Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Davis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: MJ Davis   Lun 6 Juin - 21:54

Depuis cinq mois, Rodolph Layer est le commandant du SGC et en cinq mois, beaucoup de chose ont changer. Le membre de la commission international de surveillance avait réussit, malgré pas mal de déboire, à s'affirmer comme le chef du programme et non comme l'assistant de O'Neill. Ce n'est pas pour autant qu'il fait l'unanimité.

En cette début de journée, Rodolph reçu rapidement dans son bureau, son collègue du CIS, l'agent Joey Rasmussen. En effet, l'agent Rasmussen travaillait depuis plus de trois mois sur une enquête spéciale concernant le NID. Depuis sa nomination au SGC, Layer avait apprit à se méfier de tous et du NID, chose qu'il ne se fessait pas avant sur cette organisation. Avec ses craintes, il avait préférer prendre le dessus et faire ouvrir une enquête, qui visiblement avait porté ses fruits. Après plus d'une heure de discussion entre les deux collègues, qui pourtant ne sont pas vraiment amis, mais savent où son leurs intérêts, Rodolph Layer sorti de son bureau et alla à la rencontre du Sergent Walter....une demi heure plus tard, une équipe de cinq membres fût constituer en salle de briefing.

Après en avoir informé brièvement le Général O'Neill de ses intentions, Layer arriva en salle de briefing où l'attendait l'équipe depuis environs dix minutes. En tête d'équipe, le Capitaine Kaiger, seconder par le Sous-Lieutenant Dablord. Le reste de l'équipe comprend les Soldats Shirow, Lang et Lambert. Tous ses noms ne sont pas inconnu de Layer et encore moins d'une grande partie de la base. La raison : leurs expériences. Et c'est une expérience comme l'a leurs qu'a besoin Layer.

Ne prenant pas la peine de s'assoir, en préfèrent rester debout, Rodolph, grâce à une télécommande, ferma la lumière et projeta des images d'une planète, vue du ciel.

Bonjour à vous et merci d'être venu. Je vous ais convoquer pour cela.

Le «cela» fût illustrer par Rodolph en pointant un petit complexe militaire au milieu d'une forêt.

Depuis plusieurs semaines, des agents enquêtes sur les activités du NID et y s'avère qu'ils ont trouvé une base importante. Sans en préciser plus, tous purent comprendre que l'installation militaire de cette planète appartenait donc au NID.

Nous savons également que le NID prévoit une opération contre le SGC pour en prendre le contrôle, ce qui a toujours été leur but. Cette base pourrait bien être notre seul moyen de les arrêtes.

Ouvrant la lumière pour voir toute l'équipe, il fini par ajouter :

Je pense que vous avez compris. Votre mission sera d'infiltrer cette base, qui se trouve par ailleurs, sur une planète inhabitée.

Une fois sa phrase terminer, Rodolph Layer décida enfin de s'assoir, attendant les questions, qui n'allait pas tarder à fuser.



[Je pense que 5j suffis à tous le monde pour répondre lors de ce premier post. Si vous avez des questions, je suis à votre disposition.]
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 7 Juin - 0:52

Juin. Le printemps était apparemment une période parfaite pour pratiquer le tourisme à Denver. En ces jours ensoleillés, le docteur Dablord avait ainsi pris l’habitude de passer la plupart de ses après-midis dans cette grande ville du Colorado, alors qu’il préférait passer ses nuits dans la base souterraine de la montagne Cheyenne. Et pour cause : si Denver était une ville particulièrement agréable pour faire de nouvelles rencontres, la plupart du temps très intéressantes, Evans n’avait de toute façon aucune autre affectation en ces temps plutôt calmes. Le Dédale avait en effet était mis à quai dans la zone 51 suite à de nombreuses avaries, et en tant que médecin de bord – et de terrain –, il n’avait en ce moment rien de spécial à faire. Sa nouvelle assignation était donc bien évidemment le SGC, où il n’était toutefois présent en pratique qu’en tant que parfait vacancier. Néanmoins, il n’était pas vraiment là par gaieté de cœur. Non, s’il avait pu, il aurait largement préféré rester à bord du Dédale, bien loin de la sombre agitation qui régnait quotidiennement dans les couloirs de la base militaire. Il s’était en effet fait la promesse de ne plus venir travailler en ces lieux, mais cette promesse n’avait de toute évidence tenu que… deux pauvres mois. Cela était donc loin de lui faire plaisir de revenir par ici, surtout qu’il était possible qu’il recroise le fameux, le très célèbre soldat de seconde classe « Nathan Hale ». Si son nom était quasiment devenu une légende depuis la dernière mission du toubib, celui-ci en gardait de très mauvais souvenirs. Ironie du sort, c’était pourtant ce même curieux personnage qui lui avait permis d’être promu « second lieutenant ». Officiellement officier, donc. Les choses allaient par conséquent peut-être pouvoir enfin changer…

Orné de ses nouveaux galons, le docteur Dablord pouvait donc parader dans les couloirs du SGC et contempler le pouvoir qui l’animait, la Force qu’il apprenait à maîtriser, le… Ah non : seulement la beauté de la barrette de lieutenant. Pour autant il ne s’attendait pas à avoir de nouvelle mission avant l’été, et la surprise fut donc totale lorsqu’il fut appelé en salle de briefing. Bonne nouvelle : Matt n’était pas de la partie – il fallait souligner le fait que toutes les missions catastrophes avaient pour élément commun la présence d’Eversman dans les parages ; son absence était donc de très bon augure. Sans toutefois broncher – il fallait à présent montrer une certaine prestance, voyez-vous –, le lieutenant se rendit donc dans la salle habituelle pour les réunions pré-catastrophes. Et à son arrivée, il arborait un curieux sourire.

- Tiens donc, que de têtes connues…

Le capitaine Kaïger n’était pour lui plus un secret : un officier d’une autre réalité, brûlé au bras par l’acide d’un Réplicateur, qui avait finalement sombré dans la paranoïa suite à un complot du NID. Il y avait ensuite Mike Shirow, rencontré très récemment à bord du Dédale – le médecin alla d’ailleurs lui serrer la main en arrivant, pour une fois qu’il appréciait un militaire – ; un infirmier qui avait d’ailleurs pratiqué sa première autopsie dans les pires conditions qui pouvaient exister… Venait après Anthony Lang, avec qui Evans s’était serré les coudes récemment ; c’était sans nul doute une perle dans l’armée – réellement. Le lieutenant lui fit même discrètement voir ses nouveaux galons, histoire de lui faire voir ce que Hale avait accompli de bon récemment. Et enfin, il y avait Jordan Lambert, aperçue elle-aussi à bord du Dédale. D’ailleurs, la seule fois où Evans l’avait rencontrée, c’était lorsqu’il lui avait lui-même fait faire le tour du nouveau bijou de l’Air Force – en échange d’un coup de main avec des cartons, bien entendu.
Ainsi, avec autant de têtes connues et une majorité sur lesquelles il pouvait se reposer, le docteur Dablord était enfin rassuré avant de partir en mission. Et pour une fois, il était de très bonne humeur.

- C’est bien normal, répondit-il alors dès que Layer les remercia d’être venus. Son sourire disparut cependant aussitôt lorsqu’ils entrèrent, sans préliminaires, dans le vif du sujet. « Tiens donc. », trouva-t-il seulement à redire quand on mentionna le NID. L’organisation avait ainsi apparemment établi une base militaire sur une autre planète, en vue de prendre le contrôle du SGC. Si la découverte des coordonnées d’une planète colonisée illégalement par la Terre était surprenante, le reste ne présentait aucune nouveauté ; pour Evans ce n’était que du réchauffé, depuis le temps qu’il enquêtait sur ce sujet… Mais le meilleur était à suivre : l’équipe avait pour mission de s’infiltrer dans la base pour déjouer les plans du NID.

- Pardonnez-moi, monsieur Layer, enchaîna tout de suite le lieutenant quand le bureaucrate se tut, mais à première vue je ne vois rien qui permette d’affirmer que cette supposée base soit celle depuis laquelle le NID a l’éventuelle intention de prendre votre fauteuil. Surtout, l’infiltration d’une telle base n’est pas une mince affaire… Je suis peut-être ‘juste’ un médecin, mais je crois avoir l’expérience nécessaire pour dire que sans informations supplémentaires nous n’avons pas la moindre chance de faire ce que vous nous demandez de faire… Au mieux, tout le monde tirera à vue, mais impossible de pénétrer à l’intérieur sans se faire remarquer.

Basculant à l’arrière, dans son fauteuil, Evans se tourna alors vers ses nouveaux coéquipiers.

- Mais surtout, même si nous avions ces informations, je doute que nous puissions atteindre un tel objectif, et ce pour une raison simple : le capitaine Paul Kaïger ici présent ne me semble pas habilité pour mener une telle opération. Un drogué notoire, s’il a les idées encore suffisamment claires pour ne pas nous faire tous tuer, nous livrerait tous au NID pour sa ‘dose’, nécessaire à son fameux bien-être…

Fixant fermement son supérieur, le docteur souriait en exposant son point de vue, car il avait encore beaucoup de choses à développer… Et pour ce faire, il se leva, plein d’assurance, connaissant parfaitement le dossier pour avoir dû l’étudier auparavant.

