Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Geek contre E.T [P.V Alix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Simon Wolowitz
----------------
Simon Wolowitz
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
Geek contre E.T [P.V Alix] 600315barre1217/500Geek contre E.T [P.V Alix] 147995barre3  (217/500)

Geek contre E.T [P.V Alix] _
MessageSujet: Geek contre E.T [P.V Alix]   Geek contre E.T [P.V Alix] No_new10Lun 2 Mai - 12:40

Marchant d'un air fier dans les couloirs du SGC, ordinateur portable dernier cri possédant les meilleurs composant électronique rendant la vitesse de procédure plus rapide. D'ailleurs, Wolowitz en avait créé quelqu'un pour rendre son ordinateur encore plus puissant qu'il était déjà. Il avait dans les mains, une vrai machine de guerre. Simon se dirigeait vers la bibliothèque, un endroit calme et serein, où aucun bruit ne filtré et où le jeune homme pourra se concentrer sur sa tâche du jour. Mais qu'allait il faire au juste avec son ordinateur portable surpuissant ? Pirater les dossiers du FBI ? Non. Prendre le contrôle d'un super-ordinateur et mettre un peu la pagaille dans tous le pays ? Non. Trafiquer les comptes de banque plein au as pour s'enrichir lui-même ? Non plus. Mais alors pour quoi faire ? C'était pourtant simple, il comptait jouer à Wolrd of Warcraft.

Ce jeu, c'était toute une autre vie pour le jeune homme. Il était un sorcier noir très respecté mais surtout craint, ce qui n'était pas forcément le cas dans la vrai vie. En faite, dans la vie réelle, Wolowitz était plutôt du genre a être celui qu'on met la tête dans les chiottes et à qui on tire la chasse. Ou le minus à qui on volait son goûter à la récrée. Ainsi, en découvrant Wow, il a apprit que les apparences n'était pas importante, il fallait juste évoluer dans un jeu et devenir le plus fort pour défoncer les plus faibles... Bon certes, c'était exactement la même chose que dans la vie réelle mais cette fois-ci, c'était lui qui collait les raclées aux autres. Mais bon, il n'était pas venu aujourd'hui dans la bibliothèque pour défoncer quelques noobs. Non, il y était pour tenter d'avoir le bâton de la Lune. Il était dit qu'un morceau de météore s'était écrasé sur la Lune et qu'un petit bout de la Lune entra dans l'atmosphère pour percuter la terre. Un forgeron passa par là et ramassa le morceau de Lune. L'homme travailla la roche pendant plusieurs jours sans s'arrêter. Au final, il finit par en faire un bâton et il se rendit compte que ce bâton rendait les pouvoirs magiques beaucoup plus puissant. Cependant, s'imaginant les horreurs que pourrait faire une personne mal attention avec cette arme, le forgeron décida de le confier à une créature pour que personne ne puisse le posséder. Ainsi, Wolowitz se devait de neutraliser cette créature pour avoir enfin le bâton.

L'ingénieur s'installa dans un fauteuil et démarra immédiatement le jeu. Il avait donné rdv à plusieurs autres types à qui il leur avait promit une montagne d'or en récompense de leur aide. Le lieu du rdv était devant un grande caverne qui se trouvait dans un volcan, le plus grand volcan d'Alzaroth. Mais cela ne faisait peur en rien le jeune sorcier qui avança sans crainte. Simon brancha son micro, ayant prit soin de se mettre plus à l'écart des autres personnes présente pour éviter des les déranger durant leur lecture. Une fois prêt, la quête pouvait enfin commencer.

Ils avaient donc marché pendant plusieurs heures et avaient combattu plusieurs créature immonde dont leur esprit ne pouvait même pas imaginer l'existence. Certains de ses camarades, ou plutôt compagnon de route, avaient péri durant un combat. Mais le personnage de Wolowitz était toujours présent, prêt à tout pour avoir ce fameux bâton...


