Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Impasse... [PV Chris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sherman Cottle
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 97

Arrivé au SGC : 17/04/2009

Age du Joueur : 46


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Impasse... [PV Chris]   Sam 26 Sep - 0:29

La voix de Walter Harriman résonna dans les haut-parleurs de la salle d’embarquement.

« Docteur Cottle, vous avez un problème ? »

L’intéressé se retourna et leva son regard en salle de contrôle pour observer le visage innocent du sergent. Cet homme quasiment chauve ne comprenait pas ce qu’il se passait, d’ailleurs, personne dans la salle ne comprenait. Sherman était resté là à regarder la porte des étoiles, équipé de la tête au pied et prêt à partir. Il tenait fermement son MP5 dans ses bras, son casque était lourd sur sa tête et son gilet par balle lui donnait chaud. Mais cette fois, il était prêt !

« Je vous ai dis d’ouvrir la porte ! »

Walter ne fit rien et attendit. Ouvrir un vortex ? Vers où ? La tension augmenta d’un cran dans la pièce quand les soldats présents commencèrent à encercler le Docteur Cottle, bien que ce dernier ait plus l’air d’être un Rambo qu’un Einstein à cet instant-ci. Les gardes pointèrent petit à petit leurs armes sur le scientifique trapu.

Arrivant dans la salle de contrôle, le Général Jack O’Neill parla avec Harriman avant de regarder par la vitre. Sherman lui fit signe et cria.


« Mais qu’est-ce que vous foutez ?! Il faut y aller ! On ne va pas rester ici à attendre qu’on se fasse massacrer ! Vous pensez à la planète ? Il faut aller les niquer sur leur propre territoire, merde ! »

« Docteur Cottle, je vous ordonne de remettre vos affaires à l’armurerie et d’aller vous présenter à l’infirmerie pour un examen complet de… »

« Mais merde arrêtez quoi ! Faut aller péter les Goa’ulds avant qu’ils ne viennent nous bombarder ! Vous voyez pas ? Les serpents… Ils détruisent les sciences, l’art… La civilisation humaine ! Bordel il faut profiter de leur faiblesse pour les anéantir, j’exige qu’on ouvre la porte des étoiles, maintenant ! »

Jack O’Neill le regarda d’un air abasourdi. Les gardes continuèrent de tenir en joue Sherman comme s’il était un dangereux criminel. Le Docteur avait certes enlevé des vies, mais celles des serpents et non des vies humaines ! Par réflexe, il leva quand même son MP5, dont il pointa le canon sur le garde le plus proche. Le Général reprit la parole aussitôt.

« Posez cette arme Sherman et reprenez raison, où nous utiliserons la force pour vous faire bouger de là. Je ne vous enverrai pas sur une planète ennemie pour satisfaire votre désir de vengeance ! »

« De vengeance ? Mais t’a rien compris trou du cul ! Si on reste là les bras croisés on est tous mort ! Il faut aller massacrer Anubis et tous les autres Goa’ulds, jusqu’aux derniers !! Appelez le président ! Appelez les américains ! Ils comprendront eux !! Vous n’êtes que des traitres, tous, sales communistes !!!! »

Jack prit une nouvelle fois le micro entre ses mains, le regard peiné par la scène.

« Gardes… Tirez lui dessus. »

Sherman leva son MP5 vers la vitre de la salle de contrôle mais il fut trop tard, il n’eut pas le temps de commettre une erreur qu’un tir de zat’nik’tel le mit chaos en un bref instant. Le pauvre docteur s’écroula mollement sur la passerelle d’embarquement…


Il était huit heures du soir. L’infirmerie était d’un calme déprimant. Les médecins faisaient leur ronde, les blessés se reposaient, et l’ennui gagnait petit à petit Sherman Cottle. Il se rappelait de ce qui s’était passé et il était furieux… On lui avait tiré dessus à coup de zat, on ne l’avait pas écouté et maintenant, il était attaché sur un lit à l’infirmerie. Il ne pouvait plus bouger et était à la merci des bouchers. Le Général du SGC était devant lui, impassible. C’est en le voyant que les souvenirs lui revinrent précisément et l’instant d’après, le docteur s’en voulut pour ce qu’il avait fait. Il avait perdu la tête sans qu’il ne le sache vraiment. Tout c’était passé comme s’il était devenu un animal, agissant avec son instinct, sans se servir d’une seule bride de conscience morale. Il avait cru pourvoir aller sur une planète goa’uld et changer les fondements de l’univers… tout seul, avec un MP5… C’était de la folie et il en prenait peu à peu conscience, et ça lui faisait du bien. Il se sentait un peu plus humain et avait l’impression de redevenir ce qu’il avait toujours été : le docteur Sherman Cottle, égocentrique archéologue, arrogant et bête de sexe. Aujourd’hui, tous ses souvenirs formaient une vie lointaine, bannie de son existence.
Jack O’Neill avait parlé. Et même si le ton de sa voix était calme et reposant, Sherman la détestait. Car c’était la même assurance que le Général avait utilisé pour encourager ses troupes à aller sur cette planète maudite… Nebek… Murmurer ce nom aurait suffit pour enflammer le cœur de Sherman. Il se souvenait des moments passés là-bas, des sensations, des bruits, de la mort…


« Il faut faire face à ses peurs, Docteur. La raison doit l’emporter sur la folie… Si vous ne le faite pas, je n’aurais pas d’autre choix que de vous transférer à l’asile. Vous avez bien compris ? Je ne pourrais pas vous garder ici… Vous voulez vraiment arrêter votre carrière et finir en légume ? »

Sherman avait déglutit difficilement. Un filet de bave avait coulé de sa lèvre alors qu’il tentait d’articuler quelque chose. L’effet du zat l’avait rendu mou physiquement mais psychologiquement, il était très bien réveillé.

