Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 PZX - Mme Burns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: PZX - Mme Burns   Jeu 12 Mai - 0:10


"Et voilà !!!! Bienvenue en Amazonie ... Enfin presque."

Mme Burns, jolie nom pour cette planète n'est-ce pas ?? La raison ?? Un mixte entre les simpson, cher au général O'Neill et les mauvaises blagues reliant une forêt vierge à une femme ....
L'anneau de pierre remplie de l'eau bleu laissait passer, un à un, les membres de l'équipe. Tout d'abord, le Colonel Jason Turner qui faisait son grand retour sur le sol. Et oui, le légendaire commandant en chef du Dédale et feu Prométhé était en "vacances" au SGC. On le croyait tous à la retraite mais non, le général O'Neill avait voulut le sortir de sa routine pour le transformer en Baby-sitter. Il était suivit de près par le Major Paul Davis, touriste de passage lui aussi, choisit pour une mission très spéciale, assistant du Baby-sitter. Balthazar Eldwin, jeune scientifique tout frais arrivé, c'est-à-dire Baby number 1. Julia Becker, nouvelle recrue, qui serait donc la Baby number 2. Et enfin, la petite tête blonde qui clôturait la marche apparut juste avant la fermeture du vortex. Oui, Annabel Spence était là pour rester en poste à la porte des étoiles, proche du MALP. Elle venait de lancer la phrase de bienvenue. Pourquoi la référence à l'Amazonie ?? Bien, rien qu'à regarder la vue qui s'offrait à eux, de grands arbres, une forêt humide et extrêmement dense, topographie impossible à réaliser grâce à un drône, voilà pourquoi une mission terrestre avait été programmée. Mais vu les premiers relevés réalisés, il n'y avait pas de trace de vie. D'où la mission baby, petit truc tranquille histoire de former les jeunots.


"Début de la mission mon colonel, je reste ici faire le relais avec le SGC. J'attendrais votre contact radio toutes les 4 heures si ça vous convient."

Après la réaction du colonel, elle regarda un à un les deux petits nouveaux, ils allaient pouvoir enfin connaître les excellentes missions d'exploration du SGC, marcher dans la boue, dans la vase, grimper et escallader des montagnes, revenir tremper des orteils jusqu'aux oreilles et avoir la joie de faire un rapport de 5 pages sur une ballade en forêt. Elle fit alors un sourire sarcastique, ne les enviant pas le moins du monde.

"Bonne ballade mon Colonel."

Le salut de rigueur à un gradé et elle alla s'assoir, laissant le chef d'équipe organiser la mission. Ainsi, après avoir donner ses ordres et surtout, ses recommandations, l'équipe de 4 personnes se mit en marche, descendant une légère pente avant de s'enfoncer dans la végétation. Tout était géant, ou alors avaient-ils tous rapetissés en s'y enfonçant. Les feuilles de 3 mètres de long, les arbres avec des troncs comme des building. Tout pouvait être très impressionnants mais pas vraiment pour des vieux routards comme le colonel ou le major. Et soudain, alors qu'ils avaient bien parcourus quelques centaines de mètres aux travers des buissons, racines à enjamber et autres embuches, le scientifique Eldwin perdit le contrôle de son pied droit et se retrouva, en moins d'une seconde, face contre terre. Le Major, ricanant déjà, ne vit pas la branche lui revenir en pleine face à cause de la chute du jeune homme. Assez vite, le solcat Becker vint aider le scientifique à se relever et s'est alors qu'ils découvrirent tous la cause de la chute. Un déniveller du sol ayant la forme d'une patte avec 4 orteils de 3 mètres sur 4 ... La végétation dense était plus dense que prévue car bien évidemment, il y avait de la vie sur cette planète et bizarrement, une petite idée comme quoi ils possédaient la taille des encas leur effleura l'esprit ... Que faire alors, continuez l'exploration sans savoir s'ils se trouvaient sur un nouveau Jurassic Parc ou abandonner lâchement ???



[Alors vous pouvez commencer votre post dès le départ de la salle d'embarquement ou faire un flash-Back, comme vous voulez. Une semaine pour répondre, comme d'hab mais si tout le monde a répondu avant, je répondrais en avance. Pour toute question, MP ou sujet dans le sujet de la MJ Rolling Eyes Bon RP]
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Jeu 12 Mai - 12:47

    L'habituel briefing d'avant mission eut des airs de déjà vu. En même temps, s'asseoir et écouter les boss parler c'était pas nouveau, mais cela faisait tellement longtemps que je n'y avait pas participé que j'avais cet air de le faire pour la première fois, sans pour autant ne pas m'y retrouver. J'avais mes repères, mais cela semblait si différent du Dédale.
    En effet, le vaisseau avait été mit à pied pour des révisions suite à diverses avaries. J'avais été faire mon rapport au Pentagone, et en l'espace d'une journée j'étais passé de commandant de l'unique vaisseau Terrien à officier en congés. Drôle de situation quand on savait ce qui se tramait en ce moment même dans l'espace...

    Durant mon temps libre accordé, j'avais décidé de prendre du repos. Un repos bien mérité sur Terre et non aux cieux, histoire de changer un peu. Comme à chaque fois, je faisais un détour par le SGC pour saluer mes anciens compagnons d'armes et actuels collègues, malheureusement, comme à chaque fois je tombait dans le panneau... Apparemment, O'neill avait été en quelque sorte « remplacé » par un bureaucrate qui dirigeait désormais le SGC. Étrange que je n'eut pas été avertit plutôt m'enfin.

    Décidant tout d'abord d'aller voir ce Layer, je m'interrompit bien vite en voyant sa tête de loin. Il appartenait donc au CIS, ceux qui avaient voulu nous écarter maintes et maintes fois. Ils ne prenaient pas les décisions réellement, mais attendaient plutôt que d'autres les prennent à leur place pour confirmer ou dénigrer selon la tournure des événements. Je décida donc d'aller voir mon vieil ami, le Général O'neill. On papota pendant plusieurs minutes, jusqu'à ce que Jack en vienne au fait. Il me proposa de retraverser la porte avec une équipe, simple mission de routine disait il. Mais je savais pertinemment que quelque chose allait clocher, quelque chose clochait toujours. Enfin, après qu'il eut insister lourdement et bien que j'eus déjà accepté sans lui dire, nous nous mirent d'accord. Après tout cela rappellerait le bon vieux temps et me permettrait de me faire une seconde jeunesse.
    Il devait y avoir le Major Davis, Annabel Spence (que je connaissant bien) ainsi que deux nouveaux venus dans l'équipe. Une dénommé Julia Becker, jeune militaire prometteuse, et un scientifique, un certain Balthazar Edwin.

    Layer accepta sans trop poser de questions, il savait bien que la CIS ne pouvait pas tout refuser au bout du compte. Nous en arrivâmes donc au briefing, ce briefing qui m'avait fait rappeler toute la situation pour en arriver là. Les préparatifs furent rapide, je prit un P-90, un zat, C4 et grenade à fragmentation, avec les rations de survit et autres outils indispensables, j'avais l'impression de revivre avant de traverser la porte à nouveau.
    J'allais donc diriger la mission avec Davis en second.

    La porte s'activa de notre côté, et sans attendre, je la traversa en premier. Le voyage fût bref comme d'habitude. Le temps de cligner des yeux, une immense foret s'étendait devant moi, devant nous. A dire vrai on aurait plus dit une jungle qu'une forêt. Pour un peu, je m'attendais à voir débouler les schtroumphs d'Avatar. J'esquissai un sourire pour moi même et cette pensée assez marrante. J'devais pas avoir l'air con à rigoler tout seul dans la jungle...
    Spence me coupa dans mon délire et m'annonça qu'elle allait rester prêt de la porte en cas de problèmes. J'allais plus le proposer à Davis, mais puisqu'elle insistait..


    « Très bien sergent, contact radio toutes les 2h c'est préférable vu qu'on ne sait rien de cet endroit. Si vous n'avez pas de nos nouvelles à toutes ces intervalles, ne cherchez pas à jouer les héros, vous rentrez sur Terre illico. Compris ? » ajoutais je en étant sûr qu'elle avait bien compris. Elle ajouta un petit mot d'encouragement, et je lui rendis par un sourire et un clin d'œil amical.

    Je me tournais ensuite vers l'équipe, donc les yeux étaient rivés vers les arbres. Tout était si grand ici, s'en était impressionnant. Une telle flore, prospère à tel point qu'on semblait être égaux à des fourmis ici, s'en était stupéfiant.

    « Bon, on va se mettre en marche. Regardez ou vous mettez les pieds et ne touchez à rien. On sait jamais il pourrait y avoir des plantes carnivores ou autres... » dis je avec ironie en me retournant pour me mettre en marche, le même sourire qu'à l'arrivée se posant sur mon visage.

    La marche fût lente. Nos rangers se collaient parfois au sol boueux ce qui nous obligeait à fournir des efforts pour lever les pattes et avancer. Je sût que quelqu'un était tombé lorsque j'entendis un « splash », suivit d'un ricanement discret et enfin d'un bruit de fouet. Le temps de me retourner, je vis Edwin à terre et Davis se tenir le visage. Je leva les yeux au ciel puis regarda Becker relever Edwin.
    Je fixa le Major jusqu'à ce qu'il semblait m'avoir vu et lui lança un regard qui en disait long (= Tu sais, t'es pas le premier à qui ça arrive, et même si ça fait mal, même si tu te sent con et énervé, sache que la douleur passe, et que tu va vite t'en remettre). Ouais, un truc du genre quoi.
    Je baissa alors les yeux, et je réalisa pourquoi Edwin n'avait pas vu la « marche ». On était dans ce qui semblait être une emprunte... de pas. Faisant les gros yeux, je me tourna à nouveau vers l'équipe avant de prendre la parole.


    « J'ai toujours rêvé de jouer dans l'remake de Jurassic Park. Savoir si je serais l'unique survivant ou pas... » ajoutais je avec un air ironique et tragique à la fois. « On continue, restez proche les uns des autres et regardez ou vous marchez... J'ai pas envie d'avoir à écrire et raconter qu'un de vous s'est fait croquer par un Dinosaure, ça serait bien une première dans l'histoire des Terriens.  Becker vous couvrez nos arrières, Major au milieu, ouvrez l'œil. ».

    Le chemin continuait, et même si au fond j'espérais ne pas tomber sur un dinosaure, en voir un en chair et en os serait quelque chose d'unique...

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Balthazar Edwin
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 108

Arrivé au SGC : 25/03/2011

Age du Joueur : 21


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 39 ans.
Profession: Astrophysicien à l’Air Force.
๏ Expérience:
16/500  (16/500)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Jeu 12 Mai - 15:37

Balthazar travaillait dur ces temps-ci. A partiquement chaque nouvelle mission, une équipe SG rapportait de nouveaux objets étranges et technologiquement inconnus. Etant donné qu'il n'était que quelque-uns dans toute la base à s'y connaitre en archéologie et en technologies aliens, une équipe de chercheurs avait étée créée. Balthazar en faisait partit.
Il travaillait intensément depuis maintenant trois semaines, et il n'en pouvait plus. Il travaillait sur cela la journée, et en rêvait la nuit. De multiples équations mathématiques venaient lui chauffer l'esprit afin de résoudre un nouveau problème, plus conséquent cette fois-ci : Le Dédale. D'après les informations qu'il avait reçu sur le vaisseau terrien, ce dernier avait subits de multiples avaries. La base contenant peu de mathématiciens hors-pairs, Balthazar avait décidé de se joindre à l'équipe de réparation du vaisseau afin d'arrêter les recherches en technologies aliens. Malheureusement, cela ne dura pas longtemps. Le SGC décida de remplacer Balthazar par un autre astrophysicien, soit disant "plus apte".
*Comment ça plus apte ? Je ne leur plait pas ?* avait alors pensé le Professeur Edwin. Ne souhaitant pas retourner travailler dans son laboratoire avec l'équipe, il demanda un petit changement d'affectation, pour se changer les idées. Il demanda donc à ses supérieurs hiérarchiques d'aller directement sur le terrain, en exploration. Il avait reçu un entrainement du Major Davis il y a peu, et il se sentait capable d'explorer une planète.
Au bout de quelques heures, on le convoqua dans la salle de Briefing. Il s'assit à la table, et remarqua les différentes personnes assises au tour, qu'un certain Layer, qui commandait la base mais que Balthazar n'avait jamais vu, présenta : le Sergent Annabel Spence, le Major Davis avec qui il eu son entrainement il y a quelques temps, le Colonel Jason Turner, commandant du Dédale qui participa donc exeptionnellement à la mission dont il avait la charge, une jeune recrue du nom de Julia Becker, et enfin il fut lui-même présenté.
Layer laissa le Sergent Spence présenter la mission d'exploration : Les relevés du M.A.L.P. indiquait une atmosphère viable, ainsi qu'une dense forêt et une grande humidité. Selon les analyses vidéos, la planète ressemblerais à une immense forêt insondable avec un U.A.V. car les arbres empêchent un décollage vers le haut, même rapide. Balthazar esperait bien découvrir des choses intéressantes lors de cette mission, et il esperait bien sure un peu d'action pour le changer de sa routine.

