Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Jim Wilson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jim Wilson
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 41

Arrivé au SGC : 17/01/2011

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
61/6800  (61/6800)

MessageSujet: Jim Wilson   Lun 17 Jan - 1:58

Votre Personnage

Nom: Wilson

Prénom: Jim

Age: 38 ans

Description psychologique: Jim est un homme très terre à terre. Il ne s'embête pas des questions d'éthique et réfléchis le moins possible. C'est un homme de terrain qui vit par la guerre et compte bien mourir l'arme à la main. Rodé par plusieurs années de service militaire et son expérience en tant que mercenaire, il ne pose pratiquement jamais de questions, s'occupe de ses affaires et obéit aux ordres. Lorsqu'il est chargé d'une mission, il se tient aux objectifs à atteindre et ne s'inquiète pas des dommages collatéraux. Il lui arrive bien sûr de ne pas tenir de certains ordres qui iraient contre ses convictions. En effet, Jima a beau être soldat jusqu'au bout du fusil, il a, comme tout Homme, une conscience. Par exemple, jamais il n'abattra un homme à terre et évitera dans la mesure du possible d'impliquer des innocents dans ses affaires. Souvent sujet à l'ennui, il ne se sent vivant qu'au beau milieu d'une fusillade et est toujours prêt lorsqu'il s'agit de prendre d'assaut une position ennemie. En-dehors de son comportement sur un champ de bataille, Jim a un caractère de cochon. Peu bavard et à la droite facile, il en faut pour le pousser à bout. Toujours partant pour enquiller un verre, il fut pendant un temps alcoolique et ne s'est pas complètement débarrassé de cette attitude. Homme de parole, il peut devenir un allié redoutable. Peu de personnes à part ses anciens frères d'arme peuvent se vanter de le connaitre tel qu'il est vraiment. Derrière son caractère de merde, Jim est un compagnon apprécié lorsque la situation tourne à la catastrophe. Une rumeur prétend même qu'il serait capable de faire de l'humour.

Histoire: Je n'ai pas eu une vie très différentes des autres. Originaire du Nevada, je suis né dans une famille de classe moyenne. Nous avions parfois du mal à joindre les deux bouts mais je n'ai aucun souvenir d'un quelconque drame. Mon père un peu porté sur la bouteille enseignait l'histoire dans un collège du coin. Ma mère, suite à un accident de la route, fut renvoyée de l'usine où elle travaillait. Pour s'assurer que je ne manquerai de rien, elle enchainait les petits boulots pour rajouter un peu de beurre dans les épinards. Bref, mon histoire devient quelque peu intéressante à partir de mon arrivée au sein de l'armée. Je me souviens avoir passé les épreuves d'entrée et la formation sans problème. A la vue de mon dossier, le commandement du centre de formation décida de m'affecter au corps des marines. Dès mon entrée, je fus envoyé aux quatre coins du monde dans le but de défendre les intérêts de mon pays. Je fus notamment envoyé pour participer à la Guerre du Golfe.