« Allez-vous en… » Parvint-il finalement à marmonner. O'Neill le regarda et soupira.

« Je suis navré. »

Le Général se leva, s'aidant de sa jambe de fer et s’éclipsa vers la sortie, laissant le docteur Cottle seul avec la folie et les ténèbres qui l’entouraient…
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   Sam 26 Sep - 13:55

C'était la seconde fois en l'espace de quelques jours que Chris avait vent d'informations sur autrui qui ne le concernaient pas vraiment. Cependant, le jeune homme ne pouvait s'empêcher d'intervenir rien que pour cette fois où il était allé rendre visite à son ami, la Major Paul Davis à l'infirmerie. Mais cette fois-ci, le gradé était hors de cause, c'était un scientifique qui avait fait parlé de lui cette fois. Curieux, le soldat avait tâché d'en savoir plus sur son identité et il avait découvert qu'il s'agissait du docteur Cottle. Un homme d'un égo incommensurable mais un bon bougre tout de même.

Cette histoire ne le concernait pas, pourtant Chris n'avait pas hésité à franchir les battants qui séparaient les couloirs de la salle de soin. Le scientifique était bien là, victime d'une solitude profonde. Malgré les recommandations du personnel médical, le militaire s'était montré suffisamment convaincant afin de discuter avec l'homme en tout impunité.


- Ça va, ça va... Répondit immédiatement le jeune homme à cette bande de gêneurs.
Vous voyez bien que cet homme n'est pas plus fou que vous et moi.


L'infirmier lui laissa donc le champ libre, connaissant un minimum le caractère difficile et borné de Redfield, le soignant préféra ne rien ajouter même s'il savait que le soldat lui-même n'en était pas son premier coup de folie. En même, quel soldat ou quel scientifique était à l'abri d'un pétage de câble dans la base la plus sécurisée du monde ? Très certainement personne... Comme tout autre membre ici, le docteur Cottle était un être humain avant tout, à savoir sensible tout en restant ouvert d'esprit un minimum. D'affice, Chris bannissait toute idée de potentielle folie de la part de cet homme, il était plus fort qu'il ne le laissait croire. Redfield s'était vite rendu compte de son potentiel caché au cours de leur seule mission commune, celle où ils avaient tous deux détruits une civilisation entière. Le jeune militaire serra les dents, il avait autre chose à penser que des souvenirs douloureux.

Tout en se raclant la gorge, Chris prit place sur le lit près de l'archéologue. Ce dernier n'avait certainement pas dû assez perdre la tête pour reconnaître son ancien chef de groupe. Ce mec avait pourtant un mental d'acier derrière sa fausse lâcheté, pourquoi est-ce qu'il craquait maintenant ? Faisant craquer ses jointures et ses doigts, Chris pris instinctivement la parole.

- Alors Docteur Cottle. Vous voulez déjà nous quitter ? Pour un bref moment d'égarement, ce serait un peu beaucoup non ? Si ça peut vous rassurer, n'importe quel membre du SGC est passé par cette éventualité. Aucun homme n'est à l'abri de ce genre d'écart, souvenez-le vous bien, vous êtes avant tout un être humain.

Le jeune première classe ne venait pas ici lui faire un sermon de morale comme quoi il avait mal fait telle ou telle chose. Non, il venait plutôt dans cet endroit qu'il détestait pourtant par dessus tout, il devait l'avouer, mais c'était de bonne foi ainsi qu'en toute amitié qu'il avait franchi ses murs. Contrairement aux apparences, Chris était capable de faire preuve d'un remarquable professionnalisme lorsque les circonstances s'y accordaient. Et là, l'heure était trop grave pour qu'il laisse échapper encore d'autres plaisanteries douteuses qui lui étaient devenues familières. Loin était derrière lui le temps des grosses cuites et des bagarres. Là, l'homme était plus en quête de rassurer un vieil ami dans le besoin.

- Cette affaire sera bien vite oublier. Nous avons d'autres problèmes plus graves. Après si vous voulez partir, je ne vous retiendrai pas docteur. Mais une nouvelle fois, l'erreur est humaine.

Nerveusement, Chris s'était assis plus en arrière sur le lit tout en ayant commencé à bouger légèrement une jambe dans le vide. Le silence avait fini par s'instaurer entre les deux hommes radicalement opposés, un calme pesant que le militaire supportait difficilement. Il se racla une nouvelle fois la gorge tout en relevant les yeux vers l'intéressé.

- Ça vous dit un bon repas au mess ?

