Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ dark by Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Mar 21 Déc - 17:17

Un sifflement aigüe résonnait dans mes oreilles. C’était insupportable, mais avec ce qui s’était passé, c’était normal. Je rouvris doucement les yeux. Allongé sur le dos, j’avais mal partout. Le souffle avait du me projeté. Péniblement, je me relevais, contemplant mon œuvre macabre. Un nuage de fumée planait au-dessus d’un champ de ruine s’étendant sur plusieurs mètres de diamètre. Des maisons en bois brûlaient, si elles n’avaient pas été soufflée. Des cadavres étaient étalés partout. Certains n’était même plus reconnaissable. Une tête de cheval se tenait à coté d’un corps décapité de soldat. Des gémissements retentissaient un peu partout, venant des survivants plus ou moins blessés.

-« Un poil trop fort… »

Quelqu’un remua près de moi. Surement Davis. Je me retournais, mais je vis un chevalier, complètement agar se relever et fuir en titubant. Il devait être mort de peur, n’ayant probablement jamais vu une tel chose de sa vie. Je voulu faire quelques pas, mais une vive douleur à la cuisse me rappela que j’avais deux flèches de plantées dans cette même cuisse. Je les brisais pour éviter de me gêner. Mais je n’avais pas le temps de retirer les têtes, pas ici.
Au loin, je vis un cavalier qui approchait, son cheval lancé au galop. Le C4 ne l’avait pas calmé apparemment. Je ramassai une épée qui se trouvait près de moi, pour combattre une nouvelle fois. Le cavalier passa à toute vitesse à coté de moi, sans me prêter la moindre attention. Il fila directement vers la sortie de la ville. Encore un fuyard. Je rengainais mon épée, puis je me mis à la recherche de Davis.

-« Te voilà ! »

Davis était allongé sur le sol. Il n’était pas blessé, mais était inconscient. Je le pris par les épaules pour l’emmener plus loin, il ne fallait pas perdre plus de temps ici. Nous nous rapprochions de Wells et Lambert, qui se tenaient près d’un vieux avec un poignard dans le cœur. Je leur fis signe de venir m’aider, Davis pesant un peu lourd, mais ce fut Alix, qui vint, accourant comme si sa vie en dépendait. Son aide m’aida à soutenir Davis qui n’avait toujours pas repris ses esprits. Pendant ce temps, Wells et Lambert nous rendaient nos armes. Du moins celles qu’elles avaient réussi à retrouver. Mon M9 manquait à l’appel. Au moins, il me restait mon G36, que je mis en bandoulière.

-« On rentre une bonne fois pour toutes, la porte se trouve à quelques heures de marche. Il ne faut pas perdre de temps. »

Ensemble nous sortions de la ville d’où s’échappaient plusieurs colonnes de fumée. Notre allure était ralentie par Davis qui était toujours dans les vapes, et moi-même qui était blessé. Quelques minutes plus tard, bien que nous commencions à être à bonne distance de la ville, des cors ou je ne sais quelles trompettes résonnèrent au loin. Avec les dégâts que j’avais fait, la population devait être mécontente, et le petit roi voulait surement ma tête au bout d’un pieux pour pouvoir jouer avec. Davis reprenait ses esprits tant bien que mal.

-« Bienvenue parmi nous, la belle au bois dormant. »

Au fur et à mesure que le temps passait, Davis pouvait enfin remarcher convenablement. Il titubait au début, puis avait enfin une démarche plus assurée par la suite. Puis les heures passaient au compte-gouttes. Notre route, comme à l’allé, passait par les montagnes. Nous fîmes une pause d’une demi-heure en altitude. Le temps de reprendre notre souffle, et nous repartions. Puis au bout de quelques heures supplémentaires de marche, nous arrivions dans la zone de la porte. Malheureusement d’autres personnes étaient arrivées avant nous.

-« Tout le monde à terre ! »

Je m’aplatissait sur le sol. Nous étions légèrement plus haut qu’eux, disposant ainsi d’une meilleure vue d’ensemble. Assez pour se rendre compte qu’ils étaient au moins une cinquantaine. Je sortis mes jumelles pour observer ne détail ce qui se passait. Le vortex était ouvert, surement pour acheminer des renforts supplémentaires. Pas loin de la porte se tenait le jaffa qui devait commander tout ce petit monde. Il parlait avec le cavalier qui avait fuit la cité. Quel imbécile ! J’aurais dû le buter.

-« Les jaffas, je hais ces gars-là. »

Un bruit aigüe déchira les airs. Je me retournais vivement pour observer le ciel. Deux planeurs de la mort filait dans le ciel. Peut être ne nous avaient-ils pas vu. Il firent demi-tour. Ils nous avaient repérés.

-« On se cache dans les montagnes ! »

Nous nous relevions pour partir en courant vers les montagnes. Je courais aussi vite et aussi aisément que je le pouvais avec ma jambe blessée. Évidemment les chasseurs ouvrirent le feu sans attendre. Un tir atterrit près de Lambert. Sans attendre, Wells la releva. Devant nous, Alix ouvrait la marche. Elle était toujours la plus rapide. Et elle fut la première à trouver un abri dans la roche. Tout le monde s’y engouffra. Cet abri nous protègera pendant un moment.

-« On est loin d’avoir l’avantage. Si vous avez des idées, je suis preneur. »

Puis je m’allongeais lourdement sur le sol, tenant ma jambe blessée qui me faisait atrocement mal. Alix s’approcha de moi et dit quelque chose dans sa langue. Voyant que je ne comprenais rien, elle mima qu’il fallait retirer la flèche.

-« Bien sur que je vais le faire. »

Je portais ma main à la première flèche, celle qui semblait la moins enfoncée dans ma jambe. Je la saisi fermement puis je la retirai d’un coup sec.


-« Yarrrrrrrrh !!!!! »

Atroce. Insoutenable. Des étoiles dansaient devant mes yeux. Je n’osais même plus toucher l’autre flèche.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Mer 22 Déc - 18:06

Jordan c'était mise à couvert le temps que l'explosion ne fasse et lorsqu'elle c'était relevée après que plus aucun bruit ne soit entendu elle eut comme une vision d'apocalypse, ce petit village ressemblait à ce qu'on pouvait voir dans les films de guerre et c'était sa première véritable explosion pour sa part. Elle pu voir des morceaux de corps humain éparpillés un peu partout, des hommes à qui il manquait un membre et entendre des gémissements, elle en frissonna, ce n'était pas dans ses habitudes de voir un tel spectacle et pour un peu elle en serait tomber à genoux malade comme un chien. Elle du prendre sur elle pour ne pas se laisser aller à vomir. Ce qu'ils venaient de faire sous prétexte d'essayer de rester en vie c'était barbare et cruel, cela ne justifiait pas un tel carnage, surtout que mine de rien les hommes n'étaient pas armé comme eux, d'accord ils avaient lancé l'assaut en premier mais quand même. Jordan se dégouta et du fermer les yeux plusieurs fois avant de se reprendre vraiment et de tenter de retrouver les autres parmi tous les débris et autres machins qui trainaient sur le sol.

Elle ne fut pas mécontente lorsqu'elle retrouva Wells qui semblait aller bien et fut surprise de voir arriver cet homme les accusant, ce n'était pas le fait d'être accusé mais l'homme en lui même, le bâton qu'il tenait et le discours qu'il avait qui la surpris. Mais elle ne fit rien, ne bougea pas, se disant que de toute façon il n'était pas de taille à lutter contre elles qui étaient armées bien plus lourdement et qu'il fallait être fou pour tenter quelque chose. Après avoir parlé il se planta un couteau dans le coeur, geste qui surpris Jordan se demandant pourquoi il venait de faire ça, sans doute à cause du carnage que son équipe venait de perpétrer contre eux. Les croyances et les gens, Jordan ne comprendrait jamais de toute façon. L'homme agonisait et Jordan ne savait pas quoi faire pour l'aider, son regard croisa celui de Wells qui ne semblait pas trop savoir quoi faire non plus. Et c'est après plusieurs longues minutes qu'elles entendirent les autres arriver. Heureuse mais en même temps toujours sous le choc, Jordan ne dit rien, se contentant juste de rendre les armes qu'elle portait et qui n'était pas les siennes, ne se rendant même pas compte qu'il en manquait quelques unes.

-« On rentre une bonne fois pour toutes, la porte se trouve à quelques heures de marche. Il ne faut pas perdre de temps. »

Elle fit juste un signe de tête et se mit en route, marchant derrière tout en faisant attention, espérant que personne ne serait assez suicidaire pour venir se jeter sur son arme.
Le retour fut long, silencieux et difficile moralement, après un tel coup on ne pouvait forcément pas avoir le même état d'esprit qu'à l'aller. Elle ne c'était pas attendu à ça lorsqu'elle était entrer dans la salle de briefing, même si elle doutait que les choses ne seraient pas facile elle n'aurait jamais imaginer se battre de cette manière à armes inégales.

Une pause le temps pour eux de reprendre leur souffle, Jordan en profita pour boire un peu et prendre une barre de céréales dans sa veste, histoire de reprendre des forces et surtout niveau moral, parce que physiquement tout allait bien pour elle. Pour la première fois de sa vie elle avait ressentit de la honte dans son job et ce n'était pas facile à encaisser.
La marche reprit, le temps passa et les jambes se faisaient lourdes même si l'envie de rentrer pressait le pas de tous les membres de l'équipe. Arriver dans la clairière ils durent s'arrêter car la porte n'était pas libre, on les attendait, quelqu'un les avaient prévenu sans doute le cavalier qu'ils avaient croisé au moment de leur départ.

-« Les jaffas, je hais ces gars-là. » -« On se cache dans les montagnes ! »

L'ordre donné tout le monde se mit à courir en direction des montagnes, sous doute le meilleure endroit pour se cacher mais aussi être prit au piège. Jordan n'eut pas le temps d'y réfléchir qu'une explosion la plaqua au sol après avoir fait un petit vol plané. Par chance elle n'avait rien, mis à part une douleur assez importante un peu partout et elle était sonnée, mais avec l'aide de Wells elle se releva sans casse, elle dut juste prendre quelques secondes pour retrouver toutes ses idées et retrouver une vision correct. Ses oreilles sonnaient comme si l'alarme d'un bijouterie avait retentit mais tout semblait bien aller malgré tout. Le bruit continua même une fois qu'elle fut à l'abri dans la roche avec les autres, c'est pour cela d'ailleurs qu'elle resta silencieuse un long moment et ses pensées se tournèrent vers son frère.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Wells
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 1301

Arrivé au SGC : 10/04/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26
Profession:
๏ Expérience:
15/3200  (15/3200)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Mar 28 Déc - 22:19

Même en se bouchant les oreilles, Nathalie entendit nettement l'explosion; et la maison éclairée seulement par quelques bougies s'illumina soudainement avant de laisser de nouveau place à la pénombre. Lorsqu'elle releva la tête, elle avait face à elle une famille totalement effrayée, perdue. L'enfant qui avait fait ses premiers pas plus tôt dans la journée était en larme: son père tentait de le calmer; une petite vieille s'était évanouie. La française se releva lentement, et évita le regard du vieil homme face à elle. Elle ne sentait pas capable de l'affronter. Une fois debout, elle se dirigea vers la porte, et se murmura pour elle même...

« Quel con irresponsable ! Comment peut on être assez débile pour faire ça au centre d'un village ! De la connerie à l'état pure ! »

D'un geste sec et violent elle ouvrit la porte. La lumière l'éblouit quelques instant, mais rapidement elle réussit à discerner la forme de Jordan, puis celles des cadavres et des bouts de corps qui avaient été éparpillés. Sur sa droite elle put voir à terre un bras, seul. Elle avait déjà vu pire lors d'une mission, mais cette fois-ci elle ne comprenait pas pourquoi ils en étaient arrivés là. Elle tourna son visage à droite, puis à gauche. Elle vit les deux responsables: Boba Fett qui avait agi de façon inconsidéré; et surtout, elle, Alix. *Pourquoi cette conne s'est sentie obligée d'offenser un peuple. Pour qui se prend-elle. Pourquoi ne s'est-elle pas occupée de son cul et ne l'a pas fermé en temps voulu ?* Nathalie la regardait avec une grande animosité. Elle avait déclenché ça. Une envie soudaine d'applaudir prit la française, mais les paroles du vieux dont elle n'avait pas voulu affronter le regard attirèrent son attention. Cette fois-ci elle le regarda: ses yeux étaient emplis de haine et de crainte.
Le discours qu'il tint la perturba, et étrangement, elle se mit à prier pour être pardonnée et éviter ces malédictions qu'il jetait avec virulence. Lorsqu'il se tua sans la moindre hésitation, elle sursauta et resta béat. Jordan la regarda. Rien à faire, mis à part partir, la tête basse, sous le regard de ces pauvres gens, et leur haine. Les deux femmes allèrent donc récupérer les armes de l'équipe.


