la flinguer. Mon couteau m’avait sauvé la vie ce jour la, enfin cette nuit la.

Enfin arrivé au village qui été maintenant désert, puis on se dirigea vers une maison assés vaste qui devait être celle du chef de village, Bingo, on avait visé juste, ce dernier nous offrit le logis et l’assiete. Je me mi à manger comme tous el monde pendant qu’Antho parlé avec le chef du village. Puis d’un seul coup quelqu’un frappa violement a la porte en criant.


« Monsieur ! Il a disparu ! »


Bordel c’est quoi ce bordel, on en peu pas manger tranquillement et c’est quoi ce truc qui a disparus ?
Revenir en haut Aller en bas
Nolan Crust
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 83

Arrivé au SGC : 24/07/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33 ans
Profession:
๏ Expérience:
36/500  (36/500)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Sam 29 Sep - 12:50

La ballade en forêt se fit sans encombre, la sorcière ne sorti pas de baguette magique et il y eut seulement une petite altercation prévisible entre Miles et le sergent. Nolan fût ébloui par la beauté d'une ville du Moyen-âge ainsi conservé. D'ailleurs la ville était ENCORE au temps des artisans et des étales !
Alors qu'il admirait tous les petits détails du marché qui faisaient le charme de la ville, Nolan entendit un cri puis senti un gamin le frôler et foncer tout droit sur Miles qui l'attrapa au vol.
Un homme suivi, sans essayer de ménager la foule et alla pour donner une bonne baffe au coureur. Miles se préparait à lui donner un bon marron quand Anthony attrapa le bras de l'homme. On aurait dit une chorégraphie de combat dans un film d'action...
Un vieil homme s'avança alors vers les combattants, la foule s'écartant sur son passage. Il se prénommait Zydru et ordonna au garçon de retourner chez lui en s'excusant auprès du marchand qu'il appela Keissan. Remerciant Miles et Anthony, il demanda d'où venait le groupe et nous invita ensuite à visiter le marché pour faire des emplettes.

Le sergent scinda le groupe en deux. Tandis que le chef partirai avec Josh Adams, Nolan se retrouvait avec Miles. L'idée ne lui déplaisait pas, car le gorille à côté de lui semblait capable de terrasser un cheval avec son petit doigt, autrement dit, un excellent garde du corps ! Le groupe se sépara et Miles commença à examiner les étalages. Pour sa part, Nolan était très intéressé par la multitude de langues différentes présentes sur les écriteaux de ce seul marché. Après quelques minutes, il fit part de ses conclusions à son compagnon qui lorgnait un étalage de couteaux :


"- Les écritures d'ici sont toutes différentes les unes des autres, un coup c'est un dérivé du latin, l'autre c'est des runes maya déformées... Au moins ça nous prouve que ya pas mal de voyageurs qui passent par la porte, d'après ce que j'ai compris, plusieurs cultures terrestres sur une même planète étrangère est logiquement peu probable vu que les Goa'Uld ont transporté les humains peuple par peuple... C'est donc une obligation qu'il y ait des 'immigré" des étoiles dans le coin. Après ya rien de très glorieux... Que des écritures dont on a déjà trop de textes à traduire à la base.
- Hein quoi c'est à moi que tu parles ? Moi tout ce que je vois c'est des gueux et des trous du cul bloqué au moyen âge depuis plusieurs siècles. »

Autrement dit, il n'avait aucune chance de partager un savoir scientifique avec le soldat... Nolan continua sa route et pensa à remettre le train sur ses rails en lançant une de ses fameuses blagues :

« Ce gamin de tout à l'heure a eu sacrément peur, je crois même que tu étais sur le point de le manger non ?
- J'aime pas manger les gosses sans moutarde, sinon ça a sale gout. »

Quaritch avait bien réagis, allez une deuxième et Nolan pourrait presque bien s'entendre avec lui !

"En tout cas ya du monde par ici, on se croirait dans l'ascenseur de votre State Building !
- C'est pour ça qu'il faut ouvrir l'oeil et faire attention à ne pas se faire emmerdé, avec la foule, ça peut dégénérer très vite. »

Quaritch commençait à s'ouvrir, donnant déjà un premier conseil différent des « Bin achète toi des lunettes de correction. » qu'il avait lancé à Lang.C'était un bon début. La radio de Quaritch émit un son, Lang et Adams avaient perdu Vala. Le partenaire de Nolan lui demanda d'ouvrir l'oeil et de le prévenir s'il voyait « l'autre conne » Ça fit plaisir au linguiste de savoir que Miles pensait la même chose que lui sur cette Vala. Nolan décida de poser des questions plus privées :

"- Combien de missions ? Tu m'as l'air d'être un habitué de la bagarre quand même.
- j'en suis à six missions dans SGC si je me trompe pas, après sur terre, je les compte plus, ça fait des années que je baroude un peu partout sur notre bonne vieille planète avant de rentrer dans le programme. T'as cas regardé ma gueule pour voir que j'adore le combat. »

Nolan se doutait déjà de la réponse, mais ça permettait d'augmenter leur lien et donc la probabilité de survie du linguiste. Il enchaîna :

"- Et sinon, t'as une famille ? T'es pas comme Terminator au moins hein ? Et à ce propos, je ne m'appelle pas Sarah.
- Je suis divorcé et je n'irais pas plus loin et si tu continus avec des blague aussi pourris que ça, je vais vraiment te tuer, même si tu t'appelles pas Sarah. »

Aie, mauvais coup. Bon, de toute façon Nolan ne pourrait plus rattraper si à la moindre question il risquait de se faire égorger. Il décida donc de ne plus parler et de profiter de la journée jusqu'à ce qu'ils rejoignirent Lang et Adams.

Le groupe arriva rapidement à la porte, au final Nolan n'était ni mort ni blessé et ça c'était bien. Josh entra le code d'activation sur le DHD mais lorsqu'il appuya sur le gros bouton rouge le vortex ne s'ouvrit pas... Anthony fit de même et rien ne se passa. Après avoir réfléchi quelques fractions de secondes, le groupe pris l'ordre de retourner au village et demander asile. Miles fit une allusion aux animaux dangereux en disant que certains auraient une crise cardiaque si on ne se dépêchait pas. C'était fin comme revanche...

Arrivant au village, après avoir effectivement frôlé la crise cardiaque à coups de bruits d'animaux pas amicaux, Nolan reçut le gîte et de quoi manger avec le reste du groupe. Assis le plus loin possible de Quaritch, il mangea tranquillement lorsqu'une femme tambourina à la porte et entra en hurlant :


« Monsieur ! Il a disparu ! »

*C'est reparti pour un tour...*
Revenir en haut Aller en bas
Josh Adams
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 127

Arrivé au SGC : 17/08/2012

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 23
Profession: Militaire
๏ Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Lun 1 Oct - 4:38

Josh marchait calmement comme tout le reste du groupe, la ballade était tellement paisible qu'il avait ramasser une branche qu'il s'amusait a tailler avec son couteau. Tout allait bien dans le meilleurs des mondes pour l’équipe qui suivait Vala jusqu'au village jusqu’à ce qu' Anthony demande a Josh de prendre sa place au côté de Vala ce qu'il fit tout en adressant un signe de tête et un sourire de politesse a celle-ci. Apparemment Lang et Quaritch avaient des choses a ce dire. Tout en suivant Vala et ses indications en tête de file Josh se demandait si ils avait choisie le bon moment pour ce quereller ainsi certes c’était nécessaire de mettre les choses a plats afin de facilité la suite mais le faire ainsi au oreilles de tous et surtout de celle de qui était pour l'instant la seule chose dont il fallait ce méfier.

* Sa chauffe derrière, espérons que ça s'arrange. Vive la cohésion d'équipe, on passe pour des amateurs désorganisé avec sa.!*

Anthony finit par reprendre sa place au coté de Vala et après quelques minutes de marche ils arrivèrent au village dont elle leur avait parler. Apparemment cette planète n’était pas très avancé technologiquement au contraire elle semblait être bloquer en période moyenâgeuse, une déception pour Josh qui aurait aimer voir quelque chose de plus futuriste. C'était apparemment jour de marché et des dizaines d'étalages étaient présent dans le village, personne ne semblait ce méfier d'eux. Josh fût tirer de ses réflexions par un jeune garçon qui percuta Miles de plein fouet. Il fuyait d'un marchand a qui il avait volé quelque chose, le marchand voulu le frappa mais Anthony s'interposa. Toute cette agitation le rendait nerveux et instinctivement il porta une main a son arme, ce genre d'agitation tournait souvent en quelque chose de plus dangereux. Fort heureusement un vieil homme ramena le calme, il répondait au nom de Zydru et semblait être un leader ici.

Anthony décida de diviser l’équipe en deux, Josh et lui partirait avec Vala d'un côté du marché tandis que Nolan et Miles irait de l'autre. Tout ce passait bien alors qu'ils suivaient Vala dans sa quête d'un objet, Josh regardait les objets présents sur les étalages et n'y voyait rien d'extraordinaire.


* Si elle cherchait des babioles en bois, y en a des masses sur Terre. *

Josh détourna le regard de Vala lorsqu'il vit le sergent Lang discuter avec un homme.

« Tu la vois ? »

" De ? Ho Vala. "

Il tourna la tête vers la derniere position ou il l'avait vu mais plus aucun signe d'elle. Josh couru jusqu'a l'endroit ou elle c'était tenue quelques secondes avant et la cherchait désespérément du regard. Il avait merdé, tout ces efforts reduit a néant, il avait perdu Vala de vue. Anthony avait signalé la fuite a l'autre groupe et tout le monde ce mettait a présent a sa recherche mais trouvé une personne dans ce marché bondé était comme trouver une aiguille dans une botte de foin.

« Josh, va voir les marchands du coin, voir s’ils l’ont vu…. Je vais parler au gamin. »

" J'y vais. "

Josh interrogea plusieurs personnes mais aucune ne semblaient l'avoir vu. Il décida de se concentrer sur les marchands mâle, après tout un homme remarquait beaucoup plus facilement les jolies femmes. Après avoir perdu du temps avec quelques marchands l'envoyant voir ailleurs si l'herbe était plus verte il aperçu un homme assis qui semblait regardait les gens passer, celui-ci semblait plus sympathique que les autres.

" Excusez moi vous n'auriez pas vu une jeune femme assez bien foutue ? Elle est habillé d'une tenue plutôt différente de votre style d'ici avec des vêtements qui lui colle a la peau ce qui laisse peu de place a l'imagination. "

Après un certain temps l'homme se tourna vers Josh le sourire au lèvre.

" J'ai vu beaucoup de monde mais j'y gagne quoi à vous le dire ? "

" Ma gratitude c'est déjà pas mal."

" Je pensais plus a ce jolie bracelet. "


Aprés un moment d'hesitation Josh lui tendit son bracelet et l'homme lui désigna un marchand un peu plus loin.

" Merci l'ami, la dame que tu cherche a discuter avec l'homme que tu vois la bas."

Sans plus attendre Josh se dirigea vers le marchand mais il n'avait jamais vu Vala et ne lui avait encore moins parler. Il se retourna vers l'homme qui lui avait indiqué le marchand mais il avait déja filé dans la foule.

* Connard, il ma tirer mon bracelet.*

Josh reparti vers Anthony qui avait interroger le garçon a qui il avait épargner une correction.

« Alors ? Des infos ? Rien de mon côté… »

" Nada chef. "

Aucun d'eux n'avait eu de chance et il rejoignirent l'autre groupe avant de ce rendre vers la porte. Ils devaient faire leurs rapports au SGC, Anthony envoya Josh composer les coordonnées sur le DHD. Pour la première fois il allait se servir d'un DHD, il avait appris la manœuvre et l'avait effectuer des dizaines de fois sur une réplique a la base. Rien ne se produit, il était sur de lui mais rien..


* Et voila que je merde encore, je l'ai pourtant fais plusieurs fois pour être prêt et la sa merde. Je repartirais plus jamais en mission maintenant. *

Il esseya une nouvelle fois mais rien ne se produisit. Le sergent Lang perdait patience et s'approcha du DHD afin de composer les coordonnées lui même, Josh s'excusa et lui laissa la place. Il effectua la combinaison mais a son tour rien ne se produisit.



« Euh… quelqu’un a une idée de ce qu’il se passe avec la Porte ? »

" Aucune mais je savais bien que je ne m’était pas trompé. "


Le sergent décida de retourner au villages pour y passer la nuit ce qui serait plus sur que d'attendre la a ne rien faire. Mentalement Josh se remémorait l’équipement médicale et les provisions qu'il avait et espérait ne pas avoir a les rationner mais le fait que la porte ne marche pas voulait dire qu'il allait passer quelques jours ici voir plus..

De nombreux bruits émanait de la forêt et Nolan ne semblait pas rassuré, le groupe pressait le pas comparé a l'aller qu'il avait effectué avec Vala. Une fois dans le village Nolan parla d'une maison qu'il avait vu qui était probablement celle du chef du village. Bingo c’était le cas et il eut la gentillesse de leurs offrir le gite et le couvert. Alors qu'ils mangeaient une personne frappa a la porte et entra en hurlant:

« Monsieur ! Il a disparu ! »

* Des problèmes ? Quand y en a plus, y en a encore. "
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Lun 1 Oct - 6:20

Voleurs ! Crie le chef à l’attention des Terriens. Désarmez-les et enfermez-les !

Cinq villageois pénètrent dans la maison en pointant leurs armes à énergie en direction de l’équipe, fruits de leurs nombreux commerces avec d’autres peuples, les Terriens n’ont pas d’autres choix que de déposer leurs armes tandis que les hommes de Zydru s’emparent d’eux. C’est avec rapidité qu’ils tentent de se défendre, verbalement bien sûr, mais le chef du village semble résolu à les croire coupables.

Vous osez venir ici, me demander assistance pour la nuit après nous avoir volés ! Voilà pourquoi votre amie a disparu, elle s’occupe du trésor que vous venez de nous dérober ! Qu’ont les enferment !

Le visage de l’homme est rouge de colère et il semble inutile que l’équipe s’explique avec lui pour le moment. Les villageois fouille l’équipe mais ne trouvent pas leur trésor, ils les soulagent de leurs armes et de leurs gilets tactiques puis les emmènent hors de la maison pour les conduire à l’extrémité du village, l’un d’eux soulève une trappe qu’il déverrouille au préalable et tous empruntent un escalier fébrile pour arriver dans un couloir où des dizaines de cellules s’y trouvent. La plupart sont vides mais quelques-unes semblent être occupées depuis longtemps vu l’état des prisonniers. Une cellule est rapidement ouverte et l’on y jette les Terriens comme de la vulgaire vermine. L’air est humide, l’odeur infecte, le genre d’endroit le plus indiqué pour y attraper une saloperie, les quelques torches accrochées au mur ne suffisent pas à éclairer cet endroit très glauque. Quelques cellules plus loin, un homme s’approche des barreaux et regarde les nouveaux arrivants.