- Le capitaine Kaïger est arrivé sur Terre il y a maintenant de cela deux ans et demi. Venu tout droit d’une réalité alternative où son monde a été dévasté par les Réplicateurs, il a été gravement brûlé au bras par l’acide d’un crabe, faits déjà assez remarquables pour être soulignés, et surtout pour permettre de sombrer dans une sérieuse dépression… Par la suite, le capitaine a été drogué, justement par le NID, et s’est retrouvé à courir dans les rues de Denver et à tirer sur tout le monde pour « sauver sa peau ». Il a blessé deux gardes à l’infirmerie, et sa paranoïa a failli nous coûter à tous la vie. Si cela n’est à première vue en rien de sa faute, j’ai pour le sauver dû – et je le regrette – le droguer temporairement pour remplacer la morphine… et malheureusement, il en est devenu accro. Je me souviens ainsi parfaitement qu’il a il y a quelques temps insisté pour que je lui fournisse de la morphine… Sans cure de désintoxication et bilan psychologique, le capitaine Kaïger n’est donc à mes yeux – et je pense que ça sera aussi votre avis – pas capable de supporter de telles responsabilités. Je le croyais en soins ; j’avais de toute évidence tort. En attendant, c’est un élément instable, et au vue des récents événements tout le monde sait maintenant ce qu’un élément instable peut provoquer au cours d’une mission… Je citerais à titre d’exemple le cas « Hale », qui a entraîné la mort d’un soldat venu nous secourir et a failli coûter la vie de Matt Eversman, qui ne pourra sans doute pas partir en mission avant de longs mois. C’est une mission trop importante pour le SGC ; il est hors de question de prendre des risques inutiles en tout connaissance de cause.

Et voilà. Ca, c’était fait. Aux suivants.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 7 Juin - 12:41

La journée commençait bien pour le Capitaine. Il ne s'était pas réveillé en sueur, voyant des images horribles quand il ferme les yeux comme à chaque fois, cette fois ci, il avait réussit à dormir normalement. Il avait donc passé une nuit normale et cela ne lui était pas arrivé depuis une sacré bout de temps. Bien reposé, l'homme s'était levé tranquillement et il avait bien manger au mess. Kaïger commença à voir les bienfaits d'une bonne nuit. Tout lui paraissaient "bien" autour de lui. Il n'avait pas envie de frapper, de se venger contre tout le monde. Cette sensation de bien-être, il ne l'avait plus ressentit ainsi. Alors, il en profita pour se balader dans les couloirs du SGC. Jamais les gens qu'il croisait lui avait paru aussi amical. Était ce le résultat de sa bonne humeur ou simplement le fruit de son imagination. D'ailleurs, cela faisait un moment que le Sergent Tinann Gallagher ne lui avait pas rendu visite. Paul pensait donc qu'il commençait sûrement à guérir de sa schizophrénie. Du moins, il espérait. C'était jamais facile de parler à quelqu'un qui n'était pas censé être vivant mais qu'on avait vraiment l'impression que cette personne était juste devant. C'était comme avoir un ami imaginaire. Autant dire que le Capitaine n'aimait pas trop qu'on le voit parler tout seul dans son coin. Alors, il essayait de minimiser au maximum les contacts avec Tinann. Toutefois, il lui arrivait de discuter.

Enfin, tout ce passait pour le mieux pour le moment et le Capitaine en profita au maximum. Soudain, alors qu'il était toujours en train de se balader dans les couloirs du SGC, il entendit son nom dans les haut-parleurs et devait se rendre en salle Briefing immédiatement. Petit demi-tour sur lui-même et l'homme se dirigea vers la salle où toute les missions devaient commencer. Sur le chemin, il croisa un petit scientifique chétif en train de draguer une fille mais il se fit remballer aussitôt. Il croisa deux hommes transportant un carton extrêmement lourd vue la tête que faisait les deux types. Et enfin, il vit une femme plongé dans ses papiers percuter un militaire. Tout cela, Kaïger ne les aurait sûrement jamais remarqué, s'occupant que d'aller en salle de briefing généralement.

Il fut l'un des premier à arrivé, saluant ainsi toutes les personnes déjà présente dans la pièce. Mais les autres membres de la mission pas encore présent arrivèrent pas longtemps après le Capitaine. Il y avait Evans Dablord, qui avait prit du galon visiblement depuis la dernière fois qu'ils s'étaient rencontré. Mike Shirow, un bon soldat qu'appréciait beaucoup Kaïger mais légèrement trop Hippie à ses yeux. Enfin, Anthnoy Lang et Jordan Lambert, deux soldats dont le Capitaine ne connaissait pas grand chose. Il verra bien par la suite. O'Neill et Layer arrivèrent à leur tour et L'agent du C.I.S prit la parole pour leur annoncer la mission. Infiltrer une base du N.I.D dans une milieu hostile. Pas grand chose à savoir dessus. Nombre des forces ennemis, présence d'arme extra-terrestre ou pas, présence de civil ou pas dans la base. Pas grand chose comme information.

Alors que le Capitaine allait poser ses questions, Dablord se mit à parler. Il parla de la mission et posa à peu prêt les mêmes questions qu'allaient posé Kaïger. Puis, Paul haussa les sourcils en entendant la suite. Evans attaquait complètement le Capitaine en le traitant inapte à la mission. Ca y est, à cause d'un con comme lui, Kaïger était retombait dans sa mauvaise humeur. Laissant place à un regard noir, l'homme n’interrompit pas boucle d'or, le laissant simplement parler pour voir ce qu'il lui reprochait. Ce petit merdeux s'était levé pour faire le fier. Paul n'avait qu'à lui sauter dessus et lui en coller plusieurs dans la tronche pour lui montrer ce que valait l'élément instable. Mais c'était donner raison à ce type. Ainsi, le Capitaine prit entièrement sur lui et rangea sa fureur, non sans difficulté. Paul se leva à son tour pour s'expliquer...


- Pour ma défense, je tiens à dire que si j'étais un élément instable. Le Soldat Mike Shirow ici présent ne serait plus en vie aujourd'hui au vue de notre dernière mission ensemble. D'ailleurs, je me suis retrouvé avec le Médecin-chef Andrews durant cette mission et elle n'a rien décelé en moi comme instable. Sinon, je ne serais pas ici je pense. Et puis, si vous avez eut ce qu'il fallait pour me soigner durant ce fameux jour Sous-Lieutenant Dablord, je ne serais sûrement pas venu vous voir pour en redemander. Depuis, j'ai mené à bien plusieurs missions et j'ai beaucoup de gens qui peuvent témoigner de mes bonnes capacités. De plus, j'en ai finit avec la morphine. J'en ai plus besoin et cela depuis longtemps. Puis il se tourna vers Layer mais surtout O'Neill. Si vous souhaitez envoyer une équipe sans moi, allez-y. Mais pour ce genre de mission, éviter de mettre un sous-officier tout juste promu et qui ne connait pas vraiment grand chose à la guerre.

Finit de la morphine, un petit mensonge mais personne n'était censé savoir qu'il en prenait toujours. C'était juste des petites doses de temps à autres qu'il se procurait chez un infirmier de la base qui cherche à arrondir ses fins de mois. Maintenant, le choix du commandement de la mission revenait au deux commandant de la base mais Kaïger espérait qu'il n'allait pas la confier à un homme sans aucune grande expérience au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 40


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mar 7 Juin - 17:24

- Bon, vous vous en sortez ? demandai-je à travers la porte.
- Heu ben… oui, oui, j’arrive, me répondis une voix d’homme à l’intérieur.

Si ma voix trahissait une certaine impatience, la sienne était teintée de gêne. Reculant, je vins m’appuyer en soupirant contre les lavabos, fixant d’un œil perplexe les toilettes où s’était enfermé un soldat.

* Des aliens, des réplicateurs, tout, mais pas les visites médicales des recrues… * me dis-je en maudissant la personne qui m’y avait affecté. * Des années d’études pour faire pisser des soldats dans un gobelet et y tremper une bandelette… Quelle aventure le SGC…* me dis-je en me passant la main sur le visage.


- Bon allez, on va pas y passer la semaine, non ? Vous le faites au goutte à goutte ou quoi ?
- … Restez pas à côté de la porte, ça… j’y arrive pas sinon, bégaya l’homme d’une voix implorante.
- Ben bonne chance dans l’armée : vous êtes pas prêt de pisser avec tout les mecs autour de vous et…

Et les haut-parleurs de la base s’ébranlèrent et crachèrent ma convocation en salle de briefing.
* Alléluia * remerciai-je le ciel en posant le dossier sur le lavabo.

- Je dois y aller, je vous envoie ma collègue… mignonne en plus, dis-je en riant sous cape, et je m’éloignai sans attendre de réponse.
- Qu… ? Ah ben non pas une femme ! Ca va encore plus me bloquer ! … Hey ?! Vous êtes là… ?

Laissant derrière moi l’infirmerie et ses problèmes urologiques, je filais vers la salle de briefing, dévalant les escaliers en me repassant mentalement la liste des personnes appelées. L’équipe me semblait idéale, seulement composée de membres de qualité que j’avais déjà rencontré, si ce n’était Lang. Mais son nom, lié à l’affaire du soldat Hale qui faisait le gros des potins internes au SGC, circulait positivement en sa faveur.
Et puis il y avait Jordan. Ma super surfer girl. J’étais partagé quant à nous savoir sur une mission ensemble. Nous avions convenu entre nous de garder notre relation absolument secrète et si nous nous croisions dans le SGC, nous n’en laissions rien paraître, tout en continuant à nous côtoyer en dehors.

J’arrivai enfin dans la vaste salle de briefing et saluai le capitaine Kaïger déjà présent.

- Bonjour mon capitaine. Content d’être à nouveau dans votre équipe.

Puis arriva le docteur Dablord qui vint me serrer la main. J’appréciai son geste et lui adressai dans un sourire :
- Bonjour docteur, content de vous revoir.

