Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Un retour qui fait débat...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ba'al
----------------
avatar
----------------
Grand Maitre Goa'uld
----------------


Nombre de messages : 267

Arrivé au SGC : 21/01/2009


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
91/2000  (91/2000)

MessageSujet: Un retour qui fait débat...   Jeu 16 Juil - 19:45

Depuis l'écrasement de la coalition babylonienne et le retour d'Anubis dans le monde des goa'ulds, le conseil des grands maîtres ne connaissait plus de révolte. Il faut dire, que les plus faibles goa'ulds on plier devant la force d'Anubis. Seulement les faibles ? Non, le Seigneur Ba'al fait partie de ceux qui ont donner allégeance à Anubis. Ba'al domine toujours sur son royaume mais doit aider son protecteur, au risque, de ce faire éliminé par lui. Mais, il n'avait pas encore rejoint le conseil, des goa'ulds s'opposer toujours à lui...

Ba'al était tranquillement dans son vaisseau mère, rentrent de la visite de la base secrète d'Anubis, il avait apprit de grande chose, sur la formation des guerriers Kull et savait maintenant, que sa puissance était illimité, surtout lorsqu'il aurait son armée opérationnel. Le goa'uld arrogant et fier qu'est Ba'al, ne voulait pas rester trop longtemps sous la tutelle d'Anubis, mais tant qu'il ne trouvera rien pour l'éliminai, il ne pourra faire autrement. Pour réfléchir à sa, le Seigneur goa'uld restait de longue heure, seul, à méditer. Il était en ce moment même, en pleine méditation, lorsque la porte s'ouvrit. Furieux qu'on le dérange, il se leva et dît :

Qui ose me déranger ?

Rentrant doucement dans la salle, terroriser, avec un message en mains, le Prima de Ba'al répondit , en se mettant à genou :

«C'est moi, mon Seigneur.»

J'espère que tu as quelque chose d'important, sinon tu le regrettera.

«Un message du conseil des grands maîtres vient de nous parvenir mon Seigneur.»

Que dit'il ?

«Le Goa'uld du nom de Tât Henen à fait son grand retour et demande un audience pour réintégré le conseil. Vous avez été choisi pour faire partie des représentants du conseil mon Seigneur.»

Ba'al ne répondit bien, il resta muet comme une tombe. Tât Henen, cela fait fort longtemps qu'il n'avait pas entendu le nom de ce goa'uld et pourtant, Ba'al le redoutait et avait tous faire pour qu'il soit mort, d'ailleurs, y devrait l'être. En effet, cela remonte à une époque lointaines, où il y avait encore Râ. Ba'al était tous jeune au conseil des grands maîtres, mais avait pourtant assister à cette séance, où Tât Henen fût banni du monde des goa'ulds et mit à mort. Comment avait t'il survécu ? Son sarcophage avait été envoyer dans le cœur d'un soleil, c'était impossible qu'il soit vivant. Ba'al n'en revenait pas et ce rassit sur son trône.Essayant de retrouvé son calme, il ne voulait pas qu'il réintègre le conseil pour pouvoir rester dans les leaders de celui-ci, mais cela allait être dur.

Qui sont les autres représentants du conseil ?

«En plus de vous mon Seigneur, Sokar, Heru'ur, Aries ont été convoquer. D'autre ont été invité, mais n'ont pas plus venir, leurs armées étant occuper.»

En ce moment, le moins que l'on puisse dire, c'est que le monde des goa'ulds est chambouler. Ba'al savait que Tât Henen était un goa'uld mégalomane, pire que Yu, il savait qu'il y aurait surement des conditions.

Et bien, j'accepte. Quelles sont les conditions ?

«Vous devez vous rendre dans le système de la station du conseil, avec un unique vaisseau hat'ak, mais il devra rester en périphérie. Vous devrez vous rendre à la station dans un vaisseau cargos, avec un serviteur de votre choix.»

Très bien, préparer un vaisseau cargos, faite venir Gast'or ici et mettez le cap sur notre nouvelle destination.

Quelques heures plus tard, le vaisseau mère de Ba'al sortie de l'hyperespace et resta en périphérie du système solaire. Il monta dans un vaisseau cargos, que pilota son plus fidèle serviteur, Gast'or. Moins de dix minutes après, il était à la station.

Lorsque tous le monde fût la et assit sur son siège, les membres du conseil d'un côté et Tât Henen de l'autre, celui-ci avait d'ailleurs changer d'hôte, mais son hôte actuelle ne semblait pas humain, enfin, Ba'al avait des doutes sur l'identité du goa'uld. Avant de commencer la séance, Ba'al se leva et fit une annonce.


Au nom du conseil des grands maîtres, j'ai l'honneur de vous informer, que Aries deviens un de nos membres.

Ainsi, le conseil s'agrandissait encore mais Aries le méritait, il avait courageusement affronté Anubis. Enfin, le vraie but de cette réunion commença, les représentants du conseil allaient pouvoir poser toutes leurs questions à Tât Henen, celui-ci étant obliger de répondre, si il voulait avoir une chance d'arriver à son but.

Pour qu'elle raison, veut tu rejoindre le conseil ?

Ba'al ouvrait donc les hostilités avec une simple question, il en avait plein d'autre.


[ HRP : Le mieux, serrait que les représentants du conseil ( Aries, Heru'ur et Sokar ) postent les premiers et Tât Henen en derniers, comme sa, il pourra répondre à toutes vos questions et ont pourra réagir aussitôt derrière. ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Heru'ur
----------------
avatar
----------------
Maitre Goa'uld
----------------


Nombre de messages : 14

Arrivé au SGC : 28/06/2009

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
25/800  (25/800)

MessageSujet: Re: Un retour qui fait débat...   Ven 17 Juil - 18:06

Heru'ur n'était pour une fois pas de mauvaise humeur à cause d'un de ses stupides serviteurs. Tout ce passait très bien pour le moment sur toutes ses planètes et dans son armée, mais cela ne durerait pas et dans un sens cela l'arrangeait un peu, car il préférait cent fois plus les batailles et les combats, au repos et au calme. Il n'aimait pas particulièrement ne rien faire et il avait donc passé le temps en se défoulant sur ses esclaves, de diverses façons. Le monde Goa'uld était en chamboulement total en ce moment avec le retour d'Anubis, et Heru'ur avait dû subir ces derniers jours de nombreuses attaques de petit Goa'ulds mineurs et pathétiques comme par exemple ce bouffon de Zipacna. Il l'avait chassé ce Kil'Na ( incapable ) très facilement ! Depuis plus aucune attaque ne c'était produite, mais Heru'ur avait appris grâce a un de ses espions, qu'une future grande attaque serait mené contre lui, par un puissant Goa'uld qui c'était rallié à Anubis. Le Dieu chauve avait donc préparé ses défenses, et il avait hâte de participer à cette bataille. Alors qu'il était en train de revoir ses plans de défense et de contre attaque, on vint le déranger ! Quelle personne était assez stupide et surtout inconsciente, pour venir chercher les embrouilles avec le puissant dieu Heru'ur ? Cette personne c'était un de ses jaffas, pas son prima mais un autre, son second meilleur Jaffa.

" Comment ose tu venir ici et me déranger ? Tu veut mourir dans d'atroces souffrances ? Tu as interêt a avoir une bonne raison ! " dit Heru'ur en commençant à s'énerver contre le pauvre Jaffa

" Je suis désolé de vous déranger Seigneur, mais un message du conseil des grands maîtres vient d'arriver. "dit le Jaffa en se mettant respectueusement à genoux devant son dieu.

" Lis le, je n'ai pas que ça a faire . " répondit tout simplement Heru'ur qui commençait à perdre patience

" Le Goa'uld du nom de Tât Henen à fait son grand retour et demande un audience pour réintégré le conseil. Vous avez été choisi pour faire partie des représentants du conseil mon Seigneur."

Tât Henen ? Il était pas censé être mort celui là ? Cela était bizarre de le revoir refaire surface. Après Anubis , Tât Henen ? C'était donc la période de retours chez les Goa'ulds. Heru'ur avait horreur des réunions plus que gonflantes et ennuyeuses du conseil. Elles étaient toujours à mourir d'ennui, mais pour une fois, il y aurait un petit quelque chose d'intéressant.

" Qui d'autre fera parti du conseil pour cette réunion ? Et surtout il a t il des conditions ? "


" En plus de vous, votre Grandeur ; il y aura Ba'al, Sokar et Aries. Pour les conditions, il y en a en effet : vous devez vous rendre dans le système de la station du conseil, avec un unique vaisseau hat'ak, mais il devra rester en périphérie. Vous devrez vous rendre à la station dans un vaisseau cargos, avec un serviteur de votre choix. "

Quel conseil bizarre ! Un Goa'uld qui commençait lâchement a se plier devant Anubis, un Goa'uld qui ressemblait à un lépreux et un Goa'uld peinturluré du visage tout comme Svarog. Heru'ur n'était ni ravi par les personnes présentes et encore moins par les conditions imposées ! Pour qui le prenait t on ? Il était le puissant Heru'ur et il ne pouvait pas venir a bord d'un simple cargo sans une bonne escorte digne de ce nom ! Heru'ur n'accepta pas tout de suite, il mit plusieurs minutes, et même une heure entière à réfléchir ; pendant que le jaffa souffrait en restant à genoux pendant toute cette période. Sa curiosité prit le dessus, parce qu'il tenait a voir et a entendre ce qu'était devenu Tât Henen, après si longtemps.

" J'accepte les conditions, va faire préparer le Hat'ak et le cargo. Préviens également Hatem qu'il a l'honneur d'accompagner son Dieu à ce conseil. Je confie la direction de mon armée a mon fidèle et loyal prima Ril'ac durant mon absence et tu l'aideras dans cette tâche. Si tout les deux vous faites n'importe quoi, vous serez punis, si vous faites bien votre travail, vous serez récompensés. "


" A vos ordres, mon seigneur. "

Tout ceci fut vite préparé, et Heru'ur arriva vite fait a la station du conseil a bord de son vaisseau cargo avec son plus loyal serviteur Hatem. Une fois que tout les maitres Goa'ulds furent installés sur leur siège, Heru'ur put remarqué que Tât Henen avait changé d'hôte et surtout qu'il avait prit une sorte de poiscaille affreuse a la place d'un humain ! Ba'al annonça que Aries faisait désormais parti du conseil des grands maitres. Puis Ba'al posa la première question à Tât Henen. Heru'ur rajouta plusieurs autres questions :


" Qu'a tu fait pendant tout ce temps là ? Où était tu caché ? Et pourquoi est tu dans un hote aussi immonde et pas plutôt dans un hote humain ? "

Ah bah oui, Heru'ur commençait fort, mais c'était pour tester Tât Henen, pour voir sa réaction à la provocation.
Revenir en haut Aller en bas
Tât'Henen
----------------
avatar
----------------
Goa'uld
----------------


Nombre de messages : 141

Arrivé au SGC : 15/02/2009

Age du Joueur : 54


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
0/400  (0/400)

MessageSujet: Re: Un retour qui fait débat...   Jeu 6 Aoû - 16:58

Tât'Henen mangeait ce qui été normal pour tous, mais désagréable pour les deux Goa'Uld à sa droite derrière leurs consoles, les bruits de succion, les craquements d'os et cetera. En somme quand Tât'Henen mangeait mieux valait avoir le cœur endurci, mais les deux Goa'Ulds ne pouvaient s'empêcher de se laisser aller à quelque grimace et mou qui en disait long sur leur avis sur la façon de procéder de leur maître. La salle du Trône du Vaisseau-Amiral était des plus spacieuse, elle faisait une vingtaine de mettre de haut et une cinquantaine de long, tout du long était accroché au mur des drapés rouge portant le symbole de Tât'Henen, un tapis de même couloir conduisait jusqu'aux pieds du trône. On pouvaient aussi voir de chaque côté de la salle des braseros éclairant de manière tamisé la pièce encadré chacun par les techno-soldats de Tât'Henen, plus couramment appelé «Légionnaires». Les Légionnaires de Tât'Henen était des merveilles de technologie, formé au tir et à la manipulation des technologies diverses, il pouvait aussi bien servir de guerrier que de technicien et cetera, l'un de leur point faible hormis leur faible blindage était le combat au corps à corps pour lequel, il n'était pas formé. Cependant leurs canon étant rétractable et leurs forces considérable, il pouvait mettre en déroute avec leurs uniques mains la plupart des adversaires, enfin ceux qui n'était pas entrainé a se battre au corps à corps. Les légionnaires avait cette avantage pour lequel, il avait délaissé les Jaffas qu'il ne se fatigué jamais, qu'il ne remettait jamais rien en cause et qu'il ne demandaient jamais de nourriture, sans compter qu'ils pouvaient être plier a fond de cale avant d'être déployer. Alors qu'il venait de finir d'aspirer la moelle d'un os, dans un horrible bruit de succion et qu'il commencer a le dévorer, il releva les yeux vers la porte qui s'ouvrait. Un grand homme, plus Goa'Uld s'avança, il portait une armure similaire à celle de Tât'Henen, il avait la peau mat presque noir, il vint s'agenouillait devant Tât'Henen. Se dernier balaya la plate-forme sur laquelle sa nourriture était et cette dernière quitta la pièce sur une seule roue. Il se tourna vers le Goa'Uld et dit calmement:

«Hel'Kemsa, relève-toi mon Prima et fils.
-Hel'Tat'Henen, mon tout puissant père.
-Quel nouvelles m'apportes-tu, Kemsa?
-Le Conseil des Grand-Maîtres a accepté, ils seront cependant quatre pour te recevoir Slel, mais ils seront quatre. Ils n'ont pas respecté ta demande d'être seulement trois...
-A vrai dire, je suis étonné qu'il ne soit pas plus, les Goa'Ulds, son méfiant par nature... Qui seront là pour m'accueillir?
-Les Seigneurs Ba'al, Aries, Sokar et enfin Heru'ur.
-Hmm, trois de mes fils et un seul de Râ, dit la voix froide de reptile de Tât'Henen, cela confirme que Râ n'est plus et que sa lignée tente à disparaître tout comme lui.
-Oui, nos informateurs; on dit vrai... Nous avons du nouveau sur les technologies Goa'Uld, nous avons réussi à nous procuré deux Tel'Tak, un Al'Kesh et un Ha'Tak, selon les pirates auquel nous les avons acheté, ils équipés des dernières technologies, mais ne vous inquiétez pas pour les pirates, ils ne diront plus grand chose. Les Légionnaires superviser par He'Nutmire, elle fait déjà état d'avantage technologique à notre avantage, bien qu'elle ne se réjouisse d'un rien...»

Tât'Henen, qui était pressé de voir ses fils, engagea Kemsa a le suivre, lui aussi était de son sang à le suivre alors qu'il quitter la salle du trône et remonter les coursive du vaisseau...

«Tu parlais d'avantages technologique dit m'en plus, mon enfant?, commenta Tât'Henen alors que sa tête se balancer de droite à gauche à la manière de celle d'un serpent.
-Apparemment, les Goa'Ulds utiliseraient toujours les vieux anneaux de transport dont vous avez porté récit jusqu'à Shakaba, alors que même si depuis que nous avons quitter notre système nous rencontrons divers problème avec notre téléportation et...
-Cite-moi, une technologie qui marche normalement depuis que l'on a quitter Shakaba et son climat astral particulier?, siffla Tât'Henen.
-Tes Techno-Soldats, mon chère père, sur eux l'on ne voit aucun changement malgré le changement de lieu, répondit Kemsa.
-Bon, je te l'accorde, mais si je n'avais pas battis ma flotte sur une planète entre un trou noir, une supernova et un étoile entrain de s'effondrer, mes appareils se serait mieux acclimater à un espace plus tranquille, dirons-nous. Qui aurait peut se douter que l'espace autour de Shakaba se détériorait si vite... D'ailleurs ou cela en ait?
-Shakaba à transmis qu'ils avant suivi vos procédures, seigneur mon père, la planète à changer d'orbite et de position, vous seul en connaissait la position désormais, comme jadis, vous aimez les secrets. Ils ont coupés toutes les communications avec la flotte immédiament après la procédure... De toutes manière je doute que les Techno-Soldats les aurait laissé communiquer encore bien longtemps sans intervenir suivant vos ordres.
-En effet, mon fils, en effet, comment Tât'Henen tournant sur la droite se portant sur sa canne dans son êtrange démarche le dos vouté.»

Il s'approchèrent d'un des sas d'amarrage auquel était amarré une Frégate de Bombardement, que les légionnaires appelaient dans les rares moment ou ils parlaient «Bombarde», a cause de leur linguistique diminuer. Là devant de le de chaque côté de la porte du sas, deux Centurion demeuraient immobile, chacun portant une trace transversal rouge sang; signe de leur appartenance à la Garde Royale. Les Centurions était l'élite des Techno-Soldat, entièrement tourné vers le combat, leurs intellect étaient limité, mais il avait des centaine de milliers de tactiques de combat à distance ou corps à corps intégré à leurs base de donné, il bénéficier en plus d'un blindage lourd, d'un canon fixe. Les trois trois doigt offert par leur créateur n'était pas très mobile, mais être pointu et acéré, tel des lames de rasoir, ils pouvaient couper, percer ou encore trancher. Les Centurions étaient dédié au combat, voir contre d'autres Techno-Soldats. Il demeurait immobile la lumière rouge de leur oeil unique passant et repassant sur les nouveaux arrivants. Tât'Henen s'avança vers la porte du sas et Kemsa lança:

«Père es-tu sûre qu'une seule Bombarde convienne? Ils seront quatre, donc au moins quatre Ha'Tak, et ils peuvent encore vous dupez et venir avec plusieurs vaisseaux en les mettant a bonne distance. Je pourrais venir avec un Vaisseau-Mère ou au moins un Vaisseau de Combat pour surveiller que tout se déroule bien. Occulté, ils ne s'en rendront pas compte.
-Oui, possible, mais si un jour ils apprennent que j'ai abusé leurs confiance, ils me feront, mon retour n'est nullement désiré, même pas par mes propres fils... Je dois donc être plus méfiant envers mes actions, qu'envers les leurs, ajouta la voix de reptile de Tât'Henen. Mais ne t'inquiète pas cette Bombarde est la première prête au combat et ses boucliers son augmenter, ainsi que ses propulseurs, je pourrais aisément faussé compagnie a une petite flottille, si je le souhaitais et avec mes capteurs interstellaires, les Légionnaires repérons de loin les vaisseaux en trop...
-J'espère que, oui, parce que la puce intégré dans votre larve fait que si vous n'êtes placé dans un sarcophage dans les vingt-quatre après votre tout les Techno-Soldats s'auto-détruiraient et tout les enfant de Shakaba mourrons, moi y compris...
-Je sais, c'est une assurance, pour éviter toute sédition, tu as beaucoup de malice dans le regard et je me méfie de cela mon fils... Mais pour qui t'inquiète tu toi ou moi?
-Les deux.
-Au moins, tu as le mérite de ta franchise, mais tu sais c'est désavantage, de n'avoir aucun Jaffa pour me servir uniquement des Goa'Ulds matures, ils sont plus fort et plus intelligents, mais ils ont aussi envie de régner a ma place... Allez, nous nous reverrons, ne t'inquiète pas Lo Mel Lak Lazla et le système entier d'Hassara sont des lieux saints, il est interdit dit faire usage de la violence entre Goa'uld. Ils ne me feront rien...»

Il passa les portes du sas, les deux Centurions lui emboitèrent le pas dans son étrange démarche avant d'aller se replacer dans leurs cellules. Les Bombarde étaient des purs vaisseaux d'attaque et ainsi, elle transporter des Techno-Soldat, non déployé en masse répartis en plusieurs cellules. Il y a avait en tout six cent vingt-cinq légionnaire et/ou centurions dans un vaisseau qui faisant taille tiers d'un Ha'Tak qui pourtant ne contenant guère plus de mille ou mille deux cents soldat. Mais le fait que ces troupes puisse ainsi se replier sur lui même et lui faire gagner en place était pour lui fort utile. Ainsi Tât'Henen pouvait chargé le vaisseau en canon et arme diverse. Il avait quatre tourelle aux ions destiné à explosé a l'impact en causant des dysfonctionnement moteur et douze canons au neutrino-ion à l'avant, huit à l'arrière, quatre au dessus et vingt-quatre en dessous. Le problème était que contrairement au autre canon a neutrino-ion, les Bombardes n'employaient pas de faisceaux, ainsi les tirs devait toujours être direct. Alors malgré l'abondance de canon, il n'y en avait pas sur les flans par exemple, ainsi une attaque de bord serait probablement impossible à contrer ou une attaque en diagonale, car dans des angles pareil seul les tourelle à Ion avait une portée effective, mais peut utile. Tât'Henen avait toute confiance en ses vaisseau, car de tout ces vaisseau de combat c'était plus rapide et les plus maniable, il pouvait aisément se trouver un chemin entre d'autre vaisseau. Tât'Henen, lui s'employer a trouver son chemin vers la salle de commandement du vaisseau, enfin elle était fort aisé a trouver vu qu'il n'y avait que deux coursive depuis les entrer toute deux menant à la salle de commandement. Cette une modeste petite salle ovale avec une vaste verrière donnant sur l'espace, mais Kemsa avait prit soit de faire installé là de chaque du siège de commandement deux braseros flamboyant et deux drapé rouge porte le symbole de Tât'Henen, pour lui donner un minimum de luxe. Deux légionnaire était assis plus pour dégager la vue que pour se reposer derrière une console chacune, l'une contrôlant les armes l'autre le pilotage. Bien que de son fauteuil le capitaine du vaisseau pouvait commander les deux. Ils arboraient, comme les deux Centurions qui l'avait escorter dans la Bombarde chacun la marque rouge partant de l'épaule à ce qui était le plus assimilable à une cuisse, la marque de la Garde Royale. Tât'Henen balaya l'air d'un geste négligé et les deux Légionnaires se levèrent pour aller se mettre en veille dans leurs cellules. Ils avait dans le cerveau un énorme cristal de neutronium qui lui permettait d'interagir sans parole avec ses Soldats. Il ouvrit ensuite une fréquence de communication avec son Vaisseau-Amiral et pour donner ses dernières instructions à Kemsa:

