Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Mer 25 Mai - 16:23

"Je comprends..... Elle était très jolie ta petite Juliet... et je suis certaine que tu as été un papa merveilleux...."

Je ne répondis qu’avec un regard à la dérobade. S’il est dit qu’avec le temps tout s’en va, depuis plus de six ans il ne s’était pas passé une journée sans que je ne ressente le manque de sa présence et son aiguillon douloureux qui me vrillait le cœur.

C’est alors que Jordan posa sa main, douce et légère, sur la mienne. Il y a encore peu de temps, j’aurai tout fait pour qu’une telle chose ne puisse m’arriver, même accidentellement, et ma réaction aurait sans doute été une légère panique dissimulée sous une gêne, suivie une douce esquive à l’aide d’une pirouette embarrassée. Mais là, ici, avec elle, non. Pas d’accélération cardiaque, pas de grosse suée, pas de réflexe timide et embarrassé me faisant retirer ma main, pas de balbutiement inintelligible.
J’étais serein, comme apaisé. Plus que mon rayon de soleil ou ma cerise sur le gâteau, elle était mon antalgique, mon remède miraculeux. Et je me surpris même à poser mon autre main sur la sienne, le temps de la serrer doucement en la caressant furtivement avec le pouce. Un geste simple, sans arrière pensée. Un témoignage sincère d’affection réciproque.

Un coup de genou de la personne assise derrière moi vint appuyer un instant dans mon dos, et brisa quelque peu la magie du moment. Sans y prêter plus attention, je retirai cependant doucement ma main de celle de Jordan, et réalisant que nous avions déjà décollé depuis longtemps, je détachai ma ceinture de sécurité.


- Et donc, oui, je vais t’apprendre à surfer ! enchaînai-je dans une habile diversion tout en décochant un sourire espiègle.

Je m’étais confié comme malgré moi, et même si cela m’avait fait du bien d’en parler à Jordan, je ne voulais pas mettre la jeune femme mal à l’aise ou pourrir l’ambiance. C’est pourquoi, bien décidé à nous faire profiter à fond de cette escapade improvisée, je changeai radicalement de sujet.

- Ca devrait te plaire… Et tu verras, ça n’est pas bien compliqué. De plus, comme tout soldat opérationnel du SGC, je savais que Jordan avait une bonne condition physique *Et mon Dieu oui, quel physique* et donc de bonnes aptitudes sportives. Le plus important en surf c’est la position sur la planche. On fera du bodyboard au début pour que tu trouves ton équilibre. Après tu comprendras comment observer les vagues et puis ça viendra tout seul… enfin presque, ajoutai-je avec un petit rire. Mais ne te décourages pas : le surf, c’est 98% du temps couché sur ta planche et 2% debout à vraiment surfer. Mais tu verras, c’est surtout de supers sensations… concluais-je sur un ton rêveur.

Les deux heures trente de vol furent occupées à papoter entre autre des sports que nous avions pratiqués, des musiques sur nos lecteurs numériques et de bonne cuisine. Au plus nous échangions, au plus la complicité s’installait entre nous. Nous partagions cette aventure impromptue comme un secret, comme si une autre vie s’offrait à nous. Et, sentiment troublant mais confortable, je me sentais de plus en plus proche de la jeune femme.

Notre arrivée à Los Angeles en milieu de journée se fit sous un soleil accompagné de quelques nuages, la température ne dépassant pas les dix-huit degrés.
Après avoir récupéré nos bagages, j’entraînai Jordan vers les taxis qui attendaient en file bien sage devant l’aéroport. Lui ouvrant la porte de la première voiture pour l’inviter à y monter, je saluai le chauffeur, un grand black sosie de Bob Marley, et lui demandai de nous conduire à Huntington Beach. Une fois à l’intérieur, Jordan et moi cherchèrent via mon téléphone un hôtel où nous poser. Le mieux que nous trouvâmes était à quelques rues de la plage et entrait dans mon budget et j’en donnai l’adresse au chauffeur. J’aurai aimé une vue sur la mer mais ces hôtels étaient tout simplement hors de prix.
Après réglé notre course, je demandai à la réceptionniste deux chambres et nous pûmes y déposer nos sacs.

- Nos chambres sont presque face-à-face… observais-je en parcourant le couloir. Laquelle tu veux ? La 207 ou la 206 ? demandais-je à Jordan. Si nous avions le choix du numéro, cela ne changeait rien aux chambres : identiques si ce n’était la couleur de la literie, la décoration était simple mais agréable : un grand lit, une table et sa chaise, une télévision accrochée dans un coin, un petit canapé deux places et un coin douche avec toilettes.

- Allez, on pose nos affaires, on va manger un morceau et… SURF ! proposais-je, excité comme un gamin à l’idée de remettre la tête dans l’eau.

Je me mis à l’aise rapidement, ne voulant pas perdre une seconde de cette journée, puis je descendais à l’accueil, un petit sac sur le dos. Jordan m’y rejoignit quand la réceptionniste m’indiquait un loueur de vélos tout proche.


- Qu’est ce que tu penses de se louer des vélos pour le week-end ? On pourra se déplacer facilement, et puis ça nous fera un petit échauffement avant le surf, suggérais-je avec un clin d'œil à Jordan.


Sur le chemin vers la plage, nous croisâmes quelques superbes ‘beachcruisers’, ces voitures des années soixante dont les cotés sont habillées de panneaux de bois. Un rassemblement était organisé face à la grande jetée, et nous pûmes les admirer en passant devant, alors que nous cherchions un vendeur de sandwich.


Assis sur un muret, nos vélos posés près de nous, nous faisions face à l’océan tout en mordant avec appétit dans nos casse-croûtes. Non loin de là, un autre évènement se déroulait sur la plage : une compétition de surf. Les compétiteurs enchaînaient les vagues et les figures de style avec une aisance qui semblait naturelle.

- On ira un peu plus loin… rassurai-je Jordan entre deux bouchées, je ne voudrai pas que tu leur mette la honte grâce à ma technique secrète… expliquai-je en plaisantant.

Une fois notre repas terminé, nous trouvâmes un loueur de matériel de surf faisant face au rivage, et après quelques essais et une planche pour deux, je pris Jordan par la main et l’entraînai vers les vagues. L’eau était encore fraîche à cette époque mais nos combinaisons nous protégeaient efficacement et Jordan pu rentrer dans l’eau sans crainte et profiter de sa première leçon de surf.
L’après-midi fut idyllique. Comme seuls au monde, loin du SGC et de ses aliens, nous baignions dans une insouciance totale, alternants rires et conseils, et Jordan réussit même à se tenir debout sur sa planche et surfer quelques petites vagues avec succès.. Je crois qu’elle a aimé ça.
Alors que l’après-midi touchait à sa fin, la plage se vidait de ses occupants. Assis côte-à-côte sur le sable, nos yeux se perdaient vers l’horizon azuréen infini alors que nos pieds profitaient encore un peu de la douceur du sable tiède. Quelques mouettes rasaient la plage, portées par une légère brise marine aux relents d’iode et de sel. Il me sembla alors que Jordan et moi respirions à l’unisson avec le rythme doux des vagues qui s’échouaient sur la plage.

- C’est vraiment génial d’être ici… glissai-je doucement à Jordan sans lâcher l’horizon, un petit sourire satisfait sur mes lèvres. Ca fait un bien fou. Mes yeux se posèrent alors sur le profil de Jordan. Quelques grains de sable s’étaient posés sur sa joue malgré ses mèches brunes qui fouettaient doucement son visage et, jouant les paillettes, ils rehaussaient l’éclat de sa peau halée. Si je ne l’avais pas croisée à l’aéroport, et si j’étais venu ici sans elle, je me serai sans doute morfondu sur cette plage, ressassant et entretenant mes peines… Etait-ce elle qui me faisait changer ou la transformation venait-elle de moi ?

Son visage, souriant doucement, se tourna alors vers moi. Une seconde passa. Ou l’éternité peut-être. Mon cœur me hurlait des choses que mon cerveau n’arrivait pas à traduire, bridé par cette petite voix lancinante, comme un souffle froid : * Ne t’attache pas Mike… Elle aussi tu la perdra… Tu auras mal… encore plus… Rappelles-toi… ce sera pire… * Brisant le silence, je lançai joyeusement :


- Ca m’a donné faim tout ça… Viens, on rend le matériel et on va manger au resto' au bout de la jetée ?, planifiai-je en me relevant, le cœur redevenu muet mais gonflé de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Mer 25 Mai - 18:46

Jordan ne pensait pas à mal en mettant sa main sur celle de Mike, au contraire pour elle c'était juste un signe de sympathie et il faut croire qu'il le prit de cette façon puisqu'il posa à son tour son autre main sur la sienne, juste quelques secondes comme si cela avait été normal. Lorsqu'il retira sa main de la sienne, elle fit de même, même si l'espace d'une seconde elle fut tenter de la laisser, ce contact n'avait pas été désagréable du tout, au contraire.

Mike reprit la parole et elle en fut bien heureuse parce qu'elle se voyait mal enchainer après ce qu'ils venaient de se dire. Il était d'accord pour lui apprendre à surfer et cela lui fit plaisir. C'est donc avec un large sourire et l'air très intéressé qu'elle le regarda lui parler du surf et de sa façon de le pratiquer.


"J'imagine ! Ce doit être totalement différent de la planche à voile alors. "

Jordan savait en faire, c'était bien le seul sport nautique qu'elle avait réellement pratiquer dans sa ville natale. Et ce que Mike lui décrivait était tout le contraire. En planche ce qu'il faut c'est rester debout et garder l'équilibre avec la voile, tout en sachant se diriger. Une fois qu'on avait compris le truc ce n'était pas très compliqué, il n'y avait pas de vague ou s'il y en avait cela n'avait rien à voir avec celles qu'on peu trouver au bord de l'océan. Jordan avait une bonne capacité d'adaptation alors elle ne devrait pas avoir trop de problèmes.

Et la bonne humeur repris son cours, le temps de vol passa assez vite. Jordan n'avait pas retiré sa ceinture, preuve qu'elle n'était jamais vraiment à l'aise en avion, un petit détail qui pouvait passer inaperçue mais pour elle, elle se sentait rassuré avec la ceinture, bien qu'elle ne serve pas à grand chose vu l'altitude à laquelle un avion vol.
Jordan avait l'impression que cette petite escapade à Los Angeles était une sorte de parenthèse dans leur vie de soldat et qu'à leur retour les choses seraient bien différentes alors elle voulait en profiter à fond, quoi qu'il se passe.

Ils arrivèrent enfin à destination et elle en fut heureuse, tenant sa longue veste à la main et retirant son écharpe elle suivit Mike hors de l'aéroport et monta dans la première voiture qu'ils croisèrent. L'air de Los Angeles était doux, on sentait le soleil chauffer au travers des vitres et elle se prit à rêver à nouveau : plage et autres activités dont elle allait bientôt pouvoir gouter. Le trajet fut assez long jusqu'au quartier ou Mike voulait aller mais comme elle ne connaissait pas la ville elle se laissa porter.
Une fois arrivée à l'hotel Jordan remarqua qu'elle entendait les bruits de la mer, ou alors qu'elle rêvait encore, c'était peu être un peu loin quand même, surtout qu'il y avait la circulation des voitures, les bruits des passants et tout ça. Elle suivit Mike jusqu'à la réception ou il demanda deux chambres et ils se rendirent ensuite à l'étage et au couloir qui les mènerait à leurs deux chambres. Celles-ci étaient côte à côté et il demanda à Jordan si elle avait une préférence pour la chambre. Elle le regarda simplement attrapa la première clef qu'elle pu, le regarda et ajouta.


"La 207 me conviendra très bien."

Et ce qu'il ajouta la fit sourire. Il voulait déjà aller à la plage, en même temps c'était compréhensible.

"Ok, mais t'as oublier que j'ai que des affaires pour Seattle dans mon sac, rien qui conviendra à la température qu'il fait ici, mise à part peu être mes sous vêtements." Et elle termina sur une grimace, l'air de dire, "j'me vois mal me balader qu'avec quand même" "Je vais devoir aller faire un minimum de shopping. Alors si t'es d'accord, tu m'accordes une demie heure, j'ai remarqué une petite boutique pas loin et après je te retrouve à l'accueil ok !"

Elle avait pas vraiment le choix, elle n'avait qu'une paire de bottes qu'elle portait et pour les vêtements elle avait bien quelques petits trucs mais il lui fallait au moins un maillot de bain. Elle se dépêcha donc de poser ses affaires et ressortit presque aussitôt pour aller dans la boutique qu'elle avait remarqué dans le taxi à quelques immeubles de là.
Après environ vingt minutes elle revint à l'hôtel, monta dans sa chambre et rejoignit Mike dans le hall comme convenu. Elle ne portait plus du tout les même vêtements, sa tenue était quelque peu décontracté et elle avait des chaussures de marche assez légères qui conviendraient parfaitement pour la plage aussi et portait des lunettes de soleil et une casquette. Et c'est là que Mike lui proposa de louer des vélos histoire de faire du sport ou d'aller plus vite à la plage, allez savoir ce qui pouvait bien lui passer par la tête.


"Ouais, s'tu veux !" répondit t'elle avec un large sourire.

Ils partirent donc pour une petite balade à vélos en direction de la plage, cette ville était immense et il y avait des gens partout. Un peu comme dans toutes les villes d'ailleurs, sauf qu'ici les trois quart des gens était à demi vétu, chose qui ne choqua pas Jordan mais selon le type de personne qu'elle croisait, parfois elle tournait la tête ou suivait la personne du regard, surtout certains mecs qui semblaient tout droit sorti d'un magasine.
Ils trouvèrent enfin de quoi remplir leur estomac et Jordan ne fut pas mécontente de poser son vélo contre un muret pour ensuite s'y assoir à son tour. Il faisait tellement beau et tellement chaud même si la température n'était pas excessive pour elle c'était déjà le paradis. Alors qu'elle mangeait son sandwich Jordan fut attiré par ce qui se passait plus loin et remarqua une espèce de compétition de surf, ou un truc du genre et dit simplement à Mike.

"Je ne pense pas qu'on ait le droit de surfer à cet endroit .... ils ont l'air d'être de vrais pro !"

Et Mike la rassura, ils iraient surfer plus loin et ce qu'il ajouta la fit sourire de plus belle.

"Une technique genre hawaïenne ? A Hawaï vous savez dompter les vagues ?"

Bien sur elle plaisantait, Mike n'avait aucune technique secrète et elle le savait bien.
Après ce petit repas bien mérité, ils se rendirent un peu plus loin comme promis par Mike et trouvèrent un louer de matériel et Jordan le laissa complètement faire n'y connaissait absolument rien. Elle se contenta juste de donner sa taille et d'aller se changer pour passer sa combinaison par dessus le maillot qu'elle avait acheté un peu plus tôt. Puis elle suivit Mike lui laissant lui prendre la main comme si cela était naturel. Entre eux tout semblait tellement naturel d'ailleurs qu'elle aurait pu trouver ça étrange mais même pas, elle ne se posait pas de questions, voulant profiter de ses vacances au maximum.
L'eau était fraiche mais tellement bonne, qu'elle se laissa conduire et écouta tous les petits conseils que Mike lui procura et après un long moment à essayer elle finit par réussir à tenir debout sur la planche, pas longtemps mais suffisamment pour être fier d'elle.


"T'as vu ça ! Je t'avais dit que j'étais une bonne élève !"

Jordan termina sa phrase et se laissa retomber sur la planche. L'après midi avait été longue et les efforts fournir important. Jordan se remit simplement allongé sur la planche pour rejoindre le rivage et se reposer un peu.
Une journée comme on voudrait en vivre tous les jours, l'insouciance, les rires, le plaisir, le soleil, l'eau, pas de travail, rien, pas une ombre au tableau. Tout ce dont elle avait toujours rêvé depuis quelques temps, et c'était grâce à Mike. Jordan restait pensive, assise face à la plage, aux côtés de Mike, ses mains jouant avec le sable fin, elle écouta ce qu'il était en train de lui dire et partageait tout à fait son avis. Elle se retourna et l'observa quelques instants, le sourire aux lèvres.


"C'est génial ! C'est grâce à toi tout ça ! Si je t'avais pas rencontré je serais sous la pluie à Seatle à essayer de fuir ma mère pour éviter de me prendre la tête avec elle. Bon c'est vrai j'aurai retrouvé mes amis, mais c'est plus comme avant, maintenant.... chacun a sa vie."

Un long soupire s'ajouta à ce qu'elle venait de dire et le silence reprit son cours mais Jordan ne le quitta pas des yeux durant plusieurs longues secondes, voir plusieurs minutes. C'était vraiment un type qui gagnait à être connu et elle ne regrettait pas de l'avoir croiser à l'aéroport. Elle ignorait comment ce petit séjour allait tourner exactement mais pour elle, quoi qu'il se passe elle ne se prendrait pas la tête. C'était un moment à part dans sa vie et rien ne viendrait gâcher ça.
C'est alors qu'il se leva après lui avoir proposer de rendre le matériel et d'aller manger. Elle commença à se lever et en guise de réponse lui lança simplement


"Ca fait du bien le soleil, et ta compagnie est assez agréable ça va, j'ai pas à me plaindre. Ca aurait pu être pire..." ajouta t'elle sur le ton de la plaisanterie avant de lui jeter sur le torse une petite poignée de sable qu'elle tenait dans la main.

Elle était d'humeur taquine et ne se gêna pas pour lui montrer. Mais elle n'était pas folle, elle accéléra un peu le pas par peur des représailles mais resta dans le coin malgré tout ne voulant pas le laisser tout seul pour prendre le matériel.


"Je sais pas si t'as choisi la meilleure personne pour t'accompagner, mon frangin passait son temps à dire que j'avais un grain... de folie, et que j'aurai rendu dingue n'importe qui restant trop longtemps avec moi. Ici, c'est différent de la base, j'me sent moi même et libre de faire ce que je veux, alors je me lâche. De toute façon, j'suis sur que c'est pas ton genre de cafter !"
et elle termina sur un petit clin d'oeil, sachant très bien qu'il prendrait ce qu'elle venait de dire sur le ton de la rigolade

Ca faisait longtemps qu'elle ne c'était pas sentit si bien, au point de se montrer elle même avec une personne avec qui elle travaillait. Elle était toujours agréable au travail, mais jamais totalement elle même, car elle ne voulait pas passer pour une fille en qui on ne pouvait pas avoir confiance. Elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour être un bon élément et laissait les moments agréables filer, pour privilégier le travail et rester toujours sérieuse.

Ils finirent par retourner à l'endroit ou ils avaient loué le matériel et Jordan se sécha et se changea, heureuse d'avoir passé un si bon moment et pour une débutante en surf elle c'était pas mal débrouillé du tout. La suite semblait tout aussi sympathique et c'est toute sèche et rhabiller qu'elle retrouva Mike qui lui aussi c'était changé. Jordan ignorait s'ils allaient reprendre les vélos pour se rendre sur la jeté. Quoi qu'il en soit elle n'arrêtait pas de découvrir des choses depuis ce matin, se serait la première fois qu'elle mangerait sur une jeté par exemple, après sa première fois en surf et à Los Angeles. Elle appréciait de plus en plus Mike et pour rien au monde elle n'aurait changé sa place avec une autre personne.


"Alors le resto c'est moi qui l'offre !"

Jeta t'elle simplement en se plantant en face de lui le sourire aux lèvres, sans vraiment lui laisser la possibilité de la contredire. Et maintenant la fatigue commençait gentiment à se faire ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Ven 27 Mai - 10:07

Emporté par mon excitation, j’avais effectivement omis ce détail pratique : Jordan devait partir pour Seattle et sa pluie, pas pour le soleil de Surf City. Un sourire en coin naquit et mes yeux s’ouvrirent en grand quand elle mentionna qu’elle n’avait que ses sous-vêtements pour aller à la plage.

