Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 31 Aoû - 11:53

Franz regarda bêtement Alan et Simon sortir de la salle de contrôle. Simon semblait avoir trouvé quelque chose par rapport au vaisseau, il jubilait et laissait tout le monde profiter de cela. Sans attendre Sheppard ordonna à Julia et à lui même de suivre les deux zigotos et de voir ce qu'ils avaient découvert sur le vaisseau.

Franz se mit à courir pour les rattraper, il avait au passage retrouver son arsenal, dans une situation comme la sienne il valait mieux être armé. Franz savait qu'ils n'étaient pas seul dans le vaisseau, et il espérait, au fond de lui que les deux scientifiques ne rencontreraient pas les autres occupants. Mais si l'on se base sur la technologie apparente qu'il avait pu voir dans son rêve, ils devaient avoir un moyen de communication. En y repensant il n'avait pas fouillé la jeune femme.

Cette femme, Franz n'avait qu'une envie, lui mettre une balle entre les deux yeux. Pourquoi en était il arrivé là ? Il ne prit pas le temps de calculer cela, il s'engouffra dans le couloir avec Julia dans l'espoir d'attraper les deux scientifiques avant qu'il ne leur arrive quoi que ce soit.

Ils avaient du mal à suivre, les couloirs se ressemblaient tous, des débris se trouvait le long des couloirs, empêchant par moment un mouvement stable et fluide. Mais il devait avancer. Dans ce genre d'endroit il aurait l'avantage s'il devait combattre, rien ne valait une arme avec un grand rayon d'action, et son fusil le lui permettait.

Ils arrivèrent finalement dans une pièce où les deux scientifiques étaient en train de se bouffer le nez. A priori il n'y avait qu'une entrée à la pièce, aussi se mit il devant en attendant de nouveaux ordres
.

« Qu'est ce qu'ils vont encore nous faire aujourd'hui ? » demanda il à Julia...

Il se demandait bien se qu'ils pouvaient bien faire dans cette partie du vaisseau, hélas ses compétences s’arrêtaient à l'archéologie et au combat. Il n'avait jamais eu le temps d'approfondir la technique de l'ingénierie.

Il observa un instant ses notes. A quoi pouvait bien servir ce signe ? Etait-ce une signature ? Un avertissement, ou une indication. Qui avait bien pu l'écrire et surtout pourquoi l'avait il fait. Le groupe se composait de quatre personnes, un étudiant deux brutes et la nana. Qui semblait être le chef du groupe. Mais les apparences étant parfois trompeuse il s'attarda sur le seul qu'il n'avait pas vu tirer dans son rêve.

Un étudiant, à peine plus jeune que lui d'apparence, il tenait un livre entre les mains. Et ce livre, Franz l'avait trouvé lors de l'exploration du vaisseau, a l'intérieur se trouvait une carte magnétique... A quoi pouvait elle bien servir....

Julia partit avec Alan vers le centre de contrôle du vaisseau, il la regarda partir, non sans lui avoir lancé un « bon courage » avec un petit sourire. Puis il revint à ses réflexions.

Maintenant qu'il pensait qu'il y avait un autre groupe sur le vaisseau, tout devenait un petit peu plus clair. La dépressurisation du vaisseau, le passage en hyperespace, la coupure du courant dans les pièces du vaisseau quand ils poursuivaient la femme. Si cela se trouve c'était uniquement du à ce groupe.. Mais sans preuve tangible cela ne restait que des spéculations.

Alors que le temps passait, Franz entendit à la radio que Julia et Alan n'était pas arrivé à la salle contrôle. C'était pas normal, même en portant Alan sur le dos elle aurait déjà du arriver... Franz se releva et vérifia les munitions de son arme.

Puis il entendit la voix.. Comme dans son rêve, ils avaient capturer les deux membres du groupe..


« Non, tu a raison, c'est pas Alan »

Le capitaine ordonna à Franz de revenir à la salle de contrôle, mais dans le cas où les autres auraient pu intercepter leur communication, il préféra ne pas répondre. Il se mit rapidement en route puis Simon le stoppa net. Il fit mouvement vers lui pour voir ce qu'il venait de trouver.

« hum je vois, ok essaye de me guider à travers ce dédale. Tien prend ça, j’espère que tu saura t'en servir. Bonne chance, je te conseille aussi de voir si tu ne pourrais pas fermer la porte. »

il venait de lui donner son pistolet ainsi que quelques chargeurs. Alors qu'il quittait Simon, il se dit qu'il fallait mieux éviter le trajet aller, entendant les nouveaux ordres de son supérieur tenta de se remémorer un chemin parallèle à celui qu'il venait d'explorer. Puis laissant Simon le guider à travers le vaisseau.

Le vaisseau était sombre, et lui essayait de limiter l'utilisation de sa lampe torche, restant le plus longtemps possible sur ses appuis pour limiter le son de ses pas, son arme à la main et son couteau non loin pour une utilisation rapide,il se tenait prêt pour n'importe quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 31 Aoû - 21:24

Alicia était restée avec Sheppard dans la salle des contrôles où ils tenaient Inia. La jeune femme était certes ligotée, mais ils la tenaient dans les cas où ils en auraient besoin.
Pour le moment, il n'y semblait pas avoir d'autre activité sur le vaisseau, mais Franz avait dit qu'elle n'était pas seule alors il ne fallait pas prendre de chance.

Elle s'était éloignée avec le Capitaine Sheppard et il lui fit part de ses inquiétudes.


- Je sais, moi non plus je ne lui fais pas confiance, mais tant qu'elle est ligotée comme ca, elle nenous posera pas de problème. Et si, comme vous dites, elle a des potes à bord, on les coincera.

La jeune femme garda son arme pointé sur la prisonnière. Pendant que Sheppard discutait avec les autres grace à la radio, Alicia gardait un oeil sur Inia.
Elle ne voulait pas qu'elle tente quoique ce soit, bien que ce n'était pas à son avantage. Si elle faisait le moindre geste brusque, s'en était finit d'elle ...

Peu locasse, Inia s'adressa à Sheppard, essayant de le soudoyer pour qu'il la détache. Par la même occassaion, Inia avait traité Alicia de chien de garde.
Piquée au vif, Alicia pointa directement son arme sur la tempe de la prisonnière.


Sachez que les chiens de garde savent mordre alors attention à ce que vous dites. Un conseil, fermez-là ...

La jeune doc n'était vraiment pas d'humeur.
Quand le Capitaine tenta de rejoindre julia et Tinar, personne ne répondit
.

[Radio] Julia ? Julia ?

Lorsqu'Alicia entendit la voix d'un autre homme qui disait avoir pris leur amis en otage. La jeune femme sentit son coeur battre. Elle ne voulait pas qu'il arrive quelque chose à sa soeur, ni a personne d'ailleur.

Suivant les ordres de Sheppard, Alicia se prépara à tirer, face à la porte. C'était les assaillants ou bien eux qui y passeraient, mais c'était probablement les aissaillants qui allaient y passer ...
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 1 Sep - 2:19

Tout en trotinant dans les coursives Julia fixait le livre que Franz tenait entre ses mains comme Harry Potter avait du regarder le premier horcruxe de Voldemeort qu'il avait trouvé. Cette chose, qui avait subtilisé l'apparence d'un innoncent bouquin, était sans aucun doute maléfique! Probablement une techonlogie hallucinogéne trés avancée ou pire...Et tant que Franz le porterait il en subirait les conséquences.

« Qu'est ce qu'ils vont encore nous faire aujourd'hui ? »

Franz désignait Simon et Alan qui discutaient...à leur maniére

- Des trucs de scienitifiques ?

Julia fouilla dans son sac et tendit à son collégue son carnet de croquis

- Avec tout ce qui s'est passé je n'ai plus pensé à te le rendre. Je suis désolée

Elle pointa un doigt accusateur sur le fameux livre

- Tu as vu le Seigneur des anneaux ? Ton livre me fait penser à l'anneau unique et toi à Frodon...le porteur qu'il avait choisi. Ce que je veux dire c'est que je crois que c'est ce bouquin qui t'a donné toutes ces visions tout à l'heure...tu es le seul à les avoir eu. L'anneau rendait Frodon trés grognon et pouvait même faire pire. J'ai peur qu'il en soit de même avec ce livre qui doit renfermer une technologie particuliére. Les hallucinations c'est une chose, mais ensuite Franz, que se passera t-il ? Quelle sera la prochaine étape ? Je me demande si il ne faudrait pas s'en débarasser. Et si tu n'es pas prêt à le faire, alors je peux en prendre la responsabilité!

Soudain, Simon se décida à dire pourquoi il avait été si motivé pour piquer un sprint dans les couloirs de la boîte de conserve volante.

- J'ai trouvé quelque chose d'intéressant. En outre les recherches sur l'HP, j'ai cherché à savoir si cet engin possédait des communicateurs longues distances ou des balises de détresse afin de signaler sa position en cas de danger. J'ai alors trouvé que cette balise existait, mais qu'elle avait été désactivée par je ne sais quoi. Si je parviens à la réactivé, on pourra alors activer la balise, et le Dédale ne mettrait pas longtemps à le capter. Si bien évidemment, nous arrêtons l'hyper-propulsion.

- Génial ton idée Simon !!!

- Pas mal! Cela dit j'ai toujours cru que les balises de détection étaient incluses dans le packaging des vehicules spatiaux. Une question toutefois messieurs, est ce que plutôt que d'essayer de couper l'hyper propulsion, vous pourriez essayer de la reprogrammer pour rentrer à la maison ? Ca pourrait être pas mal de revenir à bord de cette boîte de conserve volante...Et puis si on doit attendre que quelqu'un nous sauve...

Julia résuma l'idée de Simon à Sheppard via sa radio (hp : je ne vais pas te la refaire^^) et le capitaine ordonna un retour à la passerelle d'Alan et d'elle-même.

- Demi tour toutes! Bonne chance messieurs.

Les sens aux aguets et particuliérement celui de l'orientation, Julia s'apperçut que Alan la regardait d'une maniére...insistante. Elle fouilla fébrilement son sac à la recherche de son miroir de poche mais ne parvint pas à remettre la main dessus.

- Mon eye liner a coulé n'est ce pas ? Je fais attention à mettre du waterproof poutant!

« Oh excusez moi je ne voulais pas paraître malsain en vous fixant ainsi. C'est juste que vous.. vous êtes très jolie. Il ne m'est pas donné de travailler avec de si belles femmes, d'habitudes elles ne sont pas très intéressées par les relations amicales entre collègues, et elles préfèrent le travail aux amis. Normal vous me direz, mais il y a un temps pour tout dans la vie... Vous avez l'air d'être quelqu'un de très compétente et je suis ravi de travailler avec vous... Voilà.. je tenais à ce que vous le sachiez. »

Le pauvre scientifique rougit le regard baissé vers le sol et la blondinette sentit ses joues se colorer légérement.

- Eh bien je vous remercie. Je suis également heureuse de travailler avec vous et...

Un bruit...un bruit qui ne venait pas du duo scientifique-militaire venait de parvenir aux oreilles de la jeune-femme qui stoppa net et fit signe à Tinar de faire de même.Elle leva son arme, alluma sa lampe mais elle ne voyait rien. Soudainement, un second bruit se fit entendre derrière eux. Se retournant subitement, Julia fit quelques pas dans la direction comme pour essayer de voir quelque chose qu'il n'y avait pas.

« Qu'est ce qu'il y a Julia ? »

Alors que cette dernière allait répondre, elle vit vaguement du coin de l'oeil une forme sombre se précipiter vers eux. L'instant suivant, un poing s'écrasa sur elle. Le souffle coupé, elle se retrouva plaquée sous un bon métre quatre vingt de gros barraqué mal-éduqué . Elle tenta de rattraper son arme mais un pied vint se poser dessus et un rire pas franchement communicatif raisonna. Une main ramassa l'arme et l'homme la regarda avec avidité.

« Hé Théoma, regarde ça. C'est un bien joli jouet qu'elle à la petite dame. »

Il la tenait en joue sous sa propre arme. Blême sous le coup du choc et de la surprise, Julia protesta

-Je vous interdis formellement de recommencer un coup pareil ! Rendez-moi mes effets personnels!

« Ouais, et regarde celui ci, on dirait qu'il va s'faire dessus... pauvre gosse »

ajouta t-il en s'adressant à Alan qui avait la tête caché dans ses bras. Julia nota que pour l'instant il allait bien. Il fallait absolument que les deux sans gêne le délaissent. Le malheureux ne savait probablement pas se défendre. Heureusement leur attention se captérent à nouveau sur elle..

« Et c'est qu'elle m'a l'air d'être une militaire. L'arme, l'écusson, le packtage, la totale. Elle doit aussi avoir un communicateur pour joindre son chef non ? »

C'est avec une ironie mordante qu'elle leur lança

- Quelle perspicacité!

Tout était bon pour que Théoma et son copain ne remarquent qu'elle et laissent Alan en paix. Julia fut consciencieusement fouillée et le type trouva la radio qu'il trifouilla. Agacée Julia leva les sourcils

- Il faut appuyer sur le petit bouton et parler!

« Je m'appelle Alinao, je sais que vous m'entendez. Vous détenez une personne de mon groupe, et j'en détiens deux du vôtre. Si vous voulez les revoir vivant, vous allez nous rendre Inia ou nous les tuons tous les deux. Ne vous imaginez pas capable de nous doubler, j'espère que vous m'avez bien compris ? »

Alinao, Théoma et Inia donc...Des prénoms de mafieux!

- Dites, vous n'auriez pas joué dans "le Parain" par hasard ?

Pourvu que Sheppard ne réponde pas! Si il le faisait, il offrirait au clan Sicilien un vrai moyen de pression. Et il ne pouvait être question de céder.

[Radio] Je m'appelle John Sheppard, en effet nous détenons votre amie, et je vous dirai la même chose, j'ai mon arme pointée droit sur elle, si vous nous doublé, elle meurt. Je suppose que vous savez ou l'ont se trouvent, alors venez.

Tout allait vraiment de mal en pis.[i]

- Et je peux vous garantir qu'il ne plaisante pas!

[i]Julia réfléchit à toute vitesse alors qu'ils prenaient la direction de la passerelle. Il fallait avant tout sortir Alan de ce pétrin. Plus il y aurait des scientifiques du coté des SGCiens plus ils auraient une chance de s'en sortir et de trouver une solution sans que les affreux ne puissent leur mettre des batons dans les roues. Et il y avait suffisament de militaires pour les assister. Si elle restait prisonniére plus longtemps ça serait moins gênant


hp : la suite est à valider (ou pas) par Jason

Alors qu'ils avançaient d'un bon pas en file indienne et qu'elle avait un des mafieux sur ses talons, Julia s'arrêta d'un coup sec provoquant un léger déséquilibre de celui qui la suivait. D'un geste vif, elle brandit son gilet tactique qui n'était pas des plus légers et le projeta sur la tête de l'assaillant d'Alan en criant au scientifique :

- Courez!! Mettez vous à couvert!

Elle n'avait aucune chance face aux deux hommes, pourtant il lui fallait tenter quelque chose. Elle était une monnaie d'échange et ils n'oseraient pas la tuer tout de suite. Alors qu'un bras musclé s'enroulait autour de son cou, elle se cabra en arriére et frappa d'un petit coup sec le sinus carotidien du mafieux. La pression sur cette zone provoquant une interruption brève de la conscience secondaire à la chute brutale du débit sanguin cérébral.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wolowitz
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
217/500  (217/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 1 Sep - 12:57

Grâce à sa récente découverte, Simon pouvait voir les personnes présentes dans le vaisseau, du moins, dans les parties du vaisseau que les capteurs thermiques marchaient encore. Mais alors qu'il suivait Schwarzy pour retourner dans la salle de contrôle, celui ci demanda Wolowitz de restait sur place et de le guider à travers le vaisseau pour qu'il puisse attaquer les fameux points rouge. L'ingénieur crut à une blague de sa part, après tout, les militaires avaient la fâcheuse habitude de faire des blagues même dans les situation les plus critiques. Mais, ce fut quand il vit le Soldat lui tendre un pistolet qu'il comprit qu'il était vraiment sérieux.

Ainsi, Schwarzy commença à partir en solo, Simon resta là complètement bouche bée. Il venait de se retrouver tout seul, dans un vaisseau inconnu, avec des gens plus que hostile et surtout, avec une arme dont il était même pas sûr de savoir s'en servir. Certes, il connaissait sa fabrication et toutes les pièces qu'il l'équipait, mais cela voulait pas dire pour autant qu'il savait s'en servir. Enfin, l'ingénieur se mit à observer autour de lui, comme pour voir si l'endroit était rassurant ou bien trouver quelqu'un mais il était définitivement seul dans cette pièce...


- Jamais de la vie je resterai ici tout seul.


Alors, Simon se mit à quitter l'endroit, sans se rendre compte que son geste était plus suicidaire que de rester seul. Mais le fait de savoir d'être avec personne dans une pièce ne l'enchantait guère. Il se mit donc à la recherche de son compagnon de mission, parcourant les couloirs avec rapidité et en observant tout ce qu'il y avait autour de lui. Et heureusement, il vit Schwarzy au bout d'un couloir. Simon ne pu s'empêcher de lâcher un léger..
.

- HEYYYYYYYYY !!!!! ATTENDEZ MOI !!!!!!!!


Mouais... ce n'était pas aussi léger qu'il l'aurait voulut mais il voulait être sûr que le Soldat l'entende et là, c'était sûrement le cas. Se rapprochant de Schwarzy, celui-ci avait un regard interrogatoire, ou pas, l'ingénieur ne voyait pas très bien avec cette obscurité. Puis, il lui dit...


- Vous pensez tout de même pas que j'allais rester tout seul là-bas. Je connais même pas cet endroit, je sais même pas comment utiliser votre truc là, dit en montrant le 9mm. Et enfin, dans les films d'horreur, c'est souvent que les gens se séparent qu'il y a des mort et moi, j'ai pas envie de mourir sur ce vaisseau merdique.

Simon avait ravaler sa salive à l'idée de mourir ici. Mais maintenant qu'il avait rejoint le militaire, il ne le quittera plus qu'une semelle et cela quoiqu'il dise ou fasse, ça ne changera rien.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 1 Sep - 13:15

L'ingénieur arriva en hurlant et courant. Franz déprima devant cette vision, mais il n'y pouvais rien, maintenant qu'il était là il devrait faire avec. Il lui fit signe de se baisser et de rester calme le temps qu'il lui explique comment marchait le pistolet. Tranquillement et calmement Franz arma le pistolet le chargea et le pointa dans une direction. Il fit semblant de tirer, puis il regarda l'ingénieur.

« voilà, ça marche comme cela. Maintenant si tu ne veux pas qu'on se fasse attraper par l'ennemi je te conseille de faire comme moi et de te taire.
Merci
»

Franz continua d'avancer tout en gardant un œil sur l'ingénieur derrière lui, il préférait l'avoir dans une salle à le guider, mais il pourrait peut être s'en servir un peu plus tard. Il est vrai que dans le cas ou il devait servir de diversion il serait parfait.

Après cinq minute de transit vers un autre couloir, Franz s’arrêta, de ce qu'il savait ils se trouvaient tout proche de la salle de contrôle. Il tourna la tête vers l'ingénieur qui serrait très fort l'arme contre lui, et qui semblait avoir une trouille bleue, d'autant plus que Franz n'utilisait quasiment pas de lampe torche, et le faible éclairage du couloir était assez stressante.


« Maintenant on attend et on reste calme. Respire un coup et détend toi, tout ce passera bien. Et si tu m'aide à sauver julia peut être qu'elle t'offrira quelque chose. »

Il prenait Simon par les sentiments, mais comment réagirais julia si elle savait ce qu'il venait de faire ? Elle le frapperait sûrement, mais au moins il avait trouvé un moyen de calmer Simon.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wolowitz
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
217/500  (217/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 1 Sep - 13:47

Schwarzy lui montra comment armer et tirer avec l'arme. Cependant, Simon était beaucoup trop apeuré par l’environnement autour de lui pour vraiment se concentrer sur qu'il faisait et donc, il comprit que la moitié des choses. Bien évidemment, pour éviter de paraitre pour un débile ou un trouillard, il fit un geste de la tête affirmation quand le Soldat finit son explication et qu'il l'avait regarder pour savoir si il avait bien comprit.

Suivant son compagnon à travers ce dédale de couloir, Simon n'y voyait presque rien et plusieurs fois, il faillit tomber au grand désespoir de son camarade. Mais l'ingénieur faisait des efforts, il voulait vraiment venir en aide à Schwarzy mais également à la belle Julia et accessoirement, à Tinar. Mais bon, même si l'envie était pas vraiment là, Simon savait que si il voulait faire revenir l'équipe à la maison, il aurait besoin de Alan pour l'aider.

Au bout de cinq minutes, les deux hommes arrivèrent non loin de la salle de contrôle. Simon pouvait voir des points rouges dedans, sûrement Sheppard avec les deux filles. Mais il y avait également les autres points qui commençaient à se rapprocher de plus en plus. Sentant la confrontation arriver à grand pas, l'ingénieur prit un bon bouffer d'air. C'était à ce moment là que Schwarzy s'adressa à lui...


- Maintenant on attend et on reste calme. Respire un coup et détend toi, tout ce passera bien. Et si tu m'aide à sauver julia peut être qu'elle t'offrira quelque chose.


Simon observa le militaire, l'air perdu dans le vide. Il semblait penser à quelque chose mais le Soldat ne pouvait pas savoir quoi. Mais au final, il finit par prendre la parole avec une voix des plus sérieuses qu'il avait pu prendre depuis le début de cette mission...

- Ne joue pas avec moi mec. Si tu penses qu'en sauvant Julia, elle m'offrira quelque chose et bah... Que ta volonté soit faites.


