Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Plans de vol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael Anderson
----------------
Michael Anderson
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1281/500MJ Plans de vol 147995barre3  (281/500)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Sam 25 Fév - 14:46

MJ Plans de vol Plansdevol2


*Activation non programmée de la porte des étoiles.*

L’annonce, portée par les haut-parleurs, mit la base en émois. L’iris se refermait, tandis qu’un bataillon de militaires prenait position dans la salle de la porte, armes braquées vers la Stargate.

Le général O’Neill, essoufflé et l’œil hagard, arriva en salle de contrôle aussi vite que lui permettait sa désormais légendaire démarche boitillante. Il avait une seule idée en tête : « Et s’il s’agissait enfin d’eux ? ». Walter accueillit son supérieur comme il se doit.


- Mon général…

- Il n’y avait pas d’activation prévue avant demain n’est-ce pas Walter ?

- Nous n’avons que trois équipes en mission en ce moment mon général, sans compter bien entendu les membres manquants de la mission…

- Bien entendu.

Un signal sonore grésillant fut capté par l’ordinateur du SGC, bientôt retransmit en chiffres.

- C’est SG-8 mon général. Mais ils devaient rester sur P2X692 encore deux jours. C’est une mission diplomatique visant à récupérer une partie de la production de Naquada sur cette planète.

- Ouvrez l’iris.

Le général était déçu. Il attendait toujours des nouvelles de ses hommes errants quelque part dans la galaxie... s’ils étaient encore vivants.

SG-8 apparut alors, ses membres franchissant un par un la porte des étoiles. En dernière position, le leader de l’équipe, le colonel Barns arriva en tenant fermement par le bras un homme qui avait les mains liées, qu’O’Neill reconnu tout de suite. Son visage devint de marbre alors que le chef d’équipe parlait d’une voix forte, pour se faire entendre de la salle de commande.


- Mon général, je vous ramène une vieille connaissance.


***



*Michael Anderson est convoqué au bureau du général O’Neill.*

- On ne peut donc jamais avoir deux secondes de tranquillité dans cette satanée base !

J’avais particulièrement horreur d’être interrompu dans mes recherches. J’étais de mauvaise humeur… en fait j’étais la personnification vivante de la mauvaise humeur !

Je balançais le livre d’Egyptologie que j’avais dans les mains, avec pertes et fracas (fracas à cause du boucan fait par le livre au contact de la vitre contre laquelle il fut jeté… et perte… pour la même raison). Le bris de cette vitrine, que j’imputais alors à la base tout entière qui avait osé me déranger dans mon travail capital, amplifia ma colère. J’avais reçu d’une équipe du Louvre, le matin même, un rapport de fouille d’Egypte des plus passionnant et j’avais compté travailler dessus jusqu’au repas (celui de midi si j’y pensais, celui du soir plus probablement). Mais ils avaient osé m’interrompre pour me « convoquer » ? Comme un gamin de douze ans convoqué au bureau du directeur pour se faire réprimander d’avoir collé du papier toilette sur le plafond des WC !

Je fus alors à l’image d’une divinité terrible à l’humeur exécrable, parcourant les couloirs de la montagne Cheyenne Mountain à la recherche d’un exutoire à ses sentiments de rage. Heureusement je ne croisais pas âme qui vive en me rendant au bureau du général. Ainsi, arrivé devant le chef de la base, j’étais calme et avais oublié la raison de ma colère passée. Je m’assis sur invitation d’O’Neill.


- Docteur Anderson… comme vous le savez probablement déjà, SG-8 est revenu il y a de cela quelques heures.

Je n’en avais aucune idée.

- Oui, j’en ai entendu parler.

- Bien. Ils ont ramené avec eux… un prisonnier.

Super. Qu’est-ce que ça peut bien me faire ? Ils sont en manque de militaires dans la base pour garder un œil sur lui ?

- Oui mon général ?

- Cet homme détient des informations importantes, mais il ne souhaite parler qu’à vous-même.

A moi ?

- A moi ?

- A vous…

C’était une journée qui avait pourtant pas mal débutée. Une migraine commençait à squatter tranquillement le lobe droit de mon cerveau. Une de celles qui ne disparaissent par aucun moyen thérapeutique connu, mais qu’une bonne nuit de sommeil terrassait aisément.

- Mais pourquoi moi ? ….


****


- Si ça ne tenait qu’à moi, tu irais croupir dans un cul de basse-fosse ! Salopard !

- Content de te revoir Michael ! C’est un peu théâtrale comme réplique c’est sûr, mais je n’en attendais pas moins d’un historien reconnu.

J’étais devant une cellule du SGC, estomaqué par ce qui m’y attendait. C’était Brad Williams. L’homme qui m’avait torturé pendant la prise de pouvoir du NID au SGC. C’était cet homme qui avait demandé à me voir !

- Enfin Michael, je pensais qu’on n’était plus en froid depuis que j’avais sauvé les miches du président des Etats-Unis.

- Tu pensais mal.

Il faisait référence à ma dernière mission qui datait de quatre mois où moi-même, Murggeo Tracy, Anthony Lang, Miles Quaritch et le colonel Narah avions déjoué, grâce aux informations données par Brad Williams, un attentat d’une branche du NID contre le président des Etats-Unis. Mais la fin de la mission avait été entachée par le comportement de l’ex-agent du NID. Ce que je ne manquais pas de lui rappeler :

- Tu es parti avec la bombe !

- Ce n’était pas pour parfaire ma collection, mais pour mettre en scène ma mort !

- Qui parle de mise en scène ? Je t’aurais aidé avec plaisir à disparaître… pour de bon !

Mon humeur était exécrable. Je marchais de long en large devant la cellule du prisonnier en marmonnant dans ma barbe.

- Tu dois te demander pourquoi j’ai demandé à TE voir.

- Ça a un rapport avec la pleine lune ?

- Tu es celui qui me hais et me connais peut être le plus ici. Je pense que tu es le seul à pouvoir tirer profit des informations particulièrement sensibles que je vais te révéler…


*****


- Mon général.

- Oui ?

J’étais de retour au bureau d’O’Neill et je lui avais raconté tout ce que Brad m’avait révélé. Nous avions discuté un moment des tenants et des aboutissants de telles informations.

- Ça me coûte de le dire mais je pense qu’on devrait lui faire confiance. Je ne vois pas ce qu’il a à y gagner. Et… j’ai un plan pour limiter les dégâts.

S’ensuivit un long monologue de ma part. O’Neill hocha la tête quelques fois, parut sceptique la plupart du temps, mais finalement acquiesça à la majeure partie de mes propositions.

- Très bien, je contacte le CIS.


******



Pour une fois, le briefing ne se déroulait pas dans la salle prévue à cet effet, mais dans une ancienne pièce de stockage de nourriture, pour le moment abandonnée, dans laquelle une longue table avait été installée. S’y tenaient réunis, mis à part mon humble personne, Jack O’Neill, cinq membres du SGC, ainsi qu’un homme, en costume, distingué, qui portait une petite moustache bien taillée. Le brigadier-général O’Neill prit la parole.

- Si l’on a fait appel à vous tous réunis ici, c’est parce que vos états de service sont sans tâches et que nous considérons que nous pouvons vous faire confiance Ceci est une opération officieuse, bien que nous ayons eu l’accord du comité international. Aussi s’il y a des personnes qui sont gênés par cet aspect de la mission, vous pouvez partir dès maintenant. Si vous restez, vous vous engagez à tenir votre langue.

Un silence de plomb s’installa. Personne ne fit le moindre mouvement.

- Très bien, je n’en attendais pas moins de vous. Il y a de cela deux jours, nous avons eu une information cruciale de la part d’un prisonnier. D’anciens membres du NID ont constitués une organisation criminelle qui tente en ce moment même de rassembler divers artefacts aliens. Nous savons désormais que leur prochaine cible est un château anglais qui se trouve dans la banlieue éloignée de Manchester. Il comprendrait un objet qui, d’après Michael Anderson ici présent, serait probablement une base de donnée goa’uld. Sur ce, Je laisse la parole à Peter Johnson, éminent membre anglais du CIS.

L’intéressé se leva et prit son inspiration.

- Le CIS m’a demandé d’être son représentant pour cette mission qui se fera en dehors du territoire des Etats-Unis et en complète collaboration avec le gouvernement du Royaume-Unis. Bien entendu si cette mission échoue d’une quelconque manière mon pays niera toute participation. Vous allez vous mouvoir sur des œufs dans cette affaire. Votre marche de manœuvre est particulièrement restreinte. Le CIS va vous demander de… voler l’artefact avant cette bande de malfaiteurs.

Silence dans la salle. Peter reprit la parole.