Peu de temps après, il se retrouvèrent tous en salle d'embarquement. Le vortex avait été ouvert, sous les yeux ébahis du Professeur Edwin. Pour la première fois de sa vie, il allait traverser la porte, ce qui était plutôt un comble en soit : étudier autant de technologies extra-terrestres sur Terre, consacrer sa vie à l'étude de la porte et de l'Univers, sans jamais avoir traverser ce vortex de sa vie. Enfin cela allait être changé dans l'instant. L'équipe s'approcha de la porte, et le Sergent Spence franchit la matière bleutée la première. Ensuite Jason Turner s'avança et disparu lui aussi, comme avalé par cette immense gelée. Balthazar prit son courage à deux mains, et décida de traverser la porte en troisième.
Presque instantanément il se retrouva de l'autre côté. Il fut alors submergé par l'humidité de la forêt alentour. La planète ressemblait à une immense forêt tropicale, mais version géant. Les arbres étaient tellement haut, et les plantes si énormes... Balthazar ne préféra pas penser aux animaux qui habitait dans le coin.

Le Sergent Spence décida de rester a la porte en temps que relais du SGC, et le Colonel Turner prit les devants, en partant avec le reste de l'équipe en exploration. Le Professeur Edwin suivit la troupe qui avancait péniblement à travers les grosses plantes tropicales.
*C'est partit pour jouer Indiana Jones...* pensa l'astrophysicien.
Au bout d'une dizaine de minutes à peine, Balthazar sentit le contrôle de son pied lui échapper, il essaya de se rattrapa mais la glissade qu'eu son pied dans la boue l'entraina dans une chute face contre terre... dans de la boue. Péniblement, il tenta de se relever, et accepta l'aide de Becker pour se relever. Balthazar s'essuya la boue du visage et lâcha un soupir de mauvaise humeur, lorsqu'il vit ce qu'il l'avait fait glisser : une immense marque d'un... pied ? d'animal. La taille de cette patte était juste impressionnante et le Professeur réprima une grimace lorsque le Colonel Turner compara la mission à Jurassic Park. Après s'être remit de ses émotions et d'avoir quelque peu enlevé la désagréable boue de ses vêtements, Balthazar continua le chemin avec l'équipe, un chemin qui menait vers l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Jeu 12 Mai - 22:42

Un miroir, une flaque d'eau... C'était impalpable et bien réel pourtant. Julia avait passé sa main fine et furtive sur le vortex que la porte venait de former ne sentant absolument rien. Elle avait du avoir l'air bien ridicule durant ces quelques secondes avant de franchir ce pas qu'elle savait important. Mais elle allait de nouveautés en nouveautés au sein du SGC. A moins d'être complétement blasé, toutes ces découvertes ne pouvaient que susciter la curiosité, l'exaltation! La blonde eut un bref flashebak du moment où son ex-mari avait reçu sa voiture de sport toute neuve, son nouveau joujou. Il avait eu le même regard qu'elle en ce moment.

Suivant l'ordre donné durant le debrieffing les membres de l'équipe passérent la porte un par un. D'abord le Colonel Turner, un ancien qui avait été en pause mais avait -semble-t-il, accepté de se joindre à eux pour l'exploration de Mme Burns. Le Major Paul Davis, une des huiles du SGC également lui emboîta le pas. Le scientifique du groupe, Balthazar Edwin avait suivit. Julia avait pu discuter un peu avec lui dans l'ascenseur les menant en sale d'embarquement et il lui avait dit que bien qu'il connaissait par coeur la technologie de la porte ce serait pour lui également un premier passage. Lorsque son tour était arrivé Julia avait passé une main songeuse dans sa chevelure blonde et avait confié au Sergent Spence


- Pour mon premier passage de porte des Etoiles j'aurais bien aimé trouvé une phrase légendaire du genre "Vers l'infini et au-delà!"...

Rennonçant à trouver une quelconque inspiration poétique la jeune femme rejoignit ses collégues de l'autre côté. Le voyage dura quelques secondes. Anabel Spence leur souhaita la bienvenue et le groupe se mit en route dépassant la sonde qui n'avait pu faire qu'un relevé trés sommaire des lieux. Jason Turner leur conseilla de ne toucher à rien. Julia eut un discret sourire amusé. C'était le genre de recommandation qu'elle aurait fait à son fils de trois ans. "Moi Tarzan toi Jane". C'est un peu ce qu'elle pensa au fur et à mesure de leur progression. La flore était surprenante, amazonienne et gigantesque.

- Je n'aimerais pas être là au moment où il pleuvera! Je doute que ce soit un petit crachin vivifiant qui tombe ici!

Ce qui était vraiment étonnant dans cette histoire c'est qu'aucune trace de vie n'avait été relevée. Et pourtant quand il y avait de l'eau, bien souvent il y avait de la vie. Aucun annimal ou insecte n'était en vue non plus. Comme pour donner une réponse à ses interrogations muettes Edwin Balthazar, qui était juste devant elle, s'éffondra dans la boue. Elle se dépécha de l'aider à se relever. C'est alors que tout le monde s'apperçut que le scientifique était tombé dans une immense empreinte de pas...ou plutôt de patte! Julia ouvrit de grands yeux étonnés et tapota légérement le bras de Balthazar

- Grâce à vous on sait dans quelle direction il ne faut pas aller au moins! Cette...créature a du laisser d'autres traces de son passage. Ca va sinon ? Pas de casse ?

Apparament étonné aussi, Jason Turner donna ses instructions

« J'ai toujours rêvé de jouer dans l'remake de Jurassic Park. Savoir si je serais l'unique survivant ou pas... » ajoutais je avec un air ironique et tragique à la fois. « On continue, restez proche les uns des autres et regardez ou vous marchez... J'ai pas envie d'avoir à écrire et raconter qu'un de vous s'est fait croquer par un Dinosaure, ça serait bien une première dans l'histoire des Terriens. Becker vous couvrez nos arrières, Major au milieu, ouvrez l'œil. ».

Julia sortit son compteur Geiger de son uniforme pour voir ci celui-ci pouvait lui donner quelques informations, intéressantes, s'assura que son arme était bien à portée de main puis alla se placer avec un "à vos ordres Monsieur!".

- Personnellement je préférerais Dinotopia à Jurassik Park. Cela dit dans notre malheur on aura peut être de la chance. J'ai lu que sur Terre les dinosaures les plus gigantesques étaient herbivores!

Aprés avoir écarté une éniéme branche pour passer elle demanda :

- Faut il signaler cette découverte au Sergent ?




Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Jeu 12 Mai - 23:53

Le Major se tenait debout dans la salle d'embarquement, il regardait l'équipe d'exploration, en attendant l'ouverture de la porte. Cette mission allait être pour l'officier qu'une formalité. En effet, outre le Colonel Turner et lui, les autres membres étaient des newbies, dont un que le Major avait formé aux camps. Il y avait également Annabel Spence, une femme que Paul connaissait, mais qui ne servirait que de transit entre les SGC et l'équipe.

La mission n'allait cependant pas être de tous repos. Une mission facile dans se travail, sa n'existe pas et Davis en connaissait un rayon. Combien de fois lui avait-on dit sa et qu'il était revenu couvert de sang ? Il ne le comptait plus. Cependant, avec la participation de Turner, dont Paul avait déjà fait équipe de nombreuses fois avec, ne pouvait qu'être un plus. Sur ordre du Général qui se tenait derrière la vitre, en salle d'embarquement, à côté de Layer, le Sergent mit en marche la porte des étoiles. Les chevrons s'enclenchèrent les uns après les autres, alors que le Major vérifier son P-90 ainsi que tous son équipement. Lorsque le septième chevrons s'activa et que le vortex apparu, Paul regarda la réaction des deux recrues et eût un sourire. Il s'approcha de Balthazar et dît : Sa fait toujours sa la première fois, mais ensuite, on s'y habitue.

Paul ajouta qu'il est ravi de faire une mission avec son ancienne recrue. Sans attendre plus longtemps, le Major passa la porte

- - /Flach Back/ - -

Paul venait d'arrivé à la base sous peu pour son grand retour en mission. Après une longue activité interne à la base, sans mission, le véritable but de sa présence ici allait reprendre. Passant rapidement par ses quartiers, le bipper du Major sonna. Il dût se rendre aussitôt dans le bureau de Rodolph Layer, commandant du SGC. Ceci n'enchantait pas l'officier, mais avait-il le choix ? Il aimait se travail et ne voulait pas le perdre. Dans le fond, il pouvait comprendre Layer ou non. C'était l'un des meilleurs amis d'O'Neill et jamais il ne pourrait changer de camps.

Entrant dans le bureau de Layer, celui-ci vient rapidement au but.

«Major Davis, suite à votre demande de réaffectation au personne partant en mission, j'ai l'honneur de vous annoncer que vous partez aujourd'hui, accompagné une équipe de recrue.»

Lors de la fin de sa phrase, Paul avait déjà tous comprit. Aujourd'hui, il allait faire le baby sitting...Davis ne dît rien, il fît un signe de tête à Layer par respect pour son titre de commandant et quitta son bureau. Il se dirigea aussitôt vers celui du Général et après les politesses de militaire, il dît :

Malgré tous le respect que je vous doigt Général, je n'ai ppas demander à repartir en mission pour faire le baby-sitter. Je veux une véritable mission.

Le Général ne dît pas grand chose, mais rassura le Major sur une présence d'un grand officier, en la personne de Turner. Paul en fût heureux mais savait qu'il allait faire cette mission sans grande conviction.

- - /Flash Back/ - -


Paul posa le pied droit sur la planète. Une première en cette année 2011 et même depuis longtemps. Rapidement, Davis dégagea la zone d'arrivée et se mit en position pour protéger la porte des étoiles, même si toutes trace de vie étaient épargner. Après la petite introduction du Sergent Spence, et sous les ordres de Turner, le groupe se mit en marche. Paul fît un salut à Annabel, en se disant qu'elle allait bien s'ennuyer seule...

Le groupe se mit en marche et rapidement après plusieurs centaines de mètres, Balthazar Edwin chuta. La première boulette des newbies...ceci fût bien rire le Major, mais le déconcentra et prit une feuille en pleine tête. Non pas une feuille terrienne, mais une feuille de cette planète, qui mesure plus de trois mètres. Autant dire que ce n'était pas un petit coup qu'il se prit, mais malgré une drôle de tête, il ne dît rien. Le Colonel le regarda et Paul le comprit rien qu'a son regard. Passant sa main sur son visage, il prit des nouvelles de Balthazar.

Sur cette planète, le Major se sentait petit, il faut dire que tous été sur cette planète disproportionner. En comparaison, il savait déjà ce qu'il allait dire dans son rapport : prenez Manathan, mais sous forme de végétation, vous aurez la planète de Mme Burns.

