Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Survie By Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: MJ Survie By Alek   Sam 12 Déc - 19:21

L'équipe militaire avait traversé la porte.La planète était désertique, la porte se trouvait en haut d'une colline, un chemin de pierre descendait le long de la colline, amenant sûrement aux ruines découvert dans la mission précédente. Green et Eversman sur le flanc droit. Ils avancèrent calmement, le Capitaine en avant tandis que Matt observer derrière. Le reste de l'équipe sur le flanc gauche, Fett dans le rôle du chef d'équipe avança en premier. Suivit de prêt pour Hayden et Schneider. Personne ne voyait quelques chose d'anormal, mais pour plus de sécurité, chacun avançait plus long pour vérifier. Cependant, l'air était lourd à respirer sur cette planète, comme ci il y avait énormément de pollution. De plus, une chaleur écrasante malgré le peu de soleil qui avait rendait la situation plus dérangeante. Malgré cela, le Lieutenant-Colonel décida que cela n'était pas un motif nécessaire pour stopper la mission, même ci l'envie ne lui manquait pas.

Visiblement, aucun danger à l'horizon, la voie était clean. Fett décida alors d'appeler le Général pour lui faire part de la nouvelle. Il ne se pressa pas non plus pour l'annoncer, il n'était pas plus ravie de voir débarquer tous ses scientifiques. Mais il fallait le faire tout de même, il prit donc sa radio et annonça à O'Neill qu'il n'y avait rien à craindre. De leur côté, chacun baissèrent leur armes, non plus ravie de tous les voir débarquer. De son côté, Hayden avait un peu avancé pour se souvenir du chemin à prendre jusqu'au ruine. Sa mémoire revint légèrement, il se souvint qu'il fallait descendre ce chemin et prendre ensuite à droite. Après, ils devront prendre un sentier assez miteux et dangereux pour les chevilles.

Les voilà, ils débarquèrent les uns après les autres. Résigné, le Lieutenant-Colonel se rapprocha des scientifiques, leur expliquant qu'il faut suivre le Soldat 2ème Classe Hayden qui débutera la marche vers les ruines. De plus, Eversman couvra le flanc droit tandis que le Capitaine Green couvra le flanc gauche. Le Sergent-Major Schneider et le Lieutenant-Colonel Fett fermeront la marche. En arrivant sur la planète, Susan eut l'impression que ses poumons se contractaient sur eux même tellement l'air étaient dur à respirer ici. D'ailleurs le Docteur Roy fit une annonce...


-Écoutez les amis... Comme vous l'avez senti, l'air est difficilement respirable ici donc cela devra nous couter deux fois plus d'énergie que la normale. Donc soyons de parfait scientifique. Soldat Hayden, on vous suit.

Tout était dit, les scientifiques n'attendaient pu que Hayden pour se mettre en route. Celui ci ne tarda pas et se mit en marche également. Toutefois, la descente était tout de même périeuse car les cailloux rendaient le sol glissant. Ils avançaient avec prudence, aucun faux pas ne sera toléré sinon ils risquaient de tomber. Certains furent légèrement déséquilibré, notamment le Lieutenant-Colonel Fett qui manqua de tomber mais grâce au Sergent-Major qui le rattrapa avant, le gradé pu éviter un chut douloureuse. Eversman fit une légère glissade également de son pied d'appui mais réussit toute de même à rester debout, c'était vraiment casse gueule cette descente.

Finalement, tout le monde arriva en bas en entier et la plupart étaient déjà en transpiration, surtout les scientifiques qui on ne sait quelles raison, transpiraient comme des porcs. D'ailleurs, Susan était derrière un type qui ne sentait pas vraiment bon et avec ce manque d'air, cela rendait la situation encore plus désagréable. Elle manqua de peu de faire une réflexion au type mais la jeune femme se retenu en pensant à son devoir, elle fera avec même ci c'était difficile.

Le 2ème Classe Hayden prit immédiatement à droit mais avant de pénétrer dans le sentier qui mène au ruine, il expliqua la situation aux membres de la mission. Ce chemin était assez ardus et possède beaucoup de trou dans le sol, des endroits faciles pour se casser une cheville. Alors, il fallait marcher avec prudence et bien regarder où ils mettaient leur pieds, sous peine d'avoir une sacré surprise. Après ce message, le Soldat se mit donc en route en ouvrant la marche comme prévu. De son côté, le Capitaine Green se rapprocha de Susan et lui dit...


-Faites attention ma belle, il serait dommage d'abimer d'aussi jolie jambe que les vôtres.

Puis un léger sourire sur le visage du Capitaine s'afficha. La Scientifique n'était pas en train de rêver, elle se faisait draguer en beauté pour ce militaire. L'homme était plutôt grand et semblait assez bien en forme, malgré cela, il n'avait pas autant de charme que notre cher Général. Qu'allait faire Susan ? Elle n'en savait rien pour le moment mais entreprit à lui répondre.

En fin de peloton, Fett et Schneider fermait la marche. Ils jetaient de temps en temps des regards vers l'arrière, observant les horizons pour voir si ils étaient suivi mais visiblement, cette planète était aussi vide que le haut du crâne à Roy. Cette mission sera vraiment chiante, heureusement que Peter avait prit les cartes pour jouer un peu...


-Vous pensez qu'il y a quelque chose à tirer de cette planète Colonel ? Demanda Schneider.

La question du Sergent-Major enchanta le gradé, ils pourront papoter le temps du trajet car sinon, ils allaient fortement se faire chier. Seul Matt était seul dans son coin, marchant d'un pas lassé mais une scientifique vint lui parler. Lui posant des questions sur les aventures qu'avaient connu le Soldat. Eversman comprit tout de suite que cet type était un aventurier refoulé, ayant pas assez de capacité pour devenir militaire mais suffisamment pour être un scientifique. Mais bon, autant lui répondre et discuter un peu, de toute façon, il était là pour 12 heures minimum donc autant s'occuper.

Chacun de leur côté, tout le monde s'occupait comme il le pouvait en discutant avec les membres de la mission. Même les scientifique discutaient entre eux. Sauf Peter ne parlait pas, il avait besoin de se concentrer pour mener l'expédition à terme. Il hésitait de temps en temps sur différent chemin à prendre mais les souvenirs lui revenaient à temps et les pauses ne durèrent que quelques secondes seulement. Et au final, et après plusieurs minutes de marche assez stressante pour tout le monde, ils arrivèrent en face des ruines.

Tout les scientifiques étaient émerveillé par ses ruines, les militaires étaient perplexes face à ses débris sans intérêt. Le Docteur Roy se plaça désormais devant tout le monde et prit rapidement la parole...


-Bon, voilà ce qu'on cherchait. Vous savez tous ce que vous avez a faire alors ne perdons pas de temps et tous au travail. Colonel Fett, je vous laisse le soin de placer vos hommes.


Boba afficha un léger sourire, ce type n'avait pas encore prit la grosse tête pour diriger tout le monde. Mais il avait tout de même raison, le Lieutenant-Colonel devait positionner ses hommes pour assurer la sécurité des scientifiques en cas d'attaque. Maintenant, c'était parti pour trois heures d'emmerde avant le contact radio. Vive l'archéologie.




[Bon voilà, vous pouvez chacun faire parler la personne avec vous autant que vous le voulez. N'hésitez pas à approfondir dans vos mouvements ou sentiments. La situation est en gros donc vous pouvez rajouter des petites détails autant que vous le voulez.
Sinon, vous avez jusqu'à jeudi minuit pour répondre. Bon RP]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Dim 13 Déc - 17:56

Lorsque Walter avait lancé l’activation de la porte, je regardais une dernière fois tout le foutoir qu’il y avait derrière moi. Des scientifiques qui avaient l’air perplexes et étonné. Etait-ce mon discours de bienvenue qui les avait rendu dans cet état, ou bien le fait que pour beaucoup d’entre eux ce sera le premier ou un des premiers voyages à travers la porte. Par contre si il y avait bien un scientifique qui m’interpella par son regard directement braqué sur moi, c’était Suzanne Winshester. Et son regard en disait long sur ses pensées.

*Bouffonne…*

Puis un dernier regard vers la salle d’activation, où O’neill nous regardait. Il devait sûrement se douter que l’ambiance allait être électrique entre militaires et scientifique. Puis il y eu le bruit si caractéristique de l’activation de la porte. Le vortex nous attendait, bleu miroitant. Que pouvait-il bien nous cacher, de l’autre côté ?
Je m’avançais vers le vortex, et juste avant de le franchir, j’observais du coin de l’œil les scientifiques derrière moi. Ils ne bougeaient pas. Au moins, ils étaient obéissants. Puis je fis un pas en avant.
Puis la lumière. Elle était terne, un peu comme dans une fin d’après midi. L’air était difficilement respirable. J’avais l’impression de respirer de l’air provenant d’un matériel de plongé, où chaque respiration demandait un effort. Et enfin, la chaleur se faisait ressentir, facilement plus de trente degrés celsius. J’observais un peu la région le temps que mes collègues arrivaient. La porte était au sommet d’une colline désertique. Beaucoup de caillasse, pas tellement de verdure. Comme en altitude, mais avec la chaleur en plus en sans les montagnes.


-« Si seulement ces conditions pouvait être suffisantes pour stoppe la mission… »

Une fois tout le détachement armé arriver, je fit un signe de main pour se déployer.
Avec Schneider et Hayden, je pris le flanc gauche. Je parcourais quelques mètres, arme à l’épaule. Un petit tour d’horizon. Rien à signaler. Je regardais Green et Eversman, rien à signaler eux aussi. Un autre signe de main pour étendre un peu plus le périmètre. Encore plusieurs mètres plus loin, je fis le point. Rien. Je saisi ma radio et je contactais le SGC.


Radio : Ici Fett. RAS. Envoyer les scientifiques.

-« Repos tout le monde, le temps qu’ils arrivent. Hayden, partez en recon… »

Celui-ci commençait déjà à chercher la direction pour se rendre aux ruines. Tant mieux. Je posais ma M249 le long de ma jambe droite, et je m’essuyais mon front. Il faisait chaud sur cette putain de planète. Je bu une petit gorgée d’eau, puis j’observais les scientifiques arriver. Eux aussi étaient surpris de découvrir de telles conditions environnementales. Puis je m’approchais d’eux, là où se trouvait Roy. Je devais leur expliquer comment on allait faire.

-« Docteur Roy, voilà comment on va procéder. Hayden ayant été déjà venu ici, il passera devant en reconnaissance. Eversman couvrira le flanc droit et le capitaine green le flanc gauche. Moi et le Sergent Schneider, on s’occupera de l’arrière garde. Allez, on se met en marche. »

Roy en profita pour expliquer le tout au reste des scientifiques. Puis ils commencèrent à se mettre en marche, groupé. Je croisais encore une fois Susan, ne pouvant avoir que de mauvaises pensées pour elle. Cette grognasse avait failli tuer Davis. Puis nous commencions la descente de la colline. Avec toute cette caillasse il était aisé de se casser une jambe d’un instant à l’autre. D’ailleurs, moi-même j’avais failli tomber, mais je fus rattrapé in extremis par Schneider dans ma chute. Bordel, on avait pas fini la marche pour autant, alors avec une jambe en vrac.

-« Merci, Schneider. »


Puis nous continuions notre descente de colline, chancelant sur les graviers et autres joyeusetés de ce genre. Une fois en bas, Hayden s’arrêta et tout le groupe fit de même. Il nous expliqua que le sentier que nous allions prendre était encore plus ardu que celui où nous étions, les trous pour se casser la cheville pullulaient. Puis nous nous remettions en marche.
De derrière, j’avais une vision global de l’expédition. A droite, Eversman, se faisait questionner par une scientifique et à gauche, c’était l’inverse, Green parlait avec Susan. Pauvre gars, Il ne savait pas ce qu’il l’attendait avec cette connasse.
Il y avait aussi des scientifiques qui juraient, n’ayant jamais connu de telles expériences. Cela m’amusait, ça les changeait de leurs laboratoires.
Schneider se rapprocha de moi pour entamer la conversation. La mission passera un peu plus vite finalement.


-Vous pensez qu'il y a quelque chose à tirer de cette planète Colonel ?

-« Et bien, si vous voulez vous lacer dans l’extraction minière peut être. Mais a vue de nez, pour nous il n’ y a rien d’intéressant. A par peut être pour faire suer, les scientifiques. »

-« Vous ne les aimez pas ? »

-« Qui les aime ? Ils seraient capables d’ausculter le moindre caillou de cette planète, convaincu qu’il y trouverait une gravure d’une peuplade de chimpanzé. Nan, franchement, je ne peux pas les supporter. »

-« C’est bizarre mon colonel, si il n’y a rien ici, comme danger, pourquoi on ne les laisse pas seul ? »

-« Parce qu’ils ne sauraient pas foutu de rentrer à la base. Remarque, ce n’est pas plus mal. Mais O’neill veux que l’on fasse garderie. Mais j’ai oublié les boîtes de legos. Dites moi, Sergent, où étiez vous avant d’intégrer le SGC ? »

-« Et bien, j’ai commencé dans l’armée de terre comme simple soldat à la première division d’infanterie mécanisée. J’ai d’abord connu le casernement, à Würzburg en Allemagne. Je suis passé caporal, puis on m’a envoyé en Irak. Après j’ai intégré le SGC et je suis passé sergent. Et vous mon colonel. »


-« Moi ? Toute une longue histoire, j’ai commencé comme vous, simple soldat chez les Screaming Eagles. Un petit tour au Koweït, un peu de casernement à rien faire et me voilà ici. »

Puis, la discussion s’arrêta là. De toute façons, on arrivait à destination. Les ruines, enfin ce qui ressemblait à de gros blocs de pierre mal taillés en fait, nous attendaient paisiblement. Le docteur Roy prit la parole, puis il me laissa le champ libre pour les choses militaires. Je rassemblais ma petite équipe et je commençais à donner les ordres.

-« Bon, on va se placer en périphérie des ruines. Hayden, le coté nord, Eversman, le coté est, Schneider, le coté ouest et Green le coté du sentier. Moi je vais placer un pain de C4 sur le sentier à une cinquantaine de mètre des ruines, à défaut de mine. Moi je ferai le tour des ruines en passant vous voir de temps à autres. Guetter l’horizon et ne faites pas attention aux civils. Je m’occupe du pire : servir de liaison entre nous et eux. Au moindre problème, utiliser la radio et j’arrive. Sans ordre de ma part, vous rester à votre place. En position. »

Puis je les laissais exécuter mes ordres, se dispersant à travers les ruines. Je revenais un peu sur le sentier et je marchais la cinquantaine de mètres prévue. Là, dans un trou, je plaçais mon pain de C4 en posant le détonateur à distance. Puis j’enfouis le tout en prenant soins de laisser dépasser un peu le détonateur. Ce serait con qu’il ne captais pas le signal à un moment clé.
Puis je revenais aux ruines, où les civils s’activaient à faire leur boulot.


*Putain, je vais bien me faire chier ici.*

Hj : J'ai pris un peu de liberté avec les ruines^^

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Mer 16 Déc - 1:15

L'arrivée sur la planète se fit rapidement. Peter marcha sur le flanc gauche, couvrant les angles dégagés ; RAS. Il se stoppa lorsque son supérieur s'arrêta, et baissa légèrement son arme, en tentant de voir plus loin, et surtout de se rappeler le chemin. Le Colonel prévint l'équipe scientifique qui arriva quelques minutes après eux. Une fois tout le monde sur la planète, la porte se désactiva. Peter regarda l'ensemble de l'équipe. Les scientifiques regardaient un peu partout comme si c'était la première fois qu'ils voyaient de la terre ou des paysages, les militaires étaient aux aguets.
Une fois la folie passagère de la porte passée, Peter se dirigea vers Eversman.


« Hé Matt, tu connais pas la dernière...? J'suis pas sur du chemin... » dit il avec un sourire ironique. « Dit rien au Colonel, j'veux pas me prendre un savon à peine arrivé. On va bien voir sur le chemin, j'espère que sa à pas trop changé en quelques semaines. » acheva t-il, en s'éloignant un peu du groupe pour partir en reconnaissance.

Il s'avança de quelques pas, arme baissée. Pour l'instant, il savait ou il fallait aller. Il reconnaissait ce gros rocher un peu plus loin de la porte qui l'avait tant fasciné pour son aspect assez étonnant. Le Colonel lui ordonna de partir en reconnaissance, chose déjà faite. Lorsqu'il arriva derrière une petite colline, il reconnut le sentier, le premier sentier qu'ils avaient emprunté. Il était assez encombrant de part son terrain inégal, mais la suite serait encore bien pire. Il faudrait descendre sur environ 800 mètres, puis remonter une pente assez rude sur un peu plus d'1,2 km, pour enfin apercevoir les ruines intéressantes à explorer, l'endroit qui avait accueillit les principales fouilles et explorations lors de la première visite. Ils avaient mit presque 4h pour y parvenir, quasiment à l'aveuglette. Il leur faudrait 5 fois moins de temps pour s'y rendre cette fois.. si le chemin était exact.
Tandis qu'il marchait devant, il vit les scientifiques et les militaires parler entre eux. Il se sentit un peu seul à l'avant, il aurait aimé parler un peu.
Continuant de marcher, il sentit un vent frais lui engourdir les extrémités des mains, le temps s'était bien rafraichit depuis la dernière fois. Malgré le soleil, une légère brise s'était installée, et elle n'était pas très confortable.


*J'espère pas revenir malade à la base...*

Après plusieurs minutes de marche, ils arrivèrent enfin au premier sentier qui descendait. Il avait pas vraiment changé depuis la dernière fois, il paraissait juste plus étroits.

[Radio / Mon Colonel, on est quasiment à mi chemin. On descend ce sentier, le reste est en pente. A mon avis, il y en à qui vont galérer si vous voyez c'que j'veux dire. [/Radio]


Reprenant la marche, la pente était plus douce qu'autrefois. De la terre nouvelle avait dût recouvrir un peu l'ancienne, offrant une pente un peu plus plate. Jetant un regard derrière, il pût apercevoir au loin le groupe qui marchait à un rythme constant. Il y seraient d'ici 30 minutes environ. Il sentait une vache d'ennui, comme lors de la dernière fois ou il était venu ici, s'imprégner de son être. Il allait bien s'faire chier finalement. Il espérait pouvoir discuter un peu avec Matt qui était à peu prêt de son époque et de son grade, de plus ils avaient déjà fait une mission ensemble, le genre de chose qui rapproche deux êtres. Il aimait bien Eversman, c'était un bon gars. Peter espérait juste ne pas devoir rester coller à un pilier durant l'ensemble de la mission à surveiller du vent...
Une fois arrivés en bas, Peter prévint le Colonel qu'il ne restait plus qu'une ligne droite en montée. A l'instar de la descente qui s'était radoucie, la montée s'était endurcie. Esquissant un sourire à la pensée que les scientifiques allaient bien galérer, il commença la marche, qui durerait plusieurs dizaines de minutes encore. Il jetait des regards amusés derrière lui à la pensée du Colonel braillant sur les bigleux, chose mémorable qu'il n'oublierait pas, même si il ne l'avait pas vraiment vu de ses yeux.
La montée passée, il attendit le reste de son équipe en haut. Les ruines s'étendaient enfin devant eux. Pour Hayden et les autres militaire, c'était plus un gros tas de merdes caillassés, mais pour les autres, ils en bavaient déjà.

Une fois en bas, devant les ruines, le Colonel mit en place les groupes. Il s'occuperait donc du côté Nord... Il n'avait pas été tout au Nord, l'ancien chef de mission avait préféré gardé l'équipe dans un plus petit périmètre. Enfin de l'exploration poussée !


« C'est parti... » parla t-il pour lui même, en prenant la direction du nord, arme à l'affût du moindre danger.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Mer 16 Déc - 17:27

Ce n’était pas la première fois qu’Eversman traversait la porte des étoiles pourtant il ne put s’empêcher de marquer un temps d’arrêt devant l’horizon des événements avant de faire un nouveau pas en avant tout en fermant les yeux. A peine quelques instants plus tard, il rouvrit les yeux sentant qu’il n’était plus sur Terre en effet l’atmosphère était plus lourde, il faisait beaucoup plus chaud pourtant en levant la tête il aperçut qu’il n’y avait pas de soleil à l’horizon, il ne fallait pas demander en plein été. Pas le temps de faire du tourisme, Matt fit quelques pas suivant le capitaine qui ouvrait la voie, il le suivit à quelques mètres de distance jetant des coups d’œil de tous les cotés tout en tenant fermement son fusil d’assaut.

La Porte était située en haut d’une colline, au moins cela pouvait être une position défendable enfin si l’assaut venait de terre et non de l’air car là ils seraient pris sous le feu sans pouvoir vraiment répliquer. Comprenant qu’il n’y avait aucun danger à l’horizon, le Colonel se mit à contacter la Terre pour permettre l’envoi de scientifique même si c’était loin de faire plaisir aux différents militaires de l’expédition. Eversman abaissa le canon de son arme levant une nouvelle fois les yeux vers le ciel, il faisait vraiment très chaud sur cette planète, lui qui n’était pas frileux, il allait être servi là. Le jeune homme se tourna ensuite vers la Porte des Etoiles observant l’arrivée des différents scientifiques, c’était assez amusant car l’un d’eux resta immobile à peine avait il mit un pas sur la planète, cela devait être sa première fois qu’il faisait un voyage pareil et d’ailleurs cela provoqua une sorte de bouchon avant qu’on se mette à le pousser. Une fois qu’ils furent tous là, le vortex se désactiva et Fett alla au contact du leader des Rats de Laboratoires pour lui informer de la suite parlant suffisamment fort pour que tous entendent notamment les militaires.

Matt jeta un regard amusé vers le Lieutenant Colonel, il n’aurait pas aimé être à sa place à négocier avec les civils, de tenter de contrôler un peu leurs mouvements et leurs hâtes à voir de vieilles ruines.Après un message très rassurant de Peter, Il laissa le groupe se mettre en route avant de faire de même, la descente s’annonçait hardue, le Soldat avait fini par lâché son fusil d’assaut histoire d’avoir un peu plus d’équilibre mais il fallut un caillou plus glissant l’un que l’autre pour qu’il manque de se rompre le cou et fut content d’être arrivé entier en bas où une pause fut marquée. Le Ranger continua sur quelques pas pour savoir si quelque chose n’allait pas mais Hayden prévint que la route suivant était vraiment mauvaise et qu’il valait mieux bien regarder où on m’était ses pieds si on ne voulait pas se casser une cheville.

Le militaire soupira, il n’avait aucune envie de devoir porter un des civils à cause d’un manque d’attention surtout que la plupart était déjà en train de transpirer comme des bœufs, d’ailleurs les gouttes coulaient le long de leur visage et il y avait l’odeur qui allait avec, c’était charmant. Le Ranger tenta de rester concentrer surveillant son flanc droit jusqu’à ce que quelqu’un l’interpelle.


« Euh, soldat ? »
« Humm… »

Matt tourna la tête vers le groupe n’étant pas sur d’avoir bien entendu mais une personne se distinguait du groupe en allant à sa rencontre, ce dernier fronça les sourcils cherchant à savoir ce qu’il lui voulait.

