Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Reconciliation by Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: MJ Reconciliation by Alek   Jeu 6 Oct - 11:45


Les uns après les autres, ils arrivèrent en salle d'embarquement. Toutefois, Marcus fut le seul à ne pas arriver. En effet, l'homme fut demandé par un médecin pour l'aider dans une tâche. Avec ce qui s'était passé dernièrement, le Général laissa la priorité aux médecin et du coup, Volko fut épargné de la mission. O'Neill était déjà présent dans la salle d'embarquement, il attendait les personnes à qui il avait demandé de venir avec lui. La porte des étoiles tourna sur elle même comme elle le faisait si bien depuis des années. Pour certains, ce n'était plus quelque chose qui les impressionnaient, pour d'autres, c'était un spectacle de grande beauté. Walter annonçait comme à son habitude chaque chevron et lorsqu'il annonça le septième et dernier chevron, la porte s'ouvrit, laissant place à un espace bleuté à son intérieur.

Le Général s'avança le premier sur la rampe métallique. Avec sa jambe artificielle, il n'était pas facile pour lui d'avancer mais il le fit quand même. Il fut suivit de très prêt par le Capitaine Sheppard qui n'avait pas passé la porte depuis déjà un petit moment et cela devait certainement lui rappeler des souvenirs... ou pas. Enfin, les autres emboîtèrent le pas des deux gradés. Callan passa la porte tout naturellement, ce n'était pas la première fois pour lui, mais ce n'était pas le cas pour les autres qui passèrent pour la première fois la porte des étoiles, un grand moment pour eux sans nul doute.

Arrivé de l'autre côté, la planète choisit pour Walter semblait bien sympathique mais l'équipe n'aura pas le temps de s'y attarder. Certes son paysage boisé à l'EST jusqu'au SUD-OUEST et son immense prairie à l'OUEST jusqu'au NORD, rendait cela fort chaleureux. Cependant, ils n'étaient pas là pour s’asseoir sur un nappe à carreaux et faire un pique-nique tout en jouant à cache-cache dans les bois. Une mission sérieuse les attendait et ils devaient faire preuve de professionnalisme. O'Neill donna ses ordres sur la façon de sécuriser le périmètre. Même si ils étaient de passage, il fallait mieux être prudent...


[RADIO] C'est bon mon Général ? La planète semble t elle sûr?[/RADIO]

Il s'agissait de la voix du Sergent Walter pour savoir si il avait bien choisit ou bien pour s'inquiétait de la sûreté de son supérieur. Enfin, la planète n'avait pas l'air dangereuse et personne n'avait vue de signe hostile ou de bête féroce prêt à les dévorer tout crue. Ainsi, O'Neill put répondre favorablement à la question du Sergent et il en profita pour lui donner une heure de retour au SGC, après, libre à lui de la respecter ou pas. Et puis, cela devait lui faire du bien de quitter son bureau durant un moment pour partir en mission comme à la belle époque.

Une fois le périmètre sécurisé et la porte refermé, il était temps d'aller voir ces fameux Tok'ra. Tandis que certains parlaient entre eux pour savoir à quoi ressemblaient ses extra-terrestres, d'autres continuaient leur observation de la forêt. La porte des étoiles se trouvait à la lisère de la forêt et donc, pas un bon endroit défendable en cas d'attaque provenant de celle-ci. Ainsi, le Capitaine Sheppard continuait à rester vigilant, il n'avait que trop vécu cette situation auparavant. Le Général ne tarda pas à tapait l'adresse de l'une des planète de la Tok'ra, enfin, celle que Walter lui avait donné. Cependant, il dût s'y reprendre à deux fois car il s'était trompé sur un symbole au début. Et tandis que O'Neill retapait l'adresse pour une seconde fois, Sheppard vit un peu de mouvement dans la forêt.

Le Capitaine fronça les yeux comme pour mieux voir ce qui avait fait bouger ce petit arbuste. Cela était sûrement à cause du vent ou d'un animal mais il valait mieux être sûr. Mais ça venait de bouger pour une seconde fois et là, Scorzi avait vue également bouger. Le Général avait finit de composer l'adresse et la porte des étoiles s'ouvrit d'un coup. Fier de lui, il se tourna vers ses Soldats mais personne ne le regardait. Tous observaient la forêt avec un air inquiet. Franz s'avança lentement vers la position suspect, Sheppard avait levé son arme et les autres l'imitèrent. D'un air interrogateur, le haut-gradé observa toute la scène, sans rien dire pour le moment, même si prévenir son supérieur aurait été plus juste sur le coup. Continuant à marcher lentement, Franz n'était plus qu'à quelques centimètres quand soudain !!! Une espèce de singe sauta de l'arbuste pour aller dans les arbres tout en criant.

Au final, cela n'avait été qu'un singe et l'équipe souffla un bon coup. Chacun voulait faire preuve de professionnalisme avec la présence du Général durant cette mission et ils voulaient éviter les boulettes. Rangeant leur arme les uns après les autres, O'Neill commença à leur expliquer le but de cette mission. Et alors qu'il était en train d'expliquer les maltraitance que Ridiel avait fait subit à l'une des représentante Tok'ra, des bruits de pas se fit entendre derrière l'équipe. Alors que l'un après l'autre, les terriens se tournèrent, ils virent apparaître une personne avec une sorte de masque sur la tête et avait l'allure d'un Cow-boy. Visiblement, cette personne fut tout autant surprise de voir l'équipe puisqu'elle se stoppa nette. Et juste après, chacun put entendre une voix s'exprimer...


- Lanïa !!!!! Actives le Chappai immédiatement et... Houla !!

Le second type apparut également et s'arrêta à son tour. Il était suivit de très prêt pour un autre homme plus grand et certainement bien plus costaud. Les trois avaient un masque sur la tête empêchant l'équipe terrienne de voir leur visage. De plus, ils portaient des sacs sur le dos qui semblaient bien chargé mais surtout mal fermé. Du coup, de là où elle se trouvait, Alicia put voir qu'il y avait toutes sortes d'objets en or dans leur sac. Puis, l'un d'eux s'avança légèrement vers l'équipe et s'exprima...


- Euh... Salut. Je ne sais pas qui vous êtes et pourquoi vous êtes ici, mais vous semblez bien armé et nous cherchons pas la confrontation. Nous, ce qu'on veut, c'est quitter cette planète grâce au grand anneaux derrière vous.
L'homme en profita pour examiner les terriens. Vous ne semblez pas être d'ici donc je présume que vous êtes arrivé par le Chappai.
- On a pas le temps de discuter Balek, et je te signale que...
- La ferme !!!!! Fermes ta putain de gueule okay !!!!
L'homme s'était tourné vers sa compagnon pour le faire taire avant de reprendre. Oui donc, je vous conseillerai de quitter cette planète car ses habitants sont un peu cannibale. Enfin bref, cela serait bien d'éviter la confrontation alors qu'on ne la cherche absolument pas.

Disait il vrai ou pas ? Quoiqu'il en soit, ses hommes étaient armé mais ils n'avaient pas leur arme à la main contrairement aux terriens. Cela donnait donc un avantage assez important à O'Neill et ses hommes. Maintenant, la question était de savoir si le Général allait laisser passer ses types ou pas ? L'un des membres de l'équipe allait il cherché savoir qui ils sont ? Alicia allait elle prévenir le reste du groupe de ce qu'elle avait vue ? A vous de décider les gens.



[Bon voilà, petite rencontre amicale ou pas, à vous de voir, quel qu'il en soit, les trois hommes sont face à vous et on leur arme à la ceinture. Ils sont que trois, donc facilement prenable si il le faut. Maintenant, à vous de voir si vous êtes pour ou contre les laisser passé, n'hésitez pas à donner votre avis oralement ou en pensée. Sinon, vous avez une semaine pour poster. BON RP]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 


Dernière édition par Aleksandr Lekaterina le Jeu 13 Oct - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Ven 7 Oct - 5:54

Passer la porte des étoiles, c'était vraiment un grand moment pour Alicia qui n'attendait cela depuis qu'elle avait intégré le programme. Bon, elle savait bien que ce n'était pas une attraction et que cette porte était utilisée seulement à des fins de missions intergalactiques, mais c'était tout de même une expérience que peu de gens avait l’occasion de vivre. C'était tout de même impressionnant de voir tout le fonctionnement de cette porte, surtout lorsque qu'apparaissait le vortex bleuté. Alicia ne pouvait pas ne pas montrer sa fascination, mais essaya tout de même de se contenir un peu pour paraitre un peu plus professionnelle devant le Général O'neill.

Lorsque le Général et le Capitaine eurent passé à travers le vortex, ce fut le tour du soldat du nom de Kobe. En fait, il ne restait plus qu'Alicia et Franz. La jeune femme regarda le jeune archéologue un instant, puis sourit.


Bon, je crois que c'est notre tour ! On est mieux de ne pas trop tarder !

Aussitôt dit, aussitôt fait, Alicia s’avança sur la rampe métallique et passa à travers le vortex. Une fois de l'autre coté, elle se retourna un instant, fascinée par tout cela. Et dire qu'il y avait près de cinquante ans, les voyages spatiaux étaient des évènements plus qu'extraordinaires. Aujourd'hui, ce l'était encore plus ! C'était presque irréel tout cela !

La jeune femme porta un bref coup d’œil à cette planète, elle était éblouissante. Qui aurait dit que de tels paysages existaient dans d'autres galaxies beaucoup plus éloignées ? Ils devaient maintenant sécurisé les alentours afin de permettre au Général de faire ce qu'il avait à faire, sans que personne ne vienne déranger leur passage.


Vous savez à quoi ressemblent ce peuple ? Et la planètes des Tok'ra ? Personnellement, la seule chose que j'ai pu lire sur eux, ce fut à propos de certaines de leurs technologies, mais pas plus ...


Coupée dans sa discussion avec les deux hommes, Alicia resta attentive aux ordres qu'ils recevaient. C'était une mission importante, ils n'étaient pas là pour faire du tourisme et Alicia devait saisir cette deuxième chance de mission pour réparer les pots cassés de sa dernière expédition avec le Capitaine Sheppard.

Alicia faisait comme les autres, elle marchait dans les environs alors que le Général composait l'adresse de la planète sur laquelle ils devaient se rendre. Elle n'avait pas sortit son arme, mais elle avait la main posée dessus, au cas où ils auraient besoin de s'en servir. Alors que la porte s'ouvrait, leur attention fut retenue par un mouvement suspect. Ils auraient bien pu entrer dans la porte sans problème, mais ce qui ou ce quoi aurait très bien pu les suivre.

Rien n'était encore certain sur la nature de mouvement, mais ils purent souffler et ranger leurs armes quand ils virent que ce n'était qu'un singe. Ça n'en prenait beaucoup pour mettre en alerte les militaires, mais on n'était jamais assez trop prudent, surtout sur une planète inconnue.
Écoutant les explications d'O'neill, mais laissant ses sens en éveil au cas où un autre bruit suspect retentirait, Alicia assimilait bien les informations et les considéraient comme bien importantes.

Cette fois, un autre bruit se fit entendre, mais ce n'était plus un arbuste. On entendait des brindilles de bois se casser sous des pas. Ils avaient de la compagnie et cette fois, ce n'était certainement pas un singe.

Lorsqu'elle vit les deux inconnus, Alicia fit comme les autres, elle dégaina don arme. C'était bien une chance de tomber sur des hommes armés ! Comme s'ils n'avaient que cela à faire ! La jeune femme se tenait un peu de biais et aperçu des objets dans le sac de l'un, mais pas des objets si banals que cela, c'était des objets en or ! Ça devait valoir une vraie fortune.
Bon, si Alicia faisait une déduction logique, deux types armés se promenant avec des sacs remplit de babioles en or, ça devait cacher quelque chose de louche. Surtout qu'ils avaient l'air pressés de passer à travers le vortex.

Doucement, Alicia s'était dirigée vers O'neill, l'arme toujours braquée sur les deux inconnus et lui parla discrètement de ce qu'elle venait de voir.


-Général, à mon humble avis, ils ne sont pas blancs comme neige ces deux-là. Ils ont les sacs remplis d'objets en or. Et si en plus sont armés, c'est probablement qu'ils devaient vouloir assurer leurs arrières après un pillage ou quelque chose dans le genre. Du moins, c'est que leur butin laisse croire.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Sam 8 Oct - 12:56

Une fois de plus il allait passer par la grande porte, et pas des moindres, la porte des étoiles. Même s'il l'avait déjà passé une fois, il restait quand même impressionné. Tout le monde l'était, même s'ils ne le laissaient pas transparaître, lui en tout cas n'essayait même plus de le cacher, il ne le pourrait pas de toute façon.

Le général et le capitaine ainsi que le soldat Cobe passèrent la porte, et tandis qu'il ne restait qu'Alicia et lui, elle le regarda et lui sourit. Il avait de la chance pour le moment, et il espérait que cela allait durer ainsi.


« Oui, en effet. Surtout avec le général, mais après toi Alicia, je te suis de près. » dit il en la laissant passer.

Et à peine finissait il sa phrase que la jeune femme et lui même passait la porte des Étoiles. Bon, il n'était pas physiciens mais il appréciait quand même la vitesse de déplacement de ce système extra-terrestre. Mais dans ce cas pourquoi les Américains et les autres pays ne mettaient pas le reste du monde au courant ? Ils pourraient y gagner, si tout les scientifiques, militaires et civils se mettaient tous au travail dans un même objectif... Mais bon, la politique restait la politique... Mais il gardait espoir.

La région, enfin surtout le décors, dans le quel ils arrivèrent avait quelque chose de beau, en fait toute les planètes étaient extrêmement diffèrent, mais toutes avaient un petit quelque chose qui restait identique...

Tandis que le général entrait les coordonnées de la planète Tok'Ra, Alicia lança la conversation quand à ce peuple de Goa'uld qu'aucun d'entre eux ne devait avoir déjà vu, si ce n'est les deux officiers supérieurs.


« Je n'en sais pas plus que toi malheureusement...  » dit il en haussant les épaules.

Puis il entendit un bruit non loin de lui, gardant la main sur son arme il observa les arbustes à proximités. Que pouvait il leur arriver ? A peut prêt n'importe quoi, et il le savait. Alors qu'il cherchait quelque chose, il vit un arbuste bouger, et se rapprocha doucement du lieu en question. Il s'approcha, mais prit un petit instant pour observer le groupe derrière lui, certain avait leurs armes en main, d'autre non.

Le stresse commençait à monter et à grandir en lui, le tout, en continuant de s'approcher de l'arbuste. Il ne restait que dix petits mètres, cinq, deux, un... Et tout à coup un saut et un cris, Franz tomba en arrière sous le choc de la surprise tout en laissant sortir un petit jurons bien sentie envers l'espèce de singe qui l'avait surprit.

Tandis qu'il se relevait, le général expliqua les raisons et les objectifs de la mission. Ainsi donc tout était lié aux problèmes qui avaient eu lieux lorsqu'il était en vacance... Comme quoi tout pouvait arriver lors de deux semaines de vacances..

Mais Franz voulait être parfait lors de cette mission, déjà il ne fallait pas se faire remarquer en mal, pour une seule bonne raison : ne pas se faire virer, déjà parce qu’il ne voulait pas quitter le programme, d'autant plus qu'il voulait continuer à bosser avec la belle blonde.

Puis un nouveau mouvement, mais cette fois c'était différent. Ce n'était pas un simple arbuste, mais bel et bien des mouvement de pas, et sûrement pas d'une seule personne. Alors qu'il s’apprêtait à dégainer son arme il vit apparaître un type, puis deux.

Ils ne semblaient pas très content de les voir ici, surtout que le général venait d'ouvrir la porte des Étoiles, empêchant ainsi toute sorties vers une autre destination. Franz resta sur ses gardes, et préféra écouter ce que disait les autres membres de l'équipe. Néanmoins il gardait ses mains sur son arme, prêt à l'utiliser quand il le faudrait...



HRP : court mais je ferais mieux la prochaine fois Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13737

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Sam 8 Oct - 13:56

Walter le regardait avec des yeux en forme de boules de billard. Il se demandait si le Général faisait bien de partir pour renouer l’alliance avec la tok’ra, mais en même temps, qui d’autre était en position d’assurer un tel défi diplomatique ? Qui d’autre de hauts placés accepterait de prendre ce risque ? Le président ? Des membres du CIS ? Bien sûr que non, ils étaient trop occupés à rester derrière un bureau, envoyant des courriels et des lettres d’avertissements dans les boites aux lettres des généraux.
Pendant que son équipe improvisée était en train de se préparer à l’armurerie, il était retourné à son bureau. De là, il avait pris dans une armoire un treillis de rechange vert kaki, simple mais suffisant pour ce type de mission, ainsi qu’une casquette, celle qu’il avait eu l’habitude de porter à chaque sortie par la porte des Etoiles du temps où il était encore Colonel et second hiérarchique du SGC. Cette casquette n’était plus toute neuve, trouée à certains endroits, mais jamais il ne lui vint à l’esprit de la remplacer. C’était une sorte de porte-bonheur qu’il allait reposer sur sa tête aujourd’hui, avec beaucoup d’émotions et de nostalgie…
Il descendit ensuite pour se rendre dans la salle de contrôle, d’où Walter lui inscrivit sur papier les coordonnées de la planète tok’ra. Il en profita aussi pour demander à un soldat de garde de lui donner son Beretta ainsi que quelques chargeurs, qu’il cacha derrière lui, entre son pantalon et le bas du dos. Il s’empara aussi d’une radio, au cas où…
Quand les membres de l’équipe arrivèrent, Jack était déjà dans la salle d’embarquement. Un regard affirmatif vers Walter suffit pour lui donner l’ordre d’ouvrir un vortex vers une planète neutre et il vérifia que tout le monde était là. Malheureusement, le dernier convoqué avait eu un petit contretemps et ne pouvait plus assurer sa présence dans le groupe. Ce n’était guère inquiétant, son escorte étant toujours composée de quatre bons éléments.


Le Général ne dit rien et fit un premier pas, grimpant cette rampe d’embarquement avec une certaine fébrilité due à sa jambe bionique. Il espérait ne pas souffrir de ce handicap pendant la mission, son objectif étant surtout d’utiliser sa langue pour parler et non ses jambes pour courir. Il s’assura que sa vieille casquette était toujours en place sur son crâne et de sa main gauche, il effleura la vague immatérielle qui lui faisait face. Ses doigts caressèrent le flux du vortex comme s’il s’agissait d’une retrouvaille… Celle d’une sensation qu’il n’avait plus connue depuis bien longtemps. Il allait retraverser la porte, il allait repartir en mission et retrouverait bien des souvenirs. Et même si le temps et l’âge avaient terriblement marqué son corps depuis la dernière fois, il n’en gardait pas moins la détermination et le mental qui avaient autrefois fait de lui l’un des officier les plus actifs et prolifiques de ce programme Porte des Etoiles.

La traversée fut comme dans ses souvenirs, qui remontaient à la fameuse mission suicide de Nebek. Sauf qu’aucun tir ennemi ne l’avait accueilli, aucun fumigène ou cris de détresse venant de ses hommes. C’était le calme plat sur une planète qui semblait à première vue inoffensive et agréable.

« Sécurisez la zone mais ne vous éloignez pas. On ne va pas s’attarder ici. » Les ordres diffusés, il s’avança vers le DHD, surveillant comme il pouvait de son seul œil les alentours, la position de ses hommes, ainsi le sol là où il mettait les pieds.

