Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 2 Aoû - 9:09

Faire avec des couloirs condamnés était plutôt difficile parce qu’ils ne connaissaient pas assez bien le vaisseau.
C’était un vrai labyrinthe. Ils étaient bloqués et voila qu’ils devaient rebrousser le chemin.
Alicia regardait sa montre, le temps passait rapidement et dans quelques minutes, il serait presque impossible de sauver Scorzi.

Ils finirent par trouver une porte à débloquer, en écoutant les indications de Simon, mais lorsqu’ils ouvrirent, il n’y avait aucune trace de l’archéologue.
Lorsque l’ingénieur leur fit par de ce message qu’il recevait sur les ordinateurs, ils eurent tous la même idée et finirent par trouver Scorzi, toujours vivant, mais bien sûr, bien ébranlé. Toutefois, il était prit dans une cellule que Simon mit un temps fou à ouvrir.

Lorsqu’ils eurent sorti Scorzi, Alicia s’agenouilla près de lui et prit son pouls. Le rythme était faible, mais allait reprendre son rythme normal dans peu de temps. Il l’avait vraiment échappé belle.
Elle sortit ‘une des poches de sa veste des gants, les enfila, puis sortit une petit lampe et les passa dans les yeux du militaire pour vérifier que tout était normal.
En fait, il avait eu plus de peur que de mal.
La jeune doc s’afféra à arrêter le saignement de l’arcade sourcilière puis lui mit un petit bandage temporaire.


- Dites-moi votre nom, l’endroit où nous sommes, ce qui s’est passé. C’est banales comme questions, mais nécessaire afin de conclure que vous allez bien.

C’est question servait seulement à vérifier s’il n’avait pas eu de traumatisme à la tête. On ne sait jamais …
Après qu’il lui eut répond, elle le laissa un instant puis examina de plus près les cadavres tombés des cellules que Sheppard et Julia remettaient. Apparemment, il n’y avait rien qui laissait croire qu’il y avait eu violence.


- Aucun signe de lutte, on les a surement pas forcé à entrer là-dedans du moins, pas sous la violence. Je crois …

Mais elle fut interrompue par cet appel radio de l’ingénieur!

Sans discuter, ils revinrent au pas de course vers la salle de contrôle et trouvèrent l’ingénieur par terre.
Alicia posa ses deux doigts contre son cou et fit signe à Sheppard qu’il n’était qu’inconscient. Il avait également une blessure à la tête, mais superficielle une bosse et une petite éraflure de rien du tout.

Elle fouilla dans son sac et écouta régulièrement le pouls


-Je vous contacte dès que possible, faites attention, nous ne sommes plus seuls et cette fois, c’est confirmer.

Elle les regarda partir. Elle manquerait l’action, mais avait fort à faire avec l’ingénieur. Il était plus utile conscient.

Réveillez-vous, bon sens ... murmurra-t-elle pour elle-même
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wolowitz
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
217/500  (217/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 2 Aoû - 13:56

L'exploration de ce vaisseau commençait à devenir presque accessoire. En effet, celui-ci venait de passer en hyper-espace tout seul, avait des partis en train de se dépressuriser et pour combler le tout, l'un des membres de l'équipe était piégé dans une pièce sans air. Les deux ingénieurs devait se hâter à trouver uns solution. Mais ce n'était pas chose aisé. Les militaires étaient complètement impuissant dans cette situation et cela se voyait qu'ils n'aimaient pas de ne pouvoir rien faire. Simon observait les écrans de contrôle mais utiliser un appareil alien complètement inconnue n'était pas facile. Certes, il avait déjà réussit ce genre d'exploit mais c'était dans un jeux-vidéo et la langue à déchiffrer était le klingon.

- Tu as trouvé une solution Wolo ?? Demanda Tinar tout en observant son écran.
- Non pas pour l'instant. Et toi ?
- Idem mais ça ne serait tarder. Après tout, je suis le plus intelligent de la pièce.
- ROOOHhh !!! Arrêtes de te prendre pour le roi là.
Simon s'était tourné vers Alan en appuyant sur des boutons de son écrans sans le vouloir. Tu as eut une meilleur note que moi mais c'est tout. Les choses changent et... c'est quoi ça ??
- Si j'ai eut une meilleure note ça veut dire que je suis tout simplement mei...
- Attends !!! Attends !!!!


Wolowitz venait de découvrir un truc, il se demandait bien ce que cela pouvait bien être. Mais en regardant rapidement, il pût constater qu'il venait de découvrir les plans du vaisseau. Lui, l'ingénieur moins intelligent que son compagnon à ses côté, venait de découvrir les plans du vaisseau. Bien évidemment, il s'empressa d'annoncer sa découverte à Alan et de le narguer sur sa découverte. L'autre ingénieur commença à ramoner dans sa barbe avant de se concentrer de nouveau devant son écran. Quand à Simon, il s'éclaircit la voix pour appeler le Capitaine qui se trouvait un peu plus loin.

- Euh Capitaine ? J'ai trouvé les plans du vaisseau et il semble avoir un autre chemin pour rejoindre la pièce où est coincé Shwarzy.
- Allez ! On perd pas de temps. Vous deux, continuez à régler ce problème d'hyper propulsion et guidez-nous par radio pour le chemin à prendre.
- Euh...
Simon observa les militaires qui s'éloignaient au loin. Un merci aurait été pas mal aussi. Non mais aucune considération ses militaires. Mais pour ce qui est de t'engueuler, alors là, hein, il y a du monde. Et je te parle pas du fait...
- Bon tu vas leur indiquer le chemin avant qu'ils perdent.
- Ah oui mince.


Simon attrapa sa radio pour guider le Capitaine avec son escorte féminine. Cela aurait bien plut à l'ingénieur d'être accompagné de la sorte mais pas dans un vaisseau complètement inconnu où le moindre danger peut venir de n'importe où. Au final, il était bien dans la salle de contrôle à donner la direction à prendre. D'ailleurs, ce fut assez fluide au début et l'ingénieur se débrouillait plutôt bien. Bien évidemment, Alan commença à se pencher sur les plans que tenait Simon et cela perturba complètement Wolowitz qui commençait à dire n'importe quoi.

[RADIO] - Continuez comme ça et tournez à droite. Euh non à gauche... Ah bah non c'était bon pour la droite.
- Mais non ils auraient dû continuer tout droit et tourner à droite après.
- Ah oui... Bah faites demi-tour et continuer tout droit.
- Et après ils auront à gauche pour descendre d'un étage.
- N'importe quoi !!! Regarde, il faut qu'il tourne encore à droite pour prendre le bon escalier pour descendre. Sinon ils arrivent dans une pièce complètement vide.
- Alors là, on peut pas faire de plus incompétent dans la description d'un plan. Tu as jamais fait de course d'orientation au collèges ou quoi ?
- J'étais certainement meilleur que toi.
- Je commence à perdre patience, la vie d'un homme est en jeu, cessez de vous querellez pour savoir qui est le meilleur, si vous continuez je vous envoi moi même dans l'espace ! Vous êtes deux des scientifiques les plus qualifiés au monde alors faites votre boulot BORDEL !
- Euh... oui tout de suite [/RADIO]


Alan était partie de rassoir devant son écran après la petite gueulante. Se retrouver dans l'espace n'était pas quelque chose qui enchanté les deux ingénieurs. Et puis, quand ils regardaient Sheppard de plus prêt, ils voyaient bien que cet homme était un sadique de base. Il devait certainement aimer le fouet quand il se retrouvait au lit avec une femme. D'ailleurs, ce genre d'histoire était déjà arrivé à Simon. Il avait réussit à draguer une bibliothécaire rousse à lunette. A première vue, elle semblait assez timide. Wolowitz avait réussit à aller jusqu'à chez elle et une fois dans le lit, la rousse l'attacha pour sortir toute sorte objet tous aussi terrifiant les uns que les autres. Mais ce fut une bonne expérience pour le jeune homme qui n'avait pas dû payer la jeune femme après avoir eut une relation physique.

Enfin, le jeune homme commençait à s'égarer dans ses pensées et il revint à lui quand Alan prévint les autres qu'une capsule était soudaine habité par quelqu'un. Pas besoin d'être un génie pour comprendre qu'il devait s'agir de Shwarzy. Mais ce n'était pas pour autant finit pour lui. En effet, le Capitaine contacta les deux ingénieurs par radio pour demander à Wolowitz de les rejoindre. Un sentiment de fierté prit soudainement Simon. On l'avait choisit lui et pas Alan, cela voulait dire simplement qu'il était bien meilleur que l'autre. Mais Alan envoya une phrase qui fit pâlir Wolowitz.


- Mouais, moi ça me ferait peur de les rejoindre en parcourant ses couloirs sombres seuls.


Simon ne put se retenir de ravaler sa salive d'un coup. C'était vrai qu'avançait dans ce vaisseau seul n'enchantait pas du tout le jeune ingénieur. Alan s'était reconcentré sur son écran mais Simon voyait bien qu'il jubilait de l'avoir fait peur. Certes Wolowitz était assez trouillard, mais il préférait qu'on dise de lui qu'il était prudent. Ainsi, dans la plus grande des prudences, il contacta de nouveau le Capitaine pour le prévenir.

[RADIO] Désolé Capitaine mais je quitte pas la salle de contrôle sans avoir une escorte. J'ai pas envie de tomber face à face avec un alien. C'est ce qu'il arrive souvent dans les films. Un mec qui se promène seul, sans problème... Et PAF !!! Il crève comme une merde. Généralement, c'est les noirs qui crèvent en premier mais bon, personne n'est de race noir dans ce vaisseau. Du coup, on se retranche sur le petit juif inoffensif. Et bah moi, j'ai pas envie de mourir.[/RADIO]

Son message était plutôt clair, il ne quittera pas la salle sans avoir quelqu'un avec lui. Bien sûr, il aurait pu éviter de partir en explication futile après mais il fallait bien donner une raison sur le fait qu'il ne voulait pas venir. Et puis, c'était vrai ce qu'il disait, dans les films, c'était jamais les vrais américains ou les types beaux-gosses comme le Capitaine qui mourrait le premier.

Bien évidemment, le Capitaine râla sur l'ingénieur mais celui-ci avait ses raisons et personne ne pourra le faire changer d'avis. Et finalement, quelqu'un vint le chercher. Il s'agissait de Alicia, la belle ou voir sublime Alicia. Le cœur de Wolowitz commençait à plus trancher en faveur de la jeune femme experte en médecine. Ainsi, Simon suivit la jeune femme après avoir prit ses appareils pour rejoindre les autres dans la salle de stase. Bien évidemment, le jeune homme ne pu s'empêcher d'observer les courbes d'Alicia tandis qu'ils se dirigeaient pour rejoindre les autres militaires. Les fesses de la jeune femme bougeaient avec harmonie et grâce. Simon avait presque envie de les toucher tellement le spectacle était jouissif pour lui.

Mais malheureusement, ils finirent par rejoindre les autres. La pièce était assez incroyable. Simon aurait presque crut à un épisode de Star Trek où les héros tombent sur un vaisseau abandonné où se trouvait plein de capsule. Enfin, le reste de l'équipe présente attendait Wolowitz prêt d'une capsule où on pouvait distinguer Schwarzy. Mais avant de s'y diriger, Simon se devait de remercier Alicia d'être venu le chercher et il le fit bien sûr, à sa manière.


- Merci pour l'escorte bien demoiselle. La prochaine fois, c'est moi qui vous escorte devant le prêtre quand on ira se marier.


Ils finiront par se marier, Simon en était persuadé. Ce n'était qu'une question de minute avant qu'elle succombe implacablement à son charme destructeur. Mais bon le moment, il fallait se concentrer sur son boulot. Les autres voyaient en lui un petit mec qui se contente de sauter sur tout ce qui bouge, et bah Simon allait leur prouver le contraire en ouvrant la capsule. Il brancha l'un de ses appareils sur la capsule avant de bidouiller quelques trucs. Ce qu'il craignait se présenta, ça ne sera pas chose aisé de sortir Schwarzy de là.

- J'ai bien peur d'en avoir pour plusieurs et longues minutes pour sortir Schwarzy de sa stase. Le passage soudain en hyper-propulsion à griller certains composant qui servent à ouvrir la capsule. Je vais essayer de faire du mieux que je peux.

Cela sera certainement difficile mais pas impossible. Simon pouvait impressionner les jeunes femmes en y arrivant. Nul doute qu'on le prendra plus pour un dragueur après avoir libérer Schwarzy de ses chaînes. Wolowitz observant les différents résultats que donnaient son appareil. Certains systèmes qui permettaient d'ouvrir la porte de la capsule de stase avaient complètement grillé mais pas tous. Simon devra les remplacer en utilisant son ordinateur pour faire remplacer les systèmes aillant grillé.

Il passa plusieurs et très longues minutes à essayer d'ouvrir les portes de la liberté à son compagnon de mission. Mais ce fut beaucoup plus compliqué qu'il le pensait. Il y avait plus de système endommagé au final et Simon dû en remplacer pas mal. D'ailleurs, il avait découvert un truc mais n'avait pu s'y atteler pour le moment, libérer son camarade était la priorité. Et soudain... Il avait enfin réussit à trouver la bonne combinaison à réunir pour enfin ouvrir cette fichue capsule et le jeune homme le démontra en laissant échappé quelque peu sa joie.


- YEAHHHHHHHHHHHHH !!! Le Capitaine et les deux belles blondes l'observèrent en attendant des réponses. Notre belle au bois dormant s'est réveillé.

Le jeune homme venait de libérer Schwarzy. Mais pas le temps de s'occuper de lui, et puis de toute façon, il y avait un médecin ou plutôt une, qui allait s'occuper de lui. Simon regarda de plus prêt ce qu'il avait découvert juste avant. Il fut assez surprit de voir qu'il venait de trouvait toutes les commandes pour réactiver les capsules de stase. C'était plutôt pas mal. Ainsi, il se tourna vers le reste de l'équipe qui était en train de s'occuper de Schwarzy.

- Cool, j'ai trouvé comment réactiver les cellules de stase. On va pouvoir voir si il y a encore des survivants. Attention, trois, deux, un... mise à feu !!!!!!


Sans même avoir l'accord de son supérieur, Simon venait d'appuyer sur le bouton pour réactiver toutes les capsules. Ils risquaient quoi après tout ? Il venait juste de réactiver un système qui marchait plus. Il venait juste d'anticiper l'ordre du Capitaine. Cependant, et ce fut un tout petit cependant, cela ne se passa pas comme l'avait prévu Simon. En effet, toutes les capsules s'ouvrirent pour libérer les personnes à l'intérieur. Tous tombèrent lourdement au sol, il y avait donc 133 personne à terre.

Wolowitz était persuadé qu'il avait bien fait mais il s'était trompé. Bien évidemment, le Capitaine lui rappela l'erreur qu'il venait de commettre. Mais cet homme était trop borné pour voir que Simon voulait bien faire. Depuis le début, il était mit à l'écart et les autres ne voulaient pas interagir avec lui. Il voulait se rattraper en montrant qu'il ne savait pas que draguer les jeune femmes. Forcément, cela avait complètement foiré et Simon passa de la tête du gamin qui venait de faire une connerie à celui du mec complètement déçut par lui-même. Alan ne manquera pas de lui rappeler la bourde qu'il venait de faire.

Tandis que les autres remettaient les corps en place, Simon ramassa son matériel. Il n'avait pas voulu tout ça mais il se doutait bien que personne ne pourra le comprendre. C'était des militaires, le genre de personne qu'on emmerde pas dans les cours de récrée. Le jeune homme devait batailler pour se faire respecter, même si il n'avait jamais réussit au final. Mais il espérait que les choses changeraient. Enfin, il avait réussit à vivre toute sa vie en se faisant traiter de looser. Il arriva bien à continuer.

Mais alors que l'équipe allait quitter la pièce, Alan contacta l'équipe par radio pour prévenir qu'il y avait une personne avec lui, quelqu'un d'étranger à l'équipe. Ce n'était pas une bonne nouvelle et maintenant, l'équipe savait où se trouvait la seconde personne manquante des deux capsules vides. Courant à travers les couloirs pour rejoindre la salle de contrôle, l'équipe trouva Tinar allongé par terre mais sans être blessé. Il semblait juste été inconscient. Les militaires essayèrent de trouver l'agresseur mais il ne semblait ne plus être là. Le Capitaine ordonna donc d'aller à sa poursuite tandis que Simon les guidera. L'ingénieur se plaça derrière son écran, prêt à guider l'équipe comme il se doit... ou comme il le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 3 Aoû - 14:50

Franz s’éveilla, que s'était il passé ? Il chercha un instant, ne faisant plus du tout attention à ce qu'il se passait au tour de lui. Puis il se rappela, la vitre cassé, il avait fermé la porte, puis il avait courut se mettre à l’abri dans la capsule.

Les autres étaient là, il les voyait qu'il lui parlait mais il n'entendait rien, sûrement un contre coup de la stase qu'il venait de subir, il aperçut Julia, aussi il comprit qu'elle allait bien, il se laissa tomber en arrière et se laissa glisser contre la chambre de stase. Fermant les yeux il laissa à son corps le temps de se reprendre.

Quelques minutes plus tard et tandis qu'elle lui arrangeait sa blessure au dessus de l'arcade, Alicia lui posa des questions. Il la comprenait, mais comme si l'on avait mit sa voix dans une machine et qu'on s'éclatait à la modifier.


« Je me nomme Franz, nous sommes dans un vaisseau alien et quand à ce qu'il c'est passé c'est compliqué. Une fois que j'ai expédié votre sœur hors du couloir j'ai couru jusqu'ici, en passant devant les hublots j'ai remarqué que l'un d'eux allait cédé, alors j'ai fermé la porte et bloqué l’accès à cette piece » dit il calmement en montrant la porte fermé. « Comment va votre sœur ? »

Puis il laissa a jeune femme partir, voyant Julia s'approcher il lui fit signe de la main, ne pouvant pas parler très fort, et ne comprenant pas totalement ce qu'on lui disait il lui demanda de la main d'approcher...

« Vous allez bien ? J espère ne pas vous avoir fait trop mal en vous poussant tout à l'heure.. En tout cas j'avais peur qu'il ne vous soit arrivé quelque chose... » Gémit il

Franz n'avait pas totalement comprit ce qu'il venait de se passer, mais les autres venaient de remettre tout les corps dans leur chambre de stase, donc... S'il comprenait bien.... Plusieurs minutes étaient passé là ou lui n'avait compter que quelques secondes...

Franz se leva, tant bien que mal, mais il y parvint seul, il remit son oreillette en place et récupéra ses armes, sa blessure lui faisait mal, mais au moins il y voyait quelque chose maintenant.. Tandis qu'il sentait ses sens revenir petit à petit quand tout à coup il entendit un ingénieur crier. Voyant tout le monde partir il les suivit.

Alors qu'il entra dans la salle Franz heurta un livre, il se pencha et le regarda, l'ouvrit et tenta de le déchiffrer. Il n'était pas là a leur arrivé, Franz en était sur, aussi une autre personne était ici... Avec eux... Sur ce vaisseau... Franz pensa immédiatement au jeux Dead Space... Bref rien de rassurant.


« Capitaine, je viens de trouver ceci, et je suis sur qu'il n'était pas là quand on est arrivé... »

Mais tous était occupé avec l'ingénieur qui était au sol, il crut apercevoir Alicia tenter de réanimer l'homme. Le temps passait, et Franz cherchait à comprendre ce que voulait dire ce livre, quel était le rapport avec le cercle ? Etait ce, comme l'avait dit Julia, un rapport avec la terre ?

Puis le capitaine donna ses ordres, Franz était bien content d'aller avec eux.. Il avait une revanche a prendre sur ce vaisseau.


« Je viens capitaine, et même, je passerais devant.. J'ai ma revanche à prendre sur ce vaisseau » Dit il en rangeant le livre et en prenant en main son fusil automatique, laissant le pompe en bandoulière. Il était encore un peu sonné mais tout irait pour le mieux au fil du temps.... Et il ne voulait pas devenir un boulet pour l'équipe...
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Dim 7 Aoû - 21:20

Le vaisseau avait beau passer en hyper espace de maniére impromptue et pour une destination inconnue, Julia ne parvenait pas à s'en formaliser ni même à s'en inquiéter. Du moins pas tout de suite. D'abord, il y avait Franz à sortir du pétrin. C'était la priorité. Et comme tout le monde s'y mettait, comme tout le monde prenait cela trés au sérieux, ils parviendraient forcément au résultat escompté.

Allez ! On perd pas de temps. Vous deux, continuez à régler ce problème d'hyper propulsion et guidez-nous par radio pour le chemin à prendre.

Alicia et Julia enboîtérent le pas à Sheppard. Mais ce vaisseau était un réel labyrinthe. Ils finirent tout de même par arriver devant une porte. La blondinette haussa les sourcils

- C'est exactement la même porte que celle qu'il y a de l'autre côté!

Mais les scientifiques, sous la pression, trouvaient moyen de se quereller. Scheppard y mit fin...en haussant le ton.

J'essaye de voir ou on se dirige et si je peux dérouter le vaisseau pour le renvoyer vers le Dédale, mais pour l'instant c'est pas gagné. J'ai pas accès à pas mal de systèmes, et même si j'y aurait accès je vois pas comment je pourrais empêcher cet engin d'atteindre la destination qu'il à lui même choisit d'amorcer... En parlant de ça, les boucliers ont légèrement augmentés lorsque la dépressurisation s'est produite, et je ne sais pas non plus pourquoi... Peut-être pour protéger l'engin et la zone ouverte lors du passage en hyper-espace, mais ça voudrait dire que le vaisseau est.. « intelligent » et ça me fait assez flipper.

Un vaisseau intelligent ? Le peuple qui l'a construit devait être une vraie pointure technologiquement parlant alors. Si on est face à une intelligence artificielle, je ne vois pas trop comment ils vont pouvoir redirigé ce vaisseau vers le Dédale, ils ont déjà eu du mal à nous guider pour retrouver la salle de stase... dit-il en s'adressant au deux jeunes femmes.