« Eversman, c’est ça ? »
« Ouep… »
« Dites, c’est la première fois que vous traversez la porte des Etoiles ? »
« Non… »

Le militaire n’était pas très loquace, faut dire que son interlocuteur n’était pas des plus charmants non plus, c’était le type qui avait provoqué le bazar tout à l’heure et il avait une bonne tête de scientifique c'est-à-dire un grave chauve avec quelques cheveux par si par là, un bon ventre grassouillet et il ne cessait de souffler fort ayant surement du mal à suivre l’allure.

« Vous savez, je pense que votre présence n’était pas obligatoire. Nous scientifiques pouvons assurer notre sécurité tout seul. »
« Mouais, j’en doute… »
« Mais si je vous assure. D’ailleurs j’ai moi-même fait quelques stages pour m’entrainer au tir ainsi qu’au combat. »

Matt ne put s’empêcher de sourire en l’imaginant avec un P90 entre les mains.

« Super… »
« Je suis sur que je pourrais vous être utile. Je vous assure, prêter moi votre arme et je vous fais une petite démo. »

Eversman tourna la tête vers lui, il avait peur de ne pas avoir compris mais vu le regard d’envie que lui lançait l’homme, cela ne devait pas être le cas mais heureusement il n’eut pas à répondre car les ruines étaient maintenant visibles et cela émerveilla tous les civils alors que pour lui, cela ressemblait à un gros tas de cailloux sans importance et surtout une bonne source d’ennuis. Roy reprit la parole, il avait tout d’un leader mais bon il n’avait pas encore les chevilles qui enflent laissant Boba s’occupait de tout ce qui concernait la partie sécurité. Les cinq hommes se regroupèrent, Matt en profita pour balayer d’un geste du bras la sueur de son front tout en écoutant les ordres du Boss qui étaient loin de lui plaire vu que monter la garde ce n’était pas le truc le plus passionnant.
Le jeune homme jeta un coup d’œil vers les civils, ceux-ci semblaient très excités par leur découverte, courant dans tous les sens pour amener leur matériel au plus près et on entendait des exclamations. Eversman donna une légère tape à Hayden avec un sourire.


« Bien joué pour les ruines et entraine toi aux cartes, que je ne gagne pas facilement quand même. »

Le Ranger partit se positionner, il devait s’occuper du coté est et s’y dirigea lentement n’ayant pas franchement envie de tenir la position durant douze heures mais bon il finit par se dégoter un endroit à l’ombre qui donnait une vue dégagée. Matt enleva la sangle de son arme avant de poser son M4-Carbine sur le mur puis de retirer la veste de son uniforme qui allait lui servir d’appui derrière la tête. Ce dernier s’adossa au muret, il était plutôt bien même si un petit vent et une bière n’aurait pas été de refus dans de telles conditions mais bon on faisait avec ce qu’on peut. Celui-ci remit en place son gilet tactique au dessus de son t-shirt noir enlevant son oreillette radio pour la remplacer par une oreillette d’ipod qu’il mit en route tout en passant sa radio sur haut parleur histoire d’entendre toujours les messages de l’équipe.

A peine quelques minutes tranquille à écouter sa musique jusqu’à ce que son ami du jour ne se ramène pour lui montrer un caillou qu’il tenait tendrement dans ses mains telles un bijou ou un truc rare, le civil lui parla mais Matt avait augmenter le son et il n’entendit rien se contentant de répondre parfois « super » de temps en temps jusqu’à ce que l’autre le laisse.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Suzanne Winshester
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 759

Arrivé au SGC : 11/01/2007

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 40
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
114/200  (114/200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Jeu 17 Déc - 18:39

Attendre ! Toujours attendre ! Saloperie de militaire… La jeune femme en avait réellement assez de toutes ces mimiques à la con. Puis le signal pour les scientifiques arriva enfin ! Ce n’était pas trop tôt ! Une fois passé le vortex bleuté de la porte, Susan eu beaucoup de mal à respirer… Le paysage désertique, que des cailloux, il fallait être aussi réaliste…
De l’autre coté l’autre pékno et ses sbires attendaient comme des chiens de gardes. Puis Fett leur expliqua la situation mais Susan n’écouta que vaguement l’officier…


* Tête de con va pff !*

Tout le long du discourt, elle regardait le paysage mais par moment tellement l’air était lourd la jeune femme eut l’impression que ses poumons se contractaient comme s’ils allaient explosés comme des ballons de baudruche… Elle soupira pour elle-même et écouta Roy faire sa propre annonce…

-Écoutez les amis... Comme vous l'avez senti, l'air est difficilement respirable ici donc cela devra nous couter deux fois plus d'énergie que la normale. Donc soyons de parfait scientifique. Soldat Hayden, on vous suit.

- Tu es sur qu'on doit être parfait ?

Susan n'avait pas pu s'empêcher de lui poser la question car elle était loin d'être parfaite et honnêtement, elle n'avait fichtrement pas envie de faire le moindre effort...

La marche commença donc, mais le sentier était plus que casse gueule et Susan fit très attention à ne pas tomber et se prendre la honte surtout pas devant l’autre énergumène ! Elle avait vu aux peu de regards qu’ils s’étaient adresser que sa sympathie était partagé, ca allait être la joie d’ici peu si l’un ou l’autre ouvrait sa bouche…

Winshester manqua d’éclater de rire lorsque Fett manqua de se casser la gueule dans ce chemin semé d’embuches. Grâce à un de ces hommes il avait éviter la honte ultime…


* Dommage qu’il ne se soit pas écraser comme une grosse merde cet enc*** *

Puis sans crier gare, le Capitaine Green se rapprocha pour faire la conversation à la jeune femme…

-Faites attention ma belle, il serait dommage d'abimer d'aussi jolie jambe que les vôtres.

Susan ne dit rien, en premier lieu… Soupirant et lasse, elle regarda le militaire. Il n’avait pas autant de charme que Jack certes et de plus elle ne savait pas trop où elle en était à cause de cette soirée passé avec l’intéresser… Etait-ce une simple aventure du soir où plus… Hmm elle n’en savait guère plus à cet instant.

- Normalement, mon appellation est Docteur, vous me manquez de respect CAPITAINE… Et pour mes jambes, elles sont solides ne vous en faites pas…

Elle avait été franche et cassante comme à son habitude et peu importe si l’autre connard venait réagir, elle n’attendait que ça à dire vrai ! De plus, elle n’était vraiment pas d’humeur à se faire draguer vu l’ambiance qu’il y’avait sur cette planète ainsi que son atmosphère si lourde. Quelques secondes de repos et c’était reparti, mais quelques temps plus tard ils arrivaient enfin aux ruines et Susan pu sortir son matos et bosser comme elle savait le faire afin de découvrir ce qu’il se cachait derrière ses inscriptions à moitiés effacées…
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Ven 18 Déc - 17:02

Voilà, ils y étaient tous désormais. Les scientifiques, plus impatients qu'autre chose se dépêchèrent de se mettre au travail. De leur côté, le Lieutenant-Colonel Fett avait donné ses ordres aux militaires et leur tâche. Tout le monde était au final en place pour l'observation de ses ruines, plus ou moins heureux d'être là.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-3 heures plus tard :

Cela faisait pratiquement un moment que le Lieutenant-Colonel Fett tournait en rond. Venant voir comment ses passer les observations de chacun. Peter n'avait rien eut de spécial, à part un moment où un scientifique lui demanda de l'aider en prenant une mallette mais le Soldat lui expliqua aussitôt qu'il n'avait absolument pas le droit étant donné que le Général leur avait donné l'ordre dans la salle d'embarquement. Le scientifique reparti un peu grognon mais au final, rien de grave. Ensuite, Fett alla voir le Sergent-Major Schneider qui n'avait absolument rien à faire part. Les scientifiques dans sa zone faisaient leur travail tranquillement et laisser le Sergent faire le sien. Après, c'était le tour de Eversman et le Soldat expliqua juste qu'un scientifique n'arrêtait pas de la déranger en lui montrant des cailloux. Même si cela semblait sans importance, Boba devait s'expliquer avec le scientifique en question. Il ne pouvait pas laisser ses blouses blanches ennuyer ses hommes durant leur surveillance. En lui expliquant cela, l'homme lui répondit aussitôt...

-Comment on ne peut pas être intéressé par ses ruines ?? C'est totalement inconcevable !!! De plus, il ne m'a rien dit depuis le début alors pourquoi vous venez me dire cela !!!

Il fallait le calmer celui la et rapidement. Alors, le Lieutenant-Colonel lui demanda son nom en premier lui. Pour connaître le nom de celui qui emmerde ses hommes. Le type s'appelait John Kastler. Immédiatement après, Boba le calma rapidement en mettant les points sur les "i". Il ne pouvait tolérer que ses mecs manquent de respect envers les militaires. Malheureusement pour lui, Susan qui se trouvait à côté et qui était en train de lire des inscriptions en tentant de trouver le sens, entendit la conversation. Elle ne pouvait laisser cela continuer, surtout qu'elle ne pouvait pas supporter Fett et ses manières. Elle répondit alors que le respect marchait dans les deux sens et que ce n'était pas parce qu'ils étaient scientifiques, qu'ils devaient être traiter comme de la merde.

Les esprits s'échauffaient et Matt vit son supérieur dans un position assez délicate. Il se précipita à côté de Fett, écoutant ses scientifiques se plaindre d'être mal traité. Les autres militaires pouvaient également entendre la conversation mais ils ne bougèrent pas, ils savaient que le Lieutenant-Colonel Fett pouvait gérer cette mutinerie seul. Mais alors que l'engueulade prenait de l'ampleur, un message fit son apparition...


[RADIO] Colonel Fett ici O'Neill répondez !![/RADIO]

Une idée vint aussitôt à Boba. Les scientifiques semblaient toujours en colère et pour les calmer, il les menaça de mettre un terme à la mission si ils ne retournaient pas faire leur job. Cela eut le mérite de calmer un peu les scientifiques qui n'avaient pas d'autre choix d'écouter le Lieutenant-Colonel. Même Susan n'avait pas eut le choix. Son mépris envers Boba était grand mais sa curiosité envers ses ruines étaient encore plus grande et elle dut se résoudre d'obéir aux ordres. Une fois tous partit, Fett pu tranquillement répondre à l'appel de O'Neill tandis que Matt rejoignait son poste vue que son supérieur avait maîtrisé à la perfection cette révolte...


[RADIO]Comment ça se passe là-bas ?[/RADIO]

Boba lui expliqua rapidement la situation. Roy et son équipe semblait avancer dans leur recherche mais aucun résultat concluant pour le moment. Il ne précisa pas cependant la petite confrontation qu'il venait d'avoir avec les blouses blanches, c'était juste un petit incident sans importance pour lui.

[RADIO] Très bien, je vous recontacte d'ici 3 heures. O'Neill terminé[/RADIO]


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

-1 heure et 46 minutes plus tard :

C'était calme désormais. Tout le monde s'occupait gentiment sans poser de problème. Il faut dire aussi que les scientifiques semblaient avoir trouvé un bon manquant d'un texte très important et tous travaillaient dessus désormais. Mais de leur côté, les militaires s'ennuyaient profondément. La petite confrontation avait eut le mérite d'égayer leur journée mais maintenant, il n'y avait absolument pu rien à faire. Matt faillit même s'endormir avec sa musique dans l'oreille mais il fut réveillé par le Capitaine Green qui expliqua à la radio...

-Comment amuser une blonde toute une journée?.... Il faut lui donner une feuille avec la phrase "retournez la feuille" des deux cotés.


Les autres pouvaient entendre Green mort de rire. Même si elle semblait un peu limite niveau humour, chacun eut un petit sourire tellement ils s'ennuyaient et que cela avait le mérite de faire passer le temps un peu. Du coup, chacun de mit à faire une blague. Le premier fut Matt qui raconta immédiatement une autre blague et le Capitaine Green le félicita car il la trouvait pas mal. Le Lieutenant-Colonel Fett se prit au jeu et lança une petite blague bien sympathique que Schneider apprécia beaucoup. D'ailleurs, lui aussi envoya une blague...

-Qu'est-ce que ça fait un roux sur un bicycle ?.... Un 3 Roux !!!!

Tous rigolèrent car immédiatement, ils pensèrent à Roy sur un vélo. La blague du Sergent eut le plus de succès mais il restait encore Peter et les autres attendaient sa blague avec impatience. Le Soldat chercha durant quelques secondes avant de trouver la blague qui déboite. Il commença à la réciter quand soudain... du mouvement. Il stoppa tout de suite sa blague pour prévenir qu'il venait de voir du mouvement au Nord-Ouest. Il était sûr de lui d'avoir vu quelque chose de vivant bouger. Il en fallait pas plus pour Boba qui faisait entièrement confiance à Peter.

Le Lieutenant-Colonel donna ses ordres. Le 2ème classe Hayden devait aller voir la chose en question. Le Sergent-Major devait lui le rejoindre pour être deux, ne connaissant pas les être vivants ici, mieux valait être prudent. De leur côté, Green et Eversman devait observer les horizons au cas où il y en aurait plusieurs. Boba alla prévenir les scientifiques de la situation et demanda à tout le monde de se regrouper en un même point pour qu'il puisse assurer leur sécurité le temps que ses hommes aillent voir le problème. Ils furent un peu déçut de stopper mais leur vie était plus importante et ils se regroupèrent en un même point. Susan attrapa également son P-90, au cas où Fett aurait besoin d'aide.

Donc, sous ordre de son supérieur, Peter alla voir ce qu'il avait aperçut. Le Sergent-Major le rejoint rapidement et avec le langage des mains, il demanda à Hayden d'observer sur la gauche tandis que lui regardera sur la droit. Puis ils avancèrent doucement. Chacun essayait de dissimuler leur respiration au maximum. Ils marchaient prudemment, observant chaque recoin pour éviter d'être surprit. Il ne fallait pas faire de bêtise. Peter n'était jamais allé aussi loin et ne connaissait donc absolument pas l'endroit. Alors, il fut assez surprit de trouver de la nourriture et une gamelle derrière un rocher. Surtout que la nourriture venait tout juste d'être préparé et mangé. Il y avait donc quelqu'un présent avec eux...

Le Soldat 2ème Classe Hayden prit sa radio et expliqua sa découverte à Fett. Celui là resta plutôt perplexe devant les mots du jeune soldat. Mais Shneider fit un signe de la main à Peter, il venait encore avoir du mouvement. Soudain, ça se mit à courir à travers les ruines....


[RADIO] COLONEL !!! Sa fuit dans les ruines faites attention !! [/RADIO]

Expliqua le Sergent-Major Schneider qui se mit à courir après aussitôt avec Hayden. La chose ne semblait pas bien grande, légèrement plus petite qu'un humain. Cependant, c'était pas mal rapide et les humains peinaient à le suivre. De plus, il semblait bien connaître l'endroit. Les deux humains durent sautaient au-dessus de cailloux. Passer entre des bâtiments, traverser des fenêtres ou même gravir un mur pour suivre la chose. Quand au final, elle fit un sacré bond pour sauter un mur. Peter et Kevin ne pourront jamais sauter au dessus et ils durent prendre un autre chemin.

De leur côté, les autres militaires étaient sur leur garde. Surtout qu'ils venaient d'apprendre par radio que Peter et le Sergent avait perdu la trace de la créature. Mais Fett entendit du mouvement sur sa gauche. Il empoigna son arme, prêt à l'utiliser à tout moment. Les bruits se faisaient de plus en plus présent lorsqu'on final, il vit apparaître une chose d'un coin de ruine. Extrêmement surpris de voir que Peter disait la vérité, il resta un légèrement seconde sans rien faire. La chose en voyant les humains, tenta de fuir par là où elle venait d'arriver. Fett n'hésita pas et tira juste devant ses pieds pour l'empêcher de continuer. Elle fit demi-tour pour fuir mais Boba fit de même. Au final, elle était piégé...

La chose leva les mains dans les airs, totalement tremblante et apeuré. Mais en y regardant bien, Fett, Susan et les scientifiques purent voir qu'il s'agissait d'un homme. Il était extrêmement amaigrit et ne portait qu'un manteau le recouvrant entièrement et possédant une capuche qui cachait son visage au départ. Toutefois, le manteau possédait pas mal de trou et était déchirer vers le bas montrant les mollets de chicken de l'homme. De plus, son visage était pas mal ridé, il semblait avoir pas mal vécu...


-Ne me tuez pas !! Je ne voulais pas vous faire du mal !!

Et en plus, il parle leur langue !!! Encore quelque chose qui étonna Fett qui ne s'entendait absolument pas à découvrir un être humain dans les parages. Voyant un opportunité, Susan de rapprocha de l'homme et tenta de le rassurer. Mais celui ci était complètement effrayé et ses jambes s'entrechoquaient tellement la peur le saisissait. Hayden et Schneider arrivèrent et vit l'homme à leur tour. C'était assez inattendu. De son côté, Eversman débarqua également à cause des coups de feu qu'il avait entendu, il pensait que le groupe était en danger et il fut tout aussi surprit de voir l'homme que les autres. Boba vit Matt et lui demanda la raison de sa présence et celui ci expliqua tout. Fett apprécia le fait que le soldat s'inquiéta de sa vie. Il lui demande de rester à ses côtés car les ordres allaient changer.

Les scientifiques se pressèrent d'aller voir l'homme vivant ici mais Fett intervient rapidement. Autant de monde autour de lui risquerait de lui faire peur. Alors, il demanda à Peter et Kevin de prendre en charge l'homme et de demande à Susan de le rassurer du mieux qu'elle pouvait. Il fallait aussi lui donner à manger et lui trouver d'autre vêtement. Puis, il se tourna vers les autres et leur dit de se remettre au travail. Enfin, il donna ses nouveaux ordres à Matt et Green. Tout les trois feront des rondes autour des ruines pour s'assurer qu'il n'y avait rien d'autre ici tout en se reliant. Un partira tandis que les deux autres surveille les scientifiques, avec l'arrivée de ce type, mieux valait tenir ses blouses blanches en laisse.



[Voilà voilà, N'hésitez pas à approfondir comme d'habitude. Boba, surveille bien les scientifiques qui n'auront pas de scrupule d'aller à la rencontre de l'homme. De même pour toi Matt. De ton côté, rassure le Susan sinon il risque d'être muet. Peter, assure toi de sa protection car comme je l'ai dit, les autres scientifiques vont tout faire pour lui soutirer des informations.

Sinon, vous avez 1 semaine pour poster. Avec Noël qui approche, je laisse plus de temps. Bon RP. Par contre, si je vous laisse pas assez de liberté, n'hésitez pas à le dire Rolling Eyes et désolé pour les fautes.]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Sam 19 Déc - 18:15

Le temps passait lentement. Je commençais à connaître par coeur chaque caillou de ma ronde. Si j’avais su, j’aurais apporté ma Game Boy avec Mario Land 2 pour m’occuper derrière un rocher. Ca faisait des heures que l’on poireautait ici. Les scientifiques s’amusait, mais pas nous, et surtout moi. Je passais de temps en temps voir mes subordonnés, mais il ne se passait rien de leurs cotés. RAS chez Peter Hayden. Il me raconta qu’un scientifique lui avait demandé de l’aider à soulever une mallette, mais qu’il avait refusé étant donné qu’il avait reçu des ordres.

-« Vous avez bien fait. Ce n’est pas notre travail de faire de l’archéologie. Envoyez les chier si il vous de mande autre chose en contradiction avec les ordres. Mon, je continue mon calvaire. A plus tard.»


Puis je le quittais pour aller voir Schneider. Durant mon petit trajet j’en profitais pour jeter un œil aux fouilles. Bizarre de voir des scientifiques en pleine action. Même si ces actions étaient des plus inintéressantes. Puis un autre coup d’œil aux alentours. Rien. Nada. Que dalle. Même pas un petit jaffa à se mettre sous la dent. Désespérant. Puis je trouvais enfin Schneider, planqué à coté d’un rocher.


-« Des nouvelles sergent ? »

-« Rien mon colonel. Les scientifiques me foutent la paix et c’est tant mieux. »

-« Bon, continuez comme ça. Faites gaffe aux coups de soleil et ne vous endormez pas. »

Puis je le laissais à son poste. Je me dirigeais ensuite vers Eversman. Allonger par terre, il écoutait tranquillement son I pod. Je l’appelais une fois. Il n’avait rien entendu. Puis je lui tapais vigoureusement sur le dos pour le sortir de sa musique. Même questions que pour les précédents et toujours la même réponse. Rien. Sauf que pour Eversman., il se faisait harceler par un scientifique pour une histoire de cailloux.

-« Je vais voir ça avec lui. Au moins ça me fera passer le temps. »

Puis je laissais Eversman à son poste. Tant pis, je verrais Green plus tard, mais je devais me distraire un peu avec ce scientifique. Après deux minutes de recherche je retrouvais enfin le type en question.

-« Excusez moi. Mon subordonné c’est plein de vos dérangements. Cela nous arrangerait que vous leur fichiez la paix, pour qu’il fasse leur travail tranquille et que vous fassiez le votre. »

Peut être m’y étais-je mal pris, mais le gars me cria dans les oreilles. Une soufflante comme ça je n’en avais plus eu depuis mes classes. Je vais e calmer un peu. Un petit coup d’œil sur sa veste pour savoir à qui je m’adresse. John Kastler.

-« Bon écoutez moi bien Kastler. D’abord arrêter de me manquez de respect. Vous me criez dessus sans aucune raison. Maintenant c’est simple. Vous restez à votre place et vous nous foutez la paix ! »

Manque de bol, ma salope préférée se trouvait à coté. Elle ne tarda pas à nous rejoindre et elle pris la défense de son collègue. La voilà qui se mit en colère et me parla de deux sens. Ras le bol de ceux là.

-« Mais je t’ai appelé ? J’ai un problème avec ton copain alors merci de nous laisser tranquille pour le régler ! »

Et c’était parti de plus belle. La tension monta de plusieurs crans d’un coup et ça partait en live dans tout les sens. Les répliques fusaient de la part de Susan et Kastler. Avais-je mérité tout cela ?

«-« Mais vous me cassez les couilles les deux bigorneaux ! C’est pourtant simple merde ! Vous grattez les cailloux et vous nous foutez la paix ! Merde ! Je commence en avoir marre ! Et … »

[RADIO] Colonel Fett ici O'Neill répondez !![/RADIO

-« Et puis merde ! »

Puis, subissant toujours les assauts des deux mollusques, j’eu une idée. Si ils ne m’écoutaient pas, O’neill avait sûrement autorité sur eux. Je leur montrais la radio du doigt pour qu’ils pigent du premier coup.

-« Bon, on arrête là et chacun à son poste, ou je fais avorter la mission d’un simple appel radio. Compris ? »

Puis tout deux reprirent leurs activités d’origine. Merde quoi ! De quoi elle se mêle cette garce ? Quant à l’autre trou du cul, je le retiens. Je m’éloignais un peu un peu du champ de bataille verbal pour répondre à l’appel d’O’neill.

Radio : Général, ici Fett. RAS sur la planète. Les scientifiques creusent mais ne trouve rien et nous on se tourne les pouces.

Puis le général me prévint qu’il nous contacterait dans trois heures. Si seulement le temps pouvait avancer plus vite. Je pris mes clics et mes clacs pour aller me poser le long d’un rocher, ma M249 commençait à poser sur mes épaules. Une fois le cul par terre, je dégustais une barre de chocolat. Ca creuse les missions où il ne se passait rien. Puis le temps passait. Je m’occupais entre deux rondes. Observer les environs, maudire Susan dans ma tête. Alors que je comptais le nombre de taches sur mon uniforme, Green me sortit de mon ennui. Il nous balança gentiment une petite blague à la radio. Il était mort de rire. Même si elle survolait les bas fonds de l’humour, au moins elle nous distrayait. Matt en fit une lui aussi. On pouvait entendre les cinq militaires se marrer à travers la radio. Pus moi aussi je me décidais à en lancer une.