[Radio] : « RAS pour le moment. Nous allons prendre contact avec la Tok’ra. Si vous n’avez pas de nos nouvelles d’ici environ trois heures, prévenez le Colonel Fett de la situation. Terminé. »

La voix du Sergent Harriman disparut peu avant le vortex, laissant la porte des étoiles libre d’utilisation. Jack se rapprocha du DHD, le fameux socle de coordonnées d’où étaient inscrits en cercle les symboles de la porte. Il tapa ceux que lui avaient soigneusement dessinés Walter, mais se loupa sur le dernier. Il dut recommencer, poussant un léger juron suite à cette maladresse qui leur faisait perdre du temps. La deuxième fois fut la bonne et il s’avança vers la porte avant de se retourner vers son équipe.
Il vit alors Sheppard et d’autres tournés vers des arbustes, endroit idéal pour un espion ou pire, un tireur embusqué. Au final, ce ne fut qu’un singe en rut qui vint troubler la tranquillité du groupe. A l’avenir, cette scène ne deviendrait rien de plus qu’une légère anecdote.


« Venez ici tous. » Leur dit le Général, debout devant la porte. Il ne tarda pas à leur explique le but de cette mission. « Lors de la prise de pouvoir du NID, notre alliance avec la tok’ra a été fortement compromise. Alors que ceux-ci réclamaient notre aide, Riedel a retenu prisonnière l’une de leur ambassadrice, l’a menacée et a décidé de couper les ponts avec nos alliés… Maintenant que je suis revenu à la tête du SGC, je veux renouer avec eux car si nous sommes diviser, nous ne vaincrons pas les goa’ulds. Vous êtes ici pour m’accompagner mais j’exige de vous une conduite irréprochable envers les tok’ras… J’ai confiance en vous. » Il finit sur ça, estimant qu’il en avait déjà assez dit. Quand des bruits se firent entendre derrière lui et un homme apparut.

« Lanïa !!!!! Actives le Chappai immédiatement et... Houla !! »

Un deuxième homme était arrivé, surpris de la présence des terriens. Jack mit un certain temps avant de comprendre et de savoir quoi faire avec eux. Il s’était rapidement emparé de son Beretta par précaution mais ne le brandit pas vers les inconnus. Son équipe se prépara à répliquer si ça tournait mal… Car les individus portaient des armes, O’Neill pouvait le voir de là où il se trouvait. Des masques cachaient leurs visages et ils possédaient aussi des sacs à dos.

« Euh... Salut. » S’exprima l’un d’eux alors qu’un troisième homme les avait rejoint.

« Salut... » Répondit Jack, prudemment.

L’individu commença à s’expliquer, se brouillant légèrement avec son pote et racontant que c’était une planète de cannibale. N’étant pas fan de ce genre de d’histoire, le Général ne le crut pas une seule seconde et savait que ces gens avaient fait quelque chose de louche pour vouloir partir comme ça aussi vite.

« Nous non plus on ne cherche pas la confrontation. » Dit-il d’un ton posé.

Alicia se rapprocha alors de lui et lui éclaircit un peu plus ses pensées, confirmant même les doutes qu’il avait. Ces hommes étaient des escrocs, des voleurs, des braqueurs, peu importe… Ils étaient hors la loi sur cette planète et s’ils étaient venus ici pour explorer, sa décision aurait été sûrement bien différente. Cependant, leur objectif restait la planète tok’ra et il n’en avait que faire des problèmes de ce monde.

« Je pense que vous avez raison, Becker… Mais nous ne sommes pas venus ici pour jouer les justiciers ou pour ramasser les crottes sur les autres planètes. Nous, on s’en va. » Il reporta alors son attention vers le groupe de malfaiteurs déguisés.

« Mes hommes et moi allons passer la porte, enfin, le chapai… Rien à foutre si vous êtes pressé, vous attendrez votre tour pour partir. » O’Neill fit signe à ses hommes de le suivre pour s’en aller d’ici, mais garda son œil braqué sur les individus. Il leur prévint d’une voix qui se voulait sans rappel…

« Ne nous suivez pas… »

Marchant à reculons, Jack se prépara à passer la porte avec son équipe pour aller sur la planète tok’ra, laissant les trois mecs se débrouillaient pour entrer une autre adresse une fois que les terriens quitteraient ce drôle de monde…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Callan Kobe
----------------
avatar
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 61

Arrivé au SGC : 13/12/2009

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
111/3200  (111/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Jeu 13 Oct - 0:09

    La porte était activée, une nouvelle mission était lancée. A peine revenu, il repartait déjà. Il se mit à marcher sur la rampe juste derrière le Général et le Capitaine, leur emboitant le pas il se retourna vers Walter qui les regardait avec envie, comme à chaque fois.
    Une nouvelle fois, la « sensation dépourvue de sensations » arriva. Callan traversa la porte, et ça ne lui faisait ni chaud ni froid. C'était comme.. Non enfaite c'était comme rien de descriptible puisqu'il n'y avait pas de description possible à proprement parlé. Rien n'était comparable au principe de traverser ça, mais il n'y avait pas non plus de « feeling » sur le moment. Peut-être la première fois, et encore.

    Une fois la porte passée, il émergea et vit ces deux supérieurs devant. O'neill leur ordonna de sécuriser la zone. Callan s'approcha du DHD pour y prendre appui afin de remettre un lacet rebelle dans ses pompes, et s'éloigna de quelques pas, ouvrant l'œil au moindre signe suspect. Il s'avança encore de quelques pas vers le nord. Apparemment tout était clean. Après quelques longues secondes il se tourna vers O'neill.


    « RAS, Général. Y a autant de monde ici qu'de ch'veux sur ma tête. » dit il avec un rire accrocheur.

    Voyant que personne ne riait, il regarda ailleurs, son sourire toujours en coin, haussant les deux sourcils en signe d'ironie.
    Le Général prit sa radio et parla à Walter, lui annonçant les habituelles consignes de sécurité. Enfin, après quelques nouvelles secondes ou le vortex s'était désactivé, leur supérieur ordonna à l'équipe de s'approcher ; il allait leur expliquer la mission à venir... Il fallait donc aller voir les Tok'ras pour rétablir les bonnes relations ? Il s'était passé beaucoup de choses au SGC durant le temps ou son équipe et lui étaient sur cette planète en infiltration, et en revenant il y avait eut pas mal de changements. Mais pourquoi prendre quatre militaires pour une mission diplomatique ? Il aurait suffit d'envoyer une délégation avec des fleurs, des chocolats et des hôtes consentant pourquoi pas. Ça aurait ravi les Tok'ras qui nous auraient bien gentillement excusé.


    « J'sent bien que ça va être une mission d'merde encore... » dit Callan pour lui même.

    S'apprêtant à poser la question, son attention ; comme celle des autres ; fut attirée par des bruits venant de derrière eux, à quelques mètres de là ou s'était trouvé Callan auparavant. Un type venait d'gueuler, et voyant l'équipe il s'était arrêté net.
    Instinctivement, Callan leva son HK G36 assez haut pour avoir la tête de l'homme dans son viseur. S'il faisait un faux pas, il lui exploserait la tête, avec ou sans l'aval de ses supérieurs. Toute l'équipe s'était mise enjoue sur ce drôle de type avec un masque de pechno. Quelqu'un d'autre arriva, et ils commencèrent à parler. Callan jeta un regard sur ses supérieurs, au moindre signe il les abattait sur le champ.

    Le Général entama les discussions, et il s'en sortait plutôt bien. Mais ce type était louche. CES types étaient louches. Rien que le simple fait de les voir débarquer ici comme des voleurs, ça sentait vraiment pas bon.
    Enfin, Becker annonça qu'elle avait vu de l'or sur un des deux types. D'où il était, Callan n'avait rien pût voir. O'neill répondit simplement, mais le soldat Kobe n'était pas d'accord. Il avait envie de les plaquer au sol et d'leur faire manger c'qu'ils venaient surement de dérober à de misérables gens ; enfin pas si misérables que ça vu le paquet d'or qu'il devait y avoir. La hiérarchie l'emporta. Callan obéit et ferma la marche aux côté de ces supérieurs.


    « Au pire essayez toujours d'nous suivre, on va rigoler. » dit Callan avec un petit sourire en coin, en espérant que ces supérieurs n'avaient pas tout entendu...

    Il se dirigea alors vers son équipe à reculons en sautillant légèrement, en lançant un sourire plus que provocateur aux types aux masques.
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Jeu 13 Oct - 2:25

Et c'était repartit pour une nouvelle mission, depuis qu'il était revenu au Sg-c, le Capitaine Sheppard n'avait eut que deux semaines de libre durant lesquelles il avait passé son temps sur le Dédale à le contempler en long, en large et en travers, s'en était suivit une mission à bord d'un vaisseau inconnu rempli de barjots qui avait bien faillit mal se terminer. Une fois rentré sur Terre il y avait eu cette razzia à la base pour capturer un gugusse qui s'était prit pour un dieu ou encore un dictateur allemand, et maintenant, il fallait rendre visite aux Tok'ras. La mission s'annonçait ennuyeuse, en même temps il n'en connaissait pas le but et...il s'agissait des Tok'ras... Ce peuple était un peu trop antipathique et secret au gout de Sheppard, les Asgards étaient bien plus sympa. La porte était activée, il n'y avait plus qu'à la franchir, Sheppard ne l'avait pas traversé depuis longtemps mais cette perspective ne l'attirait guère, savoir qu'on était dématérialisé par l'engin est rematérialisé ensuite sur une planète à des milliards de kilomètres n'était pas très plaisant mais l'idée de voyagé à travers les étoiles l'était. Une chaise roulante aurait été l'idéal pour le Général qui peinait à grimper l'estrade métallique, il y était arrivé c'était l'essentiel, dès qu'il eu traverser la porte, Sheppard en fit autant d'un pas plus rapide et en quelques secondes il se retrouvait sur une autre planète.

A première vue la planète semblait calme, ce paysage verdoyant était agréable, bien plus que des tonnes de béton enfuient sous terre. Sheppard fit quelques pas en regardant les alentours pour s'assurer qu'aucune menace n'était présente, mais rien, le calme parfait. Il esquissa un sourire au moment ou Kobe fit une pointe d'humour au sujet de son crâne quand quelque chose l'interpella, il semblait avoir vu une chose bougée dans la forêt. Il fronça les sourcils un instant en cherchant des yeux cette chose et vit que l’arbuste avait bougé de nouveau, Sheppard leva son arme lentement tout en gardant sa cible en vue pendant que Scorzi avançait lentement dans sa direction. La chose montra enfin son apparence tout en surprenant Franz au passage, il ne s'agissait que d'un singe qui avait bondit d'un arbre à l'autre, du moins à ce qui se rapprochait le plus d'un singe.

Le Général fit un court briefing pour leur expliquer ce qu'il devait faire durant cette mission. Rétablir la diplomatie et ressouder les liens avec les Tok'ras ? Super, la mission allait vraiment être ennuyeuse alors. O'Neill s'était à peine stoppé de parler que des bruits se firent entendre, Sheppard fit volte face, son arme prête à l'emploi, puis ses yeux se posèrent directement sur un homme étrange, vêtu dans le genre "country" et portant un masque sur le visage, l'homme s'adressa à quelqu'un pour lui demander d'activer la porte mais il n'y avait personne à ses côtés jusqu'à ce que deux autres gars apparaissent accoutrés de la même façon. Ils n'avaient pas l'air dangereux pour l'équipe et ressemblaient bien plus à des voleurs qu'à des tueurs, l'un d'entre eux s'avança un peu vers l'équipe pour entamer la conversation.


Euh... Salut. Je ne sais pas qui vous êtes et pourquoi vous êtes ici, mais vous semblez bien armé et nous cherchons pas la confrontation. Nous, ce qu'on veut, c'est quitter cette planète grâce au grand anneaux derrière vous. Vous ne semblez pas être d'ici donc je présume que vous êtes arrivé par le Chappai.
On a pas le temps de discuter Balek, et je te signale que...
La ferme !!!!! Fermes ta putain de gueule okay !!!! Oui donc, je vous conseillerai de quitter cette planète car ses habitants sont un peu cannibale. Enfin bref, cela serait bien d'éviter la confrontation alors qu'on ne la cherche absolument pas.


Très distingué ce langage... Des habitants cannibales ? Cette planète semblait bien moins accueillante à présent, heureusement qu'ils n'allaient pas y rester. Johansen avait parlé au Général en retrait pour lui dire que les sacs qu'ils avaient dans le dos étaient rempli d'objets en or, mais O'Neill lui avait répondu que ce n'était pas leurs affaires, et Sheppard était bien de son avis, ils avaient une mission à effectuer avant tout, ils n'étaient pas venu pour s'occuper de cette planète, surtout que s'ils avaient volés ces objets à des cannibales....et ben tant mieux. Alors que le Général leur demandait de ne pas les suivre, Sheppard recula légèrement jusqu'à la porte, tout comme son supérieur, en gardant son arme pointée sur les voleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Jeu 13 Oct - 13:29

Ainsi, le Général avait prit sa décision, passer la porte en laissant les types faire ce qu'il voulait après. Certains approuvaient la décision du Haut-gradé, d'autre pas, quel qu'il en soit, c'était lui qui prenait les décisions et tous n'avaient eut guère le choix d'obéir, c'était ça le régime militaire. Passant chacun la porte à reculons pour garder un œil sur ces voleurs. O'Neill passa la porte suivit de près par Johansen, ensuite vint le tour de Callan et de Sheppard pour finir par Scorzi. Mais au moment de passer la porte, Franz vit les trois types fuir dans une direction opposé. Le Soldat leva son arme au début au cas où les types voulaient passer mais au final, ils étaient parti dans une autre direction. Mais l'archéologue pu voir plusieurs habitants arriver du même chemin qu'avait emprunté les voleurs. Ils étaient pas mal nombreux et menacèrent de leur main avec des armes assez rudimentaire le pauvre Soldat qui n'avait rien à voir dedans. Enfin, celui-ci passa la porte sans demander son reste.

De l'autre côté de la porte, l'équipe arriva sur une planète aride, vide de toute végétation. Ce n'était pas très surprenant si on connaissait bien les Tok'ra. Ce peuple aimait bien utiliser des planètes où il n'y avait rien du tout, tant sur le plan humain, qu'animal ou végétal. Bien évidemment, ces planète étaient souvent accompagné d'une chaleur assez prenante et les Terriens pu ressentir cette chaleur dès qu'ils arrivèrent sur cette planète. Regardant autour d'eux, il n'y avait aucun signe de présence. Il va falloir les chercher donc. O'Neill annonça donc à son équipe d'avancer vers... une direction quelconque. De toute façon, les Tok'ras finiront par les trouver.

Et voilà donc l'équipe près pour de nouvelle aventure sous un soleil de plomb. Avançant sur ce sol asséché. Pour certains, ils se seraient presque cru en Afrique où les paysages étaient les même. C'était triste de savoir qu'un planète comme celle de Terre, dont les ressources ne manquaient pas, abritaient encore des millions de personnes qui mourait de faim. Mais maintenant, cela ne touchait plus personne, le monde avait l'habitude d'entendre les cri affamé de ce pauvre gens. Certains même devaient sûrement être de la famille de Callan. Enfin, ils n'allaient pas changer le monde à eux tout seul mais ils pourront au moins faire renouer l'alliance entre Terrien et Tok'ra.

Et alors que l'équipe avançait depuis bien cinq bonnes minutes, ils purent voir un espèce de canyon au loin. Si O'Neill se souvenait bien, c'était vers là-bas où il y avait l'accès à la base des Tok'ra. Mais avant qu'il put dire quoi que ce soit, quelque chose fit son apparition au loin. Cela se trouvait à l'Est de leur position et ce fut Alicia qui aperçut des silhouettes se rapprocher à grande vitesse. Immédiatement, elle prévenu donc le Général qui n'avait pas pu dire sa phrase concernant ce canyon. Avec son seul oeil valide, il observa à son tour ses formes qui se dessinaient au loin. Était-ce les Tok'ra ? Cela n'aurait rien eut de surprenant pour certains. Mais alors que Franz interrogeait les autres sur la possibilité que cela soit leur allié, Sheppard ne les reconnaissaient pas et fit par de son observation. Que fallait il faire ? Le groupe les avait vue donc il y avait une forte probabilité que eux aussi les avaient vue.

Restant sur place, le groupe commença à attendre ses individus. Ils ne semblaient pas nombreux et facilement maitrisable pour des personnes entrainé comme les Terriens. Mais nul n'avait le droit de tirer sauf si cela était réellement nécessaire, ils se trouvaient sur la planète des Tok'ras et aucun faux pas ne serait toléré. Tout fois, chacun chargea leur arme au cas où, il fallait mieux être prêt. O'Neill se mit devant ses hommes, le menton bien redresser pour paraître fort et puissant envers ses personnes qui arrivaient. La première impression était importante et il fallait preuve de charisme. Ainsi, une dizaine d'homme arrivèrent sur des chevaux et encerclèrent les terriens. La situation ne convenait pas beaucoup à Alicia qui se montrait nerveuse. Franz tenta de la calmer mais ce fut O'Neill, avec ses propres mots, qui calma la jeune femme. Certainement le fait de voir son supérieur confiant devait l'aider à l'être à son tour, mais O'Neill était il vraiment confiant ou le faisait il seulement paraître ? Seul lui le savait. Quel qu'il en soit, l'un des hommes finit par parler...


- Que faites vous ici étrangers ?! Il n'y a rien ici !


Le ton de voix n’insistait pas à la causette et O'Neill se montra donc à son tour droit et ferme. A sa réponse, l'homme observa le Général de haut en bas, l'épiant de toute part. Il semblait chercher des traces de mensonges, voir si le Général disait la vérité ou pas.


- Vous êtes là pour chercher un peuple ? Plus évolué donc ? Vous devez sûrement parler des Tok'ras. D'ailleurs, votre façon de vous habiller ressemble à la description que nous a fait un Tok'ra par rapport à la Tauri, vous en faites partie ?

O'Neill sourit, finalement ces hommes n'avaient rien de dangereux, il faisait que protéger leur terre. Tandis que le Général expliqua qu'il devait voir les Tok'ras assez rapidement, plusieurs des hommes dévisageaient Callan. Celui-ci sentit d'ailleurs les regards lourd et pesant sur lui. Il se mit donc à regardait à son tour les types qui semblaient le juger seulement en le regardant. Sheppard vit le Soldat un peu sous le nerf à cause de cela et lui balança quelques mots pour le calmer. Il fallait espérer que cela avait l'effet escompté. Puis, le Général finit son explication que l'homme, toujours le même d'ailleurs donc sans doute le chef, répondit...


- On va vous mener à la Tok'ra mais lui, dit il en désignant Callan. Il reste là.

Regard oppressant et maintenant cela, cela en était trop pour le pauvre 2eme Classe Kobe qui finit par répliquer verbalement au chef de la bande et par forcément très poétiquement. O'Neill dût s'y reprendre à deux fois pour calmer son soldat qui semblait pas aimer cette discrimination qui lui rappelait de mauvais souvenir. Franz demanda aussitôt le pourquoi du comment du soucis concernant Callan et le chef répondit donc...

