Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Le repos de la guerriére (Julia Becker)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Le repos de la guerriére (Julia Becker)   Dim 5 Aoû - 18:02



Les bras du petit Arthur s'étaient spontanément enroulés autour du cou de sa mére. Julia tenait contre elle ce petit être si précieux dont elle ne pouvait plus se rassasier. Elle caressa ses joues, sa chevelure d'ange tout doucement pour ne pas le réveiller. Elle sentait son souffle régulier contre elle ce qui lui procurait une joie indéfinissable. Pourtant il allait falloir qu'elle le laisse dormir seul. Ce n'était pas une bonne habitude à lui donner que de rester avec lui la nuit. La jeune femme repensa à la conversation qu'elle avait eu avec Anthony sur Skype juste avant d'emmener Arthur se coucher. Il ne s'était accordé qu'un court répit et repartait déjà en mission. La peur n'évitant pas le danger, Julia tâchait de ne pas trop s'inquiéter. Mais comment, après tout ce qui leur était arrivé, parvenait-il à repasser la porte si vite ? De son côté elle en était incapable et songeait même à quitter le programme. Il y a quelques années de ça elle ne se serait pas posé de questions et aurait foncé tête baissée comme son cher et tendre le faisait. Alors pourquoi les choses avaient -elles changé ? Il se pouvait que la réponse se tienne actuellement entre ses bras sous la forme d'un petit garçon qui comptait plus que tout. A regrets, elle se détacha du petit et le borda dans son lit avec mille précautions. Heureusement à cinq ans les enfants avaient le sommeil profond. Elle envoya de la main un dernier baiser à son fils et ferma doucement la porte de sa chambre.


Alors qu'elle descendait les escaliers elle entendit ses parents discuter dans la cuisine. Comme tous les soirs ils prenaient leur thé tous les deux et en profitaient pour se chamailler un peu. Trente ans de mariage et toujours aussi complices! Deux piliers qui malgré les tempêtes n'avaient jamais flanché. Attendrie, Julia les entoura dans ses bras avant de les embrasser.

- Je vous aime tellement tous les deux!

Elle s'était réfugiée chez ses parents dés sa sortie de la base ayant besoin de reprendre des forces auprès des siens. Sa mère lui sourit et lui tendit une tasse de thé au caramel avec une guimauve faite maison. Julia remercia et se dirigea dans le salon. Alex son ex-mari occupait le canapé. La blondinette ne masqua pas son étonnement.

- Je croyais que tu étais rentré ?

Le jeune homme leva le regard sur elle et comme à chaque fois Julia avait l'impression d'être passée au scanner.

-J'avais quelque chose à te donner avant. Assieds-toi.

Toujours ce ton de commandant parlant à un de ses soldats! Il émanait d'Alexandre Jenkins une force et une rigueur très charismatiques. Avec lui on se sentait toujours protégé. Il lui tendit alors une enveloppe frappée du logo de la United Airlines.

- Qu'est ce que c'est ?

- Ton acceptation au titre de pilote de ligne à la United Airlines. Je sais que tu en avais toujours rêvé. Félicitations!

- Non. J'ai toujours rêvé de partir en voyage avec cette compagnie. C'est différent.

Alex haussa les épaules pour signifier que selon lui ça ne changeait pas grand chose. Julia continua sur un ton un peu froid

- Alors, si je comprends bien, tu voudrais que je passe de pilote de Formule 1 à conductrice de bus scolaire c'est ça?

C'était assez imagé mais cela représentait parfaitement la situation.

- Arrête de ne penser qu'à toi Julia. Je te rappelle que tu as un fils qui n'a eu aucune nouvelle de sa mère pendant six mois. Tu dois quitter l'armée c'est tout.

La blondinette reçut ses paroles comme une gifle en pleine figure. Alex avait toujours été dure...mais, juste.

- D'ailleurs je vais moi aussi rentrer dans le civil. Comme ça nous serons quitte.

Voilà! On y était : "je le fais donc tu le fais". Pour lui tout était réglé il n'y avait pas à discuter d'avantage. Mais Julia ne l'entendait pas de cette oreille.