Radio : Deux militaires à l'entraînement:
-Pourquoi t'es tu engagé dans l'armée...
-Parce que je suis célibataire et j'aime la guerre...Et toi...
Moi, je suis marié et je voulais la paix


Blague un peu vaseuse, mais elle a quand même réussi à faire rire Schneider. Celui-ci répliqua en même temps avec une autre blague. Tout les cinq, nous rions de bon cœur. Même au fond du trou, on continuait à creuser. Il ne restait plus que Peter, qui ne nous avait pas encore fais l’honneur de son talent humoristique. Il commença sa blague mais s‘interrompit. Il nous signala du mouvement a nord ouest.


Radio : Hayden allez en reconnaissance avec Schneider. Eversman et Green, vous restez à votre place. Je vais prévenir Roy.


Puis je me levais, et j’allais chercher le rouquin. Il était toujours occupé à superviser les fouilles. Les civils ne se doutaient de rien à première vue.


-« Roy ! Je dois vous parler. On a repéré du mouvement. Rassemblez tout vos scientifiques au centre des ruines pour être en sécurité. »

Puis je transmis le message à quelques scientifiques pour répandre la nouvelle et pour éviter les retardataires. Une fois fait, je les laissais tranquille. Hayden et le sergent avait peut être eu le temps de localiser l’origine des mouvements. J’étais en route quand Schneider me prévint que la chose fuyait vers les ruines. Il manquait plus que ça. Si elle approchait des scientifiques ce serait la panique générale.

Radio : Suivez là ! Eversman et green ! Restez sur vos gardes ! »

Je me déplaçais également à travers les ruines pour trouver une position adéquate. Soudain, il y eu du bruit près de ma position sur la gauche. Délicatement, je pris mon arme et je l’épaulais. Le bruit se faisait de plus en plus présent quand je vis quelque chose au coin d’une ruine non loin de moi. Pas un scientifique ni un militaire. Sûrement ce que Peter avait vu. J’enlevais la sécurité de mon arme et je visais la chose. La tuer était une solution ? Peut être pas. Je la gardais toujours en joue quand elle fi un pas de coté pour s’enfuir. Dans un réflexe je tirais une courte rafale devant elle, faisant volé des cailloux à ses pieds. Elle essaya de faire demi-tour et je refis la même opération.
A ma grande surprise et le va les main en l’air pour se rendre. Et en plus elle nous supplia pour ne pas la tuer. Putain ! Pas croyable ! Un humain sur cette planète, et il parle notre langue en plus !
Je le tenais toujours en joue. Hayden et Schneider arrivèrent, et Eversman aussi.


-« Eversman, que faites vous là ? »

Celui-ci m’expliqua qu’il avait entendu des coups de feu et il s’inquiétait de se qu’il s’était passé. Le respect des ordres... Enfin bon, de tout façon, la situation changeait alors.

-« Merci de vous soucier pour nous. Je vais changer notre plan. »

Puis je pris ma radio et j’appelais Green de venir nous rejoindre. Je remarquais que les scientifiques commençaient à s’attrouper autour de l’individu. Encore faire le gendarme. Je les écartais de l’homme pour qu’il puisse respirer Une fois qu’il était là je donnais mes instructions.

-« Bon, on a invité surprise. Peter et Schneider vous vous en occupez. Vous le mettez dans un coin et vous le surveillez. Essayez de savoir qui c’est par la même occasion. Susan, vous lui trouvez des fringues et essayez de le rassurer. Matt et green, vous serez avec moi. Deux resterons ici pour surveiller le site, tendit qu’un autre fera le tour des ruines pour savoir s’il y a d’autres personnes comme lui. On se relaie toute les deux heures. Green vous commencez à l’extérieur du site. Une fois que l’on aura plus d’info sur ce gars je préviendrais la base. Quand au reste, vous reprenez votre travail ! »

Avec eux, valait mieux insister pour se faire comprendre. Je n’avais pas besoin de leur remarque en ce moment.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Dim 20 Déc - 18:02

Tout était calme, beaucoup trop calme pour Eversman qui n’aurait jamais cru s’ennuyer autant de la sorte, il avait déjà démonté trois ou quatre fois son fusil d’assaut ainsi que son berretta, tenté de compter plusieurs fois le nombre de tâches noires puis marrons de son uniforme mais vu qu’il n’arrivait jamais au même résultat, il se trouva une autre occupation plus passionnante, bien que ce soit un grand mot. Le jeune homme lança de petits cailloux en tentant de viser un plus gros qui se situait à une bonne dizaine de mètres mais il dut cesser en manquant de tirer sur son copain d’infortune qui se ramenait pour lui montrer une nouvelle de ses trouvailles ce qui le désespéra alors qu’il monta rapidement le son de la musique.

Ce dernier n’allait pas le laisser tranquille, en plus il ne venait pas régulièrement mais à chaque fois qu’il avait une nouvelle découverte donc cela pouvait être 20 minutes plus tard ou alors une demie heure après donc il ne pouvait même pas anticiper. A croire que même en voyant la tête de Matt qui commençait à se demander si il n’allait pas tirer quelque chose pour avoir un peu d’animation ou alors faire quelque chose pour provoquer l’arrêt de la mission ne suffisait pas à le convaincre de repartir avec ses maudits cailloux. Le scientifique avait déjà laissé le Soldat depuis quelques minutes, il venait à peine de le remarquer, preuve que sa vigilance n’était plus très bonne mais en même temps cela faisait un bon moment qu’il était là à observer les arbres sans qu’il n’y est absolument rien. La seule animation fut quand une personne tapa dans son dos, n’ayant pas perdu ses réflexes pour autant la Première Classe attrapa son M4-Carbine prêt à mettre un bon coup de crosse tout en se retournant avant de reconnaître Fett.


« Désolé, mon Colonel. »

Avec un sourire d’excuse, Eversman reposa son arme avant d’enlever les écouteurs histoire d’être disposé à être à l’écoute, il se demanda si il allait se faire engueuler pour sa surveillance plus que relâchée mais bon Boba semblait être venu aux nouvelles.

« Absolument rien… Même pas un animal… »

Eversman se souvient alors de son copain scientifique.

« Ah si, je me suis fait un admirateur… Y a un des rats de labo qui passe son temps à me montrer ses cailloux… Mais bizarrement le son de la musique augmente si brusquement que je serais incapable de vous répéter ses paroles… »

Matt ne put s’empêcher d’afficher un sourire d’innocence, même si ce n’était pas vraiment important c’était la seule chose qu’il lui soit arrivé depuis leur arrivée ici et puis c’était comique donc autant le raconter. Boba décida de s’en charger vu qu’il n’avait rien à faire lui aussi tournait en rond depuis le début de la mission, maudissant surement O’neill de l’avoir envoyé ici.
Enfin bref quelques minutes plus tard, il y eut de l’animation malgré sa musique Eversman pouvait entendre la conversation, ne voulant pas rater cela le Soldat se leva passant la sangle de son fusil d’assaut autour de son corps. Les premiers pas furent horribles, il avait l’impression de ne plus savoir marcher, ses muscles lui faisaient bien mal et il resta stupéfait quelques secondes en découvrant que Fett était à l’origine de cela entouré par son fan numéro un ainsi que d’une autre scientifique. Vu que les paroles étaient assez crues et les attaques fusaient vers son officier, Matt s’avança vers eux histoire d’être prêt à intervenir mais aussi pour montrer qu’il soutenait son chef. Ce dernier s’appréta à répliquer quelque chose de cinglant quand la radio des militaires se mirent en route tandis que la voix du Général se faisait entendre, Boba maitrisant à la perfection la gérance d’un groupe trouva la parade pour la faire fermer à deux rats de labo.
La première Classe donna une légère tape dans le dos de son supérieur, il commençait à bien l’apprécier celui là avant de retourner à son poste de malheur. Il aurait bien voulu changer au moins de position mais bon prendre une telle décision n’était pas de son ressort, il se remit donc en place ainsi que l’ipod en marche et c’était reparti pour trois heures de fou rire. Matt fut attentif environ dix minutes avant que sa concentration retombe en flèche libre, il en avait plus que marre d’attendre qu’il se passe quelque chose, il avait atteint les profondes limites de l’ennui et n’avait plus qu’une hâte, rentrer au SGC.
Les minutes passèrent, plus lentes les unes que les autres, le jeune homme ne savait plus quoi faire, il avait craqué tous les boutons qu’il avait pu trouver sur son corps, comptait tout ce qu’il pouvait compter mais là plus aucune imagination et il n’allait pas tarder à suggérer un changement à Fett histoire de bouger un peu. A force, Matt avait fini par s’endormir, la tête appuyée le muret jusqu’à ce que l’activation de la radio le réveille en sursaut se claquant le crâne contre la pierre ce qui était loin d’être sympathique au contraire de la blague de Green. Ce dernier ne put s’empêcher de faire partager une autre à ses camarades.


« Qu'est-ce que tu fais avec ces cubes de fromage sur l'ordinateur, dis le prof ?
- Euh... Hier vous nous avez dit que ce matin on travaillerait avec une souris. »


Les autres militaires ne tardèrent pas à envoyer chacun leur tour une blague qui avait plus ou moins de succès mais vu l’état d’ennui, on aurait dit Prout à Eversman, il aurait eu un fou rire pendant un bon moment. La blague de Peter se faisait attendre, celui-ci devait réfléchir intensément pour ne pas faire un bide, il finit par la commencer avant d’avertir qu’il y avait du mouvement. Aussitôt Matt attrapa son fusil d’assaut tout en se relevant de son petit coin douillet, il était au taquet, chose qu’il n’avait pas été depuis bien longtemps aujourd’hui se mettant à guetter l’horizon tandis que le Colonel s’empressait de donner les ordres, lui devait rester sur place. Jetant des coups d’œil dans toutes les directions pour guetter le moindre mouvement suspect, le Soldat écoutait attentivement le déroulement de la poursuite par Peter et Schneider afin d’être au courant.
Le Capitaine et Eversman s’étaient regroupés face aux ruines, chacun observant un coté opposé à l’autre, il n’y avait toujours rien du tout et les minutes défilèrent sans autres nouvelles jusqu’à ce qu’un coup de feu se fasse entendre bientôt suivi d’un autre provenant des ruines, endroit où Fett avait réuni les civils. Réagissant instinctivement, Matt se dirigea en courant vers les ruines.


« Eversman ! Revenez ! »

Sans aucune explication pour le capitaine, le jeune homme continua sa route parvenant à l’intérieur, le doigt sur la gâchette prêt à intervenir à la moindre occasion puis après quelques pas la silhouette de Fett fut visible ainsi que celle d’un homme qui n’était pas de l’expédition. Il était très mince, on aurait dit un squelette, il n’avait plus que la peau sur les os et ne disposait que de haillons. Eversman fronça les sourcils abaissant légèrement le canon de son arme devant ses individus, sa présence n’était pas passée inaperçue et le Colonel s’empressa de demander ce qu’il fichait là.

« Euh… »

Maintenant qu’il voyait qu’il n’y avait plus de danger du moins que la situation, Matt se sentait un peu con.

« J’ai entendu deux coups de feu et j’ai cru que vous étiez en danger… »

Ce dernier repéra très vite Hayden et le Sergent qui observaient eux aussi l’inconnu, ils n’avaient rien et heureusement sinon l’autre aurait passé un sale moment. La situation étant sous contrôle, Matt s’apprêtait à retourner à l’extérieur pour surveiller les alentours avec Green mais Fett changea le plan ordonnant au capitaine de les rejoindre avant de donner les autres instructions, le Soldat en profita pour murmurer à Peter.

« Tu l’as trouvé où celui là ? »

Eversman ne quittait plus leur invité surprise, il était intrigué par celui-ci vu que de plus il parlait leur langue enfin jusqu’à ce qu’un scientifique le bouscule pour voir de lui-même. Sans aucune douceur, Matt l’attrapa par son gilet tactique avant de le tirer en arrière pour le remettre de son coté.

« Le colonel Fett a dit au boulot ! Tu es sourd ? »

Lui qui était habituellement assez calme se révélait de mauvais poil, surement cette journée pourrie bien que l’apparition de cet individu relançait la mission mais son copain scientifique ne bougea pas pire son admirateur des cailloux débarqua pour mettre son grain de sel.


« C’est nous, les scientifiques. Laissez nous comprendre d’où vient cet individu ! Vous, les militaires vous lui faites peur avec vos armes ! »
« Sans nous, il aurait pu vous attaquer donc vous allez être gentil et vous remettre au boulot ! »
« Et depuis quand nous devons vous obéir, Everman ? Je ne suis pas un soldat, je vous rappelle ! »
« Depuis que j’assure la sécurité de vos fesses ! »

Le scientifique se contenta d’hausser les sourcils bien que son regard montrait bien qu’il n’avait plus qu’une envie, celle de l’étrangler ou de lui mettre son poing dans la figure. Tant mieux c’était réciproque mais les deux finirent par détourner les talons, peut être tenteront ils leurs chances plus tard quand ils relâcheraient leur surveillance… Matt soupira avant de se retourner vers son officier.

« Ne plus jamais accepter une mission avec une expédition de scientifiques… »

C’était plus pour lui-même que pour son gradé mais en même temps un avertissement pour ne pas le prendre pour la prochaine mission qui demandait la coopération de civils. Matt ne put pas se mettre à papoter avec Fett en effet des scientifiques tentaient une nouvelle fois le passage et bien sur se prirent prendre, leur excuse pour aller chercher de la nourriture était pitoyable, les malles se situant de l’autre coté et furent renvoyer au travail. Commençant à en avoir marre de leur curiosité, il se démarqua de l’assemblée.

« Le prochain qui tente d’approcher notre individu risque de passer un sale moment… »

Histoire d’expliquer un peu lus ses pensées, Eversman montra dans sa main gauche une paire de jolis bracelets qui pouvaient server à immobiliser un homme très facilement.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Mer 23 Déc - 18:34

Putain... Il se faisait encore plus chier que la dernière fois. Si au moins il avait été avec quelqu'un en ronde, ils auraient pût papoter tranquillement de tout et de rien, ou si au moins quelque chose d'inhabituel pouvait arriver, quelque chose qui perturberait le calme quotidien et la monotonie des missions. Mais nan, c'était pareil à chaque mission d'exploration des ruines.. Il aurait dût être prof de sport, sa deuxième vocation, au moins il aurait exploré des ruines un peu plus sportives et motivée.
Tandis qu'il marchait continuellement, arme baissée, il vit quelqu'un lui débouler dessus, un malade mental sortir des buissons avec des gros yeux et des goutes de sueurs à en remplir un océan asséché.


« Mais... Qu'est ce qui vous arrive ?! Vous avez vu quoi? »

Il reprit difficilement son souffle, essayant d'articuler le mieux possible. On se serait cru chez l'orthophoniste.

« Bah vous allez répondre ?! » dit Peter en regardant derrière le scientifique, arme pointée.

- La.. La bas...

« Et ben quoi la bas? Un ours? Un grizzli ? Un Jaffa ?! »

- Ma mallette... Vous pourriez m'a.. m'aider à la porter s'il vous plait ? 

Une mallette... Tout ça pour une mallette. Peter avait bien envie d'lui tirer une rafale dans la jambe et d'étouffer le tout par un accident. Il se retourna, et baissa son arme. Peter s'arrêta net de marcher, reprenant son calme. Regardant le scientifique droit dans les yeux, il l'attrapa par le col.

« Ecoute moi bien mon ami, la prochaine fois que j'te vois sortir des buissons comme une gamine qui s'fait courser par un renard qui à la rage, je tir à vue, oké? Si t'es pas capable de soulever tes malles, tu peux t'les fouttres ou j'pense. »

Sans rien ajouter, il s'en alla, continuant sa ronde. Il en avait raz le cul. La colère qu'il avait accumulé depuis déjà plusieurs jours venait de s'abattre sur ce pauvre scientifique qui ; au fond ; n'avait rien fait de mal. Manque de pot, il s'était trouvé au mauvais endroit, au mauvais moment.
Quelques minutes seulement après, il vit quelqu'un d'autre arriver ; le Colonel Fett. Il lui demanda si tout allait bien.


« J'viens d'avoir un petit accrochage avec un des scientifiques qui m'a fait une belle frayeur inutile, alors qu'il voulait juste que je l'aide à porter sa mallette. Je l'ai envoyé baladé, après tout j'suis pas là pour ça, ils avaient cas prévoir plus de personnel. » dit il en ne sachant pas vraiment si le Colonel allait approuver.

-« Vous avez bien fait. Ce n’est pas notre travail de faire de l’archéologie. Envoyez les chier si il vous de mande autre chose en contradiction avec les ordres. Mon, je continue mon calvaire. A plus tard.»

Le remerciant, il le laissa repartir, en reprenant lui aussi la route. Le paysage se ressemblait pas mal, et il espérait juste ne pas retomber sur le même scientifique véreux. Il l'avait coupé net dans ses pensées, et pourtant dieu seul sait qu'elles étaient importantes. Sa radio se mit à grésiller, et Green et les autres se mirent à réciter des blagues à tour de rôle. Peter ne pût s'empêcher de rire, et lorsque vint son tour, il chercha quelques secondes avant de s'en rappeler une pas trop mal qu'il avait appris au SGC.

Radio : C'est.. on peut dire une blague à humour noir. Vous allez voir, au moins on testera le réel sens de l'humour. Alors.. Pourquoi la petite fille... 

Il s'arrêta net. Il venait d'entendre clairement quelque chose bouger à 10 heures. Levant son P-90, il empoigna sa radio.

Radio : Mon Colonel, du mouvement droit devant moi. C'est pas un animal, sa s'enfuit ! »

Les ordres arrivèrent quasi-instantanément après. Il devait courir après et si possible choper cette chose. Il se mit en route, sautant au dessus des quelques obstacles et divers choses sur son chemin. La chose allait vite, mais Peter ne baissait pas le rythme pour autant. Il ne s'arrêterait pas avant de l'avoir.. ou d'être raide. Il vit au loin un de ses coéquipiers lui dire de ralentir. Il s'arrêta net, leva son arme, et avança prudemment. La chose n'avait pas pût aller aussi vite, il devait être cacher non loin de là... Il sentit une odeur assez inhabituelle pour un endroit pareil ; de la bouffe. Tournant derrière un rocher, il vit avec stupéfaction une gamelle et de la nourriture fraichement préparée.


Radio : Colonel, je viens de trouver... De la nourriture et une gamelle, c'est tout frais. On est pas seuls ici.

A peine avait-il fini sa phrase, que Schneider lui montra quelque chose au loin. Se mettant à courir à nouveau, son coéquipier prit la peine de prévenir le Colonel, ce qui permit à Peter de ne pas le faire et de maintenir un rythme régulier dans sa course. Le chemin devenait de plus en plus encombrant au fur et à mesure qu'ils avançaient. Ils durent rentrer dans des maisonnettes en ruines et divers édifices tout aussi délabrés, avant d'apercevoir nettement la chose faire un bond monumental de l'autre côté, au dessus d'un profond trou, chose que ni Hayden ni Schneider ne pourraient faire. Contournant avec lassitude cet obstacle, ils finirent par entendre des coups de feu au loin.

« Putain mais c'est quoi c'délire ?! » dit il en regardant Kévin.

Plus personne ne répondait à la radio, Peter espérait qu'il n'était pas trop tard. Reprenant leur course pour retourner aux ruines principales ou les scientifiques faisaient leurs expériences, ils arrivèrent finalement quelques minutes plutard, et eurent la surpris de voir un homme assez miteux, lever les mains, braqué par Fett.


« Mais c'est quoi ce.. ». Il s'interrompit en voyant l'homme qui avait l'air assez affaiblit.

Les scientifiques se rassemblèrent autour de l'étranger, mais le Colonel intervint pour les empêcher de le faire flipper, et risquer de le voir s'enfuir à nouveau. Boba demanda ensuite à Kévin et Peter de prendre en charge l'homme. Il commença par demander à un scientifique d'aller chercher de la nourriture. Kévin se chargea de lui trouver des vêtements plus convenables. Peter s'approcha de lui.


« Salut... Vous vous appelez comment? Et surtout, qu'est ce que vous faites ici ? »

Il ne savait pas si il allait lui répondre, ni comment il allait prendre le fait qu'ils prennent soin de lui ainsi. Après tout, Peter et les autres étaient venus ici pendant plusieurs jours, à dormir sur cette planète, et si cet homme les avait surveillés depuis tout ce temps ? Dire qu'il avait été pissé plus loin en pensant être seul...
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Sam 26 Déc - 14:59

Boba et Matt :

C'était qui ce type qui venait d'apparaître ? Cela faisait longtemps qu'il vivait sur cette planète ? Connait il les secrets de sa civilisation ? Telles étaient les questions que les scientifiques n'arrêtaient pas de rabâcher dans leur coin. Il ne fallait pas les laisser faire, sinon il allait terminer avec des électrodes partout sur le corps et dans une chambre forte secret dans un endroit au fin fond de la terre. Fett ne pouvait pas ce pauvre homme être à la merci de ces scientifiques sans scrupule. D'ailleurs, et avec Eversman, ils en renvoyèrent plusieurs qui essayaient de passer en douce sur les côté. Même si ils étaient plus que les militaires, Boba avait les yeux partout et personne n'échappait à sa vigilance. Le Lieutenant-Colonel avait la situation en main lorsque soudain... Il vit qu'il manquait une personne, certainement la plus importante, le Docteur Maxime Roy.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Peter et Susan :

Schneider était partit chercher des vêtements dans les malles des scientifiques, il devait bien avoir quelque chose de convenable à l'intérieur. Susan chercha de la nourriture, il semblait maigre et affaiblit, il devait surement avoir énormément faim. Et enfin, Peter tenta de discuter avec lui. Il lui posa deux questions. L'homme regarda le Soldat avec des petits yeux roux, il semblait effrayé par toute les armes que portait le militaire sur lui. Mais le 2ème Classe ne se défila pas pour autant et continua de dialoguer avec l'homme. Après plusieurs question diverse, il reçut une réponse...

-Je suis le dernier. Choisit par mon peuple pour veiller sur notre savoir et notre prospérité... Où sont tous les habitants ? Mais il se repose pour le jour divin qui annoncera notre résurrection... Oh !!! Des boites magiques étrange, que cela est rigolo. Dit il en touchant des instruments venant des scientifiques.

Peter semblait assez perplexe. Après toutes ses années, il semblait évident que ce type n'avait pu toute sa tête. Finalement Susan revint avec de la nourriture. Elle avait réussit à trouver un sandwich au bacon dans une malle, tant pis pour son propriétaire. Mais elle avait prit également une bouteille d'eau, avec cette atmosphère lourde, l'homme devait avoir souffle. D'ailleurs, celui ci fut heureux de recevoir ceci et afficha un large sourire sur son tête presque squelettique. Peter sourit légèrement, l'homme devait être content de revoir des être vivants et de discuter un peu. Quelqu'un d'autre entra également, Hayden tourna la tête et il put voir juste un éclair bleu avant de s'évanouir.