Simon souria et se mit en position derrière Schwarzy. Rien que l'idée d'avoir quelque chose venant de Julia, une créature venu des cieux pour montrer sa beauté angélique, cela le motivé au plus haut point pour risquer sa vie. Quel romantique celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Lun 5 Sep - 23:42

--- --- ---

    Julia et Alan n'étaient pas vraiment en bonne posture. Ils venaient de se faire capturer sans trop savoir quoi faire, et les deux ravisseurs les emmenaient à présent dans une partie du vaisseau que l'équipe n'avait pas encore visitée. Alan était anxieux et la peur se lisait sur son visage, chose logique. Julia, elle, regardait à droite et à gauche de temps en temps pour essayer de voir si il n'y avait pas un échappatoire. Au bout d'un moment, elle fini surement par se dire qu'ils allaient les tuer de toute façon, ou bien pensait-elle qu'elle avait une chance de sortir Alan de là. Le scientifique, voyant ses regards et comprenant le gros de son plan s'approcha d'elle et lui parla discrètement.

    « Ne tentez rien s'il vous plait, ils vont nous tuer.. Ils n'ont aucun scrupule.. Ça se voit... » dit il avec une voix tremblotante.

    Mais Julia qui se voulait de nature rassurante, prit quand même le risque. Elle profita de l'occasion ou le gros balèze tournait les yeux pour lui faire une prise digne d'une championne à l'aide de son gilet tactique, et cria à Alan de s'enfuir tandis qu'elle sentit un bras s'enrouler autour de son cou. L'homme qui la tenait reçu un coup de coude assez assommant et lâcha prise, mais l'autre donna un bon coup de pied dans l'arrière du genou de la militaire qui se courba instantanément avant de voir un autre poing lui arriver en pleine figure. Un « STOP » retentit pour Alan qui fuyait à toutes jambes. Un coup de feu, un autre, des cris. Julia releva la tête et vit les deux hommes furieux qui l'attrapèrent par les cheveux et la trainèrent dans une salle recluse avant de lui attacher les mains dans le dos.
    Le dénommé Alinao ordonna à Théoma de poursuivre Alan et de le tuer si nécessaire afin qu'il ne puisse pas rejoindre ses amis. Julia espérait de toute ses forces qu'il y arrive avant...
    Alors qu'elle vit Théoma s'éloigner en courant, arme à la main, Alinao ; qui devait être le chef du groupe ; s'avança vers Julia avec un sourire.


    « On va s'amuser... » dit il en fixant la jeune femme qui était à terre.



    Pendant ce temps, du côté de Simon et Franz avançaient dans le vaisseau. Ils arpentaient les couloirs à la recherche du reste de leur équipe mais étaient apparemment perdus. Franz ne cessait d'insister et de lui ordonner de trouver le bon chemin, mais Simon travaillait très mal sous pression. Ils trouvèrent diverses salles, parmi lesquelles les cabines de l'équipage, le garde manger (ou la plupart des nutriments étaient moisis depuis pas mal de mois vu l'odeur) ainsi que la salle de contrôle auxiliaire. Il y avait un petit encadrement sur la porte ou on pouvait voir l'intérieur de la salle... Ce n'était pas beau à voir. Divers objets métalliques, des sièges, ainsi que des cadavres décomposés flottaient littéralement dans les airs. Un énorme trou était visible en plein là ou devait se trouver le hublot principal du vaisseau, et une partie de la coque avait été pulvérisée par ils ne savaient quoi. Du coup toute la salle avait été dépressurisée. Parmi les corps, ils virent un cadavre avec un uniforme blanc ensanglanté, et divers galons sur son torse ; surement le capitaine de cet appareil qui avait péri en même temps que son engin. (niveau chronologie : en parallèle pour Julia et Alan, ce dernier vient de s'enfuir et est poursuivit.)

    Ils ne s'attardèrent pas devant ce triste spectacle et reprirent leur route. Ils finirent par arriver à une intersection. Ils prirent à droite et descendirent des escaliers qui menaient à l'étage de la salle de contrôle annexe. Après encore cinq bonnes minutes de marche lorsque Simon fit tomber sa tablette qui s'éteignit. Franz lui lança un regard assassin ; elle ne se rallumait pas. Ce dernier été désolé et se hâtait à rallumer l'engin. Il tapota dessus en ayant l'air de savoir quoi faire, mais elle ne fonctionnait toujours pas. Il ouvrit le panneau arrière et retira la batterie puis la rebrancha après l'avoir réinitialisée. Elle se ralluma ! Et il vit également que le programme de navigation du vaisseau n'avait pas été effacé, ils avaient de la chance.
    Plus que ça, quelque chose clignota sur la tablette de Simon, quelque chose qui n'y était pas avant se petit accident. Lorsqu'il l'activa, il vit un autre plan du vaisseau sans détails, mais avec des petits points qui clignotaient à divers endroits du vaisseau... Ils venaient de trouver les capteurs internes de l'appareil !
    Il en informa rapidement le Capitaine sur le canal sécurisé et précisa qu'un seul point arrivait vers eux, avant de reprendre son chemin de plus belle. Ils n'étaient plus très loin...



    En salle de contrôle le temps passait très lentement. Sheppard ne savait pas ou était son équipe, ni s'ils allaient bien. Franz et Simon n'avaient donné qu'un rapport au Capitaine, et à présent il ne savait pas ou son équipe pouvait être. Alicia aussi se faisait un sang d'encre pour sa sœur, et aussi un peu pour Alan. Ces types étaient timbrés, rien qu'à la voix ça s'entendait. Ils pouvaient leur faire du mal, beaucoup de mal.
    De son côté, Inia paraissait paisible et confiante. Elle savait très bien que Sheppard ne tuerait pas quelqu'un de sang froid, ce n'était pas son style, même s'il voulait pouvoir penser le contraire. C'était contraire à l'éthique des militaires et du SGC, mais en tant que meneur il allait devoir sauver tout le monde en évitant le moins d'effusion de sang.
    Perdu dans leurs pensées, Inia les ramena sur Terre.


    « Vous devriez me relâcher tous les deux, vous devez savoir qu'Alinao n'hésitera pas à tuer vos amis, il sait que vous êtes faibles et que vous ne me ferez pas de mal, du moins.. moi je le sais. » dit elle en fixant Alicia comme si ce n'était qu'une enfant.

    Les deux membres lui répondirent alors l'un après l'autre, et à vrai dire l'attitude d'Inia envers Alicia était assez insultante, d'autant plus qu'elle avait faillit la tuer quelques temps auparavant.
    Au bout de cinq minutes, les radios de l'équipe grésillèrent et la voix de Simon en sortit. Il leur annonça qu'il venait de découvrir les capteurs internes du vaisseau, et qu'un point (donc une personne) se dirigeait en ce moment même vers eux et abordait le couloir qui menait directement à la salle de contrôle.
    Alicia (qui était la plus proche de la porte menant à ce couloir) se mit en position de tir pour parer à toutes éventualités. Sheppard l'imita, se posant derrière une console de commande, un genou à terre. Dans l'ombre du couloir, une silhouette se dessina alors...



    Julia était solidement attachée, dos à un mur, assise par terre. Alinao lui envoyé deux bon droite gauche en pleine poire qui lui avait remit les pieds sur Terre. Elle s'en était déjà prise des bonnes, mais ce type avait une frappe d'enfer. En plus d'être une brute, c'était un lâche.
    Un filet de sang coulait le long de sa lèvre droite, et ses cheveux surplombaient son visage, dans la pénombre s'en était terrifiant. Son arcade droit était ouvert aussi, mais malgré les coups qu'elle venait de se prendre, elle ne regrettait pas le moins du monde d'avoir permise à Alan de fuir.
    Tout d'un coup, elle entendit une voix grave, apparemment l'acolyte d'Alinao était revenu. Elle entendait ce qu'ils pouvaient se dire, mais elle dût tendre l'oreille.


    « .. comme tu voulais. Je l'ai rattrapé (le cœur de Julia fit un bond dans sa poitrine) et je lui ai fait regretté l'envie de s'enfuir à cette lavette. Il s'est pissé d'ssus... » dit il en riant haut et fort.

    Julia s'en voulait désormais. Alan était mort, et c'était à cause d'elle. Alors qu'elle baissa la tête en signe de désespoir, Théoma reparla.


    « J'lui ai attaché du B19 autour de lui comme tu le voulait. J'pense que tu devrais pas trop tarder à reparler à leur chef, s'il veut pas que ce pisseux explose en emportant son équipe avec lui, il va devoir relâcher Inia... »

    Julia analysa tout ça. Du B19 ? Si elle avait bien compris, Alan était entouré d'explosif et se dirigeait droit vers la salle de contrôle...



    En salle de contrôle, une silhouette se dessina dans la pénombre du couloir pour laisser apparaître Alan, les joues rouges, de longues larmes ruisselant le long de ses joues cabossées. Il saignait à divers endroits, mais tenait debout. Sheppard et Alicia baissèrent leurs armes, rassurés, mais alors que le Capitaine allait lui souhaiter la bienvenue avec l'équipe et le questionner sur Julia, il baissa les yeux et vit que sa veste était fermée. Alan, lui, ne parlait pas. Il regardait Sheppard avec ses yeux gonflés par les larmes, comme si il n'allait plus jamais le revoir après cet instant. Alicia eut un réflexe humain, et ouvrit la veste d'Alan... Des engins étaient entourés autour de la taille du scientifique, et diverses diodes s'allumaient les unes après les autres dans des ordres aléatoires. Des dizaines de fils partaient d'un peu partout pour s'entre-mêler et semer la pagaille autour de la taille d'Alan.
    Ce dernier se mit à paniquer, et Alicia dût le ramener à la raison et le faire s'asseoir. Sheppard prit alors sa radio et alors qu'il s'apprêtait à parler à Alinao, ce dernier le devança.


    « Votre homme à déjà dût revenir à présent. Je vais aller droit au but. Nous avons attaché plusieurs B19 à votre gars. C'est un explosif qui contient un composant qui ; une fois explosé ; se durcit ensuite au contact de l'air en l'espace de 2,86 secondes, soit à peine le temps pour vous de faire 3 pas pour fuir. Soit vous nous rendez notre coéquipière sur le champ ; et je peux voir si elle arrive vers nous ; soit j'active mon dispositif et vous serez blessé dans le meilleur des cas, tué dans le pire par le souffle de l'explosion. Et même si vous survivez, vous serez prisonniers à jamais de cette prison d'ambre solidifiée. Relâchez Inia, elle désactivera le dispositif au bout du couloir et partira ensuite. A vous de voir... la balle est dans votre camp. Je tiens également à vous préciser que pour avoir tenté quelque chose contre nous, j'ai tué la femme. Ce n'est qu'un avertissement, faites ce que je vous dis ou vous y restez tous. » (POUR JULIA : Julia à bien sur tout entendu, et Alinao la fixait lorsqu'il à dit l'avoir tuée.)

    Sheppard répondit, et à ce moment, Simon et Franz entrèrent dans la salle. Alicia leur résuma l'essentiel de la conversation et Simon proposa alors une idée folle ; désamorcer l'appareil. Alicia avait des outils de premiers secours avec elle, mais ils pourraient s'en servir pour couper des fils si besoin. Mais en était-il réelement capable ? Alan était visiblement sous le choc, l'équipe pourrait-elle le convaincre d'aider Simon à désamorcer l'explosif ? Pourraient-ils le ramener sur Terre assez rapidement avant que tout n'explose ?
    En tout cas une chose était sur, si quelqu'un devait le faire, c'était Alicia et ses doigts de fée. (suivant pas à pas les dires d'Alan & de Simon :P)




[ALORS ! J'vous laisse répondre à vos actions diverses, développez comme d'hab ça sera niquel Rolling Eyes
Pour ce qui est d'Alan, son aide sera précieuse si vous pouvez lui ramener la raison (trouvez les bons mots Rolling Eyes des trucs qui touchent je sais pas lool).
Julia, si tu veux parlementer avec Alinao ou autre, MP j't'aiderais Wink

Franz ne répondra pas à ce post, donc si vous parlez avec lui, imaginez ses réponses avec mon post ! Vila !
Grosse semaine pour répondre, j'enchainerai lundi prochain comme d'hab Rolling Eyes BONNES REPS !!!!!!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 6 Sep - 4:33

Alicia tournait en rond dans la salle des machines. Personne n’avait donné de nouvelles depuis au moins 10 minutes. Il est vrai que Sheppard avait demandé le silence radio, mais cela les empêchait de savoir si Franz et Simon progressaient vers eux ou bien s’ils avaient eux aussi été capturés par les ravisseurs.

En parlant de ces deux brutes, eux non plus n’avaient pas pris le contact pour des revendications. Qu’en était-il de Julia et d’Alan ? Alicia gardait bon espoir. Elle savait que sa sœur ne se laisserait pas faire et qu’elle pourrait e sortir de cette situation et d’en sortir Alan aussi.
Il lui fallait simplement un peu de temps …

Puis, la jeune doc se tourna vers Inia qui semblait toujours aussi confiante de son équipe et d’elle-même. Alicia en avait vraiment plus qu’assez de l’entendre à toutes les fois et elle perdit son sang fois pour l’espace d’un instant. Elle s’avança devant la prisonnière et son arme à la main, Alicia la frappa durement au visage.


- La première n’est jamais la bonne, tenez-vous le pour dit. Nous sommes quatre, ils sont deux, alors on va reprendre l’avantage dans quelques instants et ensuite, on les forcera à se rendre …
J’aurais dû vous tirer dessus quand j’en ai eu l’occasion
.

Alicia savait que Sheppard désapprouverait son comportement, comme il avait désapprouvé le comportement de Franz, mais là, Inia allait trop loin et jouait avec ses nerfs …

La jeune doc retrouva sa concentration quand enfin ils eurent un contact radio avec Simon. Elle était contente de l’entendre, cela voulait dire qu’ils ne s’étaient pas fait prendre … du moins, pas encore. Ce dernier les informa que quelqu’un arrivait vers la salle de contrôle et les deux militaires se tinrent prêts à tirer. Alicia avait le doigt sur la gâchette et elle était fin prête à appuyer, mais fut soulager de voir Alan. Pourquoi Julia n’était pas avec lui?

Elle se détendit et vit que l’ingénieur n’avait pas l’air normal et suivit les yeux de Sheppard sur Alan : sa veste. Alicia, par réflexe, l’ouvrit et recula lorsqu’elle vit les explosifs …

Alan était nerveux, c’était compréhensible, mais si n’arrêtait pas de se tortiller partout et ne se calmait pas, ça finirait mal. La jeune doc posa une main bienveillante sur son bras, elle devait trouver un moyen de le raisonner
.

- Ok … vous allez m’écouter attentivement. Vous êtes en sécurité maintenant, on va vous enlever ce truc de sur vous, mais on a besoin que vous restiez calme et surtout, on va avoir besoin de votre aide

. Vous devez d’abord vous calmer et vous asseoir tranquillement.

Je vais vous tenir la main jusqu’à ce que vous soyez débarrassé de ces explosifs d’accord? Vous devez avoir confiance en moi, rien ne va vous arriver.


Alicia était toujours avec Alan quand Sheppard reçu le message radio d'Alinao. Ce fut comme un coup de poignard dans le cœur de la jeune doc.
Sa sœur était … morte …
Alicia ne put retenir ces larmes silencieuses qui coulaient les longs de ses joues. C’était un risque que Julia avait pris, mais elle n’avait pas eu de chance.

Tranquillement, la colère vint se mélanger à la tristesse et son seul désir était de flinguer Inia pour compenser la mort de sa sœur, mais elle ne pouvait pas faire ça, Julia n’aurait certainement pas voulut que sa sœur la venge de cette manière, en se rabaissant au niveau de ces truands.

À ce moment , Franz et Simon arrivèrent et elle leur expliqua la situation, quoiqu’ils devaient avoir compris vu le visage d’Alicia.


- Julia … ils … ils l’ont … ils l’ont tuée … et Alan est … bourré d’explosif.
Simon … vous êtes le seul avec Alan qui pouvez empêcher ces bombes de nous tuer.


La jeune femme agrippa son sac et en sortir le contenu.

- Il y … a des trucs que vous pouvez prendre, mais tout ce que j’ai …

Tout se résumait à des ciseaux chirurgicaux, des pinces, du fil et des pansements.

Revenir en haut Aller en bas
Simon Wolowitz
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
217/500  (217/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 6 Sep - 13:30

Cela faisait un petit moment que les deux hommes marchaient dans les couloirs de ce vaisseau, et cela à cause des méchants. En effet, Simon avait prit un chemin annexe pour éviter de tomber sur les truands. Seulement voilà, le jeune homme était un peu sous pression et les questions incessante de son coéquipier n'arrangeait rien. Du coup, les deux hommes prenaient des couloirs sans issue, certains rallonger de beaucoup leur progression et des fois, ils faisaient machine-arrière car Wolowitz s'était trompé de couloir. L'ingénieur voyait bien que cela agacer fortement Schwarzy mais son énervement stressait encore plus Simon. Mais, le bon côté des choses, c'était qu'ils avaient pu découvert certains pièces. La salle des cabines, où devaient normalement se trouvaient l'équipe endormi mais bien évidemment, il n'y avait personne. Ils ont croisé le garde manger qui d'après l'odeur, ne devait plus être très frais. Les deux hommes ne s'attardèrent pas à cet endroit et poursuivirent leur chemin. Et ils arrivèrent devant la salle de commande auxiliaire.

A la porte qui fermé la pièce, il y avait une petite arcade qui permettait de voir à l'intérieur... Simon aurait préféré ne rien voir. Déjà, il lui avait fallut se mettre sur la pointe des pieds pour apercevoir quoique se soit et encore, il avait bien du mal, mais en plus voir un tel spectacle lui fit des haut le cœur. A l'intérieur, des objets en tout genre volait dans les airs, des morceaux de métal, des consoles de contrôle, des chaussures et des morceaux de corps en décomposition. Simon se tourna vers son coéquipier et la seule chose qui trouva à dire c'était cela...


- Dans l'espace, le corps met beaucoup plus longtemps à se décomposer à cause du manque d'oxygène, de l'absence de chaleur et des petites bestioles qui viennent vous manger la peau et tout le reste une fois que vous êtes enterré.


Mouais... sa remarque, il aurait pu la garder pour lui même mais c'était quelque chose qu'il fallait savoir aussi et le jeune homme avait cru bon de le partager avec Schwarzy. Enfin, celui-ci ordonna de reprendre la marche et demanda à Simon de restait concentré sur leur objectif, qui était de rejoindre la salle de contrôle rapidement. On pouvait dire que ce n'était pas le cas pour l'instant car les deux hommes avaient perdu pas mal de temps à déambuler dans les couloirs. D'ailleurs, Simon se permit une petite blague histoire de détendre l'atmosphère...


- Heureusement qu'ils nous attendent pas pour dîner car sinon, ils seront mort de faim !!! HA !!! Ha!!!! ha!!


Schwarzy n'avait certainement pas comprit toute la finesse et le second degré de cette blague. Du coup, les deux hommes repartirent comme ils étaient arrivé, dans le stresse et l'angoisse. Les couloirs défilèrent devant eux sans aucun ne disent un mot, sauf si c'était pour dire
"Il faut prendre à droite." et que l'autre réponde "Vous êtes sûr de vous là." pour final répliquer "Oui c'est bien par là !!! A moins que non, c'est par ce côté là, j'avais pas le plan dans le bon sens." pour finir avec un "PFffffff..." . Ils faisaient un bon duo tout les deux, complémentaire en tout point. L'un était beau, courageux et aussi patient qu'une horloge, qui n'était d'autre que Simon. Et l'autre était armé jusqu'au dent, stressé par la situation et n'allait pas tarder à perdre ses cheveux vue la coupe de cheveux qu'il se paye, qui était bien évidemment Schwarzy. Puis les deux hommes prit un autre couloir, descendit quelque marche et là... ce fut le drame...

L'ingénieur qui tenait fermement sa tablette dans la main, la lâcha subitement en voyant une ombre devant lui. Après réflexion, il se rendit compte qu'il s'agissait de l'ombre de Schwarzy mais bon, elle était effrayant quand même. Le jeune homme se tourna alors vers le Soldat pour s'excuser d'avoir fait du bruit et ramassa la tablette. A première vue, elle semblait intact, juste une petite rayure sur le côté mais rien de bien alarmant. Cependant, elle s'était éteinte lors du choc contre le sol et Wolowitz s'employa à la rallumer en appuyant sur le bouton marche. Il lâcha un petit sourire au militaire histoire de le faire patienter un peu plus et lui faire comprendre que tout allait bien. Mais Simon stoppa rapidement son sourire pour laisser place à des sourcils froncés. La tablette ne voulait plus se rallumé. L'ingénieur tapa sur la tablette avec un air de
*Bon bah si elle veut pas se rallumer comme ça, on va passer par là pour contourner ceci et faire en sorte que cela s'ouvre afin de permettre ce truc d'allumer la tablette.* mais en réalité, le jeune homme était au fond de lui *RAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHH !!!!! Pourquoi elle veut pas s'allumer cette p*** !!!!! M***E !!! L'autre va me tuer sur place !!!!*. Simon tourna la tablette et vit un panneau arrière, c'était sa dernière chance de faire rallumer la tablette. Il ouvrit le panneau pour prendre la batterie et la remettre. Schwarzy activa du coup sa lampe torche pour aider l'ingénieur à mieux voir tandis que Wolowitz brancha la batterie à la tablette et celle-ci se ralluma. Par miracle, il n'avait pas perdu le programme de navigation du vaisseau.

Tout allait beaucoup maintenant, sauf que le jeune homme vit quelque chose clignoter sur son écran. Ce n'était pas là avant, il en était sûr sinon, il aurait déjà cliqué dessus depuis bien longtemps. Et là, Simon découvrit un autre plan du vaisseau, avec dessus des points qui clignotaient. Surpris de sa trouvaille, l'ingénieur se rendit compte qu'il avait découvert le capteur interne du vaisseau. Aussitôt, il informa son coéquipier de sa découverte et explique que le fait d'avoir fait tomber sa tablette faisait partit de son plan por activer ce programme. En voyant la tête et le regard de Schwarzy, Simon comprit que l'homme n'y croyait pas du tout et le scientifique finit par dire qu'il avait eut de la chance sur ce coup. Enfin, il regarda ce nouveau plan de plus prêt et vit un point se diriger vers la salle de contrôle. Rapidement, l'ingénieur prit sa radio pour informer le Capitaine de la nouvelle...