- J'espère qu'il y aura vraiment ce que tu nous as promis Wolowitzard !! Sinon, je te découpe sur le champs.
- Ne vous inquiétez pas mes amis, mes informations sont fiables et il y aura assez d'or pour tous que vous pourrez vous acheter tout ce qu'il vous fait rêver.
- Moi, je me prendrais une maison sur les plages de Casars.
- Je me taperai autant de prostitué de possible et j'irais jouer au casino aussi.


Chacun donna à leur tour leur rêve mais Simon avait autre chose que ses rêve débiles en tête. Leur, ce qu'il voulait c'était ceux... Mince, plus de redbull. Il lui en fallait à Simon pour pouvoir tenir. Bon, pas le choix, il fallait faire une pose. Il ordonna au groupe de s'arrêter là et d'en profiter pour aller au toilette ou manger ou faire autre chose. Car après ça, plus question de faire de pause.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Bailey
----------------
Alix Bailey
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 2032

Arrivé au SGC : 07/07/2010

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 20
Profession: Extraterrestre
๏ Expérience:
Geek contre E.T [P.V Alix] 600315barre113/3200Geek contre E.T [P.V Alix] 147995barre3  (13/3200)

Geek contre E.T [P.V Alix] _
MessageSujet: Re: Geek contre E.T [P.V Alix]   Geek contre E.T [P.V Alix] No_new10Jeu 5 Mai - 14:05

Actuellement, aucune mission ne lui avait été proposée, et pour cause, la jeune extraterrestre n'en demandait pas. Elle se demandait encore quelle serait la meilleure solution maintenant que son statut avait changé et qu'ils ne se cachaient pas. Ils travaillaient tous les deux dans la base du SGC, ce qui par conséquent, rendait leur vie étrange mais surtout leur travail dangereux. Alix savait que si elle effectuait une mission pour le compte du SG avec son compagnon dans la même équipe, elle ne pourrait pas obéir aux ordres et chercherait à le protéger alors qu'il est en mesure de le faire par lui même depuis bien plus longtemps qu'elle. Mais son instinct de protection et de propriété prenait vite la raison sur son bon sens. Depuis qu'elle s'en était rendue compte, Alix avait de plus en plus de mal à travailler pour le compte du SG. C'était la mort de tous les couples que de travailler ensemble, de se voir tous les jours, tout le temps, à la maison comme au travail.
Non pas qu'Alix obéissait beaucoup aux ordres non plus, mais en présence de Davis, surtout lorsqu'un danger le menaçait, elle était tout à fait capable de se jeter elle-même dans le piège. Même si le piège était en fait destiné à leur assaillant. En présence de cet homme, elle perdait tout bon sens, toute sécurité et risquait d'y laisser sa peau comme la sienne, ce qu'elle ne désirait pas. Non seulement le SG ne pouvait se permettre de les mettre ensemble sur une même mission, mais Alix, en plus de cela, n'était pas d'accord avec toutes les méthodes employées par le SG.

La jeune femme savait que les membres du SG avaient leur raison d'agir ainsi. Ces raisons ne faisaient pas partie de son raisonnement à elle. Ayant vécu pendant de nombreuses, nombreuses, années comme une sauvage, elle ne pouvait pas comprendre que l'équipe SG laisse certains peuples dans leur misère pour sauver leur peau. L'instinct de survie est important chez les humains, elle le savait déjà, mais avait aussi découvert que ce même instinct conduisait des milliers de personnes au massacre. Certes, le SG ne pouvait sauver tout le monde, ni accueillir toutes les veuves et les orphelins. Leur conception était radicalement opposée sur ce point. Néanmoins, elle trouvait des points positifs. Qu'elle cherchait encore parfois... Au moins avait elle été ramenée et accueillie chez eux, pour être étudiée dans un premier temps. Puis, elle avait pu se balader presque librement dans les couloirs de la base et participer à quelques unes de leur mission. Ce qui s'était avéré un échec cuisant grâce auxquelles elle avait pu ajouter de nouvelles cicatrices à celles qu'elle avait déjà sur son corps. Comme si elle n'en manquait pas. C'était les désagréments du métier et l'une des raisons qui incitait Alix à ne pas retenter l'expérience. Elle n'était pas faite pour le travail d'équipe et pour cause, elle était habituée à vivre seule et reculée de toute humanité depuis un peu moins d'une dizaine d'années maintenant avant d'avoir été l'esclave et la future hôte d'un Grand Maitre. Autant avouer qu'après avoir été torturée pendant près de quinze ans, elle avait fait une croix sur l'humanité, jusqu'à ce qu'une équipe SG risque sa vie dans ses pièges pour s'approcher d'elle. Elle l'avait ensuite ramené sur la Tauris. Alix avait du s'habituer à leur mode de vie, ce qui même après quelques semaines, n'était toujours pas des plus évident pour elle. Courir pendant des heures dans un foret lui manquait. Si elle le lui demandait, Davis l'emmènerait peut-être courir quand il aurait un peu de temps.
Bref, Alix devait demander une audience auprès du grand manitou de cet endroit pour parler de son cas. Ça promettait d'être passionnant, à tel point qu'elle en soupirait déjà.