- Un vaisseau intelligent ou automatisé. *désignant les célulles de stases* Puisque les chauffeurs avaient prévu de dormir pendant le trajet c'est même logique. Il doit y avoir un plan de vol à quelque part j'imagine. Et Capitaine je vous parie un croissant au beurre que le temps de leur trajet ne devait pas prendre trois jours pour qu'ils décident de se mettre dans cet état! Bref, si vous voulez mon avis, quelque soit l'endroit où nous allons sortir d'hyper espace ce ne sera qu'une des multiples "bretelles d'autoroutes" que ce vaisseau emprunte. On peut donc supposer que tôt ou tard le HE se réenclenchera. *dans sa radio* Et vous messieurs les scientifiques ? Vous avez une théorie ?

De fils en aiguilles ils parvinrent à retrouver Franz puis à le libérer. Julia se serait jetée dans ses bras tellement elle était soulagée. Quand elle le vit chanceler elle se précipita pour le soutenir. Elle allait le laisser aux mains expertes de sa soeur pour que celle ci puisse faire son travail mais il la retint.

« Vous allez bien ? J'espère ne pas vous avoir fait trop mal en vous poussant tout à l'heure.. En tout cas j'avais peur qu'il ne vous soit arrivé quelque chose... » Gémit il

Faisant volte-face, elle lui sourit.

- Tout va bien. Et vous avez eu les meilleurs réflexes possibles. Je suis même jalouse de ne pas y avoir pensé avant vous

Elle déposa un baiser reconnaissant sur la joue du patient d'Alicia

- Merci infiniment Franz!

[/i]Julia se dépécha ensuite d'aller aider les autres à remettre les corps dans leurs "boîtes". C'est vrai que Simon venait de faire une gaffe en les libérant mais il y avait une logique à cette réaction. C'était ces zombies-là prisonniers dans leurs cercueils qui pouvaient les aider à rentrer chez eux et leur donner les explications nécessaires si on parvenait à les réanimer. Elle s'étonnait un peu d'ailleurs qu'Alicia n'aie pas encore demandé la permission de remettre les dormeurs sur pieds. D'un autre côté leur petite aventure était riche en événements. Et les vivants actifs étaient la priorité. C'était étrange de voir comme ses gens semblaient reposer tranquillement,sereinement. Etaient-ils morts ? Pour la plupart oui, puiqu'on avait retrouvé des squelettes. Elle observa méticuleusement les personnes qu'elle remettait à leur place. Leurs vêtements, si ils avaient un signe distinctif et notamment le symbole qu'ils avaient vu avec Franz. Y avait il une particularité dans leur anatomie? [/i]

« Sheppard ! Vite ! Il y a quelqu'un !! Aidez moi !! »

[/i]Aussitôt le groupe crapahuta jusqu'à la salle de contrôle. Une mauvaise surprie les attendait. Alan était au sol, assomé. Alicia se dépécha de s'occuper de lui quand à Julia, elle fila, queue de cheval au vent, vers le seul couloir d'accés possible pour atrapper ce mal appris et lui apprendre les bonnes maniéres. Elle pesta lorsqu'elle se rendit compte qu'elle courait aprés rien. L'intru, qui en fait était sur son vaisseau, avait disparu. Ce qui n'était pas bien difficile dans ce labyrinthe. Au cas où il l'entendrait et la comprendrait elle clama[/i]

- Qui que vous soyez n'ayez pas peur! Nous soimmes de pacifiques explorateurs et puis...on aimerait bien savoir ce que notre scientifique vous a fait! Ce n'est pas trés poli d'assomer les gens!

[/i]Elle retourna en salle de contrôle et Sheppard donna ses ordres[/i]

Johansen tentez de le ranimer, on doit savoir qui l'a attaqué, Becker, Scorzi vous me suivez, on va fouiller un peu le vaisseau, Wolowitz, vous nous guideraient par radio, et pas de bêtises cette fois. Dès qu'il est réveillé prévenez-moi pour qu'il nous explique ce qui s'est passé. Scorzi, j'espère que ça ira, vous avez encore l'air un peu patraque, et il va falloir resté sur nos gardes et faire très attention maintenant, on sait qu'on est plus seuls sur ce vaisseau... Si vous ne vous sentez pas d'attaque, je préfère que vous restiez ici à monté la garde.

Je viens capitaine, et même, je passerais devant.. J'ai ma revanche à prendre sur ce vaisseau »

[/i]Julia s'approcha de sa soeur. Celle-ci allait devoir rester seule avec Volovitch et ça ne devait pas l'enchanter. Elle lui mit la main sur l'épaule et lui lança un clin d'oeil.[/i]

- Tâche de ne pas trop amôcher Simon! Est ce que tu peux me donner une trousse de secours ? Je préfére prendre quelques précaussions. Franz n'est peut êtres pas tout à fait remis.

[/i]Elle vit Franz ranger quelque chose dans son sac mais ne s'attarda pas dessus. Les sacs c'était sacré et leur contenu était personnel. Elle même détestait que l'on fourre son nez dans son sac à main privé rien qu'à elle! Elle emboîta le pas eux deux hommes armes een main. Elle échangea un regard entendu avec Franz avant de lancer[/i]

- Capitaine, Franz et moi même avons trouvé un symbole étrange durant notre exploration...

[/i]Elle laissa son collégue continuer, puis lorsque toutes les informations eurent été partagées analysées elle suggéra :[/i]

- Peut être devrions nous aller en salle des machines. Si je me réveillais et que des intrus étaient sur mon vaisseau c'est là que je me dirigerais...pour pouvoir en reprendre le contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Lun 8 Aoû - 8:07

Pourquoi fallait-il que ce soit elle que Sheppard avait choisi pour aller chercher cet ingénieur ? Toujours elle qui devait se taper ce boulot.
Elle ne discuta pas, partit et revint avec Simon sur ses traces.


- Merci pour l'escorte bien demoiselle. La prochaine fois, c'est moi qui vous escorte devant le prêtre quand on ira se marier.

Elle le ragarda, quelque peu découragée.

- Je ne fais que mon boulot, mais dépêchez-vous à ouvrir les stases avant que le Capitaine Sheppard ne décide ce que la prochaine fois je vous escorte à la morgue.

Si on en sort vivant, c'est moi qui vous tue.

Et voila, une autre bêtise de Simon et Sheppard voulait en effet le tuer. Finalement, elle cernait bien le caractère de Sheppard : impatient, quoique avec ces deux joyeux lurons comme ingénieurs, même quelqu'un de patient aurait peru patience.
Bref, le moment était mal choisit pour se mêler de cette querelle, Alicia devait prendre soin de Franz.
Apparament, tout allait bien, il ne présentait pas de signe de traumatisme et se souvenait de tout.

Elle ne pouvait pas faire de tests plus précis et il semblait vouloir continuer la mission alors elle ne pouvait pas l'empêcher.
Elle le laissa avec Julia, allant aider Sheppard avec les corps, puis remarqua du coin de l'oeil qu'elle venait de l'embrasser sur la joue. Ils devait se connaitre depuis un bout de temps, quoique c'était inhabituel.

Elle ne posa pas de questions, cela ne la regardait pas et puis il y avait un bon nombre de cadavres à rendormir !! Comme il ne semblait pas y avoir de temps pour souffler sur ce vaisseau, un problème suivant un autre, ils durent répondre à un appel de détresse de l'autre ingénieur.

Il était inconscient, mais pas mort. On voyait sur son front une marque indiquant qu'on l'avait frappé. Tous se préparèrent à chercher ce quelqu'un ou quelque chose et Alicia voulut prévenir que Franz serait mieux ici, mais elle n'eut pas le temps.

C'est avant de partir que Julia vint la voir


- Tâche de ne pas trop amôcher Simon! Est ce que tu peux me donner une trousse de secours ? Je préfére prendre quelques précaussions. Franz n'est peut êtres pas tout à fait remis.

De façon générale, je ne blesse que là où je peux soigner sans problème.

Elle lui fournit une petite trousse de secours

Contacte moi s'il se passe quelque chose avec Franz, je pourrai te guider.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 10 Aoû - 0:21

    Franz avait décidé d'aller avec Sheppard et Becker poursuivre celui qui avait agressé Alan. Alicia restait ici pour s'occuper du blessé, tandis que Simon, seul, s'occupait de trifouiller à travers les ordinateurs de ce vaisseau.


    ------------------------------------------------------

    John, Julia & Franz...

    A part le chemin qu'ils venaient d'emprunter pour arriver, il n'y en avait qu'un d'où l'intrus mystérieux avait put venir ; celui qu'ils avaient utilisés juste après leur téléportation.
    Les trois militaires s'étaient mit à sprinter pour essayer de rattraper le mystérieux personnage. Ils étaient quasiment revenus à l'endroit ou le Dédale les avait téléporté quelques dizaines de minutes plus tôt, et avaient chacun un air de déjà vu par rapport à la situation qui se déroulait maintenant sous leurs yeux. Au bout de plusieurs mètres de course, Sheppard fit signe de s'arrêter. Il n'y avait aucun bruit, rien du tout qui pouvait montrer dans quelle direction l'homme s'était enfui, et ils commençaient à trouver ça louche. Ils revinrent finalement dans la salle ou ils étaient arrivés la première fois. Le calme plat. A droite, une autre salle était présente, la porte était fermée lorsqu'ils étaient arrivés. Les trois compères se lancèrent un regard intrigué, et John franchit en premier le pas de la porte. Lorsqu'il fit signe aux autres de le rejoindre, un long grincement se fit entendre, comme si le vaisseau venait d'heurter quelque chose. Simon indiqua par radio qu'il ne savait absolument pas de quoi il s'agissait, et qu'il n'avait rien sur ses écrans. Franz et Julia suivirent Sheppard, et c'est alors qu'ils furent tous dans la salle qu'un bruit à l'extérieur fit son apparition. Une bruit métallique, comme une barre de fer qui serait tombée par terre. Soudainement, les lumières de la salle ou ils se trouvaient s'éteignirent et la lourde porte métallique se ferma rapidement dans un fracas. Ils étaient piégés...
    Se précipitant vers la porte, ils essayèrent de tirer dessus mais rien à faire. Les commandes électroniques ne répondaient pas non plus. A travers le hublot, ils purent alors distinguer une forme assez flou mais Julia reconnu une personne. Elle avait regardée de loin les visages des trois militaires collés à la vitre, et s'était mise à courir vers la salle de contrôle de nouveau...
    Immédiatement, l'équipe contacta Simon et Alicia pour les prévenir de l'arrivée d'intrus à nouveau et leur demander de rétablir le courant dans cette salle...



    ------------------------------------------------------

    Alicia & Simon...

    La jeune femme se démenait pour soigner du mieux possible Alan, mais il avait reçu un sacré coup sur la tête. Il était toujours inconscient lorsqu'Alicia eut quasiment fini ses soins.
    Simon se hâtait pour essayer de trouver quelque chose d'utile. Il avait découvert de nouveaux fichiers, mais rien de bien intéressant. Du moins, jusqu'à ce que son regard ne soit attiré par un étrange symbole sur son moniteur.. C'était exactement le même que celui qu'ils avaient vu un peu partout à bord de cet engin. Sans plus hésiter, il le sélectionna.. Des centaines de pages apparurent, avec du texte, des images montrant des paysages, des habitations, suivit par des images de guerre, de soldats, d'espace, de mort...
    Simon en dit quelques mots à Alicia, qui se leva pour aller voir cette trouvaille. Il devait s'agir d'archives historiques. Les pages défilaient, les images suivaient, et ils arrivèrent enfin quasiment à la fin du contenu. Ce passage là parlait du vaisseau ; le Kashgar. C'était un vaisseau de transport...
    Sans pouvoir en lire plus, un immense grincement se fit entendre, comme si quelque chose venait de frôler le vaisseau, de le rayer, comme se bruit strident que l'on faisait avec une craie sur un tableau d'écolier. Simon regarda sur ses écrans, mais il n'y avait absolument rien. Il contacta l'équipe par radio pour lui faire un rapport de la situation. Il maitrisait de mieux en mieux cette technologie qui était assez simplette pour ce qui était de s'interfacer...

    Sur le sol, Alan remua fébrilement. Il ouvrit les yeux et tenta de se relever mais Alicia lui conseilla de ne pas trop forcer.


    « Qu'est ce qui s'est passé... ? » demanda t-il d'une voix faible.

    Alicia lui raconta. Elle était assez douée avec les patients, c'est ce qui l'avait propulsée aussi vite au sommet, et fait rejoindre le programme Stargate.
    Avec son aide, Alan se redressa, se massant le derrière du crane. Il s'appuya sur une des consoles, et regarda Alicia.


    « Merci bien de m'avoir aidé... Sans vous j'n'aurais pas survécu... » dit il avec un sourire des plus charmeurs, en regardant Simon rapidement Simon du coin de l'œil qui suivait désormais toute la scène, bouche grande ouverte. (Alicia tu réagit comme tu veux Smile)

    Simon se replongea dans les archives du vaisseau, et en vint à un passage intéressant ou cela parlait d'une sortie prématurée en hyper-espace, de perte d'énergie, de cellules de stases endommagées...
    Si ceci était rédigé ici, c'est qu'il y avait donc eut des survivants à la sortie d'hyper espace. Il y avait une suite, mais elle été inaccessible, et Wolowitz n'arrivait pas à savoir pourquoi. Alan lui proposa son aide, mais à ce moment là leur radio s'allumèrent et Sheppard leur annonça qu'ils étaient pris au piège dans une salle, et que quelqu'un se dirigeait au pas de course dans leur direction...
    Instinctivement, Alicia ramassa son arme et la dégaina vers la porte. Alan et Simon reculèrent, mais personne ne vint.


    « Il est peut-être allé ailleurs dans le vaisseau.. » dit Alan, collé à une console.

    Alicia leur ordonna d'essayer de débloquer la salle ou les autres étaient retenus tandis qu'elle irait voir dans le couloir se qui se passait...



    ------------------------------------------------------

    Toute l'équipe...

    Sheppard et les autres commençaient à s'impatienter. Cela ne faisait que quelques secondes, mais déjà ils leur semblait que c'était trop tard, que la personne avait franchit le seuil de la porte de la salle de contrôle et avait tuée tout le monde.
    Simon leur indiqua qu'Alicia avait été voir en éclaireur ce qui inquiéta d'autant plus Julia...

    Dans le couloir, la jeune femme alluma sa lampe épaule malgré les lumières du vaisseau. Elle regarda longuement du bout du couloir, mais rien. Ce fut que lorsqu'elle se retourna qu'elle aperçu quelque chose du coin de l'œil. Le temps de se retourner, elle était à terre. La personne lui avait bondit dessus. Elle tenta de frapper Alicia au visage, mais cette dernière esquiva avec habilité avant d'éjecter la personne plus loin d'un bon coup de pied dans le ventre. En se redressant elle pût voir qu'il s'agissait d'une femme.. elle la reconnut presque immédiatement : la jeune femme de l'hologramme. Alicia saisit son arme, mais son adversaire la désarma et se précipita à nouveau sur elle...

    Dans la salle de contrôle, Alan et Simon entendirent tout le raffut venant du couloir. Ils voulurent intervenir mais Sheppard les ramena à la raison en leur ordonnant d'ouvrir la porte pour qu'ils puissent aider Alicia.
    Les deux ingénieurs venaient enfin de trouver ce qui clochait. L'alimentation menant à la salle ou Sheppard, Becker et Scorzi étaient avait été désactivée. La porte s'était automatiquement fermée. Ils réussirent alors rapidement à tout remettre en place...

    Dans leurs quatre murs, l'équipe faisait les cents pas. Franz avait ressortit son bouquin, et presque instinctivement il l'ouvrit. Il ne fut alors pas surpris ; malgré lui ; par ce qui se trouvait à l'intérieur... Non pas des pages d'écritures comme dans des milliards d'autres livres, des livres normaux me direz vous, mais une ouverture dans les pages, avec à l'intérieur une petite carte blanche en plastique de la taille d'une carte bancaire. Il voulu la montrer à ses coéquipiers, mais soudainement la lumière revint dans la salle et la porte s'ouvrit automatiquement. Julia se précipita à l'extérieur, suivit de prêt par Sheppard et Franz pour finir... Ils étaient à mit chemin lorsqu'ils entendirent un coup de feu provenant de la salle de contrôle.

    Pendant ce court laps de temps, Alicia se défendait tant bien que mal. La jeune femme avait de la force et essaya de l'étrangler... Johanssen commençait à suffoquer, et à taton elle pût attraper son beretta. Elle frappa avec derrière le crane de la jeune femme qui lâcha prise et recula. Elle se toucha le derrière de la tête et sortit un objet métallique pour pouvoir frapper Alicia avec, mais cette dernière tira avec son arme...

    Simon et Alan se dirigèrent vers le couloir, chacun voulant arriver en premier pour voir ce qui se passait. Sans scrupules, Simon poussa Alan qui bascula au dessus d'une console et s'écroula par terre derrière dans un fracas monstrueux. Au même moment, un coup de feu se fit entendre. Wolowitz arriva seul devant le couloir ou il vit Alicia couchée par terre, une jeune femme devant elle, et enfin derrière Sheppard, Julia et Franz revenir...
    Alicia n'avait pas visée la jeune femme mais à un endroit non loin d'elle en espérant qu'elle serait dissuadée, et cela marcha. Lorsqu'elle vit Simon et le reste de l'équipe arriver (Alan se ramena quelques secondes plutard avec un air mauvais) elle se stoppa net dans son geste, et se mit à regarder toute l'équipe avec des yeux ronds.
    Des avertissements se firent entendre de la part des Terriens, et elle finit par lâcher son arme en levant les mains...


    « Je me rend, vous avez gagnés. » dit elle avec une petite voix.

    Simon et Julia aidèrent Alicia à se relever... Ils allaient avoir beaucoup de questions à lui poser...




[Bon voilà ! Alors, vos réps vont se passer un peu différemment parce que vous allez un peu créer vous même l'intérrogatoire. A supposer bien sur que vous avez des questions, mais vous en aurez j'en suis sur lol
J'vais faire un ordre de réponses, juste pour que vous ne posiez pas les mêmes questions à chaque fois. Envoyez moi vos questions par MP (si vous en avez à lui poser) lorsque votre tour sera venu de poster, et j'y répondrais. J'vous laisserait faire la mise en page. Bien sur, vous pouvez aussi parler entre vous (Franz pour la carte, Simon pour les archives etc)
Alors, l'ordre de réponses : Sheppard, Simon (il part en vacs fin de semaine Rolling Eyes), Alicia, Franz et Julia (au pif pour les derniers, si vous voulez intervertir à vous de voir ^-^)

Voilaaaa !!! C'est un peu spé, mais ça change et sa étoffera encore plus vos RP respectifs lol
J'vous laisse une grosse semaine pour rép, bon courage !!! Smile ]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 10 Aoû - 21:56

Il fallait maintenant retrouvé l'homme qui avait agressé Tinar mais le vaisseau était grand et surtout inconnu, ils ne savaient même pas s'il était seul à bord ou si d'autres personnes étaient présentes, peut-être qu'ils s'amusaient tout simplement, ou peut-être qu'ils voulaient vraiment du mal à l'équipe, ils pouvaient déboulés à tout moment, en salle de contrôle ou Alicia était la seule à pouvoir se défendre, ou à la bifurcation d'un couloir, rien n'était sur, mais que faire d'autres ? Attendre d'arriver à destination pour y découvrir un endroit encore pire qu'ici ? Ils n'avaient pas vraiment le choix, retrouvé cet homme était le seul moyen de savoir où le vaisseau se dirigé, et que s'était-il passé à son bord ? Une foire de questions envahissaient l'esprit de Sheppard, ce qui était très perturbant, depuis leur arrivée ils nageaient tous en plein mystère et pour le moment il n'y avait aucun moyen de retourné sur le Dédale, ni de revoir la Terre. Une première mission qui tourne au drame, c'est bien ce qu'il fallait pour relancé la carrière militaire du Capitaine...

Ils s'étaient tous mit à courir à travers les couloirs, il fallait le rattrapé mais par ou commencer ? Il fallait aussi rester prudent et donc ralentir la cadence à chaque bifurcation, réussir également à se repérer sur ce rafiot, là ou tous les couloirs se ressemblés et s'entrelacés sans cesse. Au bout de quelques minutes de courses, l'endroit devenait de plus en plus familier, malgré les ressemblances, divers signes sur le mur étaient aux mêmes endroits, exactement à la même place que dans la pièce dans laquelle ils étaient arrivés après la téléportation. Sheppard leva son poing pour faire stopper l'équipe qui elle aussi avait reconnue cet endroit, mais aucunes traces, pas le moindre bruit ni signe de l'homme qui avait assommé Tinar. L'équipe n'avait aucun avantage, le bruit qu'ils avaient fait en courant à travers les couloirs indiqués leur position pour la, ou les, personne(s) qui se caché dans ce vaisseau. Il n'y avait que deux façon de quitter cette pièce, du couloir d'où ils venaient, et par une autre porte qui était fermée à leur arrivée, mais maintenant elle était ouverte... Sheppard décida d'aller y jeter un coup d’œil suivit de près par son équipe, après avoir passé la porte l'équipe en fit de même mais un grand bruit venait de troubler le silence qu'ils avaient imposés pour plus de sécurité. Ce bruit n'avait pas été très agréable, il ressemblait à ce grincement que l'on peut faire avec une craie sur un tableau, Simon contacta l'équipe par radio juste après pour leur signalé qu'il n'avait aucune idée de ce qui avait pu se passer, pour pas changer pensa Sheppard. Un autre bruit se fit entendre, cette fois beaucoup moins désagréable, comme un objet métallique qui tombe au sol, l'écho en prime. La personne qui avait attaqué Tinar n'était peut-être pas loin, au moment ou le Capitaine voulu se dirigé vers ce bruit, les lumières de la pièce s'éteignirent et la porte se referma. Sheppard se précipita pour ouvrir la porte mais rien à faire, elle ne s'ouvrit pas, il tira dessus, son équipe en fit autant, mais la porte était beaucoup trop résistante, ils se retrouvaient tous piégés ici sans savoir ce qui avait provoqué ces bruits et impuissant face à ce qui allait probablement arrivé. A travers le hublot ils avaient aperçu une personne au loin, mais Sheppard n'arrivait pas à distingué qui elle était et aussitôt, elle quitta la pièce par le chemin d'où l'équipe était arrivée.