- Il est comme les gens qui ont massacrer mon peuple. A cause d'eux, nous vivons en minorité sur cette planète, gentiment accueillit par les Tok'ra. Les gens comme lui sont des sauvages, avides de sang et de chair fraîches. Ils ne sont pas... normaux.


Et bah, l'équipe ne s'attendait pas à une telle explication. L'homme venait donc de traiter les personnes de peau noir de cannibale et de sauvages. Cela n'allait certainement pas plaire à Kobe qui recommença dans ses joutes verbales envers ses types. Franz et Sheppard dû si prendre à deux pour calmer le 2ème Classe mais ils peinaient. O'Neill expliqua les qualités de son soldat et de la différence entre eux et les personnes qui avait massacré leur peuple. Puis dans tout ce raffuts, Alicia observait assez surpris de voir une telle situation. Le groupe avait pour objectif d'aller voir les Tok'ra et cela allait presque se finir en querelle. Mais alors que Callan venait de se calmer, voilà qu'un autre type prit la parole...


- C'est ça, ferme la sale sauvage de noir !!

Il n'en fallait certainement pas plus pour Kobe pour péter un plomb. Le type qui l'avait ouvert se trouvait juste à ses côté et Callan le chopa pour le foutre à terre. Commençant à se battre entre eux, le 2ème classe lâcha toute sa frustration contre ce type. Les autres hommes étaient descendu de leur chevaux pour se mettre autour de la bagarre. Le chef n'avait pas bougé de son cheval et observait la confrontation. Les terriens hésitèrent à intervenir pour séparer les deux hommes, de peur que les autres types prennent cela pour un acte d'entre-aide. Enfin, cela restait tout de même distrayant pour certains, un peu moins pour d'autre en voyant tant de violence.

Dans la bagarre, Callan s'en sortait bien, mieux que son adversaire même qui n'arrêtait pas de lancer des jurons à l'encontre de sa couleur de peau. Mais voyant son ami en difficulté, un autre homme intervient en frappant le 2ème Classe dans le dos. Il en fallait pas plus pour Franz pour intervenir à son tour et frapper le second type. Du coup, deux autres interviennent en s'en prenant à Scorzi. Johansen s'y mit donc à son tour et elle ne recevait aucun coup de la part des hommes, visiblement, pas enclin à frapper une femme. Il fallait calmer tout cela et Sheppard tenta à lui seul de séparer tout ce beau monde. Cependant, il reçut un coup de coude dans les dents de la part d'un des hommes. Le tirant par l'épaule, il tenta de nouveau d'arrêter toute cette absurdité. Seulement voilà, l'autre type lui mit un bon coup dans le ventre et le frappa de nouveau au visage. Le Capitaine avait tenté la meilleur douce, maintenant la manière forte. Il attrapa celui qui l'avait frapper pour lui rendre la monnaie de sa pièce. Et du coup, lui qui voulait arrêter tout cela prit part à la bagarre.

Ainsi O'Neill était à côté du chef de la bande, observa cette bagarre qui venait de dégénérer. Il fallait mettre un terme à tout cela et du coup, le Général prit son arme et tira trois coup en l'air. D'ailleurs, cela surprit le chef à côté de lui qui fit les grands yeux en entendant le bruit que venait de faire l'arme. Enfin, cela eut le mérite d'arrêter cette bagarre et tous se séparèrent. D'ailleurs, chacun reprenait son souffle tandis que O'Neill fit un peu la moral à ses hommes. Le chef de la bande fit d'ailleurs de même après le Général. Et tandis que le chef faisait à son tour la moral, Alicia alla voir les trois hommes pour voir les dégâts. Callan saignait un peu de la lèvre mais ce n'était pas trop grave, mais il semblait avoir prit un méchant coup au niveau de l’œil droit. Il fallait soigner cela tout de suite si il ne voulait pas que cela enfle. Ensuite, elle alla voir Franz qui avait prit pas mal de coup. En effet, le pauvre avait eut trois types sur lui et par conséquent, il avait reçut un coup à l'arcade droite qui s'était ouverte, laissant couler un filer de sang sur son visage. Alicia soigna cela rapidement avant d'aller voir le Capitaine qui avait mal à la mâchoire et avait la lèvre qui saignait également.
Un fois son serment lancé, le chef de la bande se tourna de nouveau vers O'Neill pour visiblement lui parler...


- On va vous amener aux Tok'ra. J'espère que la stupidité de certains de mes hommes n'auront pas d'incidence sur le jugement que vous nous portez.
Dit il en observa celui qui avait provoqué la bagarre.

La Général répondit, à sa façon. Puis le chef se mit en route en direction du canyon, là où O'Neill voulait se diriger en premier lieu. Les Tok'ra allaient sûrement être surpris de voir les Terriens arriver et surtout dans un tel état.




[Voilà, pour ce qui est des réponses, j'ai décrit ce que vous disiez en essayant d'éviter d’empiéter sur votre liberté. Alors vous n'êtes pas obliger de répondre exactement ce que j'ai mit mais le mettre à votre façon. Et puis, pour ce qui est de la bagarre, libre à vous de dire comment vous vous en sortant, les coup que vous mettez, la déculotté que vous mettez ou que vous prenez. Enfin, vous avez le champs libre. Sinon, comme d'habitude, 1 semaine pour RP, les questions pour MP. BON RP]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Callan Kobe
----------------
avatar
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 61

Arrivé au SGC : 13/12/2009

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
111/3200  (111/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Jeu 13 Oct - 15:43

    Callan continua à marcher à reculons en fixant les hommes aux masques. Il prolongea son sourire qui se valait plus que provocateur désormais, limite moqueur. Enfin, il arriva à la porte. Sans hésitations, il la traversa aux côté de Sheppard, juste avant Scorzi.
    Comme d'habitude, la traversée ne se fit pas ressentir. En un instant, il avait le vortex devant les yeux. L'air chaud qu'il sentait laissait présager que cette planète était aride. Il se retourna. Un désert, quelle bonne surprise. Comme s'il en avait pas assez mangé du sable en opérations sur Terre.
    Il se mit à suivre son équipe qui avançait ; apparemment ; à l'aveuglette. Il aurait au moins aimé que quelqu'un sache ou aller. C'était bien beau de vouloir rencontrer les Tok'ras, mais à côté de ça, ça aurait été mieux de savoir ou les trouver. Il ne doutait pas qu'ils finiraient par les trouver tôt ou tard, mais s'il aurait sût il aurait emporté un chapeau.
    Ils ne savaient pas combien de temps ils allaient marcher sous ce soleil qui tapait bien fort. Il s'attendait à voir à tout moment l'un des membres s'écrouler, mais il n'en fût pas. Ils avaient l'air de bien tenir, ça n'voulait pas dire que Callan les voulait à ses côtés au combat. Même le Général semblait bien boiteux désormais. Bien loin du mythe qu'il avait été lors de ces années « Colonel », il semblait vieux, fatigué, et surtout diminué. M'enfin, il était là pour le protéger, et il le ferait de son mieux. S'il pouvait prendre du gallon par la même occasion...
    Callan s'approcha de Sheppard.


    « Mon Capitaine, vous pensez vraiment qu'on va trouver les Tok'ras ? S'ils étaient ici ils nous seraient déjà tombé dessus en mode furtif en sortant du sable comme des scorpions ou j'sais pas quoi, vous croyez pas Cap' ? » dit il avec un large sourire dût à sa blague potentiellement vaseuse.

    Écoutant la réponse du Capitaine, il savait qu'il s'entendrait bien avec durant c'te mission. Les deux autres derrière semblaient bien proches, p'tètre qu'ils sont plus « proches » qu'ils n'y paraissent pensa Callan avec une pointe d'ironie.
    Enfin, ce fût au bout de cinq (Callan aurait dit plus) bonnes minutes de marche, qu'ils virent enfin quelque chose d'intéressant. Intéressant, non pas vraiment. Mais qui sortait du lot, oui. Becker vit alors quelque chose. Tous tournèrent la tête vers l'endroit qu'elle regardait et au bout d'une bonne minute ils virent en effet de la poussière qui s'approchait lentement de leur position. Ils les attendirent patiemment, enfin moins pour certains, ou plutôt certaines. La blonde semblait stressé, mais c'était que des chevaux et des paysans dessus à premières vues.
    Les types venaient d'arriver en chevaux et les encerclaient à présent. Ce n'était pas du tout des Tok'ras, bien au contraire. Ou alors ils avaient violemment régressé. L'un d'eux prit la parole, ils avaient l'air fort amicaux ces gentils messieurs. O'neill lui répondit qu'ils étaient là pour la Tok'ra et tout le tralala habituel. Après plusieurs secondes, l'homme devint un peu plus consciencieux et sembla comprendre qu'ils n'étaient pas là pour leur faire du tord.
    Ce qui embêtait le plus Callan à vrai dire, c'était l'insistance avec laquelle ces types le dévisageait. Ils n'avaient jamais vu de beau gosse auparavant ? Kobe les fixa sans cligner des yeux, un regard à la fois soutenu et provocateur. Il tenait fermement son arme, et il lui semblait que Sheppard lui avait parlé, mais la pression qui montait en lui ne lui avait pas permit d'entendre ce que disait son supérieur.
    Enfin, l'homme annonça qu'ils allaient les amenés à la Tok'ra. La fin de sa phrase cependant résonna aux oreilles de Callan comme si on venait de taper sur un tambours juste à côté de lui. Ils iraient.. sans lui ? Il voulait dire quoi par là ?


    « Hé blanco, c'est pas un paysan sur son poney qui m'dit ou j'dois aller. Descend d'ton bel étalon face de rat, tu va voir si j'peux pas aller voir les Tok'ras ! » dit il avant de cracher devant son cheval tandis que ses coéquipiers tentaient de le calmer, en vain.

    Scorzi et O'neill tentèrent de converser avec le type qui lui répondit simplement que les noirs avaient apparemment meurtris son peuple auparavant. Un peu comme les blancs avec les blacks sur Terre pendant prêt de 400 ans...


    « Si tu ferme pas vite ta putain d'grande gueule j'risque de la sortir de ton bide ta chair fraiche ! Enfoiré ! » dit il en voulant s'avancer vers le type. « Raciste va ! »

    Il était énervé, très énervé. Sheppard tentait de le calmer comme il pouvait, mais dés qu'il le lâcherait il sauterait sur ce type sans hésitation. Alors que son attention était attirée par le chef qui le dévisageait encore plus, Callan entendit quelque chose derrière lui, des paroles provenant d'un des mecs qui n'avait cessé de le fixer depuis leur arrivée. « - C'est ça, ferme la sale sauvage de noir !! ».
    A cet instant, il n'entendait plus rien autour de lui. Callan se détourna du chef et de Sheppard, il jeta son arme à terre et se précipita sur le type. D'un geste fort, il lui attrapa la jambe et le tira vers lui en le faisant tomber de son cheval. Il posa un genou sur le ventre du mec et le rua de coups de poings. Le mec était submergé par les coups. Callan l'attrapa par le col, lui souleva la tête et lui mit un coup de boule avec tout son élan disponible. L'homme continuait de l'insulter tout en se faisant frapper ce qui n'faisait qu'augmenter la colère du soldat Kobe qui se déchainait. Rapidement et seulement quelques secondes après le début de la bagarre, un des autres types descendit de son cheval et donna un coup dans le dos de Callan qui s'écroula sur le type qu'il était en train de tabasser. Ce dernier en profita pour le frapper à l'œil. A partir de ce moment, Franz, Sheppard et les autres tentèrent de calmer le jeu.
    Callan reporta son attention sur le type qu'il avait frappé depuis le début et reprit son entrainement de box sur son punching ball humain. A ce moment là, Callan entendit trois tirs d'arme Terrien ; surement un 9mm. En détournant le regard, il vit O'neill le bras en l'air, fixé sur ces hommes. Callan regarda le type qu'il tenait, lui lui en remit une bonne avec élan et le lâcha en le repoussa brutalement sur le sol, même s'il y était déjà. Callan se redressa en regardant tour à tour chacun des hommes qui semblait plus enclin à parler, et moins à insulter. Il ramassa son arme puis retira les grains de sable qu'il voyait. Il alla alors se mettre à côté de ses supérieurs, en fixant à nouveau ses adversaire. C'était une bonne baston !
    Alicia alla vers lui comme vers les autres pour le soigner, mais il l'écarta au bout de quelques secondes. Il en avait pas besoin, encore moins devant eux. Il voulait pas passer pour un faible et s'faire soigner.


    « Nan merci doc. Ça va j'vais bien, ils m'ont à peine touché les gonzesses ! » dit il en haussant le ton au mot gonzesses.

    Après ça, le chef semblait tout gentil. On aurait dit qu'il avait testé l'équipe, mais Callan était pas prêt d'oublier leurs paroles. Ainsi donc, ils les amenaient aux Tok'ras. Il avait fallut casser la gueule à la moitié des types pour qu'ils acceptent. Drôle de culture... Il espérait au moins qu'ils auraient un meilleur accueil venant des Tok'ras. Et qui sait, peut-être verrait-il Sorrens...
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Ven 14 Oct - 7:48

Le Général avait raison, ils n’étaient pas là pour jouer les justiciers, ils avaient une mission bien plus importante, mais bon, les gens de cette planète n’aurait certainement pas dis non à un peu d’aide pour récupérer les biens qu’avaient volés. Seulement, O’neill avait donné ses ordres alors il fallait les suivre sans broncher. Alicia suivit de reculons, mais elle fit comme les autres, prête à utiliser son arme si jamais ces mécréants tentaient quelque chose de bien stupide.

Mais bientôt, elle passa la porte et se retrouva à côté du général et ce ne fut pas long pour que Kobe et Sheppard arrivent, mais il y eut un léger délai avant l’arrivée de Franz. Alicia devait avouer qu’elle avait eu une légère crainte, mais elle ne laissa rien paraitre. Finalement, Scorzi avait rejoint l’équipe et la porte se désactiva automatiquement.

Cette nouvelle planète n’avait rien de comparable avec la précédente. Il n’y avait rien et cette chaleur était accablante. En espérant qu’ils ne marcheraient pas trop longtemps avec ce soleil plombant, ils seraient tous déshydratés assez rapidement. Le seul problème, c’est qu’il n’y avait rien qui pouvait donner un indice sur la direction à prendre.

Alicia ne connaissait pas le mode de vie des Tok’ras, mais une chose était certaine, c’est qu’ils ne devaient pas connaitre trop trop les averses de pluie ! Le sol était sec, dur et chaud, ce devait être un calvaire de vivre ici !


C’est comme chercher une aiguille dans une bonne de foin … lâcha la jeune femme en marchant et en se retournant quelques fois pour voir s’il n’y aurait pas quelqu’un ou quelque chose qui pourrait leur fournir un indice sur la bonne direction à prendre.

Après quelques bonnes minutes de marche, quelque chose fit son apparition et le regard de la jeune femme se tourna en cette direction. Il y avait un nuage de fumé au loin et la jeune doc plissa les yeux pour essayer de distinguer quelque chose. En tout cas, cela arrivait vite et Alicia vit que c’était des cavaliers.


Général, je ne sais pas si ce sont des Tok’ras, mais en tout cas, il y des cavaliers qui se dirigent droit sur nous … et rapidement ….

Alicia ne pouvait pas vraiment avouer qu’elle était à l’aise avec la situation parce que non elle ne l’était pas. Même s’ils étaient armés et bien entrainés, l’équipe SG était inférieure en nombre. La jeune femme savait que ce n’était pas tout le temps le nombre qui déterminait l’issu d’un combat, si combat il devait avoir lieu, mais bon, c’était toujours plus rassurant d’être le camp le plus nombreux.

Les cavaliers encerclèrent le petit groupe et Alicia laissa glisser sa main sur sa ceinture où était son arme. Elle s’en servirait seulement que si elle en recevait l’ordre, mais elle voulait être plus que prête, surtout que la situation semblait ne pas pencher en leur faveur. La jeune femme se contrôlait encore, mais sa main tremblait un peu, signe de nervosité. Et si ces cavaliers étaient des ennemis ? Ils étaient dans de beaux draps …

La conversation venait de s’engager entre le Général et le chef des cavaliers et ce dernier consentait à les amener aux Tok’ras, mais comme cela semblait trop facile, il y eut un hic comme à chaque fois. Ce hic était par rapport à la couleur de peau de Callan et ce dernier s’emporta et avec raison. Les cavaliers devaient comprendre que s’il était avec l’équipe SG, c’est que Kobe n’était pas un sauvage comme semblait être qualifiés les personnes à la peau noire

Alors ce qui devait être une mission de négociation allait se métamorphoser en une joute verbale et très probablement une bataille aux poings pour une simple question de couleur de peau ?
Ce relevait presque de l’imaginaire ! Comme la situation semblait se calmer un peu, un autre homme parla pour insulter à nouveau le soldat noir et cette fois, ce fut la goutte qui fit déborder le vase, Callan et l’homme en vinrent au corps à corps.

Deux choses étaient établies : primo, l’instinct féminin trompait rarement, Alicia y avait bien pensé que cela finirait en baston et deuxio, les hommes avaient souvent le don de parler, alors qu’ils feraient mieux de se taire !

Personne ne se mêla du combat, mais lorsqu’un deuxième home arriva derrière Callan, ce n’était plus vraiment réglo comme combat, 2 contre 1. C’est alors Scorzi qui fonça dans le tas, mais deux autres hommes arrivèrent et Alicia décida de s’en mêler afin de dégager l’un de ses deux coéquipiers. Ce qui la frustra un peu, c’est qu’aucun des hommes n’eut le cran de la frapper parce qu’elle était une femme.

La militaire en profita pour un sonner un qui était en plein dans sa ligne de mire. Elle lui colla une bonne droite au visage ce qui envoya l’homme au sol, mais il s’était relevé tout de même rapidement.
Puis, ce fut au tour à Sheppard de venir se mettre de la partie, d’ailleurs, Alicia lui fila un coup de main pour l’un des hommes La bagarre ne dura pas tellement longtemps puisque trois coups de feu avait été tirés, ce qui avait retenu l’attention de tous. La jeune femme fit comme ses coéquipiers et laissa tomber la bagarre.

Ses trois collègues avaient quelques blessures mineures, rien de grave et Alicia arrangea tout cela en un rien de temps. Elle alla voir Callan, mais celui refusa son aide alors elle passa à Franz, son arcade sourcilière saignait. La jeune femme nettoya la plaie, enlevant la poussière et le sable, puis apposa un bandage bien simple.


Et bien, l’arcade gauche à la première mission et la droite à la deuxième mission … tu as l’intention de te faire fendre quoi la prochaine fois ? , dit-elle pour blaguer un peu.

Puis, elle passa à Sheppard qui disait avoir mal la mâchoire, mais après brièvement tâter la mâchoire du Capitaine, elle en arriva à la conclusion que tout était bien normal.


Vous avez reçu un coup direct je crois, prenez ca et mettez-le là où c’est le plus douloureux , dit la jeune femme en lui donnant un sachet de glace sèche. C’était un sachet qui nécessitait seulement qu’on le craque pour qu’il devienne froid instantanément. Ca va diminuer l’enflure …

Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Sam 15 Oct - 1:01

Finalement le général préféra partir par la porte en envoyant bouler le groupe de joyeux lurons qui semblait avoir dévalisé un village tout proche. Franz les tenaient en joue, tandis que les membres du groupe partaient les uns après les autres. Au bout d’une petite minute il ne restait plus que lui et les brigands, quand tout à coup ils se mirent à courir, Franz allait tirer quand il les vit partir dans une autre direction. Il souffla un coup, avant de comprendre pourquoi ils partaient en courant.