[RADIO] Capitaine ? Ici Wolowitz ? Je vous informe que je viens de trouver les capteurs interne de l'appareil. En effet, pour vous donner le décors de ma découverte, Avec Schwarzy, on arpentait les couloirs pour revenir vous voir. Cependant, on a prit quelque détour et on s'est un peu paumé. Heureusement, j'ai réussit à retrouver le bon chemin. Malheureusement, la tablette me tomba des main. J'ai bien essayé de la rattraper en me jetant au sol comme ci ma vie en dépendait mais elle toucha le sol sans que je puisse la rattraper à temps. Schwarzy commençait déjà à paniquer et se voyait mourir ici mais je l'ais regarder droit dans les yeux et... Simon vit le regard du Soldat quand il parlait de son récit burlesque. Enfin bref, je me suis activé à essayer de la remettre en marche mais elle ne voulait pas. Alors, j'ai eut l'idée de génie. J'ai prit la batterie et je l'ai rebranché de nouveau. Et là !!! Ça remarchait !!! Mais en plus, les capteur interne du vaisseau se sont ouvert. Enfin, tout ça pour vous dire que quelqu'un se dirige vers votre position... Voilà. Faites attention à vous.[/RADIO]

Simon ne s'était pas rendu compte mais il venait de monopoliser la parole. Heureusement qu'il parlait par radio mais malheureusement pour le pauvre Sheppard qui ne pouvait pas gueuler sur Wolowitz pour qu'il se taise et aille droit au but. Enfin, l'ingénieur se tourna vers son coéquipier et tout deux reprit la marche en direction de la salle de contrôle. A condition que Simon ne leur fasse pas faire des détours comme avant. Mais cela ne devrait pas arrivé, il était gonflé à bloc grâce à cette découverte et il serait presque partant pour se mettre devant et ouvrir la voie... presque.

Enfin, les deux hommes finir par arrivaient dans la salle de contrôle. Simon s'attendait à de chaleureuse retrouvailles et de voir Alicia se jetait sur lui car elle s’inquiétait pour l'ingénieur qui n'était d'autre que le futur père de ses enfants. Mais non, Alicia avait des larmes qui coulaient le long de ses joues et Sheppard était avec Tinar. D'ailleurs, Simon fut surprit de voir Alan ici, il le croyait prisonnier. La jeune doc finit par expliquer au deux hommes ce qu'il s'était passé...


- Julia … ils … ils l’ont … ils l’ont tuée … et Alan est … bourré d’explosif.
Simon … vous êtes le seul avec Alan qui pouvez empêcher ces bombes de nous tuer.


Wolowitz se tourna vers Schwarzy pour lui dire discrètement...


- Finalement, elle pourra pas m'offrir un cadeau. Dit avec humour même si il était triste au fond de lui. Puis il s'avança vers Alicia. La seule chose qu'on puisse faire, c'est de désamorcer cette bombe.
- Il y … a des trucs que vous pouvez prendre, mais tout ce que j’ai …
répondit Alicia en montrant des ustensile de médecine.
- Oui sûrement, il doit bien avoir des trucs qui vous permettra de couper les fils. Simon vit le regarde surpris de la jeune femme quand il lui annonça que ça sera elle qui devra couper les fils. Vous êtes doc et pour pouvoir désamorcer une bombe, il faut des doigt agile, comme ceux d'un médecin. N'est ce pas Alan ?! Alan ??! Tu m'entends ?!!

Tinar semblait ne plus réagir, il était focalisé sur la bombe et parlait tout bas. En se rapprochant, Simon avait l'impression d'entendre une prière. Wolowitz attrapa Alan et tenta de le faire réagir. Mais rien n'y fait, il continuait à parler doucement et en se répétant. Cela n'allait pas arrangé les affaires de l'ingénieur si son camarade était incapable de lui venir en aide. Le jeune homme observa les autres personnes présente dans la pièce et toutes semblaient se reposer sur son expérience pour pouvoir arrêter cette bombe. Du coup, Simon tenta quelque chose. Il se tourna vers Alicia et les autres, et parla suffisamment fort pour que Alan puisse l'entendre assez bien. En faite, Wolowitz faisait croire qu'il parlait aux autres mais il s'adressait à Alan indirectement...


- Cela me rappel la fois où je me suis retrouvait enfermé dans les toilettes des dames. Une fille énorme m'avait découvert et je m'étais enfermé dans une cabine. La fille s'acharnait contre la porte et moi, j'étais complètement effrayé. Je récitais le sermon des green lantern car à l'époque, je possédais la même bague du super-héro. D'ailleurs, cela me rappel la fois où on avait fait un concours du meilleur déguisement à l'université. J'étais en bat-man. Pas vraiment crédible je vous l'accorde. Il y avait Alan aussi, il était en Aqua man si je me souviens bien. Simon s'était trompé sur le déguisement, histoire de faire réagir Alan. C'était une super soirée. Mes amis avaient finit avec chacun une fille pour passé la soirée et moi j'avais récolté trois claque, un coup de poing dans le nez et un coup de genou dans les partie. Là aussi Alan était présent, il voulait également le faire réagir à ses propos. C'était une bonne fête mine de rien.

Simon venait de finir son moment nostalgique. Il savait qu'il fallait parler de moment important et surtout qui comptait à des gens en état de choc pour leur venir en aide. Et c'était tout ce qu'il était venu à l'esprit de l'ingénieur. En même temps, il ne se fréquentait pas beaucoup avec Alan à l'époque. La seule chose qu'ils 'avait de Tinar, c'était qu'il avait gagné ce concours du meilleurs déguisement avec celui de Green Lantern. Enfin, maintenant, il fallait voir si Alan réagissait.
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 7 Sep - 18:07

"Oui sûrement, il doit bien avoir des trucs qui vous permettra de couper les fils. Vous êtes doc et pour pouvoir désamorcer une bombe, il faut des doigt agile, comme ceux d'un médecin"

Alicia regarda Simon, incapable de dire un mot. Elle, désamorcer une bombe ? Alicia espérait que ce ne soit qu'une mauvaise blague. Cela n'avait rien d'une opération coeur ouvert et même avec les instructions de Simon et d'Alan (si celui-ci venait à réagir et reprendre ses esprits), elle ne serait certainement pas capable.

- Je ... je peux pas faire ca ...

Dans un bloc opératoire, Alicia avait une finesse incroyable. Même si elle commettait une erreur et que la vie du patient était en jue, elle était presque toujours capable de réparer les dégâts. Cependant, ici on lui demandait de couper des fils qui étaient rattaché à des explosifs et un dispositif. Même avec sa formation de chirugienne, Alicia ne croyait pas être capable de la faire ...

Simon voulait lui mettre le sort de six personnes entre ses mains, c'était trop pour elle, surtout qu'elle était sous le choc d'avoir appris la mort de sa soeur.

Alicia se tourna vers Sheppard, c'est lui qui prenait les décisions finales. S'il lui demandait, elle devrait le faire, mais il était encore temps de l'en dissuader
.

- Capitaine, quelqu'un d'autre doit le faire à ma place. je ... je n'ai pas été entrainée pour ca et il y a trop de vies en jeu pour que je m'y risque ...

Peut-être Sheppard comprenrait-il ou bien peut-être lui ordonnerait-il de le faire puisqu'elle avait le meilleur doigté pour ce genre de choses ...
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Lun 12 Sep - 1:22

Julia encaissait comme elle le pouvait les coups. Ces types savaient frapper là où ça faisait mal. Son oeil et sa lévre saignaient mais le pire c'était les cheveux. Le mafieux n'y était pas allé de main morte en la traînant par cette partie sensible. La blondinette avait cru durant de longues secondes de douleurs que son crâne et sa peau allaient se séparer. Mais Alan avait pu fuir apparament, c'était déjà ça de gagner. Prostrée, Julia n'avait plus la force de réagir, simplement celle d'écouter, pour ne plus penser au goût du sang qu'elle avait dans la bouche et à la douleur.

« .. comme tu voulais. Je l'ai rattrapé et je lui ai fait regretté l'envie de s'enfuir à cette lavette. Il s'est pissé d'ssus... »

La respiration de Julia sembla s'arrêter tout d'un coup tandis que son rythme cardiaque s'accélérait. Alan était mort et c'était entiérement de sa faute! Alan, ce pauvre Alan, scientifique brillant, qui lui avait demandé de ne rien tenter mais qu'elle n'avait pas écouté. Des larmes silencieuses vinrent se mêler au sang qui coulait sur elle.

« J'lui ai attaché du B19 autour de lui comme tu le voulait. J'pense que tu devrais pas trop tarder à reparler à leur chef, s'il veut pas que ce pisseux explose en emportant son équipe avec lui, il va devoir relâcher Inia... »

Roulement de nuages et de tambours. Le ciel si obscure d'un esprit se fend d'une fragile lueur d'espoir. Alan n'était pas mort et il avait une chance de s'en sortir. Un léger soulagement s'empara de Julia et elle se laissa aller contre le mur quelques secondes, les yeux fermés. Oui mais voilà! Alan avait été transformé en bombe et il risquait d'exploser emportant les membres de l'équipe avec lui. Julia relava la tête et foudroya les mafieux du regard.

« Votre homme à déjà dût revenir à présent. Je vais aller droit au but. Nous avons attaché plusieurs B19 à votre gars. C'est un explosif qui contient un composant qui ; une fois explosé ; se durcit ensuite au contact de l'air en l'espace de 2,86 secondes, soit à peine le temps pour vous de faire 3 pas pour fuir. Soit vous nous rendez notre coéquipière sur le champ ; et je peux voir si elle arrive vers nous ; soit j'active mon dispositif et vous serez blessé dans le meilleur des cas, tué dans le pire par le souffle de l'explosion. Et même si vous survivez, vous serez prisonniers à jamais de cette prison d'ambre solidifiée. Relâchez Inia, elle désactivera le dispositif au bout du couloir et partira ensuite. A vous de voir... la balle est dans votre camp. Je tiens également à vous préciser que pour avoir tenté quelque chose contre nous, j'ai tué la femme. Ce n'est qu'un avertissement, faites ce que je vous dis ou vous y restez tous. »

On peut se tirer de toutes les situations. On a vu des nageurs imprudents ressortir vivants du garde-manger où les avait entraînés un crocodile en ballade. On avait vu des parachutistes distraits, sauter sans parachute et mourir dans leurs lits. Et on avait vu des travailleurs sortir indemnes des tours enflamméés du World Trade Center un Onze septembre 2001. Si,si on avait vu ça! Chaque jour des taulards réussisent à sévader de prison, et les producteurs de téléréalité humiliante à ne pas y entrer. Mais personne jamais ne pouvait ressortir indemne des méfaits d'un clan mafieux prêt à tout pour récupérer un des leurs : ma la familia tout ça tout ça... Julia imaginait une Alicia éfondrée, un Franz qui cherchait une solution, un Sheppard furax, un Alan épouvanté et un Simon vaguement ennuyé d'être interrompu dans ses recherches. Toutefois, le mafieux venait de comettre une erreur monumentale en se ventant d'avoir tué Julia. Il n'avait plus rien à échanger contre Ina. Et Sheppard n'était pas assez béte pour leur faire confiance et s'imaginer que même si il renvoyait leur copine à sa bande de dégénérés, ceux-ci désamorceraient gentiement les bombes. De plus il y avait des experts en explosifs chez les SGCiens alors il y avait une toute petite chane de s'en sortir. L'attente étant insoutenable, Julia décida de se drapper dans le peu d'orgueuil qui lui restait.

- Eh vous là! Pour qui travaillez-vous? Vous agissez comme quelqu'un qui aura des comptes à rendre si il ne raméne pas la fille indemne.

Le dénommé Alinao lui lança un regard chargé d'ironie.

- Pirates de l'espace!»

Julia accusa le coup ne sachant si elle devait prendre cette réponse au sérieux. Cette évoquation de pirates de l'espace lui rappela un rapport qu'elle avait lu. Alors qu'une équipe se rendait sur le site Alpha pour apporter de l'aide, ils avaient rencontré sur leur route un vaisseau Al'kesh qui les avait appelé à l'aide. Ils avaient répondu au message de détresse et étaient tombés nez à nez avec des pirates qui voulaient s'emparrer de leur appareil. Et ils portaient tous un symbole en pendentif lumineux autour du cou ainsi qu'un bracelet détecteur de vie. A propos de symbole justement...

- Ce signe que nous croisons partout dans le vaisseau : un cercle traversé d'une sorte de V à l'envers qu'est ce qu'il signifie ?

Tout en écoutant la réponse du mafieux, le regard de Julia furetait partout pour voir si il ne portait pas ce fameux bracelent clignottant...Si ses souvenirs étaient bons..

- C'est celui de notre organisation.

Et il n'avait pas l'air de vouloir en dire plus. Il attendait la réponse de Sheppard et Julia essayait discrétement de voir si elle ne pouvait pas dénouer les liens qui lui serraient les poignets.
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 13 Sep - 15:37

Tout dans ce vaisseau était nuisible, le froid, qui glace les extrémités et se propage à travers tout le corps, l'odeur, qui s'infiltre dans les narines et vient empoisonner le corps et l'esprit, l'obscurité, qui masque les éventuels dangers qui pourraient coutés la vie, les gens, ces indésirables qui pénètrent dans vos vies et la change en un instant, toutes ces choses désagréables qui font que vous n'en ressortirez jamais indemne, ces séquelles, mêmes bénignes, marquerons à jamais les esprits, personne ne pouvait savoir comment les choses allaient évoluées, elles pouvaient s'améliorer, se dégrader, et la perte de certaines personnes chères à nos cœurs pouvait se produire et bouleverser nos vies à jamais, en quelques secondes, tout pouvait basculer d'un côté, comme d'un autre, et les actions effectuées par chacun y contribueraient et ferai de l'homme un héros, ou un coupable.

Cette responsabilité trop grande avait quelque chose d'effrayant pour Sheppard, il venait de revenir au Sg-c et on lui confiait sa première mission dans laquelle il allait peut-être y laisser la vie, ou celle de ses coéquipiers... Il n'en était pas question, il était venu avec eux, il repartirait avec eux, coute que coute. Ce n'était pas le moment d'écouter sa peur, mais de la provoquer chez l'ennemi, ils avaient autant à perdre, en supposant qu'ils puissent tenir autant à la vie de leurs coéquipiers que Sheppard à celle des siens.

Attendre, attendre, toujours attendre qu'il se passe quelque chose... Il n'avait fait que ça dans ce vaisseau, attendre après les scientifique qu'ils trouvent un moyen de les sortir de là, attendre que les intrus se montrent, attendre qu'ils passent à l'action, attendre que cette femme réponde à ses questions, il en avait plus que marre maintenant, il fallait qu'il les trouve et qu'il leur fasse payer. Au moment ou il s'apprêta à agir, Inia ouvrit la bouche après plusieurs minutes de silence qu'elle tenait à merveille avec ce sourire irritant qu'elle offrait à Sheppard à chaque fois qu'il posait les yeux sur elle.


Vous devriez me relâcher tous les deux, vous devez savoir qu'Alinao n'hésitera pas à tuer vos amis, il sait que vous êtes faibles et que vous ne me ferez pas de mal, du moins.. moi je le sais.

Encore une fois, elle avait parlé pour dire n'importe quoi, Madame croyait tout savoir sur tout, son air de suffisance, son orgueil et sa confiance abusive avait assez duré. Sheppard lui attrapa le menton et approcha lentement sa bouche vers son oreille pour lui chuchoter :

Tu serai surprise de savoir ce que j'ai fais dans ma vie....
Il lui jeta un regard noir et reprit la parole d'un ton plus haut.
Tes amis ont autant à perdre que nous, ils n'ont aucun avantage. Tu n'est qu'une petite fille qui s'est engagée dans une organisation qui la dépasse, tes amis sont obligés de te sauver la mise car tu t'es bêtement laissé prendre. Oh tu sais te battre oui, mais ce n'est pas suffisant. S'il arrive quoi que ce soit à nos amis, c'est toi qui en payera les frais, tu ne bougera pas de cette chaise, crois moi.


Ce sourire qui énervé tant avait enfin disparu, elle avait maintenant la haine dans les yeux après ces quelques mots qui l'avaient touchées plus qu'elle ne l'aurait voulu. Et oui c'était vraiment stupide de s'être fait avoir comme ça, alors qu'ils avaient l'avantage sur l'équipe, qu'ils auraient pu les coincés tous en même temps par surprise, elle avait fait le mauvais choix d'attaquer une seule personne de l'équipe, en sachant bien le nombre de personnes qui l'a composée, mais voila, ce qui est fait est fait, et ce fut au tour d'Alicia de lui répondre. Elle pouvait bien la martelée de coups, Sheppard s'en foutait, la seule chose qui comptait était de récupérer Tinar et Becker, vivant.

Enfin Simon donna de ses nouvelles, bien qu'il raconta toute l'histoire en détail avec des choses aussi banales et inutiles qu'il aurait pu évité de dire s'il avait été "normal", il avait dit une phrase intéressante toute à la fin, il avait réussit à trouver les capteurs thermiques, et une personne se diriger droit sur eux.

Sheppard se mit en position derrière une console, un genou à terre, son arme pointée vers la porte près à dégommer le premier méchant qui la passerait, Alicia s'y prépara également mais alors que tout deux s'attendaient à voir Alinao avec les otages arrivés, ce fut Tinar qui pénétra dans la pièce. La surprise fut de taille, il s'agissait d'Alan, ils avaient récupérer un des otages, ce qui était bien d'un sens, mais comment avait-il pu s'échapper, lui ? Il n'avait pas l'air content d'être revenu auprès de ses collègues, mais plutôt angoissé, terrorisé, des larmes perlées dans ses yeux puis coulées lentement sur son visage. Un brin intrigué, Alicia ouvrit son gilet et obtenu la réponse à la question. En un instant le regard de Sheppard se figea, il ne s'attendait vraiment pas à ça et la situation devenait à présent très critique. En effet, Tinar était revenu sain et sauf, mais il avait également ramené avec lui quelque chose qui pouvait tous les tués, une bombe. Elle entourée sa taille et avait l'air nettement plus compliquée que les bombes Terriennes. Il n'avait pas eu de formation au désamorçage des explosifs, et surtout pas des explosifs aliens, même si le principe était à peu près le même, la désamorçai restait très périlleux, ils utilisaient d'autres matériaux pour les fabriquer, d'autres systèmes, il n'était pas sur que Simon puisse le faire, il avait déjà eu du mal avec le vaisseau.

Tinar était totalement paniqué, quoi de plus normal avec une bombe autour de soi, bien qu'étant inexpert en désamorçage, Sheppard pouvait néanmoins le calmer. Il s'approcha de lui et lui expliqua que tout allait bien se passer, même s'il n'y croyait pas vraiment, il continua avec des "Simon s'en occupera", "Vous allez vous en sortir" etc, etc... Tinar n'avait pas l'air convaincu et continuait de bafouillé des phrases à peine compréhensible "...j'ai peur...", "...Aidez-moi...". Inia, elle, arborer un sourire des plus joyeux, elle lâcha un ricanement sadique et pervers, Sheppard l'a regarda un instant, il n'en faisait aucun doute, elle avait le mal en elle, son âme était totalement corrompue, se réjouir si implacablement d'un homme qui porte une bombe autour de lui était vraiment cruel. Une fois de plus, la radio de Sheppard s'activa pour laisser entendre cette voix remplit de froideur.



Votre homme à déjà dût revenir à présent. Je vais aller droit au but. Nous avons attaché plusieurs B19 à votre gars. C'est un explosif qui contient un composant qui ; une fois explosé ; se durcit ensuite au contact de l'air en l'espace de 2,86 secondes, soit à peine le temps pour vous de faire 3 pas pour fuir. Soit vous nous rendez notre coéquipière sur le champ ; et je peux voir si elle arrive vers nous ; soit j'active mon dispositif et vous serez blessé dans le meilleur des cas, tué dans le pire par le souffle de l'explosion. Et même si vous survivez, vous serez prisonniers à jamais de cette prison d'ambre solidifiée. Relâchez Inia, elle désactivera le dispositif au bout du couloir et partira ensuite. A vous de voir... la balle est dans votre camp. Je tiens également à vous préciser que pour avoir tenté quelque chose contre nous, j'ai tué la femme. Ce n'est qu'un avertissement, faites ce que je vous dis ou vous y restez tous.


Ils avaient obtenu quelques explications sur cette bombe et ce qu'elle faisait une fois activée mais la révélation finale fut pire encore, ils avaient tuée Julia... Non... La colère monta d'un coup et explosa, d'un geste irréfléchi, il avait pointée son arme sur Inia, il retira la sécurité et approcha ses lèvres de la radio pour répondre a Alinao.

Je tiens moi aussi à vous précisé que si vous faites cela, elle mourra également. Vous avez vraiment fais tout ce bordel pour elle pour finir par la laisser crevée avec nous ?!! Vous n'êtes pas crédibles, si on meurt, elle meurt avec nous. Et si vous avez vraiment tuée mon amie, je vous tuerai également, pour la venger, et vous prouvé que moi aussi, je suis capable de le faire sans scrupules.

Simon et Scorzi venaient d'arrivés dans la pièce et furent stupéfaits de voir dans quelle galère l'équipe se trouvait. Alicia résuma rapidement la situation et Simon examina d'un peu plus près la bombe pour expliquera ensuite qu'Alicia serait plus apte a la désamorçai au vu de sa fonction. Cette dernière répliqua qu'elle n'en était pas capable, ils avaient vraiment tous envie de mourir ou quoi ?

