Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Ce don qui m'a été offert...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Leyden
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 49

Arrivé au SGC : 16/01/2011

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession: Pas encore déterminée
๏ Expérience:
18/6800  (18/6800)

MessageSujet: Ce don qui m'a été offert...   Ven 1 Avr - 12:56

Cela faisait près de 10 jours qu’Aaron avait enfin pu quitter sa cellule de confinement et même s’il était désormais libre de parcourir librement la base Terrienne, il avait souvent l’impression que c’était souvent bien pire que du temps où il était encore enfermé. Les regards qu’on lui portait étaient loin d’être amicaux, et même si l’extra-terrestre s’en était douté quelque peu, jamais il n’aurait cru recevoir autant de froideur de la part de ses nouveaux hôtes. Dommage… Lui qui ne désirait simplement que la paix ainsi que l’envie de faire le bien autour de lui.

Il avait erré de longues minutes à travers les couloirs tous similaires du SGC et avait donc fini par se perdre au fur et à mesure qu’il en apprenait chaque jour un petit peu plus sur cette base, la plus sécurisée au monde probablement. A quoi bon demander son chemin si c’était pour se faire jeter la pierre au cou une fois de plus ? Ce fut donc dans le plus grand des hasards que le jeune Aaron débarqua au beau milieu de l’infirmerie où le personnel médical était déjà sur le pied de guerre parmi cette cohue générale après qu’un soldat baignant dans son propre sang eut franchi la porte des entrées. L’extra-terrestre fit un brusque écart sur le côté au moment où l’un des internes le bouscula au passage sans douceur.

« - Vous n’êtes pas blessé vous alors je vous prierais de dégager le passage ! »

La panique semblait omniprésente, mêlée au bruit incessant des machines médicales qui résonnait comme la Mort à chaque nouveau bip. Le monitoring de ce jeune soldat semblait s’affoler de plus jusqu’à ce que son pouls atteigne le 200 pulsations par minutes. Le rythme de ce dernier fut toutefois ralenti au moment où plusieurs sédatifs lui furent envoyés par intra-veineuse. Aaron regardait la scène de loin, inquiet, sachant que ce n’était pas le bon moment pour intervenir. A bout d’une dizaine de minutes, le calme revint progressivement dans la salle de soin, le personnel médical finit par s’écarter un par un pour laisser le patient en convalescence. Ce fut le moment que choisi Aaron pour prendre un scalpel sur une table d’opération qui lui servit à s’entailler la peau sur plusieurs centimètres, le faisant grimacer de douleur. Une étrange liquide de consistance limpide et de couleur dorée s’écoula brièvement le long de sa blessure, substance qu’il appliqua instantanément sur la plaie la plus profonde du jeune militaire blessé. Aaron ne put s’empêcher de sourire dès qu’il constata que la plaie de se dernier se refermait à vue d’œil pour n’y laisser aucune trace alors que le rythme cardiaque redevenait normal. Un coup de lingette stérile et le sang rouge sombre disparu à son tour. En voilà déjà un qui était tiré d’affaire mais ce n’était pas la peine de l’ébruiter non plus. Un miracle de plus ou de moins sur ce monde ne changerait rien, son secret se devait de rester enfoui jusqu’à ce que la situation devienne trop grave pour qu’il dissimule ce don précieux à ses nouveaux hôtes.

Discrètement, il jeta la lingette à la poubelle et commença à prendre le chemin de la sortie. Personne ne semblait l’avoir vu et tant mieux, Aaron n’avait guère envie de répondre aux questions pour le moment surtout que sa présence était également très mal perçue en ses lieux. Il scruta le panneau d’affichage près de la porte de manière à retrouver son chemin parmi ce dédale de couloirs, direction ses quartiers pour un peu de repos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Ven 1 Avr - 16:22

A croire que les jour qui passent se ressemblent tous. Eiden n'en arrêtait pas de bosser même si elle savait que tout irait mieux dans sa vie depuis quelques temps elle n'avait plus le temps de rien. Elle n'était pas retourné chez elle depuis plusieurs longs jours et enchainait garde sur garde. Etre médecin chef n'était vraiment pas de tout repos et elle commençait sérieusement à ressentir une certaine fatigue.
Elle devait assumer son travail, faire la paperasse et faire en sorte que chacun occupe son poste de travail et ce n'était pas facile, car satisfaire tout le monde était loin d'être gagner.

Eiden avait l'impression que sa vie était chamboulée et elle n'en avait pas que l'impression en fait, tout était chamboulé ce job n'était peu être pas fait pour elle. Il faut dire aussi que les missions SG s'enchainaient elles aussi, à croire que le pays était sur le pied de guerre ou que le nouveau directeur voulait faire du zèle et résultat les groupes de soldats revenaient quasiment toujours avec des blessés. Pas toujours très grave mais à vouloir faire de la quantité on en néglige la qualité et dans ce métier c'est une grave erreur.

Des soldats blessés il en arrivait tous les jours et Eiden avait vraiment l'impression de n'être qu'une machine à recoudre, il fallait tellement bosser qu'elle en oubliait un peu sa gentillesse légendaire et sa patience surtout. Il lui fallait du repos et c'est après avoir reçu un énième patient dans un état critique qu'elle s'octroya un peu de repos. Celui-ci fut de courte durée car depuis où elle se trouvait elle pu voir un homme entrer dans la pièce et s'approcher du patient qui dormait tranquillement sous l'effet des médicaments qu'on lui avait administrés un peu plus tôt. Au début elle ne fit pas attention se disant qu'il devait s'agir d'un ami mais le fait qu'il s'approche de cette manière et surtout, surtout qu'il semble suspicieux lorsqu'il quitta l'infirmerie c'est ce qui lui mit la puce à l'oreille.