Depuis qu'elle n'effectuait plus de mission pour le compte de la Tauris, Alix avait fort à faire pour occuper ses journées qui lui paraissaient parfois bien longues. Elle n'aimait pas la télé et ne comprenait pas suffisamment bien l'Américain pour lire des livres même si elle les appréciait pour l'apprendre. Il lui arrivait parfois de rester planter dans la maison du Major à découvrir tous les objets qu'il y entreposait. Ce qui avait conduit à de belles catastrophes et de bonnes heures de ménages pour tout remettre en état...Autant de moment passé à faire les courses pour remplir réfrigérateur et placard vide de leur contenu qui avait atterrit sur le sol dans un amalgame de pâte difforme et sans saveur. Pourtant, avec un peu de chocolat, ça aurait presque pu passer pour mangeable...Ouais, presque. Étrangement, aucune des deux n'avaient voulu tenter l'expérience et le résultat de cette cuisine improvisée avait terminé à la poubelle et eux avec une pizza commandée et pas mauvaise. C'était la première fois qu'elle mangeait de la pizza. Alix avait découvert que le concentré de tomate ça tâche ! Adios petit haut blanc ! Bonjour lessive !
Alix avait fort à faire pour apprendre et vivre comme n'importe quelle femme Tauris mais pour le moment, c'était pas encore gagné et loin de là ! Pour le moment, Alix n'avait pas le droit de sortir seule, ce qui l'ennuyait fermement. D'un autre côté, elle comprenait. Elle avait déjà la chance de ne plus vivre à la base, son espace personnel était plus important même si elle le partageait avec un homme ce dont elle n'avait pas non plus l'habitude. La cohabitation marchait pour l'instant même si ce n'était pas tout le temps évident. Davis était patient et heureusement pour lui ! Alix était une vraie tornade qui ne tenait pas sur place. Le Major ne s'était pas encore énervé contre elle, sa patience était sans limite. Enfin, sans limite jusqu'à la prochaine bêtise bien entendu. Alix était plutôt calme pour le moment. Sa nouvelle vie la perturbait et elle avait un peu de mal à trouver le sommeil. Il lui arrivait de dormir l'après midi quand elle était seule.
Alix n'avait pas encore vécu le pire : voir Davis passer la porte d'entrée en sachant qu'il partait en mission sur une autre planète. Peut-être s'était il arrangé pour ne pas partir en mission tout de suite, le temps que la blonde s'habitue un peu mieux à son environnement. Le jour où les missions reprendraient, Alix serait morte d'inquiétude. Elle ne devait pas y penser pour le moment, ce n'était pas la peine de faire du mauvais sang pour rien.