Qui avez-vous tué ?
Après la réponse de l’un des Terriens, l’homme reprend la parole. Alors qu’avez-vous fait ? Le peuple de cette planète est très agréable, ils ne mettent les gens en prison que s’ils ont commis un meurtre. … Vous avez volé le trésor ?!!! … Que vous disiez la vérité ou non, s’ils pensent que c’est vous… C’est la peine de mort qui vous attend…

Après une heure à tourner en rond dans cette cellule, l’équipe entend un grincement, signe que la trappe vient d’être ouverte, Zydru arrive, accompagné par deux autres villageois bien armés, il jette un regard noir aux Terriens avant de s’adresser à eux.

Mes hommes sont à la recherche de votre amie. Si vous savez où elle se trouve, dite-le maintenant. Si nous récupérons notre bien, peut-être serons-nous plus clément envers vous. On finira par la trouver de toute façon, le Cha’pai ne fonctionne plus, elle n’a nulle part où aller.

L’équipe ne sait malheureusement pas où est Vala et explique leur rencontre avec la jeune femme sur cette planète. Zydru semble hésiter un instant, et s’ils disaient la vérité ? Malgré cela, il est bien décidé à les faire parler et leur raconte toute la vérité, espérant qu’ils en fassent autant par la suite.

Je vous ai dit que les Goa’ulds n’étaient jamais venu sur notre planète, et bien c’est faux. Bien sûr qu’ils sont venus, comment une planète aussi connue et visitée pourrait leur échapper ? Ils ont tentés de réduire mon peuple en esclavage, ils ont débarqués par le Cha’pai et ont réduit plusieurs villages à néant, il a fallu beaucoup de temps pour les reconstruire. Jusqu’à ce qu’ils tombent sur notre village… Heureusement pour nous, il y a très longtemps, grâce à notre commerce, l’ancien chef de ce village s’est procuré un objet très intriguant, au départ, il semblait tout à fait banal, et puis un jour, il s’est rendu compte qu’il était capable de mettre au tapis chacune des personnes se trouvant aux alentours. Nous les avons défiés, à plusieurs reprises, ils ont tous finit par repartir de là où ils étaient venus. Cette bague est notre seule défense contre ces monstres, nous l’a volé revient à condamner mon peuple à l’esclavage. Si vous ne nous rendez pas cette bague, alors vous ne valez pas mieux que ces monstres, et vous méritez le châtiment qui vous sera réservé !

Et alors que le chef quitte les lieux dans un élan de fureur, les Terriens commencent à s’inquiéter sérieusement pour leur survie, enfermés dans ce cachot, ils n’ont aucun moyens de s’en sortir…

Au petit matin, deux villageois arrivent devant la cellule de l’équipe qui n’avait pas du dormir beaucoup cette nuit, pas étonnant vu le confort des lieux. L’un d’eux ouvre la cellule tandis que l’autre s’empare du Sergent Lang pour l’emmener avec lui sous les yeux étonnés et inquiets de ses trois compagnons. Le Sergent est amené jusqu’à la maison du Chef du village, à l’intérieur, Zydru l’attend installé confortablement dans son fauteuil, il se lève et se rapproche du militaire pour l’inviter à s’installer sur une chaise.


Après avoir passé la nuit dans un endroit froid et insalubre, vous êtes peut-être décidé à parler maintenant ?

Anthony lui répond qu’il n’a rien de plus à lui dire que ce qu’il lui a déjà dit et le chef reprend la parole d’un ton plus ferme.

Très bien…Alors vous verrez vos compagnons mourir sous vos yeux l’un après l’autre jusqu’à ce que ce soit votre tour, peut-être parlerez-vous comme cela. Vous savez, j’ai eu la visite d’un marchand tôt ce matin, il était là hier, je lui ai parlé du vol, et c’est là qu’il m’a parlé de la jeune femme qui vous accompagné, Vala Mal Doran, n’est-ce pas ? Une voleuse notoire, menteuse, rusée, adepte de toutes les sales combines qu’on puisse imaginer afin d’arriver à ses fins. C’est, d’une certaine façon, une commerçante, tout comme mon peuple, sauf que mon peuple n’a pas volé ce qu’il vend. Je n’ai maintenant plus aucune raison de vous garder prisonniers, vous êtes complices du vol de notre bien le plus précieux, vous serez donc exécutez dans la matinée.

Le chef ordonne à ses hommes d’aller chercher les autres prisonniers, au moment où ils sortent dehors, des bruits d’armes à énergie résonnent dans tout le village.

Monsieur ! Des Jaffas !

Le chef sort et s’arrête au milieu du long chemin menant à sa maison. Un Prima, accompagné par six Jaffas, avance jusqu’à lui, ordonnant à ses soldats de cesser les tirs.

Si vous coopérez, nous laisserons votre village tranquille. Vous avez eu la visite de cinq personnes hier, quatre hommes, et une femme. Les hommes portent tous le même uniforme, la femme est dans une tenue noire moulante. Dites-nous où ils se trouvent et nous partirons sans brûler tous les villages de cette planète.

L’expression de pouvoir que Zydru avait eu face aux Terriens disparu aussitôt, c’est apeuré et inquiet pour son peuple qu’il révéla avoir fait prisonniers les Terriens.

Nous avons les hommes que vous cherchez, mais la femme s’est enfuit, on ne sait pas où elle peut se trouver. Nous les avons emprisonnés pour vol, je vous conduis à leur cellule mais pitié, tenez votre parole et épargnez mon peuple.

Les Jaffas suivent Zydru jusqu’aux cachots et découvrent les trois Terriens surpris de les voir ici.

Où est le quatrième ?
Il s’est révélé très violent, il a tenté de me tuer, nous avons dû l’exécuter.
De toute façon trois suffirons amplement. Nous repasserons vous voir…
Et votre parole ?
Dit Zydru affolé.
Nous partirons sans vous faire de mal comme convenu, en aucun cas je ne vous ai promis que l’ont ne reviendraient pas. Embarquez-les !

Les Jaffas attrapent les Terriens et les emmènent par la force hors de la prison, ils quittent le village et s’engouffrent dans la forêt. De son côté, Anthony et vite rejoint par le chef qui lui explique ce qu’il a été obligé de faire pour sauver son peuple. Le Sergent tente de convaincre Zydru de le laisser partir, en lui rendant ses armes pour qu’il puisse aider ses amis, conscient du danger qu’encours son peuple au prochain débarquement des Jaffas, Zydru accepte. Anthony se dirige alors droit sur la clairière où le Tel’tak de Vala s’est écrasé, espérant l’a trouvé là-bas.

Les trois Terriens sont entrainés jusqu’au Tel’tak dans lequel les Jaffas ont débarqués ici. Celui-ci quitte la planète et se dirige tout droit jusqu’au Ha’tak en orbite. Arrivés sur le vaisseau, les Jaffas enferment l’équipe dans une pièce et deux d’entre eux montent la garde devant tandis que le Prima se dirige rapidement jusqu’à la pièce où se trouve le Goa’uld.


Mon Seigneur… Nous avons capturés trois Terriens, le dernier a été exécuté par le chef du village, mais aucunes traces de Vala.
Vous en avez mis du temps !
Désolé Maître, mais il a fallu visiter plusieurs villages avant de tomber sur le bon.
Vous allez retourner sur cette planète, je ne partirai pas sans elle. Mais avant, amenez moi l’un des prisonniers, je vais devoir les interroger…
Oui Mon Seigneur.


L’équipe est mal en point, seul Anthony s’en sort bien, mais pour combien de temps ? Les Jaffas ne tarderons pas à revenir sur la planète, Nolan, Miles et Josh vont être interrogés et torturés afin que le Goa’uld obtienne des informations, vont-ils tenir ? Anthony va-t-il réussir à retrouver Vala ?


A suivre…


--------------------



[HRP] Je suis un peu à la bourre, désolé mais je dormais hier, je bosse à 6 h xD Au moins ça aura permit à Josh de poster avant moi^^ Voici donc la suite, vous voila donc en prison, c'était un peu le but de la mission si vous ne l'aviez pas deviné Smile Vous en sortez vite mais c'est pour y retournéRolling Eyes Fais gaffe Antho tu risque d'y retourné toi aussi Smile Surtout quand je vois que vous passez aussi facilement sur des détails très importants... Vos actions auront des conséquences, et ça va faire mal... Vous regardez les séries Stargate ? xD La porte ne fonctionne pas, et vous ne cherchez même pas à savoir pourquoi ? Vous repartez tranquillement au village ? Vous comptez passer vos jours là-bas où juste attendre que le Sgc viennent vous chercher ? xD Même pas vous auriez regardé dans le D.H.D pour voir si les cristaux de contrôle y étaient encore Smile Bon ben tant pis, c'est trop tard maintenant :p Pour ceux sur le Ha'tak, vous pouvez discuter bien sur, une fois enfermés, trouvez un moyen de vous en sortir, de vous préparez au pire Smile Antho, tu cours vite jusqu'au Tel'tak de Vala, mais tu attends le prochain post pour y arriver. Sinon pour les questions ben c'est toujours pareil, par MP Rolling Eyes [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Jeu 4 Oct - 12:08

Le vieil homme regarda Anthony, d’un air désespéré, lui expliqua qu’on avait dérobé le trésor de leur village et implora leur aide… Enfin ça, c’était ce qu’Anthony s’attendait à voir comme réaction ! En fait, il se passa un peu tout le contraire. Le vieil homme les regarda bien mais, au lieu d’un air désespéré, c’était avec les yeux brillants de rage. Au lieu de leur demander de l’aide, il les accusa d’être les voleurs et alerta des villageois pour qu’ils les arrêtent.

Anthony resta stupéfait de la tournure que prenaient les évènements. Il ne comprenait même pas ce qui avait été volé. Il eut juste le temps de s’écrier un
« Non ! » avant que 5 hommes armés n’entrent dans la bâtisse et ne les mettent en joue. Ils pouvaient toujours essayer de les neutraliser, ça serait difficile mais jouable. S’en suivrait une fuite, et vu que la Porte ne marchait pas, ils seraient condamnés à rester terrés en attendant les renforts. Mais ces villageois étaient innocents et mieux valait s’expliquer posément pour leur faire entendre raison plutôt que tenter de neutraliser tout le monde et se retrouver vraiment en faute. C’est pour cela qu’Anthony choisit de lever ses mains en l’air, montrant sa coopération, tout en jetant un regard autour de lui pour voir si ses collègues l’imitaient. Il avait surtout une crainte vis-à-vis de l’attitude de Miles… Espérons qu’ils ne choisissent pas de faire un massacre…
Pendant que les hommes s’occupaient de les délester de leur équipement et armes, tout en les fouillant, Anthony en profita pour avoir une explication avec le chef du village.


« Ecoutez…Zydru, je vous assure que nous ne sommes pour rien dans ce vol ! Nous ne savons même pas qu’est ce qui a disparu ! »

« Vous mentez, j’en suis sûr ! Je vois de la perversion dans vos yeux… »

« Mais, écoutez ! Si nous vous avions volé, pourquoi aurions-nous été assez stupides pour revenir ici vous demander l’hébergement. A n’importe quel moment nous aurions pu être démasqués… »

Le vieil homme garda le silence quelques secondes, réfléchissant sûrement à ce qu’Anthony venait de dire.

« Je vous l’ai dit, vous êtes pervers… Cela vous amuse de nous tourmenter ainsi et de voir nos réactions ! Mais gardez vote salive, vous serez interrogé plus tard ! »

Bon, vraisemblablement, il ne voulait rien entendre. Anthony à court d’argument tourna la tête vers ses compagnons d’infortune : « Si quelqu’un veut dire quelque chose pour plaider notre cause, je vous en prie ! »

De toute façon, qu’ils parlent ou pas, l’issue était décidée d’avance : ils furent transportés dans des geôles. Pour cela, ils durent traverser le village. Il y avait plus d’agitation que lors de leur précédent passage ! De nombreuses lumières étaient allumées dans les maisons et plusieurs villageois étaient sortis dans la rue, les regardant passer d’un air mauvais, chuchotant les uns les autres. Cela faisait vraiment une drôle d’impression, de se sentir coupable et détesté par un village sans savoir réellement de quoi l’on parle.
On les fit ensuite descendre un vieil escalier de bois qui craquait sous leurs pas. Hormis quelques torches allumées, la pénombre dominait dans cette prison. Il put toutefois distinguer plusieurs cellules et quelques formes humaines qui étendues à l’intérieur. La puanteur qui régnait était infecte. A sa première inspiration, il ressentit même une légère nausée. Il avait déjà pénétré dans des geôles en Afghanistan et, à côté ça paraissait propre ! C’est dire…
On ouvrit une des cellules libres et on les y jeta sans ménagement avant de refermer aussi sec la porte. Le sol de la cellule était tout humide, des excréments le parsemaient et il y avait même un rat qui semblait totalement à son aise. Anthony le fit déguerpir d’un léger coup de pied avant de s’adosser aux barreaux. Malgré l’état déplorable de cette prison, la serrure semblait étrangement solide. Pas la peine donc, de tenter de la forcer. Il regarda Nolan d’un air désolé :
« Je pense qu’il va falloir attendre un peu pour que vous puissiez découvrir la pierre de Rosette extraterrestre… ».Effectivement, le pauvre linguiste, qui s’attendait surement à trouver des temples ou autres lieux remplis d’inscriptions passionnantes à déchiffrer, se retrouvait dans une prison puante on la lumière ne permettrait même pas de lire une inscription sous leur yeux s’il y en avait eu une…

Un prisonnier les héla, leur demandant ce qu’ils avaient fait… Il se permit même de qualifier ce peuple d’agréable. « Agréable », la bonne blague. Ayant la flemme de répondre, il laissa un autre le faire à sa place. Lorsqu’il apprit qu’on les soupçonnait d’avoir volé le trésor, il eut l’air à la fois étonné et navré pour eux. Il devait savoir de quoi il s’agissait. Anthony se retourna dans sa direction et lui demanda :

« Mais quel trésor s’agit-il ? On ne sait même pas ce que c’est ! »

L’homme ne daigna pas répondre, continuant sur sa lancée, et leur annonçant la peine de mort.

« Génial, manquait plus que ça » grommela Anthony. Si c’était ça le sort qu’on leur réservait, il allait peut être falloir trouver un moyen de sortir. La vie diplomatique était bien, mais des fois inefficace…
Il chercha dans ses poches, s’il n’avait rien d’utile, un truc pour crocheter la serrure ou autre. Mais rien


« Est-ce que quelqu’un aurait encore quelque chose d’utile sur lui ? »

On dirait que non…
Un long moment plus tard, ils eurent de la visite. Anthony, qui était agenouillé, se releva et se rapprocha des barreaux. Zydru était là, l’air toujours aussi furieux
.