«Je te confie toute la flotte ici présente, le reste et avec ta sœur He'Nutmire, elle n'est pas protéger par un trou noir, alors ne la dérange pas dans ses recherches, ne la contact pas, attends ses rapports et les rapports de ses recherches. Le temps de contourner le trou noir et de rejoindre le système Hassara, je te transmettrai les scanner des senseurs du périmètre de la station, ainsi que des capteurs longue distance. Tu les analyseras en détails pendant que je monterais à bord de la station, si tu vois quelques choses de suspect, tu viendras rejoindre avec la flotte.
-Très bien, père, combien de temps durerons les délibérations sur Lo Mel Lak Lazla?
-Cela peut durer des heures, voir des jours, pour décider de refuser la première offre faite par les Asgards, celle que j'ai accepter contre l'avis du conseil et qui m'a valut condamnation a mort, ainsi mes avancées technologiques non négligeable, ajouta-t-il avec ce qui ressemblait à un sourire en coin, nous avions mis dix-sept jours.
-Bien, alors bonne chance à vous, j'espère que cette fois, vous mettrez moi longtemps.
-Merci.»


Dernière édition par Tât'Henen le Jeu 6 Aoû - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tât'Henen
----------------
avatar
----------------
Goa'uld
----------------


Nombre de messages : 141

Arrivé au SGC : 15/02/2009

Age du Joueur : 54


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
0/400  (0/400)

MessageSujet: Re: Un retour qui fait débat...   Jeu 6 Aoû - 16:58

Il coupa les communications et plaça ces mains au-dessus des accoudoirs, grâce au cristaux de neutronium contenu dans ses mains et dans les accoudoirs, il pouvait commandait seul le vaisseau. Après avoir contourner le trou noir ce qui prit une bonne heure, il calcula la trajectoire la plus direct pour Lo Mel Lak Lazla et ouvrit un fenêtre d'Hyperpropulsion vers la Station. Trois heures d'un long voyage durant lesquelles, il demeura immobile sur le pont principale de son vaisseau contemplant les étoiles défiler. Il en fut de même quand la Bombarde sortit d'Hyperespace et commença son approche de la station se stoppa a une distance raisonnable de la Station. Il fit venir deux Centurions de la Garde Royale et activa la téléportation, se téléportant directement dans la salle du conseil avec son escorte. Deux Légionnaires avaient déjà prit place aux commandes et par précaution lever les boucliers du vaisseau. Il resta immobile ses deux gardes derrière le siège sur lequel il était installé pour écouter les premières réactions des Goa'Ulds. Ba'al masquait distinctement ses intentions derrière une question à but apparemment pratique, mais dessinant devant lui une fine corniche sur laquelle, il ne fallait pas trébucher. Il n'en allait pas de même pour Heru'ur, fils de Râ qui lui allait droit au but avec des questions qui avait pour but d'éclairer les horizons de tous. Prenant, sa canne sceptre, il se leva pour répondre au question en commençant par les dernière qui lui avait était posé:

«Heru'ur descendant de la lignée de Râ, on dirait ton père me parlant, autoritaire et direct, il voulait toujours tout savoir et tout de suite. J'espère qu'il a souffert quand il mort autant que moi...»