-« On rentre une bonne fois pour toutes, la porte se trouve à quelques heures de marche. Il ne faut pas perdre de temps. »

Le groupe se mit alors sans attendre en direction de la Porte des Étoiles. Il allait leur falloir un bon nombre d'heures pour y parvenir, d'autant plus que Davis n'était pas en état de marcher et était donc un poids et les ralentissait. Alix tournait autour comme-ci elle voulait être là à tout moment. *Combien de foyer as-tu détruit sale pleutre ? Soucie-toi de ton petit chéri, vas-y ...* Nathalie se secoua pour penser à autres choses, ou bien elle en viendrait à faire un meurtre. Ils passèrent au niveau du ruisseau, et la jeune femme chercha du regard le garçon qu'ils avaient vu à l'aller. Elle priait pour qu'il n'ait pas été témoin de ce qu'ils avaient fait. Elle priait pour qu'il la voit toujours comme quelqu'un de bien...
Au bout d'une heure, l'appel des cors étaient perpétuels. Les salauds essayaient de les encercler, mais dans ces montagnes la tache n'était pas évidente. De plus grâce à M. Carnage, ils devaient surement craindre le conflit direct.
Lorsque Davis reprit conscience, Nathalie l'examina un instant pour vérifier s'il était apte ou pas à marcher. La moindre remarque déplacée de Xena et elle l'étripait. Le groupe reprit la marche.

Au bout de six heures ils purent enfin apercevoir la Porte des Étoiles, mais le soulagement fut très bref, puisque Boba Fett repéra un groupe de jaffa devant la porte. Allongée, elle sortit ses jumelles et regarda elle aussi. Ils était un bon nombre et avait apparemment était averti par un cavalier. La situation se compliquait. Et, alors qu'elle pensait qu'elle ne pouvait pas être pire, deux planeurs Goa'uld passèrent au dessus de leur tête. Dans ces instants on arrête de respirer et on espère. Cette fois cela ne suffit pas.


-« On se cache dans les montagnes ! »

L'équipe se mit à courir en direction des montagnes pour trouver un abri. Les tirs des chasseurs ne frappaient jamais loin de chacun d'eux et avaient à coup sur alerté la garnison présente au niveau de la Porte des Étoiles. Jordan chuta à cause d'un tir. La française l'aida à se relever, lui fit un sourire rapide, et les deux femmes reprirent leur course.
Il fallut une dizaine de minute pour qu'Alix trouve un endroit où ils seraient à couvert. Sans attendre et à l'abri des regards, ils se réfugièrent dans une petite grotte. La nuit tombait. Fett ne perdit pas une seconde et s'assit. Après une journée de marche, les deux flèches devait lui faire extrêmement mal. Alix prit la parole dans une langue qui leur était inconnue, ce qui énerva la française. Apparemment elle s'adressait au colonel, et Nathalie n'eut pas le temps de dire quoi que soit qu'il arracha l'une des flèches.


« Quel idiot ! » Elle s'approcha d'un bloc, poussant Alix vers son dévoué et lui indiquant de la tête de s'en occuper, et s'accroupit au côté du chef. « Dites-moi, sa vous arrive de réfléchir ? Ou bien êtes-vous une bête sans intelligence ? Vous vous croyez dans un film peut-être ? Vas y que j'marrache la flèche pour impressionner ? Et bien vous n'impressionner pas du tout, car mis à part de prendre le risque de nous faire repérer par vos gémissement, vous ne faites rien de bien. »

Elle ne releva même pas les regards qu'on lui jetait; encore moins ceux venant de Boba et d'Alix. Elle mit son sac entre ses jambes, l'ouvrit et en sorti son matériel médical. Nathalie commença par lui donner un bout de bois pour qu'il la ferme. Ensuite elle prépara de quoi sortir la seconde flèche, désinfecter, bander la plaie, et un peu de morphine contre la douleur.

« Sa va prendre un moment. Elle est particulièrement mal foutu. Vous êtes peut-être stupide, mais vous avez une incroyable force de caractère. Le nombre d'homme pouvant marcher 6 heures avec ça dans la jambe se compte sur les doigts de la main. » Elle se retourna. Paul Davis allait mieux, mais encore légèrement dans les vapes. Boba était sous l'effet de la morphine pendant encore une heure. Elle se permit alors de suggérer un ordre. « Montez la garde s'il vous plait Jordan. » Elle lui adressa un sourire. Elle n'avait même pas envisagé de demander quoi que se soit à Alix.

Au bout de trois quart d'heure la jambe de Boba était bandée. Il était un patient agréable à soigner, tranquille, et vraiment résistant: la morphine qui aurait dut l'assommer pour une bonne heure n'avait plus eu d'effet au bout d'une demi-heure.
Nathalie se redressa, et sans dire un mot sortit de la grotte. Elle avait retardé depuis bien trop longtemps ces petits-besoins. Pour cela elle se mit un peu à l'écart. Lorsqu'elle eut fini, elle observa un peu les alentours, et vit plus bas de la lumière. Le camp jaffa. Elle prit les jumelles de son sac et observa un petit moment.

De retour dans la grotte.

« Ils sont au pied de la montagne. Les planeurs sont posés au centre du camp. »
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Ven 31 Déc - 15:26

Le soleil s’en était allé. Les jaffas étaient sur la planète et les terriens restaient coincés ici. Tout s’était passé très vite. Personne n’aurait pu prévoir tout ça. Encore une fois, les informations des tok’ras s’étaient montrées peu précises, l’ennemi étant là bien plus tôt que prévu. Après avoir répliqué à Nathalie et s’être remis de ses émotions et de ses récentes blessures qui étaient maintenant en convalescences, Boba Fett sortit en boitant légèrement avec Wells et Lambert, et tous trois purent observer un campement de jaffa au contrebas des montagnes, assez loin de la porte des étoiles mais assez près des terriens pour leur barrer la route. Les chasseurs goa’ulds étaient au sol et étrangement, les jaffas ne semblaient pas trop préoccupés par la présence des terriens sur cette planète. Comme s’ils attendaient l’arrivée de quelque chose avant d’agir…
Dans la grotte, Davis avait toujours un sérieux mal de crâne et se reposait comme il pouvait. Alix fit le tour des lieux, observant les parois rocheuses à la recherche d’une autre issue. Dans l’ombre d’un coin, elle sentit un léger courant d’air contre sa peau. En cas de pépin, ils pourraient toujours s’engager dans cette voie…
Lambert repéra du mouvement à la porte des étoiles. Celle-ci s’était ouverte à nouveau au bout de 38 minutes et ce sont deux supers soldats qui étaient arrivés par le vortex. Elle prévint Fett et Wells qui purent observer avec leurs jumelles les deux guerriers indestructibles courir comme des machines prêtes à tuer. Et elles couraient vers eux… Tout le monde comprit ce qui allait se passer. Pendant que les jaffas attendaient sagement dehors, deux Kulls seraient envoyés dans les montagnes pour chasser les terriens, les éliminer ou les forcer à sortir de leur cachette. Il fallait bouger de là en vitesse…
Boba et les deux jeunes femmes rentrèrent dans la grotte. Alix leur montra sa découverte et le Colonel décida de passer par là pour entrer encore plus dans les profondeurs de la montagne et espérait fuir les Kulls. C’était le seul moyen, s’ils restaient là ils seraient cuits, et s’ils sortaient c’était pareil… Ce n’était qu’une question de temps après.
Le groupe se remit alors en marche et pénétra dans une petite issue qui menait maladroitement à un étroit couloir, au plafond assez bas. Nul doute que les Kulls, trop gros et pas assez esthétiques, ne pourraient pas passer par là pour les suivre à la trace. La roche était sombre et un peu humide. La température baissait au fur et à mesure que les terriens parcouraient le couloir, le dos légèrement courbé pour les plus grands. Le terrain rocailleux était coupant, difficile et long à parcourir dans ces conditions. Boba était le premier, lampe torche à la main, à marcher sans savoir où est-ce que ça le mènerait car il n’en voyait pas le bout. Il eut un peu de mal par moment à cause de sa cuisse, mais Wells était là pour le pousser s’il fallait… Le Colonel n’avait pas oublié les paroles assez directs du Soldat et cela l’agaçait de savoir qu’elle se trouvait juste derrière lui. Venait ensuite Davis, Alix, et enfin Lambert qui fermait la marche et qui jetait des regards fréquents derrière elle, par simple prudence ou nervosité… La pénombre était de plus en plus importante, aucune lumière naturelle ne traversait ces lieux. Tout le monde dut prendre des lampes ou allumer celles accrochées à leurs fusils d’assauts. Davis trébucha sur un bout de roche pointu et manqua de se lourder au sol, mais fut retenu par son ange gardien Alix au dernier moment.
Après une demi-heure de marche et une estimation de plusieurs dizaines de mètres parcourut, voire une centaine, ils se doutèrent qu’ils n’étaient plus dans la montagne mais en dessous de celle-ci, le couloir étant légèrement en pente. Petit à petit, les terriens perdaient la notion de temps et de distance ici.
Boba finit par trouver un endroit par où passer pour terminer cette marche interminable. Le chemin continuait mais à sa gauche, une issue lui était apparue telle une aire de repos sur une autoroute. Il passa dans une cavité dont la largeur restait aussi restreinte, et posa les pieds sur un nouveau sol.
Il s’agissait d’une sorte de galerie souterraine, trop bien faite pour être naturelle. Une odeur de chacal renfermé y régnait mais il n’y avait aucune personne, ni trace de technologies ou de dessins sur les murs… Les parois étaient quand même différentes de celles rencontrées avant. Quand la lampe à Jordan éclaira sur les côtés, elle appela discrètement Nathalie. Des petites pierres rouges étaient encrées dans les parois et créaient un léger reflet. C’était la même pierre rouge sombre que celle sur le sceptre du prêtre qui s’était sacrifié au village devant elles. En voyant ces rubis, les paroles de cet homme revinrent en mémoire des deux jeunes femmes… Un souvenir toujours aussi désagréable et déboussolant.
Alix avait pris ses aises en s’avançant plus loin dans la galerie, se retrouvant à une intersection de plusieurs chemins. L’un montait, l’autre descendait. Sur ses gardes, elle allait commencer à prendre l’un des deux lorsqu’elle fut remise à l’ordre par Boba… Le Colonel commençait à en avoir marre de l’imprudence de Xéna et ne manqua pas de lui rappeler que c’était à cause d’elle que tout ça avait commencé et qu’elle devait arrêter de s’éloigner du groupe à chaque fois. Alix, agacée, ne se laissa pas faire et répliqua, disant ses quatre vérités à Boba et tout le mal qu’elle en pensait. Puis vint Nathalie, qui commença à engueuler Boba et Alix à la fois, puisqu’elle les détestait tous les deux autant qu’ils étaient.
Simples observateurs surpris par cette scène de ménage, Davis et Lambert ne savaient pas vraiment quel parti il fallait prendre, tous avaient raison et tord à la fois. S’en suivit une petite dispute et une grosse gueulante de la part de Fett pour ramener de l’ordre et montrer que c’était lui qui commandait… Après toutes ses années de services, c’était la première fois que son autorité à la tête d’une équipe était remise en question par deux jeunes femmes, dont l’une qui faisait partie de l’armée en plus…
Mais l’altercation ne prit fin que lorsqu’ils entendirent un bruit provenant d’une des issues qui menaient encore plus en profondeur. C’était un bruit inhumain mais bien vivant, une sorte de rugissement mêlé au son d’un bâillement trop longtemps retardé. Toute l’équipe resta aux aguets et fit silence.
D’un geste de la main, Boba ordonna de bouger et de prendre le chemin qui menait en haut. Après les jaffas et les Kulls, manquerait plus que ça qu’ils tombent sur un terrifiant monstre des cavernes.
Et tout à coup…


