Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Mission P2A-668 by Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Mission P2A-668 by Jack   Dim 5 Avr - 13:50

~Prologue~


Le ciel était nuageux, la terre humide. C’était une nouvelle journée sans soleil, comme celle d’hier, celle d’avant-hier et celle d’avant encore…
Le groupe de leonien ne s’arrêtait plus de courir dans les bois, entendant au loin le grondement des moteurs du Mal. Ces véhicules allaient les retrouver et ils seraient punis pour leur crime. Ils avaient peur. Peur de se faire attraper, peur de mourir… Des hommes, quelques femmes et enfants ne pouvaient passer inaperçus très longtemps. Et quelques soit leur direction, la Police les rattraperait.
Et là, quand cette pensée traversa l’esprit du petit garçon, c’était déjà finit.
Deux véhicules barrèrent le passage aux leoniens et une dizaine d’hommes en sortirent. Certain en tenue militaire verte kaki, d’autre en uniforme noir portant le badge de la Police de Leonis... Tous étaient armés.
L’un d’eux s’avança devant le groupe de fugitif mais garda une certaine distance, les mains dans le dos et entouré de plusieurs miliciens. Sa voix était perçante et se répétait au loin, derrière les collines…


« Ca ne sert à rien de fuir ! Vous avez tous été jugés et condamnés pour rébellion contre le gouvernement. »

Resté dans la camionnette, un autre homme plus âgé, d’origine différente par rapport à tous les autres et portant de trop grosses lunettes de soleil sur le nez, ouvrit le carreau pour libérer la fumée qui s’échappait de sa cigarette… Cet homme lança un regard impatient vers la Milice, ignorant les plaintes et gémissement des leoniens. L’autre homme hocha de la tête et recula.

« En joue. »

Les mitraillettes se levèrent. Le petit garçon leonien se baissa instinctivement, même s’il ne voyait pas grand-chose blotti dans les bras de ses parents.

« Feu ! »

Les tirs retentirent un long moment. Quelques cris furent poussés, les corps déchirés par les balles dansèrent sous les yeux de la Milice, avant de ne faire qu’un avec l’eau et la boue.
L’homme dans le véhicule admira le spectacle de l’exécution, puis revint à sa cigarette tout en fixant les hautes montagnes abritant les importantes mines de Naquada.
Aujourd'hui, Leonis se réveilla dans le sang... Une fois de plus.

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !



Dernière édition par Jack O'Neill le Jeu 9 Avr - 16:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 9 Avr - 16:12

Une colonie d’oiseaux prit son envol dans le ciel de Leonis quand la Porte des Etoiles s’activa, réveillant le paysage habituellement si calme. Lors de la formation du vortex, le plus petit de ces vertébrés fut malheureusement désintégré par le tourbillon bleu qui s’échappa de la porte.
Peu de temps après, l’équipe du Lieutenant Pierson arriva sur le sol de cette planète et le vortex se désactiva. Le SGC était très loin derrière eux maintenant…
Sayann en première, elle remarqua rapidement qu’il n’y avait aucune présence amie ou même ennemie. Eversman, Hayden et Dablord se rassemblèrent derrière les deux femmes du groupe et Pierson prit en main la carte qu’elle avait reçue dans son équipement. Le principal village des leoniens se trouvait derrière la montagne qui leur faisait face, une longue marche était donc obligatoire pour arriver à leur objectif.
Le temps était frais, la température ne montait pas bien haut au dessus des 10° et le soleil se cachait derrière les nuages.
Quelque chose vint cependant perturber les membres les plus attentifs. La nature était tellement calme, silencieuse et déserte que cela donnait une atmosphère assez craintive.
Puis, une autre chose attira l’attention de Sayann et elle remarqua que les traces venaient de la porte et allaient en direction de la montagne.
Ces traces récentes ne laissaient aucun doute: la terre avait été écrasée, voir même retournée, par ce qui semblait être un véhicule à 4 roues…




[HRP: Voilà une image du paysage, pour le début ne vous étonnez pas si c'est un peu "lent", ce n'est qu'une ballade dans la nature donc je vous laisse imaginer un peu l'ambiance au sein de votre groupe, parlez entre vous et pourquoi pas, faire connaissance? Pas de limite de temps pour poster pour le moment mais ne trainez pas trop quand même Wink Voilà bonne chance et bon jeu à tous pour la suitee ! :p]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Chrystale Sayann
----------------
avatar
----------------
1er soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 334

Arrivé au SGC : 28/02/2009

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
9/50  (9/50)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 9 Avr - 22:53

Elle avait à peine passé la porte qu'elle se retrouva sur Leonis, suivie de près par son équipe.
Arme prête à l'emploie, elle scrutait les horizons, attendant que chacun soit arrivé, et que la porte se désactive... Rien.
Les soldats Eversman et Hayden semblaient s'être remis de leurs émotions, le Lieutenant affichait encore ce sourire carnassier qu'elle lui avait vu précédemment, le Docteur Dablord regardait consciencieusement les membres puis la vue qui s'offrait à eux. Chrystale restait impassible.
Elle baissa un peu son M4, tira sur sa cigarette et observa les alentours.

Le paysage aurait pu être plaisant quoiqu'un peu frais -Milady avait l'habitude des missions à effectuer dans des conditions pas toujours des plus agréables, aussi cela ne la dérangea pas outre mesure- : Une étendue de verdure, parsemée de plantes et d'arbres qui s'étendait jusqu'à un bois, au pied d'une grande montagne. Quelques rares rochers de droite et de gauche. Non loin, un lac aux eaux claires et calmes dont la surface se froissait au rythme de la brise. Le ciel nuageux qui surplombait tout ceci cachait la lumière du soleil et rafraîchissait agréablement le fond de l'air. Ce paysage aux couleurs froides semblait être une de ces photos prises à travers le monde et destinées à apaiser l'esprit... Mais quelque chose la perturbait...


" Vous entendez ? Ils se figèrent, à l'écoute. Rien. Pas un bruit... N'est-ce pas une planète habitée ? "

Le silence. Un silence pesant régnait sur les lieux, aucun signe de vie, pas un seul animal ne se faisait entendre, les volatiles étaient plus que rares dans les cieux, et on entendait à peine le doux bruissement des feuilles.
Seuls les mouvements du petit groupe vinrent briser cette atmosphère glaciale. La jeune femme arpenta le paysage du regard quelques instants encore puis laissa de côté son arme à feux. Elle finit sa cigarette, la jetta et commença à faire un, puis deux pas. Ses yeux se posèrent ensuite sur le sol ; elle se baissa et posa sa main sur des traces qui ne lui étaient pas inconnues. Quelque chose semblait avoir labouré la terre, sans doute... un tout-terrain ?


" Lieutenant Pierson... "

Elle lui fit part de ses observations : un camion militaire probablement, était passé par la porte et s'était dirigé droit vers les montagnes. Elles étaient trop récentes pour appartenir au SGC. Il ne serait donc pas étonnant que ceci soit lié à leur mission et a la situation sur Leonis.
L'équipe vînt se réunir auprès des deux femmes alors que leur leader s'emparait de la carte qui leur avait été confiée avant le départ. Chrystale posa instinctivement la main sur son katana ; une vieille habitude, elle ne pouvait s'en séparer vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Ven 10 Avr - 19:33

A peine avait il fait un pas en avant qu'il sentit une legere brise fraiche sur son visage, Matt rouvrit les yeux qu'il avait fermé par relexe et surement appréhension au contact du vortex, il ne fit pas attention directement au paysage mais se dépécha de trouver une position à couvert et le jeune homme avança l'arme devant lui, observant dans tous les sens pour vérifier qu'il n'y avait aucune présence hostile avant d'aller se placer à la gauche de ses partenaires. Une fois qu'il était sur qu'il n'y avait pas d'ennemis en vue, il reprit tranquillement son arme jetant un coup d'oeil vers ses coéquipiers qui n'avaient rien remarqué d'étrange enfin jusqu'à ce que l'une des jeunes femmes prennent la parole.
" Vous entendez ?"

Immédiatement Matt se figea, posant un genou au sol pour plus de sécurité et sruta autour de lui.

"Pas un bruit... N'est-ce pas une planète habitée ?"

Ouf, le Ranger se détendit, il se releva lentement avant de tendre l'oreille à son tour, il était vrai qu'à part les différents bruits de pas de l'équipe, il n'y avait rien, pas de chant d'oiseau, de petits bruits qui indiqués de petits animaux comme des craquements ou autres, il n'y avait rien du tout. Le jeune homme ne s'en serait pas rendu compte sur le coup si la tireure d'élite de l'équipe ne l'avait pas fait remarqué, celle ci avait un sacré coup d'oeil ou plutôt d'oreille. Matt fit quelques pas pour se dégourdir les jambes tout en observant le beau paysage qui s'offrait à lui, il avait un peu l'impression d'avoir une carte postale devant lui, cela lui faisait un peu penser à la France, il n'y avait jamais mis les pieds mais un de ses amis y était allé et le paysage sur la carte y était semblable. La Sniper semblait une nouvelle fois avoir remarqué quelque chose, elle en fit part au Lieutenant qui demanda au groupe de se réunir tout en dévoilant une carte, pas de la planète bien sur mais juste de la région dans laquelles ils se trouvaient.

Le Ranger était assez bon pour se repérer, rapidement il trouva l'endroit où les hommes avaient débarqués puis leur objectif qui était le petit village de Leonis, il jeta un coup d'oeil au paysage, oui il en était certain et en fit part à son supérieur.


"D'après le plan, le village se trouve derrière la montagne, mon Lieutenant."

En regardant plus attentivement le paysage devant eux, le jeune homme qu’il leur faudrait un certain temps avant d’atteindre ce village, peut être même que la nuit sera tombée une fois là bas vu qu’il ne savait rien de la longueur des journées sur cette planète mais bon si ils avaient été désignés pour cette mission, c’était qu’ils en étaient tous capable même si Evans revenait d’une belle blessure à la cheville et lui d’une balle dans la poitrine. Matt attendait quand même un signe, une parole de son supérieur pour savoir si le petit groupe pouvait se mettre en marche vu que ce n’était pas à lui de donner cet ordre mais bon il n’avait pas envie de poireauter tranquillement, il avait envie de bouger, le jeune homme fit quelques pas avant de se retourner vers ses camarades.

« Bon vous venez ? »

Hé oui, 13 jours passaient à l’infirmerie allongés dans un lit donnait envie de bouger, de ne pas rester inactif en attendant sagement un ordre qui était long à venir.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 11 Avr - 1:08

Le passage par la porte des étoiles fut bref et sans douleurs. Certains de ses collègues avec qui il avait eut la chance de passer quelques bonnes soirées depuis son arrivée lui avaient avoués que le passage du vortex à une autre planète était assez douloureuse, surtout la première fois. N’y croyant pas initialement, Pet’ avait nié les dires de ses collègues et s’était simplement contenté de rire, leur faisant croire qu’il avait gobé leurs salades. Il devait avouer qu’une nette appréhension du passage s’était emparé de lui une fois son arrivée devant l’engin, mais cette impression de malaise au fond de lui s’était dissipé lorsqu’il avait réouvert les yeux à sa sortie du vortex sur Leonis.

A première vue, tout semblait calme. Devant lui, Eversman et Chayann étaient déjà plus prêt du DHD que de la porte. Levant son P-90, il lui fallut quelques secondes pour voir qu’il n’y avait aucun danger apparent. Il tourna le regard vers la porte lorsqu’il vit le Lieutenant et le doc’ sortir à leur tour du vortex, qui après quoi se ferma instantanément. Levant le regard vers le ciel, il était assez dégagé, et au loin on pouvait apercevoir une envolée d’oiseau s’éloignant du terrain sur lequel l’équipe se trouvait actuellement. D’un point de vue global, tout était similaire à ce que l’on pouvait trouver sur Terre... Eau, plantes, formes de vies animales, tout était pareil. L’hypothèse de tomber sur des petits hommes gris avec des appareils offensifs démesurés étaient quasiment nul sur une planète comme celle ci.


