Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Davis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: MJ Davis   Jeu 23 Juin - 16:12

Après l'intervention de Layer, le commandant du SGC avait quitté la salle d'embarquement et éviter toutes nouvelles questions. D'ailleurs, il eût un peu pitié d'avoir abandonner son ami Folway au milieu de ses fauves, mais pour lui, c'était mieux. Alors que depuis la salle de contrôle, il voyait des discutions allaient de bon train, il donna l'ordre au Sergent Walter d'activer la porte des étoiles.

Alors que Rodolph restait calme, Emmett Folway allait lui devoir répondre à plusieurs questions, il s'en doutait. Ah ses militaires, ils veulent tous savoir par cœur, il ne savent rien faire sans informations. Telle était la vision qu'avait l'ex agent de la CIA des militaires et il était ici pour ce montrer l'inverse, chose qui pour l'instant, n'était pas prêt d'arrivé. Aux accusations de Kaiger, Emmett n'y répondit pas, part contre, lorsque l'on vient lui demander un plan, il réagit.

Non, je ne suis jamais aller sur cette base, j'ai infiltré le NID que sur Terre et je peux vous dire que ce n'est pas très beau.

Mettant sa mains dans son gilet tactique alors que les deux équipes en renfort rentraient dans la salle d'embarquement, Folway tendu deux feuilles à Shirow, qui s'empressa de les ouvrir. Les deux hommes furent rejoint par le Capitain Kaiger. L'aide d'un plan ne lui ferrait en aucun cas du mal.

Spoiler:
 

Alors que le plan était en train d'être étudier, le septième chevrons s'enclencha et la porte des étoiles s'activa. Le vortex bleu sortie de l'anneau avant de se stabilisé. Le malp qui avait été préalablement mit sur la rampe métallique était prêt à partir. Avant cela, Rodolph Layer ordonna à Walter d'envoyer le code obtenu grâce à Folway. Une fois le code envoyer, le malp fût envoyer à travers la porte. Quelques secondes plus tard, il arriva à destination pour le plus grand plaisir de tous. Le code fonctionnait ! Avec le malp, Layer pût constater de la présence d'aucun être humain, ni même du moindre système défensive. Jusque là, tous était parfait.

Avec l'aide du micro, le commandant de la base dît :

La voie est libre, vous pouvez y aller. Bonne chance. Ajouta t-il juste à la fin et ce fût bien la première fois. Le Capitaine Kaiger, après avoir examiner les deux plans les rangea dans l'une de ses poches et prit la tête du groupe. Donnant avant ses ordres pour évité la cohue, une fois de l'autre côté, il franchit la porte, suivit par le reste de son équipe et des deux autres équipes. Pas très rassuré, Folway se rapprocha du vortex le dernier. Il le regarda et posa sa main dessus. Fermant les yeux, il passa la porte...

De l'autre côté de la porte, le Capitaine Kaiger mit en place ses hommes. La marche a travers la forêt allait pouvoir commencer. Cependant, Folway se rapprocha du Lieutenant Dablord. Depuis qu'il l'a aperçu, cette tête lui dit quelque chose. Mais il ne préféra rien dire, du moins, pour le moment.



[Sortez votre meilleur tactique d'attaque de la base, car après ce post, a l'assaut ! Je le ferrais en fonction de la tactique que vous adopterez. Vous pouvez avancé jusqu'au abord de la base. Paul, si tu as besoin de nom pour les membres des équipes des Lieutenants Ghist et James, demande moi par MP. 5/6j pour répondre. PS : désoler du retard, je voulais attendre Evans, on s'était mal comprit sur le délais de réponse.]
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Ven 24 Juin - 23:26

Le temps d’activation de la Porte des Etoiles avait semblé durer une éternité pour Evans. Savoir quel chevron était enclenché à chaque instant ne présentait pas beaucoup d’intérêt, et le médecin ne pouvait donc que tourner en rond en attendant qu’ils pussent partir. A côté de ça, Folway, Kaïger et Mike s’étaient réunis dans un coin pour discuter d’il-ne-savait-quoi. Il se serait bien sûr bien imposé au groupe pour savoir de quoi ils parlaient, mais s’ils étaient en train de préparer une quelconque stratégie mieux valait que le lieutenant fasse en sorte d’éviter d’y prendre une fois de plus part. De toute façon Folway ne devait sûrement pas savoir grand-chose. La grande question était : pourquoi Layer avait-il dit que son fameux ami haïssait tant le NID ? A première vue il n’y avait aucune raison valable, rendant cet espion de la CIA d’autant plus suspect.

Alors que le vortex de la Porte des Etoiles était en train de se former, le docteur fit alors attention aux deux équipes qui les avaient rejoints. Un lieutenant à la tête de chaque. Cette histoire allait poser un petit problème dans la chaîne de commandement… Plus il y avait d’officiers plus chaque militaire avait les mains liées, et cela n’était pas vraiment du goût du médecin, même s’il n’en fit rien paraître. Ils allaient avoir des bâtons dans les roues, tout simplement.

- La voie est libre, vous pouvez y aller. Bonne chance, annonça solennellement Layer.

- A vous aussi, répondit Evans, souriant, en se retournant vers la salle de contrôle.

Les ordres donnés, et sa cagoule finalement pour l’instant rangée dans son gilet tactique, le lieutenant Dablord emboîta le pas du capitaine et franchit à son tour la Porte des Etoiles. Quelques secondes plus tard, cette intense sensation de froid passée, il se retrouvait sur une des planètes occupées par le NID. Forêt devant… Exactement ce à quoi il s’attendait. Typique.
Sans montrer trace de satisfaction, néanmoins, Evans procéda comme d’habitude aux procédures de sécurité, sécurisant une partie du périmètre en s’aventurant à gauche de la Porte des Etoiles. Ceci fait il rejoignit le groupe, apercevant derrière les derniers arrivants le vortex se refermer. Il était temps de marcher.

Progresser à travers une forêt. Voilà ce qui devait désormais être la première formation pour une recrue du SGC. En fait à chaque mission interplanétaire ils ne faisaient que ça. Enfin déjà, si personne ne leur faisait faux bond dans les cinq premières minutes, ils avaient de la chance par rapport à d’habitude…

- Personne n’a envie de déserter son poste, là ? Nan parce que si c’est le cas, c’est le moment, hein. Là on commence être habitué, on est rôdé de ce côté-là… N’est-ce pas, Lang ?

Sans faire attention au volume sonore, Evans se plaisait à rappeler à quiconque, et ce à n’importe quel moment, le problème qu’avait représenté Hale, ainsi que les conséquences directes. Encore que pour une fois… cela ne l’aurait peut-être pas trop dérangé. Peut-être par habitude, ou bien peut-être pour obliger Layer et O’Neill à revoir la liste de tout le personne du SGC…

Une quinzaine de minutes plus tard, alors qu’ils étaient à mi-chemin de la base du NID, Evans s’arrêta sur le côté, se mettant derrière un des très nombreux troncs qui composaient la forêt. Légèrement dissimulé par rapport à l’arrière du groupe, il laissa son fusil à fléchettes tranquillisantes pendre sur le côté, retenu à lui par la lanière, et prit en main son Zat’nik’tel, qu’il activa aussitôt. Et puis, dès que Folway fut à son niveau, il lui assena un coup de coude au visage, le faisant tomber à terre, avant de lui envoyer une décharge de Zat’nik’tel. Folway inconscient, bien sûr, le médecin fut vite mis en joue par ses coéquipiers, mais il leva aussitôt les bras en l’air en rangeant son arme.

- Woooooow ! Du calme ! Je suis de votre côté, hein ! Par contre, j’émets un doute quant à la position de notre ami Folway…

Désignant du menton l’homme de main de Layer, Evans baissa finalement les bras sans se demander plus longtemps si les autres allaient à la suite baisser leurs armes ou non.

- Vu ce que le NID a déjà fait par le passé, et le capitaine Kaïger pourra en être témoin, je mets ma main à couper que Folway est en fait un agent de double. Et si cela s’avérait ne pas être le cas, au moins on n’aura pas pris de risque. Dans les deux cas, on ferait bien de le menotter afin de s’assurer qu’il ne prévienne pas le NID de notre arrivée - si ce n’est pas déjà fait, d’ailleurs. Et ça implique aussi qu’on doive se séparer de deux hommes, car il est évident qu’on ne peut ni le transporter avec nous, ni le laisser ici sans surveillance…

Posant son sac par terre quelques instants, Evans l’ouvrit et en retira des colliers plastiques qu’il montra au reste du groupe.

- Ça tombe bien, j’ai ce qu’il faut !

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 28 Juin - 13:32

Les deux équipes demandé par Kaïger arrivèrent finalement. Cette fois-ci, ils auront beaucoup plus de chance de mener à bien cette mission. Même si l'infiltration d'une base avec 80 personnes à l'intérieur méritait encore plus de personnel. Enfin, le Capitaine n'allait pas s'en plaindre après tout. Et puis, il y avait ce type là, qui était visiblement du côté des gentils. Ce type n'avait jamais vue la base en vrai. Kaïger se demandait à quoi il pouvait bien servir à part avoir un boulet à la cheville. Certes il faisait partit de la C.I.A mais il y avait un fossé entre C.I.A et S.G.C. Mais bon, Layer voulait absolument le mettre sur cette mission, disant qu'il leur sera utile mais le Capitaine en douta sérieusement. Paul prit donc la carte et commença à l'observer. Les Lieutenants donnèrent leur avis sur la façon de prendre cette base et Kaïger regarda leur proposition avant de donner ses ordres...

- Bon, voilà comment on va procéder :
Étape 1 : Neutraliser le types qui patrouillent dehors car je vois mal une base sans surveillance extérieur.
Étape 2 : On scinde l'équipe en 3 groupe. Le Groupe 1, qui sera l'équipe du Lieutenant Ghist ira sur le toit pour pénétrer dans la salle de commande. Si besoin, utiliser le C4 pour faire une brèche. Le Groupe 2, qui sera mon équipe, ira par le dortoir des militaires, il fera nuit et donc la plupart dormiront. Un bon moyen de les prendre par surprise. Le Groupe 3, qui sera donc l'équipe du Lieutenant James, s'occupera de couvrir les sortie au niveau du Hangar et du réfectoire. Toute personne qui en sorte doivent être neutralisé.
Étape 3 : On neutralise tout ce qu'il bouge. Certains arriveront à s'échapper, c'est inévitable. On est pas assez pour tous les prendre mais suffisamment pour en capturer quelques uns. Tentez de prendre les plus gradés et les scientifiques... On neutralise vivant mais si on a pas le choix, on abat les cibles.
Voilà, j'espère que vous avez bien comprit votre rôle à tous messieurs.


Puis la porte s'ouvrit d'un coup, chacun des chef d'équipe observa cette lueur bleuté. Aucun doute que cette mission sera mouvementés et que l'objectif à atteindre sera difficile mais le Capitaine comptait faire du mieux qu'il pouvait pour ramener tout le monde. S'avançant vers la porte des étoiles, il passa le premier la porte en bon chef d'équipe pour montrer la voie.

En arrivant de l'autre côté, le changement de température fut net et la vision s'obscurcie aussitôt. Ses yeux mirent un peu de temps à s'habituer à l'obscurité soudaine. Mais Kaïger ordonna rapidement la sécurisation du périmètre tandis que les autres arrivaient toujours par la porte. Une fois tout le monde présent, la porte se ferma laissant toute l'équipe dans le noir, même la lumière de la lune ne pouvait les éclairer à cause de la forêt dense. Le Capitaine prit donc ses visions nocturnes pour les mettre afin de mieux voir. Tout le monde était présent et ainsi, le chef d'équipe fit un signe de la main pour faire commencer la marche. Le trajet fut bien silencieux, seul deux ou trois soldats parlaient entre eux mais assez bas pour ne pas être entendu. Seulement voilà, Kaïger entendit soudainement un bruit comme quelqu'un qui venait de souffrir et des armes qui se levèrent. En se retournant, il vit Evans en joue par plusieurs militaires. Se dirigeant vers le 2nd Lieutenant, Paul s'exprima...


- C'est quoi ce bordel Dablord !!!
- Vu ce que le NID a déjà fait par le passé, et le capitaine Kaïger pourra en être témoin, je mets ma main à couper que Folway est en fait un agent de double. Et si cela s’avérait ne pas être le cas, au moins on n’aura pas pris de risque. Dans les deux cas, on ferait bien de le menotter afin de s’assurer qu’il ne prévienne pas le NID de notre arrivée - si ce n’est pas déjà fait, d’ailleurs. Et ça implique aussi qu’on doive se séparer de deux hommes, car il est évident qu’on ne peut ni le transporter avec nous, ni le laisser ici sans surveillance…

Le 2nd Lieutenant montra des menottes de substitution, de quoi pouvoir attaché quelqu'un sans avoir de menotte. Certes Evans avait peut être raison mais il aurait jamais dû faire cela sans en avertir le Capitaine et il en allait payer le prix...

- Très bien Dablord, vous avez raison. On va le renvoi au SGC... Mieux vaut éviter de prendre des risques. Kaïger se tourna pour reprendre le chemin mais il fit demi-tour pour rajouter. Ah oui... Étant donné que vous avez prit l'initiative tout seul, vous le renverrez par la porte des étoiles tout seul. Lang et... vous. Kaïger montra un Soldat du doigt sans vraiment connaître son nom. Tous les deux, vous accompagnerez le 2nd Lieutenant Dablord jusqu'à la porte mais vous ne ferez que l'escortez. En aucun cas vous l'aiderez à transporter Folway. Si vous l'aidez, je vous jure que c'est vous qu'on renvoie inconscient par la porte des étoiles... J'espère avoir été clair Soldat. Et Faites vite, on vous attendra pour commencer l'infiltration.

Reprenant la tête du groupe, Kaïger fit un signe de la main pour reprendre la marche. Ils attendront à la lisière de le forêt durant un moment mais si les trois militaires étaient trop long, le Capitaine avisera sur le moment en fonction des personnes présente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 28 Juin - 17:41

Ils furent enfin au complet et l'équipe pu passer la porte des étoiles. Jordan se retrouva aux côtés de Mike juste au moment de passer et du coup son hésitation ne se fit pas remarquer puisqu'elle vit le petit signe qu'il lui fit et cela l'encouragea à aller de l'avant. Elle en avait besoin justement et ainsi elle arrivait plus facilement à se mettre dans le bain.

Une fois de l'autre côté elle prit position pour sécuriser la zone, comme chacun de ses coéquipiers et lorsque tout le monde fut débarqué elle retourna vers les autres. Une immense forêt s'étendait devant eux et la route s'annonçait longue. Chacun prit position et ils purent commencer à avancer, doucement, restant toujours sur leurs gardes, surveillants le moindre recoin de la forêt. Surtout que cette forêt devait être sous surveillance, c'est ce qu'elle pensa en tout cas, vu que c'était le seul moyen d'arriver jusqu'à la bas. Le NID n'allait pas se prendre au piège tout seul, d'après ce qu'elle avait compris ils étaient malin et jouaient souvent double jeu.

D'un coup des bruits de chutes se firent entendre et lorsqu'elle tourna les yeux, elle pu voir l'ami de Layer allongé sur le sol inconscient et Dablord qui l'avait visiblement mis dans cet état là lui même. Elle ne savait pas si elle devait sortir son arme ou non, mais certains des hommes qui les accompagnaient l'avait fait à sa place, la laissant ainsi assister simplement à ce qui allait suivre.

Kaiger sembla mécontent mais au vue du plaidoyer de Dablord il ne le resta pas longtemps. Il décida de renvoyer le soldat avec quelques hommes, jusqu'à la porte des étoiles et ce fut Lang qui fut choisi pour l'accompagner ou l'escorter, voir même le surveiller, comme on veut.