C’était tout une petite armée de paysan et de villageois qui regardaient Franz en lui parlant dans une langue très étrange. Il y remarqua des traces de Carthaginois, mais avant qu’il ne se perde dans son étude ethnique il vit qu’ils armaient leurs arcs, aussi préféra il virer cosaque et passa rapidement par la porte.

Derrière lui la porte se ‘referma’. D’ailleurs on ne peut pas dire qu’elle se referme, en fait elle s’évanouie, elle se dématérialise, mais elle ne se referme pas…. Ces scientifiques je vous jure… Bref, il se trouvait désormais sur monde désertique, proche des dunes de sable de l’ancienne Egypte ou plus généralement de l’Afrique.


« Désolé pour le retard, mais des villageois pas très sympathique m’ont un peu retenue la bas » dit il en pointant son doigt vers la porte d’un air nonchalant

Il reprit rapidement place dans la formation militaire qui commençait déjà à se lancer dans un chemin aléatoirement choisit par le général. Mais Franz n’était pas fou et il ne dit rien quand au choix de l’officier supérieur.

La chaleur était étouffante, et intérieurement une petite voix hurlait un rapprochement avec les flammes d’un incendie. Sans la ménager il la fit taire et se reporta sur ce qu’il pouvait voir en face de lui, il y avait Alicia, et cela le réconfortait largement.

Puis, et après cinq bonnes minutes de marche dans le désert Franz pu apercevoir, au loin premièrement un canyon puis des formes qui se mouvaient et qui venaient droit dans leur direction, était ce des Tok’ra ? Franz ne le savait pas mais il essaya de le demander au reste du groupe.


« Je vois ce qui semblait être un groupe de personne venir vers nous… Vous savez si ce sont des Tok’ra ? »

Finalement il ne s’agissait que d’une bande de nomade sur des chevaux, néanmoins ils ne semblaient pas amicaux car ils venaient d’encercler entièrement le groupe. Cela laissa une grande partie du groupe dans une totale indifférence, ils étaient entrainés, armé et prêt à en découdre, mais Alicia elle ne semblait pas très bien cependant.

Franz se dirigea vers elle en gardant une main sur son arme, juste au cas où, et en gardant un œil sur leurs nouveaux visiteurs… Il tenta de calmer la jeune femme avec un regard et un contact, mais ce fut le général qui la calma totalement…

Puis le chef de la bande se mit à discuter avec le général, mais sur un ton pas du tout amical, pendant ce temps le reste de son groupe était en train d’observer, de manière assez méchante, le soldat Callan. Pour finalement entendre au loin qu’ils seraient conduit au Tok’ra, mais sans le soldat Kobe. Franz n’en croyait pas ses oreilles, il se dirigea vers le général et le ‘chef’ de la bande de maraudeur et prit la parole tranquillement, essayant de ne pas rajouter plus de tension qu’il n’y en avait déjà…


« Et pourquoi donc est ce qu’il resterait ici ? Il est venu avec nous par le chappai, et il ira où nous irons. Vous semblez le craindre, voire le détester. Je ne comprends pas pourquoi, est ce sa couleur de peau qui vous fait cet effet ? Il n’est pas plus différent que vous ou moi…. » Finit il par dire…

Et la réponse de l’homme ne se fit pas attendre, et elle rendit Franz légèrement nerveux… Non bien plus que cela, cela le révulsait. Il venait bel et bien de comparer Kobe à une sorte de monstre plus proche de l’animal sanguinaire que de l’homme qu’il était. Sans prendre la peine de répondre à cet ‘homme’ il se dirigea vers le soldat pour essayer de faire en sorte à ce qu’il ne devienne pas fou avec ce qu’il venait d’entendre. Il n’était d’ailleurs pas le seul à tenter cela, Sheppard le faisait aussi. Tant mieux, car ils ne serraient pas trop de deux pour cette tache.

Et puis il y eu l’erreur d’un imbécile, une seule petite phrase, cinq ou six mots de trop prouvant une intelligence plus que discutable, et ce fut la dégringolade vers la bataille. Au début juste Cobe et un de ses ‘admirateurs’ se battaient. Franz observait la scène, personne ne voulait intervenir, mais quand Cobe prit le dessus, très rapidement d’ailleurs, un autre gus se jeta sur lui.

S’en était trop pour le jeune homme, il ne pouvait pas rester là à ne rien faire, laissant tomber son sac et son arme il se jeta sur le traitre qui s’était invité dans le règlement de compte. La course plus un bon coup d’épaule dans le flanc du gus eurent raison de lui et l’envoyèrent valser un peu plus loin.
Malheureusement il n’eu pas le temps d’aider le jeune soldat que deux autres personnes s’ajoutaient à la bataille. L’un d’entre eux envoya un direct dans le visage de Franz, il réussit à l’esquiver, mais le second lui envoya sa jambe et là il ne put rien faire.

Rapidement il se releva et se jeta sans réfléchir sur les deux hommes, rapidement rejoint par le gus qu’il avait préalablement envoyé dans la nature. Il profita d’un appui assez stable pour envoyer une bonne droite dans la mâchoire de l’un des hommes, le faisant rapidement tomber au sol, y ayant mit tout son poids, il avait du le sentir passer.
La bataille dura encore un petit instant, avant d’être finalement arrêté par le général qui avait tirer plusieurs fois en l’air. Franz se releva, non sans repousser un des gus qui se trainait sur lui. L’homme grogna, et c’était tout juste s’il ne lui décochait pas une nouvelle droite. Mais il ne tenait pas à s’en prendre une de la part du général… Chose qu’il n’hésiterait certainement pas à faire…

Il s’éloigna des nomades et récupéra ses affaires, pendant ce temps Alicia parcourut les blesser et les soignait, quand elle arriva devant lui , elle lui fit remarquer que son arcade saignait. Il sourit et lui répondit


« Oui, bha comme cela je l’aurais fait des deux côtés, quand à ce que je casserais la prochaine fois.. Je ne sais pas trop, ce serra la surprise » dit il en rigolant.


Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13737

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Sam 15 Oct - 13:02

L’équipe passa la porte comme il était prévu et les individus masqués attendirent leur tour pour passer. C’était une situation bien étrange, la première fois pour Jack que ce genre de rencontre lui arrivait en mission. Comme quoi, il avait beau avoir 60 balais et passer son temps derrière un bureau, il avait toujours l’occasion de connaître des « premières fois » au-delà de la porte des étoiles. Le dénommé Scoti… Scrozi… ou quel que soit son nom, fut un peu retardé par l’agitation locale mais finit par les rejoindre avant que le vortex ne se ferme derrière eux.
Un paysage pauvre, desséché et désagréable leur faisait face. Le genre de territoire typique qu’adoraient les tok’ras, car très peu désiré par les goa’ulds. O’Neill s’attendait à ce qu’il y ait de longs tunnels et de grandes salles souterraines dans la profondeur, en dessous de toutes ces terres arides. Il ordonna d’avancer, un peu au hasard, dans l’espoir qu’un tok’ra leur tombe dessus sur la route. L’hospitalité des gentils serpents n’était pas reconnue pour être la meilleure, d’ailleurs ils ne montraient que rarement des signes affectifs ou amicaux envers leurs alliés. Mais ils étaient ders espions, prudents, et nul doute qu’ils disposaient de garde dans les alentours de la porte des étoiles. S’accordant quelques secondes pour un long panoramique du paysage sous l’ombre réconfortante de sa casquette, le Général choisit de se diriger vers un canyon. Il se souvint du rapport du Lieutenant James qu’il avait lu il y a quelques mois, qui désignait ce genre d’endroit comme étant un accès à la base tok’ra. A cette époque là, l’alliance entre les deux camps se portait à merveille et l’équipe de James avait été envoyée pour une visite diplomatique, permettant de voir leurs installations souterraines. Il fallait donc aller vers ce canyon, l’instinct et la mémoire de Jack se mettant d’accord sur cette direction. C’est alors que des silhouettes de cavaliers s’approchèrent à grandes galopés de leur position. Plutôt étrange, comme accueil…


« Restez vigilent. » Jack n’avait pas besoin de leur faire un dessin, lui-même gardant sa main droite très près de son arme de poing.

Une cavalerie vint les encercler trop rapidement pour qu’ils puissent tenter quelque chose. Ils les laissèrent s’approcher, calmement, se questionnant sur la présence de ces clowns sur cette planète pourrie. L’un d’eux, surement le chef, prit la parole d’un ton ferme et agressant. Jack lui répondit sur le même ton.

« S’il n’y a rien ici, alors que faites-vous là ? » Il croisa le regard noir de l’homme à cheval puis reprit plus sérieusement : « Nous sommes à la recherche d’un peuple vivant ici et qui est notre allié… » Il répondit au tac-o-tac. « Oui nous sommes bien de la Tau’ri. Je suis le Général O’Neill et j’aimerais bien voir les tok’ras… Maintenant. »

L’homme allait se montrer coopératif quand il se mit à regarder Kobe. Le soldat ne fut pas autorisé à les suivre à cause de sa couleur de peau, un problème dont se serait bien passé Jack. Ce dernier ordonna à Callan de garder son calme mais rien n’y fait, les autres débiles le provoquèrent gratuitement et directement. Le Général savait que son homme allait perdre ses nerfs mais il ne fit rien, il laissa l’homme se confronter à son agresseur tel un lion qu’il aurait lâché dans la meute, et n’intervenant que si cela était nécessaire. Car dans son état et dans cette situation, il ne pouvait qu’attendre que tout ça se passe. O’Neill ne pouvait pas se permettre de se battre ou d’essayer de séparer les deux hommes. Sheppard et Scroti (ou Scorza) se jetèrent dans la petite bagarre, tel un mauvais western. Jack crut voir du sang et des dents voler, et décida de mettre à termine à se défouloir. Il tira trois balles dans le ciel avec son Beretta et fixa le chef de la cavalerie, l’arme toujours en main.

« Cessez cette folie avant que ca n’aille plus loin ! » Puis il regarda ses hommes, déjà au petit soin entre les mains de Becker. « C’est bon vous vous êtes défoulés ? Maintenant si vous pouviez la fermer et rester tranquille, ça m’arrangerait. » Ce n'était pas vraiment de la colère, juste une petite remise en ordre. Il se retourna vers l’autre homme à cheval, qui rappelait aussi ses hommes à l’ordre.

« Le jugement que je vous porte ne tiens qu’à ce qu’il va se passer par la suite. Conduisez-nous aux tok’ras, monsieur le Cowboy, on vous suit. »

Un rapide coup d’œil vers ses hommes et le Général vérifia qu’ils étaient aptes à se déplacer vers le canyon, l’endroit où ils allaient se diriger comme il était prévu au départ. Cet accueil ne serait pas retenu comme étant très chaleureux mais heureusement, tout se régla à la fin et se termina très bien. Rien de moins qu’une bonne bagarre pour lancer une belle amitié ? C’était possible, plus rien n’étonnait le Général après toutes ces années de service…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Lun 17 Oct - 18:53

La planète qui s'offrait désormais à eux n'avait pourtant rien à offrir, terre sèche, aucune végétation, pas d'animaux, rien. C'était vraiment le coin parfait pour les Tok'ras, mais pour le côté touristique, c'était loin d'être l'idéal. Par contre, le soleil était au rendez-vous et il faisait admirablement bien son boulot, la chaleur ici était insoutenable, le seul côté positif à autant de chaleur était que les filles portaient très peu de vêtements, et encore là c'était pas gagné, la seule femme du groupe était Johansen et la tenue de militaire n'était pas particulièrement sexy, pour une femme du moins. Il était facile de sécurisé un périmètre ici, il n'y avait rien à perte de vue, l'équipe pu partir tranquillement dans la direction qu'avait imposé le Général. Kobe marchait à côté du Capitaine et lui sortit une blague...une blague ? Non, ça ne pouvait pas être une blague ou alors elle était vraiment nulle, enfin bon, un léger sourire au coin de la bouche pour ne pas le vexé suffirait.

Heu...Et bien en général ils surveillent la porte et ont auraient déjà du les rencontrer mais apparemment on mérite plus d'avoir un tel accueil alors...je suppose qu'ils ne peuvent être que sous nos pieds, dans leurs tunnels.

C'était tout de même étrange d'avoir réussit à faire tant de pas sans qu'ils ne viennent à la rencontre de l'équipe, eux qui surveillaient toujours les environs de la porte, prêt à dégommer tout ce qui en sortait. Enfin autre chose que de la terre sèche à perte de vue, un canyon se trouvait un peu plus loin et ce n'était pas la seule chose qui se trouvait au loin, des formes se dessinaient peu à peu et le Soldat Johansen fit remarquer au Général que des cavaliers arrivaient vers l'équipe. Et alors que le Général ne détachait plus son seul oeil valide des cavaliers, Scorzi s'interrogea et demanda s'il s'agissait des Tok'ras, Sheppard ne se souvenait pas avoir déjà vu des Tok'ras sur des chevaux, et plus ils se rapprochaient, plus il était clair que ce n'était pas eux.


Non, les Tok'ras se déplacent toujours à pieds et en général ont ne les voient pas arrivés. Se planquer c'est ce qu'ils savent faire le mieux.

Ils n'étaient pas très nombreux et assez primitifs, l'équipe n'avait pas grand chose à craindre d'eux mais la prudence était un atout et il fallait toujours se méfier de ce qui ne paraissait pas dangereux. En peu de temps, le groupe les avaient rejoint et les encerclaient à présent, l'un d'entre eux se mit à leurs parler, surement le chef, et leur demanda ce qu'ils faisaient ici ? Le Général prit la parole et expliqué qu'ils étaient là pour voir les Tok'ras mais quelque chose semblait déranger Kobe, en effet après quelques regards, Sheppard vit les hommes autour d'eux le fixé comme s'il était la peste, d'ailleurs leur chef s'y était également mit et demanda à l'équipe de les suivre pour rejoindre les Tok'ras, mais ce qu'il ajouta à la fin était légèrement insultant pour Kobe, ils pouvaient tous venir sauf lui. Ce dernier n'avait pas attendu une phrase de plus pour répondre et Sheppard su qu'il était temps de calmer le jeu, il mit sa main sur l'épaule du jeune soldat et lui demanda de se calmer mais le chef répliqua encore une fois bien plus méchamment, lâchant des propos racistes à l'égard du militaire. Cette fois, Sheppard fut assister de Scorzi pour calmer Kobe mais le Capitaine comprenait bien la colère du Soldat suite à ces insultes, mais ils n'étaient pas la pour semer la discorde et déclencher une bataille sur une planète occupait par les Tok'ras avec lesquelles ils tentaient de ressouder les liens, ça n'aurait franchement pas aidé.
Kobe s'était enfin calmé mais mépriser encore ces hommes du regard, quoi de plus normal, mais l'un d'entre eux venait de dire quelque chose qui déclencha une nouvelle fois la colère du Soldat qui fonça sur lui et le fit aussitôt tomber de son cheval pour le couvrir de coups de poing. Les autres, mise à part leur chef, étaient descendu de leur monture et entouré maintenant la bagarre, il fallait faire cesser cela tout de suite mais Sheppard hésitait à y aller de peur que les autres s'y mettent également, il jeta un regard au Général qui regardait la baston sans bouger, il était trop âgé pour s'en mêlé et c'était bien sur à son second de s'y coller, et ce que Sheppard fit au moment ou il vit un autre homme rejoindre la bagarre à deux contre un, Scorzi y était aller également pour aider son coéquipier, ainsi que Johansen, il n'y avait plus une bagarre maintenant mais plusieurs et Sheppard tenta d'en séparer deux qui était sur Kobe mais prit un méchant coup en plein dans les dents, ce n'était pas suffisant pour l'arrêter, il voulu de nouveau les séparer mais ce fut lui qui en paya encore le prix d'un coup dans le ventre et de nouveau au visage. S'en était trop, il attrapa celui qui venait de le frapper et lui envoya une belle droite avant de foncé sur l'autre pour lui rendre le même coup qu'il avait prit de sa part. Il l'attrapa par les épaules et le frappa d'un coup de genou en plein ventre quand trois tirs le stoppèrent net au moment ou il allait donner un autre coup de poing. Le Général se tenait juste à côté, son arme en l'air en jetant un regard noir au groupe de casseurs dont sa propre équipe faisait partie. Johansen avait déjà prit son rôle à cœur en soignant son équipe tandis que le Général poussé sa gueulante, le Capitaine se sentait un peu gêné d'avoir participé à ce combat qu'il avait tenté d'arrêté, mais il avait prit des coups, et il aimait aussi en rendre, et puis après ce qu'ils avaient osé dire à Kobe, ils le méritaient bien.
Maintenant que le calme était revenu, ils n'avaient plus qu'à les suivre pour rejoindre les Tok'ras, dans un état bien moins présentable maintenantt.
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Mar 18 Oct - 13:27

Une fois cette bagarre finit, les terriens purent suivre ces hommes vers les Tok'ras. C'était toutefois un peu tendu entre les deux peuples. Il y avait un silence qui régnait durant la marche. Seul quelques personnes parlaient ici et là mais c'était plus entre eux que pour tout le monde. Deux types parlaient entre eux sur la cuisine qu'avait fait leur femme et certains membres de l'équipe purent entendre qu'ils manquaient cruellement de vivre ici. En effet, malgré le bien-vouloir de la Tok'ra pour que ce peuple s'installe sur cette planète, ils ne les aidaient en rien pour les faire continuer à vivre. D'ailleurs, les terriens purent s'en rendre compte lorsqu'un des types alla voir son chef pour parler. Les plus curieux pouvaient tendre l'oreille pour entendre ce qu'ils se disaient...

- Vettias, je pense que serait le moment de demander au Tok'ra de l'aide.
- Non, tu as très bien entendu ce qu'ils ont dit à notre arrivé.
- Oui mais là, on ne trouve pratiquement rien à manger. Nos enfants meurent de faim, nos femmes maigrissent à vue d’œil.
- Ils ne peuvent rien contre ça.
- Mais... Vettias, il nous faut...
- Silence Bomilkar !!
Cria t il en s'arrêtant. Nous n'en ferons rien. Nous sommes juste là pour aider ses gens à rencontrer la Tok'ra et pour rien d'autre.



La marche s'était stoppé et tout le monde observait le petit duo. D'ailleurs, l'autre type qui s'appelait Bomilkar, commença à s'éloigner vers l'avant et visiblement pas très content de son chef. Enfin, la marche pu reprendre et tout ce beau petit monde arriva en face du canyon. Il était sacrément haut et sacrément étroit. Et à peine arrivé prêt du canyon que des personnes apparurent de nulle part. Bien évidemment, c'était les Tok'ra. Ils avaient leur arme levé mais ils les baissèrent rapidement en voyant les types appartenant aux peuples qu'ils avaient recueilli sur leur planète. L'un des Tok'ra finit par s'avancer et prit la parole...

- Que fais tu là Vettias ? Et qui sont ses gens qui t'accompagne.
- Nous sommes là pour accompagner ses personnes qui vous cherchez, se sont des...