- Hé bien ça ne me dérangerai pas… articulai-je lentement devant sa mine dubitative. Haem. Mais il ne faudrait pas créer une émeute, c’est vrai… ajoutai-je dans une moue semblable. Ok, à toute à l’heure alors… Pourvu qu’ils soient fermés concluai-je en riant doucement.

Jordan revint après une petite demi-heure, arborant un sourire satisfait et une tenue nettement plus décontractée et adaptée.

- C’est parfait. T’as le look, la félicitai-je dans un sourire. Dans quelques heures tu seras une vraie surfeuse.

Après avoir ralié la plage à vélo, et alors que nous mangions en regardant quelques professionnels du surf se disputer une compétition, Jordan se moqua gentiment de ma soit disante technique secrète de surf. J’adorai ses taquineries et lui répondis sur le même ton :

- Hey non mais un peu de respect, jeune fille ! Le surf est né à Hawaii ! Le sourire moqueur de Jordan ne cessait de s’étendre, comme pour me narguer innocemment. C’est vrai ! Sache que la plus ancienne planche de surf connue à ce jour a été découverte sur la grande île d'Hawaii, à l'intérieur d'un tombeau. Les archéologues pensent qu'il s'agissait de la sépulture d'une "cheffesse" nommée Kaneamuna, qui régnait au début des années 1600, énonçais-je sur un ton posé, l’index levé, sans me prendre au sérieux, comme pour mimer un professeur d’histoire.

- Et pour moi, un véritable surfeur ne dira jamais qu’il dompte les vagues… ajoutai-je ne redevenant un peu sérieux. Le surf est associé à un certain état d’esprit, plutot cool et positif. C’est ‘l’Aloha Spirit’ des hawaiiens, qui consite à donner sans rien attendre en retour : un simple bonjour, un sourire, une vague partagée. Je me retins d’expliquer que si aloha était utilisé pour dire bonjour ou au revoir, cela signifiait aussi amour. Il y a une certaine humilité et un vrai respect vis-à-vis de l’océan, exposai-je, les yeux posés sur les surfeurs qui bataillaient dans les vagues. D’ailleurs, il est temps de t’y confronter, concluai-je dans un sourire, sur un ton mélant mystère et fébrilité.

Et Jordan montra de très bonnes aptitudes. Elle n’avait pas mentit en prétendant être une bonne élève.
- Paraît qu’il n’y a pas de bon élève sans excellent professeur, c’est pas ce qui se dit ? retorquais-je en riant. Bravo, ça y est, tu es une vraie surfeuse ! ajoutai-je en la saluant d’un shaka, le célèbre geste de la main où le pouce et l’auriculaire restent tendus et les autres doigts repliés.

La fin de journée venue, nous nous sommes assis sur le sable pour nous reposer un peu. Jordan se réjouissait d’être ici, et de la voir heureuse me ravissait. Taquine, elle me jeta une poignée de sable sur le torse quand je me relevais, et fit semblant de s’échapper par peur d’une gentille vengeance. Je n’en fit rien et me contentai de sourire. Mais je me dévorai de l’intérieur. Tout mon corps brûlait de fondre sur elle et de l’embrasser, mais une main froide me retenait toujours fermement, comme pour éviter tout contact physique qui pourrait déraper.
Jordan mentionna son frère disparu et me confia qu’elle se sentait en paix avec elle-même ici, assumant ses délires.


- Je t’… * MIKE !!! QU’EST-CE QUI TE PRENDS ?!?! *. Je… je pense t’avoir très bien choisi pour m’accompagner ici, même si on peut dire que c’est toi qui a choisi de m’y suivre, précisai-je dans un sourire malicieux. Je te trouve très bien comme ça moi, ne change rien, affirmai-je à la jeune femme en déglutissant et en évitant de tomber prisonnier de son regard.

Puis après avoir rendu le matériel, nous nous sommes retrouvés devant le magasin du loueur, prêts à aller manger. Jordan insista pour m’inviter et, comme pour ne me laisser aucun autre choix possible que d’accepter, elle se planta alors face à moi. Quelques centimètres. Sa peau dorée. Les fines lèvres ourlées de son sourire. Ses yeux plissés dans les miens. Le piège. Mes muscles se raidirent.
Je me raclais la gorge en me retournant et attrapait quelque chose sur mon vélo. Je lui tendis un tissu plié, de couleur blanche.

- Tiens. En récompense de ta première journée de surf, indiquai-je en souriant.

Ce n’est qu’en le dépliant qu’elle découvrit un t-shirt pour femme portant sur le devant l’inscription :

MOST
FAMOUS
SURFER
GIRL

- C’est moi qui te remercie. Mahalo, Jordan, soufflai-je tout bas à la jeune femme. Mais devant sa mine interrogée, j’éclairai mon propos en souriant: Tu es une surfeuse maintenant, il va falloir te mettre à l’hawaiien : mahalo veut dire merci… Allez, t’as dit que tu m’invitais, mais je sais pas si tu as fais une affaire : tu ne connais pas mon appétit !, dis-je en riant tout en attrapant mon vélo.
Je ne sais ce qui m’enivra le plus, la douceur de l’air marin en cette fin de journée ou le charme coquet du visage radieux de Jordan, mais j’étais comme regonflé à bloc. La balade jusqu’au bout de la jetée ne faisait que surenchérir à la qualité de la journée que nous avions passé. Mon regard courait sur l’immensité de la langue de sable barrant les assauts incessants des vagues.


- C’est dans un endroit comme ça que j’aimerai vivre, avec l’océan à ma porte.

Mon regard se reporta furtivement vers Jordan. * Avec toi, ça ne me déplairai pas. * Mes les mots restèrent coincés au fond de ma gorge.
Le restaurant au bout de la jetée, un Ruby’s, n’avait rien de sensationnel niveau gustatif et ressemblait à tout ces restaurants typiques à hamburgers. Mais les tarifs y étaient tout à fait raisonnables, le personnel très sympathique et surtout la vue sur l’océan Pacifique était extraordinaire.



Le restaurant était déjà bien remplit, mais nous pûmes nous installer à une table près d’une fenêtre. Le soleil descendant promettait de splendides couleurs orangées. Une vraie carte postale. Bonheur total.

- Je me laisserai bien tenter par un Aloha Burger - c’est le thème de la journée, non ? – avec des frites, et… un milkshake Oreo Cookie Fantasy… mmh, oui, ce sera parfait, commandai-je en reposant le menu.

C'est alors qu'une petite mélodie se fit entendre, une musique type hawaiienne.

- Oh, c'est mon téléphone ça... dis-je en plongeant ma main dans mon sac, et à la sonnerie c'est... ma soeur ! m'exclamai-je en portant la main à ma bouche de confusion. Emporté dans le tourbillon 'Jordan' j'avais totalement oublié de prévenir mes parents que je ne venais plus les voir. Excuses-moi, demandai-je à Jordan en décrochant.

- Salut Carol... Oui, tout va bien, je... Oui, excuses moi, j'ai complètement oublié de vous prévenir mais mon vol a été annulé et j'ai du changer mes plans, expliquai-je en lançant un regard amusé à Jordan. Oui oui, tout va bien... Non, mais je ne suis pas seul... Attends une seconde, et je mis la main sur le micro du téléphone et soufflai à Jordan: je t'abandonne deux minutes, et me levai pour sortir du restaurant.
Une fois dehors, je repris ma conversation sans me rendre compte que j'étais sous une des fenêtres du restaurant qui était ouverte et que Jordan pourrait pratiquement tout entendre.

- Ouiii, articulai-je sur un ton mi-amusé mi excédé, c'est une fille... Oui très jolie et loin d'être bête... On se connait à peine mais ça se passe super bien, elle est géniale... Peut-être, ça me plairait je crois... mais je sais pas si elle, elle v... Je sais pas, c'est pas facile de... Bon et toi comment tu vas ?... Non je détourne pas la conversation... Oui, je m'occupe de moi, t’inquiètes... Bon, je dois y aller... oui je te dirai peut-etre, concédais-je en riant. Embrasses les parents pour moi, a bientôt, fais attention à toi, et je raccrochais, revenant rapidement vers Jordan, de peur qu'elle ne se soit envolée.

- Pfiouu, désolé, m'excusai-je dans un sourire gêné. Ma soeur n'est pas avocate pour rien, à chaque fois c'est limite l'inquisition, dis-je en riant. La commande n'est pas encore arrivée ? J'ai une faim de loup, plaisantai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Ven 27 Mai - 22:39

Le regard de Jordan changea du tout au tout lorsque Mike lui dit qu'il ne serait pas dérangé si elle n'avait pas d'autres vêtements à se mettre, et elle plissa les yeux, l'imaginant mal avoir ce genre de pensées. Mais en même temps elle comprenait très bien, après tout un mec reste un mec, et elle était bien placé pour connaitre ce genre de pensées puisqu'elle avait toujours été très proche de son jumeau.

"Tu parles ! Je rivaliserai même pas avec les beautés d'ici...."


Jordan n'avait pas une superbe opinion d'elle, disons qu'elle se considérait comme une fille comme les autres, elle était grande et c'était son seul atout. Elle était loin des filles qui passent leur temps devant leur miroir à s'auto-proclamer la plus belle. Alors c'est clair qu'elle se sentit obliger de réagir à ce que venait de lancer Mike. Elle ne ferait jamais le poids à côté des filles de la côte, car elle était loin d'avoir leur plastique, chose que de toute façon elle ne leur enviait pas.
Elle partit donc faire ses achats et se fut assez rapide, il faut dire qu'elle savait exactement de quoi elle avait besoin et dans ce genre de boutique on trouve absolument tout ce qu'on veut, à condition d'y mettre le prix et par chance elle tomba sur une boutique abordable, voir même assez correct. Alors quand elle revint elle c'était un peu fait plaisir et avait choisi de quoi ressembler à une vraie Californienne.


"T'as vu ! J'ai même trouvé les lunettes, je vais pouvoir mater sans me faire remarquer !" dit t'elle en lui lançant un petit clin d'oeil, laissant à penser qu'elle n'était absolument pas sérieuse. Quoi que... dépendait qui elle materait en fait. "En avoir l'apparence ne veut pas dire l'être."

Jordan doutait quand même d'y arriver en une seule après midi, il ne fallait pas trop espérer, elle était bonne élève oui, mais jusqu'à un certain point. Mike était peu être un très bon professeur, de ce côté là elle ne pouvait pas dire, n'ayant jamais été son élève. Et c'est donc dans la bonne humeur qu'ils se rendirent à vélos jusqu'à la plage. Et là ils discutèrent un peu de surf pendant qu'ils mangeaient leur casse croute.

"Jeune fille !" lança t'elle d'un air effarouché, mais écouta malgré tout la suite, le sourire aux lèvres "Ah une femme! Encore une pionnière." et soupira comme satisfaite d'avoir entendu ce qu'il venait de dire, une bonne leçon pour certains messieurs ça.
Elle remarqua ensuite qu'il continua en étant plus sérieux et fit son possible pour l'être elle aussi.


"Ok, alors tu me montreras ton secret, comment faire pour être en phase avec l'océan."

Si elle avait bien compris c'était un peu de cela qu'il venait de parler. Elle ignorait tout ce qu'il venait de dire alors n'avait pas fait exprès de dire une bêtise et puis l'erreur est humaine. Jordan a beau être intelligente, elle ignore tout au sujet de Hawaï et compte bien sur Mike et ce petit séjour pour en apprendre plus étant donner qu'il ne tari pas sur le sujet.

Une fois sur la planche Jordan écouta chaque mot que Mike pu prononcer et copia chaque geste qu'il lui montra, de sorte qu'elle réussit durant quelques secondes à tenir debout sur la plage et à prendre la vague, cela ne dura pas mais elle fut largement satisfaite, tellement même qu'elle ne se priva pas de lui dire.


"C'est vrai ! T'es un excellent professeur !! En même temps t'es le seul, alors j'ai pas de point de comparaison."

Il fallait toujours qu'elle en rajoute, comme si à chaque fois elle ressentait ce besoin de le taquiner. Il faut dire qu'elle se sentait vraiment bien avec lui, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu une telle complicité avec quelqu'un. Et bien entendu elle avait dit cela avec ce petit air taquin sur le visage alors elle espérait qu'il comprendrait. Et puis si elle n'était pas encore en phase avec l'océan elle avait vraiment l'impression de l'être avec Mike.

L'après midi apprentissage prit fin et Jordan profita d'un peu de calme pour s'assoir et jouer avec le sable telle une gamine sur la plage. Ils parlèrent aussi un peu et cela donna une impression de confidence, Jordan parla un peu d'elle, de son ressentit, de son plaisir d'être là avec Mike.


"J'ai accepté, c'est différent. Et puis entre Seattle, sa pluie légendaire et quelques jours au soleil avec un parfait inconnu, le choix a été vite fait." Jordan lui avait répondu avec un sourire taquin, pour changer et en même temps elle cherchait à voir sa réaction. "Et puis maintenant on se connait déjà mieux, j'ai l'impression qu'on c'est toujours connu. J'me sent super à l'aise avec toi. Je te fait confiance et ça n'a rien à voir avec le boulot."

C'est vrai quand même, pour le suivre comme ça elle devait quand même lui faire un minimum confiance et ce n'était pas parce qu'ils bossaient ensemble. Faire une mission avec une personne n'est pas suffisant pour décider de le suivre ainsi, non, c'était juste une impression, un ressentit qui l'avait fait accepter sa proposition.
Après avoir rendu le matériel et être retourné à leurs montures, Mike félicita à nouveau Jordan et lui tendit quelque chose qu'elle prit un peu étonné.


"Oh ! C'est super gentil !"

Lança t'elle alors qu'elle venait de le déplier et de lire l'inscription. Sans lui laisser trop le temps de réagir elle s'avança et déposa un petit bisou sur sa joue, tenant ce fameux cadeau entre elle et lui. Et c'est là qu'il lui parla à nouveau en hawaïen et elle recula légèrement fronçant les sourcils, cherchant à savoir ce que cela signifiait. Et lorsqu'elle eut la réponse elle recula se mit face à lui et enfila le t'shirt, se fichant complètement qu'il n'aille pas avec le reste de sa tenue, puis elle tenta de recopier le geste de la main que Mike lui avait fait sur la planche lorsqu'il l'avait féliciter et lança "Mahalo Mike" elle ignorait complètement si ce geste était le bienvenu ou pas pour ce genre de situation, au pire il la reprendrait et lui expliquait. Elle aimait bien l'écouter parler de ses origines.

"Tu sais mon frangin et moi on était tout le temps collé ensemble alors question appétit je sais à quoi m'attendre avec un mec."

Son frère revenait encore et toujours dans ses conversations mais il ne faut pas oublier qu'ils étaient très fusionnels et donc qu'il avait une grande importance dans sa vie et encore maintenant.
Ils reprirent ensuite leur petite balade à vélo pour se rendre au bout de la jetée ou ils devaient logiquement aller manger. Et Mike lui fit part de son envie de vivre dans ce genre d'endroit, près de l'océan.


"Ce doit être sympa de vivre ici, mais la pluie me manquerait...."

Jordan éclata de rire, cette idée étrange qui venait de lui passer par la tête, elle ne pu s'empêcher de regarder Mike et de faire une petite moue pour illustrer ce qu'elle venait de dire.

Le restaurant ou ils se rendirent ensuite étonna Jordan, elle c'était attendu à tout autre chose. Il était sympa et tout mais elle avait plutôt imaginer que Mike l'emmènerait manger du poisson vu qu'ils étaient au bord de l'océan et que comme c'était elle qui payait il sauterait sur l'occasion de manger un homard. Et cette idée la fit sourire, si bien que lorsqu'ils prirent place à table elle riait encore.


"Ca va ! Je vais pas me ruiner ici, ils vendent pas de homard."

Jordan regarda la carte et prit le temps de bien lire chaque plat proposés. Il y avait de quoi satisfaire tout le monde.

"Je vais prendre la même chose mais avec un milkshake à la vanille"

Jordan déposa son menu que la serveuse s'empressa de reprendre ainsi que celui de Mike. Et c'est là qu'un téléphone sonna, Jordan savait que ce n'était pas le sien, le sien sonnait totalement différemment, elle ne fut pas surprise de voir qu'il s'agissait de celui de Mike vu le type de musique.

"Pas de problème" lui répondit t'elle alors qu'il s'excusait et répondait.

Malgré quelques regards complices elle était un peu gêné d'assister à la conversation mais très vite Mike lui dit qu'il allait le prendre plus loin et elle acquiesça d'un simple mouvement de tête. Après tout elle n'était pas obliger d'entendre tout ce qu'il disait, c'était sa soeur quand même et elle ne voulait pas jouer les indiscrètes. Seulement voilà, Mike choisi un peu mal son endroit à l'extérieur parce que même sans tendre l'oreille elle entendit des brides de conversations. Et ne pu s'empêcher de sourire lorsqu'elle l'entendit détourner la conversation. Puis elle resta pensive, ce qu'il venait de dire, elle ne l'avait probablement pas bien compris mais pour elle il n'y avait pas vraiment matière à se tromper. Même si au début toute cette histoire n'était que purement innocente les choses avaient changés en cours de route. Visiblement il y avait plus qu'un simple lien amical entre eux et Jordan n'était pas complètement insensible à tout ça et dans le fond le fait qu'elle accepte cette invitation n'était pas si innocente non plus.

Mais lorsqu'il revint enfin vers elle, même si elle n'avait pas tendu l'oreille exprès pour tout entendre elle essaya de faire comme si elle n'avait pas entendu, mais son air amusé la trahissait un peu.


"Non, la commande n'est pas encore arrivée mais ça ne saurait tarder je crois."

Jordan fixait le côté de la salle qui devait être la cuisine puisqu'elle voyait passer des serveurs et serveuses les bras chargés depuis tout à l'heure.


"T'as l'air d'être très proche de ta soeur, je me trompe ?"

Jordan essaya tant bien que mal d'engager la conversation sans pour autant lui dire du tac au tac "j'ai tout entendu et pourtant j'ai pas écouter" mais le fait qu'il soit en face d'elle la faisait toujours autant sourire et son regard revenait encore et toujours vers lui, c'était difficile de cacher ce qu'elle pensait en ce moment. Alors elle lui lança un autre regard malicieux et ajouta

"En tout cas t'es vraiment très doué pour détourner la conversation."

A ce moment là elle avait bien du mal à ne pas le regarder et à sourire, ce sourire était sincère mais amusé en même temps, son regard pétillait de malice et pour le rassurer elle posa gentiment sa main au niveau de son poignée plaçant sa paume sur le dos de sa main.

"Je te rassure j'ai pas écouter, c'est juste que... la fenêtre étant ouverte c'était difficile de ne rien entendre."

Leurs regards se croisèrent à nouveau et Jordan semblait plus attentive à Mike, ne voulant pas le mettre plus mal à l'aise, malgré que ce geste était surtout pour le rassurer elle préféra retirer sa main, mais elle le fit avec une telle lenteur qu'on aurait pu croire qu'elle désirait qu'il la retienne. C'est à ce moment là que les plats arrivèrent et Jordan se remit correctement à sa place pour se faire servir.

"Mais les portions sont énormes !"

Déclara t'elle en voyant ce qu'elle avait dans l'assiette, elle avait faim, parce que le sport ça creuse mais là elle doutait de pouvoir tout manger, tant pis elle en laisserait si jamais. Et puis l'horizon, le regard de Jordan se porta vers l'horizon, le soleil n'allait pas tarder à se coucher, du moins c'est ce qu'elle en déduit et elle imaginait déjà les couleurs que cela allait donner dans le ciel. Elle aurait vraiment aimer être dehors lorsque cela arriverait pour pouvoir mieux le voir et l'observer mais elle doutait que ce soit possible. Au pire elle pourrait le voir depuis la fenêtre, ce serait moins magique mais en même temps elle se consola en se disant que leur séjour allait durer plusieurs jours, qu'elle aurait donc d'autres occasions.
De nouveau elle regarda Mike alors que celui-ci avait logiquement commencer à manger t qu'elle n'avait encore que picorer quelques frites.