Alors quoi ? Vous n'êtes pas capable de vous occuper de ça tous les deux ? Alors on saute tous ?! C'est mieux ? On attend tranquillement qu'elle explose car vous n'avez pas voulu essayer ? Johanssen, vous allez oublier tout ce que vous venez d'entendre et me désamorçai cette put*** de bombe ! Je ne veux plus entendre de "Je n'y arriverai pas, j'en suis pas capable", vous allez y arriver ! Simon aidez là. On a pas d'autres options.... les autres sont la mort dans tous les cas. Et ce n'est pas une option pour moi.

Il fallait qu'ils reprennent confiance en eux, si le doute, la peur les envahissait, ils ne pourraient pas y arriver. Sheppard laissa ses coéquipiers se mettre au travail et animé par la colère, il attrapa la chaise d'Inia et la rapprocha d'Alan, il lui donna un coup violent sur la joue à l'aide de son arme puis l'attrapa par les cheveux avant de lui dire :

Si elle explose, tu sera aux premières loges toi aussi. DIS LE ! DIS LE A TES AMIS QUE TU VA CREVER TOI AUSSI S'IL S'AMUSENT AVEC LA VIE DE MES COÉQUIPIERS ! DIS LE ! Il avait prit sa radio en prenant soin d'activer le bouton de transmission avant et lui avait collé devant la bouche. Et pour tes potes, même si je meurs, d'autres amis à moi s'occuperont d'eux, vous croyaient qu'on est venu ici en flottant dans l'espace ! Vous n'allez jamais vous en sortir.

Inia répliqua qu'elle était prête à donner sa vie bien qu'elle n'avait pas l'air d'en avoir le courage mais elle savait très bien mentir, Sheppard coupa la radio puis se calma un peu avant d'ajouter :

T'as une chance de nous aider à désamorcée cette bombe, si elle saute tu crève, si on y arrive sans toi, tu crève quand même, mais si tu nous aide, on fait cette échange dans les règles, et tu retrouvera tes potes. Mais si mon amie est vraiment morte, je te tue mais cette fois ça sera pas une balle entre les deux yeux, ou une bombe qui va te péter à la gueule, tu souffrira un bon moment avant de partir, j'ai déjà torturé des gens, crois moi je sais y faire, et j'ai tout un tas d'outils pour ça.

Il n'y avait plus qu'à attendre la réponse d'Inia, allait-elle les aidés ? Ou peut-être que Simon et Alicia y arriveraient sans elle ? Est-ce qu'ils bluffaient ? Ils avaient peut-être dit avoir tuée Julia juste pour faire peur à l'équipe, pour que Sheppard se sente obligé de relâcher Inia ? Ils n'oseraient peut-être pas déclenchée la bombe ? Toutes ces questions étaient sans réponses pour le moment, mais l'attente serait de courte durée, bientôt un des deux groupes remporterait la victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 13 Sep - 22:12

    Sheppard venait de menacer Inia qui n'avait nullement l'air impressionnée. Au contraire, elle souriait et était assez exaspérante pour une femme à qui on promettait de donner la mort. Elle regarda Sheppard de haut en bas, puis la bombe accrochée autour d'Alan. Il ne lui en fallut pas plus pour voir que l'équipe était au bord de la crise de nerf, et et savait que malgré les apparence, elle n'avait franchement rien à perdre, mais tout à y gagner.
    Elle fixa Sheppard dans les yeux, et prit la parole.


    « Mon cher « Sheppard ». On m'a menacé de façon bien plus convaincante que cela. Si vous voulez faire réaliste, sortez le grand jeu au lieu de parler. » dit elle avec un sourire. « J'ai pas envie de parler à Alinao, il m'écoutera pas de toute façon et je sais qu'il va venir me chercher avant que ça n'explose. Et j'vous aiderais pas à retirer la bombe parce que je sais pas comment faire. Et même si je savais, j'vous aiderais pas quand même. » ajouta t-elle, telle une gamine capricieuse.

    Sheppard dût se résoudre à abandonner, ou bien à la tuer sur place et sur le champ, chose qu'il ne pouvait faire (pour l'instant ? :P).
    Il se tourna alors vers Simon et Alicia qui étaient tout deux conscient que la suite de la mission et la vie des personnes présentes dans la salle reposaient sur eux. Les deux personnes surent alors qu'ils n'avaient d'autres choix. Alica sortit son matériel chirurgical dont une pince particulièrement coupante qui irait sans aucun problème pour couper les fils que Simon lui indiquerait. Et ils commencèrent...
    Simon avait des connaissances en ce qui concernant les systèmes d'armement des bombes, la minuterie, mais ce n'était non plus un expert en la matière. Un mauvais fil coupé, et tout pouvait sauter dans la seconde. Il y en avait une trentaine, et il en élimina une quinzaine sans trop de doutes. Pour l'instant tout allait bien. Alicia se débrouillait comme une chef et paraissait étrangement calme. A chaque fil coupé, toute l'équipe (et même Inia que Sheppard surveillait du coin de l'œil) retenait son souffle. Bientôt, il n'en resta plus que dix, puis huit, puis cinq. Les derniers étaient de la même couleur, et là, pour le coup, Simon était incapable de dire lesquelles il fallait couper... Ils étaient bloqués.


    « Vous vous acharnez pour rien. Même si vous arrivez à désamorcer le B19, Alinao vous tuera tous comme il à déjà dût tuer votre ami. » dit Inia avec un sourire en coin.

    Elle commençait vraiment à taper sur les nerfs à l'équipe.
    Soudainement, à la taille d'Alan et derrière des fils coupés, un petit bip se fit entendre. Des symboles apparurent alors tel un minuteur en décompte. Ils ne pouvaient dire combien de temps il restait avant la fin du minuteur... Tous se tournèrent vers Inia qui pouvait probablement leur dire combien de temps il leur restait, mais qui ne semblait pas disposée à le faire...



    Dans la petite salle en retrait, Julia avait obtenue quelques rares réponses mais rien de bien intéressant, du moins qu'elle ne savait déjà. Les deux hommes semblaient de plus en plus nerveux, et Théoma proposa même d'aller directement les attaquer pour récupérer Inia, mais ce dernier lui dit froidement qu'elle été une perte acceptable et nécessaire pour le bon fonctionnement de leur rapatriement. Ils s'éloignèrent ensuite pour parler en privé, Julia ne pût en savoir d'avantage. Ses liens étaient toujours aussi serrés, et elle ne savait pas quoi faire pour l'instant...



    En salle de contrôle, toute l'équipe retenait son souffle. Il ne restait plus que 3 fils, et l'un d'entre eux faisait tout péter. Celui qui contrôlait la minuterie n'avait pas été non plus coupée. Inia paraissait de plus en plus tendue, peut-être ne s'était-elle pas attendue à ce que les Terriens parviennent à couper autant de fils avec succès.
    Le stresse continuait de grimper, et finalement Alicia prit une décision devant le mutisme de Simon et d'Alan. Elle en coupa un... rien ne se passa. Le minuteur affichait toujours des symboles changeants, et rien n'avait sauté... Il leur restait une chance sur deux. On se serait cru dans ces films apocalyptiques ou il y avait toujours une chance sur deux. Sheppard serrait si fort la chaise d'Inia qu'il en aurait pût la broyer si elle n'était pas si épaisse. Inia elle même ne faisait plus la maligne, son sourire avait disparu, mais elle essayait de toujours paraître sereine.
    Elle dirigea alors sa pince vers un des fils... Était-ce celui ci qu'il fallait couper ? Ou bien l'autre ? Elle ne savait pas. La minuterie se mit à changer alors plus rapidement, histoire d'augmenter encore un peu plus le taux d'adrénaline. Simon ne parlait plus, il ne savait pas quoi dire. C'était désormais au hasard de faire les choses. Enfin, après encore de longues secondes hésitantes, Alicia coupa un fil au hasard...

    Le calme. Les six personnes présentes dans la salle avaient retenus leur souffle. La minuterie s'était stoppée, et un petit « clic » s'était fait entendre dans le dos d'Alan. La ceinture tomba d'elle même. Toute l'équipe pût enfin respirer.



    Aux côtés de Julia, Alinao ne cessait de regarder un objet à son poignet, une sorte de montre. Théoma s'était penché vers lui pour faire de même, et au bout de quelques minutes ils se mirent à s'agiter et à parler.


    « Pourquoi ça n'a pas explosé ? » demanda Alinao.

    « J'en sais rien, ça aurait dût péter... » répondit Théoma.

    « T'es sur de bien avoir tout branché ? J'passe pour quoi moi maintenant ? » ajouta le chef.

    Théoma ne répondit rien.
    Alinao tourna la tête vers Julia. Il s'avança vers elle et la fixa d'un regard intense comme s'il la scannait.


    « Vous pensez que vos amis auraient pût désamorcer notre engin ? Je les ai peut-être sous estimé... » dit il pour lui même en se frottant la barbe d'un air distrait.

    Soudainement, un bruit se fit entendre. Un bruit de grincement, puis un petit contre coup. Le vaisseau venait de sortir de l'hyper espace... Alinao se redressa brusquement et appuya sur sa « montre » avant de parler vers elle.


    « Newan, ça y est ? On est arrivés ? » demanda le chef.

    Une voix sortit alors de l'engin d'Alinao, une voix inconnue que Julia ne connaissait pas. Une voix jeune, pas grave mais pas trop aigue.


    « Oui, on est bon Al'. Venez au point de rendez vous. » dit le dénommé Newan.



    En salle de contrôle, la pression était retombée, et même les envies de meurtre de Sheppard s'étaient quelque peu estompée. La ceinture d'explosifs avait été amenée en dehors de la salle par Franz. Alors qu'Alan reprit ses esprits, Simon annonça qu'un signe de vie venait d'apparaitre à l'écart des autres quelque part sur le vaisseau. Un point qui n'était pas là auparavant...
    Les actions s'enchainèrent rapidement puisqu'une secousse se fit sentir, et un léger contre coup annonça que le vaisseau venait de sortir d'hyper-espace...
    Simon ajouta ensuite que trois autres points apparurent au même endroit qu'avant qu'ils ne disparaissent. Trois points. Julia était toujours vivante ? Ou y avait t-il un cinquième homme ? Inia fit l'objet de nouvelles questions, mais cette fois elle était plus enclin à répondre.


    « Non... Il n'y a que nous. Votre amie doit être vivante... » dit elle d'une petite voix.

    Les espoirs se rallumèrent côté Terriens.
    Simon ajouta alors que les trois points bougeaient et allaient apparemment en direction du quatrième, celui à l'écart. Etait-ce une coïncidence qu'ils bougent une fois sortit d'hyper espace ? Ou allaient-ils ? Que faisaient-ils ?

    L'équipe devrait jouer sur la possible trahison d'Alinao ; vis à vis d'Inia qui n'aurait pas hésité à la faire sauter avec le reste de l'équipe ; pour tenter d'en savoir plus, et si possible d'agir vite.




[J'vous laisse répondre comme vous voulez !! pas d'obligations pour cette fois !!! Ce post sera l'avant avant dernier (encore 2 après celui ci, maximum 3) et la mission sera (normalement) términéééééeee lool
Bonne répppp !!!!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 13 Sep - 23:32

Inia n'avait nullement l'intention de les aider et s'empressa de répondre à Sheppard qui faillit lui arracher la tête en entendant ces mots, elle devenait de plus en plus insupportable et l'éliminer n'aurait pas été une mauvaise chose pour la suite des événements, mais si l'équipe arrivait à désamorcer la bombe, il voulait à tout prix voir la tête qu'Inia ferait. Il regarda la tension montée entres ses deux coéquipiers, ils avaient la vie de l'équipe entre leurs mains et vu l'attitude qu'avait eu Simon durant la mission, autant dire que la peur avait envahit l'esprit de Sheppard.

Vous allez y arrivez.

Les deux jeunes gens se mirent alors à réfléchir en regardant cet hamas de fils qui sortaient de partout, pour le début c'était plutôt facile, une chance sur une trentaine de fils que ce ne soit pas celui qui fait tout péter, mais plus les fils étaient coupés, plus ce pourcentage diminué dangereusement. A chaque fois qu'Alicia s'apprêtait à en couper un, Sheppard retenait son souffle et fermé quelques secondes les yeux en espérant que l'explosion n'aurait pas lieu. Il est vrai que depuis plusieurs heures l'équipe était à cran, stressée, angoissée, exténuée, mais ce n'était rien en comparaison à ce qu'ils ressentaient à présent.

Quelques gouttes de sueurs coulèrent sur le front de Sheppard tandis qu'il regardait Alicia coupait les fils un par un avec entre temps plusieurs secondes de doute et d'hésitation, Simon se débrouillait bien pour le moment, il n'en restait maintenant plus que cinq... Mais il n'avait plus aucune idée à présent, la couleur était identique et il était impossible de savoir lequel coupé. Pour en rajouter une couche, Inia leur adressa quelques mots, plutôt quelques menaces, au sujet de ses compagnons qui les tueront de toute façon.

Non seulement on va y arriver, mais c'est probablement nous qui allons faire la peau à tes potes, et tu sera la suivante. Maintenant tu la boucle ou je t’assomme.

Mais c'était plus facile à dire qu'à faire... Ils n'avaient aucunes idées de quel fils il fallait couper et pour en rajouter une couche, un bip venait de s'activer et une sorte de minuterie défilée à présent. Les chiffres n'était pas Terriens, et aucuns d’entre eux ne pouvait les déchiffrés, aucune idée sur le temps qu'ils leur restaient... Comme si la situation ne pouvait pas être encore plus critique. Alan n'en pouvait plus, il était totalement paniqué à l'idée que son corps allez peut-être explosé en même temps que cette bombe dont le compteur s'affoler de plus en plus vite, un petit signe tout de même qui leur montré que la minuterie atteignait son but...

Encore un fil de coupé... Toujours rien, la chance était avec eux, pour le moment, un deuxième, il n'en restait maintenant plus que trois, c'était de plus en plus dur pour Alicia de couper ces maudits fils, elle savait qu'en sectionnant le mauvais, elle tuerait indirectement par la même occasion elle et toute l'équipe. Sheppard empoigna la chaise d'Inia de plus en plus fort et vit quel a jeune femme arboré un visage assez inquiet, avait-elle peur que l'équipe arrive tout de même à désamorcé cette bombe ? En tout cas, elle n'avait plus ce sourire confiant et satisfaisant. Alicia reprit ses esprits et décida de couper un autre fil, elle avait une chance sur deux, Sheppard ferma ses yeux, serra les dents et attendit la suite avec insistance, s'ils devaient tous mourir, autant le faire rapidement.

La minuterie avec encore accélérait, le bip qu'elle produisait résonnait dans les oreilles de Sheppard qui refusait d'ouvrir les yeux quand soudain, il cessa. Le Capitaine réouvrit les yeux et vit que la ceinture d'explosifs était au sol, Alicia avait réussit... Un soupir de soulagement s'échappa de chacun puis Sheppard félicita Simon et Alicia, il leur demanda de s'occuper d'Alan qui, malgré la ceinture à terre, continuait de pleuré et d'angoissé, il demanda ensuite à Scorzi de mettre les explosifs autre part puis se tourna vers Inia qui paraissait troublée et surprise, un peu déçu même.


Tu crois toujours que ce sont tes amis qui vont gagner ? T'aurai mieux fait de nous aidé, j'aurai peut-être eu un peu d'indulgence envers toi...


Simon avait reprit ses activités et signala à l'équipe qu'un nouveau signe de vie était présent dans le vaisseau, était-ce Julia ? Ou encore un vilain méchant ? Un soupçon d'espoir était apparu, surtout pour Alicia qui n'avait pas encore eu le temps de pleurer la "possible" mort de sa sœur. L'équipe ne disait pas un mot, encore sous le choc de ce qu'il venait de se passer, et c'est alors qu'une secousse vint les sortir de leurs songes. Simon s'empressa de dire qu'ils étaient sorti d'hyper espace et que trois points venaient de disparaitre au même moment.

Il s'agissait forcément de Julia, il fallait l’espérer, le souhaiter, et Inia le confirma, même si Sheppard n'avait pas du tout confiance en elle, il voulait croire que Becker était bel et bien vivante. Simon indiqua au Capitaine que les trois points se dirigeaient vers le quatrième, ils avaient encore une personne à bord, ils n'étaient pas que trois, mais quatre alors. Sheppard s'accroupit devant Inia et commença à lui parler d'une vois beaucoup plus douce qu'auparavant.


La violence ne fonctionne pas avec toi, alors je vais être gentil. Je te laisse encore une chance, tu vois je suis gentil, tes amis étaient prêt à te laisser crever ici avec nous, alors que nous, jamais nous n'aurions abandonné les nôtres, tu penses leur devoir loyauté ? Ta vie n'a aucune valeur pour eux, aides-nous, et je te laisserai repartir saine et sauve. Tu l'as dis toi même, je ne te ferai pas de mal, j'en suis pas capable, alors t'as tout as y gagné à t'allié avec nous. Tes amis ne vont pas gagner.

Il fallait maintenant attendre, et oui encore, qu'Inia veuille bien les aider, qu'elle se retourne contre ses propres amis qui n'avait eu aucuns scrupules à la tué en même temps que l'équipe. Sheppard continua de la fixé droit dans les yeux, comment avait-il pu penser qu'elle trahirait ses amis pour eux ? Vu comment elle s'était comportée juste avant, ou peut-être était-ce juste un réflexe d'auto-défense et rien de plus. Il avait peut-être bien fait de jouer la carte de la gentillesse et de la confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 14 Sep - 7:48

Sheppard voulait qu’elle le fasse, alors Alicia n’avait pas le choix. Elle devait mettre sa peur de côté, ainsi que le choc qu’elle avait eu en apprenant la mort de sa sœur, puis désamorcer cet engin explosif.

Elle regarda Sheppard puis hocha de la tête


Oui, Capitaine

Il les pressait, mais elle aurait aimé le voir dans cette situation. Aurait-il eut le cran lui de la désamorcer cette foutue bombe, sachant que cela pouvait tous les tuer, qu’une seule erreur et tout était complètement fini ?

Alicia prit de très grandes respirations, puis s’approcha un peu plus du dispositif. Elle devait garder son calme, surtout pour ne pas affoler Alan encore plus, pour montrer qu’elle gérait la situation avec brio et surtout, pour ne pas perdre sa concentration. C’était probablement cent fois pire qu’une première chirurgie solo. Alicia savait cependant quoi faire : des mouvements lents, précis et décidés. Si elle hésitait, c’était foutu.

Étrangement sereine, elle écoutait avec attention les instructions de Simon et d’Alan. À trois, ils avaient la vie de six personnes entre les mains et ce n’était pas une responsabilité facile à accepter, mais ils devaient le faire.

En tout cas, le début de cette intervention allait bien. Déjà, sur une trentaine de fils, Simon en avait écarté la moitié, cela rendait la tâche un peu plus facile. Le temps semblait long. Les secondes et les minutes semblaient s’éterniser, mais ca, c’était à cause du facteur stress.

Bientôt, ils arrivèrent à un compte de cinq fils, mais là, la situation devenait un peu plus délicate. Ils étaient de la même couleur et la minuterie accélérait. Ils n’avaient pourtant pas le droit à l’erreur. Les deux ingénieurs, bien que douteux, lui dirent de coupés encore deux des fils, mais sans en être certains. Par chance, rien ne se passait, mais la minuterie allait toujours aussi vite.
Comme si ce n’était pas assez, Inia se mit de la partie et s’ouvrit encore le clapet pour leurs chanter la même chanson. La jeune doc en avait assez de cette petite garce.


Si vous ne la fermez pas, c’est moi qui vait vous faire taire, dit-elle pour la prisonnière, les yeux toujours concentrés sur la bombe.

Puis, elle s’adressa aux deux ingénieurs.

Allez, le prochain fil à couper …

Mais les deux ne parlaient plus. Ils ne le savaient pas. Alicia devait prendre elle-même la décision. Elle suait à grosses gouttes.

Ok, c’est comme un cœur, Alicia … il reste trois artères, mais tu ne dois pas sectionner la principale , murmura-t-elle pour elle-même afin de garder son calme.

Même si la minuterie allait rapidement et qu’elle n’avait pas idée du temps qu’il lui restait, elle commença à étudier la bombe, comment les fils étaient reliés, se remémorant aussi les fils quelle avait précédemment coupés.

Cette fois, elle prit un risque. Elle était hésitante, mais elle n’avait pas le choix. Alicia essayait de comprendre la logique de la bombe. Il restait un fil de chaque côté, l’autre au centre. Elle coupa l’un des trois fils, celui de droite, rien n’explosa.
La jeune femme avait pris celui-là parce qu’il était le seul des trois fils qui n’étaient pas entortillé avec un autre. Si les fils étaient entortillés, c’est qu’il y avait un risque supplémentaire d’accrocher un autre fil en les coupant, alors ils devaient être importants.

Bref, la seule chose qu’il y avait c’est que la minuterie n’était pas arrêtée et accélérait encore plus. Elle n’avait plus le temps. Le fil du centre ou le fil à gauche.


-Gauche, centre, gauche, centre …

Alicia murmurait cela pour se donner un peu de courage et surtout, pour choisir le bon. Elle n’avait pas le droit de rater cela alors qu’il restait deux fils. Elle vint pour couper le gauche, mais hésita. Au dernier moment, elle dirigea sa pince vers celui du centre, et coupa.

Alicia ferma les yeux en même temps, mais il n’y eut aucune détonation. Seulement un « clic ». Il n’y avait plus de minuterie audible. La jeune femme ouvrit les yeux et se laissa choir contre le mur.
Elle avait réussi, elle n’en revenait pas.

