Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Explo by Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: MJ Explo by Jason   Mar 21 Sep - 1:28

Salle d'embarquement...

Une fois la salle de briefing quittée, les 4 membres allèrent se préparer plus ou moins séparément. Marvin se dirigea vers son laboratoire pour prendre tout le matériel dont il aurait besoin lors de la mission. Il n'oublia pas sa caméra, il ne manquerait pour rien au monde une vidéo détaillée des ruines une fois qu'ils y seraient. Finissant de se préparer à l'armurerie ou il prit seulement un 9 mm, il croisa le Capitaine Kaïger au bout du couloir qui lui lança un regard menaçant. Ricanant pour lui même, n'en tenant par compte il entreprit de se diriger vers la salle d'embarquement.
Une fois les 4 membres de l'équipe au complet, tous virent la porte s'ouvrir après l'annonce des sept chevrons enclenchés. La sonde passa d'abord, annonçant qu'il n'y avait aucun danger. Elle transportait avec elle toute sorte de matériel qui serait surement utile à l'équipe une fois la bas. Le Capitaine Kaïger prit la tête du groupe et traversa en premier, très vite suivit de Mike, Eiden, et enfin Marvin.


----------------------------------------------------------------------------------------------------

Eridia...

Sur Eridia, la porte s'activa subitement. Personne aux alentours, seuls quelques oiseaux prirent subitement leurs envols. Un engin sortit tête la première du vortex et dégringola les quelques marches devant l'anneau. Enfin, quelques secondes après un homme de couleur, la moitié du visage brulée se dessina parmi le paysage assez mitigé, suivit de prêt par d'autres humains.
La porte se désactiva une fois les quatre personnes sur place. Sans attendre, Kaïger donna ses ordres. L'équipe se déploya tranquillement de chaque côtés de la porte tandis que le docteur se dirigea vers la sonde, ouvrit une lourde malle fermée par deux crochets et en sortie un objet assez petit qui était emmitouflé dans un cercueil de mousse destiné a le protéger des chocs. Il attrapa ensuite une télécommande qui se trouvait a côté de l'engin, et appuya sur divers boutons. L'écran au dessus de la télécommande s'alluma et le visage du docteur apparu sur ce dernier.
Marvin souleva la sonde et régla la caméra. Il régla diverses petites choses avant de la poser par terre et de la faire s'envoler lentement. Elle répondait apparemment très bien.


« Bon, super. Ça fonctionne. » dit il d'un air réjouit en regardant la sonde.

Il se tourna ensuite vers le Capitaine et le soldat.


« Écoutez, ne vous amusez pas a toucher cette sonde. Elle vaux très cher, et.. vous n'y comprendriez rien de toute façon. Et évitez aussi de tirer comme des sauvages vous risqueriez de la toucher. On m'a déjà fait le coup une fois, alors pas deux s'il vous plait. »
acheva t-il d'un ton las comme si la cause de ses soucis provenait des deux militaires.

Eiden de son côté, qui écoutait le docteur parler fit quelques pas devant elle. Une très longue forêt, apparemment immense. A divers endroits, des crevasses plus ou moins profondes. Certaines avaient l'air « récentes », d'autres étaient recouvertes par de la verdure, apparemment bien plus anciennes mais donc plus difficiles a repérer. Son pied s'enfonça lentement dans un petit trou qui fit tomber quelques tas de terre sous la surface du sol. Elle se recula de quelques pas... Il allait être difficile d'avancer dans des conditions si spartiates. Le vent soufflait un peu, ce qui était assez étonnant vu le temps et la température environnante.
Le Capitaine ordonna ensuite de commencer a avancer. Ils prirent chacun des affaires supplémentaires pour le voyage et laissèrent la sonde et quelques malles devant la porte, visiblement un endroit désert. Ouvrant la marche, le Capitaine devant avec non loin derrière Marvin, Eiden et enfin Mike, l'équipe se rendit compte de l'état du terrain qu'en y étant pour de bon.


« J'vous avait dit que c'était dur de marcher par ici... » marmonna le docteur Elund d'un ton arrogant a voix haute pour que tout le monde n'entende.

Les membres échangèrent quelques paroles tout en commençant à se diriger vers les ruines ciblées. Marvin qui était désormais devant les guidait, les yeux plus rivés sur sa caméra que devant lui. Il rallait assez souvent, au grand regrets des autres. Son pied s'enfonça plus d'une fois dans une crevasse, ce qui le fit encore plus bougonner mais le reste de l'équipe pouvait ainsi éviter ce genre de désagréments.


« A mon avis sa ne devrait pas plus se détériorer niveau terrain. Finalement on arrivera peut-être plus vite que prévu aux ruines ! Peut-être qu'avec mon équipe j'aurais pu y arr... Aaaaaahhhh !!! » Un cri strident, une sorte de cri que poussent les femmes dans les films d'horreurs se fit entendre. Devant Kaïger, un nuage de poussière fît soudainement son apparition, puis il se dissipa. Le docteur Elund avait disparu, et un trou assez large sans pour autant être très profond venait de se former sous leurs yeux ébahis, avec au fond étendu sur le dos, Marvin visiblement conscient mais choqué.
Il ne bougeait pas mais son visage laissait paraître la douleur, la souffrance. A première vue, il n'avait rien de bien méchant...


« Vous venez m'aider ou pas ? Vous voyez pas que j'suis dans un trou là... »

Les trois autres se regardèrent lentement. Ils avaient une corde mais allaient-ils l'utiliser pour autant...
Au fond du trou, on entendait encore Elund qui poussait de gentils jurons contre ce qui l'entourait, mais l'équipe essayait par dessus tout de se rappeler de ce cri qu'ils n'auraient jamais pût imaginer sortir de la bouche d'un homme si sur de lui...



[Petit post de départ sur la planète, sa s'éttofera après avec les détails de ce que vous découvrirez Smile
Je vous laisse une entière liberté quand à vos gestes et à vos actions (en réponses à mes dires bien évidemment lol). Mais si vous voulez faire quelque chose, tenter des choses, explorer plus loin etc n'hésitez pas je m'adapterais à vos écrits Smile
A vous de sortir Elund de là lol Lâchez vous si vous voulez dans vos posts sa fera pas de mal =)
5 à 7 jours pour répondre !! Bonnes réps !!!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mar 21 Sep - 13:16

~SGC~


Kaïger était parti s'équiper et tout le monde suivit, c'était dans ses moments qu'on reconnaissait un bon chef d'équipe. Tout le monde le suivait sans même qu'il ait ordonné l'ordre et rapidement, il ne resta plus que le Général dans la salle de Briefing qui quitta également les lieux. Paul était donc à l'armurerie et prit ce qu'il fallait pour être un parfait soldat. 9 mm, grenade, gilet tactique et son arme de prédilection. Quelques vivres et un bouquin, histoire de s'occuper si il ne voulait pas abattre Marvin durant la mission. Enfin, un fois prêt, il quitta la pièce pour aller en salle d'embarquement.

Sur le chemin, il vit au loin le scientifique. Kaïger lui lança un regard noir, il sentait que ce type allait leur causer des problèmes. Le Capitaine fera tout son possible pour ramener l'équipe au SGC, du moins, ceux qui obéissent aux ordres, tant pis pour les autres après. Paul arriva donc devant la porte des étoiles et les autres membres de mission arrivèrent pratiquement en même temps. Les sept chevrons enclenché, la porte s'ouvrit et une lumière bleutée envahit la pièce. La sonde fut envoyé en premier lieu suivit bien évidemment des membres une fois qu'ils avaient eut la confirmation qu'il y avait aucun danger. En tant que leader, Kaïger avança le premier vers la porte accompagné par ses camarades de mission et ils traversèrent la porte.



~Eridia~


De l'autre côté, le spectacle n'était pas des plus réjouissant. L'homme avait vue plus beau paysage que celui ci. Il y avait une grande forêt mais le sol était couleur terre, rien ne poussait visiblement en dehors de la forêt et c'était normal quand il y avait un tel soleil. Enfin, pas le temps d'admirer le paysage pour le moment, il fallait sécuriser le périmètre. Paul se tourna vers ses compagnons et donna ses ordres...

- Shirow, vous irez à l'EST et au SUD sur 50 mètres. Moi je prends l'OUEST et le NORD. Andrews, si j'ai bien comprit, vous n'êtes pas militaire d'origine donc je vais pas vous emmerder avec la sécurisation du périmètre. Restez juste là et gardez un œil sur le gosse.


Bien évidemment, en parlant de gosse, il voulait parler de Marvin. Paul partit donc sécuriser le périmètre et alla voir vers l'OUEST. Il avançait arme posé contre l'épaule, prêt à faire feu à toute irruption spontané. Mais rien ici alors il se dirigea petit à petit vers le NORD. Kaïger croisa une carcasse d'animaux mort, franchement mort même. L'activation de la porte avait du faire fuir son prédateur et Paul n'avait pas envie de le voir revenir et s'attaquer à lui. Alors il continua à avancer et ne vit rien de suspect.

Le Capitaine retourna vers Eiden et Marvin, celui ci avait finit de faire jou-joue avec l'engin. Mike revint également et donna ses constatations à son supérieur. Kaïger fit un signe de la tête, en signe de son contentement pour le bon travail du Soldat, certes c'était trois fois rien mais il faut toujours féliciter ses soldats...


-Écoutez, ne vous amusez pas a toucher cette sonde. Elle vaux très cher, et.. vous n'y comprendriez rien de toute façon. Et évitez aussi de tirer comme des sauvages vous risqueriez de la toucher. On m'a déjà fait le coup une fois, alors pas deux s'il vous plait.
-Bon, je vais être claire. Ici, la personne qui commande c'est moi. Et si je donne l'ordre de faire feu sur ce putain d'engin, tout le monde fera feu et vous y compris Docteur Elund.


Kaïger préféra mettre les choses au clair avec ce type. Il sentait qu'il allait poser pas mal de problème et il préférait régler cela avant que tout dérape. Il faut dire que le Capitaine n'était pas du genre à se faire marcher sur le pied. Mais Marvin était semble t il un sacré spécimen et quitta pas le regard de Paul. Il finit par lâcher car la situation l'imposait et surtout que le regard soutenu du Capitaine était assez perturbant.


-Allez, on avance. Chacun prends quelques chose et on laisse ce qu'on a pas besoin ici. On essaie d'avancer le plus rapidement possible si on veut rentrer sans dégâts.

Paul se mit donc en route, prenant les devants pour ouvrir la voix. Il portait quelques affaires en plus et il commença à se rendre compte, qu'au fur à mesure de ses pas que la progression risquait d'être plus dur qu'elle le semblerait. Elund leur rappela qu'il les avait prévenu de la difficulté d'avancer mais Kaïger ne se rappelait pas qu'il avait souligné le fait qu'ils pouvaient tous tomber subitement dans un trou. Enfin, il aurait dû demander plus d'explication sur ses crevasses, il avait mal joué le coup cette fois-ci. Tant pis, il faudra être plus vigilant et faire attention où il mettra les pieds.

Alors qu'ils se dirigeaient vers les ruines. Le Capitaine sentait que tout cela devenait ennuyeux. Il y avait un silence dans le groupe et l'homme vit donc une bonne occasion d'en appendre un peu plus sur les membres de son équipe...


-Dites, comment ça se fait que vous êtes pas aller sur le Dédale ? Pratiquement toute la base y est pour l'inauguration. C'était un choix personnel ou pas ?... Pour ma part, j'étais en rééducation suite à ma précédente mission. Elle avait été assez dur et éprouvante et au final, on a réussit à s'en sortir. Avec quelques cicatrices il faut bien l'admettre mais tant qu'on est envie, c'est le principal.


Paul se mit à sourire lors de sa dernière phrase mais au fond de lui, il n'avait absolument pas envie de rire. Là-bas, il aurait préféré mourir que de vivre un instant de plus, alors quand il se tourna pour regarder devant lui, un regard noir digne d'un grand méchant se lit sur son visage. Kaïger avait subit trop de souffrance qu'un homme pouvait subir et désormais, il attendait le moment de sa mort. Soudain, Marvin se mit à parlait avant d'entendre un cri de femme strident et un nuage de fumé apparaître devant eux. Paul lâcha ce qu'il avait dans la main et prit son arme rapidement. C'était peut être un piège des indigènes de la planète ou autre chose. Quoiqu'il en soit, il fallait rester sur ses gardes et s'apprêter à faire feu à tout moment.

Lorsque le nuage de fumé se dissipa, Elund avait disparut et Kaïger vit un signe du destin. Même le sort en avait marre de ce type mais rapidement, le Capitaine se rendit compte que le scientifique était tombé dans un trou. Marvin se trouvait au fond et commençait à se plaindre comme à son habitude. Il demanda de l'aide ou plutôt, ordonna de l'aide aux autres membres de l'équipe. Kaïger prit donc une corde et l'attacha à un arbre avant de la lancer dans le trou...


-Si vous voulez remonter, utilisez la force de vos bras. Moi, je vais vous attendre prêt de l'arbre là-bas, essayez d'aller vite on a pas beaucoup de temps. Paul se tourna ensuite vers Mike et Eiden. Si vous voulez l'aider, faites mais moi, je vais m'installer là-bas et attendre.

Le Capitaine alla donc se posa contre un arbre et se mit à attendre. Paul prit son bouquin et décida de lire un petit peu le temps que l'autre sorte de son trou. Quel joie d'avoir un peu de tranquillité. Fallait espérer que Marvin ira assez vite pour sortir du trou avant que tout parte en cata
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mer 22 Sep - 11:39

Salle d'embarquement.

Tout le monde était présent et prêt à embarquer, y compris Eiden qui espérait vraiment que cette mission serait une partie de plaisir et malgré ce qu'elle avait entendu, faisait son possible pour rester optimiste et ne pas imaginer le pire. Il n'y avait que des ruines à observer, faire attention à ne pas tomber dans des trous d'après ce qu'elle avait compris et tout devrait très bien se passer. Elle était souple, elle devrait y arriver sans aucun problème, grimper, sauter par dessus des obstacles elle savait très bien y faire et puis elle était là juste pour soigner les hommes au cas où, rien d'autre. Pas de traces d'ennemies, les tributs dont il avait parlé étaient loin de la porte et loin des ruines, donc tout devait très bien aller pour eux. La routine quoi.

Lorsque la porte fut ouverte ils laissèrent passer la sonde qui était vraiment très chargée, transportant le matériel du scientifique, elle espérait juste qu'ils n'auraient pas à le porter de l'autre côté parce qu'elle se trouvait déjà bien assez chargé comme ça.
Elle suivit le mouvement et passa derrière Mike.


Eridia.

Eiden posa le pied sur la planète en question à la suite de Mike et malgré le fait qu'elle n'arrivait pas à se faire à la porte elle sentit qu'elle avait la nausée, mais rien de méchant, elle avança juste d'un pas rapide et se mit sur le côté pour laisser passer les autres mais aussi pour être à l'écart si jamais son estomac lui faisait défaut. Ce qui ne fut pas le cas bien heureusement et tandis que la porte de refermait elle se surprit à scruter l'horizon. C'était plutôt beau malgré tout ce qu'avait pu dire le scientifique, une immense forêt se dressait à l'horizon et devant eux un sol stérile fait de terre et de poussière. La porte était visiblement le seul monument du coin, seule preuve d'une quelconque existante intelligente d'ailleurs. Elle fut sortit de se rêverie par la voix du soldat qui commandait la mission et se déploya comme il l'avait demandé. Puis elle écouta le docteur parler de sa machine qui apparament comptait plus que n'importe quoi d'autre ici et elle se mit à avancer regarder le sol devant elle. Il paraissait si fragile, si poussiéreux, si ... instable ! Son pied venait de toucher un endroit peu stable et elle sentit qu'elle enfonçait, elle fit rapidement demi tour, se rendant compte qu'il serait difficile d'avancer ici. Tout semblait si calme et pourtant c'était un peu comme un gruyère cette planète.

Kaiger leur ordonna d'avancer alors elle retourna vers la sonde et prit un autre sac en plus de son matériel et se retrouva derrière le scientifique puisque Kaiger lui avait demander de garder un oeil sur lui. Il était préoccuper par cette machine bien plus que par le reste et elle fut tenter durant quelques secondes de lui demander à quoi elle allait lui servir mais ne fit rien, trop occupée à regarder ou elle mettait les pieds. Pour le moment elle restait concentré, hors de question de finir dans un trou ou bien plus loin encore, aller savoir les crevasses menaient peu être bien tout droit en centre de cette planète et rien que cette idée lui donnait des frissons dans le dos. Elle avait trop regarder de film de science fiction la pauvre.

Kaiger leur demanda pourquoi ils n'étaient pas sur le Dédale cela la fit sourire et elle ignora pourquoi. Il était plus humain qu'il n'y paraissait en fait, s'intéressant à eux durant la marche ce qui n'était visiblement pas le cas avant. Ce qu'elle avait entendu sur lui était donc faux. La folie, ses fugues, tout ça ce n'était que des bruits de couloir et c'était probablement pour ça qu'elle avait sourit, ce rendant compte qu'on entendait beaucoup de choses fausses.


"Le personnel médical était déjà au complet et personnellement je préfère garder les pieds sur la terre ferme."

Ce qui n'était pas faux mais en même temps elle était en mission là, ce qui ne correspondait plus à ce qu'elle venait de dire. Eiden avait accepté cette mission, elle c'était laissé convaincre et elle ignorait encore pourquoi.
Marvin ce mis ensuite à parler du terrain et Eiden eut juste le temps de tourner la tête dans sa direction elle le vit disparaitre d'une manière assez impressionnante, sans oublier le cri qu'il poussa qui donna l'impression d'être dans un mauvais film, celui ou la bande son ne correspond pas à l'image. Il était tombé dans une crevasse et elle fut la première à s'approcher, se baisser pour voir ce qu'il en était. Il avait l'air vivant et il se trouvait à quelques mètres en dessous.


"Vous allez bien ? Vous pouvez bouger ?"

Eiden étant médecin se devait de pouvoir faire un diagnostique à distance, elle ne pouvait pas descendre s'il était capable de remonter seul, elle l'assisterait uniquement s'il avait quelque chose de casser. De son côté Kaiger lança une corde après que les trois militaires aient échangés des regards étranges, comme s'ils n'arrivaient pas à croire ce qu'ils avaient entendu. Eiden resta au bord mais pas trop près non plus pour éviter de tomber elle aussi si jamais le sol s'effritait et attendit tout en restant prête à intervenir en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Jeu 23 Sep - 13:08

Salle d'embarquement du SGC...

J'arrivai au trot dans la vaste salle dominée par l'imposante et majestueuse Porte des Etoiles. Ca n'était que la deuxième fois que j'allais l'emprunter, et je me sentais encore particulièrement humble face à cet anneau séculaire. Réajustant ma casquette, on aurait pu croire que je le saluai.
Mes coéquipiers étaient déjà tous là, réajustant leurs harnachements, participant à la fébrilité du départ qui régnait dans la salle. Malgré l'agitation, on n'entendait personne parler. Ce mutisme traduisait-il la concentration de mes coéquipiers ou une certaine tension nerveuse envers le scientifique de l'équipe ?

* Le calme avant la tempête...* me dis-je, restant persuadé que rien ne se passerait là-bas comme prévu, malgré les topos et autres certitudes de calculs. Machinalement, je posai furtivement la main sur ma poche de poitrine gauche. L'épaisseur du papier épais qui s'y trouvait me rasséréna.
Arrivant à la hauteur de mes compagnons, je les saluai par un hochement de tête, indiquant que j'étais prêt et déterminé.

La Porte fut ouverte vers notre destination et nous rejoignirent la sonde de l'autre coté, après que nous ayons eu confirmation qu'il n'y avait aucun danger...



Eridia...

Arrivant le deuxième tout de suite après le capitaine Kaïger, je descendis rapidement au bas des quelques marches de pierre, à droite de la Porte. En position de couverture pendant que l'équipe debarquait, je mis un genou à terre et levai le canon de mon M4 vers la forêt proche.
Le capitaine Kaïger envoya presque immédiatement ses premiers ordres.


"- Shirow, vous irez à l'EST et au SUD sur 50 mètres. Moi je prends l'OUEST et le NORD.
- Reçu mon capitaine,
répondis-je en m'éloignant, arme à l'épaule, vers ma zone désignée.
- Andrews, si j'ai bien comprit, vous n'êtes pas militaire d'origine donc je vais pas vous emmerder avec la sécurisation du périmètre. Restez juste là et gardez un œil sur le gosse."

Cette dernière consigne me fit doucement sourire, mais me reconcentrais rapidement sur ma mission.
Je progressai doucement, assurant mes appuis à chaque pas du fait de l'instabilité du terrain. Dans cette forêt paraissant sans âge, je cherchai tout indice d'activité ou de passage récent: traces, débris, bois taillé,... Si ce n'était ces crevasses disséminées un peu partout, ou le chant de quelques oiseaux locaux, rien n'éveilla ma curiosité. L'air était chaud et lourd, et un léger vent n'arrivait pas à le rafraichir. Arrivé à environ 50 mètres du groupe, je mis un genou à terre contre un arbre et bu une gorgée d'eau. Je revins vers le capitaine, tout en continuant à jeter des coups d'œil de part et d'autres.


" Tout est calme mon capitaine. Pas de trace de présence dans le secteur. "

Elund manipulait son drone qui vrombissait à hauteur de nos têtes, et en guise d'explication commença par nous sermonner comme si nous avions cinq ans. Mais Kaïger le remit rapidement en place:
-Bon, je vais être clair. Ici, la personne qui commande c'est moi. Et si je donne l'ordre de faire feu sur ce putain d'engin, tout le monde fera feu et vous y compris Docteur Elund.
- Reçu, mon capitaine.
glissai-je d'un ton neutre en regardant le docteur Elund.

Après que chacun de nous ai récupéré un peu de matériel qui était sur la sonde, nous nous mîmes en route. Fermant la marche, je restai à l'affût et jetai régulièrement des coups d'œil derrière nous. Notre temps était compté et il fallait avancer rapidement mais les pièges cachés par ce sol délabré nous obligeaient à la prudence et donc ralentissaient notre vitesse de progression.

« - J'vous avait dit que c'était dur de marcher par ici... marmonna le docteur Elund.
- J'vous avais dit qu'on avancerait pas forcément plus vite non plus... répondis-je presque malgré moi,du tac au tac.

Le docteur Andrews, devant moi, restait silencieuse, vigilante sur chacun de ses pas, comme le reste du groupe. Kaïger finit par briser le silence, à mon grand étonnement. J'aurai eu du mal à croire qu'il badinerait ainsi comme si nous étions en balade. Et qu'il se confierait sur la difficulté de sa précédente mission encore plus. Mais sa question eu le bénéfice de détendre quelque peu la troupe.


"Eh bien comme l'a dit le docteur Andrews, le personnel de santé y était déjà suffisant. Et puis j'étais en congés dans ma famille à ce moment là..." répondis-je sur un ton désolé après Eiden Andrews.

Elund,bougonnant pratiquement sans interruption, était passé en tête du groupe mais plutôt que de regarder où il mettait les pieds, il gardait son regard rivé sur l'écran de contrôle de son drone radio-commandé. C'est sans doute ce qui expliqua son impressionnante chute dans un trou. Impressionnante tant par le nuage de poussière terreuse provoqué par l'éboulement que par le cri suraigu assourdissant qu'il avait réussi à pousser dans sa chute.


"Merde, qu'est ce que... ?" dis-je en avançant vers l'accident. Kaïger, Andrews et moi contemplions abasourdis le scientifique au fond de son trou, couché sur le dos, balbutiant et grimaçant. C'en était presque comique.

" - Vous allez bien ? Vous pouvez bouger ? s'enquit Andrews, agenouillée au bord du trou.
Mais au ton de sa réponse, Elund semblait aller plutôt bien et se remettait déjà de son choc:

- Vous venez m'aider ou pas ? Vous voyez pas que j'suis dans un trou là...
- Mmh, ça doit vouloir dire oui pour lui...
adressai-je dans un sourire au docteur Andrews.

Le capitaine lança alors à Elund une corde qu'il avait attaché à un arbre solide non loin du trou et nous laissa libre de l'aider. Ou pas. Mais j'avais peur que si on ne l'aidait pas un peu, on allait perdre un temps fou à le regarder se débattre. Et le temps était notre ennemi prioritaire ici.

" - Elund, on ne peut pas descendre vous aider, le sol est trop instable comme vous l'avez remarqué...Haem... Bon, remontez en vous aidant avec la corde, ça va aller."
Assistant le scientifique durant sa courte mais pénible ascension pour lui, je l'aidai comme je pu en tirant sur la corde.
Il finit par réussir à sortir au prix d'une grosse suée. Andrews l'avait examiné rapidement et il n'avait rien si ce n'était quelques éraflures et un ou deux hématomes légers.
Assis contre un arbre, soufflant et encore tout couvert de terre, il buvait quelques gorgées d'eau. Grignotant pour ma part une barre de céréales afin de reprendre des forces, je m'approchai de lui et lui glissai ironiquement:


"Comment vous disiez déjà ? "On ne doit pas avoir de contact avec la population" c'est ça ? Avec votre cri de tout à l'heure, je pense que maintenant la moitié de la planète est au courant de notre présence..."
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Dim 26 Sep - 18:31

Elund était au fond et tentait de remonter tant bien que mal. Il n'arrivait pas à s'agripper convenablement et avait même osé demandé à Mike de descendre, chose qu'il n'avait pas regretté mais il avait bien sentit le petit vent souffler autour de lui. La tension montait petit à petit et lorsqu'enfin il réussi à remonter, il s'écroula sur le sol, mort de fatigue. Les 3 membres le regardaient, déjà épuisés de son comportement. Puis lorsque le Capitaine ordonna quasiment immédiatement de repartir celui ci ouvrit subitement les yeux, toujours étendu en croix sur le sol. Il se redressa lentement, comme si il souffrait d'un très grand mal.

« Mon cher Capitaine, vous dirigez peut-être cette mission militairement parlant comme vous me l'avez fait remarqué en arrivant, mais il se trouve que je suis le plus qualifié pour nous garder tous en vie ! Alors si vous voulez partir allez y, moi je me repose. J'ai fais une chute violente, vous pourriez avoir un peu de compassion pour un blessé. Vous ne laissez jamais personne derrière, vous le répétez assez ça en mission vous les militaires ! ».

Il avait dit tout cela avec un ton agressif mais on sentait qu'il mesurait ces mots et qu'il ne voulait pas aller trop loin avec Kaïger, après tout, pas mal de monde savait qu'il était instable. Le Capitaine s'avança et lui dit quelques mots persuasif qui firent reculer le docteur de quelques pas, tandis que Kaïger continuait de s'avançer vers lui. Elund le regardait avec des yeux ronds et avait peur à présent. Il regarda Mike et Eiden en guise de soutient, mais ni l'un ni l'autre ne voulaient aller à l'encontre du Capitaine. Tandis que l'équipe repartait sans Elund, ce dernier les bras croisés, a côté du trou dans lequel il venait de tomber puis sortir, regarda l'équipe s'éloigner. Après quelques secondes ou il pensait littéralement qu'ils allaient rebrousser chemin pour le convaincre de les suivre, ou bien lui dire qu'ils allaient rester avec lui, il dût admettre qu'ils partaient vraiment sans lui. Il aimait tant se faire désirer...
Marvin Elund se mit à courir en direction de l'équipe qu'il rejoignit 10 mètres plus loin. Il fit comme ci de rien était, et remonta en fil de l'équipe, aux côtés du Capitaine Kaïger.

Certains parlaient par moments, d'autres moins. Au fil du temps, le ciel devenait plus sombre. Était-ce parce que la nuit allait tomber ? Apparemment pas, d'épais nuages gris faisaient simplement leur apparition. Continuant d'avancer prudemment, le nombre de crevasses était moins présente que prêt de la porte des étoiles. Ils finir par déboucher dans un coin de la foret ou les arbres y étaient moins présent. C'était un endroit plus vaste, avec moins de crevasses, mais quelque chose semblait troubler l'atmosphère... Mike la vit le premier. Au loin, une cabane délabrée se tenait là, apparemment inhabitée attendant probablement un propriétaire qui ne reviendrais plus jamais. Le Soldat prévint son supérieur et son équipe qui n'avaient apparemment pas vu l'endroit, situé assez loin à l'est. Dans ce coin de la forêt les arbres étaient moins présent, mais ils étaient plus imposants. Kaïger décida alors de s'en approcher, prudemment certes, mais ils iraient voir quand même. De loin, elle avait l'air totalement bousillée. Elund semblait anxieux et même craintif, mais il n'y avait pourtant aucune raison apparente d'avoir peur. Kaïger prit la tête du groupe aux côtés de Mike. Il indiqua discrètement a Mike ses ordres. Plus il s'approchait, plus il sentait que quelque chose n'allait pas. Un petit bruit sourd se fit entendre derrière lui, le Capitaine se retourna d'un coup, arme braquée. Elund sursauta, Eiden les regardait. Apparemment rien derrière... Il reporta son attention sur la maison. Son cœur fit un bon de quinze mètres lorsqu'il le vit debout a l'intérieur de la maison, devant la plus petite des fenêtres. Tinann se tenait là, le visage en sang, mais pourtant il souriait. Il regardait Paul sans cligner des yeux, puis il mima le geste qui signifiait couramment « chut ». Sans prévenir, il se tourna d'un coup et partit dans l'ombre de l'intérieur de la maison...
Eiden de son côté avait remarquée que le Capitaine n'avançait plus. Elle s'avança pour lui parler, elle avait bien vu que quelque chose le troublait.