L'homme ne put finir sa phrase car le Général le coupa en se présentant lui-même. Mais au moment où il annonça qu'il était de la Terre, le regard du Tok'ra changea et il observa O'Neill de haut en bas, comme pour le juger. Puis, il fit signe à l'un des autres Tok'ra pour qu'il vienne à sa hauteur...

- Va prévenir le haut-conseil que la Tau'ri est là et surtout, demande leur ce qu'on fait.

- Je m'en occupe.


Il observa son compagnon s'éloigner et il se retourna vers les terriens pour prendre de nouveau la parole...

- Vous avez du culot de venir ici. Surtout après ce que vous avez fait... Tau'ri.

Une petite explication s'imposait, ou pas, c'était selon ce que pensait le Général. Devrait il se justifier ? Certainement. Devait il le faire avec tout les Tok'ra ? C'était à lui de voir. Enfin, ce qui comptait c'était de présenter ses excuses au haut-conseil, après, s'excuser envers les autres, cela restait dans le bon-vouloir de chacun. Quel qu'il en soit, l'autre Tok'ra finit par revenir et parla discrètement à l'oreille du premier. Celui-ci finit par répéter ce qu'on venait de lui dire...


- Bien, il semblerait que le Haut-Conseil veut bien vous laisser une chance de vous expliquer, ne la gâchez surtout pas.

Puis le Tok'ra s'écarta pour laisser passer les Tau'ri. Chacun s'avança les uns après les autres. Et les deux derniers, qui était Scorzi et Kobe put entendre une conversation derrière eux. Il s'agissait de Bomilkar qui parlait avec le Tok'ra.


- Svp ! Aidez nous ! On n'a presque plus rien à manger. Faites quelque chose ou sinon, nos enfants vont mourir.
- Nous sommes désolé, nous en avons déjà discuté avec votre arrivé sur la planète.
- On le sait et je suis navré de l'insistance de certains de mes hommes.
- Ce n'est pas grave mais qu'il ne reste pas là sinon, je risque de perdre patience.
- Vous ne pouvez pas nous laisser comme ça !!!
L'homme cria assez fort que cela attira l'attention des autres terriens. Vous êtes des monstres !!! Vous valez pas mieux que ses Goa...

Le type n'avait pas pu terminer sa phrase qui venait de se faire zater par le garde Tok'ra. Deux autres gars descendit de leur cheval pour prendre leur camarade inconscient. Ainsi, la Tok'ra avait une drôle de façon de traiter avec leur réfugié mais l'équipe ne pouvait rien faire contre cela, ils n'avaient aucun leçon de moral à donner. Du moins, c'était l'avis de certains, il devait en avoir dans l'équipe qui ne partageait pas du tout les manières de la Tok'ra. Maintenant, est ce qu'ils l'exprimeront ou pas ? C'était à eux de voir.

Enfin, après cette petite parenthèse bien sympathique. L'équipe se regroupa à un point bien précis et d'un coup, ils furent emporté par les anneaux de transport et ils se retrouvèrent dans les tunnels de la Tok'ra. Les parois étaient arrondi, de couloirs gris assez austère. Cela ressemblait un peu à l'architecture des nains dans les jeux de rôles qu'on voyait souvent ou bien dans les livres fantastique. D'ailleurs, les Tok'ras et les nains se ressemblaient un peu dans leur monde de vie. Toujours à vivre sous terre, construction plus pratique qu'esthétique, reclus des autres peuples et surtout, très insociable avec les autres. Il ne fallait pas venir faire chier les Nains comme les Tok'ras dans leur petit nid douillé. La seule différence entre les Nains et les Tok'ras, c'était que les Tok'ra n'avaient pas d'énorme barbe et que leur femme était plutôt jolie, contrairement à celles des Nains.

Bref, trêve de comparaison. Le groupe marcha donc dans ces couloirs et suivait un Tok'ra qui ne semblait pas très enclin à la parlote. Mais il finit par s'arrêter, se plaça sur le côté et d'un geste de la main, il invita seulement le Général à rentrer dans une pièce qui semblait assez grande. L'homme rentra, mais pas seul. Ainsi, il choisit deux personne pour le suivre dans cette pièce, les autres attendront devant. A l'intérieur, il y avait trois personnes assez surélevé et qui regardait les terriens. Il s'agissait bien évidemment du Haut-Conseil des Tok'ra. La personne au milieu finit par prendre la parole quand tout le monde était présent...


- Général Jack O'Neill. Je ne pensais pas qu'un jour on se verrait. Mais avant toute chose, laissait moi me présenter. Je suis Garshaw, chef du Haut-Conseil Tok'ra. Et voici Ocker, dit elle en présentant la personne à sa droite. et voici Bardek, dit elle en présentant la personne à sa gauche. Voilà les présentation faites, maintenant, nous somme assez curieux de savoir ce qui vous amène ici. Surtout après la séquestration qu'à subit l'un des miens chez vous. J'espère que vous avez une raison plus que valable à me donner Général.

Voilà, il était temps pour O'Neill de faire ce qu'il devait faire depuis le début de la mission, le pourquoi de leur visite en ses lieux. Et tandis que le haut-gradé s'expliquait, les autres dans le couloir attendait patiemment en s'occupant comme ils le pouvaient. Soit en parlant avec le Tok'ra silencieux, soit en parlant avec les Tok'ra qui passaient par là, soit en parlant entre eux ou bien en s'occupant d'une autre manière. De toute façon, les minutes qui s'annonçaient allé surement être longue et ennuyeuse.

Bon voilà, la partie la plus chiante de cette MJ, mais bon, il en fallait bien une à un moment. Toutefois, je compte sur vous pour faire des bonnes réponses et surtout, laissez place à votre imagination durant l'attente. Il y a plein de chose à faire lorsqu'on attend. Maintenant, il reste plus qu'à voir si vous avez assez d'imagination ou pas. Après, je vous oblige pas de faire un truc mais bon, ça serait bien quand même de voir comment votre personnage fera durant l'attente.
Sinon, si vous avez des questions, c'est par MP, et vous avez 1 semaine pour répondre. BON RP.]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13737

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Ven 21 Oct - 23:44

Marcher vers l’inconnu tel un héros de far west dans un désert aride, accompagnés de chevaux et de vautours et n’ayant que pour amie son unique arme de poing, tout cela faisait naitre en Jack un sentiment d’aventure et une pincette d’adrénaline qui le faisaient frémir d’excitation. Petit à petit, il avait l’impression d’être à sa place, d’accomplir le boulot qu’il aurait du continuer à faire. Partir en mission, tuer du goa’uld, faire le pitre avec de nouveaux peuples alliés, rencontrer de nouveaux ennemis tout aussi pas drôles que les autres… C’était son milieu, sa spécialité, et pourtant depuis un moment son rôle se résumait à rester derrière un bureau, à remplir des dossiers, donner des ordres, lire des dossiers, envoyer des hommes à la mort, jeter des dossiers dans la déchiqueteuse… Il se disait même qu’il aurait préféré n’être qu’un officier subalterne les jours où le NID avait pris le pouvoir du SGC, afin de ne pas avoir sur lui toutes les responsabilités des décisions qui s’imposaient.
Parfois, il aimait être tranquille et obéir bêtement aux ordres…
Son attention fut détournée par l’approche d’un homme à cheval vers son chef. Si Jack avait légèrement perdu de la vue avec l’âge, il avait toujours la chance de disposer d’une excellente ouïe et il put entendre la conversation assez houleuse. La famine touchait ce peuple ? Jack ne préféra rien dire, laissant ces hommes les conduire vers la tok’ra. Si tout se passait bien peut être qu’il leur donnerait un coup de main pour les remercier.
La marche reprit après cette altercation et ils arrivèrent au canyon. Là, des tok’ras sortirent de leur trou et s’adressa au dénommé Vetia. Ne voulant pas perdre de temps dans une présentation protocolaire, surtout envers un simple soldat tok’ra, O’Neill prit la parole et alla droit au but.


« Je suis le Général Jack O’Neill. Mes hommes et moi venons de la Terre et nous souhaitons voir le haut conseil. »

Un tok’ra fut envoyé pour passer le message et disparut silencieusement. Celui qui avait parlé était toujours là, à faire la leçon aux terriens. Jack n’avait pas envi d’incident diplomatique et répondit d’un ton calme et rassurant.

« Nous sommes conscient des erreurs qu’ont pu faire certains des nôtres… » Sur ce dernier mot, Jack avala difficilement sa salive, puisqu’il parlait là du NID. « Et nous sommes venus pour nous expliquer. Nous venons en ami. »

Attendant une réaction, O’Neill se tourna vers son équipe pour voir leur réaction, savoir s’il se débrouillait pas trop bien dans ce début de réconciliation. Son regard se fit surtout plus insistant sur Sheppard, son second, afin de voir s’il disposait du soutien du Capitaine dans les prochaines négociations qui auront lieu. En espérant que cette fois, il n’y aurait pas de bagarre. Puis l’autre tok’ra revint et on leur annonça qu’ils pouvaient voir le haut conseil… C’était trop aimable.
Soudain, Jack assista à la scène la plus étrange de sa carrière au sein du programme Stargate. L’un des réfugié poussa une gueulante, sûrement à propos de la nourriture, et fut assommé par un tir de zat tok’ra. Le Général ne dit rien, ne voulant pas envenimé les choses. Il savait que les tok’ras avaient un sens de l’hospitalité très peu développé mais à ce point là…
Les terriens firent ignorèrent cette embrouille et continuèrent le chemin, suivant le tok’ra vers une zone où Jack anticipa le fait que des anneaux de transport les amèneraient dans un tunnel de la base alliée. Et c’est ce qui arriva non sans surprise. Il laissa le temps à ses hommes d’observer les lieux, lui-même s’imprégnant de la scène et la comparant aux souvenirs qu’il avait d’une base tok’ra, puis ils suivirent un garde qui les conduisirent vers le Haut conseil. Il lui fit signe que Jack était attendu. Il prit deux personnes, pour lui servir de soutiens diplomatiques au cas où sa langue venait à fourcher. Il allait être livré à lui-même et le sort de l’alliance reposerait sur lui seul.


« Sheppard et Scorti avec moi, les autres restez là et pas de bêtise les enfants, on en a pas pour longtemps. »

Il aurait bien aimé avoir Johanssen à ses côtés, non pas parce qu’elle était médecin mais parce qu’elle était une jolie femme qui aurait sûrement fait meilleure impression que les autres têtes de tueur qui formaient le reste de l’équipe. Aux yeux des tok’ras, ils devaient être beaux et respectueux, sinon ils n’avaient aucune chance. Et c’était un borgne unijambiste, impatient et souvent vulgaire, qui allait entrer en premier dans la pièce pour s’expliquer… Sheppard était là car il était second, et si jamais ça tournait mal, il comptait sur l'autre soldat pour montrer ses muscles.
Le haut conseil tok’ra était vraisemblablement composé de trois membres, et celui du milieu, probablement le plus influent et dont l’hôte était une femme, prit la parole. Elle s’appelait Garshaw et c’était bien le seul prénom qu’il réusit à retenir durant les minutes à venir, oubliant maladroitement ceux des deux autres tok’ras.


« Voilà les présentations faites, maintenant, nous somme assez curieux de savoir ce qui vous amène ici. Surtout après la séquestration qu'à subit l'un des miens chez vous. J'espère que vous avez une raison plus que valable à me donner Général. »

« Eh bien… Le SGC a été victime d’une organisation criminelle, le NID, qui a pris le pouvoir de la base durant plusieurs jours. Je vous épargnerais les détails mais sachez qu’une insurrection menée par moi-même a permis de régler ce problème et de remettre les choses en ordre. Malheureusement nous avons eu beaucoup de pertes durant cette période… Quoi qu’il en soit, j’ai décidé de venir personnellement pour vous présenter les excuses du peuple américain et de la planète Terre pour la maltraitance qu’a subie la tok’ra présente lors de ces sombres jours où le NID à régner sur le SGC… D’ailleurs, l’homme qui est responsable de toute cette folie s’est donné la mort. Et tous ses partisans ont abdiqués… Nous sommes là en tant qu’ami et nous voulons redevenir vos alliés, combattre les goa’ulds avec vous dans l’honneur et jusque dans la mort. Car sans vous, tout est différent, et j’ai du mal à m’imaginer un avenir optimiste si l’alliance entre la Terre et la Tok’ra s’arrêtait si prématurément. »

Voilà qui était dit, rapidement résumé et pimenté de paroles alléchantes bourrées de compliments. Jack n’aurait jamais cru dire de telles choses un jour et pourtant, il déclarait ouvertement aux tok’ras qu’ils avaient besoin d’eux pour la suite du combat contre les goa’ulds. Si ce n’était pas une preuve d’amitié, ça… Alors O’Neill ne saurait pas vraiment comment s’y prendre pour les convaincre de renouer l’alliance.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !



Dernière édition par Jack O'Neill le Dim 23 Oct - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Sam 22 Oct - 2:57

Alicia suivait O’Neill et les autres et durant le trajet elle écouta quelques conversations entre leurs hôtes. C’est d’ailleurs l’une de leurs conversations qui titilla l’oreille curieuse de la jeune femme. Ils parlaient de la pauvreté et de la famine qui pesait sur le peuple et Alicia eut un pincement dans les entrailles.

Ils avaient beau être dans une autre galaxie, sur une autre planète, mais les enjeux restaient les mêmes que sur la Terre. Il y avait toujours un peuple qui souffrait alors qu’un autre s’en mettait plein les poches et ignorait totalement les appels au secours.

Pour Alicia, c’était probablement le pire coté du travail de militaire : voir la pauvreté et ne pouvoir rien faire. Elle se souvenait bien de son déploiement en Irak. Elle et son unité patrouillaient dans un petit village et ils avaient trouvés un bon nombre d’enfant trop maigres et en très mauvaises santé. Ils étaient impuissants face à tout cela et ils le seraient probablement toujours.

La jeune militaire essaya de se focaliser sur le lieu où ils étaient maintenant et sur la mission qu’ils avaient à accomplir. Alicia fit un bref état des lieux pour savoir qu’ils étaient rendu à une sorte de canyon et en moins de temps qu’il fallait pour dire « Tok’ras », des personnes se matérialisèrent devant eux.

C’était toujours un choc pour Alicia de voir des phénomènes comme ceux-ci. Elle était contente de ne pas avoir le droit de parler du SGC à qui que ce soit parce qu’elle serait prise pour une véritable folle. Surtout si elle commençait à parler du phénomène de téléportation et de vortex permettant de voyager à travers les galaxies. À priori, il n’y avait cela que dans les bonnes vieilles séries de Star Trek !

Alicia n’aimait pas vraiment la façon dont les Tok’ras recevaient les invités et surtout pas comment ils traitaient les autres. L’un des gardes venait de « zater » l’homme qui se révoltait des conditions de son peuple. La jeune médecin savait qu’elle ne pouvait pas intervenir dans cette histoire, bien qu’elle se serait fait un plaisir de remettre ce chef à sa place. Était-il ignorant de la situation, aveugle ou bien les deux ? La jeune femme serra les poings et prit une grande respiration pour calmer ses ardeurs.


Quels sans-cœurs …, murmura-t-elle.

Peu de temps après, ils étaient téléportés dans des espèces de souterrains qui semblaient servir de repère aux Tok’ras. C’était absolument impressionnant. Alicia posa la main sur l’une des parois et vit que la matière qui composait les tunnels était cristalline. L’endroit ne manquait pas de charme, mais bon, le côté esthétique de la base Tok’ra laissait à désirer.

Ils allèrent entrer dans une pièce, mais seul le Général fut autorisé à entrer. Eux devraient attendre bien patiemment. Alicia tourna quelque peu en rond, elle était sceptique quand aux bonnes intentions des Tok’ras. Elle les trouvait très peu accueillant et surtout, très arrogants.

Les minutes semblaient s’éterniser. La jeune femme avait regardé un peu les lieux et avait parlé à quelques personnes, notamment sur la structure des tunnels. Ce n’était pas son champs d’expertise tout cela, mais elle était tout de même fascinée. Alicia avait également noté le changement de leur voix parfois et trouvait cela vraiment bizarre. Elle revint vers le groupe.


Je croyais qu’il n’y avait que les Goa’ulds qui avaient une voix comme un amplificateur. Hors, je viens de parler avec des Tok’ras et leur voix ne cessent de changer, c’est étrange non ?

Alicia ne connaissait pas encore assez ce peuple pour ne pas en être étonnée. Alors qu’ils discutaient un peu, ils attendaient toujours le Général.

Vous croyez qui se passera quoi si jamais les négociations sont infructueuses ?
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Mer 26 Oct - 11:06

Tout compte fait la mission n’était pas si mal, ils étaient à peine arrivés sur la planète qu’ils avaient déjà eu le droit à une petite bagarre, elle n’avait pas durée longtemps certes, mais c’était toujours ça de prit vu ce qui les attendaient maintenant. La marche avait reprit jusqu’au canyon un peu plus loin, le silence s’était instauré après cette fâcheuse altercation, seules quelques personnes parlées devant eux, apparemment leur peuple manquait cruellement de nourriture et les Tok’ras refusés de les aidés. Ils étaient toujours aussi fidèle à leur réputation ceux-là, même devant des enfants mourant de faim ils ne faisaient rien…
Sheppard se rapprocha d’O’Neill et lui murmura quelques mots à l’égard de ce peuple.


On pourrait peut-être faire un geste pour eux mon Général ?

La famine était un fléau sur plusieurs planètes, même sur Terre, beaucoup de gens en souffraient, en mourraient, ils ne pouvaient pas aidés tout le monde mais aider ce peuple était tout de même un bon début. Ils étaient enfin arrivés au canyon, Sheppard avait à peine eu le temps d’apprécier la vue que des Tok’ras arrivèrent aussitôt. Celui qui engagea la conversation n’avait visiblement pas reconnu les Terriens et demanda au chef du peuple qui ils étaient, mais ce fut le Général qui répondit et sa petite présentation ne fit pas vraiment plaisir au Tok’ra qui envoya son collègue prévenir le Haut Conseil. Il est vrai qu’ils avaient de quoi être en colère, pensa Sheppard, mais il aurait été plus sage pour eux d’exiger des explications avant de porter un mauvais jugement. Le Tok’ra était revenu et la bonne nouvelle était que le Haut Conseil accepté de les recevoir, la marche avait reprit une nouvelle fois mais quelque chose attira l’attention de Sheppard, il se retourna et vit un homme à terre visiblement « zaté » par un Tok’ra. Vu la raison de leur présence, et le fait que le Général soit aussi avec eux, Sheppard ne fit rien, mais il aurait bien aimé jeter une bonne correction à ce Tok’ra, bien qu’ayant un serpent en eux, ils n’étaient pas Goa’ulds, mais c’était avec ce genre de geste qu’ils leur ressemblaient toujours un peu plus. Les Tok’ras les avaient emmenés à un point bien précis et venu de nulle part, des anneaux de transport venaient des les emportaient au plus profond de la terre.