La jeune femme prit quelques minutes pour reprendre ses esprits. Son pouls redevenait normal et elle était prête à reprendre la mission, surtout lorsque Simon annonça que Julia était peut-être encore vivante.
Alicia n’avait pas cru qu’elle serait capable de stopper cet engin explosif et pourtant, elle l’avait fait. Rien n’était donc pas impossible, il y avait peut-être espoir pour Julia. Du moins, Alicia voulait le croire.


- Dites-nous comment on peut les prendre par surprise ? Le Capitaine Sheppard dit vrai, on ne te poursuivra pas, même si on a les motifs pour le faire. Notre code de conduite nous oblige à tenir parole et à ne pas tuer quelqu’un à notre merci.




Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 14 Sep - 13:21

Le groupe se trouvait dans la salle de contrôle, tout le monde observait l’ingénieur qui s’était trouvé attaché à une bombe. Un cauchemar pour lui, et pour tout le reste de l’équipe parce qu’à cette distance tout le monde allait y passer. Qu’importe la puissance de l’explosif, le confinement de l’explosion dans la pièce suffirait à tous les faire griller sur place, et cela, tout le monde le savait. La femme qui s’appelait Inia semblait sereine, du moins le laissait elle paraitre.

Franz était fou devant cette femme, il ne pouvait rien lui faire et pourtant, il avait tellement envie de lui exploser la tête, malheureusement s’il faisait cela il aurait des problèmes plus tard. Mais un accident pouvait si vite arriver, il se pourrait bien qu’à un moment elle aurait un accident domestique de type grenade, ou autre explosif de ce genre.

Lorsqu’il avait entendu pour le mort de Julia, son sang ne fit qu’un tour dans son corps. S’était elle défendu ? Oui surement, peut être même en avait t’elle blesser un voire même tuer. Mais quand il fermait ses yeux il revoyait les membres de cette « équipe » ils étaient assez fort physiquement et sans aucune morale. D’où le fait d’imposer une bombe à un homme, même quand Franz était en rage il n’aurait pas été capable de faire cela, encore que lui aurait imaginé quelque chose de plus subtil.

Mais il garda cela pour lui, pour le moment il observait le groupe sans rien dire, Simon et Alicia était en train de tenter d’enlever la bombe qui se trouvait attaché au corps du pauvre ingénieur qui n’avait jamais demandé cela. A son avis cette mission lui resterait gravée dans l’esprit.

Le capitaine quand à lui était en train de perdre sa patience avec la jeune femme, il la menaçait, il lui hurlait dessus, mais elle restait calme, mieux même, elle se moquait ouvertement de lui. Franz voulait tellement l’aider, mais il n’en fit rien, pour le moment il restait assit et calme dans un coin de la pièce. Il tenait le livre de l’étudiant dans les mains, ses armes posées à côté de lui et la carte plastique entre les pages du livre vierge. Pourquoi garder le livre ? Il n’y avait aucune raison de le faire.

« Vous vous acharnez pour rien. Même si vous arrivez à désamorcer le B19, Alinao vous tuera tous comme il à déjà dût tuer votre ami. »

Franz en avait marre d’elle, ne pouvait elle pas se taire un instant ? Le capitaine en avait ras la casquette aussi, tout comme le reste de l’équipe. Franz étudia le livre en un instant, il semblait assez lourd, mais il pouvait le lancer. La distance entre lui et la femme attachée sur la chaise était moyennement longue. Aussi n’hésita il pas un seul instant, tandis qu’elle avait son sourire sur le visage il lui lança le livre dessus, avec toute la force que pouvait avoir quelqu’un assit contre un mur, ce n’était pas très puissant comme tir, mais la justesse de ce dernier serait suffisant pour calmer la femme. En quelque instant le livre atteint sa cible, la tranche heurta l’œil droit de la jeune femme.

Lui restait calme, il ne se leva pas, ne se déplaça pas, mais il lui jeta un regard très explicatif.

« Si tu ne te tais pas dans les trente secondes, le prochain tir ne proviendra pas d’un simple livre » dit-il.

En même temps il prit son fusil dans les mains et l’arma, enleva la sécurité et pointa l’arme dans la direction de la jeune femme. Il l’avait dit il le ferait, quoi qu’il arrive cette femme allait mourir avant la fin de la mission, qu’elle les aide ou non, Franz lui ferait la peau.
Alicia et Simon étaient toujours en train de tenter d’enlever la bombe du torse du second ingénieur, elle semblait en pleine opération médical tandis que Simon restait calme, pour une fois, et lui guider ce qu’il pensait être vrai. Puis au bout d’un moment, un minuteur, ou ce qui semblait l’être, se mit en marche. Tout le monde regarda Inia, qui ne semblait pas en clin à aider le groupe, Franz eu envi de tirer, mais il ne le fit pas.

Les deux se remirent rapidement au travail pour permettre d’enlever rapidement la bombe, coupant des câbles. Cela dura peut être moins de deux minutes, et en un instant la bombe se désamorça et tomba au sol. Franz se releva et se saisit de la bombe, tout comme l’avait demandé Sheppard. Il décida néanmoins de le poser à un endroit ou il pourrait le reprendre plus tard, non pas pour attacher Inia avec, mais pour l’amener aux ingénieurs du SGC.

Puis il revint, Alicia et Sheppard tentaient de résonner la jeune femme en étant gentil… Cela ne plaisait pas à Franz, mais que pouvait il faire, Alicia voulait retrouver sa sœur, Sheppard voulait sauver un membre de l’équipe. Franz le voulait aussi, mais il ne pourrait pas être gentil avec elle, il ne pouvait pas, il ne voulait pas, il ne le ferait pas. S’il retrouvait Julia, vivante ou morte, Inia et les autres gars se retrouveraient avec une balle entre les deux yeux… Quoi que l’accident domestique de type grenade restait encore à l’ordre du jour…
Franz se mit devant la porte d’entrée, ses armes harnachées, ses chargeurs prêt et lui prêt à combattre et à détruire ce groupe de « pirates » ou autre. Il ne voulait même pas en savoir plus, cela ne l’intéressait pas le moins du monde…

Il s’approcha d’Alicia et posa sa main sur son épaule.


« Courage Alicia, on la sortira de là je te le promet »…
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 14 Sep - 19:20

Les secondes ressemblaient à des heures. Le temps paraissait suspendu. Pourvu qu'ils y arrivent! Pourvu qu'ils restent en vie, pouvu que....

« Pourquoi ça n'a pas explosé ? » demanda Alinao.

« J'en sais rien, ça aurait dût péter... » répondit Théoma.

« T'es sur de bien avoir tout branché ? J'passe pour quoi moi maintenant ? » ajouta le chef.

Un sourire de soulagement se dessina sur les lévres de Julia suivit d'un "YES!!!". Ils avaient réussit et voir la tête que tiraient Théoma et Alinao valait des points. Bien fait!!!! Si elle avait pu elle aurait fait une petite danse de la victoire...Bien que la victoire soit un grand mot dans de telles circonstances. Alinao se tourna vers elle, se rappelant soudain de sa présence.

« Vous pensez que vos amis auraient pût désamorcer notre engin ? Je les ai peut-être sous estimé... »

Ne jugeant pas utile de répondre Julia snobba superbement le mafieux. Elle se contenta de soutenir son regard et de l'accompager d'un sourire agaçant au possible. Si jamais ces types avaient fait explosé sa soeur et ses amis elle les aurait tués non pas de ses mains qui étaient attachées mais de ses pieds! Une secousse leur indiqua qu'ils étaient à nouveau sortis de HE.

« Newan, ça y est ? On est arrivés ? » demanda le chef.

Newan ??? Mais d'où il sortait celui-là ??? Et pourquoi ne pouvait il pas avoir un prénom se terminant en "o" comme tous ses copains ? Julia secoua légérement la tête en se demandant pourquoi ce genre de questions futiles lui venait à l'esprit.

« Oui, on est bon Al'. Venez au point de rendez vous. » dit le dénommé Newan.

Point de rendez-vous ??? La blondinette vit les hommes s'éloigner pour parler entre eux et cette idée de rendez-vous ne lui plaisait pas du tout! Et toute cette histoire l'agaçait profondément. D'une maniére ou d'une autre il fallait que cela cesse. Elle tira avec rage sur les liens qui la retenaient prisonniére. Insupportable, c'était insupportable de rester dans cette position, de ne pas pouvoir rassurer ses amis. Enfin ils revinrent. Il fallait qu'elle tente quelque chose.

- Ecoutez j'ignore où vous voulez en venir mais nous ferons tout pour nous en sortir. Et si nous n'y arrivons pas d'autres de nos amis se chargeront de vous retrouver et de décimer votre organisation jusqu'au dernier de vos membres. Nous avons la rancune tenace et quoiqu'il arrive, on abandonne jamais les notres !

Elle planta son regard dans celui d'Alinao

- Vous savez que je ne mens pas. Nos deux groupes se sont déjà croisés en d'autres lieux. Vous vous êtes déjà trompé deux fois : la premiére en voulant nous impliquer dans vos affaires sans nous demander notra autorisation et la deuxiéme en imaginant que les militaires que nous sommes ne savaient pas désamorcer une bombe. Ca fait beaucoup non ?

Petite pause

- Il y a deux solutions. Ou nous continuons votre petit jeux et tout le monde finira par y passer y compris vous ou bien vous devenez raisonnables. Il se peut que nous ayons beaucoup à gagner à faire front commun...Il se peut aussi que la cause que vous ayez à défendre rejoigne la notre.

Elle pointa son menton vers la radio.

- Appelez mes amis et dites leur que vous voulez discuter tranquillement, mettre carte sur table. Vous n'avez rien à perdre et vous avez besoin de nous. Sinon vous ne nous auriez pas attirés ici.

Elle accrocha son regard déterminé à ceux des deux hommes

- Alors que décidez-vous ?? On continue à se massacrer ou on avance ?






Revenir en haut Aller en bas
Simon Wolowitz
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
217/500  (217/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 15 Sep - 12:41

Alan s'était un peu calmé mais il restait tout de même inapte à les aider pour désamorcer cette bombe. Malgré les efforts de Simon pour le rassurer et les paroles douces et mielleuses de la jeune doc qui faisait frémir Wolowitz. Il aurait bien aimé qu'Alicia lui dise tout ça à lui et qu'après, ils partent se coucher dans un lit d'eau et qu'ils fassent l'amour ensemble pendant des... plusieurs minutes. Mais rapidement, Simon revint à la réalité lorsqu'il entendit Tinar ravaler sa salive. Il était temps de passé à l'acte, désormais, il fallait arrêter cette bombe. Mais tout d'abord...

- Excusez moi mais je dois prendre un truc avant de m'occuper de cette bombe.

Personne ne vit d'objection dans la demande de l'ingénieur, pensant sûrement qu'il avait besoin d'un outil spécial ou de donné sur laquelle il pourra compter pour désamorcer cet engin. Mais non, rien de cela, Wolowitz fouille un temps dans son sac et prit un Ipod touch dernière génération. Il mit les écouteurs dans ses oreilles et commença à choisir une musique. La chanson mit au plus fort dans ses oreilles, l'ingénieur fit un signe du pouce vers le Capitaine pour lui montrait qu'il était fin prêt. D'ailleurs, n'importe qui aurait pu voir que Simon avait changé d'expression et d'attitude à l'instant même. Il semblait plus que concentré sur la tâche qui lui incombe.

Ainsi, il se dirigea vers la bombe et commença à l'examiner. Il y avait une multitude de fils rattaché à l'engin. Certains étaient facile à déceler et Simon indiqua à Alicia de les couper. Il ordonna à la jeune femme d'en couper plusieurs comme ça, l'ingénieur voyait directement qu'ils avaient rien à voir dans le processus d'explosion de la bombe. C'était ce fil, qui déclenchait l'engin, qui ne fallait absolument pas couper. La progression était bonne et les fils diminuaient à vue d’œil mais ce qui devait arriver arriva. La tâche se compliquait et le jeune homme devait se concentrer sur la bombe pour mieux comprendre son fonctionnement. Des fils, il n'y en avait plus beaucoup et Simon mettait plus de temps à se décider.

Désormais, il n'y avait plus que dix fils à couper. L'ingénieur était pleinement concentrer sur son travail mais si de là où il était, il avait une vue plongeante sur le décolleté d'Alicia. Mais il se forçait à ne pas regarder, il devait rester concentrer. Il put dire deux nouveaux fils à couper à la jeune femme pour qu'elle le fasse. Aucune explosion en vue, à part certainement la curiosité de l'ingénieur qui mourrait d'envie de sauter dans le décolleté de la doc. Mais il le savait que si il faisait que jeter un coup d’œil, il ne pensera plus qu'à ça et c'était finit pour désamorcer la bombe. Wolowitz donna deux autres fils à couper et rien ne se passa. Maintenant, il en restait plus que cinq mais tous de la même couleur. Mais à la grande surprise de Simon, ce fut Alan qui donna deux fils à couper. Visiblement, voyant ses amis le sortir du pétrin, cela avait du le faire revenir comme avant.

Ils étaient proche du but, il ne restait plus que 3 fils et cela même ci une espèce de minuterie s'était mise en marche. C'était dans ce genre de moment qu'il ne fallait pas trop stresser et rester calme afin de rester maître de la situation. Heureusement, Simon avait sa musique qui tournait en boucle et cela l'aider beaucoup à garder son calme. Il se croyait dans l'un de ses films américains où les gentils finissent toujours par gagner. Mais là, ce n'était pas un film... Wolowitz ravala sa salive en pensant à cela et se reconcentra de nouveau sur l'engin explosif. Alicia venait de parler mais la musique de l'ingénieur l'avait empêché d'entendre ce qu'elle venait de dire. Et du coup, Simon venait de jeter un coup d’œil au décolleté de la demoiselle. Il en était plus que ravie de voir une aussi belle chose. Mais bizarrement, il se concentra de nouveau sur la bombe. A croire que sa vie passait avant des paire de nichons.

Il fallait réfléchir sur ses trois fils et voir qu'elle était leur fonction. Simon se rapprocha un peu plus histoire de voir les fils restants. Ce n'était pas facile de déterminer lequel il ne fallait pas couper car les trois derniers fils se rejoignaient à l’intérieur d'une capsule métallique et là, impossible de dire qui faisait quoi. Et d'un coup, Alicia posa sa pince coupante sur un fil et le coupa comme ça, sans rien dire à personne. Simon fit les gros yeux et s'attendait à mourir sur le coup mais heureusement pour lui, il n'avait pas encore explosé. La jeune femme avait de la chance sur ce coup, on pourrait même croire qu'elle était cocu. Wolowitz s'observa un instant et fut surpris de voir qu'il ne s'était pas pissé dessus. Maintenant, tout reposer sur la chance qu'aura Alicia. Le destin allait choisir, soit la vie pour tous ou bien... la mort. Simon observa les mains de la jeune femme changeaient de fil. Et d'un coup, elle coupa un fil.

Rien, le silence... était-ce cela le paradis ? Simon ouvrit les yeux qu'il avait fermé avant que la doc coupe le fil et il vit avec surprise qu'ils étaient tous vivant. Le jeune homme ne put retenir sa joie et lâcha un grand
"YOUUUUHOUUUUUU" dans la salle de contrôle. Alan était désormais débarrassé de sa bombe et tout allait au mieux. C'était une victoire pour l'équipe contre ses types. Simon reprit alors sa tablette et il vit une truc, quelque chose qui n'y était pas avant. Le jeune homme y regarda de plus prêt et il venait de voir un point sur le plan du vaisseau...

- Capitaine, je viens de voir quelque chose sur le capteur thermique. Un point vient d'apparaître complètement à l'écart du vaisseau, dans un endroit où on avait pas encore cherché.

Puis un bruit s'entendit dans tout le vaisseau et une légère secousse se produit. Wolowitz observa son écran et vit trois points apparaître et disparaître au moment que le vaisseau était sortit d'hyper-espace...


- Et bah ça alors, je viens de voir trois autres points regroupé au même endroit.


Ils étaient que quatre à l'origine, alors cela voulait dire que Julia était toujours vivante. Mais à peine que l'ingénieur avait dit cela que Sheppard et Alicia s'était dirigé vers la prisonnière pour lui poser des questions. Mais maintenant qu'il venait de sortir d'hyper-espace, ils avaient la possibilité de s'en sortir. Simon avait une idée, et il la proposa donc...

- Euh... je vous rappelle que la balise de détresse n'attend qu'à être activé. On pouvait pas l'activer car notre principal problème était qu'on se trouvait en hyper-espace mais on vient d'en sortir, du coup, on peut activer la balise. Et avec un peu de chance, je pourrait confiner les types dans les pièce où ils se trouvent vue que j'ai vue leur emplacement. Le problème est que... si ils se retrouvent enfermé, ils risquent de faire du mal à Julia. C'est le seul hic dans ce plan... et aussi que je ne sais pas encore comment on bloque les accès d'une pièce. Mais mise à part ça, ça peut être jouable.


Bon certes le plan de Simon n'était pas très au point mais l'idée était bonne, du moi pour lui. Il avait déjà utilisé ce procédé dans l'un de ses jeux. Cela avait marché à merveille même si les types enfermé avaient tué leur prisonnier. Bien évidemment, cela était un jeu et aucune vie était risqué. Là, c'était la vrai vie et un vie était en jeu, cella de Julia. Mais Simon n'était pas le chef d'équipe, c'était à Sheppard de décidait de la marche à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 20 Sep - 18:32

    La situation s'accélérait dangereusement. Sheppard allait-il ordonner d'activer la balise ? Inia allait-elle épauler l'équipe pour tenter de sauver sa propre vie en plus de celle des autres ?
    Tant de questions sans réponses pour l'instant. Les signes de vies continuaient d'avancer vers le quatrième, et Inia n'avait pas répondue aux questions de Sheppard. Après environ une minute de silence ou aucun d'entre eux n'étaient décidés à rompre ce silence, la jeune prisonnière prit enfin la parole.


    « Très bien... je vais vous aider... Mais sachez que ce n'est pas par bonté d'âme, mais c'est parce que ça m'est profitable à moi aussi. Mais vous me relâcherez une fois que vous aurez récupéré votre amie ! On est d'accord? »

    L'équipe se mit d'accord, ils libérèrent Inia qui lança un regard noir à Franz avant de se tourner vers Sheppard. Elle leur fit signe de la suivre tandis qu'elle s'éloignait dans un couloir en marchant rapidement. Elle se mit alors à raconter l'histoire de cet engin.

    « En arrivant sur le vaisseau nous devions nous en emparer pour le revendre au plus offrant. Mais les occupants se sont montrés retissant et Alinao nous à ordonné de tous les tuer... Personnellement j'étais contre cette idée, même si je suis une voleuse et une menteuse, je ne suis pas pour autant une meurtrière, j'ai déjà tué mais c'était pour aider mes amis, ou sauver ma vie. Ça je vous le jure.
    Lorsque le vaisseau est repassé en hyper-espace après que nous soyons montés à bord ; en simulant une panne de notre cargo ; les Nelusiens ont vite compris notre petit jeu et ils se sont défendus mais Théoma est quelqu'un de très dangereux, et il ne les a pas épargnés. Nous devions rejoindre notre base principale ou tout les nôtres sont regroupés, mais à ce moment là les réacteurs ont grillés et nous nous sommes retrouvés perdus dans l'espace, livrés à nous même. Notre scientifique à réussi à allumer deux capsules que nous nous sommes partagés tour à tour afin de pouvoir tenir, et économiser notre eau, et notre nourriture. Nous avions prévus de tendre un piège au premier vaisseau qui passerait par là pour pouvoir s'en emparer, ou au mieux essayer de réparer celui ci en prétendant qu'il soit le notre afin de rallier notre base ou au mieux une planète avec une porte des étoiles. »
    dit elle alors qu'ils tournaient à un angle de mur.

    Ils avaient marchés pendant 3 bonnes minutes, et s'étaient un peu rapprochés des 3 autres points, et donc de Julia. Inia se remit à parler.


    « Nous sommes restés prêt de 3 mois enfermés ici, imaginez notre joie quand on vous a vu débarquer. Notre scientifique essayait de réparer le vaisseau en détournant de l'énergie de nos générateurs mais la plupart ont été endommagés lors des combats. Nous avons donc juste pût rallumer les systèmes l'espace de quelques secondes à des rythmes réguliers afin de nous faire remarquer par quelqu'un qui passerait dans le coin, quelqu'un comme vous. Alinao voulait votre engin, mais il à vite réalisé que ce ne serait pas possible... »

    Elle marqua une nouvelle pause durant laquelle elle hésitait quand à la direction prendre. Simon lui conseilla grâce à sa tablette et aux capteurs, mais elle ne l'écouta pas. L'équipe pût échanger quelques mots, avant qu'Inia ne continue son histoire.

    « C'est alors que vous êtes apparus juste devant moi alors que je rejoignait Théoma et Alinao. Je me suis cachés et je vous ai espionné, puis on à décidés de vous tendre un piège. Après vous connaissez la suite. On voulait votre équipement, vos générateurs entre autres. Mais ça ne s'est pas passé comme prévu... Notre scientifique à tenté de vous stopper en augmentant la pression dans le couloir ou vous étiez (elle regarda Franz), mais vous en avez réchappé et à partir de là Alinao n'a plus sût quoi faire. Nous nous sommes disputés et je lui ai dit que j'allais moi même nous sortir de là en vous emprisonnant mais en vain, vous m'avez stoppé. En parallèle, notre scientifique à programmé un voyage en hyper-espace directement vers la planète la plus proche avec une porte et... voilà. »

    Elle s'arrêta subitement de parler, regardant Sheppard. L'équipe avait l'impression qu'elle allait rajouter quelque chose, mais elle ne dit rien de plus. Ils venaient d'arriver dans une section du vaisseau encore inconnue. Sheppard avait fixé son plan avec Alicia et Franz, et étaient prêt à intercepter Julia. Simon indiqua qu'ils n'étaient plus très loin des 3 points, et qu'ils allaient les croiser à la prochaine intersection...


