Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: MJ Alek   Mar 29 Mar - 14:58

~SGC~

Chacun s'était préparé mais personne n'avait exactement le même équipement. Et une fois tout le monde prêt, les voilà en route vers la salle d'embarquement. Pour une fois, ils arrivèrent tous en même temps. Hale semblait plutôt septique sur les choses à venir. Lang qu'en a lui, semblait plutôt impatient de passer cette fameuse porte et voir les merveilles de la galaxie. Le Caporal Edwin Martinez et Le Soldat de 1ère Classe Erika Dzëko semblaient bien s'entendre, ces deux là devaient déjà se connaître. Le Caporal était un spécialiste du pistage, il devait être là pour cette raison et le Soldat de 1ère Classe était là pour aider Dablord en cas d'interversion médicale nécessaire. L'équipe était donc fin prête et les chevron de la porte se mit en route. Un par un, ils se mirent à s'enclencher. Et quand la porte s'activa, seul Hale et Lang fit un pas en arrière. Eversman souri légèrement, il comprit immédiatement qu'il s'agissait de leur première mission à ses deux là. Un petit discours du chef d'équipe pour rappeler les objectifs de la mission et il emboita le pas en premier pour passer la porte des étoiles. Les uns après les autres, chacun le suivirent.


~PKZ-759~


Eversman arriva de l'autre côté en premier et il découvrit donc la planète. Il n'y avait pas erreur sur les coordonnées. De l'herbe très fines couleurs terre mais également les arbres qui semblaient perdre leur feuille. Cependant, il découvrit en même temps que les autres membres de la mission, un fait nouveau... la Chaleur. Visiblement, le Général avait oublié de le mentionner. En levant les yeux au ciel, ils découvrirent que cette planète possédait deux soleil. Tant pis, il va falloir faire avec. Rapidement, le Sergent donna ses ordres pour sécuriser le périmètre et chacun s'y employa avec rigueur.

Il n'y avait rien dans les alentours, à part le chemin fait en pierre, il n'y avait strictement rien qui pourrait prouver une quelconque existence humaine dans les parages. Cependant, Lang découvrit quelque chose d'intéressant. Alors qu'il patrouillait pour sécuriser le périmètre, il découvrit un animal mort. Il s'agissait d'une sorte de chien mais différent de ceux de la Terre. Celui ci avait que trois pattes, deux à l'avant et une plus grande à l'arrière. Cela aurait pu paraître anodin mais la pauvre bête portait autour du cou, une sorte de collier. Ce genre de bête était ne pouvait absolument pas mettre ce collier toute seule, preuve qu'il y avait bien une présence humaine dans les parages. De plus, Hale remarqua que la bête n'était pas morte naturellement, quelque chose lui avait brûler le côté droit du ventre. Immédiatement, Eversman pensa à une lance jaffa. Enfin, Evans trouva des marque de sang qui continua le long du chemin et qui s'enfonça dans la forêt.

D'après les premiers éléments, les jaffas rebelles étaient poursuivit par des chiens. Mais le Caporal Martinez appela tout le monde, il semblerait qu'il ait trouvé un truc.


- Les chiens n'étaient pas seul Sergent, des hommes étaient derrière eux, cinq à première vue. Ils sont partie dans cette direction.


Le Caporal montra l'est. Visiblement, ils étaient partie en suivant la lisière de la forêt. Maintenant, reste plus qu'au Sergent de décider de la marche à prendre. Suivre les individus et suivre le chemin pour voir où il mène.


[Voilà, ça commence, plus moyen de reculer désormais. Eversman, à toi de décider de la marche à suivre. Choisit bien, la suite de la MJ dépendra d'en fonction de tes choix. Sinon, vous avez 1 semaine pour répondre. Rolling Eyes]
Image pour vous aider à visualiser


Dernière édition par Aleksandr Lekaterina le Mer 30 Mar - 0:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Mer 30 Mar - 0:09

Eversman s’était mis un peu en retrait par rapport au petit groupe de soldats qui vérifiait leur équipement et échangeait tranquillement, cela lui permettait d’avoir une vue d’ensemble d’autant qu’ils ne les connaissaient pas à l’exception de Dablord. Martinez et Dzëko semblaient assez complices, ils avaient surement eu l’occasion de travailler ensemble alors que Lang et Hale étaient silencieux et ne quittaient pas des yeux la Porte des Etoiles. Lors de l’activation de celle-ci, les deux eurent même un mouvement de recul ce qui traduisait leur inexpérience d coté des voyages interplanètaires. Le Sergent choisit ce moment pour monter sur l’estrade avant de se tourner vers l’équipe d’exploration.

« Soldats, notre objectif est clair, on trouve les rebelles Jaffa et on rentre tous à la maison. Vérifiez vos cibles avant d'ouvrir le feu, je ne veux pas d'un allié avec une balle entre les deux yeux, compris ? »

Eversman attendit quelques instants tout en vérifiant le bon fonctionnement de son M4-Carbine puis il donna le signal de départ d’un signe de la main s’avançant lui-même vers le vortex qu’il franchit avec le canon levé.
A peine un instant plus tard, Matt fut le premier à poser le pied sur PKZ-759, la première chose qui le frappa était une bouffée de chaleur, visiblement le Général avait omi ce détail. Le Ranger ne remarqua pas de présence hostile à proximité tandis que les membres de l’équipe arrivaient juste derrière lui, il ordonna alors à ceux-ci.


« Sécurisez la zone ! »

Matt ne bougea pas levant les yeux vers le ciel remarquant alors la présence de deux soleils ce qui expliquait surement cette chaleur qui était loin d’être très agréable. Il vérifia d’un regard circulaire que les hommes éxécutaient bien son ordre tout en activant son oreillette radio afin de communiquer avec la base.

// Ici Eversman. La zone de la Porte des Etoiles est sous contrôle. Aucun signe de vie aux alentours. On va pousser les recherches plus loin. //
// Bien compris, Sergent. Contact d’ici quatre heures. //

La porte se désactiva, Matt mit en place ses lunettes de soleil et a peine celles-ci étaient elles sur son nez que Lang lui signala quelque chose. Le Sous Officier s’empressa d’arriver à ses cotés remarquant alors la bête morte, celle-ci était d’ailleurs assez étrange avec 3 pattes.

« Je préfère même pas savoir ce que c’est… »

Avec son pied, Eversman pointa le collier de l’animal, celui-ci était donc en contact avec des êtres humains et il avait peut être été domestiqué. Hale fit alors remarquer la blessure qui semblait avoir été mortelle, cela ressemblait à l’impact d’une lance Jaffa. Peut être la bête s’en était elle prit aux rebelles ? Ou alors ceux-ci avaient peut être été attaqués par une meute de ces animaux ?
Cette hypothèse ne plaisait pas tellement au Ranger, se retrouver face à de féroces bêtes, il avait déjà donné lors d’une mission précédente. Pourtant Evans trouva des traces de sang qui semblait renforcer cette idée mais Martinez appela l’équipe afin de leur montrer des traces de pas, signe d’une présence humaine ou plutôt de cinq hommes, ceux-ci ayant pris la direction de la lisière.
Deux choix s’offraient donc au Sergent sur la suite de la mission, soit suivre le chemin de pierre s’avançant dans la forêt ou suivre les traces humaines le long de la lisière. Eversman prit quelques instants avant d’annoncer sa décision.


« On est ici pour trouver les rebelles Jaffa, on suit le chemin. Martinez, tu ouvres la voie à mes cotés. Lang et Dablord, à l’arrière garde. On avance en silence ! »

Eversman insista sur les consignes, il n’avait aucune envie de se retrouver face à une meute pareille à cause de personnes trop bruyantes et son regard fut assez insistant vers Dablord dont il connaissant la tendance à parler, parler et encore parler. D’ailleurs Lang allait peut être le découvrir à son insu un peu plus tard et surement pour son plus grand bonheur.
Matt se mit en marche entrainant avec lui le groupe, Martinez semblait assez doué pour relever les différentes traces, autant le mettre à l’avant histoire qu’il trouve des indices sur la direction des Jaffas.



Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2960

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Ven 1 Avr - 21:28

Anthony entra avec l'équipe dans la salle de la porte. Il balaya rapidement le lieu du regard: rien d'extraordinaire hormis... la fameuse porte. Située au bout d'une passerelle elle devait bien faire dans les 6m de haut. Ce n'était qu'un grand anneau. Il se demanda comment elle allait bien pouvoir s'ouvrir? Apparement, de ce qu'il avait compris, il y était question de "chevrons", de "vortex"... mais tout cela ne lui parlait pas trop.
Tandis qu'il restait planté au milieu de la pièce, les yeux fixés sur la porte, une voix, dans les hauts parleurs, annonça:


"Chevron 1: enclenché,...... chevron 7: enclenché

Au même moment, l'anneau tournait sur lui même et certains symboles qui l'ornaient allaient s'imbriquer dans les chevrons. Une fois le compte à rebours terminé, un grand bruit se produisit et le fameux vortex se créa. Cela ressemblait à une explosion dans de l'eau. La porte une fois activée, sa surface était bleue, assez lisse.

"Ouah! C'est dingue!"ne put s'empêcher de lâcher Anthony après avoir reculé d'un pas sous l'effet de la surprise.

Tout à sa rêverie, il fut ramené à la réalité par la voix du sergent:


« Soldats, notre objectif est clair, on trouve les rebelles Jaffa et on rentre tous à la maison. Vérifiez vos cibles avant d'ouvrir le feu, je ne veux pas d'un allié avec une balle entre les deux yeux, compris ? »


Puis, l'équipe traversa la porte. Les autres membres, habitués, la passèrent comme si ils entraient chez eux mais Anthony stationna quelques secondes à une dizaine de centimètres du vortex. Mais il fallait bien se lancer un jour, alors il prit une inspiration, empoigna son P-90 et avança....


En un éclair il arriva sur l'autre planète, alors qu'il avait juste fait un pas! Complètement irréaliste!
Mais il n'eut pas le temps de se faire des observations physiques ou philosophiques sur cette traversée. Eversman ordonna de sécuriser la zone.

Anthony se dirigea donc vers l'est de sa position alors que les membres de l'équipe s'éparpillaient un peu dans les différentes directions.

Tout en marchant et en restant attentif aux bruits et aux mouvements, il prit conscience de là où il était: à des centaines d'années lumières de la Terre! Il prit aussi rapidement conscience qu'il faisait très chaud! Il leva la tête vers le soleil pour voir de quelle taille il était.


*C'est moi, ou on dirait qu'il y a deux soleils!*

Anthony ne savait pas que cela était possible, en tout cas ça expliquait la chaleur. Mais il avait connu chaleur plus insupportable en Iraq.
En tout cas, la zone avait l'air calme, rien à signaler sauf... Il faillit mettre le pied sur le cadavre d'un animal. Un regard lui suffit pour se rendre compte que celui-ci n'était pas "normal". Bien qu'il y ait une certaine ressemblance avec un chien, ce dernier avait 3 pattes .
Il se retourna voir où était les autres et lança :


"Sergent, venez voir. J'ai trouvé le chien d'E.T.. Enfin...l'ex chien."

Matt arriva, suivit de Nathan et Evans , et ils examinèrent tous les 4 la dépouille. Les conclusions furent que le collier qu'il portait indiquait forcement une présence humaine, et une blessure au ventre évoquait une lance jaffa. Des traces de sang continuaient jusqu'à la forêt située un peu plus au nord.

"Vous pensez que cette bête appartenait aux jaffas et que ceux ci se sont fait attaqués?"


Pendant qu'ils énuméraient les différentes hypothèses, Martinez les appela. Il avait trouvé des traces qui suivaient la lisière de la forêt. Apparemment 5 hommes.
Après un court temps de réflexion, Eversman lança:

« On est ici pour trouver les rebelles Jaffa, on suit le chemin. Martinez, tu ouvres la voie à mes cotés. Lang et Dablord, à l’arrière garde. On avance en silence ! »

En entendant avec le nom de son binome, Anthony fit une petite moue. Le peu qu'il avait vu d'Evans ne lui avait pas laissé une très bonne impression. Mais bon, peut-etre qu'au fond il était très sympathique! Le groupe se mit en ordre, et commença à avancer, aux aguets

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Hale
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 142

Arrivé au SGC : 09/03/2011

Age du Joueur : 21


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32 ans
Profession: Navy Seal
๏ Expérience:
55/3200  (55/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Ven 1 Avr - 23:12


Hale arriva dans la fameuse salle d'embarquement en même temps que les autres. Son regard fut avant tout attiré par l'objet centrale de la salle, un énorme anneau monté sur plateforme et fixé en hauteur. Il ne savait pas exactement dans quel matériau cela avait été conçu et qu'est-ce que signifiait tous ces symboles bizarres, mais une chose était sûr, pour un canular, cela faisait vraiment vrai. Il regarda autour de lui, deux tourelles-mitrailleuses prêtent à l'emploi et une dizaine de gardes armés déjà sur place, pourquoi toutes ces défenses ? Beaucoup plus haut derrière lui, une baie vitrée où un type était assis derrière des ordinateurs, c'était sûrement de lui que provenait toutes les communications de la base. C'était vraiment un moment spéciale, un moment où la fiction allait dépassée la réalité. Tellement absorbé par cet étrange appareil qu'il ne remarqua pas au début les paroles dans les haut-parleurs du chargé de communication se trouvant beaucoup plus haut. Il disait toutes les deux secondes qu'un chevron était enclenché.
Nathan fronça les sourcils, il ne comprit pas sur le coup mais en se retournant pour voir la grande porte, il vit que celle-ci tournait sur elle-même et qu'à certains moment le mécanisme s'arrêter laissant une sorte de truc se refermer sur un symbole en s'activant de rouge. C'était un spectacle fascinant d'autant plus que c'était tout nouveau pour le Navy Seal. Puis d'un seul coup le dernier chevron se trouvant à quatre-vingt-dix degré en haut s'enclencha laissant paraître une sorte de geyser bleu sortir de l'anneau. Sur le coup, le soldat recula d'un pas de surprise, tout comme un autre type à côté de lui dont l'expérience au sein de la base devait être aussi longue que la sienne. Le geyser après avoir émergé, retourna dans l'anneau et stagna à son niveau, formant une couche semblable à de l'eau en mouvement d'un bleu marqué.
*Putain c'est quoi ce bordel ?!* pensa alors Nathan en voyant cela, il ne savait pas d'où provenait l'énergie nécessaire au bon fonctionnement de la porte, mais il fut rapidement interrompu dans sa réflexion par Eversman qui monta sur l'estrade et expliqua brièvement comment la mission allait se dérouler. Puis il se retourna et passa par l'anneau. Les autres soldats présents dans l'équipes firent de même un par un. Hale était bien entendu le dernier, et il resta figé devant la surface bleuté à l'intérieur de l'anneau. Au touché c'est bizarre, froid, chaud, impossible à définir, de plus la substance semblait aqueuse mais pas tout à fait. Le Navy Seal passa le bras pour voir ce qui se passait, puis le ressortit pour l'observer, aucune blessure à première vue, cela devait être sans risque.

- Retiens ta respiration et fonces ?! cria un soldat posté derrière l'une des deux mitrailleuses.

Suivant son conseil le Navy Seal traversa l'anneau.
Il y eut comme un éclair soudain et Hale se retrouva de l'autre côté de l'anneau. C'était une vaste étendue de terres et de forêts qui se dessinait devant lui, rien à voir avec le SGC et son entourage désertique. C'était à peine possible de savoir qu'un tel objet existait, cela pouvait apporté une avancée technologique considérable, plus besoin de prendre l'avion ou le bateau pour voyager entre les continents, plus besoin de se casser la tête pour réfléchir à une tactique visant à sauver des civils, ils leur suffiraient de passer l'anneau...
Étant abasourdi par sa curieuse découverte, il n'arrivait pas à imaginer qu'il avait atteint une autre planète de la galaxie. C'était incroyable. Puis il reçut comme un choc, d'abord sur la nuque, puis sur la tête et finalement dans tout le corps. Il faisait atrocement chaud ici, et ce n'était pas les deux soleils au-dessus de leurs têtes qui allaient dire le contraire. Hale s'épongea le front avec sa manche et avança en direction du groupe. Eversman ordonna la sécurisation de la zone et les soldats s'exécutèrent. Hale quant à lui prit son temps pour avancer, il n'avait pas d'ordre à recevoir d'un ranger, encore moins d'un sergent. La porte se désactiva soudainement dans un bruit peu familier, aucun espoir de retour ? Hale se concentra alors sur le paysage. Mais interrompu encore une fois, il dus suivre l'équipe marchant en direction d'une découverte de Lang.

A leurs pieds un chien, un chien à trois pattes qui plus est. Portant un collier autour du cou qui eut comme hypothèse le fait que la planète eut été habitée et l'était peut-être encore.

- C'est quoi cette merde sur son bide ? En tout elle n'y a pas survécu la sale bête...vous voyez cette plaie, c'est une sacrée brûlure. fit remarqué Hale en apercevant un trou énorme dans le côté droit de l'animal.

Quelques minutes après, du sang avait été retrouvé, et la présence d'au moins cinq hommes sous formes de traces de pas décelé par le pisteur de l'équipe. Le sergent ajouta finalement :

« On est ici pour trouver les rebelles Jaffa, on suit le chemin. Martinez, tu ouvres la voie à mes cotés. Lang et Dablord, à l’arrière garde. On avance en silence ! »

*Et moi qu'est-ce que je fous ? Je vais devoir rester à garder la porte avec la première classe ?* Hale ne comptait pas resté là, il avait des choses à découvrir ici, mais si c'était sa dernière mission au SGC. Il ne comprenait pas pourquoi un projet aussi gigantesque avait été gardé si secret. S'éloignant en douce de la porte durant le topo d'Eversman, il prit une autre direction à travers la forêt...

Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Dim 3 Avr - 3:18

Quelques guignols d’arrivés plus tard, le briefing commençait enfin, et ce avec une nouvelle réprimande de la part du général O’Neill. Il était gonflé celui-là : Evans avait voulu démissionner, et c’était le général en personne qui n’avait pas pu tenir trois heures avant de rappeler ses services. Si le médecin était effectivement un problème pour la base, il ne fallait pas l’inciter à rester en poste. En plus de cela il n’était pas au SGC en tant que militaire ou médecin, mais juste pour témoigner devant la CIS et participer à une réouverture de dossier sur le ‘cas Lekaterina’ ; il n’était absolument pas là pour jouer aux explorateurs et partir en balade voir deux-trois indigènes !

- […] Vous êtes un militaire, tâchez de pas l'oublier Sergent.

- Plus pour longtemps, vous inquiétez pas…
marmonna le toubib en retour. Il allait en avoir des choses à dire sur le fameux ‘général’ O’Neill, à la prochaine réunion des « Subordonnés Rebelles Anonymes »

Et c’était maintenant l’heure des explications. Des Jaffas avaient apparemment besoin de leur aide et… les informations s’arrêtaient là. Supers, les renseignements de l’Air Force…

- Attendez, mon général, coupa Evans lorsque Jack en vint à ce que fuyez les Jaffas. Comment ça vous ne savez pas ce qu’ils fuyaient ? Il y a deux secondes vous disiez qu’ils avaient besoin de notre aide ; donc de toute évidence rien n’indique qu’ils avaient un problème de l’ordre d’une traque, d’un complot ou de je-ne-sais-quoi.