Aussitôt elle se leva et se dirigea vers la patient, celui-ci semblait toujours aussi paisible, rapidement elle prit son pouls et comme tout semblait normal elle suivit l'homme qui était en train de quitter l'infirmerie. Qu'est ce qu'il était venu faire là ? elle devait le savoir, il était vraiment trop étrange.


"Hé vous ! "

Cria t'elle alors qu'il allait prendre le couloir qui lui permettrait de disparaitre en toute sécurité dans les locaux du SGC et elle avança rapidement, accélérant le pas pour arriver à sa hauteur.

"Qu'est ce que vous faisiez à l'infirmerie ?"

Pas qu'elle le soupçonne réellement de quelque chose mais juste que son comportement était vraiment anormal. S'il avait voulu voir le patient il serait passer par les infirmiers et puis tout le monde savait qu'on avait pas le droit de venir les voir aussitôt après les soins lorsqu'ils étaient dans un état critique.

Edit Bob :
Les actions en italiques
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Leyden
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 49

Arrivé au SGC : 16/01/2011

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession: Pas encore déterminée
๏ Expérience:
18/6800  (18/6800)

MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Ven 1 Avr - 19:41

Dommage pour le jeune Aaron, tout ne se déroulait pas tout à fait comme il l’avait convenu. Il fallait qu’il se fasse prendre de la manière la plus bête possible mais si elle n’avait rien vu, il pourra peut-être partir sans trop avoir éveiller la curiosité ainsi que les futurs question à son sujet de la part de son interlocutrice. Et dire qu’en voulant sauver une vie, il mettait la sienne en péril… Bref, ce n’était pas la première fois et ce ne serait très certainement pas la dernière non plus. Mais alors qu’allait-il faire pour se tirer loin de s’être embrouille ? Disparaître sur le champ était une solution mais il avait encore trop d’honneur à défendre et c’était loin d’être un lâche. Autant expliquer calmement les choses, surtout qu’il n’avait rien fait de mal bien au contraire.

Alors qu’il avait commencé à s’éloigner de quelques pas, il stoppa immédiatement au moment même où il fut interpellé. Déjà qu’il avait les trois quarts des militaires à dos, pas la peine de se brouiller également avec les médecins du service. Et dire qu’il recherchait simplement des relations amicales à la base. Pourquoi fallait-il toujours que ce soit toujours compliqué quelle que soit sa planète d’origine ?

« - Rien de mal si cela peut vous rassurer. J’ai juste tenter de diminuer un minimum les souffrances de cet homme. »

En cachant le fait qu’il avait complètement soigné sa plaie bien sûr… Quand il était arrivé au bloc une heure plus tôt, ce type avait un trou géant à la place du foie et à présent tout avait disparu comme par enchantement. Mais qui disait usure de ce don chez lui rimait forcément avec faiblesse en contrepartie. Aaron avait fait un effort considérable même s’il n’avait versé qu’une quantité infime de sang sur la blessure de ce soldat. Déjà il sentit les premiers vertiges l’envahir mais il eut tout de même le réflexe de tendre une main vers le mur pour le retenir. Pour la discrétion, c’était manqué mais la contrepartie du don était souvent foudroyante même si l’effort paraissait faible. Ce n’était pas que du sang qu’il donnait, c’était de l’énergie à l’état brute : la sienne.

« - Vous aussi, vous allez me considérer comme une bête de foire Docteur ? »

Aaron n’était, certes, pas humain mais il n’était pas non plus l’attraction phare du SGC non plus. Il avait subi trop de mépris de la part des militaires, y compris s’il était venu en aide à l’un d’eux, pour qu’en plus elle cherche à l’enfermer comme les autres car il n’inspirait aucune confiance. Enfin même voir un extra-terrestre rôder dans son infirmerie, cela n’inspirait forcément pas confiance, là-dessus Aaron ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. Ses bons sentiments, il ferait mieux de les oublier parfois, cela lui éviterait bien des ennuis.

« - Enfin si j’ai été pris en flagrant délit, il vaudrait peut-être mieux en parler ailleurs non ? » Ajouta-t-il, espérant qu’il avait suffisamment acquis de connaissance dans la langue maternelle des Terriens pour se faire comprendre. Le bruit des machines, l’odeur imprégnée dans la pièce et tous ses blessés en masse qu’il ne pourrait jamais tous soigner faute de surnombre, un ensemble d’éléments qui rendait l’atmosphère plus lourde que jamais. S’il toutefois il n’était pas remis en cellule pour la seconde fois bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Sam 2 Avr - 12:36

"Comment ça ?"

Eiden l'observait et elle fronçait les sourcils ne comprenant pas vraiment de quoi il voulait parler. De toute façon ce patient elle ne lui avait pas fait d'examen approfondit donc elle ignorait ce qu'il avait pu lui faire et le bien qu'il avait pu lui faire justement. Et donc du coup elle ne comprenait pas du tout de quoi il voulait parler, elle l'avait juste vu s'approcher de lui d'une manière un peu suspect mais rien d'autre, c'était surtout la manière dont il avait quitter la salle qui l'avait apostrophée plus que n'importe quoi d'autre.

"Qu'est ce que vous lui avez fait ?"

Elle n'y comprenait plus rien, sans compter qu'il venait d'ajouter une question à tout ceci. Mais de quoi parlait t'il ? Elle ne le connaissait pas et ne connaissait pas son dossier médical, à moins que.... ce ne soit ce fameux extra terrestre celui dont les examens étaient rester sans réponse. Eiden ne c'était pas occupé de lui à son arrivée mais elle avait vaguement entendu parler d'un cas à part. Il ne pouvait pas s'agir de lui, c'était impossible, elle n'avait pas assez fait attention à ce dossier pour pouvoir y répondre.