- Arrête de compter les points Alex. Et dis-moi : c'est ça que tu veux inculquer à notre fils ? " Si c'est trop difficile abandonne!".

Elle secoua la tête désabusée. Abandonner le SGC pour ne plus prendre le risque d'être à jamais coincée sur une planète inconnue était une chose, mais lâcher sa patrie à laquelle elle était entièrement dévouée c'en était une autre.

- C'est vrai que j'ai pour projet de peut-être me faire muter ailleurs mais en restant dans ce que je sais faire de mieux : piloter un avion de chasse...et oeuvrer un peu à pacifier le monde. Un monde dans lequel notre fils vit. Nous avons une responsabilité vs à vis de cela tu ne crois pas ?

Alex changea d'angle d'attaque à la vitesse de la lumière.

- De toutes façons tu ne peux plus rester là bas. Surtout maintenant que tu as ton petit ami sur ton lieux de travail. Déjà avec ta soeur c'était limite mais là...

Julia fronça les sourcils. Elle savait parfaitement où il voulait en venir mais voulait l'entendre de sa bouche

- Développe, je t'en prie!

- Est-ce vraiment utile Julia ?

Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Le repos de la guerriére (Julia Becker)   Dim 5 Aoû - 18:20

ACADEMIE DE WEST POINT 13 ANS PLUS TOT




Le tarmac s'immobilisa à hauteur du sol de la jungle artificielle dans un bruit sourd. L'Instructeur Vord tira une longue late de son cigar.

- Nous allons... remercier certains de nos camarades pour leur présence... A l'appel de votre nom, remontez sur le tarmac. Cadet Black, cadet Bly... et cadet Kaitos. Vous êtes affectés ailleurs. L'élévateur va vous conduire au bon niveau.

L'élévateur démarra, emportant les 3 cadets vers les cieux. Une énorme explosion retenti à travers la jungle, des débris et de la poussière volaient dans l'atmosphère.La surface du Tarmac venait d'exploser, ses passagers avec vraisemblablement. Le commandant Vord souriait, sa commande dans la main, un bouton enfoncé.

- Garde à vous !

Les cadets se raidirent. C'est avec horreur et par pure automatisme que Julia avait suivit le mouvement. Le commandant Vord fit un petit signe de la main, à la destination de... on ne sait qui. En tous cas, il semblait que le signal avait bien été reçut. Une vingtaine de soldats surgirent des arbres, derrière les cadets, et un peu partout autour et braquèrent leurs armes sur les jeunes recrues.


- Cadavres, dépouilles, macchabées, restes, résidus, déchets. Ce sont là les termes que l'on pourrait employer pour qualifier votre situation physique en cette fin de simulation. Vous êtes tous morts cadets, et certainement plus d'une fois. Vous avez étés repérés par toutes les troupes du secteur. Conclusion, ces hommes vous attendaient ici encore.Vous étiez en milieux hostile, la discrétion prime avant tout. Etre repéré signifie certainement la mort.

Mais ils avaient accompli leur mission!! N'était-ce pas ce qui comptait ?? La fureur de Julia fut à son comble lorsqu'elle repensa à l'explosion de la plate forme où se trouvaient leurs camarades. Le commandant Vord les avait froidement éliminé. Et sans aucune raison valable. Le pire c'est qu'il semblait y avoir prit du plaisir.

- Bien, messieurs les cadavres, quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi le cadet Jenkins à été libéré en approchant cet objectif alors qu'il jouait dans mon camps ?

Alexandre Jenkins s'approcha du commandant. Il se plaça à sa droite, attendant d'autres ordres. De son côté Julia était comme une cocote minute qui ne demandait qu'à exploser. L'un d'eux avait libéré Alex effectivement parce qu'en dehors de la simulation qu'ils venaient d'effectuer il était un des leurs. Ca leur avait paru tout naturel sur le moment, ils n'allaient tout de même pas le laisser avec sa ceinture d'explosifs! Elle sentait dans les rangs que ses camarades étaient aussi abasourdis qu'elle et dans l'incompréhension totale.