Aussitôt que le scientifique fût relevé par l'autre recrue, la cause de sa chute fût repérer. Il y avait donc de la vie sur cette planète, mais de la vie animal...préhistorique. Aussitôt le Major sortie à haute voie :

J'ai déjà vue le film...au même moment, Turner sorti également une comparaison à Jurassik Park. Suivit par Julia, dont Paul n'imaginait pas la comparaison des deux...mais après tous, c'était bien un truc de fille pensa t'il. Turner préconisa la poursuite de la marche, chose que le Major approuva et prit position dans la file de marche, comme demander par le Colonel.

Julia Becker demanda s'il fallait prévenir Spencer. Laissant Turner au décision les plus importantes et ayant l'habitude d'être chef d'équipe, Paul prit l'initiative de réponse à la recrue : Sa serrait préférable pour le Sergent, qu'elle ne se fait pas surprendre. Prévenez la donc Becker.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Ven 13 Mai - 21:55

A l'énorme trace de patte sur le sol s'ajoutait désormais celle du corps du jeune scientifique, tel un acte solennel pour marquer le passage des tau'ris sur ce monde. Bon, c'est vrai, il y a mieux qu'un corps écrasé dans la boue mais c'est toujours ça. Le pauvre scientifique essayait tant bien que mal d'enlever le maximum de bouillasse de son visage mais pour sa tenue, elle resterait malheureusement humide et collante. Bon début de mission n'est-ce pas ?? Au moins, elle n'était pas nauséabonde. Alors que Edwin essayait de se refaire une beauté, Becker écouta l'ordre du Major et actionna sa radio. Elle débita son message mais au moment d'attendre la réponse, un long silence s'instaura. Elle réessaya de nouveau alors mais rien ne changea. Légèrement agacé, se demandant si elle se trouvait sur le bon canal, le colonel actionna sa propre radio mais vous vous en douterez facilement, pas de réponse non plus. C'est alors que Balthazar osa une réflexion par rapport à la cause de ce silence. Cette forêt si dense pourrait-elle empêcher les ondes radios de passer tout comme les ondes de la sonde n'avaient pu passer ??

De toute manière, il leur restait encore du temps pour explorer la planète avant que Spence ne s'inquiète d'un trop long silence. Autant continuer de se ballader un petit peu et de revenir à temps pour le diner. Le colonel ordonna donc la reprise de la marche en plaçant chacun des compagnons. Plus ils avançaient et plus la végétation devenait dense, si c'était possible. La progression était difficile mais pas impossible et le colonel créait un passage pour son équipe comme il le pouvait. Mais alors qu'il dégageait le passage par rapport à un enchevêtrement de feuilles et de lianes, la vue se clarifia d'un coup, et laissa place à un ravin et une cascade luxuriante. La surprise passée, il n'y avait aucun autre moyen que de descendre le ravin et rejoindre le petit lac créé par la chute d'eau. Au moins cela faisait un heureux, le scientifique pourrait au moins se débarbouiller.

Mais ... et il y a toujours un mais, la jeune recrue, tellement soucieuse de tout faire pour éviter la chute, décida de poser son pied sur une pierre, qui pour l'esprit de n'importe quelle personne est un appuie solide et vous vous en douterez, il ne l'était pas. Becker glissa alors, perdant l'équilibre et rattrapée de justesse par le Major Davis. Avec l'aide du scientifique, la jeune femme fut ramener bon gré malgré auprès des autres mais alors que le major reprenait ses appuies, lui même dérapa et finit par dégringoler le long de la paroi pour attérir les pieds devant dans le lac, s'enfonçant dans l'eau jusqu'au bassin. Le reste de l'équipe finit par le rejoindre sans autres péripéties. Et alors que le major rejoignait le bord du lac vers ses coéquipiers, il ressentit quelque chose le frôler au niveau de la jambe droite et se figea d'un coup. Et de nouveau ce frisson contre la jambe. Informant ses coéquipiers de ce qu'il se passait, le colonel lui ordonna de ne pas bouger, tout comme aux recrues. Il s'avança alors dans l'eau, rejoignant le major, l'eau lui montant jusqu'aux cuisses. Il plongea alors la main et trouvant le quelque chose en question, il le saisit d'un coup rapide et le sortit hors de l'eau. Ils purent tous admirer alors la magnifique sorte d'algue, longue, fine, visqueuse et très ramifié. Le regard que lança le colonel au major en dit long sur sa pensée et alors qu'il jettait le morceau verdâtre au milieu du lac, un long cri sourd et plaintif envahi toute l'environnement. Il y avait donc bien de la vie sur cette planète.

Les deux gradés revinrent alors vers la berge. Le colonel était là pour donner des ordres alors qu'allait-il décider pour le moment ?? Avait-il remarquer que les falaises environnantes donnaient un excellent point de vue pour des créatures extérieurs à leur groupe ?? Le compteur Geiger de la recrue restait toujours neutre, aucunes radiations à détecter, le calme plat. C'est alors que le scientifique s'écarta quelque peu du groupe alors que les gradés tentait de se décider sur une conduite à suivre. Son regard avait été attiré par, lui semblait-il, un amas de feuilles bouger. Comme n'importe quelle situation le mettrait en scène, Edwin avança la main et avant qu'il ne touche les feuilles, elles se remirent à bouger rapidement, comme une réaction défensive. Continuerait-il à avancer sa main affrontant l'inconnu et sans doute le danger ou stopperait-il son geste au nom de la peur ??



[Bon voilà, une semaine pour répondre. Plusieurs pistes à explorer pour vous, ceux qui ne sont pas directement concernés par l'action peuvent tout de même réagir en conséquences. Eclatez-vous et faites tout ce que vous voulez, la suite dépendra uniquement de vos faits et réactions Rolling Eyes]
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Dim 15 Mai - 20:23

    Sans que je n'ai à répondre à la demande de Becker, Davis se chargea d'ordonner à la jeune militaire d'avertir Spence. Personnellement je n'aurais pas donné cet ordre après seulement 10 minutes d'exploration et une emprunte de dinosaures découverte. On ne savait absolument pas d'où venait ce truc, si c'était là depuis longtemps, si c'était récent, si la chose qui l'avait faite était encore en vie ou bien morte dans un coin.
    Enfin bref. J'allais pas faire grésiller ma radio à chaque fois qu'on tomberais sur une nouvelle emprunte de pas ou une feuille tombée d'un arbre. Le sort eut voulu que ma pensée devienne réalité puisqu'aucun signal ne passait apparemment sur cette planète. Cela allait donc compliquer les communications avec Spence et le reste de l'équipe si on était séparé, mais j'espérais qu'une distance assez courte entre plusieurs membres permettrait de faire en sorte que les ondes radios ne passent.

    Toujours observateur, je pensais à l'équipe. Balthazar n'avait pas dit un mot, il était calme et observait ce qui l'entourait. J'ignorai totalement ces compétences en matière de survit, pour ce qui était de la technologie, de la science (etc) il était apparemment doué, restait à voir si cette mission allait pouvoir le combler. Au vue de cette verdure je pensais qu'il était un peu déçu pour le moment car nous ne pensions pas tomber sur des armes avancées technologiquement. Restait à voir si je me trompais ou pas...
    Concernant Becker, elle était la soldat type. Elle avait l'air d'être assez joviale et sociable, ce qui ne me déplaisait pas. Je préférait ça à des mecs a fond dedans, qui ne lâchaient pas un mot de la mission sauf quand on leur demandait de parler. En plus de cela elle avait l'air d'avoir son petit caractère bien à elle, et j'attendais de voir le reste de la mission pour pouvoir mieux la cerner.
    Davis était le même qu'avant, bien qu'un peu plus investit dans les missions à première vue. Restait à voir si il allait gérer celle ci en tant que second ou pas...

    Au fur et à mesure ou on avançait, la foret devenait de plus en plus « velue ». Il y avait de moins en moins de facilité à avancer, et bientôt il serait impossible d'aller plus loin. Je tentait constamment de nous créer un passage à travers cette jungle, mais c'était difficile.


    « Faites attention, ça devient dur d'avancer. Regardez ou vous mettez les pieds... » dis je prudemment.

    Enfin, après plusieurs minutes de labeurs ou nous arrivâmes à sortir de ces grosses broussailles, le spectacle qui s'offrit à nous était magnifique. Il y avait un ravin agité, créant une immense cascade qui descendait et venait s'écraser sur un lac plus bas. Jason s'arrêta quelques secondes pour regarder ce magnifique spectacle. Il posa ses deux mains sur son arme, accrochée à son gilet tactique puis contempla la vue.


    « C'est un jolie p'tit coin ici... Si y avait pas les empruntes de 6 mètres de long ça pourrait faire office de destination de vacances... ».

    Je regardais les autres qui s'avançaient un peu vers le ravin. Au moins Edwin pourrait se nettoyer la face. Dommage que j'avais pas prit d'appareil photo, ça aurait pût faire joli dans mes quartiers. Après quelques petites minutes, je reprit la parole.

    « Bon, on va descendre en bas. Pour y aller ça devrait pas poser de problème, il suffira de regarder ou on met les pieds. Pour remonter en revanche ça sera pas la même histoire, mais on verra en temps voulu. Major Davis, vous passez en premier. Edwin, Becker ensuite. Je fermerais la marche. On se revoit en bas. » ajoutais je d'un ton ferme.

    Les premiers commencèrent à descendre, puis ce fût enfin à moi d'y aller. Je commença par prendre appuie, pour enfin me lancer dans ce nouveau défi. Tout se passait très bien, enfin, jusqu'à ce que j'entendis un petit cri plus ou moins aigu, et que je vis Becker ; en dessous ; déraper et tomber dans le vide. Davis, juste en dessous d'elle, la rattrapa de justesse. Alors qu'il l'aida à se stabiliser, ce fût Davis qui dégringola le long et fini sa course dans le lac. J'eus un petit haut le cœur en le voyant tomber ainsi, j'avais craint le pire mais il allait bien.
    Une fois en bas, toute l'équipe se rassembla autour du lac, a part Davis qui se remettait de sa chute. Après quelques secondes de repos, il s'approcha de nous et annonça qu'il venait de sentir quelque chose lui frôler la jambe...


    « Ne bougez pas Major. Restez immobile. Restez ici vous deux » dis je à Becker et Edwin.

    Je m'avança alors dans l'eau, en mettant tout d'abord un pied sur la rive, puis l'autre. Je décrocha mon P-90 de mon gilet pour viser non loin du Major. Je m'approcha lentement, pesant chaque pas pour ne pas faire de mouvements brusques. Enfin, une fois assez proche, je mit mon arme en direction de l'eau avec ma main gauche, et d'une main (droite) ferme, j'empoignai quelque chose dans l'eau rapidement avant de le sortir hors de la flotte. C'était une sorte d'algue verdâtre, mais néanmoins peu commune. J'en avais jamais vu des comme ça... Je regardai fixement le Major. On était pas tout seul ici... Je renvoya la plante des eaux plus loin, dans son habita naturel.
    Brusquement, je leva le regard vers les falaises plus haut, non loin de là ou ont été arrivés. Je sentait bien qu'on pouvait nous observer facilement, qu'on pouvait nous juger et pourquoi pas nous attaquer, nous traquer. J'espérais mon tromper pour une fois, mais plus la mission avançait, et plus je sentait que quelque chose clochait. Je fis signe à Davis de me suivre pour sortir de l'eau, et nous rejoignîmes Becker et Edwin. Là j'aurais bien voulu pouvoir communiquer avec Spence et lui informer de la situation... Je lui avais donné pour ordre de rentrer au bout de 2h si on avait pas de contact radio, hors, nous ne pouvions plus émettre apparemment. Il fallait donc prendre une décision...


    « Bon, très bien. Spence va se poser des questions si elle ne nous voit pas revenir. Davis, retournez à la porte et tachez de la tenir informée de la situation. Dites lui ce qu'on à découvert, et surtout ne vous perdez pas en route. Faites attention, on est pas seuls ici. Revenez avec elle, on se rejoint à ce même lac dans 30 minutes. Avec Becker et Edwin on va explorer un peu la zone et voir si on trouve rien de plus intéressant que des empruntes et des algues. Allez Major, ne trainez pas. » dis je à Davis en lui tapotant l'épaule amicalement.

    Puis, me tournant vers Julia, je scruta les alentours.