Mike de son côté venait de faire le tour de la maison sans rien trouver. Arrivant derrière, il regarda les moindres recoin. Elle faisait froid dans le dos mine de rien... Continuant son ascension vers l'exploration de la zone, il fût surprit lorsqu'il marcha sur quelque chose de dur. Un bout de bois ? Non. Il s'abaissa, retira les quelques feuilles et vit un sorte de médaillon assez lourd, il avait la couleur de l'or, ce devait en être. Des signes étaient gravés. Apparemment une langue inconnue, du moins pour lui. Décidant d'aller voir Elund et les autres pour leur montrer, il passa devant la porte de la cabane et entendit quelques bruits à l'intérieur. Les autres le virent s'approcher de la porte et commencer à l'ouvrir.

De son côté, Kaïger n'avait pas dit a Eiden qu'il venait de voir ces démons ressortir. Il lui avait brièvement répondu pour la rassurer, et entreprit de rejoindre Mike. Au moment ou il s'approcha de la maison, Mike poussait la porte du pied. Elle n'était fermée à clef, et les gongs été bien défoncés. Lorsqu'il la poussa elle s'écroula sur le sol dans un nuage de poussière, et un fracas, qui brisa le silence pesant de cette forêt, retentit autour de l'équipe. Elund sursauta puis fit quelques pas en arrière, agrippant le bras d'Eiden. Les trois autres le regardèrent, désespérés. Paul et Mike entrèrent dans la petite battisse, ratissant d'un seul regard la pièce. Il n'y avait rien apparent, mais la pièce était sombre. Du côté du Capitaine, Tinann n'était plus là. Mike alluma sa lampe, tout comme le Capitaine. Ils regardèrent dans les moindres recoins, jusqu'à ce que des bruits de bas se firent entendre subitement. Kaïger fût bousculer, mais Mike attrapa la personne, ou plutôt l'enfant. Un jeune garçon se débattait dans le coin d'où il était partit une fillette était recroquevillée, tremblotante. Eiden se précipita vers elle pour l'aider à se lever, mais elle était terrorisée. Le garçon se débattait avec hargne, a tel point que Mike le lâcha. Il s'écroula sur le sol, puis Kaïger prit le relai. Il rangea son arme et attrapa les deux poings du jeune homme qu'il mit derrière son dos. Il le bloqua de tel sorte à ce qu'il ne puisse plus bouger. Ce dernier devait avoir 16-17 ans, quand a la fillette elle ne devait pas avoir 10 ans. Avec de la douceur, Eiden réussit à la sortir de son coin et à l'emmener dehors.
Les deux hommes relevèrent le jeune homme qui venait de promettre de rester sage. Ils se placèrent devant l'entrée et commencèrent les questions. Le jeune homme écouta, et sans répondre prit la parole.


« Mais vous êtes qui vous d'abord ? Vous êtes habillés bizarrement... »

Il les dévisageait, et il paraissait en colère. Lui, il ressemblait a un paysan tout ce qu'il y avait de traditionnel. Il était sale en plus d'être agressif, et son odeur ressemblait plus à celle d'un animal sauvage qu'a celle d'un homme, même de la campagne.
Ils lui posèrent d'autres questions, en espérant pour lui qu'il y répondrais. (Smile)


Devant la maisonnette, Eiden tentait de faire parler la petite fille qui s'était un peu calmé. Lorsqu'Elund s'approcha d'elle avec un sourire surement destiné a la rassurer à la base, mais qui le faisait passer pour un pervers pédophile, elle hurla et alla se cacher derrière Eiden. Celle ci esquissa un sourire, et tenta de communiquer avec la jeune fille. Elle semblait plus enclin à parler que le jeune homme, qui lui disait de ne rien dire. Eiden réussi cependant à la convaincre de parler.

« Je m'appelle Marilia. Mon grand frère et moi on vient du village la bas » elle montra une direction. « Vous êtes là pour nous faire du mal ? »
demanda t-elle, aussi innocente qu'elle était.

Eiden lui répondit gentillement, sans la brusquer. De son côté, Elund commença à paniquer. Il regardait sa console qui dirigeait la sonde. Il s'approcha de Kaïger et le tira pas le bras subitement pour qu'il se tourne vers lui. Il lui montra l'écran, ou on voyait de petits points bouger au loin... De nombreux petits points. Kaïger ne réalisa pas tout de suite ce que c'était... Mike regardait lui aussi l'écran mais restait attentif au jeune homme devant lui.
Sur l'écran, les points se rapprochaient, Elund guidait la sonde avec une bonne maniabilité, et l'équipe réussi enfin a apercevoir ce qu'étaient ces petits points... Des hommes. Une vingtaine d'hommes se dirigeaient vers la forêt, pas la maison directement d'après les dires du docteur, mais ils allaient passer pas très loin. Le jeune homme se mit à ricaner, et la petite fille à avoir peur.
Kaïger regarda ces coéquipiers. Tous échangèrent un regard, et Marvin Elund semblait au bord de la crise cardiaque. Il fallait qu'ils prennent un décision, et vite...


[1 semaine max pour répondre Wink Bon post]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Lun 27 Sep - 13:48

Les membres de l'équipe avaient décidé d'aider plus ou moins le pauvre Marvin. Qu'ils fassent cela, Paul restera assis contre son arbre. Au final, son livre avait été une bonne idée et le Capitaine commença à le lire. C'était l'histoire d'un mec qui se retrouve seul au beau milieu de New-York avec que pour compagnie, un chien. Paul tourna pour voir le titre du livre "Je suis une légende". Mouais... pas sûr que ça devienne un succès et encore moins un film. Enfin, Kaïger pu lire trois page quand finalement, Elund sortit de sa tanière. Le scientifique s'écroula par terre, épuisé par toute la force qu'il avait du utiliser pour remonter. Maintenant qu'il était là, il était temps de repartir.

- Bon allez, en marche tout le monde.

Sauf que la petite nature de scientifique devait encore ramener sa gueule pour se plaindre.

- Mon cher Capitaine, vous dirigez peut-être cette mission militairement parlant comme vous me l'avez fait remarqué en arrivant, mais il se trouve que je suis le plus qualifié pour nous garder tous en vie ! Alors si vous voulez partir allez y, moi je me repose. J'ai fais une chute violente, vous pourriez avoir un peu de compassion pour un blessé. Vous ne laissez jamais personne derrière, vous le répétez assez ça en mission vous les militaires !

Kaïger le regarda droit dans les yeux. L'idée de prendre son flingue et d'abattre le scientifique lui traversa vivement l'esprit mais au final, il se ravisa et s'avança droit vers la blouse blanche.

-Écoutes mon bonhomme, le jour où tu seras utiliser ce machin, Paul montra son arme. Tu seras capable de garder quelqu'un vivant. Et de plus, quand on veut garder des personnes en vie, on évite de tomber dans des crevasses et de crever avant tout le monde. Alors j'ai dit en route et c'est en route.

Paul se tourna également vers Andrews et Shirow. L'homme avait gardé son regard noir qui en disait loin, mieux valait pas le taquiner à ce moment-là. Paul prit son chargement et se mit donc en route, avec ou sans Elund. Kaïger décida de chantonner une petite chanson qu'il adorait par-dessus tout. Certes cela pouvait paraître ridicule pour certains, mais pour le Capitaine, la musique était son seul réconfort dans les moments difficiles ou de stress...


Oh bury me not on the lone prairie...
...Where the coyotes wail and the wind blows free...
...And when I die, don't bury me...
...beneath the western sky, on the lone prairie...

Oh bury me not on the lone prairie...
...This words came soft and painfully...
...from the pallid lips of a youth who lay...
...on his dyin' bed, at the break of day...

But we buried him there, on the lone prairie...
...where the rattle snakes hiss and the wind blows free...
...In a shallow grave, no one to grieve...
...beneath the western sky, on the lone prairie...

Oh bury me not on the lone prairie...
...This words came soft and painfully...
...from the pallid lips of a youth who lay...
...on his dyin' bed, at the break of day...
...On his dyin' bed, at the break of day...
Kaïger finit sa chanson et prit une grande bouffé d'air. Marvin était revenu dans le groupe et faisait comme ci de rien n'était, comme ci tout avait été normal depuis le début de la mission. Enfin, Le Capitaine essaya de ne pas prêter attention à lui et préféra regarder ailleurs. Il vit d'ailleurs le ciel gris menaçant au loin qui annonçait généralement, rien qui vaille. De plus, le groupe avait enfin quitté la forêt pour arrivé dans une prairie visiblement. Les crevasses y étaient moins présente, sûrement au bonheur de Marvin qui ne tombera plus dedans. Mike fit remarqué qu'il y avait une petite maison abandonné au loin. Paul hésita un moment, devait il aller voir ce qu'il se trouvait à l'intérieur ? Après tout, cela pourra leur être utile...

-Okay on y va, Shirow, en première ligne avec moi. Andrews et Elund derrière nous. Restez sur vos gardes.

Paul avança donc, légèrement abaissé pour éviter d'être trop vue. Il faut dire qu'avec son mètre quatre-vingt-dix, il était facilement repérable. Le Capitaine avait mit un écart de dix mètres entre lui et le Soldat, pour plus de sécurité et éviter d'être tué tout le monde du premier coup si il y avait confrontation. Mais pour le moment, rien du tout et le groupe se rapprochait de plus en plus de la maison. Kaïger fit des signes à Shirow, lui donnant des ordres dans le langages des signes militaires. Paul lui ordonna de passer par la droite tandis que lui ira à gauche et faire la tour de la maison avant de rentrer à l'intérieur.

Shirow partit de son côté et Kaïger sentit soudainement une montée d'adrénaline. Non !! Ses médoc ne pouvaient pas ne plus faire effet maintenant, il les avait prit récemment. Un bruit derrière eux, le Capitaine se retourna aussi vite que l'éclaire et il pu voir le visage effrayé de Marvin. Mais il n'y avait rien, il aurait pourtant juré avoir entendu un bruit derrière eux. Mais devant le regard interrogatif de la jeune femme, le Capitaine se ravisa et se mit à observer la maison de nouveau.
Non.... Non..... Pas encore.... Tinann se tenait devant la fenêtre de la maison. Le visage en sang mais pourtant, il souriait en voyant le Capitaine. Kaïger s'arrêta complètement, observant Tinann et en se convainquant qu'il n'était pas réel. Mais rapidement, Paul se mit à transpirer abondamment et de la sueur coulait le long de son crâne. Il essayait de se convaincre qu'il n'était pas réel mais il ne voulait visiblement pas partir. Pourquoi ?! Pourquoi ça devait arriver maintenant ?!! Tinann sourit encore avant de faire un signe qui voulait vraisemblablement dire "chut" et disparaître dans l'obscurité. Kaïger ne désirait qu'une chose, partir très loin d'ici pour fuir ces démons mais c'était sans compter sur l'intervention soudaine du Doc. Elle venait prendre des nouvelles du Capitaine et comprendre ce soudain mouvement d'hésitation...


-Ce n'est rien Andrews, restez derrière.

Paul semblait très évasif sur ce qu'il venait de dire et Eiden le remarqua forcément. Le Capitaine s'avança de nouveau, il n'était plus bloqué par son corps et rejoint Mike qui se trouvait devant une porte et l'avait ouvert. Enfin, plutôt laissé tomber car celle ci tomba au sol dans un fracas de nuage de poussière et autre. Paul fit des signes de mains pour ordonner à Mike d'avancer prudemment dans la maison. Une fois prêt, les deux militaires entrèrent ensemble. Il faisait pas très chaud dans cette baraque et il faisait très sombre aussi. La baraque n'était pas très grande et cela sera rapide pour l'inspecter. Kaïger alluma sa lumière ainsi que Mike et ils commencèrent à fouiller les lieux. Soudain, Paul fut bousculé dans le dos, il ne réussit pas à attraper son agresseur mais Mike réussit. La personne ne débattait tel un poisson hors de l'eau. Si bien que Shirow galérait quelque peu à maîtriser l'intrus. Il lâcha même le garçon qui tomba au sol. Le Capitaine ne perdit pas de temps, il décida d'attraper le garçon et de le maîtriser avec des prises militaires de telle façon qu'il ne pourra plus bouger. Il se débattait toujours mais voyant l'efficacité de la prise de l'homme, il commençait à se calmer petit à petit. Le doc était en train de parler avec la gamine et Paul fit un signe de la tête à Shirow pour que celui-ci le suive...

-Tu faisais quoi là-dedans avec la gamine.

Paul avait peur de la réponse qu'il allait recevoir. Après tout, il était en âge et l'équipe venait de le trouver dans une maison abandonné avec une gamine à peine âgé de plus de 12 ans. Shirow posa également à son tour une question. Mais visiblement, le garçon avait décidé de pas répondre...


-Mais vous êtes qui vous d'abord ? Vous êtes habillés bizarrement...

Le garçon avait raison, leur habits n'étaient absolument pas les même. Lui ressemblait à un paysan sortit du Moyen-âge avec peu de vêtement. D'ailleurs, ces vêtements ne semblaient pas très propre, signe qu'il avait fait des efforts assez salissant dans le passé. Mais bon, il était prisonnier et c'était à lui de répondre au question...

-Réponds à nos questions gamin. Tu faisais quoi avec cette gamine dans la baraque ? Et d'où tu viens comme ça.

Il n'avait pas l'air très coopératif. Kaïger connaissait néanmoins un moyen bien efficace de faire parler quelqu'un. Un bon coup de poing dans la gueule rafraichissait toujours la mémoire des gens. Paul s'apprêtait à lui en mettre une direct dans le pif quand la gamine se mit à parler. Elle venait de lui épargner un nez cassé. Donc, c'était son frère. Cela n'expliquait pas ce qu'il faisait dedans. Le Capitaine observa de haut en bas la garçon avant de se faire tirer par le bras. C'était Elund, il avait quoi comme soucis lui encore ? Finalement, il dérangea Paul pour une bonne raison, pour une fois. Des hommes venaient jusqu'à eux, enfin, pas précisément mais semblaient se diriger vers eux. Kaïger leva les yeux vers Mike, il hésita à se mettre en position de tir et abattre tous ses hommes. Mais il y avait une gamine à côté d'eux. Enfin, Paul prit finalement une décision...

-Okay, on va rester cacher dans la forêt le temps qu'ils passent et après on se remet à avancer. Planquez toutes les affaires dans la baraque dans un coin, évitons d'être trop encombré si il y a confrontation. Andrews, prenez la gamine et essayez d'en découvrir plus avec elle sur ces hommes. Quant au gamin.

Paul prit son zat et tira sur le garçon. Son sourire lui disait rien qui vaille et Kaïger ne le voulait pas voir gueuler aux autres leur position. Si il fallait le tuer, l'homme le ferait sans hésitation. Mais pour le moment, il fallait se planquer dans la forêt mais surtout, il fallait que Andrews demande plus d'information sur ces types, hostiles ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mar 28 Sep - 16:57

Eiden continuait malgré tout à surveiller l'ascension du scientifique soutenue moralement par Shirow qui lui surveillait Elund pour éviter qu'il ne fasse un faux pas et ne retombe au fond de son trou. Lorsqu'il fut enfin remonter Eiden commença à s'approcher de lui mais celui-ci préféra se jeter à terre pour se reposer, à première vue il n'avait rien. Kaiger ordonna presque de suite de reprendre la marche
- Bon allez, en marche tout le monde.

Ce qui bien entendu ne plu pas du tout au scientifique
- Mon cher Capitaine, vous dirigez peut-être cette mission militairement parlant comme vous me l'avez fait remarqué en arrivant, mais il se trouve que je suis le plus qualifié pour nous garder tous en vie ! Alors si vous voulez partir allez y, moi je me repose. J'ai fais une chute violente, vous pourriez avoir un peu de compassion pour un blessé. Vous ne laissez jamais personne derrière, vous le répétez assez ça en mission vous les militaires !

Ce qui bien entendu eu pour effet d'énerver le responsable de la mission c'est à dire le Capitaine Kaiger
-Écoutes mon bonhomme, le jour où tu seras utiliser ce machin, Paul montra son arme. Tu seras capable de garder quelqu'un vivant. Et de plus, quand on veut garder des personnes en vie, on évite de tomber dans des crevasses et de crever avant tout le monde. Alors j'ai dit en route et c'est en route.

Elund regarda Eiden et Shirow espérant trouver un soutiens auprès d'eux mais aucun des deux ne dit rien, Kaiger avait raison il fallait se mettre en route et ne pas trainer ici, la planète était en train de s'effriter ne l'oublions pas. Eiden reprit sa position et commença sa marche laissant Elund derrière, sachant pertinemment qu'il allait suivre même s'il prenait du retard, un type comme lui ne resterait pas longtemps tout seul. Mais cela lui fit un cas de conscience tout de même puisque Kaiger lui avait demandé de rester près de lui pour garder un oeil sur lui ce qui ne pouvait plus ce faire dans ses conditions.
Finalement après quelques longues minutes Elund les rejoignit enfin, dans un silence assez pesant au début, que rompit ensuite Kaiger, se mettant à chantonner.


Ils étaient enfin sortit de la forêt, Eiden souffla parce que maintenant le sol était plus dense et paraissait plus solide, au moins ils ne perdraient plus Elund, sauf qu'elle pu enfin regarder au dessus d'elle et vit le ciel s'assombrir et pourtant la nuit n'allait pas encore tomber. Peu être l'orage... Shirow leur fit remarquer qu'il y avait une petite maisonnette loin devant eux et cela surpris tout le monde, étant donné qu'on leur avait fait comprendre qu'il n'y avait pas de trace de civilisation.

Kaiger donna ses instructions

-Okay on y va, Shirow, en première ligne avec moi. Andrews et Elund derrière nous. Restez sur vos gardes.

"Très bien Capitaine !"

Et elle resta en arrière comme demander, plaçant son bras devant Elund afin qu'il comprenne qu'il devait rester en arrière. Elle les regarda progresser à demi debout parmi les herbes hautes en direction de la maison qui semblait abandonnée. Puis elle avança à son tour, gardant une certaine distance, se demandant bien ce qu'il pouvait y avoir dans cette maison et surtout pourquoi les habitants n'y étaient plus. Alors qu'ils étaient tout proche de la maison, tout le monde s'arrêta net un bruit étrange ce fit entendre. Eiden regarda derrière elle l'arme levée : rien. Tout le monde fit la même chose qu'elle et le visage de Elund semblait livide comme s'il avait vu un fantôme, mais il n'y avait rien, il avait juste eu peur, petite nature qu'il était. Eiden quand à elle remarqua que le Capitaine semblait avoir vu quelque chose à son attitude et s'avança vers lui pour lui demander si tout allait bien parce qu'elle n'avait rien vu elle.

"Quelque chose ne va pas Capitaine ?"

-Ce n'est rien Andrews, restez derrière.

"Très bien"

Et elle s'exécuta, retournant à sa place aux côté du scientifique. Shirow avait rejoint Elund pendant ce lapse de temps pour lui montrer ce qu'il avait trouvé et maintenant il retournait aux côté du Capitaine pour entrer dans la maison. Eiden resta toujours en arrière les regardant faire. Shirow venait de pousser la porte et celle-ci c'était littéralement écroulée sur le sol, faisant un fracas d'enfer sans compter la poussière qu'elle souleva en tombant. Pour la discrétion c'était bel et bien fichu pensa Andrews et la réaction d'Elund la fit sursauter, car il venait de la prendre violemment par le bras, enfin disons plutôt de s'y agripper. Son regard se posa sur lui et il fut assez dur, d'ailleurs tout son visage se durcit montrant bien au scientifique qu'elle n'appréciait pas trop ce genre de geste envers elle même s'il n'avait été qu'un simple réflexe.

Ils purent enfin entrer dans la pièce tout en restant en arrière et Eiden vit une silhouette se faufiler rattraper par Shirow d'après ce qu'elle pu voir et...une jeune fille tout en fond de la pièce tremblante et recroquevillée. Eiden se précipita vers elle, d'abord pour savoir si elle allait bien ensuite parce qu'elle paraissait sans défense. Elle rangea tout d'abord son arme et avança jusqu'à elle, les bras en avant afin de lui montrer qu'elle ne lui ferait rien.

"N'ai pas peur ! Viens avec moi"

Elle eut bien du mal à la faire bouger de là, elle du bien malgré elle la forcer un peu en la portant en partie jusqu'à ce qu'elle accepte d'elle même de sortir de l'endroit ou elle se trouvait. Une fois dehors Eiden fit son possible pour rassurer l'enfant, elle tremblait toujours autant et Eiden pu voir qu'elle était sale et qu'elle sentait mauvais. Depuis combien de temps était elle là ? Elle aurait aimer pouvoir l'ausculter mais au vue des circonstances elle aurait bien du mal à le faire, elle devait d'abord gagner sa confiance et c'était loin d'être le cas avec Elund et son sourire qui fit pâlir la gamine, dans les parages.

"Elund vous voyez pas que vous lui faite peur !"

La petite c'était mise à hurler et ce cachait derrière Eiden qui tentait tant bien que mal de la retenir afin qu'elle ne s'échappe pas. Elle se retourna ensuite, s'agenouillant devant la gamine, souriante, essayant d'être le plus maternelle possible, chose difficile puisqu'elle n'était pas mère elle même, mais bon elle fit ce qu'elle pu pour la calmer et réussir enfin à lui parler.

"N'ai pas peur. Je m'appelle Eiden Andrews, je suis docteur et ce monsieur là-bas est plus bête que méchant. Je vais te dire un secret, approche." Elle fit approcher la petite et lui parla à l'oreille. "Il a encore plus peur que toi tu peu me croire."

Eiden arrivait à la calmer ce qui la surpris elle même parce que franchement elle n'était pas doué avec les enfants mais la petite parla enfin et cela la rassura quelque peu.

« Je m'appelle Marilia. Mon grand frère et moi on vient du village la bas » elle montra une direction. « Vous êtes là pour nous faire du mal ? » demanda t-elle, aussi innocente qu'elle était.

"Non, nous ne vous ferons pas de mal, crois moi !"

Un sourire sincère s'afficha sur son visage avant qu'elle ne caresse les cheveux de la petite assez affectueusement, faisant son possible pour la rassurer sur leurs intentions.
Et comme si les choses n'allaient pas déjà assez mal comme ça voilà que Elund paniqua de nouveau, montrant des trucs au Capitaine sur son appareil, visiblement ils n'allaient pas rester seule longtemps. Les enfants eurent de nouveau un comportement étrange, le garçon ricanna, la petite paniqua de nouveau allant se cacher derrière Eiden qui n'y comprenait plus rien.


"Marilia ! Ce sont eux qui veulent vous faire du mal ?"

Elle n'eut pas de réponse que déjà Kaiger donna ses ordres
-Okay, on va rester cacher dans la forêt le temps qu'ils passent et après on se remet à avancer. Planquez toutes les affaires dans la baraque dans un coin, évitons d'être trop encombré si il y a confrontation. Andrews, prenez la gamine et essayez d'en découvrir plus avec elle sur ces hommes. Quant au gamin.
Et ce qui s'en suivit fit sursauter Eiden car elle ne s'attendait pas à cela, sans s'en rendre compte elle avait agrippé la main de la petit bien assez fort parce que celle-ci lâcha un râle alors qu'elle n'avait pas vraiment assisté à la scène. Lorsqu'elle comprit ce qu'elle venait de faire elle se reprit.

"Marilia on va aller se cacher dans la forêt, tu ne dois pas crier d'accord. Mais tu dois nous dire qui sont ses gens et ce qu'ils vous voulent ? Pourquoi vous étiez tout seul dans cette maison ?"

Eiden se mit à suivre le groupe tout en gardant la petite contre elle, espérant qu'en chemin elle répondrait à ses questions.

"C'est important ma puce, il faut qu'on sache."
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mar 28 Sep - 22:36

Je n'avais pas aidé Elund pour qu'il me dise "merci" mais j'aurai tout de même un peu apprécié.

* Le choc peut-être. Ou une prétention sans borne plutôt ? * me dis-je en soupirant.

Avant que je ne lui en fasse la remarque, le capitaine Kaïger ordonna rapidement de se remettre en marche. J'acquiesçai d'un mouvement de tête tout en reprenant en main mon fusil d'assaut; moi non plus je n'avais aucune envie de m'éterniser sur cette planète délabrée. Surtout en la charmante compagnie de Elund, qui retrouvait toute sa verve:


« - Mon cher Capitaine, vous dirigez peut-être cette mission militairement parlant comme vous me l'avez fait remarqué en arrivant, mais il se trouve que je suis le plus qualifié pour nous garder tous en vie !

*Je rêve là ?! Ce mec manque de se rompre le cou tout seul et il nous donne des leçons de survie ??*

Alors si vous voulez partir allez y, moi je me repose. J'ai fais une chute violente, vous pourriez avoir un peu de compassion pour un blessé. Vous ne laissez jamais personne derrière, vous le répétez assez ça en mission vous les militaires ! »


Kaïger intervint aussitôt. Il semblait se dégager du capitaine une rage froide, qui ne demandait qu'à exploser, toute dirigée à cet instant sur le scientifique. Ce dernier paru changer rapidement de couleur, et recula de crainte sous la charge, incapable de soutenir tant d'animosité.
N'attendant pas de réponse, Kaïger se remit en marche.
Sourcils froncés, je n'avais cessé de pointer sur Elund un regard courroucé. Croisant son regard, je lui lançais après un silence:


« On te laisse pas derrière puisqu'on t'as sortis de ce putain de trou ! J'avais haussé le ton sur la fin de ma phrase sans le vouloir vraiment, mais Elund commençai à être vraiment énervant. On est tout les quatre dans la même galère, on doit agir en équipe sinon on s'en sortira pas… ».
Le laissant méditer là-dessus, je me retournai sans attendre et suivi le docteur Andrews et le capitaine, qui s'était mis à chantonner une bien étrange chanson vues les circonstances. Ce gars était étonnant. Dans le sens déstabilisant. Limite inquiétant.
Elund ne mit que quelques secondes pour se décider à nous rejoindre.

Surveillant régulièrement les alentours, je restai concentré sur notre progression. Le temps vînt à se couvrir, rendant la sombre forêt dans laquelle nous progressions plus inquiétante encore.

« Si la pluie s'en mêle, ça n'arrangera pas nos affaires, glissai-je doucement en jetant un oeil sur les lourds nuages menaçants. On y perdrai effectivement et en facilité de déplacement, et en portée de vue. Et Elund aurait un nouveau sujet pour bougonner.

La forêt se fit alors moins dense, et j'aperçus soudain quelquechose au travers des arbres plus clairsemés. Légèrement sur notre droite, une petite bâtisse se détachait en contre jour.


« Capitaine, dis-je immédiatement, sur nos une heure, 25 mètres, une maison.
J'épaulai mon fusil et me servit du léger zoom de ma lunette de visée. Ca à l'air abandonné. Pas de mouvement visible».

« -Okay on y va, Shirow, en première ligne avec moi. Andrews et Elund derrière nous. Restez sur vos gardes.»
ordonna Kaïger après une courte réflexion.

Suivant les directives gestuelles silencieuses de mon officier, je m'écartai sur la droite et entrepris le contournement. J'avançai genoux pliés, buste baissé, le canon relevé et pointé devant moi, assurant mes appuis tout en évitant de faire du bruit en me déplaçant. La maison semblait sans vie depuis des années et s'apparentait plus à une ruine, rendue encore plus lugubre par ce ciel plombé de lourds nuages gris noir.

*Sympa l’ambiance par ici…*

Arrivé derrière le pauvre édifice, je n'avais plus de contact visuel avec mes coéquipiers, et cela me rendit un peu nerveux.
Suivant le mur arrière afin de compléter mon tour d'inspection, je sentis sous mes pas un relief peu commun. Retirant avec précaution mon pied, je mis à jour ce qui ressemblai à un médaillon. Sans doute en or, il était orné d'inscriptions étranges.

* Faut que je montre ça à Elund, peut-être sera-t-il utile à déchiffrer ces gravures...* me dis-je en glissant l'objet dans une poche.