- Et dois-je en conclure qu'il à trahis les siens ? La trahison est passible de peine de mort!


Le commandant dégaina une arme et la pointa sur Alex. Celui-ci eut un léger mouvement de recul et Julia trésaillit. Mais le commandant lui avait ordonné de se présenter là. C'était un ordre, il devait obéir. Julia tâchait de rester de marbre et cachait ses yeux sous sa casquette mais elle était furieuse. Si le coupable se dénonçait il serait exécuté trés probablement comme Black, Kaitos et Bly. Si ils se taisaient c'était Alex qui y passerait. Il n'y avait donc aucune échappatoire possible. Julia ne voulait pas voir son petit ami mourir! Le danger ici c'était le Commandant Vord. Il n'avait aucun droit de traiter les cadets de cette manière et de les tuer.

A la surprise générale Julia prit son élan et plongea sur Vord. Ils se retrouvèrent par-terre. Elle tenait en main son couteau de combat qu'elle planta sous la gorge de son commandant s'efforçant de réprimer les tremblements qui parcouraient tout son corps. C'était sûre elle allait au devant de gros ennuis...Mais à choisir entre ça et Alex... De son côté Vord s'amusait. Il se redressa un peu, appuyant encore un peu plus la lame sur sa gorge. Un simple mouvement de Julia risquait de lui couter la vie.

- Cadette, cadette, cadette... que croyez vous faire ? Vous m'amusez... vous êtes... pathétique. Vous mettez la vie de vos camarades en jeux parce que vous êtes incapable de transcender vos émotions. Répugnant...

Vord toussa, la lame ne lui faisait visiblement pas du bien. Il était légèrement écorché à force de parler.C'est alors qu'un tir traversa les feuillages pour toucher directement la main de Julia. Un tir paralysant. Le bras tomba comme une feuille morte sur le coté de la jeune fille, qui reçut du commandant un coup en plein visage avant que ce premier ne se relève.

- Cadette, vous êtes encore en vie parce que vous m'avez... amusé. Mais n'oubliez pas ce que je vous ait dis.


Dernière édition par Julia Becker le Dim 23 Déc - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Le repos de la guerriére (Julia Becker)   Dim 5 Aoû - 18:28

RETOUR AU PRESENT




Oui Julia se souvenait de tout dans les moindre détails. Jamais elle ne pourrait oublier.

- Et dire que tout ceci n'était une mise en scène destinée à souder notre équipe...La mission n'était que secondaire. J'ai vraiment cru, à l'époque, que Vord avait tué trois des notres...et qu'il allait faire la même chose avec toi.

- Moi aussi. Alors qu'en fait ils avaient juste abandonné en cours de route. C'était trop dur pour eux. Notre instructeur leur a préparé une belle sortie

Julia hocha la tête. C'était peut-être à cause de ce vécu-là qu'elle ne supportait pas que des camarades puissent se trahir les uns les autres, s'entretuer plutôt que de rester souder. Il y avait longtemps maintenant qu'elle n'admettait plus qu'on ne sache pas gérer ses émotions en mission.

- Les choses sont rarement ce qu'elles paraissent.

Alex confirma

- C'était il y a treize ans. Une éternité. Avons-nous tant changé depuis ?

Julia n'avait pas envie d'être nostalgique. Elle ne regrettait pas le passé mais ne souhaitait pas non plus y retourner.

- Bien sûre! Je n'étais même pas encore blonde à l'époque!

Et ce qui était certain également c'était qu'elle était beaucoup moins spontanée qu'à l'époque. Il n'y avait aucune chance qu'elle réagisse de la même manière maintenant. Alex revint à la charge.

- Est ce que tu me promets au moins de réfléchir à la proposition de la United Airlines ?

