Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Alpha by Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 3 Juin - 14:53

Fastidieux et pénible.

*J'ai pu l'âge pour ces conneries.*
*T'as à peine trente ans et tu te trouve trop vieux ?*
*Hey, dois-je te rappeler FoxDie ?*
*Hum... Pas faux.*
*Mon corps à déjà accumulé l'équivalent d'une soixantaine d'année, d'ici trois ou quatre...*
*Le cercueil.*


Chanie et Menchu passèrent plusieurs heures à courir à travers la forêt, la piqûre de morphine avait fait son effet et le gradé avait retrouvé sa vitalité, il était maintenant devant Chanie et crapahutait comme lors des randonnées d'entraînement dans les Alpes pendant la formation de l'unité, de quoi rappeler quelques bons souvenirs... Le duo fit quelques haltes pour que Menchu vérifie qu’ils ne laissaient pas trop de trace et dans ce cas, qu’il les fassent disparaître afin que l’ennemi ne puisse éventuellement pas les pister. A ce jeu, il était imbattable. Il était un expert traqueur et avait prit grand soin de garder ces compétences au frais.

Lorsque, enfin, S.A.7 fut en vue, Narah se stoppa net et fit signe à sa subalterne de faire de même. Il mit un genou à terre et scruta la zone par son viseur ACOG, rien.


*Ils sont là, je peux les sentir.*
*Moi aussi, tout une armée, j’en suis sur.*
*On fait quoi ?*
*On avance, si on recule, on sera baisé.*
*Si on avance aussi...*
*Hum...*


« On va y allez en douceur, j’veux pas qu’on s’fasse descendre. Je passe devant, au moindre problème, dégage toi. »

Dos courbé, pas léger, le militaire avança à petite foulée vers la base S.A.7. Tout autour d’eux n’étaient que calme et silence, trop calme. S’agenouillant près d’une caisse, le français se déchargea de son M72, souffla rapidement et leva ensuite son arme vers la porte de l’abri Sierra Alpha 7.

« Couvre l’extérieur le temps que je sécurise. »

Le gradé lâcha son M4 qui retomba en bandoulière et sortit son Sig ainsi qu‘une lame, il se plaqua contre le mur préfabriqué de la petite base, jeta un rapide coup d’oeil dedans par une ouverture faite par un tir d’arme à énergie Jaffa et entra brusquement. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, il avait fait le tour de la salle, vérifié que chaque mort était bel et bien mort et revint vers la porte pour faire signe à Chanie d’entrer. La vision d’autant de cadavre de scientifique abattu de sang froid n’était pas du meilleur goût mais mieux valait être à l’abri. Inspirant à fond, Menchu alla vers une petite salle au fond, il fit signe à Chanie de se mettre de l’autre coté de la porte et il entra: intéressant !

« J’adore ce genre de joujou, surtout quand c’est détruit. »

Il sortit d’une de ses poches un pain de C4 et, voyant après la tentative de Chanie, qu’il ne pourrait pas le coller directement sur l’engin, il inspecta la pièce. Avec un sourire il désigna à Chanie le coté droit de la salle.

« Pose un pain avec détonateur à distance. Les deux souffles coordonnées devraient pouvoir amocher l’engin, du moins... J’espère. »

Une fois l’exercice finit, les deux militaires -d’un accord silencieux- décidèrent qu’il ne valait mieux pas traîner ici. Passant dans la grande salle, Menchu prit garde à refermer la porte.

*Tu crois vraiment qu’ils verront rien ?*
*Tu crois vraiment qu’ils vont vérifier ?*
*Touché.*


Lorsqu’il fut à quelques pas de la sortie, il rangea son Sig et sa lame et reprit son M4 en main. Il butta finalement sur quelque chose alors que la porte se refermait sur Chanie, il regarda et vit une grenade Jaffa encore inutilisée, si elle n’était pas foireuse, sa pourrait servir. S’empressant de la mettre dans son sac, le militaire sortit à la va vite pour rejoindre son équipière... Qui était braquée par une dizaine de Jaffa.

*Ne jamais se presser, toujours prendre le temps d’observer son environnement, imbécile !*

Il aurait été seul, il aurait fait exploser le C4 ou une grenade mais là... Pas question. Les Jaffa s’empressèrent de le désarmer, sa tenue noire réglementaire fut rapidement son seul équipement. Merde !

« Vous en faites pas Hannigan, ils sont pas dangereux. »
« Vous êtes des humains, de la Tau’ri... Vous étiez dans le Cargo qui est tombé du ciel ? Combien d’autres sont avec vous ? Répond !! »
« Bah... Si tu veux tout savoir, moi j’suis le père noël, et elle, c’est la mère noël, on est venus distribuer des bastos par milliers, sa vous intéresse ? »

En guise de réponse, le prima frappa Chanie, d’un mouvement prodigieux, Menchu fut sur ses jambes, donna un coup de poing au Jaffa posté sur sa droite et alors que son bras meurtrier allait s’abattre sur la victime de son courroux, un coup l’atteignit directement dans le plexus, le stoppant net, il se prit un second coup de lance Jaffa dans la tête et il tomba.

« Vous ne voulez pas me répondre... Comme vous voulez. Le Seigneur Nienor saura vous délier la langue... »

Son coeur, oui son coeur venait de s’arrêter. Nienor... Nienor.... Nienor... Ce mot raisonna dans son esprit comme un coup de tonnerre qui l’assomma, il sentit un noeud se former avec ses tripes et son cerveau commença rapidement à surchauffer à échafauder des plans pour...

*La tuer... Il faut que je la tue !*
*Déconne pas, tu ne peux pas l’atteindre, qu’est-ce que tu crois ? Elle te connais !*
*J’ai une mission à...*
*Non ! Ce n’est pas une mission, c’est une vengeance !*
*La vengeance est une forme de justice élémentaire et la seule que tout le monde puisse espérer avoir un jour.*


Les deux humains furent relevés par les Jaffas et emmenés dans les bois, Menchu se concentra sur ce qui l’entourait jusqu’à ce qu’un cargo apparaisse devant eux: un mode furtif, merde ! Quand ils furent « assit » à l’intérieur, Menchu profita du grondement du vaisseau pour parler rapidement à Chanie.

« Écoute, il ne faut pas lui montrer qu’on se connaît plus que sa, ça lui donnerait une prise sur nous. Nienor est bien trop forte pour toi, quoi qu’il arrive, laisse moi faire et fait ce que tu peux pour éviter la torture, c’est un ordre au quel tu n’as pas intérêt à désobéir. »

Laissant la haine s’insinuer en lui, comme il le faisait avec l’adrénaline, le jeune homme souffla un long moment, se préparant à l’affrontement aussi bien physique que mental qui se préparait. Il érigea mentalement des barrières entre sa conscience et ses connaissances pour ne pas craquer.

« Je veux que tu mette dans un coin de ton esprit tout ce que tu sais, et qui est important pour le SGC et que tu le protège, le reste, tes souvenirs civiles, ta colère, ta peur... Sert toi de tout sa pour protéger tes informations tactiques, compris ? Ne dit rien au départ, pas même tes identifiants ou ton matricule, attend de devoir penser à autre chose que la douleur pour que la folie ne t’emmène pas, sa leur donnera de la satisfaction et te donnera du temps. »
-Ta gueule !

Le Jaffa le plus proche d’eux mit un coup de pied violent dans la tête du militaire français qui partit vers l’arrière, sa tête cogna brusquement la cloison du vaisseau, l’assommant quelque peu.

Quand ils arrivent, Menchu du se résoudre à l’idée qu’il s’était trompé: il y avait des survivants, malheureusement pour eux. Le Site Alpha était devenu la base planétaire des Goa’uld. En transe, Big Boss s’isola du reste du monde, il soupira longuement, plus rien ne comptait hormis la présence de Chanie et celle de Nienor.


« Enfin te revoilà... Mon doux sujet, tu à tant manqué à ta maîtresse... Mes instruments de tortures s’ennuyaient sans toi... Comme le destin est futile, tu t’échappe, et à peine quelques jours après, nous nous retrouvons... N’est ce pas magnifique ? »
« Désolé, j’ai pas l’temps de te retourner aujourd’hui, peut être un autre jour ? »

L’ennemie lui caressa la joue et ordonna aux Jaffas de ressortir ses instruments de torture: en fait, il fallait juste soulever un drap. Elle ne voyageait jamais sans et en gardait toujours quelques uns sous la main, près de son « trône ».

« Je vais te garder pour la fin, voyons déjà ce que la femelle a à nous dire... »

C’était le déclencheur, celui de la rage de Big Boss. Il attrapa Nienor à la gorge de sa main droite tandis que sa gauche bloquait la main armée de la Goa’uld, il regarda un instant le Jaffa qui avait sortit un Zat.

« Qu’est ce que t’attends ? Tir ! Tir sur ton faux Dieu ! »

Nienor avait bien des points forts mais la force -physique- n’en était pas un, bien au contraire. L’humain se concentra sur elle, tandis qu’elle luttait pour reprendre le dessus.

« Tu es faible ! Tu as peur de moi parce que tu sais très bien que tu ne peux pas me briser alors que tu aurais du le faire il y a déjà plus de sept mois ! Tu sais que si tu échoue, encore cette fois, Sokar viendra te punir en personne et tu ne veux pas risquer de subir tout ce que tu m’as fait subir hein ? Il marqua une courte pause avant de reprendre d’une voix si dur et grave qu’on aurait cru voir un autre homme. Faible, faible... Montre à tes sujets que tu es plus forte qu’un Tauri, commence par moi ! Fait moi plier, sa ne devrait pas être dur, je suis encore en convalescence. Nous serons à égalité Nienor ! »

Il la poussa en arrière, la lâchant. Dans son mouvement, il s’était placé devant Chanie, il pouvait subir la torture, elle, c’était bien moins sur. Il devait sauver ses hommes et si il devrait retourner en Enfer, il irait, seul.
Revenir en haut Aller en bas
Marie Cruk
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 763

Arrivé au SGC : 26/04/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
24/500  (24/500)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 3 Juin - 18:33

Depuis que Kaiger et Cruk étaient partir à deux dans la direction de la base Sierra Alpha 13, ils étaient couper des trois autres terriens et ne savaient pas ce qui été arrivé à Janet Frasier. Cela fessait plusieurs heures que le duo marchait sans se parler, il faut dire qu'entre le militaire et la scientifique c'est l'amour fou, mais ce n'est pas la jeune femme qui l'a voulu. Dans la forêt, ils n'avaient rencontré peu de jaffa, des petits groupes isoler seulement et ils n'avaient pas eût trop de mal à en venir à bout.

Finalement après quelques heures de marche, les deux terriens arrivèrent devant la base du Sierra Alpha 13, comme Marie était déjà venu, cela avait aidé à son repérage. Marie, comme Paul, s'allongea sur le haut de la colline, pour ne pas se faire remarquer et avoir une vue sur l'entrée du bâtiment. Le Capitaine semblait nerveux aux yeux de la scientifique et celui-ci se leva pour mieux observe, en ayant un peu marre d'attendre. Marie regarda un peu partout et remarqua que deux jaffas sortaient de la forêt, aussitôt, la jeune femme attrapa le militaire et le cloua au sol pour qu'ils ne se fassent pas remarquer et cela avait fonctionner. Mais Cruk ne pût retenir Kaiger plus longtemps, une fois les deux jaffas à l'intérieur, il se leva et partie en direction de l'entrée à son tour. Marie n'avait pas d'autre choix que de le suivre, elle n'était pas une experte sur le terrain.

Suivant le Capitaine jusqu'à l'entrée du bâtiment, deux voix en sortie. Parmi une des deux, un terrien se fessait torturé par un jaffa, qui semblait prendre plaisir à le torturé. Vient en suite, une voie de femme. A ce moment, Kaiger entra dans le bâtiment, Marie ne le suivi pas, elle resta contre le mur, à l'extérieur. Elle entendit plusieurs coups de feu retentir, puis plus rien. Elle décida de rentré, deux jaffas étaient déjà au sol, le troisième à la lutte, au corps à corps avec le Capitaine. Pris de panique, Marie tir et l'abat, mais sa balle passa tous près de Kaiger. Étant un peu pris de court, Marie assista à la scéne sans rien dire, le militaire s'acharnait sur le jaffa encore vivant mais fût stopper par un Major, l'homme qui c'était fait torturé. Celui-ci parla avec Kaiger et Marie écouta, et pris la parole, lorsque ce fût son tour.

Si vous voulez le faire parler, je vous le laisse, je ne suis pas la meilleurs placer pour sa.

Marie était consciente qu'elle n'avait pas les qualités pour le torturé et elle l'avait admit, ce qu'elle fît remarquer.

Au moins, moi, je n'ai pas honte de montré mes faiblesses. Ajout-elle en regardant Kaiger. Elle fini enfin par dire.

Mais par contre, je ne suis pas venu ici pour partir au point de rendez vous, à la cache d'arme. Je suis venu ici libéré le Site Alpha est je vais le faire, avec ou sans vous.

Marie voulait se battre, même si elle ne le montré pas. La plupart du personnelle du Site Alpha était des scientifiques et chercheurs que Marie connaissait, elle voulait les venger.
Revenir en haut Aller en bas
Chanie Hannigan
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 197

Arrivé au SGC : 15/09/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
381/470  (381/470)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 4 Juin - 18:13

Chanie jura intérieurement: cela ne faisait que quelques minutes qu'ils jouaient au jeu du chat et de la souris qu'elle commettait déjà sa première erreur. Elle se gifla mentalement et attacha correctement son pull pour que celui-ci ne tombe pas pendant sa course. Ils se mirent alors en route vers Sierra Alpha 7. Mais ils n'étaient partis que depuis quelques minutes que Menchu s'écroula devant la jeune femme. Elle s'approcha pour lui porter son aide, mais il la refusa.

"Ça va, on avance."

Opinant, Chanie se remit en route derrière son supérieur et ne dit aucun mot. Elle ne pouvait cependant s'empêcher de lui jeter un oeil ou deux de temps en temps, pour s'assurer que le militaire allait bien. Le terrain était à peine accidenté, la marche n'était pas trop difficile. Ils coururent ainsi de nombreuses heures, s'arrêtant pour vérifier leurs traces, boire une gorgée d'eau, ou simplement reposer leurs jambes un instant.

Lorsqu'ils furent enfin en vue du site, Menchu lui fit signe de s'arrêter. Elle obéit, s'immobilisant totalement. Elle le laissa scrutter les environs et se retourna pour vérifier que personne ne les avait suivis. Heureusement, rien n'était visible: aucun feuillage qui bouge, aucune armure Jaffa qui brille, rien... Le silence absolu -si on omet le bruit de leur respiration.


« On va y aller en douceur, j’veux pas qu’on s’fasse descendre. Je passe devant, au moindre problème, dégage toi. »
- Ok.


Ne discutant pas les ordres, Chanie referma sa prise sur son MP5 et suivit doucement Menchu tout en faisant attention à ne pas révéler leur présence. L'endroit était étrangement désert, mais il ne fallait jurer de rien. Ils avisèrent les caisses près de la porte d'entrée et s'y abritèrent. Vérifiant une dernière fois qu'il n'y avait aucune présence hostile, Chanie se tourna vers son partenaire qui changeait d'arme.

« Couvre l’extérieur le temps que je sécurise. »

Elle ne lui répondit que d'un signe de tête positif. Branquant son arme devant elle, elle se redressa et surveilla les environs. Rien ne bougeait... A part peut-être Menchu. Elle le regarda disparaître à l'intérieur du site, avant de se tourner à nouveau vers l'extérieur, les sens aux aguets. Le silence l'oppressait. Heureusement, il ne fut que de courte durée: la porte s'ouvrit et son supérieur lui fit signe que la voie était libre. Chanie ne se fit pas prier et se dirigea vers l'intérieur, non sans lâcher les environs des yeux. Une fois dans le site, elle s'autorisa à baisser le canon de son arme et jeta un oeil sur les lieux. La pièce était jonchée de cadavres. La jeune Sous-Lieutenant les parcourut des yeux, attristée de ne pas avoir pu leur porter secours.

Elle suivit docilement son coéquipier et pénétra dans la salle voisine, où elle aperçut un engin Goa'uld posé sur une machine. Haussant les sourcils, elle s'en approcha et voulut le saisir lorsque sa main fut repoussée par un champ de force. Chanie réprima une grimace. De toute évidence, ils ne pourraient pas le stopper ainsi.


« J’adore ce genre de joujou, surtout quand c’est détruit. Pose un pain avec détonateur à distance. Les deux souffles coordonnées devraient pouvoir amocher l’engin, du moins... J’espère. »

Chanie acquiesça et sortit un pain de C4. Elle se dirigea alors vers l'endroit qu'il lui avait indiqué, et plaqua l'explosif sur le mur. Elle planta le détonateur et se tourna vers Menchu. Chacun avait fait sa part, il ne leur restait plus qu'à filer d'ici, s'ils ne voulaient pas observer l'explosion de très près. Menchu sur ses talons, Chanie quitta la pièce et se dirigea vers la sortie.

Elle ouvrit la porte, jeta un oeil à l'extérieur et se tourna vers Narah pour s'assurer qu'il la suivait. N'ayant remarqué aucune présence ennemie, elle avança à l'extérieur. Erreur! Une vingtaine de Jaffas s'extirpèrent des deux côtés, la braquant de leur lance. Chanie sentit son coeur louper un battement. L'un des gorilles aboya un ordre dans son dialecte, la menaçant de son arme à présent chargée. Elle n'eut pas d'autre choix que de lever les bras, lâchant sa propre arme qui pendait inutilement à son treillis. Les deux Jaffas les plus proches la saisirent chacun par un bras, la faisant grimacer de douleur lorsqu'elle sentit une pression sur son bandage.

Ils la débarrassèrent rapidement de son équipement avant de la propulser au sol. Elle tomba à genoux et y resta, les bras suspendus dans les airs. Les secondes d'après, la porte s'ouvrit sur le visage de Menchu. Celui de Chanie avait un air déconfit de s'être faite prisonnière aussi facilement. Les Jaffas s'emparèrent alors du militaire et renouvella leurs actions. Chanie jeta un regard coupable à son supérieur.


- Je suis désolée.
« Vous en faites pas Hannigan, ils sont pas dangereux. »

« Vous êtes des humains, de la Tau’ri... Vous étiez dans le Cargo qui est tombé du ciel ? Combien d’autres sont avec vous ? Réponds !! »
« Bah... Si tu veux tout savoir, moi j’suis le père noël, et elle, c’est la mère noël, on est venus distribuer des bastos par milliers, ça vous intéresse ? »

Elle n'eut pas le temps d'en sourire qu'une violente douleur la saisit au visage: l'un des Jaffas l'avait frappée du bout de sa lance. Réprimant un cri de surprise et de douleur, elle ferma les yeux et porta l'une de ses mains à son nez lancinant. Une odeur de sang commençait doucement à se faire sentir. Lorsqu'elle ouvrit à nouveau ses yeux embrouillés de douleur, elle aperçut Menchu qui venait de se prendre un coup derrière la tête. Il s'affala à ses côtés, devant le sourire du Prima.

« Vous ne voulez pas me répondre... Comme vous voulez. Le Seigneur Nienor saura vous délier la langue... »

Lorsque le nom de Nienor fut prononcé, Menchu afficha une telle tête que Chanie en haussa les sourcils de surprise. Elle ne l'avait jamais vu réagir de la sorte. Elle se demanda un instant qui était ce Nienor, mais fut vite interrompue dans ses pensés par une brusque douleur au sommet de son crâne: ces brutes étaient en train de la relever à l'aide de ses cheveux! Elle grogna et, une fois sur ses pieds, elle se débattit un instant, avant qu'un Jaffa ne la saisissent à nouveau à son bras gauche. Immobilisée, elle n'eut d'autres choix que de suivre le mouvement.

Les Jaffas les conduisirent à l'intérieur d'un cargo camouflé et les fit s'asseoir l'un en face de l'autre, chacun entouré de deux gros bras. Le décollage se fit bruyant, et Menchu en profita pour lui glisser quelques mots.


« Écoute, il ne faut pas lui montrer qu’on se connaît plus que sa, ça lui donnerait une prise sur nous. Nienor est bien trop forte pour toi, quoi qu’il arrive, laisse moi faire et fait ce que tu peux pour éviter la torture, c’est un ordre au quel tu n’as pas intérêt à désobéir. »

Jusque là, Chanie n'avait pas écouté sa peur. Mais à présent qu'ils étaient assis, n'ayant rien d'autre à faire qu'à attendre patiemment d'arriver à destination -car tenter quoique ce soit était du suicide, elle sentit une pointe d'angoisse lui nouer le ventre. Elle n'avait aucune idée de ce qui les attendait et elle devait admettre qu'ils étaient dans une bien mauvaise situation: deux contre une vingtaine Jaffas, ce n'était déjà brillant, alors deux dans un camp rempli de Jaffas... Et ce n'était pas avec le reste de leur équipe qu'ils allaient pouvoir s'échapper. Elle ne savait même pas s'ils étaient encore en vie, ou s'ils ne s'étaient pas faits prisonniers eux aussi.

« Je veux que tu mette dans un coin de ton esprit tout ce que tu sais, et qui est important pour le SGC et que tu le protège, le reste, tes souvenirs civiles, ta colère, ta peur... Sert toi de tout sa pour protéger tes informations tactiques, compris ? Ne dit rien au départ, pas même tes identifiants ou ton matricule, attend de devoir penser à autre chose que la douleur pour que la folie ne t’emmène pas, sa leur donnera de la satisfaction et te donnera du temps. »
- Ta gueule !

Elle eut à peine le temps de faire comprendre à Menchu qu'elle l'écouterait, que le Jaffa à ses côtés envoya son pied dans le visage du militaire qui s'écroula sur la paroi du vaisseau, à demi-conscient. Elle passa donc le reste du voyage à méditer les paroles de son supérieur et à essayer de calmer son angoisse. Elle était une militaire et ne manquait pas de sang-froid. Mais elle était aussi humaine et avait des craintes comme tout un chacun.

Ils finirent par arriver au camp. Clignant des yeux sous la lumière du soleil, Chanie haussa les sourcils en apercevant des tenues venant du SGC: il y avait encore des survivants! Une once d'espoir la fit lever les yeux sur les environs, cherchant du regard un quelconque signe du reste de son équipe, ou d'autres militaires du site Alpha qui auraient eux aussi survécus. Mais elle n'aperçut que de la verdure. Poussé dans le dos par une lance Jaffa, elle prit la direction d'une tente et y entra. Une Goa'uld était assise devant eux, et les observait. S'agissait-il de Nienor?


« Enfin te revoilà... Mon doux sujet, tu à tant manqué à ta maîtresse... Mes instruments de tortures s’ennuyaient sans toi... Comme le destin est futile, tu t’échappe, et à peine quelques jours après, nous nous retrouvons... N’est ce pas magnifique ? »
« Désolé, j’ai pas l’temps de te retourner aujourd’hui, peut être un autre jour ? »

Chanie regarda la femme se lever et caresser la joue de Menchu, avant qu'une pensée ne vienne la saisir: était-ce le Goa'uld qui avait torturé le militaire pendant sa capture? De toute évidence, oui...

« Je vais te garder pour la fin, voyons déjà ce que la femelle a à nous dire... »

Chanie eut un brusque mouvement de recul, mais Menchu fut plus rapide. Saisissant la femme à la gorge, il lui immobilisa sa main armée et jeta un regard assassin sur le Jaffa qui le braquait.

« Qu’est ce que t’attends ? Tire ! Tire sur ton faux Dieu ! »

Chanie ne bougeait pas. De toute façon, que pouvait-elle faire, seule contre une vingtaine de Jaffas armés jusqu'aux dents? Elle ne ferait pas long feu. Elle dut donc se résoudre à regarder Menchu qui luttait contre la Goa'uld. Il finit néanmoins par la relâcher et se plaça devant Chanie, qui ne quittait pas des yeux la scène, inquiète sans le montrer. Elle n'avait jamais connu pareille situation, et ne savait pas vraiment comment réagir. Repousser l'ennemi sur un terrain connu, accompagnée d'une équipe complète de militaires, mener une enquête, explorer d'autres planètes, elle savait faire... Mais jouer à la grande évasion au milieu d'un camp rempli de Jaffas... Elle manquait cruellement d'expérience dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanficthttp://menanie605.deviantart.comion.net/s/3578
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Lun 8 Juin - 1:46

---------------------------------------------
Paul et Marie...