- Le propriétaire des lieux est un certain James McFear, un lord multimillionnaire qui a déjà refusé à de multiples reprises de nous confier cet objet. Et croyez-moi, nous avons fait preuve de persuasion. Mais il se trouve que cet homme participe de manière officieuse au financement de l’opposition actuel au pouvoir anglais. Il est donc particulièrement difficile de faire pression sur lui. Dans sept jours McFear donne une réception à son domicile. Il y aura à peu près une centaine d’invités. Une bonne partie de la haute société anglaise sera présente. En ma qualité d’ancien ambassadeur aux Etats-Unis, j’ai obtenu deux invitations. Je crois que cela sera le moment idéal pour récupérer cet objet. Les gardes, seront absorbés par la surveillance des invités et ils ne se douteront pas de ce qui se trame dans leur dos. Le clou du spectacle est la visite de sa collection privée. Aussi nous n’auront qu’une heure pour opérer. Pas plus, pas moins. McFear est l’homme le plus ponctuel que je connaisse, vous pouvez compter sur le fait qu’il respecte son propre programme. J’ai récupéré grâce à mes contacts au MI6, le plan de l’édifice et d’autres informations qui pourront vous être utiles. Vous trouverez tout ceci dans le dossier qui se trouve devant vous. Il ne nous reste plus qu’à trouver une stratégie d’action. Des questions ? Des idées ?


Documents contenus dans le dossier :

MJ Plans de vol Plan1r.th MJ Plans de vol Plan2p.th MJ Plans de vol Plan3.th



Détails concernant la sécurité de la propriété :
- Deux gardes lourdement armés au portail.
- Six gardes armés avec chiens patrouillant au hasard dans la propriété. Pas de rondes fixes. Quatre hectares de ronde à couvrir.
- Vitres blindées avec systèmes d’alarmes.
- Deux gardes du corps attitrés au lord qui restent à moins de dix mètres de leur maitre quoi qu’il se passe.
- Deux gardes armés au rez-de-chaussée, deux autres au premier étage.

Détails concernant la sécurité de la salle d’exposition qui se trouve au deuxième étage (elle couvre tout le deuxième étage) :
- Entrée unique.
- Vitres condamnés par une épaisseur de béton armé à l’intérieur de la salle.
- Un garde armé continuellement à la porte de la salle d’exposition.
- Chaque vitrine est reliée à un système d’alarme.
- En cas de panne de courant, des grilles, s’abaissent automatiquement sur les vitrines.
- Faisceaux infrarouges de détecteurs de mouvements à trajectoires aléatoires.






[HRP] : Dès que j’ai validé votre participation dans la rubrique « missions », je vous laisse répondre au post et soumettre vos idées concernant la stratégie. Si aucune stratégie ne me convint, nous referons un tour de post Very Happy Alors appliquez-vous Wink Vous pouvez, bien entendu commentez et critiquer les stratégies proposées par les membres ayant postés avant vous.
Bon RP à tous.[/HRP]

_________________


MJ Plans de vol 40281110

MJ Plans de vol 114084signfin1
Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
Franz Scorzi
----------------
Franz Scorzi
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1473/500MJ Plans de vol 147995barre3  (473/500)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Dim 4 Mar - 22:33

Voila quelques temps déjà que ma petite opération avait été réalisé par Alicia sous la surveillance active du Général O'neil, et j'avoue que je m'étais attendu à avoir quelques temps de "repos" pour réfléchir à ce que je comptais faire. Mes maux de tête avaient totalement disparu et mes connaissances, sentiments et autres pensées m'appartenaient de nouveau et en intégralité. Je dois avouer que c'était un peu comme revivre ou respirer de nouveau après une longue apnée.

Mais en tout cas lorsque je lisais la convocation officielle du Général en personne pour un entretien particulier, je pensais que cela avait un rapport avec notre précédente rencontre... Mais lorsque je me mis en marche pour rejoindre la salle de réunion improvisé et que je vis plusieurs personnes, membre du SGC je me dis qu'en fait ce n'était pas le cas. Tous se demandait ce qui allait se passer. L'on s'observait tous avec attention et moi je me demandais s'ils avaient eu vent de l'opération chirurgicale dont j'avais fait les frais... Aller savoir, en tout cas quelques jours après l'opération et tandis que j'étais consigné à l'infirmerie certain des gars avec qui je m'entendais bien étaient passé pour me remonter le moral... Enfin remonter le moral c'était vite dit, un exemple parmis tant d'autre, Miles qui était passé deux ou trois fois pour savoir si j'étais capable de marcher pour qu'on s'entraine de nouveau. N'hésitant pas un seul instant pour me rappeler qu'il avait subit bien pire durant son service militaire. Il me faisait beaucoup rire et je le revois encore se "prendre la tête" avec Alicia qui lui rappelait à chaque fois qu'il devait me laisser me reposer tranquillement.

Elle ne m'avait jamais vraiment dit ce qu'elle pensait de tout cela, ce qui est sur c'est qu'elle m'a une nouvelle fois sauvé la vie. Je ne savais pas si elle m'en voulait... Peut être au fond d'elle elle m'en voulait, et je dois reconnaitre que moi je pensais comme elle. Mais s'il y a bien une chose à laquelle je ne m'étais pas encore habitué c'était cette longue "trainée" blanche qui avait décoloré mes cheveux là ou était passé l'une des trois balles qui m'avaient atteinte lors de le suivit psy du docteur Mackenzie...

Quand je vis entrer le général accompagné de deux autres hommes que je ne connaissais pas je le salua avec un regard particulier, il savait ce que j'avais réellement parcouru dans cette opération... Mais ce qu'il nous dit m'étonna un peu. Il nous dit que si nous étions là c'est parce que notre dossier était clean et qu'il pouvait avoir totalement confiance en nous... Il me comptait dans cette catégorie... Je ne sais pas pourquoi mais c'était une chance qu'il me donnait, une chance de très grande valeur, et il pouvait être sur que je me donnerais à fond pour lui prouver qu'il avait eu raison de garder confiance en moi même si je savais qu'il avait du douter... Et plus d'une fois même...

Les deux se présentèrent et l'un d'entre eux était un scientifique de la base que j'avais vu deux ou trois fois. L'autre était un gars de la CIS dont je n'avais jamais entendu parler... Et ce qu'il nous expliqua me fit froid dans le dos. Cette mission qu'il nous proposait était classifiée, elle n'était pas officiel et même en faisant partit du programme SG je n'avais encore jamais participer à ce genre de mission même si je sentais que ce ne serait pas la seule et qu'il avait du en avoir plus avant celle ci... Et lorsque l'homme eu fini et qu'il posa ses questions je pris la parole et parla d'une voix monocorde et sérieuse.


De quel type d'objet est t'il question ? Je veux dire est ce que l'on peut avoir sa description précise pour que l'on puisse mettre plus facilement la main dessus. De plus, vous avez deux places monsieur, aussi il faudra obligatoirement que l'un d'entre nous soit avec vous et entre par la grande porte, je ne sais pas qui proposer mais à mon avis il faudrait faire comme cela.
Et ma dernière question est la suivante. Est ce qu'il y a une cave ainsi qu'un accès à celle ci pour pouvoir accéder à la salle de représentation de sa collection privée ? Sans parler du fait qu'il faudra qu'on mette au point notre évacuation avec l'objet en question....
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
Cara Mallory
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1219/3200MJ Plans de vol 147995barre3  (219/3200)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Dim 4 Mar - 23:45

Cara était arrivée au SGC depuis une semaine, elle n'avit pas encore eu le droit à sa visite avec le psy, heureusement car elle n'avait pas envie de répondre toujours aux même questions. Elle allait bien, donc pas besoin, mais bon c'est vrai, elle avait un vécu assez déroutant. Le matin même elle avair reçu une covocation officiel, elle était surprise, car cela voulait dire qu'elle partait en mission. Aussitöt, elle était heureuse. Elle espérait que ses talents aller servir, surtout que l'époque où elle travailler à la BAU, Cara se débrouiller bien. Et être dans une équipe au milieu de l'action lui manquait.

Elle marcha jusqu'à la salle indiquée. Elle n'était pas la première à être arriver, Franz était déjà là, c'était même l'une des premières personnes qu'elle avait vu lors de son arriver, mais n'étant pas non plus la dernière elle ne s'en formalisa pas. Cara alla s'assoir à une place et patienta. D'autres personnes arrivèrent et s'installèrent également. Alors arriva le général et deux autres hommes. Par réflexe elle se leva par respect pour son supérieur et se réinstalla dans son fauteuil.

Dossier Clean... Ha bon? Avez t'il vu son passé psychologique, son accrochage à la BAU qui avait fini par sa démission... A moins qu'ils aient vu que ses capacités de profilage. Cara avait encore plus envie de faire les choses correctements.

En plus du général, elle avait en face d'elle un scientifique et un bureaucrate de la CIS. Ils expliquèrent le gros de la mission. Cara ne passerait pas la porte des étoiles pour cette fois, ça sera pour une prochaine fois... Ce qui l'étonna fut que la mission n'était pas d'ordre officiel, donc en clair si il y avait des problèmes...