Devant lui, Eversman et Chayann avaient l’air d’examiner plus amplement le terrain. A quoi bon ? De l’herbe, des traces, il fallait les suivre, au moins elles les emmèneraient à une civilisation, et surement au peuple de Leonis ou à ses mecs avec les camions.
Quoi qu’il en soit, le briefing avait démontré que ce peuple était trop « primitif » pour construire des engins automobiles tels que des camions ou des voitures, quelqu’un ou quelque chose les avait donc amenés ici surement pour plusieurs raisons. Chayann appela le Lieutenant pour lui montrer les traces, elles se dirigeaient vers les montagnes en vue. De là on aurait peut-être pût diverger sur le fait que ces étranges pics soient des montagnes ou des plaines assez hautes, mais Peter serait surement le seul à s’en préoccuper.. Pour ne pas sortir du lot, il avait préféré la fermer. Se mettant donc en marche vers les montagnes, il entendit Eversman parler à ses coéquipiers. Lui accordant un sourire amical, Peter s’avança vers lui. Ils avaient déjà fait une mission ensemble, le fait d’arrêter des terroristes potentiels pour le SGC avait été une expérience des plus gratifiantes, mais pas des moins dangereuses. Matt et lui même en avaient fait les frais... Ils s’étaient d’ailleurs croisés à l’infirmerie peu de temps après cela...


« Matt, attendez j’arrive »
dit Peter en emboitant le pas à Eversman. Arrivé à sa hauteur, il reprit la parole.

« Sa va mieux votre.. blessure ? On en a bavé contre ces fumiers hein ! Le principal c’est qu’ont les as arrêtés, je ne me rappelle pas de la fin j’ai perdu connaissance après m’être prit la balle de Mackenzy... le fait est qu’on est de nouveau sur pied prêt à tuer du Jaffa. On va les dérouiller ! » dit il haut et fort sous les regards contraignants de ses coéquipiers. Il se ravisa de continuer, baissant juste la tête et regarda Matt d’en bas avec un petit sourire moqueur lorsque le Lieutenant le fixa de son regard de braise.

La ballade s’annonçait joyeuse, jusqu'à ce qu’ils arrivent aux montagnes du moins. La situation allait surement s’embelire, mais il n’allait pas se laisser faire, non sûrement pas...
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 11 Avr - 1:16

Evans se demanda comment il devait prendre la réflexion du lieutenant Pierson. Certes il était médecin, mais tout le monde avait l'air d'oublier qu'il était aussi militaire, et que c'était pour cela qu'il était un des plus qualifiés pour les missions de sauvetage. Il commença à soupçonner le groupe de s'être passé le mot lorsque celle qui s'était faite appelée Sayann puis Matt lui-même firent une remarque à son égard, d'autant plus que ce que venait de dire le ranger était complètement infondé et relativement bête. A présent le dernier de l'équipe encore dans la salle d'embarquement, à quelques centimètres à peine de l'horizon des événements, il se retourna vers la salle de contrôle et haussa les sourcils, se demandant vraiment si les autres avaient voulu lui faire une blague. Il se décida finalement à passer la porte, se disant qu'au moins, si on leur avait tendu une embuscade, le massacre serait sans doute déjà terminé.

La Porte des Etoiles se désactiva quelques secondes après le passage du docteur Dablord. Celui-ci, en repensant à la longue marche qui les attendait, mit presque aussitôt ses lunettes de soleil. D'accord, il y avait des nuages, mais cela ne signifiait pas que le soleil était inoffensif pour autant et, au moins, il pourrait fermer les yeux en marchant. On croirait qu'il écoutait alors que ce ne serait pas du tout le cas. Restant plusieurs secondes sans bouger, à quelques pas de la Porte, Evans observa les montagnes, espérant qu'on ne se presserait pas trop. Sa cheville n'était pas encore totalement rétablie et de toute façon, il n'y avait aucune urgence. S'ils avaient découvert tout ceci plus tard, ils ne seraient pas encore là.

Quand il décida d'avancer, il arriva dans la trajectoire de la fumée de la cigarette que portait à sa bouche Sayann. Ne supportant pas cette odeur qui lui prenait en plus la gorge à chaque fois, il toussa et retint sa respiration suffisamment longtemps pour s'éloigner. La militaire constata alors qu'il n'y avait aucun bruit. Evans arrêta de bouger et écouta pour finalement voir qu'elle avait raison. Il aurait pu essayer d'en tirer tout un tas de conclusions mais n'en avait vraiment pas envie, surtout qu'il n'était pas pisteur et qu'il n'en avait strictement rien à faire. La seule chose qu'il voulait était de finir rapidement cette mission qui s'annonçait particulièrement fastidieuse et fatiguante.

Il écouta à peine la discussion qui animait ses coéquipiers. Pas besoin de débattre pendant quinze jours ; le village où ils étaient censés se rendre était de l'autre côté de la montagne, il n'y avait pas besoin d'être un expert pour deviner cela. Evans suivit donc Matt sans attendre l'ordre du lieutenant Pierson, surtout que s'il voulait pouvoir marcher tranquillement, sans forcer sur sa cheville, il fallait partir tôt pour que la différence de vitesse ne se ressente pas.


- Allez, on est partis !

Le médecin ajusta ses lunettes sur son nez et tapa dans l'épaule de Matt pour lui faire signe qu'il le suivait.

- Dites, je pense à une chose... S'il y a du Naquadah sur la planète, n'aurait-il pas été préférable d'emmener un scientifique avec nous ? D'accord, en tant que médecin, je suis aussi un scientifique. Tant que ça ne concerne que la médecine, le corps humain ou même l'informatique, je suis parfaitement capable de m'en sortir. D'ailleurs, je suis pratiquement sûr que je serais capable de faire décoller un vaisseau si c'était à partir d'un ordinateur, mais le Naquadah, l'électricité et tout ça, je n'y connais absolument rien. Enfin bon, peut-être que ça se révèlera inutile, mais je ne vois pas du tout l'intérêt de ma présence, à part bien sûr si on se fait attaquer, mais si je me fais descendre, vous serez encore plus embêtés. Je dis ça, je dis rien, comme qui dirait, mais si on a besoin d'un scientifique, on sera obligés de refaire tout le chemin jusqu'à la Porte des Etoiles, et je ne compte pas faire l'aller-retour trente-six fois ! Ca me fait penser que si on se fait attaquer là-bas, on aura bien du mal à s'échapper de la planète... Sérieusement, vous avez pensé à un plan B avant de partir ?!

Cela faisait cinq minutes qu'il parlait et empêchait quiconque d'en placer une, mais quand il était parti de cette manière, il était difficile de l'arrêter. La perspective de marcher longtemps pour sûrement peu de choses au final l'agaçait, et celle de ne pas être là pour le prochain retour du Prométhée encore plus. Du coup, il se rattrapait à ce qu'il pouvait, c'est-à-dire les failles de la mission.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Pierson
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 531

Arrivé au SGC : 19/03/2007

Age du Joueur : 43


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32
Profession:
๏ Expérience:
459/550  (459/550)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 11 Avr - 10:28

Cassandra passa la Porte, Evans sur ses talons . Elle scruta la paysage à la recherche d'une trace de vie humaine, rien... En tout cas cette planète était magnifique et lui rappelait son Minnesota natal . L'air était incroyablement vivifiant . Le plus bizarre était ce silence . Sayann en fit la remarque, et Cassandra eut un petit sourire en lui répondant :

N'importe quel animal avec une cervelle plus grosse qu'un petit pois, se tire avec le boucan que fait l'ouverture de la porte . On verra si au cours de la mission, on voit des bestioles . Par contre, ce qui est étrange, c'est qu'on ait pas eu un comité d'accueil armé . J'aurai pensé qu'on surveillerait le chiapaï mieux que ça .

La jeune femme l'interpella et lui montra les traces de roues sur le sol, qui se dirigeaient vers la montagne . Cassandra lui fit un signe de tête reconnaissant . Ces traces avaient l'air fraiches, donc cela voulait dire qu'ils évacuaient leur cargaison par la porte . Mais où était les habitants ? Ca, c'était trés dérangeant . Soit ils bossaient comme des dingues à la mine de Naquadah, soit on les avait déporté .
Cassandra sortit sa carte, et Eversman fit une remarque idiote, et Cassandra le regarda avec une franche ironie :


Vous savez lire une carte, à ce que je constate ... Je vais vous dire un petit secret, moi aussi...
Plus fort, elle poursuivit :
Vous avez entendu Eversman ? On est bon pour une petite randonnée bucolique . Inutile de traîner là .

Hayden colla aux basques de son porte Eversman, parlant à tort et à travers . Cassandra le foudroya du regard et lui dit d'une voix trop douce pour ne pas être dangeureuse :

Votre entousiasme fait plaisir à voir, vraiment, Hayden... Mais je doute d'avoir jamais vu un jaffa ou un goa'uld conduire un 36 tonnes !

Dablord se mit en marche tout en récréminant . Cassandra haussa un sourcils . Qu'est ce qui lui prenait ? Ce n'était pas trop son genre d'habitude . Là, il donnait l'impression de vouloir traverser la Porte dans l'autre sens dans la minute . Ses arguments ne tenaient pas debout en plus . Cassandra le rattrapa :

On ne va pas étudier le naquadah, on va juste voir qui nous le pique et que sont devenu les habitants de cette planète . Vous êtes là pour nous rafistoler, comme d'habitude . Quand à rejoindre la Porte en cas d'attaque, on aura qu'à piquer un camion . Vous n'avez jamais bidouiller les fils d'une bagnole, dans votre jeunesse, Dablord ?

Perspective franchement inconcevable, quand on voyait le sérieux du medecin, et son petit côté propre sur lui . Cassandra plaisantait, mais pas tant que ça . Pourquoi insistait il sur le fait d'aller et venir trente six fois ? La balade n'était pas difficile, à moins que...Elle se retourna vers lui, les yeux étrécis :

Auriez vous " oublié" de me dire quelque chose sur l'état de votre cheville, Docteur ?dit elle, inquiète .

Bon dieu ! Si Dablord avait une cheville en compote, cela risquait de mettre leur vie en jeu, en cas d'attaque . S'il ne pouvait pas courir, Cassandra allait devoir utiliser un de ses hommes pour le soutenir, et cela allait les ralentir . Quelle poisse !
Revenir en haut Aller en bas
http://soleilsanglant.surmonde.net
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 11 Avr - 14:33

"Vous savez lire une carte, à ce que je constate ... Je vais vous dire un petit secret, moi aussi... Vous avez entendu Eversman ? On est bon pour une petite randonnée bucolique . Inutile de traîner là "

Oula l'ambiance était tendue, Matt adressa un regard noir à sa supérieure, ses lèvres étaient pincées, une belle envie de répliquer mais si il le faisait, il risquait sa place au SGC donc il fallait mieux se calmer, laisser passer ce commentaire pour le moment en tout cas heureusement Peter vient le rejoindre commençant à entamer la conversation histoire de faire passer un peu le temps pendant la marche mais le Ranger n'eut pas le temps de lui répondre, que la sympatique lieutenant lui adressa un regard noir mais bon les deux baissèrent quelque peu la tête, un sourire aux lèvres reprenant leur conversation.

"Hé Peter tu peux me tutoyer. MacKenzy portait une ceinture d'explosif sur lui, les gardes sont parvenus à l'attraper, il me semble qu'il a été envoyé sur une autre planète. Je sais pas trop comment, je suis tombé inconscient dans le couloir un peu après toi... Mais cette fois hors de question de repasser un séjour à l'infirmerie. Pour pas te vexer hein Evans ?"

Evans n'avait pas du entendre sa question car il était parti dans un monologue avec le lieutenant, au moins cela permettait aux deux militaires de discuter tranquillement, Matt montra d'un signe de tête sa supérieur qui était devant eux ouvrant la voie avec le medecin puis parla à voix basse.

"Je sens qu'on va se marrer avec celle là. Tu la connais ?"

Matt jeta ensuite un coup d'oeil derrière lui à la jeune Sniper qui était silencieuse pour le moment, il resserra ses doigts autour de son arme puis regarda les alentours, il n'y avait rien à signaler. L'équipe avançait le long d'un sentier au milieu d'une longue plaine, marchant dans la boue, le petit vent persistait donc il ne faisait pas très chaud, le jeune militaire n'avait pas envie de passer la nuit ici sinon il allait avoir bien froid ou bien la façon dont il était bien vu par le lieutenant, elle le mettrait de garde à l'extérieur. D'ailleurs il se demandait bien pourquoi cette jeune femme ne pouvait pas le voir ? En même temps Hayden avait eu le droit aussi à ses compliments aussi. Il n'y avait aucun danger à l'horizon, Matt relacha donc son attention tout en laissant son arme pendant le long de la sangle, une main sur la crosse afin de pouvoir la reprendre au cas où tandis que de l'autre main il remettait bien en place son oreilette radio.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 11 Avr - 14:51

Aie.. Matte aussi venait de se faire rembarrer. Rien d’étonnant, le Lieutenant voulait montrer son autorité, Pete’ aurait fait de même à sa place. Lentement, Peter voyait son collègue aussi « touché » que lui par les réflexions de son supérieur. Lorsque que ce dernier entama la conversation et qu’il lui répondit, Peter fût surprit... Personne ne lui avait vraiment expliqué ce qui s’était passé avec Mackenzy, il le savait traitre, et un peu fou, mais jamais il n’aurait pensé qu’ils s’attacherait une ceinture d’explosif autour de la taille, fallait en tenir une sacrée couche pour en arriver là... Lorsqu’Eversman fit allusion à l’infirmerie et à Evans, Peter ne pût s’empêcher de libérer un petit rire amical.

