Mission Stargate
Bonjour et bienvenue sur Mission Stargate, l'une des références des forums basés sur l'univers de la célèbre série Stargate SG-1 !

Inscrivez vous sans plus attendre en entrant un nom et prénom valides ! Créez ensuite la présentation de votre personnage (à l'aide de la fiche de présentation type) afin de commencer cette superbe aventure !

Délires, ambiance et émotions assurés sur Mission Stargate Wink
On vous attend !
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

๏ Le forum a 9 ans !! || Version 5.9 || Le Staff de Mission Stargate vous remercie de votre fidélité ! ๏


 

Partagez | 
 

 Intrigue IV : La Réalité en Face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Mer 4 Fév - 23:33

[Donc voila Smile
Comme vous avez pût le voir, les anciens sont de retour Very Happy d'autres vont bien sur arriver.
Notre cher ami Tinann nous a quitté... Sad qu'il repose en paix.

Il fallait juste laisser poster Menchu et Kamala qui sont les seuls de l'autre réalité à être dans la salle d'embarquement pour l'instant (Sloty gratte à la porte mdr)
Pour cette fois, vous allez poster ici votre prochain post, après quoi tout le SGC servira de plate-forme pour l'intrigue IV. Si on continu sur ce seul et unique topic on s'y retrouvera jamais.

Juste quelques règles à respecter :
-Devant vos topics de l'I4, mettez "Intrigue IV (ou 4)" pour que l'on sache ou se référer s'y on veux suivre.
-Essayez de ne pas trop vous disperser qu'on ai pas des topics dans tous les coins
-Si vous faites un topic, mettez vous d'accord avant sur le sujet du topic, et n'en faites pas à gogo pour 3 posts.


Gros point pour les Anciens qui sont de retour mais qui ne sont pas en salle d'embarquement Very Happy

- Vous savez que la porte a été activée, les rapides rumeurs parlent de Réplicateurs, et d'un blessé grave.


Une fois que tout le monde aura posté, les posts au SGC pourront commencer pour quelques jours de liberté et de repos avant l'inévitable Smile Bonnes retrouvailles Wink]

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Janet FRASIER
----------------
avatar
----------------
Medecin
----------------


Nombre de messages : 2949

Arrivé au SGC : 17/09/2006

Age du Joueur : 32


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
758/1000  (758/1000)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Mer 4 Fév - 23:56

Toujours dans le même endroit, la même pièce, les même putain d'odeur de mort ou de sang... Le Médecin-chef Frasier prenait un café, un peu de repos... Les derniers jours avaient été rudes au SGC ces temps-ci. La femme soupira et passa une main dans ses cheveux courts et au passage sur sa joue balafrée ce qui lui rappelait d'autres souvenirs mais ceci est une chiante et autre longue histoire que seule la doc' gardait en mémoire. A dire vrai à l'infirmerie, et spécialement aujourd'hui, la chef se faisait particulièrement chier, ouais entre les bras cassés ou une tumeur déclarée, en bref rien de bien exceptionnellement grave pour Janet. La jeune femme sirotait tranquillement son kawa lorsque les hauts parleurs crachèrent une équipe médicale de toute urgence...

- Aller les mecs on a un peu d'action pour une fois...

*En espérant que ca soit intéressant...*

Tout en prenant les outils nécessaire à une éventuelle réanimation, le médecin entendit de folle rumeur sur les réplicateurs... Ces putains de crabes qui... Fin bref ce n'était pas le moment. D'un air froid et dégoutée, Janet Frasier prit un brancard et fila jusqu'en salle d'embarquement pour en avoir le coeur net, à priori, Narah avait lancer l'appel, si c'était lui, sur que ca devait être grave ! Un blesser grave avait-elle entendu...

*Mouais ca dépend de ce qu'ils appellent grave hein, si c'est une égratignure, ils se demmerdent -_- *

Tout en se rapprochant de la salle d'embarquement, Janet remarqua qu'il y'avait en effet de l'agitation, alors c'était peut-être un blesser grave après tout... Restait à savoir ce qu'il se passait derrière cette fichue porte...
Revenir en haut Aller en bas
Paul Davis
----------------
avatar
----------------
Lieutenant-Colonel
----------------


Nombre de messages : 15323

Arrivé au SGC : 02/08/2006

Age du Joueur : 26


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 42 ans
Profession: Major
๏ Expérience:
1658/3200  (1658/3200)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Jeu 5 Fév - 0:00

Alors que Paul était dans le vaisseau de Heru'ur avec l'équipe, Cassandra de fît tiré dessus. Des jaffas venaient d'arriver. Paul ainsi que les autres militaires se mirent à tiré dessus. Paul toucha quelques jaffas avant que Pierson, ferma la porte. Les bruits des tirs de lance jaffa se firent entendre sur la porte, au moment où Selmak fît projeter dans les airs. Paul regarda le tok'ra, il se demandait ce qui venait de ce passer. Le Tok'ra aurait-il appuyer sur un des boutons de l'arme. Quelques secondes après, des éclaires sortirent de l'appareil. Et la, un trou...Le Capitaine se réveilla dans une grotte, avec le reste de l'équipe. Son épaule lui fessait encore mal mais il le supportait. Paul se leva et se demandait bien ce qui avait pût se passer, avait t-il était téléporter ? Était-il mort ?

Sur les ordres de Fett, après consultation du médecin, l'équipe ce mit en route vers la porte des étoiles pour ramener les deux blesses. Paul, à l'aide de Dalbord, transporter Selmak qui était très mal en point, sa vie était en grand danger et ses heures comptait. Il fallait se dépêcher, heureusement, le porte des étoiles se trouvait prêt de la grotte sur cette planète désertique. Une fois que Tinnan eu ouvert la porte et entrez le code sur le G.D.O, Paul, qui portait toujours Selmak avec le médecin traversa la porte. Quelques secondes à peine après, il arriva au SGC. Mais des choses bizarre venait de se produire. Une des deux personnes se trouvant dans la salle d'embarquement venait d'abattre en pleine tête le terrien Gallagher. Paul avança sur la rampe métallique. Il regarda le corps sans vie de son frère d'arme. La tristesse venait de pénétré dans le corps du Capitaine. Davis, se tourna vers l'homme qui avait tuer le militaire, il le connaissait et le reconnu rapidement.

Narah...Menchu.

Menchu Narah, le militaire français du SGC, Paul avait été sous ses ordres pendant un temps dans une équipe SG. Mais que fessait-il la ? Il avait été porté disparue lors d'une mission de sauvetage, si c'est souvenir été bon. De l'autre côté, une femme militaire, Paul avait déjà été soigner par elle.

Docteur Naidu ?

Cette femme était médecin du SGC au début que Paul était arrivé au SGC, mais elle était partie peu de temps après. Et visiblement, devant Paul se tenait non pas un médecin mais une militaire, du grade de Colonel si il avait bien vue. Paul se tourna vers l'équipe, tous le monde était là. Une larme coula sur la joue de Paul, il été triste de la mort de Tinnan, en colère contre Narah qui l'avait tuer et confus, il se demandait ce qui été en train de se passer. Paul était t-il en train de rêvé ? Et si c'est lui qui avait quitté le monde des vivants ?