[Radio] Wolowitz, on est bloqués dans la pièce voisine de celle ou on a été téléporté, les commandes de la porte ne répondent pas, impossible de sortir, il n'y a pu de courant non plus, pouvez-vous faire quelque chose ? Il faut absolument que l'ont sortent de là, une personne était là et elle se dirige certainement en salle de contrôle, c'est surement elle qui a attaqué Tinar, faites très attention et tenez vous prêt à l'intercepter !

Sheppard dirigea la lumière de son P90 un peu partout dans la pièce, elle n'avait aucune autre sortie, et rien de vraiment intéressant à l'intérieur, ils devraient attendre patiemment d'être délivré alors que quelque chose se préparer en dehors. La réponse de Simon inquiéta un peu Julia qui ne s'en cacha pas et qu'on pouvait lire sur son visage malgré la pénombre qui régnait dans la pièce et le peu de lumière dont disposée l'équipe, en effet, Alicia était partit en éclaireur pour appréhendé la personne qui avaient enfermés Sheppard, Becker et Scorzi et gardé un effet de surprise. Quelques secondes plus tard, Simon contacta de nouveau l'équipe pour prévenir qu'Alicia se battait contre une personne, quand il déclara vouloir aller l'aider, Sheppard étouffa un rire puis rétorqua.


[Radio] Quoi ? Vous ? L'aider ? Contentez-vous de nous faire sortir d'ici et ont ira nous même c'est plus sur.

C'était vraiment très angoissant de devoir compter sur une personne comme Simon pour qu'ils puissent enfin sortir et aller aider leur coéquipière mal en point, vu les bourdes qu'il avait pu faire auparavant, Sheppard appréhendait toujours une bonne catastrophe de sa part mais laquelle ? C'était ça le plus stressant. Il n'y avait strictement rien à faire pendant qu'il cherchait une solution, les secondes défilées normalement mais elles semblaient être des minutes de plus en plus longues tandis que Sheppard recouvrait entièrement la pièce de ses pas de plus en plus lourds. Scorzi interpella ses coéquipiers pour leur montrer quelque chose mais à ce moment même, les lumières étaient revenues, la porte s'ouvrit juste après. Sans plus attendre, Sheppard se mit à courir hors de la pièce en remerciant vite fait Simon et retourna au plus vite vers la salle de contrôle suivit de près par ses deux coéquipiers. C'était vraiment pas évident de se repérer dans ce vaisseau, Sheppard manqua de se trompé de chemin plusieurs fois et ce fut Becker qui lui cria les directions avant qu'il ne s'engage dans le mauvais couloirs. Un coup de feu avait retentit au moment ou l'équipe arriva enfin jusqu'à Johanssen, cette dernière tenait son arme pointée sur une femme, et quelle femme... Sheppard l'a reconnu aussitôt, c'était l'hologramme qui était apparu grâce au bâton qu'Alicia avait trouvée. Sheppard avait aussi pointée son arme sur elle et n'hésiterait pas à tiré si elle montrait la moindre résistance.


Je ne vous conseille pas de bouger ne serez-ce qu'un petit doigt.

Face à toute l'équipe, l'étrange femme n'avait d'autres choix que de se rendre, après avoir signalée qu'elle ne représentait aucun danger pour eux, Sheppard envoya Becker fouillé la jeune femme, après s'être assuré qu'elle n'avait pas d'armes sur elle, il pouvait enfin passer à l’interrogatoire. D'une voix sèche, il posa sa première question.


Qui êtes-vous ?

Je m'appelle Inia, je suis la dernière survivante de ce vaisseau...

On a remarqué oui, y a pas mal de cadavres ici, qu'est-ce qui s'est passé ?

C'est un vaisseau de transport, le Kashgar. Nous étions en partance pour la Colonie mais.. tout ne s'est pas déroulé comme prévu...

Et où est-ce qu'on va maintenant ?

A vrai dire, aujourd'hui je l'ignore. Je ne sais même pas pourquoi le vaisseau est repassé en hyper-espace...


La jeune femme restait assez vagues dans ses réponses, ils ne savaient pas grand chose pour le moment et elle n'avait pas l'air de vouloir en dire plus, ils ne savaient pas non plus si elle disait la vérité... Sheppard resta silencieux quelques instants puis demanda à Simon de sortir le bâton métallique qu'il avait conservé pour l'étude. Il laissa la place à son collègue qui interrogea aussitôt la jeune femme sur ce qu'elle avait bien pu dire dans son message.
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Sam 13 Aoû - 0:31

Alicia était toujours accroupie à surveiller l’état de Tinar qui ne semblait pas reprendre conscience. La jeune femme craignait que finalement, le coup qu’il avait reçu à la tête fût plus grave que ce qu’elle croyait.

Peut-être que ce traumatisme crânien causé par l’impact avait causé une fracture intracrânienne ou une hémorragie, seul un scanner pourrait le confirmer, mais s’il se réveillait, Alicia pourrait écarter de 95% ces possibilité.
Elle garda ses deux doigts sur le cou de l’ingénieur, vérifiant qu’il avait toujours un pouls régulier. Tant que ses signes vitaux seraient bons, il n’y avait pas lieu de s’inquiéter vraiment.

Lorsque Simon lui dit ce qu’il venait de trouver dans les fichiers de l’ordinateur de contrôle.
Des images qui montraient l’horreur. Alicia fronça les sourcils et soupira, comment pouvait-on en arriver à de telles horreurs. Bizarrement, elle n’était pas capable de détourner son regard de toutes ces photos.

La fin du contenu pu leur en apprendre plus sur le vaisseau, c’était déjà cela. Alicia lança une hypothèse intéressante. Elle associa le fait que c’était un vaisseau de transport et les photos de guerre et de morts


- Un vaisseau de réfugiés selon vous ?

Puis, son attention vers l’ingénieur qui était au sol et qui venait de se réveiller. Alicia était soulagée.

- « Qu'est ce qui s'est passé... ? »

Elle s’accroupie à côté de lui et posa ses mains sur ses épaules pour l’empêcher de se relever.

- Allez-y doucement, ça ne sert à rien d’y aller trop rapidement. Quelqu’un ou quelque chose vous a frappé à la tête et on vous a retrouvé inconscient. Cela fait au moins dix minutes. Vous avez vu votre assaillant ?

Alors qu’elle attendait sa réponse, elle étudia ses réflexes photomoteurs directs et consensuels, c’est-à-dire l’ouverture et le rétrécissement de la pupille par un éclairement alterné des deux pupilles.
Elle l’aida ensuite à se mettre en position assisse et examina le derrière de sa tête. Il y avait une contusion, mais bénigne. Elle apposa une gaze dessus puis la fixa.


- [Radio] Capitaine Sheppard, il a repris conscience et semble bien aller pour le momen. Il ne se rappelle cependant pas ce qui s'est passé

Oui, pour le moment. Les prochaines heures allaient lui confirmer qu’il n’avait pas d’HED (hématome extradural) ou d’HSD (hématome sous-dural), c’était valable pour le cas de Scorzi aussi.

Ella aida donc l’homme à se relever, à la fut d’un moindre signe d’étourdissement.


« Merci bien de m'avoir aidé... Sans vous j'n'aurais pas survécu... »

Alicia sourit. Il n’avait pas à lui être si reconnaissant. Elle était d’ailleurs un peu déstabilisée par ce sourire charmeur. Elle n’avait pas l’habitude de se faire remercier tout en ayant l’impression de se faire draguer.

- Voyons, c’est bien normal et puis croyez-moi, je n’ai pas fait grand-chose. Mais vous devrez passer un scanner en rentrant sur le Dédale, c’est mieux. Je ne peux pas écarter l’hypothèse de possibles complications maintenant

[i]Rapidement, elle avait vu la réaction de Simon et commença à se poser des questions


*C’est une compétition ou quoi? …*

Elle sortit un petit sachet de son sac et le donna à Alan, et lui tendit une gourde d’eau.

- Prenez ces cachets, ils chasseront les maux de tête.

Car oui, on ne s’en sortait pas de ces maux de tête, surtout après un coup.

Ils reçurent alors le message de Sheppard et ce ne fut pas long qu’Alicia dégaina son arme, prête à faire feu à tout moment, mais il n’y avait personne qui venait. Elle reprit donc une position un peu plus détendue, mais tout en étant aux aguets.


- « Il est peut-être allé ailleurs dans le vaisseau.. »

Il n’y a qu’un seul moyen de le savoir. L’arme en main, elle sortit de la salle de contrôle et bifurqua dans le couloir est.
C’était silencieux. Le seul bruit perceptible était celui de la respiration de la jeune femme et ses pas qui étaient tout de même très légers.


[Radio] RAS …

De ce côté du couloir, il n’y avait rien, elle tourna donc les talons et aperçu quelque chose du coin de l’œil. Elle n’eut pas le temps de réagir qu’elle se retrouva par terre. Elle était attaquée. Alicia n’était pas la meilleure au corps à corps, mais elle se débrouillait tout de même bien.
En se débattant, elle avait accroché le bouton de sa radio et les autres pouvaient suivre en direct la bataille qui se livrait entre Johansen et l’inconnu.

Avec force, la jeune militaire asséna un bon coup de pied dans le ventre de son opposant et c’est en se relevant qu’elle reconnue la femme. Alicia tira quand même son arme, mais ce ne fut pas long qu’elle la perdit et le corps à corps reprit.

La femme avait beaucoup de force et la maintenait au sol. La jeune doc lui avait asséné une bonne droite et en avait reçue quelques-unes également, sauf que là, elle allait manquer d’air. Son assaillante essayait de l’étrangler et si elle ne faisait rien rapidement, elle allait y passer.

Voyant qu’elle ne pourrait pas se libérer de son emprise, même à deux mains, Alicia chercha son arme tombée sur le sol. Elle tâtonna le sol quelques secondes et mit enfin la main dessus. Ce ne fut pas long qu’elle lui donna un coup de crosse derrière la tête et lorsqu’elle fut dégagée, Alicia vit la femme qui revenait à la charge avec un objet dans les mains.
Johansen n’hésita pas un instant, elle tira, mais sachant que cette femme leur était probablement plus utile vivante que morte ; même si elle semblait être une furie qui voulait tuer tout le monde ; elle tira à coté pour l’effrayer quelque peu.

Cela fonctionna et le reste de l’équipe arriva à ce moment. Alicia lâcha son arme et reprit ses esprits, les autres s’occuperaient de cette femme.
La jeune femme ne présentait que de petites blessures, c’est-à-dire qu’elle avait la lèvre fendue, une ecchymose léger à l’œil droit et des marques de mains sur le cou.
Elle avait cependant eut plus de peur que de mal, elle aurait très bien pu y laisser sa peau.

Alicia laissa Simon et Julia l’aider à se relever et les remercia tous les deux.
Elle se tourna vers sa sœur, elle avait dû être inquiète. Depuis qu’elles étaient jeune que Julia s’inquiétait toujours pour Alicia.


- Tout va bien, je t’assure.

Elle s’appuyant dos contre le mur, respirant un bon coup et tournant la tête vers la femme.
Pourquoi avait-elle voulut la tuer ? Était-ce elle qui était responsable des mésaventures rencontrées jusqu’ici ?

Quand Sheppard eut posé ses questions, Alicia s’avança. Elle était toujours méfiante envers cette femme, même si elle n’avait pas d’arme. Après tout, qui ne serait pas méfiant envers une personne qui avait essayé, et presque réussi, à vous tuer ?

La jeune doc tenait toujours son pistolet dans la main, la garde abaissée bien sûr. Elle n’avait pas confiance.
On aurait dit des réponses déjà toutes prêtes, trop simples, pas assez détaillées


- Que s’est-il passé pour qu’il autant de cadavres dans les cellules de stase et autant de squelettes qui jonchent le sol ainsi que dans les placards ?

Comme je l'ai dit juste avant, nous étions en partance pour la Colonie, mais tout a déraillé. Nous étions tous en stase, mais la mienne s'est réactivée à la sortie d'hyper espace, j'étais la première dans l'ordre des capsules... Tous les autres se sont éteins en même temps que le vaisseau...

Bon, au moins ils ne risquaient pas de se faire attaquer par autre chose ou quelque d’autre, c’était déjà ça !

- Pourquoi avez-vous essayé de nous tuer, du moins moi, si ce n'était pas vous pour les autres ?

Je pensais que vous étiez des pilleurs, il y a des objets de valeurs ici.. du moins pour moi. Je suis désolé, je ne voulais faire de mal à personne...

Alicia reprenait peu à peu le contrôle sur ses émotions. Ce grand stress l’avait un peu affectée, hissant des barrières à son jugement.

Tranquillement, elle remit son arme à sa ceinture, se calmant. Cette femme était seule depuis surement un bon bout de temps, vu l’état de décomposition des autres

Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Sam 13 Aoû - 12:14

Donc les voilà repartit à la recherche de la personne qui avait agressé l'ingénieur, il fallait l'attraper, mais de préférence pas le tuer. Le ou la personne qui avait frapper l'ingénieur ne devait pas être d'une grande violence car il ou elle ne l'avait qu'a peine assomer.

Alors que le groupe avançait, le capitaine devant et Franz et Julia derrière, il sentit une violente douleur, aussi ralentit il un instant pour reprendre son souffle. Il essaya d'être discret pour ne pas montrer sa faiblesse aux autres membres du groupe.

Avant qu'il ne se rende compte de quoi que ce soit, ils se retrouvèrent dans une grande salle et alors que Franz se demandait ce qu'il fallait faire et ou avait pu passer l'être qui s'en était prit a l'ingénieur, les lumières s’éteignirent. Et tandis que le capitaine et Julia faisaient les cents pas et éclairaient la pièce, Franz s'assit au sol. Il avait un peu la tête qui tournait, mais rien de bien grave, encore les séquelles de la stase.

Une fois ses esprits retrouvé il ouvrit le livre et s'éclaira avec sa lampe torche. Il feuilleta quelques page mais réalisa qu'il n'y avait aucune écriture. Il continua et trouva une carte. Comme du plastique la carte semblait être identique à une carte bancaire terrienne. Et alors que Franz voulut montrer sa trouvaille, les lampes s'allumèrent et tout le monde sortit rapidement de la salle. Aussi Franz rangea sa carte dans une des poches de sa veste.

« Heu je viens de trouver un truc étrange » dit il alors que les lumières s'allumèrent.

Puis Simon contacta l'équipe. Il semblerait qu'Alicia soient en train de se battre avec la personne qui avait attaquer précédemment l'ingénieur. Lorsque Franz entendit ça il voulut s'attaquer immédiatement. Mais Simon s'attaqua à la femme, du moins c'est ce qu'il voulait faire. Franz émit une petite prière, non pas pour Simon, mais pour Alicia qui allait devoir compter sur Simon pour s'en servir...

Le groupe manqua de se tromper plusieurs fois de chemin car ce n'était pas du tout facile de se retrouver dans un vaisseau en pleine « nuit ». Mais finalement il rejoignirent Alicia et une autre femme. Franz hésita un instant mais finalement il braqua son arme sur la femme, et tandis que le capitaine commençait à l’interroger, Franz réfléchissait un instant aux questions qu'il pouvait lui poser.

Puis il prit la parole, mettant en place ses idées avant de les dire et, pour des raisons simples et évidentes, il baissa son arme avant de parler à la jeune femme qui semblait plus effrayer qu'effrayante.


"De quelle planète venez vous ? Et connaissez vous les Goal'uds? De plus, comment avez vous fait pour vivre tout ce temps pendant que votre équipage mourrait autour de vous? "

Les deux questions avaient été dite d'une traite et il espérait intérieurement qu'elle pourrait le renseigner. Tout en réfléchissant il avait sortit la carte qu'il avait trouvé un peu avant, et commença à jouer avec. Il observa le reste du groupe tandis que la femme commençait à lui répondre.

"Je viens de Nolus IV. C'était une petite planète ou nous nous entendions bien avec les peuples voisins, mais un jour ils sont arrivés..."

Lorsque Franz avait dit le mot « Goal'uld » il sentit que sa voix avait changé et elle se renferma un instant sur elle même.

"Oui ce sont eux les goa.. les goa'ulds. Ils sont arrivés un jour sur notre monde en prétendant être nos dieux, et ils nous ont obligés à les vénérés. Nous avions la technologie et au début, nous les avons repoussés. Mais ils sont revenus en force, avec des dizaines de vaisseaux... Nous avons perdus la moitié de notre peuple en à peine quelques semaines. Et ce Goa'uld se délectait de voir mon peuple mourir... Il s’appelait Sokar."

Franz écoutait attentivement, ce n'était pas la première fois qu'un peuple était anéantit par cette race belliqueuse. Aussi attendit il un instant pour écouter la réponse de la jeune femme.

"Je me suis réveillée, et j'étais seule ici... (tu vois qu'elle regarde ailleurs) On avait suffisamment de nourriture et de vivres pour plusieurs années, et l'équipage de garde devait se relayer pour surveiller le vaisseau. Mais à mon réveil, ils étaient tous morts..."

« Je comprend, mais de là à nous attaquer quand même.. » dit il pour lui même

Puis il regarda Julia, et d'une main généreuse il lui laissa la parole, car si elle avait des questions il était normal de la laisser s'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 18 Aoû - 13:56

Une fois de plus le trio parti explorer les couloirs pour rien. Ce n'est pas que Julia était une feignasse qui n'aimait pas se bouger. Mais savoir sa soeur seule et sans défenses ne l'enchantait pas le moins du monde. Et elle n'aimait pas beaucoup se déplacer pour rien...c'était sympa juste les quinze premiéres fois...Bref, intérieurement Julia grognait dans son absence de barbe que tant qu'à parcourir les couloirs autant que ce soit pour une destination précise comme...LA SALLE DES MACHINES par exemple. Pourquoi était-elle la seule à faire cas de ce lieu ??

Les ennuis c'est comme le papier hygiénique, on en tire un il en vient dix. Et le éniéme tracas vint sous la forme d'une Alicia qui se faisait agrésséé par l'incconnu aprés lequel le trio courrait...pour rien, faut-il le rappeler ? Et cerise sur le gâteau, ils étaient enfermés...à nouveau et sans lumiére!! Le sang de Julia ne fit qu'un tour et elle chercha partout et fébrilement comment sortir de cette prison en éclairant les lieux avec sa lampe torche.


[Radio] Quoi ? Vous ? L'aider ? Contentez-vous de nous faire sortir d'ici et ont ira nous même c'est plus sur.

[color=violet]- Oui et...SECOUEZ-VOUS!!!

Julia sentait qu'elle allait devenir dingue si Simon ne trouvait pas rapidement comment leur ouvrir. Heureusement, son souhait fut exaucé et tel un lion sortant de sa cage elle déboula comme une furie pour aller botter les fesses de celui qui s'en prenait à sa soeur. Franz venait de trouver quelque chose mais pour l'instant elle ne pouvait pas s'y intéresser...Elle était trop occupée à montrer la direction. Lorsqu'ils arrivérent Alicia pointait son arme...Sur une femme :

- Quoi ?? C'est elle ton agresseur ??? Et ça va toi ?

- Tout va bien, je t’assure.

Apparament la jeune-fille s'appelait Inia, était la derniére survivante de ce vaisseau de transport, le Kashgar en partance pour une colonie afin de fuir So'kar, goa'uld qui s'était emparé de leur monde. Et bien entendu rien n'avait fonctionné comme prévu, tout le monde était mort sauf elle, et elle ignorait totalement où le vaisseau se rendait. Franz lui fit signe que c'était son tour de poser des questions. Julia ne souhaitait pas particuliérement lui demander d'autres renseignements qui n'apporteraient rien de plus. Elle envisageait plutôt de voir avec Inia et ses collégues comment ramener le vaisseau en hyper espace et retrouver le Dédale. Pour le reste, on verrait ensuite. Toutefois, afin de faire bonne mesure elle prit la parole à son tour.

- Connaissez-vous les coordonnées de la planéte sur laquelle vous vous rendiez ???

Je ne connais pas les coordonnées... L'ordinateur doit les connaitre, mais j'ignore son fonctionnement, je n'étais qu'une simple jeune fille avant l'embarquement...
Zut!! Un coup pour rien. Julia se demandait tout de même si elle ne mentait pas un peu. Question test :

- Comment s'apellait le faux Dieu qui vous opressait, savez vous si il a connaissance de cette colonie et ce qu'il est devenu ?

- C'est Sokar. Je ne crois pas qu'il y ai d'autres colonies. J'ai toujours entendue parler de celle ci depuis ma plus tendre enfance. Mon peuple faisait des recherches pour trouver une planètes qui nous conviendrais afin d'y fonder une nouvelle société, mais avec l'arrivée des Goa'uld c'est devenu une planète de secours..

Ok elle avait redit le même nom de fauyx dieu. Il y avait donc des chances pour que tout cela soit vrai. Jean-Pierre, euh Julia posa une autre question la plus importante qui pouvait faire atteindre le million.

- Pouvez-vous nous aider à reprendre les commandes du vaisseau ?

- Désolé, mais je ne sais pas du tout comment ce vaisseau fonctionne. J'étais dans la partie civile du vaisseau, tous les ingénieurs sont morts."

Mauvaise réponse!! La blondinette se tourna vers Franz

- Je peux t'emprunter la page du carnet sur lequel tu as inscrit le symbole ??

Une fois que le jeune homme eut donné son accord elle montra le dessin

- Inia, nous avons beaucoup croisé ce signe à maintes reprises dans le Kashgar. Savez-vous ce qu'il signifie ??