L’interrogatoire du Jaffa venait d’être musclé. Sans attendre, l’homme avait confié les commandes à Kaïger qui ne s’était pas fait prier pour tabasser le Jaffa sous les yeux du Major Russel. Dans la salle à côté, le Docteur Cruk attendait avec la dénommé Alina Rose. Docteur en médecine, elle lui avait expliquée que la base avait été attaquée il y avait de cela 3 jours, et qu’elle avait été appelée pour soigner un blessé, tombé dans une crevasse à la suite d’une ronde d’observation. Lorsqu’elle était arrivée ici, le blessé était déjà mort, et les premiers bombardement se faisaient déjà entendre au loin, à travers les vastes collines surplombant la S.A.13. Elle avait fuit avec le Major, mais avait fini par se faire capturé un peu plus tôt lors de cette journée. Le troisième homme qui était étendue sur le sol n’était autre que le chef scientifique du projet, le docteur Edwardson, Richard Edwardson. Il ne sût pas tenir sa langue, et pour le remercier les Jaffas l’ont tués d’un tir dans le ventre.
Revenant dans l’arrière salle, le Jaffa n’arrivait plus à respirer que le Capitaine lui en mettait encore. Le Major Russel ne faisait rien pour l’en dissuader. Deux brutes ensemble, et le Jaffa savait qu’il n’avait plus beaucoup de temps à vivre. Prononçant des mots Jaffas juste avant que Kaïger ne sorte son arme, il regarda droit dans les yeux Russel et le jeune Capitaine, avant de se prendre une balle en plein dans la tête... Il n’eut rien dit qui aurait pût en cet instant aider les survivants.
Lorsqu’ils sortirent enfin de la base, le Major Russel annonça qu’il voulait se rendre à la cache d’arme, ou ils pourraient éventuellement trouver des renforts et ainsi tenter de reprendre la porte. Lorsque Marie annonça qu’elle ne voulait pas fuir, Russel s’approcha d’elle.


« Docteur Cruk ? C’est ça ? Vous voulez partir toute seule à l’aventure, la grande épopée comme dirait l’autre... Et bien soit. Mais sachez que les patrouilles tournent comme bon leur semble, elles sont aléatoirement dispersées, et vous trouverons à coup sur. Si je propose d’aller à la cache d’arme, c’est déjà pour avoir des munitions et des vivres afin de survivre dans cet enfer, de deux, espérer y trouver du renforts pour nous aider à reprendre le camp, et enfin de trois, parce que si on repart comme on est actuellement, on est mort. Je ne vais pas vous laisser repartir toute seule, en ayant une autre mort sur la conscience, alors s’il vous plais docteur Cruk, suivez nous. Je ressent moi aussi ce désir de vengeance, la plupart des mes hommes sont morts, j’ai même perdu des proches, alors vous ne m’apprenez rien. Je réfléchis juste, vous devriez essayer ça aide. » dit t-il avant de s’éloigner vers la lisière de la forêt.

Marie, voyant tout le monde partir dût se résoudre au fait qu’elle serait tuer avant d’avoir fait 2 kilomètre. L’idée l’en déplaise, elle se dirigea vers ces compagnons, pour une marche qui promettait d’être mouvementée.
Après de longues heures de marche, le Major Russel proposa une pause. Tous s’assirent, reprirent des forces. Kaïger se dirigea vers un petit arbre pour aller faire ces besoin naturels, lorsqu’un buisson bougea étrangement. Remontant sa fermeture éclair, il attrapa son 9mm, et se dirigea vers l’endroit... Prudemment, il voyait nettement l’endroit remuer rapidement. Écartant les branches, une biche s’enfuit de derrière le buisson, effrayée par l’homme qui avait surgit. Se retournant pour revenir vers les siens, il sentit derrière lui une gâchette se poser sur son dos. Levant les mains, il posa la question habituelle.


« Qui suis je ? Je vous retourne la question... »

Lorsque Paul eut répondu, la femme répondit à son tour en retirant son arme. Se retournant, Kaïger pût remarquer que sa beauté dépassait de loin celles qu’il avait vu depuis son arrivée ici.


« Lieutenant Susan Harper mon Capitaine. J’avais peur que vous soyez un ennemi. Mieux vaux être prudents... Nous revenons de la cache d’arme. Oui, vous avez bien entendus nous. Nous sommes 23 à avoir survécus aux raides des Goa’ulds. Le Major Teldy commande les survivants mon Capitaine. »


Paul remarqua derrière lui que d’autres hommes enlaçaient le Major Russel et la jeune docteur. Paul alla rejoindre ces deux supérieurs, lorsqu’il reconnu le Major Teldy, se distinguant des autres par son charisme purement strict et féminin. Elle regardait successivement Paul et Marie.

« Et bien, je suis ravi de voir de nouveaux visages ici. Vous êtes venus avec qui Capitaine ? Le Colonel O’neill ? J'espère qu’il est en forme, il y a du Jaffa un peu partout... Quoi qu’il en soit, nous nous dirigeons vers la base principale. Narah ; que j’ai été surprise de revoir ; et le Lieutenant Hannigan ont été capturés. Il va falloir leur prêter assistance si nous voulons les sortir de là en vie. De plus, nous avons apparement des alliés dans les rangs des Jaffas, ils font partis de la cinquième collone, ce sont des rebelles. Ils vont nous aider à renverser Nienor, que le conseil des Goa’ulds nous as envoyé... Comment nous savons tout cela ? Nous avons des communicateurs Tok’ras, et heureusement. La règle d’or est de toujours en avoir un sur soit ; pour les gradés ; ils permettent de communiquer bien plus loin que nos simples radios. Nous émettions même de bases en bases sans avoir recours aux satellites de communications en orbite. Venez, nous devons repartir tout de suite. Je répondrais à toutes vos questions en route. »


Ainsi, le groupe de survivant se remit en marche. Kaïger et Cruk étaient heureux. L’espoir était revenu, et ils allaient peut-être pouvoir éliminer ces Jaffas une bonne fois pour toutes.


---------------------------------------------
Menchu et Chanie...

Lorsque Menchu avait prononcé ces paroles, jamais il ne serait attendus à ce que Nienor ne réagisse pas immédiatement. Elle ne parlait plus, et lorsqu’il se plaça devant Chanie, elle eut même un petit recul. Mais ceci ne dura pas. Elle empoigna un zat d’un jaffa avant de lui tirer dessus rapidement. Menchu tomba à terre sur le sol, assommé. Il pouvait voir ce qui se passait mais son corps était paralysé... Tout était flou de sa vision. Il vit Nienor empoigner l’habituel bâton de torture avant de tourner autour de Chanie. Avec un sourire sadique, elle la caressait délicatement... Les Jaffas attrapèrent Hannigan d’un bras chacun, et lorsque l’ouïe revint à Menchu, il n’entendit juste que les mots « .. éternelle souffrance » avant de voir la Goa’uld poser le bâton sur le dos de la jeune femme qui hurla la mort. Prolongeant la torture durant quelques secondes, Chanie s'effondra ensuite sur le sol. Menchu, dans un élan de rage se redressa, mais son corps était lourd, très lourd... Deux Jaffas l’attrapèrent aussi, le tenant fermement.

« Et bien mon doux petit, tu es pressé de la voir souffrir. Tu veux qu’elle souffre encore ? Je ne pense pas... » dit-elle en remettant un petit coup de bâton dans la collone vertébrale d'Hannigan qui repoussa un cri à en briser un silence mortuaire.

« Donne moi le code d’activation de votre iris !! Ou je la ferais souffrir, revenir puis encore souffrir ! »

Menchu ne dit rien. Du moins, rien qui ne comportait suffisamment de chiffres pour être le code de l’iris. Des injures, ou le silence, mais rien d’autre. Lorsque Nienor ordonna de lâcher Chanie, elle se tourna ensuite vers Menchu. Son regard démontrait qu’elle attendait ce moment depuis déjà bien longtemps... Posa le bâton sur le corps de Narah, il ressentit les mêmes douleurs qu’il s’était juré d’oublier. Encore et encore, elle le tortura. Durant des heures, le Lieutenant-Colonel et le Sous-Lieutenant furent torturé, mais aucun ne parlèrent... Ordonnant de les envoyer pourrir en cellule pour le reste de la journée, 4 Jaffas les empoignèrent avant de les jeter dans les cellules du Site Alpha...

Hannigan, un peu moins habituée à ce genre de torture souffrait d’avantage que Menchu qui supportait un peu plus la douleur. Malgré ces promesses, Chanie avait elle aussi souffert durant cet interrogatoire, et il n’avait rien pût faire. Désormais, il espérait qu’O’neill et les autres viendraient les aider, dans le cas contraire ils ne tiendraient pas très longtemps avant que Nienor ne se lasse et ne décide de les tuer définitivement... Plusieurs heures venaient de passer durant lesquelles les deux militaires récupéraient.
Avantage de la situation ? Ils étaient dans une de leurs cellules, et seul deux Jaffas gardaient la porte à l’extérieure. Chanie avait apprit rapidement à la base les notions de sécurité et des circuit électriques des nouvelles cellules mises en place au SGC et aussi sur le Site Alpha (notion obligatoire à assimiler sur demande du Général Peterson). Lorsqu’elle se leva pour essayer d’atteindre le panneau qui se trouvait juste devant la cellule, elle eut horreur de voir que la cellule était protégée par un champ de force, sûrement mit en place par les Goa’ulds et alimenté par un générateur interne du Site Alpha, ou les fluctuations d'énergie émissent depuis un appareil Goa’uld auraient été repérées par les instruments du Cargo. Prêt à parier sa chemise qu’il s'agissait du Générateur trouvé à la S.A.7 prêt duquel Menchu avait posé un pain de C-4, cette supposition reposait sur de simples spéculations... Il leur fallait être patients pour sortir de là, ou bien pouvaient-ils faire quelque chose pour sortir par leurs propres moyens ?
Lorsque devant, ils entendirent un Jaffa annoncer qu’il venait chercher les prisonniers pour une nouvelle séance de torture, ils surent que les prochaines heures seraient longues...


---------------------------------------------
Jack...

Le Colonel O’neill s’en voulait de ne pas avoir été là durant l’attaque, mais un seul homme n’aurait pas pût changer la situation actuelle même avec des ressources mentales inépuisables. Lorsqu’il posa ces questions au Capitaine Grégor, ce dernier y répondit après une petite gorgée d’eau.

« Nous sommes 18 ici actuellement, 9 sont à la S.A.7 et se dissimulent. Ce qui fait 25. Nous essayons les différentes fréquences Tok’ras, les gradés ont tous un communicateur sur eux pour parler de bases en bases c’est plus pratique et moins grésillant. J'espère que d’autres ont pût survivre. Nous avons compté approximativement 80 ennemis au Site Alpha, à la base principale. Nous pensons qu’une trentaine d’autres explorent les environs. Nous en avons eut pas mal sur ce coup, cela fait toujours cela de moins. Nous savons aussi qu’il y a au moins 2 ou 3 hataks en orbite, mais nos capteurs nous ont lâchés juste après leurs premiers raides. Point positif, nous avons pût effacer tous nos disques durs avant qu’ils ne s’en emparent. Si ils apprennent donc quelque chose, cela viendra des survivants, si peu soient-ils. Nous sommes à environ 7 kilomètres de la S.A.7 et à 3 kilomètres de la base principale mon Colonel. Nous pensions nous rendre la bas en priorité pour voir si Hannigan ou Narah sont toujours en vie. De nuit cela serait préférable. »

S’arrêtant quelques secondes, il reprit.

« Si vous aviez été là ? Que voulez vous dire mon Colonel ? Sauf votre respect, j’ai vu les planeurs de la mort exploser nos bâtiments avec un ou deux tirs bien placés, je ne pense pas que quiconque aurait pût changer quelque chose... Ce qui est fait, est fait. Désormais, il nous faut reprendre la porte ; protégée par un champ de force ; et retourner sur la Terre... Nous pensons qu’ils alimentent leurs champs de force depuis nos instruments et plus précisément l’appareil relayant les communications de nos radios à ondes courtes vers le satellite. Il est enrichit au Naquadah pour une meilleure portée, et seul cela permettrait d’alimenter des champs de force aussi longtemps. Ceci n’est qu’une supposition mon Colonel, mais c’est la plus plausible. Nous avons eut 3 jours pour y réfléchir. Avec votre permission, j’aimerais envoyer des hommes la bas pour voir ce qu’il en est, et si possible détruire l’arme. Qu’en dites vous ? »

Juste lorsqu’il eut fini sa phrase, un petit « bip » se fit entendre provenant du communicateur Tok’ra.

[Radio: .. 16h59 zoulou. /Radio] Demandant de répéter, Grégor semblait précipité.

[Radio: Vous me recevez ? /Radio] dit la voix depuis le communicateur. [Radio: Major, Major Teldy venez voir ! Vite ! Nous avons des réponses. /Radio] La voix changea. [Radio: Ici le Major Teldy, à qui ai je l’honneur ? /Radio]

S’emparant de l’appareil, le Colonel O’neill prit la parole. Annonçant sa situation et ses idées concernant la suite, il laissa le temps au Major de répondre.

[Radio: Mon Colonel, ravi de vous entendre. On commençait à penser que vous y étiez tous resté. Nous avons récupérez le Capitaine Kaïger et le docteur Cruk. Ils se dirigeaient vers la cache d’arme d’ou nous revenions. Nous avons eut contact avec des rebelles Jaffas récemment, ils nous ont annoncés qu’Hannigan et le Colonel Narah s’étaient fait capturés par la Goa’uld en charge de l’attaque, la dénommé Nienor... Mon Colonel.. si ils les ont entre leurs mains, ils vont leur faire subir les pires misère. Quoi qu’il en soit, nous sommes 24 ici prêt à nous battre. Nous nous dirigeons vers la base principale. On a qu’a se retrouver sur la petite crête surplombant le bâtiment Sud. Ainsi nous aurons une meilleure approche du Site... A vous de voir Colonel. Nous sommes déjà en marche, nous y serons à la tombé de la nuit. Vous avez un autre plan en tête ? /Radio]

Jack répondit à Teldy, avant d’admettre qu’une reconnaissance du camp serait la bienvenue. Se mettant en marche avec Grégor et ces hommes, ils n’arriveraient pas non plus au camp avant la tombée de la nuit...


[Désolé du retard :s Assez chargé en ce moment lol cela ne se reproduira plus promis =) Vous avez 4j pour rép les n’enfants, gattez moi encore Very Happy]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mar 9 Juin - 0:17

Elle ne répondit pas... Menchu comprit que sa n’allait pas être aussi facile que prévu... Avant qu’il n’ai pu esquisser le moindre mouvement, il vit un Zat pointé vers lui, sa main droite alla chercher une lame mais il n’en avait pas, il grogna un instant et reçu le tir. Lorsque le militaire reprit un semblant de conscience, il pu voir Nienor qui tournait autour de Chanie comme un chacal autour de sa proie, elle la caressait distraitement. Après quelques minutes passées ainsi pour démontrer sa position de force, la Goa’uld prit un bâton de torture. Menchu grogna de nouveau et tenta de remuer mais son corps refusait tout mouvement, il n’allait pas la laisser comme sa ! Et pourtant...



-Quelqu’un a été touché là-bas monsieur !
-C’est leur problème et ne m’appel pas monsieur, j’suis pas un connard d’officier. Moi je suis payé pour me battre et mon problème, c’est vous !

Un militaire arriva en courant vers la tranchée dans la quelle se tenait l’unité, il se plaqua contre le talus que les soldats avaient bâtis et alla jusqu’au Sergent.

« Alors Sergent, toujours en train de faire flipper les jeunes recrues ? Un léger sourire sur les lèvres, l’homme épousseta son treillis sur le quel était attaché le sigle d’un Lieutenant. Vous en êtes ou ? »
-Négatif Lieutenant, je leur explique ce que c’est l’Irak.
« C’est bien c’que j’dis. »
-L’ennemi s’est replié dans une mosquée qui ressemble plus à un entrepôt de tir à environ 400 mètres devant nous. On a identifié plus d’une trentaine de cible, ils ont des armes légères, des mitrailleuses automatiques et des lance mortiers. Ils pilonnent nos positions depuis le début de la journée, on a besoin d’un soutien aérien.
« Négatif, les hélicos sont affectés dans un autre secteur. »
-Vous avez une idée ?

Un tir de mortier frappa la position et explosa juste à coté des deux hommes qui durent se protéger le visage en baissant la tête, utilisant leur casque comme protection.

« Ce soir, incursion sur la position ennemie, vos gars sont prêts ? »
-Bien sur qu’ils sont prêts !
« Parfait alors on.... »

Un nouveau tir frappa la position, les cris d’une femme retentirent...



Chanie criait. Nienor parlait d’une voix mielleuse. Quand la Sous-lieutenant s’écroula sous la douleur, Menchu se releva, ignorant les cris de douleur de son propre corps mais le coup de Zat l’avait bien trop affaibli, les Jaffas qui le gardait l’arrêtèrent sans aucun problème.


« Et bien mon doux petit, tu es pressé de la voir souffrir. Tu veux qu’elle souffre encore ? Je ne pense pas... »

Le français poussa un cri de rage et tenta de se libérer de l’emprise des extra-terrestres, en vain. Chanie poussa un cri de douleur qui activa encore plus la rage de son supérieur: Nienor payera pour sa !

« Donne moi le code d’activation de votre iris !! Ou je la ferais souffrir, revenir puis encore souffrir ! »
« Va t’faire foutre ! Quand t’auras la force de m’affronter on discutera toi et moi ! D’ici là, retourne t’envoyer tes Jaffas. »

La Goa’uld s’approcha du Tauri et lui colla un coup de genou dans le plexus, le militaire se recroquevilla juste à temps pour limiter la douleur. Les deux Jaffas le lâchèrent et il comprit que c’était son tour... Il jeta un coup d’œil à Chanie, elle était inconsciente mais au moins, elle allait avoir quelques heures de paix, tout du moins, il l’espérait.

« Viens, montre moi de quoi t’es capable saloperie ! »

Lorsque le bâton de torture toucha son torse, le militaire se recroquevilla de nouveau, grognant sous la douleur, refusant de lui donner la satisfaction de crier d’entrée, il devait gagner un maximum de temps ! Quand Nienor relâcha enfin la pression, le militaire entreprit de respirer à grandes bouffées mais à peine eut-il expirer que le bâton de torture claqua de nouveau sur son torse, cette fois le cri de douleur fut immédiat, la surprise du coup le submergea.

« Rappel toi Nienor, je me pencherais sur ton cadavre. Je te l'ai promis lors de notre première rencontre et je n'ai qu'une parole. »

Les heures furent longues et se ressemblèrent un peu trop... Douleur, douleur et encore douleur.

Quand il reprit conscience, ils étaient allongés dans une cellule du Site Alpha, le gradé se redressa, les membres douloureux. Il grogna un tas d’injures dans sa langue natale et s’assit comme il le faisait pendant les courts de Judo quand il était gamin. Il soupira longuement et entreprit de se calmer, il décontracta ses muscles au maximum pour calmer la tension qui l’habitait. Après avoir passé près d’une demi-heure dans un état de demi conscience, la douleur semblait s’être atténuée suffisamment pour qu’il bouge sans avoir l’impression que son crâne allait exploser. Quand il rouvrit les yeux, le militaire vit que Hannigan tenta d’atteindre le panneau de contrôle de leur cellule, en vain. Un champ de force se dressait juste après les barreaux. La jeune femme avait des mouvements saccadés et imprécis, elle tenait mal sur ses jambes et son regard était déjà lourd.

Après les heures passées, rien d’étonnant. Le militaire se releva et alla vers Chanie, il posa sa main sur l’épaule de la jeune femme et jeta un coup d’oeil vers les Jaffas qui gardaient la prison. Ils étaient à l’entrée du bâtiment, ils ne voient donc pas ce que les prisonniers font...


« Écoute, la douleur ne s’atténuera pas si tu reste contractée comme tu l’es, assit toi en tailleur, je vais faire pression sur quelques points clés, tu vas avoir plus mal pendant quelques secondes et après sa devrait s’atténuer un peu. Ok ? »

La jeune femme s’exécuta sans discuter, Menchu se plaça derrière elle.

« La douleur est régi par les nerfs, les messages envoyés par les nerfs passent par ce qu’on pourrait comparer à des relais, si on s’y prend de la bonne manière, on peut atténuer la douleur par des points de pression. »

Il commença par poser ses doigts le long de la colonne vertébrale de la jeune femme, cherchant le point de pression, il remonta doucement le long du dos de la jeune femme, à la base de son cou, il trouva ce qu’il cherchait, il appliqua une légère pression de ses deux pouces.

« Sa va te faire un peu mal. »

Un frisson du parcourir la jeune femme mais il n’y prêta guère attention, après quelques secondes il arrêta d’appuyer et posa de nouveau ses mains sur la jeune femme, cette fois, sur ces épaules. Il entreprit de laisser ses doigts fureter, suivant les courbes des muscles, des tendons ou des os de la jeune femme. Appelant en lui une vision virtuelle des épaules de Chanie, il trouva une nouvelle fois les points de pression et appuya de ses pouces dessus pendant quelques secondes. Quand il eut finit, il se rapprocha un peu plus d’elle, passant sa tête à coté de celle de sa subordonnée, écoutant sa douce respiration. Il prit les mains de la militaire entre les siennes et remonta vers ses poignets, la peau de cette dernière lui rappela des souvenirs, il secoua doucement la tête et se concentra de nouveau sur sa tâche.

« Normalement c’est pas utile de le faire aussi au poignet mais pour un militaire, c’est plus pratique. »

Il passa ses pouces le long des veines de Hannigan et trouva -une nouvelle fois- ce qu’il cherchait, il effectua une légère pression et relâcha la jeune femme. Il se recula à contre coeur, la chaleur du corps de Chanie ne lui déplaisait pas et le contact de sa peau avait réveillé quelques souvenirs enfouis pour les besoins de la mission.

Après cela, Menchu s’assit en tailleur dans un coin de sa cellule, commençant à remettre en place dans son esprit ce qu’il avait vu de la base et des formations Jaffas dans le campement. Il n’y avait que deux gardes, il faudrait en compter un ou deux pour venir les chercher pour la prochaine séance, avec l’aide de Chanie il pourrait sans problème les réduire au silence, en partant du principe qu’ils avaient un engin au bras pour couper le champ de force de la cellule, il pourrait libérer les autres prisonniers et tenter une sortie.


-Je viens chercher le Tauri qui s’est enfuit de Zelos et la femme qui l’accompagnait.
-Suit moi.

Avant que les trois ennemis arrivent devant la cellule, Menchu jeta un regard à Chanie et lui fit un clin d’oeil, c’était un signe. Quand les trois ennemis arrivèrent, le français mima des problèmes pour se relever afin de paraître plus faible qu’il ne l’était, les Jaffas ne se méfierait pas d’un humain affaibli par la torture de Nienor.

-Alors Tauri ? C’est comme dans tes souvenirs ?

Il ne répondit pas, ce n’était pas la peine. L’un des deux gardes appuya sur le bouton qu’il avait au poignet, le champ de force se coupa et l’autre tapa un code que Menchu ne pu voir pour ouvrir les barreaux, suite à cela, le plus proche leur fit signe d’avancer.

-Allez, magnez vous ! Je veux pas que ma déesse s’énerve.

Menchu passa l’entrée de la cellule, suivit de Chanie, une fois qu’il fut face aux deux gardes, il afficha subitement un large sourire, saisit celui de gauche à la gorge tandis qu’il enfonçait son coude dans la gorge de celui de droite, le plaquant au mur. Il faisait confiance à Chanie pour s’occuper du dernier. Quand le Jaffa de gauche, plus petit que lui, voulu saisir son Zat, le français l’envoya dans les barreaux de sa cellule et utilisa son bras maintenant libre pour faire pression sur le garde de droite et lui briser la nuque. Quand le crac osseux résonna dans l’esprit du militaire, il se tourna vers son second et lui donna un coup de pied dans son bras armé, le tir alla se ficher dans le mur au bout de la prison. Il lui attrapa ensuite le bras, l’attira vers lui tout en le collant à se dos, il le fit passer par dessus son épaule, lui déboîta l’épaule d’un mouvement vif et attrapa le Zat qu’il utilisa. Il le tua et braqua ensuite l’arme vers Chanie: elle avait maîtrisée son ennemi.

« Récupère lance, Zat et couteau ensuite fait disparaître les corps. Je veille l‘entrée. Ensuite on libère les autres prisonniers. »

Attrapant le bouton utilisé par le Jaffa pour ouvrir les cellules, il l’enfila au poignet et pointa son Zat vers l’entrée, près à tirer sur d’éventuel ennemi. Sa allait être serré.
Revenir en haut Aller en bas
Chanie Hannigan
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 197

Arrivé au SGC : 15/09/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
381/470  (381/470)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mar 9 Juin - 19:33

Chanie n'avait pas bougé depuis qu'elle avait pénétré dans la tente. Les lèvres closes, elle observait la scène qui se déroulait sous ses yeux. Menchu s'était placé devant elle, la coupant de la portée de Nienor, tandis que celle-ci les regardait de ses yeux haineux. Pendant un instant, la scène semblait s'être figée. Mais l'instant d'après, un éclair de lumière bleue surprit Chanie et elle vit avec effarement Menchu s'affaler à ses pieds.

Nienor enjamba le corps du lieutenant Colonel comme s'il s'agissait que d'un simple relief du sol. Chanie eut un petit mouvement de recul lorsqu'elle leva sa main armée vers elle, mais elle soutint son regard et se raidit fièrement. Sourde aux provocations de la Goa'uld, la jeune militaire tenta de faire rapidement le vide dans sa tête. Elle ne pouvait pas nier qu'elle avait peur de ce qui l'attendait, mais elle gardait néanmoins son sang-froid. Elle ne parlerait jamais. L'avenir de sa planète était en jeu, raison amplement suffisante pour renforcer sa détermination.

