Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Du noir au blanc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Du noir au blanc...   Mer 29 Sep - 23:03

Les portes automatiques s’ouvrirent sur son passage, et Evans retrouva la chaleur extérieure, en partie créée par la pollution de la ville. Descendant les longues volées de marche une à une, le médecin arriva bientôt sur le parking du bâtiment. Cependant, au lieu de se diriger vers une voiture, il continua sa route et marcha vers le trottoir, croisant des militaires tous les cinq pas. Il était évident que, sans moyen de transport, il n’irait pas très loin… C’est pourquoi il héla un taxi, qui s’arrêta l’instant qui suivit sur le bord de l’avenue. Le docteur Dablorde entra donc à bord et, tout en faisant attention à ne pas ruiner son costume dans la portière, informa le chauffeur de sa destination.

Evans venait rarement à Washington. Cela devait d’ailleurs être la première fois qu’il y retournait depuis son entrée au sein du Programme « Porte des Etoiles », puisqu’il avait rapidement été envoyé sur le site Alpha et y avait finalement travaillé plus d’un an. Pourtant, il reconnaissait vaguement les quartiers, étant tout de même venu là à plusieurs reprises, sans toutefois avoir l’impression d’être vraiment à sa place en ces lieux… En fait, depuis quelques temps, il ne se sentait plus à sa place nulle part, même plus sur le Dédale. Il fallait dire que l’incident qui s’était produit lors de la dernière mission l’avait refroidi, et il avait eu plusieurs fois l’occasion de se faire remonter les bretelles… tout comme ce jour-là.


- Encore un d’ces civils qui vont et viennent au Pentagone, hein ? lâcha subitement le chauffeur en jetant un coup d’œil vers Evans, comme s’il voulait lancer la conversation.

- Qui viennent, surtout, répondit-il laconiquement.

- Et vous, c’tait pour quoi ?

- Secret Défense.

- Ah vous ‘v’lez pas m’dire, hein ?

- Ce n’est pas que je ne veux pas, je ne peux pas.

- Nan mais j’ai compris, c’est bon, pas la peine d’vous justifier, hein…

- Dites, la tranquillité du taxi est comprise dans le prix ou il faut verser un supplément ?!

Un dernier regard noir vers le chauffeur et Evans retourna la tête vers l’extérieur, où il voyait un à un défiler les arbres de l’avenue. Alors que le véhicule s’arrêtait à un de ces multiples feux, il repensait à l’entretien qu’il avait eue deux heures auparavant au Pentagone… Sans surprise, on lui avait mis la quasi-totalité des torts sur le dos, et sur ce coup Evans avait bien eu du mal à se défendre.

*Tu parles ! Vous n’étiez pas là, c’est facile de critiquer, après…*

Sortant son portable pour regarder ses emails, Evans, encore frustré et remonté contre les gradés qu’il avait vus, ouvrit sa veste pour être plus à l’aise. Il avait l’impression qu’il faisait de plus en plus chaud, et une tenue convenante pour des affaires officielles n’était pas forcément convenante… avec la météo. Le médecin aurait ainsi bien relégué sa chemise contre un T-shirt, tout comme il aurait apprécié avoir son arme de poing. Bizarrement, il s’était vite habitué au port d’un Beretta, et être obligé de le laisser à la base pour éviter d’avoir des problèmes aux postes de contrôle du ministère lui laissait un grand vide… Sans, il se sentait complètement démuni ; c’était peut-être la raison du véritable massacre judiciaire qui avait eu lieu.


- Les civils sont quand même plus aimables, d’habitude, se mit à marmonner le taxi.

- Normal, je ne suis pas un civil.

- Ah bah pourquoi vous n’portez pas d’uniforme ? Parce que…

- Il ne semble pas vous avoir demandé de me faire la conversation, si ? mit brusquement fin Evans à la discussion pour avoir encore un espoir d’être au calme quelques minutes.

Le docteur Dablord fut soulagé lorsqu’ils arrivèrent à destination ; il se demandait combien de temps il aurait supporté l’autre homme, autrement. Il venait déjà de faire plusieurs heures de transport et avait aussitôt enchaîné par le rendez-vous avec ses supérieurs, alors il commençait à voir les limites de sa patience.
Claquant la portière derrière lui, Evans observa un instant sans bouger la ruelle qui s’offrait en face de lui et entreprit d’aller se balader dans la zone, histoire de relâcher un peu la pression. C’était le genre de coin rempli de boutiques en tous genres, et où traînaient facilement, tard le soir, des personnes vaincues par la boisson. Heureusement, ce n’était que la fin d’après-midi, et les rues étaient largement tranquilles à ce moment.
Avisant un bar non loin de là, le toubib se mit en devoir d’y pénétrer, et lorsque ce fut le cas, il s’installa directement au comptoir, où il commanda une bière dans la seconde. Enlevant sa veste, qu’il déposa sur la chaise à sa gauche, Evans regarda vaguement les résultats du Loto, sans vraiment y prêter attention. A vrai dire, il était plus préoccupé par son avenir qu’autre chose.
Le barman revint quelques minutes après avec ladite bière, à laquelle le médecin répondit pas un simple ‘merci’. La tête quasiment plongée dans son verre, il ne remarqua pas tout de suite que quelqu’un venait de prendre place à côté de lui…

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Andy Riedel
----------------
avatar
----------------
Agent du NID
----------------


Nombre de messages : 44

Arrivé au SGC : 26/09/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Jeu 30 Sep - 15:36

Andy monta dans sa voiture, une petite voiture affréter par le NID lorsqu'il est en mission. L'homme quitta le parking et alla rejoindre un petit parc, non loin de là. Une fois sa voiturer garait et qu'il en ait sortie, il avança dans le parc et s'assit sur un banc. Sortant une cigarette, il l'alluma et la fuma. Quelques secondes après, l'agent fût rejoint par un autre homme. Cette homme lui tendit une enveloppe avant de repartir, sans rien dire. Tous en finissant sa cigarette, Andy alla rejoindre sa voiture.

Une fois installer dans celle-ci, il ouvrit l'enveloppe que venait de lui remettre son informateur. Dans cette enveloppe, se trouvait une photo d'Evans Dablord, prit dans la même journée ainsi que des renseignements sur le taxi qu'il a prit et le lieu dans lequel y se rend, à savoir un bar. Andy en savait maintenant accès. Il alluma sa voiture et prit doucement la direction du bar.

Son but aujourd'hui était de convaincre Dablord de rejoindre le NID. Cela fait un moment que l'agent Riedel le surveille et sait beaucoup de chose sur lui, dont ses insubordinations au SGC, sa manière de pensé et même, ce qui c'est passer il y a pas très longtemps dans un simulateur. Avec ceci, la tache était déjà un peu plus facile.