Parfois, Davis emmenait Alix avec lui à la base où elle y passait la journée en attendant qu'il ait fini ce qu'il avait à faire. C'était lorsqu'il ne partait pas en mission, comme aujourd'hui et qu'il ne voulait pas laisser la jeune femme seule trop longtemps chez lui, des fois qu'elle y mettrait le feu. Mettre le feu était une bêtise de son niveau malheureusement. La cuisinière à gaz, elle n'en connaissait pas le système et était tout à fait capable de ne pas couper le gaz tout en testant une allumette pour le plaisir de voir du feu se créer comme par magie. Ça change des silex et du frottement de deux bois ensemble... Non, ce n'est même pas de l'humour mais la plus stricte vérité !
Pendant que Davis travaillait, elle ne savait à quoi, ni ne savait où, Alix se promenait dans les couloirs, se rendait au Mess pour y manger un morceau ou bien trainait dans les rayons de la bibliothèque à la recherche de livres grâce auxquels elle pourrait apprendre la langue. Son compagnon l'aidait à s'améliorer un peu tous les jours. A ce moment ci de la journée, Alix furetait dans les rayons à la recherche de livres simples à comprendre, mais aussi, pour une fois, de livres sur les vie des autres planètes. Peut-être qu'elle trouverait des indices sur sa planètes de naissance. Alix pensait encore à ses frères et l'idée de passer la porte pour les retrouver lui passait parfois par l'esprit. Elle ne concrétisait jamais cette envie cependant.
Elle aimait bien la bibliothèque, l'endroit était calme et personne ne venait la déranger ni essayer de lui parler. Elle pouvait presque passer pour une jeune femme normale même si elle ne s'habillait pas comme les femmes militaires de la base, ni comme une des scientifiques. Elle ressemblait à une civil qui n'avait pas sa place ici mais au moins ne se faisait elle pas remarquer par son inaptitude à communiquer correctement avec les autres.
Cela faisait dix minutes environ qu'elle était arrivée sur place, elle n'avait pas encore de livre dans les mains. Elle s'était arrêtée devant un rayon de littérature Tauris. Les titres lui semblaient un peu compliqués, elle n'était pas certaine de trouver un livre qui lui correspondrait. Mais les livres pour enfants, elle n'en trouverait pas ici, à moins qu'ils ne soient pas cachés. A défaut d'autre chose, elle jeta son dévolu sur un livre de proche écrit par un certain Mathias Malzieu. La mécanique du cœur, ce pourrait être intéressant... Si elle arrivait à tout comprendre. Elle ouvrit et feuilleta légèrement les pages ouvertes. Dès lors qu'elle remarqua qu'il y avait des passages dans deux langues différents, Alix reposa le livre. Elle qui avait déjà du mal avec le simple Américain, elle ne s'imaginait pas comprendre une langue de plus. Impossible, pour le moment. Elle s'éloigna du rayon pour en regagner un autre. En passant derrière un jeune homme, elle se demanda ce qui l'intéressait tellement sur son écran. Il avait l'air...étrange. Elle s'éloigna et chercha de nouveau un livre. Elle prit un livre au hasard et souris devant le titre de la couverture qu'elle murmura pour le plaisir.

La Tauris pour les nuls.

Alix avait déjà vue des livres, assez épais, à la couverture jaune avec des titres engageant pour une personne de son espèce. Genre, les maths pour les nuls... Enfin ce genre de choses. En trouver un ici destiné aux extraterrestres la surprenait et la faisait rire. Elle le prit, le feuilleta, il semblait simple à comprendre. Elle vérifia une nouvelle fois l'étagère, elle en cherchait un autre.
Revenir en haut Aller en bas
Simon Wolowitz
----------------
Simon Wolowitz
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 362

Arrivé au SGC : 27/09/2010

Age du Joueur : 31


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27 ans
Profession: Ingénieur en Aérospatiale
๏ Expérience:
Geek contre E.T [P.V Alix] 600315barre1217/500Geek contre E.T [P.V Alix] 147995barre3  (217/500)

Geek contre E.T [P.V Alix] _
MessageSujet: Re: Geek contre E.T [P.V Alix]   Geek contre E.T [P.V Alix] No_new10Mar 31 Mai - 17:24

Redbull, le carburant essentiel pour un parti de MMO de grande importance. Les capacités cognitives et les réflexes de l’ingénieur devaient être au top. Hors de question de loupé une touche à cause d'un doigt mal positionné. De plus, ses yeux devaient être capable de repérer chaque ennemi dans un combat qui risquerait d'être énorme. Auparavant, personne n'était arrivé jusqu'à là. Simon faisait parti des rares joueurs à voir cette fameuse porte qui garde le bâton qu'il convoitait tant. Mais pour le moment, c'était le moment de faire une pause car le groupe avait joué pendant plusieurs heures déjà et beaucoup de vessie devaient se vider à cause de la quantité importante de boisson énergisante déjà engloutit. Ainsi, Simon fit de même et alla chercher un pack de Redbull dans ses quartiers.