"C'est dingue.... Ce matin j'étais à Colorado Springs quasiment sous la neige et ce soir je mange un Burger à Los Angeles devant un coucher de soleil en compagnie d'un type extra. J'ai fait du surf et je sais dire deux mots en hawaïen. J'aurai jamais pu rêver mieux ce matin en me réveillant. J'suis vraiment contente d'avoir fait cette mission avec toi, sans ça je t'aurai jamais rencontrer, et j'aurai vraiment manqué quelque chose ! Comme quoi des fois...."

Jordan le regarda durant quelques secondes, son regard était franc, elle était sincère dans ce qu'elle venait de dire et cela n'avait rien à voir avec le fait qu'elle ait pu entendre ce qu'il disait au téléphone.

"L'armée ça a du bon ! Même si elle m'a pris mon frère.."

Sauf que d'un coup là Jordan sentit une certaine émotion monter en elle et ce n'était pas vraiment positif, c'était de la tristesse, parce qu'elle avait parlé de son frère, parce qu'elle pensait que Mike était un type bien, parce qu'elle pouvait très bien s'attacher à lui. Et Mike était militaire comme son frère, comme elle, et s'attacher à des collègues n'était pas bon, en tout cas pour elle. Son visage se ferma quelques petites secondes avant qu'elle ne se reprenne et ne sourit à nouveau. Mike était comme son frère, oui, mais uniquement sur le plan affectif, elle s'attachait tout simplement à lui en apprenant à l'apprécier un peu plus chaque minute. Et elle ne pouvait le rejeter et rejeter le fait qu'elle lui trouvait un certain intérêt, qu'il était charmant et qu'elle appréciait vraiment sa compagnie. Et Jordan voulu tenter de lui expliquer pourquoi il avait tant d'importances à ses yeux.

"Mon frère et moi on avait un lien particulier, on est jumeau. On ne faisait rien l'un sans l'autre, c'était ma moitié, tu comprends, on était très fusionnel. C'est pour ça que j'en parle tout le temps. Je sais parfois j'en parle trop, mes amis me le disent souvent. Et puis avec toi, c'est un peu comme quand j'étais avec lui. J'me sent à l'aise, comme si on était fait pour s'entendre et ça fait longtemps que ça m'était pas arrivé."

Elle pensait pas avoir plombé l'ambiance, juste avoir été franche, s'être un peu ouverte elle aussi et surtout s'être libéré d'un poids. Et puis si quelqu'un pouvait la comprendre c'était bien lui.
Le repas continua tranquillement, chacun parlant de chose et d'autre, Jordan observait de temps en temps le ciel orangé.
Comme elle le pensait elle ne pu pas tout terminer et laissa une petite moitié de son hamburger mais mangea le reste sans trop sourciller. Avant de quitter le restaurant Jordan donna sa carte à la serveuse qui lui rapporta quelques minutes plus tard et ils purent enfin sortir le ventre bien rempli .
La journée avait été bonne, la soirée débutait assez bien, sauf que Jordan n'avait pas prévu qu'il ferait beaucoup plus frais après le repas et que leur retour se ferait de nuit sous l'éclairage des lumières de la ville. Elle n'avait pas prévu de veste et lorsqu'ils sortirent elle ne fit que quelques pas avant de ressentir la fraicheur lui envelopper le haut du corps. C'était supportable et d'ailleurs elle ne dit rien mais le fait qu'elle resserre les épaules la trahissait quand même. Arrivée devant les vélos elle pu remarquer quelques personnes qui faisaient du roller et cette vision lui rappela pas mal de chose, elle en faisait à Seattle et elle était assez douée. Elle resta donc sur place à les regarder quelques minutes, laissant certains souvenirs remonter à son esprit.


"Tu sais que je suis doué là dessus ! " bien sur elle parlait des rollers.

Son regard se tourna de nouveau vers Mike et elle lui sourit de nouveau, même si avec le peu de lumière il était difficile de deviner l'expression de la personne en face. Elle avait beau faire elle commençait vraiment à être fatiguée et il leur faudrait encore rentrer à vélos, que ce soit en pédalent ou bien en les poussant. Elle aurait bien proposer une petite balade sur la plage mais là elle aurait trop froid et ils seraient forcé de l'écourter.

Ils reprirent donc le chemin de l'hotel et abandonnèrent les vélos dans l'entrée. Même si elle ne frissonnait pas elle avait la chair de poule et elle fut bien contente de revenir au chaud. Alors qu'ils approchaient de l'ascenseur Jordan dit simplement à Mike.


"Les nuits sont fraiches, pour un peu on se croirait à Seattle. Je parie qu'à Hawaï les nuits sont différentes et qu'il y fait plus doux, tu vas finir par regretter de ne pas y être aller...."

L'ascenseur arriva à ce moment là et c'est dans une atmosphère assez sereine qu'ils prirent place à l'intérieur, se laissant mener à leur étage. Une fois dehors Jordan sortit sa clef et marcha aux côtés de Mike jusqu'à leurs chambres et c'est une fois devant la porte de sa chambre qu'elle se retourna et le regarda quelques longues secondes avant de lui parler et de s'approcher de lui.


"Alors monsieur le professeur comment dit-on bonne nuit en hawaïen ?"
son regard brillait à cause de la lumière mais aussi à cause de la fatigue et du fait d'avoir été dans l'eau. Puis elle s'approcha encore de lui et lui murmura à l'oreille "Mahalo Mike, pour tout ça..." et enfin déposa un tendre baiser sur sa joue comme pour lui souhaiter bonne nuit tout en le remerciant pour cette merveilleuse journée, mais elle ajouta toujours dans un murmure "que la nuit te soit douce et tes rêves aussi..." *et toi tu seras dans les miens* hésitante ses doigts frôlèrent la main de Mike, comme une douce invitation à se rapprocher encore, il ne serait pas difficile pour lui de l'éviter ni même de prendre du recul si ce n'était pas ce qu'il désirait.

Elle n'avait aucun envie de lui forcer la main, ni même d'aller trop vite, mais elle voulait qu'il sache que si cette attirance était vraiment réciproque elle ne le repousserait pas. Si ce n'était pas le cas et bien chacun irait se coucher sans rien demander de plus à l'autre et puis le lendemain ils reprendraient leurs vacances ou ils les avaient laisser c'était aussi simple que ça. Elle n'était pas du genre à se prendre la tête pour si peu où à s'effaroucher pour un frôlement de main ou un refus justement.
Par contre son coeur battait très vite et elle n'attendait plus que sa réaction pour savoir à quoi s'en tenir pour ce soir. Mais dans le fond, elle n'avait aucun envie d'aller se coucher maintenant. La présence de Mike lui faisait beaucoup de bien, elle adorait sa compagnie, cette escapade au soleil était sans doute la meilleure chose qu'il lui soit arrivée depuis longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Mer 1 Juin - 11:53

Je n’avais pas relevé autrement que par un léger mouvement négatif de la tête lorsque Jordan affirmait ne pas pouvoir mesurer sa beauté aux filles d’ici, ne voulant pas m’empêtrer dans une conversation qui nous mettrait mal à l’aise, elle comme moi. J’étais cependant bien convaincu du contraire : cette fille avait un physique que beaucoup auraient jugé nettement supérieur à la moyenne, et la voir en tenue légère sur la plage me l’avait confirmé. Mais à mes yeux elle avait bien plus que cela. Sa douceur et son intelligence m’encourageaient à succomber à son charme. Et son rire, son rire…

- C’est vrai, j’ai moi aussi cette impression que tout est… naturel avec toi, répondis-je sincèrement quand elle m’avait dit se sentir à l’aise avec moi.

Pour me remercier de lui avoir offert le t-shirt, Jordan me prit par surprise et vint déposer un baiser léger comme un souffle sur ma joue. Je cachai ma gêne en riant doucement lorsqu’après avoir enfilé le t-shirt, elle fit un shaka.


- Tu vois, ça y est, tu es une surfeuse : tu fais des shakas toi aussi maintenant. Ce signe c’est le symbole de l’aloha spirit dont je t’ai parlé. On l’utilise en disant bonjour ou au revoir, mais ça signifie aussi que tout va bien, approuvai-je avec un sourire.

Alors que nous étions en route vers le restaurant, Jordan mentionna à nouveau son frère, mais malgré une pointe de curiosité, je préférai ne pas la questionner là-dessus, respectant son intimité. Je lui laissai le choix du moment pour m’en parler, si elle désirait le faire, car je comprenais bien que le sujet était très sensible.

Arrivés au restaurant, elle commenta la carte d’une remarque qui la fit rire.

- Du homard ? Ah non, c’est pas le genre de la boutique je crois… riais-je avec elle.

Puis mon téléphone sonna, et je sortis du restaurant pour prendre la communication à l’extérieur, afin de ne pas gêner Jordan ni les autres personnes attablées autour de nous. Je revins rapidement et retrouvai Jordan, un air mutin accroché sur son joli minois. Je lui avais dit en décrochant que c’était ma sœur qui appelait et Jordan engagea la conversation sur ma relation fraternelle.


- Et ben, autant on étaient en conflit permanent étant plus jeunes, comme chien et chat, autant plus tard ce lien s’est transformé et on est assez proches oui, c’est vrai.

Je regrettai de partir sur ce sujet au fur et à mesure de mes paroles, ne voulant pas réveiller en Jordan la peine d’avoir perdu son frère. Mais elle me surprit avec sa remarque suivante, qui me laissa deux ou trois secondes perplexe.

- Quoi ? Pour détourner la conv… ? bégayais-je, interloqué. Noon ? Tu as… tu m’as entendu ?? demandais-je, avec une mine mi-gênée mi-éberluée. Pétillante, Jordan n’en finissait plus de sourire, visiblement très amusée de la situation, voire de mon air hébété. Elle m’expliqua alors que la fenêtre était ouverte et qu’elle n’avait pas pu faire autrement que d’entendre ma conversation. Confus, je sentis une chaleur inhabituelle me monter aux joues et elle vint poser sa main sur la mienne presque sans que je ne m’en aperçoive. Son geste m’apaisa quelque peu.

- Oh… tu as… tout entendu alors… haem, bredouillai-je. Ses yeux rieurs dans les miens firent renaître mon sourire. J’ai pas l’air bête maintenant, tiens, riais-je avec elle de moi-même. Sentant sa main quitter la mienne tout doucement, j’allai la serrer pour la retenir mais la serveuse nous apporta nos plats à cet instant et nous nous écartâmes de la table.

- Bon appétit ! adressai-je à Jordan en enfournant deux frites.

"C'est dingue.... Ce matin j'étais à Colorado Springs quasiment sous la neige et ce soir je mange un Burger à Los Angeles devant un coucher de soleil en compagnie d'un type extra. J'ai fait du surf et je sais dire deux mots en hawaïen. J'aurai jamais pu rêver mieux ce matin en me réveillant. J'suis vraiment contente d'avoir fait cette mission avec toi, sans ça je t'aurai jamais rencontrer, et j'aurai vraiment manqué quelque chose ! Comme quoi des fois...."

- Oui, comme quoi des fois, même après être revenu par la « porte », l’aventure continue… continuai-je, la dévorant du regard. Une belle aventure… laissai-je en suspend.

Jordan parla alors de son frère, militaire disparu, et son visage se rembruni l’espace d’un instant, mais son sourire renaquit cependant rapidement. M’expliquant l’importance de son frère, je fis une pause dans mon repas, et écoutai Jordan avec toute mon attention.


- Je comprends mieux. Je sais qu’il existe un lien très spécial, très fort entre jumeaux, je me doute un peu de ce que tu peux ressentir… Je sais que c’est pas forcément facile pour toi mais si jamais tu as besoin de… d’en parler ou si t’as un coup de blues, hésites pas : appelles moi, proposai-je, plus sur le ton d’un ordre que sur une invitation à la légère. Et pour appuyer mon propos, cette fois c’est moi qui serrai sa main brièvement. Je suis content si je peux t’aider à aller mieux, même un petit peu…

La vie avait arraché à chacun de nous un proche profondément cher. J’avais perdu mon enfant, mais elle avait perdu un être dont le lien qui les unissait était né bien avant la naissance. Et leur communication, dont rien ni personne, si ce n’est des jumeaux eux-mêmes, n’appréhendera certainement jamais la profondeur ou l’intensité, avait débutée bien avant qu’ils ne se voient ou ne se parlent. Quelle relation pouvait être plus forte ? Même s’ils étaient de sexe différents, elle avait perdu son compagnon de toujours, son reflet, son double. Il y avait de quoi être désorienté, et je ressentais une grande compassion pour Jordan.

La soirée s’avançait doucement et la fraîcheur de l’air nous surprit à la sortie du restaurant. Voyant Jordan croiser les bras et serrer ses épaules sous l’effet du froid, je sortais de mon sac un pull léger et le lui enroulait autour des épaules sans un mot, me contentant de mon t-shirt à manches longues.
Nous croisâmes alors des promeneurs en patins à roulettes et Jordan s’amusa de les observer. Son regard sur eux et sa remarque semblaient signifier qu’il y avait bien longtemps qu’elle n’avait pas eu le plaisir d’en faire.

- J’étais plutôt skate, je ne suis jamais monté sur des rollers… Eh bien, demain si tu veux on échange les rôles : tu sera la prof et moi ton élève, proposai-je à Jordan dans un échange de sourires. On devrait pouvoir en louer dans le coin…

Depuis mon lever à quatre heures ce matin, la journée avait été bien remplie mais ne m’avait jamais paru longue. Bien au contraire, et j’aurai aimé pouvoir suspendre le temps de certains moments que nous avions partagé afin d’en profiter encore plus. Cependant la fatigue nous gagnait et nous repartîmes vers notre hôtel.

- En général il fait autour de 15 – 20° la nuit à Honolulu. Toute l’année, précisai-je avec un sourire moqueur pour Seattle. C’est assez agréable, c’est vrai, sauf avec l’humidité assez élevée… Non, je regrette pas de pas y être allé ; je suis mieux ici…, indiquai-je à Jordan tout en l’invitant d’un geste à monter dans l’ascenseur.

Arrivés à nos chambres respectives, je sortis ma clé de ma poche et la fis tourner dans la serrure de ma porte quand Jordan s’approcha de moi et me demanda comment se disait bonne nuit en hawaiien.


- Y’a pas vraiment de mot qui existe pour ça, c’est juste au revoir en fait, donc ce serait ‘aloha’, lui expliquai-je tout en me retournant. Et ses yeux me harponnèrent à nouveau. Intensément. Remplis d’étincelles. On ne se méfie jamais assez d’une étincelle. Brève et fragile, elle surgit et s’éclipse. Mais elle est cependant capable de déclencher des incendies ravageurs et inextinguibles. Jordan se pencha alors doucement et me chuchota à l’oreille un merci hawaiien dans un souffle et posa ses lèvres sur ma joue, dans un style plus appuyé que le premier dont elle m’avait gratifié plus tôt en fin d’après-midi. Celui-ci manqua de peu de me foudroyer sur place.

- Je… ne regrette vraiment pas Hawaii, mais… attention quand même, je… je risque de prendre goût à ça… rapidement, articulai-je, la gorge sèche et le souffle court.

Et toujours en murmurant, elle me souhaita une douce nuit. Sa main, comme en manque de contact régulier, retrouva le chemin de la mienne et elles se frôlèrent doucement. Hésitant d’abord un instant, immobile, les yeux clos et le cœur frappant à tout rompre, je m’agrippai à sa main offerte comme on s’accroche à une bouée au milieu d’une tempête. Mon regard tomba intensément dans le sien un bref instant, alors que nos visages se rapprochaient subtilement, poussés par une attirance douce et animale. Je sentis son souffle mince sur ma bouche et nos lèvres frémissantes se caressèrent imperceptiblement dans un premier contact timide et brûlant. Cette fois, la foudre m’atteignit.
Mon autre main vint alors se poser délicatement sur sa joue et glissa se perdre derrière sa tête, dans l’épaisseur soyeuse de ses longs cheveux mordorés, pour finir sur sa nuque délicate, tout en me penchant vers elle pour l’embrasser doucement d’abord, puis un peu plus passionnément ensuite. Reculant afin d’ouvrir ma porte, je lui susurrai simplement à nouveau « Viens… » et l’attirai dans ma chambre.
Là, après nous être montrés nos âmes nous laissèrent nos corps se découvrir et se parler, délicatement soulignés par les lumières extérieures de la ville.



~~~ ~~~ ~~~

Ciel lumineux.
Large plage vide. Sable noir et rochers agressifs qui rôdent.

- Papa !
Elle court vers moi. Elle a grandi.
- Tu fais quoi ?
- Je mets de la wax sur la planche…
Elle est loin. Elle est proche.
- Pour quoi faire ?
- Pour que mes pieds ne glissent pas dessus…

Elle est au bord de l’eau. Elle se tourne vers moi. Elle m’attend.
Mer d’huile, limpide.
Elle est debout sur la planche. J’y suis aussi, allongé, je rame avec les bras.
Une vague arrive, immense. Mer grise. Lavis d’encre.


- Vas-y papa ! Celle là !
Je me retourne. Elle est sur la plage. Elle me montre la vague menaçante.
- Je ne… pourrais pas ; elle est trop… Restes avec moi, tu vas m’aider… ?
- Je serai toujours avec toi… Mais un jour tu comprendras le sens de ma vie.

Ciel sombre. Derrière elle des blessés graves sur des lits d’hôpital. Les soignants autour sont débordés.

- Prends cette vague, papa ! Vas-y !
La vague avance, dévorante.
- Mais je… je dois les aider ! Et cette vague est trop… je ne peux pas...
- N’aies pas peur… Cette vague c’est ta vie… Prends là ! Tu ne peux pas aider tout le monde… Prends cette vague, vis ta vie.

La vague se dresse, roule sur elle-même, immobile.
Sur la plage, elle me fixe, souriante, confiante, et me désigne la vague sombre.
Les soignants s’agitent de plus belle.
Je donne un coup de reins, grimpe sur la planche et la propulse vers la déferlante monstrueuse.


- Ouai papa, ouai ! Vas-y !!
Elle parle tout bas. Sa voix couvre le fracas furieux de l’océan. Je suis dans le tube liquide d’un gris anthracite. Les embruns qui s’en détachent sont autant de soleils éblouissants et réconfortants. Equilibre vacillant. Ses paroles me transmettent la confiance qu’il me manque. La vague m'enveloppe, me porte et me transmet sa force, puis s’assagit.

Eau claire. Ciel lumineux.

- Tu comprendras le sens de ma vie…
Je ne la vois plus. Elle est partout. Sa voix emplit l’espace.
- Tu comprendras le sens de ta vie…

~~~ ~~~ ~~~


Mes yeux s’ouvrent sur Jordan étendue à mes cotés. Elle dort paisiblement. Dans la lumière du matin naissant j’observe un instant sa nuque gracile, et ses épaules délicates et le mouvement lent de sa respiration. Je souris doucement de bonheur au souvenir de sa peau de soie sous mes mains, à ses courbes voluptueuses et à nos moments exquis et enfiévrés. Je me contiens de ne pas la caresser à nouveau de peur de la réveiller.
Sans faire de bruit, je m’habille et je sors de la chambre en lui laissant un mot sur le lit :

« Tu dormais si paisiblement, je n’ai pas osé te réveiller.
Rejoins moi sur la plage.

Tu me manques déjà. »


[i]Le ciel du matin est dégagé et son soleil naissant arrose la côte d’une lumière rasante et féerique, magnifiant tout ce qu’elle éclaire. A cette heure-ci, hormis ses éternelles mouettes, la plage n’est parcourue que par quelques joggeurs. C’est l’heure idéale pour surfer quelques vagues et par chance je pus louer une planche avant l’ouverture de la boutique. Je ressens ce bain de mer comme s’il me débarrassait de mes réticences, me lavait de mes poisons. Je renais.
Je ne sais pas depuis combien de temps elle est là, mais je l’aperçois soudain qui m’observe. Je découvre Jordan, sublime, dressée face à moi sur le sable. Comme une évidence. Je sors de l’eau et vais à sa rencontre en courant doucement, lâche ma planche pour l’attraper dans mes bras et l’embrasser doucement.