« Mes hommes sont à la recherche de votre amie. Si vous savez où elle se trouve, dite-le maintenant. Si nous récupérons notre bien, peut-être serons-nous plus clément envers vous. On finira par la trouver de toute façon, le Cha’pai ne fonctionne plus, elle n’a nulle part où aller. »

Anthony commençait à perdre patience : respirer ces immondices pendant plus d’une heure, se faire accuser de vol et être promis à la peine de mort, ça commençait à faire beaucoup !

« Si tout à l’heure, je vous ai demandé si vous aviez vu notre « amie », qui n’est d’ailleurs pas notre amie, soit dit en passant, c’est justement parce qu’on ne sait pas où elle est… Nous étions ici pour explorer votre planète et son vaisseau s’est écrasé pas loin de nous. Elle nous a demandé de l’aide et vu qu’elle pouvait nous conduire à votre village, nous avons accepté. Nous ne la connaissons pas plus que ça. Et si vous nous disiez aussi de quel bien il s’agit on serait aussi un peu plus avancé… »

L’homme décida alors enfin de leur en dire plus … A la fin de l’histoire, Anthony comprenait mieux pourquoi ils tenaient tant à cette bague : celle-ci était leur seul arme utile contre les Go’aulds. Malheureusement pour eux, ils ne savaient pas où elle était et ça, ils semblaient avoir du mal à le comprendre. Anthony laissa Miles expliquer ça de manière… claire… Mais malgré le vocabulaire fleuri de son équipier, ils semblaient bien décidés à ne croire que ce qui les arrangeait.
Les laissant moisir dans cet endroit, ils s’en allèrent à nouveau.

La nuit fut longue… très longue… Au fur et à mesure, on finissait tout de même par s’habituer à l’odeur pestilentielle qui régnait. Anthony ne dormit pas. Tout au plus, il somnola légèrement en fin de nuit mais guère plus. Au petit matin, des bruits de pas résonnèrent à nouveau. 2 hommes entrèrent et saisirent Anthony qui ne se débattit pas. Ils devaient vouloir l’interroger seul, si c’était pour une exécution, ils les auraient pris tous les 4, c’est plus spectaculaire en groupe


« Je suis invité pour le petit-déjeuner ? C’est trop aimable… » Mais les hommes ne semblaient pas partager son sens de l’humour et ne bronchèrent pas. Ils l’amenèrent dans la maison de Zydru. Regardant autour de lui, il ne vit ni café, ni croissant… Déception…
Le chef ne perdit pas de temps et rentra directement dans le vif du sujet. Il espérait que la nuit les ait incités à parler. Pas de chance
.

« Tout à fait ! De quoi voulez-vous que l’on parle ? Tiens, cette nuit j’ai réfléchit à quelques aménagements que l’on pourrait faire pour plus de confort dans les prisons… »

Le chef n’allait peut être pas apprécier son humour mais bon, tant pis pour lui…

« Mais bon sang, puisque je vous dis que nous ne connaissons pas Vala ! Nous l’avons juste rencontré sur le chemin… Vous étés bouchés ou quoi ? »

Trop tard, il avait annoncé leur exécution pour la matinée… Un garde armé dans la pièce l’empêchait de neutraliser le chef. C’est alors qu’un villageois s’écria que des Jaffas arrivaient, des tirs se faisaient entendre à l’extérieur. Manquait plus qu’eux ! Mais après tout, c’était peut-être une bonne occasion pour s’échapper. Le chef sortit pour aller à la rencontre des Jaffas mais, malheureusement, le garde resta dans la pièce et il était trop loin pour qu’Anthony ne le neutralise sans qu’il ne réagisse.
Il resta donc sagement au milieu de la pièce, inspectant les recoins, cherchant une idée lumineuse pour s’échapper.
Le chef s’absenta bien 10 minutes, mais aucune idée de génie ne vint à l’esprit Anthony. Lorsqu’il revint, quelque chose avait changé dans son visage. Il lui raconta ce qui s’était passé. Voilà une occasion qu’Anthony ne pouvait pas laisser passer :


« Zydru, écoutez. Les jaffas vous ont dit qu’ils reviendraient. Vous n’avez plus la bague, et si vous nous… me tuez ça ne changera rien à ça. Moi, je peux tenter de retrouver Vala, récupérer la bague et vous la ramené après avoir libérer mes amis. Si vous me relâchez et me rendez mes armes, nous avons tous une chance de nous en sortir… Bien sûr je ne peux rien vous promettre, mais vous devez me faire confiance ! Je suis votre seule chance…. »

Le chef entra dans une réflexion qui semblait importante. Malgré tout, il dut peser le pour et le contre, et finit par accepter de libérer Anthony. Il lui rendit ses armes et son équipement.

« Merci, je vous promets de tout faire pour renvoyez ces Jaffas chez eux… »

Sa seule chance face à une armée de Jaffa, c’était de retrouver cette bague, de préférence avant que les Jaffas ne la retrouve eux-mêmes. Il choisit donc de retourner au Tel’Tak espérant y retrouver une trace de Vala.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miles Quaritch
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 439

Arrivé au SGC : 02/04/2010

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 45
Profession:
๏ Expérience:
253/3200  (253/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Ven 5 Oct - 15:03

On était tous debout, des regards s’échangeaient entre les terrien et le chef du village, mais pas ceux qu’on attendait, un regard de colère qui fusillé Anthony, sa pué a plein né et le vieux nous accusa d’un seul coup de voleur et quand 5 hommes armée débarquèrent dans la pièce en pointant leur arme sur nous, j’épaulé immédiatement mon arme bers eux, doigt sur la queue de détente, prêt a tirer, dans cette situation on pouvait négocier, maintenir un statue quo mais a toute attente Anthony leva les mains pour se rendre. Une rage folle me monta a la tête, bordel quesqu’il fait ce con.

« Putain, tu fous quoi la, tu veux qu’on baisse notre fut et qu’on les invite gentiment à nous prendre le cul ? »

Les deux autres levèrent leur mains, pour ma part, j’avais toujours mon arme pointé sr le front de l’un des hommes. Mais maintenant, le statue quo avait été renversé a cause de ce con. J’étais obligé de baisser mon arme vu que si je commence à tirer, je n’aurais pas de soutien de mes compagnons.

« Putain, tu fais chier. »

Sur ces derniers mots, je baissais le canon de mon arme, puis je mi mes mains derrière ma tête en me retournant vers Anthony en le fusillant de mon regard.

Anthony commençait à plaider notre innocence devant le chef du village, mais ce dernier ne voulait rien entendre. Puis il demandait de l’aide pour argumenter.


« Bordel, je ne sais pas ce que cette conne vous a voler, mais si je le retrouve, je te forcerais à le bouffer accompagné de tes couilles. »

Puis pour finir je touchais deux ptit mot à Anthony.

« On avait des arguments de choix avant que tu décide à te rendre, alors maintenant il faut assumer. »

Apres nous avoir désarmé, notre chemin vers les geôles fut accompagné par quelque villageois qui nous jugé du regard, en arrivant dans la prison, une odeur pestilentiel envahi nos sinus, une belle geôle du moyen âge, la ou on chope des maladies disparue depuis longtemps sur notre bonne vieille terre. Ca me rappelé, quand j’étais dans les cages dans le camp de prisonnier au Viêt-Nam et personnellement j’espère ne pas y pourrir plusieurs mois.


« Super, c’est un hôtel 5 étoiles. Oh, de la merde en guise de tapis, c’est parfait. Je t’en remercie Anthony. »

En m’appuyant contre les barreaux, je pouvais voir que les deux recrues n’étaient pas dans leur assiette. Pour leur première mission, ils se retrouvaient dans une prison d’un autre temps. Puis un prisonnier commença à nous parler pour savoir la raison de notre emprisonnement. Poliment je lui dis.

« Ta gueule le pouilleux. »

Puis un de mes compagnons ce mi à lui répondre, puis la peine de mort sortis de la bouche du prisonnier. Super on allait finir pendu ou décapité, quitte à mourir, j’aurais voulu crever en me battant dans la maison du chef du village.

« Jte préviens Anthony, des que j’ai l’occasion, j’en chope un et je le flingue, je m’en tape que ces villageois soient innocent, maintenant c’est eux ou nous. »

Puis Zydru était de retour pour encore nous questionner, Lang s’occupé de répondre mes ce putain de vieux avait choisi de faire sa tête de mule.

« Bon tu vas m’écouter maintenant, cette pute, on la connait depuis quelque heure, j’en ai rien a foutre d’elle et de son ptit cul et la tu nous fais chier pour une putain de bague de merde. Si elle était si précieuse à vos yeux pourquoi vous l’avez pas mieux caché, si vous êtes trop con pour vous faire voler une simple bague, arrêté de rejeter la faute sur nous. Faite nous sortir d’ici et on la retrouverait cette ********* et je ramènerais son cul ici et vous en ferrez ce que vous voudrez. »

Mais Zydru ne voulait rien savoir et il repartit. Putain, il y avait rien dans cette cellule, même pas un morceau d’os que j’aurais pu me servir d’arme ou d’essayer de crocheter la serrure. La nuit s’annoncer d’être longue, la cellule était humide et toujours mal odorante. Pendant toute la nuit je restais éveillé, gardant un œil sur l’entrée, a réfléchir comment sortir d’ici. L’aube arriva enfin, puis deux hommes venaient chercher Anthony, surement pour un interrogatoire corsé. Je me retrouvais avec les deux autres qui avaient très mal dormi et qu’ils ne s’étaient pas habituer a leur nouvel environnement.


« Des que Anthony revient, quelque soit son état après l’interrogatoire, ils vont surement nous interroger aussi et des que c’est mon tour, j’attaque par surprise, je vous préviens, il va falloir suivre, donner des coups pour tuer, il faut mettre toute les chances de notre coté. »


Puis quelque minute plus tard, la porte s’ouvrit enfin, je me retournais pour voir Anthony accompagné des ces geôliers. Mais avec une grande surprise, des Jaffas ce trouvaient face a nous.

« Mais c’est quoi ce bordel ??? Fumier, ils nous ont vendu. »


Puis, nous voila emmené de force par ces Jaffas, bordel mon plan pour neutraliser les gardes tombait a l’eau, neutraliser des Jaffas était plus dur que de simple humain. Il y avait même, le prima du seigneur Goa’ulds, celui la je me le fait des que j’ai l’occasion, son insigne de front sera jolie sur mon collier et l’insigne du prima d’Anubis sera moins seul. Notre voyage dans la foret se termina en entrant dans un Tel’tak, de pire en pire cette mission, surtout pour nos recrue, prisonnier d’un seigneur Goa’ulds.

Pendant le voyage, je touchais quelque mot à mes compagnons.


« Bon pas de bêtise, la c’est une autre paire de manche, observez tous ce qui nous entoure, c’est la première foie que je vais me retrouver dans un vaisseau Goa’ulds, mais pas la première foie que je me retrouve en plein territoire ennemie et prisonnier. On va surement passer un très mauvais quard’heure, ils vont nous torturer pour avoir des informations ou juste pour le plaisir. J’ai passé plusieurs mois prisonnier des Viêt-Cong donc je sais ce que c’est. Je vais être simple, on va avoir mal, très mal et on parlera un moment ou un autre, le but c’est de retarder cette échéance en encaissant ce qui vont nous faire subir. La seul technique pour survivre, c’est de s’accrocher a ce que vous aimez le plus, accrochez vous a ca de toute vos force et ils ne vous briseront pas, préparez vous des maintenant a souffrir et a en prendre plein la gueule, le mental est primordiale, préparez vous, je vais me dresser devant eux quand ils viendront nous chercher, pour passer le premier et vous laisser du temps pour trouver un moyen de s’enfuir. Si l’occasion ce présente, barrez vous et ne risquez pas de vous faire reprendre pour venir me chercher, je me débrouillerais, j’ai l’habitude. »

Apres notre arrivé dans le vaisseau mère, les gardes nous enfermèrent dans l’une de leur cellule, deux gardes a l’entrée et notre attente de fut pas longue, le prima arriva et je me dressais devant lui, je savais pourquoi il venait, j’étais prêt et si l’occasion ce présente, je le tus.
Revenir en haut Aller en bas
Josh Adams
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 127

Arrivé au SGC : 17/08/2012

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 23
Profession: Militaire
๏ Expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Lun 8 Oct - 0:36

Josh avait comme presque toute l’équipe posé son gilet et ses armes dans un coin de la demeure, seul Miles avait encore son arme et il fut le seul a pouvoir offrir une résistance lorsque les villageois se retournèrent contre l’équipe. Par instinct de survie Josh serra de sa main le scalpel qu'il avait dans sa poche. Anthony lui ne semblait pas vouloir opposer de résistance et leva les mains ce qui mit Miles fou de rage et Josh pouvait le comprendre, ils perdaient a présent le pied d'égalité qui etait maintenu entre les deux camps. Nolan imita Anthony et Josh se résigna a faire pareil, il fallait garder une cohésion et Anthony était le leader il devait surement avoir un plan du moins il l’espérait. Miles fou de rage se résigna et abaissa son arme a son tour.

Les deux tentèrent d'argumenter avec le chef du village mais celui ci ne voulait rien entendre. Miles et Anthony semblait continuer leur petite joute verbal ce qui agaçait Josh. Le travail d'équipe était important et leur cohésion augmentait leurs chance de survie au contraire de ces joutes verbales incessantes. Ils furent conduit jusqu’à des cellules, de celle que l'on voit dans les films sur le moyen-age, pleine de maladies, de rats et quelques prisonniers presque mort. Miles et Anthony continuait leurs remarques inutiles s'en était trop pour Josh qui réfléchissait plus a une solution qu'autre chose.

" Ce qui est fait, est fait. Si au lieux de vous faire des remarques a la cons on cherchaient tous une idée pour foutre le camp sa serait surement plus utile. "

Il s'appuya au côté de Nolan contre un barreau, toute cette crasse et cette ambiance le mettait mal a l'aise. De plus son petit coup de gueule ne serait pas forcement bon pour faciliter son intégration. Occupé dans ses pensée il laissa a Nolan le soin de répondre a l'homme dans la cellule d’à côté. Selon lui l'équipe était condamné a mort et Miles en profita pour lâcher une de ses remarques dont il avait le secret.

* Super sa s’améliore apparemment. *

Zydru revint a la charge avec ses questions sans pour antant laisser Anthony et Miles le raisonner. Le chef restait planter sur ses positions. Il emmena Anthony avec lui pour le questionner sans doute. La nuit fut longue et agitée pour Josh qui ne parvint pas a trouver le soleil, il était le médecin de l'équipe et donc responsable de la vie de ses coéquipiers mais sans son équipement si quelque chose devait arriver il ne pourrait probablement rien faire ce qui lui donnait le sentiment d’être quelque peu inutile. Alors qu'il pensait voir Anthony lorsque la porte s'ouvrit ils ne furent que surpris de voir que se tenait la une escouade jaffa.