« Atchh… um. »

Alix avait vu le cou venir et d’une rapidité dont elle seule avait le secret, elle mit sa main à la bouche de Davis pour enfouir le bruit d’éternuement du Major. Celui-ci la remercia d’un petit sourire et elle put ressuyer sa main sur son pantalon… Mais une seconde plus tard, Paul Davis éternua à nouveau, assez fortement. C’était plus fort que lui, quelque chose lui chatouillait les narines depuis qu’il était arrivé ici. Il éternua une nouvelle fois en essayant de le faire dans sa manche, mais c’était trop tard.
Le hurlement atroce d’un prédateur qui venait de se réveiller et qui cherchait son déjeuner parvint aux oreilles des terriens.
Sans perdre de temps, Boba déclara la fuite et tout le monde se mit à courir sans savoir où le chemin emprunté les mènerait… En tout cas, il n’était sans doute pas aussi terrible qui celui qui conduisait dans les profondeurs de la montagne…

~~~~~~~~~


La porte du donjon se déverrouilla dans un son presque agonisant, ouvrant lentement le passage aux nouveaux invités. D’un pas lourd mais rapide, le premier d’entre eux pénétra dans l’enceinte et sa présence attira le regard de tous les laquais du roi. Un roi qui, du haut de ses douze ans, n’avait aucune idée de l’importance de cette visite et de la réputation de l’homme qui s’apprêtait à lui parler.
Tout ce qu’il savait, c’est qu’il ne s’agissait pas vraiment d’un homme…
Comme d’habitude, c’est Larhsen qui prit la parole et fit les présentations. Hungelaar écouta la voix craintive de son conseiller avec une étrange boule dans la gorge. Il ressentait une certaine peur au ventre mais il savait que ce n’était rien comparé à son conseiller, qui commença à trembloter quand il annonça l’identité de leur visiteur et allié…
Un certain Herak.


« Où sont-ils ? » Demanda-t-il d’une voix grave et puissante. « Où sont les tau’ris ? »

« Ils se sont échappés. » Répondit Larhsen à la place du roi, les affaires des grands devaient être traitées par des adultes responsables… « Nous avons essayés de les combattre mais leur technologie était trop… »

Tel un seigneur de guerre venant en conquérant, Herak leva un doigt, réclamant le silence qui vint immédiatement. Son regard parcourut la pièce, examinant les barbares qui y vivaient et ne craignant pas leur armes primitives, bien conscient de la présence de ses jaffas armés derrière lui. Il finit par poser ses yeux sur le roi, voulant parler au seul et unique chef de cette citée.

« Vous aviez pour mission d’accueillir les tau’ris et de les garder ici le temps que nous arrivions. Nous vous faisions confiance et vous avez échoué. De plus, vous êtes faible et vous nous êtes d’aucune utilité… » Dit-il d’un ton menaçant, comme s’il était devenu une arme et qu’il n’avait plus qu’à appuyer sur la détente.

« Ils n’ont rien voulu entendre ! » S’exclama Larhsen en se jetant presque dans les bras du Prima. « Ils sont venus et sont aussitôt repartis… A cause de lui ! » Larhsen se retourna et désigna le roi Hungelaar du doigt, qui lui, le dévisagea de ses grands yeux ronds. « C’est de sa faute !! Il les a mis à la porte, je vous le jure ! »

Hungelaar ne bougea pas, trop effrayé et horripilé envers son conseiller qui osait le défier. Il voulut le traiter, lui marcher dessus et ordonner à ses gardes de le battre au fouet, mais c’est finalement le Prima qui agit le plus rapidement.
De sa poigne puissante, le jaffa agrippa le visage de Larhsen comme un homme qui jouerait brutalement avec un enfant. Sauf que là, ce n’était pas un jeu.


« Sais-tu à qui tu t’adresses ? » Il ne lui laissa pas le temps de s’exprimer, resserrant ses doigts autour de son visage.

« Je suis le prima d’Anubis, ton Dieu. Et je commence à en avoir assez des eunuques dans ton genre ! C’est à ton roi que je parle et à lui seul !! »

Il lui cracha au visage et l’envoya violemment au sol. A peine à terre que Larhsen se mit à lui baiser les pieds, s’excusant en pleurant toutes les larmes de son corps grelottant. Le Prima recula vivement, une expression faciale pleine de haine et de dégoût, et jeta un regard par-dessus son épaule vers ses jaffas.

« Mettez-moi sa tête sur un piquet et clouez ses mains sur la porte ! Kree !! »

Deux jaffas s’avancèrent et attrapèrent Larhsen pour l’emmener à l’arrière et accomplir leur devoir. Bêtement heureux de la tournure des choses, Hungelaar approuva cette décision et applaudit. Il descendit joyeusement de son trône pour s’approcher d’Herak mais celui-ci le défia de faire un pas de plus dans sa direction.

« Assis !! » Cria le prima, faisant sursauter tout le personnel de la salle. Hungelaar, prit d’une panique enfantine, fit demi-tour pour remonter sur son trône grâce à l’aide d’un esclave servant de marchepied.

« Reste sur ce siège pauvre enfant et obéis à mes instructions où tu finiras comme lui… Tu parleras à ton peuple au nom d’Anubis et si tu nous déçois encore une fois… Ca sera la fin pour toi. »

Un « gloups » fut émit de la gorge d’Hungelaar, le seul et unique son qu’il était capable de produire à cet instant de sa piètre existence…


[Une semaine pour répondre. j'ai été assez vite avec les fêtes... Désolé pour la qualité douteuse de certains passages rp. Pour la dispute, à vous de faire en sorte de créer un vrai malaise dans le groupe, que ça ne soit pas juste une anecdote mais bien quelque chose qui est et qui restera important pour la suite...]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Ven 7 Jan - 18:05

La douleur était insoutenable. Je me tenait la cuisse avec mes deux mains dans l’espoir que cela calmerait la douleur. Mais rien n’y faisait. D’autant plus que Wells se fit une joie devenir me secourir à sa manière. C’est bien la première qu’une doc s’adressait à un de ses patients de cette façon. Moi une bête sans intelligence ? J’essayais de lui faire un regard noir, mais elle n’y prêtait pas attention. Je sentis la piqure de morphine faire effet sur moi. Je me sentis partir vers un autre monde.

*C’est bon ça… *

Tout semblait irréel. Je me trouvais dans une prairie parsemée de fleurs sauvages, blanches, violettes, roses, de toutes les couleurs… Le temps était ensoleillé, il n’y avait pas un nuage à l’horizon, où des montagne s’élevaient. J’étais nu. Je vis des biches gambader près de moi. Merveilleux. Je me mis à courir moi aussi. Après quelques minutes, j’arrivais à une rivière. La un petit garçon attendait. Je m’approchais de lui. Je le reconnu. Toujours lui.

-« Tu ne t’arrêtera jamais ton œuvre de destruction ? »

-« Quelle œuvre ? »

-« Tuer et tuer. Tu semble avoir été conçu que pour cela. »


-« Non, je ne fais que mon travail. »

-« Pourtant les autres personnes avec toi ne font pas pareil. »

-« C’est compliqué. »

-« Rien n’est compliqué. »

Puis il y eu une lumière blanche aveuglante. Elle laissa place à une grotte. Celle où nous nous étions réfugiés. Wells, qui se tenait près de l’entrée, nous informa que les jaffas étaient au pieds de la montagne. Péniblement, je me levais. Mes jambes semblaient fébriles, mais elles tenaient le coup. Je me rapprochais de l’entrée pour avoir une bonne vue sur le camp jaffa. En effet, ils s’étaient installés en bas et les deux planeurs de la morts s’étaient posés au sol. Bizarrement, ils ne semblaient pas nous prêter attention. Lambert nous appela et nous indiqua qu’il y avait du mouvement à la porte des étoiles. Je portais donc mon attention sur celle-ci et je voyais que le vortex était ouvert. Deux super soldats arrivèrent et ne perdirent pas un instant en se mettant à courir. A courir dans notre direction.

-« Tout le monde dans la grotte ! »

Je quittais mon poste avec Lambert et Wells. De retour dans la grotte, Alix vint nous voir pour nous montrer qu’elle avait découvert quelque chose. C’était un genre de couloir naturel, dans le fond de la grotte. Je la considérait un instant. Davis pas trop dans son assiette, moi et ma jambe blessée.

-« On suit le couloir, de toute façon dehors comme dans la grotte, on est cuit avec les deux affreux qui arrivent. »

Je sortis ma lampe pour la fixer sur mon fusil d’assaut. Je l’allumais et je m’engouffrais le premier dans le couloir, qui était très sombre et très humide. Le couloir était également très étroit. Les kulls sont trop large pour passer ici. Du moins je l’espérais. De temps à autres je vérifiais que tout le monde était derrière moi. Vu l’environnement hostile, je ne comptais pas me retrouver tout seul ici.

* Si j’avais su que j’allais croiser Renée la taupe…*

Je ne savais pas à quoi ressemblait une vie de taupe, mais le fait de suivre un couloir obscure à la seul lumière de nos lampes, sur un sol glissant, en pente et ou la température descendait à toute vitesse, me donnait un petit aperçu.
Ce petit parcours souterrain dura pendant une demi-heure environ. Laps de temps qui fut entre coupé de quelques gadins, de la part de Davis notamment, de passages où nous fûmes obligés de courber le dos, et à certains moments, Wells, qui se trouvait derrière moi, n’hésita pas à me pousser, me trouvant un peu lent. Après tout ceci, nous arrivions à un croisement. Le couloir continuait, mais à gauche se trouvait un genre de salle. Idéal pour s’arrêter temporairement. Je fis signe de s’arrêter, puis je m’engouffrais dans la salle. Elle était déserte. Mais ça puait le fauve la dedans.


-« On fait une pause ici. »

Je m’asseyais sur le sol. Ma jambe étaient devenue douloureuse avec tous ces efforts. Je l’étendis sur le sol. Au même moment, je vis Alix qui commençait à divaguer à droite et à gauche, puis elle commença à se diriger vers un autre couloir. Elle ne restait jamais en place ?

-« Bailey ! Rester ici ! j’en ai plus qu’assez de vous voir vous éloigner et de causer de nombreux problèmes. »

Celle-ci ne prêta pas attention à mes propos apparemment.

-« Bordel de merde ! Restez ici ! C’est à cause de vous si tous ça est arrivé ! »

Le retour de flamme ne se fit pas attendre. Alix se mis à crier elle aussi, s’exprimant dans le peu d’anglais qu’elle connaissait pour bien me faire comprendre ce qu’elle pensait de moi.

-« Mais rien à branler ! Vous ne savez pas respecter des ordres ? Rester à votre putain de place ? »

Et voilà que Wells s’y mettait elle aussi. Elle nous détestait tous les deux apparemment.

-« Mais je t’ai sonné toi ?! Retournez à votre poste ! »

Et c’était reparti de plus belle. Wells et Alix s’engueulaient autant entre elles qu’entre moi. Ca devait cesser.

-« FERMEZ VOS GUEULES ! Taisez vous ! Ici y’a un chef et c’est moi ! Maintenant vous m’obéissez ! Et fermez vos gueules ! »

Les deux femmes s’apprêtais à riposter verbalement quand un rugissement se fit entendre. Tout le monde se tut. La dispute prit fin. Qu’est-ce qui avait poussé ce cri ? Surement pas quelqu’un de chez nous. Et surement pas le kulls. Pas de temps à perdre, cela s’annonçait pas très bien.
Je fis signe d’emprunter un des chemins que bailey avait découvert un peut plutôt. Le chemin qui montait. C’était sans compter sur Davis et un éternuement. Puis un autre, et encore un autre. Pas bon. Un hurlement inhumain résonna. Pas bon du tout.


-« Tout le monde par ce chemin ! »

Puis je m’engouffrai dans le chemin, espérant qu’ils nous mènerait quelque part, un endroit sauf.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Lun 10 Jan - 17:43

« Montez la garde s'il vous plait Jordan. »

Jordan répondit sans sourciller à la demande de Wells de monter la garde et cela lui rappela qu'elle était en mission et qu'elle devait oublier un peu son frère pour le moment. Elle prit donc son rôle très à coeur, tentant de rester le plus silencieuse possible mais surtout de rester vigilante parce que mine de rien y'avait du monde qui était à leur recherche et malgré cette cachette ils ne resteraient pas longtemps tranquilles.

Il y avait des Jaffas au pied de la montagne et du mouvement au niveau de la porte des étoiles. Jordan rentra pour avertir les autres, en tout cas ses supérieurs des mouvements qu'il y avait dehors.