La jeune fille hésita longuement avant de répondre

- Ce.. c'est... un simple symbole. Rien de particulier il n'est.. pas important."

C'était toujours ce que l'on qualifiait d "pas important" qui l'était. Mais Julia hocha la tête et finit par demander

- Vous devez avoir drôlement faim non ??

Elle croisa le regard amusé de sa soeur qui connaissait la tendance de Julia à posséder un estomac qui pouvait s'apparenter à un gouffre sans fonds.

- Oui j'ai très faim ! Il me reste de la nourriture ici mais ce n'est pas ce qu'il y a de mieux. Le générateur de secours m'a lâchée il y a de cela plusieurs semaines, donc depuis je mange froid..."

Julia regarda ses collégues puis sourit

- Comme je vous comprends! Nous avons des rations de survies que nous pouvons paratger avec vous si vous voulez bien tout nous dire. Sur ce symbole par exemple...ou encore comment quelqu'un qui sait se servir d'un générateur de secours peut ne rien connaitre à un vaisseau...

Julia plongea son regard doré dans celui de la jeune-fille.

- Inia. Vous devez nous faire confiance. Nous sommes tous sur le même bat...euh vaisseau et il n'y a qu'ensemble que nous pourrons nous en sortir. Et si vous avez peur de quelqu'un ou de quelque chose comme j'en ai l'impression, nous pouvons vous protéger.

Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 18 Aoû - 15:16

Quoi ?? C'est elle ton agresseur ??? Et ça va toi ?

Alicia regarda sa soeur qui semblait étonnée de voir que son agresseur était une femme. Après lui avoir dit que tout allait bien, elle enchaina:

- Oui, c'était elle, mais je t'assure, elle avait une sacrée droite et une sacrée force.

Bon, elle n'avait pas à se justifier, après tout, les preuves étaient maintenant sur le visage de la jeune doc, quoique la jeune femme aussi portait des marques, gracieuseté d'Alicia.

Lorsqu'ils commencèrent à l'interroger, Alicia eut le sentiment que toutes ces questions ne leur serviraient pas à grand chose. En effet, bien qu'ils en savaient plus sur la présence de cette femme, la mission de ce vaisseau et de la tentative de prise de pouvoir des la part des Goa'ulds, ils ne savaient pas du tout comment retourner à la portée du Dédale.

Et comme le meilleur dicton pour qualifier Julia était : " Quand l'appétit va, tout va!", elle mentionna les rations de secours qu'ils avaienté Alicia cru pertinent de regarder comment ils en restait.

[i]Puis, laissant les autres mener l'intérrogatoire, elle se tourna vers Franz.


Votre tête va mieux ou tourne-t-elle encore ?

L'instinct de médecin était aux alertes au moindre petit signe, tout comme pour l'ingénieur.


Dernière édition par Alicia Becker Johansen le Sam 20 Aoû - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 18 Aoû - 16:27

Lorsque Julia lui demanda la page de son carnet dans lequel il avait noté le symbole, il n'hésita pas un instant avant de lui donner le carnet entier. Il avait confiance en cette femme, il ne saurait le dire pourquoi mais il le sentait au fond de lui. Un peu comme avec Alix, un mystérieux sentiment qui le poussait à lui donner son carnet. Aussi lui offrit il de bon cœur.

« Prend en soin Julia. » dit il simplement.

Puis il alla dans un coin et s'assit, sa tête lui faisait mal, et de nouveau il sentit des frisson parcourant ses bras et jambes. Le reste de la courte période de stase qu'il avait du subir il n'y avait pas si longtemps. Cela était vraiment étrange, car en plus de cette douleur il y avait comme un petit truc en plus qui lui laissait une douleur étrange.

En fait ce n'était pas si douloureux, juste bizarre, comme si quelque chose s'échappait de lui, mais qu'il n'avait pas su déceler quoi. Puis il entendit un clapotis au sol, loin d'être régulier, il avait su le déceler quand même. Il posa la main au sol pour voir de quoi il s'agissait, loin de posséder tout son esprit suite à la course effréné qu'il avait du effectuer après sa stase, il avait eu tord... Et le liquide qu'il avait sur la main le lui confirmait.

Lorsqu'il vit Alicia se rapprocher de lui, il ne lui répondit pas tout de suite, montrant ce qu'il avait sur la main. Machinalement il ramena sa main sur son ancienne blessure qui venait de se rouvrir, comment ? Il ne pouvait pas l'expliquer, mais il dégoulinait littéralement sur le sol.


« Étrange, je ne ressent plus rien » dit il avant de sombrer dans le néant

Franz courait, il pouvait le faire, il devait le faire, mais pourquoi ne lui laissait elle pas la possibilité de l'aider ? Pourquoi n'arrivait elle pas à traverser la porte ? Pourquoi tout avait disparu ? Pourquoi leurs corps étaient apparut devant lui alors qu'ils étaient mort il y avait tant d'année ?

Mais que faisait il dans ce monde ? Ce monde sans couleur ? Ce monde sans vie ? Ce monde ou la seule chose vivante était son sergent en robe verte, morte il y' avait quelques mois. Que faisait elle ici ? Pourquoi était elle venu hanté ses rêves ?

Alors que Franz courait, il vit une grande tour d'ivoire, un tour d'un blanc sans fin, qui semblait toucher le cieux tellement elle montait haut, qui avait pu la construire ? Et dans quel but ?



HRP : je tombe dans les pommes sa me permet de bosser un peu sur la psychologie de mon perso, donc si le MJ se gerrer mon « rêve » libre à lui  Wink tant qu'il n'est pas trop méchant, n'est ce pas Jason ?:p
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Ven 19 Aoû - 4:23

Lorsque la jeune doc le vit aller s’asseoir contre un mur et qu’elle vit que visiblement, ça n’allait pas, elle s’accroupit à ses côtés. Elle se dit que sa tête devait tourner à cause du choc. Elle regarda dans son sac et vint pour prendre une bouteille d’eau, voilà qui allait de rafraîchir un peu.

Ce n’est lorsqu’elle se retourna qu’elle vit sa blessure à la tête rouverte, sa main pleine de sang.


« Étrange, je ne ressent plus rien »

Avant qu’elle ne puisse dire quelque chose, il tomba dans les pommes et Alicia le rattrapa pour le pas qu’il tombe la tête sur le sol. Un choc à la tête était suffisant !

« Franz ? Franz ? »

Elle l’appelait en vain, il était vraiment partit dans les vapes. Alicia retira tout ce qu’elle avait dans son gilet pare-balle et l’enleva. Elle le plia puis le déposa par terre.

« Aidez-moi à l’allonger par terre »

Une chance qu’elle avait de l’aide parce qu’il était bien trop costaud pour qu’elle le déplace elle-même.
Elle savait qu’il aurait dû rester dans la salle des contrôles bien sagement. La jeune femme s’en voulait.
Dans un sens, c’était de sa faute à elle, elle aurait dû l’en dissuader
.

« Ce n’est pas comme ça que ça va se terminer », dit-elle pour elle-même.

Elle avait perdu des hommes sur le champ de bataille et depuis, elle s’était toujours promis de ne pas en perdre d’autres. Elle irait jusqu’au bout de sa promesse.
Alicia retira le gilet de Franz, détacha sa veste, puis positionna comme il fallait la tête de l’homme sur le gilet pare-balle qu’elle avait déposé précédemment.


« Très bien, je vais avoir besoin d’aide. »

Alicia n’était pas la plus haut gradée dans ce groupe alors, d’ordinaire, elle n’avait pas à donner d’ordre, mais pour les interventions médicales, c’était elle la plus qualifiée alors elle pouvait se le permettre.

« J’ai besoin que quelqu’un tienne sa tête bien droite, alors pas quelqu’un avec la tremblote. Ensuite, une personne pour vérifier le pouls carotidien et une autre pour vérifier le pouls radial de chaque côté.

Calculez sur une base de trente secondes puis multipliez le chiffre par deux. Si c’est inférieur à 40 battements, dites-le moi sans perdre une seconde.
Pour le pouls radial, il doit être symétrique, du moins, presque. Et puis voyez si vous ne pouvez pas trouver d’autre matériel médical, j’en ai vraiment besoin.
Moi je vais suturer cette blessure pendant qu'il est insconscient.

Si son coeur défaille, injectez lui 4 mg d'adrénaline et commencez le massage cardiaque »


Elle enfila ses gangs chirurgicaux et sortit le matériel de son sac : une aiguille, du fil chirurgical, deux seringues et deux flacons : un analgésique et de l’adrénaline en cas de besoin.
Elle lui plaça également un masque à oxygène sur le visage, relié à une petite bombonne d’oxygène portable.
La jeune femme, sereine, fit l’injection d’analgésique près de la blessure ouverte, une anesthésie locale suffirait.

Elle essaya en premier lieu de stopper le saignement, puis commença à suturer, bien que le sang coulait encore.
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Ven 19 Aoû - 13:33

HRP : pour l'ambiance http://www.youtube.com/watch?v=SuvUXI4xFsY&ob=av2n

Franz continuait de courir dans ces terres cauchemardesque, le ciel restait gris mais aucun nuage ne se trouvait dans son champ de vision. Les arbres étaient immobile, et devant lui la jeune sergent avec sa robe verte courait toujours. Elle ne s’arrêtait pas, mais de temps à autre elle le regardait, puis sans attendre elle repartait, à une vitesse surréaliste.

Il regarda tout autour de lui, des êtres sans formes commençaient à naître tout autour du sentier qu'il suivait. Et d'un coup, en face de lui, une petite créature sortit de la terre. Comme sortit des enfers, ou du paradis, une petite fille naissait.

Elle aussi possédait une robe de couleur, des cheveux simple d'une grande beauté pour une petite fille d'à peux prêt huit ans, peut être dix. Il se rapprocha encore un peu d'elle, ralentissant un peu sa course, puis il vit.

Il la reconnu en un instant, à cet instant il tomba au sol, les bras pendants le long de son corps. Les yeux grand ouvert devant ce qu'il voyait. Comment pouvait elle être ici ? Comment pouvait elle faire partit de ses rêves ? Comment et pourquoi ? Tout ce chamboulait dans la tête de Franz, il ne pouvait pas comprendre, il ne voulait pas croire à cela. Il ne pouvait tout simplement pas concevoir ce qu'il voyait ici.

La petite fille s'avança, et une fois au contact avec le soldat elle lui mit ses mains autours de la tête, elle ferma les yeux et lui envoya se qu'elle avait à lui dire. D'une simple pensée tout ce qu'elle avait vécu quand elle était vivante lui fut envoyé. Un flot continu d'information, des images de flammes, des images de mort et de détresse. Ses derniers instants de vie auprès de ses parents.

Franz hurlait devant la brutalité des images qui lui étaient envoyé par l'image de sa petite sœur. Sœur perdue depuis plus de vingt longues années. Années où il avait difficilement tenté de se reconstruire après la perte de toute sa famille.

Mais ces images, toute cette détresse, cette souffrance, c'était ce que s'était imaginé Franz quand il se demandait ce qu'avait pu ressentir sa famille avant d'être avalé par les flammes. Et alors qu'il voyait des images de souffrance, d'un coup il vit un arbre, une balançoire ainsi que la tour d'ivoire. La douleur avait cessé, et sans être bien il était apaisé. Il ouvrit de nouveau les yeux, et vit qu'il se trouvait en haut d'une colline sur laquelle se trouvait un grand arbre, arbre au bout du quel se trouvait un balançoire. Dans le fond de la vallée on voyait une grande tour d'ivoire, la même tour qu'il avait vu précédemment.

Sa sœur leva ses mains de ses tempes et le regarda tendrement avant de le prendre dans ses bras. Il était encore sous le choc des images, mais l'avoir vu un instant lui avait fait un bien fou. Elle se libéra de ses bras et le regarda un instant, avant de prendre un air sérieux.


« Ce n'est pas encore ta place tu sais ? Ton équipe t'attend, et ce n'est pas une petite stase suivit d'un choc à la tête qui devrait t'envoyer ici. » dit elle en levant en doigt en l'air, comme si elle lui faisait la leçon.

« Mais je... » tenta Franz, mais elle ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase.

« Si tu veux en savoir plus, continu ta route vers la tour, là bas tu trouvera ce que tu cherche, ou qui tu cherche. Une fois sorti de ton rêve, vit, vit pour nous... Vit pour moi petit frère. » implora t'elle une dernière fois avant de s'évaporer.

« car tu l'as compris, ceci n'est qu'un rêve, mais un rêve qui te servira je l'espère. » entendit il dans son esprit.

Il reprit sa route vers la tour d'ivoire, si ceci n'était qu'un rêve, il y aurait une fin, et il voulait mettre à profil le temps qu'il avait pour en apprendre plus sur ce qu'il y avait dans la tour d'ivoire. Que pouvait bien contenir un bâtiment si grand ?

Il réfléchit un instant en continuant de courir, si c'était son rêve, il pourrait bien s'agir de son esprit, mais c'était vraiment trop étrange. On nageait en plein mélo-drame là, il ne lui manquait plus que de voir le reste de sa famille et là il saurait qu'il avait du trop boire.

Non, il ne fallait pas penser ainsi, s'il se trouvait ici c'est parce qu’il le fallait. Il y avait quelque chose à faire ici, quelque chose à faire avant de repartir dans ce vaisseau vide et fantôme. Quleque chose qu'il devait trouver avant de repartir.

Perdu dans ses pensées il ne vit pas qu'il venait d'arriver devant la porte de la tour. Il regarda un instant ce qu'il y avait dessiner dessus, et il put reconnaître le V cerclé de rouge. Trouverait il des informations en plus ici ? Ou entrait il dans son propre recueil ? Il le saurait bientôt.


HRP : hommage à la plus mignone des petites filles

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Lun 22 Aoû - 20:29

Sheppard avait laissé son équipe interrogé la jeune femme l'un après l'autre. Les questions défilées, très intéressantes pour la plupart mais les réponses, elles, ne l'étaient pas vraiment. Il s'attendait à mieux, des aliens envahissant le vaisseaux pour bouffés tout ce qui s'y trouvait, et une seule survivante au final, ça aurait fait un bon film, quoique, déjà fait... Malheureusement, ils n'étaient pas dans un film et la réalité était beaucoup moins palpitante, elle leur raconta alors qu'elle venait d'une planète appelée Nolus IV et qu'elle et ses compagnons était en partance vers une colonie et leur fit une révélation de taille, tout ne s'était pas bien passé.... Comme s'ils ne l'avaient pas remarqué... Leur monde était lui aussi victime des Goa'ulds, sous le règne de Sokar. Elle n'en savait pas plus qu'eux sur ce qui s'était passé sur ce vaisseau, la vaine... Ils avaient juste appris le nom de sa planète, en supposant qu'il fallait avoir confiance en ce qu'elle leur disait. Elle ne savait pas non plus comment faire fonctionner le vaisseau, quelle jeune femme utile... L'équipe en vint à parler de nourriture, c'est vrai que Sheppard avait faim, mais c'était pas vraiment le moment, il n'en avait pas fini avec elle.

Bon, rien ne m'oblige à avoir confiance en vous, vous restez évasive dans vos réponses quand même. Qui me dis que ce n'est pas vous qui avait assassiné tout ces pauvres gens ? C'est peut-être eux les rations dont vous parlez... Vous dites ne pas savoir ce qu'il s'est passé.... Alors expliquez-moi cela...?

Il avait prit le bâton métallique des mains de Simon et le tenait juste devant les yeux de la jeune femme.

Il ne fonctionne plus, mais c'est pourtant vous qu'on a vu, c'était vous l'hologramme, ils nous a été impossible de comprendre ce que vous pouviez dire, mais par contre ont a vu, vous aviez l'air paniquée, comme si quelque chose d'horrible allait se produire, alors ne me dites pas que vous n'en savez pas plus que ça. Je ne suis pas quelqu'un de très patient, alors dites nous la vérité maintenant. Je veux tout savoir.

La voix de Sheppard était devenue grave, très grave, il voulait bien lui montrer qu'il ne plaisanté pas, il ne savait pas ou pouvait se trouver le Dédale maintenant, à combien d'années lumières ils se trouvaient de la Terre, c'était vraiment pas le moment de s'amuser avec lui, ou de penser à manger, il fallait trouver un moyen de faire demi-tour et retrouver le Dédale au plus vite. Au même moment un choc se fit entendre, Scorzi était à terre inconscient, sa main était en sang, et Johansen n'avait pas attendu pour se précipiter sur lui. Elle donna ses ordres de médecin auquel Sheppard ne tarda pas à répondre, il n'était pas franchement doué pour ce métier, et il devait continuer d'interroger la demoiselle, et de la surveiller aussi, il fit signe à Becker et Wolowitz d'aller aider Alicia et se tourna de nouveau vers la jeune femme, près à écouter ses réponses, la vérité cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 23 Aoû - 1:09

    Les questions fusaient, les réponses également. Chacun savait que la jeune femme avait des choses à cacher, sinon elle ne se serait pas donnée la peine de répondre avec cet air assuré. Était ce son style ? Ou y avait-il vraiment quelque chose qui clochait ?
    Sheppard commença à durcir le ton et sortit le bâton métallique qu'il avait trouvé avec Johanssen. La jeune femme le regarda longuement, avant de baisser la tête dans un léger soupir d'un air abattu.
    Elle leva ensuite la tête vers Sheppard et l'équipe, puis s'assit sur une console.


    « Très bien, je vois que vous avez trouvé mon communicateur... Inutile de vous mentir plus longtemps. Je vais tout vous raconter. Je ne suis pas du tout originaire de ce vaisseau. Tout ce que je vous ai dit, je l'ai trouvé dans les archives avant que le vaisseau ne tombe en panne. Je suis une vagabonde, je navigue de systèmes en systèmes à la recherche de choses à vo.. à découvrir. J'étais avec des.. amis. Nous étions quatre. Nous sommes tombés sur ce vaisseau alors qu'il venait de sortir d'hyper-espace depuis plusieurs jours. Il y avait des personnes qui essayaient de réparer l'appareil, nous avons voulu les aider mais ils n'ont pas voulu de notre aide. Un membre de mon groupe ; assez impulsif ; n'a pas apprécié et.. il est devenu assez agressif. Et ça à vite dégénéré... mais moi j'ai strictement rien à voir la dedans hein !! » s'empressa t-elle de rajouter.

    Elle s'arrêta un moment, et leva la tête vers l'équipe. Elle n'ajouta pas un mot de plus, attendant de voir les réactions.
    Soudainement, Franz dit quelques mots à Alicia avant de s'évanouir subitement. Alicia tenta par plusieurs moyens de le réanimer, mais en vain. Elle avait désormais deux patients à gérer, et Julia alla l'aider à l'allonger proprement et à stopper les saignements.



    Pour Franz, tout arriva très vite. Sa vision s'était obscurcie, il entendait comme si il s'éloignait de ses coéquipiers, puis plus rien. Étrangement, il semblait toujours réveillé. Il ne savait pas vraiment ou il était, mais c'était assez brumeux. Il avait l'impression d'être comme dans un rêve éveillé. Au début, c'était étrange, il voyait une sorte de tour qu'il ne parvenait pas à atteindre, mais au fur et à mesure qu'il avançait, tout changeait. Finalement, il se rendit compte qu'il était dans le vaisseau, ce même vaisseau qu'il venait juste de quitter via l'inconscience. Il se mit à parler, demandant si quelqu'un était présent, sa voix résonnait en écho. Aucune réponse ne lui parvint. Il avança alors. Le vaisseau n'avait rien à voir avec celui qu'il venait de quitter. Enfin si, tout était similaire, mais pourtant si différent. Il était plus lumineux, plus propre, plus accueillant. Continuant son ascension, il fut surpris lorsque quelque chose bougea dans son champ de vision, à l'extrémité droite. Il tourna inconsciemment la tête, et vit une personne, habillée d'une combinaison beige qui marchait vers lui, mais sans le regarder. Il passa à côté de lui comme si il n'existait pas, Franz tenta de l'interpeller mais en vain. Lorsqu'il voulu lui attraper le bras pour le stopper, il le traversa.
    Franz se stoppa net, il ne comprenait pas le pourquoi, ni le comment de tout cela. Il se rappelait nettement être tombé dans les pommes, mais il ne savait pas comment tout cela était possible. Était-ce un gros n'importe quoi, issu de son imagination ? Ou ceci c'était-il réellement passé, jadis ? Il n'en savait rien. Pour tenter de comprendre, il continua sa route à travers son rêve...


    Dans la réalité, l'équipe était un peu perdue. Tinar était conscient, mais tout juste. Il était assez faible et tenait difficilement debout. Il était posé contre une console de commande, et se tenait encore le derrière du crane. Sheppard se tenait debout à côté de la prisonnière, tandis que Simon ne savait pas trop quoi faire, et regardait la scène en se demandant ce qui allait se passer.
    Tinar s'avança alors vers la prisonnière avec un regard assez menaçant, sa main droite toujours dérrière sa tête.


    « Moi j'trouve ça étrange d'essayer de nous tuer un par un si vous avez rien fait !! Vous avez quelque chose à vous reprocher si vous faites ça, on frappe pas les gens pour le plaisir ! » dit il en s'avançant rapidement vers la jeune femme.
    Sheppard passa une main autour de sa taille pour l'empêcher d'avancer d'avantage. Il ne voulait pas que cela dégénère encore plus.


    « Moi j'propose qu'on l'enferme dans une pièce et qu'on la libère pas avant de pouvoir retourner au Dédale, au moins on serait plus en sécurité. D'abord elle nous agresse, et ensuite elle nous ment... » acheva t-il en repartant vers les consoles et Simon.

    Sheppard ordonna aux ingénieurs de trouver un moyen de ramener le vaisseau en arrière et de les ramener à leur point de départ.
    Simon s'y employa rapidement et commença à tapoter sur les ordinateurs. Une fois Franz stabilisé, les deux frangines se redressèrent et allèrent faire leur rapport au Capitaine. La prisonnière prit la parole en annonçant qu'elle savait ou il y avait une infirmerie à bord. Sheppard accepta (ou pas) avec suspicion de conduire Franz la bas.