Puis Anthony Lang fit son entrée et je le saluai amicalement d’un signe de la tête. Grand, le regard perçant et les traits fins, il avait un visage qui semblait ne pas accuser les années.
Jordan enfin le suivit de peu. Je réprimai un sourire en la voyant et la saluai d’un
« Salut Lambert » le plus neutre possible, puisque nous avions déjà été coéquipiers sur une mission, et utilisai son nom de famille comme cela se fait souvent entre soldats.

Layer se montra peu de temps ensuite et débuta le briefing sans attendre avec une projection de prises de vues aériennes où l’on distinguait un bâtiment, qu’il nous indiqua appartenir au NID, cerné par des arbres. Notre mission était de l’infiltrer.
Je commençai à formuler mentalement mes premières questions quand le docteur Dablord prit la parole, objectant quant à la préparation de la mission, puis jugeant Kaïger inapte pour la commander. J’avais apprécié le jeune médecin lors de notre entrevue à bord du Dédale et je ne le connaissais que peu, mais il se montra bien plus virulent face à Layer et Kaïger.

* Il a du cran le toubib… ou alors il est inconscient * me dis-je en lançant un regard à Kaïger. Je m’attendais à voir bondir ce dernier par-dessus la table pour assommer Dablord d’une seule main, mais il le laissa finir sans broncher, ne lâchant cependant pas le médecin de son regard noir que j’avais bien connu. J’appréciai sa maîtrise de lui-même ; craquer ainsi aurait été donner raison aux accusations de Dablord. Puis il lui répondit, me prenant à témoin.

* Arf non, ne me mêlez pas à ça… Je vais p’têtre aller voir si l’autre a pissé finalement…*

- Je confirme, affirmai-je au docteur Dablord. Le capitaine Kaïger a eu beaucoup de sang-froid, et à plusieurs reprises, sur notre dernière mission. Et il m’a sauvé la vie là-bas, au risque de la sienne. Si nous nous en sommes tous sortis, c’est grâce à lui… Croyez-moi, on peut compter sur lui, appuyai-je en hochant la tête sincèrement et en parcourant Layer et mes coéquipiers du regard.

L’orage finit par passer après quelques grognements étouffés, et un espèce de ‘statu quo’ sembla s’instaurer entre les deux officiers de notre équipe. Je leur faisais cependant confiance pour que sur le terrain ils se comporteraient en équipe, en ne cherchant pas la moindre faute de l’autre.
Revenant à l’objet de la réunion, j’osai quelques questions à Layer :


- Allons-nous sur cette planète par la Porte des Etoiles ? Car peut-être ont-ils placé un système de surveillance qui les préviendrait de notre arrivée au moment même où nous mettrons un pied sur cette planète ? Et vous dîtes que celle-ci est inhabitée mais qu’en est-il de la faune locale ? Que savons nous sur cette base ? Si le NID veut en faire sa base de départ d’une attaque contre le SGC, ils doivent y entreposer un matériel conséquent… Qu’y a t’il à l’intérieur ? Combien de personnes y sont présentes ? Quels sont leurs moyens de défense ? Et enfin quels seront nos moyens ? Pourrions nous attaquer de nuit ? Aurons-nous des renforts possibles en cas de problème ?

*Aurons-nous des sandwichs à la confiture ?*
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Jeu 9 Juin - 0:11

"Driiiiiingggggggggg"

Anthony tapa du point sur le réveil pour le faire taire. Il émergea progressivement du sommeil et prit aussitôt conscience d'un mal de tête carabiné et se sentait tout pâteux... Puis, au fur et à mesure qu'il reprennait contact avec la réalité, il se souvint: une fête, du monde, de la musique forte, de l'alcool, pas mal d'alcool. Peu après être rentré de sa première mission au SGC, il fut promu au grade de soldat 1ere classe, et il avait été fêté ça avec quelques collègues.
Ayant complètement retrouvé la mémoire, il se leva lentement et alla prendre une bonne douche histoire de se remettre les idées en place. Heureusement, rien de spécial de prévu aujourd'hui! Alors qu'il sortait de la douche, un appel résonna dans les hauts-parleurs: il entendit son nom, au milieu d'autres, pour un départ en mission...

*Et merde, il faut que ça tombe aujourd'hui...*

Cet appel eut sur Anthony l'effet d'une piqûre. Il attrapa ses vêtements, se brossa les dents et prit un chewing gum à la menthe, afin de masquer les odeurs d'alcool qui pouvaient rester et prit une aspirine pour sa tête avant de foncer en salle de briefing. Il espérait ne pas être le dernier.

Courant dans les couloirs, il ralentit à l'approche de la salle de briefing, il reprit son souffle et entra, tentant de faire bonne figure. Comme au précédent brieifing, il fut "accueilli par O'Neill et Layer. Il repéra aussi Dablord, avec qui il avait déjà fait équipe, ainsi que deux têtes qu'il reconnaissaient vaguement. Ils avaient dû se croiser un jour. Il prit place à une place libre, à côté d'Evans.

"Et bien, on ne se quitte plus!"

A peine installé, il fut ravi de voir arriver Jordan, avec qui il avait sympathisé dernièrement au cours d'une journée de permission. A son entrée, il lui fit un sourire et un léger signe de la main avant de se reconcentrer sur ce qui allait se dire.
Tout le monde étant présent Layer commença à leur décrire leur future mission: infiltrer une base, soi disant du NID.
L'exposé sitôt fait, Dablord s'empressa de prendre la parole, s'en prenant notamment au capitaine Kaïger. Anthony laissa échapper un soupir, cela lui rappelait sa précédente mission où Dablord, dès le briefing avait commencé à contester sa présence sur la mission. De plus, les divergences entre membres d'une équipe, il avait aussi donné avec Hale, jamais rien de bon... Il s'attendait à devoir encore vivre une mission avec une équipe soudée! Mais, ce qui rassura quand même Anthony fut, qu'ayant cotoyé Dablord, il savait qu'il râlait pas mal mais qu'il était sérieux et professionnel, pouvant mettre sa rancoeur de côté pour le bien de la mission. De plus, si Kaïger était parvenu au grade de capitaine, ça devait être de même pour lui.
L'échange entre les deux hommes fut un peu corsé, mais une fois les choses misent au point, Shirow enchaina avec un feu de questions.
Anthony, à l'esprit encore un peu engourdi, mis quelques secondes pour s'en imprégner. Il réfléchit vite fait à des questions, mais Shirow avait fait le tour du problème, donc Anthony attendit patiemment les réponses de Layer.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Davis   Jeu 9 Juin - 14:55

Jordan était sur le point d'aller prendre ses fonctions et sortait à peine de sa chambre mais avant cela elle avait prévu de passer prendre des nouvelles d'un courrier qu'on devait lui faire parvenir. Des nouvelles au sujet du dossier de son frère et il faut dire qu'elle était très stressée et attendait ce dossier avec impatience, seulement voilà alors qu'elle se rendait au bureau du courrier elle entendit qu'on l'appelait pour se rendre en salle de briefing. Elle fit comme si de rien n'était puisqu'elle était juste devant la porte et entra pour demander si ce fameux dossier était arrivé, mais rien, l'agent lui fit signe que non et elle se sentit vraiment mal. Si on l'appelait pour un briefing c'est qu'elle allait partir en mission et partir en mission sans avoir eu de nouvelles (bonnes ou mauvaises) au sujet de son frère allait vraiment la déstabiliser ou du moins la déconcentrer et partir dans ses conditions n'était pas une bonne chose. Mais elle n'avait pas le choix.

Elle rejoignit donc la salle de briefing en tentant de se vider la tête, chose difficile puisqu'en plus elle avait vaguement entendu le nom d'un personne dont la présence risquait de ne pas l'aider non plus à rester concentrer. Même si elle se sentait capable de bosser avec lui elle savait pertinemment qu'il lui faudrait beaucoup de concentration et surtout prendre sur elle pour y parvenir.
Heureusement lorsqu'elle arriva dans la salle, elle vit d'abord un type qu'elle ne connaissait pas du tout, un mec très grand et qui en imposait, il semblait être le plus gradé et donc diriger la mission. Il était vraiment très impressionnant de part sa stature mais aussi sa manière de regarder les gens, le genre qui vous met limite mal à l'aise. Jordan le salua comme il se devait.
"Capitaine Kaïger ! Ravi de faire partit de votre équipe" et vit ensuite Mike, avec qui elle avait une relation classée top secret et c'est pour cela qu'elle répondit assez rapidement et de manière totalement désintéressé par un simple "Salut Shirow", et puis elle vis Anthony pour lequel elle répondit d'abord par un signe amical de la main et lança un "Salut Lang" montrant bien qu'ils se connaissaient plutôt bien. Puis vint le tour du Docteur Evans qui arriva juste derrière Jordan "Docteur Dablord !" et elle lui lâcha un petit sourire.

Elle faisait son possible pour qu'on ne remarque rien, autant sur le fait qu'elle soit intime avec Shirow que sur le fait qu'elle avait la tête ailleurs car préoccupée par un soucis extérieur. Ce document était important pour elle et peu être même que cela lui donnerait des indices sur ce qui c'était passé pour son frère mais malheureusement il arrivait à la base après son départ et elle n'en prendrait connaissance que plus tard. Il fallait qu'elle arrive à penser à autre chose, alors elle se concentra sur les visages présents et sur la salle, cherchant à savoir quel genre de mission cela serait, quel genre d'ennemis, s'il y en aurait et tout un tas d'autres questions.

Puis les hauts responsables firent leur apparition et les choses sérieuses commencèrent. Une base à infiltrer, un groupe à démanteler, une histoire de prise de pouvoir, d'espionnage comme on en voit dans les films, visiblement pas d'extra terrestres à l'horizon, juste des hommes de la même planète ayant des visions différentes de l'exploration via la porte des étoiles.

