Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Découverte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: MJ Découverte   Mar 20 Déc - 23:11

La porte des étoiles de P6S-203 s’activa dans un grandement qui fit trembler les terres alentours. La puissance d’une telle technologie semblait disproportionnée à côté de l’environnement naturel, calme et désert de cette planète. Menchu Narah fut l’un des premier à arriver, arme au poing. Son équipe suivit rapidement et le vortex se referma derrière les deux tok’ras. Sorrens n’affichait pas son plus beau sourire, n’estimant pas être à sa place ici avec les terriens. Ils auraient peut être pu confier cette mission à quelqu’un d’autre ?
Le deuxième tok’ra était peu bavard, peu habitué aux missions de ce genre en raison de son âge avancé. Il n’avait ni la fraicheur physique ni la fougue de Sorrens, mais son savoir, sa sagesse et sa grande expérience faisait de lui un membre très respecté au sein de son peuple. Son jugement sur cette planète serait décisif dans leur recherche d’un nouveau monde pour la Tok’ra. Il était de taille moyenne, presque chauve avec un peu de cheveux autour des oreilles et à l’arrière du crâne. S’il avait mené une vie terrienne, il aurait très bien pu devenir curé.
Le groupe se rassembla et sécurisa la zone de débarquement. Il n’y avait aucun signe de vie aliène ni traces de récentes activités, si ce n’était la présence du robot envoyé par le SGC quelques heures plus tôt.
L’endroit était calme, il n’y avait presque pas de vent. Un profond silence régnait, comme si la nature accueillait avec étonnement et crainte l’arrivée de ses nouveaux étrangers…



[Premier post d’entrée en scène avec une petite photo pour vous plonger dans le changement d’ambiance. S’il ya des questions, par MP Wink Vous avez une semaine pour répondre.]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Sorrens
----------------
avatar
----------------
Tok'ra
----------------


Nombre de messages : 92

Arrivé au SGC : 08/05/2008

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
73/200  (73/200)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Jeu 22 Déc - 19:30

Lorsque les deux Tok'Ras arrivèrent sur le sol rocailleux de cette planète, les 4 Taur'is avaient déjà sécurisé les alentours de la porte des étoiles. Cela n'empêcha pas Xiao Hong de poser sa main sur son zat, attaché à la ceinture, tout en inspectant du regard les environs. Elle restait aux côtés de Nakhtet, devant assurer sa protection et autant dire qu'avec les Tau'ris, cet aspect n'était en rien leur priorité. Tous se mirent alors à s'avancer en direction de la boite de conserve laissé sur le côté de la porte. Le colonel parla en regardant l'engin puis la porte se ferma. Que la rigolade commence !! Et durant quelques secondes, l'esprit de Xiao Hong fusa dans tous les sens. Devait-elle se laisser marcher sur les pieds par le colonel en le laissant être le tout puissant durant cette mission, devait-elle prendre les devants quitte à démarrer une nouvelle joute verbale avec le colonel ou devait-elle jouer au parfait petit soldat qui n'écoutait que Nakhtet ?? Elle se retourna vers son mentor, cherchant une réponse ou un indice sur ce qu'elle devait faire ...

"Colonel, j'ai cru comprendre que vous vouliez diriger cette expédition mais je veux juste vous informez que nous avons certaines vérifications à faire qui ne pourront pas vous semblez utile au premier abord ...
Comptez-vous donc faire à votre manière et ne nous laisser aucune marge de manœuvre ou pouvons-nous explorer la planète comme nous le désirons ??"


Nakhtet avait parlé d'une voix très calme et posé, comme s'il voulait démontrer qu'il ne cherchait pas l'affrontement mais simplement que chacun puisse faire ce pour quoi ils étaient là, sans heurts ni insulte. Xiao Hong était restée muette, légèrement en retrait par rapport à Nakhtet. Toujours ce respect aux anciens inclus dans ses gènes. De toute manière, elle n'aurait rien eu d'autre à dire que des insultes, soufflées par Sorrens bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Ven 23 Déc - 23:08

Et une traversée de plus pour le 'petit' Franz. Bientôt 30 ans et plusieurs centaines milliers de kilomètre à son actif, pas même un camionneur n'arriverait à ce compte en si peu de temps. Mais lui avait un avantage non négligeable... la porte des Étoiles... Bon allez il faut se motiver et faire ce pourquoi on était venu ici non ?

Il s'avança et avec le reste du groupe il sécurisa la zone de débarquement proche de la porte, et prit quelques instants pour examiner le groupe, il y avait deux Tok'ra, dont la 'jeune' femme qui l'avait aidé lors de sa dernière mission, un autre un peu plus vieux en apparence ainsi que trois humains. Une véritable bande de joyeux lurons en sommes.

Son arme en bandoulière il sortit son carnet et s’accroupit, il posa la main sur le sol et emporta une petite quantité de terre qu'il mit dans un petit sachet avant de se le ranger dans sa poche avant. Avec son carnet il prit quelques notes sur ce qui caractérisait le décors direct de la porte. Durant le briefing il n'avait rien eu à dire, il comprenait parfaitement que le côté archéologique passait au second plan, et le fait d'être militaire et archéologue, même s'il avait finalement rejoint la partie civile du programme, lui permettait de ne pas avoir d'état d'âme et de respecter la hiérarchie propre aux militaires.

Il vit que Sorrens discutait avec le colonel. Il s'attarda d'ailleurs un instants sur lui, il ne l'avait encore jamais vu, il ne l'avait jamais eu en mission... Mais il avait confiance, s'il avait ce grade ce n'était pas pour rien... Il se souvint d'ailleurs le briefing, il y avait un autre homme dont il ne connaissait pas le nom qui n'avait cessé de le regarder... C'était stressant, et peut être aurait il le temps de comprendre le pourquoi du comment... Mais pour le moment la mission.


" La zone est sécurisée Colonel!"
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Lun 26 Déc - 1:15

La chaleur, voilà la première chose qu'il ressentit une fois le pied posé sur la planète. Il descendit les marches prudemment, allant se poster près du DHD, ses hommes suivirent et... Rien, pas un mouvement dans le champ de vision des terriens. Biggs le confirma en lâchant un « RAS » des plus neutre. Il baissa le canon de son arme et alla vers le MALP.

[Radio]« Narah au SGC, zone sécurisée, vous pouvez envoyer les Tok'ras. Lorsqu'ils eurent passer la porte, il se força à un grand sourire pleinement exagéré. On vous recontacte dans... Il regarda sa montre puis le ciel. Six heures max, à la tombée approximative la nuit ici. Narah terminé. »[/Radio]

Le gradé ordonna à ses hommes de se réunir autour de lui pour commencer à donner ses instructions mais avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, le Tok'ra qu'il ne connaissait pas prit la parole d'un ton serein. Le français le jaugea de longues secondes, prenant sur lui pour lui répondre sur un ton, à défaut d'être aimable, assez neutre pour ne pas ouvrir les hostilités.

« Cette mission est conjointe à nos deux peuples mais pour le bon déroulement des opérations, je vous demanderais de vous plier à mes instructions, voyant déjà le Sorrens le fusiller sur place, il reprit : mais cette mission à pour but de savoir si oui ou non, vous pourriez vous y installer. Je vous laisse donc toute liberté pour vos tests, tant que vous me tenez informé et que vous n'vous éloignez pas trop. Votre intégrité fait partie des impératifs de cette mission. Il jeta un regard vers Biggs avant de le désigner du pouce. S'il vous faut prendre de la distance pour quelque raison qu'ce soit, j'aimerais que le Sergent Biggs vous accompagne afin qu'on puisse rester en contact permanent, cela vous convient-il... Comment vous appelez vous déjà ? Je n'ai pas saisit votre nom à votre arrivée. »

La cordialité dont son supérieur faisait preuve amusait le Sergent Biggs qui se gardait bien de le montrer. Le français se tourna vers les ruines, ou en tout cas leur direction. La chaleur n'allait pas aider les visiteurs dans leur petite ballade mais il fallait faire avec. Et si par cette mission, il pouvait se débarrasser d'eux pendant quelques semaines, voir quelques mois le temps qu'ils s'installent. Il n'allait pas se faire prier.

« Scorzi, vous savez combien d'temps il vous faudra pour les tests préliminaires ? J'aimerais envoyer un rapport assez rapidement au SGC avec vos premières conclusions. Ainsi, s'il vous faut du matériel supplémentaire ou de l'aide, je pourrais en faire la demande dans un délai raisonnable. »


Dernière édition par Menchu Narah le Lun 26 Déc - 23:27, édité 1 fois (Raison : Bug dans la mise en page.)
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Lun 26 Déc - 20:17

La chaleur de cette planète lui rappelait étrangement celle sur laquelle il avait vécu pendant plusieurs mois, celle-là même qu’il avait également connu sur Nebek, il n’y était pas sensible et la supportait très bien mais cette sensation si familière le perturbait légèrement alors qu’il posait de nouveau son pied sur une autre planète. Le silence qui régnait ici fut la deuxième chose qui marqua le Sergent, ce silence qu’il connaissait si bien, qu’il appréciait tant, et qui ne durait que trop peu comme à cet instant même où le premier militaire avait ouvert la bouche juste pour signaler que le périmètre était sécurisé, Josh continua de scruter l’horizon alors que son supérieur commenter déjà la situation à ses supérieurs au Sg-c pour réunir ensuite son équipe autour de lui avant de donner ses ordres très vite interrompu par un des Tok’ra qui les accompagnait. Bentley se tourna de nouveau vers le paysage de cette planète, il n’était pas aussi beau que celui de la planète sur laquelle il vivait avant, la verdure n’était pas au rendez-vous, l’eau n’était pas non plus présente ici, seul le sable, la pierre et les montagnes peuplés l’endroit, le sol était brulant sous les pieds du militaire qui faisait quelques pas sans but en attendant que son supérieur donne l’ordre de bougé d’ici. Personne ne semblait vivre ici, et qui aimerait vivre ici ? Seuls les Tok’ras pouvaient apprécier ce genre de planète, et plus vite ils effectueraient leurs tests, plus vite ils seraient débarrassés d’eux.

Il sentait maintenant un profond besoin de courir le plus vite possible et le plus loin possible afin d'échapper à cette vie qui l'avait rattraper, pouvoir se cacher quelque part en espérant que les militaires repartiraient sur Terre sans se soucier de lui, qu'il pourrait ensuite composer des coordonnées qu'il avait gardé en mémoire afin de retrouver sa liberté et son désir de combattre les Goa'ulds comme il le souhaitait, sans hiérarchie, sans ordres militaires ou civils, mais ce besoin ne resterait qu'un rêve, il savait bien qu'ils ne le laisseraient pas s'en aller comme ça, il devait continuer à jouer la comédie, faire comme s'il faisait partie des leurs, malgré qu'il se sentait complètement exclu du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Jeu 29 Déc - 0:15

Après avoir sécurisé la zone et mis quelques points au clair, Narah ordonna d’avancer vers le Nord, vers les montagnes, là où devait se trouver les ruines. Il n’en fallu pas plus pour titiller le fort caractère de Sorrens, qui ne cessait de voir d’un mauvais œil le Colonel. L’autre tok’ra s’approcha de ce dernier et le fixa d’un regard dur mais plein de tolérance, ou peut être était-ce de la pitié… Il gardait les mains le long du corps, adoptant une réaction bien plus tranquille et calme que si c’était Sorrens qui aurait parlé. Définitivement, les relations entre terriens et tok’ras ne tenaient qu’à un fil.

« Je me nomme Nakhtet… Ce nom ne vous dit probablement rien, à vous terriens. Mais sachez juste que, durant ma longue vie, j’ai vu des choses qui vous dépassent totalement et que vous ne verrez probablement jamais… Et que je n’ai nullement besoin de vous pour vous soucier de mon… intégrité. » Malgré ses paroles, il afficha un sourire amical.

Après ce petit échange de mots, le groupe se mit finalement en route vers les montagnes et Scorzi put répondre à la question de son supérieur, bien qu’il n’avait pas encore la moindre idée si les ruines qu’ils allaient trouver seraient intéressantes d’un point de vue archéologique. Sur la route, le Sergent Biggs s’approcha de Narah.

« Elle donne pas envie cette planète, franchement ? Comment ils peuvent apprécier ce genre d’endroit. »

Le Colonel français était tellement habitué par l’étroitesse d’esprit de la Tok’ra qu’il ne se posait même plus la question. Plus rien ne l’étonnait venant d’eux, sa seule préoccupation était de les ramener en vie au SGC après cette petite ballade de santé. C’est alors qu’ils furent alertés par Joshua, à l’arrière, qui signalait l’arrêt des tok’ras. Ils se retournèrent pour voir que Nakhtet s’était abaissé pour prendre de la terre dans ses mains, la déversant entre ses doigts comme un filet de sable. Il prit ensuite un bout de roche qui était sur la route, le palpa, et enfin il arracha une touffe d’herbe à ses pieds, testant la résistance de ses racines avant de la rejeter au sol. Il se releva enfin, subissant les regards interrogateurs et moqueurs de certains terriens.

« On peut continuer. » Dit-il simplement avant de faire quelques pas et de s’arrêter brutalement devant Joshua Bentley, comme s’il s’était soudainement fait piquer par quelque chose et qu’il se mettait sur ses gardes pour contre-attaquer. Il pivota la tête avec cette lenteur solennelle qui caractérisait souvent les tok’ras, et lut dans les yeux du militaire ce qu’il cherchait tant à cacher.

« Ne me regardez pas comme ça, jeune homme… » Prévient-il d’un ton neutre, avant d’ajouter : « Je ne sais pas ce qu’on vous a fait pour que vous nous épiez de la sorte… Mais je sais qu’un jour viendra, et ca vaut pour un humain comme pour un tok’ra, où vous aurez besoin de plus que votre colère aveugle, pour voir clair en vous. » Joshua se mit sur la défensive et peu importe ce qu’il put répondre, Nakhtet ne répliqua pas un mot. Il se contenta de s’avancer à nouveau comme si de rien n’était, toujours accompagné par Sorrens qui avait une main prête à dégainer son zat, au cas où.
Il passa à côté de Menchu et l’alerta d’une voix basse, tout en continuant à marcher.


« Vous ne devriez pas le laisser nous approcher. »

A chacun de prendre sur soit pour laisser de côté ce moment de tension, la mission continuait toujours malgré ce début de discorde. Ils reprirent la route pendant une dizaine de minutes, Narah ayant déployé son groupe afin de protéger l’avancée des tok’ras, tout en les laissant seuls avec leur arrogance. Ils arrivèrent enfin à leurs objectifs, qu’ils purent d’abord apercevoir de loin puis au fur et à mesure qu’ils avancèrent, ils se firent une idée plus précise des ruines présentes sur cette planète.

