Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Une rencontre hasardeuse [Annabel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Jeu 20 Jan - 22:00

Une journée tranquille, dans une vie tranquille... Non je plaisante. Enfin, pas pour la journée tranquille, malheureusement. Ou bien est-ce heureusement ? Il n'en était pas trop sur. Il était évident que quelques jours de calme ne pouvaient que lui faire du bien, surtout après l'entraînement des Black Eagle et l'absence d'Almie. La solitude était encore plus plaisante que par le passé, surtout si on prenait en compte le temps depuis le quel il n'avait pas pu ruminer quelques pensées lugubre seul. Ces quelques jours qu'O'Neill lui avait accordé avec plaisir lui permettait -enfin- d'aller jusqu'à sa maison isolée, dans l'Utah. Après plus de huit de route, il était finalement arrivé. En bon militaire, il avait mit tout les moyens possible en œuvre pour que personne ne puisse le suivre jusqu'ici. La maison était autonome pour l'eau et l'électricité et assez éloignée des routes pour que personne ne tombe dessus par hasard. Les papiers étaient tous faux et la main d'œuvre avait été allouée par l'armée française. Oui, c'était un refuge. Le système de sécurité n'était pas en reste avec plusieurs caméras, un système de serrure par reconnaissance d'empreinte -ou par clé, au cas ou- et des matériaux assez résistants pour arrêter net les munitions des calibres les plus répandus.

Le français avait étudié cette maison sous tout les angles pour qu'elle soit un abri et facile à fuir en cas de nécessité. Mais tout cela lui avait demandé du temps et de l'argent. Il alluma le moteur de sa GSXR 1000 All-Black. Après vingt bonnes minutes de route pendant les quelles il décrassa allègrement la belle, le militaire s'arrêta pour faire quelques courses. Juste la nécessité absolue : des plats à réchauffer et de la bière. Un certain membre de FoxHound appellerait ça des "munitions". Remonté sur son bolide, il ôta la béquille, fit ronronner le moteur et vérifia d'un geste instinctif et discret la présence de son arme à sa ceinture. Il la savait présente, un poids caractéristique que rien ne lui ferait oublier mais que voulez-vous ? On ne se refait pas. Pendant sa vérification, une jolie jeune femme passa devant lui avec un sourire charmeur, qu'il lui rendit. Il sentait qu'elle allait s'approcher alors il verrouilla toutes possibilités de discussions en enfonçant son casque sur sa tête. Il mit ses gants et quitta le parking en faisant vrombir le moteur bruyant de sa moto. En arrivant sur la nationale, il se coucha sur la Suzuki pour ne faire plus qu'un avec la machine, il ne regardait pas les tours ou sa vitesse, il sentait. La route sous ses roues, le poids de l'engin, la chaleur du pot. C'était un mariage mystique entre l'homme et sa machine. Il mit son clignotant et passa entre deux voitures a une vitesse approchant les 150 Km/H. Il passa une vitesse et accéléra un peu plus, nouvelle voiture. Il allait pour dépasser quand l'évidence se fit : le camion qui arrivait en face l'empêchait de dépasser pour le moment. Il freina sec au point que sa roue arrière se leva presque imperceptiblement du sol mais il le sentit, dans sa symbiose. Le militaire se colla sur la gauche, presque sur la ligne, il jeta un regard dans le rétro extérieur du véhicule, la femme à l'intérieur le regarda, il accéléra et dépassa la berline en l'espace d'un instant. Quelques kilomètres plus loin, il percuta. Son freinage fut rapide et laissa une trace fumante sur le bitume jusqu'à la bande d'arrêt d'urgence. Il enleva son casque et alluma son oreillette bluetooth. Il prononça le mot "Otacon" et l'appareil s'exécuta. Une sonnerie, deux, trois...


"Mench ?"
"Hey ! Met moi en communication avec le portable du Sergent Annabel Spence de l'US Air Force, maintenant !" Le ton sec du militaire était involontaire et démontrait une certaine urgence.
"Une seconde. Otacon avait apprit à ne plus demander d'explication, pas avant six mois, période pendant la quelle le français avait la sale habitude de refuser de parler. Voila."
"Merci. Nouvelle sonnerie. Bonjour Spence, j'ai un motard en rade quelques kilomètres après votre position, vous auriez la gentillesse de vous arrêter ?"
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Jeu 20 Jan - 22:55

Belle matinée ensoleillée, enfin, d'après ce que la météo avait dit ... O'Neill lui avait donné quelques jours après sa mésaventure en revenant de l'aéroport le plus proche. Bref, quelques jours pour changer d'air ... Oui ... Mais qu'en faire de ces jours ?? Là était The Question. Pourquoi ne pouvait-elle pas simplement rester dans la base et flemmarder un peu ?? Non, il fallait qu'elle sorte, voir un peu les autres. Ouais, les bonnes conneries que l'ont dit gentillement pour motiver les autres mais surtout les laisser trouver tout seul. Ben quand il n'y a pas le choix, on va au parking, on empreinte le premier véhicule que l'on trouve, on met négligemment un sac de premières nécessités sur la banquette arrière et on roule. Où ?? Quand l'instinct te dit de tourner, tu tournes, sinon, tu continues tout droit. Une bonne ligne de conduite n'est-ce pas ??