Cottle ne devait pas avoir très faim, lui non plus remarque... Mais c'était une bonne trêve ainsi qu'un bon moyen de faire oublier ce genre d'idées sombres. Sans omettre le fait que les deux membres du SGC risquaient de ne plus jamais se revoir après ça. Enfin, l'espoir faisait vivre... Étrange mais Chris lui-même croyait de moins en moins aux vérités avancées de ce proverbe...
Revenir en haut Aller en bas
Sherman Cottle
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 97

Arrivé au SGC : 17/04/2009

Age du Joueur : 46


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   Sam 26 Sep - 16:02

Malgré ce qu’il en pensait, il y avait bien une surprise dont laquelle Sherman n’avait pas prévu de faire face aujourd’hui. Il avait pensait rester seul, attendant patiemment qu’on le transfère en dehors du SGC. Et il avait hâte… Dire au revoir à tous ces courageux patriotes, aux murs grisâtres et à la petite pièce qui lui servait de quartier. D’ailleurs, en ce moment même, ses affaires devaient être déplacées par des gardes. A cette pensée, le docteur s’en voulut pour le dérangement qu’il causait. Mais en tout cas, il n’aurait jamais cru passer ses derniers instants dans cette base en compagnie de quelqu’un avec qui discuter, partager un bon moment. Comme deux amis… Le Soldat Redfield n’avait été que son supérieur lors d’une terrible mission et pourtant, les liens avaient été conservés. Une chose qui étonna fortement l’archéologue étant donné la façon dont cette mission s’était terminée. Et pourtant, il n’y avait eu aucun goa’uld cette fois là…
Ce souvenir était aussi déprimant qu’il semblait être lointain à présent. Redfield s’adressa à Sherman d’une manière cool et relaxe. Ses paroles auraient pu hérisser le scientifique mais celui-ci était encore trop fatigué et calme pour pouvoir répliquer un sarcasme au Soldat. Car qu’il le veuille ou non, Sherman avait pris ses mots comme une provocation, surtout que les deux antagonistes se connaissaient à peine.
Une erreur ? C’était donc de cette manière que l’incident avait été interprété ? Ces nouvelles paroles eurent un effet inverse sur Sherman, qui se sentit de moins en moins à l’aise. Il n’avait pas voulu avoir la compagnie d’un psychologue, et ce n’était pas ce jeune garçon qui allait lui faire la morale. Non, mais là encore, le docteur se tut et écouta calmement…


- Cette affaire sera bien vite oublier. Nous avons d'autres problèmes plus graves. Après si vous voulez partir, je ne vous retiendrai pas docteur. Mais une nouvelle fois, l'erreur est humaine.

Malgré les sangles qui l’attachaient au lit, il tourna le poignet et tenta de lever sa main droite le plus haut possible vers Chris… Et le soldat put voir que la main du docteur tremblait, et ce n’était ni de la nervosité, ni un manque de chaleur qui provoquait un tel trouble.
En faisant cela, Sherman voulait montrer le traumatisme qu’il n’arrivait pas à exprimer par la parole. Son regard de chien battu accompagnait son geste, comme s’il était à deux doigts de dévoiler la profonde souffrance qui le rongeait. Ses yeux étaient rouges, entourés de cernes, et ses lunettes étaient posées contre son torse comme un lourd fardeau. Les traces de sa monture étaient toujours visibles sur les deux coins de son nez. Tous ces détails complétaient la mine affreuse de Sherman. Ses cheveux ébouriffés, son visage mal rasé et les traces d’ongles sur ses bras et ses jambes, car depuis plusieurs jours il n’avait cessé de se gratter et de se ronger la peau. Pourtant à sa connaissance, il n’avait aucune allergie. Du moins pas sur Terre, peut être avait-il attrapé quelque chose sur la planète d’Anubis… Ce monde reflétait tellement les ténèbres que plus rien n’aurait surpris Sherman, pas après ce qu’il avait vu là-bas…


- Ça vous dit un bon repas au mess ?

Cottle sourit tristement. Sans le vouloir, il passait pour un déséquilibré mental. Il le voyait dans les yeux de Redfield. Au moins, ça changeait du regard meurtrier du Major Ocelot… Et non, il n’avait pas faim mais l’occasion de voir un collègue s’était faite si rare ces derniers temps que le docteur –ou plutôt l’ex docteur- s’arrangea pour trouver un moyen de prolonger ce moment sympathique et respectueux pour les deux personnes présentes.

« Je… Je n’ai pas le droit de sortir. Et je suis attaché… Mais je suis bien ici, je me sens bien… Oui… Je suis bien… » Répondit Sherman, le visage dérangé par de nombreux tics, notamment au niveau des yeux et des lèvres. Souvent, sa tête basculait aussi de gauche à droite comme si elle était trop lourde pour reposer fièrement sur ses épaules abattues. Une tête qui lui faisait atrocement mal depuis le coup de zat qu’il avait reçu…

« Mais je… je… je peux manger ici. » Bégaya-t-il avec difficulté. « L’infirmier va bientôt ramener mon déjeuner. On pourra manger ensemble… Chris. Je peux vous appeler Chris ? »

Un ton hésitant s’était ressenti dans sa voix frêle. La présence du Soldat l’étonnait tellement, il avait peur de le voir partir à cause d’une nouvelle erreur qu’il pourrait dire ou commettre. Après tout, Sherman n’était plus sur de rien, hormis le fait que ses temps au SGC étaient comptés…
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   Sam 26 Sep - 18:48

Le pauvre Sherman Cottle avait une mine affreuse, le jeune homme en serait presque venu à le plaindre. Comment un homme aussi débordant d'énergie s'il pouvait dire avait-il pu sombrer plus bas que terre ? Ma foi, Chris savait de quoi était capable un homme déprimé. Lui-même en avait fait les frais à son retour de Nebek. Depuis ce fameux crash dans les airs, il n'y avait pas une seule nuit où il ne cauchemardait pas... Il ne se passait pas une seule minute de sommeil sans que l'image de ses trois compagnons périssant devant lui ne lui revienne en mémoire. Le soldat passa une main sur son front moite à cette idée, quelle plaie !