    « Soldat, si vous voyez la moindre chose hostile nous foncer dessus je vous ordonne de ne pas hésiter. Tirez sans hésitations. Restez avec Edwin, vous serrez sa garde rapprochée, et moi je serais la votre à tous les deux, ok ? Et si nous devions être séparés à un quelconque moment de la mission gardez votre sang froid. Nous sommes en territoire hostile, même si il y a bel et bien des dinosaures ici, il n'y a forcément pas que ça. Tout peut être dangereux, gardez l'œil ouvert Becker.  Ou est Edwin? » demandais je juste après, cherchant le scientifique à travers cette immense flore dans laquelle on pouvait se perdre rien qu'en ne faisant que quelques pas de trop...



[Désolé je devais répondre hier soir mais je suis sortis c'était pas prévu lol Rolling Eyes]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Balthazar Edwin
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 108

Arrivé au SGC : 25/03/2011

Age du Joueur : 21


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 39 ans.
Profession: Astrophysicien à l’Air Force.
๏ Expérience:
16/500  (16/500)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Mar 17 Mai - 21:55

S'essuyant la boue du visage, Balthazar entendit les ordres des militaires. Il vit Julia Becker prendre son talkie-walkie et tenter d'appeler Spencer sur les ordres de son supérieur. Voyant que rien ne marchait, le Professeur se permit une remarque :
- Je doute que les ondes de vos talkies-walkies puissent passer ici. Cette forêt est si dense qu'aucune onde, de n'importe qu'elle endroit dont elle pourrait venir, n'atteindrais Spencer. Nous sommes définitivement coupés du monde.
Turner ordonna que l'équipe reprenne sa route, il leur restais assez de temps pour continuer l'exploration sans trop s'inquiéter de l'heure. La petite troupe avança de plus en plus difficilement, sans vraiment savoir ou aller. La végétation luxuriante émervaillait Balthazar, mais le décevait aussi : pour l'instant aucune technologie alien, ni même une trace de vie intelligente sur cette planète. *On ne peut pas tomber sur des aliens à tout les coups* pensa le Professeur Edwin.

Lentement mais surement, la troupe avança jusqu'à observe run magnifique spectacle : Une grande falaise se trouvait là, déversant une incroyable chute d'eau qui retombait bien plus bas, dans un lac. Balthazar en eu le souffle coupé, c'était la première fois qu'il voyait un tel spectacle, tout comme d'autres. Il réfléchis et décida qu'il fallait mieux descendre, être au bord du lac serait sans doute plus agréable, et plus sécuritaire que de rester en haut d'une falaise. De plus le lac et la chute d'eau pourrait faire aussi de point de repérage, tout comme de base de repli en cas de problème. Apparemment, Jason eu la même idée, puisqu'il déclara presque dans l'immédiat que la troupe allait descendre le long de la falaise. Balthazar allait passer deuxième. Il esperait que rien ne lui arriverait, il avait déjà subit assez de chutes pour aujourd'hui selon lui, bien qu'il ne soit pas au bout de ses peines.
Doucement, Balthazar descendit la falaise accroché à une corde. Ce genre d'exercice, ce n'était pas vraiment pas sa tasse de thé. Heureusement pour lui (et malheureusement pour les autres) il ne tomba pas, mais Becker faillit tomber elle. Finalement, ce fut le Major Davis qui dégringola de la falaise avant de terminer sa course dans le lac, dans un immense "splash". Balthazar eu presque peur pour lui, et s'inquiéta pour sa santé, mais il le vit ressortir la tête de l'eau, et apparemment il allait bien.
Quelques minutes plus tard, toute l'équipe était sur la berge, sauf le Major qui se remetait de ses émotions, toujours à moitié dans l'eau. C'est alors qu'il annonça qu'une chose lui avait frôler la jambe. Le Colonel Turner s'empressa de prendre son P-90, et d'ordonner à Becker et à Edwin de ne pas bouger d'ici.
Jason se rendit bien vite compte qu'il ne s'agissait que d'une algue... extra-terrestre tout de même. Aussi, il le rejeta plus loin dans le lac avant de retourner avec le Major Davis sur la berge.
Les ordres furent rapidement donnés, et le major devait donc repartir pour informer Spencer de la situation. Du côté du Professeur, il devait juste explorer les environs avec Becker et Turner.
Mais son regard fut attiré par un petit tas de feuilles. En effet, il aurait juré avoir vu celui-ci bougé. Il s'en approcha, en s'éloignant du groupe. La tas de feuilles bougea une nouvelle fois. Cette fois il en était sur, il y a avait quelque chose ! Il tendit la main en direction du feuillage, qui rebougea une nouvelle fois, plus sur la défensive apparemment. Pris d'une soudaine peur, le Professeur Edwin saisit son Zat'nik'tel sur son équipement, l'alluma, et le point en direction du tas de verdure. Comme, si les feuilles elle-mêmes avaient compris, un cri sortit de nulle part. Un cri inconnu, inimitable, sans doute celui d'un animal. Balthazar savait qu'il venait du tas de feuille, c'était évident. Il venait de faire une grosse bêtise apparemment. Il recula à pas lents, toujours en pointant son Zat vers cet étrange buisson. Il rejoignit le groupe tout aux aguets qui commençait à lui poser des questions lors que le sol trembla, comme sous les pas d'un énorme animal. Edwin regretta alors de n'avoir jamais regarder "Jurrasic Park" jusqu'à la fin, pour savoir ce que devenaient les héros...

*Décidément, c'est vraiment pas ma journée...*
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Mar 17 Mai - 23:38

Bonté grâcieuse ! Rien à faire , la radio ne fonctionnait pas !
Julia avait appuyé patiement sur tous les boutons, cherchant toutes les fréquences ... en vain. Elle haussa les épaules, puis fit tourner lentement le chaton de sa bague d'argent. Une vrille en sorti et Julia commença à dévisser soigneusement l'arriére de l'appareil, pensant que les circuits pouvaient être endommagés.


- Je doute que les ondes de vos talkies-walkies puissent passer ici. Cette forêt est si dense qu'aucune onde, de n'importe qu'elle endroit dont elle pourrait venir, n'atteindrais Spencer. Nous sommes définitivement coupés du monde.

Elle rangea donc son matériel de bricolage, la théorie d'Edwin ne pouvait qu'être la bonne. Curieusement toutefois le compteur geiger n'indiquait rien de particulier

- Bon...on pourra toujours faire des signaux de fumée au sergent au pire! A moins que quelqu'un aie un tam-tam ?

Julia faisait contre mauvaise fortune bon coeur. Etre privée de moyen de communication ne l'enchantait pas. Ce genre de petit inconvénient finissait toujours par peser lourd dans la réussite ou l'échec d'une mission. Quoique dans le cadre du SGC c'était d'exploration dont il s'agissait...On décida de continuer malgré tout ce qui intérieurement la fit jubiler. On ne pouvait pas dire qu'elle se sentait comme un goa'ould dans son hôte mais elle trouvait tout cela fascinant! Et s'arrêter maintenant aurait été plutôt frustrant. Au fur et à mesure de leur progression ils se retrouvérent au bord d'un ravin avec une sorte de petit lac en dessous. Un sourire flotta sur les lévres de la militaire. Les beautés sauvages d'une nature inconnue s'offraient à eux. Elle se sentait un peu comme Christophe Colomb.

Durant la descente en rappel Julia posa le pieds sur une pierre qu'elle pensait solide. Celle-ci se déroba et en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, la jeune femme se retrouva...ratrappée par le Major Davis qui l'aida à se remettre en place. Un peu honteuse elle repoussa nerveusement une petite mèche blonde qui avait eu l'audace d 'échapper de sa queue de cheval

- Toutes mes excuses Major...et merci!

Et c'est là que Davis chuta à son tour et PLOUF!! Il tomba dans le lac. Aussitôt, tel des dominos le reste de l'équipe suivit. Julia refit surface, s'assura que tout le monde allait bien. Jason Turner fit alors part d'une découverte : une algue! Qu'il s'empressa de jeter au loin. Julia plongea ses mains dans l'eau espérant en trouver une à son tour

- Je ne suis pas une spécialiste en la matiére mais toute vie commence par prendre forme dans l'eau je crois...peut être que rapporter un échantillon de cette algue pour analy...

C'est alors qu'un cri plaintif raisonna ce qui fit sursauter Julia qui, dans un réflexe purement militaire, manqua sortir son arme. Mais il était déjà temps de passer à autre chose. Julia regretta que Davis doive partir seul...elle aurait plutôt fait des équipes de deux. Mais Turner savait ce qu'il faisait.

« Soldat, si vous voyez la moindre chose hostile nous foncer dessus je vous ordonne de ne pas hésiter. Tirez sans hésitations. Restez avec Edwin, vous serrez sa garde rapprochée, et moi je serais la votre à tous les deux, ok ? Et si nous devions être séparés à un quelconque moment de la mission gardez votre sang froid. Nous sommes en territoire hostile, même si il y a bel et bien des dinosaures ici, il n'y a forcément pas que ça. Tout peut être dangereux, gardez l'œil ouvert Becker. Ou est Edwin? »

Le claquement sec du zat' de la blondinette confirma à Turner, au cas où il aurait pu en douter, qu'elle était prête à suivre son ordre! Elle tendit l'oreille puis le doigt dans une direction.

- Apparament par là bas...à moins que ce soit un invité surprise.

Prudemment ils avancérent jusqu'à Edwin qui était vers un feuillage mouvant. Julia échangea un regard interrogateur, puis entendu avec ses collégues et se faufila comme un chat et silencieusement sur le côté du feuillage, son arme braquée sur la cible potentielle, retenant sa respiration.











Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Mer 18 Mai - 14:09

Après avoir donner l'ordre à Julia Becker, le Major avait tourné la tête vers le Colonel, espérant ne pas marcher sur ses plats de bande. Il faut dire que Davis n'avait plus été second de mission depuis très longtemps et avait prit l'habitude d'être à la tête d'un groupe de mission. Visiblement, Turner n'avait rien à dire sur l'ordre du Major, mais Paul se doutait bien qu'il ne pourrait continuer ainsi. Il devait donc réapprendre à s'effacer, comme il le fessait autrefois, sans cependant, perdre un brin d'autorité sur les jeunes.

Le Sergent Spence ne semblait pas répondre à la radio, mais recevait-elle le message ? Cette question effleura Paul, mais il qu'est ce qui pourrait empêchait cella ? Edwin eût visiblement la même question et il apporta une réponse, qui pouvait être tout à fait correct. Après tous, lui été un scientifique, le seul du groupe, il fallait donc se fier à lui, qui pour avoir intégré le SGC, devait être très compétant.

Le groupe continua d'avancer avec à sa tête le Colonel qui ouvrait la marche, bien que difficile soit telle. Paul observait tous l'environnement, il ne voulait rien laisser au hasard et chaque petit détail venait se mettre dans l'œil de l'officier. L'équipe fini par arrivé à un ravin, où se trouvait également une cascade, qui avait crée un lac, en bas de la falaise. L'équipe n'avait que d'autre choix, que de descendre. La recrue Becker passa juste devant Paul. La jeune femme posa son pied sur une pierre, mais celle-ci n'était visiblement pas très robuste et la jeune femme entama une chute. Davis eût le temps de tendre sa main droite et d'attraper la jeune femme. Avec l'aide de Balthazar, le Major pût sortir la jeune femme pour lui remettre ses pieds sur la terre ferme. Ceci se fit cependant au détriment du Major, qui en aidant la jeune femme, perdit l'équilibre. Son pied gauche glissa et Paul tomba dans le ravin.

Avec chance, Paul tomba d'en le lac. Cela aurait pût être pire pour lui. Davis se releva, avec une grosse pointe dans le mollet gauche, mais il ne dît rien. Pour le moment, il y avait d'autre chose plus importante. Le Major avança dans l'eau, celle-ci, arrivant au bas de son bassin, il n'avait qu'a marcher. En marchant, le second de l'équipe senti quelque chose bouger contre la jambe droite. Paul continua d'avancée mais ce frisson était toujours là. Paul regarda alors l'équipe qui été au bord du lac et dît :

Il y a quelque chose qui bouge dans l'eau.