Bref, les lignes blanches défilaient sur le rebord du volant, le soleil se reflétait sur les verres de ses lunettes fumées. Les boites automatiques permettaient de ne pas s'emmerder avec les vitesses, du coup, sa main droite était posée sur le volant, alors que la gauche soutenait son visage, sa chevelure blonde ondulant au rythme du vent qui pénétrait dans l'habitacle. La route était assez rectiligne à vrai dire, un peu comme celle où elle avait vécut sa course poursuite. Que d'adrénaline pour avoir un tel résultat. Bref, aujourd'hui, c'était plutôt calme, les voitures se suivaient et se croisaient tranquillement. Enfin jusqu'à ce qu'elle entende un moteur assez caractéristique d'une puissante moto. Rapide coup d'œil dans le rétro, ben oui, elle avait bien entendu. Vu la carrure, cela semblait être un homme mais bon, avec le casque et le blouson, irreconnaissable ... Elle le suivit néanmoins du regard, histoire de. Ce deux roues coupaient un peu de la monotonie qui semblait commencer à la submerger lentement. Et rapidement, le bolide écarta la distance qui se trouvait entre eux deux, les lignes blanches devinrent plus nombreuses et l'engin finit par disparaitre à l'horizon.

Bon, on reprend notre position décontractée et on continue d'avancer. En fait, la jeune femme ne savait toujours pas vers où aller mais elle avançait toujours. Le réservoir était plein, parfait. Bzzzzz ... Hein ?? Une mouche ??? Son regard quitta le bitume et orbserva l'espace tout autour d'elle. Bzzzzz .... Un bruit régulier comme ça, pas un animal. Bzzzzz. Oh mais c'était quoi ce machin à la fin ??? Clignotant à droite, arrêt brusque dans les gravillons dégageant une légère poussière. Bzzzzz ... Elle allait le trouver et le foutre par la fenêtre ce truc !! Elle sortit du véhicule et vint ouvrir la porte arrière, ce bruit venait de son sac en fait. Quoi son portable ?? Elle l'avait mis sur vibreur ?? Ah bon ... Elle ouvrit alors une petite pochette et décrocha après avoir vu l'inscription "Appel inconnu".

Spence. Mais qui était ce type ?? Non, elle ne reconnaissait pas la voix, en même temps, les voix changent au téléphone mais le ton employé lui était familier, mais bizarrement, contrastait avec le discours, surtout avec la formule "vous auriez la gentillesse". Elle ne répondit donc pas et raccrocha. Allait-elle pouvoir être tranquille lorsqu'elle sortait de la base ou quoi ?? Elle remonta alors dans la voiture, balança son téléphone sur le siège passager et démarra sur les chapeaux de roues. Elle parcouru la distance en quelques minutes, regardant sur le bas côté tout motard qui pouvait s'y trouver. Et soudain ... Ok, c'était quoi encore cette embrouille ?? Elle ralentit alors sa vitesse et vint s'arrêter quelques mètres devant la moto. Elle sortit alors et fit quelques pas en direction de l'homme, se stoppant finalement à bonne distance et croisant les bras. Elle resta à regarder cet homme, elle finit par sourire, se pinçant subtilement les lèvres.


"Alors comme ça on est en rade ??"
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Ven 21 Jan - 0:03

Elle venait de lui raccrocher au nez. Ouais, il venait de se prendre un vent. Il soupira, un sourire s'affichant malgré tout sur son visage. Cette fille était géniale, son attitude ne pouvait qu'attirer le français qui attendait patiemment. Elle ne ferait pas demi-tour, elle le verrait et s'arrêterait. On ne laisse pas une telle question en suspend. Si elle avait raccrochée, c'est qu'elle ne l'avait pas reconnu -voila ce que ça donne, quand il est excessivement poli- et voudrait donc savoir qui a eut son numéro et l'a appelée. Il s'appuya donc sur sa moto, ouvrit sa veste et fourra les mains dans ses poches. L'esprit et les yeux dans le vague, il patienta, peu de temps. La voiture de Spence, sa cible du moment, s'arrêta à quelques mètres de lui, il se redressa et se mit face à elle, qui descendait de sa voiture, à une allure mesurée, toujours son sourire sur les lèvres.

« Le coup d'la panne c'est pas si ringard que ça, en fait. »

Il sortit ses mains de ses poches et s'approcha d'Annabel. Elle avait l'air en forme, son sourire confirmant l'amusement que la situation imposait. Le français avait pour habitude de créer des situations un peu étranges, hors de propos. Il aimait ça, ça brisait la routine, quelle quelle soit. Il continua à s'approcher, passa juste à coté d'elle, une main se déposant furtivement sur la hanche de la jeune femme, il s'installa alors sur le capot de la voiture, s'y asseyant négligemment. La voir, sentir sa présence de nouveau proche et loin du SGC, il sentait une pointe d'envie naître en lui.

« Ça fait un bail que tu roule, non ? »

Il ne faisait pas particulièrement chaud, pour la région, mais le capot de la voiture de la jeune femme était chaud, très chaud. Il fallait environ huit heures pour arriver jusqu'ici depuis le SGC, avait-elle roulée sans s'arrêter depuis ?
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Ven 21 Jan - 0:33

Mais quel culot ! Presque un mois sans aucune nouvelle l'un de l'autre et voilà comment il se retrouvait. Sur un pauvre morceau de route, à 8h de distance du SGC, perdu en rase campagne. Et ils arrivaient encore à se croiser ! Mais en même temps, elle adorait ça, ce jeu qu'ils avaient réussit à instaurer entre eux, entre interdit et sur-enchère. Mais pour le coup, elle le reconnaissait, il avait fait fort. Elle resta alors à le fixer derrière la protection de ces lunettes de soleil, l'observant doucement se rapprocher d'elle. Toujours le même aplomb, la même assurance, même si elle était légitime. Elle sourit et finit par détourner le regard, amusée mais aussi se rendant compte qu'il pouvait faire n'importe quoi et que ça lui plairait tout de même. Il continua alors son chemin et passa sur son côté. Avait-il fait exprès de l'effleurer au niveau de la hanche ?? Elle en était persuadée, rien que pour attiser le jeu qui était en train de s'instaurer, de nouveau.