Il se alla prendre place au centre de la pièce, les deux Centurions immobile, ils balayait la salle avec leur unique oeil rouge. Tât'Henen se tourna vers Heru'ur, le pointant avec sa lance et lui répondit:

«Commençons d'abord par la fin, pourquoi un immonde hôte verdâtre et pas un bellâtre? Oui, c'est vrai se corps est atroce, mais dix fois plus fort et rapide qu'un hôte avec son symbiote, sans compter de grandes capacités régénératrices et de grand appointements, mais son apparence plus que pour une question de puissance tien en une raison, ton cher père, se chère Râ ma envoyer dans un soleil; pour ceux qui l'on oublié. Et aujourd'hui, je... Je parle de moi, pas de mon hôte suis dépendant d'une dose mortel de neutronium et naquadah avec un soupçon de radiation. Un cocktail mortel pour tout hôte humain, mais c'est provisoire... Enfin, je l'espère...»

Il reprit sa place calmement et comme pour joindre la parole aux geste trois aiguille sortir de l'arrière de son armure et se plantèrent à la base de son crâne, injectant les substances, dont il était dépendant puis souhaitant répondre aux deux autres questions d'Heru'ur avant de s'attaquer a celle de Ba'al, il reprit la parole et dit:

«Condamné par le Conseil et ma propre épouse au bannissement et la mort, dit-il en regardant successivement Ba'al, Aries et Sokar, j'ai fui dans le seul endroit que personne ne connaissait, ni ton père, Râ, ni mon épouse de l'époque Sekhmet. L'endroit ou j'ai toujours dit à Râ avoir caché une copie de toute mes recherches et découvertes scientifiques. Ton père l'avait beaucoup fait rechercher beaucoup diront autant que la cité perdu de Thèbes, je suis allé sur Shakaba. Mais avant tout les autres grandes maitres, on vraiment craint que j'eus engendré une armée de Goa'Ulds sur Shakaba, comme j'aimais a m'en vanter. Ainsi, la planète et devenu aussi crainte peut-être que Kheb elle-même et son nom c'est perdu dans la peur de Râ et son obscurantisme. Là, pendant dés siècle comme vous pouvez le voir avec mes Centurion si présent en escorte ou mon vaisseau, j'ai travaillé a l'enrichissement de mes technologies et de mes connaissances scientifiques. Jusqu'à se que je sois prêt a revenir, aujourd'hui, maintenant.»

Il se tournant ensuite vers Ba'al et dit calmement:

«Pour répondre à ta question, Ba'al de la lignée de Ptah, je veux être réintégré aux conseils parce que je ne n'estime pas avoir était bannis sur de bon prétexte, j'ai étais bannis par Râ et uniquement lui, car à l'époque il régnait sur le conseil et ne laissait pas le choix aux autres Grand-Maîtres, parce que j'ai conclu un échange avec les Asgards, ma protection contre leurs sciences. Il aurait peut en faire de même, mais quand les Asgards sont venus nous proposer la première alliance, au bout de dix-sept jours de délibération on décidé de ne pas accepter leurs offres. Parce que j'ai décidé de conclure une alliance avec les Asgards, je n'aurais dut pas dut être condamné a mort. Râ aurait dut me forcer a rompre mon alliance avec les Asgards, pour respecter la décision du conseil, pas m'envoyer dans un soleil. Toi Ba'al, on ne t'envoie pas dans un soleil parce que tu sers un Dieu Mort Bannis parce qu'il commis des infamies que je n'ose nommé, alors pourquoi devrais-je perdre mon siège et ne pas avoir ma place à se conseil, si tu l'as?»

Tât'Henen avait répondu a la tortueuse sournoiserie de la question piège tendu par son fils, par une question encore plus retors. Il était vrai, que Ba'al était le seul serviteur d'Anubis présent se qui ne jouerais pas en sa faveur, s'il tentait de défendre sa vassalité et sa servitude envers Anubis. Mais surtout Ba'al ne pourrait plus attaquer, ni personne sur le plan qu'il y avait eu un désaccord avec le Conseil. Sinon se serait donner de l'eau au moulin de Tât'Henen et forcer les autres Grand-Maîtres a bannir Ba'al en refusant à Tât'Henen sa place au conseil, qui lui avait était retiré pour des prétextes tendancieux. Par la même il montrait qu'il était loin d'être sénil, malgré son âge avancé, qu'il était encore retors et plein de malignité, même si Ba'al avait tendu habilement son piège. Tât'Henen avait siégé plus longtemps que lui au conseil et avait réalisé les plans de la station à l'époque ou il était le conseiller personnel de Râ et l'ingénieur en Chef des Grand-Maîtres. Il se souvenait encore des coordonnée de la planète ou était battis le vieux temple de pierre ou le conseil siégé avant, ce que à part Yu ou quelques autre peut se souvenait. Il se tourna ensuite vers Ba'al et posa une question qu'il se posait depuis déjà fort longtemps.

