Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 MJ Alpha by Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 13 Mai - 18:46

L‘équipe avait été transportée sur l’alkesh et chaque membres de l’équipe s’était séparé, bien que le Colonel avait dit qu’il fallait rester grouper, mais le vaisseau n’était pas bien grand et au moindre problème, n’importe qui pouvait intervenir rapidement pour fournir de l’aide à celui qui en avait besoin.
Jack s’était donc retrouvé tout prêt du cockpit et n’avait rien à signaler. Le vaisseau semblait bel et bien abandonné mais il restait sur ses gardes car s’ils avaient reçu un message de détresse ça n’était pas pour rien... Peut être que ses coéquipiers trouveraient des choses plus importantes que… que des provisions… Pourtant c’était bien de la nourriture, entreposée prêt des commandes comme si le pilote qui se trouvait là avant avait eu peur de mourir de faim dans l’espace. N’ayant aucune idée de combien de temps ça traînait là, Jack n’y toucha pas et se résolu à regarder autre part. Son ex femme était là elle aussi.


« Tu es toujours comme ça ? Tu vois bien qu’il n’y a personne ici ! »

« … Tu ne changeras jamais, hein ? »

Sa propre voix rompue le silence qu’il y avait dans la pièce, ce qui provoqua un drôle de sentiment chez Jack. Il se demanda soudain s’il souffrait de troubles personnels dû à la solitude où si parler tout seul l’aidait dans sa mission… Et pourtant, Sara était bien là à côté de lui et l’idée de parler à son subconscient, via l’apparence de son ex femme, l’intriguait plus que ce vaisseau vide et sans intérêt… C’était plutôt déstabilisent.

« Et si tu regardais par là ? »

« Tu peux me laisser tranquille d… »

Jack se retourna et se leva. Sara avait disparu, ce qui confirmait l’hypothèse d’une imagination et d’un problème psychologique venant du Colonel. Mais ça n’était pas le plus perturbant… A la place, O’Neill vit l’ombre d’une silhouette dessinée sur un mur, ce qui laissait présager une violente désintégration des tissus du corps humain de celui qui s’était trouvé là au moment où ça s’était produit… Jack sourit, voilà qu’il pensait comme un scientifique maintenant. Quelqu’un s’était fait grillé et avait laissé ses traces sur le mur, voilà tout, cependant il n’y avait aucune autre trace de sang ou d’ossements. Il se rapprocha, tendant la main pour toucher le mur. Son regard tourna ensuite vers la gauche où il remarqua qu’il manquait les nacelles de secours du vaisseau. Voilà qui présageait la fuite des occupants de ce vaisseau, mais pourquoi avoir laissé leur nourriture ici prêt des commandes ?
La radio s’activa et à sa plus grande surprise, c’était une voix inconnue. Pas besoin de faire de dessin, quelqu’un s’était fait prendre mais avait eu le réflexe d’avoir la radio sous le bras. Jack fut aussitôt contacté par Kaiger dès que l’individu eut fini de parler. A priori, il semblerait que ce problème vienne du côté de Narah.


[Radio] : « J’ai entendu, ne tentez rien et venez me rejoindre. »

Quand O’Neill se retourna, il eut soudain la mauvaise surprise de voir Janet se faire traînée par une gonzesse sortie d’une autre pièce du vaisseau. Le problème devenait de plus en plus sérieux ! Le Colonel leva son arme et interpella la jeune femme, jetant un coup d’œil sur Janet pour voir son état.

« Eh vous ! Lâchez votre arme ! »

Sa radio grésilla, puis la voix de Hannigan signala que le vaisseau cargo se faisait aborder, malheur !! Il reporta son attention sur la fillette qui avait assommé Frasier et remarqua qu’elle était drôlement jolie. Derrière, Sara regardait la scène avec un léger sourire amusé… Du n’importe quoi pour Jack qui était à deux doigts de péter un câble.

« Eh… » Commença-t-il par répondre. « Si tu la tues, je t’explose la cervelle juste après ! »

Comme ça, c’était clair. Heureusement pour Jack, il n’eut pas à attendre très longtemps quand Paul Kaiger arriva pour prendre leur nouvelle ennemie par derrière. Pas d’échappatoire donc pour elle. La voix d’Hannigan à la radio par contre laissait présager que la situation n’était pas si bonne que ça, précédée par contre par celle de Narah qui annonçait qu’il s’était occupé de son agresseur.

[Radio] : « Ne l’abîmez pas trop Narah, on en aura besoin. »

O’Neill continuait de viser la dame devant lui, attendant patiemment qu’elle craque. Mais la situation sur le cargo était dérangeante d’après le message de Hannigan et il fallait régler ça vite. C’est alors que Janet se réveilla et pointa aussi son arme sur son agresseur. Jack en profita pour prendre la parole.

« Ecoutez moi… Soit nous baissons tous les armes, soit nous crevons tous ici ! Aborder notre cargo n’arrangera rien, il n’a plus les cristaux nécessaires pour le faire voler, c’est pourquoi nous sommes ici… »

Le temps était compté, s’il n’y avait aucune réaction venant de la jeune femme, Jack la descendrait sans problème. Ca chauffait pour Hannigan et Cruk alors pas question d’attendre plus longtemps.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Marie Cruk
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 763

Arrivé au SGC : 26/04/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
24/500  (24/500)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 14 Mai - 19:38

Alors que Marie venait d'appuyer sur le dernier bouton pour téléporter l'équipe sur l'Al'kesh afin de récupérer les cristaux nécessaire pour pouvoir réparer le cargo et ainsi finir la mission, une mission très importante et urgence. D'ailleurs, chaque minute perdu était surement fatal à des membres du site Alpha et la scientifique en était consciente. Ainsi, au lieu de rester à rien faire et attendre le retour des autres en s'inquiétant, Cruk devait s'occuper. Elle ne savait pas encore comment, mais elle le trouverait.

Regardant par le hublot du vaisseau, Marie pouvait voir les trois vaisseaux inconnus en face d'elle. Un peu plus sur sa gauche, Cruk apercevait une planète, qu'elle n'avait pas remarquer avant. La scientifique se dît que la planète pouvait peut être posséder une porte des étoiles voir même être habiter, cela pourrait leurs être utile. Marie était déjà assit sur le siège du pilote, elle n'avait plus qu'a appuyer sur l'un des derniers système du vaisseau encore opérationnelle qu'elle relia à son petit trésor métallique, un petit relever multifonction. Très rapidement, et à son grand regret, la jeune femme pût remarquer que la planète était inhabité ainsi qu'invivable. Cherchant plus de détail, elle découvrit que la majeur partie de l'atmosphère était composé de cyanure de potassium. Sur Terre, ce gaz ne représente même pas 1 %, mais ici, il est présent à plus de 88 %, une dose mortelle. Cela surement provoquer par une explosion d'une grande masse nucléaire, c'était la seule possibilité. Déconnectant le système et n'ayant toujours pas de nouvelle de l'équipe mené par O'Neill, Marie se prit dans ses pensées, pensant d'abord à ses collèges présent sur le site Alpha, elle se replia sur ce qu'était la planète avant car se gaz se propage surtout sur la fin de vie de la planète.

Perdu dans ses pensées et rêvant de sa planète parfaite, Marie n'entendit pas les anneaux s'activer et ne le remarqua que lors qu'elle entendit les tirs d'arme. Se levant rapidement, prenant son arme en mains, elle enleva la sécurité et alla rejoindre l'arrière du vaisseau. Remarquant la sous lieutenante couvert par des caisses, Marie ouvrit le feu sur les trois inconnues. Mais c'est tir était sans effet, les ennemis étaient protéger par des champs de force. N'ayant pas le temps de se mettre à l'abri, la jeune femme reçut un coup de zat qui l'a fît s écrouler et repartir, un peu forcé, dans ses rêves...
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Dim 17 Mai - 0:31

Tandis que l’homme braquait toujours le Lieutenant-Colonel Narah, ce dernier se préparait en secret, sortant une lame, la préparant, étant paré à toutes éventualités, il se devait de réussir ce coup là. Provoquant l’individu à haute voix, il contredisait tout ce que ce dernier lui disait. Plaçant sa dernière phrase, ses deux mots qui ; comme un coup de tambour ; déclenchèrent le face à face, il envoya sa lame rapidement entre lui et le Zat. Son opération fût une réussite puisque le tir percuta de plein fouet l’objet métallique, avant de voler plus loin. Rapidement, Menchu avait réussi à inverser la situation, il avait retourné les armes contre celui qui la braquait sur lui ; enfin façon de parler. Revenu au temps des cavernes, il se laissa envahir par l’envie de frapper cet homme. Après quelques coups bien placés, il réussit à le maitriser plutôt facilement ; logique, il avait reçu un entrainement draconien. S’adressant désormais plus clairement au pirate, il ne lui laissa pas de sommations, et lui retira son petit viseur rapidement. Le fixant quelques secondes, il était en train de se demander à quoi ce dernier pouvait bien servir mais il dût admettre qu’il s’agissait d’un... simple viseur. Se ravisant à l’idée de continuer de réfléchir, il décida de le mettre. Lorsqu’il le plaça devant son œil droit, un petit bip sortit de l’appareil, puis il ne perçut plus les choses que d’un œil. De son œil gauche rien n’en ressortait, plus aucune vision, seulement, l’appareil transmettait une vision totale du champ de Menchu aux deux yeux. Il pouvait tout voir dans les moindres recoins, zoomer par la pensée, analyser les choses, tout apparaissait devant lui en Goa’uld. Pensant à la notion de visée, il se rendit compte que cet appareil contrôlait aussi bien ce qu’il pouvait voir, tout comme ce qu’il pouvait faire. Avec un petit sourire, il avait trouvé un nouveau jouet. Attrapant l’homme, il le leva rapidement par le col, braquant le zat du balafré sur ce dernier. Il allait rejoindre O’neill et les autres, après avoir retiré les cristaux qui se trouvaient déjà là, les autres devaient être avec les pirates.

De leur côté, Janet reprenait peu à peu conscience, mais la jeune femme avait posée un genou sur son torse et la braquait toujour, arme à feu (d’origine inconnue) à la main. Elle avait vu arriver Kaïger, et avait bien vu qu’Oneill ne blaguait pas non plus. Ces deux derniers étaient toujours le fusil levé, prêts à tirer lorsqu’il le faudrait. Tentant de gagner le plus de temps possible, elle ne faisait rien, éspérant un secours imédia de ces coéquipiers. Lorsque Jack s’apprêtait vraiment à désarmer la prisonnière alors que Janet semblait prête à tenter quelque chose, la radio du Colonel grésilla et une voix en sortie.


« Ici Iezan Wilodia, chef de ce groupe. Nous venons de scanner votre vaisseau avec nos appareils, et nous savons que l’un ou plusieurs d’entre nous se sont fait avoir, ils n’ont pas fait le rapport qu’ils devaient faire après vous avoir capturés, et vu que vous ne bougez pas depuis déjà quelques minutes... Si vous ne vous rendez pas maintenant, nous tuons les deux femmes à bord de ce Cargo, cette condition est non négociable. Nous allons nous emparer de votre appareil, et de tout ce qu’il comporte et nous vous laisserons sur une planète proche avec une Porte des Étoiles, je vous en donne ma parole. Si vous refusez, nous tuons vos amis, et bombardons l’Al’kesh qui n’est même plus en état de voler. »

Etant devant un choix terrible, Jack refusa catégoriquement cette condition après quelques longues minutes de réflexion. Il ne pouvait pas abandonner cette mission et repartir au SGC en abandonnant les survivants du site Alpha... Ajoutant que si ils tuaient Hannigan et Cruk, ils tueraient leurs deux compagnons, il aperçu Menchu et un homme arriver non loin derrière. La femme ne les avais pas vus. Narah plaqua l’homme au sol, et pointa son zat sur la femme... Sans hésiter, il tira un seul et unique coup qui enveloppa cette dernière et Frasier, les rendant inconscientes. La seconde d’après, la radio se remit à grésiller.

« Vous avez osé tirer sur l’un de mes compagnons, nous l’avons vu grâce au bracelet. Vous allez le payer... »

Dans le vaisseau, Iezan attrapa Marie par les cheveux et la leva. Elle était encore inconsciente, mais fût réveillée brutalement par les gestes de violence causés par le pirate de l’espace. Reprenant ces esprits, la jeune scientifique eut l’horreur de voir qu’une de ces armes était braquée sur elle même. Demandant qui était son correspondant, Iezan reprit la parole.

« Colonel O’neill, je braque en ce moment même la pilote de votre vaisseau avec VOS armes. Vous allez payez d’avoir refusé mes conditions alors que je vous donnais une chance de tous survivre... »

La communication ce coupa. Tentant de lui parler, il n’y avait aucune réponse. Tous étaient à l’écoute, ils ne pouvaient pas faire grand chose... Menchu proposa fort et haut d’aller la bas et de leur casser la gueule, mais ont lui répondit que comme hannigan l’avait précisée, la porte était fermée et ils ne pourraient pas l’ouvrir.
De son côté, Chanie écoutait attentivement tout ce qui se passait derrière la porte. Impuissante, elle chercha néanmoins un moyen d’ouvrir la porte. Elle ouvrit le panneau à côté de cette dernière, mais n’osa pas y aller franchement. Elle ne s’y connaissait vraiment pas, et avait peur de causer quelque chose d’irréparable... Au point ou ils en étaient de toute façon. Attrapant son zat, elle le pointa vers les cristaux de contrôle, priant pour ne pas faire sauter l’engin, ou pire...


Derrière la porte, Iezan n’avait toujours pas tiré. Il attendait, pourquoi attendre ? Le doigt toujours sur la radio, il voulait que les autres entendent le coup de feu, et le bruit sourd provoqué par le corps inerte de Marie Cruk... Son doigt se rapprocha de la gâchette, et Marie lui demandait de ne pas tirer, sans le savoir, sans s’en rendre compte, elle tremblait.
D’un seul coup, toutes les lumières s’éteignirent dans le vaisseau. Plus rien ne fonctionnait. A l’arrière, Chanie venait de tirer un coup sur les cristaux de contrôle de la porte, mais elle ne s’ouvrit pas.. momentanément. Rageant, Iezan ordonna à l’un de ses subordonnées ; Gat’kim ; de réparer cela au plus vite. Regardant à nouveau Marie, il repointa son arme sur elle, et s’apprêtant à tirer il reçut une balle en pleine poitrine. La porte s’était à moitié ouverte, et Hannigan en avait profité. Abattant le pilote d’un tir bien placé, elle se retourna vers le troisième et dernier homme, le dénommé Gat’kim avait tenté de prendre une arme, mais s’était ravisé à la vue de l’arme de Chanie... Demandant à Marie si elle allait bien, elle empoigna sa radio et annonça au Colonel O’neill que la situation était sous contrôle. Lui répondant, il entreprit de repartir sur le Cargo. Marie reprit ces esprits après quelques minutes, et remit les systèmes en marche. Heureusement qu’Hannigan n’avait cassé aucun cristal, ou ils ne seraient pas repartis.

Une fois l’équipe au complète sur le vaisseau, ils fallait décider quoi faire des survivants, pendant que Marie réparait le Cargo avec les cristaux retrouvés sur l’Al’kesh, et ceux que les pirates avaient sur eux...


[5J pour répondre les n'enfants =D Sa serait bien qu'Hannigan réponde en premier niveau RP pour les communications radios Wink sinon on se débrouillera ! lol]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Chanie Hannigan
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 197

Arrivé au SGC : 15/09/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
381/470  (381/470)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Dim 17 Mai - 2:10

Chanie rageait. Elle avait beau fouiller toutes les caisses présentes dans le cargo, elles n'avaient pour elle aucun intérêt. Oh, il y avait bien quelques armes qu'elle aurait pu utiliser... Mais dans un endroit aussi confiné, au beau milieu de l'espace plein de vide... Ce n'était peut-être pas très conseillé. Elle repoussa les caisses que Menchu avait emporté -constatant mentalement d'un sourire qu'il avait ramené des armes à sa hauteur- et finit par tomber sur la réserve des armes Goa'ulds, lorsqu'une voix s'éleva de l'autre côté de la paroi.

« Ici Iezan Wilodia, chef de ce groupe. Nous venons de scanner votre vaisseau avec nos appareils, et nous savons que l’un ou plusieurs d’entre nous se sont fait avoir, ils n’ont pas fait le rapport qu’ils devaient faire après vous avoir capturés, et vu que vous ne bougez pas depuis déjà quelques minutes... Si vous ne vous rendez pas maintenant, nous tuons les deux femmes à bord de ce Cargo, cette condition est non négociable. Nous allons nous emparer de votre appareil, et de tout ce qu’il comporte et nous vous laisserons sur une planète proche avec une Porte des Étoiles, je vous en donne ma parole. Si vous refusez, nous tuons vos amis, et bombardons l’Al’kesh qui n’est même plus en état de voler. »

*Tu peux toujours rêver!*

Sentant une bouffée d'adrénaline l'envahir, Chanie accéléra le rythme de sa fouille et finit par poser la main sur un Zat. Elle resta un petit moment à le contempler puis le mit à l'arrière de son treillis. Il pourrait toujours servir si elle finissait par sortir d'ici. Sa radio se mit à grésiller et elle put clairement entendre la voix d'O'neill répondre à l'attaquant. Un petit sourire appuya les propos du colonel. Ils ne négociait jamais. C'était leur règle.

N'ayant rien trouver de plus utile, Chanie retourna près de la porte et observa un instant l'ensemble. Elle ne pourrait sûrement pas l'ouvrir manuellement. Dix hommes ne suffiraient pas à faire bouger la porte. Et alors qu'elle s'appuyait sur les parois pour essayer d'apercevoir une faille quelque part, elle entendit à nouveau la voix s'élever de l'autre côté.


« Vous avez osé tirer sur l’un de mes compagnons, nous l’avons vu grâce au bracelet. Vous allez le payer... »

Haussant les sourcils, la jeune Sous-Lieutenant plaqua son oreille droite sur la plaque métallique et entendit le cri de Marie. S'en suivit immédiatement après la voix de l'homme.

« Colonel O’neill, je braque en ce moment même la pilote de votre vaisseau avec VOS armes. Vous allez payez d’avoir refusé mes conditions alors que je vous donnais une chance de tous survivre... »

La rage fit bouillonner Chanie. Laissant ses bras retomber le long de son corps, la jeune militaire chercha fébrilement du regard n'importe quoi qui aurait pu l'aider à ouvrir cette satanée porte. Ses yeux s'accrochèrent au panneau à côté de la porte. Elle l'ouvrit d'un geste rapide, mais devant la complexité de l'engin, elle s'arrêta. Tendant l'oreille, elle n'avait toujours pas entendu de coup de feu. Elle fixait les cristaux qui luisaient devant elle et hésitait à tenter la moindre chose. Si elle commettait une erreur...

*Oh et puis me*de!*

Dégainant son Zat, elle visa les cristaux. De toute façon, si elle n'arrivait pas à ouvrir la porte, elles étaient mortes toutes les deux. Elle hésita encore un petit instant, espérant de tout coeur qu'elle ne ferait pas sauter le vaisseau... puis elle lança la décharge. Une lumière bleue parcourut les cristaux, puis se fut le noir intégral. Ecoutant attentivement, Chanie remarqua qu'elle était toujours en vie et que le vaisseau était apparemment toujours entier.