Si le général extrapolait, évidemment…
A côté de ça, Layer, qui devait normalement commander la base, semblait peu enclin au lancement de cette mission. Ainsi, finalement, l’agent de la CIS n’était peut-être pas si mal que ça… Lui avait peut-être la tête sur les épaules. Et quand finalement vint le problème de qui serait le chef de mission, Matt, après avoir été désigné, échangea un regard bizarre avec Evans. Effectivement, ils avaient le même grade, et effectivement on aurait pu croire que le médecin voulait le commandement pour cette fois-ci. Néanmoins, s’il y avait bien une chose que le sergent avait apprise avec l’expérience, c’était que celui qui détenait le pouvoir était aussi celui sur qui revenaient toutes les emmerdes… Autant que ce fût Matt, donc.
L’heure des habituelles questions venue – et vu les informations par défaut données elles allaient sûrement être nombreuses –, Matt se renseigna pour savoir si les « rebelles avaient établi un camp de base ». Mouais… Pas très utile, tout ça, qu’ils eurent un point de chute ou non.

Briefing terminé, le docteur Dablord quitta la salle sans prendre la peine de saluer les autres, se dirigeant d’un pas décidé vers les vestiaires. Il fallait qu’il remplaçât ses vêtements civils par un uniforme tout beau tout propre, camouflage de forêt, qu’il se chaussât de rangers, noires comme d’habitude, et qu’il bouclât sa ceinture – plus au sens figuré du terme plutôt qu’au propre. Ceci fait, il alla s’équiper à l’armurerie : un HK USP, deux grenades fumigènes, deux pains de C4, un fusil d’assaut G36-E, et bien sûr, dès la porte de la salle d’embarquement passé, un sac médical remis par un soldat de garde qu’il enfila ensuite sur son dos. Son oreillette radio bien installée, Evans attendit patiemment que la Porte des Etoiles s’activât et qu’Eversman eût fini son petit discours pour quitter la base – vers l’infini et au-delà.

Étonnamment, l’au-delà était bien automnal. Des feuilles, des rochers, des arbres, encore des feuilles… Et puis deux soleils, en parfaite union pour une intense chaleur digne d’un superbe mois d’août. De toute façon ça ne changerait pas bien grand-chose : à courir partout comme ils en avaient l’habitude ils transpiraient à chaque mission, sans pour autant qu’il y eût deux soleils pour chaque planète. Comme à chaque fois, évidemment, le groupe se dispersa pour prendre position autour de la Porte des Etoiles. A première vue, rien de bien inquiétant alentour – conclusion qui se dissipa bien vite lorsqu’un des nouveaux fit part de la découverte d’un cadavre.

- Ne touchez à rien ! cria alors automatiquement Evans en trottinant vers la position de Lang. Quand il arriva au cimetière, il lâcha un « brrrrr » de dégoût face à ce qui semblait être un chien à trois pattes. Vu la créature et son état de santé, elle pouvait être porteuse d’un paquet de germes à éviter.

- De toute évidence il n’y a pas eu qu’une victime… signala alors le toubib en se retournant face à des traces de sang qui progressaient vers la forêt. On trouva alors aussi des indices de présence de cinq hommes récemment, ce qui semblait pour les autres être une nouvelle plutôt inattendue – pourtant si les Jaffas les avaient contacté par la Porte des Etoiles c’est qu’ils s’étaient forcément trouvés à un moment donné dans le coin, non ?
Un tas d’hypothèses plus tard formulées cette fois-ci sans l’aide du docteur, qui restait silencieux, Matt ordonna qu’on suivît le chemin pour trouver les rebelles, et ce « en silence », précisa bien le chef d’équipe en fixant Evans, qui leva les yeux au ciel. On se mit donc en marche, le médecin à l’arrière-garde à côté d’un nouveau qu’il n’avait jamais vu avant ce jour. Alors, un rapide calcul mena le sergent à la conclusion qu’ils étaient cinq dans cette petite escouade… Cinq ? Mais n’étaient-ils pas six au départ ?

- Attends, Matt… Où est l’autre marine ? Quelqu’un connaît son nom au moins ?

Un nom mis sur la tête du déserteur, Evans activa sa radio en soupirant à l’unisson avec le Ranger – pour une fois qu’ils étaient d’accord…

// Hale ! Qu’est-ce que vous foutez ?! Ramenez immédiatement votre cul par ici ! //

Attendant avec impatience une réponse, Evans tapait frénétiquement du pied et échangeait avec Eversman des regards traduisant leur énervement partagé.

- Bon, je vais le chercher. Continuez ; pendant ce temps je vais vous l’ramener, et ce par la peau des fesses s’il le faut ! J’vous tiens au courant.

Faisant demi-tour, le sergent se mit à trottiner vers la Porte des Etoiles, en espérant vite retrouver la trace du disparu : non seulement ils ne connaissaient pas la planète, mais en plus ils n’avaient aucune idée de la menace. Mieux valait rester groupés, sinon ils n’auraient aucune chance de survie.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Lun 4 Avr - 12:38

Tandis que le Sergent Eversman avait ordonné de suivre le chemin à travers la forêt, l'un des ses compagnons, Hale, décida de faire cavalier seul dans une autre direction. Ce n'était pas très prudent de sa part de s'aventurer seul sur une planète encore inconnue. Mais rapidement, le groupe remarqua l'absence du Soldat et ce fut le Sergent Dablord qui décida d'aller le rechercher. Matt ne dit rien, il vit là un bon moyen de se débarrasser d'un temps d'Evans. Ainsi, Dablord revint sur ses pas en trottinant, espérant retrouver Hale.

Nathan Hale :

L'homme avait donc décidé de faire cavalier seul et de marcher à travers la forêt. D'ailleurs, cette forêt n'avait rien de différent que celle qu'on trouvait sur Terre. Où était les planète rempli de technologie en tout genre avec des gratte-ciels qui dépassent les nuages ? Visiblement pas ici. Certes il y avait quelques fleurs légèrement différentes qu'il n'avait jamais vue sur Terre mais l'homme était persuadé qu'elle devait sûrement se trouvait dans un endroit confiné de sa planète. En somme, l'exploration inter-espace n'avait rien d'aussi excitant.

Soudain, l'homme entendit comme un bruit, un craquement de branche d'arbre. Il s'arrêta net pour tentait de localiser d'où venait le bruit. En quelques secondes, il réussit à savoir d'où venait le bruit, c'est à dire de sa droite. Hale tourna la tête et ses yeux s'écartèrent de surprise en voyant ce qui avait fait le bruit. Il s'agissait d'un de ses chiens à trois pattes qui reniflait le sol. L'homme ne savait pas quoi faire, bouger ou rester immobile. Il opta pour la première solution mais il finit par faire des bruits de craquement à son tour. Forcément, le chien leva la tête en direction de Nathan et la bête se mit à grogner. Sans trop réfléchir, l'homme se mit à courir pour fuir la bête. Le chien commença à poursuivre le terrien. La course était assez difficile dans cette forêt car le sol était n'était vraiment pas droit. Il serait aisé de se faire une entorse à la cheville si l'homme se réceptionnait mal. Mais alors qu'il était en train de fuir le chien, Nathan reçut comme un coup au niveau du thorax au détour d'un arbre. Le Soldat se retrouva au sol en moins de tant qu'il faut le dire.

Légèrement sonné, Hale voulut se relever mais quelque chose ou plutôt quelqu'un l'empêcha. Le terrien secoua la tête pour reprendre ses esprits et observa la personne qui l'avait mit au sol. Il s'agissait d'un homme, pointa une arme dans sa direction. Cependant, l'homme était habillé comme à l'époque Western, avec le chapeau bien entendu. Le Soldat réfléchie à un plan pour le neutraliser mais il se ravisa rapidement en voyant quatre autres hommes arriver à leur tour.


- D'où tu viens étranger ? On t'a jamais vue dans le coin.

Fallait il dire la vérité ou bien mentir ? Libre à Hale de faire son choix mais quel qu'il soit, il fallait répondre. Les hommes se regardèrent, comme pour se concerter du sort du Soldat.

- Mouais, l'homme cracha au sol, non loin du Soldat. De toute façon, tu viens avec nous. On va t'échanger contre une bonne prime. Il doit bien avoir quelqu'un qui voudra t'acheter en ville. On est en manque d'esclave ses derniers temps.

Deux hommes releva Hale qui décida de ne pas se laisser faire au final. Il frappa l'un d'eux en premier et il voulut s'y prendre au second mais un tir vint le stopper. Un tir d'énergie le frappa en plein thorax mais fit aucun dégât visible. La seule chose visible, ce fut la répartition de l'énergie dans tout le corps du Soldat. Nathan commença à voir trouble avant de s'effondrer, complètement inconscient.


Evans Dablord :

Le Sergent avait donc décidé de partir à la recherche de Hale. Evans revint donc au point de départ et commença à observer les lieux. Où avait il pu aller ? C'était la question que se posait le Sergent sans cesse. En repensant aux traces de pas, le terrien se dit qu'il avait sûrement prit cette direction. Evans se dirigea donc dans la direction des traces des pas. Le Sergent marcha pendant un temps mais rapidement, il observa cette forêt. N'importe qui pouvait s'y cacher alors que lui marchait à la lisière, bien visible et surtout bien exposé à tout tir. Le militaire pénétra donc dans la forêt, histoire de continuer avec de quoi se protéger en cas d'altercation.

Evans marcha pendant quelques temps mais il ne trouva absolument rien. Pas le choix, il devait activer sa radio. L'homme allait appuyer dessus lorsqu'il entendit un léger bruit. Ceci ressemblait à un coup tirer par une arme mais il n'avait jamais entendit quelque chose de semblable. Prudemment et arme au poing, le Sergent avança en direction de ce fameux bruit pour connaître son origine. En arrivant, il vit Hale mais celui-ci s'était fait neutralisé à première vue. Il vit également cinq hommes autour de lui, habillé comme des cowboys. En les observant, Evans les vit en train de dépouiller Nathan de ses armes. Mais ce n'était pas tout, ils prirent le Soldat et l'emportèrent avec eux.


- Il n'est pas d'ici. Il ne manquera à personne et puis, il sera parfait pour les mines.
- On va le vendre en ville ? Cela faisait bien longtemps que j'y avait pas mit les pieds.
- Et moi donc, avec la mort du shériff, cette ville sera à nous maintenant.
- Et son adjoint ? Tu l'as oublié ?
- C'est un bouseux de première !!! Il nous fera rien ce peureux !!! HA !!! HA !!! HA !!!


Les cinq hommes se mirent à rire tandis qu'ils prirent une direction à travers la forêt. Ainsi donc, il y avait une ville. Evans décida de suivre le groupe mais il n'avait aucun moyen pour prévenir Eversman de la situation. Si il activait sa radio, celle de Hale allait également s'activer et prévenir les cinq hommes qu'ils étaient poursuivit. La seule solution pour le moment, c'était de suivre discrètement les cinq types.



Eversman et Lang :


Avec le départ de Evans et l'escapade de Hale, le groupe était composé de quatre membre désormais. Mais ce n'était pas pour autant qu'il fallait s'arrêter. Martinez devant, celui ci pistait la moindre trace. Eversman était juste derrière, à suivre les moindres faits et gestes du Caporal. De son côté, Lang, observait les horizons, pour éviter une quelconque embuscade. Après tout, ils se trouvaient sur une planète étrangère. Soudain, Martinez stoppa la marche pour observer le sol, il y avait quelque chose d'étrange. Matt vint rapidement au nouvelle et le Caporal s'expliqua.

- A première vue, je dirais que plusieurs personnes se sont stoppé ici. Les traces sont beaucoup plus net, ce qui montre qu'ils n'ont pas bougé pendant un temps. Seulement il y a plusieurs traces, une vingtaine je dirais. Certaine vont vers la porte des étoiles et les autres continue tout droit.
- Il y a eut un rassemblement ici donc,
expliqua Dzëko.
- En effet et le plus gros du rassemblement continue dans la forêt.
- On devrait continuer à...
le Soldat de 1ère Classe s'arrêta et pointa son arme dans une direction. J'ai vue quelque chose là-bas Sergent.

Eversman tourna la tête et là, quelque chose se mit à courir à travers la forêt. Personne ne vit ce qu'il s'agissait à cause des arbres qui bouchaient leur vue. Cependant, Lang avait lui beaucoup moins d'arbre et il remarqua qu'il s'agissait d'un enfant, visiblement une fille d'après sa chevelure. Après avoir prévenu le reste de l'équipe, le Sergent décida de suivre la gamine afin de savoir où elle se dirigeait. Le groupe se mit donc à courir derrière la gamine sans pour autant la rattraper pour éviter de l'effrayer d'avantage. Il fallait garder une certaine distance pour qu'elle pense qu'elle pourrait les fuir et donc, continuer à courir.

Le groupe suivit donc la fillette quand soudain, elle sortit de la forêt. En arrivant en dehors de la forêt, le groupe se stoppa net. Chacun était étonné de voir ce qu'il y avait devant eux. Il s'agissait d'une ville typique à l'époque Western. Celle ci était encore un peu plus loin mais il n'avait aucun mal à la voir. La gamine continua en direction de la ville tandis que le groupe se regarda, visiblement très étonné de voir une telle ville ici. Que devaient ils faire ? Aller dans cette ville ou faire marche arrière ? La direction appartenait à Eversman.


[Bon voilà, le décor est planté. N'hésitez pas à poursuivre plus loin si vous en avez envie mais faites bien attention à vous. Sinon, vous avez 1 semaine pour répondre. BON RP ]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Lun 4 Avr - 22:01

« Attends, Matt… Où est l’autre marine ? Quelqu’un connaît son nom au moins ? »

Suite aux paroles de Dablord, le Sergent stoppa net son avancée se retournant afin de vérifier que l’homme disait vrai. A son tour, il compta le nombre de militaires présents et il finit par lâcher un nom.

« Hale… »


Il avait beau faire plus attention, l’homme n’était plus présent parmi eux. La solution de la désertion mit quelques instants à arriver chez Matt, le médecin en profita pour envoyer un message radio à l’individu sans réponse. Le Rangers était un peu pris au dépourvu tandis que la colère montait en lui très rapidement, il ne comprenait même pas comment cet homme qui avait juré de servir son pays pouvait avoir choisi de leur fausser compagnie.
Evans était prêt à aller le retrouver, le Sous officier acquiesça d’un geste de la tête pour donner son accord à l’initiative de ce dernier ayant lui-même maintenant très envie de coller son poing dans le visage de Hale pour lui apprendre la chaine de commandement mais une chose était claire, la rencontre des deux risquait d’être sous hauts risiques.
Il fallut plus d’une minute après le départ du doc à Eversman pour se remettre de ce qui venait de se passer.


« Allez on bouge ! En avant ! »

Le jeune homme donna de nouveau le signal du départ même si son esprit était encore bien préoccupé par le déserteur, il ne comprenait pas le geste de la recrue, celui-ci venait tout simplement de bien compromettre la suite de sa carrière aussi bien au SGC que militaire lors de sa première mission. Pour Eversman, le collectif, c'est-à-dire l’équipe, passait avant les individualités et cela ne faisait que renforcer un peu plus sa colère.
Le Rangers laissa Martinez prendre les devants pour se placer à sa suite, l’équipe avança un petit moment avant que celui-ci ne s’arrête observant plus attentivement des traces au sol. Aussitôt Eversman leva le poing droit pour stopper la petite colonne suivi d’un autre geste de la main pour demander le rassemblement autour de la position de Martinez. Celui-ci se lança dans des explications jusqu’à ce que Dzëko signale du mouvement.

La cible étant repérée, elle se mit à courir, des bruits de pas étaient percevables et fut identifiée en tant que fillette par Lang.


« On la poursuivie, elle nous mènera peut être auprès des Jaffas ! »

Eversman se lança de suite à la poursuite suivi aussitôt par le reste de l’équipe, il tenait fermement son fusil d’assaut entre les mains afin de pouvoir réagir si celle-ci les menait dans une embuscade ou à toute présence hostile. Malgré le terrain difficile parsemé de racines, de buissons, l’équipe gagnait facilement du terrain sur la fillette et Matt ralentit l’allure tout en faisant signe à ses hommes de faire de même. Ils n’étaient pas là pour la capturer mais pour la suivre et celle-ci finit par les mener jusqu’à la lisière de la forêt.
Les derniers mètres de forêt se firent en marchant, armes levées jusqu’à être sur de l’absence de forces hostiles ce qui leur permit de faire une découverte qui laissa Matt bouche bée quelques instants.


« C’est moi ou on est remonté dans le temps là ? »

Eversman voulait être sur que ce n’était pas son esprit qui lui jouait un tour car il ne s’attendait vraiment pas à découvrir une ville pareille. On aurait dit que le temps s’était arrêté au temps des Cowboy ou on pouvait s’imaginait en train de regarder dans un vieux Western et c’était vraiment très déconcertant. Une chose était sure, cela ne faisait pas partie de la civilisation Jaffa, il y avait donc un autre peuple sur cette planète.
La petite fille était d’ailleurs visible courant le plus vite possible vers cette ville, il était certain qu’elle allait certainement dévoiler sa rencontre avec les quatre militaires. Matt posa un genou au sol bientôt imité par ses coéquipiers se laissant quelques instants pour se faire une idée sur la suite du programme.


« On reste en position ici. »

Matt préféra expliquer davantage son plan.

« La fillette va certainement expliquer à son père ou autres sa petite rencontre en forêt. Si les habitants sont hostiles à notre présence, ils vont peut être venir nous chercher et là on se repliera en forêt. Ou peut être qu’ils sont plutôt du genre gentil et vont nous prendre pour de charmants touristes ou commerçants. A ce moment là, on pourra peut être envisagé d’aller se boire un whisky au saloon… »

C’est marrant, il croyait beaucoup moins à la seconde hypothèse.

« Dans tous les cas, on devrait pouvoir observer leur comportement d’ici. »

C’est parti pour l’attente et l’observation sous cette chaleur intense. Avec un peu de chance, les hommes pourraient améliorer leur bronzage quoique les hommes étaient retournés un peu en arrière histoire de ne pas être complètement exposer à la vue de tous mais aussi pour ne pas être en plein soleil tout en gardant une très bonne vue sur la ville. Eversman profita de ce moment pour activer sa radio afin de rentrer en contact avec Dablord tout en enlevant sa veste histoire de ne pas cuire.

// Dablord, quel est ton statut ? Tu as récupéré Hale ? //




Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2960

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Mar 5 Avr - 20:31

Le groupe venait tout juste de commencer à progresser dans la fôret. Anthony était à côté du sergent Dablord. Tout à coup Anthony il le vit tourner la tête des différents côtés, comme s'il cherchait quelque chose.

"Vous avez remarqué quelque chose, sergent?interrogea Anthony, prêt à toute éventualité.

Dablord ignora sa question et lança directement à Eversman


« Attends, Matt… Où est l’autre marine ? Quelqu’un connaît son nom au moins ? »

Aussitôt Anthony fit un rapide compte de l'équipe.. Oui, il en manquait bien un, l'autre recrue, comment il s'appelait déjà...

"Hale..." répondit Eversman.