C'est alors que, de retour vers le groupe, longeant le mur ouest de l'abri, j'en découvrais la porte. Il semblait s'en échapper de petits bruits. Des frôlements feutrés, à moins que ce ne soient des paroles chuchotées.
C'est au moment où je poussai doucement la porte entrouverte avec le bout de mon pied que Kaïger me rejoignit. D'un signe de mon doigt allant de mon oreille à la porte, je lui indiquait avoir entendu du bruit. Mais du bruit j'en fis bien plus malgré mes précautions, car la vieille porte de bois vermoulu ne supporta plus cette dernière sollicitude et s'écroula littéralement au sol. Après un regard et un signe échangés, j'entrai vivement aux cotés du capitaine dans la maisonnette. L'éclairage de nos lampes ne révéla rien d'intéressant dans l'unique pièce.

Quand soudain, il y eu des bruits de pas et un mouvement dans l'obscurité, et Kaïger fut bousculé. Par réflexe je tendis la main et attrapai au passage un bras. Dans la lueur de nos lampes, nous découvrîmes que c'était un jeune garçon qui se débattait, bien peu décidé à se laisser attraper. Je pouvais le comprendre: quelle frousse nous devions lui faire. Mais ma prise était mauvaise et je dus me résoudre à m’en dessaisir, non sans accompagner ses gesticulations, ce qui le fit tomber aux pieds de Kaïger, qui l'immobilisa fermement.
Eiden Andrews était sur nos pas, et de son coté elle découvrit une fillette blottie dans un coin, tremblante de peur, elle aussi.

Une fois à l'extérieur et tous quelque peu calmés, nous avons essayé de dialoguer avec eux.


-Tu faisais quoi là-dedans avec la gamine. demanda Kaïger.
Mais l'adolescent ne pipa pas un mot, vexé de s’être fait capturer, contenant sa colère.

- Calmes-toi, on ne vous veut pas de mal... Vous vivez ici tout les deux ? demandai-je sur un ton apaisant, tout en désignant la ruine de la tête.
Mais je n'eus pas plus de succès:


« Mais vous êtes qui vous d'abord ? Vous êtes habillés bizarrement... nous lança-t-il agressivement.
- On vient de... d'une région loin d'ici.» répondis-je d'une façon la plus persuasive et amicale possible.

De son coté Eiden avait un peu rassurée la fillette qui s'était mise à parler.


« Je m'appelle Marilia. Mon grand frère et moi on vient du village la bas. Vous êtes là pour nous faire du mal ? »
Eiden la rassura en lui répondant doucement, et continua à s'occuper d'elle avec des gestes calmes et délicats, laissant s'exprimer toute la douceur maternelle réconfortante dont pouvait avoir besoin la jeune enfant.

Elund, toujours accroché à la radio-commande de son drone, semblait hésiter entre crise cardiaque et panique hystérique lorsqu'il se rapprocha du capitaine. D'après les données envoyées par l'appareil, on distinguait un groupe d'une vingtaine d'hommes venant presque droit sur nous.

* Je savais bien que ce serait utile ce truc...*

D’après les images, rien n’indiquait que les hommes portaient des outils ou autres objets à la main.

« -Ils arrivent de la direction du village, les mains vides. Donc ce ne sont à priori pas des chasseurs ou des paysans allant aux champs. Et ils n’ont pas d’armes visibles non plus, donc pas hostiles ». présumai-je en croisant le regard du capitaine.
« Du moins ils ne sont peut-être pas là pour nous apparemment. » ajoutais-je en jetant un regard perplexe sur les deux jeunes gens. Peut-être était-ce ces deux là qu’ils recherchaient…

Le capitaine Kaïger prit alors de la décision de nous replier sous couvert de la forêt plus épaisse afin d’éviter tout contact. Rapidement, je me délestai sur ses ordres du sac supplémentaire contenant le matériel d’exploration, que je camouflai prestement dans un coin obscur de la maisonnette. C’est au moment où je ressortais que je vis Kaïger envoyer une décharge de Zat’ sur le jeune garçon.
Je dois avouer que cela ne me choqua pas car je pense que j’aurai fait la même chose à sa place, vues les conditions.
C’est donc sans rien laisser paraître que je l’aidai à transporter promptement l’adolescent inconscient en arrière, où d’abondantes frondaisons nous aidèrent à nous soustraire à la vue du groupe approchant.

Puis passant derrière Elund blotti derrière un arbre, je lui glissai le médaillon en lui murmurant:

« Tiens. J'ai trouvé ça près de la maison. Ca te parle ?» Et sans attendre sa réponse, je me décalai à droite, dissimulé en position couchée, de telle façon à avoir une vue sur les murs Sud et Est de la maison. Ainsi je pourrai les contrer si ils contournaient la maison, et je pourrai aussi surveiller leur route si ils ne s’arrêtaient pas à la maison…

*Bizarre cet impression que j’ai qu’ils vont venir sur la maison quand même…*
J’empoignai alors mon Zat’, et le déployai, prêt à l’utiliser. Que ce soit sur ces hommes s’ils se montraient menaçants, ou sur la jeune fille, à qui Eiden chuchotait, si elle s’avérait dangereuse pour nous…

Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mar 5 Oct - 2:27

L'équipe s'était repliée dans la foret d'où ils venaient. Elund tremblait comme une feuille, faisant les yeux ronds à tout bout de champ, ne sachant pas vraiment quoi faire. Il marmonnait tout seul dans son coin, et ces paroles ; à peine audibles ; pouvaient laisser présager qu'il n'avait encore jamais connu une situation similaire.
Eiden tenta de parler à Marilia, qui resta muette. Elle s'emmitoufla dans la jeune femme comme pour faire en sorte qu'elle puisse la protéger. De leur côté, Paul et Mike guettaient les nouveaux arrivants. Vu qu'ils avaient pris le garçon, les hommes ne remarqueraient peut-être rien. Malheureusement, les deux militaires avaient oubliés quelque chose d'essentiel sous la précipitation... La porte délabrée trainait toujours sur le sol poussiéreux de la vieille battisse, et ceci attirerait peut-être le regard d'un ou deux gars curieux. Se postant chacun a quelques mètres de distance, ils regardèrent la scène comme le reste de l'équipe, et même la petite fille qui se risqua à jeter un regard à la situation. Mike remit l'objet trouvé à Elund. Ce dernier ne remarqua pas tout de suite qu'on lui parlait et resta figé quelques secondes sur le visage de Shirow, ces beaux yeux ronds toujours aussi voyants. Enfin, lorsqu'il réagit il prit l'objet et le regarda de plus prêt.


« On dirait un... médaillon. Je.. pense reconnaître ces écritures on dirait de l'Ancien... du vieil ancien. Il y a d'autres symboles que je connais pas cependant. Avec un peu de temps et de.. »

Il fût interrompu d'une petite tape de Mike. Relevant la tête, il remarqua que la main de Kaïger été levée, comme pour lui faire signe de se taire. Les hommes commençaient à arriver à la maison. Certains paraissaient assez grands et massifs de loin, en comparaison d'autres avaient plus la carrure d'adolescents en pleine puberté. Ils regardaient un peu partout, au loin, autour d'eux derrière eux même. A première vue, ils cherchaient quelque chose.. ou quelqu'un.
Arrivés un peu avant la cabane, ils se stoppèrent. Ils se parlaient, mais l'équipe était trop loin pour entendre ce qu'ils se disaient.
D'un seul coup, une voix forte se fit entendre à côté de Mike. Elund sursauta et fit tomber son écran portable qui était relié à la sonde volante. Il regarda l'équipe et s'apprêta à ramasser l'engin, mais le Capitaine s'en chargea.


« J'avais.. oublié de mettre le son... » dit Elund avec un air un peu bête.

Les trois autres le regardèrent une nouvelle fois, dépités. Ils se regroupèrent autour de l'écran et virent que la sonde volait non loin au dessus du groupe d'hommes. En se rapprochant un maximum ils purent entendre quelques paroles.


- .. trouve pas y va pas apprécier...
- Tu veux faire quoi ? On a déjà fouillé partout...


Parmi le groupe, un jeune homme se dirigea vers la maison. Il remarqua la porte qui était avachis sur le sol. Une nouvelle voix sortit de l'appareil.

- … là y a rien dans c'te cabane. Elle était au vieux Ilian, mais il est crevé y a bien longtemps. Viens ici Arlan.

Mais le jeune homme n'avait visiblement pas écouté les conseils de l'autre type. Il était rentré dans la cabane et ressortait déjà avec une des mallettes scientifique d'Elund.
Il n'arrivait pas à l'ouvrir, il y avait divers verrou. Les autres hommes pénétrèrent dans la cabane et en ressortirent les plus grosses caisses ou certaines munitions, explosifs et divers objets étaient entreposés. Ils ouvrirent certaines caisses et commencèrent à découvrir leur butin avec des yeux ébahis, tout en ne sachant pas forcément ce que c'était.


Kaïger indiqua à son équipe de se tenir prêt à ouvrir le feu. Il avait bien dit que si ceci se passait, il n'hésiterait pas à faire feu sur les hommes pour protéger leur matos.
Dans les bras d'Eiden, la petite fille s'anima. Elle se redressa et regarda au loin.


« C'est mon papa la bas ! » elle indiqua l'un des hommes prêt des grosses caisses. « Ne lui faites pas de mal ! Il n'y est pour rien ! »

Elle se dégagea de l'étreinte d'Eiden et se dirigea vers Kaïger qui la repoussa (plus ou moins brutalement à toi de voir) avant de reporter son attention sur les paysans. Ordonnant à Eiden et Shirow d'ouvrir le feu, il s'apprêtait à appuyer sur la gâchette lorsque le sol se mit à trembler lentement. Les membres de l'équipe se regardèrent dans le blanc des yeux, et chacun pensa alors au cataclysme. En effet, derrière eux la terre se mit à se craqueler subitement. De nombreuses fissures firent leur apparition ici et là, la petite fille hurla enfin non.. c'était Elund, on pouvait confondre. La gamine sortait déjà des bois en courant suivie de prêt par Marvin. Paul (portant le jeune), Mike et Eiden s'étaient redressés. Prêt de la maison les hommes s'enfuyaient déjà, laissant le matériel à son triste sort. Les 3 membres de l'équipe encore dans les bois se mirent eux aussi à courir en direction de la cabane et tandis que Kaïger et Shirow été déjà bien avancé, Mike entendit un petit cri de détresse. Eiden était en train de tomber dans le vide...
Une fissure s'était ouverte juste sous ses pas. Mike lâcha son arme et se mit à courir vers la jeune femme qui essayait de se raccrocher au sol. Sa main se referma sur quelque chose ; par chance une racine assez épaisse d'une arbre imposant à la lisière se trouvait sur son chemin. Elle l'empoigna pour ne pas tomber dans le gouffre. Son corps était dans le vide et seul cette racine la rattachait de la terre ferme. Mike se précipita en avant, tombant sur le sol assez meuble, essayant de trouver la main de la jeune interne.

Kaïger comprit enfin que ces subordonnés ne le suivaient plus. Il déposa le jeune prêt de la maison et se dirigea vers ces deux compagnons. Elund était caché derrière la petite fille et les rôles étaient alors inversé. L'adulte avait un regard d'enfant apeuré, tandis que la petite fille le regardait comme un adulte rassurant. Ils avaient les yeux rivés sur la scène...

Eiden commençait à glisser et elle le fit savoir à Mike. Ce dernier lui attrapa la main, mais le sol commençait à se dérober sous son poids combiné à celui de la jeune femme. De plus, l'arbre penchait dangereusement, il allait bientôt céder.
Un autre tremblement de terre de fit ressentir, moins fort. La jeune Andrews regarda dans le vide... Ce trou était bien plus gros que les précédents, elle ne voyait même pas le fond. Mike tira de toutes ces forces, essayant de mettre son poids vers l'arrière mais rien n'y faisait, il commençait à partir avec Eiden qui ne tenait plus la racine.
Le Capitaine sauta alors sur le sol, prononça quelques injures et attrapa les deux pieds de Mike qu'il tira de toutes ces forces. Apparemment, cela fonctionnait. Mike pût reprendre un minimum d'équilibre pour tirer Eiden à son tour. Finalement, elle fût sortie du trou. Ils se précipitèrent tous trois en arrières, tandis qu'un nouveau cri se fit entendre derrière eux. Les hommes étaient revenus en nombre (une dizaine) et s'étaient mis devant Elund et les deux jeunes, fixant Kaïger et le reste de son équipe. Ils avaient l'air menaçant comme ça, et avaient apparemment attrapés des bouts de bois dans la forêt après leur fuite précaire.

L'un d'eux s'avança après quelques secondes d'échanges de regards.


- Qu'est ce que vous faites là vous ?

Kaïger leva immédiatement son arme vers eux. Shirow alla récupérer la sienne a quelque pas devant son supérieur. Eiden sortit son pistolet. Son autre arme était tombé dans le trou...
Le capitaine et son équipe allaient-ils prendre le risque d'ouvrir le feu sur les hommes qui étaient 3 fois plus nombreux ?



[Voilaaa lol je suis sincèrement désolé pour le retard sa se reproduira plus lol J'ai été super prit par la 5.5 ces derniers jours (voyez par vous même la new version lol) du coup j'ai pas eut le temps de répondre xD
Donc voilà la situation. Les hommes sont non loin de la cabane et sont à environ 8-10 mètres de vous. Vous pouvez avoir le temps de tous les descendre, mais c'est pas si sur que ça lol Y a un risque de toucher Elund (tant mieux vous m'direz lol) et les deux jeunes. A vous de voir, comme d'hab je m'adapte à vos réps Wink
5 à 7 jours pour répondre les amis ! Bonne rép !!!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mar 5 Oct - 14:00

Tout le monde s'était dirigé vers la forêt. Kaïger s'était mit devant aillant le garçon à ses côté tandis qu'il entendait les claquement des genoux s'entrechoquant de Marvin derrière lui. Ce type était vraiment une mauviette. Les types au loin semblaient s'arrêter et observaient la maison. Le Capitaine se demandait bien ce qu'il pouvait se dire. Certains faisaient quelques pas avant d'être arrêté par d'autre qui faisaient des grands signes en direction de la baraque. Avec un peu de chance, ils savaient quelle était abandonné et qu'il n'y avait absolument rien à l'intérieur. Enfin, il n'y avait rien avant l'arrivé des terriens et de leur matos entreposé dans la baraque. Derrière lui, Paul entendait des paroles mais n'y prêta pas plus attention que cela. Malheureusement, les types finirent par se diriger vers la baraque et Kaïger leva la main en signe de silence absolu. Désormais, plus personne ne devait faire du bruit sous peine d'être repéré.

Mais s'était sans compter sur le génie du scientifique. Tout le monde pu entendre une voix émettre de leur position. Avec de la chance, même le SGC a pu les entendre. De plus, rajoutait à cela le fait qu'il fasse tomber son ordinateur portable et le groupe avait tout les ingrédients pour se faire attraper. Kaïger en avait connu des boulets mais alors celui là, il était le champion du monde rien qu'avec une mission. Le Capitaine s'abaissa et ramassa l'ordinateur portable...


- J'avais.. oublié de mettre le son...
- Vous avez de la chance de ne pas être dans ma réalité Elund.

En effet, dans la réalité de Kaïger, il fallait savoir être discret et surtout très silencieux. Il faut dire que les Réplicateur étaient très sensible au son et aux vibrations du sol. Mais là, il s'agissait de simple humains et si les terriens ne pouvaient les entendre, alors eux non plus n'avaient pu entendre l'ordinateur tomber au sol. Enfin, Marvin avait tout de même son utilité et avec sa sonde, il se rapprocha au maximum des hommes qui ne prêtèrent même pas attention à l'objet volant au dessus d'eux. Ils devaient surement le prendre pour un oiseau.

Le groupe d'homme était partagé entre pénétrer ou pas dans la baraque. Finalement, tous se rétractèrent et ils décidèrent de partir... tous sauf un bien évidemment. Il en fallait toujours un pour faire chier son monde. L'homme entra dans la vieille baraque délabré et sortit avec une mallette d'Elund. Kaïger tourna sa tête et vit sur le visage du scientifique, une expression comme "Mais, il s'agit de ma mallette là !" Du coup, l'homme appela ses compagnons qui entrèrent les uns après les autres dans la baraque pour sortir avec leur matos. Caisse de munition, d'appareil scientifique et autre étaient ouvert par les types qui se demandaient bien ce que des engins pareil pouvaient foutre ici. Bon, Kaïger n'avait pas le choix. Il avait prévenu qu'il ferait en sorte de garder le matos même au prix de vie humaine. Le Capitaine se tourna vers ses compagnons...


-Andrews à gauche, Shirow à droite. A mon commandement, vous ferez feu sur ses hommes.
-C'est mon papa la bas ! elle indiqua l'un des hommes prêt des grosses caisses. Ne lui faites pas de mal ! Il n'y est pour rien !
-Ta gueule gamine.

Kaïger poussa la petite qui tomba au sol. C'était peut être son père mais celui ci était en train de voler le matériel des terriens et il ne pouvait faire en sorte de le laisser en vie. Paul leva la main gauche doucement, attendant qu'ils soient tous sortit de la maison pour être sûr de les avoir d'un coup. Mais alors qu'il allait baisser sa main, un bruit se fit entendre derrière eux. Ce genre de bruit non assurant et qui vous dit rien qui vaille. Le Capitaine se tourna, il vit le sol se fissurer lentement. Comme ci mère nature leur donnait quelques secondes avant de prendre leur jambe à leur coups. Puis, Paul reporta son regard sur ses compagnons d'armes à côté de lui. Il était clair que tout le monde savait ce qu'il se passait mais bizarrement, l'être humain attendait toujours que quelqu'un fasse le premier pas pour suivre cette personne....

-Merde.... on se casse vite !!!!

Et là, la terre se mit à craqueler un peu partout subitement, comme ci elle attendait que les terriens prennent la fuite. Les faire tomber dans un trou pendant qu'ils fuyaient devait être plus amusant. Kaïger attrapa le gamin, le souleva et le posa sur son épaule tel un sac à patate. La gamine se mit à hurler, compréhensible pour une fillette. Mais le Capitaine la vit sortir des bois sans un mot tandis que Marvin sortait également en hurlant de tous ses poumons.... ça ! C'était pas compréhensible. Enfin, au moins comme ça, ils n'auront pas à le sauver une deuxième fois d'un trou.

Elund et la gamine était donc devant, suivit de prêt par Kaïger et juste derrière lui, Mike et Eiden. Enfin, c'était ce que supposait le Capitaine ne les voyant pas devant lui. Mais il ne pouvait se retourner pour observer leur position pour le moment. En effet, pourtant le gamin sur ses épaules, si Paul regardait derrière, cela le ralentirait alors qu'il n'allait déjà pas bien vite avec l'adolescent sur le dos. Mais lorsque le Capitaine jugea être assez loin des fissures, il se risqua à observer derrière lui. Et il vit Mike penché devant un trou et Andrews avait complètement disparut. Il fallait pas être un génie pour comprendre la situation. Paul posa le gamin au sol tel un vulgaire sac de foin et se précipita pour venir en aide à ses Soldats.

Paul se mit à courir, ayant mit son arme dans le dos grâce à la sangle de celle ci. Il faisait de grand pas, les plus grands qu'il pouvait pour rejoindre en un minimum de temps Mike. D'ailleurs, celui ci semblait s'enfoncer dans le vide et le Capitaine redoubla d'effort. Il se jeta pour attraper les pieds du Soldat...


-Putain de planète à la con !!!


Après s'être gentiment exprimé au sujet de la planète, Paul tira de toutes ses forces pour amener le Soldat avec lui. L'homme était plutôt assez imposant et surtout très costaud, certainement l'un des plus costaud au sein du SGC. Par conséquent, il n'eut pas trop de mal à ramener sur la terre ferme Mike ainsi que Eiden. Ce n'était pas non plus de tout repos mais il avait connu pire comme situation. D'un geste de la main, Paul leur fit comprendre de ne pas rester à proximité du trou, la terre pouvait toujours être fragile. Mais alors qu'ils rejoignaient la baraque, un nouveau cri se fit entendre. Un cri dans les aigus comparable au précédent, encore Elund qui avait des problèmes. Cette fois-ci, ils étaient réel et les hommes étaient revenu. Ils étaient une dizaine et menaçait le groupe avec des bouts de bois trouvé à même le sol. Ils avaient des regards menaçant mais ils n'étaient pas les seuls. Avec son visage défigurée par l'acide, Kaïger les regarda avec tout autant de menace dans les yeux. L'un d'eux osa s'avancer pour prendre la parole...

-Qu'est ce que vous faites là vous ?

Kaïger avait bien évidemment prit le soin de lever son arme avant. Il avait d'ailleurs fait au moment où le cri sur-aigu de Marvin avait été entendu. Le Capitaine n'allait pas se laisser faire et fera tout pour récupérer le matériel et Elund....

- Lâchez mon compagnon et on vous fera aucun mal !
- Si je le lâche vous allez nous abattre sans sommations.
- Je veux juste récupérer mon matériel et l'homme.
- Et nous on veut récupérer ce que le gamin nous a volé...
- Nous savons rien de ce que ce gamin possède. Et je le répète une dernière fois, lâchez mon compagnon !!
- Nous ne lâcherons rien du tout. Le gamin n'a plus ce que nous voulons... Vous a t-il donné quelque chose ?
- Absolument rien et maintenant lâchez mon compagnon... dernier avertissement.
- Vous devrez nous abattre sans pitié...


Kaïger se faisait plus pressant avec son arme. Ils s'étaient pratiquement tous regroupé derrière les otages, comme pour les utiliser comme bouclier. Elund croisa le regard de Paul. Celui ci se demanda si il allait tirer au pas. Mais en voyant Marvin trembler comme une feuille, au bord de la crise de nerf, Kaïger se ravisa. Il baissa son arme. En faite, il l'échangea avec son zat. Le Capitaine observa les types devant eux, visiblement pas décidé à bouger. Puis, il se tourna vers les deux autres membres de la mission. Avec son regard, il leur fit comprendre qu'il allait tirer. Ce que fit Paul après avoir reporté son regard sur les types. Le Capitaine tira avec son zat sur Elund et la fillette. Il montra sa pleine détermination avec ce geste, d'ailleurs, il reprit aussitôt son autre arme dans la main.




[Juste pour prévenir que j'ai demandé quelques précisions pour écrire la suite. Donc, je n'ai rien inventé et j'ai eut l'accord du MJ.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Jeu 7 Oct - 12:05

Ils avaient finit par se mettre en route pour se diriger vers la forêt et s'y cacher. Eiden tenait la petite à ses côtés et comptait bien ne pas la perdre de vue et ne pas la perdre tout court d'ailleurs. Mais malgré toutes ses tentatives pour la faire parler elle ne réussit pas, la petite restait muette. Il y avait quelque chose de pas nette dans cette histoire et impossible d'en connaitre le fin mot, ce qui avait le don d'agacer un peu tout le monde Eiden y compris. Quoi qu'il en soit ils se mirent à l'abri, profitant d'un coin assez éloigné mais suffisamment dégagé pour pouvoir voir ce qui se passait vers la maisonnette. Eiden entendit quelques échanges entre Elund et Shirow mais n'y prêta pas attention vue que la petite se collait contre elle et qu'il lui était difficile de faire un quelconque mouvement sans devoir la bousculer.
Kaiger leva ensuite la main pour faire taire tout le monde, ce qui n'était pas un problème pour Eiden mais elle fit malgré tout un petit signe à la jeune fille lui faisant bien comprendre qu'il ne fallait plus parler maintenant.
Et d'un coup on entendit une voix bien forte et Eiden sursauta une nouvelle fois sans le vouloir, surprise par ce qu'elle venait d'entendre. Il s'agissait en fait d'Elund et de sa machine il venait de monter le son sans prévenir personne et surtout sans maitriser celui-ci.


- J'avais.. oublié de mettre le son...
- Vous avez de la chance de ne pas être dans ma réalité Elund.


Kaiger était vraiment menaçant, heureusement qu'il ne s'en prenait pas à Eiden parce qu'elle aurait eu du mal à lui faire face quand même. Sa carrure, son visage quelque peu défiguré faisait quand même de lui un être à part et cette folie dont elle avait entendu parler devait être bien contrôler par des médicaments surement. Elle n'y pensa pas longtemps car les évènements la ramenèrent à la réalité. Les hommes entrèrent dans la baraque, enfin un homme en particulier et se ce qu'il en sortit n'était pas pour les aider. Ils avaient laissé leur matériel et forcément cela laissait à penser qu'ils n'étaient pas seuls ici et que si les enfants avaient disparu c'est qu'il y avait une raison valable à cela.

Kaiger leur donna de nouveaux ordres, cette fois-ci il leur fallait récupérer le matériel dans la cabane au risque de se faire tuer, vu le nombre de personne ils étaient vraiment peu nombreux et ne feraient pas le poids face à eux.


-Andrews à gauche, Shirow à droite. A mon commandement, vous ferez feu sur ses hommes.
"Bien Capitaine !"
-C'est mon papa la bas ! elle indiqua l'un des hommes prêt des grosses caisses. Ne lui faites pas de mal ! Il n'y est pour rien !
-Ta gueule gamine.
La petite venait à nouveau de s'exprimer mais cela ne plut pas au Capitaine, ce qu'elle pouvait comprendre mais la façon dont il lui répondit et ce qu'il fit ne lui plaisait pas vraiment, d'ailleurs elle lui lança un regard noir après ça, histoire qu'il comprenne qu'il ne fallait pas parler ainsi aux jeunes filles. Après ça elle aida la petite à se relever mais ne dit rien de plus, ne voulant pas provoquer la colère du Capitaine ce qui ne les aurait pas aider dans cette mission.


Alors qu'ils allaient se mettre en route mais qu'ils attendirent l'ordre du Capitaine un bruit assez étrange se fit entendre derrière eux et Eiden tourna la tête comme tout le monde et ce qu'elle vit la terrifia au plus haut point. La planète avait décidé de les prendre par surprise et au lieu de trou de gruyère voilà qu'ils avaient droit à une fissuration du sol qui se dirigeait droit dans leur direction. Il fallait faire quelque chose et vite car rester ici était du suicide pur et dur.


-Merde.... on se casse vite !!!!

Aussitôt l'ordre donné tout le monde se mit en route droit devant, la petite n'attendit même pas qu'Eiden la pousse ni quoi que ce soit et Elund courut comme un fou droit devant lui au risque de foncer dans un arbre, on aurait dit un robot dans la bande son déraillait, ses cris étaient assourdissants et ce n'était pas en hurlant qu'il s'en sortirait mieux.

Eiden courut donc elle aussi mais malheureusement pas assez vite ou alors juste parce qu'elle était la dernière dans cette histoire après plusieurs mètres elle fut rattrapé par le craquement et sentit la terre de dérober sous ses pieds, elle tenta bien de sauter mais elle n'y parvint pas, il était trop tard elle tomba mais réussit malgré tout à attraper une racine ce qui freina sa chute. Son arme glissait mais c'était le cadet de ses soucis parce qu'elle sentait que la racine allait elle aussi céder voir peu être même tomber avec la terre qui se dérobait tout autour. Elle releva les yeux cherchant désespérement un endroit ou s'accrocher et sentit la main de Shirow attraper la sienne même s'il du s'y prendre à plusieurs fois pour avoir une bonne prise sur elle. Son regard se fit reconnaissant mais elle n'était pas tirer d'affaire pour autant, bien accrocher à lui c'était maintenant à son tour de glisser. La planète n'avait décidément pas envie de les garder en vie ces deux là. Eiden n'eut pas le temps de penser, de voir sa vie défiler devant elle comme on dit avant la chute parce qu'elle était trop occupée à essayer de rester accrocher à Shirow et lorsqu'elle le vit glisser sans moyen de se retenir elle lui dit simplement.


"Lâcher moi, sauvez votre peau, c'est pas la peine qu'on tombe tous les deux."

Mais elle n'était pas sur de l'avoir vraiment dit à haute et intelligible voix, peu être qu'il l'avait entendu, peu être pas. Ce qui est sur c'est que lorsqu'elle le vit suspendu dans le vide juste retenu par les pieds et qu'elle sentit qu'ils remontaient tout doucement elle fut soulagée. Kaiger venait de se jeter sur Shirow pour les empêcher de tomber, il était peu être rude comme soldat mais visiblement il ne les aurait pas laisser tomber ce qui était un bon point pour lui.
Après avoir retrouvé la terre ferme, Eiden respira un bon coup, elle avait bien faillit y rester et regarder Kaiger qu'elle remercia d'un signe de tête puis Shirow pour lequel elle lâcha un long et sincère

"Merci !"

Elle était couverte de terre, son visage était immaculé mais elle s'en fichait, ce n'était pas un soucis, elle était en vie et c'était bien tout ce qui comptait. Elle avait juste perdu l'une de ses armes et cela était plus un problème parce qu'elle était moins doué au tir au pistolet mais bon tant pis elle ferait avec.
Ils retournèrent ensuite à la baraque ou devait se trouver Elund et la petite voir aussi le jeune homme qui devait toujours être inconscient. Mais un autre cri, dans le genre de ceux qu'Elund adorait se fit entendre et tout le monde pressa le pas.
Les hommes étaient revenu armés cette fois-ci de rondins qu'ils avaient trouvé dans les bois et avaient prit en otage Elund et la petite, les menaçants tout en menaçants les trois soldats.