Elle ne bougea pourtant pas alors qu'elle entendait le crissement des pas du gradé s'éloigner derrière elle. Ben essayez de contrôler des pulsions soudaines vous ... Les frissons qui avaient pour origine le point de contact à sa hanche remontèrent sa colonne vertébrale et vinrent s'évanouir à la naissance de sa nuque. Elle se retourna alors et vit l'homme assis sur le capot. Humm intéressant, très intéressant. Dommage que le capot soit si chaud, cette position lui donnait de mauvaises idées, très mauvaises.


"Je me suis pas rendue compte des kilomètres, je roule pour rouler en fait. Mais apparemment, je ne suis pas la seule à avoir fait chauffer le moteur ..."

Elle se rapprocha alors de sa voiture jusqu'à venir se poster devant le colonel, en civil pour une fois. Ouais, le temps était passé vite depuis la dernière fois. Elle se rapprocha alors de l'homme et vint poser sa main sur son genou, tapotant légèrement du bout des doigts.

"C'est un véhicule de l'armée, faut pas l'abimer ... "

Petit sourire en coin, peut-être trop aguicheur ?? Ils étaient sur une route, même peu fréquenté, elle n'aimait pas l'idée de pouvoir être vu. Elle se recula alors et vint s'adosser contre la carrosserie juste à côté de l'officier.

"Et toi alors, tu as quelque part où aller ?? Comment t'as eu mon numéro ??"
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Ven 21 Jan - 2:24

Ils se connaissaient et pourtant, ne savaient rien l'un de l'autre. A part leur nom et le passé « commun » en tant qu'ancien captif. Mais la connaissance n'était pas utile, aussi bien l'un que l'autre, ils ne comptaient pas se prendre la tête, la situation pouvait déraper à chaque instant avec leur grade respectif ou bien se finir subitement par un mort. Trop d'inconnus, trop de risque. Trop de tout, il fallait savoir vivre en profitant au maximum de ce que la vie pouvait offrir. D'une manière ou d'une autre, pour accepter le jeux, Spence devait en venir à la même conclusion. Elle était jeune, attirante et intelligente, elle pouvait avoir des tas de mecs mais s'était attachée au vétéran. Erreur ? Possible...

« Mais moi, je sais où j'vais. »

Le gradé vérifia d'un regard la présence de son sac de courses à coté de sa moto, il se passa une main dans sa barbe mal rasée quand elle vint se placer devant lui. Le contact sur son genou lui envoyait des flashs de leurs précédentes expériences. Peut être arriveront-ils à faire le lit, une fois ? Il tenta d'attraper la main de la jeune femme mais elle s'éloigna, comme si elle avait sentit son mouvement, et son impatience. Ouais, au vu de son sourire, elle savait ce qu'elle faisait... Abimer ? Mais non, jamais ! Il ne bousillait que le matos ennemi, à coup de 5.56, de couteau, de C4 et de grenades. L'idée de se battre sur le champ de bataille n'éveilla pas ses sens, comme d'habitude, il ne souhaitait qu'une chose pour le moment : Annabel. Quelques minutes avant, il n'y pensait pas mais maintenant qu'elle était là, provocatrice, il ne pourrait s'en détacher. Il lui lança un regard furtif, alors qu'elle lui demandait où il avait pu obtenir son numéro, il haussa les épaules.

« Je suis un gradé de l'armée française, prêté aux États-Unis, j'ai quelques... Avantages ! Et je n'hésite jamais à m'en servir. »

Un clin d’œil et il était debout. Le poids de son arme lui rappelait que malgré l'ambiance détendu et sa tenue de civil, il devait veiller à chaque instant. L'ennemi ne se résumait pas à des Goa'ulds, Jaffas et autres Réplicateurs. Oh non, ils n'étaient qu'une infime partie des problèmes du gradé.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Ven 21 Jan - 20:15

Il savait où aller. Ben en même temps, la jeune femme devait bien être la seule à n'avoir nul part où se diriger. Bref, n'allons pas trop tergiverser sur ce genre de sujet, trop long et trop barbant surtout. Elle détourna alors son regard vers le bolide qui était resté un peu à l'écart, avec un sac à ses côtés. Bizarrement, elle ne voyait pas le militaire sur un autre engin que celui-ci. La pauvre voiture bien trop commune ne pouvait lui plaire, forcément. Cet esprit rebelle, intrépide, repoussant à chaque instant ces propres limites et celles des autres par la même occasion. C'est pour cela en même temps qu'elle ne pouvait se soustraire à sa personnalité, elle l'attirait plus qu'elle ne l'a repoussait. Mais étrangement, ou peut-être ne le remarquait-elle plus, mais ce picotement à la nuque qui avait naquis à leur rencontre, n'existait plus, elle ne ressentait plus la fureur ou la rage qui l'habitait lorsqu'ils se retrouvaient ainsi, tous les deux.

"Des avantages hein ... pourtant ça ne te ressemble pas du tout ..."