Non Paul n'était pas un froussard, mais avec la trace de géant qu'il avait vue, ne laissa au fond, rien présager de bon. Le Colonel prit alors sur lui de rejoindre le Major et attrapa la chose. Il la sorti d'un coup sec et là....ce n'était que de vulgaire algues...de vulgaire algue...Turner regarda Davis et Paul eût alors un sentiment de grosse honte. Il avait eût peur d'une algue.

Sortant aussitôt de l'eau avec Turner, le Colonel donna ses ordres, à la suite d'un cri venait de la forêt, visiblement un cri d'animal puissant, qui ne présager rien de bon.

A vos ordres mon Colonel.

Puis, il se mit en route, pour faire demi-tour, seul, jusqu'à la porte des étoiles pour rejoindre le Sergent Spence. Le ravin qu'il venait de dégringoler en quelques secondes, le Major allait maintenant devoir le remonté pour ensuite rebrousser chemin dans l'immense forêt pour enfin, être à la porte. Davis ne montra rien à l'équipe, mais lorsqu'il se retrouva seul, il préféra rester sur ses gardes. Il ne tenait pas à se retrouvé nez à nez avec un dinosaure.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Ven 20 Mai - 16:14

Du côté de Davis

Malheureusement pour le Major, il venait de recevoir l'ordre de rejoindre le sergent Spence et pour celà, il devait remontrer toute la falaise et refaire le chemin inverse. Et bien plus qu'à le faire. Prenant son temps pour ne pas reglisser, le Major mis bien 10 min pour rejoindre leur point de départ. Il ne lui restait donc plus que 20 min pour faire le chemin inverse, trouver le sergent et qu'ils reviennent tous les deux .... Il faudra se presser alors ! Accélérant le rythme, il arriva bientôt à l'immense trace de patte dans le sol sans que rien ne soi venu le déconcentrer. Il arriva bientôt à l'espèce de clairière où se trouvait la porte et le MALP mais ... pas de trace du sergent. Que faire ??? Après quelques minutes d'un vide certain dans cette clairière, un grand cri qui aurait pu être assimilé à celui qu'un singe sur terre, se fit entendre ainsi qu'un juron certain bien terrien celui là. C'est alors qu'une sorte de lémurien oscillant entre un pelage vert émeraude et des touches violettes, sortit brusquement des feuillages pour attérir sur le MALP et repartir aussitôt.

"Mais tu vas t'arrêter saleté !!!!"

Annabel sortit à son tour des feuillages, furax. Elle vit alors le Major mais pas le temps de s'en étonner.

"Attrapez le ! Il m'a volé le GDO !"



Du côté de Turner, Becker et Edwin

Becker en place, mettant en joue le feuillage, Edwin s'était légèrement reculé ayant surement peur qu'il lui arrive quelque chose. Turner se trouvait juste derrière eux. Quelle décision prendre ?? Attaquer ou se laisser attaquer ?? Mais pas le temps d'y réfléchir plus longtemps car le feuillage rebougeait, comme si il se savait encerclé et en danger. C'est alors que la feuille se scinda en plusieurs morceaux et un son sourd monta, comme un bourdonnement d'ailes. Et avant qu'ils ne purent tous réagir, une forme de la taille d'une tête se détacha de l'arbre, suivit d'une dizaine d'autres, comme une famille qui décidait de changer de coin. Tellement surpris, le groupe des trois personnes recula de quelques pas jusqu'à ce que le groupe sombre ne s'éloigne dans les airs et que le silence ne reviennent. Mais il fut de courte durée car le cri plaintif entendu quelques temps auparavant revint parcourir les environs, mais il fut néanmoins plus perceptible, donc plus proche de leur position. Fallait-il alors changé de coin alors que le rendez-vous avec le major était prévu 15 min plus tard ??

Le trio, remis de cette rencontre, décida alors de faire comme prévu, explorer les environs en se montrant le plus discret possible. Contournant alors le lac, ils se retrouvèrent de l'autre côté de leur point d'arrivé mais apparement, rien de bien interressant, enfin pas aussi interessant que leur rencontre récente. Et soudain, un léger bruit extrêmement proche et tout le monde resta à se regarder. C'est alors que le soldat Becker se rendit compte qu'il s'agissait de son compteur Geiger qui s'activait. Cela voulait donc dire qu'il y avait des radiations dans le coin, bonnes ou mauvaises, il n'y avait qu'un appareil non organique pour en émettre. Etaient-ils sur la piste d'une technologie alien ?? Emoustillés par cette révélation, l'équipe commença à chercher dans les environs d'où pouvaient provenir ces rayonnements, promenant le compteur Geiger dans tous les sens.

Et doucement, ils prirent un chemin ascendant, suivant les rares bip sonore de l'appareil, pour finir par remonter à la même altitude que les falaises qui dominaient la cascade et le lac. Mais ce qui changeait sur ce nouveau point de vue, c'était qu'apparaissait désormais des ruines au loin, blanches, reluisantes au travers cette forêt. Que faire alors ?? Redescendre pour attendre le sergent et le Major sans savoir combien de temps il faudrait attendre au milieu d'animaux au camouflage impressionant ou attendre en ce lieu, à découvert .... Un bruit se fit entendre alors, comme des sabots rencontrant un sol sec et dure. L'équipe se retourna et vit une forme blanchâtre mais avec une sorte d'aura éblouissante autour d'elle, avec de longues pattes, perchant son corps assez haut par rapport aux corps des terriens. Elle restait là, à les regarder mais on sentait qu'au moindre mouvement brusque, elle pourrait disparaitre. Mais qu'attendait-elle ???




[Voilà, une semaine pour répondre, comme d'hab, éclatez-vous dans le rp, si questions il y a, sujet de la mj ou mp Rolling Eyes Bon jeu Rolling Eyes]
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Jeu 26 Mai - 12:07

La marche solitaire du Major allait donc commencer et la falaise, dont il venait de trébucher d'en haut, devait être prit, cette fois, dans l'autre sens. Non, cette fois, il n'était plus question de glisser. Abordant les mètres avec facilite, Paul réduit cependant son allure, pour éviter de se faire surprendre, ce qui lui ferrait perdre encore plus de temps.

D'ailleurs, le temps était son ennemi. Il n'avait eût au total qu'une demi heure. Il devait donc se presser, car ceci pouvait représentait un véritable contre la montre pour le Major. Certes, il n'était plus des tous jeunes, mais il avait encore du tonic. Arrivant enfin au dernière mètre de la falaise, Paul eût soudain l'envie de se retourné pour regarder en bas. Ce qui lui vaut une légère diminution de son équilibre, mais il s'en sorti correctement, en arrivant tout en haut de la falaise.

Il n'avait plus que maintenant vingt minutes avant de devoir être de retour, autant dire, qu'il devait se dépêcher. Davis parti donc a une allure soutenu dans la forêt immensément dense. Heureusement pour lui, le passage qu'avait ouvert le Colonel Turner était toujours là. Passant devant l'immense trace au sol, cela le fît sourire légèrement. Le Major fini par enfin arrivé à la clairière. La, il vit le malp, mais aucun signe du Sergent Spence. Étant sorti de la forêt, il se dît que sa radio devrait refonctionner. Cependant, Paul attendit quelque seconde, entendant des bruits, d'abord de singe, puis de parole terrien. Spence était surement en danger. Il devait réagir. Au moment de l'utilisai, un petit animal, dont Paul ignorait le nom, mais qui avait un aspect des plus jolie, sorti de la forêt, suivit par Annabel Spence. Celle-ci s'écria qu'il avait voler son G.D.O. Comment avait-il pût rusé ainsi la sergente ? A ce moment là, Paul se dît que sur cette planète, décidément, tous pouvait arrivé.

Sans grand choix, le Major se mit dans la course de cette charment bête et pensant l'avoir au bout des bras, il sauta en avant, bras tendu...mais se retrouva, tête contre sol, sans rien dans les mains. Autant dire...quelle honte !

Je t'aurais sale bête !

Le Major regarda Spence, tous en lui donnant des consignes avec ses mains. Il lui demanda de passer par sur le flanc gauche, lui passerait à droite. Les deux militaires allaient se retrouvé chacun d'un côté de l'animal. Animal qui a cette vue ce figea...Paul en profita donc pour tendre la mains et l'attrapa. Il cria alors :

Je l'ai !

A ce moment là, il entendit un cri. Il analysa la situation et retira sa main rapidement. En effet, il venait d'attraper les cheveux du Sergent Spence. Heureusement qu'il n'avait pas tiré fort. Cependant, il eût une bonne nouvelle. En effet, Spence, elle, avait réussit à attraper l'animal. Pendant qu'elle le tenait, le Major lui prit le G.D.O. Une fois récupérer, Paul rendit l'appareil à la jeune femme et lui dît :

Toutes mes excuses pour vos cheveux.

Regardant sa montre, il ne restait plus qu'un peu moins de dix minutes. Autant dire, qu'il fallait partir de suite et à une allure vite. Le Major attrapa donc le bras de Spence pour la mettre en allure et lui dît :

On doit se dépêcher de rejointe le Colonel Turner, on n'a plus beaucoup de temps. Je vous raconterais tous en chemin.


[HRP : Tu as dît "Eclatez vous", autant dire que je me suis éclater à tous les sens ! J'ai un peu fait participé Annabel, mais elle a le bon rôle, à l'inverse de Paul, j'espère que je n'ai pas trop déborder sur toi pour ton perso. Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Ven 27 Mai - 0:05

    Becker s'était avancée jusqu'à Edwin, ou les feuillages bougeaient. Elle tenait le buisson enjoue, et par réflexe j'empoignai mon 9mm, au cas ou...
    Alors qu'Edwin reculait lentement, je m'avançait également pour paré à toutes éventualités. Au moindre mouvement brusque, je ferais feu sans sommations si quelque chose nous sautait dessus. Les bestioles ici devaient être assez costaud vu la taille de la flore, et j'avais franchement pas envie de leur servir de repas.

    Soudainement, quelque chose se passa. Les feuilles se scindèrent en plusieurs parties, et les événements se passèrent si vite que je n'y compris pas grand chose. Je sais juste que je dégaina pour 9mm par pur réflexe, et ce fut lorsque je les vis grimper vers le ciel que je compris qu'il devait s'agir d'une bestiole locale...


    « Ils m'ont fait flipper ces machins... Restez sur vos garde, si même maintenant les feuilles volent on est pas sortit d'la merde j'vous l'dis ».

    J'pouvais paraître grossier parfois, mais je préférait utiliser des termes poignants et compréhensible de tous, plutôt que d'essayer d'utiliser des mots plus « soft » et auxquels je ne comprendrais rien non plus. Bref. Pour en revenir à la mission, on avait tous eut notre moment de flippe, et c'était pas plus mal au moins c'était passé. On savait à quoi s'attendre, on serait donc plus dans l'ambiance de la planète, et plus efficace en cas de confrontation.
    Rapidement, le cri plaintif de tout à l'heure se fit réentendre à nouveau, mais cette fois plus perceptible, donc plus proche... Cette saloperie de bête se rapprochait. Dommage qu'on avait pas un M-16 ou un truc du genre pour pouvoir lui faire mal, il les aurait senti passer les cartouches. Un P-90 ici serait pas vraiment utile, sauf pour lui chatouiller les endroits sensibles... On avait rendez vous avec Davis et Spence d'ici quelques dizaines de minutes, si on s'éloignait trop on ne pourrait peut etre pas revenir à temps, et là ça risquait de poser problèmes...


