Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ cricri P3X-888

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: MJ cricri P3X-888   Ven 2 Avr - 15:17

Ma vision se matérialisa une fois de l’autre coté de la porte. J’étais arrivé sur une planète de type forestière, la porte se situant dans une sorte de grande clairière avec Chaka et Davis au milieu. Les lieux n’avaient pas beaucoup changé depuis la dernière fois où j’étais venu avec sloty et mes autres camarades de l’époque.

*Bon, maintenant la mission*

Pendant que me compagnons arrivaient par la porte, je me remémorait le briefait fait par Jackson.

La bestiole, semblait tout a fait intrigué par ma personne. Et sans prévenir elle commença à me tâter du bout de ses griffes. Je devais faire quoi ? Lui casser un bras ? Puis la créature arrêta de me tripoter dans tout les sens, mais ne cessait pas de me fixer. Je lui fis un timide signe demain, essayant de lui faire comprendre que moi aussi je l’aimais bien. Un peu hypocrite certes. Jackson me repris sur le nom que j’avais donné à la bestiole.


-« Oui effectivement, encore dans mon monde. Je vais essayer de ne pas t’oublier Chaka… »

Déjà que j’avais du mal a retenir le nom de leur espèce, que j’avais surnommé pendant longtemps les « sacs à main ». Puis les autres membres de mon équipe arrivaient au fur et à mesure. Enfin Chaka relâchait son attention pour la concentrer sur les autres arrivants. Discrètement, pendant que les autres étaient stupéfaits, je prenais place autour de la table de briefing.
Mes compagnons prirent enfin place et Jackson pouvait commencer son discours. Il nous raconta que Sokar et ses jaffas ont jeté leur dévolu sur la planète des Unas et son peuple pour les asservir. Et depuis, les deux factions se tapaient sur le coin de la gueule. Puis Jackson en vint aux objectifs de mission : casser du jaffa, botter le cul à Sokar et libérer le peuple Unas. Dans mes cordes.


-« J’accepte ! Pour une fois la mission est très claire. »

Sans prévenir la porte se mit en marche, enclenchant chevron après chevron. Jackson apporta quelques précisions sur l’importance de cette mission pour le SGC, et son rôle a Chaka et a lui. Tant mieux, je ne parlais pas un mot de Unas, si ils utilisaient des mots. Je fis signe à mon équipe d’aller se préparer. Avant que je ne quitte la salle, O’neill m’interpella. Il me demanda de ramener tous les membres de l’expédition vivants.

-« Vous me connaissez… »

Puis je quittais la salle de briefing pour aller m’équiper. Si mes souvenirs étaient justes, la planète des unas était boisée, le camouflage forestier s’imposait. Puis à l’armurie, je réfléchissais au matos que je pouvais emmener. Mon bon vieux SPAS 12 était tout indiqué. Je le pris, ainsi que deux cartouchières, que je mis en bandouillère. Puis je pris un 9 millimètres avec 4 chargeurs. Je pris également un couteau de combat, une mine claymore et un C4. J’étais prêt, direction la porte des étoiles.
Je descendis les escaliers puis j’arrivais en salle d’embarquement, où tous m’attendaient.


-« On peut y aller »

Chaka et Davis franchirent le vortex. Je les suivi, les autres mes suivaient.

J’avais resitué nos objectifs. Je jetais un coup d’oeil aux alentours. Tout le monde était là et prêt à se battre. Tant mieux. Je dépliais la crosse métallique de mon fusil, puis je m’adressais à Jackson.


-« Est-ce que … Chaka, à prévu quelque chose ? Un point de rendez-vous ? Ou on passe à l’attaque tout de suite ? Et demandez lui des infos sur les forces ennemies de la région, où ils on atterrit, et tout ça. Pour les autres, on suit Chaka et on se déplace en file indienne. On va cacher notre nombre. »

Les jaffas n’allaient sûrement pas tarder à comprendre que quelqu’un était arriver par la porte, il nous fallait l’avantage de la surprise pour réussir cette mission.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Ven 2 Avr - 16:03

Eiden avait eu bien du mal de détacher son regard de l'extra terrestre présent dans la salle de briefing c'était juste parce qu'elle ne le connaissait pas, au début elle avait eu un peu peur mais ensuite elle avait été surtout curieuse au niveau médical, cet être était comme eux certainement puisqu'il respirait sans aide, il avait probablement les même organes et certainement au même endroit. Bref, elle s'y intéressait plus niveau médical et scientifique qu'autre chose en plus si on l'avait convoqué c'était pas pour ses connaissances militaire donc cette mission pourrait s'avérer intéressante pour elle.
Lorsque tout le monde fut présent elle ne pu s'empêcher de sourire au soldat Lekaterina qui arriva quasiment en dernier et qu'elle connaissait bien, au moins elle pourrait compter sur lui ou sur Fett, parce que les autres elle ne les connaissait pas du tout mais en même temps la présence d'Alek pouvait poser problème, elle espérait juste que cette mission serait une simple mission mais elle se trompait lourdement.

Lorsque Jackson commença son explication Eiden sentit comme un poids sur ses épaules, encore une histoire de Goa'uld et elle détestait ces bestioles, heureusement il ne s'agissait pas de celui qu'elle avait déjà rencontré mais bon ils étaient tous pareil, monstrueux et cruels. Puis finalement elle su enfin comment ce nommait cet extra terrestre : Chaka, un jolie nom pour un être venant d'ailleurs, de la même planète d'origine que les monstres qu'ils avaient déjà rencontrés. De plus les Goa'uld s'en prenaient encore à eux, après réflexion elle compris que cette race malgré son apparence était tout aussi victime des serpents qu'eux et donc elle trouvait logique de les aider même si la suite de l'histoire lui échappa quelque peu.

Lorsque le briefing fut terminer elle se leva et passa par les vestiaires se changer parce que bien entendu elle n'était pas en tenu pour ce genre de mission, une certaine peur c'était emparée d'elle mais elle savait aussi que sur cette mission elle serait le médecin officiel, pas d'infiltration sur un vaisseau comme la dernière fois donc moins de chance de se faire attraper, bien que rien n'était moins sur. Quoi qu'il en soit Eiden se changea rapidement puis passa à l'armurerie prendre ce qu'on lui avait préparé et enfin passa par l'infirmerie pour prendre le matériel nécessaire à tous bons médecin. Elle se sentit un peu lourde lorsqu'elle approcha de la porte des étoiles mais elle n'était pourtant pas plus chargée que la fois d'avant, juste la tenue était un peu moins juste au corps que la dernière fois donc forcément moins légère.

La lanière de son arme sur l'épaule, son couteau dans son étuis, son arme de poing dans son étuis lui aussi, son sac de survie et tout son nécessaire médical dans le sac à dos Eiden était prête à passer la porte des étoiles. Elle s'approcha du Docteur Jackson pour lui demander quelques petits renseignements.

"Docteur Jackson il serait bien que vous me fassiez un petit briefing sur la constitution de ces êtres je ne voudrais pas me montrer mauvais médecin si jamais je devais les soigner, vous voyez le genre quoi...."

Eiden supposa que Chaka comprenait leur langage donc elle ne voulait pas non plus se montrer impolie mais si elle devait intervenir sur eux valait mieux pour eux qu'elle soit renseigner sur les choses importantes les concernant médicalement parlant. Lorsqu'elle eu sa réponse elle suivit les autres au travers de la porte en essayant de se rassurer le plus possible afin de ne pas trop stresser par cette mission à venir.

Une fois de l'autre côté elle pu voir à quel point la végétation était dense, tout était vert ici et tellement plus rayonnant que sur terre, la clairière ou se trouvait la porte était magnifique comme on en voyait rarement sur terre. Elle eut bien du mal à cesser d'observer les alentours et ce fut la remarque de Fett qui la remis dans le droit chemin.
Elle se mit dans les rangs pour éviter de se faire réprimander et lorsqu'elle passa près d'Alek elle lui parla à voix basse avant de prendre sa place à quelques mètres derrière lui.


"Sa va toi ?" car il lui paraissait fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Lun 5 Avr - 22:04

Ce n'était pas la première fois que le Major Davis voyait un Unas, il avait déjà fait une mission concernant ces créatures, où il en avait aperçut. Le contact n'avait pas été très bon et c'est avec appréhension, que Paul regardait Chaka.

Le docteur Jackson fît le briefing. La mission serrait assez complexe à réalisé, surtout que le goa'uld attaquant la planète est un des plus dangereux et fou : Sokar. Lui, non plus, ne laissez pas de bon souvenir au Major. Mais, il y avait un point positif ce pendant ! Les Unas étaient avec les terriens, ce qui apporterait une force supplémentaire à l'équipe du SGC.

Sortant de la salle de briefing, le Major alla directement à l'armurerie. Il n'avait que peu de temps pour s'équiper, mais maintenant, il avait l'habitude et pouvait le faire les yeux fermé. Prenant son P-90 après avoir mit son gilet tactique, il rangea ses munitions ainsi qu'un zat, un P-90 et un couteau de combat. Paul n'oublia pas non plus les kits de survit indispensable. Il prit également une casquette, qu'il mit sur sa tête. Les Unas ont tendance à prendre des planètes chaudes.

Arrivant en salle d'embarquement, l'angoisse était tous de même présente, car Sokar est capable de tous et du pire. Mais, il était confiant, car il était avec l'un de ses meilleurs amis, surement le meilleur après Jack, Boba ! L'équipe pouvait compté également sur Lekaterina et Wells, sans oublié Andrews.

Passant juste derrière Chaka, Paul traversa la vortex....

...de l'autre côté, il posa le pied droit au sol en premier et avança rapidement, se mettant à couvert, pour protéger, au cas ou d'une attaque, ses coéquipiers.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Wells
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 1301

Arrivé au SGC : 10/04/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26
Profession:
๏ Expérience:
15/3200  (15/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Mar 6 Avr - 12:17

Cette créature était étrange. C’était la première fois qu’elle voyait un alien qui n’avait pas une forme humaine ; au moins avait-il une structure normale : une tête, un tronc, deux bras et deux jambes. Son regard se posa ensuite sur le Général qui écoutait ce que disait Daniel Jackson et secouait légèrement la tête en signe d’acquiescement.
Elle ne retint de ce briefing que la base ‘Délivrer un peuple des griffes d’un goa’uld’. Autrement dit, ils allaient devoir casser du Jaffa. L’ordre donné, elle fut la première debout. Après avoir salué le général et réajusté sont haut, elle sortit de la salle de briefing et se dirigea vers l’armurerie.
Une fois à l’intérieur de celle-ci elle se dirigea vers son arme de prédilection : Le SIG SG-552. Comme équipement secondaire elle prit la base dont un sig sauer sp2022 et bien évidemment, un I-Pod.
Elle fut donc rapidement équipée, et se dirigea vers la salle d’embarquement d’un pas rapide, sur le rythme de « Eye of the tiger ». Elle était prête. Depuis combien de temps n’était-elle pas repartie par la porte des étoiles ? La dernière fois elle avait perdu 2 dents, s’était déviée légèrement le nez, ouvert le crane (où désormais sa mèche était blanche), et était revenue K.O. Elle avait une revanche à prendre. Attention… Nathalie arrive.
Elle était l’une des premières arrivées en salle d’embarquement. Elle ôta son écouteur gauche et baissa le volume. ‘Highway to hell’ raisonné dans tout son corps. Des frissons la parcouraient à chaque note. Sa jambe frémissait continuellement en suivant le rythme.
Les autres arrivèrent peu de temps après elle et la porte s’ouvrit. Son visage était éclairé de cette intense lumière bleutée. L’envie grandissait, et l’impatiente gagnait le pas. Elle avança droit dans le vortex après le colonel une fois l’autorisation donnée.
A son arrivée elle regarda tout autour d’elle. Ils étaient arrivés dans une prairie au milieu d’une forêt. Ces couleurs vertes et vives étaient magnifiques et se mêlaient parfaitement aux doux éclaircissements du soleil matinal. Lentement elle plaça la crosse de son arme sur sa joue et observa l’horizon, son doigt prêt à appuyer sur la gâchette. Toujours avec beaucoup de calme, elle posa un genou à terre et prit une grande goulée d’air ; cet air était semblable à l’air pyrénéen au cœur du printemps. Ces jours heureux où elle partait seule pour découvrir l’inconnu… Elle était bien et attentive. Elle réagit sans attendre à l’ordre de se mettre en file Indienne.


Dernière édition par Nathalie Wells le Ven 16 Avr - 22:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Jeu 8 Avr - 18:05

Des extra terrestre en danger, un grand méchant vilain pas beau qui traumatise tout le monde... une mission classique du SGC apparemment. Sauf qu'ici, rien n'a de classique et heureusement, Aleksandr n'avait pas igné pour la routine. Enfin, tous le discours du Docteur était assez long et ennuyeux pour le russe. Le but de la mission était pourtant clair alors pourquoi partir dans des explications dont la plupart des gens n'avait rien à faire. La preuve, le Lieutenant-Colonel observait la créature d'un oeil agar. Davis jouait plus avec son stylo qu'il écoutait réellement et enfin Wells regardait fixement le Docteur mais on sentait qu'elle était ailleurs. Seul Eiden semblait daigner un certains intérêt à son discours.

Tout le monde se leva... c'était donc fini. Aleksandr avait suivi comme à son habitude les grosse lignes de la mission. Libéré un peuple et tuer un grand méchant. Enfin, le russe devra surtout écouter les ordres du Lieutenant-Colonel. D'après les dire de Eiden, c'était un soldat d'exception et brave face au combat. Quand aux autres, le russe ne les connaissait absolument pas et ne pouvait pas connaître leur aptitude au combat. C'était surtout le fait d'être accompagné d'un ivrogne qui embêtait le soldat. Aleksandr ne sous-estimait pas les capacités militaires du Major mais le fait de sentir l'alcool à tout vas, cela n'annonçait rien de bon.

Le russe suivit le reste de l'équipe, se préparant comme il se doit. Il prit naturellement son arme de prédilection. Un fusil à haute porté dont il était le rare à utiliser. Un tireur d'élite sera un plus pour cette équipe et le Soldat en était sûr. Il pourra assurer les arrières de tout le monde sans problème avec ça. D'ailleurs, il prit une couverture de camouflage et de quoi paraître inaperçu dans la forêt. Il saisit également deux grenade à fragmentation et une grenade fumigène. Enfin, un bon vieux 9mm fera l'affaire comme arme secondaire. Il était prêt ainsi que le reste de l'équipe et tous parti en direction de la porte des étoiles.

Cela faisait longtemps qu'Aleksandr attendait de passer la porte et une certaine excitation monta en lui. Une fois de l'autre coté, il fera face à des forces impensables pour certains être humains mais lui, et le reste de l'équipe devra les combattre pour leur survit. Pressé d'en découdre, le Lieutenant-Colonel avança et traversa la porte. De l'autre côté, une planète visiblement boisée et pas de Jaffa en vue pour le moment. Les ordres ne furent pas long à venir et le Lieutenant-Colonel Fett. Chacun derrière l'autre. Sans le vouloir, le russe se plaça derrière Eiden. Peut être voulait il la protéger de toute menace ? Quoi qu'il en soit, la jeune femme s'adressa à lui pour connaître son humeur du jour...


-T'inquiète pas, je vais mieux que la dernière fois. Mais là, faut se concentrer sur la mission si on veut pas se faire surprendre ma belle... Et t'en fais pas, je reste derrière toi.

Un petit sourire pour rassurer sa bien-aimé et le russe se concentra pleinement sur la mission. Il pouvait y avoir des jaffas un peu partout et par conséquent, chacun devait être vigilent.

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Ven 9 Avr - 20:50

Des hommes et des femmes courageux et unis, telle était la force de frappe principale du SGC. L'extra-terrestre Chaka l'avait appris à ses dépens, il n'avait que très peu de solutions possibles mais l'aide de ces êtres qu'il pouvait qualifier de "supérieurs" comparés à son propre peuple ne pouvait que lui-être précieuse. Les Unas avaient pourtant leur semblant de fierté bien que trop dépassée par les événement actuels qui se déroulaient sur leur planète natale. C'était une drôle de justice tout de même, c'était leur nourriture, ces larves gluantes qui leur servaient de petit déjeuner mais qui dès lors étaient devenues leur pire menace. Comme quoi la nature révélait les plus grands mystères.