*C'est quoi se délire !*

Paul reprit son sang froid quelques secondes après, regardant SelmakO'Neill gravement blesses. Sa blessure à l'épaule commencer à lui relancer. Le Capitaine continuait de tenir Selmak, qui été inconscient en attendant une équipe médical.
Revenir en haut Aller en bas
Diane Kawalsky
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2049

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
424/470  (424/470)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Jeu 5 Fév - 0:37

Le SGC. Voici déjà deux ans qu’elle y travaillait d’arrache pied. D’ailleurs, elle était dans son laboratoire au niveau 19. Diane Kawalsky, jeune, même très jeune, mathématicienne est astrophysicienne planchait encore et encore sur des artéfacts trouvés sur des planètes par son équipe, ainsi que par les autres équipes explorations. Certains objets sur son bureau venaient de technologies goa’uld, d’autres d’origine ancienne. Le soucis, c’est qu’elle voulait tout faire en même temps. Etudier les mécanismes, résoudre les mystères de leur fonctionnement et découvrir leurs utilités premières et secondaires. Mais à son grand regret, elle n’avait que deux mains, deux yeux et un cerveau qui fonctionnait bien au-delà des capacités cérébrales d’un simple humain…

La jeune femme daigna se lever de son fauteuil, sortant son nez d’un fragment de tablette portant des symboles anciens, pour se diriger vers la machine à café. Elle en avait déjà déchiffrer une grande partie, et étrangement, elle avait trouvé ça bien trop facile à son goût. Comme si elle connaissait ses curieux signes. D’ailleurs… Elle avait remarqué que certains artéfacts qui avaient appartenus à des anciens réagissaient de façon suspectes avec elle, comme s’il se mettait en état de marche, alors qu’avec d’autres scientifiques, rien ne se manifester. Mais là, elle avait un autre sujet à traiter… celui d’un fragment inactif de réplicateur qui était correctement confiné dans un caisson de verre épais de 2 cm. Diane récupéra sa tasse fumante, la porta à ses lèvres pour se délecter de ce délicieux breuvage dans soudain, l’alarme d’activation de la porte se mit à résonner à travers les couloirs.


** Ah… Merde… Toujours quand ça commençait à devenir intéressant… Bon… alors…**

La jeune américano-russe prit son Beretta qui était non loin d’elle, ainsi que son ordinateur portatif et tactile qu’elle affectionnait tout particulièrement. Et alors qu’elle se mettait en marche vers les ascenseurs pour descendre en salle d’embarquement, l’astrophysicienne continue à lire et relire se qu’elle avait pu prendre en note sur le morceau de réplicateur. Elle cherchait le moyen de pouvoir venir à bout de cette vermine et mettant au point un virus ou quelque chose dans le genre pour pouvoir les désassembler une fois pour toute. D’ailleurs, elle avait peut être un début, mais bon, rien d’encore très au point.

** Et si… Hum… Non, ça ira pas. Et là, si j’ajoute ça à ça… Test de simulation…**

L’ascenseur arriva à destination et Diane continua à marchait manquant parfois d’heurter deux ou trois soldat. Après tout, elle n’était pas militaire, et ce foutait pas mal de leur hiérarchie. Mais elle avait accepté de venir ici. C’était son père, le Général Kawalsky qui travaillait au Pentagone qui lui avait trouvé cette place. Ici plutôt qu’à la NASA. Parfois, elle se demandait si elle avait fait une erreur…

** Outch… Finalement, non. On va pas ajouter ça… Bon… alors peut être…**

Mais finalement, elle ne regrettait pas. Elle avait connu plus de chose en deux ans que pendant toute sa vie. Elle avait même tirait un trait sur sa vie sentimentale, préférant se donner corps et âme à son travail qui était une passion plus qu’autre chose. Toujours vérifiant ses calculs et modifiant ses données, Diane arriva devant la porte de la salle d’embarquement, à côté du Major Ocelot. Elle daigna enfin lever le nez de sa tablette.

« Bon, il se passe quoi Major dans cette salle ? »

La scientifique mis en veille son appareil fétiche pour le mettre dans une sorte de petit sac à dos tout particulier adapté à son joujou de technologie bien terrienne, avant de se munir de son Beretta. Car oui, elle était peut être scientifique, elle savait se servir d'une arme à feu.

« J’ai eu écho qu’il y avait peut être des réplicateurs. Si c’est le cas, j’ai peut être quelque chose pour les calmer un temps…»

**en attendant que je puisse affiner au maximum mes calculs pour les anéantir…**

[HJ : P'tit rappel au cas où.
Dans le monde normal, Diane est 2nd Lieutenant et travaille désormais en Zone 51. Ici elle est Astrophysicienne.]


Dernière édition par Diane Kawalsky le Jeu 5 Fév - 1:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Josh Reynolds
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 7724

Arrivé au SGC : 13/01/2009

Age du Joueur : 24


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 30 ans
Profession: Militaire
๏ Expérience:
645/3200  (645/3200)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Jeu 5 Fév - 0:56

Après avoir fait son rapport au lieutenant-colonel Fett, Evans était retourné auprès de O'Neill pour surveiller son état. Le blessé se réveilla beaucoup plus tôt que le médecin le pensait, et celui-ci fut obligé d'expliquer la situation au colonel, tentant par la même occasion de le rassurer du mieux qu'il le pouvait. Attendant patiemment les ordres, Evans finit par se perdre dans un monologue sans intérêt dont il ne sortit qu'au bruit de coups de feu à quelques mètres de lui. Surpris, il ne chercha pas à aider les autres, sachant au fond de lui que cela ne servirait à rien. Le mieux qu'il pouvait faire était de protéger le colonel. Des éclairs sortirent soudainement de l'arme et Selmak fut projeté contre la porte. Le docteur Dablord se releva précipitament et courut vers le Tok'ra, en vain. Un flash blanc lui fit perdre connaissance comme les autres.

Evans se réveilla en sentant une main le secouer. Il fallut plusieurs secondes avant qu'il puisse distinguer nettement le visage de Gallagher. Il se mit debout, sortit sa lampe torche et éclaira la pièce à la recherche de Selmak. Lorsqu'il le retrouva, il s'agenouilla à côté de lui et prit son pouls. Il respirait lentement, mais il respirait. Il n'avait à première vue aucune lésion externe, mais il remarqua vite que ses pupilles ne réagissaient pas à la lumière. Physiquement, il allait bien, mais pour une raison que le médecin ignorait, le Tok'ra n'allait pas survivre longtemps. Il essaya de lui parler, mais cela ne servait à rien. Selmak ne réagissait pas, même lorsque Evans lui tapa sur l'épaule.

Il prit rapidement des nouvelles du colonel O'Neill, mais son état n'avait pas changé. La seule différence était qu'il était à présent inconscient, ce qui n'avait rien d'extraordinaire étant donné que tous avaient perdu connaissance.
Ses examens terminés, Evans sortit de la grotte à la recherche de ses supérieurs pour leur faire son rapport. Il retourna ensuite à l'intérieur et porta Selmak avec Davis vers la Porte des Etoiles.

De retour sur Terre, Evans fut stupéfié de voir Gallagher à terre. Il lâcha le Tok'ra et, sans se soucier des ordres d'un homme qu'il ne connaissait pas, s'approcha du militaire pour constater qu'il était mort.


- Vous tirez sur des membres du SGC maintenant ?!

Il était hors de lui. Tout le monde criait à tort et à travers. Les uns ordonnaient qu'ils abaissent leurs armes immédiatement, les autres se révoltaient du meurtre du sergent major. Que des hommes meurent en mission était possible, même probable, mais qu'ils meurent à cause de terriens était inacceptable. Pour sa première mission en dehors du site Alpha, c'était une catastrophe. Deux hommes étaient morts, et deux autres étaient sur le point de l'être aussi. Non seulement sa réputation allait en pâtir, mais en plus il s'en voudrait longtemps pour ces pertes.


_________________


>> Fiche / Dossier
>> #771215


Anciennement Evans Dablord : Fiche / Dossier
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Jackson..
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 2068

Arrivé au SGC : 04/12/2005

Age du Joueur : 30


MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Jeu 5 Fév - 1:39

[HJ/ Voilà... Retour de Daniel dans le RP. Dans cette réalité, Daniel est pilote de chasse de l'Air Force avec le grade de Major. Il n'est plus archéolo-linguisto-diplomo-militaire Very Happy /HJ]

Le ciel était limpide au dessus de Falloujha. Aux commandes de son F-16, le capitaine Jackson filait plein gaz vers sa cible, une colonne de chars irakiens. Derrière lui, son navigateur vérifiait les coordonnées de tir des Paveway II.

- Hey, Cuddles... Tu trouves pas que la journée est belle pour taper tonton Saddam ?, déclara son RIO dans ses écouteurs.
- La ferme, Merlin. On arrive dans 2 minutes sur zone.
- Compris, Cuddles.

Le RIO arma les bombes guidées laser, et les verrouilla sur le signal laser du drone Predator.

- Cuddles ? Les bombes sont actives.
- Compris. Mambo leader pour Eagle, cible verrouillée.
- Autorisé à faire feu, Mambo.

Daniel pressa doucement le bouton de largage. Le F-16 frémit sous le départ des deux bombes de 250 kilos tandis que Daniel tirait sur le manche pour faire remonter l'appareil.

- Bombs away !! Mambo leader, on dégage.

Soudain, son RWR commença à crépiter sur son cockpit. Divers voyants rouges et jaunes s'allumèrent sur son tableau d'alerte, tandis que le symbole Tracking clignota sur son écran de situation tactique.

- Merlin, perte de sitac.
- Same, Cuddles.
- Séquence évasive 2.

Le son changea. De balayage intermittent, le radar les illuminait en continu maintenant. Le voyant SAM clignotait rapidement en orange tandis que la position du radar s'affichait sur sa visualisation tête basse.

- SAM, SAM, SAM... Eagle de Mambo, accroché par radar de tir. Identification SA-17. On va se faire shooter !!, hurla Daniel dans la radio.
- Restez en stand-by, Mambo, lui annonça le contrôleur de l'AWACS.

Le voyant d'alerte missile apparut sur l'écran. Automatiquement, une séquence de leurrage s'enclencha. Au sol, un deuxième puis un troisème missile quitta le lanceur.

- Eagle, trois missiles en rapprochement. On tente de les dégager mais...
- Mambo, répétez.
- Shit !!

Le premier missile explosa 15 mètres sur l'arrière. Une vague d'éclat transperça l'air, découpant les réservoirs d'essence, lacérant le fuselage. D'instinct, Daniel tira la poignée d'éjection et là... Il ouvrit les yeux en sursaut, tandis que l'alarme retentissait dans le SGC. Hagard, il regardait un instant autour de lui, s'attendant à se trouver au fond d'une prison irakienne. Mais la voix qui parlait dans le haut-parleur était bien américaine et demandait une équipe médicale d'urgence.

- Putain c'est pas vrai..., marmonna-t-il dans sa barbe. Putain de boulot de merde, de base de merde et de réplicateurs de merde !!

Daniel pestait. Bondissant hors de son lit, il enfila rapidement sa veste, sans prendre le temps de la boutonner. Il enfila une paire de Magnum élimée et attrapa son arme de service sur son bureau. Jetant un vague regard dans le miroir, il aperçut les yeux injectés de sang, la tignasse en vrac et les cernes sous les yeux. Un vrai zombie... Il envoya valser sa poubelle sur un coup de nerfs, espérant que cela allait le calmer. Mais rien n'y fit. Sans un mot, il se rua hors de sa chambre. Le personnel militaire et civil courait en tous sens. Une équipe médicale passait en trombe devant lui, le bousculant violemment.

- Hey fais gaffe, pauv'con !!, lâcha-t-il excédé.

Il courut vers la salle de contrôle, espérant que les personnes présentes là-bas sauraient le renseigner sur ce qui se passait. Plus il se rapprochait de la salle de contrôle, plus il eut un sentiment de déjà-vu. Il ne sut pourquoi mais chassa très vite cette pensée en escaladant quatre à quatre les marches de l'escalier.

C'est lorsque Daniel arriva enfin dans la salle de contrôle qu'il put se rendre compte de la situation. Un cadavre gisait sur le sol, le crâne défoncé par ce qui devait être une balle expansive de gros diamètre. Il portait une tenue SG des plus typiques, son nom – Gallagher – lui était totalement inconnu. L'équipe médicale s'activait sur le cadavre mais sans grand résultat. Mais ce qui surprit encore plus Daniel, c'était la présence des deux grands « ennemis » de la base, à savoir les colonels Narah et Naidu. Les voir réunis ici, dans cette salle, donnait une incongruité certaine à la scène. Il considéra un instant Walther, qui semblait assez choqué par ce qu'il voyait. Appuyant sur le microphone, il prit la parole avec la salle d'embarquement.


- Colonel ? Est-ce que tout est ok ?
Revenir en haut Aller en bas
Vertiga Calvario
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 2202

Arrivé au SGC : 16/04/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 31 ans
Profession: Chercheur, Archéologue, Linguistes
๏ Expérience:
341/500  (341/500)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Jeu 5 Fév - 2:16

Comment ne pas se perdre ? Choisir entre cet objet de technologie qui donne envie, le fait de résister à la tentation de touché du bout des doigts cet objet merveilleux.
Mais des tirs provenaient de la salle, elle entendait tout cela certes mais bon sang son métier avant tout…L’objet…Les tirs…
La jeune femme se mordit la lèvre, elle regarda Selmak qui l’avait rejoint puis les autres, Selmak…Les autres…Selmak…L’objet…Les autres.
A l’assaut ! La jeune femme dégaina son arme et partit a toute jambe vers l’équipe de braves militaires, brandissant son zat comme jamais. Mais l’inévitable se produisit, Selmak osa le diable.


Non !

Mais ce fut trop tard, une décharge venait de prendre le Tok’ra, la jeune femme sentit son cœur qui battait a un rythme effrénée. Elle n’aurait pas du le laissé tout seul, c’était bien un homme ça toujours entrain de faire une bêtise et…
Et rien, l’objet étincellement, balançant des ondes bleuté, la jeune femme se sentit comme transportée, atterrissant durement dans une salle. Avec une porte. C’est a ne plus rien comprendre, mais elle…Oh elle n’est pas comme les autres elle comprend la dame. L’objet les emmenés ailleurs et oui ! Ce qu’elle est intelligente !
Enfin bref, ils sortirent de la grotte tranquillement, du moins pour elle, mais elle vit une sorte de pierre tombale, une inscription en Goa’uld y figurée « Akor Krate’ra Kree. Kel’ Mar’ Tokeem. Rac’mel »

Bannie des mémoires. J’aurais ma vengeance. Ici gît…Oh zut han ! Y’a pas la suite !

Oui elle était vexée, elle n’avait pas la suite, non c’est vrai enfin, une traduction sans suite, c’est inadmissible elle va se plaindre ah oui !
Enfin, elle regarde Tinann qui enclenché tranquillement les chevrons pour rentrer à la maison.
Elle le laissa passé devant elle, avant de suivre paisiblement les autres de son pas joyeux.
Mais l’arrivée fut des plus abominables, un coup de feu retentie et Tinnan tomba au sol, les minutes qui suivirent furent les plus rapides de toute sa vie. Le soldat au sol, les membres terriens en face, le nombre de docteur qui s’affaire autour du cadavre, les vociférations des hommes, les ronchonnements des autres. Par-dessus ça un crie…Oh il est humain comme crie vu qu’il s’échappe des lèvres d’une femme…Qui ? Vertiga allons.

YIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

Sayez elle a poussé son crie de démente, le genre de crie si aigue qu’on se demande si ce n’est pas une sirène d’alarme, la jeune femme est pourtant très calme, le crie est du au choc de voir Tinann au sol comme ça.

"Arrêter ! Stop ! Mais…HAN ! Suffit j’ai dit…Bah les pattes la rouquine j’ai dit stop !"

La jeune femme enleva les mains d’une femme médecin et la foudroya du regard regardant Tinann tristement, elle se mordit la lèvre et lui ferma les yeux avant de prendre la plaque en métal qu’il avait au cou, elle l’emmena vers O’neill et Fett et leurs fit un sourire, faisait glissé la plaque dans la main de l’un d’eux, puis elle se retourna et failli faire une crise cardiaque, devant elle un homme les tenaient en joue. La jeune femme à la chevelure ébène le regarda en haussant un sourcil.