Arrivant prêt du bar, l'homme gara sa voiture quelques mètres au dessus et resta dedans. Il alluma une autre cigarette pour faire passer le temps. Il avait également allumer la radio et guette la rue. Un taxi passa juste à côté de sa voiture, mais il ne s'arrêta pas. Un second, lui, s'arrêta mais une femme en sortie. Le troisième fût le bon. Evans sortie du taxi et entra dans le bar. Riedel sortie aussitôt de sa voiture et avance jusqu'au devant du bar. Il y jeta le reste de sa cigarette et poussa la porte. Andy regarda les lieux et repéra immédiatement sa cible, installer au comptoir. Il avança doucement vers le comptoir et alors que plusieurs tabouret étaient libre, il s'assit à côté de Dablord.

Un serveur vient le voir et l'agent commanda un whisky, qui arriva très peu d'instant après. Prenant une gorgé de celui-ci, sans prêter attention à son voisin depuis son arrivé, il posa le verre et tourna sa tête.

Evans Dablord ?

Andy avait maintenant l'habitude de ses entretiens surprissent et il n'en était plus à son premier. Il savait donc parfaitement s'y prendre.

Difficile la dernière mission, n'est-ce pas ?

Un petit sourire au lèvre, Riedel était en train de prendre du plaisir à faire ses petites questions de début, pour amener l'homme en confusion et à la surprise. Cependant, l'agent n'était pas fou et ce qui était top secret, devait le rester.

Nous serrions peut-être plus tranquille pour parler du SGC, assis à cette table. Dit-il en montrant du regard une table dans un coin du bar, sans personne autour.

Prenant son verre, l'homme y alla la rejoindre de suite...savant que Dablord ne tarderez pas à le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Jeu 30 Sep - 22:48

Le docteur Dablord gardait les yeux rivés sur son verre, se perdant dans les sombres abîmes de ses réflexions, et ne sachant finalement même plus quel était le sujet sur lequel il s’était penché à la base. Il ne refit surface que lorsque l’homme qui venait de se mettre à côté de lui, lui-aussi en costume, ne daignât lui parler… en l’apostrophant par son nom. Qui était-ce donc pour le connaître ? Car une chose était certaine : le toubib, lui, était sûr de n’avoir jamais vu son interlocuteur.

- Ca dépend, c’est pour quoi ? répondit Evans sans même tourner la tête vers l’inconnu. Celui-ci répliqua dans la seconde, et ce pour mentionner quelque chose qui, bien que non confidentiel, était pour le moins interloquant. A cela, Evans ne savait pas bien quoi répondre, étant pour la première fois confronté à ce qui se révèlerait bientôt être apparemment une fuite sur le Programme…

- SGC, c’est l’acronyme de… ? Super Grande Cagnotte ? Son Grand Charisme ?... Garanti Sans Conservateur ?

L’innocence simulée du docteur n’eut aucun effet, ce qui ne surprit pas le moins du monde Evans. Après tout, s’il l’accostait, c’était sans doute qu’il avait eu vent de plus de choses qu’un simple paysan se baladant aux abords de la base… et cet homme n’en était que plus dangereux, surtout qu’il semblait en savoir plus sur Dablord que l’inverse… Inutile donc de feindre plus longtemps ne pas savoir de quoi il parlait.

Son petit synopsis terminé, l’autre homme s’en alla vers une table du bar, un peu à l’écart de l’entrée. Le militaire, lui, resta un instant de plus au comptoir, d’une part pour finir son verre, et d’autre part pour se demander ce qu’il devrait faire. L’existence du SGC n’était pas top-secrète, mais ce type avait l’air d’en savoir bien plus que cela, au point qu’il serait peut-être préférable de jauger l’importance du problème avant d’en référer au général O’Neill…
Sa bière disparue, Evans se leva, attrapa sa veste et, avant de rejoindre celui qui l’avait abordé, en commanda une autre à amener à l’endroit indiqué. Il se dirigea ensuite vers la table, glissa alors sur la banquette, plia sa veste à côté de lui, et enfin resta pendant un moment silencieux, dévisageant attentivement l’inconnu.


- On peut savoir qui vous êtes ?… Votre costume me fait penser que vous êtes un civil, ce qui ne laisse plus beaucoup de possibilités… La CIS ne nous a jamais posé de problème… donc soit vous êtes journaliste, soit vous bossez pour le NID. Cependant, je doute que, s’il venait à y avoir une fuite, un journaliste s’adresserait spécialement à moi…

Le serveur revint bientôt déposer le verre de bière, qu’Evans rapprocha de lui afin d’éviter de se faire plus ou moins subtilement voler sa commande. Une fois la zone apparemment redevenue sure, il reprit leur conversation.

- Qu’est-ce qui amène donc le NID à me rencontrer… de nouveau ? L’échec de P2A-668 ? L’empoisonnement du capitaine Kaïger ? Ou bien peut-être le complot contre Lekaterina ?…

Sentant l’agent peu pressé de répondre – sûrement plus habitué à poser les questions plutôt que l’inverse –, Evans poussa sa bière à peine bue vers le type et glissa hors de la banquette. Sa veste remise sur son dos, il sortit du pub et se mit à marcher dans la rue, sachant pertinemment que l’inconnu le rejoindrait bien vite. Si le médecin avait appris quelque chose depuis toutes ces années dans l’Air Force, c’était que le début de négociations était primordial : il fallait donc dès le départ montrer qui avait le contrôle de la situation.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Andy Riedel
----------------
avatar
----------------
Agent du NID
----------------


Nombre de messages : 44

Arrivé au SGC : 26/09/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Ven 1 Oct - 21:29

Andy attendait sur la banquette qu'Evans le rejoigne. En attendant, il eût le temps de finir son verre de whisky. Le militaire se fessait attendre de Riedel, mais l'agent savait qu'en s'attaquant à Dablord, la partie n'allait pas être facile. Comme il l'avait prévu, le membre du SGC alla le rejoindre et s'installa en face d'Andy, qui le regarda, sans rien dire.

Cette petite pause, dura bien plusieurs longues secondes et personne ne prit la parole. L'agent du NID préféra laisser son interlocuteur dans ses pensées et ses questions. Un peu surprit par l'initiative d'Evans, Andy n'en était pas moins tant surprit que sa. Dablord se mit à faire un jeu de question, à la quelle, il répondait lui même. Une situation, dans laquelle Andy est le roi d'habitude. Cependant, l'homme ne laissa rien paraitre, bien que cela l'énerva intérieurement. Evans n'était pas bête du tout et dans son raisonnement, il avait visé juste, Andy était bien un agent du NID. Ceci allait surement repousser le militaire, mais Riedel sera le convaincre. Du moins, si il arrive à lui parler.

En effet, à la fin de sa dernière phrase, Dablord poussa le verre de bière vers Riedel, juste avant de sortir du bar. Attendant que celui-ci ne soit plus à porter de vue, Andy frappa doucement la table, tous en disant :

L'enfoiré ! Sa va pas se passer comme sa.