"Qu'est ce que vous racontez ? Pourquoi je vous traiterais comme une bête de foire ? Je ne suis pas sur de savoir de quoi vous parlez exactement, mais je traite tous les êtres vivants de la même manière vous savez."

Il valait mieux pour elle qu'elle le mette en confiance parce qu'il semblait être très mal à l'aise et elle ne voulait pas qu'il se sente mal à l'aise justement il n'y avait pas de raison pour ça. Ils n'avaient qu'à s'expliquer, rien de bien méchant en somme.

"Venez dans mon bureau, on sera plus tranquille."

Et elle l'invita d'un mouvement de bras à la suivre dans son bureau, elle pourrait y fermer la porte et ils pourraient parler tranquillement plutôt que dans ce couloir ou tout le monde pouvait les entendre. Seulement il semblait très faible et malgré ce qu'il venait de dire le fait qu'il pose sa main sur le mur voulait dire bien des choses pour un médecin comme elle. Elle s'approcha et l'attrapa par le bras, elle savait qu'il venait d'avoir une faiblesse, elle en avait l'habitude.

"Vous n'avez pas l'air bien. Nous devrions plutôt vous allonger à l'infirmerie."
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Leyden
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 49

Arrivé au SGC : 16/01/2011

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession: Pas encore déterminée
๏ Expérience:
18/6800  (18/6800)

MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Sam 2 Avr - 15:37

Comme Aaron l’avait prédit quelques minutes plus tôt dans sa tête, c’était le début de son interrogatoire personnel. Qu’allait-il répondre à cette jeune humaine sans l’offusquer, sans porter les soupçons sur lui et surtout comment se justifier de la manière la plus simple possible ? Pas la peine qu’il lui révèle son dos bien que ça lui enlèverait une sacrée épine du pied. Seul Layer était au courant mais au fond il fallait bien qu’il prouve ce qu’il était une bonne fois pour toute, l’infirmerie était le lieu idéal bien que le jeune extra-terrestre avait pitié de tous ces blessés de guerre autour de lui. Mais il lui fallait reprendre un minimum de forces, ce n’était qu’après qu’il pourrait lui montrer l’étendue de ses pouvoirs de non-humain.

« - Vous voulez vraiment le savoir, Madame ? Remarque c’est vous le médecin non ? S’il y a bien quelqu’un avec qui je peux partager ce genre de petit secret c’est bien avec vous. C’est vous qui devez sauver un maximum de vies parmi ces hommes qui partent à la guerre. Mais quoi que vous puissiez voir, je ne tiens pas à ce que cela s’ébruite. Le sermon médical vous connaissez… »

Qui en tant que personnel soignant ne connaissait pas le secret médical franchement ? C’était un principe fondamental parmi l’Ordre des Médecins, ne pas le respecter pouvait donner lieu à de lourdes peines en conséquence. Alors qu’elle lui suggérait de venir s’allonger à l’infirmerie, Aaron sentit l’inquiétude croître en lui, il n’avait guère l’envie de se laisser examiner pour le moment surtout qu’il se connaissait bien et que ce genre de faiblesse occasionnée par l’effort ne durait que quelques heures tout au plus, le calme d’un bureau serait parfait pour ce genre d’entrevue.


« - Votre bureau sera parfait. Je pourrais récupérer un peu après peut-être que vous comprendrez tout et pourquoi j’agis ainsi. »


Aaron laissait planer un voile de mystère au-dessus de lui et c’était parfaitement volontaire. D’ici quelques bonnes minutes, il soignerait un autre blessé sous ses yeux, la pratique était bien le meilleur moyen de prouver une vérité encore fallait-il que cette dernière reste enfermée en ces lieux. Une opportunité mal contrôlées et dans de mauvaises mains pouvait faire des ravages au sein d’un peuple.

« - Mes pouvoirs sont moindres comparés à ceux de notre ennemi mais la puissance n’est pas forcément le meilleur des atouts. »


L'extra-terrestre faisait bien sûr référence aux technologies Goa ul’d et en particulier celle des sarcophages qui pouvait soigner et ressusciter un cadavre mais en le pervertissant à long terme en contrepartie. Aaron n’avait pas les connaissances nécessaires pour parvenir à ce genre de résultats mais au moins son don, lui, était sain et ne mettait aucun mental en péril. Un peuple comme le sien ignorait tout du maléfice.


« - Je vous offre un café au passage ? »
Demanda-t-il avec un sourire aux lèvres. Pour sa part il en avait bien besoin… Ce n’était pas grand chose mais ce genre de petit plaisir avait au moins le don d’apporter un peu de gaité surtout dans un milieu aussi austère que ces salles de soin. Déjà ses forces lui revenaient petit à petit et les cellules renouvelées dans son sang lui avait redonné quelques couleurs sur son visage pâli. D’ici quelques minutes il serait parfaitement remis de sa tentative de soin, jusqu’à la prochaine qui aurait lieu tout à l’heure par contre il n’avait aucune idée de ce qu’il lui arriverait après… Simple coup de fatigue, malaise voire même coma. Il ne préférait même pas y penser pour le moment.

« - Amenez-moi près de l’un de vos blessés et je vous montrerai. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Sam 2 Avr - 16:45

"Secret ?"