"Sa bouge pas mal à la porte, je pense qu'ils ne vont pas tarder."

Ils allèrent donc dehors et purent voir par eux même de quoi il s'agissait. Jordan elle ignorait ce qu'était un super soldat mais la réaction de Fett lui fit comprendre que tout ceci n'annonçait rien de bon.

-« Tout le monde dans la grotte ! »

Elle ne se fit pas prier pour obéir aux ordres et rejoindre les autres à l'intérieur, d'après ce qu'elle avait compris Alix avait trouver quelque chose et ils pourraient peu être s'enfouir par là. Ce qui était sur c'est qu'il valait mieux pour eux ne pas trainer dans les parages plus longtemps.

-« On suit le couloir, de toute façon dehors comme dans la grotte, on est cuit avec les deux affreux qui arrivent. »

Jordan resta en arrière et garda un oeil sur les arrières du groupe donc, elle espérait ne pas se faire rattraper parce qu'elle sentait que toute histoire allait mal finir, s'enfoncer comme ça dans une grotte sans même savoir s'il y avait une sortie ce n'était pas bon. De plus cette galerie sentait mauvais, entre l'odeur du renfermer, le manque d'air et le fait qu'elle soit mal aérer et sans oublier le fait qu'elle glissait beaucoup, c'était vraiment une idée de malade que de s'enfoncer ainsi dans un boyau naturel. Jordan se dit que si Alix c'était planté elle lui mettrait elle même son poing dans la figure histoire de lui montrer que ce n'était pas parce qu'elle était blessé et qu'elle portait un arc et des flèches qu'elle était plus maligne que les autres, surtout si son idée les conduisaient dans un cul de sac. Ce qui pour Jordan était quasi obligatoire, à moins qu'ils se ne mettent à remonter sinon c'était foutu.
Il faisait de plus en plus chaud à l'intérieur et l'on respirait de plus en plus mal, les odeurs de sueurs en plus du reste rendait la marche difficile, surtout au niveau de la respiration. Jordan faisait de son mieux mais c'était dur de regarder devant elle pour ne pas glisser et en arrière pour garder le groupe à l'abri. Décidément elle avait accepté une mission pourtant si facile, et c'était loin d'être le cas.


-« On fait une pause ici. »

Ouf, Jordan ne demandait pas mieux. Un peu d'eau histoire de rester hydrater pendant encore quelques longs mètres lui fit du bien et elle en profita pour s'assoir un peu contre un rocher . Mais le doute était de plus en plus fort, ils ne sortiraient jamais de là et elle n'était pas tranquille, l'atmosphère était de plus en plus lourde.
Alix qui n'en arrêtait pas une seconde se fit rappeler à l'ordre et tout ceci ajouta encore à la pression de la situation, sans oublier qu'elle ne se laissa pas faire, se mettant à hurler plus fort que le chef, Jordan ne pu s'empêcher de soupirer d'une telle situation. Et comme si cela ne suffisait pas Wells s'y mis elle aussi, visiblement elle en avait après Bailey.
Jordan assista à la scène presque blasé d'une telle situation. Non mais franchement s'il fallait rester discret c'était foutu là, sans compter que les voix devaient raisonner.


-« FERMEZ VOS GUEULES ! Taisez vous ! Ici y’a un chef et c’est moi ! Maintenant vous m’obéissez ! Et fermez vos gueules ! »

Jordan sursauta lorsqu'elle entendit Fett leur crier dessus, il n'avait jamais parlé si fort et elle ne s'y attendait pas. Elle c'était concentré sur leurs arrières pendant la dispute, se levant et se mettant un peu à l'écart essayant de voir si elle pouvait entendre d'autres bruits que ceux de la dispute, mais rien.

Merde ! Un autre cri se fit entendre mais ce n'était pas humain ça, c'était certain. Jordan leva les yeux et regarda les personnes qui se trouvaient près d'elle et l'on sentait qu'elle n'était pas rassuré. Bien sur la dispute qui venait d'éclater n'y était pas étrangère et Jordan se sentait de plus en plus mal à l'aise. Etre coincé comme ça et se faire tuer n'était pas une idée qui l'enchantait, mais alors pas du tout, se faire prendre au piège et crier haut et fort leur position, mais quelle idée !!
Fett semblait inquiet lui aussi et lorsqu'il donna l'ordre de se remettre en route, Jordan fut bien contente, bien que rien ne leur indiquait que le chemin qu'ils allaient prendre ne les conduirait pas directement dans la gueule du loup, mais au moins ils n'attendraient pas bêtement qu'on vienne les cueillir.

Elle se mit donc en route, toujours en dernière position pour refermer la marche, priant intérieurement pour que tout se passe bien, du moins jusqu'à ce qu'ils soient à la lumière du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Alix Bailey
----------------
avatar
----------------
Soldat de 2nde classe
----------------


Nombre de messages : 2032

Arrivé au SGC : 07/07/2010

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 20
Profession: Extraterrestre
๏ Expérience:
13/3200  (13/3200)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Dim 16 Jan - 20:38


Bien qu'Alix y voyait mieux que les autres dans cette grotte naturelle, elle avait pourtant quelques difficultés à voir distinctement. Elle était restée seule avec Davis pendant que les trois autres soldats étaient aller voir l'avancement de la situation en dehors de la grotte. Les troupes Jaffas n'avaient pas l'air de bouger puisqu'ils n'étaient pas revenus en catastrophe se réfugier à la dernière minute. Alix aurait préféré qu'ils ne bougent pas du tout, ils risquaient de se faire repérer et donner la position de leur cachette par la même occasion. Tout en cherchant une issue possible dans les parois de cette grotte, petite à son gout, elle réfléchissait à la situation.
Elle reconnaissait qu'elle avait agit comme une imbécile mais personne dans cette expédition ne pouvait comprendre ce que représentait pour elle la souffrance d'une personne fouettée. Personne dans cette expédition n'avait eu à souffrir de coup de fouets, elle en était persuadée, ils l'aurait épaulé dans son action plutôt que de la mettre au rebus comme ils l'avaient fait. Ils ne pouvaient pas comprendre, ne venant décidément pas du même monde. Ok, ils ne s'aimaient mutuellement pas, ça c'était au moins fondé. Mais devant la souffrance d'une personne incapable de se défendre ils auraient du être en accord. Et bien que mécontent de son action, elle avait sentit leur soulagement sous leur colère. Mais en réalité, elle s'en foutait, elle en avait ras la casquette des Tauris et de leur folie meurtrière. Ils se prenaient pour des héros à soit disant vouloir libérer des peuples de l'emprise des Goa'ulds et finalement, tout ça pour quoi, pour utiliser contre ce même peuple, toujours sans défense, des armes qui les dépassait totalement et qui avait conduit à la destruction du village. Il ne fallait pas essayer de lui faire prendre des vessie pour des lanternes, ils auraient pu parfaitement maitriser les soldats qui étaient venus les affronter sous les ordres du roi ou du conseiller que savait elle, sans avoir recours à une telle violence. Tellement persuadé de leur toute puissance, ils avaient paniqué de se retrouver sans armes face à des hommes simplement armés d'épées. Ah, oui, ils pouvaient être absolument sur d'eux, avec leur pistolet bien rangé dans leur petit étuis de cuir. Ce qu'ils étaient ridicules... Décidément, la sauce ne prenait et risquait même de tourner au vinaigre si ce n'était déjà fait. La pression était forte et ils se retrouvaient dans une merde noire. Merde noire qui ne lui était pas seulement imputable à elle. Eux aussi avaient leur part de responsabilité dans cette histoire. Seulement, elle était persuadée que c'était elle qui allait tout manger. Comme d'habitude. Bref, il fallait que Alix se calme, car plus elle y réfléchissait, plus elle faisait un rapprochement conséquent et important entre les Grands Maitres et les soldats Tauris. Dans son esprit, il ne valait pas mieux les uns que les autres.
Les Goa'ulds aimaient avoir du pouvoir sur les peuples sous développés et faire des hommes leur guerrier et les Tauris de leur côté, tentaient de convaincre ces petits peuples que les Goa'ulds n'étaient pas des Dieux, a contrario, de simples mortels comme tout le monde... Mais voilà ce qu'il advenait des peuples qui avaient des réticences à les croire soit à cause de leur trop grande insistance à respecter leur préceptes, soit à cause de la peur ou bien encore à cause des souverains qui ne les croyaient tout simplement pas... Eh bien, les Tauris n'avaient aucun scrupule à laisser ces peuples seuls face à leur problème, ou même à les tuer et à détruire leur village. Oh oui, c'est sur que c'est une bonne solution. Quelle bande de crétins dégénérés ! Pas un pour rattraper les autres... Non, il ne fallait pas qu'elle pense cela. Sinon, elle allait partir vers une autre planète et laisser Davis seul sur la sienne. Elle n'en revenait pas qu'un seul homme ait assez d'influence sur elle pour qu'elle s'oblige à rester sur une planète qu'elle prenait peu à peu en horreur... Cette relation était vraiment malsaine, à défaut, elle le devenait. Alix coula un regard vers Davis, encore groggy, et se radoucit. Tant pis, ça en valait la peine, elle le sentait. Et était prête à se battre pour cela, même contre les autres Tauris.
Alix cherchait toujours une ouverture, une main devant elle plaquée contre la paroi rocheuse... Tiens, un courant d'air. Elle y passa la main, fit le tour de l'entrée et remarqua qu'elle était bien fine. Néanmoins, les membres de l'expédition étaient tous assez minces, leur équipement les grossissait mais ils passeraient tous sans trop de problème. Ce qui ne serait sans doute pas le cas des Jaffas qui éprouveraient certaines difficultés. Les armures n'ont pas que du bon. Elle jeta un dernier coup d'œil en arrière et s'engouffra dans l'ouverture de cette nouvelle cavité. Il fallait qu'elle vérifie si s'agissait d'une vraie sortie... En effet, c'en était bien une. Elle était très sombre, de loin Alix remarqua un carrefour. Elle revint sur ses pas et regagne la cavité dans laquelle elle avait laissé Davis seul quelques dizaines de secondes. Il n'avait pas bougé mais était toujours conscient. Elle gagna rapidement l'entrée de la grotte et fut rejointe à mi-chemin par Fett, Lambert et Wells qui revenaient de leur expédition. Leur mine sinistre ne dit rien de bon à la jeune Alix. Elle remarqua bêtement qu'elle était la benjamine de l'expédition, comme de la première d'ailleurs. Revenant au moment présent, elle leur demanda de les suivre rapidement et leur montra l'entrée de la nouvelle cavité. Surement leur meilleur moyen de fuite et donc de s'en sortir. Alix s'inquiétait quand même de voir cet nouveau couloir rocheux s'enfoncer dans les profondeur de la montagne et non remonter vers une quelconque ouverture plus haute qui les conduirait plus en hauteur dans la montagne. Comment savoir où ce chemin allait les mener ?
Fett ordonna à tous de s'engouffrer dans ce chemin. Ils n'avaient pas de grand choix, soit ils sortaient, soit ils descendaient dans les profondeur. Alix ne savait quel nouveau danger les menaçait mais il ne devait pas être bon pour que Fett lui ordonne de s'aventurer dans un chemin totalement inconnu. Contrairement aux plus grands de l'expédition, Alix tellement petite n'avait pas besoin de se baisser pour parcourir cet étroit couloir. Des fois, ça avait certains avantages.

Le chemin lui semblait plus long que lorsqu'elle l'avait seule. Fett blessé à la cuisse était devant, éclairant les obstacles de sa lampe torche, puis venait Davis, dans les vapes toujours. Les deux autres femmes fermaient la marche. Un à un, ils allumèrent leur lampe torche, éclairant le chemin sinueux. Davis ne manqua pourtant pas de trébucher mais Alix le rattrapa comme elle put avant qu'il ne s'écrase et se blesse à terre. C'est qu'il pesait lourd l'animal, l'exercice lui blessa le dos. Foutu faux mouvements. Ils pouvaient reprendre leur marche.