    De son côté Julia était bousculée sans cesse et cela commençait à l'agacer. Alinao lui avait répondu négativement concernant sa proposition, et Théoma avait même ajouter que si elle ne la fermait pas elle le regretterait.
    Julia espérait vivement que Sheppard et l'équipe allait débouler vite fait pour la sortir de là, surtout lorsqu'Alinao commença à parler de l'emmener avec eux sur leur planète mère...




    [A VOUS DE JOUER]



    Le compte à rebours se fit entendre une fois de plus. Celui qui avait enclenché l'auto-destruction du vaisseau ne leur avait pas laissé beaucoup de temps pour fuir. Tout l'engin allait exploser dans un peu moins de dix minutes...
    Une fois le combat terminé, Théoma gisait sur le sol, se vidant de son sang. La balle qu'il avait reçu lui avait traversée le ventre et avait pût oui perforer un organe. Sheppard lui aussi avait été touché à l'épaule ; en poussant Julia sur le côté et en se prenant le coup à sa place ; par l'un des pistolets à énergie d'Alinao qui avait directement prit la fuite ensuite après avoir tiré sur Sheppard et descendu Inia de sang froid... L'équipe le vit tourner à l'angle du couloir au fond et fuir vers le quatrième homme qui n'était plus qu'un un couloir d'écart...



[ALORS !!! Post très spécial mais j'expérimente ! Comme vous avez pût le voir dans la plus grosse partie du post avant le « A vous de jouer » je ne vous fait faire presque rien à part bouger dans des couloirs pendant qu'Inia raconte un peu son histoire. Sa coupe ensuite subitement pour avoir un autre petit résumé de la situation. Mais qu'y a t-il entre me direz vous ? Et bien vous pourrez m'insulter de fainéant car j'ai fait un petit post certes, mais j'aurais pût « scripter » totalement le truc, auquel cas ça n'aurait été que du recopiage pour vous et donc très très peu intéressant aussi bien pour vous que pour la MJ ou pour moi. Mais pour le coup je vais vous laisser faire totalement la scène ou vous tomber sur eux, jusqu'à tomber en parfait accord avec le dernier petit résumé à savoir Théoma gravement blessé, Sheppard touché à la jambe (en poussant Julia) et Inia morte.

Honnêtement, j'ai jamais fait faire ça à mes membres pendant une mission, mais ça peut être super intéressant de vous voir faire le truc ensemble et vous mettre d'accord. J'vous demande de vous partager les actions, ne soyez pas égoïstes et faites un bon truc cohérent avec tout le groupe (Alan je vous laisse le bouger aussi !), faites tous quelque chose, rajoutez en même, j'vous demande simplement pour ma part de respecter le dernier petit paragraphe, après vous avez une liberté totale !
Comme ça on aura vraiment fait la mission ensemble !
J'vous laisse une grosse semaine voir plus pour répondre. Vous pouvez utiliser le topic de la MJ ou les MP si vous voulez pas que je lise pour vous mettre d'accord pour savoir quoi faire. Là y a pas de chef ou de sous chef pour les actions des autres, mettez vous d'accord sur ce que chacun fait, respectez quand même les ordres de Sheppard.
Maintenant à vous de voir, vous êtes dans un couloir, eux dans un autre perpendiculaire, vous allez vous tomber dessus forcément. Vous parlez, vous courez, vous vous braquez, vous tirez direct... ?

Bien entendu, vous pouvez continuer un peu après ce que j'ai écrit (Alinao qui fuit). Vous pouvez le poursuivre ou à l'inverse le laisser partir...
Si vous avez des questions n'hésitez surtout pas Wink
BON POST !!!]



J'INSISTE BIEN SUR LE FAIT QUE VOUS FASSIEZ VOS POSTS ENSEMBLE !!!

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 21 Sep - 3:09

Le silence s'était imposé en salle de contrôle, Sheppard et Inia se fixés sans un mot, les autres attendaient également de savoir si oui ou non elle les aideraient à récupérer leur amie. Tout portait à croire qu'elle allait refuser, comme pour les fois précédentes et vu l'attitude qu'elle avait eu envers eux, il semblait impensable qu'elle accepte de leur porter main forte. Et pourtant, après quelques minutes à ne rien dire, elle avait enfin ouvert la bouche et à la grande surprise de Sheppard, et des autres, elle accepta. Le silence continua ensuite, Sheppard avait du mal à croire qu'elle leur donnerait un coup de main, après tout, son petit spitch avait fonctionné, et son aide leur serait précieuse, bien sur, il y avait toujours un risque, même un gros risque qu'elle les trahissent une fois auprès de ses amis, mais ils n'avaient pas vraiment d'autres options et au moindre signe suspect, une balle bien placée là où il faut ferait l'affaire.

Simon indiqua alors à l'équipe qu'il serait judicieux d'activer la balise pour que le Dédale puisse rejoindre le vaisseau. Sheppard donna son accord et détacha lentement Inia en lui précisant que si l'envie lui prenait de leur jouer un mauvais tour, son arme serait prête à faire feu. Elle prit alors les devant et quitta la pièce suivit de près par Sheppard, qui avait tout de même prit des précautions en lui attachant les mains dans son dos. Simon et Alan suivait le Capitaine de près tout en jetant un œil sur les trois points représentant Julia et les deux amis d'Inia. Scorzi et Johansen fermé la marche sans la quitter des yeux. Même si elle avait accepté de les aider, ils n'avaient aucunement l'intention de lui faire confiance, pas après ce qu'elle avait fait.

Tout en déambulant dans les couloirs qu'ils n'avaient pas encore visités, Inia raconta enfin toute l'histoire, la vrai cette fois, à propos de la venue d'elle et de ses amis sur ce vaisseau, elle expliqua qu'ils comptaient volé l'appareil mais que la résistance de ses passagers les avaient contraint à tous les éliminés, bien qu'elle ne fut pas d'accord pour le faire. Elle expliqua ensuite qu'ils avaient du utiliser les deux capsules chacun leur tour pour pouvoir survivre au manque d'eau et de nourriture en attendant qu'un vaisseau passe par là et viennent les aider, le Dédale donc. La suite, l'équipe l'a connaissait, mais ça ne s'était pas déroulé comme prévu, Alinao avait sous estimé l'équipe de Sheppard et maintenant il ne restait plus qu'à savoir qui allait s'en sortir.

Inia s'était arrêtée à un croisement, elle hésitait sur le chemin à prendre pour continuait dans la direction de ses amis, Simon avait tenté de lui montrait les capteurs thermiques, mais en vain, la jeune femme continua tout droit en prétextant qu'elle savait beaucoup mieux par où passée, vu les trois mois qu'elle venait de passer à bord de l'engin.


Vous avez quand même tués tout ces pauvres gens, tout ça pour sauver vos fesses et pouvoir revendre le vaisseau. Rien ne justifie un tel massacre, et surtout pas l'argent. Et vous avez aussi voulu nous tués pour pouvoir vous en sortir. N'essayez pas de vous défendre.

Et vous ? Vous n'hésiteriez pas non plus à nous tués pour vous en sortir. C'est bien ce que vous allez faire là... ? Vous n'êtes pas mieux que nous Sheppard, vous ne donneriez pas votre vie juste parce que votre bon cœur vous empêche de prendre celles de vos ennemis. Arrêtez de vous prendre pour les gentils de l'histoire...


Elle n'avait pas tort, c'est vrai qu'ils n'hésitaient pas non plus à tués avant d'être tués, mais leurs méthodes étaient totalement différentes, jamais ils n'attachaient de bombes autour de leurs ennemis et ils évités toujours de tués, il y avait d'autres moyens de stopper l'ennemi parfois. Sheppard n'avait rien dis de plus, elle n'avait pas totalement tort, mais pas entièrement raison non plus. Elle avait stoppé son réçit et ce fut Simon qui reprit la parole pour expliquer qu'il aurait mieux valut prendre l'autre chemin qui était beaucoup plus court mais il fut vite remit en place lorsque Sheppard lui indiqua que s'il continuait à parler, il le pousserait directement sur les amis d'Inia pour faire diversion. Quant à Scorzi et Johansen, ils discutaient entre eux de la meilleure façon d'envoyer ces quatre assassins en enfer. Sheppard se tourna vers Alicia qui avait remarquer à travers un hublot qu'il y avait une planète à proximité, peut-être la planète où l'équipe d'Alinao se rendait ? Peu importe, ce n'était vraiment le moment de s'occuper de ça. Cela dit, la vue était très belle.

Après quelques pas, Inia reprit la parole et expliqua tout ce qui s'était passé pendant que l'équipe explorée le vaisseau. C'était eux qui avait dépressurisait la pièce ou était Franz et Julia, ce qui avait faillit couter la vie à ce dernier d'ailleurs, elle avait aussi décidé de prendre les choses en main et de capturé elle même l'équipe, ce qui bien sur avait échoué. Ils avaient surement pensés tomber sur de simples voyageurs, et non sur des militaires entrainés. Sheppard avait enfin toutes les réponses aux questions qu'il se posaient depuis le début, ce qui était un soulagement en soit mais ils n'étaient pas encore sortit d'affaire, il fallait encore récupérer Julia en neutralisant ses deux kidnappeurs, retrouver le scientifique également et ensuite attendre tranquillement que le Dédale arrive jusqu'à eux.

Simon indiqua à l'équipe qu'ils n'étaient plus très loin désormais, en effet, les trois points sur les capteurs se trouvaient à quelques mètres, ou plus précisément dans le couloir adjacent au leur. Il fallait trouver un plan très vite, tout en espérant qu'Inia tienne sa parole en ne dévoilant pas leur position. L'effet de surprise était pour eux, en supposant qu'ils n'avaient pas non plus de console avec eux qui soit équipée de capteurs thermiques... Ils n'avaient pas beaucoup d'options non plus, les quelques renfoncements des murs leurs permettraient une couverture intéressante pour pouvoir récupérer Julia. Ils se mirent alors en position, Sheppard resta avec Inia d'un côté, Scorzi et Johansen de l'autre, tandis que Simon et Alan s'était pressés derrière Sheppard, tremblent légèrement de peur suite à ce qui allait maintenant se passer. Le silence était d'or, on entendait que très légèrement les pas de Julia, d'Alinao et de Théoma qui se rapprochaient de plus en plus. S'ils continuaient tout droit, l'équipe pourrait tranquillement arrivée par derrière pour les neutraliser, et s'ils tournaient dans leur couloir, ils pourraient sortir rapidement de leur couverture et les mettre en joue. Le plan était parfait, ils n'avaient plus qu'à attendre tout en espérant qu'Inia n'allait pas se découvrir au dernier moment.

Le pire s'était produit, un bruit venait de retentir sur le sol et se percutait sur les murs du couloir créant ainsi un écho qui venait de mettre à l'eau l'avantage de l'équipe. Croyant qu'Inia les avaient trahis, Sheppard pointa son arme sur elle, il était prêt à tiré quand il se rendit compte qu'il s'agissait en fait de l'Ipod de Wolowitz qui était tombé, ce dernier s'attendait à prendre une bonne engueulade, mais tout ce qu'il eut fut un regard noir que lui lança Sheppard avant de sortir de sa cachette pour mitrailler les deux hommes qui s'étaient mit à couvert à l'intersection.

Ils répliquèrent à leur tour et Scorzi et Johansen en firent de même. La bataille était engagée et pour l'instant les balles se perdaient à travers les couloirs en prenant soin de ricocher sur les murs, menaçant par la même occasion l'équipe de Sheppard, mais aussi Alinao, Théoma et Julia. Ils n'avaient pas encore eu l'occasion de voir cette dernière mais Sheppard jeta un œil aux capteurs de Simon, elle était juste derrière Théoma, surement attachée et dans l'impossibilité de les aider. Alinao profita d'un moment de pause pour rejoindre Théoma et se replier dans une salle un peu plus loin, comme indiqués par les points sur les capteurs thermiques.

Sheppard en profita pour rechargé son P90 puis d'un geste militaire, il ordonna à Franz et Alicia de le suivre jusqu'à l'intersection. Il passa brièvement la tête dans le couloir de droite, dans la pièce il n'y avait que Julia, mais aucune trace d'Alinao ni de Théoma, malheureusement pour eux, les capteurs thermiques les trahissaient, et une fois que Simon fut à proximité, Sheppard pu voir qu'un point se tenait non loin de Julia, et l'autre, un peu plus en arrière, dans une autre pièce apparemment.

Ils pensaient vraiment leur tendre un piège comme ça ? Ils ne savaient vraiment pas à qui ils avaient à faire. Sheppard fila son Beretta à Simon, et demanda à Franz de donner le sien à Alan, ainsi ils pourraient gardés un œil sur Inia pendant que les autres s'occuperaient de récupérer Julia, les deux scientifiques n'avaient jamais eu à se servir d'une arme et avait donc une certaine appréhension en tenant l'engin, qu'ils n'arrivaient d'ailleurs pas à tenir droit, ni d'une seule main, mais c'était surtout le fait d'avoir l'ordre de tué quelqu'un qui les dérangés, et oui, si Inia tenté quoique ce soit, ils devraient l'a stoppée sur le champ, en l'a blessant de préférence, mais se servir de l'arme était déjà difficile pour eux, alors visé...

Sheppard avança lentement dans le couloir qui menait droit à la pièce ou Julia se trouvait, Franz et Alicia le suivait de près et alors qu'il s'était mit du côté gauche de l'entrée, eux deux se mirent à droite. Sheppard regarda vite fait ses coéquipiers et approcha lentement sa tête pour jeter un œil dans la pièce, il passa la main également et fit signe à Julia de le rejoindre, mais au moment même ou elle allait avancée, Théoma sortit de derrière le pilier ou il était planqué et tira aussitôt sur Sheppard qui eu juste le temps de se plaquer contre le mur pour éviter les balles. Aussitôt Franz et Alicia répliquèrent tandis que Théoma se replia à son tour. Aucun signe d'Alinao pour le moment, qu'attendait-il pour faire feu à son tour ? Théoma quant à lui restait sous couverture et n'attaquait plus, Sheppard fit signe à Franz de se faufiler dans la pièce, sur la gauche pour prendre Théoma à revers, lui partirait sur la droite pour rejoindre la pièce ou Alinao était planqué, tout en essayant au passage de mettre Julia à couvert, tandis qu'Alicia resterait sur sa position pour les couvrirent.

Sheppard avança lentement dans la pièce, tout en fixant le pilier derrière lequel se trouvait Théoma, ainsi que la pièce ou se trouvait Alinao, et le plus discrètement possible alors que Franz en faisait autant mais de l'autre côté, ce dernier allait bientôt se retrouver face à l'ennemi au moment ou Théoma se jeta sur lui. Sheppard eu juste le temps de voir Théoma désarmé Scorzi et l'attaqué à coup de poing avant d'être attaqué à son tour par Alinao qui, lui aussi, avait préféré le combat au corps à corps. Le coup par surprise projeta Sheppard au sol et se retrouva totalement à la merci d'Alinao qui se rua sur lui pour continuer de le frappé. Son regard se jeta brièvement sur Alicia qui avait pointé son arme mais n'osait pas tiré de peur de touché son supérieur, tandis que Julia tentait en vain de délivrer ses mains qui étaient attachées dans son dos.

D'un coup de tête, Sheppard fit valsé son assaillant en arrière et profita du bref instant d’assommant pour lui foncer dessus et le plaquer contre un mur. Il avait coincé la tête d'Alinao entre son bras et ses côtes et lui envoyé maintenant des coups de genoux en plein dans le ventre pour finir par un bon coup de coude entres les omoplates. Alinao tomba à terre et Sheppard en profita pour jeter un œil à Scorzi qui avait l'air en mauvaise posture avec son adversaire. Le bref instant ou il avait détournait le regard lui couta cher, Alinao s'était relevé et l'avait mit une seconde fois à terre. Il brandissait maintenant son arme sur Sheppard et s'apprêtait à le tuer quand quelqu'un lui fonça dessus pour l'en empêcher. A la plus grande surprise de Sheppard, il s'agissait d'Inia, elle s'était ruée sur Alinao pour lui sauver la vie...

Il n'en revenait toujours pas, pourquoi avait-elle fait ça pour lui ? Elle avait la possibilité de rejoindre ses amis et de se débarrasser de l'équipe de Sheppard une bonne fois pour toute mais pourtant, elle lui avait sauver la vie. Un coup de feu le sortit immédiatement de ses pensées, il n'avait pas vu qui avait tiré, ni si une personne avait été touchée, il était plus occupé à regardé Alinao projeté Inia contre un mur puis viser Julia qui tentait de rejoindre sa sœur dans le couloir. Alors que la balle avait quitter le canon de son arme, Sheppard se jeta sur Julia pour la poussé au sol tandis qu'il reçu la balle en plein dans l'épaule droite. Il tomba lourdement au sol en pressant fortement la blessure avec sa main. Un autre coup de feu avait retentit et Alinao s'était précipité en dehors de la pièce, profitant du moment d'égarement de l'équipe occupé à la vue de Sheppard à terre. La douleur était terrible et le maintenait au sol. Alicia s'était précipité auprès de lui tandis que Franz s'occupait d'aider Julia à se relever pour la détacher ensuite. Sheppard regarda Théoma à terre, il n'était pas mort mais avait été gravement touché, son regard se posa ensuite sur Inia, qui venait de lui sauver la vie, elle ne bougeait plus elle, elle était assise contre le mur, la tête légèrement penché sur le côté, mais ce qui frappa le plus l'esprit de Sheppard, c'était cette ligne de sang qui coulé sur son front, cette ligne qu'il avait remonté vivement jusqu'à ce gros point rouge foncé, ce trou rempli de sang qu'avait formé la balle en allant se loger dans son crâne, elle était morte sur le coup, Il l'avait tué de sang froid, quelqu'un de sa propre équipe...


Scorzi ! Becker ! Retrouvez-moi ce salopard, je vous rejoins le plus vite possible !

Alicia n'avait pas l'air d'accord pour qu'il se lève, mais Sheppard n'avait pas l'intention de rester à terre et le lui fit vite comprendre, mais au moment où il se leva, une alarme retentit dans tout le vaisseau. Elle ressemblait un peu à celle de l'auto destruction du Sg-c.... Ce que Simon confirma vite, en effet, ils ne leur restaient plus que dix minutes avant que tout n'explose...

Sheppard se tourna vers Simon puis lui demanda de stopper l'auto destruction mais ce dernier répondit qu'il n'aurait jamais le temps de le faire et qu'il valait mieux se rabattre sur la téléportation hors du vaisseau, sur la planète qu'ils avaient aperçu auparavant, Sheppard acquiesca et fit signe à Becker et Scorzi de rattraper Alinao tandis qu'il les suivraient difficilement aidé par Alicia. Simon indiqua à l'équipe qu'Alinao se dirigé tout droit vers le quatrième point représentant un autre de ses alliés, ils avaient surement un plan pour quitter le vaisseau, mais Sheppard voulait à tout prix lui faire payer le meurtre de tout ces gens, et celui d'Inia, mais, aurait-il le temps de le faire ? Le compte à rebours avait commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wolowitz
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
217/500  (217/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 21 Sep - 13:14

Maintenant que Alan était débarrassé de la bombe et qu'il allait mieux, l'équipe allait pouvoir passer à l'offensive. Simon pouvait voir trois points bouger sur son plan et ainsi, suivre les mouvements des kidnappeurs de Julia. Mais avant d'aller régler leur compte, Wolowitz avait proposé d'aller activer la balise de détresse et le Capitaine accepta de le faire. Puis, il demanda à la prisonnière de les aider et aussi surprenant que cela pouvait l'être, elle accepta. Bon, l'équipe avait désormais un nouveau allié. Simon fit signe de la main à l'équipe pour qu'il le suive en direction de la balise de détresse.

Se mettant en route, l'ingénieur était dans les première positions. Il était proche de Inia et pouvait apercevoir ses chutes de reins plutôt avantageuse. Il aurait bien mit la main au panier également mais le Capitaine, qui se trouvait juste à côté d'elle, ne devrait pas apprécier ce genre de geste. Rapidement, ils arrivèrent à la balise de détresse que Simon enclencha en un clin d’œil. Il fit même un signe du pouce à Sheppard pour lui dire que c'était bon. Désormais, ils pouvaient aller intercepter les deux autres. Et Simon leur montra la voie à prendre grâce à son plan où il savait exactement où se trouvait les deux types en compagnie de Julia.

Marchant ainsi à travers des couloirs et des parties inexplorée du vaisseau, la jeune prisonnière commença un récit du pourquoi du comment de leur présence sur ce vaisseau. Leur groupe voulait s'emparer de cet appareil mais cela ne s'était pas passé comme prévu. Ils durent tuer tout l'équipage pour mettre un terme à toute résistance. Le récit fit froid dans le dos à Simon, comment quatre personnes pouvaient réussir à anéantir tout un équipage. C'était complètement effrayant de savoir que des gens étaient capable de faire cela. Soudain, la jeune femme s'arrêta à un croisement et sembla hésiter sur la direction à prendre. Simon observa son écran et finit par prendre la parole...


- Il faut aller par ici pour rejoindre vos amis très chère. Dit il avec un grand sourire charmeur sur le visage.
- Pffff...

Puis Inia prit l'autre direction. Simon observa Sheppard qui ne dit rien et suivit la jeune femme sans rien dire. C'était incroyable, le Capitaine ne disait rien alors qu'elle les amenait sûrement dans un piège. Contrarié, le jeune homme reprit sa place devant sans un mot, si l'équipe tombe dans un piège, là il ne se privera pas de l'ouvrir. Et ainsi, l'équipe continua sa petite marche dans l'appareil comme si on leur faisait visiter les lieux. D'ailleurs, Inia avait reprit son récit qui était de plus en plus obscure. Wolowitz s'attendait même qu'elle dise à un moment qu'ils étaient obligé de manger des cadavres pour pouvoir se nourrir. Mais bon, le chemin qu'elle venait de prendre rallongé de beaucoup le trajet et l'ingénieur ne se priva pas de le dire...

