Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Mission P2A-668 by Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 11 Juin - 1:29

Lorsque le pied de Peter se posa sur le sol de Leonis, il sentait très bien qu’il allait devoir revoir des horreurs ici. La puanteur se faisait bien ressentir, les cadavres toujours étendus par terre paraissaient tout de suite moins effrayant avec des trous dans le torse ou dans les membres... Lorsque Beano parla, le groupe se mit immédiatement en marche, tel des robots pré-programmés. Lorsqu’ils prirent le même chemin qu’a l’aller, Peter faillit oublier de prévenir le Lieutenant.

« Mon Lieutenant, ici Hayden. Me recevez vous ? Nous sommes revenus sur la planète avec le Capitaine Rico madame, nous allons vers le point de rendez vous, nous y seront dans environ... une trentaine de minutes d’après Beano. Hayden, terminé. »

Lorsqu’il coupa sa radio, il vit le regard de Sayann sur lui. Pourquoi le fixait-elle comme ça ? Trop respectueux envers ces supérieur d’après elle ? Pierson le méritait... Il se rapprocha de Rico et de Beano, laissant la jeune femme dans son coin, continuant la marche vers le reste de son équipe. Après plusieurs minutes de marche, ils arrivèrent finalement au point de rendez-vous. Pete’ fût heureux de voir le Lieutenant et Eversman en vie et sain et sauf, ils étaient accompagnés de plusieurs autres léoniens, et l’endroit paraissait plutôt calme... paraissait.
Lorsque Beano se stoppa demandant si le reste du groupe avait entendu, Peter s’arrêta net, levant son P-90 instinctivement il ouvrit l'œil pour observer autour de lui, et du reste de l’équipe... RAS, à première vue. Des coups de feu surgirent de nul part, des corps tombèrent, des balles fusaient d’un peu partout. Peter se précipita le long d’un mur, suivi de très prêt par Beano, apparement aussi réactif que lui. Le Capitaine tirait déjà, et Hayden fit de même. Voulant voir la position des autres, il remarqua tout particulièrement une arme tomber lourdement sur le sol, et un corps figé... Sayann. Elle avait été touchée. Continuant ces tirs, il longea le mur et remarqua quelques minutes après qu’il pouvait se retrouver derrière les lignes ennemis. Le Capitaine Rico avait sût lire entre les lignes, et lui avait donné l’ordre auquel Peter pensait déjà. Quelle gaffe ! Il espérait que les miliciens n’avaient rien entendus. Coup de chance, il pût arriver sain et sauf derrière eux. Se relevant en trombe, il appuya sur la gâchette en vidant peu à peu son chargeur à moitié vide. Lorsqu’il vit une forme mouvante se retourner et viser Beano, il n’hésita pas. Abattant l’ennemi de sang froid, il ne regrettait pas pour autant... Lorsque les tirs commencèrent à s'estomper, et que les Leoniens et les Terriens se relevèrent ; pour certains ; ils surent qu’ils avaient remportés la bataille.


« Beano ça va ? » dit il en s’approchant de l’homme.

Il n’avait pas suivit la suite, mais apparement un homme venait de se faire interroger. Il avait donné un nom, Capitaine Torn... S’avançant vers Cassandra, il prit doucement la parole.

« Mon Lieutenant, je voulais vous informer que d’après le Général Peterson, ce sont des hommes du NID qui sont derrière tout ça... Ils veulent le Naquadah à tout prix... A tout prix... » Reculant, il remarquait qu’on ne l’écoutait pas vraiment. Le Lieutenant l’avait sûrement entendue, mais avait omit de répondre, dans l’imédia du moins. Rassemblant rapidement leurs morts, les Leoniens insinuèrent qu’un traitre s’était dissimulé parmi les rang des résistants... Il ne manquait plus que ça.
Après quelques longues secondes de suspicion, ils firent enfin le topo. Laisser les mort, ramener les blesser. Regardant Sayann, il voulu dire quelque chose mais il ne valait mieux pas, pas dans une telle situation... Se ravisant, il la regarda être soulevée, et s’empressa de suivre le groupe qui repartait vers la capitale...


[Désolé, pas très très inspiré :s :s]
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 11 Juin - 21:23

(Pour Evans)

Au centre de détention, le Capitaine Torn s’était brièvement entretenu avec Evans. Ce dernier lui avait répondu par des mots durs et le chef du NID n’insista pas. Il se leva et quitta la pièce pour aller dans les couloirs. Peu après, un milicien arriva et donna à Dablord de nouveaux vêtements et de nouvelles chaussures. Il lui ordonna ensuite de le suivre vers le bâtiment gouvernemental. Sur le chemin, ils croisèrent le conseiller Phelan et le vieux milicien de la cérémonie, qui les suivit. Le conseiller semblait aller bien mais le milicien lui avait une longue entaille le long de son visage, suite à l’attentat suicide du résistant. Ils marchèrent peu de temps dans les couloirs et Evans reconnut le trajet jusqu’à l’arrivée du bureau de la gouvernante. Ils entrèrent dans la pièce où le Capitaine Torn était là, assis sur un siège. Il formait un cercle avec tous ses hommes et Evans reconnut les têtes de chacun : Victor celui qui s’était occupé de lui la veille, Michael dont le visage restait ferme, Lloyd qui l’avait soigné après l’explosion, Sozinski le russe et son geôlier, Gage dont le rôle dans cette société était encore une énigme, et Sandy la dernière femme du groupe… La gouvernante Abinell était aussi là, mais à l’écart par rapport aux autres.
Evans fut invité à s’asseoir tout comme Phelan et l’officier milicien. Il remarqua qu’ils étaient arrivés en pleine conversation. Le Capitaine Torn résuma donc en quelques lignes le sujet de leur discussion.


« Un autre attentat suicide a été lancé. Cette fois ci, à l’entrée d’une de nos mines à Naquadah. Gage a failli y passer. Je ne tolérerais pas un troisième acte de ce genre. »

« Ca a touché nos mineurs. 23 leoniens avec des blessures critiques. 11 sont morts. » Michael avait pris la parole tout en fixant Dablord dans les yeux et lui faire comprendre la gravité de cette situation.

« Qu’est-ce qu’on en a à foutre ? » Ajouta le russe d’un ton moqueur.

« On a aussi perdu 7 miliciens. » Répondit Sandy, les mains croisées et le regard perdu.

« L’entrée de la mine est quasiment bouchée. Presque la moitié de la structure s’est effondrée et nos meilleures estimations pour réparer sont de 2 semaines. » Les paroles de Michael furent suivies de celles de Lloyd qui remettait une fois de plus ses lunettes en place sur son nez.

« Nous avons eu de la chance que l’explosion c’est faite à la surface, le Naquadah n’a pas été touché. Une réaction en chaîne aurait tout simplement grillée au moins la moitié de la planète… »

« Tu penses toujours que nous sommes trop durs avec les leoniens ? » La voix de Gage était inquiétante et montrait qu’il était un militaire dévoué à sa cause.

« Nous avons un problème très sérieux et très simple. Soit nous augmentons le contrôle, soit nous le perdons, c’est un fait. Je pense qu’il est temps de prendre de plus fortes mesures. »

« Nous sommes d’accord. »

Gage se leva et se dirigea vers le bureau d’Abinell. Il posa un papier officiel devant la jeune femme qui répondit aussitôt. C’était la première fois qu’Evans entendait sa voix frêle.

« Que…Qu’est-ce que c’est ? »

« Ceci ordonne l’exécution de tous les détenus listés sur la page suivante. Il y en a deux cents en tout. Votre signature est requise. »

« Ma… Ma signature ? »

« Vous êtes la gouvernante ! Signez le maintenant, vous le lirez plus tard. » Intervint Michael. Puis il y eut le silence, pendant quelques secondes… Et elle répondit.

« Vous n’avez pas besoin de ma signature. »

« Eh bien en fait, si. » Reprit Gage. « Nous sommes ici en tant qu’alliés et amis du gouvernement de Leonis. Vous êtes la gouvernante donc tout ce que nous faisons nécessite votre signature. »

« En d’autres mots, ils s’inquiètent d’être soupçonnés de génocide une fois rentré sur Terre. En signant cet ordre, vous allez en quelque sorte laver nos mains de tout ce sang. » Ajouta Torn avec un fin sourire. « Signez. »

Abinell hésita. Elle regarda Phelan qui était tout aussi retourné par la situation, puis Evans, et répondit d’une voix qui se voulait plus forte.

« Je ne le ferais pas ! D’accord ? Je ne le ferais pas… Vous allez devoir apaiser vos consciences par d’autres moyens… »

« Alors nous trouverons un autre gouverneur… » Les mots de Lloyd résonnèrent presque dans la pièce. Sozinski se leva, sortit son Beretta et le leva vers la vieille femme qui commençait à être prise par des sanglots. Evans était spectateur de la scène et même s’il le voulait, il n’eut pas le temps d’essayer de faire quoi que se soit. Phelan se leva d’un bond.

« Arrêtez cette folie! Je vous en prie… Cessez les hostilités, je trouverais un moyen de calmer le peuple ! »

Le regard de Sozinski se fit plus sombre. Le conseiller commença à regretter son intervention. Le russe changea alors de cible et tira. La balle traversa la tête de Phelan qui resta encore une demie seconde debout, avant de s’écrouler sur le sol. Abinell se mit à pleurer et Sozinski lui cria dans les oreilles. Son arme était cette fois-ci dirigée vers Dablord.

« Signez-le… Signez-le ! Signez de votre nom ou je le tue ! Je vais le tuer!! Et après ça sera à vous... Signez !! »

Le russe répéta le même mot encore plusieurs fois mais ne tira pas sur Evans. La main de la gouvernante, désespérée et à bout de force, s’empara d’un stylo et signa la feuille. Tout de suite après, ses larmes devinrent muettes et le calme fut de retour, pendant un petit moment… Le Capitaine Torn décida de briser le silence. Sozinski lui, avait arrêté de braquer Evans et avait rangé son arme de poing.

« Regroupez tous les détenus. Vous allez faire ça sur la place principale. » Il se tourna ensuite vers Gage et l’officier milicien. « Rassemblez un peloton d’exécution. Ne prenez aucun risque avec le peuple. Vous prendrez le Docteur Dablord avec vous… » Torn regarda l’intéressé d’un œil mauvais… Leur dernière discussion lui avait laissé un sentiment de rancune qu’il comptait régler. Il ajouta calmement…

« Et vous l’exécuterez avec tous les autres. »

Gage acquiesça et prit Evans par le bras pour l’emmener avec lui. L’officier milicien et Victor les suivirent dans le couloir pour être sur que le transfert de prisonnier se passerait sans acte futile de la part du Docteur…

~~~~~~~~

Dans les couloirs, Evans était entouré d’une troupe de milicien et était conduit à l’extérieur. Victor, qui était à l’arrière du groupe, s’arrêta en haut des escaliers et regarda Evans partir avec Gage. L’anglais jeta un coup d’œil autour de lui, puis se décida à s’asseoir dans la pièce à côté, seul. Prenant son arme, il la jeta contre le mur, mit sa tête entre ses bras et commença doucement à pleurer…

Tandis que le peloton d’exécution du Docteur Dablord s’éloignait et sortait du complexe. La lumière du soleil vint éclairer le visage de Evans et le vent caressa ses cheveux. Il ne sentait plus l’odeur de mort qu’il avait sur lui et pourtant, aujourd’hui… Il allait mourir, tout comme des centaines d’autres leoniens…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 11 Juin - 21:24

(Deuxième partie du message)

~~~~~~~~

(Pour Jeffrey, Cassie, Peter et Matt)

Les résistants et les terriens se regroupèrent pour emprunter d’autres égouts. Le chemin prit peu de temps quand ils arrivèrent à un escalier qui menait à une trappe, la même que celle de la veille prise par l’équipe de Pierson. Beano ouvrit et monta à la surface, suivit par tous les autres. Le plus dur fut de porter Sayann en montant les marches mais celle-ci n’étant pas lourde, Matt se débrouilla avec l’aide de Peter. Ils arrivèrent dans la tente où Camblain et Nott les attendait déjà. Le vieux résistant avait un visage différent, signe qu’il s’était passé quelque chose pendant l’absence des terriens. Il était assis avec d’autres résistants et une carte était étalée sur la table. Rico et Pierson se mirent en face et le reste de l’équipe fit un cercle. Galen, Beano, Hayden, Eversman qui gardait un œil sur Sayann, Jeffrey, Cassandra, Nott, Camblain et un dernier leonien qui se présenta comme s’appelant Amarak, observèrent le plan de la citée. Camblain prit la parole en premier tout en montrant divers endroits de la carte. Les rues, les quartiers d’habitations formés en étoile autour du bâtiment gouvernemental, qui était une sorte de forteresse au centre de Leonis, et la caserne de la Milice à côté… Tous ces bâtiments étaient bien visibles.

« Nous venons d’apprendre que l’ennemi se prépare à exécuter au moins deux cents leoniens, sur l’avenue que vous voyez ici… Et nous, nous sommes là. » Il montra sur le plan un endroit éloigné de l’avenue. « On nous a dis que le Docteur Dablord avait aussi été emmené. Ils vont le tuer… Ils ont très violemment réagi suite à nos attaques surprises et ils croient qu’en faisant ça, le peuple redeviendra soumis à leur autorité. Tous les habitants de Leonis sont invités à voir le spectacle donc c’est maintenant qu’il faut attaquer. »

Nott prit ensuite la parole tout en faisant tournoyer son épée sur la paume de sa main.

« Tout le monde est prêt et il faut agir avant que l’exécution ne commence. Nous avons une dizaine de minutes devant nous pour nous préparer… Voici le plan. » Ses paroles furent ensuite suivies d’indications sur la carte. « Une grosse partie de nos hommes devront attaquer à partir de l’avenue et remonter jusqu’à la place principale. Ils devront sauver les condamnés et le terrien prisonnier avant qu’ils ne se fassent fusiller. Leur principal ennemi sera la Milice. D’après les nôtres qui sont déjà là-bas, il y aura tous les miliciens ce qui laisse présager un combat long et dur même si nous sommes supérieur en nombre… » Il s’arrêta, laissant la parole à Camblain.

