Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Intrigue V : "Prisonniers des flammes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Jeu 11 Juin - 2:21

"Sg-8 avait été envoyé en mission sur une planète pour récupérer du Naquadah dans les mines d'un peuple de paysan à première vue inoffensif. Des renforts avaient étés demandé par le Sergent Spence afin d'essuyer un plus grand périmètre d'exploration de la planète. Sg-3 avait donc débarqué persuadé qu'il s'agissait d'une simple mission routinière et ennuyeuse. Ils apprirent ensuite l'existence d'une race appelée "Unas", des bêtes qui avaient étés massacrées par des Goa'ulds, celle-ci vivait sur cette planète, réfugiée au plus profond des grottes. La mission tourna très mal, le Sergent Spence fût tabassée par le chef du village et retenue prisonnière, le reste de l'équipe était en partie séparée, le Sergent Major Bentley tenta une diversion à l'aide du Lieutenant Kawalsky et d'une scientifique, Conway, pour récupérer le Sergent Spence. Une grande poursuite commença, les villageois étaient fou de rage, les deux équipes devaient faire vite pour retourné jusqu'à la porte sans compter la menace Unas qui les guettaient. Un membre de l'équipe Sg-8 était déjà mort, et peut-être pas le dernier..."

Les équipes étaient séparés désormais, le Colonel Turner avait prit Bentley avec lui pour inspecter une grotte tandis que les autres devaient inspecter la forêt. Une fois à l'intérieur, ils avancèrent prudemment s'enfonçant de plus en plus dans les étroits couloirs de cette grotte sombre et humide. Un cri retenti dans la grotte, un bruit énorme et effrayant, le Colonel et le Sergent se stoppèrent d'un coup, tenant leur arme devant eux prêt à tiré au moindre mouvement, ils reculèrent lentement priant pour que la sortie soit le plus près possible. Des bruits de pas se faisaient entendre, il se rapprochés de plus en plus des deux hommes légèrement apeuré par ce qui pouvait bien se caché derrière ce cri. Une ombre se dessina sur le mur, une ombre imposante qui avancée à grand pas jusqu'à eux. Le Colonel était prêt à tiré quant Bentley l'attrapa par le bras pour le ramené vers lui, l'entrainant dans une course épuisante vers la sortie en voyant la bête apparaître devant eux. "Un monstre" se disait-il, il n'avait pas cherché à le voir de plus prêt la peur l'avait envahit le forçant à courir le plus vite possible en entrainant avec lui le Colonel. En voyant la lumière engloutir la grotte, un léger sourire se dessina sur son visage, ils n'étaient pas sauver pour autant mais une fois dehors, ils auraient plus de possibilités pour s'échapper.

Une fois dehors, ils se précipitèrent dans la forêt, espérant ainsi échapper à cet Unas souhaitant surement leur arracher les yeux pour les dévorer ensuite. Après quelques kilomètres, ils tombèrent nez à nez avec le Lieutenant Kaïger et Spence toujours dans les vapes. Kaïger leur expliqua très vite qu'il avait perdu les autres membres de l'équipe à cause du ralentissement que lui contraigné Spence. Le Colonel ordonna alors à Kaïger de le suivre pour retrouver les autres et à Bentley de rester avec Spence en attendant qu'ils reviennent les chercher tous ensemble. Bentley resta sur ses gardes un moment lorsqu'il entendit Spence revenir à elle. Il se retourna et l'a regarda de haut se doutant qu'il allait devoir lui raconter tout ce qui s'était passé depuis qu'elle s'était évanouit.


Enfin réveillé...

Le Sergent lui apporta de l'eau puis retourna monter la garde en espérant que ni les villageois ni ces bêtes immondes ne les trouveraient avant le retour des deux équipes Sg.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Jeu 11 Juin - 23:06

Ca elle ne l'avait pas vu venir. Le Colonel Mathew lui avait pourtant bien dit de faire attention au chef du village. Annabel avait voulu faire sa dure à cuire et voila le résultat, elle passait pour le boulet du groupe. Durant de longues minutes qui lui parurent des heures, elle resta dans les vapes après le coup porté à la tête. Elle se sentait bougé mais son cerveau était comme sur pause, aucune force ne parcourant son corps. Puis d'un coup, l'écran noir qui couvrait sa vision commença à s'éclaircir petit à petit. Elle se sentait porté par quelqu'un mais elle n'avait toujours pas la force de réagir à la situation. Puis on la posa par terre et c'est à partir de cet instant qu'elle commença à retrouver ces esprits. Malheureusement, en retrouvant la maîtrise de son corps, elle prit connaissance de ses douleurs. Son genoux lui faisait vraiment mal et sa mâchoire inférieur semblait s'enthousiasmer à jouer avec ses nerfs les plus sensibles. Un long gémissement plaintif accompagna son "réveil" puis un léger cri lorsqu'elle essaya de se redresser.

"Wahh ... il n'a pas que de la graisse dans ses bras lui ..."

Elle regarda alors autour d'elle pendant que sa vision passait de trouble à net et remarqua qu'elle était par terre dans une forêt avec le Sergent Bentley qui la regardait de haut. Et beh, elle avait du en manquer des épisodes. Alors que le sergent lui tendait de l'eau, Annabel se massa la nuque et se rinça le visage.

"Je dois être au courant de quelque chose ??? Je ne me souviens que de la rencontre très amical de ma tête contre le poing du chef du village ..."
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Lun 15 Juin - 23:04

Spence s'était enfin réveillée, ce qui fût un vrai soulagement pour Josh, elle allait enfin pouvoir se débrouiller toute seule pour marcher. A vrai dire, elle n'avait pas l'air d'être en très bon état pour marcher, elle ressemblait vaguement à un zombie avec ce sang sur le visage et la grande peine qu'elle éprouvait pour se déplacer ce qui donner à ses mouvements un effet digne des plus grands films d'épouvante. Josh se mit accroupit non loin d'elle et déchira un morceau de sa veste qu'il humidifia d'eau pour le lui passer sur le visage et frotter le sang qui avait sécher sur ce dernier. Il n'était pas dans ses habitudes de faire ce genre de choses mais il s'était dit qu'avec tout ce qu'avait subit cette jeune femme un peu d'aide serait la bienvenue pour elle. La compassion était un des sentiments qu'il s'efforcé de cacher au plus profond de lui mais son désir d'entraide était plus fort. Après avoir nettoyé la jeune femme, il se releva et lui raconta brièvement ce qu'il s'était passé durant son inconscience.

Les hommes du village vous retenez prisonnière, nous avons donc dû vous délivré ce qu'ils non sûrement pas apprécier vu la chasse à l'homme qu'ils ont entreprit après nous. Un membre de Sg-8 a reçu plusieurs flêches, il ne s'en est pas sorti... Je n'ai aucune idée d'où peuvent être les autres mais je sais qu'on ferait mieux de ne pas rester ici. Vous pouvez marcher ?

Josh lui tendit sa main pour l'aider à se relever puis se rappela que les paysans n'étaient pas la seul menace qui pesé sur eux.

Des bêtes vivent sur cette planète, ils se terrent dans les grottes, nous sommes tombés nez à nez avec l'une d'elle. Le Colonel court encore assez vite pour son âge...

Un bruit de pas se fit entendre au loin, seul Josh l'avait entendu, le bruit était très léger mais il se répété et se rapproché d'eux. Il se retourna sans attendre et scruta l'horizon puis la moindre brindilles d'arbres espérant découvrir ce qu'était ce bruit. Une flêche passa tout près de lui et alla se planté dans l'arbre contre lequel Annabel était adossée. Sans attendre, Josh se mit à couvert entraînant Annabel avec lui et s'empressa de dire :

Je pense que vous n'avez pas le choix, on va devoir courir le plus vite possible je n'ai pratiquement plus de munitions...


Josh pencha la tête pour essayer de voir ses attaquants qui se précipité dans leurs direction, ils étaient une dizaine au moins et n'avait pas l'air très commode. Il tira quelques balles et en toucha trois il voulu recommencer mais malheureusement il venait de vidé son dernier chargeur, il se tourna vers Annabel espérant grandement que cette dernière lui réponde qu'elle pourrait courir malgré ses blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Jeu 18 Juin - 20:10

Et ben en faite, elle préférait presque retombé dans les vaps à entendre le résumé du sergent. Encore une superbe mission ... Oui, on lui avait dit, ne vous inquiétez pas, il s'agit juste d'aller chercher du Naqqadah dans les montagnes donc en gros, une balade en forêt. Oui, si on lui avait dit que la balade en forêt était en fête une course poursuite, elle aurait décliné la proposition. Regardant tout autour d'elle, à la recherche d'une branche d'arbre pour se frapper avec ... Quoi, l'espoir fait vivre !!
Elle essaya alors de se relever, posant sa main gauche sur un tronc d'arbre tout proche et prenant appuie sur une racine avec son pied droit.


"Si je peux marcher ? Ben attendez, je vais vous dire ça ..."

Poussant de toutes ses forces avec sa cuisse et son mollet et très doucement, beaucoup de rictus venant s'installer sur son visage, Annabel réussit à se redresser. Elle testa alors son genoux par terre, se tenant de toute ses forces contre le tronc d'arbre pour ne pas redire bonjour au sol. Ouais, ça semblait être pas mal ... Elle se saisit alors de la main du major afin de voir si le genou pouvait résister. Elle bascula alors le poids de son corps sur son autre jambe et là ... le genou ne résista pas. Elle s'affala dans les bras du sergent.

"Ah c'est pas vrai !!! Foutu sale genoux de *********"

C'est une fois que la jeune femme finit de raller après son articulation, qu'ils entendirent tous les deux des bruits de pas non loin d'eux. Annabel se fit alors toute petite, pensant qu'elle les avait fait repérer. C'est alors qu'une flèche vint se planter à 20 cm de son visage, dans l'écorce de l'arbre contre lequel elle avait pris appuie. Son cri résuma assez bien sa surprise et elel n'eut le temps de ne rien dire que le sergent la tirait déjà afin de ... courir !!! Paniquée, Annabel passa ses mains partout sur ses poches et en sortit un pauvre chargeur ... Ahh !! Elle avait laissé ses affaires dans leur camp provisoire, étant donné qu'elle devait accueillir l'équipe sur place. Bref, cette journée allait de mieux en mieux Rolling Eyes Trottinant comme elle le pouvait, elle essayait de regarder droit devant elle afin de ne pas se casser la binette sur les trop nombreuses bosses, racines et trous que composait le chemin devant eux. Quand le sergent n'eut plus de munitions pour les défendre, elle se saisit de son chargeur et l'envoya à l'homme comme elle pouvait, pourvu qu'il réussisse à l'avoir. Elle ne savait plus vraiment combien de balles, son beretta contenait mais son principal soucis du moment était de courir. Elle espérait déjà rentrer chez elle et passer au moins 3 jours dans son lit bien moelleux.
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Ven 19 Juin - 3:55

Josh était épuisé d'avoir porté pendant trop longtemps le Sergent et courir devenait de plus en plus dur, ils étaient vraiment mal barré cette fois. Il se souvenait que lorsque la malchance s'abattait sur lui, elle ne faisait pas les choses à moitié. Sa main se posa sur son côté droit il se pencha un peu et fronça les sourcils tout en courant.

"Super un point de coté...".

Il tourna son regard vers le Sergent qui lui lança un chargeur qu'il s'empressa de mettre dans son P 90. Il se mit à couvert derrière un arbre et fit signe à la jeune femme d'en faire autant. Il attendit que les tirs des autres cessent pour dégainer à son tour plusieurs balles qui vinrent se blottir dans la chair tendre de quatre d'entre eux qui s'écroulèrent aussitôt au sol.


"Plus que trois"

...Et un chargeur vide...

Bon écoutez, à mon signal courez le plus vite possible en restant hors de leur vue et attendez moi plus loin si je ne reviens pas d'ici cinq minutes, essayez de rejoindre la porte, les autres doivent y être.

Étant le plus haut gradé ici, Josh s'empressa d'ajouté :

C'est un ordre Sergent.

Son regard était plein d'assurance, lui montrant qu'elle n'avait pas d'autre choix et qu'il avait un plan pour les sortir de là, risqué bien sur, mais cela, il se garda bien de l'avouer à la jeune femme. Les bruits craquelant des feuilles indiqués que les hommes se rapprochaient de plus en plus d'eux, Josh s'empressa de faire signe à Annabel qui se mit à courir aussitôt tandis que lui avança d'un pas et tomba nez à nez devant les paysans, il avait mit ses mains en l'air et ne tarda pas pour leurs dire :


Je n'ai pas d'armes.

Les trois hommes l'avaient maintenant encerclés, il reconnut alors le chef du village juste en face de lui, fier d'être parvenu à faire de lui son prisonnier. Il ajouta sans plus attendre :

Vous n'êtes pas seul, où est la jeune femme ? Et le reste de votre équipe ?

Je ne sais pas.

Le chef frappa violemment Josh au visage, comme il l'avait fait à Annabel lorsqu'ils étaient au village. Le Sergent releva la tête, une belle traînée de sang lui coulé sur le visage, il ne fit montré aucun signe de douleur et préféra provoquer le chef avec un léger sourire. Ce dernier rétorqua :

Tu ne va pas faire le malin longtemps... Achevez-le !

Alors que l'homme à sa gauche se préparé à lui tranché la gorge, Josh le balaya d'une jambe, il enchaîna aussitôt celui de droite en lui balançant un coup de pied en plein abdomen et termina par le chef en lui administrant un jolie coup de boule. Le paysan qui devait l'achever se releva très vite et lui planta son couteau dans la cuisse, Josh hurla, mit un genou à terre, une main sur sa blessure et l'autre alla cogné sous le menton du paysan qui tomba à la renverse. Il ferma les yeux un instant, la douleur était très forte, il se releva avec grand peine et déchira un autre bout de sa veste pour faire un garrot à sa cuisse. Il récupéra deux couteaux sur les corps inertes des paysans ainsi qu'une carte de cette planète indiquant toutes les mines de Naquadah existantes. Le Sg-c en serait sûrement ravi, enfin, s'il arrive à rentré...

Il se dirigea tant bien que mal dans la direction ou Annabel avait couru et quelques minutes plus tard, il l'a trouva planté devant lui, les cinq minutes étaient passées depuis longtemps et elle était toujours là, il l'a vit s'approcher de lui, regardant sa blessure et s'empressa de dire :

Je vous avez donné un ordre Sergent, pourquoi êtes-vous encore ici ?!