Mais alors qu'il se dépêchait d'aller dans ses quartiers, son radar de "jeune demoiselle chaude comme de la braise" s'activa soudainement. Simon se stoppa net, observant les alentours. Une scientifique de 50 ans était en train de lire un livre. Wolowitz l'observa un moment mais douta qu'il s'agissait d'elle dont son radar avait détecté. Non pas qu'il craché dans la soupe, après tout, c'était dans les vieux pots qu'on faisait les meilleurs soupes, mais visiblement son radar avait repéré beaucoup mieux. Une rouquine plus loin en train de mâchouiller son stylo. Sexuellement attirante mais pas encore cela. Puis, il vit enfin la créature qu'avait détecté son radar. Une sublime jeune femme blonde aux formes très appétissantes. Si il l'aurait pu, Wolowitz s'y serait jeté dessus... Mais pourquoi "si il aurait pu", il peut le faire. Attrapant son déodorant pour haleine, il appuya deux coups dessus pour avoir un parfum fruité dans la bouche. Enfin, il amorça son approche vers la jeune femme d'un pas sûr et en même temps sauvage...


- YEAHHHH !!!! Comment ça va ?! On s'est jamais vue je crois. Simon Wolowitz. C'est fou n'empêche car depuis tout à l'heure je te regarde et je me dis que tes cheveux iront super bien avec la couleur de mes draps.

Et voilà, petite phrase d'approche, avec ça, elle va faire un grande sourire nié ou bien glousser. Simon n'aura plus qu'à continuer sur deux trois phrases et ça sera dans la poche. Ce soir, il comptait bien mettre sur sa liste cette jeune femme au cheveux d'or. D'ailleurs, Wolowitz s'imaginait déjà faire plein de truc tordue et torride avec elle... Cela allait être bien.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Bailey
----------------
Alix Bailey
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 2032

Arrivé au SGC : 07/07/2010

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 20
Profession: Extraterrestre
๏ Expérience:
Geek contre E.T [P.V Alix] 600315barre113/3200Geek contre E.T [P.V Alix] 147995barre3  (13/3200)

Geek contre E.T [P.V Alix] _
MessageSujet: Re: Geek contre E.T [P.V Alix]   Geek contre E.T [P.V Alix] No_new10Dim 26 Juin - 18:46


Alix avait vaguement commencée à parcourir le livre qu'elle tenait dans les mains. Le concept lui plaisait assez. D'après le sommaire, ce bouquin jaune était taillée pour elle, c'était exactement, à deux-trois détails près, ce dont elle avait besoin pour bien commencer une nouvelle sur la Tauris. Mais avant tout, une nouvelle vie en compagnie d'un Tauri ne se préparait pas vraiment aussi facilement qu'une excursion sur une planète inconnue.
Alix manquait cruellement d'information sur la vie sur Terre pour comprendre tout ce dont lui parlait Davis. Notamment tous les lieux merveilleux dans lesquels il voulait l’emmener lorsqu'il aurait un peu de congé. Alix connaissait les lacs, les cascades et les sources d'eau mais elle n'avait jamais entendu parler de la mer avant d'être arrivée sur la planète bleue. Elle ne connaissait rien aux énergies renouvelables ni même rien en électricité ni au gaz ce qui avait failli couter sa maison à Davis quand sa compagne avait oublié de fermer l'arrivée. Mais la catastrophe avait été évitée de justesse. C'était à croire que le Major avait un don pour prédire les futures bêtises de sa blonde de compagne. Enfin, avec ce livre, Alix espérait mieux connaitre son monde et s'adapter plus vite. Dans le but de lui plaire, de le surprendre mais aussi et surtout dans le but de pouvoir sortir de la maison, visiter un peu, sans créer de troisième guerre mondiale sur son passage. Elle-même, malgré sa hâte, avait peu dès qu'elle devait quitter son doux foyer. Elle avait même peur dedans. Tous ces objets qu'elle ne connaissait pas avaient une bonne tendance à l'étouffer. Elle devait vite s'habituer à ce nouveau monde même si ce n'était pas facile et que le chemin allait être long. Pourtant, Alix ne perdait pas espoir.