*Espérons qu'il n'aura pas plus de dégâts...*

Cherchant à tâtons la porte, elle remarqua avec hargne que celle-ci était toujours fermée... Un faible crissement se fit entendre, puis les deux plaques métalliques finirent par se séparer, et Chanie put enfin apercevoir le cockpit. Marie était toujours braquée par ledit chef du groupe. La Sous-Lieutenant saisit rapidement son MP5 et, sans avoir pris la peine de viser correctement, lui décocha un tir en pleine poitrine. Alerté, le pilote se leva d'un bond, mais Chanie le stoppa dans son élan d'un tir entre les deux yeux. Elle pointa ensuite son arme vers le dénommé Gat'kim qui tentait de s'emparer d'une arme.


- Je vous le déconseille fortement.

Quittant avec soulagement l'arrière du vaisseau -où elle ne mettrait plus les pieds avant la fin du voyage- tout en pointant l'homme de son canon, Chanie s'approcha de la scientifique encore un peu sonnée et s'assura qu'elle allait bien. Elle saisit l'arme près de l'homme et la rangea dans son treillis avant de s'emparer de sa radio et de contacter le colonel O'neill.

- Colonel, ici Hannigan. Tout est sous contrôle. Deux des hommes sont morts et le troisième est désarmé. La voie est libre.

Elle se tourna vers Marie qui regardait dans le vague et acquiesça à la réponse du colonel. Elle coupa la communication et se pencha vers la scientifique pour essayer de la réconforter. Lorsqu'enfin celle-ci reprit ses esprits, elle remit les système en marche et Chanie dut cligner des yeux sous l'intensité de la lumière. La scientifique constata avec un soulagement général que le vaisseau n'avait subi aucun avarices... Du moins, pas de nouveaux depuis leur panne. Quelques minutes après, un bruit s'éleva de l'arrière du Cargo. Chanie se retourna lorsque les anneaux s'activèrent et accueillit d'un signe de tête enjoué le petit groupe de militaires.

Menchu tendit les cristaux à Marie, qui, remise de son expérience, s'attela à réparer le vaisseau. Chanie, quant à elle, rejoignit le reste de ses collègues qui rassemblaient les prisonniers.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanficthttp://menanie605.deviantart.comion.net/s/3578
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Dim 17 Mai - 14:00

[Radio] : « Ne l’abîmez pas trop Narah, on en aura besoin. »
"Pas d'problème Colonel, neutraliser dans la pure tradition française, un bras et une jambe en moins...[/Radio]

Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres du militaire qui ramassa le Zat de son adversaire, il rangea son Sig dans son holster et retira la lame de l'arme Goa'uld. Il tira un coup en face de lui et remarqua avec déplaisir qu'il marchait encore.

*Les lames ne suffisent pas à casser ces satanés armes et je ne serais jamais assez précis pour mettre une balle en plein dans le canon...*

Après quelques pensées propres à le faire enrager sur de possibles affrontements avec des Jaffas armés de Zat'Nik'Tel, il soupira et braqua de nouveau le pirate, il retira la lame enfoncé dans son genou d'un coup sec. La triste victime lança un nouveau cri de douleur et un flot d'insultes envers le Français qui répondit d'un ton sec:

"J't'ai dit de la fermer !"

Enfin, il ouvrit son œil droit. Un léger bip s'échappa d'un micro placé à l'intérieur de la coque de l'appareil -pour atteindre son oreille directement. Il se demanda même si quelqu'un d'autres pouvaient entendre la machine s'initialiser, ou tout du moins ce son en était surement le témoin non ? Un moyen pour la machine de faire patienter son utilisateur avant qu'elle ne rentre en fonction et... Un cadre de visée se forma autour de la vision du militaire, plusieurs informations s'affichèrent successivement, certaines disparaissaient et d'autres restaient dans un coin de sa vue. Il regarda autour de lui, quand il passa son viseur sur le Zat, le viseur émit un nouveau bip, fit ce qui ressemblait fortement à une analyse de l'arme, lui montra une vue éclatée de l'arme et lui donna une réponse affirmative par un bip identique aux autres. Un chiffre s'afficha en haut -le seul qui s'affichait dans la langue natale des humains. il fronça les sourcils et tira un nouveau coup dans le vide, c'était le nombre de coup encore disponible dans l'arme !

"Tu m'en veux pas j'espère ? Je crois que j'vais le garder encore un peu !"
« Ici Iezan Wilodia, chef de ce groupe. Nous venons de scanner votre vaisseau avec nos appareils, et nous savons que l’un ou plusieurs d’entre nous se sont fait avoir, ils n’ont pas fait le rapport qu’ils devaient faire après vous avoir capturés, et vu que vous ne bougez pas depuis déjà quelques minutes... Si vous ne vous rendez pas maintenant, nous tuons les deux femmes à bord de ce Cargo, cette condition est non négociable. Nous allons nous emparer de votre appareil, et de tout ce qu’il comporte et nous vous laisserons sur une planète proche avec une Porte des Étoiles, je vous en donne ma parole. Si vous refusez, nous tuons vos amis, et bombardons l’Al’kesh qui n’est même plus en état de voler. »
"Allez debout et magne toi !"

Le pirate avait compris que sa ne servait à rien de lutter contre lui -sinon à souffrir encore plus- et se leva comme il le pouvait.

"Et garde à l'esprit que maintenant je peux te tuer, ton boss sait que tu t'es fait choper."

Un léger grognement accueilli la phrase du Français qui -en retour- le poussa en avant pour qu'il accélère le pas. Cette fois, le grognement fut témoin de la douleur qui le relançait.

"Et oubli pas de la fermer sinon ce sera pas avec mon Zat que j'te tirerais dessus, compris ?"

Quand les deux hommes arrivèrent aux abords du poste de pilotage, il vit Kaïger qui braquait quelqu'un puis une femme qui braquait Janet, O'Neill aussi était prêt à faire feu. Il n'était pas repéré, il fallait en profiter ! D'une grande enjambée, le militaire se retrouva à coté de son prisonnier, il l'attrapa à la gorge et le fit tomber en arrière tout en levant son arme. Il tira et les deux pirates touchèrent le sol ensemble dans un claquement osseux plutôt lugubre.

"Kaïger garder en joue mon prisonnier."
« Vous avez osé tirer sur l’un de mes compagnons, nous l’avons vu grâce au bracelet. Vous allez le payer... »

Des bruits qu'il ne connaissaient que trop bien résonnèrent dans son oreillette: ceux d'une violence étouffée par une mauvaise réception radio...

« Colonel O’Neill, je braque en ce moment même la pilote de votre vaisseau avec VOS armes. Vous allez payez d’avoir refusé mes conditions alors que je vous donnais une chance de tous survivre... »
[Radio:]"Hey connard, ramène toi avec tes hommes sur le vaisseau, j'vous casser tous, seul !"[/Radio] Il coupa sa radio et regarda son supérieur. "Colonel, permettez moi d'y allez, avec leur gars blessé, je pourrais les neutraliser sans qu'ils s'y attendent !"

Un lourd silence radio tomba, Cruk était morte. Menchu lâcha un vague soupir exaspéré et désarma la pirate qu'il avait neutralisée... Elle était bien mignonne en plus ! Pourquoi c'est O'Neill qu'elle avait braqué ? Rah, ce monde est injuste !

*Pas grave, je m'occuperais de la fouille au corps !*
*Rah mais t'es pas possible toi ! Arrête avec toutes ces pensées, j'te rappel que t'es pas seul.*
*Si t'es pas content, t'as qu'a t'effacer.*


- Colonel, ici Hannigan. Tout est sous contrôle. Deux des hommes sont morts et le troisième est désarmé. La voie est libre.

Un léger sourire se dessina sur les lèvres du gradé, Hannigan venait de prouver sa valeur aux yeux de ses supérieurs. Il mit l'arme pirate qui lui paraissait étrangement familière dans son dos -à coté du Zat- et souleva la jeune femme.

"J'imagine qu'on les laisse pas crever ici ?"

Il mit rapidement la jeune femme comme un sac de patate sur son épaule gauche, d'après ses souvenirs, elle était plus légère que Janet... (Pas pu m'en empêcher non plus XD) L'équipe alla vers les anneaux qu'ils enclenchèrent d'une pression sur les commandes. Quand ils furent tous de retour dans le cargo, le Lieutenant-colonel toussa et déposa -presque- délicatement la pirate sexy près de son collègue, quand celui-ci esquissa un mouvement vers elle, Menchu sortit son Sig et le pointa sur lui.

"Aucun mouvement et surtout pas les uns envers les autres, pas tant qu'on vous a pas tous fouillés, se reculant de deux pas, le militaire ouvrit la poche qui contenait les cristaux et les tendis à la scientifique. Sa vous ira ?"

Après quelques minutes, l'équipe était au complet et le cargo était de nouveau fonctionnel, il ne restait plus qu'a savoir ce qu'on allait faire de ces satanés pirate.

Menchu avait rapidement demandé à Hannigan de surveiller les prisonniers tandis qu'il transportait les corps du poste de pilotage vers le fond de la soute en attendant de les lâchés ailleurs.


"Mon Colonel, je serais d'avis de les abattre, sa éviterait qu'ils nous retombent dessus un jour pour se venger."
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Dim 17 Mai - 15:34

Paul était prêt à tirer. Il avait son arme braquer sur la jeune pirate. Celle ci sentait que la situation n'était pas en sa faveur. On voyait dans les yeux d'O'Neill et Kaïger qu'ils étaient prêt à tirer sur elle au moindre faux pas. Le métis surveiller les gestes de la jeune pirate. Il entendait la légère altercation entre le Lieutenant-Colonel et l'autre pirate. Il savait que Narah allait faire ce qu'il fallait, ce n'était pas son genre de rester braqué par quelqu'un sans rien faire. De son côté, O'Neill tentait de négocier avec la jeune femme tandis que le médecin-chef Frasier se réveillait. Mais alors que le Colonel était en plein tentative de négociation, sa radio se mit en route et on n'attendait pas une voix familière...

« Ici Iezan Wilodia, chef de ce groupe. Nous venons de scanner votre vaisseau avec nos appareils, et nous savons que l’un ou plusieurs d’entre nous se sont fait avoir, ils n’ont pas fait le rapport qu’ils devaient faire après vous avoir capturés, et vu que vous ne bougez pas depuis déjà quelques minutes... Si vous ne vous rendez pas maintenant, nous tuons les deux femmes à bord de ce Cargo, cette condition est non négociable. Nous allons nous emparer de votre appareil, et de tout ce qu’il comporte et nous vous laisserons sur une planète proche avec une Porte des Étoiles, je vous en donne ma parole. Si vous refusez, nous tuons vos amis, et bombardons l’Al’kesh qui n’est même plus en état de voler. »

Cet homme était drôle, il pensait vraiment qu'ils laisseraient la cargo et feront rien. Il ne savait pas sur qui il était tombé. Mais alors que la jeune femme souriait pensa être hors d'atteinte, un tir la toucha. Cela venait du Lieutenant-Colonel Narah qui n'avait pas était vu. Il avait ramené avec lui son prisonnier et l'avait lourdement lâché au sol. Toutefois, le tir de zat de Narah avait également touché la pauvre Janet, elle n'était pas vraiment gâté celle là. Puis, le Français s'avança et donna un ordre au Capitaine...

"Kaïger garder en joue mon prisonnier."
"A vos Ordres."

« Vous avez osé tirer sur l’un de mes compagnons, nous l’avons vu grâce au bracelet. Vous allez le payer... »

Tandis que le métis se dirigeait vers le prisonnier, il avait entendu également le message de ce Iezan. Kaïger arriva devant l'homme balafré et pointa son arme sur lui. Paul n'hésiterait pas à faire feu si l'homme se prendrait pour un héros. Puis le pirate chef reprit la parole...

« Colonel O’Neill, je braque en ce moment même la pilote de votre vaisseau avec VOS armes. Vous allez payez d’avoir refusé mes conditions alors que je vous donnais une chance de tous survivre... »
"Hey connard, ramène toi avec tes hommes sur le vaisseau, j'vous casser tous, seul !"
"Colonel, permettez moi d'y allez, avec leur gars blessé, je pourrais les neutraliser sans qu'ils s'y attendent !"
"Je suis d'accord avec le Lieutenant-Colonel mon Colonel. On devrait retourner sur le vaisseau et le neutraliser."


Mais visiblement, O'Neill attendait quelque chose, comme ci il essayait de percevoir un bruit qui pourrait indiquer que Cruk était en vie ou morte. Mais il y a eut à la place un silence radio, on n'entendait rien du tout. Ce silence était extrêmement étrange. Mais finalement, il eut un autre signal radio mais cette fois-ci, il s'agissait d'une voix familière. Le Lieutenant Hannigan avait reprit le contrôle du vaisseau. Cette femme était vraiment très performante et cela faisait du bien de savoir qu'ils pouvaient compter sur quelqu'un comme elle. Tandis que le Lieutenant-Colonel s'occupait de la jeune femme pirate. Paul se tourna vers l'homme balafré et lui dit..


"Allez !! Lève toi connard !! On va voir tes potes !!"

L'homme se leva avec difficulté et le Capitaine n'allait sûrement pas l'aider. Une fois debout, Kaïger lui demanda d'avancer tout en restant assez loin pour éviter toute contre-attaque même si il n'avait pas l'air en état d'attaquer mais il ne fallait pas sous-estimer la bête blessé.

Ils arrivèrent sur le Cargo où ils virent Chanie et Marie. Paul demanda au pirate de s'assoir à côté de ses collègues. Lui et le Lieutenant Hannigan était en train de les surveiller, au cas où ils feront des gestes suspect. Le Lieutenant-Colonel proposa qu'on les abatte et il avait raison, mieux vaut éliminer la menace tout de suite. Mais la décision appartenait au Colonel. Mais l'un des pirates tenta une manœuvre pour se libérer. L'homme s'était leva d'un trait et avait sortit un couteau. Visiblement, il l'avait bien caché car personne ne l'avait trouvé durant la fouille. Paul n'hésita pas, il les abattit tous d'un coup. Tant pis pour les autres, leur pote n'aurait pas dû bouger et tenter une riposte. O'Neill et Narah se retourna et vit les cadavres allongé contre le paroi. Paul se tourna et répondit...


"Ils ont tenté une riposte mon Colonel, pas eut d'autre choix que de les abattre tous."

Après avoir finit sa phrase, Paul se retourna vers les corps inerte des trois derniers pirates. Il savait qu'il avait fait ce qu'il fallait faire. Certains ne seront pas content de ce qu'il venait de faire mais il n'en avait rien à foutre, maintenant, ils n'auront pu de soucis de les retrouver sur leur route.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Dim 17 Mai - 22:13

La situation était tendue et le temps était compté. Jack n’avait pas bougé, le canon de son P90 pointé vers la jolie pirate qui, au moindre mouvement qui ne lui plairait pas, finirait avec des trous dans la poitrine, ce qui serait fort dommage. Il jeta un œil sur Kaiger et voulut lui faire passer un message d’un regard discret quand sa radio se mit soudainement à grésiller. Cette fois, ce n’était plus Hannigan mais le chef des pirates en personne qui se vantait d’avoir la situation sous contrôle et qui se permettait un ultimatum dont Jack s’en serait bien passé ! Le Colonel s’empara de la radio et répondit d’une voix déterminée.

[Radio]: « Ici le Colonel O’Neill… Je parle au nom de toute mon équipe en vous disant d’aller vous faire voir et de fourrer vos menaces là où je pense ! »

Il coupa la communication. D’un regard sur ses coéquipiers, il sût qu’il avait pris la meilleure solution. C’est alors qu’un tir de zat passa tout prêt de sa tête et mit au tapis la pirate qui visait Janet. D’ailleurs, le tir avait aussi rendu inconscient le médecin. O’Neill baissa son arme et se retourna vers Menchu qui sortait de l’ombre, un prisonnier barbu et très moche sous le bras… Puis ils reçurent une réponse de Lézar… Lézac… Peu importe le nom de ce trou du c*l !

« Vous avez osé tirer sur l’un de mes compagnons, nous l’avons vu grâce au bracelet. Vous allez le payer... »

*Sans blague ?*

« Colonel O’Neill, je braque en ce moment même la pilote de votre vaisseau avec VOS armes. Vous allez payez d’avoir refusé mes conditions alors que je vous donnais une chance de tous survivre... »

C’était le moment d’aller sur le cargo. Mais peut être était-ce aussi un piège et que les pirates les attendaient dans la salle des anneaux, prêt à tout canarder. Narah et Kaiger semblaient d’avis d’y aller en force, contrairement à Jack qui était gênait par une telle situation, son expérience lui ayant appris qu’il y avait toujours d’autres solutions que le bain de sang. Jack resta à l’écoute de Lizan… Lizar, bref, il attendit que celui-ci ose tuer Cruk et alors là, le Colonel aurait du mal à retenir ses hommes d’aller sur le cargo pour tout faire exploser…
C’est alors que la voix du Lieutenant Hannigan signala que le vaisseau avait été repris. O’Neill poussa un léger soupir de soulagement, donna une baffe à Janet pour la réveiller et l’équipe put ensuite se déplacer vers la salle des anneaux pour rejoindre le cargo.


« Narah… C’est quoi ça ? » Demanda-t-il en désignant le bidule qu’il avait à l’œil, juste après s'être fait téléporter dans le vaisseau de transport.

« Beau travail Hannigan. » Dit-il en lui tapotant rapidement l’épaule. Il s’adressa ensuite à toute l’équipe. « Rassemblez les prisonniers et fouillez les. Docteur Cruk, je compte sur vous pour réparer le vaisseau. »

Le Lieutenant Colonel Narah lui passa les cristaux Goa’ulds et la jeune femme se pressa de faire son boulot. Le français attrapa juste après le Colonel et discuta du sort des pirates. O’Neill l’écouta très brièvement car avant même de pouvoir répondre, il entendit des rafales d’arme automatique derrière lui. Instinctivement, il se retourna et se mit en position de défense mais ça n’était plus la peine… Tous les pirates avaient été abattus, tous sans exceptions…

"Ils ont tenté une riposte mon Colonel, pas eut d'autre choix que de les abattre tous."

O’Neill resta bouche bée et s’approcha des corps. Son regard se porta sur celui qui avait eu le malheur de se faire plomber en premier, puis sur Kaiger.

« Une riposte… Avec... un couteau… »

Jack leva les yeux au ciel, pour ainsi dire, et se mordit les lèvres avant de retourner son regard sur les cadavres. La voix du métis résonnait encore dans sa tête.

*Pas eu d’autre choix que de les abattre tous…*

Il éleva la voix d’un ton énervé.

« Il y a toujours le choix !! »

Le Colonel fixa son subordonné qui, venant d’une autre réalité, se croyait tout permis… Même si Narah avait eu la même idée de les abattre tous, il avait d’abord demandé au Colonel avant de tirer dans le tas. Jack se rapprocha de Kaiger afin de trouver dans son regard qu’est-ce qui l’avait poussé à appuyer sur la gâchette aussi facilement. Il se planta devant lui, laissant de longues secondes s’écouler avant de rompre le silence.

« Capitaine... Que cette situation ne se reproduise plus, je me suis bien fais comprendre ? » Voyant la moue du "gars qui s’en fou de tout", Jack rajouta :

« Tant que je suis votre officier supérieur, dites moi que plus jamais vous referez ça dans des circonstances similaires… Dites-le Kaiger ! Et si vous avez un problème dans votre tête, parlez en docteur !! »

Rien d’autre ne venait perturber la scène. Et O’Neill ne savait pas ce qui le retenait de lui envoyer son poing dans la figure. Son regard se détacha de celui de Kaiger et se posa sur Menchu.