Susan pu voir Peter s'être fait touché et tourna la tête rapidement. Elle vit qu'il s'agissait du Docteur Roy, meneur de l'expédition. Le coup tiré eut pour effet d'effrayer le vieil homme qui se cacha derrière plusieurs malles. La scientifique tenta de rassurer le pauvre homme mais rien à faire, il avait beaucoup trop peur. Alors, elle se tourna vers Roy, ne comprenant absolument pas son geste...


-On doit le soumettre à des test Susan. Tu ne peux pas imaginer toutes les informations qu'il pourrait nous apporter.

Elle qui pensait bien connaître son ami, elle veut déçut de voir qu'il s'agissait du contraire. A ce moment là, la Radio de Peter se mit en marche. Fett prévint le Soldat que le Docteur Roy s'était échappé de leur vigilance et qu'il risquait de venir vers eux. Les deux scientifiques se regardèrent. Chacun savait ce que l'autre allait faire et cela sera au plus rapide. Susan se précipita d'un coup vers la radio pour prévenir le Lieutenant-Colonel mais Roy fut le plus rapide et tira un coup de zat sur la jeune femme qui s'évanouit également.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Boba et Matt :

Le Lieutenant-Colonel tenta d'appeler Peter ou Kévin à la radio pour leur prévenir de la situation. Roy avait échappé à leur vigilance. Il se pouvait que tout les scientifiques qui essayer de fuir était au final une diversion pour laisser leur meneur arriver à terme. Fett du attendre plusieurs secondes avant de recevoir un retour radio...

[RADIO] Colonel ici Schneider. Peter est seul avec l'invité mais il répond pas.[/RADIO]

C'était mauvais. Immédiatement, il ordonna au Sergent-Major d'aller voir et demanda à Green de revenir rapidement pour surveiller le reste des scientifiques. Heureusement, Green n'était pas loin et pu revenir assez rapidement. Donc, Boba et Matt pu partir à la recherche du docteur Roy mais d'abord, ils devaient connaître l'état de santé du 2ème Classe Hayden. Ils se dirigèrent donc vers l'endroit où il devait se trouver et devant eux se trouvait le Sergent-Major qui sortait d'une petite baraque et fit signe de la main aux deux hommes de se dépêcher. Boba et Matt se mirent à courir.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Boba, Matt, Peter, Susan :

Le Lieutenant-Colonel Fett et Eversman se mirent à accélérer le pas et entrèrent à leur tour dans la petit baraque. En arrivant, ils virent Peter et Susan au sol et inconscient. Boba se pencha vers le Soldat et tenta de le refaire prendre conscience. Après pas mal d'effort, Peter commença à ouvrir les yeux. Sa vue était légèrement trouble au début et il avait l'impression qu'un troupeau de vache se balader dans sa tête. Puis au final il pu voir correctement de nouveau et il vit son supérieur l'aider à se redresser. De l'autre côté, le Sergent-Major avait également réussit à réveiller la scientifique qui avait les mêmes symptômes que le militaire.

Boba demanda des explications à Peter qui lui répondit qu'il n'avait absolument rien vue. Mais Susan lui expliqua. Roy avait tiré sur le 2ème Classe pour étudier l'étranger, mais voyant qu'elle n'était pas d'accord avec lui, il tira sur elle également. Elle connait pas la suite mais elle se doute qu'il est partit avec l'étranger. Il en fallait pas plus pour Boba. Ce bâtard de Roy avait osé tirer sur un de ses hommes et il allait le payer très cher. Il fallait immédiatement partir à sa recherche. Il ordonna à ses trois hommes présents de partir à la recherche du scientifique et de ne pas hésiter à faire feu si la situation l'oblige. Il en fallait pas plus pour eux et ils partirent rapidement. Même Susan sortit pour partir à la recherche de ce type et elle comptait bien lui faire payer ça. Fett ira également à sa recherche mais d'abord, il devait s'assurer que Green allait bien, alors il partit le voir et cherchera là-bas.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Matt :

Eversman était parti immédiatement après l'ordre de Boba. Tirer sur un compagnon d'arme, Matt comptait bien lui faire payer également. Mais il ne savait pas trop où chercher alors le Soldat se laissa guider par ses pas. Il finira bien par tomber sur quelqu'un de toute façon. Mais il n'avançait pas à l'aveuglette et restait vigilant le long de son trajet. Il avait toujours son arme en main et inspectait les moindre recoin de ses ruines. Quand finalement, il entendit du bruit derrière lui. Matt se retournant et posa un genou au sol pour avoir une meilleur visée. Il n'avait plus qu'à attendre sa cible. Celle ci se rapprochait de plus en plus et au final, le Sergent Major sortit de derrière un rocher et fut surpris de voir Eversman le pointer de son arme. Matt baiser son canon et s'excusa en lui expliquant qu'il pensait que c'était le Docteur Roy...

-Ce n'est pas grave Soldat. Continuons ensemble dans cette direction.

Le 1er Soldat fit un signe de la tête et suivit son supérieur. Tous les deux marchaient avec prudence car Roy était armé et n'hésitait pas à faire feu visiblement. Quand au final, ils entendirent du bruit. Quelque chose venait de tomber au sol. Les deux Soldats avancèrent rapidement mais avec discrétion, personne n'aurait pu les entendre arriver tellement ils avaient été discret. En arrivant, ils virent Roy menacer de son arme le pauvre homme qui se trouvait par terre. Les deux étaient en train de parler...


-Arrêtez !!! Vous n'avez pas conscience du danger que cela représente !!!
-Je m'en fou !!!! J'ai besoin de cette technologie ou sinon, je serais banni de mon travail !!!
-Ne faites pas ça !!! Nous nous sommes trompé et cela est très dangereux.
-Nous pourrons arranger ça. Alors donne moi le secret de ta technologie !!!


Le scientifique commençait à devenir dangereux et il menaçait une vie. Étant le supérieur sur le moment, Schneider décida qu'il fallait intervenir et il entra avec Matt dans la salle où Roy et l'étranger se trouvait. Matt visait le cœur du scientifique, il comptait bien ne pas lui laisser de chance. Le Soldat se dirigea immédiatement sur la droite tandis que le Sergent-Major allait sur la gauche. N'étant pas proche de l'un de l'autre, les deux militaires étaient donc des cibles difficiles et Roy devait à tout prix bouger les yeux constamment pour les surveiller...

-Posez votre arme Roy !! Ordonna le Sergent-Major.
-Je fais ça pour la Terre, son avenir. nous avons aucun progrès depuis des années et maintenant, la menace Goa'uld est plus forte de jour en jour.

Cela semblait totalement ridicule. Matt prit à son tour la parole et tenta également de faire baisser l'arme du scientifique mais celui ci semblait être têtu. Il n'avait de cesse de répondre que cela sera extrêmement bénéfique pour la Terre malgré les mises en garde du pauvre homme. Mais le docteur Roy ne voulait rien entendre...

-Vous ne pouvez pas comprendre.... Et vous êtes un obstacle à ma réussite...

Le scientifique levant son arme contre le Sergent-Major. Il en fallait pas plus pour Matt qui tira trois coup de feu sur son adversaire. Celui ci ne pu même pas tirer. Roy lâcha son arme au sol, et tomba au sol, le Soldat venait de l'abattre. Enfin, ce taré était mort et maintenant, ils allaient sûrement pouvoir rentrer chez eux après ça. Mais l'étranger semblait effrayé et regarder un sépulture qui se trouvait derrière Roy....

-Qu'avez vous fait....

Matt ne comprenait pas pourquoi il venait de dire cela quand un grand bruit se fracas se fit entendre. Les deux militaires observèrent autour d'eux avant d'entendre de nouveau ce bruit et de sentir la terre en dessous de leur pieds se dérober. Les trois hommes tombèrent ne purent échapper à l'effondrement et fut emporté.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Peter et Susan :

Le 2ème Classe Hayden était partit rapidement, même si il n'avait pas encore toute sa tête, il pouvait très bien faire feu et viser en même temps. Il avait envie de tomber sur le scientifique et lui faire regretter son geste. Peter avait vraiment la haine contre ce type et il espérait pouvoir s'amuser avec un peu avant de le ramener au Lieutenant-Colonel. Mais à peine qu'il fit quelque pas que Susan le rejoignit. Elle lui expliqua qu'il voulait également se venger du scientifique. Le militaire ne voyait pas d'inconvénient si elle ne l'emmerderait pas dans son boulot. Et donc, ils partirent ensemble à la recherche de Roy.

Malheureusement, ils ne le trouvèrent pas. Malgré leur avancé rapide et parfois trop rapide pour Peter. Celui ci du freiner plusieurs fois les hardiesses de la jeune femme. Elle était beaucoup trop négligente et c'était pour cette raison qu'elle était scientifique et lui soldat. Mais c'était plus fort que Susan, elle voulait à tout prix se venger. Personne ne lui tir dessus sans s'en sortir tranquillement.

Soudain, un bruit les stoppèrent dans leur avancé. Quelqu'un venait de faire feu. Peter indiqua la direction et ils se mirent a courir tout le deux. Mais aussitôt, ils s'arrêtèrent de nouveau en entendant un bruit encore plus fort et surtout beaucoup plus inquiétant. Cela ressemblait à un tremblement de terre. Peter observa au loin et vit que le sol était en train de s'effondre. Il en fallait pas plus pour le Soldat et il ordonna à Susan de courir dans la direction opposée. Les deux humains courraient aussi vite qu'ils le pouvaient, ils n'avaient jamais couru aussi vite. Malheureusement, ils n'étaient pas assez rapide et ils furent emporté par l'effondrement...


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Boba :

Tous ses hommes étaient parti à la recherche de ce satané scientifique. Il valait mieux pas que Boba le croise en ce moment car Dieu seul pouvait savoir ce qu'il en ferait. Alors, pour se calmer un peu, le Lieutenant-Colonel alla voir le Capitaine Green et surtout voir comment se passe la situation là-bas. Il marcha donc tranquillement mais avec prudence, Roy pouvait être n'importe où. Mais au final, il rejoint Green sans aucun problème. Il vit le Capitaine, arme à la main et en train de surveiller les scientifiques. Ils s'étaient regroupé à quelques mètres du militaire et ils semblaient attendre. Boba se rapprocha de son compagnon et lui demanda un bilan de la situation...

-Après votre dépars, ils se sont tous regroupé ici et maintenant, ils semblent attendre quelque chose.


Boba avait vu juste, toutes les tentatives pour aller voir l'homme était en fait une diversion. Ils étaient vraiment pas con ses scientifiques. Le Lieutenant-Colonel expliqua la situation actuelle à Green et lui dit que le reste était parti à la recherche de Roy. Puis Boba comptait également partir chercher le scientifique quand un bruit de coup de feu se fit entendre. Le silence s'imposa, plus personne ne parlait et Fett tenait sa radio, espérant un contact rapidement. Cependant, personne ne répondait alors il voulait appeler pour connaître la situation mais un autre bruit se fit entendre également. Celui là était beaucoup plus grand et plus fort. On aurait dit comme ci la sol s'entrechoquait.

Le bruit lourd et assourdissent se fit de plus en plus proche et les scientifiques commençaient à avoir peur. Fett tenta de voir au loin et il vit par horreur le sol se d'effondrer. Il donna ses consigne et cria de rejoindre la porte des étoiles le plus rapidement possible. Les scientifique se bousculèrent et ils se précipitèrent vers le sentier assez hardi. Les deux militaires fermaient la marche mais ils avançaient trop longtemps comparé à l'effondrement. Le Lieutenant-Colonel Fett était sûr, ils ne pourront pas y échapper. Il couru le plus vite possible mais le sol se déroba en dessous de ses jambes ainsi qu'au reste de l'expédition. Ils furent emporté par l'effondrement.



[Voilà, la MJ commence réellement à partir de maintenant. Cela va être dur et épuisant pour votre personnage. J'espère que vous n'avez pas peur du noir. Pour l'effondrement, ça fait comme dans "2012".
Sinon, vous avez 1semaine pour poster, avec les fêtes de fin d'année, je laisse un peu plus de temps. Bon RP Rolling Eyes]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Sam 26 Déc - 18:40

Green était parti en reconnaissance autour de la zone depuis peu. Eversman et moi restions sur la zone de fouille à monter la garde. Les scientifiques continuaient plus ou moins leur travail, mais tous se posaient des questions concernant l’homme. Visiblement, les gravures et autres artefacts ne les intéressant plus guère. Par moment, un scientifique essayait de se déplacer discrètement sur le coté pour aller voir le prisonnier. C’était sans compter Eversman ou moi, les sens aux aguets.

-« Revenez ici ! Je t’ai grillé ! Allez, ta pelle et ton seau et va creuser avec les autres. »

Et bien d’autres phrases de ce genre étaient lancé à leur encontre pour les faire retourner à leur place. Dire qu’ils nous on cassé les couilles avec leur ruines pendant tout le début de la mission. Ca me gonflait.

-« Les scientifiques sont vraiment étonnant. Ils te font chier pour des misérables cailloux pendant un bout de temps et après ils te cassent les burnes pour autre chose. Ca me dépasse…»

Puis je repris la surveillance des moutons. Je jetais un coup d’œil à ma montre, 15 minutes étaient passées. On avait pas finit de surveiller. Je refis le compte du personnel. Il en manquait un. J’essayais de me remémorer les visages pour déduire qui pouvait bien manquer.

-« Merde ! Roy est plus là ! »

Je regardais autour de moi pour vérifier si je ne l’avais pas rater dans mon compte, mais non, il n’était définitivement plus là. Le salaud, il s’était bien joué de moi. Je pris ma radio et j’activais le canal radio.

Radio : Hayden. Schneider. Roy n’est plus avec moi. Si vous le croiser, ramenez le moi par la peau du cul.

Puis j’attendis, expliquant à Eversman que l’on ne pouvait qu’attendre une réponse de l’un des deux. Un peu plus tard, Schneider me répondit à la radio. Il affirma que Hayden se trouvait seul avec l’invité et qu’il ne répondait pas. Ca ne sentait pas bon tous ça.

-« J’ai un gros doute Eversman. »

Je repris ma radio. Décidément, ces connards en blouse blanche nous en faisaient voir de toutes les couleurs. Et j’en connaissais un qui allait se prendre un rangers taille 42 dans les fesses.

Radio : Bien compris Schneider. Allez voir Hayden et contactez moi. Green, Revenez sur ma position, vous allez me relevez pour la surveillance. »

-« On attends qu’il revienne. »

Disais-je à Eversman. 3 ou 4 minutes plus tard, green était déjà de retour. Cela m’arrangeait bien. Je fis signe à Eversman de me suivre. Nous nous dirigions vers la position de Peter. Avant d’arriver sur zone, je pu voir Schneider nous faire des signe de main. Au pas de course, je le rejoignis. Nous entrions dans une petite baraque, où Peter et Susan étaient étendu par terre inconscient.
Je me penchais sur Hayden et je lui mis quelques gifles dans la figure. Ils avaient été probablement zaté vu leur état. N’ayant pas de résultat, je lui pinçait la joue avant de lui remettre deux trois mandales bien vigoureuses dans la tronche. Puis il commençait à rouvrir les yeux. Je l’aidais à s’adosser.


-« Que s’est-il passé Hayden ? C’est Roy ? »

Il me répondit qu’il ne savait pas trop, n’ayant pas vu venir le coup. Susan compléta son récit. Elle expliqua qu’il avait tiré sur Hayden, puis sur elle pour une divergence d’avis. Et il s’était probablement tiré avec l’étranger.
Merde, il avait osé tirer sur un de mes hommes. C’était la goutte qui fit déborder le vase.


-« Merde ! Schneider, Eversman et Hayden. Vous vous dispersez pour le retrouver. Si la situation l’exige, tirez pour tuer. Moi, je vais voir si Green est toujours en place et je fouillerai ce coin là. Exécution ! »

Puis, je sortis de la baraque, enragé, près à buter Roy. EN peu de temps je rejoignis Green. Il était toujours à sa place. Mais les scientifiques eux avaient bougé. Ils s’étaient tous regroupés semblant attendre quelque chose, où quelqu’un.

-« On dirait qu’ils préparent une migration… »

Green m’expliqua ce que j’avais deviné. Qu’est-ce qu’ils leur prenaient à ceux là ? Ils passent d’emmerdeurs ambulants à braqueur et preneur d’otage. Il m’avait bien eu avec leur diversion. Comment j’avais pu me faire avoir comme ça ?!

-« Bon, voilà le topo : Roy a zaté Hayden, et Winchester et il s’et barré avec l’étranger. J’ai envoyé mes hommes à sa poursuite. Vous allez rester ici pendant que vais allez fouiller les alentours. »

A peine avais-je fini ma phrase que je cru entendre un coup de feu. Il semblait lointain. J’observais l’horizon tout autour de moi. Green en faisait autant. Ma radio ne semblait pas vouloir se mettre à parler.
Puis il y eut un autre bruit. Mais différent. Bien plus fort et plus grave. Puis des vibrations commençaient à nous secouer dans tout les sens. Devant nous, des ruines s’effondraient dans un trou béant dans le sol. Chiotte.


-« Tous à la porte ! Tous à la porte ! »

Les scientifiques ne se firent pas prier pour courir. Nous commencions à grimper sur le sentier plein de trou. Mais la crevasse continuait de s’agrandir, et elle fut sur nous en peu de temps. Soudain, je sentis qu’il n’y avait plus rien sous mes pieds. Je tombais, voyant green et les scientifiques chuter avec moi.

*Fais chier…*

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Lun 28 Déc - 15:47

Un groupe de gamins tentant d’approcher de leurs cadeaux de Noël avant l’heure, c’était l’impression qu’avait Eversman de ce groupe de scientifiques qui faisait tout s’approcher de cet homme en utilisant de multiples excuses ou stratégies qui se soldèrent tous par un échec grâce à la vigilance des deux hommes. Les deux étaient obligés de jeter des coups d’œil partout pour ne pas en laisser un passer, Boba faisait de même et une fois n’y tenant plus, Le Ranger finit par attraper le énième qui venait de se faire repérer, il le fit asseoir sans trop de douceur avant d’un geste rapide de lui immobiliser les mains tout en mettant en place un bracelet autour de ses poignées.

« Maintenant vous allez sagement resté là… »

Il ne fallait pas se foutre de la tronche des gens quand même, il avait bien prévenu qu’il le ferait au moins là les autres verraient qu’il n’hésitera plus avant de recommencer, peut être que cela clamerai les scientifiques, du moins il l’espérait. Alors qu’il étiat en train de se relever ne lâchant pas son prisonnier des yeux, il entendit Fett faire la remarque sur l’absence de Roy.

« Quoi ? »

Le jeune homme chercha des yeux parmi les rats de laboratoire Roy, celui-ci avait une tête assez caractéristique donc repérable facilement mais il ne le vit pas ce qui commençait à l’inquiéter et finit par faire non de la tête à son supérieur pour montrer qu’il ne parvenait pas à le repérer. Eversman avança de quelques pas afin d’être sur que l’homme ne soit pas dissimulé quelque part dans la pièce mais s’interrompit lorsque sa radio se mit en route pour donner le message du sergent annonçant que Peter était inerte avec une scientifique. Par pur reflexe, Matt vérifia que son arme était chargée avant de diriger à vite allure vers son supérieur, prêt à aller voir ce qui se passait.

« Je vais voir, mon Colonel. »

Boba préféra demander au Capitaine de surveillance à l’extérieur de revenir vers eux plutôt qu’il parte en avant, le 1ère Classe était beaucoup plus nerveux et bizarrement les scientifiques avaient cessés de s’agiter dans tous les sens, ils avaient peut e^tre compris que les militaires n’étaient là que pour leur sécurité et non pour les emmerder. Une fois que Green fut parmi eux, Eversman n’attendit pas plus longtemps pour se emttre au pas de course pour rejoindre la position des autres membres de l’équipe et une fois devant la pièce, il resta à l’extérieur pour assurer la sécurité.

« Je reste là… »

Attentif, Matt se mit à observer l’horizon, le doigt sur la gâchette afin d’être prêt à tirer à la moindre alerte tout en écoutant ce qui se passait dans la pièce apprenant ainsi que Hayden avait été zaté comme l’autre jeune femme présente. Il fallut plusieurs minutes pour que les deux retrouvent leurs esprits puis quelques unes de plus pour obtenir des détails sur la situation passée notamment le fait que c’était Roy qui était responsable de ce bazar et qu’il avait embarqué l’inconnu. Il n’en fallut pas plus pour que le Lieutenant Colonel leur ordonne de le retrouver tout en donnant l’autorisation de tuer, Eversman confirma d’un signe de tête avant de quitter sa position pour rejoindre au pas de course les différentes ruines, pour lui c’était la meilleure cachette de ce lieu.

Il y avait beaucoup de recoins qui pouvaient offrir un bon abri, il fallait donc être vigilant pour tout vérifier et le scientifique avait prouvé qu’il n’hésitera pas à tirer sur la personne qui se mettrait sur son chemin. Le doigt sur la gâchette, Matt n’avançait pas très vite ne cessant de regarder tout autour de lui ou de trouver des indices du passage d’autres personnes mais il y avait tants de traces de pas que c’était impossible de savoir si Roy ou quelqu’un d’autre.
Un craquement se fit entendre derrière lui, il n’en fallut pas plus pour que le jeune homme ne se plaque contre le rocher le plus proche tout en posant un genou au sol, prêt à envoyer ce dernier rejoindre ses ancêtres d’une simple balle. Au fur et à mesure que les pas s’approchaient de sa position, son rythme cardiaque augmenta peu à peu mais il se devait de reser immbile et silencieux, il souffla donc pour évacuer ce stress avant que l’homme finisse par se montrer. Il fallut une à deux secondes avant que Eversman ne baisse le canon de son arme en reconnaissant l’uniforme des membres du SGC puis ensuite Schneider.


« Vous l’avez échappé belle, Sergent. J’ai failli vous envoyer rejoindre le Lieutenant Sam… Désolé… »

Matt se releva sentant la pression le quittait peu à peu, il était quand même soulagé de n’avoir pas paniqué, à croire que ses nombreuses heures d’entrainement servaient quand même à quelque chose puis les deux se remirent en route, le Sergent ouvrant la voie bien que le Ranger ne soit qu’à moins d’un mètre de lui. Les cinq minutes qui suivirent furent sans incident, il n’y avait rien de son coté et le 1ère Classe allait le signaler à son supérieur jusqu’à ce qu’un bruit de chute se fit entendre très proche de leur position. Il n’en fallut pas plus pour que les deux jeunes passent en alerte, aussitôt Matt se mit à signaler la direction vers laquelle il venait d’entendre le choc d’un geste du doigt avant d’avancer prudemment car c’était sur il y avait quelque chose par là.
Après une dizaine de mètres d’une avancée silencieuse, Eversman distingua deux hommes en train de parler, l’un d’eux était Roy et il tenait une arme braquée sur l’autre, il le transmit à son supérieur en langage de signe et ce dernier fit de même en montrant qu’il fallait intervenir et pour lui ce serait le coté droit, il confirma avant de lever son fusil d’assaut et de viser le cœur du scientifique tout en commençant à bouger mais en ne le lâchant pas afin d’être prêt à tout moment.
Schneider fut le premier à prendre la parole tentant de le ramener à la raison mais il n’y avait rien à faire. Pour se montrer plus persuasif, Matt activa la visée lazer de son arme d’un simple mouvement de son pouce ce qui fit appraître un petit point rouge sur le vétêment de Roy à l’emplacement de son cœur.