C'était ça. Mince, comment il avait pu ne pas s'en apercevoir? Anthony se reprocha son manque de vigilance: c'était avec de petits détails comme ça qu'on se faisait avoir en mission...
Dablord prit l'initiative de partir à se recherche pour le ramener, d'une manière ou d'une autre. Anthony ne comprenait pas la réaction de Hale. Même si il préférait suivre un autre piste, il pouvait très bien en faire part au sergent, quand au fait de vouloir faire cavalier seul... il fallait choisir un autre boulot ou une autre affectation, au SGC les missions se faisaient en équipe. Et quel qu'ai été le grade de Hale avant d'arriver là, cela n'importait pas, il était rentré en tant que recrue, ce qui implique de suivre les ordres: c'est l'armée! Si chacun commence à n'en faire qu'à sa tête, c'est l'échec assuré. Enfin bon, une fois Dablord parti, le groupe se remit en marche avec deux membres en moins. Anthony se retrouvait seul à l'arrière du groupe, à surveiller qu'ils ne se faisaient pas prendre à revers, mais pour l'instant tout avait l'air calme.
Le soleil tapait toujours malgré les arbres, la forêt n'était pas assez épaisse pour bloquer les rayons. Etrangement, le paysage ressemblait vraiment à la Terre, si on oubliait le chien à 3 pattes... Ils marchèrent en silence pendand de longues minutes, jusqu'à ce que, soudainement, Martinez, qui ouvrait la marche, lève le bras pour donner l'ordre de s'arreter. Il montra des traces au sol, apparement une vingtaine de jaffas. Alors qu'il parlait avec le première classe Dzeko, cette dernière s'interrompit brusquement suite à un bruit dans la forêt et elle déclara avoir vu quelque chose bouger.
Anthony regarda attentivement dans la direction indiquée. Effectivement, à plusieurs dizaines de mètres de leur position, quelqu'un courait. En plissant les yeux Anthony remarqua que cette personne avait une taille proche de celle d'un enfant et une longue chevelure.


"Euh... sergent? On dirait une fillette. Qu'est ce qu'on fait? On la suit?"

« On la poursuit, elle nous mènera peut être auprès des Jaffas ! »
ordonna Eversman.

Aussitôt une "course-poursuite" s'engagea. La fillette courait vite mais pas suffisament contre des adultes, militaires de surcroit, c'est pourquoi ils gagnèrent assez facilement du terrain. Toutefois, à un moment, le sergent leur fit signe de ralentir un peu: le but était de la suivre, pas de l'attraper. Ils la poursuivirent comme ça sur plus de 500 m, jusqu'à sortir de la forêt. Là, ils stoppèrent tus, surpris par ce qu'ils virent. A quelques centaines de mètres, se trouvait un village qui rappelait étrangement une ville de western. Anthony, pas trop fan du genre, n'en avait pas beaucoup vu, mais le schéma était bien celui ci! Une rue principale, des batiments de type western...
Eversman donna l'ordre de rester sur place, à attendre de voir la réaction des habitants. Viendraient-ils vers eux armés, pour les chasser ou les capturer, ou bien, amicalement, et peut etre leur proposer un toit et les renseigner sur ce monde?
Un groupe d'hommes armés qui courent derrière une petite fille? Anthony doutait que les habitants viennent en amis et, au vu de la moue du sergent au moment où il l'expliquait, il en doutait lui aussi.
Suivant l'exemple des autres membres, Anthony posa son sac et s'assit dans l'herbe, buvant une gorgée d'eau en attendant des nouvelles du village.


"Sergent, du nouveau concernant Nathan?"


Eversamann le regarda, lui fit un signe de tête et prit sa radio:

// Dablord, quel est ton statut ? Tu as récupéré Hale ? //

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Mer 6 Avr - 17:10

Ce ne fut qu'en trottinant vers la Porte des Etoiles qu'Evans se rendit réellement compte de la distance qu'ils avaient déjà parcourue à l'allée. Courir avec un sac sur le dos n'était en plus de cela pas très pratique, et il restait la menace automnale : les feuilles, dont le médecin se méfiait, glisser étant si vite arrivé. Pour le moment, d'après ce qu'il pouvait voir, il n'y avait aucune trace du soldat Hale, et cette constatation demeura même après avoir atteint la Porte. Toujours le cadavre, non loin de là, ainsi que les traces de sang. Rien n'avait bougé. Les environs constituaient sûrement un vrai labyrinthe, et cela donc allait être relativement difficile de retrouver le terrien s'il avait coupé à travers la forêt.

*Bon, réfléchissons...*


En partant du principe où Hale avait quand même gardé un semblant de rationalité, il ne pouvait pas être parti très loin, ou en tout cas n'importe où... De ce qu'ils en avaient vu, il y avait deux pistes possibles : le chemin, duquel Evans revenait, et les traces de pas suspectes. Néanmoins, peut-être qu'Hale avait vu quelque chose que les autres n'avaient pas remarqué, et du coup, retour au point de départ : il pouvait se trouver n'importe où.

*Allez ! J'ai une chance sur deux de toute façon... Ou plus. Enfin bon.*

Décidé, le docteur Dablord se lança en chasse du déserteur, qui lui chassait il-ne-savait-quoi. Suivre les traces de pas... Eh ben finalement c'était plus facile à dire qu'à faire : en mauvais pisteur qu'il était, et bien peu ami avec la Nature, le médecin avait beaucoup du mal à discerner les traces de pas. En plus de cela les feuilles des arbres tombées entre-temps dissimulaient certains indices. Même une lampe n'aurait su l'aider.
S'arrêtant soudainement, Evans observa les alentours. Lisière-forêt, forêt-lisière... S'engager dans les profondeurs de cette planète ne l'enchantait pas vraiment, mais il fallait reconnaître une chose : marcher à découvert était sûrement plus dangereux.

*Allez hop, c'est parti...*

Inspirant une grande bouffée d'air frais, le militaire commença à s'aventurer dans l'inconnu. Il avait ralenti l'allure, les racines et les branches des arbres gênant pas mal le passage – il n'était pas question de se blesser –, et il avait aussi resserré sa prise sur son fusil d'assaut... au cas où. Il déambula ainsi pendant un long moment dans cette forêt. Il chantonnait mentalement, essayant par la même occasion de se souvenir d'un air de son enfance qu'il avait complètement oublié. Puis vint l'heure de l'abandon, où il se dit qu'il serait peut-être temps de faire un rapport à Matt pour ne pas qu'il s'inquiétât. Sa main effleurait d'ailleurs la radio lorsqu'un bruit bizarre se fit entendre. Un genre de son de laser, comme dans Star Wars. Etrange, surtout que les sabres lasers pouvaient être très dangereux...
Relevant donc son G-36 bien devant lui, accroupi à côté d'un tronc d'arbre, Evans analysait la situation et essayait de déterminer d'où avait bien pu provenir le son. Et si c'était un de ces CNI - Chien Non Identifié ?... Cela semblait quand même peu probable : à tous les coups les chiens et les Jaffas avaient été attaqués par la même chose. Donc impossible de déterminer ce que c'était juste en émettant des hypothèses...
Se redressant légèrement, Dablord se déplaça le plus légèrement possible vers l'origine de l'éventuelle menace, faisant bien attention à ne pas faire craquer des branches inopinément. Et ses yeux tombèrent alors sur la cible.

*Me voilà revenu au Far West... Après les voyages inter-réalités, les voyages dans le temps !*

Cela s'annonçait mal : Hale était à terre, et plusieurs hommes – cinq à première vue – l'entouraient. Mais le plus étrange n'était non pas que l'autre terrien se fut fait capturé – non, ça c'était évident –, mais plutôt que ces gens, qui emmenaient déjà l'inconscient avec eux, étaient habillés en cow-boys.

*Lonesome cow-boy...*

Assez près pour écouter leurs conversations, Evans comprit alors quel serait le sort de Hale : être vendu comme esclave à la ville, dont de toute évidence tout justice était absente... Maintenant le toubib n'avait pas le choix : il ne pouvait pas abandonner son coéquipier, et il ne pouvait pas contacter Matt sans faire savoir aux inconnus qu'il était là. Il fallait donc suivre, sans bruit, sans un mot, et surtout sans tenir Eversman au courant la situation...
… Mais au cas où : Evans prit tout de la même la peine de sortir son couteau et de faire un petite entaille sur chaque tronc. S'il lui arrivait quelque chose et que le groupe passait par là, au moins il saurait où dans quelle direction ils étaient allés.

La filature de l'ennemi dura un long moment sans encombre, malgré le mal fou qu'imposait la discrétion à Evans avec tout ce qu'il avait sur lui. Sans encombre... jusqu'à ce que le sergent Matt Eversman voulût jouer aux chefs d'équipe bien soucieux de ses subordonnés.

- Mais quelle plaie, celui-là !

Evidemment, la radio de Hale s'était activée en même temps, et ainsi donc les inconnus avaient pu entendre le message de Matt. Evans n'avait donc plus qu'à foncer, fuir signifiant perdre la trace de Hale et prendre le risque de se faire tirer dans le dos comme un lapin – ou capturer au lasso, peut-être ?

// J'ai besoin d'aide, Hale est HS ; cinq cow-boys à ma poursuite dans la forêt ! //

Il venait d'enchaîner le plus de mots possibles d'affilés en un laps de temps le plus court qu'il pouvait avant de se faire tirer dessus. Mais c'était maintenant qu'il devait mettre sa formation militaire en action et viser le plus précisément possible pour tous les abattre avant qu'ils eussent le temps de s'organiser...

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Hale
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 142

Arrivé au SGC : 09/03/2011

Age du Joueur : 21


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32 ans
Profession: Navy Seal
๏ Expérience:
55/3200  (55/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Sam 9 Avr - 17:32

Il avait longtemps marché. La forêt était immense et devait s'étendre sur des territoires assez vastes. Cela ressemblait beaucoup aux paysages de la Terre. Où se trouvait ces fichus aliens ? Où se trouvait ces technologies dépassant l'imagination de l'homme ? Y avait rien ici, à part une équipe de conos envoyer comme des chiens aux trousses de je-ne-sais-qui d'une putain d'alliance Jaffa. Nath' commença a douté sur ses décisions et ses motivations, il se demanda encore pourquoi il avait accepté ce job...Quoi j'ai le droit de le dire non ? Il aurait préféré faire livreur de pizza que de marcher sur la Terre version 2 en quête de quelque chose qui peut-être n'exister. Au SGC les soldats étaient vraiment pris pour des cons par le haut commandement.

C'était à chier cette mission, où était les ennemis de la Terre stipulait dans chaque rapport de mission. On lui avait promis qu'il y aurait de l'action dans ce boulot mais pour l'instant rien de neuf. Il continuait à courir à travers la forêt sans se soucier des appels radio de ses coéquipiers. Il s'arrêta brusquement, il avait entendu en léger bruit de craquement, habitué de ce type de zones de combats il avait tout de suite perçut d'où venait le bruit. Se dressant devant lui, un des chiens congénères de l'affreuse bête morte devant la porte rugissait les crocs recouverts de salive. Le chien ne l'avait pas encore remarqué, mais ce n'était qu'une question de secondes. Le Navy Seal se retourna frénétiquement et prit la fuite par un autre chemin, la bête lui emboîta le pas.

Il était bel et bien poursuivi, c'était ce genre de truc qu'il attendait depuis le début, ça lui redonnait goût à l'armée. Il ria tout en essayant d'échapper aux crocs du chien, qui malgré le fait qu'il possédait trois pattes, n'avait aucun mal à poursuivre le soldat bien que le chemin ayant été pris était semé de rochers et d'arbres. Mais alors qu'il prenait son pied à éviter l'animal, au tournant d'un arbre il se prit un sacré coup dans le torse ce qui le fit tombé à terre. Il était assez sonné et lorsqu'il décida de se relever, une arme vint le pointé. En effet un homme était là, et d'après son apparence c'était un cowboy. Quatre autres cowboys arrivèrent alors.

- D'où tu viens étranger ? On t'a jamais vue dans le coin.

- Mais je t'emmerde pauvre con, c'est logique, si je suis étranger c'est normal que je ne sois pas du coin...Qu'est-ce que ça peut bien te faire de savoir d'où je viens ?

- Mouais, l'homme cracha au sol, non loin du Soldat. De toute façon, tu viens avec nous. On va t'échanger contre une bonne prime. Il doit bien avoir quelqu'un qui voudra t'acheter en ville. On est en manque d'esclave ses derniers temps.

Deux cowboys tentèrent de le relever mais il opposa une forte résistance, éclatant le nez du premier il fut rapidement immobilisé par un tir paralysant.

Il fut réveillé peut-être une heure après par un appel d'Eversman. Alors porté par deux cowboys, il fut jeté dans un coin paraissant encore inconscient. Tout autour de lui, le monde s'agitait. Il entrouvrit un œil discrètement et put s'apercevoir que quatre des hommes qui l'avaient capturé se diriger dans un sens opposé, subitement et en courant, qu'est-ce qu'ils pouvaient bien chercher ? Le seul cowboys étant resté pour le garder était celui qu'il avait reçu un sacré coup dans le nez, d'ailleurs sa face était en sang. Nathan attendit patiemment toujours en simulant son inconscience, lorsque le type passa près de ses pieds, Hale lui bloqua les jambes le faisant chuté sur un rocher. Le cowboys émit un gémissement sur fond rouge. Il se releva surpris, Hale en face de lui, et tenta d'envoyer un coup de couteau au Navy Seal. Celui-ci riposta, bloqua le bras de l'assaillant et le fit lâcher prise, il lui sauta alors au cou et lui brisa la nuque d'un geste vif.

Nathan observa le cadavre pendant un long moment puis rechercha le reste de son matériel, rien, il avait dû tout laisser là-bas ou porter l'équipement du militaire sur eux. Hale se contenta de l'arme du cadavre, un revolver aux allures futuristes.
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Mar 12 Avr - 13:16

Evans et Nathan :

Le Sergent s'était placé, observant la situation et prêt à faire feu à tout moment. Toutefois, ça se passa pas comme prévu, c'était beaucoup mieux même. Quatre des Cow-boy étaient parti dans les horizons pour trouver Evans. D'ailleurs, l'un d'eux passa à quelques mètres du Sergent sans même le voir. Evans aurait pu l'abattre mais il était plus juste de paraître invisible encore pour le moment. Les types s'éloignèrent petit à petit tandis qu'il en restait un avec Hale. Pour Dablord, cela sera facile de le neutraliser mais il fallait déjà se rapprocher en silence. Mais alors qu'il s'approchait, il vit Nathan bouger et neutraliser complètement le Cow-boy en un rien de temps. Evans n'avait plus aucune raison de rester caché alors se montra à son compagnon. Hale tourna rapidement la tête, de peur que ce soit un ennemi mais il vit qu'il s'agissait d'un membre de l'équipe.

Evans avait retrouvait Nathan mais il ne pouvait l'annoncer à la radio car sinon, les types l'entendront à leur tour. Il leur restait qu'une solution, reprendre la marche. Mais où pouvait bien se trouver le reste de l'équipe ? La meilleur solution serait de retrouver le chemin et de le suivre jusqu'à tomber sur les autres terriens. Les deux militaires réfléchissaient sur la marche à suivre quand Hale tourna la tête derrière lui, par instinct ou par réflexe allez savoir, mais il vit l'un des Cow-Boy en train de les viser. Le Soldat poussa son supérieur pour le protéger du tir. Evans tomba au sol sans rien comprendre tandis que le tir se dirigea droit vers le Navy Seal qui fut frôlé au niveau du bras droit. Cependant, ce tir n'était pas comme l'autre car il blessa Hale cette fois-ci. D'ailleurs, Nathan voulut riposter mais l'arme qu'il avait piqué à l'un des types n'avait pas l'air de fonctionné.


- JOHN !!!!!!!!!!!!!!!!! LE PRISONNIER SE BARD !!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le Sergent, toujours à terre, prit son arme pour descendre le Cow-Boy qui allait de nouveau tirer. Cependant, les armes terriennes faisaient beaucoup de bruit contrairement à celles des gens de cette planète. Maintenant, les autres gars devaient avoir la certitude que Hale était en train de s'échapper et donc, il fallait fuir pour les deux hommes mais dans quelle direction ? Evans décida de fuir à travers la forêt sans trop savoir où aller, il ne fallait pas rester à proximité.

Les deux Terriens couraient à travers la forêt. Toutefois, les trois autres Cow-boy les rattrapaient assez rapidement. En même temps, les deux Soldat portaient des sacs assez lourd tandis que les trois types ne portaient rien sur eux. D'ailleurs, leurs poursuiveurs tirèrent de temps à autre et il faut dire que leur tir semblait beaucoup plus précis que ceux des jaffas. A chaque fois qu'ils tiraient, cela frôla les terriens de peu ou toucha les arbres à côté d'eux. Et alors qu'ils couraient toujours à travers la forêt, les deux militaires en sortit subitement. Rapidement, ils virent au loin une ville western, peut être que quelqu'un pourra les aider là-bas. Mais elle était quand même à un bon kilomètre et à paysage découvert comme ça, ils se feront tirer comme des lapins. Il fallait donc abandonner les sacs pour avoir une chance de survivre.

Tout les deux lâchèrent leur sac sans se faire prier et se précipita vers la ville, espérant trouver de l'aide.



Matt et Anthony :


Alors que l'équipe attendait paisiblement dans la lisière de la forêt, Evans émit une transmission radio. Hale s'était fait capturé par des Cow-Boy et maintenant, ils étaient à la poursuite d'Evans. Matt frappa du pied contre le sol, énervé par la situation. Cela faisait à peine deux heures qu'ils étaient là et déjà ça partait en couille. Il fallait les retrouver rapidement mais la question primordiale était de savoir où il pouvait bien ce trouver dans la forêt. Eversman réfléchie aussi rapidement que possible et décida d'envoyer Martinez pour retrouver leur trace et les aider le plus rapidement possible. Le Caporal était en quelque sorte un traqueur et il sera beaucoup plus performant seul qu'accompagné.

Ainsi donc, le Caporal parti dans la forêt à la recherche des deux autres, tout en espérant arriver le plus rapidement possible avant que ce soit trop tard. Pour le reste, il devait attendre ici pendant deux heures. Après ce délai, Eversman avait décidé d'aller voir cette foutue ville et il espérait bien le faire avec toute l'équipe. Matt se posa donc contre un arbre, focaliser sur sa radio pour entendre de bonne nouvelle. Dzëko vérifiait son sac pour voir si elle n'avait rien oublié. Lang lui était debout, face à la ville et observait les horizons, se demandant bien ce qu'il pouvait se passer là-bas. Ils n'avaient pas eut de visite venant de la ville donc la gamine n'avait sûrement du rien dire ou bien on ne l'avait pas cru.

L'équipe resta ainsi pendant de longue minute, de très longue minute qui semblait s'éternisait. Quand soudain, Anthony vit quelque chose à sa gauche qui sortait de la forêt. Levant son arme par réflexe, il observa ce qu'il venait de voir et il aperçut quelque chose de familier. Matt tourna la tête à son tour en voyant Lang lever son arme et regarder à sa gauche. Le Sergent aperçut Evans et Hale sortir de la forêt, puis se diriger vers la ville en abandonnant leur sac et en courant très rapidement. Avant même que quelqu'un ait pu demander la raison de leur course folle, la réponse se présenta. Derrière les deux hommes, il y avait trois Cow-boy en train de les poursuivre de très prêt.

Il fallait les suivre mais avec les sacs, ils courront beaucoup moins vite. Lang proposa de leur descendre de leur position mais c'était trop risquait par rapport à leur coéquipier qui pouvait se prendre une balle perdu. Il n'avait qu'une seule solution, les suivre en espérant arriver avant que les terriens se face descendre.