Le docteur commença par s'exprimer, et ce qu'il fit surprit Jordan, il accusait celui qui devait être responsable de cette mission d'être totalement accro à la morphine ou à une drogue du même genre et sous entendait qu'on ne pouvait pas lui faire confiance. Ce qui paraissait incroyable, s'il était là c'est qu'on lui faisait confiance non ? Une sorte de procès contre lui était en train de prendre place alors qu'en fait leur ennemi c'était le NID, non ? Jordan fronça les sourcils à plusieurs reprises, cherchant à savoir ce tout ceci n'était pas une farce. Il était Docteur d'accord, mais si on l'avait affecté à cette mission c'est qu'il devait être apte, ou alors Layer était devenu complètement fou et irresponsable.

Le plus important dans cette histoire n'était pas de remettre en cause les décisions prisent par les hauts commandements mais de savoir dans quel merdier ils allaient mettre les pieds.

"Et qu'est-ce qui vous dit que tout ceci n'est pas un piège ou une sorte de leurre afin de détourner l'attention sur une autre planète ? Ce qui leur permettrait d'agir à leur guise ici tandis que nous seront là-bas..."

Jordan n'était pas certaine d'avoir bien fait d'ouvrir la bouche pour exprimer ce qu'elle pensait mais cela lui paraissait tellement bizarre qu'on ait pu prendre des clicher de cette base sans qu'ils ne soient au courant.


Dernière édition par Jordan Lambert le Dim 12 Juin - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Ven 10 Juin - 23:46

A la suite de sa dernière phrase, Rodolph attendait les questions et il se doutait que tous n'allait pas être rose. Pourtant, il pensait qu'en ayant composer l'équipe, que celle-ci serrait efficace et solidaire. Cependant, tous ne se passa pas comme il l'avait prévu et malheureusement pour Layer, il se retrouvait en plein milieu du conflit, sans pourtant en être mêler. Face au accusation du Sous-Lieutenant Dablord et à la réponse du Capitaine Kaiger, le commandant de la base n'avait toujours pas prit la parole. Il attendait. Quoi me direz vous ? Les répliques des autres membres, voir si il s'implique ou non dans cette affaire.

Seul Mike Shirow prit la parole dans le débat, mais après tous, ce fût assez logique, vue qu'il avait été prit à partie par Kaiger. A la suite de la question de Lambert, la dernière du groupe a avoir parler, Rodolph prit enfin la parole.

Bien..bien..bien. Il a de l'ambiance.

Un petit sourire, Rodolph se leva de son fauteuil, fît un tour sur lui même et là, son visage changea d'un coup.

Mais c'est pas bientôt fini tous sa. Vous vous devez d'être exemplaire. Laissant un blanc, il fît quelques pas. Si j'ai convoquer le Capitaine Kaiger c'est parce que je pense qu'il a toutes les qualités et compétences pour cette mission. Je comprend vos réticences Dablord, mais le Capitaine a changer et il a ma confiance, ainsi que celle du Général.

Rodolph était déterminer dans son choix, qu'il ne changerait pas sur l'avis d'un Sous-Lieutenant, dont il n'était pas franchement très copain copain avec, bien qu'il l'estimait dans son travail.

Maintenant Sous-Lieutenant, si vous ne voulez pas partir en mission avec cette équipe, libre à vous, mais le Capitaine restera de la partie.

Une fois ceci dît. Layer reprit sa place à la table de réunion et allait pouvoir enfin, répondre aux questions et retourner dans le sujet. Sans transition, le commandant de la base répondit aux questions de Shirow et Lambert, en ajoutant d'autre précision, qu'il avait omis précédemment.

La question du piège peut se poser, mais je peux vous certifier que ce n'en est pas un. La taupe infiltré au SGC est un très bon ami à moi et très fiable a notre cause. Il a obtenu l'adresse de cette planète, qui est l'une des bases principales du NID. Cependant, ce n'est pas une base principale militaire, mais de recherche, il n'y aura donc pas trop de militaire. Selon ma source, il y a une trentaine d'homme armée et une cinquantaine de scientifiques et techniciens.

Regardant ses fiches pour être sur de rien n'oublier, il ajouta :

Pour ce qui est de votre débarquement sur cette planète, vous traverserez la porte. Votre comité d'accueil sera nul. En effet, le NID a trouvé le moyen d'installer un bouclier et nous avons le code. Nous enverrons un malp avant pour vérifier qu'il est bien désactivé. Regardant tous le monde, il espérait qu'il n'y aurait pas d'autre altercation entre Dablord et Kaiger. Dans le cas contraire, il serait obliger de prendre des sanctions a l'encontre d'Evans Dablord.

Pour ce qui est de la faune locale...on n'y retrouve tous les animaux typiques d'un forêt. Pour ce qui est de votre mission, lors de votre arrivé sur la planète, se sera le début de soirée la-bas. Vous aurez donc l'obscurité comme atout.

Regardant son dossier une nouvelle fois, Layer n'avait plus rien a ajouter. Il dît donc :

Si vous n'avez pas d'autre question, rendez vous dans une demi heure en salle d'embarquement.



[Poster tous dans se sujet, pas de post en salle d'embarquement. 5J pour répondre.]
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Sam 11 Juin - 17:07

Les accusations du docteur Dablord ne restèrent pas longtemps sans réponse. Évidemment, Kaïger se leva aussitôt pour répondre et renvoyer la balle au médecin, qui lui n'allait pas se montrer aussi patient que son supérieur : il répondait au fur et à mesure, du tac au tac, donnant lieu à un brouhaha indescriptible.

- […] je me suis retrouvé avec le médecin-chef Andrews durant cette mission et elle n'a rien décelé en moi comme instable.

- Le médecin-chef Andrews n'a aucune expérience et a été nommée à ce poste par monsieur Layer pour asseoir son pouvoir sur la base dès le départ !

- […] si vous aviez eu ce qu'il fallait pour me soigner durant ce fameux jour sous-lieutenant Dablord, je ne serais sûrement pas venu vous voir pour en redemander.

- J'obéissais au colonel Narah !

- […] évitez de mettre un sous-officier tout juste promu et qui ne connait pas vraiment grand chose à la guerre.

- Je vous demande pardon ?!


Les cris cessèrent en une seconde. Evans était furieux et après quelques instants debout sans rien dire, il se rassit aux côtés de Lang sans ajouter le moindre mot. Le plus important avait été dit, et cela serait maintenant aux autres membres de l'équipe de décider ce qu'ils comptaient faire : suivre un psychopathe à l'aveuglette en parfaits militaires, ou bien se servir de leur discernement pour remettre en question tout ce que pourrait bien faire le capitaine par la suite. C'était à eux de voir : la réussite de la mission, ou l'obéissance. Et paradoxalement, pour le lieutenant ce choix était déjà fait : il choisirait l'obéissance malgré tout, afin que toutes les erreurs qui seraient commises soient mises sur le dos de Kaïger et non le sien. S'il obéissait à la lettre, même si les ordres donnés seraient irrationnels, personne ne pourrait rien lui reprocher.

Le briefing reprit alors son déroulement originel, et Mike posa tout un tas de questions auxquelles le médecin ne trouvait rien à rajouter. Et puis il fallait laisser faire les choses ; cela serait tellement plus simple pour tout le monde... Laisser les erreurs s'accumuler, voilà ce qui serait pertinent ! Pourtant, la remarque de Lambert alerta le docteur, qui trouvait sa question très intéressante.

- Elle a raison. Ça ne serait pas la première fois que le NID nous tendrait un piège... Ni la dernière, d'ailleurs.

Alors que les choses avaient à peu près repris leur cours normal, toutefois, le représentant du CIS revint d'une façon inattendue sur la dispute qui avait précédé. Décidément, Layer était encore plus idiot que ce que pensait Evans... Un homme qui passait son temps à parler sans jamais savoir de quoi il parlait, sans jamais vraiment agir... Il brassait du vent, tout simplement, et était finalement aussi incapable qu'O'Neill à assumer le rôle de commandant de la première ligne de défense de la Terre.

- Avec tout le respect que je vous dois, monsieur, au cas où vous ne l'auriez pas remarqué ce débat a été dissipé avant votre intervention, qui se montre donc plus inutile qu'efficace. Je reste, non pas pour me porter garant de cette mission mais parce que depuis Leonis, le NID et moi c'est tout une histoire...

Qu'importe ce que pouvaient bien penser les autres ; l'essentiel était que l'officier protestait beaucoup plus lors des briefings, où ils avaient tout le temps de régler ce genre de problèmes, plutôt qu'en mission, où il serait trop tard pour en parler. La dépendance du capitaine avait été signalée ; ils pouvaient donc partir.
Quand reprit cette fois-ci enfin le briefing, Layer répondit à toutes les questions et objections posées en commençant par mentionner le rôle d'un de ses amis – sans doute pour mettre en avant ses relations et sa propre importance.
« Tiens donc. », commenta une fois de plus le docteur. Vinrent ensuite les effectifs : quatre-vingts hommes à neutraliser, ce qui était tout simplement infaisable avec une si petite équipe sans stratégie efficace. D'autres informations furent ensuite dévoilées : il y avait, dans une forêt, les « animaux typiques d'une forêt »… CA c'était de l'information !