Le regard de la blondinette se porta vers les deux roking-chairs vides de ses parents qui attendaient tranquillement sur la terrasse à la lumière du soleil couchant. L'heure n'était pas au choix d'une carrière professionnelle mais à la sérénité et au bien-être. Elle posa un doigt sur ses lèvres intimant Alex de se taire avant de quitter le canapé pour aller à la rencontre du clair obscure qui inondait le paysage de couleurs lumineuses. Chaque chose en son temps. Et c'était bien ainsi...


Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Le repos de la guerriére (Julia Becker)   Ven 17 Aoû - 13:31

UN SINGE EN HIVER


Julia bailla et s'étira comme un chat en remontant le drap qui avait tendance à glisser. Elle ne regarda même pas l'heure que lui indiquait le réveil. Pour la premiére fois depuis des mois, elle avait dormi de tout son saoûl sans être interrompue dans son lit moelleux. Si elle avait eu quelques talents de poétes elle aurait certainement écrit une ôde à celui-ci.

La chambre était le résultat d'un véritable champs de bataille. Des vêtements neufs et des chaussures étaient éparpillés sur les meubles et les fauteuils. Deux jours auparavant, ou peut-être trois, Julia s'était offert une vraie virée shopping avec ses copines et sa soeur puis était allée s'éclater en boîte. Les filles avaient pu ratrapper le temps perdu. Et puis elle s'était couchée et....le réveil ne se faisait que maintenant. Elle avait terriblement faim d'ailleurs! La jeune-femme envoya un texto à Anthony qui était en mission et ne devait pas avoir son portable sur lui. Tant pis, il le lirait à son retour.

C'est alors qu'un ouragan sous la forme de deux jeune-femmes se précipita dans sa chambre. Kim ouvrit les volets ce qui éblouit désagréablement Julia qui se coucha sur le ventre et mit son oreiller sur la tête.

- Oh noooon!!!

Mais déjà les filles la poussait pour s'installer à ses côtés dans le lit. La blondinette se décala avec un sourire amusé. D'aussi loin qu'elle s'en rappelait il en avait toujours été comme ça entre elles. Mais en général elles se réservaient ce traîtement lorsqu'elle étaient déprimées et actuellement ce n'était pas son cas. Kim fut la premiére à prendre la parole


- Allons chérie!! Tu ne peux pas passer ton temps à dormir!

Annie renchérit

- Mais oui enfin! Il y a bien d'autres choses que tu aimes faire ?

Juia réfléchit.

-J'aime bien manger aussi c'est vrai!

Annie leva les yeux au ciel

- Et aprés c'est tout dans les hanches! Tu ne peux pas faire que cela quand même!

- Oh non! La moitié du temps je dormirais et l'autre je mangerais.

Evidemment elle les taquinait un peu. Julia n'était pas du genre à se laisser aller. Mais là elle s'était un peu faite avoir. Jamais elle n'aurait pu imaginer pouvoir autant dormir.

- Oh je sais ce que vous allez dire, mais j'aimerais bien vous y voir moi. Six mois d'absence et à mon retour je dois appeler tout le monde pour expliquer que je suis vivante, poireauter dans les administrations pour refaire mes papiers et leur expliquer une situation que de simples fonctionnaires ne veulent pas comprendre. Inscrire Arthur dans sa nouvelle l'école, touver une gouvernante, et faire face à un ex-mari qui veut que ma carriére profesionnelle se résume à un truc nul! Faire des valises, en défaire. Du coup voilà, j'étais fatiguée! Et c'est normal j'en ai le droit!

Et c'était pour cela d'ailleurs qu'Arthur passait la semaine chez ses grands parents. De son côté Alicia était aussi repartie en mission. Peut être même avec Anthony d'ailleurs. Elle marqua un temps d'arrêt. Il manquait quelqu'un.

- Mais ? Où est Charlotte ??
- Elle va arriver. Il parait qu'elle avait des trucs à faire avant
- Moi je parie que ce "truc" c'est avec le serveur D'avant-hier soir que ça s'est passé!
- C'est vrai qu'il est canon celui-là!
- Des fesses à croquer!!
- Moi je suis mariée alors je ne regarde pas
- Mais bien sûre! Allez Annie, avoue qu'il était mignon quand même!
- Ah mais les filles je n'ai plus la tête à ça vous savez! Avec deux enfants à la maison et un mari...
- Moi aussi je suis mariée! Mais je sais reconnaître ce qui est beau!
- Eh bien moi je ne suis pas mariée et j'aime faire profiter de mon corps de rêve!