Au bout de quelques minutes où la Goa'uld se contentait de lui tourner autour, la caressant de ses doigts bagués, les deux Jaffas qui encadraient Chanie lui saisirent soudainement les bras. La jeune femme grimaça sous la pression des deux hommes. Ses entrailles se contractèrent lorsqu'elle vit Nienor se saisirent d'un bâton Goa'uld destiné à la torture. Ne pouvant rien faire d'autre que serrer les dents et attendre, Chanie fixa un point devant elle et essaya d'y porter toute son attention.

Lorsque la femme posa enfin son instrument sur le dos de la jeune militaire, celle-ci eut l'impression qu'une lame brûlante venait de lui percer la colonne vertébrale. La douleur se répartit à une telle vitesse que Chanie ne put retenir le cri de souffrance qui s'échappa de ses lèvres. Ses muscles se contractèrent douloureusement, accentuant un peu plus la douleur qu'elle ressentait. Si les Jaffas ne l'avaient pas retenue, elle serait sûrement tombée à genoux dans la seconde qui avait suivie. Ses jambes flageolaient violemment, ses bras étaient secoués de tremblements. Elle résista encore un instant, puis s'effondra sur le sol, à bout de souffle, seulement retenue par les deux Jaffas qui l'encadraient.

Tremblant violemment, Chanie essayait de reprendre sa respiration. Sa vision s'était troublée, et elle n'entendit que vaguement la voix de Nienor qui interpelait Menchu.


« Et bien mon doux petit, tu es pressé de la voir souffrir. Tu veux qu’elle souffre encore ? Je ne pense pas... »

Chanie n'eut que le temps de voir Nienor se tourner à nouveau vers elle que la douleur la saisit à nouveau. Elle lui donnait une impression horrible que ses os étaient en feu, que des milliers de lames chauffées à blanc pénétraient chaque centimètre carré de sa peau et que sa tête n'allait pas tarder à exploser. La douleur était si intense, si dévorante, qu'elle ne percevait que faiblement son propre cri. Le temps semblait s'être ralenti. Sa vision diminua soudainement en même temps que son ouïe. Elle n'entendait plus qu'un vague bourdonnement qui grésillait à ses oreilles. Lorsque des petits points noirs commencèrent à ponctuer sa vue, elle comprit qu'elle perdait connaissance. Elle ne sentit que vaguement la pression des mains des Jaffas sur ses bras se retirer et le sol sur sa joue.

Et lorsqu'elle reprenait connaissance, c'était pour subir une nouvelle séance de souffrance...






Lorsqu'elle reprit conscience, elle mit un moment à comprendre ce qui l'entourait. Ses yeux étaient posés sur le plafond d'une petite cellule. Ses muscles la tiraillaient, lui rappelant lentement la séance de torture qu'ils avaient passée. Elle essaya de se redresser mais elle grimaça en esquissant le premier geste. Soufflant, elle préféra rester couchée à même le sol, immobile. Certes, elle était une militaire et avait appris à encaisser les coups. Mais elle était avant tout une femme, et par conséquent beaucoup moins résistante à la douleur qu'un homme, malgré son entraînement. Et le fait qu'il s'agissait de sa première séance de torture n'arrangeait pas les choses.

Au bout d'un temps indéterminé, elle entendit Menchu grogner à sa droite. Haussant un sourcil, elle tourna son regard vers lui et le regarda se redresser. Elle se décida de faire de même, et se traîna jusqu'à l'un des murs pour s'y adosser. Ses muscles ne cessaient de la tirailler, mais elle les ignora pour examiner la pièce.

Ils étaient dans l'une de leurs cellules du Site Alpha. Cela n'aurait pu mieux tomber! Elle avait appris par coeur les circuits électriques de ces cellules, et remercia intérieurement le général pour sa demande. Elle repéra donc le panneau qui se trouvait derrière les barreaux et se refit mentalement le dessin du circuit. Une fois qu'elle était sûre d'elle, elle se dirigea vers la porte de la cellule -non sans boitiller un tantinet- et jeta un oeil aux deux gardes Jaffas qui gardaient l'entrée. Mais lorsqu'elle tendit la main vers le panneau, un champ de force la repoussa avant qu'elle n'atteigne les barreaux. Chanie jura: cela ne pouvait être si facile, elle aurait du s'en douter!

Les yeux fixés sur le panneau qu'elle maudit intérieurement, elle n'avait pas entendu Menchu s'approcher et eut un sursaut lorsqu'il lui posa la main sur l'épaule. Elle se tourna vers lui, un sourcil relevé.


« Écoute, la douleur ne s’atténuera pas si tu reste contractée comme tu l’es; assis toi en tailleur, je vais faire pression sur quelques points clés, tu vas avoir plus mal pendant quelques secondes et après ça devrait s’atténuer un peu. Ok ? »

Elle hésita un petit moment puis capitula: ses muscles l'éprouvaient beaucoup trop pour refuser cette proposition. Elle avisa donc le milieu de la cellule et s'y assit en tailleur, non sans grimacer. Une fois en place, elle le sentit s'agenouiller derrière elle.

« La douleur est régie par les nerfs, les messages envoyés par les nerfs passent par ce qu’on pourrait comparer à des relais, si on s’y prend de la bonne manière, on peut atténuer la douleur par des points de pression. »

Chanie sentit ses doigts parcourir lentement sa colonne vertébrale. Doucement, ils remontèrent le long de son dos pour s'appliquer à la base de son cou. Une légère douleur la tirailla un instant.

« Ça va te faire un peu mal. »

La pression se ressentit encore un petit instant, la faisant frissonner. Elle ne bougeait pas cependant, et lorsqu'il retira ses doigts, elle dut avouer qu'il y avait une très légère amélioration. Impassible, il continua lentement de la masser, lui malaxant doucement les épaules. Elle grimaça sans bruit, sentant ses muscles se contracter avant de se détendre. Fixant son regard devant elle, elle sentit peu à peu la tension qui l'habitait s'évanouir. La douleur s'atténuait au fur et à mesure, et elle se laissa aller sous les mains du militaire.

Lorsqu'il eut fini, elle le sentit se rapprocher un peu plus et se coller à son dos. Elle haussa un sourcil étonné puis baissa les yeux lorsqu'il lui prit doucement les mains. Elle réprima un doux frisson à ce contact. Et tandis qu'il entreprit de lui masser délicatement les poignets, elle se prit à apprécier la proximité de leurs deux corps.


« Normalement c’est pas utile de le faire aussi au poignet mais pour un militaire, c’est plus pratique. »

Elle eut un faible sourire et regarda ses doigts parcourir lentement ses avants-bras. Lorsqu'enfin il acheva sa tâche, il se redressa et s'éloigna, au regret de Chanie qui resta assise quelques minutes de plus.

- Merci...

Evitant son regard, la jeune militaire se releva et s'étira, constatant que ses muscles étaient beaucoup moins douloureux grâce au massage dont ils avaient bénéficié. Elle fit quelques pas dans la cellule, jeta un coup d'oeil à Menchu puis s'assit contre un mur. Elle espérait que le reste de son équipe arriverait avant les Jaffas de Nienor. Elle ne tenait pas vraiment à revivre une nouvelle séance de torture.

-Je viens chercher le Tauri qui s’est enfui de Zelos et la femme qui l’accompagnait.
-Suis moi.


Le coeur de Chanie rata un battement. Elle se tourna vers Menchu et vit avec une pointe d'étonnement qu'il était confiant. Un clin d'oeil plus tard, et elle comprit que le militaire avait un plan concernant la suite des évènements. Elle hocha rapidement la tête et laissa les Jaffas rejoindre leur cellule.

-Alors Tauri ? C’est comme dans tes souvenirs ?

Le champ de force fut coupé et la cellule s'ouvrit.

-Allez, magnez vous ! Je veux pas que ma déesse s’énerve.

Chanie se redressa péniblement et suivit docilement Menchu, se demandant ce qu'il préparait. Le Jaffa qui était venu les chercher ferma la marche, sa lance, éteinte, collée à son flanc. Erreur. Lorsque le lieutenant Colonel empoigna les deux gardes, Chanie décocha un violent coup de coude dans le nez du dernier Jaffa. Celui-ci empoigna sa lance, mais n'eut pas le temps de l'armer que le pied de la jeune militaire faucha son arme des mains. Il tenta de l'atteindre mais elle l'évita et lui décocha un rapide coup droit, avant de se saisir de son Zat qu'elle utilisa immédiatement. Regardant la masse informe de l'homme s'écrouler, elle se retourna brusquement derrière elle et braqua son arme devant elle. Elle mit un petit moment à réaliser qu'il s'agissait de Menchu.

« Récupère lance, Zat et couteau ensuite fais disparaître les corps. Je veille l‘entrée. Ensuite on libère les autres prisonniers. »

Elle acquiesça et s'exécuta rapidement. Se penchant sur les corps des Jaffas, elle récupéra un Zat, deux lances et une demi-douzaine de couteaux, plus deux grenades Goa'uld trouvées sur le Jaffa qui était venu les chercher. Elle se redressa ensuite et braqua son Zat sur les corps, les faisant disparaître sans aucun scrupule. Elle donna la moitié des armes à Menchu et lui confia les deux grenades. Elle fixa ensuite son regard sur le militaire, attendait la suite de ses ordres.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanficthttp://menanie605.deviantart.comion.net/s/3578
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 10 Juin - 15:31

Le Capitaine Grégor était toujours opérationnel mais semblait perturbé par les récents évènements et ça se comprenait. Après tout, cette attaque avait changé la vie de tous ceux qui travaillaient ici tandis que Jack venait juste d’arriver. Et maintenant qu’il était là, il allait devoir repartir avec les survivants et trouver un moyen de s’en sortir. Le Capitaine proposait de détruire l’appareil qui alimentait le champ de force et nul doute qu’il devait bien être gardé. Mais en même temps c’était leur seule issue pour le moment et O’Neill ne put qu’approuver d’un hochement de tête. Il continua à boire quelques gouttes d’eau avant de prendre une décision, quand ils reçurent un appel via le communicateur Tok’ra. C’était la voix féminine du Major Teldy. Jack se leva et attrapa le communicateur.

[Radio] : « Major, ici O’Neill. Je suis avec Grégor et ses hommes et nous allons nous préparer à bouger. Il y a Frasier avec moi mais j’ai perdu le reste de mon équipe, vous avez une idée d’où qu’ils sont passés ? »

[Radio: Mon Colonel, ravi de vous entendre. On commençait à penser que vous y étiez tous resté. Nous avons récupérez le Capitaine Kaïger et le docteur Cruk. Ils se dirigeaient vers la cache d’arme d’ou nous revenions.]

Jack fit un sourire, montrant que la situation n’était pas aussi désespérée qu’elle en avait l’air. Avec un peu de chance et de détermination, peut être que tout finirait bien…

[Radio : Nous avons eut contact avec des rebelles Jaffas récemment, ils nous ont annoncés qu’Hannigan et le Colonel Narah s’étaient fait capturés par la Goa’uld en charge de l’attaque, la dénommé Nienor... Mon Colonel.. si ils les ont entre leurs mains, ils vont leur faire subir les pires misère. Quoi qu’il en soit, nous sommes 24 ici prêt à nous battre. Nous nous dirigeons vers la base principale. On a qu’a se retrouver sur la petite crête surplombant le bâtiment Sud. Ainsi nous aurons une meilleure approche du Site... A vous de voir Colonel. Nous sommes déjà en marche, nous y serons à la tombé de la nuit. Vous avez un autre plan en tête ? /Radio]

[Radio] : « Négatif, vous connaissez les lieux mieux que moi, je vous fais confiance. On se rejoint là-bas et on décidera d’un plan d’attaque. Terminé. »

Jack redonna le communicateur à Grégor et reprit son équipement avec son P90.

« Rassemblez vos hommes Capitaine, on se met en route. Il ne faut pas perdre de temps, même si Narah et Hannigan sont des durs, je n’ai pas envi de bronzer pendant qu’un serpent s’amuse avec eux ! On rejoint Teldy et on se met d’accord sur une attaque rapide et efficace. Au faite où se situe l’appareil qui alimente le champ de force de la porte des étoiles, exactement ? »

O’Neill sortit de la grotte avec les survivants, un peu moins d’une vingtaine de gars, et ils se dirigèrent vers le Site Alpha. Il se tint aux côtés de Grégor qui avait le communicateur.

« Prévenez les survivants de la S.A.7 que nous nous regroupons en direction du Site Alpha. Et rappelez le Major Teldy. Dites lui de reprendre contact avec les jaffas rebelles et de les prévenir qu’on n’hésitera pas à tirer sur tous les serpents que nous rencontrerons une fois là-bas… »

Pour appuyer ses dires, le Colonel chargea son P90 et s’avança en tête de file. Il remarqua que le soleil n’était plus très haut dans le ciel et qu’il allait probablement faire nuit une fois au Site Alpha, ce qui était avantageux pour une attaque surprise.

« Si tu ordonnes d’attaquer le Site Alpha… Tu perdras beaucoup d’hommes. »

*Silence*

« Et comme à chaque fois, tu seras un des seuls à avoir survécu tandis que les autres seront morts et oubliés… »

*Tu n’y connais rien tu n’as rien à dire*

« Et ça sera toi le héros, c’est bien ça le pire. Si seulement tu avais un coeur à la place d’un P90! »

« Silence!! »

Jack s’arrêta, surpris lui-même d’avoir craqué à cause d’une stupide imagination. Il se retourna vers Grégor qui le regardait bizarrement et il y avait de quoi… Voir un officier supérieur venu en renfort en train de devenir fou, parler tout seul voire crier comme il venait de le faire, devait être perturbant pour un jeune officier qui se battait depuis des jours pour sa propre survie… Sara dut avoir compris la souffrance du Colonel, elle n’était plus là et O’Neill put reprendre tranquillement sa route sous le regard à moitié inquiet de ses subordonnés…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 10 Juin - 16:14

Le Major avait fait son choix et il avait bien choisit. Même Marie reconnut que sur ce coup, elle était totalement étrangère et qu’elle pouvait rien faire. Il n’en fallait pas plus pour Paul, l’homme se tourna vers le jaffah pour débuter l’interrogatoire. Paul tentait de faire parler le serpent. Le métis ne faisait pas dans la dentelle avec le Jaffah. D’ailleurs, il avait appris à ne pas être tendre avec les prisonniers dans sa réalité car l’ennemi ne le sera pas avec toi. Mais malgré les coups portés au Jaffah, celui-ci refusait de parler. Le Jaffa n’arrivait plus à respirer que le Capitaine lui en mettait encore des coups. Paul voulait qu’il parle et il n’hésiterait pas à le tuer sous ses coups si cela était nécessaire. Le Major Russel ne faisait rien pour l’en dissuader, visiblement l’homme semblait même être content que le Jaffah ne disent rien. Deux brutes ensemble, et le Jaffa savait qu’il n’avait plus beaucoup de temps à vivre. Le Jaffah marmonnait des trucs dans sa langue et Paul voyait que c’était peine perdue pour en savoir plus. Le Capitaine prit son pistolet, l’arma et la pointa en direction du prisonnier. Celui-ci continuait à dire des trucs dont ne comprenait pas Kaïger. Paul le regarda bien dans les yeux et appuya sur la gâchette. Juste après le coup de feu, on entendit pu rien à part le corps sans vie du Jaffah tombant par terre. Le serpent avait garder ses secrets jusqu’au bout.

Mais bon, maintenant, il fallait sortir de la base pour rejoindre un camp de réfugié. Lorsqu’ils sortirent enfin de la base lorsque Marie annonça qu’elle ne voulait pas fuir. Russel s’approcha d’elle pour lui faire un petit discours bien rodé que Paul aurait pas pu faire mieux. Kaïger était tout a fait d’accord avec le Major et comprenait pas pourquoi, Marie voulait jouer les Rambo tout d’un coup. Mais bon, tant pis pour elle, la jeune femme faisait ce que bon lui semble et le Capitaine suivit le Major vers la forêt. Après de longues heures de marche, le Major Russel proposa une pause. Tous s’assirent, reprirent des forces. Kaïger se dirigea vers un petit arbre pour aller faire ces besoins naturels, cela faisait un moment qu’il se retenait et il avait besoin de décompresser un peu, lorsqu’un buisson bougea étrangement. Remontant sa fermeture éclair, il attrapa son 9mm, et se dirigea vers l’endroit... Prudemment, il voyait nettement l’endroit remuer rapidement. Écartant les branches, une biche s’enfuit de derrière le buisson, effrayée par l’homme qui avait surgit. Se retournant pour revenir vers les siens, il sentit derrière lui une gâchette se poser sur son dos. Levant les mains, il posa la question habituelle.


-Qui êtes vous ?
-Qui suis je ? Je vous retourne la question...
-Je m’appel Paul Kaïger. Capitaine au sein du Stargate Command Force.


Lorsque Paul eut répondu, la femme répondit à son tour en retirant son arme. Se retournant, Kaïger pût remarquer que sa beauté dépassait de loin celles qu’il avait vu depuis son arrivée ici, il avait peut être eut raison d’être venu ici.

-Lieutenant Susan Harper mon Capitaine. J’avais peur que vous soyez un ennemi. Mieux vaux être prudents... Nous revenons de la cache d’arme.
-Vous venez vraiment de la cache d'arme ?
-Oui, vous avez bien entendus. Nous sommes 23 à avoir survécus aux raides des Goa’ulds. Le Major Teldy commande les survivants mon Capitaine.
-Et cela vous arrive souvent de surprendre vous ennemi en train de pisser Lieutenant ?
-Il faut bien les surprendre l'ennemi un moment ou un autre Capitaine.


Paul remarqua derrière lui que d’autres hommes enlaçaient le Major Russel et la jeune docteur, visiblement ils se connaissaient tous. Paul alla rejoindre ces deux supérieurs, tout le monde s’embrassait et s’enlaçait, Paul et Marie avaient l’air de deux cons au milieu de tout ce beau monde. lorsqu’il reconnu le Major Teldy, se distinguant des autres par son charisme purement strict et féminin, elle devait être une sacré nana. Elle regardait successivement Paul et Marie.

-Et bien, je suis ravi de voir de nouveaux visages ici. Vous êtes venus avec qui Capitaine ?
-Nous sommes venu ici avec le Colonel O’Neill…
-Le Colonel O’neill ? J'espère qu’il est en forme, il y a du Jaffa un peu partout...

*C’est quoi cette manie chez eux de m’interrompre tout le temps, pas eut le temps de parler du reste.*
-…Quoi qu’il en soit, nous nous dirigeons vers la base principale. Narah ; que j’ai été surprise de revoir ; et le Lieutenant Hannigan ont été capturés.
*Et bah, le Lieutenant-Colonel Narah s'est fait capturé!! Cela arrive même au meilleur*
-…Il va falloir leur prêter assistance si nous voulons les sortir de là en vie. De plus, nous avons apparemment des alliés dans les rangs des Jaffas, ils font partis de la cinquième collone, ce sont des rebelles. Ils vont nous aider à renverser Nienor, que le conseil des Goa’ulds nous as envoyé...
-Excusez moi Major mais comment vous savez autant sur l’ennemi ?
-Nous avons des communicateurs Tok’ras, et heureusement. La règle d’or est de toujours en avoir un sur soit ; pour les gradés ; ils permettent de communiquer bien plus loin que nos simples radios. Nous émettions même de bases en bases sans avoir recours aux satellites de communications en orbite. Venez, nous devons repartir tout de suite. Je répondrais à toutes vos questions en route.
-A vos ordres !!


Ainsi, le groupe de survivant se remit en marche. Kaïger et Cruk étaient heureux. L’espoir était revenu, et ils allaient peut-être pouvoir éliminer ces Jaffas une bonne fois pour toutes. Mais Paul savait que cela n’allait pas être si simple car ils devaient retrouver ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Marie Cruk
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 763

Arrivé au SGC : 26/04/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
24/500  (24/500)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 11 Juin - 9:14

Marie qui avait laissé la place, sans opposition à Kaiger pour l'interrogatoire du jaffa, alla avec le docteur Aline Rose dans la salle à côté. Marie pût apprendre beaucoup grâce à la jeune femme sur les derniers trois jours sur le site Alpha. Elle n'aurait aimé en rien être là pour vivre ce que Rose et les autres ont vécu. Lorsque Marie, avait Kaiger, était venu à leurs secours, elle avait reconnu un homme, avait qui elle avait travaillé une fois. Elle ne se souvenait plus du nom de cette homme, mais la doctoresse lui rappela. Le docteur Richard Edwardson. Il n'avait pas sut garder sa langue devant les jaffas et cela n'étonna en rien la scientifique. Elle se rappeler de lui, comme quelqu'un de fragile et surtout un grand bavard, et souvent pour rien dire d'intéressant.

Après cet échange, les deux femmes retournèrent dans la salle d'où elle venait. Marie pensait que l'interrogatoire était fini, mais non. Elle arriva juste au moment, où le Capitaine Kaiger donna le coup de grâce au jaffa. Cruk n'aimait pas voir sa, mais d'un côté, ce qui lui arrivait était légitime et ce n'était qu'une des premières victimes parmi les rangs ennemis espérait t'elle.

L'équipe sortit du bâtiment, le Major Russel préconisa de rejoindre la cache d'arme, Marie ne voulait pas, elle voulait se battre, délivré le site Alpha, c'était pour sa qu'elle était la, pas pour fuir. Russel expliqua son point de vue à la scientifique, même si elle n'écouta que vaguement. Dans le fond, le gradé avait raison, mais Marie ne voulait pas l'admette mais surtout, elle ne voulait pas attendre que les jaffas font de nouvelle victime. Russel, Kaiger et Rose se mirent en direction de la cache d'arme, Cruk ne bougea pas. Elle est regarda partir, mais elle dû admettre que seul, elle n'irait pas bien loin dans les lignes ennemis. Elle se dépêcha donc de rejoindre le reste de l'équipe, sans dire un mots. La marche allait être longue, mais c'était leurs seul espoirs.

*Je ne peux pas fuir alors que la vie de terriens est en jeu. J'espère que nous allons rapidement partir au combat. Je vais tous les venger.*

Voilà se que pensa la jeune scientifique, mais elle se dît également, que mort, elle serait moins utile que vivant. Après plus d'une heure de marche, le Major Russel accorda une pause. La jeune femme s'assit sur le sol, fermant les yeux. Entendant du bruit, elle les rouvrit. Devant elle, plusieurs hommes, vêtu d'uniforme militaire. Quelques secondes après rejoint par Kaiger et une femme militaire. Visiblement, il venait de trouvait du renfort. Enfin une bonne nouvelle. Une femme, le Major Teldy expliqua la situation. Narah et Hannigan étaient prisonnier. Leurs missions seraient donc de les secourir. Enfin, enfin il allait se battre, enfin il allait faire, ce pourquoi il était là. Cela mit un sourire, assez sadique sur le visage de Cruk, pensant au jaffa qu'elle allait tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 17 Juin - 1:10

Jack, Paul et Marie...

Paul et Marie avaient continués leur progression avec le groupe de survivant vers la base principale du Site Alpha sans trop d'encombres. A part quelques petites éraflures dût à la nature et à ses dangers, le chemin c’était bien déroulé. Cinq heure environ après s’être retrouvés, ils étaient enfin arrivés au Site Alpha. La base grouillait de Jaffas, mais apparement les patrouilles n’étaient pas très présentes dans les environs, elles devaient plutôt fouiller les bois environnants. Se couchant au sommet d’une petite pante, le groupe du Major Teldy se dispersa autour du camp afin d’avoir une meilleure vue, et espérer retrouver leurs disparus, dont Narah et Hannigan. Rien d’apparent, les vas et vient des ennemis étaient rapides, mais ils n’allaient pas vraiment souvent vers les mêmes direction. Lorsqu’un soldat du groupe repéra ce qui semblait être les cellules, Teldy soupira voyant les soldats tout autour, qui ne faisaient que passer. Il y en avait beaucoup, surtout proche de ce coin (elle en déduisit que quelque chose d’important était gardé), et il serait difficile d’approcher sans être repéré... Observant quelques minutes en plus, elle fût heureuse de voir revenir le Colonel O’neill et un autre groupe de survivant. Ils n’avaient eux aussi subits aucun dégâts physique, mais beaucoup étaient épuisés mentalement, rien qu’a voir leur tête. Quelques rapides étreintes à nouveau, des petites tapes dans le dos amicales, des retrouvailles. Lorsqu’O’neill s'accroupi pour voir de plus prêt ce qui se passait en bas, le hasard venait de bien faire les choses. Il aperçu un seul et unique Jaffa, sans arme, venir dans leur direction. Grimpant la petite colline par derrière, il serait là dans quelques minutes. Ordonnant de se mettre en position, ce Jaffa n’avait pas l’air hostile, et ce ne fût que lorsqu’il arriva à une dizaine de mètres du groupe ; braqué par les terriens ; que le Capitaine Grégor le reconnu ; c’était un rebelle Jaffa.

« Ne tirez pas ! Il est avec nous ! Bar’nol, ravi de vous revoir mon ami. Quelles nouvelles nous apportez vous ? »

Le Jaffa, environ la quarantaine (apparent) prit la parole avec la mine assez maussade.

« Capitaine Grégor, ravi de vous revoir sain et sauf. J’ai.. de mauvaises nouvelles. Nienor, la Goa’uld qui contrôle cette armée aux ordres de Sokar a décidée de tuer tous vos amis pour l’exemple. Elle à récupérer ce qu’elle à pût récupérer, et de plus elle à prévue de bombarder la planète avec ses Hataks pour être sur que vous périssiez tous... Vous devez fuir avant. Mais la porte est très bien gardée, et je ne vois pas comment vous pourriez repartir sans être vus. Nous ne sommes qu’une poignée de Jaffas à être infidèles à Nienor, mais nous vous aiderons du mieux que nous pourrons, sachez le. »

Ce fût au tour de Teldy de prendre la parole.

« Nous devons d’abord libérer nos amis prisonniers avant que cette vermine ne les tue. Vous allez les faire sortir ? »

« Je ferais mon possible, mais je ne garantis rien, ils sont bien gardés à l’extérieure. » termina t-il lorsqu’une voix s’éleva de son armure, un communicateur à l’intérieure. Il l’attrapa, et parla en Goa’uld. Les terriens ne comprenaient pas,à ce moment précis, alors que la nuit était tombée, un son s’éleva d’un cor Jaffa, annonçant quelque chose.

« Vos amis, le fuyard et son ami, ils se sont échappés. Les gardes sont après eux, et l’un de nos alliés les recherches aussi, il les guide sur une fausse piste. Malheureusement, nous ne savons pas ou ils sont actuellement... Le bon point, c’est que désormais la moitié des Jaffas de la base sont après eux, Nienor est folle de rage. Il faut agir et les retrouver, maintenant ! »

Se tournant vers Jack, le Capitaine Grégor prit à son tour la parole.

« Mon Colonel, je sais que le Colonel Narah est votre ami, et qu'ils avait disparu depuis longtemps, l'idée de le retrouver envie était inconcevable, mais on ne devrait pas plutôt tenter de s’enfuir par la porte ? Loin de moi l'idée de vouloir l'abandonner, mais le Colonel Narah à montré des aptitudes pour sortir des pires situations, il pourrait revenir tout seul, et nous avons nos blessés, ils ne tiendrons pas bien plus longtemps mon Colonel... Allons nous sacrifier la vis de dizaines d’autres des nôtres pour une poignée d’homme dans un territoire ennemi ? » dit il à Jack le fixant intensément.

« Ne dites pas n’importe quoi Grégor ! Nous n’allons abandonner personne, nous allons récupérer narah et ces acolytes, et nous enfuir tous par la porte. N’est-ce pas Jack ? » acheva le Major Teldy.

La situation était assez tendue, et O’neill devait faire un choix à présent, un choix précipité par l’arrivée de plusieurs Jaffas qui ; apparement ; venaient d’entendre les paroles élevés des Terriens, et avaient quelques soupçons à propos de ce qu’ils venaient d’entendre. Ils étaient une dizaine, et pouvaient facilement donner l’alerte. O’neill ordonna à tout le monde de ce mettre en position, il fallait tous les avoir ou ils en aurait des dizaines d’autres sur le dos, et la question serait réglée.
Jack devait toujours faire un choix, la situation l'exigeait, le temps pressait...



Menchu et Chanie...

Une fois les 3 gardes KO, ils récupérèrent leurs armes, se précipitant sur les zat et les lances Jaffas. Apparemment, le chaut n’avait pas ramené les gardes à l’extérieur, et c’était tant mieux. Se dirigeant vers les autres cellules à côté, Menchu vit que plusieurs prisonniers n’étaient même plus en état de parler, ni de bouger, voir même de vivre... Des morts, des cadavres éparpillés dans chaque cellules. Lorsqu’il arriva aux deux dernière, l’une d’elle contenait environ 4 hommes assez mal en poing, mais qui reprirent un minimum de lucidité à la vue de Narah et Hannigan. Menchu appuya sur le bouton du bracelet, et le champ de force de la cellule se désactiva. Les hommes se levèrent lentement, et prirent une arme chacun il y avait en tout 6 armes et ils étaient 7. Le dernier, le plus faible d’entre eux tenait à peine debout. Leur demandant de les abandonner ici, ils refusèrent catégoriquement... Lorsqu’ils se dirigèrent vers la dernière cellule, une seule et unique femme se tenait au milieu de la pièce. Elle n’était pas habillée pareil que les Terriens, elle ressemblait plus à... à une Goa’uld. Lorsque Menchu s’approcha et la fixa, elle leva les yeux, d’un air surprit

« Libérez moi... S’il vous plait... » termina t-elle, juste avant que Menchu ne réponde.

« Je ne suis pas une Goa’uld ! Je suis une Tok’ra... Nienor m’a capturée alors que je tentais de m’enfuir il y a déjà plusieurs jours, j’ignore comment elle l’a découverte... Ma mission était de l’éliminer, en même temps que Sokar... »

Perplexe, Menchu hésitait... Chanie donna son avis, que Menchu prit en compte, mais fini par ouvrir la cellule, ordonnant à la jeune femme d’avancer. La braquant de son zat, il restait derrière elle. Ordonnant à Chanie de tirer au moindre mouvement suspect, il se retourna vers les 5 militaires qui s’étaient déjà équipés avec ce qu’ils avaient. Le plus faible venait de perdre connaissance. Menchu s’approcha de lui pour le coucher sur le sol, la jeune femme le tira en arrière rapidement en criant un beau « Attention ! » , le sauvant de peu de se prendre un couteau dans la gorge. Le militaire faiblard semblait plus qu’en forme lorsqu’il se releva, les yeux luisant d’une couleur jaunâtre... Il attrapa un autre soldat à côté peu réactif, et tira avec sa lance sur un autre qui s’écroula rapidement. Le jeune homme qu’il venait d’attraper essayer de se défendre, en vain... Le couteau que le Goa’uld tenait vint se planter en plein dans son cœur, aucun son ne sortit de la bouche du jeune homme. Lorsque la lance du Goa’uld se tourna vers Menchu, ce dernier se prit deux tirs de zat et un tir de lance, et tomba rapidement lourdement sur le sol, ses yeux rebrillant une ultime fois avant de rejoindre l’abysse...

Nienor avait implantée un symbiote dans le corps de ce militaire sûrement pour l’infiltrer aux Terriens. Deux soldats étaient morts, plus le Goa’uld il en restait deux. La jeune femme avait sauvée la vie de Menchu, mais ce dernier ne lui faisait pas plus confiance pour autant, surtout après l’intrusion d’un goa’uld parmi eux... Suspicieux jusqu'à à la mort, il lui ordonna de passer devant quand ils entendirent des Jaffas approcher, sûrement prévenus par les tirs de lance. Il fallait sortir, et vite... Se mettant chacun d’un côté et de l’autre de la porte, ils la virent s’ouvrir précipitemment, et 5 Jaffas entrèrent. Ils ne firent pas long devant l’effet de surprise et la puissance de feu des Terriens. Devant la porte ? Personne... Ou étaient donc les gardes ? Sortant rapidement pour longer le mur, ils arrivèrent devant une patrouille qui marchait en rang. Fermant la porte, Hannigan était à la fin de la file, juste derrière l’autre jeune femme. Menchu, au début du groupe, cherchait un moyen pour rejoindre discrètement les bois. Lorsqu’il aperçu une petite clairière en bordure de forêt, il ordonne à l’équipe d’avancer prudemment et de se cacher au moindre signe suspect.. Leur cœur battait à la chamade, et jamais ils n’auraient penser passer aussi vite inaperçu. La surveillance avait dût être un peu exagérée d’après les dires des Jaffas et des survivants. Quoi qu’il en soit, il fallait partir, et vite, si Nienor découvrait qu’ils s’étaient enfui, elle n’hésiterais pas à les tuer. Fonçant en trombe vers la clairière, ils passèrent devant un groupe de Jaffa assez loin, qui ne les vit pas passer. La nuit commençait à tomber, et c’était leur seul avantage... Une fois arrivés devant le dernier bâtiment, un petit « pong » se fit entendre derrière le groupe, et Chanie s’était prise un coup de coude dans le nez, tombant au sol.. L’autre jeune femme s’était emparée de son zat, et commençait déjà à fuir. Ne voulant pas attirer l’attention (ce qui était déjà fait avec les bruits de pas précipités et le petit pong dût au coup), Narah ramassa Chanie, et ils repartirent avec les deux autres gardes.
Injuriant la femme, ils s’engouffrèrent dans la forêt rapidement, et entendaient déjà au loin les sons annonçant leur escapade nocturne...

Courant à toute jambes, Narah et les 3 autres fuyaient pour leur vie. Les Jaffas venaient de découvrir qu’ils avaient fuis, et ils seraient derrière eux à présent. Ils étaient doués pour suivre les traces, et arriveraient jusqu'à eux, mais la nuit leur donnait une fois de plus un léger avantage à propos duquel il fallait profiter. Lorsqu’ils s'arrêtèrent quelques minutes plutard, Menchu aperçu l’un des soldats qui lui tendait quelque chose. Un communicateur Tok’ra ? Questionnant le soldat à propos de son acquisition concernant cet objet pas très courant, il écouta ce qu’il avait à dire.


« Mon Colonel, je l’ai récupérer sur la prisonnière, quand vous me l’avez passé et que vous vous êtes allongés sur le corps de Flint, le.. Goa’uld. Elle l’avait à la ceinture, je lui ai prit discrètement. Je ne pouvais pas vous le donner avant, elle était avec nous mon Colonel.. »

Plus suspicieux en ce moment que jamais, ils ne pourraient pas savoir si oui ou non ils disaient la vérité. Il fallait rester uni, mais Menchu et Chanie garderaient un œil sur leurs deux compagnons néanmoins. Prenant le communicateur, il prit la parole, espérant une réponse de Jack, ou tout autre personne susceptible de les aider...


[Vilaaa Villaaa désolé du retard encore une fois trop de taff irl et même ici lol plus la vie sa fait lourd à gérer hein mdr Il ne reste que 2-3 posts après celui là, ça dépendra de vous et de vos réponses. Jack, Paul et Marie, faites le combat pour éliminer les Jaffas je vous laisse libre choix, ils ne faut pas qu’ils survivent, mais restez cohérent quand même lol
Menchu et Jack, faites la conversation par le communicateur Wink
3-4 jours pour répondre les enfants, bon RP !!!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 17 Juin - 22:40

Le groupe de survivants qui accompagnait Jack arriva au point de rendez vous, qui était le sommet d’une pente tout près du Site Alpha. Ils purent apercevoir d’ailleurs des patrouilles jaffas mais rien de bien méchant. Tout irait bien si personne ne ferait de bruits. Puis ils rencontrèrent le groupe du Major Teldy et O’Neill se dirigea vers Kaiger et Cruk pour s’assurer qu’ils étaient en forme pour ce qui allait se passer ensuite. En tout cas, Cruk était bel et bien en vie ce qui rassura le Colonel. Il se tourna ensuite vers d’autres militaires, survivants du Site Alpha, et les salua de la tête. C’est alors que le Major Teldy s’avança vers lui pour le saluer à son tour.

« Salut. »

Jack fit son sourire le plus beau et ses toutes ses dents brillèrent au reflet du soleil. Cela fit rougir quelque peu l’officier, qui était une femme mûre mais aussi une excellente meneuse d’homme… Jack comprit quel était son secret quand elle se retourna pour rejoindre Grégor, laissant sur son passage un terrible déhanché qui attira quelques regards. Jack fit un sourire en coin puis rejoignit tous les officiers pour parler d’un plan.
C’est alors qu’un jaffa imprudent arriva vers eux. Le Colonel leva son arme instinctivement mais Grégor le reconnut comme étant un allié. Un jaffa rebelle donc, toujours là quand il le faut ! Il expliqua la situation et parla d’un certain Sokar que Jack ne connaissait pas. Mais rien qu’à entendre son nom et la façon dont le jaffa l’avait dis, il se doutait qu’il s’agissait encore d’un autre fou et opprimé de la vie qui avait trouvé sa gloire qu’en se prenant pour Dieu. Un Goa’uld quoi… Puis comme toujours y avait un subordonné, Nienor, que Jack comptait bien tuer avant de partir de cette planète.
Le jaffa rebelle sortit un communicateur de son armure et le Colonel crut qu’ils étaient repérés mais non, il s’agissait de Hannigan et sûrement de Narah, avait réussi à passer entre les pattes des jaffas, encore une fois ! Ca devenait une habitude de voir le Lieutenant-colonel Rambo ne pas tenir en place et se délivrer tout seul une fois las de la torture des jaffas. Un jour, Jack se dit qu’il faudrait lui demander comment il fait pour s’échapper des situations comme celle-ci… Quand le rebelle les invita à agir, le Capitaine Grégor répondit vivement.


« Mon Colonel, je sais que le Colonel Narah est votre ami, et qu'ils avait disparu depuis longtemps, l'idée de le retrouver envie était inconcevable, mais on ne devrait pas plutôt tenter de s’enfuir par la porte ? Loin de moi l'idée de vouloir l'abandonner, mais le Colonel Narah à montré des aptitudes pour sortir des pires situations, il pourrait revenir tout seul, et nous avons nos blessés, ils ne tiendrons pas bien plus longtemps mon Colonel... Allons nous sacrifier la vis de dizaines d’autres des nôtres pour une poignée d’homme dans un territoire ennemi ? »

« Ne dites pas n’importe quoi Grégor ! Nous n’allons abandonner personne, nous allons récupérer narah et ces acolytes, et nous enfuir tous par la porte. N’est-ce pas Jack ? »

Quand il entendit cette voix séduisante prononcer son prénom, le Colonel sentit son cœur s’emballer et si la situation n’aurait pas était aussi pourrie, il aurait probablement pu s’arranger avec Teldy pour s’éclipser dans un champ de blé et ainsi, passer quelques bon temps à deux. A en juger par son caractère et son physique bien conservé, elle devait être une vraie tigresse et à la regarder… Cela donnait envi de prendre une pomme et d’en croquer un gros morceau.
Mais O’Neill oublia ses hormones le temps de quelques minutes quand un groupe de jaffas commença à aller dans leur direction.


« On va se charger d’eux mais discrètement et rapidement. Placez des silencieux à vos armes, vite ! Dès qu’ils seront assez prêts, nous devrons tous les tuer en même temps pour éviter qu’ils appellent des renforts. Je passe devant. »

Le Colonel commença alors à s’avancer pour se cacher juste derrière un rocher, une dizaine de mètres devant les autres. Il pouvait entendre les bruits de pas des jaffas qui n’étaient plus très loin. Il sortit un bout de verre, qu’il fit dépasser de son couvert, et compta environ une dizaine de jaffa. Il fit alors signe à Grégor de se cacher et lui communiqua le nombre d’ennemis en lui montrant ses dix doigts. Le Capitaine approuva et ordonna à ses hommes de se cacher. Cruk et Kaiger avaient sûrement du faire de même.

Les jaffas arrivèrent près du rocher qui couvrait Jack. Il attendit calmement et sortit doucement son couteau de combat. Quand le premier jaffa passa devant lui, le groupe de Grégor et Teldy ouvrirent le feu. La plupart des militaires s’étaient emparés de leur fusil ou de leur pistolet sur lequel ils avaient placé un silencieux. En une seconde, toutes les armes tirèrent. C’était comme des petites piqûres sur les armures des jaffas et la plupart d’entre eux tombèrent comme des mouches. O’Neill se leva aussitôt de sa cachette et coupa la route à un survivant qui voulut s’enfuir. Avec son poignard, il le frappa à la gorge et le Jaffa perdit la vie sans faire aucun bruit, à part celui des veines tranchées et du symbiote agonisant mais ce son fut vite étouffé par Jack qui redonna un second coup de couteau. Un autre survivant ennemi voulut passer par la gauche et s’enfuir en appelant des renforts mais d’après ce que Jack avait vu, le pauvre était tombé sur Kaiger et avait connu un destin identique à celui de ses camarades. O’Neill se redressa ensuite et annonça son plan à Grégor et Teldy.

« Bon boulot. Il est temps de passer à l’offensive. » Il se tourna vers le Capitaine qui voulait plutôt partir et laisser Narah sur la planète. « Allez à la porte des étoiles. Envoyez tous vos blessés et Frasier au SGC. Avec vos hommes, vous essaierez de tenir la porte autant de temps que vous pourrez. Si jamais vous n’avez pas de nouvelle de nous au bout de 30 minutes allez vous en ! »

Jack se retourna et s’approcha du Major Teldy, de ses hommes et de Kaiger et Cruk.

« Nous on va récupérer Narah. Allez en route ! »

Le Colonel reprit son P90 en main. La nuit était tombée c’était pas l’idéal pour trouver quelqu’un qui savait particulièrement bien se cacher mais avec un peu de chance il réussirait. En passant devant Cruk, il lui dit quelques mots.

« Vous n’êtes pas obligée de nous suivre, docteur. Ce n’est pas votre rôle. Vous pouvez partir avec les hommes de Grégor, c’est à vous de voir. »

O’Neill se mit ensuite à descendre de la pente, Kaiger, Teldy et puis aussi le jaffa rebelle à ses côtés. Les quelques autres qui étaient avec eux couvraient leurs arrières. Jack posa une ultime question au jaffa avant d’aller plus loin.

« Où est-ce que vous nous conseillez d’aller ? »

Jack avait toute confiance en ce jaffa qui se battait pour une noble cause et rien qu’en le regardant, il savait qu’il était prêt à mourir pour les sauver. Et là en l’occurrence, ils ne partiraient pas d’ici sans avoir retrouvé Narah et Hannigan !

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 18 Juin - 0:27

Dès que Chanie se mit à couvrir l'entrée, Menchu traversa les cellules, une boule se forma au fond de ses entrailles, ils avaient tous subi la torture de Nienor et certain était bien plus défiguré de lui, pourquoi eux ? Pourquoi pas lui ? A quoi sa sert de survivre pour voir sa ? Le français lâcha un long soupir et entreprit d'ouvrir toutes les cellules pour récupérer les plaques des militaires tombés, il prit aussi les badges des scientifiques, enfin, ceux qu'il trouva... Il perdait du temps mais peu importe, pas question de laisser ces hommes tombés dans l'oubli, non !

Arrivant vers les dernières cellules, le jeune homme doutait de trouver âme qui vive et pourtant, quatre hommes apparurent devant lui. Il leur fit un pale sourire et ouvrit leur cellule.


"Messieurs, en avant vers la liberté."

Les hommes lui montrèrent leur reconnaissance d'un sourire qui s'étira quand ils reçurent des armes de part leur supérieur. Menchu alla vers la dernière cellule et vit une jeune femme, elle était habillé comme une Goa'uld. Posant son regard dans celui de la prisonnière, le français inspecta son regard quand elle prit la parole.

« Libérez moi... S’il vous plait... Je ne suis pas une Goa’uld ! Je suis une Tok’ra... Nienor m’a capturée alors que je tentais de m’enfuir il y a déjà plusieurs jours, j’ignore comment elle l’a découverte... Ma mission était de l’éliminer, en même temps que Sokar... »

Après une intervention de Chanie et quelques longue secondes d'hésitation, le militaire ouvrit la cellule, non sans prononcer quelques mots.

"Hannigan, gardez là en joue, au moindre faux geste, tuer la. Il s'approcha un peu de l'apparente Tok'ra et lui souffla d'une voix glaciale. Si vous trahissez ma confiance, je vous retrouverais et je vous tuerais. Je suis Big Boss, ne l'oubliez pas."

Un léger râle alerta les sens du Lieutenant-colonel qui se tourna vers ses hommes, le plus faible d'entre eux allait s'écrouler, il l'attrapa et le posa au sol. Il allait pour prendre son pouls quand...

« Attention ! »

Une lame frôla son menton, lui entaillant légèrement. La force de la jeune femme suffit à le faire tomber, le déstabilisant l'espace d'un instant. Ce temps suffit à l'ennemi pour abattre deux hommes mais quand la menace pesa directement sur lui, le français avait déjà son arme pointé sur l'ennemi, tout comme Chanie et un de ses gars. Les tirs le tuèrent sur le coup. Il poussa un court soupir et alla vers le corps inanimé du Goa'uld infiltré. Il prit ses plaques, les regarda un instant et se redressa.

Dehors, un cliquetis étrangement familier alerta les soldats, les Jaffas avaient été alertés par les tirs. Tout le monde pointa son arme vers l'entrée et lorsque les extraterrestres passèrent la porte, ils furent tous abattus sans avoir le temps de comprendre. Prenant la tête de l'équipe, Menchu lança des armes à ses hommes, ainsi les deux hommes s'équipèrent d'un Zat et d'une lance. Menchu prit un second Zat et tous sortirent.


*J'ai un mauvais pressentiment, cette femme va nous attirer des emmerdes.*
*J'le sens aussi.*
*Alors pourquoi tu l'as libérée ?*
*J'ai l'impression que j'pourrais me venger plus tard.*


Arrivé à l'angle du bâtiment, le jeune homme vit une patrouille Jaffa qui faisait sa ronde, il lâcha un juron et regarda tout autour de lui... Une clairière ! Il fit signe à ses hommes d'avancer doucement, et à couvert. L'avancée vers l'objectif se fit sans accroche, et quand ils arrivèrent au dernier couvert, un claquement d'os et de chair attira l'attention de ses sens. Il se tourna vivement derrière lui, pointant son Zat sur ce qui était, il y a à peine quelques secondes, la position de la soit-disant Tok'ra. Il alla vers Chanie, pointa son arme vers l'ennemie qui fuyait, trop loin pour tirer sans attirer l'attention.

"Merde ! Il se tourna vers Chanie, l'aida à se relever et jeta un œil expert sur son nez. Ça a pas l'air cassé, sa ira ?"

La jeune femme répondit et Menchu lui tendit son Zat de rechange. Il lui fit un clin d'œil complice et reprit la tête de sa petite unité. Il partit en trombe vers la clairière et alors qu'ils atteignaient la lisière, une alarme retentit. Menchu se retourna l'espace d'un instant et vit les Jaffas qui commençaient à s'affoler. Tout en reprenant sa course, le militaire jeta un regard sur les deux soldats qu'il avait récupéré dans les cellules. Ils n'avaient pas eu de comportement bizarre mais prudence est mère de sureté comme le disait le célèbre dicton. Après quelques minutes de course effrénées, les fuyards s'arrêtent. Les jambes étaient lourdes et les cœurs s'emballaient facilement après des séances de torture. Tourné vers l'endroit qu'ils venaient de quitter, Menchu guettait une éventuelle présence Jaffa quand un de ses hommes lui mit sous le nez un étrange caillou... Un communicateur Tok'ra ?

"Vous avez eu sa ou soldat ?"
« Mon Colonel, je l’ai récupérer sur la prisonnière, quand vous me l’avez passé et que vous vous êtes allongés sur le corps de Flint, le.. Goa’uld. Elle l’avait à la ceinture, je lui ai prit discrètement. Je ne pouvais pas vous le donner avant, elle était avec nous mon Colonel.. »
"Beau travail."

*Si elle possède un communicateur Tok'ra, elle était donc peut être une Tok'ra ?*
*Nienor lui aurait laissé un communicateur ? Sa me parait étrange...*
*Elle s'attendait surement pas à ce qu'elle puisse contacter quiconque ?*
*Oui peut être...*
*Et rappel toi qu'elle aime laisser l'équipement superflue à ses victimes, pour leur prouver sa supériorité. Tu as gardé ton gilet Tactic et ton holster vide pendant plus de deux semaines...*
*Pas faux.*


[Radio]"Est-ce que quelqu'un me reçoit ? Ici Narah. Je viens de m'échapper du Site Alpha, il a été reconvertit en base Goa'uld par l'ennemi. Je sais pas si quelqu'un me reçoit mais on se dirige en ce moment même vers la porte."[/Radio]

Le Lieutenant-colonel fourra ensuite le communicateur dans une de ses poches et se tourna vers ses hommes.

"Hannigan, les gars, vous allez vers la porte des étoiles, je tâcherais de ralentir les Jaffas qui nous ont prit en chasse pour que vous puissiez réussir. Avant même que la jeune femme puisse contester d'une quelconque façon que ce soit, le gradé reprit la parole. C'est un ordre non discutable. En tant qu'expert traqueur, ils ne pourront jamais m'attraper, qui plus est, la discussion qu'on a commencé dans les cellules n'est pas terminée et je compte bien la finir."

La discussion en question était bien évidemment le massage qu'il ne pouvait pas évoquer devant les deux soldats qui les accompagnaient. Le gradé lâcha un vague soupir et leur fit signe de partir. Quand ce fut fait, le jeune homme entreprit d'effacer les traces du groupe et d'en dessiner d'autres, dans le sens opposé. Imitant les traces de rangers des quatre militaires sur plusieurs mètres, après, des cliquetis métalliques l'interpellèrent. Il se dissimula derrière un arbre, grandement aidé par l'ombre qu'offrait la nuit tombante.

Un Zat et deux couteaux Jaffas l'équipaient. Bien assez pour tendre une embuscade à une patrouille de six Jaffas. Passant discrètement de l'ombre d'un arbre à un autre, le jeune homme entreprit de calmer sa respiration, il inspira à fond et recracha l'air doucement, paisiblement. Son cœur battit sensiblement moins vite. Le temps se ralentit autour de lui, il vit plus nettement tout ce qui l'entourait, comme si tout lui apparaissait avec un temps d'avance. Il inspira une dernière fois, encore une seconde, une pensée, deux sorties: la survie ou la mort.