- Je recommande qu'on ne s'équipe que d'armes paralysantes ; jusqu'à preuve du contraire ces hommes et femmes sont encore terriens, et comme tout le monde ils doivent être présentés devant la Justice. Je propose aussi qu'on pénètre à l'intérieur de la base d'une manière très classique : on neutralise juste les gardes nécessaires et on se branche sur le système informatique pour avoir accès aux caméras de surveillance et localiser tout le monde. Et après on avisera…

Après de nombreuses minutes de discussion, la stratégie choisie Evans quitta la salle de briefing pour aller s'équiper. Il commença par se changer dans les vestiaires pour revêtir une tenue SG noire et récupérer une cagoule, profitant d'ailleurs de cette occasion pour envoyer un sms à un vieil ami qu'il se plaisait de plus en plus à joindre. S'il prit comme d'habitude un sac, cette fois-ci il ne le remplit que du matériel strictement nécessaire : ordinateur portable, câbles, pinces coupantes, silencieux, menottes, sédatifs… De quoi infiltrer une base et neutraliser toute personne gênante, en fait. Ceci fait il alla évidemment faire un tour à l'armurerie pour obtenir des lunettes de vision nocturne, des grenades flash-bang et fumigènes, un fusil pour fléchettes tranquillisantes et un Zat'nik'tel, qu'il coinça dans sa ceinture, son holster de cuisse étant déjà occupé par un HK USP. Et fin prêt, il rejoignit la salle d'embarquement…

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier


Dernière édition par Evans Dablord le Sam 11 Juin - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Davis   Sam 11 Juin - 19:37

Waouhh génial le discours du Docteur Dablord. Elle n'en croyait pas ses oreilles, à propos de ce qu'il disait du médecin Chef de la base, elle l'avait déjà croisé et la trouvait tout aussi expérimenté que le Docteur Dablord ici présent. Il avait un de ces culot de mettre en doute les compétences des autres, de plus elle savait qu'elle avait fait bien plus de mission qu'elle n'en avait fait elle, alors si elle n'avait pas d'expérience elle n'osait pas imaginer ce qu'il pensait de son expérience à elle.
L'ambiance allait être au beau fixe durant cette mission, un participant absolument pas d'accord avec le choix de la composition de l'équipe qui n'hésitait pas à l'ouvrir, sans oublier qu'il devait avoir une opinion sur chaque personne composant l'équipe et elle imaginait bien sur qu'il en avait une sur elle. Valait mieux pas qu'elle le sache parce que sinon il se pourrait bien qu'elle devienne désagréable et que sans le vouloir sa main entre en contact avec son visage d'une manière assez violente. Chose qu'elle faisait rarement mais là son comportement était insupportable, surtout qu'elle l'avait déjà rencontré et qu'il ne semblait pas si teigneux.
Bien sur Layer essaya de lui faire comprendre qu'il pouvait très bien abandonner la mission, ce qui dans un sens aurait bien arranger les affaires de certaines personnes ici présent mais il préféra rester.

On en revint enfin à nos moutons, c'est à dire la mission et la stratégie, les points qu'il fallait éclaircir avant le départ et tout ce qui allait avec.
Layer semblait sur de lui quant au fait qu'il ne s'agissait pas d'un piège mais le nombre de personnes dans cette base lui paru énorme.


"Autant que ça ?!"

Elle ne pu s'empêcher de le faire savoir. Ils n'étaient pas assez nombreux pour réussir cette mission, y'avait trop de gardes pour une si petite équipe.

La stratégie proposée semblait intéressante, difficile mais intéressante. S'ils y parvenaient ce serait vraiment une grosse réussite, parce que même en s'infiltrant dans le système informatique ils n'étaient pas certaine de ne pas être repérer, après tout cette base était remplie de scientifique et en général si la base en elle même n'est pas très surveiller, le système informatique lui est blindé. Jordan ne dit rien de plus, écoutant simplement les remarques des autres, de toute façon elle n'avait pas tellement son mot à dire quand à la stratégie à mettre en place.

Une fois que tout fut décidé elle quitta la salle à la suite des autres et se rendit aux vestiaires et se changea, lorsqu'elle en ressortie pour se rendre en salle d'armement elle portait une tenue noire ainsi qu'un bonnet, cela devait logiquement les faire passer inaperçue puisqu'ils arriveraient de nuit. Elle prit son équipement habituel, P90, beretta qu'elle plaça dans son holster, zat qu'elle mit à sa ceinture juste à côté de son couteau de combat, elle enfila son gilet, prit un petit sac à dos et y plaça tout ce qu'il fallait, ration de survis, lunettes pour voir de nuit, jumelles à vision nocturne, masque à gaz un peu de C4, fumigène, grenades et autre matériel puis elle vérifia sa radio et rejoignit les autres en salle d'embarquement.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Lun 13 Juin - 23:40

Anthony assista au credo de Layer remettant à sa place Dablord. Anthony ne connaissait que très peu le dirigeant de la base, mais il avait la même attitude que tous ces civils qui avaient un tant soit peu de pouvoirs dans le domaine militaire. Ils essayaient de se donner de la contenance en arborant un air de sérieux à toute épreuves et haussaient régulièrement la voix pour se faire remarquer et tenter d'affirmer leur "statut de leader". Malgré leurs grands airs, ça sonnait souvent faux... c'était le cas de Layer. Et le résultat était assez pitoyable. En tout cas, pour revenir sur le débat en cours, Anthony écoutait d'un air distrait. Il connaissait depuis Dablord et pas du tout Kaïger, donc il verrait bien comment ça se passe sur place!
Le débat se calma enfin et le briefing reprit son cours normal. Et là, Layer leur annonça la "bonne nouvelle": la base qu'ils devaient infiltrer à 5 hébergeait une cinquantaine de scientifique et une trentaine de militaires... Anthony, qui mâchonnait son crayon en écoutant, sursauta et releva la tête brusquement.


"Pardon?! Sauf votre respect, vous savez qu'on n'est pas au ciné!"

Autour de lui, Anthony vit que ses coéquipiers étaienet aussi surpris que lui. Encore une preuve que Layer ne connaissait rien au boulot de militaire. 5 hommes pour 80, c'est la première fois qu'il entendait un truc pareil... Il allait falloir bien préparer le truc. Quelques stratégies furent évoquées, en même temps, il sera plus pratique d'aviser exactement là bas. Si ça se trouve, grâce à l'ami infiltré de Layer, ils auraient droit à un comité d'accueil. ça ne serait pas la première fois qu'une taupe n'est pas vraiment du côté que l'on croit.

Anthony prit note des menus détails de l'intervention, puis tout le monde se leva pour aller s'équiper. Il fit un rapide tour au mess prendre un petit truc à grignoter et fila aux vestiaires enfiler sa tenue sombre d'infiltration, une de ses préférées. Cette tenue lui rappelait ses rêves d'enfants, tous les films de commabdos qu'il regardait, et il y était! Puis un bref tour à l'armurerie prendre le matériel habituel, P90, Berretta, Zat, couteau, quelques grenades, lunettes de vision nocturnes, etc... Une fois équipé, il se dirigea avec le reste de l'équipe vers la porte. C'est parti pour un second voyage à travers la porte...


(Hrp: Dsl pour la rapidité du post mais dernière semaine de boulot assez intense... Je ferai mieux la prochaine fois)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 40


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mer 15 Juin - 10:47

J’avais choisi de commencer la préparation de mon paquetage de mission par l’infirmerie, car je savais que mes coéquipiers passeraient d’abord aux vestiaires et à l’armurerie. Je ressentais souvent ce besoin de m’isoler avant la mission, de me préparer sans croiser un équipier, pas par antipathie mais pour me retrouver face à moi-même, prendre du recul et me concentrer sur la mission.
L’infirmerie m’offrait donc le refuge nécessaire, et dans le petit local alloué au rangement des sacs de soins prêts à servir, j’en choisissais un portant mon nom sur l’étiquette de contrôle de préparation : au moins je pouvais être certain du matériel qu’il contenait puisque c’est moi qui l’avait fourni. J’en pris un de taille moyenne, garnit du nécessaire pour des pansements, même lourds, avec des instruments pour intervention légère, et de quoi perfuser si besoin. Je rajoutai une trousse de différents médicaments per-os et injectables. Je fis glisser le sac sur mon épaule et sortit sans un mot vers les vestiaires.

Enfilant un treillis noir de circonstance, je repensai au briefing. Infiltrer une base de quatre vingt hommes. Rien que ça. L’information avait sonné chacun de nous. Sauf Layer qui, comme le sous-entendit Lang très justement, confondait le film « Commando » et son Schwarzy increvable face à une centaine de soldats, avec la réalité. Même si ‘seulement’ une trentaine d’entre eux avaient été identifiées comme gardes armés, on pouvait penser que les cinquante scientifiques et techniciens restant auraient un minimum de formation militaire, sinon qu’ils ne se laisseraient pas envahir sans résister un temps soit peu.


« Mémorisez vos cartes, le renseignement est capital avant une opération sur le terrain. Manquer de prévoyance, mal connaître le terrain ou sous-estimer votre ennemi vous desservira toujours », nous rabâchait un instructeur.

*Dommage qu’il n’ait pas formé Layer…*

Je ne pouvais que regretter notre manque de préparation : la taupe qui nous avait refilé les renseignements n’avait pas creusé bien loin, et notre plan était un peu trop basé sur l’improvisation.

Une fois habillé, j’attrapais mon sac de soins d’urgence, mes gants et ma cagoule légère que je roulais en bonnet en sortant d’un pas vif vers l’armurerie.
Longeant les couloirs, les préconisations du docteur Dablord me revinrent en mémoire quant à ne s’équiper que d’armes paralysantes. L’arrogance et la véhémence du jeune médecin avait visiblement surpris tout le monde, et moi le premier ; après notre première rencontre sur le Dédale, je ne l’avais pas connu sous ce jour. Je redoutai que cela n’aide pas à la prise du liant au sein de notre équipe sur cette mission. Et s’il était bien une mission où nous devions agir au maximum en équipe, c’était bien celle-là. Dablord m’avait semblé se calmer bien vite. Trop vite, par rapport à son attitude en début de réunion. J’espérais qu’il ne nous couve pas quelque chose.