« Ne faites pas l’idiot, Roy…Lâchez votre arme et aucun mal ne vous sera fait… »

Mais l’homme ne voulait rien à savoir, il leva son arme vers le Sergent Major et Matt répliqua immédiatement en actionnant la gâchette de son fusil d’assaut envoyant une rafale qui toucha de plein fouet son ennemi. Aussitôt ce dernier quitta sa position pour s’avancer, l’arme toujours levée jusqu’à apercevoir que Roy était couvert de sang et inerte, d’un coup de pied il écarta le beretta de sa main même si ce dernier était mort avant de se tourner vers l’homme qui murmurait des paroles étranges.

« De rien… J’ai abattu l’homme qui vous menacez… »

Le Soldat leva les yeux vers son supérieur tout en fronçant les sourcils oubliant quelque peu que cet homme avait eu des paroles incompréhensible tout à l’heure, il ne devait plus avoir toute sa tête. Matt activa sa radio pour informer les autres sur la situation mais un grand fracas se fit entendre, il rattrapa immédiatement son arme tout en jetant un regard circulaire à la pièce n’ayant aucune idée sur la suite des événements.

« C’était quoi ça !! »

Pas le temps d’entendre la réponse de Schneider ou de l’autre car le sol sous leurs pieds venaient de se dérober et ils n’eurent pas le temps de faire le moindre mouvement pour y échapper, Matt se mit à hurler.

« AHAHAHAHH ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Suzanne Winshester
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 759

Arrivé au SGC : 11/01/2007

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 40
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
114/200  (114/200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Mar 29 Déc - 0:23

Les soupçons de Susan s’étaient confirmés en moins de temps qu’il ne faut pour le dire… Personne ne l’avait écoutée, et à cause du manque de respect des militaires, la scientifique n’eut pas le temps de révéler ce qu’elle avait vu sur la photo pixélisée et ce connard de Fett qui continuait à les insultés…

Le sang de la jeune femme n’avait fait qu’un tour et n’avait pas hésité à répondre à l’officier et honnêtement elle n’en avait rien à carrer sur les conséquences ! Tout ce qu’elle demandait c’est un minimum de tolérance bon sang ! Un jour cette connerie les mènerait à leur perte !


Pauvre homme, il avait du être terrorisé après ces coups de feu et ces attaques contre eux… Une fois que tout fut calmé, ils installèrent l’homme dans une tente pour le rassurer. La jeune femme se dit qu’il devait avoir faim au vu de ses formes squelettiques et ses traits tirés. Peter arriva enfin à ses fins car l’étranger se mit enfin à parler…


-Je suis le dernier. Choisit par mon peuple pour veiller sur notre savoir et notre prospérité... Où sont tous les habitants ? Mais il se repose pour le jour divin qui annoncera notre résurrection... Oh !!! Des boites magiques étrange, que cela est rigolo.

En entendant ses paroles, Susan resta à l’écoute. Tout en fouinant dans la malle de Roy, elle fini par trouver son repas : un sandwich au bacon, bien épais d’ailleurs et bien gras…

*Il doit avoir soif avec ce temps pourri…*

Elle lui prit également sa bouteille d’eau et alla vers l’alien qui lui sourit quand il comprit que c’était de la nourriture et de l’eau bien fraîche. Susan lui rendit son sourire. Mais l’ambiance ne dura pas longtemps… Elle entendit des pas qui se dirigeaient tout droit vers eux et elle eut à peine eut le temps de tourner la tête que Peter s’écroulait à terre.

Evidemment, elle tenta de rassurer l’étranger qui s’était planqué… Mais quel était le con qui avait zaté Hayden ?!


- Ne vous en faite pas Monsieur, vous ne craignez rien… Vous êtes en sécurité ici…

Les pas en questions étaient ceux de Roy… Mais qu’est-ce qui lui prenait ? La réponse vint quelques secondes plus tard…

-On doit le soumettre à des tests Susan. Tu ne peux pas imaginer toutes les informations qu'il pourrait nous apporter.

La colère mêlée de déception marqua alors le visage de la jeune femme, elle ne comprenait pas pourquoi il agissait de la sorte…

- Mais tu es devenu fou Max… Tu es con où quoi !?

La radio de Peter résonna alors et Susan se précipita dessus pour répondre à Fett… Mais trop tard ! En un regard les deux comprirent que c’était l’un ou l’autre… Malheureusement, la jeune femme ne fut pas assez rapide et s’écroula zatée à son tour par ce connard…

Quelques minutes plus tard, elle résuma à Fett ce qu’elle avait vu et il donna les ordres en conséquences… Elle voulait également se venger et comptait bien faire partie du groupe qui trouverait ce batard en premier ! Alors elle s’adressa à Peter avec l’air grave…


- Ecoutez-moi bien, il m’a zaté et trompée autant que vous, je veux le coincer autant que vous et je pense que sur ce point là on est d’accord et je vous promets de ne pas vous emmerder mais je vous demande juste de me laisser lui foutre mon poing dans sa gueule…

Après quelques réflexions, le militaire accepta et ils partirent tout les deux afin de trouver cet enfoiré qui les avaient trahis pour des conneries… Même pour un scientifique elle le trouvait très con ! Mais ils le cherchèrent en vain malheureusement et la scientifique allait trop vite pour Hayden…

Mais Susan était aveuglée par la colère et voulait vraiment se venger, c’était dans sa nature… Mais un bruit sourd les stoppa tout à coup… Un bruit qui n’était pas naturel… Loin de là… Ils continuèrent d’avancer mais sur leurs gardes cette fois… Mais s’arrêtèrent à nouveau car le bruit devenait plus violent et se rapprochait… Susan regard Hayden, ils avaient le même regard inquiet. Le militaire regarda au loin avec sa paire de jumelle et lui ordonna de courir ! En effet, le sol s’effondrait !


- Bordel de merde! Ca m'gave !

Susan n’avait jamais couru aussi vite ! Mais malheureusement, l’effondrement les rattrapèrent et la jeune femme malgré tout cela tomba dans les ténèbres avec le militaire ne sachant ce qu’il l’attendait la mort ou la survie… Mais dans tout les cas, cela n’annonçait rien de bon…
Revenir en haut Aller en bas
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Mer 30 Déc - 18:15

Peter espérait que l'homme allait parler. Après quelques minutes durant lesquelles chacun des membres de l'équipe s'empressa d'aller chercher nourriture, eau, et vêtements propres, un son étrange provint de la voix de l'homme, une toux ou quelque chose comme ça. Alors, enfin, il parla.

-Je suis le dernier. Choisit par mon peuple pour veiller sur notre savoir et notre prospérité... Où sont tous les habitants ? Mais il se repose pour le jour divin qui annoncera notre résurrection... Oh !!! Des boites magiques étrange, que cela est rigolo.

Peter le regarda, incrédule. Il s'était attendu à tout, mais pas à ça. Il aurait dût faire psycho... Regardant les autres, il ne savait pas quoi dire, se contentant de le regarder d'un air non pas triste, mais plutôt avec pitié. Il chercha ce qu'il pourrait dire, tandis que l'homme regardait la nourriture avec appréhension, comme si cela faisait des décennies qu'il n'avait rien avalé. Cependant, quelque chose le tracassait. Il avait l'air totalement attardé, mais il avait réussi à survivre ici, et même à se faire à manger, Hayden l'avait vu de ces propres yeux. Il y avait quelque chose de louche, il n'était peut-être pas aussi fou qu'il le laissait paraître. Quelque chose clochait, et Peter allait deviner quoi.

« Oui, bon. On va laisser les boites magiques de côté, il faut qu'vous mangiez, vous avez pleins de choses à nous dire. »

Derrière lui, un bruit se fit entendre. Il voulu prononcer le grade de son supérieur, pensant qu'il venait aux nouvelles tandis qu'il se retournait, mais il vit juste arriver sur lui une gerbe d'éclair bleutés qui le plongèrent dans un sommeil sans rêves pour les prochaines minutes.

Lentement, Peter réouvrit les yeux. Quelqu'un lui mettait des claques en en réveiller un mort. Ouvrant les yeux avec difficulté, se mettant une main sur le visage, il vit le Colonel au dessus de lui, en tentant de le réveiller. Enfin, il s'éveilla pleinement. A ces côtés, Susan était elle aussi allongée. Matt tentait de la réveiller, mais elle avait dût aussi se faire zater.


« Que s’est-il passé Hayden ? C’est Roy ? »

« Je... J'en sais rien. Putain qui s'est qui m'a zatté ?! Ou est l'indigène de la planète ?! » dit il en se redressant, aidé par son supérieur.

A ces côtés, quelqu'un prit la parole ; Susan. Elle expliqua que cet enfoiré de scientifique, Roy, était entré et avait zaté Peter en premier, écartant la menace militaire des environs, pour ensuite la zatter elle même et s'enfuir avec l'indigène. Reprenant complètement ses esprits, Peter n'avait qu'une envie, retrouver ce scientifique et lui faire comprendre qu'il fallait pas merder.
Le Colonel donna ses ordres, lui demandant de le retrouver. Ils pouvaient tirer pour tuer, mais le jeune soldat n'en viendrait pas là. Si il le voyait, il tirerait sûrement mais juste pour le stopper, pas pour le tuer. Se mettant donc en route, il fût vite rejoint par Susan qui avait l'air bien en rogne à en juger par son attitude. Continuant de courir pendant quelques minutes, Peter prit sa radio.


[Radio : RAS pour l'instant mon Colonel, il à dût se barrer bien vite]

Freinant quelque peu la marche, il dût ralentir un peu la scientifique qui peinait à rester en place.

« Doucement docteur. Sa sert à rien d'aller vite, vaut mieux déjà essayer de voir si il est passé par là, on va juste se perdre si on continu comme des dératés, sa sert à ri... »

Peter s'interrompit. Il venait d'entendre un gros bruit sourd qui l'avait interloqué. Il regarda quelques instants la scientifique qui avait complètement cessée de courir elle aussi. Ils regardèrent en l'air, et enfin Peter le vit. Au loin, le sol commençait à s'effondrer tandis que le bruit devenait de plus en plus assourdissant.

« COUREZ !! »

Il ne le dit pas deux fois. Il se mit à courir de plus belle, ne lâchant pas son arme pour autant. Il n'avait surement jamais couru aussi vite de sa vie, la survie était quelque chose d'étonnant qui donnait des ailes aux hommes. Mais même avec cet élan d'adrénaline, les deux personnes furent emportés dans un gouffre sans lumière, sans vie.
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Lun 4 Jan - 16:59

Peter et Susan :

Mon Dieu... la chut avait été haute mais Peter ouvrit tout de même les yeux. Il avait des courbatures partout sur le corps. A côté de lui, un immense morceau de ruine qui se trouvait à quelques centimètres. Il avait échappé à la mort de peu. Puis, ses yeux se levèrent et il pu voir à quelle hauteur ils s'étaient tombé. C'était aussi grand que la L'empire States Building. Le Soldat ne pu s'empêcher de se demander comment il pouvait être encore vivant à l'heure actuelle. Mais rapidement, un bruit se fit entendre... Le militaire attrapa son arme mais elle n'était pu là, il l'avait du perdre dans sa chute. Par conséquent, il dut prendre son beretta et s'avança vers le bruit. Finalement, ce bruit était quelqu'un qui toussait. En se dirigeant vers les toussotements, il vit qu'il s'agissait de Susan. La scientifique reprenait difficilement confiance. Cependant, elle n'eut pas autant de chance que Peter, elle s'était brisé le bras gauche dans sa chute. Sa blessure arrivant soudainement, provoquant une vilaine douleur subite.

La jeune femme devait se soigner et demanda à Peter de trouver la trousse de secours. Levant la tête pour avoir une vue d'ensemble, le Soldat aperçut que des morceaux de ruine à perte de vue. Il sera difficile de trouver une trousse de secours dans tous ses décombres. Tant pis, ils devront faire avec. Il redressa la jeune femme qui tenait son bras cassé. La douleur était atroce au point qu'elle insulta le jeune homme qui voulait l'aider. Peter ne savait pas trop quoi faire. Il n'avait même pu sa radio sur lui et désormais, il était seul avec la jeune femme. Elle avait besoin de soin et donc, ils devaient se mettre en marche. Mais comment savoir la bonne direction. Il y avait plusieurs chemins face à lui. Il y en avait un à droite, pas mal de ruines parsemaient le chemin. Un autre en face de lui, il y avait pas mal de truc à escalader. Et enfin, un autre autre derrière lui qui se présentait avec plus rocher et des trous. Il était temps de faire un choix.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Matt :

Quelqu'un lui mettait des claques à Matt, cela eut pour effet de le réveiller. En ouvrant les yeux, il vit l'étranger devant lui qui tentait de le réveiller. Le Soldat se leva d'un coup, bousculant en arrière le vieillard. Eversman observa autour de lui, que des ruines un peu partout encore plus détruite que précédemment. Puis il leva les yeux, et il fut abasourdit de voir la hauteur à laquelle ils étaient tombé. Ils avaient fait une chute aussi haute que l'empire States Building. Inutile de dire que Matt ne comprenait pas pourquoi ils étaient pas mort à l'heure actuelle. Soudain, la douleur entreprit son corps. Il avait des courbatures partout à cause de la chute. Matt se leva, massant son cou qui lui faisait le plus mal et il sentit quelque chose d'étrange. Il se tourna et vit qu'il n'avait pu son arme. Matt se mit à la chercher et à quelques mètres, il la trouva... à moitié écrasé par un morceau de ruine. Elle était désormais inutilisable. Pas le choix, il devra utiliser sa deuxième arme mais ses munitions étaient limité par contre. L'homme n'avait qu'un chargeur.

Soudain, un bruit sur sa gauche et le militaire se tourna rapidement. C'était Schneider qui se tenait en haut d'un morceau de ruine. Celui ci avait un garrot au bras droit. Il tenait son beretta de la main droit car il avait perdu plusieurs doigts gauche...


-Vous êtes enfin réveillé Soldat. L'étranger à passé plusieurs minutes à vous réveiller. J'ai eut peur que vous étiez dans le coma.

Matt était encore légèrement dans les vapes et il répondit assez brièvement. L'étranger rejoint le 1er Classe en lui faisant un sourire. A ce moment, le Soldat pu remarquer que l'homme ne portait aucune séquelle de la chute, c'était assez étrange. Puis le Sergent prit la parole. Il avait vue un passage plus au nord qui leur permettra d'avancer. Matt fit un signe de la tête mais l'étranger rajouta...

- Ils sont peut être inoffensif mais ce sont de redoutable prédateurs. Restez sur vos gardes !!!
- De quoi parlez vous ?
- Des profondeurs...


Tous cela semblait assez vague mais l'homme avait assez peur pour être méfiant. Il a vécu sur cette planète seul et devait donc bien la connaître. Matt savait qu'il ne fallait pas prendre à la léger ses mise en garde. Alors, il prit son arme fermement, espérant que tout se passe parfaitement. Mais avant toute chose, il devait contacter son supérieur par radio. Il lança un message pour savoir si quelqu'un le recevait mais le Sergent lui expliqua...


-Vous vous fatiguez pour rien Eversman, ce canyon nous empêche de communiquer avec quelqu'un. On devra se débrouiller tout seul.


La pousse, il ne manquait plus que ça. En même temps, lui qui voulait de l'action avait était servit. Désormais, ils devaient tous les trois retourner les plus vites possibles à la porte où en haut de ce canyon. De plus, certains morceau de ruine pendouillaient encore en haut et ils devront faire attention à toute chute. L'avancée ne sera pas de tout repos.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Boba :

Doucement... Boba ouvrit les yeux doucement. Ses oreilles bourdonnaient et elles résonnaient aussi. Quelqu'un vint le voir, criant qu'il venait de reprendre connaissance. Le Lieutenant-Colonel avait du mal à analyser ce qui se passait autour de lui. On l'aida à se relever. On lui posa également quelque chose sur le front. Instinctivement, il voulait toucher avec sa main et il remarqua qu'il avait perdu son casque. Finalement, il reprit complètement ses esprits et remarqua pas mal d'agitation autour de lui. Il y avait deux blessé a côté de lui. Green n'était pas visible. Le Lieutenant-Colonel demanda la situation à un scientifique...

-On est tous tombé dans un gouffre et nous voilà dans ce canyon. Dans votre chute, vous avez perdu votre casque et une pierre vous a percuté à la tête. Cela sera sans dommage mais il vous faudra des points de sutures.

Boba leva rapidement la tête et vit la hauteur à laquelle ils étaient tombé. Ils venaient de faire une chute égale à celle de l'empire States Building. C'était incroyable qu'il était encore en vie à ce moment même. Puis, Boba demanda un rapport sur les pertes encouru...

-Bah... Nous avons deux mort. Assistante May Watts du Docteur Roy et James Keller, un chercheur du SGC. Cependant, nous avons deux blessé grave. Un à la jambe écrasé par un morceau de ruine et une autre à une fracture de la colonne vertébrale. Le Major Green est parti en reconnaissance du terrain.

Parfait, Green avait bien agit et Fett était content qu'il soit pas mort. Il se voyait mal ramener tout ce beau p'tit monde à la maison tout seul. Enfin, il se leva assez péniblement. Il observa autour de lui. Premier réflexe une fois debout, il tenta de contacter par radio les autres membres de l'équipe. Malheureusement, que de la grisaille en guise de réponse. Cela n'étonna pas le Lieutenant-Colonel qui s'attendait à ce genre de situation. Ils étaient dans la merde, autant l'être jusqu'au bout.

Boba tourna la tête et vit au loin le Major Green revenir. Celui ci aura surement une bonne nouvelle à lui annoncer. Le Major arriva prêt de son supérieur, visiblement, il semblait heureux de voir Boba en vie. Il lui donna même une petite tape amicale sur l'épaule. Green avait cependant l'œil droit caché. Une pierre lui était tombé dessus en lui crevant l'œil...


-Mauvaise nouvelle Colonel. Le chemin au nord est bouché, on devra passer par un autre endroit. D'après quelques scientifiques, il y aurait un chemin vers le Sud qui nous mènera vers l'EST.

Désormais, c'était à Boba de choisir la route à prendre mais surtout, il devait trouver une solution pour les blessés. Qu'allait il faire ??

[Voilà voilà, vous êtes tous vivants plus ou moins. LA situation pose problème. Vous devez trouver rapidement à moyen de vous retrouver. Vous ne pourrez survivre trop longtemps ici.
Une petite carte des lieux pour que vous fassiez une idée Carte des ruines
N'hésitez pas à faire parler les PNJ. Ils sont là pour ça après tout.
Voilà, vous avez 5 jours pour répondre. Bon RP.]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 


Dernière édition par Aleksandr Lekaterina le Mar 5 Jan - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Mar 5 Jan - 14:45

A force de sentir quelques coups sur son visage, Matt finit par ouvrir les yeux toujours un peu grogi par cette chute mais en découvrant que se tenait juste au dessus de lui l’inconnu, il réagit distinctement en se ruant vers lui en l’attrapant par l’abdomen ce qui le repoussa de quelques mètres. Le jeune homme mit ses mains devant lui histoire d’être prêt à combattre pour asséner un nouveau coup qui serait cette fois plus violent vu que le premier geste était surtout défenseur histoire de mettre une distance entre lui et son adversaire mais au lieu de le surveiller, son regard fut attirer par l’endroit dans lequel il se trouvait. On aurait dit un grand gouffre, large de 5-6 mètres au maximum, il leva les yeux et là il ne put s’empêcher de baisser sa garde tout en restant bouchée bée devant la hauteur.

« Comment ?!! »

Le regard du jeune homme alterna 3-4 fois entre l’étranger et la hauteur avant de froncer les sourcils.

« On devrait être mort… »

Sur que d’une telle hauteur, le corps humain ne pouvait pas demeurer intact après une telle chute, ce n’était pas possible, il n’avait pas pu tomber de là. Comme pour lui démontrer le contraire des douleurs se firent sentir un peu partout mais rien de bien grave surement le corps couvert de bleus mais aps de douleur intense, preuve d’une cassure ou quelque chose du genre. Matt fit aller un peu ses articulations histoire de faire passer le tout notamment son cou qui était assez douloureux, il sentit notamment la sangle de son fusil d’assaut frottait contre sa peau. Par reflexe, il voulut poser sa main sur son M4-Carbine mais sa main se posa sur rien du tout, il jeta donc un œil remarquant qu’il n’y avait plus rien le long de la sangle, le bout était arraché. Peut être durant sa chute mais elle ne devait pas être loin, le Ranger se mit à chercher à quelques mètres aux alentours et il finit par la trouver mais pas dans un état fonctionnel.

Lui qui tenait à ce genre de détail, c’était peut être con mais son fusil d’assaut était son moyen de défense, ce qui le maintenait en vie en prenant celles des autres, le jeune homme retira le chargeur mis en place avant de poser une main sur celle-ci durant quelques instants puis se releva pour revenir vers l’étranger tout en jetant un coup d’œil aux munitions restantes. Il n’irait pas loin avec un chargeur supplémentaire surtout que le beretta n’avait pas la même puissance de feu qu’un fusil d’assaut mais à part ça et un couteau de combat, il ne lui restait plus rien. Il s’apprêtait à engager la conversation avec l’inconnu quand un bruit se fit entendre sur sa gauche, il réagit immédiatement en sortant son arme de son holster le pointant devant lui avant d’apercevoir Schneider et il baissa son canon tout en la gardant dans sa main droite remarquant d’abord le garrot fermement bien en place sur son bras puis qu’il manquait quelque chose à sa main et il lui fallut quelques instants avant de penser à des doigts tandis que le sergent était en train de lui parler.
N’ayant pas tout compris, le jeune homme se contenta d’acquiescer de la tête avant de lui répondre.


« Je n’allais pas vous laisser tout seul, Sergent… Qui vous ramènerez au SGC sinon ? »

Eversman essaya de lui faire un mince sourire mais vu la situation celui-ci se transforma plus en un rictus, le sous officier expliqua sa trouvaille, c'est-à-dire un passage au Nord de leur position mais le 1ère Classe était plutôt attiré par autre chose que les explications, l’étranger ne comportait pas une trace de blessure… même pas un bleu ou une éraflure pourtant lui aussi était tombé de la même hauteur. D’ailleurs il s’empressa de leur prévenir d’un danger venant des profondeurs, le jeune homme échangea un regard avec son supérieur, en fait si il avait peut être était touché mais au niveau du cerveau… mais bon de toutes façons il fallait rester sur ses gardes mais avant contacter Fett ou même un autre groupe pour savoir leur localisation et aussi leur statut. Le jeune homme activa sa radio en appuyant sur celle-ci disposée à labri sur son gilet tactique.

// Ici Eversman. Quelqu’un m’entend ? //

Des grésillements se firent entendre, signe au moins que sa radio fonctionnait toujours mais aucune réponse.