Il alla s'adosser contre un arbre pour se reposer un peu le temps qu'elle lui réponde mais son esprit s'égara quelques instants. Il repensa à ce vieil homme qui lui avait parlé du Sg-c, il repensa également au gradé qui lui avait tout dit sur la porte des étoiles, il repensa à ses milliers de planètes et toutes les expériences qu'il feraient en allant les visitées, il avait déjà pensé à tout cela à son arrivée, mais il n'avait pas pensé aux ennemis qu'il y rencontrerai ni aux blessures qu'ils lui infligeraient et surtout, il n'avait pas pensé qu'il risquerai sa vie à chaque passage par cette porte et qu'il pouvait ne jamais rentré. Sans s'en apercevoir, il eu un léger sourire qui se dessina sur son visage, il aimait sa nouvelle vie, le fait de risqué sa vie, de découvrir de nouvelles choses, cette adrénaline qui ne le quitté plus chaque fois qu'il posé le pied sur une autre planète, et aussi ces gens avec qui il faisait équipe, ces gens à qui il ne parlait pratiquement pas mais pour qui il était prêt à risqué sa vie. Il retourna vers la réalité et se rendit compte qu'il n'avait rien entendu de tout ce que lui avait dit le Sergent, il leva les yeux vers elle et lui répondit avant de s'asseoir par terre :

Oubliez ça.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Ven 19 Juin - 23:13

Elle ne savait pourquoi mais le "One more Time" des Daft Punk lui revenait en temps. Encore une fois à courir au travers d'une forêt, poursuivit toujours par des personnes en rage, on ne savait jamais pourquoi exactement ... Encore une fois à courir pour sauver sa vie malgré les douleurs et souffrance de son corps ... Encore une fois à courir on ne savait où, ne savant d'où on venait ni vers où on allait. Encore une fois, courir. Au moins, Annabel ne risquait pas de prendre du poids, c'était le régime miracle. Plus elle courait et moins elle pensait à son genou, en effet, au bout de quelques instants de douleurs, le corps s'écrétait l'hormone qui fallait pour anesthésier la zone sensible. Tout ce qu'elle espérait, c'était que son genou tienne jusqu'à rentrer à la base, sinon, elle était mal si elle ne pouvait plus se tenir debout. Mais arrêtons de penser au malheur, pour le moment, le sergent lui demandait de s'abriter derrière un tronc d'arbre. Sans se faire prier, elle se lança sur son côté, se rattrapant sur le tronc d'arbre et faisant une sorte de glissade pour se retrouver dos contre le tronc. Elle entendit alors la rafale de balles tirer par le sergent et en profita pour reprendre son souffle.

C'est alors qu'elle entendit la voix du jeune homme lui hurler de courir le plus vite possible à son signal et de rejoindre seule la porte des étoiles si il n'arrivait pas à la rejoindre. Nan mais il avait pété son câble ou quoi ??? La première règle au SGC c'était de ne jamais laissé un compagnon d'armes à l'arrière, surtout seul. Elle allait répliquer quand il lui intimida l'ordre de s'exécuter. Lui faisant un regard de la mort qui tue pour lui montrer sa désapprobation la plus complète, elle partit aussi rapidement qu'un écloper, à son signal. Sa main posé au dessus de son genou, l'autre se posant sur n'importe quoi à sa hauteur pour y prendre appuie, Annabel courait tant bien que mal, n'ayant qu'un seul objectif, allez assez loin dans la forêt pour se sentir à l'abri et attendre tranquillement le sergent. Et il avait intérêt de venir, autrement elle retournerait le chercher.

Une fois qu'elle se sentit assez en confiance sur la distance qui la séparait de leur précédent endroit, Annabel s'arrêta et s'appuya contre un rocher, reprenant son souffle. Elle sentait sa poitrine lui faire horriblement mal, des râles étaient apparus dans le son de sa respiration et sa bouche n'avait jamais été aussi sèche qu'à cet instant. Sans s'en rendre compte, elle avait concentré toutes ces pensées sur les battements de son cœur, comme pour essayer de les calmer. Elle se déconnecta alors de la réalité, faisant à peine attention au chant des oiseaux et au bruissement du vent dans les branchages. Elle se réveilla alors quelques instants plus tard et regarda tout autour d'elle. Le sergent aurait déjà du la rejoindre ... Nan, elle ne partira pas de sa position sans lui, c'était impossible ... Elle resta alors là, à attendre, ne sachant exactement ce qui lui était arrivé et commençait à regretter d'avoir bêtement obéit à ses ordres. En plus, son supérieur, ouais pas de beaucoup ...

Elle entendit alors un bruit et se saisit de la première chose qui lui passait sous la main ... ben une pierre. Prête à la lancé sur qui voudrait bien la recevoir en pleine face, Annabel restait tapis contre son rocher. Elle entendit des bruits de pas et se redressa, elle affronterait quiconque se présenterait à elle, comme un soldat devait le faire. Se tenant droite, le visage déterminé, elle faisait tourner discrètement la pierre dans sa main, cachée dans son dos. Elle vit alors le visage du sergent apparaître à côté d'un tronc d'arbre et mis un peu de temps à percuter l'information. D'un coup, son visage changea et elle lâcha la pierre pour se diriger vers l'homme. Elle vit alors tout de suite, grâce au garot positionner sur le haut de sa cuisse, la blessure du sergent. Et puis voilà qu'il l'engueulait d'être restée l'attendre.


"Désolée, je n'ai pas vu le temps passé, je n'ai pas de montre ..."

Elle l'aida alors à s'installer contre le tronc d'arbre et regarda d'un peu plus près sa blessure.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais ça n'a pas fonctionné comme vous le vouliez ... Et puis pour ce qui est de votre ordre, vous n'êtes pas exactement mon supérieur, on a le même rang, nous sommes tous les deux Sergents. Vous avez juste un Major de rattacher à votre rang mais cela n'influe pas vraiment ... Et puis nous sommes que tous les deux pour le moment donc j'estime qu'on puisse compter l'un sur l'autre donc qu'on mette, jusqu'à ce qu'on retourne au SGC, cette histoire de hiérarchie de côté. N'est-ce pas ???"

Elle remarqua à cet instant que le sergent faisait comme de se réveiller et la réponse qu'il lui donna confirma ses impressions. Bon elle savait qu'elle paralait trop, mais en même temps, c'était une femme, à quoi vouliez vous vous attendre ??? Elle laissa alors tout ça passé et repris le cours des choses. Elle regarda tout autour d'elle en espérant déterminé où il se trouvait mais malheureusement pour elle, chaque arbre se ressemblait et aucun signe distinctif qui pourrait l'aider à se repérer.

"Bon on fait quoi maintenant ??? Car j'ai l'impression que si on continue sur ce sentier, on va s'enfoncer dans la forêt et partir à l'inverse de la situation de la porte. Alors je pense qu'il faudrait descendre vers la plaine mais on se dirigerait alors vers le village ..."

Elle regarda le sergent et l'aida à se redresser sur ces jambes. Il fallait vite rentrer au SGC pour soigner sa blessure car le garrot ne serrait efficace qu'un temps avant de devenir pire que la blessure. Ah ils faisaient une belle équipe ces deux là, deux éclopés de la jambe. Au moins, ça fera une bonne anecdote à raconter.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Jack/Paul
----------------
avatar
----------------
Maitre du Jeu
----------------


Nombre de messages : 45

Arrivé au SGC : 04/11/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Mer 24 Juin - 12:56

Le soleil se coucha. Tout paraissait plus calme et les deux terriens décidèrent d’en profiter pour essayer de regagner la Porte des étoiles. Ils avancèrent lentement mais discrètement et ne virent aucun villageois durant leur périple. Ils étaient les seuls à faire du bruit, faisant craquer des branches sous leur pied. En cas de conflit, nul doute que leurs blessures les pénaliseraient dans leurs mouvements.
Il faisait nuit quand ils quittèrent le cœur de la forêt. Bentley reconnut cet endroit et sut qu’ils étaient proches de la porte. Dès lors, ils commencèrent à entendre des cris et des bruits laissant présager qu’une bataille avait lieu. Les terriens se rapprochèrent en espérant qu’il s’agissait de Turner et des renforts envoyés par le SGC. Mais plus ils avancèrent et plus ils reconnurent le son des décharges à énergie des armes jaffas. Bentley et Spence restèrent cachés à la lisière de la forêt et observèrent la bataille qui se déroulait sous leurs yeux.
Des tas de villageois étaient morts, d’autres se battaient au corps à corps contre une armée de jaffa qui n’avait aucune pitié pour eux. Il y avait des Unas qui hurlaient et qui se ruaient sur des jaffas. Il y avait là un vrai massacre et aucune trace de Turner et des autres membres du SGC. La porte des étoiles était activée et des renforts jaffas arrivaient en grand nombre. Les tirs à énergies étaient tellement nombreux qu’ils éclairaient la pleine comme le ferait un immense feu de camp. Les Unas et les villageois étaient inférieurs en nombre mais continuaient de se battre avec rage. Bentley repéra des jaffas qui se dispersaient du champ de bataille et quelques un arrivèrent dans leur direction. N’ayant plus de munition et ne pouvant fuir aussi rapidement, il resta caché avec Spence derrière une touffe de feuilles, sous une crevasse. Les jaffas coururent tout prêt d’eux sans les remarquer.
Soudain, un Unas sauta du haut d’un arbre et décapita un jaffa, d’un simple mais puissant coup de griffe. Il prit un autre guerrier et l’envoya de toutes ses forces contre un arbre. Le jaffa s’écrasa sur le tronc avant de retomber à côté d’Annabel, le regard vide…
Le combat fit rage et le Unas se retrouva vite submergé. Les tirs ennemis vinrent à bout de la créature quand Bentley ordonna à Spence de partir avant qu’ils ne se fassent repérer. Ils rampèrent sur le sol en essayant de faire le moins de bruit possible quand soudain, Joshua vit des pieds devant lui. Il releva la tête et vit un jaffa qui le défigurait.


« Kel'Mak ! »

Spence prit une pierre au sol et la balança dans la tête du jaffa. Un lancer parfait mais malheureusement, d’autres jaffas alertés par le bruit, arrivèrent en nombre. Spence s’écroula à terre après s’être fait touchée par un tir de zat. Bentley se redressa et chargea un jaffa mais ce fut trop tard, il perdit conscience à son tour…

Quand Bentley se réveilla, il vit à sa montre qu’il était passé minuit. Il y avait beaucoup de bruit, devant et derrière lui. En relevant la tête, il vit des villageois de cette planète à ses côtés, la plupart des femmes et des enfants. Il se releva et réveilla Annabel qui était allongée à ses côtés. Le réveil fut dur pour la jeune femme mais malgré tout, elle trouva la force pour se mettre debout. Les deux terriens essayèrent alors de comprendre ce qu’il se passait. Ils étaient toujours sur la planète, des dizaines de mètres devant la porte des étoiles qui était encore activée. Autour d’eux, les villageois étaient enchaînés et formaient une file de prisonniers. Les jaffas aux alentours crièrent des ordres et les deux sergent durent se résoudre à rejoindre la queue, qui allait de la porte des étoiles jusqu’au bout de la plaine. Sur les côtés, il y avait principalement des cadavres de villageois, des hommes, mais aussi des Unas et des jaffas.
La file avança jusqu’à ce que Bentley et Spence arrivent devant le vortex. Plusieurs jaffas étaient là pour partir avec eux. On les poussa et ils traversèrent la porte des étoiles…


De l’autre côté, tout avait changé. Il faisait jour, le soleil était haut dans le ciel et le climat semblait plutôt aride. Il n’y avait plus une file de prisonniers déportés mais plutôt une foule de gens de plusieurs planètes, d’ici jusqu’à une forteresse au loin… Une forteresse Goa’uld tellement grande et impressionnante dans sa structure que tout le monde restait médusé à l’idée d’être emmener là-bas. Certain tentèrent de s’échapper juste après leur arrivée par la porte des étoiles.

« Ja’ia ! » Cria l'un des garde.

L’instant d’après, plusieurs jaffas coururent après les fugitifs et les exécutèrent. Bentley et Spence n’avaient pas d’autre choix que de se faire discret et de suivre le cœur de la foule…
Ils marchèrent lentement sous le soleil pendant une bonne heure avant d’arriver aux portes de la Forteresse. A l’entrée, des patrouilles jaffas faisaient le tri des prisonniers. Ceux qui étaient valides et prêt à travailler partaient sur la gauche et les autres, les femmes, les vieillards, les blessés ou même les enfants trop jeunes, étaient emmenés à droite. Bentley et Spence arrivèrent là et le jaffa devant eux écarquilla les yeux.


« Tau’ris ! »

Les deux sous-officiers furent emmenés à part, escortés par une patrouille jaffa dont le symbole sur leur front était inconnu aux terriens. Ils passèrent dans des couloirs, montèrent un escalier et furent conduis en cellule. Si ce n’est les torches sur les murs, il n’y avait aucune autre lumière et l’odeur était nauséabonde. Il y avait des cages où des humains étaient enfermés. L’un d’eux regarda Spence de ses yeux blancs, de la bave dégoulinant de sa bouche. Un autre n’arrêtait pas de bouger, s’arrachait la peau avec ses ongles et essayait de manger les barreaux de sa cellule tellement il mourrait de faim. Sa bouche n’était d’ailleurs plus qu’un trou, il n’avait plus de lèvre, plus de dent ni de langue…
Bentley et Spence furent enfermés dans une cellule libre et les jaffas s’en allèrent de la pièce…
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Mer 24 Juin - 16:12

Josh serait bien resté assis quelques minutes de plus mais ils devaient regagnés la porte le plus vite possible s'il ne voulait pas se vider de son sang. Alors qu'Annabel l'aider à se relevé, la douleur devient plus intense, il perdit l'équilibre et se rattrapa à l'arbre ainsi qu'au bras du Sergent. Il se redressa très vite et scruta la forêt. Le jour disparaissait peu à peu, bientôt il ferait nuit et se déplaçait aller être plus facile pour eux mais aussi plus dangereux. Josh fit signe à Annabel de se mettre en route mais les deux équipiers souffraient de quelques blessures qui ralentissaient considérablement leurs mouvements. Redoublant d'efforts pour rejoindre la porte le plus vite possible, Josh se retourna pour voir si tout aller bien du côté d'Annabel, elle aussi fournissait nombreux efforts pour pouvoir avancer correctement. La nuit était tombé quant ils arrivèrent à la lisière de la forêt, Josh regarda tout autour de lui, l'endroit lui était familier, il était déjà passé par là, lorsqu'il avait débarqué sur la planète avec les autres membres de son équipe, la porte n'était plus très loin, il lança un regard à Annabel qui elle aussi avait reconnu l'endroit. Mais les bruits qui retentissaient au loin n'étaient pas très encouragent à rejoindre la porte. Ils avançèrent doucement, peut-être allaient-ils tombés nez à nez avec le Colonel et le reste des deux équipes, mais plus ils se rapprochaient, plus les bruits qu'ils entendaient devenaient clairs et limpide, ce n'était surement pas des tirs d'armes humaines, mais Goa'ulds... Se rapprochant de plus en plus près, Josh vit un spectacle terrifiant se déroulé sous ses yeux. Des dizaines de corps inertes jonchés le sol, des gens apeurés, pour la plupart des femmes et leurs enfants, couraient dans tous les sens, espérant échappés à leurs assaillant qui était bien des Goa'ulds. Le vortex de la porte était ouvert et d'autres Jaffa arrivèrent tira aussitôt sur tout ce qui bougé, Josh n'en croyait pas ses yeux, jamais il n'avait vu un tel massacre, son regard vint alors se posé sur une bête affreuse qui frappé de toute ses forces sur un Jaffa surement déjà mort, il le déchiqueter complètement et il pu reconnaître cette bête qu'il avait vu dans la grotte. Plusieurs Unas étaient venu défendre les villageois, et les morts fusaient dans les deux camps mais les Jaffa était bien plus nombreux. Josh se coucha au sol entraînant Annabel avec lui, ils n'avaient plus aucun moyen de se défendre, se cacher rester le seule option.