Mais de quoi bon dieu voulait t'il parler à la fin ? Eiden ne savait rien du tout à son sujet et il aurait bien du s'en douter au vue de l'interrogation qui apparaissait autant sur son visage que dans son intonation. Elle avait beau être médecin elle ne savait pas tout vu qu'en plus tout le monde ici n'était pas au courant non plus, même si elle était le chef du service médical. Quoi qu'il en soit, elle voulait juste comprendre pourquoi il tentait de se sauver de cette manière alors qu'il semblait très fatiguer voir avoir un malaise.

"Le secret médical ? Oui, bien sur que je connais. Mais j'ignore de quoi vous voulez parler.. vous êtes médecin ?"

Bien sur elle ne savait pas du tout de quoi il voulait parler et le fait de n'en dire qu'à peine était limite un peu pénible pour elle. Il parlait par énigme et vu qu'elle dormait très peu ces jours-ci c'était difficile de suivre pour elle.

"Pouvoirs ?"

Mais de quoi il parlait ? C'était de pire en pire, Eiden n'arrêtait de le regarder comme si quelque chose ne tournait pas rond. Même les Goa'uld n'avaient pas de pouvoirs. Se pouvait t'il que cet homme souffre de problèmes mentaux ? c'est ce qu'elle cru pendant quelques longues secondes avant d'enfin réussir à le faire marcher jusqu'à l'entrée de son bureau.

"Asseyez vous voulez-vous ? Quel est votre nom ? Voulez-vous que je vous ausculte un peu pour être sur que tout va bien ?"


C'est ce qu'elle lui dit avant d'aller dans la pièce à côté et de revenir avec deux cafés dans des gobelets en plastique. Il avait parler de café et elle en avait bien besoin là parce qu'elle n'arrivait plus à comprendre un mot de ce qu'il disait. S'il voulait brouiller les pistes il y était parvenu. Pour un peu elle aurait complètement oublier les raisons qui l'avait fait lui courir après.

"Tenez ! Je suis le docteur Andrews, mais vous pouvez m'appeler Eiden si vous le voulez."

Jouer la carte de la confiance s'avérait être le plus judicieux pour tout le monde. Et puis elle ne comprenait pas ce qu'il voulait faire avec les patients et n'avait pas vraiment le droit non plus de l'emmener vers un blesser, sait t'on jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Leyden
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 49

Arrivé au SGC : 16/01/2011

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession: Pas encore déterminée
๏ Expérience:
18/6800  (18/6800)

MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Sam 2 Avr - 18:46

Aaron sentait qu’il était en train d’embrouiller la jeune femme et c’était loin d’être dans ses intentions. A force de trop vouloir faire le bien autour de lui, il allait finir par échouer dans son but car il se montrait trop énigmatique. Elle voulait comprendre et elle en avait le choix, une mauvaise interprétation pouvait mettre dès lors le jeune extra-terrestre en danger. Terminant goulument son café, il reposa la tasse sur le bureau d’un claquement un peu plus brutal qu’il ne l’aurait voulu. C’était le moment de vérité qui venait plus vite que prévu apparemment.

« - Non je ne suis pas médecin ni même un scientifique de haute renommé. Mais j’ai le pouvoir de guérir. Je sais que des hommes humains ont des prédispositions à guérir également par simple apposition de la main. On va dire que je suis un peu comme l’un d’eux. » Aaron marqua un petit sourire franc pour appuyer ses dires. Ce genre de révélation pouvait toujours paraître étrange surtout venant de la part d’un extra-terrestre encore totalement inconnu dans ce monde. Mais Aaron avait acquis une grande part de savoirs et de connaissances et il voulait les partager, quoi de mal au fond ? C’était déjà généreux enfin point de vue personnel bien sûr. Il jeta un dernier regard à sa tasse de café, mixture Terrienne bien douce comparée à ce qu’il avait l’habitude de prendre dans sa planète d’origine mais là n’était que détail de plus. Doucement, il détendit ses jambes pour se relever pour aller s’appuyer contre la baie vitrée qui séparait le bureau du médecin chef des diverses salles d’opération. Ses cervicales craquèrent une à une au moment où il tentait de se dégourdir un minimum. Resté enfermé était la chose la plus pénible qu’il avait du affronter depuis qu’il avait franchi l’enceinte du SGC.

« - Je m’appelle Aaron. Je ne pense pas que mon nom vous soit vraiment utile et il me rappelle trop toute ma famille que j’ai perdu dernièrement. »

Aaron ne put d’ailleurs s’empêcher d’expirer à travers un long soupir. Il savait soigner les blessures des autres quelles qu’elles soient mais les siennes, principalement internes, refusaient obstinément de cicatriser malgré le temps qui s’écoulait de jour en jour. Au contraire, il lui semblait toujours souffrir un peu plus de ce manque à chaque seconde. Dur pour lui d’admettre qu’il ne les reverrait plus jamais… Ses parents, ses frères et sœurs, amis et petite amie… Chaque jour il n’en voulait d’avoir survécu en ne pouvant sauver personne. Pourtant s’il avait été sauvé, c’était peut-être qu’il avait encore quelque chose à accomplir sur un autre monde, c’était uniquement cette volonté qui le guidait aujourd’hui sur Terre.


« - Je vais très bien, ne vous en faites pas… Je ne souffre pas encore de problème psychique. » Même si cela devrait en raison de la tragédie qu’il avait vécue ces derniers mois. « - A votre aise, Docteur. »

Aaron jeta un nouveau regard à la baie vitrée, il y avait tant à faire, tant d’âmes à sauver… Dommage que ses pouvoirs étaient en quantité limitée où il aurait déjà soigné tout le monde sans se poser de question, n’espérant bien sûr aucune gratitude en retour, principe de base chez tous les jeunes comme lui. Il avait été élevé dans l’amour et le respect, ce n’était pas ici que les convictions qu’il avait de plus chères allaient changer.