- Bonjour… Et sans lui laisser le temps de m’interrompre, de peur de ne pas arriver à lui dire, je me lance dans une longue tirade : Toutes ce années, je me suis surinvesti dans mon boulot pour m’occuper des autres, pour ne plus avoir à m’occuper de moi, pour m’oublier, moi et mes peines. J’ai tourné le dos à ma vie que je croyais vaine et finie sans ma fille. Mais si je vis encore c’est pour elle, j’ai compris que je dois vivre ma vie, ne serait-ce que pour elle, pour la vie qu’elle n’a pas pu vivre. Elle a été celle qui emplissait tout mes silences, elle restera à jamais en moi, mais toi tu… ta présence m’apaise, soulage mes peines et referme mes blessures, alors j’aimerai que tu restes encore avec moi, parce que tu es la plus belle vague que je puisse surfer – je t’expliquerai -, parce que tu es mon rayon de soleil… et sans lui laisser le temps de répondre, craignant un rejet, je la serre contre moi pour l’embrasser fougueusement, comme si ça devait être la dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Mer 1 Juin - 19:36

"Ah d'accord !" Répondit-elle simplement avec un sourire amusé. Elle n'avait pas eu trop l'air ridicule alors, tout allait bien. "Alors tout va bien". Elle était bonne élève finalement et elle comprenait assez vite, sauf que là elle l'avait fait sans vraiment savoir si c'était approprié ou pas, elle avait juste eu de la chance.

Ils se rendirent ensuite au restaurant ou la bonne humeur était toujours d'actualité et ou rien ne semblait vouloir entraver ça. C'était un restaurant commun, qui ne servait que de la nourriture américaine commune mais qui avait un charme assez intéressant, sans oublier le cadre idyllique de la plage et de l'océan.
Le téléphone de Mike sonna et celui-ci se mit à l'écart pour pouvoir parler librement sans déranger les clients du restaurant. Malheureusement pour lui il choisit le seul endroit ou la fenêtre était ouverte et comme celle-ci se trouvait toute proche de leur table, Jordan pu tout entendre sans avoir besoin de tendre l'oreille. Même si elle n'écouta pas volontairement, elle entendit un certain nombre de chose qui la firent sourire. Les confidences qu'il faisait à son interlocutrice la concernait quelque peu et certaines pensées agréables lui virent à l'esprit.
Bien sur lorsque Mike revint à la table, il s'excusa, mais Jordan le regardait de manière insistante et n'en n'arrêtait plus de sourire, amusée par la situation.


"C'est bien d'être proche de sa soeur, c'est toujours agréable de pouvoir se confier à une personne de sa famille."

Mais ce n'était pas le plus important, étrangement elle ressentit le besoin de lui faire savoir qu'elle avait entendu une partie de la conversation et commença par lui dire qu'il était doué pour détourner la conversation et sa réaction fit sourire Jordan de plus belle. Répondant simplement par l'affirmative d'un mouvement de tête, elle souriait de plus belle, amusé par la gêne qu'il montrait. C'était craquant de voir un type dans cette situation, surtout lui. Alors elle posa sa main sur la sienne comme pour le rassurer et lui expliqua pourquoi elle avait entendu.

"Mais non t'as pas l'air bête, tu ne pouvais pas deviner. Et puis... t'as dit des choses gentilles alors... c'est rien..."

C'est vrai ça, il aurait tout aussi bien pu se plaindre de sa compagnie et là ça aurait bien moins marrant pour elle. De toute façon elle prenait ça de manière positive, agréable et la réaction de Mike, elle le trouvait mignon.
Jordan retira ensuite sa main doucement, lui laissant tout le temps nécessaire pour la retenir s'il le désirait mais on leur apporta leur repas ce qui fit qu'ils furent interrompue et chacun retrouva sa place pour manger pendant que c'était chaud.


"Bon appétit." Répondit t'elle avec le sourire.

Tout ça avait l'air bon mais Jordan savait déjà qu'elle ne mangerait pas tout. Mais c'était bon, ça n'en avait pas seulement l'air et puis c'était bien meilleur que la bouffe du SGC, qui parfois ressemblait un peu au hamburger qu'on venait de leur servir. C'est pendant le repas qu'elle décida de parler un peu plus de la relation qu'elle entretenait avec son frère, histoire qu'il comprenne un peu mieux pourquoi elle en parlait si souvent.


"Oui, je m'en souviendrai. C'est gentil de ta part."

Jordan était contente qu'il comprenne ce qu'elle venait de lui dire et heureuse de voir qu'il était prêt à l'écouter si jamais elle en ressentait encore le besoin. Elle n'avait pas parler de son père encore, des raisons qui avait poussé son frère à partir et surtout du fait qu'il n'était pas officiellement mort. A croire qu'elle n'osait pas en parler, parce que d'habitude c'était la première chose qu'elle faisait, cherchant par la même occasion à trouver des réponses, de l'aide ou des choses du genre. Et sans oublier ce geste qu'il fit pour la rassurer et lui montrer qu'il était sincère, sa main était douce et chaude et c'était vraiment agréable.

Une fois le repas terminé, ils retournèrent à leurs vélos et Jordan ressentit la fraicheur sur sa peau, même si elle avait double épaisseur de tissus à cause du t'shirt elle avait un peu froid. Alors Mike lui prêta un pull qu'elle mit sans se faire prier. Des jeunes faisaient du roller près de là ou ils se trouvaient et Jordan fit remarquer à Mike qu'elle était doué pour le roller, chose qu'elle faisait souvent à Seattle avec ses amis et son frère. Et Mike lui proposa d'en faire le lendemain et d'échanger les rôles, même s'il était plus doué pour le skate, ce qui était logique, skate-surf, c'est un peu pareil.


"Oui ! Si tu veux ! Pourquoi pas. Et j'essaierais d'être un bon professeur, c'est pas gagné mais je ferais de mon mieux, promis."

L'idée était plutôt sympa et après avoir surfer un peu se serait plutôt agréable de s'amuser à un autre sport. Après tout ils étaient là pour profiter et les rollers au soleil c'est tout aussi agréable que le surf, un peu différent mais dans la vie il faut essayer les choses pour ne pas regretter plus tard.

Il fut largement le temps de rentrer à l'hotel, la nuit était tombée et la fatigue gagnait tout le monde, Jordan avait le regard brillant, preuve qu'elle était vraiment fatiguée. Il faut dire qu'elle avait tout donner pour être une bonne élève et ne pas avoir l'air ridicule en ne réussissant même pas à tenir sur la planche. Ils retournèrent donc à l'hotel et une fois dans le hall, Jordan lui fit remarquer que les nuits devaient être beaucoup plus douce à Hawaï et que ce devait être bien plus agréable pour lui. Et Mike lui parla de l'humidité et que de toute façon il était très bien ici, en sa compagnie, ça il ne le dit pas, mais elle compris parfaitement le sous entendu. De toute façon le fait qu'elle lui en parle montrait bien qu'au fond c'était ce qu'elle désirait entendre.
Ils montèrent ensuite dans l'ascenseur pour se rendre à l'étage de leurs chambres et Jordan sentit comme une petite déception de déjà devoir se quitter. La journée c'était super bien passé et ils s'entendaient vraiment bien, l'idée de devoir déjà le quitter le fit un petit peu mal au coeur, elle aurait voulu que ces bons moments durent toujours. Elle avait trouvé une personne avec qui elle se sentait bien, vraiment bien, avec lui elle se sentait elle même et pouvait faire tout ce qu'elle désirait sans peur d'être jugé et c'était bon, de pouvoir ainsi être soi même. Elle décida de lui souhaiter bonne nuit, mais avant ça lui demanda comment on disait "bonne nuit" en hawaïen, pensant qu'il y avait un mot pour ça, comme dans toute langue et ce qu'il répondit la fit sourire.


"Cet aloha est vraiment passe partout."

Dit t'elle simplement l'air faussement moqueur et amusé, avant que son regard ne se pose à nouveau sur lui et que son visage n'affiche un air nettement plus sérieux et le remercie pour tout ça, déposant un bisou sur sa joue, sa manière à elle de le remercier encore. L'attitude de Mike avait quelque peu changer, ce qui lui donnait un air sérieux mais un peu décontenancé en même temps.

"Prends en gout, les choses agréables sont faite pour ça."

Lui répondit t'elle avait un petit air mutin et sa voix se fit plus douce, son regard plus intense, elle s'approcha encore et lui souffla de passer "un bonne nuit" d'une manière plutôt inattendu, tout en frôlant sa main du bout des doigts. Ce qui ne manqua pas de faire réagir Mike, au plus grand plaisir de Jordan, qui, dans le fond ne demandait que ça. Il serra sa main et elle sut que les choses ne s'arrêteraient pas là pour ce soir, la nuit serait sans doute longue comme le regard qu'ils échangèrent avant que leurs lèvres ne se touchent. Jordan eut une petite appréhension, comme souvent lorsqu'un rapprochement entre deux personnes se fait naturellement, mais il fut vite balayer par les sensations que lui apportèrent ses sens. Se baiser d'abord timide, prit une toute autre ampleur comme si au fur et à mesure que les secondes s'écoulaient leurs sens se réveillaient, leur apportant des sensations de plus en plus agréables. Jordan se sentait bien, oubliant tout ce qui se trouvait autour, ne voyant plus que Mike, ne ressentant plus que lui. Ce moment aurait durer des heures que ça ne l'aurait pas déranger, mais il cessa le temps que Mile l'invite à entrer dans sa chambre, elle le suivit sans bruit, ne lâchant pas sa main, fermant la porte derrière eux.

Cette chambre qui n'était pas la sienne, le serait l'espace d'une nuit et durant cette nuit Jordan se dévoilerait à lui, comme jamais encore elle ne l'avait fait. Lui offrant ce qu'elle avait de plus doux, de plus tendre, de plus passionné, de plus sauvage aussi. Elle découvrirait aussi cette partie de lui qu'elle ne connaissait pas complètement, cet homme passionné, sa douceur, sa fougue, son côté protecteur. Elle serait sienne durant quelques heures et ne regretterait rien, jamais.....

Sa peau contre la sienne... leurs baisers passionnés... ses lèvres sur les siennes... leurs doigts qui s'entremêlent... leurs corps brulants... leurs regards intenses ....sa main dans ses cheveux.... ses lèvres frôlant sa peau... des souffles courts... ses doigts s'enfonçant, rougissant sa peau.... des murmures...

Tout ça ressemblait à un rêve et lorsqu'elle ouvrit enfin les yeux, elle était seul dans ce grand lit vide. Déçue, sa tête s'enfonce sur l'oreille et une odeur familière lui arrache un sourire satisfait. Elle n'a pas rêver, ce n'est pas sa chambre, ce n'est pas son lit. Sur l'oreiller voisin elle voit un petit mot, le prend et peu lire


« Tu dormais si paisiblement, je n’ai pas osé te réveiller.
Rejoins moi sur la plage.

Tu me manques déjà. »


Se laissant tomber sur le dos elle serre ce mot dans sa main et sourit. Elle est heureuse, elle n'aurait pu rêver mieux, cette escapade est un véritable bol d'air pour elle et Mike est son rayon de soleil. Comme tout bon Hawaïen il a profiter des premiers rayons de soleil pour aller surfer, chose logique, elle ne lui en veut pas du tout. Elle l'a eut toute la nuit pour elle, donc il faut bien qu'elle le partage avec l'océan.
Elle se lève après s'être étiré une énième fois, la fatigue de la veille se fait ressentir et même si elle a très envie de partir le retrouver elle a bien du mal à se décider à sortir de ce nid douillet.

Elle quitte cette chambre et va dans la sienne, elle doit prendre une douche et se changer. Cela ne lui prend pas beaucoup de temps, elle se coiffe, attachant ses cheveux avec un simple élastique en coton. Elle trouve un autre short dans ce qu'elle a acheté la veille et met son t'shirt, celui que Mike lui a offert, elle aura tout le loisir de revenir ce changer si elle le veut, et puis maintenant il y a son odeur dessus et elle pressent qu'elle le portera souvent, même si ce n'est pas son genre de faire ce genre de chose. Etrangement Mike a pris la place de son frère dans ses pensées depuis qu'elle est réveiller et elle ignore si cela va durer, mais elle trouve que c'est plutôt cool.

Heureusement pour lui elle a un très bon sens de l'orientation et retrouve assez vite la plage ou ils étaient la veille. En passant elle passe devant un vendeur de beignets et s'arrête pour en prendre quelques uns, il aura surement faim lorsqu'elle le retrouvera, enfin, c'est ce qu'elle pense. La finit par arriver à la plage en question et posa son vélo au même endroit que la veille. Elle fera le restant du chemin pieds nues, chaussures à la main.

Elle scrute l'horizon et voit un surfer au loin, l'observant attentivement elle finit par reconnaitre sa silhouette et c'est toujours souriante qu'elle le regarde prendre les vagues. Ses déplacements sont fluides, on voit bien que c'est naturel chez lui et c'est plaisant de se dire qu'elle apprend avec lui. Après de longues minutes, il sort enfin de l'eau et c'est avec plaisir qu'elle le voit arriver devant elle, lâchant sa planche pour la prendre dans ses bras et l'embrasser doucement.
Heureuse, Jordan répond à son baiser, même si en agissant ainsi il vient de la mouiller, elle ne le repoussera pas pour autant.


"Salu..." Mais elle n'a pas le temps d'aller plus loin qu'il se met à parler. Alors elle l'écoute mais au fur et à mesure qu'il parle, son regard se fait attentif et son visage montre une certaine interrogation. De quoi parle t'il ? Elle n'est pas certaine d'avoir saisi le sens de ses paroles. Elle est là, elle va rester avec lui, de toute façon elle n'a pas le choix et puis là elle n'a pas envie de partir, parce qu'elle est bien avec lui. Mais son regard est toujours interrogateur et l'on sent bien qu'elle se pose des questions.
Mais tout s'efface quand il la prend à nouveau dans ses bras, la serrant contre lui, la mouillant encore un peu plus et l'embrasse de nouveau. Jordan n'a pas tout compris mais elle se laisse faire, répondant à son baiser avec plaisir et se laisse envahir par le désir, celui de prolonger ce baiser, encore et toujours. Le cadre est idyllique, le type est merveilleux et Jordan se sent bien. Malheureusement il y a des choses qu'on ne pas prolonger, du moins au risque d'aller trop loin et puis, il faut reprendre son souffle, histoire de ne pas mourir étouffer et c'est Jordan qui met fin au baiser mais de manière très douce, on sent qu'elle n'a pas vraiment envie et qu'elle le fait à contre coeur. Elle n'a pas l'habitude de faire des apnées, mais comme pour le rassurer ses lèvres se posent de nouveau sur les siennes, une fois ou deux encore et ses mains se placent dans son dos tandis son regard se plante dans le sien.


"Mais je compte pas partir Mike, je me sent bien ici, avec toi. Et puis les vacances sont pas finies non ?!"

Il pu voir qu'elle n'avait pas vraiment saisi le sens de ce qu'il voulait dire, mais elle était contente qu'il ait compris qu'il devait vivre et profiter de la vie et se demandait si tout ça venait du fait qu'il avait surfer ce matin ou bien de la nuit qu'ils avaient passés tous les deux. Elle allait lui laisser la possibilité de s'expliquer mais malheureusement son ventre cria famine. Et elle prit un air gêné, car elle l'était.

"Oups...j'ai pris des beignets en chemin, t'en veux ?"

Elle se retourna, ils devaient être dans le sac, près d'elle. Mais en fait le sac était un peu plus loin, sans s'en rendre compte elle avait avancé pour mieux voir Mike surfer. Elle recula donc et alla chercher le sachet, en prit un et tendit le sachet à Mike afin qu'il puisse se servir. Et puis s'il le voulait ils pourraient aller prendre un petit déjeuner un peu plus loin, cela n'empêchait rien, il aimait peu être un bon café le matin. De toute façon elle ignorait pas mal de choses sur lui encore, mais elle comptait bien remédier à ça avant la fin de leur séjour.

"Tu aurais pu me réveiller tu sais. Ca m'aurait pas déranger de t'accompagner, mais je vois que ça t'a fait du bien aussi de te retrouver seul. Tu veux qu'on se mette au surf maintenant ?"

Vu qu'il avait déjà louer une partie du matériel, ce serait surement bien qu'ils y aillent avant qu'il n'y ait trop de monde. Par contre Jordan aurait du mal à entrer dans l'eau si tôt, elle devait être vraiment fraiche là, mais elle ferait des efforts, parce qu'après tout elle avait adoré surfer la veille, donc ce n'était pas la fraicheur de l'eau qui allait l'arrêter. Elle termina enfin son beignet et lui jeta tout en posant un léger regard mutin sur lui.

"Ces vacances sont vraiment très physique, je crois que j'ai jamais fait autant de sport de ma vie en une seule journée. Pas toi ?"

Bien sur c'était emplie de sous entendu ce qu'elle venait de dire, elle ne parlait pas que du vélo et du surf. Quoi qu'il en soit, sa main revint se placer contre celle de Mike et la serra doucement, alors que sa tête se posa tout contre son épaule. Elle se sentait bien et cette journée s'annonçait aussi riche que celle de la veille et puis son coeur faisait de petits bonds dans sa poitrine rien qu'à l'idée qu'ils s'embrassent à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Lun 6 Juin - 9:21

Peu à peu durant mon monologue, je pus voir les sourcils de Jordan se froncer légèrement, et son visage hésiter entre inquiétude et perplexité. Imaginez : vous venez de vous lever et un gars, que vous ne connaissez que depuis moins de 24 heures, sort de la mer et vous balance ça d’une traite, comme ça. Vous vous interrogeriez à moins.

- Non, les vacances ne sont pas finies, tu as bien raison, répondis-je avec un petit sourire et un petit baiser sur les lèvres de Jordan. J’allais entrer dans les explications mais je fus devancé par un petit gargouillis provenant de l’estomac de Jordan. Elle non plus n’avait apparemment pas prit de petit-déjeuner, et elle avait eu l’initiative heureuse d’acheter quelques beignets frais.

- Mmmh, donuts ! grognai-je de plaisir en imitant –assez mal- Homer Simpson. J’attrapai le sachet et en piochai un en la remerciant. Merci, bonne idée ces beignets, approuvai-je en m’asseyant sur le sable, face à la mer. Je suis parti sans rien avaler et je commençai à avoir vraiment faim. C’est parfait, soupirai-je d’aise.

Ma dernière remarque était tant pour les donuts que pour la situation. La plage était quasiment déserte. Juste Jordan et l’océan. De quoi pourrai-je avoir besoin de plus ?
Souriant de bonheur, j’avalai ma bouchée et demandai à Jordan avec un regard en coin et un sourire entendu :


- Alors ? Bien dormi… ? Puis je lui répondis : Ben vu les marques que j’ai dans le dos, je me suis dit qu’il ne faudrait pas réveiller une tigresse qui dort, concluais-je en riant. Mais j’ai adoré ça, avouai-je à son oreille en me penchant un peu, caressant son dos, avant de lui faire un petit baiser tendre dans le cou. Puis j’enchaînai :

- Non, sérieusement, je ne voulais pas te réveiller –enfin j’ai failli quand même-, précisai-je dans un sourire coquin, on avait eu une grosse journée hier, argumentai-je. Mes yeux se perdirent au-delà de l’horizon azuréen. Et puis j’ai fait un drôle de rêve cette nuit et… le soleil se levait alors je… j’ai eu envie de surfer un peu, expliquai-je en cherchant par où commencer. Tu as raison, ça m’a fait du bien. En fait tout depuis hier me fait du bien : notre rencontre, nos discussions, l’océan, toi, cette nuit… laissai-je planer en repensant à nos moments tout en sensualité. Et puis il y a eu ce rêve, confiai-je. Il y avait ma fille, sur une plage je-sais-pas-où, et on surfaient. Et puis il y a eu une vague énorme, noire, et elle voulait que je la prenne mais ça me faisait flipper, j’osai pas, racontai-je en revoyant mentalement certaines images, et elle m’a dit que cette vague c’était ma vie, que je devais pas avoir peur, qu’il fallait que j’affronte ça, que j’arrête de me réfugier dans mon boulot pour esquiver certaines décisions… Et finalement je l’ai prise cette vague et c’était géant, doux et super agréable.