*Ils sont tous morts mais pas moi... Pas moi... PAS MOI !*

Sortant de son couvert, le militaire lança un premier couteau, il passa derrière un autre arbre, un râle de douleur survint, un corps tomba, des tirs fusèrent. Il changea à nouveau de couvert et se colla au tronc. Il lança son second couteau tout en continuant à tourner autour de ses proies.

*Suis-je encore vraiment en vie ?*

Quand le dernier Jaffa tomba, Big Boss alla vers le petit attroupement de corps jonchant le sol. Deux d'entre eux avaient fuis, parfait. Les Jaffas allaient se concentrer sur lui, pensant que c'est une unité qui les avaient attaqués et non pas un seul homme. Le militaire attrapa quatre couteaux qu'il rangea à divers endroit de sa tenue et se remit en route. Il allait faire un détour pour rejoindre la porte, donnant le temps à Hannigan et ses gars de prendre la porte... En espérant qu'ils ne soient pas aussi des Goa'uld infiltrés.
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 18 Juin - 14:05

Paul accompagné de Marie avaient continués leur progression avec le groupe de survivant vers la base principale du Site Alpha sans trop d'encombres. C’était sûrement le calme avant la tempête se disait le Capitaine. A part quelques petites éraflures dût à la nature et à ses dangers, le chemin c’était bien déroulé, contrairement à ce qu’aurait pu penser le métis. Il était persuadé qu’ils tomberont sur des patrouilles jaffah toutes les cinq minutes mais là, rien, il s’était sans doute passer quelque chose. Cinq heure environ après s’être retrouvés, ils étaient enfin arrivés au Site Alpha. La base grouillait de Jaffas, mais apparemment les patrouilles n’étaient pas très présentes dans les environs, elles devaient plutôt fouiller les bois environnants mais pour quelle raison. Le groupe arrivait de la forêt et c’était plutôt calme donc le Capitaine en déduit qu’ils cherchaient de l’autre côté de la forêt. Ils arrivèrent au somment d’une petite pente et pour éviter d’être repéré, tout le monde se coucha. Le groupe du Major Teldy se dispersa autour du camp afin d’avoir une meilleure vue, et espérer retrouver leurs disparus, dont Narah et Hannigan. Rien d’apparent, les vas et vient des ennemis étaient rapides, mais ils n’allaient pas vraiment souvent vers les mêmes direction, qu’est ce qu’ils étaient mal organisé ses Goa’uld. Paul savait qu’ils n’étaient pas connus pour leur sens de la stratégie mais là, même Cruk pourrait faire mieux d’après son avis. Puis, des voix s’élevèrent, Kaïger ne comprenait pas ce qu’ils disaient mais un soldat montrait ce qui semblait être les cellules. Mais Paul remarqua surtout, c’était tous ses jaffah autour de cette entrée, cela voulait dire qu’il y avait quelque chose d’important dans cet endroit... Tiens, le Major sourriait et pourquoi cela ? L’homme comprit aussitôt en voyant arriver derrière eux le Colonel O’Neill et d’autre survivant, tant mieux. Quelques rapides étreintes à nouveau, des petites tapes dans le dos amical, des retrouvailles… pathétique. Quoi ?!! Un jaffa ?!! Où ça ?!! Paul finit par le voir. Le Goa’uld était seul et surtout bien naïf. Le Capitaine allait en faire du p’tit feu de ce serpent. Malheureusement pour lui, il s’agissait d’un rebel, à pour une autre fois le gigot de Goa’uld. Les plus gradé parlèrent entre eux pour savoir quoi faire. Certains voulaient partir, d’autre rester pour aider le Lieutenant-Colonel Narah. Pour sa part, Kaïger fera ce qu’on lui demande.

Le Colonel O’Neill devait faire un choix mais d’abord, une patrouille jaffah arrivait au loin. Le petit groupe avait sûrement parlé un peu trop fort et donc, cela avait attiré la curiosité de tout ses jaffah, dommage pour eux. Le Colonel donna l’ordre de se placer et de tous les tuer en même temps. Paul suivit son supérieur un peu plus loin. Paul se trouvait derrière un petit rocher également, tellement petit qu’il devait se plier en quatre pour pouvoir se cacher. Plusieurs jaffah passèrent mais Kaïger ne bougea pas tant que le Colonel ne le faisait pas. Puis d’un mouvement rapide, son supérieur se leva et s’occupa d’un jaffa. C’était donc le moment, Paul fit de même et vit un autre serpent tenté de fuir. Le Capitaine lui mit un coup de cross pour le stopper dans sa course, celui-ci fit un sacré vol plané. L’homme se plaça au-dessus de sa victime qui avait le nez qui saignait abondamment et lui lâcha trois balles dans la tête, au moins, Paul était sûr qu’il ne bougera pu.

Il était temps de l’offensive. Kaïger attrapa fermement son arme et attendit les autres du Colonel. Celui-ci envoya les blessés et d’autre à la porte pour partir. Avec d’autre, il allait retrouver Narah, plus facile à dire qu’à faire mais bon. Paul était au côté de O’Neill et n’attendait plus que le Colonel pour partir à l’offensive, celui-ci expliqua à Cruk qu’elle n’était pas obligée de venir avec eux. Tant mieux, qu’elle se barre, elle ne ferait que les ralentir et sa place était avec les blessés. Maintenant, il fallait à tout prix retrouver Narah le plus rapidement possible car si ceux qui sont parti à la porte tombe sur une patrouille, ils se feront rapidement massacré. Ils ne devaient donc pas se tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Marie Cruk
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 763

Arrivé au SGC : 26/04/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
24/500  (24/500)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 18 Juin - 20:48

Depuis que le Major Teldy avait rejoint le groupe les ordres avaient changer et le groupe dont Marie fessait partie se diriger en direction de la base principale du Site Alpha pour libéré Menchu Narah et Channie Hannigan qui ont été fait prisonnier. Le trajet jusqu'à la base dura cinq heures. Durant les cinq heures, le groupe que mène le Major n'avait rencontré aucun ennemis, c'était plutôt une bonne nouvelle, cependant, Marie avait eût quelques griffes, les arbres et buissons c'était charger de sa délicate et sensible peau. Arrivant en haut d'une petite colline, le scientifique s'allongea pour se mettre à couvert et ne par être remarquer. Il n'y avait pas beaucoup de jaffa gardant la base, ils devaient surement être occuper à chercher les survivants, mais malgré tous, il n'y avait pas une minute, sans qu'une patrouille passe devant le bâtiment.

Marie ne disait rien, elle laissé faire les militaires, ils étaient mieux formé que elle pour ce genre d'opération. Alors qu'elle regardait au alentour, elle fût heureuse de voir le Colonel O'Neill arriver avec un petit groupe de soldat. Il était en vie et c'était une bonne nouvelle, elle n'avait pas eût de nouvelle de lui, ou d'un autre groupe depuis qu'ils se sont séparer, un peu forcé par les jaffas qui les attaquer.

La nuit était en train de s'abattre sur le planète, quand un jaffa, non armé se dirigea vers la position des terriens, cela était étrange pensa Marie, pourquoi un jaffa se balader seul alors que les autres étaient en groupe et surtout seul, mais elle eût rapidement la réponse. C'était un jaffa rebelle, Marie avait entendu parler de la rébellion des jaffas, mais elle n'en avait jamais rencontré. Devant le courage que ses jaffas ont de se rebeller contre les goa'ulds, Cruk ne pouvait que leurs donner le respect et la reconnaissance de cette acte, qui prend de plus en plus d'ampleur. La jaffa rebelle, du nom de Bar'nol expliqua que Narah et Hannigan c'était enfui, ils n'étaient pas mort, il y avait donc bien de l'espoir même si le jaffa au service de Sokar commandant l'attaque de la planète allait bientôt tous faire disparaître. Le Capitaine Grégor supposa l'idée de les laisses sur la planète et partir sans eux, Menchu Narah était déjà revenue seul, dans une situation idem, mais le Major Teldy montra son refus à cette idée. C'était au Colonel O'Neill de prendre la décision et la scientifique se doutait de se qu'il allait dire, mais elle n'aura pas la confirmation de suite, une dizaine de jaffa avait du entendre le Major hausser la voix et se diriger vers la position terrienne. Sur ordre de O'Neill, Marie mit son 9mm en silencieuse et se plaça, prêt à tiré. Les jaffas fûent prient un peu par surprise et la scientifique tira quelques balles de son fusil, elle toucha un jaffa, sans le tuer, mais un autre militaire s'en chargea. Elle eût quand même la chance, de toucher par trois fois, le même jaffas qui tomba au sol, mais elle manqua de peu de se faire toucher par un tir ennemis.

Le Colonel O'Neill donna ses ordres, le Capitaine Grégor devait aller à la porte des étoiles avec les blesser et les autres iraient chercher les deux terriens en fuite. En passant devant Cruk, O'Neill lui dît qu'elle pouvait aussi s'enfuir par la porte. Marie le regarda, ce n'était pas une lache et elle allait lui dire :

Colonel, je n'ai pas fait se voyage pour fuir alors qu'il reste encore des jaffas à tuer et deux de nos hommes son disparue.

Se levant pour rejoindre les militaires qui allaient à la recherche de Narah et Hannigan, Marie reprit son P-90, bien décider à montré qu'une scientifique peut être aussi douer pour le combat, surtout à Paul Kaiger, même si il n'avait plus fait de remarque au sujet de Cruk depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Chanie Hannigan
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 197

Arrivé au SGC : 15/09/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
381/470  (381/470)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Dim 21 Juin - 0:23

Plus habile avec une arme de poing, Chanie conserva le Zat et s'installa près de l'entrée, prête à tirer sur toute forme hostile qui rentrerait. Elle n'était pas mécontente d'avoir enfin quitté cette maudite cellule et avait vite mis une distance entre elles deux. Les sens aux aguets, elle entendait sans le voir Menchu qui inspectait toutes les autres cellules. Un éclat de voix lui parvint et Chanie haussa un sourcil, risquant un coup d'oeil derrière elle.

Quatre hommes s'extirpaient de leur prison et prenaient les armes que leur tendait le Lieutenant-Colonel. Ravie d'avoir un semblant de renfort, Chanie se rapprocha un peu des militaires, sans cesser pour autant de surveiller l'entrée. Ils n'avaient pas l'air au milieu de leur forme -notamment un soldat qui semblait au bord de l'épuisement- mais plus ils étaient nombreux, et mieux ce serait. Saluant les hommes d'un vague signe de tête, la jeune femme allait repartir vers la porte d'entrée lorsqu'une voix inconnue se fit entendre.


« Libérez moi... S’il vous plait... Je ne suis pas une Goa’uld ! Je suis une Tok’ra... Nienor m’a capturée alors que je tentais de m’enfuir il y a déjà plusieurs jours, j’ignore comment elle l’a découverte... Ma mission était de l’éliminer, en même temps que Sokar... »

Chanie se rapprocha de la cellule et plissa des yeux, jugeant du regard la jeune femme. Après la petite séance dont ils avaient bénéficié, Narah et elle, elle n'était pas vraiment prête à accorder sa confiance à un quelconque alien qui s'apparentait aux Goa'uld, qu'il soit Tok'ra, ou Jaffa rebelle. Evitant de croiser le regard de la prisonnière, elle se tourna vers Menchu qui semblait hésitant.

- On devrait la laisser: c'est peut-être un piège.

Laissant ses yeux parcourir les traits pensifs du militaire, Chanie attendit la décision de son supérieur... Décision qui la fit grimacer légèrement lorsque le champ de force s'abaissa.

"Hannigan, gardez la en joue, au moindre faux geste, tuez la."
- A vos ordres,
se résigna-t-elle à répondre.

Armant son Zat, Chanie plongea un regard glacial dans les yeux de la soi-disant Tok'ra. Qu'elle tentait le moindre geste, et elle n'hésiterait pas une seconde à la faire disparaître. La militaire, ne demandait pas mieux qu'une aide Tok'ra, mais la perfidie des Goa'ulds était si grande qu'il était risqué d'accorder sa confiance.

Un léger râle attira l'attention de Chanie. Sans cesser de braquer la femme, la sous-Lieutenant ne détourna le regard que pour apercevoir le militaire faiblard s'affaisser. Elle laissa son supérieur s'en occuper et posa à nouveau son regard sur la prisonnière... pour voir celle-ci se saisir du col de Narah. Par réflexe, elle la braqua mais hésita lorsque celle-ci hurla.


« Attention ! »

Les évènements qui suivirent se déroulèrent si rapidement que Chanie n'eut que le temps de braquer l'homme et de l'abattre à coup de Zat. Le silence à nouveau retombé, la jeune femme examina la situation: deux hommes étaient morts, plus le Goa'uld. Le regard posé sur ce dernier, Chanie soupira. Les renforts n'avaient pas fait long feu, et des hommes étaient encore tombés.

Des bruits métalliques la sortirent de ses pensées. D'un accord commun, chacun braqua la porte d'entrée et tira sur tout ce qui bougeait, sans laisser le temps aux ennemis de répliquer. Les corps disparus, Menchu prit la tête de la file. Chanie braqua la femme de son Zat, un peu plus confiante mais toujours un poil soupçonneuse.

Lorsqu'enfin ils sortirent du bâtiment, la jeune militaire respira avec joie l'air frais de l'extérieur. La nuit commençait à tomber, ce qui leur donnerait un avantage pour passer inaperçus. Prenant mille précautions pour se déplacer silencieusement, Chanie fit signe à la prisonnière d'avancer avec le reste du groupe, et se faufila à la suite pour pénétrer à couvert. Des patrouilles Jaffa circulaient autour, mais aucune ne semblait les avoir vus, fort heureusement.

Le cœur battant la chamade, Chanie aperçut avec soulagement la clairière se rapprocher de plus en plus. Mais elle n'eut pas le temps de la contempler qu'une furieuse douleur s'empara de son nez, la propulsant au sol sous l'élancement et le choc. Elle lâcha par la même occasion son arme. Deux fois en une journée! Son nez n'allait pas tenir longtemps à ce rythme...


- Merde!

Des larmes de douleur vinrent lui brouiller la vue, qu'elle essuya bien vite pour voir Menchu lui tendre la main. Elle rageait de s'être faite avoir si facilement, mais accepta le geste et se releva grâce à son aide. Ses doigts parcouraient doucement sa paroi nasale, et ses lèvres se tordaient lorsque la douleur se faisait trop sentir.

- Ça a pas l'air cassé, ça ira ?
- Ouais,
grogna-t-elle, irritée.

Le militaire lui tendit un nouveau Zat et lui adressa un petit clin d'œil. Chanie y répondit par un petit sourire en coin et saisit l'arme. Rejoignant les hommes, ils se mirent à courir le plus rapidement possible en direction de la clairière. Mais à peine y avaient-ils mis un pied qu'un cor Jaffa se mit à retentir, signalant leur fuite. Redoublant leur course, les militaires qu'au bout de quelques minutes.

Chanie se pencha un peu en avant, reprenant peu à peu son souffle. L'un des hommes s'approcha de Menchu et lui tendit quelque chose. Un communicateur Tok'ra? La jeune militaire fronça les sourcils. Si la femme était vraiment une Tok'ra, pourquoi s'être enfuie? Gardant le silence, Chanie observa le Lieutenant-Colonel tenter une quelconque communication à travers la petite sphère. Une fois son message transmis, l'homme se tourna vers son équipe.


"Hannigan, les gars, vous allez vers la porte des étoiles, je tâcherais de ralentir les Jaffas qui nous ont prit en chasse pour que vous puissiez réussir."

Chanie fronça les sourcils et s'avança d'un pas, la bouche ouverte pour émettre sa contestation mais Menchu fut plus rapide.

"C'est un ordre non discutable. En tant qu'expert traqueur, ils ne pourront jamais m'attraper, qui plus est, la discussion qu'on a commencé dans les cellules n'est pas terminée et je compte bien la finir."

A cet instant, Chanie remercia la nuit d'être tombée et de camoufler ainsi les quelques rougeurs que ses joues avaient prises. Elle avait très bien compris le message et se demanda un instant ce qu'entendait Menchu par "finir la discussion". Mais le signe que lui adressa le militaire la sortit de ses pensées. Elle n'était pas le moindre réjouie d'abandonner derrière elle son supérieur, mais un ordre était un ordre, elle ne pouvait pas le contester.

Elle adressa donc un signe de tête aux deux hommes qui l'accompagnaient et se mirent en route, non sans regret.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanficthttp://menanie605.deviantart.comion.net/s/3578
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Lun 22 Juin - 0:26

---------------------------------------------------------
Jack, Menchu, Paul et Marie...


Jack avait décidé d’envoyer tout le monde à part lui, le Major Teldy, Kaïger et apparement Cruk (ainsi que le Jaffa qui avait décidé de rester avec eux) à la Porte des Étoiles afin de renvoyer tous les blessés au SGC, et ainsi de les délivrer de cet enfer. Quand à eux, ils allaient devoir retrouver Narah et Hannigan.. Plus facile à dire qu’a faire. Se mettant en marche, ils arrivèrent non loin de la base, totalement en alerte. Plusieurs Jaffas couraient par endroits, l’air paniqués.. Il se passait quelque chose. A la lisière des bois, ils pouvaient tout voir d’assez loin, mais ils voyaient la scène. Quelque chose clochait bien, mais quoi ? Ils en furent sur lorsqu’ils entendirent de multiples tirs fuser vers une seule et même direction. Les pensées d’O’neill en vinrent rapidement à la conclusion qu’ils venaient d’abattre Narah et Hannigan, mais le Jaffa qui était avec eux paraissait plus inquiet que si c’était ce qu’il venait de se passer... Décidant de ne pas tenter le diable en allant voir et en risquant de se faire abattre, ils décidèrent de contourner le camp, et ainsi espérer tomber sur des alliés, voir Menchu Narah... Alors qu’ils s’éloignaient, au loin, on pouvait distinguer de multiples cris, des hurlements déchirants de douleurs, provenant des Jaffas.

Longeant la limite forêt/base, ils finirent par arriver de l’autre côté sans encombres. Le combat se déroulait en plein milieu de la base, et ils ne pouvaient rien voir, rien d’apparent du moins. Peu à peu, de plus en plus de corps jonchaient le sol, et de moins en moins de Jaffas couraient. Lorsqu’enfin, après environ 10 minutes à marcher ils n’entendirent que très peu de tirs, ils virent au loin dans les bois quelque chose qui tentait de fuir ; un Jaffa. Sans prévenir, le rebelle qui était avec l’équipe se mit à courir rapidement vers le fuyard et le rattrapa facilement... L’équipe avait suivit, et finir par arriver au niveau des deux Jaffas qui se battaient violemment, apparement ils étaient ennemis. Jack s’empara de Bar’nol, tandis que Kaïger plaqua l’autre au sol, le pointant de son arme. Ce dernier se mit à parler en Jaffa, et Bar’nol lui répondit dans la même langue. Lorsqu’O’neill demanda ce qu’ils venaient de se dire, le rebelle prit la parole.


« Il vient de me dire qu’il préférerait mourir plutôt que de nous dire quoi que ce soit... Mais il fuyait quelque chose, quelque chose qui ; comme vous l’avez vu ; à abattu tous les Jaffas dans le camp, ou presque, sauf ceux qui ont pût fuir. Il y avait mes frères dans cette armée... » dit il dans un nouvel élan de rage, tentant de foncer sur l’autre Jaffa, tandis que Jack le tenait toujours fermement, rejoint par le Major Teldy et Marie Cruk.

Kaïger tenta de menacer le Jaffa, mais ce dernier se contenta de sourire avant de lui cracher au visage... Le lâchant lentement, se relevant, il s’essuya le visage, avant d’envoyer de lui envoyer un très violent coup de poing au visage du Jaffa blessé qui fût assommé net sur le coup, devant les yeux de ses supérieurs...


« Mais... Capitaine, il était.. il était désarmé et au sol. Ce n’est pas digne d’un soldat américain ! J’appelle ça de la lâcheté ce que vous venez de faire, de la lâcheté ! » Hurla le Major Teldy, indignée.

Une fois les cris estompés, Jack lâcha le rebelle qui regarda Teldy, puis Kaïger, avant de s’accroupir prêt de l’homme sur le sol, inconscient.
Derrière le groupe, Marie venait de se retourner, elle venait de voir quelque chose, ou plutôt quelqu’un au loin qui ne bougeait plus...


Menchu, s’était relevé et était repartit. Il espérait que les Jaffas suivraient sa trace et non celle d’Hannigan et des autres. A peine était-il repartit, qu’il entendit de multiples tirs provenant d’assez loin. Après réflexion, il en déduit que cela venait du Site Alpha, de la base principale. Reprenant sa course frénétique, il s’arrêta quelques mètres plus loin en décidant quelle direction prendre... S’avouant lui même que les Jaffas ne s’arrêteraient pas, il dût se résoudre au fait qu’il fallait les avoir une bonne fois pour toutes.
Une nouvelle série de tirs suivit de plusieurs cris atroces au loin résonnèrent dans les bois, lorsque Menchu se mit à regarder en l’air...
Il grimpa rapidement à un arbre assez massif et assez haut, préparant déjà ses lames. Attendant dans l’arbre, il savait que les Jaffas finiraient par arriver ici à un moment ou un autre et lorsqu’enfin ils arrivèrent, il sentit plusieurs courbatures parcourir son corps, il se sentit faible à nouveau... C’était pas vraiment le bon moment pour tomber d’un arbre, surtout qu’il risquait de mal retomber... Il les entendit parler (environ une dizaine), le Pri’ma répartissait apparement ces hommes vu que les traces s’arrêtaient ici.


« Kree'Sh ! Rin'O'Atek ! Shak !! » termina t-il furieux, tandis qu’il ne semblait pas apprécier les cris et les tirs au loin.

Cinq partirent à droite, 2 à gauche, tandis que 3 attendaient pour une raison inconnue au Colonel. Lorsqu’ils furent assez éloignés, Menchu s'accroupi sur la grosse branche et lança sa première lame avec précision qui percuta le Jaffa le plus proche de plein fouet, le faisant tomber, mort. La deuxième frôla le second Jaffa qui tomba à terre en lâchant son arme. Quand à la dernière, elle vint se planter dans le torse du Prima qui la retira lentement, avant de repérer Menchu qui lui sautait déjà dessus, dernière lame à la main. Narah tomba lourdement sur le Prima qui fût sonné sur le coup, mais réussi à repousser l’assaillant de sur lui. Etant bien plus massif que Menchu, sa force corporelle était plus élevée, du moins dans ce cas présent. Il tenta d’empoigner le Lieutenant-Colonel qui esquiva rapidement avant de le frapper dans la rotule qui se brisa rapidement... La suite du combat fût brève, Menchu attrapa la lame qu’il lui avait lancer avant de lui lacérer la gorge... Il ne restait plus que le troisième, blessé à la jambe qui essayait de reprendre sa lance, en vain. Narah l’avait prise avant lui, et pour ne pas attirer les soupçons l'assomma avec. Décidant de se remettre en marche vers les autres ennemis, la douleur revint... Il ne fallait pas qu’il s’arrête de combattre ou il en souffrait de plus en plus. Il n’avait même plus de quoi le soulager, quelle chance ironique !

Repartant de plus belle en suivant les traces d’un des deux groupes qui s’était détaché du principal, il eut en tête d’adopter la même tactique, mais son attention fût soudainement attirée par quelque chose ; une personne, mais pas un Jaffa. Regardant lentement, il s’appuya contre un arbre pour se reposer et y voir plus clair... ; Cruk. Se mettant à courir vers elle, il ne vit pas arriver le tir de lance Jaffa qui le frôla de très prêt pour atterrir dans un vieil arbre derrière lui.

De leur côté, O’neill, Teldy, Kaïger, Cruk et le Jaffa venaient d’entendre un tir de lance juste derrière eux. Se retournant rapidement, ils analysèrent la situation plus rapidement que jamais. Plusieurs Jaffas tiraient sur une cible mouvante à environ 10 mètres d’eux. Kaïger fût le premier à le reconnaitre.. Menchu Narah. Il l’annonça au groupe qui couru vers ce dernier, tout en se mettant en position de tir avant d’ouvrir le feu sur les ennemis. Une fois à leur niveau, Menchu demanda le 9mm d’On’eill (le plus proche de lui) et ouvrit lui aussi le feu sur ces derniers. C’était apparement le groupe de 5 que Menchu avait vu partir, il espérait que les autres ne viendraient pas en renfort. Lorsque le dernier tir de lance fût lancé après plus de 2 minutes de lutte acharnée, un petit cri féminin se fit entendre derrière le groupe, et l’équipe eut la mauvaise surprise de voir le Major Teldy blessée à l’épaule gauche... O’neill se précipita vers elle, tandis que Cruk la soignait déjà... Menchu s’avança vers l’équipe, ravi de tous les revoir sain et sauf. Les discussions se lancèrent entre les membres, on se serait même presque cru dans un salon de thé anglais, jusqu'à ce qu’un appel radio vint perturber cette bonne entente.