- Ils ont dû vous droguer considérablement pour que vous vous sentiez bien en ce moment...

En effet, comment le docteur pouvait-il ressentir un semblant de bien-être ? Affaibli, attaché et par-dessus tout ayant perdu toute dignité ? Il jouait très mal la comédie en tout cas.même si Chris était loin de connaître les épreuves que traversaient actuellement le scientifique. Il serra les dents après l'échec de sa demande de repas au mess, le pauvre était attaché alors que le jeune homme n'y avait guère fait attention. Se maudissant intérieurement de sa propre boulette, Chris s'était relevé d'un seul coup du lit où il avait laissé reposé son postérieur pendant quelques courtes minutes.

- Soit, alors j'attendrai.

Il marqua une courte pause, enchainant sur de nouvelles paroles quelques secondes plus tard.

- Évidemment, c'est ainsi que la plupart des membres me nomment alors je ne vois pas pourquoi il y aurait une exception pour vous.

Le jeune homme haussa brièvement les épaules, pour lui il n'avait rien de pire que premier soldat de première classe Redfield, c'était beaucoup trop pompeux et formel par rapport à la situation qu'il vivait en cet instant en compagnie du docteur Cottle. Il allait de nouveau s'exprimer lorsqu'il fut stoppé par le grincement typique de la porte blindée. Son regard se déporta aussitôt sur l'infirmier qui poussait le chariot-repas avec nonchalance. Ce dernier ne salua même pas les deux hommes, se contentant de tout laisser en plan et de s'éclipser au plus vite.

- Vous pourriez peut-être le détacher, nan ?

- Ce n'est pas mon boulot. Déjà que je traîne la bouffe alors que je ne suis pas censé le faire.

- Rien à foutre.

- L'aide-soignant va arriver.

L'infirmier avait filé sans demandé son reste devant le regard devenu meurtrier du militaire. Pas son boulot hein ! Qu'il change de métier alors. Poussant un long soupir, Chris se hâta de délester le docteur lui-même, il fallait bien qu'il mange quand même. Même si l'égo de Cottle en prendrait peut-être un coup, le soldat n'avait guère eu le choix.

- Quel imbécile... Grogna-t-il toujours à l'attention de l'infirmier. Mise à part Fanny et Eiden, il ne pouvait vraiment pas les avoir en peinture le personnel médical. Une fois qu'il eut défait Sherman de ses liens récalcitrants, Chris reprit aussitôt sa place sur le lit voisin, comme précédemment. Il préférait laissé son compagnon de fortune se débrouiller un minimum, c'était la moindre des choses. Quant à la quantité de bouffe, il serait délicat de partager une si maigre portion. Chris jeta un bref coup d'œil autour de lui, toujours personne... Ainsi il serait donc le dernier à avoir croisé la route de Sherman Cottle ? Drôle de coïncidence étant donné qu'il avait également l'un des premiers à le connaître... Néanmoins, il espérait intérieurement ne pas être le dernier membre du SGc auquel il aurait l'occasion de parler, lui un simple soldat parmi des centaines de semblables.
Revenir en haut Aller en bas
Sherman Cottle
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 97

Arrivé au SGC : 17/04/2009

Age du Joueur : 46


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   Sam 26 Sep - 21:22

L’infirmier était arrivé et avait refusé de participer à la conversation. Sherman fut déçu mais la présence de Chris le rassura rapidement. Il était bien, oui… Tout allait bien… Son ancien chef d’équipe enleva les maudites sangles qui le retenaient au lit, sans raison valable, et il put attraper le chariot pour faire venir entre son lit et celui de son ami. Le déjeuner était tristounet au point qu’il en regretta presque la cafétéria et l’ambiance qui devait y régner à cette heure-ci. Il était l’heure de manger et Sherman ne pouvait pas louper ça. Après tout, c’était son dernier repas au SGC et là nourriture du mess, bien que pas très extraordinaire, lui manquera peut être une fois qu’il serait transféré -ou muté- ailleurs, dans un endroit où il pourrait se consacrer entièrement à ses passions sans se soucier du monde extérieur et même de la galaxie entière… Il serait dans sa bulle comme il y était en ce moment même avec Chris Redfield. Ce dernier traita d’imbécile l’infirmier qui était passé et Sherman fit une légère moue, trop occupé à regarder ce qu’on lui avait servi à manger. Prenant sa barquette d’entrée et sa petite fourchette, il décida cependant de rompre le silence.