"Heu dite vous ne voudriez pas baissez votre arme han ? Vous savez vous venez de tuer un soldat, alors ça suffit hein dite ? Baissez ça han ! Nom de Zeus ce n’est pas vrai ça ! Quoi ? Pourquoi on me regarde avec des yeux ronds, je ne suis pas morte han !"


lle soupira légèrement et regarda les personnes devant elle, alors un Narah et un Naidu, oui bon elle ne connait pas, elle est arrivée y’a pas longtemps et pour elle rien que le fait d’être en joue ça la rassure pas du tout. Elle sourit quand même, oui elle garde ce côté joyeux et plein d’entrain. Mais une voix, une voix parmi tant d’autres, amplifié par les hauts parleurs venait d’effleurés ses oreilles. Jackson ? Daniel Jackson ? Non il a repris son bureau ? Sayé il la vire ! C’est à cause de la statue d’Horus dont la tête d’oiseau est tombé c’est ça ? Oui ça doit être a cause de ça. Yiiii ! Non pas renvoyé…Elle trouvera une excuse devant le général…C’est un tremblement de terre ? Oui c’est bien ça comme excuses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
----------------
avatar
----------------
----------------



MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Jeu 5 Fév - 12:17

L'homme se trouvait dans la salle de tir. Il s'entraînait encore et toujours pour atteindre au mieux la perfection car il le savait que dans les moments critiques, c'est une balle bien placé qui fait la différence. Mais il savait que atteindre la perfection était chose rare voir impossible mais cela ne l'empêchait pas de le faire. Il devait également s'entraîner sur plusieurs armes car toutes sont différentes. Il avait devant lui un beretta, un P-90, un zat, un fusil à pompe et un sniper. L'homme prit déjà le P-90. Il vérifia rapidement l'état de l'arme, le chargeur également. Il arma et tira plusieurs coup de rafale. Paul reposa le P-90et ramena la cible vers lui. Toute les balles avaient fait mouche mais les tirs n'était pas parfait. Il passa ensuite au beretta, il vérifia également cette arme avec le chargeur et Il arma le pistolet, visa la cible et tira 6 coups. Il récupéra la cible et cette fois les tirs étaient meilleurs. Il se saisit le zat et l'arma également. Mais c'est à ce moment que l'alarme de l'activation de la porte se mit en route. Le Capitaine posa l'arme et il parti en direction de la salle d'embarquement.

Paul se dirigea vers la porte des étoiles. Il empreinta les escaliers car récemment, il avait était enfermé à cause d'une peine de celui ci. Il avait passé les 4 heures les plus longue de sa vie. A côté de ça, être encerclé de jaffa n'était rien. Enfin bon, c'était pour cela qu'il ne prenait pas l'ascenseur désormais. Il arriva dans un couloir. C'est à ce moment qu'il se fit percuté par une scientifique. Elle se fait pas chier celle là. En plus, elle ne s'était même pas excusé. Il n'a pas eut le temps de voir qui l'avait percuté et heureusement pour elle sinon le Capitaine lui aurait passé un savon. Paul regarda après autour de lui, beaucoup de monde s'affolait mais l'homme ne comprenait pas pourquoi. Il arrêta donc un homme pour lui demander...


-Soldat, qu'est ce qu'il se passe là ?

-Visiblement, des humanoïde réplicateurs sont entré par la porte des étoiles mon Capitaine.
-Merci Soldat.


Des réplicateurs donc, ils nous laisseront donc jamais en paix ceux là. Paul se dirigea donc vers l'armurerie pour récupérer un beretta. C'était l'arme avec laquelle il tirait le mieux et le plus précis. L'homme savait qu'il fallait être précis pour tuer un humanoïde réplicateur car ce sont des adversaires très redoutable. Paul arriva devant la porte blindé de la salle d'embarquement mais il se trouvait de l'autre côté par rapport au Major Revolver qu'il avait vu au loin. C'était pour cela qu'il rejoignit l'autre côté de la salle d'embarquement. Il demanda aux gardes d'ouvrir la porte mais ils refusèrent car c'était l'ordre du Colonel Narah. Ah celui là, toujours à ce là raconter et à la jouer solo. Il faudra un jour qu'il comprenne que pour le bien être de la base, il ne doit pas se la jouer perso et laisser les autres faire leur boulot aussi. Donc, en attendant que les portes s'ouvrent, Paul attendit, droit sur lui et prêt à agir.
Revenir en haut Aller en bas
Boba Fett
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 7270

Arrivé au SGC : 18/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 38 ans
Profession:
๏ Expérience:
2463/15000  (2463/15000)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Jeu 5 Fév - 17:05

Et voilà que Calvario se mettait a contre dire mes ordres. Pas la peine de raler, elle n'en ferait qu'a sa tête, autant la laisser faire. Notre situation était stable, L'état du colonel O'neill céssait de chuter, pour se stabiliser. Et l'étude de l'artefact avançait. Selmak aussi éprouvait un vif intérêt pour ce truc. Pour ma pomme, je ne pensais qu'a sortir de ce caisson. Un des deux boutonneux voulut s'approcher de l'objet mais fut stoper net par un tir de lance jaffa. Tout le mopnde se retourna, etr nous découvrîmes des jaffas, qui venait d'ouvrir une porte dérobée pour nous canarder.

-"En position de défense !"

n'ayant plus ma mitrailleuse sous la main, je ne pu que dégainer mon desert eagle et j'ouvrit le feu. Le calbre 45 acp avait beaucoup d'effet contre les jaffa. Un tir me frola et je sentis une odeur de cochon grillé, il devait me manquer une mèche de cheveux. Pierson pu refermer la porte a temps, mais juste après, il y eu un flash lumineux, encore une fois.

*c'est passé quoi encore ?*

Le décor avait changer. C'était la première chose que j'avait remarquer. Finis le vaisseau a Heru'ur nous voilà dans une grotte. je me levais et je fis le tour de l'équipe, O'neill était toujours dans les choux et maintenant selmak l'avait rejoint dans le doux pays des rêves. Ca partait en couille. Les autres membres allaient bien mais je ne savais pas ou l'on était. Visiblement une planète désertique. Devant nous se dresait une stèle de pierre avec dérrière elle la porte des étoiles. Vertiga s'empressa de nous faire une traduction de la stèle.

Bannie des mémoires. J’aurais ma vengeance. Ici gît…Oh zut han ! Y’a pas la suite !

-"Pas grave, ç'est pas notre objectif. Tinnan, entrez les coordonnées de la terre, on rentre. Prévenez les que 'lon a des bléssés graves. Allez en route tout le monde !"

Tinnan entra les coordonnées de la terre et la porte s'ouvrit. Nous nous répartimes les bléssés pour les faire traverser. Tinnan s'engagea le premier et nous le suivions de peu. Le voyage de retour fut un bonheur. Enfin presque. une fois de l'autre coté, le SGC était toujours là. Mais deux soldats armés nous braquaient, et par terre, gisait Tinnan la tête perçée d'une balle.
D'instinct je dégainais et je mis les agresseurs en joue.


-"Lachez vos armes ! Tout de suite ! Déclinez vos identités !"

je ne savais pas pourquoi, certains membres était pris de stupéfaction a la vue de ces soldats. Bordel, je n'avais plus aucune autorité ou quoi ?! Je ne lachais pas ma garde, même si a travers les organes de visée les ennemis me paraissait familier, comme un doute.

-"Equipe SG ! En position de tir ! Ne vous laissez pas intimider !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Cassandra Pierson
----------------
avatar
----------------
Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 531

Arrivé au SGC : 19/03/2007

Age du Joueur : 43


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 32
Profession:
๏ Expérience:
459/550  (459/550)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Jeu 5 Fév - 18:07

Cassandra avait eu l'impression de devenir folle . Un moment, elle tirait comme une démente sur des jaffas furieux, le moment d'aprés, ils étaient dans une grotte inconnue sur une planète désertique ! Mais que leur avait fait le " truc" d'Her'rur ? Vertiga était trés excitée, par ce qu'elle voyait . Cassandra pouvait la comprendr, mais s'il avait une seule chance de rentrer au SGC en vie, il fallait la saisir, han ? ( hrp :Rolling Eyes) . Heureusement Fett donna l'ordre de rentrer à la maison, et Cassandra poussa un soupir de soulagement . Elle aida Gallegher à porter O'Neill, qui était encore blessé .
Enfin, ils passaient la Porte ! D'accord, ils avaient échoué dans leur mission, et n'avait pu ralentir Her'rur, mais ils avaient tous risqué leur peau, et c'était déjà bien beau qu'ils rentrent tous en vie . Le Général Peterson comprendrait qu'ils n'avaient pu faire mieux ...

Le Vortex, et enfin, la maison... Ils furent accueilli par un tir qui défonça le crane de Gallegher . Cassandra reconnut ce militaire français, qui fumait comme un sapeur . Mon Dieu, mais que faisait il là ?


Z'êtes taré, Nara ! Depuis quand on tire sur des membres du SGC ?

Cassandra était furieuse ! Aprés tout, le pauvre Tinnann avait donné le code, et Walter avait ouvert l'iris ! Qu'est ce que c'était que ce bordel ? Instinctivement, elle leva son arme et mit la Doc en joue, obéissant à l'ordre de Fett, par reflexe, quand soudain, elle ventendit une voix bien connue, tombée des nues dans la salle d'embarquement, comme celle de Dieu le Père . Son coeur fit un bond, et son arme tomba de ses mains . Elle le fixait, bouche bée, n'arrivant pas à y croire . Daniel, son Daniel en vie ! Non, c'était impossible, et pourtant, elle aurait reconnu cette carrure entre mille, même dans le noir ! Elle papillonna des paupières alors que des larmes commençaient à glisser le long de ses joues . Elle avait la sensation que son coeur n'était plus qu'un morceau d'étoffe froissé . Elle sentait un drôle de crissement, lorsqu'elle respirait . Cette mèche rebelle... Ses yeux immenses derrière ... Tiens, il ne portait plus de lunettes ? Cassandra remarqua ses détails idiots, alors qu'elle restait là, plantée comme une idiote . Elle avait tant voulu lui dire adieu, une seule fois, et il était là, devant elle, sûr de lui ! Elle émit un petit rire incongru, si l'on considérait son visage plein de larmes .

Daniel... Par tous les Dieux de la création ! Daniel !

Enfin, elle put s'autoriser à courrir pour atteindre la salle de contrôle, mais évidemment, c'était verrouillée ! Rien ne pouvait la mettre plus en fureur, aussi invectiva-t-elle avec sa suavité naturelle le premier militaire qui se trouvait à côté d'elle :

Ne restez pas là, planté comme une bûche, espéce de crétin ! Ouvrez moi, tout de suite, compris !

Elle lui fit le regard spécial Pierson, qui vous faisait sentir encore moins que rien, avant d'écarquiller les yeux... Non, c'était impossible ! Il était mort ! Elle l'avait vu de ses propres yeux ! Kaiger était mort ! Qu'est ce que c'était que ce merdier ! Cassandra comprenait que quelque chose ne tournait pas rond, mais si cette absurdité lui rendait son seul et unique amour, elle était prête à traverser l'enfer . Elle leva les yeux encore une fois là, où se tenait Daniel . Il devait se souvenir, lui aussi ! Qu'attendait il pour ouvrir cette porte, qu'elle puisse se jeter dans ses bras, jusqu'à devenir ivre de son odeur !

( hrp : sors toi de celle là, Dany, qu'on se marre ! Re bienvenue au SGC !)


Dernière édition par Cassandra Pierson le Jeu 5 Fév - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://soleilsanglant.surmonde.net
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Jeu 5 Fév - 19:00

La seule chose dont se souvenait le Colonel O’Neill fut le visage du docteur Dablord, essayant de lui dire quelque chose d’important. Mais les tirs qui fusaient dans tous les sens recouvraient la voix du jeune gars.
Mais cette fois, il n’y avait plus de vaisseaux. Juste une grotte, puis le désert… Jack sentait ses épaules soulevées par deux personnes. Il ouvrit l’œil assez difficilement, avec un terrible mal de crâne. Il avait l’impression d’avoir été assommé et son bras pendait dans le vide, à moitié brûlait.
L’équipe, sous les ordres du Colonel Fett, avait rejoint la porte des étoiles pour un repli immédiat sur Terre. O’Neill tourna la tête et distingua le visage de Pierson à sa gauche. De l’autre côté, Boba le soutenait et Gallagher était parti vers le DHD.


« Ca va aller… » Dit-il à Fett, avalant difficilement sa salive.

La porte des étoiles fut ouverte. Jack était réveillé mais sans l’aide de Pierson et de Fett, il n’aurait probablement pas pu passer le vortex.
Ainsi, toute l’équipe traversa la surface bleutée et arriva au SGC, chez eux, en sécurité, à la maison…

O’Neill luttait pour ne pas s’endormir. Il se rendit rapidement compte que les personnes autour de lui s’agitèrent. Il leva la tête pour voir ce qu’il se passait. Il y avait tellement de bruit…


Gallagher était à terre, une balle entre les trous. Mort, il était mort... Boba avait levé son arme, comme plusieurs autres. Une voix siffla dans les oreilles de Jack.
La voix d’un vieil ami qu’il ne pensait plus jamais revoir.
Il sentit Pierson se dégager de lui et descendre de la rampe d’embarquement à toute vitesse.
Il entendit Evans, Calvario et Fett, furieux et révoltés. Une voix venant de la salle de contrôle. Pas celle de Peterson…


« Qu’est-ce que ça signifie ? Que se passe-t-il ici ? »

Il se racla la gorge et essaya de parler plus fort. Des médecins se précipitaient autour du corps sans vie de Gallagher.

« Vous… Vous l’avez tué… »

Jack se tint droit comme un piquet, le visage blême, et commença à comprendre ce qui s’était passé.

« …Dieu, vous l’avez tué ! » Cria-t-il aux oreilles des infirmiers, qui n’étaient en rien responsable de cet acte.

O’Neill n’avait plus son P90. De son bras valide, sa main descendit le long de sa jambe et s’empara de son beretta. Il sentait qu’il avait moins de force mais ce n’était pas le moment de faiblir, il se passait quelque chose de pas net ici et…
Il s’arrêta sur cette pensée quand il vit Menchu Narah, en chair et en os...
Plus aucun son ne sortit de la bouche du Colonel. Ni aucun mouvement de paupière. Il était paralysé par ce qu’il voyait.

C’était… C’était impossible…

[Hrp: Rebienvenue les vieuux mouaaah :p, have fun! Very Happy]

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Nyphus
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 2977

Arrivé au SGC : 03/12/2005

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Sam 7 Fév - 21:00

Une alarme stridente retentis dans l'enceinte de la base. Au plafond, d'inquiétants gyrophare rouge ponctués la scène, pas de doutes possible, il y était. Le service actif dans la base la plus secrète du monde. Sa première alerte depuis qu'il avait rejoins l'équipe de Kamala. Il enfila sont gilet tactique puis de son arme de poing qu'il finit de ranger en galopant dans les couloir tel un lapin. tout autours le personnel s'activait et il put apercevoir au détours d'un couloir un silhouette. Ce type avec des lunettes, il l'avait déjà vue quelques fois a la base, il ce décida donc de le suivre pour rejoindre sans encombre le briefing 1 sur la situation. Sans cesse dans sa tête défiler les consignes en cas d'alerte de la base. Un brancardier le bascula, tout en écoutant les consignes de son supérieurs, Nyphus put en capter quelques mots.

"Réplicateurs humanoïdes en salle d'embarquement, mise en quarantaine de la base. Je ne comprend pas comment ils ont put entré... "

La suite ce perdit dans le brouhaha ambiant. Kamala lui avait bien expliquer que leurs grand ennemis en ce moment était ses bestiole, sorte de légo super intelligent capable de ce reproduire a l'infini avec n'importe quoi. Il grimaça rien qu'a l'idée d'une tel rencontre et instinctivement sa main ce porta a son holstére ou pendait tel un précieux talisman protecteur son Desert eagle. Sa au moins c'était un lance pruneau assez gros pour faire des dégâts!

Il prit un escalier, avalant rapidement la volés de marche pour pénétré dans la salle de contrôle, ou déjà quelques personnes ce tenait présente. Tous semblait absorber par la scène tragique qui ce jouer en contre bas. Il ne put s'empêcher de noter la présence d'un cadavre au sol, sans doute une des sentinelles de la porte, bien que son uniforme était celui d'une équipe sg.


"First Lieutenant Nyphus au rapport, heu... c'est lesquels les réplicateur?"

Fallait bien dire que depuis son arriver, il n'avait pas encore put voire tout les membres de la base...
Revenir en haut Aller en bas
Jason Turner
----------------
avatar
----------------
Brigadier-General
----------------


Nombre de messages : 14852

Arrivé au SGC : 08/03/2006

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 58 ans
Profession: Ex-Commandant du Dédale
๏ Expérience:
3978/15000  (3978/15000)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Dim 8 Fév - 1:34



Tinann franchit la porte. Il eu juste eu le temps d’entendre quelques mots, un « Pan » puis le vide total... Il ne se relèverait plus.
Prenant conscience de son erreur, Menchu avait quelque peu baissé son arme, mais la releva instinctivement en vue des autres personnes qui sortaient à présent de la porte. Pour lui, il était totalement illogique que ces personnes soient ici, vu que la plupart étaient mort il y a de cela des mois. Kamala avait entendu le coup de feu tiré par Menchu, avait vu Tinann rendre son dernier soupir, mais était tout aussi troublée que son.. « collègue » à la vu de ce qui se déroulait sous ses yeux.
Narah avait ordonné la fermeture des portes blindés, et ils étaient tous les deux avec quelques gardes, braquant l’équipe de Fett.

De son côté, le Lieutenant-Colonel avait levé son arme rapidement, déposant le blessé sur la rampe. Les autres militaires en avaient fait autant. Plusieurs étaient indignés, comme Evans ou Vertiga, d’autres comme Cassandra était entré dans une sorte d’état second en voyant à travers la vitre une personne qui devait être morte à l’heure qu’il est. Davis n’en revenais pas, revoir Menchu et Kamala ici, alors qu’eux aussi étaient morts, ou étaient partis du SGC il y a longtemps... Tous étaient troublés.
Le plus choquant, fût de voir le Colonel O’neill, malgré son état de blessé grave se relever difficilement, accusant les hommes et femmes en face de lui d’avoir abattu l’un de ses subalterne... Son regard faiblit, il se raidit, comme paralysé à la vue de leurs opposant.

Derrière la porte, Ocelot, Diane et Kaïger attendaient, plus patiemment les uns que les autres. Janet venait d’arriver avec une équipe médicale, ignorant que le « blessé grave » était enfaite un jeune homme décédé. En salle de contrôle, Daniel fixait la scène, le regard impassible, tout comme Nyphus qui venait de les rejoindre, ne comprenant pas vraiment la situation à l’heure actuelle.
Il avait été dit que des Réplicateurs Humanoïdes étaient à l’heure actuelle dans la base, or chaque groupe braqué l’autre avec des armes humaines. Si des Humanoïdes étaient dans le SGC, ils auraient déjà fracassés les portes. La situation était affolante, chacun des groupes ordonnant à l’autre de poser les armes et de se rendre.

De leur côté, Menchu et les autres ne s’attendaient pas à une telle visite. Revoir des anciens membres du SGC était une chose à laquelle ils ne se seraient pas attendus, surtout venant de la porte des étoiles. Il y avait de quoi avoir de graves soupçons...
Pour leur part, l’équipe d’O’neill et Fett s’attendaient à revenir au SGC, devant faire rapport de leur échec au Général Peterson, leur annonçant qu’ils avaient fait tout ce qu’il pouvait. Pouvoir prendre quelques congés bien mérités... Non. Au lieu de cela, Tinann était mort, et chacun était dans un état d’excitation extrême, d’une motivation différente, certes mais très pértubés.

Sans prévenir pour les gardes dans le couloir, les portes venaient de s’ouvrir. Menchu tourna le regard rapidement, se demandant qui avait désobéit à ses ordres. Il dût se rendre à l’évidence, lorsqu’il vit le Général Jason Turner, le regard toujours aussi froid et glacial entrer dans la salle d’embarquement.


« Colonel, qu’il sont t-ils ? » demanda t-il à Menchu, avant de poser son regard autre part...

Ses yeux venaient de parcourir rapidement les membres inconnus, et ils s’étaient étrangement arrêtés sur une personne... Une seule et unique personne. C’était impossible. Elle était morte... il l’avait vu, au SGC, tentant d’activer la bombe qui servait à faire exploser l’ensemble du SGC... Ces bestioles l’avaient tuées. Vertiga Calvario se tenait là, le regard incrédule toujours remplie de colère. Jason s’avança lentement de quelques pas, comme pour la prendre dans ses bras. Son regard s’était légèrement radoucit, mais il dût se rendre à l’évidence... Ce ne pouvait pas être sa Vertiga, elle était belle et bien morte. Reculant de trois pas, il fixa Fett et O’neill pendant plusieurs secondes, sans cligner des yeux. Le calme régnait en salle d’embarquement, Fett braquait Menchu, qui braquait Fett. Davis visait Jason, et était visé par Kamala.
Derrière Jason se tenaient Kaïger, Ocelot, Diane, Daniel et Nyphus qui venaient de descendre de la salle de contrôle. Janet, qui voulait se diriger vers Tinann était bloqué par les gardes qui l’empéchait de passer, visiblement sur ordre du Général.
Jason brisa se silence pesant.


« Capitaine Fett, vous avez été tué sur Edrysia il y a environ 6 mois par un assaut des Réplicateurs, couvrant le peuple de ce monde afin de se replier vers le site Alpha. Tout comme vous Sergent Pierson...
Major Davis, d’après les sources de la Tok’ra vous attaquez en ce moment même la flotte de Yû, et êtes possédé par le Goa’uld Khmel, qui d’après nos sources prend beaucoup d’ampleur au sein des Grands Maitres.
Docteur Calvario, vous êtes morte... ici même, au SGC, essayant de déclencher la mise à feu de la bombe nucléaire lors de la première attaque des Réplicateurs.
Quand à vous... Colonel O’neill, vous avez été tué sur votre Vaisseau, l’Olympius, détruisant par de là même bon nombres de vaisseaux Replicateurs et Goa’uld. Vous étiez à l’intérieur sur votre demande Docteur Evans, vous êtes donc par conséquent décédés vous aussi...
Vous avez tous, bien évidemment reçu la médaille d’honneur, et des funérailles dignes de ce nom. Voila, pourquoi vous ne pouvez pas êtres nos hommes, mort jadis. Alors, qu’êtes vous ? Des Réplicateurs Humanoïdes ? En vue de ce pauvre Gallagher, j’en déduis que non. Des Clones ? Pourquoi pas... »


Montant sur la rampe, et se rapprochant légèrement de Fett et d’O’neill, il continua à parler.

« Déposez vos armes, évitons d’autres morts inutiles. Vous avez des blessés qui vont bientôt succomber si on reste là à papoter pendant encore longtemps. Je n’en sais pas plus que vous sur ce qu’il se passe, mais nous pouvons éclaircir tout cela ensemble, ou... si vous refusez d’obtempérer je serez dans l’oligation d’ordonner à mes hommes d’utiliser la force, ce dont je n’ai nullement envie, vous vous en doutez. » Le regard impassible, Jason s’était arrêté aux côtés de Vertiga, fixant Fett et les autres qui durent se rendre à l’évidence... Si ils n’abaissaient pas les armes, ils allaient mourir pour rien. Autant se venger après avoir obtenus d’avantages d’informations sur ce qui venait de se passer...
O’neill tituba légèrement, se rattrapant à la rampe. Jason tourna le regard vers Janet, qui comprit apparement que l’heure était venue pour elle et son équipe d’aider les blessés.
Avec une hésitation, Janet s’approcha de Jack. Son cœur battait à la chamade, elle ne l’avait plus revue non plus. Elle l’attrapa, mais Jack la repoussa. Janet insista, essayant par tous les moyens de lui faire comprendre qu’il fallait qu’il l’accompagne... Relevant la tête, il aperçu son visage. Toujours inquiet, il s’allongea sur la rampe, et se laissa emmener plus loin, avec l’équipe médicale. Fett avait quelques réticences à le laisser partir ainsi, mais sans soin il allait mourir. Davis et Selmak aussi venaient d’être emmenés sur un brancard rapidement. Jason, un léger sourire retourna son regard vers Boba.