Oui, elle était ironique, voire sarcastique. C'était une tête brûlée mais si il avait accès à autant d'avantages, peut-être qu'il le méritait aussi. Bref, qu'allaient-ils faire désormais ?? Une petite bise et à la prochaine ?? Mais la curiosité était trop grande de savoir où il se dirigeait ainsi. Il descendit du capot, et se mit face à elle. Elle resta, les bras croisés, se donnant ainsi des faux-air d'inaccessibilité mais c'était peine perdu avec cet homme. Elle se redressa alors, pour éviter de lui sauter dessus. Elle ouvrit alors la portière conducteur, se pencha dans l'habitable pour prendre les clés et regarda de nouveau l'homme, s'amusant légèrement.

"Bon alors quoi, jt'embarques ou pas ?? Si t'es pressé d'arriver là où tu sais que tu vas ..."

Oui, ça ne voulait rien dire mais bon, ils allaient pas restés là toute la journée non plus. En tout cas, elle avait hâte de voir la suite de cette histoire, maintenant qu'ils s'étaient trouvé ainsi, allaient-ils se séparer ainsi ou bien les choses entrainant les autres ...
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Ven 21 Jan - 23:41

D'après Nyphus, sa GSXR n'était qu'une trottinette, ou en tout cas, c'est ce qu'il disait jusqu'à monter dessus, avec le français pour pilote personnel. Le besoin de vitesse de l'ancien pilote se réveilla instantanément et il encouragea le conducteur à plus de vitesse, toujours plus. Jusqu'à leur arrivée au SGC, ce jour-là, Menchu avait vu l'une des choses qui rongeait le vieux militaire. Il s'était abstenu de toutes remarques à ce sujet, comprenant ce sentiment de manque assez bien pour ne pas l’exacerber sans raison. Le Colonel quitta ses pensées lorsqu'Annabel esquissa un mouvement, elle voulait se soustraire à la présence de l'homme, visiblement. Elle retourna même jusqu'à sa voiture et lui lança une sorte de phrase... 'Fin un truc bizarre qu'il décrypta tant bien que mal. Il acquiesça tranquillement, un sourire sur les lèvres, il fit demi-tour pour retourner à sa moto.

« Tâche de me suivre. »

Il remit son sac et son casque, grimpa sur son engin, ôta la béquille et alluma le moteur qui anéantit le calme de la zone. Il jeta un regard dans son rétro, pour vérifier qu'Annabel était dans sa voiture et il démarra. Par réflexe, il fit monter les tours de l'engin dans une accélération impressionnante mais lorsqu'il se rappela qu'une petite blonde devait le suivre en voiture, il lâcha du leste en ralentissant doucement, jusqu'à se pencher pour prendre un virage vers l'intérieur. Après une dizaine de minutes sur la route, Menchu s'engagea sur un petit chemin de terre ou il du réduire sa vitesse, pour éviter de bousiller sa moto voir se bousiller lui-même avec une chute stupide. Le poids, la puissance et les pneus de l'engin n'étaient pas fait pour ce terrain. Cette fois, ce fut pas loin de cinq minutes qu'il fallut aux deux militaires pour voir la maison ou Menchu avait établit son point de repli. De l'extérieur, c'était un chalet, fait de vieilles pierres blanche à l'origine mais qui ont été brunies par le temps, le portail s'ouvrit devant la moto et se referma derrière la voiture. Menchu mit pied à terre, enleva son casque et fit signe à Annabel de le suivre, à l'intérieur. La face avant de la maison était principalement occupée par un porche en bois. Le français arriva devant la porte, commença à fouiller ses poches mais après quelques instants, il soupira.

« Putain j'suis con... »

Il posa son index sur la serrure, fermée, qui émit un petit bip et la porte se déverouilla. Il ouvrit la porte mais laissa passer la jeune femme en première, avec un sourire en coin. Il referma la porte derrière lui et alla vers la cuisine. La pièce de vie rassemblait le salon/salle à manger et la cuisine. Les murs, à l'intérieur, était d'un blanc immaculé et il n'y avait que deux choses accrochées aux murs : un Katana placé sur un support, lui même entouré d'un caisson en verre et en dessus, ce qui ressemblait à un vieux bout de tissu avec quelques inscriptions en japonais.

Directement sur la droite, à coté de la porte, il y avait un porte manteau, en s'avançant un peu, on arrivait sur un canapé en cuir noir, lui même tourné vers la baie vitrée -qui donnait sur un jardin plutôt sauvage- en face de la porte. Une bibliothèque prenait à la moitié du mur gauche, un fauteuil était posé dans l'angle. Le Katana était au centre de la bibliothèque. Une imposante table en bois entourée de chaises assortis de couleur brune, trônait au centre de la pièce. Sur la droite, un petit bar faisait séparation avec la cuisine. Pour cette partie, rien de bien particulier, des placards, une plaque de cuisson, un four et une table de travail sur la quelle Menchu venait de poser son pack de bière et les quelques plats congelés qu'il venait d'acheter. Il se tourna vers la jeune femme en désignant la maison d'un revers de la main.