Jordan s'approcha de lui et lui dit simplement avec un sourire, espérant qu'il prendrait ça comme une marque de confiance.


"Trainez pas on a besoin de vous."

Puis le signe fut donner de reprendre la marche tandis que les autres rebrousseraient chemin. Jordan suivit donc le petit groupe, restant toujours sur ses gardes et marchant au pas, faisant attention au moindre mouvement des feuilles, autant qu'il était possible en tout cas. Car elle s'attendait à un comité d'accueil avant leur arrivée vers le bâtiment.

Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mer 29 Juin - 15:47

Je ne pu réprimer un haussement de sourcils de surprise quand Folway mentionna qu'il n'était jamais allé sur place. A quoi nous servirait-il dans ce cas sur le terrain ? Pourquoi nous suivait-il ? Trop de questions pour lui prêter ma confiance...

- Comment ça "c'est pas très beau" ? A propos du NID en général ou à propos de cette base ? Qu'est-ce qu'ils font là-bas ? Qu'est ce que vous voulez dire au juste ?

Après avoir étudié les plans fournis par notre ami René, Kaïger donna ses ordres et la porte fut ouverte afin de nous envoyer à l'autre bout de la galaxie.

Une fois sur place, nous activâmes nos systèmes de vision nocturnes et nous repartîmes autour de la Porte des Etoiles afin de sécuriser notre zone d'arrivée. Puis nous prîmes la direction de notre objectif et notre progression à travers une épaisse forêt commença.
Pour ma part, je demeurai silencieux, observant attentivement les alentours: je n'arrivai pas à croire qu'ils n'avaient pas installé un système de surveillance ou placé des gardes aux alentours de la base.

Nous devions être à mi parcours quand il y eu un mouvement d'agitation à l'autre bout du groupe. Le temps que je rejoigne les autres après m'être assuré que d'autres méchants ne nous tomberaient pas dessus pendant que nous réglions nos problèmes internes, je découvris Folway inconscient et menotté à même le sol, et entendis Kaïger ordonner à Dablord, Lang et un autre soldat de ramener notre espion par la Porte.

C'est inquiet que je me remis en marche avec le gros de la troupe vers la base du NID. Pas pour Folway dont l'éviction ne me dérangeait pas, mais parce que nous nous divisions, alors que notre situation actuelle demandait le plus possible de concentration et de cohésion de nos forces.

*Même dans les vapes, Folway nous perturbe... Ca promet * me dis-je en redoublant de vigilance.

Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: l   Jeu 30 Juin - 14:24

Une fois les derniers rebondissements lors des préparatifs réglés, l'équipe au complet, renforcée de deux autres équipes et de Folway put enfin traverser la porte. Ils débarquèrent en pleine nuit. Le calme régnait aux alentours de la porte. Anthony, avec d'autres soldats, se déploya pour sécuriser la zone. Il s'agenouilla, l'arme au poing cherchant à détecter le moindre mouvement en attendant que tout le monde arrive. Une fois la porte refermée, Kaiger donna les ordres de marche et ils se mirent en route. Lang marchait aux côtés de Dablord qui tentait de faire un peu d'humour.

"Personne n’a envie de déserter son poste, là ? Nan parce que si c’est le cas, c’est le moment, hein. Là on commence être habitué, on est rôdé de ce côté-là… N’est-ce pas, Lang ?"

"Mouai, au moins, ça met du piment dans la mission. Parce qu'il faut dire qu'affronter des extraterrestres déguisés en cow boys, c'est assez blasant..."
répondit-il ironiquement.

La marche se déroula assez tranquillement, Anthony en profitait pour respirer l'air frais de la fôret et tout en écoutant les bruits alentours, à la fois pour le dépaysement mais aussi pour guetter un éventuel guet-apens. Pour l'instant, les seuls bruits entendus, étaient les feuilles des arbres agitées par le vent et divers animaux qui se déplaçaient.

Au bout d'une vingtaine de minutes de marche, Dablord s'arreta sur le côté, surement pour attendre un autre militaire et taper la causette, en tout cas c'est ce que se dit Anthony. Ce dernier continua donc sa marche lorsque, quelques secondes plus tard, il entendit un bruit de zat suivie de la chute de quelqu'un. Interpellé, il se retourna aussitot et vit Dablord entouré de militaires qui le tenaient en joue. Kaiger le dépassa en trombe, Anthony lui emboita donc le pas. Dablord avait eu l'idée géniale de neutraliser le fameux Folway. Non qu' Anthony désapprouva totalement cette idée. Il n'avait pas une pleine confiance dans une pièce rajoutée qui débarquait d'on ne savait pas trop d'où. La plupart de ses équipiers devaient être du même avis d'ailleurs. Le truc c'est que quelques minutes auparavant Dablord avait évoqué le cas Hale, et voila qu'il venait exactement de prendre le même chemin que lui en se la jouant perso. Même si c'était pour le bien de la mission, Ils marchaient en équipe et les décisions se prenaient en commun. Leur mission était suffisament délicate, ils avaient besoin de pouvoir compter les uns sur les autres.
En tout cas Kaiger avait l'air assez énervé et ordonna sèchement à Dablord de ramener Folway à la porte et de le réexpédier sur Terre. Anthony eut aussi la surprise d'être désigné volontaire, avec un autre soldat pour escorter les deux zouaves. Kaiger les mit en garde de ne pas tenter d'aider Dablord à porter Folway sous peine de sanction.


"Très clair mon capitaine. On fera au plus vite"



Jordan se rapprocha de lui et lui dit gentiment:"Trainez pas, on a besoin de vous"

"Espérons surtout que le lieutenant y mettra de la bonne volonté, sinon ça peut être long... Tête de mûle comme il est"
lui répondit-il en chuchotant.

Sur ce, tandis que leurs collègues reprenaient leur marche pour les attendre de l'autre côté de la fôret, les 4 hommes firent marche arrière pour regagner la porte. Anthony se réjouissait de faire le chemin avec un Dablord très certainement de mauvaise humeur qui allait encore cracher sur l'autorité, l'incompétence des uns et des autres, etc... Mais il fallait se faire une raison.
Le chemin fut plus long que l'aller, Dablord devant porter Folway. Lang essaya de le motiver sans trop le brusquer..

"Lieutenant, il faudrait accéler un peu si on veut attaquer la base avant l'aube!"

Une fois arrivés à la porte, le soldat qui les accompagnait l'activa et Folway fut rendu à Layer. Anthony prit sa radio et prévint la base de la situation.

"Ici le soldat Lang, on vous renvoie Folway sur les ordres de Kaïger. Il s'est prit un tir de zat durant la traversée de la fôret. La situation est maitrisée mais pour le bien de la mission on ne peux garder un blessé avec nous. Terminé.

Anthony avait préféré rester vague, Layer saurait bien assez tôt la véritable version de l'histoire. Une fois la corvée accomplit, il rebroussèrent à nouveau chemin pour retrouver les autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Jeu 30 Juin - 17:05

Décidément, la vieille rancune entre le Capitaine Kaiger et le Lieutenant Dablord n'allait pas en s'améliorant. Et pour cause, le Lieutenant n'en fessait encore une fois qu'a sa tête, bien que ce qu'il avait fait, tous le monde avait envie de le faire, mais personne n'avait oser. Il pouvait donc lui dire merci, mais ce n'est pas pour autant qu'ils prirent la défense du Lieutenant. Dans leurs marches vers la porte des étoiles, le trio que menait Dablord avança assez rapidement, ne voulant que trop retarder l'attaque. Evans qui avait commençait à porter seul Folway, fût rapidement aider par le soldat qu'avait nommé Kaiger, celui-ci ayant une profonde admiration de Dablord. Ce qui pourrait être surprenant. Une fois que le corps de Folway fût renvoyait au SGC, ce qui par ailleurs, n'a pas du faire un grand plaisir à Layer, le trio fît une nouvelle fois le trajet, mais cette fois, pour rejoindre le groupe et enfin pouvoir lancé l'assaut.

Le groupe du Capitaine Kaiger avançait dans la forêt et ne rencontrait toujours aucune résistance. Visiblement, les informations de Folway été fiable, mais le Capitaine, tous comme ses hommes, se méfiait tous de même, il faut dire que pour eux, les missions ne se passaient jamais comme prévu. Alors que la lisière de la forêt était à vue du groupe, Kaïger donna l'ordre de cesser la marche. Il voulait attendre les trois hommes. Il était conscient qu'il aurait besoin de tous ses hommes pour lancé l'assaut. Durant ce moment d'attente, il en profita d'abord pour réunir les deux Lieutenants et leurs donner les ordres pour leurs équipes, avant de réunir sa propre équipe. Au final, le plan n'avait pas changer que celui-ci qu'il avait prévu dans la salle d'embarquement. Il n'y avait pas d'autre moyen, en tous cas, meilleur. Le Capitaine regarda son équipe, du moins les présent, en la personne de Mike Shirow et Jordan Lambert. Il savait que le premier était un homme de confiance, un homme dont il aurait bien fait son second, si Dablord n'avait pas le grade de Lieutenant. Pour ce qui est de Lambert, il ne l'a connaissait pas personnellement, mais de ce qu'il avait entendu dire d'elle, il ne pouvait que lui faire confiance.

Alors que l'expression «le calme avant la tempête» prenait tous son sens dans le groupe de Kaiger, où les militaires vérifiaient leurs armes, s'accorder un temps de pause ou bien de méditation, le trio que menait Dablord marchait à allure assez rapide et comblait rapidement leurs retards. Dablord semblait complètement subjuguer et ne voulait en aucun cas manquer le début de l'assaut. Ce que Lang eût assez de mal à comprendre. Ce demandant même si cette homme était suicidaire. L'autre soldat, lui, ne disait rien, il restait là, à suivre le Lieutenant.

Le Capitaine Kaiger regarda sa montre, cela fessait maintenant quinze minutes que le groupe avait prit racine en ce lieu, il ne voulait attendre plus longtemps. Alors qu'il se leva, après cette préparer, il réunit tous ses hommes autour de lui et alors qu'il allait parler, le trio arriva enfin. Il fût soulager de les voir, il n'aurait pas à changer son plan. Laissant le trio prendre part dans le cercle former autour de lui, il prononça quelques mots, pour l'histoire...

Cinq minutes plus tard, le groupe s'était divisé dans le plus grand silence et l'obscurité de la nuit, pleinement tomber sur cette planète. L'équipe du Lieutenant Ghist se retrouva rapidement sur le toit, il faut dire que le Lieutenant était tomber, un peu par chance, sur des caisses en bois, laisser au abord des laboratoires. Il s'en était donc rapidement servit pour faire monter son équipe. Le toit par contre, lui, ne laissait pas de grande opportunité, mis à part un ou deux hublot, l'un donnant sur le réfectoire, l'autre sur le laboratoire n°3. Le Lieutenant consulta le Capitaine et se rapprocha de celui du laboratoire.

L'équipe du Lieutenant James se scinda en deux, pour pouvoir surveiller le hangar et la porte du réfectoire. Le Lieutenant, avec le Caporal Gryw, se rapprochèrent du hangar. Deux hommes en arme se trouvaient juste devant celui-ci. Le Lieutenant prit son zat, tous comme Gryw, il dît à celui-ci d'ouvrir le feu sur eux, qu'a son ordre. Pour le moment, ils restaient derrière un arbre, non loin du hangar, mais dans l'obscurité, ils ne serraient être vue. Les deux autres hommes de l'équipe arrivèrent devant la porte donnant sur le réfectoire. Le Sergent Hibsy plaça le soldat qui l'accompagnait derrière un rocher, lui se plaça derrière un arbre mort. Si quelqu'un essai de sortir, il sera reçu par deux P-90.

Enfin, l'équipe du Capitaine fît le tour du bâtiment, fessant bien attention de ne pas être repérer, bien que visiblement, il n'y avait personne hors du bâtiment. Une fois devant la fameuse porte donnant sur le dortoir des militaires, Kaiger plaça un pin de C4. Avant de faire exploser celui-ci, il donna ses ordres et entre autre, à Shirow, qui dès l'explosion de la porte, devra jeter une fumigène. Pour éviter de faire trop de victime humaine, le Lieutenant Dablord rappela qu'il s'agissait d'humain et préconisa d'utiliser un zat. Le Capitaine n'ordonna pas ceci, laissant le libre choix à ses hommes, bien que lui, visiblement, avait un dent contre le NID et n'irait pas y faire joujou.

Appuyant sur la détente, le C4 s'activa et une explosion se fît entendre. C'est à ce signal, que le Lieutenant James avec son Caporal tira sur les deux gardes devant le hangar. En même temps, le Lieutenant Ghist et son équipe pénétrèrent dans le laboratoire numéro 3. Le Soldat Tuizz fût le première a passer le hublot, casser précédemment par le lieutenant, et malgré la fumigène qu'il avait lancé, fût la première victime humaine. Lui qui voulait utilisé un zat, avait été reçu par une dizaine de militaire armé de balle réel. Le Lieutenant Ghist n'hésita pas et lancé une grenade à fragmentation.

A la suite de l'explosion de la porte, Shirow jeta une fumigène et alors que le Capitaine allait s'engouffrer dans le dortoir, il reçu un message radio du Lieutenant Ghist, le prévenant d'un piège. Qu'allait-il faire et ordonner ? Le combat ou la fuite ? Dans le dortoir attendait une dizaine d'homme armée...l'équipe de Ghist était, elle aussi, prit au piège....tendit que l'équipe du Lieutenant James allait bientôt avoir de la visite...La plus grande anarchie allait bientôt régné...


[5-6j pour répondre ! Si vous avez des questions n'hésitez pas.]
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Lun 4 Juil - 13:41

Avançant tranquillement vers la base du N.I.D, le groupe marchait d'un pas silencieux et discret. Malgré cela, il fallait rester vigilant et Kaïger observer autour d'eux au cas où un ennemi surgirait de nulle part. Cependant, il n'y avait personne dans la forêt. Visiblement, le N.I.D s'attendait peut être pas à voir de la visite sur cette planète. Mais le Capitaine se demandait comment ces types avaient fait pour se retrouver sur cette planète. Le SGC l'aurait vue si on avait utiliser leur porte des étoiles sans autorisation. Et puis, pourquoi partir en guerre contre des humains alors qu'il y avait de plus grande menace. Mais bon, ses hommes et femmes étaient une menace pour la survie de la Terre et donc, il fallait les arrêter.

Le groupe arriva finalement à la lisère de la forêt. On pouvait très bien voir la base un peu plus loin. Maintenant, il fallait attendre les trois autres mais pas plus longtemps que 15 min, après quoi, le Capitaine ordonnera tout de même l'assaut. En attendant, Kaïger observa la base. Elle semblait bien silencieuse, en même temps, il faisait nuit donc la plupart du personnel devait dormir. Mais là, il n'y avait absolument rien pour protéger la base. Aucun projecteur dirigé vers la forêt ou au alentour pour prévenir d'une attaque. Il n'y avait non plus aucune patrouille qui faisait des rondes autour de la base. Cela semblait très étrange et ça voulait dire plusieurs choses. Soit ils pensaient que jamais leur base sera découverte et qu'ils en auront pas besoin. Ou bien, ils faisaient tout cela pour attirer l'équipe dans un piège car Folway aurait été une taupe. Mais cela titillait la curiosité du Capitaine pour aller voir ce qu'il se passait.

Bon, cela faisait désormais 15 min que le groupe avait attendu et il fallait pas trop rester en plan. Ce n'était pas bon pour le moral d'une troupe de rester planqué avant l'assaut, sinon chacun allait se mettre à penser à des trucs et ils finiront par avoir peur d'y aller. Alors autant garder leur soif de combat intact. Se levant, le Capitaine était prêt à ordonner la suite des événements quand le trio finit par revenir de leur périple. Finalement, tout pourra se passer comme prévu. Paul ordonna tout le monde de se regrouper pour leur donner les dernières consignes...