    « On va pas se séparer plus ou on va vraiment pas rentrer en un seul morceau. On va essayer de s'éloigner en douceur, sans courir ni s'affoler. On va faire le tour du lac sur un périmètre plus éloigné pour pouvoir explorer un peu, mais sans pour autant s'écarter trop du point de rendez-vous. Becker, vous couvrez l'arrière. Edwin au milieu. Vous avez prit une arme? » dis je en le fixant. (Si oui je ne fais rien, si non je lui file mon 9mm Wink)

    Nous nous remirent donc en marche, en ouvrant bien les yeux. Après quelques minutes de marche, nous arrivâmes de l'autre côté du lac. A première vue rien de bien intéressant, mais seulement à première vue. Quelques secondes après ça, un petit bruit pas très familier et aussi très casse bonbon fit son apparition. Au bout de quelques secondes je remarqua qu'il s'agissait d'un bruit émit par une machine, un engin qu'on avait avec nous. Le compteur Kaïg.. Gaig.. le compteur de Becker !Je fixa le soldat, sans poser de question. Mon regard en disait long après tout... J'attendais qu'elle m'explique ce qui se passait. Après quelques secondes ou Becker et Edwin avaient échangés plusieurs regard, je les fixa à tour de rôle, mais aucun des deux n'avait bien l'air décidé à prendre la parole...


    « Pourquoi ça bip ?! » dis je d'un ton impatient en gardant la bouche ouverte en ayant bien l'air con.

    Après m'avoir expliqué, je comprenais mieux. Pas tout en détail, mais mieux. Il devait donc y avoir une technologie quelconque à proximité puisque ce truc captait les radiations qu'émettait les technologies en tout genre. On se mit donc à chercher à droite à gauche en quête de quelque chose de rentable, et non des T-Rex et des feuilles volantes. Pour un peu j'm'attendais à voir débarquer un lapin en retard et un chat invisible... Bref.

    Après de nouveaux instants de marches, de longs instants, ont finis par revenir aux petites falaises qui surplombaient le lac. Nul besoin d'escalade, une pente y menait tout droit. C'était bon à savoir. S'arrêtant quelques secondes pour respirer un peu (pour les autres pas pour moi :P), je pensa qu'il ne faudrait plus tarder à penser à redescendre, l'horaire du rendez vous approchait et il ne fallait pas le louper. Je savais que Davis attendrait quelques minutes de plus, car il était comme ça. Mais moi je n'attendrais pas, je ne risquerais pas de mettre la vie de 2 personnes pour en sauver 2 autres. Je reviendrais surement plus tard, seul ou accompagné, mais il ne fallait jamais trop s'attarder lorsqu'on posait des « lapins ».
    Lentement, je me retourna vers l'horizon et là, sérieux, franchement, je resta figé quelques secondes. Comment on avait pût louper ça... Enfin quelque chose d'intéressant... Des ruines sortaient des bois au loin. De jolies (et surement très vieilles) ruines blanches... Intéressant. On pouvait soit rester là, à découvert, mais en vue des ruines, soit redescendre et rejoindre Davis et Spence qui n'allaient sûrement plus tarder à arriver...


    « Bon, on redescend. Les ruines sont à 40° ouest, on pourra se repérer facilement une fois en bas. On choppe Spence et Davis et on va voir ça de plus prêt, avec un peu de chance on y trouvera des objets évolués et vous pourrez enfin commencer à travailler Edwin... » dis je avec un léger sourire.

    Soudainement, derrière nous, un bruit se fit entendre. On se retourna instinctivement, et on vit quelque chose un peu plus loin, immobile, droit. C'était une sortie de forme blanchâtre avec une drôle d'aura autour. Ça flashait un peu, mais c'était pas désagréable à regarder. Mon regard se posa sur mes deux compagnons qui avaient l'air aussi intrigués que moi concernant cette.. chose. C'était un animal, enfin je pensais. A vrai dire je savais pas trop, mais ça paraissait tout aussi méfiant que nous l'étions en ce moment même. Lentement, je leva mon P-90, ne faisant aucun geste brusque. Je ne voulais pas que ce truc nous saute dessus au moins mouvement suspect. Après de longues secondes de contemplation, je fini par reprendre la parole.


    « Le quart d'heure des délires est fini. Reculez lentement je vais le tenir enjoue. Je vous emboite le pas. Pas de mouvements brusques, on redescend... J'préfère pas qu'on se frotte trop à ça pour l'instant nous ne sommes pas assez armés pour faire face à l'inconnu. » ordonnais je à mon équipe.

    Lentement, les deux reculèrent, suivit par moi même. J'espérais bien que cette chose n'allais pas nous sauter dessus ou pire, que d'autres arrivent et qu'on se retrouve piégé...



[Vraiment désolé de répondre que maintenant mais avec le nouveau boulot, la formation etc c'était la course et franchement j'ai pas pût avant. =S]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Dim 29 Mai - 20:27

De frayeurs en frayeurs aussi diverses que variées, l'équipe, du moins ce qu'il en restait, était tombée sur des ruines aprés avoir rencontré des annimaux sortis d'un autre temps...ou du coffre à jouets du fils de Julia au choix.... Enfin quelque chose à se mettre sous la dent! Toutefois Julia sentait une certaine inquiétude monter en elle. Si ruines il y avait, humains ou humanoïdes avaient vécu...et le régne annimal avait recommencé. Bref, tout se serait passé dans le sens inverse de la terre. La deuxiéme hypothése était que les habitants de cachaient...et quelque chose disait à la blondinette que ce n'était pas par timidité.

« Pourquoi ça bip ?! »

Julia jeta un coup d'oeil sur son compteur geiger qui s'affolait. Elle échangea quelques regards avec Edwin et répondit, un peu surprises

- Ce n'est pas un texto hélas! Il y a des radiations ! Ca signifie qu'une technologie est présente sur cette planéte!

Certainement, Edwin aurait mieux expliqué cela qu'elle. Julia n'était pas une spécialiste des rayonnement. Mais Turner sembla s'en satisfaire.

- Dommage, je commençais à apprécier notre classe nature et découverte !

A tout hasard, elle tapota sur les touches de son talkie walky, des fois qu'ils pourraient capter quelque chose, et avoir une communication avec leurs collégues. Cela pourrait leur éviter de rebrousser chemin alors que de grandes découvertes (certainement!) s'annonçaient. Alors qu'ils continuaient à explorer le périmétre, la jeune femme crut entendre un bruit de sabot. Les trois co-équipiers se retournérent comme un seul homme pour se retrouver en face d'une apparition blanche, éblouissante, magnifique vraiment. Julia en resta quelques secondes scotchées. La pureté de la silhouette de l'annimal -si c'en était un- lui faisait penser à une licorne.

« Le quart d'heure des délires est fini. Reculez lentement je vais le tenir enjoue. Je vous emboite le pas. Pas de mouvements brusques, on redescend... J'préfère pas qu'on se frotte trop à ça pour l'instant nous ne sommes pas assez armés pour faire face à l'inconnu. » ordonnais je à mon équipe.

Suivant les ordres, Julia fit quelques pas en arriére, un peu choquée que Turner pointe une arme sur cette créature. Question de sécurité bien sûre...mais tout de même. Elle murmura

- Monsieur cette créature est venue à nous. Il se peut qu'elle veuille entrer en communication...

Sachant pertinamment qu'elle allait avoir l'aire idiote, Julia fit un geste gracieux et lent de salut à...la chose

- Salutations. Nous sommes des explorateurs venus de la terre.

La "licorne" entendait-elle des sons ? Comprenait-elle un langage ou était-elle un simple annimal ? Ou un hologramme ?? On le saurait vite!


Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Mer 1 Juin - 19:36

Du côté à Davis.

Mais qu'avait-il à courrir ainsi ?? Le singe lui aurait-il pincer trop fort les fesses ?? En tout cas, Il avait finit par lui lâcher le bras mais continuait d'avancer rapidement.

"Bon il se passe quoi au juste ?? Pourquoi vous courrez comme ça ?? Ya plus personne pour surveiller la porte en plus !!"

Mais d'un coup, alors que Annabel faisait ce qu'elle pouvait pour suivre le major, ils purent entendre au dessus de leur tête un cri très reconnaissable. Le petit singe les suivait en sautant de branche en branche. Soit il s'était acharné à voler ce GDO soit il les avaient pris pour compagnon de jeu ... Aucun indice ne permettait de se décider à ce sujet ... Et alors qu'ils commençaient à arriver aux abords de la falaise, le petit singe sauta sur le major, lui agrippant la tête. Annabel sauta alors sur l'ensemble et tout l'amas de chair et de cheveux bascula sur le côté et commença à dégringoler sur le sol à l'opposé de la falaise, comme si ils prenaient un autre chemin. Le singe s'accrochait fortement au major et fouillait tout son équipement, comme à la recherche de quelque chose. Une vraie bataille de chenapant. Malgré tous les efforts des deux personnes, le petit singe réussit à retrouver le GDO et d'un coup, pris appuie sur l'abdomen du major pour sauter dans les arbres. Annabel se releva alors et commença à courir après.

"Vite, il ne faut pas qu'il s'échappe, sans GDO on ne pourra retourner sur Terre !!"

N'attendant pas la réponse du Major, elle s'enfonça dans les feuillages, se détournant du point de rendez-vous fixé par le colonel. Le major avait donc un fort dilemme à résoudre. Mais comme d'habitude, on n'abandonne jamais un homme ou femme pour la situation, derrière. C'est alors qu'il entendit sa radio grésiller fébrillement. D'où celà pouvait-il provenir ?? Après avoir réglé le sujet de la radio, il prit la suite d'Annabel et alors qu'il commençait à la rattraper, il la vit disparaitre d'un coup au milieu des buissons. Pas le temps de ralentir, il se prit le pied dans une racine et tomba la tête la première dans une sorte de cavité très profonde où Annabel se trouvait étendue à terre, à moitié inconsciente.


Côté Turner, Edwin et Becker

La forme blanchâtre n'avait pas bougé d'un pouce, restant à regarder le groupe de 3 personnes de toute sa hauteur, impassible. Elle avait simplement cligné des yeux lorsque la jeune femme avait légèrement avancé vers elle en faisant des sons étranges avec un des orifices de son visage. Par contre, la créature avait baissé le visage lorsque le colonel avait pointé son objet noir sur elle. La créature se retourna alors en direction des ruines et l'instant suivant, détournait la tête vers Julia comme pour l'inviter à la suivre. Le Colonel et le scientifique voulurent bouger mais d'un coup, ils sentirent comme un poids sur leur membre, les empêchant de faire quoi que ce soit, ni de dire quoi que ce soit. Quant à Julia, elle sentit une légère pression dans son dos comme si quelqu'un avait posé une main délicate et la poussait légèrement afin de la faire avancer. La créature commença alors à avancer, emportant dans son sillon la jeune femme.

Le colonel, fulminant de rage. Et alors qu'il voyait la jeune femme disparaitre dans les feuillages, les forces qui s'exerçaient sur ses membres disparuent petit à petit. Et alors qu'il commençaient à partir à la poursuite de la créature, Edwin parla d'une voix un peu crispée. Elle expliqua alors qu'ils n'étaient plus seuls dans cette petite clairière. En effet, un homme, très grand, à la peau foncée, les cheveux longs et très noir, se tenait à côté du scientifique. Son regard dissuada les deux jeunes hommes de tenter quoi que ce soit. Puis un second homme, comparable au premier se rapprocha du colonel et resta à l'inspecter de haut en bas. Après de longs instants, les deux hommes mirent leur main dans le dos du colonel et du scientifique et leur donna l'impulsion nécessaire pour entamer une marche. Ils partirent alors vers la direction où Julia avait disparut un peu plus tôt.

Du côté à Julia, la créature marchait à quelques pas devant elle, tranquillement, impassible. Le voyage dura quelques temps et chose surprenante, elle put voir des animaux typique de cette forêt, aux plumages, aux pelages et aux coques plus luxuriants les uns que les autres. Et après autant de découverte, la jeune femme finit par arriver dans une nouvelle clairière mais abritant cette fois-ci les ruines blanches vues au loin.


[Bon, une semaine pour répondre, comme d'hab XD et le reste aussi, comme d'hab XD Bon RP !!]
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Mer 8 Juin - 0:02

Julia ne parvenait pas à déttacher son regard de la créature. Si son esprit lui soufflait de demeurer prudente et d'attendre qu'Edwin et le colonel donnent avis et ordres pour agir, son instinct lui ordonnait de faire confiance à...cette forme. Apparament elle ne savait pas parler mais comprenait les intentions. Percevait-elle les ondes émanant des humains ? Mystére! D'ailleurs tout était un peu trop mystérieux et irrationnel au goût de Julia. Quelque chose n'allait pas et la mettait male à l'aise. Mais quoi précisément ?

