Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 En l'absence du patron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leon Smith
----------------
avatar
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 139

Arrivé au SGC : 11/07/2010

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 37
Profession:
๏ Expérience:
107/3200  (107/3200)

MessageSujet: En l'absence du patron   Sam 31 Déc - 18:02

Six mois. Cela faisait six mois qu’il n’avait plus traversé la porte des étoiles, et le temps se faisait long. Depuis la mission des Black Eagles sur cette planète de fou furieux, et qui a vu la mort du faux dieu Svarog, il n’avait plus mis le pied sur un autre monde, faute à un emploi du temps chargé et à des blessures qui l’avaient handicapé ces derniers mois. Faut dire qu’il n’était pas revenu en un seul morceau, de cette escapade. Il avait subi nombre incalculable d’entailles, d’hématomes, de petites brûlures… Il avait aussi beaucoup souffert à son bras droit, qui avait servi de joujou à un chien enragé, un clébard tenu en laisse par les mercenaires de Svarog. Son parfum lui avait fait défaut ce jour là, et encore aujourd’hui, il avait toujours l’impression d’avoir les crocs de la bête plantés dans sa chaire.
Il avait du la tuer pour sauver sa peau, souvenir attristant mais ironique. Lui qui était tant habitué à éliminer des hommes, voilà qu’il avait ressenti une pointe de culpabilité quand il avait égorgé l’animal. Il n’était pas du genre méchant avec les bêtes… Surtout les chiens…
Cela lui fit rappeler qu’il était à la recherche, justement, d’une personne au caractère mi-bête mi-humain qui devait trainer par ici en l’absence de son mentor, le Colonel Menchu Narah. Ce dernier était parti en mission avec Biggs, tout comme Fett ou encore Eversman. Et les autres membres de l’unité spéciale étaient en congés.
Léon Smith était donc le seul terrien des Black Eagle à être encore présent au SGC. Il tenait la boutique, en quelque sorte, en se présentant assez souvent dans les locaux de l’unité afin de s’y entrainer ou de vérifier que tout était à sa place… Léon était très méfiant et prudent, surtout depuis la prise du pouvoir du NID, où des agents meurtriers n’avaient pas hésité à débarquer dans la tanière pour supprimer ceux qui dérangeaient trop le système. Il était devenu presque paranoïaque, depuis son arrivée dans cette base. D’où la présence rassurante de poignards, plaqués contre ses abdos et le long de sa cheville.


« Almie ? » Chercha-t-il à droite et à gauche, sentant sur lui un regard de fauve, comme s’il avait été pris en chasse.

« Tu veux jouer… Soit… » Il avait déjà trop parlé pour espérer passer inaperçu. Il se mit quand même à marcher discrètement, sur la pointe des pieds. Il dépassa la porte menant au bureau de Narah, le chef des Black Eagle… Un bureau à peine rangé où les cartons emballés passaient bien plus de temps ici que leur propriétaire.

C’est alors qu’une ombre cachée dans le coin de la porte sauta sur Smith, capturant son corps à l’aide de ses jambes et de ses bras, telle une araignée qui se jetait sur sa proie. L’anglais sentit immédiatement l’odeur particulière d’Almie, la jeune femme serrant son bras autour de sa gorge tandis que son autre main le déshabilla de ses couteaux à l’abdomen.
Léon essaya de se dégager de son emprise, la secouant dans tous les sens et allant jusqu’à la plaquer contre l’armoire, d’une force mesurée s’il ne voulait pas lui briser les côtes. Car même si Almie restait agile et rapide, elle n’en restait pas moins fragile. Elle était assez maigre de nature, et même si la vie au SGC l’avait un peu plus musclée, son organisme gardait encore les séquelles qu’elle avait subies lors de sa capture sur Alania, où l’équipe de Narah l’avait trouvée, souffrant gravement de malnutrition.


« T’es coriace toi ! » Dit-il en lui agrippant son bras et le tirant vers lui. Almie passa au dessus de son dos et vint s’écraser contre le bureau de Narah, renversant le peu d’ustensile de travail qui s’y trouvait.

Léon se rabattit sur elle la seconde d’après, essayant de l’immobiliser pour la calmer. Pendant un instant, son regard croisa celui de la jeune femme, et les traits de son visage se détendirent pour y faire naitre un sourire. Cela ne fut qu’une méthode de diversion, la garce profita de ses pieds libres pour écarter l’anglais d’un bon coup dans le ventre. Et quand celui-ci se remit de ses émotions et se redressa, Almie avait toujours le couteau dérobé en main.
Smith ne fit plus un geste, aussi immobile qu’une statue en pierre. Il vit la jeune femme reculer derrière le bureau suite à une pirouette habilement soignée, et quand elle fut sur ses pieds à nouveau, elle lança le poignard en direction d’anglais.
Le sifflement de la lame vint lui alerter les oreilles tandis que le souffle de son déplacement lui caressa la tempe, chatouillant une goutte de sueur qui y coulait timidement. La lame continua sa route et vint se planter dans une cible accrochée au mur, à quelques mètres derrière lui.


« Mais t’es malade ! » Lui cria-t-il, encore effrayé par la proximité qu’il y avait eu entre lui et l’arme blanche. « T'as failli me tuer ! »

Le regard d’Almie était mi-amusé, mi-déçu, par la réaction de l’anglais. Elle voulait juste jouer, au départ… Léon reprit ses esprits et se calma assez rapidement, la fixant toujours avant de se retourner et de voir le couteau planté dans la cible, pas exactement au milieu. Puis il reporta à nouveau son attention sur elle. Même s’il avait toutes les raisons pour la détester, il ressentait quelque chose d’autre quand il la voyait, elle, quand il croisait son regard ou quand il apercevait sa silhouette au détour d’un couloir. Elle avait quelque chose de spéciale, qui le rendait étrangement tolérant et calme avec elle. Il l’a vit faire une grimace, comme si elle était désolé de l’avoir énervé.
Il réfléchit alors et après quelques secondes de silence, c’est lui qui sortit un couteau, celui qu’il avait caché à sa cheville. Il continua de fixer Almie et se prépara à lui lancer le couteau. Mais au dernier moment, il se retourna et lâcha la lame, qui partit se loger en plein centre de la cible, faisant ainsi un résultat bien meilleur que la jeune femme.
Léon se retourna alors et partagea avec elle un sourire complice… Une complicité intime qu’il avait avec elle et qu’il n’aurait probablement jamais avec 99% des hommes de cette base.


« Tu dois encore progresser. » Dit-il, suivit d’un clin d’œil.
Revenir en haut Aller en bas
 

En l'absence du patron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 22 ~ :: Tanière des Black Eagle-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet