Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Des soins pour Paul Davis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fanny Mclaine
----------------
avatar
----------------
Interne
----------------


Nombre de messages : 606

Arrivé au SGC : 03/08/2008

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession: Médecin
๏ Expérience:
145/500  (145/500)

MessageSujet: Des soins pour Paul Davis   Lun 14 Sep - 22:29

Fanny, son interne et l'infirmier montèrent Paul Davis au bloc, où il fut transfusé et placé sous respirateur artificiel par voie nasale vu l'endroit de la blessure. on lui plaça une sonde urinaire, pour qu'il ne s'urine dessus.
L'anesthésiste s'occupa de l'endormir entièrement, on lui plaça des capteurs pour signes vitaux un peu de partout, et nettoya et désinfecta la zone à opérer, Fanny et son interne étaient allés rapidement se changer pour pouvoir pratiquer l'intervention.
Une fois prêts ils pratiquèrent l'intervention, ils faillir le perdre une fois, mais Fanny réussi à le maintenir en vie, après cela le reste de l'intervention se passa bien.
Fanny fit transférer Paul en salle de réveil, où il resta pendant deux heures, toujours dans le coma, il gagna une des chambres du service médical, elle fit appeler Jack et Boba, et les y attendit dans la chambre, en vérifiant les constantes en attendant, puis bordant Paul après avoir changé la perfusion d'hydratation, Paul pouvant respirer par lui-même avait juste des lunettes à oxygène sous le nez.
Une fois tout ceci fait, elle approcha une chaise près du lit de Paullui prit la main dans les deux siennes.
Et même s'il ne pouvait lui répondre elle lui dit d'une voix douce.


"Oh Paul pourquoi avez vous fait cela?? Si seulement vous étiez venu nous voir et nous dire que cela n'allait pas, nous aurions pu vous aider. si vous vous réveillez je vous aiderai je vous le promet!!"
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Lun 14 Sep - 22:59

Jack n'avait pas pris l'ascenseur. Et monter des escaliers avec une béquille et une nouvelle jambe, cela relevait du défit pour le lui, qui n'avait pourtant pas faibli face à cette épreuve difficile. Après tout, ce n'était que comme ça qu'il pourrait soulager la souffrance qu'il ressentait au plus profond de lui. La douleur physique irait soigner la douleur morale, du moins c'est ce en quoi il croyait, d'où son périple dans les escaliers du SGC. Il mit du temps et refusa toute aide qu'on pouvait lui proposer. Après tout, il ne s'agissait que de quelques niveaux et le Général devait se vider l'esprit, penser à autre chose, essayer de trouver une raison qui les avait conduit à une telle situation... Davis s'était tiré une balle dans la tête, voilà ce qui s'était passé. Et Jack ne l'avait pas vu venir, contrairement à son ami Boba Fett qui les avait prévenu. Le Docteur Mclaine et l'équipe médicale prit soin de Paul et cela faisait maintenant quatre heures que ça s'était produit. O'Neill se souvenait encore du moment où il avait du quitter les quartiers de Davis, regardant Boba s'éloigner au loin... Il se souvint s'être tourné vers les deux gardes en essayant de reprendre autant d'assurance que possible malgré ces émotions.

"Que cette histoire ne sorte pas de cette pièce... Si on vous pose des questions, dites bien que le Major Davis s'est blessé en essayant de..." Jack marqua une pause, conscient de la fausse information qu'il était sur le point de faire répandre dans sa propre base. "En essayant de ranger son arme de service... Il n'a pas mis le cran de sureté et son imprudence a failli lui coûter la vie. Est-ce bien clair ?"

Les deux gardes l'avaient d'abord regardé d'un air étonné. L'honnêteté avait été une des qualités de Jack en tant que commandant et pourtant, à cet instant, il prouvait à deux de ses hommes qu'il était capable de cacher la vérité pour préserver un certain bien. Et O'Neill préféré faire ainsi plutôt que d'avoir à répondre à une enquête concernant le suicide d'un officier haut gradé. Et puis, que penseraient les hommes du SGC en voyant Davis ? Il était mieux qu'ils voient le Major comme un imprudent ou à un maladroit, plutôt que comme un suicide qui s'était salement raté... mais bien amoché...
Les deux gardes avaient finalement répondu par l'affirmative et avaient regagné leur poste respectif. Si jamais il devait y avoir une fuite concernant cette affaire, Jack savait vers qui aller en sachant qu'il y avait eu un nombre réduit de témoins. Il fallait maintenant qu'il aille en parler au Docteur Mclaine et à son équipe d'infirmiers, bien que le secret médical devait normalement être suffisant pour étouffer les rumeurs. Heureusement, personne d'autre n'avaient vu la scène, même si le coup de feu avaient réveillé les voisins qui se demandaient ce qui s'était passé, tout en restant prudent à la fois.
Puis enfin, Jack arriva à l'infirmerie où l'état de Davis s'était stabilisé. Mais le pauvre s'en sortait défiguré, complétement méconnaissable sur une partie de son visage. Le Général se rapprocha lentement, le souvenir encore en tête. Il revoyait le corps de son ami allongé dans ses quartiers, l'arme dans la main et le sang coulant autour de lui. Respirant un bon coup, Jack se rapprocha de Mclaine.


"Bien joué, Docteur." Dit-il en mettant sa main sur l'épaule de la jeune femme. Avec son autre bras, il ressuya quelques gouttes de sueurs qui coulaient sur ses tempes. Il regarda Davis, silencieusement, avant de reporter son regard sur Mclaine, avec qui il lui était souvent arrivé de se battre à coup de bouteilles de bière, quelque part dans les bras de Colorado Springs...

"Vous savez bien que ce qui s'est passé doit rester entre nous. Personne d'autre ne doit le savoir. J'ai prévenu les gardes qu'il s'agissait d'un accident... Je compte sur vous et votre équipe médicale pour supprimer toutes rumeurs de suicide qui pourraient s'embraser d'ici demain matin." Le général fit une pause avant d'ajouter, d'un ton déterminé.

"Il est hors de question qu'on colle une étiquette de suicidaire au Major Davis. C'est notre ami et nous devrons l'aider à remonter la pente. Je sais que je peux vous faire confiance pour ça, Docteur..."

Bien qu'il essayait de montrer sa volonté et son courage, Jack redoutait bien une chose depuis... "l'accident". Il craignait devoir croiser à nouveau le regard de Boba Fett, qui avait prédit que cela arriverait peu de temps avant que ça ne se passe. Jack ne l'avait pas cru, et il s'en voulait... Revoir le Lieutenant-colonel Fett lui ferait du mal, envahi par la culpabilité. Mais pourtant il le devait... Oui, il avait des excuses à faire...

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !



Dernière édition par Jack O'Neill le Mer 16 Sep - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Mar 15 Sep - 14:28

Ou était t'il ? Le Major n'en savait rien. Il montait un escalier dans le noir, sur les côtés le vide. Depuis plus d'une heure le militaire montait les marches une à une sans savoir où cela le mènerait. Le bout de l'escalier, il ne le voyait pas et ne serrait pas prêt à le voir. Alors que les forces diminuaient petit à petit et qu'il n'avait ni eau, ni manger, Paul entendu une voix. Cette voix, il l'a reconnu rapidement. C'était celle de son grand père. Il ne le voyait pas, mais il l'entendait. Tous en montant, espérant que se soit l'escalier menant au paradis, même si il ressemble à celui menant en enfer, il parlait avec son grand-père, ne savant même pas au final si c'était lui.

Grand père, où est tu ?

-Paul, pourquoi tu as fais sa ?

Je n'avais plus ma place dans se monde.

-Ta place n'est pas ici, il n'est pas encore trop tard.

Mon choix est fait, je ne le changerais pas.

Bien que celui qu'avait prit pour exemple Davis quand il était petit essayer tant bien que mal à faire changer d'avis le gradé, cela ne marcha pas à Paul continua sa monté, seul. Le trajet dura bien plus de quatre heures, trébuchant sur plusieurs marches, la faim et la soif augmentant alors qu'il perdait ses forces, Paul fini par entrevoir de la lumière.

Prit dans un dernier élan d'espoir, il puisa ses dernières forces et arrivant enfin sur l'ultime marche. Tous était devenu blanc, non, cette fois il en était sur, c'était le paradis !

N'ayant juste le temps de faire un pas, la personne qu'il désirait tant voir était là, juste en face de lui. S'approchant à grand pas d'elle, il l'a prit dans ses bras et l'embrassa comme au bon vieux temps. Il l'avait vue mourir devant ses yeux par la faute de ces réplicateurs, et après plus de deux ans, il a enfin le plaisir de la recontemplait, de la toucher, de l'aimé.

Talia ! Mon amour !

-Paul, tu n'aurais pas dû.

Ma douce, je ne pouvais plus vivre seul, j'avais besoin d'amour et de tendresse. Tu es la seule qui peux m'en apporter.

-D'ici j'ai pût tous voir ce qui se passer. Tu trouvera quelqu'un d'autre, que tu mérite vraiment.

C'est de toi que j'ai besoin. Rien que de toi.

Profitant d'un moment pour lui faire une étreinte, la joie envahie son corps et son esprit. Enfin, tous était redevenu chaleureux en lui.

-Paul tu m'avais fais une promesse.

Je sais mon amour, mais je n'ai pas la force de la tenir.

Juste avant que Talia rendre l'âme, Paul lui avait promis de ne pas la rejoindre avant que tous les réplicateurs ne soient éliminé. Et cette promesse, il ne l'avait pas tenu.

-Tu dois tenir cette promesse, tu as encore le choix. Bat toi et réveille toi autour des gens qui t'aime. J'appartiens au passé maintenant. La plus belle chose que tu puisse me faire, c'est de retourner sur Terre et te battre en mon nom.

Alors que Talia trouvait des mots qui toucher le cœur du Major, des larmes coulaient de nouveaux le long de ses joues. Cette marré de blanc s'étendant sur l'infini s'ouvrit, laissant un creux, donnant sur une chambre de l'infirmerie. Paul pût se voir, allonger dans se lît. Non, il n'était pas mort, mais était dans un coma profond. Pour se réveiller, il devait se battre, mais pour le moment, ce n'était pas sa qu'il avait choisi. Sur le côté du lit, Fanny Mclaine était là, elle qui avait tous fais pour sauver Davis. Son vieille ami Jack était également là.

Jack, Fanny.

-Ce n'est pas les seuls, pense également à Angélica, Dean, Bruce et même Boba. Tu as encore beaucoup de chose à vivre.

Que faire ? Paul ne le savait gère. Il venait de retrouvé l'amour de sa vie, mais en même temps, il n'avait pas tenu sa promesse et laissant beaucoup de gens qu'il aime en ce bas monde. Allait t'il trouvait la force de se battre ou allait t'il se laissé mourir ? Même lui, ne le savait pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Mar 15 Sep - 16:25

Ayant eu vent d'une sombre nouvelle à propos d'un gradé du SGC. Chris s'était hâté de se changer pour enfiler les premiers vêtements qui lui étaient tombés sous la main. Un vieux jean, un tee-shirt qu'il n'avait même pas pris la peine de réajuster à sa taille ainsi que des rangers usées qu'il avait déposé la veille devant le pas de sa porte. Le jeune militaire sortit de ses quartiers au pas de course, allant jusqu'à courir dans les couloirs et descendant les escaliers quatre à quatre devant les regards courroucés des autres résidents de la base. Et alors ils n'avaient pas appris la nouvelle ou quoi ? S'il avait eu plus du tout, il leur aurait volontiers sauté à la gorge mais aujourd'hui Chris n'avait pas le temps à perdre avec de telles balivernes. Pas facile d'évoluer à travers des gens qui ne daignaient même pas se pousser au moment où il parvenait à pleine vitesse. Fallait vraiment croire qu'ils le faisaient tous exprès...

Résultat des courses, Chris n'arriva qu'à l'infirmerie dix minutes plus tard. Quel perte de temps ! Il les maudissait tous autant qu'ils étaient que de l'avoir freiné ainsi dans les couloirs alors qu'un officier était mourant. D'un geste assez brusque, le militaire avait ouvert les battants donnant sur la salle des soins, se rendant compte lorsqu'il constata le spectacle à quel point il haïssait cet endroit par-dessus tout. Le Major Davis, alors c'était donc vrai... Était alité au beau milieu de la pièce, le visage masqué par un épais bandage, relié à des centaines de fils émanant d'une bonne dizaines de machines donnant lieu à des "bips" à la fois stridents et oppressants. Même s'il n'avait pas d'autorisation pour le moment, Chris s'était risqué à s'avancer jusqu'au lit où reposait le gradé. Le jeune homme l'avait connu autrefois, ils avaient même partagé une excellente bière à Fort Carson, même que le Major l'avait aidé sur un coup qui s'était finalement révélé catastrophique. Enfin, ça il valait mieux l'oublier...

L'officier était soutenu pour le moment par deux personnes. Le militaire reconnut aussitôt le Général O'Neill à qui il adressa un respectueux signe de tête en guise de salutation d'un côté, et le Docteur McLaine de l'autre. Arborant un certain air de culpabilité, Chris n'avait pas prononcé un seul moment, ne détournant pas les yeux du lit du Major pendant un seul instant. Mais qu'est-ce qui avait pu arriver à la fin ?: Le jeune homme ne le même pas... Un incident ? Chris n'était guère convaincu par cette hypothèse, pour lui les causes étaient beaucoup plus profondes même s'il désirait garder tout ça rien que pour lui.

Le soldat finit par détourner les yeux, en profitant par la même occasion de s'avancer jusqu'à u médecin de service, se plantant droit devant elle. Un air grave se lisait à travers ses prunelles bleues habituellement si vives mais devenues mornes en l'espace de quelques heures. Chris n'était pourtant pas le genre d'homme à montrer ses sentiments bien qu'une certaine tristesse se lisait aujourd'hui sur ses traits, malgré lui.


- Fanny, qu'est-ce qu'il s'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7273

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Mar 15 Sep - 20:26

Le temps semblait immensément lent. Je commençais à ne plus avoir de notion du temps écoulé. Je repensais constamment à cette scène. Crier contre la porte des quartiers de Davis. Tenir les gardes en respect. Le coup de feu. Davis baignant dans son sang. Ce visage déchiré par une unique balle. C’était trop horrible. Cette scène tourna plusieurs fois en boucle dans ma tête. Plus elle repassait, plus elle m’écoeurait. Je repris conscience de la réalité.
J’étais dans mes quartiers. Comment étais-je arrivé là ? Je ne me souvenais même pas du trajet séparant les quartiers de Davis des miens. Tout semblait si confus. La mémoire me revint un peu, lentement.
Après que Fanny et l’équipe médicale avait emporté Davis j’étais resté à pleurer chez Davis. Puis après un certains temps, je m’étais levé pour aller divaguer un peu plus loin. Machinalement, j’avais du me rendre dans ma chambre. J’étalais de tout mon long sur le lit, essayant d’évacuer cette douleur qui me dévorait de l’intérieur.
Mon esprit redevint brumeux. La scène se répéta dans le désordre sous forme de flash. Certains se répétèrent infiniment. Tout semblait psychédélique.
Cela me rappela une chanson des Doors. Je me mis à fredonner quelques paroles.


-“This is the end
Beautiful friend
This is the end
My only friend, the end”

Etais-ce vraiment la fin ? Je ne le savais vraiment pas. J’espérais de tout mon cœur que non. La fin de mon ami ? Ou celle de notre amitié ? Ce questionnement me déchirait le cœur. Davis ne doit pas mourir ! Mais me pardonnera-t-il pour autant ? Est-ce que tout recommencera comme avant ? Non, il y aurait sûrement des changements. La suite des paroles de la chanson me vint à la tête.

-“Of our elaborate plans, the end
Of everything that stands, the end
No safety or surprise, the end
I'll never look into your eyes...again”

Tout semblait si noir. La fin de nos plans ? Si l’on pouvait continuer nos frasques. Refaire les 400 coups comme avant. La fin de tout ce qui a un sens ? Si seulement je pouvais donner un sens à mes actes. A mon dernier acte. Ne le regarderais-je plus dans les yeux encore une fois ? Non ! Je devais le revoir. C’est sûrement la seule chose qui est un sens à faire maintenant. Je clignais des yeux, fixant mon plafond. Puis je me décidais. Péniblement, comme fatigué, je me levais de mon lit et je sortis de mes quartiers, avec une mine affreuse. D’un pas lourd, et les yeux encore rougis par le chagrin, je me rendais à l’ascenseur, direction la salle de soins.

L’effet de montée provoqué par l’ascenseur, me fit une sensation étrange. Comme si je planais, comme sous l’emprise d’une drogue. La musique des Doors et l’épisode des quartiers de Davis se mélangeant dans ma tête. Je ne prêtais plus du tout attention à ce qui m’entourais.
L’ascenseur s’arrêta, et les portes s’ouvrirent. D’un pas aérien, le regard perdu dans le néant, je me rendais dans la salle.
Dedans, il y avait déjà O’neill, le personnel médical et Redfield. Je m’approchais pour voir Davis. Je le regardais fixement. Je n’eu qu’une seule parole à cet instant précis.


« -Ce n’est pas la fin mon ami. »

https://www.youtube.com/watch?v=bU0DxJVWhGw

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fanny Mclaine
----------------
avatar
----------------
Interne
----------------


Nombre de messages : 606

Arrivé au SGC : 03/08/2008

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession: Médecin
๏ Expérience:
145/500  (145/500)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Mer 16 Sep - 1:12

[Jack, ça fait un peu plus de deux heures, environ quatre pour être plus réaliste Wink, Boba on est juste 3 dans la chambre. ]
Jack arriva, n'étant pas militaire Fanny ne se leva pas lui fit un signe de tête, elle le fit s'approcher d'elle et de Paul, lui mit une main sur l'épaule et lui dit:

"Bien joué, Docteur."

"Merci général, nous avons fait tout ce que nous avons pu, surtout nous avons pu agir à temps.
Si vous voulez un petit conseil de médecin vous devriez vous assoir, vous avez l'air épuisé, un peu trop d'effort à ce que je vois."


"Vous savez bien que ce qui s'est passé doit rester entre nous. Personne d'autre ne doit le savoir. J'ai prévenu les gardes qu'il s'agissait d'un accident... Je compte sur vous et votre équipe médicale pour supprimer toutes rumeurs de suicide qui pourraient s'embraser d'ici demain matin.
Il est hors de question qu'on colle une étiquette de suicidaire au Major Davis. C'est notre ami et nous devrons l'aider à remonter la pente. Je sais que je peux vous faire confiance pour ça, Docteur..."

"Ne vous inquiétez pas général, j'ai prévenu les personne qui étaient avec moi que le secret médical valait même pour les autres membres du personnel soignant, donc si quelqu'un parle je lui ferai payer très cher, et j'imagine que vous aussi.
Vous avez raison sur un point, le major a besoin de nous, je ne le connais pas vraiment, mais je vous aiderais à le remettre sur pieds.
Que s'est........."


Alors qu'elle allait demandé à Jack ce qui s'était passé exactement, et de connaitre les causes exactes du suicide quand Chris entra dans la pièce, qui salua Jack, et s'approcha de Fanny, le regard mitigé entre la tristesse et l'interrogation, il demanda à Fanny:

"Chris, le général te répondra mieux que moi à cette question, tout ce que je peux te dire c'est que l'opération s'est bien passé, mais qu'il faut attendre le réveil du major Davis......"

L'entrée de Boba empêcha Fanny de finir sa phrase, elle ne l'avait jamais vu comme ça encore, il dit à Paul:

« -Ce n’est pas la fin mon ami. »

Fanny se leva et prit Boba par les épaules le fixant dans les yeux, se retenant de le prendre dans ses bras en voyant son regard. Et lui dit sur un ton mi doux mi ordre:

"Asseyez-vous je vous en prie!!"

Elle attendit d'éventuelles questions bien qu'elle devait choisir ses réponses. De toute manière elle ne pouvait pas vraiment mentir à Chris étant donné qu'à part qu'il s'agisse d'un suicide elle ne savait pas ce qu'il s'était passé exactement, de plus la trajectoire de la balle était bizarre, pour en savoir plus, il faudra qu'elle prenne Jack ou Boba à part sauf si Paul se réveille.

Fanny vérifia les paramètres vitaux de Paul qui allaient bien, puis elle s'occupa de changer une perfusion, un infirmier vint la prévenir que le médecin qui allait prendre sa garde venait d'arriver.


"Excusez-moi, mais il faut que j'aille faire ma relève, je reviens des que j'ai terminé."

Après d'éventuelles réponses elle sorti de la pièce, pour aller faire sa relève, elle dit au médecin qui venait de prendre sa garde, que le major avait eu accident en nettoyant son arme, bref qu'elle avait placé son cas sous secret, et que donc elle seule devait être appelée, quitte à ce qu'on défonce la porte de ses quartiers pour venir la réveiller s'il se passe quelque chose, elle lui expliqua d'autres trucs et revint dans la pièce, ou la tristesse était palpable.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13740

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Mer 16 Sep - 15:45

Le Général O'Neill écouta les conseils du bon médecin et prit une chaise pour s'asseoir à côté du lit de Davis. Ce dernier semblait mort, paisible, s'il n'y avait pas eu ces instruments médicaux pour prouver le contraire. Le Major avait une partie du visage déchiquetée, comme s'il s'était pris un train en pleine figure. Du moins, cette vision avait choqué Jack qui pourtant, avait vu des blessures plus terribles durant sa carrière, et même avant l'armée. Mais devoir supporter cette vision, quand il s'agissait d'un ami proche tel que Paul, ce fut plus difficile qu'il ne l'aurait cru. Il se rappelait donc sans cesse ce qui s'était passé dans les quartiers du Major. Là, après quatre heures pénibles à vivre, le visage de Davis était caché par les bandages stériles mais malgré tout, O'Neill avait l'impression de voir toujours sa face meurtrie. Et tout ça à cause d'une balle, messager de la mort et du désespoir pour les militaires suicidaires. Très peu de temps s'écoula avant qu'une personne ne fasse interruption dans la pièce. Il s'agissait de Chris Redfield, et Jack se demanda ce qu'il pouvait bien faire là. Il soupçonna un instant que Mclaine l'ait prévenu de ce qu'il s'était passé mais en y repensant, le coup de feu avait résonné dans tout le couloir, surprenant ceux qui dormaient dans leurs quartiers. Bien que les chambres des officiers étaient éloignées de toutes les autres, le boucan qu'ils avaient fait à partir de cet instant avait du réveiller pas mal de monde. D'ailleurs, les quartiers de Davis devaient toujours être en désordre. Jack allait devoir envoyer des hommes pour réparer la porte et surtout, nettoyer le sang au sol.
Il laissa donc Redfield, renvoyant brièvement son salut, avant de reporter son regard sur le corps immobile de Davis. Comme convenu, Mclaine ne dévoila rien et laissa le Général s'exprimer sur la situation. Jack parvint à surpasser sa fatigue et à formuler une réponse pour le Soldat.


"Davis s'est blessé avec son arme. Il a sûrement voulu la ranger, mais il a oublié de mettre la sécurité. C'est ce qui peut arriver à la moindre inattention..." Jack regarda un bref instant Chris. "Rien ne doit être négligé dans ce métier, retenez bien ça Soldat..."

Excuse bidon faite par un Général bidon, voilà ce que Jack en pensait à cet instant précis. Et il n'en avait que faire de ce que pouver penser Redfield. Jack lui, ne dévoilerait en aucun cas la vérité sur cette affaire. Il ne le dirait même pas à Suzanne. Cette dernière étant attristée par la mort de Janet Frasier, il ne voulait pas lui rajouter un poids lourd de culpabilité sur les épaules. C'est alors que Boba Fett arriva derrière eux et se joignit au groupe qui veillait sur Davis. O'Neill continua de regarder le Major, préférant ne pas croiser le regard du Lieutenant-colonel. Ce dernier prononça quelques mots.

«- Ce n’est pas la fin mon ami. »

Jack hocha la tête. Pensif, il répondit juste après.

"Non, ça n'est pas la fin..." Ses yeux fatigués se baissèrent. "Ce n'est que le début..."

Oui, ca n'était que le commencement pour Paul Davis, qui allait devoir subbir les conséquences de son acte. Conséquences qui le feraient souffrir physiquement et moralement, jusqu'à la fin de sa vie, Jack en était sûr. Se levant de sa chaise, il était temps pour le Général du SGC d'aller enfin se reposer. Une longue journée l'attendrait demain. Lançant un ultime regard abbatu vers Boba, il prit sa béquille en main et partit de l'infirmerie, en direction des quartiers. Il en profita pour donner des ordres à l'équipe ménagère, qui alla s'occuper des quartiers de Davis...
Le Major Paul Davis, qui pouvait profiter de son paisible sommeil, avant de connaître la vraie souffrance...

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Dim 20 Sep - 0:26

Chris avait froncé les sourcils lorsque le Général O'Neill lui avait exposé la thèse du simple incident domestique. Le jeune homme n'y croyait pas pour deux sous bien qu'il préféra garder le silence. Enfin quoi, un homme comme le Major Davis se blesser avec sa propre arme alors qu'il avait déjà combattu Jaffas, Goa'ulds ainsi que toutes races extra-terrestres hostiles ? Non, Chris n'y croyait nullement et il avait de bonnes raisons bien qu'il ne connaissait toujours pas la nature exacte de l'accident. Mais il avait compris une chose, c'était qu'il soit proche ou non de l'officier, cette sombre affaire ne le regardait absolument pas. Du moins, c'était l'impression que semblait donner les gradés ici présents. Bref, s'ils n'avaient pas envie de divulguer toute la vérité, le Soldat le comprenait parfaitement même s'il était du genre à rester muet comme une carpe. Quelque chose de sombre avait dû traverser l'esprit du Major mais une éventualité qui lui resterait secrète à jamais.

- J'y veillerai, Mon Général.

A quoi bon insister ? C'était perdu d'avance... Chris n'était qu'un simple soldat parmi tant d'autres, il n'avait pas encore sa place parmi "l'élite" du SGC. Du mensonge... Comme pour couvrir une vérité des plus sombres et des plus cruelles... Gardant toujours les mains profondément enfoncées dans les poches arrières de son jeans, Chris avait lancé un dernier regard sur le corps inerte du Major. Même s'il ne laissait rien entrevoir, le militaire compatissait. Avoir un frère d'armes affaibli était le genre de vision que Chris détestait par-dessus avoir, c'était l'une de ses phobies. Le genre de chose qui parvenait à le faire culpabiliser de n'avoir rien pu faire pour aider un ami.

Le jeune homme ne sut pas combien de temps exactement il était resté au chevet de Paul Davis, à première vue un bon quart d'heure même s'il n'en avait aucune idée. Il salua brièvement les deux officiers d'un bref signe de tête avant de reculer lentement vers la sortie sans prendre la peine de se retourner.

- Bonsoir, messieurs.

Sur le chemin du retour, il croisa le docteur McLaine à qui il adressa un léger sourire malgré ses traits marqués par la tristesse, le premier signe d'espoir depuis le début d'une nuit au combien difficile. Il avait également posé une main amicale sur l'épaule du médecin, quelle courage elle avait du avoir pour surmonter tout ça et surtout pour le sauver des griffes de la Mort...

- Merci Fanny. Merci de l'avoir sauvé.

Ce furent ses derniers mots, peu de temps avant que son visage ne reprenne sa physionomie triste mais également déprimée. Fett avait raison, ce n'était pourtant pas la fin...
Revenir en haut Aller en bas
Dean Jonshon
----------------
avatar
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 4142

Arrivé au SGC : 08/08/2008

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 34
Profession: Soldat
๏ Expérience:
298/3200  (298/3200)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Dim 20 Sep - 17:54

Il était tard…Oui très tard, cela faisait un moment que Dean était couché depuis un moment après une journée bien remplis : il s’était entraîné au tir avec plusieurs recrue du SGC, certains était de bon tireur et pour d’autre…On pouvait se demander qu’est ce qu’ils venaient faire ici…Chair à canon ? Peut être. Après une journée à entraîner les nouvelles recrues le formateur désespéré avait prit congé d’eux à dix huit heure. Rentré au SGC il avait prit un repas au mess et direction sa piaule, allongé sur son lit il avait tout d’abort regarder les infos…Encore des morts en Irak ? Rien que ça ? Désespérant… Ensuite il avait branché sa bonne vieille ps avec resident evil, un classique. ET surtout du bon bourrinage ! Le boulet s’était endormi la manette à la mains alors que son perso essayer désespéramment de traverser un mur… Ses rêve n’avait rien de bien particulier…ça et là des infirmière en tenue…Plus que légère etc… Et au moment où il allait « « s’occuper » » d’une blessé il fut réveiller par le bruit que provoquer une équipe médicale. Comment savait il que c’était l’équipe médicale ? Tout simplement parce qu’il entendait quelqu’un crier : « J’espère que vous n’avait pas oublié les bandages cette fois ! ».

Mais c’est quoi ce bordel ?! Putain de médecin à la chiotte tiens ! Peuvent pas se déplacer sans réveiller tout le monde ? Crétins !

Sans s’en soucier plus que ça Dean se rendormi paisiblement mais se demander quand même pourquoi on avait fait déplacer l’équipe médicale…Quelqu’un c’était blesser ? Sans doute. Une heure passa et Dean se leva, prit une douche et s’habilla. Pour faire quoi ? Pour savoir qui s’était blesser peut être que Dean le connaissait. Il sortis de sa chambre et alla voir là où il y avait le plus d’action c'est-à-dire la section des officiers. Un officier s’était blésser ? La bonne blague, ça se trouve c’était juste une recrue qui, s’étant trompé de chambre était rentré dans celle du général qui avait du l’accueillir à grand coups de béquille. A cette pensé Dean rit en silence, lorsqu’il fut devant le lieu de l’accident il comprit que c’était plus grave que ça…Il y avait du sang, peu car l’équipe de néttoyage était à l’œuvre. Le sergent regarda le nom sur le petit écriteau à coté de la porte. « Major Paul Davis » Quoi ?? C’était son ami Paulo qui s’était blésser ??

Que s’est il passait ici ?

Le garde surpris par la question du sergent mit quelque seconde à lui repondre.

Et bien mon sergent je ne sais pas trop je crois que le major Davis se serait blésser avec son arme de service, il est actuellement à l’infirmerie.

Merci.

Il salua là personne en face de lui et partis en courant, direction l’infirmerie ! Il voulait savoir comment allez son ami Davis. Le jeune homme se souvenez très bien de leur première rencontre, c’était sur les montagnes adjacent à la base, ils avaient bus quelque bières pour ensuite descendre à fort carson pour en boire d’autres. Depuis ce jour ils étaient amis. Arrivé à l’infirmerie on lui demanda de ne pas faire de bruit. Une évidence ! Dean arriva dans la chambre du major et y trouva le général à moitié endormi ainsi que Chris redfield.

B’jour Paulo.

Il s’approcha de Chris.

Comment va-t-il ? Que c’est il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Sam 26 Sep - 13:04

Que faire, Paul n'en savait rien. Il se voyait, allonger sur ce qui semble être son lit de mort, et de plus en plus de monde arrivait dans ses quartiers. Depuis l'entrée du paradis, le Major pouvait voir, le Général, Mclaine, Fett, Redfield et même Jonshon étaient là, tous pour soutenir l'officier dans son combat.

Levant la tête, il replongea ses yeux dans ceux de Talia, après tous, il avait fait ce choix pour la retrouvé, elle et son grand père. Pourquoi changerais t'il d'avis maintenant ?

-Tu as encore beaucoup de chose à faire sur terre.

Mon temps est fini, j'ai versé beaucoup de sang pour cette terre, je mérite un repos, au près de toi.

Le Major avait livré beaucoup de combat, que se soit sur des planètes extraterrestre depuis qu'il est entré au SGC, où sur Terre, comment dans la première guerre du golf. Pour lui, une nouvelle vie devait commençait, mais il ne pouvait s'empêcher en même temps de regarder ses amis, tous la pour lui. Peut être c'était t'il tromper ? Son Grand père, lui avait déjà dît de faire marche arrière, et cela était dur a entendre pour Paul, mais il avait continuer sa route. Maintenant, entre lui et le paradis, se dresse Talia Roosevelt, qui elle aussi, à plus envie que Paul continue sa vie.

-Non Paul, tu dois retourner sur terre.

Pourquoi ? C'est avec toi que je veux être.

-Si tu reste ici, je refuserais tous contact avec toi. Retourne d'où tu viens, on se retrouvera lorsque l'heure sera arrive.

Elle est arrivait.

-Je ne le crois pas. Au revoir Paul.

Sur cette phrase, la jeune femme déposa un doux baiser au militaire avant de disparaître. Le Major devait maintenant faire son choix, rester au paradis ou repartir sur terre.

Non ! Talia ! Pourquoi ? Pourquoi tu fais sa ?

Au fond, elle avait peut être raison. Mais le Major n'était pas encore décider. Fermant les yeux, il revoyait les bons moments qu'il avait passé avec ses amis au SGC. Après tous, peut être que son heure n'est peut être pas arriver.

Ouvrant les yeux, il senti une mains dans le dos le pousser, ce laissant faire, il fût envoyer tous droit dans un trou...

...le Major ouvra les yeux, il était à l'infirmerie du SGC, plusieurs personnes autour de lui, tous triste.

Où...

Paul ne savait plus rien, où était t'il ? Qui était ses gens ? Qui était t'il lui même ? Rien, non rien, il ne savait rien. La seule chose qu'il était sur, c'est qu'il y avait dû se passer une chose grave, il était dans un lit, et avait une horrible douleur à la tête et il pouvait sentir quelque chose sur le côté gauche de son visage.

Le Major ressaya a nouveau de parler, mais il avait du mal. Le begeillement était en train d'apparaitre. Sa vie allait être à tous jamais changer.

Qui..qui..qui êtes...v....vo...vou...vo...vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Dean Jonshon
----------------
avatar
----------------
Sergent
----------------


Nombre de messages : 4142

Arrivé au SGC : 08/08/2008

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 34
Profession: Soldat
๏ Expérience:
298/3200  (298/3200)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Sam 26 Sep - 13:24

Tout cela était bien triste... Dean regarder son ami, pourquoi fallait il que ça se passe comme ça ? La Mort n'avait pas eut son compte? N'avait elle pas prit assez de vie au seins de cette base? Davis avait l'air paisible, on entendait par l'intermédiaire d'un écran le battement calme et régulier de son cœur. Se blesser avec son arme? C'était dur à imaginer qu'un homme tels que lui fasse une erreur digne d'une recrue...Mais après tout c'est pas parce qu'on est Major ou général qu'un accident n'est pas vite arrivé. Mourir de cette manière quelle tristesse. Dean repensa au différente missions que les deux hommes avaient accomplis au là, c'était un plaisir d'être sous les ordres de quelqu'un de son envergure...Et maintenant ? Même s'il se réveiller pourrait il encore partir en missions? Dean en doutait fort...Qu'allait il fiare ? Rester au SGC? Ou repartir dans la vie civile? Qu'importe se qu'il ferait cela n'empêchera pas le sergent à aller à fort carson avec Davis pour se partager une bonne mousse.

Dean était appuyé sur le mur de la chambre de Davis, les bras croisé il attendait...Mais qu'est ce qu'il pouvait attendre? Peu t être que le major ne se réveillerait jamais et qu'il retrouverait tout ses amis, camarade perdu en missions. Avait il eut quelqu'un dans sa vie? malgré les nombreux moment qu'ils avaient passé ensemble Dean n'avait pas le souvenir d'avoir abordé ce sujet avec lui.

Soudains le bip bip régulier de l'écran s'emballa Dean leva les yeux et s'aperçue que Davis bougeait! Il n'était pas mort ! Il s'était battue contre la Mort et il avait dut gagner! Dean se précipita sur la porte, l'ouvrit.


DOCTEUR !! Il se réveille! Venez voir !

Dean retourna au chevet de son amis et le regarda, il avait l'air de souffrir, sans doute sa blessure.

Aa Davis tu nous a fait peur! On te croyait bon pour le cercueil!.....Qui c'est ? Mais c'est moi ! Dean !

Avait il perdu la mémoire ? Est ce que cela allait être permanent ? Était-ce seulement temporaire?
Revenir en haut Aller en bas
Chris Redfield
----------------
avatar
----------------
Caporal
----------------


Nombre de messages : 2095

Arrivé au SGC : 12/02/2009

Age du Joueur : 36


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
115/3200  (115/3200)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Mar 29 Sep - 22:28

A l'appel du sergent Johnson, Chris s'était immédiatement précipité vers le lit du malade. Il s'était réveillé, voilà qui était bien la première bonne nouvelle d'un jour si tristement célèbre. Le jeune homme se pencha au-dessus du lit de l'officier, curieux de son état de santé bien que la dernière remarque du sergent lui fit grincer des dents.

- Gardez pour vous ce genre de commentaire glauque si je peux me permettre, sergent.


Une bonne chose de faite. Malgré tout Davis semblait souffrir d'amnésie. Partielle due au traumatisme ou bien définitive ? Le jeune militaire n'avait aucune certitude à ce sujet bien évidemment, il préférait la première solution. Peut-être qu'après il pourrait avoir de plus amples informations concernant son pseudo accident bien que Chris avait autre chose à penser en ce moment même. Un léger sourire s'était dessiné sur son visage où la tristesse semblait s'évaporer peu à peu au fil des secondes.

- A vrai dire, vous nous avez fichu une sacrée trouille bleue, Major.

Le soldat s'était appuyé contre les armatures métalliques bordant le lit tout en contemplant toujours le visage de Davis d'un œil soupçonneux, près à donner l'alerte en cas de nouvelle rechute probable de l'officier. Après quelques minutes, Chris fit un pas an arrière, laissant place aux autres. Il avait nullement envie de fatiguer le Major avec des bribes inutiles surtout que ce dernier ne semblait pas le reconnaître.

-Chris Redfield, première classe au SGC. L'homme à qui vous avez volé le quartier autrefois et à la petite serveuse blonde du bar.

Le militaire risquait plus de l'embrouiller qu'une chose avec une telle réminiscences de souvenirs. En même temps, c'était la meilleure façon que le Major se souvienne que d'être confronté aux réalités des choses. Lentement il fit signe au médecin d'avancer ainsi qu'au sergent. Pour sa part, il n'avait plus rien à ajouter pour le moment, il laisserait l'homme rescapé se reposer et repasserait quelques heures plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7273

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Jeu 1 Oct - 20:06

Le docteur McClane m’avait conseillé de m’asseoir, si je voulais attendre le réveil de Davis. O’neill Me dit quelque chose, mais je n’en tenais pas compte. J’avais l’esprit trop embrumé pour cela. Oui, c’était vraiment le cas, de la brume partout.
Le regard dans le vide, je restais pensif, n’accordant que très peu d’importance à ce qui se passait autour de moi. Les allers et venues de différents membres du SGC ne me perturbaient pas le moindre du monde.
Mes pensées étaient toujours tournées vers Davis. Je repensais toujours à mes actes et aux paroles que j’avais prononcé qui nous avait conduit à cette situation. Tout était de ma faute. Je n’aurais pas dû faire le malin avec Winchester.


*Putain. C’est pas possible.*

Les larmes me montèrent encore une fois aux yeux. Décidément, je n’arrêtais pas. Devais-je toujours culpabiliser ? J’avais l’impression que chaque acte que j’entreprenais conduisait à la mort de quelqu’un. En mission, où j’avais perdu bon nombre de subordonné et des amis aussi. Et maintenant, où une pauvre soirée « bar et putes » avait dégénérée et laisser Davis sur le carreau.
Allait-il y rester ? Devait-il craindre la Faucheuse ?
J’avais déjà l’impression que son voile noir planait au dessus de la pièce. E sa faux prête à emporter Davis avec elle.