« Prenez ces cadavres et mettez les dans la salle des anneaux de transports. Vous garderez leurs armes et leurs gadgets puis vous éjecterez les corps dans l’espace. Nous n’avons aucune raison de les garder parmi nous. »

Jack se retira ensuite vers les commandes du vaisseau, lançant un regard de biais vers Kaiger qui en disait long sur la différence morale qu’il y avait entre les deux hommes…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Marie Cruk
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 763

Arrivé au SGC : 26/04/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
24/500  (24/500)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 20 Mai - 18:23

Depuis que Marie c'était fait tiré dessus par un zat ennemis, elle était allongé au sol, inconscient. Elle n'entendait rien, ne bouger plus, elle voyait des images. Un homme flou, se rapprochant de plus en plus d'elle. Il lui tendait la mains, comme pour la relever, mais qui été cette homme, dont elle ne voyait pas le visage, serrais-se Jeffrey Rico ? Où bien le Colonel O'Neill. Marie n'en savait rien. D'ailleurs, elle ne savait même pas si elle était encore en vie où si elle était morte, elle voyait maintenant le ciel, et les nuages de formes toutes différentes, certains représentant une pomme, d'autre une porte des étoiles.

La jeune scientifique ne comprenait pas ce qui lui arrivait mais elle aimait les images de paie et d'amour qui été en ce moment dans son esprit. Mais toutes ses images disparaisse petit à petit de son esprit. A la place, Cruk sentait une douleur atroce, comme si on était en train de la tiré. N'arrivant toujours pas à ouvrir les yeux, elle entendait la voie d'un homme. Ouvrant les yeux avec lenteur, la scientifique eût la surprise de voir un P-90 pointer sur elle. Elle voyait également trois hommes à bord, mais aucune ressemblant à Channie Hannigan, qui était rester avec elle sur le vaisseau. Marie commençait à se souvenir de ce qui c'était passer. Fermant les yeux, et les rouvrant, l'arme était toujours pointer sur elle, regardant l'homme qui l'a tenait, elle lui dît :

Qui êtes vous ? Pour..pourquoi me visez vous ?

Ne comprenant pas de suite pourquoi elle était visé, elle le comprit rapidement lorsque l'homme prit contact avec le Colonel O'Neill par radio, qui était toujours sur l'Al'kesh. L'équipe de O'Neill avait elle aussi était confronté à ses ennemis, mais les avaient tuer, il voulait donc se venger.

Ne me tuez pas, s'il vous plaie. Je...je pourrais vous être utile.

Marie esseya par n'importe quel moyen de gagner du temps et de ne pas mourir, elle était sous la menace de sa propre arme, l'homme avait le doigt sur la gachette et n'avait plus qu'a la pousser pour que le coups de feu parte.

Pitié.

Marie ne voulait pas mourir, c'était la deuxième fois, elle l'espace de six mois, qu'elle était sous le menace d'un fusil, le premiers coup c'était un russe qui l'avait sauver, cette fois, elle se demander bien ce qui pourrait la sortir de la. Sans le vouloir, Marie tremblait. Elle avait peur, mais ne voulait pas le montré, mais elle n'y arrivait pas. Le long de ses joues couler des larmes. L'homme allait mettre sa menace a exécution, Marie ferma les yeux, son heure était arriver. Attendant le coup de feu, celui-ci n'arrivait pas. Marie entendit l'homme à nouveau parler, elle ouvrit les yeux et vit que plus rien ne fonctionner, le courant avait été couper. Le chef des ennemis donna ses ordres et s'apprêta cette fois à tiré, avant que Marie puissent ouvrir la bouche pour parler, celui-ci reçu une balle dans la poitrine. Tournant sa tête, elle vit qu'Hannigan venait de la sauver et elle élimina également les autres pour récupéré le contrôle du vaisseau.

Hannigan aida Marie à se levé, après qu'elle ait transmit la bonne nouvelle à O'Neill. Remerciant la militaire, Marie était toute heureuse, mais pour le moment, elle ne devait pas relâcher la pression. Allant vers le panneau de contrôle, dans lequel Channie avait tiré, Marie déplaça deux cristaux pour remettre le courant. Quelques minutes après, l'équipe de O'Neill revient sur le cargo avec les cristaux que la scientifique avait demander. Les prenants, elle alla en salle des machines pour remplacer les cristaux griller par les nouveaux. L'opération prit quelques petites minutes, avant qu'elle rejoint la salle de contrôle. Soufflant enfin un moment, elle se tourna vers son supérieur et dît :

Nous allons pouvoir reprendre notre chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Janet FRASIER
----------------
avatar
----------------
Medecin
----------------


Nombre de messages : 2949

Arrivé au SGC : 17/09/2006

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
758/1000  (758/1000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 21 Mai - 0:33

La situation était tendue pour Janet qui se remettait péniblement de son coup derrière la tête, braquant toujours la jeune femme pirate… Mais elle ne pouvait pas faire grand-chose, car l’inconnue avait poser un genoux sur son torse et de plus, elle pensait qu’avec l’aide de ses camarades, elle s’en sortirait mieux que si elle tentait un quelconque coup foireux…

*Pense à la cohésion, cohésion… *

« Ici Iezan Wilodia, chef de ce groupe. Nous venons de scanner votre vaisseau avec nos appareils,
et nous savons que l’un ou plusieurs d’entre nous se sont fait avoir, ils n’ont pas fait le rapport qu’ils devaient faire après vous avoir capturés, et vu que vous ne bougez pas depuis déjà quelques minutes... Si vous ne vous rendez pas maintenant, nous tuons les deux femmes à bord de ce Cargo, cette condition est non négociable. Nous allons nous emparer de votre appareil, et de tout ce qu’il comporte et nous vous laisserons sur une planète proche avec une Porte des Étoiles, je vous en donne ma parole. Si vous refusez, nous tuons vos amis, et bombardons l’Al’kesh qui n’est même plus en état de voler. »


Cela devenait plus que sérieux et les pirates défiaient les terriens… Mais ils ne connaissaient pas les capacités de chacun… Entendant ce message, Janet fronça les sourcils… Elle ne pouvait rien faire en l’état actuel des choses… Ni même aider Jack, ni Kaïger, et encore moins Cruk et Hannigan… La doc en chef était frustrée… La colère la rongeait de plus en plus…

Kaïger et Jack étaient là, et Janet les avaient vu arrivés malgré sa tête qui était à moitié sonnée… Puis son regard alla se poser sur O’neill, qui était près de son coter mais tout à coup, elle vit un espèce de soldat courir vers eux à toute vitesse, la doc n’eu pas le temps de réagir que le tir de zat’ l’avait touchée elle et son ravisseur…

Janet tomba lourdement sur le sol, claquant sa tête… Elle savait qui l’avait zaté du moins elle l’avait deviner… Cette façon d’être… Tête brûlée à tout va… Le grand et célèbre Menchu Narah… Il était connu dans la base pour être assez farfelu… Enfin de toute manière cela ne la concernait plus à présent et elle s’en fichait éperdument…

Tout ce qu’elle voulait c’est pouvoir aider ses camarades autant qu’elle pouvait et sauver ce qui pouvait l’être quitte à se sacrifier si nécessaire peut importait, sa vie n’était pas si importante après tout… Des millions de gens mourraient de différentes manières chaque jour et ce n’était pas parce qu’elle y resterait que ca y changerait quoique ce soit pour elle. Une autre doc la remplacerait un jour…

Elle sombra définitivement dans des rêves et tomba sur une partie plus qu’agréable ou elle retrouvait un être aimer avec qui elle se sentait bien… Cette sensation de bien-être elle n’aurait jamais cru pouvoir retrouver un jour… Un maigre sourire naissait sur ces lèvres inconscientes…

Ce qui était sur pour elle c’est que le réveil serait plus que difficile lorsqu’elle ouvrirait les yeux quelques heures plus tard

Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 21 Mai - 4:37

Un coup de feu, puis deux, puis trois... Paul Kaïger venait d’abattre les derniers pirates encore debout. Le corps sans vie de gat’kim s’écroula lourdement sur le sol, son bras longeant la paroi du vaisseau. La colère du Colonel venait d’éclater, il avait dit des choses à des subordonnées, mais il ne supportait pas l’attitude que venait d’avoir le jeune Capitaine à l’égart des prisonniers mais.. ce qui était fait, était fait. Ordonnant à Menchu de les fouiller et de les rassembler dans la salle des anneaux pour les larguer dans l’espace, il avait également envoyé Marie aux cristaux tout à l’arrière du vaisseau pendant que lui même Kaïger et Hannigan resteraient à l’avant et essayeraient de voir quoi faire des deux vaisseaux restants, et surtout comment avaient t-ils suent qu’ils allaient tomber en panne ici, pour pouvoir les intercepter. Malheureusement, après l’acte déplorable du Capitaine Kaïger, ils ne le sauraient jamais. Attendant tous les trois à l’avant, Menchu avait déjà rassemblé deux des 3 cadavres de l’avant pour les remettre à l’arrière. Marie annonça à haute voix qu’elle en aurait probablement pour une bonne demi heure à tout remettre en place. Hannigan se dirigea vers l’arrière, esquivant les cadavres tandis qu’elle allait rejoindre Marie pour voir si elle avait besoin d’aide. A l’avant, Janet reprenait netement ces esprits, tout avait été brouillé depuis le coup de zat, Jack s’était installé sur le siège de co-pilote, et Paul restait là, debout, à attendre.

Se penchant vers le dernier encore à l’avant, Gat’kim, Menchu remarqua un étrange bracelet à son poignet. Une petite boule orange venait ornée l’engin, et divers petit boutons étaient répartis sur l’ensemble de l’objet. L’arrachant du poignet, il le garda sur lui, se disant de l’étudier plutard. Ayant récupéré 4 bracelets de détecteurs de vies (les bracelets qu’ils avaient au poignet), 4 zat, 2 couteaux, le viseur, le bracelet étrange et une arme inconnue ressemblant à un pistolet mais en plus.. ancien. Sur le dessus, une lueur violette brillait, tandis que la gâchette, elle, luisait de couleur rouge. Narah ne savait pas quels effets avait ce flingue, mais il le prit aussi... Il ne lui restait plus qu’a fouiller le chef, le dénommé Iezan. Lorsqu’il s’approcha de lui, il remarqua qu’il avait un étrange pendentif électronique au cou, indiquant un seul et unique symbole qui changeait continuellement. Menchu l’attrapa doucement, afin de le regarder de plus prêt. Se demandant ce que s’était, il remarqua netement que Iezan avait bougé, très légèrement, mais il avait bougé.


« .. Pas touche c’est à moi ça ! »

Sans avoir le temps de savoir ce qui se passait, il se prit un violent coup de poing en pleine face, suivit d’un coup de genou qui le fit tomber lourdement sur le sol. Iezan appuya sur un petit bracelet situé à son poignet droit (presque identique à celui que Narah avait trouvé sur Gat’kim mais sans la boule orange) et les anneaux s’activérent. Plongeant dans le cercle au centre de la seconde pièce, il disparu dans un flash blanc. Arrivèrent en trombe Hannigan, O’neill, Frasier et Kaïger, armes à la main. Menchu avait apparement une arcade cassée, et le nez en compote mais rien de bien alarmant. Janet se dirigea vers lui pour le soigner, tandis que tous retournaient à l’avant, voir ce qu’il en était. Kaïger proposa alors de retourner à l’Al’kesh le chercher, mais à son grand désarrois ce ne fît pas le gros vaisseau qui sembla s’éclipser, mais le second Cargo fit demi tour et passa en hyper-espace avant même que quiconque n’ai pût prendre une décision... Iezan Wilodia, chef des pirates de l’espace, s’en était allé.

Lorsque Janet eut finie de rafistoler Menchu, ce dernier demanda si une poursuite n’était pas envisageable, mais il était déjà loin... Tout d’un coup, alors qu’ils pensaient être les seuls encore en vie ici, la jeune femme se mit à gémir ; elle souffrait. Elle avait perdu du sang, mais semblait consciente.

« Vous.. vous le payerez... relâchez moi ou vous et votr.. votre misérable planète serez détruits... »

Voyant qu’aucune des réponses qu’elle obtenue ne la satisfaisais, elle ajouta.

« Sachez que je.. je ne parlerais.. pas... jamais... »
Son regard s’était rivé sur Kaïger, elle avait de la colère, non, de la haine dans les yeux. Cela se voyait, et Kaïger n’avait pas l’air mécontent de cet air de chien battu. Désormais, tous se demandaient quoi faire, la laisser crever ici, ou bien tenter de la sauver pour lui soutirer des informations... Désormais, seul les haut gradés avaient la vie de cette femme entre leur mains.
Marie, dans le silence qui régnait, annonça que les réparations étaient effectuées, ils pouvaient repartir. Reprenant la place de pilote, elle engouffra le vaisseau dans une fenêtre hyper-spatiale, pour un voyage qui prendrait encore une quarantaine d’heures, en espérant ne pas avoir d’accrochage supplémentaire...



[Vilaaa lol Petit post mais bon 6j pour rép les n’enfants, si vous voulez développer durant les 40 heures n’hésitez pas, il vient de se passer pas mal de trucs à commenter =D Et il faut interroger la prisonnière, ou la tuer, enfin bref mdr faut en faire quelque chose xD Vous pouvez même vous répondre entre vous car après on arrive au site Alpha lOul Bonne chance mdr]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Sam 23 Mai - 23:49

Jack vérifiait que tout était en ordre dans le vaisseau pendant que les autres dégageaient les corps dans l’espace et que Cruk rétablissait l’énergie nécessaire pour repartir en hyperespace. Il ne voulait parler à personne, juste continuer la mission. Ils avaient déjà perdus assez de temps comme ça avec ces pirates, ils devaient reprendre le voyage vers le Site Alpha maintenant. C’est alors que des bruits à l’arrière du vaisseau attirèrent son attention et à la vue de certaines réactions de la part des membres de son équipe, il se passait quelque chose qui ne devrait pas. O’Neill reprit son P90 dans une main et se dirigea vers la salle des anneaux.

« Que se passe-t-il ? » Mais juste après la question posée, Jack avait déjà eut sa réponse.

Le chef des pirates s’était enfuie et avait réussi a foutre la pâtée à Narah, ça alors, c’était étonnant… Mais ce qui est fait est fait, le Colonel ordonna de quitter les lieux et de laisser le pirate partir. De toute façon, il avait déjà fuie en hyperespace dans l’autre vaisseau. La jeune femme, dernière survivante blessée, leur adressa la parole et il était hors de question de revoir l’exécution sans pitié de Kaiger se reproduire.

« Docteur Frasier, occupez vous d’elle. Je veux que vous la gardiez en vie. » Puis il se tourna vers le Sous-Lieutenant Hannigan et lui chuchota un ordre que la pirate ne put entendre. « Je compte sur vous pour l’interroger, sur n’importe quoi. N’importe quelle information qui nous sera utile. Et allez y en douceur, elle est déjà faible… En cas de pépin servez vous de votre zat. »

O’Neill partit ensuite sur le côté et observa Janet qui, après avoir soignée Menchu, s’occupait de la jeune prisonnière. Il pensait faire bien en confiant l’interrogatoire à Hannigan étant donné qu’elle était une femme, le dialogue pourrait passer plus facilement qu’avec Narah ou ce crétin de Kaiger.

« Bah ça alors… Aurais-tu craqué pour la jeune pirate ? Tes hommes pensent différemment de toi et tu t’obliges à être la voix de la raison. » Il sourit à la suite de ces paroles. La Sara de son subconscient était posée tout prêt de Menchu et mis à part lui, personne ne la voyait… D’ailleurs, quand Jack lui répondait, il ne parlait pas. Pas réellement en tout cas…

« Je ne me souviens pas d’avoir jamais réussi à te surprendre, ni même à t’intimider. »

« C’est vrai… Mais je te connaissais bien avant que tu sois Colonel. Du temps où tu étais juste Jack… Le mari toujours absent. Le père qui est parti. Juste cet homme là… Qui est Jack O’Neill après tout ? Ca reste une bonne question… »

« Je ne suis plus père, ne l’oublie pas. »

Soudain, il se rendit compte que Narah l’observait. Lui avait-il parlé ? Non, il ne faisait que le regarder. Peut être avait-il remarqué que Jack avait du mal à être à cent pourcent dans la mission. Mais c’était comme ça, il n’y pouvait rien… Cela faisait maintenant… combien… 15 ans, jour pour jour, que Charlie n’était plus de ce monde… D’habitude, il préférait rester seul chez lui, mais pour cette fois, la mission passait avant tout. Et puis, comme à chaque année à cette date, il s’imaginait être à nouveau avec Sara. Pourquoi ? Il ne savait pas. Il avait déjà vu un docteur pour ça, et que se soit un problème psychologique, des névroses et autres troubles de la personnalité, il ne pouvait rien y changer.
Histoire de dire quelque chose, O’Neill fit signe à Narah de s’approcher de lui. Une fois côte à côté, il lui parla à lui seul.


« Alors, qu’avez-vous récupéré sur les pirates ? Je suppose qu’ils avaient quelques beaux jouets qui pourraient nous intéresser ? »

Il avait demandé à Menchu car un homme comme lui était le mieux placé quand il s’agissait de récupérer de la technologie alienne séduisante après une bataille. Et puis, le reste du voyage serait long et même si Sara était toujours là, parler à quelqu’un d’autre qu’à soit même lui ferait énormément de bien…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Dim 24 Mai - 22:31

Quand Menchu eu quelques instants de relatif calme, il alla vers son supérieur et tapa de son index sur l'engin extraterrestre qu'il avait prit: butin de guerre.

"Ça mon Colonel, c'est un viseur surement d'origine Goa'uld. Il me permet de zoomer sur ce qu'il y a dans mon champ de vision, de connaitre en permanence le nombre de munitions que j'ai dans mon arme... Et peut être que je découvrirais plus de fonctionnalités pendant la bataille à venir et..."

Des coups de feux résonnèrent, Menchu et Jack se dirigèrent vers l'origine des tirs, Kaïger venait d'abattre les pirates, sous prétexte d'une attaque avec un couteau. Pitoyable, pas les couilles d'assumer son acte, lâche. Le militaire soupira en secouant la tête et alla vers l'arrière, il voulait voir les éventuels dégâts causés pendant l'attaque sur le cargo, il inspecta les caisses puis, alors qu'il allait voir la coque, O'Neill l'appela de nouveau, exaspéré, il lâcha quelques mots dans sa langue natale avant de rejoindre le Colonel.

*J'suis militaire, pas nounou merde...*

Nouvel ordre: jeter les corps dans l'espace grâce aux anneaux et prendre tout leur joujou technologique, le viseur avait éveillé sa curiosité ? Le français hocha la tête et alla vers le dénommé Gat'kim, il lui enleva tout ce qui ressemblait à une arme ou une technologie, leva son corps et le lâcha sans ménagement dans la zone des anneaux de transports. Lorsqu'il arriva vers le chef, il fut prit de vertiges, il toussa pendant une longue minute et posa un genou à terre sous le coup des vertiges, sous couvert de vouloir inspecter de plus près le corps. Le jeune homme secoua la tête en clignant des yeux et quand il attrapa le pendentif du chef des pirates, celui-ci s'adressa à lui et avant qu'il ne puisse réagir, Menchu se retrouva avec une arcade pétée et le nez qui saignait.

Son corps n'était pas encore remit des ces sept mois de tortures. Il cracha du sang et secoua de nouveau la tête, sa vision se troubla et il s'adossa à la coque du vaisseau, il était pâle et en sueur. Janet arriva bien vite à ses cotés pour soigner son arcade brisée et quand les autres membres de l'équipe se furent éloignés, il lui parla à voix basse.