- Voilà soldat, on y est. C'est le moment de vérité pour nous tous. Aujourd’hui, nous tous, par notre présence ici, nous conférons gloire et espoir à une liberté tout juste née. De l’expérience d’un désastre humain inouï qui a duré beaucoup trop longtemps, doit naître une société dont toute l’humanité sera fière. Nos actions quotidiennes, en tant que simples Terriens, doivent susciter une réalité concrète qui renforcera la foi de l’humanité en la justice, confirmera sa confiance en la noblesse de l’âme humaine et maintiendra tous nos espoirs envers une vie glorieuse pour tous.

Tout ceci, nous le devrons tant à nous-mêmes qu’aux peuples du monde qui sont si bien représentés ici, aujourd’hui. Chaque fois que l’un d’entre nous touche le sol, nous ressentons un sentiment de renouveau personnel. L’humeur nationale change avec les saisons. Nous sommes mus par un sentiment de joie et d’euphorie lorsque l’herbe verdit et que les fleurs s’épanouissent.

Cette unité spirituelle et physique que nous partageons tous avec cette planète commune explique l’intensité de la douleur que nous avons tous portée dans nos cœurs lorsque nous voyons notre Terre se déchirer dans un conflit terrible, et lorsque nous la voyons rejeté, proscrit et isolé par les peuples du monde, précisément parce qu’il était devenu la base universelle de l’idéologie et de la pratique pernicieuse de l'égoïsme.

Je dédie ce jour à vous tous, héros d'un jour, ainsi qu'aux hommes et femmes de la Terre qui ont sacrifié, de diverses manières, et mis en jeu leur vie afin que nous puissions être libres. Leurs rêves sont devenus réalité. La liberté est leur récompense. Que la justice soit présente pour tous! Que la paix soit là pour tous! Que chacun sache cela, car tant le corps que l’esprit et l’âme ont été libérés pour leur plein épanouissement! Que jamais, au grand jamais notre Terre ne subisse l’oppression de l’un par l’autre. Que règne la liberté! Le soleil ne se couchera jamais sur une réussite humaine si glorieuse.

Maintenant, en avant soldat. Faites votre job pour notre Terre !!


Après avoir finit son discours, chacun des groupes se scindèrent pour rejoindre leur position comme l'avait précédemment ordonné le Capitaine. Le groupe à Kaïger fit le tour de la base, sans aucun projecteur, il leur avait été facile de la contourner sans aucune difficulté. Ainsi, ils arrivèrent devant la porte du dortoir, là où devait pénétrer l'équipe afin de prendre au réveil les agents du N.I.D. Mais juste avant de commencer, le Capitaine reçut un message radio...


[Radio]Capitaine, il n'y a pas d'accès directe vers la salle de commande. Par contre, il y en a vers le réfectoire et l'un des Labo. Je pense qu'on va prendre l'entrée dans le Labo. Terminé.[/Radio]

[Radio] Négatif Lieutenant, utilisez du C4 et faites moi une entrée dans la salle de commande. Ne passez pas par un autre endroit !! Terminé.[/Radio]


Après avoir parler, le Capitaine n'eut aucune réponse. Cependant, il ne fallait pas perdre de temps, les autres équipes étaient visiblement en place. Kaïger prit du C4 et le posa sur la porte. Tout était en place et maintenant, il était temps de passer à l'action. Mais avant...

- Shirow, une fois la porte défoncé, vous balancez une fumigène. Dablord, vous pénétrez dans le bâtiment en premier vue que vous voulez blessé personne. Essayez de zaté le plus de monde possible avant que je rentre car moi, je ne fais pas dans le détail, surtout après ce qu'ils m'ont fait. Quand à vous tous, prenez ce que bon vous semble. Maintenant, on y va.


Le Capitaine appuya sur le détonateur et la porte vola en mille morceaux. Immédiatement après, Shirow envoya la fumigène et le groupe allait pénétrer à l'intérieur quand Kaïger reçut un message radio plus qu’inquiétant...

[Radio] CAPITAINE !!! C'est un piège !!!! Ils nous attendaient fermement !!! On s'est fait balancé !!![/Radio]
- Et Merde !!!!
Paul saisit à son tour la radio. [Radio] Replie général vers la porte des étoiles, balancez toutes vos grenades derrière vous pour les ralentir au maximum. retour vers la porte par un autre chemin, ils doivent nous attendre par là où on est passé. GO !!! GO !!![/Radio] Puis, il se tourna vers son équipe. Retour à la porte des étoiles !!! Lang, faites moi péter le dortoir avec une grenade !!!

Mieux valait quitter les lieux le plus rapidement possible. Leur victoire tenait sur l'effet de surprise, sans ça, ils risqueraient plus de se faire abattre comme des chiens plus qu'autre chose. De plus, si quelqu'un les avait balançait, il n'y avait peut être que des agents de N.I.D dedans et aucun scientifique. Cette mission était complètement merdique du début à la fin et le Capitaine le fera comprendre à Layer à son retour sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Lun 4 Juil - 19:30

Si Evans avait correctement anticipé les réactions de ses coéquipiers sur certains points, il y avait un détail qu'il avait apparemment négligé : la rancune tenace du capitaine à son égard. Évidemment, si Kaïger donna sur le coup raison au médecin, il ne mit pas longtemps à exprimer son point de vue et à donner ses nouveaux ordres : une punition. Tout simplement. Ramener d'ores-et-déjà Folway à la base était ridicule ; non seulement ils n'avaient pas que cela à faire, mais en plus cela mettait en danger toute l'équipe – sans parler du fait que le docteur se savait bien incapable de porter cet homme-là tout seul sur deux kilomètres. Et bien sûr, Kaïger le savait. La cerise sur la gâteau, Evans avait le droit à deux nounous ! C'était tout juste si on ne le prenait pas pour un traître... Le pire était l'argument de son supérieur : « avoir pris l'initiative seul » ; c'est sûr qu'il aurait été d'une logique implacable de se concerter pour savoir s'il fallait neutraliser Folway alors que ledit Folway était avec eux…

- A vos ordres, mon capitaine, articula alors Dablord difficilement. Visiblement, aucun des deux n'avait l'intention de se laisser marcher sur les pieds, et cela n'allait sûrement pas aider à la réalisation de la mission. Quel dommage.
Menottant donc tout de même Folway comme il l'avait proposé, le lieutenant récupéra ensuite son sac et se mit en devoir de porter la taupe supposée à lui seul. La dernière fois qu'il avait voulu porter quelqu'un, le blessé s'était écroulé sur lui… Alors, donc, que s'éloignaient les autres membres de l'équipe, les trois militaires se mirent à faire le trajet inverse, Evans transpirant déjà à grosses gouttes. Et les remarques incessantes de Lang comme quoi ils prenaient trop de temps n'aidaient pas à améliorer l'humeur de l'officier.

- La ferme, Lang ! Estimez-vous plutôt heureux que je nous fasse perdre du temps, parce qu'autant vous dire que la stratégie du capitaine Kaïger ne fonctionnera jamais. Cette mission va droit à la catastrophe, et si vous suivez les ordres qu'un psychopathe névrosé vous donne sans réfléchir, alors c'est que je me suis trompé sur votre compte : vous êtes beaucoup moins intelligent que ce que je croyais.

Heureusement, l'autre soldat, dont Evans ignorait comme pour la plupart le nom, semblait d'un avis similaire au sien et l'aida donc à porter Folway – quoique 'supporter' aurait été plus exact. Ainsi, Lang à côté se tournant les pouces, ils atteignirent tout de même la Porte des Etoiles au bout d'une bonne vingtaine de minutes. Le temps d'activer la Porte, ils posèrent Folway dans un coin, permettant au plus gradé de reprendre sa respiration à grandes bouffées d'oxygène et d'enfin se reposer.

- J'espère qu'au moins vous n'avez pas envoyé le code GDO à la base, grommela-t-il en laissant glisser le corps de l'agent de Layer dans le vortex une fois la liaison établie. Et pendant qu'Evans redescendait les marches en pierre, Lang crut bon de tenir Layer informé de la situation. Mais si cet acte déplaisait profondément au lieutenant, il appréciait tout de même le fait qu'Anthony fût resté très vague dans ses propos. Aucune allusion à lui. Parfait.

- Allez, on y va !

Le signal du départ donné, Dablord commença à marcher à une allure relativement soutenue, vite suivi par ses deux coéquipiers. Car s'il ne croyait absolument pas en la stratégie de Kaïger, il se savait indispensable pour cette opération. En tant que médecin bien sûr, en tant que militaire aussi, mais aussi en tant que la personne qui connaissait le mieux le sujet du jour, et ce sans doute bien plus que Folway, qui apparemment n'avait fait qu'un travail de fond bâclé. Cette avancée rapide leur permit de rattraper leur retard en assez peu de temps, et malgré la vitesse de marche et d'évitement des racines dissimulées dans le sol forestier, Evans trouva tout de même un instant pour enfin revêtir sa cagoule et mettre ses lunettes de vision nocturne sur sa tête, chose qu'il n'avait finalement toujours pas faite depuis leur arrivée sur la planète. Voir vert, c'était tout un état d'esprit auquel il n'était pas franchement habitué.

Le reste du groupe fut rejoint à la lisière de la forêt, là où il semblait attendre ses trois hommes manquants. Ils arrivaient d'ailleurs tout juste pour l'heure du discours... et à l'écoute dudit discours, le médecin se dit que finalement, Kaïger était bien plus cinglé qu'il ne le pensait auparavant.

- Ok. Plus d'alcool pour lui.

*S'il en refait un comme ça, je l'enregistre ! Il faut absolument que Matt écoute ça, comme ça il verra que moi je suis très soft dans mes discours...*


Le discours était tellement dingue – une ode à la Justice, la Liberté et Gandhi –, tellement décalé par rapport à la situation que le médecin mit un long moment à s'en remettre, entre le rire et la totale stupéfaction. Dingue, c'était le mot.
Essayant tout de même de se soucier le moins du monde de cet événement plus que marquant, voire essayant de l'oublier carrément pour ne pas être déstabilisé et déconcentré, le lieutenant suivit ensuite son équipe et contourna avec les autres le bâtiment pour arriver à l'entrée arrière du complexe : la porte menant directement dans le dortoir militaire. Le temps de se mettre en place, le toubib rappela quelques règles fondamentales :

- N'oubliez pas : l'idée, c'est de neutraliser tout ce qui se trouve dedans ; pas de tuer. Alors pour une fois lâchez vos si précieuses mitrailleuses et grenades et rabattez-vous sur le Zat. Et si l'aspect humain et terrien ne vous convainc pas, pensez au fait qu'on ne pourra arrêter tous ces hommes que si on ramène des suspects VIVANTS.

A la suite de ces recommandations, Kaïger le plaça en première ligne, prétextant une politique plus dure vis-à-vis de ses adversaires. Soit ça, soit surtout pour qu'il prenne les balles en premier. Enfin bon... Mieux valait effectivement qu'un pseudo-pacifiste pénètre le premier dans le complexe, histoire de mettre tout le monde sur la même longueur d'onde...
Ainsi, les dispositions prises, Evans se plaça non loin de la porte, à couvert, prêt à intervenir dès que la porte serait explosée, et ce malgré l'inefficacité assurée d'une attaque de front et tout sauf discrète. Le C4 déclenché, des débris volèrent de tous côtés, et quand Mike eût envoyé une grenade fumigène dans la pièce le lieutenant allait se précipiter à l'intérieur, Zat'nik'tel à la main, quand il se sentit tiré en arrière par son sac. Retenu de justesse par une main miraculeuse, il n'eut pas à s'engager dans la bataille alors qu'une équipe criait au piège. Les conséquences furent sans surprise : le capitaine ordonna un repli immédiat vers la Porte des Etoiles – ou plutôt une dispersion générale, à ses propos – ainsi qu'un « mur de grenades ». Voilà qui devenait finalement sage.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 5 Juil - 14:50

Ils attendirent tranquillement dans un coin, à l'abri derrière des arbres et autre végétations que le reste de l'équipe les rejoigne. Jordan n'aimait pas la situation, être divisé si tôt et faire équipe au dernier moment avec des gens qu'elle connaissait même pas, pouvait t'il vraiment leur faire confiance. Le temps passa lentement et alors que tout le monde croyait que le groupe de Dablord ne reviendrait jamais à temps ils purent les entendre arriver, silencieusement certes mais leurs sens étaient à l'affut du moindre bruit. Ce qui surpris Jordan surtout c'est que jusqu'ici il n'y avait eu aucun signe de vie, si elle avait du monter une base dans un tel endroit elle aurait truffer les alentours de pièges et autres systèmes de repérage.

Kaiger fit son petit discours et Jordan ouvrit de gros yeux, c'était presque surnaturel comme discours on se serait cru dans un film de guerre. Mais bon ça partait d'un bon sentiment et franchement c'était positif.

Ils se mirent donc en route, le plus silencieusement possible, prenant parfois un peu de temps pour avancer justement afin d'être repéré. Pas se sentinelle, pas de garde, pas l'ombre d'un caméra, rien ! Ce n'était pas normal, Jordan présentait que tout ça ne tournait pas rond, soit ils se croyaient totalement à l'abri soit ils avançaient droit dans un piège. Pouvoir interroger l'ami de Layer aurait été de bonne augure mais vue que Dablord l'avait zatté et qu'on l'avait renvoyé par la porte cela n'était plus possible maintenant.

Arme bien en main elle suivit les autres jusqu'à l 'endroit désigner par le chef d'équipe et pris position, dos au mur, face à l'horizon, à la recherche d'éventuel sentinelles ou caméras ou tout autre chose pouvant dévoiler leur position.
Puis elle écouta les ordres;


- N'oubliez pas : l'idée, c'est de neutraliser tout ce qui se trouve dedans ; pas de tuer. Alors pour une fois lâchez vos si précieuses mitrailleuses et grenades et rabattez-vous sur le Zat. Et si l'aspect humain et terrien ne vous convainc pas, pensez au fait qu'on ne pourra arrêter tous ces hommes que si on ramène des suspects VIVANTS.
- Shirow, une fois la porte défoncé, vous balancez une fumigène. Dablord, vous pénétrez dans le bâtiment en premier vue que vous voulez blessé personne. Essayez de zaté le plus de monde possible avant que je rentre car moi, je ne fais pas dans le détail, surtout après ce qu'ils m'ont fait. Quand à vous tous, prenez ce que bon vous semble. Maintenant, on y va.


Dablord était bien gentil mais jusqu'à preuve d'un contraire c'était pas lui qui commandait, peu être plus tard quand Kaiger ne serait plus en état mais là ce n'était pas le cas. Arme à la main elle se tenait prête à suivre le mouvement.

D'abord une explosion, puis Shirow qui lança son fumigène, lorsqu'elle entendit l'appel radio à la suite de ça elle n'eut qu'une seule réaction, retenir Dablord qui était quasiment déjà partit à l'intérieur.


Retour à la porte des étoiles !!! Lang, faites moi péter le dortoir avec une grenade !!!

L'ordre le plus censé qu'elle ait pu entendre jusqu'ici fut donner et c'est sans attendre qu'elle s'exécuta, seulement s'ils étaient parvenu jusqu'ici sans problème, le retour ne serait pas aussi simple, c'était certain.