Après une bonne demie heure de marche, Fett fini par s'immobiliser dans une nouvelle cavité, plus petite que la première. Une puissante odeur d'animal sauvage y régnait. Alix n'aimait pas ça, elle avait un mauvais pressentiment. Ne souhaitant pas rester sur place trop longtemps, elle continua l'exploration pour y trouver une nouvelle issue. Une main toujours plaquée contre la paroi, en quête d'une cavité ou d'un courant d'air. Elle laissait les autres se reposer tandis qu'elle continuait ses recherches, ne pensant pas que cela créerait un problème. C'était mal connaitre le colonel. Pourtant, il ne l'avait rabrouée quand elle avait trouvé le canal par lequel ils venaient de passer. Elle tomba sur une intersection. Un des chemins montait tandis que l'autre descendait plus en profondeur. Bien que son odorat ne soit pas plus développé que cela de la moyenne, elle ne put que remarquer que l'odeur d'animal était plus forte dans le chemin descendant. Le choix était fait, il fallait prendre l'autre. Doucement, elle s'avança dans le chemin ascendant. Celui qui lui donnait le plus confiance. Elle ne comptait pas aller trop loin, cherchant juste un chemin pour leur permettre de fuir. Elle fut vite rattrapée par Fett qui passa ses nerfs sur sa pomme :


Bailey ! Rester ici ! j’en ai plus qu’assez de vous voir vous éloigner et de causer de nombreux problèmes.
Bordel de merde ! Restez ici ! C’est à cause de vous si tout ça est arrivé !


C'en était trop pour Alix. La jeune femme ne comptait pas s'énerver autant mais cette fois la coupe était pleine et elle déborda. Il n'avait pas fallu grand chose pour que toute la colère d'Alix explose et le colonel en eut pour ses frais.
Alix en avait par dessus marre qu'il se prenne pour un petit chef mais surtout qu'il pense encore avoir du pouvoir sur elle. Depuis quand en avait il ? Jamais et il n'en aurait jamais pour la simple et bonne raison qu'Alix n'était pas une Tauris, qu'elle n'était pas un soldat et donc qu'elle n'était sous ses ordres tout court. Mais cela, il semblait beaucoup l'oublier et surtout au moment de cette mission ou il outrepassait ses droits.
De quel droit se montrait il grossier envers elle ? Elle ne l'avait jamais insulté, jamais ! Et il se permettait de lui gueuler dessus alors qu'elle ne cherchait qu'une issue pour les sauver. C'était ainsi qu'elle était remerciée ? Il allait donc voir un peu ce qu'il en coutait de chauffer une extra terrestre.
Et en plus, il lui mettait tout sur le dos ? Alors là non, il dépassait vraiment les bornes. Si elle était responsable de ce qu'il s'était passé, il l'était tout autant qu'elle et il se devait d'assumer ses actes. Ni une ni deux, elle répliqua en élevant la voix plus qu'elle ne le pensait :


Oh ça va hein !! Vous êtes mal placé pour me dire ça !! Ce n'est pas moi qui ait balancé une bombe dans un village construit avec du bois ok ? Alors si je suis responsable vous aussi ! Tout en muscles mais rien dans la tête, vous n'avez même pas pensé que c'était un piège depuis le début !
Et si je ne reste pas en place c'est pour trouver une issue !!


Mais rien à branler ! Vous ne savez pas respecter des ordres ? Rester à votre putain de place ?

Non, parce que je ne suis pas sous vos ordres !

Alix allait continuer de plus belle avant d'être interrompue par Wells qui s'en mêlait. Enervée, elle se demanda quel était le problème de cette femme et de quoi elle se mêlait. Cette histoire ne la regardait absolument pas et elle, en revanche, elle outrepassait ses droits. Mais après, qu'elle fasse ce qu'elle voulait aussi. Alix n'en avait au fond strictement rien à foutre du moment qu'ils rentraient tous en vie à la base. Seulement, comme elle s'y attendait, c'était contre elle que Wells en avait. Forcément, elles ne pouvaient pas se voir depuis le début. Wells à son tour s'en prit donc à Alix, l'accusant de tout ce qui venait de se passer. Elle fit même une profonde allusion au fait qu'elle se soit interposé entre le garde et l'esclave. Si elle le prenait comme ça, elle n'allait pas le regretter aussi. Elle ne croyait quand même pas qu'Alix allait la laisser l'insulter sans répliquer ?!! Énervée pour énervée, autant crever les abcès et déballer son sac. Au moins, tu auras été dit:

Et toi alors, tu te prends pour une petite sainte peut-être ? Tu crois que t'as rien à te reprocher et que j'aurai du rester bien sagement à ma place comme toi ? Mais qu'est ce que t'y connais au coup de fouets ? Tu vas pas me faire croire que t'en as déjà reçu alors arrêtes avec tes leçons de morale à deux balles ! Tu te crois meilleure que moi à avoir vécu dans ton petit confort et sans problèmes ? C'est ça ? Parce que je suis pas de ton monde, je ne suis qu'une merde ? Mais qu'est ce que t'en sais, hein ? Qu'est ce que tu connais à la vraie souffrance, rien du tout !

Sur ces derniers mots, Alix lui tourna le dos et souleva sa tunique. Elle dévoila aux regard de tous les longues cicatrices, marques caractéristiques des nombreux coups de fouets qu'elle avait reçu dans le passé. Il fallait vraiment qu'elle soit énervée pour le faire car jamais elle ne l'aurait fait en tant normal. Après quelques bonnes secondes, histoire que tous comprennent que sa vie à elle n'avait rien à voir avec ce que eux avaient pu vivre, elle rabaissa vivement sa tunique et fit de nouveau face à Wells prête à dégainer de nouveau. Maintenant, elle pouvait comprendre pourquoi Alix avait agit ainsi même si la jeune femme savait qu'elle n'était pas en mesure de le faire. Intérieurement, elle se promit de la fouetter autant qu'elle l'avait été pour bien lui faire comprendre les souffrances physique et psychologique que cette torture engendrait. Une nouvelle vague de reproche au bord des lèvres, elle fut coupée par Fett qui se mêlait à son tour de ce qui ne le regardait pas.

FERMEZ VOS GUEULES ! Taisez vous ! Ici y’a un chef et c’est moi ! Maintenant vous m’obéissez ! Et fermez vos gueules !

Eh bien, il y croyait toujours apparemment ! Oh non, ça n'allait pas se passer comme ça. Et pour une fois, les deux femme semblaient d'accord. Elles se tournèrent vivement vers l'officier prêtes à en découdre. Pendant toute cette dispute, Lambert et Davis étaient restés silencieux.
Un bruit sauvage se fit entendre. Il provenait du chemin descendant. Alix avait eu raison de se méfier de cette puissante odeur d'animal sauvage. Elle s'apprêtait à faire part du danger aux autres lorsque Fett lui ordonna de s'engouffrer dans l'autre chemin. Tiens, étrangement, le fait que Alix est fureté ne le dérangeait plus. Quel hypocrite.... Mais pas le temps de s'énerver davantage. La colère avait fait place à la peur, une peur profonde. Alix avait rarement peur et ce n'était jamais bon lorsqu'elle l'avait. Elle regarda le chemin puis une respiration soudaine lui fit dresser l'échine. Avec rapidité, elle se précipita dans le silence le plus absolue sur Davis pour retenir son éternuement. Ce n'était pas du tout le bon moment. Elle essuya sa main un peu gluante sur son pantalon mais....deux éternuements plus tard, le silence se fit sinistre. La pression était palpable. Puis, ce fut le choc et un rugissement abominable trancha le silence des profondeurs de la montagne. Fett eut à peine le temps de donner son ordre de fuite qu'elle aidait déjà Davis à se relever. Tous, oubliant momentanément leur grief, se mirent à fuir un prédateur plus dangereux encore que les Jaffas. Lambert avait pris la dernière position mais Alix restait près d'elle. Elle avait plus l'habitude des prédateurs que les Tauris.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Wells
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 1301

Arrivé au SGC : 10/04/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26
Profession:
๏ Expérience:
15/3200  (15/3200)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Dim 16 Jan - 23:01

Lorsque le Colonel fut apte à se remettre debout il ne perdit pas une seconde pour aller voir se dont Wells lui avait parlé. Les deux observèrent le camps Jaffas à la recherche de la moindre faiblesse. La française ressentait un certains malaise à cause de sa réaction une heure plus tôt quand il s'était retiré une flèche de la jambe comme un barbare. Elle était prise entre les remords et la conviction que cet homme n'était qu'un idiot. Un idiot qui l'avait sorti du merdier durant les missions précédentes...
La voix de Jordan coupa net à ses divagations, et ce qu'elle dit fit monter des angoisses refoulées, et son estomac se noua. Elle s'était doutée dès le départ que sa finirait comme ça; dans la salle de briefing elle avait voulu croire le général, se rassurer, mais au fond elle l'avait toujours su. Elle regarda la porte des étoiles et discerna à peine les formes des deux supers soldats qui s'enfonçaient en courant dans la pénombre de la plaine.
Fett ordonna de rentrer dans la grotte. Il expliqua la situation à Alix qui s'occupait avec beaucoup d'attention de Paul Davis. Ils allaient devoir bouger d'ici car les Kulls ne mettraient pas longtemps pour trouver leur petit repère. Alix parla d'un tunnel qu'elle avait trouvé un peu plus loin. L'idée de s'enfoncer sous terre ne rassura pas le moins du monde la française mais ils n'avaient pas vraiment le choix; et dehors ils auraient peut être une chance durant la nuit, mais lorsque le soleil serait levé, ils ne tiendraient pas une heure. L'option du tunnel fut donc choisie.

Fett prit la tête du groupe, et marchait lentement, assurant chacun de ses pas. D'un côté Nathalie comprenait cette attitude, surtout que sa blessure à la jambe était encore très très fraiche. Mais elle avait une terrible envie de sortir de cet endroit. Il faisait de plus en plus froid, le passage était étroit, humide, et si leur torches venaient à tomber en panne, ils seraient dans l'obscurité la plus totale. Et vu comment s'était pentu, sans la moindre chance de pouvoir un jour revoir la lumière du jour. Mourir ici. Loin et oublié de tous... Plusieurs fois durant leur petite marche Nathalie eut des moments de panique qu'elle tâcha de contrôler au mieux.

Quand Fett eut plus d'assurance est accéléra le pas, se fut au tour de Paul Davis de ne pas réussir à suivre. Décidément ils n'étaient pas prêts de sortir de cette grotte vivants. Alix essayait de le gérer comme elle pouvait. Alix... A chaque fois que la française pensait à elle, une soudaine envie de lui foutre une bonne baffe la prenait. Il avait fallu qu'elle fasse dégénérer la situation la conne !

Sans sa montre Nathalie n'aurait jamais pensé qu'ils n'avaient marché qu'une heure avant la halte de Boba. Elle avait l'impression que sa faisait des heures qu'elle était dans les profondeurs du monde, en direction de la demeure d'Hadès. Cette galerie n'était pas naturelle. Elle était bien trop longue et continue. Était-ce un refuge ? Peut etre lors d'une domination Goa'uld... Jordan attira son attention sur les parois: elles étaient recouvertes de pierres rouges et brillantes, comme celle du vieux chaman. L'estomac de Nathalie se noua en repensant à ses dernières paroles. Elle toucha l'une des pierres: splendide. D'un petit coup de crosse discret elle la détacha du mur, et la mis en poche.

Lorsqu'elle se retourna, le colonel Fett était entrain de jeter Alix. Enfin! Alix répondait. Au début Nathalie se délecta de ce spectacle. Les deux coupables se jetant la faute l'un sur l'autre. Aujourd'hui elle ne sait pas pourquoi elle s'est jetée dans la dispute, mais elle en avait des choses à dire !


« Arrêtez de jeter la faute sur l'autre tous les deux ! Vous êtes tous les deux fautifs ! Quelle idée débile d'intervenir dans LEUR affaires alors que la situation était tendue !! Il faut vraiment être débile ! Et pour quoi ? Quelques coups de fouet ?! Sa a mené à ce désastre que vous, colonel, avait créé, par cet acte irresponsable ! Quelqu'un de votre rang n'a pas à perdre le contrôle ! C'était totalement débile ! Dangereux pour votre équipe ! Et bien trop puissant ! A cause de vos deux actes, on se retrouve dans cette PUTAIN de grotte, avec une chance sur deux d'y crever ! SEULS ! »