Les défis, Andy aima sa plus que tous, mais il aimait en être le mettre et par ce qu'il venait de faire, Evans avait prit la main. Ce petit était rusé et voilà pourquoi le NID avait l'œil dessus. Avant de se lever, l'agent bue le verre de bière d'un traie, le gaspillage, il n'aime pas sa. Sortant du bar, il repéra rapidement la silhouette d'Evans, un peu plus loin dans la rue. Marchant à petit pas en direction de celui-ci, Riedel alluma un cigarette et commença à la fumé. A la hauteur de Dablord, il claqua celui-ci contre le mur et lui dît :

T'aime faire le malin toi, tu tiens pas beaucoup à ta vie je crois.

A la fin de sa phrase, Andy porta sa cigarette à sa bouche, en lâchant Evans. Il inspira et lors de son expiration et la sortie du fumé, il visa vers Dablord, qui se prit toute la fumé en pleine tête. Une fois celle-ci dissiper, il lui parla de nouveau :

Toi et moi, on a parler et tu va bien ouvrir t'es oreille, car je ne répèterais pas deux fois.

Continuant à fumé sa cigarette, Riedel regarda la rue dans lequel il été. Niveau discrétion, ce n'est pas le top et un meilleur endroit serrait le mieux.

Je suis effectivement du NID, mais ici, ce n'est pas vraiment un bonne endroit pour parler, tous en étant discret.

Montrant sa voiture du regard, il en profita pour jeter sa cigarette au sol.

Je connais quelques endroits discrets sur Washington, à moins que tu as un très bonne endroit aussi.

Mettant une pause, il savait que Dablord ne se laisserez pas monter dans la voiture sans rien dire, il souleva donc son manteau doucement et un 9mm était visible.

C'est sa, où je t'amène de force et n'essaye pas de me rouler sinon t'es un homme mort.

Laissant quelques secondes à Evans, Andy se dît qu'il avait peut-être un peu trop menacer, mais en même temps, il n'y a que sa de vraie.

J'ai plusieurs renseignements sur le SGC et toi. Je également plusieurs choses à t'apprendre, tu ne sera pas déçu.

Un petit avant goût du programme ne fait jamais de mal. Attendant la réponse de Dablord, bien que celui-ci n'ait pas trop de choix que d'accepter, Riedel referma son manteau.
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Sam 2 Oct - 15:18

Le docteur Dablord avançait calmement dans la ruelle, se demandant quand l’inconnu viendrait le retrouver. Ca n’allait pas tarder, le médecin en était sûr. Il écoutait ainsi attentivement les alentours, et plus particulièrement ce qui pouvait venir derrière lui, marchant les mains plongées dans les poches de son pantalon. Bientôt, enfin, d’autres pas résonnèrent en provenance du bar, non loin de là, et Evans put rapidement sentir la présence de l’agent près de lui, qui se rapprochait. Et quand le mystérieux homme arriva à la même hauteur que le militaire, ce fut pour plaquer celui-ci contre le mur.
Evans commençait à en avoir l’habitude, avec toutes les altercations qu’il avait récemment eues avec Matt, ce qui ne l’empêchait pas de ne toujours pas apprécier cette manœuvre de défiance physique. Évidemment, quand il fut relâché, ce ne fut que pour recevoir en plein visage la fumée de la cigarette que l’agent venait d’allumer.
Toussant à pleins poumons, Evans écouta attentivement les premières révélations de l’inconnu, à savoir que le toubib avait vu juste : c’était effectivement un représentant du NID. Toutefois, pour cet homme, la priorité était de trouver un endroit discret et tranquille pour discuter… que le docteur Dablord le voulût ou non. Ainsi, lorsque le 9mm apparut à l’intérieur de la veste, Evans se sentit d’autant plus démuni, et regretta aussi d’autant plus son Beretta, laissé au SGC pour justement éviter de s’attirer des ennuis… Ah ben c'était réussi. Décidément, le NID avait bien choisi sa journée : aucune aide n’était possible, et il était totalement à la merci de quiconque possédât une arme. Comble du malheur : cet agent tutoyait le médecin, qui était loin d’être en faveur de ce genre de familiarité.


- Bon ben… où est votre voiture ? demanda Evans en souriant avec un plaisir simulé.

Les deux hommes firent alors demi-tour et reprirent le chemin du bar, où était apparemment garé le véhicule qu'il devait prendre. Le docteur Dablord suivait bien sûr sans aucun signe de réticence l'agent, puisqu'il était sûr d'être surveillé par bien plus d'une personne – à savoir l'agent en question. A force d'y avoir affaire, Evans commençait à connaître les habitudes du NID, et arrivant toujours à se sortir de toutes les situations, on n'en pouvait qu'en conclure que c'étaient des pros, qui ne se refuseraient ni rien, ni personne. La preuve en était Leonis même : cet échec n'avait finalement jamais semblé déstabilisé d'une quelconque manière l'agence.

Montant à l'avant de la voiture, côté passager, le médecin tenta rapidement d'estimer ses chances de réussite s'il tentait de s'opposer à son désormais ravisseur : un coup de coude en plein visage pourrait sans doute faire l'affaire, puis il pourrait pousser ce type à l'extérieur de la voiture après lui avoir pris son arme, et enfin fuir le plus loin possible, le plus vite possible. Mais un risque existait : que cet agent ne fût pas venu seul. Ainsi, tant qu'il ne savait rien de ce problème, il valait mieux se plier aux règles qu'on lui imposait.


- Évitez de me tutoyer, ou je risque de ne pas être très coopératif, lança Evans sans s'inquiéter de ce qu'il pourrait bien lui arriver s'il manquait de respect à son nouveau chauffeur.

L'autre démarra la voiture, et le docteur attendit qu'ils se fussent éloignés – il ne savait trop pourquoi – pour parler.


- Alors ? Qu'avez-vous donc de si intéressant à m'apprendre ? Et qu'ai-je donc à vous apporter ?... Vous savez sans doute que je suis affecté au Dédale, donc cela m'étonnerait que je puisse vous être d'une quelconque utilité... A moins bien sûr que vous ayez un de vos supérieurs qui soit sur un lit de mort ; auquel cas vous avez peut-être bien fait de faire plus ou moins « appel » à moi.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Andy Riedel
----------------
avatar
----------------
Agent du NID
----------------


Nombre de messages : 44

Arrivé au SGC : 26/09/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Jeu 7 Oct - 10:44

Une fois les deux hommes dans la voiture, l'agent alluma le contact et la voiture quitta la rue actuelle. Si Andy voulait un autre endroit, c'est pour deux raisons. La première, il veut être le plus discret possible et la second, il ne savait pas, si Evans avait donner rendez vous à quelqu'un au bar ou pas, il valait mieux être prévoyant, car sur ce coup, son informateur n'avait pas d'information.

Riedel roulait à une allure normal, pour ne pas se faire remarquer et surtout, distancer les autres agents du NID, qui les surveiller. Tous en conduisant, il répondait aux questions de Dablord, qui fessait le malin et le naïf. Avec tous sa, Andy l'aimait de plus en plus, il avait fait le bon choix en le choisissant lui.

Vous êtes un petit comique.