« Vous savez, ils ne sont pas tous comme ça ici. Il y a des gens biens. Tenez… Euh… Un Major… Comment s’appelle-t-il déjà… » Le docteur réfléchit un instant. « Ah ! Le Major Davis, je crois… C’est un très bon ami à moi, il m’a aidé, ici, dès mon arrivée… Il s’est montré très accueillant, ça oui ! D’ailleurs… J’aimerais bien lui parler une dernière fois… Vous ne sauriez pas où il se trouve par hasard ? »

Sherman n’avait pas pensé à aller rendre visite à Paul dans ses quartiers. Surtout que le Major aurait peut être compris, lui, qu’il fallait attaquer les goa’ulds plutôt que d’attendre ici à se faire défoncer le fion. Mais après tout, c’était la logique américaine… Attendre de se faire agresser pour pouvoir contre-attaqué beaucoup plus fortement ! Ca devait être ça, la fameuse stratégie de l’état major…

« J’aurais bien aimé revoir cette tok’ra aussi… » Ajouta-t-il en oubliant aussi son nom. « Maintenant que j’y repense, elle avait raison sur quelques points. »

Sa fourchette grignota les dernières brides de carottes râpées dans sa barquette et il s’occupa de son plat : des pattes avec une tranche de jambon. Ce n’était pas grand-chose mais pour une fois, Sherman n’avait pas vraiment faim. Il mangeait maintenant car c’était son heure. Après, il serait trop tard. Il y avait aussi un petit gâteau sucré prêt du yaourt. Cottle le prit et le balança à Chris.

« Tenez, pour vous. Je n’en ai pas besoin. Si je veux faire un régime un jour, faut bien commencer sur de bonnes bases ! » Dit-il suivit d’un rire timide, plaisant, qui lui redonna quelques couleurs rosâtres aux joues.

Ensuite, il observa Redfield et écouta ce qu’il avait à dire. Depuis la dernière fois, le soldat devait sûrement avoir des récits extraordinaires à raconter, comme ceux que Sherman avait lus dans les rapports de missions… Ces aventures d’explorations magnifiques à entendre, à lire et probablement à vivre. Ces histoires belles que Sherman Cottle n’avait pas vécues, trop occupé à affronter ses propres démons après deux opérations sur le terrain qui avaient mal, très mal tournées. En tant que scientifique, il n’avait jamais pensé pouvoir rencontrer quelque chose d’aussi maléfique et ténébreux qui puisse exister dans les romans de Tolkien ou autre bouquins de fantaisie. Et pourtant… Ca c’était réellement passé… Nebek avait vraiment existé, changeant à jamais les croyances du pauvre scientifique troublé, traumatisé et transformé…
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   Dim 27 Sep - 15:08

Chris avait préféré faire le tour de la maigre surface que composait la chambre de l'infirmerie, n'ayant pas daigné déranger le scientifique alors que celui-ci venait de s'attaquer à son repas. Le jeune homme ne voulait pas paraître impoli, loin de là, non il voulait juste laisser le docteur Cottle manger en paix. Le militaire n'étant pas du genre bavard et enclin à commencer une conversation, c'est pourquoi il préférait gentiment attendre qu'on lui pose les premières questions.

Il déglutit difficilement lorsque Sherman aborda un sujet encore bien difficile à ses yeux et surtout à son cœur de militaire encore beaucoup trop sensible. Le Major Davis oui... Comment aborder le sujet en gardant l'expression la plus neutre possible ? L'officier n'était pas disponible en ce moment il s'était blessé avec son arme du service. Du moins, c'était la version officieuse. Chris savait intérieurement que la vérité était bien plus profonde et douloureuse que tous ses ragots. Mais devant cette interrogation, Chris se devait de rester le plus humble possible sans tenter d'éveiller le moindre soupçon.


- J'ai peur de ne pas pouvoir vous à aider à propos du Major Davis. Paul est souffrant en ce moment et aucune visite d'autrui est possible pour le moment. J'en sui désola, docteur mais je ne peux rien faire de plus.

Il espérait que Cottle ne fut pas trop curieux, aborder l'éventualité de la pseudo-souffrance de Davis lui déplaisait fortement. Comme toute bonne âme, Chris ne supportait pas d faire un ami ou un proche sous ses yeux, le jeune homme se sentait inutile finissant même par se rendre responsable de toutes les conneries qui arrivaient tout autour de lui, malgré lui. Sa propre impuissance le rongeait intérieurement, le rendant d'autant plus coupable. Surtout que lui survivait à chaque fois jusqu'à ce que son heure se décide enfin à venir.

- Pour Sorrens. Je ne pense pas qu'on la reverra un jour mais qui sait ce que l'avenir nous réserve.

Comme tout membre présent au SCC, Chris avait lui-même changé, il avait été transformé d'une part par les personnes et l'environnement qui l'entouraient et d'autre part par ce qu'il avait vécu sur ces mondes inexplorés. Maintes fois, il avait été mis à la tête d'un groupe sans savoir ce qui pouvait advenir de l'équipe, avançant à l'aveuglette devant pièges et individus qu'il n'avait encore jamais rencontré auparavant. Finalement, il s'était habitué mais sans parler d'adaptation totale. Il aurait été fou de penser l'inverse, jamais il ne se considérerait comme un Dieu de la guerre. Le conflit il détestait ça bien que c'était son boulot sur les bords de les régler. Enfin le fait qu'un simple soldat de L'U.S Air Force se retrouve à batailler sur des mondes inconnus, c'était déjà quelque chose.

- Certains diront que faire partie du SGC est une chance, d'autres une fierté. L'homme est arrogant de nature. Certains aiment se battre, d'autres non. Ce sont toutes ses différences qui font que le guerrier adapte son comportement à chaque bataille qu'il mène. Je n'aime pas le combat personnellement mais j'ai juré serment de protéger cette base à tout prix. Même si la dernière mission fait que beaucoup d'entre-nous ont changé, nos convictions restent les mêmes.