« Un autre groupe devra prendre d’assaut la forteresse à l’autre bout de l’avenue. Il devra sécuriser le complexe et aller dans les sous-sols du centre de détention pour délivrer tous les prisonniers qui pourraient encore s’y trouver. Ces deux attaques devront être rapides si nous voulons qu’elles soient des succès. Un dernier groupe commandé par moi-même attendra de l’autre côté de la forteresse et coupera la retraite à ceux qui voudront fuir par l’issue de derrière… Bien, j’espère que vous avez le plan en tête car nous n’avons pas plus de temps pour en parler. Il est temps d’affronter notre ennemi commun… »

~~~~~~~~

(Pour tout le monde Rolling Eyes)

Le soleil brûlant était haut dans le ciel bleu de Leonis. L’après midi avait commencé et en cette journée exceptionnelle, tous les leoniens avaient été appelé à assister à l’exécution de deux cents personnes sur la plus grande avenue de la citée. C’était l’équivalent du nombre de miliciens qui attendaient patiemment de faire leur devoir. La moitié constituait le peloton d’exécution et était tournée vers les prisonniers. L’autre faisait face à la foule de Leonis sans s’attendre à ce qui allait se passer. Matt Eversman était là, avec eux. Cachant sa véritable identité sous des vêtements de leoniens, il attendait le signal avec Nott. A quelques centaines de mètre derrière lui, Jeffrey Rico avait pris place dans un coin isolé, couvert par des baraquements à l’entrée d’une tente. Il avait son arme mais aussi le fusil de précision de Sayann avec quoi il pourrait éliminer toutes les sentinelles gênantes pendant la bataille. Légèrement en hauteur, il avait une vue quasi entière sur ce qui allait se passer. Amarak était avec lui, pour le défendre au cas où des miliciens repéreraient sa cachette.
Puis il y avait une estrade au milieu des condamnés. Evans Dablord y fut emmené, entouré de plusieurs autres gardes et d’un homme qui portait un uniforme différent. Ce dernier s’approcha du Docteur, lui attacha les mains et l’obligea à monter sur un tabouret en bois. Il enroula ensuite un nœud de corde autour du cou d’Evans.
Pendant que les autres se feraient fusiller, Dablord aurait le privilège de connaître une mort différente… La pendaison.
Pendant ce temps de l’autre côté de la citée, Pierson et Hayden se déplaçaient discrètement de quartiers en quartiers. Derrière eux, Galen et Beano les suivaient avec une dizaine d’autres résistants. Avec ce qui se passait à la place principale, les défenses du fort seraient réduites et il ne devrait pas y avoir trop de difficulté. Mais avant cela, ils avaient eu pour objectif de placer des explosifs un peu partout dans des lieux stratégiques de la citée pour attirer l’attention des miliciens avant que l’exécution ne commence. Peter avait le détonateur dans les mains. Il restait une minute à sa montre avant qu’il ne fasse plonger Leonis dans un chaos total…


Au même moment, alors que la plus grande rue de Leonis était bondée de monde, l’exécution allait commencer. Gage s’éloigna d’Evans après lui avoir envoyer un sourire sadique. Il prit en main une feuille et parla au micro devant le peuple leonien.

« Aujourd’hui est un nouveau jour pour Leonis… »

Il restait 30 secondes à la montre de Peter qui, de l’autre côté de la citée, pouvait quand même entendre une voix lointaine parler dans un micro… Il ne savait pas cependant que la diversion tomberait à pique.
Sur l’estrade, Gage continuait et Evans cherchait du regard un de ses amis ou une quelconque aide dans la foule…


« Ceux qui s’opposent à la loi paieront de leur vie et Dieu notre Seigneur à tous ne pourra protéger leurs âmes de leur hérésie. »

10 secondes…

« L’Etat condamnera toujours les actions des rebelles, leurs attentats contre la liberté… »

Peter appuya sur le détonateur, qui émit un bip. A ce moment là, des dizaines d’explosions retentirent dans divers endroits de la citée. Des flammes et de la fumée se dispersèrent dans le ciel après de violentes secousses. Le calme de la foule et des miliciens disparut.
La révolution avait commencé.
Nott fut le premier à bouger. Il leva les bras et cria « Leonis résiste !! » qui fut repris en chœur par les six cents résistants, qui faisaient partis de la foule. Les miliciens se mirent à tirer mais le peuple de leonis les avait déjà chargé… Rico se mit à éliminer les cibles ennemies qui posaient le plus problème, c'est-à-dire celles qui ouvrirent le feu sur les leoniens condamnés et désarmés. Gage lui remarqua que sa sentait le roussi. Avant de partir, il donna un coup de pied sur le tabouret d’Evans et le pauvre Docteur se retrouva brusquement pendu. C’était le début d’une longue agonie… Matt eut l’horreur de voir ça de là où il était et il allait devoir se battre comme un fou s’il voulait le sauver car entre lui et son ami, des dizaines de miliciens se battaient férocement contre les résistants de Leonis…

De l’autre côté, Cassandra et Peter se lancèrent à l’assaut de la forteresse. Cinq miliciens gagnèrent les remparts et les arrosèrent de tirs. Près de Hayden, quelques résistants s’écoulèrent, touchés par les balles d’AK 47. D’autres miliciens commencèrent à sortir de la caserne pour essayer de les prendre à revers… Peter et Cassandra devaient faire un choix : s’occuper de ceux qui les attaquaient sur le côté et risquer de perdre beaucoup trop de temps, ou charger directement la forteresse ennemie devant eux, dans un élan de détermination qui pourrait peut être les conduire à la victoire…


[5 jours pour répondre. J'ai été vite, je vous laisse peauffiner quelques détails mais n'avancez pas trop dans les combats car c'est que le début. Je donnerais plus d'indications sur la bataille d'ici mon prochain post MJ, l'avant dernier de la mission.]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Jeffrey Rico
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 4024

Arrivé au SGC : 13/05/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
618/1000  (618/1000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Ven 12 Juin - 2:52


    Ils avaient soigneusement préparé leur plan d’attaque, Jeffrey n’avait pas encore très bien comprit ce qui se tramait sur cette planète mais il s’était clairement entré en tête que le NID menait en esclavage le peuple vivant sur cette terre, faisant des léoniens de simples pantins pour les sombres desseins de ces pourris de traitre à l’humanité. Encore que notre militaire pouvait comprendre d’être prêt à tout pour sauver ses semblables mais ce n’était pas le cas du NID, eux désirait le pouvoir et le contrôle sinon ils auraient put trouver d’autres moyens pour se fournir en naquadah, en faisant du commerce avec les Léoniens par exemple mais non ! Ils se devaient d’asservir les plus faibles et de foutre leur bordel ! Enfin qu’importe !? Jeffrey, son équipe et les résistants léoniens allaient mater ces dictateurs sans foi ni loi…

    Rico était placé, pour cette grande occasion, à l’entrée d’une tente. Bien isolé des autres et couvert par des baraquements. Il avait une excellente visibilité sur toute la place, armé de son M4 modifié avec lunette et de l’arme de Sayann en cas de besoin pour un tir vraiment précis. De plus, il n’était pas seul ! Le dénommé Amarak était avec lui, notre Capitaine n’avait pas bien comprit qui il pouvait bien être mais en tout cas il avait saisit qu’il serait là pour couvrir son beau derrière. Tant qu’il ne faisait que les couvrir ça devrait aller…

    En tout cas tout était en place pour faire leur fête à ces salauds. Notre officier ajusta son arme, balayant la place pour repérer les gardes et se faire en tête un petit plans des premières cibles à éliminer pour permettre une progression rapide des hommes d’assauts. Il y avait également des tireurs dans les hauteurs surveillants bien la foule et les alentours, c’est eux qu’il devrait éliminer en premier, sinon ses camarades allaient se faire canarder pour finir en canard laqué… Bientôt l’exécution allait démarrer, étant bien en place et prêt à agir, notre homme se saisit de son talkie pour annoncer sur fréquence sécurisé à ses compatriotes :


    « Aigle blanc en place, attention il y a des miradors. Le bourreau affute sa hache, préparez vous à lancer les hostilités. Et faites gaffe a votre peau je ne veux pas ramener qui que ce soit sur une civière couvert d’un drap… bonne chance. Terminé. »

    Bien évidemment le message était codé ! Normal pour une opération de ce genre, en plus de cela il y avait un humour à la Rico et indémodable. Malheureusement, cette humour était parfois compréhensible que par lui-même… ce qui ne lui facilitait pas les choses quand il essayait de faire de l’humour. En revanche, en d’autres occasions il se faisait parfaitement comprendre et on le trouvait très drôle, surtout les femmes et femme qui rit à moitié dans votre lit ! Après reste à savoir quel moitié vous voulez prendre mais ça c’est un autre débat pour l’heure nos hommes s’apprêtaient à risquer leur vie pour une autre civilisation et aussi pour un de leurs hommes qu’ils ne pouvaient abandonner au nœud coulant. Rico ajusta le bipied de son arme et s’allongea de tout son long pour augmenter sa précision durant les tirs, son œil collé à sa lunette grossissante il était paré à faire feu.

    Des détonations retentirent alors, Peter avait lancé l’opération et là les choses s’enchainèrent très rapidement et même trop rapidement pour que Jeffrey puisse faire attention à tout ce qui pouvait se produire, lui se devait de rester concentrer sur ses tirs. Il fit feu en tout premier lieu sur les hommes s’apprêtant a tiré sur les prisonniers léoniens désarmé et injustement condamné a mort ! Une fois fait, il tenta d’éliminer rapidement les tireurs embusqué adverses mais il avait du mal et d’autant plus avec les patrouilles au sol qui se trouvait parfois au milieu de la foule, au milieu des civils qu’il ne voulait blesser mortellement par accident. Aussi, notre homme s’occupait avant tout des soldats bien dégagé et qu’il pouvait éliminer en toute discrétion. Il essayait de faire un carton et à vrai dire il faisait même de très jolie coups bien qu’il éliminait peu rapidement les adversaires il sauvait assez souvent un milicien qui allait se faire tiré dessus ou un de ses hommes d’une balle perdu. Ce qui n’était pas du tout négligeable.

    Alors qu’il concentrait ses tirs sur les snipers adverses, qui ne l’avait pas encore repéré pour son plus grand bonheur et par chance surtout, notre officier fut attiré par la silhouette aisément reconnaissable de Matt Eversman qui tentait d’avancer tout en alignant les adversaires aussi vite que possible mais une véritable barrière humaine lui faisait face et bientôt il serait très certainement submergé ou coincé… Rico ne comprenait pas ce qu’il essayait de faire au juste, regardant dans sa lunette et parcourant rapidement la zone où il essayait de se diriger il vit Dablord… le scientifique qu’ils étaient venus sauver. Celui-ci se balançait au bout de sa corde, apparemment le bourreau avait mit sa condamnation à exécution avant de partir.

    N’ayant pas le choix, Rico abandonna son M4 et se saisit du fusil de précision de Sayann. Il ne pouvait tirer avec son arme car ayant un tir en rafale il risquait de tuer Evans au lieu de le sauver. Notre homme prit tout son temps, (en gros une dizaine de secondes) dont il avait besoin pour bien se concentrer dans son tir. Cependant, la lunette de ce fusil étant plus imposante, le soleil vint se réfléchir davantage sur le verre faisant de véritables signaux de lumière pour les snipers adversaire qui rapidement repérèrent notre Capitaine. Les balles commencèrent à fuser dans sa direction, Amarak s’était plaqué pour éviter les tirs mais Jeffrey ne bougea pas restant concentré. Des ennemis au sol, localisèrent à leur tour Rico et le léonien et décidèrent de leur envoyer un groupe de soldats qu’Amarak tenta de repousser tant bien que mal.

    Notre capitaine ajusta légèrement sa lunette et finalement il tira à deux reprises comme pour essayer de s’assure de couper la corde en la cisaillant avec ses deux balles mais il n’eut pas le temps de voir le résultat, il sentit une balle le toucher à l’épaule gauche. Lui arrachant un cri de douleur qu’il étouffa, mais il se sentit également tiré par les pieds ! Des ennemis avaient réussit à les contourner et à les prendre a revers venant les attaquer au corps à corps, Amarak était plaqué dos au sol essayant de retenir un couteau s’approchant de plus en plus de sa poitrine. Quand à notre Capitaine, il offrit de bon cœur et un grand coup de pied dans les parties génitales de celui qui l’avait saisit par la jambe. Il sortit ensuite son colt et le dirigea sur l’agresseur de son coéquipier léonien pour le descendre d’une balle en pleine tête au niveau de la tempe.

    Malgré cela ce n’était pas encore finit, à peine avait-il eut le temps de dire « ouf » qu’en tournant le regard il vit trois autres léoniens les charger à coups de baïonnettes. Rico dirigea son colt dans leur direction mais peut être était-il déjà trop tard…

Revenir en haut Aller en bas
http://deceit-town.forumaction.net
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Ven 12 Juin - 21:27

Il était temps de passer à l’action pour les résistants aidés par le groupe de soldats Terriens, Matt avait remis des habits Léoniens, retrouvant son cher pull tricotait par Mémé qui dissimulait son équipement notamment son gilet tactique ainsi que son M-16 qui était sagement fixé dans son dos. Le soldat avait même mis un bonnet afin de pouvoir porter son oreillette radio en toute discrétion pour être au courant des mouvements des autres membres de l’équipe histoire d’avoir une idée précise de la situation.

Tout avait été décidé dans la précipitation, Eversman avait dû laisser Sayann ne pouvant pas faire beaucoup pour elle, ce qui lui fallait été un petit séjour à l’infirmerie histoire qu’on s’occupe d’elle, lui devait maintenant faire son devoir de soldat. L’équipe s’était mis en position, il était dissimulé dans la foule essayant comme il pouvait de s’approcher un peu plus de la place afin d’avoir un vue dégagée car il ne pouvait rien d’où il était et la vision du Ranger était assez difficile, les seules véritables informations dont il pouvait être sur étaient celles retransmises par le message soit disant codé de Rico. Discrètement Matt appuya sur son oreillette histoire de l’activer avant de murmurer.

// Tu ferais bien de me couvrir et de préparer le champagne. //

En effet le Capitaine Rico devait être en couverture, dissimulé parmi l’un des bâtiments afin de pouvoir éliminer les gardes les plus gênants. Eversman tentait toujours de s’approcher, usant des coudes comme il pouvait mais la foule était dense et compacte, il sentit alors quelqu’un lui taper sur l’épaule, Matt se retourna et Nott, le Leonien qui l’accompagnait lui indiqua d’un signe de tête l’estrade, on venait d’y amener un prisonnier pour lui passer la corde au cou. Le Ranger resta pétrifier sur place en reconnaissant Evans, celui-ci avait quelques bandages, on l’avait surélevé de façon à ce que personne ne rate le spectacle, Matt sentait son sang se glaçait, il n’arrivait plus à faire un pas en avant ni même à renvoyer les coups de coudes qu’il prenait restant figer devant cet horrible spectacle.

Soudain des explosions se firent entendre, Nott se mit à crier à ses cotés attirant l’attention des miliciens vers eux qui ne se posant pas de question ouvrirent le feu dans le tas espérant tuant les rebelles. Eversman avait sorti son Beretta ainsi que son couteau de combat, il avançait comme il pouvait mais aligner les ennemis étaient difficiles, des innocents ou rebelles ne cessaient de se mettre devant sa cible pour s’occuper elles même des miliciens. Le soldat gardait les yeux rivés vers Dablord histoire d’avoir au moins un point de repère dans cette foule de gens mais il ne s’attendait pas à cela en le voyant pendu au bout de la corde
.

« NOOOOONNN ! »

Matt n’avait pu se retenir, ce n’était pas possible, son ami ne pouvait pas mourir ici, sur Leonis, surtout après une erreur de sa part, non il ne pouvait pas, il ne devait pas. Cette vision déchaina la rage du Ranger, celui-ci fonça vers son objectif qui n’était autre qu’Evans, il se fichait désormais du reste de la mission, le médecin était sa priorité, le jeune homme usa des coudes pour se frayer un chemin, n’hésitant pas à frapper avec la crosse de son arme pour faciliter son avancée mais il était encore à une dizaine de mètres de l’estrade. Le temps était compté, Dablord ne pourrait pas résister à ce traitement longtemps, de plus rien que la chute du tabouret pouvait avoir créé de sérieux dommages pour ses vertèbres cervicales. Matt ne cessait d’y penser, un homme armé tenta de lui bloquer le passage, sans une hésitation le soldat tira deux balles sur ce dernier avant d’enjamber le corps du malheureux.

Sans prévenir un homme se rua sur lui, le faisant tomber au sol sans douceur, d’ailleurs cela provoqua la perte d’équilibre d’autres Leoniens derrière lui, un combat s’engagea entre les deux soldats, l’ennemi tenait un poignard dans sa main tentant de l’approcher de toutes ses forces du visage d’Eversman, celui-ci avait perdu le sien lors du choc et faisait ce qu’il pouvait pour ne pas se faire empaler. Un unique tir eut lieu, le Leonien tomba raide sur Matt manqua de lui planter son arme dans l’œil en la lâchant avant qu’elle aille se planter à quelques centimètres de son visage. Un liquide chaud s’écoulait lentement sur son ventre, le ranger dégagea son agresseur ayant peur qu’il soit touché pourtant il ne ressentait aucune douleur importante, il comprit donc que l’homme qui avait tenté de le tuer avait été abattu d’un tir habile, peut être provenant du Capitaine Rico.

Matt se releva, pas le temps de s’apitoyer sur son sort, il y avait beaucoup plus urgent pour le moment, le Ranger recommença sa lutte pour parvenir à s’approcher de Dablord, celui-ci était pendu par le cou depuis beaucoup trop longtemps maintenant. Sans se poser de questions, le soldat parvient à sortir son M-16 de son pull, déchirant le col par la même occasion, c’était beaucoup plus pratique pour écarter les gens en donnant de bons coups de crosse.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 15 Juin - 0:00

Les nouveaux vêtements qu'on lui donna étaient de largement moins bonne qualité que ceux qu'il avait eu le droit de porter lors de la cérémonie catastrophe. Toutes ses affaires ayant pâti de l'attentat, il avait à présent sur le dos un pull d'une horrible couleur et le grattant constamment, sans parler de ses chaussures qui le faisaient plus passer pour un paysan que pour un médecin. Ayant été obligé de s'asseoir, il avait la désagréable impression que tout le monde observait ce qu'il portait aux pieds et qu'il ne pouvait cacher. Les membres du NID avaient cependant autre chose à penser avec tous les attentats qu'il y avait apparemment eu dans différents endroits de la cité. Leur résolution fut pourtant simple ; tendant une feuille vers la gouvernante, ils exigèrent la signature de celle-ci pour organiser un génocide officiel en soi-disant toute légalité. Le problème était que c'était ce moment que la conscience la femme avait choisi pour refaire surface.

Alors qu'elle refusait, le conseiller Phelan se leva et soutint son amie en se mêlant de ce qui ne le regardait pas. Un agent du NID l'exécuta aussitôt d'une balle en pleine tête. Le docteur Dablord sursauta et se décala brusquement en voyant le corps inanimé du leonien tomber dans sa direction. Le temps de s'apercevoir que le cadavre touchait le sol et non pas le canapé et le médecin était à son tour en joue. D'après ses paroles et sa voix, Sozinski était un vrai fou furieux, capable d'abattre d'importe qui en situation de crise. Il ne connaissait pas le calme et la maîtrise de soi et, si Abinell n'avait pas finalement consenti à signer, il aurait pu lui aussi subir les impulsions dévastatrices du russe.


Lorsque le capitaine Torn avait précisé que le docteur Dablord viendrait avec le peloton d'exécution, Evans n'aurait jamais pensé qu'il sous-entendait qu'il se ferait exécuté avec les autres détenus. Son visage s'était ainsi décomposé lors de la précision et il avait presque commencé à regretté ce qu'il avait dit dans la chambre. En plus de cela, il avait "l'honneur" de se faire exécuter sur une estrade... Lui qui détestait se faire remarquer, sa mission et sa vie se finiraient de la pire façon qui pouvait exister. Encore une fois, on lui avait attaché les mains dans le dos... Comme s'il n'avait déjà pas assez souffert ! Il venait à peine de reprendre conscience et de s'apercevoir des nouvelles blessures qu'il arborait qu'il allait en avoir d'autres... Enfin, non ; mis à part les marques de la strangulation, il n'aurait rien de plus.

Debout sur le tabouret en bois, les mains dans le dos, il comprenait à présent toute la profondeur de l'expression "se faire passer la corde au cou", au sens propre du terme. Il pouvait observer toute la population de Leonis qui arrivait de toutes parts. La vue immense qui s'offrait à lui lui rappelait une conversation qu'il avait eue il y avait très longtemps avec un médecin plus expérimenté : "
s'il y a une chute, tu peux être sûr qu'il y aura de graves liaisons
", lui avait-il expliqué. Rupture des vertèbres cervicales et arrachement de l'extrémité supérieure de la moelle épinière par exemples, et ainsi une perte de connaissance quasi immédiate, sans parler du manque d'oxygène. Au moins, puisque le tabouret le séparait actuellement du sol, il se rendrait à peine compte qu'il serait en train de mourir...

Bien qu'il était passionné par ce genre d'études et les autopsies, il se disait finalement que ce n'était peut-être pas sa priorité. La médecine ne l'aiderait pas à éviter la pendaison. Il commença donc à chercher des yeux une quelconque aide quand il remarqua Matt plus loin, confondu dans la foule. Il l'avait à peine remarqué à cause de ses vêtements de leoniens ! Il aurait bien voulu faire un signe discret dans sa direction, mais Gage l'aurait vu et, de toute façon, son attention fut attirée ailleurs. Des explosions retentirent tout autour de lui et quelqu'un lui-aussi dissimulé par le nombre de personnes cria le début de la révolution.

Complètement absorbé par le début d'un long combat, Evans n'avait pas remarqué l'agent du NID qui s'était approché de lui. Il sentit le tabouret qui le retenait partir et la corde se resserra violemment autour de son cou. Surpris et surtout paniqué, son instinct lui fit balancer énergiquement les jambes pour se libérer en vain. En quelques secondes, sa vue se brouilla une nouvelle fois...


_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Mer 17 Juin - 20:57

Après s’être regroupés, ils repartirent tous vers la capitale, ou les plans étaient déjà élaborés. Tandis qu’ils étaient tous en extase devant une carte, Sayann n’allait pas très bien. Elle avait reçu une vilaine balle, mais des gens s’occupaient déjà d’elle, et fort heureusement ou elle ne survivrait pas longtemps. D’après ce que Peter venait d’entendre, l’ennemi allait attaquer en force, et ils allaient exécuter 200 leoniens pour l’exemple, ainsi que Dablord... Se levant en trombe, Peter avait cru mal entendre.

« Ils vont tuer le Docteur Dablord alors qu’il n’a absolument rien fait ? Il faut empêcher ça, on à pas le choix »

Il avait lût dans leurs pensées... Sans attendre, de nouveaux plans sortaient d’un peu partout, étaient ouverts devant eux, et ils montraient apparement une immense allée, là ou ils allaient être tués.
Les rebelles et les terriens allaient devoir faire vite pour aider leurs amis, la bataille allait être rude, mais ils ne pensaient sûrement pas à voir arriver une aussi grosse rébellion ; ça allait être quelque chose ce coup d’état. Lorsqu’ils se préparèrent tous à la guerre, Peter se dirigea vers Sayann, la regarda, espérant qu’elle n’allait pas claquer ici ; même si elle était ronchognarde, elle ne méritait pas de mourir ainsi. Se relevant, il empoigna son P-90 d’une main ferme, prêt à se battre... Partant vers l’allée, ils allaient revenir, ou mourir.


Pendant que tout le monde assistait à l’execution, le Lieutenant et Pete’ en avaient profité pour placer quelques explosifs ici et là, histoire de faire un peu de remue ménage, et de provoquer une belle pagaille. D’ici quelques minutes, Leonis serait devenu un vrai champ de bataille, et les heures à venir allaient décider du sort de ce peuple...
Ils en avaient disséminés un peu partout, et il fallait attendre encore quelques secondes avant de tout faire péter. Au loin, on pouvait entendre la voix du chef des opérations sûrement, prononcer quelques préceptes ridicules à l’eau de rose concernant la trahison, et la fierté... un truc comme ça. Regardant sa montre, l’heure n’était pas encore arrivée.


« Lieutenant, je suis persuadé que tout cela va bien se passer... Vous verrez... » dit il, essayant de se rassurer lui même.

Quelques secondes plutard, les dérnières paroles furent prononcer... Il appuya lentement sur la gâchette, et les explosions qui retentirent firent trembler toute la ville. La déflagration qui s’en suivait était impressionnante. Les coups de feu arrivèrent de partout, les balles fusaient, des mots d’espoir furent prononcés plus loin, ça venait de commencer.
Tirant sur les ennemis, Peter essayait de ne pas en rater un. Il voyait autour de lui que les Leoniens n’avaient pas reçu d’entrainement draconiens au stand de tir, et tombaient comme des mouches. Leur nombre autour d’Hayden rétrécissait dangereusement, il fallait agir... Sur le côté, de nombreux assaillants arrivaient, ils seraient vite submergés par le flot d’ennemis présent. Il n’avait pas le choix... Se relevant subitement, il hurla un bon coup, avant de montrer la forteresse du doigt, une charge qu’il n’éspèrait pas devoir faire tout seul...
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 18 Juin - 13:25

« Leonis résiste !! »

Ce cri résonna dans la citée et accompagna la charge des résistants. Les miliciens se mirent immédiatement à tirer et des dizaines de leoniens, hommes, femmes et enfants, furent abattus. Il n’y avait presque pas de couvert derrière lequel s’abriter. La population courait dans tous les sens. Le nombre de victime devenait de plus en plus grand. Les résistants se jetèrent comme des bêtes sur les traîtres. A coup de hache, d’épée, de pelle et de faux, un combat sanglant au corps à corps commença sur la place. D’autres résistants attaquaient avec des pistolets mitrailleurs, Ak 47, avec des grenades ou même simplement des arcs. Devant Matt, plusieurs miliciens furent tués à coup de flèche mais malgré cet acharnement, l’issue du combat restait incertaine. Nott criait à plein poumon, faisant tourner son épée autour de sa tête et tailladant les ennemis proches tout en tirant quelques rafales par-ci par-la. Eversman dut se résoudre à prendre son M16 et à tirer des rafales qui vinrent mettre au tapis des miliciens trop imprudents.

Les deux tirs du Capitaine Rico vinrent frôler la tête du Docteur Dablord. La corde fut cisaillée par les deux balles et sous le poids pesant d’Evans, se décrocha de la poutre sur laquelle elle était attachée.
Rico n’eut pas le temps de savoir si son tir avait été chanceux. Trois miliciens coururent vers lui. Il appuya sur la gâchette de son arme et deux ennemis furent tués. Le troisième fut prit dans sa course par Amarak qui lui brisa la nuque avant de l’achever avec son épée.

Une puissance de feu sérieuse se manifesta sur la gauche du champ de bataille. Un des camion du NID arriva dans l’avenue, une mitrailleuse lourde de calibre 50 posée à l’avant. Un milicien alla se placer derrière l’arme et se mit à faire feu sur la foule après avoir mis quelques secondes pour s’en rappeler le fonctionnement. La salve de tirs faucha des douzaines de leoniens. Rico s’empressa de prendre le fusil de précision de Sayann, visa, et tira une balle qui explosa la cervelle de l’homme qui tirait à la mitrailleuse. Celle-ci se tut l’instant d’après et le camion s’arrêta de rouler. Le conducteur ouvrit la porte, précipité, monta à l’arrière et se mit aux commandes de l’arme pour remplacer son camarade mort. Cependant, Rico n’ayant pas bougé, son viseur était toujours bien placé et une deuxième balle suffit pour faire taire la mitrailleuse une bonne fois pour toute.
Les résistants se regroupèrent alors mais il était trop tard… Les miliciens avaient profité de l’occasion et ne leur laissèrent aucun répit. A nouveau, des combats rapprochés éclatèrent, en particulier du côté de Matt. Ce dernier n’était plus qu’à quelques mètres devant l’estrade où il y avait Evans, mais aussi une dizaine de miliciens acharnés. La lutte fut brève et brutale. Matt donna des coups de crosses, frappa et tira sur ceux qui se mettaient entre son chemin. Il vit tomber un résistant à côté de lui qui essayait de retenir ses intestins, et sur les marches qui menaient à l’estrade, Nott tirer ses dernières décharges qui chacune tuait un ennemi. Il vit aussi un autre résistant faire éclater la cervelle d’un milicien, lui martelant la tête avec la crosse d’un pistolet vide de munition.
Puis Nott arriva près d’Evans pour l’aider à se relever.


« Dépêchez-vous ! Il faut s’en aller, suivez moi ! »

Deux balles touchèrent le vieux Nott à l’épaule et l’homme recula vivement. Il bascula par-dessus la rampe et chuta de plusieurs mètres en poussant un long cri de souffrance. Evans se retourna et vit celui qui avait fait ça… Gage qui le visait avec son arme de poing. L’homme du NID se mit à découvert et s’approcha du Docteur, prêt à lui foutre une balle entre les deux yeux.

« C’est la fin, Docteur. »

Son doigt pressa la gâchette… Une seconde trop tard. A quelques mètres de là, Matt avait ouvert le feu. Gage sentit sa main éclater en petits morceaux et se transformer en moignon ensanglanté. Eversman s’avança vers Evans pour vérifier qu’il n’était pas touché quand Gage se redressa et envoya son poing encore valide dans la tête du jeune Soldat.
Puis Gage se releva d’un coup et envoya son pied dans les jambes de Matt, qui s’écrasa sur le bois de l’estrade et perdit en même temps sa M4. Evans avait repris ses esprits et voyant son camarade en difficulté, il passa ses mains, toujours attachées, autour du coup de Gage qui commença à s’étrangler. L’homme du NID bougea dans tous les sens et finit par donner un coup de coude dans le bide du Docteur. Ce dernier tomba au sol avec son ennemi.
Matt profita du moment de faiblesse de Gage, qui était à terre et qui n’avait plus qu’une main, pour se relever et en finir une bonne fois pour toute avec lui…

Dans le QG de la résistance, Camblain se préparait à la bataille. Son rôle était de mener un groupe pour attaquer la forteresse par la porte de derrière. Il comptait remplir son objectif et être là à la fin des combats pour relever Leonis de cette période difficile…
Il regarda son reflet dans le miroir… Et vit deux miliciens derrière lui en train de franchir l’ouverture de la tente… Camblain resta immobile. Nul doute maintenant… il y avait un traître dans leur rang, mais qui ? Personne ne le savait… Et il faisait parti de ceux qui ne le sauraient jamais… La fin était proche.
La larme aux yeux, il récita le code de la résistance… Plus que des mots : un symbole…


« Comment va Leonis ? »

« Leonis résiste... » Camblain ferma les yeux et soupira une dernière fois.

« Alors qu’elle meure… »

Les deux miliciens se jetèrent sur lui et le poignardèrent dans le dos, une douzaine de fois, comme l’avait ordonné le Capitaine Torn… Et Dieu savait qu’il ne fallait pas le décevoir !