« Pas de soucis, appelle moi Pete'. A propos d'Evans et d’après ce que j’ai entendu, ce pauvre Docteur à souffert dans cette autre réalité... C’est quand même dingue ça, voyager dans un endroit ou chacun de nous existe en double, tu y crois toi ? Certains disent qu’ils ont été capturé par les réplicateurs qui leur ont mit ça dans le crane... En plus ils ont ramenés deux mecs avec eux, censé être morts ici... C’est fou ça. »


Visiblement, Matt n’avait pas trop entendu parler de cette affaire, mais il acquisa d’un signe de tête avant de reprendre la parole, parlant du Lieutenant Pierson.


"Je sens qu'on va se marrer avec celle là. Tu la connais ?"

« Non, je ne l’avais jamais vu au SGC, elle été avec l’équipe d’Evans et du Colonel O’neill je crois, mais je ne lui ai jamais parlé personnellement... Au fond elle n’a pas l’air méchante, mais je dirais plus qu’elle veux montrer qui est le chef. Dans ces cas là il ne faut pas chercher, la boucler, et arrêter les simagrées comme disait ma défunte Grand Mère. »

Voyant que Matt ne répondait plus vraiment, Peter se perdit dans ses pensées. C’était sa première mission interplanétaire, et il était en compagnie de gens assez cool. Il ne risquait pas vraiment de se prendre la tête avec l’un ou l’autre. Peut-être les indigènes de la planète ou les.. « camionneurs » serait plus enclins à être désagréable, mais pour le moment il n’avait aucune raison de se plaindre de cette mission. En même temps, elle venait juste de commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 11 Avr - 19:20

Le groupe se dirigea vers la montagne et se révéla être assez bavarde pendant le trajet, du moins pour la plupart. La marche était assez longue et du coup, les membres de l’équipe commencèrent à nouer des liens entre eux même s’il ne s’agissait parfois que de paroles moqueuses pas bien méchantes. Chrystale restait discrète et très professionnelle tandis que Matt échangeait des souvenirs avec Hayden sur une récente mission, puis les deux hommes avaient discuté entre eux de leur supérieur, l’étonnante Cassandra Pierson. Cette dernière fit une remarque à Evans à propos de sa cheville et le docteur se força de lui dire la vérité. Tout en continuant de marcher, il lui expliqua qu’il était blessé depuis la dernière mission contre les réplicateurs et qu’il allait avoir un peu de mal pour courir, si cela devait arriver.
Après avoir révélé cette surprise au Lieutenant, Dablord resta silencieux, ne voulant pas en faire toute une histoire et surtout, ne voulant pas chercher des poux à son supérieur même si l’envie de protester se faisait ressentir à l’intérieur de lui. Car comme tout bon docteur, Evans Dablord était quelqu’un de très têtu mais réaliste et convaincant… Bien qu’il ne soit que médecin, son expérience et son habileté à communiquer seront sans doute bénéfiques s’ils venaient à rencontrer une autre culture.
Quarante minutes passèrent alors que l’équipe continuait son chemin à travers les hautes herbes et autres endroits boueux. Il n’y avait que très peu de vent étant donné que la montagne n’était plus très loin. L’équipe envisagea un moment de la contourner, surtout que Dablord commençait à paraître frêle dans sa démarche. Mais Sayann pista un chemin à travers la montagne et appela le reste de l’équipe après avoir découvert les premières habitations.
Le même bloc de maison qu’ils avaient vu pendant le briefing, et l’endroit était toujours aussi désert et calme… L’équipe ne s’arrêta pas très longtemps après avoir sécurisé les lieux. Ils remarquèrent la présence du M.A.L.P puis continuèrent leur chemin, leur objectif ne se trouvant pas ici…
Une dizaine de minutes à emprunter la même route à travers la montagne, Sayann et Pierson furent les premières à trouver ce qu’ils recherchaient. Non pas un petit quartier, mais bien le principal village de Leonis situé au beau milieu d’une « cuve ».
Quand l’équipe, sous les ordres de Pierson, commença à entrer dans le village, ils remarquèrent qu’encore une fois il n’y avait aucun signe de vie ni même de technologie, si ce n’est des vieux chariots et autres outils agricoles rouillés… Tout semblait croire que la population avait quitté les lieux précipitamment, laissant une partie de leur bien ici…




[Etant donné l’absence d’Evans, vous avez le temps pour répondre, plusieurs fois si vous voulez, pour les plus bavards Rolling Eyes Je reposterais quand il sera revenu.]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !



Dernière édition par Jack O'Neill le Mer 15 Avr - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 13 Avr - 22:19

Contrairement à ce qu'il aurait pensé, la jeune Lieutenant ne se manifesta pas, les deux militaires continuèrent à papoter de n'importe quoi histoire de passer un peu le temps pour que cette balade paraisse un peu moins longue, il essayait d'écouter ce que lui disait Peter mais il avouait qu'il n'y comprenait rien du tout donc avait tendance à décrocher laissant paraitre un leger sourire sur son visage pour faire signe qu'il avait à peu près compris alors que rien du tout mais bon cela n'avait pas l'air de vexer ce dernier et heuresement.

Au bout d'une vingtaine de minutes, Matt s'arrêta quelques instants ce qui stoppa tout le monde dans sa marche, les regards noirs se posèrent sur lui tandis qu'il retirait un petit caillou de sa rangers tout en prenant appui sur le dos d'Hayden. Le Pire c'était qu'il ne le faisait pas exprès mais il sentait très bien que lui et le lieutenant ne seraient pas les meilleurs amis du monde mais bon c'était comme cela et tant que cela ne nuisait pas à la mission tout irait pour le mieux.

La petite compagnie reprit sa route, le Ranger demeura silencieux, regrettant de ne pas avoir emmené avec lui son Ipod, il aurait pu le faire passer pour une oreillette mais bon il aurait été aussi moins attentif quoique il n'y avait aucun danger pour le moment. Evans semblait avoir quelques problèmes avec sa cheville, il avançait un peu moins vite mais tous ralentirent le pas pour ne pas qu'il force trop et Matt ne pu que lui faire un vague sourire pour l'encourager à continuer mais il était prêt à prendre le sac de ce dernier si cela pouvait l'aider.


"Un coup de main, doc ?"

Le Medecin ne lui répondit pas, peut être ne l'avait il pas entendu tout simplement enfin après quelques minutes la tireuse d'élite découvrit un sentier qui menait vers les premières habitations situées à flanc de montagne. Matt reprit son M-16 entre ses doigts, il valait mieux être vigilant car l'équipe était à découvert le temps de rejoindre les maisons mais tout se déroula bien, dans un silence de mort, ils vérifièrent que chaque batiment était désert et reprirent tranquillement leur route vers Leonis qu'ils atteignirent dix minutes plus tard. Avant d'entrée à l'intérieur, le Lieutenant donna ses ordres pour éviter tout problème et c'est ainsi que l'équipe entra dans le village, Matt avait le doigt sur la gachette, attentif au moindre signe suspect mais toujours rien, pas un bruit, pas une personne vivante.

D'ailleurs le jeune soldat s'approcha d'un feu de camp, dessus les gens avaient laissé un plat cuire à la douce chaleur des flammes mais ce dernier était désormais completement noir, il y avait même des assiettes au sol avec de la nourriture à l'intérieur partiellement mangée.


"On dirait que ces gens ont dû fuir ce village... et ils l'ont fait très rapidement."

Brr, un frisson parcourut le jeune homme, un village fantôme, ce n'était pas vraiment ce qu'il aurait voulu pour une première mission extraplanétaire mais bon c'était déjà mieux que de rester enfermer à la base ou même de tomber sur une patrouille de ces affreux soldats serpents dont il ne parvenait pas à retenir les noms. Matt hésitait à relacher son attention, il n'y avait pas l'air d'avoir de danger immédiatement mais en même temps c'était trop calme pour être net et la dernière fois il avait pris une balle pour avoir pris une décision trop rapide donc désormais il y réfléchissait à deux fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Cassandra Pierson
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 531

Arrivé au SGC : 19/03/2007

Age du Joueur : 43


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32
Profession:
๏ Expérience:
459/550  (459/550)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Ven 17 Avr - 21:44

Cassandra fit la moue . C'était une sacrée déveine . Bien, il fallait prendre des mesures en conséquences . Cassandra devait y réfléchir .

Merci de votre franchise, Evans . Je saurai en tenir compte .

Cassandra cheminait, le regard aux aguets . Ca paraissait bien trop facile, comme une balade au Minnesota . Cassandra n'écoutat pas vraiment les bavardages d'Hayden et Eversman . Tout à coup, Eversman posa une question amicale à Dablord, et Cassandra s'avança vers lui .

Bonne idée, Eversman . La cheville de Dablord est faiblarde . Je voudrais qu'en cas d'attaque, s'il faut courir pour sauver sa peau, vous le soutenniez . Hayden, Sayann et moi on vous couvrira .

Pas question de laisser un homme derrière !

Sayann repéra une piste qu'ils suivérent tous et ils finirent par découvrir un hameau abandonné . Le même que sur la photo du briefing .


On sécurise la zone et ouvrez l'oeil !

Le MALP était dans un coin, mais mis à part cela, il n'y avait pas âme qui vive . Mieux valait continuer . Ils grimpérent encore, et là, au milieu d'une cuvette le village principal apparut tout aussi désert que le précédent . Ils entrérent sans bruit . Tant de sésolation était impressionnant . Le départ des habitants était bien trop précipité pour être honnête . Cassandra fronça les sourcils .

Ils n'ont pas pu disparaitre par l'opération du Saint Esprit . Et plus ça va, plus je me dis qu'on les a forcé à partir . Une population ne se volatise pas . On a dû les transporter quelque part . Cherchons des traces de véhicules ou de marcheurs dans le coin . Sayann et moi on va suivre le sentier qui sort du village, Hayden Dablord et Eversman, vous inspectez les alentours . On reste en contact radio .
Revenir en haut Aller en bas
http://soleilsanglant.surmonde.net
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 20 Avr - 1:17

- On ne va pas étudier le naquadah, on va juste voir qui nous le pique et que sont devenu les habitants de cette planète . Vous êtes là pour nous rafistoler, comme d'habitude . Quand à rejoindre la Porte en cas d'attaque, on aura qu'à piquer un camion . Vous n'avez jamais bidouiller les fils d'une bagnole, dans votre jeunesse, Dablord ?

Auriez vous " oublié" de me dire quelque chose sur l'état de votre cheville, Docteur ?

- Disons, pour vous répondre, que si on était amenés à devoir fuir à toutes jambes la zone, je risquerais d'être rattrapé dans les quelques secondes qui auraient suivi la dite fuite. Si vous aviez déjà eu des morceaux de Réplicateurs dans la cheville, vous ne vous poseriez même pas la question... Au SGC ou sur le Prométhée, je m'en sors très bien parce que je n'ai pas à courir, mais je sais aussi pertinemment que je ne suis pas assez rétabli pour une embuscade, et ça sent l'embuscade à deux kilomètres à la ronde. Et non, je n'ai jamais bidouillé les fils d'une voiture, lieutenant ! D'ailleurs, je n'étais même pas au courant qu'on prenait des délinquants pour le programme Porte des Etoiles...

Cette histoire commençait sérieusement à énerver le médecin. Il n'était pas au mieux de sa forme, certes, mais il détestait plus que tout qu'on lui fasse remarquer qu'il était malade ou qu'il était blessé. D'ailleurs, il avait entendu dire que c'était caractéristique des médecins, de ne pas se soigner.
Il décida finalement de se taire, résistant à l'envie de dire tout ce qu'il pensait sur cette mission. Ils n'avaient aucun plan de secours et couraient tout droit au désastre. S'il avait dirigé la mission, il aurait au moins diviser en deux le groupe pour limiter le risque que tout le monde se fasse attraper car, s'il y avait des véhicules inhabituels pour l'endroit, il y avait forcément d'autres personnes, et sans doute hostiles.