Après un si long monologue, le silence du jeune militaire se fit d'un seul coup alors que les tensions accumulées dans la pièce revenaient d'un seul coup. En même temps, il en avait assez dit sur ses émotions, Chris n'étant pas le genre d'homme à tout déblatérer sur sa vie privée et professionnelle. Si le scientifique avait été marqué par sa première mission, c'était également le cas de tout le monde. Tous ceux qui étaient parvenus à survivre à l'enfer n'étaient plus les mêmes, y compris Claire sa propre sœur. Quel vie que de devoir supporter un tel enfer pendant toute une existence ! Chris avait déjà craqué à son retour et il n'en avait pas honte.

- C'était votre première mission à vous aussi. C'était loin d'être un cadeau, vous avez réussi où d'autres ont échoué et sont tombés. Rappelez-vous en docteur. Vous n'êtes pas le seul à avoir changé ici. Vous êtes quelqu'un d'honorable, j'espère que nous aurons l'occasion de nous recroise à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Sherman Cottle
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 97

Arrivé au SGC : 17/04/2009

Age du Joueur : 46


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   Dim 27 Sep - 17:20

« Quelqu'un d'honorable… » Répéta-t-il en jouant avec son assiette de pâtes.

Un mince sourire apparut sur son triste visage. Ces derniers temps, en quoi le docteur Sherman Cottle avait-il été quelqu’un d’honorable ? En critiquant les ordres en plein milieu d’une bataille ? En méprisant le dirigeant de son équipe sur Nebek ? Peut être en ayant eu le courage de tirer sur une patrouille jaffa qui, pour une fois, ne leur voulait aucun mal. Sur ce coup là, il n’avait pas eu de bol et il en avait payé les frais, comme à chaque fois qu’il voulait faire quelque chose de bien. Et puis il y avait eu ces personnes, ses collègues… Beaucoup ont perdu la vie et certain même se sont fait tué sous les yeux du Docteur Cottle, terrorisé et lâche. Ca l’avait certes changé mais avant tout, il en avait tiré une leçon. Un éclaircissement qui l’avait amené aujourd’hui dans cette infirmerie, prêt à quitter le SGC et à mettre un terme à sa belle carrière d’explorateur. Plusieurs souvenirs lui vinrent alors en mémoire, choses qu’il voulut partager avec son seul ami du moment, vu que Paul Davis était malheureusement souffrant et indisponible… Pourvu qu’il n’ait pas la grippe ! En tout cas, rien ne pouvait gâcher cet instant de sérénité avec Chris et une belle tranche de jambon, dévorée de toutes les fibres de son être par l’archéologue. Ce dernier commença à raconter ce qu’il voulait au soldat : une époque révolue de la vie de Sherman.

« Il y a longtemps, j’étais passionné par l’espace. Je me souviens que je gribouillais des plans de vaisseaux un peu partout dans la maison. Ca rendait mon père furieux. Il préférait me voir travailler à la ferme. » Il rit doucement. Parler de son père était très rare pour lui. Cela venait lui conforter que cet instant était un moment important, peut être même un tournant, de sa carrière et de sa vie. « J’avais des idées assez géniales… Des vaisseaux en forme de porte-avions. » Il observa avec une certaine malice la réaction de Chris. Il se rappelait de cette époque comme si c’était hier et même aujourd’hui, il continuait à prendre plaisir à s’imaginer de telles choses. « Des engins gigantesques avec des pièces et des escaliers partout. Chaque endroit avait sa propre fonction et quand j’avais fini, je donnais le nom d’une divinité à chacun de mes vaisseaux. Il y a eu Horus, Râ, Isis... Et même Anubis... Mais ironiquement, celui-ci était le moins réussi des autres. » Il continua de rire de sa bêtise au point qu’il eu presque failli verser une larme. Ce fut ainsi le temps d’une minute, avant qu’il ne prenne son yaourt en main. Chris était toujours là et sa présence réconfortait le docteur, qui n’était plus le médecin mais plutôt le patient à ce moment là. Il reprit peu à peu un nouveau souffle pour conclure son histoire.

« Plus tard, je suis passé à autre chose… La médecine, la photographie… Par-dessus tout, je crois que j’aurai pu travailler dans le cinéma. J’aurai aimé être acteur, j’étais très bon… Devant la glace ! » Son petit rire le reprit alors qu’il faisait tourner sa cuillère dans son yaourt.

« Puis grâce à l’archéologie, j’ai découvert l’exploration. Et j’ai… Je pensais que j’étais vraiment bon à ça… Je pensais participer à la nouvelle ère de notre histoire. Je pensais être le meilleur… » Son sourire disparut peu à peu et son regard se posa sur Chris un bref instant.

« Jusqu’à ce que je vous rencontre… »

Et il ne valait mieux pas le contredire. C’était eux les héros de l’espace, pas lui. Il avait lamentablement échoué, il avait accepté ses erreurs et avait décidé de se retirer de cette vie qui n’était pas la sienne. Il voulait que son ami Chris comprenne ça, qu’ils n’étaient pas tous fait pour ce travail et que dorénavant, Sherman préférait vivre comme un mouton, et non comme un lion. Il prit une bouchée de son yaourt et vit à ce moment là que le soldat comptait répliquer quelque chose. Mais le doc ne voulait plus qu’on lui fasse la morale et qu’on lui récite les bons principes des sacrifiés, des martyrs ou des héros qui ne sont en faite, que des humains. Il ne pouvait pas garder ce genre de chose en tête. Sherman était un rêveur, un idéaliste doté d’une imagination débordante. Il avait compris qu’il aimait les choses simples de la vie, tout comme son père.