La-bas je fis la connaissance de John Arkman qui me sauva la peau lors d'une patrouille qui avait mal tournée. Je m'en souviens très bien. Je me trouvais dans la jeep de tête lorsqu'un tire de roquette explosa juste devant le véhicule. La jeep fut éjecté en arrière et nous eûmes à peine quelques secondes pour sortir. Une fois dehors, je me dirigeai en courant pour me mettre à l'abri dans un fossé sur le bord de la route. A part deux soldats, toute l'escouade parvint à me rejoindre. Les rebelles, cachés sur les hauteurs, nous arrosaient allègrement tandis que nous ripostions avec nos armes. John, qui commandait la patrouille, envoya un appel à la base pour nous faire récupérer. Par chance, une autre escouade patrouillait non loin et elle avait reçu l'appel. Nous n'avions qu'à tenir la position le temps que les renforts se pointent pour dégager les lieux. En face, ils étaient trois fois plus nombreux et nous étions pris au piège dans une cuvette. La moitié de mon équipe tomba sous la pluie de balles qui s'abattait. Et lorsque le VAB se pointa pour nous ramener, il ne pouvait s'approcher suffisamment pour assurer une bonne couverture. John ordonna de courir jusqu'au véhicule pendant que lui et moi continuâmes à attirer le feu. Puis ce fut à mon tour de sortir de la planque. A mi-chemin, un obus explosa à quelques mètres de moi et m'envoya au sol. Je reçus un éclat dans le ventre, me coulant au sol. A l'époque je n'avais qu'une légère expérience des altercations armées et c'était ma première blessure de guerre. Un genre de baptême. C'est John qui se jeta à travers les balles pour venir me chercher. Je me suis vite remis de mes blessures mais pas lui. Nous étions près du VAB quand une balle perdue l'atteignit dans le dos au niveau des lombaires. Mais il resta debout et me porta jusqu'au bout. Le poids de mon corps en plus du sien aggravèrent considérablement les dégâts de la blessure. Il perdit l'usage de ses jambes. Il fut alors rapatrié au pays et fut condamné à resté assis le restant de sa vie. Je m'en suis toujours voulu.

En rentrant, je quittai l'armée, dégouté de ce que je venais de vivre. Mais la guerre voulait encore de moi puisque la CIA me contacta. Ils avaient un job pour moi. Un job qui nécessitait un homme peu regardant sur certains points. Ils parvinrent à me convaincre que c'était la meilleure façon de servir mon pays. Je savais que John voulait entrer à la CIA et moi, je voulais lui rendre hommage. J'acceptai dans le but de poursuivre son rêve.

Une fois engagé, je fus embarqué dans un programme qui consistait à faire de moi une machine à tuer efficace. Mon rôle ? Empêché la monter au pouvoir de régimes totalitaires. Je fus entrainé à frapper vite et fort. L'on m'enseigna toutes les techniques de guerilla, l'art de l'embuscade et les méthodes pour assassiner un homme en toute impunité. Ce fut six longues années au cours des quelles la CIA m'envoya en plein pays hostile pour éliminer un général un peu trop ambitieux ou étouffer une révolution dans l'œuf. Nous étions cinq, travaillant toujours ensemble et ne faisant confiance à personne d'autre. Au bout des six ans, nous n'étions plus que trois avant de raccrocher définitivement. J'avais été dressé pour obéir et mourir mais j'avais eu le temps de ruminer. Ce pays que je défendais. Les principes de liberté que j'honorais. Tout ça n'était que du vent. Suivant les ordres aveuglément, nous avions en réalité permis l'accès au pouvoir de certains dictateurs qui traitaient avec les États-Unis. Bafoués par ce pays que nous avions juré de servir, nous quittâmes la CIA pour ensuite tirer un trait sur tout ce qui avait un lien avec le gouvernement.

Nous étions trois anciens commandos, trahis par ceux qui nous avais promis la liberté. Par mon caractère, j'avais toujours été considérés comme le meneur et mes deux frères d'arme me suivirent de bon cœur lorsque je pris la décision de devenir mercenaire. Tout ce que m'avais appris la CIA, j'allais le mettre à mon compte. Nous nous rendîmes au Guatemala. Le dirigeant de ce pays était arrivé au pouvoir par notre faute et nous étions décidés à réparer l'erreur commise. Un mouvement de libération prenait doucement forme dans l'ombre du dictateur et avec notre aide, il prit de l'importance. Au final avec plusieurs mois d'attentats et de guérillas, le dirigeant fut renversé. Nous restâmes encore quelques temps histoire de s'assurer qu'un autre ne profiterait pas de la situation.