Ils marchèrent un très long moment dans la boue en direction de la montagne. Evans regardait la plupart du temps le sol, à quelques mètres devant lui. Il réajustait de temps en temps ses lunettes de soleil et écoutait silencieusement ce que se disaient les autres militaires. Plus les minutes passaient et plus il avait de mal à marcher, la douleur le reprenant de nouveau. Il avait parcouru de nombreux couloirs de la base pour rééduquer sa cheville, mais jamais si longtemps et sur une terre si chaotique. Au grand malheur du médecin, Matt proposa de prendre son sac. C'était exactement ce qu'Evans voulait éviter. S'ils commençaient comme cela, il devrait se tourner les pouces toute la journée. Il ne voulait absolument pas qu'on le traite différemment à cause de sa blessure, au contraire ! En plus il devrait se laisser soutenir en cas de fuite, ben voyons ! S'il devait fuir, Evans tirerait dans le tas - sans viser, ça irait de soit - et ferait en sorte qu'on ne le voie pas se cacher dans les environs. Enfin bon, avec un peu de chance, il n'aurait même pas besoin de sa "technique".

Ils trouvèrent tout de même un village, désert d'après ce qu'ils avaient pu constater rapidement. Evans en profita pour soulever le bas de son pantalon et regarder le pansement. Mis à part les habituels petits saignements, il n'avait pas tellement changé de couleur, donc ça devait aller.
Ils arrivèrent dans le village principal de la planète un peu plus tard. Tout était aussi désert et si morne. Le docteur Dablord n'aurait jamais pu habiter là ; il n'y avait pas l'ombre de technologie. Il détestait la campagne. Tant qu'il ne la traversait que lors d'explorations, il pouvait la supporter.
Cassandra leur donna alors l'ordre d'inspecter les environs. Ca ne donnerait sûrement pas grand-chose, mais ça pouvait toujours se révéler utile. Quand elle partit avec Sayann, Evans se rendit compte d'une chose qu'il pouvait toujours exploiter pour se venger de la gentilesse envahissante de Matt.


- Bon. Etant médecin, en l'absence du lieutenant Pierson, c'est à moi que revient le commandement. Matt... Arrête de vouloir m'aider, ok ?!

Il se mit à rire tout en avançant calmement vers l'extérieur du village près de ses coéquipiers. Eh oui, en théorie - et il avait bien assez eu de temps pour voir la différence entre la théorie et la pratique -, un médecin était aussi gradé qu'un capitaine. De toute façon, il avait beaucoup plus d'expérience qu'eux, donc le choix était vite fait.
Souriant, l'index de sa main droite sur la gachette de son P-90, il se mit à chercher une quelconque trace suspecte, que ce soit un enlèvement ou un exil soudain.


_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 20 Avr - 1:52

Tandis que le Lieutenant et le doc’ se parlaient d’un ton toujours aussi distrayant, que Sayann n’ouvrait toujours pas la bouche et qu’Eversman se contentait de suivre tout comme Peter, il ne pût qu’esquisser un léger sourire lorsque le Lieutenant répliqua ses belles paroles à Evans. Levant les yeux vers le ciel, les nuages venaient de se dégager et un petit rayon de soleil inondait la vallée derrière eux, comme pour leur indiquer la marche à suivre, pensa Pete’. Faux, ils devaient aller de l’avant. Regardant une nouvelle fois Matt et Evans, ce dernier venait de lui proposer son aide lorsqu’il était assez mal au niveau de son pied.
Rapidement, les conversations fusèrent, et Sayann repéra quelques battisses nouvellement abandonnées, au vue de l’état des engin les entourant. Puis, la jeune soldat dénicha un chemin à travers la haute montagne, chemin qui n’était pas vraiment apparent au premier coup d’oeil. Marchant encore de longues minutes, Peter se demanda pourquoi ce peuple avait construit leur village loin de la porte, vu les images du MALP ils devaient sûrement faire du commerce avec d’autres mondes, pas très pratique pour se rendre à la porte, et pour revenir au village, surtout si des échanges il y a... Les chemins étant très mal foutu, la vie ici ne devait pas être drôle tous les jours quand il s’agissait de voyager.

Tenant son arme fermement, les conversations s’étaient un peu stoppés, et Peter n’avait pas rouvert la bouche depuis tout à l’heure avec Matt. Il se contentait d’écouter, patiemment chaque bruit, chaque brin d’herbe bougeant au rythme du vent. Les maisons qu’ils avaient rencontrés étaient abandonnées, et c’était pour une bonne raison. Après tant d’efforts sûrement fournis par ces pauvres gens pour avoir un toit, le quitter sans se retourner devait être une chose difficile, rien ni personne ne pouvait les pousser à faire ça, du moins pas d’après ce que les Terriens avaient vus. Encore quelques minutes de marche durant lesquelles les buissons devenaient hostiles avec Hayden, et ils arrivèrent non pas à une province mais un bon gros village... vide. Le signal du Lieutenant et de Sayann les avaient menés ici. Peter, qui fermait la marche débarqua donc ici en dernier. Regardant en haut, en bas, à droite et à gauche, tout se ressemblait. Les charrues, les roues, les charrettes, les maisons, tout était abandonné, laissé là, n’importe comment, rongé par la rouille. Manifestement, il n’y avait aucun corps, peut-être dans les battisses ? Cette idée traversa aussi sûrement l’idée du Lieutenant qui donna les premiers ordres directs. Il devrait aller avec Matt et Evans, afin d’inspecter le village en gros. Elle et Sayann suivraient le sentier menant à la sortie du village, explorer plus loin que ce que l’ont voit ; une règle primordiale de l’exploration.


« Bien Lieutenant ». Il se contenta de cette réponse, un petit sourire, il fit un signe de la tête aux deux hommes commençant à entrer plus profondément dans le cœur du village.

« Alors les gars, vous avez des hypothèses sur ce qui à pût se passer ici ? Je vous pari qu’on les as forcés à partir, ils ont dût en tuer pour l’exemple, soit les corps sont toujours ici, gisants, soit ils les ont cachés voir emmenés... »

Peter partait dans son délire, depuis tout jeune il avait beaucoup d’imagination, ce qui ne l’empêchait pas de penser normalement, il avait juste un goût développé pour les images sanguinaires d’un fumier balafré déchiqueté, et les ennemis rampants devant lui le suppliant de l’épargner... Si il avait dit ça, c’était surtout pour se rassurer. Il appréhendait ce qu’ils allaient sûrement trouver ici. Dans l'immédiat, l’enquête continuait, et il espérait bien retrouver tous ces pauvres gens, et faire payer ces enfoirés, qui qu’ils soient...
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 23 Avr - 13:12

L’équipe se scinda en deux groupes. Matt, Peter et Evans commencèrent à chercher à l’intérieur même des maisons mais n’y découvrirent rien d’intéressant. Comme dans les rues, ces logements avaient été désertés à toute vitesse. Les trois hommes décidèrent alors à se séparer pour gagner du temps pendant que le Lieutenant Pierson et la première Classe Sayann s’éloignaient de leur position, parcourant le chemin principal qui traversait le village. Les deux jeunes femmes restaient attentives aux moindres détails mais malgré tout, la situation avait de quoi les ennuyer. Ce village n’avait rien d’amical et semblait abandonner depuis des semaines, voir des mois…
C’est en passant près d’une grande maison que le regard de Pierson se posa sur quelque chose d’enfin intéressant, bien qu’assez morbide : quelques mètres devant elle, une croix en bois longue de plusieurs mètres avait été plantée dans le sol et le pire du spectacle était cet homme, nu et crucifié sur le monument... Bien que le mort n’avait pas le même physique que le Christ sur Terre, le symbole restait le même et voir une telle chose sur une autre planète se révéla être assez choquant pour les jeunes femmes.
Pierson s’en rapprocha, remarqua la façon dont cet homme avait été cloué sur la croix, au niveau des pieds et des mains. Tout ressemblait parfaitement à l’image du Christ, sauf que des mots avaient été en plus gravés sur le bois, juste en dessous des bras de l’homme mort. Sayann lut les mots à voix haute comme pour s’assurer qu’elle n’était pas en train de rêver.


« Cette terre a était rongée par la corruption… Seigneur, unique amour dans nos cœurs… Puisses-tu nous préserver de l’Hérésie… »

Sayann termina ses paroles par une grimace sans fin et s’empressa d’en débattre avec son supérieur.

« Je crois qu’il se passe des choses pas net sur ce monde, Lieutenant… »

Au même moment, plus loin dans le village, Matt continuait sa ronde dans le quartier d’habitation et s’avoua déçu de ne rien trouver. Il ne voyait pas Peter mais il pouvait l’entendre marcher quelques fois, son camarade n’étant pas très loin. Seul Evans était resté un peu seul et Matt fut parcourut d’un sentiment de culpabilité en pensant que s’il y aurait un danger, il ne serait pas là pour épauler le docteur Dablord dans sa fuite.
Peter lui était tout aussi pensif, doté d’une imagination débordante, il envisageait n’importe quel scénario gore, dramatique et invraisemblable. Fouillant la dernière maison, il conclut ses recherches par une moue et s’assit le temps de quelques secondes sur une vieille couchette. La fenêtre à côté de lui était grande ouverte et le jeune Soldat regarda au dehors, contemplant le temps, la montagne, le calme… La beauté de la nature et son odeur… L’odeur qui, si on y faisait un peu plus attention, n’était pas si fraîche que ça… Peter se leva, sortit par la fenêtre et descendit une pente, vers un tas de quelque chose qu’il ne put identifier d’aussi loin. Il se rapprocha à une vitesse prudente et sentit qu’il avait mis le doigt sur l’origine de cette odeur nauséabonde. Enfin quelque chose d’intéressant ? Quand il fut assez près, il dégagea avec son arme le tas de feuille qui recouvrait jusqu’à maintenant le corps sans vie d’un enfant, en pleine décomposition.
La vue le fit se reculer. Mais malgré tout, il se décida à avancer un peu plus, enjambant le corps et le regard levé vers ce qui semblait être un petit lac… L’odeur était toujours très présente et Peter s’arrêta dans sa marche quand il s’aperçut que le lac, à la surface, contenait plus de corps humains que d’eau…
Plus loin, Dablord commença à en avoir assez de chercher pour rien et voulut se décider à rejoindre le reste de son équipe. Lui qui comptait finir cette mission au plus vite, il ne voulait pas perdre de temps à ne rien faire. Mais alors qu’il se releva du rocher où il s’était posé, il fit immédiatement demi tour quand il entendit un bruit de moteur plus loin derrière lui.
Quand il se demanda ce qu’il devait faire, il vit le camion militaire… Le véhicule était au bout du sentier et roulait dans sa direction et c’était plutôt impression pour le médecin de voir ça. Celui-ci refusant de s’enfuir et voulant découvrir la vérité, il attendit en plein milieu de la route et fit des grands signes au chauffeur, même s’il ne voyait pas le visage de celui qui conduisait à cause du soleil.
C’est alors que le camion s’arrêta. Une voix retentit au loin et Evans comprit qu’il n’y avait pas que ça… Des pas se faisaient entendre sur les côtés… Tétanisé, il sentit le canon froid d’un flingue se poser contre son crâne, mais il ne pouvait pas voir son agresseur…
Il eut le temps de dire quelques mots à peine qu’il reçut ensuite un coup de cross en pleine tête. Evans tomba inconscient et fut emmené peu après par plusieurs hommes et jeté à l’arrière du véhicule, sous l’œil attentif de Matt qui observait la scène depuis le début, caché dans une des maisons proches.
Le camion démarra peu après et traversa une partie du village au point que Peter, Cassandra et Chrystale purent tous entendre de là où ils étaient, le grondement du moteur et le bruit des roues qui martelaient le sol… Au bout de quelques minutes, le véhicule était déjà très loin, avec Evans à son bord…


[HJ: J'enchaîne malgré l'absence du post de crycry. Vous avez 5 jours pour répondre à celui-ci, soit jusque Lundi/mardi.]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Ven 24 Avr - 1:45

Hayden se montrait assez imaginatif. Il y avait peu de chances pour qu'ils retrouvent les corps d'éventuels villageois tués. Ils n'auraient sûrement pas été assez bêtes pour cela ! Néanmoins, si c'était le cas, il vaudrait mieux demander des renforts rapidement. Après tout, personne ne savait de quoi ces hommes pouvaient être capables.
Cependant, Evans ne répondit rien. Il fit signe aux deux autres de fouiller les habitations voisines alors qu'il pénétrait lui-même dans une des maisons. A part une odeur de vétuste, il n'y avait rien d'intéressant. Ah si, il trouva quand même un arc qui, à part pour chasser, ne devait jamais servir. Il n'en parla pas et au bout d'une dizaine de minutes, se rendant compte que fouiller chaque habitation pouvait prendre plusieurs heures, il appela Matt et Peter au centre du village.