~~~~~~~~

Du côté de Rico, la situation s’était empirée. Le terrien assistait à un carnage entre résistants et miliciens. Amarak s’approcha de lui et lui montra du doigt la mitrailleuse posée sur le camion. Le Capitaine comprit qu’il devait s’en servir pour renverser le cours de la bataille. Il commença à se diriger vers le véhicule et donc, à s’éloigner de la zone principale où les plus rudes combats avaient lieu.
Arrivé au camion militaire, il monta à l’intérieur et se positionna derrière le calibre 50. Il se retourna pour prendre des munitions quand soudain, une barre de fer le percuta à la tête. Rico tomba à la renverse du véhicule et l’homme qui l’avait agressé, une armoire à glace qui avait dépassé depuis longtemps la centaine de kilos, se rua sur lui pour le plaquer au sol. Les mains de cet homme étaient tellement grosses qu’elles pouvaient écraser la tête du Capitaine, qui mit du temps à reprendre ses esprits. Amarak revint au véhicule et vit avec stupéfaction le terrien à terre. Une hache dans sa main droite et une épée courte dans l’autre, le résistant courut vers l’agresseur de Jeffrey en poussant un cri de folie. Malheureusement pour lui, trois autres miliciens arrivèrent par derrière le camion et le stoppèrent en pleine course. D’un tir chanceux, Amarak glissa sur le sol quand il se prit une balle en pleine gorge.
Rico entendait les bruits d’agonie du leonien alors qu’il était toujours entre les mains du milicien, qui n’était qu’un colosse plein de muscles. S’il réussirait à se détacher de son emprise, le terrien pourrait toujours l’avoir facilement mais un autre problème survint quand trois autres miliciens s’approchèrent de lui pour assister à son exécution… Là, nul doute qu’il allait y passer…
Seulement, derrière eux, Amarak se releva.
Le sang dégoulinant de sa gorge, le résistant n’arrivait même plus à crier. Sa bouche formait un rictus et ses jambes tremblaient. Il reprit ses armes en main et s’avança vers le milicien le plus costaud, celui qui était sur le point de briser la nuque à notre Capitaine préféré. L’épée du leonien vint tracer une longue entaille sur le visage du milicien, qui tomba sur le côté, délivrant ainsi Rico qui put reprendre un peu d’air.
Dans sa folie destructrice, Amarak alla directement attaquer les trois autres miliciens. Son épée se planta dans la cuisse du premier traître, ressortant aussitôt pour l’éventrer sur place dans un geste si rapide et si violent que les deux autres miliciens se pressèrent de lever leur baïonnette. Le résistant continua dans sa fureur et cisailla les jambes d’un deuxième adversaire avant de lui enfoncer sa hache dans le crâne. Le craquement soudain laissa présager que, sous la force du coup, même les yeux avaient été éjectés de leurs orbites. L’autre milicien se rapprocha et tira à bout portant. Amarak fut touché à plusieurs reprises et tomba à genou.
Rico avait repris ses esprits. Il prit par derrière le milicien et lui brisa la nuque dans un mouvement parfait. Mais le colosse du début s’était relevé, du sang dégoulinant sur son visage. Il bondit sur le Capitaine, mais pas assez vite. Le terrien esquiva ses attaques et en échange, il lui envoya des coups bien placés au niveau des jambes et de la gorge. A partir d’un moment, le milicien affaibli s’étrangla tout seul et recula de quelques pas…avant de s’écrouler sur une charrette qui explosa sous son poids. Du sang débordait de sa bouche et il avait la respiration coupée. Sa vie ne tenait plus qu’à un fil et Jeffrey allait devoir prendre une décision de vie ou de mort à son sujet…

~~~~~~~~

Peter et Cassandra envoyèrent quelques tirs bien placés qui vinrent abattre de nombreux miliciens sur la muraille. Les survivants décidèrent de fuir et c’est à ce moment là que Beano lança l’attaque contre la forteresse. Une dizaine de miliciens le suivirent, couverts par les deux terriens. Beano s’empara d’un chariot de bois en feu avec Galen. Ils s’en servirent comme bélier contre la porte qui fut défoncée du premier coup.


« Chargez !! »

Beano passa le trou qui venait de remplacer la belle porte et sortit son épée. Quelques miliciens levèrent leur mitraillette mais Peter entra au bon moment pour les abattre et sauver encore une fois la vie de Beano. A la droite de l’entrée, un milicien sortit une hache de bûcheron et voulut la lancer sur Hayden. Galen s’interposa juste avant et prit le milicien par le col. Il lui foutu un coup de tête et le jeta de toutes ses forces sur les bouts pointus de la première rempart, où l’homme termina sa course pour se faire embrocher sur toute la longueur de son corps. Les autres miliciens ne purent tenir tête et en voyant les terriens, ils jetèrent les armes au sol et se rendirent. Les résistants s’occupèrent d’eux pendant que Beano interpellait Pierson.

« C’est par là ! »

Le Lieutenant suivit le leonien dans des escaliers qui menaient dans les sous-sols. Peter s’assura que tout était sous contrôle avant de les suivre avec Galen. Ils traversèrent quelques sombres couloirs, rencontrèrent des miliciens qui jetèrent leurs armes, et arrivèrent ensuite au centre de détention. Là, ils commencèrent à détruire les serrures des cellules. Au fur et à mesure qu’ils le faisaient, de plus en plus de prisonniers leoniens sortaient de l’ombre et remontaient à la surface pour profiter de leur liberté. Quelques uns d’entre eux se jetèrent dans les bras de Peter et Pierson, qui remarquèrent à quel point ces hommes étaient en sale état, physiquement mais aussi moralement…
Puis le groupe remonta un escalier et se retrouva dans un couloir plus « propre ».


« On va passer par une autre issue sur le côté et rejoindre ceux qui se battent sur l’avenue. J’espère que tout c’est bien passé pour eux… »

Caché dans le couloir d’à côté, Sozinski avança doucement et arriva par derrière le groupe. Il leva son arme et tira quatre balles, dont trois vinrent se loger dans le dos de Beano. Le leonien cria et s’écroula à plein ventre. L’homme du NID avait tiré sa dernière balle qui vint érafler la tête de Cassandra. Cette dernière fut rapidement tirée à couvert par Galen mais ne put riposter, quelques gouttes de sang commençaient déjà à couler dans ses yeux.
Peter réagit violement à cette attaque surprise. Sans se poser de question, il se retourna vers Sozinski et son doigt pressa la détente. Le corps du russe fut criblé de balle et flotta un moment dans les airs, avant de chuter lourdement sur le sol, sans vie…
Peter rejoignit Beano et s’empressa d’essayer de stopper la perte de sang mais il était déjà trop tard. Les balles étaient profondément logées dans le corps du leonien, qui continua de gesticuler.


« Ne… laissez moi… Occupez vous de… de Maya… » Articula-t-il tout en pleurant à chaude larme à l’idée de ne plus revoir sa fille.

Galen s’agenouilla au dessus de lui et lui répondit qu’il allait le faire et Peter lui tint la main pendant ses derniers souffles… Il tenta de le réconforter, essaya de le sauver avec ce qu’il pouvait…

« Me… Merci… »

Beano déglutit puis cessa de respirer… C’était finit pour lui. Le leonien, honnête et brave homme, père de famille, résistant… s’en était allé…
Le groupe resta un moment autour de son cadavre. Peter alla aider Cassandra en lui attachant un bandeau autour de la partie supérieure de la tête pour qu’elle perde un minimum de sang. Une fois avoir transformé le Lieutenant en Rambo femme, il s’avança vers celui qui avait tué Beano. Un homme d’une trentaine d’années, peut être un des gars du NID mais pour le moment, Peter n’en savait pas plus…

Le plus gros de la bataille dura une quinzaine de minutes. L’avenue principale était sous le contrôle des résistants. Rico s’était remis de ses émotions et avait découvert Amarak, toujours à genou sur le sol, fixant le ciel de ses yeux rouges. Peu de temps après, le leonien arrêta définitivement de respirer. Matt et Evans étaient toujours sur l’estrade. Une fois débarrassé de Gage, ils avaient apporté leur soutien aux résistants et en quelque sorte, apporté la victoire. Le Docteur Dablord descendit de l’escalier pour rejoindre Nott, le vieux résistant qui avait deux balles dans l’épaule droite et qui se retrouvait extrêmement affaibli.
Sur la place, la bataille était terminée. Cependant, au loin dans les coins éloignés de la citée, on pouvait encore entendre quelques coups de feu. Les derniers miliciens étaient en train de se faire chasser par la population entière qui s’était jointe à l’attaque initiale de la résistance. Le gouvernement était quasiment renversé…


[Vous avez 4 jours pour répondre. Ce n'est pas l'avant dernier comme je l'avais dis. J'ai pas voulu aller trop vite donc il vous restera environ 2 posts avant la fin. Alors n'hésitez pas à vous lâcher. Rico, je te laisse décider de ce que tu fais pour ton agresseur, pareil avec toi Matt pour Gage. Je vous laisse imaginer ce que vous voulez pour en finir avec eux. Vous n'êtes pas obligé de les tuer non plus à vous de voir Rolling Eyes Pour toi Evans, tu t'en sors sans séquelle. Wink]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Jeffrey Rico
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 4024

Arrivé au SGC : 13/05/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
618/1000  (618/1000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 18 Juin - 19:34

    Jeffrey avait appuyé sur la gâchette en prenant bien son temps pour viser ses adversaires, il avait eu le premier, puis le second... mais lorsqu'il dirigea le canon de son flingue sur le dernier milicien qui allait le charger: plus de munitions! Jeffrey écarquilla les yeux en voyant son adversaire s'approcher de plus en plus, il n'avait plus de balles et il souffrait terriblement à l'épaule gauche. Il tâtonna le long de sa jambe droite pour essayer de chopper son couteau de combat mais il n'arriva pas à se recroqueviller pour atteindre sa cheville, et l'autre qui approchait de plus en plus!

    *Et merde... m'apprendra à pas vérifier l'état de mes chargeurs...*

    Et alors qu'il allait se faire empaler par la bâillonnent de son ennemi, celui-ci se fit avoir par Amarak lui brisant la nuque avant de l'achever à coups d'épée comme un enragé. En une dizaine de secondes, Rico avait sauvé la vie de celui qui avait sauvé la sienne, s'il n'avait pas réagit pour Amarak tout à l'heure c'est comme s'il avait dirigé le canon de son flingue sur sa tempe et fit feu. Comme quoi... l'effet papillon est beaucoup présent que ce qu'on croit et qu'un choix engendre une suite de conséquences imprévues. Le capitaine le regarda, avec une certaine reconnaissance dans le regard, il lui souri puis dirigea son regard sur son épée et lui dit:

    "Il m'en faudrait une comme ça...!"

    Mais pas le temps de se reposer, Rico entendit le bruit d'un moteur, ce qui le surprit énormément. Il rampa légèrement pour aller voir ce qui se passait dehors et là il vit arriver un véhicule sur lequel était monté une mitrailleuse lourde calibre 50. Malgré la douleur, Jeffrey récupéra le fusil de précision. Il se mit en position, visant la personne qui s'était positionné à la mitrailleuse et prit son temps mais pas trop tout de même des gens se faisaient massacré, et finalement il tira une balle magnifique qui vint exploser le cervelet de l'artilleur. Très vite un collègue voulut le remplacer, le conducteur de la bagnole s'était tant pressé de venir remplacer son ami décédé que Rico n'eut pas le temps de bouger d'un centimètre et le nouvel artilleur vint se placer pile poil dans la lunette de son viseur.

    * Quel bonheur...*

    Se contentant d'appuyer une nouvelle fois sur la gâchette, le milicien eut la tête réduit en bouillit comme le précédent. Il déposa le fusil sniper. Plus de munitions, il avait eu du bol de n'avoir eu besoins que de deux balles pour neutraliser la mitrailleuse. Bref, sentant son épaule le lancé de plus en plus, Rico se saisit de son kit de survie et y prit un peu de morphine qu'il s'injecta directement dans le bras. Il s'injecta une très grande dose, à une époque il avait d'ailleurs faillit devenir toxico à cause de ça, mais ça lui était passé heureusement et puis là il l'utilisait pour tenir le coup pour pouvoir se relever, car comme lui fit signe son frère d'armes léonien il restait à faire! La mitrailleuse, il devait la prendre et renverser le cours de la bataille!

    Jeffrey partit rejoindre le véhicule, allant se placer derrière le calibre 50 notre homme se saisit de l'arme et après l'avoir dirigé sur une meute d'adversaire il appuya sur la gâchette!!! Mais rien ne se produit!!! Comment ça!? Rico regarda de plus prés la mitrailleuse, dans son élan il avait oublié de vérifier si l'arme était ou non toujours chargé et là ce n'était pas le cas... décidément il était à l'ouest ou alors la morphine commençait à le faire planer... bref, il tourna son regard à la recherche de munitions mais tout ce qu'il trouva fut une barre de fer qui vint lui percuter la tête violement.

    Il se retrouva ensuite au sol et tout devint plus ou moins flou dans sa tête il ne se souvenait que d’une espèce d'énorme gorille, plus de 100 kilos une sacrée bestiole! Avec des mains aussi grosses que des boulets de canon, et ce gênant vint plaquer Rico et commença à l'étouffer, au loin notre capitaine vit Amarak arrivé à la charge. Sa vue se brouilla un peu plus sous la pression qu'exerçait le géant sur sa gorge, d'ailleurs si le militaire n'était pas si musclé avec un coup de taureau, le milicien lui aurait écrasé la gorge d'une pression de main aussi facilement que s'il avait voulu écraser un œuf au creux de sa main.

    Rico ne vit pas ce qui se passa mais il entendit plusieurs bruits de pas approchant de leur position, deux hommes peut être trois. Il entendit ensuite un corps tombé au sol et aux sons des plaintes et gémissements de douleurs il reconnu la voix du léoniens qui avait voulu venir à son secours. Malheureusement, il avait échoué et Rico se sentait lentement partir, étant incapable de se calmer et de se ressaisir... la pression de cette main imposante lui broyait la gorge et le plaquer au sol tant l'air lui manquait. Il comprenait un peu plus Dablord en cet instant lorsque ce dernier était pendu, d'ailleurs notre officier n'avait pas vérifié s'il avait bel et bien réussit son coup prit dans ce déroulement d'événements.

    Le capitaine sombrait peu à peu dans l'inconscience quand soudain l'armoire à glace lâcha prise, Jeffrey prit une grande bouffé d'air et roula sur le côté se ressaisissant et essayant de se lever pour se mettre en garde et être prêt à réagir à ce qui se passait. Lorsque sa vue revint et qu'il put voir à nouveau ce qui se passait autour, il vit Amarak tombé au milieu des cadavres de miliciens qu'il venait trés certainement de fracassé à coups de haches et d'épées avant de se faire plomber de bastoches par le dernier ennemi debout. Sans réfléchir, Jeff se précipita sur lui le saisissant par derrière et lui brisant la nuque dans un mouvement parfait qui le surprit sur le coup étant toujours encore un peu dans les vapes mais la poussé d'adrénaline avait du lui donner suffisamment de force pour faire ça.

    Quel que soit l'origine de sa force soudaine et précision il allait en avoir besoin à nouveau. L'instinct le poussa à s'écarter, évitant de justesse la charge de l'autre malabar qui s'en prenait à nouveau à lui mais cette fois-ci il était bien amoché et beaucoup moins précis. Rico l'attaqua avant que ce dernier ne puisse se mettre en position de défense, il lui infligea deux coups de pieds dans la cheville gauche et enchaina avec deux directs du droit pour donner un dernier coup à sa cheville et la briser.

    Il prit de l'élan et sauta légèrement pour donner un coup de coude terrible dans le coup de son opposant qui vint s'effondrer sur une charrette qu'il éclata en morceau sous son poids. Quand à lui, Rico s'écroula au sol, se mettant à genoux... il dégaina son couteau et s'approcha de son adversaire à terre, il se pencha au-dessus de son cadavre plaçant la lame de son couteau sous la gorge du milicien et alors qu'il allait lui trancher la gorge: il n'en fit rien. Se contentant de le laisser agoniser sur le sol. Il lui dit, en espérant qu'il l'écoutait:


    "Si tu survis tu seras le premier jugé pour ses crimes par une nation libre... bonne chance mon gros!"

    Ne se posant pas plus de questions et du sang coulant le long de son front venant l'aveugler légèrement, Jeffrey sortit une autre dose de morphine qu'il avait mit de coté et se l'injecta directement dans le cou. Une nouvelle lancée de force et d'adrénaline lui permit de se redresser sur ses pattes, ne sentant plus la douleur pour le moment. Il s'approcha de la mitrailleuse ouvrit une boite de munition, grimpa dans le véhicule et vint charger les balles dans l'arme avant de l'armer. Avant de pouvoir tirer, il vit un milicien lui foncer dessus sur le côté, le capitaine se saisit d'un canon scié qui était à ses pieds et explosa la cervelle de son agresseur qui était arrivé à un mètre de lui à peine et dont la cervelle et le sang vint recouvrir entièrement Rico sous le coup de son arme. Il avait l'air d'un vrai boucher, véritable dément ainsi maculé de sang, il prit ensuite la mitrailleuse à la Rambo et fit un maximum de dégâts dans les rangs adverses.