* Et cette allusion à son histoire avec le NID ? Espère-t-il profiter de la mission pour mener une espèce de vendetta ? * me dis-je sans y croire.

Suivant mon instinct plus que ses recommandations, je choisis un P90 avec silencieux et visée laser, alliant ainsi compacité pour une intrusion en milieu confiné, force de frappe avec ses balles blindées véloces et discrétion si besoin. De plus j’accrochai à ma ceinture un poignard de combat type Ka-Bar à la lame noire et un Zat’ sur ma cuisse droite. Mon gilet tactique enfin se retrouva garnit de chargeurs supplémentaires, de quatre grenades – deux incapacitantes et deux lacrymogènes -, et de longs et larges colliers plastiques à serrage rapide type Rilsan qui faisaient d’excellents liens. Et pour finir j’attrapai une sacoche contenant une paire de lunettes de vision nocturne que j’arrimai à ma hanche gauche, au dessus de celle contenant un masque à gaz.

C’est au petit trot que j’arrivai en salle d’embarquement, la mine fermée, alors que les techniciens finissaient de s’activer autour du gigantesque anneau séculaire. Croisant le regard des mes coéquipiers que je rejoignis au pied de la passerelle, je les saluai d’un hochement de tête.
Je me plaçai à côté de Jordan et, tout en resserrant les attaches de mon barda, je lui lançai en plaisantant:


- J’ai gardé un peu de pommade de Hopkins, au cas où…

Ca n’était qu’une plaisanterie en clin d’œil à notre précédente mission, mais ça voulait surtout dire « Fais attention à toi. On ne sait pas sur quoi on va tomber, mais je serai là ».

Une fois l’équipe au complet, l’anneau se mit en branle et après un bref coup d’œil vers Layer qui nous observait derrière l’épaisse vitre blindée du poste de contrôle, je fixai sur ma tête mon système de vision nocturne, laissant les lunettes relevées, prêtes à s’enclencher dès notre arrivée, et armais mon P90.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Mer 15 Juin - 14:05

Au vue de la mission, il fallait mettre de côté la rancœur car il n'y avait rien de pire qu'une équipe qui ne se faisait pas confiance. Après son intervention, Paul ne rajouta rien de plus, faire parti d'une équipe de 5 personnes contre un bâtiment avec 80 personnes à l'intérieur, c'était les envoyer à la mort. Personne n'est capable de neutraliser 80 hommes ou femmes et cela même avec le plus brillant des plans. De toute façon, tout le monde le savait aussi, cela ne fonctionnait jamais selon le plan. C'était l'une des première règle du Capitaine, trouver un autre plan car le premier ne marchera jamais. Enfin, Layer semblait persuadé qu'ils feront tous le poids dans cette mission, voilà pourquoi ce n'était pas des civils qui commandaient durant une guerre, ils ne connaissaient pas ce que c'était d'être sur le terrain.

Kaïger se leva à la fin du briefing, observa de travers le jeune médecin. Il n'avait pas confiance en lui et c'était réciproque visiblement. Et pourtant, la Capitaine allait devoir lui confier sa vie durant cette mission. L'homme passa au vestiaire avec le reste de l'équipe. Toutefois, il prit son temps pour s'habiller, réfléchissant à un plan de secours. Ils pourraient mettre du C4 un peu partout et faire exploser la base en dernier recours, mais cela risquerait de les envoyer en enfer également. Enfilant un treillis noir, il pensant à un autre plan B, comme installer un virus informatique qui détruirait toute l'opération du N.I.D visant le SGC. Mais ils n'auront pas assez de temps et la qualification nécessaire pour faire cela.


- Vous avez qu'à demander plus d'homme Capitaine.
- Bordel Tinann, qu'est ce que tu fous là !!!
- Votre altercation avec le médecin vous a rendu furax à mort. Du coup, vous avez dû vous concentrer sur votre colère et me laisser plus de champs libre.
- Okay maintenant barre toi !!!
- Vous devriez faire ce que je vous dis. Certes vous avez d'excellent hommes, mais même avec les cinq meilleurs soldats au monde, vous n'y arriveriez pas.
- Ouais on verra maintenant tire de toit là !!!!!


Puis soudainement, Tinann avait disparut. Ces apparitions à répétition étaient plus que gênante pour Kaïger mais il commençait à s'y habituer. En outre, il y avait que le Caporal Gallagher qui lui apparaissait comme enchantement. Le Capitaine enfila un T-Shirt noir et alla à son tour à l'armurerie. Il prit avec lui son arme de prédilection ainsi qu'un 9mm et un Zat. Un gilet tactique avec quelques grenades et un pain de C4, au cas où. Bien évidemment, il s'empara de vision nocturne et de masque à gaz. Observant la pièce, il vérifia n'avoir rien oublié, apparemment, non. Ainsi, il rejoint l'équipe en salle d'embarquement. Layer était en haut avec O'Neill qui ne semblait pas très enthousiaste avec la décision du civil. L'équipe était au grand complet tandis que la porte commençait à s'activer. La tension était grande, une mission plus que délicate allait commencer. Regardant chacun de ses coéquipiers, Kaïger sentait que chacun était retranché au plus profond de leurs esprits. Tournant les yeux vers la porte qui s'activa, Paul s'avança au milieu de ses hommes et annonça...

- Je les emmerde avec cette mission à deux balles.

Puis, il se mit sur la passerelle en fer et se tourna vers Layer qui les observait à travers la vitre blindée. Le Capitaine lui dit...

- C'est vraiment de la folie cette mission. Ne comptez pas sur moi pour envoyer ces soldats à leur mort. On est que 5 face à au moins 80 personnes si les données de votre taupe est exact. On a un plan mais même avec ce plan, on risque de tous y passer. Franchement, vous avez quoi dans la tête pensant que 5 soldats suffirait. En tant que chef d'équipe, je dois m'assurer que tout le monde rentrera vivant à la maison. Mais si j'accepte cette mission, je ne respecterai pas cet engagement, Alors...
Kaïger regarda le Général espérant qu'il appuiera sa demande. Je réclame 15 autres soldats en plus pour cette mission. Cela sera suffisamment nécessaire pour neutraliser la base et passer inaperçu à la fois. Si vous refusez, alors trouvez quelqu'un d'autre...

Comme ça, les choses étaient clair. Avec un effectif de 20 personnes, Kaïger et l'équipe auront plus de chance de tous s'en sortir vivant. De plus, il pourra faire plusieurs groupe de cinq personnes prenant la base par plusieurs endroits. L'effet de surprise sera total et la prise de la base sera nettement plus efficace qu'avec cinq militaires.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Ven 17 Juin - 0:02

Alors que la fin du briefing c'était plutôt bien passé, mise à part quelques petites remarques, rien d'anormal était à noté. Laissant l'équipe allait se préparer, Rodolph Layer retourna dans son bureau. Lorsqu'il rentra dans son bureau, un homme s'y trouvait déjà. Rapidement, le commandant du SGC le reconnu, en la personne d'Emmett Folway. Cette homme n'est rien d'autre que l'ami de Layer et également le taupe qu'il a charger d'infiltrer le NID. Celui-ci avait une requête un peu spéciale à formuler...

Une vingtaine de minutes plus tard, Rodolph descendit seul en salle de contrôle. Dans la salle d'embarquement se trouvait déjà presque toute l'équipe. D'ailleurs, il ne manquait que le Capitaine Kaïger, que le commandant avait aperçu dans un couloir, quelques secondes avant. Il donna donc l'ordre au sergent Walter d'enclencher la porte des étoiles. Alors que les chevrons s'enclenchèrent les uns après les autres, le Capitaine Kaïger prit la parole depuis la passerelle et annonça qu'il ne ferrait pas sa mission, ni les membres de l'équipe. Avait-il prit cette décision seule ou avec le consentement de toute l'équipe ? Au vue des têtes de certains, cette décision semblait résulter d'un seul homme. Layer commençait à ce dire que peut-être le Sous-Lieutenant Dablord avait eût raison lorsqu'il avait accusé le Capitaine. Pour le moment, le commandant n'eût pas d'autre choix que de faire arrêter l'ouverture de la porte alors que le sixième chevrons venait de s'enclencher.

Après avoir donner cette ordre, Rodolph Layer se rendit en salle d'embarquement. Sur le chemin, il croisa Folway en tenu de mission, armé. Telle avait été la requête de l'homme qui avait infiltré le NID. En lui, une rage et un dégoût avait prit de plus en plus d'importance à l'égard de ses hommes, dont il ne voulait qu'une chose : leurs morts.

En entrant dans la salle d'embarquement, Layer fît une tête des mauvais jours et son mécontentement pouvait se voir sur son visage. Il se rapprocha du Capitaine Kaïger et dît :

Est-ce une mutinerie que vous faites la Capitaine ? Viblement, vous avez prit cette décision seule.

Regardant toute l'équipe, il marcha tous en parlant :

Je comprend tous à fait vos craintes, je comprend tous à fait vos réticences, mais vous avez des ordres. Ordres que vous devez respecter. Si vous refusez...

Laissant un blanc de quelques secondes, bien que tous le monde se doutait de la suite, il continua de dire :

Si vous refusez, vous passerez devant la court martiale.

Fessant signe à Emmett Folway de le rejoindre alors qu'il monte sur la passerelle. Il allait prononcer des mots dont il prit le temps de réfléchir, des mots qui allait donner un choix à ses hommes qu'il avait devant lui. Un choix qui pouvait changer leurs carrières, leurs vies.