« Mais c’est quoi ce bordel ??? Fumier, ils nous ont vendu. »


" Faut croire que oui apparemment.."

Les 3 membres restants de l’équipe furent conduit jusqu’à une cellule à l’intérieur du vaisseau mère goau'ld. Sur le chemin Miles leur fit par de son pseudo-plan d'action qui était beaucoup trop risqué au gout de Josh mais sans le sergent c’était Miles le supérieur et bien que ne le connaissant pas Josh savait qu'il serait impossible de lui faire changer d'avis.

"Joue pas au hero Miles, quand on sortira de cette galère j'ai pas envie de devoir expliquer pourquoi j'ai pas réussi a te sauver la vie. Sa va être compliquer de ce sortir de la maintenant alors vaudrait mieux laisser personne derriere surtout quelqu'un qui pourrait s'averer utile. "


En effet Miles serait très utile pour leur évasion car hormis Josh c'était le seul militaire restant et il semblait très efficace dans son genre. Alors que Miles fût emmener Josh examinai chaque recoin de la cellule mais rien ici ne pourrait les aider a s'échapper, il se tourna vers Nolan.

" Nolan c'est sa ? Une spécialité utile a la situation actuelle dans ton arc peut être ? "

Il réfléchissait a divers scenario et tous était bien trop risqué mais avait-il le choix a présent ?

Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Lun 8 Oct - 3:33

La porte de la salle où les Terriens sont retenus prisonniers s’ouvre et le visage sadique du Prima fait son apparition, Miles, étant plus courageux que ses deux camarades, se dresse devant son ennemi. Souhaitant faire disparaître l’assurance de Miles, le Prima l’embarque aussitôt et referme la porte. Il est alors directement conduit devant le Goa’uld, ce dernier arbore un sourire vicieux sur son visage tout en prenant dans ses mains un bâton de torture qu’il tapote dans sa main quelques fois avant de se rapproché du militaire, mis à genou d’un coup de lance en plein derrière les genoux par le Prima. N’ayant jamais vu ce visage, Miles n’a aucune idée de l’identité du Goa’uld qui s’apprête à le torturer.

J’en ai de la chance, je viens chercher une personne et j’en récolte trois autres pour m’amuser. Alors Tau’ri… Ta mère ne t’as jamais dit qu’il ne fallait pas parler aux inconnus ? Voilà ce que vous récoltez, toi et tes amis, pour avoir voulu aider une étrangère. Ta mort peut être lente et très douloureuse, je pourrai ensuite ta ramener à la vie et recommencer autant de fois que cela me chante, mais si tu réponds à mes questions, je ne compte pas te libérer mais tu auras une mort rapide, et sans douleur.

Le Goa’uld approche le bâton de Miles et rigole quand celui-ci lui répond.

Ce n’est pas comme ça que l’on s’adresse à un Dieu… Voilà une belle représentation de la stupidité des Tau’ris… Vous êtes pitoyable. Je te laisse une seule chance, dis-moi où est Quetesh et donne-moi le code qui permet d’ouvrir l’Iris de la Terre.


Devant le refus d’obtempérer de Miles, le Goa’uld lui plaque le bâton de torture sur l’épaule afin de lui administrer d’horribles souffrances. Après quelques secondes, il éloigne le bâton du Terrien et lui laisse quelques secondes pour souffler.

Je sais comment vous fonctionner, ce n’est pas en te menaçant que j’obtiendrai les réponses à mes questions… Qu’on m’amène les deux autres !

Et alors que deux Jaffas sortent rapidement de la pièce pour aller chercher les deux autres prisonniers, le Goa’uld repose le bâton sur l’épaule de Miles qui se met à hurler de douleur. Ses cris atteignent la pièce où les deux autres Terriens sont enfermés, ils peuvent ainsi imaginer ce qui les attend, Josh arrive toutefois à garder son calme, mais Nolan semble très nerveux et effrayé, encore plus au moment où un Jaffa ouvre la porte. Ils sont alors conduit dans la même pièce où se trouve Miles, le pauvre semble de plus en plus faible et ne se rend pas compte de la présence de ses amis, qui sont à leur tour, agenouillé à terre. Un Jaffa relève la tête de Miles pour qu’il puisse voir ses compagnons se faire torturer l’un après l’autre, ils semblent encore plus sensible à la douleur que leur compagnon, le Goa’uld arrête enfin son supplice et se tourne vers Miles.

Alors… ?



...Un jour plus tôt…



Vala se faufile à travers les passants afin de trouver le marchand qu’elle convoite. Ne se souciant pas de ses « gardes du corps », elle se dirige droit vers un marchand qu’elle semble bien connaître. Jouant de ses charmes au maximum, elle engage la conversation.

Janik ! Quelle belle surprise ! Ça fait si longtemps.
Vala Mal Doran… Tu oses te présenter devant moi, après ce que tu m’as fait ?!
Voyons Janik, tu sais que si j’avais pu, je serai revenu te rapporter la caisse de Naquadah que je t’avais promis, malheureusement, les marchands que l’ont à arnaqués m’ont poursuivis et j’ai dû abandonner ton bien pour ma survie. Mais me revoilà ! Et j’ai besoin de ton aide, mon cargo s’est écrasé sur cette planète, d’après ce que j’ai constaté, il y a juste les cristaux d’alimentation des moteurs à remplacer. Aurais-tu la bonté de m’en céder quelques-uns ?
Tu sais toujours aussi bien mentir… Que m’offres-tu en échange ?
Grâce à ce vaisseau, je vais pouvoir ramasser beaucoup plus de butins, je t’offre vingt pour cent de ce que je vais récupérer.
Quarante pour cent.
T’exagère, trente pour cent.
Trente-cinq, pas moins sinon tu te débrouille pour réparer ton cargo.
Marché conclu.


Janik lui donne alors les cristaux en lui promettant que si elle l’arnaque encore une fois, il n’aura aucun mal à l’a retrouvé et à l’a liquidé. Vala quitte alors le village, faisant bien attention à ce que l’équipe de Terriens ne la voit pas. Elle reprend la route jusqu’au Tel’tak sans perdre de temps. Une fois arrivée, elle entre dans le vaisseau et ouvre le boitier contenant les cristaux grillés, elle les remplacent rapidement et vérifie que le cargo est bien en état de voler puis l’occulte avant de partir. La nuit tombe doucement alors qu’elle arrive de nouveau au village, les villageois étant tous rentrés chez eux, elle en profite pour se faufiler discrètement jusqu’à une maison un peu à l’écart des autres, elle se cache derrière un muret lorsqu’elle aperçoit deux habitants qui monte la garde devant l’entrée. Elle sort une arme et tire rapidement deux salves d’énergie qui paralyse les gardes puis entre tranquillement à l’intérieur de la maison. L’unique pièce est assez banale, et pourtant, elle semble bien savoir ce qu’elle cherche et contourne la table en plein milieu pour s’arrêter face au mur juste en face, elle réfléchit un instant en examinant les lieux puis tente d’appuyer ses mains contre le mur à plusieurs endroits, une pierre s’enfonce sous ses doigts et une partie du mur s’ouvre, laissant à Vala la joie de découvrir une jolie bague sur un présentoir, elle s’en empare et quitte les lieux rapidement. Juste après sa sortie, un villageois remarque les deux gardes au sol et alerte le village, Vala se cache derrière un stand et observe les habitants, il lui est malheureusement impossible de quitter le village s’en éveiller les soupçons. Elle se faufile jusqu’à une habitation laissée vide par ses occupants et s’y cache en attendant que le calme revienne pour partir. Après plusieurs minutes à guetter les rues du village, Vala entend du bruit et se rend compte qu’un homme vient de rentrer dans la maison, quand il monte à l’étage, elle lui tire dessus et se voit obligé de passer la nuit ici en voyant que les villageois ne semblent pas disposés à rentrer chez eux. Elle voit alors les quatre Terriens se faire emmener par les gardes jusqu’à la prison souterraine.

A l’aube, Vala jette un œil dehors et se rend compte que le village est enfin désert. Elle quitte la maison et traverse la rue discrètement, une fois sortit du village, elle se dépêche de rejoindre le cargo pour s’enfuir mais une fois dans la forêt, elle tombe nez à nez avec un groupe de mercenaires qu’elle connait très bien.


Vala Mal Doran…
Marduk…
Quelle étrange coïncidence… Le jour où l’objet le plus précieux de ce village est volé, tu es là…
Je ne vois pas de quoi tu parles.
Donne-moi cette bague ou mes hommes se feront un plaisir de la récupérer sur ton corps inerte.
Tu peux toujours rêver !


Elle tire une salve et touche l’un d’eux avant de filer dans l’abondante végétation de cette forêt. Des tirs la frôle de très près et accélère sa course jusqu’à être assez loin pour s’arrêter et creuser un trou pour y enterrer la bague dans un endroit qu’elle arrivera à retrouver facilement. Elle reprend sa course mais quelques mètres plus loin, Marduk l’attend en pointant son arme sur elle. Elle lève les bras et jette son arme à terre tandis que les autres mercenaires arrivent pour l’a fouillé.

Elle ne l’a pas sur elle.
Où est la bague Vala ?
Je te l’ai dit, j’ai rien à voir là-dedans moi, je ne dis pas que je ne m’y suis pas intéressé, mais malheureusement pour moi, quelqu’un était déjà passé avant moi. Renseigne-toi au village, quatre hommes ont été arrêtés pour ce vol.
Alors tu vas nous aider à l’a volée. Tu connais mieux ce village, si tu arrives à voler cette bague pour moi, je te pardonnerai peut-être les fois où tu m’as doublé.



Le Sergent Lang est maintenant seul et doit trouver un moyen de libérer ses compagnons sur le vaisseau Goa’uld, la bague est surement le seul moyen d’y arriver, mais pour cela, il doit retrouver Vala. Son plan est déjà tout tracé, une fois la bague en sa possession, il empruntera les anneaux de transport du Tel’tak pour se rendre sur le vaisseau mère du Goa’uld, il se servira de la bague pour mettre ses ennemis au tapis et ainsi récupérer son équipe et un Ha’tak en prime pour rentrer chez eux, mais un sentiment d’inquiétude s’empare de lui, et si ses amis étaient déjà morts ? Il se dirige alors vers le cargo qui s’est écrasé, espérant qu’il soit encore là et que Vala ne se soit pas déjà enfuit avec. C’est alors qu’il entend du bruit au loin, il se cache derrière un arbre assez large et reconnait Vala qui semble être prisonnière de ces sept hommes. Il est persuadé que c’est elle qui a volé la bague et doit à tout prix l’a libérer, il décide donc d’attaquer les mercenaires. Ne cherchant pas à faire des blessés, il en dégomme deux avant que l’effet de surprise ne soit passé, les cinq autres se mettent à répliquer mais Vala en assomme un à l’aide d’une pierre et récupère son arme pour aider Anthony.

Tu vas me le payer ! Crie Marduk en s’enfuyant.

Une fois les mercenaires éliminés, le Sergent pointe son arme sur Vala et la force à lui remettre son arme. Tous deux discutent mais Vala nie complètement avoir volé cette bague. Anthony lui demande alors de l’aider à délivrer ses amis, c’est sous la menace de son arme que Vala accepte. Ils retournent alors au vaisseau et Lang est déjà en place au milieu des anneaux de transport.


Hey ! Doucement là, vous comptez faire quoi une fois en haut ? Vous serez exécutez avant même d’avoir pu tirer, il y a toujours des gardes devant les anneaux. J’ai une meilleure idée.

Elle lui montre une grenade de choc trouvée dans le vaisseau et la place au milieu des anneaux.


Avec ça, ils vont faire un gros dodo.

Elle active ensuite les anneaux et la grenade est téléporté sur le vaisseau mère Goa’uld. Arrivés sur place, ils enjambent les deux corps inertes des Jaffas et se dirigent vers le premier couloir.

Les cellules sont de ce côté normalement.

Anthony suit Vala à travers les couloirs du vaisseau, ils ne souhaitent pas attirer l’attention des gardes et se cachent rapidement dès qu’une patrouille Jaffas se fait entendre.



--------------------



Le Goa’uld continu de torturer les Terriens qui n’ont toujours pas répondu à ses questions, Miles semble plus mal en point que les deux autres, ayant été torturé plus longtemps. Le Prima et deux Jaffas surveille les capteurs du vaisseau quand une transmission arrive.


Mon Seigneur, un message pour vous.
Faites-les sortir !


Les deux Jaffas ramènent les trois hommes jusqu’à leur cellule mais au moment de les enfermer dedans, Anthony et Vala sorte de leur cachette et neutralise les gardes. Le Sergent se précipite dans la cellule et constate l’état de son équipe, Adams semble être celui qui s’en sort le mieux, Crust ne va pas trop mal mais Miles n’est pas en état de se déplacer seul. Le Sergent demande à Josh et à Nolan de le porter pendant que lui et Vala les feront sortir du vaisseau. Mais le retour va surement être plus difficile que l’allé vu la patrouille Jaffa qui arrive…



A suivre…


--------------------



[HRP] Pas grand chose à dire pour cette partie, sauf peut-être désolé pour ceux qui se font torturés Smile Sinon pour la fin, je vous laisse sortir comme vous voulez du vaisseau, bien sur, il n'y a qu'une façon d'en sortir^^ Et vous allez rencontrer plusieurs patrouilles Jaffas, faudrait s'armer pour ceux qui ne le sont pas Smile Vous pouvez vous séparer, ou pas, mais Vala reste avec toi Antho, et Miles, tu n'es vraiment pas en état de marcher tout seul, et donc, tu ne peux pas te battre, du moins, pour le moment. Arrêtez-vous juste après votre retour sur la planète, je fera la suite Wink Have fun ! [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Ven 12 Oct - 17:02

Anthony progressait rapidement dans la forêt, à l’affût de la moindre trace de Vala. Tout en avançant il avait l’esprit préoccupé : ses équipiers allaient-ils bien ? que leur voulaient les Go’aulds ? Il ne pouvait s’empêcher de se sentir responsable de la tournure de la mission. C’est lui qui avait accepté que Vala les accompagne, c’est lui qui leur avait fait déposer les armes face aux villageois. En même temps, il ne pouvait ordonner de les neutraliser, ils étaient innocents et cherchaient juste à se défendre. Non, il n’aurait pas pu agir autrement sans avoir des innocents morts sur la conscience. En tout cas, il était trop tard pour décider ce qui était de sa faute ou pas, il ferait son examen de conscience une fois qu’il aurait ramené son équipe saine et sauve à la base. En attendant, la route était longue… On parlait quand même d’infiltrer un vaisseau Go’auld, ce n’était jamais une tâche aisée !