Le style d’architecture fut donc la première information pour Scorzi, mais s’il voulait en savoir plus il devait bien évidemment s’approcher et aller sur les lieux. Il émit l’idée, qui fut approuvée par les tok’ras. S’ils voulaient s’installer sur ce monde, ils devaient être sûrs que ces ruines ne leur apporteraient pas de problème à l’avenir. Puisqu’ils étaient aussi là pour ça, Narah ordonna un déploiement stratégique vers le sommet de la montagne, d’où s’étaient ancrés les murs de ce vieux bastion abandonné.
Après avoir emprunté un sentier passant parmi les rochers, ils y pénétrèrent, passant en dessous d’une arche qui autrefois, devait couronner une grande porte, réduite à ce jour à quelques débris poussiéreux. Les murs avaient subi la monotonie du temps, perdant de leur éclat. Certains morceaux manquaient à l’appel, des bouts de tourelle ou des murs s’étaient effondrés. L’équipe sécurisa la zone et Biggs découvrit, sous quelques cailloux, une partie d’un squelette humain. Bentley longea l’une des parois, regardant par une fenêtre pour découvrir le champ de vision qu’offrait cet endroit à cette altitude. Il avait une vue sur tout le paysage alentour, un paysage qui avait perdu de sa fertilité et qui reflétait très bien la déchéance du peuple qui avait vécu ici. Il n’y avait pas même un animal qui vive. Son regard se posa ensuite sur une partie murale proche de lui, sale et assombrie. Après avoir reculé de quelques pas pour mieux observer ce phénomène, une image se dessina devant lui… L’ombre et la poussière gravée dans la roche ressemblait à la silhouette d’un corps humain.
Pendant ce temps, Scorzi avait farfouillé à droite et à gauche à la recherche de quelque chose qui avait de l’intérêt. Narah n’était pas loin derrière, à regarder tout autour de lui. Le château n’était pas bien grand, trop petit même pour envisager une appellation de la sorte. Le terme de « bastion » était plus adéquat car il n’y avait que des murs et des tours, pas un seul caillou ne laissant présager qu’autre chose avait été bâti ici, ne serait-ce qu’un taudis. Malgré la pauvreté des lieux, Scorzi tomba enfin sur quelque chose d’intéressant. Il sortit quelques outils pour commencer une fouille et sa première prise fut une sorte de tablette, sur laquelle il souffla d’abord dessus. Tandis qu’à l’extrémité du fort, Sorrens avait elle découvert quelque chose d’étrange… Plusieurs petits rochers avaient été regroupés contre un muret, mais malgré ça, elle perçut quelque chose qui ressortait de ce type de décors. Elle poussa deux-trois cailloux, les faisant tomber par terre, dévoilant ainsi la totalité d’un panneau de commande…
Suivant d’un peu plus loin les gestes de Sorrens, Nakhtet vit lui aussi ce dispositif qu’il connaissait très bien, et son regard se porta tout naturellement vers le milieu du bastion, juste à côté de là où il se trouvait… Il poussa du pied quelques couches de brindilles mortes et dévoila un bout d’arc de cercle, inscrit dans le sol, typique des anneaux de transports goa’ulds…
Le Sergent Biggs s’approcha de Franz, plissant les yeux pour voir ce qu’il trifouillait sur l’objet qu’il avait ramassé. Il y vit quelques détails, des dessins à priori. Mais au fur et à mesure que l’archéologue soigna cet artéfact, il découvrit sur la tablette des traits, des formes et même un léger relief. C’était probablement la seule et unique découverte artistique trouvable ici, témoin de son glorieux passé…



[Vous avez jusqu'au vendredi 6 janvier pour répondre, soit une semaine et deux jours pour rep... Histoire de pas trop vous embéter pendant le nouvel an =) Si y a des questions n'hésitez pas]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Ven 30 Déc - 21:21

Les Tok'ra étaient identique à eux même, un air un peu supérieur par rapport à la jeune race humaine, ils se permettaient des choses que seuls les plus hautains des terriens pouvaient se permettre. Ils avaient beau mettre des sourires sur leurs paroles rien ne changeait quand à la porté de la discutions : 'Nous sommes grands, nous sommes plus vieux que vous alors lâchez nous la grappe.' Bref tout cela ne le laissait pas indiférent, ses premières impressions avaient été idyllique, mais le rêve n'avait pas duré bien longtemps...

Alors qu'il était perdu dans ses pensées, le colonel lui demanda combien de temps il lui faudrait pour un examen préliminaire. Puis arriva une question logistique, concernant l'équipement dont il pourrait avoir besoin pour réaliser sa mission. Il étudia rapidement son équipement, passa son matériel en revue et étudia toutes les possibilités... Dans tout les cas il n'aurait besoin qu'au pire une journée pour un examen préliminaire et pour avoir des conclusions constructives à donner au colonel pour son rapport.



" Pas longtemps monsieur. Pour vous donner mes conclusions et pour qu'elles soient un minimum argumenté je dirais une journée, pas plus. Et concernant l'équipement j'ai tout ce qu'il me faut."

Le groupe se mit en route vers les ruines. Lui se trouvait à l'avant pour éviter que quelqu'un ne marche sur un indice important ou sur tout autre chose qui pourrait lui être utile dans ses recherches. Mais est ce que les ruines détiendraient une quelconque utilité scientifique ? Il devait se rendre sur place pour s'en rendre compte par lui même, sortir des choses, trouver des documents et étudier l'architecture pour se situer la position historique des anciens habitants des ruines.

Puis tout à coup ils furent stoppé par l'homme de queue qui venait de leur signaler que les Tok'ra s'étaient arrêté, tranquillement il prit le chemin inverse à sa montée pour voir ce que faisait les deux personnes. Quand il arriva il vit le plus 'vieux' jouer avec la terre, il testait le sol, la résistance des racines, celle des plantes. Bref exactement ce qu'avait fait Franz quelques instants plus tôt en un tout petit peu plus poussé.

Finalement ils repartirent et alors il sentit qu'une brume de mauvaise humeur et de tension s'était installé sur le groupe. Lui avait trop de problème avec lui même pour s'occuper de ceux des autres, même si, pour le moment sa soeur le laissait tranquille, il s'attendait à un retour de la jeune fille durant la mission...

Ils marchèrent encore pendant une bonne dizaine de minute, traversant colline et sentier de terre. Lui était plus ou moins tranquille, les mains plaqué sur son arme en bandoulière, son sac sur le dos et son treillis en bonne et due forme... Oui il était archéologue, mais il ne fallait pas oublié qu'il avait plus de trois ans de bon est loyaux services dans la Bundeswher...

Puis il les vit... Les ruines, elles étaient d'une grande beauté et dans un état de conservation assez important malgré environnement extérieur. D'après ce qu'il pouvait voir il émit deux possibilités quand à la situation histoire de ce peuple. Soit il s'agissait d'une civilisation médiévale du Xe ou du XIe siècle soit d'un peuple encore plus anciens. Mais plus ils s'approchaient des ruines plus il remit en question cette deuxième idées avant de complètement l'oublier. Les murs et la technologie mis en place pour la construction de la place forte sont bel et bien des vestiges de l'Occident du Xe siècle.

Mais s'il voulait en savoir plus, il devait visiter ses ruines, et tandis qu'il sortait son carnet il se mit à genou pour dessiner un rapide croquis des ruines et de environnement extérieur. Tout en dessinant il parla au colonel.



" Mon colonel, je pense qu'il serait très utile de visiter les ruines, premièrement pour me permettre de récupérer un maximum d'information et cela nous permettrait aussi de vérifier que nous sommes bien seul ici... Mais après c'est vous qui choisissez chef' "


Ils commencèrent à marcher vers la forteresse, se déplaçant à travers un sentier qui semblait avoir été utilisé pour atteindre le fort lorsqu'il était encore vivant. Ils passèrent une porte qui avait vu les années défiler, les murs n'étaient plus si éclatant, certain morceaux manquaient à la muraille. Mais cela ne faisait rien, il ne perdait pas une miette du spectacle, notant tout ce qu'il y avait d'important à noter et se remémorant tout ce qu'il fallait. Bref il était dans son élément ici bas. Mais les militaires eux... C'était une autre paire de manche. Biggs découvrit un squelette humain, et au vu de sa position et de son emplacement il n'était certainement pas mort de vieillesse...

Finalement ils entrèrent dans les salles du fort, il n'y avait certes pas grand chose à voir, mais il ne fallait pas désespérer. Franz garda son équipement sur lui et se lança dans une analyse visuel du lieu, puis un endroit attira son attention, un morceau de marbre semblait cacher sous de la poussière du sable et des pierres. Il se dirigea donc rapidement vers le lieu pour en sortir la plaque et voir ce qu'elle contenait.

Il sortit pinceaux et petite pioche pour commencer à extraire convenablement la plaque, tandis qu'il sentait qu'on l'observait. Au plus il avançait au plus il se demandait ce qu'il allait bien pouvoir sortir de cet endroit. Et finalement, au bout de nombreux efforts il en sortit la plaque qui semblait être finalement une œuvre d'art. Ou une représentation divine...

Derrière lui se trouvait Briggs qui semblait l'épier, il se retourna vers lui, la plaque était un peu lourde et il avait besoin d'un coup de main pour la mettre à plat convenablement sans trop l’abimer. Ce qui était étrange c'est que cette tablette lui faisait penser à celle que l'on pouvait trouver en Mésopotamie... C'était vraiment très étrange car celle trouvé sur terre datait de l'apparition de l'écriture... Alors que faisait cette plaque dans un fort du Xe siècle... Mais après peut être se prenait il trop la tête...

Bref il avait fait une découverte.


Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Jeu 5 Jan - 19:33

Une journée ? Il lui fallait apparemment une journée pour déterminer si ces ruines valaient la peine d’être fouillées, ce qui semblait assez long pour le Sergent, devoir supporter ces Tok’ras pendant tout ce temps serait bien difficile pour lui, à chaque fois qu’ils ouvraient la bouche c’était pour rabaisser les Terriens en montrant leur supériorité, usant et abusant de leur vanité, comme venez de le faire ce Nakhtet encore une fois, ses paroles n’étaient pas tombés dans l’oreille d’un sourd, « à vous terriens »…. Comme s’il était quelqu’un de connu de par le monde, mais que la race Terrienne était trop inculte pour le connaître… Et le restant n’était pas mieux, à croire qu’ils étaient les seuls à avoir vu et accompli de grandes choses, et pourtant durant deux mille ans, ils n’ont pas réussi à vaincre autant de Grands Maîtres Goa’ulds que les Terriens en quelques années… Josh avait envie de le mettre à terre afin de lui prouver qu’il était bien plus supérieur à lui et qu’il ne se contentait pas simplement de le dire, mais l’alliance étant déjà très fragile, un seul faux pas aurait tout anéanti, et la faute lui serait incombé, il serait aussitôt mit à l’écart et n’aurait plus aucun espoir de retrouver sa liberté, il devrait l’endurer, durant une journée…

Josh prit un peu d’avance afin de ne plus entendre de telles inepties et commença à rattraper le reste de son équipe toujours devant tandis que les deux Tok’ras était juste derrière le groupe, il se tourna alors pour les surveiller d’un œil et vit Nakhtet sur le sol, en train de jouer avec la terre, Josh appela le reste de l’équipe à participer à la scène rabaissante pour le Tok’ra, il sourit intérieurement en regardant Nakhtet tripoter des cailloux et arracher de l’herbe, c’était donc ça la supériorité de la Tok’ra ? Quel bande d’abrutis… Il se releva enfin et s’approcha du Sergent, il s’arrêta net devant lui, Josh ne l’avait pas quitté des yeux, et son regard moqueur se changea en un regard rempli de haine quand le Tok’ra se mit à parler.


Ne me regardez pas comme ça, jeune homme… Je ne sais pas ce qu’on vous a fait pour que vous nous épiez de la sorte… Mais je sais qu’un jour viendra, et ça vaut pour un humain comme pour un Tok’ra, où vous aurez besoin de plus que votre colère aveugle, pour voir clair en vous.
Je ne vous ai rien demandé…
Dit-il sur un ton dur et menaçant.

L’homme se détourna de lui et se rapprocha du Colonel à qui il fit part de quelques mots que Josh ne put entendre. La marche avait repris, le groupe s’était un peu éloigné les uns des autres et alors que la verdure se faisait de plus en plus présente, Josh aperçu les ruines en même temps que ses coéquipiers, l’objectif en vue, la marche fut plus rapide, sous les ordres du Colonel, chacun alla de son côté pour explorer les ruines une fois arrivé au sommet de la montagne, il n’y avait pas âme qui vive ici, et les lieux semblaient très peu intéressant pour le moment, de là où Josh se trouvait, il avait une vue imprenable sur le paysage de cette planète qui lui n’était pas radieux mais intéressant pour surveiller la zone, mais rien ne semblait vivre ici, pas même les animaux, si ce n’est quelques insectes propre à l’environnement. Il frôla de sa main le mur proche de lui et sentit quelque chose qui lui fit détourner son regard, il se recula quelques peu afin d’avoir une vue d’ensemble de ce qui apparaissait sous yeux comme la silhouette d’un corps humain incrustée dans la pierre. Ses connaissances étant limitées sur ce genre de chose, Josh préféra aller trouver l’archéologue de l’équipe pour lui faire part de ce qu’il venait de trouver, mais l’homme semblait déjà bien occuper, Josh se rapprocha de lui et regarda par-dessus son épaule la tablette qu’il venait de trouver, il n’avait peut-être aucune idée de ce que ça pouvait être, mais il savait que cette artefact servirait à déterminer qui vivait ici, et plus vite ils trouveraient, plus vite ils repartiraient et n’auraient plus à supporter les Tok’ras.


J’ai aussi trouvé quelque chose de mon côté, une silhouette humaine gravée dans la roche.
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Lun 9 Jan - 20:22

Et voilà, c'était repartit pour un tour... La réponse du vieux Tok'ra irrita le gradé qui n'en laissa rien paraître, voulant réussir la mission et surtout, en finir la plus vite possible.

*Remarque à moi-même, si j'oubli l'objectif consistant à préserver les Tok'ras, je finis la mission beaucoup plus vite.*

Gardant une attitude tout aussi neutre que son interlocuteur, le français comptait bien se murer dans l'impassibilité qui le définissait si bien au SGC. Ses deux mains empoignaient son M4 mais il ne les bougeait pas d'un millimètre, son doigt était loin de la gâchette et il cantonna son regard à affronter ceux des Tok'ras. La mission passait avant tout pour les Black Eagle et en étant le chef d'unité, il devait montrer l'exemple à ses hommes même si le seul membre présent à ses côtés était Biggs, pas des moindre. C'est donc sur un ton neutre et d'une voix lente qu'il répondit à son interlocuteur. S'il voulait jouer sur l'expérience, il allait se frotter à Snake.

« Effectivement, ce nom ne me dit rien... Je me permet de me présenter aussi, au cas où : Colonel Menchu Narah, Terrien et à plus fort titre français -d'où mon accent- chef d'unité des Black Eagle, ancien commandant en second du Dédale. J'ai aussi été nommé Snake pendant certaines missions avec le SGC. Je pense que mon nom ne vous est pas inconnu, ne serait-ce que pour mon insulte vis-à-vis des vôtres lors de ma visite dans votre dernier terrier en date, hum ? »

Il se tut là, préférant espacer les prises de paroles et donc les risques de rixe. Ils entamèrent une longue marche vers les ruines que le MALP avaient détectés lors des relevés préliminaires. Scorzi en profita pour lui affirmer qu'il avait tout le matériel nécessaire à sa disposition et qu'après une journée, tout au plus, il pourrait fournir des indications préliminaires satisfaisantes qui permettraient un premier rapport au SGC. Mais le gradé espérait bien qu'il n'y aurait pas de rapport à donner avant le retour vers la base, qu'ils rentreraient vite.