« - Vous craignez pour la vie de ces hommes, Docteur ? Normal… Je peux tout à fait comprendre que vous ne voulez pas laisser une âme humaine dans les mains de n’importe quel Alien… Peut-être que je devrais essayer sur vous alors. » Large sourire de la part d’Aaron qui semblait bien déterminé à aller jusqu’au bout de ses dires, c’était encore une fois une partie de sa vie qui se jouait ce soir , inutile de la cacher.

« - Comment vous sentez-vous globalement ces deniers temps ? Peut-être que je pourrai y faire quelque chose ? »


Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Dim 3 Avr - 11:07

Etant médecin Eiden avait bien du mal à croire ce qu'il était en train de lui raconter. Depuis son arrivée en SGC elle avait vu pas mal de choses qui dépassent l'entendement humain mais là il se prétendait guérisseur ou quelque chose du genre et là elle avait du mal. Surtout depuis qu'elle l'avait vu essayer de quitter l'infirmerie comme une personne coupable.

De plus il disait avoir perdu sa famille et elle ne comprenait pas non plus pourquoi il disait que son nom serait inutile. Il fallait bien nommer les gens et à part changer de nom elle ne voyait pas trop ce qu'il pouvait faire d'autre. Elle devait le nommer et elle l'appelerait donc Aaron puisque c'était son nom de toute façon.

Il semblait préoccuper et Eiden ne savait pas si elle devait le croire ou pas et puis le laisser essayer sur des patients afin qu'il lui prouve ce qu'il essayait de lui dire lui posait un cas de conscience. N'importe qui aurait accepté mais pas un médecin, bien sur que non. D'ailleurs elle ne cessait de le regarder avec insistance et commençait sérieusement à se demander si elle ne ferait pas mieux de le laisser partir, car s'il restait il voudrait forcément tenter de démontrer son don.

Et lorsqu'il proposa d'essayer sur elle, elle eu comme un mouvement de recul. Rien que cette idée la terrorisait. Elle qui avait subit la torture d'un grand maitre n'acceptait pas d'être de nouveau l'objet d'expérience même si c'était pour du soin, de toute façon elle n'était pas malade et puis il était trop tard pour faire disparaitre la cicatrice qu'elle avait sur la joue maintenant.


"Non ! Non, non, non ! Vous ne tenterez rien sur moi, et rien non plus sur mes patients. De toute façon je ne suis pas malade. Et vous ne nous devez rien, encore moins à moi."

Eiden avait pâli depuis sa proposition et elle ne reprenait pas de couleur. Certains souvenirs étaient remontés à la surface et il était difficile pour elle de rester impassible.

"Vous pouvez rien, et vous ne ferez rien. Vous m'approcherez pas. Retournez à vos quartiers, c'est mieux, je crois."

Elle se sentait si vulnérable et son attitude avait changer, n'importe qui aurait compris qu'elle avait peur, même si Aeron avait des intentions louables, il était tomber sur la mauvaise personne. Jamais elle n'accepterais qu'il s'approche d'elle et qu'il tente quoi que ce soit, elle était seule et n'avait pas confiance. Si un regard amicale l'avait rassuré elle aurait sans doute accepté mais là ce n'était qu'un étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Leyden
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 49

Arrivé au SGC : 16/01/2011

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession: Pas encore déterminée
๏ Expérience:
18/6800  (18/6800)

MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Dim 3 Avr - 14:12

Elle était terrifiée… Aaron n’avait pas besoin de pouvoirs de divination ou quoi que ce soit d’autre pour le constater. Alors c’était vrai, il faisait si peur que ça dans cette base uniquement parce qu’il était un parfait étranger ? Ses intentions étaient pourtant louables mais tout le monde était, hélas, bien trop méfiant à son égard pour lui laisser la moindre chance de s’intégrer. La déception était grande bien sûr mais il commençait à avoir l’habitude de se faire rejeter. Il n’avait pas sa place sur cette planète, il l’avait compris dès le premier jour. Son monde natal lui manquait tellement, il aurait tout donné y compris tous ses dons pour y remettre les pieds une fois. Ménora était détruite, prise par l’ennemi, mais au moins là-bas il n’avait plus rien à craindre de personne.

« - Ne vous rongez pas les sangs pour moi, c’est bon j’ai compris et je vais vous laisser en paix. »

Certains de ces hommes de l’autre côté de la vitre allaient mourir en nombre et Aaron n’avait aucune possibilité de sauver ces âmes car il n’en avait tout simplement pas le droit. Chacun était libre de mourir, ce n’était pas lui qui empêcherait le destin ainsi que le cours des choses. De l’utilité au sein de cette base ? Il n’en avait aucune alors se retirer dans ses quartiers jusqu’à ce qu’on se décide à avoir besoin de lui, autant attendre des siècles durant enfermé quoi, plus rien ne l’effrayait de toute manière. La torture qu’il avait subie par les Goa’uld n’était qu’un détail comparé à tout le reste.