[Voilà voilà. Petite précision pour la suite si vous voulez aller plus loin dans votre RP. Pour la ville, vous vous apercevrez qu'il n'y aura pas grand monde dehors. Et les rares types seront trop saoul pour faire attention à vous. Mais vous vous sentirez tout de même observé.
Si il y a confrontation. Faites moi une petite fusillade à la Western avec planque derrière les buvoirs à chevaux ou tonneaux en bois. Pour Hale, l'arme du Cow-Boy ne fonctionne toujours pas.
Enfin, sachez que ce sont d'excellent tireur, ce ne sont pas des jaffas qui tirs dans tout les sens sans faire mouche. Eux, leur tir vous frôleront et vous mettront sous pression. Donc essayez de respecter cela dans votre RP.
Et pour vous inciter à répondre, le premier qui réponds pourra tuer le premier gars et blessera les deux autres. Le deuxième qui répond tuera le deuxième et blessera le troisième et enfin le troisième qui répond tuera seulement le troisième type. Enfin, le dernier à avoir répondu n'aura fait que tirer.
Voilà, à vous de jouer maintenant et amusez vous bien. Une semaine pour RP.]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Mar 12 Avr - 21:01

// J'ai besoin d'aide, Hale est HS ; cinq cow-boys à ma poursuite dans la forêt ! //

Les mots n’étaient tous compréhensibles vu la rapidité d’Evans pour les prononcer mais cela suffisait pour traduire la situation. Le Ranger s’était de suite relevé avant d’évacuer d’un coup de pied un caillou beaucoup trop proche de sa position rejoindre ses petits copains. Il aurait voulu se porter de suite au secours du médecin mais il n’avait aucune indication sur sa position et cela ne faisait que l’énerver davantage. Il dirigeait entièrement sa colère vers la fameuse recrue du Stargate Command qui avait foutu la merde dans cette mission, il était certain que la rencontre risquait d’être très musclée.
Les secondes défilaient très rapidement pour Eversman qui avait maintenant les mains plaquées sur sa nuque, les yeux rivés vers la forêt comme espérant que le doc allait lui donner une autre indication mais celle-ci ne vient pas. Il était temps de prendre une décision avant que les deux ne se fassent neutralisés ou pire.


« Martinez ! »

Si une personne parmi les quatre était capable de retrouver la trace d’Evans ou même de Hale c’était bien le Caporal.

« Il est temps de prouver tes qualités de pisteur. Retrouve-les !»

Eversman observa l’homme s’éloigné dans la forêt, il aurait bien voulu partir avec lui ou même lui mettre un coéquipier mais ce genre de type aimait être en solitaire, cela les rendait beaucoup plus efficaces. Or il fallait un soutien rapide et efficace. Lorsqu’il détourna la tête, il remarqua que les deux autres membres avaient les yeux rivés sur lui. Peut être ceux-ci désapprouvaient sa décision ou attendaient ils simplement les ordres. Décidément Matt n’aimait vraiment pas cette position de Chef d’équipe mais la charge des responsabilités était sur ses épaules, à lui de ramener l’équipe entière à la base.

« On reste en place et on continue de surveiller cette ville. »

Le Sergent soupira imaginant la situation dans laquelle son pote était plongé espérant qu’il allait bien et qu’il parvenait à s’en sortir. Ce dernier commença à tourner en rond incapable de rester sur place et finit par s’asseoir contre le tronc d’un arbre histoire de se contrôler un peu. L’attente et l’inaction étaient vraiment les ennemis d’un soldat le rendant plus nerveux, plus agressif or là il fallait faire preuve de patience. A plusieurs reprises, Matt vérifia le bon fonctionnement de sa radio afin d‘être sur de ne pas rater un message, il se retenait de ne pas demander un rapport de la situation à ses hommes.
Un tour de garde s’installa naturellement entre les membres ce qui permettait aux deux autres de se reposer un peu tandis que le premier se chargeait de la surveillance. Matt ne cessait de jeter des regards vers sa montre, il fallait attendre 16h avant de se lancer dans l’exploration de la ville et les minutes semblaient être très longues.

Au bout d’un très long moment, Lang leva son arme ayant surement remarqué quelque chose ce qui attira l’attention du gradé qui se mit sur ses jambes avant d’observer dans la même direction. Evans et Hale venaient de débouler de la forêt balançant leurs sac avant de courir à grandes enjambées vers la ville. Pas le temps d’hurler pour attirer leur attention que trois Cow boy foncèrent vers les deux hommes surement à leur poursuite.
Matt se mit en position de tir histoire de porter assistance à ses coéquipiers, Lang pensa d’ailleurs la même chose que lui mais le tir était beaucoup trop délicat.


« On risque de les toucher ! Abandonnez les sacs, on les suit ! »

Eversman n’avait pas fini sa phrase qu’il était déjà lui-même en train de décrocher son sac de son gilet tactique et se lança dans la course poursuite. Dire qu’il se plaignait de l’inaction il y a peu, les voilà en train de courir le plus vite possible à la poursuite des Cow Boy et en quelques minutes Evans et Hale avaient disparus de leur champ de vision ayant pénétrés en ville.

« STOP !!! »

Le Sergent gueula de toutes ses forces pour attirer l’attention des trois hostiles qui stoppèrent leur course tout comme Matt qui leva son fusil d’assaut vers eux.

« LACHEZ VOS ARMES !! »

Pour toute réponse, l’un des Cowboy s’empressa de dégainer dans leur direction avant d’être imiter par ses copains. Le Ranger posa de suite un genou au sol pour être une cible plus difficile mais aussi pour gagner en stabilité avant de répliquer de suite. L’un de ses tirs fit mouche au niveau du torse provoquant un long gémissement de l’individu qui tomba face contre terre. Les trois membres n’ayant pas encore atteint la ville, ils étaient à découvert dans la praire tandis que les deux Cow Boy tentaient se mettre à l’abri comme il pouvait mais ce n’était pas suffisant face aux terriens qui dominaient sur le plan militaire par leur habileté aux tirs. De plus, ils étaient pris entre deux feux, ceux de l’équipe ainsi que ceux d’Hale et d’Evans.
Les tirs des Cow-boy se faisaient dangereux, l’un d’eux passa très près du visage du Ranger qui se plaqua complètement au sol. Leurs ennemis n’étaient pas des cruches au niveau tir or là sans appui, il était difficile pour eux de progresser néanmoins il le fallait si ils voulaient neutraliser leurs cibles. Eversman se releva donc pour gagner quelques mètres afin de rendre son tir plus précis et toucha un autre au niveau du bras avant de se remettre à couvert le plus rapidement possible.

Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Mer 13 Avr - 0:46

G36 levé, le docteur Dablord avait le doigt prêt à se refermer sur la gâchette. En stand-by. Il avait même failli faire feu aussitôt mais s’était vite ravisé en s’apercevant que les cibles s’éloignaient de Hale. Cela tombait très bien : dès que les autres se seraient suffisamment éloignés, Evans n’aurait plus qu’à se débarrasser du dernier cow-boy puis se faire oublier aux Bahamas… Mais avant tout, il fallait déjà rester invisible aux yeux de l’ennemi tant que celui-ci se trouvait toujours entre les deux terriens. Et autant dire que ce n’était pas simple avec tout un sac médical sur le dos et un fusil d’assaut relativement encombrant ! Le militaire retenait donc son souffle et faisait la statue, comme on le lui avait appris quand il était petit.

*Un jour il faudra que je pense à bronzer, ça pourrait me sauver la vie pour passer inaperçu dans une forêt…*

Finalement les cow-boys le dépassèrent, et Evans put se rapprocher de son coéquipier en trottinant, dos baissé pour ne pas se faire repérer. Il allait d’ailleurs sortir son couteau pour neutraliser l’inconnu quand il vit, étonné, Hale se relever et se débarrasser de son geôlier en moins de temps qu’il en fallait pour le dire. Evans resta stupéfait un instant, se demandant où il avait pu devenir si agile, avant de le rejoindre, arme blanche rangée.

- Dites : ça vous arracherait la gueule de me remercier pour avoir risqué ma vie pour sauver la votre ?

Loin de sourire au nouveau pour ces retrouvailles, le toubib était plutôt de mauvais poil maintenant qu’il constatait de ses propres yeux que son pseudo « frère d’armes » était entier. Mais malheureusement, ce n’était pas le moment ; c’était plutôt celui de finir par terre, la tête dans les racines – l’expression « manger les pissenlits par la racine » venait peut-être de là ? –, six nouveaux bleus en plus.

*D’accord, j’ai compris, la prochaine fois je m’assois sur la gratitude !*

En train de recracher les deux-trois feuilles qu’il venait d’avoir l’occasion d’ingurgiter, Evans sursauta quand un tir retentit derrière lui. Aussitôt, à moitié paniqué, il se retourna avec le G36E en mains, et dès que la cible fut repéré, fit feu. L’une des trois balles tirées atteignit le cow-boy au cou, le rendant inerte en un rien de temps. De nouveau debout, le sergent ne prit pas la peine de remercier Hale de lui avoir sauvé la vie et se concentra sur le plus urgent : la fuite.

- Allez on y va, inutile d’attendre que d’autres se ramènent !

Un petit coup sur l’épaule de son coéquipier pour lui donner le signal du départ, Evans se mit à courir. Où ? Il n’en savait trop rien, mais il avait une certitude : c’était à l’opposé d’où se trouvaient les trois derniers cow-boys. Manque de bol : Hale était apparemment bien plus endurant que le médecin, et celui-ci se retrouvait donc en dernière position, en pleine ligne de mire de leurs poursuivants. Des tirs les frôlaient régulièrement, à croire que le toubib allait finir avec une balle dans un membre – ironiquement, d’ailleurs, c’était la seule blessure qu’il n’avait pas encore expérimentée sur lui-même, et il espérait bien que cette mission ne serait pas une première dans ce domaine. En plus de cela, les deux hommes étaient aussi confrontés au problème forestier, c’est-à-dire les branches, les racines, et l’irrégularité générale du terrain… Un truc à se fouler une cheville !

Quand ils sortirent de la forêt, Evans était complètement essoufflé, et sa seule réaction à la vue d’une ville spéciale western fut « dans une heure on aura droit aux Indiens ! », exclamation saccadée par la respiration haletante du toubib. Voyant alors qu’il n’arriverait jamais à atteindre une position protégée dans ces conditions, il décida d’abandonner son sac médical qui l’encombrait plus qu’autre chose. Là, ils devaient juste courir.
Le docteur Dablord n’aurait du reste jamais cru faire une course aussi rapide sous au moins 8000°C. Quoi, il faisait moins chaud que cela ?! Avec deux soleils, pourtant, cette affirmation était tout à fait raisonnable ! La bonne nouvelle était tout de même que la piste de course était quasiment déserte : seuls quelques ivrognes occupaient cette rue d’un autre temps. Cela n’empêchait cependant pas quelques admirateurs secrets d’observer leurs exploits pour les prochains Jeux Olympiques derrière leurs rideaux de fenêtre.

Finalement, un « STOP » crié haut et fort eut sur Evans un effet bien étrange : cette alerte provenue d’il-ne-savait-où fut pour lui le signal qu’il fallait trouver un abri, et le premier qui lui vint – et le plus proche de lui – fut un abreuvoir à chevaux, dans lequel il se jeta pour éviter un quelconque tir à son encontre. Un monumental PLOUF et la fraîcheur de sa cache lui firent alors comprendre qu’il venait de se jeter dans un abreuvoir rempli, duquel il se releva aussitôt.

- Qui a rempli ce putain de …. ? Oh merde !

Replongeant la tête dans l’eau, Evans évita de justesse un nouveau tir, et celui-ci passé il fit une superbe roue pour rejoindre Hale de l’autre côté de l’abreuvoir. A présent il était complètement trempé, l’eau dégoulinant de ses vêtements ; il allait vite attraper la crève à ce rythme !
Après s’être donné dix secondes pour reprendre ses esprits, Evans pensa enfin au fait que Hale était désarmé, situation à laquelle il pallia en remettant à son coéquipier son propre HK USP. A présent c’était le moment de jouer au tir à la carabine…
Jetant un œil vers les cow-boys dans le faible intervalle séparant chaque tir qui frôlait leurs têtes, Dablord tentait de trouver la cible idéale, et dès qu’il fut prêt il se releva, visa, et tira une balle dans un genou qui dépassait, provocant un cri audible depuis leur position.

*Bien fait !*

Néanmoins, les blagues les plus courtes étaient les meilleures, et il était donc grandement temps de mettre un terme à cette situation ! Attendant donc le moment le plus propice, Evans finit par tirer une balle vers l’épaule d’un des types, qui de toute évidence allait être fatale.

Lorsqu’enfin aucun tir ne provenait plus de l’endroit où s’étaient cachés les trois cow-boys, le médecin se releva avec précaution, doucement, puis la menace assurément neutralisée, il reprit son HK USP. Il désigna alors la pommette droite de Hale, s’enquérant de son état physique après avoir été capturé.

- Ça va, la joue ?

Un acquiescement du marine entraîna un brusque mouvement de la part d’Evans, qui frappa violemment le déserteur au visage.

- ON N’ABANDONNE PAS SES COÉQUIPIERS EN TERRAIN INCONNU, bordel de merde !

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2960

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Jeu 14 Avr - 17:18

Après que Matt ait lancé un appel radio à Evans pour savoir où il en était dans sa recherche du "déserteur", la réponse ne mit pas longtemps à parvenir. La voix de Dablord résonna dans les radios des différents membres, celle-ci était assez tendue, très rapide. D'après ce qu'il en comprit Nathn s'était fait attraper par des cow boys et Dablord se faisait poursuivre. Leur petite mission de reconnaissance avait vite tourné au vinaigre et Anthony sentait l'adrénaline qui montait, comme à chaque fois que la situation se compliquait... Face à lui, Matt avait l'air en pleine réflexion, à 200 à l heure comme il se doit dans ces situations où chaque seconde compte.

"Sergent, que fait-on? On y va?

Après deux secondes, le regard dans le vague, Matt appela Martinez et lui ordonna de retrouver les traces d'Evans et de Nathan, puis il se tourna vers Anthony

« On reste en place et on continue de surveiller cette ville. »

Sa voix était crispé. On sentait que cette décision ne le satisfaisait pas complètement mais qu'il valait mieux faire ainsi. Anthony était assez déçu de ne pas partir aussi avec Martinez, mais les ordres étaient clairs et n'appelaient aucun commentaire. Dans ses situations où la tension commençait à gagner tous les membres, ce n'était pas le moment de polémiquer et de débattre sur le bien fondé de telle ou telle action. On se la fermait et on obéissait.
Pendant que Martinez s'éloignait vers la forêt, Anthony se remis à surveiller le village. On était en début d'après-midi et le soleil tapait dur.


*Moi qui me trouvais un peu palot, je vais rentrer tout bronzé!

Anthony s'étonnait de ne percevoir aucun mouvement provenant du village, pourtant la fillette qu'ils poursuivaient avait eu largement le temps d'arriver et de prévenir les habitants. Ceux ci auraient dû réagir et aller voir de quoi il retournait, au lieu de cela, rien, comme si la ville était déserte.En même temps ils étaient à une distance ne permettant pas de bien voir l'intérieur du village. L'attente durant longtemps, Anthony ne pouvait s'empecher, légitimement, de s'imaginer ce qui arrivait à Dablord et Hale.

Au bout d'un moment, alors qu'Anthony montait la garde tandis que Eversman et Dzëko parlaient de la suite des évènements quelques mètress plus loin, il lui sembla détecter un mouvement vers la gauche. Aussitôt il se tourna dans cette direction, arme levée.


"Mouvement à 10h"

Les deux autres se retournèrent immédiatement et ils virent alors Evans et Nathan sortir de la forêt en courant, lâchant leurs affaires pour aller plus vite. Pendant un instant Anthony ressentit une vague de soulagement qui diminua bien vite quand il vit apparaitre, quelques dizaines de mètres derrière les fuyards, 3 cowboys. Leur première réaction fut de se mettre en position de visée, mais la course et la distance faisait qu'il était beaucoup trop difficile de les atteindre, Eversman ordonna alors de laisser les sacs et de les poursuivre à leur tour, ce qu'Anthony s'empressa de faire. Il courut à grande foulée dans la prairie. Au loin, il avait perdu du vue Nathan et Evans qui avaient réussi à atteindre le village. Les poursuivants étaient encore complètement à découvert. Matt profita de la situation en lançant un "STOP" tonitruant. Interloqués car ne se sachant pas poursuivis, les cow boys s'arrêterent nets et se retournèrent.

« LACHEZ VOS ARMES !! »poursuivit Matt.

Bien évidement, les "méchants" n'obéirent pas et commencèrent à ouvrir le feu. Quand les premières balles sifflèrent à ses oreilles, Anthony se jeta à terre. Même si les cow boys ne tiraient pas forcement comme des soldats hyper-entrainés, le fait d'être totalement à découvert rendait cet échange de coups de feu assez dangereux pour tout le monde. Dans l'élan de son mouvement, Anthony fit un premier tir sans prendre le temps de viser. Celui-ci se perdit dans l'air. Bien décidé à ne pas faire deux fois la même erreur, il s'appliqua. Un homme était déjà tombé, sans doute touché par Matt. Anthony retint sa respiration et tira... en pleine tête. L'homme s'effondra, aussitôt suivit du troisième, dont Anthony ne put déterminer l'origine du tir. En tout cas, le résultat était là, les trois hommes étaient à terre et l'échange de tir avait était bref. Anthony se releva et se rapprocha des hommes, toujours prêt à faire feu si l'un d'entre eux se relevait. Arrivé à leur hauteur, il les tapota du bout du pied pour voir si il y avait une quelconque réaction. Vu leur état ils ne poseraient plus de problème à personne.


"C'est bon, sergent. Leur compte est réglé définitivement."lança-t-il à Eversman qui se rapprochait à son tour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Hale
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 142

Arrivé au SGC : 09/03/2011

Age du Joueur : 21


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32 ans
Profession: Navy Seal
๏ Expérience:
55/3200  (55/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Dim 17 Avr - 23:14


Le reste de l'équipe avait pris un certain retard dans sa recherche, c'était Dablord qui venait désormais se présentait à lui avec un air étonné face à ce que Hale avait fait à l'un de ses geôliers. Nathan se contenta d'un sourire, regardant Evans rageait son couteau dans une poche, les trois autres cowboys devaient bien être loin à ce moment là.

- Dites : ça vous arracherait la gueule de me remercier pour avoir risqué ma vie pour sauver la votre ?

Sauver sa vie ? Il n'arrivait rien fait d'extraordinaire à part suivre ses gars, mais n'importe lequel des soldats, qu'il soit troufion ou haut-gradés auraient plus le faire les doigts dans le nez. Puis le temps d'un instant, quelques secondes à peine, Hale entendit un léger craquement, il se retourna rapidement et aperçut l'un des cowboys visant Dablord. Sa réaction fut brève, mais peut-être la plus logique vis à vis de ses galons, il avait poussé à terre Dablord qui désormais pouvait bouffé avec les vers. Un coup retentit et frôla de très près le Navy Seal qui ressentit sur le coup une douleur. En regardant plus en détail, il commençait à pisser le sang. Mais il n'allait pas s'arrêter là, il brandit alors l'arme qu'il venait de ramasser plus tôt et tenta de tirer, cependant le revolver ne semblait pas obéir.