Les filles regardérent toutes vers Charlotte dont la silhouette gracile venait d'apparaitre dans l'encadrement de la porte. Malgré ses quarante ans, Charlotte était effectivement une des femmes les plus sublimes que Julia connaissait. Et elle le savait! Dans un geste théâtrale, Charlotte brandit les grands sacs colorés qu'elle avait aux bras.

- Mes chéries j'en ai assez de cet endroit! Il y a eu cette crise, le remariage de Kim, et la mort de Julia! Il est temps de mettre les voiles!

Annie secoua la tête

- Oh mais non je ne peux pas laisser Bill seul avec les enfants! Ce serait indigne d'une bonne mére et d'une épouse!
- Tu as une nounou! Et moi aussi je laisse mon mari seul parfois...Il apprend à être autonome, c'est important.
- Ce qui est indigne d'une femme c'est de se laisser aller! Regarde-toi Annie, tu as le teint du vampire de Twilight!

La pauvre Annie baissa les yeux un peu honteuse maugérant qu'effectivement elle n'avait plus trop le temps pour les séances de bronzage. Julia demanda

- Mais où est ce que tu veux aller alors ?

Charlotte leur lança alors un sac à chacune. Curieuse, Julia ouvrit le sien et découvrit un magnifique Sari aux coucleurs chatoyantes. Les copines en avaient chacune une.

- A Amritsar en Inde! C'est le rendez-vous de tous les gens chic et branchés!

Des exclamations de joie retentirent tandis que Julia carressait la soie orange et rose du vêtement.

- Quelqu'un sait si on mange et si on dort bien là-bas ?



Dernière édition par Julia Becker le Dim 23 Déc - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Le repos de la guerriére (Julia Becker)   Lun 10 Déc - 16:24

Once upon a time...

- Kim c'est toi l'experte en fertilité, la meilleure même! Et je veux que tu vois Alicia!
- Est ce que tu es sûre qu'elle veut être mère ? Et son fiancé il est prêt à être père aussi ?
- Bien sûre c'est évident!
- Chérie c'est à elle de faire la démarche, tu ne peux pas toujours couver ta petite soeur elle est grande maintenant...et doit faire ses propres choix seule.

Julia soupira et s'affaissa un peu sur le bureau. Bien sûre son amie avait raison mais tout de même...Elle avait espéré que Kim, cette magicienne des bébés, aurait une solution toute trouvée pour Alicia. C'est alors qu'elle se rendit compte que la doctoresse était occupée à observer Sam le pédiatre de son cabinet qui examinait Arthur... Julia eut soudain une révélation.


- Tu as couché avec Sam!
- Non!!! Enfin si mais juste une fois!!
- Oh Kim c'est pas vrai! Et ton mari ?
- Je sais je suis affreuse j'ai triché, je me suis laissée emporter je suis un monstre mais...je suis plus proche de mon pédiatre que de mon époux c'est affreux! Et tu sais le pire dans tout ça ?
- Euh non ?
- C'était pas un accident, j'ai envie de recommencer! J'ai les hormones en ébullition dés que je pense à Sam!!
- OK Kim j'ai compris code rouge!
- J'aurais plutôt dit code bleu. Le rouge ça sera pour plus tard.
- OK je convoque les filles et on fait ça chez Ladurée!
- Rapidement hein ? C'est urgent là!
- Ouais je m'en occupe!

Bref, les copines allaient se retrouver chez le pÄtissier Ladurée et débattre de la question afin d'aider Kim dans cette affaire. N'empêche que ça sentait mauvais. Julia savait qu'elles seraient prêtes à passer Noël avec elle et à l'héberger si c'était nécessaire et Charlotte, femme d'affaires avant tout lui donnerait des bons conseils d'avocat. Arthur et Sam sortirent alors de consultation et tous deux se topérent dans la main

- A bientôt mon pote!
- Au revoir Sam! Maman Sam m'a donné un sucre d'orge!
- C'est normal tu as été très sage et tu es en parfaite santé! Ca méritait bien une petite récompense.