Et merde !! C'est un vrai massacre et on ne peut rien faire pour les aider. Je ne vois pas les autres, ils ont peut-être eu le temps de rejoindre la porte avant que les Jaffa débarquent. On ne peut rien faire pour eux malheureusement, on ferait mieux de partir et on reviendra quand la porte sera de nouveau accessible.

C'est à ce moment que Josh vit des Jaffa se dirigés vers la forêt, quittant le champ de bataille sans aucunes difficultés, ils maîtrisaient de loin la situation. Ils couraient droit dans leur direction mais n'avaient par chance pas vu les deux militaires cachés dans l'obscurité. Au moment ou Josh redressa la tête, un Unas se jeta d'un arbre et décapita un Jaffa, il n'avait jamais vu autant de rage, ni chez une personne, ni chez un animal. Aussitôt il se précipita sur un Jaffa qu'il envoya violemment contre un arbre près du quel était caché Josh et Annabel, le Jaffa tomba juste à côté de la jeune femme qui reporta tout de suite ses yeux sur le Unas. Des Jaffa se précipitaient sur lui tirant sur la bête pour la mettre à terre, des tirs venaient se plantés droit dans les arbres, juste au dessus des deux militaires quant l'un deux frappa l'Unas de plein fouet, il tomba violemment à terre et ne se relèverait plus jamais.

On bouge !

Josh se mit à rampé le plus vite possible suivit de près par Annabel, espérant échapper aux Jaffa qui rentré à présent dans la forêt. A peine avaient-ils fait quelques mètres que Josh s'arrêté net, ses yeux s'étaient posés sur les pieds de quelqu'un, apparemment, pas sur des rangers. Il releva doucement la tête et vit un Jaffa qui le regardé avec satisfaction.

Kel'Mak !

Josh n'avait aucune idée de ce qu'avait pu dire ce Jaffa mais il était sur que ça ne sentait pas bon pour eux. Alors qu'Annabel tentée désespérément de leurs sauver la mise, d'autres Jaffa venaient d'arriver et Josh la vit s'effondrer au sol, inconsciente. Il regarda dans la direction d'où le tir provenait et se releva tant bien que mal pour chargé le Jaffa qui avait tiré sur Annabel, mais à sont tour, il s'écroula sur le sol, inconscient lui aussi.

Josh émergé à peine accompagné d'un foutu mal de crâne, il ouvrit les yeux et regarda sa montre qui indiquée 00 h 05, des bruits tout autour venaient lui frappés les oreilles, ce qui accentué encore plus son mal de tête, il regarde autour de lui et vit que plusieurs villageois était à ses côtés, ainsi qu'Annabel, allongée par terre et toujours inconsciente. Il la secoua légèrement pour la réveillée et chercha à comprendre ce qu'il se passait. Il vit le vortex de la porte toujours ouvert mais la bataille s'était calmée, les Jaffa avaient remportés haut la main et détenaient maintenant des centaines de prisonniers qui se tenaient en file devant les deux militaires. Josh voulu se relevé mais sa main buta sur quelque chose, il se tourna et vit le cadavre d'un Unas juste à côté de lui, il n'était vraiment pas beau à voir, encore moins de près et mort. La plaine étaient envahit par les cadavres des villageois, des Unas mais aussi des Jaffa. Les deux militaires furent contraint de rejoindre la file par les Jaffa qui hurlaient autour d'eux. Chaque pas en avant que Josh faisait le rapproché de plus en plus de la porte, une fois devant, ont les poussa dans le vortex et quelques secondes plus tard, ils se rematérialisèrent sur une autre planète ou la nuit avait cédé sa place au jour et ou le soleil les frappés de plein fouet. Des tonnes de gens étaient présent, mais ils ne ressemblaient pas aux autres villageois, ils étaient tous différent, comme s'ils venaient tous de différentes planètes. Josh leva la tête au loin et vit une immense forteresse d’origine Goa’uld apparemment. Elle était très impressionnante mais il n'était pas vraiment prêt à aller la visiter. Du bruit l'interpella derrière lui, des personnes tentaient de s'échapper mais les Jaffa les avaient déjà repéré et l'un deux cria.

Ja’ia !

Juste après plusieurs Jaffa s'étaient lancés à leur poursuite en leur tirant dessus. Ils n'avaient pas réussi à aller bien loin, les Jaffa les avaient tous exécutés en un instant, l'idée qu'il aurait pu lui aussi tenté une fuite avec Annabel lui sortit aussitôt de la tête. Il n'avait aucun plan en tête pour échapper à cela, il dut se résigner et accepter le fait qu'il serait maintenant prisonnier des Goa'ulds se doutant un peu de ce qu’ils lui feraient subir à lui, mais aussi à Annabel. Il sentit quelqu'un l'attraper par le bras et le pousser en avant pour qu'il avance, il vit plusieurs Jaffa autour de lui et de Spence qui les emmenés de force jusqu'à la forteresse. L'endroit n'était pas vraiment le palace auquel il s'attendait, l'odeur présente était infecte, d'ailleurs tout le reste l'était aussi, il y avait beaucoup de prisonnier ici, des personnes apparemment désespérées et surtout, complètement cinglées. Les Jaffa s'arrêtèrent devant une cellule vide, après l'avoir ouverte ils attrapèrent Annabel puis Josh pour les jeter à l'intérieur, refermant juste après la cellule, sans aucunes paroles, ils repartirent en sens inverse. Josh regarde la pièce, il n'y avait pas de fenêtre la seule chose qui leur donnait un peu de lumière était une torche accroché au mur. Il y avait aussi une planche posée sur deux pierres aux deux extrémités qui leur servirait de banc et un bidet dans un état si déplorable qu'il parfumé la pièce d'une odeur insupportable. Josh s'installa sur le banc, laissant sa jambe se reposer un peu puis il regarda Annabel et ouvrit enfin la bouche :

D'après les rapports de mission que j'ai lu, ils vont sûrement nous torturés pour avoir des informations sur la Terre.

Il jeta un instant un regard sur sa jambe et reprit :

Je ne tiendrai pas jusque là moi...

En effet, sa blessure était de plus en plus grave et il perdait beaucoup de sang, sans soin dans les prochaines heures, il serait mort.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Ven 26 Juin - 0:43

Le soleil commençait lentement sa descente dans le ciel et les deux terriens en avaient conclus d'attendre la nuit pour continuer leur chemin en direction de la porte. C'est pas qu'ils avaient hâte de rentrer au bercail mais se faire courser par une meute de paysans en rage, très peu pour eux. Ainsi, dès que le crépuscule envahi l'espace autour d'eux, ils se remirent tous deux en route. Au début, Annabel n'essayait pas vraiment de repérer où ils se trouvaient, elle pensait plus à trouver le meilleur moyen de marcher sans trop forcer sur son genou pour aggraver son cas. Bien que tout en y réfléchissant bien, elle était dans un meilleur état que le sergent. Bref, au bout d'un moment, elle regarda tout de même autour d'elle et malgré qu'elle n'y voyait rien puisqu'il faisait nuit, il lui sembla que l'endroit lui disait quelque chose. Mais petit à petit, elle commença à entendre des choses spéciales ... Et plus ils avançaient, mieux elle distinguait les cris et les tirs. Une lueur d'espoir l'envahit donc. Un espoir de voir une équipe SG qui viendrait pour les ramener sur Terre. Tout proche de son lit et de sa couette. Après une bonne douche bien chaude et peut-être un massage de la jambe ... Et pourquoi pas fait par un infirmier dévoué à sa patrie ...

Néanmoins, plus leurs pieds avançaient sur le sol et plus ils leur semblaient qu'il ne s'agissait pas de tirs provenant d'armes terriennes, mais d'armes à énergie ... type Jaffa ... Ils atteignirent la lisière de la forêt et purent admirer le massacre se déroulant sous leur yeux. Toute personne opposant une quelconque résistance se faisait immédiatement éliminer et les autres se trouvaient rassembler. C'est alors qu'un groupe de Jaffa se détacha pour venir inspecter la forêt. Très mauvais pour eux ... Alors que deux jaffas approchaient de leur position, un Unas sortit d'on ne savait où pour se jeter sur lui. Action rapide et efficace car la tête fit un bruit lourd en tombant sur le sol. Annabel, n'étant pas vraiment très courageuse près d'un Unas, ne se fit pas prier pour venir plus proche du sergent afin de mieux se camoufler dans les branchages. De sorte que, lorsqu'un deuxième jaffa vint s'écraser contre l'arbre en face d'elle et s'affaler à ses côtés, elle sursauta dans les bras du sergent tout en regardant, obnubilé, les yeux vitreux de l'ennemi. Ben oui, c'était peut-être un soldat, mais elle n'en restait pas moins une femme ...

Alors qu'environ cinq jaffa étaient en train de venir à bout du Unas, le sergent ordonna le replis, elle ne savait pas exactement vers où mais en tout cas, elle était d'accord avec lui. Ils se mirent donc à ramper sur le sol, faisant attention à ne pas faire de bruit. Elle observait tout autour d'elle, aux aguets, quand elle faillit rentrer la tête la première dans les semelles des rangers de son sergent. Relevant doucement le regard, elle vit les yeux rouges incandescents de l'armure jaffa. Son premier reflex fut de refermer sa paume sur le premier truc qu'elle toucherait et là, ce fut une pierre. Se redressant légèrement, elle lança de toutes ses forces cette pierre en direction de l'ennemi. Malheureusement, elle ne put savoir si elle avait touché sa cible ou pas ... D'un coup, elle vit une lumière bleue venir vers elle puis le trou noir.

Elle était mal, elle ne savait pourquoi mais elle ne pouvait rien faire, comme emprisonner dans ce sommeil. Puis d'un coup, elle sentit son corps bouger. Non, elle ne voulait pas revenir à la réalité, quelque pars, là elle n'entendait rien, elle ne sentait rien, elle était bien, tranquille. Simplement, les accoues finirent par se révéler plus fort et elle ouvrit les yeux. Rapidement, son regard balaya tout autour d'elle. Elle vit alors le visage du sergent, des jaffas et enfin la porte avec le vortex ouvert. Non ben, elle préférait se rendormir tout compte fait ... Elle réussit néanmoins à se relever, durement, et regarda mieux autour d'elle. Elle reconnut alors une femme, puis une autre ... Et cet enfant qui venait souvent les voir avec l'équipe ... Et ce vieillard, qui pestait toujours sur son passage ... Et cet homme, mort, qui l'avait une fois injurié. Tous ces visages, elle les connaissait pour avoir vécut sur cette planète durant plusieurs jours. Et c'est à cette instant, à ce moment précis, qu'elle ressentit un choc d'une telle intensité, qu'elle ne fit rien pour lutter contre le parcage qu'effectuait les jaffas. Ils furent serrer tous les uns contre les autres et conduient en direction de la porte. Instinctivement, Annabel se blottit contre le sergent afin de ne pas le perdre dans la foule.

Nuit, vortex, jour ... Rien de mieux comme association pour perdre toute faculté de comprendre et d'analyser la situation. Complètement éblouie par cette soudaine luminosité, elle se contenta d'avancer, de suivre le mouvement, le sergent étant devant elle, elle se disait qu'il la préviendrait si il arrivait quelque chose d'important. Malgré la situation dans laquelle ils se trouvaient, elle ne se faisait pas vraiment de soucis, sachant pertinemment qu'une équipe SG allait les retrouver très bientot, allait tout faire sauter comme ils savaient très bien le faire, tuer le plus grand nombre possible de jaffa et rentrer à la maison. Ahhh la bonne douche chaude l'attendait dans ses quartiers ... Son bon lit douillet ... Encore quelques heures de dures labeurs et après la récompense. Au bout de quelques secondes, ses yeux s'acclimatèrent au paysage et elel put enfin voir la forteresse Goa'Uld ainsi que le peuple mit au travail forcé. Donc c'était pour ça qu'ils avaient attaqués la planète ... De la main d'oeuvre pas chère. Elle regardait le chantier lorsqu'elle entendit un mot qu'elle n'aima pas trop vut le ton employé.


« Tau’ris ! »

Non, elle voulait rejoindre la file des vieillards et blessés ... Pourquoi ils l'emmenaient autre part ??? Ca sentait mauvais d'être les deux seuls à être sortie du lot. Au bout de quelques instants de marche, ils arrivèrent dans les geôles de la forteresse. On se serait cru retourné au moyen âge, tous les pestiférés s'y trouvaient. On les jeta dans une cellule vide et Annabel aida le sergent à s'assoir sur le banc de fortune. Qu'importe l'odeur, qu'importe le manque d'hygiène, tout ce qui importait était l'état du sergent. Enfin, il s'exprima. Aucun des deux n'avaient prononcé un mot depuis qu'ils s'étaient fait capturer par les jaffa. Elle regardait fixement la jambe de l'homme, le garrot était rouge de sang, le tissu de son pantalon tout autant. Elle avait peur pour lui et c'est à cet instant précisément que son optimisme s'effondra. Non, ce qu'il disait était totalement débile, il ne pouvait pas mourir. Une équipe SG n'allait pas tarder à arriver, il devait tenir, encore ... Mais elle avait bien remarquer que son teint blanchissait au fur et à mesure de ses respirations, sa voix s'éteignait peu à peu.

"Vous racontez n'importe quoi ... On va s'en sortir, comme toujours n'est-ce pas ??? Les américains gagnent toujours hein ??"

Elle espérait que cela le ferait sourire mais plus les secondes s'écoulaient et plus son espoir disparaissait.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Jack/Paul
----------------
avatar
----------------
Maitre du Jeu
----------------


Nombre de messages : 45

Arrivé au SGC : 04/11/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Sam 27 Juin - 0:24

Très vite, les deux terriens perdirent la notion du temps. Joshua se rendit compte qu’ils avaient été dépouillés de leur équipement. Il n’avait plus sa montre, plus rien dans ses poches, en particulier le GDO qui n’était plus là… Les besoins du corps humains se firent ressentir après au moins plusieurs heures à être resté dans cette cellule. La faim, la soif, le réconfort, le bien être en général… Leur état se dégradait et le Sergent-major souffrait… La blessure à sa jambe s’infecta, sa gorge était sèche et sa tête lui tournait. Spence était un peu en meilleur état physiquement mais plus le temps passait et plus elle risquait de péter les plombs comme les autres prisonniers. Si ce n’était l’interminable lueur provenant de la torche sur le mur, il n’y avait rien d’autre de bien attirant ou même de fascinant à regarder… Ce lieu semblait être la destination finale d’un long voyage… Celui de la vie.
Des gardes jaffas arrivèrent soudain dans la pièce. Il y eut enfin de l’agitation et l’un des gardes, une grosse clef dans sa main, ouvrit la cellule des militaires. C’était un jaffa sans armure, sans arme, gros et sale dont le visage n’était que l’expression de quelques sombres pensées.