Dernière édition par Jordan Lambert le Mar 5 Juil - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 5 Juil - 16:49

Kaïger entama un discours d'encouragement avant l'attaque. Lorsque les mots "gloire", "espoir" et "liberté" parvinrent à mes oreilles, mon cerveau eut du mal à décoder le speech sur le ton ironique ou au premier degré. Du coup, je décrochais à la troisième ou la quatrième phrase, éberlué par l'envolée lyrique de notre officier.
Jetant un regard furtif vers mes coéquipiers, je parvins malgré l'obscurité à deviner sur le visage de certains de l'étonnement, de l’incompréhension, voire une hilarité contenue. Pour ma part, complètement hermétique à ce genre de discours, surtout au vu de notre situation, je préférais faire mine de surveiller les environs. N'étions nous pas à quelques mètres d'une base soi-disant secrète et fortement gardée ?

* Mais bizarrement pas trop surveillée...* remarquai-je en l'observant de loin.

Après cette interlude en mode veille, mon attention se rebrancha sur la voix du capitaine aux mots clés "maintenant en avant" et je me joignis au groupe vers notre objectif. Notre avancée se fit discrète. J'avançai courbé, canon en avant, utilisant au mieux la pénombre et le couvert de la végétation.
Arrivés devant la porte de ce qui devait, d'après nos informations, être le dortoir des gardes, Kaïger la décora en y collant une jolie dose de plastic explosif.
Accroupi non loin de la porte contre le mur, concentré, j'écoutai les ordres du capitaine, hochant la tête pour toute réponse et fis basculer mon P90 en le laissait pendre sur mon flanc pour préparer une grenade fumigène.

* Quelle putain de bonne idée d'envoyer le toubib et l'infirmier en premier...* maugréai-je intérieurement.

Nous nous plaçâmes alors de part et d'autre de la porte. Juste à mes cotés Kaïger, puis Lang en appui immédiatement derrière, et face à nous Dablord et Jordan. Mon regard se posa sur elle un instant, alors que Kaïger se préparait à faire sauter la porte et que je dégoupillai ma fumigène tout en gardant la cuillère serrée.

Le déclenchement du C4 fut notre signal. Alors que les débris de ce qui fut une porte n'avaient pas encore finis de tomber au sol notre groupe entoura promptement la porte. Ne faisant apparaitre par l'ouverture béante que ma main, je jetai à l'intérieur la fumigène et empoignais immédiatement mon Zat' avec un regard et un signe de tête vers Dablord, attendant son mouvement pour l'épauler de mes tirs.
Mais alors qu'il amorçait son mouvement, il fut retenu par la main de Jordan: la radio crépitait et l'équipe du toit criait au piège. Kaïger ordonna sans attendre un repli immédiat vers la Porte des Etoiles.
Rangeant mon Zat', toujours posté près de la porte, alors que Lang se préparai à lancer sa grenade explosive, je lançai à Jordan face à moi:

- Flashbang ! Balances une flashbang et tires-toi ! Je te couvre ! tout en envoyant à l'intérieur une grenade lacrymogène afin de gêner le plus possible les tireurs ennemis.

Puis je repris en main mon P90, et reculais avec les autres, gardant l'oeil rivé sur la porte explosée alors que J'ordan s'éloignait rapidement. Après plusieurs enjambées, couvrant le repli de mes coéquipiers plus avancés, je mis un genou à terre et tirai à travers la porte ouverte et sur la fenêtre afin d'une part de dissuader d'éventuels tireurs de sortir mais aussi pour faire pleuvoir sur eux une pluie tranchante de débris de verre.

* Je savais que j'aurai du prendre un M4 avec lance-grenades...* me dis-je en me remettant à l'abri, cherchant du regard Jordan, sous les tirs de couverture de mes coéquipiers.

Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Jeu 7 Juil - 0:24

Venant tout juste de renvoyer Folway au SGC sans trop d'explications, le trio se remit en route vers le point de rendez vous. Anthony fut assez étonné de voir Dablord qui se dépéchait d'avancer malgré tout. Il avait plutot l'habitude de le voir râler et mettre de la mauvaise volonté quand quelque chose ne lui plaisait pas... En revanche, il ne se risqua pas à faire un commentaire sur son attitude, ne souhaitant pas gâcher cet entrain. L'équipe avança donc aussi silencieusement et rapidement que possible dans l'obscurité des bois pour rejoindre le gros des troupes qui devait commencer à s'impatienter. Poirauter inutilement avant un combat n'était jamais très agréable pour les troupes.
Ils arrivèrent à la dernière minute, alors que Kaiger venait de dire aux hommes de se préparer.

"C'est bon capitaine. La marchandise est livrée."

Kaïger se contenta d'acquiescer rapidement avant d'ordonner le rassemblement. Anthony se rapprocha du groupe, rejoignant les autres membres de son équipe, à savoir Mike et Jordan. Le capitaine se mit face au groupe et, alors qu'Anthony pensait qu'il allait faire un récapitulatif du plan d'attaque, ce dernier commença à leur sortir un discours patriotique comme personne n'en avait jamais entendu. Anthony perdit très vite le fil du discours et tourna la tête à droit et à gauche pour voir si il était le seul à avoir décroché. Apparement non! Une bonne partie des hommes écoutaient d'une oreille distraite tandis que les autres, l'air assez surpris avait un regard interrogateur et perplexe. Les piques de Dablord, concernant la santé mentale de Kaïger, revinrent à la mémoire d'Anthony. Mais il ne s'apesantit pas dessus, on verrait bien lors de l'assaut si il savait mener ses troupes ou pas. Bien qu'il valait mieux qu'il sache le faire, il serait un peu tard autrement...
Suite à ce discours qui fera date dans l'histoire du SGC, la troupe se divisa et chaque groupe alla rejoindre le point fixé à l'avance. Anthony arma son P90 et vérifia qu'il n'avait rien oublié avant de suivre ses équipiers. Ils contournèrent la base. Le bruit de leurs pas dans l'herbe était la seule chose audible et aucun garde ne surveillait l'extérieur. Pour l'instant tout se passait pour le mieux, il fallait espérer que cela continue. Toute l'équipe se mit en position derrière la porte du dortoir, attendant les ordres.


" Shirow, une fois la porte défoncé, vous balancez une fumigène. Dablord, vous pénétrez dans le bâtiment en premier vue que vous voulez blessé personne. Essayez de zaté le plus de monde possible avant que je rentre car moi, je ne fais pas dans le détail, surtout après ce qu'ils m'ont fait. Quand à vous tous, prenez ce que bon vous semble. Maintenant, on y va."

Anthony opta pour le P90, plus efficace qu'un zat. Il faut bien se dire que les ennemis en face ont rarement pitié et ne font jamais dans la dentelle, qu'ils soient humains ou jaffas.
Kaïger donna le signal de l'attaque. Pendant les deux autres groupes agissaient, ils firent exploser le C4. Le souffle de l'explosion fit reculer Anthony qui s'empressa de reprendre ses appuis. Aussitôt après, Mike lança la fumigène. C'est à ce moment là que leurs radios se mirent à grésiller. Avec tout le bruit alentour, Anthony ne comprit pas exactement ce qu'il se disait mais il arriva à percevoir le mot "piège", ainsi que la voix un peu affolée du chef d'équipe. Le capitaine dut en entendre plus que lui et ordonna le replis immédiat.

"Lang, faites moi péter le dortoir avec une grenade !!!"

Anthony saisit une grenade et alors que les autres commençaient à se replier, il la dégoupilla et la lança en plein milieu du dortoir. Sans attendre l'explosion, il fila derrière les autres, se retournant régulièrement pour voir si des gardes les suivaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Jeu 7 Juil - 22:34

La main droite de Lang s'ouvrit, la grenade la quitta pour atterrir dans le dortoir des militaires. L'explosion se produisit quelques secondes après, fessant surement des morts, sans vraiment en être sur depuis la position du soldat. Sur les ordres du Capitaine Kaiger, l'équipe c'était reculé de la porte du dortoir, pour pénétré dans la forêt et espérait rejoindre la porte des étoiles pour rentré sur terre, ce qui serrait une chose, pas si facile à faire.

L'équipe du lieutenant Ghist ordonna le repli de ses hommes, qui descendirent du toit, bien plus vite qu'ils l'ont monté. Le lieutenant qui venait déjà de perdre un de ses hommes, mena les deux autres militaires dans la foret. Dans leurs courses, ils purent rejoindre le Lieutenant James et son coéquipier. Le Lieutenant James essaya de joindre le reste de son équipe, qui devait monter la garde devant la porte du mess. Sans réponse. Le nombre de victime était maintenant à 3.

Le Capitaine Kaiger se retrouva avec Lambert et Shirow. Tous trois courraient le plus rapidement possible, jusqu'à ne plus apercevoir la base du NID, voir même, la lumière de la lune. L'attaque de nuit qui avait été prévu pour donner un avantage aux hommes du SGC, se retournait contre eux, ils ne pouvaient allumer de lumières dans la forêt, sous peine d'être remarquer. Kaiger prit cependant quelques instants pour prendre des nouvelles de ses hommes par radio et essayer de donner quelques consignes. La nuit qui commençait aller surement être longue.

Après avoir jeter la grenade, Lang était parti en courant, suivant la personne la plus proche de lui, à savoir le Lieutenant Dablord. Les deux hommes étaient donc deux à courir également dans la forêt, cherchant tant bien que mal à se cachait. Dablord préconisa à Lang de se poser dans un coin et de profiter de l'obscurité pour ce cacher. Cherchant le meilleur endroit, Lang fini par trouvé deux arbres assez proche, avec des buissons autour d'eux et une petite crevasse sous une racine. Lang s'engouffra dedans et fût rejoint par Dablord, qui communiqua ensuite sa stratégie. Stratégie que finalement tous le monde adopta, mais pas forcement avec autant de facilité.

Dans le groupe du Lieutenant Ghist, le soldat Herbor fût prit rapidement d'une rage envers son supérieur, celui-ci n'ayant pas obéie au ordre du Capitaine et mené ainsi son meilleur ami dans la mort. Le Lieutenant James se mit entre les deux hommes et prit la tête de la marche, à la recherche d'un abris. Se groupe de 5 hommes fessaient tous de même pas mal de bruit et se retrouva rapidement avec des hommes du NID à ses trousses, sans pour autant les apercevoir. Ils pouvaient cependant entre le bruits des balles passer tous près deux. Le lieutenant Ghist eût le malheur de se trouver sur la trajectoire d'une balle, qui le toucha dans le mollet gauche. Il préféra se mettre contre un arbre, laissant le reste du groupe continuer. Seul, dans le noir, depuis cette position, il aurait de grande chance de ne pas se faire voir. Une dizaine de minute plus tard, le Lieutenant James trouva un endroit, assez reculer dans la forêt, pour installer son groupe. L'abri que leurs procuraient cette sorte de trancher, surement un ancien court d'eau, était un idéal nid.

Le Capitaine Kaiger utilisa tous types d'injures envers Layer et se jura de lui faire payer, si il rentrait sur Terre. Jordan Lambert venait de ralentir. Elle entendait des bruits provenant d'un buisson. Elle prit alors son arme et chargea vers celui-ci. Shirow fît de même. Lambert fut rapidement prit par un stress et ne fut pas non plus soulager, lorsqu'elle senti, entre ses jambes, un serpent passer. Kaiger ordonna la poursuite du recul stratégique, comme on pouvait l'appeler, au lieu de dire fuite, pour la recherche de l'abri. Aucun abri fut trouvé mais Kaiger ordonna cependant l'arrêt de l'avancement. Le trio se mit au pied de quatre arbres assez proches. Pour passer une longue nuit, mais courte en sommeil, il n'y avait pas mieux certains campeur vous dirons.

Lang proposa à Dablord de monter la première partie de la garde. L'homme ne semblait pas fatigué , où plutôt n'avait pas envi de fermer les yeux. Qui l'aurait envi de se genre de situation ? Chacun des groupes se préparaient a passer une nuit sur le terrain, surement assez agiter. Alors que certains mangeait, d'autre monter la garde ou essayer de se reposer. Certains même trouvaient le moyen de discuter. Il n'y avait plus qu'a attendre six heures, six longues heures, avant le lever du soleil et la reprise du repli des l'aube, qui ne sera pas gagner d'avance. Le groupe n'avait pas prit le chemin de la porte, mais elle devra bien passer la porte pour rentrer sur Terre, toute la complexité commence...


[La nuit vous porte tous de même chance, dans le noir vous pouvez mieux fuir ! 5/6j pour répondre, c'est votre nuit, à vous de voir ce que vous en faites. Il reste après sa, deux posts avant la fin de la MJ.]
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Lun 11 Juil - 13:37

Paul avait ordonné le repli, l'équipe s'était faites avoir dans un piège et toute les informations qu'ils possédaient été sûrement fausses. Ainsi, le Capitaine ne voulait pas prendre de risque et avait ordonné que tout le monde retourne vers la porte des étoiles. Courant devant, Kaïger ouvrait la marche, même si il avait du mal à voir devant lui. Il aurait bien mit ses lunettes de vision-nocturne mais cela voulait dire qu'il devrait s'arrêter un instant et il ne pouvait pas se le permettre pour le moment. Puis, il finit par se retourner et il ne voyait plus la Base du N.I.D, c'était une bonne chose. Cependant, il ne voyait plus Lang et Dablord, une moins bonne chose. Bon, il était temps de donner ses ordres. Ainsi, l'homme attrapa sa radio et commença à parler...

[RADIO] Kaïger à toutes les équipes !!!! Trouvez un endroit où vous cachez la nuit !!! On retourne à la porte au levé du jour !!!! Essayez de garder la cohésion !!! On ne retourne pas à la base !!! C'est beaucoup trop dangereux !!! Si j'en trouve un là-bas, je m'en occupe personnellement !!!! Maintenant, silence radio !!!! Terminé [/RADIO]


Puis le Capitaine coupa sa radio et regarda Lambert et Shirow pour qu'ils fassent la même chose. Maintenant qu'ils étaient à l'arrêt, l'homme en profita pour mettre ses vison-nocturne afin d'y voir un peu mieux. Avec ça, il était beaucoup plus facile pour le Capitaine d'y voir devant lui, il savait où mettre ses pieds quand il avançait. Kaïger se mit donc à marcher, observant les horizons, il fallait trouver un lieu à peu prêt sûr pour y rester la nuit sans se faire repérer. Soudain, du bruit derrière un buisson. Lambert sortit son arme à une vitesse folle. Heureusement, elle ne tira pas et réussit à se maîtriser malgré la surprise du bruit. Paul se tourna vers les deux soldats pour leur dire...

- Ne tirez pas !!! Je veux pas entendre un seul coup de feu. Il n'y a pas meilleur moyen de donner sa position d'un coup de feu... Sinon, Lambert vous avez un serpent qui passe entre vos jambes, faites attention.


Paul sourit légèrement, la jeune femme allait surement être surprise et le Capitaine allait voir la demoiselle s'agitait pour un rien. Enfin, s'était que des suppositions car ça se trouve, elle aimait bien les serpents. Enfin bref, cela ne les aidait pas à trouver un lieux pour se cacher et finalement, Paul trouva quatre arbres assez rapproché pour que les trois s'y mettent. Cependant, ils seront un peu à l'étroit mais cela ne dérangeait pas vraiment le Capitaine, surtout avec la jeune femme à ses côté. D'un signe de la main donc, il ordonna aux deux soldats de se cacher et d'y rester jusqu'au lever du jour. Mais en voyant Lambert et Shirow entre ses quatre arbres, Kaïger comprit rapidement qu'avec son physique assez imposant, il n'y aura pas assez de place pour tout le monde. Pas grave, cela qui fera le tour de garde sera à l'extérieur des arbres. Par la force du destin, Paul prit donc le premier tour de garde...

- Bon, vous deux restez là. Moi, je vais me mettre un peu plus loin pour le premier tour de garde. Je viendras vous réveiller Shirow pour le suivant et enfin Lambert pour le dernier. Essayez de vous reposer un peu.