« Je n’ai aucun regret Chris, vraiment… »

Il étouffa ses dernières paroles dans le fond de son yaourt, qu’il avait dévoré en quelques minutes à peine. Une fois ça fait, il posa le tout sur le chariot qu’il poussa sur le côté. Il mit ses lunettes sur son nez, qui reniflait sans qu’il ne sache pourquoi. Cherchant un mouchoir, son regard se perdit peu à peu… D’abord sur Redfield, puis derrière lui, sur les instruments médicaux, sur le misérable cadre accroché au mur, et sur la porte… Oui, bientôt il aurait le droit au style de vie qu’il souhaitait, bien loin de ce qu’il avait pu vivre jusqu’à maintenant, et tout ça sans perdre de vue sa passion pour l’archéologie et les technologies farfelues qui pouvaient lui traverser l’esprit…
Oui, la meilleure décision qu’il eut prise depuis son arrivée dans cette base, fut de la quitter définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   Dim 27 Sep - 19:09

- Vous savez, docteur. On est tous différent sur Terre ou autre, chacun choisit donc sa carrière en fonction de ses préférences, de ses choix et de son caractère. J'ai choisi d'intégrer l'armée tout simplement pour me canaliser. Drôle d'ironie tout de même pour un homme ne supportant pas l'autorité que de rejoindre les rangs militaires. Mon insubordination m'a valu énormément d'ennuis mais elle était parfaitement justifiée. Je n'ai donc aucun regret à avoir. J'ai toujours été en quête de sensations fortes tout en dépassant au maximum mes limites, sûrement pour tout ça que j'ai rejoint le SGC. Mais je suis pas ici non plus pour vous raconter ma vie. Faites comme bon vous semble, doc tant que vous regrette rien. Trouvez-vous-même votre place, parfois il vaut mieux prendre son temps que de travailler toute une vie dans un milieu où vous ne pouvez vous épanouir.

Le soldat Redfield aussi meurtrier que sans pitié sur un terrain ennemi n'était plus... Non, il n'était que Chris, un homme comme tous les autres dont la sensibilité était en ce moment même était mise à rude épreuve. Ensuite Sherman aborda un sujet plus délicat, celui de son enfance. en parlant de cela, celle du première classe ne fut pas non plus des plus gaies.

- J'ai aussi eu des rêves comme tous les gosses aussi. Je voulais être astronaute, puis flic après avoir maté des milliers de films et séries policières. Finalement j'ai opté pour l'armée avec le recul. C'était le meilleur moyen pour remettre dans le droit chemin un voyou de mon genre.

Gourmand comme il était de nature, Chris s'empressa de défaire le petit plastique cerclant son biscuit. Il ne disait jamais non à une sucrerie surtout après une après-midi de sports bien intensive comme il les aimait tant. Il croqua goulument dans son gâteau tout en n'en faisait qu'une misérable petite bouchée. Chris avait un appétit plutôt féroce tandis que son estomac commençait déjà à faire des siennes. Il lança un regard soupçonneux à son ventre qui venait de perturber le silence royal qui régnait dans la pièce après que Cottle ait terminé son yaourt.

- Pour en revenir à un sujet délicat. Je dirai qu'on ne peut pas emmener tout le monde sur le front. Certains sont fait pour ça, c'est notre boulot si je puis dire alors que d'autres non. Ne vous considérez pas lâche ou comme une connerie du genre. Les lâches sont souvent bien plus réfléchis que nous autres suicidaires. Puis vous avez fait le pas décisif, vous vous êtes engagé dans la bataille en franchissant la Porte alors que d'autres ont préféré resté le cul bien au sec à la base.

Des hommes comme le seconde classe Reynolds par exemple, les lâches nés qui n'avaient jamais mouillé leur slip de toute leur vie, bref des couilles molles. Ce genre d'individu, Chris les méprisait au plus haut point néanmoins c'était parfaitement réciproque. Entre la couardise de certains et les têtes brûlées à l'autre extrémité, le SGC luisait par son hétérogénéité. Chris poussa un soupir lassé tout en s'attaquant à la seconde et dernière partie de son biscuit. Ventre sur pattes comme il était, il mit moins d'une minute avant de déglutir complètement. Un bon hamburger voilà qui lui ferait le plus grand bien après tout ça avec un bon coca en prime, le tout devant un bon film de guerre à la télé. Se redressant de son lit, le jeune homme s'avança vers le scientifique tout en tendant une main respectueuse vers lui afin qu'ils se saluent.