« Elle donne pas envie cette planète, franchement ? Comment ils peuvent apprécier ce genre d’endroit. »
« Suffit de voir leurs armes pour comprendre qu'ils sont un peu frapper Biggs, tu pense pas ? » Le Sergent ne put s'empêcher de sourire.
« Pas faux Co' ! Court silence. Dites... Au sujet de rester près des Tok'ras, je peux être plus proche de la Tokrette que du Tok'ra ? » Le français ne pu s'empêcher de regarder de travers son subordonné.
« Tokrette ? »
« Bah oui, c'est mignon, non ? 'Fin... »

L'équipe fut hélé par Bentley, tous se retournèrent, Biggs et Narah avaient fait volte-face en calant la crosse de leur arme respective contre leur épaule, canon pointé vers le sol. Lorsqu'ils virent Nakhtet accroupit, attentif à la surface sur laquelle il marchait, un demi-sourire fendit les lèvres du gradé : il restait peut être quelque chose à sauver chez eux. En tout cas, ce Tok'ra était assez intelligent pour prendre garde au sol qu'il foulait. Lui-même en faisait de même mais se tentait de ne pas trop laisser traîner ses mains contre le sol d'une planète autre que la Terre, on sait pas ce qui peut y avoir dans ce sol... Si les Tok'ras avaient une forme d’immunité grâce à leurs symbiotes, ce n'était pas le cas des terriens. L'échange entre Bentley et le Tok'ra fit grincer des dents le gradé : c'est ce qu'il craignait le plus, que la rage du soldat ne pose problème. Il ne pouvait pas le lui reprocher, il était le premier à avoir du mal à voir la différence entre les deux factions de serpents mais pour le bien de la mission, il fallait éviter de trop les asticoter. Surtout qu'avec l'hystérique de service, la moindre syllabe de travers et c'était partit pour une folle fusillade à bout portant. La voyant mettre la main sur son Zat, Biggs releva sensiblement son canon, à titre dissuasif. D'un regard, le français le lui fit abaisser : bien qu'atteinte par une maladie rare mais très grave : un symbiote, elle devait bien se rendre à l'évidence qu'à deux contre quatre ils n'avaient aucune chance de s'en sortir en cas de fusillade.

« Vous ne devriez pas le laisser nous approcher. »
« C'est prévu depuis l'début. Il emboita le pas dans la foulée de Nakhtet pour pouvoir lui parler en marchant. Je suis un soldat, je sers ma planète, mon Général. Mon peuple est jeune, impatient, curieux mais aussi déterminé, brave, fier et nous tenons l'honneur en haute estime. Ce sont ces deux derniers qualificatifs qui nous tiennent si éloignés car vous les consommer encore plus que nous. Vous nous reprochez de vous avoir insultez, c'est un fait que je ne puis niez à titre personnel. Le gradé laissa quelques secondes aux deux Tok'ras pour assimiler ses paroles avant de reprendre sur un ton toujours neutre : Mais ayez le bon sens de reconnaître vos propres fautes. Si vous avez été choisit pour cette mission Nakhtet, ce n'est certainement pas sans raison. Si vous voulez vraiment qu'on fasse quelque chose de constructif aujourd'hui voir pour de futurs opérations conjointes, les miens ne demandent qu'une chose : que vous nous traitiez en égal. Ni plus, ni moins. »

Il accéléra sensiblement l'allure sans attendre de réponse, voulant laisser à son interlocuteur le temps de peser sa réponse. Devant eux se dessinait les contours incertains d'une forteresse en ruine, il rattrapa Scorzi qui semblait déjà au travail quant aux origines de la place forte. Il se perdit lui même quelques instants dans la contemplation des ruines. A son apogée, la structure devait être imprenable. Et même aujourd'hui, avec sa position en altitude et son unique voix d'accès, elle fera une position de choix pour établir le camp de base. C'est toujours plus facile à surveiller que l'étendue vide de vie qu'ils ont traversée jusqu'à maintenant.

" Mon colonel, je pense qu'il serait très utile de visiter les ruines, premièrement pour me permettre de récupérer un maximum d'information et cela nous permettrait aussi de vérifier que nous sommes bien seul ici... Mais après c'est vous qui choisissez chef' " Les Tok'ras semblèrent d'accord, ce qui tombait plutôt bien.
« On grimpe, la position sera plus facilement défendable. »

Comme un seul homme, le groupe se remit en marche vers leur objectif, Scorzi et Menchu en tête. Ce dernier gardait à présent son canon levé devant lui, au cas où. Lorsqu'ils arrivèrent devant ce qui était la grande porte de l'édifice, il attendit que Biggs se positionne de l'autre coté de l'ouverture pour s'y faufiler sans bruit. Ils sécurisèrent la place centrale en un clin d’œil et le gradé sembla se détendre quelque peu en observant de nouveau les ruines, mais de l'intérieur cette fois. De la pierre, des morceaux de rocs solides fait pour un unique but : la défense. Aucune trace d'habitation quelconque à l'intérieur des murs. Il acquiesça pour lui-même, en réponse de ses propres pensées, avançant à pas prudents et lents en scrutant le sol, à la recherche d'empreinte ou de trace quelconque d'être vivant, quel qu’il soit. Rien.

« C'est un bastion, non ? Une position défensive lourde faite pour résister à des invasions Les murs sont épais, les corps de garde haut et j'suis sur que le chemin de ronde la-haut doit être large. Voyant le regard interrogateur de Biggs, il afficha un maigre sourire : Je suis français, l'histoire médiéval fait partie des grands axes de notre histoire. »
« J’ai aussi trouvé quelque chose de mon côté, une silhouette humaine gravée dans la roche. »

Acquiesçant à l'adresse de Bentley, le chef d'unité alla d'un pas silencieux vers les Tok'ras qui semblaient avoir fait une découverte intéressante, mais inquiétante. Il soupira en voyant le panneau de commande à coté du quel se tenait Sorrens et le bout d'anneau de transport que venait de déterrer Nakhtet. Il prit une grande inspiration avant de regarder tout autour de lui.

« Biggs, t'es de garde à l'entrée. »
« A vos ordres, Co' ! »
« Scorzi j'ai pas l'intention de m'éterniser trop longtemps ici allez trainez pas trop. Bentley reste avec lui. Il se tourna de nouveau vers les Tok'ras. Vous pensez qu'ils mènent encore quelque part ? »

Il avait prit garde à ne pas se placer dans les anneaux, au cas où... Il remua doucement les épaules pour se départir du poids de son équipement qui se faisait doucement se rappeler à ses épaules et son dos. Il regrettait de ne pas avoir demandé l'appui d'une seconde équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Mer 11 Jan - 13:15

« Vous pensez qu’ils mènent encore quelque part ? »

« Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir. » Répliqua Nakhtet, qui lançait un regard complice envers Sorrens. « Activez-les. »

Sorrens obéit aux ordres du tok’ra et appuya sur le principal cristal situé au centre du panneau de commande. Apparemment, il n’y avait pas de combinaison de sécurité et quand elle pressa le cristal, celui s’illumina d’une lumière verte et des anneaux de transports s’élevèrent du sol pour englober Nakhtet, sous les yeux effarés du Colonel Narah. Le tok’ra disparut quelques secondes après et les terriens se regroupèrent, tous alertés par l’activation des anneaux goa’ulds. Peu après, une voix se fit entendre dans le communicateur tok’ra que possédait Sorrens. C’était une voix calme et confiance, mais intriguée : celle de Nakhtet.

[COM]: « Il y a une galerie souterraine, probablement creusée dans les profondeurs de la montagne… Ca a l’air assez grand et il n’y a pas l’air d’avoir de danger. Je vous propose de me rejoindre quand vous voudrez. En tout cas, je ne pars pas d’ici sans avoir de réponse à propos de cet endroit. »

Une telle prise de risque glaça le chef de la mission, qui ne put que suivre ces directives, d’autant plus que Sorrens partait déjà vers le panneau de commande pour relancer le processus de transport. Que pouvaient faire les terriens si ce n’était descendre rejoindre Nakhtet, découvrir les secrets de cette civilisation perdue et repartir avec un maximum d’informations ? De plus, étant donné l’équipe plutôt réduite qui était présente, Narah ne pouvait pas se permettre de se passer d’un homme ou deux pour rester ici ou pour retourner vers la porte des étoiles. Ils manqueraient de temps et en cas d’attaque goa’uld, ils seraient trop divisés pour espérer résister. Le choix (si on pouvait appeler ça comme ça) se porta donc sur l’exploration des souterrains, au plus grand plaisir de Scorzi. Sorrens activa une nouvelle fois le cristal et se dépêcha de rejoindre l’équipe au centre du bastion, dans les anneaux de transports. Le transfert fut rapide et une demi-seconde après, ils se retrouvèrent dans une grande pièce caverneuse, abandonnée, obscure et pleine d’humidité. Ils y virent Nakhtet, qui n’avait pas été bien loin étant donné le manque d’éclairage.
Les terriens allumèrent leurs lampes et les faisceaux lumineux balayèrent les parois rocheuses, qui avaient été soigneusement taillées, telle une galerie, mais quelques coins et rebords avaient été détruits ou assombris par le même genre d’ombre que Bentley avait découvert sur l’un des mur du bastion. Dans un coin, il y avait quelques squelettes démembrés.
Narah fit une petite mise au point et l’équipe d’explorateur commença à avancer doucement, leur champ de vision ne s’étalant pas à plus d’une dizaine de mètre seulement. Après avoir passé la première galerie, ils durent descendre un escalier. Il y avait de vieilles inscriptions sur les murs, et quelques fresques dont les dessins étaient du même genre que la tablette récupérée par Scorzi.


« C’est un langage goa’uld ancien qui a disparu de nos jours. Il était le symbole d’une dynastie de goa’ulds qui a vu le jour bien avant l’apogée de Sokar ou même d’Anubis…» Informa Nakhtet, dont les propos furent illustrés par l’ancienneté des lieux. Sorrens était peut être trop jeune pour savoir de quelle période parlait son confrère, mais le fait de savoir que c’était d’origine goa’uld suffisait pour détester cet endroit et pour la rendre méfiante.

« Et vous ? » Répliqua Biggs, d’un ton qui se voulait détendre l’atmosphère morbide qui régnait à cet endroit. « Ca ne vous dis pas de venir habiter ici ? Il y a peut être un prix sur le loyer… Et puis c’est plutôt grand, manque plus que les meubles, un coup de peinture et l’affaire est réglée. »

« Sachez bien qu’il n’est ni dans nos intérêts ni dans nos habitudes, de nous installer dans ce genre d’endroits… » Souffla le vieux tok’ra, qui apparemment, n’avait pas relevé la pointe d’ironie du Sergent.

Après un dizaine de minutes de marches à travers des galeries, des décombres et des passages rocheux, ils arrivèrent au pied d’une arche dont le haut se rejoignait en triangle. Le chemin menait encore plus dans les profondeurs. Une telle vision rappela à Scorzi une représentation terrienne que l’on pouvait faire parfois de la mythique Porte des Enfers, gardée par Cerbère. Le doute s’empara de Narah sur l’utilité d’une telle expédition, et ils s’éloignaient de plus en plus de la salle des anneaux. Cependant, Nakhtet lui affirma qu’une autre salle de sortie devait se trouver à l’autre bout de ce royaume souterrain. Si un goa’uld avait vécu ici, il avait du concevoir d’autres sorties de secours au cas où il devrait prendre la fuite. Ils continuèrent leur périple et Bentley vint perturber la mort tranquille d’un individu en écrasant sans faire exprès le crâne de squelette qui trainait à ses pieds. Ils passèrent alors l’arche et descendirent un chemin en légère pente, comme s’ils s’apprêtaient à rentrer dans une arène.
Et ce fut presque le cas, quand ils arrivèrent à la fin du chemin et qu’ils se trouvèrent dans une salle si immense que même leurs lumières n’arrivaient pas à atteindre le plafond. D’énormes piliers décorés de vieux symboles étaient disposés à intervalles réguliers et supportaient le toit, qui se trouvait noyé dans un gigantesque nuage d’obscurité. Même sans lumière, les terriens ressentirent cette impression, celle d’être tout petit comparé à tout ce qui nous entoure. C’était encore plus fort que de se retrouver aux pieds des buildings de New York City… Malgré leur champ de vision réduit, les terriens se doutèrent qu’il ne s’agissait pas d’une simple salle, mais bien d’un royaume. Les dimensions semblaient démesurées vu le peu de présence de vie qu’il y avait à cet endroit. Il y faisait froid, et aucun bruit suspect ne se faisait entendre.
L’équipe marcha en regardant souvent vers le haut pour essayer d’apercevoir jusqu’où montaient les piliers. A un moment, ils virent des portes sur leur droite et l’une d’elle était à moitié ouverte. Nakhtet, qui avait un degré de curiosité aussi élevé que son âge, s’avança vers elle, suivit par le reste de l’équipe. Il finit d’ouvrir manuellement la porte goa’uld, le mécanisme d’ouverture ayant été visiblement détruit. Puis une fois le passage libéré, il entra en premier avec Sorrens et Narah, arme au poing.
C’était une pièce de taille normale mais bien plus petite que le hall qu’ils venaient d’emprunter. Un sarcophage goa’uld se tenait au centre et attisa la curiosité des terriens. Biggs ety Bentley se déployèrent sur les côtés, découvrant un nombre important de bouts de squelettes. Nakhtet lut l’une des inscriptions écrites sur le tombeau, mais des mots manquaient à l’appel.


« Ici gît la déesse… Maitresse de ce monde…et femme des Enfers. » Il releva la tête, le regard plein d’interrogations.