*Faites qu’il vive !*

Alors que je me prenais la tête dans les mains, ma pensé fut quelque peu entendu. Le bip lent et régulier de Davis se mis soudainement à accélérer. Je relevais la tête pour voir ce qu’il se passait.
Une voix hésitante et faible s’exprima, mais je n’eu pas le temps de comprendre qui parlait. Johnson et Redfield se rapprochèrent du lit de Davis. Tous les deux lui parlaient.
Il était réveillé.
Doucement, je me levais et j’allais en direction du lit, d’une marche assez hésitante.
Je pouvais voir Davis, les yeux ouvert qui regardait Redfield et Johnson.
Je pris la main de Davis.


-« Salut l’ami. Tu te… Tu vas… la forme ? »

Allait-il m’en vouloir ? Qui le savais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Mer 7 Oct - 18:44

Qui était tous ses hommes qui étaient là, autour de lui ? Il n'en savait rien. Il ne savait déjà même pas qui il était. L'un d'entre eux, l'appela Davis alors que lui, c'était Dean. Aucun de ses deux prénoms ne lui dît quelque chose. Le deuxième était un certains Chris Redfield, que visiblement Davis avait croisé avec une fille dans ses quartiers, mais encore une fois, aucun souvenir. Le troisième, qui était une sorte de robot et qui fessait peur, Davis ne savait rien sur lui, mais son visage, lui disait quelques choses, mais quoi ?

Sur le visage de Paul, on pouvait voir l'expression de douleur au milieu de tous les pansements. Sa langue voguais dans sa bouche en ne rencontrant aucune dent. Bougeant avec beaucoup de mal les lèvres, et dans un effort il dît, en bégaiement :

Que..que...que..c'est....t...t...i....i...il...passait ?

En finissant sur ce mot, le Major referma les yeux pour se rendormir. Un médecin arriva a la hauteur des trois hommes et celui-ci leurs demanda de partir, le militaire avait besoin de beaucoup de repos.

- - - - - - - - - -

Le lendemain, Paul se réveilla. Sa mémoire n'était pas revenu, il se souvenait juste de quelques trucs, comme son nom et où il était, mais pourquoi, il n'en savait rien. Une des infirmière donna à manger à Davis, qui avait beaucoup de mal à avaler. Une partie de ses bandages fût enlevé, et le Major put découvrir l'état déplorable de son visage. Le médecin qui était en charge de lui était en train de lui expliqué la situation :

«Votre vie Major, ne sera jamais plus comme avant. Vous porterez jusqu'à votre mort, la trace de cette accident sur votre joue gauche. Vous aurez également toutes votre vie du mal à parler, principalement avec du bégaiement et des articulations difficiles. Vous aurez également du mal à avaler au début. En fin de journée, nous allons vous installer un dentier, vous avez perdu toutes vos dents. Aucun poil ne poussera jamais plus sur la zone gauche du visage. Vous aller devoir réapprendre à parler, à marche, à être autonome, mais cela devrait aller vite. Votre mémoire sera complètement retrouvé d'ici trois semaines, vous devrez passé régulièrement nous voir.»

Davis n'avait pas tous comprit à ce qu'on lui avait dît, mais, on lui avait préparé un rapport écrit, pour ne pas qu'il oublie.

Dans la même journée, il reçut la visite d'une certaine Fanny Mclaine, un médecin de cette base. Visiblement, c'est grâce à elle, que le Major est encore vie. Il essaya du mieux qu'il peut de la remercier, mais aucun son ne sorti de sa bouche. Autorisé par le Général O'Neill, qui semblait être le meilleur ami de Paul a vue des dires de la jeune femme, elle raconta au Major tous ce qui avait dans son dossier militaire, pour qu'il puissent se rappeler plus rapidement. Elle lui expliqua également la version officiel du fait qu'il soit à l'infirmerie, a savoir un accident, mais elle lui dît également, la vraie version, avec une certains Suzanne Winshester et Boba Fett, qui était vraisemblablement l'homme robot.

Le soir même, un dentier fût installer dans la bouche du Major, qui retrouvait petit à petit ses sensations.

- - - - - - - - -

Pendant une semaine, le Major ne put presque pas quitté sa chambre de soin. Il reçu quelques visites et fît des exercices de langage et physique. Il était en train de réapprendre doucement sa vie, a parler, a bouger, a marche. Et ceci, avait une assez bonne réussite.

Enfin, c'était le jour de la sortie ! Après plus de une semaine à l'infirmerie, le Major pouvait quitté cette chambre. Non pas qu'il était malheureux, car il était bien chouchouter par de jolie jeune femme, mais il avait besoin de sortir d'ici pour pouvoir tous réapprendre rapidement. Il savait déjà, qu'il devrait allait parlé avec le Général O'Neill, et allait voir un certains Boba Fett également, assez rapidement.

Passant de son lit à un fauteuil roulant, car le militaire avait encore beaucoup de mal à marcher, il quitta l'infirmerie, en direction de ses quartiers. Une nouvelle vie allait commençer pour lui...



[ J'ai fini le RP, car mon perso à besoin de sortir de là, je vais demander à Jason qui le note, depuis le début dans mes quartiers ]
Revenir en haut Aller en bas
Fanny Mclaine
----------------
avatar
----------------
Interne
----------------


Nombre de messages : 606

Arrivé au SGC : 03/08/2008

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession: Médecin
๏ Expérience:
145/500  (145/500)

MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   Ven 9 Oct - 0:29

Je voudrai juste répondre demain si c'est possible j'éditerai ce message, je n'ai pas pu le faire avant problème de connexion
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Des soins pour Paul Davis   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des soins pour Paul Davis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Niveau 21 ~ :: Salle de soins-