*Putain de flingue !*

De nouveaux coups de feu retentirent, mais cette fois-ci ce fut l'œuvre de Dablord qui tenait fermement son G36 entre ses mains. Il se releva aussitôt et invita Hale à prendre la fuite sur le champs. Les deux hommes ne tardèrent pas à se mettre en course, les cowboys juste à leurs trousses. Comme il pensait, Nathan avait pris la tête et c'était malheureusement à Evans de se coller toutes les balles au cul, c'était ça l'entraînement du Navy Seal, endurance et force mis en permanence à l'épreuve, mais ça c'était très loin dans le passé. Le terrain ne facilitait pas vraiment les choses : des branches, des racines extérieurs, et tout un tas de cailloux formant le parfait parcours du combattant, de quoi réveiller les troufions. Les balles sifflaient autour d'eux, heureusement pour eux, ces messieurs étaient des grosses daubes en tir. Mais où était donc passé Clint avec son cheval blanc secours les personnes en détresse ?

Ils sortirent finalement de la forêt, mais leurs poursuivants n'avaient toujours pas dénié abandonner leurs proies aussi facilement. Devant, un véritable village Western, sortit tout droit de film entre cowboys et indiens, se dressait devant eux. *Mais Clint, t'es où ?!* fut sa seule pensée en apercevant cela. Leurs sacs devenaient de plus en plus lourds et les cowboys se rapprochaient à une allure effrayante. Il faisait chaud, vraiment très chaud à cette heure de la journée, en plus avec deux soleils...

La route était quasi-déserte, quelques endormis sur le chemin dans des coins à l'ombre, des regards curieux se faufilant entre deux rideaux. Et puis se "STOP" brusque. Hale ne savait pas d'où ça venait mais il reconnut la voix d'Eversman, c'était une bonne chose, le reste de l'équipe ne devaient pas être très loin. Hale sauta d'un côté de la ruelle tandis que Evans fit de même de l'autre côté. Les tirs passèrent à quelques centimètres de l'endroit où ils se trouvaient cinq secondes plus tôt. Derrière un abreuvoir, Nathan tentait de repérer les sources de combats, d'un côté Eversman et Lang, de l'autre les cowboys extraterrestres. Evans vint alors le rejoindre, dégoulinant d'eau, il avait sans doute goûté à la boisson des chevaux, comme dans les films de Western quoi. Dablord remit alors son HK USP au Navy Seal qui n'en fit pas usage sur le coup car déjà deux cowboys tombaient dans la poussière. Le troisième rejoignit rapidement ses gentils camarades.

Après avoir reprit son arme, le sergent sembla préoccupé par l'état physique de son confrère.

- Ça va, la joue ?

Hale acquisa d'un signe de tête bref mais fut surpris par un poing d'Evans dans sa gueule.

- ON N’ABANDONNE PAS SES COÉQUIPIERS EN TERRAIN INCONNU, bordel de merde !


Nathan crachant du sang sur le sol, regarda avec fureur Evans et lui envoya rapidement un crochet du droit qui le fit valser et tomber à terre. Mais pour qui il se prenait celui-là, c'était pas que son grade était beaucoup plus haut que le sien qu'il avait le pouvoir de le frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Lun 18 Avr - 13:38

Les trois cow-boys se retrouvèrent à terre au final, abattu par les terriens. Il n'y avait plus aucun bruit dans la ville, un silence pesant s'installa. Tandis que Lang alla voir si les cow-boy était bel et bien mort, Matt de son côté, dû se confronter à une altercation entre deux membres de l'équipe. En effet, Evans avait frappé au visage Hale qui n'avait pas apprécié et décida de répliquer aussitôt. Nul doute que ce geste ne restera pas impuni mais il fallait pour le moment calmer les esprits. Eversman appela Lang pour l'aider à séparer les deux hommes qui se battait comme des chiffonniers au sol. Le Sergent saisit son compagnon du même grade tandis qu'Anthony s'occuper du Navy Seal. Les deux hommes était barbouillé de poussière sur le visage et sur les vêtements. Il était temps de faire une mise au point et Eversman ne se priva pas pour rappeler la discipline militaire.

Alors qu'il faisait son spitch, Matt fut soudainement interrompu par un tir dans le dos. Les autres membres se tournèrent pour voir d'où venait le tir et il s'agissait d'un des cow-boy qui luttait par vivre. Sans attendre, chacun vida son chargeur sur le pauvre homme qui n'avait plus aucune chance de s'en sortir. Dzëko alla voir le Sergent et observa rapidement sa blessure au dos.


- Sergent Dablord, la blessure n'a pas l'air d'avoir touché un organe vital mais ça nécessite un intervention médical tout de même.

La jeune femme était infirmière-militaire et pourra était Evans dans l'intervention médical. D'ailleurs, le Sergent s'accroupit et saisit son... Mince, il avait abandonné son sac à la lisère de la forêt et quand il regarda Dzëko, elle n'avait pas plus de sac que lui.

- C'est le Sergent Eversman qui nous a dit de laisser les sac caché dans la forêt Sergent.

Il manquait plus que ça, un blessé et aucun moyen pour l'aider. De plus, Lang décida de prévenir Evans sur le fait que les villageois commençaient à tous sortir de leur maison et de se rapprochaient petit à petit des terriens. Il y avait une bonne trentaine de personne dans la rue principale et forcément, tous avec une arme accroché à la ceinture. Bon, il y avait un blessé sur le bras et des extra-terrestre en nombre avec qui il fallait faire ami-ami sinon ça risquerait de partir au vinaigre. Le Sergent Dablord se tourna vers Lang et l'envoya allait chercher les sacs le plus rapidement possible avec Hale. Sans plus attendre, les deux hommes se mirent en route même si Evans sentit le regard lourd de Nathan contre lui.

Les deux soldats partirent en direction de la forêt pour récupérer le plus vite possible les sacs pour venir en aide à leur supérieur. Tandis que Nathan pestait contre Evans et sur ce qu'il lui avait fait, Lang tentait de repérer l'endroit où ils étaient planqué peu de temps auparavant. Et quelque chose attira son attention se trouvant dans la forêt. Mais rapidement, ce qu'il vit s'enfonça dans la forêt pour disparaître. Heureusement, Hale avait vu aussi et les deux hommes comparèrent leur version. Ils avaient bel et bien vu un type sur un cheval les observer avant de rentrer dans la forêt de nouveau. Ils vont devoir être prudent lors de la récupération des sacs en forêt.

Pendant ce temps, Evans décida de laisser Dzëko stabiliser Eversman tandis qu'il faisait la conversation avec ses villageois pour éviter toute altercation. Ainsi, le Sergent se rapprocha des habitants de plus en plus nombreux et se mit à parler... Aucun résultat, tous s'était rassemblé autour de lui pour semblait il l'écouter mais personne ne réagissait. Puis, un homme s'avança vers lui, nettement mieux habillé que les autres.


- Bonjours étrangers, je suis le maire de cette ville. L'homme observa un instant les cadavres puis rapporta son attention sur Evans. A ce que je vois, vous avez tué les Frère Hershel. Vous avez rendu un fier service à cette ville. Cela faisait déjà des semaines qu'il nous terrorisé en venant tout vandaliser depuis que le shérif est mort.

Ainsi donc, cette ville était en proie à des attaques incessante de criminel. De plus, il n'avait plus aucun shérif pour représenter la loi ici. Mais alors que Evans allait prendre la parole, un autre habitant sortit du lot pour s'exprimer.

- Vous avez tué les frère Hershel mais d'autres viendront à cause de vous !!!
- Le gang à Bill va tout faire brûler par votre faute !!
S'exclama une autres personne.
- Notre ville est fichue !!!!
- Il faut les tuer pour montrer à Bill le Damné qu'on n'y était pour rien.


La situation s'emballait et Evans commença à se rapprocher de son arme au cas où. Il ne savait pas qui c'était ce Bill le Damné mais sûrement un grand méchant qui fait peur à tout le monde et qu'il a une armée de troufion à son service. Quoiqu'il en soit, le Sergent ne se laissera pas faire pour leur bien être, surtout que ce type risque de tout faire péter même si les habitants offraient la tête des terriens sur un plateau d'argent. Mais une nouvelle fois le Maire prit la parole.


- Allons mes amis du calme. Ces étrangers sont une bénédiction envoyé par le Dieu Sobek. Ils vont nous aider à vaincre ces mécréants. N'est ce pas très cher ?

Devenir leur protecteur serait un bon moyen de rester dans cette ville et soigner Eversman comme il se doit mais les terriens s'éloigneraient de leur mission principale. Cependant, refuser leur demande risquerait de mettre leur vie en danger devant ses habitants furieux. Alors que Evans réfléchissait, Nathan et Anthony revinrent avec les sacs médicaux. Matt avait besoin de soin médicaux et au plus vite. Le Sergent Dablord n'avait pas d'autre choix que d'accepter tant en négociant la médicalisation d'Eversman en contre-parti.


[Voilà voilà, vous êtes désormais des shérifs dans cette charmante petite ville. Si vous voulez aller plus loin dans le RP, la ville comprend un saloon, une échoppe à revolver, une épicerie, une banque, une chapelle, la Mairie et un bordel.
Si vous parlez avec des habitants, vous pouvez m'envoyer vos paroles et je ferais les réponses que vous pourrez mettre dans vos RP.
N'oubliez pas que vous n'êtes pas quatre dans cette mission mais Six, il y a deux PNJ. Erika Dzëko et le Caporal Martinez qui n'est toujours pas revenu.
Enfin, je sais que cela risque d'être tentant mais éviter la bagarre de Saloon. Vous êtes nouveau et shérif donc ça risque de le faire moyen si les shérifs se battent dans un bar. Mais une bagarre qui éclate, que vous n'êtes pas responsable, vous pouvez intervenir en donnant des coups à votre tour. Après tout, on est dans un saloon et la parole ne suffira pas.
Enfin bref, je compte sur vous pour faire un truc sympa. Je vous laisse un peu de liberté pour que vous puissiez vous éclater avant l'arrivé des méchants. Vous avez donc toute la journée pour faire ce que votre personnage à envie de faire. 1 semaine pour répondre. Bon RP]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Ven 22 Avr - 2:00

La violente réaction du médecin entraîna aussitôt une réaction toute aussi violente de la part de Hale. C'était logique après tout : c'était la troisième loi de Newton. Ce n'était en tout cas pas le visage d'Evans qui allait dire le contraire, se faisant en effet frapper par une entité furieuse qu'on aurait difficilement qualifiée d'humaine. Lui qui croyait que les marines savaient se tenir... Évidemment, selon le même principe d'action-réaction que précédemment, le sergent répliquait, donnant ainsi lieu à une véritable bataille de chiffonniers qui n'avait d'intérêt que la réalisation d'un reportage sur le stress résultant du travail. Finalement Evans se sentit tiré par quelqu'un, et il découvrit bientôt que Matt avait décidé de calmer le jeu, même s'il ne devait pas en penser moins. Le chef d'équipe montra alors les crocs verbalement – et quasiment physiquement – avant que son collègue du même grade ne renchérît, exprimant toute sa colère envers Hale.

- C'était complètement stupide et irresponsable, idéal pour tous nous faire tuer !

Eversman s'apprêtait alors à reprendre la parole – sûrement pour une fois de plus faire des reproches au toubib – quand il s'interrompit soudainement, bouchée grande ouverte, avant de s’effondrer par terre. Abasourdi, Evans mit une seconde avant de réagir et de faire feu sur le responsable, qui succomba bien vite sous la pluie de balles. Le militaire prit alors cette fois-ci le soin d'écarter chaque arme de son propriétaire afin que cet accident ne se reproduisît plus, et constata à son retour près de Matt que Dzëko était déjà à son chevet en train de faire le diagnostic. Matt était inconscient ; de toute évidence le gilet pare-balle n'avait pour le coup pas été d'une grande efficacité, mais lui avait sans aucun doute permis d'éviter que la colonne vertébrale fût touchée. C'était déjà ça, surtout que cet événement n'aurait jamais dû se produire : ce n'était que la conséquence d'un travail bâclé de la part des terriens.
Evans s'accroupit alors rapidement près du blessé en posant son G36 à terre, voulant constater l'étendue des dégâts par lui-même. Il allait d'ailleurs sortir des gants quand il se rappela que son sac médical était resté à la lisière de la forêt... tout comme ceux du reste du groupe. Le problème était qu'ils avaient déjà mis du temps à atteindre cette rue et que leur course initiale s'était faite avec un parfait entraîneur : l'instinct de survie ; le retour allait sûrement être plus long... Autre problème en vue : Lang signala du mouvement tout autour d'eux, ce qui n'allait sûrement pas arranger leurs affaires si ces habitants se montraient hostiles après avoir vu plusieurs des leurs se faire tuer par de parfaits étrangers. Mais tant pis, ils n'avaient pas le choix :

- Lang, Hale ! cria Evans en se relevant. Retournez chercher le matériel, et grouillez-vous, 'y a pas d'temps à perdre !

*Et maintenant, à nous tous...*

La main sur son fusil d'assaut, récupéré par sécurité, le sergent se rapprocha doucement des villageois, essayant de sembler le plus pacifique possible malgré la fusillade : il s'agissait en effet de trouver de l'aide, tout en restant méfiant vis-à-vis de ces gens qu'ils ne connaissaient pas.

- Euh... Salut à tous ! Je sais que pour vous, tout ceci doit vous paraître bien étrange et que nous devons sans doute vous paraître hostiles, mais... en vérité, nous ne sommes pas là pour vous faire du mal ! Nous explorions simplement votre région quand ces types nous sont tombés dessus, et nous n'avons fait que nous défendre ! Mais le problème c'est que l'un des nôtres est maintenant blessé, et c'est peut-être grave... Je suis médecin, mais j'aurais besoin de votre aide. Mes amis sont partis chercher le matériel dont j'ai besoin, mais pour l'instant il m'est impossible de transporter l'homme que vous voyez à terre derrière moi... Je sais que c'est beaucoup demander pour une première rencontre, mais nous avons besoin que vous nous offriez l'hospitalité le temps que je stabilise son état...

Le petit discours du terrien ne semblait pas passionner grand-monde. Même : ils donnaient l'impression de s'en foutre royalement. Pourtant...

- … mon discours n'était quand même pas si mal, Dzëko, non ? Parce que là j'ai l'impression d'avoir fait un bide total, et la dernière fois que ça m'est arrivé, eh ben... Non. Non en fait ça m'arrive tout le temps.

Finalement le docteur n'eut pas le temps de se lancer dans une complainte, vite arrêté par un homme qui daigna enfin lui répondre. Des frères morts, un service rendu à la ville...

*Quoi ? Je suis un héros ?*

- Eh ben... Vive moi ! Vive eux !... 'Fin vive nous tous, quoi.

Néanmoins, apparemment, cette nouvelle n'était pas vraiment des plus réjouissantes pour ces cow-boys du dimanche : il y avait paraissait-il beaucoup d'autres criminels prêts à remplacer les tués, ce qui allait vite constituer un véritable problème. Mais le sergent commença vraiment à considérer ces gens comme une menace lorsqu'on parla de se débarrasser d'eux... Heureusement le maire ne tarda pas à calmer les esprits, acceptant de fournir l'hospitalité demandée par Evans en échange d'un petit service...

- Vaincre les mécréants ? Bah oui, c'est possible. 'Fin c'est notre job de toute façon. Par contre je vous préviens : je suis effectivement très cher niveau tarifs.

L'accord fut alors vite mis sur pied : les villageois les aidaient à soigner Eversman en échange de la défense de la ville. Il n'y avait plus qu'à espérer que cette situation ne durerait pas trop longtemps...
Les deux garçons de course revinrent à ce moment avec les sacs près du groupe. Ils avaient l'air fatigués, mais qu'importait : la journée était loin d'être finie et ils avaient encore beaucoup de choses à faire.

- Lang, Hale ! Oui, encore vous. Bon, j'ai réussi à négocier les soins d'Eversman en échange d'une aide de notre part pour rétablir l'ordre. Du coup j'ai besoin que vous retourniez le plus vite possible à la Porte des Etoiles : contactez le SGC par radio et mettez-les au courant de la situation. Demandez une unité médicale pour rapatrier notre blessé et consultez O'Neill pour savoir ce qu'on doit faire, à savoir poursuivre notre mission initiale ou bien... trahir nos nouveaux amis... Voyagez légers et prenez garde : on ne sait jamais ce qui nous attend en forêt.

Les deux hommes partis – au moins Hale serait loin de la ville pendant un moment –, Evans contacta Martinez par radio pour l'informer de leur nouvelle position pour les heures à venir. Il ne savait pas si le message avait atteint son destinataire, mais au moins s'il avait de réapparaître il saurait que c'était le moment de le faire. Le docteur Dablord aida ensuite à déplacer Eversman avec la plus grande délicatesse possible dans la chapelle – l'endroit le plus calme qu'ils pourraient trouver pour remettre leur homme sur pied –, puis il dut se résoudre à laisser Dzëko s'occuper seule de Matt pour s'entretenir avec les habitants du coin. Le toubib n'aimait pas manquer à ses devoirs mais cette fois-ci il n'avait pas le choix : en tant que chef d'équipe par défaut, il devait absolument se montrer coopératif envers leurs hôtes s'ils voulaient pouvoir rester. Il fallait ainsi organiser la défense de la ville face à des criminels que le sergent ne connaissait pas – et surtout des ennemis qu'il n'avait pas l'habitude de combattre – et se faire une petite liste des gens sur qui il pourrait compter. Il passa ainsi le plus clair de son temps avant l'arrivée du Grand Méchant Loup de Bill le Damné à réfléchir à la meilleure stratégie à adopter – la confrontation face à face ou une une multitude de coups bas – avant d'opter pour cette dernière option. Il disposa ainsi deux pains de C4 dans le saloon, près de trois poutres porteuses, et fit placer sur plusieurs toits des tireurs avant de demander que la musique du saloon soit la plus forte possible pour simuler une activité débordante à l'intérieur, mais avec à l'intérieur seulement lui et quelques cow-boys de la ville. Restait surtout la protection de la chapelle, pour laquelle il décida simplement de laisser la porte entre-ouverte et de disposer en équilibre sur ladite porte une marmite de goudron ; Lang et Hale se chargeraient de la protection militaire avec Dzëko dès qu'ils seraient revenus. Quant à la commande du C4, elle était confiée au maire, au cas où Evans serait trop occupé pour appuyer sur le bouton rouge - et en tant que maire, il prendrait sans aucun doute soin des hommes qui seraient avec le terrien dans le saloon.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2960

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Sam 23 Avr - 0:14

Anthony examinait les corps des cowboys sous toutes les coutures, intrigué par le fait de trouver des humains à des milliers d'années lumières de la Terre. Mais apparement, pas de distinction hormis le fait que niveau vestimentaire, ceux ci avait un peu plus d'un siècle de retard... Alors qu'il se baissait, à la recherche d'un indice sur leur identité dans une poche de leurs vestes, il entendit Eversman l'appeler. Levant la tête dans la direction de la voix, il aperçut Dablord et Hale, à terre, en pleine bagarre.