« Je ne comprend pas tout… Je n’arrive pas à lire le nom de cette déesse goa’uld. Et le sarcophage a vraisemblablement été endommagé. »

Encouragé par le regard de Nakhtet, Sorrens partit à l’arrière de la machine à ressusciter et tourna le mécanisme d’ouverture. Rien ne se fit.
Avec l’aide de Scorzi, puis de Narah, les deux tok’ras voulurent ouvrir manuellement le sarcophage en décollant les deux parties supérieurs et en les séparant, dévoilant sous leurs yeux l’individu qui y avait été déposé, et qui avait du succomber quand le sarcophage avait cessé de fonctionner. Il n’en restait plus que le squelette, méconnaissable, de l’hôte et du symbiote. Quelques objets étaient aussi à l’intérieur, comme un sceptre et une sorte de couronne ronde et fermée. Le reste n’était que poussière.
Une telle découverte scotcha les tok’ras, en particulier Nakhtet, perdu dans ses pensées.
Bentley fit le tour de la salle et y découvrit une sorte d’étagère goa’uld, complètement détruite. Il fouilla avec son pied dans la masse de manuscrits et remarqua qu’aucun n’était lisible. La destruction et le temps avaient eu raison de tout ce qui se trouvait ici. A côté des décombres, une autre porte de forme ovale était fermée. Le bouton d’ouverture de la porte était ancré dans le mur, et une main squelettique l’agrippait. La dépouille pourrissante de l’individu avait du périr ici, juste après avoir fermé la porte, et il était resté dans cette même position bien des années après sa mort. Comme s’il avait cherché à enfermer quelqu’un ou quelque chose…
Pourquoi ? Qu’y avait-il derrière ce passage ? Nul ne le savait pour l’instant…



[HRP: Vous avez une semaine pour rep. S'il y a des questions envoyez les moi par MP (ou par sms pour les plus intimes =p )]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Dim 15 Jan - 13:21

A peine eut il fini de dégager la tablette que l'officier lui demanda de se bouger, il lui laissa Bentley pour lui donner un petit coup de main, mais il n'en avait de toute façon plus pour très longtemps. Rapidement il prit la tablette en photo ainsi qu'un croquis. Il pourrait l'étudier plus tard, quand ils retourneraient à la base. Mais il y avait un truc qui était étrange avec les deux Tok'ra... Mais il ne dit rien. Il n'eut pas le temps d'ailleurs, l'officier les appela à lui pour aller 'visiter' les souterrains du fort, à cet idée Franz s'équipa de sa petite pioche de spéléologie, juste au cas ou, et installa une lame torche au bout de son arme.

Arrivé dans le dit souterrain il remarqua que tout avait été taillé, tout avait été finement travaillé mais l'on pouvait voir aussi tout un ensemble d'ombre comme avait trouvé Bentley un peu plus haut. Était-ce des impacts d'armes à énergie? Mais pourquoi les lézards serraient venu ici ? Il n'y avait rien d’intéressant ici... Du moins pour l'instant... Le Colonel les réunît un instant pour faire un point et donner quelques instructions pour que l'on reste proches les uns des autres et que l'on ne se sépare pas... Parce que dans ses couloirs sombres et qui se ressemble tous les un les autres on pouvait se perdre très facilement.

Alors voila, le groupe avança prudemment, envoyant les faisceaux lumineux de part et d'autre du couloir et ce dans un rayon d'une bonne dizaine de mètre. Il y avait beaucoup à faire, d'ailleurs il aurait bien aimer récupérer un petit morceau des pierres de cette galerie pour pouvoir l'examiner sur terre et en faire une petite analyse... Et puis quoi, au prochain arrêt il le ferait. Son rêve devint réalité quand ils commencèrent à descendre un escalier ils découvrirent des fresques et des dessins dans le même style que ce qu'il avait trouvé un peu plus haut. Mais il ne dit rien car il était en train de récupérer un petit morceau de roche avec sa pioche sur le sol. Et pour ne pas abimer la fresque il ne s'était pas attaqué aux parois du mur.

Mais quand le Tok'ra parla et qu'il expliqua qu'il s'agissait d'une ancienne dynastie des lézards il l'écouta lui ainsi que Biggs.... Et quand leur échange fut finit Franz s'approcha de Biggs et lui souffla.


Il a du voir le jour sans humour celui là...

Mais plus ils descendaient moins il était rassuré. Non pas qu'il avait peur, mais cela lui rappelait ses visites dans la vallée des rois en Égypte. Pas de lumière, pas de fenêtre, que des escaliers, des couloirs sombre... Bref rien de rassurant... Mais ce qui l'inquiétait encore plus que cela c'est que tout cela lui faisait aussi penser à l'arrivé devant les portes des Neufs Enfers, et à vrai dire il s'attendait à voir Caron, le passeur suivit du Cerbère. Et alors qu'il observait le reste de l équipe, il vit que le colonel avait des doutes.... A sa place il penserait pareil...

Puis, et après d'autre aventure, ils pénétrèrent dans une grande salle, ou plutôt un grand royaume, un très grand d'ailleurs. C'était un peu comme la moria dans le Seigneur des anneaux.... Attrapant son carnet Franz en profita pour noter ses observations concernant la grande salle. Il était d'ailleurs impressionner de voir cela, comment avait on pu construire une salle pareille. C'était quand même sacrément quelque chose....

Ils se déplacèrent vers une autre salle, plus petite celle là, avec un scaphandre et des inscriptions antiques. D'ailleurs, quand le plus 'vieux' des invités se mit à lire ce qu'il comprenait Franz eu une petite sueur froide dans le dos. Si cette créature était la femme des enfers il aurait pu s'agir de la femme d'Hades, du moins si cette Goa'uld était entrée dans le panthéons des dieux et demi-dieu... En tout cas c'était pas rassurant....

Et pourtant, il voulait savoir ce qu'il y a dedans donc il se précipita sur le sarcophage pour aider à l'ouverte et ce qu'il y découvrit avec les autres fut... Impressionnant...
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Ven 20 Jan - 4:09

La découverte la plus importante des lieux fut certainement celle des anneaux de transport Goa’uld, la preuve formelle qu’ils avaient bien séjournés sur cette planète, et vu qu’ils n’avaient rencontrés aucuns Jaffas, aucune patrouille de surveillance devant la porte, ils n’étaient surement plus ici, Nakhtet s’était précipité au centre et avait ordonné à Sorrens d’activer les anneaux s’en s’occuper de l’avis des terriens, bien entendu, après tout, pour Josh, il pouvait bien se jeter dans la gueule du loup, tant pis pour lui. A peine quelques secondes après sa disparition, il contacta l’équipe via le communicateur de sa subordonnée et son message ne fut pas étonnant, Josh lui aurait bien répondu d’aller se faire voir mais son supérieur n’aurait surement pas aimé, il n’avait pas dû aimer non plus le fait qu’il prenne autant de risques sans l’en informer, les obligeant ainsi à le rejoindre. La découverte des lieux étaient toutefois intéressante, mais un minimum de précautions était à prendre, le Tok’ra se sentait surement bien assez fort pour ne pas avoir besoin de l’aide des terriens, ou trop orgueilleux pour le reconnaître, peut-être allaient-ils le retrouver éparpiller sur les murs une fois en bas…malheureusement non, une fois en bas, Nakhtet était entier. Après les rayons brûlants et aveuglants du soleil, place à l’obscurité et au froid, Josh alluma la torche au bout de son P90 et commença à balayer les murs avec, il reconnut immédiatement les silhouettes qu’ils avaient vu en haut sur un mur, le genre de décorations qu’on n’aime pas avoir chez soi en somme, un peu plus loin gisaient quelques squelettes démembrés un peu éparpillés sur le sol, la femme de ménage avait surement dû oublier de ramasser ses ordures… Le Colonel donna quelques directives et l’équipe pu continuer l’exploration des lieux, ils avaient au moins un but intéressant maintenant, découvrir ce qu’il s’était passé ici. Après quelques pas dans des souterrains pas franchement accueillant, l’équipe venait de descendre un escalier pour tomber sur une pièce un peu plus intéressante, du moins, pour les Tok’ras et Scorzi, Josh se détacha du reste du groupe pour aller dans un coin, assez loin des Tok’ras qui l’irriter à chaque fois qu’ils ouvraient la bouche, du moins, Nakhtet, l’autre n’était pas très bavarde, il commença d’ailleurs à examiner les dessins ainsi que les inscriptions sur les murs pour enfin étaler sa science à propos d’une ancienne dynastie de Goa’ulds qui a vu le jour bien avant Sokar et Anubis, quelle différence ? Les Goa’ulds restent des Goa’ulds, point barre.

L’équipe avait repris l’exploration, après une dizaine de minutes, ils tombèrent sur une arche, Josh se rapprocha de Scorzi qui était en train d’écrire sur son bloc note, il dessinait l’arche et avait écrit les noms de « Cerbère » et « Porte des Enfers » juste à côté, il n’était pas dans l’erreur, mais que venez faire de la mythologie grec chez les Goa’ulds ? La marche avait repris, plus doucement cette fois, Narah n’avait pas l’air très intéressé par l’expédition, et dieu sait ce qu’ils allaient trouvés plus ils s’engouffraient dans ces souterrains, s’éloignant de plus en plus de leur point d’arrivé, les terriens n’étaient pas très rassurés par ce genre d’endroit, au moment où tout le monde se posaient ces questions, un craquement les fit tous sursautés, Bentley baissa les yeux et vit qu’il avait sans le vouloir écraser le crâne d’un squelette qui trainait en plein milieu du chemin. Nakhtet lui lança un regard noir, ce à quoi Josh répondit d’un ton plus que froid :


ll n’a rien senti…

La pente juste devant eux les mena dans un endroit gigantesque, impossible de voir ou se trouvait le plafond, la hauteur de cette « pièce » était phénoménale, d’énormes pilliers se trouvaient dans la pièce, leurs largeurs et leurs hauteurs étaient proportionnelles au toit qu’ils devaient supporter, des symboles étaient présents dessus, Scorzi prit quelques secondes pour les examiner et l’équipe continua sa progression quand Nakhtet se dirigea vers une porte entrouverte, une pièce bien plus petite que la précédente se cachait derrière, dans laquelle un sarcophage Goa’uld était placé en son centre, sous les ordres de Narah, Josh se déplaça sur l’un des côté, tandis que Biggs prit l’autre, les squelettes étaient apparemment l’une des décorations prédominantes des lieux, Nakhtet, quant à lui, s’était occupait de la traduction des inscriptions sur le sarcophage, afin de savoir qui y reposait, au moment où il parla de la femme des enfers, Bentley prit la parole :

Je ne suis pas un expert mais si comme Scorzi le pense l’arche représente la porte des Enfers, et si la personne qui est là-dedans est la déesse des enfers, il devrait s’agir de Perséphone, mais je croyais que les Goa’ulds c’était plutôt la mythologie égyptienne et non grecque ?

Tout en parlant, Josh continuait d’explorer la salle et tomba sur une vieille étagère complètement détruite, un tas de manuscrits poussiéreux trainait sur le sol, il en fit glisser quelques-uns avec son pied sur le côté pour tenter de voir ce qu’il y était représenté, mais plus rien n’était lisible, les quelques pages qu’il avait effleuré du bout de sa ranger s’étaient transformés en poussières, il releva la tête pour apercevoir une porte juste à côté, elle était fermée et quand il examina de plus près pour voir comment l’ouvrir, il trouva le mécanisme d’ouverture ancré dans le mur, sur lequel était agrippée une main, du moins, le squelette d’une main, il se recula quelque peu en informant l’équipe de ce qui se trouvait ici afin que chacun émette une hypothèse sur ce qu’avait bien pu enfermé cette homme derrière cette porte, et comment il était mort…dans cette position… Tout ce qu’il savait pour l’instant, c’est qu’ils n’allaient surement pas repartir avant d’avoir découvert ce qu’il s’était passé ici.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Dim 22 Jan - 18:33

Plusieurs minutes s’écoulèrent après être rentré dans la salle, où chaque terrien était perdu dans ses pensées, essayant de découvrir et d’imaginer ce qui avait bien pu se passer ici. La remarque du Sergent-major Bentley avait frappé Nakhtet et Scorzi, le premier étant surpris d’entendre un tel nom ancien sortir de la bouche d’un jeune terrien insouciant, et le deuxième pour ne pas y avoir pensé plus tôt. Scorzi était archéologue, ses connaissances touchaient plusieurs mythologies mais la personnalité de Perséphone ne lui était pas vraiment venu à l’esprit. Il faut dire que, comme l’avait souligné Joshua, les goa’ulds étaient surtout identifier comme des divinités égyptiennes, mais pas tous... Certains avaient voulu se démarquer et leur nom avait une origine bien différente, tel que Yu, Kali ou encore Cronos. Perséphone faisait aussi partie de ceux là… Elle s’était approprié la personnalité d’une divinité chthonienne et faisait maintenant partie d’une dynastie de goa’ulds disparue. Nakhtet ne manqua pas de donner quelques informations sur elle, laissant comme souvent le symbiote parler et non l’hôte.

« Perséphone… C’est un nom que je n’avais plus entendu depuis bien longtemps. Elle n’était pas très connue pour sa soif de pouvoir et de conquête, ce qui est assez rare chez les goa’ulds pour le souligner. Elle n’était pas très appréciée des Grands-maitres et a été bannie. Apparemment, elle s’est réfugiée ici pour y bâtir un royaume souterrain… La dernière destination de son existence. »

Malgré sa voix grave et son ton monotone, Nakhtet semblait parler de ce goa’uld comme s’il s’agissait d’un martyr, ou de quelqu’un qui n’avait pas été si terrible que ça, malgré la nature de l’être. Un goa’uld restait un parasite dangereux, et construire un tel endroit dans les montagnes avait du demander des milliers de vies d’esclaves. Même s’il y avait des goa’ulds plus affreux et des plus sanguinaires que Perséphone, elle n’en restait pas moins une ennemie des tok’ras… Nakhtet ne pouvait être que satisfait de sa mort, mais la nature d’un tel carnage l’intriguait cruellement. Si tout ceci était l’œuvre d’un goa’uld, il était presque sûr que tout cet endroit aurait été détruit, sans possibilité de reconstruire derrière, et que le corps de Perséphone aurait été sorti de là et brandi par le goa’uld vainqueur, tel un trophée de guerre. La situation laissait donc présager qu’un serpent n’avait rien à voir là dedans. Quelqu’un ou quelque chose d’autre avait saccagé cet immense royaume…
Joshua revint peu après et prévint l’équipe qu’une porte débouchait sur une autre pièce, plus petite. Tout le monde le suivit et virent l’issue fermée, avec une main squelettique agrippée sur la commande d’ouverture.