    Un peu plus tard le combat fut terminé, le capitaine se laissa tomber en dehors du véhicule. Il vit Amarak à genoux vivre ses derniers instants avant de tomber raide mort cette fois-ci. Rico s'approcha du cadavre, il lui devait la vie. Comme par respect d'un guerrier à un autre, il se saisit de son épée, qu'il garderait en souvenir et posa sur le corps son colt, qui l'avait suivit après tant d'épreuve et auquel il tenait énormément. Maintenant chaque personne qu'il tuerait avec cette épée serait une dédicace personnelle à Amarak. Il fouilla également dans sa poche et trouva de la monnaie, en symbole, le capitaine posa une pièce sur chaque œil fermé du léonien avant de murmuré et de s'écroulé sur le dos à demi conscient:


    "Pour le passeur... l'ami."
Revenir en haut Aller en bas
http://deceit-town.forumaction.net
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 20 Juin - 17:29

Il n’y avait que quelques mètres entre Eversman et le jeune médecin malheureusement il y avait aussi de très nombreux hommes qui les séparaient, pour se frayer un chemin, Matt n’eut pas d’autres choix que d’utiliser la force. Le jeune soldat n’avait pas le temps de neutraliser ses cibles, il devait tirer pour tuer afin d’avancer au plus vite, il pressa donc la gâchette à plusieurs reprises pour éliminer la menace directe n’ayant pas le temps non plus d’aider les résistants à en finir avec leurs adversaires. Rapidement le jeune soldat leva les yeux vers Evans espérant qu’il était toujours parmi eux, il eut la surprise de voir qu’il y avait plus qu’un bout de corde qui pendait, plus de corps donc le médecin était parvenu à s’en décrocher mais il était maintenant désarmé en plein milieu d’une boucherie.

Encore un mètre à faire pour parvenir à monter les marches, Matt donna un dernier coup de crosse dans le visage d’un homme pour l’écarter de son chemin, cet homme était peut être un résistant il n’en savait rien mais il devait avancer coûte que coûte. Voilà le soldat avait posé le pied sur la première marche de l’escalier, découvrant un homme dont le crâne était totalement éclaté et ensanglanté, c’était affreux et lui donnait envie de vomir par la cruauté des hommes mais il aurait le temps de philosopher après. Un cri de douleur se fit entendre, un homme bascula de l’estrade à quelques mètres de son ancienne position tandis que Matt parvenait en haut, il resta pétrifié en voyant la scène devant lui.

Un homme tenait en joue Evans, prêt à lui coller une balle en pleine tête, le jeune militaire eut l’impression de sentir son sang se glaçait, son instinct prit alors le dessus visant le poignet de ce milicien puis appuya sur la gâchette provoquant de beaux dégâts chez son ennemi. Matt se rua vers le médecin, celui-ci avait les yeux grands ouverts donc il était encore parmi eux, c’était un exploit qu’il soit parvenu si longtemps sans respirer, le Ranger posa sa main sur le bras du médecin pour l’aider à se relever mais il n’eut pas le temps de le tirer vers lui qu’il se prit un coup dans le visage avant d’en recevoir un autre derrière le genou lui faisant perdre l’équilibre mais aussi le contrôle de son arme principale qui tomba hors de l’estrade.

Le soldat accusa le coup quelques instants, les mains portées à son visage sentant un liquide chaud se répandre devant son œil droit le gênant pour voir, d’un geste négligeant de la main il balaya le filet de sang avant de se relever légèrement observant la scène qui se déroulait devant lui, c'est-à-dire Evans en train d’étrangler son agresseur. Le médecin n’eut pas la force de terminer son geste, l’homme en profiter pour l’écarter d’un geste du coude, Matt se releva à moitié pour se ruer sur l’ennemi. Les deux hommes tombèrent au sol, le ranger était au dessus ruant le milicien de coup de poings dans le visage jusqu’à ce que la tête de ce dernier tombe au sol, inerte ce qui ne prit que quelques secondes vu qu’il était rendu faible par sa blessure à la main. Le soldat se releva, non sans être un peu secoué d’avoir ravagé le visage du chef des miliciens avec ses poings, il se tourna vers Evans.


« Doc ? Sa va aller ? »

Eversman n’eut pas le temps d’attendre la réponse du médecin, des balles sifflèrent dans leur direction, le soldat prit son arme de poing avant de viser les derniers miliciens tout en forçant Evans à se mettre à couvrir. Cela ne dura pas, la place étant envahie par des résistants toujours plus nombreux, les derniers ennemis furent bientôt fait prisonniers, rués de coups ou voir exécutés sur place avec des méthodes assez barbares. Matt se releva lentement, observant tout autour de lui, essuyant une nouvelle fois d’un geste négligeant du bras le filet de sang provenant de son arcade, de nombreux corps gisaient au sol dans une marre du même liquide rouge mais il y avait aussi des hurlements provenant des personnes agonisants ou blessées. Le soldat activa son oreillette radio.

// Ici Eversman. La place est sécurisée et Dablord est à mes cotés, vivant. //

Matt ne rajouta rien d’autre, il se laissa tomber pour s’asseoir au bord de l’estrade, ses pieds dans le vide réalisant enfin ce qui s’était déroulé devant ses yeux qui n’était rien d’autre qu’une boucherie au quelle lui aussi avait participé. Le soldat en profita pour recharger son arme de poing avant de la remettre en place le long de sa cuisse, il n’avait plus qu’une hâte revenir sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Mar 23 Juin - 1:32

Evans était à mi-chemin de l’inconscience lorsqu’il tomba lourdement sur la surface en bois de l’estrade. Allongé sur le côté, la tête posée contre une planche et saignant légèrement à cause du choc de son crâne contre le sol, il revenait petit à petit à la réalité. Il lui fallut un petit moment avant de pouvoir refaire confiance à ses yeux, le temps pour un résistant de s’approcher de lui et de l’inciter à se relever. Le docteur terrien venait à peine de se mettre à genoux lorsque la première personne qui s’inquiétait enfin de lui et n’essayait pas de le tuer dès qu’il le voyait reçut plusieurs balles dans l’épaule droite et tomba à la renverse sur la place. En se retournant, Evans remarqua son bourreau avec une arme de poing à la main. Rapidement redevenu le centre d’attention principal du NID, il se demandait quand cela se finirait enfin lorsque Matt fit littéralement exploser la main de l’homme – main qui d’ailleurs venait d’appuyer sur la gâchette de l’arme, obligeant ainsi Evans à s’étaler sur le sol pour éviter la balle meurtrière. La situation dégénéra alors très vite. Le sauveur se fit à son tour agresser et tomba lui-aussi contre le sol ; le docteur Dablord, qui en avait profité pour se relever vivement, arrêta comme il le put Gage en l’étranglant avec ses bras dont les extrémités, qui n’étaient autres que ses mains, étaient attachées. Sentant le coude de l’agent le frapper au ventre, il perdit l’équilibre et entraîna son ennemi dans sa chute. Quand Evans se releva, Matt avait encore réduit le nombre de membres du NID présents sur la planète.

« Doc ? Sa va aller ? »

Encore un peu sous le choc, Evans mit quelques secondes à comprendre qu’on s’adressait à lui. En fait, il n’avait même pas réfléchi à la question. Avec tout ce qu’il s’était passé depuis le début, ses blessures étaient passées au second plan. Levant ses bras pour toucher son cou avec ses mains toujours ligotées, il constata que mis à part quelques marques dues à la strangulation et un début de bon mal de gorge, il allait plutôt bien. La blessure causée par sa chute après le cisaillement de la corde était négligeable, sa cheville n’avait finalement pas trop souffert, et les bandages qui recouvraient une partie de son visage, sa main droite et une de ses cuisses étaient encore là et pourraient faire l’affaire jusqu’à leur retour sur Terre. S’apprêtant à enfin répondre à son coéquipier, il se sentit tirer par celui-ci pour le forcer à se mettre à couvert. Ah, la fusillade ! Il n’avait pas encore dû subir cette épreuve depuis son arrivée sur Leonis ; il fallait bien que cela arrive un jour !

Heureusement, Evans n’eut pas à rester longtemps recroquevillé derrière une poutre ; le combat s’achevait et les derniers résistants du gouvernement de la Nouvelle Leonis se rendaient. Ce ne fut que lorsque Matt alluma sa radio pour faire un rapport au lieutenant Pierson que le docteur pensa à nouveau à son rôle de médecin. Ca lui était complètement sorti de la tête et, après tout, c’était plutôt à lui de se faire soigner. En plus de cela, il n’avait plus aucun matériel ! Son uniforme devait être en cendres, son sac perdu, ses armes et son gilet tactique volés, et sa radio abandonnée. Il ne savait toujours pas exactement quoi faire – et c’était aussi dû au traumatisme moral – lorsqu’il arriva devant celui qui avait été blessé pour le sauver. Le résistant qui, apprit-il plus tard, s’appelait Nott, était allongé par terre, essayant vainement de stopper l’hémorragie de son épaule. Heureusement qu’il avait pensé à demander à Matt de détacher ses mains, sinon c’était perdu d’avance !

Agenouillé devant le vieil homme, le docteur essayait de se remémorer ce qui lui venait habituellement si rapidement en tête. Il décida finalement de déchirer un bout du T-shirt à moitié pourri qu’il portait sur lui pour en faire un bandage qu’il reposa aussitôt par terre, estimant que le plus urgent était ailleurs. Il fit signe au Ranger de venir et lui demanda son couteau. Penché par-dessus l’épaule du blessé, Evans observa un instant la blessure avant de se mettre au travail. Une des deux balles avait traversé l’épaule, mais l’autre était coincée dans la chair. Il ne pouvait pas laisser un objet de cette nature alors qu’il risquait d’infecter la plaie et de provoquer la perte du bras… si ce n’était plus. Le docteur Dablord enfonça ainsi lentement le couteau dans la plaie et essaya d’agrandir le passage qu’avait emprunté l’intrus. Quand il le vit enfin, du sang coulant partout et les mains déjà tachées, il retira délicatement la balle et la jeta par terre. Le plus dur étant fait, il réussit bientôt à arrêter l’hémorragie en enroulant le bout de tissu autour de l’épaule.

Quand il eut enfin terminé, il s’assit contre l’estrade en soupirant, content d’avoir au moins sauvé une vie parmi tous ces morts. Un seul coup d’œil vers Matt lui suffit à voir que son arcade était ouverte, chose qu’il n’avait pas encore remarquée.

- Il te faudra des points de suture… Attends, je m’en occupe… Ne bouge pas, ça va un peu faire mal.

Se rapprochant de lui, il appuya alors sur la peau autour de l’arcade en la resserrant au maximum. Le sang coula de plus belle mais lorsque le médecin arrêta et appuya simplement très fort dessus avec son pouce, le problème était pratiquement réglé.

- Ah ben je t’avais prévenu, se justifia-t-il en souriant à la vue de l’expression du militaire. En même temps, sans matériel, je n’ai pas tellement de moyens pour arrêter du sang de couler. Par contre, n’oublie pas, quand on sera revenu au SGC, de demander une prise de sang et de le faire analyser… Je ne me suis pas lavé les mains et en plus d’être pleines de sang, elles sont aussi pleines de poussière, sans parler des bactéries qui ont infiltré ton organisme à la seconde même où tu t’es cogné… Enfin bon, normalement il n’y a pas de problème mais je ne peux pas te le garantir. Au pire, si tu tombes mal, tu sauras d’où ça vient… On dit merci, au fait.

Bien que les risques fussent relativement faibles, ils existaient quand même. Cependant, il avait raison sur un point : il n’y avait aucun matériel désinfecté dans les parages et c’était le moyen le plus rapide d’être tranquille temporairement.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Mer 24 Juin - 0:49

Tirant comme un dératé, Peter analysait la situation avec soin. Ils se lançaient tous surement dans la gueule du loup en fonçant ainsi, mais à quoi bon ? Il fallait désormais tenter le tout pour le tout ! Tirant avec précision, il abattue quelques hommes postés sur les murailles de la forteresse. Détournant le regard vers la droite, il aperçu Beano qui prit un chariot de feu avant de foncer droit vers l’endroit ou l’attaque avait lieu, quelle inconscience ! Se mettant à son niveau, Pet’ braqua les cibles à l’entrée de la forteresse, et voyant qu’ils allaient abattre le Leonien, tira sans sommations. L’épée en main, Beano avait échappé encore une fois de peu à la mort...

« Faites attention Beano ! Je serais pas toujours là ! » termina t-il avec un petit sourire, abattant une nouvelle cible lointaine.

Un tir, un mort. Tel était la devise de Peter Hayden, il ne fallait pas négliger ses arrières, on lui avait apprit tout cela à l’entrainement au SGC, il avait voulu du combat, il n’aurait pût espérer mieux. Un tir, un loupé ! Quelle poisse, il fallait vraiment qu’il revoie l’ordre de ces priorités... Lorsqu’un pressentiment se fit ressentir, plutôt un effroi, il se tourna vers la gauche, et eut juste le temps de voir quelque chose qui allait être lancé sur lui à toute vitesse. Le dénommé Galen s’était emparé de l’ennemi et l’avait envoyé volé bien plus loin sur un énorme pic posté ici, qui eut pour effet d’embrocher net le milicien.
Voyant l’attaque en force, les quelques ennemis restants jetèrent leurs armes avant de se rendre, les mains sur la tête. Regardant ou en était le Lieutenant, Peter entendit Beano annoncer la suite des événement en montrant la direction à suivre. S’assurant qu’il n’y avait plus de résistance, accélérant le pas, Hayden suivait de très prêt le reste du groupe. Traversant les sombres et poussiéreux sous-sol, ils finirent par arriver aux cellules de détention, miteuses et dans un état calamiteux. Ouvrant une cellule d’un tir bien placé, la jeune femme et l’enfant sautèrent dans les bras du jeune homme qui leur accorda un rire bien mérité avant de leur demander de rejoindre le reste des survivants afin de rejoindre la surface.


« Ils sont si nombreux... Et dire qu’ils allaient rester là jusqu'à la fin de leur vie. Aller, file, va rejoindre ta maman. » termina t-il en bousculant gentillement un petit bonhomme prêt de lui.

Désormais, ils allaient devoir affronter le gros du gras... L’avenue. Longeant un couloir plus propre et éclairé, ils allaient arriver d’ici quelques minutes, mais un évènement inattendu vint corrompre le peu de joie qu’avait retrouvé Peter en libérant les prisonniers. Il entendit 3 coups de feu, 3 putain de coup de feu qui vinrent se loger dans le corps de Beano... Hurlant et s’écroulant, il était très mal en point. La suite se passa très vite, Cassandra fût tirée en arrière, Peter et l’homme regardèrent tous les deux le P-90 d’Hayden... Dans un cri de rage, il le leva rapidement, et sans hésité, vida une bonne partie du chargeur dans le corps de ce fumier qui s’écroula sur le sol d’un seul trait. Lâchant son P-90 à côté de lui, Peter vint s’agenouiller auprès de Beano. Attrapant le kit médical d’urgence, il s’empressa de commencer les soins, en vain, et Beano le savait aussi... Les mots qu’il prononça ensuite eurent pour simple effet de créer une déchirure dans le cœur de Peter qui l’avait sentit faire un bon comme jamais. Prenant la main de Beano, Galen lui répondit doucement qu’ils prendraient soin de sa petite fille. Dans une ultime larme, Beano ferma les yeux, et s’en alla. Un guerrier venait de quitter ce monde, mais l’histoire retiendrait le courage et l'héroïsme sans faille dont il avait fait preuve tout au long de cette guerre.

Se relevant après quelques minutes de silence, Peter se dirigea sans un mot vers sa supérieure, blessée au visage. Attrapant un bandeau, il lui mit délicatement, la soignant du mieux qu’il le pouvait, et avec ce qu’il avait...
Se dirigeant ensuite vers celui qui avait tué Beano, Peter n’en voulait à personne, la guerre... Quel vilain mot. Pour certains, la guerre était une forme de communication, un « commerce » dans sa signification profonde ou exacte de mise en commun, de partage et d'échange… Pour d’autres, c’était un conflit pur et simple destine à révéler la vérité à celui qui la recherchait, dans le seul et unique but de délivrer la puissance et la gloire qui lui était dût… Guerre mondiales, civiles, peu importe, tout se ressemblait dans ce contexte… La guerre, la mort… La ressemblance était si frappante, il suffisait juste de regarder sous les yeux de Peter pour comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 25 Juin - 0:57

Dans le bâtiment gouvernemental, Michael et Lloyd venaient de sortir de la pièce. Torn se retourna vers Sandy qui était assise non loin de la gouvernante.

« Il est temps d’y aller. »

« Tu sais bien que… Ou qu’on aille, le NID nous retrouvera… » Répondit-elle sans aucune émotion dans sa voix.

« Tu viens avec nous. C’est un ordre. »

La situation était assez grave pour que Torn perde son temps à essayer de la convaincre. De toute façon, rien qu’en lisant dans ses yeux, il sut qu’elle ne les suivrait pas. Le Capitaine ne perdit pas plus de temps et sortit à son tour de la pièce.
Sandy était quelqu’un de désespérée. Elle ne pouvait plus fuir. Pour elle, la partie était terminée… Elle prit son pistolet, le chargea et plaça le canon dans sa bouche.
Derrière elle, affalée sur son bureau, Sesha Abinell l’observait sans comprendre ce qu’elle faisait, jusqu’à ce qu’il y eut le coup de feu.
La jeune femme de NID s’explosa la cervelle et son sang vint éclabousser le mur, le canapé, les siéges et le visage de la gouvernante, qui n’avait plus de larme à verser…