Lorsque les Terriens débarquèrent un à un, c'était la confusion la plus totale. Le Docteur Daniel Jackson tentait de calmer un Chaka complètement paniqué par la présence d'une bonne dizaine de Jaffas à quelques centaines de mètres de leur position. En plus du bruit générée par la Porte, les protestations du Unas ne favorisaient guère l'effet de discrétion. Malgré son air calme en apparence, l'archéologue avait une furieuse envie de s'arracher les cheveux tout comme ceux inexistants de l'extra-terrestre. Avec une arrivée aussi mouvementée, le petit groupe de Tau'ris n'avait pas d'autre choix que de s'éclipser le plus rapidement possible. Ce fut donc Daniel Jackson assisté par le Docteur Andrews qui se chargèrent de maîtriser la peur de Chaka. D'une parce que lui connaissait bien les Unas et que le tempérament plutôt calme du médecin étaient les meilleurs moyens de calmer le jeu. Jackson sentait ses hommes suffisamment tendus comme ça mais jamais il n'aurait cru que Chaka puisse tout gâcher en prenant ainsi peur.


"- S'il vous plaît. Ne le blâmez pas trop. Chaka est terrifié, il a vu tous ses proches se faire torturer par les armées de Sokar enfin il n'y a plus qu'à espérer que l'on ne se soit pas fait repérer."

C'était peine perdue mais l'espoir devait néanmoins être maintenu. Guidé par l'historien, le groupe hétérogène de Terriens se dirigea vers le Nord, évoluant dans de vastes prairies inondées par l'éclatante lumière du soleil. Comme l'avait suggéré le Lieutenant-Colonel, l'équipe évoluait désormais en ville Indienne, Boba Fett en premier tout simplement parce qu'il était le plus gradé et donc le responsable du groupe, il était suivi de prêt par Chaka, Daniel Jackson, l'interne Andews, les soldats Wells et Lekaterina. Le Major Paul Davis assurait l'arrière garde car il était le second dans la chaîne de Commandement.

"- Nous étions censés retrouver un groupe de Unas rebelles qui nous conduira directement au camp où sont retenus les prisonniers. Le point de ralliement est une caverne située de l'autre côté de ces collines là-bas." Dit le docteur Jackson en désignant quelques monts épars se découpant dans la brume au Nord de leur position."- Je ne suis pas en mesure de donner des ordres dans cette mission, Lieutenant-Colonel mais je pense qu'établir notre camp de base là-bas est la meilleure solution. Une attaque à l'aveugle ruinerait nos chances."

Les Terriens n'étaient peut-être pas l'espèce la plus intelligente de l'univers mais les gradés du SGC avaient tout de même un minimum de jugeote, tous comme les autres membres du groupe d'ailleurs. Un à un, ils approuvèrent les dires de l'archéologue tout en se remettant lentement en chemin. Aucun des Tau'ris n'avaient prévu de faire de la randonnée et malgré leurs soupirs de lassitude, aucun de se plaignit. La marche dura deux bonnes heures avant qu'ils ne parviennent au pied des collines caillouteuse. Devant la difficulté de l'ascension, les humains ne purent s'empêcher de pester contre la mission se demandant si on les avait engagé pour se battre ou bien faire du tourisme. Nathalie Wells manqua même de tomber bras en avant car la semelle de sa chaussure avait dérapé sur le sol gravillonné. Elle fut rattrapée in extrémis par le première classe Russe Lekaterina qu'elle remercia brièvement. Seul Chaka semblait gravir les collines avec une facilité déconcertante, après tout il demeurait un autochtone de ces lieux. A croire qu'il l'avait exprès de les entraîner dans les chemins les plus difficiles, c'est ce que pensait en ce moment même l'ensemble du groupe de Terriens.

Après plusieurs mètres de galère, Chaka désigna l'entrée du grotte dans une onomatopée incompréhensible pour les Tau'ris. Tous se sentirent soulagés d'être parvenus à leur peine. Ce n'était pas non plus le bon moment pour souffler car le Major Davis venait de repérer un groupe de Jaffas dissimuler derrière un gros rocher. Une embuscade ? Dommage pour l'ennemi qui s'était fait repéré sans le savoir. Vif comme l'éclair, Fett se rua sur Chaka pour le mettre à l'écart. Une nouvelle alerte et s'en était fini d'eux. Le Unas fut donc mis à l'écart avec l'archéologue tandis que l'équipe de sauvetage se préparait au combat. Les Jaffas étaient au nombre de dix, la meilleure tactique était de tous les encercler et de faire feu, des militaires bien organisés et bien coordonnés prendraient facilement le-dessus.

Dès qu'il furent sous en position adéquate pour attaquer, Fett et Davis donnèrent leurs ordres, coupant rapidement court à la menace Jaffa. Quelques minutes s'écoulèrent après les derniers coups de feu. Tous les Jaffas avaient péri, côté Terrien seul le première classe Russe avait eu le bras érafle par une décharge à énergie. Le docteur Andrews s'était d'ailleurs précipitée pour lui donner les premiers soins. Rien de très grave, le jeune militaire était pleinement opérationnel. Wells héla ses amis lorsqu'elle aperçut plusieurs visages inconnus au niveau de l'ouverture de la caverne. Des êtres similaires à Chaka en tout point armés de lances primaires les regardaient d'un œil tout aussi curieux que méfiant. sûr que le comité d'accueil aurait pu être plus sympathique et surtout plus utile car aucun n'était venu porté main forte aux Terriens durant cette bataille, comme quoi les Unas ne se battaient que dans leur propre intérêt.

Chaka et le Docteur Jackson intervinrent aussitôt pour ne pas que la situation ne s'embrouille davantage. Les explications terminées, les humains furent tous conviés à rejoindre la caverne où ils purent tous se reposer. Un Unas de basse caste leur apporta même un peu d'eau ainsi que d'une nourriture composée de salades et de limaces. Pas très glorieux mais c'était apparemment tout ce que le malheureuse créature avait à leur proposer. Alors que chaque membre prenait quartier libre, une autre discussion s'engageait entre l'archéologue et la tribu Unas. Blasés de ne rien comprendre, le groupe attendait passivement de recevoir les explications. Après un dernier signe de tête affirmatif, Jackson revint vers ses alliés.


"- Il semblerait que le nombre de prisonniers augmente de jour en jour. Il nous faut donc agir vite. Je tiens ces informations de la bouche d'un Unas prisonnier qui est parvenu à s'échapper miraculeusement. Sokar ne se contente pas de les asservir, il use de tortures pour parvenir à ses fins. Si nous ne parvenons pas à sauver ces Unas, Sokar aura bientôt un contrôle total sur eux ainsi que sur toutes les mines de Naquadah. Docteur Andrews, vous me demaniez des informations concernant la physiologie des Unas, je n'en ai aucune idée car je ne suis pas médecin par contre j'aurais besoin de vous pour soigner ce Unas miraculé. Les autres, je vous conseille de prendre une bonne nuit de repos, la guerre est imminente."


L'historien laissa donc le reste du groupe en compagnie de leur feu de camp et de leur pseudo repas tandis qu'il embarquait l'interne avec lui en lui expliquant brièvement les diverses plaies que comportaient la créature. Eiden en avait des frissons dans le dos rien qu'en y repensant, le mot torture elle ne pouvait plus l'entendre depuis qu'elle y avait elle-même été confrontée face au vil Dieu scribe Savarog. Durant ces quelques heures de repos bénéfique, le responsable de l'opération en profita pour prodiguer les derniers conseils ainsi que les dernières stratégies à mettre en œuvre pour la bataille du lendemain. Après tout, Fett n'avait que deux objectifs : la victoire et ramener tout le monde, c'était très simple mais encore fallait-il être en mesure de le faire.

HRP : Si je n'ai pas décris la bataille entre vous et les dix Jaffas c'est normal tout simplement parce que je vous laisse carte blanche pour les éliminer. Ne vous battez pas trop quand même pour chaque Jaffa Rolling Eyes. Vous êtes 5 sans Jackson et le Unas et y a 10 ennemis xD. Je vous laisse jusqu'à jeudi. Bonne chance x).
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Ven 9 Avr - 23:48

Une débandade. A peine que j’avais donné mes ordres que Chaka s’affolait. D’accord, il y avait un petite dizaine de jaffas au loin, mais ils étaient loin justement ! Décidément, je n’avais jamais de chance lors de mes missions. A chaque fois il y avait un pépin.
Depuis la porte je ne savais pas si les jaffas nous avaient repérés, mais en tout cas il fallait bouger au plus vite, pour conserver notre discrétion, si il nous en restait encore un peu.


-« Calmer le Jackson ! Jaffas droit devant à 300 mètres environ. On se barre de là ! »

Par plusieurs gestes successifs, j'indiquais la direction opposée à celle des jaffas. Nous nous écartions vite fait de la zone de la porte. Je pris la tête du groupe, suivit de Chaka et Jackson. Jackson nous expliqua que chaka avait des horreurs commises par les jaffas. Mouai. N’empêche qu’il pourrait éviter de s’affoler.
Ce même docteur se renseigna auprès de chaka pour savoir quelle direction nous devions prendre. Il nous indiqua plein nord. Jackson nous informa qu’a l’origine un groupe de Unas rebelles devait nous attendre près de la porte. En espérant qu’ils n’avaient pas finis en bottes et sac à mains. Puis, il précisa que le point de ralliement se trouve dans les collines au loin.


-« Et bien en avant pour une petite ballade. Et comme vous l’avez suggéré docteur, on va placer notre camp dans ces grottes, mieux vaut la bas que dans une cellule de ha’tak. »

Nous marchions à travers plusieurs clairières, sans croiser le moindre ennemi. Tant mieux, cette randonnée me tapait sur le système, à la prochaine mission de ce genre, je fait venir ma jeep. Ras le cul de la marche à pied. On avait des hummers en Irak. Là on était même pas foutu d’avoir un VTT. Ca aurait été nettement plus chouette.
Je commençais à envier Turner. Le cul au chaud sur un fauteuil de vaisseau, juste à appuyer sur des boutons.


*C’est toujours les mêmes qui s’amusent… *

En tout, ça avait pris deux bonnes heures, rien que pour atteindre les collines. Les tas de cailloux géants je devrais dire. Merde. Si j’avais su, j’aurais pris des cours d’alpinisme. Nous nous mettions donc à grimper. Le seul qui semblait s’amuser ici était Chaka, sinon, tout le monde en chiait. Un bruit de glissade se fit entendre, je me retournais pour savoir de quoi il en retournait. Juste Wells qui avait dérapé. Une chance que Lekaterina avait des bons réflexes.
Puis l’ascension continua. Plus tard, Notre humble guide grogna quelques mots. Il pointait de ses griffes une grotte.


-« Pas trop tôt… »

Soudain Davis nous alerta de la présence d’une patrouille ennemie. Sans attendre, je plaquais Chaka sur le coté. Il n’avait rien remarqué, et si il avait pousser un autre grognement, on était repéré. Et qu’est-ce qu’il puait ! Le laissant dans son coin avec son odeur, j’observais le groupe de jaffa.
Ils étaient une dizaine, a quelques dizaines de mètres devant nous, cacher derrière un rocher. Mouai, plus qu’a les buter.


-« On a dix jaffa la bas. On va les encercler comme on peu. Jackson et Chaka vous restez ici. Wells et Andrews avec Davis, vous les prendrez par les bas. Alek et moi on va par le haut. On fait discrètement et à mon ordre, on ouvre le feu. Pas de prisonnier ! On se déploie. »

Je fis signe à Lekaterina de me suivre. Nous prenions un peu de hauteur tout en essayant de rester camouflé. Puis nous nous approchions discrètement de la positions des jaffa. A à peu près trente mètres de distances, je levais mon poing. La position était parfaite, on était en surplombs par rapport à eux. Et coup de bol, leur nombre n’avait pas augmenter.
Je jetais un petit coup d’œil au group de Davis en contre bas. Ils semblaient près eux aussi. Lentement, j’épaulais mon arme avant d’enlever la sécurité.


-« Feu ! »

J’appuyais sur la détente. La détonation retentit. Je réarmais mon fusil pendant que les autres ouvraient le feu. Les jaffas pris par surprise n’eurent pas le temps d’organiser leur défense. Quelques uns commencèrent à tomber. Un Jaffa s’écarta du groupe. Il fut stoppé net par une nuée de plombs concoctée par mes soins. Quelques minutes plus tard, tout le groupe ennemi était aligné. Je me relevais faisant signe aux terriens de se regrouper.


-« Du bon boulot ! On rejoint Jackson et Chaka. »

Pendant que je réintroduisais quelques cartouches dans mon arme, je vis Andrews s’occuper de Lekaterina, qui avait été blessé durant l’embuscade. Mais je ne me faisais pas de soucis, c’était un solide gaillard. Wells nous appela, désignant la grotte. Des Unas apparaissaient, et ils semblaient curieux.
Une fois que nous avions rejoint Daniel, celui-ci s’empressa de dialoguer avec les unas en compagnie de Chaka. Puis il revint en nous annonçant que nous étions les bienvenues dans la grotte.

-« Tant mieux, en espérant qu’aucun d’eux ne me reconnaisse. »

Puis nous nous joignions à la tribu autour d’un feu de camp. Jackson restait toujours à dialoguer avec les unas. Nous on buvait de l’eau croupie et examinions une salade de limace. Plutôt appétissant. Je pris un des gastéropodes entre mes doigts et je l’examinais. Il était encore vivant, ses antenne molles bougeaient, et son corps violet rayés de noir se tordait dans tout les sens.

-« Davis t’en veux ? Moi je vais manger l’herbe …»

Je posais délicatement la limace sur son lit de salades et je pris une feuille. Je la mis dans ma bouche, mastiquant fermement. Pourquoi je n’avais pas pris des rations ? Ne serait-ce qu’un misérable biscuit de guerre…

-« Ca à le gout d’épinard, et elle est peu rassie. »

J’avalais la dernière bouchée. Puis Jackson nous rejoignit. Il nous expliqua que le nombre de prisonniers augmentait sans cesse et que nous devions agir au plus vite. Ca sentait encore le plan d’attaque improvisé tout ça. Puis Jackson s’éclipsa avec Andrews.

-« Je vous jure que quand on sera rentré, je m’enfilerai un énorme steak… »

Puis je plaçais mon sac en dos comme un oreiller pour pouvoir m’allonger, avant de m’endormir mon spas 12 serré contre moi comme si c’était le doudou de mon enfance.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Wells
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 1301

Arrivé au SGC : 10/04/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26
Profession:
๏ Expérience:
15/3200  (15/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Dim 11 Avr - 1:02

Peut-être le spectacle de cette créature robuste, avec sa langue qui pointait entre ses lèvres, en train de s’agiter à cause de la présence de Jaffas à bonne distance présentait-il un élément comique ; elle avait connu beaucoup gens qui se seraient esclaffés. Pour sa part, elle retint sa respiration. La panique irradiait de la créature comme la chaleur d’un feu, et ravivait chez Nathalie des souvenirs d’enfance longtemps demeurés enfouis. Elle sentit une rupture se produire en elle, un mur se briser qu’elle avait dressé entre Chaka et elle à cause des différences qu’elle percevait entre eux ; il était primitif, contrefait, sans raffinement, mal fini et malodorant – et aussi peu à sa place dans ce paysage splendide qu’elle quand elle était la peste du village qui saccageait les champs pour se faire remarquer.
Le docteur Jackson réussit à calmer la bête, et expliqua au Colonel Fett l’endroit où ils devaient se rendre. Bien plus loin au nord. Sans plus attendre l’équipe se mit en route, toujours en file indienne, vers la grotte où ils camperaient. Nathalie, derrière l’infirmière et devant Aleksandr Lekaterina, marchait d’un pas tranquille et respirait au gré de la brise.
La lumière du soleil passait à travers la cime des arbres d’une façon surprenante. Ou du moins, la flore était étonnante : les feuilles n’étaient pas totalement opaques ce qui créait milles reflets et raies de lumière différentes. A travers cette beauté et cette nouveauté, Nathalie avait du mal à retenir son esprit vagabond ; néanmoins elle le gardait fixer sur l’instant présent. Ses yeux sondaient chaque recoin de cette délicieuse forêt.
Au bout de deux heures de marche, ils arrivèrent au bas d’une colline qui n’avait plus rien en commun avec la forêt d’où ils sortaient. Déjà le versant qu’ils devaient monter était à l’ombre, et ensuite la verdure n’était que très peu présente, et en cela on passait d’un paysage lumineux et vivant à un autre morne et mort. Bon présage.
L’escalade ne fut pas une partie de plaisir ; même avec l’habitude de ses jeunes années et ses bonnes rangers, Nathalie avait l’impression de faire du surplace. Elle fut rassurée en voyant que tous étaient dans la même galère sauf peut être la créature qui survolait presque le sol caillouteux. Vint alors le moment inévitable : celui de sa chute. Elle sentit tout d’abord les petits cailloux glisser sous sa semelle, ensuite, comme toute crétine qui se respecte, elle eut le réflexe de base et ses bras brassèrent l’air comme si elle espérait pouvoir s’accrocher à quelque chose d’invisible, et enfin, elle bascula… Dans les bras du soldat Lekaterina. Elle lui adressa un sourire gêné.