A chaque explication, Cara notait une remarque, une question ou une idée qui lui arrivaient. Il fallait récupérer un objet, okay, mais comment le transportait. Un sac suffirait il? Des gardes armait un peu partout, devait on juste les assomer ou pouvait on prendre des mesures plus radicale. Franz se leva et posa à haute voix la plupart des questions et fit remarquer les même choses qu'elle avait repérer. Quand il arborda de la deuxième place, elle sauta sur l'occasion. Elle attendit que le professeur est fini pour prendre la parole.


"C'est vrai que la taille de l'objet est important, on n'évacura pas de la même manière un qui à la taille d'une balle de base ball, qu'un étant de la taille d'une chaîne HIFI. Ensuite pour la deuxième place il y a peut être une solution. Je pourrais vous accompagnez, personne ne fera attention à un couple. J'étais habitué à ce genre de subterfuge au FBI."
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
Boba Fett
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7281

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre12463/15000MJ Plans de vol 147995barre3  (2463/15000)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Mar 6 Mar - 0:05

Tuer le temps. Chose impossible ? Pas pour un soldat du SGC. Et mes voyages intersidéraux m’avaient appris pas mal de choses sur le temps. Mais dans mon cas présent, il s’agissait de divertir mon esprit, de l’occuper. J’étais revenu de ma dernière mission il y avait bientôt un mois maintenant. Pas d’autres depuis. Le SGC m’avait mis sur la touche, et ça m’arrangeait. Congés et service au SGC, cela me convenait.

* Bath, Miller et bien d’autres…*

A chaque fois que je croisais le regard d’un des bleus de la base, je les revoyais. Tous morts en mission sous mes ordres. Le punching-ball se prit un nouvel enchainement de poings. Tous ces tracas, je les éliminais dans la salle de sport du SGC. Le sac s’en prenait plein la gueule depuis une bonne demi-heure maintenant. Le corps trempé de sueur, je continuais pourtant à frapper.

-« Colonel Fett ! On vous demande à la sortie de la salle de sport. »


* Merde *

J’arrêtai de frapper le sac, je jetais mes gants dans un coin et je me dirigeais vers les douches. Elles me firent un bien fou, et une fois prêt, je me rendis à l’extérieur de la salle. Un militaire m’attendait et me fit signe de me suivre. Déjà foutu à la porte ?! Visiblement non. Il m’emmena au niveau 7, me désignant une porte d’un stock. Je lui adressais un œil interrogateur. Il se fit plus instant. Soit, j’entre, on verra. Et là, ce fut la surprise. O’neill, Anderson, un gars en costard –méfiance- et deux bleu-bites, dont Scorzi, que j’avais formé, m’attendaient.

* Ce n’est pas mon anniversaire pourtant… *

Ca puait la mission secrète. Je saluais O’neill et les autres militaires présent et j’allai m’asseoir. Je dévisageais rapidement les deux bleus. Si Scorzi me semblait toujours aussi débutant pour moi, je ne pouvais même pas imaginer pour la jeune fille, que je ne connaissais même pas. Putain, ça promet. Un dernier membre arriva. Smith. Au moins une valeur sûre. Un rapide signe de la main, on se connaissait bien maintenant. Puis, le général pris la parole pour le briefing. J’eu un premier rictus pour les « états de service sans tâches ». Et un deuxième pour le côté officieux de la mission. Bingo. Puis, le général et le gars en costard, un angliche du nom de Johnson, nous expliquèrent le pourquoi du comment. Le NID planqué à Manchester. Une base de données à récupérer. Une réception à exploiter. Que demander de plus ? Dablord sur les lieux pour le liquider ?

-« Peut pas être pire que d’infiltrer un vaisseau Goa’Uld… »

Je pris en main les photos et plan de la demeure. La première que je fais ça sur Terre. Ca s’arrose.

-« Deux invitations vous dites ? La bleue ira avec vous Johnson. Si elle à déjà pratiqué au FBI. Scorzi et Smith, vous vous infiltrerez par le sous-sol, fringuez vous en serveurs. Y’a moyen de récupérer des costards du traiteur ? Etant le moins discret de nous tous, je ferai ça à l’ancienne : Silencieux et camouflage urbain. J’approche de la baraque, j’escalade la face est, où les arbres sont les plus proches du mur. Le 2ème étage à l’air bien blindé, mais je parie que la faille se trouve dans les combles. Je passe par là, je prend le bidule. Pendant ce temps, Franz et Léon, vous foutez le feu au sous-sol, par la chaufferie. Fermez bien la porte de celle-ci, le couloir du sous-sol devra rester « clean ». Johnson et la bleue, pendant ce temps, vous nous renseignez et vous divertissez si nécessaire. Une fois que c’est le bordel, on se barre par le sous sol par le couloir à voiturette. Ca, c’est le plan A. autorisation de tirer pour tuer pendant la mission ? »

De toutes façons, elle avait toutes ses chances pour mal finir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leon Smith
----------------
Leon Smith
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 139

Arrivé au SGC : 11/07/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession:
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1107/3200MJ Plans de vol 147995barre3  (107/3200)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Ven 9 Mar - 23:57

C’était la première fois que Léon se rendait dans un tel endroit. Il avait eu tout le loisir de visiter la base, depuis son arrivée, mais il ne lui était jamais venu à l’esprit de se promener jusqu’ici. C’était un endroit reculé, non loin de la salle de surveillance de la base. Certains coins avaient d’ailleurs demandé un coup de peinture après la fameuse prise du pouvoir du NID, qui avait vu ce niveau être au cœur de fusillades intenses. Smith ne s’en souvenait que trop bien et ce fut donc sur un pas prudent qu’il s’était aventuré dans ce niveau, en direction de la pièce où il avait été convoqué.
Il n’était pas seul. Le Général O’Neill était là aussi, et Léon se demandait s’il se tramait encore un complot dans cette base, pour les avoir réunis dans un endroit aussi discret. Il y avait le Colonel Fett, qu’il salua discrètement, et un autre homme dont il avait déjà aperçu le visage dans les couloirs de la base. Puis il y avait une femme qu’il n’avait jamais vue, un homme qui était probablement scientifique et enfin, un individu en costard. Le genre de tenue qu’il assimilait au NID, telle une paranoïa, depuis qu’il avait frôlé la mort ici, dans ces couloirs, il y a presque un an.
O’Neill commença à parler et le NID était apparemment dans le coup. Smith aurait pu le jurer, il l’avait senti dès qu’il était sorti de l’ascenseur. L’autre bonhomme, un membre anglais du CIS, expliqua la suite. La mission se déroulerait en Angleterre, son pays natal, son île qui lui manquait tant… Cette nouvelle lui fit appréhender cette mission différemment, elle avait un goût spécial. Et si la violence pouvait être évitée alors il serait le premier heureux.
Cependant, l’idée de voler un autre anglais ne l’enchantait guère, même si l’homme en question participait au financement d’une opposition politique au gouvernement qu’il ne tenait guère dans son cœur.


*Si ce n’est pas nous qui le faisons, ça sera le NID, et ça pourrait tourner au carnage… Donc autant le faire proprement et ramener la base de donnée ennemie ici*

Quand Monsieur Johnson leur indiqua d’un dossier complet avait été rédigé sur le sujet, Smith tendit la main pour attraper celui qui le faisait face, gardant une oreille sur le briefing tout en lisant les choses importantes qui figuraient dans le rapport, concernant la sécurité, et surtout les plans du château. Apparemment, ce McFear avait peur à l’idée de se faire voler, tout était bien gardé et la salle d’exposition au deuxième étage était un vrai bunker. Il ne serait pas facile de dérober la base de données sans se faire repérer ou risquer de déclencher une alarme. Plusieurs idées furent mises sur table et Smith partageait les mêmes interrogations que ses futurs collègues de mission.

« Je suis d’accord avec la dame. » Pensa-t-il devoir préciser, en se demandant quel était le nom de la militaire. Pour la question de l’invitation., jouer un couple passerait inaperçu.

Il reçut ensuite les ordres de Fett. Il allait devoir foutre le feu pour créer la paniquer et attirer l’attention, probablement. C’était risqué, de laisser le Colonel se charger seul de récupérer la base de données.

« Et comment comptez-vous sortir, Colonel ? Pensez-vous qu’ils vous laisseront repartir bredouille par l'escalier ? McFear se doutera d’un piège, il ne mordra pas à l’appât et le feu ne changera rien. » Il posa un regard calme et amical sur Fett.

Il aimait beaucoup travailler avec cet officier mais la réussite de sa mission dépendait principalement de sa témérité. S’il était piégé au deuxième étage, il était foutu, et il serait très difficile pour ceux d’en bas de lui venir en aide… Léon était comme ça, un peu pessimiste. Mais il avait tellement vécu de missions catastrophes, principalement quand il était parti en opération en Afghanistan, qu’il voulait que tout soit au clair et que le plan soit quasi parfait avant de tenter quelque chose qui pourrait leur coûter cher. Quand à la question de tirer pour tuer, Léon était totalement contre.