-Qu'est ce que vous faites là vous ?

Kaiger était déjà arme au poing, prêt à tirer, ce qu'Eiden du faire elle aussi à contre coeur, lever son arme sur les hommes en face et ne quitta pas des yeux la petite, essayant de lui faire comprendre que tout allait s'arranger même si elle n'en était pas convaincu.

- Lâchez mon compagnon et on vous fera aucun mal !
- Si je le lâche vous allez nous abattre sans sommations.
- Je veux juste récupérer mon matériel et l'homme.
- Et nous on veut récupérer ce que le gamin nous a volé...
- Nous savons rien de ce que ce gamin possède. Et je le répète une dernière fois, lâchez mon compagnon !!
- Nous ne lâcherons rien du tout. Le gamin n'a plus ce que nous voulons... Vous a t-il donné quelque chose ?
- Absolument rien et maintenant lâchez mon compagnon... dernier avertissement.
- Vous devrez nous abattre sans pitié...


Après ça Kaiger toisa tout le monde du regard, rangea son arme pour sortir le zat et tira sur la petite et sur Elund "NON !!", les rendant ainsi inconscients et inutile comme otage. Eiden n'avait pas pu s'en empêcher, elle trouvait que ce qu'il venait de faire était cruel autant pour Elund que pour la petite et c'était instinctif, elle savait qu'elle avait mal fait mais tant pis c'était trop tard. Il reprit aussitôt son arme et menaça les hommes en face d'eux qui bien entendu avaient finit par lâcher leurs otages puisqu'ils ne leur servaient plus à rien.
Comment allaient t'ils réagir ? Kaiger n'avait pas l'air de plaisanter et eux n'avaient pas l'air de vouloir lâcher prise. Le matériel c'était visiblement tout ce qui intéressait le Capitaine quand à eux ce que leur avait prit le jeune homme et dont ils ignoraient tout..[/i]




Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mer 13 Oct - 12:52

Les hommes s'étaient arrêtés non loin de la cabane en ruine et semblaient discuter entre eux, certains jetant des coups d'oeil rapides alentours.
Alors que nous les observions, Elund réussi à nous fournir quelques bribes de leur conversation grâce au drone. Visiblement, ils cherchaient quelque chose. L'un d'eux, plus entreprenant, alla jusqu'au seuil de la maisonnette.

* Merde... je savais bien qu'ils allaient y aller... Ca craint ça...* me dis-je en resserrant mon étreinte sur mon Zat'.

Et évidemment, il ressortit de là avec un air assez surpris sur le visage et une de nos mallettes, ce qui attira ses compagnons. Et nous enfonça un peu plus dans la mouise...
Alors qu'ils faisaient l'inventaire de leurs trouvailles sans en appréhender leurs véritables utilités, le capitaine Kaïger envoya ses ordres:


« Andrews à gauche, Shirow à droite. A mon commandement, vous ferez feu sur ses hommes. »

Sans discuter, je hochais la tête en répondant "Reçu". Je comprenais qu'il fallait sauvegarder notre matériel mais je regrettai le peu de place faite à la négociation avant de tirer à vue.
Mais alors que j'amorçai mon déplacement vers la droite, la fillette sembla reconnaître quelqu'un parmis les hommes car elle lança soudainement:


« C'est mon papa la bas ! Ne lui faites pas de mal ! Il n'y est pour rien ! »

* Il n'y est pour rien de quoi ? Mais qu'est ce qui se passe ici ?...*

La petite rassembla sans doute tout son courage pour tenter d'arrêter le geste de Kaïger. Les enfants ont cette inconscience du danger qui m'a toujours fasciné. Elle ne semblait à cet instant pas du tout impressionnée par ce grand homme défiguré à la peau sombre et aux épaules quatre fois larges comme elle. Mais Kaïger repoussa sans effort la gamine qui s'affala au sol. Il était tout entier concentré sur ces hommes et notre matériel entre leurs mains, et rien ne pouvait le distraire de sa mission.

Rien sauf peut-être un tremblement de terre. Car c'est alors que la terre fut comme prise de convulsions et tout, autour de nous, se mit à tanguer et à se fissurer dans un bruit sourd.
La plus rapide à déguerpir fut la gamine, suivie de près par Elund, hurlant de peur. Kaïger se chargea du jeune garçon inconscient, en hurlant de se casser de là.

Oubliés le groupe d'hommes et notre matériel, la mission, les différences, les craintes et les doutes. Amis, ennemis, nous courrions tous droit devant nous pour sauver nos vies, à la recherche d'un éventuel lieu plus calme. Mais où serions nous réellement à l'abri sur une planète prête à se disloquer à tout instant ?
C'est alors qu'entre les cris d'Elund et les craquements sinistres nous entourant, je perçu comme un petit éclat de voix derrière moi. Tournant la tête rapidement je vis avec horreur le docteur Andrews se faire rattraper par une crevasse. Lâchant mon fusil d’assaut pour gagner en agilité et stoppant nette ma course en manquant de peu de glisser au sol, je rebroussai chemin au moment où Andrews se faisait littéralement avaler par cette planète malade. Eiden n'était qu'à quelques pas derrière moi mais la poignée de secondes qu'il me fallut pour arriver à son niveau me parut des heures. Boosté par l'adrénaline, je couru avec une énergie décuplée vers le trou où je l'avait vu disparaître et me jetai au sol, glissant sur le ventre, mains en avant pour la rattraper dans sa chute. Mais je ne fis qu'effleurer le bout de ses doigts.
Ce n'est qu'en passant ma tête au dessus du trou que je la vis, suspendue dans le vide, s'agrippant tant bien que mal à une grosse racine providentielle et tentant de trouver un meilleur appui.

Allongé au bord du précipice, tâtonnant, j'attrapai enfin fermement sa main tandis que j'essayai de trouver une prise me permettant de l'aider à se hisser hors du gouffre. Nos regards s’accrochèrent presque violemment, liant nos vies en cet instant tragique. Balayé par des mèches brunes de sa chevelure, le vert d’absinthe de ses yeux semblait s’être obscurci.


« Accroches-toi ! On va te sortir de là ! Tiens bon ! » lui ordonnai-je, grimaçant sous l’effort.
Je resserrai mon étreinte mais rien n'était stable, et je sentai la terre se dérober sous mon poids. Serrant les dents, je tentais malgré les vives brûlures dans mon bras de tirer Eiden hors de la faille. Au rythme effrayant des secousses irrégulières du terrain, nous glissions tout les deux chaque seconde un peu plus vers l'abîme, en dépit de mes efforts pour me cramponner à quelque chose de solide.
C’est alors qu’à ma grande surprise quelque chose vint enserrer fermement mes chevilles, et je me senti tracté vers l’arrière. J’aperçu Kaïger, jurant et soufflant sous la difficulté. A la seule force de ses muscles, il parvint à nous tirer hors de danger.

A quatre pattes sur le sol qui semblait s’être calmé, je reprenais mon souffle, et tournant ma tête vers Kaïger, je lui adressai en guise de remerciement :


« Content d’être à vos cotés sur cette mission, capitaine… Merci. »

Eiden m’adressa un " Merci ! " appuyé. Le vert de ses yeux semblait avoir retrouvé tout son éclat. Quelque peu gêné, je lui répondis par un large sourire satisfait.

Notre alarme vivante, Elund, nous avertit par un nouveau cri suraigu que la situation se dégradait à nouveau, et nous ramena à la réalité de notre situation. Sur le court trajet pour le rejoindre, je ramassai mon arme, en espérant sans trop y croire de ne pas avoir à m’en servir.

Une dizaine d’hommes étaient revenus, avec dans leurs mains cette fois des bouts de bois en guise d’armes de fortune. Leurs visages trahissaient un mélange de crainte et de colère.


« Qu'est ce que vous faites là vous ? » nous lança l’un d’eux après un temps d’observation.

Kaïger les tenait déjà en joue, prêt à faire feu. Le docteur Andrews sembla hésiter mais pointa alors également son arme sur les hommes. Pour ma part je pris en main mon Zat, prêt à intervenir, mais gardais le bras baissé.


- Lâchez mon compagnon et on vous fera aucun mal !
- Si je le lâche vous allez nous abattre sans sommations.

* Abattre sans sommations ? Comment ils… ? *

Leurs paroles et leurs agissements nous les révélaient sous au autre jour que comme de pauvres paysans peu évolués…


« - Je veux juste récupérer mon matériel et l'homme. répondit le capitaine Kaïger.
- Et nous on veut récupérer ce que le gamin nous a volé...

* Le médaillon … ?*

- Nous savons rien de ce que ce gamin possède. Et je le répète une dernière fois, lâchez mon compagnon !!
- Nous ne lâcherons rien du tout. Le gamin n'a plus ce que nous voulons... Vous a t-il donné quelque chose ?
- Absolument rien et maintenant lâchez mon compagnon... dernier avertissement.
- Vous devrez nous abattre sans pitié...»


La situation devenait de plus en plus critique. Chaque partie jaugait l’autre d’un regard acéré à chacun de ses gestes, à la moindre parole échangée. Les esprits et les corps se tendaient, et l’incompréhension réciproque contribuait à rendre l’affrontement inévitable. Une scène digne d’un grand western…

Le regard du capitaine passa rapidement du groupe d’hommes à Andrews et moi. Il allait tirer, tout en lui l’affirmait.
J’aurai voulu parler mais Kaïger ne m’en laissa pas le temps. Un éclair bleuté traversa l’espace entre nous et les hommes. Puis un deuxième. Elund fut touché en premier. Puis la fillette. Inconscients, ils s’écroulèrent au sol.
Eiden ne put réprimer un
« Non ! »sous la surprise, mais menaçait toujours les hommes de son arme. Je l’imitai alors avec mon Zat, afin de persuader les hommes de ne pas tenter de geste hostile.

Comment ces hommes allaient-ils interpréter ce geste sur l’un des nôtres alors que nous demandions il y a quelques secondes à le récupérer ? Moi-même, si je trouvais gonflé mais judicieusement tactique de soustraire les otages de l’équation, je doutais que ces types apprécient qu’on tirent sur une de leurs gamines. Sur l’un deux à la limite, mais une enfant…


« Calmez vous… » demandai-je sur un ton calme aux hommes, levant mon autre main ouverte face à eux, en signe d’apaisement. « Ils ne sont qu’endormis » ajoutai-je en désignant leurs anciens otages à leurs pieds.

Je lançai un regard rapide au capitaine et à Andrews, cherchant leur appui. Peut-être était-il temps de calmer les esprits et éviter le bain de sang.


« Nous sommes des voyageurs…Nous ne comprenons pas ce qui se passe ici… »
Je marquai une pause, puis enchaînais:
« Vous disiez que le gamin vous avait volé quelque chose ? Je comprends votre envie de recouvrer ce qui vous appartient... Comprenez que nous tenons aussi à ce que nous avons laissé dans la maison, là-bas. Qu’est ce que le jeune vous a prit ? Peut-être pouvons nous vous aider à le retrouver ? »

Je ne mentionnai pas sciemment que nous avions trouvé un médaillon, ne sachant pas si c’était ce qu’ils cherchaient.
Mais si ils s’ouvraient un peu, ce serait déjà ça de gagner pour détendre l’atmosphère et amorcer le dialogue. Si ils acceptaient la proposition, j’espérai que cela nous aiderait dans notre mission pour trouver cette étrange source d’énergie sur laquelle Elund nous avait briefé. J’étais persuadé qu’ils en savaient plus qu’ils n’en laissaient paraître.
Avec les tirs de Kaïger, ils avaient eu la preuve de notre force et de notre détermination. Le « Non » d’Eiden et mes explications leur avait peut-être permis de comprendre également que nous n’étions pas forcément leurs ennemis. La balle était dans leur camp…

Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Ven 15 Oct - 0:11

    Kaïger n'avait pas hésité à tirer sur Elund et la gamine, chose que les hommes avaient prit avec stupéfaction. Au début ils avaient tous reculés très surpris par cet acte, puis un homme se précipita sur l'enfant et la prit dans ses bras. Il lança un regard plein de haine à l'équipe et à Kaïger en particulier. A ce moment là Mike prit la parole et tenta une approche plus amicale, plus diplomatique. L'homme qui tenait la petite fille la reposa au sol et se leva. Il écouta Shirow parler jusqu'au bout et lorsqu'il comprit que la gamine n'était pas morte, son visage se radouci. Il reporta un regard sur elle, puis fit quelques pas vers l'équipe.

    « - Écoutez, on veut pas vous tuer. Mais on vous a vu débarquer là avec vos vêtements étranges et après on a trouvé ça (il montra les caisses) dans la vieille battisse. »

    Un autre homme, plus jeune mais qui paraissait plus méfiant se distingua du groupe en faisait quelques pas en avant, et se mit au même niveau que l'autre homme. Il regarda l'équipe, chuchota quelques mots au premier homme qui le regarda assez surpris. Le deuxième homme regarda l'équipe et prit la parole.

    « - On vous laisse tranquille si vous nous dites si vous avez prit ce que Ial.. heu.. ce que le jeune homme nous a prit. Sa ressemble à un gros médaillon en or. On en a absolument besoin pour... » Il s'arrêta, lançant un regard hésitant à ses amis.

    Kaïger ordonna à l'un de ses membres (Eiden ou Mike à toi de voir) d'aller lentement vers Elund pour le fouiller et de leur filer le médaillon que Mike venait de lui donner quelques minutes plus tôt. Ce dernier s'exécuta lentement et fouilla Marvin sous les yeux intrigués des hommes qui s'étaient écartés du corps. La personne qui faisait la fouille posa quelques questions discrètes sur le pourquoi du besoin urgent de cet étrange médaillon. L'homme qui avait parlé en deuxième tout à l'heure s'accroupit, et lui répondit de tel sorte à ce que seul lui/elle puisse entendre.


    « - Je... Bon, puisque vous êtes ici j'peux vous éclairer un peu ça vous tuera pas. On en a besoin pour le mettre sur l'Autel d'Astan. Ça nous protège enfaite, de la malédiction du ciel. »

    L'un de ses amis le releva de force et lui chuchota à l'oreille. Ils ne furent pas vraiment d'accord, mais ce dernier se tût ensuite.
    Une fois le médaillon sortit de la poche d'Elund, le membre le rendit à celui qui avait parlé avec Kaïger lors du violent échange de parole, puis se recula vers le groupe. L'homme examina l'objet avant de lancer un petit sourire moqueur à l'équipe. Il ordonna ensuite à ses hommes de s'en aller et dans un dernier regard glacial avec Kaïger, ils partirent en laissant les deux enfants ici.
    Les membres ne comprenaient pas pourquoi ils avaient laissés les deux enfants alors qu'un des gars du groupe avait l'air attaché à eux. Après quelques minutes, Elund se réveilla.


    « Mais qu'est ce qui s'est passé ? J'me souviens juste que les hommes nous... Mais.. » Il releva précipitamment et commença à paniquer. Il fit plusieurs pas désordonnés et soudain se stoppa net. Sa tête se tourna très rapidement vers Kaïger sans prévenir, s'en était même presque flippant. Il était en colère et sa se voyait. Il essayait de parler mais rien ne sortait. Il s'avança vers le Capitaine et leva son doigt qu'il pointa sur lui. « Vous m'avez tiré dessus... ?! » dit il en commençant à être atteins de divers tic assez intriguant. Son œil droit de refermait et s'ouvrait très rapidement, et sa bouche formait un angle étrange désormais, alors qu'il avait toujours son doigt tendu vers Kaïger.
    Le Capitaine le calma comme bon lui semblait.

    Après plusieurs minutes tendues, la tension retomba. Les deux jeunes se réveillèrent et Eiden leur expliqua ce qui venait d'se passer. Le garçon essaya de faire le méchant et même de s'en prendre à Eiden mais l'équipe le calma bien vite. Elund était toujours en état de choc, mais il avait reprit son matos scientifique.
    Enfin, l'équipe se remit en route accompagnée des deux jeunes. Ils papotèrent (ou pas lol) durant le trajet, et aucun des membres de l'équipe ne savait que le pire était devant eux.


    De petits tremblements se firent encore sentir, mais rien de comparable à ce qu'Eiden et Mike avaient faillit subir.
    La fillette suivait son frère de prêt qui suivait lui même le groupe. Il ne savait pas vraiment quoi faire ni dire mais il était mécontent, ça se lisait sur son visage. Après plusieurs longues minutes de marches, l'équipe était déjà épuisée et la nuit commençait à montrer le bout de son nez. Elle tombait plus tôt que ce qu'Elund avait prévu, et les membres ne manquèrent pas de lui faire remarquer.
    L'équipe était revenu dans la foret située en face de celle ou ils étaient sortit avant d'arriver à la cabane, et se dirigeait maintenant vers les ruines.
    Ils s'installèrent dans les bois pour la nuit. Ils papotèrent un peu, et seul Elund et les enfants s'étaient mit à l'écart. Lorsqu'enfin le garçon vint se joindre à eux, l'équipe le questionna sur le médaillon et son village. Ils durent insister, mais il fini par répondre.


    « Désolé si je vous ai parut hostile, j'suis pas du genre à me laisser faire, surtout par des étrangers. Nous... habitons dans le village depuis notre naissance. Seul notre père nous a élevé, notre mère est partie à la naissance de ma sœur. Depuis on essaye de vivre comme on peut... A cause de cet autel, on ne peut pas vivre normalement. Notre village est le seul qui reste encore car nous sommes les seuls a avoir survécu aussi longtemps... Concernant le médaillon... Je.. je peux pas vraiment en parler... C'est un secret et.. nous sommes bannis désormais, j'ai d'ailleurs encore de la chance d'être envie rien que pour l'avoir volé je mérite la mort, mais grâce à mon père ils m'ont exilé, moi et ma sœur. »

    Après cela, il ne dit plus un mot. Il écouta les diverses réponses de l'équipe, mais ne parla plus. La nuit passa rapidement, Eiden, Mike et Kaïger avaient prit chacun un tour de garde. Elund quand à lui, avait catégoriquement refusé. Il était toujours en colère contre Kaïger et son humeur le faisait ressentir.
    La nuit passa bien vite et seulement quelques heures après, le jour se levait. Il faisait déjà très chaud même au petit matin mais une légère brume s'installait, chose étrange vu la chaleur. L'équipe repartit ensuite, emportant le matériel qu'ils trainaient. Quelques heures de marche, et Elund s'arrêta soudainement.


    « « D'après la sonde, il y a des ruines devant mais.. ce ne sont pas les bonnes? »

    Après ces paroles, le jeune garçon s'avança.

    « - Vous voulez allez aux ruines de Dar'lek ? Mais c'est défendu, seul le protecteur du village le peut. Vous allez vous faire tuer si vous allez la bas... C'est... interdit. »

    L'équipe le questionna sur le pourquoi de cette interdiction, mais il ne répondit pas plus que la nuit précédente. Il se contentait de regarder l'équipe sans cligner, chose qui avait le don d'exaspérer Elund et Kaïger.
    Ils finirent par arriver aux ruines. Elles étaient très petites, et d'après Elund elles étaient recouvertes de glyphes anciens. Il ne comprenait presque rien concernant toutes ces écritures.
    Mike tenta de jeter un œil à tout ça, en vain. C'était du charabia. La brume s'intensifiait alors qu'ils avançaient, et très vite Marvin annonça que la sonde ne servait plus à grande chose, il décida de la ramener.
    Alors, sans prévenir, une nouvelle secousse se fit sentir, elle se rapprochait très vite et devenait de plus en plus forte...


[Kaïger j'te laisse choisir qui tu envoie fouiller Elund. N'hésitez pas à me demander par MP pour certains dialogues avec le gamin ou autre si vous voulez des réponses à vos questions j'y répondrais et vous pourrez rajouter les réponses que je vous aurait donné à vos posts Smile
Concernant la fin, j'vous laisse décrire ce nouveau tremblement de terre comme vous le sentez. Les prochains posts seront plus déterminants et chacun de vos actes vont pouvoir changer ou pas des choses pour la suite Smile
5 à 7 jours pour répondre ! Bonnes réps Wink]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Ven 15 Oct - 13:52

Elund et la gamine avaient été zatté. Ainsi, Kaïger voulait bien prouver sa motivation envers ses types. Ils avaient beau lancer leur regard noir merdique, le Capitaine se chargerait de leur foutre une balle entre les deux yeux à chacun si ils ne partaient pas. Mais c'était sans compter sur l'intervention de Shirow... Il nous faisait quoi celui la ? Voilà qu'il essayait de parler avec l'ennemi. Kaïger ne lâcha pas pour autant son arme, la pointant sur le premier mec en face de lui. Mike commença à déballer plein de connerie hippie. Comment avait il fait pour devenir militaire celui la ? Mais l'un des gars répondit et leur réclama le médaillon. Le Capitaine commençait en avoir plein le cul de leur foutue médaillon alors il se tourna vers Shirow...

- Shirow, allez prendre le médaillon à Marvin et rendez le à vos petits copains. Apparemment, ils en ont besoin pour faire mumuse.


Kaïger quitta pas le regard du mec en face de lui. Il devait sûrement être le chef et les deux hommes se regardaient intensément. Ils ne se lâchaient pas du regard, tellement qu'on aurait presque cru que si quelqu'un passait, il serait désintégré sur place. Cela prit un peu de temps mais ils finirent par retrouver leur médaillon. Le chef des types lâcha alors son regard et tous se mirent à partir, abandonnant sur place la gamine et le gamin sous les yeux intrigués des terriens. Mais c'en était pas encore finit pour le Capitaine, il avait encore quelques points à régler avec son équipe. Il se dirigea d'abord vers Eiden...

- Andrews... la prochain fois que je fais quelque chose qui vous plais pas, vous vous le gardez pour vous okay !!! Je n'ai pas intérêt de revoir votre regard noir à deux balle sinon je vous remet dans votre foutue trou !!!

Puis, une fois finit avec la jeune femme, Kaïger alla voir Mike. Celui ci se trouvait toujours à côté de Elund...

- Soldat !!! Quand je dis "on abat ses hommes", vous leur tirez dessus même si il s'agit de votre grand-mère. Vous gardez vos connerie d'hippie pour vous.
Puis il se tourna de sorte à ce que Andrews entende aussi. Je ne veux plus voir l'un d'entre vous désobéir à mes ordres. Le prochain que le fait, je vous jure qu'il préféra aller en enfer que d'avoir affaire à moi. Compris !!!

Au moins, les choses étaient clair maintenant mais Paul se préparait maintenant à recevoir la colère de l'asticot. Certes ce n'était rien mais l'homme était déjà bien à cran après ce qu'il venait de se passer, ce n'était pas pour avoir les réprimandes d'un type dont les couilles n'étaient sûrement pas encore tombé. Et finalement, Elund se réveilla se tourna dans tout les sens et s'arrêta soudainement. Il regarda Kaïger en tournant la tête tel un zombi qui venait de découvrir sa proie. Le Capitaine arqua un sourcil se demandant ce qu'il allait bien pouvoir lui balancer comme juron. Pointant son doigt vers Paul, Elund avait quelques petits tic assez étrange. Comme son œil qui bougeait tout seul et sa bouche qui formait un droit d'angle. Mais il bougeait également la tête de petits mouvements énergique. Puis, il finit par s'exprimer après un long moment d'hésitation...

- Vous m'avez tiré dessus...
- Elund, baissez votre doigt ou je vous l'arrache pour le foutre dans le cul !!!
- Oui mais vous m'avez tiré dessus !!!! C'est inacceptable !!! Personne ne m'a tiré dessus auparavant
Rétorqua Marvin en baissant le doigt.
- Vous aurez préféré une balle dans l'épaule peut être ?
- Euh... non... Mais vous avez tiré dessus !!!!!!!
- Oui bah on a comprit et si vous voulez pas que je recommence, vous allez gentiment vous calmer ou sinon vous renvoie au pays de Morphée.
- Cela ne se passera pas comme ça Capitaine, attendez notre retour sur Terre et vous verrez,
dit il en s'éloignant vers son matériel.
- Si tu veux...

Marvin retourna vers son matériel, vérifiant que tous était bien à sa place. Les gamins finirent par se réveiller et ce fut Andrews qui alla les voir pour leur expliquer ce qu'il venait de se passer. De son côté, Kaïger essayait de se calmer mais c'était assez dur. Entre l'une qui conteste ouvertement les ordres, l'autre qui fait son connard de pacifiste et enfin le grand ado qui n'était pas content. Tous cela avaient le don d'énerver le Capitaine. Et donc, ce fut s'en surprise qu'il entendit à côté de lui...

- Alors Capitaine, vous avez reçut de sacré type là.
- Silence Sergent, vous n'êtes pas réel,
dit Kaïger à Tinann qui se tenait juste à côté de lui.
- Alors pourquoi vous me répondez Capitaine.
- Je te réponds pour que tu te bars et me laisse tranquille !!
- Vous avez vraiment l'air tendu Capitaine.
- Bon, tu vas te barrer maintenant et arrêter de me hanter l'esprit !!!
Dit il en se tournant, il avait peut être parler un peu trop fort et quelqu'un devait sûrement le voir en train de parler tout seul.
- Oh tiens !!! Il y en a un qui joue les rebelles là-bas !
- Où ça !!
Paul tourna la tête et vit le gamin s'en prendre à Andrews. Je détestes ses gamins.

Mais en regardant à côté de lui, le Capitaine ne vit plus personne. Observant les horizons autour de lui, il mit un certains temps avant de se diriger vers le gamin. Toute cette agitation commençait vraiment à le gonfler alors, Kaïger tira plusieurs coups en l'air. Ce que voulut Paul eut l'effet escompté et le gamin s'arrêta net en voyant une arme assez dangereuse pointé sur lui-même. Une fois le gamin calmé, Kaïger ravisa son arme et se dirigea vers celui ci...

- Bon écoutez tous. Maintenant, on va reprendre notre route et le prochain, je dis bien le prochain qui ouvre sa gueule pour protester. Je lui tire une balle dans la tête et je creuserais un trou encore plus profond que ceux qu'on a vu et je le foutrais dedans. J'espère avoir été bien clair. Donc maintenant en route !!!

Le Capitaine prit le matériel qu'il avait depuis le début et se mit en marche. Cela allait sûrement le calmer un peu de marcher et de chantonner la petite chanson qu'il avait murmuré au début. Durant leur marche, il y avait des tremblements de terre mais seulement des petites secousses, rien de très méchant. L'équipe avait sûrement vécu le pire avant. Mais bon, tandis qu'ils venaient de marcher pendant un petit moment, quelque chose d'inattendu fit son apparition... la nuit. Kaïger était pour continuer mais en voyant la tête de certains et surtout des Gamins, il se ravisa au moment où ils arrivèrent dans la forêt opposé...

- On va camper ici pendant la nuit vue qu'elle arrive un peu plus tôt que prévu.

Cette réplique était clairement pour Elund et celui ci fit un regard méprisant envers le Capitaine. Kaïger sortit donc le matériel prévu pour dormir et se protéger. Il n'y avait rien de mieux qu'un bon petit sac de couchage pour passer une nuit à la belle étoile. Seulement, ils n'avaient que 4 sac et maintenant, ils étaient 6. Le Capitaine avait beau être sans pitié avec l'ennemi ou bien arrogant et cruel... mais il n'était pas méchant pour autant. Alors, il tendis son sac de couchage et le donna au deux gamins. Kaïger supportera certainement mieux la nuit sans rien que les gamins.


- Shirow, vous prenez le premier tour de garde, ensuite ça sera moi. Puis Andrews si vous vous en sentez capable et enfin.... bah vous serez la dernière.

Le Capitaine vit Elund s'installer rapidement dans sa couette en signe de protestation et qu'il ne voulait pas faire de tour de garde. Tant mieux, Paul n'était pas trop pour de toute façon. Se posant contre un arbre, le feu de camps au milieu avait prit et les gamins dormaient déjà, Elund aussi apparemment d'après les bruyants ronflement qu'ils entendaient. Le Capitaine ne dormait pas encore, il n'aimait pas trop dormir d'ailleurs. Il vivait chaque nuit ses démons et c'était franchement pas très agréable. Observant le feu de camps en face de lui, il tourna sa tête vers Mike...

- Alors Shirow, vous avez une femme, des enfants ? Après la réponse de celui ci, Kaïger enchaîna. Moi j'avais une femme et un fils. Il avait dix ans. Kaïger sortit de sa poche une photo qui avait vraisemblablement vécu et la montra à Mike, il y avait dessus la femme et le fils du Capitaine mais surtout un homme souriant. Dans ma réalité, on faisait face aux Réplicateurs et ceux-ci s'en prenaient à la Terre un jour. Alors, on a évacué la plupart des gens sur une planète sûr mais seulement les gens important. La famille des pauvre militaire comme moi n'avait pas le droit à se privilège. Ils avaient sûrement jugé que le fait de risquer sa vie pour la planète n'était pas assez important.