« Fait comme chez toi. Tu veux quelque chose à boire ? »

Si, au lieu d'avancer directement dans la pièce de vie, vous aviez prit le couloir sur la droite, vous auriez eut le droit à une visite guidée de la chambre, du bureau et de la salle de bain, mais ça sera pour plus tard ! Le français se prit une bière dans le pack, attendant une réponse de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Sam 22 Jan - 0:43

Bon, il n'y avait pas eu longtemps à discuter pour savoir comment ils allaient faire. Tacher de le suivre, nan mais il croyait quoi, qu'elle conduisait comme une tite mémère ou bien comme une blonde ?? .... Elle conduisait très bien non mais et ce n'était pas son récent accident de la route qui disait le contraire. Quand on vous tire dessus en rafale, ça finit par arriver. Bref, il remonta sur son bolide en moins de temps qu'il ne lui fut pour remonter dans la voiture et fermer la portière. Il fallait le suivre, ça ne serait pas plus mal que de conduire sans aucun but. Et puis, elle pourrait ainsi en connaitre un peu plus sur cet ours. Allait-il dans une caverne pour hiberner tout le week end ?? Elle pourrait l'observer dans son habitat naturel, un Menchu est une espère unique et elle prenait conscience de l'extraordinaire chance qu'elle allait avoir de pouvoir le suivre ainsi. Riant légèrement de ses bêtises, elle démarra et passa les vitesses, perdant un moment de vue mais le retrouvant néanmoins assez rapidement. Elle laissait un peu de distance entre elle et la moto, mais pas trop non plus, rien que pour voir ce petit cul balancer d'un côté et de l'autre de la selle pour prendre les virages. Bien d'être derrière en fait hein ...

Et finalement, au bout d'un moment, il ralentit grandement et s'engagea tranquillement sur un chemin de terre battue, s'enfonçant dans une forêt épaisse. Elle roulait au pas, suivant de près la roue arrière du bolide qui la précédait. Où l'emmenait-elle alors ?? Il vivait donc vraiment dans une caverne ?? Et au loin, une clairière apparue avec ce qui semblait être un toit. Ah bah finalement, il y avait une maison ... Et un portail ?? Décidément, même en croyant avoir tout vu, elle comprenait qu'elle ne savait rien de cet homme en fait. Arrivée à l'intérieur de l'enceinte, Annabel gara la voiture dans un coin qui ne gênerait personne, non loin de là où Menchu laissa sa moto. Le temps que ce dernier mette la béquille et enlève son casque, Annabel se dressait devant la maison, l'observant dans tous ces recoins. Plutôt sympa, même étrangement agréable. Et le cadre semblait ... reposant ?? Elle fut déstabilisée un moment, de ressentir du plaisir d'être là. Mais les mots ronchonné par le gradé la ramenèrent à l'instant présent. Pas de clefs ??? Mais c'était quoi cette serrure ??

Pas le temps de demander, l'homme l'invitait déjà à pénétrer à l'intérieur. Gentleman aussi ??? Alors voilà où il vivait en dehors du SGC ?? Alors qu'il s'occupait dans ce qui semblait être la cuisine, elle s'avança un peu plus dans la pièce et observa les lieux. Vide, enfin, assez dénué de présence ou de personnalité. Oh il y avait le strict minimum, pas besoin de s'encombrer de choses inutiles surement. Mais pour sur, ça manquait un peu de vie. Ces talons claquaient sur le sol à chaque pas qu'elle faisait dans l'Antre et au bout de quelques secondes, elle revint vers le colonel, qui s'occupait déjà d'un pack de bière. A son invitation de faire comme chez elle, elle sourit et enleva langoureusement son manteau, le posant sur la table de la cuisine et se rapprocha de l'homme, s'adossant au plan de travail et se hissant dessus pour s'y assoir. Elle était petite mais grâce à ce nouveau siège, elle surplombait l'officier.


"Quoi ?? Je fais comme tu m'as dit ... Et merci mais je n'ai pas envie de boire pour le moment."

Elle écarta alors légèrement les genoux et y déposa ces deux mains jointes, étirant son dos ainsi en prenant appuie sur le rebord du meuble.

"Alors c'est ici que tu vis ... Charmant. "

Oui, c'était pour faire la conversation mais là d'un coup, elle resta à le regarder, dans les yeux et doucement, elle tendit sa main pour l'attraper et l'attira vers elle. Elle semblait bien sérieuse mais d'un coup, son regard se changea grâce à une lueur de malice et commença à emprisonner son bassin entre ses jambes avant de l'embrasser fougueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Sam 22 Jan - 1:21

Le claquement des talons d'Annabel attira le regard du gradé, l'espace d'un instant. Elle était la première femme à entrer ici. Bon, y avait aussi Ram, quand il était venu avec le reste de FoxHound pour visiter, mais bon... Avec les poils qu'il a aux pattes, il compte pas tout à fait pour une femme, hein ? Délaissant ses pensées, il préféra reporter toute son attention sur Annabel, qui prenait ses aises, visiblement d'humeur joueuse.

« Merci, j'ai essayé de faire quelque chose d'agréable, même si j'y passe peu de temps. »