Tout à coup, il stoppe. S’accroupissant derrière des fourrés, il plissa les yeux pour observer ce qui ressemblait à un groupe de personnes, plus loin. Il y vit Vala et compta 7 autres personnes. Amis ou ennemis de Vala ? Etudiant la scène quelques secondes supplémentaires, ennemi fut la réponse appropriée. Il se rapprocha, faisant attention à contrôler ses déplacements pour ne pas alerter les hommes. Une fois qu’il se fut assez rapproché, il sortit son P-90, attendit le moment qui lui parut le plus propice et tira. Un mercenaire s’effondra, rapidement suivit d’un deuxième. Les autres réagirent, sortirent leurs armes et s’éparpillèrent mais ce temps de réaction profita à Vala qui neutralisa celui qui la retenait et lui prit son arme. Plus que 4 ! Se redressant, Anthony courut au milieu des fourrés pour se rapprocher, tout en tirant. Un autre à terre ! Vala en neutralisa deux autres à elle seule. Le dernier, qui semblait être le chef, prit la fuite en la maudissant. Anthony ne s’occupa pas de lui, il n’était pas venu pour ça. Se dirigeant à grands pas vers Vala, il la pointa de son arme.


« Lâchez-ça ! Tout de suite ! » Il n’avait pas du tout envie de rigoler et devait avoir l’air convaincant puisque la jeune femme ne se fit pas trop prier.
« Oui, oui, voilà ! Du calme beau gosse ! »
« Où est la bague ? »
« Hein ? Mais qu’est-ce que vous avez tous avec cette bague ? Je ne l’ai pas ! »
« Vala, je n’ai pas envie de rigoler et pas de temps à perdre. Eux aussi la voulaient ? Qui étaient-ce ? Et où est cette foutue bague ??!! »
«Ils sont…enfin étaient à la botte des Go’aulds… Et je répète que je n’ai pas cette bague ! »

Anthony, continuant à la braquer d’une main, entreprit de la fouiller sans ménagement.

« Ola, du calme! Si tu tripotes ta copine comme ça, elle va en faire une drôle de tête ! Un peu de douceur ! »
« La ferme ! ». La fouille n’ayant aboutie à rien, il refit deux pas en arrière. « Nous avons été accusé d’avoir volé la bague au village. On a voulu nous condamné à mort, mais les Go’aulds sont arrivés et ont capturé mes compagnons ! Je suppose qu’ils doivent être à votre recherche… Pourquoi avez-vous disparu dans le village, qu’êtes-vous allé faire ?»
« Je suis allé chercher de quoi réparer mon cargo. Je n'ai pas volé cette bague, tout ce que je veux, c'est quitter cette planète pour aller aider mon peuple, le Goa'uld qui m'a capturé a peut-être envoyé des troupes sur ma planète. »

Il réfléchit quelques instants à la situation qui se posait à lui. Il était certain qu’elle ne lui disait pas la vérité, ou toute la vérité du moins. Mais il devait se rendre à l’évidence, elle n’avait pas la bague sur elle et ils n’avaient pas le temps pour discuter plus longuement… Il devra se contenter de ça pour l’instant.

« Je suppose que vous ne tenez pas trop à redevenir leur prisonnière ! Je ne vous laisse donc pas le choix : soit vous m’aidez à aller sauver mes compagnons, soit je vous réexpédie là-bas, attachée. Ils seront ravis de vous voir je suis sûr… »
« Tu es dur en affaire toi aussi ! Tu n’oserais pas me faire ça… une pauvre jeune femme…aux mains de ces … monstres… » essaya-t-elle de l’apitoyer. Mais Anthony ne broncha, continuant à la fixer et à la tenir en joue d’un air décidé. « Bien… J’accepte… » Il récupéra le pistolet qu’avait lâché Vala et le mit à sa ceinture, lui faisant signe d’avancer, tout en gardant son P-90 en main. Ils allèrent en direction du Tel’Tak endommagé.

« Les anneaux du vaisseau marchent toujours ? »
« Normalement oui… »

Une fois sur place, Anthony se mit sans attendre en position au centre mais Vala l’arrêta pour lui conseiller d’envoyer une grenade avant, histoire de préparer le terrain… Il la laissa faire, puis, en se replaçant au centre des anneaux, il lui rendit son pistolet : « Me faites pas regretter ça… ». Un flash lumineux se déclencha…
Ils arrivèrent au centre de la pièce où les gardes jaffas étaient étendus, inconscients.


« Bien, par où sont les cellules ? » demanda-t-il.
Vala indiqua une direction et ils s’y engouffrèrent. Personne ne se doutait de leur présence, les couloirs étaient donc relativement calme. A deux reprises toutefois, ils durent se cacher derrière un pylone, attendant qu’une patrouille ne les dépasse. Ils finirent enfin par arriver sans encombre au niveau des cellules. Vides…


« Ils ont dû les emmener en interrogatoire… On va attendre un peu. »

Anthony et Vala étaient cachés dans un recoin du couloir où se trouvaient les cellules. Nul doute que les jaffas finiraient par ramener ses équipiers en cellule après l’interrogatoire. Il espérait fort qu’ils n’aient pas trop souffert mais en doutait malgré tout… Les interrogatoires Go’aulds n’étaient pas réputés être des moments de plaisir. Ils patientèrent ainsi de longues minutes. Le couloir était d’un calme olympien. Vala semblait avoir envie de parler et Anthony dut lui faire comprendre à plusieurs reprises qu’il souhaitait qu’elle se taise, au risque de se faire repérer.
Tout à coup des bruits de pas caractéristiques des armures jaffas résonnèrent au loin. Vu le bruit, ils ne devaient pas être plus de 2 ou 3 gardes. Anthony saisit son Zat, restant plaqué contre la paroi, caché de la vue des gardes. Au moment où les bruits s’arrêtèrent, il fit un signe de tête à Vala et ils sortirent simultanément de leur cachette. Anthony zatta par 3 fois son garde qui disparut du couloir, comme s’il n’avait jamais existé. Vala se chargea de l’autre garde, ils n’étaient que deux en effet. Soulagement, les trois terriens étaient bien là, même si Miles semblait très mal en point.


" Heureux de vous voir sergent, vous tombez a pique.. Miles est mal en point il a sacrément morflé et Nolan est dans le cirage. Tout mon matériel médical est rester dans mon sac sur la planète je peux pas m'occuper de Miles tant que l'on n’est pas sorti d'ici et que je n'ai pas récupérer mon sac." dit Josh.

Anthony lui fit un léger sourire et jeta un oeil perplexe sur Miles: ed]]« Content de vous revoir aussi. Oui, je vois ça. Tu penses qu’il va tenir en attendant des soins ?... On peut pas se permettre d’attendre, faut y aller, aide Miles. » [i]Il tourna la tête vers Nolan qui avait effectivement une petite mine
« Nolan, ça va ? Tu peux aider Josh à porter Miles ? On doit filer ! Vala, assure les arrières ! »

Il lança son Zat à Josh, et attrapa son P-90. Prenant les devants, il repartit dans en direction des anneaux. Malheureusement pour eux, les couloirs n’étaient plus aussi calmes qu’avant… De multiples bruits se faisaient entendre, pas, cris, … Leur fuite n’allait pas être une partie de plaisir. Premier virage, rien à signaler… Par contre une patrouille approchait à l’intersection suivante. Faisant signe aux autres de s’arrêter, un simple regard avec Vala suffit pour se faire comprendre. Il fit une roulade pour se retrouver de l’autre côté du couloir. Un jaffa avait été assez réactif et avait eu le temps de tirer en le voyant passer. Heureusement, il était déjà en sécurité de l’autre côté lorsque le tir s’écrasa sur le mur. Dès qu’il eut repris ses appuis, il tira une rafale dans le couloir tandis que Vala s’en donnait aussi à cœur joie. A eux deux, ils parvinrent à neutraliser les jaffas. Il fit signe de reprendre la marché dans cette direction, au passage, il saisit une lance et dit à Josh d’en prendre une s’il préférait au zat, bien que cela soit moins pratique à utiliser en portant quelqu’un.

« Plus vite, une autre patrouille se rapproche ! » Dès bruits se faisaient en effet entendre de là d’où ils venaient cette fois-ci. Il laissa passer Miles et ses porteurs pour les laisser passer d’abord.
« Prenez la deuxième à gauche. »

Alors qu’ils arrivaient à l’angle, un premier jaffa apparut à l’autre bout. Un tir de lance bien placé le fit reculer. Ils approchaient enfin de la salle des anneaux. Mais Josh le prévint que d’autres bruits provenaient du couloir de droite qu’il avait prévu d’emprunter.

« Merde ! Vala, si je me trompe pas, celui de gauche mène aussi à la salle ? »
« Exact, beau gosse ! »
« A gauche toute alors ! » Ils virent enfin la porte de la salle des anneaux.

« Allez-y, allez-vous mettre au centre, je vous couvre ! » Il s’accroupit au niveau de la porte et tira dès qu’il vit les jaffas débarquer à l’autre bout du couloir. Il en abattit deux, mais sentit un coup de lance qui le frôla. Son bras fut un peu roussi au passage mais rien de bien grave… Il avait déjà vu pire. Il recula rapidement, tandis que Vala ferma la porte. Il tira un dernier coup de lance au niveau des cristaux pour les ralentir un peu. Les autres étaient placés au centre des anneaux, il activa donc la commande et vint les rejoindre…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miles Quaritch
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 439

Arrivé au SGC : 02/04/2010

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 45
Profession:
๏ Expérience:
253/3200  (253/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Sam 13 Oct - 14:18

La porte s’ouvrait devant moi et le Prima armé d’un sourire sadique me dévisagé, j’étais dressé devant lui, droit et fier, le dévisageant aussi, le défiant du regard, un regard noir, j’essayais de trouver un moyen de sortir d’ici de lui sauter a la gorge, mais les gardes qui l’accompagné étaient assai dissuasif. Le Prima ne pouvait que me choisir et c’est ce qu’il ce passa quand ces gardes m’attrapèrent fermement par les bras pour m’emmener vers mon futur tortionnaire. Je restais silencieux, j’essayer de repérer les lieux pendant mon cour voyage pour atterrir face au Goa’uld, il avait lui aussi un grand sourire sadique, surement ravi de pouvoir torturer un terrien, il avait déjà son bateau de torture en main, j’avais déjà lu des rapports sur cet objet et tous ce qui on fricoté avec en on bavé, même des personne aguerrie et maintenant c’est a moi de mettre a l’épreuve ce bateau de mort.

En un coup de lance du Prima, je me retrouvais a genoux face au Goa’uld, je me retournais pour le dévisager et lui dit.


« Toi, jt'empalerais en t’enfonçant ta putain de lance dans le cul. »

Puis le Goa’uld, commençai à faire son petit monologue.


J’en ai de la chance, je viens chercher une personne et j’en récolte trois autres pour m’amuser. Alors Tau’ri… Ta mère ne t’as jamais dit qu’il ne fallait pas parler aux inconnus ? Voilà ce que vous récoltez, toi et tes amis, pour avoir voulu aider une étrangère. Ta mort peut être lente et très douloureuse, je pourrai ensuite ta ramener à la vie et recommencer autant de fois que cela me chante, mais si tu réponds à mes questions, je ne compte pas te libérer mais tu auras une mort rapide, et sans douleur.


« Ouai super comme ca je pourrais avoir plusieurs vie pour pouvoir faire la peau à ta face de ver solitaire et à tous tes petits pantins qui te sert de soldat. »

Ce n’est pas comme ça que l’on s’adresse à un Dieu… Voilà une belle représentation de la stupidité des Tau’ris… Vous êtes pitoyable. Je te laisse une seule chance, dis-moi où est Quetesh et donne-moi le code qui permet d’ouvrir l’Iris de la Terre.

« Elle est tous prêt, tu la sent pas ? Retourne toi et regarde dans ton cul au fond a droit, elle y est surement. »


Sur ces derniers mots, le Goa’uld me plaqua son bâton sur l’épaule, immédiatement, une douleur que je ne pourrais décrire envahi tous mon corps, mes muscles étaient tous crispé, une douleur insoutenable, je serrais mes points en essayant de ne pas crier, puis au bout de quelque seconde qui m’avais parus des minutes, il éloignait son bâton. Je retombais a quatre patte, mon cœur s’était emballé, j’essayais de reprendre mon souffle, pour pouvoir encaisser la suite, la suite qui allait s’annoncé difficile, ce putain de bâton est la pire des torture que je connais maintenant. J’ai jamais ressenti une tel douleur, les Viet sont maintenant des enfants de cœur face a ca, enfin, ils avaient eu aussi pas mal de chose plus vicieuse.


Je sais comment vous fonctionner, ce n’est pas en te menaçant que j’obtiendrai les réponses à mes questions… Qu’on m’amène les deux autres !


Merde, ils vont torturer devant mes yeux les deux autres pour que je parle.


« Fils de put…HRRRRRRRRRRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA. »


Je n’avais pas eu le temps de l’insulter qu’il me reposa son putain de bâton sur l’épaule, un cri horrible de douleur sorti du fin fond de mon estomac et avec la douleur qui va avec. Il continuait a me presser son bâton plusieurs fois, plus ou moins long, sur mon épaule, me laissant de moins en moins de temps, ces précieuse seconde pour récupérer, ce batard me posait plus de question, j’vais qu’une seul chose en tête, le tuer. Le désir de vengeance était mon essence pour résister.
Apres quelque minute, il arrêta de me torturer, j’étais a quatre patte, mes sens étaient tous perturbé. De la bave coulait de ma bouche, mes poings était serré, la douleur était toujours présente, puis quelqu’un m’attrapa par les cheveux pour relever ma tete, sans aucune résistance, ma tete suivait le mouvement, j’ouvrais les yeux pour voir a coté de moi mes deux camarades a genoux, j’étais tellement concentrer a encaisser la douleur que je n’avais pas remarqué leur présence. Puis Josh me dit.


"Vous avez commencez la fête sans nous a ce que je vois, c'est pas cool Miles."


Avec un regard vaseux et en esquivant un léger rictus je lui répondis.


« Tu…tu vas…voir…ca….ca arrache…. »

Puis ce fut au tour de Josh et Nolan de gouter au bâton de torture, on me forçait à les regarder ce faire torturer, cela me révolté, j’essais de me débattre, mais mes forces m’avais abandonné, les deux souffrais le martyr, ils ce tordaient de douleur devant moi, le Goa’uld prenait du plaisir à les torturer tout en me regardant avec son regard sadique. Puis en arrêtant il me dit en souriant.

Alors… ?

Josh m’adressa un signe de tête pour me dire de garde le silence, c’est ce que j’allais de faire de toute face, appart pour l’insulter, ce n’était que le début et on pouvait encore encaisser.