// Si quelqu’un reçoit cet appel, répondez !!//

Le sergent s’approcha de lui tout en expliquant que cela ne servait à rien de s’époumoner pour rien puis qu’ils leur faillaient progresser de leur coté pour rejoindre les autres. Matt ne put s’empêcher de penser que ses coéquipiers étaient peut être en mauvaise situation, blessés ou pire et il ne pouvait rien faire pour eux ne sachant même pas leur localisation ou même la sienne. Baissant la tête, un peu démoralisé, il souffla un bon coup avant de se reprendre, lui qui voulait de l’action, il n’en voulait pas autant, lui aurait juste demandé l’apparition d’un animal ou peut être une bagarre entre scientifiques à cause d’un caillou mais pas un truc pareil. De toute façon qui aurait pu prévoir que le sol s’écroulerait sous leurs pieds ? Personne, en tout lui ne l’aurait pas parié.
Le petit groupe se mit en route, Schneider ouvrait la voie afin de leur montrait sa trouvaille tandis que Matt se trouvait au même niveau que l’étranger couvrant ainsi directement son supérieur tout en ayant un œil sur l’individu, il avait passé sa main libre tout celle tenant son arme de poing histoire d’avoir un appui et donc de gagner en précision si il fallait tirer. L’équipe progressait rapidement tout en restant méfiant, observant tout autour d’eux histoire de ne pas se faire surprendre jusqu’à ce qu’un canyon plus étroit se présenta sur leur droite. Sans même prononcer le moindre mot, ils s’y dirigèrent et cette fois ce fut Matt qui ouvrit la voie après tout la devise de son ancienne section était « Ranger, Lead the way » donc à lui d’ouvrir le chemin pour les autres.

Il ne fallait pas bien être bien gros pour progresser dans ses canyons, certains endroits demandaient à être assez agiles notamment à cause des morceaux de ruines qui ne pouvaient être contournés et après une bonne dizaine de minutes d’avancée le Sergent réclama un arrêt. Eversman se tourna vers lui remarquant qu’il avait perdu un peu de couleur au niveau de son visage malgré la sueur qui perlait sur son front, il sortit d’une de ses poches de gilette un bandage qu’il balança dans les mains de l’étranger.


« Occupe-toi de lui… »

Le jeune homme se mit à monter la garde, un genou au sol histoire d’être moins visible, il observait tout autour de lui à la recherche du moindre danger puis tout en faisant Matt chercha des mains sa gourde histoire de se désaltérer un peu mais il ne sentit de nouveau rien enfin si, il finit par l’attraper avant d’y jeter un coup d’œil, elle était vide percée par plusieurs trous surement lors de l’impact. Dégoûté, Eversman la balança au sol avant de se tourner vers le Sergent.

« On doit préserver notre eau… Prêt à reprendre, Sergent ? »
"Je suis toujours prêt à te botter les fesses, Eversman..."

Une fois que ce dernier eut reçu quelques soins histoire ne pas perdre tout son sang, l’équipe se remit en route n’ayant aucune idée dans la direction dans laquelle il partait et à peine quelques minutes plus tard ce fut Matt qui stoppa en levant le poing puis se retournant vers l'étranger.

"Tu connais cet endroit ? Aide nous à en sortir... Stp..."
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Mar 5 Jan - 17:52

Noir. Puis, doucement, un flot lumineux envahit mon champ de vision. Je venais d’ouvrir mes yeux. Que s’était-il passé ? J’essayais de me remémorer les précédents instants. Un coup de feu. Le sol qui se dérobait, et la chute dans le trou avec le troupeau de scientifique. Quelque chose me bourdonnait dans les oreilles et j’avais un de ces maux de crânes, comme si une balle était passé dans une oreille et était ressortie par l’autre.
Quelqu’un parla, sa voix résonnait dans ma tête comme celle d’un prêtre dans une église. J’observai qui parlait, c’était un scientifique dont je ne connaissais pas le nom.


-« Bordel de merde… »

Puis j’essayais de me relever. Mon corps souffrait le martyr à cause de courbatures. Des mains me cramponnèrent sous les épaules, ce qui m’aida pour tenir debout. Une autre main tripota mon front. Je voulus la dégager, et je remarquai que mon casque n’était plus là. Je l’avais sûrement perdu dans la chute. Je regardais autour de moi. C’était un bordel monstre. Du matos un peu partout, des morceaux de ruines et les scientifiques qui couraient partout. Il manquait quelqu’un. Je cherchais qu cela pouvait être. Puis je me souvins que Green était avec moi. Mais il n’était plus là. Mort ? Pas de cadavre aux alentours. Un scientifique me parla. Ça résonnaient moins dans ma tête maintenant. Il m’expliqua ce qui m’était arrivé. C’était donc ça le mal de crâne, un caillou sur la tête. Quand il me parla du gouffre, je jetai un coup d’œil en l’air pour connaître la hauteur de laquelle on a chuté.

-« Mince alors, au moins un bon building de haut ! »

Et le plus incroyable était que nous étions encore en vie. Et je ne me souvenais pas que l’on ait emporté des parachutes avec nous. Encore un mystère de plus sur cette planète. Et dire que cela devait être du baby sitting à l’origine. O’neill nous avait encore eu, j’en étais sur !
Trêve de plaisanterie, un état des lieux s’imposait.


-« Quelles sont les pertes ? Des blessés ? Des portés disparu ? »

Un scientifique me fit un rapport oral. On avait deux morts, deux scientifiques et deux blessés. Pas folichon, mais cela aurait pu être bien pire. Puis le scientifique ajouta que green était partit en reconnaissance. Bien, il a pu commencer à gérer la situation pendant mon inconscience. Et je me sentirais moins seul avec les civils. Je pris ma radio dans les mains et j’ouvrais le canal radio.

Radio : Ici Fett ! Quelqu’un m’entend ? »

Pas de réponse a part des grésillements. Je refis une tentative mais ce fut la même chose. Le gouffre empêchait sûrement toute communication, ou alors ma radio était morte. Notre situation ne s’améliorait pas trop. Green revint de sa promenade et me fit un rapport sur les environs. Bouché au nord et possible vers le sud. Je réfléchis un instant.

-« On a pas trop le choix. On va partir au sud. On va laisser les morts ici. Et pour les blessés, on va devoir les transportés. En espérant qu’il ne nous arrive rien de plus. Voyez si ils peuvent se déplacer, sinon, on va devoir faire un brancard ou ce genre de chose. Quand on sera prêt, on partira. Et green, faites quelque chose pour votre œil, c’est atroce.»

On avait pas le choix, ça c’était sur. Et puis, peut être que l’on retrouvera nos compagnons en allant vers le sud qui sait.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne Winshester
----------------
avatar
----------------
Assistant
----------------


Nombre de messages : 759

Arrivé au SGC : 11/01/2007

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 40
Profession: Archéologue
๏ Expérience:
114/200  (114/200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Jeu 7 Jan - 16:56

Le noir avait envahi les pensées de Susan Winshester au moment même ou elle tombait… Quelqu’un l’attendait derrière une lumière aveuglante… Une personne qui lui paraissait familière : Janet…

- Janet mais tu es sencé être
- Morte je sais… Mais je suis venue pour te soutenir.
- Mais j’suis crevée si je te vois…
- Non, pas encore, je suis là pour que tu te battes, c’est pas le moment pour toi de partir.
- Je n’ai plus rien qui me retiennes ici…
- Tu mens ma belle !

L’image de Jack et ses autres amis se figea dans son esprit…

- Arrête tes tours de passe-passe toi ! Tu n’es pas aussi drôle qu’avant !
- Ils ont encore besoin de toi sur Terre… Moi ils m’ont appeler pour de nobles causes, j’ai pas eu le choix mais toi tu l’as !

Un faible sourire naquit sur le visage de Susan… Son amie marquait un gros point, après tout qu’avait-elle fait de sa vie ? La jeune femme n’avait pas eu l’impression de profiter de la vie comme elle l’aurait voulue…

- Mais alors… J’ai une seconde chance ?
- D’après toi ? Arrête de faire ta blonde Sus'…
- …
- Une dernière chose Susan, dit bien à Jack, qu’il ne doit pas s’en vouloir, j’ai fais mon choix ce jour là et il n’est en aucun cas responsable, dit lui que je l’aime et que je suis fière de lui…
- Janet… J’ai pas pu…
- Je sais, mais ne t’inquiète pas-tu fais ce que tu peux je le sais…

Puis l’ancienne doc en chef du SGC, s’effaça comme un souvenir pour laisser place à la douleur ! La douleur d’être en vie… La scientifique s’était éveiller et du faite de la poussière, elle eu une quinte de toux. Se souvenant de cette rencontre imprévue, elle se promit de mettre cela de côté... Toujours émue, elle se dit qu'elle devrait parler à Jack une fois que tout ceci-serait régler...

Elle eut également le réflexe de bouger son bras gauche afin de chercher quelque chose, mais une vive douleur l’arrêta. Regardant son bras, elle vit à la forme, mais surtout à la manière qu’il était placé qu’il était cassé… Quelques minutes plus tard, elle vit Peter arriver encore dans le coltard elle prononça ces quelques mots agressifs sous le coup de la douleur :


- Où est ma trousse de secours que j’avais emmener ? Il faut que je maintiennes mon bras putain, faites vite ! Militaire de merde !

Mais Peter chercha en vain sa trousse… Normal avec toute cette merde autour d’eux

- Aidez moi à le remettre au moins en place tenez l’épaule et tirez fort sur l’avant bras…

Susan prit un bout de bois qu’elle trouva non loin et le mordit pour ne pas qu’on l’entende hurler. Peter n’attendit pas son approbation et un craquement sournois se fit entendre, déformant le visage de la jeune femme… Qui n’attendit pas que la douleur diminue… Trouvant encore deux morceaux de bois solides elle se fit une attèle, elle devrait faire avec mais le peux qu’ils aient fait était déjà bien…

- Et maintenant on fait quoi ? Et surtout par quel chemin va-t-on ?
Revenir en haut Aller en bas
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Jeu 7 Jan - 23:00

En sentant le sol se dérober sous ses pieds et en se voyant tomber, Pet' se sentit immergé dans un de ses rêves ou il tombait d'une tour, et ou son cœur faisait un bond de 40 mètres dans sa poitrine, lui provoquant un long spasme qui se stoppa net lorsqu'il frappa lourdement le sol, dans un bruit assourdissant, avec le reste des ruines. Le choc le secoua quelques minutes. Lorsqu'il réouvrit lentement les yeux, il était étendu sur le sol, le regard vitreux, un horrible mal de crane ; comme une gueule de bois monumentale ; s'emparant de lui. Sans attendre, il chercha son arme, sans succès autour de lui. Il esseya de se redresser une première fois, en vain. Il posa une main sur son front douloureux comme pour faire passer la douleur, qui augmenta considérablement. Il resta là, étendu quelques secondes encore, à se demander ce qui s'était passé, pourquoi tout s'était subitement effondré. Puis il se souvint pourquoi ils s'étaient mit à courir ; il devaient retrouver Goy, ou Roy plutôt, le scientifique qui l'avait zatté lui et Susan pour ensuite s'enfuir avec l'indigène de la planète.. Susan !

Peter se redressa rapidement, le mal de crâne lui tapotant toujours au niveau des tempes, il s'en fichait. Il chercha d'un trait son arme, mais ne la vit pas aux alentours. Il dégaina son 9mm ; mieux valait être prudent. Il ne connaissait pas cet endroit, et si il y avait eut un indigène à la surface, qui disait qu'il n'y en avait pas en dessous ? Se levant tant bien que mal, il se frotta sa jambe boiteuse. Il avait dû se faire une petite foulure, ça passerait, il avait connu pire au niveau des jambes. Marchant à travers les ruines et les divers débris, il chercha ensuite du regard la scientifique qui l'accompagnait dans sa chute ; Susan. Ne la trouvant pas de suite il bascula quelques vieux rochers, voir si elle n'était pas bloquée en dessous mais en vain. Il dût avancer quelques mètres plus loin pour voir un corps inerte, sur le ventre étendu sur le sol et entendre quelques faibles toussotements. Il la retourna sur le dos et vit qu'elle réagit quasiment après. Il la secoua quelque peu pour la faire immerger, ce qui réussi. Elle s'éveilla d'un petit sommeil douloureux et Peter remarqua que son bras gauche formait un drôle d'angle à un endroit. Il préféra ne rien lui dire et attendit de voir si elle venait à souffrir pour être sur que c'était bel et bien une fracture ou autre. Lorsqu'elle ne pût remuer son bras, Peter se sentit un peu mal ; cela n'allait pas être facile de circuler avec une scientifique blessée.

Ils pensèrent apparemment à la même chose ; la trousse de secours qu'elle avait. Il allait se lever pour la chercher lorsqu'il vit Susan se redresser lentement et prendre la parole.


- Où est ma trousse de secours que j’avais emmener ? Il faut que je maintiennes mon bras putain, faites vite ! Militaire de merde !

Militaire de merde... ? Elle se prenait pour qui celle là. Peter, accroupi à ses cotés se recula de quelques centimètres, la fixant assez méchamment de son regard le plus expressif. Il ne permettait à personne de le traiter comme un moins que rien, chose encore pire si cela provenait d'une personne ; d'une femme ; qu'il ne connaissait absolument pas. Elle souffrait, mais ce n'était pas une raison pour l'insulter, et encore moins lui donner des ordres, ils étaient dans la même galère.
Ne préférant rien dire pour le moment, il se leva, détournant le regard de la jeune femme. Il retourna prêt de l'endroit ou il était tombé, prenant un peu plus de temps que ce qu'il avait prévu initialement. Il souleva quelques pierres, en poussa des plus petites du pieds, regarda à droite et à gauche, mais ne trouva toujours rien. Elle devait être sous les décombres, et il n'avait franchement plus envie de se décarcasser pour une femme pareil. Retournant auprès de Susan, il la regarda du même œil avant de prendre la parole.


« Elle est pas là votre trousse, elle doit être sous les décombres et j'veux pas passer ma vie à creuser. »

Cherchant quoi faire, il ne voulait pas vraiment proposer quelque chose qui lui vaudrait une nouvelle insulte, qui passerait sûrement moins bien. Une fois de plus, elle avait l'air de souffrir atrocement, et elle le regarda longuement avant de regarder son bras. Elle voulait que Peter l'aide à le remettre en place en tenant l'épaule et en tirant sur l'avant bras bien fort...

*Ah tu veux bien fort...*

Elle eut juste le temps de prendre une vieille grosse branche bien dégueulasse à mettre dans sa bouche. Peter, sans la prévenir, saisi son épaule de la main gauche la tenant fermement la faisant même reculer de quelques centimètres vers le sol, et de l'autre main il empoigna son avant bras qu'il tira d'un coup fort et brutal. Elle l'avait voulu après tout. Lui lâchant le bras, il se releva, il ne voulait même pas savoir si sa s'était remit, il voulait juste sortir d'ici et être débarrasser d'une fardeaux pareil. Il la laissa faire une attelle, tandis qu'il regardait ce qui lui restait. Son 9mm, deux chargeurs en plus, une grenade, un pain de C4, une flash bang, 2 rations de survis dans son sac à dos ainsi qu'une couverture chauffante et son GDO. Il fallait tout d'abord retrouver les autres avant de chercher à sortir d'ici. Il espérait que Fett, Schneider ou Eversman n'étaient pas gravement blessés.. Ou pire. Vérifiant le chargeur initial de son arme, il se retourna vers Susan qui finissait son attelle, se relevant péniblement.


- Et maintenant on fait quoi ? Et surtout par quel chemin va-t-on ?

« Le militaire de merde va à droite. Faites c'que vous voulez mais ne vous blessez pas. J'serais pas toujours là... » acheva t-il en regardant son bras avec un sourire non pas amicale mais plutôt provocateur et assez moqueur.

Se dirigeant vers la droite, il pensait que les ruines à perte de vue ne seraient pas pire que les trous ou l'escalade. Il espérait juste pouvoir retrouver quelqu'un de vivant, et pourquoi pas perdre en route la plaie qui lui servait de compagnon pour la route.
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Ven 8 Jan - 14:49

Boba Fett :

Vers le Sud, c'était le chemin désigné par le chef d'équipe. Les morts furent abandonné, malgré une certaine réticente de la part des scientifiques. Mais Boba savait que cela sera un fardeaux, déjà deux blessé n'était pas chose facile alors autant ne pas s'encombrer de mort. Le Major Green déchira un morceau de tissu et le plaça au niveau de son œil. C'était plus agréable que de voir son œil crevé. Le blessé était fin prêt, tout le monde pouvait avancer. Fett envoya Green et un scientifique du nom de Kastler à l'avant. Les deux hommes partirent en trottinant.

Boba aurait aimé garder le Major au prêt de lui mais il fallait bien quelqu'un de compétent pour les prévenir d'un quelconque danger. D'ailleurs, le Lieutenant-Colonel observa autour de lui, les scientifiques semblaient étrangement absent, tous perdu dans leur pensé. Chacun avait les traces de la chute, même l'étranger ici présent... L'ÉTRANGER !!!! Boba cligna des yeux plusieurs fois pour voir si il n'avait pas rêvé mais en y regardant bien, il n'y avait personne. Merde... son blessure au crâne devait être plus grave que ça pour voir des hallucinations. Cependant, il ne voulait inquiéter personne et préféra ne rien dire.


-Excusez Colonel.

Boba se tourna, une scientifique vint lui parler. De petite taille et légèrement métis, elle avait un accent qui semblait montrait qu'elle venait d'un Etats du sud.

-Je me nomme Jennifer Datez.... Mais si je suis venu vous voir ce que.... non laissez tomber vous allez me prendre pour une folle.


Rien qu'en étant scientifique, Boba la prenait déjà pour une folle mais pour le moment, il se devait de rassurer chaque personne présente. Il ne voulait pas d'un mort de plus sur les bras. Alors il lui demanda de continuer.

-Bah... J'ai l'impression qu'on est suivit et que... ce n'est pas humain.


Elle avait raison, Boba la prenait vraiment pour une folle maintenant. Mais il tenta tout de même de la rassurer avec les mots justes. Cependant, avec sa blessure, il ne savait pu trop quel était les mots juste. Et voilà un autre scientifique qui vint lui parler de ses problèmes de coeur avec une collègue au SGC. Ce type était un bavard et Fett faisait des gentils sourire pour éviter de lui coller une balle dans la tête. Le Lieutenant-Colonel vient de reconnaître son erreur, ils auraient mieux fait d'aller devant au lieu de rester avec ses malades.

Du bruit sur la gauche, Boba sortit son arme et observa sur son flac gauche. Il vit un trou dans la roche et deux petits points s'y enfonça. Fett fit les gros yeux, c'était quoi ce truc qu'il venait d'apercevoir. Aussitôt, il se tourna vers le reste du groupe qui semblait être assez incrédule et surtout surpris de le voir sortir son arme. Le Lieutenant-Colonel demanda si quelqu'un avait vu ça et personne ne répondait...


-Vue quoi mon Colonel ? Demanda Datez.
-Il n'y a rien mon Colonel... A part un trou. Répondit un autre scientifique.
-Moi j'ai vue quelque chose mon Colonel, répliqua Eversman.

MATT !!!! Là, Boba en était sûr, ça blessure au crâne était plus grave qu'elle ne l'était en réalité.Comment diriger un groupe alors qu'on est victime d'hallucination. Fett devra être fort et surtout faire la part des choses entre le réel et l'imaginaire. Mais... tout était peut être imaginaire en ce moment même. Boba était peut être en train de rêver ou bien pire, il était mort. Mais comment le savoir... Soudain, il fut dérangé de ses pensées quand quelqu'un lui parla...


-Colonel... Green revient.

Fett tourna la tête et vit bien que le Major faisait son retour. Là au moins, il était sûr que tout le monde pouvait le voir. D'ailleurs, Green arrivait en courant et surement une importante nouvelle à annoncer. A peine qu'il fut au côté du Lieutenant Colonel qu'il lui parla...

-Vous devez venir voir ça mon Colonel... c'est tout simplement hallucinant.


Niveau hallucination, Boba avait remporté la palme d'or mais au point où il en était, pourquoi pas être encore plus étonné. Il suivit donc Green, les scientifiques derrière avançaient à leur rythme. D'un signe de la main, il signala que ça se trouvait juste là... au sol. En baissa la tête, le Lieutenant-Colonel put voir beaucoup de crâne et d'ossement au sol, certainement humain. Puis Green lui dit d'observer la roche et Boba leva les yeux, pleins de trous semblâmes à celui qu'il avait vue était visible. Visiblement, la scientifique avait raison, il n'était pas seul sur cette planète...

-Il y a un chemin juste à droit mais... le passage ce réduit de moitié et il sera plus difficile d'y avancer.


Mouais, un chemin plus court et des crânes par terre, Boba le sentait pas très bien ce coup mais quand on a pas le choix. Il allait ordonner l'avancée dans ce passage plus étroit quand il vit les scientifiques arriver, ils étaient déjà tous épuisé. Pas étonnant après tous quand on sait que l'air ici et presque irrespirable et qu'il fait extrêmement chaud. C'était le moment de faire une pause et surtout, donner les nouvelles consignes.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Peter et Susan :

Le militaire n'avait absolument pas apprécié les mots de la scientifiques et cela était complètement compréhensible. Alors, Peter partit vers la droit, laissa comme ça la jeune femme. Sur le coup, Susan voulut l'insulter de tout les noms et lui dire qu'on abandonne pas une femme comme ça. Mais elle réfléchit, il avait raison après tout. A force de se renfermer sur elle même depuis la mort de Janet, elle n'a fait que haïr et détester tout le monde. Elle causa que des problèmes dont la tentative de suicide du Major Davis. Il fallait dire qu'il avait été un peu loin aussi lui. Mais bon, avec son caractère, elle en a finit à devoir rester seul sur cette planète et que même un gars qu'elle connait pas ne veut pas l'aider.

Elle se dirigea vers Peter, le suivant de quelques mètres. Le Militaire pouvait l'entendre mais ne ce tourna pas, tant qu'elle ne se serait pas excusé, il la laissera se débrouiller tout seul. Elle n'était pas militaire et donc, il n'avait aucun obligation envers elle. Après tout, pourquoi être sympathique avec une femme qui vous considère comme un moins que rien. Le Soldat n'avait absolument rien fait pour la mettre en colère, il avait été surement le plus cool avec tout les scientifiques présents donc ce n'était pas qui... Du bruit. Peter s'arrêta net, sortant son 9mm et le tenant fermement. C'était quoi ce bruit, il observa autour de lui. Susan s'était également arrêté, ayant entendu le même bruit que l'homme. Mais elle regarda vers le haut. Elle vit un immense morceau de ruine bloqué en les deux roches du canyon, enfin plus pour longtemps. Peter leva les yeux et il vit la même chose, le morceau allait bientôt tomber.

Il cria à Susan de courir. Il devait à tout prit fuir avant que celui ci ne tombe et leur bloque le passage. Les deux terriens se mirent donc se courir. Le 2ème Classe Hayden était bien évidement plus rapide, n'hésitant pas à sauter par dessus de gros rocher pour aller plus vite. La Scientifique peinait à la suivre, maudissant sa forme physique actuel et sa blessure. Le rocher n'allait pu tenir encore longtemps, cela n'était qu'une question de seconde avant de la voir tomber. Peter était arrivé de l'autre côté. Il criait à Susan de se dépêcher mais celle ci faisait aussi vite qu'elle le pouvait. Cependant, elle arriva au niveau du rocher. Malheureusement, le sort semble s'acharner sur elle et une pierre de détacha du morceau suspendu la percutant dans le dos. Rien de grave mais elle fut déséquilibré et tomba au sol.