Sheppard n’avait jamais mit les pieds dans les tunnels Tok’ras, mais les avaient déjà vu via des dessins accompagnant quelques rapports de mission, c’était encore plus craignos que sur papier, comment pouvaient-ils vivre ici ? Pas de verdures, pas de décorations, aucuns tableaux au mur, rien, un cadeau sympa à leur offrir venant de la Terre en guise d’excuses aurait été le bienvenue, comme une équipe de décoration qui aurait refait entièrement leur base. Après quelques pas à travers les tunnels, ils arrivèrent enfin à destination, le Général désigna Scorzi et Sheppard pour l’accompagner et ce dernier pénétra dans la pièce juste après son supérieur. Il y avait trois personnes au milieu de la pièce, un peu en hauteur pour montrer leur supériorité certainement, l’une d’entre elle venait de prendre la parole, elle se présenta puis demanda ce qui amené les Tau’ri ici vu ce qu’ils avaient fait subir à une Tok’ra, elle s’appelait Garshaw et était assez séduisante, Sheppard lui sourit avec insistance mais cette dernière lui jeta un regard jaune qui le remit tout de suite en place. Le Général expliqua alors la situation qui avait malencontreusement séquestrée cette Tok’ra et le fait que les responsables est étés neutralisés ensuite, il n’y avait plus qu’à attendre leur réaction, en espérant que l’alliance tienne toujours et qu’ils ne finissent pas prisonniers , qui sait ce qui pouvait se passé avec eux…

Revenir en haut Aller en bas
Callan Kobe
----------------
avatar
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 61

Arrivé au SGC : 13/12/2009

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
111/3200  (111/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Mer 26 Oct - 18:49

    Ils acceptaient donc de les amener aux Tok'ras, même si ce n'était pas de de guetté de cœur. Ils les amenèrent au canyon, ou ils papotèrent. De son côté, Callan été toujours autant dévisagé par ces mêmes hommes qui venaient de l'affronter lui et son équipe.
    D'après ce que Callan avait compris, les Tok'ras les avaient sauvés mais ne les aidaient pas à vivre. En même temps, c'était logique... S'il aurait fallut qu'ils aident tous les clodos d'la galaxie, ils été mal barrés. Callan parla pour lui même.


    « C'est pas les assistances sociales du coin hein ! Ils ont déjà sauvés vos fesses blanches de je sais pas qui, démerdez vous un peu pour changer... » dit il en regardant pas mal de monde en disant ça.

    A peine après ces mots, un type apparu. Un Tok'ra. Le chef lui dit qu'ils été là pour rencontrer les ces semblables. Le Haut conseil plutôt. Il parti alors en informer ces supérieurs pour voir s'ils voulaient recevoir les Terriens.
    Ils n'avaient jamais eut de mauvaise relations avec eux, jusqu'à quelques jours auparavant, ou d'après ce que Callan avait compris, un type avait prit le contrôle du SGC et fait prisonnier une Tok'ra. Callan n'avait qu'un seul regret, c'était de ne pas avoir été là pour lui tirer une balle entre les deux yeux. Mais malheureusement il été à ce moment là en mission d'infiltration sur une planète, et y été resté pendant la majeure partie de la prise de pouvoir de ces fumiers.
    Après une ou deux minutes d'attente, Callan commençait à s'impatienter. C'était pas un type dont la patiente faisait parti, et s'il avait pu débouler directement chez les Tok'ras en criant « c'est moi que v'laaa » il l'aurait fait... Çà aurait juste lourdement entaché son CV.


    « A mon avis.. ils vont pas revenir. Ils vont nous laisser tomber ici, ces types vont m'attacher à un arbre et m'laisser cramer au soleil pendant une semaine entière ou ensuite ils me me découperons et me donnerons à manger à leurs gosses qui deviendrons donc métisse après m'avoir bouffé... » dit-il en fixant le sol, les yeux ronds, perdu dans ses pensés.

    En relevant la tête, il vit qu'on l'observait d'un œil suspect.


    « .. mais je rigole hein. Y a même pas d'arbres ici... » ajouta t-il pour détendre un peu l'atmosphère.

    Il se trompait. Le Tok'ra revint, annonçant qu'ils allaient être escorté au Haut Conseil. Ils s'apprêtaient à les laisser entrer lorsqu'un des gars péta littéralement un plomb et supplia les Tok'ras de leur donner à manger. Callan avait bien sa barre de céréales.. Il fouilla alors dans une de ses poches internes, la sortit, l'ouvrit, et commença à la manger lentement en regardant le type alors qu'il n'avait pas faim du tout.
    Ni une ni deux, un des gardes zatta l'homme avant qu'il ne finisse sa phrase. Callan regarda le type, esquissa un sourire et tapota l'épaule du garde d'un geste amical.

    Ils pénétrèrent enfin dans les fameux tunnels ou ils se cachaient constamment. C'était comme on lui avait décris. Gris, arrondis, long. Un peu comme les symbiotes quoi. Ils faisaient pas dans le changement les Tok'ras. Le type les accompagna à une salle, en bifurquant plusieurs fois à certains angles si brusquement qu'on aurait dit un robot programmé. Il ne parlait pas, ne riait pas. Lui au moins il avait pas les rides prêt de la bouche, c'était clean. Une femme de cinquante ballet avec du botox donnait le même effet. Enfaite, en se mélangeant aux Tok'ras, les hôtes choisissaient de vivre une vie froide, monotone, sans rires. Classe quoi. Le type à l'entrée avait raison, ils n'étaient pas si différent des Goa'ulds. Mais cool quand même ! Rien que pour le « zattage », il les trouvait cool.
    Enfin, ils arrivèrent devant la pièce. Le soldat prit enfin la parole et annonça que seul deux personnes pouvaient accompagner le général. Callan regarda le soldat et l'imita en prenant une voix de robot.


    « Seulement deux personnes. » dit il en faisant quelques gestes style « robot » avec ces bras, accompagné ensuite d'un rire limite provocateur. « Je rigole... On va bien s'entendre. » dit il au soldat en lui tapotant à nouveau l'épaule amicalement avec un petite rire puis en se détournant.

    Comme il pouvait s'y attendre, le général ne l'avait pas choisit pour les accompagner. Il avait prit Sheppard et Scorzi. Il restait donc la blonde et lui. Il les vit entrer, les gardes refermer la porte, puis plus rien. Le calme plat. Des fois, des Tok'ras passaient mais aucun ne s'attardait. Ils ne les regardaient même pas. Enfin, au bout de cinq minutes ou Callan venait de souffler bien fort pour signaler son ennui, Alicia prit la parole. Elle parla de leurs voix. Callan la regarda. Ils n'étaient que tous les deux, à part l'ignorer, il allait devoir lui répondre.


    « Bah.. je sais pas. Même les nanas ont des voix graves, ça doit y aller pendant les coït ! Que des Tennors... » dit il en baissant la voix vers la fin vu qu'une jolie Tok'ra venait de passer devant eux.
    Elle le regarda brièvement ou Callan lui adressa un clin d'œil bien voyant suivit d'un sourire charmeur qui la laissa totalement de marbre.


    « Bonjour l'ambiance... Alors, Becker ? C'est ça ? Vous l'connaissez bien Scorzi ? C'est un nom d'allemand ça non ? »

    A peine allait-elle répondre qu'il avait sorti une petite balle de tennis d'une poche bien dissimulée et la lançait contre les murs très inégaux. La balle ne revenait jamais vers lui mais partait toujours à droite ou à gauche. Au bout de trois lancés ou il avait finalement totalement ignoré Alicia, il prit la balle et la lança de toutes ces formes sur le mur. Elle rebondit dans un gros bruit contre le mur et s'en alla dans le dédale de couloir un peu plus loin. Le garde lui accorda un regard intrigué. Callan se mit en marche pour la chercher. Une main dans la poche, l'autre qui entourait son arme, il se mit à marcher sans accorder un regard à sa coéquipière, à la recherche de sa baballe...



[Désolé du retard, WE chargé :S]
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Jeu 27 Oct - 0:02

Ce n'était pas super entrainant cette attente, mais au moins elle avait toujours Callan avec qui elle pouvait discuter puisque les Tok'ras n’étaient pas des plus sociables. Ils semblaient même assez méfiants et les dévisageaient de la tête aux pieds.

Alicia leur aurait bien demandé des comptes pour ce comportement qu'elle détestait, mais elle se souvint pourquoi ils étaient là, c'était pour se réconcilier avec ce peuple alors se discuter pour ce genre de truc ne ferait pas avancer les choses.

La jeune femme aurait bien aimé être choisie pour accompagner le général, mais bon, rester en dehors de cette salle n'était pas vraiment pénible puisqu'elle devait attendre avec le comique du groupe. Depuis le début de la mission, il avait eut le don de sortir quelques bons gags, du moins, pour ceux qui aimaient l'humour noir ou ironique.

D'ailleurs, elle avait bien rit, mais point trop, quand le soldat avait répondu à sa question sur les voix des Tok'ras. En parlant d'eux, elle voyait bien qu'ils avaient trouvé la blague moins bonne.


Ils l'air vachement sympas, ça c'est certain ..., murmurra-t-elle ironiquement.

Quand Kobe lui demanda si elle connaissait bien Scorzi, Alicia eut une petite hésitation. Puis, alors elle lui répondit :


Euh ... oui, je le connais bien, on a fait notre première mission ensemble et depuis on ... on est de bon amis et collègues. Et en effet, il est allemand, Franco-allemand pour être précise.
Et vous, Kobe, vous venez d'où ?


Mais bon, sa balle de tennis semblait plus l'intéresser pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Jeu 27 Oct - 14:26

Ce n'était pas la joie dans le couloir. Alicia et Callan s'occupaient comme ils le pouvaient. La patience était un don et rare était ceux qui l'avaient. Mais sur le coup, il fallait bien faire avec. Peut être aurait il fallut quelques magazines people ou autre chose pour les faire patienter, comme dans les salles d'attente des médecins. Enfin, Kobe était reparti chercher sa balle de tennis, marchant assurément dans les couloirs arrondi. Il récupéra sa balle de tennis et en tournant la tête vers la droite, il vit une sublime jeune femme Tok'ra en train de l'observer en haussant un sourcil. C'était le genre de femme métis avec les cheveux lisses et brillant. Son âme de dragueur venait de refaire surface et il se dirigea tranquillement vers elle.
De son côté, Alicia devait s'ennuyer ferme. O'Neill avait oublié ce passage là quand il avait recruté tout le monde subitement. Elle aurait sûrement mieux fait de prendre un Ipod ou un paquet de carte au lieux de son attirail de médecin, cela lui aurait valut moins d’ennui. Enfin, il fallait prendre son mal en patience et ils finiront par sortir un jour de cette pièce...


- Votre ami est insolant.

Le Tok'ra qui n'avait pas dit un mot depuis le début venait d'en dire quatre. Finalement, il n'était pas muet. Enfin, pour Alicia, il n'était pas difficile de comprendre qu'il parlait de Callan et de sa façon de se comporter avec les autres. Quoiqu'il en soit, le Tok'ra ne rajouta rien d'autre et cela même si la jeune femme voulait lui poser des questions ou pas, il était redevenu soudainement muet.



Dans la salle du Haut Conseil, O'Neill venait de finir de parler et Garshaw pouvait qu'admirer les qualités d'orateur du Général. L'homme savait s'exprimer et trouver les mots justes. Même si elle n'avait rien fait transparaitre lorsque O'Neill parlait, elle n'en pensait pas moins. D'ailleurs, elle avait prit le soin de laisser le Général parler sans l'interrompre une seule fois. Elle écoutait d'une oreille attentive et lorsque ce fut son tour de répondre, elle prit son temps comme ci il s'agissait d'une banale conversation entre eux deux...

- Général O'Neill, je comprends tout à fait votre problème. D'ailleurs, j'ai trouvé cela bizarre quand Sorrens m'a expliqué sa séquestration. J'ai eut également l'envie de venir vous voir pour savoir comment cela se faisait. Mais vous êtes un homme plus rapide que moi et la Tok'ra vous remercie de vous être déplacé jusqu'ici pour nos donner la vrai version des faits. Et sachez, que nous vous en voulons pas pour cela.


Cela n'avait pas été si compliqué finalement. Les terriens abordaient d'ailleurs un large sourire sur les lèvres. Ils pourront rentrer chez eux plus rapidement que prévu. Toutefois, Garshaw reprit la parole aussitôt après avoir finit son autre phrase et la suite était nettement moins bonne pour les terriens...

- Cependant, vous avez été attaqué par des personnes venant de votre propre planète. Vous avez certes maitrisé cela mais qui nous dit pas que cette organisation criminelle ne va pas revenir pour retenter sa chance ? Ou bien même ouvrir les portes a une autre organisation qui s'est rendu compte que cela est possible. Comment pouvons nous combattre à côté de vous contre les Goa'uld alors que vous avez des problèmes internes ? Cela ne me semble pas très saint.


Cela aurait été trop facile, les Tok'ras ne cédaient jamais aussi facilement. C'était sûrement à cause de leur côté Goa'uld. Quel qu'il en soit, il allait falloir répondre à leur question et si cela ne suffisait pas, O'Neill avait des coordonnées de planète inhabité et dont le profil correspondait parfaitement à des Tok'ra à la recherche d'une nouvelle base. Cela devrait suffire pour refaire l'alliance.


Dans le couloir, Alicia était retombé dans l'ennuie après avoir essayé de communiquer plusieurs fois avec le Tok'ra mais celui ci semblait avoir dit sa phrase du jour. Kobe continuait à draguer la jeune femme et chose surprenante, il arrivait à la faire rire. Toutefois, les yeux de la Tok'ra se mirent à briller soudainement et cela refroidit subitement les ardeurs du terriens qui finit par laisser la jeune femme donnant un prétexte bidon. Ainsi, il se retrouva dans le couloir et se mit à marcher en direction de sa coéquipière, peut être allait il lui faire du charme aussi ? Après tout, pourquoi s'arrêter sur une bonne lancé. Mais à mi-parcours, il fut dépassé par un Tok'ra en train de courir. Celui-ci manqua de peu de bousculer le militaire. Le Tok'ra se dirigea vers la salle du Haut-Conseil et donc, Alicia le vit pénétrer dans la salle à toute vitesse et elle put voir le visage de cet homme, il semblait inquiet.


O'Neill tentait toujours de plaider la cause de la Terre, avec l'aide ou pas de deux autres personnes présente dans la salle. Mais soudain, un Tok'ra fit irruption et interrompu tout le monde dans leur plaidoirie. La personne s'avança vers le Haut-Conseil, assez prêt pour qu'ils lui donne la parole aussitôt...


- Pardonnez-moi mon intrusion Haut-Conseil mais j'ai une nouvelle à vous annoncer.
- Nous t'écoutons.
- Voilà, des Goa'ulds sont arrivé par la porte des étoiles. Il s'agit de trois bataillons. Et à première vue, ils sont à la recherche de quelque chose. Ils ne sont pas là par hasard
- QUOI ?!!! Mais comment cela est possible ?! Cela est impossible qu'il sache pour nous !
- Ce n'est pas tout. Visiblement, ils arrivent de la même planète qu'on utilisé les Tau'ri pour venir ici.


Garshaw tourna la tête lentement vers le Général O'Neill. Ses yeux se mirent à briller et les trois hommes pouvaient sentir que cela ne lui plaisait absolument pas. Elle leva son doigt et le pointa sur le Haut-Gradé...

- Vous ! C'est vous qui avez amené les Goa'ulds sur notre planète ! Vous méritez qu'on vous jette en prison pour trahison ! Donnez moi une seul raison de ne pas le faire ?!

Les Goa'ulds, il ne manquait plus que ça à la liste des terriens pour faire briser l'alliance. Mais comment étaient ils arrivé sur cette planète ? Qui était le responsable de cela ? Enfin, ce n'était pas le moment de penser à tout ça. O'Neill décida de leur proposer son aide ainsi que celle des ses hommes pour neutraliser les jaffas présent sur leur planète. Les Tok'ras avaient un avantage, le fait d'être dans un canyon leur permettait de prendre par surprise l'ennemi et de les neutraliser sans soucis.

- Nous acceptons votre aide et j'espère pour vous que notre position ne sera jamais dévoilé. Sinon, cela voudra dire que ça sera la fin de l'alliance entre la Tok'ra et la Tau'ri.

Puis, le Haut-Conseil se retira immédiatement et le Général quitta la pièce à son tour. Bien évidemment, il prévint la Doc et Kobe de la situation. Il était donc temps pour les terriens de se faire du jaffa. Ainsi, le groupe suivit le Tok'ra qui se trouvait à l'entrée de la salle du conseil et qui n'était pas des plus bavard. Il les conduisit au niveau des anneaux de transport. Une fois tout le monde dans le cercle, l'équipe se retrouva donc sur la terre ferme et avec le soleil qui tapait également. Il faisait nettement meilleur dans le tunnel. Enfin, à peine l'équipe furent arrivé qu'un Tok'ra s'avança vers eux...

- Une patrouille Jaffa se dirige droit vers le Canyon, on est en position devant prêt à les attendre. Deux d'entre vous peuvent restez ici avec nous pour couvrir l'entrée de la base. Les autres, iront en haut du Canyon pour nous couvrir de là-haut au cas où nous serions débordé. Logiquement, on ne devrait pas l'être car la plupart de nos forces sont ici. Des personnes à nous sont déjà là-haut mais vos armes ne seront pas de trop, ils ne sont pas beaucoup en haut. Je vous laisse voir entre vous pour savoir comment vous vous organisez.


Ainsi, l'équipe devait se séparer pour le moment, afin de mieux correspondre à la stratégie des Tok'ra. Ils n'étaient pas chez eux et par conséquent, n'avait pas trop de le choix de faire comme on leur avait demandé. Toutefois, il ne leur était pas interdit de donner leur point de vue sur la stratégie employé par la Tok'ra. Enfin, O'Neill choisit qui de ses hommes devaient rester ici bas tandis que les autres iront défendre les positions en haut. Une fois cela fait, l'équipe se sépara le temps d'un combat qui certainement, sera en leur faveur.

Du coup, deux membres de l'équipe étaient resté en bas, aidant les Tok'ra dans la couverture de leur base. Ils prirent place là où ils pensaient qu'ils seront le mieux protégé. Soit derrière un rocher ou bien une fortification Tok'ra, c'était à eux de voir. Soudain, une personne cria qu'il avait un visuel et quelqu'un se rapprochait. A première vue, il ne s'agissait pas des jaffas mais plutôt du peuple vivant ici. Leur chef était en tête et arriva rapidement sur place. Le Tok'ra qui semblait être le chef prit la parole...


- Que fais tu encore ici Vettias. Ce n'est pas le moment de venir nous demander à manger, on a de gros problème.
- Je sais, et encore plus que vous le croyez.
- Que veux tu dire par là ?!
- Il s'agit de Bomilkar. Quand vous lui avez refusé de l'aider, il était furieux mais encore plus quand il a vue la façon dont vous l'avez traité. Du coup, quand les Goa'ulds ont passé la porte, il est parti les voir. Nous pensions qu'il allait se faire tuer mais il resta en vie et amenèrent les Goa'ulds vers votre position. On est venu pour vous aider à les combattre mais visiblement, ils ne sont pas là.
- Tu veux dire que vous étiez censé être derrière eux.
- En effet, ce n'est pas normal qu'ils sont pas encore là.
- Ne bouge pas, je vais voir quels sont les...


Soudain, un tir vint touché celui qui était le chef des Tok'ra, d'ailleurs, c'était le même type qui avait zatté l'homme quand l'équipe était arrivé à la base. Il venait de se faire toucher par un tir d'énergie. Tout le monde regarda en face de soit mais ils ne virent rien du tout, aucun jaffa. Il fallut un deuxième tir prêt du pied d'un des terrien pour que celui-ci vit que les tirs venaient d'au-dessus. Le militaire prévint tout le monde et des tirs s'échangèrent. La stratégie des Tok'ra s'était retourné contre eux.