Je marquai une pause, mes yeux quittèrent les flots dansants et vinrent se poser sur Jordan.

- Depuis des années comme je te l’ai dit, j’ai été très solitaire. Je n’ai lié que très peu de nouvelles amitiés et tu es la première femme que j’embrasse depuis… je sais même plus, plaisantai-je à moitié. J’ai préféré me noyer dans le boulot pour ne pas avoir le temps de rencontrer quelqu’un, et donc ne pas avoir à m’attacher… de peur de perdre encore… quelqu’un que j’aimerai. Et puis tu es arrivée et… je sais pas, ça a été comme un déclic, j’ai tout de suite senti un truc chez toi, et on s’est parlé et… cette nuit géniale… Et puis ce rêve. Bref, cette vague dans mon rêve c’était ma vie, c’était aussi notre relation, mais c’était moi-même surtout. Alors malgré mes craintes, malgré notre boulot, malgré que tu en aura peut-être marre de moi un jour, malgré tout, j’ai envie de continuer un bout de chemin avec toi, parce que je me sens… super bien, je me sens revivre, et aussi j’ai envie de mieux te connaître, d’être là pour toi…

Je ne savais pas où nous allions, mais j’avais très envie d’y aller avec Jordan. Plus qu’une envie, je ressentais ce besoin bousculant mes vieilles certitudes construites sur mes années de solitude.

Je retrouvai son regard malicieux, craquant, quand, ironiquement, elle jugea ces vacances très physiques. Son sous-entendu ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd, et alors que nos mains s’entremêlaient, je lui répondis sur un ton espiègle plein de promesses :


- Jeune padawan… l’interpellai-je en secouant doucement la tête, ce n’était que l’échauffement… lui indiquai-je en relevant les sourcils. Il y aura du surf, du vélo, mais tu m’a aussi promis du roller, et puis il y aura surtout… des bisous, concluai-je en l’embrassant langoureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Jeu 9 Juin - 16:02

Encore heureux que les vacances n'étaient pas finies. Jordan n'avait aucune envie de retourner au SGC pour le moment de toute façon, et n'avait qu'une envie continuer à profiter de la vie comme ils l'avaient si bien fait depuis leur arrivée. Des moments pareil on n'en vit pas tous les jours et franchement elle n'abandonnerait ceux là pour rien au monde. Des souvenirs elle en aurait plein la tête à son retour de la base et ça l'aiderait surement à faire face à la réalité de son job, parce que mine de rien c'était pas facile tous les jours, même si elle laissait rien paraitre. Elle prenait beaucoup sur elle et quand elle craquait, elle le faisait seule dans ses quartiers. Donc savoir qu'elle aurait une personne comme Mike en qui compter c'était quand même pas rien, même si Jordan doutait que tout ceci ne durerait pas très longtemps, se connaissant elle finirait par se détacher de lui pour éviter qu'il n'empiète sur le territoire de son frère. Sauf si... mais comme elle ne vivait qu'au jour le jour, elle évitait de voir trop loin.

Il semblait avoir faim lui aussi, apparemment aucun des deux n'avait pensé à manger avant de venir à la place, Jordan, elle, n'avait pas voulu perdre de temps et Mike avait du penser la même chose et profiter au maximum de l'océan et des vagues. Rien de tel qu'un bon beignet au sucre pour se remplir le ventre avant un effort physique ou une journée bien remplie.


"Oui ! Super bien dormit.. et toi ?" Jordan se sentit un peu mal lorsqu'il parla des marques qu'elle lui avait laissé durant leur petite séance de rapprochement "Désolé....." dit'elle, juste un peu embêté, elle ne pensait pas y être aller si fort, en tout cas elle n'en avait pas eu l'impression. "Mais tu aurais pu me réveiller tu sais... pendant un moment j'ai cru que j'avais juste rêver toute cette nuit..." ça ne lui aurait pas poser de problème qu'il la réveille, au contraire elle aurait vraiment adoré ça, même s'il l'avait fait très tôt, parce qu'elle avait vraiment cru qu'elle avait imaginer tout ce qui c'était passé, mais heureusement ça n'avait pas durer.

Et puis elle l'écouta parler, il avait, semble t'il beaucoup de choses à dire alors elle le laissa parler.
Ce qu'il lui disait lui fit plaisir mais en même temps la mis mal à l'aise. Ce genre de situation elle n'en avait pas l'habitude, il semblait être très attaché à elle et vouloir continuer à s'attacher à elle, ou du moins il ne voulait pas que cette relation s'arrête aux portes de l'aéroport. Si elle avait bien compris ce qu'il venait de dire, il avait envie de passer du temps avec elle et de mieux la connaitre. Bien sur elle n'avait rien contre, il serait difficile pour eux de se voir mais l'idée était tentante, après tout ils s'entendaient à merveille, sauf que là ils étaient en vacances, donc libre de faire ce qu'ils voulaient. S'ils devaient faire équipe ensemble, Jordan serait t'elle capable de faire face à ce genre de situation ? Elle n'en savait rien. Et puis elle n'avait pas l'habitude de s'attacher aux hommes, jusqu'à présent tous les mecs avec qui elle était sortie l'avaient plaqués parce qu'ils la trouvait trop attaché à son frère, avant déjà c'était comme ça, aucun ne trouvait grâce à ses yeux mis à part pour quelques jours. Sur le long terme, elle se lassait, comme s'il n'y avait que son frère à ses yeux. Mais peu être qu'avec Mike les choses pourraient être différentes, déjà, ils s'entendaient très bien et elle le lui avait dit à plusieurs reprises, avec lui elle se sentait elle même, mais surtout elle se sentait à l'aise. Certaines choses lui vinrent à l'esprit mais elle refusait d'y penser, jamais elle n'oublierait son frère pour un autre homme, elle en était certaine. Personne ne prendrait sa place dans son coeur, elle s'y était refuser jusque là et il n'y avait aucune raison pour que cela change.


"Tu sais... je vie le moment présent comme il vient en général, mais j'ai très envie de mieux te connaitre moi aussi parce que je me sent bien avec toi."

Et elle n'ajouta rien de plus, de toute façon il comprendrait ce qu'elle voulait dire et puis elle n'avait pas envie de plomber l'ambiance avec ses doutes, elle avait juste envie de profiter de la vie, là avec lui et le reste importait peu. Il se passerait ce qu'il se passerait pour le moment elle voulait juste profiter du moment présent.

La pause casse croute était terminée et Jordan retrouva son sourire et l'envie de taquiner Mike aussi. A ce rythme là leurs vacances n'allaient pas vraiment les reposer et Jordan le fit savoir à Mike mais en même temps elle glissa un sous entendu sur la nuit qu'ils avaient passé et ne pu s'empêcher de le taquiner à nouveau. Et Mike lui répondit et elle ne pu s'empêcher d'éclater de rire et d'ajouter
"et des câlins nocturnes !" tout en pensant qu'il n'y avait pas meilleure récompense, avant qu'il ne l'embrasse par surprise et ne la laisse sans voix.


Une fois ce petit intermède terminé ils se relevèrent et Jordan lui dit lança simplement : "Alors prêt pour une leçon de rollers avec ton jeune padawan ?"

Chose promise, chose due et puis elle lui avait demandé s'il voulait retourner au surf tout de suite et il n'avait pas réellement répondu par la positive donc elle prit cette initiative et l'entraina jusqu'au magasin ou il avait loué son matériel de surf et il se changea. Puis ils reprirent les vélos pour retourner vers la jetée ou ils trouvèrent de quoi s'équiper. Jordan aida Mike à enfiler ses protections et son casque, il valait mieux pour lui qu'il en prenne un, de toute façon elle fit de même, et personne n'avait l'air ridicule, de toute façon en mission ils en portent des casques alors... Après que Mike ait réussit à enfiler ses rollers elle l'aida à se mettre debout en se plaçant devant lui afin de l'empêcher de partir en avant et de glisser bêtement pour finir sur les fesses.


"Tu vas voir, c'est facile, c'est comme le surf, il faut juste trouver ton équilibre. Je te lâcherais pas, promis." Dit t'elle en se mettant à ses côtés et en lui prenant la main. "Laisse toi glisser."

Elle avança doucement pour commencer et se tourna vers lui pour voir comment il s'en sortait et ne pu s'empêcher de sourire en voyant son air concentré mais il semblait s'en sortir assez bien. Pour le moment c'était calme, il n'y avait pas trop de monde autour d'eux donc ils pouvaient aller ou ils le désiraient sans se soucier de savoir s'ils allaient ou pas faire une mauvaise rencontre. Une fois qu'il se sentit plus à l'aise elle l'aida à se diriger, gardant toujours sa main dans la sienne et ils ne se séparèrent que pour laisser passer un jeune enfant qui avait bien du mal à se diriger mais Jordan récupérer Mike aussitôt après, pourtant celui-ci semblait se débrouiller plutôt bien. A croire qu'elle n'avait pas envie de le laisser échapper pour le moment. Ils prirent ensuite un peu de vitesse et Jordan se sentait vraiment bien, elle aimait faire ce genre de choses, ce sentiment de liberté qu'elle ressentait, comme si tous ses soucis disparaissaient. Et puis soudain elle vit un marchand de glace et entraina Mike dans sa direction. Son estomac criait à nouveau famine et l'envie était plus forte que le fait que l'heure du déjeuner approchait.

"J'ai envie d'une glace, pas toi ?"

Elle ne lui laissa pas vraiment le temps de répondre d'ailleurs, elle s'arrêta juste à côté de lui mais laissa à Mike le temps de réagir et de s'arrêter lui aussi. Une petite pause ne leur ferait pas de mal, même si cette pause c'était pour une sucrerie.
Jordan l'invita donc à en prendre une s'il en avait envie et se demanda une glace italienne à la vanille et à la fraise, parfum qu'elle adorait.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Dim 12 Juin - 18:58

"Tu sais... je vie le moment présent comme il vient en général, mais j'ai très envie de mieux te connaitre moi aussi parce que je me sent bien avec toi."

Toute l’ambiguïté de cette phrase m'apparut clairement. C'est un peu ce que je pensai moi aussi, et je comprenais Jordan d'autant mieux. Cependant je compris aussi sa crainte à s'engager, ou plutôt à croire que les choses entre nous pourraient durer. Hier encore, moi-même je ne me sentais pas prêt à débuter une quelconque relation affective, de peur de l'après, de la perte, de la chute. Avec le décès de son frère jumeau, je comprenais très bien le pourquoi de son attitude. Comme moi auparavant, elle n'était pas prête à s'attacher.
Quelque chose en moi me soufflait pourtant que bientôt elle serait prête. Peut-être n'était-ce qu'un espoir fou qui m'en donnait l'illusion. Mais de la même façon que Jordan avait été mon déclic, j’espérai secrètement être le sien.
Je ne répondit autrement que par un sourire satisfait en la dévorant du regard.

Ses adorables taquineries à mon égard reprirent, pour ma plus grande satisfaction, et elle renchérit nos activités quotidiennes par des câlins nocturnes.

- Mmmh... j'adore ce programme... avouai-je, ravi, entre deux baisers.

Puis une fois notre petit-déjeuner donuts-bisous terminé, comblant mon estomac et mon coeur, Jordan m’entraîna vers une nouvelle aventure et devint comme promis ma professeur de roller.
Dans la boutique louant le matériel, j'enfilai en plus des rollers en ligne tout un tas de protections allant des genouillères au casque en passant par les protège-poignets, sous l'oeil que je devinai déjà quelque peu amusé de Jordan.
Me mettant debout, je manquai de m'étaler au sol, surpris du fait d'être sur roulettes, mais Jordan me rattrapa et m'aida à me stabiliser.

- Bien, me voilà paré pour aller guerroyer gente dame, lançai-je sur un ton chevaleresque à Jordan en riant de moi-même.

Anticipant mes chutes prochaines sur ces engins instables, j'étais cependant satisfait d'être arnaché de la sorte, alors que Jordan me guidait vers l'extérieur.

- Je crois que je vais regretter la moquette de votre magasin, lançai-je en souriant à moitié au vendeur, en pensant au bitume de la promenade du front de mer.
- Tu vas voir, c'est facile, c'est comme le surf, il faut juste trouver ton équilibre.
- Ok... Mais où est la planche alors ? demandai-je, faussement naïf et peu rassuré.
- Je te lâcherais pas, promis. Laisses toi glisser, me rassura Jordan.

Je me décrispai un peu sous son ton rassurant et tentait de trouver un semblant d'équilibre, me laissant guider par la main et les conseils avisés de Jordan. C'était tout de même assez éloigné du surf ou même du skate, mais je crois que l'équilibre que j'avais pu acquérir dans ces sports m'aida à rester debout et faire assez bonne figure. J'étais également satisfait du peu de monde encore présent autour de nous. Non pas tant qu'il y aurait moins de témoins riants de mes cabrioles, mais surtout qu'ainsi mes gestes amples et maladroits ne risquaient pas de gêner trop de promeneurs. C'est paradoxalement l'un deux, un enfant monté sur roulettes lui aussi, qui vint me perturber dans ma concentration et me fît lâcher contre mon gré la main salvatrice de Jordan.


- Woohooo... soufflai-je en écarquillant les yeux, livré à moi-même, sentant le sol se rapprocher. Mais bien vite Jordan me rattrapa. Merci... tu peux le dire, il se débrouillait mieux que moi, riais-je en désignant l'enfant. Bon, c’est vrai, ça se passe pas trop mal... Forcément, j'ai la meilleure prof avec moi, concédai-je dans un clin d’œil. C’est vrai que c’est plutôt sympa… approuvai-je avec un large sourire.

M’habituant peu à peu à ces nouvelle sensations de glisse, mon regard put s’élargir un peu plus sur ce qui nous entourait. La piste sur laquelle nous progressions était coincée entre la plage et une rue bordée de hauts palmiers. J’avais d’ailleurs très vite repéré ces derniers, non pas comme obstacles mais comme moyen de m’arrêter, n’étant franchement pas à l’aise quand à freiner sans provoquer un certain déséquilibre. J’observai également Jordan à mes cotés, essayant de calquer sa posture et ses gestes aux miens, et profitais aussi de l’occasion pour laisser courir mon regard sur elle.
Elle glissait avec grâce et aisance, et son visage, libre de toute tension, semblait irradier de bonheur. Le soleil avait de la concurrence ; non seulement elle me donnait chaud mais elle éclairait ma journée.

Repérant un marchand de crèmes glacées, elle me fit par de son envie de glace.


- Gourmande ! la taquinai-je avec un sourire complice. Mais l'idée me séduisait.Bonne idée, ça nous fera du bien, approuvai-je en jetant un œil à ma montre. Déjà presque midi… remarquai-je tout haut. On fait demi-tour après et on ira manger quelque chose de plus consistant ?

Observant la carte, j’optai pour une boule de sorbet ananas et une boule chocolat mêlée d’éclats de cookies.

Nous nous installâmes un peu plus loin sur un banc de pierre pour déguster nos desserts avant l’heure.


- Tu connais les glaces Ben&Jerry’s ? C’est les meilleures glaces du monde ! Mais celle-là est pas mal, appréciai-je en désignant mon cornet. Tu veux goûter ?

Puis nous fîmes demi-tour et rendirent le matériel juste avant que la boutique ne ferme.
Quittant le front de mer pour nous enfoncer au hasard avec nos vélos au cœur d’Huntington Beach, nous passâmes devant un restaurant qui me fit piler de surprise.


Spoiler:
 

- Ca alors ! Regardes ça ! m’extasiai-je devant la devanture de l’établissement, arborant fièrement son nom : no ka oi. C’est le l’hawaiien : ça veut dire ‘le meilleur’… expliquai-je en m’approchant de la carte des plats affichée. C’est de la cuisine hawaïenne ! Ca a l’air pas mal… On mange ici ? A défaut de pas avoir pu t’emmener à Hawaii, tu pourra déjà en goûter la cuisine, proposai-je à Jordan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Lun 13 Juin - 12:55

Le roller, une activité que Jordan pratiquait depuis sa plus tendre enfance mais qui visiblement n'était pas évidente pour tout le monde et même si Mike était habitué à tenir en équilibre sur une planche, tenir debout sur des roulettes semblait être un vrai défi pour lui. Jordan s'amusait pas mal de la situation, elle ne se moquait absolument pas de lui mais les réflexions qu'il faisait n'aidait pas à garder son sérieux.

"Mais tu t'en sort très bien Mike ! T'es juste un peu raide sur tes jambes mais c'est normal pour une première froid."

C'est vrai ça il n'était pas si nul et puis avec les minutes qui passaient et le chemin qu'ils avaient déjà parcouru il aurait bien eu le temps de s'étaler dix fois sur le goudron, chose qu'il n'avait pas faite et cela prouvait bien que même s'il n'était pas super à l'aise il se débrouillait comme un chef. Et puis Jordan l'encourageait autant qu'elle pouvait que ce soit par des regards confiants, des sourires chaleureux ou de simples paroles.
Lorsqu'elle le lâcha pour laisser passer le petit garçon elle ne le quitta pas des yeux et le récupéra aussitôt après. Mais la réflexion qu'il fit la fit sourire une fois de plus.
"Tu sais il ne faut jamais se comparer aux autres." surtout à un gamin. Et ils continuèrent leur avancée, Jordan le sentant un peu plus sur de lui accéléra la cadence et elle adorait la vitesse alors forcément elle se détendit au maximum. Tout un tas de bons moments lui revinrent en mémoire, son frère et elle adoraient faire du roller et d'ailleurs ça faisait hurler leur père qui n'en arrêtait pas de leur dire qu'ils finiraient par renverser un passant à force d'aller s'y vite, parce que le roller ce n'était pas comme un vélo et qu'il était plus difficile de s'arrêter. Mais bien sur aucun des deux n'écoutaient les conseils avisés de leur père.

Puis Jordan proposa d'aller manger une glace parce que c'était son pécher mignon la glace et qu'elle avait du mal à résister lorsqu'elle voyait un marchand. Mike semblait d'accord avec cette idée et puis une pause ne lui ferait pas de mal
. "Oui, s'tu veux !" Jordan commanda sa glace et Mike fit de même, ils s'installèrent un peu plus loin sur un banc.

"Hum, oui ! Ma préférée c'est Strawberry cheesecake." et Mike lui proposa de gouter sa glace qui avait l'air très complète. "Oui, je veux bien. Tu veux gouter la mienne ?" même si la sienne était tout ce qu'il y a de plus normale, Jordan adorait aussi les glaces toutes simples comme elle avait prit. Ils purent donc gouter chacun la glace de l'autre et manger en toute tranquillité cette gourmandise. Et lorsqu'ils eurent terminé Jordan ne pu se retenir et elle embrassa tendrement Mike, ses lèvres ayant encore le parfum de la glace qu'il avait manger un peu plus tôt ce fut réellement très agréable.

Et puis ils firent demi tour et rendirent le matériel qu'ils avaient louer, Mike pu enfin se sentir libérer de tout cet attirail qui l'avait fait bien rire lorsqu'il l'avait enfiler et Jordan eut vraiment l'impression qu'il avait apprécier cette activité.
Ils reprirent les vélos et roulèrent un peu au hasard des rues et lorsqu'ils passèrent devant un petit restaurant Mike s'arrêta, visiblement surpris de ce qu'il découvrit.


"Oui, pourquoi pas."

De toute façon elle avait faim maintenant puisque la glace lui avait ouvert l'appétit et pouvoir gouter la cuisine Hawaïenne ici était une véritable aubaine. Ils s'installèrent donc en terrasse et Jordan commença tranquillement à regarder la carte. Il y en avait de toute sorte et elle ne savait vraiment pas quoi choisir. Après une longue hésitation elle finit par se décider pour un sandwich.

