Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Les grenades et explosifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5151

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Les grenades et explosifs   Ven 23 Avr - 21:25

Grenades et explosifs :



C-4 :
Le C4 est utilisé par bon nombre d’armées et de force de l’ordre dans le monde et c’est compréhensible, extrêmement puissant, il peut venir à bout de quasiment tout les blindages. Il est aussi très malléable : il peut prendre presque n’importe quelle forme, sa ressemblance avec l’argile n’est donc pas volée. Sa fiabilité et sa durabilité sont aussi un précieux atout et pour cause ! Le seul moyen d’être sur pour le faire exploser, c’est un détonateur. Même une balle qui s’écrase dessus ne suffirait pas, vous pouvez donc le porter sans risquer de vous faire exploser.


Grenades à fragmentation :
Image and video hosting by TinyPic
La grenade à fragmentation, ou « frag », est une arme anti-personnel conçue pour endommager ou détruire l’ennemi à l'aide d'une projection d'éclats métalliques. La coque est faite en plastique dur ou en métal. Des fléchettes, un serpentin d'acier cranté, des billes de 3 mm, du shrapnel ou la coque elle-même produisent les fragments. Lorsque le mot « grenade » est utilisé sans qualificatif et que le contexte ne permet pas de déterminer son type, on suppose généralement qu'il s'agit d'une grenade à fragmentation. Ces grenades sont dans la catégorie « défensive », car leur rayon d'action atteint ou dépasse la distance de lancer maximal. Pour lancer une telle grenade, il est nécessaire de pouvoir se mettre à couvert d'une façon ou d'un autre, pour éviter de recevoir des fragments (derrière un talus, une porte, un pan de mur, etc.).


Grenade fumigène :
Image and video hosting by TinyPic
Les grenades fumigènes les plus communes sont des grenades de type cylindrique : le corps est en d'acier percé sur le dessus et le dessous pour permettre à la fumée de s'échapper. Elles sont utilisées en tant que dispositif sol-sol ou air-sol de signalement (notamment pour les unités aériennes) ou de marquage (cible ou zone d'atterrissage). Cela permet de coordonner les manœuvres des différentes unités au sein d'une opération militaire. Les fumigènes peuvent également servir d'écran de fumée, pour obstruer les visée des soldats ou véhicules ennemis (pour faciliter la fuite ou provoquer une diversion). Ces grenades sont disponibles en rouge, vert, jaune, violet et blanc.


Grenade lacrymogène :
Image and video hosting by TinyPic
Contrairement à l'idée générale, les grenades à gaz lacrymogène sont rarement utilisées pour disperser de larges groupes, du fait du risque de causer une panique générale. Ces grenades sont surtout utilisées pour créer des barrières de gaz, dans le but de diriger le mouvement d'un large groupe de personnes, ou pour protéger des forces de l'ordre sur le point d'être submergées. Exceptionnellement, le gaz lacrymogène peut être utilisé pour disperser un groupe de personnes cernant un petit groupe de victimes. L'armée utilise des gaz présentant une concentration beaucoup plus forte que celle de la police et suffisant pour déchiqueter la main de quelqu’un voulant la renvoyer.

Les grenades lacrymogènes ne sont pas souvent utilisées pour faire sortir une personne d'un abri, à cause du risque de suffocation des personnes enfermées dans des zones confinées. Les grenades lacrymogènes sont similaires aux grenades fumigènes en termes de forme et de mode d'action. Cependant, dans les lacrymogènes, le produit chimique est composé de 80 à 120 grammes de gaz CS, en combinaison avec une composition pyrotechnique qui brûle pour générer un aérosol chargé en CS. Cela entraîne une intense irritation des yeux, ainsi que du nez et de la gorge si inhalé. Occasionnellement, du gaz CR est utilisé au lieu du CS.