« Ce n’était pas voulu. Rassurez-vous. » Dit-elle en se relevant. « Bien que je suis tout à fait le genre de femme à faire ces sales coups pour tomber dans les bras d’un bel-homme. »

L’ascension reprit durant un bon quart d’heure, jusqu’au moment où Chaka pointa de son gros doigt l’entrée d’une grotte. Mais ils restèrent pourtant plantés là… Davis avait apparemment repérer des Jaffas derrière un imposant rocher qui avait une drôle de forme : celle d’un mammouth rabougri. Nathalie resserra sa prise sur les poignées de son SIG SG-552 et attendit les ordres.
Nathalie devait donc allait avec le Major Davis et Eiden. Elle les suivit à pas de loups.
*Cette fois pas question de tomber comme une gourde. Ce terrain je suis sencée le maitriser les yeux fermés.* Ils descendirent légèrement en contrebas tandis que les autres montaient, et ils durent passer sur des éboulis. Cette fois, sur un léger signe de Davis qui voyait Nathalie confiante, elle passa devant. Chacun de ses pas était maitrisé, et elle se retrouva rapidement derrière les jaffas, le ventre à terre, le doigt sur la gâchette. Le major était légèrement plus à sa gauche, et Eiden encore un peu plus à sa gauche. Les jaffas étaient encerclés, l’assaut pouvait être donné.

‘Feu !’

D’un geste uni, elle se redressa – un peut trop brutalement d’ailleurs, ce qui faillit l’entrainer dans la chute d’éboulis qu’elle avait créé – et ouvrit le feu. Elle tira de petites rafales pour économiser le peu de balles qu’elle avait dans son chargeur, et elle tua les deux jaffas les plus proches d’elle. Un troisième allait lui tirer dessus mais Davis la sauva in extremis. Un signe de tête pour le remercier et le combat reprit, bien qu’il fût bref.
Elle rejoint le groupe, comme le colonel l’avait demandé, et passa en coup de vent aux côtés de Davis en lui murmurant un ‘Merci’, avant d’aller se placer derrière Daniel Jackson. Là, un bruit attira son attention. Quelque chose bougeait dans son dos, dans la grotte. Elle se retourna d’un bloc, prête à tirer pour abattre ce qui se trouvait derrière elle.
*Juste des Unas… Respire.* Aussitôt pensé, aussitôt fait. Elle prit une grande inspiration et s’adressa aux autres.

« On est pas seul. »

Elle recula pour laisser Jackson et Chaka discuter avec les autres Unas. Elle se mit plus en retrait encore, et se trouva un coin tranquille à quelques mètres des autres, au bord d’une falaise. La vue était splendide : les forêts et les plaines verdoyantes étaient sous l’emprise d’une légère brise et étaient éclairées obliquement ce qui rendait une image d’une nature vivante. En utilisant ses jumelles elle put distinguer la Porte des Etoiles au centre d’une petite clairière. *Pas mal … pas mal… Bon, faut que tu bouges. Si tu peux voir aussi loin, on peut aussi te voir à coup sur.*

Nathalie rejoint alors le groupe et entra dans la grotte avec eux. Ils avaient à leur disposition de quoi se nourrir et de quoi boire autour d’un feu. Lorsqu’elle vit ce qu’était les mets proposés par les Unas, elle sortit de son sac des barres de céréales et les déposa devant elle.
« Vous en voulez ? » Demanda-t-elle au groupe de terrien qui paraissait tout autant réticent qu’elle à manger des limaces. « J’en ai pris un bon paquet, servez-vous. » Elle leur fit un sourire chaleureux, s’adossa confortablement à une paroi rocheuse et chercha la meilleur position possible pour faire un petit somme.


(Surement quelques fautes. Je me relis demain =) )


Dernière édition par Nathalie Wells le Ven 16 Avr - 22:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Dim 11 Avr - 18:14

Même si le soldat Lekaterina lui avait chuchoté la réponse elle était contente malgré tout qu'il lui ait répondu la rassurant sur son état physique mais aussi son moral, de toute façon dans l'histoire c'était plutôt elle qui aurait besoin de soutien pas lui parce qu'elle n'était toujours pas prête à être confronté aux Jaffas, du moins c'est ce qu'elle croyait. Quoi qu'il en soit ils avancèrent donc en file indienne et placer comme elle était elle ne pouvait que se sentir à l'aise et en sécurité sauf que le Unas, Chaka fit une sorte de crise de panique ou quelque chose du genre et Eiden fut obligé d'intervenir avec l'aide du Docteur Jackson juste parce qu'on lui en avait donné l'ordre et pourtant elle ne savait pas du tout quoi faire pour le faire se calmer ne connaissant pas du tout cette race d'extra terrestre et encore moins comment il pouvait fonctionner. Elle fit de son mieux pour le calmer tant par les mots que par le douceur de son regard même si dans le fond sa crise de panique lui avait quelque peu foutu les boules à elle aussi, elle faisait de son mieux pour ne pas le montrer. Elle n'aurait pas voulu qu'il les fasse repérer donc forcément elle fit tout ce qu'elle pu pour qu'il se calme et lorsque ce fut fait elle souffla à fond, retrouvant un peu de sérénité maintenant qu'il avait retrouvé ses esprits.

Elle reprit donc ensuite sa place dans la formation et continua d'avancer tout en faisant attention à ce qui se passait à côté car visiblement ils étaient attendu que ce soit par des alliés de Chaka ou carrément des Jaffas alors il ne devaient pas se faire repérer et donc elle ne parla pas bien qu'elle aurait aimer pouvoir discuter un peu histoire de passer le temps parce que mine de rien ils marchèrent durant un long moment avant d'arriver dans un autre décor montagneux et gravilonneux cette fois-ci. Une sorte de colline d'après ce qu'elle compris ils n'étaient pas loin d'arriver à bon port mais encore fallait t'il que leurs jambes les y conduisent. Eiden était un peu fatiguée elle aussi par toute cette marche et la montée fut difficile, elle remarqua l'espèce de chute du soldat Wells et compris qu'elle devait faire attention elle aussi, par manque d'habitude elle ne voulait pas faire la même chose et chuter bêtement au risque de se faire repérer.
Juste après ça Davis donna l'alerte ayant repérer un groupe Jaffa un peu plus haut qui devait les attendre et ce fut dans le calme et dans un silence impressionnant qu'elle suivit son groupe obéissant une fois de plus aux autres. Doucement, faisant attention à chacun de ses gestes Eiden se mit en position et attendit l'ordre de tirer, l'idée d'abattre des gens comme ça par surprise ne lui plaisait pas trop mais bon c'était eux ou elle alors elle préféra que ce soit eux. Donc lorsqu'elle entendit l'ordre de tirer elle le fit sans trop réfléchir, tirant plusieurs balles dans la direction d'un Jaffa juste devant elle à plusieurs mètre elle fut surprise de voir que ses tirs firent mouche et qu'elle l'abattit sans trop de problème et pour les suivants tout ce fit pratiquement de la même manière. Une fois le groupe hors d'état de nuire ils rejoignirent les autres et elle remarqua que Alek se tenait le bras et donc elle accourut vers lui pour voir ce qui n'allait pas et faire son travail de médecin. Otant son sac à dos dans lequel se trouvait tout son nécessaire médical, déposant son arme à terre elle entreprit de regarder la blessure.

"C'est pas trop grave, je te fais vite fait un pansement et on repart."

Eiden n'avait pas envie de rester ici à découvert de cette façon alors les premiers soins furent rapidement donnés afin qu'ils puissent continuer leur chemin. Un léger bandage sur la blessure après avoir arracher les morceaux de tissus qui pourraient infecter la chair par leur contact, une légère piqure d'antibiotique et le tour serait jouer. Un sourire pour tenter de faire oublier la piqure qui n'était jamais vraiment agréable et elle ne pu s'empêcher de serrer tendrement sa main alors qu'elle était en train de ranger tout son nécessaire, espérant juste que personne n'aurait rien remarquer, elle en avait ressentit le besoin autant pour elle que pour lui.
Elle remit son sac au dos et reprit son arme, se releva puis rejoignit les autres avec Alek, d'ailleurs ils n'étaient plus seuls, les Unas les avaient rejoint et y'avait pas mal ce qui mit Eiden un peu mal à l'aise ils n'avaient pas tout le même regard que Chaka vis à vis d'eux. Après plusieurs longues secondes à attendre Jackson revint vers eux et leur fit comprendre qu'ils pouvaient les suivre sans craindre quoi que ce soit mais au lieu d'y aller avec eux elle fut inviter à suivre Jackson pour soigner un Unas blessé d'après ce qu'elle comprit.

Le Docteur Jackson lui parla de torture, ce qui serait à l'origine de ses blessures et elle sentit des frissons lui parcourir l'échine, rien que cette idée la mettait mal à l'aise, la torture Goa'uld c'était terrible autant pour les humains que pour n'importe qui d'autre. Le Unas avait de mauvaises blessures et Eiden mit un certain temps avant de parvenir à soigner, refermer, nettoyer les plaies et tout ceci dans la pénombre d'une grotte vraiment pas idéal pour travailler mais bon elle n'allait pas se plaindre.

Lorsqu'il fut soigner, enfin autant que possible, elle resta un peu vers lui pour vérifier que tout allait bien et ensuite elle rejoignit les membres de son groupe pour se reposer un peu, tout ceci l'avait complètement épuisé.
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Jeu 15 Avr - 13:15

Le crocodile commença soudainement à s'affoler. Personne ne comprit exactement pourquoi cet affolement soudain. Enfin, pas longtemps car au loin, des jaffas venaient dans leur direction et le Lieutenant-Colonel donna ses ordres rapidement. Dégager de là. Question discrétion avec ce Unas, on repassera. D'ailleurs, Aleksandr se demanda si c'était une bonne chose de collaborer avec ses bestioles. Il fallait savoir se faire tout petit et ce n'était pas visiblement le cas pour Chika ou Chaka, le russe ne se souvenait pu. Enfin, le Docteur Jackson et Eiden peinaient à maîtriser la peur du crocodile et Fett ordonna d'avancer vers le Nord.

Jackson expliqua qu'ils étaient censé retrouver un groupe de Unas rebelle. Et avec le bout de son doigt, il indiqua approximativement l'endroit. Le Russe était plutôt bon pour évaluer les distances et là, il savait qu'ils allaient marcher un bon moment. Bon bah, un peu de marche ne leur fera pas de mal. Mais si Aleksandr aurait voulut faire de la randonné, il serait resté au SGC. Enfin bref, le groupe se mit en marche l'un derrière l'autre. La marche était silencieuse, personne ne semblait daigner vouloir discuter. Peut être que chacun appréhendait ce qu'il suivait ou bien étaient ils tous dans leur pensé ? Le russe n'en savait rien et il ne voulait pas briser ce silence. Après tout, rien de mieux que d'entendre le vent souffler sur les feuilles et les chants des animaux environnant pour être apaisé.

Toutefois, le russe revint rapidement à la réalité en voyant un colline assez raide. Ce fut avec une légère mine que Jackson annonça qu'il fallait monter. Chacun souffla un bon coup, après avoir marché des heures, personne ne s'attendait à finir pour une bonne colline bien sinueuse. L'un après l'autre, ils montèrent la colline avec une certaine difficulté. Ses petites cailloux n'aidaient en rien la progression des terriens et rendait l'ascension plus dangereuse... Soudain, un bruit devant lui, le russe leva les yeux et vit la jeune femme devant lui en train de tomber. Aleksandr la rattrapa, il serait dommage qu'un aussi beau corps soit abîmé. Il aida Wells à se remettre en place avant qu'elle celle ci lui dit...


-Ce n’était pas voulu.Rassurez-vous. Dit-elle en se relevant. Bien que je suis tout à fait le genre de femme à faire ces sales coups pour tomber dans les bras d’un bel-homme.
-Faites attention. Prochaine fois, c'est pas sûr qu'un bel-homme vous remarque.

Et l'ascension reprit de nouveau. Le russe vit d'ailleurs que tout le monde galérait, enfin sauf Chaka qui semblait maîtriser l'ascension mieux que n'importe quel humain. Mais au final, tous parvint au somme et ce fut avec une certaine joie que le russe souffla un bon coup. Il ne fera pas ça tout les jours. Mais pas le temps de se reposer. Visiblement, des ennemis avaient été repérer. Pour éviter d'attirer l'attention, Jackson et Fett emmena dans un coin le crocodile. Puis le Lieutenant-Colonel donna ses ordres. Aleksandr devait le suivre et au dessus du rocher pour les massacrer. Le russe suivit discrètement son supérieur. Il attrapa son 9mm étant donné qu'il était trop prêt des ennemis pour utiliser son fusil sniper. Puis, l'ordre d'attaquer fut donné. Le russe tira sur le premier jaffa qu'il vit et il lui fallut trois balles pour en venir à bout. Soudain, il ne pourra le dire comment et d'où cela était arrivé, un tir le frôla le bras. Aleksandr n'avait pas grand chose mais il venait d'être touché. Il avait une bonne étoile car ce tir l'avait frôlé de très prêt.

Avec Fett, il descendit de leur position et Eiden se précipita vers le Soldat pour venir immédiatement le soigner. Elle s'empressa de lui donner les premiers soins, même trop vite. La vie du Soldat n'était pas en danger et donc, elle avait tout son temps pour le soigner. Le Soldat Wells indiqua ensuite que d'autre Unas faisait leur apparition et le russe les vit en tournant la tête. Les soins finit, il rejoint le groupe avec sa chère Eiden. Le groupe pénétra à l'intérieur de la grotte. L'endroit ressemblait à des cavernes comme dans le temps de préhistoire sauf que là, les Unas possédaient des armes à énergies. Jackson commença à discuter avec les crocodiles et le russe se mit à l'écart en compagnie du reste du groupe. On leur avait apporté de la nourriture mais rien de bien appétissant. Aleksandr se plaça non loin des ses coéquipiers et n'attendaient plus que Eiden revient. Ils auront du temps pour discuter un peu ensemble tout en évitant d'attirer les soupçons.

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Dim 18 Avr - 21:44

Paul qui était arrivé juste après le Unas c'était mit en couverture. Il n'avait pas vraiment repéré de groupe Jaffa, même si certains se fessait entendre non loin. Le groupe de terrien n'allait pas non plus tarder à se faire entendre, avec tous le bruit que Chaka fessait. Alors que Jackson et Andrews essayaient de le résonner, le Major se tenait prêt à tiré en cas d'attaque...mais cela n'arriva pas. Chaka fini par ce taire et le groupe se mit en route. Alors que le Lt-Colonel ouvrait la marche, Paul, lui, la fermait. En tant que second, c'était son rôle. Davis n'aimait pas trop ce rôle et cela fessait longtemps qu'il n'avait plus fait de mission, avec un gradé au dessus de lui, habitué à prendre les décisions du groupes, il devra se retenir un peu, mais il connait bien Boba Fett, ils sont tous les deux pareils.

Marchand dans de vaste prairie, la chaleur rendait l'exercice encore plus difficile. Après deux heures, où le Major avait bien fait attention au arrière de l'équipe, celle-ci arriva au pied de colline caillouteuse. Davis en avait plus que mare de ses missions avec des marches interminables et obstacles à franchir. Vivement qu'il tomba sur une planète ayant un moyen de locomotion moderne, autre que la marche.

Franchissant la colline, assez rapidement, même si il été un peu essoufflé, mais avait tous de même une bonne condition physique, il eût un léger sourire discret, lorsqu'il vue Nathalie tombé. En plus, il était juste derrière elle et Aleksandr, il été donc en pôle position, pour voir le magnifique derrière de celle-ci ! Et oui, n'importe où, rien n'échappe au yeux vicieux du Major.