Julia remercia Sam, embrassa Kim et prit la main de son fils non sans avoir refermé son manteau et lui avoir mis son bonnet sur la tête. Il était temps d'aller choisir un sapin à présent.

- Alors Trésor, tu as fait ta lettre au Pére Noël ?
- Maman j'ai six ans maintenant!

Julia ferma brièvement les yeux redoutant de poser LA question.

- Et ?
- Je ne crois plus au Pére Noël!

[/i]Ca y est c'était fait! Son bébé ne croyait plus en la magie de Noël. Elle passa une main songeuse dans les cheveux de son petit garçon. Le bond de l'enfance commençait déjà à s'estomper. Arthur grandissait.[/i]

- Depuis quand tu l'as compris chéri ?
- Tu n'étais pas là l'année dernière Maman et personne n'avait demandé au "Père Noël" d'enlever les chaussures de Papa.

La blondinette se mordit les lèvres. C'était un reproche inconscient de la part d'Arthur. L'année dernière à cette époque elle était coincée sur une planète sans espoir de retour. Elle avait involontairement abandonné son petit garçon pour son travail.

- Tu sais Arthur il n'y a rien, rien de plus important que toi pour moi. Et j'aurais voulu être là à chaque instant mais...
- Mais tu étais au travail au service de l'Amérique. Je sais M'man t'en fais pas.

Bien sûre qu'elle s'en faisait! Il grandissait sans elle. Cette situation ne pourrait pas durer! Il y avait à peine douze heures, elle était encore en mission à échapper à des goa'ulds pensant accomplir de grandes choses mais là...ça perdait tout son sens. Pourtant, savoir la Terre en proie de dangers et rester sans rien faire n'était pas supportable non plus alors que faire ?

- Tu sais Arthur Noël existe vraiment si on y croit. Et nous serons toujours ensemble si nous y croyons aussi.
- Maman, je ne suis plus un bébé!

Julia se mit à chatouiller son filston qui se mit à rire

- Tout ça c'est moi qui l'aie fabriqué! Même quand tu seras un vieux monsieur tu resteras mon bébé! Et puisque c'est comme ça, on va choisir le sapin le plus moche qu'on trouvera!
- Pourquoi ?
- Tu verras!

Deux heures plus tard, tandis qu'ils dégustaient le chocolat chaud au pain d'épices de Madame Samovar, Arthur et Julia contemplaient leur ouvrage. Le sapin, à la base dégarni était à présent couvert de guirlandes et de boules lumineuses, ils avaient également ajouté de la neige artificielle. Il scintillait de mille feux et n'avait plus rien de laid.

- Tu vois Arthur c'est ça l'esprit de Noël. C'est être capable de transformer le laid en beau même si personne n'y croit. Et c'est ce qui fera que nous ne serons jamais séparés. Tant que nous croyons être ensemble nous le serons.

Arthur ne disait plus rien mais à voir son regard Julia comprit qu'elle venait de remporter une bataille. Elle se fendit d'un sourire lorsqu'elle entendit la sonnette de la porte retentir. C'était Anthony qui arrivait. Le bonheur complet enveloppait la maisonnée Becker....

Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Le repos de la guerriére (Julia Becker)   Mer 8 Jan - 0:10

VERY BAD TRIP


Julia prit doucement conscience qu'elle n'était pas dans son lit et que sa robe était hors de vue. A la place elle portait un boxer gris et un t shirt rouge ciglé "Harward". Un pivert semblait avoir pris possession de son cerveau et frappait à coups réguliers dans son cortex. Le son d'une voix masculine gonflée de colére la fit sursauter et elle se rendit compte que tout son corps était raide et douloureux

- Qu'...Aooooow!!!