Lui dît-il en souriant. Andy avait reprit le vouvoiement, non pas pour faire plaisir à Evans en particulier, mais cela fessait mieux comme sa.

Nous savons que vous avez quelques petits problèmes de discipline au SGC et que vous n'êtes pas toujours d'accords avec les choix fait. Il ne suffi qu'a prendre le simulation sur le Dédale, sa reflète bien, qui vous êtes vraiment.

La simulation était il y a que quelques petits jours de sa, mais Andy avait déjà vue tous les images de celle-ci. Il pouvait donc lui en parler longuement. Il s'en abstiendrait, à moins que vraiment Dablord le lance dans ce sens.

Si vous êtes comme sa, c'est parce que vous voulez la même chose que le NID : a savoir de l'efficacité au sein du SGC.

Le SGC, une institution militaire bien négliger par ses commandant et c'est comme sa, que la Terre court à sa ruine, mais le président ne veut s'en rendre compte et donne toujours sa confiance à O'Neill.

Cela fessait maintenant un peu plus de dix minutes que Riedel conduisait. Le bar qu'avait choisi Evans était tous de même assez loin du centre et cela permit d'arriver dans un hangar vide assez rapidement. La porte du hangar étant ouverte, Ridel entra avec la voiture dedans et l'arrêta. Il en sortie et se déplaça vers Evans.

Réfléchit bien, vous avez accès au Dédale et au SGC lorsque vous êtes sur Terre. Vous pourriez être une grande source d'information pour nous.

Le NID avait déjà des hommes au sein du SGC, certains sont maintenant mort et les autres sont parfois très incompétent. Evans pourrait très bien être un bonne agent.

Le hangar était vide, toutefois, pas tant que sa. Une table avec deux chaise d'un côté et de l'autre s'y trouvait. Andy invita Evans à s'assoir à une et lui alla sur l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Jeu 7 Oct - 23:28

Le docteur Dablord ne put s’empêcher d’hausser un sourcil lorsque son chauffeur lui fit un compliment – ou l’insulta ; il ne savait que choisir. Depuis quand riait-on aux blagues du médecin ? Si tant était qu’il en fît, car habituellement seul son cynisme légendaire répondait. En tout cas, cela avait l’air de faire sourire l’agent, qui aurait presque pu paraître pour un allié dans d’autres circonstances car, il fallait être réaliste, c’était tout simplement un enlèvement.

Alors que la voiture s’éloignait de plus en plus du bar duquel ils étaient précédemment sortis, le ravisseur se mit à dévoiler quelques informations qui étaient en sa possession, à savoir notamment les fréquentes insubordinations du militaire. Il était vrai qu’Evans avait déjà été sanctionné pour ces problèmes, et il avait failli dans l’après-midi la cour martiale pour l’incident survenu lors de la simulation du Dédale.
Le docteur Dablord s’abstient bien évidemment de tout commentaire à ce sujet, se sentant mal à l’aise dès qu’une personne étrangère à l’affaire commençait à en parler. Malgré tout, le NID semblait décidément bien le connaître, et par conséquent savait exactement ce qu’il voulait entendre. C’en était d’autant plus troublant qu’Evans ne pouvait infirmer les dires de l’autre homme.

La voiture s’arrêta bientôt enfin. Evans n’aurait su dire combien de temps ils avaient roulé, l’inconnu ayant rapidement su capter toute l’attention de son passager. Ils se trouvaient donc ainsi dans un hangar abandonné, avec non loin de là une table et deux chaises : parfait pour un petit entretien pseudo-privé.

N’ayant de toute façon pas trop le choix, Dablord ouvrit la portière et descendit du véhicule. Alors qu’on lui parlait, lui observait les lieux, voulant à tout prix minimiser les risques de sa présence ici. Lorsqu’il rebaissa la tête, ce fut pour être invité à s’asseoir sur l’une des deux chaises. Evans commença alors à se diriger vers la table, passa doucement à côté en laissant glisser sa main sur le métal, puis releva les yeux vers son « hôte ».


- Dites-moi, c’est parfait pour faire prisonnier ou assassiner quelqu’un dans son dos, ce genre de situation… vous ne trouvez pas ?

Le médecin sourit à l’agent, mais ne prit pas place sur un siège pour autant. Au contraire, il resta debout, et, tout en parlant, se mit en quête d’explorer les environs – c’est-à-dire les cent mètres carrés autour de la table.

- Effectivement, j’ai accès au Dédale et au SGC, mais comme beaucoup d’autres membres du Programme, agent…

Il laissa l’autre homme compléter sa phrase puis reprit aussitôt en répétant le nom à haute voix, satisfait de pouvoir au moins penser par d’autres synonymes que les insultes qui lui venaient facilement à l’esprit lorsqu’il repensait à Leonis.

- C’est agréable de pouvoir mettre un nom sur une tête ; on est à présent au moins à égalité sur un point. Ainsi, monsieur Riedel, vous semblez plutôt bien me connaître, mais je ne peux pas en dire autant de vous.

Evans continuait de tourner en rond autour de la table, faisant parfois demi-tour, plus pour se dégourdir les jambes, se déstresser et couvrir ses arrières que pour mettre dans de mauvaises dispositions le représentant du NID. En fait, il se moquait complètement de qui était censé mener la discussion ; après tout, n’était-ce pas la base de l’insubordination ?

- Je comprends relativement aisément que vous vous adressiez à moi si vous cherchez effectivement une âme à corrompe pour obtenir des renseignements, puisque vous semblez bien connaître mes antécédents… Toutefois, je remarque que cela ne vous empêche pas de vous méprendre sur les circonstances de mes multiples protestations… Je n’ai toujours agi que pour l’intérêt du groupe, et le point culminant de ces actions n’est qu’un accident ; jamais je n’ai voulu appuyer sur la détente.

Le docteur Dablord s’arrêta en levant l’index de sa main droite pour bien insister sur sa dernière phrase, puis fit demi-tour et se remit à sa ronde.

- Il y a tout de même une chose qui m’étonne, agent Riedel…

Les pas du médecin cessèrent quelques instants à peine après, alors qu’il fixait Andy droit dans les yeux.

- … que vous osiez vous adresser à moi, après tout ce que j’ai subi sur P2A-668. Vous vous souvenez ?… « La Nouvelle Leonis », clama bien fort Evans en levant les bras vers le plafond. Pour tout vous dire, actuellement, je ne sais pas comment je fais pour me contrôler… J’ai une telle… ENVIE, de vous sauter à la gorge et de vous étouffer, pour voir perler au fond de vos yeux la dernière lueur de vie de votre corps, voir votre énergie se vider, vous voir terrorisé et vous débattre… articula-t-il en prenant bien soin de détacher chaque syllabe, goûtant chacune de ces idées avec délice, avant de finir sa phrase soudain plus rapidement. … avant bien entendu que je sois abattu par un de vos sbires, il va de soit. Mais vu le plaisir que j’aurais, je pense que le jeu en vaudrait réellement la chandelle.