En voyant cela, le militaire se dit qu'il était maudit et malgré tout sa réticence, il se précipita pour aller aider la scientifique. Celle n'était pas tomber sur son bras gauche mais le choc lui fit tout de même mal. Peter l'aida à se leva mais Susan peinait à tenir debout. Elle était devenu toute blanche et avait du mal à avancer. Le Soldat Hayden lui ordonnait d'avancer, il ne voulait pas crever sur cette foutue planète. Il lui dit qu'il voulait des enfants et avoir une gentille femme et donc mourir n'était pas une option. Malheureusement, le morceau de ruine se détacha et tomba droit sur eux. Ils étaient au bout milieux et ne pourront jamais échapper à une mort certaine...

Le 2ème Classe avait fermé les yeux et il les réouvrit tout doucement. Ils étaient encore sur cette planète et surtout, en vie. Il leva la tête et pu voir que le morceau s'était arrêté à quelques centimètres de leur visage. Ils avaient une nouvelle fois échappé de peu à la mort, l'un des deux devaient avoir une bonne étoile. Cependant, Susan avait besoin de repos et Peter la fit s'assoir sur une pierre. La scientifique le remercia de son aide mais le Soldat fit juste un petit sourire. Il n'avait toujours pas digéré les insultes de Susan. Enfin, Peter devait observer les environs le temps que la scientifique reprenne son souffle, mais pour combien de temps ?


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Matt Eversman :

Le Soldat avait demandé l'aide à l'étranger. Celui ci le regarda avec des gros yeux. Il semblait surpris de la demande du terrien. Mais il lui sourit et se mit à avancer un peu plus vite. Il fit signe de la main à Schneider et Eversman de le suivre. Les deux militaires se regardèrent et se mirent à le suivre au final, après tout, c'était sa planète. Seulement, l'étranger était rapide, très rapide même. Matt le suivait avec peine mais cela était encore plus dur pour le Sergent qui avait beaucoup de mal à les suivre. Plusieurs fois, le Soldat du s'arrêter pour aider son supérieur à avancer. Et à force de s'arrêter, il perdit de vue l'étranger.

Cela eut le mérite de leur donner un peu de temps pour se reposer. Matt était pas content pas rapport à l'étranger qui s'était bien fichue de sa tête. Mais son supérieur l'inquiété beaucoup, des perles de sueurs à en noyer une fourmis coulaient le long de son visage. De plus, sa peau était devenue tellement blanche qu'on aurait pu le confondre avec le chanteau de Pop "Michael Jackson". Eversman décida de laisser sa ration d'eau à son supérieur, il en avait largement plus besoin que lui...


-Vous n'êtes pas obligé de faire ça Soldat. Je vais très bien.


Matt regarda Schneider, même un animal aurait pu voir que le Sergent n'allait absolument pas bien et que son état s'aggravait de minutes en minutes. Au finalement, Schneider du admettre que la ration de plus que Matt lui ferait le plus grand bien. Du coup, le supérieur se mit à manger mais partagea un peu avec Eversman, lui aussi avait besoin de manger. Cette petite pause avait le mérite de redonner des couleurs au Sergent.

Soudain, du bruit se fit entendre et d'un coup, l'étranger réapparut. Celui ci atterrie juste devant Matt et Schneider. D'un geste rapide, il prit la nourriture des mains et la jeta au loin. Il était devenue fou et le Soldat se jeta sur lui, le planquant au sol. Il leva son poing, prêt à le frapper tandis que celui ci se protégea le visage avec ses mains. Matt allait lui donner un de ses punch mais il fut stopper pour son Supérieur...


-Eversman arrêtez tout de suite !!!!!


L'envie était là mais il dut se résigner à écouter son supérieur. Il baissa son poing et se leva, libérant de son emprise l'étranger. Le 1er soldat de 1ère Classe ne comprenait absolument pas pourquoi son supérieur l'avait interdit de lui donner une bonne correction. Schneider se rapprocha de l'étranger, qui était resté apeuré au sol. L'homme lui tendit une main, visiblement étonné, l'individu hésita un peu avant d'accepter. Le Sergent l'aida à se relever et lui posa une question en même temps...

-Pourquoi vous avez fait ça ?
-La nourriture !!! Cela les attire !!! Nous devons pas rester dans les parages... ça risque de devenir trop dangereux.
-Mais de quoi vous...
-Suivez moi !!! J'ai trouvé un chemin.


Les deux terriens étaient assez perplexe devant les explications de l'étranger. Mais au final, ils sentaient bien qu'ils étaient observé et que quelque chose bougeait autour d'eux. Seulement, impossible de savoir quoi. L'étranger les mena à un passage plus étroit, ils en avaient passé un autre idem légèrement avant. Le type devait savoir ce qu'il faisait. Cependant, il n'arrêtait pas de se retourner et d'observer les alentours. Il avait l'air inquiet. Mais Matt ne voyait rien lui, alors qu'avait il dans ses ruines qui fait aussi peur à l'étranger ? Eversman voulait pas le savoir et préférait rentrer au plus vite.


[Voilà, voilà, d'abord, la carte des ruine montrant votre position désormais dans les ruines.
N'hésitez pas à approfondir. Vous sentez que vous êtes observé mais vous ne voyez absolument rien d'anormal.
Sinon, vous avez 5 jours pour répondre. Des question par MP, Bon RP Rolling Eyes]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Sam 9 Jan - 22:49

Le militaire avait peut être fait une connerie en demandant l’aide de l’étranger mais il lui avait sauvé la vie peu de temps auparavant et il espérait pouvoir compter là-dessus. Eversman avait fait le pari de compter sur l’honneur de celui-ci, peut être est ce une valeur que les personnes de cette planète n’avait pas mais lui voulait le croire. L’étranger se mit en route, Matt gardait son arme fermement en main restant prêt à coller une balle entre les deux omoplates de ce dernier si il tentait quelque chose de dangereux. Le petit groupe se mit en route mais il ne fallut pas longtemps avant qu’un écart apparaisse entre le 1ère Classe et l’étranger alors que le Soldat en avait déjà fait des marches forcées intenses mais là il ne pouvait pas accélérer pour ne pas laisser son supérieur en arrière et de toutes façons avec cette chaleur, c’était un effort inutile.

A plusieurs reprises, les deux militaires marquèrent une pause de quelques minutes le temps de souffler un peu surtout pour le sous officier qui commençait à accuser le coup. A chaque fois, Matt n’avait pas envie d’hurler pour dire à l’autre pour lui dire de stopper sa course de peur d’alerter des êtres hostiles de leur présence. Il essaya de lui faire de bons signes en agitant les bras comme un fou mais rien à faire et il finit par soupirer avant de s’asseoir sur l’une des roches tout en se tournant vers le Sergent.


« Voyons le bon coté, on l’aura plus dans nos pattes… »

Il remarqua alors l’était de son sous officier qu’il avait mis sur le compte de la chaleur et de la marche mais là vu le peu de couleur de son visage ainsi que les gouttes de sueur qui perlaient sur son visage n’indiquaient rien de bon. Eversman remit son arme dans son holster tout en s’approchant de son supérieur lui mettant une petite claque vérifiant ainsi si il était toujours réactif.

« Recommencez encore cela Eversman… Et je veillerai à ce que vous passiez… un bon moment… à l’infirmerie… »
« Et qui vous ramènera au SGC, Monsieur ? »

Le Sergent ne dit rien tentant de reprendre sa respiration même si un léger sourire était visible sur son visage. Les deux hommes avaient beau être à l’ombre, i lfaisait encore très chaud et cela ne faisiat qu’aggravé l’état du militaire. Matt attrapa la gourde, il ne restait pas grand-chose mais il fallait que le blessé s’hydrate un peu histoire de se refroidir un petit peu, ce dernier le déposa dans la main de l’officier.

« J’aurais bien ajouté quelques gouttes de whisky mais on m’a dit que vous ne teniez pas l’alcool, est ce vrai Sergent ? »
« Quel abruti… a dit cela ? »
« Allez, buvez une gorgée pour moi Sergent. »

Ce dernier voulut protester quelque peu mais rien qu’à sa première gorgée, celui-ci comprit qu’il avait besoin de s’hydrater pour rester en vie contrairement à Matt et prit donc la dernière gorgée avant de balancer la gourde désormais vide. Le sous officier attrapa dans son gilet tactique une barre énergétique tout en donnant une partie au Soldat qui le remercia tout lui disant de manger histoire de reprendre des forces car ils allaient se remettre en marche. Alors que lui avait déjà fini sa ration et se relevait doucement, u nbruit suspect se fit entendre et il porta sa main sur son beretta mais n’eut pas le temps nécessaire de réagir que l’étranger était déjà apparu entre les deux et s’était emparé de la route, la balançant au loin.
Eversman se rua sur lui le plaquant violemment au sol sur le ventre, il leva le poing pour lui asséner un bon coup sur la tête histoire de le calmer tandis qu’avec ses jambes il tendait de l’immobiliser totalement.

"Eversman arrêtez tout de suite !!!!!"

Le jeune homme stoppa son geste croisant le regard de son supérieur tout en fronçant les sourcils cherchant à savoir si il n’avait pas rêvé mais vu le regard de celui-ci, il n’y avait plus de doutes et lentement ce dernier se releva. Il ne comprenait pas pourquoi il avait dû s’arrêter, l’homme constitué une menace et il devait la maitriser quitte à devoir user un peu de force. Matt fit un pas de recul, les yeux rivés vers l’étranger, la main toujours sur son arme histoire d’être prêt cette fois à lui en coller une et avec l’idée de s’expliquer avec son supérieur une fois seul avec lui. Alors là, le Soldat en était certain, l’homme était complètement cinglé vu ses réponses qui n’avaient aucune logique, il n’y avait rien ici, rien du tout. Il s’approcha de son officier pour lui murmurer.


« Il y a rien du tout ici, Sergent !! Et en plus il est déjà parvenu à nous semer une fois !! »

Eversman était quelqu’un de rancunier donc oui il n’avait pas apprécié de s’être fait berner tout à l’heure, il resta sans broncher en ne le quittant pas des yeux avec toujours cette envie de lui coller son poing dans la figure et il y eut un silence lourd pendant quelques minutes. D’ailleurs durant ce laps de temps, Matt eut l’impression d’être observer, il se mit à regarder tout autour de lui tournant rapidement la tête dans tous les sens mais il ne voyait rien du tout et commençait à croire qu’il devenait paranoïaque. Finalement ce fut le sergent qui brisa le silence.

« On vous suit… Mais si vous vous échappez… une nouvelle fois… Pan ok ? »

Le sous officier se tourna vers le Soldat qui confirma d’un signe de tête avant qu’ils ne se mettent en route à allure normale. L’étranger ouvrait la voie, Eversman le suivait de près l’arme sortit afin d’être prêt et le sergent était sur ses talons, il tenait le choc pour le moment malgré la douleur mais combien de temps encore ? Matt ne disposait pas de morphine, il n’avait pas pris de petites doses pensant à une mission pépère, il devait donc tenir jusqu’à rentrer une autre équipe ou alors jusqu’à la porte des étoiles.
Parfois le passage était plus qu’étroit, ce n’était possible qu’une personne à la fois et encore il fallait bien rentrer le ventre pour passer et c’était là que le soldat était content de ne pas être un géant mais il ne put s’empêcher de trouver que l’étranger avait une attitude étrange, lui aussi observait tout autour de lui et on pouvait lire de la peur dans son regard. Le Ranger alla à sa hauteur.


« Qu’est ce qui nous menace ? »

Le Soldat préférait être clair histoire d’obtenir des informations claires.Ce dernier guettait la réaction de l’étranger, celui-ci fronça des sourcils preuve qu’il avait bien entendu la question du militaire mais ne répondit pas et ne lui manifesta même pas un regard se contentant durant quelques minutes d’observer le chemin devant lui avant de recommencer à observer un peu partout même si il ne croisait pas le regard du jeune homme. Eversman finit par revenir au niveau de son supérieur en ne lâchant pas l’inconnu des yeux avant de parler sans prendre la peine de baisser la voix.

« Il est complétement malade ce type… Sergent sa va ? »

Matt s’était arrêtait en remarquant la pâleur du visage du sous officier, il se retourna vers l’étranger.

« STOP !! »

Pour une fois, il obéit et s’arrêta revenant vers eux tandis que le Soldat veillait à faire asseoir Schneider et regrettait de ne plus rien avoir à boire pour l’hydrater de nouveau. Celui-ci lui donna quelques petites tapes sur les joues histoire de le maintenir avec lui, son état empirait et malgré qu’il veuille le dissimuler, là ce n’était plus possible.

« Allez Sergent, accrochez vous !! »

Il ne fallait pas trainer, le jeune homme donna quelques minutes à son supérieur avant de le relever, il fallait avancer et maintenant au plus vite pour la survie du Sergent.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Lun 11 Jan - 16:24

Lorsque nous nous mîmes en route, certains scientifique furent scandalisés d’apprendre que les morts seraient laissés sur place. Ils n’avaient pas la logique d’un militaire, et pour c’était un sacrilège de laisser un copain derrière. Je fus donc obligé de leur expliquer la situation avec Green. Deux blessés étaient déjà de trop, on ne pouvait pas se permettre d’emporter des poids inutiles avec nous. Certains se mirent encore plus en boule, mais lorsque nous leur expliquions que nous avons été déjà obligé de laissé des camarades morts derrière par le passé, ils comprirent un peu plus de quoi nous parlions.
Toujours contrarié, mais ils ne discutaient plus et obéissaient. C’était mieux. Green en profita pour mettre un bandeau sur son œil crevé. Il avait un peu l’air de ressembler à Stauffenberg.


-« Green. Vous irez en reconnaissance avec Kastler. Je vous aurais bien gardé avec moi, mais les scientifiques n’ont pas notre métier dans la peau. Je resterais ici pour surveiller le groupe. Ne prenez pas de risques inutiles. »

Il y eu un hochement de tête de la part des deux intéressés, puis ils partirent en trottinant devant nous. Maintenant on devait sortir de ce trou à rats. J’observais le groupe pour faire une dernière petite vérification du personnel. Tous restaient en majorité hébétés par les derniers évènements, Marqués tant par des blessures physiques que psychiques. L’étranger, ne semblait rien avoir tout à l’heure. Merde ! Il est plus là ! Il n’a pas pu se faire la male ! Je réfléchissais pendant quelques secondes, mais cela ne me faisait que m’embrouiller encore plus. Comment aurais pus-je le voir alors qu’il était censé se trouver avec Eversmann et green à l’autre bout des ruines ? Sa disparition était donc normale, alors pourquoi je l’avais vu ?
Instinctivement, je touchais ma blessure au front, pour être sur que mon cerveau ne sortait pas de mon crâne. Non, tout était en place. Un sacré coup à la tête que j’avais reçu !

-Excusez Colonel.

Hallucination ? J’hésitais à me retourner pour savoir qui me parlait. J’avais l’air assez con pour le moment. Puis, après réflexion, je me décidais à regarder mon interlocuteur. Il était bien réel. Enfin, elle. Si je ne suis plus maître de mes capacités, comment allait se dérouler le reste du voyage ?

-Je me nomme Jennifer Datez.... Mais si je suis venu vous voir ce que.... non laissez tomber vous allez me prendre pour une folle.


*Déjà que je trouvais les scientifques un peu taré sur les bords. Imagine avec mon pétage de câble, je ne suis plus à ça près… *

-« Continuez Jennifer. Je suis à votre écoute. »

-Bah... J'ai l'impression qu'on est suivit et que... ce n'est pas humain
.

*Finalement, il y a peut être plus taré que moi.*

-« Et bien, nous sommes en environnement hostile, que nous ne connaissons pas Jennifer. Et lorsque ne nous connaissons pas l’inconnu, nous en avons peur. Qui n’a pas eu peur du noir quand il était petit ? »

Mais quelles conneries j’avais sortis à ce moment là ?! Je commençais à rattraper son niveau. Et voilà, maintenant que plusieurs autres scientifiques vinrent me poser des questions sur tout et n’importe quoi. Merde, pourquoi j’avais ouvert ma gueule ?!

-« Colonel ! On va pouvoir rentrer ? »

-« C’est cela oui… »

-« Colonel, J’en pince pour une fille du SGC ! »

*Présente la moi, et je m’en occupe personnellement…*

Pitié ! Je veux partir d’ici ! Vite quelques chose à faire pour les fuir ! Je cherchais des yeux si Green était revenu, pour pouvoir lui taper la discute. Il y eu un bruit sur ma gauche. Sans prévenir les fous, j’épaulais mon arme pour surveiller l’endroit d’où provenait le bruit. Il y avait un trou dans la roche où deux petits points rouges disparaissaient. Je me retournais vers l’assemblée qui tirait une tronche incrédule.

-« Vous avez vu… »

-Vue quoi mon Colonel ?

-Il n'y a rien mon Colonel... A part un trou.

-Moi j'ai vue quelque chose mon Colonel,


Eversmann était là ! Ce n’était pas possible ! Je pétais définitivement ma durite ! Un mec qui se trouve à au moins 500 mètres d’ici si il est encore vivant e qui me parle ! Je vais finir dans un asile psychiatrique !
Quelqu’un m’appela pour me dire que green revenait. Enfin quelqu’un avec qui je pourait passer le temps ! Et au moins il était ben réel.


-Vous devez venir voir ça mon Colonel... c'est tout simplement hallucinant.


-« Plus rien ne m’étonne maintenant… »

Je suivais green jusqu’au lieu où il avait fait sa découverte. Il s’arrêta t me désigna le sol. Etonné, je ne m’attendais pas à cela, je le regardais. Au début ce n’était pas évidant, mais ce fut plus clair après. Le sol était recouvert d’ossement humains ! Je tâtais du pied un crâne et il était bien réel. Puis Green me désigna la roche. Il y avait plein de trous comme celui que j’avais vu auparavant. Peut-être que Jennifer avait raison, peut-être que nous n’étions pas seul sur cette planète.

-Il y a un chemin juste à droit mais... le passage ce réduit de moitié et il sera plus difficile d'y avancer.


Je m’approchais du chemin en question pour l’observer. Il ne plaisait pas. Si nous n’étions pas seul sur cette planète, ce serait le lieu rêver pour tendre une embuscade. Tous en file indienne la dedans, ce n’était guère réconfortant. Je vis les scientifiques arrivés, ils étaient tous crevés. Une pause était la bien venue.


-« On va faire une pause. Buvez et mangez. Mangez froid ! J’ai un doute sur ce ravin. Green, on monte la garde. Quand on repartira, on continuera dans le grand ravin. Les petits passages ne me disent rien qui vaille. »

Si seulement, on pouvait avoir des cordes. Un peu d’escalade ne nous aurait pas fait de mal et on sortirait plus vite d’ici.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Aleksandr Lekaterina
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 8245

Arrivé au SGC : 27/12/2006

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
518/3200  (518/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Ven 15 Jan - 14:36

Boba Fett :

Le Lieutenant-Colonel avait ordonné l'arrêt durant un moment. Tout le monde semblait fatigué. Pourtant, ils n'avaient pas beaucoup marché mais la situation actuel et le climat de la planète rendaient chaque pas un parcours du combattant. Boba en profita pour manger un peu aussi, ses hallucinations devaient sûrement venir de sa fatigue et de son épuisement. Green dégustait aussi le formidable ration de survie mise à disposition durant les missions. Inutile de dire que tout le monde avait hâte de retourner sur la Terre. Retrouvez son lit et surtout être loin de cette merde.

Tiens, un scientifique vient dans sa direction. En effet, Green et Fett s'étaient inconsciemment éloigné des blouses blanches. Boba remarqua l'air attristé de l'individu. Encore un qui pensait à une femme ou à son hamster. Le Lieutenant-Colonel se dit qu'il n'était pas payé pour réconforter leur problème et il était prêt à sécher méchamment ce type, chacun à ses problème...


-Colonel... On a un autre mort...

AH... Boba s'attendait à tout sauf à ça. Il comprend mieux pourquoi ce type avait l'air triste en arrivant. Le militaire se leva avec difficulté. Le fait de s'être reposé deux minutes avait affaibli ses muscles. Du coup, Boba retient qu'il ne fallait rester assis trop longtemps sur cette planète. Enfin, il décida de suivre l'homme pour voir la personne qui venait de mourir. En arrivant prêt du corps, plusieurs scientifiques pleuraient tandis que d'autre réconfortaient les plus meurtri. Il s'agissait d'une jeune femme, son pied était visiblement en très mauvaise état...

-Elle s'appelait Melody Harper. Elle était Biologiste. Sa jambe s'est fait écrasé par un morceau de pierre. La douleur était trop grande et elle n'a pas pu supporter...

L'homme se mit de nouveau à pleurer. Boba ne savait pas quoi faire désormais mais il décida de ne pas aller le réconforter, il avait ses collègue pour ça. C'était malheureux comme situation mais le Lieutenant-Colonel se devait de rester fort. Il devait laisser le corps ici et continuer mais au vue de regard des scientifiques, leur annoncer sera pas facile. Mais Fett avait affronté pire situation que celle ci et ce n'était pas trois rat de laboratoire qui allait le faire chier. Il s'avança vers les scientifiques, tous levèrent les yeux vers lui. Allez, il se lance... Quoi ?!

Le Lieutenant-Colonel se tourna, il venait d'entendre quelque chose. Green s'était levé aussi. Les scientifiques n'avaient visiblement rien entendu. Fett se rapprocha du Capitaine, les sens au aguets. Cette fois-ci, il était sûr que ce n'était pas une hallucinations car le Capitaine l'avait également entendu. Une deuxième fois, maintenant Boba était sûr... des coups de feu étaient tiré en ce moment même. Quelqu'un en ce moment était en danger et il fallait rapidement agir pour lui venir en aide...


-Monsieur, ce sont des tirs de beretta. Ils doivent être vraiment en danger pour utiliser leur 9mm.


Fett était du même avis que Green. Alors, le Lieutenant-Colonel se tourna vers les scientifiques, leur ordonnant de se mettre en route et de laisser la morte. Maintenant, il n'était pu question de sentiment. Quelqu'un d'autre était en danger et une personne en vie était plus importante qu'une morte. Heureusement, aucun scientifique ne protesta, ils devaient être du même avis que Boba. D'un signe de la main, il ordonna la marche et au pas de course. Il fallait rapidement arriver sur les lieux.

Green était devant, Boba suivait derrière mais les scientifiques avaient du mal eux. Le Lieutenant-Colonel les aurait bien laissé sur place mais cela n'était pas digne d'un leader. Alors, il ne pouvait s'empêcher de leur gueuler dessus pour les faire avancer plus vite, comme lors des entraînements militaires. Aucun ne discutait, visiblement concentré sur leur effort pour suivre la cadence. Boba décida d'aider la personne qui portait le dernier blessé, ils iront plus vite à deux. Fett continua à gueuler pour motiver les scientifiques. Et au final, il pu voir Green parler avec Peter et Susan.

Les deux là étaient en vie, Boba était un peu soulagé. Les scientifiques s'arrêtèrent pour reprendre leur souffle, même si ils n'avaient pas couru longtemps, cela les avait épuisé. Le Lieutenant-Colonel se rapprocha de Peter, il n'avait rien. Il lui demanda un rapport de ce qui s'était passé de son côté. Hayden s'exécuta et expliqua tout. De son côté, Susan fut prit en charge par les scientifiques pour amélioré les soins à son bras.