Grenade incendiaire :
Image and video hosting by TinyPic
Les grenades incendiaires produisent une chaleur intense à l'aide d'une réaction chimique extrêmement exothermique. Un composé chimique incendiaire largement utilisé depuis la Seconde Guerre mondiale est la thermite. Toutefois, en raison de la difficulté d'engager la réaction standard de la thermite, et du fait que celle-ci ne produit quasiment aucune flamme et ne possède qu'un faible rayon d'action, la thermite est généralement couplée à d'autres ingrédients permettant d'accroître son potentiel incendiaire.

Dans ce type de réaction, de l'aluminium métallique et de l'oxyde de fer réagissent pour donner du fer métallique et de l'oxyde d'aluminium. Cette réaction produit une formidable quantité de chaleur, atteignant les 2 200 degrés Celsius (4 000 degrés Fahrenheit). Une telle grenade est capable de faire fondre les métaux, ce qui la rend très utile pour détruire des caches d'armes, des pièces d'artillerie et des véhicules. Un autre avantage de la thermite est sa capacité à faire fondre les blindages métalliques de 12,7 mm d'épaisseur, et de fonctionner sans apport d'oxygène (elle fonctionne donc également sous l'eau). Le phosphore blanc (aussi utilisé dans certains fumigènes) peut également être utilisé comme agent incendiaire. Il brûle à une température de 2 800 °C (5 000 °F).

La Thermate-TH3 et le phosphore blanc sont la cause des plus graves et des plus douloureuses brûlures, car ils s'enflamment très rapidement et atteignent de très hautes températures. Une seule goutte de composé chimique liquide peut traverser la peau, les nerfs, les muscles et même les os. De surcroît, le phosphore blanc est très toxique : une dose de 50 à 100 mg est mortelle pour la majorité des humains. Le protocole III additionnel à la Convention sur certaines armes classiques de l'ONU, signé en 1983, interdit son utilisation offensive, qui est considérée comme un crime de guerre mais en 2009 seuls 93 États l'on ratifié.


Grenade incapacitante :
Image and video hosting by TinyPic
Les grenades incapacitantes, aussi appelées Grenade à Saturation Sensorielle (GSS), NFDDs (Noise and Flash Diversionary Devices), flash & bang, flashbangs, flash grenades, voire plus rarement, flashcrashes, étaient à l'origine conçues pour le Special Air Service. Les grenades incapacitantes servent à embrouiller, désorienter, ou distraire une menace pendant quelques secondes (5 maximum). Une grenade incapacitante peut sérieusement affaiblir l'efficacité au combat des personnes touchées pour une minute. La grenade la plus célèbre est la M84 Stun Grenade, surtout connue sous l'appellation Flashbang, qui émet un flash aveuglant de 6 à 8 millions de Candelas et une impulsion sonore de 170 à 180 dB. Cette grenade peut être utilisée pour désorienter des personnes, généralement sans dommages physiques graves.

Après la détonation, la grenade reste entière et ne produit aucun fragment. La coque est un tube hexagonal en acier, troué sur les côtés pour permettre à la lumière et au son d'être émis. Toutefois, des blessures causées par la propriété surpressive de la détonation peuvent apparaître. Le produit chimique est composé de 4,5 grammes d'un mélange pyrotechnique de magnésium et de perchlorate d'ammonium NH4ClO4 (ou de perchlorate de potassium KClO4).


M18A1, surnommée Claymore :
Image and video hosting by TinyPic
La M18A1 Claymore est une mine anti-personnel utilisée par l'armée américaine. La Claymore envoie des shrapnels sur une distance d'à peu près 100 mètres sur un arc de 60° dans la direction de l'avant de l'engin. Elle est utilisée principalement dans les embuscades et comme moyen de parer à l'infiltration de l'infanterie ennemie. Elle peut également être utilisée contre des véhicules non blindés. Depuis cette anée (2010) les mines antipersonnelles ne peuvent plus exploser passées quelques heures voir quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
 

Les grenades et explosifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 26 ~ :: Armurerie-