Alors qu’il parlait, Evans comprenait enfin les raisons de tout ceci : son comportement, ses problèmes de « discipline », comme l’avait si bien dit Andy. Cela n’avait en vérité commencé qu’à son retour sur Terre. A vrai dire, lorsqu’il travaillait sur le site Alpha, sa misanthropie était relativement tempérée, et lors de la mission où ils avaient accidentellement été envoyés dans une dimension parallèle, il avait facilement su se contrôler. Mais maintenant, il mettait enfin le doigt sur les causes de ses incessantes insubordinations : Leonis l’avait changé. Les tortures que le NID lui avait faites subir l’avaient ainsi bien plus marqué qu’il ne l’avait cru, et leurs ravages étaient encore visibles.

Cachant son trouble ponctuel, le militaire contourna la table et s’assit enfin, pour finalement se pencher vers le civil et lui chuchoter les conclusions de sa tirade.


- Alors dites-moi, monsieur Riedel : à présent que j’ai enfin la possibilité de me venger moi-même, puisqu’ayant retrouvé la totalité de mes capacités physiques – bien que vous n’ayez à première vue aucun lien direct avec cette affaire, il va de soit –, qu’est-ce qui vous fait croire que je pourrais rejoindre une organisation criminelle contre laquelle je me bats depuis un an et demi ?

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Andy Riedel
----------------
avatar
----------------
Agent du NID
----------------


Nombre de messages : 44

Arrivé au SGC : 26/09/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Dim 10 Oct - 10:47

Dablord n'était pas le premier venu et bien avant le début de l'entretient, si on pouvait appeler sa comme sa, Andy le savait. D'ailleurs, au sein des dirigeants du NID peut de monde était pour l'intégration du jeune homme, mais l'agent à su avoir les bons arguments.

Dans le hangars, Riedel s'était assit sur une des chaises et regarda Evans faire les milles pas, tous en l'écoutant. Par preuve de bonté, Andy accepta de lâcher son nom...après tous c'était aussi pour lui montrer sa confiance.

Riedel, agent Riedel.

Restant maintenant muet pendant un moment, il écoutait les dires du jeune homme, sans bouger d'un millimètre. Evans semblait s'énerve au fur et à mesure qu'il parlait et cela n'en devenait que plus croustillant pour Andy. Il fallait tous de même qu'il prendre garde à ce qu'Evans ne s'emballe pas trop et lui rentre dedans, avec l'effet de surprise, on ne sait jamais. Riedel décida donc de laisser une de ses moins, non loin de son 9mm.

Lorsqu'Evans se rapprocha de lui pour lui chuchoter des mots, Andy écouta attentivement et lorsqu'il eût fini, l'agent se leva et regarda le jeune homme en lui disant.

Vous êtes loin d'être bête Dablord et j'en suis très bien conscient. Pourquoi croyez vous que je vous ai choisi vous et pas un autre lorsque plusieurs nom circuler ? C'est parce que vous êtes quelqu'un de très intelligent.

Fessant le tour de la table à petit pas, l'homme se rappela dans la tête le rapport qu'il avait lu sur Léonie.

Pour ce qui est de Léonie, je n'étais pas sur Terre à ce moment là, mais très loin sur une autre planète. Je n'ai été mis au courant qu'a mon retour et tous ce qui vous est arriver, je le regrette.

Dans les mots d'Andy, on pourrait croire qu'il ment, mais pourtant, l'agent ne dit que la vérité. Il avait été contre cette mission, du moins, en partie. Bien qu'il soit un fidèle du NID et que jamais il pourra trahir l'organisation, il a parfois quelque désaccord avec les dirigeants, mais jamais rien de grave.

Le NID n'est pas qu'une organisation criminelle, c'est le SGC qui nous voit comme tel. Le Pentagone a beaucoup d'espoir en nous, vous savez. Notre but est de protéger cette planète, comme vous.

Mettant une petite pause, il regarda droit dans les yeux Evans et en même temps, il lui dît :

Vous pourriez devenir un cadre important du NID avec le temps et vous pourriez en faire une organisation très respectable, vous avez tous pour sa.

La première partie de la phrase était juste, le militaire du SGC pouvait en effet prendre une part importante dans l'organisation, bien que la seconde partie, soit un peu plus dur à réalisé.

Vous pourrez nous être très utiles pour avoir des informations de ce qui se déroule au SGC et sur le Dédale. Vous êtes très compétent et avec des hommes comme vous, on gagne une guerre.

Appuyant ses mains sur la table pour se pencher un peu, il laissa quelques secondes de reprit, avant de s'assoir finalement sur la chaise et d'ajouter :

Tous dépend si vous avez envie de protéger cette planète...ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Dim 10 Oct - 18:43

Le changement de narrateur inversa aussi les rôles des deux hommes : c'était à présent à Evans d'écouter, assis à la table, et à Andy de parler en faisant le tour des environs. Évidemment, Ridel commença par complimenter le médecin, comme le capitaine de la cellule de Leonis l'avait fait... avant d'ordonner son exécution. C'était finalement une pratique courante, relativement efficace quand on voulait se mettre quelqu'un dans la poche.

Vinrent ensuite les regrets concernant cette triste histoire qui, au lieu d'apaiser Evans, ne firent que lui poser encore plus de questions : comment pouvaient-ils changer de planète si aisément alors que la seule Porte des Etoiles se trouvait au SGC ?! Le docteur Dablord aurait été prêt à donner cher pour obtenir cette information : il avait quasiment envie d'infiltrer le NID en faisant croire qu'il infiltrait le SGC.D'ailleurs, en y réfléchissant bien, l'agent Riedel n'avait pas tout à fait tort : aucune des deux organisations n'était véritablement mieux que l'autre, en partant du principe qu'une partie du NID n'était pas totalement compromise. Quand on voyait les multiples bourdes qui avaient failli – ou non – coûter la vie d'autres personnes, et que finalement chacune de ces erreurs était étouffée, comme si de rien n'était... comme s'il n'y avait jamais aucun problème à Cheyenne Moutain.

Malgré tout, Andy ne semblait jamais rentrer dans les détails, ce qui avait tendance à énerver Evans. S'il voulait avoir une recrue en plus, il faudrait qu'il pensât à aligner beaucoup plus d'arguments que ça, et à se montrer plus que convaincant.