Par réflexe, la main du français attrapa la bière posée à coté de lui, encore fermée. Mais à voir la jeune femme à ses cotés, il se ravisa et préféra se frotter la nuque, l'air détendu. Ici, il était bien : personne ne connaissait l'endroit hormis FoxHound et Annabel. FoxHound ne révèlerait jamais l'emplacement de la maison et Annabel était là, aucun danger. Une main se posa sur la sienne et l'attira, il se laissa guider et se retrouva devant une petite blonde qui semblait plus grande que lui, étrange. Mais ce regard lui disait que la suite des évènements allaient lui plaire, ce qui lui tira un sourire alors qu'il goûtait les lèvres qui venait à sa rencontre. Une pression s’exerça sur son bassin, pour le rapprocher un peu plus de ce corps qu'il commençait à désirer, évacuant le reste de ses pensées.
Avant toute chose, il retira le holster qui contenait son arme personnelle, à sa ceinture, pour ne pas être gêné. Il délaissa l'arme sur le plan de travail, pour rester concentré sur sa tâche actuelle, beaucoup plus intéressante. Y avait une temps pour chaque calibre...
Ses mains allèrent se nicher dans le dos la jeune femme, passant sous son T-shirt alors que ses lèvres descendaient dans le cou de la jeune femme, qu'il savait maintenant particulièrement sensible. Les choses s'annonçaient bien et le frisson qui remontait le long de sa colonne vertébrale le confirmait.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Sam 22 Jan - 2:19

Un regard extérieur aurait pu croire assez facilement que la jeune femme devait être sacrément en manque pour avoir une telle attitude. Mais bien évidemment, c'était plus profond. C'était une situation qui c'était instauré entre ces deux personnes, soit le combat, soit le charnel, situation très peu différente après tout, adrénaline, passion, force et habileté. C'était le langage qu'elle avait choisit de parler avec lui et apparemment, cela ne le dérangeait pas. Comme si ils avaient trouvé un terrain d'entente. Mais bon, ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça. Ces doigts qui lui parcouraient l'échine, ces lèvres si douces qui descendaient dans le cou et cette barbe mal rasée qui lui chatouillait l'épiderme. Elle adorait cette sensation et c'était bien le seul qu'elle laissait l'approcher. Ses mains firent le tour de son torse et ses doigts se recroquevillèrent sous le pli de son t-shirt et le leva tranquillement pour finir par le faire enlever à l'homme. Alors, elle l'embrassa encore une fois alors que ces doigts parcouraient les nombreuses plaies cicatrisées siégeant sur son torse.

Et forcément, le plan de travail fut soumis à rude épreuve, les deux jeunes gens ayant beaucoup d'énergie à dépenser. Les vêtements trônaient lamentablement là où ils avaient atterris, après un léger vol plané autour des deux corps. Magnifique comme un corps pouvait être construit. Suffisait d'un peu d'hormones et de psychotropes pour oublier tous les soucis du quotidien et se retrouver dans une sorte de bulle. Et l'endroit ne faisait qu'encrer cette sensation dans la réalité. Annabel se passa alors la main sur le front, insérant le bout de ses doigts dans sa chevelure, ramenant ainsi les mèches éparpillées dans un semblant de coiffure uniforme. Oui, elle avait eu chaud mais en même temps, c'est ce qu'elle avait voulut.


"Maintenant j'veux bien un verre d'eau ..."

Elle remis alors son t-shirt en place sur sa poitrine mais resta en boxer, aimant le fait de pouvoir rester décontractée en ce lieu. Elle fit alors quelques pas et finit par s'étirer, sentant la peau de son dos résister un peu au mouvement mais elle avait pris l'habitude depuis le temps. Elle se retourna alors vers son amant, s'adossant au mur. Ça pour ce genre d'exercice, il était pas le dernier, loin de là. En tout cas, elle commençait à bien apprécier la tournure que prenait ce week end.
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Sam 22 Jan - 4:23

Annabel avait tendance à lui rappeler certaines de ses anciennes conquêtes, avant qu'il n'entre à FoxHound et c'était plutôt bon pour son envie et son humeur. Son T-shirt se vit bien vite retiré, dévoilant son torse balafré, il en fit alors de même avec Annabel, il faut être à armes égales avec son partenaire. Il s'attaqua ensuite à son jean.

Énergique. Pour un petit bout de femme, elle avait des réserves. L'ancien commando poussa un soupir de plaisir alors qu'il faisait craquer sa nuque. Il enfila son boxer et son jean, malgré le fait qu'il ai chaud.


« De l'eau ? »

Il eut un sourire avant de revenir vers elle, il colla son corps contre le sien et effleura ses lèvres avec les siennes, attisant les braises encore chaudes du désir, avant de se détacher brusquement pour aller chercher un verre. Il le remplit au robinet et revint, toujours le sourire aux lèvres. Lorsque la demoiselle fut servie, il revint à son second amour -le premier étant le sexe- la bière, il l'ouvrit et descendit quelques gorgées. Il poussa un soupir de contentement, manquait plus qu'une petite pizza... Tiens ! C'est vrai qu'il avait la dalle maintenant. M'enfin, il attendrait ce soir. Il jeta un regard pensif vers son arme, se demandant dans combien de temps il devrait s'en servir. Mais pourquoi il pensait à ça maintenant ?! Il avait une jolie fille à ses cotés, pour... Pour combien d'temps d'ailleurs ?