En cet instant elle se sentit vidée. Ce vide laissa place à un terrible remord par rapport aux propos qu'elle avait tenu en vers le colonel. Elle baissa les yeux face à son regard. Mais Alix relança sa colère.

« Non ma mignonne ! Je suis dans l'armée, mais je n'ai JAMAIS rien vécu de dure. C'est con pour toi, si tu m'avais dit ça y a 15 ans tu aurais eu totalement raison, mais aujourd'hui tu parles sans savoir. Et certaines fois il faut savoir FERMER sa gueule et garder pour soi ! C'est comme ça ! Tu n'es pas leur Dieu ! Tu NE peux PAS à toi seul les faire changer. Pour qui tu te prends ?
Et puis tant qu'on y est, tu fou quoi avec nous ? Pourquoi tu acceptes de faire des missions si c'est pour en faire qu'à ta tête ? Sa te tuerai des faire des EFFORTS ? J'imagine que ce n'est pas facile pour toi ! Je le conçois totalement !! Mais il n'empêche que ce n'est pas une raison pour la jouer solitaire ! On est une EQUIPE ! Et ce n'est pas du tout ce que je vois là ! Et... »


Le colonel lui coupa la parole. Qu'est ce qu'elle avait fait... Elle voulut s'excuser, quand un rugissement se fit entendre. Là, c'était la merde. Plus aucun bruit, peut être que ce qui avait fait ce bruit ne les avait pas repéré.

Maintenant c'était le cas. En plus de retarder le groupe il éternuait juste quand il fallait pas. Le colonel choisit le chemin qui les éloignerait du rugissement. Un silence pesant régnait.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Jeu 20 Jan - 20:32

Les heures se suivaient et se ressemblaient dans ces montagnes. L’obscurité était devenue la seule compagnie des terriens, qui avaient pu continuer leur chemin sans subir d’attaques. Les goa’ulds ne pouvaient pas pénétrer ici aussi facilement que l’équipe du SGC et la bête sauvage semblait être trop loin derrière eux maintenant. Alix restait quand même sur ses gardes, toujours très préoccupée par ce mystérieux monstre des cavernes. Arrivés dans une nouvelle galerie souterraine difficilement praticable, tout le monde purent sentir de légères secousses. En haut, les stalactites tremblaient et les plus fragiles se détachèrent du plafond, s’écrasant lourdement au sol. L’endroit commença à trembler de plus en plus, comme si le lieu n’était plus stable, tel un château de carte sur le point de s’écrouler…
Les terriens se résolurent à continuer de marcher avec prudence et prirent un chemin étroit d’où l’air était un peu plus frais. Et à force d’avancer, tout le monde put apercevoir la lumière… de la lune. Le petit couloir laissait place à une ouverture sur l’extérieur, d’une altitude élevée tel un balcon donnant une vue sur un autre morceau de la montagne en face, d’où une cascade d’eau était l’unique trouble fait des lieux.
Ils purent alors découvrir pourquoi la structure tremblait comme ça depuis un certain temps… Dehors, des Al’kesh survolaient la zone en bombardant toute la surface de la montagne. Apparemment, les goa’ulds avaient décidé que si les terriens ne se décidaient pas à sortir de là pour se rendre, alors ils y resteraient coincés toute leur vie. Boba prit la décision de sortir de là et de tenter leur chance dehors, pendant la nuit, stoppant leur périple à travers les cavernes rocheuses. Encore une fois, il prit les reines de cette équipe sans vraiment parlementer avec son équipe, ce qui eut pour effet d’irriter Alix une fois encore. Fett demanda alors à sortir les cordes des sacs pour pouvoir descendre en bas et retrouver la terre ferme et les quelques brindilles d’herbes qui s’y trouvaient. Les cordes reliées les unes les autres et attachées à une pierre aussi solide qu’une armure de Kull, tout le monde put descendre chacun son tour et sortir de cet endroit. Il faisait nuit mais le champ de vision n’était pas aussi réduit qu’il aurait pu l’être plus tard dans la soirée. La pleine lune surveillait l’équipe de là haut, tel un être bienveillant.
La première chose que les terriens remarquèrent, c’est qu’il n’y avait à priori aucun jaffa dans les parages, et que s’ils se faufilaient en longeant le contrebas de la montagne, ils pouvaient se cacher des al’kesh pendant un moment. Les vaisseaux goa’ulds dans le ciel ne cessaient de bombarder une zone qui s’étendait à plusieurs kilomètres, éclairant le paysage d’un rouge explosif et plongeant plusieurs centaines de mètres carrés dans un feu mordant. L’équipe ne resta pas là à attendre de se faire prendre et courut, telle une équipe de commando, dans l’ombre de la montagne. La porte des étoiles n’était pas à vue et personne ne savait si elle se trouvait pas loin, où s’ils allaient devoir faire un grand détour pour la rejoindre. En tout cas, il n’y avait aucun jaffa patrouillant ici…
Avant de se remettre en route, Boba tint à mettre les points sur les i et demanda de la discipline dans ses rangs, chose indispensable s’ils voulaient tous quitter cette planète en vie…
Soudain, une vision apocalyptique se dévoila aux hommes du SGC. Positionné au milieu d’un chemin montagneux en pente à une centaine de mètres de là, un super soldat restait immobile et surveillait les alentours, telle une tour de garde prête à mitrailler le moindre ennemi qui passerait. Avec les alentours en feu, dû aux bombardements des al’kesh et à l’embrasement de la faune sauvage, l’ombre du Kull apparut parfaitement aux yeux des terriens, qui se mirent immédiatement à couvert grâce au relief particulier des lieux. Mais ils ne pouvaient pas rester longtemps dans cette position, un al’kesh pouvait les survoler d’un moment à un autre.
Malgré l’obscurité, tout le monde se mit d’accord sur le fait que le guerrier Kull leur tournait le dos.
Boba devait choisir : faire demi-tour, créer une diversion ou profiter de cette unique occasion pour passer discrètement dans le dos du soldat d’Anubis ? Le plus difficile était de prendre une décision et si possible, se mettre d’accord avec tous les membres de l’équipe…



[Aie aie aie, avec ces coupures, j'ai vraiment eu du mal à rp. La mission ne durera plus très longtemps je pense surtout s'il y a l'intrigue en route... Pour ce post-ci, vous avez jusqu'au 30 janvier pour répondre. N'hésitez pas à avancer un peu plus loin, vous n'êtes pas obligé de vous arrêter pile là où s'arrête mon post. Comme d'hab, si y a des questions, par MP...]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Mer 26 Jan - 23:31

Les boyaux et les petites cavernes se succédaient les uns après les autres. Plusieurs heures avaient passées depuis que notre nouvel ami s’était fait remarqué. Mais depuis un certain moment, il ne se manifestait plus. Il avait continué à nous mettre la pression en lâchant quelques cris alors que nous détalions comme des lapins. Mais visiblement, il avait renoncé à courir après son déjeuner. Peut-être que nous n’étions pas a son goût. Quoiqu’il en soit, nous étions tranquille pour le moment. Au final, nous ne savions même pas à quoi ressemblait la bestiole. Seul l’aspect rocailleux des parois environnantes semblait gravé dans mes rétines.

* Je commence en avoir marre de jouer les spéléologues. *

Je commençais à avoir l’impression de vivre dans cette montagne depuis toujours. Et je n’espérais pas finir aveugle, la peau blanche comme un cul, réduit à bouffer les jeunes femmes aventurières pour devoir survivre. Une descente en enfer, cette randonnée. Le boyaux dans lequel nous étions déboucha sur une caverne remplie de stalactites et de stalagmites. Il ne manquait que les peintures rupestres et j’avais trouvé une grotte préhistorique extra-terrestre. Soudain, il y eu une secousse. Puis une autre. Et encore une autre. Les pics de pierres vibraient et bougeaient. Les secousse se rapprochaient. Certaines se décrochaient et s’écrasaient au sol dans un fracas chaotique.

-« J’ai pas l’impression que cet un tremblement terre ! »

Je fis signe au groupe de reprendre la route. Mieux valait ne pas rester camper ici, a moins de vouloir terminer avec un caillou pointu à la place de la tête. Les secousses commencèrent à être moins fortes. Elles s’éloignaient. Mais ce n’était pas important, nous arrivions à la sortie de la grotte, et à en croire la lueur argentée à la sortie de la montagne. J’accélérais le pas, pressé de sortir de ce trou à rat. Quelle joie de voir la lune en haut, dans le ciel. En face, je pouvait discerner une autre montagne où coulait une cascade. Mais au lieu d’entendre le bruit sourd de l’eau qui tombait, c’était celui de bombes à énergie qui se faisait entendre. Un coup d’œil vers l’est, et je pouvais voir des alkeshs qui bombardaient la zone, laissant de grande trainée orangées derrière eux.


-« Je le savais que ce n’était pas un tremblement de terre. Ils ne nous enterrerons pas, on tente notre chance dehors.»

Nous étions sur une sorte de plate forme naturelle surélevée. En bas, nous pouvions peut-être reprendre notre route. Je fis signe à tout le monde de sortir les cordes et de se préparer à descendre en rappel. Associées entre elles et amarrées à un gros rocher, notre système semblait fiable. Je fis signe à Wells de passer en premier, puis Lambert, Alix et Davis. Une fois tout le monde en bas, je descendis à mon tour. Les alentours semblaient calmes. Il n’y avait pas de jaffas apparemment. Je repris la tête du groupe. Avançant tranquillement, les sens aux aguets. Si la lumière de la lune nous aidait, il était nécessaire d’être à l’écoute des alentours. Nous prenions direction plein ouest. La porte n’était pas dans les environs immédiats, il fallait tenter notre chance. Les alkeshs continuaient au loin leur travail de destruction.

-« Au passage, tout le monde se tient à carreau. On est dans une zone très dangereuse. »

Nous avancions encore un peu. Au loin, devant nous, des flammes rouges-orange s’élevaient dans le ciel. Peut-être allaient-elle nous protéger dans jaffas. Nous rapprochions encore plus de celle-ci, quand je discernait quelque chose sur notre route. Tel une statue parfaitement immobile, un kull se tenait là. Il n’avait pas dû nous remarquer. Des membres de l’équipe me firent remarquer qu’il était surement de dos. Une décision s’imposait. Faire demi-tour nous obligeait à nous rapprocher de la zone de bombardement des alkeshs. Pas question de retourner dans les grottes. Une diversion semblait la meilleure solution.

-« Lambert, vous allez lancer une grenade à quelques dizaines de mètres du kull. Nous autres on se planque. Quand le kull se dirigera pour voir ce qui se passe, on se déplace vite fait dans son dos. Attention au bruit, sinon on est mort. Lambert, en position. »

J’invitais le reste du groupe à se mettre à couvert, pendant que le soldat se mettait en position. Je lui fis un bref signe de tête quand tout le monde fut en place.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Mar 1 Fév - 11:25

Cette petite virée dans les grottes commençait réellement à être longue et personne ici ne semblait savoir ou se trouvait la sortie si sortie il y avait. Jordan fatiguait pas mal à toujours surveiller leurs arrières et le fait des divers bruits dont le son était amplifié ici personne ne se sentait réellement à l'aise. D'ailleurs aucun d'eux n'était clostrophobe ce qui fut une chance parce que même si les yeux c'étaient habitués au peu de lumière ici, le boyau qu'ils empreintait était de plus en plus étroit. Et pour couronner le tout la grotte tremblait, fait étrange d'ailleurs qu'aucun d'eux ne pouvait expliquer.

Et c'est après une longue très longue marche qu'ils finirent par sortir de cette grotte. Jordan ne pu s'empêcher de sourire mais surtout de respirer un bon coup, on avait beau dire l'air était pesant et puis sa sentait jamais bien bon dans une grotte alors une fois dehors elle se sentit revivre. Ils étaient loin d'être sortit d'affaire mais suffisait à la rendre heureuse.


-« Je le savais que ce n’était pas un tremblement de terre. Ils ne nous enterrerons pas, on tente notre chance dehors.»