*Oh putain, c'est pas vrai...*

Il se dirigea au pas de course vers les deux "gamins". Eversman essayait déjà d'empoigner Dablord, mais ce dernier ne semblait pas décidé à se laisser faire. Anthony alla donc s'occuper de Hale. Il l'attrapa sous les bras et le tira vigoureusement. Hale, comme une furie, ne faisait aucun effort pour se relever, et continuait à rendre les coups à Dablord.

"Nathan, bordel! Arrete de faire le con!"

Anthony mit bien 5 secondes pour parvenir à séparer Hale de son coéquipier, aidé de son côté par Eversman. Une fois tout le monde debout et un peu calmé, Matt passa un savon aux deux "catcheurs". Anthony, s'éloigna de quelques pas, laissant le chef d'équipe régler les problèmes internes. Alors qu'il remettait sa tenue correctement, sur un bruit de fonds d'engueulade, un tir résonna et Matt s'écroula. Une vingtaine de mètres plus loin, un des cow boys qui était censé être mort se trainait par terre, le pistolet levé. Il n'eut pas le temps d'avancer plus, Anthony releva son fusil, et ouvrit le feu, accompagné de Dablord et Hale. Le cow boys ne resta pas en vie longtemps, il se reçut des rafales dans tout le corps. Une fois le calme revenu, Anthony se précipita vers Matt qui gémissait au sol. Dzëko, infirmière, commença à lui faire les premiers soins. Celle ci les informa rapidement que les organes vitaux n'étaient pas touchés. Rassuré et se sentant un peu inutile, Anthony fit quelques pas désemparés dans la rue principale. En marchant sans faire trop attention, il se retrouva vite face à un homme. D'autres arrivaient juste derrière. Se retournant, il vit d'autres personnes sortir des maisons. Il fit quelques pas en arrière et lança à Dablord:

"Euh... sergent? On dirait qu'on a de la visite..."

"Lang, Hale !Retournez chercher le matériel, et grouillez-vous, 'y a pas d'temps à perdre


Le matériel? Ah oui, c'est vrai qu'ils avaient laissés leurs sacs à la sortie de la forêt. Il quitta donc la ville en courant, esquissant quelques pardon pour se glisser parmi les autochtones qui se pressaient autour d'eux, heureusement ils n'avaient pas l'air trop agressifs. Suivi de Nathan, ils coururent jusqu'à leur précédente position. Approchant de l'endroit, ils ralentirent le pas. Nathan en profita pour se lacher sur Dablord. Il commençait à sérieusement saouler Anthony.

"Bon, Nath, là on a le sergent à terre et une mission à finir, alors tu serais sympa garder tes remarques pour toi qyelques temps. Vous réglerez vos affaires quand on sera rentré sur Terre... Eh, c'est quoi ça?"il leva le doigt vers une forme dans la forêt.C'est un mec à cheval, non? Cette phrase à peine lancée, le mystérieux cavalier disparut entre les arbres.

Ne s'attardant pas sur cette vision, ils finirent assez rapidement pas retrouver les sacs qu'ils ramenèrent à Evans.


"Voila les sacs, sergent. Par contre, on a repéré dans la forêt un mec à cheval qui avait l'air de nous observer. Il a disparu assez rapidement. Comment va le sergent?"

Apparement, d'après Dzëko, l'état de Matt était stable, mais il avait besoin de soin plus poussés. Pas le temps d'échanger trois phrases, la voix de Dablord retentit de nouveau.


" Lang, Hale ! Oui, encore vous. Bon, j'ai réussi à négocier les soins d'Eversman en échange d'une aide de notre part pour rétablir l'ordre. Du coup j'ai besoin que vous retourniez le plus vite possible à la Porte des Etoiles : contactez le SGC par radio et mettez-les au courant de la situation. Demandez une unité médicale pour rapatrier notre blessé et consultez O'Neill pour savoir ce qu'on doit faire, à savoir poursuivre notre mission initiale ou bien... trahir nos nouveaux amis... Voyagez légers et prenez garde : on ne sait jamais ce qui nous attend en forêt."

*Génial, encore avec Hale...*


Les deux hommes marchèrent assez longtemps à travers la forêt, essayant de retrouver leur chemin avec la boussole et leur sens de l'orientation. Ce dernier n'était pas le fort d'Anthony mais ce paysage présentait assez de varité ou de points de repères évidents pour ne pas trop se perdre. Alors qu'il marchait en tête, Nathan à l'arrière, toujours en trian de marmonner dans sa barbe, surement sur Dablord, Anthony reçut un coup sur la tête et perdit connaissance...
Dès son réveil, il regarda autour de lui, Nathan avait disparu!


"Put... de bor... de mer... Où est ce qu'il est passé encore celui là?!"

Tout en se massant la tête (apparement il n'avait pas saigné mais sentait une grosse bosse), il prit sa radio et contacta Dablord pour l'informer de la situation.
[radio]"Sergent? Y a un problème, Hale m'a assomé par derrière et en reprenant connaissance, il avait disparu. Je ne sais pas où il s'est encore envolé. Je continue jusqu'à la porte prévenir le SGC pour Matt, je partirai à sa recherche après.[/radio]

Après 10 minutes de marche, il arriva à la porte des étoiles. Aucune traces de Nathan. Anthony composa le code du SGC, le vortex s'ouvrit de nouveau.

[radio]"SGC? Ici soldat Anthony Lang. On a eu un problème avec 3 cowboys... le sergent Eversman est touché, on aurait besoin d'une aide médicale pour le rapatrier. De plus on a rencontré quelques habitants du coin. Le sergent Dablord leur a promis de l'aide contre des soins pour Eversman. Que doit-on faire? Les aider ou poursuivre notre mission?[/radio]

Anthony attendit la réponse d'O'Neill. Entretemps, Dablord lui ordonna par radio de ne pas partir à la recherche de Hale et de rentrer au village juste après ce qu'il fit. En traversant la forêt, il inspecta quand même, voir s'il n'y avait aucune trace de Hale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Hale
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 142

Arrivé au SGC : 09/03/2011

Age du Joueur : 21


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32 ans
Profession: Navy Seal
๏ Expérience:
55/3200  (55/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Dim 24 Avr - 10:11

Il fallait pas dire qu'il ne l'avait pas prévenu, bon on est d'accord il ne l'avait pas prévenu, mais c'était simple de savoir qui était bon bagarreur donc logigquement Evans n'aurait jamais dû aller chercher la petite bête chez Nathan. Celui-ci ne retenait pas ses coups envers son camarade d'armes, ça lui tapait sur les nerfs d'être diriger par des cons. Dablord de son côté semblait aussi furieux et se débattait comme un diable. Sans l'action d'Eversman et de Lang pour les séparer, peut-être que l'un d'eux serait mort et on aurait fort à parier que Evans aurait été l'heureux élu. Matt semblait d'autant plus furieux, être chef d'équipe et voir ses hommes se "foutrent" sur la gueule, c'était chiant à mourir.

- C'était complètement stupide et irresponsable, idéal pour tous nous faire tuer !

Nathan se contenta de cracher au sol tandis que Lang le tirait loin de là.

- Quel pauvre con ce type, j'aurais dû le buter...

Mais comme on dit on ne peut pas mourir de la connerie, sait-on jamais. Puis Matt, dans des allures de grand chef répliqua aussi hostilement envers les deux hommes, c'était de trop ça. En même pas quelques secondes, un bruit de tir sonna et Eversmann s'effondra à terre. "Joli tir ! " aurait pu être tenter de dire à ses coéquipiers mais Hale préféra se taire sur le moment et chercha des yeux qui avait pu tiré. Bien vite ses camarades tirèrent des rafales sur un des cowboys alors tués après la course-poursuite, mais c'était quoi ce travail de merdeux ?! Personne n'avait sécurisé la zone ma parole ?! Voilà ce qui arrivait quand on était trop con et sur de soi...

Tous étaient agités autour du blessé, il avait en plus le droit à un vrai comité d'accueil puisque déjà les habitants de la petite ville merdique ramenaient leurs culs pour voir la scène. Mais d'après ce qu'il avait pu entendre, le matériel médicale manquait à l'appel, et qui devait aller le chercher ? Bien évidemment c'était aux deux types où il était écrit sur leurs fronts "Recrue-sac à merde". Mais bon, entre restait sur la place et être démanger par l'envie d'envoyer une patate dans la gueule de Dablord, et aller chercher le matériel médicale, y avait pas photo : il allait resté sur place.

Bon ok, pas le choix, il devait suivre Lang. Ils arrivèrent bien vite à la lisière de la forêt où les attendaient les sacs. Bien entendu une fois assez loin, Hale laissa échapper quelques remarques péjoratives sur Dablord, qui n'étaient pas au goût de Lang.

"Bon, Nath, là on a le sergent à terre et une mission à finir, alors tu serais sympa garder tes remarques pour toi quelques temps. Vous réglerez vos affaires quand on sera rentré sur Terre... Eh, c'est quoi ça?"il leva le doigt vers une forme dans la forêt.C'est un mec à cheval, non? Cette phrase à peine lancée, le mystérieux cavalier disparut entre les arbres.


- J'vais te foutre mon pied dans le cul tu sais ça...Et puis ce cavalier que tu viens juste de capter, ça fait dix bonnes minutes qu'il nous observe...j'ai juste omis de le dire...

Ils revinrent alors à toute hâte pour donner les sacs à Dablord et à Dzëko qui étaient déjà assez occupé avec la foule morte-de-trouille et le blessé...blessé.

- Lang, Hale ! Oui, encore vous. Bon, j'ai réussi à négocier les soins d'Eversman en échange d'une aide de notre part pour rétablir l'ordre. Du coup j'ai besoin que vous retourniez le plus vite possible à la Porte des Etoiles : contactez le SGC par radio et mettez-les au courant de la situation. Demandez une unité médicale pour rapatrier notre blessé et consultez O'Neill pour savoir ce qu'on doit faire, à savoir poursuivre notre mission initiale ou bien... trahir nos nouveaux amis... Voyagez légers et prenez garde : on ne sait jamais ce qui nous attend en forêt.

- Oh putain...

Les deux hommes se remirent en route et traversèrent durant un long moment la forêt. Anthony semblait perdu et cela amusa beaucoup le Navy Seal qui se contenta de chantonner quelques paroles d'une chanson qu'il chantait à l'époque quant il était encore en opération spéciale. C'était le bon vieux temps, ils étaient au nombre de quatre mais chacun jouer solo car ils savaient ce qu'ils devaient faire, à la moindre bourde, y en avait toujours un dernier pour rattraper l'autre, c'était ça qui faisait une bonne équipe, pas ce genre d'équipe où on tombait sur des merdes qui ne savaient même pas sécurisé une zone ou esquiver les balles comme dans Matrix.

Au bout d'un certain moment Nathan se décida finalement à faire quelque chose pour aider un peu l'équipe, il allait retrouver la trace de Martinez grâce au terrain qu'il connaissait bien, cela faisait de lui un bon pisteur. Mais pour le coup comment virer Lang, il n'allait pas traîner ce petit con dans ses pattes, ça serait bien trop de lui sauver la peau du cul à chaque fois...

- Je n'ai rien contre toi, enfin si un peu, tu fais un peu lèche-cul mais bon passons...Bonne nuit !

Il lui asséna un coup assez puissant pour le faire tomber à terre, voilà le "problème Lang" était résolu, on pouvait commencé les recherches dès à présent et ce fut ce qu'il fit à une vitesse ahurissante.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Dim 24 Avr - 12:19

Hj : je profite de notre premier jour de pluie Rolling Eyes

Les trois cibles hostiles étaient au sol, le Sergent s’avança vers Hale et Dablord afin de savoir si ceux-ci étaient toujours en état tandis que Lang se chargeait de vérifier que les cowboys n’étaient plus une menace.

« C’est pas vrai… »

Le Sergent n’avaient pu s’empêcher de s’exprimer en voyant les deux militaires se battre comme deux gamins, il se grouilla d’intervenir sur le Doc en l’attrapant sans douceur par la veste avant de le tirer en arrière. Il gueula à Lang de venir l’aider afin de maitriser Hale qui semblait bien décider à en découdre lui aussi. Après une bonne minute et quelques coups, les deux hommes étaient séparés. Eversman se releva avant de se mettre à gueuler sur les deux hommes.

« C’EST QUOI CE DELIRE LA ?!! VOUS ETES DES MILITAIRES ET NON DES SAUVAGES !! »

Le Ranger s’attardait notamment sur Nathan qui accumulait les conneries aujourd’hui et qui risquait de prendre très cher.

« LE PREMIER QUI DESOBEIT POURRA DIRE Ahh… »

Le dernier mot du Sergent ne parvient pas à sortir de ses lèvres, celles-ci bougèrent pourtant quelques instants avant qu’il ne tombe à genou et s’affale face contre terre. Une horrible douleur se faisant ressentir dans le dos. Eversman lâchait de faibles gémissements, incapable d’exécuter le moindre mouvement pour se relever, la douleur le clouait au sol avant de prendre le dessus le faisant tomber inconscient plusieurs secondes après.

A un moment, le Ranger finit de nouveau par ouvrir les yeux et là la première vision qu’il eut c’était le Christ sur sa fichue croix qui était disposé face à lui contre le mur de l’église. Matt se demanda pendant quelques secondes s’il avait fini par passer l’arme à gauche. Celui-ci ne parvenait pas à avoir de solution sur son état et il ne put s’empêcher de remarquer qu’il ne fait pas chaud – logique vu la perte sanguine importante même si lui était à l’ouest.


*Bordel, le paradis manque un peu de plage, de filles en bikini, bière…En plus ça pue des pieds !!!*

Le nez proche des planches au sol même si Dzëko avait eu la bonté de lui mettre sa veste sous la tête histoire que cela soit un peu plus agréable, cela lui permettait de sentir cette bonne odeur et il doutait de plus en plus de ce paradis pourri. Le Sergent observait toujours le personnage qui lui faisait face, il avait maintenant un gros doute sur le coté vivant de celui-ci.

« Content de vous revoir parmi nous, Sergent ! »

L’infirmière militaire se rapprocha de Matt qui était bien incapable de faire le moindre mouvement, il ne ressentait plus rien ce qui aurait dû lui paraître étrange mais non. Il essaya bien de lui répondre mais cela déclencha une quinte de toux ce qui le fit un peu bouger et donc raviva la douleur du dos, il parvient quand même à sortir quelques mots.

« Dab… lord… »
« Le Sergent Dablord s’occupe de tout. D’ici peu de temps, les renforts devraient être là et bientôt vous serez à la base. »

Eversman ne comprenait vraiment pas grand-chose dans les deux phrases pourtant simples qu’elle venait de formuler mais son esprit était ailleurs. Il articula de nouveau.

« Dab…lord… »

La patience de Dzëko était impressionnante, elle restait agréable avec Matt alors qu’elle aurait pu l’ignorer et celle-ci finit par appeler le médecin par radio afin de le prévenir qu’Eversman était éveillé et souhaitait le voir. La jeune femme continua de lui parler jusqu’à l’arrivée du « messi » mais à peine le Doc’ avait il commencé son rapport sur la suite des événements que l’effet ne se fit pas tardé, Matt était déjà reparti dans ses rêves. L’effet des injections y était peut être pour quelque chose ou alors les talents d’orateur du Doc ? Surement un peu des deux !
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Jeu 28 Avr - 14:11

Evans et Matt :

Le Sergent Dablord devait préparer les défenses pour l'arrivé de Bill le Damné. Il prit avec lui une poignée des gens de cette ville. Certains puaient l'alcool à plein nez et semblaient pas en excellente condition pour viser droit. D'autres étaient tellement effrayé que leurs claquements de genoux étaient presque aussi fort que la musique du saloon. Ce n'était absolument pas des combattant toutes ses personnes mais ce combat était le leur et ils avaient tous un rôle à jouer dedans. Mais alors que le Sergent était en train de poser le C4, il reçut une communication radio de la part de Lang. Visiblement, Hale s'était encore fait la belle. Evans dû prendre sur lui pour éviter de gueuler tout ce qu'il pouvait. Après tout, si cet homme voulait mourir seul, c'était son choix après tout.

Quelques minutes plus tard, Evans reçut une nouvelle communication radio, cette fois-ci, il s'agissait de Dzëko qui prévenait que le Sergent Eversman était réveillé. Dablord décida d'aller voir son ami pour le mettre au courant de la situation actuelle. Se dirigeant vers la chapelle, le Sergent pu s'apercevoir que la nuit commençait à tomber. Finalement, il faisait nuit ici aussi malgré les deux soleils qui surplombaient le ciel. Cela risquait de légèrement contrarier les plans du Sergent mais il fallait faire avec.

Evans arriva dans la chapelle et se dirigea donc vers son compagnon, Dzëko se retira un instant pour faire le guet devant la chapelle au cas où quelque chose se produisit. Un petit sourire s'afficha sur le visage du Doc, visiblement content de voir son ami réveillé. Sans attendre, Evans commença à parler du plan mais Matt commença à fermer petit à petit les yeux et sombra dans un sommeil...


- Désolé Sergent, je lui ais administré un sédatif car il souffrait légèrement et en plus...


Dzëko n'eut pas le temps de finir sa phrase que la cloche de la chapelle se mit à sonné. Par réflexe, Dablord observa Matt et celui ci dormait toujours, les bien-fait des sédatif. Enfin bref, la cloche voulait dire que les méchants arrivaient et il était temps d'en finir avec eux. Evans sortit de la chapelle ordonnant à Dzëko de rester ici quoiqu'il se passe dehors, sa mission devait être de protéger Eversman.

Ainsi donc, le Doc se retrouva dehors et la nuit était bien tombé, seul quelques torches illuminé la ville. Devant lui, il y avait dix hommes portant torche et arme sur eux. Tous étaient à cheval mais les uns après les autres, chacun descendirent pour aller à la rencontre d'Evans. Seulement, les Cow-boy changèrent de direction et se dirigèrent vers le Saloon où la fête semblait faire rage. Pourquoi n'être pas aller à la rencontre de Evans ? Tout simplement parce que le Doc se trouvait dans un lieu non éclairé et que les types ne l'avait absolument pas vu.

Evans devait rejoindre le saloon au plus vite. Cependant, il en profita durant son trajet pour voir ce que faisait l'ennemi. Visiblement, trois allaient pénétrer dans la Saloon tandis que les autres restaient à proximité des chevaux. Enfin, cela n'était pas trop grave, Avec les tireurs posté un peu partout, ils n'auront pas de mal à tous les abattre sans trop de problème. Mais pour le moment, il fallait qu'Evans atteigne le Saloon et il n'était plus à quelques... BOOM !!!!

Le Saloon explosa en mille morceau. Sous la déflagration, Evans recula de plusieurs mètres avant de traversé les murs en bois d'une maison et d'atterrir violemment. Ça !! C'était absolument pas prévu au programme. Dablord se rendit compte qu'il aurait jamais dû donner une telle puissant de feu à un homme qui connaissait même pas son pouvoir de destruction. Bon, le mal était fait. Maintenant, il fallait régler leur compte aux sept autres brigands. En sortant de la baraque où il venait d'atterrir, il put entendre que le combat faisait rage dans la ville et les échanges de tirs fusaient dans tous les côté. L'ennemi était un peu partout dans le ville, le Doc avait dû rester sonné pendant un petit moment pour que les truands puissent être monter autant dans le village. Il fallait protéger la ville et ses habitants mais dans le coin de l'oeil, Evans vit deux types pénétrer dans la chapelle. Il fallait espérait que Dzëko tienne le coup le temps que le Sergent arrive pour l'aider.