« Alors quoi ? Ta rien trouvé dans ton putain de cul ? »

Puis pour se venger de mon insolence, il ce remit a me torturer, puis après avoir mi ma dose de douleur il se remit a torturer les autres pour que je parle, apparemment, il aimait torturer les plus faibles, même si a ce moment la, j’étais le plus faible, je ne sentais plus mes membres, plusieurs minute de tortures défilèrent devant nous, j’étais toujours conscient, mais de plus en plus mal au point, je n’avais plus de force, seul la douleur était présente, et les variation ce montrer quand il ce décidé a me refoutre une dose de bâton de torture.

Puis je sentis mon corps se faire tirer, j’essais de marcher, mais mes jambes fléchissaient à chaque pat, en ouvrant les yeux avec un regard vitreux je remarquais seulement que j’étais dans les couloirs en direction des cellules. Putain, j’allais enfin pouvoir récupérer, avec beaucoup de mal mais je pourrais un peu. D’un seul coup tous ce passa vite, les Jaffas tombèrent tous et Anthony accompagné de Vala venaient de sortir de je ne sais d’où pour venir nous sortir de cette merde. Je réussi à m’adosser contre un mur.


« Content de vous revoir aussi. Oui, je vois ça. Tu penses qu’il va tenir en attendant des soins ?... On peut pas se permettre d’attendre, faut y aller, aide Miles. »


« Ouai, je vais survivre, ce n’est pas un putain de bâton qui aura m’a peau, mais la je suis indisponible pour quoi que ce soit. »

Puis tout en me portant, Josh et Nolan précédaient d’Anthony et Vala, réussirent a se faufiler jusqu’au anneau de transport après quelque escarmouche avec des Jaffas.
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Lun 15 Oct - 19:00

Suivez-moi !!! Vala se dirige vers le cargo à vive allure, distançant quelque peu l’équipe handicapée par Miles au moment où elle s’engouffre dans la forêt. Elle ralentit quelque peu sa course afin de laisser le temps aux autres de la rattraper mais quelque chose l’intrigue, une ombre se dessine un peu plus loin, et plus elle se rapproche, plus Vala semble angoissée. Au moment où l’équipe l’a rejoint, le Goa’uld est déjà là, la main levée vers Vala tombée à genou sur le sol, exerçant, grâce à un gant Goa’uld, une douleur horrible à sa proie. Il lève les yeux vers les Terriens et met fin à son supplice avant de reposer ses yeux sur Vala.

Quetesh…
La jeune femme se relève difficilement, le visage crispé, la douleur est toujours là mais se dissipe lentement, elle sent déjà les nombreuses tortures qu’elle pourrait subir, mais l’équipe qui l’accompagne est un espoir pour elle, une porte de sortie.
Ba’al…

L’identité du Goa’uld est enfin révélée, l’équipe, ne l’ayant jamais rencontré, ne le connait que de nom, et quel nom… L’un des plus grands Maître Goa’uld, l’un des plus vicieux, des plus sadique… Et il est là, juste devant eux. A l’annonce de son nom, l’un des Terriens n’hésite pas à ouvrir le feu mais Ba’al active son bouclier de protection et l’effet est nul. Il dirige ensuite son gant vers les Terriens qui sont aussitôt projetés en arrière.

Où as-tu mit la bague, Quetesh ?
Mais qu’est-ce que vous avez tous avec cette bague ?! Je ne l’ai pas !
Menteuse ! Mes troupes sont en ce moment même au village, je sais que tu l’as volé, et pleins de pauvres innocents sont en train de mourir par ta faute.
De pauvres innocents ? Pour toi ce ne sont que des pions que tu écrases à ta guise !
C’est vrai…Mais si tu t’étais laissé capturer plus tôt, je n’aurai pas eu besoin d’attaquer cette planète, j’ai un traité avec les Asgards, et par ta faute, et celle de tes amis, j’ai dû trahir ce traité, et pour cela, vous allez le payer très cher…
Voilà pourquoi tu as envoyé Marduk, pour qu’il m’attrape afin que tes Jaffas n’aient pas à fouler le sol de cette planète… Dommage pour toi…


Il reprend sa torture tandis que les Terriens reprennent doucement leurs esprits, voyant que Ba’al est distrait, Lang attrape son zat est vise le gant du Goa’uld qui se met à hurler de colère tandis que Vala en profite pour lui mettre un coup de genou dans les joyeuses avant de s’enfuir sans s’occuper de l’équipe Sg. Le Sergent ordonne à son équipe de retourner au village pendant que lui poursuit Vala, des troupes Jaffas arrivent alors et Ba’al leur ordonne de rattraper les terriens et Vala.

Cette dernière file à vive allure à travers la forêt jusqu’à s’arrêter à l’endroit où elle a enterré la bague. Elle commence à creuser jusqu’à voir apparaître son trésor quand un violent coup de pied l’a propulse en arrière. Le Sergent attrape la bague mais Vala commence à le frapper de toutes ses forces, un combat se déclenche entre eux deux et Anthony perd la bague. Vala prend le dessus sur Anthony et lui vole son zat qu’elle pointe sur lui, l’obligeant à cesser toutes attaques.


C’est dommage d’amocher cette belle gueule mais tu ne m’as pas laissé le choix.
[…]
Je veux juste sauver ma peau, ce que me réserve Ba’al et bien pire que ce qu’il pourrait vous faire subir à tous, je n’ai pas le choix. J’ai discrètement repris ça aux mercenaires. Elle lui montre un cristal puis l’enterre juste à côté de lui. C’est un cristal de contrôle du D.H.D, si vous arrivez à vous en sortir, n’oublie pas où il est.

Vala l'embrasse sur la joue puis lui tire dessus juste avant d’entendre le bruit spécifique d’une patrouille Jaffa, elle cherche la bague des yeux mais se voit contrainte d’abandonner son trésor et de fuir le plus vite possible. Elle retourne jusqu’à son cargo et s’enfuit à son bord tandis que la patrouille s’empare d’Anthony pour le ramener devant Ba’al.

Où est Quetesh ?!
Désolé Mon Seigneur, elle a fui à bord d’un Tel’tak.
Incapables ! Ramenez celui-là sur le vaisseau, je dois l’interroger pour savoir où est la bague.




--------------------


L’équipe d’Adams, Crust et Quaritch se dirige vers le village, Miles n’a pas encore très bien récupérer mais il arrive désormais à se déplacer seul, il ne peut cependant pas courir aussi vite que ses coéquipiers et la patrouille Jaffa n’est pas loin, le combat est inévitable. La végétation abondante de la forêt leur offre une couverture excellente, très vite, les premiers Jaffas sont abattus grâce à la lance d’Adams et au zat de Crust. Miles récupère une lance sur le corps inerte d’un Jaffa et peu enfin participer au combat avec une rage meurtrière. Le combat fini, l’équipe reprend la route jusqu’au village et c’est avec désolation qu’ils se rendent compte du drame qui s’est produit ici et qui semble encore en cours. Le village autrefois si joyeux et accueillant est désormais presque en ruines, des morts jonchent le sol, des impacts de tirs d’armes à énergie ont défigurés les habitations, les stands des commerçants ne sont plus que de petits tas de planches ensevelit sous les gravats, les villageois encore vivant hurlent dans leurs maisons, d’autres courent dans la rue avant d’être abattus lâchement par les Jaffas. L’équipe avance discrètement dans le village tandis qu’Adams tente d’aider du mieux qu’il peut les quelques blessés qui ont survécu, mais il est vite rappeler à l’ordre par Miles qui suggère de libérer avant tout le village des Jaffas. Les Jaffas sont réunis devant la dernière maison du village, Zydru sort de chez lui et se prépare à son exécution quand le bruit caractéristique d’une arme à énergie se fait entendre, le chef du village ferme les yeux, prêt à mourir mais c’est le Jaffa qui allait le tuer qui tombe au sol. L’équipe est vite repérée et doit rapidement faire le ménage, au terme d’un combat sans merci, les Terriens sont victorieux et Adams en profite alors pour aider les blessés avec l’aide des quelques villageois restants et encore en état. Miles et Crust aide Zydru à se relevé mais le Caporal garde un œil sur le village au cas où d’autres Jaffas s’y trouveraient. Zydru lève les yeux et regarde son village un instant, des larmes perles dans ses yeux et il reste muet quelques instants.

Merci…

[…]
Pourquoi ? Ils n’ont pas le droit… Notre planète est protégée…
[…]
Avant la bague était notre seule moyen de défense contre eux, mais un jour, un peuple appelé les Asgards est venu et nous a promis que plus jamais les Goa’ulds ne viendraient sur cette planète. Et ils disaient vrai, nous n’avons plus subit aucunes attaques durant plusieurs années. J’ai donc mit la bague en un lieu que je croyais sur.
[…]
Non, ils sont comme nous, ils ont de grandes moustaches et barbes, un casque de chevalier sur la tête, des vêtements de guerriers et ils parlent d’une voix très grave.
[…]
Un hologramme ? Mais nous avons conversé avec eux…
[…]
Je comprends mieux… Et je vous remercie pour votre aide, passée et à venir. Nous aurons besoin de matériaux et de bras forts pour reconstruire notre village mais plus que tout, de ma bague, si les Asgards ne nous protègent plus, il faudra qu’ont le fassent nous-même. Mais comme vous le savez, la bague a disparu et c’est cette Vala qui doit l’avoir en sa possession.

Après cette brève conservation, l’équipe lui parle du Sergent Lang et réclame leurs affaires pour tenter de le contacter mais une fois les radios en main, le Sergent ne donne aucun signe de vie. Ne souhaitant pas pensé au pire, l’équipe se dit qu’il doit être retenu prisonnier sur le vaisseau Goa’uld c’est alors que Zydru rentre sans un mot chez lui et ressort quelques secondes plus tard avec un appareil dans les mains.

Les Asgards ont téléportés ceci sur notre planète et nous ont expliqués comment cela fonctionner. Si, dans le peu probable des cas selon eux, un vaisseau Goa’uld entré en orbite, cet appareil permettait de transmettre une communication au vaisseau ennemi. Ils nous ont juste dit que cela dissuaderaient les Goa’ulds de nous attaquer. Il suffit juste d’appuyer ici et de parler en le tenant devant soi.

Nolan est celui qui a le plus étudié les Asgards, il est donc le plus désigné pour s’exprimer de la même façon qu’un Asgard, Zydru lui tend alors le petit appareil de forme cubique qu’il tient face à lui entre ses mains, il actionne le bouton et commence son discours.



--------------------


Sur le Ha’tak, Ba’al reçoit la transmission qu’il croit être Asgard, le visage de Thor apparaît sur l’écran en face de lui et se met à parler.


"Peuple Goa’uld, vous êtes en train de violer notre traité, quittez immédiatement l’orbite de cette planète ou nous serons contraints de mettre fin à votre menace. Veuillez aussi relâcher l’humain que vous gardez prisonnier et téléporté le sur Arcadia. Si vous violez une nouvelle fois l’un de nos traités, nous serons contraints de vous en empêchez une fois pour toute."

La communication se coupe et le Prima jette un œil aux capteurs du vaisseau avant de se tourner vers son maître.

Mon Seigneur, il n’y a aucune trace de vaisseaux Asgards sur nos capteurs.

Ba’al lance un regard noir à son Prima puis ordonne à ce dernier qu’il libère le prisonnier et qu’il ouvre ensuite une fenêtre d’hyperespace. Anthony est aussitôt transféré sur la planète et le vaisseau quitte son orbite.



--------------------


De leur côté, les trois Terriens espère que leur supercherie a fonctionné mais ils n’ont toujours aucun signe de vie de leur chef d’équipe, ils ne sont pas sûr qu’Anthony soit bien à bord du Ha’tak ni que Ba’al a gobé la menace Asgard. Ils aident alors les villageois à se remettre de leur bataille avant de reprendre la route à la recherche de leur chef d’équipe et de la précieuse bague de Zydru mais alors qu’ils se préparent à partir, le Sergent Lang arrive, souriant et ravi de retrouver ses compagnons sains et saufs, Zydru s’excuse auprès d’eux pour les avoir fait prisonniers et accusé à tort et Anthony lui promet qu’ils lui enverront de l’aide pour reconstruire son village ainsi que des médicaments pour soigner les blessés. Juste avant de partir, il lui tend la bague qu’il a récupérée dans la forêt avant de revenir.


Je ne sais comment vous remercier… Vous serez toujours les bienvenues ici, et ce sera un honneur de faire du commerce avec vous. Au revoir mes amis.

Sur la route du retour, l’équipe parle de Vala, et de ce qui est arrivé à ce village à cause d’elle, mais Anthony n’est pas d’accord avec eux, les Goa’ulds sont les principaux responsables de ce massacre et il semble comprendre ce qu’il l’a fait agir ainsi, il sort ensuite le cristal qu’il a aussi récupérer avant de revenir au village et leur explique qu’elle l’a repris aux mercenaires pour qu’ils puissent rentrer chez eux. Arrivé à la porte, le Sergent replace le cristal dans le D.H.D et Adams peut enfin composer les coordonnées de la Terre. Adams et Lang passent la porte mais quand Crust et Quaritch s'apprêtent à le faire, une voix les interpellent.

Hey, toi le petit grassouillet. Marduk se tient juste devant eux, une arme à la main. Passe la porte et dis à tes amis que s'ils ne me livrent pas Vala Mal Doran au plus vite, ton pote y passera.

Nolan ne sait pas quoi faire, il panique rapidement et Miles lui demande de se calmer en menaçant verbalement Marduk.

La ferme ! Tu viens avec moi vite fait ou je bute ton pote.

Nolan est contraint de passer la porte tandis que son coéquipier est fait prisonnier par le mercenaire. De retour sur Terre, il explique la situation au Général qui souhaite envoyer une équipe pour retrouver Miles, mais Marduk et son prisonnier ont surement déjà disparu...