Au sommet de celle-ci, alors que Chaka désignait l'entrée de la grotte, celle du point de rendez vous, Davis observait les alentours et vue un groupe de dix jaffas. Doucement, il dit :

Jaffa à neuf heure.

Avec Nathalie et Eiden, il se dirigea vers eux.

Wells à droite de moi et Eiden à gauche. Au signal, on tir.

Lorsque Fett cria au feu, le Major fît signe aux deux femmes de tir en même temps que lui. Les jaffas surprirent de l'embuscade des terriens, tombèrent rapidement sans résistance. Seul, le soldat russe se fît touché. Paul se dirigea vers Eiden et demanda :

C'est pas trop grave docteur ?

Celle-ci répondit que non. Aussitôt, ses yeux se retournèrent vers l'entrée de la grotte, où plusieurs Unas y étaient. A la vue de ses images, ceci rappelait de mauvais souvenir au Major, mais il fît confiance à Daniel.

Entrant dans la grotte et prenant le repas qu'on lui servit, le Major, sans recevoir d'ordre, se posta prêt de l'entrée. On ne sait jamais avec ses jaffas dans le coin et aussi avec les Unas ! Paul allait dormir avec un œil ouvert. Tous en écoutant les paroles de Jackson, il refusa poliment la nourriture de Fett, ayant déjà du mal à mangé la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Lun 19 Avr - 15:00

Après un "maigre" repas si l'on pouvait toutefois appeler ça un repas bien sûr ! L'équipe du SGC s'endormit à même le sol dur de la grotte. Malgré le fait que les Unas montèrent la garde toute la nuit, le sommeil ne fut pas facile trouver pour un bon nombre de Terriens. Si d'un côté les journées étaient chaudes voire étouffantes, les nuits étaient particulièrement glaciales. Les membres du groupe durent son se rapprocher les uns des autres tout en cherchant éventuellement de quoi se couvrir dans leur sac pour échapper à ce courant d'air si désagréable.

De leur côté, les Unas ne semblaient pas se plaindre de leur sort. A dire vrai, ils étaient tous habitués à la rudesse du climat de leur monde d'origine. Quand à leur peau d'écailles, c'était un redoutable atout pour se protéger des grosses chaleurs comme du froid. Tâchant de rester silencieux pour permettre le repos des guerriers Terriens, Ils se contentèrent de faire leur tout en maintenant convenablement activé les flammes du foyer prises dans une éternelle danse dans l'âtre embrasé.

A l'aube, ce fut le Docteur Daniel Jackson qui réveilla chacun des membres présents pour cette opération. Le réveil fut d'ailleurs particulièrement difficile surtout pour les diverses courbatures désagréables que connaissaient actuellement les membres du SGC. La nuit avait eu beau paraître longue, ils avaient dormi peut-être que quatre heure, tout au plus. Debout devant la porte avec deux autres Unas comme escorte, Chaka semblait comme figé. Peur, appréhension ? Ou était-il simplement pressé de prendre les armes ? Personne ne le savait vraiment surtout que personne ne se posa vraiment la question non plus. Les Terriens n'étant pas là pour veiller aux états d'âme des extraterrestres, ils avaient suffisamment à faire comme ça. Après avoir revérifié leurs équipements, le groupe de Boba Fett reprit sa route en direction du Nord, précédés par le trio de Unas cette fois-ci. Personne n'avait fait d'objections mais les Terriens n'en pensaient pas moins, s'ils étaient repérés à cause des Unas trouillard, ce serait retour improvisé à la case Terre ou cercueil avec moins de chance...


"- Chaka dit que nous sommes plus très loin du camp des prisonniers. Restez donc sur vos gardes."
Déclara l'historien après avoir échanger quelques bribes, pourtant incompréhensible à l'oreille des autres membres de l'équipe, avec le Unas.

La pression semblait avoir monté d'un cran chez l'équipe de sauvetage. Surtout lorsque l'interne Andrews avait levé les yeux au ciel pour distinguer l'ombre d'un vaisseau de type Alk'esh. Un transport de troupes planant au-dessus de leur tête, cela ne semblait guère rassurer les deux gradés du groupe. Aussitôt la décision de changer de trajectoire fut ordonnée par le Lieutenant-Colonel, en longeant le flanc des montagnes sinueuses, l'exercice serait peut-être plus périlleux et éprouvant mais au moins, ils auraient moins de chance de se faire repérer. Au bout de quelques minutes d'ascension, de nouveaux râles s'élevèrent au sein de l'équipe Terrienne, tous avaient désormais la randonnée en horreur. Lorsque le soldat Wells aperçut une petite cascade en amont, une décision commune de faire une petite pause fut décidée.




Après s'être désaltéré les uns après les autres dans une ambiance plutôt joviale pour changer de la morosité habituelle, le groupe reprit sa route en direction des terres brumeuses du Nord. Après pas loin d'une nouvelle demi-heure de marche, la tête de cordée ralentit brusquement l'allure. Les trois Unas de tête semblant porter leur attention sur quelque chose. Jackson fit signe à ses alliés de venir le rejoindre et tous prirent position derrière les rochers, formant tous un arc de cercle pour que chacun ait une bonne visibilité.

Le spectacle qui s'offrait aux Terriens était désolant. Un groupe d'une quinzaine de Unas avait été réparti dans trois cages différentes, solidement gardées par plusieurs Jaffas armés jusqu'aux dents. Cinq autres créatures avaient les mains enchaînées et étaient poussés de force en direction de ces mêmes cages. Les plus hardis qui tentèrent de se rebeller contre l'autorité furent rués de coups de lance par les deux Jaffas qui les suivaient. Une scène bien accablante pour Chaka qui poussa malgré lui un cri de guerre pour aller droit au combat. Il fut d'ailleurs stoppé dans sa brillante idée d'attaque à l'aveuglette par le docteur Jackson. Pour l'équipe de Fett, la situation était d'un seul coup beaucoup plus rude qu'il ne l'aurait cru... Même à neuf, ils n'avaient tous aucun moyen de faire le poids face à la centaine de Jaffas éparpillés autour du camp des prisonniers. Fett avait poussé un long soupir alors que les autres Terriens s'étaient laissés glissés le long des rochers, en position assise pour trouver une solution.

"- Il ne faut pas rester ici. Ils vont finir par nous repérer." Suggéra Jackson. Sans plan d'avance, le groupe était foutu, ce qui avait déjà fait naître de nombreuses tensions dans le groupe. Tous en voulait à l'historien et aux Unas pour les avoir conduit dans ce guêpier sans solution de secours et aucun ne se priva pour leur faire des reproches. Le coup de gueule terminé, chacun se replongea dans sa réflexion pour donner ses idées. Fett proposa le nettoyage direct, aussitôt soutenu par le Russe Alexandr Lekaterina. De leur côté, les deux femmes espéraient quelque chose de plus discret. Même s'ils étaient tous de très bons soldats, leur sous-nombre finirait par les faire payer le prit fort. Le Major proposa donc un plan loufoque mais qui en y réfléchissant, serait la meilleure des solutions. Les objectifs étaient clairs, du moins pour les Terriens. Ils devaient neutraliser six Jaffas et voler leurs armes et armures pour se faire passer pour eux ! Quant aux Unas, ils se glisseraient simplement parmi les rangs, personne ne ferait la différence entre les rebelles et les prisonniers. Chaka était là pour avant tout gagner du temps et faire diversion.

"- J'espère que les femmes n'attireront pas trop l'attention sur nous." L'historien n'avait pas tord et n'était pas macho pour autant mais au sein des armées Goa'uld, les femmes Jaffas étaient de plus en plus nombreuses. Aux yeux de Sokar, c'était une servitude supplémentaire du coup non, aucun Jaffa ne serait en mesure de faire des railleries à ce sujet. Depuis leur position, ils guettèrent tous patiemment l'arrivée des ennemis tant attendus. De longues minutes s'écoulèrent mais bientôt, tous furent en vue de six cadavres qu'ils firent chacun disparaître avec un Zat après les avoir dévêtus. Ce fut donc six nouveaux "Jaffas" qui débarquèrent dans le camp comme si de rien n'était. Le contact de l'armure grise était particulièrement désagréable surtout pour les deux femmes, sans parler du casque trop petit ou trop grand qui ne tenait jamais sur la tête. Un plan, certes, complètement fou mais c'était pourtant la seule solution pour s'infiltrer dans le camp sans se faire remarquer. Après un long temps d'adaptation, tous avaient l'air de Jaffas décents, prêt à servir leur Dieu quoi qu'il arrive. Rapidement, les six silhouettes argentés soulevant chacun une lance se glissèrent dans le camp à la recherche d'information. Concernant la suite du plan, ils agiraient la nuit venue, c'était d'autant plus prudent.

HRP : Dans ce poste, je n'ai pas trop décrit vos actions. Pensez à vos émotions, décrivez la torture faites aux Unas prisonniers, bref quelques idées que je vous donne ce n'est pas obligatoire. Décrivez aussi votre ressenti une fois habillé en Jaffa car je veux voir ça xD. Boba, désolée mais tu retrouveras ton armure plus tard lol. Vous avez jusqu'à samedi.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Lun 19 Avr - 16:16

Encore ce cauchemar. Toujours le même. Le désert irakien, la colonne de hummers qui fonçaient à vive allure sur le village irakien. On avait tous ouvert le feu. L’odeur de la poudre et du sang, la vision des personnes hachées par les balles de 12,7mm. L’explosion de la bâtisse, le gamin qui en sortait horrifié et me suppliant. Moi, l’abattant froidement d’une balle dans la tête.
Puis, je me réveillais, sentant quelqu’un me pousser. C’était Jackson, il nous réveillait un par un. Il me fallut quelques secondes pour nous resituer. On était chez les Unas, dans une grotte.


* Mieux vaut ça que le désert irakien…*

Je me levais péniblement. Un frisson me parcouru tout le long de mon corps. Il faisait vachement frais ici ! J’empoignais mon SPAS 12, mettant la sangle sur mon épaule. Je jetais un coup d’œil à la sortie de la grotte, tout était calme et le soleil commençait à se lever. Une dure journée s’annonçait. J’aidais mes collègues à se relever, eux aussi mettait du temps à émerger, on avait pas du dormir longtemps.
Chaka nous attendait avec deux autres unas à la sortie de la grotte. Je les observais brièvement, ils semblaient assez terrorisé. Jackson m’expliqua qu’ils nous guideraient. Ils n’y avait plus qu’à espérer qu’ils ne feraient pas tout rater.


-« On se dépêche équipe SG, on a de la route à faire ! »

Une fois que tout le monde était prêt, nous partions en directions du nord, les unas nous précédant pour nous guider. Nous marchions donc, grimpant à travers les collines rocheuses. Décidément, j’aurais du passer mon brevet d’alpiniste. Les minutes paraissaient longues. Après quelques autres efforts, Jackson nous avertit que nous approchions du camp de prisonniers. On commençaient à toucher au but. En effet, un bruit sourd passa au dessus de nous. Je relevais la tête et je vis un Alkesh. On commençait à s’approcher du but. Mais mieux valait ne pas se faire repérer. Je fis signe, conjointement avec Davis, a notre équipe de longer tranquillement la colline et de ne pas faire de bruit. Puis nous continuions notre route tant bien que mal. Les efforts furent encore plus durs, jusqu’au moment ou Wells remarqua une cascade. Le moment était bien choisit.

-« Pause de 10 minutes, après on repart. Désolé chaka, mais on a pas la même endurance que vous. »

Avais-je fait à l’encontre des trois Unas. Je m’installais dans un coin. Plutôt je posais mes fesses lourdement chargées et je buvais dans ma gourde. Mon ventre commençait à crier famine et je n’avais pas de barre chocolaté sur moi. Même pas une limace. Je profitais de l’instant pour m’étirer. Puis les dix minutes étaient passés. J’ordonnais au reste de l’équipe de se remettre en route, on avait une mission à finir. Nous reprîmes notre route, les trois unas ouvrant la marche comme d’habitude. Il me tardait de botter le cul aux jaffas, j’en avais marre de cette foutue marche.
Une demi-heure plus tard, nos trois guides s’arrêtèrent net derrière un rocher. Jackson nous fit signe de les rejoindre. Une fois sur place, je pouvais me rendre compte que nous étions arrivés, à la vue de l’horreur qui sévissait en contre bas.


-« Putain… »

Des unas étaient enfermés dans des cages comme du bétail, et tellement serrer qu’ils ne pouvaient presque plus bouger. Dispersé sur tout le camp, des jaffas maltraitaient des unas rebelles, les exécutants selon leurs envies. On se croyait à Dachau. La situation devenait beaucoup plus compliqué que je ne le pensais. Il devait y avoir une bonne centaine de jaffas sur tout le camp. A un contre dix, on perdait d’avance.
Nous nous regroupions derrière les rochers, Jackson nous suppliant d’intervenir
.

-« T’es bien gentil, mais on est un dans la merde là. Ils sont un poil plus nombreux que nous. Et je doute que foncer dans le tas soit une solution, même si ça me plairait. »

Les autres membres en profitèrent pour exposer leur vision des choses, sermonnant Jackson par moment. Puis Davis eut une idée brillante. Buter six jaffas, prendre leurs armures et on infiltrait le camp. Totalement déjanté mais il n’y avait pas mieux à faire. Jackson fit une petite remarque sur les femmes chez les jaffas.

-« De toute façon on a pas le choix. Maintenant, il faut trouver des armures. »

Oui il n’y avait plus que ça à faire. Il suffisait de tendres des embuscades au zat. Cela mit un peu de temps, mais cela fut fait. Six armures étaient à notre disposition. Je me dévêtis pour enfiler la mienne. Ca me faisait bizarre de revêtir l’armure des personnes que je combattais depuis si longtemps. Mais la mission l’imposait. Je pris une lance jaffa, et je m’adressais une dernière fois aux autres.


-« Bon, on fait comme convenu, les unas avec nous, on infiltre le camp et à la nuit tombée, on libère les prisonniers. »

Puis j’activais le déploiement du masque de garde serpent. On avait plus qu’a espérer de passer incognito dans la gueule du loup. Je pris la tête du groupe, les autres terriens encadrant les faux prisonniers Unas.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Lun 19 Avr - 16:41

Eiden avait rejoint le groupe pour venir s'assoir et s'allonger à leur côté histoire de se reposer un peu chose qu'elle n'arriva à faire qu'avec difficulté et de longues minutes à rester les yeux ouverts à penser et repenser à tout ce qui se passait mais aussi à tout ce qui c'était passé durant l'autre mission. Elle avait beau avoir repris le dessus elle n'était pas encore sur d'elle comme elle pouvait l'être dans son infirmerie à soigner les patients. Ici elle se sentait quelque peu en position d'infériorité et soudain elle sentit le froid l'envahir alors sans vraiment le faire exprès elle se blottit doucement contre le soldat Lekaterina, elle savait très bien que ça ne le dérangerait pas sauf qu'elle ne devait pas non plus être trop proche de lui pour ne pas éveiller les soupçons mais elle savait aussi que le Colonel savait déjà qu'ils étaient proches alors il ne leur dirait rien s'il le voyait. Eiden avait très froid et pourtant elle portait la même tenue que les autres et donc il n'y avait pas vraiment de raison pour qu'elle claque des dents ainsi mais c'était la peur qui la faisait réagir de cette façon. Il fallut plusieurs longues minutes pour qu'elle retrouve une chaleur corporel à peu près correct et réussisse enfin à fermer les yeux. Le sommeil n'était pas réparateur et fut relativement court mais cela suffit à la reposer quelque peu.

Elle fut réveiller comme les autres à la lueur de l'aube et eut bien du mal à émerger, à demie endormit elle réussit malgré tout à se relever sentant de nouveau le froid l'envahir elle dut faire quelques pas pour réussir à se réveiller et à se réchauffer. Une fois dehors tout irait mieux puisqu'ils auraient le soleil pour se réchauffer. Eiden suivit les autres lorsque le Colonel leur en donna l'ordre et ils se mirent de nouveau en route suivant les Unas qui marchaient à vive allure laissant penser qu'ils étaient pressé d'en finir.
Après un long moment de marche ils eurent droit à une nouvelle ascension et Eiden sentit la fatigue revenir rapidement, malgré son entrainement et sa sportivité elle n'était pas habitué à marcher de cette manière et surtout pas à grimper des collines sinueuses et des amas de pierres comme ils le faisaient depuis leur arriver sur cette planète. Et pour ne rien arranger elle entendit du bruit au dessus de leurs têtes et lorsqu'elle leva les yeux elle vit ce qui pour elle était un mauvais souvenir même si ce n'était pas le même genre d'appareil cela laissait penser qu'ils n'étaient pas loin de ceux qu'elle haissait le plus au monde et qui étaient responsable de sa torture.