[Radio : « Colonel O’neill, ici le Capitaine Grégor, nous avons abattus tous les Jaffas qui gardaient la porte, nous avons eut plusieurs pertes, mais nous avons récupérés 3 hommes, dont le Lieutenant Hannigan. Faites vite mon Colonel, les Jaffas rappliquent par groupes ils fuient eux aussi quelque chose, nous ne.. mais, attendez.. !! Mon colonel regardez dans le ciel !! »[/Radio]

Tous levèrent la tête... Malgré les hauts arbres, ils purent distinguer de très nettes lueurs provenant du ciel, il y en avait en tout 3. « Shal'Ta » prononça Bar’nol, tandis que les lueurs s'estompaient peu à peu... Relevant le Major Teldy, quoi que ceci avait pût être, cela indiquait le signal de départ, il fallait retourner à la porte des Étoiles, et vite...


---------------------------------------------------------
Chanie...


La jeune Sous-Lieutenant n’avait pas commencée à courir que déjà elle entendit des tirs assez proches qui visaient autre chose. Fuyant à toute jambe avec les deux hommes, ils finirent par entendre au loin des dizaines de tirs, suivis quelques minutes plutard par des cris horrifiants, provenant apparement du Site Alpha. La porte avait été placée assez loin des bases, mais pourquoi ? Ceci n’était pas très pratique, pas du tout même. D’après ce qu’elle avait pût en voir, des corps étaient éparpillés un peu partout sur le chemin qu’elle emprunté, comme si quelqu’un ou quelque chose les avait tous alignés ici, les tuant instantanément et de façon rapide. Se penchant sur l’un d’entre eux, il avait une brulure ressemblant à une brulure de lance Jaffa mais en moins grosse, plus petit et plus fine. Le tir avait transpercé le Jaffa...
Reprenant sa course, elle fût stoppée net lorsqu’ils appercurent un petit bataillon de Jaffa se diriger vers la Porte, en vue au loin. Ils n’étaient que trois, et les Jaffas étaient une quinzaine... Se rassemblant devant le DHD, ils commençaient à activer la porte. L’envie de vengeance de la part de la jeune Lieutenant ne se fit pas désirer, puisqu’elle vit une lance lui frôler le visage.. Les Jaffas (4), juste derrière eux, les regardaient avec un sourire narquois. Les relevant, leur prenant leurs armes et leurs ordonnant d’avancer Hannigan s’en voulait de s’être faite avoir comme une bleue, les quinze devant n’étaient qu’une diversion, le temps d’attirer les militaires en fuite vers la porte. Stratégie spéciale, mais qui venait de fonctionner. Les trainant vers le Chapa’ï, Chanie cru apercevoir quelqu’un quelle redoutait au fond d’elle, et eut l’horreur d’avoir raison pour une fois... (=p) Nienor, elle avait survécue...


« Ah.. Te revoilà toi aussi. C’est une sacrée manie chez vous les Terriens de vous enfuir et de revenir de votre plein gré ensuite. Le principal, c’est que tu es là... Je vais faire de toi mon esclave, ou bien je vais te faire implanter, tu sera l’une de mes représentante... Oui... Oui je vais faire cela... »
termina t-elle éclatant d’un rire maléfique.

Chanie, répondant de manière arrogante du point de vue du Goa’uld, cette dernière ne souriait plus. Elle leva lentement son bras vers le front du Lieutenant, avant d’ouvrir le poing et laisser apparaitre son gant de puissance. Lorsqu’elle l’activa, tous les souvenirs de Chanie se chamboulèrent entre eux, elle eut juste le temps de voir la porte s’activer par l’un des Jaffas, puis le vide total...
Lorsqu’elle réouvrit les yeux, faiblement, plusieurs tirs lointain se faisaient entendre. Devant elle, un corps de Jaffa, les yeux grands ouvert, du sang lui sortant de la bouche était étendu de tout son long. Se retournant très lentement, elle se mit sur le dos et aperçu à ses côté une femme, une militaire Terrienne. La porte était désactivée, et elle tirait sur quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Relevant la tête, elle vit d’autres militaire abattre les Jaffas les uns après les autres. Lorsqu’enfin le dernier tomba, un jeune homme arriva prêt d’elle.

« Laissez les morts !!! On embarque les blessés !!! Spinet, activez la porte ! Vite ! D’autres arrivent ! Lieutenant Hannigan je présume, vous allez bien ?! »

Répondant faiblement, deux hommes l’aidèrent à se redresser.

« Lieutenant, je suis le Capitaine Grégor. J’étais avec le Colonel O’neill, le Major Teldy, le Capitaine Kaïger et le docteur Cruk il y a plusieurs minutes, mais nous nous sommes séparés. Ils sont partis à votre recherche, mais apparement vous.. vous n’aviez pas vraiment suivis les mêmes direction. Je vais les prévenir : [Radio : « Colonel O’neill, ici le Capitaine Grégor, nous avons abattus tous les Jaffas qui gardaient la porte, nous avons eut plusieurs pertes, mais nous avons récupérés 3 hommes, dont le Lieutenant Hannigan. Faites vite mon Colonel, les Jaffas rappliquent par groupes ils fuient eux aussi quelque chose, nous ne.. mais, attendez.. !! Mon colonel regardez dans le ciel !! »[/Radio]

Chanie leva elle aussi les yeux au ciel. Les lumière provenant des étoiles l’éblouissaient légèrement. Trois grosses boules jaunes s’étaient formées d’un seul coup, d’ici, on aurait dit des explosions...
Se relevant lentement, on lui tendit une arme alors qu’elle venait de refuser de passer la porte. Les premiers blessés étaient déjà évacués, qu’au loin de nouveaux Jaffas arrivaient à nouveau...



[Voila Voila xD Avant dernier post de la Mimi, celui ci est assez long mais j’ai bien avancé là xD
Vous avez 4 jours pour répondre donc jusqu’a Jeudi soir, si vous voulez dialoguer entre vous libre à vous hein Il n’y a pas de réstriction d’un post par tour et par membre lol vous pouvez poster plusieurs fois je le rappelle Loul Vilaa à vous de jour !!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Lun 22 Juin - 17:49

Courir, laisser des traces visibles, brusquer la faune et la flore.

Après quelques minutes de courses effrénées, Big Boss du se rendre à l'évidence qu'il ne pourrait pas semer les Jaffas, il était bien trop faible pour espérer être plus rapide qu'eux. Il s'arrêta et s'adossa à un arbre, prêt à faire feu. Au loin il entendait des tirs d'armes Goa'uld, des cris et encore des cris. Il aurait préféré être la raison de ce carnage et de ces cris mais pas aujourd'hui, plus maintenant.

Alors qu'il reprenait sa respiration, le militaire regarda un instant les branches de l'arbre au quel il s'était adossé, il vit une grosse branche capable de le soutenir, un fin sourire s'afficha sur ses traits fatigués alors qu'il commença à grimper. En moins de deux minutes, il fut arriver à destination. Il se colla au tronc, épousant sa forme en attendant l'ennemi qui n'allait pas tarder mais... Ses mains lâchèrent prises alors qu'il retombait silencieusement sur la grosse branche qu'il avait choisit. Son regard s'assombrit doucement alors que le froid glaciale de la mort l'envahissait. Il sombrait doucement dans un abime sans fond.


*Résiste !*


"Nous mourrons tous un jour alors je veux juste que vous vous promettiez d'être le dernier à partir."

Sept hommes étaient dans un dortoir militaire, Menchu était debout devant ses hommes, il était armé, prêt à partir en guerre. Ses hommes portaient de simple treillis et étaient seulement armés de leurs armes de poing. Ils étaient seuls dans un dortoir prévu, au début du programme, pour cinquante hommes.

"Pendant de longues années, nous fument des bêtes en cage. Ces années furent les meilleurs de ma vie parce que vous étiez à mes cotés, aujourd'hui, tout cela va cesser. Les renards ont enfin rongés les barreaux qui les retenaient."

Les hommes se levèrent, fixant leur supérieur, chacun d'eux mit son poing droit sur son cœur, le regard fier.

"Mes frères, on nous a formés à être des soldats parfait. Ils vont regrettés d'avoir réussit car rien ni personne ne nous empêchera de saisir notre liberté !"

Des cris de rage sortirent des bouches grandes ouvertes des hommes de l'unité. Chacun d'entre eux étaient prêt. Ils se dispersèrent et commencèrent à s'équiper alors que Big Boss partait seul pour accomplir son devoir envers ses hommes.


*Ne les abandonne pas !*

Doucement, il rouvrit les yeux, son corps bouillonnait, ses membres étaient tendus à l'extrême. Il se redressa pour s'accroupir en soufflant doucement.

« Kree'Sh ! Rin'O'Atek ! Shak !! »

Cinq à droite, 2 à gauche et les trois derniers attendent là. Parfait, trois contre un, c'est bien pour un français ! L'adrénaline ne faisait plus son effet et le jeune homme souffrait le martyr, les années de torture se réveillaient, il avait l'impression de sentir son sang couler le long de ses multiples blessures. Ignorant la douleur, le Lieutenant-colonel posa sa main gauche sur le tronc de l'arbre pour avoir un appui, saisit un couteau de sa main droite et tira ! Le premier tir trancha net la carotide du Jaffa qui s'écroula. Le second couteau frôla l'ennemi qui se coucha en lâchant son arme, un réflexe qui lui sauva la vie. La troisième lame atteignit le prima de Nienor en plein dans le ventre. Dans un cri de rage, Big Boss bondit hors de sa cachette, s'écroulant sur le mec au tatouage doré. Propulsé en arrière, le militaire se redressa d'un mouvement vif et compris que l'extraterrestre qui lui faisait face était bien plus massif que lui. Lâchant un soupir bruyant, le terrien entreprit d'esquiver les attaques de son adversaire, il ne peut pas gagner par la force physique, pas aujourd'hui, pas dans son état. Il devait l'empêcher de bouger... Un mouvement sur la droite, c'est le moment ! Le français lança sa jambe pour percuter la rotule de son ennemi, de toute sa force. Un craquement osseux résonna entre les arbres, le Prima lança un cri de rage étouffé alors que Big Boss fondait sur lui, il attrapa une lame au sol et l'enfonça dans son cou, mettant du même coup, sa main libre sur la bouche de l'homme pour qu'il n'alerte pas les siens avec un dernier cri de désespoir.

Il le laissa retomber alors qu'il entendit un mouvement derrière lui. Il se tourna vivement et vit le Jaffa qu'il avait raté tenté de se relever. D'une roulade parfaitement exécuté, le militaire d'élite attrapa la lance et l'assomma avec, il le tua ensuite en lui tranchant net la gorge. Il soupira et resta penché sur le corps de son ennemi une longue minute. Il porta sa main gauche sur son bras et il sentit du sang qui détrempait sa tenue, risquant un regard, il vit que le sang allait jusqu'à sa main, il ferma un instant les yeux et quand il les rouvrit, le sang avait disparu... Mais pas la douleur.


*Pas opé pour une mission... Les hallucinations vont compliquer la tâche.*
*Peu importe, la mort sera douce.*


Repartant de plus belle, le jeune militaire entreprit de courir vers le groupe de cinq Jaffas, ils devaient les abattre avant qu'ils n'atteignent Chanie. Après quelques courtes minutes de course effrénés, une silhouette attira son attention, ce n'était pas un Jaffa, non... Cruk ! Il devait la prévenir de la présence de la patrouille. Entamant sa course vers elle, il vit d'autres silhouettes, des renforts ? C'était inespéré ! Il n'avait plus que quelques mètres à faire lorsque un tir l'effleura, il plongea en avant pour effectuer une roulade, il sortit son Zat et tira à de nombreuses reprises sans regarder où, il devait rejoindre les renforts.

"O'Neill, Beretta !"

Le Colonel ne se fit pas prier et envoya au français son arme de poing qui se retourna vivement pour faire feu avec une arme terrienne, il vida son chargeur qui tomba au sol. Il attrapa un chargeur neuf dans l'arme, il tira sur la culasse et se releva. Un cri féminin attira l'attention de toute l'équipe qui se retourna, Big Boss jeta un coup d'œil mais préféra se concentrer sur les éventuels cibles qui pourraient surgir. Il rangea son Zat à sa ceinture et garda le Beretta d'O'Neill dans sa main. Il sentit qu'un vertige le prenait, il s'adossa à l'arbre le plus proche et se retint in-extrémis de vomir.

"O'Neill, j'ai envoyé Hannigan et deux hommes du Site Alpha que j'ai récupéré dans les cellules vers la porte. Je suis resté pour faire l'arrière garde, les patrouilles Jaffas me cherchent, il faut qu'on déguerpisse. Court silence. Mais c'est sympa de s'être joint à la fête !"
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mar 23 Juin - 0:41

Le groupe commandé par O’Neill et Teldy arriva à la lisière de la forêt, prêt à partir à l’attaque du Site Alpha. Quelle ironie, voilà maintenant que la base terrienne était devenue un camp de jaffa. Puis, chose surprenante quand l’équipe vit de l’agitation chez l’ennemi. Ils purent voir et entendre des tirs et Jack redouta de voir le corps de Narah ou d’Hannigan au sol d’un instant à l’autre. Et si c’était le cas, ils n’avaient plus rien à faire ici… Le Colonel décida cependant d’aller sur les lieux par un autre chemin. Ils ne partiraient pas d’ici sans avoir vu les corps et sans les avoir récupéré si possible.

« Demi-tour. » Ordonna-t-il simplement.

Il fit signe à ses hommes qu’il fallait contourner le camp pour une meilleure approche. Camouflés dans le paysage, ils se mirent donc à prendre une autre direction. Au loin, des cris résonnaient, des hurlements tellement terribles que même Jack avait frissonné. Il se passait quelque chose dont il n’en avait pas la moindre idée… Il le sentait. Plus rien ne lui inspiré confiance, même pas le Major Teldy, ni Cruk ou Kaiger… Enfin lui c’était pas nouveau ! D’ailleurs, Jack se demanderait toujours si c’était nécessaire de foutre trois balles dans la tête d’un jaffa inconscient. Cet acte confirmait ses doutes sur le comportement post-traumatique du Capitaine et sur le fait qu’il avait besoin d’un psy s’il voulait recommencer une nouvelle vie dans une réalité plus « propre » à la sienne.
Poussa un branche d’arbre, O’Neill observa le terrain du site. C’était une vraie tuerie à en juger le nombre de cadavres au sol. Soudain, le rebelle partit pour poursuivre et rattraper un fuyard jaffa que Jack n’avait même pas vu passé, probablement à cause de son champ de vision limité sur les côtés. Le groupe partit rejoindre le rebelle qui se battait à mort avec le loyaliste. Jack ne réfléchit pas et prit le bon jaffa avec lui. S’ils voulaient des informations, mieux valait garder l’autre en un seul morceau. D’ailleurs, il parlait goa’uld et il ne comprenait rien à ce qu’il disait.


« Il a dit quoi là ? »

« Il vient de me dire qu’il préférerait mourir plutôt que de nous dire quoi que ce soit... Mais il fuyait quelque chose, quelque chose qui ; comme vous l’avez vu ; à abattu tous les Jaffas dans le camp, ou presque, sauf ceux qui ont pût fuir. Il y avait mes frères dans cette armée... »

C’était bien ça, ce « quelque chose » de dangereux que ressentait Jack depuis le début des conflits sur le Site. Il n’eut pas le temps de dire grand-chose d’autre que Kaiger l’assomma. Jack regarda le Capitaine mais ne lui dit rien, pas le temps à ça, avant de s’agenouiller près de jaffa. Teldy commençait à sortir ses sermons, ce qui fit réfléchir le Colonel qui comptait pourtant achever le jaffa. Il n’alla pas au bout de sa réflexion quand un tir retentit au sud de leur position. Des jaffas tiraient sur quelqu’un et au bout de quelques secondes de mystère, le Colonel repéra son frère d’arme. Il courut vers lui pour lui porter secours.

"O'Neill, Beretta !"

Jack s’abaissa et lui balança le beretta comme s’il s’agissait d’un simple jouet en plastique. Mais il avait confiance en Narah qui rattrapa habilement l’arme avant de faire feu. Le Colonel vint apporter son soutien et d’une main, tira des rafales mortelles au P90. La toute première balle vint traverser la tête d’un ennemi qui bascula en arrière, gros coup de chance ! Il continua de faire feu, tirant la plupart du temps à côté à cause de sa mauvaise position, mais quelques balles percutèrent et traversèrent les armures des jaffas, qui dansèrent presque avant de tomber au sol. Bref, tout cela fut finit en deux minutes, beaucoup trop court pour Jack qui avait attendu si longtemps avant de pouvoir retirer au P90. Seulement c’était ce genre de combat qu’il détestait car ces satanés jaffas réussissaient souvent à toucher quelqu’un avant de crever !

« Tenez bon Major ! »

O’Neill vint près de Teldy et Cruk commença à s’occuper de ses blessures sans qu’il ait eu besoin de l’appeler. Marie Cruk était vraiment quelqu’un sur qui on pouvait compter pour agir rapidement en cas d’imprévu.

"O'Neill, j'ai envoyé Hannigan et deux hommes du Site Alpha que j'ai récupéré dans les cellules vers la porte. Je suis resté pour faire l'arrière garde, les patrouilles Jaffas me cherchent, il faut qu'on déguerpisse. Mais c'est sympa de s'être joint à la fête !"

« Très bien, elle a sûrement du retrouver Grégor et ses hommes, je l’espère du moins. » Il se tourna vers Cruk un moment. « Prenez bien soin d’elle. »

Il se releva, s’apprêtant de donner les ordres de repli vers la porte des étoiles, quand sa radio grésilla. C’était justement le Capitaine Grégor qui avait pris la porte et qui était avec Hannigan. Que des bonnes nouvelles donc, enfin un espoir de sortir de cette situation désastreuse avec quelques survivants du Site alpha… Certes pas beaucoup comparé au nombre d’hommes qu’il y avait initialement sur cette planète. Mais voilà, le gros truc pas logique c’était que les jaffas fuyaient aussi… Grégor attira leur regard vers le ciel et dans un premier temps, Jack ne vit rien… Puis en regardant bien, il vit quelques lueurs, comme s’il y avait des explosions dans le ciel ou quelque chose de ce genre. Peu importe ce qu’il se passait dans l’orbite de cette planète, il fallait quitter les lieux.
Jack revint vers Menchu et lui tendit la main pour l’aider à se relever.


« Il est temps de rentrer à la maison… » Puis, haussant la voix pour s’adresser au reste de l’équipe. « En route vers la porte des étoiles, plus vite que ça, allé ! » Dit-il avant de reprendre sa radio.

[Radio] : « Grégor tenez bon, on arrive… »

Le groupe de survivant se prépara à se remettre en marche. Jack vint aider Marie pour soutenir le Major Teldy et jeta un dernier coup d’œil vers le Site Alpha, ne sachant pas s’il reviendrait ici un jour… Probablement pas…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mar 23 Juin - 13:14

Finalement, ils n’étaient qu’un petit groupe de cinq personnes à partir à la recherche du Lieutenant-Colonel Narah et du Lieutenant Hannigan. C’était une bonne décision, moins il y a de monde, moins la possibilité de se faire repérer est grande. Cependant, un détail chiffonna le Capitaine, c’était cette Cruk qui était venu avec eux. Elle commençait à faire chier celle là, elle ne pouvait pas repartir sagement. Enfin, maintenant qu’elle est venue, il fallait compter sur elle et tous les autres pour retrouver les deux compagnons d’armes encore disparut ou pire, prisonnier. Se mettant en marche, ils arrivèrent non loin de la base, totalement en alerte. Chose bizarre pour Paul. Personne ne semblait s’être aventuré dans cette base mais il y avait beaucoup d’agitation à l’intérieur. Plusieurs Jaffas couraient par endroits, l’air paniqués. Il se passait quelque chose mais allait savoir quoi. A la lisière des bois, ils pouvaient tout voir d’assez loin, mais ils ne voyaient pas la scène. Quelque chose clochait bien, mais quoi ? Ils en furent sur lorsqu’ils entendirent de multiples tirs fuser vers une seule et même direction. C’était mauvais signe ça. Quand il y a des tirs, il y a sûrement une cible et cette cible pouvait être Narah ou encore Hannigan. Il fallait agir vite et le Colonel O’Neill donna aussitôt ses ordres. Le Gradé ordonna de contourner le camp pour arriver de l’autre côté et enfin voir ce qu’il se passe. Sans tarder, Paul se mit donc en marche avec le reste du groupe.

Longeant la limite forêt/base, ils finirent par arriver de l’autre côté sans encombres Alors qu’ils étaient toujours ne train de contourner, le Capitaine pouvait apercevoir des corps par terre et d’autre qui fuyaient mais quoi ? Personne ne le savait et cela en devait stressant. Lorsqu’enfin, après environ 10 minutes à marcher ils n’entendirent que très peu de tirs. Tous les jaffah devaient être pratiquement anéanti. Enfin, quelque chose leur à mâché le travail et tant mieux, ils n’auront pas besoin de se taper une armé de jaffah pour allaer libérer Menchu et Chanie. Un bruit à côté d’eux et le jaffah rebelle était déjà parti...


*Réactif le gars.* Se dit intérieurement le Capitaine quand il vit le rebelle courir à toute vitesse.

L’équipe suivit donc le jaffah rebelle, et ils finirent par arriver au niveau des deux Jaffas qui se battaient violemment. Dont la façon qu’ils se frappaient, ses deux là n’étaient pas très ami-ami. Jack s’empara du jaffah rebelle dont le nom échappé à Paul, tandis que lui plaqua l’autre au sol, le pointant de son arme, il n’avait pas intérêt à bouger celui là. Ce dernier se mit à parler en Jaffa, et l’autre se mit à lui répondit dans la même langue. Ralalala, les couples de nos jours, plus aucun respect du conjoint. Lorsqu’O’neill demanda ce qu’ils venaient de se dire, le rebelle prit la parole et répondit tout un blabla sur quoi il ne parlerait jamais et qu’il fuyait quelque chose. Bien le mec, c’est fou ce qu’il venait de dire pouvait aider à mieux faire comprendre la situation au terrien et surtout, Paul fut extrêmement surpris de la réponse du jaffah au sol. Enfin, tout cela était ironique et ça se voyait sur l’expression du visage du Capitaine.

Bon, Paul tenta une manœuvre pour intimider le jaffah au sol, mais ce dernier se contenta de sourire avant de lui cracher au visage... L’enfoiré !!! Paul sentait monter en lui une rage incontrôlable. Le lâchant lentement, il se releva doucement, tout en essayant le cracha sur son visage. Il lui fallut tout la volonté de son être pour ne pas le tuer et seulement lui envoyer un très violent coup de poing au visage du Jaffa blessé qui fût assommé net sur le coup, devant les yeux de ses supérieurs...


« Mais... Capitaine, il était.. il était désarmé et au sol. Ce n’est pas digne d’un soldat américain ! J’appelle ça de la lâcheté ce que vous venez de faire, de la lâcheté ! » Hurla le Major Teldy, indignée.

Putain, les femmes font chier vraiment. Elle lui parlait de dignité américaine, comme si la guerre en Irak était digne de l'Amérique. Paul la regarda, d’un air totalement incrédule vis-à-vis de ses reproches. D’ailleurs, il vit dans le seul œil du Colonel qu’il aurait fait sûrement la même chose. Mais étant son supérieur, le Capitaine ne put répondre au Major ou sinon, il risquait la cour martial. Déjà qu’O’Neill risque de le blâmer, ce n’était pas le moment de s’attirer les foudres de cette conasse de Major. Une fois les cris estompés, Jack lâcha le rebelle qui regarda Teldy, puis Kaïger, avant de s’accroupir prêt de l’homme sur le sol, inconscient. Paul le regarda tout en arquant un sourcil. Qu’est ce qu’il va foutre à côté de ce jaffah lui.

Merde !!! Un tir de lance, cela venait de derrière. De toute façon, les jaffah ne savent que prendre par derrière. Se retournant rapidement, il analysa la situation plus rapidement que jamais. Plusieurs Jaffas tiraient sur une cible mouvante à environ 10 mètres d’eux. Paul regarda un peu mieux cette cible mouvante. Il lui fallaut tout de même froncer les sourcils et là, il reconnut…. Le Lieutenant-Colonel Menchu Narah. Incroyable !!! Paul n’aurait jamais pensé qu’ils l’auraient retrouvé aussi rapidement…


"Mon Colonel !!! C’est Narah sur qui ils tirent !!"