~~~~~~~~

Jamais le peuple de Leonis n’avait été aussi bouleversé que ce jour-ci. Eux qui n’avaient connu qu’une vie de paysan, bien loin de toute cette guerre, de ces trahisons et de ces complots, de cette occupation, de la résistance et de ces attentats… Aujourd’hui, ils avaient connu la révolution. Un géant démon s’était réveillé dans le cœur de ses habitants qui s’étaient unis pour gagner leur liberté. En quelques mois, jamais autant de sang n’avait été versé sur cette planète. Jamais les familles leoniennes n’avaient été aussi dissoutes, détruites, tournées les unes contre les autres… Et toute cette souffrance allait enfin pouvoir s’arrêter après d’ultimes efforts.
Ce qui avait commencé dans le sang allait se finir… Dans le sang.


Trois hommes et une femme sortirent du bâtiment de la Milice et arrivèrent près d’un véhicule militaire. Immédiatement, quelques résistants leur ordonnèrent de baisser leurs armes. Evans et Matt se rapprochèrent et le docteur reconnut Michael, Lloyd et le chef milicien. Ce dernier tenait une jeune fille en otage : Maya, la fille de Beano, que Matt avait vu la veille.
Les trois hommes, dont deux appartenant au NID, restaient près du camion, les armes levées. La tension montait d’un cran alors que tout le monde croyait que la bataille était terminée. Ce fut Lloyd qui prit la parole en premier.


« Laissez nous partir où elle meurt ! »

Matt et Evans virent le chef milicien tenir Maya en joue. Rico se joignit à la fête, restant à couvert et prenant une Ak 47 au sol. Personne ne disait rien et Michael, l’homme du NID qui se montrait le plus méfiant, ajouta quelques mots après un long silence.

« Trop de sang a été versé aujourd’hui, laissez-nous aller jusqu’à la porte des étoiles et vous n’entendrez plus jamais parler de nous ! »

Soudain, une des portes du bâtiment s’ouvrit et Peter en sortit sans même savoir ce qu’il se passait. Et avant même que des négociations purent commencer, il braqua Michael. L’homme du NID fut plus rapide et tira en premier mais par réflexe, Peter se baissa juste à temps pour éviter la balle. Derrière lui, Cassandra vit une nouvelle fois la mort passer par très loin d’elle et se mit immédiatement à couvert. C’est alors que les résistants commencèrent à faire feu. Michael s’emporta de rage, caché derrière le véhicule militaire.

« C’est un piège ! » Il se tourna vers Lloyd, le pauvre scientifique qui n’avait quasiment jamais tenu d’arme dans ses mains.

« Tire !! »

Michael sortit de son couvert et fit feu avec son 9mm. Le chef milicien s’apprêta à ce moment là à tuer son otage : Maya. La jeune fille eut ce mauvais pressentiment et écrasa le pied de son ravisseur avant de lui envoyer son coude dans le ventre. Elle se jeta à terre l’instant d’après et Rico en profita pour envoyer une balle entre les deux yeux du milicien, qui resta debout un moment comme pour se rendre compte qu’il allait mourir, avant se s’effondrer au sol. De l’autre côté du camion, Michael tirait sur tout ce qu’il voyait sans pour autant toucher ses cibles. Il se rua vers Cassandra en criant de rage mais Peter ne lui laissa pas l’occasion d’aller attaquer sa supérieure. Il lui tira une balle dans la jambe mais l’homme ne s’arrêta pas. Il tira de plus belle et le sang de Michael vint repeindre le mur derrière lui. Il s’écroula et perdit la vie avec comme dernier sentiment, celui d’avoir échoué et de s’être fait tué par un jeune inconscient du SGC…
Lloyd trembla en voyant ses coéquipiers tomber un par un. Il s’empara d’un pistolet mitrailleur à l’avant du camion et vit le Docteur Dablord au loin, qui regardait la scène. Le petit homme descendit du véhicule et s’abaissa. Son dernier souhait avant de mourir était de tuer Evans Dablord… Sa jalousie prenant le pas par-dessus tout, Lloyd ne fit que quelques pas avant que Matt ne lui barre la route. L’homme du NID cria et voulut lever son arme pour tirer mais le Soldat Eversman avait déjà ouvert le feu, à bout portant. Le corps de Lloyd fut criblé de balles…
Ce fut finit ensuite. Peter vint annoncer la nouvelle à Maya, à propos de Beano… Une scène terrible pour la jeune femme mais qui représentait si bien l’état actuel de Leonis : pas de victoire sans sacrifice… Elle partit ensuite avec Galen pour se recueillir auprès de la dépouille de son père.

Peu de temps après, les terriens furent appelés par Nott. Le résistant était encore assez faible physiquement mais moralement, il était bel et bien présent pour assumer ses responsabilités de leader. Il s’approcha de l’équipe pour les informer des dernières nouvelles.


« Nous avons retrouver une femme qui faisait parti du gouvernement, dans les bureaux du bâtiment… Elle se serait suicidée. On a aussi retrouvée la gouvernante, ou plutôt l’ex gouvernante, que nous avons envoyée en prison en attendant qu’on décide de son sort. Puis… Camblain a été tué bien avant qu’il n’aille combattre… On ne sait toujours pas qui est le traître, peut être qu’il est mort pendant la bataille. Peut être que nous ne le saurons jamais… » Il fit ensuite signe aux terriens de le suivre vers la place de la citée, préférant ne pas se laisser émouvoir par la mort de son vieil ami.

Une file de miliciens prisonniers était emmenée dans les prisons et au centre, trois hommes étaient gardés par des résistants. Quand ils s’approchèrent d’assez prêt, l’équipe savait qu’ils faisaient partis du NID. Evans reconnut le Capitaine Torn, sans aucune expression sur son visage. A sa gauche, Victor était plus nerveux et derrière, Gage venait de se remettre de son duel avec Matt pendant la bataille. L’homme avait toujours son moignon et de gros hématomes sur le visage mais il était toujours en vie. Les résistants l’avaient arrangé pour qu’il ne meure pas tout de suite d’une hémorragie.


« Ces personnes ont essayé de fuir par la porte de derrière… Ce sont elles la cause de tout ce mal… »

« Nous avons sauvé ta misérable vie, ordure. » Répliqua Torn avant de jeter un œil sur l’équipe de Pierson.

« Vous allez le regretter, vous et votre Général… Je vous le promets. »

« Silence ! » Un résistant vint frapper le chef du NID. « Nous avons parlé de votre cas et nous avons décidé de vous exécuter sur la place, publiquement… »

Pierson réagit à cette annonce et déclara qu’elle préférait repartir au SGC avec les hommes du NID. Ainsi, avec le Général Peterson, ils pourraient interroger les prisonniers. Mais Nott ne sembla pas de cet avis. Après un bref échange, il décida cependant de laisser Gage en vie. Etant donné que l’homme était déjà sérieusement blessé, sa mort ne les soulagerait pas.

« On vous le laisse, faites ce que vous voudrez avec. Mais les deux autres seront punis pour leurs actes. »

Nott s’en alla ensuite et laissa les terriens seuls entre eux… L’équipe eut la joie de retrouver Evans, qui fit part de ses frayeurs pendant ces dernières 24h. Ils eurent dix minutes de repos avant qu’on ne les rappelle pour assister à l’exécution… Le peuple de Leonis avait hâte d’en finir et le jugement était fait…

Victor avait les mains attachées. Il venait d’être placé contre un mur, à côté du Capitaine Torn. Devant lui, à une dizaine de mètres seulement, des leoniens armés étaient prêt à lui ôter la vie. Pour conserver son honneur et sa dignité, Victor resta silencieux mais supplia du regard les résistants de ne pas commettre cet acte. Ce n’était pas un jugement, c’était de la vengeance gratuite… Victor regarda son supérieur, qui allait aussi être exécuté à ses côtés. Ce connard de Capitaine qui avait enchaîné les mauvaises décisions et qui avait fait de Leonis un véritable enfer. Victor n’avait rien fait lui… Il n’avait tué personne, il n’avait pas torturé Dablord, il n’avait même pas pris part aux combats… Il avait juste obéis aux ordres et il en paierait les conséquences aujourd’hui.
Le peuple de Leonis était regroupé pour assister au « spectacle ». A la droite, comme s’il s’agissait de places VIP, l’équipe du SGC le regardait…
Nott s’avança sur l’estrade.


« Capitaine Torn. Vous et votre second avez été jugé et condamné. La punition pour vos crimes… Est la mort. Sentence confirmée et exécutée. »

Il y eut un silence qui parut une éternité. Une larme coula sur la joue de Victor qui luttait pour ne pas tomber au sol. Il continua de fixer son supérieur d’un regard haineux. Le Capitaine Torn le vit et en réponse, il lui sourit.

« Armes ! »

Le peloton d’exécution leva les armes. Victor jeta un regard rempli de pitié et de remords sur les hommes du SGC, en particulier sur Evans…

« En joue. »

En voyant l’état du Docteur Dablord, Victor ne pleura plus. Il releva le regard vers les leoniens armés et dit ses derniers mots.

« Que justice soit faite… »

Et pour la première fois depuis des mois... Victor se sentit enfin en paix avec lui-même...

« Feu ! »