    Dans son rêve, Franz était arrivé à la salle de contrôle. Il n'avait pas croisé grand monde dans les couloirs, mais il y avait environ une quinzaine de personnes présentes ici. Elles tapotaient toutes sur les mêmes ordinateurs que Simon et Tinar utilisaient quelques minutes auparavant. Pour un peu, c'était comme si ils s'étaient trouvés dans cette pièce une demi heure avant, et qu'ils en étaient subitement partis.
    Ici aussi, personne ne semblait le voir. Les écrans montraient diverses courbes, on aurait du la bourse mais en plus classe. Il y avait des tracés, des cartes, des planètes, des écrits, toutes sortes de choses plus diversifiées les unes que les autres.
    La brume sembla revenir, et lorsqu'elle s'estompa il était ailleurs. Dans une pièce plus petite, plus close. Il ne savait pas vraiment ce qui venait de se passer. Il y avait trois personnes avec les mêmes uniformes beiges que celle qu'il avait croisé auparavant. Devant eux se tenaient quatre autres individus. Il y avait tout d'abord un grand chauve balafré, il avait un fusil aussi massif qu'un lance roquette terrien, et une armure noir laquée massive. Un autre était plus frêle et tenait un livre (que Franz reconnut immédiatement comme étant celui qu'il avait lui même trouvé à bord de ce vaisseau) à la manière d'un étudiant, les bras en croix pour le bloquer contre lui. Le dernier était un peu du style de Sheppard, la coiffure barbouillée, un style un peu rebelle, joli garçon. Il semblait parler avec les occupants du vaisseau. Franz ne comprenait pas ce qu'ils se disaient, seul des sons assez strident sortaient de leurs bouches. Mais le jeune Terrien reposa son attention sur la quatrième personne et la reconnue immédiatement. C'était la jeune femme, cette même jeune femme qu'ils venaient d'interpeller quelques minutes auparavant. Elle avait également une armure dite « futuriste » (un peu à la Super-Soldat d'Anubis), qui était taillée pour elle. Elle paraissait beaucoup moins apeurée que lorsque l'équipe lui était tombée dessus, et était même du genre « j'me la pête ».

    Les deux groupes semblaient en grande conversation, et les esprits s'échauffaient même un peu...


    De retour à la réalité, Alicia s'occupait toujours de Franz. Julia gardait la prisonnière avec fougue, ayant toujours en travers de la gorge le fait qu'elle avait faillit tuer sa sœur. Sheppard alla voir les deux ingénieurs pour savoir comment ça avançait.
    De leur côté, ils avaient trouvés les commandes pour l'hyper-propulsion, mais pour une raison inconnue ils ne pouvaient pas les désactiver. Aucun mot de passe, aucun cryptage, l'ordinateur refusait tout simplement. Tinar recommençait à chambrer Simon en lui disant qu'il réussirait à le débloquer avant lui, mais le jeune ingénieur ne l'entendait pas de cet avis...
    (SI FRANZ EST A L'INFIRMERIE :
    Sheppard prit la relève de Julia, et lui proposa d'aller rejoindre sa sœur à l'infirmerie du vaisseau, pour voir si tout allait bien. Cette dernière ne refusa pas, et se mit en marche vers sa destination. (SI NON, JULIA TU N'EFFECTUE PAS CETTE ACTION.
    La prisonnière regarda Sheppard, les yeux doux, elle eut un sourire timide. Elle était très jolie pour une extra-terrestre, et il était inutile de le nier, même pour le Capitaine. Mais il savait très bien ou elle voulait en venir...


    « Et vous venez de.. quelle planète déjà ?.. Capitaine ? Vous devez être très important sur votre monde pour qu'on vous confie une mission de ce genre... » dit elle en se rapprochant de lui.

    Les deux ingénieurs avaient levé la tête, et de là ou ils étaient ils voyaient clairement la scène sous un autre angle. La jeune femme se rapprocher lentement du Capitaine en jouant de ces charmes, et ce dernier ne bougeant pas.


    « Elle le séduit.. J'aimerais bien qu'elle me séduise aussi, j'dirais pas non. Y a tout pleins de salles ou être discrets ici, hein Wolowitz ! » dit Tinar avec un sourire en donnant une grande tape dans le dos de Simon qui ne pouvait s'empêcher de fixer la jeune femme.


    Une nouvelle venue de brume signala à Franz que le décors allait changer. S'en était troublant d'autant plus qu'il rêvait. Cela provenait-il de la machine de stase ? Il n'en savait absolument rien pour le moment.
    Une fois le vaisseau réapparut, il eut une vision d'horreur. Le couloir dans lequel il se trouvait était rempli de sang. Il y en avait sur les murs, sur le sol. Les lumières clignotaient à la manière d'un bon film d'horreur, et il entendait des cris lointains dans le vaisseau. Des coups de feu se firent entendre. Il arriva devant une pièce ou étaient deux personnes. Apparemment le dérivé de Sheppard (de tout à l'heure) et l'un des hommes en combinaison beige se battaient. Elles se frappaient violemment au corps à corps ; et il aurait voulu faire quelque chose pour les séparer. Ne voulait pas contempler se spectacle désolant, il décida de quitter cette pièce. Lorsqu'il se retourna, la jeune femme (la prisonnière) se tenait là et braquait l'un des deux hommes avec un pistolet étrange. Sans hésiter, elle tira sur l'homme en combinaison beige qui hurla de douleur avant de s'effondrer sur le sol, visiblement mort sur le coup. Son compagnon la rejoignit alors en la remerciant d'un sourire, tout en tirant dans le dos sur une femme qui fuyait à toute jambe ce couloir.
    C'étaient des monstres sans scrupules qui tuaient apparemment tout le monde sans se soucier de qui il s'agissait. Des meurtriers, des assassins, rien de plus.

    Nouveau changement de décors, cette fois ci il ressentit quelque chose, sa tête tournait légèrement et il avait une douleur au niveau du crane, comme un bon mal de tête qui s'estompa légèrement au fur et à mesure que la brume se dissipait.
    Il était dans le couloir qu'il avait emprunté jadis avec Julia, pour rejoindre la salle de stase. Les hublots étaient parfaitement intacts, et il n'y avait aucune trace de signe ensanglanté qu'il avait vu lors de son passage dans ce couloir. Devant lui il y avait la jeune femme (la prisonnière toujours lol) qui tenait apparemment un bâton métallique d'où une lumière sortait de l'extrémité et l'éclairaient entièrement. Elle parlait et semblait paniquée. Soudainement, elle regarda derrière elle, pile en direction de Franz et se mit à paniquer. Elle rangea l'appareil à sa ceinture et se mit à courir précipitamment vers la salle de stase.
    Franz se retourna, mais ne vit rien d'autre que lui. De quoi avait-elle eut peur ? Il la suivit et pénétra dans une salle de stase plus « nette » et éclairée qu'à leur arrivée. Alors, par instinct, il regarda la cellule de stase qu'il avait lui même emprunté l'espace de quelques minutes, et eut la stupéfaction de se voir à l'intérieur, comme endormit.


    De retour à la réalité, Alicia était toujours aux côtés de Franz. Elle n'avait pas voulue fouiller dans ses affaires, mais avait remarquée le livre qu'il avait trouvé dans le vaisseau. Le symbole dessus avait attiré son attention (le même symbole étrange que dans le reste du vaisseau). Par curiosité, elle l'ouvrit.
    Soudainement, elle entendit une profonde prise d'air et en tournant la tête elle vit que Franz était revenu à lui comme un mort ramené à la vie. Il ne saignait plus, et était parfaitement conscient. C'était à en devenir dingue. Les deux personnes n'y comprenaient absolument rien. Scorzi essaya de parler, mais il n'y arrivait pas.
    Ce fût simplement au bout de quelques minutes (Julia les avait rejoints) qu'il pût raconter tout ce qu'il venait de voir dans son « rêve », et proposa d'en informer très vite le Capitaine Sheppard...

    Pendant ce temps, Sheppard reculait au fur et à mesure que la jeune femme avançait. Il aurait voulu la jeter plus loin contre le mur et l'attacher à un tuyau pour qu'elle le laisse tranquille, mais il y avait quelque chose d'irrésistible dans son regard, il était comme subjugué. Alors qu'elle était quasiment collée contre lui, son regard plongé dans le sien, Sheppard sentit sa main venir se poser (et non pas là ou tu pense coquin :P) sur son zat au niveau de sa jambe.
    Il reprit subitement ses esprits et poussa la jeune femme d'une façon nonchalante, en ayant bien compris son petit jeu. Elle recula visiblement déçue mais avec un air de « j'aurais essayée ».
    Sa radio grésilla alors, et Alicia (ou Julia à vous de voir) racontèrent toute l'histoire à Sheppard, ainsi que tout ce qui était attrait à cette femme.. Elle était démasquée. Baissant le regard, elle regarda fixement Sheppard alors que celui ci allait répondre et se jeta sur lui. Elle le frappa au visage d'un coup pied haut, qui aurait relayé Jet-Li au rang de simple judoka. Sheppard, surpris, ne le vit pas venir et bascula au dessus d'une console.. un nouveau combat venait juste de commencer.

    De son côté, toujours dans ses recherches sur l'hyper-propulsion Simon était déçu, tout ce grabuge l'avait fait perdre au jeu vidéo qu'il venait juste de découvrir dans l'ordinateur du vaisseau.




[Voillaaa !! Désolé pour le temps d'attente, du coup j'ai sauté une semaine lol mais bon c'est fait. Julia, vu que t'es en vacs je t'ai délibérément fait faire quasiment rien. Comme ça t'es pas obligée de répondre, tu ne répond que si tu veux. (Ne crois pas que je t'ai zappée dans le post lol c'est pour te soulager de ça pendant tes vacs Rolling Eyes)

Shepp ! J'te laisse faire la baston ? A la fin tu gagne (avec l'aide des deux zigotos ou pas, à toi de voir), essaye de faire un truc réaliste, en sachant qu'elle se bat bien aussi la dame. Elle avait bien cachée son jeu, mais elle gère niveau corps à corps.

Alicia, pareil tu n'a pas énormément de choses à faire mais j'essaye un peu de répartir les rôles en fonction des posts lol (vu que t'a eut un rôle plus grand au post précédent t'es un peu retrait sur celui là, le prochain ce sera Simon par exemple etc) j'essaye d'équlibrer, j'peux pas tout vous faire faire quelque chose d'important à chaque post sa puerait l'incohérence à force lool j'éspère que tu comprend ! Répond comme tu le sens, même si c'est pas un pavé habituel, aucun souci je t'en tiendrais pas rigueur Smile

Simone ! J'te laisse gerer, tu sais quoi faire tu dévelloppe bien les relations avec ton copain lool

Et Franz, ton idée de rêve m'a vraiment plu. J'ai trouvé ça super, j'en ai profité pour introduire un peu de mes idées dedans Smile Idem j'te laisse gerer comme tu le sens au niveau du « rêve », rajoute des détails si tu veux, aucun soucis Rolling Eyes

Voillaaaa, j'vous laisse une grosse semaine (minimum) pour répondre, si vous dépassez j'attendrais vu que j'ai dépassé aussi là Rolling Eyes Bonne rep les enfants !! Biyoux !]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 



Dernière édition par Jason Turner le Mar 23 Aoû - 2:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 23 Aoû - 1:57

Très bien, je vois que vous avez trouvé mon communicateur... Inutile de vous mentir plus longtemps. Je vais tout vous raconter. Je ne suis pas du tout originaire de ce vaisseau. Tout ce que je vous ai dit, je l'ai trouvé dans les archives avant que le vaisseau ne tombe en panne. Je suis une vagabonde, je navigue de systèmes en systèmes à la recherche de choses à vo.. à découvrir. J'étais avec des.. amis. Nous étions quatre. Nous sommes tombés sur ce vaisseau alors qu'il venait de sortir d'hyper-espace depuis plusieurs jours. Il y avait des personnes qui essayaient de réparer l'appareil, nous avons voulu les aider mais ils n'ont pas voulu de notre aide. Un membre de mon groupe ; assez impulsif ; n'a pas apprécié et.. il est devenu assez agressif. Et ça à vite dégénéré... mais moi j'ai strictement rien à voir la dedans hein !!

La jeune femme s'était enfin décidé à dire la vérité, du moins, cette version était déjà plus plausible, cependant, un doute subsistait encore dans l'esprit de Sheppard, comment croire une personne qu'on ne connait même pas et qui, à deux reprises, à attaqué son équipe ? Elle avait parlé de trois autres personnes avec elle, sans dire où ils étaient à présent, un piège ? Possible, et vu la façon dont elle s'était défendu quant à responsabilité dans ce carnage, il y avait fort à croire qu'elle y avait participé activement. Il fallait être encore plus prudent maintenant, des personnes responsable d'un tel massacre ne devaient pas être prises à la légère. Sheppard refila le bâton à Simon et pointa son arme vers la jeune femme installée tranquillement sur une console.

Vous venez donc de nous avouer que vous et vos amis êtes responsables de la mort de tout ces pauvres gens, bien que, d'après vous, vous n'en êtes pas directement responsable, vous êtes quand même complice. Admettons que je vous crois, j'insiste sur le "admettons", que sont devenus vos amis ? Morts eux aussi ? Ou cachés quelque part près à nous tombé dessus ?

Tinar avait rétorqué aussitôt, il s'était avancé vers la jeune femme en hurlant après elle, Sheppard le stoppa net et ordonna aux deux scientifiques de trouver un moyen pour repartir jusqu'au Dédale pendant qu'il s'occuperait lui même d'Inia.

Bon comme vous avez pu le voir, nous sommes tous un peu à cran, vous avez quand même attaqué deux de mes hommes, alors même si vous n'êtes pas vraiment une prisonnière, je vous garde à l’œil et sachez qu'au moindre faux pas, je tire sans hésité.

Sheppard fixé le regard de la jeune femme sans sourciller, il voulait qu'elle comprenne qu'il ne rigolait pas, il espérait surtout que l'autorité qu'il avait mit dans ses paroles et dans son attitude la dissuaderait de faire quoique ce soit contre lui et son équipe. Becker et Johanssen avait informé le Capitaine de la situation de Scorzi et la jeune femme s'empressa d'ajouter qu'elle savait ou il y avait une infirmerie sur le vaisseau. Franz n'était pas vraiment en forme et l'infirmerie lui aurait fait du bien, Johanssen aurait pu le soigner convenablement au moins, en supposant que le nécessaire y était bien présent, mais comment faire confiance à cette femme qui les avait attaquer et leur avait ensuite menti ? Tinar n'avait pas tort, mais depuis quand Sheppard écoutait les scientifiques ?? Il fit signe à Becker de surveiller Inia puis s'approcha de Johanssen pour lui chuchoter quelques mots.

Bon, si vous estimez qu'il est vraiment nécessaire pour vous d'avoir accès aux matos de cet infirmerie, vous pouvez y aller, mais faites bien attention, j'ai pas du tout confiance en elle et apparemment, elle a des potes sur le vaisseau. Au moindre problème, bruit, ou quoique ce soit, vous me prévenez de suite. Voyez avec la jeune femme pour savoir où l'infirmerie se trouve ensuite Becker vous rejoindra pour plus de sécurité.

Tandis qu'Alicia s’exécutait, Sheppard alla faire un tour du côté des deux scientifiques qui n'avait pas attendu pour trouver un moyen de prendre le contrôle du vaisseau. Malheureusement, ils n'y étaient toujours pas parvenu, ils expliquèrent qu'ils avaient trouvé les commandes pour l'hyper propulsion mais qu'ils n'avaient trouvé aucun moyen de la désactiver. Les nerfs de Sheppard commençait à lâcher surtout au moment ou les deux scientifiques recommencèrent à se chamailler pour prouver que l'un était meilleur que l'autre, ce qui ne dura que peu de temps, le Capitaine avait vite eu fait de les calmer. Sheppard retourna vers la jeune femme et ordonna à Becker de rejoindre Johanssen sur le chemin vers l'infirmerie. Elle ne disait plus un mot, elle fixait le Capitaine un léger sourire en coin, un peu timide, quelque chose avait changé dans son regard, comme si elle tentait de séduire Sheppard qui lui, fronça les sourcils en voyant la jeune femme se rapprochait de lui en le flattant et lui demandant de quel planète il venait. Elle s'approchait de plus en plus de lui, un sourire coquin cette fois sur le visage, Sheppard avait gardé son calme, même si au fond de lui il était un peu troublé de se faire dragué par cette voleuse, menteuse et meurtrière surement, surtout qu'il savait bien qu'elle ne faisait cela que pour s'attirer ses faveurs. La jeune femme était venu coller son corps au sien tandis que lui reculé doucement pour essayer de laisser un espace suffisant entre elle et lui mais rien n'y faisait, elle ne voulait pas le lâcher, il tenta de la prévenir à plusieurs reprises qu'elle devait arrêter tout de suite son manége ou il serait contraint de la ligoté à une chaise, mais le trouble dans sa voix n'avait aucun impact sur la jeune femme qui avançait de plus belle. Il avait voulu sortir son arme mais quelque chose d'étrange retenait sa main, son regard était scotché à celui de la jeune femme, comme s'il avait été hypnotisé par elle, c'est vrai qu'elle était très jolie, beaucoup trop même, et alors qu'il reculait encore, son pied vint frapper le mur derrière lui, il était complètement bloqué cette fois, elle se colla à lui, ses lèvres n'était plus qu'à quelques centimètres de celles du Capitaine, son charme avait complètement agi sur lui, il était pourtant très sérieux en mission mais là, il avait totalement perdu ses moyens au point d'avoir senti la main de la jeune femme se posée sur son Zat et n'avoir rien fait pour l'en empêchée. Mais au moment où elle voulu le sortir de son holster, Sheppard la poussa froidement avant qu'elle n'ait eu le temps de le sortir. Il avait vu juste, tout ceci n'était qu'un moyen de le désarmé. La jeune femme continua de jouer le jeu et paraissait déçu mais sans plus que le Capitaine ai refusé ses avances, lui ne la lâché pas des yeux, il savait à quoi s'en tenir dorénavant.

Un appel radio d'Alicia vint troublé la situation, en effet elle avait découvert des choses intéressantes sur cette jeune femme et n'avait pas tarder à prévenir Sheppard, elle lui raconta alors le "rêve" de Franz, elle lui parla de la jeune femme et des trois autres compagnons qui étaient avec elle, des meurtres qu'ils avaient commis, Sheppard lança un regard noir en direction de la prisonnière, il posa la main sur sa radio pour enclenché le bouton et ainsi répondre à Alicia au moment ou la jeune femme s'avança rapidement vers lui et lui dégaina un coup de pied si puissant qu'il le projeta sur une console. Le choc avait était tel qu'avant qu'il puisse reprendre ses esprits, la jeune femme s'était ruée sur lui pour le couvrir de coups de poing. Elle était loin la jeune femme apeuré de l'hologramme, ou cette douceur qu'elle avait dans la voix juste au moment ou l'équipe l'avait cerné, elle avait bien caché son jeu, c'était une vrai furie cette bonne femme. Sheppard n'arrivait pas à reprendre le dessus, elle cognait bien et frapper une femme c'était vraiment pas son truc mais là... c'était elle ou lui... Elle arrêta net et prit le beretta du Capitaine puis le pointa sur lui, elle appuya légèrement sur la gâchette et d'un sourire elle ajouta :

Au revoir Capitaine.

Au moment ou elle allait enfoncé la gâchette, Wolowitz et Tinar se jetèrent sur elle, Sheppard fut étonné et légèrement fier de ces deux loustiques, ils avaient eu beaucoup de courage et avait sauvé la vie du Capitaine, une chose essentielle qui rattrapérée leurs cas désespérés dans son rapport. Les deux hommes lui avaient sautés dessus comme deux gamins qui se jettent dans une piscine à boules, mais pas sans conséquences, ils étaient maintenant à terre se plaignant d'avoir mal aux coudes, ou aux genoux, la jeune femme elle, se releva aussitôt et se précipita sur le Beretta qui avait volé un peu plus loin, mais Sheppard arriva à temps pour l'en empêcher, il l'a tira par le bras et donna un violent coup de pied dans le Beretta qui alla cogna contre le mur quelques mètres plus loin.

En temps normal, je ne frappe pas une femme.

Et sur ces mots, il décocha une bonne droite en plein sur la joue d'Inia qui recula du même coup, surprise par le choc, elle n'attendit pas pour lui rendre la monnaie de sa pièce et à son tour, lui en envoya une autre. Elle l'attrapa par le cou et lui mit plusieurs coups de genoux dans le ventre avant de l'envoyer au sol avec un méchant uppercut. Les coups s'échanger de plus belle et aucun des deux n'avaient le dessus pour le moment, Sheppard essuya le sang qui lui coulait sur le visage et lança un regard de rage à la jeune femme qui était beaucoup moins séduisante maintenant, ses cheveux étaient en pagaille, elle aussi saigné de la lèvre et semblait essoufflée par ce combat qu'elle commençait à redouté, elle s'était bien déchainée sur lui et s'épuiser à chaque coups tandis que lui avait garder toute sa forme. Elle poussa un long cri hystérique et fonça sur lui pour le plaquer au sol, dans un élan de fureur, elle usa de toute la force qui lui restait pour lui dégainés plusieurs coups de poings et coups de boule, elle passa ses mains autour de son cou et commença à l'étrangler, elle serrait de plus en plus fort et Sheppard voyait son souffle le quitter peu à peu. La jeune femme ne cessa pas son étreinte et voulait en finir une bonne fois pour toute avec lui, vu ce qu'elle et ses compagnons avaient fait dans ce vaisseau, un meurtre de plus n'y changerait rien. Dans un dernier effort, Sheppard attrapa son Zat et lui tira une salve en plein ventre qui assomma direct la jeune femme qui s'écroula sur lui. Ses mains avaient cessés d'étrangler le Capitaine et étaient maintenant inertes sur le sol, Sheppard la poussa sur le côté et se releva tant bien que mal pour se remettre de ses émotions, il l'a regarda gisant au sol puis la tira jusqu'à une chaise sur laquelle il l'attacha pour éviter tout autre incident qui pourrait lui couter la vie ou celle de ses coéquipiers.