« - Vous n’avez pas confiance en moi comme tous les autres. Parce qu’on m’a collé une étiquette avec marquée « alien potentiellement dangereux" sur le dos. »

Dur pour lui de s’intégrer dans un milieu à la limite de l’hostilité. A bord du croiseur Goa’uld, Aaron avait été torturé, humilié et enfermé. Sur Terre, cela avait pareil sans la torture bien sûr mais avec quelques brutalités gratuites parfois. Tant pis pour eux après tout… Aaron avait essayé de partager son don précieux mais il le garderait en lui finalement, conservant l’ensemble de ses forces pour les combats futurs. La Terre avait tout à y perdre, lui s’en moquait il avait déjà vécu l’Enfer. Ce manque de confiance était blessant et rouvrait un petit peu plus ses plaies à chaque instant mais il parvint tout de même à chasser ses idées noires tout en restant objectif. Cette planète étant franchement loin de l’opinion de départ qu’il s’était faite, vivable et accueillante. Il se demandait d’ailleurs comment elle avait pu ne pas être rayée de la surface du monde en voyant la discordance qui régnait entre les hommes de cette base. Sans véritable soutien et union des forces, ils périraient les uns avec les autres. Ce n’était pas pour rien que son peuple avait été entièrement éradiqué, ils s’étaient chacun soutenu jusqu’au bout et avait ainsi tous péris en laissant personne derrière soi sauf lui bien sûr, capturé avant la dernière vague d’assaut meurtrière.

« - J’y suis confiné 24h/24 dans mes quartiers mais bon, cela vaut mieux ainsi je crois. Reposez-vous bien, Docteur. »

L’épuisement, la crainte, le refus. C’était cet ensemble de sentiments qu’Aaron avait le plus distingué chez elle. Quoi de plus normal face un homme débarqué d’une autre planète mettait tout en œuvre pour s’intégrer. Sauf qu’à chaque fois, ses tentatives volaient en mile morceaux. L’isolement… Voilà encore ce qu’il préférait au moins il ne se mettrait personne à dos et ne serait pas juger sur ses intentions bonnes qui devenaient mauvaises à tout regard humain. Sans se retourner une seule fois, il se dirigea vers la porte de ce bureau où l’atmosphère devait trop lourde en tension et en crainte. Il avait vraiment hâte de rejoindre sa chambre et sa solitude qu’il aimait tant.

« - Bonne nuit quand même. »
Conclut-il, plus triste et déçu que vraiment vexé dans le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Lun 4 Avr - 11:37

"Mais je ne sais pas qui vous êtes Aaron ! J'ai vaguement entendu parlé d'un homme venu d'une autre planète mais pas d'un monstre, en aucun cas...."

Eiden avait bien compris qu'elle l'avait blessé sans le vouloir du tout mais il était difficile pour elle d'expliquer ses craintes. Visiblement sur sa planète on ne traitait pas les gens ainsi et bien entendu elle l'ignorait. Chez eux, n'importe qui n'avait pas le droit de soigner des blessés et il n'avait pas l'air au courant, de puis il n'était pas médecin à moins qu'il ait omis de le signaler et c'est vrai qu'elle ne l'avait pas vérifier, elle aurait pu tout simplement lui demander.
Elle l'observa un peu histoire de voir s'il allait vraiment la laisser là avec ses interrogations ou s'il disait ça uniquement pour la tester.


"Attendez !"

Lui dit'elle simplement alors qu'il s'avançait vers la porte pour s'en aller. Oui, il allait vraiment la laisser dans le bureau et ne chercherait pas à s'expliquer. Dans son monde surement que les gens n'avaient pas besoin de s'expliquer pour se faire comprendre et Eiden l'avait un peu oublier. Il n'était pas d'ici, elle l'avait bien compris puisqu'il c'était bien fait comprendre à ce niveau là mais il ignorait beaucoup de choses sur le fonctionnement de la planète tout comme elle à son niveau.

"Je n'ai pas dit ça pour vous blesser. C'est juste que... je suis médecin et je n'ai pas le droit de vous laisser vous approcher des patients si vous n'êtes pas médecin ou infirmier vous même. Vous comprenez ? Sur cette planète nous ne pouvons pas nous déclarer médecin parce que nous pensons être capable de soigner les gens, nous devons faire des études, obtenir des diplômes, prouver de quoi nous sommes capable en assistants d'autres médecins durant des années."

Elle s'arrêta un instant, essayant de savoir s'il allait rester finalement ou bien partir, mais elle continuerait malgré tout à s'expliquer tant qu'il n'aurait pas quitter le bureau.

"Quand à moi, je ne veux pas qu'un étranger m'approche, vous ou n'importe qui d'autre. Parce que....parce que mes blessures ne sont pas physique même si j'ai cette cicatrice sur le visage... elles sont psychologiques et rien n'y personne ne pourra me retirer ça de l'esprit"

Lorsqu'elle eut terminer elle baissa les yeux, se sentant vraiment très mal à l'aise. Elle était persuadé qu'au lieu de lui avoir fait comprendre qu'elle ne le craignait pas elle n'avait fait qu'empirer les choses. Mais au moins elle c'était montré sincère.

"Vous n'êtes pas responsable de mes peurs...."
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Leyden
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 49

Arrivé au SGC : 16/01/2011

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession: Pas encore déterminée
๏ Expérience:
18/6800  (18/6800)

MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Lun 4 Avr - 21:15

Des études ? Des diplômes ? Aaron ne s’était jamais posé ce genre de questions à chaque fois qu’il aidait venu en aide à quelqu’un en lui prodiguant ses soins. Il n’avait pas besoin d’avoir fait ans d’études ou plus pour pouvoir cicatriser une plaie béante ou encore guérir d’une maladie soit disant incurable. Son sang, au combien précieuse denrée, avait la faculté de réparer toute forme de tissu vivant. Il était né ainsi, il avait longuement réfléchi au pourquoi du comment mais n’avait jamais trouvé de sources probables à ses pouvoirs. L’alien avait donc abandonné la partie, ne cherchant même pas plus qui il était mais mettant son don au service de tous. Chez lui il avait sauvé plusieurs dizaines de vies, le problème était qu’elle ne croyait pas un mot ce qu’il était en train de lui avance et au fond il y avait de quoi…

« - Je n’ai jamais étudié a médecine je vous l’accorde, je ne la pratique pas mais j’ai le don de guérison et je peux régénérer n’importe quel tissu vivant. Votre patient là-bas avait un trou béant à la place du foie. »

Étrange d’ailleurs qu’elle n’avait pas remarqué la différence d’état du jeune soldat. Ce n’était probablement pas son patient et rien de plus. Quoi qu’il en soit ce type respirait maintenant et ce n’était pas le fruit du hasard ou du miracle pour cette fois. A défaut de soigner ceux de sa race, son sang semblait également opérer sur les êtres humains.