Bref, Alix bouquinait debout, tranquillement, sans réfléchir vraiment. Étrangement, elle ressentit un soudain malaise comme si elle était traquée par un ennemi ou quelque chose de ressemblant. Son instinct de survie prenant le dessus, elle leva le nez de son livre d'emprunt et surveilla les environs, commençant bien entendu pour surveiller ses angles morts. Ce n'était pas le moment de se voir faire avoir par un ennemi se trouvant dans son dos. Peut-être était ce étrange de regarder en premier ce qui se passait dans son dos, non ? D'ordinaire, on regarda plutôt devant soi quand quelque chose nous interpelle pas vrai ? Eh bien, pas la jeune Alix qui avait appris que les meilleurs ennemis abattent leurs proies par derrière, ne leur laissant pas le temps de réagir.
En cherchant son ennemi ou ce devait s'en approcher le plus, Alix remarqua un jeune homme, du moins dans ses critères personnels, au bout de l'allée, s'approchant d'elle à grand pas. Il avait l'air confiant, sur de lui même, avec cette démarche sauvage qui ne collait pas vraiment avec le style du personnage, pour ne pas dire pas du tout. Était ce lui qui avait éveillé en elle ce sentiment de malaise et de danger grandissant ? Non.... C'était impossible. En apparence, il n'avait vraiment pas l'air dangereux avec sa coupe de cheveux au bol et son air de.... De quoi au juste ? De coincé, de mec mal dans sa peau ? Non, plutôt de dragueur du Dimanche qui ne doit pas tirer grand chose.... Alix ne connaissait pas grand chose à la Tauri mais il lui avait suffit de regarder deux-trois films à la télévision pour cataloguer les dragueurs. Et celui-ci faisait plutôt partie de la catégorie kéké des plages, genre Dubosc avec son slip moulant. Impossible que ce soit lui, elle ne pouvait y croire. Pourtant, un simple coup d'oeil dans l'allée lui apprit qu'elle était seule. Et il se dirigeait bien vers elle. Un coup d'oeil plus large ne lui apprit rien de plus, il n'y avait que lui à se mouvoir dans la bibliothèque. Travaillait il ici ? Était il suffisamment intelligent pour avoir intéressé les membres du SGC ? Alix n'était sure que d'une chose : cet homme n'était pas un soldat de carrière, ni même un soldat tout court. Rien que de l'imaginer tout seul dans une foret vierge, elle était prête à en éclater de rire. Elle ne se serait pas crue aussi méchante, et pourtant, il fallait bien reconnaitre qu'elle n'était pas tendre avec lui. Quelque chose la dérangeait chez lui. Elle ne pouvait s'expliquer ce que c'était, mais elle n'aimait pas beaucoup cet homme de prime abord. A moins que...! Mais oui, c'était cela qu'elle n'aimait et dont elle se méfiait ! Son sourire ! Il était tellement engageant qu'elle en avait peur. Personne, pas même son compagnon, ne l'avait regardée avec un regard aussi carnassier. Non, décidément, quelque chose ne lui plaisait pas chez cet homme. Elle se sentait une proie dans ses yeux et n'aimait pas cela du tout. Habituellement, ce n'était pas elle la proie mais elle savait maintenant ce que ses propres victimes avaient ressentis avant le coup fatal. Elle était prête à promettre à n'importe qui de ne plus chasser de sa vie si cet individu à l'air louche passait son chemin sans s'occuper d'elle.
Pas de chance, ce n'était pas le cas...