Une fois la jeune femme maitrisée et solidement attachée, Sheppard se dirigea vers les deux scientifiques toujours au sol, et les aidea à se relever en les remerciant pour leur aide.


C'est une vrai cinglée celle-là. Si vous n'aviez pas été la, c'est moi qui ne le serez plus. Reprenez vos recherches je préviens les autres.

[Radio] Johanssen ? Ici Sheppard, revenez immédiatement en salle de contrôle et le plus vite possible.


Une fois le message émit, il récupéra son Beretta et s'installa sur une chaise, tout de même essoufflé par son combat puis pointa son arme sur la jeune femme, juste au cas où, en attendant le retour du reste de l'équipe pour leur raconter ce qu'il venait de se passer. Qui aurait cru que la mission tournerait aussi mal ? Après tout, ils avaient pénétrés dans un vaisseau inconnu, ça aurait pu être pire...
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mer 24 Aoû - 23:58

HRP : j'y suis peut être aller un peu fort sur la fin.. Désolé, mais j'ai joué la carte psycho de mon perso Very Happy


Lorsque la porte s'ouvrit, il se retrouva aveuglé par un flash lumineux. Il resta un petit moment inconscient et fini par se retrouver dans un vaisseau spatial. Il regarda tout autour de lui et calcula l'intérieur du vaisseau, il cherchait des similitudes avec l'épave qu'il venait de quitter. Mais plus il cherchait, plus il se rendait compte que ce vaisseau était différent de celui où se trouvait son corps. Différent mais tellement semblable, en réalité les seules différences entre les deux vaisseaux étaient le fait que l'un d'entre eux était illuminé, propre et bien entretenue.

Il était tellement occupé par l'étude de cet endroit qu'il ne se rendit pas compte qu'il avait son arme en main. Par quel miracle son fusil se trouvait il en sa possession ? Franz ne chercha pas vraiment à comprendre ce qu'il se passait, car dans sa tête il entendait toujours Ambre. Elle lui indiqua une direction à suivre, enfin une direction « Continue tout droit » n'était pas vraiment une indication de direction.

Alors qu'il n'entendait plus sa grande sœur, et qu'il continuait malgré tout d'avancer, son arme en joue prête à faire feux, il vit quelque chose bouger. Il s’arrêta un instant, braqua son arme dans la direction de la créature et tenta de l'interpeller.


« Qui va là ? Identifiez vous ou je fais feu. » dit il distinctement.

Mais rien à faire, la créature, qui devint de plus en plus humanoïde continuait d'avancer vers lui, lui hésitait à faire feu, l'homme ne semblait pas être une menace... Mais le plus important était de savoir qui il était, aussi lorsqu'il fut à son niveau il tenta de lui mettre la main dessus. Il fut étonné de voir sa main traverser le personnage de part en part. A ce moment là l'esprit de Franz devint de plus en plus perturbé, il était dans un rêve certes, mais tout de même, on ne traversait pas les gens ainsi. Puis il se souvint d'un film qu'il avait vu étant un peu plus jeune, un petit gars étudiait les pensées et les souvenirs de son professeur, il les vivait en fait, et personne ne le voyait, et il pouvait passer à travers les gens.

C'était bizarre, mais il fallait faire avec, aussi se dit il qu'il fallait suivre le personnage pour essayer de reconnaître des choses, essayer de glaner des informations et surtout, surtout sortir de ce bordel qu'était ce rêve.

Franz suivait donc le personnage qu'il s'était surprit à nommé Alpha. Alpha était donc en train d'inspecter plusieurs salles du vaisseau, certaine qu'il pensait connaître, d'autre non. Il agissait comme un capitaine, mais peut être n'en était il pas, en tout cas il prenait soin de veiller au bon soin du vaisseau. Alors qu'il passait dans un couloir Franz vit une ombre dans un hublot, une robe verte traversait la salle, juste la robe, personne dedans. Franz se retourna, et la robe disparut. Décidément, cela devenait de plus en plus hallucinant.

Alpha passa une porte qu'il reconnu sans peine puisqu'il avait lui même ouverte il y avait pas trente minutes, alors qu'il était encore conscient. Et là il vit une dizaine de personne assis en face des ordinateur et des terminaux que Simon et l'autre ingénieur avaient essayer de remettre en marche. Les écrans montrait des courbes, des relevés divers et variés, Franz n'y comprenait rien du tout, mais ce qui est sur c'est qu'il savait faire fonctionner cette machine eux...

Nouveau changement de décors, Franz se trouvait dans ce qui semblait être un des SAS du vaisseau, il voyait deux groupes distinct se tenir tête dans la petite salle. Il reconnu Alpha, mais avec lui se trouvait une dizaine de personne, sans compter les quatre autres personnages du second groupe. En s'approchant il se mit à étudier le physique des quatre personnages, les deux premiers semblaient être des guerriers, pas des soldats, mais une sorte de mercenaire. Ensuite vint une sorte d'étudiant, qui tenait un objet que Franz reconnu tout de suite, le livre contenant la carte. Puis il vint à la quatrième personne, qui dans son armure futuriste, faisait sûrement office de chef. Il s'agissait de la jeune femme qu'il venait d’interroger il n'y avait pas si longtemps... S'il sortait d'ici il aurait de nouvelle question à lui poser.. Tandis qu'il approchait il sentit que quelque chose n'allait pas, les voix se faisaient de plus en plus forte, les personnages se tenaient de plus en plus proche, prêt à se rentrer dedans, et alors que Franz arrivait au contact, la vision disparu.

Une nouvelle fois il se trouva dans un autre couloir, mais cette fois, il y avait une odeur étrange, un mélange de fer brûlé, de mort et de sang. Il faisait noir dans le couloir, et tandis qu'il allumait sa lampe torche, il vérifia instinctivement s'il était armé. Faisant un rapide check-up, il se retrouva avec tout son équipement, armes, munitions, grenade, gilet pare-balles... La totale. Il vérifia le chargeur de son H&K, puis il fit de même avec son pistolet, étrangement cette arme était venu remplacer le fusil à pompe qu'il avait choisit pour la mission.

En vérifiant ses armes il n'avait pas fait attention à ce qui l'entourait, il venait de pénétrer dans l'antichambre de l'enfer, un ensemble de cadavre gisait au sol, tous transpercé de ci de là. Tous avaient des membres manquant, et au milieu de cela se trouvait un homme, entouré d'une fini couche de rouge, il semblait seul et apeuré, se tenant droit au milieu des cadavres il ne savait pas quoi faire.

Franz n'hésita pas un instant et se jeta sur l'homme en question, une fois sur lui il reconnu Alpha, de ses yeux coulaient des larmes, et dans ses mains se tenait un corps sans vie, une femme. Il regarda Franz, car il semblait pouvoir le voir, et d'une voix embrumé par le deuil il lui dit...


« Je n'ai pas pu la sauver.... Franz.... Ils nous ont mentit...»

Puis l'homme s'évapora, laissant le corps de la femme sans vie, Franz se baissa à son niveau et lui ferma les yeux, il prononça rapidement une petite parole apaisante pour l'âme de la jeune femme et s'en alla. Laissant la noirceur de la scène au ténèbres qui l'entourait déjà.

Alors qu'il progressait calmement dans le couloir il entendait des rires et des pleurs, des cris et des chants, rien n'allait dans cette scène. Des gens se faisaient tuer à chaque instant, et lui était là, sans rien pouvoir faire pour les aider. C'était frustrant. Alors qu'il était perdu dans ses pensées il vit un petit enfant courir dans sa direction.

Un bruit, une flamme, un impact, une chute, un mort de plus dans le vaisseau, la jeune femme qu'il avait interrogé et qui semblait si douce venait d'abattre un enfant de quelques années seulement. Franz ne pouvait rien faire... Du moins pour le moment.... Il suivit la femme, qui le mena à une autre scène un de ses complices se battait avec un homme vêtu de beige, alors qu'il était en difficulté, la femme tua le défenseur, tandis que l'homme en profita pour tuer la femme qui était protégé par l'homme en beige. C'était une tuerie... Un putain de massacre et alors que Franz hurlait de toute ses forces et se précipitait vers l'homme il y eu un nouveau changement de décors...

Un mal de crâne le saisit, il mit un genou à terre et porta son regard devant lui, il reconnu sans mal le couloir dans lequel il s'était trouvait avec Julia, devant lui se tenait la femme, la meurtrière, sourire aux lèvres. Il ne pouvait pas la laisser ainsi. Puis le visage de la femme changea du tout au tout, elle se mit à paniquer, elle regardait dans la direction de Franz, mais quand il se retourna il ne vit rien... Rien à part lui... Que pouvait il se passer... pouvait elle le voir ? Il n'y avait qu'un seul moyen de savoir aussi se mit il à courir dans sa direction.

Une fois arriver à destination il se rendit compte qu'il se trouvait dans la salle de stase, elle était étonnamment nette, il alla en direction de la première chambre de stase, et se vit dedans. A ce moment là, un nouveau flash se fit sentir...


Il respirait.. Il avait mal à la tête mais il était vivant.... Autour de lui se trouvait Alicia, mais il entendait des bruits dans le couloir, les entendait ils vraiment ou était ce un reste de son rêve ? Il n'aurait pu le dire. Alors qu'il essayait de parler il réfléchit un instant, d’après ce qu'il voyait autour de lui il se trouvait dans une infirmerie. Il se souvenait l'avoir vu dans son rêve, il savait donc ou était la jeune femme par rapport à ici. Il devait faire vite avant qu'elle ne dupe le groupe.

Julia venait de rejoindre les deux soldats, et Franz pu enfin dire quelque chose.


« Je n'ai plus mal.... Et maintenant je sais ce qui c'est passé ici.. Cela va vous paraître fou mais laisser moi m'expliquer. J'ai vu le passé de ce vaisseau, comment ? Je ne sais pas, mais cette femme qui se fait passer pour une victime est en fait un bourreau, elle et son équipe de quatre ont massacré jusqu'au dernier enfant de ce vaisseau. Il faut prévenir le capitaine. » dit il la mine sombre.

Alors il alluma sa radio, et alors qu'il essaya d'expliquer ce qu'il venait de voir il n'entendit rien, aussi sans perdre un instant il se leva et se mit à courir pour sortir de la pièce, par chance on lui avait laissé son couteau, mais c'était Alicia qui avait ses armes. Pas grave, avec un couteau il arrivait à faire des miracles...

Il courrait à tout allure dans les couloirs, se rappelant lesquels prendre pour accéder rapidement au centre de commandement. Il ne faisait pas attention aux deux jeunes qui tentaient de le suivre, car il était comme possédé. Il n'avait qu'un seul but détruire cette femme, après lui avoir soutiré la moindre information... Par tout les moyens possible, la convention de Genève ne s'appliquait pas au ET à ce qu'il savait.

Et puis il le devait à tout les gens que cette femme avait assassiner... Tout ces parents, toutes ces familles, tant de mort.. et pourquoi oui pourquoi en étaient ils arrivés ici ? La nature de l'Homme ou de n'importe quel autre race était elle aussi vile ? Franz tourna une dernière fois et pénétra comme un fou dans la salle de contrôle.

Dedans il vit les deux ingénieurs et le capitaine reprendre leur souffle tandis que la jeune femme était ligoté inconsciente sur une chaise. Ils étaient vivant, et ils avaient comprit qui était cette femme, du moins ils le supposait, mais lorsque son regard se posa sur la jeune femme il perdit contrôle de lui même.

Il se rapprocha tout doucement d'elle, sans faire attention à ce qu'il se disait autour de lui, il n'avait qu'un but : cette femme. Une fois devant elle il lui mit une petite gifle comme pour la réveiller, et lui dit quelques mots inaudible pour le reste du groupe, et tandis qu'elle gémissait il coinça son couteau dans son fourreau et lui décocha une droite.

Le coup fut si violent qu'il la fit tombé de la chaise, dans une complainte elle se réveilla, pour voir un Franz avec un sourire presque diabolique aux lèvres. Toute la rage qu'il avait accumulé en vingt et un ans de vie allait se déverser sur cette femme. Ses yeux voulaient tout dire, et il ne lui laisserait pas un instant de repos tant qu'elle ne lui répondrait pas franchement à ses questions.

Il la saisit par ses liens et la traîna jusqu'à un bord de la pièce. La jeune femme se débattait, mais rien ni faisait, Franz irait au bout de ce qu'il venait de commencer... Son équipe autour de lui essaya en vain de le résonner, mais il ne pouvait pas comprendre.

Une fois au bord du mur il la mit debout et sortit sa lame, qu'il planta en un instant à quelques centimètre du visage de la femme, il fit bouger la lame, et l'appuya contre la joue de cette dernière. Puis il la retira lentement.

« Je vais être clair. Où sont ils ? Et pourquoi avoir massacrer les gens qui vivaient ici. ? »

Comme la réponse avait mit un peu trop de temps à venir il lui assainit un nouveau coup, là mettant une nouvelle fois au sol. Il la remit debout et rapprocha la lame de son couteau du creux de son rein .

« Si tu ne répond pas je n'hésiterais pas un seul instant... Et à cette distance tu pourra perdre bien plus que ton rein ma grande.... » dit il presque amicalement.

« Capitaine, cette femme est le chef d'un groupe de mercenaire qui ont massacré les habitants de ce vaisseaux peut de temps avant qu'on arrive. Comment je le sais ? Je ne pourrais pas vous le dire. Pourquoi ils ont fait ça, je vous le dirais sous peu » dit il calmement et sans se retourner...


Dernière édition par Franz Scorzi le Jeu 25 Aoû - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 25 Aoû - 0:52

Sheppard se leva de sa chaise pour aller voir ou en était les scientifiques tout en gardant un œil sur Inia, ils n'avançaient toujours pas, ce vaisseau était un vrai casse tête pour eux, mais le plus dur était que les deux personnes s'entendent entres elles, il y en avait toujours un pour charrier l'autre et travailler dans ces conditions n'était pas chose facile. Sheppard en avait marre de râler après ses deux gamins qui voulaient toujours faire mieux que l'autre, et qui croyaient être mieux que l'autre, pourquoi toujours avoir besoin de scientifique dans l'équipe ?? Ça marchait très bien sans avant... Wolowitz lui montra quelques dessins du vaisseau, il était vraiment immense et chaque partie était très similaire, d'où la difficulté à s'y repérer, il n'était pas aussi beau que le Dédale mais apparemment beaucoup plus poussé technologiquement parlant. Quand Sheppard jeta un coup d’œil, il vit que Scorzi était revenu, sans dire un mot, il s'était approché d'Inia et semblait lui chuchoter à l'oreille quelques mots pour enfin, sur la surprise de Sheppard, il lui donna une droite ce qui l'a fit tomber à terre. Sheppard hurla à Scorzi de cessé tout de suite ce qu'il était en train de faire, mais ce dernier désobéi aux ordres et releva la jeune femme pour la plaquer contre le pur. Il avait sorti son couteau, il dépassait les bornes, Sheppard se dirigea jusqu'à lui et sépara les deux personnes.

CA SUFFIT MAINTENANT ! C'est ce coup à la tête qui vous a rendu cinglé ?!! Quand je vous dis d'arrêter, vous ARRÊTEZ ! .... C'EST UN ORDRE !

Capitaine, cette femme est le chef d'un groupe de mercenaire qui ont massacré les habitants de ce vaisseaux peut de temps avant qu'on arrive. Comment je le sais ? Je ne pourrais pas vous le dire. Pourquoi ils ont fait ça, je vous le dirais sous peu.

JE M'EN FICHE ! On est pas comme eux ! On est pas des assassins ! Vous voulez vous rabaissez à ce qu'elle à fait ??!! Regardez là ! Vous pensez pouvoir obtenir quelque chose d'elle par la force ? J'ai vu de quoi elle était capable, ce n'est pas le genre de personne à céder sous la menace, alors maintenant vous vous calmez et vous restez loin d'elle, sinon je veillerez à ce que vous soyez militairement castré pour désobéissance envers un supérieur.


Sheppard se calma à son tour puis réinstalla la jeune femme sur sa chaise, bien ligotée à cette dernière. Il avait envoyé Scorzi au bout de la pièce afin qu'il ne se jette pas de nouveau sur elle, il se rapprocha de lui et continua la conversation.

Je suis le premier à avoir envie de la secouer dans tous les sens pour qu'elle nous dise ce qu'il s'est passé ici et pourquoi ? Mais ça ne nous avancera à rien, ce qu'elle à fait est horrible, mais on a pas le droit de rendre justice nous même, elle n'est même pas de la Terre... Et l'a tuée ne ramènera pas les gens qu'elle a tués. Ne gâchez pas votre vie pour elle.

Sur ces mots il retourna auprès des scientifiques et fit signe aux deux jeunes femmes encore sous le choc ce qui venait de se passer de rester près de Scorzi. Il ne s'attendait vraiment pas à ça de la part de Franz, mais après tout, il ne connaissait pas du tout les gens qui composait son équipe, ni leur passé mais cette mission était déjà assez problématique comme ça, même si lui aussi avait envie de lui taper dessus, mais il était chef d'équipe, il se devait de garder le respect des règles et de la hiérarchie, et veillez également à ramener son équipe saine et sauve, ce qui était mal barré pour l'instant... Leur seule solution était que Wolowitz et Tinar trouve un moyen de prendre le contrôle de l'appareil, ce qui n'était pas du tout gagné.



HRP : Désolé Franz, mais vu ce que t'as fait j'avais pas d'autres choix que te gueulé dessus c'est mon rôle Smile Mais sinon j'approuve ton post, ça pimente un peu le truc :p
Revenir en haut Aller en bas
Alicia Becker Johansen
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2353

Arrivé au SGC : 05/07/2011

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 28 ans
Profession: Médecin-Militaire
๏ Expérience:
571/3200  (571/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 25 Aoû - 3:18

Alicia savait pour le moment que Franz était stable, mais combien de temps le resterait-il ? Elle avait besoin d’un meilleur endroit pour l’installer et l’infirmerie du vaisseau était le plus approprié pour cela.
On l’aida donc à la transporté jusque-là, suivant les indications pour se rendre, fournies par Inia, mais le Capitaine Sheppard adressa quelques mots au doc avant de partir
.

-Ca va aller Capitaine et je vous promets de vous informer s’il y a quoique ce soit. Je vais le faire revenir, soyez en certain.

Oui, Alicia n’abandonnait pas d’homme sur le terrain. Et comme Franz était seulement inconscient pour le moment, il devait, en théorie, rouvrir les yeux dans les minutes qui suivraient.

À l’infirmerie, on le coucha sur une table et Alicia lui retira sa veste, ne lui laissant que son t-shirt.
Ainsi, il pourrait mieux respirer. Ce qui facilita la tâche du Dr. Johansen, c’est que les appareils médicaux étaient identiques aux machines terriennes.

Elle lui brancha les électrodes au torse pour pouvoir suivre la progression du rythme cardiaque et elle lui injecta une dose d’adrénaline quand son cœur sembla défaillir quelque peu.
Pour l’instant, tout ce qu’elle pouvait faire, c’était de surveiller son état en attendant qu’il se réveille.

Elle vit le livre qui dépassait de sa veste et voulut y jeter un coup d’œil. Ce n’était pas son genre de fouiner ainsi, mais elle était vraiment curieuse. Le symbole était le même que partout dans le vaisseau et la carte à l’intérieur n’avait aucune indication de comment l’utiliser.

Cette carte devait être importante pour qu’on daigne la cacher dans un livre. Elle donnait peut-être accès aux commandes du vaisseau, il serait bon de vérifier avec les deux ingénieurs.

Alors qu’elle le refermait, elle se tourna et vit Franz reprendre conscience, mais il était agité.
La jeune femme se pencha sur lui, posa ses mains sur son torse pour le forcer à rester allongé. C’était la deuxième fois en peu de temps qu’il tombait dans les pommes, elle ne voulait pas le ramasser une troisième fois.


- Calmez-vous ! Calmez-vous !

Mais rien ne fonctionnait, il était agité et leur raconta son rêve.
Alicia prit un temps pour réagir. Cela voulait dire qu’ils avaient encore quatre personnes à attraper ?


- Franz, res …

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il était partit en courant, couteau à la main et que Sheppard l’appela elle à sa radio

[Radio] J’arrive Capitaine ! Capitaine, selon Franz, cette femme ne serait pas une victime, et elle aurait orchestré tous les meurtres avec quatre autres personnes !

Franz dit l’avoir vue quand il était inconscient !!


Alicia, suivit de Julia, courait après lui, mais elle ne pouvait pas le rattraper. Elle s’arrêta net devant lui quand elle le vit menacer la jeune femme et Sheppard qui lui gueulait dessus !

Bon, elle devait faire appel à ses talents de psycho maintenant.


- Franz, arrête ça … Ne te rabaisses pas à son niveau.

Finalement, ce ne sont pas ses mots qui eurent un impact, mais la manière forte de Sheppard qui l’envoya au bout de la pièce.
Alicia vint près de lui.


- Franz, qu’est-ce qui t’a pris ?

Elle posa une main sur son épaule pour le calmer, elle voyait la colère dans ses yeux, elle sentait la fureur qu’il ressentait. Elle resterait avec lui pour veiller à ce qu’il n’ait pas d’excès de colère à nouveau

- Si on veut sortir d’ici, on a besoin d’elle. Et comme Sheppard dit, ne gâche pas toute ta carrière pour elle. Elle paiera, mais nous ne serons pas ses juges.