"Donne moi des injections de morphine, faut que je sois à fond pour la mission... Et désolé pour le zat, j'avais pas trop le choix."

Rajouta t-il après quelques secondes. Il sentait les douleurs intermittentes qui le saisissaient à travers tout le corps, si sa devenait trop fort, il pourrait bien en être handicapé pendant le combat. Quand Janet eu finit de le rafistoler, le militaire se redressa doucement, il ajusta la bandoulière de son M4 et alors qu'il se tournait vers la pirate sexy, il vit sa poitrine se lever et se baisser.

*Pourquoi c'est sur sa poitrine que ta vue se pose ?*
*Soit content que j'fasse pas un zoom dessus...*
*A la retour de mission, faut qu'tu serre.*
*Ça c'est clair.*


S'étirant comme un félin tout en baillant, le soldat d'élite vit que Jack lui faisait de nouveau signe, aussi bien l'un que l'autre ne semblaient pas en mesure de se concentrer à fond sur la mission pourtant vitale pour le SGC. S'approchant à pas silencieux de lui, il l'écouta et réfléchit quelques instants avant de répondre.

"J'ai récupéré quatre bracelets de détecteurs de vies, quatre zat, deux couteaux, le viseur que je porte, un bracelet bizarre et une arme ressemblant à un de nos pistolet mais en plus rustre mon Colonel."

Lui tendant en premier lieu l'arme en question, le français reprit la parole.

"Mon Colonel, j'ai une faveur à vous demander. Si l'ennemi va pour me capturer une nouvelle fois, tuez moi. J'aurais pas la force de revivre cet enfer une nouvelle fois, j'veux pas cracher d'info."
Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Dim 24 Mai - 23:06

Et voilà le Colonel qui commence à jouer les sentimental. Le groupe n'avait pas besoin de les garder en vie et comme le Colonel était trop gentil au goût de Paul, celui ci s'est chargé de tous les liquider. Était il devenu comme ça à cause de la réalité qu'il avait connu ? Peut être bien. Il fallait dire qu'il en avait connue des choses dans sa vie d'ailleurs, comme par exemple des amis exécuté devant ses yeux sans rien pouvoir faire. Alors il avait vu là un forme de vengeance. Il avait vengé tout ses amis mort exécuté dans ce moment mais bien sûr, personne ne pouvait comprendre son acte. Donc, Paul ne réagissait pas face au aboiement du Colonel. Il se contentait de le regarder, de le fixait sans aucune émotion. Certes il n'était pas dénudé d'émotion après son acte barbare mais il en avait besoin, il devait de se faire cela.

Enfin, son acte avait été fait et maintenant, il ne restait pu rien à faire. Du coup, le Colonel demanda au Lieutenant-Colonel de se débarrasser des corps. Il donna ses ordres à un peu prêt tout le monde. Paul lui, restait là, il ne bougeait pu. L'homme semblait pensif. Regrettait il son geste ? Certainement pas, mais il se demandait en quoi cela changera son histoire du passé. Certes il avait tiré sur des gens en état de faiblesse comme ses amis l'étaient dans sa réalité, mais il s'était rabaissé au niveau de ses barbares et cela, il le regrettait. Tout d'un coup, il vit le Lieutenant-Colonel reculer et le chef pirate se relever très rapidement et partir dans les anneaux. L'homme avait été extrêmement rapide et aucun membre de l'équipe n'avait eut le temps de faire quoi que ce soit qu'il était déjà parti sur son vaisseau et s'était envolé.

Tout le monde se regardait, un peu abasourdi par ce qui venait de se passer. M****, ils leur avaient échappé. Le chef pirate avait bien calculé son coup et Paul était persuadé qu'ils le retrouveront sur leur route et que là, le Colonel O'Neill se sera pas mécontent si le Capitaine lui mettrait un balle dans la tête. Mais alors que tout le monde repartait à ses occupations, ils entendirent une voix faible d'une jeune femme. Tiens, elle était pas morte celle là ? Heureusement pour elle que Paul l'avait loupé ses points vitaux. Et dire que le Lieutenant-Colonel n'avait même pas prit le pouls des pirates. A croire qu'il voulait autant s'en débarrasser que Kaïger. Enfin, l'homme métis n'était pas là pour juger les gens lui contrairement à certains dans ce vaisseau car Paul voyait bien qu'il n'était pas très apprécié de tous dans ce Cargo.

Bref, Le métis se recula dans un coin. Il savait pertinemment que le Colonel n'allait pas lui donner l'interrogatoire de la jeune femme. L'homme se trouva un bon coin tranquille, il regarda si il avait personne dans les parages. Il en profita pour sortir un photo de l'une de ses poches. Dessus, il y avait plusieurs personnes et dont lui-même. L'homme eut un léger sourire en regardant la photo accompagné d'une larme de l'œil droit. Il regrettait tout ses bons temps passé avec ses amis d'autrefois. L'homme aimerait tant revenir en arrière et détruire la menace réplicateur avant qu'elle se propage. Mais maintenant, il devait se faire à l'idée que tous ses amis étaient mort et qu'il commençait une nouvelle vie maintenant. Toutefois, il n'était pas facile de recommencer tout quand tu as tout perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Chanie Hannigan
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 197

Arrivé au SGC : 15/09/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
381/470  (381/470)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Lun 25 Mai - 15:12

Chanie se rapprocha du reste des militaires qui commençaient à s'installer dans le cargo repris. O'Neill lui tapota l'épaule en la félicitant rapidement, ce qui fit sourire intérieurement la jeune femme: elle venait de prouver sa valeur aux yeux des autres.

«Rassemblez les prisonniers et fouillez les. Docteur Cruk, je compte sur vous pour réparer le vaisseau.»

La jeune militaire s'exécuta et regroupa les prisonniers. Brandissant son MP5 au cas où ils tenteraient quoi que ce soit, Chanie jeta un oeil sur Menchu et O'Neill qui parlaient un peu plus loin. Mais avant qu'elle n'eut compris ce qui se passait, elle entendit une rafale de coups de feu et ne put qu'apercevoir les cadavres de ce qui étaient, quelques secondes encore auparavant, leurs prisonniers. Surprise et choquée, la jeune femme laissa retomber son MP5 sur l'attache de son treillis et regardait bêtement les corps.

"Ils ont tenté une riposte mon Colonel, pas eut d'autre choix que de les abattre tous."
« Une riposte… Avec... un couteau… »

Petit silence.

« Il y a toujours le choix !! »

Chanie regardait la scène qui se déroulait sous ses yeux sans bouger d'un pouce. Elle n'approuvait pas du tout le comportement du capitaine, mais gardait le silence, ne pouvant rien faire d'autre de toute manière. Le colonel donna ses ordres: elle resta à ses côtés et discuta de ce qu'ils comptaient faire des autres vaisseaux. De toute évidence, ils n'étaient pas en bon état et les militaires n'obtiendraient jamais les réponses à leurs questions des prisonniers, ceux-ci ayant passé l'arme à gauche... Du moins, c'était ce qu'ils croyaient.

Marie intervint, signalant qu'elle mettra encore un peu de temps avant de mettre le vaisseau en bon état. La conversation avec le colonel étant terminée depuis un moment, Chanie s'esquiva et se rendit auprès d'elle pour voir si elle avait besoin d'une aide quelconque. Mais alors qu'elle se penchait et tendait les cristaux que Marie lui demandait, la jeune Sous-Lieutenant entendit un raffus étrange venant derrière elle. Elle saisit rapidement son MP5 et courut en direction des anneaux, aux côtés de O'Neill, Frasier et Kaïger, mais n'eut que le temps de voir les anneaux se ranger à leur place.


« Que se passe-t-il ? » demanda O'Neill.

De toute évidence, l'un des prisonniers n'était pas mort. Chanie jura intérieurement: il s'agissait de Iezan, l'homme qu'elle avait abattu d'une balle en pleine poitrine. De toute évidence, cela ne lui réussissait pas de tirer sans viser, puisqu'elle avait réussi à ne pas toucher de points vitaux. Au moins l'avait-elle neutralisé pour un temps... Alors qu'O'Neill ordonnait de laisser partir l'homme et de reprendre leur route, un gémissement s'éleva des prisonniers et la seule femme du groupe se mit à bouger.


« Vous.. vous le payerez... relâchez moi ou vous et votr.. votre misérable planète serez détruits... Sachez que je.. je ne parlerais.. pas... jamais... »
« Docteur Frasier, occupez vous d’elle. Je veux que vous la gardiez en vie. »

Chanie regardait la jeune femme avec une once de compassion. Le Colonel se tourna vers elle et lui chuchota de façon à ce qu'elle fut la seule à entendre:

« Je compte sur vous pour l’interroger, sur n’importe quoi. N’importe quelle information qui nous sera utile. Et allez-y en douceur, elle est déjà faible… En cas de pépin servez vous de votre zat. »
- A vos ordres.

Chanie déposa son MP5 avec le reste de ses affaires et sortit son Zat, qu'elle arma avant de le coincer dans le dos de son treillis. Elle observa le docteur soigner la jeune femme près des caisses. Lorsque Frasier eut fini, Chanie s'approcha de la jeune femme et s'agenouilla pour se porter à sa hauteur. La pirate croisa son regard.

- Je ne parlerais pas!
- A votre aise...


Chanie se releva sans quitter des yeux la femme.

- Je suppose que vous menacer de mort ne servirait strictement à rien. Je pourrais bien vous laisser le Lieutenant-Colonel Narah s'occuper de vous, mais la torture n'est pas dans ma nature.

La femme ricana mais Chanie ne semblait pas le prendre en compte et haussa plutôt un sourcil.

- A votre place, je ne rirais pas ainsi... Narah, c'est celui qui n'a pas hésité à planter feu votre ami... Le grand costaud au regard d'assassin. Je l'ai vu faire une fois, sur un Jaffa... Après 30 minutes, il était prêt à renier son faux dieu...

Chanie marqua un temps de pause avant de reprendre sur un ton banal de conversation, comme si elle lui parlait de la pluie et du beau temps.

- Il est imbattable avec des couteaux, mais je pense qu'il pourrait se contenter d'un éclat de ferraille. Après tout, ce n'est pas ça qui manque ici.

Menacer ainsi un prisonnier n'était pas du tout dans la nature de Chanie, mais la jeune militaire ne le montrait pas. A dire vrai, elle répugnerait à laisser Menchu s'occuper de la pirate et essayait de la faire parler avant que les hommes et leur testostérone ne viennent s'en mêler. Aussi s'agenouilla-t-elle à nouveau face à la femme et planta son regard dans le sien.

- A quoi ça servirait de subir tout ça? Votre chef vous a délaissé! Il est parti sans l'ombre d'un remords, sans même s'assurer si vous étiez encore en vie ou non! Vous ne lui devez plus rien! Vous avez tout à perdre si vous ne parlez pas. Certains voudront vous torturer. On vous enfermera à vie dans une cellule de 4m². Autant s'éviter toutes ces peines.

Chanie laissa ses paroles s'imprégner dans l'esprit de la pirate, et lut dans son regard une mulitude de sentiments contradictoires. Finalement, sûrement après avoir pesé le pour et le contre, la jeune femme se décida à parler.

- De quel monde venez-vous?
- Nous venons tous de mondes différents... La plupart viennent d'un monde contrôlé par les Goa'ulds. J'ai grandit sur Eriana...
- Pourquoi nous avoir attaqués?
- A votre avis? Notre rôle est de voler et de dépouiller tous ceux que nous pouvons dépouiller... Vous ne pensiez quand même pas être épargnés?
- Comment saviez-vous qu'on allait tomber en panne ici?


La femme se tut. Chanie fronça les sourcils.

- Etes-vous à l'origine de cette panne?
- Même si c'était nous, qu'est ce que cela changerait?
- Comment avez-vous fait?
- Va mourir!
- Où avez-vous trouvé votre technologie?
- Je vous l'ai dit... nous volons tout ce que nous avons tout comme ces fumiers de Goa'ulds...
- Êtes-vous des ennemis des Goa'ulds?
- Oui, bien sur que oui! Nous luttons majoritairement contre eux, ils ont asservis nos peuples et nos croyances! Jamais nous ne les vénérerons!


Chanie se redressa et fixa un instant la pirate qui ne semblait pas au mieux de sa forme. Elle lui avait appris déjà quelques éléments intéressants et ne semblait pas plus encline à continuer l'interrogatoire. Elle hésita un instant et se décida à faire son rapport au colonel, laissant la pirate sous la surveillance de Janet. Elle lui rapporta tous les éléments que la jeune pirate avait bien voulu lui donner et attendit ses ordres quant à la suite.

[Merci à Jason et Menchu pour leur aide !!]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanficthttp://menanie605.deviantart.comion.net/s/3578
Marie Cruk
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 763

Arrivé au SGC : 26/04/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
24/500  (24/500)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Lun 25 Mai - 20:11

Une fois que tous était sur le vaisseau, et que Marie avait récupéré les cristaux qu'elle avait besoin pour réparé le vaisseau cargo, elle se dirigea vers la salle des machines. La jeune femme entendit plusieurs coups de feu, elle posa les cristaux et alla voir ce que c'était et constata que c'était le Capitaine Kaiger, qui venait de faire des siennes en tuant une partie des pirates. Dans cette ambiance, le scientifique se tourna vers le Colonel O'Neill et dît :

J'ai besoin d'une demi heures pour réparé.

Retournant dans la salle des machines, n'ayant plus un seul contact avec le reste du vaisseau, la jeune femme se mit au travail. Elle dû dans un première temps, enlevé tous les cristaux grillés, ce n'était pas la chose la plus compliquer à faire, mais elle devait faire attention aux cristaux encore en bon état et surtout de récupéré le plus de cristaux de rechange, au cas ou.

Une fois tous les cristaux enlevé, la jeune scientifique n'avait qu'a comblé les trous laissé dans les panneaux par les cristaux grillés par les nouveaux cristaux, en mettant bien évidement chaque cristaux au bon endroit, sinon au démarrage, sa pourrait faire mal. Cette opération, était surement la plus dur a faire, vous allez dire, un cristal est un cristal, mais chaque couleurs à une fonction bien distincte, ne pas mélanger le déviateur d'énergie avec l'envoie d'énergie, sa pourrait faire exploser le vaisseau. Fessant minutieusement attention, Cruk mit le plus de temps sur cette opération, mais elle finis les réparations en moins de temps, qu'elle avait annoncé.

Retournant à l'avant du vaisseau, la scientifique arriva dans une drôle d'atmosphère et déclama qu'elle avait fini de réparé et qu'ils peuvent reprendre leurs route dans un silence de mort. Se mettant sur le siège du conducteur, Marie mit le vaisseau en hyperespace en direction du Site Apha, il était plus que temps que les renforts arrive, mais il y a encore 40 heures de voyage. Restant sur le siège du pilote, à pensé pendant un peu plus d'une heure et surtout pour vérifier que les réparations tenait le coups, la jeune femme mit le vaisseau en pilote automatique pour pouvoir faire une sieste, car elle était vraiment fatiguer. Elle eût beaucoup de mal à s'endormir et son sommeil était léger, mais la scientifique eût le temps de dormir une dizaine d'heure en laissant ouvert un yeux sur les commandes du vaisseau. A son réveil, elle prit un sandwich qu'elle avait emporté pour combler son ventre et elle retourna au siège de pilotage, surveillant toujours la trajectoire, elle allait faire quelques petites expériences en même temps, sur son ordinateur pour ce vidé la tête des énervements récent.
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 27 Mai - 1:24

Durant ces longues heures, la tension était redescendue. Après avoir soignée la prisonnière, Janet était retournée à l’avant. Kaïger n’avait presque pas parlé des 40 heures, se mettant dans son coin, se levant parfois pour faire des petits exercices. Marie pilotait l’engin, parfois relayée par un membre (Jack ou Chanie), Jack et Menchu avaient commencés par tester les différentes engins trouvé, ils en avaient parlés, puis chacun était repartit de son côté. Quand à Chanie, elle n’avait malheureusement pas récoltée beaucoup d’informations de la prisonnière. A part sa planète natale, l’acquisition d’une telle technologie, et leur but rien de bien concluant. Se relayant à tour de rôle pour la surveiller, le temps fila plus vite qu’ils n’auraient pût le penser. Les moteurs avaient bien été réparés et ne lâchèrent plus du tout durant le reste du voyage. Lorsqu’un petit grincement venait perturber le calme de ces occupants, chacun appréhendait à sa façon la suite des événements, repensant à ce qui leur était arrivé quelques heures auparavant. Lorsque le Colonel O’neill s’éttira une énième fois dans l’heure qui suivit, Marie annonça qu’ils venaient d’atteindre les coordonnées prévues, et donc venaient d’arriver au Site Alpha...

La sortie de l’hyperespace fût assez brutal, plusieurs perturbations vinrent secouer le vaisseau, et Marie le mit immédiatement en mode furtif, espérant que personne n’avait repéré cette arrivée précipitée. Trois vaisseaux mères Goa’ulds étaient positionnés en orbite autour de la planète, et aucun ne fît feu... Leur arrivée était donc restée secrète. Descendant en piqué vers la planète, l’entrée dans l’atmosphère fût plus que brutale, et plusieurs petit « bong » venaient de signaler pour tous le renouveau des problèmes. Cruk annonça que le vaisseau n’avait pas tenu lors de l’entrée en espace conventionnel, et qu’elle ne contrôlait plus rien... Le Cargo allait se cracher. Redevenant visible, et donc une proie facile, aucun tir ne vint perturber ce magnifique atterrissage qui finit en beauté dans une prairie derrière une immense forêt. Marie et Jack déjà assis sur les sièges se redressèrent en premier. Le gémissement émit par Hannigan indiquait qu’elle était toujours consciente, les injures en l’air de Menchu l’indiquaient aussi, quand à celles de Kaïger pour le Docteur Cruk voulaient dire qu’il était en parfaite santé. On n’entendait plus Janet et la prisonnière. Menchu et Jack se dirigeant les premiers vers l’arrière eurent la surprise de voir qu’une partie de l’appareil arrière avait été arraché, le vaisseau s’était donc disloqué dans l’athmosphère. Janet, posée contre une caisse saignait de la tête et avait la jambe toute retournée. Quand à la prisonnière... Il n’y avait plus aucune trace d’elle. Peu de chance qu’elle eut le temps de se relever juste après le crash et s’enfuir par l’arrière, les gradés en déduirent donc qu’elle avait dût être aspirée par le souffle contraire provoqué par l’arrachement du bout de vaisseau, et que son corps avait dût tomber bien plus loin, d’une hauteur plus que suffisante pour mourir...