Ce n'est qu'à 36 ans, fatigué et lassé de tout ceci, que je décidai d'abandonner mon arme pour me ranger. Je me sentais fini et je n'avais plus ma place dans ce monde. Je retournai chez moi dans le Nevada sous un faux nom. Je pris un appartement non loin de la maison de mon enfance. Grâce à l'argent que j'avais amasser, je pensais pouvoir rester ici le reste de ma vie. Doucement, je sombrais dans l'alcool tandis que le monde autour de moi continuait de tourner. Lorsqu'un conflit se terminait, un autre éclatait quelque part sur le globe mais ça ne m'importait pas. J'avais donné plus que je n'avais et tout ça ne me regardait plus.

Deux ans plus tard, un militaire me contacta pour me proposer un boulot. Selon lui, je devais vivre l'expérience la plus dangereuse et la plus inédite de toute ma carrière. Je lui expliquai que j'en avais terminé avec l'armée et le gouvernement mais il enchaina sur la protection de la Terre face à une menace extra-terrestre.

Voila comment je me retrouve aujourd'hui en route pour Cheyenne Mountain.

Type: Militaire spécialiste des guerillas et embuscades.

Situation sentimentale: Célibataire et pas prêt d'être casé.

Test Role Play: Je ferai le test sur la passage de mon histoire où le SGC entre en contact avec moi.

Vous

Avez vous déja joué sur des forums type Jeu de role (role play)? J'ai une très bonne expérience des forums RPG puisque je joue depuis plusieurs années.

Comment avez-vous connus le forum ? Par un ami.

Regardez vous l'une des séries Stargate? J'ai regardé plusieurs saisons de Stargate et Stargate Atlantis.

Le nom de la personne sur votre avatar: Jim Reynor de la série Starcraft.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: Jim Wilson   Lun 17 Jan - 7:15

Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate.

Ta fiche de présentation est pas mal du tous, une description psychologique et une histoire très compléte. Le test RP n'est pas la pour que nous puissions voir ton talent, ce qui est une chose appréciable pour juger d'un entrainement ou non.

Mise à part sa, la taille de ton avatar pourrait être un peu aggrandit pour atteindre la taille minimun de 150*250.

A part sa, je ne vois rien d'autre. Si j'ai bien compris, tu veux passer le test RP lorsque le militaire te rencontre. Je te valide donc ainsi et cette rencontre s'effectue par le biais du camps d'entrainement. Se sera surement moi qui te prendrais en tant que formateur, si tu as le courage d'attendre se soir. Wink Sinon, ouvre un sujet dans le camps pour demander un autre formateur.

Voila ! Si tu as des questions, n'hesite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Wilson
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 41

Arrivé au SGC : 17/01/2011

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
61/6800  (61/6800)

MessageSujet: Re: Jim Wilson   Lun 17 Jan - 17:50

Merci beaucoup.

J'allais faire le test sur ma fiche elle n'était pas encore terminée. J'ai marqué que je raconterai la rencontre entre mon perso et son contact du SGC pour situer un peu le contexte. Ça ne me dérange pas de passer par le camp de formation pour faire mes preuves ou alors de poster le test dans ma fiche.
C'est comme vous voulez Rolling Eyes.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14855

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: Jim Wilson   Lun 17 Jan - 20:27

Ouais lol faut que tu fasse ta fiche, Davis t'a validé sans la fiche c'est pas biiennnnn lol Post là dans ton poste de présentation qu'on voit un peu c'que tu as dans le ventre Smile

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Jim Wilson   Lun 17 Jan - 22:13

Bienvenue !

Paul Davis a écrit:
Je te valide donc ainsi et cette rencontre s'effectue par le biais du camps d'entrainement. Se sera surement moi qui te prendrais en tant que formateur, si tu as le courage d'attendre se soir. Sinon, ouvre un sujet dans le camps pour demander un autre formateur.
Si je peux me permettre, Davis, cet entraînement devrait être laissé à un autre formateur, sinon tu auras du mal à gérer l'intrigue Wink (vu le nombre de situations différentes que tu as créées pour l'intrigue... Rolling Eyes)

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: Jim Wilson   Lun 17 Jan - 22:36

De toute façon, comme Jason l'a dit, Jim va faire le test RP dans sa fiche et selon le niveau du test, entrainement, il y aura ou pas, avec ou sans moi. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Jim Wilson
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 41

Arrivé au SGC : 17/01/2011

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
61/6800  (61/6800)

MessageSujet: Re: Jim Wilson   Mar 18 Jan - 1:23

Je poste à la suite, je ne sais si tout peut rentrer dans ma fiche.