Les leoniens tirèrent.

~~~~~~~~

Une heure après la mise à mort de Torn et de Victor, le soleil s’était couché. Les terriens rentrèrent au SGC avec Gage, leur unique prisonnier. Nott les accompagna aussi pour se faire examiner à la base afin d’éviter d’éventuelles infections suite à l’intervention risquée d’Evans pour lui enlever les balles de son épaule. Le Docteur prit soin de lui pendant quelques jours et il put repartir dans son monde.
Matt et Peter portaient Sayann qui avait besoin de soins urgents. Devant la porte des étoiles, Galen et Maya firent leurs adieux.


« Nous vous remercierons jamais assez pour ce que vous avez fait. Il va nous falloir un moment pour retourner dans nos villages et reprendre… une vie normale ! » Le résistant prit dans ses bras chacun des terriens.

« Nous n’oublierons jamais… »

C’est sur ces derniers mots que l’équipe SG fit ses aux revoirs avant de traverser la porte pour retourner sur terre, avec le sentiment d’avoir accompli quelque chose d’exceptionnel sur cette planète.
Après des mois de massacres sanglants, Leonis était à nouveau libre et en paix…

MISSION ACCOMPLIE


[HRP : Vous avez 4 jours pour répondre, j'ai pas mis beaucoup de détails donc vous êtes libre d'imaginer ce que vous voulez tant que ça reste cohérent avec l'atmosphère post-guerre Rolling Eyes C'est votre dernier post ! J'espère que ce périple vous aura plu et que tout c'est bien passé pour vous. En tout cas, cette MJ aura été complexe et je suis fier de voir que vous avez (presque) tous tenu jusqu'au bout. Je donnerais les notes, les appréciations et je clôturerais le sujet dans 4 jours donc, GG à tous..!]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Pierson
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 531

Arrivé au SGC : 19/03/2007

Age du Joueur : 43


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32
Profession:
๏ Expérience:
459/550  (459/550)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 27 Juin - 11:10

On était en plein milieu de la bagarre, et du coup, Cassandra n’avait guère l’opportunité de réfléchir . Elle avançait résolument, Hayden ses côtés . Executer deux cents personnes, vraiment ces types étaient dingues ! Cassandra se concentrait sur ses tirs, essayant de dégommer un maximum de miliciens sur la muraille . Enfin, les derniers prirent la fuite, comprenant que servir de pigeon d’argile n’était pas une fin enviable . Beano prit un chariot et chargea . C’était audacieux, mais efficace, et Cassandra se précipita vers la porte . La forteresse allait tomber, et Cassandra tirait tant qu’elle pouvait . Beano lui montra un couloir qui menait aux prisons . Cassandra le suivit au pas de course . Au fur et à mesure de son avancée l’endroit devenait de plus en plus sombre et sordide . Les cellules étaient d’une crasse repoussante .
Cassandra tira sur les serrures pour les faire céder, et les prisonniers sortirent, hagards et incrédules . Ces pauvres hères étaient squelettiques, et Cassandra serra les lèvres . Ceux qu avaient fait ça à Léonis méritaient la mort, ni plus ni moins . Cassandra se trouva envahie d’une haine incoercible . Oui, il était temps de faire payer à ces salauds !

Beano donna le signal du départ, et Cassandra approuva d’un vigoureux hochement de tête . Hors de question de laisser les autres s’amuser sans eux . C’était la première fois que Cassandra participait à un soulèvement populaire . Elle n’aimait pas trop ça au fond . Les batailles étaient pour les professionnels, pas pour les civils .
Tout à coup, des coups de feu retentirent . Beano tomba comme une masse, et le cuir chevelu de Cassandra se trouva éraflé . Instinctivement elle plongea, pointant son arme dans la direction d’où venait le tir . Le sang coulait dans ses yeux, et elle jura abondamment, tout en essuyant son front d’une main leste .
A sa grande horreur, Beano avait été touché, et déjà Hayden était à son côté pour recueillir ses dernières volontés . Casandra soupira . C’était tellement injuste ! Hayden vint ensuite vers elle, le visage sombre, et lui banda sommairement le crâne . Elle lui jeta un long regard reconnaissant . Elle était soudainement lasse, mais ce n’était pas encore fini : il y avait une planète à délivrer .
Elle se posta confortablement et dégomma méthodiquement les miliciens qui se présentaient devant elle . Finalement, ce fut bref : peu de temps après, la résistance avait gagné . Cassandra aurait dû ressentir une certaine fierté, mais il n ‘en était rien .

Elle entendit des cris et du bruit provenant de la porte de la forteresse .


Hayden, allons voir ça ! Décidément c’est jamais fini ! dit elle avec une nette exaspération .

Dehors, elle eut juste le temps de jeter un coup d’œil, qu’un coup de feu lui frôla l’épaule . Elle se jeta par terre, à côté d’Hay Que cherchaient donc ces idiots ? A fuir ? Elle hurla aux gens du NID :


Ne soyez pas stupides ! C’est fini, et vous le savez ! Relâchez la, et on vous ramène sur terre, où vous serez jugé équitablement .

Cassandra murmura à Haydn

C’est déjà bien plus que ce qu’ils méritent !

Puis, tout alla très vite . L’homme du NID sembla devenir fou à tirer dans tous les coins . Cassandra se planqua derechef, son arme à la main, mais avant qu’elle ait pu faire ouf ou feu, Hayden lui avait réglé son compte . Elle entendit encore quelques coups de feu, puis le silence se fit : définitif cette fois …

Quelques heures plus tard, était venu le temps des explications . Cassandra apprit la mor de Camblain, tué par un traitre, et elle en fut peinée . Cet homme aurait fait un grand chef, sage et impartial . Il restait Nott, qui était un homme d’action, rapide et incisif . Peut être était ce ce qu’il fallait à Léonis . Cassandra regarda avec dédain les hommes du NID les menacer, elle et tout le SGC .


Et on vous réglera votre compte à chaque fois, pourriture ! dit elle avec aplomb .

Elle haussa un sourcils, contrariée par la déclaration du résistant :


Je regrette, mais ces hommes sont terriens, et doivent être interrogé par le Général . On doit comprendre d’où ils viennent et quels sont leur but . Je ne peux pas vous laisser les exécuter .

Nott ne fut pas de cet avis, et Cassandra le foudroya du regard . La vengeance ne soulageait rien . C’était pour l’exemple, mais l’exemple n’empêcherait pas cette organisation de recommencer ailleurs . Elle négocia comme elle put, et arracha à Nott de garder un homme avec elle . Elle était encore en colère, quand Nott sorti de la pièce .
Soudain, un homme fut son apparition, et Cassandra reconnut, incrédule Evans . Elle poussa un cri de joie, et le serra contre elle, un court instant .


Evans ! Vous avez le chic de soigner vos arrivées ! Racontez nous, ce qui s’est passé !

Après les explications d’Evans, ce fut le temps des exécutions . Ils se devaient d’y être, mais cela déplaisait à Cassandra au plus haut point . Elle était à côté de son équipe, le visage fermé, et serrant les poings . Elle était tendue pendant que ce spectacle se déroulait à une lenteur folle . Elle ferma les yeux, quand l’ordre de tir fut donné . C’était écoeurant, tout simplement . Cassandra se sentait salie, et n’avait qu’une envie : rentrer au SGC .
Quand ce fut fini, elle dit à son équipe :


Allez, on rentre . Ils n’ont plus besoin de nous .

Une heure, plus tard, ils étaient devant la Porte des Etoiles et faisaient leurs adieux . Le paysage était toujours aussi serein, comme si les tribulations humaines n’avaient aucun impact sur l’immuabilité de la nature . Cassandra dit au revoir à Galen et Maya, la fille de Beano. Elle était animée de sentiments contradictoires : le regret des gens qu’elle laissait ici, et le vif désir de rentrer à la maison . A la maison… Et vers Chris . Elle s’étonna elle-même que ses pensées volaient naturellement vers le jeune soldat .
Elle jeta un dernier regard vers son équipe : Eversman et Hayden dont cela avait été la première mission et qui s’étaient montrés efficaces et endurants, Rico, qui leur avait sauvé la mise, et qu’elle commençait à apprécier, Evans, le stoïque, à l’exaspérante logorrhée . Son équipe… Et un peu comme sa famille . Elle leur fit à tous, un sourire sincère, et ajouta facétieuse, alors que le vortex miroitait devant eux :


Après vous, Messieurs !

Et Cassandra leur fit une révérence comique, afin de les inviter à rentrer chez eux .
Revenir en haut Aller en bas
http://soleilsanglant.surmonde.net
Jeffrey Rico
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 4024

Arrivé au SGC : 13/05/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
618/1000  (618/1000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 27 Juin - 14:06

    Jeffrey se serait reposé bien volontiers… devant le cadavre de son frère d’arme avec ce silence soudain, il se serait presque sentit en paix. Bercé par le vent qui jouait dans ses cheveux, debout au milieu des corps d’innocents et de scélérats. Impuissant face à la mort, seulement capable de protéger une poignée de vie dont la sienne… l’ambiance était devenue terriblement macabre, la ville ne ressemblant plus qu’à un cimetière. Rico observait ses mains qui se mettait à trembler, bientôt la morphine n’agirait plus et il tomberait à terre au milieu de tout ses morts… si ça se trouve il les rejoindrait dans l’au-delà. Après tout, il était tout de même salement amoché… il ne savait pas si ses coéquipiers étaient mort ou non et quand bien même arriveraient-ils à le retrouver à temps dans ce champ de bataille s’il s’écroulait… ?

    Notre Capitaine n’aura jamais la réponse, attiré par des cris et des bruits de détonations, notre homme sentit un second souffle parcourir son échine, l’encourageant à profiter des quelques derniers effets de la morphine. Il récupéra un AK qui trainait sur le sol, vérifia l’état du chargeur puis trottina jusqu’au dernier lieu d’affrontement. Se mettant à couvert, notre officier put observer la scène à une vingtaine de mètres : deux hommes armés avec un otage, une ravissante jeune femme qui était certainement une léonienne. Il y avait également plusieurs membres de son équipe tout autour, empêchant les deux miliciens de s’échapper. Jeffrey un peu dans le gaze ne comprit pas ce qui se passait ni ce qui pouvait bien se dire… la seule dont il fut certain c’est de la nécessité d’agir.

    Aussi lorsque la jeune femme se libéra de son agresseur bondissant également pour essayer de lui échapper, Rico puisa dans ces dernières forces en sortant de sa cachette, se dirigeant vers la fille, éliminant le preneur d’otage d’un seul et unique coup avant de se saisir de l’ex-otage pour l’amener un peu plus loin derrière un mur qui les protégeraient. Jeffrey se laissa tomber sur le cul une fois à l’abri, le souffle court… son cœur battant de plus en plus vite et lui se sentant partir. La jeune femme le regarda l’air triste et reconnaissant, tellement reconnaissante qu’elle se pencha et embrassa Jeffrey qui fut quelque peu surprit mais en trouva ses forces décuplés. Comme quoi l’amour peut sauver des vies !

    La suite s’enchaina assez vite pour notre Capitaine qui n’était plus sous l’effet de la morphine et pouvait pleinement profiter de la douleur que lui procuraient ses multiples blessures. Il n’assista pas à la scène larmoyante où on annonça à celle qu’il avait sauvée, que son père était décédé. Jeffrey était allé à la rencontre de Nott pour lui expliqué la mort d’Amarak, lui demandant de l’enterrer avec le colt qu’il avait laissé en signe de respect ainsi que de vérifier l’état d’une armoire à glace humaine et de le juger pour ses crimes s’il vivait toujours… pas avec une exécution sommaire mais au sein d’un véritable tribunal. S’il voulait remettre de l’ordre dans leur planète, il se devait d’instaurer dés maintenant une société juste et impartiale… ou le chaos reviendrait.


    Notre homme refusa d’assister à l’exécution, attendant ses collègues aux portes de la ville pour pouvoir enfin quitter cette foutu planète morbide. Il en profita pour désinfecté ses blessures et se faire des bandages dignes de ce nom… puis un peu plus tard, notre homme entendit de nouveau coups de fusils, ils avaient fait ce que les français avaient eux même fait à la fin de la seconde guerre mondial… exécuté des ennemis désarmé sans leur offrir de procès. Dans certain situation on pouvait le comprendre, ici non. Si ça se trouve, parmi les exécutés, l’un d’eux était un pauvre type qui n’avait rien fait de mal en particulier mais allait tout de même se faire éliminer simplement pour avoir voulu vivre et agir au mieux dans sa situation.

    Vint ensuite le reste de l’équipe, parmi eux Dablord arborait une superbe marque de strangulation au cou. Après s’être renseigné, Rico avait découvert que ses deux tires de fusils avaient été chanceux et que c’est lui qui avait libérer le médecin de son étreinte étouffante. Le capitaine s’approcha de lui, le fusil de précision de Sayann à la main et le lui donna en disant :


    « Faites le encadrer, vous lui devez la vie… tout comme à moi. »

    Il tourna les talons ensuite et tous rejoignirent la porte avec Rico à leur tête, il fut cependant le dernier à traverser la porte pour rentrer à la base, s’assurant des arrières de son équipe… et jetant un dernier coup d’œil en direction de cette planète puis il murmura avant de traverser la porte :

    « Bonne chance… »
Revenir en haut Aller en bas
http://deceit-town.forumaction.net
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Dim 28 Juin - 19:01

Après les soins rapides d’Evans, le soldat pensait prendre quelques minutes pour souffler un peu mais à croire que le mot repos n’existait pas sur Leonis, les portes de la forteresse s’ouvrirent tandis que des cris se firent entendre ordonnant de baisser les armes. Matt sauta pour tomber au pied de l’estrade, il prit son fidèle M-16 qui avait valsé un peu plus tôt mais le canon était maintenant déformé, il le balança donc avant de prendre un Ak-47 posé à coté d’un corps ensanglanté d’un milicien avant de foncer à toute vitesse vers le lieu où l’action se déroulait.

Trois hommes, surement les derniers partisans de la sanglante dictature de Leonis étaient tenus en joue par une bonne dizaine de résistants plus l’équipe Terrienne, il n’avait aucune chance de sortir de là vivants même si ils ouvraient le feu. L’un d’eux tenait une jeune fille en otage, son visage lui était familier néanmoins Matt était incapable d’y associer un nom ou même un lieu pour retrouver où il avait pu l’apercevoir, il avait une sale mémoire pour cela. Un grand silence s’installa, personne n’osait bouger de peur de déclencher une fusillade, le Soldat tenait en joue l’homme qui leur faisait face tenant fermement son arme à la main, il ne le quittait plus des yeux et ne vit pas ce qui se passa réellement car on tira dans sa direction, il dut vite se mettre à couvert derrière un muret afin de ne pas se retrouver comme de nombreux Leoniens, raides et au sol.

Rapidement il sortit de sa couverture, découvrant que l’homme gisait à terre, les yeux grands ouverts, croyant que tout était sécurisé, Eversman se découvrit complètement tout en apercevant un ennemi qui était prêt à se ruer sur le médecin. Le Ranger écarta Evans sans aucune douceur avant de donner un bon coup de crosse dans le torse de l’imbécile qui tomba au sol, il posa tout de suite son pied sur ses côtes afin de l’immobiliser mais ce dernier leva son arme, Matt n’eut pas d’autres choix que de l’abattre de plusieurs balles dans le corps. Heureusement ce furent les dernières balles tirées par un Terrien sur cette maudite planète, des cris, cette fois de joie furent poussés en remarquant la présence de Pet’ ainsi que de Cassandra ainsi l’équipe avait donc finie saine et sauve même si le Lieutenant aurait besoin elle aussi d’un passage à l’infirmerie. Eversman tapa dans la main du soldat, content de le voir en pleine forme et indemne, tout était fini pour eux, enfin ils allaient pouvoir rentrer au SGC.


« Hé on dirait quand même que tu as perdu quelques cheveux dans la bataille non ? » dit il en remarquant une trace sur le crâne de Hayden.

Matt laissa ce dernier lui expliquait la suite des événements de son coté avant de lui raconter à son tour tout ce qui avait pu passer, il avait à peine finit quand Nott leur demanda de se rassembler afin qu’il puisse leur faire une annonce. Tout le reste était de la papelotte, une chose que Eversman n’appréciait pas, il n’écouta que d’une oreille avant de remarquer une dizaine de résistants autour de trois hommes dont l’un était le bourreau d’Evans quelques minutes auparavant, il avait un bandage primaire sur son moignon. Les trois hommes seraient exécutés sur place par pure vengeance pour les nombreux massacres commis auparavant, Pierson ne pouvait le laisser faire, une conversation s’engagea alors entre les deux tandis que Matt s’avançait lentement vers son bourreau.


« Alors vieux, comment va ta main ? »

Pour une fois, Eversman était particulièrement fier de son tir, si il ne l’avait pas fait, son meilleur ami ne serait plus là donc c’était nécessaire et puis cet homme était un monstre. Finalement, le Lieutenant avait fini par convaincre Nott d’en laisser au moins un en vie qui n’était autre que le bourreau, aussitôt le Ranger donna un coup dans le genou du prisonnier afin qu’il soit un peu déséquilibré avant de passer derrière pour lui passer un lien entre les deux bras histoire d’être vraiment sur qu’il ne soit plus dangereux.
L’équipe eut le droit d’assister à l’exécution publique des deux autres, Matt n’avait pas envie de voir cela mais il ne pouvait pas rester en retrait alors que les autres observaient le spectacle mais il garda la tête baissée ne voulant pas croiser le regard des condamnés. Tout dura de longues minutes durant lesquelles seules la voix de Nott et les tirs de fusils finirent par briser le silence pesant régnant sur la place centrale.

Quelques minutes après, l’équipe décida de quitter la planète libre maintenant en compagnie de Nott afin qu’ils reçoivent de meilleurs soins, ils se mirent en route pour aller au campement de base des résistants afin de récupérer la tireur d’élite qui était resté en retrait par sa blessure. Il leur fallut moins de quinze minutes avant d’y arriver, avant de la transporter, Matt lui administra une nouvelle dose de morphine afin qu’elle souffre un peu moins durant le transfert même cela ne serait pas suffisant. Peter et lui se mirent alors à la soulever et de la porter le mieux possible jusqu’à la porte des étoiles tentant de lui faire le moins de mal possible mais c’était difficile et ils durent faire quelques pauses histoire de récupérer un peu leur souffle et de vérifier que Sayann supportait bien le traitement.

Une fois, en place devant la porte des Etoiles, Pierson composa l’adresse de la terre sur le DHD, une fois le code rentré les Terriens firent leur au revoir aux Leoniens, Matt fut touché quand la jeune fille de Beano le prit dans ses bras, il avait promis avoir une discussion avec ce dernier mais c’était dorénavant impossible et il le regrettait.


"Prends soin de toi."

Eversman aida à porter la Sniper avant de s’approcher de l’horizon des événements, Pierson se révéla une petite comique cachée, Le Ranger lui fit un fin sourire avant de faire un pas en avant.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 29 Juin - 1:39