Lorsque l'être l'invita à la suivre, elle secoua négativement la tête

- Peut être pourrions-nous faire d'avantage connaissance avant...Nous n'avons même pas été présent...

Mais malgré elle ses membres se mirent en mouvement. Une force inconnue semblait pousser la blondinette à suivre la créature. L'emprise était douce et agréable mais Julia n'aimait pas ne plus être maîtresse de ses mouvements. Elle se retourna et lança un regard impuissant à ses collégues. La nature luxuriante aurait du occuper ses pensées mais Julia était trop inquiéte pour s'y attarder. Elles finirent par arriver vers les ruines que l'équipe avait déjà apperçu. Julia passa une main nerveuse dans ses cheveux

- C'est trés intéressant tout ça mais j'aimerais savoir ce que vous avez fait de mes amis.

Elle enclancha à nouveau son talkie walky

- Becker apelle l'équipe SG...quelqu'un me reçoit ?

C'est alors que surgirent Edwin et Jason, escortés par deux hommes qui lui firent penser à des Indiens...Tout cela plaisait de moins en moins à Julia et elle fit un effort méritoire pour ne pas sortir son zat et recouvrer son calme. Elle planta un regard déterminé dans celui d'un des deux inconnus

- Peut-on savoir qui vous êtes et ce que vous attendez de nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Mer 8 Juin - 0:04

La Major courut rapidement sur une petite distance en tenant le bras de Spence, mais voyant qu'il l'a tenait assez forte et surtout, qu'elle n'avait peut-être pas la vitesse pour le suivre, il l'a lâcha. Cependant, il ne lui avait pas fourni d'explication et le jeune femme commença à se poser des questions. D'ailleurs, la question ne tarda pas a tomber.

Tous en maintenant une allure rapide, il lui répondit :

Vous avez déjà vue Jurassik Park ? Et bien, nous y somme.

En cette simple métaphore, Paul espérait avoir été assez clair au sujet des créatures, où plutôt des dinosaures peuplant la planète.

Le Colonel Turner nous attend avec le reste de l'équipe au bord d'un lac.

Le fameux lac où Paul était tomber et où il espérait ne plus a connaître la même chute. Dans l'immense forêt, de nombreux bruits se firent entendre et dans ses bruits, Davis pût reconnaître un bruit familier, qui ne lui présager rien de bon. En effet, le singe les suivait. Que voulait-il ? Le Major n'en avait pas la moindre idée et après tous, il s'en foutait un peu, tous ce qu'il voulait, c'était rejoindre Turner.

D'ailleurs, Paul arriva tous prêt du bord de la falaise et ralentis. Il fit d'ailleurs un petit signe à Spence, pour éviter qu'elle se fasse prendre au piège et tomba dans la falaise. A ce moment là, le singe sauta sur le Major et lui agrippa à la tête. Les pattes du singe lui cachèrent la vue et lorsqu'Annabel se joint a ce combat d'une grande tristesse, le Major tomba au sol. Et avant qu'il ne pût s'en rendre compte et se relevé, le singe le fouilla et reprit le G.D.O.

Spence se mit à le courser et autant dire que Paul n'avait pas vraiment de choix. Sa radio se mit à grisailler. Ceci fît douter le Major. Rejoindre Turner ou suivre Spence ? Mais avait-il vraiment le choix. Le Singe a le G.D.O, autant dire, aussi bien leur retour sur Terre, mais toute une partie du dispositif défensif du SGC. Paul se dépêcha de prendre la direction de la Sergente, sans cependant l'apercevoir.

Cherchant Spence au plus loin, il ne vit rien. D'ailleurs, il ne vit pas une racine sorti du sol et tomba au sol. Ce n'était pas la première fois dans cette mission, qui commençait vraiment a être pour Paul, la malchance. Cette racine fît cependant tomber Paul dans une cavité, où se trouvait Annabel. Il venait donc de retrouvé la Sergente, qui semblait consciente, mais pas de beaucoup.

Spence, vous m'entendez ?

Visiblement oui, mais il attendit une réaction de sa part. D'ailleurs, en attendant cette réponse, il regarda dans la cavité, cherchant la moindre trace d'activité humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Lun 20 Juin - 22:48

Du côté de TURNER, EDWIN et BECKER

La forme se tenait immobile, devant les ruines luminescentes. Julia n'avait pas bougé de la position ou elle avait arrêté de sentir la douce pression dans son dos. Le colonel et le scientifique étaient arrivés derrière elle, escortés. Tout le monde se regardait, impassible, dans l'attente de ce qui allait pouvoir se passer. Et soudain, la forme s'évapora, disparaissant au travers de l'atmosphère en de fin filaments lumineux. Les ruines étaient toujours là, imposantes et resplandissantes. Mais les deux grands hommes encadrant le colonel et le scientifique bougèrent, devenant plus agressifs. Le colonel commença alors à s'énerver et il reçut en réponse un coup de baton au visage et un coup de pied derrière les genoux afin de le mettre à terre. Trop intimidé, Edwin ne bougea pas. Les deux colosses ne dirent aucun mot, surement qu'ils ne parlaient pas la même langue que l'équipe SG et préféraient donc discuter ensemble via leur regard. Becker quant à elle était venue rejoindre le colonel pour l'aider à se redresser et alors qu'il allait tirer dans le tas par pur vengeance, les deux hommes s'éloignèrent et disparurent à leur tour dans la forêt. Se calmant, le colonel remarqua alors qu'ils étaient seuls, très seuls au milieu de cette clairière, tous les sons d'animaux ayant disparut. Que fallait-il faire ?? Aller vers les ruines ou rentrer à la base ?? Vu la tournure des évènements, le colonel décida de plier bagages, de récupérer le major et la tite tête blonde et d'aller faire son rapport au général en traitant cette planète de tous les noms possibles et inimaginables.

C'est ainsi que le groupe de trois repartis en arrière, essayant de reprendre le chemin du lac mais la forêt était dense et les arbres tellement identiques les uns par rapport aux autres. Où se trouvaient-ils exactement ?? Se rapprochaient-ils ou s'éloignaient-ils de plus en plus ?? Une dizaine de minutes passa, le colonel fulminait rêvant déjà d'un buldozer et d'une dizaine de kilos de C4. Becker essayait de reconnaitre les endroits par où elle était passée lorsqu'elle avait suivit la créature mais rien à faire non plus. C'est alors qu'ils allaient tous péter un cable que deux yeux jaunes apparurent devant eux. Une panthère. Enorme, fixant ses pupilles sur les 3 acolytes, enfonçant ces griffes dans le sol. Le colonel allait lui faire la peau, comme la première fois avec la créature luminescente mais Becker intervint, comme auparavent, baissant le canon du colonel. La tête de la panthère oscilla quelques instants puis elle se retourna, leur tournant le dos et fit quelques pas. Se rendant compte que les militaires n'avaient pas bougé, elle se stoppa et tourna le visage vers eux, montrant les crocs, comme agacée qu'ils ne la suivent pas. Les regardant un à un dans les yeux, elle détourna le regard puis reprit sa marche, lente et tranquille. Edwin fut le premier à mettre un pied devant l'autre. Il fut vite rabroué par le colonel mais rien à faire, il préférait suivre l'animal plutôt que de rester perdu en pleine jungle.

Le reste de l'équipe finit par suivre, on abandonne pas un équipier forcément. La panthère se trouvait à quelques mètres devant eux, marchant toujours à une allure aussi tranquille, sa queue se balançant telle un balancier d'horloge, de par et d'autre de ses pattes arrières, montrant ainsi les muscles s'activer sous l'effort, laissant entendre toute la puissance que l'animal avait à disposition. Bref, le temps s'écoula ainsi, l'équipe se mouvant au travers des arbres. Où la panthère les menait-elle au juste ?? Soudain, elle s'arrêta et grogna puis rugit d'un coup, devenant très véhémante envers quelque chose qui se trouvait devant elle. Le colonel s'approcha, arme au poing, près à tirer ...



Du côté à Paul DAVIS


Le singe avait disparut avec le G.D.O. Il ne restait plus que Annabel, assise contre la paroi de la cavité, essayant de reprendre ses esprits pendant que le major Davis cherchait comment sortir de ce trou. Mais le sol était poreux. Il esseya d'escalader en s'aidant des racines qui dépassaient. Malheureuselement, tout s'effritait et les racines se cassaient pour lui rester dans les mains. Plus qu'à aller inspecter le reste de la cavité pour essayer de trouver une issue. Annabel lui dit qu'elle préférait rester assise et qu'il pouvait partir faire sa reconnaissance tranquillement. Il s'engagea alors à la recherche d'une sorte de tunnel ou quoi que ce soit qui pourrait les aider à regagner la surface. Les minutes s'écoulèrent et il trouva enfin un chemin qui semblait durée sur quelques centaines de mettre mais il lui semblait voir une lumière tout au bout. Il revint vers la position d'Annabel et stoppa d'un coup. Une lumière blanche se trouvait devant elle, tel un halo surpuissant. Le Major prit peur alors mais bien vite, un sentiment de sérénité l'envahi. La forme semblait bouger et un visage apparut soudainement. Il essaya de prendre contact avec la forme mais il n'eut pour réponse qu'un sourire. La lumière se déplaça alors pour passer aux côtés du major et s'avança dans le tunnel. Annabel suivait derrière, remise de sa chute. Elle sourit au major comme pour lui donner confiance et le prit par la main pour qu'il la suive. Ils avançèrent dans le tunnel éclairé par la créature devant eux et au bout de quelques minutes d'émotions intenses, ils finirent par remontrer à la surface.

Maintenant, il fallait retrouver le reste de l'équipe. Mais ils entendirent un bruit qui ne leur était pas inconnu. Le cri du singe. Il apparut à côté d'eux au niveau d'un branchage, le G.D.O. dans la main. Le visage lumineux se tourna vers le petit animal et d'un sourire, le singe se domestiqua, s'avança sur la branche et tendit l'appareil au major. Une fois ce dernier s'en étant saisit, le singe cria et disparut rapidement au travers des branchage. Le regard blanchâtre les regarda de nouveau, avec un sourire fantastique, puis s'évapora dans les airs. L'air un peu penault, ne sachant pas exactement ce qu'il fallait penser de ce qui venait de se passer, le Major reprit ses esprits et indiqua qu'il fallait se remettre à la recherche des autres. Ils avaient fait quelques pas lorsqu'un rugissement les interrompu. C'était quoi ça encore ??? Ils n'osaient bouger, de peur que des crocs acérés ne leur transpercent la chair. C'est alors qu'un juron bien reconnaissable les fit se retourner. Turner se tenait derrière l'animal, arme à la main. Soulagé, tous se mirent à sourire, voir rire nerveusement. L'animal s'éloigna alors, ayant accompli sa mission. Le temps des retrouvailles étaient venus, le colonel essaya de savoir ce qu'il s'était passé mais alors qu'il donnait l'ordre de rentrer, un hurlement, qu'ils avaient tous entendu au début de mission, rempli tout l'espace environnent. Le responsable de la patte géante imprimée dans le sol ne semblait plus si loin que ça après tout. L'ordre tomba assez vite ... Courir.


[Voilà, désolée du retard, très occupée ces derniers temps ... Si il y des questions, n'hésitez pas. Mon prochain post sera le dernier Rolling Eyes Bon RP Rolling Eyes]
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Sam 25 Juin - 10:20

Put*n, c'est pas possible !

Le Major n'arrêtait pas toutes sortes de jurons à son encontre mais surtout à l'encontre du singe qui avait voler, une nouvelle fois le G.D.O. Mais cette fois, c'était bien plus grave. En effet, le Major et la Sergente étaient au fond d'une cavité, le singe disparue. Sans le Singe, impossible de rentrer sur Terre. Non, le Major ne resterait pas coincer ici.

Saleté de makake.