Une sensation de brûlure et de gonflement lui traversérent la bouche. Elle leva la tête et s'apperçut avec perplexité qu'un miroir était fixé au plafond. Au prix d'un gros effort, elle tira sa langue et poussa une exclamation horrifiée lorsqu'elle y vit un piercing. Mais qu'est ce qu'elle avait fait ?? Elle se leva d'un bond avec un nouveau cri de douleur et inspecta la chambre, cherchant une issue de secours. L'homme qu'elle entendait crier dans la piéce à coté aller certainement arriver par là et elle n'avait pas DU TOUT envie de le voir. Avec de grands gestes désordonnés elle chercha une veste ou n'importe quoi à mettre sur elle lorsqu'il entra dans la chambre en lui accordant à peine un regard.

- Salut mon coeur ? Tu te sens comment ? Tu étais dans un sale état hier soir!
- Ze suis pas vot'coeur !!! Aoooow!!!

Le bel éphébe aux dents d'une blancheur éclatante secoua un peu la tête. Tandis que Julia se sentait plus minable que minable. Elle avait trompé Anthony c'était évident. Ce type était beaucoup trop canon et elle probablement trop alcoolisé pour qu'il ne se soit rien passé. Et il avait du en profiter le salaud!

- Tu ne te souviens de rien alors ? Allez viens je vais t'aider à aller dans la salle de bain.

Instinctivement Julia recula

- Ne me toussez pas !!Quelque soit les cosonneries qu'on aie pu faire c'était une erreur!!

- Je ne suis pas un violeur mon coeur. Et toi tu n'es pas du genre à aguicher les innocents jeune hommes pas vrai ?

Un peu rasurée, la jeune femme se laissa faire, une fois seule dans la salle de bain et tandis qu'elle actionnait la douche, le miroir lui renvoya une image inattendue: au creux de ses reins, dans une écriture stylisée et rougie par le sang séché était inscrit de maniére la plus indélibile qui soit : Above all.

- OH NON !!!!

De loin une voix l'informa

- Au fait j'ai viré mon employée de maison!
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: Le repos de la guerriére (Julia Becker)   Mer 8 Jan - 0:34

L'AVANT VEILLE AU SOIR



Le paysage Caraïbien était formidable, une vraie beauté. Passer le réveillon du premier de l'an dans un endroit pareil était un privilége. Etant données les circonstances : la disparition d'Anthony, le départ du SGC de Alicia et Franz, la pilote n'avait pas le coeur à faire la fête. Mais il semblait que le mariage de la cousine Gladis, pour laquelle tout le monde avait fait le déplacement était trop important pour qu'elle et Arthur le manquent. Julia venait de coucher son fils qui trépignait à l'idée de retrouver ses cousins et de s'amuser avec. Elle avait eu beaucoup de mal à l'endormir. Un cocktail à la main ,la pilote s'était installée sur le plongeoir de la piscine de l'hôtel et regardait les étoiles en se demandant si son cher et tendre avait cette vue aussi où qu'il soit. Comment demander à partir à sa recherche sans éveiller les soupçons sur leur relation ? Boba Fet savait quelque chose. Il lui avait annoncé que l'équipe du jeune homme avait disparu en s'adressant à elle comme à une veuve de guerre. Julia avait énormément pris sur elle pour faire bonne figure ensuite.

-Tu penses trop!

Julia se retourna et vit son pére qui s'était assis derrière elle.

- J'aimerais bien faire autrement.

Incrédule, elle vit son pére sortir un joint de la poche de sa chemise et commencer à l'allumer.

- Papa! Tu sais bien que je ne fume...mais où est ce que tu as eu ça ??
- Qui a dit que c'était pour toi ma chérie ? On est aux Caraïbes ici, c'est trés facile d'en avoir et ça fait parti des charmes du coin.

Surprise, Julia le regarda tirer une latte comme si il était un vieil habitué

- Tu sais, avec ta mére, on aime bien s'en fumer un ou deux par an. Modérément ça ne fait pas de mal.