« Au fait... T'as le temps de rester un peu ? »

La question n'avait pas réellement de sous-entendu mais rien qu'a regarder la jeune femme, un sourire se forma sur ses lèvres alors que ses pensées dérivaient déjà vers la suite des évènements. Il était censé bosser mais bon... Un homme comme lui a toujours beaucoup à faire, un peu de retard en plus, ou en moins, qui s'en apercevrait ? Ses yeux divaguèrent quelques secondes sur le corps fin et musclé d'Annabel, ses jolies jambes qui l'avaient solidement maintenus, pendant leur étreinte... Hum, non, pas déjà. Faut se tenir un peu. Il releva la tête pour regarder le plafond avant de descendre quelques goulées de bière en plus. Le français se passa une main dans sa barbe mal rasée avant de jeter un nouveau regard à son amante, en attente d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Sam 22 Jan - 22:32

Les gargouillements dans la tuyauterie laissait aisément penser que le robinet n'avait pas servie depuis un certain temps. Mais le son de l'eau s'écoulant légèrement et venant s'écraser dans l'évier lui évoqua une douche ... une certaine douche oui. Et voilà qu'ils se retrouvaient tous les deux ici, ce corps imposant, torse nu avec un jean qui mettait très bien en valeur ce postérieur. Elle savait qu'elle ne devait pas être dans cette maison, avec cet homme, pour ce genre de relation mais quelque part, elle en était venu à se foutre complètement de ce qui arriverait si ... Elle n'avait strictement plus rien à perdre et lui se fichait du règlement vu ce qu'elle avait pu voir et entendre. Toujours adossée au mur, elle ne put s'empêcher de passer son index sur ses lèvres à la suite du baiser de son compagnon. Il se retourna alors vers elle, lui tendant un verre. Elle se décolla du mur et vint chercher la boisson.

"Merci ..."

Il alla reprendre sa bière en main et elle s'éloigna de lui de nouveau, se dirigeant vers le reste de la maison. Elle vida son verre d'un trait puis, une fois fini, le ramena vers son visage, le posant contre sa clavicule et le collant à son oreille, appréciant la fraicheur qu'il diffusait dans son cou. C'est alors qu'elle entendit la voix du gradé qui lui demandait si elle allait restée ici ou non. Elle s'arrêta alors d'avancer et planta son regard sur une fenêtre, le jardin lui semblant subitement très attrayant. Rester et quoi faire ?? Depuis leur première rencontre, ils n'étaient jamais restés plus de quelques heures ensemble, même durant la mission sur Nebek. Elle se retourna alors vers lui, de toute manière, où irait-elle si elle se décidait à partir ??

"Je ne voudrais pas chambouler ta garçonnière mais si il s'agit d'une invitation, il m'est difficile de refuser."

Mais à cet instant, elle hésitait sur le bien de cette décision. Mais bon, vivre au moment présent, elle verrait bien et si ça ne se passait pas bien, elle n'avait qu'à prendre ces clefs et repartir. Mais vu l'animal qu'elle avait en face, supporterait-il une femme tout un week end ??? Cela sentait déjà la prise de bec mais en même temps, ils avaient pris l'habitude.

"Alors tu proposes quoi, un scrabble ??"
Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Dim 23 Jan - 1:09

Menchu avait longtemps vécu avec la douleur, manger, dormir, se battre avec. Aujourd'hui, ce n'était plus qu'un mauvais souvenir, cette douleur permanente. Son corps allait mieux, s'était équilibré et lui permettait de vivre normalement, s'il en éprouvait le désir. Mais ce n'était pas le cas, il avait bien trop vécu sur les champs de batailles, s'il devait un jour reprendre une vie civile, il devrait réapprendre. Mais comment ? Peu importe ce qu'il faisait, il se rappelait et se rappellerait toujours du contact de son arme dans ses mains, du poids de son gilet tactic, de l'odeur du sang, de la vision de ses frères morts... Ouais, il n'était plus fait pour vivre en société. Même si sa relation avec Annabel pouvait être vue comme une amorce pour une sociabilisation progressive du gradé... En fait, non, c'est pas elle qui allait le sociabiliser, et c'est ce qu'il aimait chez elle. D'ailleurs, sa voix ramena le militaire sur Terre.

« Une invitation ? Il hocha les épaules. En France, c'est généralement les hommes qui invitent les femmes, c'est vrai. Mais y a une règle : cet endroit doit rester secret. T'es la seule au courant de son existence et j'aimerais que ça reste ainsi, j'me suis donné du mal pour en faire mon point de chute. »

Il se décolla du plan de travail, finit sa bière et attrapa son arme, toujours dans son holster.

« J'vais te faire visiter. »

Un signe de tête et quelques pas plus tard, ils étaient tout deux dans le couloir qui donnait sur les trois pièces restantes : la chambre, le bureau et la salle de bain. Les trois portes étaient sur la gauche, le mur droit était occupé par quatre vitres et en y regardant de plus près, on pouvait voir que le verre des fenêtres était extrêmement épais. Et pour cause, c'était du verre pare-balle. La première porte -ouverte- donnait sur la salle de bain, en longueur, elle contenait un lavabo, une douche et les toilettes, classique. Une fenêtre fournissait la lumière nécessaire, comme dans tout le reste de la maison d'ailleurs. Les deux jeunes poursuivirent vers la seconde porte, fermée cette fois-ci. Le gradé l'ouvrit, passa la tête pour vérifier le bon ordre du bureau avant de s'adresser à Annabel.

« Y a une connexion internet sur le PC si t'as besoin. »

Le bureau et la présence de la jeune femme alimentait déjà l'esprit du militaire qui évita les commentaires salaces, bien qu'il ne put empêcher un sourire de s'afficher sur son visage. Le bureau avait une allure impersonnel, aussi. La seule chose affichée au mur était un planisphère où bon nombre d'annotation et de punaises avaient trouvées une place sur le mur de gauche, le planisphère prenait d'ailleurs une bonne moitié de la surface. De l'autre coté, le bureau avec un PC, une imprimante, un scanner et une petite lampe. Quelques classeurs se trouvaient derrière la porte. Une fois qu'Annabel eut finit de regarder, le gradé passa à la troisième pièce -celle qui allait intéresser son invitée- la chambre. La encore, la porte était ouverte, il y entra avec un sourire.