Une petite larme coula sur la joue du Capitaine tandis qu'il observait la photo de sa femme et de son fils. Sa famille lui manquait terriblement et il aimerait pouvoir les revoir rien qu'une dernière fois. Il n'avait plus que cette photo maintenant. Tous ses souvenirs, toutes les choses qu'il possédait d'eux étaient resté dans l'autre réalité. Kaïger ne se sépara plus jamais de cette photo et il serait capable d'abattre un homme de sang-froid si jamais on venait à lui prendre...

- Bon, je dois dormir si je veux être apte à pour mon tour de garde.

Paul s'installa bien contre son arbre et commença à fermer les yeux. Ses démons ne perdirent pas de temps et il voyait déjà les horreurs du passé... Quand soudain !!! Il fut réveillé et Paul ouvrit les yeux en grand se demandant ce qu'il venait de se passer. C'était Shirow qui venait lui donner le tour de garde. La nuit avait été vraiment courte. Il avait vraiment l'impression de s'être endormit à l'instant. Kaïger se leva pour s'étirer tandis que Mike allait dormir un peu. Le Capitaine se rapprocha du feu pour se réchauffer un peu et il entendit de nouveau une voix derrière lui...

- Vous n'êtes pour rien dans leur mort Capitaine.
- Sergent... vous êtes encore là,
dit Paul en se tournant et en voyant Tinann contre un arbre. Je vous ai pas demandé de partir.
- Ce n'est pas de votre faute. Personne n'aurait pu prédire que les Réplicateurs allaient attaquer la Terre.
- Peut être mais c'était ma famille !!!! Et je n'ai pas pu les protéger !!!! Je leur ai promit d'être toujours là !!!!! Et quand ils avaient besoin de moi, j'étais pas là !!!!
- Donc vous allez vivre avec ce fardeau pour le reste de votre vie ?
- On a chacun nos blessures du passé. Certaines se referment plus vite que d'autre. Moi, je fais en sorte de garder celle là ouverte car je n'ai pas fait mon devoir de père de famille.


Plus un mot, Paul tourna la tête et vit que Tinann avait encore disparut. Se concentra sur le feu, Paul se mit à lire son bouquin en attendant que son tour passe. Le Sergent avait peut être raison mais Kaïger ne se laissa pas convaincre pour autant. Jamais, au grand jamais il ne se pardonnera d'avoir délaissé sa famille pour le bien de quelques foutues bureaucrates ou scientifiques à la con. Mais les minutes défilèrent et le Capitaine ne vit rien de dangereux. Il finit par aller réveiller Andrews avant de se rendormir, peut être cette fois ci allait il faire un rêve normal.

Le lendemain, l'équipe se réveilla tandis qu'une petite brume faisait son apparition malgré la chaleur. Cela devait sûrement être du à la végétation se dit Paul. Le groupe ne perdit pas de temps et ils se remirent tous en route, les gamins les suivant encore une fois. S'étirant un peu les membres de son corps, Kaïger reprit le matériel dont il avait été chargé et ordonna la mise en marche vers les ruines. Le trajet fut assez silencieux, chacun marchant pour soi-même avant que Elund s'arrête et dit...


-D'après la sonde, il y a des ruines devant mais.. ce ne sont pas les bonnes?
- Vous voulez allez aux ruines de Dar'lek ? Mais c'est défendu, seul le protecteur du village le peut. Vous allez vous faire tuer si vous allez la bas... C'est... interdit.
- Et pourquoi c'est interdit ?


Mais rien n'y fait, le gamin était encore une fois silencieux et cela malgré l'insistance des différents membres de l'équipe. Il se referma sur lui même et impossible de lui soutirer la moindre information. Le Capitaine l'aurait bien interrogé à sa manière mais on allait encore dire que c'était un monstre alors il ne dit rien et se remit en marche vers le bon endroit cette fois-ci. L'équipe se remit donc en marche, direction les ruines !!!

Et ils finirent enfin par y arriver. Cela avait été sans mal mais ils avaient réussit. Kaïger mourrait d'envie de se mettre dans un coin pour lire la fin de son livre, c'était vraiment intriguant et voulait connaître la suite. Elund commença à étudier les ruines tandis que Mike y jeta un rapide coup d'œil. Andrews devait sûrement d'occuper des mômes. Paul se mit dans un coin et s'apprêta à lire quand une secousse se fit ressentir. Un peu plus violente que les autres. Ils n'auraient décidément jamais la paix. Paul se tourna donc vers son équipe...


- On quitte les ruines, autant être sur un terrain dégagé pour éviter de se prendre des morceaux de pierre. On attendra que les secousses finissent pour y retourner. Go !!

Kaïger sortit donc des ruines et observant l'horizon, essayant de voir si des fissures faisaient son apparition mais pour le moment rien. Cependant, il fallait pas trainer car un bout de ruine sur la tronche, cela fait rarement du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mer 20 Oct - 12:16

Quand les hommes mentionnèrent le médaillon, j’échangeai un regard avec le capitaine Kaïger, qui m’ordonna de le leur remettre. Je m’avançai donc doucement vers le corps inconscient d’Elund et entrepris de fouiller ses poches. Avec Andrews et Kaïger, ce dernier tendu au paroxysme, qui les tenaient en joue, je savais qu’aucun des hommes ne ferait de geste stupide et je pus me concentrer sur ma tache.
Jetant un œil au plus proche d’entre eux, je tentai d’en apprendre un peu plus :


« Où a-t-il bien pu le ranger ? » dis-je tout en fourrageant dans chaque poche. « Si c’est si important pour vous, vous devriez mieux le surveiller… Pourquoi disiez-vous en avoir tant besoin déjà ? »

L’un des hommes, après un instant d’hésitation, se décoinça un peu:

« - Je... Bon, puisque vous êtes ici j'peux vous éclairer un peu ça vous tuera pas.

*Si Dieu existe, qu’il t’entende…*

- On en a besoin pour le mettre sur l'Autel d'Astan. Ça nous protège en fait, de la malédiction du ciel.
- La malédiction du ciel ? Mais comment il vous prot… ? »
mais je ne pus finir ma question car l'un de ses amis le releva de force et lui chuchota quelque chose à l'oreille, et ils coupèrent toute communication.
Je retrouvai alors le bijou tant convoité et le tendis à celui qui semblai mener les autres.
Il l’examina rapidement. Il sembla alors nous adresser un sourire que j’interprétai comme dédaigneux et tourna aussitôt les talons, suivi de son escorte, s’éloignant sans un mot. Et sans leurs gamins.


« Hey ! Mais… Vos enfants ! On va pas les… » mais aucun d’entre eux ne se retourna. « Non mais qu’est ce qu’ils foutent ? C’est son père non ? » m’interrogeai-je tout haut en les regardant disparaître au loin.
Mais pour toute réponse, nous avons eu droit à une grosse colère du capitaine. Je n’en fus qu’à moitié surpris, pas mal de gars sur le terrain ayant l’habitude inconsciente de se décharger d’un trop plein de tension en réprimandant le premier venu. Pourtant nous avions sauvegardé tout notre matériel sans déplorer aucun blessé chez nous. Notre mission pouvait donc continuer ‘tranquillement’. Mais ça ne semblait pas suffire à Kaïger. Il invectiva d’abord Andrews, puis ce fut mon tour.


« Soldat !!! Quand je dis "on abat ses hommes", vous leur tirez dessus même si il s'agit de votre grand-mère. Vous gardez vos conneries d'hippie pour vous. »

* Tout ce que vous avez dit c’est ‘A mon commandement, vous ferez feu sur ses hommes.’, or cet ordre n’est jamais venu…*

Je m’abstins bien sûr de lui révéler ma pensée tout haut. Tant pour ne pas faire preuve d’insubordination que pour ne pas me faire Zater moi aussi. Je l’en savais capable. Et je ne pensai pas non plus que ce fût être hippie que de vouloir éviter de massacrer à bout portant et à la balle blindée des types tout juste équipés de rondins de bois. Population que nous n’avions pas pu éviter comme recommandé, donc autant ne pas plus attirer leur attention et nous les mettre complètement à dos.


« Je ne veux plus voir l'un d'entre vous désobéir à mes ordres. Le prochain que le fait, je vous jure qu'il préféra aller en enfer que d'avoir affaire à moi. Compris !!
- Compris, mon capitaine. »
répondis-je simplement.
Elund eut la bonne idée de se réveiller à cet instant, ce qui reporta toute l’attention et la colère de Kaïger sur lui. Ils échangèrent toutes sortes d’amabilités auxquelles je decidai de ne preter aucune attention.

* Après tout, qu’ils s’écharpent une bonne fois pour toute ces deux là, ça les calmera peut-être… *

Les deux jeunes retrouvèrent leurs esprits à leur tour et Eiden se chargeant de les aider à comprendre ce qui s’était passé, je suivi Elund afin de l’aider à vérifier que tout le matériel était toujours bien là et en état. Alors que je commençai à remettre des sacs sur mon dos, le ton des paroles du jeune garçon se fit plus haut envers Eiden.
Mais alors que je m’approchai d’eux pour tenter de le calmer, des détonations retentirent. Je mis alors précipitamment un genou à terre en relevant mon M4 vers la source des coups de feu. C’était Kaïger. Il était planté là, baissant le bras après avoir tiré en l’air, le canon pointé droit vers la tête du gamin, ce qui ne manqua pas de radoucir presque instantanément ce dernier.


«Bon écoutez tous. Maintenant, on va reprendre notre route et le prochain, je dis bien le prochain qui ouvre sa gueule pour protester. Je lui tire une balle dans la tête et je creuserais un trou encore plus profond que ceux qu'on a vu et je le foutrais dedans. J'espère avoir été bien clair. Donc maintenant en route !!! lança le capitaine sur un ton qui ne laissait aucune place à une réponse.

Nous nous répartîmes le matériel d’exploration puis reprirent la marche vers les ruines. Gardant les bonnes habitudes, et une certaine distance avec les caractères tempétueux de Kaïger et Elund, je fermais la marche. Sous nos pieds, la terre frissonnait encore régulièrement.

Les deux jeunes, abandonnés par les leurs, avaient décidés de nous suivre. Et profitant de la longue marche, j’essayai d’établir un contact un peu plus détendu.


« Au fait, je m’appelle Mike. » me présentai-je aux deux jeunes. « Donc toi c’est Marilia, c’est ça ? » demandai-je confirmation à la petite. « Et toi j’ai pas bien compris, c’est Ial… comment déjà ? Nous sommes des voyageurs et… enfin vous seriez mieux dans votre village, non ? Pourquoi tu voulais tant ce médaillon ? Les hommes m’ont dit que ça les protégeait mais comment ?»
Mais l’adolescent au visage insatisfait comme sa soeur restèrent muet à mes questions, jusqu’à ce que nous établîmes un campement à la nuit tombante. Le jeune garçon m’aida à faire un petit feu alors que le capitaine distribuait les tours de garde après avoir offert aux deux enfants son sac de couchage sans un mot. Ce geste gratuit, chargé d’empathie, laissait apparaître ce que devait être Paul Kaïger avant. Un homme bon, protecteur. Quelles épreuves de la vie l’avaient à ce point affecté, pour le transformer à ce point ?


« - Shirow, vous prenez le premier tour de garde, ensuite ça sera moi. Puis Andrews si vous vous en sentez capable et enfin.... bah vous serez la dernière.

Effectivement Elund manifesta très visiblement qu’il était bien décidé à ne pas s’investir dans ce qu’il devait considérer comme de basses besognes de militaires. Cela concernait pourtant avant tout la vie du groupe, au-delà de toute considération militaire.

*Incroyable d’être aussi individualiste… C’est dommage, il fait une bonne alarme quand même…*
Vu la puissance de ses cris stridents, au moindre problème, nous étions certains d’être réveillés tout sens en alerte et prompts à réagir. Et puis ça ferait fuir n’importe quelle bête sauvage, même extra-terrestre…


- Ok capitaine. Vu que mon sac de couchage ne servira pas pendant mon tour de garde, autant que vous vous en serviez… » dis-je en tendant mon duvet au capitaine.

L’adolescent se rapprocha alors de nous et se mit à déballer son histoire aussi volubilement qu’il se taisait depuis des heures.

« - Désolé si je vous ai parut hostile, j'suis pas du genre à me laisser faire, surtout par des étrangers. Nous... habitons dans le village depuis notre naissance. Seul notre père nous a élevé, notre mère est partie à la naissance de ma sœur. Depuis on essaye de vivre comme on peut... A cause de cet autel, on ne peut pas vivre normalement. Notre village est le seul qui reste encore car nous sommes les seuls a avoir survécu aussi longtemps...
- Mais comment ça fonctionne cet autel et ce médaillon ? Est-ce magique ou y’a-t-il une machine qui… ?
- Concernant le médaillon... Je.. je peux pas vraiment en parler... C'est un secret et..
- Ben maintenant que tu as commencé à nous en parler, c’est plus vraiment un secret…
- Nous sommes bannis désormais, j'ai d'ailleurs encore de la chance d'être en vie rien que pour l'avoir volé je mérite la mort, mais grâce à mon père ils m'ont exilé, moi et ma sœur.
- Mais qu’est ce qui t’as pris de le voler ? Qu’est ce que tu voulais en faire ? Et si tu es seul coupable, pourquoi on-t-ils abandonné ta sœur aussi ? Elle n’y est pour rien elle…»


Mais une fois de plus, il resta sourd à nos questions. Il s’était un peu ouvert à nous, preuve qu’il commençait à nous faire confiance, c’était déjà ça.
Accroupi face au feu, je repensai aux paroles d’Ial’, quand le capitaine Kaïger m’interpella alors qu’il se calait contre un arbre, se préparant à se reposer un peu.


« Alors Shirow, vous avez une femme, des enfants ? »

*Waow... Ce gars est schizo’ c’est pas possible ?!*

Sa question me surpris vraiment pour le coup. Il y a quelques heures il était prêt à anéantir sans sourciller une poignée de paysans, puis nous avait menacé d’aller en enfer avec une balle dans la tête et/ou dans un trou creusé par lui, et maintenant il s’enquérait de ma vie… J’eus un instant l’impression d’être avec un loup enragé sous Lexomil, sirotant son thé, et qui me ferait la causette au coin du feu… ce qui n’était somme toute pas si loin d’être la réalité en fait.


« Je euh… Je suis divorcé. Nous nous sommes séparés après le… la décès de ma fille. » répondis-je en déglutissant, mon regard perdu au-delà des flammes de notre petit feu de camp.

A ces mots, une vague de souvenirs déferla en moi, presque par surprise. Kate, dans la cuisine, lors d’une de nos énièmes disputes, sans doute dues à notre chagrin inapaisable… Juliet, enchaînant maladroitement ses premiers pas… Et son visage aux traits tirés quoique souriant…
Je m’approchais de Kaïger, et lui tendis la photo que j’avais sorti de ma poche de poitrine. On pouvait y voir une petite fille de quelques années, au sourire fatigué, allongée dans un lit d’hopital:


« Ma fille, Juliet. » commentai-je dans un sourire triste.

Me rendant la photo, Kaïger enchaîna.

« - Moi j'avais une femme et un fils. Il avait dix ans.
- Ils sont beaux,
dis-je sincèrement en regardant leur photo qu’il me montrait.
J’oubliai complètement la machine à tuer qu’il avait laissé paraître. Un autre homme se présentait face à moi, laissant entrapercevoir une âme sensible et généreuse.

- Qu’est ce qu’il… ? hésitai-je.
- Dans ma réalité, on faisait face aux Réplicateurs et ceux-ci s'en prenaient à la Terre un jour. Alors, on a évacué la plupart des gens sur une planète sûr mais seulement les gens important. La famille des pauvre militaire comme moi n'avait pas le droit à se privilège. Ils avaient sûrement jugé que le fait de risquer sa vie pour la planète n'était pas assez important.
Ainsi c’était ça qui avait transformé à jamais cet homme.
- J’ai eu affaire aux Réplicateurs aussi… Saletés. Difficile de s’en débarrasser…
Je crus alors deviner une larme discrète sur la joue du Capitaine. Je ne vous connais que peu mais je suis certain que vous avez fait tout votre possible. Vous êtes vivant et tant que vous vous souviendrez d’eux, ils le seront aussi… Je veux dire quand j’ai perdu ma fille j’ai failli me foutre en l’air plus d’une fois. Mais j’ai décidé de continuer à avancer pour elle. Malgré le manque et la douleur quotidiens, j’essaye d’être et d’agir afin qu’elle soit fière de son papa…
Il y eut un silence entendu entre nous. Nous étions de deux mondes différents, et même si nous avions réagit de manières différentes aux épreuves de la vie, nous partagions ce terrible supplice que de survivre à ses propres enfants. C’est en silence, gênés peut-être ou fiers, que nous nous sommes dit nous comprendre et nous soutenir en cet instant. Et à jamais sans doute.

« Bon, je dois dormir si je veux être apte à pour mon tour de garde. » coupa Kaïger.

Je hochais la tête et laissais le capitaine dormir. J’entrepris de faire le tour de notre camp, veillant que tout allait pour le mieux. Je n’aurai pas pu dormir maintenant de toutes façons.

Mon tour de garde passa sans encombre, tenu éveillé par l’alimentation du feu autant que par les ronflements de Elund. Je réveillai Kaïger, semblant sortir d’un cauchemar, et il prit son tour de vigile. Une fois installé pour dormir à mon tour, j’observai Kaïger assis près du feu. Il semblait se parler à lui-même… Ses démons ne le lâchaient visiblement pas… Exténué, mes paupières se firent vite trop lourdes.

Je fus doucement réveillé par Andrews.

« Salut Doc’. Ca allait cette nuit ? » lui demandai-je en souriant, tout en m’étirant hors de mon couchage.
La chaleur du petit matin était déjà presque accablante, la brume environnante trahissant cependant une certaine humidité. Après avoir rapidement avalé de quoi nous permettre d’attaquer la journée, nous repartîmes sans perdre de temps.
Au bout de quelques heures, Elund s’arrêta net :


-D'après la sonde, il y a des ruines devant mais.. ce ne sont pas les bonnes?
-C’est rassurant de savoir que tu nous guides…
lançai-je ironiquement au scientifique.
- Vous voulez allez aux ruines de Dar'lek ? Mais c'est défendu, seul le protecteur du village le peut. Vous allez vous faire tuer si vous allez la bas... C'est... interdit.
- Et pourquoi c'est interdit ?
demanda Kaïger.
- Et comment ça on va se faire tuer ? Par qui ? Qu’est-ce qu’il y a là-bas ?

Evidemment impossible à nouveau d’en savoir plus. Tout ces mystères et ces secrets étaient assez agaçants à la longue.
Malgré tout, nous avons fini par arriver aux ruines tant recherchées. Des inscriptions en recouvraient une grande partie. C’était assez fascinant. Mais complètement incompréhensible pour moi.
Je décidais donc de garder un œil sur les alentours. Mais alors qu’Elund s’affairait au milieu de ses vieilles pierres, l’ambiance devint pesante au fur et à mesure que la brume s’épaississait autour de nous, accompagnées de nouvelles petites secousses terrestres, se faisant de plus en plus importantes. Assez pour que le capitaine décide de notre évacuation de cet endroit.


« On quitte les ruines, autant être sur un terrain dégagé pour éviter de se prendre des morceaux de pierre. On attendra que les secousses finissent pour y retourner. Go !! »

Je ne me fis pas prier pour déguerpir avec le groupe de cet endroit étrange, la dernière secousse se montrant des plus menaçante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Jeu 21 Oct - 11:04

Eiden tenait toujours en joug les types même après ce que venait de faire Kaiger, elle n'en oubliait pas pour autant son appartenance à ce groupe militaire et connaissait les règles même si elle n'avait pas pu s'empêcher de montrer son désaccord en laissant échapper un cri de surprise. Les hommes n'avaient plus l'air si menaçant maintenant, on avait même l'impression qu'en fait ils ne voulaient que leur objet dérobé un peu plus tôt pour enfin disparaitre. Mais s'il avait fallu tirer pour sauver sa vie elle l'aurait fait sans hésiter.

- Shirow, allez prendre le médaillon à Marvin et rendez le à vos petits copains. Apparemment, ils en ont besoin pour faire mumuse.

Shirow s'exécuta sans trop broncher, sauf qu'il n'avait pas l'air de trouver ce qu'il cherchait, puisqu'il mit un certain temps à trouver l'objet tant convoiter. Il le remit enfin au groupe d'homme et ceux-ci quittèrent les lieux. Eiden pu enfin ranger son arme mais elle n'eut pas vraiment le temps de soupirer que déjà elle se faisait enguirlander par le chef du groupe. Il était très en colère après elle mais pas seulement elle puisqu'il engueula aussi Shirow.

- Andrews... la prochain fois que je fais quelque chose qui vous plais pas, vous vous le gardez pour vous okay !!! Je n'ai pas intérêt de revoir votre regard noir à deux balle sinon je vous remet dans votre foutue trou !!!

"Mais je....." et elle compris à la manière dont il venait de parler qu'il était vraiment sérieux et qu'il valait mieux éviter d'essayer de se justifier pour ne pas le mettre plus en colère. "D'accord ! Compris !"

Elle aurait bien aimer dire qu'elle était désolé mais qu'elle n'avait pas apprécier la manière dont il avait fait taire les otages, enfin disons plutôt qu'il ne leur avait plus donner aucun utilité dans cette transaction et que malgré sa manière d'agir il avait eu raison après tout.
Eiden commença à prendre quelques sacs tout en remarquant que les Elund et la jeune fille se réveillaient alors elle alla vers la petite pour lui expliquer ce qui venait de se passer et s'aperçu que son frère était réveiller lui aussi.


"Je suis désolé, le Capitaine est parfois un peu rustre mais ce qu'il a fait il l'a fait pour votre bien à tous les deux."

La petite semblait d'accord avec ça mais son frère lui n'avait pas l'air de cet avis du tout, il commença à repousser violement Eiden, comme s'il voulait qu'elle s'en aille et laisse sa soeur tranquille.

"Calme toi ! Il ne vous a rien fait, juste vous endormir...."

Un coup de feu retentit et Eiden sursauta de nouveau. Tournant la tête en suivant le regard du jeune homme elle compris bien vite qui en était à l'origine. Enfin, cela calma les ardeurs du petit et lui permis de retourner chercher un peu de matériel suivit par la petite.

- Bon écoutez tous. Maintenant, on va reprendre notre route et le prochain, je dis bien le prochain qui ouvre sa gueule pour protester. Je lui tire une balle dans la tête et je creuserais un trou encore plus profond que ceux qu'on a vu et je le foutrais dedans. J'espère avoir été bien clair. Donc maintenant en route !!!

Eiden suivit les ordres et se mit en route aux côtés de la petite, restant toujours proche d'Elund comme il lui avait été demander plus tôt. Etonnement ils ne marchèrent pas longtemps avant que la nuit ne fasse son apparition ce qui surprit un peut tout le monde. Cette planète était tout de même bien étrange et Eiden se demandait de plus en plus si Elund ne leur avait pas cacher plus de choses encore que ce qu'elle avait imaginer.
Kaiger ordonna qu'on s'arrête pour passer la nuit où ils se trouvaient et elle ne se fit pas prier.


- On va camper ici pendant la nuit vue qu'elle arrive un peu plus tôt que prévu.

C'est en retirant les sacs qu'elle portait qu'elle entendit la suite des consignes du Capitaine.

- Shirow, vous prenez le premier tour de garde, ensuite ça sera moi. Puis Andrews si vous vous en sentez capable et enfin.... bah vous serez la dernière.

"Oui, j'en suis capable Capitaine."

Eiden ne comprenait pas pourquoi il lui demandait ça, on aurait cru qu'il n'avait aucune confiance en elle. Ce n'était pas sa faute si elle sursautait à chaque coup de feu qu'il tirait sans prévenir personne et qu'elle n'était pas d'accord avec le fait de tirer sur des enfants même si le tir n'était pas dangereux puisqu'il ne faisait que les endormir.
Eiden sortit rapidement son sac de couchage puisqu'elle avait compris qu'elle serait de garde en dernier alors autant se reposer et s'endormir rapidement pour être en forme ensuite. Le sommeil la rattrapa rapidement mais il ne fut pas calme pour autant. Lorsqu'elle fut réveiller c'était parce que le Capitaine la secouait pour qu'elle émerge et c'est en baillant qu'elle se leva pour prendre son tour de garde.
Ce fut assez calme, d'ailleurs elle manqua de s'endormir plusieurs fois tellement c'était calme justement. Les ronflements d'Elund étaient la seule chose qui brisait le silence de cette nuit étoilée. Heureusement pour elle, le jour se leva encore assez vite et elle fit le tour du petit groupe pour aller les réveiller les uns après les autres.


« Salut Doc’. Ca allait cette nuit ? »
"Oui, merci."

Eiden n'était pas trop causante mais elle n'avait pas l'habitude des personnes avec lesquelles elle bossait. Elle n'arrivait pas à faire confiance à Kaiger et encore moins à Elund et ses enfants paraissaient cacher beaucoup de choses aussi.
Tout le monde reprit le matériel et ils se mirent en route une nouvelle fois. La planète semblait s'être calmée, les secousses étaient rares et plutôt faibles ce qui leur permit d'avancer. Mais après un moment Elund s'arrêta et leur dit.

-D'après la sonde, il y a des ruines devant mais.. ce ne sont pas les bonnes?
- Vous voulez allez aux ruines de Dar'lek ? Mais c'est défendu, seul le protecteur du village le peut. Vous allez vous faire tuer si vous allez la bas... C'est... interdit.
- Et pourquoi c'est interdit ?

Et la décision fut prise malgré le silence gênant des gamins d'aller aux ruines dont parlait Elund. Après plusieurs heures de marche ils arrivèrent enfin et ce ne fut pas sans joie qu'Eiden commença doucement à poser ses sacs sur le sol.
Prenant des rations de survit elle en distribua une à chaque gamin puis sortit sa gourde et se mit à boire un peu, elle avait très soif. Les autres étaient occupés à examiner les ruines, Eiden le ferait plus tard lorsqu'elle aurait terminer de boire et que les enfants auraient bu aussi. Mais elle n'eut pas le temps de leur passer la gourde, la terre de mit à trembler de nouveau mais cette fois-ci de manière bien plus intense et inquiétante.


"Merde ! Qu'est ce qui se passe encore ?"

Cette question n'était pas vraiment une question, disons qu'elle regardait le gamin et espérait avoir une réponse de sa part. Pour elle tout ceci n'était pas naturel, le gosse l'avait dit, c'était interdit d'être ici et cette histoire de médaillon c'était pas normal. Mais comme d'habitude elle n'eut aucune réponse à part des regards terrifier.

- On quitte les ruines, autant être sur un terrain dégagé pour éviter de se prendre des morceaux de pierre. On attendra que les secousses finissent pour y retourner. Go !!

Attrapant rapidement ses sacs elle se mit à courir dans la direction qu'avait pris le reste du groupe, faisant signe aux enfants de la suivre et lorsqu'elle arriva au niveau d'Elund elle lui cria.

"J'suis sur que vous nous avez pas tout raconter sur cette planète ! Y'a un truc louche ici et vous êtes au courant c'est obliger !"

La terre tremblait comme jamais encore, tellement même qu'à un moment donner Eiden du cesser de marcher parce qu'elle avait l'impression que tout le sol allait se dérober sous ses pieds, pour les autres ce devait être pareil mais ou moins là ou ils se trouvaient ils ne pouvaient pas se prendre une ruine sur la tête, sauf si le sol se fissurait une nouvelle fois. Là se serait tout autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Ven 22 Oct - 1:16

    Marvin ignora tout simplement les accusations d'Eiden. Était-ce par simple ignorance ou avait-il réellement quelque chose à cacher ?
    Les secousses s'étaient apparemment calmées assez vite. Elund était très pressé d'aller enfin pouvoir visiter les ruines de plus prêt. Elles étaient dans un endroit un peu plus dégagé, il y avait moins d'arbres ici, et le soleil passait mieux à travers les bois, mais c'était pas fait pour plaire, la chaleur tapait violemment sur le crane des membres de l'équipe, et aussi des deux jeunes.
    Le ciel virait dangereusement à l'orange par moment, chose plutôt inquiétante. A première vue les ruines étaient petites, mais elles s'étendaient bien plus loin dans le petit bois, chose que l'équipe n'avait pas vu en arrivant à cause de la brume, maintenant dissipée.
    Le Capitaine décida alors de faire deux groupes.

    Il ordonna à l'équipe de se disperser un peu, et affecta Eiden (dires de Kaïger sur MSN j'invente pas) auprès d'Elund pour sa surveillance. Il en était rassuré.


    « Merci beaucoup Capitaine, je vois que ma vie compte beaucoup pour vous. Vous affectez le docteur Andrews pour me protéger, me voilà complètement rassuré ! » dit il en poussant quelques jurons et en s'éloignant.