« Il faut savoir ce qu’il s’y cache derrière… Il y a peut être un trésor, une arme secrète… » Envisagea Nakhtet avant que Biggs n’ajoute :

« Ou peut être celui qui a buté Perséphone. »

Un long silence vint couronner les propos du sergent, qui avait voulu détendre l’atmosphère dans un premier temps mais qui se rendit vite compte de la probabilité de cette sérieuse hypothèse. Menchu hésita, si quelque chose avait détruit et tué tout le monde ici, c’est que ça devait être assez puissant. Mais s’ils n’ouvraient pas la porte, ils pourraient passer à côté d’une découverte importante… A tout bien réfléchir, s’il y avait un ennemi dangereux derrière la porte, il était peu probable qu’il soit toujours en vie après toutes ces années à pourrir dans cet endroit. Il prit donc le risque et donna l’ordre d’ouvrir la porte. Joshua alla bouger le squelette, lui brisant quelques doigts sans le vouloir, et appuya sur le cristal du panneau de contrôle. La porte s’ouvrit à moitié dans un bruit assez strident, ce qui provoqua quelques frissons dans le dos de Franz. Bentley et Biggs se chargèrent d’ouvrir définitivement la porte en la faisant coulisser sur le côté, de sorte à ce qu’elle rentre dans le mur.
Une fois le passage libéré, une obscurité et une température encore plus basse accueillirent l’équipe d’explorateurs. Et malgré tout, l’atmosphère à l’intérieur était lourde, pesante, dégageant une puanteur indescriptible.
Très prudent, Bentley et Biggs furent les premiers à rentrer, balayant les lieux de leurs faisceaux lumineux. Une brume dans l’air réduisait grandement leur champ de vision. Nakhtet entra à son tour, puis Narah, Sorrens et enfin Scorzi.
Ils firent à peine quelques pas que les deux tok’ras s’arrêtèrent soudainement. Narah ne remarqua pas tout de suite la raison de cet arrêt, et il dut être alerté par Franz, dont le murmure craintif traduisit un sentiment d’appréhension. Le Colonel se retourna et vit alors Nakhtet se tenir la tête entre ses mains, le regard absent mais effrayé, et tremblotant comme une feuille. Derrière le vieux tok’ra, Sorrens tomba à genou comme si elle avait eu un vertige. Elle porta une main à son nez, d’où quelques gouttes de sang coulaient par ses narines. Elle avait envi de vomir et de parler à la fois pour prévenir du danger. Car son symbiote ressentait la présence d’une créature qui lui faisait perdre ses moyens.
Nakhtet combattit cette souffrance et se redressa, activant son zat qu’il brandit devant lui. Narah eut l’impression que leur allié perdait les pédales, et qu’il allait viser Biggs. Un acte de trahison incompréhensible. Le Sergent des Black eagles se retourna à ce moment là pour voir ce qu’il se passait.


« Eh oh ça va pas ! Qu’est-ce qu’il a le serpent?! » Du coup, Biggs pointa aussi son arme sur le tok’ra.

A côté, Bentley essaya de voir une présence ennemie dans la pièce mais ne vit rien. Et pourtant… Une présence se faisait ressentir et était belle et bien là, à épier le groupe… Prête à éliminer ses proies… Après toutes ces années à avoir été prise au piège dans cette salle, l’heure de la délivrance avait enfin sonné.
Le bras de Nakhtet balaya les airs à la recherche de cette présence, avant de réaliser que son zat’nik’tel ne lui serait d’aucune utilité dans ce genre de combat.
Une décharge énergétique bleutée apparut soudainement dans leur champ de vision, traversant la pièce à une vitesse fulgurante. Elle toucha le Sergent Biggs au bras avant d’atteindre Nakhtet, sa cible principale, au niveau du torse. Le tok’ra fut violemment projeté en arrière, entrainant Scorzi dans sa chute. Une partie du tir détruisit en même temps le bout de mur qui contenait la porte. Biggs tomba à genou, hurlant sa douleur, avant de se mettre à tirer dans le vide, rapidement suivit par Joshua. Narah recula pour libérer Franz, qui était sous le corps amoché de Nakhtet. Le vieux tok’ra était encore vivant, probablement grâce à Biggs qui avait encaissé une partie du tir. Cependant, il était gravement atteint et aurait besoin d’aide pour se déplacer.
De son côté, Sorrens n’avait plus trop le choix : bouger ou se faire tuer. Elle lutta contre ses vertiges, la volonté de l’hôte poussant le symbiote à agir. Elle se releva et son réflexe fut d’attraper une grenade accrochée au gilet de Menchu. Ayant maintes fois combattue auprès des tau’ris, elle savait comment s’en servir. Elle dégoupilla la grenade et le lança dans le fond de la pièce, avant d’attraper Biggs pour le sortir de là. Elle cria en même temps sur Joshua, qui vidait son chargeur en direction du tir ennemi, en lui disant que les armes terriennes ralentissaient à peine la créature qui les attaquait.
Bentley sortit en dernier de la pièce, suivit par le souffle de l’explosion. Leur adversaire était-il mort ? Mieux valait ne pas y retourner pour vérifier, Sorrens cria aux terriens de courir. Plus vite ils quitteraient ces lieux, plus ils seraient sûr d’être en sécurité.
Ils repassèrent devant le sarcophage de la défunte Perséphone, Narah et Scorzi portant à eux deux Nakhtet. Derrière suivaient Sorrens et Biggs, puis enfin Bentley.
Ils sortirent de la salle pour se retrouver à nouveau dans le grand hall. Sorrens s’arrêta, son symbiote lui prévenant une fois de plus de la présence de créatures. Cet ennemi, totalement inconnu des terriens, était bel et bien invisible.
Menchu l’interpella pour lui demander de quoi il s’agissait, et elle mit un nom sur l’identité de leurs ennemis…
Des Reetous.
Une créature était présente dans le hall, non loin du groupe, probablement alertée par le bruit de la grenade qui avait éliminée l’une de ses congénères. Sorrens recula pour s’éloigner de cette sensation douloureuse, accompagnée par des terriens qui ne comprenaient pas trop ce qu’il se passait. Encore une fois, elle leur cria de fuir et leur prévint que leurs armes n’étaient d’aucune utilité ici.
Le groupe courut à travers la grande salle, à l’opposé des présences ennemies, sans savoir vers où aller. Ils suivirent la tok’ra en fonction de ce qu’elle ressentait. Jetant un regard en arrière, Bentley put voir apparaître comme par magie une décharge d’énergie, qui fonçait vers eux. Il prévint ses camarades avant de se jeter par terre pour esquiver le projectile, qui passa au dessus de lui et qui continua sa route pour aller s’écraser contre l’un des immense pilier.
Joshua se releva et jeta un coup d’œil derrière son épaule. Il ne voyait rien, pas la moindre forme d’un ennemi ou d’un canon capable de tirer de la sorte.
Au devant du groupe, Sorrens s’arrêta devant une petite issue et décida de s’y engouffrer avec tous les terriens, refermant une lourde porte derrière eux. Ils se retrouvèrent dans une pièce dont la disposition ressemblait à celle d’un sanctuaire, vieilli par le temps. C’était un des seul endroit où il n’y avait ni squelettes, ni traces de destructions.
On déposa Nakhtet contre un muret et on lui fournit quelques soins, sans grands espoirs de le voir survivre, surtout s’ils restaient coincés ici longtemps. Le tok’ra avait une grosse trace de brûlure sur le torse et son symbiote luttait pour le maintenir en vie. Bentley, lui, surveillait la porte mais étant donné que seuls les tok’ras ressentaient la présence du danger, cela ne servait pas à grand-chose… Mais qui était-il vraiment, cet ennemi invisible ?
Narah voulut avoir plus d’explications, notamment pour savoir comment ils pouvaient se défendre et sortir de là. Sorrens reprit son calme petit à petit et, comme Nakhtet était mal en point et pas en état de parler, elle lui répondit et leur présenta la race des Reetous, une forme mutante d’arachnide, leur spécificité et leurs méthodes de combat…



[Jusqu’à mercredi prochain pour rep’, soit le 1er février... Bon jeu à tous.]


_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Dim 22 Jan - 20:53

Lorsque Bentley parla de Perséphone je me suis senti mal du fais que je n'avais pas su me remémorer de ce nom d'importance dans la myologie grecque, elle était la femme des enfers et d'après ce que disait le Tok-Ra il s'agissait d'une Goa'uld ayant été bannie par les grands maîtres. Mais la façon dont avait cet homme d'en parler était assez étrange quand même, je n'arrivais pas à faire la part entre savoir si elle était une bouc émissaire, une martyre ou je ne sais pas quoi d'autre... C'était quand même très très étrange, je ne savais pas quoi en penser, depuis longtemps j'avais pensé que seul les Tok'Ra s'étaient fait bannir par les Grands maître, mais dans ce cas est ce qu'elle était l'une d'entre eux ? Non je ne pense pas.

Ce qui était sur c'est que ce monde souterrain, ce royaume des enfers avait subit une attaque d'une très grande importance, un véritable carnage sans commune mesure dans ce que j'avais vu depuis le début des missions que j'avais réalisé... C'était inimaginable, même les goa'uld n'auraient jamais pu faire cela, enfin si, mais eu ils auraient fait pire que cela, ils auraient sortit le corps et s'en seraient servit comme d'un coup de communication fantastique....

Mais Bentley ne resta pas là sans rien faire, il ouvrit la porte de la grande salle tout en cassants une partie des doigts du squelette ce qui me mit assez mal à l'aise. Pourquoi ? Parce que sentir le corps se détruire comme cela, sans rien, tel de la poussière ou de simple morceau de bois. Pourtant j'avais trouvé de nombreux corps, j'en avais déterré de nombreux... Et aujourd'hui je n'étais même pas capable de réussir à tenir trente seconde devant tant de violence en si peu de chose. Mais que voulez vous c'était sans doute à cause du fait que nous étions sous terre depuis trop longtemps à mon goût... Au plus on avancer au moins j'aimais cela...


Je ne sais pas s'il y aura un trésor ou des armes, mais ce qui est sur c'est que nous allons trouver de nouveau corps et encore plus de squelette, voire même les personnes ou les créatures ayant anéantit cette civilisation....

Déjà que la profondeur ne m'aide pas, mais là...



Mais quoi que je dis cela ne servais à rien, il fallait tout visiter, tout vérifier, être sur de tout, et tandis que le groupe avançait je me mis à l'arrière du groupe. J'accroche ma lampe au bout du canon de mon G36C, petit souvenir de mon passé militaire allemand. Et tandis que le groupe avance, je me retourne et avance dos au groupe pour garder un œil sur l'arrière du groupe histoire de vérifier qu'aune mauvaise chose ne pourrait nous prendre par derrière ou en tenaille... En même tant dans ce type de couloir rien n'étais moins facile que de nous faire cela... Alors autant être près.

J'enclenche le chargeur de mon arme, passe en mode automatique et enlève une nouvelle fois la sécurité de l'arme. Je devais protéger ce groupe qui était le mien, pour que devant le colonel et les autres soldats je ne passe pas que pour un scientifique de bureau, mais comme un archéologue de terrain et quelqu'un sur qui on peu avoir confiance.

Mais à un moment les deux Tok'ra arrêtèrent d'avancer, et alors que je me demande se qu'il se passe je prévient le colonel sans plus attendre car s'ils s'arrêtait maintenant c'est qu'il devait y avoir quelque chose d'important....

Mon colonel, je ne sais pas ce qu'il se passe, mais nos deux amis ne semblent pas bien du tout...


A peine eu il finit de parler que le plus vieux des deux serpents sortit son arme et commença à le pointer dans la direction des militaires, mais pourquoi faisait il cela ? Sans attendre je pointe mon arme dans le dos de celui ci mais Biggs fut le plus rapide et avait lui aussi pointé son arme dans la direction du vieil homme... Bon dieu mais qu'est ce qu'il se passait ici ? Merde ! Puis il se mit à tirer tout autour de lui sans toucher les humains, alors là je ne comprenait plus rien mais qu'est ce qu'il se passait ici ?!!

Et puis je le vis. Ce tir bleuté qui atteint Biggs de plein fouet mais le tir ne semblait pas viser le terrien car il finit par atteindre Nakhet en plein torse et il finit par me s'écraser sur moi en m’entraînant dans sa chute. Donc me voilà sous terre, perdu, avec un ennemi invisible ayant anéantit le maître des lieux et écrasé par un vieux Tok'ra... J'étais totalement bloqué par celui ci, et c'est uniquement grâce au colonel que je pu me sortir de là.

C'était la guerre, elle les avait suivit ici, enfin non. On l'avait déterré ici, merde c'était le foutoir, Bentley et Biggs était en train de tirer dans le vide tandis que Sorrens ne savait pas quoi faire. Je ne saivais pas ce qu'elle faisait, je ne savais pas trop quoi faire pour que cela change. Tout ce que je pouvais faire c'était aider le colonel à transporter le vieux Tok-Ra qui était dans un état inquiétant de ce que je pouvais voir...

Mais finalement ce fut gâce à Sorens qu'on s'en sortit presque indemne, elle dégoupilla une grenade tout en faisant sortir presque de force les deux soldats resté en arrière. Tandis que l'explosion dévastait l'ancien couloir j'étais en train de me demander ce qu'il se passait ici...

C'était quoi ce bordel ?! Dis je d'un ton sec.

J'étais plus choqué qu'autre chose mais quand même j'attendais des réponses claires et complète. Alors on attendait une réponse de Sorrens, car l'autre n'était pas en état de répondre. Et finalement on l'eut cette réponse, des Reetous. Non seulement ils avaient un nom à la con mais en plus ils semblaient tout faire pour avoir notre peau...

Mais on n'eut pas le temps d'aller plus loin dans notre discutions car Sorrens nous fit courir très loin de cette pièce où nous venions de rencontrer de nouveaux copains pas très sympathique. Et tandis que je courrais je me mis à parler au colonel, je ne sais pas trop pourquoi mais je le fis quand même.


Si nos armes ne servent à rien que pouvons nous faire pour les combattre mon colonel ? C'est pas que j'ai peur, mais si l'on ne peut rien faire ce ne serrait pas fair-play vous pensez pas ?


Il y avait une pointe d'ironie, mais l'important était là, je me demandais vraiment ce qu'on pourrait faire dans le cas ou l'on n'aurait rien pour les combattre.... Fait chier...

On court pendant un moment puis on s’arrête dans un coin sans aucun signe de destruction, alors nous déposons le Tok'ra. Je me dépêche et met en place ce qu'Alicia m'avait appris sur les premiers soins. Je sors des compresses et autres choses au nom très long et compliqué pour voir ce qu'on peu faire pour lui... Bordel c'est pour cela qu'il faut un médecin avec chaque équipe...

Pendant que je m'occupais du vieil homme je voyais les autres entrain d'entourer Sorrens en la harcelant de question, lui aussi voulait savoir mais il devait d'abord voir ce qu'avait le Tok'ra... Puis, au bout d'un moment, et alors que je n'arrivais à rien avec le vieil homme je m'approche du colonel pour l'informer de la situation.


Mon colonel, je vais être franc, je suis pas médecin, j'ai fais ce que j'ai pu, mais je suis pas capable de faire mieux. Il est mal... Très mal. S'il ne sort pas d'ici très vite et s'il ne tombe pas dans les mains d'un médecin aguerrie il ne survira pas longtemps...