« - Et non ce n’est pas une machination Goa’uld même si j’ai aussi été torturé. Chacun d’entre nous avait quelque chose de spécial à la naissance, c’est le mien. »

Certains héritaient de la divination, d’autres de la force, du pouvoir de télépathie, de la télékinésie ou encore du contrôle du feu à distance. Une quantité inimaginable de pouvoirs ou de dons qu’ils avaient tous appris à partager, sans la moindre haine ni jalousie.


« - Vous avez l’air d’avoir beaucoup souffert vous aussi. Vous avez vu vos proches mourir Sachez que ce genre de blessures, je ne peux pas les guérir. Je guéris le corps et non les âmes. »


Cela aurait été tellement plus simple s’il avait également possédé ce genre de pouvoirs. Heureusement que non d’ailleurs car lutter contre la nature finissait toujours mal, Aaron n’avait jamais abusé de ce qu’on lui avait offert, même les pires techniques de tortures des faux Dieux ne l’avaient pas fait faillir pourtant avec elle, il n’avait eu aucun mal à cacher l’un de ses secrets. Elle n’était pas comme l’une de ses larves parasites, elle était humaine… Soit le camp qu’il avait préféré choisir y compris en luttant contre la corruption des faux Dieux et ces derniers avaient maintes fois tenté de la ramener à leur cause funeste et destructrice.


« - Je sais bien… Mais je ne vous veux aucun mal, je voulais être clair là-dessus avant de m’en aller. Peut-être qu’un jour on ne se croisera et je pourrai vous montrer. Quoique… » Sans terminer sa phrase, il se dirigea vers le fond de la pièce où il s’empara d’un scalpel à lame argentée. Comme quelques minutes plus tôt, il s’entailla profondément la chair jusqu’à ce qu’une étrange substance dorée émane de sa plaie. Plaie qui se referma d’ailleurs quasi instantanément au propre contact de son sang, son pouvoir agissait bien sûr sur sa propre personne.

« - Normalement le processus est plus long mais vu que c’est ma propre blessure, ça se répare forcément beaucoup plus vite. » Déclara-t-il accompagné d’un petit sourire confiance et amical pour la rassurer quelque peu. « - Je sais, ça peut paraitre terrifiant pour un œil non habitué mais vous êtes médecin non ? Vous avez du en voir d’autres… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Mer 6 Avr - 16:00

C'est vrai qu'elle n'avait pas vérifier sa blessure vu qu'elle n'avait aucune raison mais maintenant qu'il en parlait il fallait bien avouer qu'elle était curieuse d'aller vérifier ses dires. Pas qu'elle le croyait coute que coute juste qu'elle n'avait aucune raison de ne pas le croire après tout il semblait vraiment sincère et honnête et craignait vraiment l'avis que l'on pouvait avoir de lui. Mais bon elle n'allait pas le quitter pour aller vérifier maintenant, elle attendrait qu'il soit partit pour ça, de toute façon rien ne changerait, le patient était stable lorsqu'elle avait pris son pouls un peu avant de sortir de la pièce.

"Je sais... j'ai juste été torturée même si cela n'a pas duré longtemps ce fut difficile et je reste encore sur mes gardes avec certaines personnes comme vous. J'en suis désolé, j'ai eu beaucoup de mal à remonter la pente et je ne peux pas dire que je sois complètement guérit."

Eiden était vraiment mal, il venait de lui dire qu'il avait perdu des proches durant ces moments de torture, elle n'avait perdu personne en tout cas pas à cause de ça. Elle faisait sa petite malheureuse alors que lui l'était visiblement beaucoup plus. De plus il était seul dans un monde qui n'était pas le sien et tout le monde le regardait de travers, pourtant physiquement il était comme n'importe quel autre personne du SGC, c'était peu être lui qui pensait que tout le monde le regardait mal.

Ce qu'il allait faire par la suite allait paniquer Eiden à tel point qu'elle hurla un NON lorsqu'il s'entailla le bras.
Instinctivement elle s'approcha de lui et c'est là qu'elle fut témoin d'une chose incroyable. La blessure se refermait déjà comme si jamais rien ne l'avait coupée, elle en restait bouche bée.


"C'est... vous.... vous êtes réellement capable de vous soigner ? C'est hallucinant, ce don doit être magnifique et terrible à la fois non ?"

Ils ne comptaient quand même l'utiliser comme nouveau système de soin ? Elle espérait vraiment que ce n'était pas pour cela qu'il était gardé ici, elle espérait vraiment parce qu'elle ne voulait pas qu'on se serve de lui, même s'il avait un don exceptionnel il ne pourrait jamais guérir tout le monde. Mais bon cette idée était un peu farfelu parce que si cela avait été le cas en tant que docteur en chef elle aurait été avertit tout de même.

"Vous êtes sur que ça va ?"