    Le regard désolé de Kaïger était peut-être ironique, mais il le lança à Eiden. Était-ce pour la punir de son insubordination passée ? On n'en savait trop rien...
    Quand a Shirow, il irait avec son supérieur et les deux enfants les suivraient sûrement. Au grand étonnement de tout le monde, la fillette décida de lâcher son frère et se dirigea vers Eiden. Elle y était très attachée. Le jeune homme ne broncha pas mais lança un regard de glace à Eiden qui voulait surement signifier « qu'il ne lui arrive rien ».

    Andrews rejoignit alors Marvin, accompagnée de Marilia qui lui prit la main. Elund était un peu plus loin devant, et paraissait fou de loin. De prêt aussi d'ailleurs... En se rapprochant, Eiden osa demander ce qui n'allait pas. Elund tournait en rond et tenait une sorte d'appareil étrange dans les mains. Il fixait l'engin et regardait parfois devant lui, ou dans une direction quelconque. Lorsqu'Eiden insista, il se stoppa.


    « Mais.. c'est à en devenir fou. Le signal s'amplifie ou que j'aille. C'est comme si nous étions sur la source d'énergie. Je n'y comprend plus rien ! » dit il en repartant un peu plus loin.

    Eiden décida d'en informer son supérieur. Elle repartit et suivit l'homme, qui n'en faisait décidément qu'a sa tête. La petite fille la suivait partout, chose un peu embarrassante d'un côté, mais surement plaisant pour la jeune femme.



    De leur côté, les deux hommes avançaient tels des âmes en peines dans ces ruines délabrés. Le gamin suivait les deux types. Ils papotèrent quelques minutes, regardant parfois quelques symboles totalement incompréhensibles, et décidèrent de bifurquer a un moment. Le jeune garçon n'avait pas l'air à l'aise du tout et jetait des regards craintifs un peu partout.
    Shirow qui voyait bien que leur jeune ami n'était pas à l'aise, tenta une nouvelle fois le dialogue.


    « On devrait pas être ici, on devrait plutôt partir... »

    Kaïger le fit taire à sa manière. Shirow lui répondit en lui demandant pourquoi, et cette fois le jeune garçon répondit.

    « Ces ruines sont très anciennes. Vraiment très anciennes. C'est elles qui nous protègent lorsque le ciel s'embrase et que la terre se déchire. Je n'ai jamais vécu ça, mais mon père si. Il m'a expliqué... »

    Soudainement, Kaïger se stoppa. Il ordonna a Shirow de contourner un gros bloc pour arriver de l'autre côté. Il venait de voir quelque chose d'inhabituel. Arrivant rapidement, arme levée, les deux hommes déboulèrent quasiment en même temps devant ce que le capitaine avait vu.. un cadavre. Il n'avait rien de paysan, et paraissait plus « moderne ». En le fouillant dans une poche du gilet tactique (oui il en avait un), Kaïger en sortit un paquet de cigarette de marque.. Américaine !
    Cet homme (apparemment) était donc un humain, et plus précisément un Terrien. Mais que faisait-il ici, et en plus dans un tel état de décomposition. A vrai dire, il ne restait plus grand chose à part le squelette. Il tenait une sorte d'engin électronique qui refusait de s'allumer. Shirow remarqua l'écusson sur le côté, il ne lui disait rien. En tout cas, ce n'était pas des russes.
    Derrière eux, le garçon paraissait aussi surpris qu'eux.
    Mike fouilla dans d'autres poches du gilet, et fini par trouver un document qu'il pouvait lire, ce n'était pas une langue étrangère. Ce document affirmait que la mission devait être poursuivit par n'importe quel moyen, et qu'ils devaient trouver absolument l'engin. C'était adressé à monsieur Perkin, et signé par un dénommé Andy Riedel. Un cachet quelque peu effacé était tamponné en bas, mais Mike réussi à le déchiffrer après quelques secondes de concentration. Il pût lire « Bureau du NID ».

    Ils échangèrent quelques paroles pour essayer d'en savoir plus, mais il avaient peu de pistes. Enfin, tandis que Mike se releva, Kaïger fouilla sous le gilet du cadavre, un bon endroit pour dissimuler quelque chose de précieux. Bingo ! Sa main se referma sur un objet rond et plat. Sans même le retirer, il sût ce que c'était... Le médaillon que les hommes venaient de leur prendre quelques heures plus tôt était entre ces mains. C'était exactement le même, identique en tout point. Comment était-ce possible ?



    De leur côté, les filles (Elund y comprit) n'avançaient pas beaucoup. Eiden venait d'être prévenue par radio de la trouvaille des deux hommes, et cela la tracassait aussi.
    Soudainement, elle entendit un cri. Non pas un cri de peur, mais plutôt un cri de joie. Au loin Elund s'écriait « victoire » en sautillant comme un fou. S'avançant pour voir ce qu'il y avait, le docteur s'approcha d'elle. Pour la première fois il esquissa un réel sourire.


    « J'ai trouvé l'entrée ! J'avais bien raison, il y a quelque chose en dessous de nous. L'engin est sous nos pieds. De plus, remarquez en regardant autour de nous. Les fissures causées par les tremblements ne touchent pas du tout les ruines. Elles semblent s'arrêter avant de franchir la limite des ruines. Vous n'trouvez pas ça bizarre ? Moi non plus ! Il y a quelque chose en dessous qui protège des tremblements de terre et pourquoi pas de bien d'autres choses ! On est plus en sécurité dans ces ruines qu'en dehors, croyez moi. »

    Eiden posa diverses questions, qu'Elund prit la peine de répondre brièvement.

    « Pour entrer ? Je ne sais pas encore comment à vrai dire, mais j'y travail. J'ai déjà trouvé l'entrée, c'est pas mal. Maintenant il faut que je traduise pour trouver le code exact qui ouvrirait les ruines, mais c'est pas pour maintenant. Retournez avec le Capitaine, vous me générez plus qu'autre chose. » acheva t-il en reprenant son air sérieux.

    Eiden n'insista pas. Elle fit part des trouvailles d'Elund à Kaïger et Shirow, et tandis qu'elle commençait à retourner prêt de son supérieur en lui racontant les nouvelles, quelqu'un déboula devant elle, sortant de derrière un mur. Il avait une sorte de toge et un long bâton en bois. Il ne paraissait pas vieux pour autant, plus la trentaine.


    « Qu'est ce que vous faites ici ? C'est un lieu défendu, vous n'avez aucun droit de venir ici ! »

    La pauvre Eiden allait avoir encore bien des soucis. Elle avait laissée le doigt sur sa radio lorsque l'homme avait brusquement surgit, Kaïger et Mike avaient donc pût assister à la scène. Les deux hommes accélérèrent le pas, espérant que cet homme mystérieux n'allait pas faire des misères à la pauvre femme.


    [Bon, à la base c'était pas les bonnes ruines lol mais vu que vous avez suivi Kaïger qui l'a cru en premier on reste comme çà c'est pas plus mal ça fera des posts inutils en moins Smile Bref.
    Développez votre RP dans les discutions, j'adore vos rapports là sa apporte un gros plus à la mission !
    Eiden, si tu veux que je réponde à des questions que tu voudrais poser à l'homme, envoye les moi par MP tu pourra les inclure à ton post. Comme d'hab vous pouvez improviser je m'adapte no prob.
    Mike et Kaïger, finissez votre post quand vous arrivez derrière l'homme. Vous pouvez entendre une partie de la conversation entre Eiden et ce dernier (si Eiden le veut).
    N'allez pas jusqu'à le frapper, braquez le si vous voulez sa change pas grand chose pour la suite.

    Sa serait bien aussi que Eiden puisse répondre en premier (surtout pour la fin Rolling Eyes).
    Comme d'hab 7j max pour répondre Smile Bons posts !!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Ven 22 Oct - 12:09

Comme elle s'y était attendu, Marvin ne lui donna aucune réponse, exactement comme le faisait le gamin en général et cela avait le don de lui mettre encore plus la puce à l'oreille. Mais en même temps ce n'était pas trop de son ressort mais plus de celui du chef d'équipe qui était Kaiger. De toute façon ils c'étaient tous mis à l'abri et les secousses se calmèrent assez rapidement ce qui les surprit tous, sans oublier le ciel qui c'était dégagé. A croire que le ciel était en rapport avec les réactions du sol, lorsqu'il était brumeux tout tremblait, c'était étrange. D'ailleurs le soleil tapait de plus en plus en fort et cela commençait réellement à être dérangeant, mine de rien ils avaient déjà vider une bonne partie de leur stock d'eau, en tout cas Eiden vu qu'elle partageait sa gourde avec les enfants.

Ils retournèrent donc aux ruines et comprirent qu'elles étaient bien plus vastes qu'ils ne l'avait pensé auparavant et ce à cause de la brume qui cachait bien des endroits. Kaiger décida de faire deux groupes et contre toute attente Eiden se retrouva à chaperonner Elund, ce qui semblait le contrarier encore plus qu'elle ne l'aurait penser.


« Merci beaucoup Capitaine, je vois que ma vie compte beaucoup pour vous. Vous affectez le docteur Andrews pour me protéger, me voilà complètement rassuré ! »

Elle c'était mis dans la tête qu'elle aurait les enfants avec elle mais non Kaiger les voulait avec lui, surement qu'il voulait les surveiller. Enfin bon, si Kaiger lui avait demander d'aller avec Elund c'est qu'il la croyait capable, c'est ce qu'elle se força à penser, n'osant pas croire qu'il pouvait vouloir la punir pour son insubordination de la veille.
Eiden ne dit rien et commença à suivre Elund malgré le fait qu'il ronchonnait à tout va, mais la petite vint lui prendre la main et Eiden du se retourner pour voir si elle avait bien l'autorisation de l'emmener avec elle. Kaiger ne dit rien de spécial et ce fut le regard de son frère qui lui fut bien plus menaçant. Eiden compris le message et lui fit comprendre en lui adressant un simple regard puis elle rejoignit Elund suivit de la petite.


"Vous êtes contrarié parce que je suis une femme ? Je suis parfaitement capable de nous défendre vous savez, j'ai reçu une formation militaire."

Elles continuèrent de marcher main dans la main tout en jetant un coup d'oeil aux ruines autour. Elund était occupé avec un appareil inconnu pour Eiden et le laissa donc dans son silence jusqu'au moment ou il semblait être perdu et regardait partout.

"Qu'est ce qui se passe ? Quelque chose ne va pas ?"

« Mais.. c'est à en devenir fou. Le signal s'amplifie ou que j'aille. C'est comme si nous étions sur la source d'énergie. Je n'y comprend plus rien ! »

Il avait dit cela tout en se remettant à marcher, alors qu'Eiden se préparait à lancer un appel radio pour en informer Kaiger.

//Capitaine ici Andrews ! Elund semble perturber, quelque chose ici attire son attention, une source d'énergie il me semble. Nous allons aller voir.Terminer//

Elund avançait sans se soucier de savoir si Eiden et la petite suivait et cela était quand même gênant, étant donner qu'elle était censer le protéger mais s'il n'attendait pas elle ne pourrait pas faire grand chose si le sol se dérobait sous ses pieds par exemple. Eiden lançait de temps en temps des petits regards rassurant à la petite tout en jetant un coup d'oeil autour d'elle.

"Elund ! Vous pourriez nous attendre s'il vous plait ! Vous allez trop vite et tout ici me semble dangereux !"

Mais bien sur le scientifique n'en faisait qu'à sa tête, Eiden du donc accélérer un peu le pas sinon elle allait finir par le perdre. C'est à ce moment là qu'elle reçu un message radio du Capitaine l'informant d'une trouvaille assez particulière, qui eu le don de l'inquiéter encore plus. Alors qu'elle allait en faire part à Elund, elle entendit un cri strident, Elund pour changer. Mais cette fois-ci c'était un cri de bonheur vu l'attitude qu'il avait lorsqu'elle arriva à sa hauteur après avoir couru.

"Qu'est ce qui se passe ?"

Curieuse elle s'approcha de lui et de l'endroit ou il se trouvait et vit par elle même ce qu'il était en train de lui expliquer.

« J'ai trouvé l'entrée ! J'avais bien raison, il y a quelque chose en dessous de nous. L'engin est sous nos pieds. De plus, remarquez en regardant autour de nous. Les fissures causées par les tremblements ne touchent pas du tout les ruines. Elles semblent s'arrêter avant de franchir la limite des ruines. Vous n'trouvez pas ça bizarre ? Moi non plus ! Il y a quelque chose en dessous qui protège des tremblements de terre et pourquoi pas de bien d'autres choses ! On est plus en sécurité dans ces ruines qu'en dehors, croyez moi. »

"Oui j'ai remarqué ! Mais vous comptez quand même pas entrer là dedans ? Si ?"

« Pour entrer ? Je ne sais pas encore comment à vrai dire, mais j'y travail. J'ai déjà trouvé l'entrée, c'est pas mal. Maintenant il faut que je traduise pour trouver le code exact qui ouvrirait les ruines, mais c'est pas pour maintenant. Retournez avec le Capitaine, vous me générez plus qu'autre chose. »

"D'accord ! Je vous laisse travailler, mais faite attention."

Eiden fit demi tour, toujours accompagner de la petite qui ne la lâchait pas d'une semelle, lui tenant toujours la main. De son autre main elle activa la radio et commença à parler.

//Andrews à Kaiger ! Elund a trouver la source d'énergie, il dit que nous sommes en sécurité dans les ruines. Actuellement il cherche l'entrer et me demande de vous rejoindre....

Alors qu'elle allait terminer son appel, une personne vêtu de manière sombre un peu comme un druide fit son apparition droit devant elle et elle stoppa net dans son élan sans pour autant couper la radio, car la surprise l'avait stopper net.

« Qu'est ce que vous faites ici ? C'est un lieu défendu, vous n'avez aucun droit de venir ici ! »

Elle serra la main de la petite qui commençait à avoir peur, elle était pétrifié et n'osait plus bouger, elle avait même baisser les yeux. Surement elle savait qui pouvait être cet homme.

"Nous sommes des explorateurs. Nous ignorions que cet endroit était interdit, nous allons partir."

"Oui vous allez partir, je ne vous laisse pas le choix. Ou je serais dans l'obligation de vous tuer."

Bien sur elle mentait mais ce n'était pas la petite pétrifié par la peur qui allait la contredire, en tout cas elle l'espérait. Par contre la réponse de l'homme ne fut pas pour la rassurer bien au contraire, c'est à cet instant là qu'elle se rendit compte qu'elle avait encore le doigt sur le transmetteur et que les autres devaient avoir entendu la réponse. Eiden n'était pas qualifié pour prendre des décisions de ce genre là alors elle espérait vraiment que Kaiger se ramènerait vite fait pour l'aider parce que connaissant Elund celui-ci ne voudrait pas partir et vu qu'il ignorait tout de la situation....
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Ven 22 Oct - 13:01

Il faisait chaud, le soleil tapait vraiment fort mais grâce à sa peau mat, Kaïger supportait plus facilement la chaleur que ses compagnons. Le Capitaine était assis dans un coin en train de lire son livre, les secousses passaient n'était finalement pas si grave que ça. Mais une découverte le brusqua dans sa lecture. En effet, il y avait légèrement en contre-bas d'autre ruine avec une légère forêt. L'homme se releva et observant un temps pour voir si il y avait du mouvement quelconque. A première vue, elles étaient aussi vide que les couilles de Elund. Se tournant vers l'équipe, cela allait permettre au Capitaine de se dégourdir les jambes un peu...

- Shirow, vous venez avec moi, on va voir les ruines en contre-bas. Andrews, vous surveillez le gosse.
- Merci beaucoup Capitaine, je vois que ma vie compte beaucoup pour vous. Vous affectez le docteur Andrews pour me protéger, me voilà complètement rassuré !
- J'ai choisit le Docteur pour vous... Ohhh puis merde !!!
Kaïger se rapprocha du Docteur pour lui parler en privé. Ne le quittez pas des yeux Doc, il pourrais tomber dans un trou.

Une petite blague pour détendre l'atmosphère et surtout pour s'excuser envers Eiden de l'avoir choisit. Le Capitaine avait choisit Mike pour l'exploration car en cas de problème, un militaire lui sera plus utile. Faisant signe au Soldat de se mettre en route. Les deux hommes commencèrent à partir suivit par le gosse. Kaïger vit aucune objection de le savoir avec lui. Mais bon, en cas de problème, le gamin se démerdera par lui-même.

Il y avait une légère pente pour arriver aux ruines situé plus bas. Arme baissé, les deux militaires y sont allé tranquillement mais une fois proche des ruines, Kaïger fit un signe de la tête. Les deux hommes devaient être prêt à réagir à tout moment. Avançant tranquillement dans ce qui semblait être des allées, Le Capitaine observait autour de lui. Ses ruines semblaient vraiment âgé. Paul s'arrêta devant des morceaux de ruines, les touchant comme si il s'agissait d'un objet visqueux.


- Je me demande si des personnes avaient vécu ici auparavant.

Soudain, le Capitaine reçu un appel radio.

[Radio]Capitaine ici Andrews ! Elund semble perturber, quelque chose ici attire son attention, une source d'énergie il me semble. Nous allons aller voir.Terminer[/Radio]
[Radio]Reçut Andrews, Gardez un oeil sur le gosse. Terminer.[/radio]


Elund devait faire des misère à la pauvre Eiden mais elle avait l'air d'être une femme patiente. Puis de toute façon, elle pouvait toujours le zaté si il était trop chiant, Kaïger n'y verrait aucun inconvénient. Les deux terriens étaient plutôt décontracté dans ce lieu, ce n'était pas le cas du gamin qui regardait dans tout les sens. Mike tenta de dialoguer avec, encore une fois.

- On devrait pas être ici, on devrait plutôt partir...
- Barres toi alors. On ne t'as pas forcer à nous suivre.


Il était chiant ce gosse à toujours se plaindre. Kaïger commençait en avoir ras le bol de l'entendre faire des mise en garde. D'ailleurs, cela lui rappela qu'il était beaucoup plus calme quand Paul l'avait zaté. L'idée de le zaté une nouvelle fois traversa l'esprit du Capitaine mais partit rapidement quand il vue quelque chose. Levant la main en signe de silence, Kaïger avait attrapé son arme et la leva prêt à en découdre. Donnant des ordres par langage des signes, il envoya Shirow contourner le gros bloc, ils allaient prendre à revers la personne qu'il avait vue.

Avançant doucement, le Capitaine essayait de faire le moins de bruit possible. Il ne savait pas si le garçon était derrière lui ou pas, son concentration était focalisé sur autre chose. Kaïger avança vers ce qu'il avait vue et arriva en même temps que Mike devant ce qui semblait être un cadavre. Mais pas n'importe quel cadavre, il s'agissait vraisemblablement d'un cadavre terrien. Rien par le style vestimentaire, le SGC avait rarement croisé, voir pas du tout, des populations ayant le même style vestimentaire qu'eux. Certes celui du cadavre était légèrement différent mais il ressemblait fortement à celui de Kaïger et Shirow. Pour en avoir le coeur net, Paul se mit à fouiller le cadavre, cherchant quelque chose dans le gilet tactique. Et il finit par trouver un paquet de cigarette de marque Américaine.


- Cela m'a l'air très terrien. dit il en montrant le paquet à Shirow. Que fout se type ici ? Je pensais que Elund n'était jamais venu jusqu'ici, nous aurait il menti ? Non je pense pas, cela se serait vue si il y avait une personne en moins rentrant de mission... Mais alors qui est il ?

Et Kaïger aura les réponses à ses questions plus rapidement qu'il l'avait prévu. En effet, Shirow s'était mit à fouiller également le cadavre et avait découvert une lettre étrange. Il devait prendre la technologie par n'importe quel moyen. Cela rappela vivement un groupe malveillant et Mike finit par le confirmer avec prononçant le mon "NID". Ses types avaient donc une porte des étoiles. Le cadavre devait trouvait un objet de son vivant. Il l'avait peut être toujours sur lui. Paul se mit donc à fouiller encore le squelette et finit par trouver un médaillon, exactement le même que celui réclamé par les hommes auparavant. Kaïger se tourna vers Mike en lui montrant le médaillon.

-Je vous parie que celui qu'on a donné aux types était un faux. Rangeant l'objet dans l'une des ses poches, l'homme rajouta. Gardez la lettre précisément, on la donnera au Général de retour de mission. En va même en prendre une photo en retournant au camps, juste au cas où.

Kaïger se releva et mit le médaillon dans sa poche avant. Observant autour de lui, ils n'avaient plus rien à faire ici et le gamin qui n'arrêtait pas de claquer des genoux commençait à énerver l'homme. Mais tout d'abord, Paul prit sa radio.

[Radio] Andrews ici Kaïger, répondez.[/Radio]

Il attendit un instant qu'elle indique sa présence avant de continuer.

[Radio] On vient de trouver un cadavre à l'état de squelette. Il est sans aucun doute terrien vue l'accoutrement. Mais ce n'est pas le plus important, on a trouvez le même médaillon que les types cherchaient. Faites donc attention, on reviens avec Shirow. Terminé ! [/Radio]

D'un signe de la main, Kaïger ordonna le repli au campement. Le gamin semblait soulagé d'entendre cela, enfin, plutôt de voir. Paul observa une dernière fois les ruines, s'assurant qu'il n'y avait aucun danger potentiel présent ici mais c'était calme, bien trop calme pour des ruines censée être protégé par les dire du gamin. Mais alors qu'il remontait vers Elund et Andrews, Paul reçut un message radio de celle ci lui disant que le Scientifique avait trouvé quelque chose. Paul comprit pas très bien exactement mais cela avait un rapport avec les ruines. Cependant, le Capitaine fronça les sourcils en entendant qu'elle les rejoignit, alors qu'il ne l'avait pas ordonné. Elle devait rester auprès de Marvin. Kaïger ne put répondre car Eiden resta le doigt posé sur le radio et les deux hommes purent entendre l'intervention d'un tiers. Se tournant vers Mike, Paul lui ordonna.

- On accélère et cette fois-ci Soldat, vous ouvrez la bouche que quand je vous l'ordonne.

Le Capitaine saisit son arme et avança d'un pas rapide et léger pour venir en aide à la jeune femme. Cette fois-ci, il espérait que personne ne désobéira aux ordres. Retrouvant son air grave et stricte, l'homme arriva derrière le type. Il fit signe à Shirow de se décaler sur la droit et de trouver un bon endroit pour faire feu. Paul allait essayait de parlementer mais alors juste essayer, on verra bien ce que cela donne.
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mer 27 Oct - 11:57

Les secousses se calmèrent. Profitant de l’accalmie, je bus quelques gorgées d’eau pendant que le capitaine Kaïger formait deux groupes pour explorer les ruines.

« - Shirow, vous venez avec moi, on va voir les ruines en contrebas. Andrews, vous surveillez le gosse. » ajouta-t-il en désignant Elund.

Eiden s’exécuta sans un mot, à l’inverse bien entendu du bougonnant scientifique. Le capitaine voulait garder les gamins à sa portée mais n’objecta pas quand la petite fille préféra suivre Andrews. Un lien particulier, maternant, semblait se tisser entre elles deux… Mais comment réagiront-elles lorsque nous quitterons cette planète ?
« Ne t’inquiètes pas Ial’, elle est en sécurité avec Eiden. » affirmai-je à l’adolescent taciturne, alors que Elund, Andrews et la fillette pénétraient plus avant dans le dédale des ruines.
Faisant glisser mon M4 devant moi, canon baissé, j’invitai le jeune homme à nous suivre et j’emboîtai le pas au capitaine pour cette petite exploration.

C’était un peu comme se balader sur un site archéologique en Grèce. J’avais eu la chance d’y passer quelques jours, en Crète plus exactement, lors d’un déplacement sur une base de l’OTAN. J’en avais profité pour visiter le secteur sur mon temps libre. La même chaleur, les vieilles pierres, la végétation qui semblait vouloir y reprendre ses droits, et ce calme incroyable, emprunt de respect, de recueillement, pour les vies antérieures qui ont précédées en ces lieux. C’était assez étrange de soulever de la poussière là où il avait du y avoir bien plus d’activité des années auparavant. Des enfants qui couraient, des marchands, des cérémonies au culte de la nature peut-être… Toute une vie que nous ne pouvions qu’imaginer. Les vestiges de je ne sais quelle construction arboraient quantité d’inscriptions, de symboles et autres motifs gravés, semblables parfois à celles que j’avais vu sur le médaillon. De L’Ancien, d’après Elund… J’eus une pensée pour mon ami Michael Anderson, qui aurait adoré explorer ce genre de vestiges.

* La prochaine fois que je pars en mission, faudra que je pense à amener un petit appareil photo numérique…*


- Je me demande si des personnes avaient vécu ici auparavant,
se demanda Kaïger tout haut.
- Sûrement. Vu les pierres, ça devait être un sacré édifice. Un temple peut-être… Un bâtiment important en tous cas…

Mais la voix du docteur Andrews, sortant de la radio du capitaine, mit fin à nos tergiversations d’amateurs archéologues :

[Radio]Capitaine ici Andrews ! Elund semble perturbé, quelque chose ici attire son attention, une source d'énergie il me semble. Nous allons aller voir. Terminé. [/Radio]
[Radio]Reçu Andrews, Gardez un oeil sur le gosse. Terminé. [/Radio]


Nous semblions toucher au but de notre mission, trouver et identifier cette mystérieuse source d’énergie.

* Tant mieux… Au plus vite on dégagera d’ici, au mieux ce sera… *
Les tremblements de terre, un cataclysme prochain, les locaux prêts à nous tomber dessus, et qui abandonnent leurs gamins pour un pendentif magique, les questions sans réponses, les malédictions, Elund, … tout ça devenait pénible.
Je remarquai alors que ‘Ial-machin’ ne semblait pas du tout goûter au plaisir de la balade. Ses regards inquiets aux alentours et ses gestes nerveux trahissaient une certaine anxiété. Comme pour me rassurer, je fis un tour d’horizon, sans trouver la cause de ses appréhensions.


« -Détends toi Ial’… Tout va bien…Il n’y a rien à craindre ici… lançai-je au jeune garçon en m’approchant de lui.
- On devrait pas être ici, on devrait plutôt partir... balbutia-t-il
- Barres toi alors. On ne t’a pas forcé à nous suivre, envoya Kaïger d’un trait cinglant.
Après un bref regard au capitaine, j’ajoutai à l’intention de ‘Ial-truc’ :

- Ca va aller, on va pas traîner ici… Qu’est ce qui t’inquiètes à ce point ?
- Ces ruines sont très anciennes. Vraiment très anciennes. C'est elles qui nous protègent lorsque le ciel s'embrase et que la terre se déchire. Je n'ai jamais vécu ça, mais mon père si. Il m'a expliqué... »


Mais soudain Kaïger se figea et ordonna d’un signe le silence. Resserant ma main sur mon arme, je suivi son regard mais ne vit rien. Il m’indiqua aussitôt par un autre signe d’avancer avec lui et de contourner un gros bloc de pierre, afin de prendre en tenaille la cible qu’il avait identifié. Nous progressions le plus furtivement possible, armes relevées, prêt à intervenir au moindre danger. Kaïger et moi découvrîmes en même temps ce qu’il avait vu de loin.

« What the f… ? » commentai-je sous la surprise.
A nos pieds s’étendait un cadavre, réduit à l’état de squelette. Mais ma surprise vint surtout du fait que ce dernier portait des vêtements qui ressemblaient étrangement aux notres ! Treillis, gilet tactique, montre… Il avait même encore avec lui un petit appareil électronique, de la taille d’un téléphone portable, mais ne semblant pourtant pas commun…


« Putain mais comment… Qu’est ce qu’il fout ici ?... »
Alors que nous nous baissions pour l’examiner de plus près, j’observai attentivement ses vêtements, à la recherche d’un indice quant à la cause de sa mort.
« Ben merde… pas de trou, pas d’entaille, pas un accroc sur ses fringues… Pas de fracture apparente non plus !… On dirait qu’il… ou elle, s’est écroulé là, comme ça… »
Kaïger trouva alors dans le gilet du corps un paquet de cigarettes, et de marque américaine !

- Cela m'a l'air très terrien. Me dit le capitaine en me montrant le paquet. Que fout se type ici ? Je pensais que Elund n'était jamais venu jusqu'ici, nous aurait il menti ? Non je pense pas, cela se serait vue si il y avait une personne en moins rentrant de mission... Mais alors qui est il ?