Puis le Capitaine s'éloigna un peu des deux soldats, sûrement allaient ils parler un peu avant de s'endormir. Paul trouva quant à lui un arbre sur lequel s'adosser et rester là pour surveiller les lieux. Il n'y avait rien à signaler pendant de longues minutes qui sûrement être des heures. A part quelques animaux qui passaient. Mais il arriva un moment où Kaïger entendit des pas se rapprocher. Ainsi, il sortit son couteau pour neutraliser la personne qui arrivait mais il le baissa aussi vite qu'il l'avait prit en voyant de qui il s'agissait, Tinann Gallagher...


- Bonsoir mon Capitaine !!!
- Bordel Sergent foutez le camps !!! Vous n'êtes pas réel et j'ai pas le temps là !!!
- Pourquoi vous avez accepté la mission mon Capitaine ? Vous le savez pourtant que c'était un piège. Vous l'avez senti en voyant personne autour de la base, qu'il y avait aucune surveillance.
- Je sais, mais je me suis laisser berner. Je me disais qu'il devait pas penser qu'on les trouverait ici et donc qu'ils n'avaient mit aucune surveillance.
- Même une base secrète doit avoir une surveillance constante mon Capitaine. Vous le savez bien ça qu'une base ne reste jamais secrète.
- En effet... Si Dablord était là, il s'empêcherait pas de me le mettre dans les dents je suis sûr.
- Et maintenant, vous allez faire quoi ?!
- Attendre que le jour se lève et retourner sur Terre.
- D'accord... C'est dommage toutefois.
- Pourquoi ?!
- Bah, je présume que les soldats du N.I.D doivent être à votre recherche ou prêt de la porte des étoile pour éviter votre retour sur Terre. Par conséquent, il doit pas avoir grand monde à la base. Cela serait dommage de ne pas s'attaquer à cette base pour leur faire payer ce qu'ils vous ont fait.
- En effet, tu as raison. Je pense que je vais...


Kaïger observait vers Tinann mais celui-ci avait disparut comme à son habitude. Mais le Sergent imaginaire avait sûrement raison. La plupart des agents du N.I.D devaient être à leur recherche et le Capitaine pouvait leur faire mal. Ainsi, Paul retourna vers Shirow et Lambert. Ils étaient en train de dormir ou simplement avaient ils fermé les yeux, quel qu’il en soit, Kaïger se rapprocha pour leur parler...

- Bon, je retourne à la base du N.I.D. Je compte bien y faire du dégâts même si je dois y laisser ma peau. Je n'ai pas eut ma revanche sur eux et je compte bien l'avoir. Je vais pas vous ordonner de venir avec moi mais plutôt vous demander si vous êtes avec moi ou pas. Je comprendrais que vous ne vouliez pas venir. Maintenant, vous avez le choix, à vous de voir soldat.

Paul était en face d'eux. Il ne voulait absolument pas les obliger de l'accompagner dans ce qu'il semblait être un acte suicidaire. Si s'en était un, tant pis, Kaïger ira quand même malgré les dire des un ou des autres. Il devait se venger, pour l'honneur et montrer au N.I.D qu'on s'en prend pas à son équipe impunément.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Davis   Lun 11 Juil - 15:28

Alors qu'elle s'apprêtait à suivre les ordres de Kaiger, Jordan reçu un autre ordre venant d'une voix qui lui était non seulement familière mais pour laquelle elle avait toute confiance. - Flashbang ! Balances une flashbang et tires-toi ! Je te couvre !

Donc elle s'exécuta, attrapant la grenade qui se trouvait dans son gilet tactique, la dégoupilla et se rapprocha à peine pour la lancer le plus loin possible. Puis elle se mit à courir, arme à la main, prête à tirer au besoin, mais pour l'instant c'était la fuite qui primait sur tout le reste.
Elle jeta juste un coup d'oeil derrière elle pour être sur que Shirow suivait bien mais ne vit pas ou plus Lang voir même Dablord. Ils avaient du prendre une tout autre direction. Devant elle se trouvait le capitaine Kaiger et la vitesse à laquelle il courait était hallucinante, elle avait bien du mal à suivre.
Lorsqu'ils ne virent plus la base qu'ils fuyaient ils ralentirent un peu le pas et Kaiger donna des ordres radio et une fois qu'il eut terminer il jeta un coup d'oeil à Jordan puis à Mike pour s'assurer qu'ils obéiraient bien aux ordres qu'il venait de donner. Jordan appuya sur le bouton de marche de sa radio qui se coupa instantanément. Plus de contact possible avec les deux autres personnes de l'équipe qui se trouvaient avec eux, sans oublier les autres qu'ils avaient perdu depuis bien longtemps déjà. Jordan espérait de tout coeur qu'il n'était rien arrivé de fâcheux à Lang mais savait que le docteur serait là pour le soigner s'il n'avait pas été chanceux qu'eux.


Jordan relâcha un peu sa vigilance et mis elle aussi ses lunettes à vision nocturne, se serait plus facile pour voir les ennemies de loin dans cette nuit quasi totale. Ils avançaient lentement maintenant, essayant de faire le moins de bruit possible. Mais un bruit à côté d'elle attira son attention , retira ses lunettes et en moins de temps qu'il ne fallu pour le dire elle sortit son arme et arma prête à faire feu si besoin, mais Kaiger la retint. - Ne tirez pas !!! Je veux pas entendre un seul coup de feu. Il n'y a pas meilleur moyen de donner sa position d'un coup de feu... Sinon, Lambert vous avez un serpent qui passe entre vos jambes, faites attention. Et elle répondit d'un simple mouvement de tête, remettant la sécurité de son arme alors que le serpent en question passait entre ses jambes. Sur le coup elle n'avait pas tilté ce qu'il avait dit sur la fin mais lorsqu'elle baissa la tête et qu'elle vit l'animal rampant sur le sol, prise de panique elle tenta de se raisonner, se disant que ce n'était qu'un serpent, mais vu sa taille elle tétanisa et ne bougea plus d'un millimètre, serrant les dents elle attendit qu'il ait finit sa petite balade entre ses jambes. Lorsqu'il fut enfin assez loin elle fit un grand pas dans la direction opposée et manqua de culbuter le capitaine. Elle s'excusa d'un regard désolé, se rendant bien compte que ce qu'elle venait de faire était idiot mais on ne maitrise pas ce genre de peur.
Ils reprirent ensuite leur marche et trouvèrent un endroit pour se cacher, entre plusieurs arbres, ils pourraient facilement se mettre à l'abri et attendre que la nuit soit passée. Kaiger leur ordonna d'aller s'y cacher ce qu'ils firent sans trop se faire prier, en tout cas pour Jordan sauf qu'elle y regarda à trois fois pour être certaine qu'il n'y avait pas de copain du serpent qu'elle venait de croiser.


- Bon, vous deux restez là. Moi, je vais me mettre un peu plus loin pour le premier tour de garde. Je viendras vous réveiller Shirow pour le suivant et enfin Lambert pour le dernier. Essayez de vous reposer un peu.


Jordan se mit un peu à l'aise, posant son arme contre l'un des arbres ou elle se trouvait tandis que Kaiger se mettait un peu à l'écart pour son tour de garde. Elle se retrouvait seule avec Mike et ce n'était pas une situation facile à vivre, en temps normal elle aurait été bien contente mais là les circonstances étaient différentes. Elle essaya tant bien que mal de se raisonner, se disant qu'elle devait être professionnelle et rester à sa place mais elle avait bien besoin de réconfort, cette mission semblait être la pire qu'elle ait fait jusqu'ici. Ce qui semblait être une mission de routine avait tournée court et ils avaient surement perdu nombre d'hommes déjà, rien de rassurant pour la jeune femme.

"On est plutôt mal barré, j'aurai jamais imaginé que les choses tournent aussi mal."

Ils ne savaient pas ou se trouvaient les autres, qui était encore en vie, pour le moment ils ne pouvaient compter que sur eux trois. Mike la rassura comme à son habitude mais malgré tout le doute persistait, comment rentrer dans ces conditions ?

Le sommeil eut raison d'elle et malgré son inquiétude elle finit par fermer les yeux pas longtemps, cela ne suffit pas pour qu'elle dorme mais elle se reposait un peu quand même, malgré la fraicheur extérieure.
Kaiger vint les réveiller alors qu'il n'avait surement pas encore terminé son tour de garde et Jordan ne pensait pas qu'il reviendrait si vite.
- Bon, je retourne à la base du N.I.D. Je compte bien y faire du dégâts même si je dois y laisser ma peau. Je n'ai pas eut ma revanche sur eux et je compte bien l'avoir. Je vais pas vous ordonner de venir avec moi mais plutôt vous demander si vous êtes avec moi ou pas. Je comprendrais que vous ne vouliez pas venir. Maintenant, vous avez le choix, à vous de voir soldat. Jordan n'eut même pas besoin de consulter Mike pour savoir qu'il en serait, de toute façon ils ne pouvaient pas attendre ici qu'on leur tombe dessus et encore moins espérer passer la porte sans encombre alors autant s'activer un peu et faire ce qu'ils pouvaient pour saboter cette base.

"Je viens Capitaine !"
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 12 Juil - 2:32

Au milieu d’une forêt plongée dans l’obscurité la plus totale, deux paires de rangers résonnaient contre le sol terreux. Des bruits de pas intenses, évitant racines, crevasses et tous les accrocs qui pourraient les mettre en péril. Accompagnant ces échos de fuite, le souffle des deux hommes semblait tambouriner la tête du premier. Celui-ci ne voyait d’ailleurs quasiment plus rien, les lunettes de vision nocturne l'handicapant plus qu’autre chose dans cette fuite infernale. Ce qu’ils essayaient de distancer ? Les balles, en priorité. S’ils n’en avaient entendu aucune siffler à côté de leurs oreilles depuis un moment, toute menace n’était pas écartée, loin de là. Evans avait perdu toute notion de temps depuis l’ordre de dispersion, tout comme il ignorait désormais leur localisation par rapport à la Porte des Etoiles. Il courait, tout simplement, talonné de près par Anthony. La confusion qui avait suivi l’explosion des multiples grenades était sans nul doute responsable de leur solitude soudaine. Où était le reste de l’équipe ? Où étaient celles des deux autres lieutenants ? C’étaient pour l’instant des questions sans réponses, mais surtout subsidiaires : la priorité était de se mettre à l’abri.

- Lang ! Là-bas !

Ayant vaguement aperçu au loin un emplacement qui semblait pouvoir convenir, le lieutenant avait aussitôt prévenu son coéquipier pour qu’il aille s’y réfugier, alors que lui s’arrêtait une fois de plus un instant pour vérifier que personne ne les suivait. Apparemment ils étaient tranquilles, mais le silence était tel que sa propre voix avait paru pour le médecin l’expression d’un fantôme, une voix venue tout droit d’ailleurs… Dans un pareil chaos, ce n’était pas étonnant. Ils étaient venus en tant qu’attaquants, et voilà qu’ils étaient maintenant pourchassés par ceux qu’ils étaient venus cueillir… Comme sur la planète de Sokar finalement, à la différence près que cette fois tout le monde avait fui dans toutes les directions. Dispersion. Désertion, même. Tout cela sous les ordres du capitaine Kaïger, qui devait maintenant être fier de son ode à la Liberté. Alors c’était donc cela, la Liberté ? Se terrer dans un trou en attendant que les choses se passent ? Visiblement, à force de se reposer sur ses lauriers, le SGC avait petit à petit oublié ses principes pour finalement abandonner au moindre obstacle. C’était une amère constatation qui rappelait au lieutenant le sort qu’avait de la même façon connu le Prométhée…

Sortant de ses pensées, Dablord revint vers Lang, déjà pratiquement installé dans leur nouvel abri. Imitant celui qui au rythme de ces missions deviendrait son seul et unique coéquipier - il se souvenait notamment de la fois précédente, où ils avaient dû tenir à deux un baraquement encerclé et pris d’assaut par des cowboys et des Jaffas -, le médecin laissa tomber à terre son sac médical, lui permettant de savourer une soudaine légèreté qu’il avait avec tout ce remue-ménage quasiment oubliée.

- J’ai été faire un tour dans les environs. Personne à proximité, et j’pense pas que quiconque nous ait suivis. La nuit va être calme, à mon avis, rajouta-t-il en ayant en tête le message radio du capitaine peu de temps après leur dispersion. Lang se porta ensuite volontaire pour le premier tour de garde, ce à quoi l’officier ne répondit rien, laissant entendre son approbation. Mais avant qu’il s’éloignât, Evans l’interpella à voix basse :

- Lang ! Eteignez votre radio. S’il y a quoi que ce soit, il vaut mieux que vous veniez directement me réveiller. Avant qu’il fasse jour, a priori toute communication radio est susceptible de nous faire repérer, donc on ne les rallumera que lorsqu’on sera prêt à partir. Et tant que j’y suis, évitez les coups de feu, hein…

Alors qu’Anthony s’éloignait, le lieutenant commença par suivre son propre conseil et coupa lui-aussi sa radio, leur assurant ainsi une bonne nuit de tranquillité. Il s’installa alors le plus confortablement possible dans le trou que cachait une racine, enlevant par la même occasion de son cou la lanière de son fusil à fléchettes tranquillisantes, qu'il glissa à l’intérieur de son sac pour s’assurer que personne ne l’utiliserait. S’il y avait le moindre problème, il lui restait deux armes de poing à proximité, mais autant dire que cela ne faisait pas partie de ses craintes immédiates, sûrement à cause du fait qu’il commençait à avoir l’habitude ; toutefois, cette fois, aucune menace ne planait directement sur eux. Ils étaient relativement bien cachés, ceux qui les recherchaient n’étaient que des terriens, et en plus Kaïger était hors de sa vue… Le toubib pouvait donc dormir sur ses deux oreilles, surtout qu’à force il ne craignait plus du tout le NID, mais plutôt les réactions spontanées de ses coéquipiers. Et les radios coupées, Evans était sûr que Lang ne suivrait aucune impulsion idiote due à un ordre du capitaine alors que le lieutenant dormait…

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 12 Juil - 17:38

Après avoir lâché sa grenade dans le dortoir, Lang fila avec les autres en direction des bois. Se retournant de temps à autres afin de voir si ils étaient suivis, il distingua deux formes sortant du dortoir. Cherchant à les ralentir, il se glissa derrière un arbre et, à moitié à découvert tiraa deux brèves salves de balles dont le bruit fut recouvert par les cris et les tirs provenant des abords du batiment. En se retournant pour continuer de se replier, il s'aperçut qu'il avait perdu de vu Kaïger, Lambert et Shirow. Il fit quelques pas dans la direction qu'ils avaient dû emprunter et se retrouva nez à nez à avec Dablord.

"Des nouvelles des autres? Je viens de les perdre de vue."

Dablord lui fit un rapide signe négatif de la tête avant qu'ils ne se remettent tous les deux à courir vers le coeur de la forêt, les bruits des poursuivants se rapprochant. La visibilité était très mauvaise et ils ne pouvaient pas allumer leurs lampes sous peine de se faire repérer immédiatement. Anthony, derrière Dablord, devait donc avaner un peu à tâton, au ralenti et en faisant aussi attention de limiter les bruits. Tous les sens aux aguets, Anthony ne parvenait pas le moins du monde à apercevoir ou entendre le groupe du capitaine. Décidement, cette mission tournait vraiment au vinaigre. Ils avaient déjà tout une troupe d'hommes du NID aux fesses, si ils se retrouvaient dispersés en petits groupe dans la fôret, cela compliquait encore plus la mission.
Au fur et à mesure qu'ils avançaient tous les deux, sans parler, les bruits de leurs poursuivants s'éloignaient. Ils parvenaient enfin à mettre de la distance entre eux et les retrouver de nuit dans une forêt aussi dense ne serait pas tâche aisée. Ils commencèrent donc à ralentir le pas et observer un peu plus attentivement l'endroit où ils se trouvaient. Des arbres, des arbres, quelques rochers, encore des arbres... rien de très original et pas vraiemente de point de repères. Ils marchèrent encore un peu. Cette fois ci, les bruits avaient disparus et ils se retrouvaient dans le silence de la forêt, seulement perturbé par leur respiration, leurs bruits de pas et celui des branches qu'ils écartaient de leur visage durant leur progression.