Anthony Lang :


Le Soldat venait de prévenir le SGC qui allait envoyer du personne médical pour leur venir en aide. Il leur fallait juste un peu de temps pour pouvoir organiser tout cela. Ainsi, Lang n'eut pas d'autre choix que de retourner au village tout seul après que la porte se soit fermé. Cependant, en se retournant, le Terrien s'aperçut que la nuit était en train de tomber. un comble pour une planète qui possédait deux soleils. Enfin, il se devait de rentrait le plus rapidement possible au village. Le Soldat se mit donc à trottiner pour rejoindre son supérieur.

La nuit tombait assez rapidement sur cette planète et Lang pouvait voir son vue s'obscurcir sans problème. Soudain, le Soldat trébucha sur une racine d'arbre et tomba violemment au sol. La chute fut assez lourde et l'homme resta quelques petites seconde au sol dû au choc. Il n'avait maintenant plus le choix, il devait allumer sa lumière sur son arme mais cela risquerait de le faire repérer en un rien de temps par des ennemis, voilà pourquoi il ne l'avait pas fait plus tôt.

Ainsi donc, Lang se releva et alluma sa lumière, il voyait beaucoup plus claire maintenant mais n'importe qui pouvait l'apercevoir. Il s'agissait donc de ne pas tarder si il voulait retrouver ses amis plus tard. Cette fois-ci, le Terrien se mit à courir histoire de rester toujours en mouvement au cas où quelqu'un le mettrait en joue dans le noirceur de la forêt. Mais alors qu'il courait assez rapidement, quelque chose se mit devant son chemin. Lang leva son arme prêt à faire feu mais en un rien de seconde, il s'aperçut qu'il s'agissait de Martinez. Le Soldat eut la peur de sa vie en voyant le Caporal sortir de nulle part. Les deux hommes prirent quelques secondes, histoire de se mettre à jour chacun son tour.


- Désolé Soldat, je ne voulais pas vous faire peur. Mais je vous ais vue arrivé alors je vous ais attendu. Cependant, cela me semble étrange de la part du Sergent de vous avoir envoyé seul dans cette forêt.

Lang commença à expliqué à Martinez tout ce qu'il s'était passé depuis qu'il était partit.

- Je vois. Ainsi, le Sergent Eversman fut touché et c'est Dablord qui prit le commandement. Pour ce qui est de Hale, il a prit une mauvaise décision. J'ai réussit à remonter jusqu'à leur campement et il s'avère que ses types son sacrément bien armée. Mais j'ai pas réussit à apercevoir leur chef. Enfin, il faut retrouver à la...

Le Caporal n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'une explosion se fit entendre au loin, dans la direction du village. Cela était vraiment pas bon signe. Après un regard d'inquiétude que s'échangèrent les deux hommes, ils se mirent à courir à toute vitesse pour rejoindre la ville. Et en arrivant à la lisière de la forêt, ils virent le saloon embrasé par les flammes et entendirent des échanges de balles. Ils avaient besoin de leur aide là-bas, et il fallait agir vite.


Nathan Hale :


Retrouvez Martinez, voilà la mission que c'était lui-même désigné le Soldat pour montrer aux autres qu'il n'était pas qu'un simple élément perturbateur et qu'il était capable, voir de faire mieux même, de faire du bon boulot. Après avoir donc neutraliser Lang, Hale partit dans la forêt à la recherche du Caporal. Il fallait trouver sa piste pour pouvoir le suivre et remonter jusqu'à lui. Le Soldat se mit donc à chercher dans la forêt, une quelconque empreinte de pas ou autre chose qui pourrait l'aider à suivre Martinez. Mais après plusieurs longues minutes de recherche, Hale ne trouva absolument rien. En même temps, suivre un pisteur n'était pas une chose aisé. De plus, et par manque de chance pour Nathan, le Caporal Martinez était le meilleur pisteur du SGC et donc, il savait effacer ses traces pour éviter d'être suivit à son tour. Le pauvre Hale n'avait pas choisit la bonne personne à suivre.

Après plusieurs tentative de suivre le Caporal, Nathan dû se résigner de le pister car il ne trouvait absolument aucune trace. De plus, la nuit semblait montrer le bout de son nez, étonnant pour une planète à deux soleils. Le Soldat saisit sa lampe torche et décida qu'il était temps de fouiller cette forêt. Ces types qui appartenaient au gang à Bill, ils devaient sûrement avoir un QG ou quelque chose comme ça. Quand Hale le trouvera et qu'il donnera sa position aux autres, ils pourront voir à quel point il était efficace seul.

Marchant donc dans la forêt, la nuit tomba extrême rapidement. C'était d'ailleurs assez impressionnant de voir l'obscurité remplir la forêt en un rien de temps. Mais alors qu'il marchait dans cette forêt, l'homme vit quelque chose au loin. Cela semblait à des torches allumaient qui éclairait quelque chose, surement un campement. Il fallait voir ça de plus prêt pour en être sûr. Si c'était un camps de mineur et qu'il n'y avait aucun brigand, Dablord allait encore gueuler pour rien et Nathan passera encore pour le "vilain du groupe". Autant en être sûr pour qu'il puisse rien dire à part "Bon travail Hale". Cela serait le pied d'entendre ça, pas parce qu'on lui avait jamais dit mais plus de l'entendre de la voix du Sergent.

Le Navy Seal avança donc prudemment, éteignant sa lumière pour éviter qu'on le voit. Il y avait de l'activité à l'intérieur mais impossible de le savoir à cause de barrière qui recouvrait le campement. Nathan vit deux hommes qui patrouillait autour du campement ainsi que quatre tour de guet de chaque côté. D'ailleurs, il y en avait un qui semblait ne pas bouger, il faisait quoi. Et soudain, le déclic, il était entrain d'ajuster la position de Hale pour lui tirer dessus. Le Soldat voulut se déplacer pour reculer mais il était trop tard. Le coup de feu partit et Nathan le reçut dans la jambe droite. La balle traversa complètement sa jambe. D'ailleurs, au coup de feu, il s'aperçut que le type venait de lui tirer dessus avec son arme l'enfoiré. Enfin bref, Nathan n'avait pas réussit à éviter la balle, et maintenant, il fallait reculer pour se faire soigner car sa jambe pissait le sang. D'autres gars sortaient du campement dans sa direction, pas grave, les autres membres de l'équipe s'en occuperont. Mais personne ne tira sur le type qui n'eut aucun mal à saisir Hale. Et l'homme comprit pourquoi. Même si avant il se la jouait solo et qu'en cas de bourde, quelqu'un pouvait le couvrir, cela restait tout de même du travail d'équipe. Là, le Soldat était partit tout seul, sans avertir quelqu'un qui pourrait lui venir en aide. Même si le Terrien était plutôt solo, il se rendit compte qu'à plusieurs, on était plus fort que seul. Maintenant, le voilà prisonnier dans un campement dont les autres membres de l'équipe ignorent peut être. Il aurait mieux fait de rester en équipe sur ce coup là.



[Voilà voilà, pour la confrontation dans la ville, je vous laisse le soin de la décrire, de vous faire plaise. Dans les posts précédent, je vous laisse un peu de liberté pour en profiter mais je trouve que vous en profiter pas assez. Allez y quoi !!!! Lâchez vous !!!! Montrez moi les rolistes que vous êtes.
Sinon pour toi Nathan, tu es prit au piège ne pouvant bouger à cause de ta jambe, la seul chose que tu peux faire, c'est d'essayer de communiquer avec les types du campement mais c'est pas dit qu'ils te répondent.
Enfin voilà, je compte sur vous pour faire les choses dans les règles. Sinon, une semaine pour répondre. Bon RP]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Lun 2 Mai - 18:28

Organiser la défense d'une ville de western – autant dire une ville gruyère – était une tâche plutôt compliquée. Ce n'était pas dans les habitudes du docteur Dablord de s'occuper de l'aspect stratégique des missions ; lui ne fournissait que des solutions à des problèmes réels, pas à d'éventuelles attaques éventuellement au Nord ou à l'Est, avec éventuellement beaucoup d'attaquants ou éventuellement quasi-personne... Avec des informations aussi hypothétiques et des doutes sur tout ce qui pouvait arriver, Evans devait se contenter de palier à la situation la plus probable ; le reste serait au petit bonheur la chance...
Pour l'aider, le militaire pouvait compter sur un certain nombre de cow-boys locaux : des alcooliques, des ivrognes, des peureux, des débiles... Une majorité de débiles, apparemment. De toute façon c'était le coup classique : on laissait à Evans le sale boulot pendant que certains partaient en vadrouille en forêt ou allaient faire une sieste dans la chapelle... Du coup les conséquences retomberaient forcément sur le toubib, qui cette fois-ci n'avait absolument pas envie d'une telle responsabilité. Et c'était évidemment la faute à Hale : s'il ne s'était pas enfui, ils auraient pu accomplir leur mission sans se faire remarquer et retrouver ces Jaffas à la con. Maintenant les Jaffas étaient devenus la dernière préoccupation des terriens, car leur priorité n'était autre que rentrer sur Terre sur le plus vite possible. Et pour cela, il fallait pouvoir transporter Matt... donc attendre les renforts... donc résister à Bill le Damné et toute sa bande de joyeux loustics.

Un genoux à terre, Dablord était en train de poser un pain de C4 dans le saloon lorsque sa radio s'activa pour laisser place à la voix de Lang. Visiblement ils n'étaient pas au bout de leurs peines : Hale s'était une fois de plus fait la belle, et cette fois-ci en agressant délibérément son coéquipier. Là ce n'était même plus agir en solo : c'était trahir sa propre équipe.

*Ok, c'est décidé : la prochaine fois qu'j'le vois j'me retiens d'le frapper. La prochaine fois, j'le bute, tout simplement.*


En plus de cela, Lang s'était fait assommé bien avant d'atteindre la Porte des Etoiles. En prenant en compte le temps qu'il se remît sur pied, Hale avait fait retarder l'arrivée des renforts d'une bonne demi-heure minimum. C'était cool, ça : Hale venait de diviser leurs chances de survie par deux ou trois.

// NEGATIF ! // cria Evans en empoignant sa radio lorsque Lang se proposa de retrouver Hale. // Une fois que vous aurez contacté O'Neill vous revenez en ville ! J'ai besoin de vous pour protéger la chapelle où on a transporté Eversman, pas pour partir à la chasse du chasseur de sensations fortes ! //

Furieux par les conneries successives de Hale, le médecin faillit se faire péter avec le C4 en enclenchant le dispositif. Il enchaînait jurons sur jurons, pressé de remettre la main sur Hale pour l'envoyer devant la cour martiale. Même Evans, pourtant réputé pour être irrespectueux vis-à-vis de la hiérarchie, n'avait et n'aurait jamais fait ça ; lui se demandait même comment on pouvait ne serait-ce qu'avoir l'idée de se débarrasser de ses propres coéquipiers...
Heureusement une bonne nouvelle sembla apparaître au milieu de tout ce bazar : Matt était réveillé. Laissant les cow-boys finir les derniers préparatifs pour les festivités, Evans décida donc d'aller le voir, non pas réellement pour tenir Matt au courant de la situation – il était peut-être le chef d'équipe mais à ce moment-là il était surtout un poids pour eux –, mais plutôt pour s'assurer de son état physique et voir s'il était possible d'envisager une éventuelle fuite au cas où les choses tourneraient mal.

- Hale s'est encore barré, commença Evans lorsqu'il fut devant son collègue. Et cette fois, il a pris le soin d'assommer Lang avant, comme ça les renforts que j'attendais pour te ramener vont arriver beaucoup plus tard que prévu. A croire qu'il bosse pour l'ennemi, celui-là… … Matt ?… D'accord il m'écoute plus.

*Pour changer…*

Dzëko lui expliqua alors que Matt s'était endormi à cause des sédatifs qu'elle lui avait administrés. Super : maintenant tout le monde considérait qu'il était plus important de faire la sieste que de se défendre.

- Pourquoi des sédatifs ?! Vous auriez simplement pu lui administrer des analgésiques ! Arrêtez ça. Arrêtez ça maintenant ! Je veux Eversman sur pied le plus vite possible, même s'il doit souffrir le martyr !

Evans criait sans faire attention à la cloche de la chapelle, qui déjà retentissait. Les fameux « mécréants » arrivaient… alors que Lang et Martinez, eux, n'étaient toujours pas revenus.

- Vous, vous restez là. Protégez Eversman, et surtout, réveillez-le, quitte à lui foutre des baffes toute la soirée !

Reprenant fermement en main son G36, le sergent sortit de la chapelle prudemment, constatant par la même occasion que ce n'était même plus la soirée mais la nuit. Mauvaise nouvelle, car leurs cibles allaient être plus difficilement repérables, contrairement aux villageois qui seraient neutralisables facilement. De toute façon Lang avait fait son rapport : pour le général O'Neill la protection de cette ville n'était pas une priorité, contrairement aux Jaffas. Cela tombait bien, car Evans n'avait absolument pas envie de s'éterniser ici malgré sa promesse. Il allait donc falloir s'éclipser discrètement des combats avec Matt en fardeau… d'où la volonté du toubib que l'autre sergent fût conscient.
Néanmoins, une fois arrivé dans la rue, Evans constata que la nuit n'était pas un si grand problème qu'il l'avait pensé au premier abord. En effet Bill le Damné et sa bande se trouvaient devant lui, à cheval, torches en main. Et étonnamment, aucun cow-boy positionné sur les toits ne tira… Ils attendaient juste que les cibles entrassent dans le saloon… Mais où était donc passé leur sens de l'initiative ?! Ils les avaient à leur merci, ils avaient l'effet de surprise, et personne n'abattait Billy !
A côté de ça, ils arrivaient tous sur le terrien, qui se sentit alors bien seul, comme si tous l'avaient abandonné pour qu'il défendît la ville tout seul. Agenouillé sur le sable, le militaire se tenait donc prêt à tirer, l’œil dans le viseur. Mais bizarrement, personne ne vint à sa rencontre : tous s'arrêtèrent devant le saloon alors que trois cow-boys pénétraient à l'intérieur. Evans se rendit compte à ce moment qu'il se trouvait dans la pénombre et qu'il était apparemment passé inaperçu aux yeux des cavaliers. Ouf, c'était un sacré coup de chance !
Analysant rapidement la situation, le médecin eut alors un mauvais pressentiment. Se dépêchant de rejoindre le saloon le plus discrètement possible, il voulait prévenir le maire d'attendre pour déclencher le C4 quand le bâtiment explosa en mille morceaux, projetant Evans en arrière. Sa tête dut d'ailleurs violemment rencontrer un objet, car il venait à peine de finir son vol plané qu'il sentit ses yeux se fermer, oubliant par la même occasion qu'il devait rester éveillé…


Ce furent les échanges de tirs qui le réveillèrent. Rouvrant les yeux,, il s'aperçut qu'il était allongé au milieu d'une maison, sur des planches en bois qu'il avait sûrement défoncées lors de son atterrissage. Il avait affreusement mal à la tête… Au dos… A la tête… Non, en fait il avait mal partout. Il se releva doucement, prenant bien le temps de reprendre conscience d'où il se trouvait et de ce qu'il devait faire. Les idées se bousculaient dans sa tête, se rendant compte de la masse de problèmes qu'il avait à affronter seul en tant que leader. Une fois debout il tituba d'ailleurs quelques secondes avant de se stabiliser et de remettre ses idées en ordre. Et il se rendit alors compte qu'il se trouvait juste devant une fenêtre, l'obligeant donc à se décaler et à se mettre accroupi derrière le mur le temps de mettre à jour les priorités. Ses vêtements, encore humides, avaient complètement jauni par la poussière, et il sentait que son visage était couvert de sable et de tout ce qui traînait. Crachant par terre pour enlever des grains de poussière qu'il avait dans la bouche, il vérifia les munitions qu'il avait sur lui pour ce qu'il avait à faire. Heureusement son sac médical était resté dans la chapelle, ce qui lui enlevait un sacré poids du dos…

*Merde, Matt !*

Se demandant combien de temps il était resté inconscient, il s'inquiéta alors pour ce qu'il avait pu advenir d'Eversman et de Dzëko, qui n'avaient quasiment rien pour se défendre. Il jeta donc un petit coup d’œil par la fenêtre, lui permettant de voir que si le mal n'était pas déjà fait, cela n'allait pas tarder à l'être : deux types pénétraient en effet dans ladite chapelle. Evans se releva donc plus vivement qu'il ne l'avait fait quelques secondes ou minutes auparavant, déterminé à ramener tout le groupe terrien sain et sauf sur Terre. Reprenant en main son G36, il trottina rapidement dans la rue, à moitié penché, et s'arrêta devant la chapelle. Positionné juste devant la façade, à couvert, il observait du coin de l’œil la situation. Un des deux cow-boys était à terre. Il grognait et prenait le temps de se relever, après avoir reçu un sacré coup de chaudron sur la tête. L'autre perturbateur n'était pas visible, et Evans n'entendait aucun autre son provenant de l'intérieur de la mini-église. Il fallait agir vite et le plus discrètement possible.
Pénétrant à son tour à l'intérieur de la chapelle, prudemment, le sergent s'accroupit derrière le banc le plus au fond. Le second cow-boy se trouvait tout devant, cherchant sans doute où se trouvaient Dzëko et Eversman, qui avaient disparu. S'apercevant alors que le premier type, allongé à côté de lui, venait de le repérer, le militaire lui asséna un coup de crosse dans le visage, l'assommant pour un petit moment. Néanmoins le bruit produit par cette action, pourtant faible, alerta le dernier attaquant. Evans s'assit donc dos au banc, fermant les yeux en espérant ne pas avoir été repéré. Mais il les rouvrit rapidement quand il comprit que sa cible n'allait pas ignorer ce qu'il venait de se passer comme ça. Et quand le docteur voulut jeter un coup d’œil dans l'allée centrale, la fusillade commença.

Le terrien se décala le plus rapidement possible à l'opposé de l'allée pour éviter les balles, s'obligeant ainsi à fuir à quatre pattes. Quand il entendit l'autre recharger son arme, il se remit alors debout et courut se mettre à l'abri derrière une colonne de la chapelle. Il reprit son souffle, haletant, attendant pendant quelques longues secondes que quelque chose se produisît pour rompre le terrible silence qui venait de s'installer. Et puis le cow-boy se remit à tirer. Evans entendait les balles siffler à côté de ses oreilles. Elles le frôlaient, déchiquetant peu à peu chaque portion de la bâtisse. Et finalement le militaire se dit que c'était à son tour. Sans quitter sa position, il arrosa à l'aveuglette l'endroit où il pensait que se cachait le cow-boy… jusqu'à ce que son arme s'enrayât. Complètement paniqué, il jetait son G36 à terre pour prendre son arme de poing quand il ressentit une intense douleur dans la cuisse droite qui le fit tomber au sol. Il vit alors le cow-boy s'approcher de lui, son revolver pointé dans sa direction. Evans n'eut d'autre réflexe que de lever les deux mains, à la fois pour se protéger et pour se rendre.

- Non non non, attendez ! Attendez ! Je…

Interrompu par un coup de feu, qui le fit sursauter, le type s'écroula juste à côté de lui, sous les yeux exorbités du médecin.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Lang
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 2960

Arrivé au SGC : 20/02/2011

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
687/3200  (687/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Lun 2 Mai - 22:00

Au bout de quelques minutes d'attentes, la voix du général O'Neill s'échappa de la radio, coupant la rêverie de Lang.