"Je vais prendre un Kahlua Pork Sandwich et un soda. Les desserts ont l'air tentant mais je veux pas trop en abuser non plus sinon après je risque de couler."

Termina t'elle en riant, amusé par la pensée qu'elle venait d'avoir. Elle avait beau avoir un bon métabolisme elle ne voulait pas non plus abuser des bonnes choses.
Mike quant à lui commanda ce qui lui faisait envie et mangèrent tranquillement sous le soleil de la californie.

"Une bonne sieste après ça serait vraiment bienvenue." Jordan ressentait une certaine fatigue, pourtant elle avait dormit son compte logiquement, peu être un peu moins que d'habitude ou c'était sans doute le soleil qui la fatiguait, pas habitué à en avoir autant, ou juste les activités. "Qu'est ce que tu en penses ?" demanda t'elle simplement avec un petit air taquin, l'idée de se retrouver dans ses bras lui plaisait assez et rendrait la sieste encore plus agréable.

Vu qu'il sembla d'accord ils réglèrent le restaurant et reprirent les vélos pour se rendre à l'hotel et Jordan se retrouva une fois de plus dans la chambre de Mike. D'ailleurs une fois à l'intérieur elle lui lança gentiment sans aucune arrière pensées
"On pourrait peu être rendre ma chambre non ? Vu qu'elle va pas beaucoup servir, ils devraient pouvoir la rembourser..."

Et puis vint le moment de la sieste qui n'en fut pas complètement une, elle fut propice à une certaine intimité et aux confidences et leur permis malgré tout de ce reposer un peu. Après ce petit interlude ils ressortirent et reprirent les vélos pour retourner à la plage, louer de nouveau le matériel de surf et surfer le reste de l'après midi.
Jordan faisait de plus en plus de progrès et elle restait sérieuse sur sa planche, et même si elle elle finit plusieurs fois dans l'eau parce qu'elle avait mal prit la vague elle resta positive et concentré. Elle y arriverait, d'ici la fin de leurs vacances elle serait capable de prendre une vague correctement ou du moins de rester sur la planche plusieurs secondes sans tomber. C'était son objectif, c'est sur qu'elle ne serait jamais aussi douer que Mike mais elle essaierait. Et puis il ne cessait de l'encourager, mais c'était difficile parce qu'il y avait quand même beaucoup de monde dans l'eau. Ils auraient surement du surfer pendant la matinée au lieu d'aller faire du roller, mais ils s'amusaient c'était ce qui comptait.

Ils se retrouvèrent à nouveau sur la plage, contemplant les vagues mais cette fois-ci ils n'étaient pas comme la veille, Jordan était aux côtés de Mike et sa tête était sur son épaule, ils observaient tous les deux l'océan et discutaient tranquillement. Il fut ensuite temps de rendre le matériel et Jordan fit une petite proposition à Mike, parce qu'elle n'avait pas envie de reprendre le vélo maintenant et qu'elle avait eu envie la veille de voir le coucher de soleil sur la plage.


"Une petite balade à pieds le long de la plage ça te dirait pas ?"

Son regard était suppliant, et ses lèvres étaient pendues aux siennes, attendant sa réponse avec impatience. Et il accepta ce qui fit très plaisir à Jordan.

"J'ai envie de voir le coucher de soleil depuis la plage, hier on l'a manqué. Ca doit vraiment être quelque chose."

Ils commencèrent donc leur marche le long de la plage, main dans la main, rencontrant de temps en temps des promeneurs ou autres joggeurs et puis quelques pêcheurs aussi. Il y avait encore des surfeurs dans l'eau mais la plage était bien plus calme à cette heure-ci. Et un peu plus loin ils purent voir ce qui semblait être un coin pique nique barbecue et s'en approchèrent doucement au rythme de leurs pas.

"Ca doit vraiment être super de vivre ici toute l'année. Je t'envie tu sais... moi à ta place je serais jamais partit pour m'enfermer dans une base du SGC." Bien sur ici ce n'était pas hawaï mais ça y ressemblait et elle avait du mal à comprendre pourquoi il avait préféré aller au SGC plutôt que rester là-bas. Bien sur elle savait que c'était du au décès de sa fille, mais il aurait pu tout aussi bien aller dans un autre pays, ou un autre endroit des Etats-Unis ou il y avait du soleil quasiment toute l'année, le pays était grand et des bases militaires il y en avait un peu partout. Elle, elle avait quitter la pluie donc c'était pas trop gênant, même si elle avait demandé une toute autre affectation elle avait finit par s'habituer à Cheyenne Mountain.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Mar 21 Juin - 17:17

- Mmmh Strawberry Cheesecake, oui… T’es très fraise, toi, notai-je dans un sourire. Moi j’aime bien... Chunky Monkey. Et Fairly Nuts. Oh et Phish Food. Ah oui et S’mores ! Et Chocolate Fudge Brownie aussi ! J’éclatai de rire sous ma gourmandise avouée. C’est vraiment les meilleures du monde.

Mais le meilleur fut nos tendres baisers échangés, la délicatesse des lèvres de Jordan exaltée par la douce saveur sucrée de nos glaces.

Sur le chemin du retour les paroles de Jordan rebondissaient dans ma tête : « il ne faut jamais se comparer aux autres ». Si sur le coup elle m’avait affirmé cela en souriant, je sentis bien qu’elle était sérieuse et que sa réflexion allait au-delà de l’enfant que nous avions croisé. La justesse de cette parole, démontrant une grande maturité pour une jeune femme de son âge, m’avait marqué davantage que je ne l’aurais cru.
Je fut arraché de mes pensées soudainement, à la vue d’une pancarte représentant un petit alien gris, genre Roswell pour le commun des mortels; un Asgard pour n’importe qui du SGC, avec un petit air de Thor. La pancarte était portée par un homme aux cheveux longs grisonnants et à la barbe hirsute. Ses lunettes de soleil me firent penser à un membre d’un groupe de rock. Alors que nous le croisions, il nous interpella comme il interpellait chaque passant en nous prédisant que les extra-terrestres allaient débarquer. Essayant de ralentir mon allure mais sans me retourner de peur de m’étaler, je lui fis le salut vulcain bien connu des fans de Star Trek et lui lançais :

- Ils sont déjà là mec ! Mais ils ressemblent à des poulets verts ! Puis, pince-sans-rire je fit remarquer à Jordan : C’est dommage, j’aimai bien ZZTop avant qu’ils pètent les plombs…

Plus tard, enfin attablés en terrasse du restaurant No Ka Oi, nous découvrions le menu proposé. Les plats étaient très inspirés de mon île natale, et je me serai presque cru dans le restaurant de mes parents.

- La cuisine hawaiienne est un mix de différentes influences : chinoise, coréenne, japonaise, polynésienne, américaine et européenne. Ca donne une cuisine métissée, avec des saveurs très sucré-salé.

Jordan opta pour du porc mariné mais évita un dessert de peur de ne plus pouvoir nager en surface.

- Ah non, pas de réanimation : je suis en repos, plaisantai-je. Puis je me ravisai : Mais bon, si tu coules, ça me donnera une occasion de te faire du bouche-à-bouche… riais-je avec Jordan.

Alors que la serveuse arriva, souriante, je me décidai pour des tempura de Mahi Mahi, plus communément appelé dorade, avec de l’ananas et des chips maison, ainsi qu’un DrPepper en boisson. Le restaurant était agréable, la cuisine savoureuse, le soleil nous réchauffait. Et j’avais face à moi une des plus belles femmes, qui me proposa en fin de repas une sieste crapuleuse. Ce bon déjeuner avait fait tomber sur nous une certaine pesanteur, aidé par le fait que nous nous étions levé tôt et que le roller nous avait un peu fatigué.
Mes yeux plantés dans les siens, un sourire coquin me vint.


- Oui, tiens, une petite sieste… laissai-je planer, tout en caressant la main de Jordan.

Nous retournâmes donc à l’hôtel où, sous la juste remarque de Jordan, je descendis à l’accueil pour modifier les réservations en ne gardant qu’une seule chambre pour deux.
Puis je pris une douche chaude et m’allongeais aux cotés de Jordan. Mes mains retrouvèrent le chemin vers son corps et glissèrent doucement et librement sur la soie de sa peau. Et tandis que nous nous chuchotions quelques tendres secrets, je sentis son corps frissonner sous mes doigts.

Bien qu’accompagné de Jordan, c’est presque à regret que je sortis un peu plus tard de notre chambre. Mais la pensée des agréables moments passés en sa compagnie qui nous attendaient me consola bien vite. Nous passâmes le reste de l’après-midi sur la plage, entre surf et baisers sur le sable.
A ses cotés, je goûtais à nouveau la vie et ses plaisirs simples. Face à elle, je n’arrivai plus à être malheureux. Elle m’enchantait. Elle m’avait comme ramené à la vie, moi, l’infirmier spécialisé en réanimation. Ce comble me fit sourire alors que je la regardais surfer de mieux en mieux, dominant gracieusement l’écume des vagues.

Après avoir rendu le matériel de prêt, sous l’invitation de Jordan avec ses yeux de biche implorante qui me fit fondre, nous laissèrent nos vélos et marchèrent un peu le long de la plage. La douceur de l’air du soir approchant nous enveloppait, tentant de faire s’étirer cette journée formidable à tout points de vue. Nous nous arrêtâmes un instant pour écouter une jeune fille qui jouait différents airs sur une guitare Gibson au style rétro. Ses yeux noirs et tristes encadrés par des cheveux raides de la même couleur tranchaient avec le talent dont elle faisait preuve pour faire émettre à l’instrument de brillants accords qui laissaient rêveurs ceux qui l’écoutaient. Partager cet instant avec Jordan m’emplit d’un sentiment de plénitude bienheureuse et enserrant son corps de mes bras, je plongeais mon nez dans ses cheveux, et me concentrai alors pour graver ce moment profondément dans ma mémoire afin de le conserver le plus longtemps possible.
Après avoir déposé quelques pièces de monnaie dans l’étui à guitare que la jeune fille avait disposé à ses pieds, nous reprîmes notre flânerie.

Avisant un point barbecue aménagé dans le sable de la plage, je lançai à Jordan :

- On va pouvoir s’installer là pour manger un morceau et profiter du coucher de soleil. Et suite à son approbation, nous fîmes un crochet par une petite épicerie proche afin d’acheter quelques victuailles.

Le jour déclinait doucement et le soleil fatigué, annonçant son départ, teintait le ciel d’un ton flamboyant. Assis sur le sable, j’activai les braises incandescentes qui faisaient crépiter notre repas léger et nous réchauffaient agréablement.


"Ca doit vraiment être super de vivre ici toute l'année. Je t'envie tu sais... moi à ta place je serais jamais partit pour m'enfermer dans une base du SGC."

Je pris un instant avant de répondre, les yeux perdus dans les flammes.

- Après le… départ de Juliet, je n’en pouvais plus de Hawaii. Où que j’aille, je la revoyais partout : dans les rues où nous allions, à la plage, à l’hôpital… Hawaii a beau être très agréable avec son climat et ses palmiers mais ça ne suffisait pas. M’engager dans l’armée m’a permit deux choses : sortir de cette île et un boulot intéressant garanti. Quant au SGC, je ne savais pas vraiment ce qui m’y attendait. J’ai accepté cette affectation avec un mélange de curiosité et d’excitation. Je me retournai vers Jordan et ajoutai : Difficile de refuser une telle aventure, non ? C’est juste… énorme ce qu’on vit là-bas.

Une idée germa en moi alors que je prononçai ces mots. Et si jamais nous devions partir en mission ensemble ? Une ombre passa furtivement sur mon visage. J’offris un baiser à Jordan puis lui demandais :

- Et si jamais on doit… mais je me repris, car avant même de songer à une mission, une autre question se présenta en priorité : Comment on va faire au SGC, pour continuer à se voir ? Les relations entre soldats sont assez mal vues, tu le sais… mais j’ai pas envie que ça s’arrête entre nous…

Je regrettai presque instantanément ma question.

- Désolé, je plombe un peu l'ambiance... Et me retournant vers le soleil couchant, je serrai un peu plus Jordan contre moi comme pour me rassurer de sa présence et que je ne rêvais pas cet instant et j'ajoutais:

- Ca va être un superbe coucher de soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Mer 22 Juin - 20:03

"J'adore la fraise, c'est pas ma faute." ajouta t'elle en souriant, elle y pouvait rien c'était comme ça. "Elles sont toutes bonnes de toute façon et t'as très bon gout", ce qu'elle dit elle le dit avec le sourire parce que de toute façon elle ne parlait pas que de la glace mais aussi du gout qu'avait ses lèvres après avoir dégusté une glace. C'était agréable de pouvoir se détendre ainsi et de s'amuser en toute simplicité.

Puis ils retournèrent sur leurs pas et Mike la fit sourire avec sa remarque lorsqu'ils croisèrent ce type qui parlait de l'invasion des aliens. S'il avait su il ne serait pas là en en parlant et le coup du poulet fit éclater de rire Jordan, elle ne pu se retenir et l'image de la pâte gluante sur la tête de Mike lui revint en mémoire et elle ne pu se retenir de rire de nouveau, sans doute qu'il ne comprendrait pas les raisons de son second fou rire alors elle n'essaya pas de lui expliquer.
Ils arrivèrent enfin devant un restaurant et s'y installèrent. La cuisine était Hawaïenne et Mike semblait satisfait du menu lorsqu'ils commandèrent. ll lui expliqua pourquoi il y avait tant de choses au menu et d'où venait les influences de chaque plat. Ils passèrent commande et Mike se moqua gentiment d'elle et elle se mit à rire avec lui, il n'y avait pas de raison qu'elle le prenne mal de toute façon.
"Oh si du bouche à bouche, mais n'attends que j'ai couler pour ça" Ajouta t'elle simplement avec un petit regard malicieux.
Ils mangèrent tranquillement au soleil, se jetant de petits regards complices par moment et Jordan se permit même de piquer un petit peu de poisson dans l'assiette de Mike, déjà pour voir sa réaction mais aussi par envie, son plat semblait délicieux. Lorsqu'ils eurent terminé elle proposa une petite sieste parce qu'elle se sentait vraiment fatigué mais aussi par paresse et envie d'être proche de lui.

Ils quittèrent donc le restaurant et retournèrent à l'hotel. Jordan alla vider sa chambre pour déposer ses affaires dans la chambre de Mike et lui descendit ensuite rendre la clef comme elle l'avait proposé. Arriva ensuite le moment de la sieste bien mérité et Mike venait à peine de prendre une douche ce qui faisait qu'il avait la peau toute fraiche, juste ce qu'il fallait pour qu'elle se colle contre lui et ce petit intermède bien mérité leur fit beaucoup de bien à tous les deux.

L'après midi était déjà bien entamée mais il leur restait encore le surf à pratiquer. Jordan et Mike passèrent de bons moments à s'éclater entre les vagues et les chutes de Jordan l'après midi passa assez rapidement. Elle faisait beaucoup de progrès et Mike était vraiment très patient.

Après avoir rendu le matériel Jordan proposa de marcher un peu le long de la plage pour profiter de coucher de soleil qui allait bientôt arriver et Mike fut d'accord. C'est donc main dans la main qu'ils marchèrent pieds nus dans le sable fin. Il faisait encore chaud et c'était plutôt agréable, lorsqu'ils s'arrêtèrent pour écouter une jeune musicienne jouer de la guitare, Jordan resta pensive dans les bras de Mike. Tout ça était trop beau pour être vrai et la réalité les rattraperait bien assez tôt, mais elle se sentit coupable d'être si tranquille alors qu'elle ignorait ou se trouvait son frère, elle n'y avait pas repenser depuis qu'elle c'était levée et elle n'en avait plus l'habitude. Elle était pourtant si bien avec Mike, pourquoi fallait t'il qu'elle se sente coupable ? Ils se remirent en route et Jordan ne dit rien, elle avait peur de briser le silence en fait.

Ils trouvèrent un petit coin ou il était possible de manger et Mike proposa de s'y installer.
"S'tu veux." dit t'elle simplement avant qu'ils ne retournent un peu hors de la plage pour trouver de quoi approvisionner le barbecue improviser.
Ils s'installèrent ensuite à l'endroit qu'ils avaient repéré et Mike s'occupa de faire griller leurs provisions. Jordan c'était assise à ses côtés et observait le feu tout comme elle observait de temps en temps le ciel qui s'assombrissait de plus en plus, laissant apparaitre des couleurs orangée et rougeâtre. C'est à ce moment là qu'elle lui parla du fait qu'elle l'enviait de vivre sous un tel climat et qu'elle avait bien du mal à imaginer comment on pouvait quitter pareil endroit pour aller s'enfermer dans une base souterraine tel le SGC. Elle écouta sa réponse et haussa simplement les épaules lorsqu'il dit que c'était super ce qu'ils vivaient. Bien sur elle comprenait les raisons qu'il venait de lui énumérer mais ne voyait pas les choses comme lui. Pour elle c'était différent, elle n'avait pas demandé à venir au SGC et avait été déçu à son arrivée, bien sur avec le temps elle avait appris à s'en contenter et à faire avec mais depuis un petit moment elle se sentait morose et avait du mal à sourire autant qu'avant.


"Tu sais mon frère c'est engagé dans l'armée après la mort de mon père, il disait que c'était pour subvenir à nos besoin à maman et à moi et pour payer mes études. On faisait les même études et il aurait du être diplômer en même temps que moi et à la place de ça il a disparu durant une mission. Et moi si je me suis engagé c'était pour avoir une chance de le retrouver, j'avais demandé à être affecté dans la même base que là ou il était mais au lieu de ça ils m'ont envoyé au SGC, j'ignorais ce qui m'attendait. Je voulais juste le retrouver, ou retrouver des gens qui l'on connu. Mais c'est vrai que c'est plus intéressant quand on sait ce qu'est réellement cette base."



Après qu'il l'ai embrassé, elle posa sa tête sur son épaule en se rapprochant encore de lui et l'écouta poser sa question. Elle n'y avait pas penser, pour elle tout ceci s'arrêterait dès qu'ils auraient posé les pieds à l'aéroport mais en même temps elle avait dit qu'elle voulait mieux le connaitre, donc forcément ça impliquait une suite, chose à laquelle elle n'avait pas pensée, pas encore, puisqu'elle ne pensait que très peu à l'avenir, profitant de l'instant présent.

"Non, t'as raison de te poser des questions... ça va être magnifique."

Un long soupire s'en suivit alors qu'elle posa furtivement son regard sur Mike.

"Je crois qu'en fait ce genre de relation n'est pas autorisé. J'ai pas non plus envie que ça s'arrête entre nous mais je veux pas me compliquer la vie ... On trouvera quelque chose et puis si on doit se voir une fois par mois durant une permission commune et bien on fera avec non ?"

Jordan posa de nouveau son regard sur lui, elle se doutait qu'il trouverait sa réponse trop vague, pas à son gout, mais elle n'y avait pas penser, et elle ignorait si dans dix jours elle aurait encore envie d'être avec lui. Mais elle se sentait si bien avec lui qu'elle n'imaginait pas que cela pourrait changer, c'était un peu conflictuel dans sa tête. Et d'ailleurs elle ne pu s'empêcher de poser sa main sur celle de Mike et de la serrer tendrement, alors qu'elle était déjà dans ses bras.

"On trouvera une solution, j'en suis certaine."

Jordan tourna un peu la tête dans sa direction et lui sourit, montrant qu'elle avait confiance et qu'ils trouveraient comment faire en évitant de trop se compliquer les choses. Ils étaient adultes, ils sauraient quoi faire au moment venu.
Le soleil se coucha enfin et Jordan profita de ce moment magnifique toujours dans les bras de Mike et lorsque le repas fut griller ils mangèrent après avoir résolu ce petit problème de futur.