Tout en écoutant l’officier, je continuai à sonder les restes du mort.
« Pas de nom sur sa tenue, pas de plaques militaires… Il y a un écusson sur la manche : un bouclier au centre d’un cercle qui porte de fines inscriptions… merde on dirait une… une Porte des Etoiles ?! »
Mais c’est en fouillant une poche de poitrine intérieure que je mis la main sur un papier plié en quatre. Une lettre imprimée, datée d’il y a 3 ou 4 mois, d’un certain Andy Riedel pour Monsieur Perkin, ordonnant de continuer la mission par n’importe quel moyen et de trouver absolument l’engin.
« Il y a comme… un tampon près de la signature… » , fronçant les sourcils, tournant légèrement la feuille, je pus mieux le déchiffrer : « N… I ? D… NID ?! »dis-je, abasourdi, relevant la tête vers Kaïger.
« Le NID ? Ce gars… ? Ils ont une Porte ??! » Des milliers de questions traversaient mon esprit à toute vitesse, et ma raison avait un mal fou à y mettre de l’ordre. Une certitude en tout cas, c’est que les ‘ hommes en noir’ du NID s’étaient baladés par ici, en quête de cette même source d’énergie que nous recherchions…

Kaïger continuai de fouiller le cadavre, et finit par mettre au jour un objet qui commençait à nous être familier : le fameux médaillon, le même que celui que nous avions remis il y a quelques heures aux villageois…

« - C’est la journée des surprises… Il y en aurait plusieurs ?
- Je vous parie que celui qu'on a donné aux types était un faux.
Rangeant l'objet dans l'une des ses poches, le capitaine rajouta : Gardez la lettre précieusement, on la donnera au Général de retour de mission. En va même en prendre une photo en retournant au camp, juste au cas où ».

Je hochai la tête et me relevant, je pliai consciencieusement le document et le glissai à mon tour dans une poche zippée intérieure de ma veste. J’emmenai également l’appareil électronique dans une autre de mes poches.
« Peut-être au SGC pourront-ils en tirer quelque chose… » supposai-je.

Le capitaine contacta alors Andrews pour la tenir au fait de notre découverte.


[Radio] On vient de trouver un cadavre à l'état de squelette. Il est sans aucun doute terrien vu l'accoutrement. Mais ce n'est pas le plus important, on a trouvez le même médaillon que les types cherchaient. Faites donc attention, on revient avec Shirow. Terminé ! [/Radio]

D'un signe de la main, Kaïger ordonna notre retour vers le camp. Il observa les ruines autour de nous, à la recherche d’un éventuel danger, et alors que nous repartions, je gardais moi aussi tous mes sens en alerte maximum. ‘Ial-bidule’ n’avait-il pas dit que ces ruines cachaient un grand danger ? Preuve en était sans doute le pauvre bougre séché que nous avions trouvé. Je commençai à croire moi aussi que ces lieux avaient quelque chose de maudit…

La radio du capitaine grésilla a nouveau :

[Radio]//Andrews à Kaiger ! Elund a trouver la source d'énergie, il dit que nous sommes en sécurité dans les ruines. Actuellement il cherche l'entrée et me demande de vous rejoindre... [/Radio]
Visiblement irrité par sa réponse, Kaïger ne put cependant répondre car Eiden continua d’émettre et nous entendîmes une voix inconnue:

[Radio]« Qu'est ce que vous faites ici ? C'est un lieu défendu, vous n'avez aucun droit de venir ici ! »
"Nous sommes des explorateurs. Nous ignorions que cet endroit était interdit, nous allons partir."[/Radio]


Ressentant une menace grandissante, et malgré la chaleur, nos pas se firent inconsciemment plus rapides à l’écoute de cet échange.

« On accélère et cette fois-ci Soldat, vous ouvrez la bouche que quand je vous l'ordonne. » m’ordonna sèchement Kaïger.

La radio continuai d’émettre :

[Radio] « Oui vous allez partir, je ne vous laisse pas le choix. Ou je serais dans l'obligation de vous tuer. »[/Radio]

Progressant rapidement, nous arrivâmes sans bruit dans le dos de l’inconnu menaçant. A première vue, il ne semblait pas bien dangereux, simplement vêtu d’une sorte de toge, avec un simple et long bâton de bois.

*Gaffe Mike…Un moine Shaolin ça parait bien gentil aussi, mais ça casse des crânes même sans bâton… Ne jamais sous-estimer un adversaire…*

Sur un signe du capitaine je me décalai vers la droite afin de prendre l’homme en feu croisé. Si besoin bien sûr. Je déployai donc mon Zat’, paré à en faire usage, et mis en joue le ‘moine’.
Et conformément aux ordres, je laissai le capitaine Kaïger parlementer, visualisant mentalement dans quelle sacoche j’avais rangé mes pansements…

Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Ven 29 Oct - 2:01

    L'homme n'était pas vraiment ce qu'on pouvait qualifier d'un prêtre, d'un ermite et encore moins d'un gardien. Il paraissait étrange, et ça se voyait. Elund s'étant rapproché, se cachait derrière Eiden, tremblotant de peur.
    L'homme avait baissé la tête, et un ricanement se fit entendre. Un petit ricanement tout ce qu'il y avait de pervers, sadique aussi plutôt. On ne voyait plus que sa bouche dépassant de sa capuche qui tombait à présent sur son visage. Eiden et les autres firent quelques pas en arrière. Elle avait son 9mm, mais hésitait à s'en servir. Pourquoi ? Une intuition ? Un mauvais pré sentiment ? Quoi qu'il en soit, il fit quelques pas en avant vers les trois personnes.


    « Venez, j'vais pas vous faire de mal. » dit il d'un ton tout à fait peu convainquant. « Allez, on se grouille ! » dit il d'un ton sec.

    Sans prévenir, il tendit les bras vers Eiden et se précipita sur eux, mais il fût percuté de plein fouet par quelque chose, ou plutôt quelqu'un. Kaïger l'avait plaqué au sol, et le ruait de coups de poings. Sa fureur était tel qu'il lui faisait ressentir toute la rage de ces dernières heures. L'homme réussi alors une prise peu commune, il bloqua ses poings rien qu'avec sa force physique, fit reculer Kaïger de quelques centimètres de de sur lui, et mit rapidement ses deux jambes en tailleurs autour du coup du Capitaine qui fût bloqué sans pouvoir riposter. L'homme lui mit quelques coups bien placé, et le fit passer au dessus de lui avec ses deux jambes en exécutant une roulade arrière. Kaïger était assez sonné, et s'apprêtant à se faire tabasser à nouveau il fût sauvé par Mike qui braqua sans prévenir le mystérieux homme à l'arrière du crane, alors qu'il s'apprêtait à se défouler sur Kaïger à nouveau. Mike lui dit quelques paroles qu'il espérait persuasives, puis l'homme répondit en levant les mains lentement.


    « Faites pas les cons, si vous me tuez vous partirez pas d'ici vivant. »

    Kaïger répondit simplement ; après s'être relevé la bouche bien ensanglanté ; par un bon coup de poing dans la figure qui fit tomber l'homme à terre. Sa capuche se retira alors enfin. Se redressant, le Capitaine fût très surpris par le visage qui se trouvait devant lui. Il eut un rapide flash d'un vaisseau cargo et d'un homme braquant Menchu et Cruk...
    L'homme ne fût pas autant surpris de le voir, et en ricana même, le visage bien amoché également (plus que Kaïger).
    L'homme devait faire 1m85 debout, assez bien battit (dans les cordes de Kaïger). Il avait le teint mat, des cheveux noirs qui descendaient jusqu'au cou, et une balafre qui partait de la tempe droite et allait jusqu'au dessous de l'œil droite en le contournant. Enfaite, il était assez bel homme.


    « On dirait qu't'a vu un fantôme mon gars. » dit il en riant soudainement.

    Paul ordonna à Mike de garder braquer le prisonnier, tandis qu'il allait voir si les autres allaient bien. Elund, Eiden et la petite fille n'avaient rien, mais le jeune garçon avait disparu. La petite fille se mit à le chercher puis à paniquer. Eiden tenta de la calmer mais ça s'annonçait difficile. Elund s'avança vers l'homme en toge, puis parla à haute voix.


    « Capitaine, qui est cet homme. Vous vous connaissez ? »

    Il n'était pas dur de voir que Kaïger avait été assez surpris de le voir a visage découvert. De plus, la remarque du prisonnier n'était pas fait pour les dupes, ils se connaissaient plus ou moins. Paul raconta brièvement leurs petites altercation, puis enchaina avec ce qu'il savait de l'homme. Il finit par dire qu'il s'appelait Iezan (comment oublier ce nom lol).
    Quelques minutes plus tard, Eiden se dirigea vers le Capitaine pour lui soigner les blessures à son visage. Les coups à répétition de l'homme lui avaient ouvert le visage en dessous de l'œil, et sa bouche saignait abondamment. Il s'assit sur un rocher tandis que Kaïger se laisser plus ou moins soigner en ronchonnant.
    De son côté, Elund se dirigea vers le prisonnier.


    « Alors, vous avez voulu jouer au dur hein » dit le scientifique d'un ton supérieur, avec un sourire moqueur. « Notre Capitaine à peut-être beaucoup de défauts, mais il vous a bien mit la patté. » acheva t-il en le regardant de haut.

    L'homme fixait Elund sans sourire, impassible. Enfin, il finit par dire quelque chose.


    « Si il n'avait pas été là je serais déjà en train de vous découper et de vous répartir dans ces ruines comme j'ai fais avec tant d'autres hommes ici. » dit il en se relevant progressivement vers Elund au fur et à mesure qu'il parlait.
    Mike lui attrapa l'épaule et le remit à genou de force.

    Marvin ne broncha pas. Il faisait à présent les gros yeux. Il posa un regard sur Shirow, puis repartit comme il était venu. En étant un peu plus choqué quand même...
    Shirow et lui papotèrent ensuite. Mike lui posa quelques questions et eut quelques réponses (par MP à ajouter à ton post Wink) ainsi que de nombreux ricanements parfois.

    Quelques minutes passèrent, et Kaïger ne saignait plus. Il se dirigea vers le prisonnier en le fixant dangereusement. A peine debout, s'était repartit de plus belle. Il se remit à lui en mettre une, puis deux. Enfin il parle. Lui posant des questions (notamment ce qu'il faisait là), le prisonnier ne répondit pas, crachant (du sang lol) sur les pieds du Capitaine.
    Mike était là, et même si il aurait voulu aider le prisonnier il ne l'aurait pas fait pour diverses raisons.
    Alors que Iezan ne répondait presque pas aux questions du Capitaine, ce dernier fini par perdre patiente et le menaça avec son 9mm qu'il dégaina rapidement. Il n'hésiterais pas à le tuer, il aurait aimer avoir des réponses, mais il n'en aurait pas. S'apprêtant à appuyer sur la détente, un cri ; ou plutôt une alarme vivante comme dirais Mike ; se fit entendre. Elund venait de tomber à terre, et une femme le braquait de prêt avec un sourire sadique. Un homme massif tenait d'une main Eiden qui se débattait, et de l'autre Marilia qui pleurait. Trois hommes firent irruption de derrière les ruines. Deux braquaient Kaïger, l'autre Mike qui se retourna vers lui.

    Pour résumer, Kaïger braquait Iezan qui était au sol. Il était lui même braqué par deux hommes armés. Mike avait lâché Iezan (toujours a genou) et avait à présent reporté son attention sur le mec derrière lui qui le tenait également en joue.
    Mike et Eiden demandant quoi faire à leur supérieur, après quelques secondes de réflexion ce dernier leur ordonna de baisser leurs armes. Il était rapide, mais il se ferait descendre avant d'avoir tué les trois. De plus, la vie des civils était en jeu aussi. Déposant leurs armes, puis dépouillées des autres, Mike et Paul se firent emmener de force plus loin ou ils seraient sûrement rués de coups plutard...

    Iezan se releva, s'essuyant le coin de la bouche. Il retira l'accoutrement de moine, et en dessous on pouvait voir ce qu'on qualifierait surement d'une armure moderne. Elle ressemblait un peu à celle des Kulls, mais en mieux niveau design. Il récupéra ses armes (que Mike lui avait retiré) et se dirigea vers les deux civils. Il regarda tout d'abord Eiden.


    « Ne vous en faites pas, si vous faites ce que je vous demande, je vous laisserais probablement partir en vie... » dit il de son ton très convainquant (ironique lol). « Vous êtes médecin non? » continua t-il avant qu'Eiden n'acquiesce d'un signe de la tête positivement. « Bien, très bien. L'un de nos homme a été gravement blessé dans un tremblement de terre, vous allez le soigner. Ensuite, on verra ça vous va ? »
    A vrai dire, il ne lui laissait pas vraiment le choix. En disant cela il avait regardé Marilia. Il n'hésiterais probablement pas à la tuer sans scrupules si Eiden refusait. Finissant par accepter pour le bien de la gamine qu'elle commençait à apprécier, elle suivit la charmante dame armée, (accompagnée de Marilia qui n'eut pas le choix non plus) qui la tenait avec une force incroyable pour une femme.

    Iezan reporta ensuite son attention sur Marvin. Il le regarda de haut en bas et lança un petit sourire narquois. Sans prévenir, il lui enfonça son poing dans l'estomac. Un colosse tenait le pauvre docteur qui eut le souffle coupé.


    « Vous m'avez manqué de respect. Le dernier qui à fait ça, il a fini brulé, puis jeté dans l'espace. Vous voulez finir dans l'espace mon cher docteur ? » Marvin ne répondit pas, il avait toujours la tête baissée. « Bien. Nous avons trouvés ce que vous cherchez tant. Malheureusement, nous n'avons pas vraiment réussi à en tirer quoi que ce soit. Vous aurez sûrement plus de chances que nous. » dit il en le faisant conduire autre-part.

    Plus loin, à genoux, les deux militaires avaient assistés à toute la scène sans pouvoir aider. Après en avoir fini avec les trois là, il se dirigea vers Mike et Paul. Il les regarda également mais cette fois sans sourire.


    « Vous m'avez posé quelques problèmes messieurs.. Vous devez vous demander ce qu'on fait là, et bien on viens tout comme vous pour cette arme. Nous en avons eut vent, et fort heureusement nous l'avons vite trouvés. On a tué l'ermite qui vivait ici, et on a trouvé l'entrée. Ça a pas été difficile d'accéder à l'engin, après pour l'utiliser c'est aut'chose. Votre petit pote va nous aider. Mais maintenant, place à l'action... » dit il en se frottant les mains.

    Il se mit à frapper les deux hommes qui étaient maintenus par d'autres types derrière. Ils s'en prirent tous les deux des bonnes pendant de longues minutes. Aucun des deux militaire ne voulait cependant s'avouer vaincu. Ils titubèrent plusieurs fois et manquèrent de s'écrouler mais ils restèrent debout.


    « C'est bien que vous soyez là. Nous allons négocier votre libération avec la Terre. J'ai entendu dire que vous faisiez de bons gros vaisseaux ces derniers temps... »

    Les deux hommes échangèrent un regard. Jamais le SGC ne négocierais avec des terroristes, ils le savaient très bien. Après une nouvelle séance de « tabassage » intense, Iezan alla plus loin, laissant les deux hommes dans un piètre état. Trois gros bras restaient pas loin, mais si ils voulaient ils pourraient parler sans se faire entendre en chuchotant.

    De son côté, Eiden fût emmenée devant un homme allongé dans un espace plus dégagé au sein des ruines. Elle compta une dizaine d'hommes en tout (en allant du point de capture à ici). La femme l'emmena de force devant le blessé, et la poussa comme pour l'obliger à le soigner. Ce dernier était conscient, et fût surpris de la voir débarquer ainsi. Il avait un bandage à la jambe droite, et lorsque la doc regarda, ce ne fût pas jolie à voir. Une entaille apparemment très profonde était visible. Le teint de l'homme virait au blanc, et il semblait ailleurs. Pourtant, il parla.


    « Je leur ai dit que vous perdiez votre temps... » dit il d'une voix faible avec un petit sourire.

    La doc s'exécuta. Avec ces affaires et des objets des ravisseurs, elle commença à faire ce qu'elle pouvait même si elle savait pertinemment que c'était peine perdu. Il avait perdu trop de sang... L'homme la fixait et attendait sûrement une réponse qui viendrait peut-être. Ou pas.
    Derrière elle, un dernier sanglot lui fit comprendre que Marilia s'était stoppée de pleurer.



[Bon, plus gros post lol y a du contenu là. Mike, hésite pas à MP pour le dialogue avec Iezan quand tu le braque pendant que Kaïger se fait soigner. Pareil, hésitez pas à MP ou MSN pour des détails, j'en ai oublié c'est sur lol.
Bon sinon à la fin les gars, n'hésitez pas à dialoguer. J'veux voir vos questions à voix hautes xD lol bref.
Sinon bah comme d'hab, détaillez, parlez, décrivez, comme vous le faites si bien tous les trois Smile

1 semaine max pour rép Wink Bonne rép les enfant !!!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Ven 29 Oct - 13:25

Paul avançait prudemment, visiblement, l'intrus ne l'avait pas vue pour l'instant. Le Capitaine avait beau faire signe à la Doc de faire feu, elle semblait hésiter. Paul ne voulait pas faire feu, avec son arme, cela aurait traversé le corps de l'homme et aurait pu toucher l'une des personnes en face. Mais soudain, tout s'accéléra. Le type se rapprocha grandement vers ses compagnons et Kaïger lâcha son arme qui tomba à côté d'un rocher. Il se précipita à toute vitesse pour le plaquer au sol, tel un rugbyman Néo-Zélandais. Les deux hommes se retrouvaient à terre, Kaïger en profita pour lui assigner plusieurs coups de poings en pleine figure, histoire de le calmer un peu. D'ailleurs, toute la frustration de ces derniers temps tombèrent sur ce pauvre homme. Mais une chose imprévu arriva.

L'homme stoppa un coup sans trop savoir comment. Paul recula mais sentit soudainement les jambes du type autour de son cou. Le Capitaine se fit frapper à son tour et vola au dessus de son adversaire sans comprendre comment. Son adversaire était doué, à tel point que le terrien en étant presque sonné. Il se releva, aillant un peu de mal à tenir debout. Mais il fallait protéger Eiden et Elund car ça ne sera certainement pas lui qui se battra. Cependant, au moment de retourner au combat, Mike sortit de nul part et braqua le type. Kaïger fut soulagé de voir débarquer Shirow qui expliqua au type qu'il voudrait mieux ne pas faire le malin. Celui ci répondit.


- Faites pas les cons, si vous me tuez vous partirez pas d'ici vivant.
- Putain merde Shirow !!! Vous en avez mit du temps !!!
Puis le Capitaine se tourne vers leur agresseur. Quand à toi.

Paul lui foutue une bonne droite dans la tronche. Son coup avait été tellement rude que le type en finit par terre. Après tout, une bonne droite du Capitaine ne faisait jamais du bien. L'homme en tombant, en avait perdu sa capuche et en se redressant, Paul reconnu le visage de la personne qu'il avait devant lui. C'était dans un vaisseau Cargo dont les terriens n'auraient jamais dû y aller. Heureusement, les compétences exceptionnelles de chacun leur avaient permis de sortir sans trop de dégât. D'ailleurs, le Capitaine avait liquidé tout ses amis alors qu'ils n'étaient que prisonnier. O'Neill, qui n'était que Colonel à l'époque, n'avait pas aimé cela mais bon.

Le visage stupéfait, Kaïger finit par sortir de ses pensées. Il connaissait cet homme, enfin, connaitre était un grand mot, il l'avait juste déjà rencontré. Ce type n'était pas du genre à faire des fleurs aux autres et d'ailleurs, Kaïger se demandait toujours comment il avait réussit à leur échapper ce jour-là. Le Capitaine se tourna vers Mike, pointant du doigt leur prisonnier.


- Gardez bien un œil sur lui. Interdiction de cligner des yeux ou de regarder autre part. Je vais voir comment se porte les autres.

Kaïger se tourna vers les autres membres de la mission. Il avait toujours la bouche en sang, ce connard avait dû lui ouvrir la lèvre. Il regarda Elund, celui ci semblait n'avoir rien du tout. La Doc et la petite fille semblait aller bien également quant au gamin... Merde il avait disparut le con. Paul commença à regarder autour de lui mais aucune trace de lui. La gamine s'en rendit compte et se mit à paniquer à son tour. D'un geste de la tête, il ordonna à Eiden de s'occuper de la fillette si elle voulait pas voir Kaïger lui foutre un pain dans la gueule aussi.

- Capitaine, qui est cet homme. Vous vous connaissez ?
- Je l'ais déjà rencontré durant l'une de mes missions. Son équipe nous a tendu un piège et à faillit nous abandonner dans l'espace avec un vaisseau cargo. Heureusement qu'on a reprit le dessous avec notre équipe. C'est un pirate de l'espace. Je sais plus pour qu'elle organisation il travaille mais il s'appelle Iezan. Difficile d'oublier un nom aussi ridicule.
- Bonne mémoire... Capitaine !!
dit le prisonnier ironiquement.

Paul en avait marre de son air prétentieux. Il se dirigea vers lui pour lui en remettre une bonne histoire de le calmer mais Eiden l'interrompit, il fallait soigner ses blessures. Observant le type, il ne perdait rien pour attendre. Le Capitaine s'assit sur un roche et se laissa soigner. Un bon vieux pansement et de l'alcool 90° auraient amplement suffit. Mais non, Andrews prit soin de bien tout nettoyer et de désinfecter. Mais tout en se faisant soigner, Paul put voir Elund se rapprochait du prisonnier et jouer les durs avec lui. Il faisait moins le malin quand le Capitaine était aux prises avec l'homme. D'ailleurs, le terrien fut dépitée en voyant tant de lâcheté.

Cela prit un peu de temps pour arrêter les saignements du Capitaine mais au final, le voilà tout beau tout propre. Andrews avait du recoudre légèrement en dessous de la paupière car c'était ouvert de quelques petites centimètres. Se levant d'un bond énergique, Paul se dirigea vers leur prisonnier qui papotait avec Mike. Mais celui ci s'arrêta en voyant arriver le Capitaine. Le regard méchant, il observa le type à genou. Personne n'aimerait croiser ce regard mais Iezan regardait le terrien dans les yeux, peut être par fierté ou autre chose, allez savoir. Soudain, Paul lui mit une bonne droite dans la gueule puis enchaîna aussitôt par un autre coup de poing. Il s'arrêta même si l'envie de le massacrer à coup de poing le démangeait.

- Qu'est ce que vous foutez ici !!!

Le prisonnier ne répondait pas. La seule chose qu'il fit, c'était de cracher du sang sur les chaussures de Paul. Le Capitaine lui remit un coup dans le visage avant de continuer son interrogatoire.

- Qu'est ce que vous foutez ici ??!! Comment êtes vous venu ici ??!! Réponds enfoiré !!!!!

L'homme ne semblait pas disposé à répondre aux questions du Capitaine. D'ailleurs, le terrien commençait à perdre patiente. Avoir une prisonnier qui ne dit rien, cela ne servait à rien. Kaïger attrapa son 9mm, ayant laissé son arme principale au sol à côté d'un rocher, d'ailleurs, il faudra qu'il aille le chercher un jour. Enfin bref, son arme pointé sur le front du pirate, Paul allait faire feu malgré les réticences de certains. Mais tout ne se passa pas comme prévu. L'alarme sonna, signe d'intrusion dans le groupe. Kaïger tourna la tête et vit plusieurs personne prendre en otage Elund, Eiden et la gamine. D'ailleurs, le Capitaine fut également mit en joue par d'autre personne qui venait de nul part.

Paul n'avait pas bougé et braquait toujours Iezan malgré qu'il soit lui-même braqué par d'autre type. La situation n'était pas évidente. Le Capitaine aurait bien abattu le pirate et aurait attendu son triste sort ensuite mais le fait d'avoir d'autre personne rendait la chose impossible. Ce n'était pas parce qu'il était prêt à mourir que les autres l'étaient aussi. Les faits étaient là, si Kaïger tirait, tout le monde mourrait dans le seconde qui suivait. Tant pis... Kaïger se tourna vers Mike et dit à haute voix.


- Baissez votre arme Soldat. Sur ce coup, on s'est fait avoir.

Baissant son arme également le Capitaine n'avait pas pensé à vérifier les ruines. Il était tellement préoccupé par leur prisonnier qu'il en avait oublié les règles de sécurité... quel con !!! Paul ne tenait plus en joue leur prisonnier qui pouvait se relever sans difficulté et surtout sans pression. Rapidement, les deux militaires furent fouillé et dépouillé de ce qu'ils avaient. Puis, ils furent emmené à l'écart tandis que Iezan discutait avec les civils. L'homme parla en premier lieu à la Doc. Paul était un peu trop loin pour entendre la conversation. Il vit juste Andrews être amené de force avec la gamine. Puis ce fut le tour de Marvin, le pauvre reçut un coup de poing dans le ventre. A son tour, le scientifique fut amené de force vers un endroit que les deux militaires ignoraient. Surement pour se faire abattre ? Improbable, connaissant ce genre de type, il n'aurait pas prit la peine de l'emmener dans un autre endroit pour lui mettre une balle dans le tête. Donc ce cas, Paul était sûr que Elund et Eiden resteraient vivant, du moins... pour le moment. Enfin, Paul vit l'homme se rapprocher d'eux, c'était donc leur tour à présent.

- Vous m'avez posé quelques problèmes messieurs.. Vous devez vous demander ce qu'on fait là, et bien on viens tout comme vous pour cette arme. Nous en avons eut vent, et fort heureusement nous l'avons vite trouvés. On a tué l'ermite qui vivait ici, et on a trouvé l'entrée. Ça a pas été difficile d'accéder à l'engin, après pour l'utiliser c'est aut'chose. Votre petit pote va nous aider. Mais maintenant, place à l'action...


Kaïger reçut un bon coup de poing dans la tronche. Lui qui venait de se faire soigner, voilà que tout était gâché maintenant. Mike fut à son tour frappé. Les deux militaires reçurent pas mal de coup dans la tronche sans avoir la possibilité de riposter. Cela commençait à être une habitude pour le Capitaine de se faire maltraiter en mission. Il en avait connu des biens pires que ce qu'infligeait leur bourreau. Certes il n'était pas insensible à la douleur mais il n'était pas pour autant accumulé.

Iezan s'arrêta pour leur annoncer qu'il allait négocier leur liberté avec le SGC. Déjà que les USA ne négociait pas avec les terroristes de leur planète, ce n'était pas pour le faire avec ceux d'autre planète. Mais pas le temps de se reposer sur leur laurier. Le pirate recommença son tapage intensif. D'ailleurs, le Capitaine reçut un coup bien placé. Le coup l'avait touché à la tempe droite qui rendit sa vue flou pendant un moment. D'ailleurs, son plaie en dessous de la paupière finit par se réouvrir sous les frappes à répétition de leur bourreau.

Mais visiblement, le pirate semblait avoir passé ses nerfs et laissa les deux hommes dans un triste état. Kaïger regarda Shirow, il avait autant mangé l'un que l'autre. Deux types, non trois se mirent devant les terriens. Le Capitaine lâcha un cracha de sang au sol. La couleur bien rouge montrait qu'il avait perdu pas mal de sang tout de même. Mais pas le temps de se reposer pour laisser cicatriser tout cela. Paul commença un dialogue avec Shirow en chuchotant, histoire de ne pas être entendu.


- Shirow, il faut trouver un moyen de retourner la situation en notre faveur. J'ai bien une idée mais ça risque d'être sacrément bourrin. Donc si vous en avez une plus subtile, je vous écoutes !!!

Paul n'avait pas tourné la tête vers le Soldat, histoire de ne pas attirer l'œil et que personne ne se doute qu'ils étaient en train d'élaborer un plan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Lun 1 Nov - 13:28

Eiden était dans une position assez délicate, la petite était collée à elle et tremblait de peur et l'homme venait de les menacer alors instinctivement elle avait relâcher le bouton de la radio pour finir par s'emparer de son arme, mais ne fit rien, lâchant simplement la radio.

"J'ai dit qu'on allait partir, alors vous nous laissez partir et tout le monde sera content."

C'est à ce moment là qu'Elund fit son apparition, trainant derrière Eiden qui pu entendre son souffle. Lui aussi avait peur et elle ne pouvait pas lui en vouloir. Ce type était tout sauf accueillant et leur parla de nouveau mais cette fois-ci son discours fut complètement différent du premier.
« Venez, j'vais pas vous faire de mal. » dit il d'un ton tout à fait peu convainquant. « Allez, on se grouille ! » dit il d'un ton sec.

Eiden le vit faire un pas dans sa direction, tentant le bras pour l'attraper et changea de nouveau sa manière de leur parler, cette fois-ci ce fut un ordre qu'il leur donna. Eiden recula et il n'eut pas le temps de l'attraper, mais ce n'était pas à cause de son geste, mais bel et bien parce qu'un membre de son équipe venait de le cour-circuiter. Kaiger venait de le plaquer au sol avec une telle force, elle en profita pour reculer encore et emporter avec elle, Elund et la petite, se mettant plus ou moins à l'abri. Disons là ou aucun d'eux ne pourrait recevoir de coups.
Un corps à corps impressionnant eut lieu alors, laissant les autres assister à ce spectacle. Aucun des deux hommes ne voulaient laisser le dessus à l'autre, et aucun des deux ne lâcherait l'affaire, c'est tout ce qu'elle compris en les voyant se frapper avec toute cette force et toute cette hargne. Kaiger était peu être un type bizarre, rustre et brutal, il n'en était pas moins un bon soldat, prêt à risquer sa vie pour un membre de son équipe même si celui-ci avait fait preuve d'un mauvais discernement comme elle l'avait fait un peu plus tôt avec lui, osant le contredire lorsqu'il avait tirer sur les prisonniers. Après plusieurs coups assez violents le combat se termina alors que Kaiger semblait dans une mauvaise posture, aider par Mike qui braqua son arme sur l'autre type.