« Vite. »

Sa voix ne laissait passer aucune émotion. La porte grinça quand des jaffas trop impatients entrèrent pour prendre Joshua par les bras et l’emmener hors de la cellule. Le pauvre terrien ayant trop de difficulté à marcher, il fut traîné par terre comme s’il s’agissait d’un simple cadavre, jusqu’à ce qu’ils arrivèrent à la porte où l’un des jaffa le prit sur ses épaules pour ensuite monter un escalier en colimaçon. Annabel suivit son coéquipier sans n’avoir vraiment le choix.

Ils traversèrent des salles et des salles du même genre avant d’atteindre leur destination… Il y avait des cris effrayés, des pleurs et des supplices. Annabel tourna le regard et vit quelqu’un attaché sur une table de torture. Un homme qui tremblait en voyant un jaffa s’approcher de lui, un long couteau dans la main. Le jaffa, tel un chirurgien maniant avec soin un scalpel, commença à cisailler la peau de l’humain, qui se mit à hurler. Le jaffa continua de découper la peau et entreprit ensuite d’étudier l’intérieur de l’homme. Car une question existentielle restait toujours sans réponse : quelles étaient les capacités maximales d’un corps humain qui n’avait même pas de symbiote ? Ne voulant pas décevoir son maître, le jaffa commença à faire des prélèvements et à séparer les différents intestins des autres organes vitaux, tout ça devant les yeux d’Annabel, scotchée par la scène. De l’autre côté de la pièce, un autre homme se faisait écarteler, cette fois-ci afin de satisfaire une étude concernant la résistance du corps humain. Le craquement des os créait une mélodie qui montait en crescendo, jusqu’à ce que le prisonnier lâche son dernier soupir.

Ils traversèrent de nombreuses salles de tortures et virent plusieurs autres scènes, horribles, où les Droits de l’Homme ne signifiaient plus rien, où la tolérance et les nobles sentiments étaient inexistants… Ils empruntèrent ensuite un ultime couloir où des corps squelettiques étaient accrochés sur les murs, tels des trophées. Arrivés dans une pièce plus spacieuse et mieux éclairée grâce aux quelques fenêtres, les deux terriens furent mis à genou devant un trône sur lequel un Goa’uld les observait. Il était maquillé, vêtu d’un uniforme noir, un sabre rangé dans son étui derrière son dos. Il commença à se lever et à s’avancer devant Joshua, qu’il regarda avec dégoût.


« Commencez par celui-ci. » Ordonna-t-il à ses jaffas, qui prirent le Sergent-major pour le mettre à l’écart.

Le Goa’uld se mit ensuite devant Spence et la dévisagea du regard. Il semblait fort, calme, sûr de lui et tellement supérieur à côté de la jeune femme, qui était épuisée et affaiblie, physiquement mais aussi moralement… C’est alors qu’il sortit un objet de sa manche et Annabel le reconnut comme étant leur GDO, chose la plus importante qui ouvrait l’iris à chaque retour au SGC.

« Nous savons à quoi sert cet objet… Nous savons aussi qu’il faut taper un code… Lequel ? » Il avait la voix rauque et le regard si transperçant, comme s’il avait pris Annabel pour cible et qu’il n’attendait qu’un prétexte pour lui tirer dessus.

« Si tu ne nous le dis pas, ton compagnon moura. »

Au même moment, une lance jaffa se chargea derrière Joshua. Si Spence gardait le silence, il se ferait exécuter de sang froid, sous ses yeux…

« Et si jamais tu refuses malgré tout de me donner le code, alors... J’ouvrirais ton crâne. » Le visage du Goa’uld devint soudain encore plus sombre qu’il ne l’était déjà.

« Pour y chercher la réponse... Le cerveau est une chose merveilleuse tu sais… C’est une sorte de grande grille électrique. Il suffit juste de l’ouvrir, de la stimuler aux bons endroits et je pourrais faire ressortir tes plus profonds souvenirs, tes plus grandes peurs, tes plus grands remords… Et même le secret de la vie éternelle. »

Une larme coula lentement sur le visage d’Annabel. Le Goa’uld leva sa main et la ressuya avec son pouce, caressant ensuite la joue de la jeune femme avec affection.

« Tout serait plus simple et moins douloureux pour toi... si tu me disais ce que je veux savoir. »

A côté, le jaffa continuait de braquer Joshua, prêt à tirer au moment où son maître le lui en ordonnerait…
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Lun 29 Juin - 14:25

Josh allait de plus en plus mal, il perdait conscience de tout ce qu'il se passait autour de lui, pas grand chose sûrement si ce n'est les cris des autres prisonniers qui frappés les murs avec un écho quasi insupportable. Sa force l'avait abandonné et sa vie le quittait peu à peu sous le regard impuissant de Spence qui tentait tant bien que mal de lui remonter le moral en lui assurant qu'ils s'en sortiraient, ou peut-être était-ce elle qu'elle essayait de convaincre ?

Vous racontez n'importe quoi ... On va s'en sortir, comme toujours n'est-ce pas ??? Les américains gagnent toujours hein ??

Mais ces mots étaient loin d'avoir réconforter Josh, il savait très bien que pour lui le voyage allait s'achever ici, dans cette prison miteuse, personne ne viendrait les sauver, et même si c'était le cas, il serait trop tard pour Josh, il espérait néanmoins que Spence s'en sorte mais il ne se faisait aucunes illusions. Il entendit vaguement des bruits de pas dans le couloir qui se rapprochaient, il leva avec grande peine sa tête lorsque les bruits s'arrêtèrent et vit plusieurs Jaffa devant la porte de leur cellule. L'un deux ouvrit la porte et sans qu'il ne puisse résister, deux autres entrèrent pour l'attraper par les bras. Il ne tenait plus debout, les Jaffa durent trainés son corps par terre comme s'il était déjà mort. Il entendait des cris autour de lui sans pouvoir lever la tête pour regarder ce qu'il se passait autour de lui, il se demandait si Annabel était derrière lui ou s'il était le seul à être emmené et s'il allait finir au fond d'une fosse déjà rempli de cadavres. Les bruits firent vite place au silence quand Josh perdit conscience.

Il sentit un violent coup qui le réveilla aussitôt, un des Jaffa qui l'avaient porté venait de le frapper pour le réveiller. Il l'obligea à se mettre à genou avant que Josh ne puisse réaliser ce qui venait de se passer. Il regarda autour de lui il y avait plusieurs Jaffa dont un devant lui, il était habillé différemment des autres et le fait qu'il soit assis sur un trône affirmé qu'il s'agissait du chef. Son regard se posa sur Josh, un regard rempli de dégout, et sans plus attendre il prit la parole.


Commencez par celui-ci.

Deux Jaffas vinrent lui saisir le bras pour le trainer un peu plus loin, Josh tourna la tête et se rendit compte qu'Annabel était à côté elle aussi. Le chef sortit un objet de sa poche qu'il montra à Annabel, Josh eu du mal à distingué de quoi il s'agissait mais après y avoir porté plus grande attention, il vit qu'il s'agissait du GDO de Spence.

Nous savons à quoi sert cet objet… Nous savons aussi qu’il faut taper un code… Lequel ?

Si tu ne nous le dis pas, ton compagnon mourra.

Josh entendit un bruit derrière lui, il n'eut pas besoin de se retourné pour savoir qu'un des Jaffa était prêt à le dégommer si Annabel ne parlait pas très vite. Josh était persuadé qu'Annabel ne dirait rien, sa vie n'était pas importante comparé aux milliers de vie qui était en danger si les Goa'ulds envahissait le Sg-c. Peu importe ce qu'il encourait, il fallait qu'il lui dise.

Ne lui dites rien ! Je vais mourir de toute façon...

Le chef le regarda d'un air noir et se tourna de nouveau vers Annabel.

Et si jamais tu refuses malgré tout de me donner le code, alors... J’ouvrirais ton crâne.
Pour y chercher la réponse... Le cerveau est une chose merveilleuse tu sais… C’est une sorte de grande grille électrique. Il suffit juste de l’ouvrir, de la stimuler aux bons endroits et je pourrais faire ressortir tes plus profonds souvenirs, tes plus grandes peurs, tes plus grands remords… Et même le secret de la vie éternelle.
Tout serait plus simple et moins douloureux pour toi... si tu me disais ce que je veux savoir.

Josh vit une larme couler sur le visage d'Annabel que le Goa'uld s'empressa d'essuyer avec son pouce, il ne pouvait rien faire pour elle, il espérait qu'elle ne parlerait pas, de toute façon il était perdu. Il l'a regarda pour lui faire comprendre qu'elle ne devait pas s'inquiéter pour lui et qu'elle ne devait surtout pas parler. Ils savaient tous les deux qu'en rentrant au Sg-c ils devraient peut-être donnés leurs vies pour protéger la Terre. Il regretta alors de ne pas avoir laissé le Sergent à Kaïger, elle ne serait sûrement pas dans ce merdier à l'heure qu'il est, tout était sa faute, ils allaient mourir par sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Mar 7 Juil - 23:40

Les secondes, les minutes, les heures passaient sans qu'il ne se passa quelque chose. Au départ, lorsqu'ils furent enfermés dans la cellule, Annabel essaya de repérer tout et n'importe quoi qui pourrait les aider à s'évader. Mais bien vite, l'espoir de pouvoir s'enfuir diminua pour disparaitre, sachant pertinemment que plus le temps s'écoulait, moins le sergent pouvait se déplacer. Ne voulant pas quitter d'une semelle le sergent, redoutant qu'il ne perde conscience alors qu'elle ne s'occupait à autre chose, elle resta assise à ses côtés, serrant sa main dans la sienne comme pour lui apporter son soutien et une certaine force pour lutter contre la douleur. Ne sachant donc pas vraiment quoi faire, elle fixa son regard sur la flamme de la torche. Et c'est comme ça qu'elle perdit complètement la notion du temps. Son esprit se déconnecta de la réalité, et même elle ne voyait plus rien, sa vision étant brouillé par la luminosité qu'elle ne cessait de regarder.

Seulement, elle fut sortie de sa torpeur par un bruit métallique et un grincement extrêmement désagréable. D'un coup, elle se réveilla mais d'avoir fixer durant elle ne savait combien de temps la flamme, elle mit du temps à récupérer sa faculté et donc ne put réagir lorsque deux jaffas vinrent chercher le sergent. Sentant un coup dans le dos, elle ne put que suivre le mouvement. Alors qu'ils marchaient, Annabel récupéra petit à petit mais plus elle décelait ce qu'il se passait autour d'elle et plus elle voulait retourner dans la cellule. Déjà, le son n'aidait pas mais additionné à l'image, cela devenait insoutenable ! Ils passaient de salles en salles et chacune d'entre elle offrait un spectacle différent mais tout aussi gore. Les cris, les giclures de sang, le broyage des os ... Et alors qu'ils traversaient une énième salle, en voyant des corps accrochés au mur comme de vulgaire amas d'os, elle n'attendait qu'une seule chose. Le mur explose faisant un trou énorme, des tirs fusant de partout, des hommes se battant avec les jaffas et les emmenant, elle et le sergent, loin de ce lieu. Mais rien ... Nan rien. Absolument rien ... RIEN !!!

Ils entrèrent alors dans une grande salle alors que Annabel restait le regard fixé sur cette partie de mur qui devait explosé avant qu'un jaffa lui donne un coup pour qu'elle avance et le morceau de pierre disparu de sa vue. Elle retourna alors son regard vers ce qui arrivait, et vit le jaffa devant elle laisser tomber à terre le sergent. Elle voulut se précipiter à ses côtés pour voir comment il allait mais le jaffa posté derrière elle lui assena un coup derrière les genoux avec sa lance et elle tomba à genou à côté du sergent, se retenant de s'étaler de tout son long par terre avec ses bras. Tournant tout de même le visage en direction de son coéquipier pour voir s'il allait bien, elle entendit un homme parler et demander à ce qu'il l'emmene. Quoi ??? Mais non !! Et puis où ?? Elle n'eut pas le temps de réagir que déjà, on la forçait à se relever. Elle eut alors un léger mouvement de revul lorsqu'elle vit l'imposant homme dressé devant elle. En tout cas, il était pas beau à voir ... Pourtant à ce qu'elle avait compris, les goa'uld choisissait des hôtes plutôt Beau ... Sur ce coup là, il s'était planté ...

Merde, le GDO ... Alors déjà qu'ils étaient pas mal dans la panade ... Alors là, c'était le sommome. Et voilà, maintenant elle se retrouvait devant un sacré dilemne. Soit elle donnait le code, et voilà que toute la terre serait décimée, soit elle ne le donnait pas et ils passeraient tous les deux à la casserole. Cela ne lui plaisait pas, mais elle décida de ne pas ouvrir la bouche. Aucun mot, aucun son n'arriverait à passer outre ses lèvres. Mais elle sentit son monde s'écrouler quand elle entendit la voix du sergent. Cette intonation ... Elle ne put se retenir car cela lui avait retourner l'intérieur ... Une larme s'évada alors de son oeil. Non, c'était trop dur, trop lourd ... Elle ne voulait pas souffrir, elle voulait simplement retourné chez elle et se mettre sous la couette. Le goa'uld lui essuya alors sa larme et prit une voix réconfortante, lui promettant que out s'arrangerait, tout irait bien pour elle ... Elle n'avait qu'une seule chose à dire ... Elle repensa alors à sa maison, à ses amis ... Non, elle ne pouvait être aussi égoiste ... Elle baissa alors le visage, fermant les yeux.

Rien ... Non rien ... Elle ne dirait rien.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Jack/Paul
----------------
avatar
----------------
Maitre du Jeu
----------------


Nombre de messages : 45

Arrivé au SGC : 04/11/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Mer 8 Juil - 15:33

Un rictus se dessina sur le visage du goa’uld. Il fit un signe de la tête à ses jaffas avant de regagner son trône. Annabel ne regardait pas la scène et luttait pour rester forte. Elle sursauta quand un tir de lance jaffa retentit dans la pièce, et quand le corps du Sergent-major Bentley s’écroula sur le sol, sans vie… Elle fut ensuite emmenée par les jaffas vers un lieu encore inconnu.

~ 4 mois plus tard ~


Les portes du sarcophage s’écartèrent du prisonnier. La main tremblante suite au traumatisme de la veille, Joshua quitta le tombeau qui venait de lui redonner la vie. Deux jaffas arrivèrent à ses côtés pour le reconduire en cellule. Ca faisait plus d’une douzaine de fois maintenant… Toutes ces fois où il avait été torturé et tué, avant d’être mis dans un sarcophage pour revivre et se refaire torturer. Puis mourir à nouveau…
Et plus les jours passaient, plus le Sergent-major perdait une partie de son âme…


« Gloire à Anubis ! Adorez-le car il est le seigneur suprême ! » Les Jaffas accueillirent cette phrase d’une acclamation rauque. « Par votre labeur et votre sang, servez-le ! Gloire à Anubis ! »

Au milieu de la foule, le Sergent Spence se dirigeait vers les mines à Naquadah, derrière la forteresse. Il y avait des centaines de prisonniers à ses côtés, sans compter les invalides qui étaient exécutés pour l’exemple. Toutes les cinq minutes, elle pouvait entendre des tirs à énergies loin derrière elle, qui annonçaient que d’autres venaient de perdre la vie. Des deux côtés du chemin, des jaffas escortaient le troupeau d’humains vers la première mine. Certain tombait sur la route et se faisaient prendre à l’écart. Tout le monde avait sa petite idée en tête sur ce qui leur arrivait s’ils montraient des signes de faiblesses.
Un fouet claqua contre le mollet d’Annabel, qui tomba sur un genou, la jambe tétanisée.