« Ce sont des citoyens anglais qui font leur travail, il me semble, et non des terroristes ? Peut être que des zat suffiraient ? »

Un petit sourire éclaira son visage si habituellement fermé. Il n’avait pas pour habitude de faire autant de chichi, mais cette mission là était différente, et les conséquences seraient bien importantes que s’ils agissaient sur une lointaine planète habitée par un peuple inconnu.

Revenir en haut Aller en bas
Michael Anderson
----------------
Michael Anderson
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1281/500MJ Plans de vol 147995barre3  (281/500)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Jeu 15 Mar - 0:58

Franz Scorzi, Cara Mallory, Boba Fett puis Leon Smith soumirent tour à tour leurs idées et leurs questions à l’assemblée réunie secrètement au SGC. Le général écoutait attentivement, hochant la tête régulièrement et prenant des notes succinctes. Quant-à moi je griffonnais discrètement une forme géométrique complexe dans le coin droit du rapport posé devant moi. Une fois terminé, je m’aperçu avec consternation que le rendu dudit dessin n’était pas à la hauteur de mes attentes et ne l’aurait pas non plus été pour un enfant de six ans. C’est donc agacé et fort désappointé que je réagis à une des remarques du groupe que j’avais suivis d’une oreille distraite.

- C’est simple…

Mais O’Neill intervint et répondit à ma place. Pas mécontent, bien au contraire, je retournais avec application à mon occupation première.

- L’objet n’est pas très encombrant. Je ne peux pas vous donner sa description. C’est classé secret défense. Seule une poignée de personnes sont au courant. Votre équipe, colonel, n’aura pas à se soucier de ce problème. Michael Anderson vous accompagnera. Il identifiera l’objet et vérifiera son authenticité. Nous allons prendre des risques dans cette mission, alors autant que le travail soit bien fait et que vous ne reveniez pas avec un vase Ming ébréché.

Sourire aux lèvres, je fis un signe de tête qui s’adressait à l’ensemble de la fine équipe réunie devant moi. Mon geste de fraternisation ne reçu pas l’accueil que j’escomptais. Il était clair que certains n’étaient enchanté par ma présence dans leur équipe.

Peter Johnson n’avait pas bougé d’un pouce lors de la conversation, copiant à s’y méprendre l’expression d’une des nombreuses statues de cire du célèbre musée de Madame Tussauds Londonien. Il semblait ravi de la tournure que prenait la conversation. Le sourire accroché à son visage était si large que ses moustaches dessinaient un arc de cercle parfait.


- Mr Scorzi, comme vous l’indique ces quelques plans, il y a bel et bien un accès de service au sous-sol. Cet endroit de la bâtisse n’est à priori pas gardé en permanence. Il y a une raison à cela, c’est que cet endroit grouille de cuisiniers et autres domestiques dont certains ont une formation militaire des plus complètes. Quant à votre proposition Mademoiselle Mallory, je serais ravi d’être le cavalier d’une aussi charmante représentante du sexe faible lors de cette petite sauterie. Car bien entendu le maitre des lieux s’attendra à voir uniquement des personnes qu’il a invitées. S’il voit deux étrangers, cartons d’invitations ou pas, vous ne passerez jamais la grille du château, c’est certain. Mais vous avez de la chance, je suis célibataire, et ma réputation me précède. Il ne sera donc guère étonné de voir à mon bras une femme si distinguée.

Le représentant de la perfide Albion démontra avec perfection son entraînement de gentleman anglais en adressant un signe de tête respectueux à l’intéressée. Le regard charmeur des plus concupiscents qu’il lui jeta par la même occasion gâcha un peu le geste qui partait pourtant d’un bon sentiment. Il se tourna ensuite vers le futur chef d’équipe.

- Mr Fett il semblerait que les grands esprits se rencontrent, fit l’étranger tout en se lissant sa moustache entre l’index et le pouce de sa main droite, le maitre des lieux a effectivement fait appel à un traiteur pour sa réception. Il est trop connu par les gardes pour qu’on puisse subtiliser son identité. Je me suis donc arrangé pour qu’il lui arrive un petit… accident de santé. Ce brave homme est actuellement à l’hôpital en observation pour la semaine. Rassurez-vous tout ceci a été orchestré par mes soins, il va très bien. Je connais personnellement les médecins qui s’occupent de lui et qui me devaient quelques menus services. Non seulement il va bien mais il va bénéficier d’un bilan de santé complet et payé par mes soins.
J’aurais d’ici 24 heures les costumes des deux apprentis du traiteur, qui n’ont jamais mis un pied au château et qui vont passer la semaine en garde à vue à Scotland Yard. Je vous fournirais deux fausses identités à leurs noms. Hum hum, excusez-moi, j’ai la gorge sèche…


L’anglais fit une pause tandis qu’il vidait avec une formidable lenteur le contenu du verre d’eau posé devant lui. Chacune de ses gorgées résonnait bruyamment dans la salle où tout le monde attendait par ailleurs religieusement la reprise du briefing. Leur patience fit bientôt récompensée.

- Mais j’ai un souci avec une partie de votre excellent plan Mr Fett. En cela je rejoins l’opinion de mon compatriote, Mr Smith. D’une part mettre le feu à la chaufferie pourrait endommager sérieusement un château qui appartient au patrimoine historique de mon pays et d’autre part cela déclencherait immédiatement un ordre d’évacuation et le déclenchement des systèmes de sécurité du deuxième étage. Je ne vois pas bien en quoi cela nous arrangerait. Sauf si vous pensez à notre évacuation… c’est peut-être une idée… si vous me promettez de ne déclencher qu’un tout petit incendie. Dans la panique les invités quitteraient le château dans un désordre sans nom et nous en profiterions pour nous sauver à la mode de mon pays. Filer à l’anglaise !

Le représentant du CIS pouffa, dans une parodie de fou-rire, tout en retenu. Puis il sortit un petit mouchoir brodé de ses initiale de la poche intérieur gauche de son veston, s’en tamponna les yeux délicatement, puis enchaîna.

- De plus, Mr Anderson s’est procuré une copie parfaite de l’objet que vous allez dérober. Si vous vous débrouillez bien, le vol ne sera pas découvert avant plusieurs heures. J’ajouterais que votre idée de passer par les combles semble pertinente. Je n’ai effectivement aucun renseignement concernant un quelconque aménagement dans cette partie-ci du château. Mais soyez sur vos gardes, il se peut que mes renseignements ne soient pas à cent pour cent fiables. Si vous réussissez à passer par le sol des combles et que vous débouchez dans la salle d’exposition, quelle sera votre technique pour neutraliser le système d’alarme et le balayage infrarouge ? En ce qui concerne l’autorisation de tuer, Mr Fett, vous regardez trop les films de notre par ailleurs excellent James Bond national. Un bon agent secret se doit d’être le plus discret possible lorsqu’il se trouve à l’étranger, cela en va de la réputation du pays pour lequel il travaille. En cela, une fois de plus, je crois que Leon Smith rejoint mon point de vue.




[HRP : Je vous conseille donc de peaufiner votre plan, qui semble pas mal parti du tout. Passer les combles et s’infiltrer par le sous-sol sont des idées excellentes, mais j’aimerais que chaque équipe serve à quelque chose. Il faudrait donc notamment trouver une utilité à notre anglais et à sa cavalière.

Un plan B serait aussi intéressant, parce qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver à la dernière minute Very Happy… qui sait.

Vous avez donc jusqu’à mercredi prochain pour poster. Bonne semaine Wink]

_________________


MJ Plans de vol 40281110

MJ Plans de vol 114084signfin1
Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
Boba Fett
----------------
Boba Fett
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7281

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre12463/15000MJ Plans de vol 147995barre3  (2463/15000)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Jeu 15 Mar - 17:47

Tout le monde avait posé sa petite question, dont le sujet variait selon les préoccupations de chacun. O’neill, l’anglais et Anderson écoutait attentivement, bien que ce dernier semblait absorber à griffonner un truc sur ses papiers. O’neill prit ma parole en premier, nous indiquant que l’on devait remplacer l’objet par une copie. Puis l’anglais apporta son grain de sel. Il collait à une bonne partie de mon plan, notamment sur l’idée d’exploiter les combles pour accéder à l’objectif. Mais il ne semblait pas ravi sur le fait de foutre le manoir à feu et à sang, et il en profita pour faire une petite remarque sur les agents secrets. Rien à carrer de James Bond.

-« Désolé, mais j’ai grandi avec John Rambo. Et croyez moi, même lorsque vous voulez être discret, on vous remarque. Alors autant être prêt à déclencher l’Armageddon, et ça c’est ma spécialité. »

Paroles ironiques pour bien lui faire comprendre que je n’avais vraiment pas l’intention d’employer des gants blancs pour faire cette mission. Le nombre de vaisseaux que je devais infiltrer en douceur et qui ont fini par exploser, je ne les comptais plus. En admettant que j’emporte un zat avec moi, je garderai toujours une place pour un pistolet-mitrailleur. Et même une grenade.