Le Lieutenant-Colonel remarqua que le Soldat n'avait pu son arme et portait que un 9mm. Tout de suite il lui demanda si c'était lui qui avait tiré. Mais sa réponse ne rassura pas le militaire en chef. Peter n'avait absolument pas usé de son arme. Cela voudrait dire que les personnes en danger était Matt et Schneider et aucun moyen de savoir où ils étaient. Cependant, Peter lui expliqua que les tirs venaient de derrière lui. D'ailleurs, d'autre se fit entendre, montrant bien que quelqu'un était en confrontation. Boba devait prendre une décision maintenant et vite.


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Peter et Susan :

Les deux l'avaient échappé belle. A Quelques centimètre prêt et ils étaient écrasé comme des miettes. Mais Susan était encore plus mal en point. Sa blessure s'était surement aggravé intérieurement. Des soins lui étaient nécessaire mais avant cela, ils devaient quitter cette planète de malheur. Cependant, la jeune femme peinait à se mettre debout et sa peau était d'une blancheur incroyable. Alors, Peter se mit à prier qu'elle ne tombe pas dans les pommes, cela serait totalement affreux si il devait la porter.

Mais visiblement, Susan était une femme très forte et elle garda les yeux ouverts. Toutefois, le militaire n'était jamais loin pour l'aider car la scientifique ne tenait presque pu debout. Elle manqua à plusieurs reprise de tomber et se ramasser violemment sur le sol. Et dire que cela devait être une mission de routine, ne plus jamais croire le Général désormais. Le Soldat Hayden allait parler à Susan quand soudain...

Peter regarda derrière lui, Susan ne comprenait pas pourquoi le militaire s'était tourné pour observer derrière eux. Mais le 2ème Classe avait cru entendre quelque chose qui ne venait pas d'ici. Puis une deuxième fois. Cette fois ci, Peter était sûr, quelqu'un tirait derrière eux. Cela voulait dire qu'ils étaient en danger. Sans le vouloir, le Soldat fit marche arrière pour aller aider les personnes en danger. Mais Susan le fit changer d'avis en lui disant qu'il ne sera pas bien utile avec elle sur les bras. Il fallait se rendre à l'évidence, Peter ne pourra rien faire tant qu'il portera la scientifique avec lui. Alors, avec colère, il dut se résigner et se remit en marche, laissant les personnes à leur propre sort.

Le 2ème Classe marcha aussi vite qu'il le pouvait. A ce moment là, il aurait même pu faire les J.O tellement il marchait vite. Tiens un intersection, ils pourront surement trouver quelque chose de familier là-bas. Et quand Peter pensait à quelque chose de familier, il aurait jamais cru voir ce qui venait d'apparaître. Au bout de l'intersection, le Capitaine Green venait d'arriver. Hayden fit des grands gestes de la main et le Capitaine se précipita vers eux. Le Soldat était heureux de voir son supérieur, cela voulait dire qu'ils n'étaient pas les seuls à avoir survécu. Green se rapprocha d'eux, aidant Peter à porter la scientifique...


-C'est vous qui avait tiré ? Demanda Green.

La réponse de Peter fut négative. Il vit la tête du Capitaine, visiblement inquiet de la situation. Les trois revinrent à l'intersection et là, Susan et Peter purent voir que les scientifiques ainsi que le Lieutenant-Colonel étaient eux aussi en vie. Les scientifiques s'arrêtèrent pour reprendre leur souffle, même si ils n'avaient pas couru longtemps, cela les avait épuisé. Le Lieutenant-Colonel se rapprocha de Peter, il n'avait rien. Il lui demanda un rapport de ce qui s'était passé de son côté. Hayden s'exécuta et expliqua tout. De son côté, Susan fut prit en charge par les scientifiques pour amélioré les soins à son bras.

Le Lieutenant-Colonel remarqua que le Soldat n'avait pu son arme et portait que un 9mm. Tout de suite il lui demanda si c'était lui qui avait tiré. Mais sa réponse ne rassura pas le militaire en chef. Peter n'avait absolument pas usé de son arme. Cela voudrait dire que les personnes en danger était Matt et Schneider et aucun moyen de savoir où ils étaient. Cependant, Peter lui expliqua que les tirs venaient de derrière lui. D'ailleurs, d'autre se fit entendre, montrant bien que quelqu'un était en confrontation. Boba devait prendre une décision maintenant et vite.


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Matt Eversman:

Le Sergent était vraiment mal en point. Il devait également souffrir atrocement mais Matt n'avait rien pour l'aider. Le seul soutien qu'il pouvait faire c'était un soutien moral. Le Soldat espérait juste de ne pas devoir s'arrêter une nouvelle fois car une présence se faisait ressentir. Le Sergent devait sûrement la ressentir aussi pour continuer à avancer malgré ses difficulté. Son front était couvert de sueur, sa peau très palme. Eversman se trouvait juste derrière, prêt à tout moment à rattraper son supérieur. Seulement voilà, Schneider tomba au sol, ses forces étaient complètement vidée, il avait besoin de repos...

-Vite !!! Il faut avancer !!! Ne pas attendre !!!

Expliqua totalement affolé l'étranger qui regardait tout autour de lui. Matt commençait en avoir marre de ses phrases sans queue ni tête. Le Soldat commença à lui crier dessus et à lui dire ses quatre vérité. Les nerfs avaient lâché et les mots dépassèrent ses pensées. Cela venait de l'accumulation de la mission, entre les scientifiques, l'effondrement et maintenant ça... Matt en avait absolument marre...

-Eversman... On a de la visite...


Le 1er Soldat de 1ère Classe se tourna vers son supérieur. Et là, il vit quelque chose d'horrible. Il y avait plein d'énorme insecte se dirigeant vers eux. Il y avait des espèces d'araignée géante totalement affreuse. D'autres ressemblaient à des criquets mais visiblement, pas très amical. Les plus répugnant étaient un ver géant, avec une bouche en scie circulaire, garnie de multiple dent comme les requins. Enfin, les derniers ressemblaient à des « pince-oreilles » mais géant, les queues possédant une pince faisait peur à voir.

Maintenant, Matt comprenait le mot profondeur qu'utilisait l'étranger. D'ailleurs, le Soldat se tourna pour voir sa réaction et il était absolument apeuré et il regardait sur les côtés. Eversman fit de même et il vit arriver d'autre créature. C'était affreux de voir ça et le militaire sentait qu'il était temps de repartir car les insectes géants allaient bientôt arriver...


-Partir !!!!!!!!!!! NOUS DEVONS PARTIR !!!!!!!!!! Cria l'étranger.
-Cette planète est vraiment dégueulasse... rajouta le Sergent, comme ci de rien n'était.

Puis, Schneider se leva avec difficulté. Matt n'attendait qu'un mot pour fuir aussi vite qu'il le pourra. Car étrangement, il sentait qu'au moment où ils allaient courir, ses bestioles allaient les poursuivre à toute vitesse. Le Sergent devait l'avoir sentir, pour ça qu'il devait prendre son temps. D'ailleurs, celui ci se tourna vers le 1er Soldat de 1ère Classe et lui fit un signe de la tête de courir. Il en fallait pas plus pour le Ranger.

Eversman se mit à courir, suivit de prêt par le Sergent et bien évidemment, les créatures accélèrent le pas. L'étranger était devant, montrant la voie aux deux militaires. Matt était juste derrière son supérieur mais celui ci courait assez lentement. Le Ranger ne pouvait s'empêcher de se retourner et à chaque fois, il voyait les créatures se rapprocher d'eux. D'autres apparaissaient des parois sur les côtés. Maintenant, il comprenait pourquoi il ne fallait pas manger sur cette planète.

Cependant, ils allaient se faire rattraper alors Matt attrapa son arme et tira sur une créature. Le Soldat n'espérait pas les faire fuir, non il espérait faire venir à lui d'autre terrien encore en vie et armé. Avec toutes ses bestioles, le Soldat n'ira pas loin avec son 9mm. Alors, il priait Dieu pour que quelqu'un viennent à lui et surtout, beaucoup mieux armée. Ils étaient en mauvaise posture. Surtout que les Criquets commencèrent à sauter sur eux. Un se dirigea droit sur le Soldat et Matt se retourna d'un coup, tira deux balles sur l'autre insecte qui s'écrasa au sol, mort. Seulement, il y en avait plein d'autre et le Ranger du les esquiver, privilégient de garder ses munitions en dernier recours.

Schneider et l'étranger étaient dans la même situation. Le Sergent dût tirer avec son arme, un Stevens 620A, un fusil à pompe. Il fit pas mal de dégâts et les bruits se faisait surement mieux entendre. Il tira d'ailleurs sur un insecte qui s'était jeté sur Matt, le sauvant d'une mort atroce. Le Ranger observa un instant comment se débrouillait les autres. Schneider arrivait bien à reposer les assauts ennemis, sûrement grâce à son arme. Et l'étranger, il esquivait parfaitement et tuait avec facilité les créatures avec une sorte de couteau fabriqué par lui même. Comme quoi, même avec sa condition physique, l'individu pouvait user de toute ses capacités.

Mais alors que les trois avaient un moment de répits et que les criquets ne les attaquaient pu. Un autre obstacle se fit apercevoir. Devant eux, un immense morceau de ruine coincé entre les paroi de la crevasse. Laissant un petit passage en dessous et bien évidemment, des insectes étaient sur ce morceau de pierre, attendant avec impatience l'arrivée des trois....


-On passe en dessous et à toute vitesse !!! Evitez de vous faire prendre car on viendra pas vous chercher !!!

Expliqua le Sergent. La consigne était donné. Il fallait passer en dessous tout en esquivant les pattes et les crochets des créatures. Il fallait juste espérer qu'ils auront de la chance.


[Voilà, la carte des ruines pour indiquer votre position.
Donc voilà, plusieurs tirs se font entendre et inutile d'être devin pour savoir que quelqu'un est en danger. Il faudra choisir entre partir les sauver ou les laisser et avancer.
Sinon, vous avez 5 jours pour répondre. Toutes questions par MP, bon RP.]

_________________


Nationalité : Russie, États-Unis
Matricule : AL-1973-512
Grade : 2nd Lieutenant
Fonction : Tireur d'élite
Arme de prédilection : Steyr SSG-69

Spoiler:
 


Dernière édition par Aleksandr Lekaterina le Lun 18 Jan - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Sam 16 Jan - 22:59

Le silence pesant qui régnait dans ca canyon n’avait riend e rassurant, il était rompu de temps en temps par un gémissement du Sergent voir par Eversman notamment lorsqu’il avait failli se retrouver au sol après avoir raté un caillou qui dépassait à peine du sol. Ce dernier ne cessait d’alterner son regard entre l’étranger et le son supérieur, celui-ci n’était vraiment pas bien malgré qu’il fasse tout pour endurer au maximum, sachant qu’ils ne pouvaient se permettre une nouvelle pause. L’environnement était hostile, le Ranger n’arrêtait pas de regarder autour de lui, les sourcils froncés en essayant de chercher la source de ses tracas mais il ne voyait rien du tout et c’est cela qui lui paraissait encore plus effrayant. Alors qu’il observait une sorte de crevasse, le Sergent tomba au sol, il ne le retient que de justesse pour éviter qu’il ne se claque la tête sur un caillou.

L’homme n’en pouvait plus, il avait tout donné comme tout militaire, Matt ouvrit un peu son gilet tactique afin qu’il puisse un peu mieux respirer avant de poser sa main au niveau de sa gorge pour prendre son pouls sachant très bien qu’il ne pouvait rien faire pour soulager sa douleur, il fallait le garder en vie.


« Sergent !! Restez avec moi !!! »

L’étranger commença alors à s’exciter et il n’en fallut pas plus pour que cela énerve mais alors bien un Eversman déjà sous pression. Ce dernier se releva lentement avant de s’approcher de l’inconnu tout en commençant à parler, disons plutôt crier.

« La ferme !!!! Y en a marre de vos conneries !! Y a rien du tout ici, rien du tout !! Donc maintenant vous allez m’aider à porter le Sergent et tentez encore de l’ouvrir je vous loge une balle dans le crâne !! Compris ?! »

Les deux hommes avaient maintenant leurs visages très proches l’un de l’autre, on lisait dans les yeux de Matt toute la colère et le mépris qu’il avait pour cet inconnu, c’était à cause de lui tout cette merde. Tout était arrivés par sa faute, si les militaires ne l’avaient pas trouvé, si il était sagement resté caché, ils auraient été tranquilles et seraient sagement rentrer au SGC mais non… De mauvaise humeur, Eversman le repoussa de lui histoire de l’inciter à se bouger et se retourna en entendant son supérieur lui parlait. Pas possible lui aussi se mettait à délirer mais quand il aperçut les bestioles qui se trouvaient devant lui, le Ranger resta bouche bée avec de grands yeux sous le coup de la surprise.
Son rythme cardiaque augmenta d’un coup, il ne fallait pas rester là c’était certain, Matt ne put s’empêcher de sentir son sang se glacer en remarquant les araignées, il en avait une phobie affreuse et là elles n’étaient pas minuscules. Le jeune homme se tourna lentement vers l’inconnu qui était maintenant aussi livide que le blessé ce qui n’était rien pour le rassurer, il était en train de prier surement les yeux fermés et on entendait le claquement de ses dents. Eversman remarqua alors qu’il y avait encore d’autres bêtes sur les parois rocheuses, pas possible ce n’était qu’un affreux cauchemar.

L’autre abruti se mit à hurler, le Ranger lui mit un bon coup dans les côtes histoire de le faire taire de peur que tout ce monde se rut sur eux mais ils ne firent rien bien que l’envie de partir à toutes jambes était très présente. Matt tenta de se calmer mais impossible, il fixa son supérieur qui était en train de se relever péniblement, ils se regardèrent dans les yeux un très bref instant avant que celui-ci ne fasse un vague signe de tête et ils se mirent à courir le plus vite possible. Eversman se mit juste derrière Schneider afin de le couvrir dans leur fuite.


« Allez Sergent !!! Plus vite !!! »

Il savait bien que Schneider faisait le plus vite qu’il pouvait, le Soldat posa sa main dans son dos pour le pousser légèrement, cela ne servait pas aller plus vite mais ce dernier ne cessait de voir les créatures s’approcher d’eux et il ne pouvait s’empêcher de jeter des coups d’œil en arrière ce qui ne lui donnait qu’une envie, celle de piquer un sprint.
Ils étaient trop lents, les bêtes gagnaient du terrain, Matt ne put s’empêcher de tirer une balle sur une araignée qui remontait à toute vitesse sur les parois rocheuses. La détonation se fit entendre en échos, peut être que certains parviendront à l’entendre et comprendront qu’ils ont des soucis, il pensait notamment à Boba ou Peter. Avec son 9mm, Eversman n’ira pas loin surtout avec un seul chargeur supplémentaire, il fallait économiser les munitions mais dans une telle situation, il lui aurait fallu un bon Spas 12 et encore… Des sortes de criquets foncèrent vers les deux hommes aussitôt ils furent réduits en bouillie par le militaire qui n’allait pas par quatre moyens mais il ne fallait que son arme soit le dernier recours. Celui-ci se protégea son crâne de son bras gauche regrettant subitement d’avoir mis un t-shirt à courte manche mais il ne put les écarter tous et ce fut grâce à l’intervention du Sergent qu’il lui devait la vie en dégommant un insecte à la base de son cou.

L’étranger parvenait aussi à s’en sortir avec une sorte de couteau fabriqué main, il semblait être le seul à ne pas pouvoir faire grand-chose, il attrapa son poignard de combat, si il ne pouvait utiliser les balles de son arme, il pouvait au moins essayer de riposter avec cela donnant des coups autour de lui pour se débarraser des bestioles. Au bout de quelques minutes qui avaient paru infinies pour Matt, les trois hommes se retrouvèrent dans un cul de sac, un immense pan de ruines les empêchait d’aller plus loin.


« Làààààà ! »

L’inconnu leur désignant d’un geste du pied un passage en dessous, une sorte de faille où il ne fallait vraiment pas être gros pour s’y engouffrer mais des bestioles s’étaient déjà mis autour, les attendant de pieds fermes. Eversman se retourna pour voir si il n’y avait pas d’autres alternatives mais la masse grouillante de bêtes approchaient d’eux très vite et le sergent prit la décision de les faire passer par là mais il ne pourrait passer qu’un par un. Ce dernier s’approcha de la faille, il tira deux fois afin de dégommer les insectes avant que l’inconnu ne s’empresse de foncer disparaissant de leur visibilité vu qu’il n’avait que la peau sur les os. Matt lui retira son gilet tactique histoire de pouvoir passer, Schneider commença à faire de même lui confiant avant son fusil à pompe histoire de les maintenir à distance et de se déséquiper.

« Allez Sergent !! Foncez !!! »
« Non, passe avant Matt ! »
« Non ! »

Eversman n’y alla pas par quatre chemins en repoussant son supérieur de façon à ce qu’il se retrouve contre le morceau de ruine puis il se mit à tirer quelques munitions vers la masse dont quelques uns commençait à se détacher. Le Soldat tira une nouvelle fois vers les insectes postés autour du trou pour délivrer le passage pour son officier lui laissant quelques secondes d’avance avant de plonger à son tour pour tenter de se mettre à l’abri. Matt avait plongé tête la première dans le trou, il s’engouffra dans celui-ci qui était très étroit, ses membres étaient au contact avec les parois froides et il avait du mal à avancer mais la trouille de se faire bouffer parvenait à le faire avancer le plus vite qu’il pouvait. Ayant voulu prendre le fusil à pompe avec lui, c’était un handicap de plus mais indispensable pour pouvoir survivre dans ce genre de merdier et la lumière du jour était de nouveau visible un bon mètre plus loin. C’est bon il y était, encore un dernier effort et surtout ne pas prêter aux bruits grouillants.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7269

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   Lun 18 Jan - 17:26

Tout le monde était avachi par terre, même moi m’étais résigné à poser mes fesses sur le sol. Le désastre de cette mission commençait à peser pour tous tant physiquement que mentalement. Légèrement à l’écart des scientifiques, pour avoir la paix, je dégustais une pauvre ration de combat en compagnie de Green.

-« Capitaine, je commence à croire, que le général nous a bien eu. La prochaine fois, je prends une mission suicide. Et si sera comme en ce moment, ce sera de la rigolade. »

-« D’accord avec vous mon colonel. Y’a rien de pire qu’une mission comme celle-ci. »

-« Ouai… »

Puis nous continuions à déguster cette bouffe infâme. Qu’est-ce que je donnerais pas pour un bon lit, avec une fille dedans, de préférence. Des pas s’approchèrent de nous. Je me retournais pour reconnaître la personne qui venait. C’était un scientifique. Pitié, faites qu’il ne se plaigne pas de sa femme. J’échangeais brièvement un regard avec Green qui exprimait ma lassitude.
Si il me parlait de son lapin, je me sentais prêt à lui démonter la gueule, j’étais au bout du rouleau. Le scientifique se tenait debout devant moi, l’air tout penaud, tout triste, silencieux. Je m’apprêtais à lui demander ce qu’il me voulait, lorsqu’il prit la parole.


-Colonel... On a un autre mort...

-« Merde… »

Encore un KIA en plus. J’avais connu pire, mais cela allait encore poser des problèmes avec les scientifiques, sûrement pas prêt à encaisser ça. Je devais aller voir ça. Je me levais, tout courbaturer. Ca faisait mal. Pas rester assis sur cette planète apparemment. Avec difficulté, je suivis le scientifique, qui me conduisit à l’emplacement de la morte. La plupart des scientifiques s’étaient rassemblés autour d’elle. Par-dessus leurs épaules, j’observais le cadavre. Une jeune femme, pas trop mal, mais avec le bas de la jambe gauche en charpie.

*Ca du être douloureux.*

-Elle s'appelait Melody Harper. Elle était Biologiste. Sa jambe s'est fait écrasé par un morceau de pierre. La douleur était trop grande et elle n'a pas pu supporter...

Un mort de plus ou de moins, cela ne me faisait plus grand-chose à force. Le scientifique se mit à pleurer devant moi. Merde. Qu’il n’espérait as que j’allait le prendre dans ses bras. Je préférais rester stoïque devant lui. Pour pas qu’il se fasse de fausses illusions. Une de ses collègues le prit dans ses bras. Avec un peu de chance il allait pouvoir se la taper en revenant. Finalement ça à du bon pour les autres d’être un dur.
Restait plus qu’à leur annoncer qu’on allait laisser la morte ici. Petit raclement de gorge. Tous les regards se tournèrent vers moi.


-« Bon, nous allons devoir fa… »

Des bruits secs et lointain m’avait coupé dans ma phrase. Je n’étais pas sur, mais il avait l’air d’être des coups de heu de pistolet de petit calibre. Je me retournais pour pouvoir localiser la direction. Je voyais Green faire de même. Ce n’était pas une hallucination. Lui aussi les avait entendu.
D’autres coups de feu furent tirés. Pas de doute, quelques faisait feu pas très loin d’ici.


-Monsieur, ce sont des tirs de beretta. Ils doivent être vraiment en danger pour utiliser leur 9mm.

-« Je suis d’accord avec vous. Et ils ne sont pas loin ! »

C’était soi Eversman, soit Hayden. Avec un peu de chance, ce sont les deux. On devait aller leur porter secours au plus vite, sinon, ils y aurait d’autres morts lors de cette mission, et pas seulement des scientifiques.

-« Green ! On va les aider ! Tous debout et en avant ! On laisse votre collègue ici.»

Sans que je fus obligé de les mettre debout, ils se préparèrent sans broncher. Pour une fois… je fis signe à tout le monde se mettre en marche. Green passa devant. Mais face à la lenteur des scientifiques, je fus obligé de me placer derrière eux pour les obliger à accélérer. Mais n’étant pas des plus coopératif, je devais brailler un peu.

-« Dépêchez-vous bande larves ! Y’en qui en chie plus loin ! »

Certains scientifiques bronchèrent encore un peu. J’en rajoutais une couche.

-« Grouillez-vous ! Vous ne voulez pas avoir d’autres morts sur la conscience non ?! »

Ce fut un peu plus motivant pour le groupe. Je continuais à gueuler dessus pour les faire avancer. Je vis un scientifique aidant un blessé. Il nous ralentissait, c’était mieux de l’aider. Je me joignis à lui pour lui filer un coup de pouce. Ma vision était bouché par les scientifique, mais je pu voir au final que Green était avec Peter et Susan.
Je laissais les blouses blanches seules un instant pour rejoindre les deux autres survivant. Peter avait l’air d’aller bien. Par contre Susan avait prit une douille au bras. Ses ciollègues s’occupèrent d’elle.


-« Vous allez Bien Hayden ? Rapport de votre situation. »

Hayden m’expliqua ce qu’ils leurs étaient arrivé. A la fin de son rapport oral, je le remerciais de son récit, mais je remarquai qu’il portait que son 9millimètres. Peut être était-il l’auteur des coups de feu ?

-« C’est vous qui avez tiré ? »

Il me répondit par la négative. Merde ! Eversman Et Schneider étaient en danger quelque part. Hayden m’expliqua que les tirs venait de leur direction opposé. D’autres coups de feu se firent entendre. Pas le choix.

-« On va les aider vite ! Ceux qui peuvent porter une arme viennent avec moi. On se rend dans la direction des tirs ! »

Puis, je partis devant, M249 dans les mains, m’engouffrant dans un petit passage qui semblait mener aux coups de feu.

_________________



Iron Sky
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Survie By Alek   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Survie By Alek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-