Ils étaient bien sortit mais le problème c'est qu'ils étaient en hauteur et rester là c'était un risque de plus pour toute l'équipe. Jordan était d'accord de rester dehors seulement il ne fallait pas rester là, ils étaient trop visible puisqu'en plus la lune était de sortie et on y voyait presque comme en plein jour.

"Et on est où maintenant ?"

Elle ne parlait à personne en particulier mais le fait d'être dans cet endroit qui n'était pas meilleur que la grotte ne la rassurait pas vraiment. Puis Fett leur fit signe de sortir leur corde et elle trouva l'idée risquer mais bonne. Elle fit donc ce qu'on lui demandait et tous ensemble ils firent une corde assez longue pour leur permettre de descendre en rappel le long de la paroi rocheuse. Jordan descendit à son tour, faisant en sorte de le faire rapidement mais prudemment quand même. Elle fut soulager une fois que ses pieds se posèrent sur le plancher des vaches comme on dit vulgairement. Rien de mieux que la terre ferme pour elle.
Elle reprit son poste c'est à dire couvrir les arrières du petit groupe tandis que celui-ci reprenait la route.


-« Au passage, tout le monde se tient à carreau. On est dans une zone très dangereuse. »

Aucune porte des étoiles en vue, rien de familier d'ailleurs. Ils leur faudrait encore marcher longtemps au risque de prendre le mauvais chemin, mais tel était leur destin, car rester ici n'arrangerait pas leurs affaires non plus.

Soudain tout le monde cessa d'avancer et chacun se tapit le plus possible contre le sol, un de ses fameux super soldat se trouvait là non loin d'eux et ses sens devaient être aiguiser donc ils se devaient d'être prudent.


-« Lambert, vous allez lancer une grenade à quelques dizaines de mètres du kull. Nous autres on se planque. Quand le kull se dirigera pour voir ce qui se passe, on se déplace vite fait dans son dos. Attention au bruit, sinon on est mort. Lambert, en position. »

"Bien Colonel !"

Lambert rampa un petit peu pour se retrouver dans la bonne direction et sortit une grenade qu'elle dégoupilla, se releva un peu et lança le plus fort et le plus loin possible la grenade qui explosa quelques secondes plus tard, lui laissant le temps de rejoindre le petit groupe et de suivre la manoeuvre commander par Fett.


[HJ : désolé pour mon temps de réponse mais j'avais prévenu de mes différentes absences.]
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Dim 13 Fév - 14:17

Lambert balança la grenade, dont le bruit tonitruant vint s’ajouter aux sons d’ambiance des bombardements un peu plus au loin. Sauf que celui-ci attira l’attention du Kull comme une bête sur ses gardes, et le guerrier indestructible leva son bras, prêt à mitrailler le moindre ennemi. Il fit quelques pas sur le côté pour se rapprocher de la zone choisie par Jordan pour faire la diversion, et Fett ne se fit pas prier pour faire bouger son équipe pendant qu’il était encore temps. Ils contournèrent le soldat d’Anubis avec une facilité quelque peu déconcertante. Ils longèrent alors une sorte de muraille rocheuse collée à la montagne sur une cinquantaine de mètres et purent avoir une autre vision du paysage : la plaine avec la Porte des étoiles au loin… Et une quinzaine de jaffas qui leur barrait la route…
Un campement avait été rapidement installé à leur arrivée et se trouvait entre les terriens et la porte des étoiles. Sur le coup, Boba se demanda s’ils pouvaient essayer de passer en force… Mais il était déjà trop tard, une patrouille de jaffa revenant des montagnes croisa la route des terriens, à quelques dizaines de mètres de distance à peine.


« Kree Jaffas ! » Hurla le premier, complètement surpris de voir leurs ennemis juste ici devant leur nez.

Les tirs ne se firent pas attendre mais ce furent les terriens qui réagirent le plus vite, prêts à faire ce geste depuis bien longtemps, ils ne se firent pas prier pour enfin presser la détente et tuer du serpent.
Les projectiles fusèrent et chacun des deux camps se mit à couvert là où il pouvait. La puissance de feu des humains avait déjà neutralisé cinq jaffas mais le sixième et dernier resta en vie assez longtemps pour souffler dans son cor de guerre, qui résonna bien au-delà de ce relief montagneux. Avec le campement jaffa pas loin, les terriens se retrouvaient dans une bonne galère.
Un tir précis de Lambert explosa la cervelle du soldat ennemi mais d’autres arrivèrent en renfort très rapidement. Il en venait de partout : des chemins cachés dans la montagne, du campement, et même bientôt des airs avec les Al’kesh.
Le groupe terrien campa sur sa position et ouvrit le feu, attaqué sur tous les fronts. Si ce n’était quelques gros cailloux, les couverts se faisaient rare ici et ils ne pourraient pas tenir très longtemps. Boba décida de courir vers la porte, quitte à traverser le campement dans un dernier geste fou et suicidaire pour essayer de se sortir d’ici. Mais leur élan de motivation fut coupé court par Davis, touché en plein ventre par un tir venant du flanc gauche. Une dizaine de tirs similaires vinrent cribler les alentours, et l’un d’eux frôla dangereusement les fessiers de Jordan. Un coup d’œil par-dessus son couvert et Boba aperçut le guerrier Kull qu’ils avaient croisé peu de temps avant. Des jaffas en profitèrent pour venir au corps à corps mais Alix, bien caché dans l’obscurité de la nuit, sauta sur eux et sortit ses épées, cisaillant sans pitié, coupant bras et tête et planta ses lames dans les poches ventrales de ces jaffas impuissants face à la fougue de la guerrière.
Nathalie balança une grenade sur le Kull, sans effet immédiat si ce n’était de gagner un peu de temps.
Malgré tout leurs efforts et leur résistance acharnée, les terriens ne feraient pas le poids. La fin était toute proche… C’est ce que tout le monde pensa jusqu’à ce qu’un hurlement inhumain vint mettre fin au conflit…
Sortant des profondeurs de la montagne par centaine, des animaux en forme de chiens enragés s’abattirent sur leurs proies. Certaines bêtes étaient des colosses de plusieurs centaines de kilos, courant aussi vite qu’un guépard, dotées d’une mâchoire qui faisaient d’elles probablement les pires carnivores de la galaxie. Elles étaient toutes de tailles variées mais l’une d’elle se démarquait des autres : la mère… Celle qui avait été réveillée dans la montagne, que les terriens avaient pu entendre et qu’ils avaient cru semer.
La bête s’était réveillée et avait lancé son clan sur les envahisseurs qui osaient empiéter sur leur territoire sacré…
Tous les clebs partirent à la chasse au gibier, chacun s’occupant de sa propre proie. Il suffit de dix petites secondes pour qu’une quinzaine de jaffas soient neutralisés, tentant vainement de résister à la charge des monstres enragés. Ceux-ci sautaient aux coups des soldats d’Anubis, croquaient leur chaire et en faisaient leur repas du soir. La mère bondit même en avant et avala d’une traite le guerrier Kull, sans digérer, enlevant une sacré épine du pied des terriens.
Mais les hommes de Fett ne furent pas totalement épargnés, un chien sauta sur Alix et ses griffes s’attardèrent sur le dos de la jeune femme. Celle-ci cria de douleur, ce qui alerta Lambert qui ne tarda pas à l’aider en vidant son chargeur sur la bête. Boba analysa la situation. Il vit que les bêtes étaient principalement en train de bouffer du jaffa. Il décida alors de courir vers la porte des étoiles. Avec Jordan, il porta Davis inconscient et ne traina pas à partir, suivit d’Alix et enfin Nathalie. Cette dernière fut rattrapée par un des prédateurs extra-terrestres, qui vint refermer ses crocs sur sa chaussure, déchirant toute sa semelle. Gênée dans sa course, Wells tomba au sol et fut livrée à la bête.
Mais dans sa chute, la petite pierre rouge qu’elle avait décrochée de la paroi rocheuse peu de temps avant glissa de sa poche, non loin des babines de l’animal. Celui-ci observa de ses pupilles hostiles le caillou, émit un petit grognement et finit par faire demi-tour, sautant à la gorge d’un jaffa pas loin qui croyait pouvoir s’enfuir tranquillement.
Nathalie fut surprise mais soulagée, prit la pierre dans sa main et repartit avec les autres, laissant derrière elle sa godasse déchiquetée.
Et alors qu’ils n’étaient plus très loin de la porte des étoiles, ils entendirent tous un hurlement de douleur. Le groupe se retourna pour voir ce qu’il se passait et tout le monde put voir la mère des bêtes vaciller alors qu’elle ne présentait aucun signe de blessure sérieuse. Elle déglutit difficilement, crachant les restes d’un jaffas à peine gobé, juste avant que son ventre n’explose tel un ballon de baudruche rempli d’organes et de liquide jaunâtre.
L’animal mourut sur le coup et son corps s’affala sur la plaine. Sortant de sa blessure au ventre tel un intrus qui n’aurait jamais eu être là, le guerrier Kull avalé quelques temps plus tôt avait fait du nettoyage intestinal, détruisant la bête de l’intérieur. Le super soldat était recouvert de liquide puant mais cela ne l’empêcha pas de reprendre le combat, tirant sur tous les autres clebs qui vinrent l’attaquer pour venger la mort de leur mère.
Les terriens profitèrent de l’affrontement pour se faire la male. Arrivé au DHD, ils entrèrent les coordonnées de la Terre et envoyèrent le code. Au loin, ils purent entendre les hurlements des quelques jaffas encore survivants, de la meute de chien submergeant un super soldat indestructible et le bruit perçant d’un Al’kesh survolant les airs pour bombarder toute la zone.
Voulant éviter de se faire avoir dans la boucherie, Boba Fett et son équipe passèrent la porte pour rentrer sur Terre…


[HJ : Fin de la MJ. Un peu hasardeuse je sais. Si vous pouvez répondre d'ici dimanche prochain ça serait pas mal, sinon tant pis. Je donnerai les notes une fois ce délais passé.]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Mer 16 Fév - 17:11

Lambert c'était mise à l'abri comme prévue et elle eu le temps de voir le guerrier se diriger exactement à l'endroit prévu par le Colonel et cela la soulagea. Ils auraient au moins le temps de tenter de fuir, parce que d'après ce qu'elle avait entendu sur ces guerriers ils n'avaient aucune chance de s'en sortir vivant. Ils contournèrent donc le soldat assez facilement et longèrent une grande muraille rocheuse qui était collée à la montagne sur une cinquantaine de mètres et remarquèrent que le paysage avait changer, mais personne n'y prêta vraiment attention, tout ce qu'ils voulaient c'était foutre le camp d'ici et ce au plus vite. La porte était dans leur champ de vision mais le nombre de Jaffas qui leur barrait la route était encore assez important et cela semblait difficile de passer en force.

Le Colonel prit le temps de la réflexion mais ils n'eurent pas le temps de discuter, pris en sandwich entre les soldats qui se trouvaient à la porte et ceux qui arrivaient derrière eux ils n'eurent que le temps de réagir en tirant, sans chercher à savoir ce qui aurait éventuellement pu se passer. Les Jaffas tombaient assez facilement, trop d'ailleurs pour que cela dure, le seul Jaffa ayant été épargné souffla dans son corps et avertit ainsi tout les autres Jaffas de la présence des terriens, ce qui n'arrangeait pas leurs affaires. Jordan visa le Jaffa et tira sans réfléchir, il fallait le faire cesser et son tir le toucha en pleine tête, malheureusement trop tard, le bruit du corps avait raisonné dans toute la vallée.
Les Jaffas commençaient à bouger et ils pouvaient sentir qu'il en arrivait de partout.


"Merde !"