- A cette vitesse-là, on n'est pas prêts de rentrer sur Terre. Matt, fouille le côté ouest. Euh... Peter, c'est ça ? Vous, prenez le côté est. Je me charge du sud, et le premier qui a fini sa zone s'occupe du nord. On se retrouve ici dans disons... une heure ? Bien.

Evans passa un moment dans son espace de recherches. Toutes les maisons se ressemblaient et chacune était resté dans le même état que lorque les habitants avaient quitté le village. En tout cas, c'était ce qu'il pensait. Rien n'était rangé et il fallait souvent enjamber les obstacles pour accéder aux maisons les plus lointaines. Il ne faisait pas vraiment attention à l'heure, se disant que de toute façon, fini ou pas, ça ne servait à rien de continuer. Il valait mieux rebrousser chemin et rentrer à la base, au cas où le général Peterson aurait reçu plus d'informations de la part d'un allié de la Terre. De toute évidence, le village était désert. Il n'y avait aucun indice apparent. Soit il ne s'était jamais rien passé - les villageois auraient soudain cru un messie venu de nulle part et l'auraient suivi bien au-delà des montagnes ou même de la Porte des Etoiles -, soit tout avait été nettoyé. En plus de cela, sa cheville l'élançait de plus en plus souvent, et cela lui faisait de plus en plus mal. Cela ne l'empêcherait pas de marcher, il supporterait la douleur, mais il ne ferait plus de recherches vaines.

Fatigué, il s'était assis quelques instants sur un rocher. S'apprêtant à contacter Matt et Peter par radio pour les prévenir que c'était inutile et qu'il attendrait sur la place, il se releva et entendit soudain un grondement sourd. Comme celui des camions militaires passant par les bases où il avait déjà eu l'occasion de travailler. Le temps de se demander s'il n'avait pas d'hallucinations à cause de sa blessure et s'il devait avertir les autres de ce qu'il entendait, le camion arriva au bout du chemin de terre.
Impulsif, ne comprenant pas lui-même ce qu'il faisait, le docteur Dablord décida d'arrêter le camion. Il leva et balança ses bras en l'air pour faire signe au chauffeur - qu'un reflet sur le pare-brise l'empêchait de voir - de s'arrêter. A sa grande surprise, il ne fut même pas renversé. Il crut alors entendre une voix, incompréhensible du fait de le distance, et comprit qu'il était en train de se faire encercler. Surpris, il n'eut pas le temps de prendre son P-90 en main et sentit une arme de poing toucher son crâne. Déglutissant, il leva doucement les mains à mi-hauteur et alluma discrètement sa radio.


- Messieurs... Je passais dans le coin et je me demandais où ét...

Il ne put finir sa phrase, se faisant assommer par celui qui se trouvait derrière lui. C'était la première fois qu'on le menaçait directement, et c'était étrange de se sentir tomber au moment même où l'on fermait les yeux.

_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Pierson
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 531

Arrivé au SGC : 19/03/2007

Age du Joueur : 43


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32
Profession:
๏ Expérience:
459/550  (459/550)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 27 Avr - 21:38

Cassandra marchait à côté de Sayann, aux aguets . Mais ce n'était pas vraiment utile . On aurait pu entendre le bruissement des feuilles ou une souris péter, selon que l'on était poéte ou pas . Cassandra soupira d'ennui . En même temps, elle se demandait où pouvait bien être les villageois .
A côté d'une grande maison, elle vit un bout de bois dépasser au dessus des toits . Elle fit signe à Sayann de la suivre . Ce qu'elles découvrirent lui donna envie de vomir . Un homme avait été crucifié, comme le Christ lui même, et Cassandra, bien que peu portée sur la religion en ressentit une horreur révérencielle . Des clous perçaient ses mains et ses pieds, et le pauvre bougre avait dû souffrir le martyre . Pas d'espoir de résurrection le troisième jour pour lui . Cassandra ferma les yeux, et déglutit . Qui avait osé faire une chose pareille ? Sayann se mit à lire une inscription gravée, et Cassandra eut un rictus de dégout bien compréhensible.


Merde ! Des fanatiques religieux ! Ils me filent la chair de poule . On peut rien en tirer . Ca sent la guerre religieuse, Sayann . On ferait mieux de tirer nos fesses d'ici .

Cassandra prit sa radio et l'activa :

/RADIO /: Eversman ? Hayden ? Dablord ? On a trouvé un homme crucifié . On a affaire à une guerre religieuse, il me semble . Quoi de neuf de votre côté ?/RADIO/

Si jamais un autre homme de son équipe trouvait le moindre indice qui corroborait son hypothése, Cassandra donnerait l'ordre de rentrer au SGC fissa . Ce n'était pas à eux de dire si les gens de cette planète devaient croire en leur prétendu Seigneur ou pas . Vraiment, Cassandra avait les fanatiques en horreur, et moins elle avait de contact avec eux, mieux c'était . De toute manière, ce n'était pas à des militaires terriens de se meler des croyances des autres . En plus, les gens ne souhaitaient même pas être "sauvés" de leur ignorance . Il n'y avait qu'à les laisser croupir dans la barbarie !
Revenir en haut Aller en bas
http://soleilsanglant.surmonde.net
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Mer 29 Avr - 1:16

L’arrivée au village avait fait séparé le groupe en 2. D’un côté, Chrystal et le Lieutenant en avant, de l’autre, Evans, Matt et Pet’ devaient fouiller le village. Partant tous dans la direction qui leur était destinée, ils se laissèrent guider jusqu’a un endroit ou les hommes s’arrètérent. Dablord donna ses ordres, Peter, Matt et lui même allaient se séparer dans trois direction différentes... Des séparations dans des séparations ? Lourd concept. Le fait est qu’il fallait le faire. Commençant par une petite allée, Peter n’y voyait rien d’étrange. Au contraire, à part l’absence de vie, tout était « normal »... pour du paranormal. Des histoires de fantômes et revenants ? Non.. a écarter. Stupide théorie, rien à voir avec la situation actuelle. Des kidnapping ? Pourquoi pas... mais tout le village, la rançon allait couter bonbon. Mais une rançon à qui, si le village entier avait été embarqué ? Bref, des arrivées d’extra terrestres globuleux se cachant dans les malles à vêtements, parés à bondir sur le premier les ouvrants ; pourquoi les ouvrir, et pourquoi gluants ? ; des aliens tout court... Ils auraient été embarqués, puis trainés... ? Selon le peu de traces par terre, il y avait eu du mouvement. 6 ans chez les scoot à lui apprendre à repérer un sanglier cavaler une femelle lui avaient données quelques bases. Se dirigeant vers un chemin qui quittait les bois, il ne se risqua pas à y entrer. Il fallait d’abord fouiller l’ensemble des maisons.

« Bon, détective Hayden de retour, pour vous jouer un mauvais tour... »

Riant débilement à sa phrase, il reprit son sérieux lorsqu’il entendit quelques maigres bruits de pas. A en juger par le calme provoqué par celui qui avait ces godasses, il devait s’agir du doc ou de Matt. Du moins il l’éspérait. Se retournant, les deux maisons devant lui étaient délabrés. Il ne mènerait à rien d’essayer une approche, et de rentrer à l’intérieur à part peut-être s’auto-ensevelir sous des gravas. Détournant son regard légèrement vers la droite, derrière l’une des deux il aperçu une petite maisonnette digne des comptes pour enfant. Si son odeur de moisi en émanant n’avait pas été là, il aurait volontiers séjourné dedans. Poussant légèrement la porte avec son P-90, le sol grinça sous son poids. Espérant qu’il n’allait pas se retrouver dans cette cave toujours infestée de rat, ou il se briserait une jambe et devrait attendre des heures en souffrant, les secours... Trop d’imagination, décidément, vraiment trop. Brandissant son arme, il fouilla tout d’abord le premier étage ; en vain. A part de la nourriture avariée depuis plusieurs jours, des ustensiles e travail, de vieux tabliers et fringues en tout genre, il n’y avait rien. Il grimpa au deuxième étage par un petit escalier tout faible. Allumant sa lampe, on y voyait pas grand chose. La petite porte en bois était fermée, et bancalement installée. A peine il l’eut touchée, qu’elle s’écroula dans un mur de poussière, asphyxiant le pauvre soldat qui toussota. Fouillant brièvement la pièce ; qui s’avérait être une chambre ; des yeux, il ne trouva rien de plus concluant... S’asseyant sur la maigre couchette, il en conclut que ce devait être une chambre d’enfant. Tournant son regard vers la droite, il pût contempler la beauté resplendissante du site ; qu’offrait ce monde. Les montagnes, les laces lointains, les contrés verdoyante reflétant la pureté des habitants de Leonis, et de leur cœur, l’odeur, cette odeur fraiche de cada..

*De cadavres ?*

Se relevant en trombe, il se fracassa le haut du crane sur le plafond plus bas à cet endroit ci. Le regardant, lançant quelques jurons il donna un petit coup de P-90 dedans, puis entreprit de redescendre pour revenir devant la maison. Se laissant guider par l’odeur qui lui rappelait les grenier empuantés de sa Grand Mère dans le Massachusetts, il grogna légèrement à la vue d’un amas étrange de feuille non loin de lui, plus bas. Dévalant quelques mètres, il arriva au niveau d’arbustes et de feuilles mortes. Retirant le gros du gras, il eut une vision assez étrange de ce que regorgeait cette forêt. Un enfant, en décomposition avait les asticot qui ressortaient d’un peu partout. Se reculant rapidement, un regard de dégout et de tristesse l’imprégniant. S’avançant à nouveau vers le malheureux, il remarqua qu’il s’agissait d’une malheureuse... Il espérait au moins qu’elle n’avait pas souffert, et qu’elle était bien ou elle était aujourd’hui. Levant le regard, après l’avoir recouverte d’un vieux bout de tissu non loin, il vit ce qu’il redoutait... Les habitants du village n’avaient pas été enlevés par des aliens gluants, juste par des enfoirés qui les avaient sûrement tous tués ici. A moins d’une panique générale qui les avaient forcés à se noyer au même moment dans le même lac, c’était la seule hypothèse possible. Prenant sa radio dans un élan démesuré, un regard empli par la tristesse (à nouveau), ainsi qu’une pointe de haine, il prit la parole.


[Radio : Je... j’ai trouvé les habitants.[/Radio]
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Jeu 30 Avr - 0:46

Cassandra fut la première à parler par radio, suivie de peu par Peter. Puis, chacun put entendre le message de détresse d’Evans. - "Messieurs... Je passais dans le coin et je me demandais où ét..."- Celui-ci prit fin et Evans avait disparu dans un de ces mystérieux camions. Matt avait vu la scène et fit son rapport. L’équipe se donna rendez-vous peu de temps après pour faire le point sur leur découverte et sur l’enlèvement d’Evans. Tous ces évènements récents étaient arrivés si vite que chacun en restait encore marqué. Peter avait vu quelque chose qu’il n’oublierait jamais, soit le cimetière d’un bon nombre de leoniens entassés les uns sur les autres et baignant dans un lac qui bordait le village. Cassandra et Chrystale avaient envisagé la pire des situations : une guerre de fanatiques religieux qui aurait mené à ce massacre. Tandis que Matt racontait ce qu’il s’était passé, le terrible sentiment d’avoir abandonné Evans sur la conscience.

« J’ai vu… J’ai vu un camion, un camion militaire… J’ai vu Evans tomber et un homme l’a pris sur ses épaules. Je crois qu’il est toujours en vie, je n’ai entendu aucun coup de feu. »

Donnant l’ordre de retourner à la Porte des Etoiles, Cassandra maintenait le plan de secours à la lettre. Ainsi, ils rentreraient au SGC, en parleraient au Général et partiraient pour Leonis avec une équipe de Marines en plus.
Mais alors que l’équipe faisait demi-tour pour sortir de ce village morbide, ils trouvèrent sur leur route un homme. Un homme vivant, cette fois, et armé d’un arc… Une épée dans le dos, il ne bougea pas et fixa Cassandra un long moment, puis Peter, puis Matt…
L’homme cria un ordre et aussitôt après, l’équipe sentit qu’elle était entourée. A leur gauche, plusieurs archers sortirent de leur couvert et visèrent les terriens. A leur droite, des hommes avec des épées, des gourdins ou même des haches s’approchaient prudemment, prêt à se jeter au corps à corps.
Mais ils ne firent rien, pas plus qu’ils ne parlèrent. Ils restèrent un long moment à tenir en joue l’équipe de Pierson, qui s’était aussi mise en position de tir, prête à riposter s’il le fallait…

~~~~~~~~


Au loin, traversant un long chemin montagneux, Evans émergeait difficilement de l’inconscience.


« Il se réveille. » Fit l’un des gardes.

« Met lui ça. » Répondit un autre, assis tout près du conducteur.

L’homme, plus âgé et aussi plus bronzé que le docteur, banda les yeux du captif avec un sombre tissu. Au même moment, le camion roula sur une bosse et Evans se cogna la tête. Encore faible, il replongea dans son sommeil tandis que le véhicule continuait son long chemin, plus loin au-delà des montagnes… ~

~~~~~~~~


Au village, Pierson et ses hommes tenaient toujours en joue la bande d’intrus. Bien qu’ils avaient des armes mortelles plus efficaces, ils étaient entourés de tous les côtés et le moindre conflit provoquerait des dégâts dans les deux camps.
Ce sont les terriens qui parlèrent les premiers, préférant comme toujours la diplomatie plutôt que la violence. Après quelques mots de présentations et quelques questions qui restèrent sans réponse, l’homme au milieu de la route fit un pas en avant. Il baissa légèrement son arc et son regard changea, petit à petit.