La fraicheur commença ensuite à se faire ressentir et la nuit à devenir plus intense alors ils décidèrent de rentrer et de récupérer les vélos aussi. Donc ils firent le chemin inverse le long de la plage et jusqu'à l'hotel. Jordan avait prévu ce qu'il fallait pour ne pas ressentir trop le froid donc elle ne se plaignit pas en arrivant dans le hall. Ils rejoignirent la chambre et Jordan s'offrit une bonne douche, passant la première elle invita Mike à la rejoindre s'il le désirait d'un simple regard et lorsqu'ils furent lavés et secs ils allèrent se coucher. Encore une journée bien rempli et bien sportive, une journée de plus de souvenirs et une journée de moins de vacances pour tous les deux.

Le lendemain Jordan ouvrit les yeux et remarqua que Mike était encore là, alors soit il était trop tôt soit il avait décidé de rester auprès d'elle et lorsqu'elle vit l'heure elle se rendit compte qu'il était encore tôt, peu être trop pour qu'il soit déjà sur la plage en train de faire du surf. Cette fois-ci c'est elle qui le regarda dormir, il semblait paisible et sa présence la rassurait. Pour la première fois de sa vie elle appréciait d'être avec quelqu'un et se rendit compte que ce serait plaisant de pouvoir se réveiller ainsi tous les matins, au côté d'une personne qu'on apprécie comme elle appréciait Mike. Elle se sentait bien avec lui et ce n'était pas qu'une impression, c'était réel, c'était un fait et cela n'avait rien à voir avec le contexte, c'était l'homme et pas ce qu'il y avait autour. Et malgré ce qu'elle avait pu penser ou dire la veille, elle aurait du mal à se passer de sa présence durant autant de temps. C'est donc après un long soupire qu'elle s'approcha de lui et déposa un baiser sur ses lèvres, se demandant si cela suffirait à le réveiller ou non. Et si cela le réveillait elle lui lancerait simplement un
"salut toi !" suivit d'un petit sourire malicieux et de quelques petits baisers et sinon et bien elle continuerait à l'observer jusqu'à ce qu'il ouvre les yeux à moins qu'elle ne se rendorme si cela durait trop longtemps.

Après leur réveil plus qu'agréable, se réveiller ensemble c'était quelque chose dont elle avait envie puisque la veille il avait filer, ils se levèrent.


"Et si on allait prendre un vrai petit déjeuner ? Après on fera ce que tu voudras."

Jordan proposa ça parce qu'elle n'avait pas envie d'aller surfer pour le moment et puis ils n'avaient encore jamais prit de réel petits déjeuner ensemble et ça lui manquait le café du matin et tout ce qui allait avec. Au SGC elle avait prit cette habitude les jours calmes. Par contre il est vrai que s'ils voulaient surfer tranquillement, le mieux c'était encore d'y aller le matin car il y avait moins de monde.

Ils sortirent donc de l'hotel et repartirent en vélos pour une petite balade découverte à la recherche d'un café ou d'un lieu pour prendre un bon petit déjeuner.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Jeu 23 Juin - 15:44

Le haussement d’épaule qu’avait eu Jordan lorsque je qualifiai l’aventure du SGC comme énorme me fit légèrement froncer les sourcils, dans un mélange d’étonnement et de curiosité. Elle m’expliqua alors la cascade d’évènements qui causèrent sa venue à Cheyenne Mountain, et j’appris davantage de détails sur son passé douloureux. Ainsi son père était décédé, et contrairement à ce que je m’étais laissé croire, son frère n’était que porté disparu et pas officiellement mort.

- Je… je suis désolé pour ton père, dis-je doucement sans arrière pensée. Puis j’enchaînai, intrigué par la disparition de son frère : Mais dis-moi, où était ton frère quand il a disparu ? Peut-être que je pourrai demander à des collègues qui auraient été sur son secteur… Je te promet rien, mais on va essayer… ajoutai-je en posant une main rassurante sur sa cuisse.

Effectivement, de par la mission de formation de mon ancienne unité et mes déploiements à l’étranger, notamment en Afghanistan, j’avais croisé nombre de professionnels militaires de la santé et je disposai d’un réseau, certes très modeste, de collègues avec qui j’avais eu de bons contacts et dont j’avais gardé les coordonnées. De plus il me semblait incroyable que l’armée et son nombre monumental de personnels n’arrivait pas à faire quelques recoupements et avoir des traces de disparus ; il y avait forcément des gens au courant, même de fragments d’informations.

Notre conversation retourna au SGC et à la tournure que prendrait notre relation une fois là-bas. Elle avait raison quant au fait qu’une relation amoureuse nous était interdite : l’armée compte ses soldats avant de savoir s’ils sont masculins ou féminins. De plus dans une unité de combat, ceci pourrait affaiblir la cohésion d’un groupe. Cependant nous savions tous que de telles fréquentations existaient et débouchaient parfois sur des unions officielles. Le long soupir que Jordan laissa échapper avait la couleur de la résignation, et sa réponse teintée d’ambivalence. Bien qu'habituellement fataliste, je ne pouvais cependant m'y résoudre cette fois çi.


- Moi non plus je ne veux pas me compliquer la vie. Au contraire, c’est très simple : je suis bien avec toi et je ne veux pas te perdre, affirmai-je à Jordan, mes yeux rivés aux siens. La lumière du soleil rasant couplé aux éclats de notre feu de camp rendait son visage éclatant. J’avais énoncé ça comme si rien n’avait été aussi simple dans ma vie depuis des années. Je sentais poindre en moi un sentiment de révolte contre le SGC, contre l’administration entière, contre tout ce qui pourrait me séparer de cette femme. Te savoir dans les mêmes murs que moi, à quelques mètres, et me dire qu’on ne pourra se voir, se parler vraiment et se toucher qu’une fois par mois… je ne sais pas si ça nous suffira. Rien que d’y penser tu me manques déjà…

Nos mains s’entrelacèrent et se serrèrent dans un élan de réconfort réciproque, trahissant notre inquiétude, tandis que nos cœurs insouciants se souriaient, obnubilés par le bonheur de l’instant présent. Nimbés de la lumière du couchant, nous profitâmes enfin de nos frugales grillades et de quelques marshmallows fondants sous la chaleur du feu mourrant. Observant la guimauve prendre une jolie couleur caramel, je choisis de ne pas aborder le sujet délicat du « et si on part en mission ensemble ? », tout en sachant pertinemment que nous aurions à en parler bientôt.

C’est quand les premières étoiles se montrèrent que nous répartîmes vers notre chambre d’hôtel.
Observant Jordan se déshabiller pour sa douche, j’acceptais silencieusement et sans me faire prier son invitation du regard à la rejoindre en faisant à mon tour tomber mes vêtements. L’eau ruisselant sur nous ne parvint pas à refroidir nos ardeurs. A peine séchés, j’entraînai Jordan vers le lit, son corps nu plaqué contre le mien, à poursuivre nos ébats torrides.

Je dormis cette nuit là d’un sommeil sans rêve, profond et réparateur. Il me sembla qu’un souffle vint effleurer mes lèvres encore endormies, n’y laissant qu’une sensation de chatouillis exquis. Je passais la langue sur ma lèvre supérieure pour tenter d’en capturer la sensation, mais en vain. Me mordant la lèvre inférieure de déception, je souriais cependant d’aise et je chuchotai :

- Aloha Jordan…, tout en élargissant mon sourire.

Couché sur le coté, les yeux toujours fermés, je fis partir une main en éclaireur sur la cuisse tiède de la jeune femme, remonta doucement la courbe ferme et veloutée de la hanche, puis plongeai dans son dos et l’attirai en roulant contre moi. Ses mèches brunes me taquinèrent la joue et ouvrant les yeux pour découvrir avec bonheur son minois malicieux perché au dessus du mien, je lui avouai adorer ce genre de réveil.


- Il est encore très tôt on dirait… Techniquement, ce serai encore un câlin nocturne… proposai-je dans un sourire espiègle tout en l’embrassant et en laissant courir mes mains sur le creux de ses reins.

Après le meilleur réveil que j’ai pu avoir depuis des années, l’exercice matinal nous ouvrant encore plus l’appétit, nous nous mimes en tête de trouver un endroit où prendre un solide petit-déjeuner. Un détail me revint alors soudainement.


- Hé mais justement hier midi, tu as vu ? Juste à coté du resto’, il y avait un café qui paraissait sympa. Ca te dit ?

Même si j’aimais l’idée de découvrir un lieu au hasard de promenades, des rues ou des sentiers, retourner vers le centre de la ville et retrouver l’endroit ne nous poserait aucun problème et nous permettrait, même si nous n’étions aucunement pressés par le temps, de gagner du temps quant au reste de la matinée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Jeu 23 Juin - 22:02

Mike se montra tout ce qui était de plus compréhensif lorsqu'elle parla de son passé, et de son arrivée au SGC, de toute façon elle n'en attendait pas mieux de lui, après tout s'ils s'entendaient si bien c'était forcément pour une bonne raison.

"C'est un peu compliqué... on m'envoie des renseignements au compte goutte et d'après ce que j'ai compris il faisait partie d'une unité spéciale et après ça je n'arrive plus à avancer. On dirait que le gouvernement n'est pas au courant des activités de cette unité ou alors ils se gardent bien de le faire savoir. C'est classé secret défense et personne ne semble avoir les autorisations nécessaire pour m'aider dans mes recherches." Jordan soupira longuement après ça, elle avait envie de savoir ce qu'il était advenu de son frère même si sa mère lui disait qu'il fallait laisser tomber car elle serait trop déçue le moment venue. Elle s'entêtait à le croire vivant parce que soit disant elle aurait du s'en rendre compte s'il était mort à cause de leur lien de jumeaux, mais sa mère n'y croyait pas une seconde. "Ma mère veut faire son deuil et moi je veux le retrouver.. tu comprends donc mieux pourquoi je n'étais pas très enchanté de rentrer chez moi..."

Puis ils se mirent à parler du SGC et de la suite possible de leur relation là-bas. Au début lorsqu'il parla le mot qu'il utilisa -perdre- la fit sourire, c'était plus parce que ce mot elle l'associait aux objets en général, mais dans le fond il avait raison et son sourire disparu bien vite. Il avait raison, et en parler lui ouvrit les yeux. Comment elle arriverait à le savoir si proche d'elle sans pour autant avoir le droit de lui parler, de rire avec lui, lui prendre simplement la main ou encore déposer un baiser sur ses lèvres lorsqu'elle en aurait l'occasion. C'était le genre de chose qu'elle faisait naturellement sans se poser de questions et là-bas elle devrait prendre garde à tout, éviter de le regarder, passer à côté de lui et ne pas le voir, enfin du moins ne rien laisser paraitre.

"C'est vrai... j'avais pas pensé à ça.. enfin, pas comme ça..."

Et son regard resta rivé au sien durant quelques longues secondes, il lui manquerait c'était certain et elle ressentit ce besoin de réconfort qui la fit se rapprocher encore plus de lui, sans un mot.
Ils n'avaient pas régler le problème, loin de là, le sujet reviendrait forcément dans les conversations puisqu'ils étaient tout deux d'accord de continuer à se voir après, en tout cas de faire leur possible. Jordan n'était pourtant pas de ce genre, elle n'avait pas vraiment envisager que tout ça pourrait continuer après lorsqu'elle c'était rapprocher de lui la veille. Au début c'était juste pour son plaisir personnel, un petit plus dans les vacances et au fur et à mesure que le temps passait et qu'elle apprenait à le connaitre, l'envie de continuer prenait le pas sur tout le reste. Pour la première fois de sa vie elle avait envie de prolonger sa relation et elle ignorait pourquoi. Elle n'avait pas changé, pas à ce point là.
Ils mangèrent ensuite autant pour se réchauffer que se remplir l'estomac et puis lorsqu'ils eurent bien profiter ils retournèrent à l'hotel

Le lendemain Jordan fut la première réveiller et après de longues minutes elle se sentit obliger de réveiller Mike, ou du moins d'essayer et sa réaction la fit sourire. Elle le trouva mignon à croquer et des idées coquines lui traversèrent l'esprit. Mike le prit assez bien et paru avoir le même genre d'idée qu'elle, ce qui fit qu'elle se retrouva très proche de lui et lui prit un malin plaisir à amplifier son désir avec des caresses.
"Désolé" lança t'elle en se mordant la lèvre inférieur alors qu'elle souriait, amusé par la situation. Et une chose en entrainant une autre ils restèrent au lit pendant un petit moment encore, profitant l'un de l'autre tant qu'ils le pouvaient encore.
Jordan adorait ce genre de réveil, de toute façon elle le lui avait fait comprendre la veille, ce fut donc pour elle une douce manière de le lui rappeler.

Lorsqu'ils furent enfin réveiller ils décidèrent sous la proposition de Jordan d'aller prendre un vrai petit déjeuner.
"Oui, c'est une bonne idée. Je meurs de faim de toute façon.."

Toujours souriante et prête pour une nouvelle journée sportive elle suivit Mike au travers des rues de la ville pour retourner là où ils avaient manger la veille, tout prêt du moins.

Sugar Shack Café

Un petit endroit tranquille, un café familiale et conviviale et rien que le fait d'ouvrir la porte leur fit sentir l'odeur de café, plutôt agréable à cette heure-ci. Ils s'installèrent à une table et Jordan jeta un oeil au menu. Elle commanda des pancakes avec du sirop d'érable et puis aussi des teasts et un grand café, sans oublier un jus de fruit et laissa Mike commander ce qu'il désirait manger. Et tandis qu'ils attendaient leur commande la main de Jordan vint se poser sur celle de Mike, la caressant du bout des doigts et s'amusant à jouer avec ceux-ci, souriante ses yeux se posèrent sur les siens et elle resta ainsi quelques longues secondes à l'observer mais de manière plutôt agréable.

"On pourrait s'inventer un code pour pouvoir se voir dans nos quartiers ..." et elle grimaça "non c'est une mauvaise idée, c'est un coup à se faire coincer... mais faire semblant c'est pas vraiment mon truc...

La serveuse arriva ensuite avec leurs petits déjeuner et du coup Jordan du lâcher la main de Mike à regret et puis la conversation aussi, elle n'avait pas vraiment envie de parler et pourtant c'était elle qui l'avait lancer ce matin. A croire qu'entre ce qu'elle pensait et ce qu'elle faisait il y avait un réel décalage. Dire qu'elle n'aimait pas se compliquer la vie d'habitude. Mais en même temps si cette situation devait les séparer parce que l'un deux se ferait renvoyer du SGC ce n'était pas mieux, ce n'était pas juste non plus. Mais elle préférait encore le voir une fois de temps en temps que de risquer ça. En fait elle se rendait surtout compte que ça allait être dur pour elle, difficile à gérer, avant elle avait parfois des baisses de morales mais arrivait à les gérer mais là, si elle pouvait même pas aller parler à la personne avec qui elle s'entendait le plus au risque de briser sa carrière, elle ne savait pas du tout comment elle gérerait ça. Se compliquer la vie c'était vraiment pas son style. Mais bon ils avaient encore à peu près deux jours pour y penser et prendre une décision et pour s'y tenir aussi ce qui serait surement plus difficile. Mais elle ne voulait pas non plus que cette situation prenne trop d'ampleur, qu'elle s'attache trop à Mike parce que comme il l'avait si bien dit elle non plus à un moment donner ne voudrait pas le perdre. Mais cette immersion complète avec lui n'allait pas aider et au contraire elle s'y attachait bien plus qu'elle n'aurait voulu pour un début. Alors elle posa un petit regard sur lui et dit simplement "bon appétit" avant de se mettre à manger, restant toujours pensive. Cette situation n'était pas simple, pour aucun des deux.

Après le petit déjeuner qui leur remplit bien l'estomac, ils décidèrent de faire un peu de vélo histoire de mieux digérer, avant de retourner à la plage faire un peu de surf. Une longue balade fut faite et le soleil se mit chauffer suffisamment pour envisager de retourner à l'eau. Ce qu'ils firent donc ensuite après un petit passage par le magasin de location mais les débuts pour Jordan furent assez difficile et elle préféra rester assise sur la planche à regarder Mike s'amuser avec les vagues. C'est seulement après un long moment qu'elle tenta de l'imiter, ce qui offrit de franches rigolages entre ses chutes et le reste. Et lorsque le soleil fut bien haut dans le ciel Jordan sortit de l'eau pour aller s'allonger un peu sur le sable chaud, épuiser. Mike vint la rejoindre et c'est avec le sourire qu'elle l'accueillit, lui offrant quelques petits baisers.

"C'est des vacances de malade ! Je suis morte..."

Elle se redressa ensuite pour s'assoir dans le sable aux côtés de Mike et ajouta. "J'veux pas rentrer... j'voudrais rester là tout le temps. Tu resterais avec moi ?" elle se retourna pour voir l'expression de son visage et lui sourit écoutant sa réponse. "Sans toi ce sera moins drôle ! Non ! Sérieux ! J'te remercie encore pour tout ça, j'en avais vraiment besoin. Et je vais avoir du mal à me passer de toi maintenant. T'es un tellement bon professeur." Son regard se fit malicieux et elle éclata de rire, elle se moquait gentiment de la situation, rien de méchant, c'était juste sa manière à elle de rendre les choses plus faciles. Car tout ça devenait un peu trop sérieux pour elle, elle ne remettait rien en question, elle avait juste besoin d'un peu de légèreté pour continuer à avancer.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Jeu 7 Juil - 17:56

Alors que nous attendions notre commande, mes yeux glissèrenet sur l'un des murs du Sugar Shack Café, couvert de photos encadrées, comme autant de souvenirs élevés au rang de trophées. En plus du sourire du personnel, cela conférait à l'établissement un charme familial et chaleureux.
Le doux contact de la main de Jordan sur la mienne ré-aiguilla mon regard vers la jeune femme et mon sourire fit écho au sien. J'avais presque du mal à réaliser que j'avais passé ces deux dernières journées (et nuits) avec elle. C'était comme un rêve, et me réveiller en sursaut maintenant dans ma chambre du SGC ne me surprendrait pas. Cette fille me donnait pourtant des sensations on ne peut plus réelles. C'était comme si j'avais reçu une perfusion de limonade. C'était doux et sucré, agréable, rafraichissant et vous faisait picoter de plaisir. Et avec ce petit goût de fraise en prime...


- Un code ? Mmh... Genre "il est temps de ramasser les fraises" ? Pas facile à placer l'air de rien, observai-je, amusé et circonspect. Oui, moi non plus ca ne me plaira pas de faire semblant, mais on va trouver un moyen de se voir, il y a les soirs après le service, les weekends sans garde, le réfectoire, la chambre de garde de l'infirmerie... ajoutai-je, espérant détendre le sujet avec une plaisanterie coquine.

Bien que je tentai d'être optimiste et rassurant, je savais qu'à moyen terme, cette solution deviendrait vite pesante pour elle comme pour moi. J'avais bien un début de solution, me sentant un peu à l'étroit depuis quelques temps dans ma piaule en béton gris du SGC, mais je n'osai révéler le fond de ma pensée à Jordan, de peur de la faire fuir à être trop entreprenant.

La serveuse déposa alors sur notre table une montagne de pancakes chauds et dorés à nous partager, les toasts, le café et le jus de fruit de Jordan, ainsi que le reste de ma commande: deux oeufs au bacon sur muffins, une grande tasse d'un mélange de café et de chocolat chaud avec une crème comme faite maison, et un bol de fruits frais coupés.


- Yummy ! Bon appétit ! lançai-je, tout guilleret à Jordan en avalant un morceau de banane. On a pas choisit la simplicité pour nous avec Cheyenne mais... Ca ne doit pas être un obstacle. On va se débrouiller, assurai-je en offrant un morceau de fraise à Jordan.

Après ce solide petit-déjeuner, le reste de la matinée fut occupé par une balade à vélo le long du front de mer puis par un peu de surf. Même si elle allait encore régulièrement au bouillon, Jordan restait positive et s'amusait. Elle apprenait vite et se faisait de moins en moins maladroite sur la planche.
Ce n'est que vers midi que nous nous décidâmes à sortir des vagues, fourbus mais heureux.