Voici Emmett Folway, ancien agent de la CIA. C'est cette homme qui a infiltré le SGC et découvert la base que vous allez infiltré. Cette homme a risqué sa vie pour ses informations et pourtant, il me demande de partir avec vous. Il haie le NID. Le NID cherche à nous nuire, allez vous le laisser faire ? Non ! Votre devoir est de protéger notre nation et en attaquant le NID, c'est ce que vous faites.

Mettant une pause, il regarda le Sergent Walter et dît :

Convoquez les équipes des Lieutenants Ghist et James pour partir en mission. Ils doivent être ici dans 10 minutes.

Tournant son regard ensuite vers chacun des hommes de la salle d'embarquement, il dît :

Mon objectif est de protéger cette base. Pour cela, j'ai besoin d'information sur les plans du NID, pour sa, j'ai besoin de vous. Avec les équipes supplémentaires, vous serez 13. Folway partira avec vous, ce qui porte le nombre d'homme à quatorze. Il sera mes yeux et mes oreilles. Il sait ce que je veux précisément. Cependant, je vous laisse le choix. Si vous ne voulez pas partir en mission, vous avez moins de dix minutes pour quitter cette salle d'embarquement.

Descendant de la passerelle, il se rapprocha de la porte blindé. Avant de quitté la pièce, il ajouta :

Si vous avez des questions, Folway est là pour sa.

A la suite de cette phrase, le commandant du SGC rejoint la salle de contrôle. Il espérait au fond de lui que personne ne quitterait la salle d'embarquement. Il aurait voulu ne pas à avoir envoyer autant d'homme, mais a t-il le choix ? Il a besoin d'information et il ferrait tous pour les obtenir.



[5jours pour répondre. Prochain poste, se sera enfin la mission, du moins, pour ceux qui accepte de partir. Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Ven 17 Juin - 0:39

Kaïger avait réclamé plus d'hommes, si Layer voulait voir l'équipe revenir au complet, il lui fallait beaucoup plus d'homme que ça. Ainsi, il avait refusé de partir en mission avec l'équipe si on ne lui donnait pas ce qu'il voulait. C'était pour cela qu'il s'était mit devant la porte des étoiles. Et la réaction fut assez rapide, Layer descendit de la salle de contrôle pour venir à la rencontre des membres de l'équipe. Il était accompagné, il avait sûrement peur de se battre frapper si il ne répondait pas aux exigences, quel trouillard ce type...

- Est-ce une mutinerie que vous faites la Capitaine ? Viblement, vous avez prit cette décision seule.
- Prenez plutôt cela pour un acte de Survie.


L'homme se mit à observer toute l'équipe. Certes Kaïger avait prit cette décision seul mais il savait très bien que les autres membres de l'équipe n'en pensaient pas moins.

- Je comprend tous à fait vos craintes, je comprend tous à fait vos réticences, mais vous avez des ordres. Ordres que vous devez respecter. Si vous refusez... Si vous refusez, vous passerez devant la court martiale.

- Personnellement, je préfères aller en cours martiale que partir pour une mission suicide. Je suis sûr qu'ils nous comprendront.


Layer fit signe au type qui était arrivé avec lui dans la salle de d'embarquement. Visiblement, ce type était prêt à partir en mission.

- Voici Emmett Folway, ancien agent de la CIA. C'est cette homme qui a infiltré le SGC et découvert la base que vous allez infiltré. Cette homme a risqué sa vie pour ses informations et pourtant, il me demande de partir avec vous. Il haie le NID. Le NID cherche à nous nuire, allez vous le laisser faire ? Non ! Votre devoir est de protéger notre nation et en attaquant le NID, c'est ce que vous faites.
- Comme vous dites, mon devoir est de protéger ma nation. Mais en partant à 5 dans cette mission, on fera que laisser la nation orphelin de 5 bon soldat. C'est peut être ce que vous voulez Layer. Vous débarrassez de bon éléments pour les remplacer par d'autre plus obéissant. Quel qu'il en soit, personne ne partira si il n'y pas 15 autres soldats prêt à se battre pour sa patrie.


Kaïger observa Layer dans les yeux, le Capitaine était plus que sérieux sur le fait de ne pas partir et il ne laissait pas le choix au dirigeant "Civil" de la base. Celui-ci finit par craqué et demanda à ce qu'on appelle deux équipe supplémentaire. Finalement il avait comprit que cette mission aura de faible chance de succès et qu'il fallait plus d'effectif. Cependant, cette langue de vipère ne pue s'empêcher de rajouter...

- Mon objectif est de protéger cette base. Pour cela, j'ai besoin d'information sur les plans du NID, pour sa, j'ai besoin de vous. Avec les équipes supplémentaires, vous serez 13. Folway partira avec vous, ce qui porte le nombre d'homme à quatorze. Il sera mes yeux et mes oreilles. Il sait ce que je veux précisément. Cependant, je vous laisse le choix. Si vous ne voulez pas partir en mission, vous avez moins de dix minutes pour quitter cette salle d'embarquement.
- Ce n'est pas ce que j'ai demandé mais c'est mieux que rien. Et puis, je peux pas laisser cette équipe au main de Dablord... Sans vouloir vous vexé Doc.


Kaïger se tourna vers Dablord, des petits pics de temps à autres ne faisaient pas de mal et puis, il l'avait cherché ce petit blondinet de merde. Puis, Layer finit par rajouter avant de partir.

- Si vous avez des questions, Folway est là pour sa.
- Tant mieux,
Kaïger se tourna vers Folway. Écoutes moi bien mon gars, durant cette mission, celui qui commande c'est moi. Qu'importe ce que tu me diras, si je dis le contraire, on m'obéit. Et que ça soit clair pour tout le reste de l'équipe. La personne qui donne les ordres, c'est moi et pas le toutou de Layer.

Maintenant que les choses étaient mise au clair, l'équipe allait pouvoir partir en mission. Bon, il n'avait pas l'effectif attendu mais il ne pouvait pas tomber l'équipe ainsi. Alors malgré tout, il partira et il montra à Layer que son plan avec si peu d'homme, et bah, que ça pue la merde grave.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Davis   Ven 17 Juin - 10:03

Jordan avait une forte appréhension quand à cette mission, elle avait vraiment beaucoup de mal à se concentrer et lorsqu'elle vit Mike se placer à ses côtés elle n'eut qu'une envie lui prendre la main et la serrer très fort, comme si pour elle c'était plus important que tout. Mais elle se retint et cela lui demanda beaucoup de courage, car elle ne se sentait pas bien, et le savoir là, dans la même mission que lui ne l'aiderait pas à se concentrer. Malgré tout, ou comme s'il présentait qu'elle en avait besoin il lui jeta une petite phrase qu'elle comprit très bien.

- J’ai gardé un peu de pommade de Hopkins, au cas où…

Et elle ne pu se retenir de tourner la tête et de l'observer quelques secondes. Le message était passé, mais cela ne suffisait pas à la rassurer, tellement même que son regard cherchait le sien mais par peur d'être repérer elle cessa. Elle n'avait pas envie de passer la porte, cette mission était trop dangereuse, ils n'étaient pas assez nombreux et elle savait déjà qu'elle hésiterait et serait probablement la dernière à passer de l'autre côté.

Puis le Capitaine Kaiger arriva en salle d'embarquement et la porte commença doucement à s'activer. Mais Kaiger fit une chose qu'elle n'aurait jamais cru possible à l'écoute de ce qu'avait dit Dablord un peu plus tôt. Il s'avança vers la porte et fit part de son refus de passer la porte.
Elle était d'accord avec lui, cette mission en si petit nombre était un pur suicide.

Quelques minutes après Layer était dans la salle d'embarquement à leur côté avec un homme armé à ses côtés et la porte était désactivé. Il semblait si sur de lui, un peu comme un conquérant devait être en arrivant sur les terres d'amérique à l'époque.


Est-ce une mutinerie que vous faites la Capitaine ? Viblement, vous avez prit cette décision seule.

A cet instant et contre toute attente Jordan fit un pas en avant pour sortir du rang.

"Non, Monsieur ! Je suis tout à fait d'accord avec le Capitaine. N'importe qui de censé penserait comme lui...."

Jordan était mal à l'aise, elle savait très bien que ce qu'elle faisait n'était pas bon pour son dossier ni même pour sa réputation mais en même temps il n'y avait pas besoin que le Capitaine s'en prenne plein à la tête au nom des autres alors qu'elle était d'accord avec sa réaction. Mais en même temps elle ne voulait pas insulter ses collègues si tant est qu'ils n'étaient pas du même avis.
Malgré ce qui se dit ensuite Jordan resta sur ses positions, elle attendit que le Capitaine donne son aval pour la mission pour se remettre dans le rang. Cette réaction la surpris elle même, mais pour la première fois depuis longtemps elle avait cette appréhension qui c'était transformé en peur, peur qu'elle avait du mal à contrôler. Et comme elle n'arrivait pas vraiment à se concentrer ce n'était pas facile de gérer ça. En ayant plus de temps elle y parviendrait surement et c'est justement ce qu'on lui offrait.

Ils attendirent donc que les autres membres arrivent et durant ce temps là Jordan en profita pour ranger un peu mieux tout ce qu'elle avait prit avec elle, afin d'avoir tout sous la main plus rapidement et d'être plus performante.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 40


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Ven 17 Juin - 15:15

J’avais écouté, stoïque et sourcils froncés, le discours du capitaine Kaïger. Une mutinerie n’était pas du plus bel effet dans un dossier militaire, mais entre s’expliquer devant une cour martiale – pour laquelle nous avions des arguments solides pour notre défense - et rester en vie, le choix était vite fait.
Croisant le regard de Kaïger, les lèvres pincées, j’avais brièvement hoché la tête de façon positive, marquant mon ralliement à sa cause.