Vous avez plus d'info sur nos nouveaux petits amis ?...
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Lun 30 Jan - 18:42

Le voile sur ce mystère se dissipait peu à peu, en effet Joshua n’avait pas eu tort sur la possible identité du Goa’uld qui reposé dans ce sarcophage, ils ne pouvaient pas en être sûr, toutefois, tous les signes architecturaux ainsi que les inscriptions sur les murs poussaient à croire qu’il s’agissait bien de Perséphone, ancienne divinité de la mythologie grecque. Chacun se posaient des questions sur ce qu’il pouvait bien y avoir derrière cette porte, Nakhtet avait déjà pris la décision d’aller voir, et vu qu’ils étaient sur place, et qu’ils avaient parcouru ces souterrains sur plusieurs mètres, autant en savoir plus sur ce qui s’était passé ici, mais le dernier mot appartenait toujours au Colonel, et après une longue hésitation, il acquiesça en faveur du Tok’ra. Joshua se rapprocha du cristal permettant d’ouvrir la porte, il retira la main squelettique qui y était agrippé et lui brisa quelques doigts sans le vouloir, après avoir appuyé sur le cristal, la porte venait de s’ouvrir dans un bruit plutôt désagréable, mais le mécanisme avait subi le poids des années, et l’ouverture ne s’était faite qu’à moitié, aidé par Biggs, Josh ouvrir la porte entièrement pour laisser place à une pièce sombre, une température beaucoup plus basse, ainsi qu’une odeur nauséabonde, Josh leva son P90 en direction de la pièce, la torche explora les lieux à la recherche de la chose qui avait été enfermée ici, pour le moment, seule la brume avait pris possession des lieux, avec la plus grande prudence, Joshua avançait lentement, accompagné par Biggs, un pas après l’autre, ils tentaient tous les deux d’apercevoir autre chose que cette brume épaisse, c’est alors que Scorzi les alerta, en revenant sur ces pas Josh découvrit les deux Tok’ras dans une posture beaucoup moins avantageuse que celle qu’ils se donnaient en temps normal, ils n’avaient vraiment pas l’air bien en point, ils ne répondaient pas aux demandes des terriens quant à leur état, et à ce qui pouvait leur provoquer cela, la seule chose qu’avait fait Nakhtet, c’était pointé son Zat en direction de Biggs, tandis que les deux groupes d’alliés se tenaient mutuellement en joue.

Bentley rejeta son regard dans la pièce sombre, à la recherche de ce qui pouvait bien leur provoquer tant de souffrance, malgré la brume, il ne vit rien d’anormal jusqu’au moment où une décharge bleutée passa sous son nez et alla percuter le bras de Biggs. Naktet fut touché lui aussi, au torse, la violente décharge le projeta en arrière, sur le sol en entrainant Scorzi avec lui, Bentley avait ouvert le feu, il ne savait pas ce qu’il visait mais il tiré tout de même, espérant faire cesser cette attaque.
Étant trop occupé à faire feu, Bentley n’avait pas vu la grenade que venait de lancer Sorrens, son cri réussit toutefois à l’alerter et il sortit rapidement de la pièce, le souffle de l’explosion le projeta au sol, il se releva tant bien que mal en vérifiant qu’il n’avait pas été blessé, il se mit alors à courir derrière ses alliés lorsque la Tok’ra leur cria de courir le plus vite possible. Tous deux semblaient en savoir plus qu’ils n’en avaient dit, ou qu’ils n’en avaient eu le temps de dire, à propos de cet ennemi invisible, les armes Terriennes n’avaient apparemment aucun effet sur eux, ils n’avaient donc aucun moyen de se défendre et leur seule chance était la fuite. Ils avaient maintenant atteint le grand hall, là où le plafond était si haut qu’il en était devenu invisible pour les Terriens, l’équipe s’arrêta au moment où Sorrens ressentit à nouveau une douleur intense, elle ne tarda pas à leur dévoilé l’identité de leur nouvel ennemi, des Reetous.

Tout en reculant en même temps que son équipe, Bentley tenait son arme devant lui, elle était pourtant inutile face à eux, mais ce geste était devenu un simple réflexe face à une présence ennemie, Sorrens ne tarda pas à leur dire de fuir de nouveau, leur but aurait pu être de sortir le plus vite possible des souterrains pour regagner la porte des étoiles, et pourtant, ils n’y avaient même pas penser, ils couraient dans une direction inconnue, pour seul but de fuir ces créatures inconnues, des Terriens. Josh jeté quelques coups d’œil en arrière, espérant y voir la chose qui les suivaient, mais à la place, il vit une décharge arrivée droit sur eux, tout en leur hurlant ce qu’il venait de voir, il se jeta au sol pour éviter l’impact entre lui et la décharge, il releva les yeux pour voir si son équipe avait été touché mais par chance, le projectile venait de s’écraser contre un pilier. Il se releva rapidement et chercha des yeux celui qui venait de leur tirer dessus, comme s’il avait oublié que l’ennemi était invisible, ou comme s’il espérait que cette chose se rendrait visible, Sorrens les emmena alors dans une pièce où ils s’enfermèrent, attendant des explications plus détaillés de la part des Tok’ras. Cet endroit avait échappé au drame qui s’était produit ici, pas de squelettes en vue, pas de mur détruit par les armes, rien de tel. Pendant qu’ils prodiguaient des soins à Nakhtet qui semblait perdu, Josh surveillait la porte, son arme toujours à la main, bien que cela soit inutile contre eux, d’ailleurs, il ne pourrait pas non plus les voir, il écouta d’une oreille le récit de Sorrens qui parlait des Reetous, des ennemis invisibles, une forme avancée d’arachnide mutant vivant sur une planète nommée Reetalia, presque détruite par les Goa’ulds. Une bonne partie d’entre eux étant pacifique, ne souhaitant qu’une chose, reconstruire leur monde, l’autre, les Rebels Reetous, souhaitant exterminés les Goa’ulds. Jusque-là tout va bien, s’ils veulent détruire les Goa’ulds, grand bien leur face pensa Bentley, mais Sorrens continua son récit et expliqua que pour en arriver à leur but, ils détruiraient par la même occasion toute race permettant aux Goa’ulds d’en faire des hôtes, y compris les Terriens donc. Que pouvaient-ils faire maintenant à part regagner la sortie, Nakhtet n’était pas en état de bouger, et pour Josh, ce n’était vraiment pas un souci, il allait mourir, autant le laisser ici et sauver sa peau.


Si on ne peut pas les combattre, je ne vois pas pourquoi on reste ici en attendant de se faire tuer, votre ami est mort, ou c’est tout comme.Adressa-t-il à Sorrens. Et je n’ai vraiment pas envie de donner ma vie…pour lui…
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Ven 3 Fév - 23:54

Que pouvaient-ils faire d’autre à part fuir ? Les options étaient réduites, et perdre Nakhtet semblait inévitable dans ces conditions. Sorrens leur avait brièvement expliqué que les Reetous, et en particularité les rebelles, étaient une race qui voulait détruire les goa’ulds, et qu’ils agissaient souvent en petit commando de cinq pour s’infiltrer chez l’ennemi et le détruire. Les humains étant des hôtes potentiels, ils étaient aussi visés, bien que sur le moment c’est le tok’ra qui en avait fait les frais. La spécificité de ces créatures arachnides, c’était surtout leur déphasage naturel par rapport à la réalité, les rendant invisible à l’œil humain. Sorrens ajouta que les tok’ras disposaient d’armes pour combattre les Reetous mais malheureusement, ils n’en avaient pas ici avec eux… Joshua proposa alors de partir sans se soucier de la santé de Nakhtet. Sorrens aurait tant espéré trouver quelque chose, ne serait-ce qu’un appareil de soin, pour s’occuper du vieux tok’ra. Le chagrin la gagna rapidement quand elle réalisa que celui-ci était probablement en train de vivre ses derniers instants, après une si longue présence au sein de la Tok’ra… Voyant qu’elle était assez déstabilisée, Narah prit les choses en main. Maintenant qu’il avait assez d’informations, il distribua ses ordres, il ne comptait pas pourrir ici. Le sergent Biggs lui, était occupé à soigner sa plaie au bras, douloureuse, et demanda à n’importe qui de lui foutre une dose de morphine, si quelqu’un en avait dans son équipement…
Une autre décision devait être prise par le Colonel : fallait-il laisser Nakhtet mourir seul ici ? Ou devaient-ils le porter et prendre le risque de ralentir le groupe ?


« Si on ne peut pas les combattre, je ne vois pas pourquoi on reste ici en attendant de se faire tuer, votre ami est mort, ou c’est tout comme. » Adressa Joshua à Sorrens. « Et je n’ai vraiment pas envie de donner ma vie…pour lui… »

En entendant ces dires, Sorrens se releva vivement et fusilla le terrien du regard. Elle répliqua, avant de le traiter en langage goa’uld, avant qu’une inspiration de Nakhtet mette un terme à cette altercation. Il avait du mal à parler, sa respiration était bruyante et lente. Des mots incompréhensibles sortirent de sa bouche, puis une-demie phrase un peu plus sensée.

« Ils vous suivront… Pour… Sortir de là. » Dit-il en crachant un filet de sang.

Suite à ces dires, un dilemme se posait et demandait une prise de risques assez énorme. Soit ils restaient dans cet endroit et élaboraient une tactique pour coincer ou détruire les créatures ennemies, avec l’aide de Sorrens qui pouvait les ressentir, d’explosifs bien placés et une sacré dose d’optimisme. Soit ils fuyaient vite d’ici, ce qui impliquait de laisser Nakhtet là pour ne pas les ralentir… De plus, les Reetous auraient pour cible principale les tok’ras car ils pouvaient ressentir leur présence. Joshua se rappela alors la scène dans le hall, où il avait cru être pris pour cible alors qu’en fait, c’était peut être Sorrens, qui avait été devant lui, qui avait été visée. Une fois les tok’ras morts, les Reetous laisseraient les terriens partir, en vie, afin de s’enfuir avec eux par les anneaux de transports et probablement même par la porte des étoiles… Et il était hors de question de ramener de tels ennemis au SGC ou sur une autre planète alliée.
Après, les terriens pouvaient quand même tenter le coup mais alors il fallait être très rapide pour partir d’ici et rejoindre la porte des étoiles en étant sûr de ne pas être suivi à la trace. Et là encore, rien n’affirmait que Sorrens tiendrait le coup, surtout si elle ressentait leur présence, son symbiote ne serait pas assez fort pour se concentrer et parcourir la distance qui les séparait des anneaux, et encore moins de la porte des étoiles. Enfin, tout cela n'étaient que des hypothèses…
C’était un véritable casse-tête pour le groupe, quand Nakhtet perdit connaissance à ce moment là, n’ayant même pas le temps de donner ses dernières volontés aux terriens pour savoir s’ils devaient l’abandonner ici ou pas, tenter leur chance pour s’enfuir ou combattre héroïquement sans garanti de réussite. Quoi qu’il en soit, à partir de ce moment, Sorrens serait les yeux du groupe et les terriens étaient les jambes et les bras. Et ils devaient se débrouiller pour trouver une solution.


« Eh venez voir ça… » Signala Biggs, qui compressait toujours sa vilaine brûlure au bras.

Le Sergent était tourné vers un mur qui semblait cacher quelque chose, comme s’il s’agissait d’un tiroir. Avec l’aide de Scorzi, il déboîta une partie du mur qui servait de « couvercle » et virent une sorte d’étagère, sur laquelle reposait un petit objet rond. Un cristal était au centre, probablement pour l’activer. Franz amena l’objet à Sorrens qui lui dit que c’était une sorte de communicateur goa’uld, qui projetait une image enregistrée de celui qui l’avait utilisé. Il était souvent utilisé par les seigneurs goa’ulds pour diffuser leurs paroles à différents endroits, délivrant un message video de propagande par exemple.
Activer ce dispositif pouvait peut être aider à en savoir plus sur cet endroit, ce peuple et la défunte Perséphone, et peut être qu’il délivrerait les secrets que renfermaient ces lieux…
De son côté, Sorrens ne ressentait plus la présence des créatures ennemies alors que celles-ci savaient probablement où était caché le groupe. Mais elles ne venaient pas attaquer les terriens… Au contraire, elles n’attendaient qu’une chose : les suivre pour sortir de cet endroit et quitter cette planète…



[Une semaine pour rep, n'hésitez pas à donner des idées pour la suite, à tenter ou à faire envenimer les choses]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Dim 5 Fév - 16:16

Mon passé ne m'abandonnera jamais....

C'était la merde, Joshua semblait avoir beaucoup de mal avec les Tok'ra ou les Goa'ulds en général, le colonel ne disait rien, Soren s'en prenait à Joshua, le vieux était en train de crever et Biggs restait Biggs... Bref, je ne savais pas quoi faire... Personne ne semblait vouloir s'avancer pour faire bouger les choses... Etait ce donc à moi de les faire bouger ? De remotiver cette équipe ? De donner, non pas des ordres mais des objectifs à atteindre pour s'en sortir vivant...Mais pourquoi le colonel ne disait rien ? A quoi pensait il ? Pas d'ordre, autant au début cela ne posait pas beaucoup de problème.... Mais maintenant... Maintenant nous sommes dans la merde jusqu'au cou, nous sommes perdu sur une planète loin de chez nous.... Il fallait faire quelque chose pour que le groupe reprenne le sens de l'objectif... Sortir vivant d'ici et éliminer les reetous.... Mais comment faire ? Nos armes ne peuvent rien contre eux... Et en plus de cela ils sont invisible.... Comme ci c'était pas suffisant nous avions un handicapé presque mort à évacuer.... Il fallait faire un choix.... Mais alors que j'étais perdu dans mes pensées Biggs nous fit remarquer quelque chose..

Je vint donc l'aider à déplacer le mur qui semblait cacher quelque chose, finalement après quelques efforts nous arrivons à sortir une espèce de sphère. Je m'en empare et la montre à Sorrens, celle ci, sans hésiter m'indique qu'il s'agissait d'un communicateur Goa Uld. Je le garde contre moi et me pose dans un coin pour pouvoir réfléchir convenablement.... Je ne savais pas trop comment faire et toute la colère refoulée qui émanait des membres de l'équipe m’empêchais de me concentrer. Alors je pose mon arme contre le mur et me pose à côté...

On avait pas trente six solutions, soit on sortait et on prenait le risque de faire sortir les reetous. Soit on restait, on combattait ces créatures.... Soit on écoutait le communicateur et on en apprenait plus sur ce lieu et ses anciens occupants.... Connaissant les Goa'Ulds il y avait une possibilité qu'ils aient planqué des armes ou autres choses capable de combattre les Reetous.... En tout cas quoi qu'on fasse on devait le faire vite.... Je ne voulais pas mourir ici... Loin des miens... Loin d'Alicia... C'était hors de question.... Je m'empare de mon arme et vérifie le chargeur, je n'avais pas tirer alors il était encore plein... Je me lève rapidement et me met au centre du groupe pour faire part de mes idées...


Bon, de ce que je comprend nous avons trois options, petit a nous nous enfuyons en laissant notre cher ami ici. Petit b nous les combattons mais nous savons pas trop comment. Et petit c nous pouvons écouter le communicateur avant d'aller plus loin et faire un choix... Je sais pas pour vous mais pour cela signifie une seule chose. On est bel et bien dans la merde....

Personnellement je voudrais que l'on écoute le communicateur...


Je me recule pour les laisser réfléchir et répondre à ce que je venais de dire, tandis que j'entre aperçois du mouvement en dehors de la pièce. Je m'approche doucement, qu'est ce que cela pouvait bien être ? Des rires. J'entends des rires ? Comment cela se peut il ? Était ce encore un coup de ma sœur ? Cela faisait très longtemps que je ne l'avais pas vu.... Mais pourquoi revient elle maintenant ? Je n'avais pourtant rien fait pour recevoir sa visite... Alors que j'étais perdu dans mon esprit je ressens une vive douleur dans ma tête. C'était tellement dur que je ne pu que prendre ma tête à deux main et tomber à genoux. Aucun cris ne sortait mais la douleur était bel et bien là.... Ma vision devint rouge et je vis une ombre dans un creux de couloir. Elle m'observait, me faisait des gestes... Et m'invitait à la suivre.... Mais pourquoi aurais je suivis quelqu'un me faisant du mal...Mon esprit me dictait de ne pas bouger mais mon coeur me poussait à suivre la créature,.... J'avais si mal... Moins je bougeais, plus la douleur était vive.