- C'est des vacances de malade ! Je suis morte... m'avoua-t-elle entre deux baisers sur le sable chaud. Je ne pu que rire en répondant:
- Heureusement, j'ai une super technique de réanimation !
- J'veux pas rentrer... dit-elle en s'asseyant. J'voudrais rester là tout le temps. Tu resterais avec moi ?
Ses yeux remplis d'étoiles semblaient me supplier.
- Pour que tu me fasses remonter sur ces engins de malheur à roulettes ? Je sais pas... la taquinai-je.
- Sans toi ce sera moins drôle ! Non ! Sérieux ! J'te remercie encore pour tout ça, j'en avais vraiment besoin. Et je vais avoir du mal à me passer de toi maintenant. T'es un tellement bon professeur.
- Et tu te moques en plus... ajoutai-je avant d'éclater de rire avec elle. Puis redevenant sérieux: Oui, je crois que j'aimerai vraiment rester ici tout le temps avec toi...

Alors que nous déambulions à la recherche d'un endroit pour manger, Jordan attira mon attention sur une publicité placardée sur la devanture d'une boutique, vantant les plaisirs trop peu connus de la plongée sous-marine. Les yeux de Jordan s’agrandirent d'excitation et elle me mit au défi d'y aller dans l'instant.

- Je n'en ai jamais fait, mais ça m'a toujours attiré. Excellente idée, allons-y ! m'exclamai-je, excité à mon tour de découvrir de nouvelles sensations et de partager d'intenses moments avec Jordan. Et puis cette fois on sera débutant tout les deux, observai-je, amusé.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Lun 11 Juil - 16:25

Mike avait raison, l'idée du code ce n'était pas terrible en fait et cela les fit même rire et ce qu'il dit détendit quelque peu l'atmosphère parce que mine de rien le sujet était sérieux et relativement difficile à aborder comme ça. Surtout qu'ils ne comptaient pas mettre un terme à leur relation après leur retour à la base et que de toute évidence ils ne pouvaient pas s'afficher devant tout le monde. Mais bon, ils trouveraient forcément quelque chose, il leur faudrait juste un peu de temps pour trouver quoi.
Le petit déjeuner arriva enfin et Jordan ne s'attendait pas à autant, ça faisait pas mal d'assiettes sur la table et cela la fit sourire, à eux deux ils allaient tout manger elle n'en doutait pas.


"Bon appétit !"

Et elle attrapa un pancake et le mit dans son assiette puis le sirop d'érable qu'elle déversa généreusement et lorsqu'elle reposa la bouteille il lui donna un morceau de fraise qu'elle ne pu refuser et le mangea avec grand plaisir et lança juste après.
"On va se débrouiller, j'ai confiance." Elle avait confiance en lui et même en elle, malgré le fait qu'elle n'était pas du genre à s'engager, là elle avait envie de continuer à la voir tant que le coeur lui en disait et donc elle ne voyait pas de raison de mettre fin à tout ça aussitôt rentrer.
Ils terminèrent tranquillement ce petit déjeuner de roi et lorsqu'ils sortirent il faisait déjà bien chaud.

Ils partirent en vélo direction la plage pour se bouger un peu et faire disparaitre toutes les calories qu'ils avaient ingurgités et cela se fit dans la bonne humeur même si une petite ombre planait sur leur tête. Les vacances n'en étaient qu'à la moitié mais approchaient déjà de la fin. Jordan c'était bien dépensé sur ce coup là et c'est bien contente et fatigué qu'elle ressortit de l'eau.
Lorsqu'ils se retrouvèrent sur la plage une petite conversation complice commença entre eux. Malgré les petites taquineries Jordan compris bien vite qu'il était sérieux à propos de certaines choses et cela la toucha surement plus qu'elle ne l'aurait pensé puisqu'elle vint se blottir contre lui après l'avoir tendrement embrassé. Un peu de tendresse n'était jamais de trop surtout pour deux soldats comme eux.

Après avoir rendu le matériel de surf comme à leur habitude, ils reprirent la route et cherchaient déjà un petit coin sympa pour déjeuner. Jordan s'arrêta net lorsqu'elle vit une affiche pour une activité qui semblait vraiment sympas à faire à deux et puis elle ignorait que Mike serait débutant lui aussi.


"T'as vu ça !?" dit'elle en montrant l'affiche pour de la plongée sous marine. "Si on y allait maintenant ?"

Et la réponse de Mike lui fit plus que plaisir. Non seulement il acceptait mais pour la première fois ils seraient à égalité tous les deux, c'est à dire qu'ils apprendraient ensemble et découvriraient ensemble, chose plus que positive pour tous les deux. Sans oublier que Mike était d'accord ce qui ravit Jordan.
Ils se rendirent donc sur les lieux noté sur l'affiche et demandèrent à faire une sorte de baptême de plongée pour débutants sans être obligé d'avoir un brevet.
Après un petit cours théorique sur l'utilisation du matériel ils montèrent dans un canoé qui les conduisit un peu au large mais pas très loin en fait et ils eurent le droit de se mettre à l'eau, accompagné d'un animateur confirmé.
Ils ne plongèrent pas très profond au maximum cinq mètre mais se retrouvèrent malgré tout dans un paysage sous marin plus que magnifique. Après quelques secondes Jordan prit la main de Mike et c'est donc main dans la main qu'ils avancèrent tranquillement suivant leur guide parmi toutes ses créatures aquatiques.
C'était calme, reposant, agréable et surtout tranquille. Elle n'aurait jamais imaginé qu'on puisse voir autant de belles choses aussi près des plages et surtout aussi peu profond.

Le temps passa relativement vite et l'heure du déjeuner était largement dépassée lorsqu'ils refirent surface mais ce qu'ils avaient vu valait largement la peine de se priver de déjeuner.


"C'était vraiment magnifique"

Dit Jordan alors que le canoé les déposaient sur leur lieu de départ.

"J'suis contente qu'on ait pu le faire ensemble." Son petit air taquin reprit rapidement place sur son visage. "C'est dingue ! Je ne me lasse pas d'être en ta compagnie." Elle avait l'impression qu'elle ne se lasserait jamais de sa présence, d'être à ses côtés et c'était une chose qu'elle ne connaissait pas vraiment et forcément elle trouvait ça bien.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Sam 30 Juil - 20:31

Alors que le bateau filait vers le large, notre moniteur de plongée profita de la vingtaine de minutes de voyage pour nous remémorer le fonctionnement du matériel, tout en le vérifiant, et les consignes de sécurité. J’observai en même temps Jordan, dont certaines mèches voletaient autour de son visage doux et concentré. Je n’en revenais presque pas d’être là, de partager ces moments avec elle. Un sourire ne semblant jamais se relâcher aux lèvres, je fis glisser mon regard tout autour de nous puis à nouveau sur Jordan. Etre là avec elle donnait une toute autre dimension à l’instant présent et j’essayai d’en capturer chaque seconde, forçant ma mémoire à les graver le plus profondément possible en moi. J’avais l’impression qu’elle me donnait du bonheur en réserve pour des années à venir.

Notre spot de plongée approchant, le pilote décida d’arrêter les moteurs et le moniteur nous pria de nous équiper. Alors que je chaussai mes palmes, je lui demandai quelle type de faune nous pouvions croiser par ici. Aidant Jordan à sangler sa bouteille, l’homme d’une quarantaine d’année nous répondit :


- Il y a beaucoup de poissons par ici car c’est une zone de remontée d’eau froide riche en nutriments qui les attirent. Il y a aussi des dauphins et des otaries qui croisent le long de la Californie, où il y a quelques zones protégées. Mais allez ! A l’eau, vous allez voir ça !

Joignant le geste à la parole, il se jeta le premier dans l’océan, ce qui lui permit de nous accueillir à notre descente de bateau. Enfin, après quelques coups de palmes en surface pour tester le détendeur sur quelques inspirations, notre encadrant dégonfla nos gilets et nous descendîmes doucement à cinq mètres de profondeur.
Bien qu’enchanté par cette agréable sensation de vol, j’en oubliai presque de palmer, tant j’étais focalisé sur ma respiration dans un premier temps. Cette légère obnubilation mêlée à l’appréhension se dissipa doucement, m’habituant progressivement à cette respiration assistée. Je contemplais comme émerveillé les volutes de bulles que je produisais à chaque expiration qui remontaient vers la surface. Baissant la tête vers le fond au bleu sombre hypnotique, je me laissant griser de flotter entre deux eaux. Une étrange sérénité s’était emparée de moi. C’est alors que quelque chose frôla ma main, et tournant la tête en clignant des yeux comme pour m’extirper d’un rêve, je reconnu Jordan. Elle s’était apparemment vite habituée à sa bouteille et semblait à l’aise. Elle prit ma main dans un regard exprimant une certaine excitation tandis que notre moniteur nous invitait à palmer plus avant.
Evoluer ainsi au milieu des poissons dans leur milieu naturel avait quelque chose de magique. Une partie de la beauté des fonds marins s’ouvrait à nous, avec une sensation de liberté et de calme inégalées.

Au bout d’une petite demi-heure de plongée, notre moniteur nous indiqua par signe qu’il était temps de remonter, et c’est à regret que nous donnions nos derniers coups de palmes vers notre bateau, déjà nostalgique de ce monde merveilleux et silencieux.
Sur le chemin du retour, tout en nous extirpant de notre deuxième peau de néoprène, nous échangeâmes avec notre moniteur quand à notre ressenti sur notre première plongée, arborant des mines enthousiastes quant à cette première expérience.

Une fois sur la terre ferme et après des remerciements chaleureux à notre accompagnateur, Jordan et moi retournèrent vers l’agitation de la ville. Si le trajet en bateau à moteur avait servit de transition entre le monde du silence et le tumulte de la cité, je me sentis presque comme un peu comme agressé par toutes ces nuisances sonores, visuelles, olfactives.


- J'suis contente qu'on ait pu le faire ensemble, annonça Jordan, me faisant revenir à une réalité agréable.
- Oui, moi aussi, j’ai vraiment aimé faire ça avec toi, avouai-je en la serrant contre moi. Ce séjour n’en finit pas d’être magique, remarquai-je, arborant un petit sourire masquant une pointe de mélancolie. J’aurai tant voulu ralentir ces heures qui s’écoulaient, silencieuses, cruelles, nous rapprochant inexorablement du départ.
- C'est dingue ! Je ne me lasse pas d'être en ta compagnie, me lança-t-elle, mutine.
- Tant mieux, agréai-je en élargissant mon sourire, moi non plus. J’adore être avec toi, tout me paraît si… naturel avec toi.

Alors que nous cherchions où et de quoi faire un bon quatre heures, nous passâmes près d’un artiste de rue. Il s’était installé sur le trottoir longeant la plage, offrant aux passants de faire leur portrait en quelques coups de crayon contre quelques dollars. Mon regard passa sur les dessins affichés en guise de vitrine de son talent, quand l’un d’eux attira plus spécialement mon attention. La forme du visage, l’arrondi des yeux, la courbe du nez, l’ourlet de la bouche, tout semblait y être, si ce n’était la mâchoire, plus carrée, et les cheveux coupés courts…
Jordan à mes cotés, sentant ma main se resserrer doucement sur la sienne, remarqua mon air interrogé devant ce croquis et elle y posa son regard à son tour. Me tournant vers elle, cherchant mes mots, je remarquai ses yeux s’élargir sous la surprise alors qu’elle semblait scruter la moindre parcelle du portrait.


- Jordan, demandai-je doucement en balbutiant, c’est… ce serait… ton frère ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Mer 3 Aoû - 18:08

Encore un après midi magnifique à faire des activités qu'elle ne faisait pas en temps normal. C'était logique dans un sens, parce que si on prend des vacances dans un si jolie coin et qu'on n'y fait que de la bronzette, c'est vraiment du temps perdu. Et puis son compagnon de voyage était on ne peu plus intéressant et ils s'entendaient à merveille, Jordan appréciait de plus en plus sa présence et n'imaginait même pas comment elle arrivait à survivre loin de lui, pour le moment en tout cas. Mais ce qui est sur c'est qu'elle trouverait son quotidien bien fade après ça, sauf bien sur si elle arrivait à passer un peu de temps avec Mike, ce qui égaierait ses journées. Bref, pour le moment ils se baladaient tranquillement après leur petite sortie au large et la séance de plongée qu'ils avaient faite. Jordan avait adorée, une chose qu'elle n'avait jamais faite avant et bien entendu elle était prête à y retourner et pourquoi pas faire d'autres stages de plongée pour parvenir un jour à utiliser cette activité dans son boulot.

Le long de la place ou ils se baladaient alors que Jordan était occupée à chercher de quoi manger, Mike lui semblait plus intéresser par quelques croquis ou dessins qu'un type exposait là sans prétention. Elle ralentit le pas pour permettre à Mike de mieux voir et remarqua qu'il s'arrêta presque et regardait quelque chose d'un air très spécial, comme s'il semblait surpris et lorsqu'elle posa les yeux dessus elle en resta bouche bée. Elle ne s'attendait pas à voir ça, surtout ici et ne comprenait pas, elle se demandait même si elle ne rêvait pas. Le portrait qu'avait fait ce type était le sosie de son frère et ce n'était pas possible qu'il s'agisse d'une autre personne... Jordan n'en revenait pas.


"Mais non.. c'est pas possible... ça peu pas être lui." Son regard se posa sur Mike et elle semblait vraiment perdu puis elle regarda le dessinateur du dit dessin et lui demanda. "Vous l'avez fait quand ce dessin là monsieur ? vous vous souvenez de la personne que vous avez dessiné ?" Un peu trop de question pour l'artiste peu être qui du d'abord regarder le dessin avant de répondre simplement "Il n'est pas très récent... c'était un garçon ... hum... attendez.. un militaire en permission.. oui je crois bien....il était avec des amis à lui je crois....mais je ne me souviens plus de la date... ça fait plus d'un an c'est tout ce que je sais." Jordan fut déçu, ce qu'il venait de dire signifiait que son frère était bel et bien porté disparu, s'il était venue récemment ça laissait une chance de le retrouver mais là... on pu lire la déception dans son regard et sur son visage mais le type observa Jordan quelques secondes avant de lui dire simplement. "Vous vous ressemblez beaucoup.... allez je vous l'offre !" terminant avec un sourire avant de prendre le dessin, de le rouler et d'y mettre un élastique pour finir par le tendre à Jordan qui le prit avec plaisir mais qui ne se sentit pas mieux pour autant.
Elle avait presque pas penser à son frère depuis son arrivée ici et là maintenant les choses changeaient. Elle savait qu'il était venu ici et qu'elle n'avait aucune chance de le croiser.
"Merci..." dit-elle avec un peu de retard avant de se remettre à marcher. Elle n'avait pas envie de rester là et alors qu'ils reprirent leur marche, sa main serra un peu plus fort celle de Mike.

Après quelques minutes de marche sans vraiment parler, Jordan remarqua un petit resto genre resto rapide qui vendait des hot dog et comme il y avait pas mal de monde cela voulait dire que la nourriture devait être bonne ou alors que tout le monde mourrait de faim. "Le pink"


Ils firent donc la queue comme tout le monde pour pouvoir commander quelque chose à grignoter, Jordan mourrait de faim en fait et se doutait que pour Mike se devait être pareil mais l'après midi était déjà bien avancée, il était trop tôt pour diner mais trop tard pour déjeuner alors il leur fallait quand même quelque chose dans l'estomac. Là ou ils se trouvaient il y avait pas mal de monde et pendant qu'ils attendaient leur tour Jordan remarqua assez loin le sommet d'une grande roue, il devait y avoir une espèce de fête foraine sur la jetée qui se trouvait à l'horizon et l'idée d'aller un faire un petit tour après leur collation plaisait assez à Jordan, encore faudrait t'il que Mike en ait envie aussi.
Lorsque leur tour fut enfin arrivé, Jordan commanda un pastrami ruben dog, un grand coca et une pâtisserie pour le désert et lorsqu'ils furent servit ils s'installèrent à une table un peu à l'écart de la foule, parce que mine de rien il y avait du monde.


"Je meurs de faim." dit t'elle avant de croquer dans son sandwich. "Je ne sais pas si tu as vue mais sur la jetée là-bas il y a ce qui se rapproche d'une fête foraine, ça te dirait d'y aller, histoire de terminé la journée en douceur ?" C'est vrai Jordan était un peu fatiguée par cette journée sportive et mais aussi par la plongée. Et puis ça leur permettrait de s'amuser un peu tout en se détendant avant de retourner à l'hotel pour se coucher ou tout autre chose et puis ils pourraient manger là-bas même si l'heure du diner serait passé. Bon c'est sur ce ne serait pas aussi bon qu'un repas prit dans un resto mais en même temps ils étaient là pour se changer les idées.

Jordan ne parla pas de son frère durant le temps qu'ils mangèrent et encore moins après. Lorsqu'ils eurent terminé ils se dirigèrent vers la jetée tout en continuant à regarder les marchands, les boutiques et tout ce qui longeait la place ou ils se trouvaient. Ils finirent par arrivée à la jetée, il s'agissait en fait d'une petite fête foraine, quelques stands, une grande roue de taille moyenne et plein de vendeurs de nourriture et de bricoles, ours en peluche, vêtements, etc... C'était haut en couleur et il y avait même un tatoueur qui c'était installé là et qui semblait avoir un certain succès. Jordan aimait se genre d'ambiance, ça lui rappelait Seattle car là-bas elle y allait souvent avec ses amis.
Ils firent quelques jeux, comme par exemple le tir au pigeon et ils s'en sortirent très bien à la grande surprise de l'animateur qui n'aurait pas pensé qu'une jeune femme comme elle tirerait dans le mille à chaque coup. Résultat Jordan repartit avec un t'shirt qu'elle offrit aussitôt à Mike. Ils continuèrent ainsi à s'amuser et grignotèrent aussi un peu sans oublier la glace et la barbe à papa et pour finir un petit tour dans la grande roue, histoire de bien terminer la soirée. Mine de rien ils eurent le droit de voir la ville et la plage illuminé de là haut même si la roue n'était pas grande la vue était sympa. Jordan se laissa un peu aller se blottissant tout contre Mike durant tout le temps que dura le tour de grande roue, l'air c'était rafraichit mais cela ne fut qu'une excuse pour elle. C'était leur dernier soir ici et leur dernière nuit à l'hotel, le lendemain ils seraient dans l'avion et cette idée continua de casser un peu le moral de Jordan qui le fit ressentir sans trop le vouloir à Mike.

Une fois de retour à l'hotel Jordan posa son dessin dans un coin de la chambre et termina sous la douche avant de rejoindre Mike sous la couette et de se blottir dans ses bras. C'était leur dernière soirée ensemble et elle comptait bien en profiter autant que possible. Mais avant elle devait s'excuser pour son manque de conversation de la journée et le peu de moral qu'elle avait depuis la fin de l'après midi.


"J'ai pas trop le moral ce soir, mais voir ce dessin de mon frère ça m'a un peu déstabilisé et j'ai beaucoup pensé à lui.."

Mais Jordan comptait bien se faire pardonner et elle commença avec quelques petits bisous et un gros câlin. Le reste de la nuit se passa comme ils l'entendirent et Jordan retrouva un peu de sérénité auprès de Mike ce qui lui permit de passer une nuit assez agréable et de se reposer un peu, même si elle pensa beaucoup à son frère et culpabilisa quelque peu.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7270

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   Jeu 26 Jan - 0:14

Les notes :
Jordan Lambert :
-Orthographe / Conjugaison / Structure des posts 3/4

-Cohérence dans les Posts, imagination et originalité 4/4

-Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits des autres membres 2/2

Total 9/10

Mike Shirrow :
-Orthographe / Conjugaison / Structure des posts 3/4

-Cohérence dans les Posts, imagination et originalité 4/4

-Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits des autres membres 2/2

Total 9/10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE   

Revenir en haut Aller en bas
 

Embarquement pour un monde d'opportunités[PV Jordan] SUITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Le monde ~-