-« Bon ok, révisons notre plan. Oublions l’incendie. Je récupère le truc avec l’aide d’Anderson, j’espère que vous savez monter à la corde. On sort par là où l’on est rentré, c'est-à-dire par les combles. Il faudrait divertir les gardes. Ce serait dans vos cordes Mallory ? avec l’aide de l’anglais si ça vous tente. Je donne le signal radio que l’objet est en notre possession et tout le monde descend aux sous-sol. Vous prenez le véhicule du traiteur et vous sortez en suivant l’espèce de couloir. Michael et moi attendrons juste à l’extérieur. Et le tour est joué. »

Le tour est joué. Une façon simpliste de boucler un plan périlleux. Ils nous fallait également un plan B, qui avait toutes ses chances de se réaliser.


-« En plan B, il me semble que prendre en otage le propriétaire des lieux soit une bonne idée. On le force à nous ouvrir tout le truc et on le liquide. »

Bref mais intense. Si le plan A ne se déroulait pas comme prévu, on pouvait toujours improviser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Leon Smith
----------------
Leon Smith
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 139

Arrivé au SGC : 11/07/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession:
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1107/3200MJ Plans de vol 147995barre3  (107/3200)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Jeu 15 Mar - 23:29

Il ne pouvait pas donner de description de l’objet. Secret défense, disait-il. Cela fit sourire l’anglais. Lui qui croyait avoir le job le plus secret de la planète et, du coup, connaître les informations les plus confidentielles dans ce domaine, voilà qu’une barrière venait les freiner dans leur quête. Par contre, le scientifique qui répondait au nom de Michael Anderson semblait pouvoir reconnaître la base de données alien, raison logique pour qu’il les accompagne en Angleterre même si cette idée n’enchantait pas vraiment Léon. La mission n’avait pas encore commencée qu’il sentait déjà que rien ne se passerait comme prévu, mais protocole oblige, il fallait s’organiser un minimum et élaborer un plan cohérent.
Avec l’aide de Johnson, le Colonel Fett retravailla la tactique d’infiltration et surtout l’évacuation, une fois qu’ils auraient récupéré l’objet. Smith approuva d’un geste de la tête et sourit légèrement quand le membre du CIS parla de filer à l’anglaise. Cette personne devait être importante dans son pays, au sein du CIS, pour se permettre de faire des touches d’humours aussi décalées.
Mais Léon appréciait et ne dit plus rien jusqu’à la fin, quasiment, de ce briefing. Il était d’accord cette fois avec le déroulement de la mission, de toute manière vu comment la maison était transformée en forteresse, il n’y avait pas dix milles moyens de procéder sans risquer d’égratigner l’intégrité des gens qui seraient à l’intérieur, en particulier des invités de la réception. Quand il fallut réfléchir à un plan B, Léon failli soumettre l’idée de rester un peu à l’écart, de laisser faire le NID et de les choper une fois qu’ils auraient récupéré leur objet. Ainsi, ils pourraient faire d’une pierre deux coups. Cependant, laisser faire les mercenaires du NID et c’était le château de Lord McFear qui se transformerait en bain de sang.
Smith n’était pas doué pour parler tactique. C’était un homme d’action et non de réflexion, malgré les inquiétudes dont il avait fait part plus tôt dans le briefing, il était là pour agir, et obéir. C’était ce qu’il faisait de mieux depuis son entrée dans l’armée. Et il n’avait pas changé son comportement une fois intégré le SGC, au contraire.


« Je ne suis ni James Bond, ni Rambo… Mais j’ai toujours rêvé de porter ce genre de costume en mission. » Dit-il en s’imaginant déjà, vêtu de blanc et de noir.

Les rôles étaient distribués. Fett et Anderson s’occuperaient de l’objectif principal, tandis que Johnson et l’autre gonzesse se feraient passer pour des invités, et pouvaient donner un coup de main au Colonel pour sortir ou s’il venait à être coincé. Smith et Scorzi étaient là pour jouer les seconds rôles et permettre la fuite du troupeau, en causant un mini incendie si nécessaire. Ils n’étaient pas indispensables mais leur position stratégique pourrait être un avantage si la mission tournait mal.
Smith attendit l’ordre de disposer à moins que d’autres avaient des suggestions à faire. Il avait hâte de faire ses valises et de retourner sur son île, et en plus, il n’était jamais allé dans la région de Manchester. Lui était londonien, et durant la mission il ne reconnaitrait personne là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
Franz Scorzi
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1473/500MJ Plans de vol 147995barre3  (473/500)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Sam 17 Mar - 1:22

J'écoutais tout ce que disais les membres de ma future équipe de mission... Mission très spéciale si chose dire... Mais moi qui pensais être dans un programme tout ce qu'il y a de top secret, avec tout ce que cela implique, il restait encore des zones d'ombres dans le tableau... Une fois encore on nous envoyais sur le terrain sans savoir le pourquoi du comment et le comment du parce que... Notre mission était simple, aller dans un manoir .stop. Pénétrer le manoir stop. Voler un objet stop. Sortir avec l'objet en question Stop.... Et pourtant je sentais au fond de moi que rien n'allais se passer comme prévu.. J'observais Fett, lui qui m'avait fait passer mon entraînement de bienvenue si j'ose dire, il expliqua un plan que me convenait parfaitement alors je ne dis presque rien jusqu'à la fin du briefing, comme pour indiquer que j'étais tout à fais d'accord avec ce qui avait été dis par notre supérieur.

La mission allait, à défaut d'être facile, être un bon moyen de partir voyager un peu en Europe, voir l’Angleterre et tout ce qui suivait... J'avais pas encore eu l'occasion de visiter cette partie du monde, d'autant que tout les frais ai été payé par notre cher ami l'oncle Sam... Alors pourquoi ne pas en profiter un instant ? Tous allait bien se passer, du moins je l'espérais, et quand je voyais l'équipe avec qui j'allais réaliser la mission je me dis que j'avais beaucoup de chance de réussir à m'en sortir vivant. De nous en sortir vivant même...

Et quand je pensais à l'idée de porter un costume pour servir cela me fis tout bizarre tout de même puisque j'étais un universitaire... j'étais un soldat... Que pouvais je dire de plus à cela ? Rien, il n'y avait aucune raison de m’empêcher de porter ce costume.. Et puis cela me ferait un peu des vacances sacrés non de dieu... Alors pourquoi ne pas en profiter un peu ? Peut être n'en aurais je pas le temps mais au moins je pourrais profiter un peu des cocktails... Ha ben non en fait... je devais les servir ou tout du moins me faire passer pour l’apprenti d'un traiteur ou je sais pas quoi.... Enfin bref..


D'autant qu'on aura la classe non ? Sinon je ne vois rien à rajouter à cela Colonel....
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
Cara Mallory
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1219/3200MJ Plans de vol 147995barre3  (219/3200)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Sam 17 Mar - 19:05

Cara se sentit assez fière d’elle quand sa partie fut relevée, surtout que tout le monde avait trouvé cette initiative judicieuse. Elle était la seule femme du groupe, fallait se rendre à l’évidence qu’elle aurait moins utile dans un autre rôle. Elle était en plus habituée à devoir se tenir et lors de certaines enquête au FBI elle avait du rapidement se mélanger dans l’action et jouer des rôles.

Quand Peter Johnson affirma être ravi de lui servir de cavalier, Cara en fut enchanté, seule le regard charmeur que ce dernier lui lança lui fit parcourir un frisson, un frisson d’anxiété… Elle n’avait pas peur mais elle allait devoir bien faire attention de ne pas tombé dans ce genre de pièges. Au moins, elle savait qu’elle passerait sans problème en société, il lui suffirait d’observer les autres personnes et tout se passerait bien.

Le fait que Johnson répondit colonel Fett au sujet de son idée à James Bond, fit rire Cara, avec elle réussi à le contenir, c’était quand même son supérieur, respect oblige. Mais bon son plan passerait bien tout de même. Il y avait toujours des risques en mission et s’ils venaient à se faire repérer, il faudra bien défendre sa vie. Par contre le « faudra divertir les gardes, et avec l’anglais si ça vous dit », Cara leva les sourcils en se demandant si elle devait le prendre au sérieux… Elle se demandait bien à quoi le colonel devait penser.


« Cela va dépendre de se que vous appelez divertir… »

Pour le plan B, prendre le propriétaire en otage, se révélé être une très bonne idée. Mais pour cela fallait-il pouvoir être près de lui. Sachant que dans ce genre de gala, il était souvent entouré. A ce moment c’est sûr qu’elle pouvait entrer en jeux étant dans la même salle que lui, avec bien sûr l’aide des faux serveurs.

« C’est vrai que si le plan A ne fonctionne pas, et que par malheur on se fait repérer, prendre le propriétaire en otage est une bonne idée. En plus ce genre de veille maison on souvent des passages qui ne sont pas toujours inscrit sur les plans et que seul le propriétaire connait, c’est bien pour une sortie de secours… »

Cara se demanda si elle devait continuer dans son idée, elle voulait expliquer son plan, mais elle ne voulait pas paraître trop ambitieuse ni faire celle qui décide tout. Dans toute la pièce elle était bien la seule à ne pas avoir de grade pour pouvoir dire quelque chose… Elle prit une grande inspiration et se lança.