"Ne restons pas là."

Ce n'était pas un ordre loin de là juste une phrase qui était sortit toute seule de sa bouche montrant bien qu'elle n'appréciait pas ce qu'elle venait de voir. De plus et heureusement pour elle Fett leur donna l'ordre de se mettre à l'écart à l'abri en passant par un autre chemin et Eiden respira enfin, soulagée même si elle savait qu'ils arriveraient un jour vers ce qu'elle redoutait. Ils continuèrent donc leur route jusqu'à une petite cascade verdoyante et accueillante et là Fett leur donna quelques minutes de pause ce qui n'était pas du luxe.
Eiden en profita pour s'assoir un peu, boire et surtout manger sa barre de chocolat qu'elle avait prit lorsqu'elle c'était équiper, en proposant un peu à son voisin ne voulant pas passer pour une égoïste. Cette petite pause lui fit le plus grand bien et ce moment chocolaté lui redonna un peu de baume au coeur et de courage pour la suite.

La marche repris et environ une demie heure plus tard ils arrivaient enfin au camp de prisonniers, seulement ce qu'ils purent voir n'était pas pour arranger leur moral. Des Unas enchainés qu'on frappait violemment, des Jaffas à perte de vue, des cages, l'odeur de la mort même, Eiden la reconnu assez rapidement et cela lui donna la nausée mais ce ne fut pas pour autant qu'elle recula, non cette fois-ci malgré ce qu'elle venait de voir elle ferait face et ce même si elle avait l'impression qu'ils n'étaient qu'une poignée et qu'ils se feraient écrasés comme des mouches. Elle ne voulait plus fuir mais faire face, être courageuse et montrer à Fett qu'elle avait surmonté sa peur. Par contre elle suivit le groupe lorsque celui-ci se mit à l'abri pour échafauder un plan, elle n'était ni folle ni suicidaire non plus.
L'idée qui fut proposée lui paru correct, encore fallait t'il pouvoir attraper et liquider autant de garde sans se faire repérer. Elle acquiessa cette idée même si elle doutait qu'elle réussisse.


"En espérant qu'on passe inaperçue...."

Eiden n'était sur de rien mais il fallait bien quelque chose, après tout ce chemin parcouru ils ne pouvaient pas abandonner maintenant et puis Chaka comptait sur eux aussi. C'est donc avec optimisme qu'elle suivit le groupe, écouta les ordres et fit ce qu'on attendait d'elle, tel un soldat sans remords, aucun.
Lorsque les Jaffas furent abattu Eiden enfila une armure après l'avoir ôté à son propriétaire et se sentit quelque peu étouffer dans ce vêtement étriquer et d'une lourdeur impressionnante, elle regrettait presque sa tenue vert kaki. Le plus dur fut le casque beaucoup trop grand pour elle et surtout ses cheveux qu'elle du enrouler et faire une espèce de chignon, cela aida le casque à tenir mais n'était pas très agréable au niveau de la tête, sa pesait une tonne et elle avait l'impression que sa tête allait tomber et puis en plus c'était bien trop grand pour elle et y'avait pas moyen de relever les manches ni de rabattre un peu tout ça pour que ce soit à la bonne longueur, tant pis elle devrait faire avec. Prenant place au côté de ses collègues elle fit comme si elle escortait le groupe de Unas qui se trouvait avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Sam 24 Avr - 14:07

La nuit...le froid...l'humidité...l'inconfort...voici ce que Davis, tous comme le reste de l'équipe du subir, dans une nuit qui semblait interminable. Si Paul avait fermé les yeux quatre heures, c'était extraordinaire. Il avait put constater que les Unas n'avaient pas besoin de beaucoup dormir, mais avait néanmoins respecter le sommeil des terriens, en ne fessant peu de bruit.

L'arme de Paul était sous son coude, prêt à tirer. Lorsqu'au petit matin, il était dans l'une des phases de son sommeil, le docteur Jackson vient le réveiller. L'oreille attentif, il ouvra les yeux, alors même que Daniel n'avait pas poser sa mains sur lui. Sans attendre plus longtemps le derrière sur le sol dur de la grotte, l'officier se leva avec difficulté. Il fît rapidement quelque étirement pour faire passer les courbatures, mais ceci ne suffira pas pour tous.

Prenant rapidement une ration de survie pour dire que passer la journée avec quelque chose dans le ventre, l'équipe se mit en route. Comme l'a veille, Davis ferma la marche. En tête de peloton 3 Unas, avec qui Daniel parlait dans des mots incompréhensible pour le Major. Même si il ne doutait pas dans les capacités du docteur, il espérait que celui-ci ne se gourait pas dans ses traductions.

La marche n'était pas ce que Paul aimait le mieux, mais en tant que militaire, il avait l'habitude d'une allure assez soutenu. Le plus chiant était au finale la chaleur accablante. Le Major profita d'une petite baisse de régime pour boire un peu d'eau, lorsqu'Eiden montra un Al'Kesh dans le ciel, juste au dessus des terriens. L'officier regarda le vaisseau goa'uld puis Fett et dit :

On devrait passer dans un chemin plus discret, on risque de se faire remarquer.

Même si, avec les Unas en tête, on avait tous autant de chance de se faire remarquer. Boba Fett était de l'avis de Paul comme tous le monde d'ailleurs. L'équipe SG emmené par les Unas prit un autre chemin, un peu plus dur mais au moins, il ne se ferrait pas voir.

Après un bon moment de marche, l'équipe arriva devant un paysage magnifique. Une cascade d'eau se tenait devant eux. Un si beau paysage dans une planète en guerre, c'était trop beau. Le Lieutenant-Colonel accorda dix minutes de pause. Paul en profita pour s'assoir et détendre un peu ses jambes. Il bût un peu d'eau et alla tremper sa tête dans le lac. Les dix minutes passèrent rapidement et l'équipe se remirent en route.

L'un des Unas de tête senti quelques choses après une bonne grosse demi-heure de marche. L'équipe se mit donc sur ses gardes et se plaça derrière des rochers. Bien que Paul n'aimait pas trop les Unas, la vue de cette scène ne pouvait le laissé insensible. Plusieurs Unas étaient attacher et enfermé dans des cages, les plus résistants recevait des coups de lance. Habituer à voir des horreurs, le Major ferma tous de même ses yeux quelques secondes, au moment où Chaka poussa un cri devant la situation de ses frères. L'équipe SG allait être rapidement repérer. Paul regarda l'équipe, tendit que Fett réprimanda le Unas.

Personne ne tir. On se replie.

L'équipe fît quelques pas en arrière pour faire un plan. D'un côté Fett et Lekaterina préconiser de rentré dans le tas, tendit que Eiden et Nathalie étaient plus pour partir. Au milieu de tout sa, Paul donna son point de vue, qui était assez étrange et délicat :

Pourquoi ne pas se faire passer pour des jaffas ?

Paul expliqua plus en détail sa théorie et elle fût approuvé par tous. Lorsque six jaffas fût en cible, l'équipe prit rapidement l'armure des cadavres. Le Major enfila une armure, celle-ci n'était pas confortable, mais il s'en habituait. Celle-ci était assez lourde, mais il fallait faire avec.

Se mettant devant ses compagnons, eux aussi déguiser en jaffa, il dît :

Jaffa, Kree !!

Paul sourit et ajouta :

J'ai toujours rêver de faire sa.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Wells
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 1301

Arrivé au SGC : 10/04/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26
Profession:
๏ Expérience:
15/3200  (15/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Dim 2 Mai - 11:49

Le petit feu qu’avait laissé les Unas faisait danser l’ombre des parois ; elle restait quelques temps à la contempler, l’esprit vide. Nathalie avait mis peu de temps pour trouver le sommeil. Durant ses entrainements, et après des fêtes biens arrosées, il lui était arrivée de devoir dormir sur des surfaces bien plus… inconfortable. Mais elle s’était réveillée prématurément au bout de deux heures de sommeil, et depuis, elle n’avait pas réussi à fermer l’œil.
Lorsque Daniel Jackson lui tapota l’épaule pour la sortir de ses rêves, son esprit se remit peu à peu en route. Elle se relava lentement pour ne pas être malmenée par des vertiges, et prit conscience que trouver avec aisance le sommeil ne protège pas contre les courbatures ou mal de dos.
Tous étaient déjà debout, et avaient commencé à mettre leur sac sur le dos. Elle se pressa pour combler le retard et ne pas être attendue. Après quelques minutes, elle fut prête, son arme en main, et son corps oubliant cette nuit chaotique.

L’équipe repartit alors, accompagnée par des Unas, en direction du camp jaffa. La pression était légèrement montée mais il suffit à Nathalie de voir le splendide soleil levant qu’ils avaient sur leur gauche pour que toute appréhension disparaisse. Elle marchait derrière le Major Davis, en milieu de file, et prenait garde à là où elle mettait les pieds. L’ascension était moins ardue que celle du jour précédent, mais la fatigue la rendait tout autant casse gueule.
Eiden Andrews remarqua alors un Alkesh qui ne passait pas loin d’eux, ce qui eut pour conséquence de dérouter le groupe, qui longea alors la colline pour ne pas être repéré. La fatigue les avait tous gagnait, et les prières de Nathalie furent surement entendues puisqu’elle entendit un bruit reposant, celui d’une cascade. Elle s’écarta de quelques pas de la file, et découvrit en contre bas,
‘un trou de verdure où chante une rivière’…

*Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent; où le soleil, de la montagne fière,
Luit: c'est un petit val qui mousse de rayons. … Certaines fois, la poésie est le meilleur moyen pour décrire quelque chose de splendide…*


Finalement elle ne regrettait pas d’avoir trimé pour apprendre ce poème dans ses très jeunes années.
« Venez voir ! »
Le colonel leur accorda une pause de 10 mn, et Nathalie n’en perdit pas la moindre seconde. Elle descendit à grandes enjambées tout en faisant attention à ne pas abimer cette si belle Nature. Elle alla se caler dans un coin tranquille légèrement éclairé, le dos calé contre un arbre. Elle vit alors son chef de mission faire quelque chose de très intelligent. Il s’étirait. Dans un gémissement de fatigue, elle se redressa et fit comme le colonel Fett.
Comme prévu, dix minutes plus tard, ils avaient repris la route. Il fallut à l’équipe trente bonnes minutes pour arriver au camp jaffa. Ils observèrent tous une quinzaine de Unas entrain de se faire enfermer, et par la même occasion maltraiter. A partir de cet instant les différentes réactions s’enchainèrent : Les unas s’excitèrent, le colonel maugréât une injure, le major proposa le repli, et les deux femmes se turent. Elle n’avait surement rien à dire pour le moment. En revanche, lorsque le Russe proposa de foncer dans le tas, Nathalie le regarda intensément.

« Serait-il possible de revenir en vie par contre ? » Elle lui sourit, et resserra sa prise sur son SIG SG552 .
L’idée finale fut de se déguiser en jaffa… Cela ne lui plaisait pas, mais l’ordre venait du colonel et elle n’avait donc pas son mot à dire. Elle acquiesça et attendit.
Lorsqu’on lui tendit son armure, elle la prit avec malveillance, et l’enfila tout en injuriant tout ce qu’elle pouvait. Une fois la tâche accomplie, elle regarda tout autour d’elle, et rigola en voyant quel groupe d’autistes ils faisaient.

« Juste comme ça… Où est ce que l’on met nos armes ? Je sais pas vous, mais la mienne rentre pas dans mon armure, et … »Le regard de Fett l’incita à se taire.
Il fut décidé de toutes les mettre ensemble dans un petit recoin recouvert d’un buisson. Ils pouvaient maintenant y aller.

[Veuillez excusez le temps que j'ai mis pour répondre. Je rentre dans une période de l'année scolaire pas évidente. J'espère que vous comprendrez.]
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Lun 3 Mai - 18:10

Il faisait nuit noire, c’était le moment opportun pour agir. Six silhouettes semblables à des Jaffa quittèrent l’ombre des rochers pour pouvoir rejoindre le camp. Chaka, de son côté, avait été contraint de se mêler discrètement aux autres Unas prisonniers pour jouer le rôle de médiateur afin d’éviter tout mouvement de panique lorsque les six guerriers de Sokar viendraient tous les libérer de leur torture. C’était un plan extrêmement dangereux, le Unas avait mille chances de se faire capturer et de mettre toute l’opération en péril mais la créature n’avait guère le choix, les Terriens n’avaient eu guère le temps de réfléchir, c’était le seul moyen.

Tandis que Chaka se chargeait de la section Ouest du camp, l’équipe de sauvetage, quant à elle avait choisi de s’infiltrer par l’Est, là où le nombre de gardes Jaffas semblait le moins important. Afin de libérer les Unas le plus rapidement possible, le Lieutenant-Colonel scinda le groupe en deux. Les huit cages renfermant les prisonniers étaient toutes disposées selon l’alignement des quatre points cardinaux, une première bonne nouvelle pour les humains qui allaient enfin voir clair dans leurs objectifs pour la première fois au cours de cette mission foireuse. Boba Fett ordonna donc au docteur Andrews ainsi qu’à Daniel Jacksons de l’accompagner alors que de son côté, le Major Davis entraîna les soldats Wells et Lekaterina. L’équipe était sur le point de se séparer lorsqu’une nouvelle ombre arriva derrière eux, ce qui était peu probable étant donné la discrétion dont ils avaient fait preuve. Par chance, ce n’était que Chaka qui leur annonça, à sa manière bien sûr, que les Unas se contenteraient de suivre le groupe sans faire d’histoire. Tous semblèrent étonnés que le message ait pu être passé si facilement mais ils n’avaient guère le temps de s’attarder ici.

Boba Fett entraîna donc ses deux subordonnés en direction de l’Est. Peu habitués à porter de lourdes armures Jaffas, les deux docteurs ne pouvaient se déplacer que relativement lentement. Le Colonel avait ralenti le pas pour pouvoir les attendre mais il stoppa soudainement lorsqu’il vit un trio de Jaffas s’avancer dans leur direction. Trop tard pour dissimuler leur présence alors autant faire preuve de finisse.


« Shelt’ak Kree ! »

Comme il fallait s’y attendre, les trois humains ne comprenaient absolument rien, ils pouvaient simplement distinguer une pointe d’agressivité dans la voix du Jaffa central qui tenait un zat en main, un haut gradé très certainement. Même Jackson, l’interprête du groupe, n’avait pu discerner la moindre parole pour leur venir en aide.

« Shelt’ak Kree ! Arg’or Kree ! »

Il fallait trouver quelque chose, n’importe quoi pour ne pas attirer l’attention, c’était primordial pour leur survie ainsi que pour celle du clan entier. Boba Fett hésita puis prononça n’importe quel mot finissant par « Kree » pour gagner un minimum de temps. Cela ne sembla pas plaire au trio de Jaffa qui pointa aussitôt leur lance dans leur direction. Par pur instinct de survie très certainement, l’équipe menée par Fett eut le même réflexe, d’immobiliser les ennemis grâce au Zatniktel qu’ils avaient ramassé pour ensuite faire disparaître leur cadavre. Dans la précipitation des événements, Fett avait reçu un tir à énergie dans la cuisse, il continua néanmoins à marcher en ignorant la douleur. Une fois à couvert, le docteur Andrews lui fit une piqûre d’adrénaline pour le remettre d’aplomb, d’ici quelques minutes le Colonel serait entièrement remis. Malheureusement pour eux, ils avaient été repéré et des dizaines de troupes Jaffas étaient à présent à leur poursuite. Au cours de l’affrontement, Jackson fut grièvement touché. Le duo composé de Fett et d’Andrews dut rebrousser chemin et malgré le nombre d’ennemis abattus, ils retrouvaient seuls contre tous dans une petite maisonnette abandonnée au cœur du camp. Ils dissimulèrent le blessé sous des peaux de bêtes tout en se drapant également dessous. L’agitation semblait régner de partout, les Jaffas couraient dans tous les sens en criant de partout à la recherche des traîtres, les Unas hurlaient de peur et de rage. Allongés les uns auprès des autres, les trois Terriens espéraient intérieurement que l’autre groupe avait pu être plus chanceux…

A l’extrémité Ouest du camp, le Major Paul Davis menait ses hommes d’un pas certain. Tout semblait très calme, un peu trop même… Surtout aux yeux des deux soldats de première classe qui l’accompagnait. Un point commun les lier néanmoins tous les trois, en effet chacun aurait donné n’importe quoi pour se débarrasser de cette lourde armure puante et poisseuse ! C’était cependant leur seule échappatoire alors ils avaient lutté corps et âme contre ce désir de les retirer. Ils eurent plus de chance que le groupe de Fett car aucun obstacle ne s’était dressé sur leur chemin depuis leur entrée sur le camp jusqu’aux cages situées dans la zone Ouest. Comme convenu, aucun Unas de s’affola lorsque le Major fit céder le lourd cadenas des grilles d’un coup précis de Zatniktel. Telle une ombre mystique, Chaka s’était glissé jusqu’à eux pour échanger quelques bribes avec un autre Unas. Wells regrettait de ne pas saisir un seul mot de la conversation, elle demanda un avis à son coéquipier Russe qui ne comprit rien non plus de la conversation. Lorsque les grilles furent complètement ouvertes, les Unas sortirent un par un, se glissant un à un à l’extérieur du camp. Soudain le trio se retrouva nez à nez avec un prisonnier humain, vêtu uniquement d’un pagne et d’une peau de bison en guise de protection. C’était un vieil homme dont les traits étaient étirés par la fatigue, son regard était vide, enclin au désespoir. A voir ses jambes frêles et ses lèvres tremblantes, il n’avait rien avalé ni rien bu depuis plusieurs jours. Aussitôt Davis lui donna à boire de précieuses gorgées d’eau issues de sa gourde de survie. Après une courte pause, ce fut dans une langue commune que le vieil homme s’exprima.