"Ici, le général O'Neill, je viens d'ordonner l'envoi d'une équipe médicale pour le sergent Eversman. Elle sera là aussi vite que possible. En ce qui concerne la suite des opérations...et bien... la priorité reste les jaffas à retrouver. Donc, si vous pensez que les gens de ce village peuvent vous aider ou vous renseigner, portez leur secours, autrement...on ne peut pas toujours sauver tout le monde. Bonne continuation"

Et la porte se referma. Anthony resta quelques secondes un peu désemparé, plus rien ne tournait comme prévu: pas de jaffas, matt blessé, l'équipe de secours qui arrive on ne sait pas trop quand, et un village attaqué à défendre si c'est utile pour la mission. Anthony a beau avoir l'habitude des imprévus, il n'en ressetn pas moins un sensation désagréable à chaque fois, mais il faut faire avec. Suivant les ordres précédent de Dablord, il reparti donc rejoindre le village.
La nuit commençait à tomber. Anthony se demanda combien cette planète avait de lunes, enfin pour ce que ça changerai! Il s'enfonça à nouveau dans les bois. La lumière diminuant fortement, il resta aux aguets de tout bruit ou mouvement. Il essaya de marcher en essayant de faire le moins de bruit possible, comme on lui avait appris lors des stages commandos.
Après 10 minutes de marche, il faisait encore plus sombre, cependat Anthony rechignait à allumer la lumière de son arme. Avec un noir pareil, il se ferait repérer en un instant, autant crier qu'il était là, ça reviendrait au même. Sauf un évènement qu'il n'avait pas prévu: une grosse racine qui dépassait du sol, invisible avec la nuit qui régnait.


SCHRAKKKK

"Bord...Manquait plus que ça"grommela Anthony à voix basse. Suite à la chute, il resta quelques secondes immobile, à l'écoute du moindre craquement.

Tout d'un coup, un bruit sur sa gauche. Il braqua son arme en essayant d'apercevoir quelque chose. l ne vit rien, mais au son, il en déduit qu'il s'agissait sûrement d'un animal qui s'enfuyait. Le calme revenu, il se releva en douceur et se décida quand même à allumer sa lampe. Cependant, il marcha en dosant la lumière avec la main pour ne pas laisser passer toute la lumière sans arret. Presser de revenir au village il se mit à courir. En plus, si un autre cow boy se cachait et tentait de lui tirer dessus, il aurait plus de chance de le rater.
Il fonçait sans plus se préoccuper des alentours quand une forme humaine se dressa face à lui, à une quinzaine de mètres. Il stoppa aussitot et leva son arme. Prêt à tirer, il reconnu au dernier moment les traits de Martinez


"Ah, c'est vous! J'ai bien failli vous flinguer."

"Désolé Soldat, je ne voulais pas vous faire peur. Mais je vous ais vue arrivé alors je vous ais attendu. Cependant, cela me semble étrange de la part du Sergent de vous avoir envoyé seul dans cette forêt"

"Bah disons, que tout ne c'est pas passé comme prévu... Au niveau du village, on a abattu trois cow-boys qui poursuivaient Dablord et Hale. Sauf que Eversman s'est ramassé une balle. Du coup Dablord nous a demandé, à Hale et moi, de prévenir le SGC. Mais sur le chemin cet enfoiré m'a assomé et est parti de son côté. Je sais pas du tout où il est allé. J'ai donc été prévenir O'Neill et me revoila!"

"Je vois. Ainsi, le Sergent Eversman fut touché et c'est Dablord qui prit le commandement. Pour ce qui est de Hale, il a prit une mauvaise décision. J'ai réussit à remonter jusqu'à leur campement et il s'avère que ses types son sacrément bien armée. Mais j'ai pas réussit à apercevoir leur chef. Enfin, il faut retrouver à la...


Un énorme bruit d'explosion retentit dans la fôret, interrompant la phrase de Martinez. Celle ci venait du village. En regardant dans la bonne direction, Anthony et son équipier purent distinguer de la lumière au lointain, un incendie certainement.

Anthony décrocha sa radio et tenta de contacter Dablord.

"Sergent? Ici Lang et Martinez, qu'est ce qu'il se passe chez vous?.... Sergent??.... Vous m'entendez??

Aucune réponse ne lui parvint. Anthony jeta un regard à Martinez et ils fonçèrent en direction du village. Arrivés à proximité, ils virent d'où provenait l'explosion: l'ex-saloon était ravagé par les flammes. Des coups de feus résonnaient d'un peu partout et dans la rue principale, ils pouvaient distinguer des formes courant un peu de tous les côtés.
Ils avancèrent jusqu'à un coin sombre dans le creux d'une maison pour observer plus attentivement. De leur position, ils distinguaient trois agresseurs: il n'était pas trop difficile, heureusement, de faire la distinction entre habitants et agresseurs, au vu de la tenue, et de leur manière d'être. Lang et Ramirez se partagèrent les agresseurs, et en trois coups, les trois hommes tombèrent.


"Beau boulot!"lança Anthony en sortant de la cachette.
La rue était un peu plus calme, le crépitement du feu étant la principale source sonore mais dans une rue plus loin, la bataille semblait continuer. Lorsqu'ils arrivèrent dans la rue, un homme s'écroulait à terre. Son assassin, dos aux deux militaires, rechargeait tranquillement son arme.


"Eh! Gros lard!"

Surpris, l'homme se retourna, juste le temps de ne pas comprendre ce qui lui arrivait: une balle entre les deux yeux.


On m' a toujours dit que c'était mail de tuer les gens dans le dos, donc je les préviens, avant c'est plus correct..."dit Anthony en haussant les épaules.
Martinez parti aux côtés de la première victime . C'est à ce moment là qu'un homme sauta sur Anthony, lui assenant un couo de poing dans la machoire en même temps. Ils tombèrent tous les deux à terre. Anthony, un peu sonné par le coup mit un bref moment à réagir ce qui laissa la possibilité à l'agresseur de prendre le dessus. Anthony avait la main bloquée, l empechant de prendre son couteau et se préparer à se ramasser une belle droite quand un tir résonna et du sang lui atterit dessus. Son agresseur s'effondra. Lang se dépecha de de se relever et de s'essuyer un peu la tenue tout en remerciant Martinez de son aide.
Le village semblait plus calme, il n'y avait plus de bruit de tir... sauf un qui venait d'un batiment à une quinzaine de mètres d'eux, une chapelle apparement.
Le duo s'approcha, passa prudemment la tête par la porte et vit Dablord se relever et juste en face d'un cadavre. Anthony entra pendant que Martinez montait la garde devant la porte.


"J'ai raté quelque chose? Je suis avec Martinez, on a nettoyé un peu le village, faudra faire gaffe qu'il traine pas encore un ou deux méchants. Par contre aucune nouvelle de Hale. Si on était salop on pourrait dire que l'équipe est au complet..."

_________________


Dernière édition par Anthony Lang le Mer 4 Mai - 21:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Mar 3 Mai - 1:17

Hj : Anthony, faut qu'on papote en MP Rolling Eyes

En bon soldat, Dzëko se contenta d’un geste de la tête pour acquiescer les ordres de Dablord tout en se maudissant intérieurement de l’avoir appeler. Cela lui apprendra à vouloir aider son prochain, cela lui était encore retombé sur lui. Que devait penser le Doc’ de lui alors qu’elle n’était pas capable en tant qu’infirmière de faire la bonne injection ? Celle-ci comptait bien se rattraper pour prouver au Sergent qu’elle n’avait pas eu ses diplômes dans un kinder surprise.
Dzëko trifouilla rapidement dans le sac médical avant de faire une nouvelle injection au blessé, celle-ci était composée d’un mélange de stimulants puissants.

L’effet n’était pas immédiat, le Ranger devrait ouvrir les yeux d’ici quelques minutes ou pas vu qu’il avait reçu à peine quelques minutes auparavant une injection de sédatifs. Dzëko gardait un œil sur le blessé et un autre sur la porte de la chapelle sentant que la pression montait fortement. D’où elle était, ils étaient une cible facile. Celle-ci choisit donc de déplacer Matt comme elle put pour le placer derrière l’autel.
La militaire était pourtant habituée à la pression des missions, ce n’était pas la première fois pour elle mais là c’était différent. Celle-ci avait sa main droite cramponnée à son P-90 tandis que la gauche surveillait le pouls de son patient, celui-ci semblait s’activer peu à peu.

La tension fut à son comble lorsqu’un cri retentit. Le piège avait donc bien fonctionné néanmoins la menace était toujours présente et Dzëko n’osait pas jeter un coup d’œil afin de trahir sa position. Sa plus grande peur à ce moment précis que Matt lâche un gémissement en se réveillant. Des pas se faisaient entendre brisant le silence qui régnait dans la chapelle, ceux-ci semblèrent se rapprocher au fur et à mesure des secondes. La jeune femme se préparait à sortir de sa cachette, elle se donnait encore quelques instants soufflant un bon coup pour évacuer la pression et au moment où elle se releva arme à l’épaule, des tirs retentirent. Aussitôt elle se remit à couvert avant de comprendre que ce n’était pas dans sa direction et de suite la militaire sortit de sa cachette allumant à son tour le Cowboy.

Les rafales des tirs de P-90 étaient très bruyantes surtout pour l’homme présent au sol. Ce stimuli peu agréable conjugué aux stimulants lui fit ouvrir les yeux et celui-ci eut un reflexe des plus militaires en remarquant une présence à ses cotés. Matt déstabilisa Dzëko d’un geste du pied ne l’ayant pas reconnu, celle-ci ne s’y attendant pas tomba à la renverse continuant à tirer. Dorénavant le toit de la petite église risquait de ne plus être très étanche… Son mouvement aussi bref soit il raviva la douleur intense de son dos, ses gémissements passèrent presque inaperçus sous les échanges de tirs qui avaient toujours lieu et puis soudain plus rien.
Eversman ne comprenait rien à la situation, peut être que les autres avaient finis par s’entretuer, c’était une possibilité qui lui plaisait néanmoins il devait en être sur.

Après quelques mouvements de contorsion douloureuse et de nombreuses insultes murmurées entre ses dents, Eversman parvient à récupérer l’arme entre les mains de la militaire sonnée. Il ne la reconnut même pas se contentant de prendre son P-90 avant de ramper d’une vingtaine de centimètres pour se dégager un peu la vue. Un blondinet faisait face à un espèce de Lucky Luke tout moche qui le tenait en joue. Ce blondinet, le Ranger le reconnut de suite comme étant Dablord. Pourquoi lui et pas Dzëko ? Peut être parce que les deux avaient vécus pas mal de moments forts ensemble lors de multiples missions et que son image était imprimé dans son cerveau.
Matt n’hésita pas un instant se mettant en position de tir couché, se donna quelques instants pour ajuster son tir avant d’appuyer sur la gâchette de l’arme décochant une rafale en pleine gorge. L’homme s’écroula, le Sergent avait atteint sa cible et tenta de se redresser mais son dos n’avait pas l’intention de se laisser faire le lui rappelant d’un pic de douleur. Eversman se contenta d’une position plus ou moins adossée contre l’autel laissant l’arme sur ses cuisses au cas où cela servirait de nouveau même si il n’était vraiment pas sur d’être capable de recommencer.


« Y en a… marre de sauver… tes fesses… Dablord ! Bordel...»

Matt étant de mauvais poil, il n'allait pas s'arrêter de sitôt de râler.

"Tu me... dois au moins... 20 dollars... Doc' !!!"


Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Nathan Hale
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 142

Arrivé au SGC : 09/03/2011

Age du Joueur : 21


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32 ans
Profession: Navy Seal
๏ Expérience:
55/3200  (55/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alek   Mer 4 Mai - 20:33

Finalement peut-être que rechercher Martinez n'était pas une si bonne idée. Déjà plusieurs heures de fouilles sans rien trouver, pas une trace, pas un chat. Mais bon entre faire une bonne promenade et devoir faire face à l'autre con de Dablord, et puis au reste de l'équipe entière, y avait pas photo. L'air commençait à se rafraîchir, déjà les chouettes hululaient à tu-tête sans vraiment garder un rythme précis, la nuit allait tombé. Au village ça devait être le souk, enfin seulement quelques fréquences de tirs et de cris qu'il avait pu entendre par l'intermédiaire de sa radio avant qu'elle ne le lâche soudainement. Désormais il était livré à lui-même, et il adorait ça. Qu'importe les conséquences de ses actes, il aimait sa façon d'agir, il aimait son métier, il aimait son pays, y avait que cela qui pouvait compté. Mais bon certains petits merdeux ne pouvaient pas comprendre, ou bien n'essayait pas comprendre ça. Dans un métier, qui est plus à hauts risques, il faut aimer l'excitation, les rebondissements, et surtout ne pas avoir peur de mourir pour des principes que l'on défend, sans ça on n'est pas fait pour entrer dans l'armée...

Bref revenons à nos moutons, ou plutôt à notre mouton. N'ayant rien trouver pour pouvoir obtenir une piste sur l'endroit où se trouvait Martinez. Enfin de compte il s'en fichait complétement, il était sûr que celui-ci n'était pas assez con pour ne pas retenir le chemin menant à la porte. Ce fut avec regret que Hale se résigna à prendre un autre chemin tout en prenant soin d'allumer sa lampe torche puisque la nuit tombait. Il emprunta un sentier naturel à travers la forêt.

La nuit était bel et pied tombée, et on ne voyait rien à cent mètres environ. Ces putains de chouettes hululaient encore plus forts, se mêlant aussi craquements provoquaient par les chasses des grands animaux en quête de petits animaux, mais aussi aux grésillements des insectes nocturnes. Il remarqua soudainement une place illuminée par des feux, sûrement un campement, où plutôt un fort vue les quatre tours de guet. Pris de curiosité, il s'avança prudemment en éteignant sa lampe torche, l'effet de surprise il connaissait, il avait l'habitude de ce genre de mission, il était passé maître dans l'art du camouflage et de l'infiltration. En tout cas il y avait de nombreux hommes qui patrouillaient à l'extérieur, mais qu'est-ce qui pouvait bien se passer à l'intérieur ?

Il s'avança donc, en prenant le temps d'observer chacun des hommes armés, un seul ne bougeait plus et semblait pointé son arme droit dans sa direction. Un coup de feu retentit et sa jambe fut transpercée par une putain de balle, il tomba à terre sans même gueuler, puis des cowboys vinrent à sa rencontre. Il se laissa faire bien évidemment, il n'avait pas que ça à faire, et puis tant qu'on le portait il s'en fichait complétement de sa situation. Lorsqu'ils pénétrèrent dans le campement, le Navy Seal s'empressa d'observer les moindres coins pour en garder une image exact et ainsi tirer profit de ses connaissances sur le lieu. Les cowboys le jetèrent alors au fond d'une cellule, sans même penser à l'état de sa jambe qui commençait vraiment à verser des tonnes de sang.

Il ricana, c'était une situation très plaisante enfin de compte. Il était à moitié plongé dans la pénombre, mais c'était pas grave, de quoi profiter d'une petite sieste. Il tourna la tête frénétiquement pour voir où il se trouvait, au fond d'une geôle miteuse à première vue. Il se mit à ramper sur le sol vers le coin où il avait vu un morceau de bois qui trainait, le prit dans une main et le regarda lentement. Il se mit en position assise malgré la douleur, et arracha à l'aide de ses dents un morceau de tissus de sa manche tout en relevant son pantalon du côté de sa blessure. Ça aussi il avait appris à le faire, bien qu'il n'eut jamais à l'utiliser, il cola le bout de bois contre sa jambe et l'entoura du tissus. Une parfaite attèle rapide et efficace, pas le temps de soigner la blessure.

Soudainement un vieil homme au allure d'alcoolique, qui était alors caché dans l'obscurité se leva et vint le rejoindre en le félicitant de l'exploit qu'il venait d'accomplir sans grand mal.

- Pourquoi vous vous trouvez en ces lieux l'ami ?

- Qu'est-ce que t'en as à foutre ?

- Eh bien disons que votre prédécesseur était beaucoup plus bavard, et on avait bien distinguer avant qu'il ne se fass...

- Mais vous, que faites-vous ici ?!


- Oh eh bien je devais de l'argent à Bill, comme je n'ai pas pu lui donner ce que je lui devais, il a décidé de me faire travailler comme un esclave à la mine. Pour ainsi le rembourser.

Le vieil homme souleva la bouteille qu'il avait à la main et but au goulot.

- Vous en voulez ?

- Sans façon merci...

-Dis donc, je ne vous ai jamais vu dans le coin, et puis c'est quoi cette tenue extravagante ? Vous êtes un étranger n'est-ce pas ?

- Perspicace en plus...chapeau "conboy"...

Hale tenta de se lever malgré sa jambe, pourtant avec succès, l'attèle lui permettait au moins de marcher.

- Tiens, si je t'aide à sortir, est-ce que tu pourrais me ramener à ton village ?

- Bien sûr, mais penses-tu vraiment pouvoir sortir d'ici sain et sauf ? C'est bien d'avoir de l'audace mon garçon, mais il faut voir les choses en face...

- Tsssss ! Ouais c'est à toi que je parle du con, l'autre vieux avec moi et entrain de clamser !

Le garde postait devant la porte se mit alors à rentrer l'une des clés de son trousseau dans la serrure, et tourna rapidement la poignée pour voir ce qui se passait à l'intérieur. Il fut surpris de voir le vieil homme toujours debout, mais le fut encore plus dès qu'il sentit les mains du Navy Seal lui écraser la gorges en le plaquant contre le mur du cabanon. L'ivrogne resta bouche bée tandis que Hale ramassait l'arme du cowboy. Il l'invita ensuite à sortir pour entamer leur fuite. Le soldat esquiva tant bien que mal les patrouilleurs, mais sa jambe et le vieillard le ralentissait considérable. Il vit alors une autre maisonnette dont la porte était entrouverte. Il y pénétra et vit alors un cowboys assis entrain de lire un journal éclairé par une lampe à huile et fumant un énorme cigare. à côté de lui, plusieurs caisses fermées dont on pouvait facilement deviner ce qu'elles contenaient. Des explosifs, voilà à quoi s'attendait Nathan, comme dans les Western, des explosifs pour la mine.

Il sifflota pour alerte le seul cowboys présent qui se leva de peur en faisant tomber son cigare.

- Un coup de pouce peut-être ?!

Hale se jeta sur lui lui enfonçant les deux pouces dans les orbites, cela pouvait paraître inhumains, mais rester un moyen efficace d'anéantir un hostile rapidement. Il ramassa alors le cigare et se mit à le fumer tandis que le vieillard, encore surpris des compétences du soldat, versait de la poudre pour en former un ligne. Il sortit rapidement, tandis que Hale soufflant une dernière fois, jeta son cigare sur la ligne de poudre qui s'enflamma aussitôt et se dirigea vers le reste des caisses. Il se précipita vers la sortie où déjà les gardes étaient en état d'alerte car il avait repérer le vieil homme qui venait dans la direction de Hale avec un cheval. Nathan haussa les épaules et monta juste derrière lui, et tira quelques coups de feu vers les autres cowboys. Le vieillard se mit alors au triple galop et prit la direction de la ville...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Alek   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-