« Debout ! Debout !! » Rugit le jaffa.

Cela faisait des mois qu’elle travaillait comme une acharnée avec sa pioche. Ses forces commençaient à l’abandonner. Le jaffa prit la jeune terrienne par le col de ses vêtements sales et l’emmena sur le côté. Deux autres jaffas prirent le relais, prenant Annabel par les jambes et par les bras pour la mettre entre deux poteaux. Elle ne pouvait rien faire pour se débattre et arrivait à peine à murmurer une excuse. Ils attachèrent ses poignets aux deux cordes qui pendouillaient du haut des poteaux et un des jaffa derrière elle commença à lui fouetter le dos. Une belle entaille sanglante se dessina sur les omoplates du Sergent. Le jaffa recommença une dizaine de fois jusqu’à ce qu’un autre garde lui ordonne d’arrêter.

« Jaffa Kree ! » Le jaffa s’approcha ensuite de la prisonnière. « Si tu n’étais pas importante, Tauri, tu serais déjà morte. »

Annabel fut libérée de ses liens et conduite à sa cellule. Son corps squelettique reflétait le peu de vie qui restait en elle. Elle retrouva Joshua, toujours dans la même cellule. L’homme était mieux qu’elle physiquement mais à l’intérieur de lui, rien n’avait jamais été aussi noir… Ils restèrent un moment ensemble, à partager leurs impressions, à raconter ce qui leur passait par la tête ou tout simplement, à se regarder quand ils avaient plus la force de se dire quoi que se soit.
Jamais ils n’avaient été tombés aussi bas. C’est cette pensée qui leur revenait quotidiennement. Est-ce qu’il y avait encore de l’espoir que le SGC les retrouve un jour ? Cette idée s’éloignait de jour en jour…
Une unité de jaffa arriva dans la salle et le Goa’uld, maître des lieux, ordonna qu’on ouvre la cellule. Il rentra ensuite, un éternel rictus sur son visage qui commençait à devenir familier pour les terriens. N’étant pas habitué à l’odeur qui régnait dans ses lieux, il mit sa main devant son nez.


« Emmenez la fille. » Dit-il avant de se tourner vers Joshua.

« Et envoyez le dans les mines. »

Les ordres donnés, un jaffa prit Annabel et l’emmena vers la sortie. Bentley se leva sans aide et partit à son tour, escorté par deux jaffas. Le goa’uld profita que le terrien passe à côté de lui pour lui murmurer quelques mots.

« Crois-moi. Anubis va bientôt revenir de sa croisade. Il vaut mieux que tu me dises ce que je veux savoir avant que ça ne soit lui qui s’occupe de ton cas… »

Tout le monde connaissait la puissante technologie d’Anubis, tout le monde sauf les terriens qui ne l’avaient jamais vu ni même connu auparavant…
Le Sergent-major fut ensuite amené à l’extérieur, vers les mines. On lui donna une pioche et il se mit à tailler machinalement la roche. A côté de lui, le jaffa qui les surveillait était occupé à maltraiter un prisonnier. Joshua ne fit pas attention sur le moment, avant de penser que c’était un bon moment pour tenter de s’évader, profitant que le jaffa lui tourne le dos pour lui assener un bon coup de pioche. La question était, allait-il pouvoir aller loin, partir d’ici et profiter d’une longue liberté ? Ou est-ce que ses actions désespérées seraient vaines ?
En tout cas aujourd’hui, il avait enfin une chance de faire quelque chose… C’était à lui de décider.


Dans la forteresse, Annabel fut conduite dans une sorte de grand laboratoire. Elle y était seule avec le Goa’uld et un autre jaffa portant aussi une longue toge noire. Ce dernier attacha la terrienne sur une table de torture comme il en existait tant dans ces lieux. Il commença à l’examiner, sans lui faire le moindre mal. Face à ce mode de vie, la peau de Spence s’était renforcée ces derniers mois, mais avait aussi beaucoup souffert. Le jaffa ouvrir les paupières bien en grand de la terrienne, regarda le mouvement de ses pupilles, et piqua son bras en même temps pour voir s’il y avait une réaction ou un réflexe.

« Elle n’a toujours pas mangé. Son corps s’affaiblie. » Dit-il avant de lui déchirer le t-shirt et de jeter un œil sur son corps plein d’hématomes. « On passera par intraveineuse pour lui redonner des forces. Ca n’est qu’une humaine après tout… »

« Une humaine qui détient la code permettant d’ouvrir le bouclier, celui qui protège la Porte des étoiles de la Tau’ri… » Répliqua le chef Goa’uld. « Alors met lui un tube et tient la prête pour un nouvel interrogatoire. »

Le Jaffa hocha de la tête et continua ses analyses. Le Goa’uld les laissa seul étant donné que la terrienne n’était pas assez forte pour tenter quoi que se soit pour s’évader.
Le Jaffa, tel un docteur à la voix rassurante, continua de piquer des parties dites « sensibles » du corps humain.


« Ressentez-vous de la douleur ? »

Il observa Spence d’un regard indifférent. Il faisait son travail et était obligé de prendre soin de la prisonnière sans prendre compte des sentiments qu’il pouvait ressentir. Elle était tellement en piteuse état… Si elle était un cheval, il l’abattrait sans aucun doute.
Et dans ces circonstances, le plus dure pour Annabel fut de garder les pieds sur terre et de bouger sa langue pour essayer de formuler la moindre petite réponse…


[Il s'est passé 4 mois, vous pouvez décrire le quotidien de vos vacances ou résumer plus ou moins ce qu'il s'est passé. Joshua, je te laisse la liberté de faire ce que tu veux en restant logique, j'aviserais pour ma prochaine réponse...]
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Jeu 9 Juil - 15:29

La mort est quelque chose d'étrange, beaucoup de gens se demandent si une vie existe après, il est impossible de connaître la réponse à cette question qui traverse l'esprit de chacun, l'ironie dans tout ça c'est qu'une fois mort, on ne la connaît toujours pas. Josh n'aurait jamais imaginé qu'il finirait comme ça, ce sentiment d'impuissance le révolté au plus profond, sa faiblesse allait lui coûter la vie, et celle de Spence probablement, mais tous ces sentiments avaient très vite disparus, il ne ressentait plus rien, ni colère, ni rage, ni tristesse, rien, le vide total, son corps venait de toucher le sol ne laissant plus qu'un cadavre sans vie au milieu de la pièce, il n'allait jamais connaître la fin de l'histoire, pour lui plus rien n'existait, et lui n'existait plus.


~ 4 mois plus tard ~


La mort peut être un cadeau qui nous laisse en paix pour toujours, seulement pour Josh, elle n'avait pas l'air de vouloir le laisser tranquille, plus il mourrait, et plus elle voulait qu'il vive pour mourir encore et encore. Toutes ces tortures qu’il avait subit lui ôté tout goût à la vie, son corps était recouvert de blessures en tout genre qui disparaissaient ensuite après son passage dans le sarcophage Goa'uld, mais tout ça n'était rien à côté de ce qu'il perdait peu à peu...son âme...il devenait de plus en plus sombre, il n'avait plus l'air de ressentir d'émotions, il se vidé peu à peu de toute son humanité.
Josh venait de se réveiller encore une fois, toujours cette même pièce, toujours ces mêmes Jaffa qui venaient le chercher, tout se répéter à chaque fois, tout sauf sa mort, les Goa'ulds ne manquaient pas d'imagination ni de sadisme, il avait eu le droit au tir d'énergie, à la nuque brisé, la tête tranchée, le corps brûlé, écartelé, éviscéré, empoisonné... les souffrances s'accumuler de plus en plus laissant un goût plus qu'amère dans la vie de Josh.

Le retour en cellule était un bref instant de repos beaucoup trop court avant sa prochaine mort, le regard perdu, le corps inerte, il était là, assis sur ce banc miteux, à quoi pouvait-il pensé ? A rien, tout était noir en lui maintenant, tout ce qu'il voulait à présent c'était mourir, pour de bon. C'est alors qu'elle arriva, il aurait pu imaginer qu'elle était un ange, mais son esprit avait subit tellement de dégâts qu'il lui jouer parfois des tours, ce n'était que le Sergent Spence, qui revenait de sa journée de travail habituel en tant qu'esclave, mais il y avait quelque chose de bon qui se passait en Josh à chaque fois qu'il était avec elle, comme si elle était la dernière chose qui l'empêcher de sombré à tout jamais dans le néant. Le peu de temps qu'ils passaient ensemble ils en profitaient un maximum, il n'avait plus qu'elle sur qui compté, et il en était de même pour elle, alors ils parlaient sans cesse de ce qu'ils avaient subit jusqu'à ce qu'ils n'en aient plus la force, jamais Josh n'avait parlé autant avec quelqu'un, mais sa présence lui faisait tellement de bien, ils avaient besoin l'un de l'autre pour surmonter ce cauchemar interminable. Ils avaient perdu toute espoir de retrouvé un jour leurs vies si agréable, ce n'était plus qu'un vieux rêve enfouit sous des milliers de blessures intérieures.

Le temps passé ensemble était trop court et passé trop vite, voila que déjà des Jaffa venaient les chercher pour les emmener surement à la torture ou aux travaux forcés. Un des Jaffa venait de saisir Annabel qui lâcha avec grande peine la main de Josh, plus elle s'éloignait de lui, plus le vide revenait. Un autre Jaffa attrapa Josh pour l'emmener dehors, il allait passer la journée à travailler sous les coups de fouet qui avaient trop souvent marqué sa peau pour qu'il puisse encore ressentir la douleur physique, l'habitude avait prit le pas sur la souffrance.


Crois-moi. Anubis va bientôt revenir de sa croisade. Il vaut mieux que tu me dises ce que je veux savoir avant que ça ne soit lui qui s’occupe de ton cas…

Quelqu'un venait de lui murmurer quelque chose à l'oreille, il regarda le Goa'uld mais n'avait toujours aucunes émotions dans son regard.

Vous perdez votre temps...

Le soleil était brûlant, la chaleur sur cette planète était vraiment intense et travaillé dans ces conditions n'était vraiment pas très agréable et surtout très épuisant. Mais Josh ne rechigna pas quand le Jaffa lui fit signe de se mettre au boulot, il prit la pioche et commença son travail tel un robot programmé exprès pour cette tâche. Il regarda autour de lui tous les prisonniers qui étaient là totalement épuisés et à bout de force, son regard se tourna vers le Jaffa qui les surveiller, il s'en donner à cœur joie apparemment, frappé ce pauvre homme lui procuré une satisfaction débordante, il Josh éprouva une grande envie de courir le plus loin possible pour échapper à cette vie insoutenable, il aurait pu le faire, de toute façon au point ou il en était il n'avait plus rien à perdre, c'est alors que son regard se tourna vers la forteresse, il ne pouvait pas la laisser seule ici, il ne pouvait pas l'abandonner à ces monstres, il ne savait même pas ou il était et ne pourrait pas rejoindre la porte et encore moins retourné sur Terre sans le GDO. De toute façon sans Annabel il n'irait nul part.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Dim 12 Juil - 0:04

Elle avait fait son choix et elle savait ce qu'il impliquait. Néanmoins, la détonation énergétique la fit sursauter et c'est en entendant l'impact du corps de son collègue contre le sol qu'elle mesura vraiment toute l'ampleur de sa décision. Elle n'osa pas regardé, elle s'en voulait, par son choix, le sergent venait de mourir. Les poings serrés, elle n'eut même pas de se reprendre que déjà, les jaffas l'entourant, l'emmenaient autre part. Mais avant qu'elle ne quitte la pièce, elle se débattit. Il fallait qu'elle le voit une dernière fois. Alors, le regard flouté par les larmes, elle aperçut un corps à terre que des jaffas saisissaient comme une marionnette de chiffons. Elle se prit alors un coup sur le côté et se fut fini ... Désormais, elle ne savait ce qui allait arrivé, l'inconnu total et voilà désormais qu'elle se retrouvait seule pour affronter tout cela ... Mais, c'était son choix.

~ 4 mois plus tard ~


Le soleil brulait, l'air saturé de poussières irritait la gorge, la pioche lui causait nombres d'entailles et d'ampoules aux mains, de sorte qu'elle n'avait presque plus aucune sensation à partir des poignets. Depuis combien de temps, combien de jours venait-elle creuser cette satané roche ? Les jours se succédaient entre les interrogatoires, les séances de tortures et les travaux forcés. Au départ, bien entendu, elle avait voulu faire la maligne mais rongée par la fatigue, la faim et la douleur physique, Annabel avait fini par plier. Et puis après tout, elle préférait nettement la pioche que les interrogatoires. Chaque fois, le même scénario, on lui demandait le code du GDO avec comme supplice, la torture et l'assassinat de Joshua devant ces yeux. Combien de fois avait-elle hurlée, pleurée, frappée pour qu'on arrête le calvaire du sergent. Et chaque fois, ils finissaient par l'achever. Elle se sentait tellement coupable à son égard. Et même après toutes ces mêmes séances, elle était toujours aussi bouleversée par la mort de son compagnon. Mais 2 jours après, voilà qu'il réapparaissait dans la cellule, comme un mauvais cauchemar. Pourquoi ils ne la tuaient pas elle ??? Elle avait remarqué que le sergent perdait peu à peu quelque chose, son regard se changeait, ses réactions se banalisaient, comme si sa personnalité se transformait, se dénaturait presque. Elle avait peur de ce qu'il devenait, comme si de le perdre était pire que s'il venait à mourir.

Perdu dans ces pensées, elle ne vit pas le garde se rapprocher d'elle mais elle sentit soudainement une brûlure au mollet. N'ayant plus aucune force dans le corps, elle ne put supporter le choc et s'effondra à terre avec le stock de naqqadah pur qu'elle transportait. Nan pas encore ... Des jaffas l'attrapèrent par les bras pour l'amener vers un endroit qu'elle ne connaissait que trop bien. Pourquoi ?? Elle n'avait rien fait pourtant ... Elle y avait le droit pratiquement tous les jours, surement pour l'exemple ou simplement pour satisfaire les attentes sadiques des jaffas. Maintenant, elle ne criait plus, sa peau absorbait les chocs avec résignation, tellement tannée qu'elle en était presque devenu telle du cuir. Le premier coup fusa, le deuxième suivie et ainsi de suite. Annabel ne les comptait plus, elle attendait seulement la fin ... Elle en était presque à en tourner de l'œil lorsque un jaffa arriva et ordonna de la détacher. La mort ??? Qu'est-ce qu'elle pouvait en rêver. Le calme, ne plus rien ressentir physiquement, la paix. Elle ne rêvait plus que de ça. N'ayant plus l'énergie de se relever, les jaffa durent la prendre et la traîner jusque dans sa cellule. A moitié somnolante, elle ne se rendit compte que le chemin était terminé uniquement lorsque son corps toucha la pierre dure et froide qui formait le sol de la cellule. Elle ouvrit alors les yeux et vit Joshua, assit sur le banc. Elle eut un léger sourire en le voyant là. Sa dernière vision de lui n'était pas vraiment réjouissante. Encore une fois, elle avait refusé d'émettre un son et Joshua avait fini par trépassé à cause de ses blessures.