- Une chose m'étonne, répondit le militaire alors qu'ils étaient pour la première fois tous les deux assis en même temps. Vous parlez beaucoup des avantages que vous pourriez avoir si je décidais d'intégrer le NID, mais moi ? Qu'est-ce que j'ai bien à y gagner ? « Protéger cette planète », c'est marrant deux secondes, mais si vous me connaissez si bien que ça, vous devez déjà savoir que j'accomplis rarement de bonnes actions sans rien, et que je suis plutôt égoïste dans mon genre... Si vous mentez et que par hasard, il vous arrivait de participer à des actions plus ou moins douteuses, je ne gagnerais rien de moins que la cour martiale – sauf bien entendu si je démissionnais avant du Programme Porte des Etoiles, ce que vous n'avez pas l'air d'envisager. Je me fous complètement de ce que penseraient mes collègues, mais finir ma vie en prison, non merci. Et surtout, à quoi serviraient les informations que j'aurais récoltées ? Qu'est-ce qui mériterait donc que je prenne un tel risque ? A quoi les rapports du Dédale vous seraient-ils utiles ? L'organisation d'un nouveau complot contre, je ne sais pas moi, le colonel Turner ? Après tout, c'est bien ce que vous avez fait avec le capitaine Kaïger pour capturer Narah et Spence, non ? Et c'est aussi cette manière que vous avez utilisée pour soumettre Lekaterina... D'ailleurs, où est-il à présent ? Je suppose qu'il a dû être libéré, depuis la dernière fois... Est-il en train de tuer pour le NID ? De vous garantir l'accès au gouvernement russe ?
Vous voyez, c'est plein de petits détails comme ceux-ci qu'il faudrait éclaircir si vous voulez avoir une chance de me convaincre... sans parler d'une future porte de sortie au cas où certaines choses tourneraient mal. Vous l'avez dit vous-même : le SGC considère le NID comme une organisation criminelle, et il est bien sûr hors de question, dans l'éventualité où j'accepterais, que je sois abattu, auquel cas je vous entraînerais dans ma chute.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Andy Riedel
----------------
avatar
----------------
Agent du NID
----------------


Nombre de messages : 44

Arrivé au SGC : 26/09/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Mar 12 Oct - 22:08

Après avoir fini de parler, Andy avait rejoint sa chaise et écouta la réponse d'Evans. Une réponse ressemblant à un grand monologue, tel qu'on trouve dans Cyrano de Bergerac. Une pièce de théâtre venu de France dont Riedel est un grand fan.

Dans sa démarche, Evans n'a pas tord et loin de la. Tous ce qu'il le dit est exacte et Andy l'avait un peu fait exprès, bien qu'en s'étant emballer, il en avait oublier une partie. Une bonne chose en sortie cependant, bien qu'il y pensait depuis le début de l'entretient, Evans Dablord était le bon choix.

Allumant une cigarette, une drogue que Andy ne peut plus se passer depuis un moment, il dît à Dablord :

Vous avez parfaitement raison. Et je peux vous répondre.

Le risque au sein du NID surtout en agent double était très récurrent et il fallait avoir les épaules solides, ainsi, n'importe qui ne pouvait être prit, Evans en était pas de cela.

Je me doute bien, que si vous chutez, je chute, mais je suis prêt à prendre se risque. Et face à cela, Andy n'avait pas peur. Il savait qu'au pire des cas, il avait tous donne pour ses convictions.

Par contre, si vous êtes découvert. Sachez que nous ferrons tous pour vous sortir de la. Et au pire des cas, nous avons toujours des plans se secours pour faire innocentée nos agents au sein du SGC et autre organisation.

Des plans, le NID en n'a et ne laisse jamais un de ses agents dans la merde, sauf si celui là, l'a bien mériter, ce qui arrive de temps à autre.

Vos avantages ? C'est bien sur outre l'accès à toutes les technologies et moyens que dispose le NID avec le temps, vous pourrez également monté en grade au sein du NID et devenir de plus en plus important. Si vous avez des convictions différentes de ceux actuellement, imposez vous et reformer l'organisation.

Ceci est facile à dire, et bien difficile à mettre en pratique et rarement, personne ne se fait entendre. Le NID est une sorte d'oligarchie des temps modernes, mais jusqu'ici, sa fonctionne.

Nous pouvons vous offrir des choses que le SGC ne peut vous faire. Le pouvoir, la richesse et la sagesse.

Mettant une petite pause, Andy savait qu'il ne disait rien de concret, que des choses, dont Dablord ne pourrait pas y être intéresser.

Vous ne vous rendez pas compte que le Dédale peut nous apporte beaucoup sur la technologie des asgards. Nous ne disposons pas de porte des étoiles et le déplacement dans la galaxie est donc difficile. La moindre information venant du SGC peut être une grande source pour nous et nos actions. Pour éviter que Léonis ne recommence, si on savait sur quelle planète chaque équipe SG se rend, sa éviterait une rencontre du NID et du SGC.


Continuant de fmé, Ridel termina part dire :

Posez vous surtout la question : Pourquoi le NID s'intéresse à vous ? A votre avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Mer 13 Oct - 22:41

Le docteur Dablord fut une nouvelle fois pour le moins surpris de se voir donner raison par Andy. C’en devenait complètement déconcertant, et le jeune médecin ne sut alors que se taire et écouter, histoire d’avoir quelques éléments de réflexion supplémentaires. Ainsi on lui assurait une porte de sortie au cas où… Mais pouvait-il avoir confiance en eux ? L’agent Riedel était tout de même de ceux qui avaient réduit tout un peuple en esclavage… Evans était certes égoïste, mais il y avait des limites, et il ne voulait en aucun cas revoir une nouvelle « Nouvelle Leonis ». Peut-être qu’accepter pourrait être bénéfique pour tout le monde, du coup… Peut-être qu’Andy avait raison, après tout : avec de la détermination et de la conviction dans ses actes et ses propos, il existait un espoir – quoique mince – de rendre le NID respectable. La proposition devenait peu à peu alléchante.

Néanmoins, un problème de taille se poser : « des plans de secours pour innocenter leurs agents ». Innocenter ? Qu’est-ce que cela signifiait ? Le docteur Dablord commençait à envisager son intégration au sein du NID, mais certainement pas pour une pure trahison. Si la proposition était envisageable, c’était simplement parce qu’il avait des idées qui concordaient sur de nombreux plans avec le NID : réorganiser le SGC, rendre plus sures les missions d’exploration, protéger la Terre, et enfin découvrir de nouvelles technologies… en partant bien sûr du principe qu’Andy ne mentait pas en affirmant avoir de telles intentions.

La question des avantages n’était finalement pour Evans qu’une formalité : il voulait juste tester l’agence et savoir ce qu’ils étaient prêts à sacrifier pour obtenir ses services. Ca pouvait en dire long, autant sur leurs motivations que leurs intentions, ainsi que, évidemment, sur les perspectives d’avenir qui s’offraient au toubib.
L’accès aux technologies dont disposait le NID ? Bof… Il ne semblait pas au militaire qu’ils avaient un croiseur spatial sous leur contrôle.
Monter en grade au sein de l’agence et devenir important ? C’était tout de même extrêmement relatif ; Evans doutait sérieusement que le SGC le vît de la même façon.


- Agent Riedel… Je me fiche du pouvoir, j’ai depuis ces deux dernières années passer tellement de temps loin de la civilisation terrienne que j’ai emmagasiné suffisamment d’argent pour un moment, et je n’acquerrai jamais la sagesse auprès du NID ; nous le savons tous deux très bien.