Il était médecin et savait de quoi il parlait bien sur mais jamais Julia n'avait vu son pére aussi...cool ? Il se mit à rire devant la tête bizarre qu'elle devait faire.

- Comment tu crois qu'on fait pour supporter tout ce qui nous tombe sur le coin de la tronche ? De temps en temps il faut apprendre à lâcher prise. D'ailleurs tu peux me rappeler la devise de l'Air Force ?

Julia sourit

- Above all...

La main de son pére vint carresser sa joue

- Pour une fois, ma chérie, sois au dessus de tout et éclate-toi. Je te promets que l'on s'occupera d'Arthur. Plus tard, et parce que tu auras fais prendre l'air à tes neurones, tu trouveras une solution à tes problémes.


LA VEILLE



Julia se sentit hissée par Gladis qui l'installa juste à coté du marié non loin d'elle. La cérémonie avait été trés belle et il était temps de féliciter les jeunes mariés. Alors que la blondinette allait parler, sa cousine gloussa.

- Ah Julia!! Comme je suis contente que tu sois venue!! N'est ce pas Mike que nous sommes contents ?

Elle mit un coup de coude au marié qui sursauta

- Bien sur mon chausson aux pommes! Vous avez bien fait de venir Julia.
- Surtout qu'elle est ex-trême-ment occupée!!! C'est que notre Julia travaille pour la patrie!!! Elle risque sa vie et exerce un métier qui n'a rien de féminin. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle est toujours toute seule et sans cavalier. C'est triste hein Mike chéri d'amour ??
- Trés trise mon choux à la créme. Il n'y a rien de plus beau que d'être en couple comme nous.

Julia aurait du être furieuse mais la derniére réflexion de Mike la fit pouffer. On voyait clairement qui portait la culotte et rien dans leur relation ne lui faisait envie.

- Ne t'en fais pas cousine je vais m'occuper de te marier!

Gladis attrappa un jeune homme par la cravate qu'elle fit asseoir à coté d'elle.

- Voici William!! William est de bonne famille, avocat il es trés riche!! Je suis sûre que vous êtes fait l'un pour l'autre!

Julia rougissait comme une écrevisse. Elle se sentait gênée au possible. Heureusement William la sortit de l'embarras en se levant et en lui présentant son bras

- M'accorderez vous cette danse ma chére ? Je pourrais vous murmurer dans le creux de l'oreille jusqu'où s'étend ma fortune et à quel point je suis un bon parti!

Il avait dit cette derniére phrase avec ironie en regardant Gladis. L'occasion étant trop belle pour ne pas la saisir. La blondinette prit le bras de William qui, tel un sauveur, l'arracha des griffes de sa cousine. Au loin on l'entendait encore glousser.

- Je suis désolée de...
- Elle est exaspérante mais j'ai de nombreuses affaires avec Mike.

Il se baissa légérement et fit un baise-main à Julia qui aurait certainement fondue si...

- Il faut que vous sachiez que...

La musique d'un portable l'interrompit et William sortit un téléphone plaqué or de la poche de son smoking en s'excusant

- Comment ??? Qu'elle ne touche plus à rien!!!

Il raccrocha séchement et Julia ouvrit de grands yeux étonnés

- Rien de grave j'espére ?
- Mon employée de maison est en train de laver mes draps Partesi à l'eau bouillante. Vous imaginez le désastre si mon secrétaire ne m'avait pas prévenu ?
- J'avoue que...non
- Mais elle les aurait détruits! Voilà ce qui se serait passé. Ces draps coûtent 4000 dollars!

Gay! Il était gay!!! Le sourire de Julia s'élargit

- Je sens que vous et moi nous allons bien nous entendre. Comment on fait pour se lâcher aux Caraïbes ? Je veux vivre la soirée la plu dingue de ma vie!

William attrapa deux cocktails et en donna un à Julia

- Mademoiselle je suis votre cavalier! Vous n'allez pas être déçue!

[i]Ils trinquérent et échangérent un sourire.[i]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Le repos de la guerriére (Julia Becker)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le repos de la guerriére (Julia Becker)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Le monde ~-