Se relevant tous, Menchu attrapa Janet et la passa autour de son cou. Sortant par le trou à l’arrière (vu que la porte était bloquée par un épais tas de terre et de roche), O’neill, Hannigan et Kaïger sortirent les premiers suivis de prêt par Cruk et Narah. Devant eux s’étendait une petite prairie, surplombant derrière eux une forêt immense. Au loin, les montagnes s’étendaient à perte de vue... D’après Cruk qui était déjà venu ici en exploration précédemment, la base principale du Site Alpha devait se trouvait entre les bois et les montagnes, dans une immense « cuvette ». Il y avait deux autres petites bases situées à 8 kilomètres à l’est et à 14 kilomètres au Nord Ouest de la principale se nommant Sierra Alpha 7 et Sierra Alpha 13. Se mettant en marche vers la forêt, il y aurait environ 3 à 4 heures de marche avant d’arriver au camp. Leur petite fanfare avait dût ameuter tous les voisins, et la moitié des Jaffas du coin devaient déjà être à leur trousses. Sans attendre, ils se mirent en marche, se relayant Janet toutes les 45 minutes après l’avoir soignée brièvement. Marchant depuis seulement quelques minutes, Menchu se sentit mal mais ne le montrait pas, le crash l’avait un peu affaiblit, et il fallait avouer qu’il n’était pas non plus au top de sa forme. Kaïger n’était pas non plus sans cœur. Voyant son supérieur qui laissé ; par ses gardes ; tomber quelques goutes de sueur, il se dirigea vers lui et demanda à porter Janet. Après quelques refus, il dût admettre qu’il serait ralentit par la doc. Kaïger la prit donc sur ses épaules à son tour, sous les regards discrets des autres. Après environ 1 heure, ils s'arrêtèrent de marcher. Essayant une nouvelle fois les contacts radios, personne ne répondit. Posant Janet contre un arbre, chacun des membres bût une gorgée d’eau. O'neill, plus en avant retourna auprès de son groupe, lorsqu’un bruit lointain attira son attention. Se retournant brusquement, il eut l’horrible surprise de voir des armures argentées se diriger vers lui.. ou plutôt vers eux. Ordonnant à son équipe de repartir au plus vite, ils n’eurent pas le temps de ranger leurs gourdes que déjà les premiers tirs avaient été échangés. Frôlant les membres, ils ripostèrent rapidement, abattant plusieurs ennemis. Lorsqu’O’neill se dirigea vers Janet pour l’embarquer, un tir de barrage le força à s’éloigner de Frasier. Il ne pouvait pas l’approcher sans risque de se prendre un ou plusieurs tirs de plein fouet. Son équipe s’était déjà repliée, obligée de se reculer sous les tirs des nombreux Jaffas qui s’approchaient déjà. Hannigan qui était juste derrière Jack voulu repartir chercher Janet, mais un tir lui frôla le bras gauche et l’immobilisa sur le coup. Ce n’était qu’une éraflure, mais cela faisait mal quand même.

Menchu se dirigea vers Hannigan, levant le regard vers l’arbre ou Janet était posé et se rendit compte qu’ils étaient déjà assez loin. D’autres tirs les forçaient à s’éloigner du médecin-chef, l’abandonnant sur place sans n’avoir rien pût faire... Il venait d’y avoir tellement de tirs que le groupe s’était séparé. Kaïger et Cruk qui pensaient être suivis par leurs compagnons s’étaient enfaite séparés du groupe. Menchu et Chanie ne voyant plus le jeune Capitaine et la scientifique pensaient suivre leur traces, prenant une direction différente. Quand à Jack, devant admettre qu’il ne pourrait désormais plus rien faire pour Janet devant cet escadron de Jaffa déchainé de trouver encore des humains vivant, prit une troisième direction, forcé de se séparer de son groupe devant les tirs groupés et précis des assaillants...

A peine arrivés au site Alpha, la situation avait dégénérée. Il y avait désormais 3 groupes : Kaïger et Marie, Menchu et Chanie, et enfin Jack, seul, dans les bois... enfin... seul ? Non, Sara était là.
Quand à Janet, les Jaffas devant cette femme inconsciente avaient décidé de l’emmener devant les dirigeants Goa’ulds sur cette planète, intrigués de voir des humains encore armés, si bien préparés et surtout envie sur une planète qui aurait dût en être dépourvus, ou presque...


---------------------------------------------------------------------------------


Cours résumé des heures précédentes...

Dans les bois, à plusieurs heures du camp le Major Teldy et les survivants (environ une vingtaine de personnes) étaient en cavale depuis déjà 3 jours. D’après les informations du Sergent Porter, jeune et brillante soldat, la porte avait été activée il y avait environ 48 heures, mais sans aucun voyageur dans le vortex arrivant sur le Site Alpha. Dépourvue de radio, elle n’avait pas pût savoir si cela venait du SGC, mais l’espoir était revenu lorsque 2 jours plutard, un Cargo était tombé du ciel en pleine dislocation et s’était écrasé à plusieurs kilomètres à l’est. Premières réactions du Major, elle avait décidée d’aller voir sur place, mais son ordre fût désapprouvé par l’ensemble des survivants, lorsqu’il annoncèrent que les Jaffas eux aussi auraient sûrement la même idée. Devant se restreindre à l’ensemble des décisions, ils s’étaient donc remit en route vers la cache d’arme à environ 40 kilomètre à l’ouest du camp, ou plusieurs provisions et armes les attendaient. Il était impossible que les Jaffas l’aient trouvés par hasard, elle était si bien caché qu’on passait devant sans même la voir. Si il y avait des ennemis la bas, c’est qu’il devait y avoir d’autres survivants qui auraient parlés.
Pour l’instant, seul ce Cargo venait de faire renaître l’espoir. Ils avaient tentés de communiquer par radio afin de voir si les personnes à bord étaient des humains, en vain... Aucune réponse, rien. D’après les dires des scientifiques sur place, il était possible que les Goa’ulds bloquaient volontairement les communications, si tel était le cas ils ignoraient comment. Se remettant en marche vers leur destination dans l’attente des secours, les 25 survivants sur les 343 qui étaient présents lors de l’attaque ne tiendraient plus très longtemps.


[Bon, Janet à arrêtée la mission donc vous la continuez à 5. J’ai déjà prévu quelque chose pour elle don’t worry lol. Vous pouvez choisir ou vous voulez aller sur... la planète. xD Vous avez plusieurs choix de toute façon (errer dans la forêt, le camp principal, la base Sierra Alpha 7 ou la 13... y a de la marge niveau destination lol @ vous de voir). Je diminue légèrement le temps de réponse faut pas trop tarder pour la suite, on passe à 4 jours sa vous laisse largement assez de temps pour pondre un truc cool comme vous en avez l’habitude ! Very Happy J’éspère que vous allez vous amuser dans cet enfer... Bienvenue sur le Site Alpha ! Evil or Very Mad]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 27 Mai - 11:11

Les heures défilaient et l'équipe se rapprochait de plus en plus du site Alpha. Paul n'avait pas bougé de là où il était depuis la fuite du chef des pirates, de toute façon, il sentait que personne ne l'appréciait dans cette équipe. Mais bon, l'homme n'en avait que faire de leur mépris. Il se contentera de faire la mission comme l'ordonnera le Colonel O'Neill. Kaïger connaissait les compétences militaires et stratégique d'O'Neill mais dans sa réalité, est ce que celui ci était aussi compétent que l'autre ? Allez savoir. Tiens !! Un bruit ? Paul se leva de son endroit confiné et alla voir. Il n'était pas le seul à aller voir, le reste de l'équipe était déjà à l'avant de l'appareil et le Docteur Cruk annonça qu'ils étaient arrivé au Site Alpha.

Violent comme arrivé, cela se voyait que ce cargo n'était pas de toute première jeunesse. D'ailleurs, le Capitaine trouva que la jeune scientifique fut un peu long à mettre le système de camouflage, heureusement qu'ils ne s'étaient pas fait remarqué. Paul redoutait que la jeune femme commençait à faire des conneries par l'excitation de l'arrivé au Site Alpha. Houlala !!! Mais comment elle descendait avec l'appareil, l'homme métis était consterné de voir aucun d'irresponsabilité chez quelqu'un. Puis tout ses "bong" n'annonçait rien de bien. Kaïger se retourna même un moment en entendant un sacré bruit venant de l'arrière. La scientifique crut bon de rajouter qu'ils allaient s'écraser, comme ci personne n'avait remarqué...


"Bien joué Cruk." Lança t il ironiquement sans faire attention aux réponses de la part des autres.

Paul s'assit alors sur un siège, s'agrippa fermement au fauteuil. De toute façon, ce n'était pas la première fois qu'il se crachait avec un vaisseau. Mais la première fois, il s'agissait d'une simulation et non un cas réelle. Face à lui, l'homme voyait le sol se rapprocher de plus en plus. La Capitaine se demanda si ils allaient tous en sortir vivant en arrivant avec une telle vitesse et il fut aussi surpris de pas être encore mort par un tir de vaisseau jaffah. Le sol était presque à porté, Kaïger ferma les yeux...3...2...1... collision. L'homme se sentit remué dans tous les sens qu'il lâcha prise de son fauteuil, s'écrasant sur le dos du fauteuil devant lui. Cela provoquant chez l'homme comme un étourdissement, tout était devenu flou autour de lui et il entendait les gens parlait comme au ralentit. Quelle sensation étrange, l'homme métis avait l'impression d'être shooté au crac. Mais, il reprit rapidement ses esprits...

"Putain !!! C'est pas possible d'être aussi manchot que ça !!" Dit il en l'air.

Une fois de plus, l'homme venait de s'en prendre à la scientifique mais allez savoir pourquoi. Cruk n'avait seulement une tête qui revenait pas au Capitaine. Kaïger se relevant, il vit avec surprise que tout le monde allait bien, c'était un bon début. Déjà qu'ils étaient maintenant sur un territoire rempli de jaffah et qu'en plus, si il fallait porter des blessés, ils ne seraient pas dans la merde. Le Capitaine se tenait la tête, comme ci il espérer que cela fasse passer le mal de tête. Tout en suivant le reste de l'équipe à l'arrière, Paul se malaxait la tête pour faire passer la douleur mais il l'oublia rapidement en voyant dans quel état se trouvait le Médecin-Chef. C'était bien leur veine ça, le seul médecin de la mission était dans un état grave. Le Capitaine était en train de se demandait si ils étaient tous maudit aujourd'hui ou pas; parce que là, ils enchaînaient les couilles. Puis ne parlons pas de la prisonnière, elle avait littéralement disparut, sûrement lorsque ce gros morceau s'est détaché de l'appareil, pas de chance.

Enfin, fallait pas traîner ici, les jaffah arriveront rapidement. Kaïger sortit en même tant que le Colonel et Hannigan. L'homme vit une veste plaine ressemblant comme identique à ceux de la terre. D'ailleurs, il avait l'impression d'être arrivé sur terre à l'époque du moyen-âge. C'est le moment choisi par la scientifique pour expliqué les différentes base plus ou moins grande de cette planète faites par le SGC. Mouais... elle parlait pour rien dire là. Le Colonel ordonna la marche et tous se mirent à avancer comme une bande d'écolier qui écoutaient leur prof. Ils avaient bien l'air fin là, à marcher au bon milieu de nul part et qu'ils pourront à tout moment croiser des jaffah.

Cela faisait seulement quelques minutes qu'ils venaient de quitter l'appareil. Paul surveillait les alentours et il ne sait pour quelle raison, ses yeux se posèrent sur le Lieutenant-Colonel. L'homme était en sueur, il en avait l'air d'en baver mais il ne le montrait pas, il ne disait rien même. Mais Kaïger l'avait bien vu lui et il hésita un moment, se disant que son aide sera perçut comme une offense mais après tout. Le Capitaine se rapprocha de son supérieur...


"Laissez moi là porter maintenant monsieur." Dit il en observant le Lieutenant-Colonel.

Narah refusa catégoriquement mais Paul ne lâcha rien...

"Monsieur, j'incite, vous avez besoin de repos." Relança t il de nouveau mais Menchu était toujours aussi entêté. Quelle tête de mule.
"Colonel, vous ne ferez que vous affaiblir si vous continuez comme ça et nous avons pas besoin qu'une autre personne sont diminuer, il faut ménager vos forces."

L'homme se demandait si le Lieutenant-Colonel allait accepter et il fut surpris en voyant que Narah avait accepté, Paul avait dû trouver les mot juste pour que Menchu lui passe Frasier. Bref, Kaïger l'attrape doucement et passa un bras autour de son cou pour tenir Janet. Maintenant, c'était à son tour de tenir mais l'homme métis était mieux en forme que son supérieur, celui ci à dû recevoir un très mauvais coup durant le crash.

Au bout d'une heure, c'était la pause. Il était temps, Paul avait besoin de se dégourdir le cou car le fait de porter le Médecin-chef lui faisait mal au cou. Il posa délicatement le médecin contre un arbre et lui donna une petite gorgée d'eau. La jeune femme en avait besoin et Paul espérait qu'ils arriveront vite à destination car son état allait de pire en pire. Quoi !! O'Neill cria qu'il fallait partir. La Capitaine se tourna brièvement vers son supérieur, la gourde à la main quand un tir ennemi toucha la gourde de plein fouet. Paul vit la gourde lui filer des mains et atterrir plus loin. Il recula de quelques centimètres et d'autre tir fusèrent non loin de lui. Il dû courir de l'autre côté du chemin pour se mettre à l'abri. O'Neill hurlait toujours qu'il fallait se replier alors Paul l'écouta, il n'avait pas envie de recevoir encore des reproches de la part de cette homme. Kaïger était devant, il était suivis car il entendait des pas derrière lui mais à savoir qui s'était. L'homme était en train de courir à travers la broussaille sans trop savoir où il allait. Puis, après plusieurs minutes de course effrainé, il se retourna brièvement et vit qu'il y avait Marie derrière lui et personne d'autre... Paul ralentit pour s'arrêter définitivement. Le scientifique fit de même. L'homme métis regardait derrière, la respiration haletante, espérant voir arriver les autres membres de la mission mais personne n'arrivait. Et merde !! Manquait plus que cela. La Capitaine prit sa radio et tenta un contact avec le reste de l'équipe...


[RADIO]Colonel ? Ici Kaïger ! Vous êtes où répondez ? Terminé."[/RADIO]

[RADIO]...[/RADIO]
[RADIO]Mon Colonel ? Vous m'entendez ?[/RADIO?]
[RADIO]...[/RADIO]


Aucune réponse, c'était mauvais signe. Paul se mit à injurier la fatalité et se tenait la tête. Il commençait en avoir marre de cette mission de merde qu'il n'allait pas comme il fallait. Puis l'homme se tourna vers la jeune scientifique...

"Bon, puisque je suis avec vous, je vais devoir prendre les décisions le temps qu'on retrouve le reste de l'équipe. On va aller au Sierra Alpha 13, on trouvera peut être de quoi contacter le Colonel et le reste de l'équipe."

Kaïger se mit en marche, n'attendant aucune réponse de la part de Cruk et de toute façon, elle n'avait rien à dire maintenant. Vu qu'ils sont sur la planète et que ses remplies de jaffah hostile, se domaine convenait plus au Capitaine qu'à la scientifique. Paul partit en direction du Sierra Alpha 13, espérant trouver quelqu'un là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Chanie Hannigan
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 197

Arrivé au SGC : 15/09/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 29 ans
Profession:
๏ Expérience:
381/470  (381/470)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 27 Mai - 14:58

Après avoir fait son rapport au Colonel O'Neill, Chanie retoura aurpès de la prisonnière en espérant lui soutirer des informations supplémentaires beaucoup plus nombreuses et intéressantes. Mais la pirate ne semblait plus du tout encline à répondre à la moindre question de la jeune militaire. Poussant un soupir après avoir passée près d'une demi-heure à essayer de faire parler la femme, Chanie prit le premier tour de garde. Il restait encore un peu mois d'une quarantaine d'heures, mais entre les tours de garde auprès de la prisonnière, le relayage au poste de pilotage et les différentes siestes par ci par là, Chanie n'avait pas vu le temps passer.

Elle était d'ailleurs en train de somnoler lorsqu'une violente secousse la sortie de son engourdissement. Elle fronça les sourcils et se redressa. Se dirigeant vers le cockpit, elle constata qu'ils étaient arrivée à leur destination, mais que la zone n'était pas très acceuillante. Heureusement pour eux, Marie avait été rapide et les trois vaisseaux mères qui bordaient la planète ne semblaient pas les avoir vus. La jeune scientifique amorça une descente vers la planète... beaucoup trop rapide au goût de Chanie.

Comprenant que le vaisseau allait se cracher avant même que Marie ne l'annonce, Chanie regarda avec appréhension les flammes dues au passage dans l'atmosphère lécher la baie vitrée du cockpit. Le vaisseau se mit à gémir, grondant dans un bruit de ferraille horrible.


*Ca y est, il tombe vraiment en miettes!*

Un petit signal venant du tableau de commandes leur indiqua qu'ils étaient à nouveau visibles. Chanie jura.

*De pire en pire!!*

Cherchant un endroit où se cramponner, la jeune Sous-Lieutenant pria pour qu'aucun tir ne les achève avant même qu'ils n'aient eu le temps de se poser au sol. Elle trouva un petit rebord près des capsules de survie auquel s'agripper. Se calant du mieux qu'elle put, Chanie observa le sol se rapprocher de plus en plus vite. Beaucoup trop vite à son goût et au goût du vaisseau.

Elle n'eut pas le temps d'entendre l'immense vacarme qu'ils avaient provoqué qu'elle se retrouva propulsée sur le mur en face d'elle, à moitiée assommée contre la paroie. Lorsque le cargo s'immobilisa pour de bon, elle retomba sur le sol, totalement sonnée. Un grognement doublé d'un gémissement s'échappa de sa gorge tandis qu'elle s'essayait à se relever. De sa main droite, elle soutenait sa tête devenue soudainement lourde tandis qu'elle s'appuyait sur la paroie fautive de sa main gauche. Une bordée de jurons s'éleva sur sa droite et elle vit Kaïger et Menchu se redresser à leur tour. Secouant brusquement la tête pour reprendre ses esprits, la jeune femme récupéra l'ensemble de ses affaires éparpillées un peu partout et sortit avec O'Neill et Kaïger du vaisseau, bien contente de respirer enfin de l'air frais malgré leur atterrissage lamentable.

L'endroit était plutôt silencieux, ce qui ne déplaisait pas aux militaires: les Jaffas n'étaient apparemment pas dans les environs, ils avaient donc le temps de s'éloigner rapidement du lieu du crash. Vérifiant ses munitions, Chanie aggripa son MP5 et se mit en route, suivant le petit troupeau qu'ils formaient. Ils ne marchaient que depuis un quart d'heure lorsque l'attention de la jeune femme fut attirée par une conversation derrière elle. Tournant discrètement la tête, elle vit Kaïger récupérer Janet toujours inconsciente. Elle haussa un sourcil surpris mais n'omit aucun commentaire, continuant sa marche silencieusement.

Au bout d'une heure, le Colonel ordonna un arrêt que Chanie accueillit avec joie. Reposant un instant son sac, elle en sortit une gourde et se désaltéra rapidement. Elle était en train de refermer le récipient que l'ordre soudain d'O'Neill lui provoqua une montée d'adrénaline. Lâchant sa gourde pour s'emparer de son MP5, Chanie évita un tir pour abattre le Jaffa qui avait osé la viser. Elle s'empara de son sac qu'elle balança vite fait sur son dos et continua de tirer dans le tas avec les autres militaires, supprimant ainsi plusieurs Jaffas.

Ils s'éloignaient de plus en plus de l'endroit où reposait Janet, la laissant aux griffes de leurs ennemis. O'Neill tenta tant bien que mal de la récupérer, mais un tir l'empêcha de s'approcher à moins d'une trentaine de mètres. Chanie, qui était juste derrière le Colonel, tenta à son tour de s'approcher du docteur, tout en continuant de tirer. Elle tourna la tête vers la femme inconsciente et n'était plus qu'à une vingtaine de mètres lorsqu'un tir de lance lui frôla le bras gauche. Poussant un cri de surprise mêlé à un gémissement de douleur, la jeune femme s'immobilisa, repliant son bras blessé. Elle fut rapidement rejointe par Menchu qui lui fit comprendre que Frasier était désormais hors de portée. Une succession de tirs rapprochés appuya les propos de militaire et ils n'eurent pas d'autre choix que d'abandonner la jeune femme s'ils ne voulaient pas finir grillés.