Et voilà qu’au lieu d’appâter le médecin, Andy recommençait à parler de leurs propres avantages… Non seulement Evans s’en fichait totalement, mais en plus lui avait déjà accès aux technologies Asgardes présentes sur le Dédale et…
Il commençait enfin à comprendre leurs réelles motivations.

*Ils veulent voler le Dédale.*

Cette perspective était aussi ambitieuse qu’alarmante. Si la Terre perdait le contrôle du vaisseau, il leur faudrait longtemps avant d’en reconstruire un autre… Quoiqu’ils avaient déjà les plans et en avaient déjà fait un ; pourquoi pas un deuxième alors ? Et si Evans avait raison, mieux valait qu’il fût à bord le jour où ça arriverait, ne fusse que pour prendre soin du vaisseau.


- Alors vous n’avez pas de Porte des Etoiles ? Vraiment ?

Evans éclata alors de rire, sous l’œil incrédule de son interlocuteur.

- Quand je pense que vous avez dû monter tous vos camions sur place, à des années-lumière de la Terre ! Franchement, j’étais convaincu que vous en aviez une depuis un an et demi !
Mais du coup,
reprit-il soudain beaucoup plus sérieux, cela signifie que vous avez un vaisseau, non ? Où l’avez-vous trouvé ?

Il se rendit alors compte qu’il aurait mieux fait de passer plus de temps sur les rapports de mission du SGC, histoire de savoir s’il y avait déjà eu des vols en zone 51 ; ils auraient peut-être ainsi pu mettre la main sur eux depuis longtemps.

- Monsieur Riedel, si vous voulez à l’avenir éviter toute nouvelle « Leonis », il faut tout de même que vous soyez conscient que le problème ne vient pas des rencontres entre le NID et le SGC, mais simplement des entreprises du NID. Quand on est arrivés là-bas, la situation était quasiment intenable. Je ne sais pas si vous vous rendez compte qu’il y avait des dizaines d’enfants affamés, torturés et emprisonnés dans les geôles de la capitale ! – si on peut appeler cela une capitale. Et finalement, vos petits camarades se sont montrés tellement incompétents qu’ils ont été arrêtés par la résistance de Leonis et fusillés juste avant que l’on parte !
Sérieusement, je doute que le NID soit plus compétent que le SGC. Dans certains domaines peut-être, mais il faut voir les conséquences… A l’heure actuelle le Naquadah que vous nous avez volé ne vous a toujours pas permis de vous construire votre propre vaisseau…


Comme d’habitude, les réflexions à haute voix du docteur Dablord lui permettaient d’entrevoir des éléments de réponse et donc d’émettre certaines hypothèses plus ou moins plausibles…

- Dites-moi, Andy, reprit Evans en se penchant en avant, les mains croisées, avez-vous donc votre propre vaisseau ? Est-ce pour cela que vous avez tant besoin des informations que je pourrais récolter sur le Dédale ?

Le médecin éclata de rire de plus belle, mettant ensuite une bonne minute à se remettre de la situation, essuyant en même temps ses yeux pleins de larmes.

- Aaaaah… ‘y a pas à dire, j’aurai finalement passé une excellente journée en votre compagnie, monsieur Riedel ! Vous devriez venir me voir plus souvent !

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Andy Riedel
----------------
avatar
----------------
Agent du NID
----------------


Nombre de messages : 44

Arrivé au SGC : 26/09/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Lun 18 Oct - 17:01

Evans Dablord...un homme assez simple en apparence mais complexe à l'intérieur et Andy aimait sa. Dans sa démarche pour le faire rejoindre le NID, l'agent savait que cela allait être long, mais peut être pas autant difficile que prévu, quoi qu'Evans semble en bonne condition avec Riedel.

Visiblement, le militaire du SGC connaissait bien tous sont dossier sur Leonis et le NID. Andy revoyait sa jeunesse fougeant dans les trains de Dablord et cela l'amusa doucement. Lorsque son interlocuteur se mit à rire, Andy l'accompagna doucement car la situation l'amuser. A jouer avec le feu et la domination de la parole et de la situation, on en pourrait à croire, qu'Evans était l'agent du NID à ce moment là.

Terminant la cigarette qu'il avait allumé précédemment et jetant le mégot, il dît à Dablord :

Nous possédons une porte des étoiles mais pas sur Terre malheureusement. Nous avons établie une base a plusieurs heures de vols d'ici et nous avons du effectivement au début transporter nos camions et autres par vaisseau.

Ne pas posséder une porte sur terre n'est pas de tous repos mais peut éviter de se faire repérer également par les détecteurs du vaisseau terrien.

Nous possédons deux vaisseaux goa'ulds capables de se mettre en mode furtif et ils nous servent de relais entre la Terre et notre base.

Continuant dans le sujet du vaisseau, Riedel comprit rapidement qu'Evans aurait put penser qu'il voulait voler le vaisseau du Colonel Turner. Effectivement, cela pourrait être une bonne opération et un très bon vaisseau, mais a quel prix devrait-il faire sa ? Dans l'immédiat, ce n'est pas le plus urgent.

Effectivement, nous n'avons pas encore assez de naquadah pour fabriquer notre propre vaisseau, bien que nous ayant trouver une mine, il n'y a pas longtemps. Nos scientifiques sont actuellement sur la conception de plan, mais c'est vraie qu'avec des informations sur le Dédale, cela irait surement plus vite.

C'est information laissons donc à Dablord connaître l'une de ses premiers missions si il rejoint l'organisation non gouvernementale. D'ailleurs, Andy est sur que l'homme apporterait beaucoup et devant la détermination de celui-ci et sa façon d'agir, Riedel ne peut que le respecter.

Vous êtes quelqu'un qui me plaie particulièrement et vous me le prouvez également. Je vous propose une place au sein d'une organisation différente du SGC mais ayant le même but, il est légitime que vous attendez à avoir un avantage supérieur qu'actuellement. Je pourrais vous en dire beaucoup encore, mais le mieux, c'est de satisfaire directement le plus de chose que vous voulez.

Dans cette longue phrase, Dablord devait donc comprendre «Que voulez vous ?» et il le comprendrait surement. Andy aimait bien faire se genre de phrase un peu détourner, c'était toujours plaisant avec un interlocuteur aussi développer que lui.

Je peux comprendre que vous soyez surprit car nous ne deviez pas vous douter ce matin, que le NID vous proposerez un travail. Mais, il me faut cependant, une réponse avant de nous quitter. Sachez que si vous accepter, je serrais l'intermédiaire entre la chaine de commandement et vous, nous serrions amener à se voir souvent. Vous pourrez bien entendu prévenir le SGC et nous trahir, me trahir, mais je vous fais confiance, vous n'êtes pas suicidaire.
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Mar 19 Oct - 0:22

Ainsi, comme ils l’avaient toujours soupçonné, le NID s’était construit une base à des années-lumière de la Terre… Plutôt pratique pour agir en toute discrétion. Toutefois, le lien entre ce site et leur planète d’origine ne semblait pas extrêmement important : deux Tel’tak étaient loin d’être suffisants. Alors, évidemment, ils avaient besoin du docteur Dablord pour obtenir les plans du Dédale, et toutes les informations annexes qu’il pourrait rapporter au passage…
Cela donnait matière à réflexion.