Etant médecin elle devait quand même s'assurer qu'il allait bien avant de le laisser partir.
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Leyden
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 49

Arrivé au SGC : 16/01/2011

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession: Pas encore déterminée
๏ Expérience:
18/6800  (18/6800)

MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Jeu 7 Avr - 20:07

Ainsi il avait fallu qu’il aille jusqu’à s’entailler profondément le bras pour prouver la véracité de ce don inouï de naissance. Sur le coup, il avait grimacé de douleur bien que quelques secondes avaient suffi pour qu’il guérisse en totalité. Une des raisons par laquelle il devait également sa survie aux prises avec l’ennemi, ses tortures avaient beau eu être intenses, son corps aussi résistant qu’un roc en avait surmonté l’épreuve au bout de quelques heures. Un don qui rendait le jeune alien aussi attirant à travers cette convoitise que dangereux selon les utilisations faites.

« - Il y a des blessures qui sont incurables, celles de l’âme et du cœur comme je vous ai dit tout à l’heure. Mais vous finirez par vous remettre un jour ou l’autre, le temps est le meilleur remède. »


Au fond, il espérait que ce soit de même pour lui, qu’il finisse par guérir des plaies occasionnées par la perte des siens. Le temps était son meilleur allié, il n’avait pas menti pour elle là-dessus. Mais c’était parfaitement inutile de se morfondre dans son chagrin, il fallait avancer même si c’était difficile, et par n’importe quelle manière qu’il soit.

« - Je préfère soigner les autres à vrai dire. Autant que ce pouvoir soit utile à la médecine. C’est vrai que c’est parfois terrifiant et surtout à ne pas mettre dans de mauvaises mains car les conséquences pourraient être catastrophiques. »


C’était pour cette principale raison qu’Aaron avait lutté de toutes ses forces contre les faux Dieux afin de conserver ce secret intact bien que les larves se doutaient fortement qu’il n’était pas comme ceux de son espèce. Même si leurs technologies n’avaient rien à envier au don de l’extra-terrestre, Aaron n’avait pas failli sous les multiples interrogatoires le concernant. Aucun coup de Zat ou encore de lance-jaffa n’y aurait changé quoi que ce soit. Son pouvoir de régénérescence avait beau être puissant, il était loin d’être immortel pour autant.


« - On ne peut mieux… Ne vous faites pas, je sais ce que je fais et je connais mes limites. »
Répondit-il après avoir retiré son bras de la vision de la jeune médecin. Au moins il avait au moins eu le mérité d’éveiller sa curiosité, chose qu’il ne ferait pas avec n’importe qui dans cette base sauf si la cause était juste bien sûr. Peut-être qu’à l’avenir il deviendrait l’un de ses assistants ou autre même s’il n’avait ni les diplômes ni les connaissances requises. Ses forces à présent totalement revenues, Aaron posa la main sur la poignée de la porte, non sans se retourner une dernière fois.

« - Vous savez où me trouvez si jamais vous avez besoin de moi. »

Quittant le bureau du médecin-chef, il dut une nouvelle fois traverser la salle de soins et ses bifs infernaux qui perturbaient déjà ses centres nerveux. Il avait vraiment plus besoin de repos qu’il ne l’avait cru… Jetant un dernier regard désolé à innombrables blessés, il ferma la porte derrière lui dans un dernier soupir. Ils risquaient tous de ne trop avoir besoin de lui…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Dim 10 Avr - 12:31

"Oui, et je penses que c'est pareil pour vous. Laissez-vous le temps, vous verrez, vous trouverez votre place parmi nous et avec un peu de chance vous n'aurez plus cette impression que les autres vous regarde tel un monstre."

Eiden était sincère et même si elle doutait du pouvoir dont il parlait il n'en restait pas moins un être humain, d'une autre planète certes mais en apparence il était exactement comme les autres personnes ici.
Elle le vit ensuite prendre un objet tranchant et se blesser ce qui bien sur la surpris au plus au point à tel point d'ailleurs qu'elle lui hurla d'arrêter mais il était déjà trop tard. La lame avait fait son travail et le sang s'écoulait de la blessure, sauf que celle-ci cicatrisa presque aussitôt sous les yeux surpris du docteur.


"Je suis désolé de ne pas vous avoir cru, mais vous comprenez, ce genre de chose n'arrive pas chez nous."

Et puis le fait qu'il doive faire couler son propre sang sur une blessure n'était tout de même pas vraiment une bonne chose. Les gens de sa planète n'étaient peu être pas déranger par ce genre de geste mais sur terre, on ne mélange pas les sangs ainsi, car le risque est trop grand, mais cela elle ne lui en parla pas.

"D'accord. Mais faite attention à vous et évitez de venir ici si vous n'y êtes pas invité. Même si vos intentions sous louables, il y a des choses qu'il ne vaut mieux pas faire sans autorisations."

Elle ne l'examina même pas parce qu'elle ne le sentait pas vraiment d'accord avec ça et puis elle ne voulait pas le mettre mal à l'aise après ce qui venait de se passer. Surtout qu'elle lui avait dit qu'elle ne lui faisait pas confiance et la confiance on ne l'acquière pas en une minute parce qu'on a montrer de quoi on était capable.

"Oui, je m'en souviendrai. Et pareil pour vous."

Eiden le regarda ensuite sortir de l'infirmerie et alla jeter un oeil au fameux patient dont il avait sauver la vie, soit disant et remarqua les effets de son petit traitement. Véritablement il était sauver et ce grâce à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7280

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   Dim 10 Avr - 21:33

Les notes :
Eiden Andrews :
-Orthographe / Conjugaison / Structure des posts 3/4

-Cohérence
dans les Posts 3/3

-Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ 3/3

Total 9/10

Aaron Leyden :
-Orthographe / Conjugaison / Structure des posts 3/4

-Cohérence
dans les Posts 3/3

-Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ 3/3

Total 9/10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Ce don qui m'a été offert...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce don qui m'a été offert...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 21 ~ :: Salle de soins-