"Lang! Là-bas!"lui souffla Dablord en lui désignant un endroit. En y prêtant attention, Lang discerna une sorte de cavité entouré de branchages qui pouvait effectivement faire office de cachette pour la nuit. Ils s'y rendirent donc. L'endroit n''était pas très luxueux mais ça ferait l'affaire. Complètement sombre, on pouvait à peine y tenir à deux. Cependant il présentait aussi l'avantage d'être assez bien caché par d'épaisses fougères.
Pendant que Dablord faisait un dernier tour aux alentours, voir si personne ne les avaient suivis ou si il n'y avait aucune trace de leurs coéquipiers, Anthony aménageait un peu leur planque, dégageant des branchages qui gênaient et vérifiant qu'il n y avait pas de bestioles qui traînaient. Résultat négatif.
Dablord revint ensuite se poser un peu. Il l'informa qu'il n'avait repéré personne dans les environs.


"Décidément Lieutenant, on est abonné au binôme, volontairement ou pas... Je pense que les autres ont du s'en tirer, sinon on aurait sans doute entendu des coups de feu. Vu le calme de la forêt, le bruit aurait porté...Enfin, j'espère...dit Anthony, à moitié pour se rassurer."Bon, là dedans, on a pas la place de loger à deux, je prends le premier tour de garde et je vous réveille d'ici trois heures.Vous avez une idée de l'heure à laquelle le soleil se lève sur cette foutue planète?"

Dablord semblait perdu dans ses pensées, se contentant de hocher la tête distraitement. Alors qu'Anthony commençait à s'éloigner, il l'arreta:
"Lang ! Eteignez votre radio. S’il y a quoi que ce soit, il vaut mieux que vous veniez directement me réveiller. Avant qu’il fasse jour, a priori toute communication radio est susceptible de nous faire repérer, donc on ne les rallumera que lorsqu’on sera prêt à partir. Et tant que j’y suis, évitez les coups de feu, hein…"

En guise de réponse, Anthony éteignit sa radio et hocha la tête avant de faire à son tour un petit tour du propriétaire. Il s'adossa à un arbre en profita pour repenser à tout ce qui venait de se passer. Il ne faisait aucun doute que ce cher Folway avait du prévenir le NID de leur visite. Bon, aux dernières nouvelles son équipe était en bonne santé, juste dispersée dans les bois. En revanche, pour ce qui était des deux autres équipes, Anthony n'avait aucune idée de ce qui avait pu se passer. Il craignait surtout pour la première équipe d'intervention, celle qui s'était faite surprendre.
Après trois heures où il alterna, pensées noires et tour de garde, Anthony fut plutot heureux, d'aller réveiller Dablord. Une petite sieste lui ferait le plus grand bien. Dablord semblait dormir comme un bébé. Ne voulant pas le brusquer et réveiller aussi tôt son humeur de chien, Anthony, lui tapote doucement l'épaule.


"Lieutenant, c'est votre tour de garde. RAS pour le moment"

Dablord lui libéra la place et Anthony tenta de s'installer aussi bien que possible, c'est à dire mal et essaya de trouver le sommeil, qui étonnemment, vint assez vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mer 13 Juil - 15:36

Sous un astre lunaire électrique pour seul témoin de notre déroute, Kaïger, Jordan et moi courions à travers la forêt, laissant derrière nous la base du NID. Alors que la végétation locale défilait sous mes yeux dans une palette de différents tons verdâtres de par mon système de vision nocturne, je regrettai malgré la dangerosité de la situation notre repli précipité.

* L’opération était lancée, on était sur place, on avait la surprise avec nous… *

Mais je n’en fit cependant rien paraître : la priorité était à présent de nous mettre à l’abri et de nous regrouper.
Dans la débâcle, nos équipes avaient apparemment été dispersées dans la forêt alentour, et pour notre part nous avions été séparés de Dablord et Lang. J’aurai apprécié avoir des nouvelles de nos coéquipiers, mais après que le capitaine Kaïger eut donné ses consignes, il ordonna le silence et nous fit couper nos radios.

* Pourquoi couper nos radios ? Nos fréquences sont protégées… Au moins aurions nous pu faire un compte rapide de nos forces. Ou se donner une heure de rendez-vous pour se recontacter et faire le point…*

Toutes nos équipes se retrouvaient isolées géographiquement, en terrain inconnu, de nuit et avec des poursuivants probables. J’avais une fois de plus le sentiment que cette mission avait été bien mal préparée. La nuit dissimula ma moue contrariée.

C’est alors qu’un bruissement parcouru un buisson proche. Jordan fut la plus vive à réagir, pointant son arme dans la direction d’où semblait provenir le bruit. Je l’imitais instantanément, le doigt crispé sur la détente de mon P90.

- Ne tirez pas !!! nous ordonna Kaïger. Je veux pas entendre un seul coup de feu. Il n'y a pas meilleur moyen de donner sa position d'un coup de feu...

Je gardais cependant le canon de mon arme orientée dans la même direction, comptant sur le silencieux pour abattre discrètement tout danger possible.

- Sinon, Lambert vous avez un serpent qui passe entre vos jambes, faites attention, ajouta Kaïger comme si de rien n’était.

Mon regard se porta alors au sol et je découvris effectivement un reptile d’une bonne trentaine de centimètres glisser nonchalamment entre les bottes de Jordan. Je ne pu réprimer un pas en arrière mais cette dernière demeura cependant immobile. Que ce soit sous la stupeur ou par son sang-froid, elle m’impressionna par son contrôle.


- Ne bouges pas… lui conseillai-je tout bas sans broncher et sans quitter le reptile des yeux. Il s’en va… indiquai-je alors que le serpent disparaissait de notre vue, imperturbable. C’est bon, il est partit. Et Jordan retrouva sa respiration et ses esprits, manquant de buter contre Kaïger en mettant le plus de distance possible entre elle et notre visiteur nocturne.

Notre marche reprit, le temps que le capitaine nous indique un endroit pour passer la nuit : quatre arbres rapprochés nous serviraient d’abri de fortune. Après que Kaïger se fut attribué le premier tour de garde, Jordan et moi nous installèrent au pied des arbres du mieux possible, armes à portée de main. Je l’observai, alors qu’elle se calait contre son sac à dos.

- Ca va toi ? lui demandai-je en décrochant ma gourde, occupant mes mains pour ne pas les passer dans ses cheveux. La question était banale, sans sous-entendu, perdue entre les plans professionnel, personnel et amoureux.
- On est plutôt mal barré, me confia Jordan alors que j’avalai une gorgée d’eau. J'aurai jamais imaginé que les choses tournent aussi mal.

* Et encore ça pourrait être pire…* pensai-je, prenant mon temps pour refermer ma gourde.

- Kaïger sait ce qu’il fait, déclarai-je enfin, le regard porté vers là où le capitaine s’était éloigné. C’est un survivant et il se soucie de ses hommes. On va s’en sortir, assurai-je à la jeune femme alors que mes yeux vinrent s’accrocher aux siens, malgré la pénombre. J’espère que tout va bien pour les autres… Ca ne me plait pas de rester là comme un lapin dans son terrier… mais masquant mon inquiétude, je changeai de sujet : C’est quand même dommage qu’on ait décroché si vite de cette base, je suis curieux de savoir ce qu’il y a vraiment là-bas…

Si nous rentrions ainsi au SGC, la queue entre les jambes, nous passerions auprès de Layer et de O’Neill pour des incompétents et nous ne pourrions rien leur opposer en retour si ce n’est qu’on nous avait tiré dessus : étonnant pour des professionnels comme nous sur une infiltration, non ? Alors qu’il en serait tout autrement si nous découvrions au moins se qui se tramait dans cette foutue base.
Laissant de coté mes tergiversations, je concluais dans un demi sourire:


- Allez, reposes toi. Demain sera un autre jour.

Je fermais alors les yeux. Et les rouvris presque aussitôt à la voix du capitaine qui revenait.

- Bon, je retourne à la base du N.I.D. Mes yeux s’agrandirent sous la surprise. Je compte bien y faire du dégât même si je dois y laisser ma peau. Je n'ai pas eu ma revanche sur eux et je compte bien l'avoir. Je vais pas vous ordonner de venir avec moi mais plutôt vous demander si vous êtes avec moi ou pas. Je comprendrais que vous ne vouliez pas venir. Maintenant, vous avez le choix, à vous de voir soldat.

- Je viens Capitaine !
- J’en suis, répondis-je sans attendre, mélangeant ma réponse à celle de Jordan. Et sans attendre, je me relevai et remis mon sac sur mes épaules, non sans un regard complice vers la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Ven 15 Juil - 23:08

La nuit n'était pas glaciale mais pourtant aller apportait un coup de froid au troupe, qui n'avait plus un grand moral. Alors que Lang venait de donner la relève de la garde à Dablord et que le Lieutenant James montait la garde pour l'autre groupe, le Capitaine Kaiger, accompagné de Shirow et Lambert rebroussait chemin en direction de la base du NID. Une tactique qui pouvait s'avérer pour certains suicidaire, pour d'autre héroïque ou bien encore tactique. Étant tombé dans un piège, la base devait s'être vidé dans la chasse aux hommes du SGC et surement à la surveillance de la porte. La base serait, espérait surement le Capitaine, presque déserte. Au moins, il n'aurait pas fait tous ce chemin pour rien.

Alors que Lang venait de trouvé le sommeil et que le réveil de Dablord n'était pas des meilleurs, ni même le court sommeil qu'il avait fait, le trio que mené Kaiger avançait assez rapidement dans la forêt et se rapprochait rapidement de la base du NID, qui comme pour le première coup, était sans surveillance, du moins presque, il y avait tous de même trois hommes prêt du hangar et deux par la porte des dortoirs militaires. Le trio évita de passer par le hangar et préféra retenter sa chance par le dortoir. Cette fois, tous fût plus simple. Alors que Kaiger fît une diversion, Lambert et Shirow usèrent de leur zat pour mettre K.O, les gardes. Kaiger pénétra dans le dortoir, visiblement vide mais dans un salle état.

De son côté, Dablord eût la même idée que Kaiger, mais cependant, il ne préféra pas la partager avec le groupe, ni même avec Lang. Le Lieutenant préféra partir seul, laissant Lang dans son sommeil, sachant que pour lui, tous irait bien. Evans Dablord dans sa grande détermination et sa grande solitude parti seul vers la porte du mess. Cette base l'intriguait et il voulait en connaître les secrets. Passant prêt du hangar, il fît bien attention de ne pas être vue et continua.

Alors que Kaiger consulat le plan de la base qu'il avait eût par Folway, il prit la tête de la marche dans la base et à la sorti du dortoir, dirigea l'équipe vers le générateur. Il posa un pin de C4, celui-ci pouvant servir pour une diversion. Kaiger chargea également Lambert et Shirow d'aller placer les leurs dans le poste de commandement. Les deux militaires s'exécutèrent. Devant l'entrée du poste de commande, Lambert jeta une fumigène et rentra ensuite. Le jeune femme tira sur le première militaire qu'elle vît. Shirow se chargea des deux autres, qui eux, était visiblement des scientifiques. Une chose était en train d'être sur : la base semblait presque vide. Kaiger avança seul vers le réfectoire, à l'intérieur de celui-ci un homme. Alors qu'il pointa son arme vers celui-ci, le scientifique du NID s'avança vers lui, les mains en l'air et dit :

«J'ai des informations pour vous. Elles seront utiles au Général O'Neill.»

Kaiger ne baissa pas son arme mais demanda à en savoir plus. Au même moment, Evans se retrouva près du réfectoire ou se trouvait deux gardes devant la porte du mess. Avec l'aide de l'obscurité et de son zat, il tira rapidement sur le premier garde, puis le second. L'accès à la base lui est ouvert. Entendant du bruit, il resta à l'extérieur et écouta ce qui se passait à l'intérieur. Il reconnu la voix du Capitaine, ainsi que celle d'un inconnu. L'inconnu d'ailleurs donna une clé usb à Kaiger, contenant tous ce qu'il fallait pour démembrer le NID. Le Capitaine se méfia mais prit tous de même l'usb. Il demanda d'autre information utile. Le scientifique dît alors :

« Le SGC est infiltré par de nombreuses taupes du NID, méfiez vous de... »

L'homme ne pût finir sa phrase, à ce moment la Dablord entra dans le réfectoire et tira avec son zat. Il regarda Kaiger et lui dît qu'il pensait le sauver. C'est au même moment que Shirow et Lambert arrivèrent aussi dans le réfectoire, ne comprenant pas tous ce qui venait de se passer. Au même moment, dans la forêt, le soldat Lang se réveilla et ne vit pas Dablord. Il regarda au alentour, rien. Il n'avait pas dormi longtemps, mais assez pour que le Lieutenant fît une connerie. Il ralluma donc sa radio et contacta le Capitaine. L'appel radio fût également entendu par le groupe du Lieutenant James, qui se proposa d'aller à la recherche d'Evans. Kaiger répondit que ce ne fût pas la peine et mit en place une tactique pour partir de cette planète. Il avait maintenant les informations, du moins, il l'espérait, il fallait maintenant les ramener, mais ne dit rien à personne, bien qu'Evans questionna le Capitaine, qui n'avait pas l'air heureux de voir le Lieutenant débarquer.

Lang fût charger de rejoindre le groupe du Capitaine à l'entrée du réfectoire, chose qui prit plus d'une dizaine de minutes. Le temps qu'il fallu pour Lambert et Shirow d'aller poser le C4 que Dablord dans le laboratoire n°3, complètement désert. Kaiger et Dablord eût firent un tour dans le laboratoire n°2, aussi désert que le 3 et sans rien de valeur, comme si il avait été vidé. Chose plus que probable, en sachant l'arrivée d'homme du SGC. En même temps, le Lieutenant James et ses 3 hommes se rapprochèrent de la porte des étoiles, se mettant sur le coté droit.

Une fois Kaiger, Dablord, Shirow, Lambert et Lang réunit, le groupe prit la direction de la porte des étoiles. Au vue de la fouille de la base, le groupe venait de comprendre : la base avait été défendu, mais avec le strict minimum, venant visiblement d'être abandonner pour une autre destination. Le retour sur Terre semblait donc possible et sans grande résistance.

Plus de quarante minutes plus tard, dans une grande prudence, le groupe du Capitaine Kaiger arriva sur le côté gauche de la porte. Ainsi, chaque flanc se trouvait un groupe. Le Capitaine donna ses dernières consigne et à son top, Mike Shirow fît exploser le C4. L'explosion surprit la vingtaine de militaires surveillant la porte. En quelques petites secondes, 8 d'entre eux quittèrent leurs positions vers la base. Laissant une minute d'écart, Kaiger donna un second top. A ce moment là, Lang et Lambert, tous comme le Lieutenant James de l'autre côté, jetèrent tous les grenades qui restaient, autant dire, pas grand chose. Ceci permis tous de même de mettre deux hommes du NID au sol et un troisième grièvement blessé. Au troisième top du Capitaine, les deux groupes ouvrirent le feu simultanément. Le NID fut rapidement prit de court par ses deux fronts mais ne se laissa pas faire. Après plusieurs échanges de balle, la charge fût donner et les deux groupes se rapprochèrent de la porte. Seul Evans Dablord ne prenait pas le même chemin, lui était charger de rejoindre le DHD et d'ouvrir la porte.