Jordan s'en voulait de ne pas avoir agit plus tôt, au moins ils auraient eu une chance de tenter de sauver leur peau, là tout semblait bien plus difficile. Attaquer de tous les fronts, ils tirèrent, essayant de se mettre malgré tout à couvert pour éviter de se faire tuer ou toucher, tout en essayant d'en éliminer le plus possible. Chacun semblait savoir ce qu'il avait à faire, tout semblait bien aller, les Jaffas tombaient, les tirs des lances ne touchaient pas leurs cible. Le Colonel leur ordonna de courir en direction de la porte, quitte à passer pour des suicidaires, il fallait profiter de chaque opportunité, Jordan se mit à courir tout en continuant à tirer mais un cri d'un de ses compagnon la fit stopper net. Un homme à eux était toucher et ils ne pouvaient pas l'abandonner. Jordan vit passer un tir tellement près qu'elle en eu chaud aux fesses, et c'était peu de le dire, à quelques centimètres elle n'aurait plus pu s'assoir durant des jours, voir des mois. Elle venait d'avoir un sacré coup de veine sur ce tir là. Continuant à tirer pour permettre aux autres d'aller porter secours à Davis, elle pu voir l'intervention d'Alix, on se serait cru dans un film de cape et d'épées; cette femme savait manier les armes blanches et c'était tout à son honneur.
Le Kull fit à nouveau son apparition et Wells lui lança une grenade en pleine face mais celle-ci ne lui fit même pas un petit bobo, rien, s'en était surprenant quand même. Jordan avait beau tirer sur lui rien n'y fit, elle continua donc ses tirs sur les Jaffas qui eut tombaient au moins mais la fin semblait proche.

Jordan entendit des cris horribles et elle se tourna, ce qu'elle vit la tétanisa sur place. Des molosses, filant tels des guépar étaient sortie de la forêt et malgré leur taille elle pu voir qu'ils étaient petits, en effet à l'arrière elle vit ce qu'elle aurait pu appeler leur mère, plus grande, plus élancée, plus rapide encore. C'était surement cela qu'ils avaient entendu dans la grotte, ces animaux semblaient avoir été déranger dans leur sieste par les bruits de la bataille, peu être même du corps que le Jaffa avait utilisé. Pour eux, c'était perdu, entre le Kull et ses monstres ils n'avaient plus aucune chance.
Alix fut la première à en être inquiété, elle fut attaquer par une bête et Jordan tenta de l'aider en vidant son chargeur sur elle, ce fut suffisant pour la faire plier et Alix se releva tant bien que mal mais se releva quand même. Après ça Jordan faisait attention à ses arrières ne voulant pas finir bouffer par un de ces monstre. Seulement voilà, les bêtes semblaient intéressées par les Jaffas et cela laissait une possibilité aux terriens de fuir, ou du moins de tenter le coup. Après que Fett en ait donné l'ordre, tout le monde se mit à courir dans la direction de la porte. Jordan alla porter main forte aux autres pour porter Davis et ils marchèrent aussi vite que possible en direction de la porte, espérant vraiment que les bêtes ne les trouveraient pas plus appétissant que les Jaffas.

Ils arrivèrent enfin vers la porte mais un cri terrible les fit stopper pour se retourner et voir de quoi il en retournait. Le Kull venait de déchiqueter la mère pour en sortir, cette vision d'horreur dégouta Jordan, comment avait t'il fait pour ne pas se faire déchiqueté comme les autres ?


"Non de dieu !!"


Et les autres bêtes réagirent méchamment à ce qu'il venait de faire, s'attaquant tous à lui, cela laissa le temps aux terriens de faire le code et d'activer la porte. Jordan fut soulagée mais dégouter de ce qu'elle avait pu voir.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Dim 20 Fév - 0:11

Lambert lança la grenade, conformément à mes ordres. Il y eu deux secondes de silence avant l’explosion. Comme prévu, le kull se retourna et se dirigea d’un pas lourd vers l’explosion, ne se doutant pas de son origine. Ne souhaitant pas attendre plus longtemps, je fis signe à mon équipe de me suivre, pour contourner le super-soldat. Ce fut même trop facile. Le tas de muscle noir ne nous remarqua même pas, et nous pouvions maintenant longer une muraille de roche tranquillement, mais toujours sur nos gardes. Nous continuions sur notre lancée sur plusieurs dizaines de mètres. Soudain, j’eus une vision réconfortante, la porte des étoiles. Et 15 jaffas entre elles et nous.

-« Et merde ! »

-« Kree ! »

J’eus un instant de réflexion, me demandant quel membre de mon équipe aurait pu répondre cela. Les tirs d’énergie m’aidèrent à comprendre qu’un patrouille jaffa nous avait repérés. J’ordonnais à mon équipe de se mettre en position de tirs, puis j’ouvris le feu avec mon fusil d’assaut. J’abattis un premier jaffas de plusieurs balles dans le torse, avant d’en tuer un autre d’une balle en pleine tête. Il ne nous fallut pas longtemps pour réduire la patrouille à néant. Mais c’était sans compter un jaffa qui eu assez de force pour souffler dans son cor. Aussitôt, comme je le craignais, des renforts arrivaient, avec l’envie d’en découdre.

-« Feu à volonté ! »

Sans plus attendre je tirais une balle dans la tête d’un jaffa, avant de finir mon chargeur dans le groupe qui le suivait. Je pris le temps de recharger, observant brièvement les alentours. Ils arrivaient de partout, et des alkesh commençaient à apparaitre dans le ciel. La situation dégénérait. Je balançais une grenade, ma dernière, dans l’espoir de ralentir l’afflux de jaffa. Quatre jaffas sur quelques dizaines, c’était pas mal. Je tirais encore quelques cartouches. La situation devenait intenable.

-« On traverse le champ de bataille ! Si on reste on meurt ! »

Je poussais mes camarades a sortir leurs maigres couverts pour bouger. Puis nous mettions en route, courant pour rejoindre la porte sous les tirs ennemis. Mais peu de temps après, Je vis Davis tomber à terre, touché par un tir. Avec l’aide Jordan, je m’empressais de lui porter secours. Tirant deux, trois cartouches pour nous couvrir. Mais il était peine transportable. Le kull refit son apparition. Wells tenta de le faire reculer à l’aide d’un grenade. Sans effet. Je tirais sur lui, dans la tête, dans l’espoir de le ralentir. Pas mieux. Soudain, il y eu un cri inhumain. Comme celui que nous avion entendu dans les grottes. Beaucoup de « chiens » sortirent des grottes, attaquant les jaffas au passage. Un beaucoup plus gros, surement la maman, s’attaqua au kull en le bouffant tout rond, sans le mastiquer.

-« On se casse ! »

Les chiens s’attaquant aux jaffas et le kull en moins, pas la peine de rester assister au spectacle. Nous nous apprêtions a nous mettre en route, quand un clébard s’attaqua à Alix. Je l’abattit, puis j’aidais à relever Alix. Je fis comprendre à tous le monde qu’il ne fallait pas rester une seconde de plus ici. Nous commencions à descendre la montagne, quand un autre chien s’attaqua à Wells. Il la fit tomber, bouffant une de ses chaussures. Soudain, il fut comme stoppé, fixant quelque chose. Il fit demi-tour et disparu.


-« On s’en va ! »

Nous repartions de plus belle, en espérant cette fois-ci de pas être retardé. Une fois à la porte, un cri retenti. Je me retournais et je vis la maman chien s’écrouler par terre. Son ventre explosa et le kull en sortit, recouvert de trucs répugnant. Sans vouloir connaitre la suite de l’histoire, j’entrais les coordonnées de la Terre, pour quitter cette foutue planète. Le vortex s’ouvrit et mon équipe le traversa. Je le passais à mon tour, sain et sauf.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Dim 20 Fév - 14:18

Epilogue :

A l’aube, tout avait changé.
Telle une réaction en chaine après l’arrivée des terriens sur cette planète, le paysage montagnard doux et reposant s’était transformé en champ de bataille et en vision apocalyptique. Sur la plaine, des dizaines de cadavres Jaffa et ceux d’une centaine de chiens féroces étaient éparpillés. Seul l’ombre d’un guerrier Kull indestructible planait sur ces terres, entourées du feu des bombardements et du bain de sang qui avait eu lieu la veille.
Les Tau’ris s’étaient enfuis et les pertes jaffas avaient été importantes. Anubis, n’ayant plus besoin du peuple primitif qui y vivait, décida de l’asservir et de le déporter sur une autre planète pour renforcer sa main d’œuvre.
Alors que le soleil rouge sang se levait haut dans le soleil, le corps du petit roi Hungelaar flottait paisiblement dans l’eau de la rivière. Les poumons remplis et la bouche grande ouverte d’où il ne sortait plus aucune bulle d’air, son regard perdu et vide fixait les profondeurs des eaux. C’est en voulant fuir la colère d’Anubis qu’il s’était noyé. Lui qui ne savait pas nager…
Une partie du peuple se rendit et fut retenue prisonnière, l’autre tenta de se cacher dans les montagnes mais les Al’kesh mirent rapidement fin à leurs espoirs.
Tout ceci avait commencé avec l’arrivée des terriens… Et à cause de leur départ, tout s’était fatalement terminé pour le peuple de cette planète…


FIN

Les notes :

Boba Fett :
* 1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 7/9

* 2] Cohérence dans les Posts : 3/4

* 3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 4/4

* 4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP : 3/3

Note Finale : 17/20. Comme souvent dans mes Mj, tu prends le taureau par les cornes et tu n’y va pas par quatre chemins. Ton intervention avec le C4 a fait bouger les choses et a provoqué pas mal de réactions. Tu n’es pas un chef d’équipe parfait, tu es d’abord un homme et un guerrier brutal et j’ai aimé voir cette facette de ton perso durant la mission. =)

Jordan Lambert :
* 1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 8/9

* 2] Cohérence dans les Posts : 3/4

* 3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 3/4

* 4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP : 3/3

Note Finale : 17/20. Bonne participation, personnage discret mais toujours disponible. J’aurais aimé pouvoir t’impliquer plus dans la mission mais vu le temps qu’elle a durée et le nombre de membre qui participait (au début en tout cas), tu as fais ce que tu as pu et t’a répondu présent. Bien joué.

Nathalie Wells :
* 1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 8/9

* 2] Cohérence dans les Posts : 3/4

* 3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 3/4

* 4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP : 1/3

Note Finale : 15/20. Toujours un très bon rp qui se laisse lire, très plaisant et diversifié. Dommage pour les quelques absences ou retards pour poster qui, pour pouvoir comparer avec les notes des autres, t’ont forcément pénalisé.

Alix Bailey :
* 1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 7/9

* 2] Cohérence dans les Posts : 3/4

* 3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 3/4

* 4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP : 2/3

Note Finale : 15/20. Première fois que je t’ai en MJ et j’ai pu voir à quel point tu t’impliquais dans tes post rp. Ils sont de qualités et apportent beaucoup à la réflexion de ton personnage. Attention quand même à ne pas tomber dans la dissertation, ou au moins, essayer d’aérer tout ça… Dommage pour le relâchement sur la fin, mais tu m’avais prévenue.


Non noté : Paul Davis.

Mission terminée, vous pouvez toujours me noter si vous avez du temps à perdre =) Vos points XP seront ajoutés dans peu de temps...
Sinon, peu de commentaires à faire sur cette MJ assez maladroite et bâclée.
Bonne continuation rp sur Mission Stargate. Wink

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Dim 20 Fév - 19:17

Bon, a nous de noter le MJ !

Bon, globalement, je dirais 14/20. C'était bien parti au début, et puis après je ne sais pas. Si ta baisse de motivation viens de la baisse de motivation des autres ou c'est l'inverse. Forcément ça pénalise et ça donne une mission bouclée en 4 post MJ. Dommage, elle avait du potentielle. j'apprécie quand même ton habileté à t'adapter (vive le C4 )

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   Sam 26 Fév - 16:12

Bon alors, moi je vais être plus sympa que Boba, parce que j'estime que la MJ était correct, et que ce n'est pas au MJ de payer le fait que personne ou presque n'y a participer.

D'accord il a du être découragé mais il a tenue jusqu'au bout alors je mettrais 16/20 parce qu'elle était intéressante malgré tout. Pas sa faute si les membres lui ont fait faux bonds.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ dark by Jack   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ dark by Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-