En l’annonçant au groupe, tous coururent vers ce dernier, tout en se mettant en position de tir avant d’ouvrir le feu sur les ennemis. Le Capitaine alla se position pour être bien à l’abri des tirs et avoir une bonnes position de tir. Mince… Il aurait pu trouver mieux comme position car il ne pouvait voir deux jaffa sur sa droite. Tant pis, quelqu’un d’autre s’en occupera. Donc, le métis fit feu sur les jaffah qu’il avait dans son champ de vision. Plusieurs tirs furent nécessaire pour en venir à bout, c’était des coriaces ceux-là, ils avaient vraiment envie de tuer le Lieutenant-Colonel. Lorsque le dernier tir de lance fût lancé après plus de 2 minutes de lutte acharnée, un petit cri féminin se fit entendre derrière le groupe. Paul se retourna en même temps que le reste de l’équipe eut la mauvaise surprise de voir le Major Teldy blessée à l’épaule gauche. Mouais... C’était bien fait pour cette conasse sans prétention. Malgré que cela ne fasse jamais plaisir à Paul d’avoir un blessé dans l’équipe, cette fois-ci, il l’était content plus ou moins. Paul pensait que cela lui montrera pourquoi il ne fallait être sans pitié avec ses serpents. Certes ce n'était pas très sympa comme sentiment mais cela était surtout dû au reproche faites par le Major quelques instant avant la fisillade. O’neill se précipita vers elle, voyant la façon qu’il se dirigea vers elle, il voulait sûrement voir l’état de santé du Major. Puis Cruk se mit à la soigner, le Major avait de la chance que la scientifique soit venue... Menchu s’avança vers l’équipe, visiblement ravi de tous les revoir sain et sauf. Le Lieutenant-Colonel expliqua que Hannigan fut envoyé à la porte des étoiles. Une bonne nouvelle pour le petit groupe de commando car ils n’auront pu à la chercher et maintenant, ils n’avaient pu qu’à partir vers la porte. Tiens, la radio se remit de nouveau à marcher, encore une bonne nouvelle dit donc…


[Radio : « Colonel O’neill, ici le Capitaine Grégor, nous avons abattus tous les Jaffas qui gardaient la porte, nous avons eut plusieurs pertes, mais nous avons récupérés 3 hommes, dont le Lieutenant Hannigan. Faites vite mon Colonel, les Jaffas rappliquent par groupes ils fuient eux aussi quelque chose, nous ne.. mais, attendez.. !! Mon colonel regardez dans le ciel !! »[/Radio]

Tous levèrent la tête... Malgré les hauts arbres, Paul pu distinguer de très nettes lueurs provenant du ciel, il y en avait en tout 3, c’était comme des boules de feu qui allait pas tarder à s’écraser sur le Site Alpha. Paul se demanda si finalement, les jaffah ne fuyaient pas cela. Mais il n’avait pas envie de rester là pour le savoir. O’Neill ordonna la marche vers la porte des étoiles. En effet, maintenant qu’ils ont récupéré Narah et Hannigan, ils n’avaient pu aucune raison de rester dans ce merdier total.
Revenir en haut Aller en bas
Chanie Hannigan
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 197

Arrivé au SGC : 15/09/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
381/470  (381/470)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 24 Juin - 0:48

Chanie s'était à peine mise à courir que déjà des tirs de lances et Zat sifflaient à ses oreilles. Par réflexe, elle tourna la tête pour essayer d'apercevoir Menchu mais ils étaient déjà trop loin pour apercevoir le militaire. Faisant signe aux deux hommes qui l'accompagnaient d'accélérer le rythme, la jeune Sous-Lieutenant fit de même et se mit à fuir les tirs à toute jambe.

Alors qu'ils continuaient de se diriger vers la porte des étoiles, des cris horribles se firent entendre, provenant apparemment du site Alpha. Le cœur de Chanie se serra: qui poussaient ces cris affreux? Etait-ce leurs hommes? Etait-ce les Jaffas? Aucun moyen de le savoir, mais une chose était sûre: rejoindre la porte était devenu primordial. Mais pourquoi fallait-il toujours qu'ils installent leur site à Perpettes-les-Oies? Les gens qui décidaient de cela devaient sûrement être des grands sadiques pour prévoir d'aussi grosses distances.

Chanie haussa soudainement un sourcil, s'interrompant dans ses pensées: des dizaines de corps étaient alignés le long du chemin qu'ils avaient emprunté. Faisant un signe aux hommes de s'arrêter un instant, la jeune militaire s'approcha de l'un des corps et s'accroupit pour l'examiner. Une brûlure était visible, ressemblant fort à une plaie due à une lance Jaffa. Mais elle était bien trop petite, trop précise et avait entièrement transpercé le torse du Jaffa, armure comprise. Quelque soit l'origine de l'arme, elle n'était pas à eux et se révélait plutôt -et même très- dangereuse. Les Jaffas qui étaient alignés là semblaient avoir été tués très rapidement. Décrétant qu'il était grand temps de fuir cette planète, Chanie se redressa rapidement.


- On continue.

Reprenant leur course, les militaires n'avaient pas fait une centaine de mètres que Chanie fit à nouveau signe aux deux autres de s'arrêter. Plus loin, une quinzaine de Jaffas se dirigeait vers le DHD. S'accroupissant pour ne pas se faire repérer, la jeune militaire plissa des yeux, fixant de son regard noir les Jaffas qui se rassemblaient et entraient un code sur le DHD. Hélas, ils ne pouvaient rien faire, n'étant que trois contre quinze. Et de toute façon, ils ne seraient pas en état de faire quoi que ce soit.

Une magnifique lance, de manufacture Goa'uld, faite en naquadah plaqué, 18 carats, miroitait sous le nez de Chanie. A son bout souriaient quatre Jaffas qui les regardaient d'un air supérieur. Résignés, les trois militaires levèrent les bras et abandonnèrent leurs armes à l'ennemi. Et alors qu'un Jaffa la poussait brusquement dans la direction de la porte, Chanie jura et se maudit de s'être faite avoir si facilement et de n'avoir pas repérer le piège.

Alors qu'elle marchait lentement vers la porte des étoiles, le cœur de la Sous-Lieutenant rata un battement lorsqu'elle aperçut une silhouette qu'elle crut familière. Son cœur battant à présent la chamade, Chanie eut l'horreur de constater qu'elle ne s'était pas trompée (comme d'hab =P). Nienor se tenait devant la porte, toujours aussi vivante que la dernière fois. La jeune militaire se raidit, fixant la femme Goa'uld de ses yeux plein de haine.


« Ah.. Te revoilà toi aussi. C’est une sacrée manie chez vous les Terriens de vous enfuir et de revenir de votre plein gré ensuite. Le principal, c’est que tu es là... Je vais faire de toi mon esclave, ou bien je vais te faire implanter, tu sera l’une de mes représentante... Oui... Oui je vais faire cela...»

Le rire qui suivit provoqua un frisson qui parcourut l'échine de Chanie, mais elle ne fit rien paraître. Au contraire, elle toisa la femme et répondit de manière hautaine.

- Parce que fuir n'est pas une coutume Goa'uld? Il m'a pourtant semblé, à vous voir...

Les commissures de la Goa'uld s'affaissèrent, pour le petit plaisir de Chanie qui continuait de la fixer de manière arrogante. Mais cela ne dura pas. La femme leva doucement sa main et ouvrit son poing armé. La Sous-Lieutenant n'eut que le temps de déglutir avant de sentir une puissante douleur qui lui laboura la tête, mélangeant tous les souvenirs les plus affreux, dont ceux de ses séances de tortures auprès de la Goa'uld. Elle ne vit qu'à peine une grande lumière bleutée avant de s'enfoncer dans le vide total...




Le noir continuait de l'entourer lorsqu'elle reprit doucement conscience. Des tirs et des cris lointains se faisaient entendre, sans qu'elle comprenne de quoi il s'agissait. Lentement, elle ouvrit les yeux et les posa, encore brouillés, sur le visage ensanglanté d'un Jaffa. Ses yeux, morts, la regardait avec horreur. Mais Chanie ne semblait pas s'en apercevoir, encore trop sonnée pour comprendre ce qu'elle regardait.

Elle se laissa doucement tomber sur le dos et fixa un instant le ciel, essayant de mettre de l'ordre dans ses pensées confuses. Son regard finit par se poser sur un arc de métal. Ce n'est qu'au bout d'un moment qu'elle comprit qu'il s'agissait de la porte des étoiles qui avait été désactivée. Une militaire était debout à ses côtés et tirait sur quelque chose que Chanie n'arrivait pas à voir. Cette dernière leva la tête et balaya d'un regard embrouillé ce qui l'entourait. Des militaires -sortis d'elle ne savait où- faisaient tomber les Jaffas comme des mouches sous leur puissance de feu.

Lorsque le dernier coup de feu s'évanouit dans le silence, un militaire se dirigea vers elle.


« Laissez les morts!!! On embarque les blessés!!! Spinet, activez la porte! Vite! D’autres arrivent! Lieutenant Hannigan je présume, vous allez bien ?! »

Chanie le regarda un petit instant, avant de répondre vaguement d'un faible "je crois". Deux hommes l'aida à se redresser. Elle les remercia d'un signe de tête et fixa l'homme qui lui faisait face, les idées se faisant un peu plus claires dans sa tête.

« Lieutenant, je suis le Capitaine Grégor. J’étais avec le Colonel O’neill, le Major Teldy, le Capitaine Kaïger et le docteur Cruk il y a plusieurs minutes, mais nous nous sommes séparés. Ils sont partis à votre recherche, mais apparement vous.. vous n’aviez pas vraiment suivis les mêmes direction. Je vais les prévenir : [Radio] « Colonel O’neill, ici le Capitaine Grégor, nous avons abattus tous les Jaffas qui gardaient la porte, nous avons eu plusieurs pertes, mais nous avons récupéré 3 hommes, dont le Lieutenant Hannigan. Faites vite mon Colonel, les Jaffas rappliquent par groupes; ils fuient eux aussi quelque chose, nous ne.. mais, attendez.. !! Mon colonel regardez dans le ciel !! »[/Radio]

Haussant les sourcils, Chanie leva la tête en même temps que les autres militaires qui les accompagnaient. Les lumière provenant des étoiles l’éblouissaient légèrement. Trois grosses boules jaunes s’étaient formées d’un seul coup. S'agissait-il d'explosions?

Délaissant le ciel, le capitaine proposa à Chanie de passer la porte avec les blessés, mais elle refusa. On lui tendit alors un P90 qu'elle saisit rapidement. Des hordes de Jaffas s'approchaient à nouveau de la porte, les militaires se tinrent prêts à faire feu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanficthttp://menanie605.deviantart.comion.net/s/3578
Marie Cruk
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 763

Arrivé au SGC : 26/04/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
24/500  (24/500)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 24 Juin - 23:11

Marie avait refuser de partir avec le groupe de blesser, il ne restait plus que maintenant, le Colonel O'Neill, le Major Teldy, le Capitaine Kaiger, le jaffa de la rébellion et la scientifique. Le fait de se retrouvé qu'en effectif réduit n'était pas si mal finalement, cela permettait une opération d'infiltration pour retrouver Menchu et Chanie plus discrètement. L'équipe se mit en route vers la base, où elle arriva non loin d'elle quelques minutes après, sans grande difficulté et cela était étrange pour Cruk. Devant la base, plusieurs jaffas courraient un peu partout, comme si ils n'étaient pas organiser. Dans les abords de la foret, l'équipe ne voyait pas grand chose et pourtant elle entendait des tirs y provenir. Sur qui les jaffas avaient bien put tire, Marie ne le savait pas, elle espérait juste que se ne soit pas les deux militaires que le groupe recherche. Jack décida qu'il fallait passer par un autre chemin pour pouvoir rejoindre la base, Marie était d'accord avec lui, mais ne donna pas son opinion, il devait surement s'en foutre de ce que pense une scientifique dans ces cas là. Alors que l'équipe s'éloignait, on pouvait entendre des crient, des hurlements. Qu'est ce que c'était, Cruk ne savait pas, mais en tous cas, sa filer la cher de poule. En tous cas, tous semble venir de l'intérieur de la base, des bruits de tirs en sortait et il y avait de nombreux cadavres jaffas, et cela se confirma lorsque des jaffas s'enfuient en courant le plus rapidement.

Le jaffa rebelle, n'avait pas demander d'autorisation et c'est mit en course du jaffa qui c'était enfui. L'équipe alla le rejoindre, il se battait avec l'autre jaffa. Kaiger et O'Neill prit chacun un jaffa. Bar'nol expliqua que le jaffa ne veut rien dire, Kaiger se mit donc à s'énerver dessus et le frapper. Marie ne disait rien, même si la scène devant elle n'était des plus belle à voir, elle voulait que les jaffas paye pour ce qu'ils avaient fait. Le Major Teldy, elle protesta contre l'acte de Kaiger. Pendant qu'il parlait, Marie se retournait, elle avait entendu du bruit, elle vit au loin une silhouette, c'était un homme, il ne bougeait plus. Ennemis ou amis ? Marie n'en savait rien.

Là bas, un homme !

Marie ne cria pas trop fort, pour que si se soit un ennemis, il ne les repères pas facilement, même si il avait déjà du surement le faire. A ce moment, un tir de lance se fît entendre et Kaiger reconnu rapidement l'homme, c'était Menchu Narah que se fessait tire dessus par plusieurs jaffas. Une fois Narah reconnu, l'équipe se dépêcha de le rejoindre. Marie vérifia que son arme était bien charger et se mit en position de tir, avant d'appuyer sur la gâchette pour lâcher la première balle, d'une longue série. Marie tira de toutes ses forces, en face du groupe, qui avait maintenant rejoint Narah, il y avait cinq jaffa. Marie en toucha deux, mais n'en tua qu'un des deux, l'autre, elle le blessa légèrement, mais il fût abattu par quelqu'un d'autre. A la fin du combat, un crie se fit entendre, un crie de femme. La scientifique se retourna aussi vite vers le Major Teldy, qui était juste a côté de Marie. Elle sorti sa trousse de secours pour pouvoir lui donner les premiers soins.

Il y a pas mal de sang Major, mais ce n'est pas trop grave. Vous tiendrez jusqu'au SGC.

Marie fît un bandage à Teldy, pour qu'elle puissent tenir jusqu'au SGC. Rapidement, au milieu de plusieurs discussion, même si Marie n'avait pas le cœur à parler, ce qui se voyait car elle n'avait presque rien dit, la radio de O'Neill se mit en marche. C'était le Capitaine Grégor, son groupe à réussit à prendre la porte des étoiles et retrouver le groupe de Hannigan. Mais il fallait faire vite, dans le ciel, il y avait trois drôles de lueurs, assez étranges et inquiétant, il ne fallait pas rester ici. D'ailleurs, tous les jaffas fuyaient et le rebelle prononça même un mot, que Marie ne comprenait pas. Cruk aida le Major a se relever, il allait enfin rentré au SGC.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mar 30 Juin - 1:46

La pluie fit son apparition comme pour montrer que la suite des événement allait être décisive. Devant la Porte des Étoiles, l’ensemble des militaires se tenaient prêt, rechargeant tous leurs armes, ils n’attendaient qu’une seule chose, l’ennemi. Se dissimulant au plus prêt de la porte, certains plus éloignés, qui savaient que le repli ne serait peut-être pas une possibilité, qui savaient qu’ils allaient peut-être mourir ici, sans espoir de revoir leurs proches, les êtres aimés, ceux qu’ils n’oublieraient jamais même après la mort. Le Capitaine Grégor allait remotiver ces troupes jusqu'à l’arrivée du Colonel O’neill et de ses hommes, il le fallait, il le devait. Tous, se tournèrent vers lui, même les plus éloignés qui gardaient un œil attentif sur ce qui pouvait arriver au loin...

« Mes amis ! Mes compagnons ! Aujourd’hui, nous avons remportés une bataille, une importante bataille ! Nous avons montrés aux Goa’ulds que quoi qu’ils tentent, nous serons toujours là pour leur barrer la route, quoi qu’il arrive, nous serons là... Rien, je dis bien RIEN ne dois franchir cette porte avant l’arrivée du Colonel O’neill et de son équipe. Ils ont risqués leur vies pour nous, nous en ferons de même ! Tous en place ! » termina t-il dans un ultime regard vers ces troupes, avant de se retrancher derrière un gros rondin de bois, en première ligne.

L’attente. Au loin, des tirs se faisaient parfois entendre, mais rien ne venait... Un ou deux Jaffas étaient abattus, ayant perdus leur chemin, s’étant séparés de leurs groupes. Lorsqu’un ennemi s’approchait, puis repartais, l’appréhension en chacun des soldats montait, le cerveau se laissait envahir par la peur de l’inconnu, et l’adrénaline montait en flèche. Rien ne se produisit, lorsque soudain...


[Radio : Capitaine Grégor ! Ils arrivent ! Ils sont nombreux, vraiment, très nombreux ! Ils... *des tirs se firent entendre*.. Mon Capitaine, ils nous ont repérés ! Nous ne pouvons plus nous replier, ils sont sur no... [/Radio]

Sans même répondre, levant le regard au ciel, Erwan Grégor savait qu’ils avaient été tués. Ordonnant à tout le monde de se tenir prêt, au loin, on distinguait des formes bouger, les arbustes remuaient, tous savaient qu’il était temps. Lorsque le premier Jaffa eut franchit la ligne de tir, Grégor ordonna d’activer les détonateurs, et de multiples explosions se déclenchèrent en ligne droite sur environ 8 mètres, faisant tout sauter dans un rayon de plusieurs mètres. Les premiers Jaffas volèrent bien plus loin, tandis que d’autres rappliquaient déjà. Ils étaient très nombreux, apparement bien plus qu’a l’origine sur le site Alpha. Ouvrant le feu sur les Terriens, ils ne se faisaient pas prier pour les abattre, tandis qu’une deuxième ligne de mines se déclencha d’elle même, liquidant encore une fois une bonne poignée d’assaillants. Les Jaffas étaient plus du double des Terriens, mais les militaires avaient l’avantage d’être plus organisés que les ennemis, qui fonçaient tête baissé, fuyant nettement quelque chose. Lorsqu’ils commencèrent à arriver au niveau des lignes arrière, le Capitaine Grégor prit sa radio entre deux tirs.

[Radio : Mon Colonel ! Rappliquez vite ! Ils nous submerges ! Nous ne tiendrons pas la porte encore bien longtemps ! Ils sont très nombreux !]


De leur côté, O’neill et son équipe s’étaient dirigés vers la porte rapidement. Abattant un ou deux Jaffas sur leur route, ils ne se firent pas prier pour débouler en plein sur le champ de bataille juste après le message de Gregor. Flinguant tout ce qui se trouvait devant eux, le Colonel O’neill ordonna à deux hommes d’escorter le Major Teldy jusqu'à la porte des Étoiles, avant de recommencer à tirer. Derrière lui, il entendit un petit bruit sourd, et se rendit compte que Marie Cruk était tombée au sol, simplement bousculée.
Plus loin, Kaïger venait d’abattre en rafale trois Jaffas avant de sauter derrière un regroupement de corps ennemis, derrière lequel il en profita pour recharger avant de se redresser et de tirer à nouveau.
Menchu, de son côté avait rejoint par hasard le Lieutenant Hannigan qui n’avait presque plus de munition. Ayant récupéré un MP5 sur l’un des cadavres Terriens, il ne cessait de tirer, tout en se reculant vers la porte des Étoiles.

Arrivés au niveau des Terriens qui couvraient la porte, ils les rejoignirent juste après que les premiers aient passés la porte (dont Teldy). Des tirs synchro, et les Jaffas tombaient comme des mouches. Les corps s’entassaient les uns sur les autres aussi bien dans un camp que dans l’autre, les blessés ne cessaient d’augmenter, et même les meilleurs pouvaient être touchés... Menchu Narah reçut un tir en plein sur les côtes. Tombant au sol, il était conscient mais souffrait le martyre. Éliminant le Jaffa qui avait tiré et qui était dissimulé derrière un arbre, Hannigan aida le Colonel à se relever. Tenu par Chanie et Marie, il ne restait désormais plus qu’une poignée d’humains, et environ le tiers en plus de Jaffas. Grégor se retourna vers O’neill et lui cria quelque chose d’inaudible dût aux nombreux tirs et choc qui les entouraient. Jack, le regard rivé sur son jeune Capitaine le vit tomber lentement sur le sol, une fumée tout fraiche sortant d’une brûlure au dos... Il s’écroula sur le sol, après un ultime regard vers son supérieur. Le Jaffa qui avait tiré s’était fait avoir, et Jack se mit à courir vers Grégor, mais il était déjà trop tard... Prenant ses plaques, les munitions du Colonel touchaient bientot à leur fin. Marie, Chanie et Menchu se dirigeaient vers la porte, lorsqu’un Al’Kesh fit son apparition, ouvrant le feu non pas sur les Terriens, mais sur les Jaffas, dans des endroits plus éloignés. Tous se demandèrent d’ou provenait cet appareil, et surtout qui le pilotait... Levant les yeux au ciel, le regard assez flou, Narah et Hannigan reconnurent sur le coup la pilote, dont le visage apparaissait à travers le hublot.. La Tok’ra qui s’était échappée avec eux. Elle éliminait un bon nombre de Jaffas, qui finirent par prendre la fuite devant cette puissance de feu nettement plus supérieure désormais.
Il ne restait plus qu’une dizaine de militaire sur le sol, dont l’équipe d’O’neill, qui ordonna de transférer Menchu au SGC pour recevoir des soins urgents, mais les anneaux s’activer soudainement, et la Tok’ra en sortit.


« Je m’appelle Inolia. Je suis une Tok’ra. Si je me suis enfui lors de notre dernière rencontre, c’est avant tout pour dérober un vaisseau, je voulait rejoindre les appareils en orbite ou Sokar se trouvait, mais ils ont été détruits par 2 autres Hataks Goa’ulds bien plus puissants. Je ne sais pas encore si Sokar s’en est sortit, ni même qui à mené la contre offensive, mais je sais que quelque chose à éliminé une grande partie des Jaffas sur cette planète... Les débris tombent un peu partout, et mon vaisseau à calculé qu’un morceau des appareils de Sokar allait tomber non loin de la Porte, dévastant les alentours, et condamnant l'accès au Chapaii. Mais, puisque vous êtes là, je vais pouvoir faire d’une pierre deux coups. J’ai des informations concernant la Tau’ri, et les Goa’ulds. Il y a sur Terre... » Elle ne pût finir sa phrase. Un tir la traversa rapidement. Elle tomba lentement sur le sol, du sang sortant de sa bouche, le regard vide...

Levant leurs armes vers la chose qui venait d’abattre la Tok’ra, ils furent surpris de voir que ce n’était pas un Jaffa. Il portait une armure noir, et avait de tout petit yeux blanc. Il tirait avec des armes postés sur ses poignets qui lançaient des petites rafales d’énergie très rapide. Il se mit alors à marcher lentement vers l’équipe, levant un bras vers eux. Ouvrant immédiatement le feu, leurs armes n’avaient aucun effet... Kaïger s’empara d’une lance et tira une nouvelle fois, en vain. L’ennemi répliqua, abattant les militaires à gauche et blessant légèrement Marie au bras. Il ne restait plus désormais que Chanie, Menchu (mal en point), Kaïger, Cruk et O’neill... Se dirigeant vers Menchu et Hannigan, il ouvrait le feu mais dissimulé derrière de vieux tronc tombés non loin de la porte, ils avaient un petit répits avant la mort assurée. Kaïger, sans réfléchir lâcha la lance et couru vers l’homme qui l’avait apparement sentit, et l’envoya volé plusieurs mètres plus loin d’un simple coup de la main. Se dirigeant vers Kaïger, Marie tenta de tirer à nouveau mais s'aperçu qu’elle n’avait plus une munition aussi bien dans l’arme, que sur elle. Sans attendre, elle regarda O’neill qui lui ordonna en hurlant de traverser la porte, de tous traverser la porte. Se relevant sans réfléchir, Cruk se mit à courir en direction de la porte, alors que l’ennemi avançait toujours vers O’neill. Hannigan et Menchu se relevèrent, et vu leur état ne pourraient plus faire grand chose. Accompagnant Menchu jusqu'à la porte ou elle l’y engouffra de force, elle ne se fit pas prier pour le suivre, ayant vu plusieurs objets au loin dans le ciel se rapprocher avant de l’annoncer et de traverser. Il ne restait plus désormais que Kaïger et Jack. Le jeune Capitaine et le Colonel O’neill n’avaient pas partagés des nuits de folies ensemble, ce n’était pas l’amour fou, mais Paul se précipita une nouvelle fois sur l’assaillant qui le sentit venir une nouvelle fois, et l’attrapa au cou, le soulevant. Braquant son arme au poignet juste devant la tête du Capitaine, des injures se firent entendre, tandis qu’O’neill se redressa en ouvrant le feu sur l’ennemi, échec total comme avant.

Détournant son arme vers le Colonel, mais tenant toujours fermement Kaïger qui se sentait partir, plusieurs tirs fusèrent vers O’neill qui couru rapidement pour échapper à la rafale. Voyant les bon réflexes du Colonel, l’adversaire lâcha le Capitaine qui s’écroula sur le sol, inconscient. Sortant son couteau, O’neill n’avait plus rien à perdre... Fonçant sur l’ennemi, il tenta de le blesser grâce à son arme blanche, mais les réflexes et la force de l’opposant était impressionnante, rien à faire, il parait tous les coups. Attrapant le bras du Colonel, il le projeta plus loin non loin de Kaïger. Ouvrant le feu sur O’neill, il le blessa à l’épaule gauche, devenu inutilisable. Devant lui, l’ennemi s’arrêta ensuite le fixant de ses petites yeux perçants. Relevant son arme, il s’apprêta à achever les deux hommes. O’neill, regardant la mort aperçu derrière le soldat ennemi les débris des vaisseau en orbite qui se rapprochaient dangereusement du sol. D’ici 1 ou 2 minutes, la Porte des Étoiles allait être pulvérisée. Jack, dans un élan d’espoir et avec un petit sourire frappa de toutes ses forces l’adversaire au ventre le faisant reculer de quelques pas, puis lança prêt de ce dernier sa dernière grenade... Une explosion se fit sentir tout prêt des deux hommes, après qu’O’neill se soit jeté sur Kaïger, protégeant ces hommes, mêmes les pires... Il n’entendait plus rien et ne savait pas combien de secondes s’ étaient écoulées. La déflagration l’avait brulée au dos, mais il était toujours là. Relevant la tête vers l’endroit ou l’ennemi se trouvait quelques minutes auparavant, il ne vit qu’un mur de fumée. Se redressant et attrapant Kaïger qu’il mit sur ses épaules dans un effort inhumain, il se mit à courir rapidement vers la Porte des Étoiles s’apercevant que les débris allaient toucher le sol d’ici quelques secondes. Paul ouvrit les yeux et se sentait ballonné dans tous les sens, lorsqu’il comprit qu’il était sur les épaules de son supérieur. Le Colonel eut juste le temps d'apercevoir l’ennemi une fois la fumée dissipée, qui se tenait là, toujours debout, relevant ses bras et donc ses armes vers les deux derniers militaires Terriens.
Se mettant à sprinter rapidement, O’neill se jeta dans le vortex, Kaïger sur les épaules, alors que sur la planète les débris venaient de toucher le sol dans un fracas inimaginable...
La porte fût pulvérisée en l’espace de quelques secondes, créant ainsi une explosion massive se répandant sur une bonne partie de la surface de la planète.