Dit-il également, en essayant d'escalader la paroi à l'aide des racines. Bien entendu, dans sa grande chance, le Major pût monté d'un mètre, avant de tomber, les racines dans les mains. Paul essaya plusieurs fois à plusieurs endroits différents, mais toujours le même résultat. Davis se rapprocha de Spence, elle ne semblait pas au mieux de sa forme.

On n'a pas d'autre choix, il faut explorer cette cavité. Sa va aller ?

Spence préféra rester à sa place, elle devait surement ne pas avoir la force de marcher. Paul décida donc de partir en éclaireur, lorsqu'il aurait trouvé le chemin, il viendrait la chercher, quitte à la porter.

Arme en mains, prêt à tiré au cas où, Paul en avait marre de cette planète toutes humides, il voulait prendre un bon bain chaud. Pour sa, il fallait déjà sortir de la cavité. Marchant dans plusieurs tunnels, en prenant plusieurs fois des culs de sac, il fini par trouvé un tunnel long, le seul de cette longueur qu'il avait vue jusqu'ici. De plus, il aperçu de la lumière tous au bout de celui-ci. Enfin, la chance était avec lui dît-il. Davis fît donc demi tour pour aller chercher la Sergente.

Après avoir fait le chemin inverse, Paul arriva au niveau d'Annabel et là, il resta la bouche ouvert, sans rien dire. Il vît une lumière blanche, éblouissante. De cette lumière, sortait un visage, visage assez visible mais non reconnaissable. Hostile ou pas ? Paul se le demanda, mais lorsqu'il vu Spence, guérie, avancée vers lui, avec un sourire, il comprit qu'il ne devait rien faire. Le visage lumineux s'avança dans le tunnel, c'est à ce moment là, que le Sergent Spence prit la main de Paul, pour que celui-ci avance. A ce moment là, tous paru pour Paul si beau, si simple, si magique. C'était comme un rêve !

Après quelques minutes, ils sortirent du tunnel et là, le cri du singe alla jusqu'au oreille de Paul. Le Major se mit aussi vite sur ses gonds. Cette fois, il ne laisserait pas le singe le ridiculisé. Mais, visiblement, se ne serrait pas le cas. Le visage lumineux se rapprocha du singe et celui-ci se tue. D'ailleurs, il sembla différent et tendit le G.D.O à Paul, qui se pressa de le prendre. Il le rendît à Spence, qui le remit à son bras aussitôt. A la suite de sa, le singe partie, tous comme le visage. A ce moment là, Davis ne savait plus que pensait. Rêve ou réalité ? Le principal, c'était qu'ils s'en étaient sortie.

Pour quitter cette planète, le duo devait retrouvé le reste de l'équipe, qui devait normalement les attendre prêt du lac, depuis maintenant un bon moment. Le Major ouvra la marche, connaissant le chemin, mais fût rapidement interrompu. Paul commençait vraiment à en avoir marre. Un rugissement ininterrompu se fît entendre. Préparant son marre, Paul abaissa le canon de celle-ci lorsqu'il vue le Colonel Turner tuait la bête. Enfin le groupe était de nouveau former.

Le Major raconta rapidement les grandes lignes de son aventure avec Annabel Spence, mais fût interrompu de nouveau par un cri. Décidément cette planète avait une dent contre lui ? Mais le cri semblait cette fois être un imposant. Le dinosaure à la patte immense ? La fuite !! Alors que Paul pensa à sa, Turner en donna l'ordre. Le Major se mit à courir en direction de la porte, espérant cette fois, s'en sortie sans devoir cravacher.
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Mar 28 Juin - 16:15

hp : j'avoue ne pas trop savoir quelle initiative prendre là...

"Sfloutch" la forme s'évapora! Julia ne savait vraiment pas quoi penser de tout cela. Quant aux deux colosses qu'elle avait décidé de nommer pour l'occasion Géronimo et Crazy Horse ils lui faisaient l'effet de videurs postés devant une boîte de nuit à sélectionner les personnes pouvant entrer. Autrement dit ils devenaient agressif et s'en prirent à Turner. Julia se précipita pour secourir son collégue non sans s'adresser vivement aux colosses.

- Dites-donc je ne vous trouve pas trés amicaux! Vous avez de drôles de façons de recevoir les visiteurs!

Elle était en colére, trés en colére! Plus que tout elle détestait que l'on s'en prenne à ses collégues! Toutefois, il fallait être plus intelligents qu'eux. Et riposter en leur tirant dessus n'était pas une solution. C'est pour cette raison qu'elle empêcha, une fois encore, le colonel de faire feu. Il se pouvait trés bien que cette manoeuvre d'intimidation soit une épreuve pour sonder l'équipe SG. Heureusement le colonel n'avait rien de grave, il était un dur à cuire! Finalement Géronimo et Crazy Horse finirent par disparaitre à leur tour.

- Je ne saurais pas expliquer pourquoi mais je trouve tout ça légérement vexant!

Il fut décidé de rentrer et Julia approuva vivement. Il y avait certainement de grandes choses à tirer de cette planéte encore. Mais peut être que retourner sur Terre faire le point permettrait d'y voir plus clair. Un probléme de taille, comme tout ce qui était inérant à se monde, se posa. Impossible de trouver le chemin du retour! La jeune femme ne s'inquiéta que moyennement. Le compteur geiger les aiderait à s'y retrouver. Il n'y avait qu'une source d'énergie réellement importante et c'était celle de la Porte des Etoiles. Une panthére surgit alors ce qui fit bondir Julia de dix bons centimétres. Elle les "invita" à les suivre.

- Ah non désolée mais on a déjà donné!

Mais Edwin, comme hypnotisé se mit en marche derriére le félin. Il n'y avait pas d'autre alternative que de suivre. Résignée, Julia prit soin de sortir de sa poche un tube de rouge à lévres pour marquer les arbres devant lesquels ils passaient. Et le même cirque (c'en était réellement un avec tous ces animaux!) recommença. La panthére montra des signes de mécontentement. C'est alors que le Major Davis apparut. Julia ne put retenir une exclamation de joie

- Alleluia!!!

[i]Et la panthére s'éclipsa semblant avoir accompli une mission... Etrange, et fascinant! Alors que Davis rencontait ses aventures un cri l'interrompit et l'odre de partir fut donné. Ainsi s'achevait la toute premiére mission de Julia...qui la laissa sur sa faim.

Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Dim 3 Juil - 22:25

La course fut intense, pressés d'éviter la grosse bébète qui créait ce cri monstrueux, et le désir intense de ne pas se prendre les pieds dans quoi que ce soit trainant à terre. En tout cas, le groupe se retrouva assez vite dans ce labyrinthe de bois et de feuilles. En tout cas, ils se retrouvèrent tous assez vite à la petite montée qui précédait la vue de la porte des étoiles. Ils ralentirent alors la cadence et finirent par montrer la petite butée par une simple marche, relachant la pression. Annabel sortait déjà le GDO quand elle buta dans le dos du colonel, arrêté soudainement. Devant eux se dressait la porte des étoiles avec le vortex déjà ouvert et la forme lumineuse à ses côtés, le doux visage les regardant tranquillement. Le colonel leva encore son arme mais Annabel s'avança vers la forme et plongea son regard dans ses yeux translucide.

"Non ne tirez pas, elle nous a ouvert le chemin pour rentrer à la base."

Un éclat lumineux les éblouit tous et quand ils rouvrirent les paupières, une femme sublime se dressait devant eux. Elle leur souriait, tendrement.

"La lumière de l'expérience et du savoir est comme une lanterne que l'on porte dans le dos, elle n'éclaire que le chemin parcouru. Vous êtes encore trop jeune ... Revenez quand vous aurez appris."

Le MALP s'engagea alors vers la porte, sans que quelqu'un n'ai actionné ses commandes. La jeune femme repris sa forme lumineuse puis s'évapora dans les airs, laissant les terriens méditer sur ses paroles et passer la porte pour rentrer chez eux.



[Voilà, fin de la MJ, vous pouvez poster à la suite ou pas, voici les note pour chacun :

Paul DAVIS :

· 1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 7 Points d’XP

· 2] Cohérence dans les Posts : 3 Points d’XP

· 3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 3 Points d’XP

· 4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP : 3 Points d’XP

Total : 16/20

------------------------------------------------------------------------------

Julia Becker :

· 1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 8 Points d’XP

· 2] Cohérence dans les Posts : 3 Points d’XP/

· 3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 4 Points d’XP/

· 4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP : 3 Points d’XP/

Total : 18/20

------------------------------------------------------------------------------

Balthazar EDWIN :

· 1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 7 Points d’XP

· 2] Cohérence dans les Posts : 4 Points d’XP

· 3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 3 Points d’XP

· 4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP : 1 Points d’XP

Total : 15/20

------------------------------------------------------------------------------

Jason TURNER :

· 1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 8 Points d’XP

· 2] Cohérence dans les Posts : 4 Points d’XP

· 3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 4 Points d’XP

· 4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP : 1 Points d’XP

Total : 17/20
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Mar 5 Juil - 10:08

Ah ben c'est déjà fini ! Moi qui pensait que j'aurais put répondre au dernier post.

Cette mission a été assez étrange en tous point. Commençons d'abord par le point facheux, qui aura été la longueur de la MJ, au total : 1 page d'un sujet. Certes, de ne pas faire de briefing était une bonne idée, car c'est toujours un peu long et parfois ennuie les membres, mais niveau longueur, sa a été juste. Ce qui a été surtout le plus fatale a la MJ, c'est la participation. Pourtant, tous avait bien commencé dans le 1er post, où si je me souviens bien, on avait tous répondu en moins de deux jours. Enfin, je sais que ceci est indépendant du MJ, mais je pense que c'est ce qui a fait couler cette MJ, du moins, la faire terminer rapidement. Voici pour la partie facheuse, mais qui dans le fond, n'est pas du au MJ.
Pour la partie bonne, c'est la MJ en elle même. Je pense que l'intrigue de départ de cette MJ était plutôt bonne et qu'avec une équipe actif, cela aurait pût être une très bonne mission. Un scénario original, comme on aime.
Je ne peux que te remercier Annabel pour m'avoir mit hors du groupe, avec toi et le singe. Ce fût un moment qui m'a particuliérement motivé. Pour sa, bravo.

Mettre une note sera dur, car je ne pourrais pas aller dans le top du top pour les premières raisons cités. En tous cas pour moi, au vue de la MJ, tu mérite 16/20. Tu aurais pût avoir plus si elle avait continuer, mais je sais bien que pour toi et aussi pour les membres participants, sa ne pouvait plus duré.

( C'est la première fois que je fais si long...c'est qu'elle me passionnait vraiment ! )
Revenir en haut Aller en bas
Julia Becker
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 3176

Arrivé au SGC : 05/05/2011

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30
Profession: Pilote de chasse
๏ Expérience:
484/3200  (484/3200)

MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   Mer 6 Juil - 21:38

La mission fut courte mais belle. Une bonne petite mise en jambe pour la nouvelle que je suis Smile J'ai bien apprécié le style d'écriture d'Anna. Elle détaille bien mais sans en faire trop , on a aucun mal à se croire vraiment dans l'intrigue et en plus c'est amusant sans être absurde. L'absence de defbrieffing ne m'a pas dérangé. Pour ce que j'en sais, ce genre de réunion à tendance à plomber un peu le démarrage d'une aventure et on met trop longtemps ensuite à rentrer dans le vif du sujet.

Je salue l'initiative de conclure la mission plus vite que prévu car la participation n'est pas suffisante. Les mjs/conteurs qui laissent les choses traîner en longueur alors que tout repose sur les épaules des un ou deux pélerins restant ne se rendent pas forcément compte de la pression qu'ils imposent aux joueurs.

Seul petit bémol : c'est frustrant de n'avoir rien découvert, de n'avoir pas vraiment établi de relations diplomatiques. Mais une prochaine fois peut être ?

En tous cas j'espére qu'il y aura une suite à l'histoire de Mrs Burns Smile

Comme Paul je mets 16/20 et je remercie notre mj pour cette aventure.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: PZX - Mme Burns   

Revenir en haut Aller en bas
 

PZX - Mme Burns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-