Dernière édition par Alicia Becker Johansen le Jeu 25 Aoû - 15:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Franz Scorzi
----------------
avatar
----------------
Responsable de laboratoire
----------------


Nombre de messages : 1697

Arrivé au SGC : 30/05/2011

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
473/500  (473/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 25 Aoû - 11:01

Tout tournait autour de cette femme, pourquoi s'était elle trouvé ici ? Pourquoi avaient ils tué tout l'équipage ? Pour qui travaillait elle ? Et où était passé le reste de son équipe ? Toutes ses questions qui erraient dans sa tête lui permettait de faire abstraction de son environnement proche. Le capitaine était en face de lui, lui hurlant dessus, chose normal pour un officier, mais comment aurait il réagit s'il s'était trouvé à sa place ? Aurait il pu garder son calme ?

Franz, lui, n'avait pas pu, cette femme était devenue la cause de tout, un seul objectif avait dirigeait son action, la faire souffrir, autant qu'elle avait fait souffrir ces gens. Autant que lui avait souffert devant le spectacle.

Alors que le Capitaine revenait vers lui, après avoir poser la femme sur la chaise, le voile de sang qui s'était abattu sur ses yeux fut levé, toute l'équipe le regardait, lui qui était d'habitude si calme. Il tendit son couteau à l'officier, manche en avant.


« Désolé chef... Je sais pas ce qu'il m'a prit, j'ai perdu mon sang froid. Mais avant que vous ne repartiez il faut que je vous dise un truc. Cette femme, était à la tête d'un groupe de quatre personne, il y avait deux soldats de forte carrure et armée jusqu'au dent. Ils s'en sont prit à l'équipage de ce navire, pourquoi ? Je ne sais pas. Et comment je le sais, j'en sais foutrement rien, par contre une chose est sûre, ceci est important à ses yeux, et elle sait que je sais ce qu'il s'est passé ici. » dit il lui tendant la carte qu'il avait trouvé un peu plus tôt. »

Puis il partit, et ce fut au tour d'Alicia de venir, elle voulait savoir pourquoi il avait fait cela, mais s'il le savait lui même, il lui aurait dit de suite. Elle posa sa main sur son épaule, et ce contact finit de le calmer définitivement. Et tandis qu'elle lui parler, il revit les scènes de son rêve puis il se souvint.

« Je suis désolé si je t'ai fait peur Alicia, mais ce rêve était réel j'en suis sur, et j'ai vu ce qu'il s'est passé ici... Tu n'as pas idée du massacre qu'ils ont réalisé ici, homme, femme, enfant, chien et compagnie, ils les ont tous tué. Pourquoi ? Je ne sais pas, mais la carte que je viens de donner à Sheppard, et le fait qu'elle l'ait attaqué confirme ce que j'ai vu. » dit il sérieusement

Il était en train de devenir dingue. Mais il était sur de n'avoir vu aucun signe de sang contre les hublots ou ailleurs, était ce arrivé après ? Mais dans ce cas qui les avaient peint ? Et pourquoi. La jeune femme avait du se mettre en stase elle aussi, et elle ne devait pas être seul, c'est pour cela qu'il y avait deux nacelles de vide, quelqu'un était avec elle, c'était sur.

« Capitaine, cette femme... Elle n'est pas seule ici, il y a une autre personne en vie avec elle, c'est pour cela qu'il n'y avait que deux nacelles vides quand on est arrivé... »


HRP: m'en fou t'es méchant c'est tout :p , non mais me castre par contre Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wolowitz
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
217/500  (217/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Jeu 25 Aoû - 14:13

Ce qu'il s'était passé avait quelque peu perturbé le pauvre Simon. En quelques instants, tout avait changé. Maintenant, l'équipe n'était plus tout seul dans ce vaisseau mais il y avait une charmante demoiselle aux formes tellement avantageuses que cela en donnaient des frisson à l'ingénieur. Elle commença par raconter son récit et l'équipe l'écouta tout d'abord parler avant de lui poser des questions. Mais rapidement, elle fut démasqué et elle avoua qu'elle n'était pas de l'équipage de ce vaisseau mais plutôt d'un groupe de pirate de l'espace. Cela fit sourire légèrement Wolowitz, il rencontrera peut être Han Solo dans l'un des couloirs du vaisseau. D'ailleurs, Simon voulut raconter cette blague à Alan mais celui-ci commença à s'en prendre, "verbalement" et non physiquement car il en serait incapable, envers la jeune femme. Il faut rajouter à cela, un Schwarzy qui venait de s'évanouir et on obtenait une belle pagaille.

Toujours assis devant sa console, la situation avait prit de court le jeune scientifique qui était au final en train de manger son sandwich au Thon, mayo et œuf. Il fallait pas oublier de s'alimenter après tout, surtout après tant d'événement qui les faisaient passer d'un sentiment à un autre en même pas deux secondes. Tout ça avait pesé dans l'estomac du jeune homme. Enfin, cela finit par se calmer quand Alicia amena Schwarzy à l'infirmerie de ce vaisseau afin de contrôler son état. C'était vrai qu'un local spécialisé était beaucoup plus pratique que de simple instruments qu'on utilise durant une mission. Et pendant ce temps, bah Simon continuait à trouver des choses intéressantes sur la console. Tinar qui avait également reprit sa console, commençait à retravailler quand il s'exprima...


- La vache ça put ton truc !! C'est Quoi ?!!!
- Sandwich Thon Mayo pourquoi ??!!
- Je déteste le thon... J'ai jamais pu en manger, je trouve ça dégueulasse.
- Ah... Bah moi j'aime bien et puis j'avais faim,
dit il en reprenant un bouchée.
- Comment tu arrives à avoir faim alors qu'on est perdu sur un vaisseau spatial, au milieu de nul part, qu'il est en hyper-espace, qu'il nous amène vers une destination plus qu'inconnue, qu'on retournera certainement jamais sur Terre... Comment tu arrivez à manger alors que tout cela plane sur nous ??!!!... Il y en a d'autre qui ne sont pas au Thon ?!
- Ouep regarde dedans.


Même si la situation était pas propice à déguster un encas, Tinar avait également faim et surtout après son coup reçut à la tête. Ainsi, il prit un sandwich et commença à le manger également devant la console. Simon et Alan était il des Geek ?! Maintenant, l'équipe en avait la certitude, du moins, seulement ceux qui pouvaient les voir en train de bouffer devant leur écran comme des no-life devant leur jeu WoW. Puis, après avoir bien mangé, rien de tel qu'une bonne gorgée d'eau histoire de se déshydraté. D'ailleurs, Simon n'avait pu s'empêcher de lâcher un petit "AAAHHHHHH" après avoir finit de boire. Puis soudain, il vit Tinar se rapprocher de sa console comme ci il venait de découvrir un truc énorme. Wolowitz le regarda, attendant qu'il lui explique et cela vint assez rapidement...


- Sacré non d'une pipe !!!! Ils ont le solitaire sur leur console !!!! J'y crois pas !!! Ils ont aussi ce jeu !!!
- Non !!! Tu déconnes !!! Faits voir !!!
Dit Simon en se rapprochant !!!
- Bon, c'est pas exactement comme le solitaire mais ça s'en rapproche drôlement. Regardes !!
- Ah ouais t'as raison !!!


Tinar fit quelques manipulation mais il perdit rapidement, il essayait de comprendre le jeu. Mais il releva la tête quand il perdit pour la troisième fois et vit Sheppard avec leur prisonnière en train de se rapprocher. Alan ne put s'empêcher de dire qu'il aimerait bien se rendre dans une pièce vide avec elle. Simon leva la tête pour voir la scène. C'est vrai que si c'était Wolowitz à la place du Capitaine, cela fera longtemps qu'il l'aurait plaqué contre un mur pour lui faire l'amour torridement. D'ailleurs, rien que le fait d'y penser émoustilla le jeune homme. Mais il reprit vite ses esprits quand Tinar s'exprima à haute voix...


- Ahhh c'est bon j'ai compris la règles du jeu !!!


Puis Alan commença à l'expliquer rapidement à Simon qui écouta avant de se remettre devant son écran. Après tout, ils avaient des choses à faire et ils n'avaient pas de temps à perdre devant ce foutue jeux. Mais bien évidemment, tout ce ne se passa pas comme cela. Tinar commença à se vanter de son score et rabaissa Wolowitz sur le fait qu'il ne pourra pas faire mieux. Et ce fut ainsi que les deux ingénieurs abandonna l'exploration de la console pour se concentrer sur le jeu. Et il faut avouer que Simon était plutôt bon au final. En même temps, il avait de l'expérience dans le domaine du jeux et quelque-soit celui-ci. Dès qu'il y avait un jeu sur console, il devait rapidement très fort. Du coup, cela commençait à énerver Alan quand il entendait à chaque fois Simon battre son record précédent alors que lui peinait à la faire.

Soudain, Simon entendit du bruit dans le couloir, assez conséquent pour retirer son attention du jeu vers ce fameux bruit. Il tenta dans un premier temps de savoir ce que signifiait ce bruit et il comprit assez rapidement qu'il s'agissait d'une bagarre. Enfin, pour tout avouer, il avait comprit que le Capitaine était en train de se battre seulement quand il vit celui-ci au prise avec leur prisonnière. Wolowitz se tourna vers Alan en lui tapotant l’avant-bras...


- Alan !!! Il y a le Capitaine qui est en train de se faire démolir par la prisonnière !!!
- Et alors !!! Laisses le, il finira par la mettre en pièce.
Dit il toujours concentré sur son jeu.
- Non franchement, je crois qu'il est vraiment en mauvaise posture là !!!
- Arrêtes de dire n'importe quoi.
Il se tourna pour voir la scène. Tu vois, il s'en sort vraiment très... Merde mais tu as raison, il est en train de se prendre une déculotter par cette femme.
- Faut intervenir tu crois ?
- Bah je sais pas, on sera plus un boulet pour lui qu'autre chose je pense.
- Puis, vue comment il nous parle, il l'a mérite cette raclée.
- Ouais tu as raison, il finira par prendre l'avantage tu verras.
- C'est un militaire après tout, je suis sûr... Oh merde là c'est pas bon !!!


Simon vit la jeune femme avec un beretta entre les mains et le pointer vers le Capitaine. Inconsciemment, il venait de descendre de son fauteuil pour se jeter sur elle. Alan avait suivit également, juste pour éviter qu'on dise de lui qu'il était trouillard. De plus, Simon l'aurait charrier si celui-ci avait rien fait. Ainsi, les deux ingénieurs s'étaient jeté sur la jeune femme pour la déséquilibré mais au final, c'était les deux hommes qui s'étaient fait mal sans même qu'elle le frappe. Wolowitz retomba sur son bras où il s'était déjà fait mal. Cela était encore plus douloureux que la première fois et il commença à réclamer que sa mère vienne l'aider. Tandis qu'à Tinar, il était tombé sur les genoux et le sol râpeux lui écorcha légèrement mais assez pour qu'il reste au sol en souffrant. Voilà, ils n'avaient pas été très utile au final. Alors qu'ils se plaignaient toujours au sol, ils virent soudainement une lumière bleu puis le Capitaine et la jeune femme au sol. Finalement, ce fut leur chef qui sortit vainqueur de ce combat. Celui-ci s'empressa d'attacher la jeune femme avant de se diriger vers les deux scientifiques pour les aider à se relever...


- C'est une vrai cinglée celle-là. Si vous n'aviez pas été la, c'est moi qui ne le serez plus. Reprenez vos recherches je préviens les autres.
- On a fait... que notre devoir chef...


Simon avait les mots difficiles à cause de la douleur, d'ailleurs cela se voyait un peu sur son visage avec les larmes qui coulaient. Mais il tenta de rester droit et fier devant son supérieur, pour une fois qu'il avait un compliment de celui-ci. Finalement, les deux scientifiques se remirent aux boulot devant leur écran mais ils ne pouvaient s'empêcher de se toucher là où ils avaient mal. Simon avait déjà de quoi tenir son bras donc pour lui, ça aller encore. C'était Alan qui n'arrêtait pas de se frotter les genoux. Cela lui picoter et comme pour atténuer cette sensation, il frottait. Simon l'observa un moment avant de lui dire...


- Ça pique Alan, pas l'habitude de se faire mal chochotte.
- Ha !!! Ha!!! Ha !!! Très drôle Wolowitz
, dit il avec ironie. En tout cas, c'est pas moi qui a pleuré.
- J'ai pas pleurer !!!!! C'est un réaction normale du corps dû à un douleur intense !!!!!
- Tu me la feras pas à moi Sim !!! A d'autres !!!!


Mais leur conversation coupa court quand Sheppard arriva prêt d'eux, il avait visiblement reprit son regard désespéré qu'il avait depuis le début envers les scientifiques. Mais bon, il venait aux nouvelles quand même. Simon lui montra donc les plans du vaisseau qu'il avait trouvé et il fallait avouer que ce vaisseau était assez immense. Toutefois, tout cela coupa court quand Schwarzy pénétra dans la pièce sans même s'adresser à l'équipe. Il s'était dirigé vers la prisonnière. Et là, ce fut l'escalade d'événement et l'étonnement pour Simon. Schwarzy était en train de s'en prendre à la jeune femme. Puis le Capitaine se mit à gueuler tandis que les filles arrivèrent à leur tour dans la pièce. Les explications suivit de contre-explications suivirent et Wolowitz fut un peu dépassé par tout cela. Schwarzy avait fait un rêve sur la jeune femme, ce que Simon aimerait bien faire soit-disant en passant, et il décida de s'en prendre à elle car ce qu'il avait rêvé ne lui avait pas plut. Sheppard gueula car il n'aimait pas cette façon de faire et enfin, Alicia tenta de le résonnait car elle aurait préféré se faire frapper sauvagement à la place de la prisonnière... Ah non, ça c'était un fantasme à Wolowitz qui avait fait une apparition soudaine.

Enfin, la situation s'était encore enflammé et cela rappela à Simon qu'il n'avait pas mangé son dessert tout à l'heure. C'était en plus une banane fraîchement piqué au mess ce matin, autant ne pas la laisser pourrir pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Lun 29 Aoû - 21:27

    Alicia n'avait pas vue Franz se relever et se diriger vers la salle de contrôle. Du moins si, mais elle n'avait pas percutée tout de suite. Le jeune soldat s'était rendu en salle de contrôle afin de pouvoir faire le plus de mal possible à la prisonnière, et il savait pertinemment qu'il ne pourrait pas aller jusqu'au bout de son acte, on l'en empêcherait avant.
    Il avait quand même réussi à lui en mettre une ou deux bonnes avant de se faire stopper par le Capitaine. De son côté, Sheppard avait invité le reste de l'équipe à revenir en salle de contrôle.
    La prisonnière saignait du coin de la lèvre, mais elle avait un sourire qui laissait démontrer qu'elle en avait dût en voir d'autres.

    Les deux ingénieurs s'étaient replongés plus sérieusement dans leurs recherches. Ils étaient toujours à travailler sur l'hyper-propulsion et tentaient de la désactiver afin de pouvoir faire machine arrière et revenir vers le Dédale, ou la Terre.
    Lorsque Sheppard vint leur demander s'ils avaient des solutions, Alan proposa de faire griller les circuits, ce qui les ferait sortir d'HP (hyper propulsion) et entrainerait par la même une surcharge des réacteurs mais il espérait qu'ils auraient le temps de s'enfuir du vaisseau avant qu'il n'explose. Simon, lui, trouvait ça totalement absurde. Il savait pertinemment qu'ils n'auraient pas le temps de s'enfuir (avec les nacelles de secours) sans que ces dernières ne soient touchées par l'onde de choc résultant de la surcharge des réacteurs de l'appareil.

    Après encore cinq minutes de recherche sur les ordinateurs, Simon se mit à crier (de joie) et se précipita hors de la pièce avec une tablette information. Certains le questionnèrent au passage mais il ne répondit pas. Alan regarda Sheppard.


    « Je vais avec lui, il à surement trouvé quelque chose d'intéressant si il gesticule comme ça ! »

    Sheppard ordonna à Franz et Julia de les accompagner pour les escorter en cas de problème.
    Dans les couloirs, Simon courait assez rapidement. Il avait un sourire constamment sur son visage, ce qui donnait un air un peu flippant et qui aurait pût apeurer quiconque débarquerait devant Simon à l'improviste.
    Alan, Franz et Julia le suivaient de loin et faillirent même le manquer tant les couloirs se ressemblaient tous. Ils finirent alors par arriver devant une porte ouverte ou on pouvait voir Simon déjà penché sur un ordinateur. Lorsqu'il entendit ces coéquipiers arriver derrière lui, il se retourna et les regarda avec un nouveau sourire. Il leur annonça alors qu'outre les recherches sur l'HP, il avait cherché à savoir si cet engin possédait des communicateurs longues distances ou des balises de détresse afin de signaler sa position en cas de danger. Il avait alors trouvé que cette balise existait, mais qu'elle avait été désactivée par il ne savait quoi. S'ils parvenaient à la réactivé (une fois sortis d'hyper-espace), ils pourraient alors activer la balise, et le Dédale ne mettrait pas longtemps à le capter (si tenté qu'il ne se soit pas éloigné de sa position initiale).

    En salle de contrôle, Sheppard se sentait soudainement bien seul. Il n'y avait plus qu'Alicia et la prisonnière. Cette dernière, toujours attachée ne disait pas grand chose. Elle était calme, et les deux Terriens n'allaient rien faire pour qu'elle se mette à parler. Ils papotèrent alors entre eux, avant que Sheppard ne contacte son équipe afin de savoir ce qui avait tant animé Wolowitz. Julia lui répondit par radio et résuma l'ensemble de ce qu'avait dit l'ingénieur. Sheppard leur ordonna de se mettre à travailler la dessus, et ordonna à Becker et Alan de les rejoindre et de laisser Franz et Simon bosser la dessus.

    Plusieurs longues minutes passèrent durant lesquelles les deux membres de l'équipe auraient dût revenir, mais ils n'étaient pas là, ils ne répondaient pas non plus à la radio. Becker et Tinar ne répondaient plus présents...
    Revenons quelques instants en arrière.

    Sheppard venait de donner l'ordre de revenir à Tinar et Becker afin que ce dernier puisse re-travailler sur l'hyper-propulsion. Avec confirmation, la jeune femme se mit en marche avec le scientifique. La salle de contrôle n'était pas loin, ils y seraient en cinq minutes de marche pas plus.
    Tinar regardait Julia du coin de l'œil. Il ne voulait pas paraître pervers mais il la fixait discrètement tout en marchant. Au bout de quelques instants Julia le vit...


    « Oh excusez moi je ne voulais pas paraître malsain en vous fixant ainsi. C'est juste que vous.. vous êtes très jolie. Il ne m'est pas donné de travailler avec de si belles femmes, d'habitudes elles ne sont pas très intéressées par les relations amicales entre collègues, et elles préfèrent le travail aux amis. Normal vous me direz, mais il y a un temps pour tout dans la vie... Vous avez l'air d'être quelqu'un de très compétente et je suis ravi de travailler avec vous... Voilà.. je tenais à ce que vous le sachiez. » dit il en rougissant, le regard tourné vers le sol.

    Julia lui répondit, lorsqu'un bruit se fit entendre en provenance d'un couloir qui coupait perpendiculairement celui qu'ils étaient entrain d'emprunter. Julia se stoppa net et tendit son bras vers Alan en l'arrêtant également. Elle leva son arme, alluma sa lampe mais elle ne voyait rien. Soudainement, un second bruit se fit entendre derrière eux. Se retournant subitement, Julia fit quelques pas dans la direction comme pour essayer de voir quelque chose qu'il n'y avait pas.


    « Qu'est ce qu'il y a Julia ? » dit Tinar avec un regard inquiet.

    Alors que cette dernière allait répondre, elle se retourna vers Alan et vit un poing lui arriver en pleine poire. Elle tomba à la renverse, lâchant son arme par la même occasion. Elle tenta de l'attraper mais un pied vint se poser sur son fusil, et un rire d'homme se fit entendre. Une main ramassa l'arme et l'homme la regarda avec avidité.


    « Hé Théoma, regarde ça. C'est un bien joli jouet qu'elle à la petite dame. » dit il avec un sourire sadique.

    Le dénommé Théoma répondit tout en braquant Julia avec sa propre arme.


    « Ouais, et regarde celui ci, on dirait qu'il va s'faire dessus... pauvre gosse » ajouta t-il en s'adressant à Alan qui avait la tête caché dans ses bras comme pour se protéger des deux hommes. L'autre homme se pencha vers Julia et la fixa, son visage était très proche du sien. « Et c'est qu'elle m'a l'air d'être une militaire. L'arme, l'écusson, le packtage, la totale. Elle doit aussi avoir un communicateur pour joindre son chef non ? »

    Il fouilla alors les poches du gilet tactique de Julia et fini par trouver sa radio. Il ne tarda pas à comprendre comment cela marchait...


    Pendant que Franz et Simon travaillaient sur la balise de détresse, Sheppard contacta Julia qui ne répondit pas. Il ordonna alors à Alicia de rester ici et de surveiller la prisonnière, pendant qu'il irait voir ce qu'ils faisaient. A peine partit, les radios des quatre membres grésillèrent (Franz et Simon y comprit) et une voix d'homme en sortit à la grande surprise de l'équipe.


    « Je m'appelle Alinao, je sais que vous m'entendez. Vous détenez une personne de mon groupe, et j'en détiens deux du vôtre. Si vous voulez les revoir vivant, vous allez nous rendre Inia ou nous les tuons tous les deux. Ne vous imaginez pas capable de nous doubler, j'espère que vous m'avez bien compris ? »

    Sheppard n'arrivait pas à en croire ces oreilles. Ils étaient donc plusieurs... Il regarda Inia et vit qu'elle abordait un sourire satisfait.

    Branché sur le canal de secours en cas de danger, Sheppard contacta Franz pour lui ordonner de revenir à la salle de contrôle par un autre chemin que le plus rapide. Simon pouvait avoir accès aux plans du vaisseau depuis sa console, mais cela prendrait plus de temps pour eux pour revenir vers Alicia et Sheppard.
    Franz accepta et se mit en marche.