« En plus pour la prise d’otage, nos faux serveurs peuvent plus facilement approcher le propriétaire et moi également. Je voulais savoir par rapport au plan A, ce que je vais devoir faire en plus de divertir les gardes, aurais je une arme sur moi, au cas où… »
Revenir en haut Aller en bas
Michael Anderson
----------------
Michael Anderson
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1281/500MJ Plans de vol 147995barre3  (281/500)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Dim 18 Mar - 23:19

- … J’espère que vous savez monter à la corde ?

- A nœuds ou…

Je m’interrompis devant le regard glacial que me jetait le colonel. Ce n’était visiblement pas la réponse qu’il attendait.

- Oui, oui, bien sur, la corde et moi on est de vieux amis.

Je terminais ma phrase par une parodie de sourire qui devait ressembler davantage à un rictus. La dernière fois que j’avais essayé de monter à la corde j’avais terminé accroché par les pieds, pendu la tête en bas pendant presque une demie heure. Mais c’était un regrettable accident de parcours. Cela ne se reproduirait pas sur le terrain… Le rictus s’installa durablement sur mon visage alors que j’écoutais Boba Fett continuer de parler puis l’Anglais lui répondre.

- Vous avez raison colonel Fett. Il faut parer à toutes éventualités. Cependant je ne saurais trop vous conseiller de n’utiliser la violence qu’en dernier recours. Si tout ce passe selon nos plans, pas une seule goutte de sang ne sera versée. Et concernant la prise d’otage du maître des lieux, je ne sais pas si c’est une bonne idée. Il est très influent et si vous lui faites ça, je vous garantis qu’il vous pourchassera jusqu’à son dernier souffle. Ou alors il faudra s’arranger pour qu’il pense que vous travaillez pour une autre organisation. La discrétion est aussi de mise. Il y a trop de gardes pour le prendre ouvertement en otage. Le menacer de le tuer devrait être suffisant… mais en dernier recours car le facteur humain reste par définition imprévisible.

Peter Johnson prit des notes tout au long des remarques qui avaient émanées des membres de l’équipe qui partirait en Angleterre. Lorsque le silence revint dans la salle et que tous les regards se portèrent sur l’Anglais, celui-ci demanda une pause d’une heure pour faire le point avec le général O’Neill. Les cinq membres de la mission quittèrent la salle de briefing improvisée pour aller vaquer à diverses occupations. Une heure plus tard, lorsqu’ils revinrent, Peter Johnson les invita à s’asseoir. Les feuilles griffonnées, éparpillées devant lui, avaient été regroupées en un seul tas, bien ordonné, preuve s’il en fallait du brainstorming qui avait eu lieu dans cette salle durant l’heure écoulée. Le représentant du CIS, après avoir de nouveau lissé les magnifiques bacchantes qui faisaient sa fierté, se mit en devoir de résumer la situation.

- Très bien, voici le plan qui découle de votre participation. Vous l’observerez, nous avons modifiés ou approfondis certains points. Vous me direz après mon résumé ce que vous en pensez.

A 22 heures, j’entre par la porte principale au bras de votre charmante équipière. Une fois à l’intérieur de la bâtisse, j’occupe le maître des lieux pendant que mademoiselle Mallory monte au premier étage prétextant un besoin pressant ou une nécessité quelconque. Arrivé dans la salle de bain vers 22 heures 30, elle colle au plafond un petit appareil de la taille d’un briquet. Il faut qu’il soit installé à trente centimètres de la fenêtre sud, et à quarante centimètres du mur est, soit juste en dessous de la vitrine qui nous intéresse. Cet appareil a pour fonction de leurrer le système d’alarme de cette vitrine.

Michael Anderson et Boba Fett traversent la cours lorsque tous les invités sont rentrés, vers 22 heures 15 et ils montent le long de la façade. Lorsque les deux hommes ont pratiqué une ouverture dans le plancher des combles il ne reste plus qu’à s’occuper des faisceaux infrarouges. Nos meilleurs spécialistes anglais ont calculé que tout balayage aléatoire est plus efficace dans la moitié inférieur de la pièce. Par conséquent colonel Fett vous vous occupez de suspendre Michael Anderson par une corde vers 22 heures 45. Michael découpe le haut de la vitrine et s’empare de l’artefact tout en évitant les possibles faisceaux. Une fois la portion de vitrine découpée remise, Boba Fett remonte Michael Anderson, ils rebouchent l’ouverture dans le sol, puis ils redescendent le long de la façade et vont rejoindre les autres au point d’extraction. A 23 heures, James Mcfear va faire monter les invités voir sa collection privée. On ne peut pas risquer que qui que ce soit repère la vitrine ou le plafond abîmées. Il faudra donc que le timing soit parfait.
Bien entendu, vous serez tous équipés d’oreillettes, mais seuls Michael et Boba pourront communiquer, les autres vous ne pourrez qu’écouter. Par conséquent Mademoiselle Mallory, si l’appareil n’est pas installé avant que le docteur Anderson et le colonel Fett ne touchent la vitrine… nous sommes grillés.

De leur coté Léon Smith et Franz Scorzi sont entrés par le sous-sol avec leur camion, en même temps que les invités, vers 22 heures. Vous avez le temps de vous occuper de décharger votre livraison et de la préparer en cuisine, vu que vous entrez réellement en jeu vers 22 heures 45. Dans ce laps de temps, il ne faut surtout pas que vous attiriez l’attention. Lorsque vous avez le feu vert de l’équipe des combles, vous faites partir un incendie de la chaufferie ce qui provoquera la panique dans le château. Débrouillez-vous pour qu’il y ait un maximum de fumée qui se repende dans le château. James McFear est paranoïaque, par conséquent il déclenchera automatiquement son système d’alarme. Il évacuera donc tous ses invités après une fouille minutieuse et enclenchera de lui-même la condamnation des vitrines avec les grilles de fer qui descendront du plafond.
Léon Smith et Franz Scorzi, dès qu’ils ont terminé, remontent dans la camionnette ou Michael Anderson et Boba Fett attendent déjà, cachés dans le double fond des cartons des amuses-bouches. Cara et moi-même nous partirons comme nous sommes venus, avec ma voiture personnelle.
Si tout ce passe bien, ils ne devraient remarquer le vol que plusieurs heures après notre larcin.


Rien à dire, cet homme respirait la compétence. Son plan semblait ne souffrir aucune faille… d’autant que de toute façon si cela avait été le cas je ne m’en serais pas aperçu. Je comptais sur mes camarades férus de stratégie militaire pour trouver les faiblesses de l’argumentation, s’il y en avait. Le monologue de notre ami d’outre-Atlantique avait été particulièrement long. Je baillais à m’en décrocher la mâchoire. Peter Johnson me jeta un regard dépourvu d’aménité, puis enchaîna à mon grand dam. Seigneur dieu, il n’avait pas terminé !

- Messieurs, nous nous rendrons en Angleterre à bord de mon appareil privé, et nous débarquerons sur l’aéroport, privé lui aussi, d’une de mes connaissances. Ce qui devrait vous éviter toute publicité malvenue. Il me faut une liste de l’équipement que vous souhaitez utiliser sur le terrain que je puisse vous trouver tout ça avant votre départ. Prenez en compte le fait que les invités passeront à travers des détecteurs de métaux et que les traiteurs seront fouillés des pieds à la tête avant d’entrer. J’ai tout prévu pour que nous arrivions douze heures avant la réception. C’est juste ce qu’il faut pour parer à un souci technique quelconque et limiter les chances que vous soyez découverts dans le laps de temps qui nous sépare de la mission. Messieurs, mademoiselle, si vous avez des questions, c’est maintenant qu’il faut les poser. La prochaine fois que nous nous reverrons ce sera lorsque nous serons à bord de mon Gulfstream.




[HRP : c’est la dernière partie du briefing, qui, vous l’aurez compris, se devait d’être un peu long, puisque le scénario était construit avec vous Rolling Eyes. Donnez à la suite vos impressions sur la mission et n’hésitez pas à critiquer si quelque chose vous parait peu, difficilement faisable ou même tiré par les cheveux. Après tout c’est vous qui allez risquer vos vies lors de cette mission Rolling Eyes

Vous l’aurez aussi compris, l’équipement que vous devrez emporter sur vous est aussi très important et vous ne pourrez pas revenir en arrière une fois sur le terrain ! Alors choisissez bien et réfléchissez sérieusement à votre contribution à la mission Wink

Vous avez une semaine pour répondre. Bon RP Wink ]


_________________


MJ Plans de vol 40281110

MJ Plans de vol 114084signfin1
Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
Boba Fett
----------------
Boba Fett
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7281

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre12463/15000MJ Plans de vol 147995barre3  (2463/15000)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Lun 19 Mar - 23:22

Suite aux modifications que j’ai apportés, l’équipe tomba à peu près d’accord sur le fait que le plan était convenable, Anderson s’accordant même une petite pointe d’humour sur les techniques de grimpe. L’anglais semblait satisfait lui aussi et il s’en alla rapidement dans le bureau du général, enfermé à double tour, pour fixer quelques trucs, à mon humble avis. Nous étions maintenant seuls, dans ce placard à balai, entre deux caisses de rations et de ketchup.