Laissant pendre son MP5 sur l'attache de son treillis, Chanie plaqua sa main droite sur sa brûlure lancinante, relevant l'avant-bras gauche, et courut légèrement devant Menchu, pensant suivre Kaïger et Marie. Mais au bout de quelques minutes de course, ils durent admettre qu'il n'y avait plus aucune trace du reste de leur équipe.. ni de quelconques Jaffas. Chanie prit donc un moment pour reprendre son souffle. Elle retira rapidement son treillis et jeta un oeil sur sa blessure. Certes, c'était superficiel, mais cela faisait vraiment un mal de chien. Elle enleva avec soin les morceaux de tissus qui avaient fondu sur sa plaie, et retira son pull. Elle appliqua ensuite une bande compressante et vérifia que cela ne l'empêchait pas de gesticuler. Remettant son treillis -et abandonnant son pull sur place-, la jeune femme se tourna vers Menchu qui se désaltérait. Ils se consultèrent un instant puis prirent la direction de ce qu'ils pensaient être Sierra Alpha 7.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fanficthttp://menanie605.deviantart.comion.net/s/3578
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 27 Mai - 22:36

Menchu lui expliqua bien clairement ce qu’il avait trouvé sur les pirates mais O’Neill regarda d’un mauvais œil cette technologie. On ne sait jamais ce qu’il pouvait se passer… Peut être que Cruk allait être intéressée par ces nouveaux jouets mais là n’était pas l’objectif. Jack se retira prêt du cockpit et écouta la scientifique dire que tout était réparé. Puis peu après, Hannigan fit son rapport sur la prisonnière. Rien de bien bouleversant comme révélations. Le Colonel se demanda même s’il allait le mentionner dans son rapport… Il se posa donc dans un coin du vaisseau à attendre le temps qu’il restait… Il ferma l’œil et se déconnecta un moment de la réalité, se réveillant peu après pour s’assurer que tout allait bien. Il y avait peu de bruit dans le vaisseau, comme si rien ne s’était passé depuis leur départ sur Terre… Il fallait à nouveau affronter l’attente, ce que le Colonel réussit à faire, mais avec beaucoup de difficulté…

Fini les vacances, Cruk leur signala qu’ils étaient arrivés. Le cargo sortit de l’hyperespace et ils purent tous voir la planète du site Alpha. Le vaisseau s’occulta et commença à entrer dans l’atmosphère. Le moment que Jack redoutait le plus. Il avait l’impression qu’ils allaient se transformer en boule de feu qui exploserait avec la pression de l’atmosphère, mais pourtant le vaisseau tenait bon. De plus le temps était correct, il aurait été malheureux qu’ils débarquent en plein milieu d’un orage !
Quelques bruits étaient tout de fois inquiétants et O’Neill eut le réflexe de s’accrocher à son siège. Il avait vraiment horreur de cette situation. Il crut même que le vaisseau allait se couper en deux à cette vitesse, et les crissements à l’arrière ne le rassuraient pas. Cependant, il ne regardait pas derrière et d’ailleurs, ne regardait pas grand chose d’autre que le ciel de la planète qui s’éloignait de sa vue… S’il devait mourir dans ces conditions, que ça soit sans regret, sans douleur et bon dieu que ça soit rapide ! Il était hors de question qu’il se fasse éjecter dans l’atmosphère comme une vieille mouche. C’était dans des situations comme celles là qu’un chef d’équipe était impuissant. Il restait là à attendre leur sort… Et le vaisseau s’écrasa ensuite.

Deux jambes, deux bras, un corps d’athlète… Tout était encore là, dieu merci. Mais Jack n’étant pas croyant, il se disait toujours qu’une bonne étoile veillait sur lui… jusqu’à quand ?


« Tout le monde est en seul morceau ? »

A son grand regret, il vit que c’était le cas pour Kaiger. Menchu lui semblait ne pas avoir apprécier ce merveilleux atterrissage quant à Cruk, elle avait l’air déçu malgré qu’elle n’était en rien responsable de ce qui venait de se passer. Hannigan était au rapport aussi, mais comme Jack l’avait ressenti lors de la descente en atmosphère, un bout du mur avait bel et bien lâché. Aucune trace de la prisonnière, ça c’était pas de bol… Il eut l’horrible sentiment que tout ce qui s’était passé avec les pirates durant leur voyage n’avait en faite servi… à rien. Janet, elle, était en position de faiblesse, inconsciente et ne pouvant probablement plus marcher. C’était bien leur veine ça, le docteur était gravement blessé et ils étaient encore loin du Site Alpha. C’est donc à tour de rôle qu’ils prirent la jeune femme tout en se mettant en route vers leur objectif. Jack était en tête de file et ordonna le déploiement, qui dura une bonne heure, tout ça sous le soleil qui les guettait…
L‘endroit était calme mais tout le monde se doutait que les Jaffas repéreraient leur cargo écrasé. Il fallait donc faire vite néanmoins, au bout d’une heure de marche rapide, le Colonel signala la pause… bien que celle-ci fut de courte durée !
Des tirs de lance jaffas les prirent pour cible juste après qu’il ait remarqué la lumière du soleil qui reflétait sur leurs armures brillantes, un peu du même style qu’avec Boba et sa fameuse tenue, ou plutôt combinaison, qu’il avait l’habitude de porter en mission.


« A couv… »

Un tir passa trop prêt de lui à son goût et il ne put terminer sa phrase, trop occupé à chercher une putin de couverture mais… il n’en trouvait pas !! Il se décida donc de s’abaisser au ras du sol et c’était dans un moment pareil de combat à distance qu’il se maudit d’avoir pris un P-90. En plus, ils étaient handicapés par Janet qu’il fallait protéger. Cette idée vint cependant traverser l’esprit de Jack un poil trop tard quand les jaffas créèrent un tir de barrage.

« Repli !! »

Il se rendit compte qu’il avait parlé à lui-même. Il venait de perdre son équipe de vue alors qu’il se repliait dans les bois. Janet avait été piégée, mais les autres ? Il n’en savait rien, tout s’était passé très vite. Il essaya la radio mais ne reçut aucune réponse…
Il errait seul dans la forêt, ne sachant où aller, ni même s’il était suivie par les jaffas ou s’il s’inquiétait pour rien. Il ne savait pas quel était l’état des autres membres de l’équipe ni même de Frasier.
Il était seul.

Après de longues minutes à inspecter le terrain, Jack se posa contre un arbre, le souffle coupé. Il n’avait pas peur pour lui, mais plutôt pour les autres. Et Janet… Elle avait gardé un traumatisme depuis qu’elle avait été retenue prisonnière avec des jaffas, il était hors de question qu’ils l’abandonnent. Mais encore fallait-il reprendre les choses en main… La chaleur avait épuisée le Colonel, il devait réfléchir à l’ombre et l’esprit posé.
Il sortit donc une barre de chocolat qu’il avala en moins de deux, puis but une gorgée d’eau dont il recracha la moitié par terre.
A cet instant, il se disait qu’il ne pouvait rien faire pour arranger les choses. Il n’était qu’un vieil homme, triste et démotivé… Ca n’était pas lui qui sauverait le Site Alpha, ça n’était pas lui qui irait tuer tous ces jaffas… Tout semblait déjà être peine perdue…


« Reprend toi. Tu as connu pire tu te souviens… Et tu t’en es sorti. »

« C’est parce que je pensais à toi. »

« Seulement à moi ? »

« Tu étais enceinte… Il n’y a plus rien qui m’attend sur Terre là… »

« Alors fais le pour les autres. Fais ce que tu as jurer de faire pour protéger tes hommes, après tout tu es doué pour ça… Dommage que ça n’ait pas été le cas après la mort de Charlie, où tu t’es défilé… »

« Je n’ai jamais abandonné personne. »

Jack enleva le bandage qui lui recouvrait la partie cachée de son œil fantôme. Il en sortit un autre de sa poche, tout préparé, qu’il remplaça. Question d’hygiène. C’est alors que Sara était juste devant lui. Il sentait les mains de son ex femme attraper son col et le secouer de rage.

« Tu m’as abandonné ! TOI, le grand Colonel qui pouvait mener tous ses hommes au combat mais qui ne pouvait plus regarder sa femme dans les yeux !! Ca a été la même chose avec Janet et maintenant, prise entre les mains des jaffas, TU l’abandonneras une fois de plus !! TU n’as jamais été là quand il le fallait, t’as tout foiré Jack ! »

« Assez… »

« Tu n’as jamais pu vivre en famille ! Même quand Charlie était encore en vie… On n’a jamais habité au même endroit plus de six mois… On te suivait d’une base à l’autre en attendant que tu rentres à la maison. Il fallait toujours faciliter la vie du grand Jack O’Neill ! »

Il se leva et reprit son équipement. Sara était toujours derrière lui à lui faire des sermons et bien qu’elle n’avait pas tord… Il n’était pas d’humeur. il se mit à crier sans prendre conscience de son acte.

« STOP ! »

Plus aucun bruit. Plus personne. Juste lui… Il respira un grand coup, regardant dans toutes les directions et à la recherche d’une idée. Mais au fond de lui il était désespéré et fatigué…
Allait-il changer quelque chose à la situation ? Sûrement pas, pas dans son état. Mais s’il devait mourir aujourd’hui, alors ainsi soit-il. Il allait faire comme d’habitude, ce qu’on attendait de lui : il allait se battre jusqu’au bout.
Et si Sara n’était pas contente, c’était pas son problème. Il en avait assez de vivre comme ça. Il avait aussi bien conscience que le problème venait de l’intérieur de lui mais peu importe, il devait sauver Janet et vite, et il se jura de faire tout son possible pour y arriver…
Le P90 sous le coude, il se mit à courir plus vite qu’il aurait cru capable de le faire, encore perturbé par la petite discussion qu’il venait d’avoir. A travers la forêt, il se déplaça rapidement et discrètement. Et surtout, il se sentit rajeunir quand l’adrénaline monta en lui… Plus le moment de réfléchir, ni de culpabiliser sur le passé, il était temps d’agir maintenant et il le ferait comme il l’a toujours fait…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Menchu Narah
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 5148

Arrivé au SGC : 10/11/2005


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 33
Profession: Militaire
๏ Expérience:
2302/15000  (2302/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Jeu 28 Mai - 17:38

Le calme plat revint dans le vaisseau -au plus grand déplaisir du Français- et il du se résoudre à s'asseoir et attendre de nouveau, attendre... Voila bien une chose qu'il détestait. Il s'assit au même endroit que précédemment. Son corps était en feu, pas une parcelle de son être ne le faisait souffrir. D'un geste tremblant, il effleura les seringues que Janet venait de lui donner -il les avaient disposées à divers position- et réfréna son geste. Il serra le poing, soupira et posa finalement sa main sur son Sig. S'il commençait à les prendre maintenant, il n'en aurait jamais assez, qui plus est, s'il venait à être blessé, sa ne ferait plus assez d'effet. Il devait tenter d'oublier sa douleur, pour sa, il reposa son M4 devant lui et entreprit de tirer son sac d'équipement vers lui. Dans la forêt il aurait besoin de tirer de loin, il devrait rester invisible et le meilleur moyen pour cela, c'était un bon silencieux et un viseur ACOG.

*Tu pense vraiment qu'il y aura des survivants ?*
*Aucune idée.*
*T'y vas pour tuer hein ?*
*Pourquoi j'irais sinon ?*
*La haine et la vengeance ont toujours été de mauvais conseils, tu l'as bien vu quand t'étais au dessus de Bagdad.*
*Rien à carrer, je ferais couler leur sang comme ils ont fait couler le mien.*


Un frisson glacé le parcouru soudain, il remua légèrement ses épaules pour chasser ce mauvais pressentiment qui avait décidé de le prendre aux tripes, soit il ressentait le danger trop tard soit c'était que le début des emmerdes ? Il secoua vaguement la tête en attrapant un silencieux dans son sac: c'était forcément une indication que les choses allaient se corser. Une fois qu'il eu finit d'installer toutes les pièces sur son arme, le français se redressa et bailla, il cala l'objet meurtrier contre son épaule et vérifia le bon fonctionnement de l'arme -sans balle dans le canon bien sur- ensuite il se rassit. Là, il démonta entièrement le M4 et entreprit de le nettoyer. Quand il eu finit d'assembler la dernière pièce, il bailla de nouveau, se frotta les yeux et s'allongea par terre, son arme posée à coté de lui, il avait besoin de repos.

*Tu sais que y a des lits ?*
*Il ne faut jamais être la ou on s'attend à vous voir.*



Il était dos à un Humvees en Irak, des tirs d'armes automatique sifflaient autour de lui. Un convoi de quatre Humvees, escortant trois camions transportant de munitions venait d'être piégé. Ses gars s'étaient vite déployés et protégeait plutôt les véhicules pour le moment mais les blessés, les morts et les ennemis se faisaient plus nombreux à chaque minute. La situation était bien trop oppressante et pour couronner le tout, un Lieutenant Colonel était avec eux: Apple Deyna.

Sa radio grésilla et une voix féminine en sortit.


[Radio:]-Narah !
"Colonel ?"
-Faites sortir mes hommes de là !
"Deux choses Colonel: 1, ce sont mes hommes ! Et 2, on peut pas sortir de ce merdier, ils ont certainement miné la route, il faut dégager la route pour forcer le passage."
-Négatif, ils sont trop nombreux, je vous donne l'ordre de nous faire dégager de là !
"Je refuse, j'enverrais pas mes gars à la mort."
-C'est un ordre !
"Écoutez, j'ai moi aussi envie de sortir de s'merdier alors laissez moi faire mon boulot, et faites le votre une fois rentrer au camp. Laissez moi prendre quelques tireurs et je vous dégagerais un chemin sur, faites moi confiance."
-Et si sa foire ?
"Vous rassemblerez le reste de mes hommes et évacuerez comme vous voulez le faire." Il y eu un court silence.
-Accordé, bonne chance Narah.
"Merci madame."[/Radio]

Il coupa sa radio et cria le plus fort possible.

"La rue d'la mort avec moi !"

Cinq soldats ne tardèrent pas à rejoindre le Lieutenant Narah qui souffla avant de caler son M4 contre son épaule.

"Sergent, vous et vos hommes, suivez moi, on va faire une percée dans la ligne ennemie, on doit permettre au convoi de sortir de cette merde !"
-Et comment on sortira, nous, de ce merdier Lieutenant ?
"On s'accrochera au Humvees qui ferme la marche."
-A vos ordres !

La petite unité suivit le Lieutenant comme son ombre, l'action allait vraiment commencer...


Il se réveilla en sursaut, lame dans la main gauche, la droite sur son Sig. Il poussa un léger râle de douleur et posa sa main libre sur son épaule gauche, la douleur se faisait plus pressante. Autour de lui le vaisseau tremblait, des crissements de métal indiquaient que la coque du vaisseau était en train de morfler.

Se relevant doucement, le jeune homme rangea sa lame et attrapa son M4, il défit la sécurité et alla vers le poste de pilotage au moment ou Cruk annonçait que le vaisseau tombait en pièce et qu'elle ne contrôlait plus rien.


*Comme c'est étonnant.*

Le vaisseau se transforma bien vite en boule feu et le sol se rapprochait bien vite, trop vite pour un quelconque atterrissage, même pour un atterrissage dit forcé.

Le trou noir.

Le mal de crane.


"Putain de bordel de..."

Regardant autour de lui, le Lieutenant-colonel ne pu que remarquer l'absence de Janet. Il se redressa en essayant de remettre ses idées en place, avançant avec O'Neill vers l'arrière du vaisseau, les deux gradés remarquèrent aisément qu'il manquait une partie du vaisseau.

"Chier !"

Fouillant ce qui restait de la soute de ses yeux perçants, le militaire vit Janet qui avait du essayer de se retenir à une caisse tandis qu'une autre lui était tombée sur la jambe qui formait un angle bizarre. Il soupira et s'approcha d'elle, il examina rapidement sa bosse à la tête, sa jambe et vérifia si la prisonnière était encore là... Elle avait été aspirée ? Surement...

Le Français alla vers une caisse d'équipement, enfourna des vivres et de l'eau. Il alla vers une autre caisse, l'ouvrit et sortit un M72A3 qu'il mit en travers de son dos. De retour vers Janet, il attrapa la jeune femme et la cala sur ses épaules de sorte de pouvoir tirer avec son M4 en bandoulière si la situation l'imposait. L'équipe sortit le plus rapidement possible du vaisseau et se mit en route vers une position moins exposée: les Jaffas ne tarderaient pas.

Après quelques minutes de marche, le poids du sac, le M72, l'équipement en général et Janet le mirent en difficulté. A l'heure qu'il est, il devrait être aux soins intensif d'un hôpital, pas en mission de sauvetage.


"Laissez moi là porter maintenant monsieur."
"Ça ira Kaïger"
"Monsieur, j'incite, vous avez besoin de repos."
"J'vous ai dit que sa ira Capitaine !"
"Colonel, vous ne ferez que vous affaiblir si vous continuez comme ça et nous avons pas besoin qu'une autre personne sont diminuer, il faut ménager vos forces."

Le gradé toussa et eu un vertige qui manqua de lui faire perdre l'équilibre. Il soupira et finit par lâcher Janet qu'il confia aux soins de Kaïger. Il souffla un instant, ajusta la lanière de son M72 et saisit son M4.

Après une longue heure de marche, le Colonel ordonna une halte, tout le monde s'assit quelques instants et décida de boire un peu. Menchu préféra prendre la place d'O'Neill en tête de convoi pour veiller des arrivés ennemis -ou amis- mais finalement le danger ne vint pas de l'avant mais bel et bien de l'arrière de la troupe, des tirs Jaffas vinrent pilonner leur position. Un véritable tir de barrage. Janet, encore inconsciente, fut rapidement séparée du reste du groupe, O'Neill puis Hannigan furent repoussés par les tirs ennemis. Le jeune homme grogna et alla vers sa subalterne, il l'attrapa par le bras -non blessé- et la tira en arrière.


"On dégage de là ! On peut plus rien pour elle, bougez vous !"

Dans le bordel provoqué par l'attaque ennemi, le groupe fut séparé et il se retrouva bientôt seul avec Hannigan. Il lui fit signe de s'arrêter après quelques minutes de course effrénée, la jeune femme s'adossa à un arbre et commença à panser sa blessure pour limiter les saignements. Le Français se cala contre un arbre, un genou à terre et but quelques gorgés d'eau, il referma vite la gourde qu'il remit à sa place, il jeta un regard à Chanie et vit qu'elle avait perdu la sienne. Il reprit la sienne et lui envoya.

"T'en auras plus besoin que moi. Il marqua une courte pause avant de reprendre. Inutile d'essayer de contacter les autres, s'ils l'ont pas fait c'est que les coms passent pas. D'après ce que je sais du Site Alpha, Sierra Alpha 7 n'est pas très loin, on va y allez en espérant qu'il reste des traces la bas qui pourraient nous indiquer la piste d'éventuel survivant. Dès que le Site Alpha à été attaqué, ils ont du alerter les postes alentours pour leur dire d'évacuer et de se cacher dans la forêt en attendant des renforts du SGC, on va devoir jouer au chat et à la souris."

Quand il se redressa, le jeune homme sentit sa jambe gauche se défiler et il du se retenir à l'arbre à coté de lui pour ne pas tomber, il souffla rapidement et revint Chanie, elle se redressa et allait pour abandonner son pull quand Menchu l'attrapa et le cala entre son dos et son sac.

"Première règle de survie en milieu hostile Chanie: on ne laisse aucune trace de notre passage. A partir de maintenant c'est un jeu entre pisteur, je suis bon dans ce jeu mais je vais avoir besoin que tu fasses ce que je dis pour qu'on survive. On bouge."