Alors je me relève et me lance dans le couloir sans attendre, je savais que c'était mal, je ne voulais pas le faire mais je n'avais pas le choix. Les autres ne comprirent pas ce qu'il se passait, mais je n'avais pas le temps de leur expliquer. Je ne pouvais pas leur expliquer. Je voyais des fantômes, je voyais des morts. Les couloirs n'étaient plus sombre mais faiblement éclairé, des traces de pas ensanglantés m'indiquaient le chemin à prendre. j'avais déjà vécu cela précédemment, alors j'avais confiance... Enfin j'avais un peu confiance. Je courais comme un dératé, mais la douleur était toujours présente, je ne savais pas du tout où je me rendais mais je savais que j'allais quelque part...

Tout à coup quelque chose m'attrapa et m'envoya contre un mur, le choc fut aussi violent que la surprise. Je tombe au sol et crache du sang, mon arme toujours en main j'envoie une rafale un peu dans le vide. Mais la chose me saisit et me prend à la gorge, je n'avais pas beaucoup de choix, alors j'envoie mon genou et atteint quelque chose. Je retombe au sol... Ma vision était toujours rouge sang, je ne voyais aucune couleur.... C'était déstabilisant, mais pas autant que de se faire porter par le vide un peu à la mode Stars Wars... Je me relève sans demander mon reste et continu ma course poursuite dans les couloirs en espérant que ce qui m'avait attrapé ne me poursuivrait pas.... Mais je savais que j'avais tord....

Mais à ce moment précis je n'avais qu'une envie, comprendre où j'allais... C'était dur à expliquer. Mon esprit hurlait, mais il était dans une cage... Mon corps bougeait tout seul et me conduisait où il voulait... C'était un peu comme si j’étais dirigé par quelqu'un à l'aide d'une télécommande... Cela me faisait peur...Mais ayant déjà connu cela je savais qu'à un moment cela allait se calmer... Mais la question c'était : Quand?....

J'étais coincé, je devais courir pour ne pas mourir, je ne pouvais plus faire demi tour et rejoindre les autres, dans mon communicateur je les entendais à peine, mon esprit entendait ce qu'ils me disaient mais mon cerveau n'arrivait pas à faire la traduction... Peut être que les Reetous me poursuivaient, au moins j'étais utile puisque je faisais diversion. Mais allais je mourir ? Mon esprit était totalement perdu. Hop un couloir, je m'appuis sur un pan du mur et tourne tout en glissant contre le sable... Les pas continuaient d'avancer... Mais rien pour me dire ou je me rendais... Et après une quinzaine de minute de course dératé j'aperçue une petite lumière rougeâtre dans le fond.... Je ralentis un instant, la lumière était éblouissante..... Mais je ne pouvais que m'approcher d'elle.... Où allais je ? Qu'avais je fais ? Ou qu'est ce que j'allais faire ?.... Alicia..... Te reverrais je un jour.....
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 34


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Mar 14 Fév - 17:14

La Tok’ra n’avait pas apprécié les dires de Bentley, elle s’était relevée net et lui avait adressé des paroles en Goa’ulds, et vu le ton qu’elle avait pris, ce ne devait pas être des politesses. En temps normal, il aurait compris sa réaction, eux non plus ne laissait personne derrière eux, encore moins quelqu’un d’important, ou de proche, mais sa haine envers cette race l’aveuglait complètement, il ne souhaitait qu’une chose, repartir sans eux, ils pouvaient bien crever ça lui était complètement égal. Ils avaient beau se prétendre différents, ils n’en restaient pas moins des Goa’ulds se faisant appelés la Tok’ra, et en ce moment il n’était pas plus différent des Reetous, eux aussi souhaités vengeance, eux aussi voulaient la mort de ceux qui leur avaient fait autant de mal, sans faire aucunes distinctions entre les deux peuples.

Tu n’as même pas le courage de prononcé ses mots dans notre langue… Moi je n’ai pas besoin de mots et je peux te le prouver tout de suite et maintenant, ça évitera aux Reetous de faire le boulot !

Il cracha au pied de la Tok’ra juste après que Nakhtet eu attiré leur attention, stoppant au passage cette altercation, les mots qui sortirent de sa bouche prouvèrent encore une fois que sa fin était proche, mais ce qu’il venait de dire ensuite inquiéta les terriens, s’ils s’enfuyaient, ils allaient les suivre, impossible de retourner sur Terre sans risquer une invasion, sans aucun moyen de les voir, ils ne sauraient même pas combien d’entre eux auraient le temps de passer avant que la porte ne se referme. Ils n’avaient attaqués aucun des terriens, sauf Biggs qui avait reçu un tir perdu, ils en voulaient clairement aux Tok’ras, en les laissant ici, ils sauveraient leurs peau, et en restant, ils périraient surement avec eux. Le Colonel n’avait rien dit, une décision difficile s’imposée à lui, mais pour Josh, le choix était vite fait.


Vous n’avez toujours pas compris ?! C’est à eux qu’ils en veulent, tant qu’on sera avec eux on risquera notre peau, si on rentre sur Terre en les laissant ici, ils ne nous suivront pas, et même s’ils le font, on sera assez rapide pour quitter cette planète avant qu’ils n’arrivent à la porte… Il jeta un regard vers Sorrens. Sans elle bien sûr, vu l’effet qu’ils lui font, elle n’arrivera jamais à destination. Ils sont perdu de toute façon…il détourna alors son regard sur Nakhtet qui venait de perdre connaissance…Autant qu’ils nous permettent de nous enfuir.

La froideur des mots de Josh glaça les membres du groupe, et oui il s’en fichait complètement qu’ils se fassent tués, il s’en foutait aussi de l’alliance, ils n’étaient de toute façon bon qu’à mettre la vie des terriens en jeu dans leur plan d’attaque contre les Goa’ulds, il serait peut-être haït pour ses propos, mais ça aussi il s’en fichait, personne ici n’avait subi ce que lui avait subi à cause des Goa’ulds, du moins, pas qu’il ne le sache, ils faisaient tous une différence entre les Goa’ulds et les Tok’ras, mais lui n’en voyait aucune, des larves, c’est tout ce qu’ils étaient à ses yeux. Durant les quelques minutes de silence pendant lesquelles le Colonel réfléchissait à ce qu’ils pouvaient faire pour s’en sortir, Bentley se plaça près de la porte afin d’essayer d’entendre le moindre bruit suspect qui pourrait dévoiler la présence de Reetous à proximité, Biggs alerta alors l’équipe, il venait de découvrir une sorte de tiroir dans la paroi sur laquelle il était appuyé, à l’intérieur, il y avait une sorte de boule, assez petite, Scorzi l’a montra à Sorrens qui expliqua ensuite qu’il s’agissait d’un communicateur Goa’uld qu’utilisé souvent les Grands Maîtres pour informer leurs troupes, cette nouvelle trouvaille avait ravi Scorzi, mais même si elle leur en apprenez un peu plus sur cet endroit, et sur le Goa’uld Perséphone, ils avaient toujours un gros problème, les Reetous, comme Sorrens l’avait mentionné, ils avaient des armes pour lutter contre eux, mais bien sûr, ils ne les avaient pas sur eux.

Vous voulez qu’on leur sauve la vie ? Faudrait peut-être s’activer là, l’un des nôtres est également touché, et plus on attend, plus son cas s’aggrave, on ne peut pas retourner sur Terre au risque qu’ils nous suivent ? Très bien, allons sur la planète Tok’ra, on récupère les armes, et même s’ils nous ont suivi, on les extermine. Voyant la tête de Sorrens, il s’empressa d’ajouter… C’est à vous qu’ils en veulent, je ne vois pas pourquoi on mettrait la Terre en danger et pas votre planète, vous avez un meilleur plan ? Allez-y, je vous croyez beaucoup plus intelligent que nous… Dit-il ironiquement.


(Désolé j’ai rien capté à la fin du post de Franz donc j’en ai pas parlé xD C’est un rêve ? T’as mangé des champignons hallucinogènes ? xD Et Jack, si je vais trop loin avec les Tok’ras, tu m’arrêtes :p)
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Ven 17 Fév - 15:58

Alors que l’équipe nageait en pleine confusion, avec des tok’ras mal-aimés et des terriens perturbés, Franz se mit à péter un plomb et à courir vers la sortie, faisant tomber le communicateur goa’uld au sol, que Sorrens attrapa et garda avec elle. L’archéologue s’était mis à murmurer des choses incompréhensibles et à courir vers la sortie, dans le grand hall, sans prendre le temps de dire quoi que se soit à personne. Si ça avait été une sorte de plan de diversion, Menchu ne l’appréciait pas vraiment. Et s’il avait eu le terrien dans son viseur, il l’aurait probablement abattu pour éviter de faire plus de conneries. Mais voilà, Scorzi était déjà loin maintenant et personne ne savait ce qu’il lui avait pris. Et malgré les ordres qu’il pouvait recevoir par radio, aucune réponse n’arrivait en retour.
Cette situation plus que pénible poussa Narah à prendre une décision. Sortir de là et peu importe s’ils devaient se faire massacrer. Aussi, il se refusait d’abandonner les tok’ras. Il se souvenait des paroles d’O’Neill et malgré la manque d’affectivité qu’il avait envers eux, tout comme Bentley, il se refusait de laisser un vieillard tok’ra seul ici, ainsi qu’une alliée comme Sorrens, qui avait participée à la bataille sur Nebek. Ils partiraient tous les deux, peu importe le risque.
Le groupe décida alors de se mettre en marche. Narah s’occupa personnellement de porter Nakhtet sur ses épaules, aidé par Biggs qui avait encore un bras valide. D’ailleurs, le sergent décida de laisser son MP5 ici. Si cela n’avait aucun impact sur les ennemis invisibles, autant ne pas s’encombrer avec du matériel inutile. Fuir était leur seule option, et la rapidité serait leur atout sur les créatures.
Ils passèrent la porte du sanctuaire, Sorrens et Bentley en avant, et reprirent leur route en sens inverse. La jeune tok’ra s’immobilisa un instant, le pas hésitant. Finalement, elle ne ressentait plus de présence reetous.
La crise de folie de Franz avait-elle pu créer une diversion, sans vraiment le vouloir ? Peu importe où se trouvait l’archéologue, le groupe prenait la direction de la sortie, repassant devant la salle du sarcophage de Perséphone, bien encadrés par les immenses piliers de ce royaume délabré…

Franz Scorzi n’était plus très sûr de ce qu’il faisait, ni de ce qu’il voyait. Son état critique était intervenu dans le pire des moments, lors d’une mission où ils étaient piégés par un ennemi puissant et malin. Ce n’était vraiment pas l’instant idéal pour succomber à ce genre de crise… Mais qu’était-elle d’ailleurs, cette crise ? Aucune réponse à cette question pour le moment, Franz était arrivé à un point où il doutait de ce qu’il pouvait voir ou penser.
Une lumière rouge au loin se transforma en cercle au fur et à mesure qu’il s’approchait. Un cercle qui était gravé dans le sol rocailleux. L’archéologue s’approcha, en sueur suite à sa longue course, et manqua de se fracasser le crâne quand il trébucha par terre. En voulant se relever, il se cogna contre un bout de mur. C’est à ce moment là qu’il se rendit compte que, dans son acte de folie, il avait perdu sa lampe torche, et ses armes. Du sang coulait par son nez, signe d’un traumatisme évident.
Rampant presque au sol, il toucha du bout des doigts la commande ensanglantée, du moins dans son esprit, qui délivra le cercle rouge et le transporta à la surface de la planète…
L’instant d’après, Franz Scorzi était allongé sur un sol poussiéreux et terreux, et les rayons du soleil éclairaient les traits creusés de son visage. Il était au bastion, dans les montagnes, là où tout avait commencé… Il était parvenu à quitter le royaume souterrain et à cet instant, tout devint plus clair dans son esprit.
Peu importe que cela soit un hasard bienheureux ou une intervention divine, sa folie lui avait permis de quitter les tunnels… Il ne savait pas s’il était seul, ne pouvant pas ressentir la présence de l’ennemi, mais il comptait profiter de cet avantage pour régler le problème, quitte à prendre des risques.
Avec beaucoup de volonté et une pensée envers sa douce Alicia, il rassembla toutes ses forces pour se relever et courir, passant par-dessous l’arche du bastion et descendant le pan de la montagne.
Et alors qu’il retrouvait peu à peu ses esprits et sa faculté de contrôle de soit, il prévint par radio le reste de l’équipe qu’il partait vers la porte des étoiles…

L’appel radio grisailla dans les amplificateurs du reste de l’équipe. Bentley put à peine discerner la voix de l’archéologue, probablement à cause de la structure des lieux. Et s’ils entendaient le signal radio comme ça, c’est que Scorzi devait se trouver bien loin de leur position.
Ils remontèrent l’escalier qui les avait conduits dans le grand hall. Au passage, ils retrouvèrent une lampe torche par terre. Pas le temps de cogiter sur le sort de Franz, le groupe devait faire vite s’il voulait quitter les lieux sans être suivi ou rattrapé par les Reetous.
Ils arrivèrent un peu plus tard dans le couloir décoré de fresques. Et là, Sorrens ralenti la cadence. Bentley prenait ses distances par rapport à la tok’ra. N’ayant aucune affection envers elle, il n’en avait que faire si elle se faisait tuer. Tant que lui pouvait partir d’ici vivant…


« Mieux vaut penser à nettoyer derrière nous… » Signala Biggs, qui d’un long regard, demanda la permission à Narah de poser un pain de C4 sur le mur.