Au SGC, la salle d’embarquement s’était transformées en infirmerie. Des dizaines de blessés étaient allongés sur des civières, et Menchu venait d’être emmené ainsi que Marie. Chanie chercha le Général des yeux, mais il n’était pas là, il n’était nul part... Se retournant vers la porte, elle dût attendre quelques minutes dans le stresse et l’angoisse avant qu’enfin elle vit O’neill traverser le vortex dans un élan démesuré, portant le Capitaine Kaïger sur son dos, et s’écrouler sur la rampe de la salle d’embarquement... L’iris se ferma, actionnée par Walter, une forte secousse se fit sentir puis la porte se ferma. Tout était enfin fini. L’équipe avait réussi à revenir sain et sauf au SGC, enfin il y avait plusieurs blessés, dont des graves, mais aucun mort de l’équipe de secours n’était à déploré. Se laissant transporter sur des civières, le Colonel O’neill et le Capitaine Kaïger savaient qu’ils n’avaient plus rien à craindre. Le Lieutenant Hannigan les suivait de prêt, destinée à rejoindre l’ensemble de son équipe, à l’infirmerie.

Les Terriens avaient perdus beaucoup d’hommes durant cette bataille, mais ils avaient montrés aux Goa’ulds qu’ils pouvaient leur tenir tête et survivre à des assauts, même massifs sur l’une de leurs bases.


Fin de la Mission



[Bon ben voila, j'espère que cette mission vous aura plût ! Moi je me suis bien éclaté lol j'aurais aimé approfondir mais l'intrigue V va arriver j'ai dût raccourcir ! Je vous laisse 3 jours pour répondre, après quoi je vous afficherais vos notes Wink Merci à tous d'avoir participé !!]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 



Dernière édition par Jason Turner le Mar 30 Juin - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mar 30 Juin - 10:43

Il fallait retourner à la porte désormais. De plus, ses boules de feu dans le ciel n’annonçaient rien qui vaille. Paul s’était donc remit en route avec le reste de l’équipe. Par chance, sur leur chemin, ils avaient rencontré quelques jaffas perdu et l’équipe ne fit pas de pitié. Abattant les Jaffas sur leur route, l’équipe arriva sur le champ de bataille. Paul vit que les hostilités étaient bien menées et que le combat faisait rage avec une grande intensité. Il était temps d’y mettre un terme. Le Capitaine courut, tirant au passage sur un jaffa. Touché… Et un de moins mais il y en avait encore beaucoup. Merde, un autre à gauche !!! L’homme fut prit d’un sacré réflexe et pu abattre l’ennemi avant que ça soit lui qu’il le fasse. Puis, encore une autre qui arrivait avec son pote. Sans le vouloir, Kaïger venait d’abattre en rafale trois Jaffas avant de sauter derrière un regroupement de corps ennemis, derrière lequel il en profita pour recharger.

*Pas cool l’odeur.* Se dit il en rechargeant.

Puis, l’homme se remit à tirer. Le tas de corps ennemi était visiblement une bonne protection car les tirs ne le touchaient pas. Il avait bien joué sur ce coup. Kaïger ne voyait pas ce qu’il se passait derrière lui, sans le vouloir, il s’était foutu en première ligne. Tiens !! Un jaffa qui tente de passer sur la gauche. Paul ajusta son tir et BOOM !!! Dans l’épaule… Merde loupé !!! Dommage pour le Capitaine qui rata sa cible de peu et le jaffa fut abattu par quelqu’un d’autre. Mais d’autre ennemi arrivaient et ce n’était pas le moment de se plaindre. L’homme métis se redressa légèrement et tira sur les serpents qui arrivaient par la gauche. Il réussit à en tuer une demi-douzaine avant de se planquer de nouveau à cause d’une rafale de tir ennemi.

Paul était planqué derrière un tas de corps ennemis et il en profita pour recharger. Il se mit également à regarder où se trouvent les membres de son équipe. Hannigan et Cruk aidait le Lieutenant-Colonel Narah qui visiblement était touché, il n’avait pas de bol dans cette mission ce mec. Puis, il chercha des yeux le Colonel O’Neill se mit à courir mais Kaïger ne savait pas où il allait… Puis soudain, un jaffa arriva à côté de lui. Les gros yeux, Paul se demanda si c’était une blague mais le jaffa à côté de lui fut autant surpris. Visiblement, le Goa’uld ne devait pas s’attendre à voir quelqu’un à côté de lui. Dans un geste rapide, l’homme métis attrapa son couteau et le planta dans la gorge de son adversaire qui s’était tourné pour tirer à coup de lance mais le Capitaine avait été plus rapide et le jaffa s’écroula en agonisant. Et bah, de mieux en mieux, un Al’Kesh fit son apparition. Mais, à la grande surpris de Paul, le vaisseau ouvrit le feu non pas sur les Terriens, mais sur les Jaffas, dans des endroits plus éloignés. Mais Bordel c’était quoi cette connerie ? Depuis quand les jaffas s’entretué dans cette galaxie. Levant les yeux au ciel, le regard assez flou, Paul ne réussit pas à voir qui pilotait ce vaisseau mais grâce à lui, les jaffa prenait la fuite.

Il ne restait plus qu’une dizaine de militaire sur le sol, Paul était très étonné de voir qu’il ne restait si peu de terriens encore vivant. O’neill ordonna de transférer Menchu au SGC pour recevoir des soins urgents, mais les anneaux s’activer soudainement, et une jeune femme en sortit.


-Je m’appelle Inolia. Je suis une Tok’ra. Si je me suis enfui lors de notre dernière rencontre, c’est avant tout pour dérober un vaisseau, je voulait rejoindre les appareils en orbite ou Sokar se trouvait, mais ils ont été détruits par 2 autres Hataks Goa’ulds bien plus puissants. Je ne sais pas encore si Sokar s’en est sortit, ni même qui à mené la contre offensive, mais je sais que quelque chose à éliminé une grande partie des Jaffas sur cette planète... Les débris tombent un peu partout, et mon vaisseau à calculé qu’un morceau des appareils de Sokar allait tomber non loin de la Porte, dévastant les alentours, et condamnant l'accès au Chapaii. Mais, puisque vous êtes là, je vais pouvoir faire d’une pierre deux coups. J’ai des informations concernant la Tau’ri, et les Goa’ulds. Il y a sur Terre... Elle ne pût finir sa phrase. Un tir la traversa rapidement. Elle tomba lentement sur le sol, du sang sortant de sa bouche, le regard vide...

Paul leva son arme sur le responsable de cet acte, il pu voir qu’il ne s’agissait pas d’un jaffa. Le type portait une armure noire, et avait de tous petits yeux blancs. Il tirait avec des armes postées sur ses poignets qui lançaient des petites rafales d’énergie très rapide. Il se mit alors à marcher lentement vers l’équipe, levant un bras vers eux. Merde !!! Fallait agir et Paul se mit à tirer ainsi que le reste de l’équipe mais malheureusement, les armes n’avaient aucun effet... Voyant une lance jaffa à côté de lui, Kaïger s’empara de la lance et tira une nouvelle fois, en vain. L’ennemi répliqua, abattant les militaires à gauche et blessant légèrement Marie au bras. Putain !!! Il avait une mitraillette jaffa au bras. Paul regarda autour de lui les terriens tombant au sol. Il ne restait plus désormais que Chanie, Menchu (mal en point), Kaïger, Cruk et O’neill... Le mec en noir tira sur Narah et Hannigan. Ne voulant pas mourir tout de suite, Kaïger, sans réfléchir lâcha la lance et couru vers l’homme qui l’avait apparemment sentit, et l’envoya volé plusieurs mètres plus loin d’un simple coup de la main. L’enfoiré !!! Paul ne s’y était pas attendu à celle là. De plus, le gars était bien plus costaud qu’il en paraît. Paul se releva avec difficulté, se tenant le dos à cause d’une douleur musculaire du au choc…


*Je vais avoir des courbatures demain moi.* Se disait il pour ironiser dans ce moment.

Paul vit alors la scientifique ainsi que Hannigan passer la porte en compagnie du Lieutenant-Colonel Narah. Il ne restait plus désormais que Kaïger et Jack. Paul se précipita une nouvelle fois sur l’assaillant, cette fois ci, il va connaître la fureur du dragon !!! Mais le type devait avoir des radars à la place des yeux et Paul se fit encore attraper. Il l’attrapa au cou, le soulevant. Braquant son arme au poignet juste devant la tête du Capitaine. Paul vit devant ses yeux le beau joujou du type en noir…


-Lâche moi Robocot !!! Tu ne sais pas qu’on demande avant de vouloir faire des choses avec les gens !!! Alors… Lâ… Lâche moi… enfoiré !!!


Mais visiblement le type fut attiré par quelque chose sur la gauche mais Paul avait la vision qui se brouillait. Il n’avait devant lui plus que des formes floues qui commençaient à devenir noir. Puis, il sentit que le type le lâcha et Paul tomba au sol lourdement….

-Ouais… Viens ici maintenant que je te défonce…
Dit il avait de sombrer dans l’inconscience.

Ça bouge... Paul ouvrit les yeux et se sentait ballonné dans tous les sens, il se demanda ce que s’était ce délire, lorsqu’il comprit qu’il était sur les épaules de son supérieur, costaud le Colonel. Mais avant qu’il puisse dire quoi que se soit, son supérieur se mit à sprinter rapidement, O’neill se jeta dans le vortex, Kaïger sur les épaules, alors que sur la planète les débris venaient de toucher le sol dans un fracas inimaginable mais Paul redoutait surtout l’atterrissage de l’autre côté de la porte...

Paul passa la porte toujours sur les épaules d’O’Neill quand, dans un élan démesuré, ils arrivèrent au SGC en atterrissant comme des barbares... A ce moment L’iris se ferma, actionnée par Walter, une forte secousse se fit sentir puis la porte se ferma, mais Paul se dit qu’il serait bien de changer la passerelle car le métal après un saut majestueux du Colonel, cela ne faisait pas trop du bien. Surtout que peu de temps avant cela, il avait atterrit violemment sur le sol du site Alpha à cause de Robocot. Mais l’important, c’était que tout était enfin fini. L’équipe avait réussi à revenir sain et sauf au SGC, enfin il y avait plusieurs blessés, dont des graves, mais aucun mort de l’équipe de secours n’était à déploré, enfin il y avait quand même disparut, le médecin Chef Frasier. Dut moins, c’était ce que pensait Paul car il ne l’avait pas revu depuis l’attaque sur le chemin des jaffas. Il espérait qu’elle avait passé la porte avec les blessés au début. Une civière !! L’homme avait l’air si mal au point que ça. Paul refusa avant de voir une jolie petite infirmière au loin et décida finalement d’y aller. Après tout, il ne reste qu’un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 1 Juil - 15:43

Plus ils approchaient de la zone de la porte des étoiles et plus les échanges de tirs se faisaient entendre. Le groupe rencontra quelques jaffas en route et n’eut aucune tolérance pour ces serpents. Grégor se faisait submergé et il ne fallait pas perdre la position au risque d’avoir fait tout ça en vain. Ils arrivèrent sur le champ de bataille et O’Neill courut vers Grégor, évitant instinctivement les tirs à énergies qui volaient dans sa direction. Il ordonna à deux soldats de prendre le Major Teldy, toujours blessée, et de traverser la porte. D’autres étaient déjà passés avec Frasier, manquait plus qu’eux et c’était fini. Seulement les jaffas ne leur rendaient pas la tâche facile, ils étaient nombreux et coriaces. Jack s’agenouilla derrière un muret de pierre et lâcha des rafales de P90 vers les lignes ennemies. Un serpent bascula en arrière, atteint à la gorge, et un autre fut touché au torse. Les balles résonnaient à l’impact contre les armures jaffas tandis que d’autres projectiles ennemis s’écrasaient sur le rocher juste devant Jack.
Il entendit quelqu’un tomber au sol derrière lui et vit le Docteur Cruk. Sur le moment, le Colonel eut peur de voir qu’elle s’était fait toucher mais heureusement pour elle, ce ne fut pas le cas. Il recula, tua un jaffa qui voulait en profiter pour s’approcher, et aida à relever Marie. Elle avait sûrement du éviter un tir ou quelque chose du genre pour être tombée.


« Mettez vous à couvert et attendez mon signal pour passer la porte ! » Lui ordonna le Colonel avant de se remettre à tirer.

Il ne voyait pas les membres de son équipe mais il savait à peu près où ils étaient. Du moins presque, Jack n’avait pas la moindre idée d’où était Kaiger et il ne voulait pas détourner son attention des ennemis pour le savoir. Il avait repéré plus loin Narah et Hannigan, et ça lui faisait plaisir de les revoir tous les deux côte à côte. Mais… MERDE ! Menchu était touché et les jaffas se montraient encore plus dangereux, certain même voulaient charger les terriens mais furent vite stoppés dans leur course par le tir de défense du Capitaine Grégor et de ses quelques hommes encore en vie. Un groupe de jaffa passa sur la droite et n’échappa pas au regard perçant du Colonel.

« Sur la droite, ils vont nous prendre à revers ! »

O’Neill changea de couvert et se rapprocha un peu plus de Grégor. Il sortit une grenade et la dégoupilla.

« Ca va péter !! »

Il la lança tel un obus de mortier qui atterrit plusieurs mètres devant lui, au milieu d’un trio de jaffas imprudents. L’explosion déchiqueta les membres et Jack put entendre les cris de souffrance des serpents. IL eut un léger sourire de sadique aux lèvres avant de se relever et d’achever au P90 les autres jaffas qui avaient été dispersés par sa grenade.
Cependant, rien n’allait aussi bien de l’autre côté. O’Neill entendit Grégor l’appeler. Il ne pouvait pas entendre ce qu’il disait même s’il en avait sa petite idée. Quelque chose du genre « Ils sont trop nombreux. » ou « faut tenter le coup et traverser la porte ! » ce que Jack approuvait totalement sinon ils resteraient coincer dans ce trou à rat à se faire tuer les uns après les autres, jusqu’au dernier. O’Neill voulut s’avancer vers le Capitaine quand il vit, au ralentit, un tir jaffa toucher Grégor dans le dos… L’homme s’écroula, les yeux vides et le dos fumant… Derrière son cadavre, Sara observait la scène et Jack. Son regard traduisait l’expression de « Je te l’avais bien dis ! », ce même regard que le Colonel n’avait pas pu supporter dans le passé.


« Grégor !!! »

Jack accourut vers le Capitaine qui venait de perdre la vie. Sara le regardait avec un sourire cruel et sadique, presque le même que celui de Jack quand il avait tué ces jaffas quelques temps avant. Le Colonel ouvrit le gilet de Grégor et arracha les plaques militaires, qu’il garda dans sa poche. Il se remit à tirer de plus belle quand soudain, un Alkesh arriva par les airs. Le vaisseau bombarda les positions jaffas et le cour de la bataille fut renversé, donnant l’avantage aux terriens. Les serpents commencèrent à fuir comme des lâches et d’ailleurs, Jack n’hésita pas à en abattre certain dans le dos. Il demanda ensuite à ce qu’on conduise Narah au SGC quand les anneaux de transports s’activèrent. Leur sauveur n’était pas un jaffa rebelle comme Jack l’aurait pensé, mais une jolie Tok’ra qui avait plein d’information à leur donner. Sokar se faisait botter les fesses par un mystérieux inconnu et quelque chose semait la terreur sur la planète. Puis bientôt, un vaisseau irait s’écraser dans cette zone. L’annonce de tant d’évènements si soudain et étranges fit réagir le Colonel. Il attendit que la Tok’ra termine ce qu’elle avait à dire mais malheureusement, elle fut tuée par un jaffa.

« A couvert ! »

Jack pesta contre lui-même pour ne pas avoir vérifié s’il restait encore des serpents en vie dans les parages. Il releva la tête et vit avec surprise que ce n’était pas un guerrier jaffa ordinaire… A première vue, on aurait dit robocop portant une jolie culotte de fer et un casque de dragon comme s’il s’agissait d’un carnaval asiatique avec des visages de tigre et de dragon. Bref du grand n’importe quoi mais qui faisait mal. Des mitrailleuses étaient posées sur ses deux bras et la chose, quoi que cela fût, tira en direction des terriens. Jack ouvrit le feu et eut l’horreur de constater que ses balles rebondissaient sur l’armure.

*Qu’est-ce que c’est que ça encore ?!*


« On dirait que l’ennemi à trouver son propre Boba Fett ! »

O’Neill faisait allusion au Lieutenant-colonel Fett, son ami qui était un militaire et un guerrier d’exception qu’il valait mieux avoir à ses côtés durant une bataille. Et là en l’occurrence, ce nouveau guerrier lui faisait pensé à Boba même s’il était assez différent. Kaiger partit le charger et fut facilement mis au tapis, peu après que Jack se rendit compte que Marie avait été touchée ainsi que plusieurs autres militaires. Les rafales de cet ennemi, qui combattait seul, allaient réussir à tous les avoir, si facilement !

« Repliez-vous ! » Cria-t-il au Docteur Cruk, qui courut et plongea dans le vortex.

Heureusement que Jack était bien à couvert sinon, il aurait le fion défoncé par les tirs ennemis depuis longtemps. Il vit que Menchu et Chanie en avaient profité pour s’en aller aussi et c’est là que le Colonel se dit qu’il était un peu dans la merde. Il était à deux doigts de s’en aller de cette planète et il se retrouvait coincer avec une machine destructrice. D’ailleurs, Jack se demandait si c’était un robot ou un jaffa à l’intérieur de l’armure. C’était vraiment bizarre et ce n’était sûrement pas une bonne nouvelle pour la galaxie. Si cette chose avait massacrée tous les jaffas au Site Alpha, une armée pourrait facilement installer la terreur sur des centaines d’autres planètes. Le Goa’uld qui avait ces guerriers avec lui devait être sacrement bien dans sa peau, prêt à gouverner tous les autres serpents comme Sokar.
C’est alors que Jack comprit la portée d’une telle puissance et l’importance du danger. Il sortit de sa cachette et vit que Kaiger était aux prises avec ce nouveau Soldat. Il tira ses dernières balles de P90, faisant attention de ne pas toucher son coéquipier, ce qui eut pour effet d’attirer les armes de l’ennemi sur lui. Jack sauta à couvert une nouvelle fois alors que les projectiles sifflaient au dessus de sa tête. Kaiger fut lâché par terre, apparemment inconscient et Jack sortit son couteau. Il se leva rapidement et se rua vers le robot, attaquant au couteau mais l’ennemi fut surprenant dans ses gestes et ses esquives. Jack fut attrapé et jeter plus loin, à côté de Kaiger. Il voulut se relever et partir avec le Capitaine quand il s’arrêta en pleine action, l’épaule transpercée par un tir ennemi. O’Neill tomba à genou en voyant la fumée s’élever de sa blessure. L’ennemi était devant lui, prêt à l’achever…


« Va te faire mettre… »

Jack respirait assez difficilement, la souffrance le dominait et parcourait son corps. Il fixa les yeux blancs du guerrier avant d’apercevoir que les premiers débris du vaisseau goa’uld de Sokar allait s’écraser, dégommant tout sur son passage. O’Neill se redressa sur ses genoux hésitants et alla frapper de toutes ses forces Mr Indestructible, hurlant de douleur quand sa main vint se fracasser contre le casque de l’ennemi. Ce dernier avait assez bien reculé et Jack prit en main sa dernière grenade, qu’il jeta aux pieds du guerrier avant de se jeter sur Kaiger pour le couvrir de l’explosion.

Reprenant conscience petit à petit, Jack ne savait pas combien de temps il était resté à terre. Il avait mal au dos, qu’il sentait brûlant. Son premier réflexe fut celui de regarder au ciel pour voir où en était le vaisseau qui allait s’écraser. Il vit alors avec horreur qu’il n’avait que quelques secondes devant lui pour partir… Des secondes en or car le guerrier invincible n’était plus là, probablement grillé par la grenade. Le Colonel commença à prendre Kaiger sur ses épaules et se dirigea vers le vortex. Prêt de la porte des étoiles, Sara lui faisait signe de se dépêcher et l’encourageait même à aller plus vite.

*Allé, allé !!*

Jack tourna son regard sur la gauche et vit finalement que le robot était toujours en un seul morceau, recouvert de poussière certes mais toujours vivant et en bon fonctionnement… Il fallait quoi pour l’avoir, un missile ? Pas le temps d’admirer ce couillon, Jack courut rapidement, à s’en faire mal au genou, et sauta dans le vortex avec Kaiger qui venait de reprendre conscience…

A peine il eut le temps de se rendre compte que le sol tremblait, que le vaisseau s’était écrasé et que la porte serait sous les décombres, que le Colonel arriva au SGC et tomba lourdement sur la rampe d’embarquement. L’iris fut fermée derrière lui, un son qui soulagea son oreille rendue à moitié sourde par l’explosion de la grenade. Des infirmiers et surtout, pas mal d’infirmières, arrivèrent pour s’occuper de lui. Jack voulut se relever et partir en douce mais pas moyen, il avait presque oublié sa blessure à l’épaule. Son épaule qu’il n’arrivait presque plus à bouger, qui avait souffert lors de la fuite avec Kaiger, et qui était toute fumante telle de la viande cuite… Son genou qui hurlait comme un martyr dans son crâne martelé par des maux de tête.
Sara était à ses côtés pour lui tenir la main quand il fut soulevé et posé sur un brancard.
Jack vit les membres de son équipe pris en charge par l’équipe médicale. Il vit les survivants du Site Alpha mais étrangement, pas de félicitation de la part de Péterson qui n’était même pas là. Transporté à travers les couloirs du SGC, il se doutait qu’on l’emmenait à l’infirmerie. D’ailleurs, la dernière vision qu’il eut fut celui du décolleté plongeant de l’infirmière qui poussait la civière juste à côté de lui, sous le regard rempli de jalousie du fantôme de Sara…
Ses paupières se refermèrent, tel un voile devant son œil, et il s’endormit paisiblement… C’était fini.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 2 Juil - 13:34

Jack O’neill : Beeen écoute lol pas grand chose à dire, tu m’a pondu des posts bien au delà de mes espérances, et sérieux ce fût un plaisir de faire cette mission avec toi lol Belle révérence xD

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 8

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 4

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 4

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 3

Note : 19/20


Menchu Narah : Mench’ ! Lol toujours aussi fun de lire tes posts avec tes doubles personnalités mdr Quoi qu’il en soit tu as fait un retour en force c’est le cas de le dire lol pour la blessure, je t’en devais une ;p Superbe mission vieux !

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 8

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 3

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 4

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 3

Note : 18/20


Paul Kaïger : Et ben et ben, tu débarque d’une réalité d’illuminé pour revenir dans une tout aussi déjantée xD Mon pauvre. Quoi qu’il en soit, tu a sût montrer ta personnalité de “bourrin” et de sans Cœur lol sa change un peu tu me dira ! Tu as toujours été dans les premiers à répondre, très bonne mission pour toi aussi =)

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 7

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 3

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 4

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 3

Note : 17/20


Chanie Hannigan : J’ai toujours adore tes RP et ta façon d’écrire ! Sa va pas changer aujourd’hui =) Tu ne m’a pas déçue dans cette mission, ce fût un plaisir de t’avoir eut comme PJ ici !

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 8

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 3

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 4

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 3

Note : 18/20


Marie Cruk : Je n’avais jamais eut l’occasion d’RP avec toi mais tu as été au rendez vous =) C’était fun la rivalité entre toi et Kaïger lol j’éspère pouvoir refaire des missions futures with you ;p

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 6

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 4

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 3

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 3

Note : 16/20


Janet Frasier : Non notée pour avoir arrêtée la mission en cours de route Wink


Voila Voila pour vos notes j'espère qu'elles vous plaisent lol Je vais laisser le topic ouvert au cas ou vous voudriez me noter Wink En tout cas, ce fût une superbe mission avec vous, dommage que je n'ai pas pût faire tout ce que j'avais prévu en vu de l'Intrigue V, mais j'ai adoré RP avec vous mes amis ! @ une prochaine fois !!!! Very Happy

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Alpha by Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-