« Si vos intentions ici sont bonnes, ou neutres il ne vous sera fait aucun mal, vous avez ma parole. Je vais maintenant vous demander de nous donner vos armes, et de suivre mes hommes qui vont vous conduire vers des quartiers. Vous y serez enfermés le temps que je contact mes supérieurs. Vous serez bien sur sous surveillance, le temps que l’on en sache plus sur ce que vous faites là... » Il se retourna, fixa Menchu et Kamala, comme pour leur passer un message.

[i]Narah et Naidu se regardèrent brièvement, ils avaient quoi faire.
Menchu, s'appretant à inviter les hommes à le suivre, prit la parole non loin de Kamala :


"La prochaine fois Naidu, retirez la sécurité de votre arme..." dit il haut et fort.

Eux et leurs coéquipiers allaient passer ses personnes sous interrogatoire, afin de savoir le fond de cette histoire.
Fett, toujours hésitant donna son arme, ses hommes en firent de même, certains indignés par cette décision. Il devait protéger son équipe et ne pas suivre ses sentiments personnels dans une telle situation, bien que l’envie était immense.
Malgré tout cela, Tinann était mort, un guerrier s’en était allé, et chacun garderait son nom en mémoire jusqu’a la fin de sa vie...


---------------------------------------------------------------------------


[Bon vila xD désormais, vous êtes libres lol. Pour le début, l’équipe A (équipe d’O’neill et Fett) vont devoir se faire interroger par l’équipe B (Team de Menchu et Kamala). On à déjà quelques paires.

Menchu => O’neill (dés qu’il sera légérement rétabli)
Kamala => Fett
Daniel => Cassandra
Diane => Vertiga
Ocelot => Evans

Il reste donc Davis. Si vous voulez l'interroger envoyez moi un MP je les rajouterais ici. Si vous voulez être plusieurs à les interroger je ne refuserais pas bien évidemment.
L’ubuiquitée (le fait de poster à plusieurs endroit à la fois) et bel et bien possible pendant cette Intrigue. Cela permettra de dévelloper l’entente entre les membres des deux réalités et d’avancer plus vite aussi 
Je vous rappel que lorsque vous ferez un topic au SGC, n’oubliez pas de mettre devant le nom du topic « Intrigue IV (4) », c’est important.
Je vais crée un sujet ou vous devrez indiquer le lien et les personnes concérnés lorsque vous ferez un topic afin que l’on s’y retrouve. Sinon sa sera le gros foutoir et on s’y retrouvera jamais xD Essayez de bien respecter ses quelques régles. Le lien du sujet : http://stargate.superforum.fr/relations-role-play-f52/intrigue-iv-t5034.htm#115622

D’ici quelques jours, je reposterais pour l’avancement de l’Intrigue, avec cette fois ci le compte « Mister X » pour les posts MJ et ce compte ci pour les posts du Général.
Si vous voulez parler à Jason, allez le voir dans son bureau c’est là qu’il sera le plus souvent (prévenez moi si vous y pensez par MP ou MSN)


Bons posts et RP à tous ! Restez Fair-Play dans vos écrits, ne faites pas l'impossible et restez cohérents surtout Wink Surpassez vous et Vive MS ! ;p

PS : Vous n'êtes pas obligés de répondre à ce message, vous pouvez vous contenter de partir ou de suivre, ou bien de répondre Wink Quoi qu'il en soit ne restez pas inactifs une fois au SGC ;P

_________________


~ Ceux qui, par malheur, font la guerre, ont généralement la chance de ne la faire qu'une fois. ~

-----------------------------------------------------------------------------------

Spoiler:
 



Dernière édition par Jason Turner le Dim 8 Fév - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Revolver Ocelot
----------------
avatar
----------------
Major
----------------


Nombre de messages : 3545

Arrivé au SGC : 18/07/2006

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
70/800  (70/800)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Dim 8 Fév - 2:13

Ocelot s'était mit au garde à vous lorsque le Général arriva au niveau des portes blindées. Le regard inquiet, il suivait l'homme dans la salle d'embarquement et vint se placer aux côtés de Menchu. Les Revolvers levés, il avait en joue Fett et Davis. Le regard dur, il fixait Boba d'un air résolu. Dans cette réalité, le seul moyen de reconnaître le ''Oslote'' de leur réalité était son uniforme et ses yeux. Pour le reste, tout était différent, au point de le rendre presque inconnu.

« Joli tir... Snake. »

Il afficha un sourire froid, regardant le corps sans vie du militaire. Il écouta le général, et lorsque celui-ci mit les mesures en place, il baissa ses revolvers pour les faire rouler une nouvelle fois entre ses mains, jonglant avec habilité avant de les rangers.

Il s'approcha du certain Evans avec un air dur et il lui dit.

« Je m'occupe de ton interrogatoire, dans vingt minutes. »


Les gardes emmenèrent l'homme tandis qu'Ocelot disparut lançant un regard confiant à Menchu.
Revenir en haut Aller en bas
Nyphus
----------------
avatar
----------------
Colonel
----------------


Nombre de messages : 2977

Arrivé au SGC : 03/12/2005

Age du Joueur : 28


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Dim 8 Fév - 15:34

Nyphus suivit rapidement le major Jackson qui se trouvait avec lui en salle de contrôle pour rejoindre le général Turner en salle d'embarquement. Ce dernier très autoritaire, ouvrit les portes pour prendre la situation en main. Comme tout bon soldat, le first lieutenant avait son arme en main paré en cas de menace de la part des inconnues. Il analysa rapidement la scène cherchant le meilleur angle de tir tout en ce plaçant non loin de Kamala qui était sa supérieur directe.

"C'est vraiment un joyeux bordel..."

Au fond de lui il espérait que ses nouveau venue ne portait aucun germe de contamination ou autres explosif cacher en eux. Qui sait ce que les réplicateurs pouvaient bien avoir en tête. Car apparemment ils parvenaient a faire revenir les mort parmi les vivants. De l'autre coté apparut le reste de l'équipe de Kamala, le barge au révolver et la grosse tête. Étrangement chaque membres présent savait intuitivement quoi faire et qui interroger! Il en resta béa de respect pour ses membres sur entrainé.

"Mon colonel, s'adressant à Kamala, je serait sur le canal 123 en cas de problèmes."

Il la salua avant de repartir vers les enrailles de la base tout en rangeant son arme, surpris de ne pas voir de briefing de prévue pour faire tourner les consignes. Sans doute son manque d'expérience l'induisait en erreurs sur le procédures...
Revenir en haut Aller en bas
Jack O'Neill
----------------
avatar
----------------
Major-General
----------------


Nombre de messages : 13736

Arrivé au SGC : 06/10/2005

Age du Joueur : 25


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 52
Profession: Général de l’US Air Force
๏ Expérience:
5056/15000  (5056/15000)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Dim 8 Fév - 18:02

Jack observait à présent, déconcerté, des hommes et des femmes qui étaient soit morts, disparus, soient partis du SGC… Son regard parcourut la salle de contrôle et se posa sur une vieille connaissance. Daniel Jackson était là, tout près d’un autre grand gaillard que Jack n’aurait jamais cru revoir…
*Nyphus ?*
O’Neill se tint à la rambarde, désorienté. Il ne pouvait plus parler.
Les portes blindées furent ouvertes. Devant Pierson, Jason Turner pénétra dans la salle d’embarquement, suivis d’un troupeau de soldats. Jack ne fut pas rassuré du tout. Turner portait bien les insignes d’un Général…
*Qu’est-ce qui se passe bordel…*
L’homme chauve ouvrit la parole. Dans son regard, Jack sut presque instantanément qu’il ne s’agissait pas du Jason Turner qu’il avait connu. Il y avait quelque chose de différent en lui… Son regard peut être…
Turner commença un long discours, leur dévoilant comment chacun des membres de l’équipe avaient été tués. Pourtant, ils étaient tous là, en vie… Jack n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait bien faire sur un vaisseau, l’Olympius… A l’occurrence, il ne s’agissait pas du même Jack…


« Déposez vos armes, évitons d’autres morts inutiles. Vous avez des blessés qui vont bientôt succomber si on reste là à papoter pendant encore longtemps. Je n’en sais pas plus que vous sur ce qu’il se passe, mais nous pouvons éclaircir tout cela ensemble, ou... si vous refusez d’obtempérer je serez dans l’oligation d’ordonner à mes hommes d’utiliser la force, ce dont je n’ai nullement envie, vous vous en doutez. »

*C’est ça... va donc dire ça à Gallagher, enfoiré.*

Puis, malgré la tension qu’il y avait dans la salle d’embarquement, les médecins commencèrent à s’occuper des blessés, et du mort. Ils ne pouvaient pas attendre toute la journée dans ces conditions. O’Neill avança sur la rampe et vit Janet s’approcher de lui, une troupe d’infirmières derrière elle. Un seul regard suffit pour qu’il comprenne qu’elle aussi était différente.
Le Colonel fut d’abord hésitant. Quand la jeune femme essaya de l’aider à descendre la rampe, il la repoussa violemment.