A la sortie des quatre personnes du bâtiment gouvernemental, Evans et Matt s'étaient aussitôt rapprochés du véhicule militaire pour savoir ce qu'il se passait. Quand il les reconnut, le docteur Dablord demanda aussitôt à son coéquipier son Beretta. Malheureusement, il ne l'avait plus, et le temps que le médecin déniche une arme à feu pour participer à un éventuel combat, une mini-fusillade avait déjà commencé. Quand il se redressa, Matt n'était plus à côté de lui mais devant Llyod, qui se révélait n'être qu'un scientifique fou parmi tant d'autres.

Quand le dernier groupe de résistants du gouvernement de la Nouvelle Leonis fut neutralisé, l'homme qu'Evans avait soigné leur exposa les dernières nouvelles. Ce n'étaient en fait que de petites informations totalement inintéressantes pour le médecin qui ne savait pas qui était Camblain et qui se sentait donc totalement exclus du rapide débat qui suivit. Plus tard, après avoir aperçu le capitaine Torn, Victor et Gage, Pierson l'enlaça subitement, à sa plus grande surprise, et le poussa à expliquer tout ce qu'il s'était passé. En fait, il ne savait pas trop par quoi commencer. Il n'avait pas vraiment réfléchi à ce qu'il allait leur dire et, même si la chronologie semblait un point de départ évident, Evans n'avait envie que d'étaler en vrac toutes les émotions qu'il avait ressenties depuis le début.


- Vous voulez que je commence par quoi ? Mon enlèvement, mon interrogatoire, l'attentat, les différentes menaces de mort ou ma pendaison ?

Même s'il était heureux d'être sauvé, il en voulait un peu au lieutenant Pierson qu'on n'ait pas été le chercher plus tôt, ce qui lui aurait évité de nombreuses épreuves. Du coup, il redevenait cynique avant d'expliquer toute l'histoire en bafouillant mais avec le plus de détails possible.

L'exécution du capitaine Torn et de Victor fut plutôt longue et fastidieuse pour Evans. Il était un des principaux concernés par cette justice primaire et se devait donc d'être présent. Cela aurait sans doute passé plus rapidement si l'un des deux condamnés ne l'avait pas supplié du regard... En y réfléchissant, Victor était le plus honnête des hommes du NID. D'après ce qu'il avait dit, il avait même travaillé au SGC. Cette dernière raison poussait d'ailleurs le médecin à crier aux résistants de ne pas faire ça et de tenir un véritable procès. Le problème était qu'il ne pouvait pas oublier tout ce qu'il avait subi sur cette planète. Même s'il n'avait rien fait, Victor avait choisi d'appartenir au NID...
Le temps que le docteur Dablord débatte avec sa conscience, l'exécution était terminée. Il ne pouvait plus revenir en arrière à présent.

A la Porte des Etoiles, Evans fut étonné de constater que l'une d'eux était blessée. Il n'y avait pas fait attention auparavant, trop plongé dans ses pensées pour observer le monde extérieur. Il s'inquiéta de son état de santé un bref instant et redevint silencieux lorsqu'on lui déclara qu'elle était suffisamment stable pour être transportée au SGC. Ensuite, leur nouveau capitaine ne put s'empêcher de se débarasser du fusil à lunette de Sayann en l'offrant au docteur Dablord, qui fit une moue dégoûtée en se demandant ce qu'il allait bien pouvoir en faire, mis à part de l'encadrer.

De retour sur Terre, la première chose que fit Evans fut de forcer un militaire à prendre l'arme de leur blessée, puis il dut se débattre avec ses collègues pour pouvoir prendre une douche avant de se faire examiner. Il alla régulièrement à l'infirmerie voir Nott - dont il n'apprit le nom que le deuxième jour - et, quand celui-ci partit, s'en alla lui-aussi du SGC quelques jours pour rencontrer les parents de Victor et avoir un peu de temps pour lui loin de la pression de la base, avant de reprendre à zéro à bord du Prométhée...


_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 29 Juin - 2:45

Les évènements récents venaient d’en faire souffrir plus d’un, mais jamais Peter n’avait autant souffert, sûrement une forme d'empathie vis à vis des Leoniens. Il n’avait pas fait la guerre, jusqu’à aujourd’hui, et savait désormais ce que ces ancêtres avaient dût endurer pour en arriver là à présent.

Le jeune soldat voyait sans cesse le visage de Beano revenir dans son esprit, ce grand guerrier s’éteignant, c’était atroce. L’image de sa fille voulant le suivre l’était encore plus, comment le lui annoncer ? Justement, en parlant d’elle... Déboulant rapidement dans une pièce après avoir emprunté une petite porte, Peter arriva ; accompagné du Lieutenant ; dans une salle plus grande ou se trouvait un véhicule militaire appartenant apparement à la milice. Sans attendre, Pet’ analysa la situation... Evans, Matt et Jeffrey dans un coin, braquant leurs armes de l’autre côté. Regardant de l’autre côté, la jeune fille de Beano braquée par ces enfoirés du NID... L'instinct le fit se baisser rapidement, et heureusement ou il ne serait plus de ce monde pour riposter. Sans attendre, il braqua le ravisseur, et tira, en vain. Ils s’étaient tous les 3 cachés derrière le véhicule, et un homme s’apprêtait à abattre la jeune otage, mais elle eut le réflexe de frapper ce dernier *elle doit tenir ça de son père* avant de se jeter plus loin. Sans rémission, le Capitaine ne se fit pas prier pour en placer une belle entre les deux yeux du chef milicien. De son côté, il était aux prises avec l’autre enragé. Lorsqu’il se releva et fonça vers Cassandra sans réfléchir, Peter se redressa lentement et lança une balle bien placée dans la jambe de ce dernier qui ; à la grande surprise d’Hayden ; continua sa route sans broncher... Il n’avait plus le choix. Appuyant de multiples fois sur la gâchette du P-90, le dénommé Michael s’écroula sur le sol, le corps sans vie... Peter n’avait pas eut le choix, regardant avec désolation la dépouille, il détourna le regard avant de se diriger vers ses coéquipiers. Une autre rafalle de balles, et le dernier s’écroula lourdement sur le sol, tué par Matt.
Regardant un peu autour de lui, il s’avança vers Cassandra.


« Vous allez bien mon Lieutenant ? »

Une fois sa réponse donnée, il regarda le petit groupe avant de tomber sur la fille de Beano, Maya... S’approchant d’elle, il l’invita à s'asseoir, regardant le sol, il releva les yeux vers elle. Elle lui ressemblait beaucoup.

« Je.. Je tenais vraiment à te faire savoir que tu a été aussi courageuse que ton papa... Il... » La gorge nouée, il ne savait pas si il pourrait le faire. « Il.. Ton père s’est battu comme un diable, il à abattu des dizaines d’ennemi pour toi, pour vous, pour les Leoniens, sache que... que.. qu’il n’est pas partit en vain, tu peux être fière de lui... » Il espérait qu’elle avait comprit. En voyant son expression d’infime tristesse, Peter se sentit coupable, il aurait dût, il aurait pût empêcher cela. Beano n’aurait pas dût mourir ce soir, il n’avait pas mérité cela. Sans dire un mot de plus, il accorda une petite caresse sur l’épaule de la jeune fille, avant de se relever en voyant Galen s’approcher pour l’enlacer, et l’emmener prêt de la dépouille de son père. Elle n’avait plus rien à craindre, plus personne ne mourrait à cause des Terriens, ils pouvaient en être sûr.

Tous rappelés par Nott, ils allaient enfin voir les coupables, du moins Peter l'espérait. En effet, après une longue file de milicien Leoniens, arrivèrent trois hommes qui se distinguaient bien du groupe... Il y avait apparement le chef des opérations, et 2 de ses acolytes. Dablord semblait très bien les connaitre, ils avaient dût s’amuser ensemble. De plus, ils allaient ramener un cadeau souvenir de Leonis au Général Peterson, et pas le moindre : un des hommes du NID. Un cadeau un peu abimé, mais cadeau quand même ! D’après ce que Peter avait comprit, les deux autres seraient exécutés... Ils le méritaient, et le troisième aussi. Ne préférant rien dire, il se contenta d’assister à l’exécution. L’un des deux, le chef, le Capitaine Tom était toujours aussi inexpressif, rien ne laissait présager qu’il avait peur, ou qu’il appréhendait la suite, rien. L’autre, en revanche, tremblait, il avait peur, des larmes coulaient sur ses joues. Il avait des remords, il voulait se repentir, il aurait l’éternité pour le faire... Lorsque les coups de feu furent tirés, Hayden se sentit enfin soulagé, c’était bel et bien fini.

Une heure après environ, on avait ordonnés à Matt et à lui même de porter Sayann qui était toujours dans un sale état. S'exécutant, il regrettait néanmoins de devoir quitter ce monde, il s’y était attaché. Une fois devant la porte, cette dernière fût activée, et Galen prit dans ses bras chacun des Terriens. Faisant un rapide clin d'œil à la jeune Maya, il savait qu’elle supporterait la suite, si elle avait réussi à surmonter ces épreuves, la reconstruction ne serait rien en comparaison de ce qui venait de se passer ici, seul le temps pourrait refermer les plaies et les blessures en chacun d’eux. Sans dire un mot, regardant une ultime fois Leonis, ses paysages magnifique qui avaient retrouvés toutes leurs splendeurs, Peter traversa la porte pour retourner chez lui, sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 29 Juin - 19:05

L’équipe rentra sur Terre et n’eut plus de nouvelle de Leonis.
Plusieurs semaines plus tard, Nott était le dirigeant de ce peuple et avait mis au point un tribunal juste, comme le lui avait conseillé le Capitaine Rico. Les sentences se devaient cependant d'être exemplaires afin qu’une telle situation ne se reproduise plus sur Leonis. La gouvernante Sesha Abinell et des dizaines d’autres miliciens furent pendues sur la place publique de la citée, avant de recommencer une nouvelle vie. Une vie paisible d’agriculteur, bien loin de cette période noire où la mort et la peur étaient devenues omniprésentes. Les mines à naquadah furent abandonnées, telles des vestiges de l’occupation, et il n’y eut plus aucun échange commercial avec le SGC.
Leonis était libre mais restait profondément marquée par cette guerre, durant encore plusieurs années…

Sur Terre, le Général Peterson rentra chez lui après une grosse journée de travail. Il avait récupéré un de ces équipe saine et sauve et c’était ce qui comptait le plus pour lui. Il ouvrit la porte de sa maison quand il vit soudain que l’intérieur avait été dévasté… Tous les meubles et les objets avaient été piétinés par terre. Les murs avaient été tagués… Et son chien était mort... Allongé là, deux balles dans le ventre, l’animal ne respirait plus.
Peterson avala difficilement sa salive et tomba à genou, submergé par un sentiment de tristesse mais aussi de colère. Il ne pouvait plus rien faire, il n’arriverait plus à dormir sans craindre de se faire tuer pendant son sommeil, il n’était pas assez fort pour leur tenir tête… Il était désespéré.
Il devait se résoudre à prendre une décision, rapidement... et peut être pas la bonne.


THE END!

Notes de la mission :

Cassandra Pierson : Toujours en forme dans tes rp, je sais que tu as eu quelques ennuis de connections, et je ne t’ai pas beaucoup pénalisé sur ça. Cette mission t’as certes pas laisse beaucoup de choix mais tu as sut y faire face et guider ton équipe dans cet enfer, bravo !

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 8

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 4

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 3

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 2

Note : 17/20

Evans Dablord : Probablement celui qui a du faire face au plus dur, que ça soit pour son personnage mais pour le rp. Jouer seul entre les mains du MJ, c’est pas toujours évident surtout dans une mission aussi tordue que celle-ci. Tu as toujours posté dans les temps de bons posts qui ne m’ont pas déçu, et j’ai beaucoup appris sur ton personnage du coup Rolling Eyes Bref tu géré comme il fallait Smile

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 8

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 4

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 3

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 3

Note : 18/20

Peter Hayden : Un peu discret et timide par moment, t’as quand même réussi à montrer que tu étais bien là dans le feu de l’action. Belle participation durant toute la mimi mec !

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 7

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 3

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 4

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 3

Note : 17/20

Matt Eversman : Un peu pareil que Peter, très bonne participation, réponse dans les temps et assez rapide, tu montrais bien que t’avais envi d’aller plus loin dans la suite de la mission. T’a sut t’adapter à tous mes postes et pour ça, tu ne méritais qu’une bonne note Smile

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 7

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 4

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 3

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 3

Note : 17/20

Jeffrey Rico : Arrivé en cours de route, tu ne m’as pas déçu tellement tu t’es vite imposé dans le rp de la mission. Un Rico en forme, ça a fait du bien de te revoir dans la bataille même si ça n’a pas duré longtemps. Bref come back réussit et parfait pour toi mon pote Wink

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 8

2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 4

3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 4

4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 2

Note : 18/20

Non noté : Chrystale Sayann, vu que y avait pas grand-chose Wink

Voilà, ce fut un plaisir comme vous pouvez le voir, ça se ressent dans les notes que j’ai mis Rolling Eyes Vous pouvez à votre tour me noter si vous avez envi, comme bon vous semble, et donner quelques appréciations et critiques. Merci à vous.
Votre gentil MJ.


Ps : Pour clore cette aventure, voilà une vidéo toute simple sur la mission, faite y a quelques semaines déjà. Les fans de Rambo reconnaîtront la musique Rolling Eyes


_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Jeffrey Rico
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 4024

Arrivé au SGC : 13/05/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
618/1000  (618/1000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 29 Juin - 20:42

MJ Jack O'Neill: Je suis assez embêté... cra j'ais pas de mots assez fort dans mon dico pour qualifié la grandeur de ton travail en tant que MJ sur cette mission Rolling Eyes Présent, détails, supenses, rebondissement, de quoi rendre tout les participants pleinement actifs, qualité des postes, trés bonne structure, contenance... tout y est Smile

(Me servirait de la grille de rp mission externe pour te donner une note n'en n'ayant pas trouvé pour les MJ Rolling Eyes)

1] Orthographe / Conjugaison / Structure des posts (Faites de beau posts structurés, avec peu de fautes et un français correct, vous devriez vous en sortir de ce côté là) : 9 Points d’XP/ 8 pts


2] Cohérence dans les Posts (Vous n’êtes pas Superman, restez dans les limites du possibles tout en n’en faisant pas trop et vous serez notés convenablement) : 4 Points d’XP/ 4 pts


3] Respect des Règles de RP, de l’Intrigue Générale et des écrits du MJ (Si vous respectez convenablement les Règles de RP, l’Intrigue Générale du Forum et le(s) post(s) précédent(s) du MJ, la note sera bonne) : 4 Points d’XP/ 4 PTS


4] Présence et Participation dans l’ensemble du RP (Si vous décrochez de l'Intrigue en cours de route ou loupez quelque postes, vous aurez des points en moins, et vice versa si vous êtes présent du début à la fin) : 3 Points d’XP/ 3 PTS

Résultat: 19 / 20 GG l'ami Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://deceit-town.forumaction.net
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14850

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 29 Juin - 20:57

[Désolé ça fait tache lol mais le barème est pas forcément nécessaire lorsqu'on note un MJ, une simple note suffit Wink Je tenais à le préciser]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 29 Juin - 22:57

Merci à toi Jeffrey :p

Sinon j'ai mis les points XP, et j'ai l'honneur de dire que l'un de vous monte en grade........

Il devient Soldat de 1ere Classe, j'ai nommé Matt Eversman ! Rolling Eyes

Tu n'es plus tout en bas de l'échelon, félicitation tu le mérites Smile

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Mar 30 Juin - 0:45

[Félicitations Matt^^]

Tout d'abord, +1 pour la vidéo^^ (je n'ai pas mis le son parce qu'il y avait Ugly Betty, mais les images étaient sympas^^)

Sinon, la mission était sympa ! Exploration, rebondissements, révélations progressives... Smile
Après, il faut que je reste cohérent avec la note que j'ai mise à l'intrigue IV (17) que j'avais un peu mieux appréciée que cette mission...
Les petits détails qui m'ont gêné :

- Tu n'as pas forcément, à mon goût, choisi la meilleure voie pour certaines choses... Il y a des fois où j'aurais imaginé que tu aurais insisté plus sur certaines scènes que d'autres (comme la situation après l'explosion de la cérémonie au lieu du moment où je reprends conscience)

- Et sinon, il y a des moments où tu n'as pas forcément respecté le caractère de mon perso (c'est un des principaux rôles du MJ^^). L'exemple le plus flagrant, évidemment, c'est quand je me jette sous les roues du camion alors que la meilleure des réactions aurait été de se cacher et d'appeler les autres^^

Mais ça ne t'a pas vraiment fait perdre de points. C'est plus une note globale par rapport à la façon dont j'ai ressenti la MJ, sachant que je devais noter par rapport à l'autre note et que je ne veux pas mettre une note trop importante à chaque fois puisque je n'ai pas participé à beaucoup de missions et qu'il peut toujours y avoir mieux. Wink

Bref : 17/20 ! (j'aurais mis 16 pour être cohérent, mais la vidéo vaut au moins un point en plus pour le mal que tu as dû te donner^^)

[Et je doute mettre un jour 19 à une MJ, donc avec moi, c'est comme un 19/20 Rolling Eyes]

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Mar 30 Juin - 11:30

[Merci ;-) ]

Pour moi, je donnne une note de 18/20 !
-J'ai adoré le contexte de la résistance, de l'occupation etc... je trouvais cela original de faire une mission là dessus.
- La vidéo c'est top ;-) Bravooooooo
- comme je te l'ai dit plusieurs fois, tes rps me bluffent à chaque fois !
- Tu as bien respecté le caractère de mon perso ;-)
- Juste un petit bémol pour le fait qu'Evans est été isolé, c'était pas facile pour lui sur la mission, peut être il aurait mieux valu d'être deux captifs ou je sais pas ;-)

Voilà !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Mar 30 Juin - 15:09

Et bien pour moi ce sera un joli 17/20 ! J'ai adoré cette mission, comme l'a dit Matt le contexte de l'oppression, de la rébellion etc c'était vraiment super à faire, de plus il y avait bien longtemps que je n'avais pas été aussi transporté dans une mission comme ce fût le cas ici ! Merci Jack !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission P2A-668 by Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-