« Baissez vos armes. »

Les archers et les hommes d’armes devinrent soudainement plus amicaux. Ils rangèrent leurs épées dans leur étui et les arcs furent décontractés. Cependant, l’équipe remarqua qu’ils restaient sur leurs gardes et méfiant, mais pas envers eux. Des archers se tournèrent et surveillèrent les alentours, comme s’ils craignaient la venue d’un éventuel ennemi.

« Nous étions sûr que vous viendriez pour nous sauver… Nous avons vu votre machine dans les airs, dès lors nous avons eu la foi… »

L’homme mit son arc en bandoulière et s’approcha. Contre toute attente, il bondit en avant et prit Cassandra dans ses bras.

« Nous en étions sûr… » Marmonnait-il encore, la tête enfoui dans le gilet de la jeune femme.

Sur les côtés, plusieurs hommes souriaient voir même, certain étaient tellement émus que leurs yeux brillaient de joie. Un immense sentiment de tristesse sortait d’eux pour laisse place au soulagement. Le chef lâcha ensuite Cassandra et continua, le ton presque suppliant.

« Venez, nous ne devons pas rester ici ! » Et, comme s’il avait lu dans les pensées de Pierson, il ajouta : « Votre Porte des Etoiles est gardée, il ne faut plus aller là-bas, tout le monde a vu votre robot… Je suggère… Non, je vous supplie de nous suivre… Nous passerons par les tunnels pour rejoindre la citée. Il faut faire vite avant que le couvre feu ne soit levé ! S’il vous plaît… »

L’homme avait tendu la main vers Pierson et son regard devint plus inquiet, tandis que les autres commençaient à partir vers une des habitations proche. Quelques archers restèrent quand même tout près de Sayann et d’Eversman, comme pour les protéger d’un éventuel danger qui pourrait survenir à n’importe quel moment.
Le chef remarqua l’hésitation dans les yeux des terriens, ce qui était logique. Celui-ci ne bougea pas de sa position et donna quelques réponses à Cassandra.