YEAHHHH !!!! Comment ça va ?! On s'est jamais vue je crois. Simon Wolowitz. C'est fou n'empêche car depuis tout à l'heure je te regarde et je me dis que tes cheveux iront super bien avec la couleur de mes draps.

Mais c'était quoi cette haleine ?!! Quelle horreur ! Alix n'avait jamais rien sentie d'aussi nauséabond. Pourtant, elle en avait vécu et fait des trucs bizarres pour survivre mais jamais encore elle n'avait sentit une odeur aussi rebutante ! C'était dire à quel point si quelque chose clochait. Qu'avait elle fait à dieu sait qui pour mériter un tel supplice ? Et Paul qui n'était pas là pour lui venir en aide. Pourquoi donc était elle venue attendre qu'il ait fini ici plutôt que de patienter dans son bureau à l'abri de tout danger ? Hum... Alix soupira et pensa que tout pouvait être pire. Ce n'était pas comme si il venait de lui dire quelque chose d'horrible... D'ailleurs, qu'avait il dit au juste ? La jeune extraterrestre n'avait pas tout compris. Et n'avait pas eu le temps de tout comprendre. Quitte à passer pour une blonde attardée, elle prit le temps d'analyser à son rythme les paroles du jeune homme.
Simon Wolotruc.....Ce devait être son nom. Jusqu'ici, rien de bien méchant bien qu'il ait un nom imprononçable et impossible à retenir. Ce sera donc Monsieur Simon. Si elle avait bien compris, juste avant son nom, il lui avait dit qu'ils ne s'étaient jamais rencontrés auparavant, ou des paroles y ressemblant. Si tel était bien ses mots, en effet, il disait la vérité, Alix l'aurait évité sinon. Elle avait encore des espèces de relent gastrique à cause de son haleine, très désagréable.
Ensuite, elle n'avait très bien compris, il était allé trop vite et son cerveau était un peu long à la traduction. Il y avait quelque chose avec ses cheveux, les couleurs et des draps. Les siens, comment pourrait il connaitre la couleur des draps de Davis sinon. A moins qu'ils ne soient amis tous les deux. Était ce seulement envisageable. Après tout, Paul avait des amis qu'elle n'appréciait pas des masses. Pourrait il en faire partie ? Alix, très malpolie, détailla l'homme des pieds à la tête d'un regard méfiant. Elle avait comme qui dirait un gros doute sur cette possible amitié. Justifié ou non, telle était la question. Peut-être que dans la conversation, elle en apprendrait plus. Ou pas, si elle pouvait éviter cette fameuse conversation.
Quel était le rapport entre la couleur de ses cheveux et des draps, les siens ? Était il en train de lui dire qu'il la voudrait dans ses draps, dans son lit ? Soudainement, Alix explosa de rire et se détendit petit à petit. Décidément, elle n'avait vraiment rien à craindre de cet homme, vraiment rien. Lui n'obtiendrait absolument rien d'elle, comment le pourrait il ? Il ne lui plaisait absolument pas, l'abordait très mal et de plus, elle avait déjà un homme avec lequel elle avait du mal à dormir. Alors imaginer qu'elle puisse un jour se retrouver dans son lit était des plus absurdes. Elle n'avait plus peur de lui maintenant. Elle le trouvait amusant et ridicule mais amusant quand même.

Histoire de bien lui faire comprendre qu'il n'avait pas à faire à une femme Tauri, elle lui répondit dans sa langue natale, si proche du Néerlandais :


U spot zich met mij hoopt? Heeft reeds enkele een.
(Vous vous moquez de moi j'espère ? J'ai déjà quelqu'un)

Autant crever l'espoir dès le début. Il ne servait à rien que ce Simon entretienne de faux espoirs. Mais Alix devait quand même reconnaitre que son approche ne manquait pas d'audace ! A défaut de manquer de beaucoup d'autres choses, comme le tact et le savoir faire par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



Geek contre E.T [P.V Alix] _
MessageSujet: Re: Geek contre E.T [P.V Alix]   Geek contre E.T [P.V Alix] No_new10

Revenir en haut Aller en bas
 

Geek contre E.T [P.V Alix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 7 ~-