« - Merci pour votre aide. Je m’appelle Zaurus. Je suis un ami de longue date avec le peuple Unas. Je suis arrivé ici il y a bien longtemps par l’anneau des Dieux. La colère des Unas sera terrible, j’en fais le serment. Ils attaqueront par milliers… »

L’homme semblait peu à peu perdre la tête. L’équipe de Davis ne l’écouta que d’une oreille distraite. Des tirs à énergie furent tirés de l’autre côté du camp. Tous comprirent que leur mascarade avait été découverte. Lekaterina retint à un juron en Russe. Les Unas qui n’avaient pas encore fui poussèrent des cris paniqués accentués par ceux qui se trouvaient toujours en cage, frustrés de ne pas être libérés à leur tour. Davis et ses hommes prirent position dans une tente vide où ils furent bientôt cerné par des dizaines de Jaffas en furie. Tous luttèrent vaillamment et de nombreux guerriers de Sokar tombèrent sous leur coup. Toutefois la maigre protection fournie par leur tente s’effondra lorsque les Jaffa détruisirent les fondations pour les piéger. Trop tard pour s’en sortir que déjà l’épais voile beige de la tente les aveuglait totalement. Le Major Davis reçut un coup de lance en pleine figure qui l’envoya directement au pays des rêves. Alexandr Lekaterina se défendit vaillamment au corps à corps face au Jaffa qui lui faisait face, tuant ce dernier avec violence en lui enfonçant la lam de son couteau entre les deux yeux, il attrapa le second par le cou auquel il fracassa le crâne en cognant plusieurs fois sa tête contre le sol. La bataille prenait une tournure tout autre. Lorsqu’un troisième Jaffa surgi t pour le paralyser d’un tir de Zat, Nathalie Wells sut dès lors qu’elle serait seule pour combattre… Comme son camarade précédemment, la jeune humaine se défendit jusqu’au bout, alternant entre tirs de zat et tirs de balles Terriennes. L’ennemi mit fin à son calvaire en l’attrapant par le cou pour l’étouffer progressivement jusqu’à ce qu’elle perde connaissance. Le trio se retrouva immédiatement jeter en prison ainsi que Zaurus et les prisonniers qu’ils n’avaient pas eu le temps de libérer. Pour l’équipe de Davis qui se remettait progressivement de leur rude combat, la situation semblait désespérée, aucun contact n’était possible avec l’équipe de Fett. D’ailleurs pour ces derniers, toujours dissimulés , la situation était tout autant catastrophique étant donné qu’ils devaient en plus s’occuper de Jackson dont les blessures étaient sérieuses

"- Chaka est probablement pari chercher de l'aide, c'est notre seul espoir de s'en sortir."
Marmonna indistinctement l'archéologue avant se sombrer dans l'inconscience. Boba Fett et Eiden Anrews se retrouvèrent entièrement livrés à eux-mêmes sans savoir que l'autre partie du groupe était également en péril dans l'une des nombreuses cages du camp. Le Lieutenant-Colonel ne pouvait même pas utiliser sa radio de peur de se faire repérer. Quant à Jackson, il allait se vider de son sang malgré les efforts désespérés du médecin pour le maintenir en vie. Ils étaient faits comme des rats mais ce n'était pas la première ni la dernière fois que cela arrivait à une équipe SG.

HRP : Un peu plus d'action dans ce poste-ci. Cool, du sang de la violence xD. Comme d'hab, je vous laisse la semaine pour répondre soit jusque lundi prochain. Les délais par mp, les questions ou les choses qui ne vont pas aussi par mp.Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Lun 3 Mai - 19:24

Le camp était calme, la majorité des jaffas se reposaient dans leurs tentes. Resté inaperçu pendant le reste de l’après midi n’avait pas été une mince à faire. Le mieux avait été de ne pas établir de contact avec les autres jaffas en restant sur les abords du camp, surveillant tout ce petit monde. Aucun jaffa n’ était venu nous embêter, ils était trop obéissant pour bouger de leurs postes.

-« On va pouvoir y aller. Chaka par l’est et nous par l’ouest, le nombre de jaffas y est moins important. »

J’activais le déploiement de mon masque serpent, puis je descendais le long des rochers en tête de file. Chaka se sépara du groupe pour aller par l’ouest, tandis que nous allions à l’est comme convenu. Il y avait quand même beaucoup de Unas à libérer, on ne pouvait pas se permettre de rester ici toute la nuit.

* Faut scinder le groupe. *

Je stoppais la marche puis je fis signe avec mes mains que Jackson et Andrews iraient avec moi, tandis que Wells et Lekaterina iraient avec Davis. J’eu à peine le temps d’ordonner au groupe de se remettre en route qu’une ombre se faufila entre nous. J’étais prêt à riposter, mais Chaka s’identifia. On étais passé à deux doigts de la bavure. Il baragouina quelque chose que Daniel s’empressa de nous traduire. D’après lui, le message serait bien passé chez les unas. Tant mieux. Je fis signe à tout le monde de se remettre au travail. J’accélérais le pas, mais vu qu’Eiden et Daniel étaient peu habitués à porter les armures, je du ralentir le pas.

« Shelt’ak Kree ! »

J’ordonnais à tout le monde de stopper, même si c’était évident. Un peu plus loin, un trio de jaffas nous avait repéré, et il commençait à se rapprocher de nous. Le chef jaffa prononça quelque chose d’autre, mais je n’y comprenais rien. Je fis signe à Jackson, mais il n’y comprenais rien aussi. Le jaffa se montra plus insistant.

* Plan B*

-« Tchektchek Sebulba Jabba Kree ! »

je n’avais aucune idée de ce que j’avais prononcé. En tout cas, ce ne leur avais pas plus vu comment ils nous mettaient en joue avec leurs lance. D’instinct, nous dégainions nous aussi. Je tirais à la lance sur un jaffa, qui s’effondra. Puis j’eu une vive douleur à la cuisse, me faisant perdre l’équilibre. Les tirs cessèrent. Je me relevais, constatant une belle blessure de lance à la cuisse. Les trois jaffas étaient mort. Je repliais mon masque garde serpent. Des cris d’alarmes de faisaient entendre dans tout le camp.

-« On se casse d’ici ! »

Jackson semblait pâle, Eiden n’avait pas l’air blessé et ma jambe me faisait un mal de chien. Nous trouvâmes un petit endroit à couvert pour faire une halte. Là, je m’asseyais par terre pour m’occuper de ma jambe. Eiden insista pour me faire une piqûre de morphine. Puis je me rendis compte que Jackson était sévèrement blessé.

-« Occupez-vous de lui. »
Pendant qu’Andrews faisait son travail, j’observais ce qu’il se passait dans le camp. Les jaffas patrouillaient de partout. Qu’était il advenu à l’équipe de Davis ? Mystère. En observant les alentours, je vis une petite maisonnette qui semblait déserte et pas surveillé. Eiden avait fini.

-« On va se planquer la bas. »

Je l’aidais à soulever Jackson puis nous nous rendions dans la bâtisse. Personne ne nous avait repérer pour l’instant. Une fois dans le bâtiment, nous posions Daniel par terre en le recouvrant de peaux de bête. Puis nous fîmes de même. On pouvais entendre des voix s’élever des alentours. Guère rassurant. Jackson marmonna que Chaka était surement parti chercher de l’aide.


-« On a plus trop le choix, maintenant. »

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Mar 4 Mai - 13:37

Les armes jaffa n'étaient vraiment pas pratique, Aleksandr comprenait mieux pourquoi ils se faisaient défoncer par les humains aussi facilement. Avec une telle armure, pas facile de bouger rapidement. Enfin, c'était pour la discrétion. Cependant, le russe ne comprenait pas pourquoi on ne l'avait pas mit en position de soutien. Étant un tireur d'élite, il aurait été plus efficace caché dans les hauteurs que de venir en infiltration avec eux. Mais bon, c'était le plan et le Soldat n'avait pas le grade nécessaire pour discuter les ordres du Lieutenant-Colonel, après tout, ça sera sûrement un bon plan.

Les six "faux" jaffa avancèrent vers le camps. La nuit était tombé, c'était le meilleur moment pour exécuter le plan à merveille. Cependant, les Unas étaient dispersé dans le camps et ce fut tout naturellement que le Lieutenant-Colonel scinda le groupe en deux. Aleksandr devait suivre le Major et le Soldat Wells. Aucune objection contre ça malgré qu'il aurait préféré rester avec Eiden. Enfin bref, le groupe se sépara et le sien se mit en route pour libérer du jaffa.

Chacun marchait prudemment, mieux vaut éviter une autre patrouille jaffa. Mais le plus terrible dans tous cela c'était cette foutue armure à la con. C'était vraiment de la merde en boite ce truc. En plus, le russe était tombé sur un homme qui devait puer la sueur tellement l'odeur était nauséabonde à l'intérieur. Mais il ne fallait pas retirer l'armure sous peine d'être repéré. Toutefois, c'était vraiment dur de rester caché pour le russe et il dût s'efforcer d'éviter de la retirer. Enfin, le trajet fut tranquille et le groupe pu sans trop de difficulté à commencer à libérer les Unas prisonnier. Soudain, Chaka apparut de nulle part et commença à parler avec ses confrères. Bien sûr, impossible de savoir ce qu'il venir de dire, ça se trouve, il leur avait ordonné de manger les terriens après avoir été libérer. Enfin, le russe n'en savait pas plus que ça et quand Wells lui demanda son opinion, il répondit...


-Je sais pas. Lui peut être qu'il invite ses confrère à faire une boum chez lui après.


Le russe sourit à sa connerie, il n'y avait vraiment que lui pour sortir des bêtises pareil dans un tel moment. Il alla ouvrit d'autre cage quand il aperçut quelque chose non Unas... un humain. C'était un vieux, il ne devait pu trop tenir sur ses pattes tellement l'homme semblait maigre. De plus, que les Terriens ouvrit sa cage, l'homme commença à parler de vengeance et de puissance des Unas. Aleksandr lui fit un gentil sourire complètement désintéressé et retourna à ses occupations. Mais des tirs retint l'attention des Terriens, l'autre équipe devait être démasqué. Enfin, c'était sans compter sur l'incroyable discrétion des Unas qui se mit à hurler comme des dingues et à secouer leur cage pour que les militaires les libèrent...

-Мудак слабых Унас!!! Никогда не принимайте миссии с участием Унас в будущем.


Les terriens allèrent se cacher dans une tente. Pas vraiment l'endroit le plus sûr mais ils espéraient pouvoir passer inaperçu. Pas de chance pour eux, ils avaient été repéré et l'ennemi commença à tirer sur la tente. La situation l'oblige, riposte. Aleksandr tira sur les jaffas se trouvant dans sa ligne de mire. Certes ce n'était pas un tas de muscle en puissant comme la plupart des militaires, mais lui au moins faisait mouche à chacun de ses tirs. C'était l'une des qualités que doit avoir un tireur d'élite après tout. Cependant, la tente fut rapidement détruite et le russe eut juste le temps de sortir avant que celle ci tombe. Surpris de voir surgir le terrien, le premier jaffa n'eut pas le temps d'esquiver le coup de couteau que le Soldat lui planta entre les deux yeux. Un autre arriva sur le côté mais le russe le mit à terre avec un magnifique croche-patte à la "Bruce Lee" et commença à lui fracasser le crâne par terre. Après s'être acharné sur son adversaire, le militaire releva la tête et il vit une lumière bleu avant de sombrer dans l'inconscience.

A son réveil, il vit que le groupe avait été prit et qu'aucun dès trois n'avaient pu s'échapper du camps. Visiblement, le plan n'avait pas était aussi bon que ça et le russe regretta qu'on l'est pas mit en hauteur pour porter un secours de plus en cas de danger. D'ailleurs, avec sa frustration, l'homme le fit comprendre...


-Mauvais plan... Mauvais plan tout ça. Il se tourna vers Davis. Je suis tireur d'élite, pourquoi Lieutenant-Colonel pas m'avoir mit en soutient. J'aurais être plus efficace.

Il aurait peut être mieux fait de demander au Lieutenant-Colonel mais ce n'était pas son job de dire aux autres quoi faire. Enfin, maintenant il fallait attendre qu'un miracle se produit en espérant que l'autre équipe ne soit pas en captivité comme eux.

Putain de Unas à la con !!! Ne jamais accepter une mission impliquant des Unas à l'avenir.

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Mar 4 Mai - 16:44

Eiden avait bien du mal à marcher et à voir clair surtout au travers de cette armure, vraiment pas habitué à ce genre de chose, tellement même qu'elle se dit à elle même *ils auraient peu être du nous donner quelques séances d'entrainements avec ce genre de trucs sur le dos c'est vraiment pas évident* surtout qu'en plus de marcher il leur fallait rester silencieux et ne rien faire qui pourrait éveiller les soupçons de tous ce petit monde.
Chaka c'était un peu calmé et cela rassura Eiden qui se voyait mal avoir à gérer une nouvelle fois une crise d'angoisse parce qu'un Unas c'était vraiment pas facile à maitriser et encore moins raisonner. Quoi qu'il en soit tout ce petit monde suivait Fett comme son ombre et pas un de marchait plus vite que l'autre. Ils auraient pu cela, jouer leur rôle de jaffa durant des heures si Fett n'avait pas trouvé qu'il serait mieux de séparer le groupe en deux, lui seul avec deux non militaires et tous les autres militaires ensemble, Eiden trouva ce choix quelque peu inégal, elle aurait nettement préféré avoir un militaire de plus à ses côté même si elle toute confiance en Fett elle ne pu s'empêcher de trouver son choix non judicieux, mais ne dit rien vu que ce n'était pas son genre que de répliquer aux ordres.

Ils continuèrent donc leur marche à trois et Fett avançait beaucoup trop vite pour elle qui du s'arrêter quelques secondes pour reprendre son souffle, qu'est ce qu'il faisait chaud là dessous, elle n'aurait jamais cru qu'elle pouvait autant suer rien qu'en marchant et en même temps c'était moins cher qu'une séance de hammam mais tout de même bien moins plaisant. Fett ralentit donc l'allure afin de leur permettre de le rattraper puis ils continuèrent à une cadence plus respectable pour eux.