Pendant ce temps, les trois autres terriens suivirent un Tok'ra qui devait les mener en haut du Canyon. Le rythme de la marche était assez élevé car la patrouille approchait à grand pas. Cela devaient leur prendre un peu de temps avant d'arriver sur place mais à un moment donné, ils entendirent des tirs caractéristiques de ceux de la Terre. Ainsi, le combat avait commencé...


- Il faut nous dépêcher, dit le Tok'ra en se tournant vers les terriens. De là-haut, on aura une meilleur vue et on pourra facilement neu...

Le Tok'ra ne put terminer sa phrase qu'un tir d'énergie le toucha en plein thorax. Ses yeux se mirent à briller avant de mourir de ses blessures. Devant, des jaffas armes à la main en train de faire feu sur les terriens. Ils n'était pas arrivé à destination et n'avait fait que la moitié du chemin. Heureusement, le chemin était étroit et toute une patrouille ne pouvait pas y passer. De plus, il avait de quoi se mettre à couvert mais il y avait également le vide à côté et il fallait faire attention à ne pas tomber. Quel qu'il en soit, les trois militaires devaient neutraliser les jaffas devant eux avant de pouvoir continuer leur avancé. Il fallait espérer que les autres s'en sortaient mieux qu'eux.


[Bon bah voilà, un petit problème durant les négociations. Jack, je te laisse choisir qui ira où. Je vous ais fait un dessin de la situation, pour que vous voyez un peu près comment ça se passe. Il se trouve ICI. Toutefois, si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à me les envoyez. Bien évidement, vous avez 1 semaine pour répondre. BON RP

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13737

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Ven 28 Oct - 0:21

O’Neill n’aurait jamais cru que la première réponse de Garshaw serait aussi positive et clémente à leur égard. Peut être que les tok’ras avaient finalement mis de côté leur égo et leur honneur pour laisser place à la compréhension et au pardon. Car c’était là une belle preuve de la volonté de la part du Haut Conseil de continuer l’alliance avec les terriens, et Jack fut ravi de l’entendre. Son sourire ne dura pas longtemps car la responsable tok’ra demanda plus garantie sur le fait que le NID ne retente pas un coup pareil. O’Neill se relança à nouveau dans un discours diplomatique serein et confiant.

« Cela n’arrivera plus, toutes les précautions ont été prises pour ne pas faire les mêmes erreurs une deuxième fois. Plus jamais nous nous laisserons avoir par ces individus, et plus aucun tord ne sera commis à votre peuple. Et je parle là au nom de mon gouvernement, de mon pays et de tous les hommes sous mon commandement… N’ais-je pas raison, Capitaine Sheppard ? » Dit-il en jetant un coup d’œil derrière son épaule pour avoir le soutien de son officier subalterne.

« Et enfin, pour redémarrer cette alliance je suis prêt à vous fournir une aide… »

Il voulut parler d’une liste de planète inhabitée qu’il aurait bien conseillé aux tok’ras en cas de refuge ou de futur déménagement, mais un garde tout de beige vêtu débarqua dans la pièce, le regard alarmé. Il annonça que des jaffas avaient passé la porte. La surprise se lut sur tous les visages et à peine Jack se demanda comment cela était possible que le tok’ra ajouta que le contingent ennemi venait de la planète utilisée par les terriens pour arriver ici… La fameuse planète de cannibales sur laquelle ils avaient passé à peine deux minutes dessus. Ils avaient été espionnés alors ? Une multitude de questions sans réponse vint assiéger le Général, qui essaya de faire bonne figure face à la colère de Garshaw.

« Il doit s’agir d’une erreur… Peu importe, mes hommes et moi sommes prêts à vous aider et à combattre pour vous si cela devient nécessaire. »

En réalité, il n’était pas sûr de vouloir combattre avec si peu d’équipement sur lui et un état physique assez réduit, mais avec Kobe, Sheppard et Scorzi à ses côtés, ils pouvaient au moins donner ses ordres pour permettre eux trois hommes de causer pas mal de dégâts dans les rangs ennemis. Le nombre n’avait jamais été un problème pour les terriens, et si la tok’ra avait besoin de puissance de feu, ils répondraient présents même si celle-ci restait limitée.
Et puis ils devaient toujours se racheter aux yeux de leurs alliés, donc ils n’avaient pas vraiment le choix…
Après avoir reçu par Garshaw une énième menace de mettre un terme à cette alliance déjà trop fragilisée, Jack sortit de la pièce, suivant le garde tok’ra et prévenant les deux autres membres de son équipe de la situation.


« Des jaffas ont traversé la porte. On va aller les accueillir. Tout le monde a ce qu’il faut ? Quelqu’un n’aurait pas un zat ou un autre truc en trop, pour moi ? »

Il s’était adressé à ses hommes mais aussi au tok’ra devant lui. Le Général ne possédait qu’un Beretta avec deux-trois chargeurs, il n’avait pas prévu de combattre un contingent de jaffas en venant sur cette planète. Ils prirent les anneaux de transferts en essayant d’accélérer l’allure et se retrouvèrent au canyon. Le tok’ra organisa un plan, lui qui connaissait un peu mieux les particularités du terrain.

« Ca me parait être un bon plan… » Commenta le Général qui regarda le haut du canyon, endroit idéal pour y poster une unité de tir qui pourrait causer de très gros soucis aux jaffas.

« Sheppard, prenez Scorti et Johansen avec vous et allez là haut. Faites attention… Vous attendrez mon signal avant d’ouvrir le feu. Il faut qu’on soit coordonné… Kobe avec moi, on va tenir cette position. »

O’Neill se garda d’ajouter un « avec les tok’ras », tant il avait des doutes sur les compétences militaires de ses alliés dans ce genre de situation. La plupart du temps qu’il était avec eux sur un champ de bataille, il avait plus eu l’impression de combattre aux côtés de cibles mobiles qu’aux côtés de véritables guerriers, et ce n’était pas leur tunique beige et leur brushing parfait qui allait lui faire changer d’avis. Les seules forces sur quelles il comptait là maintenant, c’était celles des terriens.
Une fois l’équipe séparée, les défenses se mirent en place. O’Neill aurait bien aimé savoir s’il y avait un plan B, un coin de refuge au cas où cet endroit ne suffirait pas à contenir un contingent entier de jaffa. Il en doutait sérieusement, mais le temps lui manquait trop pour s’attarder sur ce genre de détail… Les cavaliers indignés refirent leur apparition et une conversation fut engagé avec le tok’ra, tandis que les autres s’organisaient en défense. Jack écouta l’échange de parole tout en prenant appuie sur un rocher.
Il tendit l’oreille et vérifia en même temps que sa prothèse était bien serrée sur son moignon, histoire qu’il ne perde pas une moitié de jambe s’il venait à fuir durant la bataille.


C’est alors qu’un tir venu de nul part toucha le tok’ra, accomplissant plus tôt que prévu son rôle de cible mouvante. Tout le monde paniqua et la respiration de Jack s’accéléra, n’ayant pas pu voir de son œil droit d’où pouvait provenir ce tir. Un second projectile à énergie vint s’abattre devant lui, grillant presque ses doigts de pieds artificiels, bien qu’il n’en ait pas réellement, possédant juste une semelle de ferraille et une godasse vide lui permettant de marcher. Il ne s’attarda pas plus longtemps sur ce loupé, hurlant aux autres :

« Ca tir de là haut ! A couveeeertt !! »

Les hostilités commencèrent à ce moment là. Planqué derrière un rocher de fortune, Jack observa tout le monde se réfugier et se protéger dans le décor. Si les jaffas étaient déjà arrivés là haut en premier, la stratégie serait fatale pour les terriens et les tok’ras. Sans compter les autres cowboys sur leurs chevaux, dont l’aide serait sans doute inutile.
C’est dans ces moments là que Jack aurait bien aimé avoir un bazooka à portée de main. Il se demanda un moment si Sheppard réussirait à faire le ménage en haut du canyon mais il ne comptait pas uniquement sur ça pour se sortir de là.


« Restez en position !! » Cria-t-il à certains tok’ras, trop remuants à son goût et qui ne tarderait pas à se faire buter s’ils continuaient à être aussi nerveux.

« Kobe ! Mitraille-moi cette position ! » Le Général pointa du doigt le haut du canyon d’où provenaient les tirs ennemis. A travers les rafales et les explosions, il entendit des hennissements de chevaux et vit les cavaliers qui ne savaient pas trop comment réagir face à cette situation. Avec leurs bêtes effrayées, ils n’étaient pas prêts de se battre correctement mais s’ils pouvaient au moins faire diversion, O’Neill leur en serait très reconnaissant.

« Eh vous !! » Lança-t-il en direction du dénommé Vettias. « Préparez-vous à vous battre ! Et personne ne fui ! Le premier qui se barre, c’est moi qui le tue ! » Bien entendu, il s'adressait aussi aux tok'ras. Alliance ou non, ca restait une question de vie ou de mort et ce n'était pas le moment de déconner.

Un tir à énergie vint éclater dans le rocher juste devant Jack, qui reçut quelques poussières et bouts de cailloux au visage. Il cracha par terre, ronchonnant, avant de s’accorder quelques secondes pour répliquer, tirant vers les positions ennemies sans grands espoirs de créer d’importants dommages dans leurs rangs…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Ven 28 Oct - 6:19

Alicia regarda sa montre, le temps passait lentement. Les secondes semblaient être devenues des minutes et les minutes des heures. Elle ne savait même pas où en était les négociations. S'il existait le palmarès des endroits les plus ennuyeux, c'est certains que cette base Tok'ra aurait remportée la palme d'or et ce n'était même pas discutable. Rajouté à cela l'humidité, c'était pas la classe. Alicia se remit à faire les cents pas en sifflant un air qu'elle avait dans la tête lorsqu'un garde Tok'ra lui parla.

- Votre ami est insolant.

La jeune femme fut bien surprise, elle qui depuis le début de son attente pensait que le mot " Tok'ra" et le mot " parler" n'était pas du tout compatible dans une phrase. Remise de son étonnement, la jeune femme haussa les sourcils en répondant au garde.

Et bien, laissez un homme attendre aussi longtemps sans divertissement et voila le résultat !

Bon, elle allait peut-être pouvoir discuter finalement, mais alors qu'elle lui posait quelques questions, il restait de marbre. La jeune militaire soupira longuement et leva les yeux vers le ciel, exaspérée de la situation. Elle retourna donc à ce qu'elle faisait de mieux, c'est-à-dire attendre, mais elle vit bientôt un homme entrer en courant dans la salle où se tenait la réunion de réconciliation entre les Tok'ras et le Général. La jeune femme se leva subitement, se tournant vers Kobe.

- Je crois que c'est pas bon signe.

La jeune femme restait sur le qui-vive, ils allaient sûrement être informés de la situation. Puis le Général apparut dans le couloir, flanqué de Sheppard et de Scorzi, puis mit au courant Johansen et Kobe.Un peu d'action les attendait, des jaffas avait passé la porte. La jeune femme sortit prestement son arme et répondit silencieusement à la question du Général en lui filant son Zat. Johansen préférait le P90 pour la puissance de tir et ça, ils allaient en avoir besoin.

Rapidement, ils furent transportés au Canyon, c'était toujours une sensation bizarre, mais cette pensée ne fut que de passage dans son esprit, ils devaient vite être mis au courant du plan qu'avaient élaboré les Tok'ras. Ils connaissaient mieux les lieux que les terriens et étaient donc mieux disposés à préparer un plan. Ils savaient de quelle façon la place était le plus défendable.

Johansen acquiesça aux ordres du Général O'Neill, elle devait suivre Sheppard et Scorzi sur la falaise afin de couvrir les forces militaires Tok'ra et les deux terriens qui allaient combattre sur un terrain quasi découvert. Il y avait certes des rochers et des fortifications, mais c'était un terrain qui n'offrait pas beaucoup d'opportunité pour un cachette

Un Tok'ra fut donc désigné pour mener les trois militaires en haut du Canyon et ils ne perdirent pas de temps. Il y avait une bonne côte à monter, mais cela ne ralentit pas la marche. Ils marchaient d'un pas assez rapide et entendirent les coups de feu d'en bas. Johansen jeta un bref coup d’œil en bas, les terriens et les Tok'ras combattaient déjà. Soudainement, il y eut un tir en leur direction et tout se que la jeune femme vie, ce fut le Tok'ra qui les guidait tombé raide mort. Alicia se planqua derrière un rocher, et tira le corps de l'homme. Elle posa ses doigts dans son cou, à la recherche d'un pouls, mais rien.


Il est mort ...

Il avait été tué sur le coup et s'ils ne réagissait pas bientôt, ils le seraient aussi. Le Général O'Neill leur avait bien dit de ne tirer qu'à son commandement, mais là, dans ce cas-ci, la situation exigeait que l'on dépasse les ordres du Général. Johansen tira quelques coups, puis se mit à couvert, alors qu'un tir d'énergie en plein dans la falaise vint provoquer l'éboulement de cailloux et pas seulement des petits. La jeune femme se protégea la tête, mais cela n'empêche qu'elle en avait reçu un en plein visage.

La jeune femme commençait à croire que cette idée de passé par la falaise n'était plus aussi bonne qu'au début. Ils n'avaient pas beaucoup de place pour manœuvrer, mais ils devaient à tout prix empêcher les Jaffas de passer.




Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Mar 1 Nov - 18:53

La réponse de Garshaw était surprenante, ils ne leur en voulaient pas ? Venant de ce peuple c’était un miracle, ils n’étaient pas du genre à tolérés le moindre problème qui touchés l’un des leurs, et pourtant, sa réponse prouvait le contraire. C’était tout de même un peu trop facile et quand elle reprit la parole, c’était nettement moins positif que la première fois, voilà qui était plus normal de la part des Tok’ras, à croire qu’eux seuls étaient parfait et que rien ne pouvait venir perturber leurs rangs, les Terriens pouvaient en dire autant, l’un des leurs pourraient tout aussi bien menacer la Terre, c’était le risque dans ce genre d’alliance et la Tok’ra ne l’a jouait pas très fair-play. O’Neill avait dû reprendre son discours pour les persuader qu’il n’y avait plus aucun danger de ce côté-ci, d’ailleurs, il demanda l’appui de Sheppard qui s’avança pour prendre la parole à son tour.

Je ne peux qu’acquiescer aux dires de mon Supérieur, mais je tiens également à ajouter, sans vous offenser je l’espère, qu’il y a des gens biens et des gens mauvais dans chacun de nos deux peuples, et que ce genre de souci peut se produire aussi bien chez nous que chez vous, ce qui ne faut pas oublier c’est que l’on doit rester souder, envers et contre tout, car nous séparer c’est justement ce que cherche ce genre de personnes. Ce qui s’est passé sur Terre ne se reproduira plus, faites-nous confiance, il y a eu trop de pertes pour que l’on prenne cela à la légère.

Que dire de plus ? De toute façon si leur décision avait été prise, ils ne pourraient pas y changer grand-chose, ce peuple était tellement borné que même à genoux devant eux cela n’aurait aucun effet, à part accentuer leur sentiment de supériorité. Un Tok’ra avait interrompu la discussion en pénétrant dans la pièce. Des Goa’ulds venaient d’arriver sur la planète et comme par hasard, en provenance de la Terre, bien sûr, cela aller encore leur retomber sur le dos. Le regard illuminé de Garshaw se posa sur le Général, ça ne sentait pas très bon pour eux, ils voulaient maintenant les jetaient en prison sauf s’ils avaient une bonne raison pour ne pas le faire.

Hey doucement, on y est pour rien nous, on déteste les Goa’ulds autant que vous.

Le Général en avait trouvé une, l’équipe allait leur donner un coup de main pour combattre les Goa’ulds, un peu d’action ne ferait pas de mal et pèserait peut-être un peu plus dans la balance pour rétablir de bonnes relations avec ce peuple. Sheppard suivit son supérieur dans le couloir qui alerta les deux autres avant de foncer droit jusqu’aux anneaux de transports, une fois hors des tunnels, un Tok’ra s’approcha d’eux pour parler avec celui qui avait accompagné l’équipe. La stratégie venait d’être donnée, ils allaient se séparer pour couvrir plus de terrains, O’Neill désigna Sheppard, Johansen et Scorzi pour aller en haut du canyon, les directives étés données, il n’y avait plus qu’à exécuter. Un Tok’ra prit la tête de la marche et les conduisit en haut du canyon, à mi-chemin, des tirs se firent entendre, le Tok’ra accéléra un peu plus la marche tout en parlant mais il n’avait pas eu le temps de finir sa phrase qu’un tir d’énergie le frappa au thorax.


A COUVERT !!!

Se plaçant derrière un rocher aussi vite que possible, Sheppard jeta un regard rapide au Tok’ra qui visiblement était mort puis ensuite sur ses deux coéquipiers, vérifiant qu’ils étaient bien à couvert et pour finir il jeta un œil aux Jaffas qui arrivaient vers leur position. Il y en avais trois assez proches et trois autres assez loin encore, ce qui facilitait un peu la tache malgré la faible couverture dont ils disposaient. Johansen avait ouvert le feu mais elle reçut quelques tirs dans sa direction qui s’écrasèrent sur la falaise, une des pierres lui tomba dessus ce qui n’améliora pas la situation, ils étaient déjà en sous-effectif mais si en plus l’un d’entre eux n’avait plus toutes ses facultés pour la bataille ça n'auguré rien de bon. Elle en avait tout de même eu un et l’écart entre les deux camps diminué en leur faveur.

Ça va ?! Adressa-t-il à Alicia. On va sauver leurs grosses miches Goa’uldés mais on aura aucun merci et on pourra dire adieu à l’alliance ! Ça c’est bien la Tok’ra !

Sheppard attendit que les tirs se stoppent un cours instant pour se relever légèrement et dégommer son premier Jaffa avant de reprendre sa couverture. Scorzi avait eu le dernier mais très vite, les trois autres arrivèrent et un tir manqua de très près Sheppard, il avait évité le tir mais sans pensé au vide qu’il y avait juste à côté de lui, il s’était rattrapé de justesse au rocher alors que son pied était déjà dans le vide. Le Capitaine s’énerva quelque peu après cela et retenta un assaut, il avait vidé son chargeur sur un Jaffa qui s’écroula à terre, il était mort bien avant vu le nombre de balles qu’ils avaient essuyées et ce fut le manque de munitions qui lui permit de reposer sur le sol. Après s’être remit à couvert, il rechargea bien vite son arme alors que les tirs continuaient de fusés de toute part, une fois terminé, il voulut reprendre part à l’action mais ses coéquipiers avaient déjà fait le ménage.

On grimpe ! On essaiera de trouver une position plus avantageuse en espérant voir si les autres s’en sortent bien.

Il se releva très vite et commença rapidement à grimpé cet étroit chemin qui mené tout en haut du canyon suivit de près par ses coéquipiers. Cette simple mission permettant de ressouder les liens avec la Tok’ra se transformait en grande bataille pour aider un peuple qui était prêt à les jetés en prison, croyant qu’ils étaient de mèches avec les Goa’ulds, comment pouvaient-ils croire une seule minute qu’ils avaient pu s’allier avec les Goa’ulds, après tant d’années à les combattre, après tant de pertes occasionnées par l’ennemi ?