Citation :
Bip Bip Bip Bip

Lâchant un grognement, je frappai avec force le réveil qui venait de me tirer d’un lourd sommeil. Je restai la tête sous l’oreiller quelques secondes avant de me décider à me lever. Dans le plus simple appareil et l’esprit embrumé par le sommeil, je m’assis sur le bord du lit et me frottai le visage. Neuf heures du mat’. J’avais à peine dormi quelques heures et cela se ressentait sur mon humeur. Je pris mon paquet de clope posé sur la table de chevet branlante et m’en allumai une. Rapidement, un petit nuage de fumée se forma au-dessus de ma paillasse. Je me redressai et me dirigeai vers la pièce commune faisant office de salon et de cuisine. Les yeux rouges et le crâne douloureux à cause de la soirée de la veille passée au bar, j’ouvris le frigo et en sortis une bière que je décapsulai contre le comptoir. Rien de mieux qu’une binouze avec une soirée un peu trop alcoolisée.

L’appartement sentait le renfermé et les volets toujours fermés ne laissaient filtrer que peu de lumière. Le ménage n’était jamais fait. La vaisselle des deux dernières semaines trainait dans l’évier. Vous l’aurez compris, les lieux étaient pour le moins crasseux.

Je me laissai tomber dans un vieux canapé avant d’allumer la télé tout en sirotant ce délicieux breuvage qu’est la bière. Au programme des infos, une altercation en Côte d’Ivoire, dix soldats tués en Afghanistan et une manifestation ayant tournée à l’émeute dans le comté de l’Ohio. Jour après jour, c’était toujours la même merde qui rongeait le monde entier. Dégouté, je changeai de canal pour regarder une sitcom aussi inutile que stupide. Au moins, les ravages de la guerre laissaient place à des blagues niaises sans queue ni tête. Je restais presque une heure et demie, avachi sur le canapé, le regard plongé dans le vague. En général, je passai le plus clair de mon temps dans cette position, la télé allumée et une bouteille maintenant vide à la main. Aujourd’hui, je fus tiré de ma torpeur par le téléphone. La sonnerie retentit dans toute la pièce pendant quelques minutes puis le silence revint. J’avais beau avoir une ligne fixe, les rares que quelqu’un m’appelait je ne répondais jamais. Au bout de cinq minutes, il se remit à sonner mais même réaction, je restai assis à la regarder sans décrocher. De nouveau, la sonnerie s’arrêta pour recommencer une troisième fois. Enervé, je décrochai.



« Ouais ? »
« Monsieur Roosevelt ? Bureaux des armées américaines. »
« J’suis pas intéressé. »



Je raccrochai au nez du mec brutalement et dans la foulée, le combiné se remit à sonner. Je lâchai un juron et arrachai le téléphone de la prise avant de le jeter à la poubelle. Histoire de ma calmer, je pris ensuite la direction de la salle de bain et entrai dans la douche. Je fis couler de l’eau brûlante et me passai un coup de savon. Une fois nettoyé et sec, je revêtis le tee-shirt gris de la veille et un jean usé. Puis j’ouvris un tiroir de ma commode pour en sortir une arme de poing que je glissai dans la poche intérieur de ma veste. Le port d’arme était très réglementé mais la vie m’avait appris à ne jamais sortir sans arme. De toute manière je ne l’utilisais jamais.