Ils se mirent en route à un rythme constant, ils trottinaient pour ne pas s'épuiser trop vite, le crash avait du affaiblir Chanie et Mench', quand à lui, était en sale état. Après une dizaine de minute, il fut prit d'un vertige, s'écroula et, quand il se redressa, vomit du sang. Il lâcha un juron et sortit une seringue de morphine, il enleva le cache avec ses dents et posa la seringue directement dans son cou, il appuya sur le bouton et il sentit la piqure net caractéristique d'une seringue auto-injective. Il transpirait à grosses goutes et respirait difficilement, il secoua vaguement la tête et se redressa, les yeux dans le vague.

"Ça va, on avance."
Revenir en haut Aller en bas
Marie Cruk
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 763

Arrivé au SGC : 26/04/2007


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
24/500  (24/500)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Sam 30 Mai - 10:26

Le voyage avancé rapidement, même si certains moment sur le siège de pilotage était long, Marie pouvait quand même relayer se poste parfois à O'Neill ou Hannigan. Mais la plupart du temps, c'est elle qui était sur ce fauteuil. Elle pouvait constaté que ses réparations imprévue tenait le coups mais elle jeté de temps à autre un regard dessus, pour contrôler et évité toutes surprises. Heureusement, aucune surprise arriva et le vaisseau allait sortir de l'hyperespace.

Nous allons sortir de l'hyperespace, accrochez vous, sa risque de secouer.

Et Marie n'avait pas tord, la sortie d'hyperespace fût pleine de turbulence mais dès qu'elle le peut, elle passa le vaisseau en mode furtif. Et heureusement, personne ne les avait vue. Il y a autour de la planète trois vaisseau hat'ak goa'uld, mais aucun ne tir sur le vaisseau cargo. Mais, cette sortie d'hyperespace avait largement endommager le vaisseau et Marie n'avait plus le temps de le réparé, le vaisseau fait une descente en pic vers la surface et Marie ne contrôle plus rien.

Mon Colonel, je ne contrôle plus le vaisseau, nous allons nous écrasé.

Le passage en espace conventionnel avait été trop rapide et brutal pour le vaisseau, voilà la conséquence de cette descente imprévue. La scientifique n'abandonna pas pour autant, elle essaya de faire tous ce qu'elle pouvait, elle put ralentir un tous petit peu le vaisseau, mais cela ne change rien, le vaisseau s'écrasa sur la surface de la planète. La scientifique étant assit, ne reçu presque rien du choc, comme le colonel O'Neill, mais elle put constaté que les passages du vaisseau étaient aussi vivant qu'elle. De la part du Capitaine Kaiger, oui toujours lui, Marie put recevoir des insultes, mais elle ne dit rien, car Janet et la prisonnière ne fît pas signe de vie, leurs vies étaient plus importante qu'une querelle.

Janet était à l'arrière du vaisseau, blessé, la prisonnière, elle, avait été emporté lorsque le vaisseau s'était séparé en deux. L'équipe sorti du vaisseau. L'équipe était dans une prairie, devant eux, une foret et plus loin, des montagnes. Marie était celle qui était venu le plus souvent sur le site Alpha, elle localisa donc les trois bases de cette planète au Colonel. L'équipe se mit en route, les militaires portèrent Janet chacun leurs tours. Avançant dans la prairie, puis dans le début de la forêt, l'équipe avait marcher un long moment et avait décidé de se repose quelques secondes. Buvant une gorgé d'eau, Marie du laissé tomber sa gourde, et prendre son P-90 pour tiré. Des jaffas sortirent d'en face de leurs positions. Marie remit rapidement son sac sur son dos et tira. Elle toucha quelques jaffas, mais il en venait beaucoup. Sous le feu des ennemis, Marie du reculait. Elle suivait le Capitaine Kaiger, pensant que le reste de l'équipe les suivaient. Se dépêchant de s'enfuir, les deux compère put se rendre compte, que le reste de l'équipe n'avait pas prit la même direction. Kaiger décida qu'il faillait rejoindre le Sierra Alpha 13, Marie était du même avis que lui, elle ne dit donc rien. Mais, Cruk n'allait pas se laissé faire par se matcho...
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Lun 1 Juin - 2:26

-------------------------
Paul et Marie : Base Sierra Alpha 13 : 14h33...


Les deux « amis » continuèrent de marcher durant de longues heures, avant d’arriver finalement sans encombre à la base Sierra Alpha 13. Ils avaient vus parfois des Jaffas patrouiller, mais rien de bien concret, ils les avaient évités sans trop de problèmes. Ils étaient arrivés à la base un peu plus vite que la normal vu que Marie connaissait bien ces bois. Elle avait été de ceux qui avaient choisis le Site Alpha, et y avait donc passé plusieurs jours à explorer avec d’autres militaires et scientifiques.
La base en vue, ils étaient au sommet d’une colline. Se couchant pour ne pas se faire repérer, une grosse battisse, un genre d'entrepôt, se trouvait plus bas, avec non loin un générateur. Juste devant l’entrée, il y avait plusieurs cadavres, et du sang un peu partout. Des Jaffas morts jonchaient aussi sur le sol, abattus par les Terriens lors de l’attaque. A première vue, aucun danger. Kaïger se redressa, mais à ce moment là deux Jaffas sortirent des bois un peu plus loin, se dirigeant vers la base. Ils n’avaient pas vu le jeune Capitaine qui avait été tiré de force par Marie, et donc ramené au sol. Le regard en biais vers Marie, Kaïger se releva à nouveau lorsque les deux Jaffas entrèrent dans l’enceinte. Se décidant à descendre plus bas pour aller botter le cul aux deux Jaffas et/ou les interroger ensuite. Cruk, devant se restreindre à le suivre (elle n’était pas aussi douée pour survivre que pour conduire un appareil spatial), se leva à son tour avant d’arriver en bas avec Kaïger. Donnant ces ordres pour l’entrée surprise, il coururent à côté de la porte dos au mur. La porte était entrouverte et des voix en ressortaient...


« .. tu va parler ?! »
- Va t’faire foutre le tatoué j'parlerais jamais, plutôt crever !


La première voix se mit à rire, un rire sadique...

« Si tel est ton désir... Mais avant je vais me faire le plaisir de tuer ton amie juste devant tes yeux en l’écorchant vive... »
- La touche pas !! Enfoiré !!


Un autre rire, suivit d’un cri féminin, un cri strident, à en réveiller les morts. Il fallait agir.. Marie ne voulait pas entrer, elle ne savait pas combien il y avait de Jaffas à l’intérieure, mais Kaïger avait déjà ouvert la porte. Se dirigeant vers un petit couloir, il arriva dans une petite salle, sûrement une remise. A l’intérieure se trouvait trois Jaffas. Devant eux, accroupis se tenaient un homme, les mains attachées dans le dos ; qui vu la quantité de sang sur son visage avait dût s’en prendre des belles ; une femme qui pleurait de grosses larmes, sa tenue laissait voir qu’elle n’était pas militaire mais scientifique ou médecin, et enfin un deuxième homme, plus agé, étendu sur le sol les yeux grands ouverts, du sang dégoulinant de sa bouche et de son ventre...
Lorsque Kaïger pénétra dans la salle, le regard de la femme sur ce dernier mit la puce à l’oreille aux Jaffas qui se retournèrent instantanément, en vain... Le plus proche tomba rapidement, le deuxième ouvrit le feu mais son tir atterrit sur le plafond lorsque l’homme attache s’était redressé et l’avait fait tomber avec ses jambes. Plaçant ensuite ses pieds de chaque côté de sa nuque, il les fit tourner vers la droite. Un petit « crac », et le cou du Jaffa fût brisé net. Le troisième fonça sur le jeune Capitaine. Lui donnant un violent coup de boule au visage, ce dernier recula et lâcha son arme. Sortant un couteau, le Jaffa fonça sur Kaïger qui esquiva son cou pour arriver derrière lui, et lui donna un violent coup dans le poignet, qui eu pour effet de faire tomber son arme blanche. Se retournant, le Jaffa frappa à nouveau Paul en lui mettant un coup de pied dans les parties sensibles... Tombant à genoux, le Jaffa l’attrapa au cou pour lui briser la nuque, mais il reçu un tir de 9mm qui le fit tomber en arrière, du sang dégoulinant de son épaule gauche... Marie Cruk tenait son arme, et n’avait pas hésité à faire feu. Les yeux ronds, elle avait faillit viser Kaïger qui avait sentit la balle le frôler. Se relevant, frappant le Jaffa au visage, le militaire attaché s’était déjà emparé du couteau précédemment tombé et avait démit ces liens. Se précipitant pour Kaïger afin de l’arrêter dans sa folie meurtrière, il parla rapidement.


« Arrêtez Capitaine ! Arrêtez !! »

Au bout de quelques secondes, il avait enfin réussit à le tenir à l’écart. Marie avait détachée la femme, toujours en sanglots. L’homme regarda Kaïger, puis le Jaffa inconscient, gisant sur le sol, inconscient.

« Capitaine, je suis le Major Russel. Merci de.. de nous avoir secourus. Ils allaient nous abattre ces enfoirés... Qui d’autre est avec vous ? » demanda t-il, intrigué.

Lorsque Kaïger lui répondit, le Major lui coupa rapidement la parole.

« Le Colonel Narah ? Il est revenu ? J'espère qu’ils ne vont pas à la base Sierra Alpha 7... Pourquoi ? Les Goa’ulds y ont mit leur système qui empêchent nos communications de passer... Ils défendent très bien l’endroit, même de nuit. Si les autres sont la bas, je ne paye pas cher de leurs vies si ils sont pris... Quoi qu’il en soit, nous n’avons pas le temps de faire l’aller-retour vers la bas, sa nous prendrait bien 7-8 heures de marche vu notre état, sans compter les patrouilles qui èrent dans la forêt. Nous avions ordre de nous replier à la cache d’armes en cas d’attaque, elle est à plusieurs kilomètres à l’ouest de la base principale. Ce qui nous laisse encore environ 30 kilomètres de marche vers le sud ouest... J'espère que vous êtes motivés, car on va pas s’arrêter de si tôt. Mais avant... Il faut faire parler ce Jaffa. Des suggestions Kaïger ? Docteur Cruk ? » termina t-il, tandis qu’un ultime sanglot vint parcourir le corps de la jeune femme, qui était toujours sous le choc.



-------------------------
Menchu et Chanie : Base Sierra Alpha 7 : 14h42...


Continuant la marche tant bien que mal, Menchu tenait sur ces jambes. Ils avaient soignés le bras de Chanie qui allait un peu mieux, elle pouvait toujours lever son arme, là était le principal. Si elle s’était trouvée à seulement quelques millimètres plus à gauche, et elle aurait pût en perdre l’usage ; quelle chance. Déterminés dans leur marche, celle ci fût plus longue que pour leurs amis. Ils mirent plusieurs heures avant d’arriver enfin par pur hasard du côté Sud de la Base S.A.7. A première vue, rien ne venait déranger le calme qui régnait.. Trop calme même. Aucune colline ne surplombait la base, du moins pas apparente, il serait donc plus difficile d’observer de loin sans se faire repérer si ennemis il y avait. Attendant plusieurs minutes, il n’y eut aucun mouvement, toujours rien à signaler. Devant se résoudre à l’idée d’aller à l’intérieure pour voir ce qu’il en était, Menchu ; qui allait mieux désormais ; ouvrit la marche suivit de Chanie qui lui emboitait le pas. Se dirigeant vers la porte, rien à signaler dans les environs. Arme braqué droit devant, les deux militaires étaient parés à toutes éventualités. Entrant en premier, plusieurs corps étaient allongés sur le sol, dépourvus de vie. Cette base servait apparement de recherches scientifiques. Plusieurs appareils de conception terriennes étaient entreposés ici, des armes, des équipements, des petites boules bleu qui clignotaient mais rien qui laissait présager un ou plusieurs éventuels survivants concernant la S.A.7. Lorsque Menchu s’approcha de la deuxième salle un peu plus petite, il appela Chanie d’une petite voix. La sous Lieutenant, se dirigeant vers son supérieur entra dans la salle et pût voir nettement, posé sur une machine, un appareil qui produisait des ondes d'énergie émanant de ce dernier, s’arrêtant aux limites de la salle. Lorsque Chanie voulut le toucher, un champ de force se dressa sur son chemin et elle fût renvoyée en arrière assez légèrement... Il était possible que cet appareil alimente leurs générateurs, ou il pouvait même couper les communications allez savoir...
Se retournant, se dirigeant vers la porte d’entrée, Chanie la franchit en premier. Menchu, lui venait de repérer une grenade Goa’uld encore inutilisée posée sur le sol prêt d’un Jaffa. La ramassant et la fourrant dans un petit coin, il sortit à son tour, le regard braqué devant. A sa sortie, Chanie Hannigan était à genoux, les bras en l’air, et une vingtaine de lances Jaffas le braquait de toutes parts... Lançant quelques jurons, les Jaffas lui prirent ces armes, avant de l'agenouiller de force. Chanie, s’excusant de n’avoir pût rien faire, avait posée son arme devant elle, braquée aussi par des armes. Un des Jaffas au tatouage doré (le Prima d’un Goa’uld) s’avança.


« Vous êtes des humains, de la Tau’ri... Vous étiez dans le Cargo qui est tombé du ciel ? Combien d’autres sont avec vous ? Répond !! » demanda t-il en regardant Chanie et Menchu successivement.

Entendant des réponses qui ne le satisfaisait pas, il frappa violemment Chanie au visage. Menchu, voulant se lever pour attaque se Jaffa fût retenu par une demi douzaines d’ennemis.


« Vous ne voulez pas me répondre... Comme vous voulez. Le Seigneur Nienor saura vous délier la langue... » termina t-il avec un large sourire.

On aurait dit que Menchu s’était prit un coup de poignard... Ce nom venait de lui faire relever le cœur. Ces derniers mois remontaient lourdement à la surface, et Nienor avec. Elle allait voir...
Hannigan avait bien vu la réaction de son supérieur lorsque ce Jaffa avait prononcé le nom de cette Goa’uld. Se demandant bien pourquoi cet homme de pierre, si dur à percer, avait bien pût faire une tête pareil, elle fût relevée par les cheveux par plusieurs gardes, qui les emmenèrent dans les bois. Prenant un cargo à proximité et camouflé, ils s’y engouffrèrent tous, sûrement en direction de cette fameuse Nienor dont Chanie ignorait jusqu’à l’existence il y avait de cela quelques minutes.
Le voyage ne dura pas plût de 30 minutes, durant lequel Chanie et Menchu n’avait même osés espérer s’échapper en éliminant une trentaine de Jaffas à eux tout seuls. Ils allaient être capturés, mais espéraient qu’ils allaient pouvoir néanmoins s’en sortir... Sortant rapidement du vaisseau, le soleil vint les éblouir. Autour d’eux, des dizaines de Jaffas vaquaient à leur occupations, torturant des humains, en trainant d’autres. Plusieurs complexes s’étendaient devant eux, et une pancarte au dessus d’un bâtiment indiquant « Infirmerie de la B.P du Site Alpha », indiqua nettement qu’ils étaient arrivés au camp principal. Avec un peu de chance, O’neill et les autres avaient eut la même idée que les Jaffas, et étaient même peut-être déjà là, à les regarder. Jetant un coup d'œil à l’horizon, derrière les collines juste les arbres venaient flirter avec la terre, aucun Colonel en vue... Lorsque les Jaffas firent entrer les deux terriens brutalement dans une tente qui n’avait rien à voir avec les constructions terriennes, Menchu eut un sentiment de déjà vu. Devant lui, assise, se tenait l’un de ces pires cauchemars ; la Goa’uld Nienor était ici. Se levant en vue des prisonnier ; plus particulièrement de Narah ; elle eut un de ces sourires narquois qui fait d’un Goa’uld ce qu’il est.


« Enfin te revoilà... Mon doux sujet, tu à tant manqué à ta maitresse... Mes instruments de tortures s’ennuyaient sans toi... Comme le destin est futile, tu t’échappe, et à peine quelques jours après, nous nous retrouvons... N’est ce pas magnifique ? » dit-elle s’étant levé en caressant la joue de Menchu de arme de poing Goa’uld.

Ricanant d’un rire démoniaque, elle ordonna aux Jaffas d’aller chercher les instruments de torture.


« Je vais te garder pour la fin, voyons déjà ce que la femelle a à nous dire... » termina t-elle en fixant Chanie.

Les deux militaires allaient passer un sale quart d’heure, et ils le savaient. Ils étaient dans un camp de Jaffas, et ils ne pourrait sûrement pas en sortir d’eux même. Dans la tente se trouvait 8 Jaffas armés de lance. Si ils décidaient de tenter quoi que ce soit, l’un de des serait obligatoirement touché...


-------------------------
Jack O’neill : Dans les bois : 14h36...


Etant décidé à retourner chercher Janet, Jack rebroussa chemin. Avançant furtivement et doucement, il retourna prêt de l’arbre ou le Capitaine Kaïger l’avait posée mais.. elle n’était plus là. Devant se rendre à l’évidence que les Jaffas l’avaient emmenée, il fouilla les abords, en vain. Décidant de prendre une direction au pif ; celle par laquelle ils étaient venus ; il remarqua sur le sol plusieurs traces, pas des Rangers comme les chaussures des militaires, ce devait donc être des Jaffas, du moins il l'espérait, car sinon un troisième peuple vivait ici. Les traces allaient dans un sens, tout d’abord vers eux lorsqu’ils se reposaient, puis repartaient dans la même direction. Il était sur la bonne voie... Accélérant la marche, il remarqua au bout d’une heure plusieurs lueurs grises à l’horizon. En effet, ils étaient juste devant. Se rapprochant au maximum dans se faire repérer, il pût en compter 12, peut-être 13... Trop pour lui malheureusement. Il aperçut aussi Janet, posée sur l’épaule d’un garde, des gouttelettes rouges ruisselant sur l’armure du gros, des gouttelettes de sang.. Celui de Janet. Elle était mal en point, et allait sûrement mourir bien avant qu’ils soient arrivés à leur destination. Sans attendre, Jack se leva. Il fallait faire quelque chose, ou quoi qu’il se passerait, elle ne survivrait pas plus d’une heure ou deux. Se postant à l’ouest des gardes, au sommet d’une petite pente par laquelle ils allaient passer, il se coucha, empoigna son arme et visa le premier garde le plus proche. S’apprêtant à ouvrir le feu, il entendit un petit bruit derrière lui, suivit de mots dans une langue qu’il ne connaissait pas... Se retournant, il eut l’horreur de reconnaitre un Jaffa. Essayant de le dissuader de l’abattre sur le champ, le Jaffa appela ces congénère plus bas, qui s'emprèssérent de monter... Attrapant Jack par le col, ils le levèrent, et l’embarquèrent dans leur groupe. Le Colonel Jack O’neill était capturé...