Durant l'échange de tir, le Lieutenant James reçût une balle au ventre, ce qui le mit à terre. Il fût cependant aider par l'un de ses hommes. Le Capitaine Kaiger échappa à tous ses agresseurs, visiblement, il voulait régler ses comptes avec le NID. Dans son combat, il failli perdre la clé usb qu'on lui avait remit, mais eût le temps de l'attraper en vol. De leurs côté, Shirow et Lambert travaillaient ensemble, ce qui donner une grande efficacité. Shirow fût touché à la main gauche, mais continua de tiré. Lang fût moins chanceux et un tir vient de loger dans la fesse droite. Se qui fut assez douloureux.

Dablord arriva jusqu'au DHD et l'équipe se mit alors en position autour de celui-ci pour couvrir le Lieutenant. Les hommes du NID diminuaient rapidement alors que la porte fut ouverte rapidement. Tous en même temps, les terriens se mirent à courir vers la porte, laissant les derniers membres du NID sur place, comme figé. Lambert et Lang passèrent la porte en premier, le dernier à quitté la planète fût Kaiger. Avant de passer la porte, il tira une balle entre les deux yeux d'un de ses ennemis.

Au SGC, la porte de referma derrière Kaiger. Des médecins étaient déjà la pour soigner les blessés. Kaiger se rapprocha de Layer, qu'il avait promit de giflé. Il le regarda, il venait de de perdre 3 de ses hommes sur la planète du NID. Il sorti la clè usb et la jeta au sol devant Layer, Dablord ne manqua pas de regarder la clé usb. De sa position, il pouvait voir le poing droit du Capitaine. Il se demanda si il allait le mettre dans la tête du commandant...



[Voici le plus grand post de la MJ et le dernier ! C'était une MJ prélude, elle ne devait donc pas durer longtemps. On n'a perdu du temps un peu au début avec vos hésitations, mais tous c'est plutôt bien passé. J'ai laissé pas mal de liberté à vos persos, ne donnant que les grandes lignes. Vous pouvez mettre vos commentaires de la MJ ainsi que la note, à la fin de votre RP. Wink Je vous noterais d'ici une semaine. Wink Si vous avez des questions, n'hésiter pas. ]
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Ven 22 Juil - 12:58

Alors que nous arrivions à proximité de la base, Kaïger ralentit le pas. Nous ayant exposé son plan durant le trajet, il n’eut plus qu’a donner ses ordres silencieusement par gestes.
Ainsi profitant d’une diversion habile du capitaine qui détourna l’attention des deux gardes postés devant la porte du dortoir, Jordan et moi purent mettre hors d’état les sentinelles avec nos Zat’.
Si Kaïger pénétra le premier dans la base, Jordan était sur ses talons en appui et je fermai la marche, surveillant nos arrières.
Dans le dortoir détruit par nos grenades où flottait encore des relents de brûlé et de métal chauffé, nous fîmes une courte pause devant le plan de la base pour s’en remémorer les lieux, avant de pénétrer plus avant.

Les lieux semblaient abandonnés, mais des bruissements provenant d’un peu plus loin à l’intereiur trahissaient une certaine présence. Néanmoins Kaïger put atteindre le générateur pour y déposer une charge explosive alors que nous couvrions sa progression silencieuse, interdisant toute intrusion surprise.
Ceci fait, il nous fit signe d’avancer à notre tour vers notre second objectif : la salle de commande.

A l’orée de la porte de la salle, collée au mur et un genou au sol, Jordan se saisit d’une grenade fumigène et tourna son regard vers moi. Nos yeux s’embrassèrent l’espace d’une seconde. Juste derrière elle, mon arme pointée devant nous, je lui répondis d’un hochement de tête, lèvres serrés, affirmant être ok pour l’assaut.
Elle dégoupilla donc sa fumigène, attendit une seconde le début de la réaction chimique et la jetta sans se montrer dans la salle de contrôle d’un geste vif. Tout s’enchaîna ensuite rapidement : profitant de l’effet de surprise, elle se rua dans la salle et tira sur le gardien le plus proche, alors que sur ses pas, je touchai deux autres silhouettes coup sur coup. L’assaut n’avait duré que le temps de trois éclairs bleutés au travers d’une fumée blanchâtre qui commençait à s’évacuer par la climatisation. Avançant rapidement dans la salle sans trouver d’autre menace, je m’approchai ensuite des corps étendus. Mon Zat’ toujours pointé vers la porte au cas où des renforts hostiles arriveraient, je fouillais sans rien trouver d’intéressant les corps inconscients de nos trois cibles tandis que Jordan surveillait les environs sur les écrans de contrôle, remarquant le peu d’activité.


- Soit ils nous cherchent dans la foret, soit ils vident les lieux…, lui chuchotais-je.

Jordan me montra alors du doigt un des écran de surveillance, sur lequel on voyait deux éclairs bleutés traverser l’écran. Jordan et moi échangeâmes un regard surpris, puis nous pûmes assister à l’arrivée de Dablord. Ainsi lui aussi avait décidé de revenir.

- Lang doit le couvrir de plus loin… supputai-je dans un souffle, alors que Jordan faisaient glisser ses doigts sur les commandes des portes de la base, ouvrant le passage au docteur. Allez on pose le C4 et on les rejoint, proposai-je tout bas à Jordan.

Une fois ceci fait, nous arrivâmes dans le réfectoire, guidés par les voix de nos officiers.

- C’est bon, capitaine, les charges sont en place dans le PC, indiquai-je à Kaïger.

Mais avant qu’il ne puisse me répondre sa radio reçu un message de Lang. Je tournai des yeux étonnés vers Dablord en comprenant qu’il avait abandonné Lang en pleine forêt sans explication.
Cependant notre priorité était de décamper d’ici au plus vite et Kaïger nous exposa sa tactique de repli vers la Porte des Etoiles.


- Est-ce qu’on emmène des prisonniers au SGC pour interrogatoire, capitaine ? me renseignai-je.

Profitant du temps qu’il fallait à Lang pour revenir vers nous, nous nous employèrent à récupérer tout le C4 possible et à le disposer dans les différents laboratoires. Les lieux étaient fantomatiques, et même si tout avait été déménagé, des papiers au sol ou quelques débris trahissaient une certaine activité récente.

- Les seuls labos que j’ai pu voir c’étaient d’analyses médicales. Et ça y ressemble pas… Ca te dit quelque chose, toi ? demandai-je à Jordan tout en plaçant un pain d’explosif sur un tuyau marqué ‘DANGER : Gaz inflammable’.

Enfin Lang nous rejoignit :

- Salut Lang, content de te revoir entier, saluai-je son retour avec une tape amicale sur l’épaule.

Kaïger ordonna alors la mise en mouvement du groupe et nous retournâmes vers la Porte des Etoiles. Afin de croiser au mieux la zone, notre groupe se positionna à gauche de la Porte, le flanc droit étant occupé par les hommes du lieutenant James. Nous pûmes compter une vingtaine d’hommes armés du NID nous attendant de pied ferme.
Le capitaine Kaïger nous repartit au mieux et enfin me donna le signal pour déclencher les explosifs laissés dans la base. Priant pour ne pas être hors de portée du transmetteur, j’appuyai à fond sur le bouton. La déflagration qui suivit fut assez intense, et certains soldats du NID sursautèrent de surprise. L’un d’eux aboya des ordres et envoya huit hommes vers la base.

* Plus que douze…*

Kaïger nous fit signe de garder nos positions, laissant s’éloigner suffisamment les huit éclaireurs, puis donna un premier signal, déclenchant une modeste mais néanmoins efficace pluie de grenades qui s’abattit sur nos ennemis, en éliminant trois de plus.

* Encore neuf… *

Puis ordre fut donné d’ouvrir le feu, et nous laissèrent parler la poudre. Le NID se retrouvait complètement croisé sur deux cotés mais résista. Petit à petit cependant nos groupes se rapprochaient de la porte, afin de couvrir au mieux la progression de Dablord vers la Porte qu’il était chargé d’ouvrir.
Durant l’offensive Jordan et moi étions presque côte à côte, et nous nous couvrions mutuellement, anticipant les besoins de l’autre. Notre binôme fonctionnait à merveille, peut-être était-ce dû à notre confiance réciproque qui nous servait au mieux dans ces moments de combats. Généralement il nous suffisait d’un regard ou d’un geste : elle tirait quand je rechargeais, elle bougeai sous mes tirs de couverture, et inversement.
Le DHD était tout proche maintenant et nous avions à traverser une zone complètement à découvert pour y parvenir. Un chargeur neuf dans mon arme, je lançai à Dablord :


- Allez-y ! On vous couvre ! tout en sortant au-dessus de mon abri, arrosant par courtes rafales nos ennemis les plus potentiellement dangereux de gêner Dablord dans sa course. Ce dernier détala sous notre feu. Et c’est alors que je ressentis une vive brûlure à la main gauche. Je n’y prêtais pas vraiment attention dans un premier temps, boosté par l’adrénaline du combat et malgré les picotements insistants et une chaleur locale diffuse, mettant ça sur le dos d’une crampe, diagnostic étayé par des relents de douleur à chaque mouvement de la main.
Je n’en fis plus cas lorsque Dablord fut en position et que Kaïger nous exhorta à se rapprocher de lui pour mieux le couvrir et gagner du terrain vers la Porte. Nos tirs avaient été efficaces car la défense du NID s’était considérablement affaiblie. Cependant lors de notre mouvement, Lang fut touché, trébucha en manquant de s’écrouler au sol sous la blessure mais avança en traînant une jambe. Profitant des tirs de saturations de mes coéquipiers, je revins rapidement vers lui afin qu’il puisse s’appuyer sur moi pour avancer plus vite vers la Porte, au moment même où celle-ci s’ouvrit.


- J… Lambert ! Emmènes Lang ! proposai-je sans cesser de tirer pour couvrir leur retraite.

Puis passèrent les hommes du lieutenant James, pâle et grimaçant, qui le portaient tant bien que mal, et je découvris alors une large tache rouge sombre au dessus de sa ceinture. Dablord les suivi, moi sur ses talons, et Kaïger ferma la marche.



Aussitôt arrivé de l’autre côté de la Porte, reconnaissant le SGC, je me joignis instantanément aux soignants qui s’occupaient de James dans le hall de la salle d’embarquement. Ils le déposèrent sur un brancard pendant qu’un médecin ouvrait son treillis pour mesurer l’ampleur des dégâts.
Jetant un regard vers Jordan, je lui adressai un sourire discret et elle me demanda si main allait bien. Portant alors pour le première fois mon regard sur ma blessure, je m’aperçu que mon gant déchiré laissait apparaître une vilaine estafilade sanguinolente sur le coté de ma main, près de l’auriculaire, et s’étendant jusqu’au poignet.


- Oh… Ca pique un peu mais ça a pas l’air sérieux… observai-je tant pour la rassurer elle que moi. Je vais faire soigner ça. Puis je la remerciai, ses yeux plantés dans les miens. Mon rayon de soleil. A plus… et je me retournais pour aider à pousser le brancard de James vers l’infirmerie.


Dernière édition par Mike Shirow le Ven 22 Juil - 19:30, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Ven 22 Juil - 18:17

Un craquement réveilla Anthony en le faisant sursauter. Par réflèxe, il saisait son P90 et regarda autour de lui. Tout ce qu'il vit, et entendit, ce fut un animal de la taille d'un gros lapin passer à quelques mètres de lui. Rassuré il abaissa son arme et continua d'observer autour de lui. Il n'aperçut pas Dablord, et ne percevait pas de bruit de pas. Il regarda sa montre et remarque que ça ne faisait que 45 minutes environ qu'il sommeillait. Il essaya de se rendormir mais, au bout de quelques minutes, il se releva, ne trouvant pas le sommeil. C'était étrange qu'il n'y ait pas de traces de Dablord. En tapotant sa veste pour faire tomber les feuilles mortes et autres brindilles qui s'y étaient accrochées, il décida de faire un petit tour à la recherche de son coéquipier.

*Où est ce qu'il est passé bon sang... On a dit qu'on faisait un tour de garde, pas le tour de la forêt...*

Après un peu plus de 5 minutes à fouiller le coin, aucune trace de l'intéréssé.


"Putain, s'il a fait un coup à la Hale pour aller régler ses affaires tranquilles, il va m'entendre" grogna Anthony en prenant sa radio pour contacter le Capitaine. En deux missions , ça faisait deux fois qu'on lui faisait le coup de l'assomer ou de le laisser dormir pendant que son collègue faisait cavalier seul, et ça, Anthony commençait à en avoir marre. Il faudrait apprendre à certains la définition du mot "équipe".

"Capitaine? Ici Lang. Je viens de me réveiller pendant le tour de garde de Dablord et il a disparu. J'ai fait le tour de l'abri, rien, pas un bruit, pas un mouvement. J'ai l'impression qu'il vient de me planter. Il est avec vous?"

Anthony entendit des grésillements pendant quelques secondes avant que Kaïger ne prenne la parole. Apparement, Dablord les avait bien rejoint, le plus naturellement du monde. Le capitaine lui demanda de les rejoindre à la base du NID.

"Bien mon capitaine." répondit Anthony en soufflant bruyamment. Il était assez facile à vivre et s'énervait rarement, mais ce que venait de faire Dablord le crispait légèrement. Autant, pour Hale on avait vite vu à qui on avait à faire, mais malgré son caractère de cochon, Anthony avait pris Dablord pour un militaire raisonné et se souciant un minimum de l'esprit d'équipe...on dirait qu'il s'était trompé.
Essyant d'arrêter de ruminer, Anthony se mit donc en route le plus rapidement possible, tout en restant discret. Le chemin fut assez rapide et il ne croisa aucun garde du NID dans les bois.
Il finit par rejoindre le groupe. Il tomba d'abord sur Mike qui le salua en lui tapotant l'épaule. Anthony luisouria en guise de réponse avant de venir se mettre en face de Dablord.


"Faudra qu'on cause tous les deux, une fois sur Terre. En attendant, finissons cette mission... en équipe..."lui dit -il froidement, en articulant plus lentement le mot "équipe". Sur ce, Kaïger donna l'ordre de rentrer à la Porte. L'équipe se mit en mouvement et Anthony alla se placer à côté de Jordan.

"Alors? J'ai raté quelque chose je crois! Vous avez trouvé un truc dans la base?"

Jordan lui fit un bref résumé pendant qu'ils cheminaient tous. Durant le trajet, aucune trace du NID, mais, en arrivant en vue de la porte...surprise...plein de gardes les attendaient. Le capitaine leur expliqua la stratégie et ils allèrent se mettre en place.
Au second top du chef, après que Mike ai fait fuir quelques gardes avec du C4, Anthony, Jordan et James vidèrent leur stock de grenade, tout en finesse, dans le tas de gardes encore présent. Une fois le tri fait, un autre top leur donna le signal de l'assaut. Ils foncèrent vers la porte des étoiles en tirant tout autour d'eux.
Le NID reculait de plus en plus, perdant des hommes. Alors qu'ils n'étaient qu'à une trentaine de mètres de la porte, il entendit un cri à sa droite. Tournant la tête, il vit le capitaine James qui s'écroulait. Anthony se préparait à allait lui porter secours lorsqu'une douleur aigue lui traversa la fesse droite, le faisant trébucher violemment
.