M’allumant une autre cigarette, je sortis de mon appart et descendis les marches après avoir fermé ma porte à clé. Une fois dehors, je pris immédiatement la direction de mon bar habituel situé à cinq minutes de marche. Il était une heure après midi et comme tous les jours, j’allais picoler chez Franck.

Une fois devant le bar en question, j’ouvris la porte d’un coup sec et entrai dans la salle. L’endroit était sombre et sentait la fumée de cigarette. Des marques de verre décoraient les tables en bois quelques tableaux ornaient les murs. Je me posai au comptoir et le barman vint vers moi.



« Salut Jim. Je te sers comme d’habitude ? »
« Salut Franck, laisse la bouteille pas loin. »



Tout le monde me connaissait ici mais à part le patron personne ne m’avait jamais parlé, pour mon plus grand bonheur. Franck me servit un verre de whisky et me laissa la bouteille à côté. Un clope à la bouche, j’entamai l’activité qui me prenait la plupart de mon temps : boire.

Ce n’est qu’au bout de trente minutes qu’un homme pénétra à son tour dans l’établissement. J’avais les sens rodés et n’eus pas besoin de me retourner pour savoir que ça empestait le gouvernement. Je terminai mon deuxième verre d’un traite et m’en servis un autre. J’allais en avoir besoin d’ici peu. Les pas de l’homme se dirigeaient vers moi puis il s’assit sur le tabouret à ma droite. L’homme était habillé en civil et rien ne laissait penser qu’il pouvait être de l’armée. Il commanda une bière, qu’il ne toucherait pas, et engagea la conversation.



« Vous n’êtes pas facile à trouver, Monsieur Roosevelt. »
« Qu’est-ce que vous me voulez ? »
« Rien qu’un peu de votre temps. Je vais vous faciliter les choses en vous appelant par votre nom : Jim Wilson. J’aimerai qu’on aille discuter dehors si vous le voulez bien. »



Le barman avait tout entendu et me jeta un coup d’œil inquiet. Il était surement le seul à connaître ma véritable identité et avait juré de ne jamais rien dire. Je lui rendis son regard pour lui dire de se rassurer. Je savais qu’il ne m’avait balancé, il aurait perdu son meilleur client. Je finis mon troisième verre en réfléchissant. Ce mec savait qui j’étais et il devait aussi savoir pourquoi j’avais changé de nom. Je me levai et sortis dans la cour derrière le bar, suivis par le militaire. Une fois dehors, je m’allumai une énième cigarette et m’adossai au mur.


« Déjà, qui êtes-vous ? »
« Capitaine Branen de l’Armée des Etats-Unis d’Amérique. J’ai une proposition qui pourrait vous intéresser. »
« Si vous vous êtes un temps soit peu intéressé à mon dossier, vous devriez savoir que j’ai raccroché y a un moment. Je n’ai plus de compte à rendre et surtout, je ne veux plus avoir à faire avec le gouvernement. »
« Je suis au courant de tout ça mais votre parcours est… impressionnant. Vous étiez marines avant de devenir agent spécial de la CIA pour ensuite vous reconvertir en mercenaire. Officiellement, Jim Wilson est déclaré disparu et votre dossier a été mis au placard. »
« C’était bien mon intention. Alors allez dire à vos supérieurs de me foutre la paix. »



Je tournai le dos à ce Branen quand il me demanda:


« Connaissez-vous le Programme Stargate ? »
« Qu’est-ce que c’est que ces conneries ? »
« Tout ce que je vais vous dire est classé top secret mais vous savez comment ça se passe. Le Programme Stargate ou Porte des Etoiles s’est développé il y a quelques années à la suite de la découverte d’un engin permettant l’exploration d’autres planètes. »
« Vous vous foutez de ma gueule ? »
« J’ai autre chose à faire que de venir jusqu’ici dans l’optique de faire des blagues. Je suis sérieux. Notre mission consiste à découvrir d’autres mondes pour ramener de nouvelles technologies, établir des contacts et protéger notre monde. Je suis ici parce que vous intéressez mes supérieurs et je sais qu’un homme avec un passé tel que le votre ne peut refuser cette proposition. Vous travaillerez aux-côtés de l’élite de l’armée avec des armes dépassant vos rêves les plus fous sur des terrains inédits. »



Et merde ! J’avais beau être rangé, le discours de ce mec avait réveillé une part de moi-même que j’avais oublié. Il fallait que je vois ça. Mais programme secret ou pas, je m’étais fait baisé une fois et j’étais pas près de recommencer.