« Nous faisons partis de la résistance de Leonis. Et nous sommes dans le même camp… Suivez nous, je vous en prie… »

~~~~~~~~


A quelques kilomètres de là, Evans Dablord avait toujours les yeux bandés et ses mains étaient attachées dans son dos. Il ne pouvait plus que se servir de son ouïe, voir de son odorat, et de son instinct…
Le camion s’arrêta et le docteur reprit conscience. Deux gardes vinrent le soulever et le firent descendre du véhicule.


« Qui est-ce ? » Demanda un autre homme.

« Nous l’avons trouvé au village. »

« Emmenez-le ! »

Evans fut pris de force et conduit dans un bâtiment. Il pouvait sentir une odeur forte et entendre des gouttes d’eaux couler du plafond. Les deux gardes parlèrent entre eux quelques instants et désignèrent enfin un endroit. La porte grinça et ils jetèrent Evans dans la pièce. Le Docteur rampait au sol pendant que des bruits de chaises et des voix résonnaient aux alentours.

« Tu as vu ? Tu as vu c’est qui ? Qu’est-ce qu’on va faire de lui bordel ! » Une nouvelle voix cette fois, avec un accent british étonnamment familier.

« Oui j’ai vu ! Et alors tu veux que ça me fasse quoi ? »

Un autre homme avait parlé, la voix plus grave et différente… Evans étant concentré spécialement sur son ouïe, il fut surpris de reconnaître l’accent qu’il venait d’entendre. Il n’était pas sur Terre, ni sur le Site Alpha, ni sur le Prométhée, mais pourtant, de l’autre côté de la galaxie, il pouvait reconnaître entre mille l’accent russe.

« Je préviens le boss, je te le laisse. » Celui avec l’accent anglais disparut.

« Fait donc ! Je vais l’échauffer… »

Des pas s’approchèrent d’Evans. Plusieurs mains l’agrippèrent et le posèrent sur une chaise en bois. Sans même être prévenu ni entendu, le docteur reçut un poing en pleine figure.

« Pourquoi t’étais là-bas ? » C’était l’homme à l’accent russe qui parlait.

Aussitôt, un autre coup de poing en pleine poitrine. Evans se tordit de douleur et ne put caser que quelques mots avant qu’un autre coup tout aussi brutal ne le percute au niveau de la mâchoire.

« Dis moi ce que tu faisais là-bas !! »

Ainsi, pendant de longues minutes, Evans se fit tabasser sur sa chaise et aucune des réponses qu’il apporta ne semblaient réussir à calmer son agresseur… La violence gratuite qu’il subissait s’arrêta enfin quand il perdit à nouveau connaissance…

[5 jours pour répondre les gens]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Ven 1 Mai - 1:09

Il se demandait toujours où était cette fichue lampe de chevet lorsqu'il se trouvait dans ses quartiers. Il mettait à chaque fois un petit moment avant de trouver le bouton qui éclairerait la pièce. Son lit était cependant étrangement dur, et il ne sentait pas la présence de son oreiller. Au fur et à mesure qu'il se réveillait, Evans entendait des voix, qu'il n'arrivait pas à comprendre, encore endormi. Il ne se souvenait pas avoir bu la veille, et pourtant il ne savait plus ce qu'il avait fait avant d'aller se coucher. D'ailleurs, c'était la première fois qu'on venait le réveiller dans ses quartiers. C'était même la toute première fois qu'il était en retard.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il comprit aussitôt pourquoi il ne savait pas quand il s'était endormi. Il n'avait pas bu, il n'était pas en retard à son travail. Il se souvenait à nouveau de ce qu'il s'était passé. La bosse qu'il sentait sur sa tête sans même la toucher prouvait qu'il était tombé assez lourdement sur le chemin de terre. Il ne sentait pas ses lunettes de soleil sur son nez. Il était peu probable que ses ravisseurs aient pris soin de cet objet d'une quelconque importance, alors elles devaient sans doute être restées sur le chemin, écrasées par le camion. Lui qui avait mis tant de temps à se décider sur le choix des lunettes qui lui convenaient le mieux !

Cette pensée soudaine s'écarta bien vite de son esprit quand il aperçut un visage bronzé au-dessus de lui. D'après ce qu'il comprenait, on venait de s'apercevoir qu'il se réveillait. Et cela ne dura pas longtemps. Alors qu'on lui bandait les yeux avec un tissu sentant horriblement mauvais, un chaos sur la route fit cogner la tête du médecin contre le bord du véhicule. Il n'eut pas le temps de penser à sa situation qu'il était à nouveau inconscient, perdu au fond de montagnes inconnues.


Evans se souvint dès son réveil de sa situation. Il fallait dire que ses bras souffraient depuis un long moment puisqu'il était pratiquement allongé dessus. Les cordes qui liaient ses mains étaient en plus si serrées qu'il sentait déjà leur marque sur ses poignets. Il ne voyait plus et était tellement désorienté qu'il avait du mal à croire à ce qu'il se passait. Où étaient les autres ? Avaient-ils au moins entendu son appel ? Que faisaient-ils en ce moment ? Etaient-ils à sa recherche ? Avaient-ils seulement une piste ?!

Toutes ces questions se pressaient dans sa tête alors qu'on le faisait descendre du camion. Il n'avait jamais aimé le colin-maillard étant petit, sans doute parce qu'il n'était pas très doué à ce jeu-là. Cette fois, il n'avait pas le choix. Il était seul, n'avait aucun moyen de fuir et, même s'il en avait eu un, il n'aurait pas été en mesure de saisir l'occasion. La seconde bosse, provoquée par l'arme de poing, lui donnait mal à la tête et l'empêchait de se concentrer correctement. Il ne comprenait même pas ce qu'il se passait alors qu'on le conduisait vers une salle sordide où il resterait sûrement un long moment. Le couloir qu'ils empruntaient n'était sûrement pas des plus lumineux d'après ce qu'il entendait. Des gouttes d'eau, une odeur nauséabonde... Tout cela indiquait un souterrain, un bunker ou quelque chose dans ce genre.

On jeta Evans dans la pièce à laquelle il s'attendait. Tout cela était allé excessivement vite, mais son instinct de survie refaisait surface au fur et à mesure que les minutes passaient et qu'il reprenait pleinement conscience. Le sol était humide, même mouillé à certains endroits. Ce contact avec la terre lui fit se rendre compte que son gilet tactique avait été retiré. D'ailleurs, où était passé son sac ? Et son G.D.O. ? Il valait mieux qu'ils n'apprennent jamais à quoi ce dernier objet servait, et cela ne dépendait que du médecin.

Rampant au sol comme il le pouvait pour s'éloigner de ces hommes, il essaya d'écouter ce que disaient ces hommes. Evans était trop faible pour fuir, et il savait pertinamment qu'il dépensait des forces inutilement. Il n'y avait qu'une seule sortie et elle était barrée par ses ravisseurs. C'était son instinct qui le commandait. Il n'y avait plus que ça auquel il croyait. Quand il pensait qu'il n'aurait jamais participé à cette mission s'il n'avait pas participé à la précédente ! Il n'aurait jamais eu de béquilles à cause d'un Réplicateur et n'aurait pas raté une nouvelle fois le départ du Prométhée ! S'il n'avait pas participé à cette première mission, il serait au chaud, dans l'espace, en sécurité, avec des amis...
Tout cela était à des années lumière de lui. Ces hommes à l'accent britannique et russe étaient... Une minute... Comment se faisait-il qu'il existe ces deux accents Terriens sur une planète extraterrestre ?! A présent, il se souvenait du briefing... Il avait failli faire la remarque mais s'était rétracté au dernier moment. Comment se faisait-il qu'il y ait des véhicules pratiquement identiques à ceux des Terriens sur cette planète ?! S'il n'avait pas hésité, ils auraient peut-être commencer cette enquête directement sur Terre.

C'était à présent trop tard, comment l'indiquait le bruit des bottes des militaires qui se rapprochaient de lui. On le souleva et le fit s'asseoir sur une chaise extrèmement inconfortable... Il n'y avait nul doute sur ce qui allait suivre : il allait devoir subir un interrogatoire, et Dieu seul savait ce qui l'attendait. Le plus surprenant était la façon dont ils avaient l'habitude de commencer ce genre de procédé. On ne le prévint pas, on ne lui posa aucune question. On se contenta de le frapper. Surpris, il eut l'impression d'avoir plus mal encore que d'ordinaire. D'ordinaire... Non, en fait, il ne s'était jamais fait frapper. Il avait bien failli se faire tuer à de nombreuses reprises par des balles perdues ou lui étant destinées, mais jamais il ne s'était fait frapper ou n'avait eu d'autres blessures que celles des missions coutumières du site Alpha.
Le docteur comprit aussi rapidement que c'était loin d'être fini. On ne lui laissa pas le temps de répondre qu'on le frappait à nouveau. Il allait bientôt être couvert d'hématomes à ce rythme-là. Avec un peu de chance, l'homme se fatiguerait. Ce qui faisait surtout le plus peur à Evans, c'était de finir par agoniser. Personne ne ressortait indemne de ce genre de tortures.


- Je suis docteur dans l'étu...

Là encore, même lorsqu'il s'apprêtait à répondre, on ne lui laissait pas le temps de finir. Il sentait déjà le sang couler le long de sa bouche alors qu'il essayait de finir d'exprimer sa pensée.

- ... l'étude des plantes et des divers milieux naturels, put-il enfin dire, essouflé, avant de recevoir un nouveau cou de l'autre côté de la mâchoire. J'étais là par has...

Evans souhaitait de tout son coeur coopérer. On ne le relâcherait pas, mais peut-être le tuerait-on plus vite, sans le torturer. Pour autant, il n'avait pas l'intention de dévoiler l'idendité de ses coéquipiers. Il voulait simplement dire la vérité en ne déformant que ce qui était nécessaire.

Il n'eut pas à tenter très longtemps de se justifier. On le frappait si fort et si rapidement que son corps ne résista pas une demi-heure à la torture qu'on lui affligeait avant de lui faire perdre conscience. Son visage ruisselait de sang et son réveil serait brutal...


_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Matt Eversman
----------------
avatar
----------------
Capitaine
----------------


Nombre de messages : 6164

Arrivé au SGC : 07/02/2009

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 27
Profession:
๏ Expérience:
855/3200  (855/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Sam 2 Mai - 21:57

Désolé pour le manque de réponse, j’étais en vacances.

Le jeune Ranger était marqué par la scène qui s’était déroulée devant ses yeux quelques minutes auparavant, l’enlevement de son ami, il n’avait rien fait pour l’aider, de peur que la situation dégènère completement pouvant entrainé de nombreux blessés aussi bien chez les ennemis que pour le jeune medecin. Matt eut du mal à en parler aux autres membres de l’équipe se sentant honteux de ne pas avoir agi, de ne pas avoir accru sa surveillance, il n’osait pas croiser leurs regards et détourna les talons, faisant quelques pas, les yeux rivés sur le sol avant que le lieutenant ordonne de retourner à la base pour revenir immédiatement avec du renfort. Cette fois il leva le regard, il vit un homme debout, c’était tellement étrange dans un lieu où l’odeur de la mort planait, étrangement personne ne braqua d’arme sur lui mais Matt regretta son geste en voyant des archers sortir de leur cachette les tenant en joue.

Le Ranger posa un genou au sol avant de poser son doigt sur la gachette de son M-16 visant l’homme le plus proche de sa position avant d’observer rapidement la situation, il était sur de pouvoir en abattre un, voir deux mais ils étaient en infériorité et cela tournerait au carnage, chacun défendant sa vie. La Lieutenant fut la première a brisé le silence dévoilant l’identité des membres de l’équipe puis posa quelques questions qui demeurèrent sans réponses tandis que le reste de l’équipe restait aux aguets, prêt à engager le combat aux moindres signes
suspects.

« Baissez vos armes. »

Les soldats échangèrent un regard, les hommes baissèrent leurs armes comme ce dernier l’avait ordonné, Matt se redressa lentement baissant legerement la trajectoire de son arme tandis que les archers se mettaient à leur tourner le dos pour surveiller les alentours, ils avaient vraiment confiance en l’homme qui paraissait être le chef pour tourner le dos aux militaires. La surprise ne s’arrêta pas là car l’homme saisit le lieutenant dans ses bras, immédiatement Matt le visa, un rond rouge provoqué par le pointeur laser de son arme apparu sur le front de ce dernier mais cela semblait amical.

Matt n’écouta pas trop la suite, il revoyait la scène du jeune medecin enlevé devant ses yeux, il se demandait si il avait fait le bon choix, si il n’aurait pas dû intervenir, au moins éliminer l’homme qui avait braqué une arme et ainsi permettre à Evans de se mettre à l’abri pendant qu’il le couvrirait. Le jeune homme finit par faire quelques pas, s’écartant legerement de l’équipe puis lacha son arme un bref instant pour poser ses mains derrière la tête levant les yeux vers le ciel, le doute l’envahissant peu à peu. La devise des Rangers était de ne jamais laisser un homme derrière eux or là c’était la réalité mais il fallait qu’il se reprenne, qu’il rattrappe sa bétise, il le devait pour son pote.

Le militaire reprit son arme dans les mains, son regard était noir et déterminé, sans aucune politesse ni même respect envers sa supérieure, il mit un pas devant elle pour se coller face à l’homme à quelques centimètres de lui avant de parler d’une voix sèche qui n’était pas la sienne, lui si calme et bon camarade perdait son sang froid.


« Où est le camp ennemi ? Où emmène t-il les prisonniers ? Mène nous là bas.»

Matt ne pensait plus qu’à son ami, peu importe le reste.
Revenir en haut Aller en bas
http://poudnoir.goodforum.net/index.htm
Chrystale Sayann
----------------
avatar
----------------
1er soldat de 1ere classe
----------------


Nombre de messages : 334

Arrivé au SGC : 28/02/2009

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
9/50  (9/50)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Dim 3 Mai - 18:42

[Excusez, j'ai eu quelques... Problèmes. La reprise rp est dure mais me revoila XD]



Jusqu’ici, Chrystale n’avait ouvert la bouche que pour montrer le chemin à l’équipe et acquiescer aux ordres du Lieutenant.
Alors qu’elles avançaient, Pierson se montrait très attentive tandis que la jeune femme affichait un air presque détaché ; elle n’en était pas moins vigilante, tenant fermement son P-90. Lorsque les deux femmes arrivèrent à la croix, elle fut prise d’un dégoût sans nom mais se ressaisit en quelques instants. La crucifixion… Cette inscription qu’elle lut à haute voix… Ca ne pouvait être du simple fanatisme. La mission commençait réellement à partir de cet instant. Posant un genou à terre, Milady planta son katana dans le sol puis frotta un peu de terre entre ses mains.

- La terre est souillée par le sang, la sueur et les larmes…

Puis elle se tut, se redressant lentement, reprenant son arme.
Le Lieutenant prévint le reste du groupe qui lui fit par de leur propres découvertes, et alors qu’elle s’apprétait à faire demi-tour, Pierson fut interrompue par un grésillement :

[RADIO] Messieurs... Je passais dans le coin et je me demandais où ét... Plus rien.

Un bruit de camion. Il ne lui fallut pas plus pour se précipiter en contre bas et revenir auprès des autres ; cette voix, c’était celle de Dablord, aucun doute possible. Bien entendu, elles ne rejoignirent les lieux que trop tard. Eversman semblait sous le choc.


« J’ai vu… J’ai vu un camion, un camion militaire… J’ai vu Evans tomber et un homme l’a pris sur ses épaules. Je crois qu’il est toujours en vie, je n’ai entendu aucun coup de feu. »

Elle lâcha un juron alors que le Lieutenant donnait l’ordre de rentrer mais ne protesta pas plus que par un regard noir lourd de signification ; d’abord parce qu’elle pensait leur faire faux-bond avant de reprendre la porte, mais surtout parce qu’elle n’en eut pas le temps. Des hommes maigrement armés commencèrent à les encercler, prêts à frapper mais aussi probablement prêts à recevoir les tirs des canons que l’équipe braquait sur eux.

« Baissez vos armes. »

Tout le monde s’exécuta, que ce soit les terriens ou ceux qui leurs faisaient face. Chrystale resta silencieuse mais garda discrètement la main sur son katana. Des paroles furent échangées, d’abord brèves, alors que la tension baissait lentement, puis la poignée d’hommes tantôt menaçant se fit amicale, et même suppliante. Leur leader finit par étreindre le Lieutenant et alors que les autres voulurent faire de même, la jeune femme se contracta et sorti de moitié l’épée de son foureau.

- Trop près… Murmura-t-elle.

Trois eurent un mouvement de recul, les autres ne parurent pas le remarquer, leur attention portée sur le reste des soldats.
Celui qui semblait mener le groupe jusqu’à maintenant les somma des les suivre ; Eversman s’emballa.


« Où est le camp ennemi ? Où emmène t-il les prisonniers ? Mène nous là bas.»

- Vous êtes bien trop pressé soldat, et vous en oubliez même de réfléchir avant d’agir ou parler, et de vous préparer… ce qui vous laisse pantelant dans une situation qui aurait requis votre intervention. Milady ignora les regards accusateurs.
Allons-y…

Ils partirent sans plus attendre ; les sermons attendraient d’être à l’abri. Sayann se rapprocha du Lieutenant et lui confia ses réfléxions qu'elle avait eu précédemment mais n'avait pas encore exposé.

- Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une simple histoire de fanatisme religieux. Elle parlait tout bas pour n'être entendue que de son supérieur. Qui plus est, les opposants sont de chez nous : les camions militaires, la croix, l'inscription dans notre langue... Les preuves sont indéniables Pierson. Je pense que cette histoire de croyances n'est qu'un prétexte et que le problème se trouve ailleurs, dans les mines de Naquadah notamment. Et c'est pas l'heure de rentrer au SGC... On ferait bien mieux de se demander dans quel but ils s'interressent à cette planète avant qu'ils prennent une assez grande longueur d'avance pour nous avoir en beauté. Lieutenant. Elle porta son regard droit devant elle et s'éloigna rapidement de la jeune femme avant même qu'elle n'ouvre la bouche pour lui répondre : elle n'en avait rien à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Pierson
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 531

Arrivé au SGC : 19/03/2007

Age du Joueur : 43


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32
Profession:
๏ Expérience:
459/550  (459/550)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 4 Mai - 17:40

(hrp : désolée du retard, mais we de 3 jours, ciel bleu... Bref, tout pour glandouiller au soleil )

Cassandra écouta le rapport d'Hayden et Eversman . Ainsi ce crétin de Dablord s'était fait avoir . Quel idiot d'aller au devant des ennuis de cette façon ! Cassandra serra les dents . Elle detestait laisser un homme comme ça, mais les ordres étaient stricts . Elle n'avait pas le choix . Cassandra savait que ça ne plairait pas au reste de son équipe, mais elle était une vraie militaire qui suivait les procédures .

On repart par la Porte, chercher du renforts . On récupérera Dablord, même si je dois le ramener moi même par la peau des fesses !

La colère était perceptible dans son ton . Colère contre cette planète stupide, colère contre elle même . Et ce massacre... Cassandra en avait la chair de poule, rien que d'y penser . Destester quelqu'un au point de vouloir lui faire la peau, c'était assez compréhensible, mais haïr et exterminer un peuple entier, ça n'était pas concevable .
Cassandra, marchait le pas lourd, écoeurée, lorsqu'un homme se mit en travers de leur route . Une épée ? Un arc ? Cassandra comprit qu'ils avaient affaire à un autochtone . Vivant celui là... Et qui avait plein de copains, en plus . Cassandra leva son P90, instinctivement .


Nous sommes une équipe SG de la Tauri . Je suis le Lieutenant Pierson . Nous étions venus en paix . Qui êtes vous ?

L'homme la dévisagea longuement, et Cassandra soutint son regard . Il donna l'ordre de baisser leurs maigres armes, et Cassandra fit un geste envers ses coéquipiers pour qu'ils fassent de même . Elle aussi baissa son P90 .

« Nous étions sûrs que vous viendriez pour nous sauver. Nous avons vu votre machine dans les airs, dés lors nous avons eu la foi...»

Vous sauver, oh là, mon brave, mais...

Cassandra ne put rien rajouter de plus, le type lui serra les côtes et se mit à chialer dans son gilet . C'était extrémement gênant . D'abord, il sentait le bouc, de plus, il faisait une tête de plus qu'elle .
Elle se dégagea doucement, ne voulant pas l'offenser . Il lui donna quelques renseignements fort interessant . La porte gardée ? Oui, Cassandra s'en doutait . C'était même étrange qu'elle ne le fut pas dés leur arrivée .
Au fond, il lui donnait le pretexte parfait pour rester sur Léonis, récupérer Dablord, et foutre une raclée à ceux qui avaient massacrés ces pauvres gens . Rester, oh que oui ! C'est alors qu'Eversman fit une remarque guère diplomatique; et Cassandra leva les yeux au ciel . Sayann se chargea de le remettre à sa place, aussi Cassandra n'ajouta rien . Elle se retourna vers le chef des rebelles .


On vous suit . Il se trouve qu'un de nos hommes s'est bêtement fait prendre, et je veux le retrouver . Vous allez m'expliquer trés exactement ce qu'il se passe ici, Monsieur... ? demanda-t-elle en haussant un sourcils .

Sayann jugea bon de lui donner son opinion . Cassandra la regarda carrément, et lui fit un sourire amusé . Franchement, vu où on en était, fanatiques, petits hommes verts ou bonnes soeurs, Cassandra s'en fichait un peu . Elle avait un but, et s'y tiendrait .
Revenir en haut Aller en bas
http://soleilsanglant.surmonde.net
Peter Hayden
----------------
avatar
----------------
Sergent Maitre
----------------


Nombre de messages : 68

Arrivé au SGC : 02/06/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 26 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
312/3200  (312/3200)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Lun 4 Mai - 18:29

Un message d’Evans venait de se faire entendre. Rien d’étrange me direz vous, le plus suspicieux était qu’il n’avait pas fini sa phrase. Il avait toujours été au bout de ses paroles depuis leur arrivée, et un arrêt brutal comme ça, en plein milieu d’une phrase était déroutant à entendre. Détournant son regard du tas de macabés, se relevant subitement en parallèle de son arme, le jeune Hayden regarda autour de lui. Rien ne justifiait un tel acte, si en plus Dablord s’était fait avoir la situation n’allait pas s’arranger.
Le Lieutenant avait ordonnée un rassemblement au cœur du village, ou elle donnerait de nouvelles instructions. Jetant un dernier regard derrière lui, espérant ne pas finir dans cette marre d’os, de chair et de sang, Pet’ se dirigea vers la maison principale du village, ou ils se retrouveraient tous.. ou presque. Une fois réunis, la situation était floue. Peter se doutait bien que tout ne se passait pas comme prévue en vue des dires de Matt, qui savait pertinemment qu’Evans avait été enlevé. Désormais, la seule angoisse des militaire était de savoir si le jeune doc était toujours en vie, ou...

Enlevant cette pensée de son esprit, le jeune soldat savait parfaitement qu’on abandonné pas les nôtres, et pourtant Cassandra avait ordonnée un repli à la porte des étoiles ou ils iraient chercher des renforts au SGC. Repartant vers l’anneau, ils furent surpris de tomber sur un autre corps... vivant. Cet homme les fixait longuement. Cela faisait presque peur... Levant son arme, comme pour imiter ses coéquipiers, Peter attendait de voir ce qui allait se passer. Au fond, si il était là pour les tuer il leur aurait déjà foncé dessus avec ses armes archaïques. D’un seul coup, il tourna légèrement la tête et cria quelque chose, un ordre. Des dizaines d’hommes sortirent de partout... Comment avaient-ils pût les louper ? S’accroupissant sur une jambe, il tenait un enjou un mec de son age environ qui brandissait sa lourde hache.


« Mais bordel c’est quoi c’merdier ?! »

Le temps passa, pendant lequel les deux groupes se fixaient. Hayden, lui ne détournait plus son regard du viseur, à part peut-être pour admirer le calme sans précédent de ce qui semblait être le chef des assaillants. Le Lieutenant prit la parole, présentant grossièrement l’équipe de terrain. Demandant à tous de baisser leurs armes, qu’il savait que les Terriens viendraient les sauver, l’homme paraissait déjà plus sympathique. Après quelques marmonnements dont Peter compris la moitié, l’homme leur demanda de les suivre. Dans un élan de considération, il se releva afin d’écouter ce qu’ils avaient à dire. Leur village était désert, des dizaines de morts avaient été retrouvés, et eux ils étaient là, en vie, braquant les personnes destinées à venir les aider ; quelle ironie. Marchant vers le Lieutenant, Hayden ne la regardait que d’un œil.

« Il vaux mieux être prudent mon Lieutenant. Ils ont été très discrets pour nous surprendre, je n’aime pas ça... »

Jetant un nouveau regard à cette homme qui semblait impassible, Peter était désormais muet, lui qui tout à l’heure n’arrêtait pas de parler. Ces hypothèses il les gardait pour lui, il était un peu comme tout le monde, son unique but pour l’instant était de retrouver le docteur Dablord.
Espérant qu’il était toujours en vie quelque part au prise avec une faction de rebelle ou pillards endimanchés, le sortir de là ne serait pas trop difficile si les armes ennemis étaient uniquement composés d’épées et de haches.
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   Mar 5 Mai - 20:43

« Beano, je me nomme Beano. Et voici Galen et Tucker, mes meilleurs guerriers. » Répondit le chef en désignant les deux hommes qui ouvraient la marche. L’un d’eux avait un arc, l’autre portait une grosse hache de bûcheron.

Beano gardait ses distances depuis qu’Eversman s’était laissé allé, et voir Sayann parlait en secret avec Cassandra ne semblait pas réconforter le leonien.
A l’intérieur d’une des maison, le dénommé Galen poussa une caisse sur le côté, dévoilant une trappe menant à un large sous terrain. Beano se retourna dans un premier temps vers Matt, puis vers Cassandra.


« Vous aurez toutes vos réponses une fois arrivé à la Nouvelle Leonis. Ce tunnel donne sur les égouts de la citée, c’est le seul moyen pour y entrer sans se faire remarquer. »

Un par un, les membres de l’équipe se résignèrent à passer par la trappe, descendant un vieil escalier menant au tunnel. Le sol était terreux, l’endroit pas du tout entretenu. Une fois l’équipe descendue avec tous les leoniens, le dernier referma la trappe et plongea le groupe dans le noir. Les terriens allumèrent leur lampe par réflexe mais les hommes de Beano avaient déjà sorti plusieurs torches. La lumière envahit alors le tunnel et tout le monde se mit à avancer vers l’inconnu, le chemin se dévoilant au fur et à mesure qu’ils avançaient.

« Votre homme a du se faire prendre par la Milice. Nous avons entendu de loin le bruit de leur véhicule... Nous sommes désolé, nous n’avons pas été assez rapide pour… »

Un bruit de bois explosé retentit derrière eux et Beano se figea. Nul doute pour l’équipe de terrien, la trappe qu’ils avaient empruntée cinq minutes plus tôt avait été détruite. D’ailleurs, quand le groupe se retourna, ils purent remarquer au loin une langue de feu se propager le long de l’escalier.

« Mon Dieu… Ils nous ont repéré… » Beano sembla prit de panique. Il hésita quelques instants avant d’ordonner enfin quelque chose à ses compagnons. « Mettez-vous en position !! »

Quand les archers formèrent une ligne défensive et que les hommes d’armes sortirent leurs armes, le Lieutenant Pierson et son équipe avaient déjà pris position dans les recoins du tunnel et attendaient de pied ferme ce qui arriverait par l’escalier, sans vraiment savoir à qui ils avaient à faire… Puis, quand les flammes diminuèrent de volume, les premiers coups de feu furent tirés…

Emergeant d’une toute autre forme de violence, Evans Dablord ouvrit un oeil. La douleur des coups sur son visage s’était propagée et faisait souffrir son corps et son âme. Jamais il n’avait subi un contact aussi brutal sans même savoir pourquoi. Et tandis qu’il se maudissait à l’intérieur de lui pour avoir été capturé si facilement, la seule chose qu’il pouvait voir était le sol, grisâtre et froid, tacheté de gouttes et de filets de sang coulant de sa bouche, de son arcade sourcilière et de son nez, où la douleur se faisait le plus ressentir.
Recroquevillé par terre, la chaise sur laquelle il était attaché avait été cassée lors de sa chute, signe qu’on l’avait bousculé pendant son inconscience. Des voix arrivaient parfois à ses oreilles et l’information était transmise à son cerveau, ce qui était un bon signe de rétablissement.


« Du sang, du sang et… encore du sang. Tu sembles vraiment doué… J’espère que tu as appris quelque chose de lui ? »

« Pas plus que ce que nous savons déjà. » L’accent russe était de retour, suivie par l’accent britannique.

« C’est pas une bonne idée… On devrait essayer le dialogue et arrêter de jouer avec lui. C’est un des nôtres… » L’homme insista sur ses dernières paroles.

« Faux » Corrigea celui dont la voix semblait plus épuisée par l’âge. « Cet homme a fait un choix différent du nôtre. »

Puis, les personnes autours de Dablord sortirent de la salle, laissant le Docteur seul à la recherche de ses esprits…

Dans le tunnel, sept hommes en uniformes verts kaki dévalèrent l’escalier et tirèrent avant de poser les questions. La première grande surprise de l’équipe fut de voir que ces hommes étaient quasiment tous armés de kalachnikov. Un autre portait une arme de poing et le dernier tenait en laisse deux colosses de chiens. L’homme libéra les animaux qui se ruèrent vers Pierson et Hayden, mais qui furent vite abattus. Celle qui n’avait pas hésité à tirer la première était Sayann, suivie de peu par ses coéquipiers.
Le tunnel n’était pas large mais malgré tout, il y avait les recoins qu’il fallait pour se mettre à couvert. De plus, bien que l’ennemi semblait avoir des armes terriennes puissantes, ils ne semblaient pas avoir bénéficié d’une formation militaire et la moitié d’entre eux furent facilement tués. Dans ces échanges de tirs, la plupart des leoniens s’étaient mis à couvert et avaient abandonné l’idée de se battre. Tucker fut le seul à tirer une flèche, mais quand celle-ci vola dans les airs, la plupart des ennemis étaient déjà au tapis…


« Il ne faut pas rester ici, d’autres viendront. Partons vite aux égouts ! »

Beano reprit alors l’allure d’un chef une fois le combat terminé. Il insista auprès de Cassandra pour se dépêcher, qui avait toujours du mal à croire que des hommes avec des armes terriennes avaient essayé de les tuer. Sayann et Hayden se rapprochèrent un peu plus des corps ennemis et ne remarquèrent rien de particulier, à part le fait que tous les hommes qu’ils avaient abattu semblaient de la même origine que Beano et ses guerriers : le teint légèrement bronzé. Tout près d’eux, quelques leoniens récupérèrent les armes à feu des morts. Puis, le groupe se remit en route vers les égouts, espérant trouver une réponse claire à cette situation…
C’est après dix minutes de marches silencieuses dans la puanteur et la saleté que Beano signala qu’ils étaient arrivés. Tucker vérifiait à l’arrière que personne ne les avait suivi pendant que Galen tapait contre une trappe semblable à celle qui avait explosé à l’autre bout du sous terrain peu de temps auparavant. Une voix s’éleva à la surface.


« Comment va Leonis ? »

« Leonis résiste. » Répondit Galen sans la moindre hésitation.

La trappe commença alors à s’ouvrir et Beano invita l’équipe à montrer l’escalier en pierre.

« Dépêchons. Nous allons tout vos expliquer... depuis le début. »

Tous les leoniens et les terriens remontèrent ensuite l’escalier, passèrent la trappe et se retrouvèrent dans une grande tente épaisse, faisant apparemment office de logement. Il y avait d'autres guerriers, ceux qui avaient tiré la trappe, mais aussi des lits, des couvertures, une table à manger et plusieurs accessoires primitifs étaient entreposés. Quelques torches éclairaient ce lieu mais dehors, le soleil n’était toujours pas couché. Les leoniens se dispersèrent peu de temps après. Seuls Galen et Beano restèrent avec les terriens… Quand un autre homme entra dans la tente, méfiant et prudent dans ses gestes. Il avait même jeté plusieurs regards par l’ouverture comme pour être sûr de ne pas être espionné par quelqu’un.

« Vous voilà… Tout c’est passé comme prévu ? » Demanda le vieil homme à Beano. Ce dernier répondit non d’un mouvement de la tête. L’homme fit une moue et se gratta la barbe, puis se posa sur une chaise en bois, invitant par la même occasion les terriens à en faire de même.

« Eh bien, je vois que nous allons avoir beaucoup de chose à nous dire… Je suppose que vous ne savez pas ce qui se passe sur Leonis ? » Le vieux fit une pause le temps d’observer Hayden, Eversman, Sayann et enfin Pierson. « Ah oui j’oubliais… Je m’appelle Camblain, chef de la résistance et vous êtes ici dans la Nouvelle Leonis, occupée par l'ennemi… »

**********

Dablord gémit au sol quand quelqu’un rentra dans la pièce, traînant les pieds comme le ferait une personne âgée. Et quand le docteur leva son regard vers son ravisseur, découvrant chaque ride tout autours de ses yeux, eux même cachés par d’énorme lunette de soleil alors qu’il n’y avait aucune lumière dans la pièce à part les torches au mur… Il remarqua que l’homme devait bien avoir 55 ans voir plus…

« Nous avons examiné votre cas tout à l’heure. Et nous avons été déçu. »

L’homme mit sa main devant la bouche et toussa discrètement. Il n’avait aucun accent et maîtrisait très bien « l’anglais ». D’un geste rapide, il sortit une lame et coupa la corde qui attachait les mains du docteur à la chaise. Puis, il se leva, poussa la chaise sur le côté et sortit de la pièce, laissant grand ouvert la porte de la cellule…
Evans resta hésitant quelques instants sur ce qu’il devait faire. C’est alors que le vieil homme réapparu à la porte et lui fit signe de le suivre, le ton diplomatique.


« Venez, Docteur. Cette porte ne restera pas éternellement ouverte… »

[Message de transition entre le début et le reste de la mission, j'ai été un peu (trop ?) vite mais nous reviendrons à un rythme normal dans mon prochain poste, vous inquiétez pas Wink Vous avez 6 jours pour répondre.]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !



Dernière édition par Jack O'Neill le Jeu 7 Mai - 9:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Mission P2A-668 by Jack   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission P2A-668 by Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Missions planétaires terminées ~-