[La suite en dessous Wink]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 



Dernière édition par Jason Turner le Lun 1 Juin - 2:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Lun 1 Juin - 2:26

Après plus d’une heure et demi de marche, plusieurs ennemis se parlaient entre eux, mais Jack ne comprenait pas un mot de ce qu’ils se disaient. Il était au milieu du groupe, à côté du balèze qui portait Janet. Continuant à avancer, O’neill remarqua une lumière qui l’éblouit, un flash provoqué par quelque chose. Levant les yeux vers la source de lumière, il remarqua dans les arbres plusieurs hommes camouflés armés d’armes terriennes, parés à tirer. Un des soldats avait attiré l’attention d’O'neill avec un objet en métal, reflétant le peu de rayons du soleil qui passait à travers ces immenses arbres. Il avait pût en compter une dizaine, et les Jaffas étaient trop occupés à avancer et à regarder droit devant, qu’ils ne virent pas l’embuscade. Lorsque le premier du groupe fit le pas de trop, et déclencha les mines postées autour du périmètre, il remarqua trop tard son erreur. Quatre explosions simultanées vinrent bourdonner aux oreilles du Colonel, qui s’abaissa par réflexe. Frappant directement dans les points sensible du gros Jaffas qui portait le Docteur Frasier à ses côtés (se faisant mal à la main par de là même), il le fit tomber en rattrapant tant bien que mal la malheureuse. Après ça, les tirs fusèrent de tous les côtés, des buissons, des arbres sortaient des hommes, abattant les Jaffas comme des chiens... C’était tout ce qu’ils méritaient à présent. Une fois le dernier Jaffa tombé, l’un des hommes s’avança vers O’neill.

« Mon Colonel, je suis le Capitaine Grégor. Je suis l’un des survivants du Site Alpha. Nous étions en reconnaissance dans la forêt lorsque les Goa’ulds ont attaqués. Les scientifiques nous avaient signalés des présences d’animaux étranges et féroces dans ces bois, ils ont blessés deux hommes et en ont tués un troisième. Mon Colonel, ils ont le Colonel Menchu et le Lieutenant Hannigan... Nos hommes la bas les ont vus se faire capturer. Pour le S.A.13 (Sierra Alpha 13), nous avons perdus le contact avec nos hommes sur le terrain. Nous pensons qu’ils se sont fait avoir... »

Jack, qui allait demander que l’on s’occupe de Janet, aperçu déjà une femme et un homme au dessus d’elle qui lui appliquaient les premiers soins. Lorsque Jack réalisa ce que Grégor venait de lui dire, sa première question fût de savoir comment ils arrivaient à communiquer avec la S.A.13.

« Nous avons des communicateurs Tok’ras mon Colonel. Ils nous les ont laissés pour les étudier, nous les avons récupérer à la S.A.7 avant que les Jaffas n’arrivent, et c’est une chance car ils brouillent les communications de nos radios... Mais venez mon Colonel, nous avons une petite base de repli à 2 kilomètres d’ici dans une petite grotte. Les autres sont la bas. Vous pourrez nous questionner à votre guise la bas. »


Se mettant en marche, il ordonna aux hommes de prendre le docteur Frasier et de prendre les armes des Jaffas. Rendant un P-90 à O’neill, ils arrivèrent au bout d’une heure sans encombres à la petite grotte. A l'intérieur se trouvait déjà 6 hommes et femmes, qui braquèrent leurs armes sur les nouveaux arrivants, pensant à des Jaffas. Se ravisant, ils saluèrent O’neill, et lui donnèrent une gourde d’eau pleine.

« Alors mon Colonel, pas très discrète comme arrivée le Cargo qui tombe du ciel, les Jaffas ont tous vus eux aussi, ils étaient surpris croyez nous... Les rebelles avec qui nous communiquons sont ont ne peut plus explicite sur les opérations discrètes. Ils ont faillit faire une syncope en vous voyant débarquer comme ça ! Au fait, vous avez faim mon Colonel ? »

Le Capitaine Grégor et ces hommes avaient réussis à s’installer ici en attendant d’en savoir plus. O’neill était en sécurité pour l’instant, et il avait un tât de choses à demander à ces braves petit soldats.
Dans un coin de la pièce, Sarah lui souriait.



[Voilaa pour cette fois, vous avez 4 jours pour répondre, de quoi vous laisser le temps de pondre un nouveau joli post comme vous m’y avez si bien habitués lol ! Bon courage @ vous !]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Paul Kaïger
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 304

Arrivé au SGC : 12/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 43 ans
Profession:
๏ Expérience:
1031/3200  (1031/3200)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mar 2 Juin - 15:22

Quel Merdier !! Il avait fallut que Paul se coltine la scientifique. Toutefois, il y avait un avantage dans tout cela, elle pourra les mener facilement à l'endroit qu'avait désigné le Capitaine. Les deux compères marchaient à travers la forêt, pour éviter de se faire repérer. A plusieurs reprise, ils ont dû s'abaisser ou se cacher derrière un arbre pour éviter des patrouilles Jaffah. Bien que l'envie de les désosser ne manquait pas, Paul devait avant tout se rendre le plus vite possible au Sierra Alpha 13 avec "l'autre". La fin de la forêt était en vue, le métis vit la jeune femme s'abaisser une fois arrivé à la limite pour ramper jusqu'au bout de la colline. Paul était derrière la jeune femme et avait une sacré vue sur les chute de reins de Cruk. Malgré qu'il ne pouvait pas la supporter, l'homme était tout de même humain et profitait pour mater discret.

Mais bon, il n'était pas temps de mater. Le Capitaine s'avança à côté de la scientifique et vit la base un peu plus bas. Paul observa les environs. Un grande Batiste, des cadavres qui longent le sol devant l'entrée. Ouep... Ils ne s'étaient pas trompé, ils se trouvaient bien à la base Sierra Alpha 13. Bon, maintenant, il était temps d'y aller. L'homme métis se releva pour s'apprêter à descendre cette colline. Mais d'un coup, il sentit qu'on le tirait en arrière et il dû se recoucher. Kaïger finit par voir deux Jaffah sortir de la forêt un peu plus loin. Elle l'avait ramené pour ça ? Ils auraient pu les tuer en rien de temps. Vraiment les femmes, elle se soucie d'un rien.

Bon, quand il faut y aller, faut il aller. Paul se leva, il vit Cruk légèrement hésitante. Mais il n'en avait que faire. L'homme commença à descendre la colline tout en suivant les deux Jaffah. L'arme à la main, l'homme jeta un peu coup d'oeil derrière lui et vit que Marie suivait avec du mal. Mais Paul voulait casser du Jaffah, juste pour les faire payer le faite que Cruk soit avec lui et non quelqu'un d'autre. Ils n'étaient maintenant plus très loin de l'entrée et Paul fit des signes d'instruction à la jeune femme. Tandis que lui ira sur la gauche de la porte, elle en profitera pour aller sur la droite et lui ouvrir la porte pour qu'il rentre en force. Voilà, tout était en place. Paul et Marie coururent vers la porte et se plaça, à ce moment là, ils entendirent des voix...


- .. tu va parler ?!
- Va t’faire foutre le tatoué j'parlerais jamais, plutôt crever !


La première voix se mit à rire, un rire sadique...

-Si tel est ton désir... Mais avant je vais me faire le plaisir de tuer ton amie juste devant tes yeux en l’écorchant vive...
- La touche pas !! Enfoiré !!
-GO !!!!


Un autre rire, suivit d’un cri féminin, un cri strident, à en réveiller les morts. Il fallait agir.. Kaïger n'avait pas attendit la jeune femme et il ouvrit lui même la porte. Se dirigeant vers un petit couloir, il arriva dans une petite salle, sûrement une remise. A l’intérieure se trouvait trois Jaffas, une aubaine, Paul allait pouvoir déverser toute sa rage sur eux. Devant les Jaffah, accroupis se tenaient un homme, les mains attachées dans le dos ; qui vu la quantité de sang sur son visage avait dût s’en prendre des belles. C'était sûrement lui qu'ils devaient être en train d'interroger. A côté de lui, une femme qui pleurait de grosses larmes, sa tenue laissait voir qu’elle n’était pas militaire, et enfin un deuxième homme, plus âgé, étendu sur le sol les yeux grands ouverts, du sang dégoulinant de sa bouche et de son ventre, c'est con pour lui.
Paul pénétra dans la salle, le regard de la femme sur ce dernier mit la puce à l’oreille aux Jaffas qui se retournèrent instantanément. Quelle conne !! Paul aurait pu les mitrailler d'un coup tout les trois si elle ne l'avait pas regarder. Mais l'homme devait faire avec. Ayant combattu nombreux réplicateur, Paul avait acquis une certaines dextérité et dégainé très rapidement. Il tire sur le plus proche qui tomba rapidement, le deuxième ouvrit le feu mais son tir atterrit sur le plafond lorsque l’homme attaché s’était redressé et l’avait fait tomber avec ses jambes. Plaçant ensuite ses pieds de chaque côté de sa nuque, il les fit tourner vers la droite. Un petit « crac », et le cou du Jaffa fût brisé net. Le troisième fonça sur le jeune Capitaine. Lui donnant un violent coup de boule au visage... quel enfoiré !! Sous la violence du coup, Paul du reculer et lâcher son arme. Sortant un couteau, le Jaffah fonça sur Kaïger mais on ne se débarrassait pas aussi simplement de l'homme. Paul esquiva le coup du Jaffah pour arriver derrière lui, et lui donna un violent coup dans le poignet, qui eu pour effet de faire tomber son arme blanche. L'homme métis voulait récupérer l'arme blanche pour l'enfoncer dans la gorge de son ennemi mais celui ci fut plus rapide. Il se retourna et frappa à nouveau Paul en lui mettant un coup de pied dans les parties sensibles... Kaïger grinça des dents, c'était un coup bas qu'il venait de lui faire. Tombant à genoux, le Jaffa l’attrapa au cou pour lui briser la nuque, mais il reçu un tir de 9mm qui le fit tomber en arrière, du sang dégoulinant de son épaule gauche. La scientifique tenait son arme, et n’avait pas hésité à faire feu. Les yeux ronds, elle avait faillit viser Kaïger qui avait sentit la balle le frôler, vraiment conne cette fille, elle aurait du abattre ce jaffah et surtout, elle aurait du tirer bien avant alors que son supérieur s'en prenait plein la gueule.. Paul se releva, ce connard de jaffah avait osé le frapper dans un endroit sensible, il n'avait pas s'en tirer aussi facilement. Kaïger se rapprocha de lui et commença à le frapper au visage. Le militaire attaché s’était déjà emparé du couteau précédemment tombé et avait démit ces liens. Se précipitant pour Kaïger afin de l’arrêter dans sa folie meurtrière, il parla rapidement.


-Arrêtez Capitaine ! Arrêtez !!
-...


Paul ne répondait pas, il était trop concentré à tabasser le jaffah qu'il n'avait même pas remarqué que l'homme s'était détaché. Mais il finit par faire reculer le Capitaine tant bien que mal. L'homme voulait repasser à l'attaque mais il fut stoppé par celui qui était attaché. Il dut se résigner et il vit seulement que l'homme qui l'avait empêché de continuer était celui qui était attaché. Paul regarda autour de lui et vit que Marie était en train de s'occuper que la femme qui pleurait il n'y a pas si longtemps...

-Capitaine, je suis le Major Russel. Merci de.. de nous avoir secourus. Ils allaient nous abattre ces enfoirés... Qui d’autre est avec vous ? demanda t-il, intrigué.
-On était 6 mais il y a eut des complication. On s'est fait attaqué par une patrouille et visiblement, on s'est séparé du groupe. Il y avait avec nous le Colonel O'Neill, ainsi que le Lieutenant-Colonel Narah et...
-Le Colonel Narah ? Il est revenu ? J'espère qu’ils ne vont pas à la base Sierra Alpha 7.
-J'en sais rien pourquoi ?
-Pourquoi ? Les Goa’ulds y ont mit leur système qui empêchent nos communications de passer... Ils défendent très bien l’endroit, même de nuit. Si les autres sont la bas, je ne paye pas cher de leurs vies si ils sont pris.
-Ils ne tenteront rien je pense si ils voient que l'endroit est trop bien gardé.
-Quoi qu’il en soit, nous n’avons pas le temps de faire l’aller-retour vers la bas, sa nous prendrait bien 7-8 heures de marche vu notre état, sans compter les patrouilles qui èrent dans la forêt. Nous avions ordre de nous replier à la cache d’armes en cas d’attaque, elle est à plusieurs kilomètres à l’ouest de la base principale. Ce qui nous laisse encore environ 30 kilomètres de marche vers le sud ouest... J'espère que vous êtes motivés, car on va pas s’arrêter de si tôt. Mais avant... Il faut faire parler ce Jaffa. Des suggestions Kaïger ? Docteur Cruk ?
termina t-il, tandis qu’un ultime sanglot vint parcourir le corps de la jeune femme, qui était toujours sous le choc.
-J'ai mes manière, et elle les siennes si vous voyez ce que je veux dire. A vos de choisir qui fera le meilleur bourreau Major.

Paul regardait l'homme. Si il voulait des réponses de la part de ce Jaffah, Paul espérait qu'il n'allait pas choisir Cruk car à part piloter et tirer sur des Jaffah cinq après que son supérieur se fasse tabasser, il ferait un regrettable erreur.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   Mer 3 Juin - 13:03

Jack fit demi tour, prudemment, vers l’endroit où l’équipe avait fait une pause et où ils avaient perdu Janet. D’ailleurs, tout le monde s’était perdu en faite. Il était seul depuis un moment et avait l’impression que tous les autres avaient disparue. Il ne retrouva pas le Docteur, juste des traces de pas, probablement des Jaffas. Plus loin, il retrouva même un cadavre de jaffa tué lors des combats qui avaient eu lieu. Puis il reprit sa route en suivant les traces de pas encore fraîches. Son P90 était son plus grand compagnon à ce moment là et cette situation, bien qu’elle était délicate, ne lui mettait plus la pression. Il avait connu ce genre de traque solitaire en Irak, juste avant de s’écraser en parachute et d’être retenu pendant des années dans un bunker ennemi… Que de lointains souvenirs…
Mais là, il ne s’agissait pas du même paysage. Les traces qu’il laissait, il les effaçait rapidement et facilement. Pas de poussière, pas de chaleur aussi élevée et il avait l’impression que tuer des jaffas était devenu plus facile. Peut être était-ce son expérience qui l’avait changé.
Puis il rattrapa enfin le groupe de serpents qui retenait Janet. Ils étaient une douzaine, soit un peu plus que Jack aurait pu espérer. Il pouvait voir Frasier inconsciente et toujours gravement blessé. Il devait tenter quelque chose au risque d’avoir sa mort sur sa conscience. Et puis que pouvait-il faire d’autre de toute façon ? Il colla son P90 sur son épaule en n’ayant une trajectoire de tir sur la plupart des jaffas. Les autres, ceux qu’il ne voyait pas, il pourrait toujours s’en débarrasser avec son lance-grenade.
Un bruit, derrière lui. La poisse !
O’Neill se retourna mais il était déjà trop tard. Quel imbécile ! Même un bleu comme… comme Redfield ou Jonshon, ne se serait pas fait avoir comme ça ! Il était dans de beaux draps maintenant. Il posa son P90 à terre, et même toutes ses autres armes, et leva ses mains. Quand ils l’emmenèrent avec Janet, il eut ensuite le terrible sentiment d’avoir abandonné quelque chose… Son lance-grenade, laissé avec son Beretta et son P90, et d’avoir essayer d’agir, en vain…

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~


« Excusez-moi, on peut faire une pause ? Vous n’avez jamais eu de problème de genou ??! »

Le Jaffa à côté de lui, lui aboya au visage, comme Jack savait bien le faire mais avec des recrues du camp d’entraînement. Il lui répondit d’un ton sec.

« J’comprends rien à ce que tu dis tu sais ! »

Un autre Jaffa brailla sur le Colonel et le menaça de faire quelque chose, du moins c’est ce qu’il en déduisit. Le serpent continua de le regarder pendant de longues minutes alors qu’ils continuaient de marcher pour aller…quelque part…

« Qu’est-ce tu me veux le serpent ? »

O’Neill ne s’attendit pas à ça. Il reçu un coup de lance en plein dans les abdominaux et il eut le souffle coupé. Le Jaffa, content de s’être défoulé, redressa le Colonel et ils continuèrent de suivre le reste du groupe.
Cela faisait déjà une heure qu’ils marchaient et Jack ne sentait plus ses jambes. Il crut qu’il allait tomber dans les pommes quand un flash vint l’aveugler. Mais le soleil étant vers l’Est, il ne voyait pas pourquoi la lumière lui arrivait dans les yeux. Il releva alors la tête et l’idée lui traversa immédiatement l’esprit : c’était une embuscade.
Il y eut des explosions à l’avant du groupe et certain jaffas furent projetés en arrière. D’autres se firent abattre par des tirs alliés et O’Neill en profita pour foutre son poing dans la figure du jaffa qui portait Janet. Rapidement, il lui prit sa lance jaffa et l’envoya au tapis. A côté, tous les autres avaient été tués.


« Qui êtes vous ? »

Plusieurs hommes sortirent de leur cachette et Jack reconnut leur treillis. Le Capitaine Grégor se présenta et annonça être un des survivants du Site Alpha, ce qui laissa chez le Colonel un soupir de soulagement. Au moins, il n’était pas venu sur cette planète pour rien… Cependant, Narah et Hannigan s’étaient fait avoir tout comme plusieurs autres. Et Jack ne comptait pas rester ici si c’était pour se faire capturer avec les derniers combattants valides du Site Alpha.

« Comment vous faites pour communiquer avec les autres ? »

« Nous avons des communicateurs Tok’ras mon Colonel. Ils nous les ont laissés pour les étudier, nous les avons récupérer à la S.A.7 avant que les Jaffas n’arrivent, et c’est une chance car ils brouillent les communications de nos radios... Mais venez mon Colonel, nous avons une petite base de repli à 2 kilomètres d’ici dans une petite grotte. Les autres sont la bas. Vous pourrez nous questionner à votre guise la bas. »

Jack acquiesça et suivit le groupe de survivors. Encore un peu de marche et il pourrait se reposer. Pendant le temps de route, Janet était prise en charge et il eut le plaisir de recevoir un P90 entre les mains.

Quand ils arrivèrent enfin à la grotte et retrouvèrent le reste des survivants, Jack s’allongea par terre, trop fatigué. Il n’aurait pas pensé faire des heures de marche depuis qu’il serait sur cette planète et pourtant…

« Alors mon Colonel, pas très discrète comme arrivée le Cargo qui tombe du ciel, les Jaffas ont tous vus eux aussi, ils étaient surpris croyez nous... Les rebelles avec qui nous communiquons sont ont ne peut plus explicite sur les opérations discrètes. Ils ont faillit faire une syncope en vous voyant débarquer comme ça ! Au fait, vous avez faim mon Colonel ? »

« Ca va aller, gardez vos vivres. Je veux bien quelques gouttes d’eau et pour le reste… J’apprécierai un peu de repos à l’ombre… » Jack n’était pas là pour faire la sieste, il allait devoir prendre une décision concernant tous les autres mais pour ça, il devait réfléchit à tête posée.

« Va falloir retrouver les autres. Notre seul moyen de partir d’ici c’est la porte des étoiles… Combien avez-vous d’hommes exactement ici et sur les autres sites ? Et combien y a t il d’ennemis encore ? Sommes nous loin du Site Alpha 7 ? De la base principale ? Ce que je comprends pas, c’est comment les jaffas ont réussi à trouver notre base sur cette planète… Les chances pour que ça soit une coïncidence sont très faibles pourtant. Si seulement j’avais été là… »

Ses dernières paroles étaient un murmure. Et oui, le Général Hammond dans le temps lui avait proposé de prendre le contrôle du Site Alpha et il avait refusé, voulant rester au SGC pour des raisons personnelles. Maintenant, il le regrettait… Peut être que ça n’aurait rien changé s’il avait été là au moment de l’attaque mais au moins… Il ne se serait pas retrouvé dans cette situation…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: MJ Alpha by Jason   

Revenir en haut Aller en bas
 

MJ Alpha by Jason

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-