« C’est bien beau tout ça mais mon pays m’a déjà laissé tomber et je me ferai pas avoir encore une fois. »
«Nous travaillons avec le gouvernement et l’armée mais ce n’est pas votre pays que vous défendrez. C’est le monde. »
« Laissez tomber, ça me branche pas. Foutez-moi la paix et je vous promets de garder cette histoire pour moi. »



Fatigué de voir le capitaine, je retournai à l’intérieur du bar et repris position au comptoir. Ma bouteille était toujours là et je remplis mon verre. A ce moment, Brenan traversa la salle d’un pas rapide avant de sortir après avoir payé sa bière qu’il n’avait pas touché. Je bus une gorgée et repensais à tout ce que je venais d’entendre. Je ne pouvais le cacher, toute cette histoire me tentait vraiment. Je baissai les yeux et fixais mon verre pendant de longues minutes sans y toucher.


*Oublie ça Jim, t’es plus de la partie.*


Alors je repris mon verre et continuai de me saouler.

------------------------------------

Bip Bip Bip Bip

Comme tous les jours, la journée débuta par une sonnerie de réveil. Sauf que cette fois, je n’avais pas dormi de la nuit malgré la quantité d’alcool avalée la veille. J’étais resté allongé sur mon matelas, les yeux grands ouverts et la tête pleine de rêve. J’avais réussi à refouler mon passé pendant ces dernières années mais je devais l’avouer : cette vie me manquait.



*Vas-y Jim, t’en crève d’envie.*


Je me levai brutalement et retournai la poubelle où j’avais jeté le téléphone la veille. Je le rebranchai et sortis la carte que Brenan m’avait remis. Puis je composai le numéro.

« Bureau des Armées, j’écoute. »
« J’aimerai parler au Capitaine Brenan. Dites-lui que c’est Jim qui l’appelle. »
« Ne quittez pas. »



J’attendis quelques minutes et une voix résonna dans le combiné.


« Bonjour Jim. »
« Vous avez gagné, je suis partant pour cette histoire. »


J'ai changé mon avatar mais rien à faire, que je fasse parcourir ou à partir d'une URL il me redimensionne l'image en 140 par 80.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: Jim Wilson   Mar 18 Jan - 6:27

Et bien, et bien...que dire ?? C'est un très bon test RP, un très très bon test RP.

Et bien, je te (re)valide sans hesitation ! Very Happy

Je pense bien entendu que le camps d'entrainement n'est pas du tous pour toi et que tu peux direct commencer à RP dans tous le forum.

Si tu as des questions n'hesitents pas. Wink

PS : Pour que ton avatar ne soit pas redimensionner, met le lien dans le 3éme encadrer, celui portant le nom : "Lier l'Avatar à partir d'un autre site :", avec sa, tu ne devrait pas avoir de probléme.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Wilson
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 41

Arrivé au SGC : 17/01/2011

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
61/6800  (61/6800)

MessageSujet: Re: Jim Wilson   Mar 18 Jan - 15:25

Merci beaucoup ça fait toujours plaisir de voir son RP apprécié Rolling Eyes. Par contre je suis pas sûr de pouvoir fournir à chaque fois un post dans ce style. Le sujet donnait beaucoup de possibilités de RP mais je ferai de mon mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Jim Wilson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jim Wilson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Archives ~ :: Suivi des personnages actifs-