-« Bon, hormis Smith, je n’ai jamais eu l’occasion de vous côtoyer. Hormis Scorzi et Anderson. Mallory, bienvenue au SGC. Retournez à vos activités pendant que l’anglais parle avec O’neill, ça va surement prendre une petite plombe. Rendez-vous ici dans une bonne heure.»

Sur ce, je quittais la pièce, jetant un regard discret dans le couloir pour pouvoir m’en aller. Une heure, j’avais le temps d’aller manger un morceau. Je descendis au mess, pas beaucoup d’affluence, j’allais pouvoir être tranquille. Un sandwich dans les mains, je m’installais confortablement sur une des chaises en bois de la salle de restauration. Le casse-dalle engloutis, je quittais ce havre de nourriture, saluant de la tête les cuisiniers présents. Une petite ballade s’imposait, histoire de penser, de réfléchir. Je parcourais les différents niveaux repensant à la mission à venir. Les enjeux et les risques. Ces nouvelles têtes qui allaient peut être disparaitre dans un flot de sang. Mallory sortait tout juste du FBI, et si jeune. Scorzi, bien que formé par mes sois me semblait toujours aussi jeune. Anderson… un scientifique quoi. Smith était rodé mais j’avais toujours une appréhension. Un coup d’œil à ma montre, l’heure était passée. Je repris tranquillement le chemin de la salle de briefing improvisée. Je m’installais, et les autres me rejoignirent. L’anglais arriva et nous dévoila le plan final. En tant que chef, je me devais de mémoriser tout les aspects, même ce qui ne me concernait pas directement. Point par point.

-« N’oubliez que le timing est essentiel. Sans ça et c’est le bordel. FUBAR. »

L’anglais nous demanda quels étaient nos souhaits en termes de matériels et d’armement. Il nous rappela que des détecteurs de métaux seront présents et des fouilles au corps pratiquées.

-« Couteau à lame céramique pour tout le monde, petite taille pour les infiltrés, pour être facilement dissimulable. Pour moi et Anderson, MP5SD avec 3 chargeurs. Zat, pour vous faire plaisir. Deux paires de jumelles avec vison nocturne. Radios avec oreillettes. Uniforme de combat noir, avec gilet d’assaut. Pas de pare-balles. Cagoule. Et un sac à dos pour votre œuvre d’art. Je laisse aux autres le soin de compléter la liste des courses. »

Le fais de devoir emporter très peu de matériel et de pouvoir pas tuer en priorité me déstabilisait. J’étais habitué à porter plus, je me sentais comme « à poil ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cara Mallory
----------------
Cara Mallory
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 652

Arrivé au SGC : 29/02/2012

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29
Profession: Militaire
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1219/3200MJ Plans de vol 147995barre3  (219/3200)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Mer 21 Mar - 16:45

« Bon, hormis Smith, je n’ai jamais eu l’occasion de vous côtoyer. Hormis Scorzi et Anderson. Mallory, bienvenue au SGC. Retournez à vos activités pendant que l’anglais parle avec O’neill, ça va surement prendre une petite plombe. Rendez-vous ici dans une bonne heure.»

Une bonne heure… suffisant pour passer un coup de téléphone rapide à son ex mari. Elle se promena dans le couloirs juste devant le porte, pas besoin d’aller bien loin, en plus elle avait déjà galéré pour trouver la salle alors elle n’allait pas se reperdre de si tôt. Elle composa le numéro de l’hôpital où son ex mari travaillait. Il devait être au bloc mais temps pis, elle aurait peut être pas d’autre occasion de le rappeler. C’est une infirmière qui décrocha et après un bref échange car cette dernière se souvenait d’elle elle fut transférée vers le bloc.

« Que veux tu Cara ? Tu me déranges là. »
« Je te dérange toujours, que tu sois en pleine opération ou avec ton interne… C’est juste pour te prévenir que je dois partir pour le travail et que je ne pourrais pas récupéré Melinda et Elrick. »
« Ton sois disant super boulot de l’armée… Tu sais que ça va jouer en ta défaveur pour la garde, mais ne t’inquiète pas je serais présent pour eux. »
« Ne commence pas et tu n’as pas le droit de jouer sur mon investissement dans mon travail, je te rappelle que quand ils sont nés tu n’étais pas vraiment présent »
« Je raccroche. »
« Non… et flute ! »


Comment avait elle fait pour se marier avec lui, bien sûr à l’époque elle s’était fait avoir et elle avait tant besoin de réconfort et de stabilité. Elle avait envie d’une famille qui ne soit pas déchiré par les drames passé. Elle éteignit son portable et se calla contre le mur, il fallait mettre ses problèmes de côté sinon elle risquerait de faire rater la mission. Une mission assez dangereuse en plus et primordiale. Cara décida que pour se changer les idées elle allait marcher sur l’étage, moins de chance de se perdre.

L’heure passée, elle se réinstalla à la même place qu’au début du breifing. Le mot clé dans tout ça était le timing. Si elle arrivait trop tard ou trop tôt pour poser l’appareil qui permettait de désactiver l’alarme, elle n’osait pas imaginer se qui pourrait se passer. Maintenant fallait faire la liste du matériel qu’on emportait. Okay, seul problème pour elle, les détecteurs à métaux donc seule alternative les lames en céramique, le colonel Fett en fit allusion et énuméra un grande partie de leurs équipements.


« Je rajoute de mon côté une robe pour le gala et des escarpins qui tiennent bien au cas où faudrait courir. Je ne sais pas si cela peut passer mais j’ai un couteau qui ressemble à une pic à cheveux. Sachant que la plupart des coiffures des dames seront assez sophistiquées et que cela risque de souvent de sonner ils n’iront pas vérifier mes cheveux. »


Ce pic était un cadeau d’une de ses anciennes collègues du FBI, elle lui avait offert lors d’une affaires qui avait nécessité des vêtements peut pratique pour camoufler de quoi se défendre. Elle n’avait pas eu l’occasion de s’en resservir.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
Franz Scorzi
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1473/500MJ Plans de vol 147995barre3  (473/500)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Ven 23 Mar - 23:34

J'écoutais avec une attention toute particulière ce que nous disait l'anglais ainsi que toutes les modifications qui allaient être apportées au plan initial prévu par le colonel.. Cela ne dura pas plus d'une dizaine de minute, enfin j'avoue ne pas avoir fait beaucoup attention au temps qui s'écoulait tant j'avais hâte de retourner en mission, surtout après les épreuves que j'avais subis... Cela allait enfin me permettre de me concentrer sur autre chose que cette histoire... Bien entendu il y avait Alicia, mais elle était partie en mission il y a pas très longtemps, donc je me retrouvais seul... Enfin seul, il y avait Max et mon travail, sans parler du fait que je commencer à donner des cours aux nouveaux arrivants, c'était d'ailleurs gratifiant de savoir que mes connaissances allaient être employés et étaient partagé avec autant de jeunes soldats et scientifiques fraichement débarqués....

La réunion prit fin et l'on se retrouva devant la porte de la "salle de réunion" tandis que l'anglais mettait au point les derniers ajustements de la mission... J'écoutais ce que disais le Colonel et je fut d'ailleurs assez content que ce soit lui qui soit à la tête des opérations sur le terrain... Alors avant qu'il s'en aille et tandis que les autres se dispersait je lui parla un petit instant.


Colonel, je ne suis peut être plus militaire, mais c'est un sacré plaisir de savoir que vous allez mener la barque. Vous pouvez compter sur moi. Sur ce, je vous laisse je dois faire un truc rapide.

Et je partis en courant vers le niveau 24, il fallait que je dépose un truc dans mes affaires ainsi que dans ceux d'Alicia, elle m'avait laissé sa clef alors j'en profitais pour ranger deux trois affaires et notamment déposer une photographie de notre sortie avec son neveu... On s'était très amusé ce jour là... J'avais l'impression que c'était hier.... Mais alors que je rangeais ses affaires je vis l'heure, j'étais presque en retard, alors sans attendre je sortis en fermant la porte de ses quartiers et je m'enfuis vers la salle de réunion...

Le colonel donnait ses instructions par rapport au matériel à emporter, tout ce qu'il avait dit me convenais alors qu'avais je à y rajouter ? Pas grand chose, j'avais confiance en mes compétences physiques ainsi qu'en mon coéquipier.


Je pense pas qu'il y ai quelque chose de plus à rajouter, de toute façon on ne pourra pas prendre grand chose avec Smith.... Alors autant se faire le plus discret possible n'est ce pas ? Dis je en regardant Smith....