[Bon, petit post cette fois mais ils peuvent pas tous être plus long les uns que les autres lool si j'aurais continué on serait partit sur un pavé et je préfère éviter dans cette mission on va la jouer soft Rolling Eyes
Pas vraiment de règles particulières pour répondre cette fois, comme ça vous chante Smile
J'vous laisse une petite semaine pour répondre ! Bonne rép les amis !!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
John Sheppard
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 5862

Arrivé au SGC : 07/11/2006

Age du Joueur : 33


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 35
Profession: Floodeur
๏ Expérience:
2002/3200  (2002/3200)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 30 Aoû - 2:27

Le calme était revenu en salle de contrôle, les deux scientifique pouvaient se mettre sérieusement au boulot maintenant, tout reposer sur eux a présent, les minutes défilées telles des heures, le temps avait cette fâcheuse tendance à rallonger quand une situation était pressante, Sheppard ne savait même plus depuis combien de temps ils étaient sur ce vaisseau, quelques heures, un jour, plus... Non, surement pas plus, mais sa montre lui donnerait la réponse, s'il pensait à la regarder, mais ce n'était pas sa préoccupation première, il faisait les cents pas dans la pièce, tel un gros lion dans une petite cage, jetant quelques regards à la prisonnière qui semblait très sur d'elle, comme si elle avait un plan pour renverser la situation à son avantage, son sourire sadique ne s'estompait pas, elle gardait cette air supérieur et arrogant comme si ce n'était pas elle attachée sur cette chaise, mais Sheppard. Il aurait bien aimé lui faire avalées ses dents mais lui cogné dessus ne servirait qu'à se défouler et à rien d'autre malheureusement, il avait déjà interdit à Scorzi de le faire de toute façon.

Plusieurs minutes s'étaient écoulées et Sheppard avait rejoint Wolowitz et Tinar pour leur demandé ou ils en étaient. D'un air assuré, Alan avait répondu en premier, prenant de court Simon qui ravala ses mots en lui envoyant un léger coup de coude, sans que le Capitaine ne le voit.


Bon j'ai une idée Chef ! Si on fait griller les circuits, le vaisseau sortira d'hyper propulsion, ce qui aboutira à ce qu'on cherchait à faire, seulement, ça entrainera également une surcharge des réacteurs, qui par la suite, fera exploser le vaisseau... Mais si on arrive à quitter le vaisseau grâce aux nacelles de secours, c'est gagné ! Enfin... si on a le temps quoi...


Ils avaient enfin un plan, dangereux, peut-être même suicidaire, mais au moins ils avaient quelque chose, Sheppard avait retrouvé le sourire, mais pour peu de temps quand Simon ricana et assura qu'ils n'avaient aucunes chance de s'en sortir vivant, même avec les nacelles qui seraient touchées par l'onde de choc émise par l'explosion du vaisseau. C'était totalement impossible. Encore une idée qui n'aboutissait à rien. Sheppard regagna sa position actuelle et recommença son occupation précédente, il commençait doucement à perdre espoir, leur seule solution était peut-être d'attendre que le vaisseau atteigne une planète, qu'ils puissent atterrir, ou se téléporter dessus et repartir par la porte des étoiles, en espérant qu'il y en est une, et en espérant que le vaisseau soit en route en direction d'une planète, à voir aussi s'il été possible de se téléporter... Cette mission tournait à la catastrophe, et alors que Sheppard sombré de plus en plus dans ses pensées, Simon poussa un cri joyeux comme s'il avait enfin trouvé une solution.


Qu'est-ce qu'il y a ?!!

Mais l'homme quitta aussitôt la pièce sans prendre le temps de répondre. Tinar le suivit juste après prétextant que Simon devait avoir une très bonne idée. Le Capitaine aurait bien aimé être informé avant qu'ils partent, mais il ne pouvait pas leur courir après, la prisonnière restait un réel danger, même attacher, sans compter ses complices surement encore sur le vaisseau, il donna l'ordre à Becker et Scorzi de les accompagner pour plus de sécurité. La pièce était bien vide à présent, il ne restait que lui, Johansen et la prisonnière qui avait toujours ce sourire provoquant à chaque fois que Sheppard posait les yeux sur elle, il prit Alicia à part et commença à lui parler doucement pour éviter que ses mots n'atteignent les oreilles d'Inia.

Je ne sais pas pour vous, mais moi elle me donne l'impression d'être un peu trop sur d'elle, dans sa position elle devrait être légèrement effrayée, elle ne nous connait pas, elle est attachée à une chaise, mais non, elle parait sereine, il va falloir vraiment se méfier, je serai pas du tout étonné de voir ses potes rappliquaient. Bon, je contact les autres pour voir ce qu'ils ont trouvés.

Apparemment Simon avait planché sur le système de balise que le Dédale pourrait repéré dès qu'ils sortiraient d'hyper espace, lui expliqua Julia, bonne idée, en espérant qu'il arrive à ses fins, et qu'ils sortent d'hyper espace, c'était plus que probable mais dans combien de temps...

[Radio] Continuez vos recherches, c'est une excellente idée. Becker, Tinar, revenait en salle de contrôle.

De son côté, Simon pourrait travaillé tranquille sur cette balise tandis qu'Alan reprendrait ses recherches sur l'hyper propulsion une fois revenue en salle de contrôle, il avait eu une bonne idée de séparer les deux scientifiques, ils allaient enfin pouvoir travailler sérieusement sans se chamailler pour savoir qui est le meilleur. Sheppard s'installa derrière Inia, assis sur une console et pointa son Beretta sur elle, juste par précautions. Cette dernière s'adressa enfin à lui après presque une heure de silence.

Vous avez une drôle de façon de traiter les femmes qui vous aguichent, vous préférez les hommes ? Humm.... Ce serait dommage, vous êtes tellement mignon.

Je n'ai pas envie de vous faire la conversation, sauf si vous avez des informations à me filer sur ce vaisseau, ou d'autres trucs qui me seraient utile.

Je n'ai rien à vous dire d'intéressant alors... Sauf si vous renvoyez votre chien de garde et que vous me détachez, là on pourra s'amuser tous les deux, et peut-être que je serai plus locasse...
dit-elle en regardant Alicia.

Cette femme jouait de plus en plus avec ses nerfs, il n'avait jamais ressentit autant l'envie de frapper une femme, ou de lui sauter dessus... Ses crimes mise à part, elle était canon et son caractère fort, son assurance, et sa façon bien à elle de jouait avec lui, lui plaisait beaucoup, mais ce qu'elle avait fait sur ce vaisseau était trop horrible, et rien que pour ça, il ne pouvait pas envisageait quoique ce soit avec elle.
Le temps se faisait de plus en plus long, personne ne parler, et Sheppard remarquait que Becker et Tinar aurait dû être revenu depuis un petit moment déjà. Sans attendre, il prit sa radio et leur demanda des explications, mais il n’eut aucune réponse... Il contacta aussitôt Simon qui lui assura qu'ils avaient bien quittés la pièce pour les rejoindre. Pourquoi ne répondaient-ils pas à l'appel radio...? Sheppard ne chercha pas plus loin, en effet Inia n'était pas seule sur ce vaisseau, elle avait des amis qui l'avaient aidés à assassinés tout ces gens, et peut-être que maintenant ils tenaient Becker et Tinar. Il colla aussitôt son arme contre la tête de la jeune femme.


Si tes potes ont touchés à mes coéquipiers, je n'hésiterai pas, une meurtrière en moins ça fera pas de mal.

La jeune femme rigola et ne répondit rien, comme si elle attendait que quelque chose se produise, quelque chose qu'elle avait surement prévu depuis le début vu l'assurance dont elle faisait preuve alors qu'elle était solidement ligotée et à la merci de l'équipe. Sheppard n'était sur de rien, elle avait peut-être menti sur la présence d'amis pour les effrayer, peut-être jouait-elle la comédie pour qu'ils prennent peur et la relâche, mais au moment ou sa radio grésilla pour laisser place à la voix d'un homme qu'il ne connaissait pas, Sheppard n'avait plus aucun doute, elle avait dit la vérité.

Je m'appelle Alinao, je sais que vous m'entendez. Vous détenez une personne de mon groupe, et j'en détiens deux du vôtre. Si vous voulez les revoir vivant, vous allez nous rendre Inia ou nous les tuons tous les deux. Ne vous imaginez pas capable de nous doubler, j'espère que vous m'avez bien compris ?

Ses craintes étaient justifiés, ça sentait vraiment pas bon là, vu les crimes qu'ils avaient commis, il n'avait aucun doute sur le sort qu'ils réserveraient à Julia et Alan. Sheppard fit quelques pas pour se retrouvé en face d'Inia, elle avait maintenant un sourire de triomphe sur le visage qu'il aurait bien eu envie de lui faire passer avec une balle entre les deux yeux. Sheppard brancha sa radio sur le canal de secours pour joindre Scorzi.

[Radio]Scorzi, rejoignez-nous le plus vite possible, prenez le chemin le plus cours, voyez avec Simon, on va avoir besoin d'aide si on veut sauver Becker et Tinar. Ne trainez pas !

Il prit le temps de réfléchir quelques secondes puis répondit au complice d'Inia, prenant un air sur de lui.


[Radio] Je m'appelle John Sheppard, en effet nous détenons votre amie, et je vous dirai la même chose, j'ai mon arme pointée droit sur elle, si vous nous doublé, elle meurt. Je suppose que vous savez ou l'ont se trouvent, alors venez.


Sur ces mots, Sheppard recontacta Scorzi, il pourrait s'avérer d'une grande utilité d'avoir un homme en retrait qui pourrait ramener la situation à leur avantage.

[Radio] Ecoutez Scorzi, ils viennent en salle de contrôle pour l'échange, essayez de ne pas vous faire repérer, restez caché un peu plus loin, et au moment ou on fera l'échange, quand Becker et Tinar seront en sécurité, intervenez pour les stoppés, je suis sur qu'ils vont vouloir nous doubler, on va le faire avant eux. Silence radio maintenant.


Sheppard lâcha sa radio et focalisa son attention sur Inia, son arme toujours pointée sur elle, il fit signe à Alicia de se tenir prête, ils n'avaient pas le droit à l'erreur, la vie de ses hommes et de lui même était en jeu, même si l'échange était effectué, ils ne les laisseraient pas en vie. Le visage de la jeune femme avait changé, elle n'avait pas apprécié ce qu'elle avait entendu et la colère se lisait maintenant sur son visage, mais cet air confiant était encore présent.

Vous n'allez pas vous en sortir si vous faites ça, mes amis ne sont pas débiles, ils savent que vous avez deux autres personnes ailleurs, vous feriez mieux d'accepter l'échange et ensuite on vous laissera tranquille, ou on essaiera de joindre nos forces pour reprendre le contrôle du vaisseau.

On a pas besoin de vous pour ça, nous non plus nous ne sommes pas débiles... Vous n'avez eu aucuns scrupules à tués des hommes, des femmes et même des enfants, alors vous n'hésiterez pas à en faire de même avec nous.

Peut-être... Mais on peut s'arranger, vous pouvez très bien rejoindre mon équipe et on pourra passer un peu plus de temps ensemble... et vos amis, vous les oublierez vite.


Cette femme n'avait vraiment aucune morale, ni de cœur, pensait-elle vraiment que Sheppard préférerait sauver sa vie plutôt que celle de son équipe...? Après tout, elle ne le connaissait pas, et beaucoup penserait d'abord à sauver leur peau en sacrifiant celles des autres, d'ailleurs, il était quasiment sur que pour sauver la sienne, elle n'hésiterait pas à donner celles de ses soit disant amis... Des bruits se faisaient entendre, ils n'étaient plus très loin, l’adrénaline montée en flèche au fur et à mesure que les pas se rapprochés, les deux militaires étaient prêt, Sheppard avait le doigt sur la gâchette, s'il devait mourir, elle le suivrait.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wolowitz
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
217/500  (217/500)

MessageSujet: Re: MJ Jason   Mar 30 Aoû - 14:03

Le calme, c'était pas si mal parfois, cela permettait de se concentrer un peu plus sur le sujet actuel et qui était de savoir comment faire pour rentrer à la maison. Et dire qu'il s'agissait de sa première mission, Simon était en train de dérivé dans l'espace à l'intérieur dans un vaisseau en décomposition. On pouvait rêver mieux comme première mission. Enfin, il n'avait pas à se plaindre après tout, il avait de quoi bosser, des technologies aliennes plus que surprenante et surtout de jolie coéquipière avec lesquelles il forniquera si l'équipe arriverait sur uns planète déserte sur laquelle ils devront repopulariser. Cette solution semblait toutefois l'enchanter.

Mais il fut sortit de ses pensées lorsque Sheppard arriva pour demander des nouvelles. Les deux scientifiques n'avaient pas arrêter de bosser sur leur problème principal, l'hyper-propulsion. Mais pour le moment, cela n'avait rien donné. Il y avait aucun moyen de le couper avec l'écran de contrôle. Simon avait bien essayé de passer la demande sous divers façon mais cela n'avait aucun effet. Tinar avait même tenter de reformuler les codes sources de l'ordinateur pour passer outre mais aucun effet, l'hyper-propulsion fonctionné tout seul. Et du coup, Alan proposa une autre idée, pas très intelligente...


- Bon j'ai une idée Chef ! Si on fait griller les circuits, le vaisseau sortira d'hyper propulsion, ce qui aboutira à ce qu'on cherchait à faire, seulement, ça entrainera également une surcharge des réacteurs, qui par la suite, fera exploser le vaisseau... Mais si on arrive à quitter le vaisseau grâce aux nacelles de secours, c'est gagné ! Enfin... si on a le temps quoi...

- N'importe quoi !! Ne l'écoutes pas, cela serait que pur suicide. Déjà, il faut arriver à atteindre la nacelle avant que le vaisseau explose et ce qui sera déjà un exploit, sauf si vous vous appelez Usan Bolt bien évidemment. Et admettons que nous y arrivons, la nacelle sera forcément toucher par l'explosion ou dans le meilleur des cas, par l'onde de choc. Moi je vous le dis, c'est beaucoup trop risqué.

Il fallait être cinglé pour proposer ce genre d'idée ou bien Tinar voulait avoir de quoi dire à Sheppard. Les deux scientifiques n'avaient pas trouvé grand chose depuis le début, surtout ce qui pourrait aider l'équipe à sortir de là. Alors, Simon regarda autre chose que l'hyper-propulsion. Avec Alan, ils s'étaient focaliser dessus sans penser à une autre solution. Parcourant la console de contrôle, Wolowitz ne trouvait pas grand chose qui semblait intéressant. Il y avait le statut de l'hyper-propulsion qui indiqué toujours "En marche". Il y avait le nombre de capsule de survie utilisé. Il y avait également les zones endommagé. Il y avait aussi l'indication de l'emplacement de la balise de détresse. Il y avait les systèmes d'armement non fonctionnel et les boucliers... Soudain, Simon se redressa comme un piquet. Cela eut pour effet de hausser un sourcil à Alan. Wolowitz observa ce qu'il avait vue, l'emplacement d'une balise de détresse. Comment avait il fait pour pas la voir plutôt ? C'était ça le résultat de trop se concentrer sur une même chose. Ainsi, il observa son lieu d'emplacement et vit qu'elle était proche d'eux...

- EURÊKA !!!!!!! Cria t il.

Simon quitta son fauteuil tandis que les autres posèrent leur question. Mais le jeune homme était beaucoup trop concentré sur sa découverte. Avec un peu de chance, il arrivera à la faire fonctionné et le Dédale pourra venir les sauver. Bon, bien évidemment, il y avait d'autre facteur à prendre en compte mais pour le moment, il fallait s'attarder sur cette découverte plus qu'intéressante. Wolowitz souriait, il redevenait optimiste sur leur chance de survie et pourra finalement forniquer avec les filles sur la Terre. Et après plusieurs couloirs prit, il arriva dans une pièce où se trouvait une console de contrôle sur laquelle il s'empressa de travailler. Mais il entendit du bruit derrière lui, c'était ses coéquipiers qui l'avaient suivit. En voyant leur visage interrogateur, Simon finit par leur annoncer sa découverte...


- J'ai trouvé quelque chose d'intéressant. En outre les recherches sur l'HP, j'ai cherché à savoir si cet engin possédait des communicateurs longues distances ou des balises de détresse afin de signaler sa position en cas de danger. J'ai alors trouvé que cette balise existait, mais qu'elle avait été désactivée par je ne sais quoi. Si je parviens à la réactivé, on pourra alors activer la balise, et le Dédale ne mettrait pas longtemps à le capter. Si bien évidemment, nous arrêtons l'hyper-propulsion.
- Génial ton idée Simon !!!


Des félicitations venant de la part de Tinar, Simon n'aurait jamais pensé cela possible. Il n'avait peut être pas prévu de dire cela mais c'était sortit tout seul. D'ailleurs, en voyant la tête de Alan maintenant, le jeune homme se disait que c'était sûrement le cas. Enfin, il se remit au travail tandis que Becker annonça au Capitaine sa découverte. Alan voulut se joindre à Simon mais Sheppard en décida autrement, Tinar et la jolie blonde devait revenir à la salle de contrôle.


- C'est pas grave, je vais continuer de bosser sur l'hyper-propulsion. Après tout, si on veut que ton idée marche, il faut en premier lieu arrêter l'hyper-propulsion. Dit Alan en se moquant limite de Simon.
- Ouep vas-y. Tu arriveras peut être que depuis le début qu'on est dessus.

Et encore un petit pique envoyé à chacun. Après tout, il fallait bien qu'ils se quittent comme ils s'étaient retrouvé, en se charriant. Mais grâce à cela, les deux scientifiques pourront bosser tranquillement chacun dans son coin sans que l'autre empiète sur leur affaire. C'était une bonne idée du Capitaine, qui l'aurait cru venant d'un militaire. Enfin, il restait toujours Schwarzy avec qui il pourrait faire la conversation si il s'ennuyait trop. Mais pour le moment, il fallait réactiver cette balise de détresse qui était étrangement désactivé.

Ainsi, l'ingénieur s'était attelé à remettre en marche la balise. Mais cela s'avérait plus compliqué que prévue. Il y avait pas mal de code à cracker et tous n'était pas dans la même langue. C'était assez étrange d'ailleurs mais Simon se concentra plus sur son travail que sur ces étrangetés. De toute façon, il finira par l'avoir. Soudain, le Capitaine le contacta par radio pour savoir si Becker et Tinar étaient toujours avec eux. Wolowitz se tourna alors et vit qu'il y avait dans la pièce que Schwarzy qui s'occupait comme il le pouvait. Attrapant sa radio, il répondit donc...


[RADIO] Euh... Non Capitaine, ils ne sont plus avec nous et cela depuis un moment d'ailleurs. Ils ont surement du se perdre dans les couloirs. Il faut dire que Alan est très mauvais en orientation et Becker bah... Bah... C'est une femme donc voilà, ça explique tout. Enfin bref, j'ai du boulot.[/RADIO]


Les deux finiront par revenir en salle de contrôle, Simon en était persuadé. Même si les deux n'avaient aucun sens de l'orientation, ils arriveront à retrouver un chemin familier et seront de retour à la salle de contrôle. Et si ils répondaient pas à la radio, c'était sûrement parce qu'ils avaient trop honte d'avouer qu'ils s'étaient perdu. Enfin, Simon devait réactiver cette balise et il n'avait pas de temps à perdre. Cependant, après même pas 10 minutes de boulot, la radio se remit à fonctionner et une voix en sortit. Simon se tourna vers Schwarzy avec une sourcil relevait...

- Ce n'est pas Alan ça.
Dit il un peu effrayé.

Cette voix n'avait absolument rien d'amicale et cela en donna des frissons à l'ingénieur. Rien qu'à la voix, Simon sentit son sang se glacer et il ne pouvait absolument plus bouger durant tout le long du discours. Il connait le genre de mec à la voix rauque et menaçante, mais ce type, c'était largement pire que ce qu'il avait déjà rencontré. Il sentait que ce gars pouvait l'abattre rien qu'en croisant son chemin dans la rue. Wolowitz observa son coéquipier et remercia le bon Dieu de ne pas être seul à ce moment là.

La situation des crises étaient revenue, l'équipe n'arrêtait pas de passer à moment difficile à tranquillité absolue et cela depuis le début de la mission. Maintenant, deux de leur groupe étaient prisonnier par les types de la jolie prisonnière. Mais bon, cela aurait pu être pire, ça aurait pu être Simon l'otage mais heureusement, ce n'était pas le cas. Regardant le chemin le plus court mais surtout le moins dangereux, Wolowitz commença à se mettre en route en disant à Schwarzy de le suivre. Mais alors qu'ils venaient à peine de commencer à marcher, Simon se stoppa d'un coup...


- C'est quoi ce truc ?!

Le jeune homme avait une console portable dans la main et avait découvert quelque chose d'étrange. En activant le plan du vaisseau, des points rouges sont apparut. Il y avait trois points rouges dans la salle de contrôle et d'autre point qui clignotaient de temps à autre dans une partie du vaisseau...


- J'y crois pas !! J'ai trouvé les capteurs thermiques du vaisseau. Regardes !! Ici, c'est Sheppard et les deux nanas.
Dit il en montrant la salle de contrôle. Et les points là, ce sont sûrement les méchants et qui... Merde !!!

Simon s'empressa de prendre sa radio pour informer le Capitaine de ce qu'il venait de voir.


[RADIO] Capitaine !! Les types viennent vous voir !! Ils sont au maximum 4 personnes !!! 3 sont réunis et un se trouve tout seul. Je les voix grâce au capteurs thermiques du vaisseau.[/RADIO]

Au moins comme ça, le Capitaine était prévu du danger qui arrivait. Du coup, les deux hommes pourront prendre par surprise les gars qui arrivaient en arrivant par derrière. Du moins, ça sera à Schwarzy de faire tout ça car Simon en sera incapable. La seule chose qu'il pouvait faire, c'était de ramener son coéquipier le plus rapidement à la salle de contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Jason   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-