- Quoi que vous pensiez, sachez que ce fut un honneur Sherman Cottle, si je peux me permettre de vous appeler ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Sherman Cottle
----------------
avatar
----------------
Scientifique
----------------


Nombre de messages : 97

Arrivé au SGC : 17/04/2009

Age du Joueur : 46


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
80/200  (80/200)

MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   Dim 27 Sep - 22:46

Durant les cinq dernières minutes, Sherman avait pris beaucoup de plaisir à écouter le soldat Redfield. Cet homme était peut être encore un peu trop militarisé à son goût mais il avait fait preuve de beaucoup de respect et de clairvoyance. Venant d’un jeune militaire endurcit, l’archéologue était vraiment étonné. Cette mission sur Nebek les avait vraiment changés. Cela lui fit rappeler les paroles de son père, le jour où il lui avait annoncé qu’il voulait quitter la maison, après ses études à l’université. Ce brave agriculteur l’avait regardé dans les yeux et lui avait clairement prédit cet instant : « Un jour viendra fils, et personne n’y échappe, où il te faudra plus que de la simple logique glaciale pour voir clair en toi… » Le bougre avait raison et aujourd’hui, Cottle s’en voulait d’avoir était aussi ignorant envers lui. Qui sait, peut être qu’il aurait le droit d’aller rendre une petite visite à son père à la maison de retraite. Il faudrait qu’il en parle au docteur qui le prendrait en charge une fois arrivé dans ce centre de rééducation ou de réinsertion, ou peut être était-ce carrément un hôpital psychiatrique, O’Neill n’avait pas été précis mais pour Sherman, tant qu’il aurait avec lui la tranquillité nécessaire pour qu’il puisse s’épanouir dans ces travaux, c’était ce qui comptait le plus.
Puis Chris parla du fameux « pas décisif » qui l’avait conduit à passer la porte des étoiles. Partir à la guerre contre Anubis… Le scientifique ne regrettait pas son geste car en quelque sorte, ça lui avait ouvert l’esprit sur certaine chose. Il avait vu la face cachée du programme porte des étoiles, il avait combattu sur des terres de ténèbres où la mort était omniprésente. D’ailleurs, depuis son retour, Sherman sursautait dès qu’il entendait quelqu’un crier ou parler un peu trop fort. Ca lui rappelait encore la bataille récente et les ordres lancés entre deux rafales tirées. Sans compter les cris d’agonies et de supplices. C’est simple, le docteur avait l’impression d’avoir participé à une des guerre mondiale. Lui qui n’avait jamais vu les combats et qui n’avait jamais tué… Il ne s’était même jamais battu !
Enfin, son ami Redfield mit fin à son monologue reposant et rassurant. Une part d’humanité était née à partir de cet enfer, tout ne s’était pas terminé aussi terriblement que ça finalement.


« Bien sûr, je ne suis plus vraiment un docteur comme vous pouvez le constater. Et c’est comme ça que mes amis m’appellent » Répondit-il avant de serrer la main du soldat.

« Ce fut un réel plaisir d’avoir partagé ces bons moments avec vous, Chris. Peut être nous nous reverrons un jour… Je ne vous dis pas adieu, mais plutôt bonne chance… Et au revoir. »

La poigné de mains amicale prit fin peu après. C’est le cœur lourd que Sherman se retrouva ensuite seul dans son lit, attendant qu’on vienne s’occuper de lui. En disant au revoir au Soldat Redfield, c’est comme s’il l’avait fait pour toute la base. Encore une fois, il aurait aimé parler à d’autres comme Davis, mais ce fut impossible. L’archéologue essaierait donc d’avoir le Major au téléphone une fois qu’il aurait son nouveau logement et que le militaire serait rétabli, bien entendu.
Cottle soupira et s’allongea dans son lit. Il se frotta les yeux et regarda les murs, puis le sol… Ca manquait cruellement de décoration. Ne serait-ce qu’un modèle du même style qu’un échiquier, ça donnerait déjà un peu plus de gaieté à l’infirmerie. Avec des couleurs partout et des télévisions qu’on installerait dans les coins de la pièce. Ca aurait été beaucoup plus chaleureux. C’est sur cette pensée que Sherman se coucha à tête reposée, mais pas très longtemps…

Des infirmiers débarquèrent dix minutes plus tard. Etant considéré comme un déséquilibré pouvant être agressif envers le personnel médical, on lui injecta un produit qui l’assomma au fur et à mesure. Ses yeux étaient mi-clos et il murmurait des choses incompréhensibles.
Installé sur un fauteuil roulant et escorté par une troupe de blouse blanche, on le conduisit à la surface. Dans les couloirs, Sherman ne reconnut aucun visage familier. Et puis dans son état, il n’aurait pas eu la force nécessaire pour leur parler. Dans l’ascenseur, le silence était terriblement gênant. Cottle commença à chanter distinctement, puis sa voix s’affaiblit petit à petit.
Il s’endormit sur son fauteuil, paisible, tandis qu’on l’installait à l’arrière d’un transport réservé au personnel médical. Ainsi, Sherman Cottle n’eut pas l’occasion de contempler Cheyenne Mountain une dernière fois.
Le véhicule démarra et quitta la montagne. Sa nouvelle vie venait de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   Lun 28 Sep - 9:43

Voici les notes de ce RP, Sherman est fou, tous le monde le savait déjà Rolling Eyes

Sherman Cottle :
-Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 4/4
-Cohérence dans les Posts : 2/3
-Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 3/3

Total : 9/10 donc 9 pts d'XP en plus pour SHerminator Rolling Eyes

Chris Redfield :
-Orthographe / Conjugaison / Structure des posts : 3/4
-Cohérence dans les Posts : 3/3
-Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ : 3/3

Total : 9/10 donc 9 pts d'XP en plus.

Question ou reclamation parMP Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Impasse... [PV Chris]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Impasse... [PV Chris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 21 ~ :: Salle de soins-