« Ça te dérange pas qu'on dorme dans le même lit, au moins ? »

Son ton enjoué, démontrait sa bonne humeur. Le lit était contre le mur de droite, la fenêtre donnait une vue reposante sur l'extérieur. Table de chevets, de chaque coté du lit et une commode en face du lit. Spartiate comme chambre. Étant dans la chambre, le gradé en profita pour aller vers la table de nuit, il sortit l'arme du holster et la posa dessus, le holster lui, fut soigneusement posé dans le tiroir de la table de nui. Après ça, il se tourna vers Annabel.

« Une balade, ça te dit ? »
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   Dim 23 Jan - 2:25

Ça commençait bien apparemment. Voilà qu'il commençait déjà à lui faire la leçon. Si il avait aussi peur de se faire repérer, il n'avait qu'à pas l'amener ici. Et puis ça voulait dire quoi cette phrase, qu'il s'attendait à ce qu'elle aille raconter au premier venu avec qui elle couchait et où elle avait passé son week end ?? Merci pour la confiance. Comment ça elle était susceptible ?? Elle ne supportait pas surtout qu'on doute du fait qu'elle sache tenir sa langue, bien que ce soit une femme. Ne l'avait-elle pas tenue pendant 6 mois face au goa'uld ?? Ouais, ça, elle n'allait pas l'oublier de si tôt cette remarque. Elle posa alors son verre sur la table de la cuisine et se saisit de son jean au sol. Il lui proposait une visite du reste de la propriété donc elle n'allait pas rester à moitié nue avec toutes les fenêtres qu'il y avait ... Quoi, vu les voisins, elle n'avait surement pas de quoi s'inquiéter mais, et la Menchu serait à coup sur d'accord avec elle, on ne sait jamais. Elle enfila alors rapidement son jean, ramassant le reste de ces affaires qui trainaient par ci par là.

"Je te suis ..."

Il l'entraina alors dans le couloir baigné de lumière et il s'arrêta devant la première des 3 portes, la salle de bain. S'épaulant au montant de la porte, elle pencha uniquement la tête pour voir l'intérieur de la pièce. Neutre, en même temps, elle ne servait qu'à se laver. D'ailleurs, la douche était-elle assez grande pour abriter l'espace d'un instant deux personnes ?? Elle releva un regard coquin vers son acolyte et ils passèrent à la prochaine porte. Le bureau. La connexion internet ??? Oui et alors ???

"Merci mais j'ai personne à contacter."

Les mots étaient sortis plus vite qu'elle ne l'avait pensé. Mais la pièce était intéressante à vrai dire, elle ne s'empêcherait donc pas de revenir y faire un petit tour. Et rien qu'à voir le sourire du gradé, elle comprenait qu'ils avaient eu les mêmes arrières pensées. Bref, ils finirent par passer à la troisième porte. La chambre. Le strict minimum mais pourquoi s'encombrer de choses inutiles après tout ?? Par contre, elle perdit son sourire lorsqu'il parla de partager le lit. C'est vrai qu'elle n'avait pas pensé à ça lorsqu'elle avait accepté sa proposition de rester. Pas que le fait d'être dans un lit pour une fois ne la dérangeait mais cela faisait presque un an et demi qu'elle dormait seule et le dernier homme contre qui elle se soit blottit pour s'endormir, c'était Joshua, sur Nebek. Elle ne pensait pas que Menchu n'est vu son changement d'expression parce qu'il s'était dirigé vers une des tables de nuit pour y déposer son arme. Elle se dérida alors quand il se retourna vers elle, elle verrait bien au moment de se coucher pour les tracas. Une balade ?? C'est-à-dire ?? Il n'allait tout de même pas lui donner la main pour faire une marche en amoureux ?? Mais il avait un de ces airs enjoués. Cela la perturbait presque à vrai dire, elle n'était pas vraiment habitué à voir ça avec cet homme.

"Si tu veux oui, j'ai tout mon temps de toute manière. J'vais juste changer de chaussures"

Elle ne bougea pas néanmoins et attendit que l'homme revienne vers elle pour sortir de la pièce. Elle resta à le regarder et une fois qu'il fut assez proche, elle posa sa main dans son cou et l'attira vers elle pour finir par l'embrasser. Une fois que leurs lèvres se séparèrent, elle s'humecta les siennes et finit par esquisser un sourire. Elle se recula alors, ayant assouvi son envie soudaine, puis repartit dans le couloir, repartant vers la cuisine afin de chercher son manteau dans lequel reposait les clefs de la voiture, et reprendre ces talons.

"En tout cas, je comprends pourquoi tu veux garder cette maison secrète ... Si j'avais la même, j'y passerais tout mon temps libre."

Une fois ces affaires récupérées, elle se saisit du trousseau présent dans la poche de son manteau et le fit s'entrechoquer dans ces mains. Elle ouvrit alors la porte d'entrée et disparut à l'extérieur, se dirigeant vers sa voiture. Elle tira sur la poignée de la porte arrière et le zip de son sac ne fit pas long feu. Au bout de quelques secondes, elle en ressortit une belle paire de rangers. Très féminin n'est-ce pas ?? Mais c'était décidément les seules chaussures qu'elle appréciait de porter. Elle les enfila en deux temps, trois mouvements et n'attendait plus que l'instigateur de cette "promenade" ne donne le départ.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Une rencontre hasardeuse [Annabel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre hasardeuse [Annabel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Le monde ~-