Fin


--------------------



[HRP] Ben voila c'est la fin déjà xD Les points entre crochets c'est vos réponses, celle d'Antho pour Vala et plus bas, c'est Nolan qui répond à Zydru, pour les infos sur vos réponses, mp moi. Cela dit, si Nolan ne répond pas, j'ajouterai ses réponses mais si vous avez besoin de savoir ce qu'il va dire en gros à Zydru, demandez le moi. Pour les combats, je vous laisse gérer, dans tous les cas vous gagnez^^ Antho, quand t'es sur le vaisseau de Ba'al, je te laisse imaginer ce qu'il t'arrive, ce qu'il te fait, ce qu'il te demande, etc, si tu as des questions n'hésite pas comme d'hab. Et oui, Miles est enlevé, vu qu'il ne sera plus très présent à la fin du mois, il m'a proposé cette alternative qui colle très bien à la fin et pour une MJ future avec Vala en PNJ. Merci pour votre participation et bonne fin de MJ.[/HRP]




Revenir en haut Aller en bas
Nolan Crust
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 83

Arrivé au SGC : 24/07/2012

Age du Joueur : 22


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33 ans
Profession:
๏ Expérience:
36/500  (36/500)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Lun 15 Oct - 20:37

[ARG t'as posté 7 minutes avant moi. Bon ba je met celui-là et la suite derrière]

Alors que Nolan profitait de ses derniers moments de répis, la porte s'ouvrit enfin. Miles se dressa devant le Jaffa, un air de défis lui souhaitant bonjour. Bien sûr, ce fût Miles que le prima choisi. Quelques longues minutes de silence passèrent dans la « salle de repos » du vaisseau et le moment fatidique. Une douce mélodie de torture glauque s'insinua dans la prison, faisant parvenir un long frisson à Nolan au passage, et deux jaffas entrèrent pour l'emmener avec son compagnon là où se trouvait Miles. Ce dernier était dans une salle posture, à moitié allonger par terre et l'air d'avoir accumulé quelques souffrances. Nolan n'était pas très rassuré, la douleur physique et la mort était sûrement ses deux points faibles psychologiques alors se mettre en face allait être dur...

*Aller, je vais peut-être tenir deux trois secondes en attendant un miracle...*

Le Goa'uld fit mettre à genoux ses deux nouveau jouets et un jaffa releva la tête de Miles. Il avait des yeux vitreux, à se demander si il pouvait vraiment voir ses partenaires. Nolan eu un frisson cette fois tellement fort qu'il se demanda si sa colonne vertébrale ne s'était pas déboîtée. Devant une telle situation, une détente d’atmosphère s'imposait et fût un réflexe psychologique de Nolan :

« Miles, si on sort de ça sans dire un mot, t'as obligation d'être gentil avec les chercheurs  ! »

Cette phrase valu à son énonciateur de prendre la première décharge. Il eût le temps de voir Josh s'affaisser sous le coups de la sienne avant qu'il en reprenne une. Le manège dura quelques minutes avant que les jaffas ne s'arrête. Nolan n'avait supporté absolument aucune décharge et il s'interrogea sur l'état des tympans de ses camarades après des cris aussi puissant et répétés. Ce qui est sûr c'est qu'il s'était sûrement cassé la voix.
Nolan eût à peine le temps de se remettre en état de penser qu'il entendit
« ...vé dans ton putain de cul ? », troublé par cette phrase, il eût seulement le temps de voir le bâton du Goa'uld s'abattre sur Miles avant que Nolan ne reçoit à son tour de nouvelles décharges. L'attraction dura quelques minutes qui défilèrent comme une éternité. Les multiples moment ou Nolan perdait conscience, il était réveillé par la secousse d'après. Son corps était plus un cadavre secouer de spasmes qu'un réel corps vivant. L'esprit en fouillis, il se fit tirer jusqu'à la cellulle avec Josh et Miles, et là, suprise, il sentit son corps tombé avec le Jaffas qui le tirer puis une armure se dématérialisée à un ou deux mètres de lui. Le sergent et Vala se tenaient là, constatant l'état des troupes, Lang échangea quelques mots avec Josh avant de s'adresser à Nolan :

« Nolan, ça va ? Tu peux aider Josh à porter Miles ?
Ouai pas de problèmes ! De toute façon il a une promesse à tenir sur les scientifiques maintenant, et toi la sorcière, maintenant t'es ma pote ! Euh, quelqu'un aurait un truc pour la tête ? »

Ignorant les restes de douleur dont il n'avait de toute façon plus conscience, Nolan souleva un bras de Miles pendant que Josh prenait l'autre. Il sortit à la suite de Lang. La troupe traversa plusieurs, couloirs, laissant des tas d'armures sur leur passage. Nolan se contentait de porter son fardeau en se disant que ces jaffas étaient sûrement juste évanouis. Il se laissait guider par Josh qui suivait Lang et Vala. Arrivant dans la salle des anneaux, Nolan perçut dans son esprit confus quelques tirs avant de voir le sergent le rejoindre, lui et les autres et les anneaux descendre sur eux.

SUITE

Dès que les anneaux les amenèrent sur la Terre ferme, Le groupe partit en direction du cargo, Vala distança un peu ses compagnons et une fois arrivés à sa hauteur, Nolan constata avec horreur la torture que lui faisait subir le Goa'uld. Celui-ci relâcha la puissance de son gant et interrogea Vala. A l'écoute d'un mot que Nolan entendit à peine, un de ses camarades leva son arme et fit feu sur le tortionnaire. L'arme n'eût aucun effet sur le bouclier protecteur du Goa'uld qui brandit son gant et lança une onde de choc sur les humains.

Mis à terre, Nolan sentit son mal de crâne s'aggraver avant qu'il se dissipe petit à petit... Pendant ce laps, de temps, il tenta d'écouter les bribes de mots qu'il perçut de la conversation en Vala et Ba'al et fût réveillé par le bruit du Zat de Lang qui neutralisa la puissante arme de l'ennemi. Le coup bien placé de Vala qui suivi offrit à celle-ci une occasion de s'enfuir. Courant en avant, Lang donna l'ordre à son équipe de retourner au village. Nolan se leva péniblement et fit de son mieux pour aider Miles. Celui-ci pouvait à présent se débrouiller seul et c'était temps mieux. Après cette onde, les idées de Nolan s'étaient bien « défragmentées » et il tout allait pour le mieux si on oubliait la patrouille Jaffa qui arrivait. Une dernière petite blague lui remit toute sa volonté de fuir et survivre à bloc :

« Aller, pour finir ce petit échauffement un peu de footing ! »

Courant en avant du groupe, Nolan attendit Miles qui traînait derrière, survivre oui, mais abandonner quelqu'un d'aussi mal-en-point n'était pas humain. Les troupes Jaffas se rapprochait et d'un accord commun, tout le groupe se mit à couvert derrière divers arbres. Nolan leva son Zat et lui parla un peu :

« On peut dire que t'as de la chance de pas être meurtrier toi. »


Connaissant la théorie par cœur, Nolan activa le Zat et attendis quelques secondes et comme prévu un jaffa passa devant sa cachette. Presque à bout portant il le toucha sans problème et fier de son tir il lança deux trois éclairs là où étaient censé se trouver les autres Jaffas. Sous le couvert d'un tir de Josh, il profita d'un moment de calme pour ramasser la lance et la balança presque tout desuite vers là où se trouvait Miles, pas question de toucher à ce truc plus longtemps. Les ennemis à peine contenu par Josh et Nolan tombèrent comme des mouches face à Miles.

« C'est donc ça la puissance de Quaritch avec une arme... »

Reprenant leur course, les trois fuyards arrivèrent au village où les cadavres s'entassaient sur les étales renversés. Voyant la mort bien en face, Nolan eut du mal à garder son calme pour ne pas plonger rejoindre les cadavres. Avançant discrètement, le groupe arriva en face de la maison de Zydru où les Jaffas se rassemblaient. Le vieil Homme sortit et un Jaffa brandit sa lance...

*Sûrement pas un de plus !*

Sans réfléchir aux conséquences, Nolan brandit son arme et tira un flot bleu qui fit tomber le Jaffa. Le bruit du Zat et la lumière qu'il fit permit aux ennemis de repérer le groupe. Nolan sentit son angoisse remonter et s'adossa à l'étales auprès duquel il avait tiré, son Zat serré contre lui. Le combat dura quelques minutes et ce fût à peine si Nolan lança quelques tirs hasardeux, ne sachant pas s'il touchait une cible. Finalement, observant Adams et Quaritch victorieux, il se résolut à se lever pour aller secourir Zydru qui était à genoux.

Celui-ci remercia le groupe et engagea la conversation avec Nolan :

Merci...
Pas de problème, j'en ai pas tué beaucoup mais vous pouvez comptez sur mes compagnons pour s'occuper d'eux la prochaine fois qu'ils reviennent !
Pourquoi ? Ils n’ont pas le droit… Notre planète est protégée…
Comment ça protéger ? Vous voulez parler de cette fameuse bague c'est ça ? »

Face au récit de Zydru, Nolan comprit tout de suite : il parlait des Asgards et de leur fameux traité avec les Goa'uld.

Et ces, hummm, Asgard, Il étaient gris et petits avec une grande tête ovale non ?
Non, ils sont comme nous, ils ont de grandes moustaches et barbes, un casque de chevalier sur la tête, des vêtements de guerriers et ils parlent d’une voix très grave. 
Ah je vois, d'autres de nos équipes ont déjà croisé ça, c'est sûrement un hologramme qu'ils utilisent pour éviter de vous faire peur, ce n'était pas vraiment eux.
Un hologramme ? Mais nous avons conversé avec eux… 
Si vous préférez c'est une image. Les hologrammes ne sont pas réels mais vous mettent en relation avec les Asgard en leur donnant une forme qui n'est pas la leur. Apparemment, ils ont pris des images représentant des guerriers nordiques pour converser avec vous, mais en réalité ils ne ressemblent pas à ça. Et le grand plus de leurs hologrammes c'est qu'il peuvent parler en direct !»

Zydru remercia l'équipe et demanda comme dernière faveur si ils pouvaient retrouver la fameuse bague qu'il possédait. Nolan répondu par l'affrimative :

« Je pense que nous allons repartir dans la forêt pour chercher notre chef, si vous voulez, on essayera aussi de trouver la bague !  Vous avez conservé notre équipement non ? Vous pourriez nous le rendre pour éffectuer nos recherches ?»

Zydru fit apporter de gros sacs remplis des armes et gilets de l'équipe. En fouillant un peu, Nolan trouva une radio et la lança à Josh. Ce dernier tenta d'établir la communication avec le sergent mais ne reçu aucune réponse...
Et pendant tout ce temps le sergent ne revenait pas. Refusant les images du corps de Lang meurtri qui s'insinuaient dans sa tête, Nolan mis son attention au service des dires de Zydru. Prenant l'appareil que celui-ci leur montrait Nolan expliqua à ses compagnons :


« Je crois que c'est un communicateur Asgard. Cet appareil génère un hologramme qui transmet notre message au récepteur enregistré. Si ce que les Asgard ont dis est vrai. Il doit être réglé pour détecter les vaisseaux en orbite et leur envoyer le message. Je vais essayer de leur dire quelques mots... »

Prenant l'appareil entre ses mains, Nolan appuya sur l'unique bouton et se mis à parler, espérant que ce n'était pas dans le vide...

"Peuple Goa’uld, vous êtes en train de violer notre traité, quittez immédiatement l’orbite de cette planète ou nous serons contraints de mettre fin à votre menace. Veuillez aussi relâcher l’humain que vous gardez prisonnier et téléporté le sur Arcadia. Si vous violez une nouvelle fois l’un de nos traités, nous serons contraints de vous en empêchez une fois pour toute. »

Nolan désactiva le cube et s'adressa à ses camarades :

« J'espère que ce truc est pas en panne, enfin si ce n'est pas le cas, on devrait retrouver le sergent dans la forêt ! »

La troupe aida un peu les survivants à se poser, Josh dispensant à certains des premiers soins. Après une dizaine de minute, le groupe se décida enfin à partir et à leur grande surprise, il croisèrent le Sergent à l'entrée du village.

« Ah ba suffit de claquer des doigt et vous apparaissez, c'est beau ! »

Lang redonna la bague à Zydru en lui promettant de l'aide et ce dernier remercia une énième fois l'équipe en s'excusant. Après avoir fait leurs adieux, le groupe se dirigea une bonne fois pour toute vers la porte, forts du cristal que Vala avait donné au sergent. Nolan fit parler un peu ses camarades en lançant une discussion sur les événements :

« Cette sorcière nous aura bien aidée pour le coups, mais ça le valait bien après tout ce que cette planète à subit à cause de ses échanges marchands... »

N'écoutant pas vraiment le reste de la conversation, Nolan se concentra sur le fait qu'il allait enfin retourner à la base. Le groupe arriva enfin à la porte et l'enclencha ! Lang et Josh passèrent devant et Nolan ammorça son avancée quand une voix les interpella, lui et Miles :

« Hey, toi le petit grassouillé. Marduk se tient juste devant eux, une arme à la main. Passe la porte et dis à tes amis que s'ils ne me livrent pas Vala Mal Doran au plus vite, ton pote y passera.
Mais c'est quoi votre problème à la fin, c'est un objectif vital de brandir des armes pour tuer tout ce qui bouge sur cette planète ! »

Miles calma Nolan et s'adressa à Marduk en l'insultant à moitié. Son flot de paroles furent interrompu par le mercenaire :

« La ferme ! Tu viens avec moi vite fait ou je bute ton pote. »

Nolan hésitait entre passer la porte et rester avec Miles quand il sentit des picotis dans sa main gauche et les orteils de son pied. Il avait déjà commencer à passer la porte... Autrement dit, une partie de son corps avait déjà subit une désintégration.

*A ce stade là j'ai plus le choix, sauf si je veut perdre mes précieux doigts...*

Nolan souffla et passa la porte, de l'autre côté, il regarda l'anneau quelques secondes, espérant voir Miles sauter à travers... Rien ne se passa et il dût indiquer que Miles était absent quand le Général O'neill demandé où il était passé. Devant l'étonnement de ses camarades et de toutes le personnes présentes, Nolan s'expliqua :

« Juste avant qu'on passe la porte, un homme armé est venu et à pris en otage Miles. J'ai été forcé de traverser le vortex pour vous faire passer un message. Il veut qu'on lui livre Vala Mal'doran ». Nolan ajouta pour ceux qui n'étaient pas présent : « C'est une femme que nous avons rencontré sur PXJ-954 ».
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Ven 19 Oct - 12:13

Les anneaux les déposent à nouveau dans le Tel’Tak, sain et sauf. Ils étaient tranquilles pour l’instant, mais ils devaient absolument se dépêcher de partir car les jaffas ne tarderaient pas à débarquer pour récupérer leurs prisonniers. Vala prit les devants et fonça vers les bois. Anthony la suivit, restant malgré tout à proximité de Miles et de ses porteurs qui peinaient à avancer.

« Josh, tu veux que je te remplace ? ». Le militaire qui semblait un peu épuisé, se poussa pour laisser Anthony prendre le relais. Ce dernier pressa un peu le pas, autant que possible vu les états respectifs de Nolan et Miles. C’est que ce dernier était une sacrée masse à porter ! Au loin, Vala s’était arrêtée pour les attendre, suivant leur progression des yeux.