Layer, après avoir suspendu le processus d’ouverture de la porte, nous rejoignit en salle d’embarquement, visiblement très irrité. Il commença par nous sermonner, ce à quoi Jordan me surprit en affirmant clairement partager la position de Kaïger. Appuyant silencieusement ses dires, je fis moi aussi un pas en avant vers Layer, affichant ouvertement ma participation à cette situation.
Puis Layer brandit la menace de la cour martiale, même si en tant que civil il n’avait aucun pouvoir de nous y faire passer : seul un officier militaire en avait la capacité. Au pire il pourrait faire pression sur O’Neill, mais nous n’en étions pas encore là. Car malgré sa tentative d’intimidation, il finit par plier, en partie, à la revendication de Kaïger en lui allouant huit soldats de plus.
Mais en contrepartie il nous glissa surtout un quatorzième homme, en la personne de Folway, la taupe qui avait renseigné le SGC quant à cette base secrète.

Si le nom de cet agent m’inspira quelques réflexions amusantes mais que je n’espérai pas prémonitoires (1), c’est surtout le statut de cet homme qui me tracassait :

* Un ancien de la CIA, passé au CIS, infiltré au NID… Difficile de lui faire confiance… A surveiller…* me dis-je en le dévisageant de travers.

Souriant amicalement en croisant son regard après la mise au point de Kaïger, je m’approchai de lui et comme nous l’avait proposé Layer, j’en profitai pour le questionner :


- Salut. Alors vous êtes déjà allé là-bas ? Vous en avez un plan des lieux peut-être, ou plus d’informations ? Parce qu’on ne nous en a pas dit beaucoup… Qu’est ce qu’on est susceptibles de trouver dans cette base ?

Puis les deux équipes supplémentaires nous rejoignirent et le capitaine Kaïger lança l’ordre de mouvement une fois la Porte ouverte.
Marchant à coté de Jordan sur la passerelle, je l’observais discrètement du coin de l’œil. Ma main gauche vint se placer devant ma poitrine et je la saluai d’un shaka qu’elle seule put voir et surtout comprendre, juste avant que nous ne traversâmes la Porte des Etoiles.



(1) : En anglais way=chemin, et fol peut s’entendre fall=tomber, ou encore fowl=volaille, to fowl=aller à la chasse

Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2961

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Lun 20 Juin - 20:44

Toute l'équipe venait d'entrer dans la salle d'embarquement. Anthony fermait la marche, vérifiant le chargement de son fusil, puis il leva la tête vers la salle de contrôle où il aperçut Layer, l'air crispé, qui les observait. Alors qu'il baissait son regard, il vit Kaiger venir se placer juste devant la porte, les forçat ainsi à annuler la procédure d'activation. Il leva la tête, fixant Layer et déclara qu'il refusait de partir si on ne lui donnait pas 15 hommes de plus, la mission étant suicidaire autrement.
Une fois l'étonnement passé, car Kaiger ne les avaient aucunement informé de son intention, Anthony, comme les autres, marqua son assentiment à cette décision. La demande de Kaiger était en effet tout à fait justifiée. Il ne demandait pas l'annulation de la mission mais seulement les moyens de la réussir, et surtout de revenir en vie. Si Layer ne comprenait pas ça...

Ce cher Layer, n'eut pas l'air d'apprécier. Il descendit aussitôt leur parler en face à face et il était accompagné d'un autre homme, inconnu, en tenue de mission. C'était ça les 15 hommes demandés?
Pour le coup, Layer avait l'air vraiment énervé et tendue, la colère contenue, crispée des bureaucrates. Il échangea quelques mots avec Kaiger, menaça de la court martiale et leur présenta l'homme qui l'accompagné: c'était sa fameuse taupe qui avait infiltré le NID. Apparement il haîssait le NID. Les voila bien avancé! Est ce que Folway posséddait un combo secret " Furie du NID" qui allait le rendre intouchable et lui permettrait de neutraliser tout le monde? Anthony en doutait, un renfort unique ne leur serait pas d'une grande aide.
Mais Layer finit par céder et leur accorda deux équipes supplémentaires. Voila qui était déjà mieux. Ceci acquis, il quitta la salle d'embarquement, leur laissant le choix entre partir et passer en cour martiale. Mais même si ils n'avaient pas les 15 hommes de plus, ils en avaient 9, ce qui paraissait raisonnable pour partir.
Une fois Layer parti, personne ne parla trop, l'ambiance étant plutot électrique. Seul Mike alla engager la conversation avec le dénommé Folway. Anthony écouta d'une oreille ce qui se disait, tout en s'asseyant sur la rampe d'embarquement. Les deux équipes les rejoignirent quelques minutes plus tard, le départ n'allait plus tarder...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Jeu 23 Juin - 0:01

Le docteur Dablord rejoignit la salle d'embarquement le plus sereinement du monde. Pour une fois absolument pas stressé, il avait toute confiance en cette mission. Il y voyait en effet une parfaite occasion de montrer à O'Neill, Layer, et tous les autres gradés du genre qu'ils étaient plus qu'incapables de remplir leur mission – à savoir acquérir de nouvelles technologies et protéger la planète sans dommages collatéraux. C'était réellement parfait. Evans n'avait qu'à laisser couler, et tous ouvriraient les yeux tout seuls.

Malheureusement, évidemment, cet idéal de mission « les mains dans les poches » était trop beau. Il fallait que le capitaine Kaïger montrât à quel point il était responsable, pour contredire le médecin et affirmer sa position de leader. A son coup d'éclat devant la Porte des Etoiles, le lieutenant ne répondit que par un soupir, tournant le dos à ces exigences pour bien montrer qu'il ne cautionnait pas son attitude. Le temps que Paul exprimât toute sa colère et son abus de morphine, Evans attendait patiemment dans un coin de la salle, enroulant et déroulant la cagoule qu'il portait encore à la main. De toute façon, à ce rythme, ils n'étaient pas prêts de partir. Quinze soldats supplémentaires ! Et puis quoi encore ?! Layer n'était déjà pas du genre à prêter un stylo, il n'allait sûrement pas se rabaisser à satisfaire des caprices de ce type. Au moins, le capitaine s'enfonçait tout seul ; il n'avait même plus besoin de Dablord pour ça !

Layer les rejoignit donc en salle d'embarquement, commençant bien évidemment un discours de politicien croyant avoir un entier contrôle sur tout ce qu'il se passait dans cette base. Il constata, menaça – la cour martiale était d'ailleurs un mauvais choix, semblait-il, puisque cela n'avait jamais découragé aucun homme du SGC –, et enfin se ravisa et s'inclina. Une preuve de plus que Layer n'avait aucune autorité sur un tel Programme. Néanmoins, il y avait dans cet homme quelque chose d'inquiétant : s'il ne monopolisa pas bien longtemps la parole, il présenta à l'équipe la cinquième roue de la charrette, celle qu'on pouvait aisément qualifier de « taupe ». Quelqu'un qui, pour le NID, ne serait qu'un traître dès que l'agence le saurait, surtout qu'on le présenta dès le départ comme une personne haïssant le NID. Il allait sans aucun doute se faire des ennemis... Tant pis pour lui. Pour le moment, il fallait « protéger la nation contre le NID qui voulait leur nuire » ! Patati, patata. Du blabla, encore une fois. Surtout que Layer ne savait toujours pas de quoi il parlait : même si une partie du NID était malsaine, la grande majorité restait une agence gouvernementale tout à fait respectable, qui avait la confiance de la Maison Blanche et qui, finalement, était censée avoir celle de Layer. Tous des traîtres. Et le pire, dans cette histoire, était que visiblement tout le monde se pliait aux souhaits de Kaïger, se ralliant à lui comme un mouton. C'était désolant.

Le problème fut finalement apparemment résolu pour tout le monde. Pour tout le monde, sauf pour le docteur Dablord, bien entendu, qui se refusait à voir le commandant du SGC obéir à ses subordonnés. Et il n'y avait d'ailleurs pas que cela qui l'irritait...

- Je croyais vous avoir dit de ne vous munir QUE d'armes paralysantes ?… protesta-t-il alors en voyant tous ses coéquipiers avec des P-90 alors que lui avait bien fait attention à ne prendre qu'un fusil à fléchettes anesthésiantes. Je vous rappelle que les hommes qu'on va affronter sont aussi terriens que nous. Quoiqu'en dise Layer ou monsieur Folway, continua-t-il en appuyant son regard sur le nouveau venu, on ne doit faire usage de la force qu'en dernier recours. Parce que voyez-vous, moi aussi je hais le NID, et pourtant je fais au maximum abstraction de ce sentiment pour penser un tant soit peu au fait que notre mission, c'est la protection, pas le meurtre. Tâchez de vous en souvenir.

S'il ne s'était réellement adressé qu'à Lang, Lambert, Mike et Folway, il n'en pensait pas moins concernant Kaïger. Seulement, bien sûr, Kaïger n'en aurait rien à faire ; inutile de le sermonner pour créer de nouveaux conflits. Le dernier problème à régler, à présent, se nommait tout le simplement « Folway ». A son air de guerrier prêt à tout à n'importe quel prix – à la façon de Hale finalement –, il représentait un risque conséquent de double-jeu et de traîtrise... Risque qu'il faudrait bien évidemment écarter, et ce rapidement.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ Davis   Jeu 23 Juin - 16:14

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Davis   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Davis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 27 ~ :: Salle de briefing-