Alors qu'elle se trainait pour pouvoir se reposer contre le corps du sergent, elle se demandait pourquoi elle n'était encore jamais passé par le sarcophage. Depuis le temps qu'elle se trouvait ici, elle avait émis une hypothèse. Vu comment Joshua revenait de ses séances de résurrection, il semblait oublier ses émotions. Alors peut-être oublierait-elle le code si elle subissait le même sort ??? De toute manière, après tout ce qu'elle subissait, elle n'était plus vraiment sûre de le savoir. Les chiffres se mélangeaient en son esprit et plus le temps passaient, plus sa mémoire s'effaçait. Elle ne se souvenait plus des odeurs d'une bonne tarte au fruit, fraichement cuite, de la rosée du matin, de la sensation d'eau chaude parcourant le corps, d'une brise, douce et rafraichissante. Les visages commençaient à s'effacer, ses souvenirs se transformaient en mythe et donc, elle ne savait plus ce qu'elle avait vraiment fait ou simplement imaginer. Son seul et unique point de repère était désormais le sergent. Son seul plaisir était de sentir la main du sergent contre la sienne et de poser son visage sur son épaule. Voilà le seul et unique réconfort, la présence humaine, sa présence à lui.

Alors une fois en sécurité, ils commençaient à parler, de tout, de rien, de savoir ce qu'il s'était passé en l'absence de l'autre. Annabel en oublia alors ces blessures au dos, trouvant en ce bref instant, sa paix, son repos. Exceptionnellement, Annabel se mettait à sourire, voire blaguer dans les meilleurs moments. C'était son petit paradis à elle, et c'est à ces instants qu'elle s'accrochait. L'espoir du SGC avait complètement disparu pour elle, et ce depuis un bon bout de temps. Elle ne savait pas depuis combien de temps ils vivaient ce calvaire, des mois, peut-être des années, en tout cas, le SGC ne semblait pas vraiment s'en soucier. Ils avaient été abandonnés.

La grille s'ouvrit alors, toujours dans ce son strident et irritant. Le goa'uld entra alors, comme avant chaque interrogatoire. Annabel rouvrit les yeux et comprit que leur "pause" était terminée. Emmenez la fille. Toujours cette même phrase dont Annabel s'était habituée. Elle se laissa prendre par les gardes, sans aucune objection, acceptant déjà ce qui allait arriver. Elle laissa alors sa main glisser dans celle de Joshua, ne voulant pas la quitter mais ne pouvant rien faire pour l'empêcher. Elle lui accorda un dernier regard avant de se laisser entraîner par les gardes. Où la conduisaient-ils ??? Apparemment au laboratoire. Toujours les mêmes murs, le même homme, la même sorte de table. Elle fut attachée, que pouvait-elle faire pour s'y soustraire ?? Rien, elle n'arrivait même pas à se tenir debout. L'homme habillé de noir commença alors à l'examiner et lui arracha le t-shirt pour découvrir sa peau couvert d'hématomes, de marques et de cicatrices en tout genre. Il parlait de lui redonner des forces, à quoi bon après tout ??? Ils allaient la remettre sur pied pour lui enlever toute vitalité par la suite. Le Goa'uld s'en alla, elle n'avait pas suivi la conversation entre les deux hommes, s'étant concentré machinalement sur le plafond. Elle ressentit alors une piqure par-ci, une autre par-là ... Est-ce qu'elle ressentait une douleur ??? Oui et non, elle ressentait bien quelque chose mais son corps semblait s'être familiarisé à la souffrance. Ainsi, à chacune des questions de l'homme, elle émettait des sons, sans vraiment trop y croire elle-même. De toute manière, à quoi cela servait ... à rien ... Plus rien n'avait d'importance ...
Revenir en haut Aller en bas
MJ Jack/Paul
----------------
avatar
----------------
Maitre du Jeu
----------------


Nombre de messages : 45

Arrivé au SGC : 04/11/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Mar 14 Juil - 1:19

Réaction quasi nulle, réflexes inexistants. Pas de traumatisme crânien. Mouvement involontaire des yeux : hypothèse d’une pensée consciente. Rythme cardiaque lent. Corps à température ambiante malgré la chaleur et la sueur de la prisonnière. L’apothicaire Jaffa tournait autour de Spence tel un chirurgien qui était prêt à faire de la dissection, et ça pendant deux bonnes heures. Le Goa’uld maître des lieux revint enfin dans la pièce.

« Est-elle prête pour la transplantation ? »

Le jaffa hocha la tête. Deux gardes vinrent alors prendre le corps de Spence pour l’emmener dans la salle principal en bas. Elle y retrouva Joshua, qui avait terminé une longue journée de travaux forcés dans les mines. Sur le côté, ils remarquèrent quelques choses de très étrange… Des guerriers dans une armure, tout en noir, avec des casques très différents de ceux des jaffas normaux. Ils ne semblaient pas humains, avec leurs deux petits yeux blancs. Ils ne bougeaient pas mais d’un regard, le Sergent Bentley aperçut l’armement de ses guerriers sur leurs avant-bras. C’étaient de nouvelles machines de guerre au service d’Anubis… Qui sait ce qui se préparait dans le reste de la galaxie pendant que eux souffraient le martyr dans ce trou à rat, et ça depuis des mois… Le Goa’uld avec la toge noire sortit son sabre de son fourreau. Avec la lame, il alla titiller Joshua au niveau de la gorge. Un mouvement de trop et le jeune terrien serait égorgé. Pendant ce temps, un autre jaffa s’approcha du Sergent Spence, un symbiote dans les mains. Le serpent couina sa malveillance comme une longue plainte poétique…

« Vous avez héroïquement résisté à toutes nos tortures, pendant un long moment, sans faillir un seul instant… Aujourd’hui, vous connaîtrez la vraie douleur. »

Un jaffa poussa Annabel, qui s’étala sur le sol comme si elle était déjà morte. L’autre garde approcha le symbiote de son corps pour lui faire comprendre que bientôt, la terrienne deviendrait un Goa’uld au service du Dieu funèbre. Tous ce qu’elle savait sur la Terre, le SGC et ses alliés, toutes ses informations seraient entre les mains de l’ennemi.

« Ce symbiote a été choisi pour sa résistance et sa loyauté envers notre Maître, le puissant Anubis. Votre amie va souffrir mille tourments, une fois possédée et impuissante… » Il fit une pause avant d’ajouter, le ton grave sans aucune émotion. « Et elle te tuera… Encore et encore… »

Il y eut un craquement d’os effroyable.
Spence cria de douleur et de frayeur, se tortillant sur le sol. Ses yeux brillèrent et Joshua regardait, impuissant, son amie partir… Elle serait prisonnière dans son propre corps maintenant.


« Jetez-les dans les oubliettes ! »

Chose dite, chose faite. Joshua et Annabel furent emmenés dans la cellule qui leur servait de logement depuis le début de leur captivité. Pour la jeune femme, elle était épuisée et semblait endormie. Elle fut posée dans un coin de la cellule et Joshua s’était assis à l’opposée, à la fixer longuement. Les jaffas refermèrent la porte et s’en allèrent. Pendant dix minutes, Spence ne bougea plus… Joshua ne savait pas ce que trafiquait les jaffas, à l’enfermer avec ce goa’uld dans la même cellule.
C’est alors qu’Annabel ouvrit les yeux, ou plutôt le serpent qui la contrôlait. Il s’était enfin adapté à son corps meurtri. Les yeux ne brillèrent pas mais le regard avait complètement changé. Elle commença à se lever, observant Joshua d’un air indifférent, avant de se rapprocher de lui. A l’intérieur de son corps, l’âme d’Annabel Spence criait pour faire cesser cette torture d’esprit. Elle ne pouvait rien faire, rien…
Le Goa’uld prit Joshua par le col de son t-shirt sale et lui foutu une droite. La mâchoire du jeune sergent avait été habituée de recevoir coups depuis ses derniers mois, mais le plus douloureux pour lui fut de voir Annabel, physiquement, lui en foutre une avec une telle puissance… Le Goa’uld se rapprocha et tapa de plus belle, envoyant Bentley à terre. Il devait essayer de lui parler, essayer de la raisonner ou dans le pire des cas, l’affronter, s’il voulait que cette torture cesse…
Spence criait de plus en plus fort à l’intérieur de son corps mais le Goa’uld ne bronchait pas. Il frappa Joshua de plus belle avec une telle force que le nez du Sergent commença à craquer. Du sang alla ensuite couler sur ses vêtements… Il devait agir, à moins qu’il serait assez fort psychologiquement pour encaisser de tels coups, mais rien n’était facile et sûr quand on se retrouvait face à face avec la souffrance éternelle…
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Mar 14 Juil - 23:01

La journée s'achevait en même temps que les rayons du soleil qui disparaissaient peu à peu pour laisser place à l'obscurité grandissante. Josh était épuisé, durant son travail il n'avait pas trop senti la fatigué mais ce fut quand il dû marché jusqu'à la forteresse qu'il ressentit une puissante envie de s'étalé sur le sol et de s'endormir seulement les Jaffa ne lui laisserait pas ce plaisir, il fut forcé de regagné la forteresse le plus vite possible par un garde qui ne lésiné pas sur les coups pour se faire obéir. En passant dans le couloir, il pu voir d'autres prisonniers dans la même situation que lui, certains se faisaient torturés, d'autres rendez leurs derniers souffle et les plus chanceux d'entre eux finissaient par s'écrouler sur le sol totalement vidé de toutes leurs forces. Il était pressé de retrouvé sa cellule mais malheureusement pour lui, ce fut ailleurs qu'il fut conduit, il connaissait cette pièce, s'était ici qu'il était mort pour la première fois, le Goa'uld était présent toujours sur son trône, avec sa suffisance habituelle comme s'il se prenait pour le Dieu de l'univers, plusieurs gardes se tenaient en ligne de chaque côté du trône et devant l'entrée deux de plus de chaque côté de la porte mais ce fut d'autres personnes qui retenèrent son attention, sur le côté il y avait des guerriers tout en noir, ils n'avaient rien de commun avec les Jaffa, ils avaient un côté assez "futuriste" et ne semblaient pas humain, sur leurs avant bras il pouvait voir des sortes d'armes d'une technologie très avancée, leurs armures avaient l'air très résistante et alors qu'il était perdu dans ses pensées un bruit capta son attention. La porte venait de s'ouvrir laissant place à deux gardes qui tiré Annabel par le bras, elle était dans un triste état, à moitié consciente, elle avait subit pas mal de coups et autres tortures en tout genre, Josh ne savait que trop bien ce qu'ils étaient capable de faire, il voulu aller vers elle mais le Goa'uld sortit une lame qu'il pointa sur le coup de Josh, prêt à l'égorgé au moindre mouvement. Un Jaffa s'avançait vers Annabel avec une drôle de bête dans la main, Josh eu une expression de dégout à la vue de cette chose repoussante, une espèce de serpent hideux qui gigoté dans tous les sens, il se rappela un rapport de mission qu'il avait lu à son arrivée au Sg-c, cette chose était un symbiote que les Goa'ulds placé dans un corps pour pouvoir le contrôlé. Il reporta son regard sur Annabel, la pauvre allait devenir une de ses choses...il serait seul désormais, ils allaient enfin obtenir le code qui permet d'ouvrir l'iris et d'aller sur Terre...toutes ces douleurs, toutes ces tortures, pour rien...Ils auraient mieux fait de leurs donner le code dès le début, ils n'auraient sûrement pas eu à subir tout ça et seraient déjà morts.

Vous avez héroïquement résisté à toutes nos tortures, pendant un long moment, sans faillir un seul instant… Aujourd’hui, vous connaîtrez la vraie douleur.

Un Jaffa jeta Annabel à terre et celui qui tenait le serpent dans ses mains s'approcha d'elle et le Goa'uld reprit la parole en regardant Annabel avec froideur.

Ce symbiote a été choisi pour sa résistance et sa loyauté envers notre Maître, le puissant Anubis. Votre amie va souffrir mille tourments, une fois possédée et impuissante…

Il s'arrêta un instant puis regarda Josh, un large sourire sur le visage.

Et elle te tuera… Encore et encore…

Le Jaffa s'exécuta et approcha encore plus le serpent d'Annabel, elle cria tellement fort que Josh pouvait ressentir la peur et la douleur en elle, il ne pouvait rien faire pour l'aider et l'a regardé souffrir autant lui faisait encore plus mal à lui, il ferma les yeux un instant, cachant les larmes dans ses yeux, quand ils les rouvrirent, Annabel était inconsciente, mais ce n'était plus elle désormais.

Jetez-les dans les oubliettes !

Des gardes avaient attrapés Annabel et Josh l'a regarda avec tristesse quand des gardes se saisir de lui ensuite pour l'emmené lui aussi. Ils furent jetés comme des chiens dans la cellule, Annabel n'avait pas reprit ses esprits, Josh n'osa pas s'approcher d'elle et s'installa dans un coin sans la quitter du regard. Plusieurs minutes passées et elle ne bouger toujours pas, un sentiment de peur naissait en Josh, qu'allait-il se passer maintenant ? Qu'allait-elle lui faire maintenant qu'un Goa'uld la contrôlée? D'un coup ses yeux s'étaient ouverts, fixant Josh comme s'il n'était qu'un vulgaire insecte posé contre le mur de la cellule. Le regard qu'elle avait toujours eu pour Josh depuis qu'ils étaient enfermés dans ce cauchemar avait disparu, ce regard plein de réconfort qui lui faisait tant de bien n'était plus, désormais il avait le droit à un regard totalement différent, ce n'était vraiment plus elle. Le Goa'uld se rapprochait lentement, il attrape Josh par le col de son T-Shirt et le frappa violemment d'un coup de poing dans la mâchoire, la douleur physique n'avait plus d'effet sur lui par contre, la douleur intérieure qu'il ressentait était insupportable, la femme à qui il se raccrochait depuis des mois pour ne pas sombrer venait de le frapper, il savait que ce n'était plus elle mais la douleur n'en était pas pour autant moins forte. Il se faisait ruer de coups sans rien dire, la peine qu'il ressentait au fond de lui le laisser sans voix, le sang coulait sur son visage, les coups se faisaient de plus en plus nombreux sans qu'il ne fasse quoique ce soit pour les arrêter. Elle ne pouvait pas avoir disparue, il y avait forcément encore son esprit enfouit dans son corps, il fallait qu'il essaie de la récupérer. Alors que le Goa'ulds allait lui envoyé une autre droite, Josh ouvrit la bouche, il avait du mal à parler vu tous les coups qu'il venait de prendre mais il ne pouvait pas rester sans rien faire.