Le groupe reprit sa marche plus lentement, Sorrens étant très prudente. Son symbiote tok’ra était mal à l’aise. Ils arrivèrent dans la salle des anneaux de transports. La tok’ra s’avança sans perdre de temps vers le panneau de commande goa’uld et le reste de l’équipe se plaça au centre. Biggs posa un autre pain de C4 sur le mur et les rejoignit.
Narah portait toujours Nakhtet sur lui. Il le posa deux minutes au sol, dans le cercle des anneaux, et jeta un coup d’œil vers Sorrens.
La tok’ra se tenait la tête entre les mains... Un reetous les avait suivis. D’une main tremblante mais pleine de volonté, elle réussit à appuyer sur le cristal principal et les anneaux furent appelés. Rapidement, Narah quitta le centre de la pièce, attrapa Sorrens par le bras et la ramena vers le groupe, juste avant que les anneaux ne les englobent dans une lumière aveuglante.
Et une demi-seconde avant d’être transporté à la surface, Joshua Bentley put apercevoir un tir d’énergie bleuté se diriger droit sur lui. Celui-ci n’atteignit par sa cible, fouettant de l’air juste après que les terriens aient quitté les souterrains.
Ils retrouvèrent alors le soleil et les montagnes, les ruines du bastion et le terrain aride de cette planète. Sorrens retrouva ses esprits et Narah décréta de s’en aller sans perdre de temps. Même s’ils avaient pu semer un reetous, la vie de Nakhtet était toujours en jeu. Le Colonel français, épuisé par l’effort, demanda à Bentley de se charger de porter le tok’ra. Une décision délicate mais avec Biggs blessé et Franz disparu, il n’avait pas trop le choix.
Sans perdre de temps, l’équipe se dirigea vers la porte des étoiles. Quand ils quittèrent le bastion, Biggs appuya sur le détonateur à deux reprises, faisant exploser le C4 qu’il avait posé dans les souterrains, et condamnant à tout jamais les choses qui se trouvaient à l’intérieur.
L’équipe atteignit la porte une dizaine de minutes plus tard. Bentley était persuadé que Nakhtet était déjà mort, mais il obéissait aux ordres et continuait à porter la carcasse du vieux serpent.
Sorrens s’occupa de rentrer des coordonnées sur le DHD. Elle était sur le point de rentrer celles de la Terre pour retourner au SGC quand sa main se stoppa à quelques centimètres… Une sensation lui empoigna le cœur, et ce mal-être qui revenait en elle, signifiant qu’ils n’étaient pas seuls ici…
Changeant d’avis, elle se dépêcha d’entrer les coordonnées de la planète tok’ra, là où ils étaient sûrs de pouvoir trouver des armes pour combattre les reetous. Il y avait urgence et danger dans les yeux de Sorrens, et ça les terriens le remarquèrent tandis qu’ils attendaient non loin devant la porte des étoiles. Elle termina tout juste de rentrer le dernier symbole quand un tir ennemi partit dans sa direction. Si Narah n’avait pas été là pour la plaquer au sol, il n’y aurait plus resté grand-chose de la tok’ra. Il la prit contre lui et l’emmena vers le vortex. La jeune tok’ra était trop épuisée et tomba par terre, son regard perturbé s’arrêta sur Bentley à quelques mètres.
C’est alors qu’un tir Reetou visa le sergent-major, qui n’eut pas le temps de se dégager de sa trajectoire. Le seul réflexe qu’il eut, ce fut de tourner le dos au tir et donc, de laisser Nakhtet encaisser le projectile d’énergie. Bentley s’écroula avec le tok’ra, dont la mort était maintenant une quasi certitude. Le tir était si puissant qu’il avait traversé le corps du vieil homme, et touché partiellement Joshua, qui ressentait une douleur brûlante au dos.
Secoué par l’impact et par les hurlements de Sorrens, il se redressa avec l’aide de Biggs. Le sergent des Black Eagle partit ensuite vers Nakhtet et le prit par les bras pour le tirer et l’emmener vers la porte… Le corps du tok’ra était tellement en mauvais état qu’il manqua de se fracturer en deux parties, les jambes se détachant progressivement du bassin.
Même s’il ne comprenait pas l’obstination de Biggs à vouloir sauver la carcasse d’un mort, Bentley reprit ses esprits et aida son collègue à porter le tok’ra au niveau des jambes, afin que le corps entier puisse être évacué. C’était aussi une question d’honneur.
Dans un même temps, Narah aida Sorrens à se relever et à passer le vortex, suivis de près par le reste de l’équipe…


Quand ils arrivèrent sur la planète tok’ra, tout semblait croire que le peuple de Sorrens s’était attendu à leur arrivée. Une douzaine de rebelles leur faisait face, armés d’armes anti-reetous. Ils crièrent aux terriens de s’écarter, ce qu’ils firent sans hésiter. Quelques secondes passèrent, lentement, très lentement, avant qu’une forme arachnide ne se virtualisa dans le champ de vision des terriens et des tok’ras… C’était la technologie des interphases tok’ras, une arme de point caractérisée par une lumière rouge, et qui émettait un léger bruit sonore constant.
Avec une dizaine d’interphases dirigées vers la porte des étoiles, la créature ennemie se matérialisa aux yeux de tous. C’était une bête immonde, de taille humaine, vêtue d’une peau luisante et de six pattes crochues. Sa tête était faite de chaire rouge, de crocs et d’une paire d’yeux suspendus en orbite autour de son crâne surdimensionné. Elle avait deux autres membres supérieurs faisant offices de bras, et l’un d’eux était muté à une sorte de canon à énergie organique, celui là même qui avait achevé Nakhtet quelques instants plus tôt.
Tout se passa alors très vite. Le Reetou n’eut pas le temps de faire un pas de plus, ni même lever son arme meurtrière. Elle ne put que crier. Un hurlement strident qui exprima la frustration de sa défaite. Telle une exécution sommaire, les tok’ras firent feu de leur interphase et la créature se désintégra dans une flopée de jus organique et de carapace fumante. Il n’en restait plus rien d’elle, et comme pour confirmer la fin de son existence, le vortex se désactiva.
Aucun autre Reetou ne passa la porte des étoiles.
Dès lors, les tok’ras se sentirent mieux. Le regard interrogateur, Narah put voir que parmi le peuple allié, Franz se tenait debout. Il avait une drôle de tête et semblait blessé, très fatigué aussi. Mais il était bien là… L’archéologue était parvenu à quitter le royaume souterrain et à venir sur la planète tok’ra pour les prévenir du danger. Même s’il restait des moments flous à éclaircir, notamment sur le comportement de Franz dans le sanctuaire de Perséphone, le principal était qu’il était avec eux, en vie. Une chose que Biggs ne s’empêcha pas de commenter.


« Eh bien Scorzi… Vous êtes quelqu’un de très… Surprenant ! »

Tout semblait être revenu dans l’ordre… Enfin presque.
Sorrens se releva, épuisée mais bien consciente de ce qu’elle avait vu. Elle s’approcha du corps de Nakhtet, auprès duquel elle tomba à genou pour y verser une larme discrète. D’autres tok’ras approchèrent le cadavre pour le pleurer ou l’honorer. Puis Sorrens se releva et se tourna vers Joshua Bentley…
Joshua Bentley… Celui là qui avait préféré se servir de Nakhtet comme bouclier humain plutôt que de risquer sa propre vie.
Cette accusation, le Sergent-major la lut dans les yeux de la tok’ra. Pour lui, il avait fait le bon choix, Nakhtet avait probablement succombé à ses blessures bien avant qu’ils ne soient arrivés à la porte des étoiles. Mais c’était une certitude que ne partageait pas Sorrens, qui s’avança vers Bentley et qui lui envoya une gifle pleine de colère.
Accusant le coup, Joshua recula et s’apprêta à répliquer, quand une voix l’arrêta dans son geste.


« Bentley ! » C’était celle du Colonel Narah… « Venez, on rentre. C’est un ordre. »

Le désarroi se propagea parmi Franz et les autres tok’ras, qui ne comprenaient pas trop qu’elle était la raison de tant de tension. Et ce n’était pas le bon moment pour régler ce genre d’histoire. Ils étaient arrivés, pour la plupart en vie, et il était temps de rentrer pour soigner les bobos de Scorzi et Biggs. D’une voix autoritaire, Narah ordonna à son équipe de taper les coordonnées de la Terre.
Sorrens recula de quelques pas mais ne lâcha pas Bentley du regard. Même quand l’homme s’en alla pour passer la porte et retourner au SGC, elle le fixa d’un regard qui en disait long…
Et quand le vortex se dissipa, elle resta toujours là, à fixer quelque chose au travers la porte des étoiles, dans un silence de mort…



FIN


[Suite et fin de cette MJ qui je l’espère, aura répondu un peu à vos attentes… Enfin en tout cas, pour ceux qui n’auront pas lâché en route. J’ai bien évidemment réduit le scénario pour mener la mission à sa fin plus rapidement sans trop bâcler la fin pour autant… Franz, je te laisse imaginer tout ce que je n’ai pas raconté mais qui semble logique. Si tu as des questions, vient par MP. Joshua, n’hésite pas à raconter et à exprimer ton point de vue envers les tok’ras, a te demander si cette alliance est légitime ou à remettre en question ta haine envers eux… Enfin, c’est une idée, tu tourne ça comme tu le sens Smile Je donnerais les notes après vos derniers posts, alors lâchez-vous ! Vous avez une semaine.]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Découverte   Ven 24 Fév - 11:38

La lumière rouge, cette putain de lumière était toujours là, éclairant d’un halo sanguin tout ce était présent dans les couloirs, les pièces des sous sols du château. Mon corps bougeait seul, je ne pouvais être sur de rien, je ne savais pas ce qu’il pourrait m’arriver si j’essayer de résister à la pression mentale et physique que je subissais en ce moment même. Je voyais tout avec beaucoup plus de précision, tout semblait prendre beaucoup plus de temps, j’étais comme dans un mode ralenti… Etrange n’est ce pas ?
Au bout du couloir je vis un cercle se dessiner au fur et à mesure que je progressais, mais avant que je n’ai pu faire quoi que ce soit je fini par terre en manquant de m’éclater la tête sur le sol. S’aurait été très mauvais pour la suite des événements non ? En me relevant, je sentis peu à peu la douleur grandir en moi, et finalement je finis par me prendre un pan de mur sur le haut du crane. Je ne réalisais pas encore ce qu’il se passait et dans quel état j’étais, je n’en avais même pas conscience. Seul comptait le fait de sortir d’ici et de trouver un moyen de sauver les autres.

Je rampai jusqu’à ce qui semblait être une commande, la commande de la porte, enfin du cercle. Je ne savais pas trop à quoi cela pouvais correspondre mais je savais que je devais le faire. Comment je le savais ? Je n’en ai aucune idée, tout ce que je sais c’est que je devais poser mes doigts dessus, tout ce que je savais c’est que je n’avais plus le choix… En fait je ne l’avais même jamais eu ce putain de choix.

Lorsque je fini par ouvrir les yeux, j’étais dehors, face contre terre, avec de faible éclair de soleil contre le dos. Je commençais à revoir normalement, je ne saurais expliquer comment cela était possible. Petit à petit je commençais à reprendre possession de mon corps et de mes facultés de pensée et de raison. Mon corps me faisait souffrir comme un bel enfoiré. Petit à petit je pu apercevoir des taches et des traces de sang frais coulant de mon visage et de mon corps en général sur le sol…. Je m’étais ouvert le crane une nouvelle fois, j’avais du sang qui sortais du nez, ainsi que des oreilles. Sans parler des estafilades qui avait réduit une partie de mon uniforme en charpie.

Difficilement je fini par me retourner pour me retrouver face contre ciel. Il fallait que je bouge, mais mon corps refusait de bouger, la douleur semblait couler dans mes veines en lieux et place de mon sang. Je n’arrivais même plus à penser normalement, un peu comme lors de la toute première mission. Première mission et un sacré périple d’ailleurs. Mais je devais bouger, je devais bouger pour les autres. Je devais bouger pour ma blonde. Peut être ne la reverrais je jamais… Mais ce qui était sur c’est que je ne resterais pas là a ne rien faire…

Finalement, et après cinq bonnes, je réussis à me lever et le plus rapidement possible, donc en trainant la jambe, je me mis à descendre pour me rendre à la porte des étoiles dans le but de trouver de l’aide pour combattre les Reetous…


Colonel…. Ici Scorzi, je ne sais pas comment j’ai fais mais je suis dehors, je vais chercher nos nouveaux copains pour qu’ils nous filent un coup de mains… Vous me recevez ?

Mais je n’entendis rien… Ce n’était pas étrange, ils devaient être encore sous la surface du château ou je ne sais pas trop ou. Je me disais tout cela en descendant, je faisais fi de la douleur unilatérale que je ressentais dans tout ce qui me servais de corps et je fini par arriver à la porte des Etoiles. Là je devais entrer les coordonnées de la planète Tok’Ra pour les prévenir que des Reetous avaient été découvert en lieux et place de la forteresse. Premièrement pour qu’ils nous filent un coup de main…. Deuxièmement parce qu’ils devaient être au courant… Lorsque je fini par passer la porte, je me rendis compte de la difficulté de ma situation actuelle. Etudions là un instant.

Je viens littéralement de péter un câble en pleine mission, abandonnant le reste de mon équipe, avançant à l’aveuglette dans un monde de mort et de sang. Ensuite je viens de me trainer, parce que c’est le terme, jusqu’à la porte des étoiles dans le but de prévenir les tok’ra, et c’est là que ça devient drôle. Vous vous imaginez vous, trainant la jambe, amoché au possible, avec un esprit qui peut lâcher à tout moment, prévenir un peuple de véritable hippie qu’une autre race s’en est pris à nous et que nous ne pouvons pas nous défendre ? …. Et bien si un jour cette situation vous arrive je vous souhaite bien du courage.

Mais c’est ce que je fini par faire, lorsqu’ils me virent arriver ils comprirent que quelque chose n’allait pas, dieu merci ils n’étaient pas attardé. Et lorsqu’ils virent me demander ce qu’il se passait je leur répondis. Mais je ne sais pas pourquoi, mes paroles ont dépassés ma pensée… Le filtre que je m’étais en place avait du sauté au même moment que je faisais sauter mon esprit.


Là bas se trouve nos gars avec vos deux petits copains, ils sont bloqué dans le tombeau de Perséphone par des Reetous. Je vais faire court les Hippies on n’a pas les armes pour les butter alors si vous pouviez nous filler un coup de main….

Ils restèrent un peu choqué par ce que je leur disais, mais je ne pris pas le temps de comprendre ni d’analyser ce qu’il se passait ici bas, je n’avais qu’une envie retourner là bas pour chercher les autres. Finalement ils prirent des armes et on fini par retourner à la porte, et pile au moment ou nous allions entrer les coordonnées de la planète la porte s’ouvrit sur le groupe et les Reetous.

Là je ne sais pas trop ce qu’il se passa ce qui est sur c’est que ce fut le bordel, sa tira dans tout les sens pour tuer les Reetous, ce qui bien entendu fini par arriver…. Leurs corps étaient étrange, on aurait dit de gros cafards bien dégeux…

Puis Biggs fut le premier à parler…


J’aurais pas dis ça comme ça…Dis tu peux me filer un coup de main, j’ai la jambe raide et je ne vois plus très bien à cause du sang. Merci bien

Il m’aida aussi bien qu’il pu puisque lui aussi était mal en point… On formait une belle paire de bras cassé… Et ce fut à ce moment que la tension explosa, je m’attendais à ce que je ce sois pour ma pomme mais ce en fut pas le cas. En fait c’est Joshua qui prit à ma place. Etrange… Que c’était il passé pour que Sorrens le tabasse comme cela ? Je ne voulais même pas savoir, je sentais que mon corps était en train de me lâcher, alors quand le colonel demanda à retourner à la base j’en fis soulager…

Si avec ça je ne me fais pas convoquer par le boss pour me faire botter le cul dans les règles je crois que je pourrais jouer au loto et gagner le gros lot…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Découverte   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Découverte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-