Soudain un grondement de voix se fit entendre, une voix creuse comme si elle venait du fond d'une armure et ce fut en fait le cas

« Shelt’ak Kree ! »

Eiden regarda Fett et remarqua son geste, elle stoppa donc sa marche attendant de voir ce qui allait se passer, sentant son coeur battre la chamade, la vue d'un groupe Jaffa lui rappela quelques mauvais souvenir surtout à cette distance. Et comme personne n'avait compris ce qu'ils venaient de dire Fett tenta comme il pu de leur parler, enfin du moins de dire quelque chose de totalement inventé vu les mots qu'il prononça et ils purent voir que cela ne plu pas du tout au groupe de Jaffa qui se trouvait là, ils les mirent en joue avec leur lance et Eiden sentit une sueur froide dégoulliner le long de son dos, les mauvais souvenirs refaisaient surface mais le pire c'était pas les souvenirs mais ce qui allait suivre si elle ne réagissait pas assez vite. Alors sans se faire prier elle dégaina son arme tout comme les deux autres à ses côtés et tira sans même attendre d'ordre, ce qui visiblement fut une bonne chose car elle ne râta pas sa cible le Jaffa visé s'écroula sur le sol inerte, sauf qu'elle pu remarquer que Fett était blessé vu que lui aussi perdit l'équilibre.

"Je vais m'occuper de vous Colonel...."

Sauf qu'elle n'en eut pas le temps, celui-ci se releva et leur donna l'ordre de se barrer sans plus attendre, aucun des deux ne se fit prier et ils se mirent en route droit devant. Une fois à l'abri Eiden réussit à sortir son petit attirail de médecin pour s'occuper de soigner Fett, elle prit d'abord le temps d'examiner la blessure puis sortit une petite ampoule d'un produit qui devrait logiquement être injecté.

"Je vais vous faire une piqure Colonel ça vous remettra d'aplomb."

Elle n'attendit pas vraiment qu'il lui donne son accord, posant sa main sur son bras afin de lui faire comprendre qu'il devait se laisser faire elle fit ensuite l'injection et commença à bander la jambe du Colonel et c'est à ce moment là que Fett remarqua que quelque chose n'allait pas avec Jackson étrangement silencieux depuis tout à l'heure. Il lui ordonna de s'occuper de lui et Eiden termina quand même le bandage assez rapidement puis s'approcha de Jackson qui était vraiment pale, il avait perdu pas mal de sang et pourtant il ne semblait pas blessé, au premier abord en tout cas, parce qu'après une petite inspection de son armure elle se rendit compte qu'il était blessé au torse et ce n'était pas très beau à voir, rapidement elle prit son couteau pour couper le tissus de l'armure qui l'empêchait de bien voir et lui donna les premiers soins, elle fit un léger bandage espérant que le sang cesserait de couler mais elle en doutait fortement. Son état lui semblait vraiment critique.Elle fit tout ce qui était en son pouvoir pour essayer de stopper l'hémorragie mais ne pouvait rien faire d'autre pour le moment, il leur fallait de la chance et de l'aide sinon Jackson y laisserait sa vie.

"Aidez moi Colonel, on doit le mettre à l'abris, il est très faible."
-« On va se planquer la bas. »
"D'accord !"

Avec énormément de mal Eiden aidé par le Colonel Fett amenèrent Jackon jusqu'à la petite maison quelques mètres plus loin et le posèrent à terre pour ensuite le recouvrir de peaux de bêtes puis firent de même, Eiden restant toute proche du Docteur afin de pouvoir le soigner si jamais quelque chose empirait, déjà qu'il n'était pas en forme.
Elle était terrifier cacher sous ces peau de bêtes, en plus sa puait ces trucs c'était une véritable infection, ils auraient de la chance s'ils n'attrapaient une maladie ou des bestioles.

Après un long moment à entendre des voix et des personnes passer tout près de la maisonnette tout se calma un peu et Jackon leur dit qu'il pensait que Chaka avait été chercher de l'aide ce qui pouvait un peu les rassurer mais pour Eiden ce n'était pas vraiment le cas, inquiète pour Alek et les autres, inquiète pour Jackson qui ne tiendrait pas longtemps s'il n'avait pas de meilleurs soins. L'hémorragie reprenait de plus belle et Eiden était à court de bandages, elle ne savait plus quoi faire pour arrêter ce sang de couler à part presser sur la plaie de ses propres mains.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie Wells
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 1301

Arrivé au SGC : 10/04/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26
Profession:
๏ Expérience:
15/3200  (15/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Mar 4 Mai - 21:19

La nuit venait de tomber lorsque le groupe s’infiltra à l’intérieur du camp. Le calme régnait. Seule leur marche timide rompait un silence parfait, digne du clair de lune qui les éclairait. Des étoiles brillées par millier, et faisaient ressortir un ciel qu’elle n’avait encore jamais vu. Les autres étaient focalisés sur ce qu’ils faisaient, elle, regardait en l’air. Elle fermait la file, ce qui lui permettait de marcher à son rythme, et de savourer ces instants purs avant de se tâcher les mains de sang.
*De sang…*
L’armure était désagréable à porter, mais elle ne doutait pas qu’elle irait comme un gant à un gabarie plus grand. Elle était revenue à elle ; elle respirait l’odeur détestable de la sueur masculine et non plus celle suave d’une douce nuit ; elle sentait l’inconfort de l’armure qui à chaque pas lui rentrait dans les côtes, à la place de la douce brise lui caressant le visage ; Le gémissement des Unas avait remplacé le fourmillement animale de la forêt ; La lumière des torches accrochées aux différentes tentes était bien différente de celle du scintillement stellaire ; Et enfin, un goût âpre avait pris place dans sa bouche. Ces cinq sens l’avaient ramené au soldat.

Avant de réellement rentrer dans le camp, le lieutenant-colonel les arrêta pour donner ses directives. Ils n’étaient maintenant plus que les Terriens. Nathalie allait continuer avec le Major Davis et le Russe ;

*Pourquoi avec le Russe d’ailleurs ? Haussement de sourcil. A quoi sert un tireur d’élite en plein milieu de l’action ? Et… !*
Elle se retourna, le zat en main, prête à tirer… Sur Chaka. Elle respira, et prit conscience qu’elle s’était laissée envahir peu à peu par le stress. L’ordre de commencer à délivrer les Unas fut alors donné et les deux groupes se séparèrent. Nathalie suivit bêtement le major à pas de loup. La disposition du camp était assez basique, et l’accès aux cages facilité par l’absence de garde. Arrivés à la première cage, Chaka prit les devant et entama une conversation avec ses confrères se trouvant à l’intérieur. Leur langue était étrange : elle paraissait lente, et les mots n’étaient pas clairement prononcés et ressemblaient plus à de vagues sons. Elle regarda le Russe.

« Vous comprenez un truc à ce charabia ? »

La réponse de ce dernier la fit sourire. Plutôt charmant comme homme, mais il n’était pas à son gout. Comme premier défaut, il était russe. Elle recula de quelques pas tandis que les deux hommes commençaient à ouvrir les cages. Elle avait un mauvais pressentiment ; quelque chose ne tournait pas rond… Qu’elle était ce bruit en fond ? Que se passait-il avec l’autre équipe ? Lorsqu’elle se retourna, le major discutait avec un vieil homme qui parlait de vengeance et d’on ne sait quoi… Que se passait-il ? Un frisson lui parcourra le corps. L’air devint glacial, tandis qu’un premier Unas s’agita. Quelque chose n’allait pas. Elle eut à peine le temps de se retourner, qu’un projectile vint heurter le sol à quelques mètres d’elle.
En un instant des centaines de questions traversèrent dans son esprit. Une seconde plus tard, elle avait jeté sa lance, sorti ses armes de poings Terrienne et Goa’uld, et avait commencé à tirer. Le major les avait fait se replier dans une tente. Pas pratique comme endroit pour riposter.

*C’est quoi ces officiers qui prennent des décisions à deux francs !*
Elle se plaqua à terre et rouvrit le feu à travers la fente entre le sol et la tente. Les tirs ennemis détruisaient la structure de leur abris petit à petit jusqu’à ce qu’elle s’écroule sur eux. Nathalie roula dans tous les sens, toujours recouverte par du tissus jusqu’à ce qu’elle trouve enfin la sortie. Ni une ni deux, elle tira sur tout ce qui se trouvait autour d’elle. Aucun signe du major. Et le Russe venait de se faire neutraliser après avoir sauvagement fracasser la tête d’un jaffa.
*Seule. Tu es seule.*
Un tir lui rafla la jambe, un autre le torse. Elle n’allait pas tenir, même avec Dieu à ses côtés. Elle tira sa dernière balle et se sentit partir en arrière.
*Par derrière ! Hijo de puta ! Que te Jodan ! *
Elle sentait cette pression sur son cou. Cette pression qu’elle ne supportait pas. Elle se débâtait dans tous les sens. Plus rien ne comptait que de se défaire de cette emprise mortelle. Elle tentait d’envoyer des coups de tête, des coups de pied, griffait l’homme jusqu’à l’en faire saigner et arrachait sa chair sans la moindre vergogne ; mais rien n’y faisait. Elle sentait ses membres céder, l’air lui manquait.
Soudain, elle ne se débâtit plus. Elle regarda ce ciel étoilé, huma l’odeur d’une soirée d’été pyrénéenne, entendit –outre son sang battre dans ses oreilles – un chant lointain, sentit une goute ruisseler sur sa joue, et enfin n’avait aucun gout dans sa bouche sèche.

*Tu as perd…*

Son réveil fut soudain et commença par une grande inspiration. Elle mit quelques minutes avant de retrouver son calme et une respiration normale.
*Vivante…*
Elle se leva péniblement et regarda tour à tour les personnes qui l’entouraient. Son regard s’arrêta sur… Aleksander Lekaterina.
« Pas forcément. Une vingtaine de Jaffa vous serait tombée dessus en quelques secondes, sans oublier qu’ils ont de quoi survoler la zone… Mis à part cela… Allez vous bien ? Et le Major ? »
Elle se rassit, subissant de légers vertiges.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Mer 5 Mai - 10:19

Dissimuler derrière les rochers, l'équipe se mit en mouvement lorsque la nuit tomba. Le début de marche fût assez douloureux ! Le poids et l'odeur des armures jaffas étaient trop forte. La force physique du Major diminuait petit à petit dans cette boite de conserve. A cette allure là, il n'aurait plus de force pour le combat ! Mais, il n'avait pas le choix, et comme le reste de l'équipe, il prit son courage à deux mains.

Lorsque l'équipe arriva sur le camps de Sokar, le Major fût soulager de voir que les jaffas avaient été organisé dans la répartition des cages de Unas. Alors que Chaka était partie prévenir les autres Unas, car Paul, comme tous autre terrien, n'avait pas envie de se retrouvé au sol par des Unas déchainer. L'équipe se sépara en deux, et le Major se retrouva à la tête d'un trio, composer de lui et des soldats Lekaterina et Wells. Regardant son ami Boba, il lui dît :

Bonne chance.

Avant de regarder les deux soldats et de dire :

En route !

Optimiste dans l'âme, il essaya de le rester à chaque mission. Toutes ses missions avaient été différente, mais la plupart été a risque. Bien qu'il est connu des guerres ouvertes sur d'autre planète, cette mission resté tous aussi dangereuse. Si ils se fessaient capturer, c'était surement la mort.

Marchant tranquillement pour ne pas trop se fatiguer avec cette fichu armure, l'équipe arriva toutefois rapidement devant les cages. Sans attendre, le Major prit son zat et tira précisément sur les serrures, pour ne pas avoir à répéter son geste trop de fois. Les Unas sortaient rapidement et Chaka venait de les rejoindre. Ils parlaient entre eux et Paul aurait donner cher pour savoir ce qu'ils se disaient. Devant les Unas prenant la fuite, l'officier ajouta :

Et ont dit merci !

A la fin de sa phrase, un homme surgit. Paul prit garde au début, mais devant se pauvre homme, mourant, le Major sortie sa gourde d'eau pour lui en donner un peu.

Lorsque celui-ci eût bue, il raconta son histoire. Davis ne l'avait très peu écouter, trop attentif à surveiller les environs. Soudain, il entendit des cris jaffas qui se confirmèrent en voyant des silhouettes.

A couvert !

Le Major se dépêcha de se mettre à couvert. Il vît une tente et sans trop réfléchir, il alla dedans, entrainant l'équipe. Ce ne fût qu'une fois dedans qu'il se dît, que ce mettre dans une tente, c'était un très mauvaise idée, mais maintenant, il été trop tard !

Le combat débuta rapidement alors que la tente allait bientôt céder, mais le gradé n'eût le temps d'échanger que quelques coups lorsqu'il se prit un tir en pleine tête...

...Lorsque le Major se réveilla, il était dans une prison de Sokar. Il regarda rapidement et vit ses deux coéquipiers, le veille homme était là aussi. Il reprenait à peine connaissance, que Lekaterina et Wells étaient déjà en train de l'assommer de question. Posant sa mains sur son visage, il se dit :

*Pourquoi je me fais toujours toucher au visage ?*

Se levant doucement, il dît à Wells :

Je vais tenir bon.

Il se demanda, en même temps, si l'équipe de Fett avait eût plus de chance.
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Lun 10 Mai - 0:36

Côté Ouest, l’équipe menée par Paul Davis reprenait conscience après avoir passé une bonne heure au fond de cette cage putride. Le Major ne pouvait qu’amèrement regretter d’avoir pris la décision de rejoindre cette tente piégée mais sous le feu de l’action, le gradé n’avait guère eu le choix. A présent il fallait trouver un moyen rapide de sortir de là. Avec son regard d’aigle de tireur d’élite, le soldat Russe distingua comme une sorte de lueur en mouvement sur le flanc d’une colline en amont du camp. Malheureusement, le trio n’était pas en mesure de distinguer l’origine exacte de la lumière mais avec un petit peu de chance, il s’agirait des renforts Unas à moins que ce ne fut de nouvelles troupes Jaffas débarquées du vaisseau Al’Kesh.
Les trois Terriens n’avaient pas d’autre choix que celui d’attendre de toute manière. A l’extérieur de la cage, deux gardes serpents faisaient leur ronde, ne lâchant pas des yeux leurs précieux prisonniers. Oui la marchandise Tau’ri était devenue de premier choix depuis quelques temps. Ces pathétiques humains allaient payer pour leur insolence, pour leur courage inutile. La première classe Wells détourna brièvement les yeux vers la Colline mais la faible lueur d’espoir avait déjà disparu. Peut-être cela n’avait été qu’un mirage. Tous trois épuisés, les humains avaient fini par s’allonger contre la dalle dure de la cage, la patience serait de loin leur meilleure arme. Le Major Davis ouvra un œil puis l’autre en entendant comme un cliquetis tout proche. Telle une ombre, le Major s’était relevé silencieusement. Il put constater avec un soulagement qu’un duo de Unas se tenait devant les grilles. Devant eux gisaient également les cadavres des deux Jaffas, étranglés discrètement par les autochtones.


Enfin libres, l’équipe de sauvetage quitta prématurément leur prison. L’un des deux Unas, probablement le chef leur indiqua de son doigt crochu, une sorte de mur de lumière à quelques centaines de mètres de l’endroit où ils se trouvaient. En plissant légèrement les yeux, les Terriens purent apercevoir une bonne centaine de Unas tenant des torches en main. Comme Zaurus le leur avait prédit, la vengeance risquait de s’avérer terrible. Tous les Unas de ce monde semblaient désormais au courant de ce camp de fortune, piège mortel se resserrant sur leurs confrères. Et dire qu’ils n’avaient été que des médiateurs au cours de cette guerre, Davis et ses hommes ne pouvaient que s’en sentir frustré. Un ronronnement les sortit néanmoins de leur torpeur, le vaisseau Al’kesh était de retour. Il ouvrit aussitôt le feu sur les Résistants Unas, plongeant les alentours du camp dans une cacophonie générale.

Davis profita de ce moment de diversion pour partir à la recherche de l’autre équipe avec ses deux hommes. De nouvelles troupes Jaffas avaient débarqué du bombardier, aussitôt rejoindre par le reste des gardes serpents du camp. Le soldat Lekaterina eut l’envie soudaine d’en abattre le plus possible, à cette distance il était avantagé mais retrouver Fett était l’objectif principal.

Boba Fett, Eiden Andrews et Daniel Jackson n’avaient toujours pas quitté leur position. Le Colonel avait juste mis le nez dehors un court instant, juste pour constater que l’aube prenait place à l’obscurité de la nuit. Les deux membres du SGC encore conscient perçurent des hurlements à l’autre bout du camp ainsi qu’une importante clameur guerrière. Cela chauffait dur à l’Ouest. Fett aurait reconnu le bruit familier d’une lance Jaffa entre mille Il espérait de tout cœur que la cible ne soit pas l’équipe de Davis. A l’intérieur de la tente, un bip s’était fait entendre, la voix du soldat Wells se fit entendre via la radio du médecin du groupe. Le message de la jeune femme était claire, les deux équipes devaient se retrouver à l’entrée Est, côté épargné par la rude bataille qui s’annonçait. Andrew en informa aussitôt son supérieur. N’ayant pas d’autre choix, Boba Fett dut transporter le Docteur Daniel Jackson inconscient sur son dos, c’était le seul moyen de ramener l’historien en un seul morceau au SGC.