Eiden fut soulagée de voir que tout était enfin terminer. Kaiger était blessé et l'autre homme aussi, mais pour le moment, son seul soucis c'était son supérieur et surtout calmer la petite qui n'en finissait pas de trembler et qui s'aperçue que son frère avait filer. Ce qui bien entendu la mis dans tous ses états.
Eiden se tourna vers la petite, descendit à son niveau et afficha un air des plus serein, bien qu'intérieurement ce n'était pas vraiment le cas.


"T'en fait pas, il c'est mis à l'abri, il reviendra lorsqu'il s'apercevra que tout va bien maintenant."

Malgré ça elle continuait de trembler, pleurnichant comme jamais encore. Comme si pour elle une terrible chose allait bientôt arriver. Elle semblait ailleurs, comme dans un état second, les paroles et les gestes d'Eiden ne suffirent pas à la calmer, elle du attendre qu'elle se calme d'elle même, la serrant dans ses bras autant qu'il était possible de le faire sans pour autant l'étouffer. Lorsqu'elle fut enfin plus calme, Eiden lui fit signe afin qu'elle comprenne qu'elle devait aller soigner le Capitaine et la petite lui lança un petit regard signifiant qu'elle était d'accord. Alors elle se rendit vers le Capitaine et ôta son sac à dos dans lequel ce trouvait son matériel de soin.
Alors qu'il allait s'en prendre de nouveau à l'homme qui était désormais leur prisonnier Eiden se permit de lui dire.

"Capitaine ! Il faut soigner vos blessures maintenant !"

Et étrangement il stoppa net ce qu'il comptait faire pour la suivre et se laisser soigner. Il était plus raisonnable qu'il en avait l'air ou alors l'estimait suffisamment pour avoir confiance en elle en tant que docteur, plutôt que soldat. Et là elle c'était présenter à lui en temps que docteur, donc forcément ça aidait un peu.
Elle nettoya les plaies, désinfecta le tout et fit quelques points de suture sous la paupière et lui fit une piqure pour éviter l'infection et tout autre problèmes. Il n'était pas le meilleur patient mais elle fut vraiment surprise de voir à quel point il c'était laisser faire.

"C'est terminer Capitaine."

Lui dit t'elle avec un jolie sourire, il n'y avait pas de raisons pour qu'elle lui fasse la tête de toute façon. En plus il c'était bien laisser faire donc... elle trouvait normale d'être agréable avec lui, même si elle avait du mal à le suivre parfois.

Kaiger pu ensuite retourner à son interrogatoire tandis que Mike continuait à le surveiller, le gardant en joug tout du long. Eiden retourna vers la petite qui ne semblait pas rassurer par ce qu'elle était en train de voir. C'est vrai que sa manière de faire n'était pas des plus douces, mais il fallait quand même qu'ils sachent qui était ce type et ce qu'il leur voulait, puisqu'il semblait connaitre le Capitaine. Il finit même par le menacer de son arme et Eiden pensa qu'il allait tirer, seulement il n'en eut pas le temps. Elund se mit à crier au moment même ou Eiden sentit qu'on l'attrapait violemment par le bras. Elle venait de se faire prendre par surprise et la personne qui la tenait ne comptait pas la lâcher malgré ses protestations et le fait qu'elle se débattait autant qu'elle pouvait. Marilia pleurait à chaudes larmes et elle aussi était prisonnière du même type qu'Eiden. Visiblement la situation était fichue, ils étaient coincés et malgré les regards qu'elle posait sur Kaiger elle compris qu'il n'y avait pas de solution acceptable pour eux, ils c'étaient fait coincés, tout simplement.

Leur prisonnier qui n'en était plus un maintenant, se releva et retira son habit de moine, laissant apparaitre un truc qu'Eiden ne connaissait pas et qui pouvait ressembler à une sorte d'armure, oui, c'est ça une armure. Il s'approcha d'elles alors qu'elles étaient toujours prisonnières de l'homme qui les tenait et s'adressa directement à Eiden.


« Ne vous en faites pas, si vous faites ce que je vous demande, je vous laisserais probablement partir en vie... » « Vous êtes médecin non? » elle acquiessa d'un signe de tête, de toute façon elle ne pouvait pas nier

« Bien, très bien. L'un de nos homme a été gravement blessé dans un tremblement de terre, vous allez le soigner. Ensuite, on verra ça vous va ? »


"D'accord..."

De toute façon elle n'avait pas le choix.Une femme venait de prendre la petite avec elle et Eiden compris que de toute façon si elle n'obéissait pas c'est la petite qui en ferait les frais. Contre son gré malgré tout elle obéit et suivit le convoi jusqu'à un endroit qu'elle ne connaissait pas. De toute façon ici elle ne connaissait rien mais la petite n'allait pas l'air de reconnaitre grand chose non plus. L'idée d'être séparé de son groupe ne l'enchantait guère mais elle ne pouvait pas faire autrement. Elle espérait juste qu'ils ne les tueraient pas aussitôt qu'elle aurait le dos tournée, mourir de cette façon n'avait rien de bien glorieux.

Ils étaient toujours dans les ruines et étrangement cet endroit là ils ne l'avaient pas encore exploré, c'est donc toujours accompagné de son garde du corps bien musclé qu'elle arriva devant un homme allongé, bien blessé.


"Vous allez devoir me lâcher si vous voulez que je m'occupe de lui et me laisser prendre mon matériel."

Son regard n'avait rien de gentil, elle voulait qu'ils comprennent que ce n'était pas en l'empêchant de bouger qu'elle pourrait le soigner. Et puis elle avait pu entrevoir la blessure et n'avait rien montrer mais à première vue le type était déjà condamné. Elle espérait juste que le fait de le soigner laisserait un peu de temps et de chance aux autres pour se sortir de cette situation.

Après qu'on l'ait lâcher elle s'approcha de l'homme et s'agenouilla devant lui, observant la blessure avec plus d'attention encore. Celui-ci s'adressa directement à elle d'une voix faible, montrant bien qu'il était trop atteint déjà.


« Je leur ai dit que vous perdiez votre temps... »

"Je ne vous laisserait pas souffrir...."

C'est tout ce qu'elle lui chuchotta et cela voulait dire beaucoup de choses pour elle. Elle n'allait pas abréger ses souffrances, oh que non. Etant docteur elle ne pourrait jamais faire ça mais elle pouvait au moins lui faire les soins nécessaires même si c'était déjà trop tard. Ce qu'elle voulait dire en fait, c'est qu'elle allait faire en sorte qu'il meure sans aucune souffrances car depuis plusieurs heures il devait souffrir le martyre le pauvre. Elle lui fit donc ce qu'il fallait pour sa blessure et une piqure de morphine afin de soulager sa douleur et c'est après qu'elle ait fait la piqure qu'elle fut surprise de ne plus entendre les pleures de Marilia.
Et c'est avec la peur au ventre qu'elle se retourna.....
Revenir en haut Aller en bas
Mike Shirow
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 752

Arrivé au SGC : 03/06/2009

Age du Joueur : 39


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession:
๏ Expérience:
213/3200  (213/3200)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Mer 10 Nov - 20:16

Le mystérieux homme se rua soudainement sur Eiden. J'allais le foudroyer de mon Zat lorsque Kaïger l'intercepta comme en plein vol et lui envoya quelques coups de poings bien appuyés. Je me rapprochai de la mêlée, guettant la moindre opportunité de tirer sur l'étranger. Ce dernier reprit cependant l'avantage et j'arrivai enfin à sa portée, appuyant mon arme sur l'arrière de son crâne, ce qui le figea instantanément.

- Bouges et je te fume, dis-je d'un ton sec, le doigt crispé sur la détente.
Il leva les mains lentement.
- Faites pas les cons, si vous me tuez vous partirez pas d'ici vivant.
- Putain merde Shirow !!! Vous en avez mit du temps !!!


Je ne répondis au capitaine que par un bref relevé de sourcils, gardant les yeux et mon arme rivés sur notre agresseur. Kaïger lui colla une droite, le faisant s'écrouler au sol et découvrant son visage. Teint mat, cheveux noirs qui descendaient jusqu'au cou, et une balafre contournant l'oeil droit.

* Une vraie tête de con... le genre à emmerdes... *

Lançant un regard vers Kaïger, attendant ses ordres, je le découvrit complètement stupéfait.
- On dirait qu't'a vu un fantôme mon gars. dit notre prisonnier en riant soudainement.
- Gardez bien un œil sur lui. Interdiction de cligner des yeux ou de regarder autre part. Je vais voir comment se porte les autres.
- Comptez sur moi...
acquiesçai-je.

Eiden de son coté faisait son possible pour rassurer la fillette quant à la disparition de son grand frère. Il ne devait pas être loin... peut-être observait-il la situation, attendant de nous rejoindre quand tout serait calmé.

Elund se rapprocha.

- Capitaine, qui est cet homme ? Vous vous connaissez ?
- Je l'ai déjà rencontré durant l'une de mes missions. Son équipe nous a tendu un piège et à faillit nous abandonner dans l'espace avec un vaisseau cargo. Heureusement qu'on a reprit le dessous avec notre équipe. C'est un pirate de l'espace. Je sais plus pour qu'elle organisation il travaille mais il s'appelle Iezan. Difficile d'oublier un nom aussi ridicule.
- Bonne mémoire... Capitaine !!
dit le prisonnier ironiquement.

A cette dernière réplique, Kaïger allait lui en allonger une de plus, mais Eiden le stoppa dans son élan, afin de soigner ses blessures. Ce qui n'était pas un luxe, vu le sang sur son visage.

Elund en profita pour faire le coq face au prisonnier.

- Alors, vous avez voulu jouer au dur hein... Notre Capitaine à peut-être beaucoup de défauts, mais il vous a bien mit la paté. lui asséna-t-il en le regardant de haut.
- Si il n'avait pas été là je serais déjà en train de vous découper et de vous répartir dans ces ruines comme j'ai fais avec tant d'autres hommes ici. »
Comme il se relevait tout en parlant, je posai une main ferme sur son épaule et le pressait de remettre genoux à terre.

Elund tourna son regard vers moi, auquel je répondis silencieusement en secouant négativement de la tête. Alors qu'il s'éloignait, j'en profitais pour poser quelques questions au fameux Iezan.
- D'ou venez vous ?
- D'un peu partout... J'suis pas du genre a rester fixe. En gros, j'suis un nomade intergalactique...
- Comment êtes vous arrivés ici et pour quoi faire ?

Il sembla hésiter puis répondit:
- Bah.. par la porte, sûrement comme vous.
*P'tit malin...*
- Vous avez un vaisseau ???
continua-t-il, visiblement très intéressé.
*Ah non, GROS malin en fait... Non mais j'ai la tête de Spock peut-être ? *
- C'est moi qui pose les questions...Vous n'êtes sans doute pas seul n'est-ce pas ? Où sont les autres et combien êtes-vous ?
- Ils sont derrière le petit bois à préparer la bouffe. Et on est.. je vais dire une p'tite dizaine au hasard...
répondit-il en se moquant ouvertement de moi.
- Depuis combien de temps vous êtes ici ?
- Hum... et vous ??

Sans porter attention à sa dernière question, j'enchainais:
- Il y a un cadavre un peu plus loin... c'est un des votres ? Pourquoi l'avoir laissé là ?
- Oui bien sur, c'est mon copain. Je l'ai laissé là parce qu'il n'a pas envie de bouger...
me balança-t-il ironiquement.
* J'avais raison, c'est une tête de con... *

Le docteur Andrews eut à peine terminé de panser les plaies de Kaïger, qu'il revint à la charge vers Iezan, mais celui-çi ne repondit plus. Kaïger avait épuisé sa patience. Il dégaina son pistolet automatique, en appuya l'embouchure du canon sur le front de Iezan et je pus deviner à son regard qu'il allait l'abattre.

Quand soudain Elund nous avertit de ses cordes vocales surpuissantes d'un nouveau danger. En effet cinq comparses de Iezan venaient de faire irruption dans notre petite fête et nous braquaient de leurs armes tout en retenant en otage Eiden et Marilia.


*Merde... mal barré...*
J'en avais un au bout du canon de mon M4. Il tomberait avant moi mais le temps de me retourner et je serai mort. Comme nous tous.
- Capitaine ? demandai-je tout en resserrant ma visée sur ma cible.
- Baissez votre arme Soldat. Sur ce coup, on s'est fait avoir.

Iezan reprit le commandement de la situation. Toutes nos armes nous fumes confisquées comme tout notre équipement. Ils prirent aussi la lettre du NID. Même la photo de ma fille...
* Enc*lés...Au moins un d'entre eux mourra pour ça.*

Iezan envoya le docteur Andrews, accompagnée de Marilia, soigner un des mercenaires. Elund pour sa part fut emmené pour utiliser ses compétences techniques. Quant à Kaïger et moi, après que Iezan nous ai expliqué sa présence ici, nous lui servîmes de punching-ball.
Pour ma part, j'eus beau essayer d'accompagner du mieux possible les coups portés ou de tenter d'en parer certains, je passai un très mauvais moment. A chaque coup, mon envie de tuer ce mec se renforçait.
Il ne nous laissa finalement en vie que parce qu'il espérait nous échanger contre rien de moins qu'un vaisseau ! Ce type ne doutait de rien. Il confirmait son statut de connard intergalactique.

Il nous laissa la, au milieu des ruines, avec pour cerbères trois de ses copains, à un ou deux metres de nous. Ces connards papotaient comme si de rien n'étaient, paradant dans leurs 'armures de l'espace' avec leurs gros flingues.
Discrètement, Kaiger me chuchota:

- Shirow, il faut trouver un moyen de retourner la situation en notre faveur. J'ai bien une idée mais ça risque d'être sacrément bourrin. Donc si vous en avez une plus subtile, je vous écoutes !!!
- Fini le subtil... On les défonce. dis-je dans un souffle. J'ai quelques notions de Jiu-Jitsu et je sais où taper pour bien faire mal... Je vous suis.


J'esperai aussi que Ial' n'avait pas simplement fuit sans prendre la peine de se retourner.
* Rien que pour sa soeur, ce serait logique qu'il soit allé chercher de l'aide...*
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   Ven 12 Nov - 2:52

[Vous pouvez lire tout le post et pas seulement votre partie vu que ça se rejoint bien Smile C'est même conseillé pour être dedans lol]

    Paul & Mike...

    Les deux hommes allongés sur le sol en mauvais état essayaient de communiquer. Enfaite, ils parlaient en chuchotant, un luxe qu'ils ne pourraient bientôt plus s'offrir. En effet, les trois compère de Iezan finirent par arriver à leur niveau. L'un d'entre eux regarda les deux autres et, s'avança vers le Capitaine et le soldat. Il tenait deux bouts de papier à la main. Les deux autres hommes allèrent se mettre derrière les deux terriens qui s'étaient plus ou moins redressé.
    Les deux gros bras jouaient aux durs derrière, mais ils ne savaient pas vraiment comment les deux terriens allaient réagir à l'affront à venir.

    Le troisième, toujours situé devant eux retourna les deux bouts de papier plus ou moins carré, et laissa apparaître avec stupéfaction les deux photos des membres de l'équipe qui les regardaient avec colère. Qu'allait-il faire de leur effet personnel ?
    Les trois hommes se lancèrent un regard, puis les deux derrière les Terriens les empoignèrent fortement pour les maintenir au sol. Le troisième prit un petit objet métallique et le dirigea vers une touffe d'herbe. Un petit laser en sortit et une flamme apparue. L'homme ricana, et approcha les deux photos des flammes.


    « On va voir c'que vous allez faire après ça... » dit il en souriant inlassablement devant la colère des deux Terriens qui se débattaient avec fougue !

    Les deux photos tombèrent dans les petites flammes, et devant les yeux ébahis des Terriens elles commencèrent à se consumer de part les bords. L'homme s'approcha ensuite de Kaïger et lui décrocha un bon coup de poing. Soudainement, un coup de feu se fit entendre, et l'homme qui s'apprêtait à remettre un coup de poing à Kaïger s'écroula, les yeux ouvert, un filet de sang sortant de sa bouche...
    Les 4 hommes levèrent la tête. Ial' se tenait debout, les deux mains accrochées à un beretta. Kaïger et Shirow profitèrent de la diversion pour se dégager de leurs adversaires et leur filer une correction digne de ce nom... Puis, après les avoir bien défoncé, ils se précipitèrent dans les flammes. La photo de Kaïger avait été en partie ravagée. On ne voyait plus que la moitié de son visage (comme par hasard la moitié dévastée en vraie), et un petit bout du visage du crane de sa femme avait été emporté.
    Pour Shirow, il ne récupéra qu'une moitié de la photo qui était durement noircie sur les bords. Ial' s'avança vers eux, l'air gêné.


    « Je... je vous rend ça. » dit il en tendant le beretta à Kaïger. « Je suis désolé de m'être enfui... Lorsque j'ai réalisé ce que j'avais fait, j'ai rebroussé chemin. Quand j'ai vu ces hommes et vous à terre, je me suis douté de ce qu'ils vous avaient fait. J'ai prit une arme dans le tas qu'il y a là. (il montra les équipements et les armes des deux hommes). Je l'ai levé, et j'ai appuyé sur la... sur ce machin. » termina t-il en baissant les yeux devant Kaïger.

    Les deux hommes lui répondirent (ou pas :P), puis après avoir rangés leurs photos et récupérés leurs équipements & armes, ils s'empressèrent de partir. Le son produit par le tir de Ial avait dût ameuter toutes les ruines du coin. Ial reprit la parole tandis qu'ils couraient lentement.


    « J'ai vu votre amie et ma sœur... ils les détiennent. »

    Après quelques minutes de courses, ils se rendirent compte que les ruines étaient immenses. Surement bien plus étendues que ce qu'ils voyaient là. Les arbres cachaient certainement quelques parties, et ils ne pourraient probablement pas tout explorer dans un temps limite. Ial les conduit là ou il avait vu sa sœur et Eiden pour la dernière fois... Ils avaient dût tuer deux gardes avec leur couteau discrètement pour ne pas ameuter les autres soldats. Dans leur course effrénée, un hurlement se fit entendre...
    De plus, ils étaient apparemment bien plus que prévu. Une vingtaine environ avec tout ce qu'ils avaient pût voir jusqu'à présent.
    Enfin, ils arrivèrent en vue d'Eiden et Marilia... La jeune femme protégeait Marilia en l'étreignant fortement, et la femme qui les avait emmenées ici tenait son arme, braquée sur Eiden et l'enfant. Une homme avec des bandages était a moitié debout, criait apparemment des mots (inaudibles par les hommes) à la femme mercenaire... Kaïger et Shirow se précipitèrent, mais dans le silence pesant des ruines, un coup de feu retentit...



    Eiden...

    Eiden était toujours au dessus du prisonnier. Marilia ne pleurait plus. Elle sanglotait doucement, tandis que la femme qui les détenait prisonnières avait sortie son arme et la pointait sur sa tête. Eiden se leva en trombe comme pour protester, mais la mercenaire eut un bon réflexe et frappa Eiden au visage avec le manche de son arme. La doc retomba en arrière, la lèvre ouverte. Elle lança un regard assassin à son adversaire qui ressemblait plus à un mec (dans ses actes) qu'a une femme. Cette dernière s'avança vers Eiden.

    « Écoute, tu veux jouer la maligne, fait le après l'avoir soigné. J'suis tout à toi. Tu va voir c'que c'est que de se prendre une bonne grosse taule ma fille. » lança t-elle à Eiden, en s'étant rapprochée puis accroupie auprès d'elle.

    Dans son dos, elle avait le bras tendu, et au bout son pistolet braquait toujours Marilia. Eiden ne lâcha pas son intense regard, puis la femme lui fit signe de retourner soigner l'homme étendu, ce qu'Eiden décida de faire en regardant a nouveau la petite fille. L'homme fixait Eiden après avoir détourné son regard de sa compère.


    « Ne la provoquez pas... Elle vous tuerais tous sans état d'âme. Elle est pas humaine cette fille là... Je l'ai vu tuer des enfants pour moins que ça... » dit il en lui jetant un regard furtif, avant de replonger le sien dans celui d'Eiden qui avait cessé momentanément tout soins.

    Elle lui répondit simplement. L'homme ne dit plus rien. Après quelques minutes de soins ou Eiden avait bien avancée, Mariliaa recommença les pleures. Eiden se tourna. La femme l'avait attrapée par les cheveux et tirait dessus en l'obligeant à se relever en lui lançant un regard sadique. Ni une ni deux, Eiden se précipita sur la femme avec une paire de ciseaux médicaux à la main. Elle lui planta dans le bras, et la femme hurla. Elle retira les ciseaux de son épaule tout en lâchant les cheveux de Marilia qui pleurait à en devenir violette. Cette dernière rampa plus loin.
    Pendant ce temps, l'adversaire d'Eiden se précipita sur elle mais fût surprise par le coup réflexe que la doc lui envoya et qui la sonna quelques secondes. Alors qu'Eiden s'était emparée d'un objet médical tranchant et s'apprêtait à retourner à la charge (instinct de survie :P), tout se passa très rapidement. L'homme blessé dit quelque chose, Eiden porta son coup et la femme dégaina son arme pour la braquer sur la doc qui s'immobilisa devant la menace.


    « Baisse ton truc.. tout de suite... Ou j'te trou... Soigne le et j'vous laisse partir... » dit elle sur un ton totalement faux.

    Eiden savait bien qu'elle allait mourir quoi qu'il en soit. Elle répondit donc négativement à la demande de la mercenaire. Le visage de cette dernière semblait contrarié à présent. Elle se leva tout en gardant son arme enjoue sur Eiden, puis se dirigea vers Marilia qui tenta de fuir à sa venue. Elle l'attrapa à nouveau par les cheveux et la petite fille se mit à crier de douleur. La mercenaire lança ensuite Marilia sur Eiden qui la rattrapa tant bien que mal. Elle l'étreignit tendrement, en lui chuchotant des mots rassurant tout en ignorant à présent l'arme pointée sur eux.
    Derrière la scène, l'homme se redressa et cria.


    « Arrête Niilia !! Stop !! Elles n'ont rien fait d'mal à part vouloir me sauver la vie !! » dit il en hurlant sur sa coéquipière avec un regard assassin. Il souffrait et cela se voyait. La dénommée Niilia lui lança un regard surpris et interrogateur devant sa réaction. Puis, après quelques secondes ou elle soutint son regard sans ciller, un petit sourire réapparu sur son visage.

    « Nan ! Elles doivent mourir !! » dit elle en regardant à nouveau Eiden et l'enfant.

    Eiden se prépara alors à la mort. Elle espérait au moins que la petite fille s'en sortirait indemne... Fermant les yeux, le visage enfouit dans ses bras protégeant la gamine, un coup de feu retentit. Elle ne sentit rien... mourir faisait donc si peu mal ? Après quelques nouvelles secondes, elle rouvrit les yeux et releva son visage...



    Paul, Mike & Eiden...

    Tout le monde s'était figé. L'équipe entière ne bougeait plus. Les deux hommes avaient arrêtés de courir au son du tir, et Eiden eut un sursaut. Mais lorsqu'elle releva son visage vers la scène, elle vit avec stupéfaction que le bras du blessé était tendu, et un flingue se tenait au bout dans sa main. Devant la doc, une arme tomba. Celle de Niilia apparemment. Cette dernière tituba, et dans un dernier « pourquoi... ? » digne des pièces de théâtres dramatique, elle s'écroula sur le sol, sans vie. L'homme lâcha également son arme avant de retomber sur la pierre ou il était couché quelques minutes auparavant. Il se tordait de douleurs... Eiden se redressa et se précipita sur lui.

    De leur côté, Kaïger, Shirow et Ial arrivèrent. Marilia se précipita sur son frère, tandis que les deux militaires allèrent vers Eiden. Demandant si tout allait bien, cette dernière répondit positivement. En retirant la veste de l'homme blessé sous laquelle il était torse nue, elle vit avec horreur du sang couler... Beaucoup de sang. Les deux autres le virent aussi, ainsi que l'homme blessé qui regarda sa nouvelle blessure par balle. Apparemment lui et la mercenaire (qui avait dût voir le mouvement de l'homme pour la braquer et avait donc changé la trajectoire de son bras) avaient tirés en même temps, ce qui avait produit le son d'une seule balle. Mais elle avait bien visée, et le petit objet doré s'était logé en plein dans le ventre. Eiden demanda de l'aide à Mike qui hésita... Après tout ce qu'il venait de subir, aider un des leurs ? Kaïger n'était pas très emballé aussi par cette idée. Mais elle leur rappela qu'il venait de lui sauver la vie, à elle et à Marilia.
    Après quelques secondes d'hésitation, Mike fini par accepter à demi contre cœur. Kaïger sécurisa la zone, annonçant qu'il n'y avait apparemment personne pour l'instant. La balle était apparemment ressortie, l'homme avait perdu beaucoup de sang, mais avec les efforts combinés des deux personnes il fini par être sauf.

    Entre temps, Kaïger avait entendu la radio de la mercenaire émettre un son. Iezan essaya d'entrer en contact, et avec son gros culot légendaire, Kaïger lui répondit en se moquant ouvertement de lui, et en le menaçant sans hésiter de sa mort à venir.
    Après le soin, l'équipe était au complet, enfin presque... Ou était Elund ? Personne ne savait vraiment ou le trouver. Même si ils ne le portaient pas dans leur cœur, ils ne pouvaient le laisser là. C'est lui qui avait le GDO pour la porte des étoiles soit dit en passant. Sans ce GDO, ils ne pourraient pas émettre de code d'identification à la base pour abaisser l'iris, et donc pour pouvoir rentrer chez eux. L'homme se réveilla après quelques cri étouffés et une « syncope » bien méritée au vue de ces deux blessures combinées. Il pouvait marcher, mais il n'était pas Flash Gordon, loin de là. Kaïger émit la possibilité de l'abandonner sur place, mais Eiden et surtout Marilia refusaient tout simplement.
    Les deux enfants allaient bien, ils voulaient rester avec l'équipe, de peur de retomber sur des ennemis. Il fallait retrouver Elund et foutre le camp le plus loin possible de cette planète de malheur. Mais au fond d'eux, les trois membres de l'équipe voulaient se venger du mal qui avait été fait...
    Durant la rapide recherche des ruines, il y eut une nouvelle petite fusillade durant laquelle trois ennemis périrent. Il ne devait plus rester qu'une dizaine d'adversaire vu le nombre qui avait déjà été tué. Norin (l'homme blessé) confirma ce chiffre en se remémorant ces ex-coéquipiers désormais. Il tentait de guider plus ou moins l'équipe, bien qu'il ne savait pas vraiment ou se trouvait Elund en ce moment. Ils étaient repassé par l'endroit ou Elund avait tant jubilé avant l'arrivée de Iezan mais c'était désert. En même temps, les ruines couvraient plusieurs kilomètres, et des gros bâtiments en ruines (des ruines plus hautes quoi xD) se dessinaient par moment.
    Après environ 10 minutes de recherche, les bruits émis par les ennemis attirèrent le groupe qui fini par trouver. Iezan était là et discutait avec ces hommes. Il était devant une sorte de caveau, ou une arcade de la taille d'une porte menait quelque par visiblement sous terre. L'équipe avait plusieurs solutions : attendre que les troupes se dispersent, attaquer de front, se disperser eux mêmes pour les attaquer de plusieurs endroit, attendre qu'Elund ne ressorte... (j'te laisse choisir ton plan pour la suite Kaïger Wink).

    Mike releva quelque chose d'intrigant. Cela faisait 25 bonnes minutes depuis qu'ils avaient capturés Iezan, et il ne s'était plus rien passé en rapport avec la dégradation de la planète.
    Le calme avant la tempête ? Au loin, le ciel jusque là d'un bleu-blanc vif, devenait rouge-orangé sombre. Ils devaient vite récupérer Elund, très vite...



    [Bon ben voilà. Désolé du temps de réponse, j'voulais vraiment le post de Mike lol Bref. C'est l'avant dernier poste =) je l'ai blindé pour que vous ayez de quoi faire. N'hésitez pas à étoffer surtout. Les gars, j'vous laisse décrire entièrement le combat du début contre vos deux ravisseurs. Eiden idem met des détails aussi bien dans le petit combat physique, que dans le ressentit moral lors de la confrontation avec Niiria.
    Si vous avez des questions c'est par MP que ça se passe =)
    Comme d'hab, décrivez bien, parlez, soyez vous même quoi c'est parfait Smile

    Vous avez 7 jours pour répondre (un ou deux en plus max pour les retardataires lol)
    Bonne réééppp !!!!!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Explo by Jason   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Explo by Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-