Annabel, je sais que tu...tu m’entends...ne le laisse pas faire...personne ne peut te contrôler à part toi...je sais..je sais que tu es assez forte pour reprendre le dessus...

Pendant un instant, Josh cru retrouvé Annabel dans le regard qu'elle lui lançait mais ce n'était qu'une feinte du Goa'uld pour s'amuser un peu, ses yeux venaient de s'illuminer laissant voir à Josh que le Goa'uld avait parfaite maîtrise du corps de Spence et qu'il ne comptait pas la laisser ressurgir. Il frappa alors encore plus fort que précédemment et Josh alla percuter le mur. Dans un dernier souffle, il lui adressa quelques mots avant de perdre connaissance.

T'as...t'as pas le droit...de m'abandonner...
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Mer 15 Juil - 0:01

Les questions se succédaient, toujours les mêmes, toujours si inutiles aux yeux de la jeune femme. Elle fixait le plafond, par dépis, ne sachant pas vraiment quoi faire à la place. Elle attendait la fin, espérant rejoindre assez vite sa cellule et pouvoir ainsi revoir Joshua. C'est alors qu'à un moment, le Goa'uld revint dans la pièce et posa une question au jaffa. Elle mit du temps avant de remettre ces idées en place et de se remémorer les mots qu'il avait prononcé. Le temps qu'elle fasse tout cela, des jaffas étaient venus la prendre sur la table et la soutenait pour l'amener à la grande salle. Transplantation. De quoi parlait-il exactement ??? Elle rentra alors dans la grande salle, deux jaffas l'encadrant. Son regard parcouru lentement l'ensemble de la pièce et fini par remarqué la présence de Joshua, et proche de lui, 2 choses ... genre des clones de Star Wars, sauf en noir. C'était quoi ces machins ???

Pas le temps de se poser trop de questions, elle regarda une dernière fois Joshua avant de sentir un coup dans le dos qui la déséquilibra. N'ayant pas la force de se rattraper, elle s'effondra à terre alors que le Goa'uld venait de parler. Elle rouvrit les yeux et découvrit proche de son visage un espèce de gros vers ou serpent tout moche, avec un cri très strident et désagréable. Par la peur que suscitait cette vision, elle ne put réprimer un cri. Malheureusement pour elle, cette chose n'était pas seulement là pour lui faire peur. D'un coup, elle vit la chose quitter les mains du Goa'uld et le supplice commença pour elle. Cette brulire à la nuque lui fut insupportable, elle cria tout ce qu'elle put, comme si le simple fait de hurler suffirait à enlever cette chose de son corps. Puis plus rien, le vide le plus complet. Elle ne sentait plus rien, comme si elle dormait.

Et soudain, elle rouvrit les yeux. Que venait-il de se passer ??? Quel était cet endroit qu'elle voyait ??? Bien vite, elle reconnut les murs de sa cellule. Elle se releva mais bien vite, elle se rendit compte que quelque chose clochait. Elle voulut s'arreter mais son corps continua d'avancer vers Joshua.


"Mais !! Joshua ... Que ..."

Et voilà qu'elle le saisissait par le col et elle vit son poing se lever et le frapper au visage. Affolée, elle essaya de retenir ses coups mais rien n'y faisait. Elle sentit alors une pression psychologique et se rendit compte que la chose gluante qu'elle avait vu dans la grande salle se trouvait dans son corps et que c'était lui qui le contrôlait. Non, cela ne pouvait être possible. Elle ne cessait de crier, de hurler d'arrêter, et Joshua qui ne faisait rien. Non, elle ne supportait pas de voir ça, ce ne pouvait être qu'un mauvais rêve. Non, pas Joshua ... Pas lui ... Et elle ne pouvait rien faire ... Il s'adressait à elle mais elle essayait !!! Néanmoins, sa dernière phrase finit de l'achever. L'abandonner ... Elle ne le voulait pas !!! Prise de colère et de haine envers cette chose qui la contrôlait, que d'un coup, elle ressentit ces membres. Elle se stoppa alors et tomba à genoux devant le corps inanimé de Joshua. Surement que le Goa'uld n'avait pas encore prit total possession de son corps.

"Josh ... Joshua ... Non ... pas ça ... rép ... répond moi ... Je t'en pris ..."

Les mains tremblantes, les larmes aux yeux, elle avança doucement en direction du visage ensanglanté du jeune homme. Qu'est-ce qu'elle avait fait ... Elle ne pouvait le supporter.

"Ne te laisse pas faire, je préfère mourir plutôt que de devoir assister encore à ça ... je t'en supplis, réagis ..."
Revenir en haut Aller en bas
MJ Jack/Paul
----------------
avatar
----------------
Maitre du Jeu
----------------


Nombre de messages : 45

Arrivé au SGC : 04/11/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Jeu 16 Juil - 12:55

Le temps d’une minute, le Goa’uld avait été affaibli par l’hôte. Annabel avait trouvé la force de reprendre contrôle de son corps, mais elle en tremblait tellement ça devenait difficile de le garder. A l’intérieur d’elle, le symbiote bougeait dans tous les sens pour chercher à redevenir le Maître. Joshua vit cette transition dans les yeux de la jeune femme. La transition entre le regard de son amie et celui du goa’uld. Le Sergent-major repensa à ses paroles. Est-ce qu’il avait le choix ?

« Ne te laisse pas faire, je préfère mourir plutôt que de devoir assister encore à ça ... je t'en supplis, réagis ... »

Le Goa’uld reprit peu après le dessus et Annabel ne revint plus. Il donna un coup de tête à Joshua et ce fut la fois de trop. L’homme, ne pouvant rester immobile suite aux paroles de Spence, trouva une petite pierre sur le sol, à bout pointu. Le Goa’uld voulut frapper à nouveau mais Bentley esquiva et d’un réflexe irréfléchi, il planta le bout de pierre dans le cou de son agresseur. La douleur fut ressentie par Annabel au même moment. Du sang gicla et le goa’uld recula avant de s’écrouler par terre, gémissant et s’étranglant dans son propre sang. Voulant sa peau, le serpent s’échappa par la bouche d’Annabel et voulut sauter et s’implanter dans le cou de Joshua. Ce dernier ne se laissa pas faire, il se leva et piétina le symbiote sans la moindre pitié. La créature émit des bruits répugnants avant de finir écrasée en bouillie.
Bentley s’abaissa vers Annabel et vit qu’elle perdait trop de sang. Il ne pouvait rien faire à part appeler des secours. Il alla secouer les barreaux de sa cellule et hurler aux gardes jaffas de venir. L’un d’eux arriva enfin peu de temps après, prenant tout son temps. Il vit le corps de Spence et ouvrit la cellule en appelant d’autres jaffas pour l’aider à transporter le corps. Joshua fut aussi emmené. Seul le symbiote éclaté restait dans la cellule…
Dans la salle du trône, le chef Goa’uld fut furieux d’apprendre la nouvelle. Le symbiote donné à la tau’ri, « l’Elu » comme ils l’appelaient, avait été tué par l’homme. Et par la même occasion, la femme aussi avait succombée à ses blessures.


« Ton châtiment te fera regretter ton acte ! »

D’un simple regard, les jaffas comprirent le souhait de leur seigneur. Ils prirent Joshua par les bras, lui foutant des coups dans les côtes pour le dissuader de résister, et l’emmenèrent dans la pièce d’en dessous, une sorte de grande cave abandonnée tandis que le sang d’Annabel se répandait sur le sol de la pièce…

Les portes du sarcophage s’ouvrirent et Annabel revint à la vie. Elle avait mal à la tête, elle était désorientée et ressentait une terrible douleur à son cou. Pourtant, elle avait l’air en bon état si ce n’était les quelques cicatrices par-ci par-là. Des souvenirs lui revinrent au fur et à mesure mais tout semblait encore flou dans sa tête. Un jaffa la prit sur ses épaules comme s’il s’agissait d’un sac à patate. Il emprunta plusieurs escaliers avant d’arriver dans le souterrain de la forteresse. Là, Annabel vit Joshua suspendu au dessus d’un bûcher, les poignets attachés à deux chaînes reliées à des poutres. L’un des jaffa mit le feu au bois… En moins d’une minute, les premières flammes commencèrent à embraser les pieds du Sergent-major. Le chef Goa’uld arriva dans la pièce, observant le spectacle avec une expression ennuyeuse sur le visage. Il savait déjà ce qu’il se passerait ensuite : Bentley serait mort brûlé mais ils l’emmèneraient dans un sarcophage et la torture recommencerait… C’est avec cette pensée que le Goa’uld changea d’avis. Il ordonna à ses jaffas d’éteindre le feu et de libérer Joshua. Ce dernier avait les jambes brûlées, et ne parlons pas des pieds… Il criait tellement la douleur se répandait dans tout son corps. Malgré tout, il était encore vivant et c’est ce que voulait le Goa’uld. Il s’approcha du peu de feu qu’il restait et brûla un bâton de fer avec une tête de chacal en son bout. Une fois assez chaud, il s’approcha de Spence, lui arracha un bout de son t-shirt d’esclave et marqua son corps de la tête du chacal. Ainsi, elle porterait le symbole du Dieu Anubis durant la fin de sa vie, si courte soit-elle. Il en fit de même à Bentley, plantant le fer dans sa poitrine. Il y eut de la fumée, des cris de douleur, tout ce qu’il y a de plus horrible lors d’un marquage au fer.


« Vous me décevez vous savez. Vous me faites presque pitié… » Il se tourna ensuite vers un jaffa. « Emmenez les en cellule. »

Une pause bien méritée, c’est ce que le Goa’uld pensait. Les deux terriens furent reconduis à leur cellule où ils retrouvèrent le symbiote mort qui pourrissait sur le sol. Ils étaient enfin seuls, tous les deux, ne risquant pas de se faire frapper ou torturer…
Soudain, les portes furent ouvertes et l’apothicaire jaffa entra dans la prison. Il s’avança prudemment et vérifia l’état de santé des prisonniers, pendant quelques minutes. Son regard était fuyant mais il savait ce qu’il faisait. Il portait le symbole d’Apophis sur le front.


« Pourquoi résister ? » Finit-il par demander aux tau’ris. « La douleur est insupportable, vos corps sont mutilés. Je n’aurais jamais cru voir des humains résister à toutes ces épreuves. » Il fit une pause avant d’ajouter d’un ton sûr. « Dommage que vous ne sortirez pas d’ici vivant… Votre peuple aurait put être fier de vous. Vous auriez été des héros. »

La voix douce et rassurante, il posa de nouveaux vêtements dans un coin de la cellule. Joshua remarqua que l’apothicaire n’était ni armé ni accompagné de garde. Ils étaient seuls tous les trois dans la cellule, cependant, ce jaffa était différent…
Revenir en haut Aller en bas
Joshua Bentley
----------------
avatar
----------------
Sergent Major
----------------


Nombre de messages : 906

Arrivé au SGC : 11/12/2007

Age du Joueur : 35


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
355/3200  (355/3200)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Sam 18 Juil - 21:58

Le réveil fut dur pour Joshua, son visage ensanglanté témoigné de la douleur qu'il pouvait ressentir et il savait très bien qu'il allait avoir droit à un deuxième round. Annabel était devant lui mais quelque chose avait changé, son regard était rempli de larmes, elle avait pu reprendre le dessus sur le Goa'uld et pleuré maintenant les coups qu’elle avait portés sans le vouloir sur son équipier. Un léger sourire se dessina sur le visage de Josh sans qu'il ne s'en rende compte, il avança alors sa main pour la poser sur celle de la jeune femme, il ne voulait plus qu'elle parte, il n'aurait pas la force d'affronter la mort encore et encore tout seul. Mais le Goa'uld avait vite reprit le contrôle et se vengea sur Josh en lui donnant un coup de boule. C'était sans doute le coup de trop et Josh ne pouvait plus se laisser faire, la rage monta en lui oubliant qu'il s'agissait du corps d'Annabel il attrapa une pierre au sol et quand le Goa'uld voulu le frapper de nouveau il esquiva son coup et lui planta la pierre en plein dans le cou. Alors que le sang giclé du coup d'Annabel, Josh recula de quelques pas, se rendant compte de ce qu'il venait de faire, il regarda le Goa'uld s'écrouler sur le sol mais il ne voyait qu'Annabel, il l'avait surement tué et cette pensée le déchiré à l'intérieur. Le symbiote sorti alors par la bouche d'Annabel et se dirigea droit sur Josh qui s'empressa d'aller écrabouillé la bestiole sur le sol avec hargne, il insista plusieurs secondes, remuant son pied dans tous les sens pour être sur que le serpent était bien en bouillie. Il se précipita ensuite sur Annabel pour l'aider mais elle avait déjà perdu beaucoup trop de sang, il ne pouvait rien faire pour elle, le regard désemparé, il se releva et alla secouer les barreaux de la cellule bien fort et en criant à l'intention des gardes Jaffa. L'un deux arriva tranquillement et se rendit compte de la situation, il ouvrit la cellule et appela d'autres Jaffa pour l'aider. Ils trainèrent Annabel sur le sol et emmenèrent également Josh ne laissant que la bouillie de serpent écrasée sur le sol au milieu d'une marre de sang qu'Annabel avait perdu.

Ils les avaient conduit jusqu'à la salle du trône ou le Goa'uld siégé toujours avec assurance et fierté. Mais ses airs supérieurs venaient de disparaître d'un coup lorsqu'il apprit ce que l'humain avait fait au symbiote. Le Goa'uld lança un regard furieux à Josh qui d'un côté était ravi d'avoir touché le Goa'uld et d'un autre, effondré d'avoir tué son amie.


Ton châtiment te fera regretter ton acte !

Les Jaffa avaient attrapé Josh et le martelé de coup un peu partout avant de le conduire dans une pièce assez sombre au niveau inférieur. Il fût attaché à des poutres au dessus d'un bucher sans opposé aucune résistance tandis qu'Annabel arriva porté par un garde, ils lui avaient rendu la vie comme ils le faisaient toujours pour Josh afin de le torturé encore plus. Il fût tout de même très content de la voir avant de mourir encore une fois emporté par les flammes. Un Jaffa mit le feu au bûcher et les premières flammes se levèrent lentement et Josh les sentit de plus en plus sous ses pieds. Le Goa'uld arriva pour regardé le spectacle qui avait l'air plutôt ennuyeux pour lui, tandis que les jambes de Josh brûlées lentement, il ne lâché plus Annabel des yeux et résista un moment avant de commencé à hurlé tellement il souffrait. Mais à la grande surprise de tous, le Goa'uld ordonna aux Jaffa d'éteindre les flammes et de le libérer. Josh était dans un sale état, encore, pourquoi ne l'avait-il pas laissé mourir pour le ramené encore à la vie et recommencé les tortures ? La question avait vite filé dans l'esprit du militaire qui avait de plus en plus de mal à supporter la douleur. Le Goa'uld s'approcha lentement de lui et tandis une sorte de bâton avec à son extrémité une tête de chacal dans le peu de flammes qui jaillissaient encore du bûcher. Josh avait du mal à comprendre ce qu'il se passait mais quand il vit le Goa'uld marqué Annabel au fer rouge il hurla pour qu'il s'arrête. Mais le Goa'uld n'avait pas l'intention d'arrêter, il se délectait de voir les deux militaires souffrir autant et marqua Josh ensuite de la même manière qu'il l'avait fait à Annabel. Ce dernier cria encore plus de douleur et s'écroula sur le sol.