Dernière édition par John Sheppard le Mar 8 Nov - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Callan Kobe
----------------
avatar
----------------
Soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 61

Arrivé au SGC : 13/12/2009

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
111/3200  (111/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Mar 1 Nov - 23:48

    Après plusieurs minutes, Callan avait complètement oublié sa balle de tennis, et avait porté son attention sur les tunnels Tok'ra et ces habitants. Ils étaient vraiment étrange comme race. Se cacher sous terre avec des cristaux qui forment des tunnels plus ou moins larges, plus long ou plus petits, étranges. Ils auraient au moins pût customiser un peu l'endroit, tout se ressemblait, et comme il pût s'y attendre, Callan était perdu. Il passa devant des laboratoires, des habitations et même des salles de réunions. Les Tok'ras n'avaient pas l'air surpris de le voir passer, mais la plupart le regardaient, visiblement intrigués de rencontrer quelqu'un de différent.
    A sa grande surprise, il vit sa balle, posée sur un rebord. Un Tok'ra avait dût la trouver et l'avait posée ici, se demandant bien ce que cette chose faisait ici. Callan s'approcha du rebord, posa un bras dessus pour s'y accouder et lança sa balle sur le sol en la faisant rebondir. Il regardait les gens passer.


    Au bout de quelques secondes, son attention fût attirée par une des plus jolies cré.. des plus jolies femmes qu'il avait jamais vu. Elle était comme dans ses rêves. Pas très petite, pas très grande. Métissée, les cheveux tombant dans son dos et sur ses épaules. Elle avait un visage d'ange. Sans la lâcher du regard, Callan lança sa balle à droite et entendit qu'il avait heurté quelqu'un, mais il s'en fichait. Il se frotta le menton, puis s'approcha de la belle. Elle le regardait, un sourcil levé, mais Callan le détournait pas son regard pour autant.
    Arrivé à son niveau, il la regarda de haut en bas (croyant que sa technique été au point), se stoppa, et lui lança un large sourire accompagné d'une petite phrase (nunuche :p)


    « Je savais pas que les Tok'ras accueillaient les anges... » dit il en la fixant pour voir sa réaction.

    Quitte ou double. Elle se mit à sourire. Elle lui parla alors avec une voix normale, c'était l'hôte. Callan lui appris qu'il était avec un groupe de Terrien venu voir le haut conseil. Il cru la voir un peu plus distante lorsqu'il lui appris qu'il était de la Terre, mais ce ne fût qu'une impression. Il lui demanda gentillement si elle pouvait le raccompagner jusqu'à la salle du conseil, chose qu'elle accepta sans broncher. Ils parlèrent pendant prêt de cinq minutes, lui de sa vie de Terrien, elle de ses deux vies. Elle s'appelait Rhenna. Il n'entendit pas le symbiote une seule fois. Elle était charmante, et il se demandait comment elle avait pût arriver là, mais il n'osa pas poser la question, la trouvant peut-être trop personnelle. Ce ne fut que lorsqu'il commença à essayer de parler de sa vie sentimentale que le symbiote prit le dessus, les yeux illuminés. Sujet sensible ? Surement.


    « Bon ben j'dois y aller faut que je... enfin tu vois quoi. » dit il avec un faux air assuré en s'éloignant à grandes enjambés sans regarder derrière lui.

    Il n'était plus très loin de sa destination finale et pût retrouver le reste du chemin tout seul. Il espérait quand même la revoir, mais sans les lampes dans les yeux. Il aperçu Alicia au loin qui avait l'air de royalement se faire chier. Il s'approcha d'elle.. En même temps, c'était une femme aussi. Alors qu'il s'apprêtait à lui parler, un Tok'ra passa en trombe devant lui pour se précipiter dans la salle de réunions, ou de conférence. La salle ou O'neill était quoi.

    Après environ une minute dans la salle, le Tok'ra ressorti accompagné par O'neill, Scorzi et Sheppard. Quelque chose n'allait pas. Empoignant son arme, Callan vérifia qu'elle été bien chargée. Apparemment, des Jaffas approchaient d'ici en venant par la porte.


    « On va les dérouiller ! » dit il en pensant plus à la Tok'ra comme source de motivation, qu'au peuple vivant au dessus de leurs têtes.

    D'après les ordres, l'équipe allait à partir de maintenant devoir se séparer en deux. Sheppard mènerait un groupe avec Scorzi et Becker, tandis que lui resterais ici, en première ligne. C'est parce qu'il était noir... Il en était sur. Ou bien parce que le général ne voulait pas qu'il ai de contacts avec les indigènes de la planète, fort possible aussi vu leur précédente confrontation.
    Trêve de bavardages. Callan suivit son supérieur, tandis que le reste de l'équipe s'éloignait avec d'autres Tok'ras. Alors que les paysans venaient de revenir et se prenaient le choux pour un type qui n'avait pas vraiment été réglo, un des Tok'ras se fit toucher au dos. Ce fût alors le chaos le plus total. Tout le monde courait, se cachait, fuyait. Callan n'avait pas vu d'où été venu le tir, il avait juste entendu l'impact et les cris. Bien planqué derrière son rocher inégal à certains endroit, Callan entendit le général lui gueuler de mitrailler une position. Enfin, il les vit. Le soleil lui avait obstrué la vue.

    Sans hésiter, il ouvrit le feu, se redressant pour prendre appuie sur sa jambe gauche. Des dizaines de balles fusèrent vers les ennemis qui durent se mettre à couvert pour ne pas être troués. Avec précision, il atteignit quelques ennemis, mais il en restait encore, et en nombre.


    « Mon Général ! S'ils arrivent jusqu'ici c'est pas avec les reptiliens et les fermiers qu'on va faire grand chose ! J'ai pas l'intention d'crever pour des racistes !! » Il ne mâchait pas ses mots et les assumerait, mais au moins son boss était prévenu.

    S'ils n'avaient pas un plan ordonné dans la minute, le combat serait court...
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Mer 2 Nov - 15:44

La situation s'était inversé et des Goa'uld tiraient d'un côté du Canyon. Visiblement, ils n'avait pas encore réussit à prendre l'autre côté du Canyon qui devait certainement être défendu par des Tok'ra. Mais vue la capacité aux combats de ces gens là, ils ne feront pas long feu. C'était la différence entre les Terriens et les Tok'ras. D'un côté, il y avait le pur combattant, capable de se battre dans des situations extrêmement difficile. Et d'un autre côté, il y avait des espions, capable de s'infiltrer dans n'importe quel endroit. Mais dans cette situation, la capacité d'infiltration n'était pas bien utile.

Le combat était rude. Les terriens faisaient feu comme ils le pouvaient sur des Jaffa en hauteur. Certains Tok'ra tentaient de les aider mais leur précision n'était pas au rdv. Les indigènes étaient de la partie également et ils n'avaient pas peur d'utiliser leur flèche contre l'ennemi. A un moment donné, Kobe dût recharger son arme, profitant d'une couverture pour le faire en tout tranquillité. Cependant, un tir vint s'écraser sur le rocher qui le couvrait retirant une partie de sa couverture. Malheureusement, le Soldat ne le vit pas tout de suite et un seconde tir se dirigea vers lui. Son épaule allait être touché si il n'y avait pas eut l'intervention d'un des indigènes qui mit son corps en opposition. Il fut touché au ventre, en plein dans le flanc droit. L'homme recula d'un pas pour lui permettre de poser un genou à terre. Il tourna la tête vers Callan pour lui dire...


-Votre arme est beaucoup plus efficace que les nôtres, vous devez rester en vie.

Puis, à la fin de sa phrase, l'homme reçut un autre tir dans le thorax et tomba au sol. D'ailleurs, il n'était pas encore mort, faisant preuve d'une résistance incroyable. Néanmoins, ses blessures étaient grave et il allait succomber à cause de cela certainement. Il ne bougeait plus, faisant que fixer le Soldat avec instance comme pour lui dire quelque chose mais c'était pas très compréhensible pour Kobe. La seule chose qu'il pouvait comprendre c'était, «On compte sur toi».


De leur côté, la situation leur était plus favorable à Sheppard et les autres. Malgré quelques petites blessures très légère, ils arrivaient à avancer. Heureusement, le profil du terrain était à leur avantage mais plus pour longtemps. En effet, devant eux se dessinait une immense étendu où il y avait nombre de jaffa. Cette fois-ci, il leur sera plus difficile d'avancer. Une dizaine de tir arrivèrent en même temps et les trois terriens se jetèrent littéralement derrière un rocher pour s'abriter. Scorzi dût aller du côté où il y avait le vide mais il avait réussit à gérer son saut. Cependant, le vide était assez impressionnant et il devait faire attention de ne pas tomber sinon la chute risquerait d'être violente.

Les jaffas n'arrêtaient pas leur tir, mettant sous pression les terriens qui n'avaient pas d'autre choix que d'attendre que les tirs s'épuisent. Toutefois, ils pouvaient voir aussi leur couverture se réduire au fur à mesure des impacts. Ils devaient vite trouver une solution si ils voulaient pouvoir en sortir vivant. Soudain, Scorzi se rappela des grenades qu'il avait prit au cas où. On pouvait dire qu'il avait eut une bonne intuition sur ce coup là. Il en prit une, la dégoupilla et attendit quelques secondes avant de la jeter. Le temps d'attente était dû au bon moment pour envoyer la grenade sans se faire toucher. L'homme s'était légèrement relevé pour voir où était positionné l'ennemi et surtout bien visé. Une fois un peu relevé, il observa les jaffas, prit sa grenade et la jeta aussi rapidement qu'il le pouvait. Mais il devait faire aussi vite pour se protéger des tirs qui venaient dans sa direction. Cependant, Franz se précipita un peu trop et l'un de ses pieds glissant dans le vide. Le corps suivit et il eut juste le temps de se rattraper au bord de la falaise pour ne pas tomber. Alicia et Sheppard vit donc leur camarade disparaître soudainement sans qu'ils puissent faire quoique ce soit. L'explosion suivit et Alicia en profita pour voir si Franz n'était pas tombé. Elle le vit accroché à la falaise dont le rebord commençait sérieusement à s’effriter. La jeune femme tenta par elle-même de remonter l'archéologue mais elle n'y arrivait pas, Franz était beaucoup trop imposant pour qu'elle puisse y arriver. Le Capitaine serait bien venu l'aider mais des jaffas étaient toujours en vie malgré la grenade de Scorzi et la couverture était beaucoup trop petite pour tous les protéger. Désormais, chacun devait faire un choix. Sheppard devait il continuer à combattre ou venir en aide à ses camarades malgré les tirs ennemis ? Alicia devait elle continuer à aider Scorzi ou aider Sheppard à tuer les jaffas ? Franz devait il continuer à s'accrocher malgré le rebord qui se fragilise ou se laisser tomber dans le vide pour ne plus être un « boulet » pour ses deux camarades ?
Chacun devait choisir et ils devaient savoir où était leur priorité, sauver un de leur ami en dépit de plusieurs vie. Ou sauver plusieurs vie en dépit d'une seule.

Pendant ce temps, en bas, le combat faisait toujours rage. Kobe avait finit par recharger son arme et faisait feu sur les jaffas. O'Neill faisait de même mais avec moins de rage. Le Général n'avait qu'un zat et un 9mm, pas très utile dans ce genre de situation. Néanmoins, il tentait d'aider les autres à bien combattre. Certains restaient trop longtemps à découvert tandis que d'autres restaient trop souvent derrière un abris. O'Neill était là pour les recadrer et leur botter les fesses. Et tandis qu'il était en train d'engueuler un Tok'ra, il fut légèrement bousculer. En faite, il fut complètement renversé au sol. Un tir s'écrasa aussitôt au sol et sans l'intervention divine de cette personne, Jack serait certainement mort à l'heure actuel. Mais qui était donc cette âme charitable ? Et bien l'homme put reconnaître la Tok'ra du nom de Sorrens. Elle venait de sauver un Tau'ri malgré le fait qu'elle avait été séquestrer sur la Terre. S'aidant chacun à se relever, ils reprirent ensemble le combat. La Tok'ra expliqua au Général qu'il devra tenir ses positions le temps pour lui permettre de venir en aide à ses confrères du côté où il n'y avait pas encore de jaffa au bord du Canyon. O'Neill n'eut pas le temps de dire un mot que Sorrens quitta sa position pour partir à tout vitesse en s'enfonçant dans le Canyon.

Ainsi, le Général devait rester ici pour faire gagner du temps à la Tok'ra. Cependant, vue la conjoncture actuelle, il leur sera difficile de tenir plus longtemps. Les jaffas étaient avantagé par leur position et malgré que Kobe faisait plus de dégât à lui tout seul que tous les Tok'ra réunit, il y aura bien un moment où les munitions manqueront car les terriens n'avaient pas prévue des masses de munition, ce n'était qu'une mission diplomatique à la base. Enfin, à moins que le Général avait une meilleur idée, il devait se tenir au plan de la Tok'ra. Et si il avait une idée de génie, c'était le moment ou jamais de la faire venir.


[Voilà voilà, pas très grand mais c'était histoire de faire durer le combat et de vous faire poser des dilemme pour certains d'entre vous. Si vous en avez pas, ça viendra avec le temps. Enfin, vous vous êtes rendu compte certainement que ce combat est loin d'être gagné. Ne faites donc pas d'erreur si vous voulez que tout le monde s'en sorte sans soucis. Mais c'est à vous de faire les choix qui s'imposent. Sinon, pour toutes questions, c'est par MP. Vous avez comme d'habitude 1 semaines pour répondre.]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   Ven 4 Nov - 21:20

Depuis qu'ils avaient rencontré ce peuple dans le désert, et avec la bagarre qui s'en était suivit Franz avait préféré se taire et voir comment tout aller se dérouler avec ce peuple bien étrange. Tout d'abord ils furent guidés jusqu'à une véritable basé cachée à la surface de cette planète aride, en observant tout cela Franz vit passer dans son esprit les rapports qu'il avait lu quelque temps auparavant sur ce peuple qui se battait et se cachait des grands maîtres Goa'ulds.... Ainsi même eux avaient peur de ces parasites...

Il fut tiré de sa reverie par un général qui, visiblement, n'arrivait pas à mémoriser son nom... Tant pis, cela n'avait guère d'importance pour le moment, tout ce qui importait c'est que le groupe, et surtout la jeune femme qui les accompagnait devait rester en sécurité. Et de ce qu'il avait vu avec ce premier contact, il commencer à se demander s'ils avaient fait un bon choix en venant ici....

Franz suivit le général dans la base pour rencontrer le conseil de ce peuple, et une fois de plus Franz se tut, laissant la parole à son officier supérieur qui saurait beaucoup mieux gérer la situation que lui et qui surtout en savait beaucoup plus que le jeune soldat.

Tout cela sembla durer une éternité, quand tout à coup un 'homme' entra dans la salle du conseil, coupant la parole à un interlocuteur et indiquant la présence de Goa'uld sur la planète. Puis là tout sembla partir en cacahuète, déjà qu'ils lui semblait assez dérangé du bocal les Tok'Ra semblait croire que c'était eux qui avait attiré les gros méchants.... C'était le comble de la bêtise...

Le général leur indiqua de prendre part à la bataille et de partir sur les hauteurs du canyon pour couvrir le reste de l'équipe ainsi que les Tok'ras. D'ailleurs pourquoi fallait il que ce soit maintenant que les parasites se ramènent ? En pensant cela il se disait qu'il commençait vraiment à râler pour rien mais bon... Il y avait de quoi tout de même...

En sortant de la salle il vit Alicia et lui fit un petit signe de la main, celle ci les rejoignit lui, sheppard et un Tok'ra. Tok'Ra qui ne semblait pas très heureux de se trouver là ou il était et surtout avec qui il était, et s'était lancé dans une « discussion » avec le capitaine, et pendant ce temps là Franz vérifiait ses armes, car si bataille il y avait il devait faire ce qu'il fallait pour qu'ils s'en sortent indemne, quitte à y rester....

Un cris, un tir, un impact, une chute. En quelques secondes et avant qu'il puisse faire quoi que ce soit la situation dégénéra, leur guide venait de se prendre un tir d'énergie en pleine face. Le reste du groupe n'était pas en reste, Alicia avait récolté des pierres de tailles diverses, Sheppard des tirs et Franz les deux. Non seulement il se faisait tirer dessus mais en plus il était attaqué par la nature... C'était la totale, cette mission devenait de plus en plus du gros n'importe quoi...

Il sortit de son couvert en tirant, pour se rapprocher de la jeune femme pour voir comment elle allait. Se jetant à ses côtés il lui fit un léger sourire.


«  Sa va ch.. Alicia? »

Sans attendre après sa réponse il tira sur la position adverse et tua un jaffa, du moins c'est ce qu'il comprenait par rapport au bruit qu'il y avait dans la zone. Quoi qu'entre les tirs, les cris, les pierres qui tombaient on aurait pas pu entendre grand chose....

Il jeta un regard à l'officier pour essayer de voir ce qu'il pourrait faire pour l'aider, mais rien ne lui vint à l'esprit a part tirer dans le tas d'en face... Ce qu'il fit allègrement d'ailleurs.

Une fois le dernier mort, il fit comme le disait le capitaine, courir vite et loin pour attraper une position relativement plus défendable que la situation dans laquelle ils se trouvaient actuellement. D'un geste il aida Alicia à se relever, il était complètement perdu dans la bataille, ses yeux semblaient totalement vide, mais ce qu'il pouvait se sentir bien dans ces moments là.... C'était elle qui le faisait courir ainsi, pour elle qu'il voulait tenter de s'en sortir, et pour elle.... il ferait n'importe quoi...


«  On vous suit Cap'tain !  »

Au bout d'un instant ils arrivèrent devant une position défendable, seul problème ? Les jaffas les avaient devancé, aussi il se jeta à couvert quelque part et réfléchit. Soudain sa main effleura les grenades qu'ils avaient prit avant de partir, il prit un instant pour bénir sa chance et sa prévoyance. Il fit un signe aux deux autres pour montrer ce qu'il allait faire, dégoupilla et attendit un instant. Il jeta la grenade en regardant un minimum.. Histoire de ne pas se tromper.

Hélas il avait été un peu trop rapide, et ses pieds ne touchaient plus terre mais étaient bel et bien dans le vide. Envoyant ses bras il tenta d'attraper un rebord de la falaise. Ce qu'il arriva à faire. Au bout de quelques instants il vit Alicia apparaître en haut de la falaise... Il savait ce qui allait se passer.

Jamais la jeune femme ne pourrait le sortir de cette mauvaise passe, il jeta un regard rapidement en arrière et vit le vide, mais aussi peut être une possibilité de s'en sortir s'il avait de la chance... beaucoup de chance même. L'une de ses mains lâcha prise, il comprit qu'il ne pourrait plus y arriver, il regarda la jeune femme et lui sourit une dernière fois


«  T’inquiète pas ma belle.... »

Et sa main lâcha sa prise, il ne pouvait pas la mettre en danger, il se l'était promit, s'il s'en sortait il s'excuserait, mais il savait qu'il n'y avait que très peu de chance....

*Est ce la fin du voyage... *

Il n'y resterait pas sans 'combattre', aussi tenta t'il de planter sa lame dans la roche pour essayer de ralentir sa chute...... Comme quoi il était vraiment à cour d'idée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Reconciliation by Alek   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Reconciliation by Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-