La mission allait être vite réglée, il fallait qu'elle le soit bien pour que mon dossier ne se remplisse pas d'une tache de plus.. Il y en avait déjà tellement... Mais dieux que cela allait être très intéressant comme mission...
Revenir en haut Aller en bas
Leon Smith
----------------
Leon Smith
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 139

Arrivé au SGC : 11/07/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession:
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1107/3200MJ Plans de vol 147995barre3  (107/3200)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Sam 24 Mar - 23:43

Le briefing avait donné vie à de nombreuses idées, intéressantes mais dures à mettre en pratique. Le risque zéros n’existait pas mais grâce aux technologies à leur disposition et aux services de monsieur Johnson, le plan se révélait finalement être réalisable. Il n’y avait plus qu’à le finaliser, le chronométrer et mettre les point sur les i. Pas de fusillade dans le manoir, ni de prise d’otage, ou en tout cas pas si tout se passe bien. Le seul petit hic de la mission pouvait venir du dénommé Michael, le scientifique à la coupe de cheveux douteuse et au regard niais, comme s’il cachait quelque chose… Son manque d’assurance, peut être. Sa participation à la mission rendait Léon perplexe.
La première partie de la réunion étant terminée, c’était l’heure de la pause. Tout le monde partit dans son coin et Smith profita de l’heure pour s’enfermer dans ses quartiers et regarder un match de football à la télé. Ici aux Etats-Unis, le foot de type européen n’était guère le plus populaire des sports. Les joueurs étaient moins bons et moins payés qu’en Europe. Les clubs et les championnats n’étaient pas aussi prestigieux, bien que cela s’améliorait d’années en années. Il repensa alors à la mission, qui aurait lieu du côté de Manchester, et repensa aux deux clubs de football ennemis qui se battaient sans cesse pour remporter la Premier League.
Aux States, c’était différent. Mais même si le football était moins attractif, Léon passait quelques fois du temps devant un match important. Aujourd’hui, c’était une rediffusion du match qui avait eu lieu la veille entre les New York Red Bulls et les Los Angeles Galaxy, et qui avait vu les galactiques s’imposer 2 buts à 1. Landon Donovan avait fait parler la poudre, tandis que l’immense Thierry Henry avait égalisé pour les New Yorkais. Ce fut au bout du temps additionnel que la délivrance arriva, après un long coup franc signé David Beckham qui permit à Mike Magee de catapulter le ballon au fond des filets et de donner la victoire aux siens.

Le temps de regarder cette deuxième mi-temps et Smith repartit en salle de réunion. Il n’eut pas la même appréhension que la première fois qu’il avait été convoqué ici. Une heure était passée et cela avait suffit pour monsieur Johnson et le Général O’Neill pour finaliser la mission. Le plan était millimétré et le timing devait être parfait. A la moindre faille, ils seraient fichus. Vers 22h ce soir là, Smith et Scorzi feraient équipes et s’introduiront dans le sous-sol en tant qu’assistants du traiteur, aux commandes d’une camionnette. Ils allaient devoir faire un peu de déménagement de nourriture mais aussi de préparer les plats, afin d’occuper le temps pendant une quarantaine de minutes. Léon n’était pas un grand serveur mais il savait se faire oublier et discret aux yeux de tous. S’il y avait d’autres membres du personnel, alors il ferait en sorte de se fondre dans la masse. Il espérait que Scorzi en fasse de même et n’attire pas trop l’attention sur eux. Le moindre hic pouvait tourner au drame. Ils allaient devoir faire un feu et permettre à Anderson et Fett d’évacuer la zone. Quand on leur demanda ce qu’ils allaient prendre comme équipement, Smith préféra être prudent même s’il faisait confiance au plan et en ses capacités à neutraliser un homme à mains nues, ou grâce aux couteaux ou autres ustensiles de cuisines qu’il aurait à portée.


« Si on peut cacher un zat dans la camionnette ça pourrait toujours nous être utile au cas où… »

Enfin, il n’y avait plus d’autres questions. Plus qu’à attendre, faire ses bagages et prendre l’avion. Ils auraient un peu de temps devant eux pour s’occuper mais Smith savait déjà ce qu’il allait faire d’ici là : s’entrainer. Il ne voulait pas se déconcentrer et perdre de vue l’importance de la mission.
Quand tout le monde se leva pour quitter la pièce, Léon s’approcha du Général O’Neill, qui était en train de parler en aparté avec Peter Johnson.


« Mon Général. » Dit-il, avant que le commandant du SGC ne demande au représentant du CIS de prendre congés.

« Si la mission se conclue de manière satisfaisante, j’aimerais, si c’est possible, rester un peu en Angleterre après la mission. Je passerais à Londres revoir mon oncle, mon quartier, mes amis… Cela ne prendrait que quelques jours. »

Il eut l’autorisation du Général, qui sur le coup était un peu hésitant. Mais il vit dans le regard de l’anglais que celui-ci voulait profiter de la proximité géographique avec la mission pour retrouver le coin où il avait grandi. Cela n’était pas vraiment des vacances, mais plus une opportunité. En tout cas, si l'objectif de la mission était atteint... De plus, son oncle était dans l’Etat major britannique et cela pourrait être une raison valable pour une visite de courtoisie. Sans lui, il n’aurait jamais intégré le SGC…
Revenir en haut Aller en bas
Michael Anderson
----------------
Michael Anderson
----------------
Responsable des scientifiques
----------------


Nombre de messages : 981

Arrivé au SGC : 18/03/2009

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
MJ Plans de vol 600315barre1281/500MJ Plans de vol 147995barre3  (281/500)

MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10Dim 25 Mar - 22:26

H moins 24.

- Salut Mich, alors tout se passe comme prévu ?

J’étais de retour à l’étage des cellules. Brad Williams ne semblait en rien émoussé par son petit séjour en prison. A ma vue son visage se transforma, exprimant une joie indicible… je dois hélas avouer que ma présence n’en étais pas la cause principale. La spécialité italienne que j’avais emportée avec moi en était la probable origine. L’ex agent du NID se saisit du carton avec avidité.

- C’est Michael, pas Mich. Nous n’allons pas tarder à partir en Angleterre avec Peter Johnson.

- Et que disent tes coéquipiers concernant la source de tes informations ?

- Ils ne connaissent pas ton implication, le général leur en a révélé le moins possible sur le but de la mission.

- Là tu me vexe, fit Peter posant sa main droite sur son cœur. C’est moi qui fait tout le boulot et c’est vous qui allez récolter les lauriers !

- Ne t’inquiètes pas, tu sortiras de cette cage bien assez vite.

Peter sourit.

- Oui mais en attendant, pendant que je moisis en cellule, toi tu vas aller tranquillement en Europe siroter du Champagne et grignoter des petits fours.

- Hum…

Peter fronça les sourcils, m’observa longuement puis partit d’un fou rire qui résonna dans tout l’étage, faisant de ce fait accourir les gardiens. Je les rassurais d’un geste et ils regagnèrent leur poste en maugréant dieu sait quelles imprécations dans leurs barbes. Lorsque Peter se reprit, au bout d’une longue minute, il finit par articuler quelques mots. J’étais rouge vif.

- Ne me dit rien. Ce n’est pas toi qui vas t’infiltrer avec Johnson n’est-ce pas ? Vas-tu au moins participer à la mission ?

- Je… c’est moi qui… vais ouvrir la vitrine.

Cette fois-ci, Peter était tout sauf hilare. Il se retourna vivement, tout en vociférant et en faisant de grands gestes.

- Je prends des risques en vous révélant des informations cruciales et ils envoient un archéologue pour l’étape la plus sensible de la mission.

- Là tu me vexes, fis-je tout en rééditant le mouvement qu’il avait effectué quelques secondes auparavant.

Cela arracha un sourire à Peter.

- Fais bien attention, ces salopards sont capables de tout. Sois toujours sur tes gardes. Ces raclures sont tout à fait capables de savoir que j’ai parlé… Bon tu m’excuses, la conversation commence à durer et mon ventre cri famine.

Il ouvrit le carton, se saisit d’une large part de pizza qu’il enfourna entière dans sa bouche, fermant les yeux pour profiter davantage de son sens gustatif.

- Si je ne te connaissais pas bien, je croirais presque que tu te fais du souci pour moi.

Il cracha ce qu’il avait dans la bouche puis lança le carton et son contenu à travers les barreaux de sa cellule.

- Si tu me connaissais si bien, tu serais surtout arrivé ici avec une pizza pepperoni au lieu d’une aux anchois…




[HRP : Suite ===> ICI ]

_________________


MJ Plans de vol 40281110

MJ Plans de vol 114084signfin1
Dossier de Michael Anderson

«La capacité d'apprendre est un don ;
La faculté d'apprendre est un talent ;
La volonté d'apprendre est un choix.»


Frank Herbert
Revenir en haut Aller en bas
http://stargate-worldofart.actifforum.com
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MJ Plans de vol _
MessageSujet: Re: MJ Plans de vol   MJ Plans de vol No_new10

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Plans de vol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 7 ~-