- Je tiens juste à signaler à MADAME que le chemin qu'on vient de prendre nous a fait faire un détour énorme. Elle essaye de nous entuber Capitaine, moi je vous le dis !!!

Inia observa de haut en bas l'ingénieur comme pour l'analyser. D'ailleurs, cela mit mal à l'aise Simon de se sentir ainsi par cette jeune femme. Généralement, c'était lui qui faisait ce genre de chose et se sentir dans le cas contraire, c'était plutôt gênant. Il sentait qu'elle l'observait pour savoir combien de seconde elle lui faudra pour le réduire en pièce. Enfin, l'ingénieur se concentra sur son écran tandis qu'ils se rapprochaient de leur objectif, d'ailleurs, ils n'étaient plus très loin maintenant...

- Mon Capitaine, ils sont à quelques couloirs de nous désormais.


Après l'intervention, encore une fois de Simon, Sheppard décida de les attendre ici et de les prendre par surprise. Son plan était plutôt bon. Les deux hommes ne s’attendront sûrement pas à voir débarquer devant tout l'équipe SG et devront se rendre aussitôt. Sheppard se plaça d'un côté du couloir tandis que Schwarzy et Alicia se placèrent de l'autre. Alan, qui était resté très silencieux depuis qu'il a eut une bombe sur le corps, se plaça avec Simon derrière Sheppard. Enfin, plus précisément derrière Inia. Sur le coup, Wolowitz avait une vue imprenable sur les fesses de la jeune femme et il en profita pour les observer sous toutes les coutures. D'ailleurs, il se tourna vers Alan pour lui parler...


- Tu as vue le matos qu'elle a la coquine.
- Hein ?!! euh... ouais hallucinant.
Dit il en sortant de ses pensées.
- Ralalala, je croquerai bien dedans moi... Attends, je vais prendre une photo avec mon Ipod touch derrière génération.
- J'ai le même tu sais, pas la peine de te la raconter.


Simon prit alors son Ipod et activa l'appareil photo pour prendre les fesses de Inia avec. Mais au moment de cadrer la photo, son appareil lui fit faux bond et tomba sur le sol. D'ailleurs, en essayant de le rattraper, il se réussit à se faire un croche-pied à lui-même
(Oui je sais, il est fort mais c'est Wolowitz que voulez vous.) et tomba à son tour par terre. Par malchance, on dirait qu'il les collection à force, son ipod s'était mit en marche et brisa le silence pour laisser échappé une musique qui collait bien à Simon. Bien évidemment, il retomba encore une fois sur son bras douloureux. Le jeune homme sauva un peu les meubles en se relevant immédiatement pour éviter qu'on s'aperçoit de sa bourde. Il avait réussit à se relever mais au moment de prendre son ipod, Sheppard s'était tourné vers lui. Bien évidement, l'équipe entendit Alinao parler et commencer à prendre la fuite. Le Capitaine lança un regard noir à Wolowitz tandis que celui-ci faisait une moue avec sa bouche en guise d'excuse.

Soudain, des tirs se fit entendre et même bien fort. D'ailleurs, Simon entendit ses oreilles siffler quand les tirs cessèrent. Sheppard était parti à la poursuite des méchant suivit de très prêt par les deux autres militaires et Inia. Alan et Simon les suivirent mais de loin. Le groupe arriva devant l'entrée d'une pièce où se trouvait Julia tout seule dedans. Wolowitz observa son écran qui s'était mit en veille. Il fallut attendre dix seconde avant que celui-ci se rallume. L'ingénieur observa le plan et pu voir qu'il y avait deux autres points rouge dans la salle. Il montra donc le plan au Capitaine qui décida de donner un pistolet à Simon et Franz fit de même pour Alan. Les deux scientifiques devaient rester là et garder prisonnière Inia. Sheppard leur ordonna de tuer sur elle si elle osait fuir. Simon fit un signe de tête mais il ne savait absolument pas si il serait capable de tuer quelqu'un de sang froid. Déjà qu'il avait du mal à tenir droit le 9mm alors de là à l'utiliser sur quelqu'un.

Mais bon, il fallait bien que quelqu'un s'occupe de la prisonnière pendant que les militaires allaient sauver Julia. D'ailleurs, des coups de feu se faisaient rapidement entendre et Simon sursauta sur le coup. Il put voir la jeune femme faire les gros yeux car sur l'effet de surprise, l'ingénieur était pas loin de faire feu. Mais heureusement, il n'avait pas appuyé sur la détente. Pas qu'il eut le réflexe, c'était qu'il fallait appuyer drôlement fort pour tirer en faite. Wolowitz ne s'attendait pas à devoir mettre toute sa force dessus pour tirer une balle. Inia regardait la bataille qui avait lieux dans la pièce devant eux. Les tirs avaient cessaient mais Simon pouvait entendre des bruits de combat au corps à corps. Mais soudain, la prisonnière se leva. L'ingénieur se mit à trembler, arme levé en direction de sa cible. Il ne voulait pas tirer, il ne voulait tuer personne. Lui, il n'était qu'un pauvre petit ingénieur en aérospatiale et qui demandait juste à fabriquer ou réparer des engins. Pourquoi fallait il qu'il tue quelqu'un ? Puis la jeune femme se mit à courir dans la pièce. Simon tenta bien quelques chose pour l'arrêter, comme un...


- HALTE !!! On ne bouge plus !!!!! Arrêtez vous !!!!


Bien évidement, l'ingénieur l'avait poursuivit dans la pièce et gueulait comme pas possible pour la faire arrêter mais elle continua à courir. Wolowitz n'avait pas le choix et donc, en ce jour, il allait tuer sa première personne. Prenant le soin de viser, il leva l'arme avec sa seule main valide. Le pistolet était lourd mais il se devait de rester concentrer. Fermant un œil et se mordant la langue pour mieux viser, il avait désormais la jeune femme dans sa ligne de mire. Tout allait au ralentit désormais. L’adrénaline le faisait suer à grosses gouttes d'eau. Maintenant, il n'avait plus le choix et fit feu sur la jeune femme qui s'était jeter sur quelqu'un. Le tir reten... bah non. Simon appuya comme un malade sur la gâchette mais impossible de faire partir la balle. La gâchette était coincé et ne voulait pas fonctionner. Il mit deux-trois claque à l'arme et tenta de nouveau mais rien n'y fait, cela ne voulait pas fonctionner. Soudain, Wolowitz analysa la situation, il était au beau milieu d'un champs de bataille où des tirs pouvaient sortir de nul part et avec une arme qui ne marchait pas. Le monde se mit soudain à tourner autour de lui et quand il se tourna. Il vit Franz et Alicia en mauvaise posture contre un gorille. C'était simple, le type qu'ils combattaient été un gorille. Mais inconsciemment, Simon leva son arme et gueula...

- STOP LE "VILLAGE PEOPLE" OU JE TIRE !!!


Le gros balaise se tourna vers Simon pour l'observer. En voyant son regard, l'ingénieur lâcha son arme et courut rejoindre Alan qui n'avait pas quitté le couloir depuis le début. Déjà qu'il ne savait pas utiliser son arme, voilà qu'il menaçait un gars avec alors qu'il arrivait même pas à la faire fonctionner. Soudain, plusieurs tirs retentit et Wolowitz pria pour qu'on ne le trouve pas. Un type passa à côté des deux ingénieurs sans qu'il leur prête attention. Puis, plus un bruit, le calme complet dans la pièce. L'ingénieur se demandait bien qui avait gagné mais en entendant les voix familière de ses compagnons de missions, il comprit que les terriens avaient gagné cette bataille. Il sortit donc de sa cachette sans avoir honte et se dirigea vers les autres. Ils étaient tous plus ou moins autour du Capitaine qui s'était fait tiré dessus. D'ailleurs, il était prêt à partir à la poursuite du méchant après s'être fait soigné.

Rapidement, une alarme s'activa, le genre d'alarme qu'on aime pas entendre généralement. Bien évidemment, une voix se fit entendre durant l'alarme et n'importe qui aurait pu comprendre qu'il s'agissait de l'auto-destruction. Simon prit alors sa tablette qui lui était bien utile au finale, lui qui pensait revendre son Ipad car cela lui servait à rien. Il observa rapidement et vit le temps qu'il leur restait...


- Capitaine, le compte à rebours est de 10 minutes. J'ai bien peur de ne pas avoir assez de temps pour l'arrêter. Le mieux que je puisse faire, c'est de nous téléporter sur la planète. Je crois qu'ils ont choisit une planète avec une porte des étoiles. Comme ça, on compose l'adresse de la Terre et hop, on rentre chez nous.
Dit il avec sourire avant de le perdre assez rapidement. Ah mais non, on a pas prit d'identificateur, ils ouvriront jamais l'iris. Mais au pire, on pourra toujours attendre le Dédale sur la planète. J'y vais Capitaine !!!

Simon se mit à courir alors qu'il venait de se faire un spitch à lui-même. Pour pouvoir activer la téléportation, il devait se rendre dans la salle de contrôle mais elle n'était pas proche et donc, il devait se mettre à courir. Lui qui était cardiaque, ça n'arrangeait pas les choses. Bien évidemment, Alan l'avait suivit et les deux ingénieurs couraient aussi vite qu'ils le pouvaient. Wolowitz voyait des points noirs se former devant lui, signe qu'il allait bientôt s'évanouir mais il continua tout de même, on comptait sur lui. Et au final, ils arrivèrent de nouveau dans la salle de contrôle mais ils avaient perdu pas mal de temps. En effet, Simon avait dû finalement faire une pause. Il dégoulinait de sueur et respirait fortement. Avec Alan, ils se mirent devant un écran de contrôle et tentèrent d'activer la téléportation. Ce n'était plus qu'une question de minute avant que tout explose.
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 22 Sep - 7:48

La bonne nouvelle dans tout cela, c'était qu'Inia avait prit la meilleure des options : elle voulait bien les aider et leurs dire toute la vérité depuis le début. Bien que peu respectables, les motifs du groupe de pirate étaient clairs. Le seul problème c'est que cette simple histoire de vol de vaisseau avait prit des envergures plus énormes. Pour l'instant, les pirates menaient la danse : il avait Julia et avaient passé à un cheveux de faire exploser tout le reste de l'équipe du SGC.

On pouvait dire que pour le moment, c'était 2 à 0 pour les pirates, mais ce ne serait pas longtemps ainsi. Grâce aux capteurs thermiques qu'avait trouvés Simon, ils pouvaient savoir où exactement se tenaient leurs ennemis et cela leurs donnait un très gros avantage. De plus, l'aide d'Inia serait fortement apprécié puisqu'elle connaissait beaucoup mieux le vaisseaux qu'eux. Restait à espérer qu'elle ne leur planterait pas un couteau dans le dos quand ils seraient tournés.

Armés jusqu'aux dents, l'équipe SG déambula dans les couloirs sous les directives de Simon et d'Inia. Alicia fermai la marche et regarda à quelques reprises la tablette électronique que tenait Simon dans les mains. La jeune femme espérait vivement que l'un de ces trois points soit Julia ... en vie bien sûr.

Tout en chargeant son arme, elle s'adressa à Franz
.

-Je vais rester planquée et je vais vous couvrir tout les deux du mieux que je le peux. Comme s'il y des blessés, je serai plus utile en vie. Faites tout de même attention.

Elle ne voulait pas restée loin des combats, nullement, mais son boulot c'était de soigner les blessés alors ce serait vraiment le comble si c'était elle qui se faisait tirer dessus. Et puis, cela ne changeait pas grand chose parce qu'elle serait obligée de s'exposer pour pouvoir avoir une bonne ligne de tirs.
Alors qu'ils pressaient le pas, Alicia tourna la tête vers les hublots et s'arrêta devant. Il y avait une planète tout prêt du vaisseau.


- Capitaine, s'ils ont vraiment l'intention d'aller sur cette planète avec la porte, je crois que l'on devrait se dépêcher parce qu'elle est à proximité. Notre temps est compté.

Il n'y avait plus une minute à perdre. Ils devaient vraiment les intercepter, ramener Julia et trouver un moyen de ficher le camp de ce satané vaisseau. D'ailleurs, il venait de faire le tour du proprio et arrivèrent finalement à l'intersection du couloir. Ils se mirent tous en position, jusque là, leurs ennemis ne savaient pas qu'ils étaient tout près, mais ce ne fut pas long que la malchance tomba sur l'équipe SG lorsque le Ipod de Simon retentit.
Ils étaient à découverts et étaient maintenant la cible des tirs d'Alinao et de Théoma. Les trois militaires répliquèrent aux tirs, mais cela n'avait servit qu'à forcer les deux hommes à se replier. L'équipe de Sheppard devait s'improviser un plan et Alicia comprit que le Capitaine en avait un seulement grâce aux signes qu'il leurs faisait à elle et à Franz.

Lorsqu'ils furent à proximité de la salle, ils se divisèrent. Un à gauche, un à droite et elle en arrière pour les couvrir. Elle tenait un pistolets dans chaque main afin de s'assurer que les deux fronts soient couverts par ses tirs. Elle put les aider à progresser, mais elle devint totalement inutile lorsque les quatre hommes en vinrent au corps à corps. Si Alicia tentait de tirer, elle avait 50% des chances d'atteindre l'un de ses coéquipiers.
Lorsque Sheppard fut par terre et qu'Alinao fut sur le point de le tuer, Alicia braqua son arme sur l'homme, elle avait le champ libre et ne pouvait pas le rater, mais elle fut bousculer par Inia qui vint se ruer sur le tireur. C'était du suicide pour elle et puis que trafiquait encore Simon et Alan ? N'avaient-ils pas reçu l'ordre de tirer sur la prisonnière si elle tentait quoique ce soit ??

Le reste se déroula rapidement. Sheppard avait reçu une balle en tentant de protéger Julia et Alinao s'enfuyait. Alicia vida son chargeur en essayant d'atteindre le fuyard, mais sans succès.
Alicia vit Théoma qui gisait par terre et ramassa l'arme qu'il avait utiliser pour leur tirer dessus.


Je vais alléger vos souffrances

Elle tira et revint Sheppard. Alicia n'avait pas l'habitude d'achever un blessé, mais c'était le mieux qu'elle pouvait faire pour lui. Il allait mourir de toute façon. Autant lui éviter de souffrir.
Elle se dirigea donc rapidement vers Sheppard et fit le constat de sa blessure. Ce n'était pas beau à voir. La balle n'était pas ressortie.


-La balle s'est fragmentée, je vais vous faire un garrot temporaire

Elle s'exécuta rapidement de tenta de retenir le Capitaine, mais il était déterminé à finir sa mission, même avec l'épaule en mauvaise état. . Ils devaient rejoindre Julia et franz au plus vite et retrouver les deux autres assaillants avant que ceux-ci ne s'enfuient.
L'idéal serait de trouver un moyen de les prendre des deux cotés. lls n'auraient plus d'issues possibles et devraient se rendre ou mourir.


Dernière édition par Alicia Becker Johansen le Jeu 22 Sep - 14:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 22 Sep - 10:58

Inia parlait, un instant de conscience de reproche peut être ? Il n'en savait rien et honnêtement il n'en avait rien à faire, que cette femme ai tué des gens mais qu'elle n'avait pas le choix.... Il avait envie de lui crier que lorsqu'on rentre dans la piraterie on tuera forcement des innocents ou des concurrent... Quoi que pour la deuxième option cela ne l'aurai pas dérangé... Loin sans faut.

Il ne l'écouta toujours pas lorsqu'elle parla des récents événements survenue quelques heures plus tôt, le coup de la dépressurisation, il l'avait sentit que c'était l’œuvre de quelqu'un et non un problème technique quelconque.

Il regarda Alicia qui lui parlait, en effet il valait mieux pour eux qu'elle reste en vie et en bonne santé. Il acquiesça à sa remarque et lui répondit.


« Oui en effet il faudrait mieux. Mais ne t’inquiète pas, on va la retrouver et la sauver.... »

Tout en se déplaçant il vérifia une nouvelle fois son arsenal, son fusil harnacher dans le dos et son arme principale en main, couteau non loin dans le cas d'un combat rapproché, il était prêt. Dans ses souvenir les deux autres membres du groupe étaient de véritable bête, pas de quoi avoir de la pitié dans ce genre de moment... Mais Franz n'avait pas prévu cela pour leur cas, peut être Inia y aurait droit mais s'il avait la possibilité de lui mettre une balle entre les deux yeux il le ferait avec un plaisir non dissimulé...

Pendant ce temps le petit Simon indiquait le chemin à suivre pour rejoindre Julia et les deux autres, mais il n'avait pas totalement confiance. Depuis le début de la mission toute les bourdes venaient en grande partie de lui, Franz en comptabilisant une à son actif, à croire qu'il y avait un dieu de la malchance pour ce petit geek. A cette pensée il eu un petit sourire et se retourna pour voir Simon tenter de prendre en photo quelque chose d'Inia. Sans réfléchir il se retourna en ronchonnant... Il était pas possible.

Puis un bruit, suivit d'un autre, et finalement une musique. Ils étaient proche de la position des kidnappeurs. En un instant Sheppard pointa son arme sur Inia croyant sûrement qu'elle en était responsable mais il comprit rapidement que c'était Simon le véritable responsable de tout cela... Une fois de plus...

Aussi le capitaine se lança dans un mitraillage en règle de la position ennemie, une méthode qui leur fut rendu, mais avec une puissance de feu un tantinet plus puissante. Un peu comme si les gars en face avait une mitrailleuse sous la main, c'est là que sa allait devenir intéressant. Suivant les ordres visuels de son supérieur il répliqua rapidement.

Ne tenant pas à tirer dans le tas sans réfléchir, et pourtant il en avait envie, il fallait penser à Julia qui se trouvait dans une position fort inconfortable. Aussi tira il avec un semblant de visée, essayant de donner une cible à ses tirs. Mais rapidement le groupe d'en face prit ses cliques et ses claques et partit vers ce qui semblait être une salle.

D'un il envoya son pistolet à l'un des scientifiques, ne sachant pas le quel l'attraperait le premier, puis suivit le capitaine. Une fois la salle atteinte, il se plaça avec Alicia à droite de l'entrée, Sheppard quand à lui était à gauche et faisait des signes à quelqu'un dans la salle, sûrement Julia. Mais c'était des tirs qui lui était rendu, sans attendre Franz se mit à genou et ouvrit le feu dans la salle, espérant toucher le pirate.

Alors que les tirs fusaient ordre lui fut donner de se faufiler dans la salle. Observant l'intérieur un instant il comprit rapidement qu'il ne fallait pas la jouer discret. Il y avait des piliers non loin d'eux, il fallait arriver le plus rapidement possible à cet endroit.
Il commença son avancé et alors qu'il allait presque arriver derrière le pilier, un des pirates, le plus gros, se jeta sur lui envoyant valser son arme loin dans la pièce. Lui assénant coup sur coup il ne laissait pas une seule chance de réplique au soldat qui, quand à lui, faisait en sorte de se protéger le plus possible des coups. Tentant de répliquer au mieux de ses possibilités il arriva à lui décocher une droite directement dans les côtes, y ayant mis une grande partie de sa force l'homme recula un instant pour reprendre son souffle. Sans attendre Franz s'arma de son couteau, histoire de compenser la différence de force, et tandis que le pirate le regardait avec un sourire narquois, lui avait un tout autre sourire. Un voile rouge de sang était tombé sur la scène. Il n'existait rien autour de lui, rien d'autre que sa cible.

Le gorille se jeta sur lui, tentant une nouvelle fois de le désamorcer, mais Franz tint bon, répliquant à chaque coup donné par un autre et rapidement la tenue de l'homme se barda d'entaille, mais il n'arrivait pas à aller plus loin que cela. L'homme hurla et se jetta sur lui l'envoyant au sol. Puis et sans savoir pourquoi, alors qu'il allait asséner le coup fatale à l'Allemand, il s’arrêta pour regarder quelque chose.

Franz en profita pour repousser violemment l'homme, en se relevant il fit basculer son fusil à pompe et se jeta sur l'homme. Il cala l'arme dans le creux du ventre, puis, et alors que l'homme tombait au sol, il tira. Finissant sa course au sol avec Franz debout sur lui son arme toujours caler contre le pirate, il allait tirer encore une fois quand il vit les dégâts qu'il avait fait subir à l'homme. A cette distance s'était un miracle qu'il soit encore en vie, enfin en vie... On se comprend.

Le voile tomba, laissant Franz observer le reste de la pièce, Inia était au sol ainsi que Sheppard. Alicia se jeta sur lui pour le soigner, car il semblait avoir été touché à l'épaule, Franz quand à lui alla vers julia, son arme encore dégoulinante de sang. Il se saisit de son couteau et rompit les liens de la jeune femme.


« Alors je te propose un petit forfait 'sauvegarde', sa fait deux fois que je te sauve la mise. Mais sa fait du bien de savoir que tu n'as rien.... » Dit il en plaisantant tout en la relevant.

Franz écouta Simon tout en récupérant son fusil d'assaut ... Et comme si cela ne suffisait pas il y avait une séquence d'auto-destruction.... Que du bonheur quoi. Ecoutant les ordres de son chef il se mit à la poursuite des deux derniers membres des pirates... Avec un seul but, les trouver et leur faire la peau comme il l'avait fait avec le gros molosse qui gisait dans la salle avec une cartouche de son arme dans le ventre... Autant dire qu'il ne s'en sortirait pas, quoi que puisse faire Alicia....
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Ven 23 Sep - 1:10

- Proposition refusée

avait dit Alinao balayant tout espoir de Julia de voir une fin constructive à toute cette histoire. C'est indignée qu'elle avait demandé.

- Et pourquoi je vous prie ???

- Tais-toi ou je te bute!