Vous me décevez vous savez. Vous me faites presque pitié…
Emmenez-les en cellule.


Josh se réveilla dans sa cellule, il ouvrit les yeux un par un et remarqua Annabel à ses côtés, elle lui tenait la main si fort qu'il ne la sentait même plus, il l'a serra également, content d'être enfin revenu dans cette cellule avec son amie, mais pour combien de temps encore...? Il posa sa tête contre l'épaule de la jeune femme et ferma les yeux à nouveau, elle était en bien meilleur état que lui, il aurait bien aimé faire un tour dans le sarcophage vu son état actuel. Un bruit métallique le fit sursauté et il tourna ses yeux vers la porte de la cellule, il vit un Jaffa ouvrir la porte de la cellule et rentré à l'intérieur, ils n'avaient vraiment pas eu beaucoup de temps à eux cette fois-ci qu'il fallait déjà retourner à la torture ou aux travaux forcés. Mais les réactions du Jaffa était différentes de celles des autres gardes qui les traitaient comme des chiens, celui-ci s'était penché sur eux pour regardé leurs blessures. Josh remarqua qu'il n'avait pas le même symbole sur le front que les autres et de plus son attitude était vraiment étrange envers eux. Le mystérieux Jaffa prit alors la parole.

Pourquoi résister ?
La douleur est insupportable, vos corps sont mutilés. Je n’aurais jamais cru voir des humains résister à toutes ces épreuves.
Dommage que vous ne sortirez pas d’ici vivant… Votre peuple aurait put être fier de vous. Vous auriez été des héros.


Il alla poser des vêtements propres dans un coin et regarda ensuite les deux militaires avec respect et admiration. Il était venu seul, sans armes et agissait de façon "amicale" envers eux, Josh voulu comprendre pourquoi faisait-il tout ça il se releva avec beaucoup d'efforts et regarda le Jaffa avec interrogation.

Vous n'avez pas l'air d'être comme eux, vous n'avez même pas le même symbole sur le front, qu'est-ce que vous nous voulez ?

Un allié ? Non...c'était vraiment trop beau pour être vrai...Josh avait gardé un ton amère dans sa voix, souvenir de toutes les souffrances qu’il avait endurées ici. Il aida Annabel à se relevé et tout deux attendirent avec impatience la réponse du Jaffa qui les intriguaient de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Annabel Spence
----------------
avatar
----------------
[VIP] Annabel
----------------


Nombre de messages : 1874

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 29


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
428/6800  (428/6800)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Dim 19 Juil - 22:47

Que se passait-il vraiment ?? Etait-ce un rêve, un cauchemar ou la réalité ??? Annabel sentait sa raison s'en aller loin d'elle. Imaginait-elle tout ceci ou vivait-elle vraiment tout ça ... Alors les larmes roulaient sur ses joues, ses mains tremblantes agrippant le vêtement de Joshua, sa respiration cadencé par le rythme hallucinant de son cœur, elle sentit le contrôle de son corps lui échapper. Comme si un grand vide l'envahissait, elle perdait pied. Elle vit alors sa tête se rapproché rapidement de celle du jeune homme et la rencontre fut brutale. Elle partit alors en arrière, elle ne pouvait rien pour empêcher ce massacre. Elle recommença à crier mais cette fois-ci pour inciter Joshua à la frapper, à répondre, à ne pas se laisser faire. Et alors qu'elle essayait de reprendre le contrôle, tout alla très vite. Elle sentit une violente douleur au niveau du coup et tomba en arrière. Portant ses mains à l'endroit qui lui faisait tellement mal, elle sentit un liquide chaud glisser entre ses doigts. Ses yeux commençant à se révulser, son corps fut secouer une nouvelle fois par quelque chose qui sortit de sa gorge. Sa vision commença à se flouter, ses oreilles bourdonnaient, son cœur semblait vouloir transpercer sa poitrine tellement il battait vite. Et alors que les secondes s'écoulaient, elle sentait son corps se refroidir, perdre sa sensibilité. La douleur devenait presque supportable alors que ces mains commençaient à glisser sur sa peau ensanglantée. Et soudain, plus rien. Le vide le plus total. Elle ne voyait rien, tout était sombre, un simple son était présent. Qu'allait-il se passer maintenant ???

Calme, serein, enfin tranquille. Etait-ce la fin de ce cauchemar ??? Quand allait-elle se réveiller ... Elle espérait déjà un oreiller blanc et moelleux, une couette douce et protectrice, une matinée lumineuse et un chant d'oiseau. Elle sentit alors sa poitrine se soulever et de l'air frais emplir ses poumons. On y était presque ... Elle commença à avoir mal à la tête néanmoins, mais ce n'était pas grave. Elle voulait ouvrir les yeux et découvrir sa chambre. Mais elle découvrit que d'ouvrir les paupières se révélait être assez difficile en fait. Et ce mal de tête amplifiait petit à petit. Elle finit tout de même par laisser ses iris accueillir la lumière du jour mais ... Il faisait nuit. Et soudain, ce qui semblait se trouver devant elle s'ouvrit en deux et laissa pénétrer la lumière du jour. Littéralement aveuglée, Annabel fronça les sourcils, fermant les yeux et exprimant un soupir plaintif. Et soudain, tout arriva d'un coup, comme si tous avaient attendu le même moment pour intervenir. Son mal de tête explosa dans son crâne, son cou voulut aussi participer à la fête et un courant électrique très désagréable parcourut son corps pour réveiller ses muscles. A part ça, tout allait bien ... A peine réveillée, des jaffas vinrent l'extirper du sarcophage et la portèrent pour aller en un lieu encore inconnu. A chaque pas effectué, Annabel se remémorra les derniers évènements. Le Goa'uld ...

Alors tout ceci était la réalité ... Pourquoi ne l'avaient-ils pas laissé se vider de son sang dans la cellule ??? Pourquoi lui avaient-ils rendu la vie ??? POURQUOI ??? Et soudain, le visage de Joshua lui apparut. Et sa colère disparut. Elle ne pouvait pas le laisser. Elle se laissa transporter jusqu'à la grande salle. La première vision qu'elle eut fut celle de Joshua attaché par les poignets en hauteur avec un amas de bois en dessous de lui. Une idée folle lui vint à l'esprit mais non ... ils n'allaient pas faire ça ... ils ne pouvaient pas ... ils ... Voyant un homme approché du tas de bois avec une torche, Annabel s'entendit crier, hurler même. Elle allait voir ça et elle ne pouvait rien faire ... Deux jaffas la tenait à terre, lui bloquant les épaules et exercant un poid sur elle pour qu'elle ne puisse pas bougé. Elle ne remarqua même pas l'arrivée du goa-uld tellement la vision de son ami en train de se faire bruler vif la traumatisait. Et soudain, tout s'arrêta. Pourquoi ??? Elle resta pendant encore quelques instants sans réactions mais revint vite à la réalité lorsqu'elle vit le morceau de métal incandescent s'approcher d'elle. Son hurlement retentit dans toute la salle lorsque le métal rencontra sa chair. Elle s'effondra alors à terre lorsque le Goa'uld s'éloigna mais elle se redressa en entendant le cri de Joshua. Qu'avaient-ils fait pour mériter ça ???

A moitié consciente, elle fut transporté dans leur cellule, tout comme Joshua. Franchement, il était vraiment mal en point. Elle s'installa à côté de lui et accueillit son visage sur son épaule et inséra ses mains dans celles du jeune homme. Tout était devenu calme d'un coup mais bien vite, un bruit métallique vint déranger leur retrouvailles. L'homme qui l'avait inspecter quelques heures auparavent, entra dans la cellule et commença à les inspecter. Des héros ??? Il délirait ??? Le SGC les avait oublié, ils souffraient le martyr et tout le monde s'en fichait. Mais, alors qu'elle ressassait sa colère envers le SGC, elle se rendit compte qu'il s'agissait du seul jaffa qui ne leur voulait pas de mal. Joshua alors se leva et l'affronta du regard en même temps qu'il lui demandait des explications sur son comportement. Annabel se releva alors à son tour, grâce à l'aide de Joshua, qu'elle aida par la suite de son soutien et attendit la réponse du jaffa.
Revenir en haut Aller en bas
MJ Jack/Paul
----------------
avatar
----------------
Maitre du Jeu
----------------


Nombre de messages : 45

Arrivé au SGC : 04/11/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   Jeu 23 Juil - 23:34

L’apothicaire s’agenouilla prêt d’Annabel et ne répondit pas tout de suite à la question de l’esclave. Il avait une sorte de grosse piqûre dans la main. Il planta la pointe gelée dans le bras de la jeune femme, qui se laissa faire étant donné qu’elle était déjà passée une fois entre ses mains et qu’elle craignait rien, pour le moment. Ensuite, il sortit une fiole de l’intérieur de sa toge et lui fit boire son contenu. Le Sergent Spence toussa et le jaffa médecin l’aida à se mettre dans une position plus confortable pour elle, sachant que l’homme à côté pouvait le tuer quand il voulait. L’apothicaire n’étant pas un guerrier, il n’avait jamais tué.

« Ces produits vous remettront en forme et élimineront les dernières toxines que le symbiote a laissé en vous. » Il commença à ranger son matériel. Le ton de sa voix était grave mais assez calme et reposant. « Dormez un petit peu, récupérez vos forces. C’est une épreuve très dure que vous traversez. La perte d’un symbiote fait autant de mal au corps que de bien sur l’esprit. »

Le jaffa se tourna ensuite vers l’homme, le Sergent-major Bentley. Il n’avait toujours pas répondu à sa question. Même en ces lieux où les gardes étaient médiocres, les murs avaient des oreilles et parler à un prisonnier tau’ri de cette façon, sur un sujet sensible, ferait très mauvaise impression sur le noble apothicaire. Anubis était plus grand que lui. Il voyait tout et entendait tout. Le jaffa se devait de ne pas le décevoir et de lui faire honneur. Malgré tout, il n’était pas un jaffa comme les autres comme il disait. Il se mit alors à lui répondre tout en examinant de prêt la cicatrisation de la marque au fer sur le torse de Joshua. Il regarda aussi ses pieds brûlés. Ca n’était pas alarmant mais nul doute que l’homme serait infecté si l’apothicaire ne faisait pas son devoir. Le jaffa sortit alors de quoi faire des bandages au niveaux des pieds et des chevilles.

« Laissez-vous faire. » Il fit une pause le temps de sortit une fiole et ajouta. « Je suis un apothicaire jaffa au service d’Anubis le Grand. Buvez ça, ça aidera votre corps à rejeter les infections. » Dit-il en lui donnant la fiole et en terminant de faire des bandages. Tout en bas des jambes de Joshua, la peau avait commencée à noircir à certains endroits.

L’apothicaire observa, presque avec dégoût, les dégâts sur le corps de l’homme après des mois de torture, même en ayant passé des dizaines de fois dans les sarcophages. Certaines blessures ne pouvaient plus disparaître à force. L’âme en particulier, le jaffa le savait. Soudain, une alarme retentit dans la forteresse. Une voix résonna à la suite, donnant des ordres en goa’uld. L’apothicaire leva un instant la tête pour écouter les instructions puis se décontracta pour revenir à sa principale occupation : soigner les deux blessés.

« Apparemment, vos amis sont venus vous chercher. » Tout en disant cela, le jaffa restait pensif. Quel peuple serait assez fou pour attaquer la base principale d’Anubis, juste pour sauver deux des leurs ? D’autant plus qu’avec la nouvelle armée de guerriers Kull, ils n’avaient aucun chance… ou presque. Un tel acte de courage donnerait du respect, même dans les rangs ennemis. Seulement, ça ne serait que de courte duré et le sang serait versé dans les deux camps. De là où ils étaient, ils pouvaient même commencer à entendre l’écho des batailles, les tirs, les explosions et les cris des jaffas qui partaient pour la guerre.
Soudain, le Goa’uld et souverain de la forteresse, arriva dans les cellules avec une escorte de gardes jaffas. Ils ouvrirent les grilles et l’apothicaire se releva.


« Que se passe-t-il ? »

« Il faut évacuer. Les Tau’ris sont sur le point d’envahir la forteresse. » Le Goa’uld restait lui-même, il venait de parler sans montrer aucune émotion et pourtant, la situation venait de changer pour les deux prisonniers qui apprirent la nouvelle.

« Je pense que tu surestimes leurs chances. » Fit l’apothicaire en nettoyant un de ces tubes. « Ils ont réussi à passer nos premières lignes de défenses mais nous sommes supérieurs en nombre et en puissance de feu… Et comme l’Histoire nous l’a toujours démontré, ce n’est que de la logique. »

« Anubis va bientôt arriver en orbite… » Le Goa’uld semblait être fier d’une telle déclaration. Il fixa les Tau’ris. « Il veut les prisonniers. »

« A quoi bon ? » Répliqua le médecin jaffa. « Il y a encore plus de terriens là dehors. Je ne vois pas en quoi torturer encore ces deux là satisfera notre Seigneur divin. »

Le regard du Goa’uld se posa sur l’apothicaire. Il se rapprocha de lui sans le quitter des yeux alors que les jaffas commençaient à prendre les deux terriens. L’apothicaire eut le sentiment de faire le mauvais choix. Ca n’était pas en torturant toujours ces deux là que la situation s’arrangerait. D’ailleurs, ils méritaient la vie. Il avait soudain l’impression d’être dans un camp de lâche. Et ça… Le Goa’uld le vit dans son regard. Ce dernier fit un sourire sadique et sortit son couteau de sa tunique. La lame vint trancher la gorge de l’apothicaire, qui n’avait pas vu venir le coup. Le jaffa tomba à genou et commença à agoniser.

« On s’en va. » Le Goa’uld sortit de la pièce et donna un ultime ordre aux jaffas. « Tuez les prisonniers restants, ils ne nous serviront plus à rien. »

Joshua ouvrit la bouche comme pour protester mais un des gardes lui assena un coup de lance dans la mâchoire. Puis il y eut des tirs, signalant que les autres détenus se faisaient exécutés. Ils venaient d’être définitivement libéré de leurs souffrances, en quelque sorte… Une fois ça fait, le goa’uld partit dans le couloir suivit des jaffas et des deux captifs. Ces deux Tau’ris qui allaient enfin connaître la vraie douleur, entre les mains du Seigneur Anubis…

[5 jours pour répondre]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Intrigue V : "Prisonniers des flammes"   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue V : "Prisonniers des flammes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Archives ~ :: Intrigues-