Comme convenu, les deux équipes convergèrent vers l’endroit indiqué, contenant leur soulagement en constatant que tout le monde était en vie. Wells et Lekaterina déverrouillèrent les deux cages où deux nombreux Unas se précipitèrent à l’extérieur sans réfléchir. Ils furent bientôt immobilisés par une créature un peu plus massive que les autres, c’était Chaka. Des ordres secs jaillissaient de la bouche du chef de tribu. Aussitôt, les Unas rebroussèrent chemin pour se diriger vers le centre du camp où les hostilités avaient déjà commencé. Boba Fett ordonna le repli, n’ayant guère envie que ses hommes se trouvent plonger à un règlement de compte général entre Jaffas et Unas. Le SGC avait accompli son rôle, s’en était terminé pour eux.

Décision passée cependant tardivement, l’aube allait se révélée des plus sanglantes. Un autre vaisseau Al’Kesh venait de se poser du côté Est, déployant une bonne cinquantaine de Jaffas ennemis. Malheureusement pour le groupe de Boba Fett, plus aucun d’entre eux ne portait d’armure, trop voyante et trop encombrante surtout. Des tirs à énergie fusèrent aussitôt dans leur direction. Les Terriens ripostèrent avec véhémence en se débarrassant d’une première vague d’assaut pour l’efficacité de leurs tirs.

Davis ordonna immédiatement la retraite, choix confirmé par Boba Fett dont l’archéologue sur son dos ralentissait toujours la progression. A l’aide de tonneaux et de rondins, ils fabriquèrent une barricade de fortune pour se mettre à couvert, restant les uns auprès des autres tout en gardant leur position. Fett attaquant les ennemis les plus proches à l’aide son fusil à pompe, Wells, Andrews et Davis se chargeant des rangs médians alors que le soldat Russe offrait une couverture efficace grâce à ses tirs de précision. Malgré leur nombre réduits, les Tau’ri s’avéraient très efficace et les Jaffas tombaient les uns après les autres sous cette pluie de plomb et de sang. Mais rapidement, ils se retrouvèrent tous encerclés… A la merci des lances Jaffas…


« - Mat’ar Kree ! » Ordonna un guerrier serpent à l’armure brillante. Les lances furent dirigées vers les Terriens, c’était la fin… Paralysée par la peur, l’interne en avait lâché son Zat. Les tirs semblaient avoir cessé d’un seul coup… Des hurlements de rage sortirent les cinq humains conscients de leur léthargie. Les lances furent dirigées vers une autre cible, un groupe d’une dizaine de Unas était en train de charger… Wells et Lekaterina en profitèrent pour lancer une grenade à fragmentation parmi les rangs Jaffas, éparpillant d’immondes morceaux de chair sur plusieurs mètres. Eiden Andrews et Paul Davis appuyèrent l’attaque par quelques coups précis de Zat, creusant un nouveau fossé chez l’ennemi. Boba Fett et ses hommes assistaient dès lors à une confrontation immense entre les Jaffas de Sokar et les Unas. Le peuple autrefois opprimé n’avait beau être armé que d’armes rudimentaires telles des lances de pierres et des gourdins, c’était une véritable pluie de sang qu’ils faisaient pleuvoir tout autour d’eux. Au centre de cette cacophonie générale, Chaka en était le leader. Les cinq Terriens ne se laissèrent pas impressionner plus longtemps par la folie meurtrière des Unas, tous reprirent les armes pour en finir avec l’oppression Goa’uld. La Tau’ri et le SGC brillerait par leur victoire, c’étant dans la priorité de chaque homme ici présent.

A chaque seconde, les Unas paraissaient de plus en plus nombreux, ils ne canalisaient plus leur haine. Ces fichus serpents avaient blessé leurs racines les plus profondes en foulant leur monde de leurs pieds sales, tous allaient payer. Au-dessus d’eux, le bourdonnement régulier des turbines d’un Al’kesh se faisait entendre, faisant pleuvoir une pluie de décharges à énergie sur la résistance Unas. De nombreux guerriers tombèrent, mais ce fut sans compter sur la précision du tireur d’élite de première classe qui, d’un coup de lance serpent précis, avait endommagé l’un des moteurs. Boba Fett soutint le tir de son subordonné, envoyant le vaisseau Goa’uld s’écraser plus loin. La clameur guerrière s’amplifia lorsque l’ancien bombardier se retrouva au rang de cendres et de poussières enflammées.

[i]Les Jaffas finirent par se replier en direction du dernier Al’Kesh présent. S’avouaient-ils vaincu ? ëu probable pour des hommes comme Davis et Fett qui avaient trop vu la guerre pour savoir que l’ennemi ne se rendait pas aussi facilement. Ils risquaient de tous subir la colère de leur maître Sokar… Non pour l’équipe Terrienne, cela semblait presque trop facile et cela sentait le piège à plein nez. D’autres troupes allaient bientôt surgir, toutes les communications devaient être coupées. Wells ne put s’empêcher de réprimer un juron lorsque le bombardier leur fila sous le nez. Un maigre répit, certes, mais il ne fallait pas rester là. Le Docteur Andrews soigna les blessures mineures, malgré tout soulagée. Survivre en passant la Porte des Étoiles, ça relevait presque de l’exploit. Même Daniel Jackson avait repris conscience entre temps.


« - Que s’est-il passé ? J’ai raté un épisode ? » Ce n’était guère le moment de faire de l’humour devant une telle scène d’apocalypse mais il fallait bien chercher à détendre les nerfs de temps à autres.
A proximité de leur position, les Unas fêtaient leur victoire en poussant de grands cris de guerre, renversant des tonneaux remplis d’alcool avant d’y mettre le feu. La détermination et la fureur se laissaient toujours dans leurs yeux. Pour eux la liberté leur était acquise, c’était la fin… L’ensemble du camp se consumait en fumée comme les derniers vestiges de leurs ennemis disparus. Dommage que cela ne pouvait être aussi simple aux yeux des Terriens… Tous quittèrent le camp embrasé, les flammes consumaient un à un les barreaux des vestiges d’une cage d’acier. Le début d’une dignité retrouvée…


« - Ils vont revenir, c’est sûr… »

« - N’en soyez pas certain, personne ne pourra jamais leur enlever leur monde. »


Zaurus avait également rejoint le groupe, le teint blafard, les yeux cernés par l’âge et l’épuisement. Mais le vieil homme n’avait jamais menti. On ne prenait pas un monde aussi facilement, du moins pas avant de s’être battu avec rage pour le défendre. D’ailleurs il en était de même pour tout homme du SGC, pour la Terre, chacun d’entre aurait lutter des fins fonds de ses tripes…


HRP : Comme d’hab, la semaine pour répondre. C’est l’avant dernier post et oui je vous réserve d’autres surprises car là c’est limite trop facile xd.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Lun 10 Mai - 15:55

La nuit avait été plutôt stressante, je n’avais dormi que d’un œil. D’un coté, il y avait la porte de la bâtisse qui pouvait s’ouvrir à tout moment pour laisser entrer les jaffas, et de l’autre Jackson qui était plus que mal en point. La main toujours crispé sur la lance à énergie, j’avais les yeux rivés sur cette foutue porte. Plusieurs heures avaient du passé, il était temps de jeter un coup d’œil dehors, pour voir au moins si le jour était levé. Je tant un coup d’œil à Eiden et Jackson, qui avaient vraiment l’air d’avoir la tête dans le cul, je me levais, le corps engourdit par ma blessure. Discrètement, j’ouvris la porte de la bâtisse et je regardais dehors. L’aube pointait le bout de son nez.
Soudain, des hurlements se firent entendre à l’ouest. Il y eu d’autres cris puis les bruits caractéristiques des lances jaffas.


* Merde, Davis !*

Les bruits continuèrent. Le bip de la radio se fit entendre. La voix de Wells s’éleva dans la pièce. Elle nous donna comme point de rendez-vous l’entrée est du camp. Eiden me confirma ce que j’avais bien entendu. Bonne nouvelle, ça veut dire que les Unas sont de la partie.


-« On s’en va d’ici alors. Je vais porter Jackson. »

Je vis que Jackson était en armure, comme moi d’ailleurs. Une armure plus une armure, ça pesait. Pas le choix. J’enlevais l’armure de Jackson. Tant pis, il sera pas chaudement couvert, mais il sera moins lourd. Enfin, avec l’aide d’Eiden, j’installais Jackson sur mon dos, me servant de ma lance comme siège.


-« Eiden vous passez devant, j’ai les deux mains prises. »

Puis nous sortions discrètement de la bâtisse. Vers l’ouest, la guerre faisait rage. C’était une bonne chose, tout les jaffas étaient rendu la bas. En quelques minutes, nous étions rendu au point de rendez-vous, où nous attendaient le reste de l’équipe. J’en profitais pour poser Jackson un moment, contre un rocher. Puis j’enlevais cette foutue armure qui pesait trois tonnes.


-« Comme à me péter les couilles ce truc. Bon, maintenant que les unas sont libres, on a plus rien à faire ici. On se barre, il me tarde de retourner au SGC. »

J’en profitais pour récupérer mes affaires, là où on les avait planqués la veille. Je me sentais nettement mieux avec mon SPAS 12 dans les mains. Malheureusement, un Al-kesh atterrissant prêt de notre position calma mes ardeurs. Une bonne cinquantaine de jaffas en sortit et se mirent à faire feu dans notre direction sans attendre. Je me mis derrière un rocher et j’ouvris le feu, comme mes camarades. Des jaffas tombaient, mais relativement peu en comparaison de leur nombre total. Davis ordonna la retraite.


-« Bande de salauds ! Retraite ! on retourne au camp ! »

Je commençais à me retourner pour décamper, mais il me revint à l’esprit que Jackson ne pouvait pas bouger. Je le saisissais fermement pour le porter sur mon épaule. Puis je détalais avec mon poids mort.
Péniblement, je rejoignis mes camarades, qui s’étaient lancé dans les travaux publics. Je déposais Jackson dans un coin à couvert, puis je rejoignis les terriens. Je fis tomber quelques étagères en bois par terre, que je consolidais avec un jaffa mort. Puis j’ouvris le feu sur les jaffas un peu trop proches de notre position. Malheureusement, nous étions vite encerclé par les jaffas, supérieur en nombre. Un ordre Goa’uld fusa, voulant surement dire « tuez les ». Mais des hurlements terrifiants se firent entendre. Les goa’ulds pointèrent leurs lances dans une autre direction, celle des Unas, qui commencèrent à les charger. Il y eu une explosion dans les rangs des jaffas, suivi de tirs de zat. Je fis comme mes camarades, reprenant les hostilités. Je tirais cartouche sur cartouche, mon fusil fut vide, pas le temps de le recharger, je m’en pressait de prendre une lance jaffa. Un alkesh s’approchais du champ de bataille, faisant feu sur les unas. Lekaterina tira un coup bien précis sur les moteur de l’alkesh, je fis de même, pour obliger le vaisseau à s’écraser au loin. Il explosa, les jaffas commencèrent à se replier.

-« C’est pas normal ça ! »

Je n’avais jamais vu de jaffa s’enfuir du champ de bataille, ils préféraient mourir d’habitude. Le dernier alkesh décolla. Plusieurs jurons fusèrent. Ils vont revenir, il n’y avait pas de tmeps à perdre.


-« On rentre chez nous, avant qu’il ne reviennent en force. »

Je ramassais mon spas 12, que je rechargeais. Je vis les Unas mettre le feu au camp. Quand tout le monde fut prêt, je fis signe de se remettre en marche vers la porte.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   Lun 10 Mai - 17:10

Eiden avait passé une bonne partie de la nuit à appuyer sur la blessure de Jackson afin de faire garrot pour arrêter cette hémorragie qui n'en finissait plus et à force de volonté elle y était arrivée sauf avait du s'endormir à moitié sur le pauvre docteur et lorsqu'elle ouvrit les yeux réveiller par le froid elle se rendit compte qu'elle avait du à peine dormir deux heures et bien sur elle avait mal partout mais elle fut heureuse de voir que le sang avait enfin cesser de couleur sur le thorax du docteur.
Alors que le Colonel jetait un coup d'oeil à l'extérieur le crissement de la radio fit sursauter Eiden, entendant la voix de Wells elle dut tendre l'oreille pour bien comprendre ce qu'elle était en train de dire, le Colonel entra écoutant à son tour et Eiden lui fit un signe de tête pour lui montrer qu'elle avait compris ce qui venait d'être dit.


"Rendez-vous à l'ouest Colonel"

Dans toute cette confusion Eiden en avait complètement oublié les autres et surtout Alexsandr et elle ignorait s'il y avait eu du grabuge pour eux, enfin elle le saurait bien assez tôt. Le Colonel lui fit comprendre qu'il fallait bouger qu'il s'occuperait de Jackson mais se lever fut plus difficile qu'elle ne l'imaginait complètement engourdit elle mis plusieurs secondes à se relever attendant qu'une de ses jambes retrouve une circulation normale.

"A vos ordres Colonel !"

Une fois en état Eiden passa devant et se mit à marcher dans la direction indiqué, tenant son arme en main prête à faire feu à la moindre occasion, elle n'avait plus qu'une idée en tête se barrer d'ici avant qu'il ne soit trop tard et qu'ils soient définitivement coincés ici, mais bien sur il fallait retrouver les autres avant ça. Au bout de quelques minutes à peine ils avaient rejoint les autres et Eiden pu voir que tout le monde paraissait aller bien, en tout les cas à première vue et donc ils en profitèrent pour ôter leurs armures et Eiden se sentit plus légère d'un coup et pu enfin souffler. Sauf que le répit fut de courte durée pour tout le monde, alors que le Colonel avait ordonné le replis afin de laisser les Unas se débrouiller avec les Jaffa ils se retrouvèrent encerclés.
Eiden prit son courage à deux mains et attrapa son Za'c tirant sur tout ce qui n'était ni Unas ni humain et du bien en abattre plusieurs alors qu'elle c'était mise elle aussi à couvert tout près d'où se trouvait Jackson donc pas loin du Colonel. Davis ordonna ensuite la retraite immédiate. Les autres avaient fait une barricade de fortune et tous se cachèrent derrière enfin autant que possible tirant sur tous les ennemies à leur portés. Mais ils furent rapidement dépassé par le nombre et lorsqu'Eiden entendit un ordre dans une langue qu'elle détestait elle fut comme paralysée par la peur et laissa tomber son arme à terre se sentant prise au piège et ressentant quelques mauvais souvenirs remontés en elle. Ils étaient fait comme des rats cette fois-ci et rien ne pourrait les aider.
Mais étrangement une explosion se fit entendre, des cris Jaffa aussi, le bruit de tirs venant de l'extérieur, les compagnons d'Eiden reprirent les tirs se sentant à nouveau capable de répliquer elle fit de même après avoir hésiter quelques secondes malgré tout, tout n'était pas perdu et elle sentit l'espoir revenir en elle, avec un peu de chance ils s'en sortiraient. Le Colonel avec l'aide de Alek firent de gros dégâts sur un vaisseau qui alla s'écraser un peu plus loin ce qui visiblement fit très peur aux Jaffas qui commencèrent à se dispercer comme pour fuir.


Tout était à nouveau calme et Eiden reprit son rôle de médecin le coeur battant encore la chamade tant elle avait eu peur sur ce coup là. Elle soigna les quelques blessures que pouvait avoir ses compagnons et du piocher dans le nécessaire de survis des autres car elle avait pratiquement tout utilisé ce qu'elle avait sur Jackson et son hémorragie mais heureusement pour eux les blessures n'étaient que superficielles. Après ça ils prirent quelques minutes pour se reposer et Fett ordonna le retrait et cette fois-ci tout le monde espérait qu'ils ne s'arrêteraient plus avant d'arriver à la porte et enfin sur terre.

"Oui, on rentre chez nous, le docteur Jackson a toujours besoin de soins."
*et moi j'ai besoin de repos*
Malgré le fait que l'hémorragie avait cessée ils n'étaient pas à l'abris d'une rechute, il faudrait peu de chose pour qu'elle reprenne et qu'il se vide de son sang.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ cricri P3X-888   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ cricri P3X-888

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-