"Et merde"lançat-il en grimaçant de douleur. Décidement, les blessures aux fesses étaient vraiment désagréables... Juste après, il senti des bras l'aider à se relever. C'était Jordan qui le soutenait. Serrant les dents, Anthony avança comme possible vers la porte qu'il traversa. Quelques secondes plus tard, il était sur un brancard, et une infirmière le transportait à l'infirmerie. Il eu tout juste le temps de lancer un "merci" à Jordan avant de disparaitre dans les couloirs du SGC, une perf dans le bras.
Il regarda la charmante infirmière qui poussait son chariot:


"Dites, je suppose qu'avec cette blessure, je pourrai pas m'assoir et dormir sur le dos pendant quelques temps... La plaie..."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Sam 23 Juil - 3:10

Entouré de brume, le docteur Dablord ne voyait absolument rien. Il avançait à l’aveuglette, ses pieds frôlant un sol étrangement aplani. Tout était uniforme ; aucun chaos ne déformait les lieux. Seule une ombre était visible au loin… Non, une silhouette, même. Une silhouette de femme, assise sur une chaise. Elle ne bougeait pas, se contentant de fixer dans sa direction. Elle le regardait. Ces yeux, ce regard… Evans le connaissait bien, pour ne l’avoir pourtant croisé qu’une seule fois. Nebek… Dans ce genre de situation, on oubliait difficilement les personnes qui nous sauvaient la vie… Néanmoins, ce n’était pas la bonne explication. Non, si le médecin avait déjà vu cette femme le jour de la destruction du Prométhée, ce n’était pas pour cette raison qu’il s’en rappelait si bien. C’était… plus récent. En début d’année, même. Il se voyait encore dans ce véhicule prêté par le SGC, le major Davis à l’avant, leur donnant les instructions… Ils s’étaient arrêtés pour visiter un immeuble. Un bâtiment vide. Et il y avait eu cette alerte, sur les HLM situés en face. Une considérable perte de temps…

- Vous… vous saignez, se vit-il dire avant même qu’aucune trace rougeâtre n’apparut sur la blouse de la scientifique. Celle-ci continuait tout de même de le fixer, sans sembler le moins du monde perturbée. Puis, soudainement, un coup de feu retentit, laissant apparaître un trou béant dans le cou de la femme.

- Cruk ? Docteur Cruk ? répéta-t-il, inquiet.

- Oui, lieutenant ? répondit simplement la voix fantomatique. Lieutenant ? Lieu…

- … tenant ? Lieutenant, c'est votre tour de garde. RAS pour le moment.


Revenant à la réalité, Evans rouvrit les yeux, s’apercevant qu’Anthony était penché sur lui, tentant sûrement de le réveiller depuis un bon moment. Apparemment, c’était l’heure pour l’officier d’assurer lui-même la sécurité des lieux. Se relevant donc le plus vivement qu’il pouvait à cette heure tardive, Dablord empoigna son sac et le remit sur son dos pour sa ronde. Il s’éloigna d’abord dans son but original, c’est-à-dire protéger Lang, puis plus il marchait, plus il se disait qu’il avait autre chose à faire. Quelque chose qu’il n’aurait pas fait en temps normal… Le problème était que justement, la situation était quelque peu différente par rapport à d’habitude : leur équipe était complètement dispersée, la journée ne s’était pas du tout déroulée comme prévu, et surtout, Kaïger voulait sûrement sa revanche, le rendant d’autant plus dangereux. Si évidemment le toubib avait largement exagéré l’état du capitaine, il n’en pensait pas moins qu’il demeurait un psychopathe près à tout sans se soucier des conséquences. Et c’était à Evans de faire en sorte de contenir la situation…

- Bonne nuit, Lang… chuchota-t-il au beau milieu de nulle part.

Il s’en voulait d’abandonner un coéquipier laissé sans défense – d’agir à la manière de Hale finalement –, mais il n’avait pas trop le choix. C’était ça, ou Kaïger allait tirer à vue sur tout ce qui bougeait… Car oui : nul doute qu’il était déjà en route vers la base – s’il n’y était pas déjà, d’ailleurs. Et puis il fallait être réaliste : ici, Lang ne craignait rien.

Ainsi, comme il l’avait supposé avant de partir, le trajet de retour vers le repère de NID fut sans aucun incident. Le militaire pouvait marcher à son rythme, sans se soucier de qui il allait croiser ou à qui il devait se justifier, car une chose était sûre : il n’y avait personne dans les environs. Ce fut seulement lorsqu’il approcha du hangar qu’il repéra quelques gardes en poste pour maintenir un semblant d’activité. Contournant rapidement les gorilles de l’agence, l’officier arriva bientôt en face de l’entrée Est. Deux gardes. Deux types à neutraliser. Cela allait être un jeu d’enfant… Alors, se relevant brusquement, le médecin pressa deux fois son Zat’nik’tel pour se débarrasser des gêneurs. Vu leur résistance ils n’étaient finalement pas si gênants que cela, mais en tout cas il semblait nécessaire d’éliminer tout obstacle à son objectif, sans doute déjà à l’intérieur du complexe. Et ce pressentiment se confirma lorsque l’homme approcha de la porte… A sa droite, où se trouvait il-ne-savait-quelle-salle, deux personnes discutaient, ou négociaient. L’une d’elles était le capitaine ; Evans en était persuadé. Kaïger était-il en danger ? Il ne le savait pas vraiment, mais il entendit distinctement – ou en tout cas c’était ce qui serait dans son rapport officiel – un déclic, comme quelqu’un s’apprêtant à tirer. Alors, bien sûr, le lieutenant n’attendit pas un instant de plus pour agir : la seconde qui suivit, il pénétra brusquement dans la pièce – un réfectoire, en fait – pour neutraliser la cible. Deux décharges de Zat. Une dose mortelle…

- Tout va bien, mon capitaine ? s’enquit-il alors en fouillant le défunt. De dehors j’ai cru que vous aviez de sacrés ennuis…

Evans avait à peine fini sa réplique du parfait soldat que Mike et Lambert débarquaient à leur tour dans la pièce. Qu’étaient-ils en train de faire quelques minutes auparavant ? Le toubib n’en avait aucune idée, mais ce n’était pas sa principale préoccupation. Non, pour l’instant, la radio laissait entendre le scoop du jour : le docteur Dablord avait apparemment « planté » Lang, ce à quoi Shirow adopta une expression étonnée à laquelle Evans crut voir se mélanger une pointe de désapprobation.

- J’avais pourtant laissé un mot, s’étonna-t-il alors pour se défendre…

Heureusement, apparemment, ce n’était pas encore le moment de se justifier, l’infirmier venant d’avoir l’idée subite d’emmener les prisonniers avec eux…

- Désolé, Mike.

Joignant à cette réponse une expression attristée puisque ce prisonnier potentiel-ci était mort, Evans feignit l’embarras jusqu’à ce qu’ils se mirent en route pour les autres laboratoires, afin sans doute de découvrir ce que cachait finalement le complexe du NID. Et de toute évidence, toute cette affaire était réellement complexe…

- Alors ? lança Dablord de but en blanc lorsqu’il fut seul avec Kaïger dans un laboratoire. Il a eu le temps de vous révéler quelque chose, au moins ? Le type, là… Il vous a donné un indice ? Quelque chose comme… euh… – je ne sais pas, moi – « la réponse à toutes les questions que vous vous posez actuellement et que vous vous poserez dans les années à venir est le nombre 42 » ?

Bien sûr, le capitaine ne se montrait ni très bavard, ni très coopératif. Il était très renfermé, surtout… Il se méfiait. Logique, vu ce que le médecin avait commencé par faire au tout début de la mission… Et ce fut donc sans aucune réponse qu’il ressortit de la base. Il n’avait qu’une certitude : Kaïger lui cachait quelque chose, quelque chose qui s’était passée en silence. Et ce fut cette réflexion en tête que le docteur tomba nez à nez avec Anthony, apparemment furieux – c’était légitime. Cette fois réellement rongé par les remords, l’officier ne répondit strictement rien. De toute façon il n’avait pas vraiment le choix : Anthony s’était retourné aussi vite qu’il était arrivé.

Quarante minutes de silence quasiment intempestif ; voilà ce qui avait occupé le lieutenant jusqu’à la Porte des Etoiles. Pas un mot, pas un son, pas une idée, pas même la moindre plainte. Rien. Il avait quasiment adopté l’attitude du simple soldat qui se prenait toujours les balles à la place des autres. Laissant aux autres le soin de résoudre le mystère entourant cette planète, Evans s’était contenté de marcher en gardant bien en tête que la mission n’était pas finie, et que le plus dur restait à faire. Entrer les coordonnées sur le DHD, voilà ce qu’était la première étape – acte qu’il n’avait d’ailleurs jamais accompli une seule fois de toute sa carrière au sein du Programme « Porte des Etoiles ». Ainsi, sans tirer ne serait-ce qu’une seule fois sur ses adversaires, sans jamais croiser ou même frôler la moindre balle, le docteur Dablord accomplit sa tâche en un temps record, et il se retrouva ensuite au SGC sans avoir eu l’impression d’avoir couru au beau milieu d’une fusillade. La seule chose qui attira son attention, ce fut la clé USB lancée par terre par le capitaine Kaïger. Il la fixa sans même s’en rendre compte, et quand il reprit ses esprits il alla directement au vestiaire en prenant bien soin de ne pas croiser la route de Lang. Et dès qu’il serait changé, il serait grandement temps de faire son rapport.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 26 Juil - 12:01

La décision fut prise, ils retourneraient à la base et mettrait tout à sac, autant que possible en tout cas. Ils retournèrent donc sur leurs pas, faisant attention pour ne pas se faire repérer, même si tout le monde était censé avoir rejoint la porte on n'était pas à l'abri d'un groupe de surveillance ou autre. Jordan fit donc tout le trajet avec son zat en main, prête à faire feu au moindre mouvement suspect. Kaiger leur avait exposé le plan et Jordan faisant équipe avec Mike il ne leur serait pas difficile de communiquer sans même avoir besoin de parler, un avantage indéniable pour eux. Ce qu'ils firent d'ailleurs une fois arrivée à la base, ils dégommèrent les sentinelles encore présente avec leur zat et ce sans même se faire remarquer.
Kaiger ouvrait la marche une fois dans la base, Jordan était au milieu et Mike lui couvrait leurs arrières. La base quant à elle semblait véritablement vide, excepté les sentinelles de l'entrée.
Ils se séparèrent au niveau de la salle des commandes, Jordan fit ce que Kaiger lui avait ordonné c'est à dire lancer une grenade fumigène mais attendit quand même de savoir si Mike était ok pour l'assaut avant de la lancer. Prête, elle sentit une montée d'adrénaline au moment de lancer la grenade et lorsque Mike lui fit un signe de tête d'y aller, elle dégoupilla et jeta la grenade de toutes ses forces dans la pièce sans pour autant de mettre à découvert, Mike assurant leurs arrières elle avait toute confiance. Une fois fait elle roula à l'intérieur de la pièce, les yeux bien ouvert afin de ne pas louper de cible et tira sur le premier homme qu'elle vit, l'éclair bleuté fut suivit de deux autres tirés par Mike. Une fois la salle débarrassée de ses gardes, Jordan se leva et observa les écrans de contrôle, apparemment c'était vraiment désert ici, seuls quelques gardes étaient encore présents, comme ceux qu'ils venaient de mettre hors d'état de nuire et cette base ressemblait vraiment à une base fantôme.

"Je pencherais plus pour le vidage des lieux. C'est étrange d'ailleurs, on était attendu et..."
Jordan se coupa pour montrer à Mike ce qu'elle venait de voir sur les écrans. Ils n'étaient pas seuls mais ce n'était pas Kaiger d'après ce qu'elle pu voir. Dablord était là et Lang aussi en toute logique.

"Probablement." elle chercha rapidement la commande pour ouvrir les portes et appuya dessus puis rejoignit Mike pour poser le C4 comme prévu puis ils repartirent jusqu'au réfectoire, Lang n'y était pas ce qui surprit Jordan et son regard interrogateur se posa sur Mike. Le temps leur était compter quand même et malgré le message radio il leur fallait avancer afin d'évacuer la base le plus rapidement possible. Jordan fouilla dans ses poches pour en sortir tous les pains de C4 qu'elle pouvait encore avoir et ils commencèrent à les disposer un peu partout.

"Non, ils travaillaient probablement sur quelque chose qui nous est inconnu, mais ce qui est sur c'est que ce n'était déjà plus là à notre arrivée."

Elle en était certaine, on ne peu pas déplacer toutes ses recherches en si peu de temps, ou alors elles n'étaient que sur poste informatique et ce n'était pas logique, car une base aussi loin dans la galaxie pour des données informatique ça défit toute logique. Lang les rejoignit enfin et Kaiger leur ordonna de repartir, ce qu'ils firent.
Sous les ordres de Kaiger chacun prit une position et il fit sauter le C4 ce qui leur donna l'effet de surpris et permit de libérer un peu la garde de la porte de quelques hommes.
Jordan se retrouvait à faire équipe avec Mike une fois de plus et leurs tirs étaient plutôt bien ordonnés, une sorte de binôme bien organisé et ce sans même devoir se parler, franchement Jordan fut surprise de voir à quel point ils étaient complémentaires. Les tirs fusaient et son attention était au plus haut, l'adrénaline montait aussi très vite, Jordan faisait de son mieux pour tirer au but et chaque coup mais le fait de bouger ou que la cible soit mouvente ne permettait pas de réussir à chaque fois, mais les hommes tombaient et c'était ce qui comptait.
Les rafales fusaient et leur progression avançait assez rapidement malgré tout mais à un moment donné Jordan pu remarquer qu'une balle venait de toucher Mike parce que du coin de l'oeil elle pouvait voir le rouge du sang qui coulait le long de sa main mais ne dit rien malgré le fait qu'elle ressentit une inquiètude assez importante à cause de ça, elle réussit à mettre ses sentiments de côté, d'abord pour ne pas inquiéter Mike qui semblait ne pas en souffrir et aussi parce qu'elle devait se montrer professionnelle jusqu'au bout.
Ils continuèrent leur avancée pour finir par se rapprocher de Dablord et de la porte aussi, mais c'est à ce moment là que Lang fut toucher, plus gravement lui puisqu'il trébucha et avança avec plus de difficultés, Jordan augmenta sa cadence de tir pour lui permettre de ne plus être une cible potentielle et Mike lui ordonna d'aider Lang pour le passage de la porte, ce qu'elle fit sans broncher. Elle couru jusqu'à Anthony tirant toujours encore quelques balles et l'attrapa passant son bras autour de son épaule pour le soutenir du mieux qu'elle pu pour ensuite marcher le plus rapidement possible et enfin passer la porte.

Une fois de l'autre côté elle continua de soutenir Anthony et lorsqu'elle vit enfin les gardes et le personnel médical elle ordonna sans même se soucier de savoir si elle avait le droit ou pas.


"On a besoin d'infirmiers par ici, Lang est blessé !"

Lorsque les infirmiers arrivèrent pour mettre Anthony sur le brancard les autres avaient déjà passé la porte et étaient déjà aux côtés de Jordan. Lorsqu'elle vit Mike elle se rapprocha de lui et lui demanda simplement

"Sa va ta main ? pas trop de casse..."

Elle était inquiète quand même parce qu'il n'était pas n'importe qui pour elle déjà mais aussi parce qu'elle voulait être sur qu'il allait bien avant de le quitter. Et ce n'est que lorsque Lang et Shirow furent hors de son champ de vision qu'elle se décida enfin à partir de la salle d'embarquement, l'esprit pas tout à fait serein mais déjà rassuré de savoir qu'ils étaient entre de bonnes mains.
Cette mission avait été un véritable fiasco sans oublier l'attitude du docteur Dablord, plus que suspecte à ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Davis   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Davis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-