[i]Voilà ce que lui avait répondu ce goujat de Thaoma. Et cette fois, oui cette fois vraiment Julia en avait assez! Marre! Ras le bol! Elle avait été patiente, s'était comportée en prisonniére modéle (à quelques détails prêts) et pour quel résultat s'il vous plaît ??? Pour qu'un mafieux lui réponde "tais-toi ou je te bute". Alors quoi ? Il n'y avait pas de solution ? Combien de temps la plaisanterie allait-elle durer ? Mais qu'ils la tuent si ils y tenaient ou qu'ils la relâchent mais rester comme ça était insupportable et puisqu'ils avaient décider de la garder ils allaient le regretter. Elle allait le harceler, les exaspérer.


- Ne fais pas de promesses que tu n'es pas fichu de tenir!

Julia jouait avec le feu mais le feu avait assez joué avec Julia. En cet instant elle pensait à son fils qui adulte préférerait certainement savoir que sa mère était morte dignement qu'à genoux. Julia tira rageusement sur les liens qui l'entravaient toujours et qui n'étaient pas prêts de céder. Elle les entendit dire qu'ils voulaient l'emmener avec eux sur la planéte!

- J'espère que vous ne pensez pas à ce que je pense que vous pensez parce que ma réponse est non! Vous n'êtes pas du tout mon genre!

Les deux hommes l'entraînérent dans les couloirs toujours sans lui demander son avis. La jeune femme espérait que ses amis allaient pouvoir faire quelque chose. Le regard aux aguets elle cherchait comment s'enfuir de là. C'est alors que raisonna :

Sexbomb sexbomb you're a sexbomb
You can give it to me when I need to come along give it to me


Julia avait entendu et Julia avait compris. Tentant de gagner quelques précieuses secondes en essayant de faire croire aux deux bandits que c'était elle qui chantait elle enchaîna immédiatement en contrefaisant sa voix.

Sexbomb sexbomb you're my sexbomb
And baby you can turn me on baby you can turn me on



Le reste des événements la pilote le vécut comme une observatrice extérieure collée devant son écran de cinéma. Si pendant les combats certains se réfugiaient derriére la peur, l'excitation, la vengeance ou la justice, Julia, elle, passait en mode automate.


Les tirs qui sifflaient à leurs oreilles

Repli stratégique des ennemis dans une salle

Tentative de tendre un piége à l'équipe SGC

Signe de Sheppard et mise en position de parfaite sprinteuse prête à partir

Echange de tirs

Plaquage au sol

Corps à cors entre Sheppard et Alinao ainsi qu'entre Franz et Thaoma

Tentative de Julia de se libérer de ses liens

Mise en route d'un compte à rebours

Attaque surprise et surprenante d'Inia, qui se jete sur Alinao comme la faim sur le monde

Prise d'élan de Julia qui tente de rejoindre Alicia

L'instant suivant, la blondinette fut projetée en avant et atterrit à plat ventre, le souffle coupé, plaquée sous un bon métre quatre vingt de masse humaine. Le nez écrasé par terre, Julia ne vit rien de ce qui se passait.Le premier choc passé, elle parvint à sortir un bras pour tenter de repousser le poids qui l'écrasait, elle se retrouva nez à nez avec :

- Capitaine Sheppard!!

Qui était touché à l'épaule. Blême sous le coup du choc et de la surprise, Julia le poussa sur le côté, hors de l'angle de tir de l'ennemi qui fuyait comme le misérable lâche qu'il était. Alicia ne tarda pas à s'occuper de lui et à certifier qu'il s'en sortirait et que ce n'était pas grave.Le compte à rebours se manifesta à nouveau ainsi que Simon.

- Capitaine, le compte à rebours est de 10 minutes. J'ai bien peur de ne pas avoir assez de temps pour l'arrêter. Le mieux que je puisse faire, c'est de nous téléporter sur la planète. Je crois qu'ils ont choisit une planète avec une porte des étoiles. Comme ça, on compose l'adresse de la Terre et hop, on rentre chez nous. Dit il avec sourire avant de le perdre assez rapidement. Ah mais non, on a pas prit d'identificateur, ils ouvriront jamais l'iris. Mais au pire, on pourra toujours attendre le Dédale sur la planète. J'y vais Capitaine !!!

Ce fut Franz, qui l'espace d'un instant et d'une libération de liens fit redevenir Julia un être pensant.


« Alors je te propose un petit forfait 'sauvegarde', sa fait deux fois que je te sauve la mise. Mais sa fait du bien de savoir que tu n'as rien.... »
[i]
Un léger sourire flotta sur les lévres de Julia qui frottait ses poignets engourdis.


- Non je n'ai rien merci. Juste une grosse blessure à l'orgueil. Le package "damoiselle en détresse" est le cadeau le plus empoisonné que je connaise mais que l'on me colle fréquemment hélas. Heureusement que toi et le Capitaine m'offrez le forfait "sauvegarde". Merci!

Scorzi ! Becker ! Retrouvez-moi ce salopard, je vous rejoins le plus vite possible !

Julia et Franz échangérent à peine un regard avant de s'élancer coude à coude à la poursuite d'Alinao. Ils avalèrent les couloirs dévalérent les coursives, firent défiler les parois pour le ratrapper. Julia n'attendait qu'une chose : un couloir droit où elle aurait une vue imprenable sur le dos d' Alinao en train de détaller comme un lapin. Enfin celui-ci se présenta (je suppose). La jeune femme se mit alors à accélerer jusqu'à dépasser Franz. En le croisant ses doigts agiles atrappérent le Zat’Nik’Tel qui était à la cuisse du jeune homme.

- Je te l'emprunte!

La pilote ne souhaitait pas tuer le pirate. Les morts avaient le fâcheux inconvénient de ne pas parler et donc de ne rien pouvoir révéler. Ce n'était pas Alinao qui comptait mais l'échiquier dont il était le fou...En pleine course et aprés avoir pris une longueur d'avance sur son collégue Julia tomba un genoux à terre, glissa sur quelques métres, vérouilla sa cible qui était les chevilles de l'homme. En générale la militaire visait juste et tirait droit. Restait à savoir si pour une fois sur ce satané vaisseau, la chance lui sourirait.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Ven 23 Sep - 20:25

--- --- ---


    La fin approchait, et cela se faisait sentir. Les membres de l'équipes avaient prit un net avantage, qui aurait pût être encore plus grand si Simon n'avait déclenché son Ipod sans le vouloir. Théoma était mort, achevé ou plutôt « libéré » par Alicia, et Inia avait été descendue par Alinao, sans aucun scrupule.
    Franz et Julia étaient partis presque quasiment après à sa poursuite. Alicia faisait les premiers soins à Sheppard, qui insistait pour se relever et poursuivre lui aussi Alinao.
    De leur côté, Simon et Alan avaient rebroussés chemin pour retourner en salle de contrôle ou ils espéraient pouvoir trouver comment sortir d'ici... La balise de détresse était lancée, et le Dédale ne devrait pas tarder à recevoir le signal, avec un peu de chance ils pourraient les récupérer au passage sur la planète.

    Dans leur course acharnée, Franz et Julia voyaient Alinao tourner à certains angles de couloirs. Julia avait une longueur d'avance sur Franz, et alors qu'elle se stoppa pour viser avec précision, elle appuya sur la gâchette de son zat, mais le tir vint s'écraser contre le mur du fond à l'angle de la porte ou Alinao venait de franchir.
    Elle se précipita vers cette dernière, rejoint de prêt par Franz, mais la porte était verrouillée.

    Derrière eux, Sheppard et Alicia avaient prit la route. Ils avançaient moins vite à cause de la blessure de Sheppard, mais finirent par arriver non loin de leurs deux coéquipiers. L'équipe contacta alors Alan et Simon afin que ceux ci puissent leur déverrouiller la porte ce qu'Alan réussit à faire au bout d'environ une longue minute. Le compte à rebours annonça 9 minutes restantes, Alinao avait prit de l'avance, mais l'équipe se remit en route afin d'essayer de l'attraper...


    En salle de contrôle, les deux ingénieurs travaillaient sans relâche pour trouver un système de téléportation. Ils espéraient vraiment qu'il y en avait un, sinon ils étaient mal. Il n'y avait pas d'anneaux de transports sur cet engin, preuve qu'ils n'avaient surement rencontrés ni les Goa'ulds, ni les Anciens par le passé.
    Il y avait des dizaines de dossiers à parcourir, des lignes de code énorme, ils commençaient à se demander si le temps imposé par le compte à rebours n'allait pas être trop court...


    Le reste de l'équipe arpentait les couloirs, et bientôt ils durent se résoudre à l'idée qu'Alinao avait réussi à fuir. Soudainement, un bruit sourd provint du bout d'un couloir à leur droite, ou une lourde porte venait de se refermer dans un grincement bien audible. Le groupe se précipita vers ce couloir et virent une lourde porte en fer, comme celle que Franz et Julia avaient vu lors de leur arrivée sur le vaisseau lorsqu'ils s'étaient retrouvés devant la salle de stase. Il leur fallait un autre chemin... Sheppard contacta à nouveau Alan qui leur répondit presque immédiatement.


    « Oui oui je le vois il avance vite vers le quatrième point. Attendez Capitaine je vais regarder ce que contient cette salle, il se peut même que ce soit la salle de téléportation que nous recherchons. »

    Le contact fût perdu quelques secondes au moment ou la voix annonçait huit minutes avant l'auto-destruction de l'appareil. Alan reprit sa radio et continua.

    « Capitaine... Alinao se dirige vers la salle des nacelles de survie. Il n'en reste qu'une de valide apparemment, il y en à 3 mais deux sont dépressurisées et sont irrémédiablement perdues... L'un d'entre eux va fuir avec la nacelle... » dit il avec une petite voix perdue.

    L'équipe se mit d'accord pour ne pas laisser faire ça et se mit en marche rapidement vers la salle indiquée. Ils arrivèrent finalement (Sheppard et Alicia quelques secondes après) devant la salle désignée et ouvrirent la porte grâce à l'ouverture électronique sur le côté.

    Pendant qu'Alan avait renseigné le Capitaine, Simon avait continué à rechercher ce qu'il leur fallait. Et ce fût lorsque la voix grave et désincarnée de l'ordinateur annonça les « Sept Minutes restantes avant... » que Simon cria victoire. Il dût répéter à deux fois pour annoncer à Alan qu'il venait de trouver la salle de téléportation, qui les mènerais directement sur la planète. Le rayon n'était pas très précis, mais ils pourraient atterrir non loin de la porte des étoiles. Simon se dépêcha pour l'annoncer à l'équipe, mais se coupa net dans sa phrase en voyant l'air dépité d'Alan qui le regardait avec un petit sourire. Simon alla voir son collègue pour le questionner.

    « Regarde... le système est défectueux d'après mes instruments. »

    En effet, lorsque Simon se pencha sur le problème, il vit qu'une erreur apparaissait. Ils s'employèrent alors à tenter de contourner ce problème...


    L'équipe venait d'apparaitre sur le seuil de la porte de la salle des nacelles. Des dizaines de petites portes métalliques le long des murs laissaient présager que toutes les nacelles (d'une personne chacune) avaient ; jadis ; étaient lancées. Des hublots montraient à nouveau la planète ou le vaisseau explorait l'orbite. Des voyants rouges étaient visibles au dessus de chacune des portes, sauf trois voyants. Deux étaient oranges, et un autre vert. Au centre de la pièce, surprit, se tenaient Alinao et le mystérieux 4eme homme. Il était plutôt petit et maigrichon, il avait des lunettes (qu'il venait d'enlever en voyant l'équipe) et les cheveux courts noirs. Il paraissait jeune mais en même temps il émettait une sorte d'aura étrange.
    Les deux « pirates » ne parlaient pas et Alinao avait sur son visage une expression de stupéfaction. Il ne s'attendait surement pas à voir l'équipe débarquer ici avant que lui ne soit parti. Il regarda son ami, puis l'équipe. Le jeune homme restait fixé sur l'équipe et n'avait pas dit un mot.
    Alinao s'avança alors de quelques pas, lâchant ce qu'il tenait et se mit à parler.


    « Franchement, je ne pensais pas que vous sauriez utiliser les outils de cet engin si rapidement. Les détecteurs sont utiles hein... mais ça ne change rien, RIEN ! Vous allez mourir ici, et nous nous allons partir... Les nacelles ont été programmées pour atterrir à des coordonnées bien précises, et nous seuls avons le code. Vous avez perdus... » dit il en reculant de quelques pas en retournant prêt de son ami tandis que la voix annonçait six minutes restantes


    En salle de contrôle, les six minutes venaient d'être annoncées. Simon et Alan étaient toujours sur leur petit problème et parlaient en jargon scientifique tandis que le temps défilait. Simon voyait bien qu'Alan travaillait au ralentit, quelque chose le tracassait mais il ne savait pas quoi. Alors que Simon pensait avoir trouvé quelque chose (qui n'était autre que le système d'évacuation des déchets), Alan se tourna vers lui après qu'un petit bip se soit fait entendre sur sa tablette.


    « Simon, écoute moi. Ça ne marchera pas. Je pense que tu sais aussi bien que moi ce qu'il en est. Le système fonctionne bien, c'est simplement le calibrage automatique qui est défectueux. Ce qui signifie.. que l'un de nous devra rester là pour téléporter l'équipe. »

    Simon posa ses deux mains sur l'ordinateur, bras tendus, fixant sa tablette. Il le savait et l'avait sût presque immédiatement, mais il n'avait pas pût s'y résoudre. Les deux hommes, qui avaient toujours été en rivalités, savaient maintenant que l'un d'eux devraient mourir pour que l'autre survive. (ça fait un peu Harry Potter mais j'ai pas voulu xD) Simon s'employa alors à le dire au reste de l'équipe, alors que les cinq minutes restantes furent annoncées.


    En salle de capsules, la situation était figées. Les deux groupes se braquaient mutuellement, mais Alinao refusait de lâcher son arme. Son ami, lui, n'avait pas bougé d'un cils pour tenter de stopper les Terriens.
    L'équipe avait répliquées aux propos d'Alinao, mais personne n'avait bougé. Ce fût lorsque les cinq minutes furent annoncés que l'équipe s'avança pour prendre position autour des deux pirates, et enfin les arrêter une bonne fois pour toutes. Les sommations allèrent à bon train, mais Alinao refusa une nouvelle fois de lâcher son arme. La tension était à son comble, et ce fût quelques secondes après que les quatre minutes furent annoncées que la situation se débloqua. Plusieurs choses se passèrent alors simultanément. Tout d'abord, les radios de l'équipe se mirent en marche et la voix d'Alan en sortit pour annoncer qu'un vaisseau venait de sortir d'hyper-espace. Mais l'équipe et les pirates n'eurent pas besoin des dires d'Alan pour le savoir puisque dans le hublot principal de la salle, un vaisseau Ha'tak Goa'uld venait de sortir d'HP. Il avait apparement tenté de parler avec les occupants du vaisseau, mais le système de communication ne fonctionnait plus, et ils n'avaient pas pût répondre. Il ouvrit alors immédiatement le feu sur le vaisseau ; devant le manque de réaction ; dans lequel le groupe était réunis, et de fortes secousses se firent sentir. Franz et Julia lâchèrent leurs armes sous l'impact des tirs ennemis, et les cinqs membres (à part le 4eme homme pirate) tombèrent à terre. Ce dernier venait enfin de bouger, il avait tourné la tête vers Alinao qui s'était rué sur l'arme à Franz. Un nouveau combat commençait. Le zat de Julia était tombé plus loin, Franz et Alinao se ruaient de coup pour savoir qui aurait l'avantage, Sheppard et Alicia braquaient Alinao mais devant la confusion du combat ils ne pouvaient pas tirer.



    … (A VOUS DE FAIRE LE COMBAT ET DE DECIDER QUI FAIT QUOI !!)


    Alors que les trois minutes restantes se firent entendre, les tirs ennemis se faisaient à nouveau ressentir. Alinao était à terre, une balle dans la jambe gauche avec une belle tête gonflée à cause des coups de l'équipe. Les Terriens pouvaient en faire ce qu'ils voulaient... (le prendre avec vous ? L'achever ?)
    Durant cette confusion, le quatrième homme avait été aux prises avec (… à vous de voir) mais avait nettement prit le dessus, révélant des arts du combat bien maitrisés. Il s'était alors précipité dans la nacelle vide, et avait été propulsé vers la planète... Il avait bien profité du fait qu'Alinao soit la cible principale des Terriens et avait eut une grande chance avec la venue du vaisseau Goa'uld pour « filer à l'anglaise »...


    Pendant tout ce temps en salle de contrôle, les péripéties étaient nombreuses. Les deux hommes ne voulaient pas laisser l'autre mourir pour sauver sa vie. En même temps, le Ha'tak avait fait son apparition, et ils avaient tentés de réactiver les armes ou les boucliers mais en vain. Ils s'étaient donc résignés à choisir. Alors qu'ils allaient la faire à l'Armaggedon pour tirer à la courte paille, Alan avait attrapé Simon par le col (une force qu'il ne lui connaissait pas) et l'avait jeté dans le couloir qui menait à l'équipe avant de fermer la porte. Chacun d'un côté de la vitre, ils se regardèrent (Petit lien d'ambiance, à écouter en lisant.). Alan attrapa sa radio posées sur une console et se mit à parler (le reste de l'équipe entendait aussi).


    « J'avais pas le choix Simon et tu le sais. T'es trop trouillard pour te suicider, t'aurais tout fait capoter. » dit il avec un sourire.

    Le reste de l'équipe entendait tout, y comprit la réponse de Simon (et les possibles réponses de l'équipe). Alan reprit alors la parole au moment ou les deux dernière minutes se firent entendre et ou de nouvelles secousses ; plus fortes cette fois ci ; se firent ressentir.


    « Aller ! Pars Simon, guide l'équipe vers la salle de téléportation et surtout.. ne change pas mon ami » dit il pour finir en s'éloignant de la petite vitre pour retourner vers les ordinateurs, la voix tremblante et nouée.

    Simon fini par partir, alors qu'il ne devait plus rester qu'une minute trente. Sa course effrénée le fit rejoindre l'équipe au moment ou celle ci avait rebroussée chemin et tentait de le rejoindre. Simon les guida alors vers la salle dans une course contre la montre sans précédent. La dernière minute du compte à rebours se fit entendre, puis les cinquante dernières secondes, puis les quarante...
    La porte au loin venait d'apparaitre, mais l'équipe trainait avec leurs blessés (Alinao si vous l'avez prit). Arrivés devant la porte, (30 secondes) ils pénétrèrent dans une salle circulaire étrangement vide. Seule une faible lumière l'éclairait en son centre. Ils s'y installèrent, alors que les vingts secondes résonnèrent.
    L'équipe se mit en position et attendit...


    En salle de contrôle, Alan était prêt. Il avait ressortit la vieille photo de sa fille et l'avait posée sur sa tablette numérique. Il la regarda quelques secondes alors que les dix dernières secondes se firent entendre... neuf... huit... Alan ferma les yeux, radio en main... sept... six... il approcha la radio de sa bouche pour parler... cinq... quatre... « Ne m'oubliez pas... » deux... un... il appuya sur le bouton.

    Dans la salle de téléportation, un rayon bleu fit son apparition, et l'équipe vit le vaisseau disparaître devant leurs yeux.
    De l'air frais. L'odeur de l'herbe fraiche du matin. L'équipe rouvrit les yeux, et vit qu'ils étaient sur une planète verdoyante, dans une petite prairie luxuriante. Les oiseaux chantaient, tout était bien. Soudainement, au dessus d'eux un énorme bruit se fit entendre. Ils relevèrent tous la tête et virent une énorme explosion dans le ciel, qui fit éloigner les oiseaux et ramener un calme presque assourdissant. Alors que l'explosion s'étendait dans le ciel, et qu'ils pensaient que tout était fini, une seconde explosion se fit entendre, aussi violente que la première... Apparemment l'autodestruction du vaisseau alien avait pulvérisé le Ha'tak en même temps.
    L'équipe était sonnée. Ils étaient passés à une seconde de la mort. Alan, lui, n'y avait pas réchappé. La porte des étoiles n'était pas visible et ils ne savaient pas du tout dans quelle direction aller désormais. Ils se mirent en marche aléatoirement, espérant ainsi pouvoir tomber sur la porte ou du moins s'occuper en attendant le Dédale.

    Bien plutard, ce fût seulement au bout de quatre longues heures pendant lesquelles l'équipe ; assise par terre ; s'était stoppé et avait fait un camp de fortune, ou Alicia avait réussie à soigner Sheppard (et Alinao ?) avec brio qu'un rayon lumineux enveloppa l'équipe et les amena dans un endroit bien familier... Devant eux se tenait le Colonel Jason Turner, un sourire amical et rassuré sur le visage, et une équipe d'infirmier, de médecin et de soldats se précipitèrent vers eux pour les aider.


    « Vous allez bien? On s'est inquiété pour vous quand on à vu le vaisseau passer en hyper-espace... Mais que vous est-il arrivé ? » demanda le Colonel Turner à Sheppard en aidant Alicia et Julia à se relever.

    Le débriefing allait être long. L'équipe fût amenée à l'infirmerie, ou elle raconta alors tout au Colonel Turner, (Alinao fût conduit en cellule), tandis que le vaisseau repassait en Hyper-Espace au milieu de ce cimetière spatial, retournant vers la Terre après ce qui était censé être ; pour l'équipe ; une simple démonstration de vol spatial.




[VOILA !!!!! Ma MJ est finie !!!! Sérieux je suis super heureux de l'avoir fait avec vous, et j'espère sincèrement qu'elle vous aura plu autant qu'elle m'a plu !!!
Pour Alinao, j'vous laisse décider si oui ou non vous le prenez avec vous. Idem pour le combat, faites ce que vous voulez du moment que ça termine comme je l'ai décrit (cf plus haut Rolling Eyes). Je donnerais les notes une fois que vous aurez tous répondus, et je tiens une fois de plus à vous remercier pour avoir été si présent ! Une de mes meilleurs missions Wink

Si vous avez des questions n'hésitez pas par MP ou ailleurs, j'suis dispo !]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Jason   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-