Anthony se concentrait sur sa respiration pour pouvoir tenir le rythme. Derrière eux, toujours personne, ils avaient bien de la chance ! Mais en arrivant, au niveau de Vala, une très mauvaise surprise les attendait… La jeune femme était à terre, le visage tordu sous l’effet de ma douleur, face à un Go’auld, vite identifié comme Ba’al… le fameux.... Décidément, en deux missions, Anthony faisait connaissance avec Anubis, puis Ba’al en personne, les deux grands maitres les plus importants ! Sans qu’il ne puisse réagir, un coup de feu parti à côté de lui en direction du Go’auld. Ce dernier eu le temps d’activer son bouclier et ce tir fut inefficace. Il leva la main et une onde d’énergie les projeta tous plusieurs mètres plus loin.
Anthony était un peu sonné, il se massa les tempes en se relevant.


« Vous allez bien ? » demanda-t-il doucement à ses collègues aussi sonnés que lui. Pendant ce temps, Ba’al parlait avec Vala. Il ne semblait pas faire attention à eux. Anthony attrapa son zat qui avait atterri à un mètre de lui, l’activa et tira dans le gant. Cet acte déclencha la rage de Ba’al mais son cri de colère se transforma vite en cri de douleur lorsque Vala le frappa dans ses parties intimes. Anthony ne put s’empêcher de sourire en voyant l’image du grand maitre, se tordant, les mains repliées autour de la zone douloureuse.

" Bien joué !" lança-t-il à la jeune femme.

Mais celle-ci avait déjà déguerpi sans leur dire au revoir. Et c’est aussi à ce moment que les jaffas décidèrent d’arriver…
« Bon, vous, fuyez au village, récupérez vos armes et attendez moi. Je vais m’occuper d’elle et tâcher de retrouver cette fichue bague. »

Laissant le reste de son équipe partir de son côté, il se mit à courir en suivant la direction prise par Vala. Il parvient à la retrouver alors que celle-ci est occupée à creuser. Elle ne l’a pas remarqué. Tant pis pour la morale, Anthony lui donne un grand coup de pied dans le ventre qui la fait basculer en arrière dans un gémissement. Sous ses yeux, dans le trou, il voit enfin la fameuse bague. C’était donc bien Vala qui l’avait volée, malgré ses dires. Il en était sûr… Impossible de se fier à sa parole. Il se baissa pour la ramasser. C’est alors qu’un magnifique coup de poing le cueillit. Il s’écroula au sol dans un cri alors que Vala se jetait sur lui pour le tabasser. Il parvint à lui saisir les poignets pour qu’elle arrête la pluie de coups et renversa la situation en la faisant rouler au sol. Il s’assit sur elle pour la maintenir mais, comme pour Ba’al, un coup de genou dans les parties lui fit pousser un cri étouffé et le poussa à relâcher sa pression. Vala en profita pour se dégager et saisit le zat qui trainait au sol. Elle le braqua avec.

« C’est dommage d’amocher cette belle gueule mais tu ne m’as pas laissé le choix »
« Je croyais que tu n’avais pas volé la bague… Tu viens de la trouver par hasard peut être… Mais on lutte tous les deux contre les Go’aulds. On n’est pas forcé de s’affronter… »
« Je veux juste sauver ma peau, ce que me réserve Ba’al et bien pire que ce qu’il pourrait vous faire subir à tous, je n’ai pas le choix. J’ai discrètement repris ça aux mercenaires… C’est un cristal de contrôle du D.H.D, si vous arrivez à vous en sortir, n’oublie pas où il est » .

*Ah, c’est donc pour ça que la porte ne marchait plus…*pensa Anthony alors qu’elle enterra le cristal juste à côté, puis l’embrassa. Un éclair fusa du zat, et Anthony s’écroula inconscient…


…. Une grande douleur qui lui traversa le corps le réveilla. Son corps se raidit et un cri lui échappa. Lorsque la douleur cessa, il eut besoin de quelque secondes pour retrouver ses esprits après ce réveil pour le moins brutal ! Où était-il ? Un bref coup d’œil lui indiqua le vaisseau Go’auld. Face à lui, Ba’al. Un autre jaffa se tenait aux côtés du prisonniers, une matraque à la main, la cause de cette immense douleur.


« Bien, bien… notre prisonnier est de retour parmi nous ! Vous êtes un Tau’ri ? Non ? »
« Peut être bien… Pourquoi ça vous intéresse ? Vous voulez partir en vacances chez nous ? »
« Ne soyez pas insolent comme ça…. Ça ne vous réussirait pas… » /b]dit-il en désignant le garde à la matraque. [b]« D’après ce que j’ai vu, vous connaissez Quetesh…. Il se trouve qu’elle a volé une bague que je voulais vraiment avoir…. Où est-elle ? »
« Quetesh ? Ah non, connais pas ! »

Un geste de la tête de Ba’al et l’intense douleur recommença. Anthony s’écroula au sol, à quatre pattes, laissant échapper quelques larmes qu’il ne put controler. Une fois la torture passée, il resta immobile, reprenant sa respiration et tentant de reprendre une contenance avant de se redresser. Son dos le faisait souffrir mais il se força à rester aussi droit que possible, fixant Ba’al dans les yeux.
« Ecoutez, j’aimerais beaucoup vous renseigner mais premièrement, je ne connais pas de Quetesh, et deuxièmement, je n’ai jamais vu de bagues sur cette planète ! Je ne suis pas la bonne personne à interroger je pense… »

Ba’al bougea la tête de droite à gauche, puis lui décocha un coup de poing en plein visage. Anthony valsa sur le côté, le visage quasi insensible pendant quelques secondes avant que la douleur ne reprenne le dessus. Il avait dû lui casser le nez… il sentait du sang chaud couler jusqu’à sa bouche.

« Suffit maintenant ! Où est la bague ! Je ne suis pas d’humeur ! »

Anthony essaya d’articuler sa réponse mais c’était de plus en plus dur avec la douleur qui irradiait son visage.
« Allez voir, y a un petit marché dans un village. Ils doivent surement vendre quelques bagues pas très chères. Votre copine sera contente… »

Anthony se préparait à recevoir un nouveau coup mais alors que Ba’al saisissait la matraque du garde pour lui infliger lui-même le supplice, une transmission apparut face à eux. Un Asguard se tenait là et ordonnait au Go’auld de relâcher Anthony puis de quitter cette planète. Cette vidéo sembla contrarier fortement Ba’al mais ordonna malgré tout à son Prima d’exécuter ces ordres. Une bonne surprise pour Anthony qui ne savait pas trop d’où sortait ce « messie ».
C’est alors qu’une nouvelle lumière l’entoura et il se retrouva dans la forêt un instant après. Il devait maintenant retrouver les autres. S’aidant d’un arbre, il se releva en crispant les mâchoires. La douleur avait dûe à la matraque se dissipait lentement mais il avait encore l’impression qu’on lui avait passé le visage sous un rouleau compresseur. Une fois debout et à peu près stable, il prit la direction du village. Heureusement pour lui, ce dernier n’était pas très loin. Arrivant là-bas, il vit ses compagnons en discussion avec Zydru. Il ne put s’empêcher le laisser échapper un sourire de soulagement qui se traduisit aussitôt par une douleur et se transforma donc en un petit rictus.


« Content de vous revoir.. Excusez, moi, vous auriez un peu d’eau ? » demanda-t-il au chef du village. Histoire de boire un peu et de s’essuyer le visage qui devait être dans un sale état. Le chef lui apporta ce qu’il souhaitait.

Désignant le village, il dit
« On va vous aider à vous remettre de cette attaque… On vous apportera des médicaments. Et avant que j’oublie… » Il tira la bague qui avait causé tant d’ennuis et la donna à Zydru « … La prochaine fois que les Go’aulds osent venir, mettez les tous à terre ! »

Le chef les remercia tous puis ils reprirent la route de la porte. Evidemment la discussion en vain rapidement à Vala.
« Cette sorcière nous aura bien aidée pour le coup, mais ça le valait bien après tout ce que cette planète à subit à cause de ses échanges marchands... »
« Vous savez, je la comprends malgré tout… Je ne dis que l’on doit excuser sa manière de faire mais elle a voulu sauver son peuple… Avec les moyens du bord. Le problème c’est que pour ça elle était prête à déposséder un autre peuple… Mais ne soyons pas trop durs avec elle. Contre les Go’aulds chacun fait ce qu’il peut… »
Lorsqu’ils arrivèrent à la Porte, Anthony sortit le cristal manquant de sa poche et alla le remplacer avant de dire : « Josh, je te laisse composer le code, qu’on rentre enfin à la maison, cette fois-ci ! » Et comme par miracle la Porte s’ouvrit ! Josh passa le premier, suivit d’Anthony.

Arrivé sur Terre, il descendit de la passerelle et attendit ses collègues… qui n’arrivaient pas…
« Mais qu’est-ce qu’ils font ? Ils étaient avec nous ! »

Les secondes passèrent et finalement Nolan repassa la porte, mais sans Miles…. Il leur expliqua ce qui c’était passé sur la planète. Anthony en resta stupéfait et un peu assomé par la nouvelle. Alors qu’il était transporté à l’infirmerie il se repassa la mission dans sa tête. Un bel échec ! Sa première mission en chef d’équipe et quel était le résultat ? Ils s’étaient tous fait capturés par les Go’aulds, un village avait été ravagé un peu par leur faute, ils n’avaient rapportés aucune découverte utiles et pour clore le tout, un des membres de son équipe s’était fait capturé… S’il n’avait pas traversé la porte de suite, il aurait peut-être pu faire quelque chose. Là c’était comme s’il l’avait abandonné, il aurait dû passer la Porte en dernier une fois tout le monde en sécurité… Il retrouverait Miles, il en faisait la promesse…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Miles Quaritch
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 439

Arrivé au SGC : 02/04/2010

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 45
Profession:
๏ Expérience:
253/3200  (253/3200)

MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   Dim 21 Oct - 16:24

Enfin sur la terre ferme, mais toujours pas en mesure de me déplacer seul, même si je me remets peu a peu, j’en chis un beaucoup, on traversait la foret en et je pouvais remarquer que Vala nous distançait très rapidement, mais pour enfin la rattraper mais en compagnie du Goa’uld qui nous avait torturé, Vala était pas en bonne posture, le Goa’uld la torturé avec son gant. Puis l’un d’entre nous voulu lui tirer dessus mais un bouclier le protégeait et une onde d’énergie nous plaqua tous a terre, Vala ce faisait interroger au moment ou Lang tira au Zat dans la main de ce fameux Baal, qui fou de rage ce pris un gros coup dans les couilles de la part de Vala. Ce fut a ce moment la ou on ce sépara, j’allais mieux et je pouvais enfin me déplacer seul mais pas a cent pour cent de mes capacités, Lang c’était mi a la poursuite de Vala et nous en direction du village.

Je n’avais pas la même allure que les autres, je morflais encore et des Jaffas étaient a notre cul, on ce mi tous a couvert, j’étais derrière un arbre mais sans arme, le combat commençait, Nolan et Josh tirer pour abattre les Jaffas qui nous faisait face, et ce fut a ce moment ou je vis une lance a terre, en la récupérant aussitôt, je me mi a tirer avec une rage sanguinaire, a chaque tire, un mort, je me vengeait de tous ce qui m’ont fait subir dans le vaisseau. En tres peu de temps, il n’y avait plus aucun Jaffa debout et Nolan ne put s’empêcher de faire un commentaire.


« C'est donc ça la puissance de Quaritch avec une arme... »

« Et la, j’ai encore rien fait. »

En reprenant la route vers le village, on vit une vision d’horreur, les Jaffas étaient en trin de massacrer tous le village, j’avais déjà vu ce genre de scène macabre en Afrique, le massacre de civil sans aucune défense et vraiment la chose que je ne supporte pas et la seul sentence pour les bourreaux est la mort. Nolan était tant qu’a lui confronter pour la première foie a ca, il allait voir les cadavre pour voir si ils étaient toujours vivant ou si il pouvait faire quelque chose, mais il fallait avant tous arrêter cette tuerie en éliminant tous les Jaffas.

« Nolan, on bouge, ce n’est pas le moment de s’apitoyer, on ne peu plus rien eux, il faut sauver tous les autre tant qu’il est temps. »


Puis aux milieux du village, le chef allait ce faire exécuté par des Jaffas et Nolan tira le premier, puis notre position était révélé et le combat commençait, ma lance crachait le feu sur toute mes cible, je me mettais à couvert derrière un mur pour commencer, puis tout en tirant le plus précisément possible, je me déplacer pour éviter d’être pris en tenaille, un corps a corps rapide contre un Jaffa ce termina avec un coup de lance en plein visage avant de lui tirer a bout portant dans le torse.

Apres quelque minute de combat acharné, tous les Jaffas étaient a mort, enfin sauf un, qui rampait pour récupérer une lance un peu plus loin, il avait été blessé, d’un pat rapide, je me dirigeais vers lui et d’un coup de pied, j’écartais la lance qui était a quelque centimètre des doigts du Jaffa, je pouvais voir son visage se décomposer, il m’insulta dans ca langue a la con et juste après, j’ouvrait la lance juste devant son visage, puis en une pression de doigts , ca tête éclata rependant quelque litre hémoglobine sur le sol.


En allant relever le chef du village qui nous remercier, Nolan discutait avec lui, mais pour ma part je gardais un œil sur le village au cas ou qu’un Jaffa débarque et nous tire dessus.


« On a besoin de nos armes et de notre équipements »

Une fois le matériel en main, Josh voulu communiquer avec Lang par radio, mais pas de réponse, il avait du surement ce faire prendre ou pire tuer.

« Faut qu’on bouge, faut trouver Lang et partir d’ici. »


Puis le chef donna un étrange objet à Nolan et ce dernier communiqua avec Baal en ce faisant passer pour un Asgard. Puis en attendant l’équipe donnait un coup de main au villageois. Pour enfin partir, sans aucune nouvelle de Lang, mais avec une grande surprise , Lang se présenta a l’entré du village.

« Alors tu t’es fait attendre. »

Puis tranquillement, mais épuisé, on reparti vers la porte, celle-ci s’activa, puis Lang et Josh passa la porte, moi et Josh on était juste derrière eux quand une voie nous interpela, en me retournant, des hommes nous tenais en joue.


Nolan paniqua vite.


« Calme toi Nolan et fait ce qu’il te dit et bordel de merde quesque vous avez tous avec cette pute de Vala ? Tu veux la sauter ou quoi ? Dit toi que je n’aurais aucun scrupule de te faire la peau. »

« La ferme ! Tu viens avec moi vite fait ou je bute ton pote. »

Puis Nolan passa la porte et je me retrouvais seul avec mes ravisseur, je ne pouvais pas risquer de leur tirer dessus, pas le temps de prend mon arme avant de me faire tuer. Il me désarma et pris tous mon matériel pour enfin partir dans la foret et m’amener dans un vaisseau, avant de m’enfermer je lui dit.

« J’espère que tu sais ce que tu fais, tu n’as pas idée sur qui tu es tombé. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ - Prisonniers / Shepp   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ - Prisonniers / Shepp

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-