Evans fixait Andy, le regard vague… En fait, il réfléchissait, et il était pour lui évident que, dans l’hypothèse où il accepterait, s’il tombait il nierait tout en bloc, prétextant représenter seulement la bonne « saine » du NID… Après tout, c’était la vérité. Néanmoins, le dilemme restait de taille, et le médecin devait y réfléchir seul avec lui-même.


- Laissez-moi quelques minutes.

Evans se leva aussitôt, sans même attendre confirmation. Il s’éloigna alors dans les profondeurs du hangar, bien loin des oreilles indiscrètes de « Riedel & associés ». Quand enfin il jugea l’endroit tranquille, et que c’était le plus propice pour peser le pour et le contre dans la zone qu’on lui admettait, il se laissa glisser le long du mur.

** C’est trahir le SGC.
- mais de toute façon .tu n’en fais pas partie !
- T’as raison, je suis affecté au Dédale
- et seul le Pentagone a donc autorité sur toi !
- Mais le Pentagone est-il seulement au courant de tous les agissements du NID ? Ont-ils son aval ?
- Tu peux avoir un meilleur salaire !
- salaire dont je n’ai pas besoin !
- Réformer le SGC ! Contrôler les décisions des officiers ! N’est-ce pas toi qui, justement, critiques tout le temps les ordres de tes supérieurs ?
- De l’insubordination seulement !
- Non, tu veux simplement faire ce qu’il te semble le mieux !
- Il est vrai que c’était toujours pleinement justifié…
- Tu avais raison !
- Ce n’est pas à moi d’en décider.
- mais qui le fera ? Les gradés du Pentagone ?!
- Et si l’on me prenait ? Que penseraient mes collègues ?
- collègues qui ne t’ont jamais soutenu !
- Je pourrais finir en prison !
- Seulement si tu trahis ton pays ! Respecte simplement les fonctions conférées au NID, sans faire de vague…
- On me tirera dessus avant que je me justifie !
- Pas si on t’accorde effectivement une porte de sortie…
- … pour finir ma vie sur une autre planète ?!
- N’est-ce pas ce que tu as fait pendant un an sur le site Alpha ? **

Le docteur Dablord se tenait finalement debout, face au mur, les mains appuyées dessus, les bras tendus. Il avait la tête qui tournait et ne savait plus quoi penser. D’ailleurs, il ne savait pas combien de temps il était ainsi resté à cogiter.
Ca y était. Il avait enfin pris sa décision.

Lorsqu’Evans revint vers la table, Andy semblait quasiment soulagé de le voir rarriver, sûrement un peu inquiet que sa potentielle future recrue se fût échappée. A ce que constata le toubib en s’asseyant, l’agent n’avait pas chômé : un dossier se tenait dès à présent sous ses bras. Un simple regard suffit à faire comprendre au médecin qu’on attendait sa réponse.


- J’accepte.

Sortant un stylo de sa veste, Evans attendit qu’on lui fît glisser le document pour l’ouvrir et commencer à le lire - en théorie, c’était un contrat officiel.

- Attendez que ma couverture soit fichue avant de verser mon salaire sur mon compte, prévint-il sans lever les yeux de sa lecture. Ce genre de détail peut vite porter préjudice, alors faites en sorte d’éviter que votre incompétence notoire me fasse perdre mon poste sur le Dédale.

Il fallut dix bonnes minutes avant qu’Evans eût lu l’intégralité du dossier, les petites lignes de bas de page comprises. Enfin, lorsqu’il fut sûr, il releva la tête.

- Je signe où ?

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Andy Riedel
----------------
avatar
----------------
Agent du NID
----------------


Nombre de messages : 44

Arrivé au SGC : 26/09/2010

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Mar 19 Oct - 21:59

Les dernières paroles de l'agent avait visiblement troublée le militaire du Dédale. En effet, celui ci semblait plus hésitant et cela été plutôt bon au goût de Riedel. Evans allait bientôt craquer, du moins, c'est ce qu'il espérait le plus profondément. Avec une telle recrue, le NID ne pourrait que prendre un élan.

Alors que son interlocuteur s'éloigna pour réfléchir, Andy se leva de son siège et se dirigea vers la voiture. Non, il n'allait pas partir comme sa, il alla juste dans le coffre, prendre un dossier et retourna à la table qu'il avait préparer tôt le matin. Il y posa le dossier qui signe l'entrée de Dablord au SGC. Oui, c'était mettre la charrue avant les bœufs dirons certains, mais Riedel était sur de lui.

Il posa les coudes sur la table et les mains sur le dossier, en attendant le retour d'Evans, qui commençait à se faire attendre. Mais ce n'est pas pour autant, qu'Andy irait à sa rencontre, non, il devait lui faire confiance. Il savait qu'il ne s'en fuira pas, l'intuition à toujours été l'un de ses forts. Bien que le temps avait passé, il aurait pût s'inquiéter, mais si Dablord avait chercher à fuir, il n'aurait pas été bien loin et les gardes l'auraient avertie.

Soufflant un petit coup, mare d'attendre, il vit Dablord revenir vers lui. Le moment de vérité aller arrivé. L'homme s'avança vers lui et Andy plongea son regard dans le sien, en forme d'impatience. Et la réponse ne se fît pas prier, le jeune homme accepta. «Oui!», ce mot, il le cria intérieurement et sa joie, il la contenu et ne la montra pas.

Vous avez prit la bonne décision.

Lui dit-il avec un petit sourire dans le coin. Andy lâcha le dossier et l'avança vers Dablord. Celui-ci le lit et donna également quelque consigne. A ceci, en reprenant le dossier, Riedel ajouta :

Comme vous le voulez. Signé à la première et dernière page, en bas à gauche.

A la suite de cela, l'agent reprit le dossier et se leva, il conduit le nouveau membre du NID à la voiture et ils montèrent dedans. Tous en mettant le contact, il dît :

Ne cherche pas à me contacter, je viendrais toujours à toi.

Riedel n'allait pas reconduire Evans jusqu'à l'endroit où il l'avait rejoint, mais à l'entrée de la ville. Le trajet ne dura donc que quelque petites minutes. La voiture s'arrêta à un coin de rue et Dablord sortie et ferma la porte. Andy ouvra la fenêtre et dît :

Si tu as le moindre problème, fait un signe, je comprendrais.

Tournant à droite, il continua son chemin pour rejoindre la base du NID et ainsi ramené l'adhésion de Dablord. Une bonne nouvelle dont il était fier.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7270

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   Mar 19 Oct - 23:34

La note d'Evans Dablord :
-Orthographe / Conjugaison / Structure des posts 3/4

-Cohérence dans les Posts 3/3

-Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ 3/3

Total 9/10

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Du noir au blanc...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Du noir au blanc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Le monde ~ :: Washington DC :: NID-