« Ne me touche pas ! »

Après la mort de Gallagher, O’Neill avait du mal à se calmer. La douleur à son bras n’arrangeait pas son humeur. Il avait besoin de s’allonger, mais hors de question de leur montrer un quelconque signe de faiblesse.
Le regard menaçant envers le docteur, il passa devant elle. Elle qui à cet instant, n’était plus rien pour lui.
Jack sortit de la salle d’embarquement avec l’équipe médicale. Il partit en direction de l’infirmerie, sans dire un mot. Il n’avait rien à leur dire à ces imposteurs…

_________________

Soutenez Mission Stargate en votant : aux tops sites
Nouvel inscrit et un peu perdu ? Le guide du nouveau vous aidera à entrer dans le bain !

Revenir en haut Aller en bas
Vertiga Calvario
----------------
avatar
----------------
Chercheur
----------------


Nombre de messages : 2202

Arrivé au SGC : 16/04/2008

Age du Joueur : 27


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge: 31 ans
Profession: Chercheur, Archéologue, Linguistes
๏ Expérience:
341/500  (341/500)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Dim 8 Fév - 18:39

Pourquoi est ce qu’il la regardé comme ça ? Non elle ne parle pas de Daniel Jackson, mais plutôt de l’homme qui viens d’entrer dans la salle d’embarquement, l’unique personne au monde pour qui elle a eu un semblant d’inquiétude dans sa vie lors de sa toute première mission. Pourquoi faisait-il une fixation sur elle. La jeune femme le regarda avec la plus grande incrédulité du monde.
Elle cligna des yeux légèrement comme pour se réveillé, elle ne comprenait pas pourquoi est ce qu’on la regardait comme cela, avec une telle insistance, elle eut presque un mouvement pour s’approcher de lui mais se ravisa ?
Son corps fut parcouru d’un frisson des plus agréables quand le parfum de l’homme se faufila dans ses narines, la jeune femme ferma les yeux et les ouvrit doucement. Mais le rêve était bel et bien réel.
Lorsqu’elle regarda à côté d’elle, il était là, il lui suffisait de tendre légèrement la main pour effleuré sa peau. Mais par Osiris, pourquoi l’avait il regardé de cette manière comme si il avait vu un mirage que l’on peut effacer d’un revers de la main ?
La jeune femme baissa la tête, pourquoi son propre cœur battait il comme cela, soudainement deux mains fermes empoignèrent ses bras, elle relava la tête et croisa le regard des deux soldats. Baissant une nouvelle fois la tête, la jeune femme laissa échapper un fin murmure inaudible pour ceux qui était près d’elle en l’occurrence les soldats et Jason.

"Je serais morte ? Pourtant je vie, je vois, j’entends…Mais je ne suis pas morte han ! Mais alors oui…Monde parallèle"

Elle releva doucement son visage quand elle sentit les deux hommes qui l’emmenaient, elle tourna son regard sombre et triste vers le général Turner, puis un sourire naquis au creux de ses lèvres, un jolie sourire plein de douceur et d’espoir, son regard plongé dans celui de Jason, pour le quitté a travers la porte blindé, elle reporta son regard devant elle. Perdant tout contact avec cet homme qui était trait pour trait la copie conforme du colonel de son monde, le colonel pour lequel elle sait fait un sang d’encre, le colonel qui lorsqu’il sourit donne au corps de la jeune femme des frissons intenses, dont l’odeur ambré éveille ses sens les plus secrets.
Vertiga était perdu par ce qu’elle ressentait mais en même temps tout s’éclairait dans son esprit, tout commençait à prendre forme à une vitesse vertigineuse, comme un puzzle, les pièces s’inscrivaient et le dessin se formait.
Elle était prête à être interroger, à tout dévoilé, à insérer dans l’esprit de la personne qui posera les questions, son hypothèses, la vérité absolue. Elle dira tout. Elle fera tout pour sortir tout le monde de ce pétrin, de ce monde qui n’est pas le leurs.
Revenir en haut Aller en bas
Diane Kawalsky
----------------
avatar
----------------
Sous Lieutenant
----------------


Nombre de messages : 2049

Arrivé au SGC : 24/05/2007

Age du Joueur : 30


~ Carte d'accès SGC ~
๏ Âge:
Profession:
๏ Expérience:
424/470  (424/470)

MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   Lun 9 Fév - 0:11

Quand les portes s’ouvrirent, Diane entra dans la salle d’embarquement, après le Major Ocelot. Elle marchait à pas de velours, préférant la prudence à la précipitation. Au loin, elle aperçut Narah, Naïdu, Kaïger et Nyphus, mais au plus elle s’avançait dans la vaste pièce, au plus ses yeux s’écarquillaient. Elle reconnut nombre de personne qui avaient trépasser en mission ou pour la défense contre les réplicateurs durant les dernières années… notamment Vertiga, qui avait été sa meilleure amie ici, au SGC, mais également une excellente consœur et collègue de travail avec qui elle aimait partager leur passion commune pour les différentes civilisation… et pour le café. L’astrophysicienne rangea son arme dans son holster de cuisse et détourna son regard de son amie en faveur du Général Turner qui venait de les rejoindre. Diane arqua un sourcil, profitant de l’accalmie pour récupérer son ordinateur portable tactile qui se trouvait dans le sac à dos prévu à cet effet pour noter les hypothèses du Général.

** Des clones ? Hum… C’est une possibilité. En tout cas, ils n’ont rien à voir avec des réplicateurs humanoïdes… C’est déjà un point positif… Car là, on était tous mort…**

Elle nota encore quelques idées personnelles. Ceci fait, Diane se mit à tapoter trois fois nerveusement sur le bord de sa tablette avec ses ongles. Au dire de Turner, ils allaient devoir faire les interrogatoire de chacun d’entre eux?! Elle arqua un sourcil, un peu stupéfaite. Une scientifique ? Faire un interrogatoire ? Comme ça ? Sans briefing pour connaître marche à suivre ? Oui, elle n’était là que depuis à peine deux ans, mais après avoir grandit dans une famille essentiellement de militaire et avoir subit nombre d’alerte à la base ces derniers temps, elle pensait qu’ils auraient suivit la procédure habituelle. Enfermement des individus suspects en salle de détention, briefing et interrogatoires… Lui qui était très à cheval sur les procédures et autres règles, c’était à croire que les situations d’urgences actuelles commençaient à le faire paniquer ce pauvre Général… Et bien soit... Si c'est cela qu'il désirait... Elle respira un bon coup, avant de s’approcher de Vertiga. Diantre que ça lui faisait une étrange sensation que de s’approcher de quelqu’un qu’elle a vu mourir sous ses yeux il y a quelques mois de cela… Elle en avait froid dans le dos. Elle se racla un peu la gorge, mal à l’aise.

« Docteur Calvario, si vous voulez bien me suivre… »

Elle arbora un sourire qui se voulait rassurant, mais au fond d’elle avait encore un peu de mal à ce faire à l’idée que son amie pouvait être de retour parmi eux. Elle l’invita à la suivre dans son bureau. Là, elle était sûre qu’elles seraient tranquilles.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
----------------

----------------
----------------



MessageSujet: Re: Intrigue IV : La Réalité en Face   

Revenir en haut Aller en bas
 

Intrigue IV : La Réalité en Face

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mission Stargate ::  :: ~ Archives ~ :: Intrigues-