«Je t'avais demander avec ton frère Camulus de soutenir ton frère ainé Apophis, pourrais-je savoir pourquoi aujourd'hui j'en suis réduit a pleurer sa mort?»

Ses yeux noir sans paupière qui ne pouvait pas flamboyait comme des yeux de Goa'ulds, semblait cependant en larmes. Il semblait vraiment triste, ce qui pour un Goa'Uld était plus qu'étonnant, il était bien loin d'un humain, mais avait beaucoup d'humanité pour un Goa'Uld, c'était un mélange de rage et de tristesse.


Lexique en image:


Légionnaire

Centurion

Frégate de Bombardement ou Bombarde

Vaisseau-Amiral

Symbole de Tât'Henen
Revenir en haut Aller en bas
Ba'al
----------------
avatar
----------------
Grand Maitre Goa'uld
----------------


Nombre de messages : 267

Arrivé au SGC : 21/01/2009


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
91/2000  (91/2000)

MessageSujet: Re: Un retour qui fait débat...   Dim 30 Aoû - 19:22

Comme dans les souvenirs que Ba'al avait de son père, celui-ci fessait encore le fière devant les représentants du conseil. Même si il avait tous ce qu'il disait, il n'y avait pas de quoi en faire tous un plat. Ce n'est pas ces technologies ou armée qui convaincrons le Seigneur Ba'al, de faire revenir Tât'Henen dans le conseil. Et d'ailleurs, déballant sur le tapis toutes ses technologies, cela pouvait faire qu'il menaçait le conseil, en cas de refus. Rien que d'être venu avec deux de ces gardes personnelles étaient un crime.

Dans le fond, il avait raison et une alliance avec les asgards était une bonne chose. Ba'al ne pouvait refusé le conseil à Tât'Henen et cela l'offusquer. Il venait d'être prit à son propre jeu. Il n'aimait pas sa, se sentir en position inférieur. Il allait devoir accepter le retour de son père, mais pas comme sa, oh non ! Ba'al n'est pas aussi stupide que peut le croire Ptah, et il allait le montré.

Nous sommes ici pour parler de ton retour ou non parmi le conseil. Les problèmes de famille, se réglerons en dehors. Je tiens juste à dire, que Apophis était comme toi, et vois ce qui lui ait arrivé.

Ba'al était bien content que Apophis soit mort, lui, qui après la mort de Râ, avait prit l'ascendant sur le conseil. Son autre frère, Camulus, était plus faible et n'avait qu'une petite voix au conseil. Ba'al en était devenu l'un des leaders et il comptait bien le rester. Bien que le conseil n'avait débuter que depuis une dizaine de minute, Ba'al ne voulait pas que sa s'attarde, se ne serrait pas bon pour lui, il décida donc, de prendre les choses en mains.

Avant tous, je voudrais te dire, que tu aurais du laissé des deux centurions sur ton vaisseau. Seul un esclave humains est autorisé, en plus de soit même.

Se levant, pour se positionnait devant Tât'Henen, regard l'assemblée composé de Sokar, Aries et Heru'ur, il dît :

Si tu devrais revenir dans le conseil, sa ne serrait pas sans condition. Tous d'abord, tu n'aurais pas le pouvoir absolu parmi nous. L'ordre établie fonctionne, tu aurait, comme chacun d'entre nous, une voix. Si tu es accepté, tu sera mis au début, sous surveillance. Si tous ce passe bien, tu sera officiellement, redevenue des nôtres.

Ba'al se méfiait tous de même des intentions de Tât'Henen. Si il était devenue aussi fort qui le dit, alors pourquoi retourner parmi le conseil ? Pourquoi, n'a t'il pas tous simplement fait la guerre contre lui. Tous sa, il ne le serrait pas. Retournant à sa place, il ouvra le vote :

J'accepte le retour de Tât'Henen parmi nous.

Juste à côté de lui, Sokar refusa le retour de Tât'Henen, pour lui, se serrait une grande perte d'affluence. Aries, jeune parmi les goa'ulds, voit en Tât'Henen, une épaule sur qui se reposer et un exemple. La décision, allait donc revenir à Heru'ur. Si il accepte, Tât'Henen reviendrait, si y refuse, se serrait une égalité et le non l'emporterait....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Un retour qui fait débat...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un retour qui fait débat...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Royaume Goa'uld ~ :: Conseil des grands maîtres-